Page 1

N°23 | 1er trimestre 2011

cité ouverte Lettre d’information trimestrielle de la Cité internationale universitaire de Paris | www.ciup.fr

Au tout début de mon mandat, je souhaitais partager avec vous mes principaux objectifs. La Cité internationale va entrer dès cette année dans une nouvelle phase de son développement, marquée pour la première fois depuis 40 ans par la construction de nouvelles maisons. La maison de la Région île-de-France sera la première à sortir de terre en 2014 mais elle sera suivie par plusieurs autres, grâce à la libération prochaine par la Ville de Paris de nouveaux espaces constructibles sur le site de la Cité. Dans cette perspective, j’ai lancé avec les résidents et les directeurs de maison une réflexion sur ce que doit et devra être la vie résidente à la Cité. Comment continuer à favoriser les échanges interculturels qui sont au cœur de notre mission ? Comment mieux « faire campus » et adapter notre accueil et nos infrastructures aux nouvelles exigences de la mobilité internationale et aux évolutions des modes de vie de nos résidents ? Je solliciterai dans ce cadre tous les partenaires de la Cité, et notamment les PRES avec lesquels je souhaite travailler étroitement et nouer des partenariats pour accueillir leurs étudiants et jeunes chercheurs. Ces ambitions, j’entends les partager avec vous et je vous en remercie par avance.

Carine CAMBY Déléguée générale

4 Promouvoir

le dialogue interculturel

Lieu de brassage culturel accueillant des universitaires et des chercheurs de haut niveau, la cité internationale universitaire de Paris est naturellement vouée au partage et à la diffusion des savoirs.

> Mécénat

> dévelopPement durable

6

7

Le design comme tradition

Un engagement renforcé


Octobre

Décembre

∫ Mécènes à l’honneur

∫ Création originale

La première édition du cocktail annuel des mécènes de la Cité internationale a réuni les donateurs du programme Une chambre à votre nom.

Pour ses vœux, la Cité internationale a réalisé une vidéo originale mettant en scène ses résidents. Publiée sur le site Internet de la Cité internationale, Vimeo, Youtube et Dailymotion, elle a été vue plus de 15 000 fois.

∫ Visite officielle La Maison de l’Italie a reçu la Visite du Président de la République italienne, Giorgio Napolitano.

Nomination Le Conseil d’administration de la Cité internationale universitaire de Paris, Fondation nationale a nommé en novembre dernier sa nouvelle Déléguée générale, Carine CAMBY. Conseiller maître à la Cour des comptes, Carine CAMBY a notamment été Directeur financier de la Cinquième avant de prendre la tête de l’Agence de la biomédecine. Chargée par le Premier ministre de différentes missions, elle est ensuite nommée Secrétaire générale du Conseil de création artistique présidé par le Président de la République avant de rejoindre la Cité internationale.

Avec cette création, la Cité internationale a reçu le premier prix de la carte de vœux web décerné par Communication et Entreprise, la plus importante association des métiers de la communication. A découvrir sur ciup.fr.

∫ CitéDébats Troisième séance du cycle CitéDébats consacré au développement durable. Les trois séances de ce cycle portant sur la santé environnementale, l’alimentation industrielle et la Biodiversité en milieu urbain sont disponibles en vidéo : www.dailymotion.com/Cite_TV.

Novembre ∫ COlloque international Plus de 200 personnes ont assisté au colloque international L’habitat étudiant, un écosystème à inventer. Des spécialistes français et étrangers ont dressé un état des lieux des nouvelles expérimentations dans ce domaine.


> Témoin

3

Philippe SUKiASyAN

Boghos et Marie NUBAR, fondateurs de la Maison des étudiants Arméniens

l’Arménie a fêté 80 ans d’histoire

En décembre, la maison des étudiants Arméniens de la cité internationale a fêté ses 80 ans. Cet anniversaire célébré à travers une succession d’événements : Exposition, concert, conférences a mis à l’honneur la culture arménienne. Philippe SUKiASyAN, directeur de la maison revient sur ce mois exceptionnel.

Dans quel contexte la Maison des étudiants Arméniens a-t-elle été créée à la Cité internationale ? En 1927, le diplomate et philanthrope arménien Boghos NUBAR fit une donation à la Cité internationale pour financer l’édification d’un pavillon arménien. Il souhaitait favoriser l’émergence d’une nouvelle élite pour son peuple après le génocide de 1915 ayant provoqué l’anéantissement ou l’exil des intellectuels et universitaires arméniens. Trois ans plus tard, le 16 décembre 1930, la Maison des Étudiants Arméniens ou Fondation Marie NUBAR était inaugurée.

