Extrait Faire ses couverts et ustensiles en bois - Éditions Ulmer

Page 1

Moa Brännström Ott

Travailler et sculpter le bois avec une chute et quelques outils

Faire ses couverts et ustensiles en bois

Avec ce livre, vous apprendrez les techniques de base pour sculpter couverts de table et ustensiles de cuisine, depuis le choix de l’essence adéquate et du bon outil jusqu’aux finitions. L’autrice, ébéniste, vous guide pour 30 réalisations : couteaux à beurre, cuillères, spatules, louches, tasses. Une célébration du faire soi-même, du minimalisme et de la beauté du bois.

Faire ses couverts et ustensiles en bois

Moa Brännström Ott, suédoise, est ébéniste et sculpte depuis son enfance. Elle est l’autrice du livre 20 projets bois faciles, paru chez Dessain et Tolra en 2018.

Moa Brännström Ott ISBN : 978-2-37922-165-1

,!7IC3H9-ccbgfb! PRIX TTC FRANCE : 16,90



Le travail manuel

7

Bois

11

Couteau, hache et outils

21

Sculpter le bois

34

Couteaux à beurre

47

Ustensiles de cuisson

63

Cuillères droites

77

Cuillères courbées

93

Couverts à salade

113

Tasses

131



Le travail manuel Je ne sculpte pas une cuillère parce que j’en ai besoin. Ce qui importe pour moi, c’est le processus. C’est ensuite un plus si je parviens à un objet abouti.  Je suis passionnée, je peux rester assise avec la même cuillère pendant des heures, à façonner de très petites formes. Je sculpte un peu par-ci par-là, je sens, je retouche, je vérifie, et je recommence. Quelque chose de magique s’opère : un simple morceau de bois, qui ressemble à n’importe quel morceau de bois, capte toute l’attention et la ferveur créatrice du sculpteur pendant des heures.  C’est un bonheur lorsque vous trouvez un morceau de bois : vous le fendez et quand vous commencez à le sculpter, vous voyez les différentes couleurs du bois, les dessins des anneaux qui marquent les années et d’autres détails que vous seul, qui sculptez, pouvez découvrir.  Le principal objectif de la sculpture sur bois est de laisser libre cours à vos mains et à votre esprit.  L’objet sculpté ne doit être ni unique, ni parfait. Le plus important, c’est que le travail du bois vous procure du bien-être et que vous trouviez de la joie dans votre créativité.

7


8


9


Écorce

Cambium

Anneaux annuels

Aubier

Bois de cœur

Moelle

Tronc d’arbre en coupe

10


Bois On peut connaître l’âge d’un arbre en comptant ses anneaux : l’arbre pousse à des vitesses différentes au cours de l’année, et les différentes phases de croissance donnent des couleurs différentes au bois. Quand la sève est libérée au printemps, le bois devient plus mou et donc plus clair. À l’arrivée de l’été, le bois s’assombrit et durcit. C’est la vitesse de croissance de l’arbre qui détermine la distance entre les anneaux annuels. Une croissance lente donne des anneaux annuels plus denses et un bois plus solide, une croissance rapide donne des anneaux plus clairsemés.  L’arbre est composé de différentes couches. L’écorce est une protection contre l’environnement extérieur. L’écorce interne transporte les nutriments vers les différentes parties de l’arbre. À l’intérieur, se trouve la couche de cambium, où les nouveaux anneaux annuels sont créés.  Le bois plus jeune, plus clair et plus proche de l’écorce, l’aubier, transporte les minéraux de la racine à la couronne de l’arbre. À l’intérieur de l’aubier se trouve le cœur du bois, plus ancien, et où les nutriments, huiles et résine sont stockés. Le cœur du bois, plus sombre et plus dur que l’aubier, ne contient pas autant de liquide et est donc plus stable à former. C’est le meilleur bois pour sculpter. 11


BOIS FRAIS ET BOIS SEC Le bois est frais dans les arbres récemment abattus ou dans les branches fraîchement coupées. Il contient une grande quantité d’eau, qui varie en fonction de la saison (davantage au printemps qu’en hiver). Quand le bois est frais, il est beaucoup plus tendre, donc plus facile à travailler. Les fibres sont beaucoup plus souples et apparentes, ce qui permet de voir et de comprendre comment elles se déplacent dans la matière. Mais le bois frais est aussi beaucoup plus sensible que le bois sec. À partir du moment où il est scié, le processus de séchage commence, ce qui doit être pris en compte. Pendant le séchage, le bois rétrécit, il peut se tordre et se fissurer. On travaille la matière grossièrement quand elle est fraîche : on laisse la finition au séchage. Cela permet d’ajuster les torsions et autres changements qui peuvent s’être produits pendant le séchage. Il est difficile de quantifier le temps de séchage, cela dépend du taux d’humidité d’origine et de la quantité de bois. Le plus simple est de toucher le produit. Une fois la matière sèche, vous pouvez commencer à sculpter. C’est là que vous pouvez ajuster les torsions, nettoyer les surfaces et affiner les détails. La surface sculptée va obtenir une brillance complètement différente et s’embellira une fois le bois sec. Lorsque vous sculptez un bois sec, le risque qu’il se torde ou se fissure n’existe plus. Vous pouvez donc sculpter l’objet directement. L’inconvénient est que la résistance du bois sec est beaucoup plus importante.

