Issuu on Google+

nº 188 du 30 août au 12 sept 2012

Pour vos annonces dans le journal Atlas.Mtl:

(514) 962-8527 Courriel: admin@atlasmedias.com Site Web: www.atlasmedias.com

Le Xeme Anniversaire du Groupe Atlas Media par l’image

Photo: Wahid Megherbi

Pages 22-23-24

Élections 2012

La dernière ligne droite… Pages 5

Santé Page 21

Dites 400 !

Page 20


2

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Editeur : Abdelghani Dades. Directeur Général Rachid Najahi. Rédaction : Hassan Boutabssil, Narjisse El-Bakkali, Radouane BnouNouçair, Zahira EL Wahid Megherbi Mona Doutabaa Publicité : Mohamed Ezzemouri Ahmed Mendili Wahid Megherbi Conception et Réalisation Graphique : Rachid Najahi. Younes Q Atlas.Mtl est un produit du. GROUPE ATLAS MEDIA Editeur de. * La Voix des Marocains à Montréal et du site web: www.atlasmedias.com Tél. :

(514) 962-8527 (514) 994-9582 Courriel: admin@atlasmedias.com Site web: www.atlasmedias.com Facebook: https://www.facebook.com/ groups/atlasmediagroupe/

Éditorial

Éditorial

Allez voter ! Ce sont un peu plus de 15,5 % des électeurs inscrits qui ont exercé leur droit de citoyen lors de la période de vote anticipé au titre du scrutin pour les élections législatives Québécoises 2012. Le chiffre est impressionnant. Il prélude sans doute un taux de participation élevé, sinon un taux record, tranchant ainsi nettement avec la contre-performance civique de l’année 2008. Les diverses initiatives de la Direction Générale d’Élection Québec - notamment une intense campagne publicitaire - prises pour appeler le Québécois aux urnes sont sans doute pour quelque chose dans ce regain de ferveur citoyenne, mais elles ne l’expliquent pas en totalité. Et il faut donc bien croire que c’est l’incertitude sur l’issue de la course avec, autre chiffre remarquable, environ 20 % d’inscrits qui, à moins de huit jours du scrutin, n’avaient pas encore fait leur choix- qui en est le principal facteur. Car jamais depuis bien longtemps les analystes n’ont eu autant de mal à «lire» la scène politique et à saisir tendances et intentions de vote. Les commentateurs de tous bords en ont (presque) été réduits à nous livrer des impressions plus que des analyses.

québéco-maghrébine) est forte aujourd’hui de quelques trois cent mille âmes. Elle a atteint ainsi une masse démographique critique. Le plus clair de cet effectif s’est installé au pays entre 1995 et 2004-2005. Assez longtemps donc pour avoir accédé à la citoyenneté; assez également pour que la masse démographique critique puisse se transformer en masse civique critique. Dans leur majorité, les Québécois originaires du Maghreb ont, dans leurs pays d’origine, bénéficié d’une éducation civique et développé une conscience politique. Dans leurs habitudes de vote, sachant que les taux de participation dans toutes les consultations électorales de par le monde observent des cycles vraisemblablement universels, ils se sont toujours situés dans la juste moyenne. Ainsi, lorsque partout, en Europe, en Afrique ou aux Amériques, les performances atteignaient difficilement les 40 %, ils se situaient à ces niveaux; à l’inverse, lorsqu’à travers le monde on allait vers les 70 %, ils en étaient aussi.» La règle ainsi édictée sera-t-elle observée ?

Comment les communautés culturelles en particulier, la communauté Québécoise des originaires du Maghreb - se situentelles dans cette dynamique?

Oui si l’on en croit un certain nombre de signes de piste. Certes sous l’angle de l’éligibilité, on reste dans les proportions modestes avec une demi-douzaine de candidates et candidats, souvent atypiques par ailleurs, mais également répartis entre Libéraux, Péquistes et Sans-partis. Mais, nouveauté, à Montréal (à Gatineau, Québec et Sherbrooke aussi), plusieurs dizaines de bénévoles, jeunes et moins jeunes, n’ont pas hésité à s’investir dans les équipes électorales de différent candidats, soutenant différentes formations politiques y compris la CAQ et Québec Solidaire.

Nous nous posions déjà cette question dans notre précédente édition dans les termes suivants «Elle (la communauté

L’engagement politique étant ainsi démontré, nous ne serions nullement étonné de voir, mardi 4 septembre 2012,

Moins cyniques qu’on a bien voulu nous le faire croire, les électeurs ont compris que chaque siège, perdu ou gagné par tel parti politique ou tel autre, peut modifier le résultat final; Ils ont compris que chaque vote peut faire la différence et, en majorité, ils veulent sans doute montrer qu’ils ne veulent pas que la différence se fasse sans eux, sans leur participation.

3

Atlas.Mtl

émerger un engagement citoyen qui ne se traduit jamais mieux que par l’acte de voter. Participation et bénéfice collectif Cette tendance, sensible et perceptible, est-elle généralisée ? Peut-être bien, mais comme en la matière, on n’en fait jamais trop, peut-être faut-il rappeler sans cesse et sans cesse ce que voter - au-delà de la satisfaction du devoir accompli - peut signifier. On ne sait pas suffisamment en effet que dès le lendemain du vote tous les partis politiques de la place vont se pencher sur l’analyse des listes électorales. Ils s’intéresseront notamment, circonscription par circonscription, aux noms patronymiques de ceux qui auront voté. Exercice imparfait, ce travail permettra tant aux élus qu’à ceux auxquels les urnes n’auront pas été favorables, de savoir quels groupes spécifiques d’électeurs mériteront leur attention durant les quatre ou cinq années à venir, de qui ils devront écouter les revendications et qui ils pourront négliger sans trop de risque… Allez donc voter. Comment voter? Selon votre conscience et votre perception de l’avenir du Québec; selon vos convictions où selon vos intérêts; et selon ce que vous souhaitez léguer comme société à vos descendants. «Quand à nous, nous n’avons pas – contrairement à ce que prétendent certains de nos contempteurs – nous n’avons pas de consigne de vote à donner ni de positionnement à suggérer. Cela ne nous empêche pas, dans les pages suivantes, d’apporter, dans différents articles et entretiens, des éclairages qui pourront aider à l’expression, libre, des choix de nos lecteurs.», écrivions-nous il y a quinze jours; Persistons et signons…

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012

Abdelghani Dades


4

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Politique Québécoise

Élections 2012

La dernière ligne droite…

Quasiment au terme de la campagne électorale, les trois principaux protagonistes - Jean Charest, Pauline Marois et François Legault – continuaient de se présenter dans des situations assurément diverses. Les 24 premiers jours de la course aux voix n’avaient en effet pas suffi aux électeurs pour arrêter leur choix de façon définitive. Jean Charest et François Legault devaient encore absolument marquer des points, le premier pour stopper la glissade des libéraux et se donner un élan, le second pour franchir la marche, encore haute, qui le sépare du pouvoir. Pauline Marois, continuait à se comporter en gagnante de la consultation et suffisamment sereine pour que son objectif premier était de convaincre les électeurs de lui donner une majorité franche à l’Assemblée Nationale.

Mais tout ceci demeurait de l’ordre de l’hypothétique dans la mesure où les quatre débat des chefs, une première dans l’histoire du Québec, avaient donnés plusieurs gagnants laissant à chacun de nombreuses occasions de se reprendre… ou de s’enfoncer. De prime abord, on attendait beaucoup de Jean Charest auquel on prêtait l’avantage de l’expérience et du talent. «C’est le meilleur debater parmi les trois chefs, celui dont on attend qu’il porte les meilleurs coups, voire qu’il fasse un coup de circuit comme en 2003, quand il avait terrassé Bernard Landry, alors que le Parti québécois menait dans les sondages, en brandissant une déclaration toute fraîche de Jacques Parizeau, dont le chef péquiste, à son grand dam, ignorait la teneur» affirmait ainsi un certain nombre de journalistes. Fin tacticien, celuici à cependant rapidement cherché à diminuer les attentes. « Je sais que je serai la cible pendant les débats et que ça va être des tirs nourris », a-t-il dit. Dans son entourage, on soulignait par ailleurs «qu’un premier ministre qui

sollicite un autre mandat remporte rarement un débat des chefs. Tout au plus espère-t-il un match nul».

