Issuu on Google+

#

13

Janvier > FĂŠvrier 2013


2 ans déjà ! Et oui, à peine après avoir survécu à la fin du monde, nous voici propulsés en 2013. Chacun peut y voir le signe qu’il souhaite, le 13 de la malchance ou celui d’une insolente réussite. AS de PIXEL préférerait opter pour la deuxième option. Nous faisons en effet le plein de fraîcheur avec la nouvelle version de notre site internet qui est en ligne depuis quelques jours, il sera suivi très prochainement par l’impression du premier livre AS de PIXEL, une sélection de 21 artistes parus dans nos premiers numéros. Cette 13 ème publication marque aussi les 2 ans d’existence d’AS de PIXEL, et nous ne manquerons pas de fêter ça et de vous y inviter !

AS de PIXEL #13 3


FORMENTO+FORMENTO P. 6

HECTOR DEXET P. 16

SOX P. 28

FRANÇOIS WIRZ P. 36

4 SOMMAIRE


LA LOGE P. 50

SASKIA DIEZ P. 58

STUDIO VERTIJET P. 68

LA CAVE AUX POÈTES P.78

AS de PIXEL #13 5


6 PHOTO / Formento+Formento


FORMENTO+FORMENTO Le duo Formento+Formento est composé de BJ, la lumière, et Richeille, le pigment. Lui est né à Hawaii et a grandi aux Philippines, elle est née à Londres, et c’est à New York que la collaboration entre BJ et Richeille verra le jour. Avant leur rencontre en 2005, BJ assiste de grands photographes puis devient lui-même photographe indépendant. Richeille, elle, est directrice artistique et designeuse pour de grandes marques. Leur rencontre sera une véritable révélation, tant humaine que professionnelle. Le duo associe ses talents et devient rapidement un couple. Durant leur carrière, Formento+Formento ont créé une vision singulière qui brouille la frontière entre la publicité et l’Art.  ite internet : www.formento2.com S Avec l’aimable autorisation de la Galerie Sakura, Paris. www.galerie-sakura.com

AS de PIXEL #13 7 Stop over


Kimono

8 PHOTO / Formento+Formento


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

« Le monde est plein de personnages fictifs à la recherche de leurs histoires »

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  BJ : Helmut Newton Richeille : George Brassaï „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  BJ : Diane Arbus Richeille : Alma Reville, épouse et collaboratrice d’Alfred Hitchcock. Le cinéma était la passion du couple, mais finalement elle a vécu dans son ombre. Il y a beaucoup de couples reconnus dans l’art et, souvent, l’homme est présenté comme le personnage principal. C’est dommage car ce n’est pas une représentation fidèle de la façon dont le travail a été fait. „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  BJ : Mon Père Richeille : Mon Grand-père. Il m’a toujours dit qu’il n’a jamais ressenti le besoin d’aller ailleurs et qu’il était content chez lui dans sa petite maison en Angleterre. Il était dans la marine et a parcouru le monde. C’est lorsque j’ai commencé à voyager que j’ai vraiment compris ce qu’il voulait dire, ce sont les choses les plus simples de la vie, comme être chez soi, que vous appréciez le plus.

AS de PIXEL #13 9


„„ Une personne connue que vous admirez : BJ : Richard Avedon Richeille : David Bowie, pour son innovation et sa capacité à se transformer en différentes personnes en fonction de son environnement „„ Une phrase culte :  BJ : « A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know » « La photographie est un secret sur un secret. Plus elle vous en dit, moins vous en savez » Diane Arbus Richeille : « If women didn’t exist, all the money in the world would have no meaning » « Si les femmes n’existaient pas, tout l’argent dans le monde n’aurait pas de sens » Aristotle Onassis „„ Un film :  BJ : « Cinema Paradiso » de Giuseppe Tornatore Richeille : « Brief Encounter » de David Lean „„ Un livre :  BJ : « Autobiography » d’Helmut Newton Richeille : « The Richard Burton Diaries » de Chris Williams „„ Une chanson :  BJ : « It Takes Two » de Ryan Adams Richeille : « This is not America » de David Bowie

10 PHOTO / Formento+Formento Neon Graveyard


AS de PIXEL #13 11


Question to be asked

„„ Un voyage :  BJ : Les Philippines, 7000 îles à explorer, vous ne pouvez pas vous tromper ! Richeille : Son propre pays, car après avoir voyagé, je me suis rendu compte que j’en sais plus sur d’autres pays que sur le mien

12 PHOTO / Formento+Formento

„„ Un rêve :  BJ : Trouver un partenaire avec qui vous avez envie de passer le reste de votre vie, je suis tellement chanceux d’avoir rencontré Richeille qui est non seulement ma femme, mais aussi ma partenaire créative avec F+F Richeille : Un «déjà vu» est toujours la chose la plus étrange


Windswept

„„ Un cauchemar :  BJ : Nous n’avons pas le temps de s’attarder sur ça Richeille : Une chute est toujours un rêve horrible, le cauchemar que vous ne voulez pas faire, mais que vous ne pouvez pas contrôler

„„ Une cause à défendre :  BJ : L’Éducation Richeille : Je pense que nous défendons tous les jours la cause d’être entendus et compris. La capacité de communiquer les uns avec les autres et de comprendre les autres est la réponse à beaucoup de problèmes dans le monde.

AS de PIXEL #13 13


14 PHOTO / Formento+Formento


Nous sommes actuellement en plein dans la réception incroyable de l’ensemble des travaux «Circumstance», une série que nous avons commencé en 2009 en photographiant des femmes à travers l’Amérique, traitant de la solitude, de l’isolement et de la transcendance. Nous avons fait une pause par rapport à nos commandes plus commerciales et ce travail en a été le résultat. Une série que Richeille et moi voulions faire pour nous-mêmes. Nous avons acheté un 27ft Airstream (sorte de camping car), y vécurent pendant 2 hivers de suite, conduisant de New York à Los Angeles. Nous souhaitions repérer des endroits puis trouver une fille dans cette ville qui pourrait révéler les sentiments que nous voulions exprimer. C’était très organique et fortuit. À l’heure actuelle, nous avons un livre de 500 pages de cette série, qui sortira à l’été 2013, nous sommes excités de dévoiler une partie de la série à la Galerie Sakura. Matthieu et JeanBaptiste ont été parmi les premiers galeries à découvrir ce travail et nous collaborons avec eux depuis le tout début. En 2012, nous avons commencé à shooter «Circumstance» en Europe et nous découvrons petit à petit combien notre monde est universel et vraiment petit.

Galerie Sakura 46, cour Saint-Émilion - 75012 Paris Ouverture tous les jours de 11h à 21h

AS de PIXEL #13 15 Melancholia sets in


16 ILLUSTRATION / Hector Dexet


HECTOR DEXET Né en 1983, Hector Dexet débute ses études en cinéma d’animation à l’école de la Poudrière de Valence où il réalise plusieurs courts métrages. Il s’installe ensuite à Paris, en 2011, pour y devenir illustrateur. Il développe alors son style graphique rempli de couleurs et fait ses premières armes pour la presse jeunesse comme Astrapi, Georges magazine, Filotéo ou l’Affiche moderne. Mais aussi pour les adultes avec la revue XXI et le magazine Afriscope. Aujourd’hui, Hector Dexet continue de travailler pour des éditions jeunesse notamment pour les Éditions Amaterra avec qui il a plusieurs projets de livres qui sortiront courant 2013. Ses influences sont le design graphique en général mais surtout les affichistes et les illustrateurs rétro des années 50 et 60. Site internet : www.hectordexet.ultra-book.com

AS de PIXEL #13 17 Metro Boulot Dodo


Illustration pour la revue XXI Le Cambodge sur un plateau

18 ILLUSTRATION / Hector Dexet


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Saul Bass, un graphiste américain, pour ses affiches, mais surtout pour ses génériques de films tous géniaux et un petit livre jeunesse de lui qui vaut le détour « Henri va à Paris » ! Mais il y en a beaucoup d’autres : Paul Rand, Charley Harper, Savignac, etc,.. „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Emma De Swaef, une réalisatrice de film d’animation, qui fait des courts métrages avec des ambiances incroyables et des petits personnages en laine, notamment son dernier « Oh Willy »  www.youtube.com/watch?v=boIYotX_IOw

AS de PIXEL #13 19


„„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Toutes les personnes que j’ai pu croiser et qui m’ont encouragé d’une manière ou d’une autre „„ Une personne connue que vous admirez :  Serge Gainsbourg „„ Une phrase culte :  Les ordres sont les suivants : « On courtise, on séduit, on enlève et en cas d’urgence… on épouse. »   Extrait du film « Les Barbouzes » „„ Un film : « Meurtre d’un bookmaker chinois » de John Cassavetes

Illustrations pour le magazine Filoté Bayard Presse

20 ILLUSTRATION / Hector Dexet


„„ Un livre :  « Conte de la folie ordinaire » de Charles Bukowski „„ Une chanson : « My favorite thing » de John Coltrane „„ Un voyage :  Voyage autour de la Lune

„„ Un rêve :  Faire de la sérigraphie et avoir un atelier. À Paris, c’est un luxe ! „„ Un cauchemar :  Devenir manchot, ça doit pas facile de dessiner avec les pieds ! „„ Une cause à défendre : Les manchots en Antarctique

AS de PIXEL #13 21


Illustration pour la revue XXI - Le Cambodge sur un plateau

22 ILLUSTRATION / Hector Dexet


Les Boudeuses

AS de PIXEL #13 23


24 ILLUSTRATION / Hector Dexet


Famille Souris

Couverture du livre « Peur de rien » - Éditions Amaterra

AS de PIXEL #13 25


26 ILLUSTRATION / Hector Dexet


Catwoman

Un premier livre jeunesse « Peur de rien » qui sort en février 2013 aux Éditions Amaterra. Une expo collective d’illustration à la Galerie Datta à Lyon à partir du 9 janvier. Une nouvelle d’Edgar Sekloka, que j’ai illustré dans la revue Afriscope de janvier, et j’ai pas mal de projets d’édition et de commandes en cours qui devraient voir le jour en 2013. AS de PIXEL #13 27 Paon dans l’œil


28 musique / Sox


SOX Après avoir fait ses premières armes en produisant des instrus hip hop pour des groupes gravitant autour de lui, Sox s’est mis à composer ses propres morceaux, abandonnant le sample. Cette nouvelle manière de travailler lui a permis d’explorer une musique qui n’appartient qu’à elle-même, difficile à classer, riche de toutes les influences qui l’ont enrichi au cours des années. En 2009, il sort un premier EP autoproduit « How to Picnic ». Très vite, il entre en contact avec le label Mental Groove, qui sort l’EP et lui commande un remix pour le groupe 33Hz. Les projets bouillonnent et l’envie de sortir un album avec Mental Groove voit le jour. De fil en aiguilles, les productions s’accumulent. Certaines serviront de synchros pour des publicités (Asics, Evian, etc), puis d’autres commencent à donner forme à son premier album... Site internet : www.aboutsox.com

AS de PIXEL #13 29


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Paul McCartney „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Christophe Chassol „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Mon père „„ Une personne connue que vous admirez :  Michel Gondry 

30 musique / Sox


Photo :  Franck Bohbot AS de PIXEL #13 31


„„ Une phrase culte :  « Fillette adoptive » - les Goonies „„ Un film :  « C.R.A.Z.Y. » de Jean-Marc Vallée „„ Un livre :  « Le monde selon Garp » de John Irving „„ Une chanson :  « Back in the Wild » de Chicros

„„ Un voyage :  Tokyo au Japon „„ Un rêve :  Réaliser un long métrage „„ Un cauchemar :  Perdre mes dents „„ U  ne cause à défendre :  Le vinyle Photo :  Pierre de Réimpré

32 musique / Sox


Photo :  Franck Bohbot AS de PIXEL #13 33


Photo :  Franck Bohbot

34 musique / Sox


Je viens de sortir un premier album « Birth Etcetera ». Un disque personnel composé de mélodies électroniques. Plutôt nostalgique, un disque qui est construit comme une suite de souvenirs chronologiques, la naissance, un premier amour, un premier chagrin, un voyage, la mort, et après… Un disque signé chez Mental Groove, qui pourrait être une jolie bande originale pour accompagner l’histoire de chacun.

AS de PIXEL #13 35


36 MOTION / Franรงois Wirz


François Wirz Du design graphique au motion design, le parcours de François Wirz aura accompagné les nombreuses évolutions du métier de graphiste. Print, informatique, cédéroms, internet, bornes interactives... et bien sûr l’utilisation croissante du motion design depuis les années 2000. Après avoir suivi deux années préparatoires à l’ESAG Penninghen, il sera diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Paris en 1986. En 1990, à Montpellier, François Wirz travaillera comme DA freelance pour les cellules régionales des grandes agences de com parisiennes. De retour à Paris, ce sera le début d’une collaboration avec de nombreuses agences de spectacles et d’événements, il réalise alors des lancements, reveals de parfums, des produits de luxe ou des conventions corporate. Puis François Wirz décroche un beau doublé dans le domaine de l’interactivité avec « Hiéroglyphes, écriture et langage des Pharaons » ou il remporte le prix Mœbius, le « Cannes du Cédérom » en 2002 et les Flèches d’or de la FNAC. Il est aussi enseignant et directeur de thèse à l’école Atep ainsi qu’à l’ESANA, l’École Supérieure des Arts Numériques Appliqués. S  ite internet : www.pourlagloire.fr Extrait du Film réalisé pour le DIFF / Dubai International Film Festival

AS de PIXEL #13 37


38 MOTION / Franรงois Wirz


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

Clip «Sparkling Sunbeam» YETI LANE Déclinaison animée de la pochette de The Echo Show, le nouvel album de Yeti Lane. Réalisation : Damien Oliveres

„„ Un artiste connu qui vous inspire : Les sources d’inspiration sont multiples. Il m’est toujours très difficile de ne citer qu’un nom. Le design graphique et le motion design font appel à tant de disciplines différentes, des arts plastiques au cinéma en passant par la musique, que finalement chaque projet que je traite m’ouvre l’esprit vers de nouveaux champs d’exploration. Pour enfin répondre à la question, disons que Kandinsky est un bon point de départ . „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir : Genadii Berëzkin. La nature référentielle de ces collages les rend facilement accessibles. Mais au-delà de la récompense visuelle, je ne suis toujours pas sûr de ce qu’ils offrent. C’est une contradiction remarquablement puissante. „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Mon comptable (rires)

AS de PIXEL #13 39


40 MOTION / Franรงois Wirz


TEB BNP Paribas Création et direction de projet d’un film de 8 min retraçant l’histoire de la Türk Ekonomi Bankasi, des origines à la fusion avec le Groupe BNP Paribas. Travail réalisé pour Skertzo.

AS de PIXEL #13 41


„„ Une personne connue que vous admirez :  « L’admiration rend aveugle, elle rend l’admirateur stupide. » C’est une citation de l’écrivain et dramaturge Thomas Bernhard. J’aime bien !  „„ U  ne phrase culte :  « Quand j’étais jeune, j’étais très con. Je suis resté très jeune. » Jean-Claude Van Damme „„ Un film :  Tout le travail de Francis Ford Coppola, celui de Terrence Malick, de David Lynch et de tant d’autres...

42 MOTION / François Wirz


MACROBLOC / MINIBLOC Création de la police sur Fontstruct® sur la base de la « MinimalBloc ». OpenType MacOs, capitales et bas de casse.

AS de PIXEL #13 43


44 MOTION / Franรงois Wirz


GE Ecomagination Pavillon GE à l’occasion des Jeux Olympiques de Pékin 2008. Projection vidéo à 180° / Clip 2’30 (pour Skertzo / Auditoire)

AS de PIXEL #13 45


„„ Un livre :  « Rétromania » de Simon Reynolds, comment la culture pop recycle son passé pour s’inventer un futur „„ Une chanson :  « Gimme Shelter » des Rolling Stones „„ Un voyage :  La zone de transit des aéroports, c’est déjà le voyage „„ Un rêve :  Taper le bœuf avec Keith Richards „„ Un cauchemar :  Que Bono nous rejoigne „„ Une cause à défendre :  Pas une cause mais des idées, des valeurs. Je suis issu de la « Génération X », génération cynique et désabusée qui ne s’est jamais reconnue dans les « ismes » et les grandes causes

46 MOTION / François Wirz


CHANEL Réalisation d’une série de 5 clips pour les keynotes Chanel accessoires. Agence Place du Marché / Makheia Group

J’ai récemment terminé la réalisation du générique du Dubai International Film Festival en collaboration avec l’agence Skertzo. Les exigences de qualité et de « fine tuning » étaient énormes mais le résultat mixant 3D, post-prod et mapping sur le décor de la salle valait amplement les quelques charrettes passées. Je vais probablement enchaîner sur un projet avec Le Monde Publicité, j’attends des confirmations. Et puis, comme tous les graphistes et motion designers, je vais tenter de terminer mes projets personnels... un jour peut-être. AS de PIXEL #13 47


48 MOTION / Franรงois Wirz


ALSTHOM Révélation du concept du futur TER SNCF Coradia par Alsthom. Réalisé pour Skertzo

AS de PIXEL #13 49


50 PORTRAIT / La Loge


LA LOGE La Loge est une petite salle de spectacles et concerts dédiée à la jeune création, située rue de Charonne dans le XIème arrondissement de Paris et qui a ouvert ses portes en septembre 2009. Elle peut accueillir une centaine de personnes. Le plateau est modulable et s’adapte aux formes les plus variées. La Loge encourage la création de spectacles dans et pour le lieu, les compagnies bénéficient donc de temps de résidence afin qu’il y ait une véritable adéquation entre leur projet artistique et la salle. De nouveaux projets sont également accueillis, toujours dans une optique pluridisciplinaire à savoir : spectacles vivants (théâtre, danse, performances), concerts, soirées pluridiciplinaires et formes originales. Site internet :  www.lalogeparis.fr Photos : Kris Macotta

AS de PIXEL #13 51


 de PIXEL : Bonjour Alice et Lucas, vous êtes les créateurs AS de ce lieu qui commence à faire parler de lui à Paris : la Loge. Pourquoi lui avez-vous donné ce nom ? Alice & Lucas : Bonjour ! En fait à la base, de 2005 à 2008, Alice avait une salle minuscule, officiellement le plus petit théâtre de Paris, dans le 9ème à Pigalle, et qui s’appelait La Loge (à cause de sa taille…) On a commencé à travailler ensemble, dans cette petite salle, en 2007, et on s’est dit qu’on aimerait s’agrandir. On a trouvé les locaux de La Loge actuelle (rue de Charonne) et lorsqu’on cherchait des noms, on ne trouvait rien de très excitant. On a alors décidé de garder « La Loge ». L’esprit restait le même, ça nous semblait logique !  de PIXEL : Vous êtes également les directeurs et AS programmateurs de la salle, sur quels critères vous basez-vous pour établir la grille de programmation ? Alice & Lucas : Le critère de base, certes très large, est de défendre la jeune création. Plus précisément de donner à voir le travail de compagnies ou de groupes ayant une identité et une exigence artistique forte mais n’ayant pas encore la possibilité de montrer leur travail dans des structures plus grandes. Nous voulons vraiment être un tremplin et un catalyseur à toute une jeune génération d’artistes et les accompagner sur la voie de la professionnalisation.  de PIXEL : La Loge est un lieu assez atypique, quels AS adjectifs mettriez-vous en avant pour la décrire ? Alice & Lucas : Humain, familial, exigeant, bordélique, chouette.  de PIXEL : Cela fait maintenant 3 ans que la Loge existe, AS y a-t-il des événements qui s’y sont passés et dont vous êtes particulièrement fiers ? Alice & Lucas : Il y a eu tellement de choses en trois ans...! On est fiers de tous les spectacles qui ont été créés à La Loge, d’avoir travaillé en étroite collaboration avec nos artistes en résidence et que certains spectacles aient eu une existence après y être passés. À la Loge, on est fiers d’avoir accueilli des compagnies telles que le collectif Exyszt, Das Plateau, le T.O.C, Le Club de la Vie Inimitable, la compagnie Mesden (qui joue chez nous, en janvier, BAD LITTLE BUBLLE B.), d’y avoir vu chanter Vanessa Paradis, Christophe, d’y avoir aussi vu les débuts d’artistes tel que Owlle, L, Mina Tindle, 52 PORTRAIT / La Loge


Christine & the Queens, Mesparrow, Giedré, Rover, Cléa Vincent, Alka Balbir. On est fiers d’avoir accueilli des artistes tels que Sidney Vallette, Alice Lewis, Lail Arad, Albin de La Simone, Holden et bien d’autres… On est fiers des Siestes Acoustiques de Bastien Lallemant et de toute sa bande. On est fiers d’être encore là !  de PIXEL : Tous les ans, vous organisez le festival AS Summer Of Loge, d’où vous est venue cette idée ? Alice & Lucas : Tout simplement, la période estivale à Paris est un peu délicate pour les salles de spectacles, donc on s’est dit qu’il fallait créer un évènement spécial et un peu original. Du coup on a eu envie de réunir pendant 3 semaines les artistes qui ont marqué la saison passée. Et comme on AS de PIXEL #13 53


54 PORTRAIT / La Loge


AS de PIXEL #13 55


est un lieu de création, on a proposé aux compagnies de théâtre de créer une forme particulière autour d’un thème, différent chaque année. Le Summer Of Loge est une sorte de bouquet finale de l’année passée !  de PIXEL : Pour finir, parlez-nous un peu AS de vos projets pour cette année 2013... Alice & Lucas : On a comme projet, cette année à La Loge, de renforcer encore plus notre action auprès d’artistes émergents et d’accroitre notre visibilité auprès du public sur le territoire francilien. On veut aller encore plus loin dans notre travail au service de la jeune création. Dans cette perspective, pendant une semaine, nous allons organiser un festival de maquettes en partenariat avec le Théâtre de Vanves et Mains d’œuvres : Fragments d’Été. L’idée est celle-ci : début juillet, chaque lieu proposera et présentera des maquettes de projets théâtraux qui seront accueillis la saison suivante, dans chacune des 3 salles. La 1ère édition sera pour juillet 2013  ! Nous allons également entamer un partenariat, à partir de janvier 2013, avec le Chantier des Francofolies de la Rochelle et Arcadi. Nous organiserons des concerts, à La Loge, de groupes sélectionnés au Chantier des Francofolies. Et aussi, La Loge participera à la direction et à la programmation des Trois Baudets à partir de janvier 2013. Du coup les rôles au sein de notre équipe ont été répartis de la manière suivante : Alice Vivier est directrice-adjointe aux Trois Baudets et Lucas Bonnifait devient directeur de La Loge. Nous intervenons tous les deux sur la programmation des deux lieux. L’année a déjà bien commencé, mais pour 2013, on donne aussi rendez-vous pour le prochain Summer Of Loge en juillet. Ce sera la 4ème édition et l’événement viendra clôturer la saison !

56 PORTRAIT / La Loge


AS de PIXEL #13 57


58 MODE / Saskia Diez


SASKIA DIEZ Clarté et simplicité intelligente caractérisent les bijoux de Saskia Diez… Ainsi, lacets, rivières de perles à géométrie variable, flocons d’argent offrent un contenu symbolique qui insuffle au cœur de ses créations le luxe de la réflexion ! Tout en contrastes : entre tradition et modernité, ligne et géométrie, transparence et matière, la poésie réfléchie de son esprit se traduit par des associations à la fois surprenante et d’une grande élégance ! Les gens, les morceaux de vêtements, ses humeurs et ses erreurs, les petits détails au quotidien façonnent ses inspirations où le bois, le verre, les pierres précieuses, l’or... s’imbriquent pour mieux souligner la beauté naturelle et captivante de celui ou celle qui les porte. Saskia Diez nous surprend également avec une ligne de sacs en papier très originaux et écolos qui pèsent seulement 100 grammes et qui résisteraient à l’eau ! Site internet : www.saskia-diez.com Par Mélanie Launay

AS de PIXEL #13 59 59 Multi Paillettes Earrings


„Quelle „ pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Woody Allen „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Aylin Langreuter „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Mon grand-père „„ Une personne connue que vous admirez :  Tilda Swinton

60 MODE / Saskia Diez


Lace

AS de PIXEL #13 61


Big Crystal Necklace

62 MODE / Saskia Diez


„„ Une phrase culte :  « First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win. » (« D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent et finalement vous gagnez. ») Mahatma Gandhi „„ Un film :  « Drive » de Nicolas Winding Refn „„ Un livre :  « Swimming studies » de Leanne Shapton „„ Une chanson :  « Love you more » de Racoon „„ Un voyage : Le Rajasthan „„ Un rêve :  Travailler avec Pierre Hardy „„ Un cauchemar :  Voir mes enfants mourir  „„ Une cause à défendre :  Que chacun arrête de penser juste à soi

AS de PIXEL #13 63


Colored Wood

64 MODE / Saskia Diez


AS de PIXEL #13 65


Papier

Je vais lancer ma nouvelle collection fin février 2013 à Paris : Il va y avoir de nouveaux bijoux ! Des pièces très fines, avec des perles, mais aussi des pièces décoratives. Il va y avoir aussi une nouvelle série de sacs, dont l’esprit est un peu comme l’esprit des sacs de ma collection PAPIER, mais ils seront plus raffinés, en cuir, mais travaillés très high-tech avec un côté moderne et super léger ! De plus, je collabore également avec une marque de lunettes haut de gamme britannique.

66 MODE / Saskia Diez


AS de PIXEL #13 67


68 DESIGN / Studio Vertijet


STUDIO VERTIJET À l’origine, Vertijet est un avion expérimental américain des années 50. Si Kirsten Hoppert et Steffen Kroll ont choisi ce nom, c’est parce qu’il représente la curiosité, les expérimentations… des valeurs qui sont chères à ce duo. Ces deux designers allemands poussent autant que possible leur réflexion sur la forme de l’objet qui doit être représentative d’une philosophie. Ils se décrivent ainsi eux-mêmes comme des « mouleurs » qui viennent, par des formes très expressives, illustrer et donner forme à un concept. Leur travail s’applique à des objets allant de la taille d’une cuillère jusqu’à l’aménagement d’espaces, ce qui permet une diversité dans la production tout en gardant une identité toujours cohérente. Et surtout, des formes inhabituelles qui ne viennent pourtant jamais dénaturer la fonction première de l’objet et qui lui donnent tout simplement une nouvelle façon d’exister. Site internet :  www.vertijet.com Propos recueillis et traduits de l’anglais par Cécile Cette Propos recueillis par Cécile Cette

AS de PIXEL #13 69 Musen, 2005


Bespoke, 2011

70 DESIGN / Studio Vertijet


„„ Quelle pourrait être votre devise ?

« Qui ose gagne ! »

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  La nature sous toutes ses formes „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Tous les artistes talentueux avec de vraies idées, qui sont tellement meilleurs que certaines stars reconnues „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Ma famille et mes amis „„ Une personne connue que vous admirez :  Michel-Ange „„ Une phrase culte : 1 - « We can achieve everything if we decide to be no masters. » - « Nous pouvons tout réaliser si nous décidons de ne pas être les maîtres. » - Brancusi 2 - « A real good idea you can recognize by the fact that its realization seemed to be excluded from the outset. » « Vous pouvez reconnaître une vraie bonne idée par le fait que sa réalisation semblait être exclue dès le départ » Albert Einstein  

 

 

 

 

 

 

 

AS de PIXEL #13 71


Hob easychair, 2003

„„ Un film : « Forrest Gump » de Robert Zemeckis „„ U  n livre : « Papercraft – Design and Art with paper » de R. Klanten, S. Ehmann et B. Meyer „„ Une chanson : Il y en a tellement, je ne peux pas me décider ! „„ U  n voyage : J’aime les îles grecques „„ U  n rêve : Réaliser toutes nos idées et inventions, et un jour aider au développement „„ Un cauchemar :  Perdre mon idéal et finir opportuniste „„ Une cause à défendre :  Si les gens veulent vous convaincre avec leurs phrases creuses..!

72 DESIGN / Studio Vertijet


Yuca easy chair, 2010

AS de PIXEL #13 73


Musen, 2005

74 DESIGN / Studio Vertijet


Big Fellow, 2011

AS de PIXEL #13 75


76 DESIGN / Studio Vertijet


Yuca chair, 2009

Nous sommes fiers de présenter le label que nous avons fondé « DIVijSOR » (www.divijsor.com), où nous vendons nos propres produits que certaines compagnies ne voulaient pas ou ne pouvaient pas réaliser. En parallèle, nous venons juste de créer une nouvelle table pour la petite manufacture ASCO, la table « Frame ». Enfin, nous commençons à travailler pour une start-up allemande très prometteuse appelée « ConVela commemorative culture ». À suivre…

AS de PIXEL #13 77


78 À voir / La Cave aux Poètes


La Cave Aux Poètes Salle de concert lilloise dont la réputation va crescendo, La Cave Aux Poètes a vu éclore de nombreux artistes de renommée nationale comme Boyz Noise ou encore Emily Loizeau. Animée par un projet ambitieux, gérée par une équipe sur-motivée et alimentée par des artistes talentueux, La Cave aux Poètes fête cette année sa majorité. Dix-huit ans au fil desquels un lien fort s’est créé entre artistes et public, au delà des styles et des origines, grâce à une salle intimiste et des actions culturelles variées. Dix-huit ans c’est le « bel âge » et la Cave Aux Poètes compte bien nous le prouver ! Site internet  :  www.caveauxpoetes.com www.facebook.com/caveauxpoetes Par Pauline Detavernier

Le groupe Mustang Photo : Hervé Leteneur

AS de PIXEL #13 79


C

réé par un collectif d’artistes, le projet est né d’un besoin pour ce groupe de musiciens, plasticiens et photographes, d’un lieu où répéter, partager leur musique avec le public et exposer leurs oeuvres. En un mot : un lieu de travail, de découverte et d’échanges autour de la culture. En 1993, une salle leur est proposée par la ville de Roubaix (59) : il s’agit d’une cave inoccupée ayant servi de lieu de lecture de poèmes dans les années 70. La petite histoire donnera son nom au lieu : ce sera La Cave Aux Poètes. Durant les premières années, gérée par une équipe de bénévoles, la Cave n’a de cesse de se professionnaliser, grâce notamment à l’aide financière des collectivités locales. Aujourd’hui, c’est une salle de concert à rayonnement national, réalisant en moyenne 35 concerts par saison, mais c’est aussi et surtout un projet complet axé autour de la diffusion, de l’accompagnement d’artistes et de l’action culturelle. 80 À voir / La Cave aux Poètes

Quand l’art part à la rencontre du public. Depuis toujours axée sur les musiques actuelles, La Cave Aux Poètes a à coeur de promouvoir des artistes de tous horizons, au delà du clivage des genres. Leur credo : quand on aime la musique, on aime toutes les musiques ! Depuis mai 2012, Bénédicte Briant-

Froidure a laissé les rênes de la direction à Nicolas Lefèvre qui partage cette même envie de diversité et d’éclectisme. Ainsi, depuis son arrivée, la programmation s’ouvre de plus en plus : rap, hip-hop, jazz, funk... Le projet artistique développé met l’accent sur la scène émergente locale, mais le succès grandissant de la Cave aux Poètes réside dans l’association sur scène de nouveaux talents et


d’artistes nationaux reconnus. Cette mission de diffusion se traduit principalement par la réalisation et la production de concerts, dans la Cave mais aussi dans d’autres salles proposant de plus petites jauges. En toute fidélité à l’idée de base du projet, la promotion des arts plastiques sous toutes ses formes fait partie intégrante de la Cave aux Poètes. Les

expositions, mais aussi la décoration de la salle, le nouveau site internet, ainsi que le design de la plaquette du programme sont autant d’exemples à cette volonté de diffuser la culture sous toutes ses formes : musicale autant que visuelle. Des tarifs abordables permettent à tous de profiter de ces manifestations, dans un idéal d’égalité des chances d’accès à la culture.

« Fournir aux jeunes pousses un terrain de jeu convivial... » Dans son soutien aux artistes locaux, la Cave aux Poètes va plus loin que l’organisation de concerts. Elle mène en effet une action d’accompagnement auprès de deux groupes par an, pendant une période de deux ans. Non seulement AS de PIXEL #13 81


Le groupe Persian Rabbit Photo : Djavanshir

82 À voir / La Cave aux Poètes


ces groupes détiennent une place importante dans la programmation des concerts, mais la Cave leur offre également toute l’aide nécessaire à leur développement, de la possibilité de répéter en conditions de scène aux moyens techniques et financiers, en passant par les outils de communication et de management. La jauge de la salle ainsi que sa renommée grandissante dans le milieu s’adapte parfaitement à cette mission de soutien et de suivi. Le quintet Persian Rabbit, auto-proclamé «dark hippy moderne», est le nouveau venu dans l’aventure. Tous issus de groupes encore en activité, les membres de Persian Rabbit voient en cet accompagnement l’occasion de se retrouver autour de leur nouveau projet et de l’approfondir dans les meilleures conditions possibles. De nombreuses actions voient ainsi le jour : la mise en place d’ateliers avec des enfants présentant un handicap, une série de concerts à New York ou encore la sortie de leur premier album en juin 2013. « La musique de Persian Rabbit est très intimiste », raconte Olivier, membre du groupe, « elle se prête assez bien aux ateliers que nous allons animer ; et artistiquement, je pense qu’il nous aurait été difficile de travailler avec un quatuor à cordes sans cet accompagnement par exemple ! ».

Le groupe Summer Camp Photo : Nicole Lapasin

AS de PIXEL #13 83


Le groupe O Superman Photo : Nicole Lapasin

La boucle est bouclée ! La Cave aux Poètes, engagée auprès des artistes, l’est aussi auprès du public. De nombreux temps forts sont organisés afin de sensibiliser le plus grand nombre aux musiques actuelles. Ainsi, la programmation comporte des tempsforts réservés aux enfants, comme les Kids Tempo Club. Ces concerts « jeune public » s’organisent dans une salle taillée sur mesure pour les petits, afin de leur faire découvrir de nombreux styles musicaux. Pour les plus grands, sont organisés des temps de rencontre autour des métiers du spectacles ou encore des Midi-jazz / Midi-brunch, sur un accord entre gastronomie et musique. Un programme plus qu’éclectique donc, qui ravira les mélomanes de la région lilloise et les voyageurs qui auront la bonne idée de s’y arrêter. La Cave aux Poètes forme un projet complet, un endroit qui remue, qui s’engage... et surtout qui fait du bien à la musique !