Quelle est la vocation de cette résidence ? Comme toutes les maisons de la Cité internationale, elle accueille des étudiants et des chercheurs qui suivent une formation universitaire en Île-deFrance. La Maison accueille principalement des résidents de nationalité ou d’origine arménienne mais pas seulement puisqu’un principe de brassage existe à la Cité internationale afin de favoriser les échanges au sein des maisons.

> La Maison a également une vocation culturelle ? A travers un programme de conférences, des concerts et des expositions, elle constitue un véritable centre d’échanges pour les étudiants arméniens d’Île-de-France. Les cérémonies du 80e anniversaire ont été l’occasion de faire vivre cette culture et de la partager avec les résidents de la Cité internationale et le grand public. Parmi les manifestations proposées, le photographe Régis LABOURDETTE a exposé une cinquantaine de clichés qui racontent la vie quotidienne en Arménie. Un grand concert a réuni des musiciens résidents d’hier et aujourd’hui et deux conférences ont réuni un large public.

En savoir plus Maison des étudiants Arméniens www.ciup.fr

Une petite Arménie La Maison des étudiants Arméniens de la Cité internationale est l’œuvre de l’architecte Léon NAFILYAN. Le style du bâtiment perpétue les traditions architecturales arméniennes en empruntant à l’architecture religieuse les principales caractéristiques du décor sculpté qui orne les façades du pavillon.


4

Promouvoir le dialogue interculturel Lieu de brassage culturel accueillant des universitaires de haut niveau, la cité internationale universitaire de Paris est naturellement vouée à l’échange et à la diffusion des savoirs. Avec une programmation qui encourage la diversité et la rencontre des arts mais aussi à travers l’organisation et l’accueil de colloques et de congrès d’ampleur internationale, la CIté internationale est un lieu où souffle l’esprit.

A la Cité internationale, le dialogue interculturel est une réalité quotidienne. Au sein de ses 40 maisons et de son parc de 34 hectares vivent plus de 5 000 étudiants, chercheurs et artistes, originaires de 125 pays. Chacun confronte ses différences dans une ambiance internationale propice à l’échange.

L’écho du monde Dans chaque maison, le brassage des nationalités et des disciplines permet d’appliquer l’idéal d’échange inscrit dans les statuts de l’institution. Ainsi, par exemple, le Collège Franco-Britannique a accueilli des étudiants et des chercheurs représentants 62 nationalités en 2010. Que ce soit au sein d’instances de réflexion sur l’avenir de la Cité, à travers la vie associative ou à travers la participation à des événements culturels et intellectuels, les résidents s’investissent dans la vie collective. Leur diversité et leur ouverture d’esprit constitue la richesse de la Cité internationale.

Au croisement des arts Chaque année plus de 1 000 manifestations culturelles sont proposées à la Cité internationale. Cette programmation est le fait des 40 maisons présentes sur le site mais aussi d’une structure professionnelle,

le Théâtre de la Cité internationale. Les projets artistiques menés par le Théâtre couvrent un large panorama pluridisciplinaire : musique, arts visuels, architecture, spectacles vivants... Sa programmation axée sur la création contemporaine attire environ 30 000 spectateurs chaque année. Les échanges et les rencontres avec le public sont favorisés à travers l’organisation de conférences, de rencontres et l’ouverture de répétitions au public. > www.theatredelacite.com

Dans les maisons Le foisonnement culturel de la Cité internationale émane également d’initiatives propres à chacune des maisons. Musique, expositions, colloques, tout au long de l’année, elles sont à l’origine d’une programmation cosmopolite. Parmi les événements prévus au cours du premier trimestre 2011, cinq maisons s’associent pour proposer un cycle de conférences sur l’espace public (voir encadré). La Fondation argentine accueille jusqu’au 3 mars une exposition présentée par le groupe El Colectivo et huit artistes internationaux autour du thème des identités dans ses multiples expressions. La musique sera à l’honneur à la Maison du Mexique qui propose un cycle de concerts classiques jusqu’en juin. La Maison Heinrich HEINE, véritable centre culturel


Chaque maison de la Cité internationale développe une programmation culturelle qui lui est propre.

L’autre de Claudio Stellato du 5 au 16 avril au Théâtre de la Cité internationale.

franco-allemand, propose de nombreuses conférences tout au long de l’année. Le 28 février, une table ronde intitulée Echec de l’intégration portera sur livre de Thilo Sarrazin Deutschland schafft sich ab qui a suscité une vive polémique en Allemagne. > En savoir plus : www.ciup.fr/citescope

Une réflexion pluridisciplinaire La Cité internationale est un lieu privilégié pour réunir intellectuels, scientifiques et artistes autour d’une réflexion commune. De nombreux colloques sont organisés à la Maison Internationale suivis par un public d’étudiants, de chercheurs mais aussi d’amateurs et de spécialistes. Sous son label CitéDébats, elle propose chaque année un cycle de rendez-vous où scientifiques et experts sont invités à échanger avec le public dans une ambiance de Café-débat. Le cycle 2010 a porté sur le développement durable et a accueilli de nombreux spécialistes comme la journaliste Marie-Monique Robin ou le scientifique André CICOLELLA.

