#8: Monaco’s offshore extensions

Page 1

08

Novembre 2018

November 2018

Les extensions en mer de Monaco

Monaco’s offshore extensions


FR

EN

Préambule Monaco, une indispensable recomposition du paysage urbain

Introduction Monaco, an essential reconstruction of the urban landscape

Une vue de la Principauté de Monaco. A view of the Monaco Principality.

Depuis plus de 150 ans, Monaco adapte son urbanisme à l’étroitesse de son territoire de 2 km2 contraint entre montagne et mer. La Principauté façonne sans cesse son paysage urbain à travers de grands projets structurants et répond ainsi aux exigences de la progression de sa démographie, de son attractivité économique et de son développement pérenne. Au siècle dernier, à partir des années 50, 20 % de la surface de la Principauté ont été gagnés sur la mer. Pour continuer de soutenir et d’accompagner ses évolutions et répondre aux responsabilités et défis qui lui sont posés, Monaco doit poursuivre le développement de l’emprise au sol de son

For more than 150 years, Monaco has adapted its urban planning to the narrowness of its two squared km territory, which is constrained between mountains and sea. The Principality is constantly shaping its urban landscape through major structural projects in order to meet the requirements of its demographic growth, economic attractiveness and sustainable development. In the last century, from the 1950s onwards, 20% of the Principality’s surface area was reclaimed from the sea. To continue to support and accompany its developments and respond to the responsibilities and challenges it faces, Monaco must continue to develop the

1


ground area of its territory. The continuing evolutions of construction technologies and the new architectural concepts they make possible, allow the development of ever more innovative and daring structures using more efficient and sustainable methods and materials. That is why the Prince’s Government launched a call for applications in May 2013 for the construction of a new district through an urbanisation project at sea. SAM L’Anse du Portier, with Bouygues Travaux Publics MC, won this tender. The realisation of this project is an architectural and technical challenge. It responds to the Principality’s ambitious energy transition objectives regarding its commitments to reduce greenhouse gas emissions (becoming carbon neutral by 2050) and to the need for growth in a dynamic and modern country. Part of the challenge is to design and apply construction methods which minimise the impact on the natural environment in agreement with Monaco’s global sustainable development project. The developed areas must make it possible to build a district at the forefront of a new responsible urban energy management, and of new construction methods whose constant objective is to reduce the impact on the environment. The future eco-disctrict is the latest extension project in Monaco. It will increase the area of the territory by six hectares, in addition to the 50.7 hectares developed offshore since 1907. Themed feature 8 of SAM L’Anse du Portier looks back on the various extensions that have contributed to the expansion of the Principality’s territory.

territoire. Les évolutions successives des technologies de construction et les nouveaux concepts architecturaux qu’elles autorisent, permettent le développement de structures toujours plus innovantes et audacieuses en utilisant des méthodes et des matériaux plus performants et durables. C’est pourquoi le gouvernement princier a lancé en mai 2013 un appel à candidatures pour la réalisation d’un nouveau quartier à travers un projet d’urbanisation en mer. La SAM L’Anse du Portier, avec Bouygues Travaux Publics MC, a remporté cet appel d’offres. La réalisation de ce projet est un défi architectural et technique. Il concilie à la fois les ambitieux objectifs de la Principauté en matière de transition énergétique au regard des engagements pris de réduction des émissions des gaz à effet de serre (neutralité carbone en 2050) et la nécessité de croissance d’un pays dynamique et moderne. Ce défi s’incarne à travers la conception et l’application de méthodes de réalisation minimisant l’impact sur le milieu naturel tout en s’inscrivant dans un projet global de développement durable. Les superficies développées doivent permettre d’édifier un quartier préfigurant une nouvelle gestion énergétique urbaine responsable, mais aussi des nouvelles modalités de construction dont l’objectif constant est de réduire l’impact sur l’environnement. Le futur éco-quartier est donc le dernier projet d’extension de Monaco en date. Il offrira une augmentation de la superficie du territoire de 6 hectares qui s’ajoutent aux 50,7 hectares développés sur la mer depuis 1907. Le dossier n°8 de la SAM L’Anse du Portier revisite les différentes évolutions qui ont contribué à l’agrandissement du territoire de la Principauté.

