Diabète Mellitus - Micronutriments pour un contrôle naturel et efficace de la glycémie

Page 1

DIABÈTE MELLITUS

Micronutriments pour un contrôle naturel et efficace de la glycémie

Dr. Rath
Health Foundation

Diabète Mellitus - Micronutriments pour un contrôle naturel et efficace de la glycémie Institut de Recherche du Dr Rath, San Jose Californie

Première édition

© 2024 Dr. Rath Health Foundation

Distribution : Dr. Rath Education Services B.V. Postbus 656, NL-6400 AR Heerlen

Tel.: 0031-457-111 223

Fax: 0031-457-111 119

E-Mail: info@rath-eduserv.com Internet: www.drrathbooks.com

Publié par la Fondation du Dr Rath pour la Santé. Tous droits réservés. Les pages de cette brochure ne peuvent être copiées qu’à des fins privées et non commerciales. Toute utilisation commerciale directe ou indirecte de cette brochure ou de ses parties de quelque manière que ce soit est strictement interdite sans l’autorisation écrite des auteurs.

© Dr. Rath Health Foundation 3. Le diabète : un problème de santé mondial 5 Qu'est-ce que le diabète sucré ? 6 Conséquences d'une glycémie anormale au niveau cellulaire 8 Quels sont les symptômes du diabète ? 9 Af fections liées au diabète et complications à long terme 10 Causes et facteurs de risque du diabète 14 Comment le diabète est-il diagnostiqué ? 15 Interventions médicales et stratégies naturelles pour le traitement du diabète de type 2 17 Micronutriments essentiels pour la gestion du diabète 21 Confirmation scientifique : les bienfaits des nutriments cellulaires dans le diabète 26 Gestion du diabète au quotidien 30 Ef ficacité brevetée 33 Médecine Cellulaire 35 L’Institut de Recherche du Dr. Rath 36 Chercheurs 37 Autres documents d’information 38 TABLE DES MATIÈRES
4.

LE DIABÈTE : UN PROBLÈME DE SANTÉ MONDIAL

Le diabète sucré - ou diabète tout court — est un problème de santé en croissance rapide dans le monde entier. Il s'agit d'un trouble métabolique dans lequel le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline ou le corps ne répond pas correctement à cette hormone. Il en résulte une augmentation du taux de sucre dans le sang qui peut gravement endommager de nombreux organes.

Dans le monde, on estime que 537 millions d'adultes âgés de 20 à 79 ans souffrent de diabète. Ce chiffre devrait atteindre 643 millions d'ici 2030 et 783 millions d'ici 2045. Environ 1,5 million de décès par an sont directement attribués au diabète. Le nombre élevé de cas de diabète non diagnostiqué est encore plus préoccupant. Dans le monde, on estime à 240 millions le nombre de personnes vivant avec un diabète non diagnostiqué. Il s'agit d'un problème grave, car un diabète non traité peut s'aggraver et entraîner de graves complications. En 2019, par exemple, cette maladie métabolique a causé 460 000 décès par insuffisance rénale et a été à l'origine d'environ 20 % des décès dus aux maladies cardiovasculaires.

Cela montre que, malgré l'utilisation d'un large éventail d'approches pharmacologiques, le traitement du diabète reste insuffisant. Nous savons depuis des décennies

que les micronutriments (nutriments cellulaires), en particulier la vitamine C, sont essentiels à la prévention et au traitement de soutien du diabète, et qu'une carence chronique en nutriments spécifiques peut déclencher ou exacerber cette maladie métabolique. De nombreuses études dans le domaine de la médecine cellulaire (voir page 33) et de la santé naturelle montrent que les micronutriments, à des doses et dans une composition optimales, peuvent contrôler efficacement plusieurs mécanismes cellulaires importants associés à une altération du métabolisme du glucose. Malheureusement, ces connaissances ont été ignorées.

L'objectif de cette brochure est de vous donner les moyens de contrôler votre glycémie en vous appuyant sur les progrès de la médecine cellulaire et de la santé naturelle. Elle présente des faits moins connus sur différents aspects du diabète et documente l'importance de nutriments spécifiques dans la gestion du diabète sucré de t ype 2. Ce livret donne un aperçu fascinant des recherches récentes, en particulier celles du Dr. Rath Research Institute (voir page 34), sur les multiples bienfaits des micronutriments dans le diabète. Il s'agit de votre guide de santé sur les aspects pratiques de la prévention et de la gestion du diabète dans la vie de tous les jours.

© Dr. Rath Health Foundation 5.

QU'EST-CE QUE LE DIABÈTE SUCRÉ ?

Le diabète sucré est un trouble métabolique chronique caractérisé par un taux élevé de sucre dans le sang. Il existe trois principaux types de maladie : le diabète congénital (type 1), le diabète acquis (type 2) et le diabète gestationnel. Toutes les formes de diabète sont dues à l'absence ou à l'insuffisance de production d'insuline ou à une réponse inadéquate de l'organisme à cette hormone. L'insuline, sécrétée par le pancréas, est essentielle pour que le sucre (glucose) soit transporté du sang vers les cellules de l'organisme, ce qui permet d'abaisser le taux de glucose dans le sang.

Lorsque l'on parle de diabète, il s'agit généralement du diabète de type 2, qui représente plus de 90 % des cas. Il se développe généralement plus tard dans la vie et est également appelé diabète de l'adulte. Cependant, un nombre croissant de personnes plus jeunes, voire d'enfants, sont diagnostiquées avec cette maladie. Dans le cas du diabète de type 2, les cellules du pancréas peuvent produire de l'insuline, mais les cellules de l'organisme ne réagissent pas à cette hormone. Une alimentation malsaine et l'obésité contribuent de manière significative à cette condition connue sous le nom de résistance à l'insuline. Pour compenser, le pancréas produit de plus en plus d'insuline, ce qui provoque une hyperinsulinémie, mais cela ne permet pas d'augmenter le trans -

port du glucose du sang vers les cellules de l'organisme. Ainsi, les taux de sucre dans le sang et d'insuline restent chroniquement élevés. Avec le temps, les cellules productrices d'insuline du pancréas s'épuisent et la production d'insuline diminue.

Dans le cas du diabète de type 1, qui se développe généralement pendant l'enfance ou l'adolescence, les cellules productrices d'insuline du pancréas sont attaquées et détruites par le système immunitaire de l'organisme. En conséquence, la production d'insuline diminue au fil du temps et les cellules ne peuvent plus absorber et traiter efficacement le sucre contenu dans les aliments. Dans les deux cas, des niveaux croissants de sucre non absorbé continuent de circuler dans le sang.

Le diabète gestationnel est une augmentation temporaire du taux de sucre dans le sang pendant la grossesse, qui peut affecter le déroulement de la grossesse et la santé du bébé. À ce stade, les cellules absorbent plus lentement le sucre des aliments digérés, ce qui entraîne une augmentation de la glycémie. La glycémie revient généralement à la normale après l'accouchement. Toutefois, les femmes atteintes de diabète gestationnel ont un risque plus élevé de développer un diabète de type 2 plus tard dans leur vie et doivent vérifier leur glycémie plus souvent.

6.

COMPRENDRE LA GLYCÉMIE ET L’INSULINE

Le glucose fait partie d’un groupe de glucides connus sous le nom de sucres simples. Après un repas, le corps absorbe le glucose dans la circulation sanguine à partir de l’intestin grêle. Cela envoie des signaux à des cellules spécifiques du pancréas, appelées cellules bêta, pour libérer de l’insuline dans la circulation sanguine. L’insuline se lie à des récepteurs spécifiques à la surface des cellules du corps et facilite le trans-

port du glucose du sang vers les cellules, où elle sert de source d’énergie pour notre métabolisme. L’insuline est donc essentielle pour réguler la glycémie. Dans le diabète, ce métabolisme normal du glucose est perturbé. Un manque d’insuline ou de résistance des cellules à celle-ci entraîne une glycémie élevée et, par conséquent, des problèmes de santé à long terme.

