Page 1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016 • N° 255 • 12€

DOSSIER P. 22 24

LA SUBLIMATION SUR TEXTILE LEGER

S’ENVOLE !

REPORTAGE

INTERVIEW

J’UTILISE

Electrogeloz ajoute la corde Grand Format à son arc

Franck Maréchal, Directeur Europe, Gravotech

Cloître conjugue expertise et réactivité "à la bretonne"

P. 34

P. 18

P. 40


ÉDITO

Un décollage en couleurs L’innovation technologique a rapidement fait évoluer

le marché de l’impression, du côté imprimantes,

comme nous l’avons souligné précédemment à plusieurs

reprises dans ce magazine.

Les supports d’impression ont, eux aussi, fait leur révolution, et notamment le textile. Alors qu’il n’y a pas très longtemps, l’usage de la bâche et des supports enduits était convenu, le textile imprimé s’est aujourd’hui imposé, grâce à ses caractéristiques de légèreté et de souplesse d’utilisation. De l’impression à la finition, c’est l’ensemble du marché qui a muté vers des solutions textiles, offrant aux producteurs de machines, de supports et de matériels de tension de toiles des potentiels d’activités

Gildas Rondepierre Directeur de la Publication gildas@signinfoseri.com

inédits. Les encres ont accompagné cette évolution, à travers des progrès techniques leur permettant de teinter la fibre en profondeur, donc de manière plus durable (encres "sublimables"). De nombreuses applications, entre autres dans l’événementiel, la décoration, l’ameublement, voire l’habillement, ouvrent aux acteurs de notre secteur l’accès à de nouveaux débouchés.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

SIGN INFO SERI N° 255 • 3


DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016 • N° 255

À DÉCOUVRIR ACTUS • C !Print relie métiers et applications

6

• Viscom pousse l’affichage digital et la sublimation 7 • L’innovation "by Canon" à Paris

18

8

• Les "additifs" en vedette au 3D PrintShow

10

• Epson reconfigure son offre Photo et Prépresse

10

• Ricoh de plain pied dans le grand format

11

• Antalis fête le papier recyclé à la FIAC

12

• Des panneaux LED grand format chez Prismaflex 12 • Une hybride ultra-rapide EFI

14

• JCDecaux et IKEA illuminent les Champs Elysées 16 • La Fête du Graphisme revient en 2016

22

16

INTERVIEW • Franck Maréchal Directeur Europe chez Gravotech

18

DOSSIER La sublimation sur textile léger s’envole • La sublimation textile a conquis l’événementiel et la déco • Des tissus et des encres plus écologiques et plus techniques • Le soutien très actif des structures de tension des toiles • Encore… de multiples axes de progrès !

34

22 24 26 28 30

REPORTAGE • Electrogeloz ajoute la corde Grand Format à son arc

34

• FranceMetal, la success-story française du métal 38

J’UTILISE 40

• Cloître conjugue expertise et réactivité "à la bretonne"

40

AGENDA DES SALONS LES NOUVEAUX PRODUITS

SIGNINFOSERI

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE - gildas@signinfoseri.com • Rédactrice en chef : Jenny de MONTAIGNE - jenny@signinfoseri.com • Maquette: Christophe BRUGÈRE • contact@signinfoseri.com • Publicité: 06 13 23 79 76 • Imprimé par PIXARTPRINTING • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours. LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

Édité par :

32 44

79, rue Chaptal 92300 LEVALLOIS-PERRET Tél. : 06 13 23 79 76 contact@signinfoseri.com

SIGN INFO SERI N° 255 • 5


ACTUS

C !Print relie métiers et applications [SALON] Le 26 janvier 2016, le salon C!Print Lyon ouvre, pour la 4e fois, ses portes aux acteurs du marché de l’image, de la personnalisation et du numérique: fabricants, prestataires, prescripteurs et clients finaux. Organisé par 656 Editions au parc d’expositions Lyon Eurexpo, C !Print se veut fermement ancré, c’est la clé de son positionnement, à la dimension applicative de la communication visuelle (démonstrations, réalisations pratiques, enjeux métier, etc.), à l’accompagnement des

L’espace Plug&Play, un lieu d’expérimentation "in vivo" de projets d’agencement.

professionnels et à la création

construire et marketer de nouvelles

et d’études de cas.

à un large panel de technologies

de passerelles entre les métiers

offres et de faire évoluer leur

En termes plus visuels, les

d’impression,

et les secteurs d’applications.

activité… qu’il s’agisse d’un

applications occupent trois

personnalisation, est destiné à

Dans cette optique, le salon

nouveau métier, comme le digital

espaces au sein du salon, dédiés

montrer comment les entreprises

lyonnais s’attache à rester

média, d’un nouveau marché,

à la personnalisation en live

déclinent leur identité visuelle dans

intimement lié aux mutations

comme la décoration intérieure,

(découpe, gravure, impression

des lieux éphémères, couplés à

des marchés et aux besoins

ou d’un nouveau service, comme

UV, transfert, etc.), l’agencement

une communication multi-canal.

finition

et

d’accompagnement qui en

le web-to-print.

(à travers la mise en situation

De la colorimétrie à la conception

découlent. Au-delà des innovations

Ainsi, les grandes évolutions du

d’une marque dans trois univers:

3D, en passant par l’identité

techniques, il entend répondre

cœur de métier seront présentées

un pop-up store, un business

des marques ou le web-to-print…

au besoin des prestataires en

et analysées à travers le programme

bar et un espace de réunion) et

Le traitement de l’image, question

communication visuelle de

de workshops, de conférences

le décryptage (proposition, par

centrale en communication

des experts du secteur, de

visuelle, occupe une place centrale

6 • SIGN INFO SERI N° 255

workshops, tables rondes et

sur le salon.

visites guidées du salon).

L’Image Lab réunit les fournisseurs

Comme l’an dernier, le volet

et fabricants de software et de

Plug&Play (apparu sous ce nom

solutions dédiées au traitement

l’an dernier, en remplacement

de l’image autour d’un espace

de l’ancien Atelier Créatif Nova)

de d’expérimentation.

est un atelier de démonstrations

L’espace "digital media" doit

en temps réel présentant des

guider les professionnels dans

exemples d’espaces personnalisés

l’évolution du marché vers le

à l’image d’une marque. Dans

pluri-média, dans le cadre de

la même démarche qu’adopteraient

leurs projets d’agencement

les marques ou leur agence de

commercial, signalétique,

design, ce projet, qui fait appel

campagne événementiel.

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


Viscom pousse l’affichage digital et la sublimation [SALON] L’édition 2015 de

plus de 84% de visiteurs ayant

Viscom, qui a refermé le 29

un rôle direct en matière de

septembre dernier les portes de

décision d’achat.

sa 27e édition, a consacré le

L’une des grandes lignes de

décollage de l’affichage dyna-

force de cette édition 2015 est

mique et de l’impression textile

la globalisation des offres

à sublimation.

proposées, évolution sous-tendue

Le salon Viscom Paris revendique

par « de nombreuses convergences

la position de référence française

complémentaires », analyse

sur le marché de la communication

Brune Jullien, directrice du salon.

visuelle et de l’industrie graphique.

Cette tendance, qui avait déjà

Reed Expositions France,

émergé dans l’édition précédente,

organisateur de la manifestation,

s’est amplifiée cette année :

fait état d’un bilan satisfaisant,

« Cette large représentativité

qui s’il ne marque pas une

permet aux visiteurs d’avoir une

Omniprésent dans l'espace d'exposition, l'affichage LED grand format met en scène la communication visuelle, intérieure et extérieure (photo stand Prismaflex, voir aussi article en page 12).

importante progression par

vision complète des solutions et

rapport à celui de l’an dernier,

techniques. Chacun a pu constater

confirme néanmoins le résultat

la capacité de nos exposants à

ainsi que dans la zone ludique

l’accueil du salon et un peu

positif enregistré par le salon suite

fournir des solutions très innovantes

"Imagi’In The Museum" du salon.

partout dans les allées.

à son retour à Paris (après

sur chaque segment de marché

L’impression textile à sublimation

Autre domaine également très

quelques années à Villepinte) :

et à trouver des solutions adaptées

a, de son côté, envahi la surface

visible, la signalétique et l’enseigne.

une surface d’exposition occupée

à ses projets », ajoute la directrice

d’exposition et consacré le

Non seulement à travers sa

par 164 exposants (et 331

du salon.

décollage indiscutable de ce

migration vers le digital média,

de nouveaux supports innovants,

à la sublimation textile, dès

marques représentées), nombre

Au sein du secteur de l’impression,

segment de marché (voir

qui augmentait sa visibilité

en très légère progression par

qui tenait une place très importante,

également, sur ce sujet, notre

"intrinsèque" (panneaux lumineux),

rapport à l’an dernier, et un

on pouvait noter une présence

dossier en pages 22 à 31).

mais aussi suite à un partenariat

visitorat stable en termes quantitatifs,

accrue des matières premières,

Par leur côté spectaculaire, les

renforcé avec le Synafel (syndicat

avec près de 12 000 professionnels

à travers de très nombreuses

présentations de type "digital

professionnel de l’enseigne et

du domaine, mais comportant

démonstrations et présentations

media" disputaient la vedette

de la signalétique) et à l’écho donné au lancement des prochains

VISCOM : @Nathalie_Savale, Photographe pour Reed Expositions France.

Icona d’Or (Trophées de la Communication Visuelle) dans le cadre du salon Viscom 2015. Une sélection des nouveautés lancées à l’occasion de ce rendezvous de la profession a été présentée dans notre édition de septembre (SIS N°254). Le salon VISCOM Paris nous donne d’ores et déjà rendez-vous pour sa prochaine édition en 2016, du 6 au 8 septembre.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

I

SIGN INFO SERI N° 255 • 7


ACTUS

L’innovation "by Canon" à Paris [ÉVÉNEMENT] Canon Expo, qui

et elle poursuivra sa stratégie de

se tient tous les cinq ans dans

croissance externe et de partena-

une ville différente du monde,

riats stratégiques.

a ouvert ses portes à Paris du

Trois cibles prioritaires ont été

13 au 15 octobre pour son édition

définies : l’impression 3D

2015, à la Grande Halle de la

(professionnelle et individuelle ;

Villette à Paris.

segment qui devrait peser

À cette occasion, le groupe a

3 milliards d’euros d’ici 2018),

dévoilé ses priorités stratégiques

les Arts Graphiques (imprimantes

et présenté les technologies

numériques à haute productivité

innovantes issues de ses recherches,

et adaptabilité, segment couvert

notamment dans l’imagerie et

par la famille Arizona, et qui devrait

l’impression.

peser 40 milliards d’euros d’ici

Suite à une série d’initiatives

2018) et les Solutions Visuelles

stratégiques, parmi lesquelles

en réseau.

l’intégration d’acteurs importants

On note que, concernant

comme Océ dans l’impression,

l’impression 3D, Canon a franchi

Canon se revendique désormais

une première étape de son

comme « le fournisseur le plus

développement en s’associant

important au monde en matière

à 3D Systems en Europe. Cette

de systèmes d’impression ».

initiative cible les secteurs de la

Ainsi que l'a indiqué son président,

production, l’architecture,

l'entreprise considère que ces

l’éducation et l’ingénierie.

domaines constituent des axes de

L’espace dédié à l’impression

croissance majeurs pour l’entreprise

professionnelle a été conçu pour

dans les cinq prochaines années

démontrer et concrétiser la volonté

L’Océ Colorwave 910 (FSL 03), revendiquée comme « l’imprimante numérique couleur grand format la plus rapide du marché », était en démonstration dans la production d’affiches couleur à haute vitesse.

