Extrait Faire du feu - Éditions Ulmer

Page 1

www.swissbushcraft.ch Chaîne youtube : « Taromovies Swiss Bushcraft and Survival » (en anglais)

Taro Gehrmann

SOMMAIRE

FAIRE DU FEU Un livre aussi indispensable que le feu ! Pour se chauffer, se nourrir, se protéger des animaux, mais aussi pour se réconforter, il est essentiel de savoir allumer un feu dans n’importe quelle circonstance et n’importe où. Avec ce livre, c’est possible ! Taro Gehrmann, formateur en techniques de survie et bushcraft, partage dans ce livre son expérience de terrain pour allumer tout type de feu dans la nature, avec des matériaux trouvés sur place (herbes sèches, écorces, lichens…) ou préparés à l’avance (coton carbonisé, pelotes allume-feu…).

Pendant son voyage d’un an et demi à travers le monde, Taro Gehrmann a étudié et mis en pratique les techniques ancestrales de survie. Aujourd’hui formateur en techniques de survie en milieu sauvage, il vit à Lucerne, en Suisse, où il poursuit sa passion pour le bushcraft. Son site : www.swissbushcraft.ch. Sa chaîne youtube : Taromovies Swiss Bushcraft and Survival.

Il présente en détail : • toutes les techniques d’allumage : par friction, rayons solaires, briquets à silex, Firesteel… • les principaux types de feux, leurs caractéristiques et leurs usages : simple, de trappeur, en étoile, en pagode, en fosse-dakota… et donne les astuces à connaître pour les faire prendre, même en cas de pluie ou de neige.

AVANT-PROPOS........................................... 4 PRÉFACE...................................................... 6

LE BOIS : COMBUSTIBLE ET SOURCE D’ÉNERGIE.................... 76

LA FASCINATION DU FEU.................. 9 QU’EST-CE QUE LE FEU ?................ 11 SÉCURITÉ............................................... 12 RÉGLEMENTATION............................. 16

ALLUMER UN FEU.............................. 80 Feu par friction.......................................... 80 charrue à feu................................................83 foret à main..................................................87 foret à arc...................................................93 Briquet à silex : fer à feu et silex.............103 Feu avec les rayons solaires....................106 avec une loupe............................................ 107 avec une bouteille.......................................108 avec une poche plastique.............................109 Briquet acier Firesteel................................111

ALLUME-FEU........................................ 18 Attiser un nid d’allumage.......................... 21

ISBN : 978-2-37922-055-5

,!7IC3H9-ccafff! PRIX TTC FRANCE : 15,90 €

FAIRE DU FEU

Taro, pour l’état civil Ulf Gehrmann, est né en Allemagne en 1966, et vit depuis 1995 dans le centre de la Suisse. C’est là qu’il poursuit sa passion pour le bushcraft, et qu’il anime des formations permettant d’acquérir les compétences utiles pour la vie et la survie dans la nature sauvage. Aujourd’hui, il transmet ses expériences et son étude des techniques primitives collectées lors de son voyage et trek de 18 mois dans le nord de la Thaïlande, à Sumatra, en Australie et en NouvelleZélande, en tant que formateur nature et survie, et partage avec d’autres ses connaissances sur les anciennes techniques de feu et la construction d’abris de secours, stimule l’improvisation en plein air et entraîne aux comportements à adopter en cas de situation d’urgence dans la nature.

ALLUME-FEUX NATURELS.............. 26 Herbe sèche...............................................26 Graines de plantes.....................................28 Écorce de bouleau.................................... 30 Copeaux de bois........................................32 Amadouvier ou polypore allume-feu........34 Bois-gras....................................................39 Moelle de sureau........................................ 41 Nids d’oiseaux abandonnés......................45 Nids de guêpes abandonnés....................46 Fibres d’ortie..............................................48 Fougère aigle............................................. 50 Lichens.......................................................52 ALLUME-FEUX FABRIQUÉS AVEC DES PRODUITS DU COMMERCE... 56

