#25 Mareterra, the largest sustainable space in Monaco

Page 1

25

July 2020 Juillet 2020

Mareterra, le plus grand espace durable de Monaco

Mareterra, the largest sustainable space in Monaco


FR

EN

Préambule Monaco, une indispensable recomposition du paysage urbain

Introduction Monaco, an essential reconstruction of the urban landscape

Une vue de la Principauté de Monaco. A view of the Monaco Principality.

Depuis plus de 150 ans, Monaco adapte son urbanisme à l’étroitesse de son territoire de 2 km2 contraint entre montagne et mer. La Principauté façonne sans cesse son paysage urbain à travers de grands projets structurants et répond ainsi aux exigences de la progression de sa démographie, de son attractivité économique et de son développement pérenne. Au siècle dernier, à partir des années 50, 20 % de la surface de la Principauté ont été gagnés sur la mer. Pour continuer de soutenir et d’accompagner ses évolutions et répondre aux responsabilités et défis qui lui sont posés, Monaco doit

For more than 150 years, Monaco has adapted its urban planning to the narrowness of its two squared km territory, which is constrained between mountains and sea. The Principality is constantly shaping its urban landscape through major structural projects in order to meet the requirements of its demographic growth, economic attractiveness and sustainable development. In the last century, from the 1950s onwards, 20% of the Principality’s surface area was reclaimed from the sea. To continue to support and accompany its developments and respond to the responsibilities and

1


Le futur quartier de L’Anse du Portier. The future Anse du Portier district.

poursuivre le développement de l’emprise au sol de son territoire. Les évolutions successives des technologies de construction et les nouveaux concepts architecturaux qu’elles autorisent, permettent le développement de structures toujours plus innovantes et audacieuses en utilisant des méthodes et des matériaux plus performants et durables. C’est pourquoi le gouvernement princier a lancé en mai 2013 un appel à candidatures pour la réalisation d’un nouveau quartier à travers un projet d’urbanisation en mer. La SAM L’Anse du Portier, avec Bouygues Travaux Publics MC, a remporté cet appel d’offres. La réalisation de ce projet constitue un défi architectural et technique. Il concilie les exigences de croissance d’un pays dynamique et moderne et les objectifs ambitieux de la Principauté en matière de transition énergétique : • R éductions des émissions des gaz à effet de serre (GES) de 50 % en 2030 par rapport à la référence fixée à 1990 ; • Neutralité carbone en 2050. Il s’agit d’un défi majeur : minimiser l’impact sur le milieu naturel tout en s’inscrivant dans un projet global de développement durable. Les superficies développées doivent permettre d’édifier un quartier préfigurant une nouvelle gestion énergétique urbaine responsable, mais aussi des modalités de constructions nouvelles dont l’objectif constant est de réduire l’impact sur l’environnement.

challenges it faces, Monaco must continue to develop the ground area of its territory. The continuing evolutions of construction technologies and the new architectural concepts they make possible, allow the development of ever more innovative and daring structures using more efficient and sustainable methods and materials. That is why the Prince’s Government launched a call for applications in May 2013 for the construction of a new district through an urbanisation project at sea. SAM L’Anse du Portier, with Bouygues Travaux Publics MC, won this tender. The realisation of this project is an architectural and technical challenge. It responds to the Principality’s ambitious energy transition objectives regarding its commitments to reduce greenhouse gas emissions (becoming carbon neutral by 2050) and to the need for growth in a dynamic and modern country. Part of the challenge is to design and apply construction methods which minimise the impact on the natural environment in agreement with Monaco’s global sustainable development project. The developed areas must make it possible to build a district at the forefront of a new responsible urban energy management, and of new construction methods whose constant objective is to reduce the impact on the environment.

2


Limiter la production de gaz à effet de serre (GES) à Monaco

Limiting the emission of greenhouse gases (GHG) in Monaco

Répartition des émissions de GES en Principauté de Monaco en 2017. Breakdown of GHG emissions in the Principality of Monaco in 2017.

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a fixé le cap de la politique environnementale mise en œuvre par le Gouvernement Princier. Elle s’inscrit dans le cadre de l’Accord de Paris signé par 195 pays, dont la Principauté, en décembre 2015. Cet accord fixe pour objectif de limiter le réchauffement climatique dû aux activités humaines, « nettement en dessous » de 2°C d’ici à l’année 2100 par rapport à la température de l’ère préindustrielle1 , et de poursuivre les efforts pour limiter ce réchauffement à 1,5°C. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mettre en œuvre des transformations profondes, structurelles et irréversibles dans tous les secteurs d’activités. « À Monaco, les trois principales sources d’émissions de GES sont le traitement des déchets, les transports et la consommation d’énergie dans les bâtiments (chauffage, climatisation…) » précise Annabelle Jaeger-Seydoux2, Directrice

H.S.H. Prince Albert II of Monaco has set the course for the environmental policy implemented by the Prince’s Government. It falls within the framework of the Paris Agreement signed by 195 countries, including the Principality, in December 2015. This agreement sets the objective of limiting global warming due to human activities to “well below” 2°C by the year 2100 compared to the temperature of the pre-industrial era1, and to continue efforts to limit this warming to 1.5 °C. In order to achieve this objective, profound, structural and irreversible transformations must be implemented in all sectors. “In Monaco, the three main sources of GHG emissions are waste treatment, transport and energy consumption in buildings (heating, air conditioning, etc.),” explains Annabelle JaegerSeydoux 2 , Director of the Mission for Energy Transition. “They each emit one third of the Principality’s total greenhouse gas emissions. It is important to note that incinerated plastics are

1. Il s’agit de l’époque précédant la révolution industrielle soit antérieure à 1850. 2. Dans le cadre de l’entretien à retrouver à la fin du présent dossier, Annabelle Jaeger-Seydoux revient sur les modalités mises en œuvre pour permettre à Monaco d’être en phase avec les objectifs fixés dans le cadre de l’Accord de Paris.

1. This is the period before the industrial revolution, i.e., before 1850. 2. As part of the interview to be found at the end of this themed feature, Annabelle Jaeger-Seydoux goes through the systems put in place to enable Monaco to stay in line with the objectives set by the Paris Agreement.

3


de Mission pour la Transition Énergétique. « Elles émettent chacune un tiers de la totalité des émissions de gaz à effet de serre de la Principauté. Il est important de noter que les plastiques incinérés représentent la première source d’émission de GES ». Une attention particulière est donc portée à ces activités afin de développer avec les professionnels des secteurs concernés, de nouvelles modalités de production et d’exploitation rationalisées qui permettront d’atteindre les objectifs fixés. Dans ce cadre, le secteur de la construction à Monaco est un acteur particulièrement impliqué et actif. Il joue même un rôle prépondérant compte tenu de son dynamisme : la gestion durable est au cœur de tous les projets, qu’il s’agisse des conditions de la production de nouvelles infrastructures ou de leur mise en service. En raison de son envergure, de sa singularité et de son emprise (6 hectares), la réalisation du quartier Mareterra constitue une formidable opportunité, sans précédent : elle permet l’application d’une nouvelle approche dans le cadre de la réalisation d’un périmètre urbain durable, au développement cohérent et ergonomique et dans le contexte global de réduction des émissions de gaz à effet de serre tel qu’enclenché par les autorités de la Principauté. Depuis son origine, l’ensemble du projet est sous-tendu par une réflexion systématiquement réévaluée et qui s’applique dans les moindres détails : l’éco-conception. De quoi s’agit-il ? L’éco-conception a pour objectif constant et dans chaque action de limiter les impacts sur l’environnement par la mise en œuvre de moyens de réalisation adaptés ; de créer les conditions qui permettront à la biodiversité marine ou terrestre, de coloniser les espaces nouvellement créés ; d’utiliser les ressources naturelles renouvelables pour la production d’énergie et l’exploitation future du nouvel espace. Cette démarche rend le projet éligible à 5 labels environnementaux qui s’appliquent sur le chantier et la gestion du futur quartier :

the main source of greenhouse gas emissions”. Together with professionals from all sectors concerned, extra effort is being made to create new, streamlined production and operating methods that will make it possible to achieve these objectives. Monaco’s very dynamic construction sector is particularly involved and active in this effort, and even plays a leading role: sustainable management is at the heart of all projects, from how new infrastructures are produced to how they are operated. Because of its scale, uniqueness and size (six hectares), the construction of the Mareterra district represents a tremendous, unprecedented opportunity: applying a new approach to building a sustainable urban area, with coherent and ergonomic development within the overall context of reducing greenhouse gas emissions as initiated by the Principality’s authorities. Since its inception, the entire project has been underpinned by eco-design, a concept that is applied down to the very last detail and that requires constant re-evaluating. What is it all about? For every single task, eco-design aims to: limit the impact on the environment by using suitable means of implementation; create conditions that will allow marine or terrestrial wildlife to colonise newly created spaces; use renewable natural resources for energy production and the future operation of the district. This approach makes the project eligible for five environmental labels that apply to the construction site and the management of the future district:

4


HQE Aménagement Démarche reconnue, développée par l’Association HQE et ses partenaires, pour la réalisation d’opérations d’aménagement durable alliant les questions environnementales, sociales, économiques et urbaines sur un quartier.

HQE Development Recognised approach, developed by the HQE Association and its partners, for carrying out sustainable development operations combining environmental, social, economic and urban issues in a district.

Breeam Il s’agit du standard de certification bâtiment le plus répandu dans le monde. Sur le projet, le niveau « Excellent » sera visé pour les immeubles collectifs.

Breeam This is the most widely used building certification standard in the world. This project aims to chieve the “Excellent” level for the apartment buildings.

Label BiodiverCity Label pour la prise en compte de la biodiversité dans les projets immobiliers de construction et de rénovation. L’objectif de ce label, adossé à un référentiel technique, est d’évaluer et de promouvoir les opérations immobilières qui prennent en compte et valorisent la biodiversité dans les îlots bâtis, pour le bien-être des citadins.

BiodiverCity label Label for taking biodiversity into account in building and renovation projects. The aim of this label, based on a technical reference system, is to assess and promote real-estate operations that take into account and promote biodiversity in built-up areas for the well-being of their habitants. Clean Harbour Guidelines European approach to environmental management for marinas. The clean harbour guidelines are divided into different phases: the environmental diagnostic study, the means to fight against chronic pollution, the implementation of means to fight against accidental pollution, the training of port staff and the awareness raising of port users about environmental management.

Label Ports propres Démarche européenne de gestion environnementale portuaire à destination de ports de plaisance. La démarche ports propres se décline en différentes phases : l’étude de diagnostic environnemental, les moyens de lutte contre les pollutions chroniques, la mise en place de moyens de lutte contre les pollutions accidentelles, la formation du personnel portuaire et la sensibilisation des usagers du port à la gestion environnementale.

‘Espace Vert Écologique’ (Biodiversity Area standard) This green label is intended to promote ecological practices in the management of green spaces.

Espace Vert Écologique Ce label vert est destiné à valoriser les pratiques écologiques dans la gestion des espaces verts.

5


Préserver

Preserve

L’herbier de Posidonie. The Posidonia meadow.

Entre août 2016 et mars 2017 se déroule une vaste opération de mise en protection des espèces animales et végétales présentes sur le futur site du chantier. Alors que l’édification du remblai d’assise3 n’est pas encore entamée, plusieurs espèces ont été déplacées et transplantées sur des sites à l’écart de la zone d’emprise des travaux4 : • La grande Nacre, coquillage bivalve enfiché verticalement dans les fonds sableux (c’est le plus grand coquillage vivant en Méditerranée, et il peut dépasser un mètre de haut). • Le lithophyllum bissoïde, une algue de surface qui colonise les blocs rocheux. • Les herbiers de Posidonie.

Between August 2016 and March 2017, a vast operation took place to protect the animal and plant species present in the area of the future construction site. While the construction of the backfill3 had not yet begun, several species were relocated to sites away from the work area4: • The Noble Pen Shell, a bivalve shell that sits vertically in the sandy seabed (it is the largest living shell in the Mediterranean and can be more than a metre high). • Bissoid Lithophyllum, an algae that lives on the surface and colonises boulders. • The Posidonia meadows.

3. Le remblai d’assise sous-marin a été construit pour supporter la ceinture de caissons délimitant et protégeant le quartier Mareterra. Il est composé de 1 500 000 tonnes de granulat naturel calcaire. Le dossier thématique 3, « De la carrière à la mer, l’élaboration du remblai d’assise », présente les différentes phases de son édification. 4. Le dossier thématique 5 « Les mesures de préservation de l’environnement marin », recense toutes les opérations qui ont été menées pour déplacer les espèces présentes sur la zone d’emprise du chantier sous-marin et présente les moyens importants et parfois inédits qui ont été utilisés pour garantir le succès des missions de préservation de la biodiversité.

3. The underwater backfill was constructed to support the belt of caissons that marks out and protects the Mareterra district. It consists of 1,500,000 tonnes of naturai limestone aggregate. Themed feature 3, “From the quarry to the sea, building the backfill”, explains the different phases of its construction. 4. Themed feature 5, “Preservation measures for the marine environment”, lists all the operations that have been carried out to move the species present in the area of the underwater site and presents the significant and sometimes unprecedented resources that have been used to ensure that the biodiversity is preserved.

6


S’agissant des herbiers, plus de 500 m2 ont été déplacés. L’enjeu est important sous la surface de l’eau, mais aussi au-dessus : L’herbier de Posidonie est une plante aquatique à fleurs. Son rôle est indispensable au fonctionnement des écosystèmes locaux pour la production d’oxygène et le piégeage de particules (qui favorise la transparence des eaux et donc la photosynthèse). C’est aussi la base de chaîne alimentaire et sa densité en fait le lieu de frayère et de nurserie, l’abri ou l’habitat de nombreuses espèces animales ou végétales. Mais l’herbier de Posidonie a aussi une autre qualité environnementale importante : il capture le carbone. À surface égale, il en retient même trois fois plus qu’une forêt tempérée5 ! Sa présence dans l’éco-système local en fait donc un acteur naturel et majeur, pour la lutte contre le réchauffement climatique. Dans cette même logique de préservation, la forme sinueuse du dessin du nouveau littoral illustre la volonté de respecter la circulation du courant marin ligure qui passe le long de cette partie de la Principauté. La forme arrondie de la ceinture de caissons ne constitue pas un obstacle au flux naturel nécessaire au renouvellement des eaux et à l’oxygénation de la faune et de la flore dans les espaces traversés. D’importants dispositifs ont d’ailleurs été conçus pour permettre une colonisation rapide par la biodiversité marine6 des ouvrages immergés. Deux « villages » de récifs artificiels vont par ailleurs être construits par 37 mètres de profondeur. Ils ont été spécialement conçus en fonction de la courantologie dans cet espace et selon les habitudes de développement de la biodiversité locale (faune et flore). Il vont prendre place dans les fonds marins à partir de septembre 2020 s’ajoutant aux dispositifs déjà installés.

More than 500m2 of Posidonia meadows have been moved. The stakes are not just high underwater, but also above: The Posidonia meadow is an aquatic flowering plant. Its role is essential to the functioning of local ecosystems for producing oxygen and trapping particles (which favours water transparency and therefore photosynthesis). It is also the base of the food chain and its density makes it a spawning and nursery area, shelter or habitat for many animal and plant species. But the Posidonia meadow also has another important environmental quality: it captures carbon. For the same surface area, it retains three times more carbon than a temperate forest5! Its presence in the local eco-system therefore makes it a natural and major part in the fight against global warming. Another example of the preservation effort is the sinuous shape of the new coastline that respects the circulation of the Ligurian sea current which passes along this part of the Principality. The rounded shape of the belt of caissons is not an obstacle for the natural flow necessary for the renewal of water and the oxygenation of wildlife. Major measures have also been designed to allow rapid colonisation of the underwater structures by marine wildlife6. Two “villages” of artificial reefs will also be built at a depth of 37 metres. They have been specially designed according to the currents in this area and the developmental habits of local wildlife. They will be installed on the seabed from September 2020, as an addition to the other systems/structures already in place.

5. Etude conduite par l’Université de Floride sous la direction de James Fourqurean et publiée dans Nature Geoscience « Seagrass ecosystems as a globally significant carbon stock ». 6. Ces dispositifs sont décrits dans les dossiers 5 « Les mesures de préservation de l’environnement marin » et 17, « Les fonctions de la nouvelle façade littorale de la Principauté. »

5. Study conducted by the University of Florida under the direction of James Fourqurean and published in Nature Geoscience “Seagrass ecosystems as a globally significant carbon stock”. 6. These measures are described in Themed feature 5, “Preservation measures for the marine environment” and 17, “The functions of the Principality’s new coastline”.

7


Seconde vie pour certains matériaux

Recycling materials

Le retrait des blocs de roche protégeant l’ancien littoral entre le tunnel du Fairmont et le Centre de Congrès, le Grimaldi Forum. The removai of the boulders protecting the old coastline between the Fairmont tunnel and the Grimaldi Forum congress centre.

La planification des différentes phases des travaux, l’ensemble des aspects logistiques, l’approvisionnement du chantier, les choix de matériaux utilisés pour construire les ouvrages, les moyens mécaniques à engager… tous les choix ont été arrêtés en adéquation avec cette volonté d’optimiser tous les paramètres de préservation de l’environnement et de limitation des émissions de gaz à effet de serre. La phase active des travaux sous-marins puis de réalisation du terrain se sont déroulées d’avril 2017 à décembre 2019. Avant le démarrage des opérations liées à l’infrastructure maritime proprement dite, il a fallu démonter des ouvrages existants et notamment procéder au retrait de la protection en enrochement de l’ancien littoral, entre l’Hôtel Fairmont et le Grimaldi Forum. Il s’agissait de blocs de plusieurs tonnes. Ils ont été récupérés, nettoyés et stockés pour être réutilisés deux ans plus tard. Un mode opératoire vertueux qui a permis de réduire le volume de production de nouveaux blocs, de limiter les transports et de recycler d’anciens blocs. Cette « seconde vie » s’inscrit dans le droit fil des objectifs environnementaux fixés pour la réalisation du quartier.

All the choices regarding the planning of the various phases of the works, the logistical aspects, the site supplies, the choice of materials and the machines to be used were made in line with this desire to preserve the environment and limit greenhouse gas emissions as much as possible. The active phase of underwater works, followed by the completion of the land, took place from April 2017 to December 2019. Before the start of operations related to the maritime infrastructure itself, it was necessary to dismantle existing structures and, in particular, to remove the riprap protecting the old coastline between the Fairmont Hotel and the Grimaldi Forum. This consisted of boulders weighing several tonnes. They were recovered, cleaned and stored for reuse two years later. Giving these old boulders a ‘second life’ made it possible to reduce the production of new blocks, limit transport and stay in line with the environmental objectives set for the district.

8


Performances durables

Sustainable performance

Le déchargement du sable pour créer le terrain sur lequel le nouveau quartier est en cours de construction. Unloading the sand to create the land on which the new district is being built.

Globalement, la période de 32 mois de construction offshore a connu 4 phases majeures : • Le retrait des sédiments impropres à la construction (600 000 m 3), • La réalisation du remblai d’assise monté au moyen de 1,5 million de tonnes de granulat calcaire, • L’acheminement et l’installation des 18 caissons de protection du nouveau littoral, • Le remplissage avec du sable de l’espace compris entre l’ancien littoral et la ceinture de caissons fermée (440 000 m3). L’ensemble de ces opérations a été effectué au moyen de navires « outils ». Ces grandes unités flottantes offrent les avantages suivants : • Elles évitent le déploiement de norias de camions pour assurer le transport dans une région où le trafic est déjà dense, • Elles réduisent les temps de transport en raison des volumes importants acheminés à chaque rotation par navire, • Elles raccourcissent par conséquent la durée du chantier et donc la limitation des nuisances potentielles, • Elles limitent la production de GES : dans ce cas précis, le transport de matériaux par la mer, ramené à la tonne transportée et au kilométrage parcouru, est moins émetteur de GES que l’acheminement par la route dans un facteur 6. De plus, le carburant utilisé pour la propulsion de ces grandes unités est un fioul marin dit léger, MGO (Marine Gas Oil) composé de distillats désulfurés, très pauvre en soufre (0,1 %).

Overall, the 32-month offshore construction period occurred in 4 major phases: • The removal of sediments unsuitable for construction (600,000m 3) • The construction of the backfill using 1.5 million tonnes of limestone aggregate • The transportation and installation of the 18 caissons protecting the new coastline • Filling the space between the old coastline and the closed caisson belt with sand (440,000m3). All of these operations were carried out using ships. These large floating worksites offered the following advantages: • They avoided using fleets of trucks in a region where traffic is already heavy • They reduced transport times due to the large volumes transported in each trip • They therefore shortened the duration of construction and thus limited potential nuisance • They limited the production of GHGs: based on the number of tonnes transported and of kilometres travelled, the transport of materials by sea made it possible to divide the emission of GHGs by six compared to road transport. Moreover, the fuel used on these ships is MGO (Marine Gas Oil), a so-called light marine fuel composed of desulphurised distillates, and very low in sulphur (0.1%).

9


La foreuse Bauer BG 55. The Bauer BG 55 drill

Dans le droit fil de cette volonté permanente de rationaliser le fonctionnement du chantier, le choix des machines utilisées sur le site a été conditionné par leur capacité à limiter les nuisances de tous ordres. Les engins neufs et les motorisations modernes ont été systématiquement privilégiés en raison de leur capacité à réduire considérablement leur impact sur l’environnement. Dans le cas de l’atelier de réalisation des fondations profondes, l’enjeu est considérable : 1100 pieux vont être posés pour supporter les constructions du quartier Mareterra. Pour cette opération, cinq machines spécifiques sont utilisées pour réaliser cinq diamètres de pieux différents. Les machines de la marque Bauer ont été retenues pour cette campagne de forage. Cette entreprise est reconnue pour la qualité de ses outils et pour le travail efficace de ses équipes de Recherche et Développement en matière de mise en œuvre de motorisations écoresponsables. Les foreurs utilisent notamment l’imposante BG 55, il s’agit de la plus grosse machine de cette nature disponible en Europe. Le moteur de ce modèle est labellisé « Ecopower ». Il utilise un fioul spécifique de la marque Shell, un produit GtL à faible impact environnemental. Le moteur est aussi plus efficace en matière de réduction des émissions sonores.

In line with the ongoing effort to streamline the site’s operation, the choice of machines used was decided by their ability to limit nuisances of all kinds. New machines and modern engines were systematically given preference because of their ability to considerably reduce their impact on the environment. The stakes are considerable regarding the deep foundations: 1,100 piles will be laid to support the constructions in the Mareterra district. For this operation, five specific machines will be used to make five different diameters of piles. Bauer machines have been chosen for the drilling. This company is renowned for the quality of its tools and for the efficient work of its Research and Development teams in the implementation of eco-responsible vehicles. In particular, the drillers are using the impressive BG 55, the largest machine of its kind available in Europe. The engine of this model received the “Ecopower” certification label. It uses a fuel specific to the Shell brand, a GtL product with a low environmental impact. The engine is also more efficient in reducing noise emissions.

10


Le choix de la composition des matériaux et de la localisation des sources d’approvisionnement

Choosing the composition of materials and the location of suppliers

La ceinture de caissons est composée de 18 pièces en béton de 10 000 tonnes chacune. The caisson belt consists of 18 concrete parts weighing 10,000 tonnes each.

Matériau indispensable à la réalisation de tels ouvrages, le béton est omniprésent dans la composition des différents éléments de l’infrastructure maritime. C’est bien évidemment le cas avec les 18 caissons de la ceinture de protection, qui nécessitent pour leur fabrication 3 800 m3 de béton. Le béton est un matériau composite constitué de différents éléments parmi lesquels le ciment. La production de ciment est une activité très émettrice de Gaz à Effet de Serre. Il s’agit d’un matériau lui aussi composite dont la réalisation repose notamment sur un mélange de calcaire et d’argile qui se fait à très haute température. C’est la première source d’émission de GES. La seconde provient du fait qu’à ces températures, le CO2 contenu dans les matériaux calcaires est déstocké et relâché dans l’air. La solution retenue pour limiter les effets indésirables

Concrete is an essential material for the construction of such structures and is omnipresent in the composition of the various parts of the maritime infrastructure. This is the case with the 18 caissons of the protection belt, each of which required 3800m 3 of concrete for their manufacture. Concrete is a composite material made up of various elements, including cement. The production of cement is an activity that emits a lot of greenhouse gases. It is also a composite material whose production is based on a mixture of limestone and clay which is made at very high temperatures. It is the main cause of greenhouse gas emissions. The second cause is that at these temperatures, the CO2 contained in the limestone materials is released into the air. In order to limit undesirable effects, cement was replaced with alternative materials in the concrete composition. Recycled

11


La centrale à béton de Monaco dans le quartier de Fontvieille. The Monaco concrete plant in the Fontvieille district.

consiste à faire entrer dans la composition du béton des matériaux alternatifs pour remplacer le ciment. On peut avoir recours à des matériaux de recyclage, des déchets métallurgiques (des cendres ou des laitiers d’aciérie). De nombreux autres ouvrages en béton sont à réaliser sur l’infrastructure maritime : les pieux des fondations profondes comme nous l’avons vu, la structure des bâtiments, les quais du port d’animation… Au regard de ce besoin, la pertinence de l’installation d’une centrale de production du matériau sur le site du chantier a été étudiée. Cette solution nécessitait l’approvisionnement en matières premières par navires ou par camions. Or Monaco dispose d’une centrale à béton dans le quartier de Fontvieille, à moins de 2 kilomètres du chantier. Pour limiter la production de GES, les études réalisées ont démontré qu’il était plus efficace d’utiliser cette centrale avec un transport par camions sur le site d’exploitation, plutôt que d’utiliser un mode de production sur place. Selon les estimations, le mode opératoire choisi va permettre une réduction de l’ordre de 10 % des émissions de GES7.

materials, metallurgical waste (steel mill ash or slag) can be used. Numerous other concrete structures are to be built on the maritime infrastructure: the piles of the deep foundations as mentioned above, the structure of the buildings, the quays of the port d’animation... In view of this need, the relevance of installing a production plant for the material on site was considered. This solution would have required the supply of raw materials by ship or truck. Monaco has a concrete plant in the Fontvieille district, less than two kilometres from the site. In order to limit the production of GHGs, the studies carried out showed that it was more efficient to use this plant with transport by truck to the site, rather than producing the materials on site. According to estimates, this decision will reduce GHG emissions by approximately 10%7.

7. Source Juliette Langlois, post doctorante à l’Université de Montpellier qui conduit une étude portant notamment sur l’impact carbone de la réalisation de l’écoquartier. L’un des objectifs est de dégager les résultats des bonnes pratiques mises en œuvre pour constituer un point de départ pour d’autres réalisations de même nature.

7. Source Juliette Langlois, post-doctoral student at the University of Montpellier, who is conducting a study on the carbon impact of the creation of the eco-district. One of the objectives is to identify the results of the good practices implemented in order to provide a starting point for other projects of the same nature.

12


Le développement d’un écosystème naturel à terre

The development of a natural ecosystem on land

Il s’agira à terme de l’une des réalisations les plus spectaculaires du quartier Mareterra : la création d’un parc d’un hectare au cœur de la Principauté, le plus grand espace végétal de Monaco. 20 % du territoire sont déjà occupés par des espaces verts en Principauté. Ils couvrent au total plus de 270 000 m2. L’écoquartier va augmenter cette superficie de plus de 27 000 m2 soit 10 %. Mais si cette surface est remarquable par sa taille, elle le sera encore plus par son essence : les architectes paysagistes vont procéder à l’introduction d’un véritable écosystème méditerranéen autonome au cœur de l’espace urbain. Il se développera sans l’intervention de jardiniers en favorisant la préservation des ressources en eau, la limitation des traitements chimiques et en ayant recours à la culture biologique. Cette pinède reprendra l’implantation des paysages et des essences locales endémiques que l’on peut observer autour de la Principauté. Les végétaux choisis et principalement les arbres à grand développement comme les pins d’Alep et les pins parasols sont cultivés déjà depuis plusieurs années, sur un site en bord de mer en Italie. Un millier d’arbres dont certains atteindront 10 mètres de hauteur au moment de leur (re)plantation, sont en culture. Les toitures des immeubles et des différents bâtiments qui composeront le quartier seront équipées de systèmes de récupération de l’eau de pluie. Elle sera réutilisée dans le circuit d’arrosage des espaces verts. Pour mieux accueillir la biodiversité qui va se développer dans cet espace, des abris vont être disposés tels que des nids pour les oiseaux et des « hôtels » à insectes.

This will be one of the most spectacular projects in the Mareterra district: the creation of a one-hectare park in the heart of the Principality, the largest green space in Monaco. 20% of the Principality is currently occupied by green space. This covers a total of more than 270,000m2 . The eco district will increase this area by more than 27,000m2 , i.e., 10%. This surface area is remarkable in its size, but it is even more remarkable in its essence: the landscape architects will introduce a truly autonomous Mediterranean ecosystem in the heart of this urban space. It will develop on its own with no intervention by gardeners by promoting the preservation of water resources, limiting chemical treatments and using organic growth. This pine forest will mimic the landscapes and local endemic species that can be observed around the Principality. The plants selected, mainly large trees such as Aleppo pines and umbrella pines, have already been cultivated for several years on a seaside site in Italy. A thousand trees, some of which will reach a height of 10 metres when (re)planted, are being cultivated. The roofs of the various buildings that will make up the district will be equipped with rainwater recovery systems. It will be reused in the system for watering the green spaces. To better accommodate the wildlife that will develop in this area, shelters will be set up such as bird nests and insect “hotels”.

Le quartier Mareterra est aussi un écrin végétal. The Mareterra district is also a green setting.

13


De la construction durable à l’exploitation durable

From sustainable construction to sustainable operation

Une partie de l’énergie nécessaire au quartier sera produite à partir de la mer. Part of the energy needed by the district will be produced from the sea.

En partant d’une page blanche, les concepteurs du quartier disposent d’une formidable opportunité pour développer une gestion urbaine maîtrisée de la consommation d’énergie dans cet espace. La possibilité de concevoir dès l’origine des modalités d’exploitation pour de multiples bâtiments et équipements publics permet de mettre en œuvre des solutions efficaces, parfaitement adaptées aux conditions d’exploitation. Ainsi, la mise en place à grande échelle de dispositifs tels que l’utilisation d’ampoules basse tension, de minuteries liées à la détection de présence, d’une collecte des déchets soumise au tri sélectif (ordures ménagères, déchets organiques -compost-, papier, verre, emballages et textiles) est de nature à limiter considérablement la production de GES en réduisant la consommation d’énergie. De manière générale, l’utilisation d’un réseau énergétique intelligent (smartgrid) sur l’ensemble de Mareterra permet une gestion plus efficace de la consommation d’énergie. Les flux sont notamment adaptés en temps réel aux besoins et les technologies informatiques utilisées optimisent la production, la distribution, la consommation et le stockage de l’énergie et minimisent les pertes.

Starting from a blank page, the designers of the district have a great opportunity to develop a model for the controlled management of energy consumption in an urban environment. The possibility of designing operating methods for multiple buildings and public facilities from the outset makes it possible to implement efficient solutions that are perfectly adapted to the operating conditions. Thus, the large-scale implementation of measures such as the use of low-voltage light bulbs, timers linked to motion detectors, waste collection subject to selective sorting (household waste, organic waste (compost), paper, glass, packaging and textiles) is likely to considerably limit the production of GHGs by reducing energy consumption. In general, the use of a smart energy network (smartgrid) throughout Mareterra enables more efficient management of energy consumption. In particular, flows adapt to needs in real time and the IT technologies used optimise the production, distribution, consumption and storage of energy and minimise losses.

14


La gestion de l’énergie qui alimente ces dispositifs est un point capital pour réduire la pollution et les émissions de toutes sortes. À l’échelle d’un quartier, l’enjeu est colossal. D’où la volonté d’utiliser des ressources adaptées aux conditions naturelles environnantes. Ainsi, un réseau de cellules photovoltaïques est mis en place sur 4 500 m2 pour bénéficier de l’ensoleillement important, 2700 heures en moyenne annuelle. L’électricité « verte » ainsi produite sera réinjectée dans le système de distribution du concessionnaire. Compte tenu de la proximité du quartier avec la Méditerranée, le recours à l’eau de mer s’est imposé d’emblée pour refroidir les pompes à chaleur utilisées dans les bâtiments, pour la production d’eau chaude ou pour le fonctionnement de la climatisation. Cette « boucle » thalassothermique, utilisée sur l’ensemble du quartier, présente trois avantages : • la station de pompage offre des rendements plus performants par rapport à d’autres technologies. Par exemple, la température de l’eau l’hiver se situe entre 12 et 14°. Ce système de boucle d’eau sera plus efficace et moins énergivore qu’un système ventilant qui utiliserait l’air dont la température à la même période se situerait plusieurs degrés en dessous ; • elle est mutualisée avec celle que les pouvoirs publics vont utiliser pour le futur réseau desservant le Larvotto. • l’eau de refroidissement parcourt la galerie technique qui dessert tous les bâtiments. Ainsi, des ventilateurs à la fois visibles et bruyants ne sont pas nécessaires. Au total, les énergies renouvelables devraient couvrir 40 % des besoins de l’écoquartier et 80 % des besoins pour l’éclairage public. Par ailleurs, le quartier entièrement pédestre en surface (19 000 m2 de zone piétonne), favorise les mobilités douces et l’accueil dans ses parkings et sur les aires de stationnement des véhicules électriques (VE). Deux cents systèmes de recharge pour VE (dont 20 % du stationnement public) seront disponibles. Chaque villa sera équipée d’un système de recharge. Quatre places de stationnement seront dédiées au service d’autopartage de VE MOBEE. Deux stations de vélos seront installées dont une pour les vélos électriques. Enfin un système de navettes électriques entre Mareterra et la plage du Larvotto sera mis en place. Ainsi, la conception de Mareterra ne se réduit pas à la limitation de l’impact de sa construction sur son environnement. Le futur quartier intègre également une dimension beaucoup plus large : celle de son fonctionnement global, durable, tout au long de son cycle de vie. La finalité de l’ouvrage n’est donc pas le seul critère pris en compte pour sa réalisation. La création de Mareterra instruit ainsi une nouvelle approche, non seulement de la construction sur la mer, mais plus largement du rapport de la vie urbaine à son environnement.

The management of the energy that powers these devices is a key issue in reducing pollution and emissions of all kinds. On the scale of a district, the stakes are colossal. This is why it is important to use resources from the surrounding area. For example, a network of photovoltaic cells has been set up over 4,500 m2 to take advantage of the significant amount of sunshine, 2,700 hours on average per year. The ‘green’ electricity produced from this will be reinjected into the concessionaire’s distribution system. Given the district’s proximity to the Mediterranean, seawater was the obvious choice for cooling the heat pumps used in the buildings, for the production of hot water and for air conditioning. This seawater thermal ‘loop’ used throughout the district, has three advantages: • the pumping station offers higher efficiency compared to other technologies. For example, the water temperature in winter is between 12 °C and 14 °C. This water loop system will be more efficient and less energy consuming than a ventilating system that would use air with a lower temperature at the same time of year; • It is joined with the system that will serve the public network of Larvotto. • The cooling water flows through the ductwork that serves all the buildings. Thus, fans that are both visible and noisy are not necessary. In total, renewable energies should cover 40% of the eco district’s needs and 80% of public lighting requirements. In addition, the district, which is entirely pedestrianised (19,000 m2), favours soft mobility and welcomes electric vehicles (EV) in its car parks and parking areas. Two hundred charging systems for EVs (including 20% of public parking) will be available. Each villa will be equipped with a charging system. Four parking spaces will be reserved for the ‘MOBEE’ EV sharing service. Two bicycle stations will be installed, one of which will be for electric bicycles. Finally, an electric shuttle system will be set up between Mareterra and the Larvotto beach. The design of Mareterra is not only about limiting the impact of its construction on its environment. The future district also aims to provide sustainability to a much broader extent, including in the way it is operated, for as long as it will be in use. The purpose of the structure is therefore not the only factor taken into account in its construction. The creation of Mareterra is an example of a new approach, not only to building on the sea, but more broadly to the relationship between urban life and its environment.

15


Entretien avec Annabelle Jaeger-Seydoux

[TA] [AJS]

Interview with Annabelle Jaeger-Seydoux

Annabelle Jaeger-Seydoux, Directrice de Mission pour la Transition Energétique, revient sur les actions à Monaco qui doivent permettre de diminuer de 50% les émissions de GES d’ici 2030 et d’atteindre une Principauté neutre en carbone en 2050. Annabelle Jaeger-Seydoux, Mission Director for the Energy Transition reports on the actions in Monaco which should make it possible to reduce GHG emissions by 50% by 2030 and achieve a carbonneutral Principality by 2050.

Thierry Apparu Annabelle Jaeger-Seydoux

Pour accompagner la démarche de transition énergétique de la Principauté, S.A.S le Prince Souverain a décidé en 2016 la création de la Mission pour la Transition Énergétique. Elle porte et anime des projets de limitation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et de développement des énergies renouvelables. Cette Mission gère le Fonds Vert National afin de mener des projets d’envergure, à la hauteur des objectifs fixés dans le cadre de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

In 2016, in order to support the Principality’s energy transition process, H.S.H. the Sovereign Prince decided to create the Mission for Energy Transition. The Mission carries out and manages projects to limit greenhouse gas (GHG) emissions and develop renewable energies. It also manages the National Green Fund in order to carry out large-scale projects that meet the objectives set under the United Nations Convention on Climate Change.

TA

AJS In 2008, the Government adopted an energy and climate policy and an action plan, the Energy and Climate Plan, to achieve the objectives set. The main areas to work on include: the development of renewable energies within Monaco, the reduction of energy consumption in the building sector, the reduction and sorting of waste, no longer using fossil fuels for vehicles and buildings, moving the Monegasque community towards a lifestyle and habits of consumption that generate little CO2.

TA

Qu’est-ce que le plan national d’action ?

AJS En 2008, le Gouvernement s’est doté d’une politique énergie climat et d’un programme d’actions, le Plan Énergie Climat, pour atteindre les objectifs fixés. Les principaux axes d’action sont : le développement des énergies renouvelables sur le territoire, la réduction des consommations énergétiques dans le bâtiment, la réduction à la source et le tri des déchets, l’abandon des énergies fossiles pour les véhicules et les bâtiments, la mobilisation de la communauté monégasque en faveur d’un mode de vie et de consommation peu générateur de CO2. TA

Comment ce plan s’applique-t-il ?

AJS

Pour décliner ces objectifs, S.A.S le Prince Souverain

16

What is the national action plan?

TA

How does this plan work?

AJS

In order to achieve these objectives, H.S.H. the


a décidé la création de la Mission pour la Transition Énergétique afin d’assurer le management des projets de limitation des émissions de gaz à effet de serre et de développement des énergies renouvelables. Cette Mission gère le Fonds Vert National, lui-même créé à l’occasion de la COP 21 de Paris en décembre 2015 afin de doter la Principauté d’un instrument budgétaire dédié à la transition bas carbone. Des projets concrets ont ainsi pu être lancés par le Gouvernement pour réduire les émissions de GES des 3 secteurs majoritairement émetteurs et consommer une énergie d’origine renouvelable. Deux exemples : • la politique incitative du Gouvernement en faveur de l’électromobilité, avec depuis 1994, une prime à l’achat des véhicules écologiques, la recharge gratuite dans les stations-service électriques des parkings publics, le prix avantageux sur l’abonnement de stationnement, ou la gratuité de l’estampille annuelle d’immatriculation. Début 2020, les véhicules écologiques représentaient ainsi près de 6 % du parc monégasque. • le développement des énergies renouvelables, avec des objectifs solaires portés par un dispositif complet pour favoriser son développement (Cadastre solaire, subventions, réglementation énergétique) et le déploiement des boucles thalassothermiques. Il s’agit là de capitaliser sur un savoirfaire monégasque (1 boucle en activité à Fontvieille, 80 pompes à chaleur sur eau de mer en Principauté) et de développer deux nouveaux réseaux (Condamine et Larvotto) afin de chauffer et climatiser les bâtiments monégasques, et en priorité ceux chauffés actuellement au fioul.

Sovereign Prince decided to create the Mission for Energy Transition to manage projects aiming to limit greenhouse gas emissions and develop renewable energies. This Mission manages the National Green Fund, itself created at the COP 21 in Paris in December 2015 in order to provide the Principality with a budgetary instrument dedicated to the low-carbon transition. Significant projects have since been launched by the Government to reduce the greenhouse gas emissions of the three sectors with the highest emissions and to consume energy from renewable sources. Here are two examples: • the Government’s incentive policy in favour of electromobility, with a bonus since 1994 for the purchase of ecological vehicles, free recharging at electric service stations in public car parks, the advantageous price for parking passes or the free annual registration stamp. At the beginning of 2020, ecological vehicles represented nearly 6% of all vehicles in Monaco. • the development of renewable energies, with solar targets supported by a comprehensive scheme to encourage it (Solar Registry, subsidies, energy regulations) and the deployment of seawater thermal loops. This involves capitalising on Monegasque knowledge (one loop in operation in Fontvieille, 80 seawater heat pumps in the Principality) and developing two new networks (Condamine and Larvotto) in order to heat and cool Monegasque buildings, prioritising those currently heated with fuel oil. TA How does the work between your Mission and construction companies fit together when developing a new infrastructure?

TA Comment s’articule le travail entre votre service et les entreprises de construction, au moment de développer une nouvelle infrastructure ?

AJS The new energy regulations (July 2018) are binding on companies since 1st January 2019. It aims to make Monegasque buildings more energy-efficient, in particular by: • Ending the use of fuel oil by 2022

AJS La nouvelle réglementation énergétique (juillet 2018) s’impose aux entreprises depuis le 1er janvier 2019. Elle est

17


volontariste pour que les bâtiments monégasques soient plus sobres en énergie, avec notamment : • La fin du fioul en 2022, • Un label de performance énergétique spécifique à Monaco OTIMU, • L’obligation de réaliser des audits énergétiques de chaque bâtiment d’ici 2022. S’ajoute à cela une démarche participative construite pour et avec les acteurs du bâtiment : il s’agit de Bâtiment Durable Méditerranéen de Monaco (BD2M) lancée le 23 octobre 2019. Elle favorise l’échange de bonnes pratiques entre acteurs. Cette démarche est applicable à tous projets de construction et de rénovation des bâtiments publics et se développe également dans le privé. Elle vise des ambitions énergétiques allant au-delà de la réglementation et d’autres objectifs environnementaux comme le bio-climatisme, la réduction de l’impact des matériaux, des consommations d’eau, pour préserver le confort et la santé des occupants.

• The Monaco-specific ‘OTIMU’ energy performance certification label, • The obligation to carry out energy audits on every building by 2022. In addition to this, a participative approach has been developed for and with those involved in the building industry: this is the Bâtiment Durable Méditerranéen de Monaco (BD2M) [Durable Mediterranean Building of Monaco] launched on 23rd October 2019. It promotes the exchange of good practices among companies. This approach is applicable to all public building construction and renovation projects and is also being developed in the private sector. It targets energy ambitions that go beyond regulations and other environmental objectives such as bio-climatism, reducing the impact of materials and water consumption, in order to preserve the comfort and health of the occupants. TA Does the creation of a new district offer the possibility to provide a place that will limit GHG emissions?

TA La création d’un nouveau quartier offre-t-elle la possibilité de délivrer un espace vertueux pour une exploitation limitant la production de GES ?

AJS As the creation of the offshore extension fell within the Principality’s approach to reducing GHG emissions, it immediately raised the question of minimising its impact in terms of additional GHG emissions. 40% of the district’s thermal and electrical needs are covered by renewable energies. In anticipation of the extension’s construction schedule, the Grimaldi Forum was covered by 2,500m2 of solar panels as early as 2019, making it the largest solar power plant in Monaco. In addition, the district will be heated and air-conditioned thanks to the Larvotto seawater thermal loop, saving around 80% of GHG emissions compared to fossil fuels and conventional air conditioning. The challenge now is to build energy-efficient buildings, thanks in particular to the BD2M approach. The extension could also be an innovative place thanks to the smart grid, which enables energy governance at the district level, combining comfort, energy optimisation and the latest technologies.

AJS Dans une démarche de réduction des émissions de GES telle qu’enclenchée en Principauté, l’extension du territoire posait immédiatement la question de minimiser son impact en termes d’émissions de GES supplémentaires. Les besoins thermiques et électriques du quartier sont couverts à 40 % par des énergies renouvelables. En anticipation sur le calendrier de construction de l’extension, le Grimaldi Forum a été couvert dès 2019 de 2500 m² de panneaux solaires, ce qui en fait la plus grande centrale solaire de Monaco. Le quartier sera par ailleurs chauffé et climatisé grâce à la boucle thalassothermique du Larvotto, ce qui permet d’économiser de l’ordre de 80 % d’émissions de GES par rapport aux combustibles fossiles et aux climatisations classiques. L’enjeu est à présent de construire des bâtiments sobres en énergie grâce notamment à la démarche BD2M. L’extension pourrait être aussi une terre d’innovation grâce au smart grid qui permet une gouvernance énergétique à l’échelle du quartier qui allie à la fois confort, optimisation énergétique et dernières technologies.

18


Copyright

Copyright

Page 1 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 1 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 3 — Image © Gouvernement de Monaco

Page 3 — Image © Gouvernement de Monaco

Page 6 — Image © Bouygues TP MC

Page 6 — Image © Bouygues TP MC

Page 8 — Image © Bouygues TP MC

Page 8 — Image © Bouygues TP MC

Page 9 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 9 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 10 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 10 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 11 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 11 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 12 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 12 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 13 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 13 — Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 14 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 14 — Image © SAM L’Anse du Portier

Page 17 — Photo © Direction de la communication

Page 17 — Photo © Direction de la communication

19


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.