8 • SIGN INFO SERI N° 255

de Canon d’être un acteur de

comme une réponse à ces

poids dans l’impression de

besoins.

production, à travers des solutions

Parmi les nouveautés les plus visibles

qui permettront à ses clients de

sur les stands, on retiendra la

s’adapter à un univers commercial

nouvelle génération de jet d’encre

multicanal en permanente évolution.

ColorWave 910, caractérisée

Canon déclare d’ailleurs, ne

par sa rapidité et sa gestion de

plus considérer l’impression

la couleur, améliorées grâce à

comme une industrie de fabrication,

ses cinq têtes d’impression et son

mais comme un secteur de service.

nouveau contrôleur. Il s’agit

C’est pourquoi le fabricant a

d’une machine de production de

mis l’accent sur les applications

milieu de gamme (prix : environ

d’impression en pleine croissance,

100 000 €), d’une largeur de

comme l’emballage, l’impression

42 pouces, proposée en deux

de livres, les textiles, la décoration

versions (9 et 18 m²/minute,

et le marketing direct.

soit jusqu’à1000 m²/heure), et

Les solutions Canon telles que

qui remplacera à terme la série

les Infinistream, ImageStream

TDS 800. Elle est destinée aux

3500 et 2400, ColorWave 910

marchés du CAO/SIG et de la

et VarioPrint i300 étaient présentées

production d’affiches.

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


ACTUS

Les "additifs" en vedette au 3D PrintShow [SALON] L’édition 2015 du

"imprimer", aux côtés des

styrène) et le PLA (Acide

salon 3D PrintShow Paris était

"habituelles" nouvelles machines,

polyactique), est toujours visible.

marquée par une vague de

opérant par enlèvement ou ajout

Mais on pouvait voir aussi de

consommables plus ou moins

de matière.

nombreuses démonstrations

inédits, aux propriétés variées :

On pouvait, en effet, observer

d’impression 3D avec des

plastiques, résines, sables,

l’apparition de nombreux

plastiques de type polyamide

métaux, céramiques, etc. Le

fournisseurs d’"additifs", dont

(technologie dite de frittage

nouveau débouché en vedette

plusieurs "pure-players" (acteurs

sélectif par laser). Les résines

au salon : la décoration. Le

spécialisés, ne produisant que

constituent également un matériau

salon 3D PrintShow, qui a fait

des matières pour l’impression

de base très utilisé, apprécié

pour la 3 fois escale à Paris,

3D), parallèlement à une véritable

pour la douceur des surfaces

au Carrousel du Louvre, les 16

éclosion de matières, de nouvelles

et la transparence des "objets"

et 17 octobre 2015, a permis

couleurs et de nouveaux effets

réalisés.

d’assister à la montée en charge

(irisé, transparence…). L’éventail

S’agissant des débouchés de

matières premières utilisées pour

des caractéristiques mécaniques

l’impression 3D, le médical et

et chimiques, en termes de

l’industrie manufacturière sont

rigidité ou de flexibilité, de

certes toujours des domaines très

l’alimentation (gâteaux) dans

stabilité et sa résistance aux

consommateurs. Mais le salon

les précédentes éditions. Cette

chocs tend donc à s’élargir

3D PrintShow s’attache chaque

année, la décoration a fait une

sensiblement.

fois à mettre sous les feux de

apparition remarquée, à travers

e

Un vase "imprimé" par l'imprimante 3D professionnelle DeeRed (fabriquée par be3D, groupe européen Y Soft).

Sur les stands, l’omniprésence

la rampe des applications plus

l’exposition d’un grand nombre

des deux principales matières

accrocheuses

plus

d’objets, du luminaire à la

utilisées par les imprimantes

photogéniques, comme la

statuette à poser sur un meuble,

3D, à savoir les plastiques

construction de bâtiments,

réalisés dans des matières

(polymères) "classiques" comme

l’architecture (maquettes),

originales, aux aspects les plus

l’ABS (Acrylonitrile butadiène

l’expression artistique, ou encore

inattendus.

et

I

Epson reconfigure son offre Photo et Prépresse [IMPRIMANTE] Les quatre

s’accompagne de performances

technique et le balisage magasin;

optiques remarquables, sur des

nouveaux modèles moyen format

graphiques

renforcées.

SC-S pour la signalétique et la

médias brillants ou mats. Elles

(24 et 44 pouces) reprennent le

Simultanément, la gamme Stylus

communication visuelle extérieure;

conviennent particulièrement à la

nom de famille SureColor (SC-P).

Pro change de nom et est rebaptisée

SC-F pour l’impression textile et

reproduction des couleurs naturelles

Ils proposent un surcroît de

SureColor SC-P.

la sublimation ; SC-P pour

de la peau sur des supports mats.

performances graphiques et une

Les imprimantes Epson SureColor

l’impression photographique et

En outre, leur nature pigmentaire

gestion plus performante de la

se déclinent dorénavant selon

le prépresse.

garantit une longévité des tirages

couleur. Epson a récemment

les marchés : SC-T pour l’impression

Les quatre nouvelles imprimantes

pendant plusieurs décennies.

dévoilé quatre nouvelles

sont référencées SC-P6000,

Dotées d’une tête d'impression

imprimantes moyen format

SC-P7000, SC-P8000 et

Epson PTF PrecisionCore, elles

dans la continuité de la série

SC-P9000. Elles sont livrées

produisent des impressions d’une

StylusPro, destinées aux

avec des jeux de neuf ou

très grande précision. Cette

professionnels

de

onze cartouches, contenant

technologie de pointe permet

l’impression: photographes,

de nouvelles encres pig-

d’avoir des têtes d’impression

laboratoires, imprimeurs,

mentaires UltraChrome HDX,

permanentes, sans dérive colo-

illustrateurs, artistes. Ce

qui permettent d’atteindre

rimétrique, a contrario des têtes

renouvellement

10 • SIGN INFO SERI N° 255

Epson SureColor SC-P9000

aujourd’hui des densités

d’impression thermiques jet. I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


Ricoh de plain pied dans le grand format [STRATÉGIE] La filiale française

partir d’un châssis Mimaki,

deRicohamontré,danssonshowroom

cette machine est positionnée

Production Printing, ses dernières

sur le haut de gamme, en

machines dédiées aux professionnels

termes de productivité (18 à

de l’impression Grand Format. Ricoh

28 m²/H) et de gestion des

était jusqu’à présent plutôt en

couleurs.

retrait sur le marché du Grand

Elle est, bien entendu, équipée

Format, malgré une présence

des Gen 5 du constructeur,

indéniable sur le marché des

têtes d’impression piezo très

Arts graphiques, avec des

connues et très appréciées par

machines feuilles, qu’il vend au

de nombreux autres fabricants

rythme d’environ 500 par an

d’imprimantes, qui les choisissent

en France, indique le constructeur

pour leurs propres machines

japonais.

en raison de leurs performances

Ce positionnement timide dans

(fiabilité et rapidité).

le grand format s’est transformé

Les encres utilisables avec cette

en de réelles ambitions et une

Pro L 4160 sont, comme pour

stratégie affirmée sur ce segment.

toutes les autres imprimantes

Ce nouveau segment, qui cible

Ricoh, d’origine Mimaki. Situation

lesapplicationsdecommunication

qui devrait évoluer bientôt

visuelle (signalétique, affichage),

puisque Ricoh s’apprête à

s’insère dans le périmètre Produc-

lancer ses propres encres.

tion Printing (créé en 2008).

Ces encres propriétaires seront

L’imprimante Ricoh Pro L 4160 imprime sur une largeur de 1m30 à 1m60.

En démonstration dans le

caractérisées par un séchage

showroom du constructeur,

rapide, une capacité à imprimer

qu’il a ouvert à la presse et à

de façon durable sur une large

ses clients et prospects durant

gamme de supports, l’absence

une journée Portes Ouvertes

de COV (donc pas de nécessité

en novembre dernier, un premier

de ventilation) et la proposition

modèle référencé Pro L4160,

de cartouches réutilisables,

imprimant sur des laizes de

que le client pourra remplir lui-

1,30 à 1,60m. Construite à

même à partir de poches. I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

SIGN INFO SERI N° 255 • 11


ACTUS

Antalis fête le papier recyclé à la FIAC [ÉCOLOGIE] Antalis a choisi

la COP21, a fourni à ce titre

de la cogénération et de sources

et des faits, réhabilite le secteur

le cadre prestigieux de la dernière

du papier recyclé pour l’ensemble

d'énergie renouvelables. Il a

papetier, souvent accusé à tort

FIAC, au Grand Palais de Paris,

des documents imprimés lors de

également continué à mettre à

d’être l’une des sources principales

pour rappeler et exposer son

cet événement.

mal tous les clichés largement

de la déforestation.

engagement dans une démarche

La FIAC était également l’occasion

diffusés sur cette industrie, par

« N’oublions pas que le papier

écologique. Le distributeur

pour Antalis de rappeler les

le biais de sa vidéo inédite,

est l’une des rares matières qui

européen de papier a profité

nombreux efforts faits par

intitulée « Le Saviez-vous ? »,

peuvent se recycler jusqu’à 7

de la Foire Internationale d’Art

l’industrie papetière pour réduire

diffusée sur son stand (et présente

fois. Le secteur papetier est le

Contemporain pour démontrer

son impact environnemental,

en permanence sur son site).

secteur idéal pour créer une

que créativité et modernité

notamment via l'utilisation accrue

Cette vidéo, à travers des chiffres

économie circulaire vertueuse

peuvent rimer avec responsabilité.

grâce au recyclage et générer

Sous le thème « Célébrer la

par conséquent de nouvelles

Terre », Antalis a mis en avant

opportunités économiques et

une sélection d’affiches réalisées

des milliers de nouveaux

par des graphistes internationaux

emplois. Choisir du papier

sur son papier 100% recyclé

recyclé est de toute évidence

Cocoon pour la Fête du Graphisme

un acte responsable, », souligne

2015, annonçant la Conférence

Stéphane Courtot, Président

sur le Climat, la COP21.

d’Antalis France et Directeur

Antalis, qui précise par ailleurs

général d’Antalis Europe de

qu’il est partenaire officiel de

l’Ouest.

I

Des panneaux LED grand format chez Prismaflex [SIGNALÉTIQUE] L’entreprise

revendique également un savoir-

Il présentait sur son stand à Viscom

rhodanienne se positionne en

faire dans l’intégration spécifique

plusieurs éléments mis en scène,

à partir d’un seul logiciel de

tant qu’expert sur l’affichage

des écrans LED dans les mobiliers.

notamment un écran LCD intégré

création et d’un seul système de

(intérieur, extérieur et à distance),

LED, et présentait à Viscom sa

dans un mobilier de 2m², parmi

contrôle des écrans.

gamme complète de panneaux

plusieurs écrans LED Indoor et

La première réalisation issue de

LED indoor et outdoor, ainsi que

Outdoor.

ce partenariat a vu le jour dans

ses panneaux rétro-éclairés

Prismaflex, qui s’enorgueillit d’être

la Drôme, à travers l’installation

autonomes.

le seul fabricant français de LED

d’un panneau LED de 6 m², pour

Prismaflex International est à la

à posséder ses propres usines en

l’Intermarché d’Etoile-sur-Rhône

fois un fabricant industriel de

Europe et en Chine (son usine

(26). La solution Allsan complète

panneaux d’affichage digital et

PrismaChina a ouvert en 2015),

l’offre de Prismaflex en créant

un imprimeur numérique grand

a profité de l’occasion pour

une synergie avec les outils de

format, présent sur différents

officialiser son partenariat avec

communication interne déjà en

continents. Outre son expertise

la société AllSan. Destinée à faire

place. Ce site dispose, à ce

dans la fabrication de panneaux

évoluer l’offre LED Prismatronic,

jour, de 29 écrans, dont un

à LEDs, de divers formats, et dont

cette collaboration devrait déboucher

totem à l'intérieur et le grand

le Pitch varie de 1,9 à 8 (distance

sur l’élaboration d’une solution

panneau LED Prismaflex sur le

complète d’affichage dynamique

parking.

entre deux lampes LED), le français

12 • SIGN INFO SERI N° 255

Panneau LED outdoor de 6 m2, issu du partenariat Prismaflex-Allsan.