FAIRE DU FEU Toutes les techniques de plein air avec ou sans briquet Taro Gehrmann Préface de Kim Pasche

Fibres de chanvre......................................56 Laine de bois..............................................58 Coton carbonisé........................................59 Ouate imbibée de cire...............................62 Tampons.....................................................64 Pelotes allume-feu.....................................65

MATÉRIAUX FACILEMENT COMBUSTIBLES ET AUXILIAIRES D’ALLUMAGE........................................ 68 Brindilles.....................................................69 Petit bois.....................................................70 Bâtons à « plumes ».................................. 71 Pommes de pin.......................................... 73 Résine......................................................... 75

TYPES DE FEUX, CARACTÉRISTIQUES ET USAGES... 114 Feu de camp simple (règles de base pour la construction du foyer).................114 Feu pyramidal (feu multi-usage).............118 Feu de trappeur (feu de cuisson)...........120 Feu en étoile (feu de cuisson et de veillée)............................................. 122 Feu sens dessus dessous (feu multi-usage)..................................... 126 Feu en pagode (feu de signal et de festivités)........................................ 129 Feu en fosse – Dakota (feu de cuisson et de veillée).................. 132 Feu de rondins ou scandinave (feu de chauffage)................................... 136 Feu en trépied (feu de cuisson).............. 138

TRUCS ET ASTUCES......................... 144 Attiser le feu............................................. 144 Bâtonnage (fendre du bois au couteau)................... 145 Bois à brûler sans outils.......................... 146 Mur réflecteur.......................................... 148 Pierres mouillées dans le feu...................151 Matelas de braise et chaleur pendant le sommeil................................. 152 Feu en cas de pluie, d’humidité et de neige............................. 153


2


Sommaire AVANT-PROPOS...........................................4 PRÉFACE.......................................................6

LE BOIS : COMBUSTIBLE . ET SOURCE D’ÉNERGIE.......................76

LA FASCINATION DU FEU. ....................9 QU’EST-CE QUE LE FEU ?...................11 SÉCURITÉ. ................................................12 RÉGLEMENTATION................................16

ALLUMER UN FEU.................................80 Feu par friction..............................................80 CHARRUE À FEU. .....................................................83 FORET À MAIN.........................................................87 FORET À ARC. .........................................................93

ALLUME-FEU...........................................18 Attiser un nid d’allumage...........................21

Briquet à silex : fer à feu et silex............103 Feu avec les rayons solaires....................106 AVEC UNE LOUPE...................................................107

ALLUME-FEUX NATURELS. ...............26 Herbe sèche...................................................26 Graines de plantes.......................................28 Écorce de bouleau........................................30 Copeaux de bois............................................32 Amadouvier ou polypore allume-feu.......34 Bois-gras........................................................39 Moelle de sureau..........................................41 Nids d’oiseaux abandonnés.......................45 Nids de guêpes abandonnés......................46 Fibres d’ortie.................................................48 Fougère aigle.................................................50 Lichens............................................................52

ALLUME-FEUX FABRIQUÉS AVEC DES PRODUITS DU COMMERCE.......56 Fibres de chanvre.........................................56 Laine de bois. ................................................58 Coton carbonisé............................................59 Ouate imbibée de cire..................................62 Tampons.........................................................64 Pelotes allume-feu. .....................................65

MATÉRIAUX FACILEMENT . COMBUSTIBLES ET AUXILIAIRES D’ALLUMAGE...........................................68 Brindilles........................................................69 Petit bois.........................................................70 Bâtons à « plumes »....................................71 Pommes de pin.............................................73 Résine. ............................................................75

AVEC UNE BOUTEILLE..............................................108 AVEC UNE POCHE PLASTIQUE. ...................................109