La Cave Aux Poètes 10 rue du Grand Chemin 59100 Roubaix

84 À voir / La Cave aux Poètes


Temps forts à venir : « Le festival En Solo, ou Presque est évidemment le temps fort du prochain trimestre.», annonce Hakima Lounas, Chargée de communication. « Néanmoins, une poignée d’autres dates valent vraiment leur pesant d’or. On pense à Yeti Lane, Mesparrow, Wave Machines, Ben Sharpa... Et bien sûr, le lancement de saison avec Anika ! »

Zoom sur : Persian Rabbit est un quintet dark hippy moderne regroupant des membres de Green Vaughan, Tang, Two Left Ears, et Ed Wood Jr. dans une ambiance intimiste et sombre. Leur instrumentarium varié (chant, harmonium, guitare, contrebasse, batterie acoustique, électronique) marie le post rock et la pop. À suivre sur persianrabbit.bandcamp.com

AS de PIXEL #13 85


GRAPHISME

PHOTO

ILLUSTRATION

Cause and Effect

Les Nanas d’Paname 

Auteur : R. Klanten, S. Ehmann, S. Bohle Editeur : Gestalten

Auteur : Anne & Julien Editeur : Juliette Blanchot, Aurélie Martin

A  uteur : Jean-Luc Navette  diteur : Noire Méduse E

Cause et Effet révèle aujourd’hui un langage visuel contemporain pour la durabilité. Le livre présente un large éventail d’approches de conceptions originales et pertinentes qui sensibilisent pour un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Les exemples de campagnes internationales, des affiches, des brochures, des médias numériques, des interventions et de marketing de guérilla en vedette dans Cause and Effect nous inspirer et nous remettre en question. Ils décrivent clairement les corrélations profondes et complexes procédés techniques. Ils expliquent et motivent. Ensemble, ils servent une présentation inégalée des mesures de communication les plus importants, intelligent et divertissant et les solutions proposées pour la durabilité aujourd’hui.

Elles sont cinquante-sept, cinquante-sept Nanas d’Paname, comédiennes, chanteuses, danseuses, dj, créatrices de mode ou de bijoux, réalisatrices, éditrices, journalistes... Impertinentes ou rêveuses, elles se sont fait photographier par les artistes Chloé Bonnard et Aurélie Martin et livrent leur coup de coeur parisien. Les Nanas d’Paname, un regard coloré et scintillant sur un Paris féminin et artistique. Un format carré, une fille flamboyante, un maquillage artistique, des couleurs jubilatoires, une touche d’impertinence : les compositions photographiques portent la griffe du duo d’artistes, la griffe Nanas d’Paname. Chloé Bonnard et Aurélie mettent en lumière des femmes qui sortent de l’ordinaire, indépendantes et audacieuses, connues pour leur parisianisme débridé.

Les éditions Noire Méduse basées à Lyon, éditent l’ouvrage du tatoueur et artiste Jean-Luc Navette. Ses illustrations prennent naissance durant la période de l’entre-deux-guerres en s’appuyant sur les correspondances de lettres ou de photographies envoyées du front, de voix extirpées de disques de bakélite et d’une multitude d’objets insolites issu de cette période. Son style graphique très fin, richement documenté, nous fait plonger dans toute cette atmosphère, à la fois sombre et faste. Un témoignage avec en toile de fond l’entre-deux-guerres mais surtout ses extrémités sanguinolentes, et le Blues du sud-est des États-Unis d’Amérique, celui de Charley Patton ou de Robert Johnson

Source : amazon.fr

Texte : AS de PIXEL

Source : gestalten.com

86 À LIRE - À écouter

Dernier été du Vieux Monde


Rock / BLUES

folk

chanson française

Ben Harper

James Summerfield

Clarika

G  et Up !  arution : 04/02/13 P Label : Stax Records

T  wo Brothers Leave Home  arution : 28/01/13 P

La Tournure des Choses

Enregistré à Los Angeles par Ben Harper

Après trois albums solo, « Hailah, Hailah »,

« Paint the Road » et « Count to 10 and Start Again », James Summerfield est de retour avec un quatrième opus, produit par le label Commercially Inviable Records. Cet album s’annonce à la fois plein d’invention, de mélancolie et d’humour, à l’image de son premier single « Nervous Dancer ». Cette fois-ci, James Summerfield s’est entouré d’un nouveau groupe comprenant entre autres Sam Fox, batteur de Scott Matthews pour lequel il a assuré de nombreuses premières parties. Avec les 12 nouveaux morceaux qui composent « Two Brothers Leave Home », James Summefield confirme son statut d’étoile montante de la folk britannique.

Clarika, qui avouait il y a plus de dix ans aimer regarder « Les garçons dans les vestiaires », est de retour avec un sixième opus dont la sortie est prévue le 21 janvier 2013. Concocté à New-York avec Mark Plati (qui a travaillé - entre autres - avec Bowie, Bashung, The Cure,...), « La Tournure des Choses » s’annonce comme un album plus épuré que les précédents. Clarika cherche à retrouver « l’essence du morceau ». Pour se faire, elle s’est entourée de l’équipe de son précédent opus, avec à sa tête son complice de toujours Jean-Jacques Nyssen. Clarika dévoilera ses nouvelles chansons au Café de la Danse à Paris, les 27 et 28 février 2013... les deux premières dates d’une tournée à venir.

Texte : Pauline Detavernier

Texte : Pauline Detavernier

lui-même, « Get Up ! » s’annonce d’ores et déjà comme un évènement musical majeur de l’année 2013. Ce douzième opus studio a été réalisé avec l’harmoniciste de génie Charlie Musselwhite, légende blanche du blues américain. Ensemble, ils sont allés puiser aussi bien dans le gospel que le blues et signent ainsi un retour aux sources assumé. Ces douze nouveaux morceaux ont été enregistrés aux côtés du groupe Relentless7, qui accompagne Ben Harper depuis 2008. Deux décennies après son premier disque, il nous offre une œuvre profonde et ambitieuse, dont la cohésion musicale est assurée par l’harmonica de Charlie Musselwhite. « Un cycle perçant de chansons de lutte et de coeur », assure l’artiste.

Texte : Pauline Detavernier

Label : Commercially Inviable Records

 arution : 21/01/13 P Label : Athome

AS de PIXEL #13 87


;) Concert

SOUTENEZ

EXPO

June & December + Pauline Drand

« Dolça », un (futur) film de Laure Bourdon

La crème du Street Art s’expose à Montparnasse

En abordant leur musique à travers l’évocation de deux mois emblématiques, June & December nous tendent du bout des doigts une invitation à entrer dans leur univers folk. Tandis que Sebastiano December jalonne le paysage de guitares entêtantes, pleines de fioritures ou au contraire dépouillées et presque répétitives, la voix tendrement mélancolique de Sara June nous guide au travers de chemins aériens. Les souvenirs s’éveillent, les histoires amoureuses se délivrent et les ombres du passé nous survolent avec bienveillance.

« Dolça », le film de Laure Bourdon est notre coup de cœur de ce début d’année 2013. En ce moment en ligne sur le site de financement participatif Touscoprod, il ne reste plus que 1000€ à récolter pour que Dolça, produit par Florie Carbonne, puisse voir le jour. Vous avez jusqu’au 1er février pour soutenir ce beau projet.

Le Musée de la Poste sort du lot en programmant l’exposition « Au delà du Street Art » consacrée aux plus grandes figures du street art. Le parcours réunit Banksy, Invader, Shepard Fairey, Vhils et bien d’autres. On y (re)découvre avec plaisir des œuvres particulièrement bien exposées, dont certaines ont été spécialement créées pour l’exposition. C’est jusqu’au 30 mars 2013, au 34 boulevard de Vaugirard à Paris.

Le vendredi 18 Janvier 2013 à 20h à la Loge, 77 rue de Charonne, Paris 11e Texte : La Loge

88 À ; ) !

Texte : AS de PIXEL

Texte : Pauline Detavernier


THÉÂTRE

RICHTER D.I.Y épisode 2, par le collectif RK/RELOU KREW RICHTER D.I.Y est une création autour de textes de Falk Richter, auteur de théâtre contemporain allemand, mêlant plusieurs disciplines artistiques : vidéo, danse, musique et théâtre. Après GARCIA D.I.Y, spectacle créé à partir de textes de Rodrigo Garcia, RICHTER D.I.Y est le deuxième volet d’une saga intitulée SUBVERSIONS. Cette saga dévoile l’oeuvre d’auteurs vivants dramatiques qui tentent à travers leurs écrits de donner un regard critique, sans concession et donc perturbateur sur la société occidentale. Les 5, 6 et 7 Février 2013 à 21h et le 8 Février 2013 à 20h à la Loge, 77 rue de Charonne, Paris 11e

CULTURE

Marseille, capitale européenne de la culture Ce vendredi 11 janvier a vu se clôturer l’aventure culturelle Lille Fantastic et débuter celle de Marseille 2013. La ville provençale devient cette année Capitale Européenne de la Culture, avec Kosice en Slovaquie. Le programme officiel de l’année se double des événements imaginés par le Off : une première dans l’histoire des capitales européennes de la culture ! Texte : Pauline Detavernier

FILM

Max Max (Shana Castera) a 6 ans. Elle vit avec son père Toni (JoeyStarr), un petit voyou au grand coeur. Pour Noël, Max décide de lui offrir Rose (Mathilde Seigner), une fille de joie rencontrée dans la rue et qu’elle a prise en affection. Malgré la situation compliquée, Toni va avoir du mal à refuser le « cadeau » de sa fille et devoir cohabiter avec Rose. Film réalisé par Stéphanie Murat Produit par Lisa Azuelos et Thierry Ardisson. Avec JoeyStarr, Mathilde Seigner et Jean-Pierre Marielle Sortie le 23 janvier 2013 Texte : Dossier de presse Max

Texte : La Loge

AS de PIXEL #13 89


Barcelone

90 L’ESCAPADE D’HUGO


Une Aspiration des Lointains, correspondances d’espaces.

Photos : Hugo HĂŠbrard

Les Alpes Something in the air...

AS de PIXEL #13 91 91


AS de PIXEL #13

www.asdepixel.com Directeur de la publication : Romain HACQUARD romain@asdepixel.com Directeur artistique : Jean-Noël GAUTHIER jn@asdepixel.com Maquette : Romain HACQUARD Jean-Noël GAUTHIER Webmasters : DSIGNERS Rédacteurs : Cécile CETTE Pauline DETAVERNIER Mélanie LAUNAY

92 ours + remerciements

Couverture : Hector Dexet - Revue Afriscope Artistes AS de PIXEL n°13 : Formento+Formento, Hector Dexet, Sox, François Wirz, La Loge, Saskia Diez, Studio Vertijet, La Cave aux Poètes Remerciements :  Mathias Frey, Galerie Sakura, Jean-Baptiste Simon, Matthieu Taravella, Dsigners, Kévin Mollard, Josserand Gallot, Cécile Cette, Ex’Céterra, Mélanie Launay, Pauline Detavernier, Hugo Hébrard, Florence Rosello, Florian Adam, Marc Saffar, Jean Sens, Nadia Ahmane, Noir Méduse Édition, Anne Beller, Touscoprod. AS de PIXEL est publié tous les 2 mois et est généré sur issuu.com. Tous les droits d’auteur appartiennent exclusivement aux artistes. Les visuels présentés dans ce magazine ne seraient pas utilisés sans permission. AS de PIXEL n’est pas responsable des droits d’auteur des œuvres présentées. Aucun visuel ou texte, ou tout autre contenu, ne peut être altéré ou modifié. Tous droits réservés. © AS de PIXEL 2013


Ben MazuĂŠ


ASdePIXEL#13