Récepteur de l'insuline

Cellule

Les cellules répondent à l'insuline en ouvrant le canal d'entrée du glucose.

Récepteur de l'insuline

Glucose

Cellule

Les cellules ne répondent pas à l'insuline et l'entrée du glucose est bloquée.

Métabolisme normal du glucose contre métabolisme perturbé du glucose dans le diabète de type 2.

© Dr. Rath Health Foundation 7.
Pancréas Pancréas
SAIN DIABÈTE DE TYPE 2
Insuline Insuline
Glucose

CONSÉQUENCES D'UNE GLYCÉMIE ANORMALE

AU NIVEAU CELLULAIRE

En général, le sucre (glucose) joue un rôle important dans de nombreux processus de l'organisme, notamment en tant que principale source d'énergie cellulaire. Notre cerveau et notre système nerveux, en particulier, utilisent beaucoup de sucre pour répondre à leurs besoins énergétiques élevés. Cependant, l'excès de molécules de sucre sur une longue période peut causer de graves dommages à presque tous les organes du corps humain, entraînant des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des maladies vasculaires périphériques, des lésions nerveuses, la perte de la vue et de nombreuses autres complications.

Les complications du diabète au niveau des organes sont les conséquences des dommages cellulaires causés par leur exposition à une trop grande quantité de sucre. La perturbation des processus cellulaires, résultant d'une glycémie élevée, peut avoir les effets suivants :

• Dim inution de l'apport d'oxygène à toutes les cellules de l'organisme en raison des dommages causés par l'hyperglycémie à l'hémoglobine qui transporte l'oxygène dans les globules rouges (érythrocytes).

• Diminution de la fonction du système immunitaire, résultant des effets négatifs du sucre sur les globules blancs (leucocytes).

• Altération du transport intracellulaire du glucose en raison de l'efficacité limitée de l'insuline.

• Processus inflammatoires dans tout le corps.

• Formation de structures sucrées complexes connues sous le nom de produits finaux de glycation avancée (AGE), qui se déposent dans les parois des vaisseaux sanguins et d'autres organes tels que les reins, les yeux, les nerfs et le foie, altérant considérablement leur fonction.

• Un nombre croissant de radicaux libres sont générés et attaquent les cellules, altérant leur structure, perturbant leur fonction et endommageant même leur ADN.

• Le s tress oxydatif, causé par un excès de radicaux libres, peut accélérer le processus de vieillissement de l'organisme et contribuer au développement de diverses maladies chroniques et aiguës.

8.

• Faiblesse du tissu conjonctif en raison d'une production insuffisante de collagène. Ce phénomène résulte d'une carence en vitamine C dans les cellules, causée par des niveaux élevés de glucose qui entrent en compétition avec le transport intracellulaire de la vitamine C, créant ainsi un état de «scorbut».

La carence en vitamine C dans le métabolisme cellulaire réduit la production de collagène, en particulier dans les vaisseaux

sanguins, ce qui augmente le risque de problèmes cardiovasculaires. Elle a également un effet négatif sur le fonctionnement d'autres organes du corps constitués de tissu conjonctif, favorisant le développement de maladies secondaires et affaiblissant les défenses cellulaires contre le stress oxydatif, entre autres.

(Pour en savoir plus, consultez le chapitre «Affections liées au diabète et complications à long terme »).

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU DIABÈTE ?

Tous les types de diabète se développent progressivement et peuvent passer inaperçus pendant longtemps. Les symptômes typiques n’apparaissent généralement que lorsque le taux de glucose dans le sang augmente considérablement et que le métabolisme devient incontrôlable. Le premier signe de diabète est une miction fréquente. Le corps essaie de se débarrasser de l’excès de sucre par l’urine, ce qui entraîne une soif accrue. Les autres symptômes typiques du diabète comprennent :

• Fringales

• Sensations de nausée

• Manque de concentration

• Vertiges

• Démangeaison

• Fatigue et épuisement

D’autres symptômes surviennent à des stades ultérieurs :

• Sensibilité aux infections

• Altération de la cicatrisation des plaies

• Faiblesse

• Déficience visuelle

• Picotements, douleur ou engourdissement dans les mains et les pieds

À un stade avancé, les organes peuvent être endommagés

© Dr. Rath Health Foundation 9.

AFFECTIONS LIÉES AU DIABÈTE ET COMPLICATIONS À LONG TERME

Les dommages aux vaisseaux sanguins causés par une glycémie élevée ou d’autres facteurs entraînent des maladies secondaires. La cause sous-jacente de ces dommages vasculaires est généralement une carence à long terme en vitamines et autres nutriments essentiels dans les cellules qui construisent les parois des vaisseaux sanguins. Si la carence en nutriments cellulaires n’est pas corrigée rapidement, il existe un risque de complications graves, telles que les maladies cardiovasculaires, la cécité due à une maladie oculaire diabétique et l’amputation du pied due au syndrome du pied diabétique.

Maladie cardiovasculaire

Les diabétiques sont jusqu'à trois fois plus susceptibles de souffrir d'une maladie cardiovasculaire que les personnes en bonne santé. Les maladies cardiovasculaires sont également la principale cause de décès chez les diabétiques.

La persistance d'une glycémie élevée dans le diabète endommage les parois des vaisseaux sanguins de différentes manières. Elle peut conduire à l'athérosclérose, qui se manifeste par une accumulation de graisses, de cholestérol et d'autres substances dans les parois artérielles, susceptibles d'obstruer

la circulation sanguine et de provoquer des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC). L'athérosclérose est généralement déclenchée et favorisée par une carence en vitamine C et autres micronutriments qui entraînent une faiblesse structurelle des parois des vaisseaux sanguins. En réponse à cette condition métabolique, l'organisme déclenche des mécanismes biologiques de «réparation» en augmentant la production de cholestérol, de lipoprotéines et d'autres composés qui se déposent dans les zones affaiblies de la paroi des vaisseaux, afin de stabiliser l'artère. Ce phénomène s'accompagne d'un épaississement des parois des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de développer une hypertension artérielle et divers troubles circulatoires. Ce processus métabolique est exacerbé par des niveaux élevés de glucose dans le sang, qui inhibent le transport de la vitamine C à l'intérieur des cellules vasculaires, aggravant ainsi la carence en vitamine C et entravant davantage la production de collagène et l'affaiblissement des vaisseaux sanguins. Si la cause de la faiblesse structurelle des vaisseaux sanguins, à savoir la carence en vitamine C, n'est pas éliminée, le risque de dépôts athérosclérotiques bloquant les vaisseaux sanguins et provoquant une crise cardiaque augmente considérablement.

10.

Accident vasculaire cérébral

Les personnes atteintes de diabète courent un plus grand risque d'accident vasculaire cérébral ischémique, causé par une obstruction des vaisseaux sanguins du cerveau ou de l'artère carotide, coupant ainsi l'approvisionnement en sang. Ce risque est trois fois plus élevé chez les diabétiques que chez les non-diabétiques.

Les accidents vasculaires cérébraux, comme les crises cardiaques, sont principalement dus à l'artériosclérose, qui est déclenchée et aggravée par une carence à long terme en vitamines et autres nutriments cellulaires.

Neuropathie

Les nerfs sont alimentés en oxygène et en nutriments transportés dans le sang par de petits vaisseaux sanguins. Une glycémie durablement élevée peut endommager ces vaisseaux sanguins et provoquer des lésions nerveuses. C'est ce qu'on appelle la neuropathie diabétique. Cette maladie des nerfs périphériques est connue sous le nom de « polyneuropathie » ou « neuropathie autonome ».