Briquet acier Firesteel...............................111

TYPES DE FEUX, . CARACTÉRISTIQUES ET USAGES.....114 Feu de camp simple (règles de base pour la construction du foyer).................114 Feu pyramidal (feu multi-usage)............118 Feu de trappeur (feu de cuisson)............120 Feu en étoile (feu de cuisson et de veillée). ...............................................122 Feu sens dessus dessous (feu multi-usage)........................................126 Feu en pagode (feu de signal et de festivités)............................................129 Feu en fosse – Dakota (feu de cuisson et de veillée). ..................132 Feu de rondins ou scandinave (feu de chauffage).......................................136 Feu en trépied (feu de cuisson)...............138

TRUCS ET ASTUCES............................144 Attiser le feu................................................144 Bâtonnage (fendre du bois au couteau)......................145 Bois à brûler sans outils...........................146 Mur réflecteur.............................................148 Pierres mouillées dans le feu. ................151 Matelas de braise et chaleur pendant le sommeil...................................152 Feu en cas de pluie, d’humidité et de neige...............................153


Avant-propos Les feux m’ont toujours fasciné et toutes les occasions de faire du feu à l’extérieur m’ont été bonnes. Souvent, j’ai été déçu quand ça ne marchait pas. Et je me demandais pourquoi et comment ça pouvait se produire. J’avais appris par les livres que les peuples premiers savaient allumer un feu avec deux bouts de bois, et dans les films de trappeurs, il suffisait de quelques étincelles. Je n’y arrivais même pas avec des allumettes ou un briquet. Poussé par la curiosité et le désir de réussir, j’ai commencé à creuser le sujet. Je me suis vite rendu compte qu’on pouvait certes trouver beaucoup de connaissances utiles sur les feux de camp et les techniques d’allumage dans quelques livres (Internet n’existait pas encore à cette époque), mais qu’il fallait beaucoup s’exercer et faire de nombreuses tentatives pour améliorer ses capacités à faire du feu. Plus tard, lors de mes voyages en Asie du Sud-Est, en Australie et en Nouvelle-Zélande, j’ai pu allumer des feux de camp, même dans des conditions météo très défavorables ; pourtant, j’ai continué à m’étonner des méthodes et moyens primitifs qu’utilisaient les autochtones, qui vivent encore de manière simple et proche de la nature, pour faire du feu sans aucune technique moderne. J’ai donc saisi, encore et toujours, toutes les occasions qui se présentaient à moi pour apprendre d’eux, élargir mes connaissances et améliorer mes compétences. Je me vois encore aujourd’hui comme un apprenti, car les conditions dans lesquelles on fait un feu de camp ne sont jamais identiques et constituent toujours un nouveau défi. Le feu est toujours resté un thème central de mes activités de plein air, mais il est devenu très rare que j’utilise des allumettes ou un briquet. On trouve des quantités de contributions sur les feux de camp sur les réseaux sociaux, et le choix de livres est beaucoup plus vaste à présent. On y trouve divers types de feux de camp et de techniques d’allumage, souvent présentés sous forme de dessin, devant lesquels on se demande souvent si ça peut vraiment

4


marcher dans les conditions réelles. Certains sujets y sont aussi très détaillés alors que d’autres, dont je pense qu’ils sont tout aussi importants, sont par contre traités de façon superficielle. C’est pourquoi j’ai tenté de proposer dans ce livre une approche globale, accessible à tous, où je renonce par exemple délibérément à donner des formules chimiques de combustion ou des indications précises de températures ou de pouvoir calorifique dans mes explications. En même temps, je me suis attaché à capturer en images les moments toujours magiques passés autour du feu. Grâce à ce livre, j’espère présenter aux lecteurs et lectrices une autre perspective sur la nature et les matériaux qu’elle offre. Peut-être essaierez-vous la prochaine fois de bâtir et d’allumer votre feu de camp d’une façon nouvelle et en même temps très ancienne. Dans ce livre, c’est mon savoir et mon expérience que je transmets, ce qui ne veut pas dire que d’autres avis, méthodes et points de vue soient faux. Je ne couvre pas non plus toutes les sortes de matériaux et techniques. Je me suis volontairement attaché à présenter plutôt les procédures que chacun peut suivre et utiliser en y mettant plus ou moins du sien. Les méthodes préférées en pleine nature ou bushcraft, comme la production de braises par la friction, l’utilisation des étincelles de silex ou de briquet Firesteel ou la concentration des rayons lumineux du soleil pour faire partir un feu seront toutes expliquées en détail. Et ceux qui respectent les quelques règles de base pour bâtir et allumer un feu pourront aussi s’aider d’allumettes ou d’un briquet pour atteindre plus facilement leur but. Je souhaite à tous les amoureux de nature et plein air de vivre des expériences qui les transformeront, auprès d’un feu de camp sûr et chaleureux, toujours indispensable. Taro Gehrmann

