Page 1

F O U Q U E T ’ S

B A R R I È R E

h ô te l

&

restaura n ts

P A R I S

FOUQUET’S

magic pierce portrait

# 1 6


"CAMéLIA BRODé" MONTRE À SECRET OR BLANC ET DIAMANTS

www.chanel.com


CANNES LILLE METZ PARIS STRASBOURG TOULOUSE FIRENZE FORTE DEI MARMI ROMA


E D I T O

L’élégance, tout simplement simply elegant

Le succès, le progrès et l’espoir. Les fabricants de discours savent bien que, autour de cette trinité de mots, on peut aligner les phrases. Mais pour nous, pour le Fouquet’s Barrière, le mot important - l’un des plus vrais - tient dans la simplicité de l’élégance. L’élégance au service de votre accueil, l’élégance pour votre confort et votre bienêtre, l’élégance d’une expertise et d’une discrétion dans un environnement prestigieux. Voilà ce que nous souhaitons pour vous depuis plus de cent ans. Voilà ce que NOUS continuerons de maintenir et d’améliorer encore en 2014. Le Fouquet’s Magazine vous raconte Paris et l’air de son temps. En couverture, l’acteur international Pierce Brosnan - excellent et très séducteur James Bond auquel a succédé Daniel Craig - est l’invité de cette édition. Au service de la majesté des Champs Elysées qui brilleront cet automne, cet hiver et jusqu’au printemps, de cette lumière inégalée des soirs que l’on prête à Paris. Bienvenue. Je vous souhaite un très agréable séjour. Success, progress, hope… When it comes to fine phrases, wordsmiths are well aware of the potential of these three words. But for us at Fouquet’s Barrière, the key word - a word we find more authentic - is simply elegance: elegance in the way we welcome you, elegance in ensuring your comfort and well-being, the elegance born of expertise and discretion in a prestigious setting. This has been our aim in serving our guests for over a hundred years. A quality we shall maintain and continue to improve in 2014. Fouquet’s Magazine tells you what you need to know about Paris and its current trends. On the cover, internationally acclaimed actor Pierce Brosnan – an outstanding James Bond, who has since passed the baton to Daniel Craig – is this edition’s special guest. Serving the majesty of the Champs Elysées, which will shine this autumn, winter and on into the spring with the unrivalled brilliance one naturally ascribes to an evening in Paris. You are welcome. I wish you a very pleasant stay.

Dominique Desseigne Président - Directeur général du Groupe Lucien Barrière Chairman & CEO of Groupe Lucien Barrière

5


A PASSION FOR WATCHES

WATCHES DIAMANTS JEWELRY 12, boulevard des Capucines, 75009 Paris | bucherer.com Rolex · Baume & Mercier · Blancpain · B Swiss · Carl F. Bucherer Chopard · Girard-Perregaux · IWC · Jaeger-LeCoultre A. Lange & Söhne · Longines · Mido · Montblanc · Oris · Officine Panerai Piaget · Rado · Roger Dubuis · Tissot · Tudor Vacheron Constantin · Van Cleef & Arpels · Zenith


E D I T O

L’esprit d’équipe Team Spirit

L’Hôtel Fouquet’s Barrière, c’est le luxe associé à l’atmosphère intimiste d’un palace parisien chargé d’histoire. C’est aussi une pépinière de talents, qui mettent leur savoir-faire et leur amour du métier au service d’hôtes venant du monde entier. L’équipe qu’ils composent est une et multiple. Une, parce que tournée vers un unique but, celui de servir. Multiple car elle est composée d’hommes et de femmes aux personnalités diverses mais complémentaires. Comme Silla, au stewarding, Pierre, à l’économat, Thoraya, au housekeeping ou Jean-Pierre à La Petite Maison de Nicole : ils ne sont pas moins de 400 passeurs d’émotions à offrir leur générosité, à partager leur passion, à faire que chaque séjour à l’Hôtel Fouquet’s Barrière soit unique et inoubliable. Pour chacun d’eux, faire plaisir et se faire plaisir n’a rien d’antinomique, bien au contraire. Et c’est sans doute pourquoi, grâce à des hommes et des femmes comme eux, recevoir devient un art. The Hotel Fouquet’s Barrière has both the grandeur and the intimate atmosphere of a Parisian luxury hotel full of history. It is also an incubator for those talented people who use their expertise and love of their trade to serve guests from all over the world. The team they make up is both one and many. One, because it is oriented towards a single goal: service. Many, since it is made up of men and women with diverse, yet complementary, personalities. Like Silla in stewarding, Pierre in resources, Thoraya in housekeeping or JeanPierre in the restaurant La Petite Maison de Nicole, no fewer than 400 staff are personally committed to their role, offering their generosity, sharing their passion, ensuring that each stay at the Hôtel Fouquet’s Barrière is both unique and unforgettable. For each one of them, giving and receiving joy are not contradictory: far from it. It is likely thanks to men and women like them that entertaining guests is becoming an art form.

Fabrice Moizan Directeur général General Manager Hôtel Fouquet’s Barrière

8


1860 1916 1963 2013

Edouard Heuer fonde son atelier dans le Jura Suisse. Premier chronographe précis au 1/100ème de seconde. Jack Heuer créé la collection Carrera. Nouveau chronographe automatique Carrera équipé du calibre 1887

15, rue Royale - 75008 PARIS - Tél. : 01 42 65 29 08


Contact +33 (0)450 87 65 65

www.neelia-joaillerie.com


S O M M A I R E

14

16

actu Les dîners collection du Diane The Diane’s Collection Dinners

actu Reconnu à l’international Worldwide recognition

18

20

actu Une nouvelle récompense Another award

actu Sans gluten et gourmand ! Gluten free and delicious!

22

24

actu La Petite Maison de Nicole, un rendez-vous incontournable La Petite Maison de Nicole, a restaurant you just have to visit

actu Tag Heuer sur la plus belle avenue du monde Tag Heuer on the most beautiful avenue in the world

28

36

cover story Pierce Brosnan : vivre et laisser jouer Pierce Brosnan: live and let shine

people Pour un César The César Awards

11


S O M M A I R E

54

63

art Pierre Huyghe : sa vérité est ailleurs Pierre Huyghe: his truth is elsewhere

saga Goyard, une invitation au voyage Godard, an invitation to travel

82

paris caché L’Arc de Triomphe, un morceau de la France The Arc de Triomphe, a piece of France

68 88 dans les pas d’une parisienne 24 heures avec Audrey Dana 24 hours with Audrey Dana

98

évasion Marrakech : sur les traces d’Yves Saint Laurent Marrakesh: in the footsteps of Yves Saint Laurent

sortir de paris Ces planches de légende The legendary Boardwalk

108

104

les chefs vous proposent Linguini de homard Lobster linguini

talents Laura Joly-Garcia, “la” majordome Laura Joly-Garcia, the butler

12


chaumet.com

Liens, la nouvelle Montre Chaumet

15, rue Royale - Paris 8e tél. 01 42 65 29 08 25, rue du Faubourg Saint Honoré - Paris 1er tél. 01 40 98 09 60


A C T U

Les Dîners Collection

du Diane

D e s r e n d ez -v ous ex c l us if s T h e D i a n e ’ s C ol l ec t ion Dinner s E x c l us iv e moment s

Enrico Crippa

Philippe Urraca

Alain Milliat

Jun Yukimura Emmanuel Renaut

Philippe Etchebest

L’adresse est prestigieuse, les chefs qui y officient également. Tour de table de ces dîners d’exception.

The address is prestigious and so are the chefs who officiate there. Let’s take a close look at these exceptional dinners.

Niché au cœur même de l’hôtel, le restaurant gastronomique Le Diane, une étoile Michelin, a inauguré, en octobre dernier, Les Dîners Collection. Jusqu’en mai 2014, la table gastronomique de l’Hôtel Fouquet’s Barrière invite chaque mois un chef étoilé ou une grande maison à s’associer, le temps d’un dîner, à Jean-Yves Leuranguer et Christophe Schmitt. Le premier cité, chef des cuisines de l’Hôtel Fouquet’s Barrière et Meilleur Ouvrier de France, met son talent au service de recettes à la fois

Nestled in the very heart of the hotel, the gastronomic restaurant, Le Diane, which has been awarded a Michelin star, inaugurated in October the Collection Dinners. Until May 2014, the Hotel Fouquet’s Barrière’s gourmet restaurant will invite every month a top chef or a major company to join forces, in the creation of a dinner, with JeanYves Leuranguer and Christophe Schmitt. The former, head chef of the Hotel Fouquet’s Barrière’s kitchens and Best Worker in France, devotes his talent to recipes that are

14


© Fabrice Rambert

n e w s

La salle du restaurant gastronomique Le Diane, une étoile Michelin

both authentic and original, always based on the best products of the season. As for Christophe Schmitt, his skills meant he rapidly rose to the position of sous-chef.

authentiques et originales, privilégiant toujours les meilleurs produits de saison. Quant à Christophe Schmitt, ses compétences lui ont rapidement permis de devenir sous-chef.

Six hands... or more During the time of a dinner, the Jean-Yves Leuranguer - Christophe Schmitt tandem Une partition à 6 mains… ou plus works on the preparation of a new menu, as a ‘Limited Edition’. The first dinner Le temps d’un dîner, le tandem Jean-Yves Leuranguer - Christophe Schmitt travaille took place with the association of the Petrossian caviar company. In November, à la préparation d’un menu inédit, en “Édition limitée”. C’est avec la Maison the Japanese chef, Jun Yukimura, from the 3-star Yukimura Azabu restaurant Petrossian que s’est déroulé le dîner inaugural. Novembre a vu le chef japonais Jun in Tokyo, concocted, with his French colleagues, a menu that was delicious and Yukimura, auréolé de ses 3 étoiles au restaurant Azabu Yukimura de Tokyo, concocter, refined. December, a festive month if ever there was one, avec ses confrères français, un menu tout en finesse et en Une pluie d’étoiles will invite the Perrier-Jouët champagne company to bring saveurs. Décembre, mois festif s’il en est, invite la Maison de Champagne Perrier-Jouët à mettre son excellence au service et de saveurs s’abat its excellence to guests for one evening at the Diane. In January, gourmets will be carried off to Alba, Italy, where des hôtes d’un soir du Diane. Janvier entraîne les gourmets sur le Diane. à Alba, dans l’Italie d’Enrico Crippa, 3 étoiles Michelin. Que Stars and delicious Enrico Crippa’s restaurant has 3 Michelin stars. Those with a sweet tooth can rest assured! February promises them a les gourmands se rassurent ! Février leur promet un Dîner flavours are raining Dinner Collection that’s all chocolate, with the Best Worker Collection tout chocolat, avec le Meilleur Ouvrier de France down on the Diane. in France and chocolate maker, Philippe Urraca. As for Alain chocolatier Philippe Urraca. Alain Milliat, quant à lui, prône le Milliat, he, on the other hand, advocates fresh fruit. He is fruit frais, autrement. Il lance sa maison créatrice de saveurs launching his own company to create flavours and produce, on a small scale, fruit et la production, de façon artisanale, de jus et de nectars de fruits, de confitures juices and drinks, jams and fruit purées. His expertise can be discovered next et autres compotes. Un savoir-faire à découvrir en mars prochain, lors du Dîner March, at his own Collection Dinner. To round off the season in style, the Diane Collection dédié. Pour terminer la saison en beauté, Le Diane accueille 2 chefs will play host to 2 exceptional chefs: Emmanuel Renaut, Best Worker in France and d’exception, Emmanuel Renaut, Meilleur Ouvrier de France et chef du restaurant chef at the Flocons de Sel restaurant in Megève (3 Michelin stars), and Philippe Flocons de Sel, le 3* Michelin de Megève et Philippe Etchebest, Meilleur Ouvrier Etchebest, also a Best Worker in France and chef at the Hostellerie de Plaisance (2 de France également et chef de l’Hostellerie de Plaisance (2* Michelin). Une pluie Michelin stars). Stars and delicious flavours are raining down on the Diane, for the d’étoiles et de saveurs s’abat sur le Diane, pour le meilleur et rien que le meilleur. best and nothing but the best.

15


A C T U

Reconnu à l’international Worldwide recognition

Fabrice Moizan (Directeur Général de l’Hôtel Fouquet’s Barrière) et Stéphane Trycionka (Directeur Commercial et Marketing)

La 20 e édition des World Travel Awards a récemment consacré l’Hôtel Fouquet’s Barrière, qui s’est vu décerner le prix de “Meilleur Hôtel urbain d’Europe”. Sa Suite Présidentielle a été, quant à elle, désignée “Europe’s Leading Hotel Suite” (“Plus belle suite d’Europe”). Une double reconnaissance qui a vu, lors de la cérémonie des World Travel Awards 2013 en août dernier, Fabrice Moizan et Stéphane Trycionka (respectivement Directeur Général et Directeur Commercial et Marketing de l’Hôtel Fouquet’s Barrière) récolter le fruit d’un travail collectif. « Celui des 400 collaborateurs du palace », comme l’a d’ailleurs souligné Fabrice Moizan en recevant les trophées, au

The World Travel Awards recently took place for the 20 th year and awarded the Hotel Fouquet’s Barrière the prize of “Best Urban Hotel in Europe”. As for its Presidential Suite, this was designated “Europe’s Leading Hotel Suite”. These two prizes allowed Fabrice Moizan and Stephane Trycionka (Managing Director and Sales and Marketing Director of the Hotel Fouquet’s Barrière , respectively) to reap the rewards of a collective effort at the World Travel Awards 2013 in August. “The work of the 400 employees of the luxury hotel”, as Fabrice Moizan stressed when receiving the trophies during a prestigious evening in Antalya, Turkey. Each

16


n e w s

cours d’une prestigieuse soirée à Antalya, en Turquie. Chaque année, un jury composé de professionnels du secteur, des décisionnaires, des acheteurs, des tours operators, des agences de voyages, mais aussi du public votent pour désigner les heureux récipiendaires.

year, a jury, composed of industry professionals, decision-makers, buyers, tour operators, travel agencies and also members of the public, votes to designate the happy winners.

A view of the Champs Elysées It is very spacious (with a 250 m 2 surface area) and decorated with discreet, Vue sur les Champs-Élysées 2 Elle jouit de beaux volumes (250 m de surface) et s’habille d’un luxe discret. La Suite luxurious style. The Presidential Suite, located on the 5th floor of the Hotel Fouquet’s Barrière , dominates the Champs-Elysées, offering its guests a Présidentielle, située au 5 e étage de l’Hôtel Fouquet’s Barrière, domine les Champsbreathtaking and unique view of one of the most Élysées, offrant à ses hôtes une vue imprenable et beautiful avenues in the world on one side, while unique sur l’une des plus belles avenues du monde Elle jouit de beaux volumes on the other, it overlooks the hotel’s garden. The d’un côté, tandis que de l’autre elle surplombe le et s’habille d’un luxe interior decoration gives pride of place to noble jardin de l’Hôtel. La décoration intérieure fait la part discret. materials (white ostrich leather seats, mahogany belle aux matériaux et aux matières nobles (sièges en It is very spacious and bookshelves, gold-leaf decorated pivoted doors, cuir d’autruche blanc, bibliothèque en acajou, portes decorated with discreet, sofas and armchairs in black velvet and damask, sur pivot dorées à la feuille d’or, canapés et fauteuils etc.) and colours oscillate harmoniously between en velours noir et damas…) ; les couleurs oscillent luxurious style. light and dark, conferring a strong personality on harmonieusement entre clair et foncé, donnant à the whole. Timelessly elegant, this Presidential Suite can be transformed, when l’ensemble une personnalité affirmée. D’une élégance intemporelle, cette Suite the floor is made fully private, into a Grand Parisian Suite comprising 535 m 2 Présidentielle peut se transformer, lorsque l’étage est entièrement privatisé, en une 2 Grande Suite de Paris qui développe alors 535 m de luxe absolu au cœur même des (5760 ft 2 ) of absolute luxury in the very heart of the Champs Elysées. Champs-Élysées.

Photos : Fabrice Rambert

La Suite Présidentielle de l’Hôtel Fouquet’s Barrière

1.

2.

3.

17


A C T U

récompense

Un e n o u ve ll e A n ot h er a w a r d « Nous sommes intimement convaincus que luxe et respect de la planète peuvent cohabiter harmonieusement sans jamais perturber le confort de nos clients. » Cette déclaration, Fabrice Moizan, Directeur général de l’Hôtel Fouquet’s Barrière l’a faite lors de la cérémonie de remises des récompenses organisée à New York par Condé Nast Traveler.

“We are firmly convinced that luxury and respect for the planet can coexist harmoniously without ever disrupting the comfort of our guests.” This statement was made by Fabrice Moizan, General Manager of the Hotel Fouquet’s Barrière, at the award ceremony organized in New York by Condé Nast Traveler.

T h i s m a g a zi n e, wh i ch i s a referen ce i n t h e t ravel i n dustry, awarde d the Ce magazine de référence de l’industrie du voyage a décerné au palace parisien Pa ri s i a n l u xu ry h o tel a World S ave rs un World Savers Award dans la catégorie Awa rd i n t h e ‘ P res ervation of the “Préservation de l’environnement”. Un choix que Luxe et respect de la Envi ro n m ent ’ categ ory. The jury explaine d le jury explique par l’engagement fort de l’hôtel planète peuvent cohabiter t h at i t s ch o i ce wa s base d on the hote l’s en matière d’économie dans sa consommation harmonieusement. st ro n g co m m i t m ent to saving wate r and d’eau et d’énergie, ainsi que par son implication Luxury and respect for en erg y, a s wel l a s i ts commitme nt to dans la nature, au travers du projet écologique et the planet can coexist t h e envi ro n m ent t h rough “Ve ndange s” social des “Vendanges”, qui participe notamment ( h a rvest ) , a s o ci a l and e cological à la reforestation de la forêt des Landes. Klara harmoniously. p ro ject p ri m a ri l y co nce rne d with the Glowczewska, rédactrice en chef du magazine, refo rest at i o n o f t h e L a n d es fo rest . Kl a ra Gl owczewska, e ditor- in- chie f of justifie ce prix : « Les entreprises qui ont reçu un Condé Nast World Savers t h e m a g a zi n e, ex p l a i n ed t h e awa rd : “T h e co m p a n i es that have re ce ive d Awards sont non seulement des acteurs majeurs du voyage écoresponsable a Co n d é Na st Wo rl d S avers Awa rd a re n o t o n l y m a jor playe rs in e coet éco-citoyen, mais ils offrent également aux clients des services et des f ri en d l y g reen t ravel ; t h ey a l s o o f fer t h ei r cu sto m ers exce ptional se rvice s. expériences d’exception. Nos lecteurs nous demandent souvent si le fait de Ou r rea d ers o f ten a s k u s i f t ravel l i n g ca n h el p ch a nge live s, and thanks voyager peut aider à changer des vies, grâce à ces lauréats, la réponse to t h es e wi n n ers , t h e a n swer i s yes !” . T h at ’ s a wo n de rful tribute. est : oui ! ». Un bel hommage.

18


Service Client 01 58 18 14 15

U LT I M E D I S C R É T I O N

PIAGET ALTIPLANO La montre automatique la plus plate du monde Boîtier en or blanc, 5.25 mm d'épaisseur Le mouvement automatique le plus plat du monde Calibre Manufacture Piaget, 2.35 mm d'épaisseur

25 Faubourg Saint-Honoré, Paris 8 - www.heurgon.com


A C T U

sans gluten

et gourmand ! Glut en fr e e and d e li c i o u s !

© DR

Les personnes souffrant d’intolérance au gluten sont de plus en plus nombreuses. Le gluten, c’est cette protéine présente, entre autres, dans le blé. L’Hôtel Fouquet’s Barrière et son restaurant, le Fouquet’s, proposent désormais un menu 100 % sans gluten. Grâce à lui, tous les hôtes de cette “brasserie de luxe” peuvent faire preuve de gourmandise. Jean-Yves Leuranguer (Meilleur Ouvrier de France) a inscrit sur sa carte une salade d’été du verger Saint Eustache aux graines de kacha, vinaigrette Xérès à l’huile d’amarante douce ; un poulet noir vendéen bio mariné au tamari, polenta crémeuse sauce riviera aux tomates de collections ; des fusilli Paradeigma cuites au jus des vongoles, tomate romaine, sorgho rouge au cresson alénois et, côté douceurs, du quinoa aux fruits de saison, verveine et leur sorbet crème légère vanillée. Un menu à 88 € qui ravira les papilles des gourmets et des gourmands.

Fusilli Paradeigma sans gluten au jus de vongoles

More and more people suffer from gluten intolerance. Gluten is the protein that’s found in wheat, amongst other things. From now on, the Hotel Fouquet’s Barrière and its restaurant, Le Fouquet’s, offer a menu that’s 100% gluten-free. Thanks to this menu, all the guests of this ‘deluxe brasserie’ can enjoy a gourmet meal. Jean-Yves Leuranguer (Best Worker in France), has included in his menu a Saint Eustache orchard summer salad with toasted buckwheat seeds and a sherry vinaigrette made with sweet amaranth oil;

20

organic black chicken from La Vendée marinated in tamari, served with creamy polenta with Riviera sauce made from collection tomatoes; Paradeigma fusilli cooked in a seafood sauce and served with Roma tomatoes and red sorghum with garden cress, and, for the dessert, quinoa with seasonal fruits, verbena and a light creamy vanilla sorbet. This is an €88 menu that will delight any gourmet’s taste buds.


© Rachi d Bella k

A C T U

La petite maison De nicoLe,

un renDez-vous incontournaBLe la pet it e m ai s o n D e ni C o le , a r est aurant Yo u Ju s t h av e to vi s i t Ils sont les chanteurs en vogue du moment. Robin Thicke, le nouveau roi du RnB et le rappeur Jay-Z, ont tour à tour dîné à La Petite Maison de Nicole. Adresse courue du Tout-Paris, le restaurant a récemment accueilli Jay-Z qui y a diné en compagnie de sa femme Beyoncé, lui offrant par la même occasion une jolie surprise. Ils étaient en effet censés se retrouver à Londres. Le couple vedette s’est régalé d’une brouillade aux truffes, d’une sole meunière et d’une mousse au chocolat blanc accompagnée de glace à la vanille. Le tout, arrosé de champagne Armand de Brignac. Le duo, plus amoureux que jamais, a semblé avoir passé une excellente soirée.

They’re the pop stars who are all the rage right now. Robin Thicke, the new king of R’n’B, and the rapper, Jay-Z, have both dined at La Petite Maison de Nicole. A very popular Paris address, the restaurant was recently able to welcome Jay-Z, who dined in the company of his wife, Beyoncé, and at the same time offer him a very nice surprise. In fact, they were supposed to meet up in London. The celebrated couple treated themselves to scrambled eggs with truffles, sole meunière and white chocolate mousse with vanilla ice cream. All of which was accompanied by Armand de Brignac champagne. The duo, more in love than ever, appeared to have an excellent evening.

22


If you are looking for a wide selection of exquisite timepieces and FINe jewellery, you only need to keep one name in mind. For more than 135 years, the name “WEMPE” has stood for the utmost expertise in the art of making jewellery and timepieces. We offer a unique selection of valuable treasures at 28 Wempe showrooms worldwide. We are especially proud because for more than a century we have been privileged to contribute to the grand feelings that our customers express when they purchase jewellery or timepieces. Our pieces of jewellery uphold international standards and are born in our own atelier. This is true for unusual oneof-a-kind items as well as for our diverse assortment of classic pieces with brilliant-cut diamonds. And a century-old friendship links us with the world’s foremost watch manufactories. You will find WEMPE showrooms at the loveliest locations in great European metropolises, New York City and in Beijing. Each shop also offers service or advice whenever you require it, so you can be certain that we will always be available to meet your individual needs. We cordially invite you to discover an abundance of interesting new items and exclusive special models at one of Europe’s leading jewellers. We look forward to your visit!

Paris, 16, rue Royale, T +33.1.42 60 21 77 HAMBURG LOND ON PARIS MADRID VIENNA NEW YORK BEIJING WWW.WEMPE.COM

We accept all credit cards.


A C T U

tag heuer

sur La pLus BeLLe avenue Du monDe on th e most be au ti f u l a ven ue in t he w o r lD Tag Heuer et Paris… L’histoire d’amour se confirme entre l’emblématique maison fondée en 1860 par Édouard Heuer à Saint Imier et la capitale française. 2013 a vu s’ouvrir trois nouvelles enseignes à l’effigie de la marque. La première, en juin dernier (un shop in shop de 33m 2 au Bon Marché Rive Gauche) ; puis une seconde, en septembre, au 12 boulevard des Capucines, dans le 9 e arrondissement. Comme pour clore l’année en beauté, Tag Heuer inaugure un superbe espace de 160 m 2 sur l’avenue que le monde entier nous envie, les Champs-Élysées. Ici, l’écrin s’habille de matériaux haut de gamme, prestigieux mais néanmoins novateurs, comme la céramique, le bois, l’acier brossé ou le bronze aluminium. À découvrir : les toutes dernières créations horlogères de Tag Heuer, ainsi qu’un univers particulier à chaque ligne de produits emblématiques : Carrera (qui fête cette année ses 50 ans), Monaco, Aquaracer, Link et Formula 1. Les visiteurs apprécieront également dans la boutique des Champs-Élysées la collection Lifestyle de la marque, vestes, ceintures, sacs... ainsi que la gamme de lunettes Tag Heuer. Tag Heuer and Paris… it’s a never-ending love story between the iconic company founded in Saint Imier in 1860 by Edouard Heuer and the French capital. This year alone, the brand has opened three new shops there. The first was opened in June (a 33m 2 ‘shop in shop’ in Bon Marché Rive Gauche); then a second, in September, at 12 boulevard des Capucines, in the 9 th arrondissement. As if to round the year off in style, Tag Heuer then inaugurated a beautiful 160 m 2 retail space on the avenue that’s the envy of the world: the Champs-Elysées. Here, the scene is set using top quality materials that are prestigious but nonetheless innovative, such as ceramics, wood, brushed steel or aluminium bronze. Look out for the latest timepiece creations by Tag Heuer and the specific world of each iconic product line, such as: Carrera (which is celebrating its 50th anniversary this year), Monaco, Aquaracer, Link and Formula 1. Visitors to the Champs-Elysées shop will also appreciate the brand’s Lifestyle collection of jackets, belts and bags... as well as the range of Tag Heuer glasses.

24


COLLECTION AMAZONE - Or & diamant

50 rue Pierre Charron PARIS 8 ÈME 01 47 20 72 40 30 avenue George V PARIS 8 ÈME 01 49 52 98 88

messika.com


A C T U

Explosion’’

la collection qui détonne Ex plo s i o n , t he c o l l e c tio n that g o e s o f f w ith a b a ng 3 questions à... Daniel Sieradzski, créateur et fondateur de la marque Alexander Fuchs.

3 questions to... Daniel Sieradzski, designer and founder of the Alexander Fuchs brand.

Pensez-vous que la haute joaillerie, à l’instar de la mode, doit surprendre ? Daniel Sieradzski : Surprendre certainement ! Tout d’abord en adaptant la haute joaillerie au mode de vie des gens. Les créations haute joaillerie doivent devenir des accessoires à part entière, que l’on porte en toutes occasions et non plus à la faveur d’un événement exceptionnel. Dans cette optique, nous avons imaginé des modèles dont la structure sur fil fluorocarbone transparente reste complexe, mais infiniment légère, souple et résistante à la fois.

Do you think that haute joaillerie, like fashion, should take us by surprise? Daniel Sieradzski: Yes, certainly. Firstly, we aim to surprise people by adapting our jewellery to people’s way of life. Our jewellery creations should be real accessories that people can wear on all occasions, not just for some exceptional event. With this in mind, we have designed pieces whose structure, on transparent fluorocarbon wire, is complex but extremely light, flexible and strong.

Comment vous est venue l’idée de la collection “Explosion“ et pourquoi ce nom, “Explosion” ? Daniel Sieradzski : L’idée est venue d’une volonté d’accomplir une collection “explosive”, tant au niveau du choix de nos multiples formes et de couleurs de diamants, qu’au niveau de la création de nos modèles et de la sophistication de leurs réalisations. “Explosion” est certainement notre collection la plus impressionnante. Et donc son nom nous a semblé évident.

How did you get the idea for the “Explosion” collection, and why the name? Daniel Sieradzski: We wanted to create a collection that was truly “explosive”, in the choice of diamonds of many different shapes and colours, and in the design of the pieces and the sophistication of their craftsmanship. “Explosion” is certainly our most impressive collection to date. So the name speaks for itself. Do you regard yourself as audacious and iconoclastic in your creative work? Daniel Sieradzski: Absolutely! Audacious and iconoclastic are two adjectives we are proud to own. Our creations, easily identifiable and very technical, break with the past and smash some time-honoured conventions.

Vous considérez-vous comme audacieux et impertinent dans vos créations ? Daniel Sieradzski : Absolument ! Audacieux et impertinent sont deux adjectifs que nous assumons et que nous revendiquons même. Nos créations, qui sont des produits de ruptures, parfaitement identifiables et extrêmement techniques, n’hésitent pas à faire voler en éclats quelques conventions.

26


COLLIER « CLÉO » / REF : CLE-ESCOSPG1 / PRIX PUBLIC: 830€ - BOUCLES « PERSANE » TURQUOISE PYRITE / REF : PER-COCOTPG1 / PRIX PUBLIC: 590€

EN EXCLUSIVITÉ 62 RUE DES SAINTS-PÈRES 7 5 0 0 7 PA R I S

SHOP ONLINE : WWW.ESTHERVINA.COM


co v er

stor y

Pierce Brosnan : vivre et laisser jouer

Pierce Brosnan: live and let shine

L’acteur irlandais, tout juste sexagénaire, vit l’après-James Bond avec un bonheur non dissimulé qui s’accompagne de réussite. Portrait d’un homme tranquille, résistant à la douleur. The Irish actor, who’s just turned sixty, makes no attempt to conceal how much he is still enjoying his post-James Bond success. Here is a portrait of a quiet man who is able to resist pain.

