Page 1

La filière croisière dans les Alpes-Maritimes Chiffres clés 500 escales avec 600 membres d’équipage en moyenne 750 000 croisiéristes accueillis dans les Alpes-Maritimes en 2009 40 millions d’€ dépensés 7 croisiéristes sur 10 effectuent des dépenses Plus de 70 transporteurs et 60 guides interprètes pour les excursions La moitié des croisiéristes viennent sur la Côte d’Azur pour la première fois Croisiéristes en escale Villefranche Santé 401 968 croisiéristes

Nice

53 986 croisiéristes

Cannes1 288 955 croisiéristes

1 2

en 2009

En 2009, 17,5 millions de passagers ont effectué une croisière dans le monde. Le nombre de croisiéristes a doublé en 10 ans2. Il s’agit d’un marché structuré, dynamique, fortement évolutif et concurrentiel. L’Europe, qui a accueilli 4,8 millions de passagers, principalement en Méditerranée et en mer Baltique, représente plus du quart du marché. La Méditerranée est la deuxième destination mondiale pour les croisières, après les Caraïbes. Les ports français enregistrent principalement des escales de croisiéristes en transit (1,85 million en 2009) et assez peu de tête de ligne (102 000 passagers). Les principaux ports d’escale français se situent en région Provence Alpes Côte d’Azur et en Corse, dont Nice-Villefranche Santé et Cannes. Près de 750 000 croisiéristes ont été accueillis dans les Alpes-Maritimes en 2009, soit près de trois fois plus qu’il y a 10 ans. La présence des croisiéristes dans le département génère une importante activité économique. Les dépenses des croisiéristes sont estimées à 40 millions d’euros. Ces dépenses profitent aux commerces aux alentours des ports d’escale mais également sur les différents lieux d’excursion proposés par les professionnels des Alpes-Maritimes.

Y compris 2 241 croisiéristes au port d’Antibes lors d’escales gérées par le port de Cannes. Source : Conseil National du Tourisme


Destination OT/ CRT Commerçants...

O (ex ffres mu cur de p sée sion rod s, . s, uit ..) vis s ite s,

Les acteurs de la filière croisière Compagnies

PORTUAIRE CCI/Capitainerie Douane... Croisière

Agents réceptifs

Agents de coques

Organise les excursions et les transferts

Interface entre la compagnie et les autorités portuaires (avitaillement, suivi de l’escale...)

Agents Maritimes

Compagnies de croisières Les compagnies de croisières ont Répartition des croisiéristes par groupe d’appartenance effectué 500 escales dans les ports des compagnies de croisières des Alpes-Maritimes au cours de l’année 2009, avec en moyenne à bord 1 500 passagers et Autres : 11 % 600 membres d’équipage. ROYAL CARIBBEAN Norwegian Cruise Line Quatre compagnies concentrent les Cruise Line : 13 % 55 %s deux tiers du trafic. La principale, Royal Carribean CARNIVAL Corporation : 21 % Cruise Lines (RCCL), transporte à elle seule un tiers des croisiéristes. Elle est suivie par trois autres compagnies (Norwegian Cruise Line, Pullmantur, Ibero Cruceros) transportant chacune environ 12 % des croisiéristes. Cette concentration est encore plus marquée si l’on observe les groupes auxquels appartiennent les compagnies : Le groupe RCCL représente plus de la moitié des croisiéristes et Carnival Corporation 21 %. La seule compagnie à ne pas faire partie de l’un de ces deux groupes et à avoir une part significative des croisiéristes en escale est la Norwegian Cruise Line avec plus de 10 % du trafic.

Agents maritimes et agences réceptives En plus des dépenses des croisiéristes, l’escale d’un bateau de croisière est également générateur d’activité économique auprès d’agents maritimes, d’agences réceptives, qui eux-mêmes vont s’adresser à d’autres entreprises aux activités très variées : avitaillement, réparation, hébergement des équipages, transport des croisiéristes...

L’avitaillement des bateaux de croisières se fait plutôt dans les ports Italiens ou Espagnols, également à Marseille dans une moindre mesure, et très peu dans les AlpesMaritimes.

La plupart des agents maritimes travaillant dans les Alpes-Maritimes sont implantés à Monaco. Le principal d’entre eux a toutefois un bureau

On note cependant quelques succès, notamment pour la fourniture de vins et de spiritueux aux petits navires de croisières de luxe.

La croisière dans les Alpes-Maritimes - septembre 2011

à Nice, en raison du volume de trafic traité sur ce port.


Les transporteurs Plus de 70 entreprises des Alpes-Maritimes organisent les excursions pour les croisiéristes ou les transportent lors de celles-ci.

Nombre d’entreprises par tranche d’effectif

26

Nombre d’emplois par tranche d’effectif 113

27 77 8

1

5

10

7

11

3

0 20 à2 s de Plu

Elles emploient 390 personnes qui résident essentiellement dans le département et plus de la moitié d’entre elles a en outre recours au travail saisonnier.

109

62

26 1

5

10

11

0 à 2 de 2 0 s Plu

Il s’agit essentiellement de TPE d’au plus 5 emplois (75 % d’entre elles) et où l’emploi est concentré dans les 10 plus grandes d’entre elles (57 % de l’emploi total).

Ces entreprises ont réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2009. Les croisiéristes ne représentent cependant qu’une partie de leur activité : en moyenne 20 % de leur chiffre d’affaires est réalisé grâce à ces excursions.

Transporteurs :

Le port de Villefranche est à l’origine de plus de la moitié de l’activité croisiéristes des transporteurs suivi par ceux de Cannes et de Monaco (moins de 20% chacun) puis de Nice (10%).

Répartition de l’activité croisière par port Autre (Monaco) 17 % Villefranche 56 %

Cannes 17 % Nice 10 %

La croisière dans les Alpes-Maritimes - septembre 2011


Agences de voyage Les agences de voyages sont nombreuses à proposer des offres de croisières, bien que cela reste habituellement une activité minoritaire. Les agences de voyages des Alpes-Maritimes sont cependant bien impliquées dans ce type de voyage : L’Association Française des Compagnies de

Croisières à délivré son label « Expert Croisières » à quatre d’entre elles, sur vingt cinq au niveau national. De plus, les Alpes-Maritimes accueillent également le siège social du numéro un de la vente de croisières maritimes sur Internet (AB Croisière).

Les guides-interprètes La quasi-totalité des croisiéristes étant étrangers, de nombreuses visites et excursions sont réalisées avec des guides-interprètes. Dans les Alpes-Maritimes, au moins 60 d’entre eux accompagnent des croisiéristes durant leurs escales. La plupart des guides-interprètes du département est amenée à travailler avec cette clientèle : 90 % des guides interrogés ont indiqué les croisiéristes comme faisant partie de leur clientèle.

Port de départ des excursions

Cannes 19 %

Nice 6%

Villefranche 48 %

27 % Autre (Monaco)

La profession de guide est leur unique ou principale activité (seuls 3 % d’entre eux ont indiqué qu’il s’agissait d’une activité secondaire) et ils réalisent en moyenne près de 150 visites par an, dont plus de la moitié (55 %) en accompagnant des croisiéristes. Quasiment la moitié des excursions avec des croisiéristes se déroule depuis le port de Villefranche. Viennent ensuite les ports de Monaco (25 %) et de Cannes (19 %).

Un outil au service de la filière : French Riviera Cruise Club Pour promouvoir cette activité, source de retombées économiques et de notoriété, la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur organise un partenariat avec les acteurs du tourisme. Le but est de mutualiser les actions et les moyens afin de mieux faire connaître l’offre touristique croisière et de la valoriser. Une association regroupant ces acteurs a été constituée en 2007 : le «French Riviera

Cruise Club» qui compte 140 membres. Elle a comme principaux objectifs de fédérer les professionnels, d’être un interlocuteur pour les compagnies de croisière et d’améliorer l’accueil et les excursions des croisiéristes. Son action de promotion s’est traduite notamment par l’oganisation du Seatrade Med, salon organisé à Cannes en 2010 grâce à la candidature portée par le FRCC.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter : Laurent HOAREAU - Observatoire Economique Sirius-CCI Chargé d’études économiques Tél. : 04.93.13.75.09 - Fax : 04.93.13.73.23 Mail : laurent.hoareau@cote-azur.cci.fr


Les croisiéristes 3

Nationalité des croisiéristes Autres 16 %

Nationalités 4 nationalités représentent près des 3/4 des croisiéristes Seuls 5 % des croisiéristes sont Français. Des groupes de 2,7 personnes en moyenne.

France 5% Canada 5% Allemagne 10 % Espagne 13 %

Monaco est le principal lieu d’excursion

Cette proportion varie fortement selon le port d’escale. Les croisiéristes en escale de tête de ligne effectuent très peu d’excursion. Croisiéristes effectuant une excursion par lieu d’escale 62 % 48 %

Les croisiéristes en escale à Nice sont nombreux à rester dans la ville, contrairement à ceux en escale à Villefranche qui se rendent souvent à Eze ou à Nice. Les croisiéristes en escale à Cannes préfèrent, en 2ème choix, Eze (17 %), Cannes même (16 %) et Nice (14 %). Lieux d’excursion les plus visités

17 %

Cannes

8%

5% Grasse

St Paul

4% 1%

3%

44%

15%

Villefranche

l Tota

Antibes

Nice ranche ef Vill

16%

Nice

52 %

(44 %), quel que soit le port d’escale

Monaco

La moitié des croisiéristes réalise une excursion au cours de leur escale

nes Can

USA 17 %

Eze

Les excursions

Grande Bretagne 34 %

Principaux lieux d’excursion

3

L’analyse des croisiéristes est issue de l’enquête de satisfaction réalisée en 2009 sur les 3 ports de Nice, Villefranche-Santé et Cannes (hors Antibes).

La croisière dans les Alpes-Maritimes - septembre 2011


Le coût moyen des excursions est de 41 € Il existe des écarts significatifs selon le port d’escale et le mode d’achat. Tarif des excursions selon le port d’escale

Tarif de excursions selon le mode d’achat

49 €

53 €

34 €

56 €

33 € 24 € 9€

C

es ann

Nice

te erre ternet or d yan A bteau A t In n pa sport) a o b N n du (tra

e nch efra Vill

Les achats des croisiéristes La moitié des croisiéristes effectue un achat lors de son escale Dépense moyenne selon le port d’escale

Part de croisiéristes effectuant un achat

53 €

57 % 49 % 33 %

23 € 17 €

nes Can

Nice

nes Can

e nch efra Vill

En escale à Nice, la dépense suivante concerne la restauration. En escale à Cannes ou Villefranche, ce sont les produits régionaux qui représentent la seconde dépense.

4

efra Vill

e nch

La dépense moyenne4 est plus élevée lors des escales à Cannes.

Les achats s’effectuent aussi bien dans les villes d’escale que lors des excursions. Les croisiéristes en escale à Cannes achètent plus fréquemment.

Quel que soit le port d’escale, les dépenses les plus importantes concernent le shopping

Nice

Répartition des achats Hébergement : 1 %

Alimentation : 3 % Transports : 2 %

Restauration : 20 %

Spectacles, loisirs : 1 %

Shopping 43 %

Produits régionaux 30 %

Moyenne pour l’ensemble des croisiéristes, y compris ceux n’effectuant pas d’achat

La croisière dans les Alpes-Maritimes - septembre 2011

Les croisières  

Chiffres 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you