La polyneuropathie affecte les nerfs qui contrôlent les mouvements musculaires et la sensibilité de la peau. Les patients ressentent des troubles sensoriels tels que des picotements, des engourdissements ou des douleurs dans les pieds et les mains. Envi -

ron 30 % des personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2 sont touchées par cette forme de neuropathie.

La neuropathie autonome affecte les nerfs qui contrôlent les organes internes. Cette forme de neuropathie peut entraîner des problèmes de fonctionnement du tractus gastro-intestinal (péristaltisme) et de régulation du rythme cardiaque. En outre, les problèmes sexuels tels que la dysfonction érectile et les problèmes d'éjaculation sont fréquents.

Rétinopathie

Une glycémie trop élevée peut entraîner des problèmes oculaires en endommageant les petits vaisseaux sanguins de la rétine. Cette affection est connue sous le nom de rétinopathie diabétique. Au niveau mondial, la prévalence de la rétinopathie diabétique chez les patients diabétiques est estimée à environ 27 %, ce qui entraîne 0,4 million de cas de cécité. En Europe, la rétinopathie diabétique chez les personnes âgées de plus de 60 ans est la plus répandue en France, suivie de l'Allemagne.

D'abord asymptomatique, la rétinopathie diabétique progresse avec le temps, entraînant des symptômes tels qu'une vision floue et déformée, l'apparition de taches sombres et d'un voile gris ou rouge dans le champ de vision. Si elle n'est pas diagnostiquée et traitée rapidement, elle peut conduire à la cécité.

© Dr. Rath Health Foundation 11.

CERVEAU

 Accident vasculaire cérébral (AVC)

CONSÉQUENCES À LONG TERME DU DIABÈTE

CŒUR ET CIRCULATION

SANGUINE

 Artériosclérose

 Maladie coronarienne

 Hypertension artérielle

 Crise cardiaque

YEUX

 Rétinopathie  Cécité

BRAS ET JAMBES

 Maladie artérielle périphérique (MAP)

REINS

 Néphropathie (maladie des reins)

 Insuffisance rénale (altération de la fonction rénale)

 Insuffisance rénale avec dialyse ultérieure

SYSTÈME NERVEUX

 Neuropathies (maladies des nerfs périphériques)

PIEDS

 Syndrome du pied diabétique

 Amputation

Les personnes atteintes de diabète présentent un risque accru de nombreuses complications de santé. Les organes ci-dessus sont les plus touchés.

12.

Néphropathie

L'une des conséquences les plus courantes du diabète sucré est l'atteinte des reins, connue sous le nom de «néphropathie diabétique». Environ 20 à 50 % des personnes atteintes de diabète de type 2 développeront un jour une néphropathie diabétique.

La néphropathie diabétique survient lorsque des taux de glycémie élevés et persistants endommagent les vaisseaux sanguins des reins qui filtrent les déchets du sang. Lorsque ces déchets biologiques ne sont plus éliminés correctement du sang, ils peuvent provoquer une insuffisance rénale. Les patients souffrant d'une insuffisance rénale complète dépendent en permanence de la dialyse.

Maladie artérielle périphérique (MAP)

Les problèmes de circulation sanguine liés au diabète touchent également les bras et les jambes. Lorsque ces derniers ne sont plus suffisamment alimentés en sang, on parle de maladie artérielle périphérique (MAP). Elle est généralement due à l'athérosclérose, c'est-à-dire au rétrécissement ou à l'obstruction des artères qui irriguent les extrémités par des dépôts vasculaires. (Voir « Maladies cardiovasculaires »).

La MAP est un fardeau mondial qui touche plus de 200 millions de patients, dont 1 million en Allemagne et 12 millions aux ÉtatsUnis.

Syndrome du pied diabétique

L'hyperglycémie peut endommager les nerfs et les vaisseaux sanguins des pieds des diabétiques, entraînant le syndrome du pied diabétique. Ce syndrome se manifeste par des picotements ou des douleurs dans les pieds, une perte du sens du toucher ou de la capacité à ressentir la chaleur ou le froid. Cela signifie également que les blessures ou les petites coupures peuvent passer inaperçues et se transformer en plaies plus importantes ou en infections difficiles à guérir. En combinaison avec des problèmes circulatoires, des zones entières de tissu sur le pied peuvent être exposées à un risque de nécrose. Le syndrome du pied diabétique est l'une des causes les plus fréquentes d'amputation du pied. Le risque de développer le syndrome du pied diabétique au cours de la vie est de 19 à 34 %, avec un taux d'incidence annuel d'environ 2 %. Environ 70 % des amputations du pied sont pratiquées chez des personnes souffrant de diabète sucré.

Molécule de sucre saccharose

Le sucre de table (saccharose) peut endommager les cellules et faciliter le diabète.

© Dr. Rath Health Foundation 13.
Glucose Fructose

Le manque d'activité physique, le stress et une alimentation déséquilibrée peuvent être des déclencheurs du diabète de type 2.

CAUSES ET FACTEURS DE RISQUE DU DIABÈTE

Contrairement au diabète de type 1, qui est une maladie auto-immune, le diabète de type 2 est une maladie de civilisation Il se développe en raison de modes de vie malsains, particulièrement répandus dans les pays industrialisés. Il s'agit notamment d'une mauvaise alimentation basée sur des aliments transformés, de carences chroniques en micronutriments, de l'obésité et de la sédentarité. D'autres facteurs augmentent le risque de diabète de type 2 : l'âge avancé, les antécédents familiaux, l'élévation des lipides sanguins, l'hypertension ar térielle, le tabagisme, le stress et certains médicaments (notamment les glucocorticoïdes, les diurétiques, les bêtabloquants prescrits pour l'hypertension artérielle et les statines, médicaments hypocholestérolémiants très répandus).

Nombre de ces facteurs sont liés à un manque de nutriments cellulaires spécifiques. Par exemple, l'organisme utilise davantage de vitamines en cas de stress ou de réaction à des toxines environnementales, telles que le tabagisme. Les personnes âgées souffrent souvent de carences en micronutriments, en raison d'une mauvaise alimentation et de la prise de nombreux médicaments qui favorisent souvent l'appauvrissement en micronutriments.

Malheureusement, la médecine conventionnelle néglige l'aspect de la carence chronique en nutriments dans les cellules productrices d'insuline du pancréas, que la médecine cellulaire a identifiée comme la cause principale du diabète il y a plusieurs décennies. Cette carence chronique

14.

en nutriments s'étend aux cellules qui construisent les parois artérielles et à d'autres organes du corps, entraînant les conséquences négatives à long terme sur la santé décrites plus haut.

CAUSE DES COMPLICATIONS

VASCULAIRES DU DIABÈTE : CONFUSION

ENTRE LA VITAMINE C ET LES MOLÉCULES DE SUCRE

La clé de la compréhension des complications vasculaires diabétiques réside dans les molécules de glucose et de vitamine C, dont la structure est très similaire et qui utilisent les mêmes voies d'entrée (transporteurs) pour pénétrer dans les cellules. Lorsque la concentration de sucre dans le sang est élevée, ces voies d'entrée sont surchargées de molécules de sucre au détriment de la vitamine C. En conséquence, les cellules des parois des vaisseaux sanguins deviennent déficientes en vitamine C, ce qui nuit à leurs fonctions essentielles, notamment la production de collagène et la défense antioxydante, parmi beaucoup d'autres. Par conséquent, divers mécanismes biologiques sont impliqués et conduisent à l'épaississement des parois des vaisseaux sanguins et à la formation de dépôts qui exposent les organes du corps à un risque d'infarctus.