AVANT-PROPOS

5


Préface De tous les rêves d’enfants sauvages, il en est un qui transcende tous les autres : celui de faire naître le feu en frottant deux bouts de bois l’un contre l’autre. L’émerveillement que suscite un tel savoir n’est pas sans nous rappeler le magnifique film de Jean-Jacques Annaud La guerre du feu, où l’héroïne transmet à sa tribu d’adoption la méthode pour obtenir du feu par friction. Cette méthode est celle qui habite le plus souvent notre imaginaire lorsque nous nous représentons le feu à ses origines : un bout de bois fin que l’on fait pivoter sur un autre à l’aide de ses mains. Pourtant, des méthodes pour convoquer le feu, les humains ont su en trouver des centaines au travers des âges. Il est d’ailleurs intéressant de constater que depuis que les humains savent générer le feu, notre époque moderne est la première qui a vu le nombre de ces techniques diminuer : à de rares exceptions, la civilisation a gardé deux méthodes pour faire naître une flamme : le briquet et les allumettes. Vous verrez dans ce livre très complet, que les techniques d’allumage sont en fait nombreuses et souvent garantes d’une autonomie que nos méthodes modernes d’allumage ne permettent pas. Ou plus. Car jusqu’à la fin du xixe siècle, les techniques pour obtenir du feu — essentiellement dérivée du briquet à battre, présenté page 103 — étaient toutes façonnables à la maison. Un briquet à battre est une pièce facile à forger, et un briquet de type « zippo » ne demande que quelques outils rudimentaires pour être façonné. N’est-il pas intéressant d’observer qu’à partir du xxe siècle et le passage progressif aux allumettes chimiques et au briquet jetable, notre société se soit retrouvée dans un état de dépendance industrielle pour générer le feu ? En effet, ni les allumettes, ni le briquet jetable ne sont réplicables dans nos demeures… Cette perte d’autonomie, lorsqu’il s’agit de générer du feu, est, bien sûr, concomitante de la perte d’autonomie que l’on constate à tous les niveaux de notre société ces dernières décennies. C’est un corollaire évident de la montée en puissance technologique de notre civilisation. Pourtant, au cœur de cette civilisation toujours plus complexe et qui ne jure que par le progrès, il est bon de prendre le temps de se rappeler d’où l’on vient. Et le feu est un magnifique conteur de cette histoire des origines, puisqu’il est indissociable

