__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 • N° 251 • 12€

MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VISUELLE

VERS LES SERVICES

À VALEUR AJOUTÉE DOSSIER P. 30

INTERVIEW

REPORTAGE

J’UTILISE

Sébastien HANSSENS, VP marketing de CALDERA

SIGN&COLOR, une « industrialisation artisanale »

CARAVEL CRÉATION, ou l’impression « tous azimuts »

P. 18

P. 34

P. 38


ÉDITO

SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page3

Réfléchir « métier »…

Production, service, conseil. Un triptyque que les professionnels de l’impression ont intégré ces dernières années et auquel ils ont pleinement adhéré. Fini le temps où il ne s’agissait que de délivrer du support imprimé vendu au mètre carré. La concurrence d’une part, l’innovation technologique de l’autre, ont induit une profonde transformation du métier de l’imprimeur, pour le placer au carrefour des besoins de ses clients, en communication intérieure et extérieure. Ces besoins allant, au-delà de simples réalisations, à l’assistance « experte » tout au long des projets. Dans une société où l’image et le graphisme sont de plus en plus omniprésents et associés

Gildas Rondepierre Directeur de la Publication gildas@signinfoseri.com

à des enjeux stratégiques de communication, la rédaction s’est penchée, pour ce dernier numéro de l’année, sur cette mutation des esprits après celle des matériels et des consommables. Bonne fin d’année à tous ! Notre magazine vous donne d’ores et déjà rendez-vous au début de l’année prochaine, pour être au plus près de votre profession et vous informer des dernières tendances du marché de la communication visuelle.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 3


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page4


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page5

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 • N° 251

À DÉCOUVRIR ACTUS

INTERVIEW SÉBASTIEN HANSSENS VICE-PRÉSIDENT MARKETING DE CALDERA

Selon Sébastien Hanssens, les imprimeurs cherchent toujours à optimiser au maximum l’exploitation des machines.

La productivité et l’efficacité restent primordiales. »

Quelles sont les réponses des fournisseurs de logiciels tels que Caldera ? Les machines sont vendues pour aller toujours plus vite, mais si le RIP n’est pas au

18

point et ne va pas aussi vite que la

FOURNISSEUR HISTORIQUE DE RIPS

machine, on exploite mal le potentiel de son imprimante et même si celle-ci est très

POUR LE GRAND FORMAT, CALDERA

« L’ORGANISATION ET LE PILOTAGE, UN LEVIER DE PERFORMANCE »

puissante, elle ne fonctionnera pas à la hau-

est utilisée par jour, comment gérer leur

S’EST REPOSITIONNÉ SUR UNE

teur des espérances des utilisateurs. Ce qu’ils veulent vraiment, ce sont des logiciels

de mises en lés non linéaires. Toujours au

comme Flow+, ils disposent de solutions

OFFRE DE SOLUTIONS COMPLÈTES.

qui vont leur permettre de gagner du temps,

sujet de l’optimisation des tâches, nous pro-

leur permettant d’obtenir un tableau de

et qui vont évoluer avec eux, tout cela pour

posons des quickprints ou des quicksets

bord complet sur leur production et sur le

LES GRANDS MOTEURS DE

être sûrs de gagner des marchés.

(pour les traits de coupe, les compressions),

fonctionnement de leur entreprise.

Le premier type de réponse est d’intégrer

qui évitent de vérifier à chaque fois la

dans les RIPs un ensemble d’outils de produc-

check-liste de l’ensemble des caractéris-

Outre la productivité, êtes-vous positionnés

tivité, proposant des fonctionnalités suscepti-

tiques préenregistrées. Ou encore la ges-

sur le front de la qualité d’impression ?

bles de faire gagner du temps à l’imprimeur,

tion et l’optimisation de la répétition d’un

Oui, les utilisateurs attendent de nous que

à travers l’automatisation d’un certain nom-

motif dans le RIP si on veut un résultat res-

nous les aidions à exploiter au mieux les

bre de tâches, notamment dans les finitions.

semblant à du papier peint, ou la gestion

DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ SONT POUR LUI LA RECHERCHE DE

La version 2.0 de la solution de workflow phare Flow+ de l’éditeur français permet d’élaborer un tableau de bord complet pour les opérations d’impression de toutes tailles.

PRODUCTIVITÉ, D’AMÉLIORATION

consommation d’encre. Avec un logiciel

䉴䉴

de l’image que l’on veut réimprimer sur un

DE LA QUALITÉ, AINSI QUE LE RENFORCEMENT DES OUTILS D’ORGANISATION DU TRAVAIL ET DE PILOTAGE. TOUR D’HORIZON DES GRANDS EN-

On parle beaucoup des nouvelles applications, comme la déco-

Quelques exemples concrets de ces tâches

ration et l’impression sur textile, ou encore de progrès technolo-

automatisables ?

giques spectaculaires, comme la très haute vitesse, l’affichage

L’idée est d’éviter de refaire à la main

Vous évoquiez, comme 2e levier

dynamique, l’impression 3D… Quelles sont, selon vous, les prin-

certaines opérations répétitives, par

d’augmentation de la productivité,

cipaux enjeux aujourd’hui sur le marché de l’impression grand

exemple dans la découpe, le positionne-

l’organisation du travail, le pilotage ?

format pour la communication visuelle ?

ment des emplacements d’œillets, etc.

Les imprimeries sont des entreprises de pro-

Sur le marché « historique » du grand format, la demande des

On peut aussi prendre l’exemple de la mise

duction et plus une machine imprime, plus

autre support.

acteurs de la communication visuelle porte toujours sur l’accroisse-

en lés des projets à imprimer (le décou-

elle est rentable. Les imprimeurs doivent

JEUX DU MARCHÉ AVEC SÉBASTIEN

ment de leur productivité. Elle est donc centrée sur les outils per-

page), la gestion des recouvrements, avec

optimiser au maximum l’exploitation des

mettant des gains de temps. Cette demande porte également sur

la mise en place des repères pour amélio-

machines (et des consommables). Ils ont

HANSSENS, VP MARKETING DE

des moyens relatifs à l’amélioration de l’organisation du travail,

rer la précision du positionnement des lés

donc besoin d’outils leur permettant de

avec des tableaux de bord permettant un meilleur pilotage des

les uns à côté des autres… Caldera offre

savoir quelles sont les machines qui fonc-

machines.

des fonctions évoluées comme la possibilité

tionnent le plus, quelle quantité de média

L’ÉDITEUR FRANÇAIS. 18 • SIGN INFO SERI N° 251

Pour faciliter la gestion des découpes, des recouvrements (tiling), Caldera offre des fonctions évoluées comme la possibilité de mises en lés non linéaires.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 19

DOSSIER

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VISUELLE

VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE POUR ENRAYER LA BAISSE DE PRIX QUI SÉVIT SUR LEURS MARCHÉS

• VISCOM : l’affichage mixte le digital et l’imprimé

6

• L’impression 3D revient à Paris

8

• Une machine textile à sublimation signée ROLAND

9

• Imprimante en sublimation 5 mètres française

10

• MEGAMARK promeut ses produits éco-responsables

12

• RIP CALDERA, deux fois plus rapide

13

• MACTAC à la conquête de l’espace

14

• Un rapport DRUPA sur les impacts d’internet sur l’imprimerie

15

• MIMAKI avance ses pions dans l’impression sur plastique…

16

ET RESTAURER LEURS MARGES, LES PRESTATAIRES D’IMPRESSION GRAND FORMAT SE TOURNENT VERS DES ACTIVITÉS À PLUS FORTE VALEUR AJOUTÉE, SERVICES

22

LOGISTIQUE EN AVAL ET CONSEIL/ACCOMPAGNEMENT PENDANT LES PHASES DE CONCEPTION DES PROJETS EN AMONT. ILS S’APPUIENT

INTERVIEW

SUR LES INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES POUR S’AFFIRMER SUR LES DIMENSIONS MARKETING - COMMUNICATION,

• Sébastien HANSSENS, vice-président marketing de CALDERA

ÉCOLOGIQUES OU SIMPLEMENT ORIGINALES DES PROJETS. Dossier réalisé par Jenny de Montaigne

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Reportage

22 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 23

UNE «INDUSTRIALISATION ARTISANALE » POUR DES PROJETS AMBITIEUX A2 SIGNALISATION, DEVENUE SIGN&COLOR, EST SORTIE DU STAND PUR ET DUR, POUR ABORDER LA CLIENTÈLE DES

18

DOSSIER Les métiers de la communication visuelle vers les services à valeur ajoutée

22

AGENCES DE COMMUNICATION. AVEC UNE PROPOSITION ENGLOBANT LE CONSEIL ET L’ACCOMPAGNEMENT EN AMONT DES PROJETS. L’OXYMORE « INDUSTRIALISATION ARTISANALE »

34

RECOUVRE UNE « PUISSANCE DE FEU » EN TERMES DE PRODUCTION MAIS « LA SOUPLESSE DE TRAVAIL D’UNE TPE ». Par Jenny de Montaigne

C’est ainsi que la société s’est progressivement tournée vers une autre clientèle, les agences de communication, avec une offre réorientée en fonction de cette cible, plus teintée conseil. Elle a eu la chance de rencontrer tout de suite (dès 1999) une grande enseigne nationale et d’avoir été choisie, ce qui lui a mis le pied à l’étrier et se développer sur ce type de cible. La collaboration avec Grand Optical, pour la communication intérieure des boutiques, se poursuit ainsi depuis une quinzaine d’années. Parmi les grands clients figurent aussi des grandes agences de communication comme Havas, Euro RSCG,

34 • SIGN INFO SERI N° 251

ainsi que des clients finaux prestigieux comme Orange. Concernant ce dernier, A2 Signalisation a été missionné pendant quatre ans pour refaire la signalétique dans le cadre de la refonte des boutiques de l’opérateur français (concepts Next, Next2 et Proxy). « Une aventure intéressante », se souvient Frédéric Coulpied, « qui a beaucoup tourné autour des problématiques de fresques murales ». La fresque type, posée à Serris-Val d’Europe, atteignait 24 m de long sur 3 m de hauteur d’un seul tenant, ce qui a constitué l’élément déclencheur et a validé un partenariat sur quatre ans. « C’était une solution inédite même pour nous, qui nous a permis de rassurer le client sur la finalité ».

DU PRÉ-PRESSE À L’IMPRESSION « TOUS AZIMUTS » LA MACHINE

L’IMPRIMANTE EPSON SURECOLOR S30600

L’imprimante signalétique Epson SureColor SC-S30600, d’une laize maximale de 64 pouces (162,6 cm), cible essentielle-

QUITTER UNE ZONE ÉCONOMIQUE TRÈS ACTIVE

LA SOCIÉTÉ

CARAVEL CRÉATION

UNE VRAIE DYNAMIQUE DE COMMUNICATION DANS UNE COMMUNE ET SES ALENTOURS, TEL EST LE PARCOURS

A cette polyvalence voulue s’ajoute un parti pris de grande réactivité, véritable moteur de la relation clients, avec des dé-

ET RÉUSSIR À CRÉER

rie normande Caravel Création. Derrière

quant le fait de rester très mobile et très

ces mots, une réelle capacité à travailler

réactif, repose sur un équipement consé-

avec un spectre très large de clients, allant

quent : deux imprimantes Epson moyen et

litre, contre 3,5pl pour les imprimantes

grand format (d’abord une Stylus Pro

photo professionnelles), avec en outre une

du particulier ou de la très petite entreprise personnelle (TPE), ou encore de l’artisan

9880, machine base aqueuse en 44

ayant des besoins précis, jusqu’aux PME,

pouces, rejointe il y a deux ans par une

lectivités locales ou territoriales.

de s’ajouter une machine à sublimation, une 3e Epson (SC F-6000). « Nous avons

NUMÉRIQUE, ÉQUIPÉE DE TROIS MACHINES ET INSTALLÉE EN PLEINE CAMPAGNE NORMANDE.

pour

expositions.

Elle

est

communément utilisés sur le marché de la signalétique. A noter également qu’elle est conçue pour offrir un coût d’exploitation

L’éventail des métiers clients est égale-

AUJOURD’HUI UNE IMPRIMERIE

chages

compatible avec l’ensemble des supports

lence en termes de supports d’impression. Elle revendique une résolution élevée,

SureColor SC-S30600), auxquelles vient

Par Jenny de Montaigne

gerie, reprographes, enseignistes, etc. Ses deux principales caractéristiques sont sa

lais de réponse ne dépassant pas 2 ou 3 jours. Cette approche métier, revendi-

municipalités et donneurs d’ordre de col-

IL Y 26 ANS À ROUEN, EST

hicules, décorations intérieures et affi-

« Un imprimeur tous azimuts ». C’est ainsi

ORIGINAL DE GILLES DRU,

PHOTOCOMPOSITION, CRÉÉ

fiches rétro-éclairées et signalétique pour points de vente, jusqu’à l’habillage de vé-

que se définit elle-même la petite imprime-

GÉRANT DE CARAVEL CRÉATION. L’ANCIEN ATELIER DE

gestion de points variables. Elle permet d’imprimer sur une large palette de supports, depuis les posters, bannières, af-

ment les professionnels de la communication visuelle grand format, tels que les prestataires de services, prestataires d’ima-

qualité d’impression et sa grande polyva-

ment large, embrassant le bâtiment, la

ment machine important plutôt qu’avec des ressources humaines en plus »,

comme un corps de sapeurs-pompiers ! Tout comme la diversité des produits et des formats imprimés, pour des applications de signalétique, marquage, publi-

d’encre et d’énergie, mais aussi parce que ses têtes d’impression ne sont pas des

explique Gilles Dru, qui assume son souhait rester un petit imprimeur, et qui préfère ne pas adresser les grands comptes, pour des raisons d’indépendance. L’entreprise travaille tout de même avec quelques

panneaux de chantier, de signalisation,

gros clients, qui apprécient sa réactivité, et

étiquettes, calendriers, textile…

la variété des travaux possibles.

38 • SIGN INFO SERI N° 251

bas, d’abord en termes de consommation

consommables mais fixes et garanties. I

choisi de nous épauler avec un équipe-

boulangerie, la pharmacie… y compris quelques secteurs assez particuliers

cité, édition, etc. : affiches, adhésifs,

proche de la qualité photo, grâce à la très petite taille des gouttes d’encre (4,2 pico-

I

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Au 2e plan, l'imprimante SC-S30600. Au 1er plan, Gilles Dru et sa fille Charlotte, qui a rejoint l’imprimerie.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGNINFOSERI

Parmi les ressorts de la mutation de l’imprimeur, la mise en capacité de « rassurer » la nouvelle cible de clientèle : « Ce sont des clients qui ont besoin de s’appuyer sur des partenaires fiables et qui ont besoin d’être “accompagnés” », analyse le responsable. C’est-à-dire qu’ils n’attendent pas seulement d’être livrés d’une réalisation correspondant parfaitement à ce qui a été défini dans un brief, mais aussi d’être conseillés dans les choix techniques dès le début des projets, y compris pendant les phases de compétition pour les agences. Face à ce type d’attente, une équipe

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 2014

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

J’UTILISE

Située à Fauville-en-Caux, à quelques kilomètres d’Yvetot en Normandie, l’imprimerie bénéficie d’une activité en croissance sage mais régulière.