Accueil de colloques et congrès A travers son activité Colloques et congrès, la Cité internationale accueille également quelque 300 événements professionnels chaque année attirant environ 100 000 personnes.

Elle reçoit ainsi des conférences universitaires et des colloques scientifiques en lien avec ses missions. En 2010, elle a par exemple accueilli la Cérémonie d’ouverture de l’année européenne de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale organisée par le Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté ou encore le 20e anniversaire de la Fondation Nicolas Hulot.

En savoir plus Découvrez toute la programmation culturelle et intellectuelle de la Cité internationale sur le Citescope : www.ciup.fr

> Que reste-t-il de l’espace public ? Au cours du premier semestre, cinq Fondations de la Cité internationale organisent un cycle de tables rondes sur le thème de l’espace public dans les villes européennes contemporaines. Ainsi, après avoir répondu en janvier à la question : l’espace public est-il en crise ? à la Fondation Hellénique, les débats se sont poursuivis le 2 février à la Fondation Biermans-Lapôtre autour du thème : l’espace public comme salon commun. La Maison Heinrich Heine proposera le 9 mars une conférence sur Internet et les réseaux sociaux : quels défis pour l’espace public d’aujourd’hui ? Le cycle se poursuivra à la Fondation Suisse le 6 avril autour de la question L’art dans l’espace public – poétique ou politique ? Le dernier rendez-vous se tiendra le 4 mai au Collège d’Espagne autour du thème Espace public vs espace privé. En savoir plus : www.ciup.fr


6

> mécénat

Le design comme tradition Depuis son origine, la CIté internationale accorde une grande place au design et certains aménagements intérieurs ont été réalisés par des designers de renom. Cette tradition se perpétue et chaque rénovation est réalisée dans un souci de haute qualité architecturale. C’est également dans cet esprit que la cafétéria et le restaurant la Terrasse se parent d’un nouveau mobilier design, mécénat de l’entreprise VITRA. Les 40 maisons de la Cité internationale sont un témoignage de la richesse architecturale du 20e siècle. La diversité des styles qui offre une véritable exposition d’architecture à ciel ouvert s’illustre également dans les aménagements intérieurs, souvent confiés à des artistes célèbres.

la Fondation SUisse et la Maison du Brésil. La Maison des Provinces de France conserve des pièces d’Eugène Printz et de Jacques-Émile Ruhlmann. Jean Prouvé a participé à plusieurs projets : la Maison de la Tunisie, celle des Arts et métiers et il a également conçu le mobilier du restaurant universitaire (mobilier aujourd’hui disparu).

Mobilier d’architectes

designers a rejoint le programme de mécénat développé par la Cité internationale à travers un don en nature de mobilier contemporain. VITRA a ainsi offert 36 tables Bistro des frères Bouroullec et 98 chaises Basel de Jasper Morrison, destinées à équiper la cafétéria et le restaurant La Terrasse de la Maison Internationale.

Vitra habille la cafétéria Chaque maison de la Cité internationale possède son propre mobilier. Sa création est parfois le fait de l’architecte du bâtiment. C’est le cas du Collège Néerlandais réalisé par Willem Marinus Dudok. Certains architectes se sont associés à des créateurs. Claude Parent a choisi Jean Royère et Charles Eames pour le mobilier de la Maison de l’Iran (devenue Fondation AVICENNE) et Le Corbusier a fait appel à Charlotte Perriand pour

A travers sa politique de rénovation, la Cité internationale poursuit cette tradition d’excellence et fait appel à des architectes et à des designers de talent pour aménager ses espaces. C’est ainsi que la cité internationale s’est associée à l’entreprise VITRA, fabricant de mobilier contemporain. L’entreprise suisse qui développe et produit les réalisations et les rééditions de grands

≥ De nouveaux mécènes La restauration du Grand Salon de la Maison des Etudiants de l’Asie du Sud-Est bénéficie, grâce au mécénat de la Fondation Total, d’un soutien de la Fondation du Patrimoine dans le cadre de l’accord de convention qui lie ces deux institutions.

Ce Grand Salon, dont le riche décor s’inspire de l’architecture asiatique, constitue un des chefs d’œuvre de la Cité internationale. Sa restauration, rendue possible grâce au mécénat, permettra d’accueillir à nouveau le public prochainement.

Cette collaboration qui trouve tout son sens à la Cité internationale pourrait se renouveler prochainement sur d’autres projets.


> développement durable

7

Un engagement renforcé engagée en faveur du développement durable, la CIté internationale prend en compte toutes les dimensions de ce concept : l’écologie, l’économique mais aussi le social. ainsi, la responsabilité sociétale est au coeur de ses préoccupations.

Sous le haut patronage de la Secrétaire d’état à l’écologie, la Cité internationale universitaire de Paris a officialisé en 2009 sa politique de développement durable en adoptant une charte baptisée CitéDurable, signée par l’ensemble de ses acteurs. Au delà de l’écologie et de ses conséquences économiques, la Cité internationale s’est ainsi engagée à respecter et à défendre certaines valeurs socioprofessionnelles, conformément au principe de responsabilité sociétale des entreprises.

Favoriser et adapter la formation professionnelle En matière d’insertion et de formation professionnelle, la Cité internationale a fait le choix d’accompagner des jeunes dans leur projet professionnel en accueillant 6 personnes en contrat de professionnalisation en 2009 (contre aucune les années précédentes) ou 166 stagiaires rémunérés, sur un large spectre de métiers. Elle s’est également engagée à améliorer les conditions d’emploi de ses salariés et les relations professionnelles. Sur le terrain, cela se traduit par une volonté de favoriser les formations des salariés en fonction des évolutions de postes.

Ainsi en 2009, 2 formations sur 3 ont été réalisées dans ce cadre et ont permis de renforcer les compétences de chacun et la lisibilité de chaque métier.

parité et diversité La Cité internationale s’emploie également à favoriser la parité hommes femmes parmi ses salariés. Depuis 2009, les salariées sont majoritaires : 154 femmes pour 141 hommes. Globalement, au niveau national, la répartition dans les entreprises est de l’ordre de 45 % de femmes pour 55 % d’hommes (source INSEE).

La Cité internationale veille également à appliquer la législation européenne qui interdit notamment toute discrimination sur le lieu de travail fondée sur l’origine raciale, ethnique ou religieuse. La présence de plus de 23 nationalités dans les effectifs de la Cité internationale démontre son engagement à lutter contre ces discriminations.

> Un réseau en faveur du développement durable Les salariés de la Cité internationale sont pleinement impliqués dans l’application de la Charte CitéDurable. Un réseau de référents développement durable a été créé pour favoriser la mobilisation et la participation des salariés. A travers des réunions régulières, ces salariés volontaires développent des projets et véhiculent le message du « pensez durable» auprès de leurs collègues.


Visite architecturale Dimanche 6 mars Visite architecturale Parc de la Cité internationale

Le premier dimanche de chaque mois, la Cité internationale organise une promenade architecturale à travers son site, unique au monde. Destinée à tous les curieux d’architecture, d’urbanisme et d’histoire de Paris, la visite est conduite par un architecte urbaniste pour découvrir des espaces d’ordinaire fermés au public. Réservation indispensable T 01 40 78 50 06 | valorisationdupatrimoine@ciup.fr

Théâtre, lectures Du 5 au 16 avril

Mardi 8 mars

Des illusions

Lecture

Magie, Hypnose, Théâtre, performance, Arts visuels... le Théâtre de la Cité internationale programme une série de propositions artistiques autour de l’Illusion.

Les belles rebelles Maison Heinrich HEINE| 20h30

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, la Maison Heinrich HEINE propose un spectacle-lecture autour de textes de femmes écrivains, de Zoé Valdés à Darina Al Joundi, en passant par Rosa Luxemburg, Dea Loher, Ulrike Meinhof...

Programme complet à découvrir sur :

Entrée libre dans la limite des places disponibles. En savoir plus : info@maison-heinrich-heine.org

www.theatredelacite.com

Cité internationale universitaire de Paris 17, boulevard Jourdan 75014 Paris

table ronde Mercredi 6 avril L’art dans l’espace public - poétique ou politique Fondation Suisse de la Cité internationale

Des sociologues et philosophes de l’urbain et des artistes se proposent d’appréhender la question de l’Art dans l’espace public. Cette table ronde s’intègre dans le cycle Chroniques de l’espace public en Europe présenté par 5 maisons de la Cité internationale. Entrée libre | réservation conseillée : contact@fondationsuisse.fr

FONDATION NATIONALE RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE PAR DÉCRET DU 6 JUIN 1925 Lettre trimestrielle | ISSN 1637-9497 T 01 44 16 64 00 communication@ciup.fr www.ciup.fr Directrice de la publication Carine CAMBY Rédactrice en chef Claire GENEVRAY Rédaction Alexandra BITMIGNON Crédits photos Quentin CHERRIER (P1, 2), Igor STEFAN (P2, 3, 8), Droits réservés (P4). SIRET 784 562 878 00016

Cité ouverte #23  

Cité ouverte

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you