Page 1

N

1

5

-

s

p

r

i

n

g

/

s

u

m

m

e

r

2

0

1

1


1

0

l

a

c

r

o

i

s

e

t

t

e

~

N

°

1

5

-

S

p

r

i

n

g

/

S

u

m

m

e

r

2

0

1

1

éd ito

Par Emmanuel Caux Directeur Général du Majestic Barrière

3

© Studio Harcourt Paris

Il y a tout juste un an, le Majestic Barrière célébrait l’inauguration de sa nouvelle aile. Fidèle partenaire du septième art, il avait convié, lors d’une somptueuse soirée placée sous le signe du succès, les plus grandes stars de cinéma de la planète à venir célébrer à l’unisson le sacre des 44 nouvelles suites, dont deux penthouses d’exception de 450 m2 et 650 m2 perchés au sommet de l’hôtel. Néanmoins, nous n’avons pas seulement construit de hauts murs. Nous avons aussi réinventé l’âme de l’hôtel, imaginé de nouveaux espaces de détente avec la naissance d’une oasis de 450 m2 de bien-être, le U Spa Barrière, créé un nouvel écrin de saveurs, la Petite Maison de Nicole, nouvelle table de l’hôtel, inventée en collaboration avec Nicole Rubi, figure de la cuisine méditerranéenne. Nous souhaitons poursuivre dans la voie du dynamisme créatif, en proposant désormais un salon de cinéma, rendez-vous privilégié d’avant-premières et de projections privées, ou encore en déclinant au sein du Bar Rotonde Louise Pommery les plus grands crus d’exception du monde. Car c’est là notre plus grande satisfaction et ce qui nous anime au quotidien : une nouvelle histoire qui s’écrit, une légende qui continue…, afin de vous offrir bien plus qu’un toit : une expérience inoubliable.

Just one year ago the Majestic Barrière was celebrating the opening of its new wing. A faithful partner to the art of cinema, the hotel invited some of the world’s greatest film stars to a lavish evening dedicated to success, to celebrate together the inauguration of 44 new suites including two exceptional penthouse suites measuring 450 and 650 square metres at the very top of the hotel. However, our achievement is not just to be measured in bricks and mortar. We have also given the hotel a new soul, designing an extra area for relaxation with a 450 square metre wellness centre, the U Spa Barrière, and creating a temple of tastes in the hotel’s new restaurant, La Petite Maison de Nicole in collaboration with Nicole Rubi, a prominent figure in Mediterranean cuisine. We intend to continue giving expression to our creative energy, for example by offering guests a cinema room for premières and private screenings and by making available a whole range of the world’s most exceptional grand cru wines at the Bar Rotonde Louise Pommery. For this is both our daily motivation and our greatest source of satisfaction. To make new history through continuing tradition and to provide you with far more than just shelter: an unforgettable experience.


1

0

l

a

c

r

o

i

s

e

t

t

e

~

N

°

1

5

-

S

p

r

i

n

g

/

S

u

m

m

e

r

2

0

1

som maire actualités news Les news du Majestic Barrière

News Majestic Barrière

~ p.14

portrait

saga

Black Eyed Peas : le rêve continue

Judith Godrèche La vie à travers l’imaginaire

Ralph Lauren : American way of life

~ p.33

générosité Mobilisons-nous pour la Voix De l’Enfant

Acting together for la Voix De l’Enfant

~ p.30

11

people

Black Eyed Peas : the dream continues

Dans les coulisses du Majestic Barrière

Behind the scenes at the Majestic Barrière

~ p.43

Judith Godrèche A life of imagination

~ p.62

~ p.48

saga

SOUVENIRS

Miuccia Prada De fille en aiguille

Reflets de Cannes et Cinépanorama

Reflets de Cannes and Cinépanorama

~ p.56

1

Miuccia Prada Not just a label

~ p.68

shopping

~ p.74 horlogerie Faites vos jeux

Place your bets

~ p.82


12

som maire poker

life style

World Series of Poker

Suite Christian Dior : l’esprit haute couture

World Series of Poker

~ p.95 urbanisme Palais des Festivals, Casino Croisette : un pari gagnant

Palais des Festivals, Casino Croisette : a winning bet

~ p.99

Christian Dior Suite : high spirits

~ p.106 architecture Interview : Renaud d’Hauteserre

Interview : Renaud d’Hauteserre

~ p.112

bien - être U Spa Barrière : un parfum d’évasion

tourisme

gastronomie

Antibes et Picasso

La carte estivale du Fouquet’s Cannes

Antibes & Picasso

U Spa Barrière : the scent of paradise

~ p.116 Fasciathérapie : en finir avec les tensions

Fasciathérapie : say goodbye to stress!

~ p.120

Summer menu at Fouquet’s Cannes

~ p.124 gastronomie Ateliers culinaires au Majestic Barrière

Cooking workshops at Majestic Barrière

~ p.132

~ p.141 recettes recipes

~ p.150


a c t u a l i t é s

/

n e w s

Poker takes a chance on n° 10, La Croisette

Le poker mise sur le

10, La Croisette 14

Hello Cannes, au revoir Londres ! Les World Series of Poker Europe se dérouleront cet automne au Majestic Barrière. Une première qui, selon Dominique Desseigne, confirme le rôle et les initiatives d’un établissement historique. Goodbye London, hello Cannes! This autumn the World Series of Poker Europe will take place at the Majestic Barrière. According to Dominique Desseigne, this unprecedented event confirms the role and initiatives of a historic establishment. Le Festival de Cannes s’écrit avec un «  C  » comme ciné, et « Ma  » comme Majestic, Majestic Barrière. Chaque année depuis soixante-quatre éditions, ce rendez-vous international du film fait craquer la Croisette. Mais la recette de cette rencontre, inédite en Europe grâce à la fidélité de tous ses participants, doit aussi beaucoup à l’étincelante façade blanche du Majestic Barrière installée à ce fameux numéro 10, La Croisette, face à la mer, avec du haut de son septième étage, une vue... imprenable – ce qui est un comble pour les photographes – sur le tapis rouge qu’empruntent les acteurs, les plus grands montreurs d’images et les plus légendaires raconteurs d’histoires des XXème et XXIème siècles. Voilà pour les superlatifs.

~ WSOP

au

M ajestic B arrière

Sinon ? Eh bien Cannes s’écrit aussi avec un «  C  » majuscule comme casino et un « B » comme Barrière car un très important événement va se produire cet automne. Avec l’arrivée des World Series of Poker Europe (WSOPE) sur la Croisette. Au revoir Londres, hello Cannes  ! Créés en 1970, les World Series of Poker sont le plus ancien et le plus doté de tous les événements de Poker au monde. Une association entre Caesars Interactive Entertainment, Inc., filiale de Caesars Entertainment Corporation, et Lucien Barrière Hôtels et Casinos et BarrierePoker.fr(1) vient d’installer le cœur de ces événements de poker offline et online sur la Croisette. Après les étapes du Barrière Poker Tour 2011, partenaire officiel WSOP,

C is for Cinema, and the Cannes film festival is a celebration of international cinema which for the last sixty-four years has drawn the crowds to La Croisette. This event is unique in Europe due to the loyalty of its participants, but it also owes much to the Majestic Barrière with its striking white façade and sea view, located at number 10, La Croisette. The hotel’s 7th floor provides a stunning view of the steps leading to the Palais des Festivals and the red carpet ascended by the actors and the most celebrated showmen and legendary storytellers of the 20th and 21st centuries.

So what about WSOP at the Majestic Barrière? C is also for Casino, and a very important event will take place at the Majestic Barrière this autumn with the arrival of the World Series of Poker Europe (WSOPE) on La Croisette. Goodbye London, hello Cannes! First started in 1970, the World Series of Poker is the oldest existing Poker event in the world with the highest winnings. A recent alliance between Caesars Interactive Entertainment Inc. (a subsidiary of Caesars Entertainment Corporation), Lucien Barrière Hotels and Casinos and BarrierePoker.fr(1) has placed the heart of online and live poker firmly on La Croisette. After the Barrière Poker Tour 2011, official partner of the WSOP, the European branch of the world championships will be held in France for the first time, from 7th to 21st October 2011 at the Croisette Casino and the Majestic Barrière in Cannes. And also for the first time, the 7 celebrated golden bracelets will be awarded to winners at locations other than Las Vegas or a Caesars casino.


Dominique Desseigne en compagnie de Mitch Garber, Président-Directeur général de CIE


a c t u a l i t é s

/

n e w s

c’est à Cannes, au casino Croisette et au Majestic Barrière, que l’antenne européenne des championnats du monde sera pour la première fois organisée en France du 7 au 21 octobre 2011. Et pour la première fois aussi, les célèbres trophées des 7 bracelets d’or offerts aux gagnants seront décernés en dehors de Las Vegas et d’un casino Caesars.

~ D eux

superbes penthouses Le Majestic Barrière n’est pas à Cannes le simple témoin des allers-retours saisonniers du temps qui passe à la boussole du soleil. Il est ici un acteur déterminé et engagé dans la qualité des séjours proposés par tous les prestataires touristiques. Les six lettres du mot « Cannes  » sonnent dans le monde entier comme une musique posée sur le générique d’un film ? Tant mieux  ! Mais alors, pas question de fausses notes. Dominique Desseigne, Président-Directeur général du Groupe Lucien Barrière et de la SFCMC, a voulu donner au Majestic Barrière l’ampleur qui devait être

© Eric Cuvillier

16

La nouvelle aile du Majestic

La suite Christian Dior la sienne dès l’origine. Voilà pourquoi une nouvelle aile spectaculaire dans son style années 1920, dessinée par l’architecte Renaud d’Hauteserre, a été inaugurée en 2010. Deux superbes penthouses (dont l’un décoré par la Maison Dior) surplombent cet ensemble de 80 nouvelles suites et chambres, imprégné de l’atmosphère tranquille d’un plateau de cinéma. Cela tombe bien, comme en sourit Dominique Desseigne quand on l’interroge sur ce sujet : « Notre Groupe a une histoire avec le cinéma. Ici à Cannes,

Two superb penthouse suites The Majestic Barrière is no mere bystander in Cannes, watching the seasons come and go under the sign of the sun. The hotel is actively committed to a quality approach to holidays offered by all service providers in the local tourist industry. The name of Cannes instantly evokes the magic and seamless harmony of cinema. And so much the better! But there can be no wrong notes. Dominique Desseigne, CEO of Groupe Lucien Barrière and SFCMC, has endeavoured to give the Majestic Barrière the prominence that it surely had at its beginnings. This is why a spectacular new 1920s style wing designed by the architect Renaud d’Hauteserre was inaugurated in 2010. Two superb penthouse suites (of which one is decorated by the Dior fashion house) lie above this complex of 80 new suites and guest rooms, suffused with the peaceful atmosphere of a film set. The comparison makes Dominique Desseigne smile. “Our Group has a shared history with the film industry. Here in Cannes, of course. But also in Paris, Deauville and Dinard where our establishments are partners to other prominent cinematic events. Our Group was established almost one hundred years ago, at a time when the cinema and its revolutionary techniques were revealing their promise for the future. Today other technologies and other media are opening up the horizons of communication and helping to bring access to a wider world for curious minds. Yet again we are back to the world of entertainment through images. And it’s no surprise that it’s happening here, in Cannes.”


a c t u a l i t é s

18

~ D eux accueil

/

n e w s

bien sûr. Mais aussi à Paris, Deauville et Dinard où nos établissements sont les partenaires d’autres prestigieux rendez-vous cinématographiques. Notre Groupe est né voilà bientôt cent ans au moment où le cinéma, avec ses techniques nouvelles, révélait toutes ses possibilités d’avenir. Aujourd’hui d’autres technologies, d’autres supports offrent sur tous les écrans un accès à des horizons de communications et à des curiosités. Nous retrouvons une fois encore le monde de l’image. Et c’est ici, à Cannes que cela se réalise. Rien de plus normal... » Car, s’il préfère ne pas utiliser le terme de «  fondamentaux  », Dominique Desseigne n’oublie pas les «  piliers  » sur lesquels repose l’activité du Groupe qu’il préside. Si l’un est l’activité du jeu et du casino, l’autre s’illustre ici à Cannes à travers la participation des installations du Majestic Barrière aux grands moments des fameux « MIP  » pour la production audiovisuelle, expertises l’immobilier, etc. «  Lucien Barrière a et échange eu l’intuition d’une rencontre, raconte Dominique Desseigne. Cette rencontre c’était celle du monde de la communication, qui naissait dans les années 1960, avec l’idée du resort hôtelier telle qu’il l’avait développée. Il ne s’agissait pas simplement de soutenir l’émergence d’un tourisme d’affaires mais d’associer deux expertises : celle de l’accueil et celle de l’échange. » C’est le souci du détail qui installe la différence, résume Dominique Desseigne  : «  Ce souci dépend d’une expertise. Je suis d’accord avec l’utilisation de ce mot à condition de ne pas oublier que l’expertise c’est le monde du concret, c’est la discipline de l’efficacité, c’est savoir faire.  Dire partout et tout le temps : « Vive le détail ! », c’est bien. Mais donner la vie aux détails c’est mieux. Cela, c’est un métier. Et j’ai la fierté de présider un groupe composé de femmes et d’hommes qui connaissent et aiment ce métier. »

:

(1) Consultez www.barrierepoker.fr pour les qualifications on line.

Salma Hayek

Two areas of expertise: hospitality and interaction Although he prefers not to use the term “fundamental”, CEO Dominique Desseigne keeps the Group’s core activities well in mind. If one of these is gaming and casino management, the other here in Cannes is the Majestic Barrière’s involvement with the renowned MIP film and TV markets. “Lucien Barrière felt that there was going to be an encounter” says Dominique Desseigne. “This encounter was between the world of communication, born in the 1960s, and his vision of a hotel resort. It was not simply to support the newlyemerging concept of business tourism but to associate two areas of expertise: that of hospitality and that of interaction. Attention to detail is what makes the difference, sums up Dominique Desseigne: “It all depends on expertise. I’m happy to use the word as long as we remember that expertise belongs to the real world, it means discipline, efficiency and savoir-faire. It’s all very well to say that detail is important But bringing detail to life is even better. It’s a whole profession. And I am proud to be president of a group which is made up of men and women who know and love this profession. (1)

See www.barrierepoker.fr for online qualification


19


a c t u a l i t é s

/

n e w s

les

du majestic barrière

news ~ R o t o n d e L o u i s e P omm e r y ,

20

le

bel hommage

La Rotonde Louise Pommery offre une vue imprenable sur la baie de Cannes et les îles de Lérins. Une vision de carte postale, comme il en existe peu sur le globe. Ici plane le souvenir de Louise Pommery, femme de tête et de cœur, qui poussa l’exigence de perfection à son paroxysme. Femme dans un monde d’hommes, elle va s’imposer et imposer un patronyme, Pommery. La Rotonde à son nom est une invitation à goûter ses meilleurs champagnes, avec une carte 100% Pommery, auxquels s’ajoutent quelques alcools Premium (vodka, gin, whisky, cognac…). A découvrir, à la coupe, la « Cuvée Louise Pommery 1999 », avec sa robe or pale aux reflets verts assez soutenus. Vin de charme et de gourmet, complexe, ce jus généreux offre une belle longueur en bouche et prouve que ne devient pas Louise qui veut ! Sans oublier également la Cuvée Louise Rosé, plus sensuelle encore ! D’une élégance naturelle qui n’a d’égal que sa légèreté sublime, la cuvée Louise Rosé représente le point extrême du raffinement dans l’art du champagne. On appréciera aussi la « Cuvée Louise », créée en 1979, et qui, respectant les préceptes de son inspiratrice, est issue des parcelles des trois meilleurs grands crus du vignoble Pommery : Avize, Cramant et Aÿ. Cette cuvée spéciale, à teneur en sucre la plus réduite, est d’une incroyable pureté et représente aujourd’hui la quintessence de la Maison ; un vin d’exception, proposé à un prix abordable. Pour accompagner ces divins breuvages, des tapas ou des sushis. Et pour l’ambiance, des soirées DJ, de juin jusqu’à la fin de l’été, les vendredi, samedi et dimanche, de 18 h à 22 h. Une coupe de champagne Pommery, de la musique lounge et le soleil qui disparaît derrière l’Estérel… existet-il plus jolie façon de célébrer Louise Pommery ?

Rotonde Louise Pommery, a fine tribute The Rotonde Louise Pommery affords an uninterrupted view over the Bay of Cannes and the Îles de Lérins. A picturepostcard view with few to rival it anywhere in the world. In this champagne bar reigns the memory of Louise Pommery, a woman ruled both by head and heart, who pushed the demand for perfection to its limits. A woman in a man’s world, she made a name for herself and turned that name, Pommery, into a byword for excellence. The Rotonde that bears her name is an invitation to taste her finest champagnes, with a wine list that is 100% Pommery, with the addition of a few Premium spirits (vodka, gin, whisky, cognac…). To sample, on request, “Cuvée Louise Pommery 1999”, pale gold in colour with intense glints of green. A charming gourmet wine, this complex and generous champagne is long in the mouth and proves that Louise was not just anyone! And not forgetting the even more sensual Cuvée Louise Rosé! With a natural elegance that is unrivalled in its sublime lightness, Cuvée Louise Rosé represents the height of refinement in the art of champagne. You will also enjoy “Cuvée Louise”, created in 1979, and which, respecting the precepts of the woman who inspired it, comes from the land of the three finest grands crus of the Pommery vineyard: Avize, Cramant and Aÿ. This special cuvée, with the lowest possible sugar content, is incredibly pure and today represents the quintessence of the champagne house; an exceptional wine offered at an affordable price. And to accompany these divine beverages - tapas and sushi. And for atmosphere, DJ evenings are held from June until the end of the summer on Fridays, Saturdays and Sundays, from 6 until 10 pm. A glass of Pommery champagne, lounge music and the sun setting behind the Estérel mountains… could there be a nicer way to celebrate Louise Pommery?


a c t u a l i t é s

/

n e w s

les

du majestic barrière

news ~

S

!

how les cocktails Le Majestic Barrière adopte la Fashion Drink attitude. Situé sur l’une des plus belles avenues du monde, là où cohabitent les plus grandes marques de luxe de la planète, le Bar Galerie du Fouquet’s Cannes propose à la carte de nombreux cocktails d’exception placés sous le signe du glamour, du chic, et du charme. Régulièrement, les équipes du Bar Galerie du Fouquet’s Cannes élaborent avec les griffes de haute couture des créations originales en lien étroit avec l’esprit de ladite marque. Tandis que certains ont désormais rejoint la carte permanente, d’autres sont à découvrir en exclusivité pendant quelques jours seulement. Parmi les grandes maisons à s’être prêtées au jeu : Ralph Lauren, maître du chic décontracté et de l’intemporel, avec son cocktail nommé tout simplement « Collection », et Eres, chantre du maillot de bain et de la lingerie, avec son audacieux. « Felice » qui ose le subtil mariage du rhum brun, du citron vert, des fraises, du sucre roux et du champagne. Autre petit bijou de cocktail : « Oiseau du Paradis » créé par le Bar Galerie du Fouquet’s Cannes en hommage à la nouvelle collection éponyme du joaillier Van Cleef & Arpels. Arborant une jolie couleur bleue, ce cocktail qui associe la vodka, la violette, la Marie Brizard et le lime Juice Cordial met en scène les plus beaux diamants et les pierres précieuses les plus rares, de celles dont les papilles gardent éternellement le goût.

© Antoine Denoix

22

The cocktail fashion show! The Majestic Barrière is going in for the Fashion Drink approach. Located on one of the most beautiful avenues in the world, alongside the world’s leading luxury brands, the Bar Galerie du Fouquet’s Cannes now has a range of exceptional cocktails on its list, exuding glamour, chic, and charm. The Bar Galerie du Fouquet’s Cannes staff regularly team up with haute couture labels to develop original creations that closely match the spirit of each brand. While some of these are now on the permanent list, others can be sampled exclusively for a few days only. Among the top fashion houses who have entered into the spirit of the game are Ralph Lauren, master of relaxed chic and timeless couture, with his cocktail named simply “Collection”, and Eres, champion of swimwear and lingerie, with its bold “Felice” which risks a subtle combination of dark rum, lime, strawberries, soft brown sugar and champagne. Another little gem of a cocktail is “Oiseau du Paradis” (Bird of Paradise), created by the Bar Galerie du Fouquet’s Cannes in homage to the new collection of the same name by the jeweller Van Cleef & Arpels. Sporting an attractive blue colour, this cocktail which combines vodka, violet syrup, Marie Brizard and lime juice cordial, portrays the finest diamonds and the rarest precious stones, with a flavour that will forever be remembered by the taste buds.


a c t u a l i t é s

/

n e w s

les

du casino croisette

news

24

~ F aites vos jeux … avec un ticket ! Bienvenue au ticket-jeu ! Au Casino Croisette, en effet, le jeton est en passe d’être remplacé par le ticket. Depuis le 20 décembre dernier, sur les 270 machines à sous, 169 viennent d’être équipées d’un système de ticketing. La seconde phase de déploiement est prévue pour l’hiver prochain. Simple et pratique, le ticket facilite la vie des joueurs. Acheté en caisse, il peut s’utiliser sur les machines à 1, 2 et 5 centimes. A la fin du jeu, le joueur récupère ses gains, sous forme de ticket, et repasse à la caisse pour se faire rembourser ledit ticket contre des pièces sonnantes et trébuchantes. Moins lourd que le jeton, moins bruyant que les pièces, le ticket va favoriser une meilleure animation dans le Casino, une plus grande convivialité aussi. A l’heure de la chasse aux décibels, il est donné largement gagnant ! Autre avantage, non négligeable, pour le client : finie l’attente lors du remplissage des machines. Les employés eux, n’auront plus à manipuler des sacs de pièces frôlant les 7 kg. Une aubaine pour tous, ce ticket de jeu ! Et la preuve, si besoin était, que le Casino Croisette, toujours à la pointe de l’innovation, sait anticiper les besoins de ses clients pour mieux les satisfaire. A l’image du Casino les Princes dont la totalité du parc est désormais équipé du ticket de paiement.

Place your bets… with a ticket! Say hello to the game ticket! At Casino Croisette, the chip is slated to be replaced by a ticket. Since December 20th last year, 169 of the 270 slot machines have been equipped with a ticket system. A second deployment phase is planned for next winter. Simple and practical, tickets make playing easier. Purchase them from the cashier, and use them in 1, 2 and 5 centime machines. At the end of the game, gather your winnings in the form of a ticket, and return to the cashier to trade your tickets for real, clinking coins. Lighter than chips, quieter than coins, tickets will make it easier to move around the casino, and make it more friendly too. In terms of noise levels, it’s a clear winner! Another not-so-negligible advantage for clients: no more waiting for machines to be refilled. And employees won’t have to lug around heaving 7 kilo sacks of coins. Tickets are a windfall for everyone! As if it were needed, it’s more proof that Casino Croisette, always on the leading edge, can anticipate and meet clients’ needs. A reflection of Casino des Princes, where the entire landscape is now fully equipped with payment tickets.


a c t u a l i t é s

/

n e w s

les

du gray d’albion

news

Ecoriginal gestures! Having received the international environmental certification ISO 14 001 in June 2010, the Gray d’Albion continues to parade itself as one of the most remarkable four-star hotels in terms of sustainable development. Its most recent and unusual initiative: in the context of the bee protection programme, hives are to be installed on the hotel roof, which will allow the insects to go out and gather pollen within a radius of three kilometres and bring back to the hive the pollen of over 225,000 flowers! In addition to the production of honey, the chief aim of this project is above all the reestablishment of the bees, a species threatened with extinction and which promotes biodiversity by the work it does pollinating plants and flowers. The transport sector is not to be outdone. By means of a partnership with IDTGV, a subsidiary of the French national railways specialising in online sales of train tickets, the hotel is offering a discount of 10 euros to each customer who chooses to travel to Cannes by train via IDTGV, on simple presentation of their train ticket (until 30 June, outside festival periods). A highly symbolic ecological gesture which demonstrates the commitment of the Gray d’Albion to environmental issues.

© D.R.

26

~ D es

Après avoir reçu en juin 2010 la certification ISO 14 001, norme internationale référente en matière d’environnement, le Gray d’Albion continue de s’afficher comme l’un des hôtels quatre étoiles les plus remarquables en termes de développement durable. Dernière initiative insolite en date : dans le cadre du programme de protection des abeilles, des ruches seront installées sur le toit de l’établissement, afin de permettre aux insectes d’aller butiner dans un rayon de trois kilomètres et de ramener à la ruche le pollen de plus de 225 000 fleurs ! Outre la production de miel, c’est surtout la réimplantation des abeilles, espèce gestes éco riginaux menacée d’extinction et qui favorise la biodiversité par leur travail de pollinisation des plantes et fleurs, qui est avant tout visée par cette opération. Le secteur des transports n’est pas en reste. En effet, grâce à un partenariat avec IDTGV, filiale de la SNCF spécialisée dans la vente en ligne de billets de train, l’hôtel offre une remise de 10 euros à chaque client qui aura privilégié le train via IDTGV pour rejoindre Cannes ; et ce, sur simple présentation de son billet (jusqu’au 30 juin, hors festivals). Un geste éco-citoyen très symbolique qui témoigne de l’implication du Gray d’Albion dans les questions environnementales.

-

!


a c t u a l i t é s

/

n e w s

Art recyclage 28

Nicola Rosini peintre et sculpteur

Nicola Rosini

Ce sont des œuvres étonnantes qui trônent actuellement dans les couloirs de l’Hôtel Gray d’Albion : des sculptures et des peintures à base de gomme pneumatique  ! Elles sont le fruit du génie créatif et de la conscience écologique de l’artiste Nicola Rosini. Sensibilisé aux déchets générés par la société de consommation, ce sculpteur d’origine italienne a décidé il y a quelques années de redonner une seconde vie aux pneus et aux algorithmes qui les accompagnent. «  C’est en voyant le nombre incroyable de décharges à travers le monde que je me suis dit qu’il y avait des milliards d’œuvres à faire, confie l’artiste. Le pneu en fin de vie et qui ne peut plus remplir sa fonction première passe ainsi de déchet indésirable à une oeuvre d’art. Je lui offre ainsi une seconde vie  !  ». Et c’est là tout le cheminement de son œuvre exposée à l’Hôtel Gray d’Albion, « Métamorphoses pneumatique ». « Sur ce support, je rythme et m’approprie par la couleur cet algorithme sur un mode radical ». Et le résultat est saisissant ! Une manière d’éveiller les consciences aussi sur les déchets de la société de consommation. «  Le recylage n’est pas le but premier de mon œuvre mais il naît forcément de mon travail. J’essaie à travers cette œuvre de laisser une trace pleine d’espérance ».

There are some unexpected works currently gracing the halls of the Hôtel Gray d’Albion: sculptures and paintings based on rubber tires! They are the fruits of creative labor and environmental conscience from artist Nicola Rosini. Made aware of the garbage generated by our consumer society a few years ago, the Italian sculptor decided to give a second life to tires and the numbers associated with them. “When I saw the incredible amount of rubbish around the world, my first thought was how many thousands of pieces I could make,” confides the artist. A tire at the end of its useful life, unable to perform its original function goes from being an unwanted item to a work of art. I’m giving them a second life!” This led to his works being exhibited at the Hôtel Gray d’Albion under the title “Métamorphoses pneumatiques” (“Tire Metamorphoses”). “With this medium, I play with rhythms and borrow color in a radical process.” And the result is gripping! It wakens both the senses and awareness about the cast-offs of our consumer society. “Recycling wasn’t the primary goal of my work, but it is necessarily born of it. I’m trying to use these works to make a statement full of hope.”


29


g é n é r o s i t é

/

g e n e r o s i t

y

Acting together for la voix de l’enfant

Mobilisons-nous pour la

Voix De l’Enfant 30

Porte-parole depuis 25 ans de l’Association la Voix De l’Enfant, Carole Bouquet revient sur son engagement au service de l’enfance maltraitée. Touché par son combat, le Majestic Barrière se mobilise aux côtés de l’actrice et appelle aux dons. Rencontre. Carole Bouquet, spokesperson for la Voix De l’Enfant, humanitarian organisation, is again addressing the issue of abused children. Touched by her commitment, the Majestic Barrière has joined the actress in a call for donations. The encounter. Qu’y a-t-il à l’origine de votre engagement auprès de la Voix De l’Enfant il y a plus de 20 ans ? Le déclic s’est produit à l’issue de la projection du film de Roland Joffé, « La Déchirure », sur les camps de réfugiés au Cambodge, il y a 25 ans maintenant. J’étais alors enceinte de mon deuxième fils. J’ai été totalement bouleversée par ce film. Je n’étais pas au courant des cas de maltraitance infantile à l’époque et j’ai eu envie de m’engager. Par hasard, j’ai lu une interview passionnante de Martine Brousse, la directrice de la Voix De l’Enfant. Le jour où je me suis rendue à son bureau pour la rencontrer, elle était inondée d’appels signalant des violences sur des enfants en France. J’ai assisté, totalement sous le choc, aux propos de personnes qui appelaient à l’aide. Depuis ce jour, j’ai décidé de m’engager pour la Voix De l’Enfant. Quels sont les combats prioritaires de l’association aujourd’hui ? Il y en a tellement mais l’éducation reste l’une de nos préoccupations majeures. On peut sauver des enfants en leur donnant accès à la culture. Il faut leur donner une chance dès leur plus jeune âge. Cela peut changer leur vie  ! J’aimerais que l’éducation

Hôpital pour enfants au Cambodge

Soutien scolaire en Inde What instigated your involvement with La Voix De l’Enfant over 20 years ago? Something clicked 25 years ago when I saw Roland Joffés film “The Killing Fields” about refugee camps in Cambodia. At the time I was pregnant with my second son. I was absolutely shattered by this film. At the time I knew nothing about child abuse and I wanted to become involved in the fight. By chance I had read a fascinating interview with Martine Brousse, Director of La Voix De l’Enfant. The day I went to meet her in her office she was submerged with calls reporting violence against children in France. I listened in complete shock to people calling for help. From that day onwards I decided to commit myself to La Voix De l’Enfant. What are the organisation’s priorities today? There are many, but one of our chief preoccupations is education. Children can be saved by having access to culture. They must be given a chance from a very young age. It can change their lives! I would like education to be the major focus for our next government. And what about civil status for children? It is also one of our priorities. A child without civil status is inexistent. It is essential that children be registered when they are born so that they are not used as sex objects or child soldiers. But it is a complex subject. Registering a child can put a mother’s life in danger, even the lives of a whole family. The situation in each country, its cultures and laws, must be taken into account.


Crèche communautaire au Brésil soit la préoccupation principale de notre prochain gouvernement. Quid de l’état civil pour les enfants ? C’est aussi l’une de nos priorités. Un enfant sans état civil n’existe pas. Il est indispensable que les enfants soient enregistrés dès leur naissance pour qu’ils ne soient pas utilisés comme objet sexuel ou comme soldats dans les guerres. Mais c’est un sujet difficile. Le fait de déclarer un enfant peut mettre en danger les mères, voire les familles. Il faut prendre en compte la réalité de chaque pays, la culture et les lois en vigueur. Quelles sont les actions dont vous êtes le plus fière ? La création des Unités d’Accueil Médico-Judiciaires à l’hôpital pour les enfants victimes de violences sexuelles et autres maltraitances. Avec Martine Brousse, nous les avons inventées de toutes pièces. C’est le fruit d’un combat de longue haleine de dix ans. Grâce à ces Unités, les milieux judiciaire et hospitalier peuvent travailler conjointement. L’enfant peut ainsi être examiné et entendu sur un même lieu par des personnels formés. Le jour où nous avons ouvert la première Unité pilote, nous étions très fières. Nous savions que de ce premier essai concluant d’autres unités verraient le jour. 43 sont ouvertes aujourd’hui. Nous sommes en 2011. Avez-vous l’impression que la condition de l’enfant évolue dans le bon sens ? Oui  ! C’est sans comparaison par rapport au siècle dernier  ! Parfois il y a des pas en arrière, des dérapages, mais on avance  ! La maltraitance infantile, on ne savait même pas que cela existait il y a 25 ans. C’est pour cela qu’il est très important d’en parler, de témoigner. L’apport d’entreprises ou de mécènes est-il essentiel pour soutenir la Voix De l’Enfant ? Evidemment ! Sans ces dons, nous ne pouvons rien faire. Nous avons besoin de vous et nous comptons sur vous !

What achievements are you most proud of ? The setting up of Hospital Forensic Units for children who have been maltreated and sexually abused. Martine Brousse and I invented the idea from scratch. It was a long-term project which took 10 years to complete. Now, thanks to these Units, hospital and legal teams can work in unison. Children can be examined and listened to in one place by trained personnel. The day we opened our first pilot Unit we were so proud. We knew that this successful trial would lead to other Units being set up: 43 are now operational. We are in 2011. Do you feel that the condition of children is improving? Yes! There is no comparison with the last century. Sometimes there might be backward steps or mistakes, but we’re making progress! 25 years ago we didn’t even know that child abuse existed. That’s why it is so important to talk about it and to speak out. Is corporate and other sponsorship crucial to La Voix De l’Enfant? Of course! Without these donations we could do nothing. We need you and we count on your support!

Envoyez vos dons à La Voix De l’Enfant BP 301 - 75 464 PARIS Cedex 10 Dons en ligne : www.lavoixdelenfant.org

31


32


p e o p l e

/

p e o p l e

The dream continues

Black Eyed Peas Le rêve continue

Fidèles au Majestic Barrière, les Black Eyed Peas étaient comme chaque année présents au rendez-vous des NRJ Music Awards en janvier dernier. L’occasion de revenir sur une décennie de carrière sans couac. Regulars at the Majestic Barrière, the Black Eyed Peas were in town in January for their annual trip to the NRJ Music Awards. What better opportunity to look back on a career which has spanned a decade, without ever hitting a bum note. 35 millions d’albums et 21 millions de singles… Les chiffres des ventes réalisées en 2010 par les Black Eyed Peas sont pour le moins faramineux. Leur ascension s’est faite au rythme de morceaux entêtants. « Where is the love ? », « Shut Up », « Boom boom pow » et « I gotta feeling », ou encore « Just can’t get enough  », issu du dernier album « The Beginning  », sorti en novembre 2010… Le groupe de Will.I.Am, Apl.de.Ap, Fergie et Taboo Nawasha semble avoir trouvé la recette pour que ça fonctionne à tous les coups. Depuis plus de dix ans, les quatre compères enflamment les dancefloors et multiplient les récompenses. En 2011 encore, ils ont remporté deux NRJ Music Awards  : groupe international de l’année et concert de l’année. Et ce alors même que la tournée « The Beginning Massive Stadium Tour  » vient de démarrer… Leur performance lors des NRJ Music Awards n’est pas passée inaperçue : le 22 janvier dernier, ils ont en effet participé à la première séquence holographique de la télévision française. Deux des membres du groupe étaient présents physiquement en direct sur scène, pendant que les deux autres étaient représentés virtuellement par hologramme, donnant l’impression qu’ils étaient bien là tous les quatre !

Apl.de.Ap et Will.I.Am dans le Penthouse du Majestic

35 million albums and 21 million singles, the sales figures achieved in 2010 by the Black Eyed Peas are staggering, to say the least. Their rise to the top has seen them release a string of catchy hits. “Where is the love ?”, “ Shut Up”, “Boom boom pow” and “I gotta feeling”, for a start, as well as “Just can’t get enough” from their latest album, “The Beginning”, released in November 2010… The group, made up of Will.I.Am, Apl. de.Ap, Fergie and Taboo Nawasha seem to have found the recipe for guaranteed success. For over ten years, the fantastic four have been lighting up dance floors and notching up one award after another. In 2011 they won two more NRJ Music Awards: International Group of the Year and Concert of the Year. Their tour, “The Beginning Massive Stadium Tour” has just kicked off too… Their performance at the NRJ Music Awards did not go unnoticed: on January 22nd, they took part in the first ever hologram show to appear on French television. Two members of the group were physically present live on stage, while the other two appeared virtually as holograms, giving the impression that all four were there! Moving seamlessly from hardcore hip hop to sweet and sugary dance-pop, the Californian ensemble have often been known to use Latino, electro, funky and reggae rhythms to further enhance their indisputable hits.


p e o p l e

/

p e o p l e

Passant sans complexe du hip hop engagé à la pop danse sucrée, le style musical de la formation californienne n’hésite pas non plus à puiser dans les rythmes latino, électro, funky et reggae pour agrémenter leurs tubes forcément incontournables.

~ H aricot

34

Les Black Eyed Peas au grand complet

Apl.de.Ap et Will.I.Am dans le Penthouse

-

porte bonheur La belle histoire des Black Eyed Peas débute en 1989, à Pasadena, en Californie, quand les rappeurs Will.I.Am et Apl.de.Ap se rencontrent au sein du groupe de breakdance Tribal Nation. Ensemble, ils décident de fonder le groupe de hip hop Atban Klann. En 1995, ils recrutent un nouveau DJ et danseur : Jaime Luis Gomez, qui prend le pseudo de Taboo. Les Black Eyed Peas sont nés, du nom de ce haricot portebonheur consommé aux États-Unis lors du Nouvel an. Leur premier album, «  Behind the front  », sort en 1998, suivi deux ans plus tard par « Bridging the gap », auquel collaborent des artistes comme Macy Gray, De la Soul et Wyclef Jean. En 2003, Stacy Ferguson, alias Fergie, fait une entrée remarquée dans le groupe en enregistrant avec les «  Black  » l’album « Elephunk  »  : un vrai succès puisqu’il se vend à plus de six millions d’exemplaires dans le monde ! En 2005, c’est la consécration pour les Californiens, avec l’album « Monkey Business  »  : plusieurs artistes reconnus y participent, comme Sting ou James Brown. Les Black Eyed Peas deviennent l’un des groupes les plus influents de la scène internationale. Entre 2007 et 2008, le groupe fait une pause pour que chaque membre puisse se consacrer à une carrière solo. Mais en 2009, le groupe se reforme et s’adjoint la collaboration, pour l’album « The E.N.D.  », de l’un des plus grands DJ du monde  : le Français David Guetta, pour les titres « Rock that body » et « I gotta feeling », ce dernier devenant le plus gros hit de leur carrière et un tube planétaire. Pour leur sixième album, « The Beginning  », sorti à l’automne dernier, David Guetta poursuit sa collaboration, sur deux titres. Les Black Eyed Peas tournent un clip en 3D pour le premier extrait de l’album, « The Time (Dirty Bit) », reprenant le célèbre « The Time of my Life  » du film « Dirty Dancing ».

A lucky bean The tale of the Black Eyed Peas’ success began in 1989, in Pasadena, California, when rappers Will.I.Am and Apl.de.Ap met as part of the break-dance group, Tribal Nation. Together, they decided to create the hip hop group, Atban Klann. In 1995, they recruited a new DJ and dancer, Jaime Luis Gomez, who goes under the pseudonym Taboo. The Black Eyed Peas were born, taking their name from the lucky bean eaten in the USA at New Year. Their first album, “Behind the front” came out in 1998, followed two years later by “Bridging the gap”, on which the band collaborated with artists such as Macy Gray, De la Soul and Wyclef Jean. In 2003, Stacy Ferguson, aka Fergie, made her mark in the group when they recorded the album “Elephunk”. A true success which sold more than six million copies worldwide! In 2005 came the Californian stars’ consecration, with the album “Monkey Business”: many renowned artists participated, such as Sting and James Brown. The Black Eyed Peas became one of the world’s most influential groups. Between 2007 and 2008 the group took a break so that each member could pursue a solo career. But in 2009 the group reformed and collaborated with one of the world’s greatest DJs on the album “The E.N.D.”, France’s David Guetta, who worked with the band on the singles “Rock that Body” and “I gotta feeling”, which turned out to be the biggest hit of the group’s career and a worldwide success. For their sixth album, “The Beginning”, released last Autumn, David Guetta continued his collaboration with two new singles. The Black Eyed Peas recorded a 3D video for the first single to be released from the Album, “The Time (Dirty Bit)”, sampling the famous “The Time of My Life” from the film “Dirty Dancing”.


LONDON 106, New B on d S t re e t +44 (0)2074 991434

PARIS 60, Rue François 1er (Le Triangle d’or) +33 (0)1 42 25 15 41

CANNES 4, La Croisette (Face Palais des Festivals) +33 (0)4 97 06 69 70

MONACO Le Régina - 13, Bd des Moulins +377 97 70 44 22

ST-TROPEZ 3, Rue Allard “Le Grand Passage“ +33 (0)4 98 12 62 50

LYON 2 7 , R u e Ga sp a r i n ( P res qu’ î le) +33 (0)4 78 37 31 92

BORDEAUX 2 9 , C o u rs Ge o rg e s Clém encea u +33 (0)5 56 48 21 18

COURCHEVEL

© Kronometry 1999 / JEAN MICHEL SORDELLO / «PHOTOGRAPHES-ASSOCIÉS»

Hôtel Le Lana - Route de Bellecôte

w w w. k r o n o m e t r y 1 9 9 9 . c o m


El Toro Patented Perpetual Calendar. Self-winding movement. 18 ct rose gold case with ceramic bezel. Water-resistant to 100 m. Also available in platinum. Limited to 500 pieces. W W W . U LY S S E - N A R D I N . C O M

R U E D U J A R D I N 3 - C H - 2 4 0 0 L E L O C L E - S W I T Z E R L A N D - T. + 4 1 3 2 9 3 0 7 4 0 0

/21'21‡3$5,6‡&$11(6‡021$&2‡677523(=‡/<21‡%25'($8;‡&285&+(9(/

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLWH]QRWUHVLWHLQWHUQHWSRXUGpFRXYULUODOLVWHGHVPDUTXHVGLVSRQLEOHVGDQVFKDTXHERXWLTXH


/21'21‡3$5,6‡&$11(6‡021$&2‡677523(=‡/<21‡%25'($8;‡&285&+(9(/

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLW RXU ZHE VLWH WR GLVFRYHU WKH OLVW RI WKH EUDQGV DYDLODEOH LQ HDFK ERXWLTXH


/21'21‡3$5,6‡&$11(6‡021$&2‡677523(=‡/<21‡%25'($8;‡&285&+(9(/

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLWH]QRWUHVLWHLQWHUQHWSRXUGpFRXYULUODOLVWHGHVPDUTXHVGLVSRQLEOHVGDQVFKDTXHERXWLTXH


/21'21‡3$5,6‡&$11(6‡021$&2‡677523(=‡/<21‡%25'($8;‡&285&+(9(/

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLW RXU ZHE VLWH WR GLVFRYHU WKH OLVW RI WKH EUDQGV DYDLODEOH LQ HDFK ERXWLTXH


/21'21‡3$5,6‡&$11(6‡021$&2‡677523(=‡/<21‡%25'($8;‡&285&+(9(/

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLWH]QRWUHVLWHLQWHUQHWSRXUGpFRXYULUODOLVWHGHVPDUTXHVGLVSRQLEOHVGDQVFKDTXHERXWLTXH


Foto: James Taylor

Eilean, le légendaire ketch bermudien de 22 mètres, restauré par Officine Panerai.

HISTORY ALWAYS LEAVES A TRACE. * LUMINOR SUBMERSIBLE 1950 REGATTA 3 DAYS GMT AUTOMATIC TITANIO - 47 mm Calibre manufacturé Panerai P.9001

*

www.panerai.com

L’histoire laisse toujours une trace.

Disponible exclusivement dans les boutiques Panerai et auprès des revendeurs agréés.

MAJESTIC_185x225_PAM371.indd 1

19/04/11 15:35

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLW RXU ZHE VLWH WR GLVFRYHU WKH OLVW RI WKH EUDQGV DYDLODEOH LQ HDFK ERXWLTXH


/ 2 1 ' 2 1  ‡  3 $ 5 , 6  ‡  & $ 1 1 ( 6  ‡  0 2 1 $ & 2  ‡  6 7  7 5 2 3 ( =  ‡  / < 2 1  ‡  % 2 5 ' ( $ 8 ;  ‡  & 2 8 5 & + ( 9 ( / 

ZZZNURQRPHWU\FRP 9LVLWH]QRWUHVLWHLQWHUQHWSRXUGpFRXYULUODOLVWHGHVPDUTXHVGLVSRQLEOHVGDQVFKDTXHERXWLTXH


p e o p l e

Dans les

/

p e o p l e

Behind the scenes at the Majestic Barriere

coulisses

du Majestic Barrière… Assurer la sécurité des hôtes du Majestic Barrière ? Telle est la mission qui a été confiée à Yves Farabet depuis bientôt dix ans. Un rôle qu’il incarne avec talent. Providing security for Majestic Barrière guests has been Yves Farabet’s mission for nearly ten years now. It’s a role he Yves Farabet aux côtés d’Alain Delon, sa fille Anouchka et Claudia Cardinale

La première fois qu’il est venu au Majestic Barrière, Alain Delon a insisté pour rencontrer Yves Farabet. « C’est vous le fameux Yves ?, lui a demandé l’acteur. On m’a dit que vous étiez le meilleur. Alors êtes-vous capable de m’accompagner jusqu’aux marches avec ma fille sans que personne ne l’approche ? ». Un exploit digne des douze travaux d’Hercule pour Yves Farabet ? Pas du tout ! Une mission relevée avec brio par le responsable sécurité du palace cannois qui lui a valu la reconnaissance du Grand Delon. Il faut dire qu’on ne la lui fait pas à Yves Farabet : plus de vingt-cinq années dans la sécurité, ça marque un homme ! Après avoir fait ses armes en Afrique, il rejoint en 1997 la cité des festivals et le groupe Barrière où il est chargé de surveiller – de près - l’entrée des boîtes de nuit emblématiques  : le Jimmy’z, le Jane’s et le Mogambo. Un CV en or qui lui vaut d’être désigné en 2002 comme le Monsieur Sécurité du Majestic Barrière. Son rôle : assurer la sécurité des hôtes. « De tous les hôtes », insiste-t-il.

plays with great talent.

The first time that Alain Delon visited the Majestic Barrière he insisted on meeting Yves Farabet. “Are you the Yves I’ve heard so much about?” the actor asked him. “I’ve been told that you’re the best. So are you capable of getting me to the steps of the Palais des Festivals with my daughter without anyone approaching us?” A Herculean task for Yves Farabet? Not at all! The mission, carried out with great success by the Cannes luxury hotel’s Head of Security, earned him the great actor’s gratitude. It has to be said that no one can pull the wool over Yves Farabet’s eyes. More than twenty-five years in security leaves its mark! After earning his spurs in Africa he joined the Barrière Group in the festival town in 1997 where he was in charge of security at the emblematic Jimmy’s, Jane’s and Mogambo night clubs. This invaluable experience earned him a promotion to Head of Security at the Majestic Barrière in 2002, where his role is to ensure guests’ security. “All the hotel’s guests”, he emphasises.

43


44

Yves Farabet escortant monica bellucci

~ L

F

a frénésie du estival Pourtant, quinze jours par an, Yves Farabet devient la sentinelle favorite des stars. « Comme nous sommes l’hôtel le plus proche du Palais, elles sont nombreuses à venir s’apprêter ici ». Parmi ceux qui sont déjà passés entre ses mains expertes  : Arnold Schwarzenegger, Mick Jagger, Monica Bellucci, Meg Ryan, Gene Hackman, Angelina Jolie, Brad Pitt, Sharon Stone ou Madonna. Tous ont été bluffés par son professionnalisme. « La discrétion est primordiale, prévient le responsable sécurité. On ne regarde pas la star, mais tout ce qui se passe autour ». Réactif, patient, malin, Yves Farabet a un avantage : il connaît les rouages sur le bout des doigts. Comme la fois où il a déjoué les plans des paparazzis et des centaines de fans amassés devant la terrasse du Fouquet’s Bar Galerie qui guettaient la sortie de Bruce Willis. « Il devait impérativement être présent à la montée des marches. Je l’ai fait sortir par un endroit où personne ne l’attendait et il a pu fouler le tapis rouge à l’heure ! ». Certes, il y a les montées des marches, où «  il faut gérer la foule, les photographes non officiels, les fans éplorés… ». Mais pas seulement. Il y a aussi les soirées sur la plage du Majestic Barrière, où d’indésirables invités tentent d’entrer. En vain ! Car le responsable sécurité veille au grain.

Festival fever However for fifteen days each year Yves Farabet is favourite protector to the stars. “As we are the closest hotel to the Palais des Festivals, many of them come here to get ready.” Amongst those who have already been entrusted to his expert care are Arnold Schwarzenegger, Mick Jagger, Monica Bellucci, Meg Ryan, Gene Hackman, Angelina Jolie, Brad Pitt, Sharon Stone and Madonna. All of them have been impressed by his professionalism. “Discretion is fundamental” warns the Head of Security. “We don’t look at the star but at everything that’s going on around us”. Proactive, patient and astute, Yves Farabet has an advantage: he knows all the tricks of the trade. For example he once got the better of the paparazzi and hundreds of fans waiting in front of the Fouquet’s Bar Galerie for Bruce Willis to leave. “He absolutely had to get to the Palais des Festivals for the celebrated walk up the steps. I got him out of the building through an exit that nobody expected him to leave by and he was on time for the red-carpet ceremony!” True, there is the mounting of the steps when “you have to handle the crowd, the unofficial photographers, the weeping fans...”, but that is not all. There are also the Majestic Barrière beach parties which uninvited guests try to gatecrash. To no avail, for the Head of Security is on the watch.


45

Arnold Schwarzenegger et Yves Farabet à l’occasion du MIPTV 2011


le Responsable Sécurité avec Laeticia et Johnny Hallyday

~ De 46

l ’ adrénaline au quotidien

Cette mission de protection rapprochée, Yves Farabet l’assure toute l’année durant, passant au peigne fin le moindre centimètre carré du palace cannois, de jour comme de nuit, mais aussi les extérieurs, les abords du Majestic Barrière, la terrasse ou encore la plage. « C’est avant tout un travail d’équipe. Il y a une préparation en amont très importante. Je dois pouvoir compter sur mes hommes  ». Certains lui sont fidèles depuis des années, Erik et Christophe, ses bras droits. Dans les couloirs de l’hôtel, on les reconnaît à leur carrure. Une stratégie bien rôdée. Le responsable sécurité le sait : il n’a pas le droit à l’erreur. Son maître mot, c’est la dissuasion. «  Dans de nombreuses situations, il faut savoir faire preuve de sang-froid, de self control, savoir prendre sur soi et toujours prôner le dialogue ». Lors des manifestations officielles, avec de hauts émissaires politiques - le sommet de l’OTAN, le sommet France Afrique, et bientôt le G20 -, c’est encore lui qui supervise les opérations. « Pour ce type d’événement, je travaille en binôme avec les services de haute sécurité de l’état : le RAID, le GIGN, le GIPN, les services de protection rapprochée… ». Avec toute cette pression, lui arrive-t-il d’être stressé ? « J’évite de l’être  ! Mon moteur, c’est l’adrénaline. C’est pour cela que j’aime mon métier : il est très stimulant ».

Bono de U2, Eva Herzigová, Salma Hayek

A daily dose of adrenaline Yves Farabet has responsibility for personal protection all year long. Day and night he inspects not only each centimetre of the Cannes luxury hotel but also the immediate vicinity, the terrace and the beach. He is assisted by a team of security officers that he has selected himself. “More than anything else it is team work. There is a large amount of preliminary preparation. I must be able to count on my men.” Some of them such as Erik and Christophe, his right-hand men, have been with him for years. They can easily be recognised in the hotel corridors by their build. Strategy is well tested. The head of security knows that he cannot afford to make mistakes. His watchword is deterrence. “In many situations you must know how to keep your head and your self-control, know how to control your temper and always seek to maintain dialogue”. During official events with political envoys (such as NATO, France-Africa and shortly G20 summits) it is again Yves Farabet who supervises operations. “For this type of event I work in collaboration with national security services such as RAID (Research, Assistance, Intervention, Deterrence), GIGN, GIPN and personal protection services.” With so much pressure, does he ever get stressed? “I try to avoid it! Adrenaline is my driving force. That’s why I love my job: it is exciting and challenging”.


Photographe : Sylvie Lancrenon Make up : Catherine Ichou Coiffeur : Corinne Logiacco DĂŠbardeur Petit Bateau


p o r t r

Judith

a i t

/

p o r t r

a i t

A life of imagination

Godrèche

La vie à travers l’imaginaire Instinctive, créative, Judith Godrèche était née pour le 7ème art. Tout lui donne envie de faire du cinéma : un roman, un visage, une chanson, une image. De passage au Majestic Barrière, elle s’est livrée sans fard sous l’objectif de Sylvie Lancrenon. The instinctive and creative Judith Godrèche was born for the cinema. Everything around her makes her feel like making a movie - a novel, a face, a song, a picture. During a stay at the Majestic Barrière, she was photographed without make-up by photographer Sylvie Lancrenon.

Elle a grandi devant la caméra. On l’a découverte adolescente, on la retrouve femme, dans la plénitude de sa beauté, la Méditerranée en toile de fond. Cannes, pour elle, c’est « Ma rencontre avec Scorsese, ‘Paris s’éveille’ d’Olivier Assayas, la pluie sur les marches, une jolie robe blanche qui n’est pas une robe de mariée et mon fils qui m’attend dans la chambre d’hôtel. » Des souvenirs multiples et variés pour une actrice, mais pas que… Car Judith Godrèche, qui avoue vivre beaucoup à travers l’imaginaire et l’imagination, multiplie les expériences. A 13 ans, elle est la fille de Claudia Cardinale dans ‘L’été prochain’ de Nadine Trintignant. Trois ans plus tard, elle crève l’écran dans ‘Les mendiants’ de Benoît Jacquot. C’est encore grâce à Benoît Jacquot et à ‘La désenchantée’ qu’elle est nommée pour le César du meilleur espoir féminin.

Judith Godrèche grew up in front of the camera. She was discovered as a teenager, then as a beautiful woman, with the Mediterranean as her backdrop. For her Cannes is “my meeting with Scorsese, the film Paris s’éveille (‘Paris Awakens’) directed by Olivier Assayas, the rain on the steps, a pretty white dress which is not a wedding dress, and my son waiting for me in a hotel room”. These are the many and varied memories of an actress, but she’s not just an actress. Judith Godrèche, who admits to living through the imaginary and in her imagination, has had many different experiences. At 13 she was the daughter of Claudia Cardinale in Nadine Trintignant’s film L’été prochain (‘Next summer’). Three years later, she burst onto the screen in Benoît Jacquot’s Les mendiants (‘The Beggars’). It was in a Benoît Jacquot film - La désenchantée (‘The Disenchanted’) - that she was nominated for a César in the category of most promising actress.

49


p o r t r

a i t

/

p o r t r

a i t

je crois qu’un prix d’interprétation à Cannes serait ce qui m’impressionnerait le plus I think that a best actress award at Cannes would mean the most to me

50

Est-elle sensible aux récompenses, elle qui a déjà figuré trois fois sur la liste des nommées sans jamais avoir décroché la précieuse statuette ? « Toutes les expressions de reconnaissance sont agréables. Mais je crois qu’un prix d’interprétation à Cannes serait ce qui m’impressionnerait le plus. Car on sait qui vous le remet. C’est un prix personnalisé, en quelque sorte. » L’écriture fait également partie de sa vie. Après avoir publié un premier roman en 1994, ‘Point de Côté’, qui avait obtenu de bonnes critiques, aujourd’hui, c’est plutôt l’écriture de scénarios qui la tente. Elle y songe. Comme elle pense à la réalisation. Logique, après ‘Toutes les filles pleurent’, son premier film en tant que scénariste er réalisatrice. « J’ai deux projets actuellement, des portraits de femmes. Mais sans moi dans le rôle titre ! », s’empresse-t-elle de préciser en riant. En 2010, on l’a appréciée un brin « potiche » dans le film éponyme de François Ozon et légèrement indécise dans le rôle de Lucie. « A force de porter ‘Toutes les filles pleurent’, de me battre pour qu’il prenne forme, j’ai eu un sentiment étrange au moment d’incarner mon personnage, comme si je l’avais déjà joué mille fois. D’une certaine façon, ce film était déjà là, il m’attendait… et cette fille, Lucie, m’a prise en otage et a décidé à ma place. C’est drôle de réaliser à quel point, malgré le contrôle, malgré le travail, malgré le sentiment de posséder un sujet, des images, une vision…, un film vous échappe. Je crois qu’un film n’appartient à personne, et surtout pas à celui qui le réalise. »

~ De

la blonde téméraire

à la brune nostalgique Qualifiée un temps (à tort ?) d’égérie d’un cinéma d’auteur, Judith Godrèche a réussi son passage vers la comédie grand public. En 2011, on la retrouve d’ailleurs dans deux comédies, ‘Low Cost’ de Maurice Barthélémy, en mai, et ‘L’art d’aimer’ d’Emmanuel Mouret, en août. « La première est une comédie loufoque, déjantée, dans laquelle je joue une hôtesse de l’air qui cite Lacan, Freud

Are these awards a sensitive subject, as she has already been nominated three times without winning? “Any kind of recognition is nice. But I think that a best actress award at Cannes would mean the most to me. Because you know who is giving it to you - that would be an award with that personal touch.” Writing is also part of her life. Her debut novel, Point de Côté (‘Stitch in the side’), was published in 1994 and received good reviews, but she now wants to turn her attention to script writing. She dreams about it. Just as she thinks about directing films, which is only natural after Toutes les filles pleurent (‘All girls cry’), which was her first film as both scriptwriter and director. “I have two projects at the moment, which are portraits of women. But without me in the title role!” she stresses, laughing. In 2010 her role in François Ozon’s film Potiche (‘Trophy Wife’) was well received, where she played the indecisive Lucie. “Unlike in Toutes les filles pleurent, where it was a struggle to get it to take shape, in Potiche I had a strange feeling when I took on the character that I had already played it a thousand times before. In a way the film was already there, it was waiting for me... and this girl Lucie took me hostage and made the decision for me. It’s funny to realize that at some point, despite having control, despite the work, despite the feeling of owning a theme, the pictures, a vision, a film can escape you. I don’t think a film belongs to anyone, and certainly not to the director.”

From reckless blonde to nostalgic brunette Once described (wrongly?) as the muse of auteur cinema, Judith Godrèche has made a successful transition to wideappeal comedies. In 2011 she appeared in two comedies: Low Cost by Maurice Barthélémy in May and Emmanuel Mouret’s L’art d’aimer (‘The Art of Love’) in August. “The first is a crazy, off-the-wall comedy where I play an air hostess who quotes Lacan, Freud and Jules Renard. The other is a romantic comedy where I believe in carrying out plan which is slipping away from me. I go from a reckless blonde to a gentle and nostalgic brunette.” Is being directed by the man with whom she shares her life something that makes things easier or more complicated? “It’s difficult to say. I think that Maurice was afraid of showing me favoritism, and at the time he was perhaps a bit hard on me, without really realizing it.


Marinière St James, foulard Zef.


Robe Valentino


et Jules Renard. Dans la seconde, romantique, je crois mener à bien un plan qui m’échappe. Je passe de la blonde téméraire à la brune douce et nostalgique ». Etre dirigée par l’homme qui partage sa vie, une expérience qui facilite ou complique les choses ? « C’est difficile de généraliser. Je pense que Maurice avait peur de me favoriser, et sans s’en rendre compte, sur le moment, il a peut-être été un peu dur. Mais dans le fond, les choses ont peu d’importance, ce qui compte, c’est que le film soit réussi. Et le chemin est toujours différent, intéressant et enrichissant. »

~V ers

des

Ne serait-ce pas cela justement, l’enrichissement – intellectuel évidemment – qui fait courir Judith et la conduit vers des univers différents, quoique complémentaires ? « On peut dire que les images me poussent vers le son et le son vers les images, tout est lié. » La preuve, encore horizons nouveaux et toujours, avec ‘Toutes les filles pleurent’, un long métrage dans lequel elle a chanté, des morceaux écrits par Julien Doré. Un album a suivi, avec des signatures comme Syd Matters, Dominique A ou Benjamin Biolay. Alors, Judith Godrèche s’inscrit-elle dans la lignée des actrices chanteuses ? Suite logique, opportunité, rêve de petite fille ? « J’ai un projet d’album et une tournée en perspective. » Elle n’en dira pas plus. Tout comme elle restera discrète sur sa relation avec le théâtre. « Je vais bientôt retrouver Jorge. » Mystère… L’immédiat, c’est encore Cannes et son Festival du Film. La montée des marches bien sûr. Pas blasée, même si elle a déjà foulé le red carpet de nombreuses fois, Judith Godrèche l’évoque comme un épisode « Joli, car c’est un aboutissement. Etre là, ce n’est pas tout, mais c’est déjà beaucoup. » Pourtant, quand on lui demande quel est son meilleur souvenir dans la ville du cinéma, elle répond sans hésiter : « Le jury de la Cinéfondation. » Créée en 1998 pour soutenir la création cinématographique dans le monde et assurer la relève, cette Cinéfondation récompense chaque année, pendant le Festival de Cannes un court métrage. Mademoiselle Godrèche y officia sous la présidence d’un certain… Martin Scorsese.

A gauche : robe Paule Ka A droite : pull cachemire Joseph

55 But actually these things aren’t very important and what matters is that the film was a success. And how you get there is always different, interesting and enriching.”

New horizons Is it perhaps this enrichment - intellectual, of course that spurs Judith on and drives her in different, albeit complementary, directions? “You could say that pictures drive me towards sound and sound towards pictures. Everything is intertwined.” The proof as ever is in the feature film Toutes les filles pleurent in which she sang songs written by Julien Doré. An album followed, with contributions from Syd Matters, Dominique A and Benjamin Biolay. So does Judith Godrèche see herself in the list of singer-actresses? A logical progression, an opportunity, a childhood dream? “I have an album project and a tour in the pipeline.” She will not say any more on the subject, just as she won’t say anything about any plans for the theatre. “I will soon meet Jorge again,” she says cryptically. For now it’s Cannes and the Film Festival, and a walk up the steps, of course. She’s not blasé about it, even though she has trodden the red carpet many times before. Judith Godrèche says it is “nice, because it’s an ending. Being there is not everything, but it’s already quite a lot.” And yet, when you ask her about her favorite memory of Cannes, she immediately says “the Cinéfondation jury”. This was set up in 1998 to support cinema around the world and inspire the next generation, and the Cinéfondation gives an award for a short film during the Cannes Film Festival every year. When Godrèche sat on the jury a certain Martin Scorsese chaired the panel.


56

The beautiful story of Reflets de Cannes and Cinépanorama

La belle histoire de Reflets de Cannes et

Cinépanorama Les casinos Barrière « Le Croisette » et « Les Princes » proposent une exposition de photographies de stars réalisées entre 1953 et 1965 pendant les tournages télévisés de Cinépanorama et Reflets de Cannes, avec les impeccables interviews de François Chalais. Grâce au fonds de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA). Barrière’s Le Croisette and Les Princes casinos are hosting a photography exhibition of stars taken between 1953 and 1965 during the filming of Cinépanorama and Reflets de Cannes, two television series that featured unrivaled interviews by François Chalais, with funding from the Institut National de l’Audiovisuel (INA). « Eh bien, mon cher François, je vais vous le dire... » C’est par ces mots que Jean Gabin, en pointant son doigt devant la caméra de Cinépanorama, s’adresse un jour de 1958 au journaliste François Chalais. Gabin, qui n’est pas du genre à s’épancher dans les qualificatifs de proximité, fait là une exception. D’autres rencontres suivront comme en témoigne l’exposition de photographies que proposent à Cannes les casinos Barrière « Le Croisette » et « Les Princes » pendant la durée du 64ème Festival du film international.

“Well, my dear François, I’m going to tell you...” And with those words, Jean Gabin, waving his finger at the Cinépanorama camera, opened up to journalist François Chalais one day in 1958. Gabin, who was not the type to use such terms of endearment, made an exception. Other meetings would follow, as witnessed by the exhibition of photographs presented in Cannes by Barrière’s Le Croisette and Les Princes casinos during the 64th International Film Festival.


© Ina

François Chalais et Jean Gabin


© Ina

58 Romy Schneider, Michèle Morgan et John Wayne

Pourquoi cette anecdote avec Gabin ? Parce que cette exposition raconte la force du lien que la caméra de télévision en noir et blanc de François Chalais a su créer avec la caméra en technicolor du cinéma mondial. Au Majestic, les enregistrements des émissions se sont déroulés entre 1953 et 1965(1). Consacrées ou prometteuses, les stars d’Hollywood et des plateaux européens venaient y briller  : Audrey Hepburn, Michèle Morgan, Romy Schneider, Brigitte Bardot, John Wayne, Gary Cooper, Kirk Douglas, Alfred Hitchcock... Tous étaient questionnés par cette voix élégante au timbre presque métallique et au phrasé retenu.

~106 C inépanorama , 70 R eflets de C annes Pour chacune de ses émissions (106 Cinépanorama et 70 Reflets de Cannes), François Chalais était, en plus des caméras, accompagné d’un groupe de photographes qui se relayaient. Leurs noms : Daniel Fallot, Jean-Claude Pierdet, Gérard Landau, Philippe Bataillon. Pas moins de 4500 images constituent ainsi aujourd’hui un fonds photographique unique pour l’INA, l’Institut national de l’audiovisuel. Parce que le cinéma c’est la vérité 24 fois par secondes, François Chalais (mort en 1993) avait décidé d’écrire dans des livres ces morceaux de vérité que «  le monde du spectacle et le spectacle du monde  » (pour reprendre sa formule) lui avaient offerts. Enfin,

And why is this Gabin anecdote meaningful? Because, as this exhibition shows, François Chalais knew how to create a strong bond between the black and white television camera and the Technicolor camera of international cinema. Program tapings took place at the Majestic between 1953 and 1965(1). Both established and rising stars from Hollywood and European screens shone in them: Audrey Hepburn, Michèle Morgan, Romy Schneider, Brigitte Bardot, John Wayne, Gary Cooper, Kirk Douglas, and Alfred Hitchcock, to name a few. Each one was interviewed by that elegant voice with an almost silvery timber and restrained phrasing.

106 Cinépanorama, 70 Reflets de Cannes In each of these episodes (106 of Cinépanorama and 70 of Reflets de Cannes), François Chalais was accompanied by a group of photographers that he relied on in addition to his cameramen. Their names: Daniel Fallot, Jean-Claude Pierdet, Gérard Landau, and Philippe Bataillon. No fewer than 4500 images are now housed in the photographic foundation of INA, the Institut national de l’audiovisuel. Because cinema shows the truth 24 times per second, François Chalais (he died in 1996) decided to place bits of truth that “the world of entertainment and the entertainment of the world” (to borrow his words) offered him in his books. His words are revealed to us: he often wrote on the fly, as being a journalist taught him. These books, along with a dozen others, are titles that relate periods of the viewer’s life spent observing his contemporaries. Les chocolats de l’entracte (Carrère, 1972), Le tir aux alouettes (Plon, 1985), and Et toi


Š Ina

59

Brigitte Bardot


s o u v e n i r s

60

/

Is adignibh etueril ute con euis nim Is adignibh etueril ute con euis nim

m e m o r i e s

offerts... Il lui était aussi arrivé de s’en saisir au vol, comme le journalisme le lui avait enseigné. Ces livres, entre une dizaine d’autres, ont des titres qui racontent les époques d’une vie de spectateur engagé dans l’observation de ses contemporains : Les chocolats de l’entracte (Carrère, 1972), Le tir aux alouettes (Plon, 1985), Et toi derrière toute chose (Carrère, 1989) ne sont pas que des recueils de souvenirs de journaliste. Ils sont des chroniques affûtées de l’apprentissage qu’enseigne la vie. « La légèreté de la plume fait oublier la profondeur de l’encrier », dit un proverbe chinois. Chalais, fin connaisseur de l’Asie – en particulier du Cambodge et du Vietnam – en avait retenu la leçon. Pour affirmer que le cinéma est une activité trop légère pour ne pas être prise au sérieux. Mais aussi la laisser aux seuls critiqueurs. Consulter le site www.ina.fr pour découvrir d’autres images inédites ou acquérir des clichés auprès du service de photos à la demande de l’Ina.

François Chalais

derrière toute chose (Carrère, 1989) are not simply journalist’s memoirs. They are the laborious chronicles of an apprentice to life. A Chinese proverb says, “A light pen makes it easy to forget the depths of the inkwell.” Chalais, a connoisseur of Asia, especially Cambodia and Vietnam, remembered this lesson. And remembered that cinema is an activity that has too much light to not be taken seriously. But also to be left to its only critics.

(1)

Go to www.ina.fr to see more unpublished images or to obtain plates from INA photo services.

(1)

Cinémathèque Majestic Cinémathèque

Majestic

Associer la magie du cinéma et celle d’un palace, c’est la dernière super production du Majestic Barrière qui aurait pu s’intituler « Vive le cinéma  ! ». Trois mots pour résumer l’événement majeur de ce printemps 2011 au Majestic Barrière  : le salon Diane devient le rendez-vous privilégié d’avant-premières et de projections privées. Ici, le 7ème art a trouvé un écrin digne des meilleurs lieux de tournages : un environnement exceptionnel, sur l’une des plus belles avenues du monde, la mythique Croisette, et des prestations à la hauteur de l’adresse (fauteuils confortables, rafraîchissements et pâtisseries made in Fouquet’s). Tout un programme, pour les entreprises soucieuses d’organiser des séminaires inédits...

What do you get when you bring together the magic of film with a palace? The latest major production from the Majestic Barrière, which could be titled “Vive le cinéma!” Three words that reflect this grand event for Spring 2011 at Majestic Barrière: The Diane Salon will be the exclusive rendezvous for pre-premières and private screenings. And the 7th Art will find a jewel that holds its own with the best locations: an exceptional environment, situated on one of the most beautiful avenues in the world, the legendary Croisette, with highend services (comfortable seating, refreshments and pastries made at Fouquet’s). A complete program for corporate clients looking to organize original events.


Ralph Lauren


s a g a

/

s a g a

American

way of life American way of life

Depuis bientôt 45 ans, la Maison Ralph Lauren est l’expression la plus absolue de la mode américaine, caractérisée par son élégance discrète et son soin extrême du détail. Son univers mêle habilement chic contemporain et références intemporelles. For nearly 45 years, the Ralph Lauren brand has been the most quintessential expression of American style, marked by its subtle elegance and exacting attention to detail. It easily mixes the world of contemporary chic with timeless character. Ralph Lauren fait ses premiers pas dans l’univers de la mode dès 1967, en lançant une collection de cravates larges, la tendance de l’époque, sous le label Polo, puis, un an après, il dessine et commercialise sa première ligne de vêtements Polo pour homme. En cette fin des années 60, le créateur a compris que les Américains ont envie d’une certaine forme de décontraction dans leur tenue vestimentaire, pour s’évader des costumes stricts, tendance “Mad Men”… Le succès est immédiat : sa marque est référencée dès 1969 dans une boutique Polo by Ralph Lauren, au sein du prestigieux magasin new-yorkais Bloomingdale’s et, en 1970, le couturier remporte son premier Coty award. Créateur insatiable et toujours à l’écoute de l’air du temps, Ralph Lauren constate que les femmes américaines ont elles aussi envie d’une mode moins statutaire, mais toujours élégante : il lance en 1971 ses premières créations au féminin, une gamme de chemises sur mesure s’inspirant des lignes masculines. Cette même année, le logo Polo est créé, apparaissant d’abord sur les manchettes de ses chemises pour femme, et la première boutique Ralph Lauren ouvre sur Rodeo Drive, à Beverly Hills en Californie…

Ralph Lauren took his first steps into the fashion world in 1967, launching a collection of wide ties, which were in style at the time, under his Polo label; the next year, he designed and marketed his first Polo clothing line for men. During this period at the end of the 60s, the designer understood that Americans wanted a certain relaxed feel in their clothing, trying to avoid strict “Mad Men” suits. It was an immediate success: his label was promoted beginning in 1969 with a Polo by Ralph Lauren boutique in the heart of New York’s prestigious Bloomingdales, and in 1970, the designer received his first Coty award. An insatiable designer with an ear to the ground for trends, Ralph Lauren noted that American women also wanted a less regimented but still elegant style. In 1971 he launched his first feminine creations, a line of custom tailored blouses inspired by masculine lines. That same year, the Polo logo first appeared on shirt cuffs for women, and the first Ralph Lauren boutique opened on Rodeo Drive in Beverly Hills, California.

63


s a g a

/

s a g a

le créateur a su intelligemment diversifier ses créations, en lançant au fil des années des lignes différentes the designer knew how to intelligently diversify his creations, launching different lines over the years

~ Le 64

mythe de l ’O uest américain

De la côte Est à la côte Ouest, l’engouement des Américains des deux sexes bâtit rapidement la légende de la marque. Sa renommée franchit les frontières des États-Unis en 1974, lorsque sort sur les écrans le film “The Great Gatsby”, dont les costumes des acteurs ont été dessinés par Ralph Lauren, puis 3 ans après lors de la sortie d’Annie Hall où Woody Allen et Diane Keaton sont habillés par la Maison. Talentueux précurseur des tendances, le couturier se diversifie en lançant en 1978 ses premiers parfums, Polo Ralph Lauren pour homme et Lauren pour femme, une première du genre, puisque c’est la première fois qu’un créateur lance simultanément une double ligne d’eaux de toilette.

Passionné par l’histoire de son pays, Ralph Lauren lance la même année sa collection de style Western, inspirée par le mythe de l’Ouest américain qui apparaît en personne et pour la première fois dans une campagne publicitaire. L’élégance des lignes, la qualité des matières utilisées et son talent pour revisiter avec une grâce infinie ce style mythique vont immédiatement faire de cette collection une référence du genre. La Maison ouvre sa première boutique à l’étranger en 1981, au 143 New Bond Street, à Londres, suivie en 1986 de la boutique parisienne au 2, place de la

The mythical American west From the East coast to the West coast, Americans of both sexes fell in love and rapidly built up the brand’s now-legendary reputation. The legend crossed the US border in 1974, when the film The Great Gatsby was released with costumes designed by Ralph Lauren, and then three years later when Woody Allen and Diane Keaton wore Lauren in Annie Hall. With a knack for predicting trends, the designer diversified in 1978, launching his first perfumes, Ralph Lauren Polo for men and Lauren for women, one for the records, since it was the first time that a designer had launched a double line of fragrances at the same time. Impassioned by his country’s history, Ralph Lauren launched a Western style collection that same year, inspired by the American west, and appeared in person for the first time in an advertising campaign. His elegant lines, quality materials and his talent for reinventing mythic style with infinite grace immediately made the collection a standard by which its class was measured. The House opened its first overseas boutique in 1981, at 143 New Bond Street in London, followed by the Parisian boutique at 2, place de la Madeleine. At the same time, the superb Ralph Lauren boutique at the corner of Madison and 72nd opened in New York. In a supreme compliment, the American Folk Art Museum bestowed the Award for Pioneering Excellence on the designer in 1988, a homage to his style.


s a g a

/

s a g a

Madeleine. Dans le même temps, ouvre à New York la superbe boutique Ralph Lauren, à l’angle de Madison et de la 72ème rue. Récompense suprême, en 1988, l’American Folk Art Museum attribue au couturier un Award for Pioneering Excellence, un hommage marqué à son style.

~ L’ amour de la F rance Les réalisations 66

de Ralph Lauren séduisent désormais le monde entier : le créateur a su intelligemment diversifier ses créations, en lançant au fil des années des lignes différentes, mais toujours vectrices de cette même élégance intemporelle qui fait la force de la Maison. Ses boutiques affichent désormais sa signature à Milan, à Tokyo ou à Gstaad, entre autres… Passionné par la culture américaine, Ralph Lauren est aussi un amoureux inconditionnel de la France ! L’ouverture de sa boutique, véritable vaisseau amiral de la Maison à Saint Germain des Prés, a créé l’évènement en septembre dernier. Installé dans un hôtel particulier superbement rénové, l’endroit présente les collections et accessoires de la marque et possède également son restaurant, le Ralph’s. En l’espace de quelques mois, cet endroit élégant qui propose, selon les souhaits du couturier “Une cuisine américaine de qualité, une hospitalité raffinée teintée d’une note de sophistication à la fois glamour et informelle.”, est devenu l’une des tables les plus courues de la capitale. On peut y déguster du homard du Maine, du crabe du Maryland, mais aussi du bœuf provenant directement du Ranch RLL de Ralph Lauren, dans le Colorado…

l’art

The Love of France Ralph Lauren’s creations had by now seduced the whole world: the designer knew how to intelligently diversify his creations, launching different lines over the years, but always keeping the same timeless elegance that is the label’s strength. Boutiques displaying his signature are now found in Milan, Tokyo and Gstaad, among others. And while he may be impassioned by American culture, Ralph Lauren is also completely in love with France. The opening of his flagship boutique in Saint Germain des Prés created quite a stir last September. Housed in a superbly remodeled residence, the space presents Lauren’s collections and accessories and even has its own restaurant, Ralph’s. In the space of a few months, this elegant location has become one of the most fashionable in the capital, offering what the designer terms, “quality American cuisine, and refined hospitality with overtones of glamour and informal sophistication.” They serve up Maine lobster, Maryland crabs, as well as beef directly from Ralph Lauren’s RLL Ranch in Colorado...

The Art of the automobile

de l’automobile

Grand collectionneur de (très) belles automobiles, Ralph Lauren présente pour la 1ère fois en Europe une sélection de ses plus prestigieuses voitures de sport au Musée des Arts Décoratifs de Paris du 28 avril au 28 août, dans une mise en scène signée Jean-Michel Vilmotte. De la Bentley Blower de 1929 à la Mercedes 300 SL Gullwing Coupé de 1955, en passant par l’extraordinaire Bugatti 57 SC Atlantique de 1938, ce sont 17 modèles d’exception qui seront exposés.

An avid collector of (very) beautiful automobiles, Ralph Lauren will present a selection of his most prestigious sports cars for the first time in Europe at the Musée des Arts Décoratifs in Paris from April 28th through August 28th, in a setting designed by Jean-Michel Vilmotte. From a 1929 Bentley Blower to a 1955 Mercedes 300 SL Gullwing Coupé and an extraordinary 1938 Bugatti 57 SC Atlantique, 17 exceptional models will be on display.


s a g a

/

s a g a

Miuccia 68

miuccia prada Not just a label

Prada De fille en aiguille Elle est à la tête de la maison de luxe Prada. Créatrice de mode, patron exigeant, mécène, designer, la piquante Miuccia Prada s’affirme sur tous les fronts de la curiosité artistique. Made in Milano. She heads the luxury brand Prada. Fashion designer, demanding boss, patron, the thorny Miuccia Prada excels in every creative artistic aspect. Made in Milan.

Comme une flèche, la réponse, en italien, a traversé le ciel depuis Milan jusqu’à Londres : « Non e vero ! Ma bene trovato...  » - ce n’est pas vrai, mais c’est bien trouvé. De quoi s’agit-il  ? Un journal anglais vient de raconter comment Miuccia Prada devient une «  La Dame de fer de la mode  ». Nous sommes dans les années 1990. Miuccia Prada ne nie pas avoir du caractère. Elle entend simplement en user à son gré. Discrètement mais à son rythme, c’est-à-dire cavalcadant. Celle que le très perspicace Wall Street Journal a considérée au début des années 2000 comme l’une des trente femmes les plus puissantes d’Europe, pilote depuis trente ans la maison Prada. Certains jalousent son extravagance d’héritière bien née. Tous s’accordent à reconnaître son intuition. « Durer, c’est prouver », disait Yves Saint Laurent. Ses «  agitations  », ses idées, ses projets tranchent en effet dans l’univers de la mode qui voit le diable

Like an arrow, the response (in Italian) flew across the sky from Milan to London: “Non e vero ! Ma bene trovato...”- it’s not true, but it fits… What was she talking about? An English newspaper had just dubbed Miuccia Prada fashion’s “woman of steel.” It’s the 1990s. Miuccia Prada has never denied having a lot of character, but she fully intends to use it as she pleases. And clearly on her own terms--meaning full steam ahead. The woman that the Wall Street Journal called one of the thirty most powerful women in Europe at the beginning of the 2000s has managed the Prada brand for thirty years. Some may envy her extravagance and heiress status. But everyone agrees that her intuition is spot on. “Lasting power is proof,” noted Yves Saint Laurent. Her “fits,” her ideas, the projects that divide the fashion world, which sees the devil everywhere, especially when he wears Prada, all this since the global success of the Hollywood film that poked fun at those who would disguise themselves with the sole device capable of generating luxury. Miuccia Prada has never stopped watching the world around her. In the


Miuccia Prada


s a g a

70

/

s a g a

partout, surtout quand il s’habille en Prada depuis que le succès planétaire d’un film hollywoodien a mis du rire sur ce qui avait revêtu l’apparence trompeuse d’une seule mécanique efficace à faire du luxe. Miuccia Prada n’a jamais cessé d’observer le monde qui l’entoure. Dans les années 1970, jeune étudiante en sciences politiques, elle milite au côté du Parti communiste italien. Elle veut défendre les droits de la femme dans une Italie qui privilégie le masculin et sait si bien habiller ces dames. Elle décide que son outil sera l’expression artistique, le théâtre et

le mime. Mais très vite la théorisation des spectacles à messages la rebute. Le réel qui l’intéresse n’est pas celui des rebelles d’estrade. Le réel c’est la vie. C’est là qu’elle va exprimer son anti-conformisme. Selon elle, la mode et sa luxueuse industrie qu’incarne sa famille n’ont pas pour uniques ingrédients la seule bonne idée d’un dessin, la finesse de la surpiqûre d’un sac ou le grain rare des matières. Car ce que Miuccia Prada déteste par dessus tout, ce sont les étiquettes

1970s, as a young political science student, she was an Italian Communist Party militant. She wanted to fight for women’s’ rights in an Italy that favored men and knew well how to dress its women. She decided that her weapon would be artistic expression, theatre and mime. But the idea of message theatre soon repulsed her. What really interested her wasn’t a rebel platform. It was life, real life. And that’s where she chose to express her nonconformity. According to her, the fashion and luxury industry represented by her family’s business are much more than good design, fine top-stitching and the beautiful grain of the fabrics. Because if there’s one thing Miuccia Prada hates above all, it’s labels and slaves to fashion. Miu Miu, created in 1993, embodies this choice. Born of Prada, this brand (that started as a logo) stands apart, and was an immediate success: “a rebellious and assertive image,” is what the press had to say. It also helped that Miuccia made her mark by creating her own style: sensual, extravagant, focused on the modern, liberated woman.


s a g a

/

s a g a

Elle est une artiste qui fait des vêtements She is an artist who makes clothing

72

et les rails tracés. Miu-Miu, créé en 1993, incarne ce choix. Adossé à Prada, ce logo devenu une marque à part entière connaît un succès immédiat : «  une image rebelle et affirmée », disent alors les journaux. Une manière aussi pour Miuccia de faire ses griffes en créant sa propre griffe, sensuelle, extravagante, qui s’adresse aux femmes modernes et libérées. Près de vingt ans plus tard, le pari est tenu. Et la griffe de Miuccia, aujourd’hui mondialement connue, fait penser à ce mot bienveillant de Coco Chanel (qui savait avoir la dent dure) évoquant la modernité du travail d’Elsa Schiaparelli dans les années 1930 : « Elle est une artiste qui fait des vêtements. » Mais si Miuccia Prada vit aussi ce stress des collections c’est parce qu’elle conserve intacte sa volonté de créer à travers ce qu’elle appelle ses activités « extra textiles et sans cuirs  ». Comme elle l’a d’ailleurs montré à Séoul (Corée du Sud) en 2009. Associée à l’architecte néerlandais Rem Koolhaas, elle a conçu là-bas un pavillon éphémère et modulable. Le nom de l’exposition – Transformer – impliquait de lourdes infrastructures. Rien à voir avec le cuir d’impala ou le fil d’Ecosse. Il s’agissait de gérer l’encombrement de 180 tonnes de poutres métalliques, d’écrous et de vis, de revêtements et d’ossatures pour créer trois espaces en un seul. Trois espaces qui, pendant la durée de ces rencontres de Séoul devaient être modifiés pour succéder l’un à l’autre, dans un même module : ce fut donc d’abord une maison de la mode ; puis une salle de projection cinéma et vidéos  ; enfin un lieu d’exposition d’art. Ce fut surtout un énorme succès. Une belle année pour Miuccia. Et un drôle de clin d’œil à ceux qui, quelques mois plus tard, continuent de croire que Prada ce n’est que du fil. En oubliant celle qui tient l’aiguille.

Nearly twenty years later, the bet is paying off. Miuccia’s brand is known worldwide and reminds us of Coco Chanel (who knew about having thick skin) when she kindly noted of Elsa Schiaparelli’s cutting edge work in the 1930s: “She is an artist who makes clothing. ” But while Miuccia Prada continues to live with the stress of collections, it’s because she maintains her desire to create via what she calls her “extra-textile, non-leather” activities. As she demonstrated in Seoul (South Korea) in 2009. Together with Dutch architect Rem Koolhaas, she designed a temporary modular pavilion. The name of the exhibition - Transformer - implies a heavy infrastructure. No impala leather or fil d’Ecosse here. It’s about dealing with a bulky 180 tonnes of metal beams, nuts and bolts, cladding and framework to create three spaces in one. Three spaces that can be changed one by one within the same module during these events in Seoul: first, it was a fashion house, then a film and video projection room, and finally an art exhibit space. It was an enormous success. And a good year for Miuccia, with a nod to those who still thought, just a few months later, that Prada was just another label. They must have forgotten whose name was on it.


/

s h o p p i n g

s h o p p i n g

Brown

to be wild

74

1

2

3

4

5

6

7

8

9

1 . PERRELET, Tourbillon volant automatique 2 . ROLEX, Daytona 3 . PIAGET, Altiplano 4 . ZENITH, El Primero Tourbillon 5 . PANERAI, Luminor Composite Marina 1950 6 . HUBLOT, Sable 7 . TAG HEUER , Siverstone 8 . JAEGER LECOULTRE, Reverso Grande GMT 9 . JAEGER LECOULTRE, Master Memovox


beautiful

nude 5

1

3

76 7

8 2

6

4 7

8

9

10

1 . Brioni 2 . lancel Premier Flirt Marie-Antoinette 3 . ralph lauren 4 . leonard 5 . dior 6 . dsquared 7 . chopard Bague Happy Diamond 8 . dior Bague Rose Pré Catelan 9 . cartier Bracelet collection Love - Katel Riou © Cartier 2009 10 . messika Boucles d’oreilles collection Butterfly


15 12

14

13

11 17

16

21 18

19

20

11 . JITROIS 12 . BURBERRY 13 . RABIH KAYROUZ 14 . chaumet Pendentif Attrape moi … si tu m’aimes 15 . VENTCOUVERT 16 . BRIONI 17 . SAVE THE QUEEN 18 . dior Bague Bois de Rose 19 . piaget Bague Magic Gardens 20 . VAN CLEEF & ARPELS Bague Perlée 21 . M.MICALLEF Parfum The Jewel


1 4

1

78

3

safari

2

5

chic

6

7

8

9

1 . ERMENEGILDO ZEGNA 2 . BRIONI 3 . BRIONI 4 . ERMENEGILDO ZEGNA 5 . ZILLI 6 . PAL ZILERI 7 . ZILLI, Sac Neil 8 . PAL ZILERI, Boutons de manchette 9 . ERMENEGILDO ZEGNA BRIONI - 65, La Croisette / BURBERRY - 65, La Croisette / CARTIER - 57, La Croisette / CHAUMET Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes / CHOPARD - 9, La Croisette DIOR - 38, La Croisette / DSQUARED - 44, La Croisette / ERMENEGILDO ZEGNA - 17, La Croisette / HUBLOT - Boutique Kronometry 1999 - 4, La Croisette / JAEGER LECOULTRE - 27, rue d’Antibes / JITROIS - 67, La Croisette / LANCEL - 1, La Croisette / LEONARD - 45, La Croisette / M.MICALLEF - 2, rue d’Antibes / MESSIKA - Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes PANERAI - Boutique Kronometry 1999 - 4, La Croisette / PERRELET - Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes / PIAGET - 3, av des Beaux Arts, Monaco / RABIH KAYROUZ - Boutique Le Grand Bazar - 68, rue d’Antibes / RALPH LAUREN - 61, La Croisette / ROLEX - Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes / SAVE THE QUEEN - 67, rue d’Antibes / TAG HEUER - Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes / PAL ZILERI - Boutique Trend - 15 rue des Serbes / VAN CLEEF & ARPELS - Hôtel Majestic - 10, La Croisette / VENTCOUVERT - www.ventcouvert.com ZENITH - Boutique Louis Julian & Fils - 71, rue d’Antibes / ZILLI - 32, rue du Commandant André


les princes

CAS N Lignes noires, draperies, moquet tes, et cuir gold, le Casino les Princes est l’un des joyaux de l a Croiset te. Pas moins de 130 machines à sous trônent au sein de cet écrin au décor voluptueux signé Pascal Desprez. Le Casino dispose également de 17 tables de jeux aux règles spécifiques, Roulet te Angl aise, Bl ack Jack, Stud Poker et Punto Banco, où chacun s’efforce de ravir les gains, en sachant que les heures défilent ! Tour d’horizon minuté, car en matière de jeux, on perd rapidement l a notion de temps… With its dramatic lines, draperies, carpets, and gold leather, the Casino les Princes is one of the jewels of L a Croiset te. No fewer than 130 slot machines have pride of pl ace in the heart of the luxuriously decorated set ting designed by Pascal Desprez. The Casino also has 17 gaming tables with their own rules: English roulet te, Bl ackjack, stud poker and Baccarat, where everyone tries to increase their winnings knowing the clock is ticking! A quick scan-when it comes to games, we quickly lose track of time…


ROLEX OYSTER PER PET UAL MILG AUS S en acier, 40 m m , g l a c e s a p h i r v e r t, c adran n oir et m ouv e m e n t a utom ati que


Z ENI T H EL PR IMER O 36 000 VPH, 42 m m , c h ron ogra p h e a utom ati que , gl a c e s a p h i r e t bra c e l e t n oi r e n c ui r


blackjack

Ce jeu de cartes datant du XVIII ème siècle s’appel ait d’abord « 21 ». Une partie oppose tous les joueurs à l a banque, le but étant d’approcher ou de faire 21 sans les dépasser. Si un joueur dépasse 21, on dit qu’il «  saute  » ou qu’il «  crève  », et il perd sa mise initiale. Au début, le Bl ackjack se jouait avec 52 cartes. Mais le mathématicien Edward Oakley Thorp trouva un moyen de gagner en comptant les cartes. les casinos décidèrent d’augmenter le nombre de jeux de cartes dans le sabot : 6 en France, 4 au Royaume-Uni et de 1 à 8 aux Etats-Unis. This card game dates from the 18 century and used to be called 21. All pl ayers pl ay against the bank, trying to get as close to 21 points without going over. If a pl ayer goes over 21, he “busts” or “breaks,” and the initial bet is lost. Bl ackjack was once pl ayed with 52 cards, but mathematician Edward Oakley Thorp figured out a way to win by counting cards. Casinos decided to increase the number of decks used in the shoe: 6 in France, 4 in the United Kingdom and 1-8 in the United States.


studpoker

Simple, ce jeu compte de 5 à 7 joueurs, qui jouent chacun individuellement contre l a banque. L’objectif : obtenir l a meilleure combinaison possible, avec les 5 cartes distribuées faces cachées par le croupier. Si les cartes sont insuffisantes pour bat tre l a banque, le joueur peut s’arrêter (l a partie est finie) ou acheter une carte du montant de l a mise initiale  ; il se défait alors de sa plus mauvaise carte dans l a « banque à paiements ». Poker is a simple game: 5-7 pl ayers each pl ay individually against the bank. The object of the game is to get the best combination possible, with 5 cards distributed face-down by the dealer. If those cards can’t beat the bank, a pl ayer can fold (the hand ends), or purchase a card for the price of the initial bet; he can then discard his worst card.


JA EGER LEC OULTRE MA STE R G R ANDE T R ADIT ION T OUR B ILLON à Quantième Perpé t u e l , c a d r a n g r i s v e l o u t é , brac elet n oir en c u i r e t m ouv e m e n t a utom ati que


Contrairement à la roulette française, elle fonctionne avec deux employés, un chef de table, qui veille au bon déroulement du jeu, et un croupier. La table comprend le cylindre, avec les 37 cases numérotées de 0 à 36 (18 rouges, 18 noires et 1 verte pour le 0) et le tapis, composé du tableau des numéros et des emplacements des Chances Simples, tous groupés du même côté. Chaque joueur a ses propres jetons de couleur et chaque

roulette anglaise

table, 8 couleurs (non valables à une autre table). La roulette anglaise accueille de 1 à 7 joueurs. Unlike French roulette, there are two employees: a chef de table, who watches to make sure the game runs smoothly, and a croupier. The table consists of a wheel, with 37 slots numbered from 0 to 36 (18 red, 18 black, and 1 green for the 0), and a cloth, laid out with numbers and single bets, all grouped on one side. Each player has their own colored chips, and each table has eight colors (not playable at another table). English roulette can accommodate 1-7 players.


CHAUME T CLAS S ONE V IV ID R ED 33 m m, s e r ti e de 5 b창 ton s di a m a n ts , cadran rou g e , 1 1 i n d e x d i a m a n t s s e r t i s r o n d s , brac elet c ao utc h ouc rouge e t m ouv e m e n t qua r tz


PI AG E T ALT IPLANO 43 mm, boîtier en or rose, fond saphir e t m ouv e m e n t m é c a n i que e xtra -p l at. É di ti on l i m i té e à 235 e xe m p l a i re s


Jeu de cartes et de pronostics, il se joue de 1 à 7 joueurs simultanément, autour d’une table en demi- cercle et servi par un croupier, qui utilise 6 jeux de 52 cartes. Le Punto Banco à 7 joueurs voit la partie se dérouler entre la banque (banco) et un adversaire virtuel (ponte). Les joueurs misent sur la victoire de la banque, du ponte, ou sur l’égalité des deux. Chaque joueur, représenté par un numéro a, à sa disposition, 3 cases pour miser. Bien pronostiqué, c’est gagné. This card game of chance is played by 1-7 players at the same time, around a half-moon table and dealt by a croupier, who uses 6 decks of 52 cards each. A hand of “Punto Blanco” baccarat with 7 players is between the bank (banco) and a virtual opponent (ponte). Players bet on the bank or the ponte winning, or the two ending in a tie. Each player, represented by a number, can use the three boxes to place bets. Guess right and you win!

puntobanco


p o k e r

/

p o k e r

World Series

cannes 2011

of Poker

95

And the winner is… Cannes ! Événement sur la Croisette : après Londres en 2010, c’est dans la cité du cinéma, au Casino Barrière, que les fameux bracelets WSOP seront attribués en dehors de Las Vegas. And the winner is… Cannes! An event at La Croisette: after London in 2010, it’s the Film City and Casino Barrière where those famous WSOP bracelets will be given out outside of Las Vegas. BarrierePoker.fr est né en mai 2010 de l’association du Groupe Lucien Barrière et du groupe La Française des Jeux. Cette année, le Casino Barrière de Cannes Croisette devient ainsi le rendez-vous de plusieurs manifestations importantes, réunissant quelques-uns des meilleurs joueurs du moment : Croisette Hold’Em Series, un tournoi Deepstack chaque mois et un tournoi DSO Chilipoker en partenariat. Mais c’est avec une annonce inédite que le leader des casinos en France et en Suisse, le Groupe Lucien Barrière, a créé le buzz sur la planète poker en accueillant les prochains World Series of Poker Europe. Considérés comme les championnats du monde de poker, les WSOP bénéficient d’un rayonnement médiatique inégalé et d’une notoriété incontestable et incontestée.

BarrierePoker.fr was born in May 2010 from the union of Groupe Lucien Barrière and La Française des Jeux group. This year, Casino Barrière at Cannes Croisette will be the meeting place for several major events, partnering to bring together some of the current top players: Croisette Hold’Em Series, a Deep Stack tournament every month, and a DSO Chilipoker tournament. But it was a new announcement: the leading casinos in France and Switzerland, Groupe Lucien Barrière, generated a buzz on planet Poker by landing the next World Series of Poker Europe. Considered the world championship of poker, WSOP brings unparalleled media coverage and uncontested notoriety. Groupe Lucien Barrière and its BarrierePoker.fr website are also organizing the Barrière Poker Tour in France, a major event offering qualifying rounds for the World Series of Poker Europe, with the coveted bracelets as the ultimate reward.


© Carrondesign.com/BarrierePoker.fr

96 Le Groupe Lucien Barrière et son site BarrierePoker.fr organisent également en France le Barrière Poker Tour, un événement majeur qui offre des qualifications pour les World Series of Poker Europe, avec, ultime récompense, les précieux bracelets.

~Y

C

es we annes Pour organiser ces WSOP Europe à Cannes, Caesars Interactive Entertainement (propriétaire des championnats du monde de poker) et le casinotier Barrière (N°1 français) ont décidé de s’associer. Tout un symbole ! Saluant le mariage des deux grands acteurs du monde du jeu, le site des World Series of Poker n’a d’ailleurs pas hésité à titrer « Yes we Cannes ! » L’événement réunira bien sûr les VIP et les plus grands joueurs, parmi lesquels Doyle Brunson, qui a annoncé sa venue. Monde masculin il n’y a pas si longtemps encore, le poker s’ouvre de plus en plus aux femmes. Et Cannes prévoit d’ailleurs un Special Ladies ; avec une récompense spécifique, encore tenue secrète pour le moment. Les WSOP à Cannes, c’est plus de 60 tournois organisés sur 14 jours avec un tournoi principal à 10 400 euros et des tournois parallèles allant de 1000 à 10 000 euros. Acteur prépondérant, avec notamment l’organisation de nombreux tournois de qualité, le Casino Croisette comptera sur son staff cannois, sur l’équipe de BarrierePoker.fr, ainsi que sur des consultants extérieurs pour gérer efficacement l’événement WSOP Europe. Cannes capitale du poker ? Tout au moins une ville avec laquelle il faut désormais compter.Le Groupe Lucien Barrière et son site BarrierePoker.fr organisent également en France le Barrière Poker Tour, un événement majeur qui offre des qualifications pour les World Series of Poker Europe, avec, ultime récompense, les précieux bracelets.

“Yes we Cannes” To organize the WSOP Europe in Cannes, Caesars Interactive Entertainment (owners of the World Poker Championships) and Barrière casinos (number 1 in France), decided to team up. What a marker! To celebrate the marriage of these two major players in the gambling world, the World Series of Poker site headlined with “Yes we Cannes!” The event brings together VIPs and great players, including Doyle Brunson, who announced the venue. Until recently an exclusively masculine world, poker is increasingly opening to women. And Cannes anticipates this with a Ladies Special, with a special prize, being kept secret for now. WSOP in Cannes represents more than 60 tournaments organised over a 14 day period, with a main tournament offering a prize of 10,400 and parallel tournaments with prizes ranging from 1,000 to 10,000. A leading actor with experience organizing numerous high-end tournaments, le Casino Croisette will call on its Cannes staff and the BarrierePoker. fr team, as well as external consultants to organize the WSOP Europe event. Cannes, poker capital? Well, maybe not, but certainly a city you can bet on.


u r b a n i s m e

/

t o w n

p l a nn i n g

Palais des Festivals, Casino Croisette A winning bet

Palais des Festivals,Casino Croisette

Un pari gagnant

Adieu l’austère bâtiment beige des années 1980 ! Le Palais des Festivals et des Congrès fait peau neuve. Il arbore désormais une élégante façade blanche rythmée de verrières racées. Martine Giuliani, Directeur   Général du Palais des Festivals, nous parle de cette vague de rénovation qui a déferlé sur la Croisette. Say goodbye to the plain beige building from the 1980s: The Palais des Festivals et des Congrès is sporting a new look. Its elegant white facade punctuated with sleek windows positively glows. Martine Giuliani, General Manager of the Palais des Festivals spoke to us about the waves of remodeling washing over la Croisette. Martine Giuliani C’est désormais un Palais des Festivals rajeuni et épuré qui trône sur la Croisette… C’est bien plus qu’une cure de jouvence ! Avec l’Aéroport Nice Côte d’Azur, le Palais des Festivals et des Congrès est l’un des équipements phares des Alpes-Maritimes sur le plan des flux touristiques, pouvant recevoir quelques 55 000 personnes ! Une telle dimension implique à fortiori des normes de sécurité drastiques. Mais pour pouvoir engager ces travaux nécessaires, il nous a fallu au préalable obtenir une régularisation juridico-administrative du bâtiment puisque jusqu’en 2001 il ne bénéficiait pas d’un permis de construire valable !

It’s a modernized and clean-looking Palais des Festivals that looks out over la Croisette... It’s more than a cosmetic change! Together with the Nice Côte d’Azur Airport, the Palais des Festivals et des Congrès is a landmark for tourists in France’s Alpes-Maritimes, that can accommodate some 55,000 people. This standing means all the more need for drastic security measures. But before we could even start this much-needed work, we had to take care of legal and administrative paperwork for the building, since it had never had a valid building permit until 2001!

99


La nouvelle entrée du casino croisette

101 Comment se sont organisées ces différentes phases ? Les opérations de réhabilitation ont d’abord concerné l’ajout d’unités d’évacuation et la mise aux normes Sécurité Incendie, puis la construction de la Rotonde Lérins en 2005. La deuxième phase, inaugurée le 4 avril dernier, a porté sur le foyer Debussy, agrandi de 1000 m2 habillé de nouveaux éléments verriers. Ultime étape : la refonte complète du Grand Auditorium, qui s’étalera de juin 2012 à avril 2013, exactement entre deux Festivals ! Le Casino Croisette a lui aussi profité de ces rénovations… Oui, évidemment ! Le Casino Croisette est également locataire du bâtiment, qui appartient à la Ville et il était normal qu’il bénéficie de cette vague d’embellissement. D’autant plus qu’en 1998 l’intérieur du Casino avait été entièrement réhabilité et redécoré. Ainsi, le côté port  et le péristyle du casino ont été entièrement refaits, ce dernier s’ouvre désormais sur la nouvelle esplanade. Il s’intègre parfaitement à l’allure plus contemporaine de la nouvelle façade immaculée. Un mur rideau formé par une paroi vitrée a été aménagé, donnant ainsi un aspect très design. Un escalier de secours supplémentaire a également été ajouté, face au port, pour répondre aux normes de sécurité incendie.

How were the various phases handled? The remodel focused on adding evacuation routes, and bringing fire security standards up to date, plus building the Lérins Rotunda in 2005. A second phase, begun April 4th last year, focused on the Debussy foyer, which was expanded by 1000 m² and topped with new glass elements. The final phase: a complete redo for the Grand Auditorium, which is scheduled for between June 2012 and April 2013, sandwiched between two festivals. The Casino Croisette also underwent some remodeling… Oh, yes! The Casino Croisette also leases the building, which belongs to the city, and it make sense to include it in this wave of remodeling, especially since the Casino’s interior had been completely remodeled and redecorated in 1998. The port side and the casino’s arcade were completely redone, so that the latter now opens onto the new esplanade. It blends perfectly with the fresh façade’s clean and contemporary look.


u r b a n i s m e

/

t o w n

p l a nn i n g

Paroi vitrée de l’espace Debussy

102 Enfin, l’ancienne prise d’air qui se trouvait tout près du casino a été déportée sur le toit terrasse du Palais. à noter que le bâtiment utilise 500 000 m3 d’air par heure ! De plus, le foyer Debussy, attenant au Casino, est désormais équipé d’un monte-charge qui permet d’avitailler le bâtiment rapidement sans bloquer La Croisette. à signaler le fait que le Groupe Barrière a vraiment “ joué le jeu “ pendant les travaux. Et vous, que pensez-vous de votre Palais des Festivals new look ? Il est magnifique ! Beaucoup plus aérien, moderne, il se fond à merveille dans le paysage  du bord

de mer. L’extérieur est désormais en adéquation avec l’intérieur, à savoir une équipe efficace et professionnelle. Rappelons que le Palais des Festivals & des Congrès est le premier centre de congrès Européen triplement certifié ISO 9001, ISO 14001 et OSHAS 18001.

A curtain wall, formed by a glass terrace was constructed, giving it all a very designed aspect. An additional emergency stairwell was also added, facing the port, which brings us up to fire security standards. And finally, the old air intake was removed from right next to the casino to the Palais’ terrace roof. It’s worth noting that the building uses 500,000 m3 of air each hour! Also, the Debussy foyer that adjoins the Casino now has a service elevator that lets us quickly restock the building without blocking access to La Croisette. I have to say that the Groupe Barrière really led the way on these projects. And what do you think of the new look for the Palais des Festivals? It’s magnificent! Much lighter, more modern, it fits right into the Cannes maritime landscape. The exterior now lives up to the interior - that is, its amazing professional staff. And a reminder that the Palais des Festivals & des Congrès is the first European convention center to be triple certified ISO 9001, ISO 14001 and OSHAS 18001.


106

L’esprit

haute couture High spirits

Dior et le Majestic Barrière, comme une évidence. Le mariage entre l’une des plus belles griffes françaises et un palace à la renommée internationale. L’aboutissement aussi d’une amitié entre Lucien Barrière et Christian Dior. Une suite en témoigne. Dior and Majestic Barrière, but of course! The union of one of the most beautiful labels and an internationally renowned palace. But it’s also the culmination of a long friendship between Lucien Barrière and Christian Dior. This suite is the result.


Š Eric Cuvillier


l i f e

s t y l e

/

l i f e

s t y l e

108

Elle est prestigieuse, avec ses 450 m2 qui dominent la Croisette et restituent idéalement l’âme de Dior. L’idée majeure était de mettre en valeur le monde selon Dior. Les codes chers à Monsieur Dior sont traités sans redites dans une modernité sur mesure. Un pari osé qui est devenu une réalité de toute beauté. On retrouve bien sûr le gris cher à la marque, décliné dans tout un nuancier, allant du gris perle à l’anthracite. Ainsi les murs ont-ils bénéficié, pour certains, de cinq couches de peinture offrant un rendu de patine anthracite irréprochable. De l’entrée jusqu’à la chambre, on passe des teintes les plus douces aux tons les plus soutenus. Un gris qui s’invite au sol, grâce aux tapis, qui habille les ouvertures de

It is extraordinary, with 450 square meters looking out over la Croisette, a perfect reflection of the Dior spirit, and a showcase of the world according to Dior. Mr. Dior’s signature looks are there, streamlined and updated to a modern look. It was a calculated risk that turned out absolutely beautiful. Of course the label’s trademark grey is here, in all its shades, from pearly grey to anthracite. The walls too, with some receiving five layers of paint, exude an impeccable anthracite patina. Shades progress from gentle to more intense tones as you progress from the entry hall to the bedroom. Grey is underfoot in the carpets, and curtains dress up openings, accentuated by red stripes (Christian Dior’s other favorite color). The accent is also on two other Dior trademarks: the folded pattern, and historical nods and cane work. The one can be found in the suite’s cushions, and the other on the headboards and etched glass bathroom doors.

Paris... Cannes Those familiar with Avenue Montaigne will find Dior’s chic and charm in the suite in Cannes: the Hungarian parquet is identical to that in the Dior Homme boutique. Or take the rotunda, a reproduction of the Parisian boutique’s ceiling. Dior’s theatrical touch is masterful, with a keen sense of elegance and glamour. It is, after all, in the kingdom of the 7th rideaux, rehaussés d’une rayure rouge (l’autre couleur fétiche de Christian Dior). L’accent est également mis sur deux essentiels de l’esprit Dior : le motif plissé, historique, et le cannage. Le premier est repris sur les coussins de la suite, le second sur les têtes de lit et les portes en verre dépolies des salles de bains.


Les habitués de l’avenue Montaigne retrouvent ce qui fait le chic et le charme de Dior Those familiar with the Avenue Montaigne will find Dior’s chic and charm

Les habitués de l’avenue Montaigne retrouvent dans la suite cannoise ce qui fait le chic et le charme de Dior : le parquet pointe de Hongrie, identique à celui de la boutique Dior Homme. Ou encore la rotonde, qui reproduit celle du plafond de l’enseigne parisienne. Le savoir-faire Dior se met magistralement en scène, avec un sens aigu de l’élégance et du glamour. N’eston pas ici au royaume du 7ème art ? Au cœur même du rendez-vous mondial de la cinématographie  ? D’où le point d’orgue de cet appartement, le salon home cinéma, la seule pièce à accueillir des photos couleurs des stars de la planète. Il annes joue la théâtralité, avec de somptueux rideaux et de profonds canapés, mêlant les gris et rouge Dior. Ici, le Majestic Barrière invite à des projections très privées, sur le mode majeur. Ce sont aussi de petits clins d’œil, comme autant de références à un passé intemporel et toujours vivace : les lampes des chambres, reproduisant de grandes feuilles, rappellent Jean Cocteau  ; les fauteuils pullman ou la sculpturale table de style Louis XVI voisinent avec une réplique parfaite du bureau de Christian Dior. Expérience unique, cette suite entraîne ses hôtes dans le sillage des égéries de la marque, de Charlize Théron à Natalie Portman, en passant par Kate Moss ou Marion Cotillard. Comme autant de symboles de chic et de beauté.

~ P aris … C

111

Art, and this is the cinema world’s palace. Which inspired the apartment’s high point: the home cinema, the only room with color photographs of stars right here on Earth. It plays with theatrical touches, offering sumptuous curtains and deep sofas that mix Dior’s greys and red. The Majestic Barrière extends an invitation to very private screenings on major fashion. There are also small references here and there to a timeless and still vital past: bedroom light fixtures, reproductions of giant leaves, are a reminder of Jean Cocteau; Pullman armchairs and a masterpiece Louis XVI table sit next to a perfect replica of Christian Dior’s desk. A unique experience, the suite invites its guests follow in the footsteps of the label’s icons, from Charlize Théron to Natalie Portman, and from Kate Moss to Marion Cotillard. Like so many other symbols of chic and beauty.


a r c h i t e c t u r e

/

a r c h i t e c t u r e

Un vrai 112 112

A genuine manifesto

manifeste

L’architecte Renaud d’Hauteserre a dessiné la nouvelle aile du MajesticBarrière à Cannes. Il évoque l’influence des années 1930 sur l’évolution de l’architecture en France, et notamment sur la Côte d’Azur. The architect Renaud d’Hauteserre has designed the new wing of the Majestic-Barrière in Cannes. He recalls the influence of the 1930s on the development of architecture in France, especially on the Côte d’Azur. Quel est l’apport des années 1930 dans le paysage architectural français ? Renaud d’Hauteserre. Il est à la fois bref et fondamental. Bref, parce que les années 1930 ont à peine duré le temps de leur folle décennie. Mais fondamental, parce que l’enracinement et l’environnement de cette période ont pesé sur le demi-siècle qui a suivi. Ils ont apporté l’envie de la légèreté et une détermination à ouvrir les lieux où l’on vit. Comme bien souvent, la chronologie ne s’inscrit pas seulement dans la précision des dates. L’apport de ce que vous appelez le style, l’influence ou la référence des années 1930 a, dans les faits,

Renaud d’Hauteserre What did the 1930s contribute to the French architectural landscape? Renaud d’Hauteserre. It was both brief and fundamental. Brief, because the 1930s barely lasted their own “roaring” decade. But fundamental because what took root in the environment of this period was to exert a big influence on the following half century. They brought in a desire for lightness and a determination to open up the spaces in which one lived. As so often, the chronology does not fit strictly within the specified dates. The contribution of what you call the style, influence or character of the 1930s in fact began in the middle


113

Š Pierre-Emmanuel Rastoin


© Studio Harcourt Paris

114

commencé dès le milieu des années 1920 avec les contributions de mécènes comme Marie-Laure de Noailles - voyez la villa de Hyères dessinée par Robert Mallet-Stevens - ou bien encore, à Cannes, la villa Romée de Georges-Henri Pingusson. Ces architectes repoussent l’académisme ? Ils repoussent surtout les murs et les limites. Ces années sont celles d’un après-guerre enthousiaste qui a l’idée de changer les choses et de bouger les lignes. Cette génération est jeune. Pour elle, l’architecture n’est plus une célébration solennelle, elle offre une palette d’atmosphères et de couleurs, de formes et de proportions. Même s’ils se font appeler les « fonctionnalistes » ? Comme toutes les étiquettes, celle-ci est forcément réductrice. Á bien y regarder, ils ont beaucoup plus misé sur l’imagination que sur le côté pratique. Il se trouve que la conjonction des deux a très bien... « fonctionné ». Mais ce fonctionnalisme doit beaucoup aux rencontres avec, encore une fois, des mécènes et aussi des artistes comme le musicien Francis Poulenc, le peintre et photographe Man Ray et le poète Jean Cocteau qui, dans le mot architecture, entendaient aussi sonner le mot art. D’ailleurs il y a une jolie anecdote : en lui demandant de réfléchir à son projet d’Hyères, il paraît que Marie-Laure de Noailles a dit à Mallet Stevens qu’elle souhaitait « une petite maison intéressante à habiter ». Cela se voulait léger comme une promenade en décapotable. C’était pourtant un vrai manifeste.

of the 1920s with the input of patrons such as Marie-Laure de Noailles - see the Villa at Hyères designed by Robert MalletStevens - or again, in Cannes, Georges-Henri Pingusson’s Villa Romée. Did these architects reject academicism? What they did was push back both walls and limits. Those were the years of a post-war enthusiasm that sought to change things and to redraw boundaries. It was a young generation. It no longer saw architecture as a solemn process, it offered a palette of different atmospheres and colours, shapes and proportions. Even though they liked to be known as the “functionalists”? Like all labels, this is inevitably simplistic. If you look into it closely, they were a lot more interested in the imagination than in the practical side. The conjunction of the two happened to... “function” very well. But this functionalism owes much to meetings, once again, with patrons and also with artists such as musician Francis Poulenc, painter and photographer Man Ray and poet Jean Cocteau who, in the word architecture, also heard the word art. There is incidentally a charming anecdote: when she asked him to think about his project at Hyères, Marie-Laure de Noailles apparently said to MalletStevens that she wanted “a little house, interesting to live in”. It was meant to be light like a spin in a convertible. It was however a genuine manifesto.


b i e n

-

ê t r e

/

w e l l

b e i n g

Un parfum 116

The scent of paradise

d’évasion Et si vous embarquiez pour l’une des plus belles îles d’Asie du Sud-Est, Bali, mais sans quitter la Croisette ? Direction le U Spa du Majestic Barrière pour une séquence évasion proposée en exclusivité. How about a trip to one of the most beautiful islands in Southeast Asia, Bali, without ever leaving La Croisette? Head to the U Spa at the Majestic Barrière to escape with an exclusive treatment. Fermez les yeux et imaginez… Bienvenue à Bali ! Un avant-goût de paradis terrestre qui doit sa réputation tant à ses beautés naturelles qu’à sa douceur de vivre. Pour y goûter, nul besoin de parcourir les milliers de kilomètres qui nous séparent de l’île indonésienne. Et non, il suffit pour cela de se rendre au U Spa du Majestic Barrière. C’est ici, dans ce havre de paix surplombant la Croisette, que démarre le voyage… des sens. Le temple cannois du bien-être vient en effet d’adopter le massage balinais, un savant mélange de différentes techniques de massages asiatiques, indien, indonésien et chinois, associé à des rituels de la médecine ayurvédique traditionnelle. Ce cocktail relaxant qui mêle massage tonique et modelage sensuel en douceur vise à stimuler les points énergétiques du corps, favorisant ainsi la circulation sanguine et les défenses immunitaires de l’organisme.

© Laurent Hamels

Close your eyes and imagine: Welcome to Bali! A taste of paradise on Earth, a place with a reputation for not only stunning natural beauty but gentle lifestyle. But you don’t need to travel thousands of miles to the islands of Indonesia. No, you only need to go as far as the U Spa at Majestic Barrière! Think of it as starting your voyage right here in peaceful La Croisette. The Cannes temple to well-being announces new Balinese massages, a considered mix of different Asian, Indian, Indonesian and Chinese massage techniques derived from traditional ayurvedic medical rituals. This relaxing cocktail mixes toning and soft, sensual deeptissue massage to stimulate your body’s energetic points, improving blood flow and immune response. Let yourself go in the expert hands of U Spa Barrière’s practitioners in one of five rooms set aside for true moments of well-being, and come away with an unrivaled balance of body and soul. The massage includes essential oils of jasmine, ylang-ylang and sandalwood, reflecting the natural elements


117

Š Fabrice Rambert


118

Dans l’une des cinq cabines mises à votre disposition pour de véritables moments de bien-être, laissez-vous emporter par les mains expertes des spa praticiens du U Spa Barrière, qui procureront un équilibre inédit entre corps et âme. Pratiqué le plus souvent avec des huiles essentielles de jasmin, d’ylang-ylang et de bois de santal, ce massage est également basé sur les éléments naturels composant l’univers (l’eau, le feu et l’air), répartis sur le corps afin d’agir sur trois zones clefs : le système nerveux et le système hormonal, le système digestif et les enzymes. Autre voyage, autre destination : soi-même, avec le massage U & Me. Il s’agit d’un massage duo original, avec deux thérapeutes circulant d’un corps à l’autre afin d’apporter détente et émotion. La pression du soin est adaptée à vos besoins : ce massage unique est relaxant comme l’auriez rêvé. Avec cette expérience exclusive, partez à la découverte de quelqu’un que vous aviez peut-être un peu oublié : vous !

Parce que vous êtes

of the universe (water, fire, and air), which are brought to act on three key zones: The nervous and hormonal system, the digestive system, and the enzymes. Another journey, another destination: yourself, with the U & Me massage. It’s an original dual massage, with two therapists working on your body one after the other to intensify your relaxation and mood. Pressure is adapted to your needs, a unique massage that’s as calming as you could ever imagine. Use this exclusive experience to get to know someone you may have been neglecting recently: you!

unique

Because you are unique

Envie d’un massage thaï, californien, ayurvédique ou suédois ? A moins que vous ne préfériez un échantillon de chacun de ces protocoles en même temps ? Avec le massage sur mesure du U Spa Barrière, tout est possible ! Chaque client étant unique, le temple cannois du bien-être propose différentes options au choix à moduler en fonction de ses envies. Au début de la séance de relaxation, le masseur vous propose de définir ensemble les parties du corps à masser et les techniques adaptées à vos besoins et à votre rythme de vie. On vous laisse le choix des huiles (chaude, essentielle, dynamisante, calmante, vivifiante…), de la musique, de la couleur d’ambiance. Mais vous pouvez aussi opter pour une composition d’huiles essentielles sur mesure préparée devant vous. C’est aussi cela être unique !

Would you like a Thai, Californian, ayurvedic or Swedish massage? Or maybe you’d prefer a sampling of each in the same session? With customized massage from U Spa Barrière, anything is possible! Because every client is unique, Cannes’ temple to well-being offers several different options to choose from depending on what you want. At the beginning of your relaxation session, your massage therapist will work with you to decide which parts of your body should get the most attention and which techniques will serve your needs and life force. We’ll use your choice of oils (warm, essential, dynamic, calming, invigorating), music, and ambient colors. But you can also choose to have essential oils prepared to your specifications in front of you. Just as unique as you are!


b i e n

-

ê t r e

/

w e l l

b e i n g

And say goodbye to stress!

Fasciathérapie 120

Pour en finir avec les tensions ! Apparue en France il y a une dizaine d’années, la fasciathérapie, technique manuelle réalisée par le thérapeute Nicolas Fouquet, est proposée au U SPA Barrière Since its debut in France over a decade ago, fasciatherapy, a manual technique taught by Nicolas Fouquet, has been offered at U Spa Barrière. Eliminer stress, douleurs, chocs ou microtraumatismes physiques et psychiques de la vie quotidienne… Tel est le but de la fasciathérapie, une méthode exclusive de massage doux et profond. Laissez-vous prendre en charge par les mains expertes des professionnels du U Spa Barrière, qui seront à l’écoute de votre corps pour éliminer les tensions. Les fascias sont de fines membranes qui enveloppent les muscles et les organes de l’ensemble du corps. Ils sont en partie élastiques et peuvent absorber un stress physique ou psychologique, entraînant une crispation de certaines zones. En les décrispant, la fasciathérapie permet de relâcher les chaînes musculaires. Le rôle du fasciathérapeute consiste à repérer les zones de tension et, à l’aide de massages, de manipulations ou encore d’immobilisations en des points d’appui manuels bien précis, à les rendre de nouveau mobiles et malléables. A terme, la fasciathérapie rééquilibre et stimule le potentiel énergétique. Pour être efficace, le traitement par fasciathérapie ne peut être décidé sans une prise de conscience préalable par le client d’une bonne compréhension du fonctionnement de son corps. L’un des objectifs de la fasciathérapie, outre le travail sur les fascias afin qu’ils laissent à nouveau circuler l’énergie, est d’aider le client à développer la perception de son propre corps en l’amenant à prendre en compte l’importance de son ressenti. Les gestes très précis et très lents du fasciathérapeute procurent une sensation à la fois étrange et agréable. L’impression que le corps ondule pour ressortir de la séance totalement détendu…

Eliminate stress, pain, physical and the psychic shocks and microtraumas from everyday life - that’s the goal of fasciatherapy, an exclusive gentle, deep massage technique. Let yourself be pampered by the expert hands of the professionals at U Spa Barrière, who will listen to your body to eliminate tension. Fasciae are thin membranes that surround muscles and organs throughout the body. They are partially elastic, and can absorb physical and psychological stress, leading to tension in places. By releasing them, fasciatherapy helps release muscular chains. The fasciatherapist focuses on locating these areas of tension, and using massage, manipulation and even immobilization of manual reference points, restores mobility and flexibility. Over time, fasciatherapy rebalances you and stimulates your energetic potential. Fasciatherapeutic treatment can only be effective if the client is truly motivated and has an excellent understanding of how their body works. One of the goals of fasciatherapy, in addition to manipulating fasciae to allow energy to flow freely again, is to help clients develop the ability to read their own bodies and lead them to awareness of what they are feeling. The extremely precise and very slow gestures of the fasciatherapist create a sensation that is both surprising and pleasant, giving the impression that the body is reverberating. You’ll leave your session completely relaxed.


© Direction des Musées de la Ville d’Antibes

Le musée Picasso


t o u r i s m e

/

t o u r i s m

Antibes et Picasso

Antibes & Picasso: An artistic partnership

le tandem artistique Elle a inspiré des écrivains, des musiciens, des peintres. Comme Pablo Picasso, dont l’empreinte sur la ville reste vivace. Petite perle de la Côte d’Azur, Antibes Juanles-Pins se dévoile de mille et une manières. Visite guidée. It has inspired writers, musicians, and painters, including Pablo Picasso, whose mark still lives on in the town. A small jewel in Côte d’Azur, Antibes Juan-les-Pins reveals itself in a thousand and one ways. Guided tour. « Si vous voulez voir les Picasso d’Antibes, c’est à Antibes qu’il faut les voir. » Cette phrase, signée du peintre lui-même, résume bien le propos. Car Antibes et Picasso, c’est plus qu’une histoire d’amour : c’est la rencontre quasi fusionnelle entre une ville et un artiste, l’attraction d’un lieu sur un homme. Pablo Picasso découvre le musée Grimaldi en 1945. Il ne s’imagine pas alors qu’il y reviendra aussi vite. Moins d’un an plus tard, en août 1946, il séjourne à Golfe-Juan et rencontre Michel Sima, sculpteur et photographe, qui lui demande un « petit dessin pour le Musée ». Picasso ne refuse pas, mais veut d’abord voir l’endroit. Et fait ainsi la connaissance du premier conservateur du lieu, Romuald Dor de la Souchère. Tous les ingrédients sont alors réunis pour que naisse l’histoire. Dor de la Souchère lui propose de faire de la grande salle du château son atelier. Enthousiaste, Picasso dira  : «  Je ne vais pas seulement peindre pour moi ici. Je vais vous décorer le musée.  » (Françoise Gilot, dans «  Vivre avec Picasso  », éd. Calmann-Lévy, 1965). Et il va s’y atteler, avec cette boulimie créative qui le caractérise. Dans cet aprèsguerre où tout manque, il utilise des matériaux inédits, Ripolin, Fibrociment, contreplaqué… Rien

“If you want to see the Picassos of the Antibes, you need to go to the Antibes to see them.” This phrase, uttered by the painter himself, sums it up. Because Antibes and Picasso is more than just a love story, it’s a meeting and fusion of a town and an artist, that attraction of a place to a man. Pablo Picasso discovered the Musée Grimaldi in 1945. At the time, he didn’t think he’d be back that soon. But less than a year later, in August of 1946, he was staying in Golfe-Juan and met sculptor and photographer Michel Sima, who asked him to make a “small sketch for the museum.” Picasso didn’t say no, but he wanted to see the place first. That’s when he met the first curator, Romuald Dor de la Souchère. All the pieces were in place to make history. Dor de la Souchère offered him the use of the great room of the castle as a studio. Picasso enthusiastically replied, “I’m not only going to paint for myself here. I will decorate the museum for you.”(Françoise Gilot, in Vivre avec Picasso, Calmann-Lévy, 1965). And he set himself to the task with his characteristic creative obsession. In the post-war period, where there seemed to be a shortage of everything, he used new materials such as Ripolin, fibrous cement, and plywood. Nothing stopped him, and his work expresses his jubilation at being alive and free. On 22 September 1947, the salle Picasso was officially inaugurated on the second floor of the building. His time in the Antibes

125


© Office de Tourisme Antibes - Y. Seuret

Le Fort Carré et le port Vauban

126 ne l’arrête, et ses œuvres exprimeront toute cette joie d’être libre et vivant. Le 22 septembre 1947 est officiellement inaugurée la salle Picasso, au premier étage du bâtiment. Son séjour à Antibes s’avèrera prolifique : Picasso y aura réalisé 23 peintures et 44 dessins. Aujourd’hui encore, on admire «  La joie de vivre  », «  Le gobeur d’oursins  », «  La chèvre  »… Deux ans plus tard, le Musée présente « Picasso  : Céramique – Peinture – Dessin », avec 78 céramiques sorties des ateliers Madoura de Vallauris. L’artiste va régulièrement «  investir  » ce musée, qui deviendra même, par délibération du Conseil Municipal, Musée Picasso, en décembre 1966. Ce sera aussi le premier musée consacré à cet espagnol célèbre.

~ Au

hasard des rues

Les amateurs

de monuments ne manqueront pas d’admirer le Fort Carré, site classé en 1906 et 1913 (merci Maréchal Vauban !) ou la Cathédrale Notre-Dame Sainte Marie de la Place. Cette parenthèse historique close, c’est à pied qu’il faut partir à la découverte de la ville. Une ville de paradoxes, qui possède le plus important port de plaisance d’Europe, avec 2000 postes d’amarrage et une capitainerie de grand luxe, mais aussi le petit port de l’Olivette, pittoresque vestige d’une époque révolue mais ô combien charmante, avec sa quarantaine de mouillages (barques et pointus aux teintes vives) et sa vue imprenable sur Juan-les-Pins. S’il a fortement marqué la ville, Picasso n’est pas le seul artiste à avoir été séduit par Antibes… et inversement. Dans un tout autre style, Raymond Peynet, qui habita le quartier de l’Ilette à partir de 1976, fit don, en 1988, de 268 lithographies, encres de Chine et eaux fortes. S’ensuivit la création d’un musée à son nom, place Nationale, où l’on retrouve tous les talents de ce dessinateur de presse polyvalent. De là, on arpente le Vieil Antibes en tous sens. La rue Aubernon mène à l’Hôtel de ville et à la place du marché provençal,

were prolific: Picasso created 23 paintings and 44 drawings there. We still admire “La joie de vivre,” “The Sea Urchin Eater,” and “The Goat” today. Two years later, the museum presented “Picasso: ceramics - paintings – drawings,” with 78 ceramic pieces from the Madoura de Vallauris studios. The artist regularly “invested” in the museum, which was even named Musée Picasso in December 1966 after a vote by the town council. It was also the first museum dedicated to the famous Spaniard.

Meandering the streets Monument lovers should not miss the Fort Carré, a site listed in 1906 and 1913 (thank you, Maréchal Vauban!), or the Cathédrale Notre-Dame Sainte Marie de la Place. With this little historical aside complete, we’ll explore the town on foot. It’s a town of paradoxes: the largest pleasure port in Europe, with 2,000 moorings and a luxurious harbormaster’s office, but it’s also the port of l’Olivette, a picturesque vestige of bygone days, oh-so-charming with just forty boats at anchor (small crafts and fishing boats) and a breathtaking view of Juan-les-Pins. Even though he left his mark on the town, Picasso was not the only artist to have fallen for Antibes - and vice-versa. Raymond Peynet, who lived in the Ilette quarter beginning in 1976, donated 268 lithographs, China ink and watercolors in 1988 - in a completely different style. This led to the creation of a museum bearing his name in place Nationale, where you can view his versatility as a press illustrator. From there, you can stroll old Antibes in every direction. Rue Aubernon leads to the town hall and the Provencal market with its traditional colors and atmosphere. In the oldest square in the town, the Place Vieille, it has been covered since 1928. About halfway there, don’t miss the rue Sade, formerly rue de Saint-Tropez,


t o u r i s m e

/

t o u r i s m

Antibes recèle quelques adresses dédiées aux férus d’objets du passé Antibes is home to several boutiques just for antique hunters

128

typique, tant pour ses couleurs que pour son ambiance. Installé sur la plus ancienne des places de la ville, la Place Vieille, il est couvert depuis 1928. Á mi-chemin environ, ne pas manquer la rue Sade, ex rue de Saint-Tropez, bordée par des enseignes caractéristiques. Un peu plus loin, une petite incursion dans la « Commune libre du Safranier  » s’impose. Une plaque jaune et orange marque le territoire. Ici, comme à Montmartre, l’Association tient à garder vivace les traditions locales, et chaque année en septembre, la fête des vendanges donne lieu à une cuvée rustique. D’où vient ce nom, Safranier  ? Deux origines s’affrontent. L’une fait référence à une carrière de pierre friable, la « safre » ; l’autre évoque le «  safran  », une pièce du gouvernail des bateaux, cette place étant autrefois recouverte par la mer. Réputée pour son Salon d’Antiquités et de Brocante, qui a lieu chaque année aux environs de Pâques, Antibes recèle quelques adresses dédiées aux férus d’objets du passé : rue Aubernon (la Galerie du Port) et Rue Georges Clémenceau (Antiquités Le Patio et Gerson Antiquités). Ne pas hésiter à s’engager dans les impasses alentours, certaines mènent tout droit à de belles surprises, comme cette petite cour confidentielle où se sont regroupés quelques antiquaires.

Les remparts et le Vieil Antibes

Le marché provençal d’Antibes

bordered by traditional signage. A bit father, a quick foray into the Commune libre du Safranier is in order. A yellow and orange sign marks the border. Here, as in Montmartre, associations keep local traditions alive, and every year in September, the grape harvest festival features a rustic vat. Where does the name Safranier come from? There are two likely explanations. One refers to a quarry for a flaky stone called “safre” (zaffer); the other reminds us of “safran” (rudder), used to steer a boat since this square was once covered by the sea. Well-known for its Salon d’Antiquités et de Brocante, which takes place every year around Easter, Antibes is home to several boutiques just for antique hunters: rue Aubernon (la Galerie du Port) and Rue Georges Clémenceau (Antiquités Le Patio and Gerson Antiquités). Don’t hesitate to take one of the dead ends along the way: some lead straight to wonderful surprises, like the secret courtyard with several antique shops.


La Baie des Milliardaires

~ D u C ap d’Antibes à J uan-les-Pins 130

Anatole France disait de lui : « Le Cap d’Antibes est le séjour le plus enchanteur de la terre. » Il commence au petit port de la Salis à partir duquel on emprunte le chemin du Calvaire pour rejoindre le sanctuaire de la Garoupe ; la chapelle, avec sa collection d’ex-voto, ses maquettes de bateaux, et ses tableaux, Notre Dame des Amoureux, un oratoire où se sont invités les Amoureux de Peynet et le phare, le plus puissant de la Côte, avec sa portée de soixante kilomètres. Á partir du boulevard de Bacon, on longe la bien nommée «  Baie des Milliardaires  », avec ses prestigieuses propriétés. La Villa Eilenroc, construite d’après les plans de Charles Garnier en est un saisissant exemple, tout comme la villa « Aujourd’hui », imaginée en 1938 par Barry Dierks. On arrive ensuite à Juan-les-Pins, cité balnéaire associée aux plus grands noms du jazz (Sydney Bechet, Ella Fitzgerald et bien d’autres), qui accueille chaque été « Jazz à Juan ». Ici se sont croisés Scott et Ella Fitzgerald (les Belles Rives en gardent le souvenir), Mistinguett, et Hemingway. Ici, le richissime Frank Jay Gould investira une petite fortune. La pinède à son nom lui rend hommage.

From Cap d’Antibes to Juan-les-Pins Anatole France said, “Cap d’Antibes is the most enchanting place in the world.” Start with the small Port de la Salis, where you take the Calvary pathway to reach the Garoupe sanctuary: the chapel, with its ex-voto collection, ship models, and paintings; Notre Dame des Amoureux, an oratory inviting lovers of Peynet; and the lighthouse, the strongest on the coastline, visible for sixty kilometers. From the Boulevard de Bacon, you’ll see impressive properties as you walk along the aptly-named “Millionaires Bay.” The Eilenroc Villa, built from plans by Charles Garnier, is a fine example, together with the Villa “Aujourd’hui” (“Today”), dreamed up in 1938 by Barry Dierks. We finally arrive in Juan-les-Pins, a beach town know for its association with great jazz names (Sydney Bechet, Ella Fitzgerald and many others), which hosts “Jazz à Juan” every summer. Scott and Ella Fitzgerald passed through here (the beautiful shore still remembers), as did Mistinguett, and Hemingway. And the fabulously wealthy Frank Jay Gould invested a small fortune here. A pine forest bearing his name honors him.

Antibes

pratique

Quelques bonnes tables / A few good restaurants

Les Vieux Murs

Le Figuier de Saint-Esprit

25 Promenade Amiral de Grasse, tél. 04 93 34 06 73.

Practical Antibes

7 Promenade Amiral de Grasse, tél. 04 93 34 50 12.

Cuisine gastronomique méditerranéenne /

Cuisine gastronomique signée Christian Morisset.

Mediterranean cuisine.

Gourmet cuisine from Christian Morisset.

Les Pêcheurs

La Cafetière Fêlée

10 boulevard Maréchal Juin, tél. 04 92 93 13 30.

18 rue du Marc, Vieil Antibes, tél. 04 93 34 51 86.

Plage privée et trois restaurants /

Cuisine fusion / Fusion.

restaurants

Gourmet

Private beach and three

Le Bastion 1 avenue Général Maizière, tél. 04 93 34 59 86. Idéal pour un before ou un after /

after.

Great for before or

Musée Picasso - Place Mariéjol, tél. 04 92 90 54 26 Musée Peynet - Place Nationale, tél. 04 92 90 54 29 Fort Carré - Rte du bord de mer, tél. 04 92 90 52 13


g a s t r o n o m i e

/

g a s t r o n o m y

Et

toque ! Chef’s hats at the ready!

133

Bertrand Schmitt

Nouveauté 2011, le Fouquet’s Cannes crée, sous la houlette de Bertrand Schmitt, ses premiers ateliers culinaires. L’occasion pour les gourmands de s’initier aux tours de main du chef et de pénétrer dans les coulisses du Majestic Barrière, côté cuisine. New for 2011, Le Fouquet’s Cannes is now offering its first ever cooking workshops, under the guidance of Bertrand Schmitt, giving food-lovers an opportunity to learn cookery skills and to get a behind-the-scenes view of what goes on in the kitchen of the Majestic Barrière. Á l’heure où les plats tout prêts et les surgelés règnent en maîtres sur les foyers, prendre des cours de cuisine auprès des plus grands chefs est devenu ultra tendance. Qui n’a jamais rêvé en effet de cuisiner comme un chef, avec ce geste facile qui fait d’un plat de tous les jours un vrai délice ? Et quand en plus, ces ateliers culinaires se déroulent dans les coulisses de l’un des plus beaux palaces de la Croisette, on en a déjà l’eau à la bouche ! Deux fois par mois, Bertrand Schmitt, le chef du Majestic Barrière, et François Laloue, chef pâtissier, ouvriront les portes des cuisines de l’établissement du 10, la Croisette à tous les cordons bleus et à ceux qui aspirent à le devenir pour leur transmettre bien plus qu’une recette : leur passion. « L’idée, c’est d’apprendre à faire des plats qui figurent à la carte du Fouquet’s, mais qui soient parfaitement réalisables à la maison, explique Bertrand Schmitt. Tous les mois, les futurs élèves auront le choix entre deux recettes : une salée et une sucrée ».

At a time when ready meals and frozen food reign supreme, taking a cookery course with some of the greatest chefs has become very fashionable. Who has never dreamed of being able to cook like a chef and turning an everyday dish into a real delicacy? What’s more, when you can take a cookery workshop at one of the most stunning hotels on the Croisette, your mouth will already be watering! Twice a month, Bertrand Schmitt, the head chef at the Majestic Barrière, and François Laloue, the head pastry chef, will open the doors of the hotel at 10, la Croisette to great cooks and those who aspire to be great cooks, in the hope of passing on not just a recipe, but also their passion for food. “The idea is to learn how to make dishes which are on the menu at Le Fouquet’s, but which can just as easily be made at home,” explains Bertrand Schmitt. “Every month, the people who come to the workshop will be able to choose between two recipes, either sweet or savory.”


g a s t r o n o m i e

/

g a s t r o n o m y

Pénétrer dans les cuisines d’un grand palace et vivre en direct l’effervescence du service, cela n’arrive pas tous les jours ! Seeing the workings of a kitchen of a big hotel right in the midst of a busy service is not something you get to see every day! Le marché Forville

134

~ D écouverte

et

gourmandise

Concilier initiation, préparation et dégustation, tel est le parti pris par Bertrand Schmitt et François Laloue pour ces cours de cuisine. Point de compétition entre les gourmands toqués. Non, l’heure est à la convivialité… et à la curiosité. Pénétrer dans les cuisines d’un grand palace et vivre en direct l’effervescence du service, cela n’arrive pas tous les jours ! Ainsi, la leçon de cuisine commence pianissimo par un accueil sympathique des disciples (pas plus de quinze) au Bar Galerie du Fouquet’s. Ils se rendent ensuite en compagnie du chef au marché Forville sélectionner les produits frais de saison qui serviront à l’élaboration de la recette. Celui que l’on surnomme le « ventre de Cannes » est un festival de saveurs et d’odeurs qui dévoile une autre facette de la ville du cinéma, plus typique, plus méridionale aussi. Le marché Forville est en effet le rendez-vous des petits producteurs locaux, venus des environs du bassin cannois. Sur les étals colorés, on trouve des légumes, des fruits, des fleurs comestibles, mais aussi de l’huile, du pain artisanal, de la viande, et la pêche du jour  : rascasses, daurades, soles, thons, rougets, Saint-Pierre. Une fois le panier rempli, retour en cuisine. Il est encore tôt, mais déjà le personnel s’affaire au service du déjeuner. Armés d’une toque et d’un tablier, les élèves s’amassent autour du chef. Au menu aujourd’hui  : estouffade de sole et coquillages aux petits légumes.

Learning and tasting Bertrand Schmitt and François Laloue’s aim with these cookery classes is to blend learning, preparation and tasting. It is not designed to be a competition of wannabe chefs - it is rather intended to be a sociable and pleasant experience where you are encouraged to be curious. Seeing the workings of a kitchen of a big hotel right in the midst of a busy service is not something you get to see every day! The cookery lesson starts gently with a friendly introduction for the pupils (no more than 15) in the Bar Galerie at Le Fouquet’s. The pupils then go with the chef to the Forville market to choose fresh and seasonal produce which will be used to make the recipe. The Forville market is known as the “belly of Cannes” and it is a riot of smells and tastes that shows a completely different side of Cannes – this time it’s not about film but food, and it’s definitely the more southern and typical side of the town. The Forville market is really a meeting place for small local producers who come from the Cannes area. Their colorful stalls are full of vegetables, fruits, edible flowers, oils, artisan bread, meats and the catch of the day, whether this is rockfish, sea bream, sole, tuna, red mullet, or John Dory. The pupils then go back to the kitchen with their brimming baskets. It’s still early but already the staff are getting ready for the lunch service.


photos Š Didier Bouko


g a s t r o n o m i e

/

g a s t r o n o m y

~ D es 136

C

conseils de hef Le cours commence par quelques rappels. « Pour la sole, il faut la découper dans le sens de la longueur, avec un couteau posé à plat, ‘contre l’arrête’. Demandez à votre poissonnier des filets, c’est plus facile à préparer », explique le chef. Avant d’ajouter : « Veillez toujours à assaisonner, c’est primordial en cuisine ! ». Top départ ! Le stress monte d’un cran. C’est tout de suite moins facile quand on doit cuisiner soi-même ! Mais Bertrand Schmitt veille au grain. « Il ne faut pas hacher le persil, mais le ciseler avec un couteau en passant plusieurs fois avec un mouvement d’avant en arrière et non à plat, au risque d’y laisser un doigt ! », martèle le chef. Les moules maintenant. « Elles sont vendues prélavées et égrappées. Il faut les laver à grande eau plusieurs fois, en les brassant fortement afin d’éliminer tout résidu  », conseille Bertrand Schmitt. Épreuve d’agilité cette fois : les élèves doivent rouler les filets de sole en escargot et les piquer sur un cure dent. «  Ainsi roulés, vous pouvez faire pocher vos filets de sole et les servir tièdes avec une salade de kiwis. C’est succulent ! ». Les premiers gargouillements se font entendre. Ça tombe bien : les élèves se rangent en rang d’oignon derrière les fourneaux pour l’ultime étape, la cuisson. « Pensez toujours à faire cuire les légumes verts dans une sauteuse avec un grand volume d’eau et de sel pour bien fixer la chlorophylle, source de vitamines, clame le chef. Quant aux palourdes, elles doivent cuire à couvert pour pouvoir s’ouvrir ».

Chef’s recommendations Kitted out in aprons and chef ’s hats, the pupils gather around the chef. On the menu today is stew of sole and shellfish with baby vegetables. The lesson begins with a few reminders. “Sole should be cut length-ways, with the knife held flat, against the bone. Ask your fishmonger for fillets, as they are easier to prepare,” says the chef. Before adding, “Make sure you always season them well, that’s a basic rule in cooking!” And when the signal to start cooking is given, the stress levels go up a notch. All of a sudden everything is much harder when you have to do some cooking yourself ! But Bertrand Schmitt is there to keep an eye on things: “You shouldn’t chop parsley, but cut it with a knife with a backwards-and-forwards motion and not flat, otherwise you might lose a finger!” Now for the mussels. “They are sold pre-washed and scraped. They should be washed through several times and tossed to get rid of any residue,” says Schmitt. A test of agility this time: the pupils have to roll the sole fillets into a snail shape and pierce them with a cocktail stick. “Once they’ve been rolled, you can poach the sole fillets and serve them warm with a kiwi salad – delicious!” People’s stomachs are starting to rumble which is fortunate because the pupils are about to start the final stage – the actual cooking – and they line up at the ovens. “Green vegetables should always be cooked in a pan with a lot of water and salt to fix the chlorophyll, which is a good source of vitamins,” says Schmitt. “Clams should be cooked in a pan with a lid on, so that they will open properly.”


Estouffade de sole et coquillages aux petits lĂŠgumes


© Studio Harcourt Paris

139 Déjeuner-dégustation au Fouquet’s

Concentrés, les élèves appliquent les consignes à la lettre et effectuent minutieusement les étapes les unes après les autres. Quelques dizaines de minutes plus tard, nous y voilà ! Chacun dresse dans une assiette creuse son plat en prenant soin de ne rien oublier  : la sole, les palourdes, les moules, les légumes, le fumet, le persil… et le bacon  ! Après l’effort, le réconfort ! Sitôt le cours fini, les gourmands rejoignent la salle du Fouquet’s pour déguster leur plat. En bonus  : un verre de vin sélectionné par le sommelier. Pour accompagner l’estouffade de sole, il a choisi un Pouilly Fuissé. Le prix de cette formule ? Entre 55 et 65 euros selon la recette du jour.

The pupils concentrate hard and follow the recipe to the letter, doing one stage after the other. And just a little while later, there you go! All of the pupils assemble their dishes in soup bowls, taking care not to forget anything: the sole, clams, mussels, vegetables, stock, parsley and finally some bacon. And now for a well-earned meal! Once the lesson is over the pupils go through to the dining room at Le Fouquet’s to sample their own dishes, with the small addition of a glass of wine chosen by the sommelier. He has chosen a Pouilly Fuissé to accompany the sole stew. The price for the experience comes in at just €55-65 depending on the recipe chosen for the day.

Flambant

Brand new

neuves

Cet hiver, les cuisines du Majestic Barrière ont fait peau neuve. New look, elles sont désormais rutilantes, fonctionnelles et à la pointe du high tech. Le gaz a été abandonné, au profit de l’induction, et un superbe fourneau Charvet y occupe une place de choix (avec plaque à snacker, bain-marie, plaques et wok à induction).

This winter, the kitchens of the Majestic Barrière have undergone a facelift. With their new look, they are now gleaming, functional and at the high-tech cutting edge. Gas has been dropped in favour of induction, and a superb Charvet cooking suite now occupies pride of place (with plancha, bain-marie, and induction and wok hobs).


Guess who’s coming to dinner?

Devine

Line Renaud et Bertrand Schmitt

qui vient dîner ?

Le Fouquet’s, la brasserie du Majestic Barrière, présente sa carte estivale. Un savant mélange de tradition et de nouveautés, avec, en guest stars, des plats dédiés aux stars du septième art. Le Fouquet’s, the brasserie at the Majestic Barrière, has just released its summer menu. A subtle blend of tradition and innovation with guest appearances by dishes designed to celebrate the stars of the silver screen. Au Majestic Barrière, la magie du cinéma est partout. Jusque dans les cuisines ! Pour la nouvelle carte estivale du Fouquet’s, le chef des cuisines du palace cannois Bertrand Schmitt s’est ainsi inspiré des penchants culinaires des plus grandes stars du septième art français pour concocter des «  plats signature ». Voilà plus d’un an que le chef y pense. Son premier coup d’essai, c’est lors du Festival de Cannes 2010 qu’il a lieu. Bertrand Schmitt propose alors à Gérard Depardieu un dos de loup rôti et pointes d’asperges vertes, fricassée de morilles, cappuccino brut Princesse… Depardieu  ! Pourquoi Princesse  ? Tout simplement en référence au vin blanc pétillant Taille Princesse produit par le comédien. A la vue de ce plat éponyme, l’acteur aurait été conquis ! Fort de cette idée originale, Bertrand Schmitt remet donc le couvert cette année, en créant un plat de poisson pour et par Line Renaud. Alors qu’elle séjournait au Majestic Barrière, pour la promotion cet hiver de son dernier album ‘Rue Washington’, la grande dame a confié au chef son péché mignon pour les truffes et son goût pour les saveurs de la mer. Il n’a pas fallu longtemps à Bertrand Schmitt pour imaginer une papillote de cabillaud truffée, avec des girolles sautées et des pousses d’épinard. Ce plat raffiné fait donc son entrée sur la nouvelle carte de la brasserie chic du Majestic Barrière, venant s’ajouter

The Majestic Barrière is infused with the magic of the cinema, which even permeates its kitchens! For the new summer menu at Le Fouquet’s, Bertrand Schmitt, the head chef at the Cannes hotel, has been inspired by the stars of French cinema and their culinary favorites to design these signature dishes. Schmitt has been thinking about this for more than a year. His first dish appeared during the Cannes Film Festival 2010, when Schmitt designed a dish for Gérard Depardieu with sea bass and asparagus spears, morel mushrooms and a Princesse Depardieu cappuccino. Why Princesse? It is simply a reference to the sparkling white wine called Taille Princesse that the actor produces. And when he saw his eponymous dish, the actor was completely won over! So Bertrand Schmitt is having another go with this unique idea this year, this time creating a fish dish inspired by and for the singer Line Renaud. While she was staying at the Majestic Barrière last winter to promote her latest album Rue Washington, Renaud told the chef about her weakness for truffles and her love of seafood. It didn’t take Bertrand Schmitt long to dream up cod en papillote with truffles, sautéed chanterelle mushrooms and baby spinach. This delicate dish was then added to the new menu of the chic brasserie at the Majestic Barrière as one of the Fouquet’s Tradition recipes which have already been so successful at the brasserie. These dishes include Fouquet’s Caesar salad, zucchini flowers stuffed with minced mushrooms flavored with truffles, terrine of duck liver with golden brioche, Pojarski chicken, and pomme purée the way Martha Barrière liked it. They all still

141


142

/

g a s t r o n o m y

aux recettes Fouquet’s Tradition, celles qui ont fait le succès de la brasserie chic du Majestic Barrière. Ainsi, la salade César Fouquet’s, le poupeton de fleur de courgette farcie à la duxelle de champignons, parfumé à la truffe ou la terrine de foie gras de canard, brioche dorée, ou encore la côtelette de volaille Pojarski, pomme purée comme l’aimait Martha Barrière, figurent toujours en bonne place sur la carte estivale, tout comme le tartare de bœuf, inévitable lui aussi. Tendance oblige, l’entrée et le plat Minceur (respectivement 261 et 350 Kcal) s’immiscent dans les propositions et connaissent un franc succès, le tartare de betterave aux suprêmes de pamplemousse et quart de sucrine et l’étuvée de crevettes aux herbes fraîches. « D’une manière générale, nous travaillons en fonction des saisons et nous privilégions les petits producteurs. Ce matin, à 8 heures, j’étais dans une serre de la région cannoise pour sélectionner mes fleurs de courgettes chez mon ami Jean-Charles Orso », confie Bertrand Schmitt, qui n’aime rien tant que faire rimer produits frais et créativité. De là à imaginer un plat dédié au vainqueur de la prochaine Palme d’Or ou à l’un des présidents du G20, il n’y a qu’un pas que le chef songe à franchir avec délice.

© Studio Harcourt Paris

g a s t r o n o m i e

feature on the summer menu, just as the steak tartar which is also a must on the menu. There are also the obligatory lighter options on the starter and main course menus (261 and 350 calories respectively) and these have been very successful: beetroot tartar with grapefruit and sucrine lettuce, followed by prawns steamed with fresh herbs. “In general, we work with seasonal produce and we like to work with the small producers. At 8 o’clock this morning I was in a greenhouse in the Cannes area at my friend Jean-Charles Orso’s to pick my zucchini flowers,” says Schmitt, who likes nothing more than to blend fresh produce with his own creativity. It is only a small step from this to inventing a dish for the winner of the next Palme d’Or or for one of the G20 presidents, which is what the chef is dreaming of doing.

Le chef et son terroir The chef and the land

Il y tient Bertrand Schmitt à son « Tous les jours… un plat du terroir ». Ses clients aussi d’ailleurs. Certains habitués s’attablent chaque lundi pour se régaler d’une blanquette de veau. D’autres s’installent le mercredi, jour de la daube de bœuf aux grosses carottes. Ou le jeudi, pour le pot au feu au gros sel. Les inconditionnels de l’aïoli ne manqueraient pour rien au monde son blanc de cabillaud façon aïoli du vendredi. Le samedi, place à l’inconnu. Le chef suit son inspiration et ses hôtes découvrent sa proposition au dernier moment. « Ces plats du terroir nous permettent de garder vivaces les traditions culinaires et de suivre au plus près les saisons. Cette cuisine bourgeoise qui encense nos produits et notre savoir-faire connaît un succès qui ne se dément pas. » Déjà, le chef met en place les recettes de l’été, toujours avec ce souci permanent de respecter les grands classiques et de poursuivre dans la voie de ses aïeux. Le terroir reste une valeur sûre, qui fait toujours frémir les papilles et séduit les palais les plus fins.

Bertrand Schmitt loves his regular menu where every day features different produce from the local area. And his customers love it too. Some regular customers come to dine every Monday to enjoy the veal stew with white sauce. Others come on a Wednesday for the beef stew and carrots, or Thursday for the boiled beef with coarse salt. The diners who love aioli wouldn’t miss Friday’s fillet of cod with aioli. Diners on a Saturday are in for a surprise as the chef follows his inspiration and the guests find out the dish at the very last moment. “These dishes with food from the local area mean that we can keep our culinary traditions alive and can be more in tune with the different seasons. Simple cooking which celebrates our produce and culinary know-how has been undeniably successful.” The chef is already working on the summer recipes, with a constant desire to respect the classics and to follow in the footsteps of his forebears. The land is a sure thing which will always tickle the taste buds and seduce the most refined palates.


r e c e t t e s

/

r e c i p e s

Papillote Line Renaud

papillotte line renaud

144

Temps de préparation : 30 minutes Ingrédients pour deux personnes : 600 g de cabillaud brut, 100 g de girolles, 50 g de pousses d’épinards, 60 g de beurre, 20 g d’échalotes, 5 g de truffes fraîches, sel et poivre. Du papier sulfurisé ou film de cuisson Carta Fata et des cordons de raphia.

Preparation time: 30 minutes Serves two: 600 g cod, 100 g girolles, 50 g spinach leaves, 60 g butter, 20 g shallots, 5 g fresh truffles, salt and pepper. Greaseproof paper or Carta Fata cooking paper and raffia ties.

P réparation Préchauffer le four à 210°C. Laver les girolles à grande eau. Les faire sauter à la poêle dans du beurre avec une pointe d’échalotes hachées. Saler. Poivrer. Effeuiller les pousses d’épinard et les laver à grande eau. Clouter le cabillaud avec de fines tranches de truffes.

M ise

en place

Dessiner un carré de 40 x  40 cm avec le papier sulfurisé ou le film de cuisson Carta Farta. Y déposer en son centre les girolles sautées, les pousses d’épinard crues, le cabillaud clouté à la truffe ainsi qu’une noix de beurre. Saler. Poivrer. Terminer par un léger filet d’eau et refermer la papillote à l’aide des cordons de raphia. Laisser cuire pendant 15 minutes au four. Servir aussitôt.

Preparation Preheat the oven to 210°C. Wash the girolles under running water. Sauté them in butter with a little of the diced shallots. Season to taste. Separate the spinach leaves and wash under running water. Decorate the cod with fine slices of truffle.

Assembly Prepare a square 40 cm x 40 cm using the greaseproof paper of the Carta Fata cooking paper. Place the sauted girolles, the raw spinach leaves, the cod decorated with truffle and a knob of butter at the centre. Season. Finish with a small drizzle of water and close the parcel using the raffia ties. Place in the oven and bake for 15 minutes. Serve immediately.


g a s t r o n o m i e

/

g a s t r o n o m y

A la table

Eating at Nicole’s

de Nicole

© Frédéric Herbigniaux - fotolia.com

146

La Petite Maison de Nicole reprend les standards de la prêtresse de la cuisine méditerranéenne, installée à Nice. Ici, le chef s’appelle Bertrand Schmitt. Cet amoureux du terroir local mise sur les produits du cru, ainsi que sur des relations privilégiées avec les producteurs. La Petite Maison de Nicole meets the highest standards of the priestess of Mediterranean cuisine in Nice. The chef in Cannes is Bertrand Schmitt. As a true lover of the area, he relies on local produce and on privileged working relationships with the producers. « C’est un chef qui reste très attentif aux produits, qui les choisit avec soin et qui n’hésite pas à se déplacer pour rencontrer les producteurs.  » Laurent Balicco, directeur général de Balicco, le spécialiste azuréen de la distribution de fruits et légumes, entretient avec Bertrand Schmitt un rapport de confiance. C’est lui, via sa société, qui fournit à La Petite Maison de Nicole les fruits et légumes. « La philosophie Balicco consiste à préserver le tissu local, d’où 35% de nos achats réalisés dans la région. Nos fleurs comestibles viennent de la Maison Auda, implantée à Carros, les tomates du pays de chez Gérard Abril et JeanCharles Orso, ce dernier nous proposant également ses fleurs de courgettes et ses courgettes fleurs. » Autre incontournable, Gilbert Hugou. Ce varois pure souche est connu comme le loup blanc, et l’on vante son professionnalisme autant que ses truffes. Des truffes de France, d’Espagne et d’Italie, qu’il livre lui-même au chef. «  Je veux lui expliquer personnellement le produit que je lui vends.  » Le précieux champignon s’est démocratisé au fil des ans et déguster une brouillade aux truffes fait désormais partie des plaisirs abordables. « Il existe cinq truffes différentes : la Tuber Tuber Melanosporum ou truffe

“He’s a chef who is very interested in the produce. He selects them with care and is prepared to travel to meet the producers.” Laurent Balicco, CEO of Balicco, the Côte d’Azur fruit and vegetable distribution company, enjoys a mutual trust with Bertrand Schmitt. It is his company that supplies La Petite Maison de Nicole with fruit and vegetables. “The Balicco philosophy is to protect the local fabric, which accounts for 35% of our sales in the region. Our edible flowers come from Maison Auda in Carros, locally produced tomatoes from Gérard Abril and Jean-Charles Orso. Orso is also our supplier of zucchini flowers and blossoms.” Another key person is Gilbert Hugou. This native of the Var is very well known and is valued for his professionalism as much as for his truffles, which come from France, Spain and Italy and which he delivers personally to the chef. “I want to explain in person the product that I sell.” This precious mushroom has become more accessible over the years and tasting a brouillade aux truffes is now an affordable pleasure. “There are five different types of truffle: the Tuber Melanosporum, or black truffle, that is found in Provence; the Tuber Brumale which comes from the same kind of terrain but has black and white marbled flesh; the Tuber Aestivum, or summer truffle; the Tuber Uncinatum which is more secret and can be found in Burgundy in the autumn; and finally the Tuber Magnatum


Š Studio Harcourt Paris


g a s t r o n o m i e

/

g a s t r o n o m y

noire, récoltée en Provence ; la Tuber Brumale, issue des mêmes terrains, à la chair marbrée de noir et blanc ; la Tuber Tuber Aestivum, ou truffe d’été ; la Tuber Incinatum, plus confidentielle, que l’on trouve en Bourgogne durant l’automne ; et enfin la Tuber Magnatum Pico, ou truffe d’Alba, en Italie, très rare et donc très chère (entre 1500 et 3000 euros le kilo). Lorsque nous les avons réceptionnées dans notre laboratoire, nous les brossons, trions et calibrons en fonction des souhaits de nos clients.  » Des truffes presque sur mesure. Dans un tout autre domaine, le fromage, le discours reste identique et prône les vertus du terroir, et d’un savoir-faire local. Depuis 1968, Céneri demeure l’adresse de référence en la matière. Hervé, Stéphanie et Gilles ont succédé à leur grand-père en gardant une tradition de qualité et de proximité. «  Nous privilégions les produits fermiers de la région d’abord, de la France ensuite. Notre critère essentiel de sélection, le côté artisanal.  » En pleine saison, Céneri compte entre 300 et 350 variétés de fromages. Également affineurs, les professionnels cannois amènent certains fromages, jeunes, à maturation. «  La Petite Maison de Nicole  », varie beaucoup le plateau ce qui nous permet de proposer un vaste choix de fromages.  » La grande spécialité de la maison Céneri  ? Le brie de Meaux à la truffe, créé dans les années 70 par Édouard, l’aïeul. Très à la mode actuellement, les fromages aromatisés, à la ciboulette, au lard, aux raisins… des variantes préparées essentiellement à base de chèvre.

148

Made in

Sicile

Nicolas Adamo a travaillé pendant 20 ans au Majestic Barrière. C’est lui qui a fait découvrir au palace cannois l’huile d’olive qui trône sur les tables et que le chef utilise en cuisine. Comment cette huile d’olive extra vierge de Sicile est-elle arrivée au Majestic Barrière ? NA : elle est produite par Vesco Vincenzo, un paysan qui habite tout près de chez moi, en Italie. J’ai d’abord fait goûter son huile à mes collègues de l’hôtel, ainsi qu’à certains clients. La direction a suivi... Quelles sont ses spécificités ? NA  : il s’agit d’une huile bio non certifiée, fruitée vert. Elle a du piquant, ce qui prouve la fraîcheur des olives. Idéalement, une fois les fruits ramassés, il faut les presser dans les 24 heures. La Petite Maison de Nicole bénéficie d’une huile qui va vieillir sur place, dont le piquant et l’amertume vont s’adoucir avec le temps. Elle enrichit le plat qu’elle accompagne. Et elle est appréciée ; la preuve, il s’en consomme environ 120 litres par mois !

© Fotoguinta

Pico, or white truffle, from Alba in Italy which is very rare and therefore very expensive (between 1500 and 3000 Euros per kilo). After they have come into the laboratory, they are brushed, sorted and graded according to what the customer requires.” Truffles almost tailor-made. In the totally different sphere of cheese, it is the same story, which extols the virtues of the local land and local knowledge. Since 1968, Céneri has been the name for cheese. Hervé, Stéphanie and Gilles have followed in their grandfather’s footsteps, protecting the tradition of quality local produce. “We use farm produce from the region first of all, and then from France as a whole. Our key selection criterion is traditional and local production.” At the height of the season, Céneri has between 300 and 350 types of cheese. They are also refiners, and the Cannes-based company brings some young cheeses to maturation. “La Petite Maison de Nicole often changes its cheese board which means we can offer a broad range of cheeses.” So what is the Céneri house specialty? The brie de Meaux with truffles, which was created in the 1970s by their grandfather Edouard. Cheeses that are very in vogue at the moment are flavored cheeses and cheeses with chives, bacon or grapes, all of which are made primarily from goat’s cheese.

Made in Sicily

Nicolas Adamo worked at the Majestic Barrière for 20 years. It is Adamo who introduced the Cannes hotel to the olive oil which can be found on the tables at the hotel and which the chef uses in the kitchen. How did this extra virgin olive oil from Sicily get to the Majestic Barrière? NA: The oil is made by Vesco Vincenzo, a farmer who lives very near me in Italy. First of all I got my colleagues and some guests at the hotel to taste the olive oil he makes, and the management followed suit... What are its particular characteristics? NA: It is an organic, non-certified green fruity oil. It is quite hot, which comes from the freshness of the olives. Ideally the olives should be pressed within 24 hours of harvesting them. La Petite Maison de Nicole uses an oil which can age on the premises, and the heat and bitterness of the olives mellow as they age. The oil enriches the dish that it accompanies. And it is really popular - we know this because we get through around 120 liters every month!


r e c e t t e s

/

r e c i p e s

Crevettes tièdes

150

à l’huile d’olive, citron et basilic

Warm prawns in olive oil, lemon, and basil

Ingrédients : - 16 grosses crevettes (de préférence vivantes) - Jus de 3 beaux citrons - 1/2 bouquet de basilic - Huile d’olive fruitée - Fleur de sel, poivre mignonette concassé

Ingredients: - 16 large prawns (preferably live) - Juice of three large lemons - 1/2 bouquet of basil - Fruity olive oil - Fleur de sel and mignonette pepper, crushed

Jeter les crevettes dans l’eau bouillante et les retirer dès qu’elles sont roses (à mi-cuisson). Les déshabiller aussitôt et les couper en deux dans le sens de la longueur. Disposer les crevettes sur une assiette en leur donnant la forme d’une fleur. Les arroser du jus des citrons (ce qui terminera la cuisson) et d’huile d’olive. Parsemer de fleur de sel et de poivre. Terminer avec le basilic très finement ciselé pour les parfumer fraîchement. Le secret : à déguster tiède.

Plunge prawns into boiling water and pull them out as soon as they turn pink (half-cooked). Peel them immediately, and cut in half lengthwise. Arrange the prawns on a plate like flower petals. Sprinkle with lemon juice (which will stop the cooking) and olive oil. Sprinkle with fleur de sel and pepper. Garnish with finely chopped basil for a fresh flavor. The secret: eat while still warm!


r e c e t t e s

/

r e c i p e s

Roast leg of lamb and sauted potatoes

Gigot d’agneau rôti

et pommes sautées 151

Ingrédients : Pour 4 personnes - 2,5 kg de gigot d’agneau - 1 tête d’ail - 1 oignon blanc - 1 cuillère à soupe d’herbes de Provence - 800 g de pommes de terre - 10 cl d’huile d’olive - Sel - Poivre

Ingredients : 4 servings - 2,5 kg leg of lamb - 1 clove of garlic - 1 white onion - 1 tablespoon herbes de Provence - 800 g potatoes - 10 cl olive oil - Salt - Pepper

Préchauffez le four à 210°C. Mélanger 5 cl d’huile d’olive, les herbes de Provence et le poivre. Enduisez-en le gigot sur toutes les faces.

Preheat oven to 210°C. Mix 5 cl olive oil, the herbes de Provence and the pepper. Rub the roast on all sides with the mixture.

Séparer les gousses d’ail sans les peler. Couper les oignons en rondelle .Disposer-les au fond d’un plat à rôtir, verser le reste d’huile. Poser le gigot par-dessus, et rajouter les pommes de terre coupées en quartier. Enfournez pour 1 h de cuisson Et servir aussitôt.

Separate the garlic cloves without peeling. Cut the onions in rings. Place in the bottom of a roasting pan, pour in remaining oil. Place the roast on top, and add potatoes, cut in quarters. Roast for 1 hour. Serve immediately.


10, La Croisette - BP 163 - 06407 Cannes cedex Tél. +33 (0)4 92 98 77 00 - Fax : +33 (0)4 93 38 97 90 www.lucienbarriere.com

Fabienne Buttelli, Directrice de la communication des Hôtels et Casinos Barrière Cannes. Directeur de Publication : Alexandre Benyamine Responsable de la Rédaction : Laure Lambert Journalistes : Dominique Hoffmann, Bruno Lanvern, Cécile Olivero, Faustine Sappa Secrétariat de Rédaction : Nadine Ponton Iconographie : Claire Matuszynski Studio graphique : Anne Bornet, Arnaud Marin Photographe : Didier Bouko Imprimerie : Petrilli International Print Publicité : O2C régie Directeur : Anthony Aiken Directrice Adjointe : Julie Bouchon Responsables de clientèle : Joachim Cohen et Vincent Chatelier Assistante commerciale : Marie Ehrlacher 10, La Croisette est une publication 3030, chemin de Saint-Bernard 06220 Sophia Antipolis / Vallauris Tél. : 04 93 65 21 70 - Fax : 04 93 65 21 83 E-mail : contact@o2c.fr - www.o2c.fr

Ce magazine a été imprimé sur du papier PEFC


10, la Croisette  

Le magazine du Majestic Barrière de Cannes

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you