Page 1

Paris le Grand InterContinental

magazine n°14 AURÉLIE DUPONT À LA TÊTE DE L’OPÉRA DE PARIS

LA CHINE À PARIS A RT, M OD E , C U LTU R E…

LOGES D’ARTISTES AGE NDA C U LT U R E L


Collection Villeret

www.blancpain.tv

www.blancpain.com


freelance.fr @Freelance_Paris


EDITO

C H R I S T O P H E

L A U R E

Directeur général de l’InterContinental Paris le Grand Hôtel. Directeur régional Paris.

Avec l’arrivée de l’été s’écrit une nouvelle page de l’InterContinental Paris Le Grand. L’occasion de se remémorer un printemps riche en événements. Accueil, service, culture, nous avons eu à cœur de vous satisfaire dans tous les domaines à commencer par la gastronomie. Dominique Costa, notre chef pâtissier, a ainsi réalisé d’incroyables sculptures en chocolat lors des fêtes de Pâques. Un carrefour de la vie artistique, c’est aussi ce qu’incarne l’InterContinental Paris Le Grand depuis toujours. Nous avons eu le privilège d’accueillir pendant trois semaines en avril et mai 2016, les clichés de Jean-Daniel Lorieux, photographe de mode légendaire, chasseur d’images glamour. Une autre exposition, consacrée à Pan Am, enchante aussi nos hôtes depuis avril 2016. Une belle manière de célébrer les 70 ans de la marque InterContinental, développée par le fondateur de la prestigieuse compagnie aérienne. Sept décennies d’aventure, sept décennies de service haut de gamme, qui se poursuivent aujourd’hui encore. Preuve à l’appui, l’InterContinental Paris Le Grand a été nominé aux World Travel Awards dans les catégories France’s leading conference hotel 2016 et France’s leading business hotel 2016. Le café de la Paix quant à lui remporte le prix de Best Luxury Hotel Restaurant dans les World Luxury Restaurant Awards. Ces prix témoignent plus que jamais de notre désir d’excellence ainsi que de notre volonté de vous accompagner au mieux pendant votre séjour. Nos plus belles récompenses restent cependant vos sourires et vos remerciements. Bienvenue dans un hôtel d’exception, bienvenue à l’InterContinental Paris Le Grand.

EDITO / 5

With the arrival of summer, the InterContinental Paris Le Grand will be embarking on a new chapter in its rich story. Let’s take this opportunity to look back on this year’s event-packed Spring. We always strive to offer guests the finest hospitality, service and cultural experiences and this Spring focused on gastronomy, with some awe-inspiring chocolate sculptures created for Easter by our Pastry Chef Dominique Costa. The InterContinental Paris Le Grand has always been an artistic hub too. We were lucky enough to welcome an exhibition by the legendary fashion photographer and glamour shot hunter Jean-Daniel Lorieux for 3 weeks in April-May 2016. Another exhibition, dedicated to Pan Am, has also been enchanting our guests since April 2016 - a fitting way to celebrate the 70th anniversary of the InterContinental, developed by the founder of the prestigious airline. Seven decades of adventure and seven decades of luxury services that we continue to offer with pride. The proof of the pudding? The InterContinental Paris was nominated France’s Leading Conference Hotel 2016 and France’s Leading Business Hotel 2016 at the World Travel Awards, while «Le Café de la Paix» swept up the title of Best Luxury Hotel Restaurant at the World Luxury Restaurant Awards. More than ever before, these distinctions reflect our desire for excellence and commitment to offering our guests the finest possible travel experience. But our most valued reward remains your smiles and your thanks. Welcome to an exceptional hotel. Welcome to the InterContinental Paris Le Grand.


pop-up store hÔ t e l C a r lt on C a n n e s

New Opening a llée fr a nçois bl a nC monaCo

Cannes POP-UP STORE HôTEl caRlTOn - 58, la cROiSETTE - FROm JUly 9TH TO SEPTEmbER 11TH - monaCo alléE FRançOiS blanc - CourChevel 1850 lE TREmPlin paris 8e 120 cHamPS-élySéES - 74 FaUbOURg SainT-HOnORé - paris 16 e 76 RaymOnD POincaRé - www.milaDyPaRiS.cOm


LE EL E U

NO U RE V V

CRÉÉ ET MIS EN SCÈNE PAR FRANCO

DRAGONE

DÎNER- SPECTACLE • DINNER & SHOW CHAMPAGNE-SPECTACLE • CHAMPAGNE & SHOW 116 BIS AVENUE DES CHAMPS-ELYSÉES, 75008 PARIS www.lido.fr • 01 40 76 56 10 • reservation@lido.fr


SUMMARY

SOMMAIRE

ACTUALITÉS/NEWS

Soixante-dix ans d’excellence 70 Years of Excellence P16. Ces saveurs venues du froid Frosty flavours P17. La famille Breguet s’agrandit The Breguet Family is Growing P18. Le jardin secret de Mikimoto Mikimoto’s secret garden P20. La Ladybird traverse le temps The Ladybird, a Genuine Time Traveller P23. Les souliers hors pair d’Alfred Sargent Stepping out in shoes by Alfred Sargent P24. AGENDA/EVENTS P29. THÉÂTRE/THEATER Fred Testot P36. Éric-Emmanuel Schmitt P38. Martin Lamotte P40. OPÉRA Prima Ballerina P52. SOMMAIRE / 13


SUMMARY

SOMMAIRE

SPÉCIAL CHINE/CHINA SPECIAL

La Fondation Vuitton. Sous le signe du dragon The Vuitton Foundation. The Year of the Dragon P56. Huang Yong Ping. Monumenta(l) P60. Trio gagnant A winning trio P64. Chiner à Paris All the Tea in China, in Paris P70. TENDANCES/TRENDS La Corée, l’art de vivre dernier cri Korea, the Latest Lifestyle Trend P76. SHOPPING P80. GASTRONOMIE/GASTRONOMY Dominique Costa, la crème des pâtissiers Dominique Costa, the Crème de la Crème of Pastry Chefs P84. BIEN-ÊTRE/WELLNESS 3 soins pour s’évader de la capitale Three Spa Treatments for a Break from the Capital P86. SOMMAIRE / 14


Andreea Diaconu par Terry Richardson - messika.com

Collection Haute Joaillerie Calypso

259, rue Saint-HonorĂŠ, PARIS


NEWS

ACTUALITÉS SOIXANTE-DIX ANS D’EXCELLENCE

© Courtesy Pan Am Historical Foundatio

opened its doors in Brazil. This year’s photo exhibition at the hotel is a great opportunity to discover the story of Pan American Airlines and aviation from the Fifties to current day. Photos © Courtesy Pan Am Historical Foundation

L

e 4 avril 2016, la chaîne InterContinental a soufflé sa 70e bougie. Le géant hôtelier a ainsi célébré sept dé cennies de prestige, d’innovation. C’est à Juan Trippe, fondateur de la Pan American World Airways, que l’on doit sa naissance en 1946. Un an plus tôt, le pionnier américain de l’aviation civile partage, au sujet de l’Amérique latine, les mêmes préoccupations que le Président des États-Unis, Franklin Roosevelt : il est nécessaire qu’elle se développe ! L’idée : établir, dès lors, des hôtels de luxe dans les villes principales, pour attirer touristes et hommes d’affaires. Pan Am, pour concrétiser le projet, se transforme alors en filiale. En 1949, le premier hôtel de la marque, « The Grande », ouvre ses portes au Brésil. L’occasion de découvrir, à travers une exposition photographique à l’hôtel, l’histoire de la Pan American Airlines et de l’aviation des années cinquante à nos jours.

Fokker F-VII General New, Key West 1927.

70 YEARS OF EXCELLENCE Juan Trippe 1938 by Bachrach.

TThe InterContinental hotel chain blew out its 70th candle on April 4th, 2016, celebrating seven decades of prestige and innovation by one of the hotel industry’s giants. The birth of the group is owed to Juan Trippe, founder of Pan American World Airways, in 1946. A year earlier, the American pioneer of civil aviation shared the US President Franklin Roosevelt’s concerns about South America. It simply had to develop! The idea: set up luxury hotels in the main towns to attract tourists and business travellers. Pan Am became a subsidiary to bring the project to life. In 1949, the first «Grand Hotel»

Boeing B-377 Stratocruiser .

Boeing 747-121.

NEWS / 16


CES SAVEURS VENUES DU FROID

P

our affronter la chaleur estivale, rien de mieux qu’un dessert ! Du 1er juillet au 31 août, le Café de la Paix propose une nouvelle gamme fraîcheur. On retrouve, dans cette sélection de produits à emporter, l’incontournable café frappé. C’est en sept parfums que se décline cette délicieuse boisson : Café Liégeois, Frappé Latte, Mocha Frappé, Café Frappé, Kawa Mint, Café Glaçons et Mocha Cookie Glacé. Aux gourmets, l’institution parisienne offre aussi des glaces. Avec, aux choix, quatre saveurs : vanille, caramel au beurre salé, café et chocolat. Les amateurs de fruits craqueront quant à eux pour un sorbet à la fraise, mangue, framboise ou au citron. Le Café de la Paix propose enfin une gamme de smoothies aux multiples parfums : fruits exotiques, banane orange fraise, orange framboise pamplemousse, fruits rouges et orange fraise. Autant de douceurs à déguster en parcourant la Ville Lumière.

Café frappé 7,50 €. Glace et sorbet deux boules 6 €, trois boules 7 €. Smoothie 6 €.

FROSTY FLAVOURS

In the heat of summer, nothing is more refreshing than an iced dessert. From 1 July to 31 August, Café de la Paix is serving a cool new range of take-away treats, including seven versions of the classic iced coffee: Café Liégeois, Frappé Latté, Mocha Frappé, Café Frappé, Kawa Mint, Café Glaçons and Mocha Cookie Glacé. For those with a sweet tooth, the Parisian institution will also be serving four flavours of ice cream: vanilla, salted butter caramel, coffee and chocolate. Fruit fans can choose from strawberry, mango, raspberry and lemon sorbet. Café de la Paix also serves a wide range of smoothies: tropical fruit, banana-orangestrawberry, orange-raspberry-grapefruit, red fruit, and orange-strawberry. Plenty to refresh visitors to the City of Lights! Iced coffee €7.50. Two scoops of ice cream or sorbet €6; three scoops €7. Smoothie €6.

NEWS / 17


L A FA M I L L E B R E G U E T S ’ A G R A N D I T

U

n vent de nouveauté souffle sur la maison horlogère. La manufacture a présenté, lors du Salon Baselworld 2016, ses dernières pièces. Le modèle Tradition Répétition Minutes Tourbillon – petit bijou d’innovation – a ainsi fait son entrée dans la grande famille des garde-temps suisses. À ses côtés ont aussi trôné des montres mécaniques de prestige. Tradition, Classique, Reine de Naples, Haute Joaillerie… Nombreuses sont les collections qui proposent de nouveaux modèles féminins. Une belle manière de rendre hommage aux personnalités qui ont jalonné l’histoire de la marque. Comme la célèbre Marie-Antoinette, ou encore la reine de Naples, Caroline Murat. Que ces messieurs se rassurent : la marque a aussi complété sa ligne liée à l’aviation, avec le chronographe type XXI. Vintage et ultra-séduisant.

THE BREGUET FAMILY IS GROWING

A wind of change is blowing on the famous watchmaker, with many exciting new creations presented at the Baselworld 2016 fair. The Tradition Répétition Minutes Tourbillon model – a genuine jewel of innovation – is now an official member of the Swiss timekeeping family, alongside various other prestigious mechanical pieces, such as Tradition, Classique, Reine de Naples and Haute Joaillerie… Many of the collections are now offering new models for women. And what better way to pay tribute to the illustrious figures who have marked the brand’s history, such as Marie-Antoinette and the Queen of Naples, Caroline Murat? But rest assured gentlemen: Breguet has also bolstered its aviator range with the Type XXI chronograph. Vintage and ultra-seductive. Tradition Dame 7038

Tradition Répétition Minutes Tourbillon 7087

Classique Phase de Lune Dame

Breguet, 6 place Vendôme 75001 Paris. Tél. : +33 (0)1 47 03 65 00

NEWS / 18


jeanbaptisterautureau.fr @JB_Rautureau


LE JARDIN SECRET DE MIKIMOTO

C’

est au fil des saisons que le joaillier japonais dévoile ses collections. Dans sa boutique place Vendôme, Mikimoto présente en exclusivité la nouvelle gamme « Jardin d’été ». Élégante et raffinée, cette ligne comprend colliers, bagues et boucles d’oreilles dans un esprit floral. Une collection conçue spécialement pour Mikimoto Paris, par les bureaux de création de Tokyo. Depuis près de cent vingt ans, la célèbre maison s’illustre dans la culture des perles huîtrières. C’est en 1893 que son fondateur, Kokichi Mikimoto, en découvre le procédé. Couleur, forme, perfection de surface et taille, tels sont les critères qui garantissent la qualité des perles. Un savoir-faire à retrouver place Vendôme à Paris, mais aussi à Londres, New York et Tokyo. Mikimoto, 8, Place Vendôme 75001 Paris. Tél. : +33 (0)1 42 60 33 55

MIKIMOTO’S SECRET GARDEN Unveiling his

collections as the seasons unfurl, Japanese jeweller Mikimoto is now presenting his new «Summer Garden» range exclusively in his shop on Place Vendôme. The range is elegant and refined, comprising necklaces, a ring and earrings in a floral spirit. The collection was specifically designed by the Tokyo design studio for Mikimoto Paris. The famous jewellery house has a 120-year reputation for oyster pearl farming; company founder Kokichi Mikimoto discovered the process back in 1893. Colour, shape, perfection of the surface and size are the criteria that guarantee the quality of the pearls. Admire the expertise on Place Vendôme in Paris… or in London, New York or Tokyo!

NEWS / 20


90, Rue du Faubourg Saint Honoré – Paris


Depuis plus de 40 ans , nous sommes les spécialistes du prêt à porter en Cachemire Femme, Homme, Bébé, Maison For over 40 years, we are specialists of Cashmere ready-to-wear fashion Women, Men, Baby, Home

101 Rue Réaumur, 75002 Paris - Tél 01 42 36 68 53 Parking Bourse, métro Sentier (sortie rue du Sentier)

www.cachemire.com

Your Cashmere gift sent worldwide


LA LADYBIRD T R AV E R S E LE TEMPS

D’

elle, on sait qu’elle était la plus petite montre ronde au monde. La fameuse Ladybird a su, depuis sa création en 1956, évoluer avec grâce. La maison Blancpain rend hommage à cette collection intemporelle, et l’enrichit de nouveaux modèles. C’est ainsi que la manufacture a dévoilé, lors du Salon Baselworld 2016, deux garde-temps. Sur un cadran en nacre, le premier affiche quatre petits cœurs en rubis. Tout d’or rouge vêtu, le second arbore un cadran opalin. Deux éditions limitées ont aussi complété cette ligne audacieuse. L’une s’orne d’un charm amovible pourvu d’un cœur en rubis. L’autre présente, pour sa part, une lunette sertie de trente-deux diamants. Non, la magie de l’élégante Ladybird n’a pas fini d’opérer.

Blancpain, 20 Place Vendôme, 75001 Paris. Tél. : + 33 (0)1 42 92 08 88

THE LADYBIRD, A GENUINE TIME TRAVELLER We know it’s the world’s smallest round watch. Since its creation in 1956, the famous Ladybird has evolved with grace. Today, Blancpain is paying tribute to this timeless collection and enriching it with new models. At the Baselworld 2016 fair, the watchmaker unveiled two new timekeepers. The first is embellished with four little ruby hearts set on a mother-of-pearl face. Cloaked in red gold, the second is adorned with an opaline face. This daring range is crowned with two limited editions: one enhanced with a removable charm decorated with a ruby heart; the other with a bezel set with 32 diamonds. The elegant Ladybird is definitely continuing to work its magic...

NEWS / 23


LES SOULIERS HORS PAIR D’ALFRED SARGENT

I

ls portent le nom d’Edgar, Rufus, Walter ou encore Hugo. Eux, ce sont les souliers en cuir Alfred Sargent. Inégalables, sublimes, ces créations se démarquent par leurs finitions irréprochables. Et pour cause : c’est à la main, selon le processus de fabrication Goodyear, qu’elles sont confectionnées. Les plus belles peaux, les meilleures matières prennent ainsi tout leur sens. C’est dans la région du Northamptonshire, au cœur de l’Angleterre, que siège ce spécialiste du shoemaking à l’anglaise. Un savoir-faire désormais ancestral, à retrouver dans sa boutique parisienne. Des chaussures richelieu aux mocassins slippers, en passant par les souliers à boucle et les bottines bi-matière.

STEPPING OUT IN SHOES BY ALFRED SARGENT

Whether called Edgar, Rufus, Walter or Hugo, Alfred Sargent leather shoes are unrivalled, sublime creations that stand out for their impeccable craftsmanship. And not without reason! They are hand-made, using the Goodyear manufacturing process that brings out the very best in the finest leathers and best materials. Based in Northamptonshire at the heart of England, the firm is a specialist in the fine art of making English shoes. From brogues to loafers via buckled shoes and boots in two materials, its ancestral know-how is also displayed in its Parisian shop.