PLUS QU’UN « SIMPLE » IMPRIMEUR NUMÉRIQUE

38

SIGN INFO SERI N° 251 • 39

Associer des moyens matériels industriels à une philosophie artisanale. Parce que c’est important d’avoir une telle dynamique sur le plan humain. » Frédéric Coulpied Gérant, Sign&Color 䉴䉴

SIGN INFO SERI N° 251 • 35

J’utilise

Créée il y a une vingtaine d’années dans les Yvelines, A2 Signalisation est née et a grandi dans la signalétique événementielle. Mais son jeune gérant, Frédéric Coulpied, qui a repris en 1997 les rênes de la société, avait rapidement compris qu’il devrait réorienter l’activité, c’est-à-dire sortir du « stand », qui présentait plusieurs inconvénients, parmi lesquels un turn-over énorme dans les équipes. Répondre aux appels entrants demandant le prix du m² de bâche imprimée ne constituait pas non plus une piste d’avenir viable, dans un contexte marqué par une concurrence acharnée et une baisse de prix dévastatrice.

• Les nouveaux métiers de l’impression • De la production aux services et au conseil • Une mutation accélérée par les innovations technologiques • La formation prend le virage du plurimédia

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

28 32

REPORTAGE • Une « industrialisation artisanale » pour des projets ambitieux : SIGN&COLOR

34

J’UTILISE • Du pré-presse à l’impression « tous azimuts » la société CARAVEL CRÉATION

38

Nouveaux produits Agenda des salons Coupon d’annonces classées Bulletin d’abonnement

42 44 45 46

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE - gildas@signinfoseri.com • Rédactrice en chef : Jenny de MONTAIGNE - jenny@signinfoseri.com • Maquette: Christophe BRUGÈRE • Secrétariat de rédaction: Martine SAVINA contact@signinfoseri.com • Publicité: 0174534505 • Imprimé par PRINTCORP 0155288709 • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours. © Photo de couverture : Fotolia LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

24 26

Édité par :

BP 25 92301 LEVALLOIS-PERRET Tél. : 06 13 23 79 76 contact@signinfoseri.com

SIGN INFO SERI N° 251 • 5


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page6

ACTUS

Viscom : l’affichage mixte le La dernière édition du salon VISCOM a donné une vision plus complète des différents segments de la communication visuelle et des technologies exploitables. Côté audience, la typologie des visiteurs s’est également élargie. Le salon Viscom, revenu en © Nathalie Savalle – Reed Expositions France

septembre dernier au Parc des Expositions de Paris, Porte de Versailles (après quatre années à Villepinte), a enregistré, par rapport à l’édition de l’an dernier, une double progression : du nombre d’exposants (+18 %, à 161) et de la fréquentation, avec un nombre de visiteurs en hausse de 12 % (un peu plus

De retour cette année à Paris, au Parc d’Expositions de la Porte de Versailles, le rendez-vous annuel français des professionnels de la communication visuelle a enregistré une progression de son audience et du nombre d’exposants.

de 12 200). Sur un autre plan, en termes

pointe également un élargissement

visiteurs, ont été rejointes cette

qualitatifs, on retiendra de cette

puisque le Point de Vente,

année par un nombre important

26 édition une tendance globale

traditionnellement omniprésent

d’architectes et de designers,

à l’intégration de tous les volets

dans les espaces d’exposition

souligne Annabelle Serres.

de la communication visuelle.

et de conférences, laisse

Les technologies mises au service

« L’enseigne et la signalétique,

maintenant un peu d’espace à

de la communication visuelle et

e

un peu absents dans les toutes

l’immeuble de bureau.

de la signalétique ne se limitent

dernières éditions, sont revenues »,

Parallèlement, l’audience s’élargit

plus à l’impression de surfaces

obser ve Annabelle Serres,

du côté des prescripteurs : les

ou aux lettres volumes, mais

directrice de l’édition 2014 du

agences de communication, qui

englobent aussi l’affichage

salon. En termes de cible, Viscom

représentaient avant 27 % des

dynamique. On observe cette année que le

Sur le stand 3A Composites, une structure de plafond en KAPA tech imprimé : panneau sandwich innovant composé d’un noyau en mousse polyuréthane et de surfaces en aluminium.

6 • SIGN INFO SERI N° 251

La première machine d’impression 3D à addition de matière (résine) de Roland DG, la Monofab ARM-10.

messages évolutifs animés

digital, qui a fait son entrée

s’affichant sur des écrans intégrés

dans le domaine depuis quelques

aux éléments de mobilier ou

années déjà, n’est plus présenté

aux cloisons.

de manière parallèle aux médias

Parmi les exemples significatifs

traditionnels imprimés : l’heure

de cette tendance, le stand

est à l’intégration du dynamique

Caldera qui, sur le thème du vin,

et du print. L’objectif étant d’obtenir

concrétisait le potentiel de

une déclinaison plurimédia des

VariableDisplay, la solution

messages d’une marque, avec,

d’affichage dynamique de

dans un même espace, des

l’éditeur. La mise en scène du

visuels imprimés sur les cloisons,

stand a été élaborée pour illustrer

d’autres sur le mobilier, sur le

comment un écran peut être

revêtement de sol… mixés à des

utilisé comme support d’information

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page7

ACTUS

e le digital et l’imprimé d’entrée de gamme, mais aussi, à l’autre extrémité de l’échelle, des machines toujours plus productives. Ainsi, sur le stand HP, l’offre d’imprimantes latex se renouvelle à travers de nouvelles La Mimaki JFX 200, une machine 1/2 taille rendant plus abordable l’impression directe à plat (imprimante UV LED, présentée aussi sur le stand Tiflex).

versions plus polyvalentes des machines et un nouveau modèle, référencé 310 (54 pouces) venant répondre à une demande de laizes moins larges. Même tendance chez Epson,

Cadre lumineux 3D TecoFrame LED, doté d’un système innovant d’éclairage par le fond, développé pour cette gamme (stand TecTex).

interactif, ou comme élément

de gestion d’affichage sur écran

qui présentait la nouvelle

décoratif, au sein d’un volume

TV, marquant l’arrivée du fabricant

SC TX200, une machine simple,

présentant également des

japonais dans le domaine de

à quatre couleurs, polyvalente

imprimés muraux sophistiqués

l’affichage dynamique.

(support tressé filaire, poster,

(effets métalliques, boisés…),

Viscom a également fait la part

papier photo, textile…), proposée

devenant plus accessible

offrant ainsi des axes de lecture

belle à une technologie récente,

en trois largeurs (24, 36 et 44

qu’auparavant, y compris en

différents en fonction de la place

l’impression 3D, et pas seulement

pouces, modèles 3200, 5 200

2 x 3 m (format inabordable

des intervenants dans la chaîne

au sein de l’espace VIZLAB du

et 7 200). Il s’agit d’une série

jusque-là). Le fabricant exposait

graphique.

salon. Parmi les modèles exposés

R2R (simple ou double rouleau),

sa récente JFX 200, une machine

Notons également, sur le stand

sur les stands, on aura noté

mais offrant la possibilité de

en ½ taille, abordable non

de Roland DG, la présentation

l’arrivée remarquée de Roland,

passer du carton rigide, et qui

seulement en termes de prix

de Display Studio, un logiciel

déjà présent dans le fraisage

utilise des encres aqueuses à base

(70 k€), mais aussi en termes

3D (principe de soustraction de

de pigments. Cette imprimante

de simplicité d’utilisation.

matière, ou prototypage soustractif,

cible les applications intérieures,

Pour l’édition 2015 du salon

machine Monofab SRM-20),

ou extérieures de courte durée

Viscom Paris, rendez-vous est

avec une « vraie » machine

(événementiel).

donné au Parc des Expositions

d’impression 3D à addition de

Mimaki tient le même discours,

de la Porte de Versailles du

matière (résine), la Monofab

et déclare « pousser le plat »,

29 septembre au 1er octobre

ARM-10.

l’impression directe sur plaque

prochains.

n jdM

FORTE POUSSÉE DE L’ENTRÉE DE GAMME Autres tendances observables à Viscom: les fabricants répondent aux évolutions du marché de la demande sur trois axes : des machines plus polyvalentes (capacité à imprimer sur plusieurs types de médias : bâches, tissus, Première présentation en France par Esko de la table de découpe Kongsberg C60, système de façonnage numérique multifonctionnel de très grand format.

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014

nouvelles matières, supports non traités et moins chers comme papiers non couchés, canvas, papiers peints…), des modèles

La LS 1000 de Gravograph, une machine laser dernière génération conçue pour la découpe et la gravure grand format.

SIGN INFO SERI N° 251 • 7


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page8

ACTUS

L’IMPRESSION 3D revient à Paris [SALON] La deuxième édition du salon 3D Printshow à Paris a montré de nombreuses applications originales, ainsi qu’une offre élargie de machines, de logiciels et de plateformes de création. L’impression 3D s’évade de son pré carré initial, à savoir les petites pièces destinées au médical, à la mécanique (aéronautique et automobile notamment), ou les objets soit émanant de la création artistique, soit destinés aux univers de la

L’architecture prend, à travers les maquettes, une place de plus en plus importante dans le panel des réalisations imprimées en 3D.

mode, la bijouterie, voire du

du Carrousel du Louvre, a permis

compact de bureau aux matériels

jouet et des goodies.

d’observer tout d’abord un spectre

plus imposants. De leur côté, les

cette rencontre 3D. Avec notamment,

Elle a déjà beaucoup fait parler

d’applications en continuel

substances utilisées pour l’ajout

sur le stand Autodesk, des

d’elle dans des domaines comme

élargissement, avec notamment

de matière variaient énormément

démonstrations de Fusion360, son

la construction, avec des prototypes

des applications plus typées

dans les applications exposées,

logiciel de design industriel et

une des caractéristiques fortes de

de maisons très médiatisés ces

marketing et communication,

allant des classiques résines et

mécanique (intégrant des

derniers mois, et comme

comme des présentoirs et autres

plastiques au métal, en passant

fonctionnalités de collaboration et

l’architecture, avec des maquettes

grosses pièces. Sur les stands,

par des matières plus originales,

de gestion de données techniques),

très photogéniques montrées ici

on pouvait également constater

comme l’argile, voire comestibles

et la mise en avant de Spark, une

ou là.

que l’offre de machines se

(chocolat, crèmes, pâtes à

plate-forme ouverte et publique,

Le salon 3D Printshow Paris, qui

diversifie, avec des imprimantes

gâteaux…).

permettant d’expérimenter et de

s’est tenu pour la 2e fois en

à fabrication soustractive et

Enfin, la présence très visible

tester des logiciels dans le cadre de

octobre, dans le cadre prestigieux

additive, et des formats allant du

des logiciels de création a constitué

projets de création 3D.

Construction en argile et sable, basée sur « l’impression » 3D (WASProject italien, machine DeltaWASP).

8 • SIGN INFO SERI N° 251

n jdM

L’expression artistique reste un des grands débouchés de l’impression 3D.

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:00 Page9

ACTUS

Une machine textile à sublimation signée Roland [IMPRIMANTES] Roland DG

point fort : un nouveau système

conforte sa présence sur le

de tension du support, maintenant

marché de l’impression numérique

à plat le papier transfert lors

textile avec le lancement d’une

de l’impression, évitant ainsi

série Texart, positionnée sur le

toute déformation et bourrage

segment de la sublimation haut

papier.

n

de gamme. Le chef de file de cette nouvelle offre est le modèle RT-640 (162,5 cm), une imprimante à jet d’encre proposée en deux configurations : quatre couleurs (CMJN) ou huit couleurs (CMYKLcLmOrVi).

La Texart RT-640, « chef de file » d’une nouvelle gamme d’imprimantes textiles à sublimation.

Outre sa vitesse d’impression

profond », explique Yuko

dégradés subtils et un niveau

en production, la plus élevée

Maeda, directeur général du

de détail remarquable ». À

de son secteur, revendique le

département Textile. Il précise

retenir également, la possibilité

fabricant (22 m²/h), cette

que « les encres orange et

d’utiliser cette machine soit

nouvelle machine se caractérise

violet enrichissent la gamme

avec le RIP Roland VersaWorks

par l’utilisation d’une encre

chromatique et permettent de

soit avec l’ErgoSoft Edition de

innovante : « La nouvelle encre

créer de formidables rouges,

Roland, développé spécialement

Texart permet d’obtenir des

oranges, bleus foncés et pourpres;

pour la RT-640 par ErgoSoft,

couleurs vives et lumineuses,

tandis que le cyan léger et le

principal développeur de RIP

ainsi qu’un noir intense et

magenta léger produisent des

pour l’impression textile. Autre

Ce modèle est disponible en deux configurations : quatre couleurs (CMJN) ou huit couleurs (CMYKLcLmOrVi).

Une affiche à regarder… et à manger ! [INSOLITE] Le producteur

gâteaux, cette affiche comestible

anglais de gâteaux Mr. Kipling

constituait le point de départ

a fait sensation à Londres début

d’une vaste campagne de relance

septembre, avec la première

de la marque britannique,

affiche au monde entièrement

intitulée « La vie est meilleure

faite de gâteaux et confiseries.

avec des gâteaux », imaginée

Le public a ainsi pu manger

par l’agence JWT.

cette « affiche », posée pendant

Parmi les autres agences

la journée du 4 septembre à

intervenant dans le cadre de

l’extérieur du centre commercial

cette campagne, citons l’agence

Westfield, situé à Shepherds

digitale Outside Line, l’agence

Bush, un quartier de l’ouest de

média Carat et Cirkle pour les

Londres. Constituée de 13 360

Relations Publiques.

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014

n

« La vie est meilleure avec des gâteaux », affirmait cette affiche éphémère comestible constituée de milliers de gâteaux (agence JWT).

SIGN INFO SERI N° 251 • 9


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page10

ACTUS

Imprimante en sublimation 5 mètres française [IMPRESSION TEXTILE]

place dans de nombreux

Figarol, imprimeur numérique

événements majeurs, dans les

textile français, a mis au point

domaines politique, économique

une machine capable d’imprimer

ou sportif: le Festival de Cannes,

en sublimation sur des laizes de

le village français des Jeux

5 mètres de large.

Olympiques, le salon de

Cette imprimante très grand

l’automobile, le salon de

format s’appelle Figatex 5 000

l’agriculture, Batimat…

et constitue, selon Frédéric Roux,

L’une des spécificités revendiquées

dirigeant de Figarol, une première

par Figarol est sa culture de

mondiale. Conçue sur la base

l’innovation. Elle a fait partie des

d’une machine UV par une

pionniers en France de l’impression

équipe mobilisée autour de ce

sur tissu, puis a fait parler d’elle

projet, elle a nécessité pas moins

comme à l’international, non

l’image, Figarol est rapidement

avec la fabrication du premier

de trois ans de R&D et a donné

seulement dans le secteur de

passée du studio photo au métier

traceur en 3,20 mètres.

lieu à la mise en place d’un

l’événementiel, mais aussi sur

d’imprimeur, spécialiste des

« Les attentes des clients sont

partenariat avec le fabricant

le marché de la décoration

grands formats. Intégrée au

tournées vers la sublimation,

d’encres Sawgrass.

intérieure. Une cellule export

Groupe Faire Valoir en 2012,

une technique d’impression

Elle ouvre à la société Figarol,

vient d’être créée, visant en

la société bénéficie aujourd’hui

véritablement écologique (base

spécialiste de la théâtralisation

priorité les marchés anglophones

d’une bonne reconnaissance

aqueuse), à la qualité inégalée,

d’espace pour le marché de

et germanophones.

dans le domaine de l’événementiel

haute densité, sans odeur ni

l’événementiel et du stand, de

Née il y a une quarantaine

et du stand en France. Ses

produits dangereux », déclare

nouveaux débouchés, en France

d’années dans le travail de

réalisations imprimées prennent

Frédéric Roux.

n

Exhibit « habille » le centre commercial So Ouest Exhibit crée un département Affichage Urbain Ce département est complémentaire de ses savoir-faire en signalétique, décoration et architecture commerciale, stands/aménagement d’espaces et affichage dynamique. Ce pôle enrichit l’offre de l’imprimeur niçois d’affiches numériques aux formats 4 x 3, Abribus, 320 x 240, 120 x 176… sur papier dos bleu 120 g ou dos blanc 150 g en 360 dpi.