COMMENT LE DIABÈTE EST-IL DIAGNOSTIQUÉ ?

En cas de suspicion de diabète de type 2, un examen physique est suivi d'analyses de sang pour mesurer et déterminer la glycémie et divers paramètres sanguins connexes. Comme la glycémie n'est pas constante et qu'elle est sujette à des fluctuations naturelles, plusieurs tests différents sont généralement utilisés pour l'évaluer:

• La glycémie à jeun est mesurée après au moins 8 heures sans nourriture. Une glycémie à jeun de 126 mg/dl (7,0 mmol/l) ou plus indique un diabète.

• Les tests de tolérance au glucose par voie orale sont utilisés pour mesurer la capacité de l'organisme à assimiler de grandes quantités de sucre. Pour ce faire, le patient boit une solution de glucose après un jeûne de 8 heures. Deux heures plus tard, le taux de glucose dans le sang est mesuré. Un résultat de 200 mg/dl (11,1 mmol/l) ou plus indique un diabète de type 2.

• Les tests de glycémie et de tolérance au glucose par voie orale n'indiquent que la quantité actuelle de sucre dans le sang.

© Dr. Rath Health Foundation 15.

Cependant, la mesure de l'hémoglobine glycosylée (HbA1c) fournit une évaluation à long terme des niveaux de glucose dans le sang. Le test HbA1c évalue la quantité de glucose dans votre sang au cours des trois derniers mois. Le diabète est diagnostiqué lorsque l'HbA1c est supérieure ou égale à 6,5 %. HbA1c signifie « hémoglobine A1c » et reflète la partie « glyquée » de l'hémoglobine, le pigment rouge du sang, qui se forme lorsque le glucose présent dans le sang se fixe aux molécules d'hémoglobine. Plus il y a de sucre dans le sang, plus le sucre se lie à l'hémoglobine et plus le taux d'HbA1c est élevé.

• Une prise de sang aléatoire mesure la glycémie à un moment donné, indépendamment de l'heure ou de la date à laquelle le patient a mangé pour la der-

nière fois. Si la valeur de la glycémie est é gale ou supérieure à 200 mg/dl lors d'un tel test, le diabète est probable.

Lorsque la glycémie est supérieure à la normale mais inférieure au seuil de diagnostic du diabète de type 2, on parle de prédiabète. Les personnes atteintes de prédiabète ont un risque accru de développer un diabète. Un diagnostic précoce du prédiabète est donc important pour prévenir le développement du diabète de type 2.

Si le médecin détecte une glycémie élevée, il effectuera généralement d'autres tests pour confirmer le diagnostic de diabète, car une seule valeur élevée n'est pas nécessairement synonyme de diabète. Remarque : Lignes directrices officielles et tests utilisés pour diagnostiquer le diabète sucré.

APERÇU DES DIFFÉRENTS TESTS UTILISÉS POUR DIAGNOSTIQUER LE DIABÈTE

Pas de diabète

Glycémie à jeun En dessous de 100 mg/dl 10 0 – 125 mg/dl126 mg/dl ou plus

Test d'HbA1c Sous 5,7 % 5,7 – 6,4 % 6,5 % ou plus

Tolérance au Glucose Sous 140 mg/dl140 – 199 mg/dl200 mg/dl ou plus

Glycémie aléatoire

Valeurs de référence et tests officiels pour le diagnostic du diabète sucré.

mg/dl (11,1 mmol/l) ou plus

16.
Prédiabète Diabètes
p/a
p/a
200

INTERVENTIONS MÉDICALES ET STRATÉGIES NATURELLES

POUR LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2

Les patients diagnostiqués comme diabétiques se voient généralement recommander d'adopter un mode de vie sain, de modifier leur régime alimentaire et de faire plus d'exercice. Ces recommandations s'accompagnent d'un contrôle artificiel - généralement à vie - de la glycémie à l'aide de médicaments contre le diabète, appelés antidiabétiques et/ou d'injections d'insuline. Toutefois, ces interventions pharmacologiques ne traitent pas la cause sous-jacente du diabète et des lésions vasculaires dans l'ensemble de l'organisme dues à l'élévation du taux de sucre dans le sang.

L'abaissement de la glycémie est essentiel pour les personnes atteintes de diabète, mais il n'est pas suffisant. Pour prévenir et traiter efficacement le diabète, il est important de comprendre la complexité de cette maladie et les facteurs sous-jacents qui la provoquent.

© Dr. Rath Health Foundation 17.

NUTRIMENTS CELLULAIRES –SPÉCIFIQUES, PRÉVENTIFS ET DE

SOUTIEN

La Médecine Cellulaire identifie les carences chroniques en micronutriments essentiels dans les cellules du pancréas productrices d'insuline, les parois vasculaires et d'autres organes comme une

Vitamine C

Glucose

Voies d’entrée dans la membrane cellulaire

PERSONNE EN BONNE SANTÉ

Équilibrée

cause primaire du développement du diabète de type 2 et de ses complications. Cette compréhension constitue la base d'une approche rationnelle de la prévention et du traitement du diabète en utilisant des quantités optimales de vitamines, de minéraux, de phytonutriments et d'autres composants naturels. Lorsqu'ils sont apportés dans des quantités

DIABÉTIQUE À

HAUT RISQUE

Trop de sucre, trop peu de vitamine C

DIABÉTIQUE À FAIBLE RISQUE

Contrôlée

Cellules des parois artérielles

Effet sur les artères Sain Maladie cardiovasculaire Sain

La supplémentation en vitamine C est une mesure essentielle pour les patients diabétiques dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

18.

et des combinaisons spécifiques, ces nutriments contribuent non seulement à réduire le risque de développer un diabète de type 2, mais aussi à améliorer le contrôle de la glycémie et à réduire le risque de complications liées au diabète.

Les micronutriments ont un large éventail de fonctions importantes qui profitent aux personnes atteintes de diabète :

• Réduire les dommages causés par le stress oxydatif : la vitamine C, la vitamine E, les caroténoïdes, les minéraux et les substances végétales secondaires (phytonutriments) sont particulièrement importants.

• Protéger contre l'inflammation en réduisant naturellement la production de plusieurs facteurs biologiques impliqués dans le processus inflammatoire diabétique.

• Soutenir le fonctionnement du système immunitaire altéré par le diabète, notamment en empêchant la croissance des bactéries et des champignons favorisés par des niveaux élevés de sucre dans le sang.

En outre, des nutriments spécifiques peuvent affecter directement des mécanismes cellulaires importants dans le diabète :

• Plusieurs vitamines, minéraux, acides aminés et composés végétaux peuvent améliorer l'absorption du glucose par les cellules. Plus le glucose est absorbé par les cellules, moins il reste de sucre dans la circulation sanguine. Il s'agit d'une étape essentielle pour gérer efficacement le diabète et prévenir ses complications.

• Des micronutriments spécifiques peuvent augmenter la production d'insuline dans les cellules pancréatiques. L'augmentation de la production d'insuline facilite une absorption plus efficace du sucre du sang dans les cellules, réduisant ainsi les niveaux de glucose dans le sang.

• Une glycémie élevée favorise la formation et le dépôt de structures complexes incrustées de sucre (AGE), qui sont particulièrement toxiques pour le système nerveux. Certains micronutriments peuvent protéger contre les dommages causés par les AGE.

Les nutriments cellulaires ont de multiples avantages métaboliques dans le diabète, au-delà des médicaments pharmaceutiques. Ils peuvent non seulement améliorer et normaliser les niveaux de sucre dans le sang, mais aussi fournir une protection contre divers mécanismes de détérioration des cellules associés au diabète. Et tout cela sans effets secondaires négatifs.

© Dr. Rath Health Foundation 19.

Une alimentation variée, avec beaucoup de céréales complètes, de fruits et légumes frais, de lait et de produits laitiers, de viande et de poisson, fournit de nombreux nutriments essentiels et constitue donc un élément important de la prévention et de la gestion du diabète. Mais suivre une alimentation saine seule ne suffit souvent pas. Il est important de compléter votre alimentation avec une combinaison ciblée de nutriments cellulaires, surtout si vous présentez un risque accru de diabète ou si vous en souffrez déjà. Cela compense les carences en micronutriments souvent rencontrées chez les diabétiques, protège les cellules des dommages causés par une glycémie élevée et optimise le métabolisme du glucose à long terme.

20.

MICRONUTRIMENTS ESSENTIELS

POUR LA GESTION DU DIABÈTE

La première étape d'une prévention efficace ou d'un traitement de soutien du diabète de type 2 est un apport quotidien régulier de la gamme la plus large possible de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments et d'acides aminés. La supplémentation compensera les carences spécifiques en nutriments qui peuvent survenir en raison des besoins accrus d'un individu, d'un régime alimentaire médiocre ou inadéquat et d'autres facteurs. Les nutriments suivants sont particulièrement importants.

Vitamine C

L'acide ascorbique est l'un des nutriments cellulaires les plus importants ayant un effet protecteur sur les cellules. Il n'est pas produit par le corps humain et provient uniquement d'une alimentation riche en fruits et légumes frais. La supplémentation en vitamine C est essentielle car elle permet de compenser les déficits en vitamine C intracellulaire causés par son déplacement lors du transport cellulaire par un excès de molécules de sucre.

La vitamine C est l'antioxydant le plus important qui protège les cellules contre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres. Ces dommages sont l'un des facteurs contribuant au développement de

la résistance à l'insuline. En tant que molécule essentielle à la production de collagène et de tissus conjonctifs sains, la vitamine C contribue à protéger et à stabiliser les parois des vaisseaux sanguins, prévenant ainsi de graves complications diabétiques. Cette vitamine est également nécessaire à la production d'énergie, à la normalisation du taux de cholestérol et à d'autres fonctions.

Vitamines B

Les vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B12 et la biotine sont des transporteurs de bioénergie dans le métabolisme cellulaire. Elles améliorent les performances métaboliques, en particulier dans le foie, centre de contrôle du métabolisme de l'organisme.

Vitamine B1

La vitamine B1 (thiamine) est nécessaire à la transformation des glucides complexes en glucose. Une carence peut entraîner des fluctuations de la glycémie et augmenter les symptômes neuropathiques souvent observés chez les diabétiques.

Vitamine B3

La vitamine B3 (niacine) peut améliorer la sensibilité des cellules à l'insuline, ce qui signifie que les cellules peuvent absorber da -

© Dr. Rath Health Foundation 21.

COMMENT LES MICRONUTRIMENTS

PEUVENT ÊTRE BÉNÉFIQUES POUR

LE DIABÈTE ?

 Contrôler la glycémie en améliorant

 Protéger les cellules contre les dommages causés par le stress oxydatif

 Contrôle de l’inflammation

E B C

 Promouvoir l’immunité

 Soutenir la production d’insuline

vantage de glucose dans le sang et que la glycémie est mieux contrôlée. La niacine réduit également les taux sanguins de lipoprotéines porteuses de graisses, qui sont souvent élevés chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Vitamine B6

La vitamine B6 (pyridoxine) participe à la production d'insuline et au métabolisme énergétique des acides aminés. Une carence en vitamine B6 peut entraîner des taux élevés d'homocystéine, ce qui augmente encore le risque de maladie cardiovasculaire.

Vitamine B12

La vitamine B12 (cobalamine) est importante pour la formation des globules rouges et le fonctionnement du système nerveux. Une carence en B12 peut entraîner des symptômes neuropathiques, fréquents chez les diabétiques.

Biotine

La biotine (vitamine B7) est nécessaire à la synthèse des acides gras, sources d'énergie biologique, favorisant ainsi l'utilisation du glucose par les cellules. Un apport optimal en biotine peut contribuer à réduire les fluctuations de la glycémie. La biotine stimule également une enzyme hépatique qui convertit l'excès de glucose en sa forme de stockage (glycogène).

22.

Folates

Les folates (diverses formes de vitamine B9) ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent donc avoir des effets bénéfiques sur l'évolution du diabète, et ils peuvent abaisser le taux d'hémoglobine A1C. La carence en folates favorise l'élévation des niveaux d'homocystéine, un acide aminé, dans le sang, associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire, une complication typique du diabète.

Vitamine E

Cette vitamine liposoluble est un puissant antioxydant qui protège les cellules des dommages causés par les radicaux libres associés à l'état métabolique diabétique.

Arginine

L'arginine est un acide aminé qui sert de source d'oxyde nitrique (NO) important pour la croissance, la lutte contre le vieillissement et l'immunité. Sa supplémentation alimentaire peut aider à réduire l'hypertension ar térielle, à diminuer l'obésité, à améliorer la résistance à l'insuline et à normaliser le dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, tous affectés par le diabète.

Lysine

Cet acide aminé essentiel, important pour la formation et le maintien du collagène et du tissu conjonctif, n'est pas produit par notre organisme et sa seule source est notre alimentation ou les compléments alimen -

taires. La lysine est un composant du collagène, qui confère force et élasticité à nos vaisseaux sanguins et joue donc un rôle important dans la prévention de l'artériosclérose et d'autres complications du diabète. En outre, elle peut réduire la glycémie et la glycation non enzymatique des protéines.

Calcium

Ce minéral vital joue un rôle dans la sécrétion d'insuline par les cellules bêta du pancréas. Des niveaux optimaux de calcium peuvent améliorer la sensibilité à l'insuline. Le calcium contribue également à réguler la tension artérielle. L'hypertension artérielle étant un symptôme fréquent chez les personnes atteintes de diabète de type 2, il est important de normaliser la tension artérielle pour réduire le risque de complications liées au diabète, en particulier les maladies cardiovasculaires.

Magnésium

Le magnésium joue un rôle important dans la régulation du métabolisme du glucose, la production de bioénergie et peut aider à stabiliser la glycémie. Une carence en magnésium augmente le risque de neuropathie (lésions nerveuses) et de crampes musculaires douloureuses, fréquentes chez les diabétiques.

© Dr. Rath Health Foundation 23.

Chrome

Biocatalyseur, cet oligo-élément est essentiel au métabolisme du glucose et de l'insuline. Avec le magnésium, il intervient dans la régulation de l'activité de l'insuline.

Manganèse

Oligo-élément essentiel, le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes antioxydantes qui protègent les cellules du stress oxydatif, fréquent dans le diabète.

Zinc

L'un des oligo-éléments les plus importants de l'organisme, le zinc est un composant catalytique et structurel de nombreuses enzymes et protéines qui assurent des fonctions cellulaires vitales. Le zinc joue un rôle important dans le métabolisme de l'insuline et, en tant qu'antioxydant, il protège les cellules du stress oxydatif. Le zinc favorise également la cicatrisation des plaies et le fonctionnement du système immunitaire, souvent altéré chez les diabétiques.

PRÉVENTION ET TRAITEMENT DE SOUTIEN AVEC DES NUTRIMENTS CELLULAIRES : LA SYNERGIE EST

LA CLÉ

Le principe de la synergie biologique est au cœur de la recherche et du développement des combinaisons de nutriments cellulaires à l'Institut de Recherche du Dr Rath. La synergie des nutriments fait référence à l'amélioration de l'effet biologique obtenu avec des nutriments spécifiquement sélectionnés et combinés de manière appropriée en fonction de leurs effets individuels.

24.