Alfred Sargent 50, rue du Bac 75007 Paris. Tel. : 33 (0)1 42 22 52 21. www.alfredsargent.co.uk

NEWS / 24


Envol

TR

loGY

Su b l i m e e t i n t e m p o r e l l e

www.garel.fr

Boutique GAREL PARIS : 17 rue de la Paix • PARIS


新闻

Photos © Courtesy Pan Am Historical Foundation

七十年的卓越

沁凉一“夏” 面对炎炎夏日,没什么比来个甜品更畅快淋漓了!从7月1日至8月31日,和平咖 啡馆(Café de la Paix)推出一系列新鲜品项。在这批精选外带产品中,法拉沛 冰咖啡(Frappé coffee)不容错过。并且它提供七种不同风味,变化出各种美味 饮料:列日咖啡、冰拿铁咖啡、冰摩卡咖啡、法拉沛冰咖啡、Kawa Mint薄荷牛 奶咖啡、冰块咖啡和摩卡曲奇冰咖啡。 和平咖啡馆还为老饕们推出冰淇淋系列。四种口味,任君选择:香草、咸奶油焦 糖、咖啡和巧克力。至于水果爱好者,则必定会爱上草莓、芒果、覆盆子或柠檬 口味冰沙。最后,和平咖啡馆还有各种口味的冰果昔:热带水果、香蕉柑橘草莓 混合、柑橘覆盆子葡萄柚混合、红莓果和柑橘草莓混合等。让甜蜜滋味伴您畅游 巴黎。 法拉沛冰咖啡7.50欧元。冰淇淋和冰沙两球6欧元,三球7欧元。冰果昔6欧元。

NEWS / 26

2016年4月4日,洲际酒店集团 (IHG)欢度70周年庆典。作为酒店 界的巨人,这也是同时庆祝其70年 的声誉和创新。泛美世界航空(Pan American World Airways)创始人 胡安•特里普(Juan Trippe), 于1946年创建了IHG。在那之前一 年,这位美国民航的先驱与美国 总统富兰克林•罗斯福(Franklin Roosevelt)对于拉丁美洲有着相同 的挂虑:那里必须要发展!想法就 是:开始在各大城市建立豪华酒店, 吸引游客和商人。为实现该项目,泛 美变成了子公司。1949年,该品牌首 家酒店“大酒店”(The Grande)在 巴西开业。值此良机,通过酒店的摄 影展,您可以在今天探索泛美航空的 历史及其在50年代的活动。


宝玑(Breguet)家族添新成员 钟表世家宝玑吹创新风。2016年的巴塞尔钟表展,宝玑推出两款最新时 计。Tradition Répétition Minutes Tourbillon三问报时陀飞轮腕表,作为 创新的精美杰作,业已成为瑞士时计大家庭的一份子。与其相互辉映的还有久 负盛名的机械腕表。Tradition传世、Classique经典、Reine de Naples那不勒 斯王后、Haute Joaillerie高级珠宝腕表等众多系列,均推出女士新表款,以美 丽的方式向品牌历史的标志性人物致敬,如著名的玛丽•安托瓦内特(MarieAntoinette)或那不勒斯王后卡洛琳•缪拉(Caroline Murat)等。男士们大 可放心,品牌也以type XXI计时码表完善其航空表款相关系列,绝对既复古又 超级养眼。

御木本 (Mikimoto) 的秘密花园

穿越时空的Ladybird 富贵鸟腕表

Alfred Sargent 的绝世鞋履 这家日本珠宝商每季推出其系列珠 宝。Mikimoto在芳登广场的精品店 独家展示其全新系列“夏日花园” (Jardin d’été )。本系列典雅 精致,通过项链、戒指和耳环来诠释 花魂。这是东京的设计工作室专为御 木本巴黎(Mikimoto Paris)所构思 的系列。 近120年来,Mikimoto世家以牡蛎 养殖的珍珠而享誉盛名。其创始人 御木本幸吉(Kokichi Mikimoto) 于1893年发现了这个工艺。其中颜 色、形状、表面的完美和尺寸,都是 确保珍珠品质的标准。巴黎的芳登广 场、伦敦、纽约和东京,欢迎您前来 探索这项精湛工艺。

这 些 鞋 子 都 叫 得 出 名 号 : Edgar、Rufus、Walter或Hugo。它们 就是Alfred Sargent皮鞋:无与伦比, 至臻至美。这些设计因无懈可击的精工 修饰而出类拔萃,当然,它们是根据固 特异(Goodyear)制造工艺,以手工完 成。并以最上等的皮革、顶级的材料赋 予鞋履全新的意义。 这 位 英 伦 风 “ 制 鞋 专 家 ” 的 总 部 就 设 在 英 国 的 北 安 普 敦 郡 (Northamptonshire)地区。在他的 巴黎精品店,仍可通过黎塞留鞋、莫卡 辛软皮鞋、扣鞋和双材质高帮皮鞋,让 您见识到古老的精湛工艺。 Alfred Sargent店铺地址:50,rue du Bac 75007 Paris。电话:33(0)1 42 22 52 21。 www.alfredsargent.co.uk

NEWS / 27

我们知道它曾是世界上最小的圆形腕 表。著名的富贵鸟腕表自1956年问世 以来,优雅地保持与时俱进的姿态。 宝珀(Blancpain)世家赞颂该永恒 系列,并以新型号丰富其内涵。因 此,在2016年巴塞尔钟表展上,宝珀 推出两枚时计。第一枚在珍珠母贝表 盘上显示4颗心形红宝石。第二枚则 披上红金外衣,彰显乳白表盘。两款 限量版腕表令此大胆系列臻于完善。 其中一枚表款装饰着具有心形红宝石 的可拆卸幸运吊饰。另一枚表款的表 圈则镶嵌了32颗钻石。不对!优雅富 贵鸟腕表的魔法远还不止于此。


38, Avenue Matignon, 75008 Paris - Tel : +33 (0) 1 53 75 39 35 - www.gratiannebascans.com


AGENDA Photo Wolfgang Volz © 2012 Christo

EVENTS

F O N D AT I O N M A E G H T “CHRISTO”

Q

ui dit Christo, dit le plus souvent gigantisme. L’ampleur d’un mastaba (caveau égyptien) monumental, qui vient se fondre à l’échelle de la cour Giacometti à la Fondation Maeght, souligne à merveille ce point fondamental dans sa carrière. Voilà une œuvre constituée d’environ mille barils de pétrole de couleurs différentes. Mais cette confrontation avec l’extérieur n’est que le point d’orgue d’une dimension chronologique retraçant plusieurs décennies de travail où sont regroupés dessins, peintures, sculptures, installations et photographies.

MAEGHT FOUNDATION “CHRISTO” When one

speaks of Christo, the first word that comes to mind is often gigantism. The size of the monumental mastaba (Egyptian vault), reduced to the scale of the Cour Giacometti at Fondation Maeght, underlines this fundamental aspect of the artist’s career to perfection. The work comprises around a thousand barrels of oil of different colours. But this visual demonstration is simply the climax of a chronological dimension, retracing several decades of work bringing

Christo dans son atelier avec un dessin préparatoire pour le Mastaba d’Abu Dhabi en 2012.

together drawings, paintings, sculptures, installations and photos. Fondation Maeght, 623 Chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paulde-Vence Tél. : 04 93 32 81 63. Jusqu’au 27 novembre.

L’ I N S T I T U T D U M O N D E A R A B E “JARDINS D’ORIENT”

D

écouvrez l’histoire des jardins d’Orient en deux temps. Première étape, c’est au gré des parfums et des couleurs d’un jardin éphémère installé sur le parvis de l’Institut du monde arabe que le visiteur pourra s’immerger dans les multiples facettes d’un art millénaire. La seconde étape se concentre sur un parcours en cinq phases compris entre la plus haute Antiquité jusqu’aux innovations les plus contemporaines. Quelque 300 œuvres prêtées par de grands musées internationaux ou des collections privées rappellent ce que les jardins doivent au talent des ingénieurs du passé.

© Michel Péna

ARAB WORLD INSTITUTE “GARDENS OF ORIENT” A two-stage exploration of

the story of the Gardens of Orient. Stage one consists of an ephemeral garden filled with colours and perfumes, installed on the forecourt of the Arab Word Institute, where visitors can immerse themselves in the many facets of this ancient art… Stage two focuses on a 5-step voyage from High Antiquity to the most contemporary innovations. The 300-odd works on loan from major international museums and private collections pay tribute to the talented engineers of a bygone era.

Vue 3D du Jardin éphémère sur le parvis de l’IMA.

Institut de monde arabe,1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Tél. : 01 40 51 38 45/39 54. Jusqu’au 25 septembre.

AGENDA / 29


© DR

M U S É E D E S A R T S D É C O R AT I F S “BARBIE, VIE D’UNE ICÔNE”

A

vant de devenir le cliché machiste de la bimbo écervelée, ce fut et reste avant tout un jouet né en 1959 dans une Amérique prospère et conquérante. La diaphane poupée aux longues jambes et formes plantureuses absorbe les mille visages d’une icône soumise à l’évolution des modes et des changements sociopolitiques et culturels. Elle est à la fois impersonnelle et toutes les femmes. Son universalisme a inspiré plus des créateurs comme Christian Louboutin. Aujourd’hui, la poupée star honore pour la première fois en France une institution muséale. Une véritable consécration.

MUSEUM OF DECORATIVE ARTS “BARBIE, THE LIFE OF AN ICON”

Christian Louboutin. Un an avec Barbie. 2009.

Before becoming stamped as the macho cliché of a brainless bimbo, Barbie was - and remains - first and foremost a toy, born in 1959 in a prosperous and conquering America. The porcelain-skinned doll, with her long legs and shapely body, epitomizes the thousand and one faces of an icon that has evolved in pace with fashion, sociopolitical changes and cultural evolutions. She is both impersonal and the embodiment of all women. Her universal character has inspired designers such as Christian Louboutin. Today, the star doll is honouring a French museum for the very first time. A genuine consecration. © Mattel

Musée des Arts Décoratifs, 107 Rue de Rivoli, 75001 Paris. Tél. : 01 44 55 57 50. Jusqu’au 18 septembre.

© Hergé Moulinsart 2016

“ H E R G É ” A U X G A L E R I E S D U G R A N D PA L A I S

Q

uoi de plus fédérateur que Tintin, autre icône traversant les décennies jusqu’aux quatre coins du globe ? Son géniteur, Georges Remi dit Hergé, est devenu cette figure tutélaire du 9e art, l’inventeur de la « ligne claire ». Une référence incontournable et influente pour des générations de dessinateurs. Considéré pour beaucoup comme « le père de bande dessinée européenne », il totalise à ce jour plus de 250 millions d’albums vendus dans le monde, le tout traduit en cent langues et dialectes. Il est loin le temps où lui-même disait : « J’ai longtemps considéré la bande dessinée comme une farce, une amusette… »

GALLERIES OF THE GRAND PALAIS “HERGÉ” Tintin is another

familiar icon who has crossed the decades and reached out to the four corners of the world. His creator, Georges Rémi, better known as Hergé, one of the greatest comic book artists of all time and inventor of the “clear line” technique, has influenced

generations of cartoonists. Considered by many as the “father of European comic books”, he has sold over 250 million albums worldwide to date, translated into 100 languages and dialects. The days when Hergé said «for many years I considered comic books as a farce, a little bit of fun» are long gone…

Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Tél. : 01 44 13 17 17. Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017.

AGENDA / 30


Exaltation Paris

7 Rue Scribe - 75009 Paris Tel. 01 58 18 68 60 www.exaltation.fr Salons : MIPAP • WHO’S NEXT CPM • PURE LONDON

PARIS • NEW YORK • LONDON • MILANO • MOSCOW


“CARTE BLANCHE À ZEP” AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LILLE

Palais des Beaux-Arts, 18 Bis Rue de Valmy, 59000 Lille. Tél. : 03 20 06 78 00. Jusqu’au 31 octobre.

LILLE FINE ARTS MUSEUM “CARTE BLANCHE TO ZEP” The father of Titeuf has entered into the museum world! Swiss cartoonist Philippe Chappuis, alias Zep, will be the star guest of Lille’s 3rd Open Museum event, which invites exceptional artists to create a dialogue with the museum’s permanent collections. The vast rooms were rapidly changed into a playground, with the artist having fun leaving his tender and offbeat mark on many masterpieces. The tour is interspersed with Zep’s cheeky reinterpretation of the history of art, with various original drawings and projections breathing new life into the sculptures and paintings... including the still lifes!

© ZEP 2016

L

e père de Titeuf entre au musée. Le dessinateur suisse Philippe Chappuis alias Zep profite en ce moment du 3e Open Museum de cette institution lilloise, un concept qui consiste à inviter un artiste hors norme à venir dialoguer avec les collections du musée. Les immenses salles se sont vite transformées en échanges ludiques avec de nombreux chefs-d’œuvre, où l’artiste ne s’est pas privé d’apposer sa marque à la fois tendre et décalée. Sa relecture impertinente de l’histoire de l’art ponctue le circuit du visiteur de dessins et de projections inédits qui donnent vie aux sculptures et aux tableaux... y compris les natures mortes !

© Maurice Aeschimann © Succession Picasso 2016

© Succession Picasso 2016

LE MUCEM. PICASSO “ U N G É N I A L S A N S P I É D E S TA L ”

T

out est nourriture pour Picasso. Il digère toutes les influences qui traversent son œuvre, les recrache pour les mieux les dissoudre avec le propre dissolvant de son imagination. Une grande partie de son génie réside

Pablo Picasso, Tête de taureau, 1952, collection particuliere.

dans cette façon de tout phagocyter avec aisance. Ses racines espagnoles, les traditions populaires, l’art tribal, les dessins d’enfants, les techniques d’assemblage, le savoir-faire artisanal, de ce melting-pot naît sa force créatrice. Un prisme que le Mucem nous propose de découvrir à travers 270 œuvres.

MUCEM. “PICASSO, A GENIUS WITHOUT A PEDESTAL” Everything is food for

Picasso. He digests the influences that cross his work and spits them out again to better dissolve them with his imagination... Much of his genius resides in his ability to absorb everything with ease. His creative energy is born

AGENDA / 32

Pablo Picasso, El Matador 1970.Musee Picasso, Paris.

out of a melting pot of his Spanish roots, popular traditions, tribal arts, children’s drawings, assembly techniques and craft expertise. A prism to be explored at the MuCEM, exhibiting 270 works. MuCEM, 7 Prom. Robert Laffont, 13002 Marseille. Tél. : 04 85 35 13 13. Jusqu’au 29 août.


Home is more than a place... it is an emotion Let us search for your dream home in Paris We find 1 out of 2 properties in less than a month

contact@parisearch.fr www.parisearch.fr

PROPERTY sales and search


记事 1987 © Mattel

玛格基金会(Fondation Maeght):“克里斯 托”(Christo)

里尔美术馆:“完全 Zep”(Carte blanche à Zep)展

© 1958 Christo

Titeuf之父——瑞士漫画家菲利普•夏皮 (Philippe Chappuis,别名Zep),来 到里尔美术馆与馆藏对话。他对艺术史 放肆的重新解读成为参观亮点,通过素 描和投影,赋予雕塑、绘画和静物作品 生动之感! 联系电话:03 20 06 78 00。至10月31 日止。

装饰艺术博物馆:“芭比 的偶像人生”(Barbie, vie d’une icone)展

阿拉伯世界文化中心: “东方花园”(Jardins d’Orient)展

© ZEP 2016

除去大男人主义的愚蠢刻板形象,她只是一 个玩具,于1959年诞生于美国。长腿和丰满 的芭比有偶像千面万化的美貌,经历时尚和 社会政治及文化的变革。这是她首度光临法 国的博物馆。 联系电话:01 44 55 57 50。至9月18日止。

© Hergé Moulinsart 2016

Christo的同义词就是硕大无比。宏伟 的“马斯塔巴”(埃及陵墓)凸显其根 本元素。该作品由约一千个不同颜色的 石油桶构成。以绘画、雕塑、装置和照 片等,描绘数十载工作的成果。 联系电话:04 93 32 81 63。至11月27 日止。

毕加索博物馆:“无尽天 才”(Un génial sans piédestal)展

第一阶段发现:阿拉伯世界文化中心广 场上安置的临时园林,以香氛和色彩让 游客沉浸于一个古老艺术的多重维度。 第二阶段发现:连接古老文化和现代创 新的参观动线。300多件作品展现了古代 工程师的才干。 联系电话:01 40 51 38 45/39 54。至9 月25日止。

大皇宫画廊:“埃尔 热”(Hergé)回顾展 还有什么偶像能像比丁丁(Tintin)更具号召 力?丁丁之父埃尔热(Georges Remi)已成 为第九艺术的守护人物。他被喻为“欧洲漫 画之父”,作品总销量逾两亿五千万本,并 译成了一百种语言。 联系电话:01 44 13 17 17。2016年9月28日 至2017年1月15日。

AGENDA / 34

© Maurice Aeschimann © Succession Picasso 2016

© DR

毕加索视一切为养分。他的西班牙血 缘、部落艺术、儿童涂鸦、组装技术、 精湛手工艺,都是其创作的原动力。博 物馆通过270件作品来探索他的一切。 联系电话:04 85 35 13 13。至8月29日 止。


12 rue de la Paix - 75002 Paris Joailliers dans toute la France W W W. I S A B E L L E L A N G L O I S . C O M


LOGES D’ARTISTES

À la rentrée, l’ancien comparse d’Omar Sy sera seul (ou presque) sur la scène de la Comédie de Paris.

FRE D T ES T OT

This autumn, Omar Sy’s former partner in crime will be alone (or almost) on stage at the Comédie de Paris.

DANS LA TÊTE DE FRED

« S’il fallait donner trois bonnes raisons de venir voir ce spectacle, ça serait rire, pleurer… et rire. Vous voulez que je “pitche” ? (Il articule) : « Presque seul est un seul en scène où je vous emmène dans la comédie de la vie avec la joyeuse bande de cinglés qui peuplent mon cortex. Fred Testot n’est en fin de compte pas si seul. » Ça va comme ça ? C’est un spectacle perturbé par mon régisseur en coulisse. Il a des problèmes personnels, et j’essaie de lui expliquer que ma vie de comédien est évidemment beaucoup plus compliquée que la sienne. Tout ça m’amène sous un prétexte fallacieux à parler de moi, en évitant que le régisseur ne se suicide sur scène. Ça chante, ça crie, ça s’énerve. C’est tellement agité qu’à un moment, je menace d’arrêter. »

« L’avantage de tourner le spectacle dans tous les cafés-théâtres de France et de Navarre comme je l’ai fait, c’est qu’on peut trouver plein d’idées supplémentaires chaque soir. Je construis le spectacle petit à petit, même s’il est solidement édifié à la base. Il y a deux ans, j’ai joué Un singe en hiver, avec Eddy Mitchell au Théâtre de Paris. C’est cela qui m’a donné envie de remonter sur scène pour un seul en

©Julien Benhamou

CONVAINCRE CHAQUE SOIR

THÉÂTRE / 36


©Julien Benhamou

scène. Dans la rue, on croise des gens qui nous reconnaissent parfois. Mais le vrai contact c’est en jouant chaque soir à quelques mètres du public. C’est l’essence de ce métier : une salle différente tous les soirs, des gens à convaincre, sans filet. Il n’y a plus de barrière. J’adore ça. »

COMMUNION

« Je dois reconnaître que j’ai été plus souvent spectateur de théâtre qu’acteur. D’ailleurs je continue à faire mon éducation. J’ai ainsi vu dernièrement Momo avec Muriel Robin et François Berléand, que je conseille chaudement. Également, mais dans un tout autre registre, Les Chatouilles, d’Andréa Bescond. Andréa y est exceptionnelle, elle a d’ailleurs reçu un Molière. Moi, j’ai fait un peu de théâtre à l’école. Je viens de la radio et de la télé. Mais maintenant, je peux dire que je ressens le plaisir de ceux qui montent seuls en scène. Je comprends ce que ça fait. Physiquement. Être seul sur scène, en osmose avec les gens : je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant, comme drogue. C’est une sorte de communion dans la rigolade. L’émotion est palpable tout de suite. Tout le monde a gagné sa soirée. »

DRÔLE DE JOB

« Un jour, j’ai dit à un journaliste qui m’interviewait qu’il pouvait m’arriver de me lasser de ce métier de comédien. C’est un drôle de job. Il faut se méfier, ne pas en faire trop, ne pas se laisser endormir non plus. Se ménager des pauses est salutaire. Il y a plein d’autres choses qui me passionnent dans la vie. Je ne me vois pas me vouer à la comédie. Je n’ai ni plan de carrière ni stratégie. Ça reste un métier qui est fait de rencontres, d’imprévus. Je n’aimerais pas ramener ce métier à un calcul de nombre de tournages. C’est comme pour les loges qu’on met à ma disposition : en réalité, je n’y attache guère d’importance. C’est bien de pouvoir y entreposer quelques affaires. Ma veste, une brosse à dents, ça suffit. » Presque seul, à partir du 9 septembre, à la Comédie de Paris.

IN FRED’S HEAD «If I had to give three good reasons to come and see the show, they would be to: laugh, cry and… laugh. Shall I pitch it? (Articulating exaggeratedly): «Presque Seul» (Almost Alone). One man, alone on stage, takes you through the comedy of life with the jolly band of nutters inhabiting his cortex. Fred Testot is not, it transpires, quite so alone.» That suit you? The show keeps getting disrupted by my stage manager, off stage. He has some personal problems and I try to explain to him that my life as an actor is obviously far more complicated than his. And that leads me, under false pretences, to talk about myself to stop the stage manager from committing suicide on stage. There’s singing and shouting and exasperation! Things get so out of hand at one point that I threaten to stop the show.» FULL-ON EVERY EVENING «The advantage of taking the show to every café-theatre in every corner of France like I did, was that I found loads of new ideas every evening. I constructed the show gradually on what were very

solid foundations. Two years ago, I played «Un Singe en Hiver» (A Monkey in Winter) with Eddy Mitchell at the Théâtre de Paris. That experience made me want to get back on stage with a one-man show. Out on the street, you’ll sometimes meet people who recognise you. But real contact comes with playing every night just a few metres from the audience. That’s the essence of our work: a different venue every night, people to convince, no safety net. All barriers have been removed. I love it.» COMMUNION «I must admit that I’ve been a theatregoer more often than a theatre-performer. And I’m still rounding off my education. I recently went to see «Momo» with Muriel Robin and François Berléand, and I can warmly recommend it. Also, but in quite a different register, «Les Chatouilles» by Andréa Bescond. Andréa is outstanding; she was awarded a Molière. I did a bit of theatre at school but I come from radio and TV. However now, I can say that I feel that pleasure of going on stage alone. I understand the feeling. Physically.

THÉÂTRE / 37

Being alone on stage, in osmosis with the audience: I haven’t found a drug to beat it yet! It’s a kind of communion in laughter. The emotion is immediately palpable. Everyone has a great evening.» FUNNY OLD JOB «One day, I told a journalist in an interview that I do sometimes get fed up of being an actor. It’s a funny old job. You have to be wary, not go too far, but not go to sleep on the job either. Taking breaks really does you good. There are so many other things in life I’m passionate about that I can’t see myself devoting all my time to acting. I have neither career plan nor strategy. This job is made of encounters, of the unexpected. I wouldn’t sum it up as a total number of shoots. It’s like the dressing rooms I’m given: in truth, they’re of hardly any importance to me whatsoever. It’s great to be able to stow some of your stuff there: my jacket, a toothbrush. That’s enough.» Presque Seul, from 9 September at the Comédie de Paris.


LOGES D’ARTISTES

ÉRIC-EMMANUEL

SCHMITT Directeur du théâtre Rive-Gauche, auteur à succès, comédien : voici les trois cordes sensibles de ce conteur compulsif. Director of the Théâtre Rive-Gauche, successful author and actor are the three most vibrant strings to the bow of a compulsive story-teller.

L’AUTEUR LE PLUS ÉTUDIÉ DANS LES COLLÈGES FRANÇAIS

« Je viens de rendre à l’instant un manuscrit à mon éditeur. L’homme qui voyait à travers les visages sortira en septembre chez Albin Michel. C’est un roman qui a une structure policière, mais qui repose sur une enquête métaphysique : d’où vient la violence contenue dans les hommes qui les pousse à se faire exploser au milieu d’une foule. Est-elle humaine ? Divine ? Vient-elle d’une compréhension ou alors d’une incompréhension des textes ? Ça sera ma quarante et unième publication. Je ressens une immense fierté d’être l’auteur le plus étudié dans les collèges et les lycées français. Je suis fils de profs, j’ai profité de l’école républicaine. Elle a été un facteur d’épanouissement intellectuel, et je suis donc très content de ne pas l’avoir quittée. J’ai quitté le banc, mais je suis rentré dans le bureau ! »

THE MOST-STUDIED AUTHOR IN FRENCH SCHOOLS «I’ve right just this instant submitted a text to my publisher. «L’homme qui voyait à travers les visages» will be published in September by Albin-Michel. It’s a novel with the structure of a detective story founded on a metaphysical inquiry: where does the violence that man has within him, and that drives him to blow himself up in the middle of a crowd, come from? Is it human violence? Or divine? Does it come from an understanding of writings, or from not understanding them? It will be my fortyfirst publication. I’m extremely proud to be the most-studied author in French middle and high schools. My parents were teachers and I had a state education. It contributed to my intellectual development and I am therefore very happy still to be part of it! I may have left the playground, but I’ve entered into the staff room!» THÉÂTRE / 38


L’APPÉTIT DE RACONTER

BLOTTI DANS L’ŒUF

ANNIE DUPEREY, SA CONSEILLÈRE

Petits crimes conjugaux, d’Éric-Emmanuel Schmitt, avec Fanny Cottençon et Sam Karmann. À partir du 29 septembre, Théâtre Rive Gauche.

« Je suis fait pour écrire des histoires comme un pommier est fait pour donner des pommes. J’ai à peine su écrire que je contais déjà des histoires. J’écris aussi naturellement que je respire. C’est une nécessité pour moi. Si je passe plusieurs mois sans rédiger, sans m’adresser aux autres de cette façon, je rentre en haine de moi-même. Je ressens un besoin métaphysique d’histoires qui ont un début, un milieu et une fin. Comme chacun de nous, je suis un peu surpris d’exister. Je ne me suis pas vu arriver, je ne comprends pas tout ce qui m’arrive. Et je ne sais pas ce que je deviendrai. Écrire ou lire, c’est chercher à mettre du sens dans l’absurde, de l’ordre dans le chaos. » « Quand je “fais le comédien”, j’accède à une loge… où je passe le moins de temps possible. À partir de 13 heures, je suis incapable de faire autre chose que de penser au spectacle du soir. J’ai l’impression d’être dans un entonnoir et de couler au fond. Je m’accroche aux parois, mais rien à faire, je glisse. Toute mon énergie commence à être captée par la représentation du soir. Quand je joue, je suis incapable d’écrire : ce sont deux énergies différentes. Anny Duperey m’avait prévenu, puisqu’elle aussi joue et écrit. Écrire c’est se retirer du monde. C’est se mettre à l’écart du temps et le réinventer. Jouer c’est se brûler sous les yeux des autres. »

« Un moment je dois passer en mode énergétique comédien. J’arrive à 17 heures au plus tard au théâtre. Je le renifle, je le hume, je l’apprivoise. Je marche sur la scène ou dans les travées, j’essaye ma voix. C’est ma façon d’éviter la peur. La loge, c’est les trois quarts d’heure avant de commencer, c’est l’espace intime. Si elle est très grande, je la rends minuscule en n’en éclairant qu’une toute petite partie. Je me maquille, je vérifie ma mémoire sur des points qui me font peur. La loge est un œuf dans lequel je me blottis avant de prendre le risque d’en sortir. Je suis lové en boule avec le moins de lumière possible. J’éteins avant de sauter dans la lumière. »

A THIRST FOR STORYTELLING «I am designed to write stories like an apple tree is to grow apples. I was already telling stories when I barely knew how to write. Writing is as natural to me as breathing. It’s a necessity. If several days go by without me writing, without addressing others in this way, I start to hate myself. I feel a metaphysical need for stories with a beginning, a middle and an end. Like all of us, I’m rather surprised I exist. I didn’t see myself get here; I don’t understand everything that happens to me; and I don’t know what I will become. Writing and reading are ways of seeking to give meaning to the absurd, to put order into chaos…» ADVICE FROM ANNIE DUPEREY «When I do the actor bit, I get a dressing room… where I spend as little time as possible. From 1pm, I am unable to do anything other than think about that evening’s show. I feel like I’m in a funnel, tumbling downwards. I cling to the sides, but to no avail: I tumble. All of my energy starts to be captured by that evening’s performance. When I’m acting, I’m incapable of writing: they are two different energies. Anny Duperey warned me about that. She, too, acts and writes. Writing means withdrawing from the world, stepping out of time to reinvent it. Acting is getting burned under the gaze of others.» PROTECTIVE SHELL «The time comes when I have to shift into actor energy mode. I arrive at the theatre at 5pm at the latest. I sniff it, breathe it in, make it mine. I walk around the stage or through the rows of seats. I try out my voice. That’s my way of dodging fear. The dressing room is for the forty-five minutes before I go on. It’s an intimate space. If it’s very big, I make it tiny by lighting up only a really small part. I put my make-up on and I check that I can remember the parts I’m worried about. The dressing room is an egg that I curl up in before taking the risk of leaving it. I’m curled up in a ball with as little light as possible. I switch it off before leaping into the light.» Petits Crimes Conjugaux by Eric-Emmanuel Schmitt with Fanny Cottençon and Sam Karmann. From 29 September, Théâtre Rive-Gauche.

THÉÂTRE / 39


LOGES D’ARTISTES

MARTIN

L AMOT T E Dès septembre, le comédien endossera le pardessus du mythique Inspecteur Columbo. Au théâtre Michel du huitième arrondissement de Paris. From the month of September, actor Martin Lamotte will be shrugging on the legendary raincoat of Inspector Columbo at Théâtre Michel in Paris’s eighth arrondissement.

PAS QUESTION D’IMITER PETER FALK

« C’est à la fois surprenant et lourd à porter de jouer Columbo. Déjà, il n’est pas question de “faire du Peter Falk”, qui a popularisé le rôle. Il ne faut jamais chercher à imiter qui que ce soit au théâtre, ni dans la gestuelle ni dans le phrasé. Je ferai ce qu’on appelle une évocation et ça sera très simple : je jouerai la pièce telle qu’elle a été écrite puisque, au départ, Columbo est une pièce de théâtre. Elle a été créée à Broadway en 1968. L’évocation demeure un exercice particulier : il faut être à la fois très précis pour faire tout d’un coup basculer le public. »

MARTIN SINON RIEN

« La série télé reste un grand souvenir pour moi. Je me rappelle de la voix française de Peter Falk, celle du comédien Serge Sauvion. C’était une série très particulière,

THÉÂTRE / 40


Columbo, à la fois policière, mais aussi une comédie où on connaissait la fin depuis le début. On restait parce qu’on voulait savoir pourquoi, comment… (On lui lit la note d’intention de Didier Caron, le metteur en scène de la pièce : « Son timbre de voix un peu éraillé, son petit quelque chose d’extrêmement sympathique et populaire : Columbo ne pouvait être joué que par Martin Lamotte. ») Il est bien gentil Didier, mais peut-être qu’il exagère un peu ! Il va peut-être le regretter ! »

SPIRIT OF ACTORS PAST «I know a lot of Parisian theatres. Those where I’ve worked are often like homes from home for me. That’s the case of La Michodière, where I’ve played three times. I knew everyone – they’re almost family. I’d call in in the morning when I was playing in the evening… There are dressing rooms that have «soul», like at the Palais-Royal and Les Variétés; places where really great actors spent time. We are filled with their presence. We feel it. We sense it. It’s always an honour to tread in their footsteps.»

L’ÂME DES COMÉDIENS

« J’ai fréquenté beaucoup de théâtres parisiens. Ceux dans lesquels j’ai joué souvent sont comme des seconds chez moi. C’est le cas de la Michodière où j’ai joué à trois reprises. Je connaissais tout le monde, c’est presque une famille. On passe le matin quand on joue le soir… Il y a des loges qui ont une “âme”, comme au Palais-Royal, ou aux Variétés, des lieux où ont séjourné de très grands comédiens. Leur présence nous remplit, nous la sentons, nous la ressentons. C’est toujours un honneur de leur succéder. »

SOMME EN SCÈNE

« Certains acteurs retapissent leur loge, la repeignent. D’autres viennent avec des meubles ; je connais un comédien qui a emporté un buffet de chez lui. Personnellement, j’ai fait beaucoup de travaux dans ma jeunesse, je ne ressens donc pas ce besoin. Quand certaines pièces comportent un canapé dans leur décor, ce qui arrive souvent dans le théâtre de boulevard, il m’arrive de m’y installer confortablement et de faire un petit somme. Je rentre une demi-heure avant la pièce, dans mon costume… et je m’endors. Le régisseur me réveille en douceur. À ce moment-là, je vais boire un café, je fais l’andouille, et hop, je rentre en scène. »

CASH

« À mes débuts, au Café de la Gare, on se changeait parfois dans des caves obscures, à deux pas du tas de charbon. Les loges étaient communes : il y avait plus ou moins un espace imparti aux filles, l’autre aux garçons. Et bien entendu on passait notre temps à faire des blagues. C’était une chouette époque. Le théâtre c’est cash, plus franc que le cinéma. On joue, ça plaît aux gens : ils reviennent. Surtout dans la comédie. On a intérêt à être bons. » Columbo, au théâtre Michel, à partir du 22 septembre.

I WON’T BE IMITATING PETER FALK «It’s both amazing and pretty intimidating to be playing Columbo. There’s no way I’m going to «do Peter Falk», who made the role so popular. You should never try to imitate anyone in a play neither their movements nor their way of speaking. My performance will be all about «evocation», quite straightforward really: I will act the play as it was written, because, at the outset, «Columbo» was a play. It was first performed on Broadway in 1968. Evocation is a specific approach: you have to be very precise so that you can all of a sudden wrong-foot the audience.» IT HAD TO BE MARTIN «I remember the TV series really well. I can remember Peter Falk’s French voiceover; he was dubbed by actor Serge Sauvion. Columbo was a unique series – a detective story, but where you knew the ending right from the beginning. You’d keep watching because you wanted to know why and how…» (We read out some lines from the production notes by Didier Caron, the play’s director: «… the rasping timbre of his voice, that little something that is so engaging and popular: Columbo could only be played by Martin Lamotte».) «That’s very kind of Didier, but I think he’s going a bit over the top. He may live to regret it!»