6


des habitats humains depuis au moins 400 000 ans. À partir de ce moment-là, l’usage du feu s’est démocratisé et c’est l’ensemble des humains qui s’est retrouvé porteur de ce précieux allié. Pour autant, il serait faux de croire que notre rapport au feu constitue un progrès pour les humains. Il est plus juste de voir cette relation comme une alliance, voire une symbiose. Si l’on accepte l’idée que toute chose de ce monde est une expression du vivant, alors le feu en est une également. C’est du moins ce que pensent nombre de peuples traditionnels qui utilisent, encore aujourd’hui pour certains, des techniques traditionnelles pour convoquer le feu. Si on écoute ce qu’ils ont à dire à ce sujet, le feu n’a jamais été « domestiqué » : quoi qu’en pense l’homme moderne, le feu restera à jamais « sauvage ». C’est d’ailleurs pour cela que les Crees, Première-Nation du centre du Canada, ne soufflent jamais sur le feu. Par respect envers l’alliance fragile qui existe entre cet être magique et les hommes. Selon eux, souffler sur le feu pourrait le provoquer et, du feu paisible qui réchauffe leurs demeures, il pourrait se transformer en brasier destructeur qui emporte tout sur son passage. Cette alliance, d’ailleurs, n’a jamais été une dépendance pour les peuples traditionnels. Pour s’en convaincre, il suffit de demander à un Inuit ce qu’il pense du feu : une présence bienvenue mais jamais nécessaire. Ainsi, dans les zones les plus froides du monde, là où les nuits sont les plus longues et où rôde le plus grand prédateur terrestre qu’est l’ours polaire, le feu n’est que rarement utilisé et n’est pas considéré comme essentiel par les Inuits. De quoi nous faire réfléchir sur les a priori que notre culture a encore quant à notre histoire avec le feu. D’où l’intérêt vital que constitue un livre comme celui-ci : en réinterrogeant notre relation au feu par le biais de ces gestes ancestraux, nous retrouvons un legs du fond des âges et l’héritage technique et philosophique de nos lointains ancêtres. Kim Pasche Co-auteur de Arts de vie sauvage, gestes premiers, éditions du Terran Mayo, Yukon, février 2021

PRÉFACE

7


E

N GÈ Y OX

CH

AL

COMBUSTIBLE 10

EU

R

Lorsqu’on en perd le contrôle, un feu au potentiel destructeur hors du commun peut se développer à partir de flammes de départ très petites. Les facteurs de base d’un feu sont représentés par le « triangle du feu » (à gauche).


QU’EST-CE QUE LE FEU ? Qu’est-ce donc que le feu, de quoi se compose-t-il et de quoi a-t-il besoin pour s’enflammer et s’entretenir ? D’un point de vue chimique, il s’agit d’un processus d’oxydation (une réaction avec de l’oxygène), qui nécessite un matériau combustible fournissant l’énergie, ainsi que de l’oxygène et de la chaleur. Le processus d’oxydation débute quand la chaleur de départ est suffisante, ou bien par un allumage initial, les molécules du matériau combustible réagissent alors avec l’oxygène. Il en résulte un supplément de chaleur qui enflamme plus de matériau combustible. On parle alors de réaction exothermique, un genre de réaction en chaîne. Tant que nous contrôlons cette réaction en chaîne, le feu est là pour nous servir, mais la moindre inattention peut avoir des conséquences dévastatrices. Des forêts immenses, ainsi que des villes ont été victimes de telles réactions en chaîne hors de contrôle. Pour arrêter ce processus, et donc éteindre le feu, il faut enlever soit le matériau combustible, ou l’oxygène ou bien la chaleur. Sinon, il brûlera jusqu’à ce qu’un de ces facteurs disparaisse de lui-même.

QU’EST-CE QUE LE FEU ?

11


SÉCURITÉ Avant d’allumer un feu en plein air dans la nature, il faut s’assurer que les flammes ou les étincelles ne risqueront pas d’atteindre des matériaux inflammables en échappant à notre contrôle. Dans un rayon de 3 à 5 m (le plus large possible sera le mieux), il faudra donc évacuer les matériaux facilement inflammables. C’est bien sûr une règle de base qui doit s’appliquer en fonction de chaque situation, évaluée de façon spécifique, en particulier lorsqu’il y a du vent. En cas de vent fort ou de tempête, il vous faudra absolument renoncer à faire un feu ouvert, à moins que vous ne trouviez un endroit rigoureusement protégé. Non seulement le vent peut emporter les étincelles très loin, mais il dessèche aussi très rapidement les environs. Des touffes d’herbe ou du bois peuvent s’enflammer à la vitesse de l’éclair et le vent apporte aussi au feu de l’oxygène en quantité suffisante. Les conséquences peuvent être dévastatrices ! Un foyer doit être sécurisé de tous les côtés, et selon le terrain, également par-dessous, surtout si le sol de la forêt est meuble, afin de prévenir la combustion des racines. Cela vaut particulièrement pour les forêts de conifères. Afin de prévenir la propagation du feu au sol, il est plus efficace d’utiliser des pierres et du sable. S’il y a de l’herbe, on peut en prélever les mottes sur la surface prévue pour le foyer et les mettre de côté. Le feu sera alors sécurisé à l’aide de grosses 12