Inositol et choline

Ces deux composés sont des composants de la lécithine, un constituant des membranes cellulaires, et sont essentiels au bon transport des nutriments dans les cellules et à de nombreuses autres fonctions. L'inositol contribue à réguler le taux de sucre dans le sang, tandis que la choline intervient dans le métabolisme des graisses et régule le taux de cholestérol. La choline a également des propriétés anti-inflammatoires.

Divers extraits de plantes

Les extraits de plantes tels que l'extrait de thé vert, l'extrait de cannelle et l'extrait de pépins de raisin sont riches en flavonoïdes, polyphénols et autres composés végétaux secondaires aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Des études montrent que la cannelle peut abaisser le taux de sucre dans le sang et aider à gérer diverses complications diabétiques. Les catéchines du thé vert contribuent à améliorer la sensibilité à l'insuline, et l'extrait de pépins de raisin peut améliorer les marqueurs de l'inflammation et de la glycémie dans le diabète.

© Dr. Rath Health Foundation 25.

CONFIRMATION SCIENTIFIQUE : LES BIENFAITS DES NUTRIMENTS CELLULAIRES DANS LE DIABÈTE

De nombreuses études scientifiques ont examiné les effets de différents composants naturels sur le métabolisme diabétique. La plupart de ces études se concentre sur des micronutriments individuels, négligeant leurs effets finaux lorsqu'ils sont utilisés dans des combinaisons spécifiques. En revanche, l'équipe de scientifiques de l'Institut de Recherche du Dr. Rath a adopté très tôt une approche axée sur les effets de combinaisons spécifiques de micronutriments, connues sous le nom de synergies de micronutriments (voir encadré). Cette approche promet une prise en charge globale du diabète, y compris de ses complications et des lésions cellulaires et tissulaires qui y sont associées. Il est intéressant de noter qu'une étude in vivo menée par l'Institut de Recherche du Dr. Rath a révélé qu'une combinaison spécifique de nutriments était même plus efficace que la metformine, un médicament couramment prescrit contre le diabète.

Voici quelques résultats intéressants de cette recherche :

• Dans une étude in vivo sur des souris soumises à un régime riche en sucre (fructose), une combinaison de substances naturelles a permis de réduire de 4 % la

concentration de fructosamine (un indicateur du sucre lié aux protéines) dans le sang de ces animaux. En revanche, les souris traitées à la metformine présentaient une augmentation de 15 % des concentrations de fructosamine.

Les niveaux de fructosamine sérique indiquent le niveau de protéines glyquées (endommagées) dans le sang jusqu'à trois semaines avant le test. À titre de comparaison, les mesures de l'hémoglobine A1c (HbA1c) reflètent les dommages causés par le sucre sur une période plus longue de deux à quatre mois. L'utilisation de la metformine qui entraîne une augmentation des taux de fructosamine indique un contrôle inadéquat de la glycémie.

Une analyse plus poussée a également montré que les souris traitées à la metformine présentaient des taux d'insuline réduits, alors que l'insuline sanguine des souris prenant des micronutriments revenait à la normale. Ce résultat est significatif car une augmentation de l'insuline contribue à améliorer l'absorption du glucose dans les cellules, réduisant ainsi les niveaux de glucose dans le sang.

26.

• Une étude clinique pilote a également confirmé l'efficacité de certains nutriments pour réduire les taux élevés de glucose dans le sang chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Les sujets ont reçu une combinaison de certaines vitamines, d'acides aminés et de minéraux pendant 6 mois. Leur glycémie a diminué de 23 %, passant d'une moyenne de 155 mg/dl au début du traitement à 120 mg/ dl à la fin de l'étude. En outre, les taux d'HbA1c ont baissé en moyenne de 9,3 %.

Comme la recherche dans le domaine de la Médecine Cellulaire continue de progresser, les combinaisons de nutriments cellulaires étudiées à l'Institut de Recherche du Dr. Rath sont constamment révisées et testées afin d'améliorer et de confirmer leur efficacité. Dans les pages suivantes, nous vous présentons les dernières recherches sur une synergie spécifique de nutriments qui représente une approche unique, universelle et sûre pour contrôler les niveaux de sucre dans le sang.

CONTRÔLE

NATUREL DES MÉCANISMES

CLÉS DU DIABÈTE GRÂCE AUX SYNERGIES DE NUTRIMENTS

Les scientifiques de l'Institut de Recherche du Dr. Rath ont sélectionné des nutriments spécifiques et étudié leurs combinaisons pour leur capacité à affecter les méca -

nismes cellulaires clés impliqués dans l'apparition et le développement du diabète et de ses complications. Trois combinaisons de micronutriments ont été incluses dans les études : une formule noyau D contenant de la vitamine C, de la vitamine E, des vitamines B, de la choline, du zinc, du magnésium, du chrome, de l'extrait de cannelle, de l'extrait de thé vert, de l'extrait de pépins de raisin, de l'inositol, de l'arginine et de la lysine ; une formule minérale contenant du calcium, du magnésium, du zinc, du manganèse, d'autres minéraux et d'autres nutriments cellulaires ; et une formule contenant de la vitamine D3 et de la vitamine K2.

1. Ef fet de différentes compositions de nutriments sur l'absorption du glucose

Toutes les combinaisons de nutriments testées ont eu des effets significatifs sur l'absorption du glucose dans les cellules, même en l'absence d'insuline. La formule noyau D a été la plus efficace, augmentant l'absorption de glucose de 235 %. Les trois combinaisons de nutriments utilisées ensemble ont renforcé cet effet en augmentant l'absorption du glucose dans les cellules musculaires jusqu'à 450 %. Ces formulations de nutriments ont été encore plus efficaces en présence de faibles doses d'insuline, augmentant l'absorption du glucose par les cellules de près de 1445 %. Cela correspond à une efficacité plus que quintuplée par rapport à l'effet de l'insuline seule.

© Dr. Rath Health Foundation 27.

2. Effet des micronutriments sur la protection des cellules contre les dommages causés par les AGEs

Les combinaisons de nutriments ont montré une protection remarquable des cellules nerveuses contre les dommages causés par les sous-produits toxiques d'une glycémie élevée (AGE). Parmi les différentes combinaisons de nutriments, l'effet protecteur le plus élevé a été obtenu par la formule D3-K2, qui a permis la survie de 40 % des cellules. Lorsque les trois formules ont été utilisées simultanément, 80 % des cellules nerveuses ont survécu aux dommages causés par les AGE. Cette découverte est importante car les lésions et les maladies nerveuses (neuropathie) font partie des complications les plus courantes du diabète.

3. Ef fet des micronutriments sur la sécrétion d'insuline par les cellules pancréatiques

Les tests expérimentaux ont montré que les nutriments sont efficaces pour améliorer la production d'insuline : la combinaison de ces trois formulations utilisées à fortes doses a augmenté la production d'insuline pancréatique de plus de 230 % par rapport au contrôle. Plus d'insuline signifie une meilleure absorption cellulaire du glucose et donc une réduction des niveaux élevés de glucose dans le sang.

Les résultats sont présentés dans les figures 1 à 3

Figure 1 : Différentes combinaisons de micronutriments peuvent augmenter de manière significative l'absorption de sucre par les cellules musculaires squelettiques.

28.
25 Absorption de 2-Désoxyglucose (mM) 20 15 10 5 0 Formule D3-K2 Formule minérale Contrôle 30 35 40
Formule noyau D + Minérale + D3-K2
Formule noyau D

Figure 2 : Une triple combinaison de micronutriments peut protéger jusqu'à 80 % des cellules nerveuses (gliales) contre les dommages mortels causés par les AGE.

Figure 3 : Les combinaisons de micronutriments peuvent stimuler la production d'insuline dans les cellules du pancréas humain.