THÉÂTRE / 41

SNOOZING ON STAGE «Some actors redo the wallpaper in their dressing room, or paint the walls. Others come with their own furniture. I know one actor who brought the sideboard from his home! Personally, I did a lot of DIY in my youth so I don’t have that need. Some plays will have a settee as part of the props - that’s often the case in light comedy – and I’m not against making myself comfortable on it and grabbing forty winks. I go on stage half an hour before the play, in costume… and I go to sleep. The stage manager gently wakes me up. I then go for a coffee, clown around and, hey presto, I’m on back stage.» SAY IT AS IT IS «When I stated out, at the Café de la Gare, we would sometimes get changed in dingy cellars, right next to a pile of coal. The dressing rooms were communal, with more or less one part for the gals and the other for the guys. Naturally we were cracking jokes all the time. Those were great days. In the theatre world you say it how it is; it’s much more straightforward than film. We act. People like it. They come back. Particularly a comedy. So you have to be good!» Columbo, at Théâtre Michel from 22 September.


©Julien Benhamou

弗雷德•特斯托(Fred Testot ) 这位奥马•司(Omar Sy) 的前搭档将在巴黎剧院的舞 台上表演(类)独角戏。

弗雷德的想法 “看这节目的3个理由:笑、哭和笑。”他 说:“‘类独脚戏’是一个人在台上,通过 充满骨子里的疯癫快乐,将你们带进人生的 喜剧中。直到某一刻,我会威胁不干了。 ” 说服每一天 在剧场式咖啡馆演出,每天晚上都可以找 到很多新点子。两年前,我在巴黎剧院表演 《Un singe en hiver》。就是它让我想重回

艾力克-埃马纽埃尔•史密 (Eric-Emmanuel Schmitt) 左岸剧场总监、畅销书作家、演员:就是这位“强迫症 说书人”的三条心弦。 最受法国中学研究的作者 “ 《L’homme qui voyait à travers les visages》将在9月出版。该书有侦探小说 的结构,以玄学调查为基础:在人群中引爆自己的暴力源头在何处。很荣幸成为法 国中学里最常被研究的作者。我出身公立教育。那是智力发展的一个因素,我很高 兴未曾中途辍学。 ” 叙述的渴望 “我为写故事而生。写作就像呼吸一样自然。如果几个月不写,我会恨我自己。我 感觉到故事的玄奥需求。我没看到自己的到来,不明白发生在我身上的一切。不知 道我将来的命运。写或读,是努力在谬误中放入道理,混乱中加入秩序。 他的顾问安妮•迪佩雷(Annie Duperey) “当演员时,感觉自己像在一个漏斗中向底部坠落。表演时,我没办法写:这是两 种不同能量。 安妮警告过我,因为她也表演兼写作。写作是从世界隐遁。表演是在 别人面前自焚。 ” 蜷缩于萌芽状态中 “为了进入喜剧演员的模式,我最迟下午5点到剧院。我走在舞台上或过道间,我试 嗓子。开演前我躲在化妆室,这是我的私人空间。如果化妆室很宽敞,我就只开一 点灯来将它变小。如果化妆室是一个蛋,那就是我出去冒险前的蜷缩之处。” 《Petits crimes conjugaux》,埃里克-埃马纽埃尔•师米特(Eric-Emmanuel Schmitt)、法妮•科特孔(Fanny Cottencon)和萨姆•卡曼(Sam Karmann) 主演。 9月29日起于左岸剧场上演。

THÉÂTRE / 42

舞台演独角戏。真正的接触,是对公众近距 离的表演。每天晚上在不同的表演厅,说服 不同的人,没有退路。我喜欢。 ” 心意相通 “我更多的时候是剧场观众而非演员。我刚 看过《Momo》和《Les Chatouilles》。可 以说我感觉到那些独角戏演员的乐趣了。独 自在舞台上,与人相互影响……在嬉戏中的 心意相通,每个人都度过欢乐今宵。 ” 有趣的工作 “我曾说可能会对演员这一行厌倦。适可 而止有益健康,人生中还有许多事情令我感 动。我不认为自己会为演戏鞠躬尽瘁。这一 行充满邂逅和出乎意料。我不想以表演次数 来衡量。” 类独角戏,9月9日起在巴黎剧院上演。


PARIS • 60, Rue François 1er - T. +33 (0)1 42 25 15 41 CANNES • 4, La Croisette - T. +33 (0)4 97 06 69 70 ST-TROPEZ • 3, Rue Allard - T. +33 (0)4 98 12 62 50 MONACO • 13, Boulevard des Moulins - T. +377 97 70 44 22

Boutiques KRONO KONCEPT by Kronometry 1999 PARIS • 45, Rue Pierre Charron - T. +33 (0)1 47 20 85 53 ST-TROPEZ • Hôtel Byblos - Av. Paul Signac - T. +33 (0)4 94 56 30 73 COURCHEVEL • Hôtel Les Airelles - T. +33 (0)4 79 08 77 35

Boutique ULYSSE NARDIN by Kronometry 1999 PARIS • 60, Rue François 1er - T. +33 (0)1 53 75 03 79

Boutique TAG HEUER by Kronometry 1999 ST-TROPEZ • 3, Rue Allard - T. +33 (0)4 98 12 62 50

Boutiques

HUBLOT

by

Kronometry

1999

CANNES • 4, La Croisette - T. +33 (0)4 93 68 47 88 © Kronometry 1999 / JEAN MICHEL SORDELLO / «PHOTOGRAPHES-ASSOCIÉS»

ST-TROPEZ • 14, Rue François Sibilli - T. +33 (0)4 94 96 58 46 COURCHEVEL • Rue du Rocher - T. +33 (0)4 79 41 18 82

w w w. k r o n o m e t r y 1 9 9 9 . c o m


M ANUFACTUR E DE H AU TE H OR LOGER IE

TONDA 1950 TOUR BILLON

Boîtier or rose Tourbillon volant extra-plat Mouvement automatique micro-rotor Bracelet alligator Hermès Made in Switzerland www.parmigiani.ch

Parmigiani_HQ • Visual: Tonda 1950 Tourbillon • Magazine: Majestic_Martinez (FR) • Language: French • Doc size: 192 x 220 mm • Calitho #: 04-16-115895 • AOS #: PF_02461 • EB 15/04/2016

PARIS • CANNES • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visitez notre site internet pour découvrir la liste des marques disponibles dans chaque boutique


FOUNDING MEMBER OF THE QUALITY FLEURIER CERTIFICATION AND PARTNER OF THE FONDATION DE LA HAUTE HORLOGERIE

RÉCITAL 18 SHOOTING STAR 2 TIMES PATENTED 5-DAY TOURBILLON, HEMISPHERIC UNIVERSAL WORLDWIDE TIME WITH SELECTABLE TIME ZONE AND ULTRA-COMPACT 24 CITIES INDICATOR, HEMISPHERIC PRECISION MOON PHASE, JUMPING HOURS, RETROGRADE MINUTES LIMITED EDITION

© Jean-Michel SORDELLO

WWW.BOVET.COM

PARIS • CANNES • MONACO • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visit

our

web

site

to

discover

the

list

of

the

brands

available

in

each

boutique


TH E E TE RNAL MOVE ME NT Ulysse Nardin, from the movement of the sea to the perpetual innovation of Haute Horlogerie. For over 170 years, the powerful movement of the ocean has inspired Ulysse Nardin in its singular quest: to push back the limits of mechanical watchmaking, time and time again.

Freak Blue Cruiser Flying carrousel-tourbillon 7-day power reserve Silicium technology ulysse-nardin.com

PARIS • CANNES • MONACO • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visitez notre site internet pour découvrir la liste des marques disponibles dans chaque boutique


Big Bang Unico Sapphire. Case made of sapphire, paying tribute to Hublot's extensive expertise. The absolute transparency reveals the manufactured UNICO movement. Column-wheel chronograph, 72-hour power reserve. Limited edition of 500 pieces.

PARIS • CANNES • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visit

our

web

site

to

discover

the

list

of

the

brands

available

in

each

boutique


H1 | ICEBERG 2 The H1 is the first timepiece ever to combine mechanical and liquid engineering. H1 is a proprietary Swiss movement - with a 65 hour power reserve and manual winding - driving a unique high-tech fluidic module. HYT - a new dawn in watchmaking. KRONOMETRY 1999 | 4 Bvd de la Croisette | 06400 - Cannes

H Y T WATC H E S .CO M

HYT-Ad-Majestic-195x227-H1Iceberg2-Krono.indd 1

21.04.2016 16:00:43

PARIS • CANNES • MONACO • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visitez notre site internet pour découvrir la liste des marques disponibles dans chaque boutique


PARIS • CANNES • MONACO • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visit

our

web

site

to

discover

the

list

of

the

brands

available

in

each

boutique


© Jean-Michel SORDELLO

PA R T O F T H E M O O N - D N A C O L L EC T I O N , T H E M O O N D U S T B LU E S H O W C A S ES T H E M AG I C O F T H E M O O N . S W I S S M A D E , T H I S LU N A R T I M E P I EC E C O N TA I N S E L E M E N T S O F T H E A P O L LO 11 S PAC EC R A F T A S W E L L A S M O O N D U S T. w w w. ro m a i n j e ro m e .c h

MOON DUST BLUE Exclusively for Kronometry 1999 50 Pieces 11 900€ TTC

PARIS • CANNES • MONACO • ST TROPEZ • COURCHEVEL

www.kronometry1999.com Visitez notre site internet pour découvrir la liste des marques disponibles dans chaque boutique


马丁•拉莫特 (Martin Lamotte) 9月起,该演员将在巴黎第8区的“米歇尔”剧场,披上《神探可伦坡》的传奇外衣。 不是要模仿彼得•福克(Peter Falk) “扮演可伦坡不是要‘演得像彼得•福 克’。在剧场中,永远别试图模仿谁。我 用的是召唤术:即照原著演,《可伦坡》 最初就是舞台剧。召唤术必须精确到瞬间 一举就撼动公众。 ” 只能是马丁 “《可伦坡》系列既是侦探片,又是喜 剧。我们从中读到该剧导演迪迪埃•卡隆 (Didier Caron)的意图:‘他的嗓音 有点嘶哑,非常讨人喜欢和受欢迎:可伦 坡只能由马丁诠释’ ”

演员之魂 “我表演所在的剧场就像我的第二个家。 有些演员化妆室是有‘灵魂’的,在有些 重量级演员曾逗留过的剧场,他们的存在 充实了我们,能追随他们脚步真是与有荣 焉。 ” 现场打盹 “有些演员重新装饰他们的化妆室。我不 觉得有此需求。有些戏的装饰中有沙发, 我就舒服地在沙发上小睡一会。舞台监制 唤醒我,我会喝杯咖啡,自娱一下,然后 一跃上台。 ”

THÉÂTRE / 51

直率 “我初登台时,在‘火车站咖啡馆’剧 场,我们有时在黑暗的地窖里换装。化妆 室勉强分隔出女生和男生空间。我们用开 玩笑来打发时间,那真是一段美好时光。 剧场是直来直往之地,我们表演,取悦观 众:他们就会回来再看我们的演出。尤其 是喜剧片。我们必须令人满意。” 《可伦坡》,米歇尔剧场,9月22日起开 演。


PRIMA

BALLERINA OPÉRA / 52


© Anne-Deniau, Ann Ray, Opera national de Paris.

En sep temb r e p r ocha in, A ur élie Dup ont d i r i ge r a le Ba llet d e l’Op ér a d e Pa r is, a p r ès a v oir été l’ u ne d e ses p lus éb louissa ntes étoiles. Por tr a it. From nex t Sept ember onwards, Aurél ie Dupo n t w i ll be direct ing t he Paris Opera B al l et aft er being o n e o f i ts most dazzl ing prima bal l erinas. Por t rait .

E L a Bayardère

lle est l’une des fées de la maison depuis trente et un ans. Petit rat dès l’âge de 10 ans au sein de l’école de danse de l’Opéra, elle a intégré la compagnie à 16 ans avant d’être propulsée en première ligne sous les feux de la rampe, en qualité de danseuse Étoile. C’était en 1998, à l’issue de la représentation de Don Quichotte, un ballet de Rudolf Noureev. Aurélie Dupont, née sous le signe de la grâce, par toutes les fibres de son être. Intensément, absolument danseuse. Nimbées de l’aura du sublime, ses qualités d’interprète évoqueraient une sorte de Garbo de la danse. Les plus grands chorégraphes la choisiront pour donner corps et âme à leurs ballets, de Pina Bausch à Angelin Preljocaj. Pourtant, le 18 mai 2015 sonnait pour elle l’heure d’une (jeune) retraite. Sur la scène de l’opéra Garnier qu’elle connaît sur le bout des orteils, l’étoile tira sa révérence en dansant L’histoire de Manon, de Kenneth MacMillan. S’en sont suivi vingt-cinq minutes d’ovation debout pour saluer une artiste d’exception, et puis après ? Adieu à jamais et rideau définitif pour celle dont le rêve d’enfant était de danser, danser, danser ? OPÉRA / 53

She has been one of the stars of the house for 31 years. A ballet student from the age of 10 at the Paris Opera Ballet School, she joined the company at age 16, before being propelled into the limelight as Prima Ballerina in 1998, after the performance of Don Quixote, a ballet by Rudolf Nureyev. Aurélie Dupont was born under a graceful star. She is a dancer, passionately, absolutely and with every fibre of her being. Bathed in an aura of the sublime, her performances could be said to evoke a sort of «Garbo of dance». The world’s finest choreographers, from Pina Bausch to Angelin Preljocaj, have chosen her to give body and soul to their ballets. On May 18th, 2015, the time came for her (young) retirement. She took her final bow on the stage of the Opéra Garnier - which she knows like the back of her toes –, where she danced «L’Histoire de Manon» by Kenneth Mac Millan. The performance was followed by a 25-minute ovation in tribute to this exceptional artist. And now? Had the star whose childhood dream was to dance, dance, dance truly drawn the curtain and said her final adieu?

A SURPRISE SUCCESSION

The ways of destiny have decided completely otherwise and today, Aurélie Dupont is on the verge of reuniting with the Paris Opera House at the very highest level, as Director of Dance. «I’m so proud and happy!» she exclaimed when her consecration was announced to the press. «I’m a bit surprised, but very excited too, I want to get back to work


© Marianne Bouzonie, Opera national de Paris.

SUCCESSION SURPRISE

L’EXCELLENCE CLASSIQUE

Un an après sa nomination, le célèbre danseur chorégraphe a préféré jeter l’éponge, son départ provoquant un vrai coup de théâtre au sein de la vénérable institution qu’est l’Opéra de Paris. A-til voulu faire bouger les lignes du ballet parisien avec trop d’ardeur à l’ouvrage, trop de radicalité dans le propos ? Quoi qu’il en soit, la nouvelle directrice va développer sa propre vision des choses pour que la compagnie, reconnue comme l’une des meilleures du monde, rayonne au beau fixe. «  Pour moi, le Ballet de l’Opéra de Paris reste une compagnie de danse classique avec une ouverture sur la danse contemporaine. Ce n’est pas l’inverse… J’ai envie de continuer à trouver l’excellence dans le ballet classique, car c’est la force de la compagnie.  » C’est Aurélie Dupont qui, désormais, mène le bal ! Son talent n’a pas fini de nous émerveiller…

Histoire de Manon

tomorrow. I feel touched and honoured… I have so much love for this house. I’ve been here for 31 years. I know everyone who works here. I want to go even further in terms of classical dance and meeting other choreographers. And my thoughts especially go out to the dancers, to this house that is my home…» Aurélie Dupont’s emotion was further heightened by the fact that she was taking over from the very high-profile Benjamin Millepied.

CLASSICAL EXCELLENCE

Just one year after his appointment, the famous dancer and choreographer Benjamin Millepied decided to resign: a departure considered as a dramatic turn of events for the venerable Paris Opera House. Did he try to shift the Paris Opera Ballet’s policy with a little too much zest and radical talk? Whatever the case, Aurélie, in her role as the new Director of Dance, will be developing her own vision to ensure the company, acclaimed as one of the world’s finest, continues to shine brightly. «For me, the Paris Opera Ballet remains a classical dance company with openings for contemporary dance, not the opposite… I want to continue our pursuit of excellence in classical dance, because that is the company’s strength.» Aurélie Dupont is leading the dance now… And she hasn’t finished astonishing us with her talent.

Stéphane Lisner , Aurélie Dupont et Benjamin Millepied

OPÉRA / 54

© Christian Leiber, Opera national de Paris.

Les voies de la destinée en ont décidé tout autrement et aujourd’hui, Aurélie Dupont est sur le point de retrouver l’Opéra de Paris au plus haut niveau, pour en être la directrice de la danse. « Je suis tellement fière, je suis heureuse ! s’est réjouie celle-ci lors de l’annonce à la presse de son sacre. Un peu surprise, mais aussi très excitée, j’ai envie de commencer demain. Je me sens touchée et honorée… Je suis pleine d’amour pour cette maison. Cela fait trente et un ans que j’y suis. Je connais tous les gens qui y travaillent. J’ai envie d’aller plus loin, dans l’exigence en termes de danse classique, dans l’exigence de rencontrer d’autres chorégraphes. Et je pense surtout aux danseurs, à cette maison qui est ma maison…  » L’émotion d’Aurélie Dupont était d’autant plus à son comble qu’elle prend la succession du très médiatique Benjamin Millepied.


© Hidemi Seto, A. Dupont,La Dame aux camelias.

芭蕾舞团之首席女演员 2016年9月,奥蕾丽•杜朋 (Aurélie Dupont)将接任 巴黎歌剧院芭蕾舞团总监,她 曾是该舞团最耀眼的首席舞者 之一。人物侧写。 31年以来,她被誉为舞团的仙子之一。自10 岁起,她就成为了歌剧院舞蹈学校的年轻学 生,16岁时加入舞团,之后便迅速跃上舞台一 线,以首席舞者的身分闪耀于舞台镁光灯下。 那是在1998年,她诠释了鲁道夫•努里耶夫 (Rudolf Noureev)改编的芭蕾舞剧《唐•吉 诃德》(Don Quichotte)。奥蕾丽浑身上下散 发与生俱来的优雅气质,她是一个感情热烈而 绝对的舞者。崇高的光环笼罩下,她的演绎资 质被喻为舞蹈界的嘉宝(Garbo)。最杰出的 编舞大师选择她来为他们的芭蕾舞倾情演出, 包括碧娜•鲍许(Pina Bausch)和安杰林• 普雷祖卡(Angelin Preljocaj)。然而,2015年5 月18日,她(提前)退休的时刻到来了。这位 首席舞蹈员在加尼叶歌剧院(opéra Garnier)这 个她了如“趾”掌的舞台上,以肯尼斯•麦克 米伦(Kenneth MacMillan)的《马侬的故事》 (L’histoire de Manon)作为其告别作。接下来 的25分钟里,观众起立欢呼,向这位卓越超凡 的艺术家致敬,那然后呢?永别了?对这个儿 时梦想除了跳舞还是跳舞的演员而言,就此永 远的幕落吗? 喜出望外的接班 命运之途对此做出全然不同的决定,如今,奥 蕾丽•杜朋即将以更上一层楼之姿,重回巴黎 歌剧院,她将成为舞蹈总监。“我是如此自 豪,也很高兴!”在宣布这项任命的新闻发布 会上,她为此感到欣喜。“有点惊讶,但也很 兴奋,我想明天就开始。我觉得感动和荣幸...... 我对这个‘家’充满热爱,我在那里待了31年 了。我认识里面所有的工作人员。在古典舞蹈 以及与其他编舞家的合作方面,我对自己有更 高的期许。我特别为舞蹈演员着想,为这个家 着想,因为这也是我的家......”成为媒体宠儿本 杰明•米派德(Benjamin Millepied)的接班 人,更让奥蕾丽•杜朋无比激动。 古典卓越 著名的舞蹈家和编舞家本杰明•米派德,在上 任的一年后便选择放手,他的离开在巴黎歌剧 院这座古老殿堂中一石激起千层浪。他是否想 以对作品过多的热情和过于激进的言论,来撼 动巴黎芭蕾舞的界线?无论如何,新任女总监 将发展属于自己的愿景,让舞团成为举世公认 的翘楚,于晴空万里中辉耀光芒。“对我来 说,巴黎歌剧院的芭蕾舞团仍然是一个迎向现 代舞的古典舞蹈团。这并非背道而驰......我想继 续在古典芭蕾中追求卓越,因为这是舞团的实 力所在。”从今以后,奥蕾丽•杜朋才是“领 舞者”!她的天赋将持续让我们惊绝。

OPÉRA / 55


© Zhang Huan Studio, courtesy pace gallery

G iant n°3 - Zhang H uan .

SPÉCIAL

CHINE / 56


LA FONDATION

VUITTON Sous le signe du dragon THE VUITTON FOUNDATION THE YEAR OF THE DRAGON

Déjà remarquée avec l’exposition “Bentu” au printemps dernier, la Fondation Vuitton poursuit ses “chinoiseries” au gré d’une sélection d’artistes piochés dans les meilleurs crus de sa collection. Un évènement à découvrir jusqu’au 29 août. After last spring’s much-noticed “Bentu” exhibition, the Vuitton Foundation will be pursuing its game of Chinese Checkers again this year, with a selection of artists hand-picked from the collection’s finest. An event to be enjoyed until August 29th.

O

nze artistes au total. Très différents les uns des autres. Et c’est heureux tant la diversité de l’art contemporain au pays de la Cité interdite suscite à la fois des curieux et des envieux. Depuis les premiers vents de révolte artistique contre le “réalisme socialiste” – art de propagande au service de la Révolution culturelle de Mao Zedong – à aujourd’hui, nous avons été témoins de quatre décennies de création, calquée sur les influences de l’art occidental et les vestiges encore solidement ancrés de la tradition. SPÉCIAL

CHINE / 57

A selection of eleven very different artists. And a clever choice too: the diversity of contemporary art in the land of the Forbidden City is currently arousing both curiosity and envy. Since the first tremors of the artistic uprising against «social realism» – propagandist art at the service of Mao Tse Tung’s Cultural Revolution - we have witnessed four decades of creation, modelled on both Western artistic influences and the remains of solidly-anchored traditions. These eleven artists were not chosen by chance. Zhang Xiaogang and Ai Wei are tutelary figures of a protest that is both caustic and social. The paintings and sculptures of the former offer a vitriolic


« LES ARTISTES CHINOIS COMMENCENT À ÊTRE REGARDÉS, MAIS IL EST TROP TÔT POUR PARLER D’INFLUENCE »

Seven intellecutals in Bamboo Forest Part 1 - Yang Fudong.

© Adrien Bernard

© Adrien Bernard

Le choix de ces onze artistes n’est pas innocent. Zhang Xiaogang et Ai Weiwei sont deux figures tutélaires d’une contestation caustique et sociale. Les peintures et les sculptures du premier véhiculent une satire au vitriol de la famille chinoise. Le second se démarque sur le ton de la performance et la grandiloquence de ses positions. Les déracinés tels que Portrait de l’artiste Xu Zhen . Yan Pei-Ming et Huang Yong Ping ont choisi de vivre à Paris depuis une trentaine d’années, ce qui n’enlève rien à la dimension contemplative et dramatique de leurs travaux traversés par l’histoire de leur pays. Trame historique que l’on retrouve également dans les camaïeux noir, bleu et gris de Zhang Huan, ou la folie douce et warholienne du sculpteur Xu Zhen transformant Guan Yin, une figure divine L’artiste Zhang H uan au travail dans son atelier . en Chine, en déesse “pop”. La vidéo est aussi à l’honneur avec les installations oniriques et mystérieuses de Yang Fudong, voire parodiques pour Zhou Tao, ou plus universelles chez Tao Hui, le plus jeune de la bande (29 ans). Seul artiste à ne pas être chinois : le Britannique Isaac Julien. Dans une installation immersive d’images et de sons, il rend un hommage appuyé à la culture chinoise.

L’IMPACT SUR L’ART OCCIDENTAL

Le sulfureux Ai Weiwei fut en résidence surveillée dans son propre pays, ses expositions dans le monde devenant des défis pour une nation comme la Chine, encore imprégnée des diktats de la Révolution culturelle. Aujourd’hui, Zeng Fanzhi est vu comme le portedrapeau de la peinture contemporaine chinoise. En janvier 2014, sa remarquable exposition au musée d’Art moderne de la ville de Paris nous a permis de découvrir un personnage à la fois lucide et modeste quant à l’impact de la Chine sur le monde de l’art occidental : « Les artistes chinois commencent à être regardés, mais il est trop tôt pour parler d’influence. Actuellement, on peut voir des expositions très diverses en Chine, et il y a plein de nouveaux musées. On vit une sorte de Renaissance. Un jour, peut-être, aurons-nous une influence sur l’art occidental ». Il paraît de plus en plus évident que derrière ce tsunami chinois inondant le marché mondial de l’art, une douzaine d’entre eux véhiculent une véritable force artistique durable et innovante. Le temps travaille pour eux.

SPÉCIAL

CHINE / 58

satire of the Chinese family, while the latter stands out through his impressive performances and emphatic positions. Uprooted artists such as Yan Pei Ming and Huang Yong Ping have chosen to live in Paris for the last 30 years or so, but the contemplative and dramatic dimension of their works, marked by the story of their country, remains intact. This historical thread is also found in the black, blue and grey hues of Zhang Huan, or the sheer Warholian madness of the sculptor Xu Zhen, who transforms the divine Chinese figure Guan Yin into a pop goddess. Videos also take centre stage, with the poetic and mysterious installations of Yang Fudong, parodies by Zhou Tao and more universal creations by the youngest member of the band, Tao Hui (29 years old). The only non-Chinese artist is British-born Isaac Julien, who pays a heartfelt tribute to Chinese culture with his immersive sound and image installation.

IMPACT ON WESTERN ART

Although he was under house arrest in his own country, the worldwide exhibitions of the steamy artist Ai Weiwei became a genuine thorn in the side of a Chinese nation still imbued with the dictates of the Cultural Revolution. Today, Zeng Fanzhi is considered as the flag bearer of contemporary Chinese painting. In January 2014, his remarkable exhibition at Paris’s Modern Art Museum unveiled both a lucid and modest attitude when it comes to talking about China’s impact on the Western art world: «Chinese artists are starting to be noticed, but it’s too early to speak of influence. There are many different exhibitions on show in China now and a lot of new museums. We’re living a sort of Renaissance. One day, maybe, we will have an influence on Western art.» One thing seems sure – behind the Chinese tsunami flooding the world art market, around a dozen artists are conveying a genuine and lasting artistic power. Time is on their side.


Un Bateau à Paris PRIVATE CRUISE ON THE SEINE

Un Bateau à Paris offre à sa clientèle privilégiée l’occasion de découvrir de façon agréable et confortable Paris avec ses célèbres monuments, ses anciennes façades, ses superbes ponts et surtout ses canaux dont l’authenticité reste inégalable. Chacune des excursions est l’occasion de vivre une expérience unique et originale sur la Seine, sur un bateau de charme pouvant accueillir de 1 à 12 passagers. Un Bateau à Paris provides its privileged customers the opportunity to experience

a pleasant and comfortable way Paris with its famous monuments, its ancient walls, its magnificent bridges and especially its channels whose authenticity remains unequaled. Each tour is an opportunity to live a unique and original experience on the Seine, on a charming boat that can accommodate from 1 to 12 passengers.

BY RESERVATION ONLY: +33.(0)7.82.30.30.28

w w w. u n b at e a u a p a r i s . f r

OF 1 TO 12 PASSENGERS PORT OF PARIS – LA BASTILLE.


© Fabrice Seixas

HUANG YONG PING

MO NU MEN TA(L) SPÉCIAL

CHINE / 60


H uang Yong Ping E xpo GKM, 2016.

Il y a vingt-sept ans, l’artiste chinois s’installait à Paris. Depuis, la capitale a mis le sculpteur à l’honneur à travers une vingtaine d’expositions. Empires, la dernière en date, s’est invitée au Grand Palais pour la septième édition de MONUMENTA. Twenty-seven years ago, the Chinese artist settled in Paris. Since that time, the French capital has showcased the sculptor in twenty separate exhibits. The most recent, Empires, is on display in the Grand Palais for the seventh edition of Monumenta.

MONUMENTA(L) HUANG YONG PING Huang Yong Ping knows exactly what the word spectacular means and he certainly proved it with his 130 metre-long reptile, snaking its way along the banks of the Saint-Nazaire estuary in summer 2015, and his giant octopus exhibited at the Hospice-Comtesse museum in Lille in 2012. In short, Huang Yong Ping has nothing to fear from the majestic, stainedglass windows of the Grand Palais cupola, where he will be setting up his Empires show, running until June 2016. But what do we know about this international-level artist who’s living in Ivry-sur-Seine? At the time of his Les magiciens de la terre exhibition at the Centre Pompidou, he requested French citizenship and made his home in Paris in 1989. That date marked a turning point in his career, as the Tiananmen Square massacre took place in China. Since then, twenty exhibitions have presented his work in the French capital, from the Musée d’Art Moderne to the Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, from the Galerie Kamel Mennour to the Maison de la Chine. Heavily influenced by Dadaism and Taoist philosophy,

Huang Yong Ping questions man’s role in today’s ecological conflicts and disasters. The majority of Huang Yong Ping’s work is based on the same observation: the harmful effects of globalization. Empires is no exception to the rule and evokes the world’s transformations, the current upheaval in political and economic powers and the violence they entail - a considerably pessimistic outlook, which Huang Yong Ping portrays through a chaos strategy, consisting of climatic and geographical disruptions. «In fact», he concludes, «the artist’s job is to think outside the box and go beyond standard human comprehension.» © Julie Joubert

© Julie Joubert

L

e spectaculaire, Huang Yong Ping connaît. Preuve à l’appui avec son reptile de 130 mètres de long, à l’été 2015, sur les rives de l’estuaire de Saint-Nazaire, ou cette pieuvre géante au musée de l’Hospice Comtesse à Lille, en 2012. Bref, Huang Yong Ping a de quoi se mesurer aux verrières de la coupole du Grand Palais, qu’il a investies à travers l’installation Empires, jusqu’en juin 2016. De cet artiste d’envergure internationale, on sait qu’il réside aujourd’hui à Ivry-surSeine. C’est à l’occasion de l’exposition « Les magiciens de la terre », au Centre Pompidou, qu’il demande la naturalisation française et s’installe à Paris, en 1989. Une date qui marque un tournant dans sa carrière, alors qu’a lieu le massacre de Tiananmen en Chine. Depuis, une vingtaine d’expositions ont dévoilé son travail dans la capitale. Du musée d’Art moderne à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, en passant par la galerie Kamel Mennour ou la Maison de la Chine. Imprégné de tradition dadaïste et de philosophie taoïste, de récits théologiques et de traités philosophiques, Huang Yong Ping s’interroge sur le rôle de l’homme aujourd’hui, vis-à-vis des divers conflits et cataclysmes écologiques. La majeure partie de son œuvre part de ce constat : les méfaits de la mondialisation. Empires n’échappe pas à la règle et évoque les métamorphoses du monde, les chamboulements des puissances politiques et économiques actuelles, et les violences qu’ils entraînent. Un regard plutôt pessimiste que Huang Yong Ping a traduit par le biais d’une stratégie du chaos, composée de bouleversements climatiques et géographiques. En vérité, conclut-il, « le travail d’un artiste est d’aller au-delà de la pensée standard, d’aller au-delà de la compréhension humaine commune ».

H uang Yong Ping E xpo GKM, 2016.

SPÉCIAL

CHINE / 61


路易威登基金会(La Fondation Vuitton )

中国元素

过去的春季《本土》(Bentu) 展备受人们关注,路易威登基金 会今年决定继续走“中国风”路 线,精心挑选出一群艺术家来进 行创造。这是一次值得探索的盛 典,日期至8月29日止。 总共有11位艺术家被选中。他们的风格各 自迥然不同。这令人感到欣喜,因为,在 紫禁城国度中,当代艺术的多姿多采既激起 了人们的好奇心,同时又令人艳羡。为毛泽 东(Mao Zedong)的文化大革命服务的宣 传艺术,被称之为“社会主义的现实主义” (réalisme socialiste)。自从反对该主义 的第一波艺术反叛风潮诞生以来,直至今 天,我们见证了历时40年的创作过程,其 中包含描摹了西方艺术的影响和依然根深蒂 固于传统的残迹。这11位艺术家的雀屏中 选其来有自。张晓刚(Zhang Xiaogang)

和艾未未(Ai Weiwei)是尖苛和社会抗议 的两个守护神。张晓刚的绘画和雕塑传达了 对中国家庭的尖刻讽刺。艾未未则以其立 场的表现张力和豪言壮语而一枝独秀。像 严培明(Yan Peiming)和黄永砯(Huang Yongping)这种离乡背井者,30多年来选 择了住在巴黎,但是,他们作品中的沉思和 戏剧性层面却丝毫未减,处处流露其本国历 史的痕迹。这样的历史脉络在张洹(Zhang Huan)的黑色、蓝色和灰色渐变色调中也 看得到,又或是像雕塑家徐震(Xu Zhen), 以沃霍尔式温柔的疯狂,将中国的神灵—— 观音改头换面成了“流行”(pop)女神。 影像也是展出的一个重点,搭配着不同风格 的艺术装置,例如杨福东(Yang Fudong)的 梦幻和神秘,周滔(Zhou Tao)的滑稽模仿, 又或是陶辉(Tao Hui)的包罗万象,后者 还是这群艺术家中最年轻的一员(年仅29 岁)。而唯一的非中国籍艺术家,则是英国 人艾萨克•朱利安(Isaac Julien)。他以一 个影音兼备的装置艺术作品令人仿佛身历其 境,借此赞扬了中国文化。

对西方艺术的影响 异议份子艾未未,他在自己的国家被作为监 视对象,对于中国这样一个国家来所,他在 全世界的展览意味着是一种挑战,因为中国 至今依旧充斥着文化大革命时期的强权。如 今,曾梵志(Zeng Fanzhi)被视为中国当代绘 画的旗手。2014年1月,他在巴黎市现代艺 术博物馆(musée d’Art moderne)举办 的引人注目的展览,让我们发现,在中国对 西方艺术世界的影响上,他是一个有自知之 明且谦虚的人物。他说道:“中国艺术家开 始受到瞩目,但是谈影响力还是言之过早。 目前,人们可以在中国看到各种各样的展 会,而新博物馆也如雨后春笋般涌现出来。 我们就像在经历一场文艺复兴。有一天,或 许,我们将对西方艺术产生影响。”正如我 们所观察到的,这似乎是个越来越明显的趋 势,在中国艺术家如海啸般充斥全球艺术市 场的背后,其中就有12位,他们传达出了一 种真正可持续性的、创新的艺术力量。而时 间将为他们服务。

黄永砯与 《MONUMENTA(L) 》 展览 巴黎大皇宫(Grand Palais)投资的巨大挑战!没什么能够吓倒这位 中国艺术家以及他的“夸张”感,他是继卡巴科夫夫妇(Kabakov) 之后,被委任负责第七届《MONUMENTA》展览的艺术家。 何谓壮观,黄永砯是知道的。在2015年 的夏天,圣纳泽尔(Saint-Nazaire)港 湾出现的130米长的巨蛇,或者是2012年 里尔(Lille)伯爵夫人济贫院(Hospice Comtesse)博物馆的巨大章鱼,都可以为 之证明。总而言之,黄永砯有足够的作品, 几乎能撑破大皇宫的玻璃圆顶,他的《帝 国》装置艺术作品,工程直到2016年6月才 结束。

这位享誉国际的艺术家,自1989年起定居于 塞纳河畔伊夫里(Ivry-sur-Seine)。是中国 20世纪80年代的前卫艺术家,他发起过“厦 门达达”异议运动,由此出名,其运动口号 是“禅宗即达达,达达即禅宗”。 黄永砯的作品受到达达主义传统、道家哲 学、神学故事和哲学论著的影响,直面各种 冲突和生态灾难,并质疑人类今日的角色。 全球化的弊端是其多数作品对此观察的出发

SPÉCIAL

CHINE / 62

点。《帝国》也不例外,他还提及世界的蜕 变、当前政治和经济强权的动荡、以及它们 所造成的暴力后果。黄永砯较为悲观的视 野,通过气候和地理动荡构成的混沌策略来 诠释。他总结道:“艺术家的作品就是超越 标准思维,超越人类的共同理解。”


Trio GAGNANT A WINNING TRIO

Jimmy Choo

Alexander Wang

Jason Wu

D ans l a c onst el l at ion d es cr éa teur s- étoiles, la p la nète mod e p e u t s ’ e n o r gueil l ir de c ompt er tr ois stylistes d ’or ig ine chinoise : J immy Choo, Al exa nd er Wa ng et J a son Wu.  A mo ng to day’s c o n stellati on of st ar desig ners, t he fashion pl anet ca n be p ro u d to c o u n t th ree f ashion icons of Chinese orig in: Jimmy Choo , Alexander Wang and Jason Wu.

SPÉCIAL

CHINE / 64


© Jimmy Choo Pic

I

ncontournable, c’est le qualificatif qui définit le plus justement ce trio dont chacune des individualités a su se construire une signature unique et une identité particulière sur la scène internationale. Mythiques et glamour sont les escarpins de Jimmy Choo ; avant-gardistes sont les collections d’Alexander Wang ; chics et classiques celles de Jason Wu. Diplômé du London College of Fashion en 1983, Jimmy Choo installe sa première boutique éponyme dans la capitale londonienne. Il crée des modèles luxueux à talons vertigineux et bouts pointus, en serpent, en cuir ou encore en croco. Ses modèles ne tardent pas à devenir emblématiques et à chausser, en 1990, les pieds de Lady Diana, la princesse de Galles. Avec l’aide de sa nièce, Sandra Choi, le créateur imagine et confectionne des pièces ultra-féminines et glamour et séduit les États-Unis en faisant notamment du placement de produits pour la série Sex and the City. Dès lors, le soulier Jimmy Choo devient un «  must have  »  ! Le créateur, entouré de ses associés, a su développer également une activité accessoires, maroquinerie et parfumerie. Ainsi, la femme peut être entièrement sublimée par l’empreinte créative de la marque. Aujourd’hui, les rênes de la maison sont tenues par sa nièce et les collections sont toujours aussi séduisantes et gracieuses. 

SPÉCIAL

CHINE / 65

Sandra Choi

«Musts» is the word that most aptly qualifies this trio, each with their own very special personality, who have all succeeded in creating a unique signature and identity on the international fashion scene. Jimmy Choo’s shoes are mythical and glamorous, the Alexander Wang collections are avant-garde, while Jason Wu’s creations are chic and classical. A graduate of the London College of Fashion in 1983, Jimmy Choo set up his first shop of the same name in the capital. His luxurious leather and crocodile creations, with their dizzy heels and pointed toes, soon became emblems, adorning the feet of Lady Diana, the Princess of Wales, in 1990. With the help of his niece, Sandra Choi, the designer imagined and manufactured glamorous, ultra-feminine pieces and seduced America, in particular thanks to his product placement in the series Sex and the City. The Jimmy Choo shoe had become a must-have! Shouldered by his associates, Choo also branched out into accessories, leather goods and perfumes, meaning women could now be sublimated from head to toe by the brand’s creative mark. Today, his niece holds the house reins and the collections remain as seductive and gracious as ever.


Alexander Wang, Resort 2016.

« SON STYLE EST ORIGINAL, GRUNGE ET MASCULIN : PIÈCES EN NÉOPRÈNE DÉCOUPÉES AU LASER, JEU DE CONTRASTE ENTRE LE NOIR ET LE BLANC, CLOUS, T-SHIRTS CASUALS ET BOMBERS… ... » À Londres toujours, Alexander Wang, jeune Taïwano-américain, a fait ses premiers pas durant les cours d’été proposés par la Central Saint Martins School. Mais c’est à New York que ce créateur se fait un nom en travaillant aux côtés de Marc Jacobs ainsi que pour le Vogue US, en parallèle de ses études à la Parsons School of Design. Son audace et ses idées l’amènent à concevoir une collection unisexe qui, faite de seulement quatre pulls, rencontre un succès fulgurant ! La marque éponyme est née.  Son style est original, grunge et masculin : pièces en néoprène découpées au laser, jeu de contraste entre le noir et le blanc, clous, t-shirts casuals et bombers… Une signature affirmée et un talent reconnu par ses pairs puisqu’il conquiert de 2012 à 2015 la direction artistique de la célèbre maison Balenciaga.  Durant cette période de création fructueuse, Alexander Wang collabore avec le géant suédois du prêt-à-porter H&M pour une collection capsule inédite en 2014, inspirée du sportswear : leggings, gants de boxe, brassières graphiques, parkas oversize et t-shirts micro-perforés. Le succès est immédiat, aussi bien auprès du grand public que de la stratosphère people, puisque la chanteuse Rihanna ou encore Kim Kardashian et son mari Kanye West portent fièrement les pièces phares de cette collection.  Aujourd’hui, le créateur dirige sa propre marque et étonne encore par son audace, sa pugnacité et sa volonté de mélanger les matières, oscillant entre la « rebelle attitude » et la sophistication la plus pure.  Alexander Wang, Women 2016.

SPÉCIAL

CHINE / 66

Also in London, the young TaiwaneseAmerican Alexander Wang took his first steps as a designer at the summer courses hosted by the Central Saint Martin’s School. But it was in New York that the designer made his name, working alongside Marc Jacobs and for Vogue US, in parallel to his studies at the Parsons School of Design. His audacity and talent led him to create a unisex collection which met with lightning success, despite the fact that it consisted solely of four sweaters! And the Alexander Wang brand was born... His original, grunge and masculine style is typified by laser-cut neoprene pieces and high-contrast blacks and whites, studs, casual t-shirts and bomber jackets. Thanks to his strong signature and an uncommon talent acclaimed by his peers, Wang was appointed as Artistic Director of the illustrious brand Balenciaga from 2012 to 2015.  During this abundantly creative period, he collaborated with the Swedish readyto-wear giant H&M to create a unique, sportswear-inspired capsule collection in 2014, featuring leggings, boxing gloves, graphic sports bras, oversized parkas and microperforated t-shirts. The collection met with immediate success among both the general public and top stars, with the singer Rihanna, along with Kim Kardashian and her husband Kanye West, proudly sporting its highlight pieces.  The designer currently directs his own brand and continues to astonish with his daring and pugnacious attitude and commitment to mixing materials, oscillating between a rebel attitude and the purest sophistication. 


© Jason Wu 2016

« Sophistication » est également le maître mot de Jason Wu, styliste taïwanais et actuel directeur artistique d’Hugo Boss Femme depuis 2013. Ayant migré au Canada, il se passionne pour la mode grâce à son professeur d’anglais, qui lui offre des magazines spécialisés en guise de manuels linguistiques. Dans un premier temps, cet ancien étudiant de la Parsons School of Design de New York commence par confectionner des vêtements pour poupées, déjà à l’époque axés couture, avant de créer sa propre marque en 2007.  Dès le départ, sa volonté première est de concevoir ses créations de telle façon que les clientes se sentent féminines et sûres d’elles : ajouter de la dentelle sur l’emmanchure d’un pull en cachemire, broder des perles sur un top en soie ou encore embellir un col par un nœud de satin. Il puise également à ses origines pour imaginer ses collections, notamment en 2012 celle inspirée des guerriers de la dynastie Qing.  Ses créations très couture sont bien évidemment faites main à New York et la partie maroquinerie et chaussures est conçue en Italie. Cet engagement en faveur de la qualité et de l’authenticité n’a pas échappé à la Première dame des États-Unis, Michelle Obama, qui a déjà porté à de nombreuses reprises les robes du styliste.  Chez Hugo Boss Femme, il continue d’apporter ses inspirations nées de sa passion pour la photographie, de ses voyages autour du monde pour inventer des collections à mi-chemin entre la ligne directrice de la marque allemande et sa propre signature. Pari réussi. SPÉCIAL

CHINE / 67

Jason Wu, Resort 2016. © Jason Wu 2016

Jason Wu, Resort 2016.

«Sophistication» is also the aptest word to describe Jason Wu, a Taiwanese designer and artistic director of Hugo Boss Woman since 2013. After emigrating to Canada, Wu developed a passion for fashion thanks to his English teacher, who offered him specialist magazines as language tools. This former student of the Parsons School of Design in New York started off making doll’s clothes, already with a couture edge, before moving on to create his own brand in 2007. From the outset, Wu was committed to designing clothing that would make his customers feel both feminine and confident, by adding lace to the sleeve of a cashmere sweater, embroidering a silk top with pearls, or embellishing necklines with a satin bow. He also drew inspiration for his collections from his origins, in particular the 2012 collection sparked by the Qing dynasty warriors.  His very couture creations are, of course, hand-made in New York, while his leather good and shoes are designed in Italy. Jason Wu’s commitment to quality and authenticity did not escape America’s First Lady, Michelle Obama, who has already worn the designer’s dresses on numerous occasions.  He continues to bring his love of photography and travels around the globe into his work with Hugo Boss Woman, to offer collections midway between the German brand’s characteristic style and his own signature. A winning bet.


胜利三人组 时尚界以三位华裔设计师为傲:周仰杰(Jimmy Choo)、 吴季刚(Jason Wu)和王大仁(Alexander Wang)。

© Jason Wu 2016

“不容错过之人”是他们的最佳形容词。 Jimmy Choo的鞋子如神话般的迷 人;Alexander Wang的系列走前卫路 线;Jason Wu则是别致和经典。 1983年,Jimmy Choo毕业于伦敦时尚学 院,并于伦敦开设了他的第一家同名店。 他以皮革打造奢华的尖头高跟鞋。1990年 成了戴安娜王妃的鞋匠。并通过《欲望城 市》影集打入美国市场。从此Jimmy Choo 的鞋履成为了“必备单品”! 台裔美籍的Alexander Wang在伦敦中央 圣马丁学院起步。在纽约一边攻读帕森 设计学院,一边为Marc Jacobs和美国版 《Vogue》工作,才得以声名大噪。以大 胆的中性针织衫系列取得了巨大成功!同 名品牌于焉诞生。 他的风格新颖、颓废、阳刚:激光剪裁的 潜水布面料、黑白对比色、铆钉装饰、休 闲风T恤和短夹克等。

风格和才华,使他在2012年至2015年间登 上著名品牌巴黎世家(Balenciaga)艺术 总监之位。 他与H&M合作,于2014年发布胶囊系 列:紧身裤、拳击手套、图案胸罩,超大 派克大衣和针孔T恤。其魅力席卷之处,包 括歌手蕾哈娜(Rihanna)或金•卡戴珊 (Kim Kardashian)夫妇都是其追捧者。 如今,他以自己的品牌,通过混搭材质 的大胆,于“叛逆”和高雅考究之间摆 荡,持续惊绝。 “高雅考究”也是吴季刚的座右

SPÉCIAL

CHINE / 68

铭,这位台湾设计师自2013年起担任 Hugo Boss女装的艺术总监。他读过纽约 帕森设计学院,从制作洋娃娃的衣服开 始,之后于2007年创建自己的品牌。 其创作初衷是妩媚和自信的设计:羊绒衫 的袖窿添加蕾丝、丝绸上衣以珍珠镶边或 以缎面蝴蝶结装饰衣领。 他对质量和真品的承诺获得美国第一夫人 蜜雪儿•奥巴马的青睐。 在Hugo Boss女装部,他继续注入摄影爱 好所诞生的灵感,滋养其主力产品及其个 人品牌系列。任务圆满达成。


© photo F. Rambert, E. Cuvillier

PROFITEZ D’UN SOIN SUR MESURE AU SPA DE L’HÔTEL

1 bougie Deep Nature offerte pour tout soin réservé au spa, sur présentation du magazine. INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS : I-SPA • HÔTEL INTERCONTINENTAL PARIS LE GRAND**** 2, RUE SCRIBE - 75009 PARIS TÉL. : 01 40 07 36 96 • parhbispa@ihg.com

Retrouvez tous nos spas sur www.deepnature.fr


CHINER

à Paris

A L L T H E T E A I N C H I N A , I N PA R I S

La capitale regorge de sites dédiés à l’Empire du Milieu. Gastronomique, architectural, culturel : voici nos sept coups de cœur à découvrir. The French capital overflows with places dedicated to the Middle Kingdom. Whether you’re a gastronomy, architecture or culture buff, here are 7 of our favourites you’ll love discovering.

L’ancien cinéma L a Pagode.

SPÉCIAL

CHINE / 70


SPÉCIAL

CHINE / 71


U

ne pagode rouge sang en plein 8e arrondissement… Et si nous entamions nos tribulations chinoises à Paris par un choc architectural ? Au 48 de la rue de Courcelles s’élève en effet une gigantesque pagode de style chinois. Sa création remonte à la fin du XIXe. À cette époque, le jeune Ching Tsai Loo s’installe en France pour faire ses études. Fortune faite dans les antiquités orientales, il demande à l’architecte Fernand Bloch de transformer un immeuble traditionnel en pagode en rajoutant au passage deux étages. On imagine encore la stupeur des riverains de l’époque. Entièrement peinte en rouge sang de bœuf, la maison Loo est aujourd’hui un bonheur pour les Parisiens en mal d’orientalisme. Jusqu’en 2011, elle abrita la galerie C.T Loo, spécialisée dans l’art asiatique et toujours visitable sur rendez-vous.

L a maison Loo.

L’ancien cinéma L a Pagode.

A blood red pagoda in the middle of the 8th arrondissement… How about starting our Chinese escapade in Paris with a cultural shock? The gigantic, Chinese-style pagoda rising into the air at 48, Rue Courcelles was built in the late 19th century. At the time, the young Ching-Tsai Loo set up home in Paris for his studies. After making his fortune in Oriental antiques, he commissioned the architect Fernand Bloch to transform a traditional building into a pagoda, including the addition of two floors. The locals must have had quite a surprise! Entirely painted in oxblood red, Maison Loos now delights modern-day Parisians nostalgic for a taste of the Orient. Until 2011, it was home to the C.T Loo gallery, specialising in Asian arts. You can still visit it by appointment. It’s time to switch over to the opposite bank of the Seine, but the deliciously exotic sensation SPÉCIAL

CHINE / 72


Changement de rive, mais toujours la même délicieuse sensation d’exotisme en portant notre regard sur le cinéma La Pagode, au 57 bis rue de Babylone (7e), qui vient de cesser son activité. Cet édifice aux accents japonisants fut construit en 1896 pour le directeur du Bon Marché… qui en fit cadeau à son épouse. Dans les années trente, la splendeur de l’édifice est telle que l’ambassade de Chine envisage de s’y installer. Trente ans plus tard, La Pagode met à l’honneur les cinéastes de la Nouvelle Vague au moment où le réalisateur Louis Malle devient propriétaire des lieux. On ignore quelles seront les prochaines attributions de la Nouvelle Pagode, mais depuis la rue de Babylone on peut toujours s’émerveiller devant le jardin oriental inscrit au titre des monuments historiques tout comme la façade et les toitures.

LE MEILLEUR CANARD LAQUÉ DE LA CAPITALE

Après cette balade piétonnière, il est probable qu’une petite faim vous tenaille. Direction Le Mandarin Passy (16e). À ce jour, cet établissement est l’écrin de la haute cuisine chinoise à Paris, régulièrement cité par le Guide Michelin. « Le canard laqué du Mandarin est unique sur Paris » avait un jour lancé Joël Robuchon. De fait, la volaille est travaillée comme à Pékin sur des tables tournantes par des serveurs en smoking. On la présente d’abord avec sa peau dorée, puis la chair découpée arrive mijotée aux légumes ou aux nouilles. Avant sa majesté canard, il est de bon ton de commander des petits paniers vapeur (dim-sum), autre spécialité du restaurant.

L’institut L anqi Spa.

« PARIS REGORGE DE SPOTS CONSACRÉS DE PRÈS OU DE LOIN À LA CHINE ET IL SERAIT IMPOSSIBLE DE LES CITER TOUS. » remains as we contemplate La Pagode, a recently-closed movie theatre located 57 bis, Rue de Babylone (7th arrondissement). This Japanese-style building was built in 1896 for the director of the Bon Marché retail chain, who then offered it to his wife as a gift. In the Thirties, the construction was considered so splendid that the Chinese Embassy set up its offices there. Thirty years later, La Pagode honoured the French New Wave cinema movement, when famous director Louis Malle became its owner. Nobody knows where the destiny of La Pagode is headed next, but you can still admire the Oriental garden – now a listed monument –, frontage and roof from Rue de Babylone.

THE CAPITAL’S BEST LACQUERED DUCK

You’ll probably be feeling a bit peckish after your stroll, so hop over to Le Mandarin Passy (16th arrondissement). Acclaimed as the crème de la crème of Chinese haute cuisine in Paris, this establishment is regularly featured in the Michelin Guide. To quote Joël Robuchon, «the lacquered duck is unique in Paris». And that’s no overstatement. The duck is worked on revolving tables by waiters in dinner suits, in traditional Peking style. It is first presented with its golden-brown skin, then the carved meat is served cooked with vegetables or noodles. And for extra panache, make sure you order some dim sum served in steamer baskets – another of the restaurant’s specialities - with his majesty the duck. If you want to prolong the benefits of your lunch, nothing beats a detox massage at the Institut Lanqi-Spa. Situated a stone’s throw from the Eiffel Tower, this light-filled, peaceful and contemporary establishment pampers you with a 1-hour reflexology session using the Tuina technique, focusing on the head, neck, shoulders, hands and feet. LanqiSpa has been practising traditional Chinese medicine for the last decade and some of its practitioners were actually Chinese doctors before arriving in France. Located 48, Avenue de Saxe, the Lanqi-Spa features a ladies’ area with ten cabins, a men’s area with six cabins in the basement, a nail art beauty area and herbal tea room.

Le mandarin Passy.

SPÉCIAL

CHINE / 73


TEAS SERVED LIKE FINE WINES

L a Maison des trois thés.

Pour prolonger les bienfaits de votre déjeuner, rien ne vaut un massage détox pratiqué à l’institut Lanqi-Spa. À deux pas de la tour Eiffel, voilà un endroit clair, calme, neuf, où une séance de réflexologie totale d’une heure, selon la méthode Tuina, vous attend. Tête, nuque, épaules, mains, pieds : rien n’est oublié. Lanqi-Spa pratique depuis dix ans la médecine traditionnelle chinoise, d’ailleurs certaines praticiennes étaient médecins en Chine avant d’arriver en France. Au 48 avenue de Saxe, le Lanqi-Spa propose un espace femme de dix cabines, un espace homme de six cabines en soussol, un espace beauté nail art, ainsi qu’une tisanerie.

DES THÉS TRAITÉS COMME DES GRANDS VINS

Les thés, la Maison des Trois Thés en a fait une spécialité derrière ses immenses baies vitrées du 1 rue Saint-Médard (5e). Décor de briques rouges, comptoir d’époque, hautes tables étrangement dressées : nous voilà téléportés dans le Shanghai des années trente. Avec mille sortes de thé différentes, dont cinq cents millésimes, qui vieillissent en cave, la Maison des Trois Thés est à ce jour la plus grande cave à thés du monde. Ici, la dégustation constitue une véritable cérémonie, car la Maison est adepte de la méthode du gong fu cha, en tous points comparable aux méthodes pratiquées en matière d’œnologie. Bien sûr Paris regorge de spots consacrés de près ou de loin à la Chine et il serait impossible de les citer tous. Mentionnons toutefois deux adresses simplement incontournables. Ainsi la boutique Shanghai Tang (6e). Loin des produits à la qualité périssable, Shanghai Tang se présente comme la « première marque chinoise de luxe ». Et il est vrai que la boutique dédiée du 76 de la rue Bonaparte offre un doux mélange entre design contemporain et tradition chinoise des beaux vêtements des années vingt. Enfin, au 72 du boulevard de Sébastopol (3e), la librairie Le Phénix est le temple des amoureux des belles lettres chinoises. Voilà un passage Boutique Shanghai Tang, collection printemps-été 2016. obligé pour ceux qui veulent tout savoir du troisième plus grand pays du monde ou qui souhaitent s’y rendre, mais aussi un lieu d’échanges fréquentés par les plus illustres artistes chinois. Le grand écrivain Ba Jin, plus récemment son successeur Yu Hua ou le jeune chanteur Zhang Jie… tous sont passés ici à la rencontre du public européen.

SPÉCIAL

CHINE / 74

Set behind vast bay windows at 1, Rue Saint-Médard (5th arrondissement), La Maison des Trois Thés specializes in teas. Its red brick décor, antique counter and bizarrely-laid high tables beam you right back to Shanghai in the Thirties. Serving a thousand different teas, including 500 vintage teas aged in the cellar, La Maison des Trois Thés is currently the world’s largest tea store.  Tea drinking is a genuine ritual here and the house is an adept of the Gong Fu Cha method, similar in every way to wine tasting traditions. Of course, Paris is alive with places more or less dedicated to China and it would be impossible to mention them all. But let’s give a shout out to two addresses you simply can’t afford to miss. You won’t find things to eat at the Shanghai Tang boutique (6th arrondissement), but you will find things to wear: Shanghai Tang describes itself as «China’s first luxury brand». And, true enough, the store at 76, Rue Bonaparte sells magnificent Twenties clothing in a soothing décor, blending contemporary design and Chinese traditions. Last but not least, Le Phénix bookstore at 72, Boulevard de Sébastopol (3rd arrondissement) is a temple for lovers of fine Chinese literature and a definite must if you want to find out everything there is to know about the world’s thirdlargest country or are planning a trip. The store is also a popular meeting place for illustrious Chinese artists, such as the famous author Ba Jin, his successor Yu Hua and the young singer Zhang Jie they have all come here to meet with their European fans…


巴黎寻幽探秘之乐 花都专属于中国人的秘境俯拾皆是。美食、建筑、文化……以下是七个等待您探索的动心之处。 与顶级葡萄酒同样讲究的茶 位于第五区的圣梅达街(rue Saint-Médard)1 号,在巨大的玻璃窗后,等您赏味的是桃花 源茶坊(La Maison des Trois Thés)的特 产:草药茶和茶。红砖装饰、古式柜台,高 脚桌古怪地耸立着:我们仿佛穿越时光隧道 来到了30年代的上海。一千种不同的茶品, 其中500种标有年份,放在地窖储旧,而桃 花源茶坊是迄今世界上最大的“茶”窖。在 这里,品茗是一种道地的仪式,因为茶坊讲 求的是功夫茶,完全可以媲美于酿酒使用的 方法。 当然,巴黎的中国式亮点俯拾皆是,各异 其趣,不可能将它们完全表列。这里仅推荐 两个不可错过之地。首先,是第6区的上海 滩(Shanghai Tang)服饰店。Shanghai Tang销售的商品可不是用过即丢的质量, 它被誉为“中国第一个奢侈品牌”。在波拿 巴街(rue Bonaparte)76号的专卖店展现 出一种温雅的融合,体现了20年代华贵服 饰的现代设计和中国传统的结合。最后, 第3区塞巴斯多波尔大道(boulevard de Sébastopol)72号的凤凰书店,是中国纯 文学爱好者的殿堂。对那些想深入了解中国 或去这个世界第三大国旅行的人,一定要到 此处朝圣,这里也是中国著名艺术家们常来 的交流之地。大文豪巴金、其近代继任者余 华或年轻歌手张杰等,都来过这里与欧洲公 众直面接触。

坐落于第8区的一座殷红宝塔……那不如我 们就以建筑冲击,来展开我们在巴黎的中国 冒险之旅?一座庄严的中国式宝塔就坐落在 库尔塞勒街(Rue de Courcelles)48号。 其历史可追溯到19世纪末。当时,年轻的卢 芹斋(Loo Ching Tsai)来法国留学。通过 东方古董致富的他,要求建筑师费尔南德• 布洛赫(Fernand Bloch)将一栋传统建筑 改造成宝塔,并顺道加两层楼。我们仍然可 以想象出当时本地居民的惊讶。如今,对于 追求东方风格而不可得的巴黎人来说,全漆 成“郎红”色(rouge sang de boeuf)的卢 氏塔,是一道幸福风景。直到2011年,内部 设立了“卢芹斋画廊”(galerie C.T Loo) ,专门展示亚洲艺术,并可预约参观。

巴黎最美味的北京烤鸭 经过这趟闲情漫步之后,您可能会有点 饿。座标定位:第16区的陆羽酒家(Le Mandarin Passy)。迄今为止,这间店象 征了巴黎高档的中国菜,经常受到米其林 指南(Guide Michelin)的赞扬。有一天, 乔埃尔•侯布雄(Joel Robuchon)这么说 道:“陆羽酒家的北京烤鸭在巴黎独一无 二。”事实上,跟在北京一样,都由穿着吸 烟装(Smoking)的服务员在旋转桌上加 工鸭肉。首先展示带着金黄脆皮的烤鸭,接 着上桌的是与蔬菜或面条一起炖过的鸭肉切 片。在享受美味至尊的烤鸭前,正宗吃法应 该是先来点小笼点心,那是餐厅的另一特 色。

再来到左岸,看着“La Pagode”宝塔电 影院时,始终能感受到同样美妙的异国 情调。这家位于第7区巴比伦街(rue de Babylone)57之1号的电影院业已歇业。这 是栋日式风格的建筑,于1896年为乐蓬马 歇百货公司(Le Bon Marché) 的经理而 建,以作为送给其妻的礼物。在30年代,该 建筑曾经如此蓬壁辉煌,甚至中国大使都决 定在那里定居。而30年之后,导演路易•马 勒(Louis Malle)成为了“宝塔”的主人, 他以此名“La Pagode”向新浪潮电影人致 敬。我们目前尚不清楚新宝塔的下一个归 宿,但从巴比伦街,我们仍然可以为其东方 园林风格而赞叹不已,其墙面和屋顶均已被 列为历史古迹。

为了延续午餐的养身效果,再没什么能比 得上兰奇水疗中心(Lanqi-Spa)的排毒按 摩了。离艾菲尔铁塔仅几步之遥,一个明 亮、安静、簇新之地,根据推拿方法,一小 时的按摩疗程恭候您的体验。头、颈、肩、 手、脚,面面俱到。十年来,实践传统中 医,另外,部分按摩师在中国就是医生,之 后才来到法国。Lanqi-Spa位于萨克斯大街 (avenue de Saxe)48号,在女士专属区提 供10个按摩单间,男士的专属区在地下层, 有6个按摩单间,另有美甲艺术区和一间茶 馆。

SPÉCIAL

CHINE / 75


LA

CORÉE l’art de vivre dernier cri K O R E A , T H E L AT E S T LIFESTYLE TREND « H ot in K orea ! ». C’est l’un d es d er nier s argument s marketing d es ma r q ues d e c osmét iques aujourd’ hui en Fr a nce. La Cor ée d u Sud, et par t ic ul ièrem ent Séoul, est d ev enue l ’ une des grandes pl at efor mes d e tend a nces à s uivre. Vinc ent  Grégoire , d ir ecteur d e cr éa tion d u bureau de st yl e Ne lly Rod i, nous p a r le d u l i festyle cor éen si p r isé. «Hot in Korea!» is currently one of the leading marketing slogans for cosmetics brands in France. South Korea, and especially Seoul, has become one of today’s top trendsetters. Vincent Grégoire, creative director of the Nelly Rodi Agency, a specialist in international design styling and forecasting, talks to us about the coveted Korean lifestyle.

TENDANCES / 76

C

omment le pays est-il devenu précurseur de tendances, notamment dans les arts de vivre ? La Corée est un outsider qui s’est imposé lentement mais sûrement depuis plusieurs années en France. La tendance est entrée d’abord par les écrans, l’électroménager, les voitures, mais aussi par la musique, la cuisine, la mode, l’art et la beauté. Une vraie «  coolitude  » coréenne s’est installée, doublée d’un esprit de curiosité. Il y a quelque chose de plus exclusif et moins déjà vu que le Japon. C’est un vrai effet nouveauté pour nous ! Qu’est-ce qui séduit les Français dans le mode de vie coréen ? Les Coréens ont une culture paradoxale ; ils réconcilient les valeurs d’antan un peu réactionnaires avec une vraie vision de demain. Ils sont très liés à la nature, ce sont des bons vivants, on dit qu’ils sont les plus latins des Asiatiques ! Ils ont un côté très slow life qui va de pair avec toute la vague bio et bien-être que l’on


« IL Y A BEAUCOUP DE BON SENS, DE NOTION DE CONFORT CHEZ EUX. CE SONT DES ATTENTES QUE L’ON A EN FRANCE... »

How did the country become a lifestyle trendsetter? Korea is an outsider that has been making its mark slowly but surely in France for several years. The trend started with TV screens, household appliances and cars, but also music, food, fashion, art and beauty. A genuine Korean «coolitude» has taken hold, coupled with curiosity. There’s something more exclusive and less déjà vu about it than Japan. It’s a real novelty for us! What do the French like about the Korean lifestyle? The Koreans have a paradoxical culture, which reconciles old-fashioned, slightly reactionary values with a truly forward-looking vision. They are very close to nature and have a taste for the good life – they’re said to be the most Latin of all the Asian people! They have a definite slow life attitude, which goes hand in hand with the organic and well-being trends we’re all familiar with. They also have a lot of common sense and a penchant for comfort and we want the same things in France, so their culture resonates very easily with us. They represent a new kind of exoticism, with a lifestyle focusing on self-care – but with a touch of bling bling and zany thrown in! L ayering - Charlotte Cho de Soko Glam

connaît chez nous. Il y a beaucoup de bon sens, de notion de confort chez eux. Ce sont des attentes que l’on a en France. On entre en résonnance très facilement avec leur culture. Ils représentent un nouvel exotisme, avec un mode de vie qui prend soin de soi. Mais avec une pointe de bling-bling et un grain de folie tout de même ! Quelles sont les dernières lubies coréennes en matière de beauté et de bien-être ? Les Coréennes pensent d’abord aux soins. Ce sont des adeptes du layering, c’est-à-dire additionner les couches de crèmes, huiles, sérums… Elles peuvent en étaler jusqu’à sept ou huit ! Elles ont de vrais rituels de soins : bien hydrater, bien nettoyer. Ce sont des produits aux textures toujours très pensées, végétales, respectant la nature. Cela va de pair avec de la détox, une bonne nuit de sommeil, une tisane avant de se coucher… Les Coréennes multiplient les gestes de beauté ! Et les Françaises leur volent l’idée facilement. TENDANCES / 77


Cuisine traditionnelle Coréenne.

© Jonas Bresnan

Taekwondo Coréen. Lee Deahoon

Sont-elles aussi friandes de toute la vague de “pleine conscience” ? Oui, bien sûr. Elles apprécient la méditation, le yoga et en plus les arts martiaux comme le taekwondo qui revient très fort. C’est ce que les Américains appellent le Jomo : Joy of Missing Out. Les Coréens savent lâcher prise et ne sont pas sur le dernier produit qu’il faut avoir absolument. Quel rapport ont les Coréennes ontelles à leur beauté ? La Coréenne est assez obsessionnelle face à sa beauté. Elle a une réputation à tenir : avoir une belle peau, de beaux cheveux… L’esthétique, les rituels de beauté, le look sont très importants pour elle. Mais elle prône ce côté effortless chic que les Françaises adorent ! Elle n’est pas pour autant dans la sophistication. Une tendance qui vous a beaucoup amusé ? Un masque pour les lèvres ! C’est un patch gélatineux qui se colle sur la bouche ! On a l’impression d’embrasser une méduse  ! Idéal pour les selfies rigolos ! Et bien sûr bon pour la santé.

What are the latest Korean fads in terms of beauty and well-being? The Koreans give priority to beauty treatments. They love layering creams, oils and serums and sometimes use up to 7 or 8 at once! They have genuine care rituals, involving perfect cleansing and moisturising. Their products always have well thought-out textures, are made with plants and respect the natural environment. They go hand in hand with detox cures, a good night’s sleep and a herbal tea before bedtime… Korean women cultivate their beauty in many ways! And the French love to copy their ideas. Are they also fans of the «mindfulness» trend? Yes, of course! They enjoy meditation, yoga and martial arts such as taekwondo, which is really coming back into fashion. It’s what the Americans call Jomo: the Joy of Missing Out. The Koreans know how to let go and unwind without worrying about getting hold of the latest must-have product. What relationship do the Koreans have with beauty? TENDANCES / 78

Soo Joo Park égérie coréenne de L’Oréal Paris.

The Korean woman is pretty obsessive when it comes to beauty. She has a reputation of beautiful skin and beautiful hair to uphold. Aesthetics, beauty rituals and look are very important to her. She also advocates the effortless chic look that French women love! But at the same time, she doesn’t aim for sophistication. What’s one of the trends you’ve found the most fun? The lip mask! It’s a gel patch you stick on your mouth. It’s like kissing a jellyfish! Perfect for funny selfies - and healthy too of course.


韩国:最时髦的生活艺术 “Hot in Korea!”是如今法国化妆品牌的最新营销口号之一。韩国,特别是首尔, 已经成为必须跟随的主要潮流平台。Nelly Rodi设计工作室的创意总监樊尚•格雷古瓦 (Vincent Grégoire)来跟我们畅谈这如此受欢迎的韩国生活方式。

这个国家如何成为引领风潮者,特别是在 生活艺术方面? 韩国以黑马之姿,几年来在法国缓慢却 稳步的获得认同。潮流首先通过屏幕、家 电、汽车的置入,然后通过音乐、烹饪、 时尚、艺术和美感。韩式“酷感”落地生 根,它也代表好奇精神。与日本相比较, 它带有更独特且没怎么见过的某种东西。 对我们而言,这就是真正的新颖效果! 韩国的生活方式哪一点吸引法国人? 韩国有一种似是而非的文化;他们调和有 点反动的过去价值和真正的未来眼界。他 们与自然很亲近,是乐天而随和的人,我 们说他们最拉丁化的亚洲人!他们有非常 慢活的一面,与此同时存在的,是法国看 得到的有机风潮和舒适。韩国有很多的常 识和舒适概念。这些也是法国所拥有的东 西,因此很容易和他们的文化产生共鸣。 他们代表新的异国情调,具有照顾自己的 生活方式。同时还伴随着一点金光闪闪, 和那么一点点疯狂! 在美容和健康方面,哪些是韩国最新流行 风尚? 韩国女性首先想到的是护理。她们崇尚“ 层次”(layering)保养,也就是说添加

TENDANCES / 79

面霜、油、精华液等,她们可以涂抹多达 七、八层!她们有真正的护理仪式:保 湿、清洁。这些产品讲究纹理、植物性, 且环保。加上排毒、一夜好眠、睡前一 盏好茶……韩国女性让美容举措更加多样 性!而法国女性则轻松地窃取了她们的想 法。 她们是否也喜欢“正念”(pleine conscience)的潮流? 是的,当然。她们喜欢冥想、瑜伽,而武 术也重新受到欢迎,例如跆拳道。这就是 美国人所说的Jomo:错失的乐趣。韩国人 懂得放手,不会坚持必须拥有最新产品。 韩国女性如何看待自己的美丽? 韩国女性相当迷恋自身的美。她有一个 需要珍视的名声:拥有美丽的肌肤,美丽 的秀发等。审美、美容礼仪、外貌对她至 关重要。但是,她们那标榜轻松潇洒的一 面,则深受法国女性喜爱!她并不会因此 而老于世故。 一个让您觉得很有趣的潮流? 唇膜!是一种粘在嘴上的凝胶状贴片!感 觉像亲吻水母!非常适合自拍的乐趣!当 然也有益健康。


1

2

4

3

NUIT D’ÉTÉ

à Paris

1-GUCCI 2-REDLINE 3-BALDININI 4-ERIC BOMPARD 5-ETOILE ISABEL MARANT 6-ERMANNO SCERVINO

6

5 SHOPPING / 80


Paris 8 Avenue George V, 75008 - 26 Rue Danielle Casanova, 75002 - 44 Rue Etienne Marcel, 75002 Galeries Lafayette - Printemps Haussmann - Le Bon MarchĂŠ - Franck & Fils

gasbijoux.com


2

Soleil

1 1-BUCHERER 2-DIOR 3-DE GRISOGONO 4-DOLCE & GABBANA 5-LANVIN 6-SOPHIE HULME POUR LES GALERIES LAFAYETTE 7-CHRISTIAN LOUBOUTIN

5

L E VA N T 3 6 SHOPPING / 82

4

7


2

1-STRELLSON 2-HUBLOT 3-ROLEX 4-AUD EMARS PIGUET 5-BRIONI 6-SAMSONITE

1

3

GENTLE

men 5

4

SHOPPING / 83

6


GASTRONOMIE / 84


DOMINIQUE COSTA

LA CRÈME DES CHEFS PÂTISSIERS On l ui d oit l es douc eurs du re sta ur a nt d e l ’ I n t e r C o nt inent al Paris Le Gra nd . Ses ing r éd ients p r in c ip a u x : exigenc e, c réat ivité et p la isir. A insi q u’ un e b onne dose de passio n ! We ow e hi m th e sweet treats ser ved at t he I n t er C on t in en tal P ari s Le Gran d. His main ing redient s? U n b e n d i n g stan dards, c reati vi ty and pl easure. And a

“L

g o od d ose o f passi o n !

égères, pas trop sucrées, tendance, généreuses et créatives à la fois ». C’est ainsi que le chef pâtissier Dominique Costa aime à définir ses confections. Depuis 2010, ce grand gourmand œuvre au restaurant du café de la Paix. “Travailleur”, “jamais content de [lui]”, il semble en recherche constante d’excellence. À l’image de son restaurant qui, pour lui, a su conserver une belle ambiance à travers le temps, un somptueux décor d’époque. « J’essaie de tirer mon équipe vers le haut. Si parfois je suis plus sévère avec elle, c’est toujours dans le but de la faire évoluer ». Dominique Costa ne néglige pas pour autant l’essentiel. Chez lui, créativité rime avec plaisir. « J’adapte mes confections pour le plaisir de mes clients. Il ne faut jamais oublier qu’ils sont, en quelque sorte, nos patrons. Leurs remerciements ou sourires nous donnent toujours plus de courage. »

L’ODEUR DES BOULANGERIES

Si Dominique Costa reconnaît la difficulté de son métier – notamment au niveau du rythme et des horaires –, il reste avant tout un passionné. « La pâtisserie française nous permet de voyager dans le monde entier. J’ai réalisé des démonstrations au Japon et dans d’autres pays. Celui qui aime voyager a des opportunités extraordinaires. » Un univers qui semble l’avoir aimanté depuis toujours. « Quand j’étais petit, je voulais aller chercher le pain, pour cette odeur qui règne dans les boulangeries. Je pouvais admirer les pâtisseries qui habillaient la vitrine. En grandissant, j’allais aider gratuitement la boulangerie de ma ville le dimanche matin. » Et l’on se réjouit, en savourant ses pâtisseries, qu’il y ait pris goût ! GASTRONOMIE / 85

DOMINIQUE COSTA, THE CRÈME DE LA CRÈME OF PASTRY CHEFS «Light, not too sweet, trendy, generous and inventive.» That’s how Pastry Chef Dominique Costa likes to define his creations. Since 2010, this foodie has been working his magic at the restaurant Café de La Paix. «Hard working» and «never satisfied with [himself]», he constantly seeks excellence, as reflected in his restaurant which, he feels, has maintained all of its former atmosphere, along with a sumptuous original decor. «I try to spur my team on to greater heights. Although I’m tough on them sometimes, it’s always in the aim of helping them evolve.» Even so, Dominique Costa never neglects the basics. For him, creativity rhymes with pleasure. «I adapt my creations to please my guests. It’s important never to forget that they are, in a way, our real bosses. Their thanks and smiles truly give us courage.»

THE SCENTS OF A BAKERY

Although Dominique Costa recognises his job isn’t easy – especially in terms of intensity and working hours – he remains fervently in love with it. «French pastry making allows us to travel the world. I’ve done demonstrations in Japan and other countries. It’s an extraordinary opportunity for people who like travelling.» Pastry making has always drawn Dominique like a magnet. «When I was little, I always wanted to go and buy the bread because of the smell of the bakery. And I could admire the pastries adorning the shop window. When I was older, I went to help out at my town’s bakery free of charge on Sunday mornings.» And as you savour Dominique’s pastries, you can only be thankful that he got a taste for them..!


3

SOINS

pour s’évader de la capitale T H R E E S PA T R E AT M E N T S F O R A B R E A K F R O M T H E C A P I TA L

Besoin d’une pause cocooning pour vous remettre de l’effervescence parisienne ? Ne cherchez plus : voici trois soins pour vous ressourcer. Des parenthèses de douceur à tester à l’ I-Spa by Algotherm de l’InterContinental Paris Le Grand. Need a little pampering to recover from the hubbub of Paris? Look no more: here are three spa treatments to get you back on top of the world... A gentle moment out of time to be savoured at the InterContinental Paris Le Grand’s I-Spa by Algotherm.

BIEN-ÊTRE / 86


BIEN-ÊTRE / 87 © Ludovic Di Orio


© Ludovic Di Orio

L

E MASSAGE SIGNATURE “L’IMMERSION” : « C’est un soin adapté pour un retour de voyage, un séjour business. Il permet de faire une coupure le soir », précise Anaïs Bourdérou, spa manager de l’I-Spa by Algotherm. Son univers olfactif et sensoriel ? Un subtil mélange de pluie de mer parfumée, et de senteur exotique. Un véritable « lâcher-prise » ! Étapes : manœuvres profondes et enveloppantes. Durée de 25, 50, ou 75 minutes. Prix : 60, 105 ou 150 euros. LA BALADE POLYNÉSIENNE : Dépaysement garanti avec ce package de plusieurs soins ! Sur des notes de monoï, de vanille et de fleurs de tiaré, évadez-vous à vingt-deux heures de vol de Paris, et coupez-vous totalement du monde. Un programme inspiré de la thalassothérapie Deep Ocean Spa by Algotherm de… Bora-Bora ! Étapes : soin du visage, rituel polynésien (gommage du corps, massage polynésien). Durée de 2 heures. Prix : 230 euros. LA FORMULE DUO : Chouchoutez votre peau avec deux soins - à la carte - pour le visage. On affronte, avec le traitement “Oxygénant détoxifiant” et ses algues antipollution, les agressions de la vie urbaine. On craque aussi pour “Révolution teint parfait”, l’allié des peaux ternes, l’ennemi des taches pigmentaires. Étapes : soin du visage net et profond, exfoliation, massage du visage, masque adapté, application de crèmes et sérums. Durée : 45 minutes. Prix : tarifs en fonction du soin choisi. © Ludovic Di Orio

“IMMERSION” SIGNATURE MASSAGE: « This massage is perfect if you’re just off a plane or are a business traveller. It helps you relax in the evening», says Anaïs Bourdérou, Spa Manager of the I-Spa by Algotherm. The «Immersion» is a subtle blend of perfumed sea water spray and exotic scents, procuring genuine, deep-down relaxation. Technique: deep and enveloping movements. Length: 25, 50 or 75 minutes. Price: 60, 105 or 150 euro. BALADE POLYNESIENNE: A voyage to exotic climes, this spa ritual incorporates several treatments. Fly away to end of the world, 22 hours from Paris, wrapped in aromas of Monoi, Vanilla and Tiare flowers. This ritual is inspired by the Deep Ocean Spa by Algotherm thalassotherapy centre in… Bora Bora! Technique: facial, followed by Polynesian ritual (body polish and Polynesian massage). Length: 2 hours. Price: 230 euro. DUO PACKAGE: Spoil your skin with this à la carte duo facial, featuring a “Detoxifying Oxygenating” treatment formulated with anti-pollution algae to actively combat the effects of city life. Don’t miss the «Révolution Teint Parfait» too, designed to fight dull skin and brown spots. Technique: deep cleansing facial, exfoliation, face massage, adapted mask, creams and serums. Length: 45 minutes. Price: according to chosen treatment.

BIEN-ÊTRE / 88


多米尼克·科斯塔 (Dominique Costa), 甜点主厨之王 他是巴黎洲际大酒店(InterContinental Paris Le Grand)餐厅的 甜点大师,他的主要食材:高标准、创造力和乐趣。由此创造出十 足热情! 里,创意与乐趣应该一唱一和。“我依照 顾客的乐趣来创作。不要忘记,顾客算是 我们的老板。他们的感谢或微笑总是给我 们带来鼓励。” 面包店的诱人香味 多米尼克·科斯塔虽然不讳言其行业的 困难,尤其是工作时间上,但他仍醉心其 中。“法国甜点让我们得以足迹遍布全 球。我曾经在日本等国家表演过。这对于 喜欢旅行的人来说,就是非凡的契机。”

这样的天地似乎总是吸引着他,“我小时 候就喜欢去买面包,就为了闻店里浓郁的 香味,还能欣赏橱窗里的甜点。长大后, 我还在周日的上午去城里的面包店免费帮 忙。”人们在尽情享用甜点时的快感给了 这份职业独特的味道!

© Ludovic Di Orio

“轻巧、微甜、时尚、大方,并兼具 创意”。甜点主厨多米尼克·科斯塔 (Dominique Costa)如此定义其作品。 这位美食家从2010年开始就效力于和平 咖啡馆的餐厅。他给人的感觉是“兢兢业 业、从不自满”,似乎总在追求卓越。正 如同其工作的餐厅,不管时光流逝,总能 维持一种美好氛围,以及那个时代的华 丽装饰。“我尽量带领团队向前,虽然有 时我较严格,但目的在于进步。”多米尼 克·科斯塔并未因此忘记根本。在他眼

三种呵护带您走进花都的世外桃源 渴望小“宅”片刻,从巴黎的 喧嚣中找个清静之地?不用到 处寻觅:这里就有三套护理供 您舒活身心。巴黎洲际大酒店 (InterContinental Paris Le Grand)I-Spa by Algotherm 邀您体验温柔。 “Immersion”沉浸式按摩:“这是专为 出差、旅途归来而设计的护理。让您的夜 晚有个短暂停歇”,I-Spa by Algotherm

水疗馆经理安娜伊丝•布尔德卢(ANAIS B ou r d é r ou ) 如 是 说 。 芬 芳 海 雨 和 异 国 香氛、嗅觉和感官的微妙混合,让您“放 手”享受!步骤:深入、覆盖式按摩手法。 时长:25、50或75分钟供选。价格:60 、105或150欧元。 波利尼西亚漫步:多重护理组合,保证让您 流连忘返!monoi 椰子油、香草和栀子花 的香氛,带您瞬间穿越、来到距离巴黎22 小时航程的地方,彻底远遁于地球彼端。 本套护理的灵感来自波拉波拉岛海洋疗法 (Deep Ocean Spa by Algotherm)!步 骤:脸部护理,波利尼西亚仪式(身体去角

GASTRONOMIE - BIEN-ÊTRE / 89

质,波利尼西亚按摩)。时长:2小时。价 格:230欧元。 双效护理套餐:任意组合两种护理套 餐,呵护您的脸部肌肤!以排毒补氧 (Oxygénant détoxifiant)疗法以及抗 污染藻类,抵御来自都市生活的侵袭。您 也会爱上完美肤色革命(Révolution teint parfait),它有助您对抗暗沉肤色、击退 色斑。步骤:纯净和深层的脸部护理,去角 质,面部按摩,针对型面膜,面霜和精华素 保养。时长:45分钟。价格:根据护理套餐 而定。


2 Rue Scribe 75009 Paris Tel: +33 1 40 07 32 32 - Fax: +33 1 42 66 12 51 Réservations: +33 1 40 07 30 30 E-mail: legrand@ihg.com Site internet : www.paris.intercontinental.com

Paris le Grand InterContInental

magazine n°14

LA CHINE À PARIS

MODE

TROIS STYLISTES D’ORIGINE CHINOISE

TH É Â TR E E XP O S I T I O N S

Directeur de Publication : Alexandre Benyamine Coordination : Direction de la communication et du marketing de l’InterContinental Paris le Grand Responsable de la Rédaction : Camille Vittet. Journalistes : Harry Kampianne, Frank Davit, Bruno Garay, Amandine Grosjean, Margaux Géray-Lincy Secrétariat de Rédaction : Nadine Ponton Assistante : Lucile Peyron Stylisme : Claire Matuszynski Responsable du studio graphique : Arnaud Marin Infographistes : Anne Bornet, Laurie Ravary Photo couverture : Zhang Huan, Sudden Awakening, 2006. Cendre et acier, 70 × 78 × 100 cm © Zhang Huan Studio - Courtesy de l’artiste et Pace Gallery Imprimerie : Petrilli Régie Publicité : Directeur : Alexandre Benyamine Directrice de régie : Marie Ehrlacher Responsable de Clientèle : Christophe Giaccardo Chef de Publicité : Jessica Mosnier INTERCONTINENTAL PARIS LE GRAND Magazine est une publication 2791, chemin de Saint-Bernard 06220 Sophia Antipolis / Vallauris Tél. : 04 93 65 21 70 - Fax : 04 93 65 21 83 E-mail : contact@o2c.fr - www.o2c.fr

CARNET D’ADRESSES -

AUDEMARS PIGUET - Place de l’Opéra, 75009 Paris / BALDININI - 350 Rue Saint Honoré, 75001 Paris / BRIONI - 35 Avenue George V, 75008 Paris / BUCHERER - 12 Boulevard des Capucines, 75009 Paris / CHRISTIAN LOUBOUTIN 68 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris / DE GRISOGONO - 358 Bis Rue Saint Honoré, 75001 Paris / DIOR - 30 Avenue Montaigne, 75008 Paris / DOLCE & GABBANA - 3 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris / ERIC BOMPARD - 2 Rue Scribe 75009 Paris / ERMANNO SCERVINO - 18 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris / ETOILE ISABEL MARANT - 1 Rue Jacob, 75006 Paris / GUCCI - 2 Rue du Faubourg St Honoré 75008 PARIS / HUBLOT - chez Kronometry - 60 Rue François 1er, 75008 Paris / LANVIN - 22 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris / REDLINE 161 Rue Saint Honoré, 75001 Paris / ROLEX - 9 Place Vendôme, 75001 Paris / SAMSONITE - 12 Boulevard des Capucines, 75009 Paris / SOPHIE HULME POUR LES GALERIES LAFAYETTE - 40 Boulevard Haussmann, 75009 Paris / STRELLSON - 250 Rue de Rivoli, 75001 Paris


©Samsonite 2016

NOS BOUTIQUES – OUR STORES 12 Boulevard des Capucines – Paris 9 ème 102 Avenue Victor Hugo – Paris 16 ème 121 Boulevard Saint Germain – Paris 6 ème


www.chanel.com

La Ligne de CHANEL - Tél. 0 800 255 005 (appel gratuit depuis un poste fixe).

InterContinental Paris Le Grand - Magazine N°14  

Le magazine de l'hôtel InterContinental Paris Le Grand

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you