10 • SIGN INFO SERI N° 251

[SIGNALÉTIQUE] Unibail-

du centre. Le spécialiste niçois

Rodemco, groupe européen

de l’impression numérique travaille

en vigueur prévoit la vérification

d’immobilier commercial spécialisé

encore avec So Ouest de façon

régulière des produits en place,

qualité. Le contrat de maintenance

dans les centres commerciaux,

régulière, notamment sur les

leur entretien, voire leur remplace-

a confié à Exhibit Group la plus

nouveaux produits susceptibles

ment en cas de dégradation.

grande partie de la signalétique

de répondre à l’attente de sa

Pour cela, Exhibit Group travaille

pérenne de So Ouest, centre de

clientèle, sur les actions de

sur un pilote d’outil digitalisé qui

shopping de 50 000 m² situé à

recyclage des supports de

permettra d’informatiser le catalogue

Levallois-Perret (92). L’objectif

communication et sur la démarche

référençant tous les produits. n

explicite du projet était de proposer une « expérience shopping à 4 étoiles », conforme aux « nouveaux standards du shopping urbain ». Le choix d’Exhibit Group comme partenaire de la signalétique événementielle et générale et le début de la collaboration avaient eu lieu bien en amont de l’ouverture

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page11

ACTUS

JCDecaux reconfigure sa plate-forme d’offre [AFFICHAGE] Dans un environnement

de grande envergure avec Darty.

de créativité en matière de médiaplanning

média en difficulté, la Communication

Planning Lab met l’expertise de JCDecaux

pour répondre à la demande croissante

Extérieure se présente comme le seul

au service de la construction de solutions

en contacts utiles. Ces dispositifs puissants

média historique à avoir bénéficié d’une

sur-mesure dans l’univers du OOH (Out

et flexibles s’accompagnent de l’engagement

semestre

Of Home). L’objectif étant d’apporter plus

de JCDecaux sur des KPI’s prédéfinis.n

croissance en France au 1

er

2014, affirme JCDecaux. Afin de se maintenir à la place de N° 1 sur ce marché en 2015, le spécialiste de l’affiche extérieure a présenté aux annonceurs un mode de commercialisation revu selon deux concepts : Power Store et Planning Lab. Power Store propose un accès simple et direct aux réseaux référents de JCDecaux, avec la garantie d’un accompagnement personnalisé, enrichi en études, tout au long du projet. Il comprend de nouvelles offres affinitaires, avec Urban Conso (GMS) et Urban Style (jeunes actifs, étudiants) et des territoires inédits comme le contrat de mobilier urbain de Paris La Défense et la première initiative retail

Cette fresque digitale de 7 m² est le fruit d’un partenariat de deux ans entre JCDecaux Airport Paris et Bluefocus Communications Group (groupe de communication chinois).


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page12

ACTUS Une table de découpe Kongsberg C60 chez Realisaprint

Megamark promeut ses produits éco-responsables

Realisaprint.com complète sa

[COVERING] La société

gamme d’équipements numé-

Greenwishes a choisi, pour le

riques avec la nouvelle table

marquage de ses véhicules,

de découpe Esko Kongsberg

une solution éco-responsable

C60. Basé à Nice, Realisa-

mise en œuvre par Megamark,

print.com est un imprimeur

avec le film Hexis HX500WG2.

en ligne proposant plus de

Cette opération prend sa place

40 gammes de produits pour

dans le cadre d’un plan de

les professionnels, couvrant

développement durable mis en

l’imprimerie traditionnelle,

œuvre par Megamark, notam-

la signalétique et le display,

ment à travers la promotion

mais également de

de son offre « verte », une

nombreuses demandes

gamme de matériaux et solutions

d’impression dans l’urgence.

plus écologiques ou éco-

La vitesse d’exécution et la

responsables.

grande rapidité de découpe

Megamark est ainsi un des

Greenwishes a fait appel à Megamark pour le marquage d’un nouveau camion pour son agence lyonnaise cet été.

ont été les facteurs décisifs

pionniers dans l’utilisation d’un

par exemple de réaliser des

secteur du recyclage de déchets

de l’investissement.

film imprimable innovant

coverings de véhicules. Étant

pour les entreprises. Basée en

« Nous avons également été

développé par Hexis, le

donné que cet adhésif représente

IDF, avec plus d’une centaine

séduits par sa capacité

HX500WG2. Sans PVC, sans

un investissement supplémentaire

de clients (dont Microsoft et

d’automatiser nos processus

chlore, sans phtalate ni plastifiant,

pour le client, il est indispensable

Danone), elle s’est implantée aussi

de finition… des qualités non

celui-ci constitue une alternative

d’expliquer l’intérêt de cette

à Lyon fin 2013 et y compte

négligeables pour devancer la

aux

démarche.

maintenant parmi ses clients

concurrence », commente

traditionnels. Il est imprimé

Greenwishes est une PME en

de grandes entreprises comme

Rafael Mari, co-fondateur de

avec des encres latex, permettant

fort développement dans le

films

autoadhésifs

Areva ou l’école Agrapole. n

Realisaprint.com. Il s’agit de la 4e vente en France pour cette plateforme présentée pour la première

Une plate-forme fournisseurs centralisée chez Antalis

fois en France au salon

Myrmex est une plateforme fournisseurs unifiée

ble, etc.) pour permettre aux entreprises de suivre leur impact

Viscom à Paris en septembre

permettant à Antalis de renforcer la traçabilité de

social et environnemental tout au long des chaînes d’appro-

dernier. Les tables Kongsberg C

son offre de produits. La mise en place de cette base de

visionnement, et ainsi garantir leur conformité réglementaire.

sont des systèmes de

fournisseurs centralisée s’inscrit au cœur de la démarche RSE

Antalis affirme être le premier distributeur de papier à avoir

façonnage numérique très

que mène Antalis, important distributeur de papiers, de

mis en place un dispositif aussi exhaustif de collecte de

grand format, conçus pour

produits de communication visuelle et de solutions d’embal-

données socio-environnementales et de plateforme de suivi.

des environnements semi-

lage en Europe. En effet, Myrmex renforce la traçabilité de

En plus de données générales et de leurs coordonnées, les

industriels de production

l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’Antalis via la

fournisseurs sont appelés à fournir des informations exhaus-

fonctionnant 24 heures/24 et

collecte d’informations exhaustives sur la conformité réglementaire

tives sur des sujets variés : actualités liées à la RSE, confor-

7 jours/7. De par leur concep-

de ses fournisseurs et leur adhésion aux nouvelles normes FSC

mité réglementaire des produits, données liées au site de

tion robuste et leur traverse

et PEFC, ainsi qu’à la nouvelle législation européenne dans le

production. L’information recueillie est vérifiée et soumise à

en carbone, ces tables ne

domaine du bois.

un comité d’analyse des risques. Si un risque majeur est iden-

décélèrent pas lorsqu’elles

Myrmex est une plateforme SaaS open source, développée

tifié, des actions sont engagées : demande d’informations

découpent des matériaux

par Factor-X (une société de conseil en comptabilité carbone

supplémentaires, de changement des espèces d’arbres ou du

plus exigeants.

spécialisée dans l’analyse des risques, l’investissement dura-

pays d’origine des produits, voire arrêt de la collaboration.n

12 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page13

ACTUS RIP Caldera deux fois plus rapide

Nominations

[LOGICIELS] La V10 du RIP de

• Christophe Aussenac au Board de FESPA

l’éditeur français est une version majeure, dotée d’une batterie

International.

de fonctionnalités innovantes,

La nomination a

qui augmente sa vitesse et qui

été annoncée à

en fait un des RIPs les plus

Bangkok en Thaïlande, lors

complets de sa catégorie. La nouvelle version de Caldera

de la dernière Assemblée de

bénéficie d’une ergonomie

la Fédération. Christophe

optimisée afin d’améliorer encore

Aussenac, président de FESPA France et co-dirigeant

plus la productivité des imprimeurs projets avancés avec Tiling+,

d’ATC Groupe, rejoint le

à de nouveaux marchés et

qui permettent la création de

Comité de direction de FESPA

applications, notamment dans

lés de tailles différentes, donnant

International, où il rempla-

les points clés suivants.

le textile, les papiers peints, la

aux utilisateurs un accès à de

cera Michel Caza, un des

Le premier est un RIP jusqu’à

céramique, le verre, le bois et

nouvelles applications telles

fondateurs de FESPA.

deux fois plus rapide que les

la CAO. Enfin, un dispositif de

que le multi-canvas.

Michel Caza ne quittera pas la

précédentes versions, grâce à

notifications en ligne fournit

L’interface de la Version 10,

FESPA, il continuera de

la puissance d’algorithmes de

automatiquement et en temps

plus originale et plus dynamique

suivre et de développer de

traitement plus intelligents. Le

réel des informations sur les

que les précédentes, a été conçue

nombreux projets comme le

grand format. Parmi les points

Ensuite, cette V10 donne accès

forts caractérisant cette édition, on retiendra particulièrement

second est un paramétrage plus

mises à jour importantes ou les

pour permettre aux utilisateurs

FESPA cloud, la sérigraphie

rapide de workflows, à travers

nouvelles versions aux utilisateurs

de se concentrer et de visualiser

industrielle ou encore la 3D.

la nouvelle fonctionnalité QuickPrint

de Caldera.

en priorité leurs tâches en cours.

Le Board FESPA se compose

permettant à l’utilisateur d’envoyer

À noter également des

Des QR Codes peuvent maintenant

maintenant de : Lascelle

rapidement un job en impression

fonctionnalités susceptibles

être ajoutés à côté des impressions,

Barrow (UK), son président,

en utilisant une configuration

d’améliorer la productivité des

afin de faciliter l’identification

Enrico Steijn (Pays-Bas),

d’impression prédéfinie.

imprimeurs dans la création de

des jobs.

Gyorgy Kovacs (Hongrie),

n

Anders Nilsson (Suède), Yaşar Güvenen (Turquie),

Brandimage revoit l’identité visuelle des croisières Ponant

Christian Duyckaerts

Ponant, expert français du yachting de croisières

Aussenac (France) et

stratégique sur son positionnement et la définition de ses

(Belgique), Christophe

et des expéditions 5 étoiles, a souhaité faire évo-

valeurs. Brandimage, qui fait partie de l’activité Développement

Thomas Struckmeier

luer son identité tout en redéfinissant sa plate-

de marques de SGK, est un groupe conseil international

(Allemagne).

forme de marque. Pour ce changement, qui s’inscrit dans

d’architectes et de designers de positionnement de marque.

• Thomas Struckmeier

la dynamique d’internationalisation de la marque, Ponant a

La passion du voyage et l’art de voyager à la française ont

représente l’association

choisi Brandimage pour l’accompagner dans cette réflexion

guidé l’Agence dans son travail autour de l’univers graphique

nationale allemande de la

de Ponant. La simplification du nom (Compagnie du Ponant

FESPA, la BVDM (Bundes-

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014

devenu PONANT) a été une décision déterminante dans

Verband Druck & Medien). Il

l’internationalisation de la marque.

a également fait partie du

Les deux lignes de force du projet de reconfiguration de l’image

Comité de direction d’Inter-

de la marque ont été la dimension internationale de la

graf, la fédération européenne

nouvelle identité de l’entreprise (capitalisation sur le signe de

de l’imprimé et de la commu-

marque que sont les voiles, en les modernisant) et le renfor-

nication numérique, ainsi que

cement de l’architecture de marque, à travers la refonte des

du Comité directeur du salon

codes graphiques de l’offre.

DRUPA 2016.

n

SIGN INFO SERI N° 251 • 13


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page14

ACTUS Evolon certifié pour les encres latex HP Le fabricant de textiles techniques Freudenberg annonce

MACtac à la conquête de l’espace

que sa matière en microfila-

[COVERING] Un film adhésif

et notamment la salle d’examen

ments Evolon a été certifiée

imprimable MACtac a été utilisé

IRM, dont la taille imposante

de véritables astronautes le

par Hewlett Packard pour

pour l’habillage du caisson

de la machine peut provoquer

temps d’un examen.

l’impression aux enfants d’être

l’impression avec les encres

d’IRM et des murs de la salle

du stress auprès des jeunes

Pour réaliser l’habillage de

latex HP. Les références EVO

d’examen dans un hôpital pour

enfants. Relookée sur le thème

l’imposant caisson IRM, l’agence

100 PMB FR et 130 PMB FR

enfants à Barcelone. Ce projet

de la conquête de l’espace et

Demibold a choisi le support

ont donc été certifiées pour

avait pour but de rendre certaines

rebaptisée « Zone Spatiale »,

ultra conformable IMAGin

les séries d’imprimantes HP

salles de l’hôpital plus attrayantes,

la salle IRM donne aujourd’hui

Latex 200 et 800. Ces deux

WW100. Classé M1, ce support d’impression est doté d’un

produits sont certifiés igni-

adhésif permanent renforcé

fuges et classés M1 selon la

(High Tack) qui lui permet

législation française anti-feu,

d’adhérer sur des surfaces

ils sont donc

difficiles et tridimensionnelles (3D).

utilisables à l’intérieur.

Le film a été imprimé avec des

Les médias non tissés Evolon

encres HP latex, inodores, à

se caractérisent par leur

base d’eau, ne dégageant aucun

grande résistance mécanique,

polluant atmosphérique, et

leur stabilité dimensionnelle et leurs propriétés anti-frois-

Un film imprimé de circonstance à l’Hôpital pour enfants de Sant Joan de Déu à Barcelone.

parfaitement appropriées pour ce type d’application.

n

sement. Ces caractéristiques permettent un grand nombre d’applications imprimées, incluant la signalétique, les banderoles publicitaires, mais aussi le design de stand, les éléments de décoration et les

Pixartprinting met au vert ses emballages

solutions acoustiques.

[PACKAGING] Pixartprinting

pendant le transport, mais

Avec un poids allant de

lance une ligne d’emballage

simplifie aussi les opérations

matériaux pour les jeter directement

110 g/m² à 150 g/m², les

vert alliant technologie d’avant-

d’élimination des déchets. Car,

dans le conteneur adéquat.

médias Evolon certifiés sont

garde, très grande fiabilité et

ainsi que l’explique Andrea

La nouvelle ligne d’emballage

2 à 4 fois plus légers que les

respect de l’environnement.