branches, qui peuvent aussi servir de support pour des marmites ou des poêles. Après avoir éteint le foyer selon les règles de l’art, on remet les mottes d’herbe à leur place, pour laisser le lieu presque comme on l’avait trouvé (voir le chapitre sur les feux en fosse). Ça vaut également pour les sols sablonneux, dans lesquels on peut creuser une fosse peu profonde pour le foyer. Avec le sable qu’on avait retiré, on pourra ensuite éteindre le feu et recouvrir le foyer. Un feu ne doit jamais rester sans surveillance, jusqu’à ce qu’il ait été parfaitement éteint et qu’il n’y reste aucune braise. Avant de nous éloigner du foyer, nous devons être totalement certains que la sécurité est assurée. Pour éteindre le feu en toute sécurité, on supprime habituellement le combustible d’abord. C’est-à-dire qu’on ne rajoute pas de bois et qu’on laisse les bûches en place se consumer complètement. Puis on refroidit le foyer en versant de l’eau dessus. Enfin, on recouvre le foyer avec du sable, qui bloque l’alimentation en oxygène. Si on fait un feu l’hiver, on peut supprimer à la fois la chaleur et l’oxygène en le recouvrant de neige. Bien entendu, on procédera en fonction des circonstances, car personne ne se rejouit d’avoir à pelleter un tas de sable, en arrivant sur une aire aménagée pour les feux de camp. Il est toutefois indispensable que le feu soit complètement éteint et qu’il n’y reste pas la moindre braise quand on quitte le lieu.


1. Exemple de foyer bien sécurisé. 2. Le même foyer au bout de quelques heures. À première vue, on a l’impression qu’il est complètement éteint. Mais si on pousse un peu les cendres sur le côté, on découvre qu’il reste encore un peu de braise qui couve. 3-4. L’eau est l’un des moyens d’extinction les plus sûrs. Elle ôte au feu la chaleur dont il a besoin pour brûler.

2

1

3

4

SÉCURITÉ

13


www.swissbushcraft.ch Chaîne youtube : « Taromovies Swiss Bushcraft and Survival » (en anglais)

Taro Gehrmann

SOMMAIRE

FAIRE DU FEU Un livre aussi indispensable que le feu ! Pour se chauffer, se nourrir, se protéger des animaux, mais aussi pour se réconforter, il est essentiel de savoir allumer un feu dans n’importe quelle circonstance et n’importe où. Avec ce livre, c’est possible ! Taro Gehrmann, formateur en techniques de survie et bushcraft, partage dans ce livre son expérience de terrain pour allumer tout type de feu dans la nature, avec des matériaux trouvés sur place (herbes sèches, écorces, lichens…) ou préparés à l’avance (coton carbonisé, pelotes allume-feu…).

Pendant son voyage d’un an et demi à travers le monde, Taro Gehrmann a étudié et mis en pratique les techniques ancestrales de survie. Aujourd’hui formateur en techniques de survie en milieu sauvage, il vit à Lucerne, en Suisse, où il poursuit sa passion pour le bushcraft. Son site : www.swissbushcraft.ch. Sa chaîne youtube : Taromovies Swiss Bushcraft and Survival.

Il présente en détail : • toutes les techniques d’allumage : par friction, rayons solaires, briquets à silex, Firesteel… • les principaux types de feux, leurs caractéristiques et leurs usages : simple, de trappeur, en étoile, en pagode, en fosse-dakota… et donne les astuces à connaître pour les faire prendre, même en cas de pluie ou de neige.

AVANT-PROPOS........................................... 4 PRÉFACE...................................................... 6

LE BOIS : COMBUSTIBLE ET SOURCE D’ÉNERGIE.................... 76

LA FASCINATION DU FEU.................. 9 QU’EST-CE QUE LE FEU ?................ 11 SÉCURITÉ............................................... 12 RÉGLEMENTATION............................. 16

ALLUMER UN FEU.............................. 80 Feu par friction.......................................... 80 charrue à feu................................................83 foret à main..................................................87 foret à arc...................................................93 Briquet à silex : fer à feu et silex.............103 Feu avec les rayons solaires....................106 avec une loupe............................................ 107 avec une bouteille.......................................108 avec une poche plastique.............................109 Briquet acier Firesteel................................111

ALLUME-FEU........................................ 18 Attiser un nid d’allumage.......................... 21

ISBN : 978-2-37922-055-5

,!7IC3H9-ccafff! PRIX TTC FRANCE : 15,90 €

FAIRE DU FEU

Taro, pour l’état civil Ulf Gehrmann, est né en Allemagne en 1966, et vit depuis 1995 dans le centre de la Suisse. C’est là qu’il poursuit sa passion pour le bushcraft, et qu’il anime des formations permettant d’acquérir les compétences utiles pour la vie et la survie dans la nature sauvage. Aujourd’hui, il transmet ses expériences et son étude des techniques primitives collectées lors de son voyage et trek de 18 mois dans le nord de la Thaïlande, à Sumatra, en Australie et en NouvelleZélande, en tant que formateur nature et survie, et partage avec d’autres ses connaissances sur les anciennes techniques de feu et la construction d’abris de secours, stimule l’improvisation en plein air et entraîne aux comportements à adopter en cas de situation d’urgence dans la nature.

ALLUME-FEUX NATURELS.............. 26 Herbe sèche...............................................26 Graines de plantes.....................................28 Écorce de bouleau.................................... 30 Copeaux de bois........................................32 Amadouvier ou polypore allume-feu........34 Bois-gras....................................................39 Moelle de sureau........................................ 41 Nids d’oiseaux abandonnés......................45 Nids de guêpes abandonnés....................46 Fibres d’ortie..............................................48 Fougère aigle............................................. 50 Lichens.......................................................52 ALLUME-FEUX FABRIQUÉS AVEC DES PRODUITS DU COMMERCE... 56

FAIRE DU FEU Toutes les techniques de plein air avec ou sans briquet Taro Gehrmann Préface de Kim Pasche

Fibres de chanvre......................................56 Laine de bois..............................................58 Coton carbonisé........................................59 Ouate imbibée de cire...............................62 Tampons.....................................................64 Pelotes allume-feu.....................................65

MATÉRIAUX FACILEMENT COMBUSTIBLES ET AUXILIAIRES D’ALLUMAGE........................................ 68 Brindilles.....................................................69 Petit bois.....................................................70 Bâtons à « plumes ».................................. 71 Pommes de pin.......................................... 73 Résine......................................................... 75

TYPES DE FEUX, CARACTÉRISTIQUES ET USAGES... 114 Feu de camp simple (règles de base pour la construction du foyer).................114 Feu pyramidal (feu multi-usage).............118 Feu de trappeur (feu de cuisson)...........120 Feu en étoile (feu de cuisson et de veillée)............................................. 122 Feu sens dessus dessous (feu multi-usage)..................................... 126 Feu en pagode (feu de signal et de festivités)........................................ 129 Feu en fosse – Dakota (feu de cuisson et de veillée).................. 132 Feu de rondins ou scandinave (feu de chauffage)................................... 136 Feu en trépied (feu de cuisson).............. 138

TRUCS ET ASTUCES......................... 144 Attiser le feu............................................. 144 Bâtonnage (fendre du bois au couteau)................... 145 Bois à brûler sans outils.......................... 146 Mur réflecteur.......................................... 148 Pierres mouillées dans le feu...................151 Matelas de braise et chaleur pendant le sommeil................................. 152 Feu en cas de pluie, d’humidité et de neige............................. 153