12

Si vous sculptez un bois sec, pensez à abattre autant de bois que possible avec une hache ou une scie avant de continuer au couteau. Puisque le bois sec est plus difficile à sculpter, on n’est pas aussi efficace et on ne travaille pas aussi vite avec le couteau que sur un bois frais. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux de pas avoir une matière trop grossière quand vous commencez à sculpter, car vous risquez de vous ennuyer bien avant d’avoir achevé votre œuvre. On ne peut jamais retrouver le caractère d’un morceau de bois frais qui a séché. Cependant, vous pouvez le rendre plus facile à sculpter, en l’humidifiant pendant que vous le travaillez. Trouver du bois frais

Si vous habitez une ville de taille moyenne, vous pouvez trouver du bois frais dans les parcs et les zones forestières où les arbustes et les arbres ont été élagués. Il y a souvent des tas de branches, et parfois des arbres entiers, qui n’attendent qu’à être ramassés. Vous pouvez également contacter un arboriculteur et lui demander la permission de prendre un peu de bois. Si vous habitez près d’une forêt qui vient d’être élaguée, il y a souvent beaucoup de bois laissé à même le sol. Demandez au propriétaire si vous pouvez prendre ou acheter une pièce (des informations sur les propriétaires fonciers peuvent être trouvées en mairie). Il est interdit d’abattre des arbres sans l’autorisation du propriétaire, et le droit d’accès public ne vous donne pas le droit de scier des branches dans la forêt.


Stocker du bois frais Si vous trouvez un morceau de bois frais, mais que vous ne voulez pas commencer à le travailler tout de suite, il existe plusieurs façons de le conserver. Pour conserver le plus d’humidité possible dans le bois, le mieux est de le mettre au congélateur afin que le liquide dans le bois soit gelé. Si le morceau de bois est trop gros, coupez-le en morceaux plus courts. Sinon, vous pouvez les garder sur votre balcon, dans votre jardin, par exemple dans une boîte avec un couvercle. Cependant il faut veiller à ce que l’air circule dans la boîte. Faites attention à ce que le bois ne repose pas directement sur le sol : il risque d’absorber l’humidité, d’être infesté par des insectes, de pourrir. Couvrez-le pour le protéger de la pluie et de la lumière directe, ou conservez-le dans un endroit ombragé. Plus la température extérieure est basse, plus l’humidité du bois est préservée. Si vous gardez les bouts de bois entiers, l’humidité sera conservée plus longtemps : ne les fendez pas et n’enlevez pas leur écorce. Ainsi, vous limiterez l’évaporation au niveau des extrémités du bois. Pour sceller les extrémités, vous pouvez utiliser de la colle à bois. L’humidité sera ainsi emprisonnée à l’intérieur et cela empêchera également les fissures. Plus un morceau de bois sèche rapidement, plus il risque de se fissurer. Si le bois patiente un certain temps, vous allez devoir ôter environ 5-10 cm des extrémités de votre branche/bûche, avant de dessiner l’objet. Vous éliminerez ainsi les fissures qui se sont formées aux extrémités lorsque le bois a séché. En général, vous

pouvez voir ces fissures, mais pour être sûr, sciez toujours un peu plus. Souvent elles s’étendent plus loin que vous ne le voyez et émergent lorsque le bois sèche encore un peu plus. Si vous avez commencé un projet avec un bois frais, mais que vous avez envie de poursuivre un peu plus tard, la même règle s’applique : plus il sèche rapidement, plus le risque de fissures est grand. Vous pouvez essayer d’empêcher le bois de sécher de différentes façons : en le frottant avec des pommes de terre bouillies, en le mettant dans une serviette humide au réfrigérateur, dans un sac ou une boîte avec des copeaux de bois ou dans le congélateur. Veillez également à ce qu’il n’y ait pas trop d’épaisseur sur les différentes parties de l’objet. Si par exemple vous êtes en train de fabriquer une cuillère, il est important que vous ayez commencé à creuser la partie profonde et commencé le manche, sinon l’objet risquerait de se fissurer là où il reste le plus de matière. Trouver du bois sec Vous pouvez trouver du bois séché dans des magasins de bricolage, mais l’offre est souvent très limitée. Si vous voulez acheter du bouleau séché, c’est presque plus facile d’acheter un sac de bois de chauffage ! Cependant vous serez limité par la longueur, d’autant que vous devrez aussi éliminer les parties fissurées au niveau des extrémités. Vous pouvez aussi contacter un menuisier local et lui demander s’il a des chutes de bois à vous vendre. Je sais d’expérience que de nombreux morceaux de bon bois, que j’aurais préféré transformer en cuillère, sont régulièrement jetés.

13


Moa Brännström Ott

Travailler et sculpter le bois avec une chute et quelques outils

Faire ses couverts et ustensiles en bois

Avec ce livre, vous apprendrez les techniques de base pour sculpter couverts de table et ustensiles de cuisine, depuis le choix de l’essence adéquate et du bon outil jusqu’aux finitions. L’autrice, ébéniste, vous guide pour 30 réalisations : couteaux à beurre, cuillères, spatules, louches, tasses. Une célébration du faire soi-même, du minimalisme et de la beauté du bois.

Faire ses couverts et ustensiles en bois

Moa Brännström Ott, suédoise, est ébéniste et sculpte depuis son enfance. Elle est l’autrice du livre 20 projets bois faciles, paru chez Dessain et Tolra en 2018.

Moa Brännström Ott ISBN : 978-2-37922-165-1

,!7IC3H9-ccbgfb! PRIX TTC FRANCE : 16,90