© Dr. Rath Health Foundation 29.
80 Pourcentage de cellules viables 60 40 20 0
Formule D3-K2
100 120
Formule minérale Formule noyau D + Minérale + D3-K2
D Contrôle AGE 1 mg/ml 150 Insuline (picogrammes/ml) 150 50 0 200 250 78.8 39.4 19.7 Contrôle
Formule noyau Formule noyau D + Minérale + D3-K2

GESTION DU DIABÈTE AU QUOTIDIEN

Il est conseillé aux personnes atteintes de diabète ou à celles qui risquent de développer cette maladie d'apporter des changements positifs et durables à leur mode de vie. Outre une surveillance régulière de la glycémie et une supplémentation ciblée en micronutriments, les modifications du régime alimentaire et l'exercice physique régulier sont les piliers d'une gestion efficace du diabète, améliorant la qualité de vie et permettant même une vie quotidienne largement exempte de symptômes.

LE DIABÈTE DE TYPE 2 AVEC L'ALIMENTATION CONTRÔLÉE

En principe, l'alimentation en cas de diabète sucré correspond à une alimentation complète et saine : le passage à des produits à base de céréales complètes, riches en fibres, plutôt qu'à des glucides simples, permet de modérer le taux de glycémie et de soulager le pancréas. Les glucides complexes, comme ceux contenus dans les légumes, le pain complet, le riz naturel et les pâtes complètes, sont digérés plus lentement. Étant donné que le diabète de type 2 est un trouble du métabolisme des glucides, il ne faut toutefois pas donner trop de glucides à l'organisme. L'organisme n'est plus en mesure d'utiliser (de métaboliser) correctement ces quantités. La limite est de 100 g de glucides par jour. Il est important de lire les étiquettes des produits alimentaires lors des achats et de faire attention à la teneur en sucre, surtout pour les produits à forte teneur en fructose. L'industrie utilise volontiers le fructose comme substitut bon marché du sucre dans les produits de boulangerie et les confiseries, les jus de fruits, le ketchup et d'autres produits. Le fructose est associé à l'augmentation de l'obésité et du diabète, y compris chez les enfants.

La règle générale pour une alimentation adaptée aux diabétiques est de 500 g de légumes variés par jour. Certaines études indiquent que la consommation de légumes avant les glucides peut améliorer la concentration de glucose et d'insuline dans le sang immédiatement après un repas. En outre, l'alimentation doit être pauvre en graisses. Les graisses végétales sont préférables aux graisses animales. Les sources de graisses appropriées sont par exemple l'huile d'olive, l'huile de colza, l'huile de lin, les noix et les avocats. Pour la cuisine, il est préférable de remplacer le sel par des herbes et autres épices. Il est également important de noter : deux à trois repas réguliers avec une pause de quatre heures entre les deux réduisent les pics de glycémie. Des repas réguliers sont préférables à de petits snacks entre les repas.

30.

COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Bien que de nombreux responsables de la santé rejettent encore le fait que les vitamines ou autres suppléments puissent aider les personnes atteintes de diabète, les preuves scientifiques et les études cliniques mettent en évidence les multiples avantages d'une supplémentation ciblée pour la santé. Vous n'avez pas besoin de deviner quels nutriments compléter et comment les combiner. Les informations présentées dans cette brochure constituent un guide complet et fiable. Vous devriez en faire part à votre médecin.

QUE PEUT-ON FAIRE D'AUTRE ?

L'EXERCICE PHYSIQUE RÉGULIER

Une activité physique régulière présente de nombreux avantages pour la santé. Pour les personnes en surpoids, c'est l'une des mesures les plus importantes pour perdre du poids, avec un régime alimentaire sain. L'exercice régulier contribue à abaisser la glycémie, à réduire les besoins en insuline, à améliorer le métabolisme des graisses et la circulation sanguine, et à réduire le risque de complications associées au diabète, y compris la neuropathie.

L'alcool est une cytotoxine qui affecte divers organes du corps, y compris ceux qui peuvent déjà être endommagés par le diabète. L'alcool peut également favoriser un taux anormalement bas de glucose dans le sang (hypoglycémie). Les personnes diabétiques doivent donc limiter leur consommation d'alcool, voire l'éviter complètement. Le tabagisme est également dangereux pour les diabétiques car les toxines contenues dans les cigarettes augmentent le risque déjà élevé de nombreuses maladies secondaires. Il est donc essentiel d'arrêter de fumer. Des études montrent également que le tabagisme favorise le développement du diabète. Une charge de travail élevée, des problèmes familiaux et des contraintes de temps permanentes soumettent de nombreuses personnes à un stress persistant. Ce stress chronique peut avoir un impact négatif sur la santé et aggraver les niveaux de sucre dans le sang, ce qui affecte la gestion du diabète. Diverses techniques de relaxation, telles que le training autogène, la relaxation musculaire progressive, la méditation et le yoga, peuvent aider à gérer les niveaux de stress et, par conséquent, à optimiser les niveaux de sucre dans le sang à long terme.

© Dr. Rath Health Foundation 31.

Pour une sélection d’études cliniques supplémentaires du monde entier soulignant l’importance des micronutriments dans le diabète, veuillez visiter notre bibliothèque de santé indépendante.

32.

EFFICACITÉ BREVETÉE

Les résultats de la recherche décrite ici ont été si convaincants que l’Office Américain des Brevets a accordé un brevet (brevet n° : US 11,351,148 B1) reconnaissant le caractère unique de ces compositions nutritionnelles dans des aspects importants associés à des niveaux élevés de glucose. Ces compositions ont également obtenu des brevets européens et internationaux. Il s’agit d’une reconnaissance officielle de notre combinaison de substances naturelles en tant que stratégie exclusive pour le contrôle non pharmacologique de l’élévation de la glycémie. Aucun autre fabricant de suppléments ne peut prétendre à cela !

Une description détaillée de cette technologie de santé et de ses effets prouvés se trouve dans la publication du brevet, à laquelle vous pouvez accéder en scannant le code QR.

Pour une sélection d’études cliniques supplémentaires du monde entier soulignant l’importance des micronutriments dans le diabète, veuillez visiter notre bibliothèque de santé indépendante.

www.healthlibrary.info

Remarque : Nos informations sont basées sur les dernières recherches scientifiques et peuvent vous aider à prendre des décisions éclairées concernant votre santé. Cependant, il ne doit pas remplacer les conseils personnalisés de votre médecin.

© Dr. Rath Health Foundation 33.

RÉFÉRENCE

Centers for Disease Control and Prevention. (2023, February 28). Diabetes testing. https://www.cdc.gov/diabetes/basics/ getting-tested.html

Centers for Disease Control and Prevention. (n.d.). Vision and Eye Health Surveillance System. Diabetic Retinopathy Estimates. https://www.cdc.gov/visionhealth/vehss/ estimates/dr-prevalence.html

Cha, J.C, Ivanov, V., Roomi, M.W., Kalinovsky, T., Niedzwiecki, A., Rath, M. Nutritional improvement of metabolic syndrome parameters in immature fructose-fed wild-type mice. Mol Med Rep. 2011 Nov-Dec;4(6):1053-9.

https://www.drrathresearch.org/publications

Chatterjee, M., Niedzwiecki, A., Goc, A., Rath, M. Health Benefits of Specific Micronutrient Combinations in Diabetes. JCM&NH. March 2022.

https://jcmnh.org/2022/03/24/health-benefits-of-specific-micronutrient-combinations-in-diabetes/

Hoogeveen, E. K. (2022). The Epidemiology of Diabetic Kidney Disease. Kidney and Dialysis, 2(3), 433–442. https://www.mdpi.com/2673-8236/2/3/38

International Diabetes Federation. (2024, March 5). Diabetes complications. https://idf.org/about-diabetes/diabetescomplications/

International Diabetes Federation. (n.d.). IDF Diabetes Atlas.

https://diabetesatlas.org/

Kulzer, B. Physical and psychological longterm consequences of diabetes mellitus. Bundesgesundheitsblatt Gesundheitsforschung Gesundheitsschutz. 2022; 65(4): 503–510.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/ PMC8979877/

Thiruvoipati, T., Kielhorn, C. E., and Armstrong, E. J. Peripheral artery disease in patients with diabetes: Epidemiology, mechanisms, and outcomes. World J Diabetes. 2015 Jul 10; 6(7): 961–969.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/ articles/PMC4499529/

World Health Organization. (2023, April 5). Diabetes. https://www.who.int/news-room/ fact-sheets/detail/diabetes

www.dr-rath-education.org

34.