2


Les extensions en mer de Monaco

Monaco’s offshore extensions

INDUSTRIAL DISTRICT

PORTIER EXTENSION

FONTVIEILLE

HERCULES PORT

LARVOTTO EXTENSION

SEMI-FLOATING EMBANKMENT

BEACHES

ANSE DU PORTIER

Avant le 20e siècle

Before the 20th century

Jusqu’à la fin du 19e siècle, le littoral de Monaco est constitué d’une succession d’anses, de criques et de promontoires rocheux propices au cabotage. Mais l’accès terrestre en est mal aisé. Le port n’est en fait qu’une rade dépourvue de digue. La Principauté est encore bien loin de l’attraction qu’elle va susciter à partir du premier quart du siècle suivant. Quelques projets d’extension sont envisagés. Ils concernent la création de ports à Monaco. Mais la mécanique enclenchée dès la fin du 19e à travers la volonté indéfectible des Princes de Monaco de développer un État moderne, au service de sa population, va conduire aux évolutions successives. Elles accompagnent les différents rebonds démographiques, l’essor du secteur industriel puis celui du secteur tertiaire. Ces séquences sont renforcées par les stabilités politique et économique, deux des atouts majeurs de Monaco. Ils permettent, comme l’illustre aujourd’hui le programme de construction de L’Anse du Portier, d’offrir les garanties d’un développement pérenne pour des projets de longue durée.

Until the end of the 19th century, Monaco’s coastline consisted of a succession of coves, creeks and rocky promontories suitable for coastal navigation. But land access was not easy. The port was in fact only a bay without an embankment. The Principality was still a long way from being the desired destination it would become in the first quarter of the following century. A few extension projects were planned to create ports in Monaco. The mechanics that were set in motion at the end of the 19th century through the unfailing determination of the Princes of Monaco to develop a modern State for its population, would lead to a succession of changes. They accompanied the various demographic growths, the development of the industrial sector and the development of the service industry. These developments were reinforced by political and economic stability, two of Monaco’s major assets. As illustrated today by the Anse du Portier construction programme, they guarantee sustainable development for long-term projects.

3


1907 La première extension de Fontvieille

1907 The first extension of Fontvieille

Cette première extension de la Principauté porte sur 6,2 hectares. Elle touche la baie de Fontvieille à l’ouest dont la plage est remblayée afin de permettre à la Principauté d’accueillir ses premières activités industrielles, sa première usine d’incinération et son premier stade de football. Ce remblaiement autorise la création du premier port de Fontvieille sous le Rocher à l’aplomb du Palais Princier. Ce premier développement sur la mer reste jusqu’à aujourd’hui le plus dense avec 249 550 m2 de surfaces utiles réalisées pour une emprise au sol de 41 980 m2 . 40 bâtiments sont alors construits sur ce nouvel espace.

This first extension of the Principality covers 6.2 hectares. It borders the Bay of Fontvieille to the west, where the beach was filled in to allow the Principality to host its first industrial activities, its first incineration plant and its first football stadium. This construction allowed the creation of the first port of Fontvieille under ‘Le Rocher’ (The Rock) at the top of the Prince’s Palace. This first offshore extension remains to this day the densest with 249,550 m2 of useful surface area built for a floor space of 41,980 m2 . 40 buildings were then built on this area.

Fontvieille avant la première extension. Fontvieille before the first extension.

La première extension de Fontvieille. The first extension of Fontvieille.

1910—1914 La rade de Monaco devient le port Hercule

1910—1914 The bay of Monaco becomes Hercules Port

La seconde extension sur la mer se situe sur l’autre versant du Rocher et transforme la rade de Monaco en port. C’est à ce moment que sont édifiées les digues et les darses. Apparaissent également les quais sous l’avenue d’Ostende (montée du Grand Prix) et en vis-à-vis, le quai Antoine 1er. Ce chantier permet de gagner une surface équivalente à celle obtenue dans le secteur de Fontvieille, 6,3 hectares. Mais si l’on ne compte que 24 bâtiments construits à l’occasion de cette opération, c’est que l’intérêt est ailleurs : il s’agit de structurer un ensemble portuaire capital pour Monaco. En fermant la rade, la Principauté offre désormais un point de mouillage abrité et des infrastructures d’accueil efficientes. Elle peut donc désormais attirer des navires plus volumineux et plus nombreux générant de nouvelles ressources pour le pays. À cette période est également effectué un premier aménagement du Larvotto.

The second offshore extension is located on the other side of ‘Le Rocher’ and transformed the bay of Monaco into a port. It is at this time that the embankments and docks were built. The quays were also built under the Avenue d’Ostende (uphill stretch of the Grand Prix) and opposite, the Quai Antoine 1er. This construction provided an area equivalent to that obtained in the Fontvieille district, i.e. 6.3 hectares. However the project included the construction of only 24 buildings because the main interest was to create a crucial port for Monaco. By closing the bay, the Principality now offered a sheltered anchorage and infrastructures that allowed efficient reception. As a result, it was now able to attract more and larger vessels generating new resources for the country. During this period, the first development of Larvotto was also carried out.

4


Le développement du bassin portuaire.

The development of the port basin.

1960 Troisième extension, le réaménagement de l’est de Monaco

1960 A third extension and the redevelopment of eastern Monaco

Il faut ensuite attendre 50 ans pour voir se réaliser la troisième extension. Cette opération s’étale sur 10 ans et s’opère par étapes pour un gain total de 15 hectares avec le terre-plein du Portier, le terre-plein du Larvotto et les plages du Larvotto. Le terre-plein du Portier ne sera bâti que 30 ans plus tard avec la construction du Grimaldi Forum qui sera encore agrandi lors de l’extension en mer de L’Anse du Portier à partir de 2017. C’est au cours de cette période que sont dessinées les plages du Larvotto et leurs épis caractéristiques.

50 years then elapsed before the third extension took place. This operation spread over 10 years and was carried out in stages for a total gain of 15 hectares. It included the Portier extension, the Larvotto extension and the beaches of Larvotto. The Portier extension was only built 30 years later for the construction of the Grimaldi Forum, and will be further expanded during the Anse du Portier offshore extension from 2017. It was during this period that the beaches of Larvotto and their characteristic curves were created.

La réalisation de la plage du Larvotto. The construction of the Larvotto beach.

La réalisation de la plage du Larvotto. The Larvotto beach under construction.

5


1966 Fontvieille 2

1966 Fontvieille 2

C’est par l’ouest que se développe de nouveau la Principauté. Il s’agit de la plus importante réalisation en termes de surface avec 23,2 hectares créés entre 1966 et 1973. La construction des superstructures se déroule jusqu’au début des années 2000. On y trouve le stade Louis II (football, 1985), son complexe multisports et administratif, sa piscine olympique, le centre commercial (1993) et de nombreux immeubles d’habitation (2004), le réaménagement du Port et la réalisation de l’héliport (qui génère aujourd’hui l’un des plus importants trafics d’Europe). Au total, Fontvieille 2 représente 350 230 m2 utiles soit 11 % des surfaces de plancher de Monaco. On y dénombre 79 bâtiments. Une autre opération marque les années 70. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une extension en mer mais plus exactement d’une construction au-dessus de la mer : celle du Monte-Carlo Fairmont hotel inauguré le 22 novembre 1975. Le bâtiment est en partie supporté par des pilotis fermement plantés dans le fond marin et prend place également sur le site de la première gare ferroviaire de Monaco. C’est le plus grand bâtiment de la Principauté. Il couvre 90 000 m2 à l’aplomb de Monte-Carlo. Il a permis de renforcer l’offre hôtelière de Monaco avec 602 chambres supplémentaires et de vastes espaces de réunions et de réceptions. Sa construction a positionné Monaco en concurrent direct des grandes métropoles mondiales dans le secteur du tourisme d’affaires et de congrès.

Once again, the Principality developed from the west. This is the largest achievement in terms of surface area with 23.2 hectares created between 1966 and 1973. Work on the superstructures continued until the early 2000s. It included the Louis II football stadium (1985), its multisport and administrative complex, its Olympic swimming pool, the shopping centre (1993) and numerous residential buildings (2004), the redevelopment of the Port and the construction of the heliport (which today generates one of the largest volumes of traffic in Europe). In total, Fontvieille 2 represents 350,230 m2 of floor space, i.e. 11% of Monaco’s total surface area. It holds 79 buildings. Another operation took place in the 1970s. This is not an offshore extension, but rather a construction over the sea: The Monte-Carlo Fairmont hotel, inaugurated on 22nd November 1975. The building is partly supported by stilts firmly planted on the seabed and is also located on the site of Monaco’s first railway station. It is the largest building in the Principality. It covers 90,000 m2 directly above Monte-Carlo. It provided Monaco with 602 additional hotel rooms and large meeting and reception areas. Its construction positioned Monaco as a direct competitor to the world’s major cities in the business and congress tourism sector.

Fontvieille de 1966 à 2018. Fontvieille from 1966 to 2018.

6


La construction du Fairmont. The construction of the Fairmont.

La grande digue du Port de Monaco. The great embankment of the Port of Monaco.

2002 L’extension du Port Hercule

2002 The extension of Hercules Port

À travers la mise en place de la digue monumentale semi-flottante, Monaco accroît son attractivité touristique : le port peut désormais accueillir des navires de croisière de grande capacité et place ainsi la Principauté sur la carte des croisiéristes comme destination à part entière. L’ouvrage lui-même mesure 352 mètres de long pour 28 mètres de large et 19 mètres de haut. Il pèse 160 000 tonnes. Il est fixé au Rocher de Monaco au pied du fort Antoine par une rotule. L’ensemble est complété par une contre-jetée de nature à fermer le port et le protéger des effets de la houle et des coups de mer. Cet ensemble représente 3,7 hectares et autorise le réaménagement des infrastructures et des bâtiments du port. Le nouveau Yacht Club de Monaco est le parfait exemple de la réorganisation du port.

Through the installation of the monumental semi-floating embankment, Monaco increased its attractiveness as a holiday destination. The port can now accommodate large-capacity cruise ships and thus places the Principality on the cruise ship map as a destination in its own right. The structure itself is 352 metres long by 28 metres wide and 19 metres high. It weighs 160,000 tons. It is attached to ‘Le Rocher de Monaco’ at the foot of Fort Antoine by a ball joint. The complex is completed by a secondary embankment to close the port and protect it from the effects of swell and storms. This complex that covers 3.7 hectares meant that the port’s infrastructure and buildings could be redeveloped. Monaco’s new Yacht Club is a perfect example of the reorganisation of the port.

La grande digue du Port de Monaco. The great embankment of the Port of Monaco.

7


2020 L’extension de L’Anse du Portier

2020 The extension of Anse du Portier

Débutés en 2017, les travaux de l’infrastructure maritime du nouveau quartier seront achevés en 2020. Ils permettront d’étendre le territoire de la Principauté sur 6 hectares supplémentaires. Le besoin avait été identifié dans le courant des années 2000 au regard des projections socio-démographiques et de l’intérêt croissant observé pour de grands logements de très haut standing. À travers une construction exemplaire et sans précédent par ses principes de conception et de réalisation durables et une architecture prestigieuse, le nouveau quartier livré en 2025 répondra à ces besoins. Il offrira des immeubles d’habitation et des villas de prestige, des commerces, des jardins et des équipements publics, un petit port d’animation de 30 anneaux et une extension du Grimaldi Forum sur 9 000 m2 . Au total, les surfaces utiles couvriront 60 000 m2 enchâssées dans un écrin de verdure au coeur duquel on découvrira un parc d’un hectare. Le quartier, espace public entièrement pédestre, sera aussi un lieu de détente intimiste au contact de la mer et sans équivalent à Monaco. L’exploitation de cet ensemble sera basée sur des solutions durables notamment pour ses besoins en eau et en énergie.

Work on the maritime infrastructure of the new district started in 2017 and will be completed in 2020. It will extend the Principality’s territory by an additional six hectares. The need for growth was identified during the 2000s in view of socio-demographic projections and the growing interest in large, very high-quality housing. Through an exemplary and unprecedented construction, with principles of sustainable design and construction and prestigious architecture, the new district that will be complete in 2025 will meet these needs. It will offer prestigious residential buildings and villas, shops, gardens and public facilities, a small 30-berth port d’animation and a 9000 m2 extension of the Grimaldi Forum. In total, the surface area will cover 60,000 m2 set in a green environment including a park that spans one-hectare. As an entirely pedestrian public space, the district will also be an intimate place of relaxation, in contact with the sea and without equivalent in Monaco. The operations of this complex will be based on sustainable solutions, particularly for its water and energy needs.

Le futur quartier de L’Anse du Portier. The future Anse du Portier district.

8


Le futur quartier de L’Anse du Portier. The future Anse du Portier district.

Carte des territoires gagnés sur la mer depuis 1907

1907/1910

1914

1962/1970

Map of territories reclaimed from the sea since 1907

FONTVIEILLE 1 - LE PORT - LE LARVOTTO (12,5 hectares) FONTVIEILLE 1 - THE PORT - LE LARVOTTO (12.5 hectares)

1966/1973

FONTVIEILLE 2 (23 hectares) FONTVIEILLE 2 (23 hectares)

PORT HERCULE (6,3 hectares) HERCULES PORT (6.3 HECTARES)

2002

LA DIGUE SEMI-FLOTTANTE (3,7 hectares) THE SEMI-FLOATING EMBANKMENT (3.7 hectares)

LE PORTIER, LES PLAGES (15 hectares) LE PORTIER, THE BEACHES (15 hectares)

2020

L’ANSE DU PORTIER (6 hectares) ANSE DU PORTIER (6 hectares)

9


Entretien avec Thomas Fouilleron

Interview with Thomas Fouilleron

Docteur en histoire, spécialiste des princes de Monaco, Thomas Fouilleron est le directeur des archives et de la bibliothèque du Palais Princier de Monaco. Il apporte son éclairage sur les évolutions successives de la Principauté.

Thomas Fouilleron, a Doctor of History and a specialist in the Princes of Monaco, is the director of the archives and library of the Prince’s Palace of Monaco. He sheds light on the successive evolutions of the Principality.

[TA] [TF]

Thierry Apparu Thomas Fouilleron

TA Le XXe siècle marque un développement économique et urbain de la Principauté sans précédent. De fait, cette situation amorce le besoin de plus d’espace. Quelles sont les grandes étapes de cette évolution géographique ?

TA The 20th century marked an unprecedented economic and urban development of the Principality, making it necessary to find more space. What are the main stages of this geographical evolution? TF Monegasque sovereignty was exercised for five centuries over an area of about 25 km2 . The secession of Menton and Roquebrune in 1848 massively reduced the Principality’s territory: 94% of the territory and 84% of the population were lost. It was a potentially fatal blow that created an extremely strong spatial constraint: a micro-State of 1.5 km2 at the time, whose isolation was only broken by the opening to the sea. This situation required a radical reconversion of the economic model and, in the long run, conditions the constant need for urban renewal and maritime territorial expansion.

TF La souveraineté monégasque s’est exercée durant cinq siècles sur environ 25 km2. La sécession de Menton et de Roquebrune, en 1848, réduit le territoire de la Principauté comme une peau de chagrin : 94 % du territoire et 84 % de la population sont perdus. C’est un coup qui aurait pu être fatal et qui crée une contrainte spatiale extrêmement forte : un micro-État de 1,5 km2 à l’époque, dont l’enclavement n’est rompu que par l’ouverture sur la mer. Cette situation nécessite une reconversion radicale du modèle économique et conditionne, sur le long terme, le besoin constant de renouvellement urbain et d’extension territoriale maritime.

TA Does each of these evolutions correspond to specific, targeted needs?

TA Ces évolutions correspondent-elles à chaque fois à des besoins particuliers, ciblés ? TF

TF Even since the 18th century, the Palace Archives have kept a record of projects for the development of the dock, intended

Les Archives du Palais conservent, pour le XVIIIe siècle

10


déjà, des projets d’aménagement de la darse, destinés à accroître l’espace du port de refuge, pour favoriser les échanges commerciaux. Au début du XXe siècle, sous le règne du Prince Albert Ier, le port Hercule est équipé de quais et de jetées protectrices ; un premier grignotage sur la mer à Fontvieille permet d’accueillir des activités nouvelles, artisanales et industrielles. Un tunnel ferroviaire, sous le rocher, relie cette zone au port et à la ligne de chemin de fer. Cet aménagement correspond à la période de fort développement économique et urbanistique de la Belle Époque, avant la Première Guerre mondiale.

to increase the space of the port of refuge in order to promote commercial exchanges. At the beginning of the 20th century, under the reign of Prince Albert I, Hercules Port was equipped with quays and protective embankments; a first small offshore extension in Fontvieille made it possible to welcome new, artisanal and industrial activities. A railway tunnel under ‘Le Rocher’ connected this area to the port and the railway line. This development corresponds to a period of strong economic and urban development during the Belle Époque, before the First World War. TA Does each of these developments have a specific identity?

TA Chacune de ces évolutions a-t-elle une identité spécifique ? TF Bien sûr. La grande phase de croissance économique qui correspond au contexte général des « Trente glorieuses » et au règne du prince Rainier III nécessite une extension dans les années 1960-1970 : le Portier, le Larvotto et le Sporting à l’Est ; Fontvieille à l’Ouest. Aujourd’hui, la Principauté, dont la prospérité est solide, a, de nouveau, besoin d’espace ; mais ce besoin est subordonné à la volonté du Prince de construire en minimisant l’impact sur l’environnement. Si le trait de côte est évidemment très fortement artificialisé, et depuis longtemps, le long du littoral monégasque, cela n’empêche pas d’avoir un souci effectif de protéger la vie sous-marine proche, en particulier la réserve au large du Larvotto. De fait, les impératifs environnementaux fixés par le Souverain rendent le chantier en cours assez unique et inédit, à la fois dans ses méthodes de travail, les moyens mis en oeuvre et la volonté d’exploitation durable du quartier.

TF Definitely. The great phase of economic growth that corresponds to the general context of the “Trente Glorieuses” («Glorious Thirty» – the thirty years marked by economic growth between 1945-1975) and the reign of Prince Rainier III required an extension in the 1960s and 1970s: the Portier, Larvotto and Sporting in the East; Fontvieille in the West. Today, the Principality continues to prosper and once again needs more space; but this need is subordinated to the Prince’s desire to build while minimising the impact on the environment. Although the Monegasque coastline has obviously been very artificial for a long time now, it does not mean that there is no concern for the protection of nearby marine life, in particular the reserve off the Larvotto. In fact, the environmental imperatives set by the Sovereign make the current construction project quite unique and unprecedented, both in its working methods, the means implemented and the desire for a sustainable use of the district.

TA Pour les Princes de Monaco, le développement offshore est-il en quelque sorte inéluctable ? Y a-t-il eu dans l’histoire d’autres pistes ?

TA For the Princes of Monaco, is offshore development somehow unavoidable? Have other options been considered in the past?

TF Lorsque le prince Rainier III consulte, au tout début de son règne, Le Corbusier pour qu’il lui suggère un plan d’urbanisme, le grand architecte pense immédiatement à la couverture de la voie ferrée, à la fois pour recoudre le territoire qu’elle séparait en deux longitudinalement et pour libérer un peu d’espace utile. La réalisation se fait en deux étapes : au début des années 1960 et à la fin des années 1990. L’autre alternative possible au développement offshore, déjà pratiquée, est évidemment la construction en hauteur.

TF When Prince Rainier III consulted Le Corbusier at the very beginning of his reign to suggest an urban plan, the great architect immediately thought of burying the railway track, both to join the territory it divided into two longitudinally and to free up some useful space. Implementing this project took place in two stages: in the early 1960s and in the late 1990s. The other possible alternative to offshore development is of course high-rise construction, which is already used.

La grande digue du Port de Monaco. The great embankment of the Port of Monaco.

11


Copyright

Copyright

Page 1 — © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 1 — © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 2 — © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Page 3 — © Direction de la Prospective, de l’Urbanisme et de la Mobilité

Page 3 — © Direction de la Prospective, de l’Urbanisme et de la Mobilité

Page 4 — © SBM — © Éditions Giletta

Page 4 — © SBM — © Éditions Giletta

Page 5 — © Lettre info Atlas Monaco — © Direction de la communication de Monaco

Page 5 — © Lettre info Atlas Monaco — © Direction de la communication de Monaco

Page 6 — © Archives du Palais de Monaco

Page 6 — © Archives du Palais de Monaco

Page 7 — © Direction de la communication de Monaco — © Archives du Palais de Monaco

Page 7 — © Direction de la communication de Monaco — © Archives du Palais de Monaco

Page 8 — © Valode et Pistre

Page 8 — © Valode et Pistre

Page 9 — © L’ Anse du Portier

Page 9 — © L’ Anse du Portier

Page 10 — © Palais de Moanco

Page 10 — © Palais de Moanco

Page 11 — © Direction de la communication de Monaco

Page 11 — © Direction de la communication de Monaco

12