De fait, s’il a pu s’appuyer sur son bilan quand il a été question des enjeux économiques, le chef libéral sa été manifestement sur la défensive lorsque les questions de la gouvernance, des politiques sociales, de la question nationale et de l’identité ont été abordées. Les face-à-face C’est donc sur les face-à-face que misait Jean Charest. Dans cet exercice, il se devait de garder la stature d’un premier ministre. Tâche difficile dans la mesure ou du fait de «l’usure du pouvoir», il était «facile de l’accuser de ne pas savoir nager s’il se mettait à marcher sur l’eau» comme le croient un certain nombre de journalistes. À la surprise générale, Pauline Marois avait fait un bon débat en 2008. Elle s’était avérée combative et lancé quelques flèches bien acérées à Jean Charest. La stratégie était différente cette fois-ci. Dans l’esprit qui caractérise sa présente campagne, la chef péquiste voulait surtout apparaître « positive et sereine ». Elle ne voulait surtout pas prendre de risques alors que son parti est en avance dans les sondages… « Elle n’a pas besoin de faire un coup de circuit. Il y a toujours un risque à faire ça». Quant à François Legault, il a été le point de mire. C’est le seul chef des trois principaux partis qui n’a aucune expérience des débats dans une campagne électorale, ce qui n’a pas manqué d’attiser la curiosité de l’auditoire. Tout ne s’est pas passé exactement comme le prévoyaient les pronostics et souhaits des chefs. À l’exception de Françoise David,

5

Atlas.Mtl

aucun chef n’a tiré avantage de ces débats. Tout restait à faire sur la route, auprès des électeurs, en profitant d’un sursaut de l’actualité ou d’une erreur des adversaires. La dernière ligne droite Au 27 eme jour de la campagne, où en étions-nous? Dans l’incertitude toujours. Ainsi, Pauline Marois commençait à montrer des signes d'inquiétude, comme avait fait au cours des derniers jours son candidat Jean-François Lisée, devant la perspective que de nombreux souverainistes puissent voter pour Québec solidaire ou Option nationale, minant d'autant les chances du PQ de former un gouvernement, minoritaire ou majoritaire, brandissant le spectre de perturbations sociales si les libéraux ou les caquistes sont élus. Courtisant lui aussi les étudiants, Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, à commencé à courtiser les étudiants ouvert une

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012

porte, se disant prêt à négocier la hausse de 1000 $ des droits de scolarité qu'il propose sur cinq ans. M. Legault, désormais flanqué de son épouse, Isabelle Brais, a aussi tenté de séduire une partie de l'électorat qui lui résiste encore: les femmes. À Québec, le chef libéral Jean Charest a réagi aux pronostics de défaite que lui prédisent ses adversaires, notamment en mettant en garde la population contre une volonté de changement pour le changement. Le chef libéral a voulu se faire rassembleur, en décochant une flèche à la chef péquiste Pauline Marois qui avait invité les souverainistes conservateurs à voter pour d'autres partis que le sien dimanche, avant de revenir sur ses paroles.M. Charest a insisté sur le fait qu'il voulait représenter tous les Québécois, souverainistes compris, invitant tout le monde à voter libéral. Chose certaine, pour tous les partis, le temps est désormais compté, car le vote par anticipation a déjà commencé…


Politique Québécoise

Élections Québec 2012

Vote par anticipation : 919 120 électrices et électeurs se prononcent

À l'issue du deuxième jour de vote par anticipation tenu le lundi 27 août 2012, le directeur général des élections, M. Jacques Drouin, annonce que 919 120 électrices et électeurs ont exercé leur droit de vote à ce jour. Ce total d’électeurs correspond à 15,57 % du nombre total d’électeurs inscrits sur les listes électorales avant la révision spéciale. Il est à noter que ce nombre d’électeurs comprend ceux qui ont voté au bureau du directeur du scrutin les 24 et 25 août, ainsi que les électrices et les électeurs ayant

voté à domicile ou dans une installation d’hébergement au cours des ces mêmes journées.

Par comparaison, 626 087 électeurs avaient voté par anticipation à l’issue du deuxième jour de BVA en 2008, pour un taux de participation de 10,93 %. Le taux de participation final du vote par anticipation sera connu le 31 août, lorsque les votes à domicile, dans les installations d’hébergement et au bureau du

directeur du scrutin seront terminés. Le dépouillement du vote par anticipation sera effectué le soir du scrutin, soit le 4 septembre, dans chacune des 125 circonscrip tions du Québec.

Les données sur la fréquentation du vote au bureau du directeur du scrutin révèlent que pour le vendredi 24 août, 13 565 électeurs y ont exercé leur droit de vote, alors que 8 331 l’on fait le samedi 25 août, pour un total de 21 896.

894 candidats dont 254 femmes

À la fin de la période des mises en candidature, 894 candidats se présentaient dans les 125 circonscriptions, , soit le nombre le plus élevé à être enregistré. De ce nombre, 254 sont des femmes, soit 28,4 % de l’ensemble.

Québec solidaire est le parti qui compte le plus de femmes dans ses rangs, soit la moitié des candidats. Le Parti libéral a 38,4 % de femmes dans ses rangs; le Parti québécois, 27,2 %; Option nationale, 23,1 % et la Coalition avenir Québec, 21,6 %.

6

Lors du scrutin de décembre 2008, 651 personnes s’étaient fait la lutte pour remporter la faveur des électeurs québécois. L’âge moyen des candidats est de 45 ans, et c’est la catégorie des 50

Atlas.Mtl

à 59 ans qui est la plus représentée. De tous les partis, seuls le Parti libéral, le Parti québécois et la Coalition avenir Québec présentent des candidats dans les 125 circonscriptions.

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


7

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


8

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Élections Québec 2012

Candidats de la diversité Rachid Bandou (PQ) dans l’Acadie Originaire d'Algérie, Rachid Bandou vit au Québec depuis 1997. Âgé de 55 ans et père de trois enfants ce chimiste spécialisé en contrôle de la qualité est impliqué de longue date dans différentes associations et organisations. On le connait notamment comme

membre de la Commission de la citoyenneté du Bloc Québécois, membre de l'exécutif du Parti Québécois dans Vimont (Laval) mais aussi sur un tout autre plan comme membre de la section francophone d'Amnistie internationale.

Farida Chemmakh (PLQ) dans Marie-Victorin Farida Chemmakh est arrivée au Québec, il y a 23 ans. Elle s’implique dès ses premières années auprès de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). À partir de 1997, elle occupe le poste d’adjointe pendant près de sept ans auprès de la députée fédérale de Saint-Lambert, Yolande Thibeault. À ce titre, elle joue un rôle concret dans le développement social et économique de la circonscription. Son implication lui permet de tisser des liens solides auprès de nombreux organismes de la région de Longueuil et de rayonner auprès de sa collectivité. Au-delà de son expérience politique, Farida Chemmakh a aussi fait sa marque dans le domaine communautaire. Son engagement a été significatif au sein de l’Hébergement Maison de la Paix inc., un organisme offrant des services d’hébergement aux adolescents ainsi qu’aux jeunes femmes en difficulté.

Monsieur Bandou a décidé de se lancer en politique active avec le PQ parce qu’il croit que « le programme du parti représente ses convictions de respect et d'égalité dans le développement social et économique» et qu’il s’agit d’«un parti démocratique et transparent»

Rachid Bandou

Amal Bouchentouf (Sans-parti) dans Mont-Royal Propos recueillis par Wahid  Megherbi  Ingénieure doublement diplômée en Algérie et à Polytechnique Montréal Ingénieure, Amal Bouchentouf s’est toujours montrée préoccupée par les questions des droits de la personne, des enfants et de la famille. C’est pour cette cause qu’elle se jette aujourd’hui dans la bataille électorale

Farida Chemmakh ce que je retrouve dans ma circonscription. J’ai la passion, la disponibilité et le goût d’aider les gens. C’est très exigeant, mais je suis convaincue que l’on peut améliorer les choses, il faut rester positif!

Propos recueillis par  Wahid  Megherbi  Croyez que vous pourriez changer les choses si vous êtes élue? Wahid Megherbi: Pourquoi vous Oui, car je suis une personne déterminée impliquez-vous en politique ? et je serai le porte-voix de ma communauté ! Ma en priorité est le bien-être Farida Chemmakh : Pour changer les choses ; par envie d’apporter ma contri- des aînés, c’est un enjeu important pour bution concrètement au sein de ma com- ma communauté qui compte une proportion importante Également l’aide aux munauté. Ceux qui me guident, ce sont familles, au milieu communautaire et les citoyens, les aînés, les immigrants, les familles et le milieu communautaire. bien sûr l’immigration... Bref, faire une petite différence dans la vie des moins bien nantis et vulnérables. Quels conseils donneriez-vous aux Je souhaite partager leurs inquiétudes et Maghrébins qui sont réticents à aller voter ? être à l’écoute de leurs préoccupations et leur venir en aide. Voilà en quoi je Je dirais aux membres de ma commum’engage comme future députée de nauté de s’impliquer dans le milieu Marie-Victorin. communautaire, mais aussi dans le milieu politique, peu importe le Parti. Pour réussir dans ce domaine, c’est la Ce que je leur dirais, je cite : « Ne rien franchise et l’honnêteté. On doit être faire pour changer soi-même son organtrès disponible et aussi, faire face à la isation ou sa société, c'est abandonner le critique. Il faut également avoir un sencontrôle de sa personne aux événements timent d’appartenance très fort et c’est et aux autres. »

Wahid Megherbi : Pourquoi cette implication en politique ? Amal Bouchentouf : Je m’implique en politique, car je crois en les valeurs défendues par la Coalition pour la constituante et leur projet de se doter d’une constitution moderne qui sera le remède au mal dont souffre le Québec d’aujourd’hui. Aucun pays au monde ne peut fonctionner sans constitution. De plus, cela ne sert à rien de changer de parti, si les règles de jeu ne sont pas clairement établies, par conséquent, il est primordial de réformer nos institutions démocratiques et instaurer un véritable état de droit basé sur la charte des droits et libertés.. Croyez que vous pourriez changer les choses si vous êtes élue. Si c’est le cas quelles seront vos principales priorités ? Certainement, je fais partie de cette mosaïque culturelle, aussi, j’ai été particulièrement marquée par le mouvement de protestation mondial, le mouvement des indignés, des étudiants qui sont sortis dans les rues de Tunis à Washington pour réclamer un monde plus humain, un meilleur partage des richesse, plus de justice sociale, le droit à l’éducation et des soins de santé, et retrouver tout simplement leur dignité. Comme vous savez la Coalition pour la constituante est un parti sans parti, son but n’est pas de gouverner mais de convoquer une assemblée générale, une assemblée populaire, indépendante et non partisane, ces dernières années, plusieurs pays se sont dotées de nouvelles constitutions, je citerai l’exemple de l’Islande ou le peuple après tant de cynisme, a réussi à faire démissionner tout un gouvernement, redéfinir

