#30 Marine eco-design: Promoting the development of biodiversity

Page 1

30

Janvier 2021

January 2021

L’éco-conception marine, favoriser le développement de la biodiversité

Marine eco-design: Promoting the development of biodiversity


FR

EN

Préambule Monaco, une indispensable recomposition du paysage urbain

Introduction Monaco, an essential reconstruction of the urban landscape

Une vue de la Principauté de Monaco. A view of the Monaco Principality.

Depuis plus de 150 ans, Monaco adapte son urbanisme à l’étroitesse de son territoire de 2 km2 contraint entre montagne et mer. La Principauté façonne sans cesse son paysage urbain à travers de grands projets structurants et répond ainsi aux exigences de la progression de sa démographie, de son attractivité économique et de son développement pérenne. Au siècle dernier, à partir des années 50, 20 % de la surface de la Principauté ont été gagnés sur la mer. Pour continuer de soutenir et d’accompagner ses évolutions et répondre aux responsabilités et défis qui lui sont posés, Monaco doit

For more than 150 years, Monaco has adapted its urban planning to the narrowness of its two squared km territory, which is constrained between mountains and sea. The Principality is constantly shaping its urban landscape through major structural projects in order to meet the requirements of its demographic growth, economic attractiveness and sustainable development. In the last century, from the 1950s onwards, 20% of the Principality’s surface area was reclaimed from the sea. To continue to support and accompany its developments and respond to the responsibilities and

1


Le futur quartier de L’Anse du Portier. The future Anse du Portier district.

poursuivre le développement de l’emprise au sol de son territoire. Les évolutions successives des technologies de construction et les nouveaux concepts architecturaux qu’elles autorisent, permettent le développement de structures toujours plus innovantes et audacieuses en utilisant des méthodes et des matériaux plus performants et durables. C’est pourquoi le gouvernement princier a lancé en mai 2013 un appel à candidatures pour la réalisation d’un nouveau quartier à travers un projet d’urbanisation en mer. La SAM L’Anse du Portier, avec Bouygues Travaux Publics MC, a remporté cet appel d’offres. La réalisation de ce projet est un défi architectural et technique. Il concilie à la fois les ambitieux objectifs de la Principauté en matière de Transition énergétique au regard des engagements pris de réductions des émissions des gaz à effet de serre (neutralité carbone en 2050) et la nécessité de croissance d’un pays dynamique et moderne. Ce défi s’incarne dans la conception et l’application de méthodes de réalisation minimisant l’impact sur le milieu naturel tout en s’inscrivant dans un projet global de développement durable. Les superficies développées doivent permettre d’édifier un quartier préfigurant une nouvelle gestion énergétique

challenges it faces, Monaco must continue to develop the ground area of its territory. The continuing evolutions of construction technologies and the new architectural concepts they make possible, allow the development of ever more innovative and daring structures using more efficient and sustainable methods and materials. That is why the Prince’s Government launched a call for applications in May 2013 for the construction of a new district through an urbanisation project at sea. SAM L’Anse du Portier, with Bouygues Travaux Publics MC, won this tender. The realisation of this project is an architectural and technical challenge. It responds to the Principality’s ambitious energy transition objectives regarding its commitments to reduce greenhouse gas emissions (becoming carbon neutral by 2050) and to the need for growth in a dynamic and modern country. Part of the challenge is to design and apply construction methods which minimise the impact on the natural environment in agreement with Monaco’s global sustainable development project. The developed areas must make it possible to build a district at the forefront of a new responsible urban energy

2


management, and of new construction methods whose constant objective is to reduce the impact on the environment. This principle is consubstantial with the development of the entire project and is rooted in its genesis. This is particularly true for the construction of the maritime infrastructure, which is integrated into the sea, an area rich in biodiversity. Studies prior to the construction of the district identified ecological issues and the potential effects and impacts linked to its construction. Appropriate construction methods were therefore defined by a team of internationally renowned designers, architects, engineers and environmental experts, all driven by the desire to design a project in perfect harmony with the natural environment. The maritime infrastructure on which the eco-district will be built is designed to preserve marine ecosystems. Once in place, it must also be conducive to wildlife settling there. This is what the concept of marine eco-design, the driving force behind the Mareterra project, is all about: creating conditions that favour the development of biodiversity.

urbaine responsable, mais aussi des modalités de constructions nouvelles dont l’objectif constant est de réduire l’impact sur l’environnement. Ce principe est consubstantiel du développement de l’ensemble du projet et prend racine dès sa genèse. Tout particulièrement pour la construction de l’infrastructure maritime qui s’intègre en mer, dans un espace riche en biodiversité. Les études préalables à la réalisation du quartier ont identifié les enjeux écologiques mais aussi les effets et les impacts potentiels liés à sa réalisation. Il s’agit donc de choisir des modalités de construction adaptées, définies par une équipe de designers, d’architectes, d’ingénieurs et d’experts environnementaux de renommée internationale, tous animés par la volonté de concevoir un projet en parfaite harmonie avec le milieu naturel. L’infrastructure maritime sur laquelle reposera l’éco-quartier, est réalisée en préservant les écosystèmes marins. Une fois en place, elle doit aussi être propice à la colonisation par les espèces. C’est aussi ce que recouvre le concept d’éco-conception marine, le moteur de la réalisation de Mareterra : créer les conditions qui favorisent le développement de la biodiversité.

3


Le contexte

Context

La ceinture de caissons émerge 6 mètres au-dessus du niveau de la mer. La base de chaque caisson repose par -20 mètres sur le remblai d’assise. La partie la plus profonde de celui-ci se trouve à 50 mètres sous la surface des eaux.

The caisson belt emerges six metres above sea level. The base of each caisson rests at -20 metres on the backfill. The bottom of the backfill is 50 metres below the surface.

La réalisation de l’infrastructure maritime sur laquelle est édifié l’éco-quartier Mareterra, est un gigantesque Mécano. Schématiquement, il s’est décomposé en cinq phases : • Le retrait des sédiments impropres à la construction (600 000 m3) ; • La réalisation du remblai d’assise (avec la dépose de 1 500 000 tonnes de pierre calcaire naturelle pour élever une colline sous-marine sur laquelle reposera la ceinture de caissons) ; • La mise en place de la ceinture de caissons (18 pièces de béton de 10 000 tonnes chacune, pour une hauteur de 26 mètres, dont 20 situés sous le niveau de la mer) ; • Le remplissage par du sable de la zone comprise entre la ceinture de caissons et l’ancien littoral (750 000 tonnes). • La mise en place de la carapace en enrochements pour protéger le remblai d’assise. Pour réaliser chacune de ces phases, des moyens considérables ont été engagés allant de petites unités de navigation, notamment pour l’assistance aux plongeurs, à des barges et des navires mesurant jusqu’à 200 mètres de long, équipés de moyens mécaniques d’aspiration, de levage, ou de dépose. Leur réalisation a été dictée par les 3 éléments suivants : Les objectifs environnementaux exigeants, fixés par l’État monégasque. Ils portent sur : • le maintien de la qualité des biotopes qui se situent autour de la zone d’emprise de l’infrastructure maritime. • le maintien de la qualité des eaux pendant tout le déroulement des travaux.

Constructing the maritime infrastructure on which the Mareterra eco-district is built was like assembling a gigantic Meccano building kit. Schematically, it was divided into five phases: • Removal of sediment unsuitable for construction (600,000m3). • Creation of the backfill (i.e. depositing 1,500,000 tonnes of natural limestone to build an underwater hill on which the belt of caissons rests). • Installation of the belt of caissons (18 blocks of concrete, each weighing 10,000 tonnes and measuring 26 metres tall, 20 metres being below sea level. • Filling the area between the caisson belt and the old coastline with sand (750,000 tonnes). • The installation of the riprap to protect the backfill. To carry out each of these phases, considerable resources were used, ranging from small boats (particularly used to assist divers), to barges and ships up to 200 metres long and equipped with tools for suction, lifting or depositing. Completing these phases was dictated by the following three elements: The demanding environmental objectives set by the Monegasque State. They concern: • Maintaining the quality of the biotopes around the maritime infrastructure. • Maintaining the quality of the water throughout the works • Preserving marine resources and reducing disruption in general.

4


Le Stornes, l’un des deux navires utilisés pour le comblement par du sable de l’espace compris entre la ceinture de caissons et l’ancien littoral. Photo panoramique, novembre 2019. The Stornes, one of two vessels used to fill in the space between the caisson belt and the old shoreline with sand. Panoramic photo, November 2019.

• La préservation des ressources marines et la réduction des nuisances en général. La zone de déroulement des travaux. Elle est enchâssée entre : • deux Aires Marines Protégées : l’AMP du tombant coralligène des Spélugues à l’ouest du projet et l’AMP du Larvotto à l’est. • Elles sont situées l’une et l’autre à moins d’une centaine de mètres de l’emprise du chantier. • Dans les deux cas il s’agit d’écosystèmes riches dont la biodiversité est protégée par les législations européennes et internationales renforcées par les règlements propres à la Principauté. L’étude d’impact. • Elle recense les différents milieux présents dans l’espace concerné et elle identifie les risques auxquelles ces milieux sont soumis. • Elle conduit à la définition et à la mise en oeuvre de stratégies adaptées à la préservation de chacun d’entre eux. Parmi les espèces, deux sont particulièrement emblématiques et sont à ce titre protégées : les herbiers de Posidonie et les Grandes Nacres. Ce contexte a défini les conditions de réalisation de l’infrastructure sous-marine et le déroulement du chantier. La question environnementale et la préservation de la biodiversité marine a prévalu sur toute activité, non seulement pour la construction de cet ouvrage, mais également pour son exploitation. Elle a orienté les fonctionnalités écologiques à donner aux infrastructures immergées et les aménagements à créer. Cet ensemble de dispositifs a été élaboré dans le cadre d’une concertation permanente entre : • les services de l’Environnement du Gouvernement Princier, • le maître d’ouvrage, la SAM L’Anse du Portier, • le constructeur, Bouygues TP MC, • les biologistes marins et les spécialistes des différentes espèces locales consultés par chacune des parties. Chaque activité sur ce chantier s’envisage donc en fonction de son rapport à l’environnement, guidé par le triptyque de la méthode « Éviter, Réduire, Compenser » (ERC).

The work area. It is located between: • Two Marine Protected Areas: the MPA of the Spélugues coralligenous wall to the west of the project and the Larvotto MPA to the east. • Both are located less than a hundred metres from the construction site. • Both are rich ecosystems whose biodiversity is protected by European and international legislation reinforced by the Principality’s own regulations. The impact study. • Lists the different environments present in the area concerned and identifies the risks to which these environments are subject. • Leads to the definition and implementation of strategies adapted to the preservation of each environment. Among all the different species, two are particularly emblematic and are therefore protected: the Posidonia meadows and the Noble Pen Shells. This context defined the conditions for the construction of the underwater infrastructure and the progress of the work. Protecting the environment and preserving marine biodiversity was a priority for every activity, not only for constructing the structure but also for operating it. It determined the ecological qualities the submerged infrastructures needed and the fittings that needed to be added. This set of measures was drawn up through constant consultation between: • the Government of Monaco’s environmental services • the project owner, SAM Anse du Portier • the builder, Bouygues TP MC • marine biologists and specialists in the various local species consulted by each of the parties. Each activity on this site is considered in terms of its relationship to the environment, guided by the three-part “Avoid, Reduce, Compensate” approach.

5


« Éviter, Réduire, Compenser »

Avoid, Reduce, Compensate

Des herbiers de posidonies transplantés. Transplanted Posidonia meadows.

Éviter Et Réduire Il s’agit de limiter en amont puis pendant leur déroulement l’impact des travaux sur la biodiversité. Le site de construction doit être préparé en conséquence et le chantier réalisé en utilisant des outils et des dispositifs adaptés. De nombreuses dispositions ont été prises pour préserver la faune et la flore et contrôler le déroulement des travaux dans les conditions requises. Parmi les plus emblématiques1 :

Avoid And Reduce The aim is to limit the impact of the works on biodiversity during both preparation and construction phases. The construction site must be prepared accordingly and the work must be carried out using appropriate tools and devices. Numerous measures have been taken to preserve wildlife and to ensure the works progressed under the required conditions. Here are some of the most emblematic measures1:

Le déplacement d’espèces protégées. • le transfert depuis la zone d’emprise des travaux vers des espaces offrant des conditions de développement similaires (eau, lumière, courant) de 143 Grandes Nacres 2 et la transplantation de 520 m2 d’herbiers de Posidonie3 . Dans les deux cas, il a fallu concevoir des méthodes inédites pour réaliser ces opérations.

The displacement of protected species. • Transferring 143 Noble Pen Shells2 from the work area to areas offering similar conditions (water, light, current) and the transplantation of 520m2 of Posidonia meadows3. In both cases, new methods had to be devised to carry out these operations. The shape of the eco-district. • Its sinusoidal line respects the flow of the Ligurian marine current which flows along the Monegasque coast. It ensures essential ecological functions, such as oxygenation of the seabed and water renewal, two elements that are essential for the development of ecosystems.

La conception de la forme de l’éco-quartier. • son trait en forme de sinusoïde respecte l’écoulement du courant marin, le courant Ligure qui s’écoule le long des côtes monégasques. Il assure des fonctions écologiques primordiales, telles que l’oxygénation des fonds et le renouvellement des eaux, deux éléments indispensables au développement des écosystèmes.

1. Le dossier n°5 « Les mesures de préservation de l’environnement marin » détaille les actions engagée pour « éviter et réduire » les impacts sur la faune et la flore marines. 2. Grands coquillages bi-valve pouvant atteindre 1 mètre de hauteur et vivant enfichés verticalement dans le sol sableux. 3. Plantes aquatiques qui jouent plusieurs rôles écologiques importants pour la faune.

1. Themed feature #5 “Measures to preserve the marine environment” details the work carried out to “avoid and reduce” the impacts on marine wildlife. 2. Large bi-valve shellfish up to one metre high, standing vertically in the sandy seabed. 3. Aquatic plants that play several important ecological roles for wildlife.

6


Le dessin sinueux de l’écoquartier n’altère pas l’écoulement du courant marin, le Ligure. The sinuous shape of the ecodistrict does not alter the flow of the Ligurian marine current.

La mise en place d’immenses écrans anti-turbidité. • Afin d’éviter la propagation de la turbidité générée par les dragages et la réalisation des remblais sous-marins, la zone du chantier a été cernée au Nord et au Sud par deux écrans anti-turbidité. Ces écrans couvrent respectivement 340 mètres linéaires côté Larvotto et 115 mètres côté Spélugues. Ils s’élèvent sur 10 à 15m depuis le fond et sont complétés par des écrans de surface de 5m de haut4.

The installation of huge anti-turbidity screens. • To avoid the propagation of turbidity generated by dredging and the construction of underwater embankments, the construction site was surrounded to the north and south by two anti-turbidity screens. These screens cover respectively 340 linear metres on the Larvotto side and 115 metres on the Spélugues side. They rise 10 to 15 metres from the bottom and are completed by five-metre-high surface screens4.

Des méthodes de réalisation adaptées. • Le remblai d’assise des caissons, composé de 1.5 Millions de Tonnes de granulat calcaire, a été préalablement lavé à la sortie de la carrière, pour éliminer un maximum de poussière naturelle qui génère de la turbidité lors de sa mise en place. • Les cadences et les horaires de dépose de ce remblai dans le fond marin ont été adaptées pour réduire les effets résiduels de la turbidité sur la luminosité au droit de l’Herbier Naturel de Posidonie du Larvotto. Sans ces mesures, le chantier aurait progressé beaucoup plus rapidement, mais au détriment de la santé de cette espèce protégée.

Adapted construction methods. • The backfill for the caissons, made up of 1.5 million tonnes of limestone aggregate, was washed when leaving the quarry to eliminate as much natural dust as possible, which generates turbidity when it is put in place. • The rate and timing for depositing this embankment on the seabed was adapted to reduce the residual effects of turbidity on the luminosity to the right of the natural Posidonia Herbarium of Larvotto. Without these measures, the construction site would have progressed much faster, but to the detriment of the health of this protected species.

4. L’étude d’impact environnemental initiale a permis d’identifier deux risques majeurs pour les éco-systèmes à ce stade : l’augmentation de la turbidité et l’augmentation de la sédimentation. Ces deux phénomènes sont créés par la mise en suspension de particules dans l’eau, pendant l’enlèvement des vases, des sédiments, ou la mise en place du remblai. La turbidité diminue la quantité de lumière qui pénètre dans l’eau et limite les possibilités de photosynthèse pour les organismes vivants.

4. The initial environmental impact study identified two major risks for the eco-systems at this stage: increased turbidity and increased sedimentation. Both of these phenomena are created by the suspension of particles in the water during the removal of silt, sediment, or the depositing of the embankment. Turbidity reduces the amount of light entering the water and limits the possibilities of photosynthesis for living organisms.

7


Un écran anti-turbidité. An anti-turbidity screen.

Compenser Afin de rétablir l’équilibre écologique préexistant au déroulement des travaux et de créer les conditions du développement d’une forte biodiversité, les ouvrages immergés ont été dotés de fonctionnalités écologiques, éco-conçues, et des dispositifs particuliers ont été installés dans les zones limitrophes de l’infrastructure maritime. L’objectif des constructeurs et des biologistes marins est de favoriser le développement de multiples espèces et la concentration d’un grand nombre d’individus pour chacune d’entre elles, à différentes profondeurs : • En créant des habitats et des conditions propices à la reproduction pour la faune qui se déplacent (poissons, céphalopodes …) et les espèces qui se fixent (coraux, mollusques, plantes aquatiques, algues), • En assurant des fonctions de nurseries pour les juvéniles, de nourricerie et de protection vis-à-vis des prédateurs, • En constituant des corridors écologiques pour faciliter les déplacements entre les Aires Marines Protégées et les infrastructures immergées (verticalement et horizontalement). Les dispositifs sont de tailles et de formes variables. Ils répondent aux besoins spécifiques des espèces ciblées et satisfont à une grande variété d’activités. Leur mise en place sur les infrastructures modifie l’aspect plat et lisse des parois en béton en les complexifiant par la création d’aspérités, de reliefs, de cavités, ou d’habitats. Les dispositifs reproduisent aussi par mimétisme des espaces naturels colonisables à différentes profondeurs. Dans les espaces en dehors de la zone d’emprise de l’infrastructure maritime, ils sont installés sur le fond marin, sous forme de villages de récifs artificiels ou de récifs en enrochement, propices au développement d’écosystèmes.

Compensate In order to re-establish the ecological balance that existed prior to the construction work and to create appropriate conditions for a high level of biodiversity to develop, the submerged structures were given ecological functions through eco-designed fittings, and special devices were installed in the areas bordering the maritime infrastructure. The aim of the builders and marine biologists is to encourage the development of multiple species and the concentration of a large number of individuals for each species at different depths: • By creating habitats and conditions conducive to reproduction for wildlife such as fish and cephalopods and for species that settle such as corals, molluscs, aquatic plants, algae • By providing nurseries for juveniles, food and protection from predators • By creating ecological corridors to facilitate movement between the Marine Protected Areas and the submerged infrastructures (vertically and horizontally). These devices are of varying size and shape. They meet the specific needs of the target species and serve a wide variety of purposes. Installing them on infrastructures modifies the flat and smooth aspect of concrete walls by making them more complex through the creation of asperities, reliefs, cavities or habitats. They are also made to mimic natural spaces that can be colonised at different depths. In areas outside the maritime infrastructure site, they are installed on the seabed in the form of artificial reefs or rock reefs, which help the development of ecosystems.

8


1. Restauration du tombant coralligène des Spélugues 1. Restoration of the Spélugues coralligenous wall 2. Aménagements écologiques sur les enrochements 2. Ecological fittings on the embankments 3. Villages de récifs artificiels et massifs en enrochements 3. Artificial reefs and rock reefs Réserve marine des Spélugues Spélugues marine reserve Réserve marine du Larvotto Larvotto marine reserve

4. Aménagements écologiques sur les façades de caissons 4. Ecological fittings on front side of the caissons 5. Aménagements écologiques dans les chambres Jarlan 5. Ecological fittings in the Jarlan chambers

6. Aménagements écologiques sur l’émissaire des Quatre Vallons 6. Ecological fittings on the Quatre Vallons outfall pipe

Cartographie des différents sites où ont été placés les dispositifs écoconçus. Mapping the different sites where the eco-designed devices have been placed. La surface des parois dans les chambres Jarlan a été travaillée par matriçage au moment de la construction des caissons pour obtenir différents types d’aspérités. The surface of the walls in the Jarlan chambers was cast in moulds at the time of construction of the chambers to obtain different types of roughness.

Les caissons L’enjeu est ici considérable. C’est précisément dans la partie supérieure des caissons que sont recréés les « petits fonds marins », cette bande située entre la surface et une dizaine de mètres sous l’eau. C’est là qu’évoluent les juvéniles des espèces côtières. À l’âge adulte, certaines resteront dans cet espace, d’autres rejoindront des profondeurs plus importantes. La qualité de cette zone est donc primordiale pour le développement d’un écosystème de qualité. Dès la construction des caissons, l’intérieur des chambres Jarlan5 (jusqu’à -4 mètres) a été traité spécifiquement pour obtenir à la surface du béton différents types de rugosité.

Caissons The stakes here are high. In the upper part of the caissons, the area between the surface and about 10 metres underwater has been made to resemble a natural habitat. This is where the young of the coastal species evolve. When they reach adulthood, some will remain in this area, while others will move to greater depths. The quality of this area is therefore essential for the development of a good ecosystem. As soon as the caissons were built, the inside of the Jarlan chambers5 (down to -4 metres) was specifically treated to obtain different types of roughness on the concrete surface.

5. À propos des chambres Jarlan et de leur rôle, le dossier n°16 « Les études hydrauliques : Méditerranée mode d’emploi » décrit les fonctions de ces dispositifs.

5. Themed Feature #16 “Carrying out hydraulic studies in the Mediterranean” describes the functions of the Jarlan chambers.

9


Deux exemples de panneaux fixés dans une chambre Jarlan. Two examples of panels fixed in a Jarlan chamber.

Au premier plan des modules habitat dans une chambre Jarlan. In the foreground the habitat modules in a Jarlan chamber.

Sur ces surfaces vont venir s’accrocher des espèces sédentaires (faune et flore) qui vivent dans des conditions différentes (pleine eau ou mi-eau mi-air). Dans ces mêmes espaces, des panneaux de différentes formes et à la granulométrie variée équipent les parois. Leurs propriétés favorisent l’accroche. Ils offrent également des abris pour les espèces les plus petites. Cet ensemble est complété par des modules à cavité pour créer des zones de refuge et d’habitat. À l’extérieur, sur la façade des caissons des rugosités ont là aussi été créées pour favoriser l’accroche de la faune et de la flore. Plusieurs types de panneaux différents par leur forme et leur surface ont été installés. En créant du relief, ces panneaux facilitent les déplacements horizontaux et verticaux et servent d’abri aux espèces vagiles. Dans les joints entre les caissons, des modules « oursins » en métal, de la roche carottée et des rouleaux sont installés. Ils font office de nourriceries et favorisent les déplacements verticaux.

Wildlife living in different conditions (full water or half water/half air) will attach themselves to these surfaces. In these same spaces, panels of various shapes and textures are used on the walls. Their properties favour clinging. They also provide shelter for smaller species. This is complemented by cavity modules to create refuge and habitat areas. On the outside, on the facade of the caissons, roughness was also created to encourage wildlife to cling on. Several types of panels differing in shape and surface were installed. By creating a relief, these panels facilitate horizontal and vertical movement and provide shelter for crawling species. In the joints between the caissons, metal “urchin” modules, cored rock and rollers are installed. They act as nurseries and encourage vertical movement. Finally, at the foot of the caissons, reed beds and gabions allow the circulation of species on several levels, all along the 500 linear metres of the belt.

10


Panneaux fixés sur la face externe d’un caisson. Panels fixed to the external wall of a caisson.

Des exemples de modules oursins et de rouleaux fixés entre les caissons. Examples of urchin modules and rollers fixed between the caissons.

In total, the ecological fittings in the Jarlan chambers consist of 548 modules and 16,000 m2 of treated surface. In the front, the caissons include 390 modules, 8,300 m2 of rough surface and 950 linear metres of reed bed.

Enfin, en pied de caissons, des roselières et des gabions permettent la circulation des espèces sur plusieurs niveaux, tout au long des 500 mètres linéaires de la ceinture. Au total, les aménagements écologiques dans les chambres Jarlan se composent de 548 modules et de 16 000 m2 de surface traitée. En façade, les caissons comportent 390 modules, 8300 m2 de surface rugueuse et 950 mètres linaires de roselière.

11


À gauche et à droite, des gabions posés contre les caissons sur le remblai d’assise. On the left and right, gabions placed against the caissons on the backfill.

Grâce aux différents dispositifs mis en place sur les caissons, la faune et la flore peuvent évoluer en fonction de leurs spécificités, mais aussi en fonction du développement de leur cycle de vie. Thanks to the various devices set up on the caissons, wildlife can evolve according to their needs, but also according to the development of their life cycle.

The riprap This area, located under the caisson belt, is equipped with: • 325 sea urchin modules, • 950 metres of reedbed, • 228 gabion modules. This creates an almost continuous corridor between the Larvotto Marine Area and the Spélugues wall.

La carapace en enrochement Cette zone, située sous la ceinture de caissons, est équipée de : • 325 modules oursins, • 950 mètres de roselière, • 228 massifs de gabions. Ainsi, un couloir quasi-continu est créé entre l’Aire Marine du Larvotto et le Tombant des Spélugues

12


L’émissaire des 4 vallons se trouve à proximité immédiate de la réserve du Larvotto The Quatre Vallons outfall pipe is located in the immediate vicinity of the Larvotto reserve.

L’émissaire des quatre vallons Cet émissaire se situe à proximité de la réserve du Larvotto. Il comprend sur sa partie supérieure : • 40 modules oursins positionnés entre -10 et -20 mètres, • 4 rangées de roselières, qui épousent la partie supérieure de la structure tubulaire de l’émissaire sur toute sa longueur, pour un total cumulé de 1 000 mètres. • À son exutoire, 3 X blocs de 4m3 , déposés par -50 mètres.

The Quatre Vallons outfall pipe This outfall pipe is located near the Larvotto reserve. It includes on its upper part: • 40 urchin modules positioned between -10 and -20 metres, • 4 rows of reedbeds, which follow the upper part of the tubular structure of the outfall pipe along its entire length, for a total of 1,000 metres. • At its outlet, three 4 m3 blocks, deposited at -50 metres.

Les récifs artificiels Un complexe de récifs artificiels interconnectés par 10 corridors écologiques a été développé par 35 mètres de fond, à proximité de l’Aire Marine Protégée du Larvotto et tout au long de celle-ci. Il comprend 8 collines en enrochement de 8 à 14 mètres de hauteur, ce qui représente 19 000 m3 de rochers naturels. Ce dispositif est complété par deux villages d’éco-récifs, comprenant 321 modules assurant différentes fonctionnalités écologiques. La rugosité, la porosité, les formes et les tailles de ces modules varient. Alliés à la complexité de leur disposition sur le fond marin, ils constituent le creuset du développement d’un écosystème riche.

Artificial reefs A complex of artificial reefs interconnected by 10 ecological corridors has been developed at a depth of 35 metres, near and along the Larvotto Marine Protected Area. It consists of eight riprap hills from 8 to 14 metres high, representing 19,000m3 of natural rocks. This is complemented by two eco-reef villages, comprising 321 modules providing different ecological functions. The modules vary in roughness, porosity, shape and size. Together with the complexity of their arrangement on the seabed, they form the basis for the development of a rich ecosystem.

13


De nombreux modules ont été spécifiquement conçus pour ce projet. C’est le cas des failles sous-marines développées par les équipes de Bouygues TP Monaco. Il s’agit de structures de béton de 5 mètres de haut en forme de L. Elles sont posées presque les unes contre les autres, et dans la continuité les unes des autres. Elles s’étendent sur plusieurs dizaines de mètres. Elles permettent entre autres, aux espèces les plus petites et donc les plus vulnérables, de se cacher des prédateurs. Elles jouent également un rôle de protection des autres modules vis à vis de la houle.

Many modules were specifically designed for this project. This is the case of the underwater artificial faults developed by the Bouygues TP Monaco teams. These are five-metre-high concrete structures in the shape of an L. They are laid almost against each other, in a line. They cover several dozen metres. Among other things, they allow the smallest and most vulnerable species to hide from predators. They also play a role in protecting the other modules from the swell.

Le sommet d’une colline en enrochement. The top of a riprap hill.

La nature s’enrichit du désordre, les modules chaos procurent cette situation. Nature is enriched by disorder, so chaotically piled up modules provide the perfect environment.

Une étoile de mer explore un récif artificiel. A starfish explores an artificial reef

Le module reef ball est celui dont l’usage est le plus répandu chez les biologistes marins. Il reproduit l’aspect d’un habitat. The reef ball module is the most widely used by marine biologists. It reproduces the appearance of a habitat.

14


Le nettoyage du Tombant des Spélugues Situé à la sortie du Port Hercule, à l’ouest de l’infrastructure maritime, le tombant des Spélugues riche en coraux, était souillé depuis les années 1970 par des gravats issus de constructions de l’époque. La réalisation de l’infrastructure maritime a été l’occasion de restaurer cet espace de 3600 m2 en le nettoyant totalement par le retrait de 350 m3 de ballast anthropique.

Cleaning up the Spélugues wall Located at the exit of Port Hercule, to the west of the maritime infrastructure, the Spélugues wall, rich in coral, had been soiled since the 1970s by rubble from construction work at the time. The construction of the maritime infrastructure provided an opportunity to restore this 3,600m2 area by completely cleaning it and removing 350m3 of anthropic ballast.

Suivre Depuis les premières mesures de transplantation des Grandes Nacres et des Posidonies en octobre 2016, l’ensemble des dispositions prises pour protéger la faune et à la flore et pour développer de façon pérenne des écosystèmes riches et variés fait l’objet d’un suivi systématique. Des campagnes de contrôle, près d’une centaine sur les différents sites, se dérouleront jusqu’en 2030, soit plus de 10 ans après l’installation des premiers modules écoconçus. Ce suivi mesure les effets des actions entreprises et l’évolution des milieux naturels considérés. Il permet aussi de documenter précisément (photos, vidéos, relevés, comptage) les résultats obtenus par les différentes mesures. Cette activité est primordiale pour comprendre comment les espèces évoluent dans ce cadre. C’est aussi primordial pour poursuivre, adapter et améliorer la conception de méthodes et de moyens efficients dans le cadre de la réalisation d’autres travaux de même nature.

Monitoring Since the first transplantation of Noble Pen Shells and Posidonia in October 2016, all the measures taken to protect wildlife and to develop rich and varied ecosystems in a sustainable manner have been systematically monitored. Nearly one hundred monitoring campaigns on the various sites will take place before 2030, more than 10 years after the first eco-designed modules were installed. This monitoring measures the effectiveness of the measures implemented and the evolution of the natural environments. It also allows for precise documentation (photos, videos, surveys, counting) of the results obtained by the various measures. This activity is essential for understanding how species evolve in this context. It is also essential for continuing, adapting and improving the design of efficient methods and means for carrying out other works of a similar nature.

Un village d’écorécifs. À droite des modules failles. A village of eco-reefs with artificial faults to the right.

15


Entretien avec Étienne Bloch

Interview with Étienne Bloch

Etienne Bloch, responsable du service environnement pour Bouygues TP MC. Etienne Bloch, head of the Environmental Department for Bouygues TP MC.

Etienne Bloch est en charge du service environnement chez Bouygues Travaux Public Monaco. Dans l’entretien ci-dessous, il évoque les premiers enseignements de l’application de l’écoconception à la création de l’infrastructure maritime, un laboratoire de méthodes et de solutions innovantes pour préserver la faune et la flore marines, mais aussi pour leur permettre de conquérir les structures immergées, rapidement et massivement pour lesquels tous les dispositifs mis en place à Monaco ne pourront pas être repris ailleurs à l’identique. Mais la méthode de conception pourra largement s’exporter.

Etienne Bloch is in charge of the Environmental Department at Bouygues Travaux Public Monaco. Here, he talks about the first lessons learned from the application of eco-design to the creation of maritime infrastructure, a laboratory for innovative methods and solutions to preserve marine wildlife, but also to enable them to settle on submerged structures, rapidly and in high numbers. Although all the devices put in place in Monaco cannot be replicated elsewhere in identical form, the design method could be widely exported. In the photographs and videos available, it is perfectly visible that life is beginning to settle on the various modules that have been put in place. It seems to be heading in the right direction?

Sur les photographies et les vidéos disponibles, il est parfaitement visible que la vie commence à s’implanter sur les différents modules qui ont été mis en place. Ce qui se passe semble s’orienter dans la bonne direction ?

It is obviously too early to draw any definitive conclusions on the success of the devices installed and the durability of the colonisation of the artificial reefs and spaces developed. However, it is clear that the colonisation of the eco-designed sites by mobile fauna and various sessile species has begun. On the riprap hills, a survey is currently underway with individuals being counted. We are already seeing a high density. But we know that colonisation by marine species occurs in several phases. The first is fairly rapid, linked to the presence of opportunistic species. They establish themselves immediately. They are the pioneers of colonisation. The good sign is that they are present. We now have to wait and see how the situation develops: will we

Il est bien évidemment trop tôt pour tirer la moindre conclusion définitive sur le succès des dispositifs installés, la pérennité de la colonisation des récifs artificiels et des espaces aménagés. Mais force est de constater que la conquête des sites éco-conçus par la faune agile et les différentes espèces sessiles, a débuté. Sur les massifs en enrochement, un suivi est en cours avec le comptage des individus présents. Nous constatons déjà une forte densité. Mais, nous savons que la colonisation par les espèces marines s’opère en plusieurs phases. La première est assez rapide, liée à la présence d’espèces opportunistes. Elles

16


s’implantent immédiatement. Ce sont les pionniers de la colonisation. Le bon signe est qu’elles sont bien présentes. Il faut désormais attendre et voir comment la situation va évoluer : allons-nous atteindre nos cibles ? Les espèces attendues vont elles s’approprier les espaces que nous avons créés ? Nous avons très bon espoir que la colonisation se déroule comme envisagé. Nous disposons d’une référence, un module test immergé au large de Fontvieille. Les plongées de contrôle effectuées un an après son immersion ont permis de constater qu’il joue parfaitement son rôle, en particulier celui d’abri écologique. Les juvéniles tournent autour pour se nourrir. Ils se réfugient à l’intérieur quand un prédateur s’approche. L’efficacité du dispositif est confirmée.

reach our targets? Will the expected species take over the spaces we have created? We are very hopeful that colonisation will proceed as planned. We have a reference, a test module immersed off Fontvieille. The control dives carried out one year after its immersion have shown that it plays its role perfectly, particularly for providing shelter. The juveniles swim around to feed. They take refuge inside when a predator approaches. The effectiveness of the device is confirmed. Are you in it for the long haul? After the construction and installation period comes the monitoring period. The monitoring missions concern all the resources that have been put in place. They will start in spring 2021. Our teams of marine biodiversity specialists will carry out an inventory, a reference on the situation as it exists at the end of the installation of all the fittings. Then, until 2030, several campaigns will be carried out to monitor the evolution of the colonisation of the modules and to understand what makes the different systems successful. This monitoring over several years will guide us on the relevance of the installations. The aim is to document the results perfectly so that we can draw the right conclusions for further use in other projects.

Vous êtes engagé dans un travail sur le long terme ? Après la période de construction et d’installation va venir celle de contrôle. Les missions de suivi concernent l’ensemble des moyens qui ont été mis en place. Elles vont démarrer au printemps 2021. Il s’agira pour nos équipes de spécialistes en biodiversité marine de réaliser un état des lieux, une référence sur la situation telle qu’elle existe à la fin de la mise en place de l’ensemble des dispositifs. Puis jusqu’en 2030, plusieurs campagnes seront menées pour suivre l’évolution de la colonisation des modules et comprendre ce qui fait le succès des différents dispositifs. Ces suivis sur plusieurs années vont nous guider sur la pertinence des installations. L’objectif est de parfaitement documenter les résultats obtenus pour être en capacité de tirer les bonnes conclusions, pour une nouvelle utilisation sur d’autres projets.

Is this a pilot project? On many aspects of the “Avoid, Reduce, Compensate” approach, the project here in Monaco is very innovative. There has been a strong, unfaltering will and the means were deployed accordingly. Nothing has ever been done to this extent elsewhere. As an example, we should note that on a site, even a large one, the Environmental Department is generally just one or two people. For the construction of the maritime infrastructure, due to the large number of tasks that were entrusted to us, there wereup to eight people working daily on different subjects. On top of this, the team was also joined by marine biologists and divers specialised in these subjects. In terms of preserving biodiversity and implementing the means to enable it to resettle on site, the Monaco offshore extension is a model for other projects around the world. They will be able to draw inspiration from it, adapting it to their needs, as not all situations and not all problems are identical.

Est-ce un projet pilote ? Sur beaucoup des aspects de la méthode ERC, le projet ici à Monaco est très novateur. La volonté a été forte et constante et les moyens déployés en conséquence. Rien n’a jamais été fait dans de telles proportions ailleurs. À titre d’exemple, il faut noter que sur un chantier même de grande envergure, le service environnement est l’affaire en général, d’une ou de deux personnes. Pour la construction de l’infrastructure maritime, en raison du grand nombre de missions qui nous ont été confiées, il y a eu jusqu’à 8 personnes qui toutes travaillaient quotidiennement sur des sujets distincts. À cette équipe, il faut ajouter les interventions des biologistes marins et des plongeurs spécialistes de ces sujets. En matière de préservation de la biodiversité et de la mise en oeuvre de moyens pour lui permettre de s’approprier les ouvrages, le chantier de Monaco est un modèle pour d’autres projets dans le monde. Ils pourront s’en inspirer avec des variations, car toutes les situations et toutes les problématiques ne sont pas identiques.

17


Vous avez eu à réaliser un travail de conception ?

Did you have to do any design work?

Certains modules que nous avons installés existaient « sur étagère ». Mais, même dans ce cas nous avons réfléchi avec des biologistes marins pour optimiser ces éléments et pour les complexifier afin de favoriser l’accroche de mollusques, d’algues ou en introduisant des éléments supplémentaires comme des pots à poulpe. D’autres modules ont été conçus intégralement par nos équipes. C’est le cas des grandes failles. Autre exemple, la conception des caissons. Elle a été déterminée par cet impératif écologique commun à tous nos modules : favoriser l’appropriation de l’infrastructure par la faune et la flore aquatiques. Nous sommes aussi intervenus sur la méthode. Certains choix effectués par les services travaux ont été parfois remis en question par le service environnement pour trouver de nouvelles orientations, plus efficaces pour le développement de la biodiversité. Dans l’exécution des ateliers de travail, nous sommes aussi intervenus. Certaines situations n’ont pas manqué d’interpeller nos prestataires. Sur le dragage des sédiments par exemple, quand on demande à une équipe de stopper son activité pour éviter la création de turbidité alors qu’un navire de 200 mètres de long et des moyens considérables sont en cours d’exploitation pour cette mission, c’est inhabituel, pour ne pas dire inédit … En réalité, ce projet n’a pas vocation à exister si son impact est négatif. Nous pouvons donc être réellement fiers de ce qui a été fait pour préserver et développer la faune et la flore marines.

Some of the modules we installed were ready made. But even in this case we worked with marine biologists to optimise these elements and to make them more complex in order to encourage the attachment of molluscs, algae or by introducing additional elements such as octopus pots. Other modules were designed entirely by our teams. This is the case for the large artificial faults. Another example is the design of the caissons. This was determined by the ecological requirements applicable to all our modules: to encourage marine wildlife to resettle on the infrastructure. We also intervened on the method. Certain choices made by the Construction Departments were sometimes questioned by the Environmental Department to find new, more effective approaches for the development of biodiversity. We also had a say on the work methods used in different areas of the site. Certain situations were very challenging for the construction teams. For example, asking a team to stop dredging sediment to avoid creating turbidity, when considerable means and a 200-metre-long ship have been employed, is extremely unusual and even unprecedented. In reality, the project should not exist if its impact is negative. We can be really proud of what has been done to preserve and develop marine life. Do you still have a lot of installation work to do? For the ecological installations on all the submerged structures, activities will continue until June 2021 with the installation of the last sea urchins and reed beds. This is particularly the case on the Quatre Vallons outfall on the Larvotto side with 1,106 metres of reed beds and 40 sea urchins to be installed. We are also involved in an operation to transplant Cystoseira, a species of algae protected in Monaco. We will carry out several implantations next spring on different structures. This is the period that guarantees the best success rate. Finally, we have just completed the restoration of the Spélugues wall. It was soiled by pollution, notably debris linked to variouspast construction activities. It was decided to take advantage of the construction of the maritime infrastructure and the means available on this occasion to restore this area.

Vous reste-t-il encore beaucoup de travail d’installation ? Pour les aménagements écologiques sur l’ensemble des ouvrages immergés, les activités se poursuivront jusqu’en juin 2021 avec notamment la mise en place des derniers oursins et roselières. C’est notamment le cas sur l’émissaire des 4 vallons côté Larvotto avec 1106 mètres de roselières et 40 oursins à poser. Nous sommes aussi engagés dans une opération de transplantation de cystoseire, une espèce d’algue protégée à Monaco. Nous procéderons à plusieurs implantations au printemps prochain sur différents ouvrages. C’est la période qui garantit le meilleur taux de succès. Enfin, nous venons de terminer la restauration du tombant coralligène des Spélugues. Ce tombant a été souillé par une pollution historique, notamment des débris liés à différentes activités. Il a été décidé de profiter de la réalisation de l’infrastructure maritime et des moyens disponibles à cette occasion, pour remettre en état cet espace.

18


Copyright

Copyright

Page 1 — Image © Principaute de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 1 — Image © Principaute de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — Image © Principaute de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — Image © Principaute de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 4 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 4 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 5 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 5 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 6 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 6 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 7 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 7 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 8 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 8 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 9 — Illustration © Bouygues TP MC — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 9 — Illustration © Bouygues TP MC — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 10 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © Bouygues TP MC

Page 10 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © Bouygues TP MC

Page 11 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 11 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 12 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Illustration © SAM L’Anse du Portier

Page 12 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Illustration © SAM L’Anse du Portier

Page 13 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 13 — Photo © SAM L’Anse du Portier

Page 14 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photos © Bouygues TP Monaco

Page 14 — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photo © SAM L’Anse du Portier — Photos © Bouygues TP Monaco

Page 15 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 15 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 16 — Photo © Bouygues TP Monaco

Page 16 — Photo © Bouygues TP Monaco

19


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.