Pizzola, Sales & Marketing

permet de gérer plus de 1 000

matières de banderoles tradi-

Celle-ci permet en effet de

Manager Pixartprinting, la

expéditions par jour et est dotée

tionnelles, ce qui représente

proposer des emballages

composition écologique des

de capteurs de contrôle pour

des économies significatives

écologiques, issus d’une sélection

nouveaux emballages permet

le montage continu.

de matières premières et des

de matériaux totalement

coûts de transport réduits.

recyclables. Le tout sans déchets,

Ils constituent donc une alter-

en réduisant ainsi le gaspillage

native aux supports d’impres-

et en utilisant des divisions de

sion habituels de type

protection en carton sans aucun

banderole textile, avec un

point métallique.

visuel mat qualitatif, un

Cette nouvelle offre répond non

tomber infroissable, et un

seulement à l’exigence d’un

meilleur rapport qualité-prix.

packaging capable de préserver

de trier avec simplicité les

n

la qualité des produits imprimés

14 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page15

ACTUS Un rapport Drupa sur les impacts d’Internet sur l’imprimerie

EFI rachète un spécialiste des SIG/ERP d’impression

[ANALYSE] L’industrie du

EFI renforce sa présence sur

print traverse une période de

le marché européen des

reconfigurations sans précédent,

SIG/ERP pour l’impression et

induite par les médias numé-

l’emballage, en rachetant la

riques, l’Internet et de fortes

quasi-totalité des actifs de

évolutions dans la demande

DiMS ! Organizing Print, un

des consommateurs finaux.

développeur de systèmes

Ce constat constitue l’ouverture

SIG/ERP complets pour les

d’un rapport publié en septembre

sociétés d’impression et

par la Drupa sous le titre « First

d’emballage. Basée à Lichtenvoorde, aux Pays-Bas, et fon-

results: The impact of the Internet

dée en 1986, DiMS ! offre des

on Print ». Le document est

Ces premières conclusions ont

la lenteur des acteurs à prendre

consultable sur le blog de ce

été complétées en octobre par

conscience des changements

solutions de flux de produc-

grand salon international des

une deuxième édition enrichie,

en cours autour d’eux et à mettre

tion SIG/ERP multilingues

industries graphiques et papetières

également publiée dans le blog

en œuvre les réorientations

parfaitement intégrées. Les

qui a lieu tous les 4 ans à

de la Drupa*.

stratégiques qu’ils impliquent.

employés de DiMS ! ont déjà

Düsseldorf en Allemagne.*

La nouvelle version de l’étude,

Selon le rapport, les technologies

rejoint le groupe des logiciels

Les grands axes d’analyse des

intitulée « Drupa Global Insights

disponibles sont susceptibles

de productivité SIG/ERP

potentialités de croissance du

report – The Impact of the Internet

de faciliter les changements

d’EFI. La technologie DiMS !

marché sont : l’explosion de

on Print », propose plusieurs

nécessaires et on peut imaginer

sera intégrée avec les techno-

l’e-commerce, la poussée de la

infographies décrivant les grands

de nombreuses nouvelles

logies de frontal numérique

« personnalisation de masse »,

enjeux et tendances du domaine.

applications pour trouver des

EFI Fiery pour une produc-

l’importance de l’impression

Elle souligne à la fois la nécessité

opportunités de croissance à

tion d’impression numérique

interactive dans le développement

pour les professionnels d’une

exploiter.

automatisée.

des secteurs de l’édition et de

adaptation drastique aux

l’emballage.

nouvelles règles du marché, et

n

Une appli mobile HP pour le grand format

* http://blog.drupa.com

Des encres fluo Kiian pour le textile [INNOVATION]

L’appli HP Latex Mobile permet aux utilisateurs des imprimantes Latex 300 de

Kiian

sur des vêtements de sport, de

encres présentent d’excellentes

contrôler à distance leurs

Digital a présenté des encres

mode et sur des décors intérieurs.

propriétés de séchage, un

machines, de suivre le statut

fluorescentes rose vif, jaune et

Comme les autres gammes de

rendement chromatique élevé

de leurs tâches et de recevoir

vert, produisant un effet visuel

Kiian Digital, ces nouvelles

et une large gamme de couleurs,

des alertes de l’imprimante.

saisissant, à l’occasion du salon

affirme le fournisseur.

Elle pourra être téléchargée

SGIA en octobre dernier à Las

Elles sont adaptées à des têtes

gratuitement sur Google Play

Vegas (Salon professionnel de

d’impression spécifiques pour

et sur l’Apple App Store, à

l’ensemble d’impression et

des performances optimales :

partir de janvier 2015 pour

d’imagerie). Ces encres, qui

les têtes piézo Epson pour les

les smartphones, et milieu d’année pour les tablettes. HP déclare avoir installé plus de 21 500 imprimantes HP Latex dans le monde.

viennent enrichir la gamme

encres Digistar PSE HD-One,

Digistar du groupe italien, sont

les DX7 pour les Hi-Pro et les

destinées aux impressions textiles,

têtes de grande capacité Kyocera

en sublimation, visant un effet

pour les K-One (transfert et

visuel très impactants, notamment

sublimation).

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014

n

SIGN INFO SERI N° 251 • 15


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page16

ACTUS

Mimaki avance ses pions dans l’impression sur plastique… matières et matériaux, dont des bouteilles en plastique et des cartes d’identification, mais aussi des plaques métalliques. Au cœur de ces démonstrations, deux imprimantes à plat : le modèle UJF-3042 à séchage LED UV, capable d’imprimer à la demande directement sur

BroadSign remporte le réseau d’affichage digital Adspace

[SUPPORTS] Selon le fabricant,

croissante de matériaux plus

photo (1 800 x 1 800 dpi) sur

Adspace, l’une des plus

l’impression sur plastique permet

accrocheurs et créatifs, incluant

une gamme pratiquement

des matériaux jusqu’à 50 mm d’épaisseur, et la LED UV UJF6042, modèle polyvalent capable de fournir une qualité

grandes régies d’affichage

aux fournisseurs de proposer

notamment du noir, du blanc,

illimitée de matériaux, objets

digital publicitaire dans

des produits finis plus créatifs

de l’argenté et du transparent ».

et supports jusqu’à 150 mm

les centres commerciaux

et personnalisés.

En réponse à cette demande,

d’épaisseur.

aux États-Unis, a choisi

« Le marché du plastique est

le fabricant d’imprimantes jet

Les démonstrations de Mimaki

la plateforme logicielle

l’un des segments de l’industrie

d’encre et de traceurs de découpe

ont eu lieu en association avec

de BroadSign pour piloter

qui évolue le plus rapidement »,

grand format a présenté en

Gravograph, spécialiste de la

son réseau. Adspace, présent

affirme Mike Horsten, directeur

octobre dernier, à un salon de

gravure et découpe sur une

dans 200 des plus importants

général Marketing EMOA de

la plasturgie qui s’est tenu en

grande diversité de matières

« malls » du pays, précise

Mimaki Europe. « En convergence

Allemagne (Fakuma 2014), des

(aluminium, laiton, bronze,

avoir fait ce choix entre

avec une facilité de production

systèmes d’impression de haute

plastique, plexiglass, verre et

autres pour les facilités

accrue, on assiste à une demande

qualité sur une multiplicité de

PVC).

n

qu’apportent BroadSign vis-àvis du « programmatic buying », un levier de croissance majeur pour notre industrie, déclare Peter

…et noue un partenariat dans la F1 [ACCORD] Comme tous les

communications graphiques de

l’importance de la représentation

Krieger, président et COO

acteurs du monde trépidant de

l’écurie seront désormais imprimés

visuelle sur toute la durée du

d’Adspace Networks.

la Formule Un, en perpétuelle

et découpés avec la gamme

championnat : « Notre écurie

BroadSigne est un spécialiste

quête de tout ce qui peut leur

de solutions de Mimaki.

est en permanence sous la

des logiciels d’affichage

permettre de se démarquer,

L’équipe graphique de l’écurie

pression du temps et donc nos

numérique, exploitables

Caterham se déclare très

Caterham F1 met en avant

efforts de communication aussi.

à travers sa plateforme

demandeur de graphismes

Nous devons pouvoir traduire

sécurisée de distribution de

sortant du lot.

efficacement les valeurs

contenus riches sur écrans.

À cette fin, l’écurie Caterham

fondamentales de Caterham F1

Il a récemment annoncé

F1 a noué un partenariat

en une présentation visuelle

un matériel d’affichage

stratégique avec Mimaki, qui

entièrement centrée sur la vitesse,

intelligent et autonome, le

devient son fournisseur technique

la flexibilité et la qualité »,

« player » BroadSign Xpress.

officiel. Ce qui signifie que

déclare Manfredi Ravetto, aux

l’ensemble des visuels et

16 • SIGN INFO SERI N° 251

L’écurie Caterham F1 adopte Mimaki.

commandes de Caterham F1. n

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page17

Une console de production pour les systèmes Kongsberg

DÉCOUPE] En réponse à la

La console de production i-cut

demande croissante d’outils

(iPC) pilote l’ensemble des

de production toujours plus

fonctionnalités disponibles sur

sophistiqués, Esko a mis au

les tables Kongsberg, comme

point une nouvelle console de

le contrôle par caméra, le

production, baptisée « i-cut ».

paramétrage de la machine, ainsi

Ce frontal de commande de

que

conception nouvelle constituera

l’étalonnage et le réglage des

la plateforme de conduite

outils. L’assurance d’un système

commune de tous les systèmes

opératoire particulièrement

de façonnage numériques

stable et une grande polyvalence

Kongsberg. Il associe la panoplie

sont des caractéristiques mises

de fonctionnalités du XL-Guide,

en avant par Esko.

développées sur mesure pour

Cette nouvelle console de

les applications d’emballages,

production est d’ores et déjà

la

reconnaissance,

au frontal i-cut Vision Pro,

disponible dans le monde entier

référence sectorielle en matière

auprès des canaux de vente et

de découpe et de productions

de distribution d’Esko, pour les

en petites série. Conçue pour

tables Kongsberg de séries XN

gérer l’ensemble des opérations

et V. Elle sera proposée pour

sur toutes les tables Kongsberg,

la plupart des modèles Kongsberg,

la console de production i-cut

y compris sous forme de mises

constitue une assise solide pour

à niveau pour les clients existants,

tout développement futur.

au début 2015.

NOVEMBRE- DÉCEMBRE 2014

n

SIGN INFO SERI N° 251 • 17


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page18

INTERV SÉBASTIEN HANSSENS VICE-PRÉSIDENT MARKETING DE CALDERA

La productivité et l’efficacité restent primordiales. » FOURNISSEUR HISTORIQUE DE RIPS POUR LE GRAND FORMAT, CALDERA S’EST REPOSITIONNÉ SUR UNE OFFRE DE SOLUTIONS COMPLÈTES. LES GRANDS MOTEURS DE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ SONT POUR LUI LA RECHERCHE DE PRODUCTIVITÉ, D’AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ, AINSI QUE

La version 2.0 de la solution de workflow phare Flow+ de l’éditeur français permet d’élaborer un tableau de bord complet pour les opérations d’impression de toutes tailles.

On parle beaucoup des nouvelles applications, comme la

LE RENFORCEMENT DES OUTILS

décoration et l’impression sur textile, ou encore de progrès

D’ORGANISATION DU TRAVAIL

l’affichage dynamique, l’impression 3D… Quels sont, selon

technologiques spectaculaires, comme la très haute vitesse,

ET DE PILOTAGE. TOUR D’HORIZON DES GRANDS ENJEUX DU MARCHÉ AVEC SÉBASTIEN HANSSENS, VP

vous, les principaux enjeux aujourd’hui sur le marché de l’impression grand format pour la communication visuelle ? Sur le marché « historique » du grand format, la demande des acteurs de la communication visuelle porte toujours sur l’accroissement de leur productivité. Elle est donc centrée sur les outils permettant des gains de temps. Cette demande porte également sur des moyens relatifs à l’amélioration de l’organisation du travail, avec des tableaux de bord permettant un meilleur

MARKETING DE L’ÉDITEUR FRANÇAIS. 18 • SIGN INFO SERI N° 251

pilotage des machines.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page19

VIEW Selon Sébastien Hanssens, les imprimeurs cherchent toujours à optimiser au maximum l’exploitation des machines.

Quelles sont les réponses des fournisseurs de logiciels tels que Caldera ? Les machines sont vendues pour aller toujours plus vite, mais si le RIP n’est pas au point et ne va pas aussi vite que la machine, on exploite mal le potentiel de son imprimante. Même si celle-ci est très puissante, elle ne fonctionnera pas à la

« L’ORGANISATION ET LE PILOTAGE, UN LEVIER DE PERFORMANCE »

hauteur des espérances des utilisateurs. Ce

média est utilisée par jour, comment gérer

qu’ils veulent vraiment, ce sont des logiciels qui vont leur permettre de produire plus

leur consommation d’encre. Avec un possibilité de mises en lés non linéaires.

logiciel comme Flow+, ils disposent de

vite, et qui vont évoluer avec eux, tout cela

Toujours au sujet de l’optimisation des

solutions leur permettant d’obtenir un

pour être sûrs de gagner des marchés.

tâches, nous proposons des quickprints ou

tableau de bord complet sur leur production et sur le fonctionnement de leur entreprise.

Le premier type de réponse est d’intégrer

des quicksets (pour les traits de coupe, les

dans les RIPs un ensemble d’outils de

compressions), qui évitent de vérifier à

productivité, proposant des fonctionnalités

chaque fois la check-liste de l’ensemble des

Outre la productivité, êtes-vous positionnés

susceptibles de faire gagner du temps à

caractéristiques préenregistrées. Ou encore

sur le front de la qualité d’impression ?

l’imprimeur, à travers l’automatisation d’un

la gestion et l’optimisation de la répétition

Oui, les utilisateurs attendent de nous que

certain nombre de tâches, notamment

d’un motif dans le RIP si on veut un résultat

nous les aidions à exploiter au mieux les

dans les finitions.

ressemblant à du papier peint, ou la

䉴䉴

gestion de l’image que l’on veut réimprimer Quelques exemples concrets de ces tâches

sur un autre support.

automatisables ? L’idée est d’éviter de refaire à la main

Vous évoquiez, comme deuxième levier

certaines opérations répétitives, par

d’augmentation de la productivité,

exemple dans la découpe, le positionne-

l’organisation du travail, le pilotage ?

ment des emplacements d’œillets, etc.

Les imprimeries sont des entreprises de

On peut aussi prendre l’exemple de la mise

production et plus une machine imprime,

en lés des projets à imprimer (le décou-

plus elle est rentable. Les imprimeurs

page), la gestion des recouvrements, avec

doivent optimiser au maximum l’exploita-

la mise en place des repères pour

tion des machines (et des consommables).

améliorer la précision du positionnement

Ils ont donc besoin d’outils leur permettant

des lés les uns à côté des autres… Caldera

de savoir quelles sont les machines qui

offre des fonctions évoluées comme la

fonctionnent le plus, quelle quantité de

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Pour faciliter la gestion des découpes, des recouvrements (tiling), Caldera offre des fonctions évoluées comme la possibilité de mises en lés non linéaires.