9

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012

les institutions démocratiques, le système financier, annuler leur dette, et réformer le système économique et social. Pour ce qui du Québec, on prévoit une consultation populaire de deux ans, ce sera un véritable chantier démocratique, tous les citoyens quelques soit leurs origines, croyances religieuses ou couleurs politiques, pourront participer pour définir tous ensemble le modèle de société dans lequel on veut vivre, le tout sera soumis à un vote par referendum. Vous avez été impliquée dans le monde communautaire Maghrébin à Montréal ; Quels conseils donneriez-vous aux Maghrébins qui sont réticents à aller voter ? Bien évidemment, que je me suis impliquée dans le monde communautaire, je fais partie des pionniers dans le domaine du bénévolat, je citerai mon implication auprès du CMRI, le Centre Maghrébin de Recherche et d’Information, du temps où il était dirigé par Mme Fatima Houda Pepin, au consulat d’Algérie à Montréal lors de scrutins de vote, à l’ambassade d’Algérie d’Ottawa du temps de M. Bedrane, et bien évidemment lors de divers d’activités communautaires et estudiantines à l’école polytechnique et à l’université de Montréal… Le conseil que je peux donner aux maghrébins et à tous les immigrants, et de s’impliquer, d’aller voter massivement, la seule voix qu’ils ont pour s’exprimer actuellement c’est la voix des urnes, il y va de leur intérêt et de l’avenir de leurs enfants; il faut voter massivement et utilement…


10

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Anniversaire

Hommage pancanadien à Jack Layton Il a mené son parti vers des sommets jamais atteints auparavant et a inspiré des Canadiens de toutes les régions du pays, mais ceux qui ont interrompu leurs activités mercredi 22 août 2012, pour honorer le chef néodémocrate fédéral, décédé il y a un an, se sont tendrement rappelés « Jack ». Des événements ont été organisés partout au Canada pour souligner le premier anniversaire du décès de Jack Layton, qui a succombé à un cancer à l’âge de 61 ans, seulement trois mois après avoir permis à son parti de réaliser une percée sans précédent et de former l’opposition officielle pour la première fois en 50 ans d’histoire du NPD. Le plus grand rassemblement a eu lieu à Toronto, où M. Layton a été un conseiller municipal très en vue avant de se lancer en politique fédérale en 2003. Tout au cours de la journée, de nombreux citoyens ont écrit à la craie des messages en l’honneur de M. Layton sur les murs et le sol du square Nathan Phillips, aux abords de l’hôtel de ville de Toronto. Les messages étaient accompagnés de gerbes de fleurs, de cartes de souhaits et de canettes d’Orange Crush - le surnom donné à la vague néodémocrate qui a

déferlé sur le Québec en mai 2011. La femme de M. Layton, la députée torontoise Olivia Chow, a ajouté ses propres mots à ce chaleureux hommage, rappelant que son mari était « toujours vivant dans nos coeurs ». Le fils de M. Layton, Mike, lui-même conseiller municipal à Toronto, s’est dit touché par cet imposant soutien public. Et Mme Chow a assuré que son époux aurait adoré cet « étalage »,

11

mais qu’il aurait aussitôt demandé aux gens de « cesser de pleurer et de commencer à faire bouger les choses ». Dans le reste du pays Ailleurs, des pique-niques et des rassemblements dans des bars avaient été organisés de Smithers, en ColombieBritannique, à Charlottetown, en passant par Ottawa, où le premier anniversaire du décès de M. Layton a été

Atlas.Mtl

amplement utilisé, sur la colline parlementaire, pour promouvoir le message politique du NPD. Alors que le carillonneur du Parlement interprétait Imagine de John Lennon, des partisans néodémocrates ont profité de l’occasion pour non seulement se souvenir du défunt politicien, mais aussi pour rappeler ses engagements politiques. Source : Presse canadienne

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Anniversaire

Les dix ans du Groupe Atlas Media

Ce jeudi 16 août 2012, le Groupe Atlas Media, éditeur du Journal Atlas. Mtl, célèbre la dixième année de sa création, au milieu d’une foule de lecteurs, de partenaires et d’amis. L’occasion nous est ainsi donnée, pour une fois, de parler de nous, de ce que nous avons fait au cours de cette décennie d’action et d’expression de foi en l’avenir et en notre communauté québécoise certes, mais rehaussée aux couleurs de la diversité, de notre diversité et de ses apports. Historique et réalisations Création: Le premier numéro du Journal Atlas.Mtl est paru le 15 mai 2003 à Montréal. Il est édité par le Groupe Atlas Media, créé en janvier 2002 et dont les activités jusque là consistaient en la production d’une émission radio hebdomadaire d’une heure diffusée sur le canal ethnique CFMB (2002-2009) et la mise en ligne du site web atlasmedias.com, site d’informations générales (émission et site s’adressant aux membres de la communauté maghrébine du Canada). Périodicité et tirage: D’abord mensuel (paraissant le deuxième jeudi de chaque mois), Atlas.Mtl est devenu bimensuel (paraissant un jeudi sur deux) à partir du mois de septembre 2006. Publié au départ en 12 pages format tabloïd, il a progressivement augmenté sa pagination pour atteindre 36 pages. Tiré à 5000 exemplaires en 2003 et 2004, il diffuse depuis 10 000 exemplaires par édition. Justification: Atlas.Mtl a été créé pour remplir un vide et répondre à des besoins exprimés de manière récurrente par la communauté. En 2002 alors que la communauté des originaires du Maghreb était installée dans une croissance démographique aussi conséquente qu’à l’évidence durable; aucun média, ni dans les pays d’origines ni dans la société d’accueil, ne prenait en compte ses besoins en matière d’information. Il était par ailleurs évident que ces besoins ne pouvaient être satisfait que par une publication communautaire.

Ligne éditoriale: Le contenu éditorial a été dicté par ces observations : information de proximité (nouvelles de la communauté, couvertures des activités communautaires, informations concernant la communauté émanant du pays d’origine ou du pays d’accueil et mal ou pas traitée par les grands médias etc.).                                                                                                                                                    Charte déontologique: Une ligne déontologique complète ce choix éditorial, elle prescrit l’analyse, limite les commentaires et interdit toute polémique dans les colonnes du journal. Afin d’assurer des conditions optimales de travail journalistique, une stricte séparation entre le travail journalistique et le travail de gestiondéveloppement est de plus en vigueur. Diffusion: Son contenu intégral est mis en ligne sur le site atlasmedias. com 24 heures après la distribution du format papier et rejoint ainsi entre 25 000  et 30 000 cyber lecteurs (estimation) au monde où il n’est pas distribué sous format papier, dans les provinces canadiennes de l’Ontario, de la Colombie Britannique, de l’Alberta et  du Nouveau Brunswick, États des USA et dans divers pays du monde.                                                                                              Lectorat: Essentiellement maghrébine (environ 70%) le lectorat du journal  Atlas.Mtl est aussi constitué de nombreux francophones; il est également lu assidument dans les salles de presse de nombreux groupes médias canadiens (presse écrite, radios et télévisions), dans les administrations du Québec et Fédérale; il est proposé en lecture dans les bibliothèques (Bibliothèque Nationale et bibliothèques municipales) de Montréal, dans certaines commissions scolaires de la Métropole montréalaise et dans différentes institutions (maisons de retraite, centres d’action communautaires, centre locaux d’emploi etc.)                                                                                                                    Animation communautaire: Par ailleurs, considérant la faiblesse du tissu associatif dans la communauté, Atlas. Mtl (et plus généralement le Groupe Atlas Media) s’est très tôt investi dans

la communauté à travers l’organisation événementielle. Outre un soutien constant à diverses associations à référent maghrébin, il organise ainsi annuellement trois grands événements (dont «L’Iftar du Dialogue» qui réunit annuellement depuis 8 ans, lors du mois de ramadan, des membres de la communauté d’appartenances confessionnelles différentes), afin de contribuer à l’amélioration de la visibilité de la communauté et à l’émergence d’une citoyenneté active  chez ses membres. De ce fait, plus qu’une fonction journalistique, le Groupe Atlas Media remplit une fonction d’animation communautaire. Action citoyenne: La fonction animation communautaire se double d’une action de pédagogie citoyenne consistant  en  • la publication d’articles visant au renforcement de l’identité de la communauté et de ses relation avec le pays d’origine et-ou incitant à l’investissement de l’espace public de la société d’accueil (participation politique et associative, appel à l’organisation et au renforcement du tissu associatif d’inspiration maghrebine etc.)                                                                                                                                                  • le soutien à la réalisation des activités et projets des associations de la communauté                     • l’organisation d’activités événementielles liées au événements et évolutions nationaux marocains (campagne «Touches pas à mon pays» en 2003; opération de soutien aux victimes du séisme d’Al Hoceima en 2004; conférences sur les rapports du cinquantenaire sur le développement humain au Maroc et sur le rapport IER en 2006 avec Mohamed Berdouzi ,

Salaheddine El Ouadie et plusieurs personnalités et organismes canadiens de Droits de l’homme dont Jean Louis Roy et Droits et démocratie etc.)                                      Relations avec la profession: À ces actions, malgré des conditions objectives peu propices, le Groupe Atlas Media a systématiquement associé les journalistes locaux et leurs associations (Association de la presse communautaire du Québec, Fédérations professionnelle des journalistes du Québec, Conseil de presse du Québec; chaînes de télévision dont Radio Canada et TVA, journaux dont La Presse). Pour l’établissement et la consolidation de ces relations, le groupe Atlas Media participe bénévolement aux activités de ces organismes (contribution à l’élaboration des projets Diversité, conférences professionnelles gratuites etc.) et de relais avec la communauté. Moyens et ressources. Les moyens matériels dont dispose le Groupe sont essentiellement constitués par les recettes publicitaires et les excédents dégagés sur les activités événementielles. Une gestion rationnalisée de ces ressources a permis d’établir un équilibre financier qui reste toutefois à consolider.                                                                                                                                               En matière de ressources humaines, le Groupe est animé par une équipe d’une quinzaine de collaborateurs et contributeurs, dont un «noyau dur» de six collaborateurs dont deux gestionnaires du projet (un pour le contenue et le second pour la production et le développement). L’ensemble de ces ressources travaille bénévolement.