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


ACTUS

Une hybride ultra-rapide EFI [IMPRIMANTE] À l’occasion

de large, directement sur du

du salon SGIA Expo à Atlanta

textile ou via un papier transfert.

en novembre, EFI a lancé de

Cette imprimante polyvalente

nouvelles imprimantes VUTEk

offre des vitesses élevées, de

haut de gamme.

310m²/h, une impression quatre

Ciblant les professionnels de

couleurs qualitative, avec une

la signalétique et du graphisme,

gamme de couleurs très vaste,

dans des applications nécessitant

une ultra-haute résolution (allant

à la fois une productivité et une qualité d’impression élevées, la presse jet d'encre VUTEk

La presse jet d'encre VUTEk HS125 Pro, le produit le plus rapide de cette série.

présentée ci-après) est dotée de

jusqu'à 2 400 dpi) et quatre niveaux de gris. Elle est destinée

et la technologie de séchage à

aux entreprises à la recherche

HS125 Pro est présentée comme

la nouvelle technologie UltraFX,

LEDfroides,ainsiqu'unepolyvalence

d'opportunités sur le marché

le produit VUTEk le plus rapide

une fonctionnalité d'impression

maximale, permettant de prendre

de la signalétique numérique

jamais développé. Il s’agit d’une

transparente en ligne, qui améliore

en charge de plus gros volumes

souple sur textile.

machine hybride roll-to-roll/à

l'impact visuel des images

dans des délais plus courts.

De son côté, l'imprimante LED

plat, de 3,2 m de large, offrant

imprimées et réduit l'apparition

EFI a également montré les

EFI Matan Quantum à sept

une véritable alternative aux

d'artefacts, sans ajouter au

produits issus de ses acquisitions

couleurs, avec encre blanche

systèmes analogiques. Elle

processus des étapes coûteuses

récentes,

notamment les

en option, présente des

propose, avec une qualité proche

ou chronophages.

imprimantes textiles pour

caractéristiques uniques comme

de l'offset, des vitesses de

Egalement exposée sur le stand

signalétique souple (EFI) Reggiani

l'impression recto-verso et la

production allant jusqu'à 125

EFI, la nouvelle imprimante LED

et les imprimantes roll-to-roll (EFI)

détection de plis. Elle produit

supports par heure et une variété

VUTEk GS3lx Pro, un modèle

Matan récemment rachetées.

des images de haute qualité,

d'options de gestion automatisée

hybride haut de gamme de 3,2m

Exploitant la technologie Reggiani

avec des niveaux de gris à 7

des supports, y compris pour

de large, lui aussi positionné sur

(encres de sublimation à base

picolitres, pour des résolutions

le carton ondulé.

des vitesses d'impression élevées.

d'eau), l'imprimante de signalétique

allant jusqu'à 1 200 dpi. Elle

L’imprimante VUTEk HS125 Pro

Autres atouts : une imagerie en

souple EFI Reggiani ONE est

dispose également de capacités

(comme la VUTEk GS3lx Pro

niveaux de gris haute résolution

un modèle imprimant sur 1,80m

de finition en ligne.

Le salon ITMA tout fluo [ENCRES] Le salon de l'industrie

Mimaki montrait pour la première fois la TX300P-1800, une imprimante jet d'encre bobine-bobine de 1,8 mètre de large, dédiée à l'impression directe sur textile.

Choice offrent un large gamut

du textile et des machines textiles

de couleur permettant une

ITMA, qui s’est déroulé à Milan

reproduction fidèle des palettes

(Italie) en novembre dernier, a donné

de couleurs tendance. De plus,

lieu à la présentation en avant-

l'imprimabilité de Digistar K-

I

première de nouvelles encres

Choice prolonge la durée de vie

innovantes dédiées à ce segment

de la tête d'impression et optimise

transfert utilisant les têtes d'impression

de marché.

les performances d'impression.

Kyocera et Ricoh.

du sport, du maillot de bain et

Kiian Digital a choisi le salon

L'ITMA a aussi été l'occasion

De son côté, Mimaki avait placé

de la chaussure

dans les domaines de la mode,

ITMA (d’envergure mondiale)

pour Kiian de présenter sa palette

son stand sous le signe du « tout

Les récentes imprimantes textiles

pour le lancement de Digistar K-

d'encres à base d'eau adaptées

fluo », avec ses nouvelles encres

à jet d'encre TS300P-1800 (et

Choice, sa nouvelle encre pigmentée

à l'impression textile. La gamme

fluorescentes jaune et rose New

TX300P-1800) de Mimaki étaient

pour les têtes d'impression Kyocera.

comprend des encres à la fois

Neon, adaptées aux applications

exposées en démonstration avec

Les couleurs PMS de Digistar K-

pour l'impression directe et le

de haute qualité en faibles volumes

ces nouvelles encres.

14 • SIGN INFO SERI N° 255

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


ACTUS

JCDecaux et IKEA illuminent les Champs Elysées [ÉVÉNEMENTIEL] À l’occasion

d’IKEA, complétaient le dispositif.

le grand public aux économies

de la COP21, IKEA a illuminé

Pour JCDecaux, partenaire

d’énergie. Un message en phase

les Champs-Elysées avec un

officiel de la COP21, cette

avec la conférence sur le climat

dispositif inédit, mis en place

opération d’envergure menée

qui se tenait à Paris à ce moment

par JCDecaux Live, en partenariat

avec IKEA contribuait à sensibiliser

là.

I

avec Ubi Bene. Du 28 novembre au 6 décembre, les Parisiens et les visiteurs ont produit de l’énergie sur 25 plateformes participatives, dont 12 stations Vélib’. Les colonnes Morris ont été transformées en jauge pour visualiser, en temps réel, le niveau d’énergie généré par les Vélib’, P’tit Vélib’, balançoires et roues de running. Pour une expérience encore plus immersive, 148 kakémonos, 15 Totems rétroéclairés, 15 stèles digitales, aux couleurs

La Fête du Graphisme revient en 2016 [MANIFESTATION] La

Lancée en janvier 2014, cette

internationale. Un rendez-vous

troisième édition de la Fête du

"Fête" entièrement dédiée aux

annuel dans l'agenda culturel

Graphisme se tiendra à Paris

Arts Graphiques est devenue

international qui, cette année,

du 6 janvier au 16 février 2016.

un événement d'envergure

mettra à l'honneur la Ville et son lien évident avec le graphisme, mais également l'entreprenariat social et solidaire. Quatre grandes expositions prendront place à la Cité Internationale des Arts, ainsi qu'un cycle de conférences et, comme précédemment, les soirées et projections de films et d'extraits de films, animées par des tables rondes, l’ensemble toujours en lien avec les expositions.

16 • SIGN INFO SERI N° 255

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


INTERV FRANCK MARÉCHAL DIRECTEUR EUROPE CHEZ GRAVOTECH

Le marquage permanent conjugue durabilité et noblesse LE FABRICANT FRANÇAIS DE MACHINES À GRAVER NÉ EN 1950 SOUS LE NOM DE GRAVOGRAPH S'EST TRANSFORMÉ EN UN GROUPE INTERNATIONAL DE PRÈS DE 1000 PERSONNES : GRAVOTECH, QUI PROPOSE, AU DELÀ DE LA "SIMPLE" GRAVURE, DES SOLUTIONS DE MARQUAGE PERMANENT. SA VISION DE SES MARCHÉS ET SES RÉPONSES AUX ENJEUX MONDIAUX LIÉS À SON ACTIVITÉ AVEC FRANCK MARÉCHAL, SON DIRECTEUR GÉNÉRAL EUROPE.

Vous êtes membre du Comité Exécutif et chez Gravotech depuis 24 ans, société qui a une histoire assez particulière. Quel est aujourd’hui son positionnement ? Notre mission est de créer des solutions innovantes dans le domaine du marquage permanent, qui soient à la fois faciles d’utilisation et très économiques dans leur fonctionnement, et d’accompagner nos clients dans leur propre développement. Vous êtes connu sur le marché de la gravure, aujourd’hui vous parlez de marquage permanent… Quel distinguo faîtes vous entre les deux ? Le marché de la gravure n’existe pas : la gravure est une technologie de marquage parmi plusieurs, qui allie durabilité et esthétisme. Comment avez-vous abouti à ce positionnement ? Il semble qu’il y ait eu plusieurs virages successifs, liés à l’histoire de la société ? On est passés de Gravograph, qui fabriquait des machines à graver, à Gravotech, qui propose des solutions de marquage permanent, via différentes technologies. Premièrement, la gravure (qui implique enlèvement de matière), qui peut être soit mécanique (avec une fraise), soit avec un faisceau laser. Le

18 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


VIEW Franck Maréchal, Directeur Europe, Gravotech : “Notre activité est structurée autour de trois domaines stratégiques : personnalisation, identification et signalétique”.

laser pouvant être de différentes natures : pour nos applications, il peut s’agir de laser CO2 (utilisé pour les matériaux dit organiques, comme les plastiques, bois, caoutchoucs), ou de laser fibre (pour le marquage de métaux). Les autres technologies de marquage sont la micro-percussion et le rayage (avec une

tance de la dimension Services dans vos

pointe diamant, pilotée par une machine à

activités ?

faires est constituée de consommables, de

coordonnées xyz), qui permet d'"écrire"

Oui : accompagner les clients constitue

matière à graver et de services (du logi-

une chaine de caractères alphanumé-

une dimension très importante, associée à

ciel, des upgrades, de la formation, etc. ).

riques, ou des codes, en 1D ou 2D (codes

l’idée de Solutions. Pour nous, la vente de

Un client satisfait de son équipement sera

à barres ou Datamatrix).

une partie importante de notre chiffre d'af-

la machine, c'est le début de l’histoire com-

plus enclin à nous acheter du consomma-

merciale avec le client. Parce qu'une

ble.

Dans votre description de votre positionne-

machine sur deux est vendue à un client

ment, vous insistez sur la notion d’accom-

existant. C'est notre élément différenciateur

pagnement. Est-ce pour souligner l’impor-

par rapport à nos challengers. En outre,

Quelle est la proportion dans votre chiffre d'affaires de ce type de revenu ? Environ 40%. Cela donne la hauteur de l’enjeu. Le feedback des clients est donc jugé important. D’où le fait de privilégier l’approche directe du marché, à travers les 27 filiales du groupe, dont 10 en Europe. Quels sont les principaux domaines d’application de vos technologies ? Nous avons structuré notre activité autour de trois grands domaines d’applications stratégiques (les DAS) : la personnalisation, l’identification et la signalétique. Le premier domaine répond à un enjeu très important, la personnalisation. C’est le sens de l’histoire : les gens veulent de plus

La gravure, qui écrit dans la matière, et non pas dessus, défie le temps et répond à certains segments de marché recherchant la durabilité, notamment les produits de luxe. Elle est également associée à ce segment par une autre notion, la noblesse.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

en plus des solutions sur mesure, à leur image. Cela va bien au-delà de la personnalisa-

SIGN INFO SERI N° 255 • 19

䉴䉴


INTERVIEW FRANCK MARÉCHAL DIRECTEUR EUROPE CHEZ GRAVOTECH 䉴䉴 tion des stylos des débuts de l'entreprise. Ma définition de la personnalisation est qu'il s’agit de rendre unique un objet, en le différenciant de la masse, en lui apportant un surplus d’affectivité, pour, in fine, lui apporter de la plus-value. Cela concerne aussi bien des produits de luxe (le premier de nos marchés est celui la bijouterie) que des produits de consommation courante (le "mass-market"). Par exemple, Procter & Gamble nous a acheté des machines pour faire des animations en points de vente, en personnalisant les brosses à dents pour enfants. Autre exemple : la téléphonie mobile est un marché qui explose et qui tire avec lui le besoin de personnalisation.

PERSONNALISATION, IDENTIFICATION ET SIGNALÉTIQUE

Le marquage permanent “trouve ses marques” dans la signalétique.

s'avère particulièrement important.

forte croissance, et c'est un choix straté-

Notre deuxième domaine stratégique est

Pour la signalétique de sécurité, il s'agit

gique d’être sur ces marchés. Un exemple

l'Identification. Il s'agit du marquage de

de repérage et

pièces (comme par exemple, dans les voi-

d’identification,

tures, où chaque pièce est marquée). On

comme dans les

parle de "Direct Part Marking" (marquage

hôpitaux (pour

direct sur pièces), principalement du mar-

repérer les tuyaux

quage alphanumérique ou codé.

véhiculant différents

Le 3e DAS est la signalisation. Nous par-

fluides : CO2,

lons plutôt de signalétique, pour éviter la

azote, etc.), dans la

confusion avec les panneaux d’indications

sécurité des sites

routières, alors qu'il s'agit de signes se

dangereux (cen-

trouvant à l’intérieur des bâtiments répon-

trales nucléaires,

dant à des besoins d’orientation, d’infor-

sites de production,

mation (de guidage). Dans notre jargon,

de stockage, de dis-

concret, le dévelop-

« LES SOLUTIONS

de luxe connaît depuis plusieurs

PERMETTANT

années une crois-

DE DÉCOUPER ET DE GRAVER S’INSCRIVENT

sance à 2 chiffres en Asie (notamment). Cela peut justifier d’une société industrielle, qui a les

DANS UNE

moyens d’innover,

DÉMOCRATISATION DU MARCHÉ. »

pement des marques

de proposer des solutions répondant

on parle d’ODI : Orienter, Diriger, Informer

tribution d’énergie,

sont les 3 fonctions remplies par nos solu-

ou de produits

tions, dans des bâtiments recevant du

toxiques), ou encore le repérage élec-

et qui constituent parfois des contraintes

public et dans des sièges de grandes

trique…

mais aussi une opportunité.

Nous distinguons deux grands domaines

Ces marchés cibles, qui semblent être

Il y a une notion de taille critique et

d’application : la signalétique architectu-

des niches, sont-ils tous en développement,

de volume, qui nous permettent d’avoir

rale, que l'on installe dans les musées,

ou matures ?

les moyens de proposer nos propres

écoles, etc. et la signalétique de sécurité.

Ce sont des marchés de niche à l’échelle

logiciels, au lieu de nous contenter d'un

Pour la première, qui utilise des jeux de

d’un pays, mais à l’échelle mondiale, ils

logiciel du commerce, d’avoir notre

couleurs pour indiquer un cheminement,

constituent un marché énorme, parce

propre électronique de commande,

et qui doit de plus en plus s’intégrer

qu’international. Nous sommes sur des

au lieu de travailler avec des circuits

au bâtiment, le critère de qualité

marchés et des domaines d’application en

électroniques du commerce, etc.

aux normes qui se multiplient partout,

entreprises (banques, etc.).

20 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


INTERVIEW FRANCK MARÉCHAL DIRECTEUR EUROPE CHEZ GRAVOTECH Subissez-vous, dans la signalétique

marché constitue un "booster" pour les

notamment, la concurrence de l’impression

machines à commande numérique à 3 ou

digitale, plus dynamique, plus souple ?

4 axes, qui sont pilotées pour découper.

L’impression digitale est certes un concur-

Les solutions permettant à la fois de décou-

rent, mais aussi et surtout un élément extrê-

per et de graver vont s’inscrire dans une

mement dynamique pour booster notre

démocratisation du marché de la gravure

activité. Elle constitue une opportunité plus

et de la découpe.

qu’une menace. Parce que quand on grave, on enlève de la matière, et quand on grave un peu plus profond, on est

DES MACHINES À GRAVER ET À DÉCOUPER

proche de la découpe. Nos machines à graver savent donc découper, que l’on

Comment est réglée la question de l'inter-

parle de gravure mécanique ou laser.

façage entre les outils correspondant à ces

Cette fonction de découpe a pris, ces 5 ou

différentes applications ?

10 dernières années, une place de plus en

Le pont entre l’impression numérique et la

plus prépondérante. Parce que l’avène-

découpe est fait avec le logiciel. Quand

ment de l’impression numérique a généré

vous envoyez une forme à l’impression,

le besoin de découpe. Chaque fois que

vous pouvez récupérer son contour pour la

vous marquez sur un objet ou une surface

découper. Vous allez donc utiliser le même

rigide, par exemple quand vous imprimez

fichier pour imprimer puis pour découper.

sur une plaque, vous avez 9 fois sur 10

Ainsi, deux technologies et deux machines

Inscription gravée en Braille. Le Braille est certes assis sur une volonté politique et sur de nombreuses normes, mais reste un segment très important du marché de la gravure.

besoin ensuite de découper.

seront pilotées par le même logiciel, sur le

çage avec les clients et leurs technologies.

Ce besoin de découpe nous fait vendre

même ordinateur.

C'est un enjeu clé, sur lequel il nous faut

des machines laser. Cette évolution du

Ce type d'approche présente plusieurs

être innovant, proactif, presque devancer

atouts: la qualité de la

les besoins.

découpe ; la flexibilité (ou ver-

Une autre évolution intéressante à souli-

satilité) de l’équipement (une

gner est la demande d'une grande sim-

même machine peut faire les

plicité. C'est un point très fort chez nous.

deux fonctions) ; l'intégration

Notre ADN c’est : rendre accessible au

des solutions, car le client qui

plus grand nombre, démocratiser une

a une machine d’impression

technologie, en la simplifiant et en la ren-

pilotée par un logiciel ne va

dant abordable, non seulement au

pas être obligé de racheter un

niveau du coût, mais aussi au niveau de

ordinateur et un logiciel pour

l’utilisation. Il s'agit donc d'ouvrir de

piloter sa machine, puisque

nouveaux marchés, le tout en collant au

nous savons récupérer des

plus près aux besoins des clients, actuels

formes, y mettre des mires,

et futurs proches, avec des solutions sur-

insérer les découpes automa-

mesure, customisées : l’interface entre

tiques, etc. C'est ce que l’on

l’utilisateur et sa machine sera entière-

appelle le "Print & Cut",

ment personnalisée.

et les fonctions métier y sont

Il y a aussi la versatilité croissante des

intégrées.

équipements, surtout ceux qui font de la personnalisation.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

La demande évolue-telle ?

Derrière tout cela, il y a beaucoup de tech-

Est-ce un enjeu important

nologie : pré-paramétrage des solutions,

pour vous aujourd’hui ?

fonctionnement par "templates" du déve-

Oui, on évolue vers beau-

loppement logiciel (par modèles que l’on

coup plus de communication

choisit dans des bibliothèques)… Tout cela

(on parle d'objets connec-

pour qu’il y ait moins de technicité dans

tés), d’intégration, d’interfa-

les machines au niveau de l’utilisateur.

I

SIGN INFO SERI N° 255 • 21


DOSSIER

LA SUBLIMATION , SUR

TEXTILE LEGER POUR DES QUESTIONS D’ESTHÉTIQUE, D’ÉCOLOGIE, MAIS AUSSI DE FACILITÉ DE TRANSPORT ET D’INSTALLATION, L’IMPRESSION SUR TEXTILES LÉGERS PREND LE PAS SUR LA BÂCHE ET AUTRES TOILES ENDUITES, POUR LES APPLICATIONS INTÉRIEURES (ET DANS CERTAINS CAS EXTÉRIEURES). LES PRIX, UN TEMPS PROHIBITIFS, ONT BAISSÉ ET PERMIS UNE DÉMOCRATISATION DE CETTE TECHNOLOGIE. UN PLUS LARGE CHOIX DE MATIÈRES UTILISABLES, DES ENCRES INNOVANTES, UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE MACHINES, NOTAMMENT EN GRANDE LARGEUR, DES DISPOSITIFS DE TENSION ET DE RÉTRO-ÉCLAIRAGE PLUS QUALITATIFS… FACTEURS DE SUCCÈS ET POINTS DE VIGILANCE DE CET ESSOR SPECTACULAIRE. Dossier réalisé par Jenny de Montaigne

22 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


S’ENVOLE

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

SIGN INFO SERI N° 255 • 23


DOSSIER

LA SUBLIMATION TEXTILE A CONQUIS

L’ÉVÉNEMENTIEL ET LA L’IMPRESSION PAR SUBLIMATION SUR TEXTILES FINS SE GÉNÉRALISE DANS DE NOMBREUX SECTEURS, CONQUIS PAR SON CÔTÉ ÉCOLOGIQUE, SES QUALITÉS VISUELLES, LES MATIÈRES "NOBLES" UTILISÉES, ET PAR LE FAIBLE POIDS DES SUPPORTS, FACILITANT LE TRANSPORT ET LA MISE EN ŒUVRE.

Impression en sublimation en très grande largeur (5m) sur tissus léger (200g/m²), pour le dernier Festival Rock Werthter en juillet 2015 en Belgique (imprimeur Figarol).

L’impression directe sur textiles "légers" se

impact nettement moindre sur l’environne-

une bonne durabilité. « L’impression à su-

développe au point de mettre fin au règne

ment, à la fois au début et en fin de cycle

blimation permet, contrairement à d’autres

de la bâche (et autres toiles enduites), so-

de vie. D’abord à l’impression, il s’im-

techniques d’impression, de conserver les

lution certes économique, simple et résis-

prime avec des encres sans solvants (base

caractéristiques techniques du tissu. Si

tante, mais dont le poids, la manipulation

aqueuse), donc sans la toxicité de celles

vous imprimez sur des tissus en UV, l’encre

peu aisée, ainsi qu’un côté peu écolo-

utilisées pour les bâches. Ensuite en fin de

reste en surface du tissu et l’on perd les

gique, limitent l’avenir à certaines utilisa-

vie, car les tissus utilisés (le plus souvent à

propriétés du tissu. Alors que l’impression

tions extérieures, où sa durabilité est pour

base de polyester) peuvent être gérés

à sublimation va teinter la fibre en pro-

l’instant inégalée.

comme des chiffons et ne nécessitent pas

fondeur et permettre au tissu de conserver

L’essor actuel de l’impression sur textiles lé-

de cycle de recyclage particulier. Leur

des propriétés techniques, comme la dif-

gers pour les utilisations intérieures s’ap-

commodité de transport et de manipula-

fusion de la lumière, l’extensibilité, le pou-

puie sur de nombreux avantages. Le

tion a également joué, car ils peuvent être

voir déperlant », explique Frédéric Roux,

premier est la possibilité d’imprimer sur

transportés pliés, et non pas roulés comme

Président de Figarol, imprimeur numérique

des matières dont le poids "plume"

les bâches, sans s’abimer.

français revendiquant une expertise forte

(200g/m² par exemple) facilite le trans-

Autre grand atout, la qualité de l’impres-

et ancienne dans l’impression en sublima-

port et l’installation.

sion obtenue aujourd’hui, avec des cou-

tion. Ce qui, au passage, lui a permis de

Ensuite, ce type de support présente un

leurs plus vives, et plus profondes, alliée à

développer de nouvelles machines impri-

24 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


LA SUBLIMATION SUR TEXTILE LÉGER S’ENVOLE

DÉCO

« LA NOBLESSE DES MATIÈRES Impression en sublimation sur textile fin grand format pour la décoration intérieure (imprimante Mautom Systèmes).

mant en grande largeur : 3,20m il y a

d’impression, pour des questions écolo-

quelques années, et 5m en 2014.

giques et esthétiques. L’impression en su-

Le premier grand marché de l’impression à

blimation permet un choix de matières

sublimation sur textile est l’événementiel :

énorme, beaucoup plus important qu’en

stands, podiums, mobiliers promotionnels

UV… En outre, elle ne pose pas de pro-

pour des salons, événements sportifs, poli-

blème d’odeurs ». Citons également d’au-

tiques, artistiques, etc. « L’événementiel est

tres applications en fort développement,

forcément un marché très intéressant et im-

comme le vêtement de sport et l’habille-

portant, parce que l’on a besoin de très

ment traditionnel.

grandes laizes, de produits très techniques

La baisse des prix des machines d’un côté,

PROGRESSE, AVEC LA QUALITÉ VISUELLE ET LA VIVACITÉ COULEURS ». PASCAL ALLENDER, MAUTOM SYSTÈMES

(faciles à mettre en place et à démonter) »,

les progrès techniques observés au niveau

poursuit F. Roux.

des encres et des tissus de l’autre consti-

parce qu’encore plus nobles et/ou pré-

Le deuxième grand débouché est plus ré-

tuent les principaux leviers de l’essor de

sentant un meilleur toucher : coton, lin, vis-

cent, il concerne la décoration intérieure

l’impression textile par sublimation.

cose…

Les

impressions

sont

plus

et l’ameublement : tissus muraux, voilages,

La prochaine étape de l’impression textile

qualitatives et résistantes aux UV, mais

habillage de canapés. « Le marché de la

sera probablement la possibilité d’utiliser

cela impose l’utilisation d’autres encres,

déco est très intéressé par nos techniques

des fibres plus naturelles que le polyester,

pigmentaires notamment.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

I

SIGN INFO SERI N° 255 • 25


DOSSIER

DOSSIER

DES TISSUS ET DES ENCRES

PLUS ÉCOLOGIQUES ET TISSUS "FACILITANTS", FIBRES PLUS "NOBLES", ENCRES AQUEUSES, PIGMENTAIRES, RÉACTIVES… PLUS QUE SUR LES IMPRIMANTES, LES PROUESSES LES PLUS SPECTACULAIRES SONT OBSERVÉES AU NIVEAU DES MATIÈRES PREMIÈRES.

Leur poids plume ou leur transparence ne sont pas les seules qualités recherchées par les utilisateurs de textiles imprimés. « Plus que des tissus légers, les clients demandent des tissus "facilitants" par rapport à du PVC et des toiles enduites, qui sont des supports assez lourds », constate Frédéric Roux, Président de Figarol. « Ils souhaitent des tissus plus légers et plus souples, parce que plus faciles à mettre en place, mais également plus riches, plus nobles et plus techniques (couche unique, etc.) ».

« POUVOIR IMPRIMER SUR DES FIBRES NATURELLES EST

Impression "nappage" sur fibre naturelle (coton fin, voir médaillon); imprimante Mautom Khalam Neon.

LE PROGRÈS LE PLUS

plus nobles. Ces clients finaux sont surtout

IMPORTANT ».

La fibre la plus utilisée en impression à su-

PASCAL ALLENDER, MAUTOM SYSTÈMES

blimation est le polyester : les tissus doivent en contenir au minimum 70% pour que les encres, des bases aqueuses à pigments, se

des professionnels de l’habillement et de l’ameublement, qui sont très demandeurs de produits imprimés présentant une meilleure tenue lumière que ce l’on obtient sur polyester, car ce sont des produits que l’on souhaite garder pendant 10 à 15 ans

subliment correctement (voir encadré).

cente, elle a fait ses premières apparitions

(rideaux, etc.). Mais ces fibres nécessitent

Les tissus légers de type maille drapeau

dans la décoration et l’ameublement et

l’exploitation d’autres encres que les habi-

ont été le domaine où l’impression directe

aborde actuellement les marchés événe-

tuelles encres sublimables.

polyester s’est développée le plus vite, et

mentiels.

« Le coton se développe bien, à travers les

cela depuis une bonne dizaine d’années,

Depuis peu, le coton a fait une entrée re-

nouvelles encres pigmentaires », observe

se souvient Pascal Allender, Président de

marquée dans les textiles imprimables en

Pascal Allender. « Les machines exploitées

Mautom Systèmes, fabricant français d’im-

numérique. Cette arrivée représente un

sont à peu près les mêmes : ce sont les

primantes textiles. L’impression directe sur

gros progrès pour les utilisateurs désireux

mêmes têtes, mais il faut un mécanisme

voilages (toujours en polyester) est plus ré-

d’imprimer sur des fibres plus naturelles et

d’entraînement du support un peu diffé-

26 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


LA SUBLIMATION SUR TEXTILE LÉGER S’ENVOLE

PLUS TECHNIQUES usages en décoration. On a une résis-

lavage et leur vivacité couleurs reste à

tance supérieure avec le polyester qu’avec

améliorer », relève toutefois Pascal Allen-

le coton, à l’abrasion par exemple ». Ce

der (Mautom).

qui est important pour faire des revête-

A part les encres pigmentaires, une autre

ments de canapés et de coussins.

manière d’imprimer des fibres naturelles consiste à utiliser des encres dites réac-

DES ENCRES SUBLIMABLES AUX ENCRES PIGMENTAIRES OU RÉACTIVES

tives. Mais il s’agit d’un procédé chimique

Les encres à sublimation imprimant sur les

mière extraordinaire. Cette technique est

très lourd à mettre en œuvre et au final on n’obtient pas forcément une solidité lu-

textiles très fin sont les mêmes que pour les

exploitée par des imprimeurs traditionnels

autres textiles. « Les encres utilisées pour

et par certains imprimeurs numériques po-

l’impression à sublimation sur polyesters

sitionnés sur le très haut de gamme… « Le

présentent une bonne facilité de mise en

bonheur, pour l’impression des fibres na-

œuvre et une très bonne solidité lumière,

turelles, n’existe pas », conclut le Président

mais n’excellent pas en termes de solidité

de Mautom Systems.

I

DES UV À LA SUBLIMATION… PUIS LA POLYMÉRISATION ?

rent ». A noter que la nouvelle imprimante textile Khalam Neon de Mautom Systèmes, qui va être lancée officiellement à l’occasion du prochain salon CPrint, est prévue pour s’accommoder de deux types de tissus. Mais les tissus polyester ne subissent pas passivement la concurrence des cotons. Ils font eux-aussi, de gros progrès : « Il y a maintenant des polyesters que l’on appelle des polycotons, qui ont le toucher plus agréable et le tombé d’un coton, bien qu’étant des polyesters », indique Frédéric Roux (Figarol). « Cela élargit la gamme de rendus disponibles en termes de tissus, plus qualitatifs, appropriés pour des

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

L’impression par sublimation, pratiquée sur les tissus polyester, utilise des encres à base aqueuse. Après l'impression, il n'y a pas de polymérisation mais il faut passer les tissus dans une calandre, où ils vont être chauffés à environ 200°. En chauffant, le tissu on chauffe aussi l’encre, qui va alors se sublimer (c'est-à-dire passer de l’état solide à l’état gazeux), et se fixer définitivement dans la fibre du support. D’où une assez bonne résistance au lavage, une qualité colorimétrique supérieure à la moyenne des autres technologies et une bonne solidité lumière. Et, au passage, pas d’odeur, de largage de COV, et pas de toxicité comme pour les encres à solvants, ce qui en fait une technique appréciée pour des applications d'intérieur liées à la décoration. Sur les fibres naturelles (coton, lin, viscose...), on imprime en "pigmentaire". Le procédé comprend une phase de polymérisation des encres (transformation de l’encre liquide en encre solide) après l'impression, destinée à les faire accrocher aux fibres et tenir sur le tissu, notamment au lavage. Quand on dépose l’encre sur le support, on a immédiatement l’aspect visuel final, alors qu’en sublimation, on imprime d’abord une image pâle, qui va devenir lumineuse après un passage dans la calendre de sublimation. Outre les encres pigmentaires, on imprime également les fibres naturelles avec des encres dites réactives. Mais le procédé peut être jugé très lourd car impliquant l'utilisation de plusieurs agents chimiques, un passage dans une tour de vaporisation, puis trois lavages avec des agents additifs, etc. L'ensemble est long, très coûteux, ce qui fait que cette technique reste peu utilisée, surtout pour des applications haut de gamme (entre autres sur de la soie), ou elle est appréciée pour ses qualités de solidité au lavage et de vivacité de couleurs.

SIGN INFO SERI N° 255 • 27


DOSSIER

LE SOUTIEN TRÈS ACTIF DES STRUCTURES DE TENSION FACILITÉ DE MISE EN PLACE ET CAISSONS LUMINEUX QUALITATIFS : LES STRUCTURES DE MISE SOUS TENSION DES TOILES IMPRIMÉES ONT ACCOMPAGNÉ LES PROGRÈS DE L'IMPRESSION TEXTILE À SUBLIMATION.

Textile imprimé monté sur structure Scénique 10 full-face (photo X-Display).

L'essor de l'impression textile à sublimation

l’éclairage, des structures assez fines, ce

n’est pas tant le textile léger que le déve-

s'est accompagné (et a été aidé) par une

qui n’était pas le cas il y a un an ».

loppement des caissons à LEDs, au lieu

certaine créativité du côté des fabricants

On commence aussi à avoir des structures

des tubes fluo, qui présentaient plusieurs

de structures de mise sous tension des

tubulaires, qui permettent de réaliser de

inconvénients : une lumière pas agréable,

toiles. Les professionnels de l'installation

beaux ensembles, assez créatifs, avec des

pas uniforme, et un encombrement supé-

ont largement soutenu cette progression, à

courbes, de la 3D… qui repoussent en per-

rieur ». Les LEDs émettent une lumière peu

travers une augmentation du nombre d’ac-

manence les limites de ce que l’on peut

agressive, car ne contenant pas d’UV.

teurs novateurs sur ce marché. « Les fabri-

faire.

cants de structures se montrent efficaces,

« Dans la déco et l’événementiel, le gros

nous travaillons en coopération avec ces

de l’innovation est derrière. Ce qui a un

industriels : ils adaptent leurs produits à

peu évolué, c’est surtout la facilité à mettre

nos modes de fonctionnement, et vice-

en œuvre », tempère Pascal Allender

INSTALLATION PAS SI SIMPLE QU’ON LE DIT… Du côté des fabricants de structures, le dé-

versa. Il y a une bonne complémentarité,

(Mautom Systèmes). « Depuis deux ou trois

veloppement de l’impression sur textiles

de bons échanges », constate Frédéric

ans, on voit dans les magasins que les ca-

fins constitue une aubaine et l’innovation

Roux (Figarol). Les systèmes de tension de

dres sont montés par les clients eux-

reste soutenue. Surtout s’agissant des ca-

toiles avec des joncs en silicone sont main-

mêmes,

dres lumineux. « L’impression sur textile

y

compris

les

caissons

tenant rodés et efficaces. « On commence

rétro-éclairés, sans qu’il y ait besoin de

léger a permis le développement de sys-

aussi à avoir des caissons lumineux qui

monteurs professionnels ».

tèmes rétro-éclairés qualitatifs », souligne

sont très beaux, avec bonne maîtrise de

« Ce qui a fait évoluer ces structures, ce

Didier Jeanjean (Commercial X-Display).

28 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


LA SUBLIMATION SUR TEXTILE LÉGER S’ENVOLE

DES TOILES

Ci-dessus, toile imprimée sur cadre LED rétro-éclairé. A droite, impression à sublimation sur voile pour l'exposition "Sade Marquis de l'ombre, Prince des lumières" (fin 2014 à Paris), réalisée par Exhibit (photo F. Beauclair).

«Ce que nous vendons, ce sont des cadres

leur, parce que c’est plus facile à utiliser.

présente un autre inconvénient, celui de

avec des LEDs dotés d’optiques spéciaux,

Pour tenter de réduire les problèmes de

l’encombrement du conditionnement :

montés sur les côtés. Les LEDs éclairent un

montage et d’assemblage qui se posent

« Cela implique d’acheminer de grands

textile, spécifique qui va s’illuminer en pré-

aux utilisateurs finaux, certaines sociétés

cartons, ou des caisses en bois de très

sence de ces LEDs à l’arrière ».

proposent des cadres pré-montés : le client

grandes dimensions. Par exemple 2,6 m

Concernant la "grande" facilité de mise en

achète le cadre avec le textile déjà posé.

de long par 1,1 m de haut et 40 cm de

œuvre, Didier Jeanjean prône la prudence

Mais ce type de solution, très "tendance",

profondeur ».

I

et affirme que le montage des structures reste un travail de professionnels : « C’est très facile seulement en apparence. Il s’avère qu’à l’usage, les manipulations peuvent être assez contraignantes et difficiles. Il faut faire très attention à la façon de monter, à ne pas perdre des petites vis et autres petits éléments… ». Ce qui finit par poser des problèmes de temps de montage pour le client final, qui « n’a pas forcément envie de jouer au Meccano ». Il préfère acheter du dérou-

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

Rampe PowerLEDs avec optiques spéciaux, utilisée pour le rétro-éclairage (photo X-Dixplay).

SIGN INFO SERI N° 255 • 29


DOSSIER

ENCORE… DE MULTIPL LES PRINCIPALES AVANCÉES ATTENDUES : DES IMPRIMANTES ET DES TISSUS DE TRÈS GRANDE LARGEUR, DES FIBRES PLUS TECHNIQUES (POUR UNE MEILLEURE DIFFUSION DE LA LUMIÈRE), DES ENCRES ENCORE PLUS RÉSISTANTES... ET DES BAISSES DE PRIX SUR LES MACHINES ET LES CONSOMMABLES !

Plus de largeur Dans les machines, mais aussi pour les tissus, car 2,50m constitue aujourd'hui une sorte de seuil, que peu d'acteurs franchissent. Or de nombreuses applications, autant dans l'événementiel (fonds de stands) que dans la décoration/ameublement (plafonds) nécessiteraient des laizes de largeur bien supérieure, dépassant les 3m, voire

Réalisation en tissu et jonc silicone sur le dernier salon Batimat. Imprimeur Figarol, pour "Création Déco And Co". A droite, impression de toile murale en grande largeur (photo Figarol).

approchant les 5m. sier ont réalisé des machines imprimant en

beaucoup de chose au niveau des tissus

Progression "fonctionnelle" des tissus

sublimation sur de grandes (voire très

imprimables.

Il y a encore beaucoup de progrès à faire,

Les deux français déjà cités dans ce dos-

notamment en Allemagne, où il se passe

pour apporter de la technicité aux tissus,

grande) largeur : Mautom Systèmes, qui a

Des encres plus résistantes

estiment certains imprimeurs. Pour que les

et Figarol, qui ne commercialise pas d’im-

Au lavage et à l'essorage, pour certaines

murs en tissus imprimés soient à la fois plus

primantes, mais qui a fabriqué pour ses

nouvelles encres utilisées sur les fibres de

esthétiques et plus facilement mis en

récemment décliné sa gamme en 3,20m,

besoins des machines de 3,20 puis de 5m

coton (les encres pigmentaires par exem-

œuvre, mais aussi plus fonctionnels. Par

de large.

ple), qui redoutent particulièrement les pre-

exemple, des murs lumineux avec des

En ce qui concerne les tissus, la production

miers cycles de lavage, ainsi que les plis et

toiles diffusantes (rétro-éclairées), ou des

française est limitée à 2,50m, à de rares

cassures occasionnés par un essorage

solutions antibactériennes, waterproof, etc.

exceptions près (3m).

énergique.

La société Figarol indique qu’elle doit quel-

Ce problème est depuis longtemps maîtrisé

quefois faire fabriquer certaines matières

pour la sublimation sur fibres polyester, car

Des structures de tension rétro-éclairées moins épaisses

premières pour aller sur ses machines

les encres en se sublimant teintent dans la

La nouvelle génération de systèmes rétro-

extra-larges, ou les acheter à l’étranger,

masse.

éclairés est très qualitative, mais l’épais-

30 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


LA SUBLIMATION SUR TEXTILE LÉGER S’ENVOLE

ES AXES DE PROGRÈS ! exploitation des machines 24H/24, 7J/7,

plus blanches, qui éclaircissent un peu le

et de façon plus fiable qu’avec des têtes

visuel global et dégrade un peu la densité

traditionnelles. A noter que la dernière gé-

de couleurs visuelle.

nération de têtes Ricoh semble apporter une réponse correcte à cette attente, avec

... Et des baisses de prix partout !

une robustesse et une vitesse d’impression

Concernant les matières, il commence à y

supérieures à la moyenne.

avoir des guerres de prix sur certains produits. Les polyesters viennent pour la plu-

Des imprimantes plus rapides et mieux adaptées à l’impression directe

cotons, la provenance se situe plutôt en Ex-

Pour Pascal Allender (Mautom Systèmes),

trême-Orient et en Turquie. Il reste très peu

la vitesse des imprimantes dépasse rare-

de tissage en France, on ne peut citer

ment les 100m²/h pour les machines de

qu’une exception, dans les Vosges.

milieu de gamme (100 à 150 K€). Le haut

Pour les encres pigmentaires, le marché at-

de gamme (machines à 500 k€) se situant

tend des baisses importantes à l’avenir.

part

d’Allemagne,

qui

constitue

la

référence en matière de qualité. Pour les

entre 300 à 400 m²/H. Il estime qu’il fau-

Pour certains professionnels, il faudrait que

drait parvenir à 200 m²/H sur le milieu de

les prix baissent de 50% ! C’est ce qu’on a

gamme, pour une rentabilisation plus évi-

observé dans la sublimation sur ces 10

dente des systèmes d’impression. Ce qui

dernières années. Les encres sublimables

permettrait d'élargir la couverture des be-

semblent, elles, proches du "juste prix".

soins du marché.

Quant aux machines elles-mêmes, elles res-

Autre attente exprimée par les imprimeurs,

tent sur un palier de prix constant, avec

la résolution de problèmes de tension des

des performances qui augmentent réguliè-

tissus et d’avancement du support, ren-

rement, en termes de vitesse, puis de fia-

contrés en impression en encre directe. Les

bilité et enfin de largeur de laize.

seur reste un frein dont il faut encore s’ac-

textiles étant un peu élastiques, quand on

L’amélioration la plus attendue est la pro-

commoder : « Nous avons développé des

les tend un peu, on voit apparaître de la

gression de la productivité au sens global,

dispositifs de rétro-éclairage par LEDs,

fibre qui était un peu cachée au moment

c'est-à-dire à l’utilisation : avec plus d'au-

mais les clients ont du mal à accepter

de l’impression. Cela donne des parties

tomatismes, comme l'auto-surveillance. I

l’épaisseur des cadres de tension, qui est d’environ 10 cm. Ils aimeraient qu’elle ne dépasse pas les 4 cm, malgré la présence d’un éclairage LED. Ce qui peut se faire, mais avec un coût supérieur, pas raisonnable », reconnaît Didier Jeanjean (X-Display).

Des têtes d’impression plus fiables Du côté des machines textiles, le principal gisement d’innovation semble être au niveau des têtes d’impression, dont la fiabilité n’est pas toujours satisfaisante. Le marché attend donc la banalisation de véritables têtes industrielles permettant une

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

Impression à sublimation sur voile pour l'exposition "Contes de Fées" au palais Lumière à Evian fin 2014, réalisée par Exhibit (photo F. Beauclair).

SIGN INFO SERI N° 255 • 31


L’AGENDA 2016 FÉVRIER C ! PRINT DU 26 AU 28 JANVIER 2016 EUREXPO HALLS 1 & 2.1 LYON HTTP://SALON-CPRINT.COM/

MARS FESPA DIGITAL 2016 / EUROPEAN SIGN EXPO / FESPA TEXTILE /

RETROUVEZ VOTRE MAGAZINE EN LIGNE

PRINTERIORS 8 AU 11 MARS 2016 AMSTERDAM RAI AMSTERDAM, PAYS BAS HTTP://DIGITAL.FESPA.COM/EN

JUIN 3D PRINTSHOW EUROPE 2016 , ADDITIVE MANUFACTURING EUROPE 2016 28 AU 30 JUIN 2016 AMSTERDAM RAI AMSTERDAM, PAYS BAS HTTP://WWW.AMSHOWS.COM/

SEPTEMBRE

et abonnez-vous, gratuitement, à notre newsletter pour rester dans la course… www. signinfoseri.com

VISCOM PARIS 2016 DU 6 AU 8 SEPTEMBRE 2016 PARIS EXPO, PORTE DE VERSAILLES HTTP://WWW.VISCOM-PARIS.COM/

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

CES PAGES SONT À VOUS ! Pour apparaître dans notre rubrique “Nouveaux produits”, n’hésitez pas à nous faire parvenir les communiqués de presse de vos dernières nouveautés, accompagnés de photos en haute définition. CONTACT@SIGNINFOSERI.COM

SIGNINFOSERI EST UN SUPPORT DE

1, rue Paul Vaillant-Couturier 92300 LEVALLOIS-PERRET Tél. : 01 74 53 45 05 contact@signinfoseri.com

32 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


Reportage

ELECTROGELOZ AJ À SON ARC ENCLENCHÉE IL Y A DEUX ANS, LA DIVERSIFICATION DU GROUPE PARISIEN VERS LA COMMUNICATION VISUELLE RÉPOND A UNE VOLONTÉ DE SORTIR DE SON PRÉ CARRÉ INITIAL, L’IMPRESSION DE PLANS. TOUT EN GARDANT SA STRUCTURE GÉOGRAPHIQUE DISTRIBUÉE SUR LE TERRITOIRE. PREMIER BILAN D’UN ÉLARGISSEMENT PLUTOT SAGE. Par Jenny de Montaigne

S’il fallait tirer un premier bilan de la diversification récemment entreprise par Electrogeloz vers la communication visuelle grand format, ce pourrait être que le groupe a ajouté une corde particulièrement prometteuse à son arc. En deux ans, sa production annuelle dans ce segment s’est développée jusqu’à dépasser les

165 000 m², dont environ 2/3 en couleur et 1/3 en noir & blanc. L’entreprise familiale née en 1946, qui s’apprête donc à fêter ses 70 ans, a largement débordé de son périmètre initial, l’impression de plans. Electrogeloz est aujourd’hui un groupe de 300 personnes, présent à Paris, Lyon et Genève, avec 8 filiales

L'impression numérique grand format est proposée sur une large variété de supports, adaptés à une utilisation en intérieur ou extérieur.

34 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


OUTE LA CORDE GRAND FORMAT

et 12 sites de production. Son chiffre d’affaires 2014 s’est établi à 31 M€ et ses offres comportent un vaste panel de services d’impression numérique (du petit au grand format, sur support souple et rigide, avec des finitions haut de gamme) et de gestion documentaire (outil d’impression à la demande, librairie numérique). Son incursion dans l’impression grand format correspond à une volonté de diversification, décidée pour répondre à l'évolution de la demande des clients (et les fidéliser), et afin d’être présent sur un segment en « développement exponentiel », la communication visuelle. Alors que le BTP, qui génère la demande de tirage de plans à travers les architectes et les Bureaux d’Etudes, va mal… Ce qui oblige le groupe à chercher d’autres relais de croissance. L’arrivée sur le segment Grand Format se devait de respecter les deux critères clés de toutes les actions lancées par le groupe : la proximité et la réactivité. La

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

proximité géographique par rapport aux clients permet en effet de répondre aux « commandes à la ½ journée » et autres tirages courts. L’autre condition permettant de se montrer suffisamment réactif étant de disposer d’un équipement suffisamment dimensionné pour répondre vite à des demandes variées. Deux exemples concrets d’opérations récemment entreprises, s’inscrivant dans cette direction stratégique : le rachat récent de GT Print a permis d’intégrer un parc machines conséquent (notamment en grand format) et de renforcer la

Du petit au grand format, Electrogeloz se définit comme « un partenaire Grand Angle » pour optimiser la communication de ses clients. »

䉴䉴

SIGN INFO SERI N° 255 • 35


ELECTROGELOZ AJOUTE LA CORDE « GRAND FORMAT » À SON ARC 䉴䉴

couverture directe d’une zone géographique intéressante (les Yvelines et l’Ile-de-France). Deuxième exemple, LipsPro, l’entité lyonnaise du groupe, a emménagé début 2014 dans un bâtiment neuf (situé à Gerland, à la sortie de Lyon), dont l'aménagement a été pensé pour accompagner son développement, vers le grand format notamment : son atelier est le plus grand du groupe, avec 1500 m². Et il imprime du grand format, depuis octobre 2014, sur une table Arizona 460 GT pour l’extérieur, et deux imprimantes Epson moyen format (1,10m, une SureColor à solvants pour le vinyle et les bâches, et une StylusPro à encres pigmentaires pour les affiches et l’intérieur). Enfin, l’acquisition de NewWorks a apporté au groupe toutes les compétences pour répondre aux besoins des entreprises des secteurs du conseil, de la finance, de la communication et du luxe, cibles peu couvertes auparavant.

TROIS SITES PRODUISANT DU GRAND FORMAT Aujourd’hui, le groupe imprime en grand format dans trois de ses 12 sites de production : LipsPro à Lyon, Electrogeloz Ivry et, depuis peu, GT Print à Trappes. Il est équipé de deux tables à plat Oce Arizona (une chez LipsPro, l’autre à Ivry), d’une imprimante SwissQprint (chez GT Print), de matériels de découpe (Zund) et de finitions. Il imprime sur différents supports souples et rigides : affiches, roll-ups, PLVs, signalétique intérieure et extérieure, habillage de chantier, matériel d’exposition (stands parapluie…), covering automobile, etc. Au passage, le groupe s’est doté de studios de création, notamment à Paris et Genève, suite à l’acquisition, en 2013, de l’agence de création graphique (et reprographie) NewWork et au rachat de GT Print en octobre dernier. I

36 • SIGN INFO SERI N° 255

Une partie de l'atelier de LipsPro, à Lyon, est consacrée à l'impression grand format. Au premier plan, une table Oce Arizona 460GT.

CROISSANCE EXTERNE SOUTENUE, MAIS GOUVERNANCE FAMILIALE Malgré un développement fortement alimenté par la croissance externe, l’entreprise a gardé sa structure familiale. Les 2e et 3e générations de dirigeants sont aujourd’hui aux manettes, en la personne de Sébastien et Frédéric Moreau, respectivement petit-fils et fils du fondateur André Moreau, tandis que le capital est toujours entièrement détenu par des membres de la famille. Elle a aussi gardé son nom d’origine, qui évoquait l’électricité et la gélatine nécessaires à l’impression de plans, activité première de la société. Cette activité d’origine est encore très présente dans sa production puisqu’Electrogeloz se considère comme « le 1er noircisseur de plans de France ». Une autre caractéristique originale du groupe est qu’il reste structuré en petites entités, issues le plus souvent de rachats (mais aussi créées), afin

de maintenir la proximité avec ses clients. Parmi les derniers rachats marquants, signalons ceux de NewWork et de GT Print, ainsi que Lips (2006) qui ont renforcé les savoirs-faires et capacités du groupe dans l’impression grand format. Ainsi, le rachat de GT Print permet au Groupe d'acquérir de nouvelles compétences et moyens de production, notamment en proposant un plus large choix d'impression grâce à l'intégration de nouvelles machines Indigo, iGen 4, Heidelberg et SwissQprint. Ce rachat a aussi contribué à agrandir sa surface de production du groupe de 2500m². L’acquisition de NewWork, qui disposait d’un réseau de 4 agences, trois à Paris et une à Genève, a permis à Electrogeloz de renforcer sa réactivité, concrètement la possibilité de livrer les commandes des entreprises basées à Paris intramuros en un temps record (2 heures).

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


FRANCEMETAL, LA SUCCESS STORY FRANÇAISE DU MÉTAL SPÉCIALISTE DE LA TRANSFORMATION DU MÉTAL (ACIER, ALUMINIUM, INOX…), FRANCEMETAL EST PRESENTE SUR QUATRE MARCHÉS PRINCIPAUX, DONT CELUI DU MOBILIER URBAIN ET DES PANNEAUX. ELLE A SU DEVENIR

Le groupe rayonne aujourd'hui en Europe à travers ses 3 sites d'exploitation, Labenne (40), Marboué (28) et au Portugal dans la ville de Tabua sur 9000 m² de surface d’atelier. 35 ans d’expérience et une croissance annuelle à deux chiffres font de FranceMetal une référence dans le travail du métal. Son histoire s’est développée autour de quatre activités principales, chacune représentant une marque : la sous-traitance industrielle (GALCO), les bâtiments métalliques modulables, les réservoirs incendie et réservoirs d’eau (FMTANK) et KIKAFFICH (panneaux d’affichages et mobilier urbain).

UN ACTEUR FRANÇAIS

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU

INCONTOURNABLE DANS

Le savoir-faire de FranceMetal repose sur le pliage de tôles et la découpe du métal. Jérôme Dubroca, Responsable de la Communication du groupe, détaille : « À la différence des profilés que l’on

SON DOMAINE. Par G.R.

trouve sur le marché de la construction métallique, nous avons été les seuls à utiliser le pliage de tôles d’acier galvanisé de grande longueur, pour créer des ossatures plus légères, facilement transportables et offrant les mêmes garanties de robustesse ». Ce savoir-faire est mis à la disposition de KIKAFFICH, qui conçoit des panneaux faciles à monter et plus économiques que les modèles en aluminium. Le monde de la signalétique et du mobilier urbain est un secteur très friand d’innovations : les derniers développements incluent des rampes d’éclairage autonomes, alimentées par des panneaux photovoltaïques une gamme d’abribus, ainsi qu’un système de bâches tendues grands formats. Le site de Marboué regroupe un part importante de la production pour la marque KIKAFFICH. Son bureau d’étude conçoit « le mouton à cinq pattes » pour des commandes atypiques. « Nous sommes en mesure d’accéder la plupart du temps aux demandes les plus particulières, en termes de design notamment », souligne Jérome Dubroca. Certaines de ces structures sont destinées à recevoir des systèmes d’éclairage LED, très en vogue à l’heure actuelle.

EXPORT, QUALITÉ, DEUX CHANTIERS EN COURS

Stanislas, Sylvie, Emmanuel, Thierry et Alexandra.

38 • SIGN INFO SERI N° 255

Si le marché a connu un tassement ces deux dernières années, le second semestre 2015 dépasse les attentes et permet à l’ensemble de l’année d’écrire une belle page de l’histoire de l’entreprise. Une histoire qui s’appuie

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


Le travail du métal dans les ateliers.

également sur un élargissement des activités du groupe en dehors des frontières nationales. « Notre projet est de nous implanter en Afrique Noire et Afrique de l’Ouest sur des marchés liés aux réseaux d’affichages », affirme Jérôme Dubroca. Loin de la Beauce, le futur se dessine aussi sur d’autres terres, que « nos commerciaux défrichent ». Les résultats de cette expansion sont déjà visibles avec une part de l’activité en forte croissance à l’export. Autre chantier, la démarche qualité. Un fer de lance pour l’entreprise qui se lance en 2016 sur le chemin long et couteux de la norme ISO 9001, « un impératif » selon le responsable de la Communication du groupe. Il n’en reste pas moins qu’entre la dynamique exportatrice et le défi constitué par l’obtention de la norme ISO, FranceMetal donne la preuve de son dynamisme et de sa foi en l’avenir. Pas si courant par les temps qui courent…

UNE POLITIQUE SOCIALE INNOVANTE Au-delà des aspects économiques et strictement techniques, l’entreprise est liée à son fondateur, Jacques Choquard. Un exemple de capitalisme familial et d’une politique sociale innovante, via un système d’intéressement basé sur le principe dit du “quatre-quarts”. Un quart des bénéfices est ainsi reversé aux salariés et un quart aux actionnaires, un autre quart est consacré au développement et le dernier quart est destiné à l’État. Des salariés actionnaires qui possèdent près de 30 % du capital de la holding assurent à l’entreprise la motivation de son personnel. I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

SIGN INFO SERI N° 255 • 39


J’UTILISE

CLOÎTRE CONJUGUE EXPERTISE

LA SOCIÉTÉ

INSTALLÉ EN AVRIL 2015 DANS L’ATELIER DE

Une culture d’entreprise mêlant un solide

"moulinette" les fichiers que nous recevons.

ancrage territorial, une dimension humaine

Il est aussi d’apporter notre œil d’expert,

forte (héritée de l’histoire de cette entreprise

d’accompagner et de conseiller le client sur

familiale), un professionnalisme affirmé…

la bonne réalisation de son document». Par

font partie des spécificités de cette entre-

exemple, montrer la valeur ajoutée du sup-

CLOÎTRE, LE LOGICIEL

prise finistérienne qui, sur le point de fêter

port imprimé dans une communication qui

ses 80 ans, revendique la place de « pre-

peut être cross-media, ou suggérer au client

PITSTOP V13 EST UTILISÉ

mier imprimeur breton » (en offset feuilles).

qui envoie un document que celui-ci peut

DANS TOUS LES TRAVAUX

L’ancien atelier familial créé à Landerneau

être décliné sur du multimédia.

en 1937 est aujourd’hui une entreprise de

Dans cette optique, Cloître organise souvent

D’IMPRESSION,

115 personnes, qui a gardé le nom de fa-

des ateliers d’une journée dans ses locaux

mille de ses créateurs, Cloître. Elle travaille

avec des clients et prospects, sur des thèmes

POUR L’OPTIMISATION

maintenant sur trois implantations, à Lan-

divers. Parmi ceux-ci, les ateliers « Pièges »,

derneau (siège), Rennes et Paris (agences

où sont expliqués aux participants les

commerciales), et a enregistré sur son exer-

«tuyaux» pour une réalisation correcte des

AUTOMATIQUES DES

cice 2014/2015 un chiffre d’affaires de

fichiers, afin que leurs documents soient im-

14,5 M€.

primés et façonnés le mieux possible. Au-

FICHIERS PDF ENTRANTS

Cloître cultive un « savoir-faire artisanal »,

tres thèmes abordés : l’éco-impression et les

mais conjugué à un « process industriel ».

labels environnementaux, les courts tirages

Son atelier de production (5100 m²) est

et la personnalisation (utilisation des don-

L’IMPRIMEUR BRETON

ET LA CORRECTION

POSANT PROBLÈME. BILAN : UN NET

actif 24 h /24, 5 jours sur 7 tout au long

nées variables pour une communication

de l’année.

bien ciblée), la complémentarité Print-Multi-

RENFORCEMENT

Sa stratégie de développement s’appuie sur

media avec les QR codes, etc.

la valeur ajoutée apportée à son travail. Va-

Autre particularité : Cloître tient à rester gé-

DE LA RÉACTIVITÉ

leur ajoutée qui s’exprime à travers l’ex-

néraliste, pour être capable de s’adapter

DE L’ENTREPRISE.

pertise, le conseil et l’accompagnement

en permanence à l’évolution des besoins

dont l’imprimeur fait bénéficier ses clients :

de ses clients. Aux côtés de sa production

Par Jenny de Montaigne

« Nous ne sommes pas un imprimeur

petit format, il imprime également des af-

"lamda", qui ne fait que reproduire des do-

fiches (jusqu’à 1000 x 700 ; type Decaux,

cuments qu’il reçoit. De ce fait, notre rôle

4 x 3, affiches d’art…), des kakemonos et

n’est pas forcément de traiter dans une

des PLVs.

40 • SIGN INFO SERI N° 255

I

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


J’utilise

ET RÉACTIVITÉ "À LA BRETONNE" LE PRODUIT

LE LOGICIEL ENFOCUS PITSTOP V13 PitStop est un logiciel de contrôle de qualité des fichiers PDF entrants, qui détecte en amont les erreurs et assure les corrections nécessaires, de manière automatique ou manuelle. Très utilisé dans le monde (il compte plus de 130 000 utilisateurs), il empêche les fichiers présentant des défauts de générer de gros problèmes à la sortie, en corrigeant les PDF entrants de manière à ce que le résultat final soit conforme à l'intention du client. De ce fait, il améliore sensiblement les délais de fabrication et, plus

veau majeure au moteur de contrôle en

important encore, diminue le risque de

amont de PitStop.

réimpression, et les coûts considérables as-

L'action « Ajouter un fond perdu » a pour

sociés dans le cas d'une production grand

effet la génération automatique des fonds

format.

perdus à chaque fois que nécessaire. Par

La dernière version de PitStop, la V13, dis-

ailleurs, les rapports de contrôle en amont,

ponible depuis avril dernier, est qualifiée

regroupant les messages d’avertissement

de « version de rupture », car elle met un

et d'erreur, auparavant peu compréhensi-

terme à d’importants problèmes récurrents,

bles pour les non initiés, peuvent doréna-

tels que l'absence de fonds perdus dans les

vant être personnalisés. Ils peuvent en

fichiers images PDF fournis et les messages

outre être traduits dans d'autres langues,

de rapports peu clairs pour les non-techni-

même celles non prises en charge native-

ciens. Elle ajoute également une mise à ni-

ment par PitStop.

AVANT…

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

ET APRÈS !

I

SIGN INFO SERI N° 255 • 41


J’utilise

LE TÉMOIGNAGE

DANIEL ROUDAUT RESPONSABLE PRÉ-PRESSE

Pour quels motifs avez-vous décidé de passer à la Version 13 de PitStop ? Au début de l’année à Paris, j’ai assisté à une démonstration de cette version. J’ai vu une fonction qui est pour moi hyper-importante : la capacité à rajouter des fonds perdus dans des fichiers images qui n’en ont pas au départ. Avant, il était possible de tendre

des fonds perdus pour des blocs vectoriels, des filets, des éléments graphiques, etc. Mais pour les images, il n’y avait pas encore d’algorithme permettant de les rajouter. J’attendais avec impatience cette fonction depuis très longtemps, parce que quand on

a des délais d’impression serrés (ce qui est souvent le cas), et que l’on reçoit des fichiers

images dans lesquels il manque les fonds perdus, on doit rappeler le client, pour qu’il

nous refournisse un fichier, ce qui rallonge les délais. J’ajoute que c’est important à

l’impression, mais aussi et surtout au final, pour le façonnage, car les fonds perdus sont importants pour une coupe parfaite. Que pouvez-vous faire de plus, ou mieux, avec cette nouvelle version ? Aujourd’hui, cette fonction nous permet de résoudre le problème et d’être plus réactif. Nous pouvons intervenir plus rapidement sur les fichiers dans lesquels il manque du fond perdu, donc "normaliser", optimiser les fichiers entrants, et ceci sans les altérer, sans y introduire des erreurs susceptibles de générer des problèmes. De sorte que le client peut être livré en temps et en heure, et l’impression livrée est vraiment qualitative.

42 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


J’UTILISE

Aux côtés de la production en offset feuilles, Cloître imprime en plus grand format, de l'affiche 4 x 3 au roll-up, en passant par des ouvrages d'art...

Et en dehors de ce problème des fonds perdus ? PitStop nous permet de faire "à la volée" des correctifs au niveau des teintes, quand dans un fichier bureautique reçu (d’origine Publisher, In-design, etc.), les couleurs ne sont pas correctement réalisées. Il nous aide également à avoir une vision mesurée de l’encrage pour une image, c’est-à-dire de gérer le retrait sous-couleur : ne pas déposer trop d’encre quand il y a un risque de maculage. Nous pouvons faire beaucoup d’autres choses : rajouter à la volée des éléments (folios) ; rectifier des repères de coupes mal réalisés ; convertir correctement des couleurs (RVB vers CMJN) ; modifier une police de caractères, la vectoriser si elle pose problème (polices récupérées sur internet et comportant des restrictions empêchant leur reproduction) ; pour les images, améliorer (légèrement) une résolution qui s’avère insuffisante pour une affiche ; améliorer une géométrie dans une PLV, etc. Nous pouvons également gérer la "zone tranquille" (souvent négligée par les graphistes), qui est la zone "de confort" que l’on a dans un document au niveau des marges intérieures, et qui évite d’avoir des éléments trop près du bord. Quel est l’impact global sur votre activité ? Nous pouvons traiter plus facilement et plus rapidement certains fichiers que nous avions beaucoup de difficultés à accepter. Notamment des fichiers que nous étions forcés de traiter en PAO, ce qui causait un surcoût pour le client et prenait plus de temps de traitement.

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016

I

SIGN INFO SERI N° 255 • 43


LES NOUVEAUX

DIGITAL GRAVURE FINITION DÉCOUPE IMPRESSION CONSOMMABLES

PRODUITS

SOFTWARE

RICOH

AVERY DENNISON

Traceur multifonction format A0

Des films Diamond Supreme Wrapping encore plus lumineux

Ricoh France présente un traceur multifonction numérique au format A0, connectable en réseau comme les autres modèles de la série. Capable, en plus de l’impression, de copier, numériser, rééditer (annotations) et d’archiver les plans originaux, ce MP CW2200SP a été conçu pour les environnements de CAO (architectes, designers, ingénieurs) et ceux dédiés à l'information en général. Il imprime avec une encre innovante, appelée Liquid Gel, qui présente le double avantages d’un séchage rapide et d’une bonne résistance à l’humidité. Il est présenté comme un modèle à haute productivité, grâce à un temps de préchauffage réduit et à sa capacité d'impression à grande vitesse en monochrome (encre noire sur les deux têtes).

Avery Dennison Graphics Solutions a annoncé une nouvelle ligne de films Diamond Supreme Wrapping, offrant plus d’éclat et de lumière, dans cinq nouvelles couleurs d’habillages de voiture ultra métalliques : Diamond Blue, Diamond Red, Diamond Amber, Diamond White et une édition limitée de Diamond Purple. « La ligne de films Diamond Supreme Wrapping étincelle et capte l’attention sous toutes les lumières, à l’intérieur comme à l’extérieur, pour tous les types de solutions graphiques », explique le fournisseur. « Dans une gamme de riches couleurs, les films Diamond offrent charme et scintillement aux articles qui nécessitent une attention particulière, comme les habillages de voiture ». Les nouveaux films Diamond pour habillages de voiture offrent le rendement supérieur et les caractéristiques de pose facile de tous les films de cette série. La combinaison d’un film couleur coulé et d’une couche de protection permet la pose d’un seul matériau, et une variété de tailles de rouleaux permet une pose simple et rapide. La technologie air egress Easy Apply RS permet le repositionnement de ces films et une pose sans bulles, tandis que l’adhésif reste amovible à long terme.

ANTALIS Un centre de profils ICC sur le portail Antalis Antalis a récemment ouvert un "Centre de profils ICC". Ces profils ICC permettent aux clients de choisir un fabricant d'imprimante spécifique, un modèle d'imprimante, un type d'encre ainsi que le support à utiliser pour un résultat optimal. Accessible via le site du distributeur (www.antalis.fr), ce centre de profils est destiné à aider les clients à trouver le profil dont ils ont besoin, en choisissant parmi plusieurs critères, et à leur permettre de le télécharger et l’installer sur leur logiciel de RIP. Ceci afin d’obtenir des résultats d'impression optimaux dès les premiers passages en machine, et d’éviter des coûts d'impression test ou de réimpressions. De nouveaux profils ICC sont créés en permanence pour répondre au mieux à toutes les demandes.

44 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


I

DIGITAL

I

GRAVURE

I

FINITION-DÉCOUPE

I

IMPRESSION

I

CONSOMMABLES

I

SOFTWARE

HP Cinq nouvelles imprimantes techniques DesignJet HP dévoile cinq nouvelles imprimantes techniques HP DesignJet, destinées, comme l’ensemble de cette famille, aux métiers de l’architecture, l’ingénierie et la construction (AEC). Conçues pour résister aux environnements difficiles, ces nouveaux dispositifs rendent plus facile et plus rapide l’impression en grand format du bureau au chantier. Cette extension de l’offre DesignJet simplifie, outre les opérations d’impression, la numérisation et la copie des plans originaux. La DesignJet T830 MFP est la multifonction grand format intégrée la plus économique, compacte et transportable du marché, affirme le constructeur. Sa taille est deux fois moins importante que les multifonctions grand format concurrentes et elle a la même empreinte au sol que l’imprimante DesignJet T730. Elle intègre un scanner (de 36 pouces, 91,5 cm) et son panneau de contrôle en face avant peut être piloté depuis une tablette. Les trois autres nouvelles imprimantes HP DesignJet (référencées T930, T1530 et T2530 MFP) aident les professionnels de l’AEC à franchir de nouveaux paliers en termes de qualité, de facilité d’utilisation, de mobilité et de collaboration. Le modèle T930, conçu pour les petites et moyennes équipes de conception, améliore

leur productivité et emploie des protocoles de sécurité étendus pour contribuer à la protection des informations, tout en produisant des impressions de qualité supérieure grâce à six encres HP d’origine, incluant un gris et un noir photo. La DesignJet T1530 est un modèle de 91,4 cm (36 pouces) à double rouleau et six encres HP d’origine, doté d’un empileur de sortie de 50 pages et de protocoles de sécurité avancés. La DesignJet T2530 MFP est une multifonction simple d’utilisation, dotée d’un panneau de contrôle intuitif pour les fonctions d’impression, de numérisation et de copie, ainsi que de deux rouleaux. Ce modèle produit des impressions au format A1 en à peine 21 secondes. Il offre une capacité de numérisation de 6,35 cm/s en couleur, pour une productivité maximale. Il dispose également d’un mode d’impression sécurisée et se distingue par sa facilité d’administration, depuis les mises à niveau jusqu’à l’intégration HP DesignJetT830MFP dans le réseau.

40

Du 26 au 28 janvier 2016 à C!Print… Stand : 2J15 46 • SIGN INFO SERI N° 255

DÉCEMBRE 2015 - FÉVRIER 2016


Profile for Sign Info Seri

255 basse def  

255 basse def  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded