Page 1

Journal participatif, local et de solutions

Nº 15 JUIN 2019

GRATUIT

HORS-SÉRIE Projet On tourne Collège Jean Monnet

ON TOURNE AU COLLÈGE JEAN MONNET

Rencontre avec le réalisateur Hakim Fdaouch PAGE 4

Reportage sur notre tournage PAGE 5

Sorties ciné PAGE 6

Hors-série réalisé lors de notre programme crée ton journal Journal associatif et sans publicité déposé au dépot légal de la Bnf. Achevé d’imprimer juin 2019 par Medcom 39 rue Père Chevrier 69007 Lyon Directrice de la publication : Laurianne Ploix - Ne pas jeter sur la voie publique - Numéro ISSN : 2495 - 9847


Le Tout Va Bien Le TVB est l’un des principaux outils de l’association Tout Va Bien qui a pour objet social la diffusion de solutions à impact positif sur l’environnement, l’individu, la société et le vivre-ensemble. Inspiré du journalisme de solutions, TVB a créé en 2016 le principe de l’initiative au kilomètre. En relayant les démarches inspirantes d’acteurs locaux, l’association espère stimuler les envies d’agir proches de chez soi. Le journal est avant tout un outil citoyen de réflexion collective puisque tout le monde a le droit d’écrire dans ses pages après une courte formation à l’écriture journalistique et la signature de notre charte éditoriale. En passant ensemble en mode solutions, nous espérons voir naître plein d’idées pour réinventer demain.

Le projet Dix collèges de la Métropole de Lyon ont participé au projet cinéma « On tourne » qui leur a permis de rencontrer le réalisateur Hakim Fdaouch, de suivre les consignes qu’il laissait sur laclasse.com, de bénéficier de ses conseils puis de son matériel pour réaliser un court-métrage.

SOMMAIRE 3

Présentation de notre année cinéma au collège

4

Nos questions au réalisateur Hakim Fdaouch

5

Reportage sur le tournage de notre Court-métrage Annabelle

6

Critiques des films de notre année cinéma

7

Retours sur notre projet

8

L’équipe du projet

Dans le cadre de ce projet, le collège Jean Monnet et sa classe de 4e5 accompagnée par leur professeur de français Mme Mialon et la documentaliste Mme Besson ont participé à notre programme Crée ton journal qui permet aux jeunes de créer un hors-série de A à Z et d’apprendre à mieux comprendre les médias en les faisant. Cette édition s’est naturellement consacrée au cinéma et à ce projet, il accompagnera le making-off du tournage réalisé par les jeunes. La doctorante Mariana Roncale est venue assister au projet pour étudier les projets de classe numérique. Elle a gracieusement partagé ses jolies photos avec nous.

NOS FORMULES D’ABONNEMENT RDV sur toutvabienlejournal.org

WEB Tvb en pdf

PAPIER

30 €

Tvb par La poste

50 €

Tout Va Bien, le journal qui réinvente demain Association loi 1901 Siège social : 56 route de Genas 69003 Lyon contact@toutvabienlejournal.org Directrice de Publication Laurianne Ploix Photos Mariana Roncale Martins et les élèves de 4e5 du collège Jean Monnet

WEB + PAPIER Tvb en pdf et par La poste

60 €

MEMBRE ENGAGÉ Tvb au choix + réductions sur nos événements

Plus d’infos sur : Http://toutvabienlejournal.org

80 €


HORS-SÉRIE CINÉMA

Projet On tourne, année cinéma au collège

N

otre projet a necessité une préparation et l’écriture d’un scénario que nous vous présentons.

Présentation

25/09 & 5/10

PRÉPARATION Découverte du projet, des consignes, du vocabulaire ciné et choix des types de films

11/10 & 12/10

SCÉNARIO Réflexions, écriture du scénario et répartition des rôles

Nous avons commencé par choisir des lieux que l’on pourrait filmer en intérieur (dans le collège, la cour, les couloirs) et en extérieur (dans les rues). Ensuite nous avons fait le choix du style de film que nous souhaitions, on a écrit sur des post-it nos styles préférés. Nous avons ensuite travaillé sur le cinéma et le vocabulaire. Nous avons envoyé notre proposition au réalisateur Hakim Fdaouch.

23/11 & 05/04

PROJECTIONS CINÉ Participation au ciné-débat organisé par TVB et Cinéma pour tous au Pathé Bellecour sur le film Mauvaises Herbes le 23/11 + projection du film Wadja au Comœdia le 05/04

07/02

RENCONTRE AVEC HAKIM FDAOUCH

Nous sommes aussi allés voir deux films (Mauvaises herbes et Wadjda) au cinéma. Nous avons aussi rencontré le réalisateur lors d’une après-midi. Il nous a expliqué le déroulement de la journée où nous allions tourner, et il nous a aussi dit ce qu’il fallait changer sur le scenario et ce qu’il fallait préparer pour le tournage.

Rencontre avec le réalisateur au collège et préparation du tournage de notre court-métrage + casting

22/03 & 24/05

JOURNAL ET INFOS Atelier d'éducation aux médias Decrypt'info avec TVB + élaboration du chemin de fer du hors-série + aide à la rédaction

05/04

Le scénario

TOURNAGE Tournage de notre court-métrage au collège avec Hakim Fdaouch

Notre film parle d’une jeune fille (Anna) qui est harcelée parce qu’elle bégaie, elle a une poupée (Annabelle) qui la vengera. Nous avons écrit une première fois le scénario, puis nous avons réécrit le scenario pour avoir un nombre de plans que l’on puisse filmer en 4 heures seulement. Notre scenario est donc composé de 5 scènes et de 19 plans.

11/06

INSTITUT LUMIÈRE Clôture du projet avec diffusion des films et visite du lieu

Lou

Le synospis du court-métrage

Un(e) jeune adolescent(e) est victime d’un acte discriminatoire commis par un groupe de jeunes de son âge. A la suite de cet acte ignoble, le groupe tombe par hasard sur la poupée Annabelle qui va leur faire passer un sale quart d’heure. A la fin de l’histoire l’adolescent(e) repart (ou pas) avec la poupée. HS TVB #11 - P.3


HORS-SÉRIE CINÉMA

Interview du réalisateur

Nos questions à Hakim Fdaouch

H

akim Fdaouch est un réalisateur lyonnais. Il est venu dans notre collège nous parler de cinéma et nous aider à préparer notre court- métrage. Nous en avons profité pour lui poser des questions.

Est-ce-que c’est difficile d’être réalisa-

teur ?

Oui et non, ça dépend. Réalisateur, ce n’est pas compliqué. Vous, vous allez l’être ! Vous avez un scenario, vous avez une caméra, un appareil photo (les derniers Iphone et Samsung font des vidéos extraordinaires) et c’est parti. Vous écrivez un scénario, vous prenez des acteurs, vous prenez votre appareil photo, vous récupérez les vidéos, vous faites un petit montage sur un ordinateur : ça y est, vous êtes réalisateur ! Vous avez un film, vous avez une histoire, vous avez des images. Une histoire, un début, un milieu, une fin : vous êtes réalisateur. Après si tu veux être réalisateur et faire un film avec des techniciens, des acteurs connus, avec de l’argent, ça prend un peu de temps et il faut être bien entouré. Moi, j’ai fait quatre films auto-produits, c’est-à-dire que j’ai mis un peu d’argent de ma poche, mais j’ai aussi eu des subventions, j’ai eu de l’argent de la ville de Lyon et de l’Institut Lumière parce que j’ai fait venir des lycéens qui étaient en option cinéma. Donc, mon plus gros budget c’est 6 000 €, c’est pas grand-chose, mais avec 6 000 €, on peut tourner un film en une semaine. Il faut simplement le matériel, le son, l’image et j’ai par contre nourri mes techniciens, mes acteurs, et je leur ai payé l’hôtel quand on tournait loin de chez eux. HS TVB #15 - P.5

Comment fait-on pour tourner des scènes de nuit ? Il y a des lumières, des grosses lumières. Mais justement, pour que l’image soit lisible, c’est le travail du chef mécano, de l’éclaireur qui va mettre des grosses lumières pour éclairer la scène.

Est-ce que vous avez toujours tourné avec des collégiens ? Ah non ! Mes quatre premiers films, je ne les ai pas tournés avec des collégiens ou des lycéens. Je les ai faits avec des étudiants en cinéma qui faisaient l’école de cinéma. Il y a deux grandes écoles privées de cinéma à Lyon. Il y a l’ARFIS et Studio M. Ce sont des écoles un peu chères, mais où on apprend les métiers du cinéma. Ils faisaient ça en parallèle de leurs études, c’était une sorte de stage. Après, les acteurs, c’étaient des comédiens.

Est-ce que c’est fatigant ? Oui c’est fatigant ! Dans mon cas, je suis réalisateur, mais je suis également producteur. C’est moi qui vais chercher de l’argent, qui ai mis parfois de l’argent de ma poche, et au cinéma, le temps, c’est de l’argent. Si on a prévu 3 000 € pour 1 semaine de tournage, si on dépasse d’un jour, on doit le payer en plus. Il faut respecter le budget prévu. Pour votre film, il faut absolument bien organiser la préparation du tournage. On arrive le matin, on doit exactement savoir quel plan on doit tourner, dans quel ordre et il n’y aura pas de temps mort.

Quelles études avez-vous suivies pour devenir réalisateur ? J’ai fait 5 ans à l’Université. Je n’ai pas fait d’école technique, parce que je suis plus cinéphile que technicien. J’aime beaucoup regarder des films, j’aime beaucoup en parler. J’ai aussi une émission de radio. En tant que chroniqueur, je vais dans des festivals, à Paris, à Cannes. J’ai fait 2 années de master : la première année, j’ai écrit un scénario ; la seconde, je l’ai tourné. C’était donc mon premier film, auto-produit, en 2012. Amaëlle


HORS-SÉRIE CINÉMA

Le tournage

Reportage sur le tournage

L

e tournage a commencé en début d’après-midi, nous étions attendus à 13h35 au CDI où on a commencé a tourner la scène 5 « Intérieur en salle informatique ». Hakim nous explique comment se servir du matériel puis, on tourne !

Nous enchaînons avec la scène 2 « Intérieur de la chambre pendant la nuit » qui a été tournée dans la salle d’infirmerie. Sur cette séquence, on voit un harceleur qui fait un cauchemar avec une musique du nom de « Mélancholia ».

Enfin on tourne la scène 1, la dernière qu’on a tourné avec Hakim Fdaouch à l’extérieur du collège sur les gradins de la cour. C’est la scène de l’acte ignoble du harcèlement avec comme personnages Anne et Annabelle, les harceleurs et les figurants. Et voilà c’est terminé. Ces 4 heures sont passées extrêmement vite, nous avons savouré chaque seconde de ce court-métrage , nous avons passé un très bon moment. Nous voudrions remercier Hakim et notre professeur pour nous avoir donné l’opportunité de réaliser ce court-métrage ensemble.

Floriane Ursulla

Nous continuons avec les scènes 3 et 4 « Intérieur du collège », il est environ 15h45, nous sommes devant l’ascenseur. Les 4 harceleurs se racontent leur cauchemars et bizarrement ils ont tous fait le même cauchemar, étrange. Ils entrent et sont attendus en salle 123 et ils tombent sur Anna avec la poupée Annabelle. Un gros plan est fait sur l’image de la poupée Annabelle et on peut apercevoir les harceleurs possédés qui se mettent à danser. On avoue : cette scène était très amusante à regarder.

HS TVB #11 - P.5


HORS-SÉRIE CINÉMA

Critiques des films

Critiques du film Mauvaises Herbes

N

ous sommes allés voir le film « Mauvaises herbes » le vendredi 23 novembre au Pathé Bellecour dans le cadre d’un ciné -débat organisé par l’association « Tout Va Bien ».

Résumé du film sur allociné Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui. Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

Floriane : « J’ai bien aimé l’humour, j’ai savouré chaque seconde. » Kaina : « C’était bien. » Lou : « J’ai bien aimé l’histoire originale et intéressante. Le film parle de sujets actuels mais qui sont tabous, ils ne font pas souvent l’intrigue d’un film. » Anais J : « C’était super bien. » Nourine : « J’ai adoré. » Anais C : « Très bon film. » Doua : « J’ai trop aimé. » Ursulla : « J’ai beaucoup aimé la façon dont les sujets difficiles ont été traités intelligemment. Avec énormément d’humour et de drame. Les images sont émouvantes et troublantes. »

Le retour des élèves

Amaelle : « Ce film était bien, les élèves représentaient bien l’avis de certaines personnes de cette classe et le rôle de Kheiron est très bien joué. »

Nous avons demandé à différents élèves de la classe de 4e5 leurs avis sur le film .

Reyane : « Selon moi, le film était bien , il y a une bonne morale et les acteurs jouent bien. »

Ousmane : « J’ai beaucoup aimé l’humour du film qui se mêle très bien aux thématiques sérieuses abordées dans le film. »

Raphaël : « J’ai bien aimé le film car ils ont bien su mélanger un sujet sensible avec de l’humour. »

Mohammed : « Je trouve le film réaliste, très émouvant et surtout drôle. »

Lilian : « C’était un très bon film car il y avait beaucoup d’humour et les acteurs jouaient bien. » Izmir et Guillaume

Wadja au Comœdia

W HS TVB #15- - P.6

adjda est un film réalisé par Haifaa Al-Mansour. Wadjda, dix ans, habite dans une banlieue de Riyadh, capitale de l’Arabie Saoudite. Issue d’un milieu conservateur, Wadjda est une fille pleine de vie, et cherche toujours à en faire plus que ce qui lui est permis. Après une bagarre avec son ami Abdullah, elle aperçoit un beau vélo vert à vendre. C’est le premier film réalisé par une réalisatrice saoudienne en 2012.

As-tu aimé le film ? Pourquoi ? Kahina : « J’ai aimé car j’aime les films sur la liberté des femmes. Le film est émouvant. » Anaïs : « J’aime la détermination de Wadjda à obtenir son vélo. » Lilian : « Je n’ai pas aimé ce film car il n’y avait pas d’action et pas d’humour. » Kalim


Avis de la classe sur le court-métrage Le retour d’Annabelle

N

otre film Le retour d’Annabelle a été réalisé par la classe de 4e5 dans le cadre d’un projet nommé « On Tourne ». Le film a obtenu de très bons avis de la classe notamment de la professeure de français. Voici ce qu’ont pensé les élèves du projet et/ou du film.

Reyane : « Ce film était bien mais court. » Raphaël : « J’ai bien aimé faire le film car c’est une grande première pour moi. » Ousmane : « Le scénario est intéressant pour un film amateur. » Amaëlle : « Le scénario est bien trouvé, les acteurs sont très beaux, j’ai bien aimé ce film car j’aime bien les films d’horreur. Ma scène préférée est celle de l’ascenseur. »

Guillaume : « J’ai bien aimé l’imagination collective de la classe, ainsi que l’envie de réussir de chacun des élèves. Le scénario imaginé par les élèves est très représentatif de l’engouement pour la réalisation du film. » Izmir : « J’ai bien aimé participer à la réalisation du film, notamment au niveau du scénario pour décider de l’intrigue. » Thomas : « J’ai bien aimé le tournage et l’histoire. Le film est un peu court. J’ai bien aimé l’association de la poupée avec le harcèlement. » Lilian : « J’ai bien aimé car il y a de l’humour (les danses) et de la peur et j’aime beaucoup la poupée qui sème la terreur chez les harceleurs. »

Raphaël et Reyane

HS TVB #15 - P.9


EQUIPE DE TOURNAGE Prise de vue : Maxence, Ben Omar, Nourine et Lejla Prise de son : Rochelle Comédiens : Anaïs (C.) était Anna Raphaël, Skander, Anaëlle, Basma et Esmiralda étaient les 5 harceleurs

Restons en contact Vous avez une question, une remarque, une envie, écrivez-nous à contact@toutvabienlejournal.org Vous souhaitez nous soumettre un sujet, une idée, chercher des solutions avec nous, écrivez-nous à comiteredac@toutvabienlejournal.org Vous souhaitez organiser un atelier Decrypt’info, Crée ton journal ou un ciné-débat avec nous, écrivez-nous à actionssocioculturelles@toutvabienlejournal.org Vous avez envie d’organiser un événement pour découvrir des solutions avec nous, nous distribuer ou devenir partenaire, écrivez-nous à partenariats@toutvabienlejournal.org

EQUIPE du making-off Leni, Lorenzo, Thomas, Lilian, Reyane, Kahina, Lou, Anaïs (J), et Doua

Et retrouvez-nous sur la toile Tout Va Bien, le journal qui réinvente demain Blog.toutvabienlejournal.org @toutvabienews Tout Va Bien, le journal qui réinvente demain

Journalistes Hors-série Sommaire, ours et aide : Ousmane Journalistes : Lou, Floriane et Ursulla Critiques de films et micro-trottoir : Kalim, Izmir, Raphaël, Guillaume et Reyane

Abonnez-vous pour recevoir le prochain TVB

http://toutvabienlejournal.org

Tous droits résérvés TVB 2019

Profile for Toutvabienlejournal

HS TVB #15 Projet On Tourne Collège Jean Monnet  

Dix collèges de la Métropole de Lyon ont participé au projet cinéma « On tourne » pour réaliser un court-métrage. Dans le cadre de ce proje...

HS TVB #15 Projet On Tourne Collège Jean Monnet  

Dix collèges de la Métropole de Lyon ont participé au projet cinéma « On tourne » pour réaliser un court-métrage. Dans le cadre de ce proje...

Advertisement