MÉDECINE CELLULAIRE

La Médecine Cellulaire repose sur le simple fait que tous les organes de notre corps sont constitués de cellules qui ont besoin de micronutriments spécifiques pour fonctionner de manière optimale. L’apport régulier de vitamines, de minéraux, de composants végétaux actifs et d’autres nutriments cellulaires constitue la base du bon fonctionnement de nos organes et, par conséquent, de l’organisme tout entier. Des carences chroniques et durables ou un faible apport en vitamines, acides aminés essentiels et autres nutriments cellulaires sont la cause la plus fréquente de dysfonctionnements cellulaires qui conduisent à des maladies telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’ostéoporose, le cancer et bien d’autres encore. La Médecine Cellulaire applique une approche de synergie des nutriments en concevant et en confirmant scientifiquement des combinaisons de nutriments cellulaires spécifiques afin d’accroître leur efficacité et l’éventail des bénéfices pour la santé. Cette approche prouve que les résultats souhaités en matière de santé ne peuvent être obtenus par une seule vitamine ou un seul nutriment, mais qu’ils nécessitent une combinaison spécifique de plusieurs nutriments agissant ensemble. Par conséquent, en plus d’un régime alimentaire et d’un mode de vie sains, une supplémentation quotidienne régulière en vitamines et autres nutriments correctement sélectionnés est nécessaire pour maintenir une santé optimale.

© Dr. Rath Health Foundation 35.

L’INSTITUT DE

RECHERCHE DU DR. RATH

Situé en Californie, aux États-Unis, l’Institut de Recherche du Dr. Rath est une plaque tournante pour des scientifiques renommés dans les domaines de la médecine, de la biochimie et de la nutrition. Dirigée par la Dr Aleksandra Niedzwiecki, cette équipe mène des recherches novatrices dans le domaine de la santé naturelle, explore les synergies entre les nutriments et élabore des stratégies de santé innovantes pour prévenir et contrôler diverses maladies. L’Institut s’appuie sur les découvertes révolutionnaires du Dr Rath dans des domaines majeurs de la santé tels que les maladies cardiovasculaires et le cancer. Ces découvertes sont régulièrement diffusées par le biais de publications dans des revues scientifiques internationales. w w w.drrathresearch.org

36.

CHERCHEURS

Dr. Aleksandra Niedzwiecki

Actuellement directeur de la recherche à l’Institut de Recherche du Dr. Rath, le Dr. Niedzwiecki est un chercheur biomédical de premier plan dans le développement d’approches de la synergie des nutriments dans divers aspects de la santé et des maladies. Ses travaux dans les domaines de la santé cardiovasculaire, du cancer et des infections lui ont valu d’être reconnue pour ses recherches sur le lien biochimique entre la maladie et les nutriments.

Dr. Maddy Chatterjee

Le Dr Chatterjee a obtenu son doctorat à l'École de Médecine de l'Université du Massachusetts à Worcester, Massachusetts (États-Unis). Dans sa thèse, elle s'est intéressée aux dommages causés aux tissus par les réactions de l'intestin aux agents pathogènes bactériens et aux oxydants chimiques. Elle a collaboré à plusieurs projets de recherche dans le domaine de la microbiologie et de la génétique. Ses intérêts de recherche comprennent la nutrition, la biologie cellulaire et la régulation des gènes.

Dr. Matthias Rath

Le Dr Rath est un médecin et un scientifique de renommée mondiale, connu pour ses recherches pionnières en matière de santé naturelle et cellulaire. Il est le fondateur du concept scientifique de la Médecine Cellulaire - l’introduction systématique en médecine clinique des connaissances biochimiques sur le rôle des micronutriments en tant que biocatalyseurs dans une multitude de réactions métaboliques au niveau cellulaire.

© Dr. Rath Health Foundation 37.

AUTRES DOCUMENTS D’INFORMATION

N’hésitez pas à commander d’autres brochures de cette série par téléphone au 0031-457-111 223 ou par e-mail : info@dr-rath-foundation.org • Toutes les publications sont également disponibles en ligne à l’adresse suivante : www.issuu.com/drrath

MICRONUTRIMENTS CONTRE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

L‘hypertension artérielle est un problème de santé courant qui touche plus d‘un milliard de personnes dans le monde. Il est de plus en plus admis que le risque d‘hypertension artérielle peut être contrôlé et prévenu par des moyens naturels. Les informations uniques fournies dans cette brochure constituent un pas important dans cette direction.

MICRONUTRIMENTS POUR UN CERVEAU ET DES FONCTIONS MENTALES SAINS

Rath Health Foundation

Notre cerveau est un organe complexe. Il contrôle toutes les fonctions de notre corps, telles que la motricité, la vision, la respiration, la régulation de la température, notre vigilance mentale, nos pensées, notre mémoire, nos émotions et bien plus encore. Sa fonction optimale est essentielle pour notre santé générale et notre longévité. C’est la seule façon de protéger et de préserver les fonctions complexes et variées du cerveau. Vous découvrirez dans cette brochure comment y parvenir exactement.

FIBRES FIBRES

Bien que les fibres alimentaires soient non digestibles pour le corps humain, elles ont une influence positive sur la santé. En influençant directement et indirectement divers processus métaboliques, elles peuvent protéger contre le développement de certaines maladies ou contribuer à leur traitement. Par conséquent, les fibres alimentaires doivent toujours être prises en compte en tant que composante d’une alimentation saine, et équilibrée.

OPTIMISER LA VISION AVEC DES MICRONUTRIMENTS

L’œil humain est l’un des organes les plus complexes. Il est capable de reconnaître les couleurs, de distinguer la lumière de l’obscurité et nous permet de percevoir le monde qui nous entoure en captant d’innombrables images. Il est très important de prendre correctement soin de nos yeux. Pour les garder longtemps en bonne santé et prévenir d’éventuels problèmes oculaires, nous pouvons prendre des mesures ciblées afin d’améliorer notre vision et de maintenir les performances de nos yeux jusqu’à un âge avancé.

38. Dr. Rath Health Foundation L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE Micronutriments contre Commentl‘hypertensionartérielleaffecte votresanté etcommentlescomposés naturelspeuventvousaider!
Art. Nr. 6?????
Dr. Rath Health Foundation OPTIMISER LA VISION avec des micronutriments Combinaisondemicronutrimentsscientifiquement développéecommestratégieefficacepourprotéger naturellementlavision. Dr. Rath Health Foundation CERVEAU ET DES fonctions mentales sains Micronutriments pour un Dr. Rath Research Institute, San Jose, CA
Dr.
© Dr. Rath Health Foundation 39.

E-Mail: info@dr-rath-foundation.org Internet: www.dr-rath-foundation.org

#1714/01-180624-FR
Tesla 1 6422 RG Heerlen Les Pays Bas
Dr. Rath Health Foundation
Tel.: 0031-457-111 222 Fax: 0031-457-111 119
Lisez nous sur Issuu
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.