SIGN INFO SERI N° 251 • 19


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page20

INTERVIEW SÉBASTIEN HANSSENS VP MARKETING DE CALDERA 䉴䉴

fonctionnalités technologiques des nouvelles générations de machines, notamment l’augmentation de la qualité qu’elles permettent. Surtout quand il s’agit de certains grands clients comme L’Oréal, Nestlé ou Chanel, et d’applications nécessitant une restitution parfaite des teintes de peau. Un marché « drivé » par l’exigence : les annonceurs sont très dépendants de la perfection des images imprimées, car une qualité irréprochable portera mieux leur message incitant les consommateurs à acheter leur produit. Concrètement, les nouvelles imprimantes proposent 6 ou 8 couleurs, voire 10 ou 12, Le concept WineBar démontre le potentiel de VariableDisplay, la solution d’affichage dynamique de Caldera. Cette mise en scène illustre comment un écran peut être utilisé comme support d’information interactif.

au lieu de 4 auparavant. Il faut donc progresser dans la colorimétrie sur ces machines, et être capable de fournir des logiciels suffisamment puissants pour parvenir à une restitution irréprochable des couleurs.

large que les imprimeurs « traditionnels »

plus présent sur des salons comme Viscom,

de la communication visuelle : les

Fespa, etc., alors qu’on ne le voyait

Toujours au sujet de la qualité, sur quels

industriels s’équipent aussi, parce qu’ils

auparavant que sur des salons spécialisés,

autres plans observe-t-on des progrès

ont besoin d’imprimer sur une variété de

ciblant les professions de l’audiovisuel.

notables ?

supports différents. Il y a donc de

Les imprimeurs s’intéressent de plus en plus

La résolution reste un critère important,

nombreuses applications et de nouveaux

à l’affichage dynamique pour répondre

notamment quand il s’agit d’imprimer un

marchés qui sont en train de converger

à une évolution de la demande des

visuel émanant d’un photographe profes-

vers le jet d’encre (céramique, verre…). Les

annonceurs, qui veulent plus d’animation

sionnel. Mais l’autre

entreprises qui souhaitent

dans l’affichage. La technologie permet de

grande problématique de

imprimer sur ces supports

décliner un message en une partie non

ont aussi besoin de RIPs

évolutive (et non animée) et une partie

pour gérer les machines et

évolutive (et animée), que l’on peut

la qualité se joue quand il

« MIXER

faut réimprimer un même visuel quelque temps après la première impression. Il

AFFICHAGE

pour gérer la couleur.

changer fréquemment. C’est très facile

Nous travaillons main

d’avoir accès à des structures d’affichage

DIGITAL ET

dans la main avec des

dynamique (écrans), les contenus

fabricants d’imprimantes

numériques existent en abondance et le

IMPRIMÉ »

(comme Durst ou Thieme)

consommateur est assez réceptif.

qui proposent des

Il y a une logique dans le fait d’essayer

faut pouvoir garantir que, si on veut réimprimer à n’importe quel moment, il n’y aura pas de problème et les couleurs seront

machines destinées à

identiques. Caldera a pris en compte ce

d’autres applications que des posters et

besoin.

de la publicité.

d’avoir une partie dynamique dans un message : on peut vraiment cibler les contenus selon les besoins, quand il y a beaucoup d’éléments à montrer, ou qu’ils

Les nouveaux supports constituent-ils un axe

Caldera a lancé une offre pour l’affichage

doivent évoluer très rapidement. Une

de développement important du marché ?

dynamique. Pensez-vous qu’il s’agit d’une

solution comme VariableDisplay permet de

Le marché évolue maintenant autour du jet

évolution majeure dans la communication

gérer plusieurs médias, de faire de la

d’encre, technologie qui intéresse

visuelle grand format ?

planification, d’afficher des contenus en

aujourd’hui une cible d’entreprises plus

Oui. L’affichage dynamique est de plus en

fonction de l’heure, du jour de la semaine…

20 • SIGN INFO SERI N° 251

MARS - AVRIL 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page21

INTERVIEW SÉBASTIEN HANSSENS VP MARKETING DE CALDERA

Notre message aux imprimeurs est qu’ils ont cette richesse de savoir produire et installer des impressions, et qu’ils doivent aussi intégrer l’affichage dynamique dans leurs projets. Habituellement, l’affichage dynamique fait partie des projets des professionnels de l’audiovisuel, qui savent poser des écrans sur les murs, mais pas les intégrer à un projet de décoration ou de communication globale. Nous essayons de faire le lien entre l’imprimé et l’écran, en éduquant les clients à mélanger les deux. C’est une façon pour eux d’augmenter leur valeur ajoutée : avec de l’affichage dynamique, ils vont imprimer plus, ils vont aller vers l’amont, apporter du conseil à leurs clients… et au final augmenter leur

Caldera a pris en compte la nécessité d’obtenir des couleurs rigoureusement identiques en cas de besoin de réimprimer ultérieurement un même article. ©Photo Bioracer

business. Caldera est également présent dans le web-

du CA web). C’est comme dans un vrai

savons extraire les données d’une

to-print (W2P). Y voyez-vous un levier de

magasin : il faut de bonnes vendeuses, il

commande web et envoyer toutes ces

développement? Pour quels imprimeurs?

faut faire venir des clients (avec la publi-

données à la production. Une fois que le

Oui, mais il s’agit d’un marché particulier,

cité), il faut faire des animations, sinon pas

client a passé sa commande, le ficher va

où les imprimeurs doivent obligatoirement

de chiffre d’affaires.

directement au RIP et est quasiment directe-

se structurer, s’éduquer. Beaucoup d’impri-

Les sites d’e-commerce imprimeurs existent

ment imprimé (ce que peuvent pas faire les

meurs pensent qu’il suffit d’avoir un site

depuis une quinzaine d’années. Ils sont

« simples » sites de vente en ligne).

internet pour faire plus de commandes…

devenus populaires dans le grand format

Alors qu’il faut impérativement réinvestir en

depuis environ 3 ans. Les grands acteurs

En conclusion, quelle évolution notable de

permanence pour animer, faire évoluer et

s’y sont tous mis (Exaprint, Pixart…).

votre métier de fournisseur de logiciels

faire connaître son site (entre 30 et 50 %

Joseph Mergui, PDG de Caldera : « L’affichage dynamique mixé à l’imprimé va permettre aux imprimeurs d’accroître leur volume d’impression et d’accéder à de nouveaux domaines créatifs. »

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Ils s’y intéressent pour trois raisons: offrir

observez-vous ?

un service aux consommateurs, en leur

Nous sommes aujourd’hui bien plus qu’un

permettant de passer des commandes

« simple » vendeur de RIP ou de logiciel

rapidement sur Internet, sans passer par un

dans une boîte : nos clients nous appellent

commercial, et d’accélérer leur traitement

pour que nous les aidions à gérer leurs

en production; permettre aux petits

projets spécifiques. Par exemple, quand ils

imprimeurs (non équipés en grand format)

ont le RIP et qu’ils veulent le connecter à

de sous-traiter à des grands, sans

leur application de facturation ou de CRM

s’équiper, et de garder leurs clients; faire

pour améliorer leur flux, ils appellent le

plus de business, à travers une vitrine sur

consultant Caldera pour développer les

Internet, qui les rende plus visibles et

passerelles. Nous devons donc répondre à

« contactables » par d’autres clients que

une demande de conseil et de suivi de

leurs clients historiques.

projets chez nos clients. C’est quasiment

Notre produit dédié, WebShop, lancé il y

un rôle de SSII qui fait du sur-mesure pour

a environ 3 ans, assure le lien entre le

un client, du service informatique global.

commerce via le web et la production en

Ce nouveau style de service se développe,

back-office. Notre valeur ajoutée : nous

face à une préoccupation client forte.

n

SIGN INFO SERI N° 251 • 21


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page22

doSSiER

LES MÉTIERS DE LA COMMUNIC A

VERS LES SERVICES À V POUR ENRAYER LA BAISSE DE PRIX QUI SÉVIT SUR LEURS MARCHÉS ET RESTAURER LEURS MARGES, LES PRESTATAIRES D’IMPRESSION GRAND FORMAT SE TOURNENT VERS DES ACTIVITÉS À PLUS FORTE VALEUR AJOUTÉE, SERVICES LOGISTIQUE EN AVAL ET CONSEIL/ACCOMPAGNEMENT PENDANT LES PHASES DE CONCEPTION DES PROJETS EN AMONT. ILS S’APPUIENT SUR LES INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES POUR S’AFFIRMER SUR LES DIMENSIONS MARKETING - COMMUNICATION, ÉCOLOGIQUES OU SIMPLEMENT ORIGINALES DES PROJETS. Dossier réalisé par Jenny de Montaigne

22 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page23

C ATION VISUELLE

À VALEUR AJOUTÉE

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 23


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page24

doSSiER

LES NOUVEAUX MÉTI E

Effets matière intéressants dans un espace de bureaux Lease Plan ; impression et découpe sur verre dépoli ou transparent. ©Photo Facilitem

POUR POUVOIR MAINTENIR LEURS PRIX À DES NIVEAUX ACCEPTABLES, LES PRESTATAIRES D’IMPRESSION ONT PRIS LE CHEMIN DE LA DIVERSIFICATION. L’HEURE EST À L’INTÉGRATION DE NOUVEAUX MÉTIERS, AFIN D’AUGMENTER LEUR VALEUR AJOUTÉE TOUT AU LONG DU CYCLE DE VIE DES PROJETS ET DES RÉALISATIONS.

24 • SIGN INFO SERI N° 251

Le constat est sans détours : « Il n’y a

qu’il pourra maintenir ses marges »,

quasiment plus de valeur ajoutée sur le

renchérit Pascal Allender, président de

print ». Pour Fabrice Laborde, président de

Mautom Systems (fabricant d’imprimantes

Logotype et président de l’association

numériques textiles grand format).

LEADS France (regroupant des agences de design et stand événementielles et com-

l’assumer, savoir la vendre, communiquer

PÉRENNISER AU MAXIMUM LA RELATION AVEC LE CLIENT FINAL

dessus… ».

Sur le marché de la communication

Ce constat est largement partagé par les

visuelle grand format, la baisse des prix

acteurs du marché de la communication

de l’impression, soit à travers la chasse

merciales) : « Les gros imprimeurs vont devoir gagner de la crédibilité en création,

visuelle. « Le pur imprimeur est conscient

aux économies dans les coûts de produc-

qu’il ne peut plus le rester, parce que ce

tion, soit par une stratégie de volume, a

n’est plus dans l’impression (au m²) qu’il

montré ses limites en déclenchant une

trouvera sa valeur ajoutée. Il sait que c’est

spirale dévastatrice de baisse des

à travers l’intégration de différents métiers

marges.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page25

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE

TI ERS DE L’IMPRESSION

Le moteur de cette diversification vers les services est la volonté des imprimeurs, devenus prestataires d’impression, ou des enseignistes, de fidéliser au maximum (voire verrouiller) leurs clients, dans le cadre d’une relation plus intense et sur le plus long terme, proche du partenariat et potentiellement porteuse de nouveaux revenus, pour le client final… et bien sûr Fabrice Laborde, président de Logotype : « Les gros imprimeurs vont devoir gagner de la crédibilité en création, l’assumer, savoir la vendre, communiquer dessus… ».

pour le prestataire d’impression. À noter que l’arrivée à maturité de certaines technologies, comme l’impression UV et la sublimation, ainsi que la

Pour assurer leur survie, le nouveau man-

vantes et originales (productions en très

possibilité d’imprimer sur une grande

tra des professionnels de la communica-

petites séries, personnalisation très pous-

diversité de supports, notamment le

tion visuelle est l’augmentation de leur

sée, nouveaux supports imprimés…),

textile, le verre et les objets, a soutenu

valeur ajoutée sur les différentes étapes

ainsi que par une extension de la palette

cette évolution des acteurs de l’impression

de la chaîne de valeur, afin d’établir une

de leurs interventions. D’abord vers

grand format vers le conseil en marketing

différenciation suffisamment forte par rap-

l aval, avec des services additionnels sur

communication…

port à leur environnement concurrentiel

les finitions et la logistique (atelier de

Une mutation qui va s’accélérer encore

pour pratiquer des prix élevés et assurer

confection, pose, dépose, recyclage…) et

avec l’intégration d’un prochain saut

leur marge.

surtout vers l’amont, avec du conseil et de

technologique notable, l’affichage digital

Concrètement, cette évolution se traduit

l’accompagnement pendant la phase de

et son corollaire, l’intégration du print et

par une poussée des applications inno-

création et de conception des projets.

de l’affichage dynamique.

n

Le pur imprimeur sait que c’est à travers l’intégration de différents métiers qu’il dégagera de la valeur ajoutée ». Pascal Allender Président de Mautom Systèmes

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 25


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page26

doSSiER

DE LA PRODUCTION

AUX SERVICES ET AU C LES ACTEURS INITIALEMENT ANCRÉS DANS LA PRODUCTION ABORDENT MAINTENANT LES SERVICES, SUR TOUTES ÉTAPES DE LA CHAÎNE DE VALEUR. DEPUIS L’AVAL, À TRAVERS LES SERVICES LOGISTIQUES, JUSQU’À L’AMONT, PENDANT LA PHASE DE CRÉATION… EN PASSANT PAR LE MARKETING/COMMUNICATION, LA PERSONNALISATION, L’ÉCOLOGIE, ETC.

« TOUT LE MONDE Stand Ubisoft au salon Paris Games Week. 700 m² d’agencement de volumes imprimés sur différentes matières: bâches tendues, impression directe sur PVC, sublimation sur lumitex, vinyle avec lamination (au sol). © Photo Galis

DEVIENT PLUS OU MOINS LE CONCURRENT DE TOUT LE MONDE. C’EST L’URGENCE

Les prestataires d’impression cherchent

« conseil en communication marketing »,

de plus en plus à associer la création à

ces services d’accompagnement fournis

la production, le sens de cette intégration

aux clients pendant (voire avant) la phase

Fabrice Laborde

de différents métiers étant une augmenta-

de conception des projets se développent

Président de LEADS France

tion de leur valeur ajoutée, afin de conso-

massivement sur le marché de l’impres-

lider et de pérenniser la relation avec

sion grand format. À noter que certains

QUI CRÉE LE BESOIN ».

clients, dans la connaissance des logiciels

leurs clients.

imprimeurs et enseignistes réfléchissent

(fichiers graphiques), des nouveaux

Plutôt que de vraie création, il faudrait

même à l’intégration d’un vrai studio de

produits et technologies susceptibles de

surtout parler de conseil technique (sur la

création dans le futur, pour travailler sur

permettre des réalisations toujours plus

faisabilité, par exemple) pendant les

les projets de leurs clients et pour déve-

innovantes et originales. Compétences

étapes de conception, de correction et

lopper eux-mêmes des produits différents.

des clients. Il s’agit également d’apport d’idées d’applications nouvelles, de

dont les clients finaux et les agences sont demandeurs, car ils sont souvent un peu

d’adaptation des créations graphiques

CONSEIL EN INNOVATION

bloqués sur les technologies qu’ils connaissent déjà.

pistes susceptibles d’aider les clients

Cette évolution repose sur le développe-

Certes, dans cette évolution, les presta-

finaux à développer leur business. Qu’ils

ment de vraies compétences dans la créa-

taires d’impression viennent concurrencer

soient nommés « conseil graphiste » ou

tion, dans la compréhension des besoins

les agences de communication visuelle.

26 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page27

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE

U CONSEIL aussi de moyens de finition (confection : découpe, couture, ourlets, pose d’œillets ou de joncs…) et de pose, à travers des dispositifs assez innovants de mise sous tension. « Plus que dans l’impression ellemême, les prestataires misent beaucoup sur l’innovation dans les structures de pose pour enrichir leur offre, avec tout ce qui permet de porter les tissus, de les monter, les démonter et les plier facilement… Ou de les mettre mieux en va-

Imprimante textile grand format (2,05 m) et haute vitesse Khalam Marathon de Mautom Systèmes.

leur », souligne P. Allender (Mautom). Autres exemples, les systèmes de mobilier

marquer Pascal Allender. L’urgence crois-

nomade, bars, tables et autres fauteuils et

sante des commandes plaide en faveur

poufs, qui s’habillent de tissus. De même

de cette intégration des métiers : quand

que les présentoirs à l’ancienne… Ce qui,

on doit tout faire en 2 ou 3 jours, on n’a

au passage, fait évoluer leur vocation : ils

pas le temps d’acheminer les matières

ne servent plus tellement à stocker les ca-

chez l’imprimeur, puis de les faire livrer

talogues, mais aussi et surtout à décliner

chez un prestataire de pose.

les visuels de la marque sur un support

Elle permet enfin (et surtout) de garder la

autre que le mur ou le sol.

maîtrise de la chaîne. Ce qui est impor-

« L’intégration des structures de pose est

tant, parce que plus il y a d’intervenants,

Ces dernières étant, elles aussi, en train

un des éléments qui permet de répondre

plus le risque est élevé que les choses ne

de progresser vers la production impri-

au raccourcissement des délais », fait re-

se passent pas toujours bien.

n

mée : elles s’équipent de plus en plus, à la faveur de la spectaculaire baisse de prix des machines d’impression directe. Certaines agences spécialisées dans la conception et l’aménagement de stands et de showrooms ont abordé la fabrication d’éléments de mobilier.

LES SERVICES LOGISTIQUES La remontée vers l’amont de la chaîne de valeur, observable aujourd’hui, suit de près un mouvement d’extension des offres et des services vers les étapes en aval de l’impression, enclenché depuis plusieurs années. Dans l’impression textile, notamment, l’on observe un élargissement des savoir-faire, vers l’aval. Ceux qui s’équipent en imprimantes textiles se dotent

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Les volumes imprimés élargissent le spectre d’applications de l’impression numérique grand format. Ici l’espace Vizclub au sein du dernier salon Viscom. © Photo Nathalie Savalle / Reed Expositions France

SIGN INFO SERI N° 251 • 27


DOSSIER

DOSSIER

UNE MUTATION ACCÉLÉRÉE PAR LES

INNOVATIONS TECH DE L’IMPRESSION TEXTILE À SUBLIMATION À L’AFFICHAGE DYNAMIQUE, EN PASSANT PAR LA PERSONNALISATION MASSIVE… LES PRESTATAIRES ONT SU S’APPUYER SUR DES SAUTS, VOIRE DES RUPTURES TECHNOLOGIQUES, POUR REBONDIR.

« LA Parmi les grandes innovations ayant fait récemment évoluer les activités des imprimeurs, outre les nouveaux supports (dont certains sont « fabuleux », reconnaissent les professionnels de tous bords), on peut citer la sublimation, technologie qui a atteint aujourd’hui une maturité suffisante, avec notamment des machines fiables et

PERSONNALISATION, AU CŒUR DES NOUVEAUX MÉTIERS DE DEMAIN ? »

qui ne crachent plus.

un rapport de presque 3 », souligne Fabrice Laborde (Galis), qui observe que l’on trouve aujourd’hui de la sublimation entre 30 et 50 € le m² (contre 110, 120 ou 130 au début de la sublimation.) L’autre facteur ayant favorisé l’impression textile est que le textile imprimé apporte une grande facilité de montage et de démontage (une voie ouverte par les

Pour les imprimeurs grand format, comme

dispositifs de type Clipso).

pour les professionnels de la communica-

plus lumineuses, qu’elles soient rétro-éclai-

tion, l’impression par sublimation (sur

rées ou pas, et extrêmement percutantes,

astucieuses, la plupart reposant sur des

textile) apporte la possibilité de faire plus

ce qui est très apprécié dans l’événemen-

techniques des cadres profilés qui per-

« On voit se développer des solutions très

de qualitatif, d’imprimer sur des supports

tiel. En outre, on peut maintenant impri-

mettent une pose (et dépose) rapide,

beaucoup plus beaux, avec des couleurs

mer des tailles très importantes… et à des

constate Pascal Allender (Mautom). Et ces

magnifiques. Les réalisations deviennent

coûts qui ont beaucoup diminué, « dans

changements peuvent être faits par l’utili-

28 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page29

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE

H NOLOGIQUES

L’impression sur textiles a fait émerger la notion de « volumes imprimés », au lieu de surfaces planes. Soirée à l’hippodrome de Vincennes : toiles imprimées en sublimation (1er plan), PVC imprimé, affichage dynamique. ©Photo Le Trot

sateur final : « Avec un guide de pose, le client final peut poser et changer luimême ses visuels », affirme le président de Mautom Systèmes.

Le numérique a modifié le support imprimé et amené le grand format dans la conception des espaces commerciaux, à travers un glissement du mobilier vers le visuel. Centre Commercial So Ouest (Levallois-Perret). ©Photo Exhibit Group

QUAND LE SUPPORT LUI-MÊME DEVIENT « BANKABLE »

Rien de comparable au covering, par

Grâce à ce type d’évolution, la concep-

exemple, qui demande une vraie techni-

tion des espaces commerciaux et de l’évé-

cité. Résultat : alors qu’il y a 7 ou 8 ans,

nementiel s’est déplacée du mobilier vers

on ne faisait que du drapeau en textile,

le visuel. Le numérique a modifié le

on observe que, de plus en plus, le textile

support imprimé et amené le grand for-

remplace non seulement la bâche, mais

mat dans l’événementiel.

d’autres supports.

Autrefois, c’était le raffinement architec-

Par exemple, on voit moins qu’aupara-

tural qui faisait la différence, avec, par

vant d’habillages de surfaces en papier

exemple, de très jolis stands, avec des

tendu… En outre, le textile a substitué aux

formes

surfaces imprimées la notion de volumes

d’accueil décorées, des présentoirs origi-

imprimés.

naux, etc. « Aujourd’hui, dans les show-

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

recherchées,

des

La personnalisation à outrance d’objets, ou de véhicules, un axe de développement fort pour les métiers de l’impression grand format.

banques

䉴䉴 SIGN INFO SERI N° 251 • 29


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page30

doSSiER

䉴䉴

rooms, sur les stands, dans les halls, etc., l’objet a disparu au profit d’énormes visuels colorés, lumineux, imprimés, beaucoup plus “funs”, plus percutants », remarque Fabrice Laborde (LEADS). En événementiel, on peut imprimer en sublimation des tissus que l’on tend, et aussi imprimer le même visuel sur les cloisons. Ce qui n’était guère faisable il y a une dizaine d’années. On peut également imprimer de la moquette avec le logo de la marque, non seulement en très petite quantité, mais aussi très vite et c’est là que réside le plus grand changement. Il y a eu un transfert parce que la technologie le permettait. On le voit aussi dans la rue avec les échafaudages totalement gainés (recouvrement d’échafaudages

L’impression sur verre, dépoli ou transparent, permet des aménagements de bureaux fonctionnels, évolutifs et raffinés. Bureaux Lease Plan. ©Photo Facilitem

dans les chantiers), les véhicules habillés de films texturés et colorés (covering

doublé voire triplé, tandis que les nou-

Les centres commerciaux cherchent à

automobile total ou partiel)…

velles idées d’application se mettaient à

récupérer le moindre mètre carré de

L’évolution en largeur de la technologie

foisonner.

surface pour essayer de le vendre en tant

jet d’encre a démultiplié les possibilités

La réalisation de ces trompe-l’œil peut

que support d’impression numérique per-

vers le grand format. On est passé en

donc se faire aujourd’hui pour des prix

mettant de communiquer à forte dose »,

quelques années des machines qui impri-

extrêmement intéressants. C’est pour cela

confirme Fabrice Laborde.

maient sur 60 cm de large à 5 mètres

que les agences de communication se

aujourd’hui. Parallèlement, comme on l’a

sont emparées de ces possibilités de

dit au début de cet article, les prix d’im-

supports de communication. « On est

pression ont été divisés au moins par

passé sur un support devenu “bankable”,

deux. Résultat : les volumes imprimés ont

que l’on peut vendre pour communiquer.

VERS LA « PERSONNALISATION DE MASSE » La sublimation peut en outre favoriser un autre développement notable de l’activité des imprimeurs, la personnalisation très poussée. On commence à parler de personnalisation de masse. Non seulement sur le textile (vêtements, casquettes publicitaires), mais aussi sur des objets (mugs) et surtout avec le covering sur des éléments de voiture (rétroviseur, toit, intérieur des sièges, appuie-tête). La personnalisation à outrance, permise par la sublimation, et l’impression de petites séries personnalisées, avec l’impression UV (coques de téléphones, dos de livres, trousses et autres goodies), se dévelop-

Aménagement très visuel d’un espace d’accueil d’entreprise (Abbott, à Puteaux). Lettres volumes, impression sur vinyle. ©Photo A+B

30 • SIGN INFO SERI N° 251

pent d’autant plus qu’elles permettent d’imprimer très rapidement et pour un

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page31

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE

Des volumes imprimés constituent l’essentiel de l’ameublement de ce stand au salon Transports Publics 2014. Impressions directes sur PVC, sur lumitex, sur surfaces vinyle avec lamination sur supports rigides, etc. ©Photo Galis

prix de plus en plus abordable. Les fabri-

apposés sur les vitres extérieures des

Multi-support englobant ici non seulement le

cants de machines semblent déjà prêts à

entreprises,

digital (affichage vidéo), mais aussi le multi-

capter ce segment. Quant aux impri-

enseigne en haut de bâtiment.

peuvent

remplacer

une

meurs, ils avancent prudemment.

matériaux (substrats rigides, PVC, vinyle, textile…) et le multi-taille (messages grands ou moyen formats déclinés dans un même

FORTE POUSSÉE DE L’AFFICHAGE DYNAMIQUE

espace).

Un autre grand axe d’évolution impactant

déjà pris acte de cette évolution vers l’im-

Outre les capacités des machines UV à

les métiers de l’expression visuelle est

pression/affichage multi-supports (voir

fonctionner avec une palette plus large de

l’intégration progressive du digital (affi-

P.32).

L’ÉCLOSION DE BELLES VITROPHANIES

Les acteurs de la formation initiale ont

supports (dibond, PVC, supports métal-

chage dynamique) dans la signalétique,

La chance des imprimeurs est que, les

liques), permettant aujourd’hui d’impri-

mais aussi dans les architectures commer-

sociétés de communication n’étant en

mer des sols, des murs et du mobilier, on

ciales, l’événementiel, etc. L’un des sec-

général pas capables de leur fournir les

assiste à un essor particulier du verre.

teurs les plus friands de l’affichage animé

fichiers nécessaires à l’adaptation de

Il y a de vrais sauts technologiques dans

étant le prêt-à-porter, où l’on voit de plus

visuels dans différents formats, à l’anima-

la vitrophanie. Le développement des

en plus les écrans remplacer les affiches.

tion de ces visuels pour les écrans, et à

encres blanches à forte opacité, et des

L’affichage dynamique est souvent utilisé

leur déclinaison sur les différents supports

encres avec de nouvelles couleurs et de

parallèlement à un affichage imprimé

existants, ils ont été amenés à les faire

nouveaux aspects (métallisées, notam-

grand format, ou intégré au sein d’un

eux-mêmes… ou tout au moins certains

ment) a favorisé son utilisation pour un

imprimé grand format (à travers un ou

d’entre eux, qui ont donc « pris un coup

habillage élégant de murs, de parois de

plusieurs écrans insérés dans un mur im-

d’avance » en développant une compé-

séparation, de mobiliers, etc.

primé), dans l’optique d’une déclinaison

tence dans la gestion des fichiers.

Au passage, la loi sur la taxation des

multi-support (print-dynamique) du mes-

La prochaine étape décisive, qui consa-

enseignes a favorisé le développement de

sage, du logo, des couleurs de l’enseigne.

crera la rupture de l’affichage dynamique,

la vitrophanie, qui n’est pas taxée car

Côté prestataires d’impression, l’heure est

sera celle des écrans souples. Quand ces

transparente, et du micro-perforé. En

au développement de compétences dans

derniers seront disponibles en grande

effet, les logos et autres messages visuels,

la création multi-support.

taille et économiquement abordables…n

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 31


251correc martine v3:Mise en page 1

12/11/14

8:16

Page 32

DOSSIER

LA FORMATION PREND, ELLE AUSSI, LE V

PLURIMÉDIA LES GRANDES ÉVOLUTIONS QUI TRAVERSENT LES MÉTIERS DE L’EXPRESSION VISUELLE SONT, TOUT NATURELLEMENT, PRISES EN COMPTE PAR LES ACTEURS DE LA FORMATION INITIALE ET CONTINUE. BAC PRO, BTS ET CQP SONT RECONFIGURÉS À LA SAUCE « SERVICES », SOLUTIONS, ET COMMUNICATION PLURIMÉDIA, INTÉGRANT LE PRINT ET LE DYNAMIQUE.

GOBELINS, l’école de l’image (site de Noisy), assure les formations liées aux métiers de la communication et des industries graphiques.

« Ce qui est mis en avant aujourd’hui, ce

« On est vraiment sur de la déclinaison

jourd’hui aussi formés pour le digital ».

qui est vendu, ce n’est plus l’impression,

multi-support des messages, y compris la

C’est ainsi que l’affichage dynamique a

c’est le service », analyse Philippe

déclinaison numérique, sur le web, vers

pris place dans les formations initiales des

Auclère, manager pédagogique à Gobe-

des tablettes et smartphones, telle qu’elle

futurs employés des professionnels de la

lins, l’école de l’image. « Il y a longtemps

est pratiquée par des imprimeurs, à travers

production dans la communication visuelle.

que les imprimeurs ont compris cette

des plateformes de services », précise

Premier exemple, le Bac Pro du domaine,

notion, qui est maintenant une vraie

Philippe Auclère. « Des jeunes auparavant

qui a d’ores et déjà enrichi son intitulé et

réalité », insiste ce responsable du service

formés uniquement sur le print, sont au-

son contenu. Depuis cette année, son nou-

« On est sur une autre réflexion graphique. L’écran figé n’est plus en vogue, on attend des écrans qu’ils affichent des messages dynamiques, qui bougent, donnent l’impression d’une interactivité. Donc l’heure est maintenant à l’affichage digital sur grand écran ». Philippe Auclère - Gobelins, l’école de l’image.

sation de Produits Imprimés et Plurimédia,

pédagogique. Concrètement, cela implique, pour un imprimeur ou un reprographe, par exemple, d’être capable de proposer des solutions complètes, allant du simple rapport d’activité d’une entreprise ou de sa plaquette publicitaire, à des supports de publicité à appliquer sur des carrosseries de voitures, à de la bâche imprimée à installer dans les magasins, à des PLV…

32 • SIGN INFO SERI N° 251

vel intitulé est Bac Professionnel de Réaliet il comporte 2 options: Productions Graphiques et Productions Imprimées. Derrière ces titres, il faut comprendre que le Bac Pro Production Graphique, qui permettait de former des opérateurs de PAO, est aujourd’hui réellement devenu plurimédia, ciblant l’affichage sur écrans web et sur grands écrans.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


251correc martine v3:Mise en page 1

12/11/14

8:16

Page 33

LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION VERS LES SERVICES À VALEUR AJOUTÉE

VIRAGE DU

NANTES : L’ÉCOLE DES MÉTIERS DE L’IMPRIMERIE ÉLARGIT SON CHAMP D’ACTION Pour accompagner les mutations vécues ces dernières années par le secteur des industries graphiques, l’École nantaise des métiers de l’imprimerie aborde la nouvelle année sous une nouvelle appellation, Grafipolis, qui traduit un développement de ses activités de formation à travers un élargissement des disciplines enseignées et une diversification des domaines d’activités auxquels prépare l’établissement : signalétique, enseigne, communication visuelle, plurimédia, etc. « 2014 sera l’occasion pour notre école, plus que jamais tournée vers l’avenir des métiers graphiques et plurimédia, d’écrire de nouveaux chapitres et de nouvelles pages de son histoire », commente Chantal Aboudeine, la directrice.

Cette nouvelle mouture validée fin 2013 est

sein de Gobelins, l’école de l’image.

une communication sur du papier, des

opérationnelle depuis septembre 2014. Les

Car les techniques évoluent trop vite pour

tablettes, plus un écran géant, tout cela

premières promotions sortiront dans 3 ans.

que les formations restent attachées aux

demande une certaine réflexion et c’est ce

À signaler également, la remise à plat (en

outils: « Jusqu’à ces dernières années, on

que nous essayons d’apporter aux jeunes

cours) du BTS Communication et Industrie

était essentiellement centrés sur les outils,

et à tous les apprenants », conclut le

Graphique, qui va devenir lui aussi, plu-

chaque nouveau logiciel étant intégré au

manager pédagogique.

rimédia. La réflexion est enclenchée pour

référentiel », se souvient Philippe Auclère.

que les sortants du nouveau Bac Pro

« Maintenant, nous sommes sur des évolu-

puissent accéder au nouveau BTS, soit à la

tions de réflexion: c’est l’état d’esprit que

rentrée 2017. Les inspecteurs d’Académie

nous essayons de faire changer ».

travaillent déjà activement sur ce projet.

Le centrage sur les outils (notamment les matériels) devra évoluer vers un centrage

UNE RÉFLEXION PROFONDE SUR L’ÉTAT D’ESPRIT…

sur les méthodologies. « Les outils non seulement évoluent trop vite, mais n’ont que peu d’intérêt. Ils

Au-delà de ces évolutions visibles sur les

deviennent de plus en plus faciles à utili-

formations initiales, c’est la vision même

ser. En revanche, la réflexion plurimédia,

des métiers qui est en reconfiguration au

qui implique d’être capable de décliner

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

I

À SAVOIR Pour pouvoir faire évoluer plus rapidement certains cursus, les Gobelins, l’école de l’image, joue également sur la filière CQP (concepteur - réalisateur graphique), modifiable en deux ou trois ans, qui ne relève pas de l’Éducation Nationale. Ce dernier a évolué très récemment et est appelé à évoluer encore prochainement.

SIGN INFO SERI N° 251 • 33


Reportage

SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page34

UNE « INDUSTRIAL I

POUR DES PROJETS A A2 SIGNALISATION, DEVENUE SIGN&COLOR, EST SORTIE DU STAND PUR ET DUR, POUR ABORDER LA CLIENTÈLE DES AGENCES DE COMMUNICATION. AVEC UNE PROPOSITION ENGLOBANT LE CONSEIL ET L’ACCOMPAGNEMENT EN AMONT DES PROJETS. L’OXYMORE « INDUSTRIALISATION ARTISANALE » RECOUVRE UNE « PUISSANCE DE FEU » EN TERMES DE PRODUCTION, MAIS « LA SOUPLESSE DE TRAVAIL D’UNE TPE ». Par Jenny de Montaigne

Créée il y a une vingtaine d’années dans les Yvelines, A2 Signalisation est née et a grandi dans la signalétique événementielle. Mais son jeune gérant, Frédéric Coulpied, qui a repris en 1997 les rênes de la société, avait rapidement compris qu’il devrait réorienter l’activité, c’est-à-dire sortir du « stand », qui présentait plusieurs inconvénients, parmi lesquels un turn-over énorme dans les équipes. Répondre aux appels entrants demandant le prix du mètre carré de bâche imprimée ne constituait pas non plus une piste d’avenir viable, dans un contexte marqué par une concurrence acharnée et une baisse de prix dévastatrice.

34 • SIGN INFO SERI N° 251

C’est ainsi que la société s’est progressivement tournée vers une autre clientèle, les agences de communication, avec une offre réorientée en fonction de cette cible, plus teintée conseil. Elle a eu la chance de rencontrer tout de suite (dès 1999) une grande enseigne nationale et d’avoir été choisie, ce qui lui a mis le pied à l’étrier et permis de se développer sur ce type de cible. La collaboration avec Grand Optical, pour la communication intérieure des boutiques, se poursuit ainsi depuis une quinzaine d’années. Parmi les grands clients figurent aussi des grandes agences de communication comme Havas, Euro RSCG,

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page35

L ISATION ARTISANALE » S AMBITIEUX

ainsi que des clients finaux prestigieux comme Orange. Concernant ce dernier, A2 Signalisation a été missionné pendant quatre ans pour refaire la signalétique dans le cadre de la refonte des boutiques de l’opérateur français (concepts Next, Next2 et Proxy). « Une aventure intéressante », se souvient Frédéric Coulpied, « qui a beaucoup tourné autour des problématiques de fresques murales ». La fresque type, posée à Serris-Val d’Europe, atteignait 24 m de long sur 3 m de hauteur d’un seul tenant, ce qui a constitué l’élément déclencheur et a validé un partenariat sur quatre ans. « C’était une solution inédite même pour nous, qui nous a permis de rassurer le client sur la finalité ».

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 2014

PLUS QU’UN « SIMPLE » IMPRIMEUR NUMÉRIQUE Parmi les ressorts de la mutation de l’imprimeur, la mise en capacité de « rassurer » la nouvelle cible de clientèle : « Ce sont des clients qui ont besoin de s’appuyer sur des partenaires fiables et qui ont besoin d’être “accompagnés” », analyse le responsable. C’est-à-dire qu’ils n’attendent pas seulement d’être livrés d’une réalisation correspondant parfaitement à ce qui a été défini dans un brief, mais aussi d’être conseillés dans les choix techniques dès le début des projets, y compris pendant les phases de compétition pour les agences.

Associer des moyens matériels industriels à une philosophie artisanale. Parce que c’est important d’avoir une vraie dynamique sur le plan humain. » Frédéric Coulpied Gérant, Sign&Color 䉴䉴

SIGN INFO SERI N° 251 • 35


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:01 Page36

UNE « INDUSTRIALISATION ARTISANALE » POUR DES PROJETS AMBITIEUX

䉴䉴

Face à ce type d’attente, une équipe habituée à chercher des solutions : « Nous sommes toujours partis du principe qu’il y a toujours une solution à un problème », revendique Frédéric Coulpied, qui ajoute malicieusement : « On aime bien les moutons à 5 pattes ! ». « Nous y parvenons grâce à une équipe très polyvalente en production », poursuit le gérant. Par exemple, tous les opérateurs ont des compétences sur deux machines, et sont capables de contrôler un fichier jusqu’au print, y compris les finitions (découpe par commande numérique, couture, soudure) et le conditionnement.

VALEUR AJOUTÉE EN AMONT DU PROJET La 2e grande étape de l’évolution de l’entreprise s’est enclenchée il y a environ deux ans. Pour pérenniser la croissance sur les années à venir, il est

36 • SIGN INFO SERI N° 251

apparu indispensable de définir et mettre en œuvre une vraie démarche commerciale, en lieu et place du bouche-à-oreille qui en avait tenu lieu. Pour cette remise en question et l’élaboration d’un positionnement original à proposer aux nouveaux clients, le gérant s’est fait assister d’une consultante en communication marketing, Corinne Durville, qui l’accompagne depuis deux ans. Deux grands axes de développement sont mis en œuvre actuellement : reconcevoir l’approche client, en affichant un positionnement partant de ses attentes particulières et mettant en avant les points forts de la proposition et des savoir-faire de l’entreprise ; et, au passage, s’assurer des moyens humains et matériels nécessaires pour être capable de tenir ses engagements ; ensuite, trouver une ou des voies de diversification susceptibles d’étoffer la clientèle, par exemple en exploitant les nouveaux

canaux d’échange entre clients et fournisseurs (basés sur le web). La mise en œuvre du premier levier de développement a consisté à assumer (c’est-à-dire revendiquer), dans l’approche commerciale, une façon de travailler qui existe déjà, mais de façon implicite : au lieu d’attendre que le client vienne avec un brief préétabli (dont on se retrouvera forcément tributaire, avec ses éventuelles incohérences), proposer un accompagnement plus en amont dans le projet. Ce qui permet de lui suggérer des solutions plus intéressantes, plus pérennes et économiquement plus viables. « Nous savions que les agences de communication ont des lacunes dans les aspects techniques des projets », souligne Frédéric Coulpied. « Les clients nous ont toujours appelés pour nous demander de l’aide sur la résolution de problèmes, notre avis sur des points épineux, trouver des solu-

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page37

UNE « INDUSTRIALISATION ARTISANALE » POUR DES PROJETS AMBITIEUX

Passer de la demande de prix à la réflexion en amont du brief » Corinne Durville Consultante en communication marketing

tions. Mais il n’y avait aucune communication là-dessus et ce n’était pas un argument mis en avant pour aller chercher de nouveaux clients ».

RECRÉER LE WEB-TO-PRINT DANS LE GRAND FORMAT Sign&Color dispose depuis peu d’une offre Web-to-Print grand format, ciblant

les revendeurs, les imprimeurs non équipés en grand format, les agences de communication et autres professionnels des Arts Graphiques. L’objectif est de mieux répondre à une demande entrante de produits sans grande valeur ajoutée, dans des délais courts, mais avec un outil ludique, et en gardant l’approche Imprimeur Numérique. « L’approche de notre site est

1000 M2 À ÉLANCOURT (78)

différente des autres, en ce qu’elle part du besoin, plutôt que du produit ou d’une technologie : se concentrer non pas sur le support en lui-même mais sur les applications du support », souligne Corinne Durville. « Notre approche est orientée vers le studio ou la petite agence, qui va avoir des besoins précis, mais sans avoir forcément le cahier des charges techniques ». n

MOYENS DE PRODUCTION DE L’ATELIER D’IMPRESSION • Impression UV directe, rigide et souple : deux Arizona (3 x 2,50 m en format plaque) • Impression latex : deux HP, une en 3,20 m et une en 1,60 m • Impression textile à sublimation : une Mutoh (2,60 m) • Découpe et finition à commande numérique : une table Zund • Matériels de finition : soudure, couture, pose d’œillets. Sign&Color s’est dotée depuis quelques années d’un ERP, à travers lequel sont gérés toutes ses références, matières, temps de travail, temps machines, etc.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

« Un potentiel assez unique », commente le gérant. « Peut-être un peu surdimensionné par rapport à notre flux annuel, mais suffisamment étoffé pour que nous ne soyons pas freinés par les techniques, et pour nous permettre de proposer quasiment tout à nos clients, en gardant la maîtrise en interne ».

SIGN INFO SERI N° 251 • 37


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page38

J’utiliSE

DU PRÉ-PRESSE À L’IMPRESSIO N

Située à Fauville-en-Caux, à quelques kilomètres de Yvetot en Normandie, l’imprimerie bénéficie d’une activité en croissance sage mais régulière.

QUITTER UNE ZONE

LA SOCIÉTÉ

ÉCONOMIQUE TRÈS ACTIVE

CARAVEL CRÉATION

parti pris de grande réactivité, véritable moteur de la relation clients, avec des

ET RÉUSSIR À CRÉER UNE VRAIE DYNAMIQUE

A cette polyvalence voulue s’ajoute un

« Un imprimeur tous azimuts ». C’est ainsi

délais de réponse ne dépassant pas 2 ou

que se définit elle-même la petite imprime-

3 jours. Cette approche métier, revendi-

rie normande Caravel Création. Derrière

quant le fait de rester très mobile et très

ces mots, une réelle capacité à travailler

réactif, repose sur un équipement consé-

avec un spectre très large de clients, allant

quent : deux imprimantes Epson moyen et

ALENTOURS, TEL EST LE PARCOURS

du particulier ou de la très petite entreprise

grand format (d’abord une Stylus Pro

ORIGINAL DE GILLES DRU,

personnelle (TPE), ou encore de l’artisan

9880, machine base aqueuse en 44

ayant des besoins précis, jusqu’aux PME,

pouces, rejointe il y a deux ans par une

DE COMMUNICATION DANS UNE COMMUNE ET SES

GÉRANT DE CARAVEL CRÉATION. L’ANCIEN ATELIER DE PHOTOCOMPOSITION, CRÉÉ IL Y 26 ANS À ROUEN, EST AUJOURD’HUI UNE IMPRIMERIE NUMÉRIQUE, ÉQUIPÉE DE TROIS MACHINES ET INSTALLÉE EN PLEINE CAMPAGNE NORMANDE. Par Jenny de Montaigne

38 • SIGN INFO SERI N° 251

municipalités et donneurs d’ordre de

SureColor SC-S30600), auxquelles vient

collectivités locales ou territoriales.

de s’ajouter une machine à sublimation,

L’éventail des métiers clients est égale-

une 3e Epson (SC F-6000). « Nous avons

ment large, embrassant le bâtiment, la

choisi de nous épauler avec un équipe-

boulangerie, la pharmacie… y compris

ment machine important plutôt qu’avec

quelques secteurs assez particuliers

des ressources humaines en plus »,

comme un corps de sapeurs-pompiers !

explique Gilles Dru, qui assume son

Tout comme la diversité des produits et

souhait rester un petit imprimeur, et qui pré-

des formats imprimés, pour des applica-

fère ne pas adresser les grands comptes,

tions de signalétique, marquage, publi-

pour des raisons d’indépendance. L’entre-

cité, édition, etc. : affiches, adhésifs,

prise travaille tout de même avec quelques

panneaux de chantier, de signalisation,

gros clients, qui apprécient sa réactivité, et

étiquettes, calendriers, textile…

la variété des travaux possibles.

n

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


O N « TOUS AZIMUTS » LA MACHINE

L’IMPRIMANTE EPSON SURECOLOR S30600

L’imprimante signalétique Epson SureColor

gestion de points variables. Elle permet

SC-S30600, d’une laize maximale de

d’imprimer sur une large palette de sup-

64 pouces (162,6 cm), cible essentielle-

ports, depuis les posters, bannières,

ment les professionnels de la communica-

affiches rétro-éclairées et signalétique pour

tion visuelle grand format, tels que les

points de vente, jusqu’à l’habillage de

prestataires de services, prestataires d’ima-

véhicules, décorations intérieures et affi-

gerie, reprographes, enseignistes, etc.

chages pour expositions. Elle est compati-

Ses deux principales caractéristiques sont

ble

sa qualité d’impression et sa grande poly-

communément utilisés sur le marché de la

avec

l’ensemble

des

supports

valence en termes de supports d’impres-

signalétique. A noter également qu’elle est

sion. Elle revendique une résolution élevée,

conçue pour offrir un coût d’exploitation

proche de la qualité photo, grâce à la très

bas, d’abord en termes de consommation

petite taille des gouttes d’encre (4,2 pico-

d’encre et d’énergie, mais aussi parce que

litre, contre 3,5 pl pour les imprimantes photo professionnelles), avec en outre une

ses têtes d’impression ne sont pas des

consommables mais fixes et garanties. n

Au 2e plan, l’imprimante SC-S30600. Au 1er plan, Gilles Dru et sa fille Charlotte, qui a rejoint l’imprimerie.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

J’utilise

SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page39

SIGN INFO SERI N° 251 • 39


J’utilise

SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page40

Notre choix s’est fait surtout sur la qualité. Nous avions un cahier de charges rigoureux sur ce point précis ».

LE TÉMOIGNAGE

GILLES DRU CRÉATEUR ET GÉRANT

Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous équiper d’une 2e imprimante Epson ?

Nous voulions nous positionner sur certains travaux que nous ne pouvions pas prendre avant, notamment des produits de communication visuelle extérieure, pour l’événementiel et pour la longue durée : de la bâche, des panneaux, de l’adhésif… Cela répondait à un besoin local, émanant de différents entrepreneurs qui nous en avaient fait la demande. Quels ont été vos critères de choix ?

Nous avons fait le tour des propositions d’Epson et aussi celles des concurrents, à travers des tests. Plus que la capacité de production de la machine, le critère majeur était pour nous la qualité d’impression : une résolution élevée et un très bon rendu couleurs. Parce plusieurs de nos clients sont orientés sur notre potentiel d’imagerie, celui que nous avions

déjà avec la première machine Epson, laquelle offre un niveau de qualité photo. Le

deuxième critère était la durabilité des images imprimées (tenue extérieure). Quel bilan tirez-vous de son utilisation ?

L’installation de cette machine a eu pour effet de soutenir la réactivité de l’entreprise : nous avons pu internaliser la partie de la production que nous sous-traitions auparavant, ce qui nous a permis de raccourcir nos délais de fabrication et d’acquérir une meilleure

40 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page41

J’utiliSE

À gauche : affiche type Decaux (120 x 175). À droite : visuel de 1,80 m de hauteur, créé pour l’habillage extérieur d’une boulangerie, imprimé sur film adhésif et collé sur PVC.

maîtrise de notre travail. C’est-à-dire, concrètement, être sûrs de tenir nos engagements, mais aussi pouvoir pousser la technique dans ses derniers retranchements, pour pouvoir sortir des sentiers battus, produire des « moutons à 5 pattes ». Par exemple ? Nous avons été capables d’imprimer des produits qui nous ont permis de travailler (ou de continuer à travailler) avec certaines sociétés, comme par exemple des étiquettes destinées à être placées sur des verres de lunettes (donc exigeant une très grande précision, une grande netteté). Ce type d’étiquettes a pu migrer de la sérigraphie vers l’impression numérique sans compromis sur la qualité. Nous avons également pu imprimer des affiches de type Decaux, format que nous n’arrivions pas à produire auparavant, avec une excellente qualité d’image. Vous permettra-t-elle d’aborder à l’avenir de nouvelles applications ? Oui, et j’ai toujours en tête de rechercher de nouvelles opportunités intéressantes. Nous avons déjà réalisé un produit très particulier, pour la SNCF Marchandises, qui avait besoin d’un étiquetage spécifique pour les containers, non adhésif, avec une perforation et un œillet, qui puisse aller à l’extérieur. Nous l’avons réalisé sur un PVC de 300 µ, très résistant et qui se prêtait bien à la perforation.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

n

Display à enrouleur pour stand ; imprimé sur toile M1 (2 m x 0,8 m)

SIGN INFO SERI N° 251 • 41


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page42

LES NOUVEAUX PRODUITS

TEXTILE GRAVURE FINITION DÉCOUPE IMPRESSION CONSOMMABLES SOFTWARE

SHARP

EPSON

Écrans professionnels full HD avec port USB pour l’affichage numérique

Une imprimante photo A3+ avec encre UltraChrome HD

Sharp a annoncé le lancement en Europe de sa nouvelle série PN-Y, une gamme d’écrans professionnels à rétro-éclairage Edge LED, intégrant un port USB, que leur simplicité d’utilisation met à la portée de toutes les entreprises. Les vidéos et images peuvent ainsi être affichées en continu, sans qu’il soit nécessaire d’être connecté à un réseau ou d’avoir recours à des applications d’affichage numérique. Facile d’utilisation, robuste et abordable, la série est disponible en quatre tailles, du 32 au 55 pouces. Elle offre des connectiques PC et vidéo, comme HDMI, DV-I et D-sub. Via la sortie DV-I, le contenu peut être diffusé en boucle à partir d’une source d’images sur cinq écrans simultanément. La série PN-Y répond aux besoins des commerçants indépendants sans support informatique, mais aussi des grandes entreprises ou des espaces publics qui ont besoin de signalétique selon la société. Elle est disponible en 32 pouces (PN-Y325), 42 pouces (PN-Y425), 47 pouces (PN-Y475), et 55 pouces (PN-Y555).

42 • SIGN INFO SERI N° 251

Epson annonce la SureColor SC-P600, une imprimante rapide, et polyvalente, qui produit des impressions photo professionnelles de grande qualité de différentes tailles jusqu’au A3+. Ce modèle, qui se caractérise également par une productivité élevée et une connexion sans fil, utilise les nouvelles encres Epson UltraChrome HD avec Vivid Magenta. Le nouveau kit de cartouches neuf couleurs UltraChrome HD peut reproduire une gamme de couleurs étendue, et grâce à sa densité DMax de 2.84, cette imprimante produit des noirs riches et profonds et des dégradés équilibrés dans tous les tons. Conçue pour les photographes amateurs et semi-professionnels, la SureColor SC-P600 intéressera aussi les entreprises telles que les architectes, les agents immobiliers et les agences de publicité/design, qui ont régulièrement besoin de présentations couleurs de grande qualité. Cette nouvelle imprimante fournit, à travers une connectivité d’impression sans fil Wi-Fi Direct, la possibilité d’imprimer depuis les smartphones, tablettes et ordinateurs. Pour la première fois, Epson Connect est pris en charge sur une imprimante photo A3+ Epson. Google Cloud Print est également pris en compte. Conçue pour répondre à des volumes de production moyens, la SureColor SC-P600 produit une impression de 11 x 14 pouces en seulement 153 secondes. Deux chemins papier permettent d’effectuer des impressions A3+ sur une large gamme de papiers photo et de papiers d’art, de toiles et de supports épais. La fonction papier rouleau de la machine est adaptée pour l’impression d’images panoramiques hautes en couleur. Parmi ses autres caractéristiques, la SC-P600 présente un grand panneau de contrôle tactile couleur 6,8 cm, pour une configuration et une gestion simplifiées, utilise des cartouches d’encre grande capacité 25,9 ml et occupe une faible empreinte au sol (616 x 369 x 228 mm).

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page43

n TEXTILE

n

GRAVURE

n

FINITION-DÉCOUPE

n

IMPRESSION

n

CONSOMMABLES

n

SOFTWARE

SIHL

HP

Films vinyle pour applications créatives à domicile et au bureau

Scanner Designjet alliant rapidité et haute précision

Sihl étend sa gamme de produits jet d’encre Home & Office en la complétant avec deux nouveaux films blancs créatifs, Vinyl Film SA 270 brillant 0788 et Vinyl Film outdoor SA 280 mat 0729. Qu’ils soient utilisés sur des portes ou des boîtes aux lettres, des panneaux signalétiques, des publicités, ou pour personnaliser d’autres objets, ces films en vinyle offrent un éventail de possibilités créatrices illimité. Ils peuvent être imprimés à l’aide d’une encre à base de colorants comme de pigments et sèchent instantanément. Flexibles, les deux films résistent aux déchirures et peuvent être collés sur des bords ou des coins sans pour autant se dégrader. Avec sa finition haute brillance, le Vinyl Film SA 270 complète la gamme de produits jet d’encre petit format existante : son couchage micro-poreux et l’absence d’azurants optiques (OBA) confèrent à ce film une réelle innovation. Sa finition mate résistante à l’eau. Le Vinyl Film outdoor SA 280 est destiné aux applications d’intérieur pour lesquelles un produit autocollant est requis. Cependant, lorsque l’encre utilisée pour l’impression est pigmentée, ce film peut également être utilisé pour des applications de courte durée en extérieur. Le produit s’applique sans imperfections et en toute sécurité sur les surfaces irrégulières et peut donc être utilisé dans presque toutes les applications. www.sihl.com

HP a récemment présenté un nouveau scanner, appelé HP Designjet SD Pro, qui offre une reproduction d’image à haute vitesse pour impressions grand format, sans nuire à la précision de l’image. Ce scanner inclut une nouvelle technologie de capteur d’images par contact (CIS) avec double éclairage et un logiciel d’amélioration de l’image, qui permettent de reproduire avec précision et à haute vitesse des documents grand format détaillés. Cette gamme de scanners s’intègre facilement aux imprimantes HP Designjet existantes, ajoutant des capacités de numérisation et de copie, afin de rationaliser l’organisation des tâches du client et d’améliorer la collaboration. Les scanners HP Designjet SD Pro et HD Pro numérisent à une vitesse de 15,25 cm/s pour les images couleur et de 33 cm/s en monochrome. Les fonctionnalités de création de PDF multipages et de numérisation vers e-mail, USB et vers le réseau de ces deux scanners permettent aux utilisateurs de partager les images. La largeur maximale des images numérisées est d’environ 112 cm (44 pouces) et la résolutions des images couleur et noir et blanc produites peut atteindre 1200 points par pouce (ppp). Le scanner est également équipé d’un support réglable sur neuf niveaux qui permet de placer l’appareil au-dessus de l’imprimante pour gagner de la place. Ce scanner est destiné aux professionnels des systèmes d’information géographique (SIG) et aux services de reprographie qui ont besoin de reproductions haute précision d’œuvres graphiques, de cartes, de photos et de dessins techniques. Il est disponible au prix public de 8 400 € HT. www.hp.com/go/designjet.

GUANDONG Une « Textile Collection » conçue pour les HP Latex 300

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

CES PAGES SONT À VOUS ! Guandong présente sa nouvelle « Textile Collection designed for HP Latex 300 », une large gamme de supports certifiés pour les nouvelles machines HP. Parmi les nouveautés de cette gamme, la série LUS, qui comprend le polyester Flag sans liner (photo), Frame&decor (idéal pour le rétro-réclairage) et Polyester extensible et conformable, pour des applications à caractère versatile. Citons également le nouveau Canvas Coton, caractérisé par un aspect main et cotonnier, offrant des résistances mécaniques supérieures à la toile de peinture classique; le Canvas Polyester, qui se distingue par une faible absorption de l’humidité grâce au fil dont il est composé, par une très bonne tenue et une bonne résistance aux agents atmosphériques et à l’abrasion, ainsi que le ART Canvas havana back (warm white), idéal pour le marché du fine art et de la peinture.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

Pour apparaître dans notre rubrique “Nouveaux produits”, n’hésitez pas à nous faire parvenir les communiqués de presse de vos dernières nouveautés, accompagnés de photos en haute définition. CONTACT@SIGNINFOSERI.COM

SIGN INFO SERI N° 251 • 43


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page44

n

TEXTILE

n

GRAVURE

n

FINITION-DÉCOUPE

n

IMPRESSION

A4 TECHNOLOGIE

CONSOMMABLES

n

SOFTWARE

L’AGENDA

Une imprimante 3D UP de TierTime 30% plus rapide Présentée au salon 3D Printshow au Carrousel du Louvre, en octobre à Paris, la nouvelle imprimante 3D la UP BOX s’inscrit dans une gamme qui fait référence dans le domaine des imprimantes 3D de table, pour la qualité d’impression et la simplicité d’utilisation. Le modèle UP BOX marque une évolution majeure dans sa catégorie, en proposant 30 % de vitesse en plus, 50 % de précision en plus, et 450 % de volume d’impression en plus par rapport à la UP Plus 2. TierTime a mis toute son expérience et son savoir-faire depuis plus de quinze ans dans la fabrication d’imprimantes 3D professionnelles. La présentation de ce nouveau matériel, après deux ans d’études et de mise au point, marque la volonté de l’entreprise d’investir son marché. Disponible fin 2014, la nouvelle machine est proposée à moins de 2000 €HT pour une qualité industrielle. Parmi ses principales caractéristiques, on retiendra : un volume d’impression de 205 x 255 x h 205, une précision supérieure à 100 microns sur les 3 axes, la calibration totalement automatique, un plateau chauffant, et une enceinte confinée avec filtration de l’air. www.imprim-3D.fr

n

2015 FÉVRIER C! PRINT DU 3 AU 5 FÉVRIER 2015 EUREXPO, HALL 5 LYON HTTP://SALON-CPRINT.COM/

MAI FESPA DU 12 AU 18 MAI 2015 COLOGNE, ALLEMAGNE HTTP://2015.FESPA.COM/FR/

JUIN GRAPHITEC DU 9 AU 11 JUIN 2015 PARIS, PORTE DE VERSAILLES HTTP://WWW.GRAPHITEC.COM/

ZÜND

SWISSQPRINT

Deux tables de découpe G3 à haute productivité pour l’industrie de l’emballage

Des têtes hautes performances pour une Impala encore plus productive

La nouvelle version du système de découpe numérique G3 de Zünd est capable de gérer des matériaux plus épais et d’augmenter les performances de production de cette série. Spécialiste de l’équipement de découpe numérique, Zünd propose aux fabricants d’emballages une plus grande flexibilité et productivité avec l’introduction d’une nouvelle version de son système de découpe G3. Les modèles L-3200 et XL-3200 sont maintenant en mesure d’accueillir des matériaux plus épais que les précédents, jusqu’à 110 mm, ce qui permettra aux imprimeurs d’emballages d’atteindre de nouveaux niveaux de performance. Carton ondulé, carton compact, mousse et plastique ondulé sont autant de substrats qui peuvent maintenant être traités par le système de découpe numérique G3. Les systèmes de découpe Zünd permettent un fonctionnement 24/24h et 7/7j, offrant aux producteurs d’emballage un flux de travail entièrement automatisé et une flexibilité accrue, que ce soit pour la création de prototypes ou de séries de production importantes. La conception modulaire de tables de découpe Zünd et de leurs composants permettent également d’adapter les configurations pour répondre aux besoins de production et d’automatisation très spécifiques. www.zund.com

44 • SIGN INFO SERI N° 251

La nouvelle version de l’imprimante UV à plat Impala de SwissQprint est équipée de la toute dernière génération de têtes d’impression du fabricant, et permet d’atteindre une vitesse de 180 m²/heure (contre 130 m²/h pour les modèles actuels), tout en maintenant le haut niveau de qualité de cette série. Rappelons que les Impala sont les modèles de moyenne largeur avec un plateau de 2,5 x 1,6 mètres. Les nouvelles machines de cette série se présentent donc comme des imprimantes d’encombrement limité (des machines compactes, affirme le fabricant) et de prix raisonnable, comparativement à leur haute productivité. Les nouvelles têtes équipant l’Impala ont été installées pour la première fois en mai 2014, sur les machines Nyala 2 lancées récemment. Le fabricant suisse révèle que cette série de machines UV grande largeur (3,2 x 2 mètres) a reçu un accueil très positif de la part des entreprises, ayant fait l’objet de 50 ventes depuis son lancement. La nouvelle Impala peut imprimer des surfaces allant jusqu’à 2,5 × 4 m si elle est équipée d’un dispositif optionnel au niveau du plateau. Et, comme toutes les machines SwiqssQprint, elle peut être adaptée à l’impression roll-to-roll (en option également). Au sujet des encres utilisables, le kit standard CMYK peut être complété avec du blanc, du vernis, des couches de préparation, et de nouvelles couleurs : des couleurs claires pour des effets d’ombres, et des couleurs intenses (gamut élargi) comme l’orange, le vert et le violet.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page45

LES ANNONCES CLASSÉES n SÉLECTIONNEZ LA RUBRIQUE DANS LAQUELLE VOUS VOULEZ APPARAÎTRE

DE DE n OFFRE n DEMANDE n VENTE n VENTE n DIVERS D’EMPLOI D’EMPLOI MATÉRIEL SOCIÉTÉ

n REMPLISSEZ LA GRILLE LISIBLEMENT EN CAPITALES. (Laissez une case libre entre chaque mot). Les logos ou photos sont à envoyer à : contact@signinfoseri.com

TARIF UNIQUE

70 € Une double visibilité le journal + le site internet

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

n VOS COORDONNÉES Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse

...............................................................................................

Code Postal Tél

............................

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..........................................

Email

...................................................................................................

tampon de la société

Date

...........................

Merci d’envoyer votre coupon et votre règlement par chèque à :

Canal Expo : BP 25, 92301 LEVALLOIS-PERRET Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014

SIGN INFO SERI N° 251 • 45


SiS_251_Mise en page 1 17/11/14 13:02 Page46

OUI, JE M’ABONNE !

Vous êtes un acteur sur le marché de la communication et de l’expression visuelle moyen et grand format. Restez connecté à l’actualité de votre secteur d’activité en vous abonnant à Sign Info Seri, magazine professionnel, référence sur ce marché depuis maintenant vingt ans.

SIGNINFOSERI

Votre domaine d’activités :

q Tampographie

q Impression numérique

q Gravure

q Agence de pub

q Sérigraphie

q Autre (à préciser)

q Signalétique

q Textile/Broderie/Transfert

......................................................................................................

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contact

................................................................................................

Adresse

...............................................................................................

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

FRANCE

n n

72 € TTC

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

ETRANGER

n n

............................................................................................................

132 € TTC 95 € TTC

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

180 €TTC

q Règlement par chèque à l’ordre de :

Code Postal E-mail Tél

............................

..................................................................................................

Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..........................................

Code APE

Canal Expo SARL N° IBAN : FR76 3000 3030 2000 0217 6335 986 Code BIC : SOGEFRPP Domiciliation : Société Générale Paris Bourse (03020), 134, rue Réaumur, 75065 PARIS

Nombre de salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.............................................

tampon de la société

Canal Expo : BP 25 92301 LEVALLOIS-PERRET

q Règlement par virement bancaire :

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Date : ...................................

Signature :

Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

46 • SIGN INFO SERI N° 251

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014


Profile for Sign Info Seri

Sis 251  

Le magazine de l'expression visuelle n° 251

Sis 251  

Le magazine de l'expression visuelle n° 251

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded