Page 1

urbanne MODE & STYLE • NANTES

DOSSIER

NANTES ROCKS ! EN CUISINE AU ANNE DE BRETAGNE

QUARTIER

LA RUE FRANKLIN DE HAUT EN BAS

MODE

DES FLEURS ET DE LA COULEUR

DÉCO

22 PAGES D’INSPIRATIONS !

#19


Urbanne

SOMMAIRE

Qui aurait imaginé, en 1960, voir le rock s’exposer au château ? Faire rentrer la musique des blousons noirs dans la chambre d’Anne de Bretagne n’était à l’époque pas tout à fait une évidence. Mais le temps est un gros marteau qui agglomère toutes les cultures qui dépassent. Contestataire hier, délicieusement vintage aujourd’hui. Le même phénomène s’est produit pour le jazz, et le hip-hop emprunte le même chemin, à en croire le palmarès des dernières Victoires de la musique. Mais à la différence de l’assimilation culturelle, qui semble à peu près acquise - dès lors que les Stones passent sur Nostalgie - les avancées sociales ne sont finalement jamais vraiment gravées dans le marbre. Il suffit de voir le durcissement des conditions d’accès à l’avortement en Europe, de la Pologne à l’Italie. Il suffit de suivre le mouvement « Me Too » qui balaie la planète. Et il suffit de lire la chronique de Julia Kerninon, qui ouvre ce numéro de printemps. Mais le printemps, c’est aussi la saison de la légèreté, ce moment où tout semble possible, où tout est en germe. C’est pour cela que dans ce numéro, nous vous proposons une mode fleurie et colorée, une sélection de jolies lunettes bien rondes pour ne pas être éblouies par la vie, des conseils pour bien dormir, des gourmandises à foison et une rencontre avec Franck Dubosc. On vous embrasse, L’équipe Urbanne.

6 8 10 32 38 48 50 58 60 62 74 80 104 112

En couverture Trench et pantalon cigarette / Avenue Montaigne (8 bis rue Scribe, Nantes)

-

Sommaire

La chronique de Julia Kerninon

La tendance Studio Walkie Talkie

Mode : des fleurs et de la couleur !

Lunettes : pourvu qu’elles soient rondes ! Enfants : un anniv’ inoubliable ! Bien dormir, enfin !

Dossier : Nantes rocks !

L’agenda du Kiosque Nantais

Franck Dubosc veut mettre tout le monde debout En cuisine au Anne de Bretagne

Quartier : la rue Franklin de haut en bas

Visite privée d’un appartement de famille réinventé On s’évade à Saint-Pétersbourg

Ça vient d’ouvrir, ça vient de changer !

Urbanne Mode & Style - Magazine gratuit. N°19 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 176 route de Vannes, 44700 Orvault Crédit photo : Pascal Kyriazis, D.R. Impression : Union Européenne Tirage : 20 000 exemplaires Régie publicitaire : Prana’Com - spotin@pranacom.fr Chef de publicité : Odile Schmitz - Odile@urbanne.fr Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Karen Jouault - Julia Kerninon Clémentine Albert - Capucine Desmares Illustrations de Marina Le Ray Directeur de publication : Stéphane Potin - 06 16 28 33 67 Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 La reproduction des textes et photos sans autorisation est interdite.

redaction@urbanne.fr retrouvez Urbanne sur Facebook www.urbanne.fr 4


Culture Urbanne

AIR DU TEMPS

La chronique de

JULIA KERNINON Je concluais ma dernière chronique en formulant l’espoir de parvenir à faire de mon bébé un petit garçon gentil - et par extension, bien sûr, un homme gentil, aussi. Accoucher en pleine affaire Weinstein fait réfléchir, et les débats qui entourent cette affaire rappellent combien floue est l’idée que se font la plupart des hommes de ce que signifie être une femme, vivre dans un corps de femme, toute une vie durant. Faire des généralités est toujours un peu dangereux, mais il est étonnant de voir comment les clichés, pourtant, nous rattrapent. Parallèlement à mon travail d’écrivain, je suis, entre autres, lectrice pour des maisons d’édition. C’est une de mes occupations préférées, parce que la seule qui consiste à être payée pour lire dans mon lit, mais aussi parce qu’ayant moi-même été un écrivain non-publié pendant des années, je crois à l’importance de ce rôle. Il y a de bons manuscrits, de mauvais manuscrits, mais ce qui me frappe le plus, c’est la divergence radicale entre les manuscrits envoyés par des hommes et ceux envoyés par des femmes. Dans les textes écrits par des hommes, il n’y a que des hommes. Le décor, généralement inexistant, est peuplé très majoritairement d’hommes, parce que c’est avec eux que ça se joue. Il y a bien quelques femmes, pourtant, mais celles-ci sont définies avant tout par leur disponibilité sexuelle. Du côté des femmes, on observe une perception du monde radicalement différente : l’environnement est décrit avec minutie, par une narratrice apparemment perpétuellement en situation d’alerte. Les relations, notamment familiales et entre femmes, tiennent une place importante. Les hommes sont évoqués mais souvent absents ou insaisissables. Si le texte évoque une aventure amoureuse, l’homme aimé est presque toujours présenté comme un individu extraordinaire, alors même que rien, dans ses actions réelles, ne semble pouvoir le justifier. Et tout ça, depuis des années maintenant, me laisse plutôt perplexe. Il s’agit ici, bien sûr, d’une synthèse, avec tout ce qu’elle a de réducteur, mais il me semble qu’elle permet pourtant de dégager quelque chose. Dans

6

ces manuscrits inédits, hommes et femmes livrent à leur insu quelque chose de nos représentations collectives - très innocemment, ils révèlent à mots couverts leur vision du monde. Les textes parlent d’eux-mêmes : hommes et femmes ne parlent pas du même endroit, ne regardent presque jamais la scène du même point de vue, et ne poursuivent pas les mêmes buts. Les hommes y sont parfaitement autocentrés : ils ne voient apparemment jamais rien d’autre qu’eux-mêmes et leurs semblables. Les femmes, elles, semblent incapables de se départir d’une vigilance exacerbée, d’une attention machinale aux détails pratiques. Dans un monde où le pouvoir de décider est encore systématiquement du côté des hommes, et où les femmes, de leur naissance à leur mort, demeurent des proies potentielles et les responsables de la maison, la famille, comment s’en étonner ? Dans la salle d’attente de ma sage-femme, les murs sont couverts de faire-part, affiches anti-tabagisme, dépliants pour les crèches. Au milieu de tout ça, il y a un portrait de Simone de Beauvoir, et ces phrases : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ». Je les lis et les relis, tout en aidant mon bébé à se tenir debout sur mes genoux. Je la trouve émouvante, punaisée là dans un cabinet médical à côté du stade Marcel-Saupin, mais, d’une autre façon, cette phrase me terrifie, parce que ce qu’elle dit, c’est que les droits des femmes demeurent fragiles, et c’est exact, et c’est tout à fait effrayant. Grandir dans un corps de femme, c’est savoir ça : qu’a priori, on sera considérée comme secondaire, mineure, dépendante, inférieure. Qu’on pèsera rarement plus lourd que l’homme qui voudra nous plier à sa volonté. Et c’est écrit là, ce sont trois phrases pleines de rage et de rébellion, qui encouragent la moitié de la population mondiale à rester à l’affût, sur le pied de guerre, toute la vie, pour se défendre de l’autre moitié, mais ces phrases évoquent une situation si bien connue de tous qu’il n’est même pas besoin de les propager sous le manteau - elles peuvent être punaisées innocemment à la vue de tous, parce qu’il semble qu’elles ne changent rien, de toute façon. Ce sont simplement trois phrases exactes de Simone de Beauvoir.


© le portrait réalisé par Pauline Rühl Saur.

Mode

TENDANCE

CREATION

« L’IDÉE, C’EST DE CAPTER l’air du temps »

Flore Larrazet a installé son atelier en plein centre-ville de Nantes. Elle l’a baptisé Studio Walkie Talkie. Elle y invente des motifs pour les secteurs de la mode, de la décoration et de l’objet. Elle crée également sa propre collection de tissus jacquard, made in France. Une créatrice qui fourmille d’idées et qui est professionnellement obligée d’être à la pointe de la mode. Rencontre.

8

Comment devient-on designeuse textile ? Un peu par hasard. Et par curiosité. C’est un métier que je ne côtoyais pas lorsque j’étais petite, même si mes grands-parents étaient dans le textile. Moi, mon truc, c’était surtout le dessin. J’ai fait un bac arts appliqués. Puis un BTS textile design à Lyon, le berceau historique du tissage.

D’où vous vient cette passion pour le tissu ? Il y a beaucoup de choses, comme l’idée de perpétrer un savoir-faire français, utiliser des fils recyclés... Mais ce qui domine, c’est la matière. Un jacquard « bouge » différemment, il accroche la lumière différemment, il y a du relief, de la matière. Il y a quelque chose de noble, qui est très plaisant.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le textile ? C’est un domaine où on dessine beaucoup, où l’on travaille énormément la couleur, les matières, et je suis très sensible à ça. Au début, je me suis lancée dans la mode enfantine où l’on utilise plutôt l’impression, et qui est plus proche de l’illustration. Aujourd’hui, j’ai évolué vers le jacquard. Le travail du tissu est passionnant.

Pour qui travaillez-vous aujourd’hui ? Je travaille pour plusieurs fabricants de tissu lyonnais. Pour les pièces imprimées, je travaille pour Monoprix, Atomic Soda, Des Petits Hauts, etc. Travailler sur différents supports me permet d’élargir ma clientèle et de toucher à tout.


Combien imaginez-vous de motifs chaque année ? Je ne compte pas, mais je dirais cinq par semaine, environ. Ça doit faire entre deux cent cinquante et cinq cents par an . En fait, je n’arrive pas à m’arrêter, je suis les pistes lorsqu’elles sont intéressantes dans la répétition, surtout quand ce sont des motifs géométriques. Où allez-vous puiser votre inspiration ? Je cherche beaucoup... Non, en fait, je cherche tout le temps. Ça peut être au détour d’une expo, d’un film, d’une balade... Je regarde tout ce qui se passe autour de moi. Je fais un peu mon marché dans la rue, en observant les gens. Je regarde aussi vers le passé, par exemple l’ornement architectural. Et ensuite ? Ensuite, je fais des synthèses. J’aime associer des choses un peu incongrues. Ce n’est pas magique, c’est une sorte de recette. L’idée est d’arriver à capter l’air du temps. Pas le temps d’aujourd’hui, mais le temps de demain. Ensuite, il faut que vos dessins vivent leur vie... Ça commence dans les salons comme Première Vision, à Paris. C’est là que mes tissus sont exposés, et que l’ensemble de la collection est présenté « pour de vrai ». C’est là aussi que l’on commence à avoir les premiers retours. Une fois vos créations vendues, où les retrouvez-vous ? Un peu partout. Ça peut être sur des coussins, des plateaux... C’est assez amusant de voir le résultat. Aujourd’hui, ce que j’adore, c’est quand mes créations sont utilisées pour des pièces d’ameublement. Je suis de plus en plus attirée par la déco. On crée une atmosphère, une ambiance, un bien-être au quotidien. D’ailleurs, ma première gamme de papiers peints vient d’être éditée pour Monoprix. C’est une composition un peu plus complexe, un peu plus haute et un peu plus large qu’un tissu. Quelles sont les tendances à venir que vous avez identifiées ? En mode féminine, pour l’automne-hiver 2018-2019, au niveau des motifs et des matières, ce sera une palette de rayures, de quadrillages, de dentelles, de motifs ethniques géométriques et de velours. Pour les couleurs, ça dépend beaucoup de la cible, de la tranche d’âge, du style recherché… Mais il devrait y avoir encore des couleurs rouge et rouille. Et pour le printemps-été 2019 ? C’est encore très loin. Pour l’instant, et ce n’est que ma vision personnelle, j’imagine au niveau du graphisme quelque chose de minimal, des jeux de carreaux et de rayures. Cela devrait être très présent, selon moi dans le prêt-à-porter féminin. En ce qui concerne les couleurs, c’est un peu tôt à mon sens pour évoquer des pistes. J’ai pas mal d’idées, mais les choses peuvent évoluer. ¢

Découvrez les créations de Flore Larrazet sur son site

www.studiowalkietalkie.com

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Blouson, pantalon, T-shirt et sac en osier / HIGH (3 rue Fanny Peccot, Nantes)

10


Mannequin : Juliette Portier (www.julietteportier.book.fr) Make-up artist : Audrey Robion

Merci Ă La Cigale pour son accueil si sympa.

MODE

DES FLEURS ET DE LA COULEUR ! Des ondes positives et de la gaietĂŠ pour chasser la grisaille

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Chemisier, jean rayures et sneakers / Helen’s (11 rue Martin Luther King, La Chapelle-sur-Erdre)

12


10 RUE RUBENS 44000 NANTES 02 40 84 02 56

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe et perfecto / TeO (14 rue Scribe, Nantes)

14


Mode

PRINTEMPS

Trench et pantalon cigarette / Avenue Montaigne (8 bis rue Scribe, Nantes)

16


urbanne


Mode

PRINTEMPS

Veste fluide, blouse, denim et pochette / I.Code (10 rue Rubens, Nantes)

18


Mode

PRINTEMPS

Imperméable, gilet zippé et denim / Tommy Hilfiger (6 rue Rubens, Nantes)

20


CHERCHEURS DE BEAUTÉ

Présent dans plus de 35 pays, CINQ MONDES, leader et spécialiste français des soins visage, massages et produits cosmétiques du Spa, sélectionne pour vous les meilleurs Rituels de beauté du Monde®. Idéal pour la Fête des Mères, offrez un soin et recevez votre routine BIO : le Kit « Mon Rituel Visage BIOtiful » contenant une Eau Micellaire aux Cinq Fleurs® et une Crème Eclat aux Cinq Fleurs®.

Spa CInq MondeS nanteS 4 rue Anizon (Pl.Ladmirault) 44000 Nantes +33 2 40 73 05 24

www.cinqmondes.com *Voir conditions à l’accueil du spa.

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe et low boots Roseanna, sac à main Jérôme Dreyfuss / Soon (11 rue Franklin, Nantes) 22


By

Claire

Campbell

Boutique HIGH • 3 Rue Fanny Peccot, Nantes T

02 40 35 13 20

high-everydaycouture.com

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Combinaison et blazer / 5th Avenue (12 rue Aristide Briand, RezĂŠ)

24


-10

€*

sur le soin

67

(2)

au lieu de 77€

Institut Guinot

24, rue de Verdun - 44000 NANTES

Tél. : 02 40 35 13 35

fleurdebeaute44@gmail.com www.institut-nantes-decre.guinot.com * Voir conditions en institut. Non cumulables avec toutes autres offres en cours. Dans la limite des places disponibles. Commerce indépendant. Droits visuels valables jusqu’à fin 2019 - À ne plus exposer au-delà.

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Lunettes de soleil monture « œil de chat » noire avec verres teintés effet miroir / Le Comptoir des Binocles (1 route de Clisson, Nantes) Blouse imprimée Paul & Joe / Soon (11 rue Franklin, Nantes)

26


6 RUE RUBENS NANTES

TOMMY.COM


Mode

ACCESSOIRES

REVIVAL 80

Des tenues de sport à toute épreuve

j

k

l

m

N s ace in, aud L Vers N OMAasquettes) L G ) s R A i s s I R W i n I e u M n G s) G nt te tc SS G(3 rue Lo INGshirt et tbee, Nante NINggings e ens, Nan I WOet sweatsants, Na E C G N N N O e U ) i i T e b s p A I Y u ,l cr ,T ire er 1/R 2 / gings, to rois Croi ière 6 rue R 4 / F M’Ling -sur-Lo 3 / D stretch is rue S ( rass

r at, b fige Swe my Hil Tom

28

Leg e des T 1 ru oir ( N a kr Cha

(8 b ayon e cr ntaigne b o r Mo at, Swe venue A

e ia tric Luc e Pa Sainter è i ss Bra


urbanne


Mode

ACCESSOIRES

LE PRINTEMPS de mlle Cabestan Veste en maille, blouse imprimée, pantalon corsaire imprimé, sautoir et sac à main, pull mohair décolleté dans le dos ajouré de perles mlle Cabestan (www.mllecabestan.fr)

30


urbanne


Mode

ACCESSOIRES

LUNETTES

Roses, métal, bleutées Pourvu qu’elles soient rondes !

1 - Imper imprimé floral - Helen’s (11 rue Martin Luther King, La Chapelle-sur-Erdre) • Lunettes solaires rondes Lu.net (14 Rue Boileau, Nantes) 2 - Chemisier - Helen’s (11 rue Martin Luther King, La Chapelle-sur-Erdre) • Lunettes solaires bleutées La FabriQ (14 rue Mercœur, Nantes) 3 - Marinière rouge - Saint James (17 rue de la Barillerie, Nantes) • Lunettes de vue rondes modèle Fanny couleur métal rose par Nathalie Blanc - Le Comptoir du Lunetier (86 boulevard Robert Schuman, Nantes) 4 - Imper - HIGH (3 rue Fanny Peccot, Nantes) •Lunettes de vue rondes - Le Comptoir des Binocles (1 route de Clisson, Nantes)

32


urbanne


Homme

ACCESSOIRES

CAFÉ RACER SPIRIT !

Chaussures Red Wing Shoes - Gants MotoStuka USA, foulard Holy Freedom - Chaussettes merinos Merz b. Schwanen / Markkus (8 rue Rubens, Nantes) • Casque Aeronautica Militare - pantalon Aeronautica Militare / Monsieur Alain (16 rue Franklin, Nantes) • Chemise chambray - Teddy brodé / Brown (7 rue de Guérande, Nantes) • Lunettes de vue acier / Le Comptoir des Binocles (1 route de Clisson, Nantes) 34


Vous prĂŠsente

Optez pour des verres de qualitĂŠ avec Nikon

Du mardi au samedi 10H00 - 13H00 14h00 - 19h00 14 rue Mercoeur 44000 Nantes 02.40.35.77.85

rejoignez nous sur

www.LaFabriqOpticien.fr urbanne


Homme

ACCESSOIRES

2

1

3

4

5

1 - MeisterSinger Perigraph Cadran ivoire / Audeon & Durand (6 place Saint-Pierre, Nantes) • 2 - JaegerLeCoultre Master Grande Ultra Thin 40 mm, mécanique automatique, petite seconde à 6h, cadran bleu, boîte acier sur alligator bleu, boucle déployante / Prieur 1896 (1 rue d’Orléans, Nantes) • 3 - TAG Heuer New Formula One 43 mm, quartz, cadran noir, compteurs blancs, boîte acier sur bracelet tissu technique noir surpiqué rouge / Prieur 1896 (1 rue d’Orléans, Nantes) • 4 - March LAB Seventy Avec bracelet Perlon facilement interchangeable / La Tocante (17 rue du Château, Nantes) • 5 - Bracelets de montre sur-mesure et dans un large choix de coloris et de peaux exotiques ou plus classiques / Gilles & Julie (14 rue du Moulin, Nantes)

36


urbanne


Enfants

BON PLANS

ENFANTS

LE MEILLEUR ANNIV’ de tous les temps ! Ras-le-bol des anniversaires à la maison avec huit marmots qui courent dans tous les sens ? On vous a trouvé des activités sympas et vraiment différentes qui vont plaire aussi bien aux enfants qu’à vous, parents. Fabriquer sa trousse Coudre une petite trousse, concevoir sa pochette à secrets, réaliser un sac à main, les petites filles - et certainement les garçons - vont adorer les ateliers couture organisés par Tissus Touch. Par groupe de cinq enfants d’environ dix ans, l’animatrice les guide dans leur réalisation. Surtout, les enfants peuvent manipuler eux-mêmes la machine à coudre - oui, oui, une vraie machine hyper moderne ! Ils peuvent même broder un message ou leur prénom grâce à un programme spécial. Au bout de deux heures d’amusement, ils repartent fièrement avec un produit fini. Tissus Touch 12 allée des Cinq Continents - Vertou 02 28 02 43 57 www.tissustouch.fr

Patrick Trecul 06 71 49 44 69 contact@patricktrecul-photo.com / www.patricktrecul-photo. com

Une plongée dans le Moyen Âge Des enfants déguisés en princes ou princesses et en chevaliers ou chevaleresses, une chasse au trésor pour retrouver un objet précieux appartenant au capitaine de la ville, Tristan de Carné, un banquet dans l’ancienne salle des gardes, habituellement fermée au public… Fêter son anniversaire au Moyen Âge, c’est la classe ! Durant la chasse au trésor, la dizaine d’enfants de six à douze ans vont découvrir Guérande, ses remparts, la porte Saint-Michel. Ils devront utiliser leur cinq sens pour trouver les indices qui les mèneront au trésor.

Un escape game spécial kids Vous connaissez le principe de l’escape game ? Ce jeu coopératif durant lequel les participants doivent résoudre des énigmes pour s’échapper d’une salle ? La version kids, c’est pareil, mais avec des énigmes adaptées aux enfants et liées au programme scolaire. Durant quarante-cinq minutes, par groupe de deux à six enfants de huit à douze ans, ils vont plonger dans un des trois scénarii, le tout en interaction avec les comédiens professionnels qui accompagnent et guident les enfants dans leurs recherches.

École des Arts et du Patrimoine 7 place du Marché au Bois - Guérande 02 40 15 10 01 ecole.artspatrimoine@ville-guerande.fr

38

Des balades nature Le lac de Grand Lieu, la Vendée, le vignoble… Le territoire est riche en flore et en faune, et Patrick Trecul propose de les découvrir lors de balades ludiques. En partant du centre d’intérêt de l’enfant qui fête son anniversaire, l’animateur, également photographe naturaliste, met en place des ateliers land art, des jeux de piste autour des empreintes d’animaux ou des sessions pour apprendre à fabriquer des instruments de musique grâce à ce que l’on trouve dans la nature. Pour les plus patients - et les moins bruyants ! - il peut aussi installer un affût pour observer les oiseaux.

Nant’Escape 3 rue Voltaire - Nantes 02 53 97 36 37 www.nantescape.com


mariage GAGNEZ

DEUX WEEK-ENDS DE RÊVE

AU RESORT BARRIÈRE LA BAULE !

UN DÉFILÉ MARIAGE VERSION BACKSTAGE LA BAGUE URBANNE BY RAPHAËL GRIFFON

TOUT SUR LA COIFFURE DE LA MARIÉE

RÉCEPTION CINQ LIEUX DE RÊVE À DÉCOUVRIR

Actuellement disponible près de chez vous...

#03 urbanne


Beauté

CONSEIL

BEAUTÉ

QUAND LE ROCK inspire la coiffure…

Du rockabilly au punk, en passant par le metal et la pop, le rock n’roll est un courant très large, qui est aussi une source de création, notamment dans la beauté. Morgan, du salon de coiffure Les Anonymes, nous a livré ses propres inspirations.

nd, les s boys ba é le le , 0 0 0 2 5à iss nnées 199 ches en haut et la e ». ue : les a a q tt ch o a p lâ s é e re n d o fu J’ai mis e la coif ! « C’est m d s s é a ff b ri u bo cheveux é

é du uis inspir 8 « Je me s 6 années 19 rock des ne u , n o vir à 1975 en eu p n u e époqu s le J’ai gardé n bohème. e s é étach cheveux d esses ». es tr ajoutant d

G ! Je suis rock BCB sique, le s n a d t s s « Là, on e ueue de cheval cla ant aumb eq o n b ’u n d e i s rt e a p les cod é s s a lors d’un c i e a u mais j’ iffure v o c e n u t ’es nde peut dessus. C co, que tout le mo a n gala à Mo er ». s’appropri

Les Anonymes 26 rue Jean Jaurès - Nantes 06 79 16 91 66 www.les-anonymes.com

40


Soins visage et soins corps

Offre valable jusqu’au 30/04/2018

Marie Beauté, c’est fou ce qu’on pense à vous !

Rejoignez-nous sur www.mariebeaute.fr

Le prix, les conseils 38 Boulevard de la Liberté - 02 40 85 12 36 163 Rue des Hauts Pavés - 02 40 40 16 13 52

Rue Henri Delahaye 02 40 34 25 28 52

NANTES

VERTOU

1021, Avenue du Mont-Royal Est 514 379 3933 www.mariebeaute.ca

MONTRÉAL


Beauté

CONSEIL

BEAUTÉ

LE PRINTEMPS des jolies plantes

Gelée Fermeté pour Corps et Jambes, de Guérande Cosmetics (en magasin bio, parapharmacie et sur www.guerande-cosmetics.com) Luminexpert lotion pour teint terne, de et chez Dr Pierre Ricaud (11 rue Contrescarpe, Nantes)

Sérum de nuit nourrissant pour cheveux, de Shu Uemora, chez Julien Delisle (21 rue Mercœur, Nantes)

42

Crème Nourrissante Douceur pour le corps des Thermes Marins de Saint-Malo chez Aquatonic (Carré Lafayette - 5 place Aristide Briand, Nantes)

Stylo liner Phyto Khol Star, de Sisley (existe en plusieurs coloris), chez Marie Beauté (retrouvez toutes les adresses sur www.mariebeaute.fr)

Eau de parfum Terre Sacrée, de et chez Nohèm (23 rue Jean Jaurès, Nantes)

Masque Réparateur aux Plantes Ayurvédiques pour les cheveux, de et chez Cinq Mondes (4 rue Anizon, Nantes)

Crème pour peau fatiguée Idéalia, des laboratoires Vichy (en parapharmacie)

Masque Hydratatation Intense aux 7 Plantes Chinoises pour le visage de et chez Cinq Mondes (4 rue Anizon, Nantes)

Crème visage Hydra Summum, de et chez Institut Guinot (24 rue de Verdun, Nantes)

Sérum Éclat Or et Caviar pour le visage, des Thermes Marins de Saint-Malo chez Aquatonic (Carré Lafayette 5 place Aristide Briand, Nantes)


SEBISA : Entreprise indépendante membre du réseau Camille Albane

COIFFEUR COLORISTE MAQUILLEUR

Photographie retouchée

Hotel Mercure, 2/4 rue du Couedic -

Nantes - 02 40 08 00 55


Beauté

CONSEIL

BEAUTÉ

MINCIR SANS SE PRIVER C’est possible !

Plus qu’un effet de saison, mincir est également une question de santé. Mais il n’est pas toujours simple d’y parvenir et surtout, de stabiliser son poids. On a trouvé une méthode d’amincissement qui va vous permettre de retrouver une belle silhouette tout en vous faisant du bien.

Spécialiste de l’amincissement depuis vingt ans, Frédérique Dec a fait évoluer son métier au fil du temps et propose aujourd’hui une méthode globale et douce, qui conjugue conseils alimentaires, massages énergétiques et digiponcture. Également formée à l’hypnose ericksonienne, elle a développé une approche différente pour aider ses clients à modifier leurs comportements alimentaires et lutter contre leurs pulsions. « Surtout, je suis à leur écoute et je les encourage en permanence », insiste-t-elle. Car il n’y a pas que le résultat sur la balance qui compte, « le bien-être de la personne est essentiel ».

«Transformer la motivation en habitude» Et qui dit bien-être, dit interdiction de se priver ! Alors oui, le chocolat, le vin, le fromage ou les amandes sont autorisés, « mais à certains moments de la journée ». Ainsi, il est préférable de manger du fromage et de la charcuterie le

44

matin et du chocolat au goûter, par exemple. « Je ne raisonne pas en termes de calories. Je fais en sorte que chacun apprenne à rééquilibrer ses repas », précise Frédérique Dec. La professionnelle adapte son accompagnement au mode de vie et aux besoins de chacun, en établissant un protocole personnalisé. Ce protocole, d’une durée d’un mois en moyenne, se déroule en trois phases : une détox, suivie de la confortation, durant laquelle certains produits sont réintroduits petit à petit et d’autres remplacés, et enfin l’entretien, ou comment maintenir son poids en continuant à préparer des repas équilibrés. « Le but est vraiment de transformer la motivation en habitude. Les amateurs de sucre ou de denrées riches en matières grasses devront réviser leur façon de manger, mais ils ne souffriront d’aucun manque susceptible de déclencher de la frustration et des craquages ». Non seulement les kilos superflus vont disparaître, mais surtout, ils ne reviendront pas !

Ligne et Sens 2 place Saint-Pierre, Nantes 06 62 06 09 18


UNE BULLE DE BEAUTÉ SIGNÉE CAMILLE ALBANE Au plus près des envies de chaque femme, les experts du salon Camille Albane de Nantes vous délivrent leurs conseils dans un cadre intimiste et convivial. Animé par une volonté d’exprimer et de révéler la beauté de chaque femme, chaque coiffeur-coloriste-maquilleur met son expertise au service de ses clientes afin de trouver une coupe adaptée à leur personnalité et révéler leur beauté naturelle.

MAQUILLAGE TENDANCE

VOYEZ LA VIE EN COULEUR

Camille Albane dévoile sa nouvelle collection maquillage aux couleurs nude ensoleillées pour un effet bonne mine assuré. Ces produits, aux textures légères et au toucher poudré, sauront révéler votre personnalité printanière ou estivale. Facile à utiliser et à transporter, ces nouveautés vous feront rayonner de beauté tout l’été.

Du côté capillaire, le salon Camille Albane met à disposition de ses clientes une gamme complète de soins développés et fabriqués en France, à Guidel. Indispensable dès qu’il s’agit de protéger l’intensité de la couleur, le duo Shampooing et Masque pour cheveux colorés et méchés apporte à votre chevelure un parfum léger et une couleur tout simplement éclatante.

ENVIE D’UNE CHEVELURE XXL ? LONGUEUR, VOLUME, FRANGE, COULEUR, BOUCLES … TOUTES LES TRANSFORMATIONS SONT POSSIBLES AVEC LES EXTENSIONS EN CHEVEUX NATURELS. L’ÉQUIPE DU SALON DE NANTES MET À VOTRE DISPOSITION SON SAVOIR-FAIRE AINSI QUE LA MAÎTRISE DES SEBISA : Entreprise indépendante membre du réseau Camille Albane

TECHNIQUES ET GESTES DE POSE PERMETTANT UN RENDU NATUREL ET SUR MESURE !

Prenez rendez-vous directement sur le site internet du salon ou par téléphone

Hotel Mercure, 2/4 rue du Couedic -

Nantes - 02 40 08 00 55

salon.camillealbane.com/nantes-couedic 46


Santé

CONSEIL

BEAUTÉ

UN SOMMEIL DE QUALITÉ = une meilleure santé !

On passe un tiers de notre vie à dormir, et on a tous constaté que le manque de sommeil a des effets délétères sur nous : irritabilité, capacité de concentration et d’attention réduite, sans compter les cernes sous les yeux et les paupières lourdes. Mais il y a plus encore…

« Quoi de neuf sur le sommeil ? », ou comment bien dormir pour mieux se porter au quotidien, tels sont le titre et l’objectif de ce nouveau livre sur le sommeil, qui sortira le 25 mai. Écrit par la journaliste scientifique nantaise Anne Le Pennec et édité par Quæ, maison d’édition spécialisée dans la science, cet ouvrage met en avant les dernières recherches sur le sommeil, par le prisme de différentes disciplines. « Ce champ est préempté par la psychologie et les neurosciences, mais les chronobiologistes, les historiens, les pédiatres ou les cardiologues se sont aussi emparés de ce sujet », explique Anne Le Pennec.

« Le plus important est de définir le sommeil parfait pour soi » Premier constat : en vingt-cinq ans, on a perdu dix-huit minutes de sommeil, et jusqu’à cinquante minutes chez les adolescents. Et le coupable est tout désigné : c’est la faute aux écrans ! « S’il y a peu d’études sur les effets néfastes de la télé sur notre sommeil, elles sont nombreuses en ce qui concerne les écrans d’ordinateur ou de smartphone. Grâce à elles, on découvre que la lumière bleue générée par ces écrans interrompt la sécrétion de la mélatonine, l’hormone qui favorise l’endormissement ». Pour contrer cette lumière bleue, à nous d’avoir ce que les spécialistes appellent « une bonne hygiène de la lumière », « parce qu’on ne peut pas aujourd’hui vivre sans écran » : éviter la lumière bleue le soir - ça va de soi, mais ça va mieux en le disant, 48

et surtout s’exposer suffisamment à la lumière naturelle, de préférence le matin, car l’impact sur la sécrétion de la mélatonine sera meilleur. Ce que le livre met également en évidence, ce sont les liens qui existent entre le sommeil et diverses pathologies. « Manque de sommeil et immunité sont liés : moins on dort, plus on est susceptible d’attraper tous les virus qui traînent. De la même façon, un sommeil tronqué ou réduit a un impact sur la prise de poids, car l’équilibre entre les hormones liées à la faim et à la satiété est rompu ». Mais aussi les liens entre sommeil et douleur, sommeil et maladies neurodégénératives (comme Alzheimer), sommeil et dépression… Alors comment mieux dormir ? Et surtout, le sommeil parfait existe-t-il ? « C’est un concept dans l’air du temps, mais il n’y a pas de réponse à cette question. Le plus important est de définir le sommeil parfait pour soi. Certains ont besoin de dix heures de sommeil, d’autres de six heures, c’est normal. C’est une affaire personnelle : il faut bien se connaître, et surtout composer le sommeil avec sa vie personnelle, professionnelle ou de parent ». Alors on s’écoute et on va dormir quand le besoin s’en fait ressentir ! ¢


Xavier Leu Décorateur d’intérieur Conseil à domicile Projets / Suivi de chantiers

Boutique

Passage du Royal (Galerie du Casino)

44500 La Baule

Mob. 06 82 17 09 83 info@a-pas-de-loup.com www.a-pas-de-loup.com


Dossier

NANTES ROCKS

DOSSIER

ROCK ! (c) Paul Haroyd

Une histoire nantaise

(c) Phil Journé

(c) Eddy Riviere

50


Quand on lui a proposé de faire rentrer le rock par la grande porte au château, Laurent Charliot, l’inlassable historien du rock nantais, a peut-être été surpris, mais il n’a pas hésité longtemps. « Pour moi, le château, c’est l’endroit où j’allais gamin pour voir la coiffe d’Anne de Bretagne, s’amuse le commissaire de l’exposition. Mais on m’a expliqué que la mission, ici, c’était de mettre en avant le patrimoine. Tous les patrimoines ». Et pour lui, pas de doute, le rock fait partie du patrimoine immatériel de la ville. L’expo commence gentiment au temps des défricheurs et des toutes premières guitares électriques, puis s’étale dans le temps, sans refaire l’histoire. Nantes n’a pas toujours été l’une des villes les plus dynamiques de France (d’Europe ?) en matière de musiques actuelles. « Dans les années 80, tout se passait à Rennes. J’y étais deux ou trois soirs par semaine », se souvient Laurent Charliot. C’était le temps des chapelles. « À l’époque, moi, j’étais « newaveux », et je me faisais cracher dessus par les « hardrockeux ». Dix ans plus tard, je buvais du muscadet avec eux. Très rapidement, à Nantes, peut-être plus rapidement qu’ailleurs, on s’est mélangé. On s’est parlé, parce qu’on allait tous acheter nos instruments chez Michenaud, parce qu’on allait tous chez les mêmes disquaires ». Dans le même temps, naît Trempolino, l’association qui aide les jeunes musiciens à se lancer. Le beurre blanc réussit à prendre, avec le temps. « Aucun projecteur n’était braqué sur nous dans les années 80. Pourtant, Dolly, les Elmer, Dominique A, étaient déjà là. Ils ont tous explosé dans les années 90, parce qu’on nous a laissé tranquille. On nous a laissé le temps ». Et depuis, la machine à succès nantaise est réglée comme du papier à musique. « Depuis Elmer, il ne s’est pas passé un an sans qu’un groupe ou une chanteuse ou un chanteur nantais soit au top. Il y a eu Cherhal, Elephanz, C2C, Madeon...», détaille-t-il. Un miracle qui tient beaucoup à une solidarité devenue aujourd’hui instinctive. « Ils travaillent ensemble, ils se sont tous vachement aidés, ils se sont donnés des plans. Réussir en restant à Nantes, il y a vingt ans, ce n’était pas possible. Aujourd’hui, c’est le cas. Tous me le disent : ils ne veulent pas bouger. C’est d’ailleurs pour ça qu’aujourd’hui, un magazine comme les Inrocks a les deux yeux sur Nantes. Ils ne veulent rien louper ». ¢

« Rock! Une histoire nantaise », le livre Laurent Charliot a remis le couvert, 15 ans après son premier ouvrage, « La fabuleuse histoire du rock nantais ». Il a repotassé son immense matière. Peutêtre moins exhaustive, cette somme fait la part belle aux histoires, aux photos et aux disques. Surtout, le livre ne laisse rien de côté : la toute dernière génération y est parfaitement représentée.

L’expo de l’année Originale et pertinente. La muséographie emporte le visiteur d’une chambre des années 50 à celle - reconstituée à l’identique - de Dominique A, en passant par le mythique disquaire Fuzz, ou encore la loge de Philippe Katerine, dans une plongée au cœur de l’histoire du rock nantais. À chaque instant, on peut écouter la musique de l’époque visitée. Un système génial, qui consiste à coller un gobelet de concert en plastique sur un endroit dédié permet de faire résonner les notes, et évite à chacun de s’enfermer sous un casque. Belle, intéressante, ludique - on peut jouer sur de vrais instruments - l’expo vaut le détour. Tous les musiciens et chanteurs nantais ont joué le jeu et prêté qui une guitare, qui une Victoire de la musique. À voir et à revoir. « Rock ! Une histoire nantaise » Jusqu’au 10 novembre 2019, au château des ducs de Bretagne / www.chateaunantes.fr


Dossier

NANTES ROCKS

CHAISES MUSICALES Portrait d’un succès nantais À l’occasion de l’exposition « Rock ! Une histoire nantaise », on a voulu en savoir un peu plus sur les coulisses du milieu musical nantais actuel. On a donc décidé de convoquer trois de ses représentants pour les interroger.

Assis autour de la table du bar Monsieur Machin, rue des Carmes, il y a Antonin, Romain, Ben, ou plutôt Tonus, Lenparrot et Mou. Trois états distincts de la musique à Nantes, trois témoins de ce qui s’y passe depuis une grosse dizaine d’années. Avec eux, nous remontons le temps, pour tenter de saisir ce qui définit le milieu musical nantais. Le centre de gravité de leur bande à eux s’appelle Futur. Futur, c’est le label créé par les membres du groupe Minitel Rose (Raphaël d’Hervez, Quentin Gauvin, Romain Lemé) pour sortir leur premier album, mais c’est aussi un collectif, et une fête annuelle : Le Futur Festival, qui, depuis 2009 a lieu tous les ans à Trempolino. C’est durant sa première édition qu’Antonin, alors membre de Pony Pony Run Run, découvre le groupe Rhum for Pauline, dans lequel jouent, à l’époque, Romain Lallement, désormais Lenparrot, Thibaud Vanhooland, désormais Voyov, Émile Ployaert, désormais Bâton, et Pol, désormais psychologue. Ça fait beaucoup de noms d’un coup, mais ce qu’il faut comprendre, c’est que tout ça, c’est d’abord une histoire de copains. De musiciens qui se rencontrent dans les troquets nantais, le Chien Stupide, le Café Pop, le Bar du Coin, qui se 52

fréquentent, échangent des adresses, des plans, s’entraident. Antonin explique : « On n’aime pas tous exactement la même musique, mais on joue tous ensemble très régulièrement, on joue les uns pour les autres, il y a comme un jeu de chaises musicales ». Chaises musicales : c’est bien le terme qui vient à l’esprit lorsqu’on comprend qu’après avoir quitté Pony Pony Run Run, Antonin a, un temps, fait partie de Rhum for Pauline, groupe qui a lui-même officié comme backing band pour Pégase, le projet solo de Raphaël D’Hervez. L’amitié entre Romain, naguère chanteur de Rhum for Pauline, qui désormais vogue en solo, et les gars de Minitel Rose ne date pas d’hier. « Ils sont venus nous voir en concert et ils ont aimé notre côté soul-funk. On est devenu potes », explique Romain. « C’était il y a dix ans. Moi, j’étais un petit monstre, et ces mecslà ont tout changé dans ma vie, dans ma carrière. C’est Futur qui a produit notre premier album ». Pourtant, « ce n’est pas du copinage, c’est un truc beaucoup plus simple, des rencontres ». Antonin confirme : « Raph et Quentin, ils écoutent vraiment tout. L’autre jour, Raph me disait qu’il rêverait de recevoir un projet sur cassette et d’être obligé de chercher partout chez lui une machine pour pouvoir l’écouter ».


urbanne


Dossier

NANTES ROCKS

Futur, vraiment, n’est pas une chapelle. Pour preuve, le dernier EP signé est aussi le premier en hip-hop, celui de Mou. Ben de son vrai nom, originaire de la Roche-sur-Yon, a à peine la vingtaine quand il rencontre toute la bande grâce à sa petite amie, la tatoueuse Chantal Frontale. Quelques années plus tard, après avoir travaillé comme cuisinier au Stéréolux, le voilà qui sort son premier EP (« c’est comme si c’était ma soirée d’intégration », dit-il), et reçoit déjà les louanges de la presse, Libération en tête. « J’avais toujours fait de la musique dans mon coin, mais je la gardais pour moi. Avec Futur, ça s’est fait très naturellement, de fil en aiguille ». C’est après le Futur Festival de 2017 que le deal a été conclu. Quand Mou m’explique que, contrairement à ses deux camarades, il n’est pas instrumentiste, eux s’esclaffent : « Pas encore, mais ça va venir ! ». Mou confirme à sa façon : « Les mecs, là, ils ont énormément à m’apprendre, à me transmettre. Je me forme à leur contact ».

ACTU :

Des trois, il est le seul signé chez Futur. « Mais c’est la famille, de toute façon, dit Romain. Qu’on soit signé ou pas, ce n’est pas la question ». Ce qui compte, en revanche, c’est le studio de répétition de Futur à Trempolino qui les encourage à jouer ensemble, à se mêler, à échanger, à expérimenter. Antonin ajoute : « Ce qui nous lie, tous, tu veux savoir ? C’est la curiosité, et puis la bienveillance. Lorsque tu apprécies les personnes, tu as une entrée plus simple dans les projets. On s’écoute beaucoup les uns les autres ». Ils sont décidément très copains, passent les uns chez les autres, s’aident pour les déménagements. « Antonin et moi, on se voit tous les jours », raconte Romain. Pour eux, faire de la musique à Nantes, c’est ça, donc : rencontrer des amis, passer d’une formation à l’autre au fil des envies, manger beaucoup de houmous, et puis jouer ensemble, encore et encore. Poursuivre la longue histoire de la musique nantaise. ¢

Tonus : E.P. le 30 mars / Concert à la Maroquinerie (Paris) le 9 avril Mou sur la scène du Stéréolux le 23 février dernier, lors du concert « Rock ! Une soirée nantaise ». Lenparrrot : Concert le 16 mars à la Crypte Archéologique de l’île de la Cité (Paris) et Carte blanche au Pannonica (Nantes) avec Tonus, Mou, La Mverte et Discolowcost le 5 mai

54


pour vendre ou acheter en toute sérénité

ement Prochain TIER RE QUAR U T R E V U O ord Nantes N te Thérèse / S

NOUVELLE AGENCE Cœur de ville 4 Rue Jean Jacques Rousseau - 44000 NANTES 81 Route de Clisson - 44230 SAINT SÉBASTIEN SUR LOIRE

Tél. 02 28 29 19 37

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h, le samedi : de 10h à 18h

Pages Facebook : Stéphane Plaza Immobilier Nantes Centre - Stéphane Plaza Immobilier Nantes-Sud SPI NANTES IMMO au capital de 50 000 € - 814 667 697 RCS NANTES - Siège social : 4 rue Jean Jacques ROUSSEAU 44 000 Nantes – Carte professionnelle CCI Nantes St-Nazaire CPI N° 4401 2015 000 002 210 - Activité : Transaction. Garantie Financière 200 000 euros (AXA) Assurance (AXA) n° 6933621904 - N° TVA intracommunautaire : FR27814667697 - Agent immobilier - code NAF :6831Z - Commerçant indépendant, membre du réseau Stéphane Plaza Immobilier.


Dossier

NANTES ROCKS

Trois questions à Raphaël d’Hervez • Comment est-ce que Futur a été créé ?

On a d’abord créé Futur pour sortir le premier album de Minitel Rose, en 2008. On avait mis des morceaux sur Internet depuis 2006, on faisait des concerts complets, mais c’était aussi la première crise du disque, alors quand on envoyait des démos à des labels, ils étaient hyper hésitants. Mais nous, on savait que c’était maintenant ou jamais. On a rencontré un mec qui nous a proposé de distribuer notre album si on se débrouillait pour le fabriquer, alors on a emprunté un peu de fric à des marques sponsor et à nos parents, et on a monté le truc nousmêmes, avec l’impression de court-circuiter le système.

• Comment, de là, en êtes-vous arrivés à produire d’autres artistes ?

Notre premier album a très bien marché, et quand s’est posée la question de savoir quoi faire avec l’argent qu’on avait gagné, on s’est aperçu qu’on était entouré de plein de potes super doués, alors on a tous les trois décidé de ne rien changer à notre mode de vie, mais d’utiliser les sous pour produire d’autres artistes qu’on aimait. Les premiers, c’était Collège, et après il y a eu Rhum for Pauline, Pégase, Disco Anti Napoléon, Ricky Hollywood…

• Est-ce que Futur est un collectif ou un label, pour toi ?

crédit photo Jordane Saunal

On serait vraiment un label si on avait plus de moyens ! Il y a tellement de gens qui font des choses extraordinaires, j’écoute des disques qui sont pour moi de grands disques et que je voudrais produire, mais c’est difficile. Il faut sans arrêt faire des choix. Mais je suis content qu’on produise Mou. Il avait fait quelques concerts à Nantes que j’avais ratés, mais je l’ai écouté sur Youtube et je me suis dit qu’on pourrait le faire jouer au Futur Festival. C’est là que Quentin l’a rencontré, et il s’est mis à lui envoyer des sons, et c’est comme ça que s’est fait l’EP. Je n’étais au courant de rien, et puis, d’un coup, ils m’ont dit qu’ils avaient fait ça ensemble, et c’était super.

56


Culture Urbanne

AGENDA

© BK sine

Comme chaque saison, le Kiosque Nantais arpente les lieux culturels pour vous sélectionner le meilleur de ses suggestions de sorties spectacles. Pour notre sélection de printemps, nous revenons sur des propositions qui ont ému, réjoui, émerveillé nos kiosqueurs : des spectacles coups de cœur « vus et approuvés » qui, par chance, (re)passent dans la métropole nantaise avant la fin de la saison culturelle. Il est encore temps d’aller les découvrir, alors c’est parti !

HISTOIRE D’UN DESTIN IMPROVISÉ « Chaos »

Prenez six comédiens, mettez-les sur scène et demandez au public de noter sur un morceau de papier le dernier lieu où il a vécu un moment marquant. Tirez un de ces morceaux de papier au hasard, puis tirez au sort l’un des six comédiens qui jouera le personnage principal. Laissez-les improviser et vous aurez le spectacle « Chaos ». Vu par notre kiosqueuse Caroline, au TNT, en novembre 2017 : « Un enchaînement de séquences calibrées, où nous avons ri, été émus et littéralement embarqués comme dans un film. Un moment unique, éphémère qui n’aura été joué qu’une seule fois. Chapeau ». Pourquoi y aller ? Pour découvrir la richesse et la puissance de l’improvisation, bien au-delà des répliques choc qui font rire. Samedi 7 avril à 21h et dimanche 8 avril à 17h Théâtre du Cyclope - 82 rue du Maréchal Joffre, Nantes Informations et réservations : 02 51 86 45 07 - www.theatreducyclope.com Tarifs : de 6 à 12€

58

© Manon Leprevost

Impro-théâtre

MON MARI EST UN FANTÔME « Ouh-Ouh » Comédie

Ramona, ex-grande chanteuse, vit avec son manager de mari. Tous deux très pris par le succès de Ramona, ils se côtoient pour le travail, mais leur couple est fatigué. Lorsque son mari meurt brusquement, Ramona, enfin libre, se sent revivre. Mais elle ne peut se réjouir trop vite, car ce dernier, ne s’étant pas fait pardonner ses erreurs sur terre, revient la hanter... Vu par notre kiosqueuse Maya, en février 2018 : « Une vraie comédie remplie de rebondissements et de comique de situation, avec des comédiens entraînants et colorés. Ambiance conviviale jusqu’au bout. Attention : une boule à facette pourrait descendre du plafond ». Pourquoi y aller ? Pour admirer le goût du détail (kitsch) porté sur les décors et voir des comédiens survoltés dans une histoire rebondissante. Les vendredis et samedis à 20h45 et les dimanches à 15h45, jusqu’au 16 juin 2018 Théâtre Beaulieu - 9 boulevard Vincent Gâche, Nantes Informations et réservations : 02 49 10 63 10 - www.theatrebeaulieu.fr Tarifs : de 15,80€ à 17,80€


DÉAMBULATION VIVANTE « Déhanchés » Danse

Avant de vous parler de « Déhanchés », il faut vous parler de la troupe nantaise Group Berthe, menée par la chorégraphe Christine Maltête, qui excelle dans le spectacle hors les murs, un genre de spectacle qui exploite les extérieurs urbains et joue avec l’espace. Avec « Déhanchés », la troupe pousse le public à se déplacer pour un spectacle déambulatoire mélangeant théâtre et danse. Quatre comédiens danseurs questionnent le corps, le groupe, le regard et les points de vue. Vu et vécu par notre kiosqueuse Caroline lors de leur précédent spectacle « Orties », en 2015, à SaintHerblain : « C’était tellement bien. On a ri, on a pleuré. Les six interprètes danseurs et comédiens du Group Berthe sont magnifiques, et nous transmettent avec fougue leur bonheur d’être là ».

Pourquoi y aller ?

Pour vivre une véritable expérience riche d’humour, d’énergie et de moments intenses.

Les 2 et 3 juin 2018 à Couëron, dans le cadre des Éphémères Bouillon d’Air Informations : 02 40 38 58 80 www.ville-coueron.fr Gratuit

© Droits Réservés - Group Berthe

MAIS AUSSI...

Bientôt près de chez vous, un événement en collaboration avec le KN « Carrément Biscuit » L’art participatif

Waving © Anna N’Guyen

« Carrément Biscuit », c’est un événement culturel pour et par les Nantais ! Trois jours d’événements où vous pourrez exprimer vos talents artistiques et admirer ceux des habitant-e-s ! Chef-fe d’orchestre d’un jour, chorale éphémère, salle de danse à ciel ouvert… Chacun-e pourra pratiquer, expérimenter, oser... C’est le moment de vous exprimer librement ! On ne vous en dit pas plus, mais ça promet d’être une très belle fête en ville. Tout le mois d’avril et de mai, Le Kiosque Nantais viendra à vous dans votre quartier pour vous parler de cet événement.

Toutes les infos détaillées sur nos suggestions de sorties sur www.lekiosquenantais.fr

Pourquoi participer ? Parce que les propositions sont variées et toutes plus originales les unes que les autres, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges ! Les 25, 26 et 27 mai 2018 Nantes - Gratuit


Culture Urbanne

CINÉMA

CINÉ

« TOUT LE MONDE DEBOUT »

POUR FRANCK DUBOSC « Tout le monde debout », le premier film écrit et réalisé par Franck Dubosc, raconte l’histoire d’un séducteur et menteur pathologique pris au piège. Il fait croire à une jeune femme qu’il est paralysé pour essayer de la séduire. Ça ne fonctionne pas, mais quand elle lui présente sa sœur - Alexandra Lamy - elle-même en fauteuil, c’est le coup de foudre. Et le début des ennuis. Une comédie avec du cœur et du fond. Jean-Jacques Lester a reçu Franck Dubosc avec toutes ses casquettes dans le Mag Ciné, sur France Bleu Loire Océan. Franck Dubosc, c’est votre film, vous l’avez écrit, réalisé, et même interprété ! Exactement, je suis le plus gros salarié de toute cette aventure ! Comment peut-on qualifier le film ? C’est une comédie sentimentale ? Je n’aime pas tellement mettre des mots derrière comédie, parce que ça restreint un peu. C’est toujours un peu castrateur ou restrictif de mettre un mot derrière comédie. En général, quand les gens sortent, le premier truc qu’ils disent, c’est : « mon Dieu, qu’est-ce que j’ai ri ! ». Tant mieux, j’en suis très content et très fier, donc je dirais que c’est une comédie, même s’il se trouve que oui, il y a un ou deux petits moments où il y a la petite larme qui vient. Alors, c’est l’histoire d’une rencontre improbable, imprévue... C’est ce qu’on peut dire comme amorce ? Ce qui est improbable, c’est que cet homme que je joue tombe amoureux d’une jeune femme handicapée. C’est un homme d’affaires, séducteur, amateur de challenges avec les femmes, qui, par un concours de circonstances, se retrouve dans une chaise roulante chez sa mère, qui vient de décéder. Il est en train de ranger des papiers, il est assis dans la chaise. Une jeune et jolie femme entre. On se dit : « Il va foncer dessus ». Elle lui explique qu’elle est assistante à la personne, qu’elle s’occupe des gens comme lui. Et là, il se dit : « Des gens comme moi ? ». Il regarde sa chaise et se dit : « Mais oui, elle m’a pris pour un handicapé ! ». Nouveau challenge ! Il va donc voir son pote et lui dit : « Voilà, j’ai un nouveau challenge je vais séduire une fille en lui faisant croire que je suis handicapé », ce qui est horrible comme mensonge. Cette jeune femme ne se laisse pas séduire, mais lui présente sa sœur, qui, ellemême est handicapée et célibataire. Et il se retrouve pris au piège de cette rencontre qu’il n’avait pas du tout désirée. 60

Pensez-vous que ces hommes qui aiment séduire, plaire comme ça aux femmes, ont tous quelque chose à prouver ? Je n’en sais rien. Séducteur, dragueur, j’allais dire, on l’a tous été. En tout cas, moi, je l’ai été, et je me suis toujours posé cette question. C’est pour ça que j’ai écrit ce film : quelle est celle qui va m’arrêter ? Moi, ce qui m’a arrêté, ça a été ma femme qui était de culture différente. C’est la différence qui vous arrête. Et cette différence, à l’écran, c’est le fauteuil ? J’avais envie de montrer quelle peut être cette personne qui arrête ce mec qui court si vite. Eh bien, c’est son opposé. C’est quelqu’un qui est dans un fauteuil, et qui ne court pas du tout. Et on se rendra compte qu’elle court plus vite que lui dans sa tête, qu’elle vit plus vite que lui, qu’elle respire plus fort que lui. Qu’elle est plus vivante, finalement, que lui. C’est Alexandra Lamy qui se retrouve en fauteuil. Pourquoi elle ? Je voulais une actrice populaire, en l’occurrence rayonnante, bonne comédienne, fraîche, qu’on aime bien, qui éblouit. Je ne voulais pas que ça fasse pitié, je ne voulais pas d’une actrice renfermée sur elle-même. Il fallait que ça pétille, que ça vive, et quand on fait toute cette liste-là, Alexandra Lamy, elle est très vite numéro 1. Et elle mouille vraiment le maillot, Alexandra Lamy, notamment dans la scène de tennis en fauteuil... Ah, la séquence de tennis, moi, à chaque fois, elle me fout la chair de poule. Par chance, Alexandra joue très très bien


au tennis, donc tout ce qui était coup de raquette, elle savait le faire. Mais quand on se retrouve dans un fauteuil, c’est vraiment autre chose. Elle a été coachée par une jeune fille, qui est une championne de tennis et qui est paraplégique, c’était difficile pour elle, mais elle a pris tous ses cours. On peut l’annoncer, vous revenez à Nantes pour votre spectacle, et une nouvelle date va être prévue parce que les places ont été prises d’assaut ! Oui, là, on est à la Cité des Congrès, et en mars 2019, on revient au Zénith pour deux dates, parce que là, c’est complet ! J’espère que ça me portera chance, comme quand « Camping » est sorti : c’était un mercredi, et le samedi soir, je jouais à Nantes, et on a fêté le million d’entrées dans ma loge ! Et là, mon film « Tout le monde debout » sort le mercredi 14 mars, et je serai le samedi soir à Nantes... Alors ce ne sera peut-être pas le million d’entrées, mais si je peux avoir une belle petite surprise, ce serait super. Si Nantes peut encore me porter chance... Mis à part celui-ci, vous avez des souvenirs des moments où vous êtes venu sur scène à Nantes ? C’est toujours une émotion, parce que j’ai travaillé avec un garçon, Phiphi, un Nantais, qui a été mon assistant pendant des années, et qui est malheureusement décédé. Chaque fois que je suis à Nantes, sa maman vient, ses amis viennent, et dans ma tête, forcément, le spectacle, je le joue pour lui. Vous avez passé une partie de votre enfance à Nantes, vous y veniez régulièrement... Oui, je venais en vacances au Cellier, dans ma famille qui habite là-bas, mes cousins... On y allait souvent à Noël, ça fait bien longtemps que j’y suis allé maintenant, mais eux, en tout cas, viennent me voir à chaque fois que je joue ici. Vous alliez à la maison de monsieur Louis de Funès ? Oui, mais je ne l’ai jamais croisé... J’espérais toujours, étant gamin, le voir. J’étais derrière les grilles, comme ça, je faisais mes petits films super 8, en espérant l’apercevoir, et je n’ai pas réussi. Avec ma caméra, je filmais son château, trois cents soixante-cinq fenêtres, je crois... Je ne sais pas si c’est exact, mais c’est le souvenir que j’ai. ¢

urbanne


Urbanne

EN CUISINE

RECETTE

LA LANGOUSTINE vue par Mathieu Guibert

« Une de mes définitions de la gastronomie, c’est de dire que la star, c’est le produit ». À l’aise au milieu de sa cuisine, alors que sa brigade le quitte le sourire aux lèvres après avoir fait une petite photo pour les réseaux sociaux, Mathieu Guibert se montre intarissable. Le chef cuisinier, qui a su continuer à faire briller les deux étoiles Michelin du Anne de Bretagne, l’établissement de la Plaine-sur-Mer dont il a repris les commandes après le départ bien mérité de Michèle et Philippe Vételé, est ici comme un poisson dans l’eau. L’enfant du pays, qui recroise avec bonheur ses copains de foot, parle de ses inspirations, de la mer dont on entend presque le ressac dans la cuisine, et, surtout, des hommes. « Aujourd’hui, on parle beaucoup à la télé de restauration, de cuisine, et c’est formidable. Mais l’essentiel, pour moi, ce sont les hommes et les produits. C’est intéressant qu’aujourd’hui, on revienne vers les producteurs et les circuits courts », assure ce fils d’agriculteur. Un credo qu’il met en pratique tous les jours, comme lorsqu’il raconte qu’à la saison de l’asperge, ce n’est pas l’asperge blanche qu’il cuisine, mais celle du producteur qui la fait

62

pousser à quelques kilomètres de là. Et lorsque le maraîcher n’en a plus, eh bien l’asperge disparaît de la carte pour quelques jours. « Je pourrais en commander ailleurs, mais je ne sais pas, j’aurais mauvaise conscience », s’amuse-t-il. Et ici, tout est à l’avenant : on veut le meilleur du produit pour ensuite le mettre en avant le mieux possible. « Il y a toujours une différence, c’est comme lorsqu’on réalise une sauce au vin : avec un bon vin rouge, elle sera toujours meilleure, il restera toujours une saveur, une matière, un petit plus », sourit-il. Évidemment, lorsqu’il nous présente les langoustines qu’il a décidé de cuisiner pour nous en ce début de printemps, elles rentrent aisément dans la catégorie des très beaux produits. « Elles viennent du Croisic, la fraîcheur, c’est ultra-important pour les langoustines. C’est un produit d’une grande finesse, et qui dit finesse dit délicatesse. Dix secondes de trop et c’est trop cuit ». Des belles demoiselles qu’il va accommoder avec un foie gras poché en entrée, ou avec du chou-fleur en plat. L’élégance d’une cuisine fine issue d’un micro-terroir.


urbanne


Urbanne

EN CUISINE

Langoustines rôties aux agrumes, foie gras poché au bouillon de crustacés,consommé de crustacés

Ingrédients pour 4 personnes

Herbes : pourpier, fenouillette, mouron des oiseaux, pimprenelle 1 betterave et 1 betterave Chioggia (ou mini-betterave en saison) 4 tranches de foie gras d’environ 30g 8 grosses langoustines 1 oignon, 1 carotte, 1 céleri branche 1 orange, 1 citron jaune, 2 citrons verts 2g d’agar-agar

64

Progression • Cuire les betteraves séparément trois heures à l’eau salée. • Décortiquer les langoustines à cru. Réserver les queues au frais. • Réaliser le bouillon en faisant suer à feu moyen les pinces et les carapaces de langoustines. Ajouter l’oignon, la carotte et le céleri branche, et une orange avec la peau coupée en quatre. Ajouter deux litres d’eau et laisser cuire une heure. • Prélever une partie du bouillon. Le placer dans une grande casserole et porter la température à 70 ou 80°C. Hors du feu, déposer le lobe de foie gras cru et laisser redescendre à température ambiante.

• Prélever les zestes des citrons et les faire sécher four ouvert à 100°C. Prendre le même poids de zestes verts et jaunes et les mixer, par exemple, au moulin à café pour obtenir la poudre d’agrumes. • Porter 100g de jus de citron et 2g d’agar-agar à ébullition. Mixer et laisser refroidir dans une poche. Mixer une demi-betterave avec un peu de bouillon pour en faire un coulis et réserver dans une poche. • Assaisonner les queues de langoustine et les faire cuire une minute trente dans du beurre bien mousseux. En fin de cuisson, épicer avec la poudre d’agrumes.


Dressage

Conseils du chef

• Dresser la tranche de foie gras poché et les queues de langoustine au fond d’une assiette creuse. Ajouter quelques morceaux de betterave préalablement réchauffés séparément dans un peu de bouillon. Réaliser quelques points avec le citron collé à l’agar-agar, puis avec le coulis de betterave. Disposer les herbes sauvages et râper quelques zestes de citron vert et jaune. Ajouter le bouillon bien chaud au dernier moment devant les convives.

« Je ramasse les herbes fraîches dans la nature, sur la côte. La fenouillette apporte un peu de fraîcheur, le pourpier un goût d’eau de ruisseau. Il faut oser découvrir ces herbes ». « La betterave Chioggia, une betterave italienne, est intéressante pour son goût et son joli aspect. En saison, on préférera les mini-betteraves au goût plus concentré. Il faut travailler chaque type de betterave séparément, sinon la betterave rouge va « déteindre » sur les autres ». « Il faut faire attention en réalisant le bouillon de crustacés : ce n’est pas une bisque, il ne faut pas trop marquer les carapaces et l’oignon, sinon on risque d’obtenir un bouillon noir ». « Le citron est présent ici sous plusieurs formes, et c’est très important. Son acidité donne tout son caractère à la recette. Le jus de citron collé à l’agar-agar peut être remplacé par un peu de jus de citron vert ». « Pour le foie gras, ce qui nous intéresse dans cette recette, ce n’est pas le côté rôti mais la puissance et la délicatesse d’un foie poché doucement ». « Il faut ajouter le bouillon chaud, mais pas bouillant ».

« Cette recette joue avec les différentes saveurs : l’acide, le gras, le sucré et un côté iodé. Elle est plutôt équilibrée et healthy ».

urbanne


Urbanne

EN CUISINE

La langoustine, chou-fleur et pickles

Conseils du chef « Monter une purée au beurre noisette a un vrai intérêt gustatif. La purée a une texture et un vrai côté gourmand ». « Comme pour les betteraves, il vaut mieux faire attention lorsqu’on travaille les choux-fleurs colorés : les plus foncés vont déteindre sur les autres. Il vaut mieux les ajouter au dernier moment ». « Cette version du beurre blanc est plus simple et plus digeste. La crème fraîche apporte un peu de légèreté ». « Avec ce plat, on est parfaitement dans notre terroir. On y est même de A à Z. Les différentes textures de la purée, des sommités, des pickles et des langoustines fonctionnent plutôt bien ensemble. Il y a un vrai côté gourmand dans ce plat ».

Ingrédients pour 4 personnes

8 grosses langoustines 1 chou-fleur blanc Quelques sommités de chou-fleur violet, vert et orange 1 pomme Granny Smith 1 oignon rouge 4 échalotes Beurre, crème fraîche Vinaigre de xérès, vin blanc Fumet de poisson, bouillon

Progression

• Réchauffer les mini-sommités de chouxfleurs colorés dans un fond de beurre et • Cuire le chou-fleur à l’anglaise, dans un d’échalotes, et mouiller avec du fumet de grand volume d’eau salée. Laisser refroidir et réduire en purée. Monter la purée avec du poisson. beurre noisette et détendre avec un peu de bouillon. • Faire rôtir au beurre les queues de langoustine préalablement décortiquées • Dans l’esprit d’une semoule, collecter pendant deux ou trois minutes. uniquement les extrémités des sommités des choux-fleurs colorés. Les cuire très rapidement dans un fond d’eau pour conserver un peu de croquant.

Dressage

• Découper des bâtonnets de Granny Smith en conservant la peau et réserver. Découper finement l’oignon rouge, le saisir vivement à la poêle et déglacer avec du vinaigre de xérès dans l’esprit d’un pickle. • Réaliser un beurre blanc en faisant bouillir trois échalotes ciselées, un verre de vin blanc et quelques traits de vinaigre. Laisser réduire à sec. Ajouter alors un peu de fumet de poisson. Laisser cuire, et monter ensuite en ajoutant la crème fraîche et le beurre jusqu’à atteindre la consistance voulue.

66

• Commencer par disposer les minisommités de choux-fleurs colorés autour d’un cercle. Ajouter au milieu la purée de chou-fleur. Disposer dessus les pickles de pomme et d’oignon. Terminer en ajoutant les langoustines entrecroisées et un peu de beurre blanc.


Miam

BIENTÔT PÂQUES

Yves Thuriès 11 rue des Halles, Nantes

Vincent Guerlais 11 rue Franklin, Nantes

Castellane 8 quai André Rhuys, Nantes

DES PERSONNAGES à croquer !

Carli 3 Rue Copernic, Nantes

Les Délices de Ste Luce 8 rue Louis Gaudin, Sainte-Luce-sur-Loire

Christophe Roussel 19 avenue du Général de Gaulle, La Baule Les Rigolettes Nantaises 18 rue de Verdun, Nantes

Chasse aux oeufs magique

À La Baule, L’Hermitage, Le Royal et Le Castel Marie-Louise proposent une chasse aux oeufs le dimanche 1er avril, dans le parc aux arbres centenaires. Une dégustation de chocolats animée par le maître-chocolatier baulois, Christophe Roussel, est également proposée le lundi 2 avril. Save the date ! Réservation au 02 40 11 48 88. 68


le Meilleur duBiscuit et des Spécialités de nos régions

Boutique de NANTES Face à la Cathédrale Saint-Pierre 4 place St-Pierre / 44000 Nantes / Tél. 02 40 20 33 36 Retrouvez les adresses de nos boutiques sur www.latrinitaine.com Pour votre santé : pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr


Miam

ILS FONT SALIVER LA VILLE

CHOC-HOLA Aux sources du produit

Le vrai goût du chocolat. C’est toute une aventure que nous vous proposons de découvrir en faisant la connaissance de Choc-Hola, membre éminent des Saveurs DétonNantes, mis à l’honneur dans ce numéro !

« Nous ne sommes pas chocolatiers, nous sommes fabricants de chocolat à la Mexicaine », prévient d’emblée Marion Foucher. En lançant Choc Hola avec Ivan Schiavon, son compagnon d’origine mexicaine, elle a voulu proposer une façon toute différente de goûter et de consommer le chocolat, en reprenant les méthodes traditionnelles, encore utilisées au Mexique, et issues de la tradition maya. « Nous importons directement les fèves de cacao dans des sacs en toile de jute et nous le travaillons à la mexicaine. Nous le torréfions nous-même, puis nous le broyons. La pâte qui se forme grâce au beurre de cacao est ensuite mélangée avec du sucre complet. Et puis c’est tout, sourit-elle. On ne rajoute à aucun moment du beurre de cacao, ni de matière grasse, ni de lécithine de soja. C’est vraiment naturel, et c’est ce qui nous différencie de la manière de faire européenne ». Le chocolat est ensuite laissé brut, sans raffinage. Il n’a pas le côté lisse et brillant des belles plaquettes que nous connaissons tous. « C’est ainsi qu’on obtient un produit qui est le plus proche du fruit. Il y a un côté granuleux parce que la fève est entière ».

Cette manière de faire, c’est donc celle qui est encore utilisée au Mexique « La grand-mère d’Ivan allait au moulin à côté de chez elle pour faire broyer les fèves avec le sucre. Elle récupérait la pâte et l’étalait sur la table de la cuisine pour faire des plaques, et c’est ce qu’ils mangeaient au goûter ». C’est cette tradition, et même ce terroir, qui est aujourd’hui importé à Nantes.

70

Choc-Hola ne travaille qu’avec des paysans libres et indépendants, qui cultivent en bio. « Nous étions encore là-bas en janvier, explique Marion. C’est une zone du Chiapas où il n’y aucun tourisme. Les paysans qui exploitent moins de dix hectares chacun se sont regroupés en coopérative. Ils font pousser le cacao parmi d’autres arbres fruitiers, des caféiers, des manguiers. Il y a un écosystème qui se crée, un équilibre naturel qui leur permet de cultiver en conservant la diversité des cultures. Surtout, cela permet de conserver des terres exemptes de monoculture, et la forêt maya primaire qui est autrement attaquée de toute part par l’agro-industrie ». Cette démarche permet aussi de rémunérer leur production au juste prix. Une manière de travailler qui a été conservée par Choc-Hola lorsqu’ils ont développé des liens avec Haïti. 

Du Choc-Hola partout !

Les Saveurs DétonNantes, le label qui regroupe artisans et producteurs autour de la métropole de Nantes - Saint-Nazaire, se sont vite emparées de ces produits. On les retrouve dans les granolas de Food’cru, les guimauves et les chimney cakes de Tourbillo’Nantes, et même dans les terrines à la viande de chez Côtes et Quais. Les Rhums de Ced’ ont même créé un rhum arrangé banane-coco, avec des fèves de cacao spécialement torréfiées !


2 MAGASINS : 275 ROUTE DE VANNES - SAINT HERBLAIN / 82 AVENUE DE BRETAGNE - GENESTON

www.nantes.arthur-bonnet.com


Miam

BONS PLANS

Dînette

Si vous voulez des coussins douillets, des pâtisseries maison, et voir une exposition, ce lieu est fait pour vous ! Chaleureux et accueillant, voici les maîtres-mots de Dînette. À chaque week-end sa nouveauté : cake betterave/noisette, cake orange sanguine, amande et mascarpone, ou encore un gâteau - sans lactose - poire, pistache et amarena... Il y a de l’imagination par ici ! Mais pas de panique, pour ceux qui ne sont pas des aventuriers du goût, les classiques moelleux au chocolat sont présents eux aussi ! 12 rue du Château - Nantes Du lundi au dimanche : 12h-19h Page Facebook : Dînette MIAM

CHEESE CAKE TIME ! Pour les petits ou pour les grands, le goûter, c’est sacré ! Une boisson chaude, une part de cake nature ou un fondant pomme-caramel-noix de pécan, chacun son petit plaisir. Urbanne a dressé pour vous une liste (non exhaustive) des salons de thé les plus cosy de Nantes, et nous en avons profité pour sélectionner les meilleurs produits de la région. Enjoy !

Sugar Blue Café

Tabl’O Gourmand

Ici, tout est fait maison. La culture anglo-saxonne se mêle au savoir-faire français pour nous offrir aussi bien un carrot cake que la traditionnelle tarte au citron meringuée. Envie de pudding, cinnamon roll (roulés à la cannelle) et de scones ? C’est par ici !

Pour le goûter, Tabl’O Gourmand met non seulement les pâtisseries maison, mais également les tartines à l’honneur. Comme dans notre plus tendre enfance, on nous apporte à table beurre, confiture, pot de Nutella et spéculoos ! On se sert à volonté. Et comme en plus, on a grandi, on n’en met pas partout.

4 rue de l’Arche Sèche - Nantes Du mardi au samedi : 9h-19h www.sugarbluecafe.fr

6 allée Duquesne (cours des 50 Otages) - Nantes Du lundi au dimanche : 8h-19h www.tablo-gourmand.com

72


Chez Petit b, tous les ingrédients sont frais, locaux et bio. Le lieu est unique : il réunit à la fois une librairie et un espace d’exposition. Un endroit cosy, qui permet de se relaxer en dégustant une pâtisserie « home-made », et qui met également l’accent sur le vegan ou le sans gluten. Question boissons, vous avez le choix : smoothies et petits jus bio ou boissons gourmandes à base de laits végétaux.

Les grands classiques du goûter ©La Cour d’Orgères - Sébastien Caverne

Petit b café-librairie

6 rue Louis Blanc - Nantes Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 12h-15h. Mercredi, samedi : 12h-18h30 Page Facebook : Petit b café-librairie

La Cour d’Orgères, une confiture familiale

Un goûter frais et léger ? La nouvelle confiture Tentation de La Cour d’Orgères se marie parfaitement avec tartines et fromage blanc. Fraise, passion, jasmin, voilà de quoi faire de jolis bols printaniers. 18 rue de la Fosse - Nantes Du lundi au samedi : 10h-19h www.lacourdorgeres.com

Coffee Shop Nantes

Vegans et intolérants au gluten, voici votre paradis ! Ici, même votre cappuccino peut se faire au lait de riz ! Le café est évidemment une valeur sûre : ce coffee shop indépendant, spécialisé dans le « latte art » et ses fameux petits cœurs réalisés à la mousse de lait sur le dessus de votre boisson, travaille des produits de la région. Le café est torréfié avec passion à Nantes. Il a d’ailleurs fini 3e en 2016 au championnat de France du café. 3 allée Jean Bart (cours des 50 Otages) - Nantes Lundi : 12h-18h30. Du mardi au vendredi : 8h40-18h30. Samedi : 12h-18h30 www.coffeeshopnantes.fr

La Passagère

Profitez d’une plongée au cœur du passage Pommeraye pour déguster des cookies maison, des croissants croustillants et un morceau de brioche moelleuse ! Plutôt d’humeur raffinée ? Leurs pâtisseries sont à tomber ! Galerie Régnier (passage Pommeraye, niveau intermédiaire sous les escaliers) - Nantes Du mardi au samedi : 14h30-19h www.baron-lefevre.fr

La Trinitaine, tradition de Pâques

Pâques (mais pas que) Palets, galettes, cigarettes... Avec sa boîte de Pâques, La Trinitaine nous fait retomber en enfance pour un goûter à la maison réussi. 4 place Saint-Pierre - Nantes Du lundi au vendredi :10h-19h. Samedi : 10h-19h30 www.latrinitaine.com

urbanne


Un quartier

À LA LOUPE !

Préférence Voyages by Isabelle Martin et son équipe

 

Soon  by Nelly Thomas Maison Guerlais  By Vincent Guerlais

100% Audition by Alexis Sarraf La Catalane by Corinne Clouet-Lagarde Mademoiselle Marie  by Mademoiselle Marie





ABC Terroirs  by Carole Lambre

Monsieur Alain by Alain



Le 5 Coiffure  by Carole Bonnot

Chez Franklin by Sandrine et Nouf

Au Nom de la Rose  by Frank Hardouin For Intérieur  by Elisabeth Manac’h

Oscar-Home  by Laure et Olivier Delagrée Le Coiffeur by Hugues Frioux

FRANKLIN

La rue qui monte ! Bienvenue dans la rue aux fleurs ! Dès le 15 avril, la rue Franklin fête le printemps, comme chaque année. Une animation spectaculaire, qui en dit long sur l’état d’esprit qui anime ce lieu. C’est une rue-village, où tous les commerces sont représentés, avec un leitmotiv : qualité et originalité. Ici, ce sont les commerçants indépendants qui créent l’ambiance, sur la forme comme sur le fond. Bon shopping !

Les Plus Belles Lunettes du Monde by Vincent Carel

Le Montreur d’Ours by Annick Chantebel

 

74

QUARTIER

ThéÔphil by Philippe Rousseau Finsbury by Mickaël Leblond


Le Coiffeur by Hugues Frioux

Rue Franklin

« C’est un salon de coiffure pour gentlemen, dans une ambiance old school. Je dirais que c’est plus qu’un salon de coiffure et pas tout à fait un club, même si on essaie de s’en approcher avec beaucoup de détails qui nous tiennent à cœur : un accueil privilégié en toute simplicité et proximité avec le client, et un travail de coupe tout au ciseau sur mesure. Depuis toujours, nous taillons également les barbes et nous proposons des produits de rasage et des accessoires comme les blaireaux Plisson, une belle fabrication française. Je pense que c’est pour ça que nous avons la chance d’avoir des clients fidèles et qui nous recommandent ». 02 40 69 31 91 Du mardi au samedi : 9h-19h

N°1

Oscar-Home by Laure et Olivier Delagrée

« Laissez-vous tenter dans cette chaleureuse boutique par de belles idées déco et cadeaux. Architectes d’intérieur & décorateurs, nous sélectionnons aussi pour vous des objets, du mobilier, des luminaires, tapis, etc. Découvrez sur deux étages ces collections élégantes, originales, intemporelles, parfois inattendues. C’est pour nous dans l’ADN d’une boutique indépendante de ne pas faire ses choix en fonction des modes ou des offres commerciales des fournisseurs mais de présenter des offres coups de coeur en petite série et qui changent souvent ». 02 28 00 63 99 Lundi : 14h30-19h. Du mardi au samedi : 10h30-19h

N°1 bis

Les Plus Belles Lunettes du Monde by Vincent Carel « Je suis très attaché à l’idée de proposer des lunettes pour tous les styles, de tous les prix et pour tous les goûts. Nous proposons des productions de créateurs lunetiers. Ce sont de véritables professionnels qui ont imaginé et produit ces montures. Nous réalisons toutes les transformations de verres dans notre atelier. Nous nous attachons à fournir des produits fiables, durables et parfaitement adaptés pour optimiser la satisfaction de nos clients ». 02 40 73 32 10 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h

N°2

Le Montreur d’Ours by Annick Chantebel « Le grand ours, sur le trottoir, c’est la star de la rue depuis dix-huit ans. Dans ma boutique, j’ai entre quatre cents et cinq cents nounours. C’est apaisant de vivre dans un monde de douceur. Ils n’ont pas toujours de nom, alors c’est moi qui leur donne. C’est plus facile ensuite, lorsque je commande, pour m’en souvenir. Ce que je veux ici, ce sont des produits qu’on ne trouve pas partout. Je travaille avec de belles maisons, mais je vais également sur des salons, à l’étranger, pour découvrir de petites entreprises qui font des ours ou d’autres animaux en peluche de qualité. La qualité, c’est tout aussi important que l’originalité, pour moi. Ce sont des cadeaux que l’on fait à des enfants, et il faut que la peluche soit irréprochable. »

N°2

02 51 84 00 26 - Lundi:14h-19h. Mardi, jeudi et vendredi : 10h-13h / 14h-19h. - Mercredi et samedi : 10h-19h


Dossier Quartier

BONNES ADRESSES

ThéÔphil by Philippe Rousseau

Rue Franklin

« Dans le quartier Graslin, c’est un peu une institution : ici, on vend du thé et du café depuis une cinquantaine d’années. Je propose à une clientèle, d’habitués ou de passage, les thés Dammann Frères au poids, en sachets cristal ou en boîtes, ainsi qu’une sélection de cafés de spécialité, des cafés élevés et récoltés dans les règles de l’art. Le café est vendu en grains ou bien moulu à la demande, et j’ai également un choix de cafés en capsules. Vous trouverez aussi des gourmandises de qualité (chocolat, caramels, miels, sirops d’érable...). La boutique n’est pas grande, mais tout l’univers du thé et du café y est décliné, avec des accessoires de marques telles que Alessi, Chemex, DéLonghi, Hario, Kinto, Moccamaster, Riviera & Bar, mais aussi une collection de théières et de vaisselle japonaise ».

N°2

02 40 73 97 93 - Du mardi au samedi : 10h-13h / 14h-19h

Finsbury by Mickaël Leblond « Finsbury est le spécialiste à Nantes, depuis plusieurs années, de la chaussure cousue main pour homme. Notre marque a construit sa solide réputation sur une large sélection de plus de cent cinquante modèles fabriqués de manière artisanale sur des peausseries françaises, avec un rapport qualité-prix exceptionnel (deux paires pour 330€). Nous chaussons l’homme élégant en toutes circonstances, et proposons également une gamme complète de ceintures et de chaussettes en fil d’Écosse avec plus de vingt coloris. Dans une atmosphère chaleureuse et conviviale, n’hésitez pas à venir aussi profiter de notre service de cordonnerie intégré, de nos produits nécessaires au bon entretien de votre paire de souliers, le tout agrémenté de conseils 100% personnalisés ! » 02 51 83 55 54 Du lundi au samedi : 10h30-19h

N°2

Au Nom de la Rose by Frank Hardouin « La rose, c’est la reine des fleurs, la seule qui possède autant de variétés. Il y a des couleurs par centaines, et c’est ce que nous essayons de mettre en avant. Il y a ici des roses fraîches qui arrivent du Kenya, de l’Équateur, de Colombie, de Hollande, mais aussi de la rose de Bretagne en saison, et des roses odorantes selon les arrivages. C’est la base de notre métier tel que l’avait imaginé la chanteuse Dani, qui est à l’origine du concept à Paris - et c’est ce que nous nous attachons à faire depuis 10 ans que nous sommes ici rue Franklin. Aujourd’hui, nous vendons également des gourmandises à la rose, du parfum, du savon... L’un de mes coups de cœur, c’est la Rose Éternelle, une rose fraîche stabilisée, qui dure trois ans sans entretien. C’est magique et absolument pas artificiel ».

N°3

02 28 44 28 33 Mardi et mercredi : 9h30-13h / 14h-19h30. Du jeudi au samedi : 9h30-13h / 14h-20h. Dimanche : 10h-13h

For Intérieur by Elisabeth Manac’h « J’essaye de dénicher des pièces originales à des prix abordables. Mes coups de cœur deviennent ceux de mes clientes. J’aime tous les styles, casual, urbain, chic, bohème... J’aime la mode, mais ce que je recherche avant tout, ce sont des vêtements faciles à porter et à assortir. Je propose également la jolie ceinture qui va avec les jeans que j’adore, mais aussi de la maroquinerie de belle qualité avec la marque Loxwood, ou de jolies boucles d’oreilles... Je suis un peu la spécialiste de la boucle d’oreille à clips de chez Alexandrine ou Saona : toutes les clientes n’ont pas les oreilles percées et savent qu’ici, j’essaye d’avoir un joli choix. J’aime quand mes clientes repartent heureuses de leur choix et de mes conseils ». 02 40 35 74 39 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h 76

N°3


« Notre agence de voyage est un vrai commerce de proximité, nous sommes à l’écoute de nos clients et proposons un vrai moment d’échanges avec eux. L’avantage de passer par une agence, c’est notre connaissance des destinations, la fiabilité de nos partenaires et de nos relais sur place, ce qui évite toute mauvaise surprise. Pas besoin de passer des heures devant un écran, nous analysons pour nos clients l’ensemble des offres pour répondre à leurs attentes et à leurs budgets … et contrairement à internet nous proposons un vrai suivi avant, pendant et après le voyage. Notre offre est très variée : une escapade avec un vol low cost, un hôtel club en famille ou un voyage sur mesure, nous nous occupons de tout ! Alors n’hésitez pas à pousser notre porte pour votre prochain projet de voyage ! ».

N°3

02 40 48 13 00 Du lundi au mercredi et le vendredi : 9h-12h30 / 13h30-18h30. Jeudi : 9h30-12h30 / 13h30-18h30. Samedi : 9h30-13h / 14h-17h30

Le 5 Coiffure by Carole Bonnot « Au 5 Coiffure, nous prenons du plaisir à embellir nos clientes. Elles viennent au salon pour se détendre et passer un bon moment. Nous les écoutons en respectant leurs choix et en proposant des idées pour les sublimer. Nous avons l’habitude de coiffer une clientèle exigeante, agréable et de confiance. C’est ce qui à su les séduire car elles viennent parfois de loin : du Pays de Retz ou de la Vendée. C’est aussi pour ça que je veux faire attention au bien-être de mes clientes en leur proposant la gamme I.C.O.N, une gamme naturelle. Elle contient 93% de produits végétaux dans les produits de soin et dans les colorations. Venez découvrir les soins cheveux et cuir chevelu. » 02 40 59 28 05 Mardi : 10h-19h. Du mercredi au vendredi : 9h-19h. Samedi : 9h-18h

N°5

ABC Terroirs by Carole Lambre « Ici, on ne fabrique rien, mais on sélectionne. À l’épicerie ou à la cave, nous mettons en avant les producteurs locaux. Nous allons chercher ce qui se fait de mieux en Bretagne, Vendée, Maine-et-Loire et, évidemment, en Loire-Atlantique. Quand on vend un produit, on sait qui le fabrique, aussi bien pour le saucisson au boudin noir de monsieur Cotard à Vertou, que le petit-beurre de la Maison Suzanne ou les confitures Muroise. On provoque aussi des rencontres, et les producteurs associent leurs savoirfaire pour créer des recettes rien que pour nous. Dans la cave, c’est la même idée : des vignerons bio et nature, aussi bien du vignoble nantais que de Vendée, de Savennières ou d’Anjou ».

N°9

02 28 29 30 08 Lundi : 13h-19h30. Du mardi au samedi : 10h-19h30 www.abcterroirs.com

Chez Franklin by Sandrine et Nouf « Le Franklin, c’est une table qui a trouvé sa place près de la place Graslin, grâce à une carte « canaille bistrot » : œuf cocotte, poêlée de couteaux, souris d’agneau, cochon et charcuterie basque Ospital, poisson de la criée, du fait maison avec le chef Simon. Ici, l’esprit bistrot, friendly, est au rendez-vous avec un service dynamique, souriant et disponible. Jolie carte de vins de producteurs à découvrir également. Chez Franklin, c’est aussi le petit côté bistrot parisien, rétro-moderne, accueil et simplicité sont nos mots d’ordre ». 02 51 82 35 20 Du mardi au samedi : 10h-14h30 / 19h-23h

N°10

Rue Franklin

Préférence Voyages by Isabelle Martin et son équipe


Dossier Quartier

BONNES ADRESSES

Maison Guerlais by Vincent Guerlais

Rue Franklin

« Notre histoire a débuté avec cette boutique, qui a ouvert en 1997. C’est dire si nous sommes attachés à cette rue ! À l’époque, elle accueillait un point de vente et un laboratoire ; depuis le labo est installé en périphérie nantaise, où travaillent 35 personnes, et nous avons agrandi la boutique, qui fait près de 100 m². On y trouve toutes nos recettes, des plus connues aux toutes nouvelles, des Guerlingots aux Guerlinettes, en passant par les pâtisseries et macarons. En ce moment, nous préparons, bien sûr, notre collection autour de Pâques. Au total, ce sont plus d’une centaine de références de gâteaux, chocolats, tablettes et macarons que nous proposons rue Franklin ». 02 40 08 08 79 Du mardi au vendredi : 10h-19h30. Samedi : 9h30-19h30

N°11

Soon by Nelly Thomas « Ce que j’aime, c’est sélectionner des tenues adaptées à la clientèle de l’Ouest, et ce que je souhaite vraiment, c’est apporter quelque chose de différent, présenter de nouveaux créateurs. La nouveauté, c’est très stimulant. Toutes les marques avec qui je travaille m’ont donné l’exclusivité. Cela donne aux clientes la possibilité de se constituer une garde-robe originale, avec des produits qui peuvent aller de la tenue habillée à la tenue de loisirs. Je propose des silhouettes complètes avec des chaussures, des sacs, et même des bijoux que j’ai sélectionnés. L’idée, ici, c’est aussi de pouvoir prendre le temps et d’être conseillée jusque dans le choix du dernier accessoire ». 02 40 47 33 17 Lundi : 14h30-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h

N°11

Monsieur Alain by Alain

« Ce que je propose ici, c’est une silhouette élégante et décontractée, pour la ville et pour le week-end. Ce côté sportswear chic, je vais le chercher en France, avec les marques Vicomte A et Fernand Bachmann, une marque pour « gentlemen drivers » qui puise ses racines dans la course automobile : Fernand Bachmann a été le premier vainqueur des 24 Heures du Mans. En Italie, j’ai sélectionné Aeronautica Militare, une marque liée à la conquête de l’air, et la marque Tramarossa pour ses jeans à la coupe unique. Pour les costumes, il y a toute une collection dans les tissus Zegna et Cerruti. Je travaille d’ailleurs ces marques italiennes en exclusivité, et les hommes de goût viennent de toute la région pour elles, et surtout pour se faire plaisir. »

N°16

02 40 35 42 49 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h

La Catalane by Corinne Clouet-Lagarde « La Catalane, c’est moi ! Je suis née à Perpignan, côté français. Depuis que je me suis installée à Nantes, à chaque fois que je retournais voir ma famille, je ramenais de bons produits et j’organisais des apéros à la maison avec quelques copains. Tout le monde était ravi de la découverte. Quand j’ai décidé de me lancer, je suis partie sur les marchés à Cabestany, à Thuir, à Collioure, pour voir comment travaillaient les artisans. J’ai testé sept ou huit producteurs différents avant de trouver les « rousquilles », les biscuits catalans par excellence, tels que les faisait ma grand-mère. Tout ce qui est ici, je l’ai goûté et je l’ai choisi. Même mon olivier est catalan ! ». 02 51 82 47 72 Du mardi au samedi : 10h-19h30 78

N°18


Mademoiselle Marie by Mademoiselle Marie

Rue Franklin

« Je souhaite vous proposer un moment privilégié. Pour moi,une femme est multiple et sa garde-robe doit l’être tout autant.Toutes les générations se retrouvent dans la boutique, avec chacune leur style. Mademoiselle Marie vous propose une collection pour les femmes qui ont du caractère, du 36 au 46. Parmi les marques proposées, vous trouverez Twinset, Eva Kayan, Not Shy et bien d’autres... » 02 51 84 04 11 Lundi : 14h-17h. Du mardi au samedi : 10h-13 h / 14h-19h

N°18

100% Audition by Alexis Sarraf

« Bien entendre, c’est un vrai confort de vie et c’est un confort qu’on a parfois oublié. Les nouvelles technologies ont vraiment révolutionné les aides auditives : elles sont modernes, numériques, connectées. Grâce au bluetooth, on peut ainsi relier directement son appareil auditif à son smartphone ou à sa télévision. On peut également prendre en charge le traitement des acouphènes et des bourdonnements d’oreille en diminuant la gêne des acouphènes pour le patient. Le coût de ces appareils a largement diminué. Nous sommes capables de proposer des aides auditives 100% invisibles ». 02 40 97 00 00 Du lundi au samedi : 9h-18h

N°20


Déco

VISITE PRIVÉE

LE CHARME RÉINVENTÉ d’un appartement de famille

Niché au dernier étage d’un immeuble en plein centre-ville de Nantes, cet appartement a été entièrement restauré. La magie du noir et du blanc opère pour ce lieu plein de lumières et de surprises, mais qui a su garder son âme. Visite exclusive d’un appartement qui ne l’est pas moins.

80


Déco

VISITE PRIVÉE

Un cerf, une autruche, ces hybrides meubles/animaux donnent un petit coup de folie et un côté cabinet de curiosités à l’entrée. Il a fallu un an de travaux à Aude Alivon, qui est à la fois la propriétaire et la décoratrice du lieu, avant de pouvoir faire emménager toute sa famille ici. La décoratrice a totalement craqué pour cet endroit. « Ça a vraiment été un coup de coeur total, se souvient-elle. Il y a d’abord la lumière, puis les points de vue. Côté rue, on aperçoit la tour Bretagne, les toits et des murs de pierre, il n’y a aucun vis-à-vis. De l’autre côté, plein ouest, j’ai l’impression d’être Mary Poppins : on voit la coupole de Notre-Dame-de-Bon-Port, la tour Dobrée. Je me retrouve un peu dans le décor de mon enfance, sur l’île de la Cité, en plein Paris. Nous sommes dans une rue très calme et pavée du centre-ville, presque dans un autre temps, et ça me va très bien ». Aude Alivon a souhaité conserver l’immense couloir qui fait le lien entre toutes les parties de l’appartement. « Je n’ai pas touché à la distribution de l’appartement. Elle est parfaite ». Un parti pris très fort a été choisi : marier aux murs le noir et le blanc. « Peindre tout en blanc, cela aurait été très élégant, mais un peu classique. Mon métier, c’est aussi apporter des choses différentes. Ici, avec un immense contraste de noir et de blanc, des touches de lumière et quelques éléments dorés, j’étais sûre de pouvoir obtenir un résultat intéressant », explique-t-elle.

82


VOTRE RÉSIDENCE DE CARACTÈRE DU STUDIO AU 5 PIÈCES

dans un quartier unique en plein cœur de Nantes Renseignez-vous au :

0800 10 44 44

courbastille.nexity.fr

NEXITY GEORGE V ATLANTIQUE, société en nom collectif, au capital de 8.000 euros - siège social : 19, rue de Vienne – TSA 60030 - 75801 PARIS CEDEX 08 - 433 946 423 RCS PARIS. DOCUMENT ET ILLUSTRATION NON CONTRACTUELS • Février 2018 • Illustration : EPSILON 3D • Architecte : BLOCK architectes • Réalisation :


Déco

VISITE PRIVÉE

Dès l’entrée, on devine les trois pièces de réception, en enfilade, le petit salon qui abrite la télévision, un grand salon et sa jolie cheminée, et la belle salle à manger. Chaque espace est séparé par d’énormes portes à petits carreaux en accordéon, qui permettent de se voir... sans s’entendre. « Ce triple espace est parfait pour une famille, je pense que je ne ferai plus jamais autrement. Il peut ainsi y avoir une pièce où l’on joue et où on papote, et une pièce plus calme, où l’on peut bouquiner », sourit-elle. La salle à manger, avec ses très jolis décors en stuc, des corbeilles de fruits nichées dans les moulures, est destinée aux réceptions, comme à l’origine.

84


Meublez Gautier !

FA B R I CA N T F R A N ÇA I S

233 route de Vannes NANTES ST-HERBLAIN Tél : 02 51 83 88 44 nantes@magasins-gautier.fr Jours et horaires d’ouverture sur www.gautier.fr


Déco

VISITE PRIVÉE

La suspension très originale offre une impression de rocher volcanique, au-dessus d’un îlot central qui peut rassembler toute la famille.

La cuisine a été recréée comme pour concentrer la vie familiale. Chacun peut se retrouver autour de l’îlot central et sa vue imprenable sur les toits de Nantes, jusqu’à la colline. La cuisine en formica blanche et rose a cédé la place au noir qui signe cet appartement. Les carreaux de ciment auraient pu toujours être là. Un mur entier de placards dissimule à la fois les ustensiles de cuisine, mais aussi une partie lingerie. Pour ne pas casser les volumes de cette pièce, une hotte intégrée pour la grande plaque de cuisson à induction a été choisie. Aude Alivon a craqué sur les suspensions, dénichées aux Pays-Bas. La cuisine permet d’accéder à une des parties les plus charmantes du lieu : une petite coursive, qui a été fermée et qui débouche sur une chambre un peu à l’écart. Dans ce lieu à la Walt Disney, immédiatement adopté par la fille de la famille, on découvre encore un autre point de vue sur l’île de Nantes, la grue Titan, l’usine Béghin-Say. Aude Alivon a réussi le tour de force de caser un espace nuit, un espace douche et un bureau dans ce petit endroit, où se décline toujours cette décoration aux teintes noires et blanches. L’autre adolescent de la maison a sa chambre à proximité de l’entrée, et les deux plus jeunes restent près de leurs parents. Chacun possède sa salle d’eau. Mais une baignoire commune a été nichée au bout du couloir. « Pour le petit, le bain, ça reste magique, sourit Aude Alivon. Ici, on a droit à plein d’éclaboussures quand les petits sont ensemble, c’est la belle vie. On fait aussi des « bains bougies », s’amuse-telle. Ça sent bon, il y a des jolies lumières. Les enfants adorent ». Ce bien est aujourd’hui en vente. Il est présenté par l’agence Barnes de Nantes (4 place Aristide Briand 02 72 74 89 30) 86


Encart Bazar avenue 190x115-OK.indd 1

02/03/2018 12:01

Un panier tout frais livrĂŠ ! Infographies : Studio The Feebles - Paffi

Des fruits et des lĂŠgumes bio, locaux et de saison chez vous ou au bureau !

grainesdici.fr j k l @grainesdici


88

RCS Bourg-en-Bresse 545 920 076


C’EST LE CONFORT DE LA CHARENTAISE. C’EST L’ÉLÉGANCE DE L’ESCARPIN. Manarola de Philippe Nigro.

15, rue Arche Sèche – Nantes Centre – 02 40 20 45 58 – nantes@roset.fr Route de Thouaré – Sainte Luce sur Loire – 02 40 97 51 98 – ste-luce@roset.fr


Déco

AVANT / APRÈS

UNE LONGÈRE RÉINVENTÉE

par la bonne fée des Petits Princes C’est une jolie longère de 180 m², un peu tombée dans l’oubli. Cette bâtisse, les anciennes écuries d’un château nantais, méritait une nouvelle vie. C’est pour celà que ses propriétaires ont poussé la porte de la boutique des Petits Princes. Toute l’équipe, décoratrices, architecte s’est aussitôt mise au travail pour un résultat clef en main, du premier coup de masse au dernier accessoire déco. Suivez la guide, et n’oubliez pas le casque de chantier ! Pour cette rénovation lourde, Sandrine, la créatrice des Petits Princes, a commencé par casser les murs. Ça fait un peu de poussière et beaucoup de lumière ! « La cuisine était toute petite, juste à côté de la salle à manger, explique-t-elle. Il a fallu tout casser pour créer une cuisine ouverte sur l’espace dînatoire. On en est aujourd’hui aux peintures, mais le choix des meubles est déjà fait ». Avant cela, il a fallu penser à tout et c’est notamment le rôle de Pauline, architecte DPLG. Un faux plafond a été créé pour dissimuler l’indispensable aspiration, ainsi que le câblage électrique nécessaire à la mise en lumière de la pièce. Au-delà de la plomberie de l’isolation, il a fallu également changer les fenêtres. « Quand on s’attaque des bâtiments de cet âge, il y a un cahier des charges à respecter. Nous avons dû conserver des ouvrants blancs à petits carreaux à l’extérieur, pour conserver l’aspect originel. Mais j’ai choisi une couleur intérieure anthracite afin d’apporter un peu de modernité », détaille Sandrine.

on ne peut pas juste l’oublier. Le parquet va se patiner, vivre sa vie. Au bout d’un moment, on aura l’impression qu’il aura toujours été là, explique Sandrine. Avec les meubles de cuisine noir mat, le contraste sera intéressant et chaleureux. Dans cette ambiance, autour de la grande cheminée, ce sera hyper-convivial ».

Un havre chaleureux et convivial Pour meubler l’ensemble, le thème que s’est donné l’équipe des Petits Princes, c’est « l’indus’ chic ». Des meubles ont été commandés spécialement aux Pays-Bas, comme la table de la salle à manger, avec son pied tulipe lui aussi noir mat, son plateau en bois et ses chaises en cuir gold. Les murs seront habillés en grande partie de papier peint. « C’est un revêtement très intéressant, souligne Sandrine. Il amène une vraie différenciation d’une maison à l’autre. Cela demande un vrai travail de réflexion. Ici, il sera associé à de très belles peintures avec des pigments qui vont donner beaucoup de caractère aux décors muraux ». Les objets qui y seront disposés iront puiser dans la magnifique veine de l’art déco. « Avec la vieille pierre, le bois, les couleurs chaudes et ces touches art déco, cette maison devrait redevenir un havre chaleureux et convivial », sourit-elle. ¢ Les Petits Princes 12 rue Mercœur, Nantes 02 40 20 20 38

Pour les sols, autre casse-tête. D’une pièce à l’autre, ils étaient tous différents, ou presque. Et pas tous au même niveau. Un ragréage total a été effectué sur l’ensemble des surfaces, et un parquet de chêne a été posé. « L’idée était d’unifier les sols tout en ne dénaturant pas l’esprit de cette maison. Quand un lieu est à ce point imprégné d’histoire,

90


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

UN PEU DE DOUCEUR Et de confort

Fauteuil Paipaï Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Lampe années 30 Les Petits Princes (12 rue Mercœur, Nantes)

Vase Flavour - Calligaris Via Julio (96 boulevard Jules Verne, Nantes)

Chaise LR 737 (design P.Maly) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Lampadaire Waterly laiton Via Julio (96 boulevard Jules Verne, Nantes)

Canapé Sintra Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes) urbanne


Déco

DÉCOUVERTE

MOBALPA

La qualité et le service avant tout Refaire sa cuisine, créer un dressing ou des aménagements, ce sont des questions que les Français se posent tous... les quatorze ans ! C’est une moyenne, mais cela veut dire que tout le monde, un jour ou l’autre, devra se lancer dans cette aventure. Des projets importants, pour lesquels on veut être sûr de ne pas se tromper. Et pour cela, il vaut mieux être bien accompagné. Mobalpa s’y emploie tous les jours.

Mobalpa, la marque de mobilier née dans les Alpes et qui a toujours conservé ses fabrications en France, a su se réinventer pour accompagner dans les moindres détails ses clients dans les aménagements de leurs espaces à vivre, de la cuisine à la suite parentale. « Le service au client est plus que jamais au centre de nos préoccupations, souligne Christophe Pichon, gérant des magasins de Nantes (Orvault et Vertou). Nous proposons

92

une offre à tiroirs, et ce sont les clients qui décident de ce qu’ils souhaitent. Cela peut aller de la simple fourniture de meuble sans pose à une offre clé en main, une solution complète pour refaire et aménager un appartement ou une maison. Nous coordonnons alors tous les travaux, du carreleur au peintre. C’est un vrai plus pour nos clients qui savent que les dates de livraison et les prix seront respectés ».


Un travail qui se fait en plusieurs temps. Au premier rendez-vous, on se concentre sur les besoins et les envies, et au deuxième, on découvre le travail de réflexion mené par les équipes de Mobalpa. « Notre métier c’est avant tout d’être le spécialiste de l’agencement de l’habitat sur mesure. Nous devons penser et partager avec nos clients pour savoir comment ils vivent leurs espaces (qu’il soient à vivre pour la partie cuisine et living ou encore privés pour la partie salle de bain et dressing). Il faut tout imaginer, pour expliquer ensuite ce qui est possible et ce qui ne l’est pas ». C’est aussi pour cela que Mobalpa a créé un centre de formation agréé, qui permet à ses concepteurs de maintenir et de développer leurs compétences.

Des garanties à toute épreuve Mobalpa garantit sept ans son électroménager, pièces, main d’œuvre et déplacement. Les meubles sont eux garantis dix ans, et les pièces d’usure les plus sensibles, les charnières et les coulisses, sont garanties vingt-cinq ans ! Un contrat de service qui protège le consommateur sur de nombreux points - comme la garantie de remboursement de l’acompte par la marque - est également mis en place pour un achat en toute sérénité.

Dans l’agglomération nantaise, dans les deux espaces Mobalpa tout juste réaménagés, on peut prendre conscience de la variété des propositions et des solutions mises en œuvre par la marque et ses concepteurs. Avec une dizaine de cuisines, chacune immergée dans une ambiance qui lui est propre, ainsi qu’un appartement qui permet immédiatement d’appréhender les aménagements possibles dans les différents espaces : suite parentale, bibliothèque et salle de bains. « L’intérêt, c’est de pouvoir présenter une vision assez large de notre métier, souligne Christophe Pichon. Nous avons fait le choix d’avoir des magasins aérés, des espaces de rencontre avec nos clients qui soient les plus agréables possible, pour pouvoir échanger et partager notre savoir-faire ».

Mobalpa 176 Route de Vannes, Orvault - 02 40 16 05 35 598 Route de Clisson, Vertou - 02 30 06 07 30


Déco

DÉCOUVERTE

DES ARTISANS D’ART EN MAGASIN chez Meubles et Compagnie

Meubles et Compagnie, c’est un peu plus qu’une très jolie boutique qui propose des meubles et des objets de décoration. C’est aussi l’atelier de deux artisans d’art, une tapissière d’ameublement et un ébéniste. Un mélange étonnant pour un résultat bluffant. « Ce qu’on trouve - et ce qu’on recherche - ici, c’est le mariage d’une partie boutique et d’une partie atelier d’art, explique François Bories, le responsable de Meubles et Compagnie. Les ateliers sont vitrés, il y a un échange, une interactivité entre ce qui se passe dans l’atelier et dans le magasin. Quand les clients ont des questions précises à poser, ils ne s’adressent pas à des vendeurs, ils s’adressent à des experts ». Cela fait quinze ans que cette formule fonctionne. Les meubles sont restaurés pour des clients, ou tout simplement pour être vendus sur place. Les artisans travaillent parfois seuls ou en tandem, lorsqu’il s’agit de refaire un fauteuil, par exemple. « Certains sièges, nous les mettons à nu. On démonte tout. Ce sont des pièces qui peuvent dater du XVIIe, XVIIIe ou XIXe siècle, comme des meubles plus récents. Mais une chose est sûre, ils repartent comme neufs », sourit Yves Moriceau, ébéniste ici depuis quinze ans. Son atelier, qui sent bon la térébenthine,

94

est aussi une mine d’or. On y trouve de très vieux placages qui vont permettre de restaurer les meubles abîmés. « Je suis par exemple en train de refaire une table de nuit en ronce d’acajou de Cuba, explique-t-il. J’ai pu récupérer du placage - qui n’existe plus aujourd’hui dans cette épaisseur - sur un meuble ancien ». L’ébéniste réalise aussi des patines, très tendance sur des meubles des années vingt, cinquante ou soixante, pour leur redonner une nouvelle vie.

Des milliers de tissus disponibles C’est souvent dans un second temps, une fois le meuble parfaitement restauré, qu’intervient Valentine Le Jeune, la tapissière d’ameublement. « De toute façon, c’est très agréable d’avoir un ébéniste sous la main, s’amuse-t-elle. Il peut faire un petit collage ou boucher un trou très rapidement ». C’est grâce à son travail

et au tissu choisi parmi les milliers de références disponibles qu’un fauteuil ou un canapé va retrouver un nouvel éclat. Son savoir-faire s’étend également à la confection de rideaux. « C’est souvent la touche finale et très personnelle d’une déco, assure-t-elle. Nous essayons d’avoir beaucoup de tissus en présentation dans le magasin, pour que les clients puissent se projeter. », expliquet-elle, en passant en revue les tissus aux motifs de jungle tropicale, ou les tissus roses pastel ou verts, qui sont furieusement tendance. Et elle conclue: « ce que nos clients apprécient, c’est de pouvoir échanger sur leur projet, de choisir les matières ensemble, et de décider des meilleures proportions pour obtenir un résultat sur-mesure et personnalisé. » ¢ Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault 02 40 59 33 53

www.meubles-et-compagnie.fr


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

MÉTAL ET NOIR L’intemporel

Étagère Babele (design D.Ferrazza) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Console Débourgeoisée (design Desjeux-Delaye) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Chaise LR 737 (design P.Maly) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Console Geoffrey Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Chaise Tamata Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Panier tressé jonc de mer (design Nordal) Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé)

Canapé Enki (design E.Vasileiou) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes) urbanne


Déco

DÉCOUVERTE

BARNES Un service de proximité personnalisé pour des opportunités de grande qualité

Barnes s’est donné une mission sur le marché immobilier internationnal : accompagner ses clients sur des projets, là où ils vivent, voyagent et investissent. « C’est la force d’un réseau international, sourit Étienne de Gibon, directeur associé Nantes - La Baule. C’est un client Baulois qui vend à Courchevel, un Nantais que nous avons accompagné pour un achat à Barcelone, des

96

habitants de Miami qui vendent leur villa à La Baule... Nous travaillons en réseau afin de trouver le meilleur acquéreur pour le bien de notre client vendeur. C’est ce que nous avons fait, par exemple, en vendant un hôtel particulier à Nantes à un expatrié du Moyen-Orient ».


De très beaux biens dans le neuf et dans l’ancien L’agence est spécialisée localement dans le haut de gamme, que ce soit à Nantes ou dans la baie de La Baule. Un appartement en front de mer, une villa balnéaire sur la côte, une maison de famille en plein centre-ville de Nantes... « Nous avons dans nos fichiers des biens exceptionnels. Mais ce n’est pour cela qu’il faut nous enfermer dans le stéréotype de l’hôtel particulier à quatre millions d’euros, souligne Étienne de Gibon. Le haut de gamme n’est pas forcément hors de prix, il faut prendre en compte les aspects spécifiques, l’emplacement, le potentiel. Je suis par exemple tombé sous le charme d’un bel appartement ancien de trois chambres, situé place Graslin ». À Nantes, sur le centreville, ainsi que sur les quartiers Saint-Pasquier, Saint-Félix, Monselet, Mellinet et Canclaux. « À La Baule, nous savons qu’il y a à la fois l’attrait de l’une des plus belles baies du monde, et l’envie de retrouver et de garder la culture de son enfance » souligne Virginie Gavini, consultante à La Baule. « C’est pour cela que nous avons choisi de nous implanter au coeur du marché, qui est aussi un peu celui du « La Baule way of life ». C’est un art de vivre baulois que nous avons envie de défendre, dans un contexte de concurrence terrible au niveau mondial entre les stations balnéaires ».

Des prestations sur mesure L’agence sait à la fois mettre en valeur et exposer les biens qui lui sont confiés, à travers des publications dans les plus beaux magazines, et travailler en toute confidentialité. « C’est vrai, que nous pouvons aussi travailler « off-market », sans afficher le bien en vitrine ou passer d’annonce », explique Étienne de Gibon. « On entre dans une démarche exclusive et ciblée, en proposant directement le bien à dix clients que nous avons sélectionnés». Une démarche qui fonctionne parce que l’agence a pris le temps de rencontrer les clients acquéreurs en amont et connaître présicément leurs besoins et cibler leur recherche, avant même de leur faire visiter les biens. « Cette idée de sur mesure, chaque consultant de l’agence l’a en tête à chaque instant. On sait que certains de nos clients basés à l’étranger ont parfois vingt-quatre heures à consacrer à leur recherche. Nous somme à leurs dispositions et nous leurs facilitons au maximum la tâche. Une notion de service qui recouvre tous les aspects de l’acquisition d’un bien : déménagement, aux montages financiers. C’est tout ce réseau, tout ce service qui font de Barnes une référence mondiale au niveau des transactions haut de gamme. Nous voulons les mettre au service de nos clients de la région de Nantes et de La Baule, pour participer au dynamisme du marché immobilier », assure Étienne de Gibon.

Barnes Nantes - La Baule 4 place Aristide Briand, Nantes
 - 02 72 74 89 30 14 place du Marché, La Baule

www.barnes-nanteslabaule.com


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

DÉCO

COULEURS

Inspirations en camaïeux

Fauteuil Bonnie (design P.Paulin) Ligne Roset - Cinna

Tabouret réglable en hauteur Meubles Gautier

Lit Premium Terra (160x200, série limitée) Meubles Gautier 98

Coussin coton (30x48, décor forêt lumineuse) Label Maison

Tapis kilim Les Petits Princes

Semainier Dita Ligne Roset - Cinna


Fauteuil Balance relax tissu Tonique jade Meubles Gautier

Canapé velours (deux places) Les Petits Princes

Pouf Countra (velours vert empire, passepoil bronze) Label Maison

Tapis Pixi - Calligaris Via Julio

Chaise Edito (pieds bois hêtre naturel, tissu bleu orion) Meubles Gautier

Fauteuil velours Meubles et Compagnie

Via Julio (96 boulevard Jules Verne, Nantes) Meubles Gautier (233 route de Vannes, Saint-Herblain) Meubles et Compagnie (176 route de Vannes, Orvault) Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé) Les Petits Princes (12 rue Mercœur, Nantes) Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes) urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

OSEZ L’OSIER ! (et les fibres naturelles)

Chaise rotin Meubles et Compagnie (176 route de Vannes, Orvault)

Jarre décorative Tonka Ligne Roset - Cinna (15 rue de l’Arche Sèche, Nantes)

Sac à bûches Les Petits Princes (12 rue Mercœur, Nantes)

Panière avec poignées (jonc de mer et rotin) Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé)

Jeu de quilles sur plateau Meubles et Compagnie (176 route de Vannes, Orvault) 100

Suspension Via Julio (96 boulevard Jules Verne, Nantes)

Lampadaire rotin Meubles et Compagnie (176 route de Vannes, Orvault)

Fauteuil lounge rotin - Broste Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé)


MAISONS DRÉAN La maison à échelle humaine

Cela fait plus de quarante ans que les Maisons Dréan bâtissent des logements individuels. Une société et un savoir-faire qui ont su survivre et croître depuis le départ du créateur de l’entreprise il y a quatre ans, en se transformant en Scop, une société coopérative. Tous les employés sont devenus associés dans l’entreprise. « Depuis, il y a eu un changement d’ambiance palpable », souligne Bernard Crampes. « Les gens se sont épanouis à l’intérieur de l’entreprise. Tout le monde est impliqué dans la bonne marche de la société. Ce que nous désirons tous, c’est réussir, construire des chantiers de qualité, et garder cette image de sérieux et de probité construite en quatre décennies d’existence ». Les douze salariés-associés font aujourd’hui travailler plus de cents personnes au sein des entreprises partenaires. Certains sous-traitants sont également devenus associés de la Scop. « Quand le sous-traitant est associé au donneur d’ordre, on sait que l’on peut parler « d’obligation de résultat » de sa part, aussi bien dans la qualité d’exécution que dans le respect du client », indique Bernard Crampes. Cette volonté d’innovation dans le management et la conduite de l’entreprise, on la retrouve également dans les constructions ou dans les extensions effectuées par Maisons Dréan. L’entreprise est à la pointe

dans le respect des normes environnementales. Elle est déjà opérationnelle sur la Réglementation Environnementale 2018, qui doit permettre non seulement la construction de bâtiments performants en matière de consommation d’énergie, mais également à faible empreinte carbone, tout au long de leur cycle de vie, depuis la conception jusqu’à la démolition. La société est également déjà engagée dans une démarche volontaire d’expérimentation sur la Réglementation 2020, qui vise à construire des maisons à énergie positive. « Le fait de devancer l’appel nous permet d’être plus performants pour nos clients actuels, souligne Bernard Crampes. Au moment de l’application de cette réglementation, nos artisans et nos techniciens seront déjà opérationnels ». Les normes environnementales seront donc parfaitement respectées, quelle que soit l’envie du futur propriétaire : une maison traditionnelle ou contemporaine. « Nos projets sont conçus à partir d’une « feuille blanche ». Nos concepteurs créent des maisons personnalisées, uniques, spacieuses, lumineuses et performantes, sourit Bernard Crampes. Une maison dotée d’une architecture d’intérieur qui soit vraiment conforme au style de vie des occupants ».

Un résultat garanti En s’engageant avec Maisons Dréan, on signe un CCMI, un Contrat de construction de maison individuelle. Il allie l’assurance décennale, l’assurance dommages-ouvrage, la garantie biennale des équipements intérieurs et la livraison à prix ferme et définitif. Pour une réactivité immédiate, l’entreprise s’est dotée d’un service aprèsvente interne, avec un atelier mobile prêt à réagir au moindre problème.

Maisons Dréan 83 route de la Gare, Vertou - 02 40 04 72 70 93 rue de Bretagne, Sautron - 02 40 04 72 70 8 rue de la Marine, Pornic - 02 51 18 65 95 / 06 49 24 64 09

www.maisons-drean.fr


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

CONTOURS MÉTALLIQUES pour déco libérée

Chaise pliante (métal cuivré) Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé)

Suspension Papillon - Forestier Meubles et Compagnie (176 route de Vannes, Orvault)

Sellettes gigogne (métal) Label Maison (16 ter rue Ordronneau, Rezé)

102

Photophore métal Les Petits Princes (12 rue Mercœur, Nantes)

Photophore cage à oiseaux Les Petits Princes (12 rue Mercœur, Nantes)


urbanne


Evasion

SAINT-PÉTERSBOURG

EVASION

SAINT-PÉTERSBOURG Au confluent des Russie Si proche, et pourtant si loin. Ouverte sur l’Europe, l’ancienne capitale des tsars n’a aujourd’hui rien perdu de son éclat. Les régimes politiques qui se sont succédé ont en permanence cherché à conserver l’allant de ce qui est l’une des plus belles vitrines de la Russie. Même aux premiers temps du communisme, les palais ont été conservés, entretenus. Après la Seconde Guerre mondiale, c’est sous Staline qu’a commencé la restauration du palais d’été, en partie détruit par les nazis. Saint-Pétersbourg, autrefois Pétrograd, autrefois Leningrad, est aujourd’hui une mégapole de plus de cinq millions d’habitants. On y croise des touristes du monde entier, les grandes enseignes internationales, l’histoire à chaque coin de rue, mais aussi des retraités qui vendent quelques patates et trois conserves, pour essayer de gagner un peu d’argent. L’ancienne capitale n’a pas encore été touchée par la gentrification qui s’est répandue en Europe dans toutes les métropoles, avec tous ces petits commerces tendance. Si proche, et pourtant si loin, derrière les façades impeccables, on devine, dans les arrière-cours, la réalité d’une Russie pleine de contradictions. Un voyage inoubliable.

104


L’Ermitage

Il faut plutôt parler DES palais de l’Ermitage. Le long de la Neva, leurs façades s’étirent sur des kilomètres, et se poursuivent à l’intérieur de la ville. Les collections présentées ici sont étourdissantes. Les plus grands noms de la peinture, Titien, Vinci, Rembrandt, mais aussi Monet, Renoir, Matisse ou Soulages, ornent les galeries sans fin. Les collections rassemblées ici après la révolution de 1917 sont celles de la famille impériale, et de toutes les familles de l’aristocratie. Les immenses bâtiments ne suffisent pas à tout présenter. Aujourd’hui, même les réserves sont ouvertes à la visite. Les bâtiments sont dans un état de conservation étonnant, et permettent de se rendre compte du faste de cette cour. Les collections sont tellement diverses qu’il vaut mieux préparer sa visite en se concentrant sur quelques points. Ou revenir. Et revenir encore.

Le palais Catherine, au village des tsars

À quelques dizaines de kilomètres de Saint-Pétersbourg, un autre palais impérial étend ses dorures à l’infini. En partie détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été minutieusement restauré depuis l’époque communiste. L’une des découvertes incroyables de la visite : le salon d’ambre. Les mosaïques des murs sont constituées d’ambre de différentes teintes. La résine fossilisée est partout, et rappelle que la Russie détient 90% des réserves mondiales d’ambre.

La fin de Raspoutine au palais Ioussoupov

Un saint ou un gros dégueulasse ? Ce prêcheur orthodoxe a divisé la Russie. Proche de la famille du tsar et de son jeune héritier, dont il était le seul à pouvoir soulager les maux - il souffrait d’hémophilie - son influence sur la famille impériale ne plaisait pas du tout à l’aristocratie. Il était contre l’engagement de la Russie dans la Première Guerre mondiale. Proche d’une doctrine qui assurait que le péché rapprochait de Dieu, on lui prête de nombreuses aventures, des beuveries et des orgies avec les personnes de la meilleure condition. Ce paysan prédicateur a été maladroitement assassiné dans un sous-sol du palais Ioussoupov, l’une des plus éminentes familles de Russie. Après avoir été empoisonné sans effet, puis touché d’une balle dans la poitrine, il est parvenu à s’échapper avant d’être abattu dans la cour de deux balles. Son corps a été jeté dans une rivière glacée, où il sera retrouvé immédiatement. Curieusement, le corps de Raspoutine a été incinéré. Seul son sexe (29 cm) a été préservé et est aujourd’hui présenté dans une clinique d’urologie de la ville. Avant de mourir, il avait fait une incroyable prédiction à l’impératrice : « Je mourrai dans des souffrances atroces. Après ma mort, mon corps n’aura point de repos. Puis tu perdras ta couronne. Toi et ton fils, vous serez massacrés, ainsi que toute la famille. Après, le déluge terrible passera sur la Russie. Et elle tombera entre les mains du Diable ». Raspoutine est mort le 30 décembre 1916. Il n’a pas été enterré. La monarchie russe a été abolie le 1er septembre 1917, et la famille assassinée le 17 juillet 1918. La scène de son assassinat a été recréée dans le palais Ioussoupov. Attention : elle n’est accessible que lors des visites de groupes. Le palais Ioussoupov en lui-même permet de comprendre la fortune extrême de certaines familles aristocratiques, en passant par les salles de bal et de réception, ou par le théâtre miniature où même le tsar venait s’essayer à la comédie. urbanne


Evasion

SAINT-PÉTERSBOURG

La Russie orthodoxe

Après la chute du régime communiste, les églises ont peu à peu été rendues au culte. Les coupoles des églises et des cathédrales ont retrouvé leur éclat, après avoir parfois été reléguées au rang de simples entrepôts, comme la cathédrale Saint-Sauveur-surle-Sang-Versé, bâtie à l’endroit exact où Alexandre II fut assassiné. La portion de route où s’est écroulé le tsar est toujours visible, ceinte de mosaïques. Mijanvier, on peut assister à l’incroyable dévotion des croyants, qui vont se plonger dans la Neva glacée pour célébrer le baptême du Christ sous l’œil des caméras. Une cérémonie qui a lieu tout à côté du tombeau des Romanov où le mystère - entretenu par l’Église - plane encore sur le fait de savoir si toute la famille impériale a été assassinée en 1918, ou si certains en ont réchappé. Partout, ce jour-là, les églises sont pleines, l’encens brûle, et on se presse pour récupérer de l’eau bénite par litres dans un climat de ferveur incroyable.

106


urbanne


Evasion

SAINT-PÉTERSBOURG

Quand y aller ?

En été, les bateaux circulent sur les canaux et les rivières. Les parcs apportent un peu de fraîcheur. Un moment formidable, sous le soleil de minuit, qu’il faut partager avec un flot d’autres visiteurs. La foule rend certaines visites compliquées. En hiver, après le Noël orthodoxe, la neige et la glace enserrent la ville. Les touristes se sont en grande partie évaporés. Mais les journées sont courtes.

Où dormir ?

Les hôtels sont légion, mais on peut s’offrir une ou plusieurs nuits dans un endroit qui est à la fois un hôtel et un monument historique : le Grand Hôtel Europe. C’est l’un des plus anciens palaces d’Europe. Il a ouvert ses portes en 1875 sur Nevsky Prospekt, l’équivalent des Champs-Élysées de la capitale de l’empire. Tchaïkovski a passé sa lune de miel ici, Raspoutine y a dîné, tout comme Élisabeth II. La salle de restaurant, inchangée, accueille chaque semaine des dîners de gala avec musiciens, chanteurs et couples de danseurs. Bar à caviar sous un gigantesque toit de verre, bar à cocktails... On croise ici l’élite de la société russe actuelle.

On ramène quoi ?

Bien sûr, il y a le caviar - que l’on peut même trouver sur le marché - ou la vodka. Une belle découverte également : les vins russes ou géorgiens. On trouve également (à tous les prix) de magnifiques matriochkas peintes à la main dans les environs de Moscou, et même des matriochkas à peindre, ce qui occupera les enfants.

Ce reportage a été réalisé avec la complicité des Carnets de Magellan, une agence de voyage indépendante qui propose des voyages sur-mesure uniquement dans les régions connues et reconnues par ses dirigeants.

www.lescarnetsdemagellan.fr 108


urbanne


Urbanne

ESSAI AUTO

BMW X2

L’audace pour seule règle

ESSAI

Quel look ! La dernière née de BMW a de quoi faire tourner les têtes. Le X2, tout nouveau SUV, adopte un style clairement sportif, avec des lignes - et des couleurs audacieuses. Présenté ici dans sa version M Sport, avec un moteur diesel de 190 ch et une livrée « Mineralgrau » métallisée, c’est une petite bombe. Mélanie Pasquier, de chez Artemis Courtage - et lectrice assidue du magazine - l’a essayé pour vous.

Quel a été votre premier sentiment en découvrant cette voiture ? Je trouve que le dessin est très intéressant. C’est dynamique, jeune, et en même temps, pas trop « agressif ». La ligne est très jolie, et je dois dire que j’ai craqué sur les jantes en étoile. Elles sont hyper élégantes. Comment s’est passé la prise en main ? Très facilement. D’abord, parce que les sièges sont très enveloppants, on est bien maintenu. Ensuite, il y a une très bonne visibilité tout autour de la voiture. C’est agréable. La direction est à la fois douce et précise, quelle que soit la vitesse. Je n’ai eu aucun mal à m’insérer dans la circulation. Une fois sur la route, quelles sensations ? La boîte de vitesses, d’abord. C’est une version automatique et je la trouve très agréable. J’ai déjà eu des voitures automatiques, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, mais le « switch » se fait très facilement. Une fois en route, on n’est absolument pas perdu : la planche de bord est claire, toutes les commandes tombent facilement sous la main. J’ai été un peu perturbée par l’affichage tête haute, sous forme d’hologramme. C’est une question d’habitude, je pense.

Au niveau des équipements et de la finition, qu’est-ce qui vous a tapé dans l’œil ? Il y a d’abord la finition de l’intérieur, qui est impeccable. Les surpiqûres sur les sièges sont très jolies. La caméra de recul est un vrai plus. La navigation sur l’écran de bord, qui se fait soit par l’intermédiaire de la molette, soit par l’écran tactile, est très intuitive. Un détail qui fait la différence ? Il y en a plusieurs, mais je retiens surtout le toit ouvrant électrique. Hyper simple ! On passe en un clin d’œil de l’ombre à la lumière. Parfait pour débuter le printemps. À qui conseilleriez-vous cette voiture ? À ma meilleure amie. Je me dis que c’est un bon compromis : une voiture jolie et compacte, avec largement de quoi loger les enfants ! PAYS DE LOIRE AUTOMOBILE Porte de Sautron, av. des Lions - 44800 Saint-Herblain - 02 40 16 94 30

Optimisez vos trajets 101.8 le réflexe info trafic

110


urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Ligne et Sens BY FRÉDÉRIQUE - DEPUIS MARS 2018

Le Salon de Vincent BY VINCENT - DEPUIS NOVEMBRE 2017

Amincissement et bien-être Une méthode efficace pour lâcher ses kilos en trop sans frustration, le rêve ! Eh bien, cette méthode existe ! Pas question de dire adieu au fromage, au chocolat ou au vin, car il s’agit avant tout de rééquilibrer ses repas. En plus, Frédérique prodigue des massages énergétiques qui, certes, aident à éliminer toutes les toxines, mais surtout, qui font du bien. Que demander de mieux ! Dans son nouveau lieu chaleureux aux lumières tamisées, la professionnelle propose toujours un accompagnement personnalisé.

Salon de coiffure Ce salon de coiffure est plus que ça, car, ici, c’est un diagnostic beauté global qui vous sera délivré : du cuir chevelu et des cheveux, bien sûr, mais également de l’épiderme. Grâce à des outils rapides d’utilisation et surtout faciles à comprendre pour les clients, ce diagnostic permet d’offrir une prise en charge complète. À noter que la prestation débute par un massage relaxant ou tonifiant - on aime ! Le + : Margaux, une des coiffeuses, est médaillée d’or par équipe aux Championnats du monde de coiffure, catégorie junior.

Mantra : « Une approche douce et naturelle »

Mantra : « Meilleur et différent »

2 place Saint-Pierre, Nantes - 06 62 06 09 18 Sur rendez-vous

6 place du Marchix, Pornic - 02 51 18 63 69 Du mardi au samedi : 9h30-18h30 Facebook : Le Salon de Vincent - Pornic

100% Audition BY ALEXIS - DEPUIS FÉVRIER 2018

Spécialiste de l’audition Entre boutique et cabinet médical, cette adresse cherche avant tout à rendre les appareillages auditifs accessibles à tous. Qu’ils soient standards ou plus spécifiques, connectés via le bluetooth ou pas, le but reste que les patients entendent la parole dans le bruit, et soient à l’aise avec le dispositif grâce aux réglages fins et précis effectués par les deux audioprothésistes. Et afin de mieux profiter de leurs appareils sur-mesure au quotidien, les patients peuvent l’essayer gracieusement pendant un mois. Le + : les experts proposent un dépistage auditif gratuit. Mantra : « 100% connectés, 100% invisibles » 20 rue Franklin, Nantes - 02 40 97 00 00 Du lundi au samedi : 9h-18h www.maison-appareil-auditif.com (site partenaire) 112

Institut Guinot BY CÉLINE - DEPUIS FÉVRIER 2018

Institut de beauté Guinot s’installe en centre-ville ! Avec ce nouvel espace beauté, on va toutes - et tous - pouvoir profiter du savoir-faire des trois esthéticiennes et apprécier les produits conçus et fabriqués en France. Les soins sont personnalisés, puisque le rendez-vous commence par une consultation et une prescription beauté. L’objectif est certes de faire le point sur votre peau, mais aussi de prendre en compte vos souhaits - oui, oui, rien que les vôtres ! en vous demandant quel type de texture vous préférez, quels soins vous réussissent le mieux, quelle peau vous aimeriez avoir… Mantra : « Guinot, c’est le soin qu’il vous faut ! » 24 rue de Verdun, Nantes - 02 40 35 13 35 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h www.institut-nantes-decre.guinot.com.


L’EXCEPTION NANTAISE QUARTIER GRASLIN

7 Appartements du T2 au T4 de haut standing au cœur d’un quartier très prisé de Nantes, boulevard Guist’Hau.

137 route de la Gare à Vertou

www.sogimmo.fr - 02 28 01 38 39

urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

La Belle Équipe 1877 BY DELPHINE - DEPUIS OCTOBRE 2017

Maison Baron-Lefèvre

BY ISABELLE ET JEAN-CHARLES - DEPUIS DÉCEMBRE 2017

Restaurant Cette adresse mythique des bords de l’Erdre connaît une deuxième jeunesse. Ce bâtiment, datant de 1877, a été totalement rénové durant un an, mais a gardé son nom. Dans une déco moderne, on y retrouve des clins d’oeil aux années 1900 et on apprécie les différentes terrasses et le jardin. Dans l’assiette, les produits sont frais, de saison et préparés maison devant les clients, la cuisine étant ouverte. Côté animation, cette belle équipe organise des concerts, des soirées poker et, bien sûr, retransmet les grands événements sportifs. Un vrai lieu de vie !

Cuisinier traiteur Qui n’a jamais rêvé d’un bœuf bourguignon ou d’une blanquette de veau maison après une journée de travail pénible ? C’est ce que propose aujourd’hui ce nouvel établissement : une cuisine traditionnelle et artisanale au quotidien. Pour compléter son offre, la maison met en avant des produits français, voire locaux, de qualité. À la création de la Maison Baron-Lefèvre en 2004, une partie épicerie complétait le restaurant, mais elle avait peu à peu disparu. Aujourd’hui, elle revient dans un lieu qui lui est dédié. Le + : la livraison des plats en centre-ville.

Mantra : « Comme à la maison »

Mantra : « Le savoir-faire de nos restaurants à la maison »

10 quai de la Jonelière, Nantes - 02 40 74 30 00 Du lundi au mercredi : 10h-minuit. Du jeudi au samedi : 10h-2h. Dimanche : 10h-minuit www.lbe-nantes.fr / Facebook : La Belle Équipe 1877

1 rue Cassini, Nantes - 02 40 47 90 45 Du lundi au samedi : 9h-20h. Dimanche : 9h-13h30 www.baron-lefevre.fr / Facebook : Traiteur Baron-Lefevre

Lyveda Wood BY VEDHA - DEPUIS FÉVRIER 2018

Mobilier Du mobilier en bois recyclé venu tout droit de Novossibirsk en Russie, c’est le concept de cette nouvelle boutique. Ces meubles, à la fois originaux et simples, ont un point commun : le bois dont ils sont faits est du mélèze issu de vieilles granges ou habitations de cette région sibérienne. C’est la raison pour laquelle ils ont tous une histoire différente. Le bois, associé ou pas à des éléments de quincaillerie, commence une nouvelle vie sous la forme de tables, luminaires, porte-bouteilles, miroirs ou encore bardage et parquet. Mantra : « Des meubles avec une âme » 7 rue Voltaire, Nantes - 02 40 58 81 58 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h. Dimanche : 10h-12h www.lyveda.com / lyvedawood@gmail.com 114

La Maison de la Bougie de Nantes BY BENOÎT - DEPUIS FÉVRIER 2018

Bar à bougies En passant le pas de cette petite boutique, préparez-vous à un voyage olfactif ! Un périple également personnel, puisque chaque parfum va faire remonter des souvenirs différents : un pays visité, le biscuit de notre enfance, le parfum de notre jeunesse… Dans cet écrin, on a vite l’impression de s’évader de son quotidien. Grâce à des bougies 100% françaises faites à la main à partir de cire de soja recyclable et de parfums naturels, le maître des lieux, artisan cirier de formation, garantit plusieurs heures d’émotion à domicile ! Mantra : « Le voyage des senteurs » 7 rue Santeuil, Nantes - 02 28 02 21 66 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h30-19h. Dimanche :11h-16h Facebook : La Maison de la Bougie Nantes / lamaisondelabougienantes@gmail.com


nouveau volvo XC40 IMAGINÉ SELON VOUS

Nouveau Volvo XC40 : Consommation Euromix (L/100 km) : 5.0-7.1 - CO2 rejeté (g/km) : 131-164.

VO LVOCA RS .F R

GÉNÉRAL AUTOMOBILE 44 NANTES/ORVAULT

44 SAINT-NAZAIRE

ROND POINT DU CROISY - 9 RUE ÉMILE LEVASSOR

ZAC OCÉANIS - ROUTE DU PETIT LERIOUX

02 40 16 90 60 - www.volvo-nantes.com

02 40 15 10 40 - www.volvo-saintnazaire.com

urbanne


Urbanne Nantes #19  

#urbanne #nantes

Urbanne Nantes #19  

#urbanne #nantes

Advertisement