Dix ans, c’est…

• 187 numéros du bimensuel Atlas.Mtl, soit plus de 3769 articles exprimant la sensibilité maghrébine et valorisant la dimension maghrébine de la société dans laquelle nous vivons; • Une cinquantaine d'événements identitaires, artistiques, culturels et politiques; • De nombreux débats, colloques, séminaires et conférences,   • 49 reportages sur la communauté pour les chaînes de télévision 2M, AlMaghribia, Al Aoula, Arrayadia; 

• 365 émissions radio (de 2002 a 2009);   • Un site web ayant accueilli plus de 5 millions de visiteurs depuis 2003 et qui dans sa nouvelle version (mise en ligne  début 2012) et qui reçoit en moyenne   800 visiteurs par jour.

12

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Économie & entreprises

Conjoncture : PIB en baisse

Affaires : 27 finalistes au 12e concours Prix Femmes d’affaires du Québec

Le Québec est à la traîne de l’économie canadienne. Le PIB québécois affiche une baisse de 0,4 % en mai, alors que le PIB canadien a plutôt augmenté de 0,1 %. Après avoir stagné en avril et reculé de 0,2 % en mars, tous les gains affichés depuis septembre sont désormais effacés.

Les 27 finalistes du concours Prix Femmes d’affaires du Québec 2012 recevront les honneurs le 17 octobre prochain lors du prestigieux gala de remise de prix.

Sur les cinq premiers mois, la croissance au Québec n’est que de 0,4 % par rapport à la période correspondante  de 2011,  alors qu’elle  atteint  1,9 %  à l’échelle canadienne. Pire, « depuis 12 mois, le progrès est imperceptible [au Québec], alors qu’il se situe à 2,4 % dans l’ensemble du Canada », a souligné Marc Pinsonneault, économiste principal à la Banque Nationale. Pour l’analyste, à moins d’une accélération au deuxième semestre, la croissance de l’économie québécoise devrait se situer sous 1 % cette année, contre 2 % au Canada. Baisse de la production de biens Revenant au mois de mai, l’Institut de la statistique du Québec a indiqué que le recul traduit une baisse de la production de biens effaçant une augmentation de la production de services. Les services publics (-6,2 %) et le secteur manufacturier (-2 %) ont pesé lourd dans la contraction de la production de biens. La construction résidentielle a également  reculé,  de 2,1 %. Il faut voir derrière ces données une faiblesse de la demande intérieure, une anémie qu’on ne peut cependant associer aux grèves étudiantes. « Puisque les services d’enseignement ont repris en mai le terrain perdu en mars et avril, le conflit étudiant ne peut être considéré comme un grand responsable », a précisé Marc Pinsonneault.

Le concours a reconnu 298 finalistes depuis sa création par le Réseau des Femmes d’affaires du Québec en 2001. Ces femmes d’affaires qui se distinguent, influencent et rassemblent au cours d’une carrière remplie de réalisations éloquentes, de créativité communicative, de leadership, de détermination et d’engagement généreux seront reconnues dans l’une des neuf catégories suivantes : - Bénévole fortement engagée - Cadre ou professionnelle, entreprise privée - Cadre ou professionnelle, organisme public ou parapublic - Cadre ou professionnelle, organisme à but non lucratif - Entrepreneure active à l’international - Entrepreneure, petite entreprise - Entrepreneure, moyenne entreprise - Entrepreneure, grande entreprise - Nouvelle entrepreneure Un jury de sélection indépendant présidé par madame Nadine Pomerleau, vice-présidente régionale, Toronto chez Pomerleau, a choisi ces finalistes après l’étude de nombreuses candidatures provenant de plusieurs secteurs et de toutes les régions du Québec. (Liste jointe) Les Prix 2012 sont sous la présidence

13

Atlas.Mtl

d’honneur de madame Andrée Lafortune, membre du conseil d'administration du Mouvement Desjardins. De plus, ils comptent sur la précieuse collaboration de nombreux partenaires, notamment, le Mouvement des caisses Desjardins, le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec et Nelly de Vuyst. Le gala est riche en émotions. Sous les applaudissements de plusieurs centaines d’invités, outre la remise des trophées aux 27 finalistes, le nom de la lauréate de chacune des catégories sera dévoilé le 17 octobre à l’hôtel Hilton Montréal Bonaventure. Le RFAQ en bref Unique réseau féminin d’affaires et d’entraide panquébécois, le Réseau des Femmes d’affaires du Québec inc. (RFAQ) contribue, depuis 1981, à la réussite et au rayonnement de ses milliers de membres – entrepreneures, travailleuses autonomes, gestionnaires et professionnelles par les contacts et un éventail novateur de services et d’activités de réseautage. Dirigé par madame Ruth Vachon, il se distingue, notamment par la diversité de ses membres, ses cellules d’entraide, ses activités de formation, ses avantages économiques, ses liens internationaux avec plus de 40 pays et, son initiative exceptionnelle lancée en 2001, le concours Prix Femmes d’affaires du Québec. Informations : www.prix.rfaq.com.

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Coopération & partenariat

Mission économique montréalaise en Israël et en Palestine

Montréal comptent pour 9 % de l'emploi total et 20 % de son PIB, ce qui représente une richesse inestimable pour toute notre collectivité », a conclu M. Saint-Laurent.

Du 7 au 14 septembre 2012, le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, se rendra en Israël et en Cisjordanie dans le cadre d'une mission économique organisée en collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et son équipe d'experts en commerce international, le World Trade Center Montréal. La délégation sera composée d'une quarantaine de représentants d'entreprises, d'universités et d'organismes montréalais. « Nous souhaitons développer un courant d'affaires durable et mutuellement profitable avec Israël et la Cisjordanie. D'un côté, Israël peut nous inspirer par son modèle d'innovation liant entreprises, universités et gouvernement. De l'autre, l'expérience montréalaise des grappes industrielles peut aussi intéresser cette région du monde qui est, comme Montréal, une véritable pépinière d'innovation et de création. Pour notre Administration, cette mission économique est un élément de plus qui se greffe à tous les autres efforts que nous et nos partenaires déployons annuellement afin d'accroître le rayonnement de ce que nos créateurs ont de mieux à offrir au monde. Grâce à ses efforts, Montréal est maintenant reconnue pour sa communauté d'affaires dynamique, créative et ouverte sur le monde », a déclaré le maire Tremblay. « Les entreprises et les organisations qui misent sur l'innovation pour assurer leur développement ont tout intérêt à considérer le marché israélien, que ce soit dans le but d'y trouver des partenaires de recherche, des investisseurs audacieux, des clients pour leurs inventions ou de nouvelles idées. Cette mission économique sera une excellente occasion pour les entreprises et les institutions qui nous accompagnent d'accéder à de nombreux intervenants en Israël qui contribueront à leur stra-

Dans le cadre de cette mission, le maire rencontrera ses homologues des villes de Tel Aviv, Haïfa, Ramallah, Beer-Sheva et Jérusalem. Il participera également à une table ronde sur les modèles d'innovation israéliens et montréalais ainsi qu'à l'ouverture de la Conférence annuelle du High Tech Industry Association. De plus, le maire prononcera des allocutions devant la Fédération des chambres de commerce israéliennes et le Réseau d'affaires Canado-Palestinien. Enfin, le maire fera la visite d'institutions scientifiques, d'universités et d'entreprises locales.

M. Gérald Tremblay, Maire de Montréal tégie d'internationalisation », a souligné M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Pour Jacques St-Laurent, président-directeur général de Montréal International, cette mission en Israël et en Cisjordanie permettra d'explorer de nouveaux marchés potentiels pour la prospection d'investissements directs étrangers. « Montréal a de nombreux avantages à offrir aux entreprises du Moyen-Orient et l'appui du maire Tremblay permet de démontrer tout l'engagement de la région métropolitaine à réunir les conditions de succès pour l'attraction de nouvelles filiales », a-t-il déclaré. « Les sociétés étrangères établies dans le Grand

14

Atlas.Mtl

Parmi les participants qui exploreront des opportunités de partenariat, on compte notamment des représentants du milieu de la recherche et de l'éducation (Université Concordia, Université de Montréal, Université McGill, Université Laval, École de technologie supérieure, Polytechnique Montréal, Collège Lionel-Groulx), des entreprises et organismes des milieux de l'aérospatial et des TIC (Thales Canada, Centre d'excellence sur les drones, CRIAQ, IBM, Novatek, TechnoMontréal, Toon Boom), des firmes de services (Dunton Rainville, Fasken Martineau, Heenan Blaikie, Monit), en plus de Montréal International, de TechnoParc Montréal et de Recherche Québec (ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation). Le MDEIE a d'ailleurs offert un soutien financier aux entreprises et aux chercheurs qui participeront à la mission. Source : Cabinet du maire et du comité exécutif

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


15

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


16

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


17

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


18

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Votre argent

Votre budget face à la rentrée scolaire… Lecture suggérée par Rachid Echadli, Courtier immobilier hypothécaire

Les experts s'entendent pour dire que les dépenses liées à la rentrée scolaire seront moins élevées cette année par rapport à l'année dernière en raison de la faible confiance des consommateurs et de la compétition des détaillants américains sur le marché canadien. Les consommateurs seront donc plus aguerris sur leur manière de dépenser pour les effets scolaires de leur progéniture. Malgré cela, la rentrée scolaire arrive à grands pas et le retour à l'école se prépare quelques semaines à l'avance pour éviter stress et panique. La première étape c'est bien entendu le magasinage de la rentrée : effets scolaires, vêtements, items pour les lunchs, etc. Voici quelques trucs pour bien planifier vos achats et respecter votre budget. Récupérer À la dernière journée d'école en juin, votre enfant a vidé son casier et son pupitre le plus rapidement possible pour enfin profiter des vacances. La tâche revient donc aux mamans de trier ce fouillis parsemé de copeaux de crayons aiguisés, de marqueurs mâchouillés vidés de leur encre et de broches, à la recherche d'un aiguisoir, d'une règle, d'une calculatrice et de quelques gommes à effacer qui n'auraient pas été broyées pendant l'année. Il est très tentant de vider le sac dans la poubelle et de se dire qu'on rachètera tout à l'automne, mais plusieurs choses sont encore très potables et ce sont autant de portfolios, de cartables et de pousse-mines que vous n'aurez pas à acheter de nouveau. Vous sauverez ainsi beaucoup d'argent tout en donnant un coup de main à l'environnement, et ce, en échange de seulement quelques minutes de votre temps et de mains un peu sales. Vous serez bien contente de l'avoir fait quand la rentrée sera venue! Les vêtements Beaucoup d'enfants grandissent à vue d'œil et il est peu probable que les vêtements de l'automne passé leur fassent encore. Par contre, jetez tout de même

un coup d'œil avant d'aller faire les magasins, vous pourriez peut-être récupérer quelques morceaux, dont des vêtements de bases telles que chemises blanches, t-shirts unis et collants. Ce ménage vous permettra également de trouver des morceaux neufs qui pourront s'agencer à plusieurs pièces que vous avez déjà. Si vous avez plusieurs ensembles interchangeables, cela vous facilitera la vie quand vous devrez trouver de nouvelles combinaisons au petit matin. N'hésitez pas à fréquenter les friperies, vous pourrez dénicher des morceaux de qualité, en bon état pour presque rien, surtout si votre enfant ou votre ado insiste pour être habillé avec des vêtements griffés. Attendez aussi les soldes et achetez certains morceaux de base de qualité à l'avance, qui dureront longtemps. Les fournitures scolaires Après le ménage des items de l'an dernier, établissez la liste d'articles à acheter. La première option est d'aller dans la librairie qui vous est attitrée et acheter tout d'un coup. Ce sera plus rapide et vous encouragerez les commerces de votre quartier. Par contre, cette option est plus dispendieuse. L'autre option est de surveiller les soldes des grands magasins. Vous pourrez faire de grosses économies. Il suffit de planifier et d'y mettre un peu plus de temps. N'hésitez pas à aller dans les magasins à 1$, vous pourrez trouvez plein de fournitures scolaires à rabais. Tout cet argent économisé pourra être réinvesti dans le sac à dos préféré de votre enfant, de plus jolis cahiers ou un vêtement supplémentaire.

La boîte à lunch Il vous faudra peut-être acheter une boîte à lunch neuve à votre enfant, mais il faudra également la garnir. Profitez des spéciaux avant la rentrée pour garnir votre dépense de diverses collations : jus, compotes et barres tendres que vous pourrez acheter à l'avance. Pensez aussi à plus court terme : fromages et yogourts. N'hésitez pas à congeler muffins, biscuits et autres collations santé que vous ferez vous-même, ça vous en coutera une fraction du prix.

19

Budget 2013 Si vos achats vous ont pris au dépourvu et qu'ils n'avaient pas été calculés alors que vous dépensiez pendant l'été, prenez-en note les montants qui ont été attribués à chacune des catégories (fournitures, livres obligatoires, vêtements, vêtements de sport, boîte à lunch, etc.) afin de mieux vous préparer à la prochaine rentrée. Si votre budget est extrêmement serré, vous pouvez même mettre de côté un petit montant chaque mois qui servira à payer les fournitures de l'an prochain qui auront ainsi un moins gros impact sur votre budget. Également à prévoir quelques semaines avant la rentrée des classes - Prenez rendez-vous avec l'optométriste pour un examen de la vue. L'examen de la vue est gratuit pour les moins de 18 ans. - Prenez rendez-vous chez le dentiste pour un examen. Les examens des dents sont gratuits pour les moins de 10 ans. - Si votre enfant a des allergies, mentionnez-le au professeur et aux intervenants scolaires. - Commencez à préparer des repas à congeler qui vous dépanneront lorsque vous serez débordée. - Si votre enfant commence la maternelle, préparez-le à cette nouvelle étape. C'est aussi le moment de lui faire administrer les vaccins prévus pour

Atlas.Mtl

l'entrée scolaire. Au moins une semaine avant la rentrée, il est recommandé de revenir à une routine préparatoire. Heure de coucher et de lever, heure des repas, période de devoirs (même s'il ne s'agit que de lire une histoire ou faire quelques exercices ensemble). Le sommeil est un élémentclé de la réussite scolaire. La veille de la rentrée, aidez votre enfant à préparer sa journée. Aidez-le à choisir ses vêtements, à préparer son sac d'école et une boîte à lunch santé. Cela lui permet en même temps d'apprendre à s'organiser. Un peu de temps investi vous aidera à mieux préparer ce retour à la routine après les vacances. Vous serez moins essoufflés et économiserez vos énergies. L'avantage pécuniaire d'une bonne préparation n'est pas non plus à négliger. De plus, l'automne est aussi un bon moment pour effectuer quelques rénovations et/ou travaux extérieurs sur la maison avant l'hiver. Pensez-y! Tout comme la rentrée, un peu de préparation ne sera pas un luxe. Sur ce, toute l'équipe de Multi-Prêts vous souhaite une bonne rentrée! Source : www.mamanpourlavie.com

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Santé

Dites 400 !

Dans l’histoire du Québec, le chiffre 400 reste plus qu’évocateur. Dans l’histoire économique de la Belle Province, le sigle Pharmacie Jean Coutu l’est tout autant puisque qu’il représente l’une des plus belles réussites entrepreneuriales des années qui ont fait l’essor et la personnalité du Québec. C’est donc une heureuse coïncidence que la réunion de ces deux symboles dans un seul et même événement. Or cette coïncidence à bel et bien eu lieu. Fin août 2012 en effet, l’enseigne Jean Coutu était hissée pour une 400 eme fois au fronton de l’économie québécoise. Motif de fierté supplémentaire pour la communauté des originaires du Maghreb, ce haut fait, ce nouvel apport au développement du Québec, est l’œuvre de l’une des leurs, Fatima Aït Addi, pharmacienne et femme d’affaires, qui en est à sa deuxième officine.

Toutes nos félicitations! Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc. a inauguré aujourd’hui la 400epharmacie du réseau PJC Jean Coutu, située 8610 boulevard Saint-Laurent à Montréal, dans le secteur Crémazie. L’ouverture officielle s’est déroulée en présence de la pharmacienne propriétaire Fatima Ait-Addi, M François Jean Coutu, président et chef de la direction au Groupe Jean Coutu, M Gerry Sklavounos, Député de Laurier-Dorion, Mme Anie Samson, maire de l’arrondissement Villeray-St-Michel-Parc Extension, Mme Marry Deros, membre du Comité exécutif de la Ville de Montréal ainsi que de nombreux invités et clients. Mme Anie Samson maire de l’arrondissement Villeray – SaintMichel – Parc-Extension a remet la clé de la ville a Mme Fatima Ait Addi, en guise de bienvenue dans l’arrondissement Un important investissement de 1 100 000 dollars a été nécessaire pour réaliser ce projet qui a permis la création d’une quarantaine d’emplois. La pharmacie, qui compte une superficie totale de 11 075 pieds carrés, a été conçue et aménagée d’après le tout dernier concept PJC Jean Coutu. Au fil des ans, le Groupe Jean Coutu a su évoluer au rythme des changements survenus dans l’industrie et s’est toujours adapté aux nouvelles tendances du marché afin de répondre aux attentes de sa clientèle. Avec 400 pharmacies, le réseau PJC Jean Coutu est le chef de file dans le secteur de la pharmacie au détail au Québec. « Poursuivre notre croissance pour conserver notre position de leader est primordial. C’est donc avec plaisir que nous intégrons cette nouvelle pharmacie aménagée selon un concept avant-gardiste qui saura satisfaire la clientèle en leur offrant une expérience de magasinage conviviale dans un environnement à la fois moderne et chaleureux », a déclaré François J. Coutu, président et chef de la direction du Groupe Jean Coutu. Les clients de cette pharmacie y trouveront un comptoir d’ordonnances et un laboratoire à la fine pointe de la technologie. Ils bénéficieront d’une Boutique Passion Beauté dédiée aux cosmétiques ainsi qu’une Boutique Photo dotée d’un kiosque d’impression numérique. Un service de livraison ainsi qu’un comptoir postal sont également

offerts. À propos du Groupe Jean Coutu Le Groupe Jean Coutu est une entreprise renommée dans le domaine du commerce de détail en pharmacie au Canada. La Société exploite un réseau de 400 établissements franchisés, tous situés dans les provinces de Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario sous les bannières PJC Jean Coutu, PJC Clinique, PJC Santé et PJC Santé Beauté qui emploie près de 19 000 personnes. De plus, le Groupe Jean Coutu possède Pro Doc ltée (« Pro Doc »), une filiale située au Québec, qui fabrique des médicaments génériques. La Société détient également un placement dans Rite Aid Corporation (« Rite Aid »), une chaîne de pharmacies nationale aux États-Unis, qui compte plus de 4 600 établissements situés dans 31 États et dans le District de Columbia. Biographie de Fatima Ait Addi Après des études primaires et secondaires, sanctionnées par un baccalauréat en Sciences expérimentales dans sa ville natale de Mohammedia, Fatima Aït Addi décrochera une licence en biologie (option biochimie) à la faculté Ben M’Sick de l’université casablancaise Hassan II. Elle poursuivra ses études en Allemagne; d’abord à l’Université de Stuttgart (biotechnologie) puis à Sarrebruck, Université de la Saar, où elle obtiendra le titre de pharmacienne en 2001. Installée au Canada, plus précisément à Montréal en 2001, elle mènera de front une activité professionnelle de technicienne en laboratoire chez Jean Coutu et de nouveau des études à l’Université de Montréal pour l’obtention de l’équivalence de ses diplômes allemands. L’ordre des pharmaciens du Québec lui ayant décerné le titre de pharmacienne en 2006, elle procédera à l’acquisition d’une première pharmacie en 2008, puis d’une seconde en 2012. Fatima Aït Addi est également clinicienne associée de la faculté de pharmacie de l’université de Montréal. Fatima Ait Addi est actuellement propriétaire de deux pharmacies Jean-Coutu.

20

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Entreprises

Bureau du Taxi et du Remorquage

3363 inspections en 2011 Le bureau du Taxi et du Remorquage a récemment rendu public son rapport d’activités pour l’année 2011. Ce rapport est riche en informations et statistique, notamment en matière de surveillance des activités réglementées. En voici quelques extraits.

645 plaintes contre les chauffeurs, propriétaires ou intermédiaires en service de taxi, dont 462 provenaient du public. Les 645 plaintes ont permis de cerner 855 infractions. En 2010, le BTR avait enregistré 624 plaintes occasionnant 813 infractions.

Inspection des véhicules taxis En 2011, les inspecteurs du BTR ont rédigé pas moins de 3363 fiches d’inspection adressées à des propriétaires de taxis, contre 3888 en 2010. Les dix principales infractions de nonconformité sont : - Surfaces extérieures endommagées : 539 - Stationnement à l’extérieur des limites d’un poste : 288 - Équipements manquants ou détériorés : 326 - Surfaces intérieures endommagées ou maculées : 180 - Rapport de vérification non complété : 161 - Omission de vérification avant départ : 113

Infractions - Chauffeurs : 627 - Propriétaires : 102 - Intermédiaires en service : 89 - Total : 813

Traitement des plaintes Au cours de 2011, le BTR a enregistré

Transport illégal L’identification des transporteurs illégaux représente une tâche importante pour les inspecteurs du BTR, puisque les conséquences sur l’industrie sont préoccupantes. Le transport illégal affecte la valeur des permis de transport et entraîne une baisse des revenus des chauffeurs détenant un permis valide. Il faut aussi souligner que les gens faisant affaire avec des transporteurs illégaux constituent parfois une clientèle à risque, qui peut menacer la sécurité du public. Pour contrer cette situation, les

inspecteurs du BTR sont extrêmement vigilants et effectuent de nombreuses enquêtes. En 2011, 61 enquêtes ont été menées et ont conduit à 35 constats d’infraction

ainsi qu’à la saisie de 25 véhicules. En 2010, 93 enquêtes avaient été menées et conduisant à 50 constats d’infraction, ainsi qu’à la saisie de 34 véhicules.

Tirage ADM 2012

La paramunicipale en route Une étape importante a été franchie : le projet de loi permettant les modifications de la Loi sur le transport par taxi ainsi qu’à la Charte de la Ville de Montréal a été sanctionné le 15 juin dernier. Une résolution du Conseil d’agglomération demandant l’émission des lettres patentes de la nouvelle société est en cours de préparation. Une fois adoptée, celle-ci sera envoyée au lieutenant-gouverneur du Québec.

Le BTR assure la gestion du tirage des permis Taxi d’aéroport pour le compte d’ADM (Aéroport de Montréal) pour la troisième année consécutive. Le tirage, effectué par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, a eu lieu le 28 juin dernier. Des représentants d’ADM ainsi que plusieurs propriétaires de permis de taxis étaient présents. 2447 titulaires de permis avaient soumis leur candidature.

Cette dernière démarche va créer la société paramunicipale et il faut compter quelques mois pour la réaliser.

Les gagnants A-05 : 153 candidats; 41gagnants. A-11 : 2145 participants; 217 gagnants. A-12 : 100 participants; 52 gagnants.

Des élections doivent être organisées au cours de l’automne pour élire les quatre membres de l’industrie représentant : les chauffeurs ; les intermédiaires ; les propriétaires de permis de limousine et les propriétaires de permis de taxi. Ces représentants élus vont siéger sur le conseil d’administration de la société paramunicipale. Le calendrier de réalisation prévoit la mise en place de celle-ci en janvier 2013 et le début des opérations au printemps 2013.

Une lettre a été envoyée aux gagnants dans la semaine du 9 juillet dernier afin de les informer de la date et de la procédure à suivre pour l’inspection du véhicule. Le permis entre en vigueur le 1er octobre 2012 une fois l’inspection dûment réussie.

L’industrie du taxi dans la campagne électorale 2012

Attentes et revendications

Les périodes de campagnes électorales sont généralement mises à profit par les citoyens et notamment les entrepreneurs faire connaitre leurs attentes à l’ensemble de la classe politique et à sensibiliser les futurs élus et futurs membres du gouvernement à leurs revendications. À cet effet, l’industrie du taxi par le biais du Comité Provincial de Concertation et de développement de l’Industrie du Taxi, a fait circuler au cours de la campagne électorale, un document par lequel il affirme vouloir «attirer l’attention des partis politiques» sur ses difficultés, besoins et attentes. Ce document revendique notamment * Abolition de la TPS et la TVQ sur les redevances les coupons, les cartes crédits, le transport adapté. * Octroi de subventions pour l’acquisition de voitures hybrides ou électriques * Paiement aux chauffeurs des journées de formation. * Différenciation des tarifs de jour et de nuit (en Europe 25 % de plus la nuit). * Suppression des cotisations sur les aéroports. * Octroi de ressources supplémentaires pour le transport des personnes handicapées.   * Mise en place d’un système de Transport collectif par taxi pour améliorer le rendement chauffeurs et propriétaires. * Augmentation des subventions pour la CPCDIT et pour COOL  TAXI. * Libération de la location des licences sans véhicule (au bénéfice des chauffeurs retraités, des malades et des héritiers qui ont de la misère à gérer l’entretien de ou des  voitures). * Responsabilisation des chauffeurs sur l’entretien de la voiture et les tickets. * Lutte contre les transporteurs illégaux. * Trouver une solution pour les chauffeurs fantôme. * Mise en place d’une assurance collective et d’un fond de pension pour les chauffeurs et propriétaires. . Reconnaissance de  la CPCDIT comme seul organisme habilité à parler au nom de l’industrie.

21

Atlas.Mtl

Permis à céder

Contacter Jamal         Armalt       Faresse     Gary Denis Namly         Jean Frantz Khari           Samson      

(514) 992-0418 (514) 562-7766 (514) 898-5131 (514) 750-2343 (450) 667-4962 (514) 881-2583 (514) 582-7158 (514) 737-3615 après 19 h Marajim        (514) 624-8071 Van pour transport adapté Contacter Youssef     (514) 965-5974

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


L’événement

Xeme Anniversaire du Groupe Atlas Media

340 personnes unies par les mêmes convictions autour de la même table Le 16 août 2012, le Groupe Atlas Media célébrait, au cours de son Iftar du Dialogue annuel, le dixième anniversaire de sa création. Outre les leaders d’opinion de la communauté maghrébine, pas moins de quarante personnalités éminente du monde de la politique ont tenu à partager cet événement pour exprimer leur soutien aux objectifs que s’assigne le Groupe et redire leurs convictions et leur foi en un Québec pour tous, offrant d’égales opportunités d’intégration et d’épanouissement pour tous. Pas moins de quarante politiciens étaient en effet présents, dont - Des figures de proue du monde municipal représentant les partis Union Montréal, Vision Montréal et projet Montréal; - Des acteurs de premier plan de la vie politique fédérale et notamment le NPD et le Parti Libéral du Canada - Des membres du gouvernement Québécois et des membres éminents du Parti Libéral du Québec, de la CAQ et de Québec Solidaire. Une image valant mille mots, voici l’album de la soirée. (Photos: Wahid Megherbi)

22

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


L’événement

Xeme Anniversaire du Groupe Atlas Media

340 personnes unies par les mêmes convictions autour de la même table

23

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Xeme Anniversaire du Groupe Atlas Media

Mérites et trophées

Au volet Arts et culture Pour ce dixième anniversaire, le Groupe Atlas Media restera dans les traditions qu’il s’est données : faire œuvre utile.

Au volet Arts et culture

Au volet Arts et culture

Au volet intégration

Mme Lynda Thalie (chanteuse) La chanson Québécoise a pris grâce à elle des accents Québécois dans un métissage qui a su plaire de Montréal à Alger, d’Athènes à Londres.

Mme Leila Gouchi (chanteuse) Aussi à l’aise dans les genres orientaux que dans les rythmes occidentaux, elle a fait briller l’image du Québec sur de nombreuses scènes, au Maghreb et au Moyen Orient notamment.

M. Mohammed Brihmi (Juge de paix à la cour de Toronto) Homme de conviction et d’action, il a été un des tout premier élus d’origine maghrébine en Ontario. Il vient d’être nommé dans une fonction sur laquelle se fonde la société dans laquelle nous vivons : juge de paix.

Aussi cette cérémonie a-telle été programmée pour coïncider avec une activité récurrente qui nous est chère : l’iftar du dialogue. Depuis une décennie en effet, nous mettons à profit une période de spiritualité et de réflexion, le mois de Ramadan, observé par tous les musulmans du pays, pour lancer notre appel à la cohabitation et à la coexistence harmonieuse entre toutes les composantes culturelles et confessionnelles de la société avec pour but, de fournir ensemble et solidairement tout les efforts que le souci de l’avenir commun nous invite à fournir. Comme chaque année, nous distinguerons des personnalités qui comme nous ont cette vision et ce projet - qui est un véritable projet de société - à cœur. Et qui ont agi pour. Autant le dire de suite : nous avons eu fort à faire, tant les apports des originaires du Maghreb à la société Québécoise et à la francophonie canadienne ont été considérables au cours des douze mois écoulés, aussi bien en matière économique, qu’académique ou artistique et culturelle. Les choix ont été ardus. Pour départager les méritants nous avons également dus évaluer les apports des uns et des autres dans la durée. Et pourtant, le choix final nous semble, sinon injuste, au moins incomplet. Pour rappel les lauréats 2012 sont :

M. Rachid Badouri (Humoriste) Est-il besoin de présenter encore ce Rachid devenu l’un des plus grands humoristes Québécois, le seul à avoir présenté 50 fois successive un spectacle à guichet fermés?

Au volet économie et coopération

M. Abdelaziz Rzik 

M. Joseph Bennarosh 

Mme Souad El Maalem (Chef de Pays, Afrique du Nord.)  Par la seule force de sa volonté et de son travail, elle s’est hissée à la Viceprésidence pays chez le fleuron industriel Québécois, Bombardier Aéronautique. Principal artisan de l’accord Bombardier – Maroc, elle a ouvert des voies de coopération gagnant-gagnant entre deux pays amis mais qui n’ont pas toujours su concrétiser l’excellence de leurs relations bilatérales.

(Acteur communautaire, président  de l’AMMN) C’est un citoyen au long cours. Depuis 1988, il milite pour une société québécoise sans fractures, à la tête de son association aussi bien qu’au sein du comité de vigile policière du SPVM, du Conseil des leaders religieux de Montréal Nord, que de multiples organisations agissant pour l’inter-culturalisme et l’égalité des chances.

(homme d’affaires) Jeune Inspecteur des finances dans une vie antérieure, il a été l’un des fondateurs de la Bourse des valeurs de Casablanca. Au Québec, il a initié un courant de partenariat et de coopération entre institutions financières des deux bords dont on parle peu mais qui enrichissent considérablement autant le pays d’origine que le pays de vie.

24

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


25

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


26

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


27

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Sports

Football - Soccer

Des échéances et des hommes

Par Radouane Bnou-Nouçair

Les derniers résultats de l’équipe nationale marocaine(EN) dans différentes compétitions ont permis, malgré la modestie de certains résultats, de mettre en exergue la richesse de l’effectif actuel. Cette pépinière, si elle est bien utilisée, permettra certainement à court ou à moyen terme de redorer le blason du football national qui se fait très discret depuis 2004. Les leçons des récentes compétitions En 2012, le Maroc a participé essentiellement à trois compétitions internationales : la CAN2012, les JO de Londres et la coupe arabe en Arabie Saoudite. La CAN2012 a permis de confirmer qu’il n’y a plus de petites équipes africaines et que l’excès de confiance peut nuire au rendement. Gérets a aussi appris à ses dépends qu’on ne peut pas faire confiance à des joueurs en manque de compétition. Les JO2012, bien que mal gérés par Pim Verbeek et, malgré des résultats modestes, ont permis à de jeunes joueurs de confirmer comme Labyad, Berrad et Amsif. Ils ont également fait émerger des révélations comme Noussair et Aberhoune. La coupe arabe, remportée par le Maroc, avec une équipe constituée exclusivement de joueurs issus de la Botola nationale, a valorisé les qualités de certains joueurs «amateurs», à l’instar de Salhi, Jhouh, El Bahri et Saïdi. Grace à ces compétitions, la pépinière comprend aujourd’hui une cinquantaine de joueurs, aptes à défendre les couleurs de l’EN et de permettre aux lions de l’Atlas de rugir à nouveau.

La pépinière de l’EN Gardiens : 1. Lamyagri(Wydad); 2. Amsif (Augsbourg); 3. Quinani(Tétouan); 4. Bounou(Athlético Madrid); 5. Badda(FUS de Rabat). Arrières droits : 6. Khalliqui(Wydad); 7. Basser(Boursasport-Turquie); 8. Slimani(Raja); 9. Noussair(FUS de Rabat). Arrières gauches : 10. Bergdich(RC Lens); 11. Gharib(FUS de Rabat); 12. Karrouchi(Raja);

33. Chtaïbi(Raja); 34. El Bahri(FUS de Rabat); 35. K. Bellarabi(Leverkusen); 36. N. Zhar(Levante); 37. Taarabt(QPR) 38. Aissati(Turquie).

Arrières centraux : 13. Benatia(Udinese); 14. Kantari(Brest); 15. El kawtari(Montpellier); 16. Belemaalem(ÉAU); 17. M’Rani (FAR de Rabat); 18. Boukhriss(Raja); 19. Aberhoune(Tétouan).

Demi-distributeurs : 39. Belhanda(Montpellier); 40. Boussoufa(Anzi-Russie); 41. Berrada(Getafe); 42. M’Nassfi(Tétouan).

Demi-récupérateurs 20. Kharja(Qatar); 21. Hermach(Hilal Saoudi); 22. Saïdi(FAR de Rabat); 23. Jhouh(Tétouan); 24. Ahmadi(Aston Villa); 25. El Adoua(Guimarès); 26. Saïd Fettah(Wydad).

Attaquants 43. El Arabi(Grenade); 44. EL Hamdaoui(Fiorentina); 45. Salhi(Raja); 46. Bourezzouk(Raja); 47. Chammakh(Arsenal).

Ailiers : 27. Essaïdi(Liverpool); 28. Carcela (Anzi-Russie); 29. Labyad(Sporting Lisbonne); 30. Amrabat(Galatasaray); 31. Aït Fana(Montpellier); 32. Omar El Kaddouri(Brescia);

Les échéances Le Maroc va entamer, dès septembre 2012, des rencontres d’une grande importance pour le football national, le sport favori des marocains. Après la honte et la décadence de

l’athlétisme, le marocain a besoin de retrouver la confiance en ses athlètes. Déjà, la double confrontation avec le Mozambique, en sept.-oct. 2012, offre au moins deux enjeux : 1) En cas de qualification, le Maroc aura l’occasion d’aller en Afrique du Sud pour la CAN 2013; il aura ainsi la possibilité de faire oublier la triste participation de 2012; 2) En cas d’échec, Gérets, très critiqué, pourrait perdre son poste. Son départ ouvrirait la voie à une nouvelle période d’instabilité. La CAN 2013, qui aura lieu en janv.fév. 2013, sera suivi des matches de qualifications pour la coupe du monde 2014. Le Maroc a encore quelques chances même si ses deux nuls (contre la Gambie et la Côte d’Ivoire) ont bien compromis ses chances. Mais le RV le plus important se situe en 2015 avec l’organisation par le Maroc de la CAN.

Tae Kwon do

Session automne 2012

au club des Champions Olympiques Les cours de la session automne 2012 au club des Champions Olympiques de Tae Kwon do reprendront mardi le 11 septembre 2012! Voici un l'horaire des cours : Mardis et jeudis 18h15 à 19h15: 6ans à 9ans et familial / tous

28

19h15 à 20h15: 9ans à 13 ans et familial / tous Samedis 9h00 à 9h45: Minis-Champions (3-6 ans) 10h00 à 11h00: 6ans à 9ans et familial / tous 11h00 à 12h00: Juniors et seniors avancés, tactiques de combats

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Sports

L'équipe du Maroc, grande absente du Tournoi international de Beach Soccer de Montréal L'information est tombée comme un couperet sur les fans marocains du football de plage qui ont appris avec une grande stupeur que leur équipe nationale ne pourra pas disputer son premier match contre l'Italie, ni aucune des rencontres prévues dans le cadre du premier tournoi de Beach Soccer Montréal. "L'équipe du Maroc de beach soccer est sur la touche", le gouvernement canadien ayant refusé de délivrer un visa aux joueurs marocains de peur que ces derniers n'aient envie de demeurer au pays après leur participation au tournoi". C'est en tout cas, ce qu'il a trouvé comme justification pour un tel impair. Le directeur technique de Beach Soccer Montréal 2012, Christian Prévost, n'arrivait pas non plus à croire que la sélection marocaine de football de plage, qui figure parmi les équipes les plus puissantes d'Afrique, ne pourra pas participer à cette manifestation internationale. On a dit aux joueurs qu'ils n'ont pas un revenu financier suffisant. On craint qu'ils veuillent rester au Canada après le tournoi. C'est une brique que nous avons reçue sur notre tournoi, cette semaine", s'est-il indigné. Dans des déclarations à la presse, Christian Prévost a fait également part de la déception de l'entraîneur de l'équipe marocaine Mostafa El-Haddaoui qui regrette que seulement

quatre membres de l'entourage de la sélection nationale ont reçu l'autorisation de voyager au Canada.

Pourtant les joueurs marocains sont dans une bonne situation financière. Ils jouent dans des clubs de première division. C'est tout à fait absurde de penser qu'ils n'allaient pas repartir, a déploré El-Haddaoui, cité par le directeur technique de Beach Soccer Montréal 2012. «C'est une honte! C'est inadmissible. C'est une grande déception. Ces joueurs ont tous des contrats. Ce n'est pas une équipe de rue ou de quartier!", a-t-il martelé. Il a également assuré que "c'est la première fois qu'on refuse aux joueurs marocains le droit d'entrée dans un pays" alors que le sport est censé unir toutes les nations et tous les peuples, notant que l'équipe marocaine ne compte pas rester les bras croisés devant la décision d'Ottawa et compte saisir la Fédération internationale de football association (FIFA) à ce sujet. Dans des déclarations à la MAP, des organisateurs du tournoi ont affirmé avoir encaissé aussi "un dur coup financier" puisqu'ils avaient payé les billets d'avion et l'hôtel des 10 joueurs marocains. La mairesse de l'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension,

29

où se déroule le tournoi, Anie Samson, s'est dite aussi "déçue" de cette décision infligée à des joueurs qui ont fait leurs preuves et voyagé dans plusieurs pays pour participer à des compétitions. "Le Canada est censé être ouvert et sensible au multiculturalisme. On leur a dit que leur revenu n'était pas assez élevé, mais ils ont seulement 20 ans. Ils commencent à peine leur carrière", a-t-elle déploré. Le tournoi a été l'occasion pour plusieurs fans et amateurs du Beach soccer d'exprimer leur "solidarité" avec l'équipe marocaine, même absente. L'équipe féminine mexicaine de Tijuana, dirigée par le Marocain Rachid EL Bekraoui, a étonné le public présent en faisant son entrée pour disputer son

Atlas.Mtl

premier match contre les brésiliennes avec le Drapeau marocain, en signe de solidarité avec les sportifs marocains, grands absents de ce tournoi international. Des supporters marocains ont aussi fait une tournée à travers les dépendances du stade et autour du terrain pour exprimer leur "mécontentement" vis-à-vis de la décision d'Ottawa et témoigner leur solidarité envers les joueurs marocains. Huit équipes nationales, quatre masculines (Brésil, Italie, Maroc et Mexique) et quatre féminines (Brésil, Canada, États-Unis et Mexique), ont disputé cette compétition internationale (17-19 août). Source : Maghreb Arabe Presse

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


Culture et éducation

Dar Al Maghrib ouvre ses portes Dans le cadre de la stratégie du Maroc visant à promouvoir la culture et la civilisation marocaines à travers le monde et à favoriser l’enracinement sans déracinement de ses ressortissants dans les sociétés des pays de résidence, le ministère des Marocains résidant à l’étranger informe que la mise en service officielle du Centre culturel « DAR AL MAGHRIB » à Montréal inauguré par la princesse Lalla Hasna en juin dernier, aura lieu le samedi 15 septembre 2012. Étendue sur une superficie de 2500 m², le centre compte cinq niveaux et abrite une salle multifonctionnelle, un espace d’exposition, une médiathèque, des classes pour des cours de langues et culture du Maroc et salles de réunion. Le centre culturel « DAR AL MAGHRIB » se situe au cœur de la ville de Montréal, près de l’université UQAM et à côté de la bibliothèque nationale du Québec à Montréal, profitera à toutes les communautés

(marocains, canadiens, autres nationalités), notamment à plus de 120.000 Marocains, dont 85 pc au Québec. Il s’inscrit à l’intérieur de cet espace d’inter-culturalité, un plateau immense qui vous procure le sentiment d’appartenance à cet édifice. Un personnel affable vous reçoit et vous donne l’envie de prolonger votre séjour à DAR AL MAGHRIB.

Un programme d’activités varié du mardi au Dimanche : Médiathèque, cours de langues et culture du Maroc pour enfants et adulte, ciné-club, heure du conte, spectacle, troupe théâtrale, conférence-débat, expositions diverses avec une extension aux grandes places renommées de Montréal (place des arts, musée des maîtres et artisans du Québec). Une chose est sûre : DAR AL MAGHRIB ressemble à un véritable temple de culture Marocaine « c’est un

vrai bijou »qui se veut le premier d’une série de projets similaires créés ou en cours de mise en œuvre dans 6

Programme de mentorat du MAI Ouverture des candidatures Le programme d’accompagnement du MAI offre des services aux artistes, collectifs ou compagnies issus des diverses communautés culturelles de Montréal et œuvrant dans le domaine de la performance, des arts de la scène, des arts médiatiques et des arts visuels. ADMISSIBILITÉ - Les artistes doivent nécessairement être d’une origine étrangère et avoir une démarche artistique interculturelle. - Pour être éligible, les artistes doivent être résidents Montréalais, et avoir habité la métropole depuis les douze derniers mois consécutifs. Non-admissibles: Les artistes actuellement inscrits dans un établissement d'enseignement postsecondaire ne sont pas admissibles à ce programme. TYPES DE MENTORAT Les artistes ne peuvent appliquer qu’à un seul des trois types d’accompagnement suivant:

Court terme : pour une assistance ponctuelle, limitée à deux services Moyen et long terme : cinq services et plus Les demandes d’accompagnement à court terme peuvent être soumises à compter du 1er août. Ces demandes peuvent être faites en tout temps, mais doivent absolument être reçues au moins trois semaines avant l'activité ou l’événement prévu. Chaque demande est sujette à la disponibilité des fonds et des ressources. SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT Le MAI rémunère les services rendus au nom de l'artiste. La coordonnatrice du programme d’accompagnement gère le budget alloué au projet. Au moment de déposer sa demande, l’artiste doit déterminer le type et le nombre de services sollicités en fonction de ses besoins. À noter qu’il est possible que le montant attribué diffère de celui qui a été demandé.

métropoles à travers le monde (Montréal, Bruxelles, Amsterdam, Tripoli, Tunis, Mantes -la-Jolie).

Cours de langue et de culture marocaine L’Association des Écoles Marocaines au Québec, annonce que des cours de langue arabe et de culture marocaine seront donnés au centre culturel marocain Dar EL Maghrib au profit des enfants de la communauté marocaine chaque samedi (de 11h00 à 14h00) et chaque dimanche (de 12h00 à 15h00) tout au long de l’année 2012-2013 (du mois de septembre 2012 au mois de juin 2013), et ce selon un calendrier scolaire préétabli. 300 places subventionnées par le Ministère Chargé de la Communauté Marocaine Résidant à l’Étranger seront disponibles pour les enfants de notre communauté âgés de 6 ans et plus. Seulement les cours de niveaux un et deux primaires seront dispensés au centre. Les inscriptions auront lieu au centre culturel marocain Dar El Maghrib situé au 515, rue Vigier Est à Montréal (Station métro Champs –De- Mars) le 1, 2, 8 et 9 septembre 2012 de 10h00 à 16 h00. Les cours du samedi débuteront le 22 septembre à 11h00 et ceux du dimanche le 23 septembre 2012 à 12h00. Renseignement : www.ecolemarocaine.com

Nouvelles du Quartier des spectacles Promotion Quartier des spectacles Cet automne, le Partenariat réalisera pour une première fois, une activité promotionnelle pour venir bonifier la vente de billets en salle et proposer une vitrine démontrant l’étendue de l’offre culturelle diversifiée et unique du Quartier des spectacles. Ce projet pilote s’inscrit dans une vision à long terme afin d’attirer et de fidéliser la clientèle du Quartier des spectacles. Une invitation à se joindre à cette activité sera lancée à nos partenaires des salles de spectacles et lieux de diffusion dans les prochaines semaines avec tous les détails. Au plaisir de vous compter parmi les participants! Journées de la culture Le Quartier des spectacles sera au cœur des activités des Journées de la culture les 28, 29 et 30 septembre. En complément de l’offre des multiples activités programmées par les institutions cul-

turelles du Quartier, le public pourra profiter d’une programmation extérieure créée spécialement pour l’événement. Le Marathon des arts, ce rassemblement de performances artistiques orchestrées par la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, l’Opéra de Montréal, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), la Place des Arts et le Théâtre du Nouveau Monde viendra immerger le spectateur dans un marathon à la culture sautant d’une prestation artistique à l’autre. De plus, la découverte se poursuivra avec une œuvre participative de 50 pieds sur la place des Festivals, l’exposition des affiches de Publicité sauvage sur la promenade des Artistes et les Chambres littéraires du Festival international de la Littérature (FIL) installées sur le Parterre du Quartier des spectacles. L’UQAM présentera pour une première année, l’installation éphémère La Grande école, une classe reconstituée

30

dans l’espace central de la place Pasteur par des finissants du DESS en design d’événements.

Finalement, DARE DARE organise une rencontre avec l’artiste Dominique Pétrin qui présentera son oeuvre Palazzo II.

À ne pas manquer cet automne

Festival des Films du Monde 23 août au 3 septembre Exposition Publicité Sauvage 1 septembre au 14 octobre Les Escales improbables 2 au 11 septembre 2012 OUMF 4 au 8 septembre Festival Quartiers Danses 12 au 23 septembre Festival Pop Montréal 19 au 23 septembre Festival International de la littérature 21 au 29 septembre L’OFF festival de Jazz de Montréal 4 au 14 octobre Festival du Nouveau Cinéma 10 au 21 octobre

Atlas.Mtl

nº 188 du 30 août au 12 septembre 2012


31

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


32

Atlas.Mtl

n潞 188 du 30 ao没t au 12 septembre 2012


Atlas188