28


29


co v er

s

stor y

1. Pierce dans le rôle de James Bond 2. “The Ghost Writer” avec Ewan Mc Gregor 3. “Les enquêtes de Remington Steele” 4. “Love is all you need” avec Trine Dyrholm.

on nom n’est plus Bond. James Bond. Il y a tout juste huit ans, Pierce Brosnan se voyait évincé des Services Secrets de sa Majesté, après publication d’un communiqué des plus laconiques intronisant Daniel Craig “nouveau 007”. Fairplay, Brosnan qui avait porté quatre fois le tuxedo de l’agent secret, déclarait : « Daniel Craig est un acteur talentueux et il va faire un travail fantastique ». Lui aussi a continué de faire “un travail fantastique” depuis. Dans “The Ghost Writer”, en 2010 par exemple, pour ne citer que le chef-d’œuvre de Roman Polanski : 3. Pierce Brosnan y exprimait une complexité dramatique exquise, se glissant dans la peau d’un premier ministre britannique des plus ambigus et des plus ténébreux. Ou plus récemment, dans “Love is His name is no longer Bond, La force de Pierce all we need”, de la danoise James Bond. It’s been eight years Susanne Bier, sorti en décembre, Brosnan est d’avoir existé, since Pierce Brosnan was ousted dans lequel l’acteur incarnait un from Her Majesty’s Secret Service, artistiquement parlant, homme amoureux d’une femme following the publication of a avant James Bond. acculée par une “terrible maladie”. rather laconic press release Pierce Brosnan’s strength Pas un chef-d’œuvre, non, juste un crowning Daniel Craig the new is that he existed, honnête mélodrame pour grand 007. With fair play, Brosnan, who artistically speaking, écran dans lequel il excellait aussi. wore the secret agent’s tuxedo Un film qu’il avait accepté en four times, declared: “Daniel before James Bond. pensant à sa première épouse, Craig is a talented actor and he is Cassandra Harris, terrassée par un cancer à l’âge de going to do a fantastic job.” 43 ans en 1991. La force de Pierce Brosnan est d’avoir He has also continued to do “a fantastic job” himself existé, artistiquement parlant, avant James Bond. En since then. For example, in The Ghost Writer in 2010,

30


co v er

stor y

2.

4.

France notamment, il fut Remington Steele, dont “Les enquêtes” firent les beaux jours, entre 1982 et 1987, de ce que l’on appelait encore “Antenne 2”. Pierce l’affable reste reconnaissant envers ce personnage : « Si je n’y avais pas été attaché plus que ça, j’aurais pu devenir James Bond plus tôt dans ma carrière ».

La patience finit toujours par payer. En 1986, Brosnan avait effectivement été approché une première fois par Albert Broccoli, le producteur de Bond. Au lieu de quoi, il prit le temps de se familiariser avec le cinéma, avec des rôles plus ou moins mémorables. On se souvient de lui dans Madame Doubtfire, en 1995, ce qui est un petit exploit,

which was a masterpiece by Roman Polanski, Pierce Brosnan expressed exquisite dramatic complexity in his role as a dark, mysterious former British prime minister. And more recently, in Love Is All You Need, by the Danish director, Susanne Bier, which was released last December, the actor played a man who is in love with a woman who’s been struck by a “terrible disease”. No, this one is not a masterpiece, but it’s an honest melodrama made for the big screen in which he also excelled. He accepted the part with his first wife, Cassandra Harris, in mind, since she fell victim to cancer at the age of 43, in 1991. Pierce Brosnan’s strength is that he existed, artistically speaking, before James Bond. In France we saw him in the role of Remington Steele, whose investigations between 1982 and 1987 were the highlight of what was then known as Antenne 2. Affable as ever, Pierce Brosnan remains grateful to this character. “If I hadn’t been so attached to it, I could have played James Bond earlier in my career.”

Patience always pays off in the end.

In fact, Brosnan was approached by Albert Broccoli, the Bond film producer, for the first time in 1986. Instead, he decided to take the time to familiarise himself with film work, playing more or less memorable roles. We remember him in Mrs. Doubtfire, in 1995, which was no mean feat: the star of the film was, of course, Robin Williams, who was fabulous in his double role, but Pierce was able to mark his territory (and people’s minds) as his unbearable but handsome rival. “I often feel envious of actors who are called upon to play the bad guy. That role was one. And I’m

31

3.


C O v E R

S T O R y

“Mrs. Doubtfire”, aux côtés de Robin Williams et Sally Field.

La vedette du film était évidemment Robin williams, mais Pierce parvenait à marquer son territoire... The star of the film was, of course, Robin williams, but Pierce was able to mark his territory...

l’air de rien : la vedette du film était évidemment Robin Williams, fabuleux dans un double rôle à transformation, mais Pierce parvenait à marquer son territoire (et les esprits) en interprétant un bellâtre imbuvable. « Il m’arrive régulièrement d’envier les acteurs appelés à jouer les sales types. Celui-là en était un. Et j’ai la chance qu’on pense de temps en temps à moi pour les incarner ». Élevé dans un milieu des plus modestes, Pierce Brosnan fait partie de cette catégorie d’individus que rien ne prédisposait à devenir acteur. Né d’une apprentie infirmière “trop tôt devenue mère” à 19 ans et d’un père charpentier qui ne tarde pas à les abandonner, il est élevé par ses grands-parents d’abord, dans des institutions religieuses ensuite. À l’adolescence, c’est un agent de cirque qui le repère dans la rue et le pousse à suivre des cours de comédie. Il débute au théâtre, à 20 ans, dans une salle du West End de Londres. Un de ses souvenirs les plus marquants ? Avoir été dirigé par le grand Tennessee Williams, dans une pièce de sa création. « C’était en 1976. J’avais 23 ans et le goût bien connu de ce grand dramaturge pour les garçons conforta mon père dans le fait que je devais certainement être gay. Pour moi, jouer c’est faire. Mon professeur d’art dramatique, Yat Malgram, nous répétait à l’envi : “rien ne naît de rien”. Et j’ai eu la chance d’apprendre entouré des meilleurs, dans un pays riche d’une tradition séculaire pour tout ce qui touche au théâtre ». Ses auteurs de chevet ? Anton Tchekhov. Ernest Hemingway. Un acteur qu’il admirait par-dessus tout ? « Sean Connery. Lui, il m’intimide même ». Côté actrices, un net penchant pour les femmes typées : Penelope Cruz, Halle Berry...

lucky enough to be asked to play them now and then.” Pierce Brosnan comes from very modest beginnings and a social category that meant it was most unlikely that he would become an actor. The son of a student nurse who “became a mother too soon” at the age of 19 and a carpenter who abandoned them shortly after, he was first raised by his grandparents and then in religious institutions. When he was a teenager, he was spotted in the street by a circus agent who encouraged him to take acting lessons. At 20, he began his first job in a West End theatre in London. Which memory stands out most from that time? Is it being directed by the great Tennessee Williams in one if his own plays? “That was in 1976. I was 23 years old and this great dramatist’s penchant for boys comforted my father by the fact that I definitely had to be gay. For me, acting is doing. My drama teacher, Yat Malgram, kept telling us ‘nothing is born of nothing’. And I’ve been lucky enough to learn by being surrounded by the best, in a country that’s rich with an age-old tradition for anything involving theatre.” Who are his favourite authors? Anton Chekhov. Ernest Hemingway. Which actor does he admire the most? “Sean Connery. I even find him intimidating.” As for actresses, he has a clear penchant for sultry ladies such as Penelope Cruz, Halle Berry... and Salma Hayek. He recently got

32


co v er

stor y

© Nicola Dove

Et Salma Hayek. Qu’il vient de retrouver pour un film back together with Salma for a film they’ve just dont le tournage vient de s’achever. « How to Make finished shooting, How to Make Love Like an Love Like an Englishman » (« Comment faire l’amour Englishman. This is a comedy of manners in which he comme un Anglais  »). Une comédie de mœurs où il plays a Cambridge professor, a confirmed ladies’ man jouera un professeur de Cambridge, séducteur who finds himself in love with two sisters. In his private invétéré, coincé par son amour pour deux sœurs. life, Pierce Brosnan, who “hates lies above all else”, Dans le privé, Pierce Brosnan, qui “déteste par-dessus has been (almost) completely free of infidelity. For tout les mensonges” a bâti sa almost twenty years, this Malibu Il jouera un professeur de vie (presque) sans histoire sur la resident has been the husband fidélité. Depuis près de vingt Cambridge, séducteur invétéré, of Keely Shane Smith, an ans, résidant de Malibu, il est American journalist. They have coincé par son amour pour l’époux de Keely Shane Smith, two sons, Dylan Thomas and deux sœurs. une journaliste américaine. Ils Paris Beckett, who are more He plays a Cambridge ont deux fils, Dylan Thomas et interested than he is in his past Paris Beckett, plus intéressés professor, a confirmed ladies’ as a secret agent. “Bond is man who finds himself in love ancient history now and films I que lui-même par son passé d’agent secret. «  Bond, c’est de don’t even want to watch again with two sisters. l’histoire ancienne et des films with my children. And they que je n’ai même pas envie de revoir avec mes enfants. wonder why!”, he told us in 2010. All the same, he kept Ils se demandent bien pourquoi ! », nous confiait-il en the Aston Martin. Tomorrow Never Dies... indeed. 2010. Il a tout de même gardé l’Aston Martin. Demain ne meurt jamais, tout à fait...

Dignité et courage

1.

Le sort s’est acharné sur l’acteur. Cet été, leur fille, Charlotte, était emportée par le même mal que sa mère, à l’âge de 41 ans seulement. Deux mois plus tard, Pierce Brosnan offrait une leçon de dignité et de courage en apparaissant sur le red carpet du Festival de Toronto au côté d’Emma Thompson. L’actrice britannique est sa partenaire dans Love Punch, une comédie signée Jim Hopkins, pour mettre à distance, ne serait-ce qu’un instant, la cruauté de la vie. Ses prochains films : “A Long Way Down”, une comédie de Pascal Chaumeil, avec Rosamund Pike et Tony Collette (sortie mars 2014) . “November man”, un thriller de Roger Donaldson avec Olga Kurylenko (sortie novembre 2014).

2. 1. “A Long Way Down”, sortie mars 2014. 2. “November man”, sortie novembre 2014.

34

Dignity and courage Fate has been hard on the actor. This summer, his daughter, Charlotte, was taken away by the same disease her mother had, at only 41 years of age. Two months later, Pierce Brosnan offered a lesson in dignity and courage when he appeared on the red carpet at the Festival in Toronto alongside Emma Thompson. The British actress is his partner in Love Punch, a comedy by Jim Hopkins that puts to one side, if only for a moment, the cruelty of this life. His upcoming films: “A Long Way Down”, a comedy by Pascal Chaumeil, with Rosamund Pike and Tony Collette (to be released in March 2014) . “November Man”, a thriller by Roger Donaldson with Olga Kurylenko (to be released in November 2014).


le plus beau vĂŞtement pour homme au monde

zilli.fr

AARON YOUNG PARIS 2013

the finest garment for men in the world


Š Photos Alex Guillou

people

1. 1. Diane Kruger 2. Karine Viard 3. Eric Elmosnino 4. Quentin Tarantino

2.

3.

4. 5. Elsa Zylberstein 6. Jodie Foster

5.

36 6.


© Rindoff-Borde / Agence Angeli

people

Pour un

César

Th e Cés ar Aw ar d s Visages connus, nouveaux talents, flash-back sur les Césarisés de ces dix dernières années, qui passe en revue la ciné french connexion d’aujourd’hui. Moteur. With familiar faces as well as new talents, here’s a flash-back of César winners of the last ten years that provides an overview of French cinema today. The César are a driving force. 37


Photo Pool Arnal-Geral © Gamma-Rapho via Getty Images

people

© James Andanson - Sygma - Corbis

Ci-contre, Jean-Luc Godard reçoit son César d’Honneur en 1987. Ci-dessous Isabelle Adjani, sacrée meilleure actrice pour la 3 e fois en 1989.

D

Two months after Christmas, the party is like a second eux mois après Noël, la fête Christmas for the extended family of French cinema. The a des allures de Noël bis Théâtre du Chatelet, where the evening has been held pour la grande famille du since 2002, is dressed to the nines. And after that, cinéma français. Le Théâtre Fouquet’s is the setting for the celebration gala dinner. du Châtelet, où se déroule la All of France’s cinematic art is here and under the soirée depuis 2002, est sur son 31. Puis ce sera l’entrée en Christmas tree, better than gifts, are distinctions scène du Fouquet’s, pour le dîner de gala des festivités. awarded by the French Academy of Cinematic Arts and Le Tout Septième Art hexagonal est là et, sous le sapin, Techniques. We’re coming live from the 39th César mieux que des cadeaux, des distinctions remises par l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma. Nous Ceremony, which is to be held on... 28th February 2014! sommes en direct de la 39e Cérémonie des César, qui We’ve been teleported to this future date as if we were in an episode of Star Trek and its Starship Enterprise. So, aura lieu… le 28 février 2014 ! Téléportés à cette date even before the names of those nominated in the various prochaine comme si nous étions à bord d’un épisode categories are called out (their de Star Trek et de son vaisseau à l’idée de poser le premier names are not known at the time of l’Enterprise. Alors, avant même la pas sur le red carpet de writing), we might as well have a proclamation des nommés dans les ce rendez-vous étoilé, nos little fun trying to predict who will différentes catégories (leurs noms n’étaient pas connus à l’heure où talons bobines s’emballent. or will not be honoured this year. ses lignes sont imprimées), autant At the idea of setting foot on But at the idea of setting foot on the red carpet of this star-spangled se livrer au petit jeu des pronostics the red carpet of this star- evening, our kitten heels get carried de qui sera ou pas honoré cette année… Mais à l’idée de poser le spangled evening, our kitten away and make our hearts beat ten heels get carried away. to the dozen when we hear the premier pas sur le red carpet de names of those who have made ce rendez-vous étoilé, nos talons their mark in the legend of the Césars. bobines s’emballent et tournent de plus belle tous les moulins de nos cœurs à l’évocation de celles et ceux qui ont gravé leur nom dans la légende des César. The “professionals of the profession” There are vintage moments, such as the words of JeanLuc Godard thanking “the professionals of the Des « professionnels de la profession » profession” for his honorary César in 1987. There was the Moments millésimés avec les mots de Jean-Luc Godard reading of an extract from the novel The Satanic Verses remerciant «  les professionnels de la profession  » pour

38


people

Ci-dessous, la bouleversante déclaration d’amour d’Annie Girardot au cinéma français, lorsqu’elle décroche le César de la meilleure actrice pour un second rôle en 1996

son César d’Honneur en 1987. La lecture d’un extrait des Versets Sataniques par Isabelle Adjani, sacrée meilleure actrice pour la 3e fois en 1989, alors que leur auteur, Salman Rushdie, faisait l’objet d’une fatwa. La bouleversante déclaration d’amour d’Annie Girardot au cinéma français, lorsqu’elle décroche le César de la meilleure actrice pour un second rôle en 1996. Valérie Lemercier en réjouissante folle dingue, reine incontestée des maîtres de cérémonie pour les César (par 3 fois, elle s’est prêtée à l’exercice, avec succès), laquelle, en 2007, présentait la soirée, dansait la frénétique danse de Louis de Funès dans Rabbi Jacob et se voyait attribuer le César de la meilleure actrice pour un second rôle, le tout au cours de la même cérémonie. La “bourde” de Mathilde Seigner Ci-dessous, Valérie Lemercier, reine incontestée des maîtres de cérémonie pour les César danse la frénétique remettant le César du meilleur acteur pour un danse de “Rabbi Jacob” preference for Joey Starr, who had also been nominated second rôle à Michel Blanc, en 2012, tout en signifiant sa in this category that evening. All of this is the Ave préférence pour Joey Starr, lui aussi nommé dans cette Caesar! effect. Laughter and tears. Emotion. These are catégorie ce soir-là. Tout ça, c’est l’effet Avé, César ! Du the gold nuggets of a selection of key moments that rire et des larmes. Des émotions. Les pépites d’un best could include many other nostalgic memories. Here, the of où pourraient figurer à la séquence nostalgie bien most glorified names of French cinema’s mythology d’autres souvenirs. Où brillent les noms les plus auréolés shine, along with the names of those who will take their de la mythologie du cinéma français et ceux de la relève. place. Here, beat the hearts of men and women, both Où, stars dans la lumière comme artisans de l’ombre, bat stars in the spotlight and those who work in the le cœur des femmes et des hommes qui, grâce à leur shadows, who, thanks to their contribution, make us so contribution, nous donnent si souvent envie de dire à ce often want to say to French cinema “You know, you have cinéma français « T’as de beaux yeux, tu sais… » beautiful eyes...”.

De “La vie d’Adèle” à “Michael Kohlhaas”

Retour vers le futur et la prochaine Nuit des César, Cuvée 2014. Après le palmarès de l’an dernier et le sacre de Michael Haneke pour Amour, sa tragique love story sénior sur fond de maladie d’Alzheimer, à qui un tour de piste aux étoiles ? Cette année, dans l’élan de sa triple Palme

From “La vie d’Adèle” to “Michael Kohlhaas” So, we go back to the future and the next César’s night, vintage 2014. After last year’s prizewinners and the consecration of Michael Haneke for Amour, his tragic love story set against the background of Alzheimer’s

39

Photo Pool Benhamou-Hounsfield © Gamma-Rapho via Getty Images

Photo Pool Apesteguy-Stevens © Gamma-Rapho via Getty Images

by Isabelle Adjani, crowned Best Actress for the third time in 1989, while its author, Salman Rushdie, was the subject of a fatwa. There was the very moving declaration of love of French cinema by Annie Girardot, when she won the César for Best Supporting Actress in 1996. Valerie Lemercier, the undisputed queen of masters of ceremony for the César (she’s done this three times with great success), was the joyful madwoman who, in 2007, hosted the evening, danced Louis de Funès’ frenzied dance from Rabbi Jacob, and received the César for Best Supporting Actress, all during the same ceremony. There was Mathilde Seigner’s slipup when giving the César for Best Supporting Actor to Michel Blanc, in 2012, giving away her


D I E M A R K E D E R V E R B U N D E N H E I T.

w w w.royrobson.com


people

Photo Vittorio Zunino Celotto © Getty Images

1.

Photo Pascal Le Segretain © Getty Images

1. Le réalisateur Abdellatif Kechiche et les actrices Adèle Exarchopoulos et Lea Seydoux, vainqueurs de la Palme d’Or pour “La Vie d’Adèle” lors du 66 e Festival de Cannes. 2. Frederic Pierrot, Geraldine Pailhas, Francois Ozon, Marine Vacth et Fantin Ravat lors de la première de “Jeune & Jolie”.

d’Or décrochée à Cannes (pour le film et ses 2 interprètes féminines), on aurait pu s’attendre à un déferlement de nominations sur le film majeur d’Abdellatif Kechiche, La vie d’Adèle. Mais hélas, entaché d’une polémique virulente sur ses conditions de tournage, sera-t-il dans la course aux César ? C’est à souhaiter, quoi qu’il en soit. Parce qu’Adèle Exarchopolous et Léa Seydoux y 2. sont prodigieuses (on pèse nos mots, à la façon d’une Harriet Andersson dans le chef d’œuvre Monica d’Ingmar Bergman) et parce qu’Abdellatif Kechiche signe là son disease, who will be taking the next trip to the stars? This film le plus beau, le plus ample, fait d’un lyrisme prosaïque year, in the momentum of the three Palme d’Ors he (ou l’inverse) absolument captivant. Autre prétendant picked up in Cannes (for the film and its two actresses), sérieux et autre film présenté à Cannes  : le Jeune et we could have expected a flood of nominations for jolie de François Ozon. Son trio de comédiennes est Abdellatif Kechiche’s major film, La vie d’Adèle (Adele: bluffant, de sa jeune interprète révélation, Marina Vacth, Chapters 1 & 2). But, tainted by a virulent polemic about (elle insuffle à son personnage un parfum d’héroïne filming conditions, will it even be in the running for a désenchantée à la Sagan), à Géraldine Pailhas dans le César? It is to be hoped so, anyway. Because Adèle rôle de sa mère (pour elle, le César Exarchopolous and Léa Seydoux are Avec son dernier opus, elle phenomenal in it (we’re weighing our 2014 de la meilleure actrice dans un second rôle sans l’ombre d’une words, just like Harriet Andersson in nous emmène une fois de hésitation) et Charlotte Rampling plus au pays des merveilles Monica by Ingmar Bergman) and en guest star de luxe. Deneuve because this is Abdellatif Kechiche’s de son jeu d’actrice. peut aussi postuler pour le titre du biggest, most beautiful film, made She takes us once more César de la meilleure actrice lors with a prosaic lyricism (or lyrical de la prochaine édition. Avec son mundanity) that is absolutely to the wonderland of her dernier opus, Elle s’en va, où elle captivating. Another serious acting prowess. joue Betty, personnage en rupture contender and another film that was de ban, elle nous emmène une fois de plus au pays des presented in Cannes is Jeune et jolie (Young and merveilles de son jeu d’actrice. Son équivalent en mode Beautiful) by François Ozon. It has an impressive trio of littéraire, ce serait un style d’écriture à la Modiano, rêveur actresses, including the new, young actress Marina Vacth, et concret à la fois. Écrivez-nous encore longtemps, (she gives her character an air of disenchanted heroine à chère Catherine Deneuve (oui, cela s’appelle une la Sagan), Géraldine Pailhas in the role of her mother (for spéciale dédicace at the divine miss D…). Côté messieurs her, the 2014 César for Best Supporting Actress without candidats au César du meilleur acteur, Mads Mikkelsen, the shadow of a doubt) and Charlotte Rampling as

41


© TS Productions - Michaël Crotto

people

“The Artist”

“Séraphine”

“La graine et le mulet”

“Des hommes et des dieux”

intense, magnétique, fort et fragile, a de quoi prendre une tête d’avance pour son interprétation magistrale du rôle-titre de “Michael Kolhlaas”, issu lui aussi des rangs de la compétition cannoise, comme nombre de films césarisés. L’acteur est certes danois, mais il joue son rôle en français, dans une production française. À suivre.

Black, blanc, beur Primée pour son magnifique Lady Chatterley, César du meilleur film de l’année en 2007, la réalisatrice Pascale Ferran préconisait, dans son allocution de lauréate, l’avènement d’un mode de production soucieux de préserver les “films du milieu”. Des films entre cinéma d’auteur et cinéma populaire, au nom d’une vraie valeur ajoutée pour la création cinématographique. Soit des œuvres justement plébiscitées par les César qui, à la lumière des récentes éditions de la fête, se sont vues désignées tour à tour meilleur film de l’année, de La graine et le mulet, d’Abdellatif Kechiche, en 2008, à Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois en 2011, de Séraphine, de Martin Provost, en 2009, à The artist, de Michel Hazanavicius, en 2012. Où l’on voit là une

prestigious guest star. Deneuve is also candidate for the César for Best Actress at the coming ceremony. With her latest opus, Elle s’en va (On My Way), in which she plays Betty, a character at odds with society, she takes us once more to the wonderland of her acting prowess. Her equivalent in literary terms would be a Modiano type of writing style, both concrete and full of imagination at the same time. Keep writing to us for a long time, dear Catherine Deneuve (yes, that’s a special dedication to the divine Miss D). As for the gentlemen, Mads Mikkelsen is a candidate for the César for Best Actor; intense, magnetic, strong and fragile, he has what it takes to stay on top with his masterful interpretation of the title role in Michael Kolhlaas, which was also in competition in Cannes, as were many films that have obtained Césars. The actor is definitely Danish but he plays his role in French, in a French production. Someone to keep an eye on.

Black, white, and Beur Winning an award for her magnificent Lady Chatterley, which received the César for Best Film of the Year in

42


k ro n o


k ro n o


k ro n o


k ro n o


k ro n o


k ro n o


k ro n o


k ro n o


people

Les Césarisés 2012 : Bérénice Béjo et Michel Hazanavicius, et Leila Bekti et Omar Sy

2007, the director Pascale Ferran advocated in her speech the advent of a production method that takes care to preserve “films of the milieu”. These are films that are midway between cinema d’auteur and popular cinema, in the name of real added value for cinematographic creation. That is, works rightly prime à l’authenticité et à l’originalité de sujets forts qui honoured by César awards, which, during recent donne à la cérémonie des César une vraie légitimité, et ceremonies, were designated in turn Best Film of the pas seulement en termes de glamour et de paillettes, si Year, such as La graine et le mulet (Grain and Mullet) by magique puisse être par ailleurs cet aspect-là du rêve Abdellatif Kechiche, in 2008, véhiculé par le monde du cinéma. Dans ce registre vrai, On est ici devant l’émergence d’une Des hommes et des dieux (Of Gods and Men) by Xavier comme l’équipe de France de nouvelle génération de talents, Beauvois, in 2011, Séraphine by football championne du monde reflets de la société française Martin Provost, in 2009, and en 1998, les César s’affichent contemporaine. The Artist, by Michel en mode black blanc beur. This is the emergence of a new Hazanavicius, in 2012. There, Meilleur acteur pour Omar Sy en 2012 pour le film roi du box- generation of talent, which reflects we see recognition of the authenticity and originality of office, Intouchables, et pour the diversity and richness of powerful subjects that gives Tahar Rahim en petit prince contemporary French society. the Césars ceremony true des prisons dans Un prophète legitimacy, and not only in terms of glamour and sequins, en 2010. Djamel Debbouze, lui, comme président de la as magical as that aspect of the dream conveyed by the cérémonie en 2013. On n’est pas ici dans des quotas de world of cinema might be. In this true register, just like discrimination positive, juste devant l’émergence d’une the French football team that won the world nouvelle génération de talents, reflets de la société championship in 1988, the Césars are black, white and française contemporaine, de sa diversité et de sa richesse.

51


Photo Rindoff Petroff-Durand © Getty Images

people

© Bertrand Rindoff-Petroff

Sur grand écran et lors de ses soirées de galas, le cinéma s’est fait l’écho de ces mutations. La galerie de portraits des Césarisés se décline dans un sillage de “vraie vie”, à l’image de Jamel Debbouze, Alain Terzian et Omar Sy sur la scène du Théâtre du Châtelet après la Cérémonie des César 2013. Yolande Moreau 2 fois meilleure actrice en 2005 et 2009 ou de Sara Beur. The Best Actor award went to Omar Sy in 2012 for Forestier en 2011. Des actrices sans fards qui collent au the film that is king of box office sales, Intouchables, and plus près du réalisme quotidien et trouvent ainsi des to Tahar Rahim as a prison kingpin in Un prophète (A accents de vérité inouïs. Une reformulation de l’adn des Prophet) in 2010. As for Djamel Debbouze, he presided stars qui a fait apparaître au septième ciel des César une the ceremony in 2013. This is not a question of positive Hafsia Herzi, meilleur espoir féminin en 2008, aujourd’hui discrimination quotas, but simply the emergence of a actrice intense à la filmographie inspirée (il suffit de la new generation of talent, which reflects the diversity and voir dans L’Appolonide – Souvenirs de la maison close), richness of contemporary French society. On the big ou, la même année, une incroyable Marion Cotillard en screen and during its gala evenings, cinema becomes the madone mondialisée des salles obscures, meilleure echo of these changes. The César winners’ portrait actrice pour son rôle d’Édith Piaf dans La môme. Casting gallery includes traces of “real life”, in the form of d’enfer. Diables de César ! Yolande Moreau, who was twice awarded the César for Best Actress in 2005 and 2009 and Sara Forestier in Sara Forestier et son César en 2011 2011. These are greasepaint-free actresses who stick closely to everyday realism, arriving in this way at unprecedented accents of truth. A reformulation of stars’ DNA revealed to the dizzying heights of the Césars a certain Hafsia Herzi, who was the Most Promising Actress in 2008, and is today the intense actress of inspired filmmaking (you only have to see her in L’Appolonide – Souvenirs de la maison close, or House of Pleasures), and, in the same year, an incredible Marion Cotillard as a globalised Madonna of cinema theatres, who was awarded Best Actress for her role as Edith Piaf in La môme (La vie en rose). Wicked casting, those Césars are quite devilish!


Crédit Photo Lucrecia LAUREL

www.maxchaoulcouture.com PARIS 6e 55, quai des Grands Augustins 01 43 25 44 02

LYON 2e 7, rue François Dauphin 04 72 41 04 10

GENEVE 2, bd Jacques Dalcroze + 41 22 311 36 86


art

“A journey that wasn’t, double negative”, 2005

54


A R T

pierre

huyghe

sa vérité est ailleurs pierre huyghe: his truth is elsewhere Photos : © Adagp, Paris 2013

Le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective. Pour le visiteur, il s’agit d’un voyage au pays de l’inattendu, de l’insolite, voire de l’absurde. Seul impératif : laisser ses préjugés au vestiaire et passer de l’autre côté du miroir. The Centre Pompidou has devoted a retrospective to him. For the visitor, this is a journey to the unexpected, the unusual, and even the absurd. The only requirement is that you leave your prejudices in the cloakroom and pass over to the other side of the mirror.

55


© Pierre Huyghe

art

ire de Pierre Huyghe qu’il est un artiste relève du pléonasme. Il l’est, profondément et depuis toujours. Le faire entrer dans un genre, voilà la véritable difficulté. L’homme s’immisce partout et surtout où on ne l’attend pas. Plasticien, vidéaste, architecte et designer, il touche à tout avec la même rage de créer, de sortir des sentiers battus, d’inventer un univers qui n’appartient qu’à lui. Son parcours l’atteste : il multiplie les expériences. De 1982 à 1985, il étudie à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Débuts très classiques donc. Mais dès sa sortie, il devient le co-fondateur d’un collectif baptisé «  Les Frères Ripoulin  », avec Claude Closky. Puis il crée l’association des «  Temps libérés  », dont le but est le développement des temps improductifs, une réflexion sur les temps libres et l’élaboration d’une société sans

© Pierre Huyghe

D

Ci-dessus, “Untilled (Liegender Frauenakt)”, 2012. Ci-contre, la chienne Human, “Untilled”, 2011–2012.

Referring to Pierre Huyghe as an artist is tautological. He is to his very core, and always has been, an artist. Classifying him, that is the real difficulty. The man is everywhere and especially where you least expect him. A visual artist, videographer, architect and designer, he attacks everything with the same rage to create, get off the beaten track and invent a world that belongs to him alone. As his carrier path reveals, he likes to broaden his horizons. From 1982 to 1985, he studied at the Ecole

56


© Lionel Roux et Pierre Huyghe

A R T

Légende Ci-contre, “Colony Collapse”, 2012. Ci-dessous, “La Toison d’Or”, 1993.

travail. L’énigme Pierre Huyghe est née. Lui commence à peine à donner la pleine mesure de sa démesure. Inclassable, il est de ces artistes qui ne cessent d’étonner et que les « maîtres de l’art » s’arrachent et portent au pinacle. En 2001, il représente la France à la Biennale de Venise et quitte la Cité des Doges avec le prix spécial du jury. En 2002, il remporte le prix Hugo Boss délivré par le Metropolitan Museum of Art de New York. Trois ans plus tard, il est élu Meilleur Artiste Français, Art Awards 2005 par Beaux Arts Magazine. En 2010, il reçoit le prix Smithsonian Contemporary Artist et, cette année, celui Roswitha Haftmann de Zurich. Où Pierre Huyghe s’arrêtera-t-il ?

Nationale Supérieure des Arts Décoratifs in Paris. Rather conventional beginnings, then. But upon leaving, he became the co-founder of a collective known as The Ripoulin Brothers, with Claude Closky. Next, he created the Liberated Times association, whose purpose was the development of unproductive time, a reflection on free Une démarche très personnelle time and the creation of a society without work. The Le réel et la fiction, le temps, la mémoire collective et Pierre Huyghe enigma was born and he had barely même l’exposition… Pierre Huyghe s’interroge et, à begun to give the full measure of his outrageousness. travers ses œuvres, interroge le visiteur. Inutile Unclas-sifiable, he is one of those d’essayer de lui résister, il faut entrer dans son monde, se dire Pierre Huyghe s’interroge artists who never cease to surprise qu’il existe un autre langage, et, à travers ses œuvres, us, and are fought over and praised to the skies by art leading d’autres formats, bref que l’art n’a interroge le visiteur. professionals. In 2001, he represented pas de limite et que le temps d’un Pierre Huyghe questions France at the Venice Biennial event parcours, Pierre Huyghe reste le himself and, through his and left the Cité des Doges with the guide atypique d’une exposition à work, questions the visitor. special jury prize. In 2002, he won nulle autre pareille. Et si, avec lui, the Hugo Boss prize, which was l’art était tout simplement un awarded by the Metropolitan Museum of Art in New mystère ? Envie de jouer les Sherlock Holmes et de York. Three years later, he was elected Best French démêler les écheveaux d’œuvres apparemment Artist, Art Awards 2005 by Beaux Arts Magazine. In incompréhensibles ? « Ce qui m’intéresse, c’est 2010, he received the Smithsonian Contemporary Artist construire des situations qui ont lieu dans le réel » award, and this year, the Roswitha Haftmann prize in assure-t-il. C’est donc cela son challenge : faire que son Zurich. How far will Pierre Huyghe go? art se rapproche le plus possible de la vie.

57


art Rétrospective Pierre Huyghe Jusqu’au 6 janvier 2014 de 11h à 21h au Centre Pompidou, galerie Sud, 19 rue Beaubourg, 75004 Paris. Tél : 01 44 78 12 33 Pierre Huyghe retrospective exhibition, Until 6 th January 2014 from 11am to 9pm at the Centre Pompidou, Galerie Sud, 19 rue Beaubourg, 75004 Paris. Tel: 01 44 78 12 33

Ci-contre, “L’Expédition Scintillante, Acte 3”, 2002. Ci-dessous, “A journey that wasn’t, el diario del fin del mundo, 2005.

A very personal approach Reality and fiction, time, the collective memory and even exhibition... Pierre Huyghe questions himself and, through his work, questions the visitor. No point trying to resist him, you have to enter into his world and tell yourself that another language and other formats exist, in short, that art knows no limit and that, for the time of the tour, Pierre Huyghe remains the atypical guide of an exhibition like no other. And what if, like him, art was simply a mystery? Want to play Il s’agit d’exposer Sherlock Holmes and untangle the quelqu’un à quelque chose, web of apparently incomprehensible work? “What interests plutôt que quelque chose me is building situations that take Pour cette première rétroà quelqu’un. place in reality” he says. So this is spective qui lui est dédiée, Le It’s about exposing his challenge: making his art as Centre Pompidou présente une someone to something, close as possible to real life. cinquantaine de ses projets et rather than something to For this first retrospective l’on mesure ainsi le travail de dedicated to him, the Centre recherche effectué par cette someone. Pompidou presents about fifty of figure incontournable de la scène his projects, giving us an idea of the research work artistique contemporaine française et internationale. carried out by this figure from the French and Parmi les plus emblématiques, “Blanche Neige Lucie”, international contemporary art scene who simply cannot “Ghost Room“ (La chambre du fantôme), “Time be ignored. Among the most emblematic are, Blanche Keeper” (Le gardien du temps) ou encore “Obscured Neige Lucie (Snow White Lucie), Ghost Room, Time by Clouds” (Obscurci par les nuages). « Il s’agit Keeper and Obscured by Clouds. “It’s about exposing d’exposer quelqu’un à quelque chose, plutôt que someone to something, rather than something to quelque chose à quelqu’un », déclare ce parisien qui vit someone” said this Parisian who lives and works in New et travaille à New York. Qu’il le veuille ou non, le visiteur York. Whether he likes it or not, the visitor is set upon est pris à partie et entre de plain-pied dans le monde and walks straight into the world according to Huyghe. selon Huyghe. Alors, personne ne s’étonnera devant la Then, no-one is surprised to see the statue of a nude statue d’une femme nue, allongée et coiffée d’un

58


art

essaim d’abeilles. Cette chienne blanche squelettique qui arbore une patte mauve/rose ne surprend plus. Pas plus d’ailleurs que l’aboyeur posté à l’entrée de l’exposition et qui annonce votre nom, ou tout au moins celui que vous lui donnerez. Le bernard- “Casting”, 1995 l’hermite qui habite la tête de la muse endormie de Brancusi dans l’aquarium surréaliste Zoodram ? Bizarre autant qu’étrange, mais tellement dans la logique de Pierre Hyughe. Quand on sait que l’une des obsessions de l’artiste est de construire un monde qui s’autogénère et vit dans l’espace et le temps, sans tenir compte de notre présence, on comprend que nous, visiteurs, ne sommes que des témoins privilégiés d’une exposition événement. À la fin du voyage, on a toujours autant de mal à cerner Pierre Huyghe. Le plasticien, vidéaste, architecte et designer français reste un mystère. Cela, on l’a compris, définitivement.

woman lying down with a swarm of bees around her head. The skeletal white dog with one fuschia pink leg is no longer surprising. No more so than the usher posted at the entrance of the exhibition who announces your name - or at least the name you give him. And the hermit crab living in the sleeping head of Brancusi’s muse in the surreal aquarium entitled Zoodram? It’s as weird as it is strange, but completely within Pierre Huyghe’s logic. When we know that one of the obsessions of the artist is to build a world that self-generates and exists in space and time without taking our presence into account, then we understand that we visitors are merely the privileged witnesses of a blockbuster exhibition. At the end of the journey, we still have just as much difficulty trying to figure out Pierre Huyghe. The French visual artist, videographer, architect and designer remains a mystery. We’ve finally understood that for good.

Le film à voir Pierre Huyghe l’a réalisé pendant sa résidence à la DIA Foundation de New York. Son titre ? Stream Day. Le pitch : la naissance d’une ville et l’avènement d’une communauté. Il était une fois, au bord de l’Hudson, un lotissement en cours de construction. Un point de départ idéal pour l’artiste qui va créer un événement qui pourrait devenir récurrent. Le début du film nous invite dans le monde merveilleux de Walt Disney. On met nos pas dans ceux d’une famille modèle, qui part pour le village de Streamside Knolls. Là, la communauté partage tout, de la parade des enfants

déguisés, au buffet, en passant par les discours, le concert… Sous l’apparente beauté de chaque instant, on devine la critique du mythe américain de la conquête. Avec ce Streamside Day, Pierre Huyghe transfigure « Ce qui n’est pas encore » en « Ce qui pourrait être ». The film to see Pierre Huyghe directed it during his residence with the DIA Foundation in New York. Its title? Streamside Day. The pitch: the birth of a city and the advent of a community. Once upon a time, on the banks of the Hudson, a housing estate was under construction. It’s an ideal point of departure for the

artist who’s going to create an event that might be repeated. The beginning of the film invites us into the wonderful world of Walt Disney. We follow in the footsteps of a model family that’s setting off for the village of Streamside Knolls. There, the community does everything together, they have a children’s fancy dress parade, a buffet, speeches and a concert, but beneath the apparent beauty of each moment, we pick up a criticism of the American myth of conquest. With Streamside Day, Pierre Huyghe transforms what is yet to be into what could be.

60


sa g a

Valises “Grand Hôtel”

goyard

Une invitation au voyage An invitation to travel Reconnue pour son savoir-faire perpétué encore aujourd’hui, la Maison Goyard est riche d’une histoire de 160 ans. Retour sur une saga made in France.

I

Recognised for the savoir-faire that it still perpetuates today, Goyard has a rich history reaching back for 160 years. Let’s take a closer look at this French-style success story.

l était une fois une famille, originaire de Bourgogne et spécialisée dans le flottage du bois depuis le XVIIe siècle. Rêvant d’une vie meilleure, l’un de ses membres, Edmé Goyard, décide alors de s’installer à Paris en 1832 où il fait ses premiers pas au sein de la Maison Morel, considérée à l’époque comme le plus grand malletier de la capitale. À la disparition de Monsieur Morel en 1853, François Goyard - fils d’Edmé - reprend le flambeau et donne naissance à la célèbre Maison qui porte son nom encore aujourd’hui. C’est alors une véritable aventure qui commence avec, comme toile de fond, l’univers du voyage. Malle, valise, trolley, vanity, sac souple font le bonheur de l’élite parisienne qui, depuis des décennies, se plaît à déambuler à l’adresse emblématique des débuts : la boutique du 233 rue Saint Honoré.

Once upon a time there was a family from Burgundy who had made their living by timber-floating since the 17 th century. Dreaming of a better life one of its members, Edmé Goyard, decided to move to Paris in 1832; he began working with the Maison Morel, which was considered at the time to be the greatest trunk-maker of the capital. When Monsieur Morel died in 1853, Edmé Goyard’s son François took up the reins, creating the celebrated House which still bears his name today. This was just the start of an incredible adventure, with the world of travel as a backdrop. To the delight of the Parisian élite, trunks, suitcases, trolley cases and holdalls are to be found at the same emblematic address that they have frequented for decades: the shop at 233, rue Saint Honoré.

63


© Christophe Glaudel

sa g a

La boutique Goyard à Paris

Une Maison qui séduit les plus grands…

A House that attracts

Dès 1892, Edmond Goyard, fils de François, prend la the greatest names… relève et crée une toile résistante et imperméable, In 1892 Edmond Goyard, François’s son, took over constituée de fils de lin, coton et chanvre, fabriquée management and designed a heavy-duty, waterproof encore aujourd’hui avec les mêmes matériaux et selon canvas made from linen, cotton and hemp; it is still les mêmes techniques qu’autrefois. L’impression de la made today using the same materials and the same toile est faite de façon artisanale dans les ateliers de la techniques as in the early days. The canvas is Maison Goyard : un fond uniforme recouvre la toile produced using traditional methods in the Goyard écrue, puis quatre passages à la cadrette sont workshops: the unbleached canvas is covered with a nécessaires afin de réaliser le plain background, then the L’impression de la toile est célèbre motif quadricolore à surface is processed no fewer chevrons juxtaposés en forme de faite de façon artisanale dans than four times in order to “Y” qui fait référence au nom create the well-known les ateliers de la Goyard, tout en étant un clin quadrichrome pattern with a Maison Goyard. d’œil au symbole de l’homme Y-shaped motif that evokes not The canvas is produced using only the name of Goyard, but universel et un hommage au métier originel de la famille (le also the universal symbol of traditional methods in the flottage du bois). mankind and a tribute to the Goyard workshops. Ce savoir-faire, transmis de family’s original trade (timbergénération en génération, est un gage de qualité dont floating). This expertise, passed down through the de nombreuses personnalités se sont épris, tout au generations, is a guarantee of quality which has long des décennies et aux quatre coins du monde. De impressed many leading figures throughout the la Présidence des États-Unis à la Cour d’Angleterre et world for decades. Goyard’s elegant creations, au Tsar de Russie, en passant par le Maharadjah de bearing the hallmark of true craftsmanship, have Kapurthala, le grand-duc Paul de Russie, Sir Conan been popular with heads of state from the President Doyle, Sarah Bernhardt, Romy Schneider, le Duc et la of the United States to the Court of England and the Duchesse de Windsor, les Rockfeller ou encore les Tsar of Russia, not to mention other enthusiasts Rothschild, tous ont été séduits par les créations such as the Maharajah of Kapurthala, Great Duke élégantes et empreintes d’authenticité réalisées par la Paul of Russia, Sir Arthur Conan Doyle, Sarah Maison Goyard. La saga familiale perdure avec Robert Bernhardt, Romy Schneider, the Duke and Duchess

64


sa g a

- fils d’Edmond - qui développe dans les années 1920 la fabrication de bagages plus petits et légers, certes davantage dans l’air du temps, mais sans se plier à de quelconques effets de mode. Une clientèle raffinée à qui il convient toujours de proposer des créations à la fois authentiques et intemporelles, tel est le défi que la Maison Goyard se plaît à relever jour après jour, et ce depuis ses débuts. Aujourd’hui, ce sont des personnalités comme Karl Lagerfeld, Alain Ducasse, la Princesse Madeleine de Suède, Hilary Duff, Kate Moss, Gwyneth Paltrow, etc. qui viennent s’ajouter à la longue et prestigieuse liste des adeptes de la marque. La saga familiale perdure avec Robert - fils d’Edmond - qui développe dans les années 1920 la fabrication de bagages plus petits et légers, certes davantage dans l’air du temps, mais sans se plier à de quelconques effets de mode. Une clientèle raffinée à qui il faut toujours proposer des créations à la fois authentiques et intemporelles, répondant à leurs exigences, tel est le défi que la Maison Goyard se plaît à relever jour après jour, et ce depuis ses débuts. Aujourd’hui, ce sont des personnalités comme Karl Lagerfeld et Alain Ducasse

Sac de voyage Boeing, 55 cm noir personnalisé

of Windsor, the Rockefellers and the Rothschilds. The family chronicle continued with Robert, Edmond’s son, who developed a range of lighter, smaller luggage in the 1920s. This was certainly ontrend for the time, but no concessions were made to the fads of fashion. Day after day, since the very beginning, Goyard has met the challenge of catering for a sophisticated and discerning clientele, offering designs that are both timeless and traditional. Today the names of celebrities such as Karl Lagerfeld, Alain Ducasse, Princess Madeleine of Sweden, Hilary Duff, Kate Moss and Gwyneth Paltrow, among others, can be added to the long and prestigious list of loyal enthusiasts.

Sac a Main Vendome vert

...and seamlessly blends tradition with modernity

Goyard has always moved with the times while preserving its traditional expertise and elegant, timeless style. For example, the colour range was broadened under the impetus of Jean-Michel Signoles (who bought Goyard at the end of the 1990s) to add red, bordeaux, green, sky blue, navy blue, yellow, white, orange and grey to the single previous colour of black. At the same time personalisation services were updated to offer initials, bands and coats of arms. The process of applying initials by hand requires several days’ work and the colours, prepared with natural pigments,

65

Sac Bellechasse Orange


sa g a

La malle à caviar

qui viennent s’ajouter à la longue et prestigieuse liste des adeptes de la marque.

… et allie tradition et modernité La Maison Goyard a su évoluer avec son temps, tout en préservant son savoir-faire traditionnel ainsi que son style élégant et intemporel. Ainsi, sous l’impulsion de JeanMichel Signoles qui rachète la Maison Goyard à la fin des années 1990, la palette chromatique s’élargit, ajoutant au seul noir, le rouge, le bordeaux, le vert, le bleu ciel, le bleu marine, le jaune, le blanc, l’orange et le gris. Parallèlement, le service de personnalisation avec des initiales, des bandes ou des armoiries est réactualisé. Les initiales étant apposées à la main, plusieurs jours de travail sont nécessaires, tandis que les couleurs, préparées à base de pigments naturels, font toujours l’objet d’un secret de fabrication. En 2008, l’ouverture d’une are still a trade secret. In 2008 boutique dédiée aux accessoires La Maison Goyard a su a shop dedicated to pets’ pour animaux de compagnie was opened, marque le retour à un savoir-faire évoluer avec son temps, tout accessories qui avait vu le jour en 1890 avec en préservant son savoir-faire heralding the return to expertise which first appeared in 1890 le département pour « chiens, traditionnel. with a department for “dogs, chats et singes  ». Elle est située Goyard has always moved with cats, and monkeys”. It too is également rue Saint Honoré the times while preserving located in rue Saint Honoré, faisant face à la boutique its traditional expertise and opposite the brand’s very first historique. Sacs à main, cabas, shop. The traditional collections besaces et accessoires de petite elegant, timeless style. devoted exclusively to the maroquinerie (portefeuilles, porteworld of travel are complemented by a wide and monnaies, répertoires, porte-chéquiers, porte-cartes varied range of handbags, tote bags, messenger de visite, etc.) viennent compléter les traditionnelles bags and small leather items (wallets, purses, collections dédiées exclusivement au monde du diaries, chequebook covers, business card holders, voyage. Pour répondre aux besoins les plus insolites et etc.). The special order service continues to respond précieux, le service lié aux commandes spéciales to individual requirements, however unusual or rare. perdure. Celui-ci permet de réaliser d’exceptionnelles Exceptional bespoke pieces include a tea case, a pièces sur-mesure telles une malle nécessaire à thé, case for polo equipment, a caviar case, a foldingune malle d’équipement de polo, une malle à caviar, bicycle carrying case, a fishing rod case and a picnic une malle à vélo pliable, une malle cannes à pêche ou case. There are Goyard outlets on every continent. une malle à pique-nique. Présente à travers ses From Paris to London and Tokyo to Shanghai, not to boutiques établies sur tous les continents. De Paris à mention New York, San Francisco and San Paulo, Londres, de Tokyo à Shanghai en passant par New amongst others, Goyard’s reputation continues to York, San Francisco et Sao Paulo, entre autres, la spread, and the brand passionately contributes to Maison Goyard n’en a pas fini d’accroître son promoting the renown of French luxury goods. rayonnement et de continuer à contribuer avec passion à la renommée du luxe français.

66


Exaltation Paris

7 Rue Scribe 75009 Paris www.exaltation.fr


da n s les pas d ’ u n e parisie n n e

24 h e ur es a ve c

audrey dana Photo Francois Berthier © Contour by Getty Images

24 hours wit h Audrey Dana

Elle joue au cinéma, au théâtre et vient de signer son premier film en tant que réalisatrice. Amoureuse de Paris, Audrey Dana nous invite à la suivre dans “sa” capitale. A film and theatre actress, Audrey Dana has just made her first film in the role of director. In love with Paris, she takes us with her on a tour of “her” capital.

68


I n a P arisie n n e ’ s F ootsteps

1. Le salon de thé Mariages Frères, une adresse élégante tenue par des passionnés (4 ème arr.) 2. Le Quincampe, un lieu chaleureux avec une sélection exceptionnelle de thés (4 ème arr.)

j’ 1.

ai quitté Paris à 20 ans pour aller passer deux ans à New 2. York. À mon retour, je l’ai redécouvert. Et ce fut une I left Paris at the age of 20 to spend two years in New révélation. J’étais “imbibée” d’architecture froide made York. When I came back I discovered the city anew. And in America. Pendant des mois, j’avais été obligée de it was a revelation. I was “saturated” with the cold lever la tête pour essayer de voir un petit coin de ciel. En architecture of America. For months I had had to lift my revenant ici, je suis tombée amoureuse de Paris, gaze just to see a tiny bit of sky. When I came back here, littéralement, viscéralement et durablement. Aujourd’hui, I fell in love with Paris, literally, deeply and for the long treize ans plus tard, je suis toujours aussi émerveillée, je term. Today, thirteen years on, I am still as fascinated by ne me lasse pas d’arpenter les quartiers et les rues. Et it as I was then. I never tire of walking its streets and d’ailleurs, j’ai même décidé de déménager régulièrement visiting its different neighbourhoods. What’s more, I’ve pour m’imprégner de la vie de ces quartiers que j’aime, even decided to move house regularly so as to soak up pour en profiter pleinement. the life of the neighbourhoods I love and make the Ma journée idéale commence bien sûr par un petitabsolute most of them. déjeuner dans l’un de mes deux salons de thé favoris : le Quincampe, un lieu unique avec cheminée, ambiance My ideal day begins, of course, with breakfast in one of chaleureuse et une sélection exceptionnelle de thés my two favourite salons de thé: Le Quincampe, a Damman. J’opte pour un thé à la menthe que unique tearoom with an open fire, a welcoming j’accompagne bien sûr de pâtisseries. Je peux aussi atmosphere and a terrific selection of Dammann teas. m’installer chez Mariages Frères, une adresse élégante, Mine is a mint tea, with pastries of course. Or I might tenue par des passionnés. Étant moi-même une grande go to Mariage Frères, an elegant tea emporium run by buveuse de thé et d’infusions, je m’y sens chez moi ! Je true enthusiasts. As a great drinker of teas and herbal me rends ensuite chez “mon” coiffeur, Romain Colors. Il infusions myself I feel really at home there! Then I make ne s’agit pas d’un salon traditionnel, mais d’un salon my way to “my” hairdresser, Romain Colors. Not so boudoir, situé au 5e étage d’un bel immeuble much a traditional salon more a boudoir, on the 5th

69


1.

1. Look contemporain, volumes souples, coupes épurées pour les créations de la Maison Ullens (8 ème arr.) 2. Le salon boudoir Romain Colors, avec ses soins et ses couleurs sur mesure (8 ème arr.) 3. La boutique Lyubov (1 er arr.) 2.

3.

floor of a beautiful Haussmann building in rue de la Boétie. It’s a lovely light-filled space, the hair treatments are tailored to clients and no one can do colours like Romain. And as a unique extra touch, it shows old French films on the walls. I leave his salon in good spirits and ready to spend what remains of the morning shopping. I pop into Maison Ullens. I have a passion for this boutique, its designs and its approach. The clothes are right up my street: contemporary, soft forms, clean lines, and lovely fabrics such as silk, linen and cashmere. haussmannien de la rue de la Boétie. L’endroit est baigné And 10% of the sales price goes to a cancer research d’une lumière exceptionnelle, les soins sont sur mesure association, which means you can talk of fashion and et Romain réussit les couleurs comme personne. Le charity in the same breath! Another absolute favourite petit plus ? De vieux films français projetés sur les murs. is Lyubov. Do you know what the name, Lyubov, means? Je sors de chez lui de bonne humeur et prête pour une It’s Russian for “love”. The designer creates superb fin de matinée dédiée au shopping. Je pousse la porte well-cut leather trousers and dresses, really nice sweatde la Maison Ullens. J’entretiens une passion pour cette shirts with motifs of faces or couples embracing. I love boutique, ses créations et son état d’esprit. Le vestiaire, this brand! I’m also very keen on ici, correspond exactement à ce Je sors de chez lui de bonne Maison Martin Margiela, where que j’aime  : il est contemporain, humeur et prête pour une they really know how to combine avec des volumes souples, des originality and elegance in men’s coupes épurées, de jolies matières, fin de matinée dédiée au and women’s wear. What can I say comme la soie, le lin, le cachemire. shopping. about Serge Lutens? I am a huge Et 10 % du prix des ventes sont I leave his salon in good fan of his Salons du Palais Royal. reversés à une association de lutte spirits and ready to spend It’s the most beautiful perfume contre le cancer. Comme quoi, on peut parler en même temps de what remains of the morning house I’ve ever been in. For me it’s shopping. the symbol of Paris! If I have mode et de solidarité  ! Autre enough time, I combine a visit with rendez-vous incontournable, a stroll in the Palais Royal gardens, a perfect place for Lyubov. Rien que ce nom, Lyubov… Connaissez-vous sa daydreaming, reading or just staring into space. It’s signification  ? Cela veut dire “amour” en russe. La nearly lunchtime and I can’t resist popping into Cibus créatrice propose aussi bien des pantalons et des robes for a bite to eat. en cuir superbement coupés que des sweats hyper sympas avec des motifs de visages, de couples qui s’embrassent… J’adore cette marque ! Je plébiscite tout

70


I n a P arisie n n e ’ s F ootsteps 4. Les jardins du Palais Royal, une véritable invitation à la rêverie et à la réflexion... (1 er arr.) 5. Les salons du Palais Royal de Serge Lutens (1 er arr.) 6. Les chaussures de la Maison-Martin-Margiela (1 er et 7 ème arr.)

4.

autant la Maison Martin Margiela, qui associe, pour l’homme comme pour la femme, originalité et élégance. Que dire de Serge Lutens ? Je suis une inconditionnelle de ses Salons du Palais Royal. Il a réussi là la plus belle parfumerie que je connaisse. Pour moi, elle symbolise Paris  ! Si le temps le permet, j’enchaine avec une promenade dans les jardins du Palais Royal, un lieu qui invite à la rêverie, à la réflexion, à la lecture aussi. L’heure du déjeuner approche et je ne résiste pas au plaisir de m’attabler chez Cibus. 

E viva Italia ! Cibus, c’est un restaurant italien cosy à souhait. Il est tenu par des italiens qui cuisinent divinement les pâtes et autres spécialités transalpines  : des passionnés bourrés de talent et de charme. Leur salle ne fait que 25m2, mais chaque centimètre carré transpire la joie de vivre et de bien manger. Je sais déjà, en quittant ma table, de quoi sera fait mon après-midi. Un mélange de petits plaisirs culturels et terrestres. Je me rends place Vendôme, chez Piaget. Je suis ambassadrice de la Rose Piaget. Quelle chance non  ? C’est la fleur dans laquelle naissent les filles… Trêve de plaisanterie ! Je porte toujours une rose sur moi au quotidien. Et j’entretiens, avec Piaget, d’excellentes relations, basées sur la confiance, l’admiration et le respect. Mon implication chez eux est le résultat d’une belle rencontre humaine. Je ne vous étonnerai sans doute pas si je vous dis que je ne résiste pas à la tentation et que je m’offre une séance de cinéma. Selon mon humeur et la programmation, j’opte pour l’UGC Normandy, le plus beau cinéma de Paris d’après moi, ou le Balzac, plus confidentiel, un indépendant d’art et d’essai, donc un autre style et d’autres choix cinématographiques. Impossible de faire l’impasse sur

5.

Che viva Italia!

Cibus is an incredibly tiny Italian restaurant. It’s run by Italians who cook divine pasta and other specialities from across the Alps; they are food lovers of immense talent and charm. The dining room is only 25 m2, but every square centimetre oozes joie de vivre and fabulous food. By the time I’ve finished I already know how I’m going to spend my afternoon: on a mixture of cultural and worldly pleasures. I make my way to the Piaget boutique in Place Vendôme. I’ve been chosen as representative for the Piaget Rose collection. Pretty lucky, that’s me! In France we have a saying that little girls are born in roses… silly I know! But I wear a rose daily. And I have an excellent relationship with Piaget, based on trust, admiration and respect. My involvement with them came about from a genuine meeting of minds. It will come as no surprise to you to learn that I can’t resist a visit to the cinema. Depending on my mood and what’s on, I tend to go to the UGC Normandie, which I think is the most beautiful cinema in Paris, or perhaps to Le Balzac, a more intimate, independent art-house cinema, so a different style and a different kind of film. I can’t resist dropping by my florist and my regular wine merchant! Stéphane Chapelle is an artist. His workshop and boutique, with its dressed stone, black pebble floor and walls covered with golden leaves, is absolutely divine. His arrangements are unconventional and the flowers are always of impeccable quality. The wine merchant in

71

6.


© Michaelibrium

da n s les pas d ’ u n e parisie n n e

1. L’atelier-boutique du fleuriste Stéphane Chapelle (1 er arr.) 2. Le restaurant japonais “Hanawa” réserve toujours quelques belles surprises (8 ème arr.)

1.

mon fleuriste fétiche et mon caviste attitré ! Stéphane Chapelle est un artiste. Son atelier-boutique, avec ses pierres de taille, un sol en calade de galets noirs et des murs recouverts de feuilles d’or est simplement sublime. Quant à ses compositions, elles sortent des sentiers battus et les fleurs sont toujours d’une qualité irréprochable. Le caviste en question officie au Comptoir du Terroir. Il est de bon conseil et propose une large sélection de vins intéressants. La soirée commence. Si je peux, je cours à la Pinacothèque voir une expo et je fais le point sur ma journée confortablement installée au bar de l’Escadrille au Fouquet’s. J’aime ces lieux chargés d’histoire qui ont su garder leur âme. Mon dîner ? Il sera japonais. D’un côté, il y a Takara, le plus vieux restaurant japonais de Paris, de l’autre Hanawa, élégantissime, idéal pour souper incognito, à l’abri des regards dans l’un des petits espaces discrets. J’aime le chef, assez novateur, qui réserve toujours quelques belles surprises. Paris s’endort, la parisienne que je suis va faire de même.

2.

question officiates at Le Comptoir du Terroir. He’s happy to make suggestions and offers a wide selection of interesting wines. So the evening begins. If I have time, I take in an exhibition at the Pinacothèque and then I can sit comfortably in Le Bar de l’Escadrille at Fouquet’s to mull over my day. I love these historic places that still have their soul. For dinner, I go for Japanese. Either at Takara, the oldest Japanese restaurant in Paris, or at the highly elegant Hanawa, where it’s possible to dine discreetly and away from the public eye in one of its small intimate rooms. I really like the chef, who is quite an innovator and always has some nice surprises up his sleeve. Paris is going to bed, and true Parisienne that I am, I’m going to do the same.

Audrey au cœur de l’actualité Prix Romy Schneider en 2007, plusieurs fois nommés aux César, Audrey Dana multiplie les expériences, au cinéma comme au théâtre. Jusqu’au 4 janvier 2014, elle est Camille dans la pièce coup de poing “Ring”, avec Sami Bouajila, au Théâtre du Petit Saint-Martin. Un état des lieux de la vie à deux, en 18 scènes. Avec “Homosapiennes”, qui sortira en salle 2014, elle passe de l’autre côté de la caméra. “Homosapiennes”, c’est un casting de 11 comédiennes qui, l’espace de 28 jours vont parler amours naissantes, ruptures, maladies, sexualité, amitiés… le tout, à Paris, sous une météo printanière instable et bousculée. « C’est un film que j’avais envie de faire depuis longtemps » confie la réalisatrice.

72

Audrey, a hot topic Awarded the Prix Romy Schneider in 2007, and nominated several times for a César, Audrey Dana has a growing list of successes in both theatre and film. Until 4 th January 2014, she’ll be playing Camille alongside Sami Bouajila in the hard-hitting play Ring, at the Théâtre du Petit Saint-Martin. In eighteen scenes, the play takes stock of life as a couple. For Homosapiennes, due out in 2014, she stepped behind the camera. Homosapiennes has a cast of 11 actresses who, over a period of 28 days in a Paris of unstable and turbulent weather, talk of burgeoning love affairs, break-ups, illnesses, sexuality, friendship, and more. “It’s a film I’ve been wanting to make for a long time,” the director confesses.


74

o

Valen tin

Peter Piloto

Freelance

Milady Mika Sarolea

Deep blue Queen Save the

Blumarine

Exalta tion

l

Chane

SHOPPIng

Max Chaoul


freelance.fr


Wempe

shoppi n g

n

De Grisogono

insto yW r r a H

e

in

De Beers

Brillantissime ! et

ika ss

Me

Chau m

dl Re

Gas

Esth

er V ina

76

Bijo

ux


Éric Matheron Balaÿ SHOP: 109 BOULEVARD BEAUMARCHAIS 75003 PARIS TEL 33 (1) 48 04 72 78 - WWW .VENTCOUVERT.COM


SHOPPIng

Myki

J-B. Rautu

reau

Lanvin

ta

Zilli

Lie de vin Bo rs

alin o

y err b r n Bu ndo o L

Mc nder

n

Quee

Alexa

l te A

Raf Simons

n

si

oi rV

ie

78


jeanbaptisterautureau.fr


Romain J茅r么me

Hublot

Piaget Dewitt

Time after time

80 Harry Winston

Cartier

t Bregue

Rolex

SHOPPIng


Création : demain l’Agence.

OUVERTURE DE VOTRE BOUTIQUE

CHAMPS ELYSÉES BOUTIQUE JAQK - GALERIE DU CLARIDGE 74, AVENUE DES CHAMPS ELYSÉES - PARIS

BOUTIQUE JAQK 27, RUE DE LA MONNAIE LILLE

BOUTIQUE NEW YORK 73, RUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE ENGHIEN-LES-BAINS

Retrouvez tous nos points de vente sur www.jaqk-store.com


cach é

© Bruno Monginoux

paris

L’Arc de Triomphe

Un morceau de la France The Arc de Triomphe A piece of France Un vœu impérial, une magnifique terrasse, une masse de pierre et d’histoire. Une vue époustouflante sur Paris. Pour comprendre la solitude du solennel. An Emperor’s wish, a magnificent viewing platform, a great weight of stone and history. A breath-taking panorama of Paris. Contemplating the solitude of solemnity. 82


© Alvesgaspar - Wikipedia

D

eux fois par an, disait le poète Jean Cocteau, « Paris joue au croquet avec le soleil ». Vers le 10 mai et le 1er septembre, le soleil à son coucher vient en effet se nicher à l’horizon, tout juste sous la voûte de l’Arc de Triomphe, dans la perspective exacte de l’obélisque de la Concorde, comme un vitrail posé sur le soir. Avant de s’échapper, en roulant vers l’ouest de l’horizon. Comme si la pierre capturait l’astre, le temps d’un instant. Superbe et spectaculaire trompe-l’œil. Cet Arc de Triomphe était le vœu impérial de Napoléon Ier pour célébrer, dès 1806, la gloire des campagnes de sa Grande Armée. Il n’en verra que les fondations, puisque le monument ne sera achevé que trente ans plus tard, en 1836. Quinze ans après sa mort à Sainte-Hélène. Depuis la magnifique terrasse et le panorama de sa boussole à 360° qu’offre l’Arc de Triomphe sur le spectacle urbain de Paris, on aperçoit le dôme des Invalides où reposent les cendres de l’Empereur qui n’a jamais vu érigé le symbole qu’il souhaitait installer. La Restauration de la Monarchie, avec Louis XVIII puis Charles X, avait en effet contrarié - sinon “exécuté” dans le refus - l’édification du “totem” que voulait Napoléon. Après eux, c’est le rusé Louis-Philippe, auto-proclamé “roi des Français” qui, dans une volonté de réconciliation nationale, a relancé et achevé les travaux avant que l’Empire de Napoléon III et les crayons géométriques du Baron Haussmann tracent les douze avenues(*) qui rayonnent autour de la masse de pierre blanche et sculptée dont Talleyrand, ministre (entre autres...) de Napoléon, disait, trente ans plus tôt, qu’elle était “un pavé dans la vitrine de l’Europe”. Il n’avait pas tort, l’ancien évêque d’Autun. Dans quelques-unes des rares dépêches qu’il adressait, le Prince Talleyrand, diplomate et “partoutiste” (comme il aimait à se caricaturer lui-même) évoquait la forme plus que le fond. Choisir d’ériger ce monument-là à ce moment-là n’était pas, selon lui, «la meilleure des

Détail de l’Arc de Triomphe, “Le Départ de 1792” (également appelé “La Marseillaise”), sculpture de François Rude.

Twice a year, according to poet Jean Cocteau, “Paris plays croquet with the sun”. On 10 May and 1 September, the setting sun, as it reaches the horizon, seems to lodge itself just under the vault of the Arc de Triomphe, in a direct line with the obelisk in Place de la Concorde, creating a stained-glass-window effect. Then it disengages itself and moves on towards the West. It is as if, for an instant, the stonework were trapping the heavenly body. A splendid and spectacular illusion. This triumphal arch was willed by Napoleon I, in 1806, to celebrate the glorious campaigns of his Grande Armée. But he saw only the foundations laid, since the monument was not completed until 30 years later, in 1836, fifteen years after his death on St. Helena. From the viewing platform with its magnificent 360° panorama of Paris, you can make out the dome of Les Invalides, last resting place of the emperor who never saw this symbol of imperial power erected. The Restoration of the monarchy, under Louis XVIII and Charles X, effectively halted the building of the “totem” that Napoleon had so avidly desired. It was the the cunning Louis-Philippe, self-proclaimed “King of the French”, who resumed and competed the task, in the interests of national reconciliation. And this was before Emperor Napoleon III and Baron Haussman, with his geometric approach to town planning, laid out the twelve avenues* which radiate from the mass of white, sculpted stone. Thirty years earlier, Talleyrand, the foreign minister who served Napoleon, among others, had described it as a “cobblestone through the shop window of Europe” [i.e. a not very subtle provocation]. The ex-bishop of Autun was not wrong in his judgement. In his rare despatches, Prince Talleyrand, diplomat and self-proclaimed “man for all seasons”, was referring

83


cach é © Krasnevsky - Depositphotos

paris

Une terrasse sur Paris Gratuit pour les - de 18 ans. Accès par ascenseur. Du 1 er avril au 30 septembre, de 10h à 23h et du 1 er octobre au 31 mars, de 10h à 22h30. Dernier accès : 45 min. avant la fermeture. Fermé : 1 er janvier, 1 er mai, 8 mai (matin), 14 juillet (matin), 11 novembre (matin), 25 décembre. En raison des situations climatiques, le monument est susceptible de modifier ses horaires de visites A viewing platform over Paris Free for under -18s. Access by lift. 1 April to 30 September, 10 a.m. to 11 p.m. 1 October to 31 March, 10 a.m. to 10.30 p.m. Last admission: 45 minutes before closing time. Closed: 1 January, 1 May, 8 May (morning), 14 July (morning), 11 November (morning), 25 December. These visiting times may be affected by bad weather

architectures politiques». L’Arc de Triomphe n’a rien simplifié, dans l’histoire de la France. Mais il n’a rien compliqué. Le catafalque de Victor Hugo, en passant sous les cinquante mètres de pierre, a reçu l’onction de cette voûte. L’Arc est un sanctuaire laïc. Quelques éclats et deux siècles plus tard, les noms de plus de 300 batailles et de plus de 600 guerriers en chef du napoléonisme conquérant sont gravés là, sur les piliers de cette sépulture vivante. Oui, vivante dans l’histoire. Car ce cartel minéral, posé sur un tertre de Paris, est devenu au fil des générations et des régimes politiques et institutionnels un point de ralliement et de rendez-vous. Depuis que sur une tombe creusée devant lui, où repose un soldat inconnu - l’un des millions de morts de la Première Guerre Mondiale - chaque jour, à 18h30, est rallumée une flamme du souvenir. Non pas celle de la victoire mais du refus de tous les orages d’acier. De toutes les ruses que savent inventer les nations pour guerroyer. L’Arc de Triomphe est une merveilleuse terrasse sur Paris. Mais, vu du sol, il peut aussi être le cadre de fabuleux spectacles. L’un d’entre eux est même à classer dans la catégorie des exploits tant il était aléatoire de le réaliser. Bien sûr, l’histoire de Paris a retenu que Rolland Garros posait son avion avenue George V pour rendre visite à ses amis attablés au Fouquet’s. Moteur, légèreté, audace, intuition aéronautique rendaient possible ce genre de fausse exubérance, de détachement feint.

more to the style than content. Choosing to erect that monument at that particular time was not, in his view, “the best form of political architecture”. The Arc de Triomphe did not simplify French history, but nor did it make things more complicated. Victor Hugo’s coffin, in passing under the arch’s fifty metres of stonework, received its consecration. The Arc de Triomphe is a kind of secular shrine. A few revolutions and two centuries later, the names of more than 300 battles and over 600 leading warriors of the Napoleonic era are still engraved there, on the pillars of this living tomb. Yes, living in historical terms. For, as the generations and political and institutional regimes have come and gone, this stone-built symbol of defiance, raised on a low mound in Paris, has become a place of gathering and encounter. Ever since a grave was dug in front of it, the grave of an unknown soldier, one of the millions killed in the Frist World War. And now, every day at 6.30 p.m., a memorial flame is lit there. Not a flame of victory, but of refusal to countenance all future storms of shot and shell, all the ruses and pretexts that nations invent in order to go to war. The Arc de Triomphe provides a marvellous point of vantage for viewing Paris. But, seen from the ground, it can also provide the setting for spectacular events. One such event can be classed as a true exploit, so hazardous was it. Of course, local historians have claimed that Roland Garros landed his aeroplane on the Avenue Georges V to visit his friends who were dining at Fouquet’s. Modern engineering, blitheness of spirit, daring, aeronautical intuition made this kind of false exuberance, this pretend insouciance, possible. Because it was a real lifestyle. Flying was then regarded as a sport, a mechanical sport maybe, but one from which

84


L’Espadon ALAIN BAUDOT - VISSER EXPERT AGRÉÉ

Fournisseur des musées nationaux et étrangers

Superbe coffret de Pistolets signé de BOUTET, Directeur Artiste de la Manufacture à Versailles. Donné par Napoléon 1er à son Médecin à l’Ile d’Elbe en 1814. Époque du Directoire. Provenance par tradition familiale.

ARMES ANCIENNES DE PRESTIGE ACHATS - VENTES - EXPERTISES

V i l l ag e S u i S S e 78 avenue de Suffren 75015 Paris - Tél / Fax : 01 42 61 56 44 - Por table : 06 03 05 12 67 - baudot-lespadon@hotmail.fr

www.antiquaire-armesdeprestige .com


P A R I S

C A C H é

Le Bar de l’Escadrille

Car il s’agissait d’un vrai mode de vie. L’aéronautique était alors considérée comme un sport, certes mécanique, mais dans lequel la volonté et le courage n’étaient jamais absents. Certes l’avenue George V n’était pas un tarmac, mais bientôt, dans les années de la Première Guerre Mondiale, le bar du Fouquet’s s’est effacé pour devenir le fameux “bar de l’escadrille”, celui des as et de ces pilotes qui aspiraient à le devenir en des combats singuliers dans leurs avions militaires faits de toiles et de bois. Des aviateurs qui avaient mal vécu l’ordre de défiler à pied pour célébrer la victoire de 1918.

willpower and courage were never far removed. Of course, the Avenue Georges V was not a landing strip, but not long after, during the First World War, the bar at Fouquet’s was transformed into the “squadron bar” (bar de l’escadrille), the rendezvous place of fighter aces and pilots who aspired to glory in single combat in their wood-and-canvas machines.

These aviators had resented the order to march (rather than fly) past to celebrate victory in 1918. And so a Voilà pourquoi un hommage rebelle leur fut rendu le 7 rebellious tribute was paid to them on 7 August 1919, août 1919 quand, entre les piliers de l’Arc, l’aviateur when aviator Charles Godefroy squeezed his aircraft, Charles Godefroy a glissé la voilure de son avion baptisé “Bébé”, between the pillars of the Arc de Triomphe. A “Bébé”. 9 mètres d’envergure à faufiler dans les 14,50 wingspan of nine metres to be threaded through the mètres qui séparent les masses de pierre sous la voûte... 14.50-metre gap separating the masses of stone Approche délicate, turbulences, vents contraires, aucun supporting the vault. The approach was tricky, what with instrument à bord, sauf de l’instinct et du cran : il fallait turbulence and head winds, and his only instruments le faire. “Bébé”, le chasseur Nieuport et son pilote were instinct and courage. But the job had to be done. Godefroy, ont assuré une mission et manifesté dans la Godefroy performed this mission in his Nieuport fighter plus totale indiscipline l’efficacité plane, demonstrating with perfect inattendue mais précise des indiscipline the unexpected but “Montez sur cette terrasse. possibles contributions de l’armée precise effectiveness of the vous en redescendrez de l’air aux conflits mécaniques contribution the air force would différent.” que le monde désormais ne make to the mechanical conflicts “Take the lift to the viewing the world was now bound to manquerait pas de connaître. Mis platform. you will come bout à bout, les éléments de cette experience. Placed end to end, the démonstration formaient un arc elements of this demonstration back down a changed d’ingéniosité, et le succès formed an arch of ingenuity, and person.” populaire de l’événement. Il était 8 ensured the popular success of the heures du matin. À la terrasse du Fouquet’s, à deux pas event. It was 8 o’clock in the morning. On the terrace at de “L’escadrille”, des milliers de bulles de champagne Fouquet’s, almost next door to “L’escadrille”, thousands ont salué “le triomphant” Godefroy. Quelques années of champagne bubbles greeted the “triumphant” plus tard, il volait anonymement pour le courrier vers Godefroy. A few years later, he was flying in relative l’Atlantique Sud. obscurity for the South Atlantic mail service. Cela dit : montez sur cette terrasse. Vous en redescendrez So… do take the lift to the viewing platform. You will différent. come back down a changed person.

86


GRAND PRIX MÉDECINE & INNOVATION

LIP SEDUCTION 3D & ISOBOT OXYLIFT PARIS TM

Photos : Dr LANDAT

TM

Après 28 jours

© Les marchands de couleurs

Après 1 minute

Le spécialiste du soin des lèvres et des rides Nano-Injection Acupressing & Digipuncture 3 nouveaux gestes de beauté micheldiplacido.net

15, rue Thiers - 78110 Le Vésinet - France Info-conseil : 01 39 76 30 82 - e-mail mediecos.diplacido@wanadoo.fr - www.mediecos.com


88


sortir

de

paris

Ces Planches de légende The legendary Boardwalk

Elles sont la mémoire de Deauville. En elles résonnent des pas de milliers de célébrités et d’inconnus. Écoutez plutôt. This is Deauville’s memory, ringing out with the steps of celebrities and the unknown alike. But why not listen to its story

L

e Petit Robert en donne une définition très simple : planche, pièce de bois plane, plus longue que large. Au théâtre, on en parle au pluriel et nombre d’artistes ne vivent que pour y monter, y déclamer et voir le rideau se refermer sous un tonnerre d’applaudissements. Et puis il y a celles de Deauville, synonymes de spectacle permanent. Les Planches de Deauville, c’est une promenade unique au monde, longue de 653 mètres et qui a inspiré nombre de peintres. Le ciel est tel que l’ont peint Raoul Dufy ou Eugène Boudin, la Manche se laisse deviner, tout là-bas au loin, la plage est hérissée de quelque 600 parasols, oranges, bleus, rouges, verts et jaunes, et s’habille de transats et de cabines, accessoires indispensables à la notoriété du lieu. Cette promenade, haute en couleur, a vu le jour en 1923. Charles Adda, l’architecte qui l’imaginât, avait opté pour un bois résistant, l’azobé. Grand seigneur, il permit ainsi aux dames de l’époque de profiter des joies du bord de mer sans salir ou abîmer leurs robes.

89


Légende 1. Les girls du casino 2. Georges Simenon lors de sa première dédicace publique 3. Joséphine Baker promène son guépard sur les planches

1.

3.

Si les Planches pouvaient parler… « À Deauville, on passe son temps le matin, à saluer ceux que l’on a quitté la veille  », écrit le chroniqueur Michel-Georges Michel. Depuis 1913, le Café de la Potinière, construit à l’arrière du Casino Barrière, accueille tout le monde qui passe ou séjourne à Deauville. Coup de théâtre et changement de décor en mai 1929 avec la naissance du Bar du Soleil, directement installé sur les Planches. Il jouit d’une position stratégique et, en plus, il est photogénique. Résultat, il va agir comme un aimant et attire immédiatement tous les beautiful people de la planète. Il faut y être vu. L’histoire rappelle que Deauville, depuis les années 20, entretient un lien très fort avec Le Havre. Pour les Américains qui se rendent à Paris, et débarquent donc au Havre, la cité balnéaire reste une étape incontournable. Deauville, et ses Planches bien sûr ! Joséphine Baker y promène ses jambes fuselées de meneuse de revue en même temps que son guépard. Buster Keaton y déambule : il vient en France lancer l’un de ses films et

The Petit Robert dictionary gives a very simple definition of its French name, Planches: flat piece of wood, longer than it is wide.At the theatre they are always plural (the 2. boards); many actors’ existences are focused on treading the boards, performing and seeing the curtain come down to thunderous applause. Those at Deauville are synonymous with permanent entertainment. The Deauville Boardwalk is a unique promenade, unlike any other at 653 metres in length, which has inspired numerous artists. The sky is still just as Raoul Dufy and Eugène Boudin painted it, the Channel remains discreetly in the distance. Over 600 parasols in an array of orange, blue, red, green and yellow dot the beach, which is also lined with deckchairs and huts as befits such a legendary setting. This characterful promenade was inaugurated in 1923. The architect who designed it, Charles Adda, chose to have it made from highly resistant red ironwood. He thus magnanimously enabled the ladies of the time to enjoy the seaside without spoiling or soiling their clothes.

On only the Boards could talk…

In Deauville you spend your mornings greeting those you saw the previous evening”, wrote commentator Michel-Georges Michel. Since 1913 the Café de la Potinière, situated behind the Barrière Casino, had been

90


out

of

les Planches demeurent un passage obligé sur la route du succès. Georges Simenon les emprunte pour s’installer à une table du Bar du Soleil et y faire sa première dédicace publique. Nous sommes le 15 août 1931 et Maigret entre dans la vie de millions de lecteurs. Peu à peu, la ville devient le rendez-vous des acteurs, des écrivains et de tous ceux qui gravitent autour de ces stars mythiques, photographes et autres journalistes. Il arrive aussi que deux mondes se retrouvent là, celui du cinéma et des courses. La preuve avec Rita Hayworth, mariée à l’Aga Khan. En 1950, elle prend la pose sur les Planches et s’attarde au Bar du Soleil, pendant que son royal époux fréquente les haras et les champs de course. En 1951, Billie Holiday envoie Robert Cappa y faire un reportage. C’est l’âge d’or des actualités Gaumont. Le photographe ramènera de nombreux clichés qui offriront la postérité à ses modèles tout autant qu’aux lattes d’azobé. François André, qui a fait construire l’hôtel Le Normandy, Peu à peu, la ville devient le convie régulièrement des rendez-vous des acteurs et personnalités du monde des arts : van Dongen et Foujita, entre des écrivains...

The town progressively became a meeting place for actors, writers...

a meeting point for all those staying in Deauville, or just passing through. Things changed dramatically in May 1929 with the new Bar du Soleil, opening directly onto the Boardwalk. Not only did it occupy a strategic position, it was also highly photogenic. It was to act as a magnet, instantly attracting the world’s beautiful people. This was the place to be seen. Historically, Deauville had maintained close ties with Le Havre since the 1920s. For Americans arriving via Le Havre to visit Paris, this seaside resort was an inescapable stop-over. Deauville, and of course its Boardwalk. Josephine Baker paraded her long dancer’s legs there while walking her tame leopard. Buster Keaton took a stroll there when in France to promote one of his films; the Boardwalk remained an obligatory stop on the road to success. Georges Simenon walked along it to take a seat at the Bar du Soleil for his first public book-signing. It was the 15th August 1931 and Maigret had just entered the lives of millions of readers. The town progressively became a meeting place for actors, writers and all those who gravitated around these legendary stars, such as photographers and journalists. Sometimes it was the setting for an encounter between two different worlds, those of cinema and horse racing. Rita Hayworth and her husband the Aga Khan were examples of this. In 1950 she posed on the Boardwalk and lingered at the Bar du Soleil while her spouse spent his time at the stables and the race course. In 1951, Billie Holiday sent

91

P aris

4. Begum Aga Khan promène son fils Sadruddin sur les planches 5. Buster Keaton et sa femme

4. © Zeutschel Omniscan

Getti n g

5.


sortir

de

paris

Robert Cappa there to cover a story. This was the golden age of Gaumont newsreels. The photograper took a host of pictures immortalising not only his subjects but also the red ironwood boards. François André, who had the Normandy Hotel built, often invited figures from the world of the arts; van Dongen and Foujita, amongst others, accepted his invitations and in turn trod upon what was soon to be called “the French Sunset Boulevard”. He walked on his hands at the Bar du Soleil, sang with Suzy Solidor, dressed her in a bathing suit that he had just made out of a fishing net and then made another from playing cards which he proceeded to wear himself. The Boardwalk became a permanent stage where Mistinguett, Guitry, Maurice Chevalier, Juliette Greco, Jean Marais and Piaf followed on each other’s heels. Better still, it also served to reflect the popularity of this or that celebrity.

Deauville joue, l’été, le rôle d’un laboratoire de projets cinématographiques. In summer, Deauville became a testing ground for film projects.

1975, birth of a festival

© Seìeberger

In summer, Deauville became a testing ground for film projects. Scriptwriters, authors, actors and producers would pace the Boardwalk’s 653 metres, talking business interspersed with many halts at the Bar du Soleil. They were not only

1.

2.

autres, acceptent ses invitations et foulent à leur tour ce que l’on appellera bientôt le “Sunset Boulevard à la française”. Foujita et sa fantaisie vont enchanter un public qui applaudit à ses facéties. Il marche sur les mains au Bar du Soleil, chante avec Suzy Solidor, la pare d’un maillot de bain en filet de pêche qu’il vient juste de créer, se confectionne un maillot de bain en carte à jouer et s’exhibe ainsi (dé)shabillé. Les Planches sont devenues un théâtre permanent où se succèdent Mistinguett, Guitry, Maurice Chevalier, Juliette Greco, Jean Marais, Piaf… Mieux même, elles s’imposent comme le baromètre de la popularité des uns et des autres.

1975, naissance d’un festival Deauville joue, l’été, le rôle d’un laboratoire de projets cinématographiques. Scénaristes, auteurs, acteurs, producteurs parcourent les 653 mètres de ses Planches pour parler affaires, ponctuant leur marche d’arrêts au Bar du Soleil. Ils sont français… ou pas, américains, souvent. Et ils raffolent de ce petit coin de France, so

92

3.


Getti n g

out

of

P aris

4. 1. Suzanne Lenglen 2. Kees Van Dongen 3. Clarck Gable au Bar du soleil par Benno Graziani

My God ! Tous s’y sont promenés ou s’y promènent à pied. Tous, sauf une ! Sa Très Gracieuse Majesté la reine d’Angleterre a obtenu une dérogation, et c’est confortablement installée à l’arrière d’une RollsRoyce avec chauffeur, qu’elle a parcouru la distance séparant le début de la promenade de la fin. Une faveur que seule la souveraine britannique a osé demander à ce jour. My God! Everyone saunters along on foot Almost everyone, that is! Her Majesty the Queen of England was given special dispensation to be driven the length of the promenade, comfortably seated in the back of a chauffeur-driven Rolls Royce. To this day, only the British sovereign has dared to request such a favour.

charming. Très logiquement naît l’idée d’y lancer un French but also often Americans, who fell in love with festival. Très logiquement aussi, ce sera le Festival du this charming corner of France. This logically led to the Cinéma Américain, en 1975. Partant de là, les cabines de idea of launching a festival there. Just as logically, it was bain bordant la promenade vont arborer le nom de the American Film Festival that took place in 1975. From célébrités d’Outre-Atlantique : Mickael Douglas, Sean then on the beach huts lining the promenade were Connery, Marlon Brando, Robert Redford, la “vieille baptised with the names of celebrities from the garde” damnant parfois le pion aux héros des temps American film industry: Mickael Douglas, Sean Connery, modernes. Les années ont passé, les Planches de Marlon Brando, Robert Redford, with the “old guard” Deauville sont toujours là, intemporelles. Leur succès sometimes outdoing more modern heroes. The years reste intact. Mais les vedettes, si have passed and the timeless elles continuent à s’y rendre, font Deauville Boardwalk is still there, Les années ont passé, les montre de davantage de retenue. and is still as popular as ever. But Planches de Deauville sont L’époque un peu folle où Foujita although the stars continue to go toujours là, intemporelles. (encore lui) buvait dans un seau there, they exercise more restraint The years have passed à champagne est révolue. Le Bar than in the past. The reckless and the timeless Deauville du Soleil, indissociable des years when Foujita (yet again) Boardwalk is still there. Planches, vit toujours intendrank from a champagne bucket, sément, mais d’une manière are long gone. The Bar du Soleil, moins débridée. Lors d’un récent G3, Nicolas Sarkozy, inseparable from the Boardwalk, is still a vibrant meeting alors Président de la République et Angela Merkel, la place but in a more moderate way. During a recent G3 chancelière allemande, ont déambulé côte à côte sur summit, Nicolas Sarkozy who was then the French « la » promenade de Deauville. Les cinéphiles n’ont pas President, and Angela Merkel, the Chancellor of manqué d’y voir un clin d’œil symbolique au film de Germany, strolled down Dauville’s promenade side by Claude Lelouch, “Un homme et une femme”. Dire des side. Cinema lovers were quick to draw a parallel with Planches de Deauville qu’elles sont éternelles relève du Claude Lelouch’s film, A Man and a WomanIt hardly pléonasme. Elles le sont. needs to be said that the Deauville Boardwalk is eternal. It just is.

95


M A I S O N D E F O U R R U R E F O N D É E E N 1 9 3 3 À PA R I S PARIS 8e - 120 CHAMPS-ÉLYSÉES - 74 FAUBOURG SAINT-HONORÉ - PARIS 16 e - 76 RAYMOND POINCARÉ - COURCHEVEL 1850 - LE TREMPLIN

WWW.MILADY.TV


é v A S I O n

marraKech : sur les traces

d’yves saint Laurent marrakesh in the footsteps of yves saint Laurent

Deux biopics consacrés à Yves Saint Laurent sortiront sur les écrans l’an prochain. Dans le premier, réalisé par Jalil Lespert, c’est Pierre Niney, le surdoué du cinéma, qui incarne le couturier. Le second, signé Bertrand Bonello, verra Gaspard Ulliel dans la peau d’YSL. L’occasion d’une balade à Marrakech sur les traces du créateur disparu en 2008. Two biopics featuring Yves Saint Laurent will be coming out next year. In the first, directed by Jalil Lespert, the part of the couturier is performed by rising star Pierre Niney. In the second, director Betrand Bonello, Gaspard Ulliel will play the role of YSL. 98


© Corbis. All Rights Reserved

escape

D

epuis qu’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé ont découvert Marrakech, en 1966, la ville rouge n’a jamais cessé de faire partie de leur vie. D’ailleurs, le couturier a toujours revendiqué l’influence de la culture marocaine sur son travail créatif. Djellabas, burnous, tarbouchs et leurs couleurs vives se sont souvent invités dans les défilés de mode de la marque.

Time for a stroll around Marrakesh in the footsteps of the celebrated fashion designer, who died in 2008. After Yves Saint Laurent and Pierre Bergé discovered bruits, son animation Marrakech, in 1966, the “red city” became a permanent part of their lives. And Saint Laurent always acknowledged Le couturier a toujours the influence of Moroccan culture revendiqué l’influence de la on his creative work: brightly culture marocaine sur son coloured djellabas, burnous and travail créatif. tarbooches often featured in YSL Saint Laurent always fashion shows.

C’est la médina, ses parfums, ses qui vont d’abord enchanter les deux hommes. Au point qu’ils achèteront, en trois jours, le Dar el Hanch (la Villa du serpent), où ils recevront pendant des années leurs hôtes dans une atmosphère digne des Mille et Une Nuits. acknowledged the influence Même si Marrakech a bien changé, l’ambiance des souks est The sights, sounds and smells of Moroccan culture on his restée la même. Il suffit, pour were the aspect of Marrakesh creative work. l’apprécier, de s’éloigner de la that first attracted the two place Jemaa El Fna et de s’enfoncer dans les allées, vers friends. So much so that, after just three days, they les souks des teinturiers ou des forgerons. Un sourire, purchased the Dar el Hanch (Villa of the Serpent), where une tasse de thé, une négociation… tout le plaisir est for years they received their guests in an ambiance dans l’échange. Près du Palais Royal, le palais de la Bahia worthy of the Thousand and One Nights. Although reste une véritable vitrine du savoir-faire des artisans Marrakesh has changed enormously, the atmosphere of

99


© Jonathan Prime

é v asio n

d’art marocains. Marbre de Carrare, zellige, bois sculpté, stuc… le créateur aimait admirer ce chef d’œuvre d’architecture locale. Tout comme il se plaisait à flâner auprès du bassin de la Ménara pour donner à manger aux carpes et se faire photographier dans une pose nonchalante, en polo sombre et pantalon blanc. Souvenirs d’une période heureuse.

La nostalgie des 60’s Suivant l’itinéraire d’Yves Saint Laurent dans la ville impériale, on ira jusqu’au jardin Majorelle près du Musée d’Art Islamique. C’est en 1980, afin de sauver le jardin Majorelle d’un projet immobilier qui le menaçait, qu’YSL et Pierre Bergé le rachètent et s’installent dans la demeure du peintre rebaptisée Afin de sauver le jardin Villa Oasis. On vient désormais se promener dans ce lieu ouvert au Majorelle d’un projet public, pour admirer les jardins de immobilier qui le menaçait, cactus, l’allée d’aloès, la YSL et Pierre Bergé le bambouseraie, les bassins… et la rachètent et s’installent. villa dont les murs recouverts du

Le Jardin Majorelle

To save this garden from an ill-judged development project, YSL and Pierre Bergé acquired it and settled in the house.

the souks is still the same. To experience this, it is enough to leave Jemaa El Fnaa square and follow the narrow lanes leading to the souks where the dyers or iron-workers ply their trades. A smile, a glass of tea, a bargaining session… all the pleasure of lively interchange. Near the Royal Palace, the Bahia Palace is still a showcase for the skills of Moroccan craftsmen. Carrara marble, zellige tiles, wood-carving, stuccowork… the designer loved contemplating this masterpiece of local architecture. Just as he loved strolling beside the lake in the Menara Gardens to feed the carp and have himself photographed in casual pose, wearing a dark polo shirt and white trousers. Happy days.

Nostalgia for the 1960s

Walking through the imperial city in the footsteps of Yves Saint Laurent , we come to the Majorelle Garden, close to the Museum of Islamic Art. In 1980, to save this garden from an ill-judged development project, YSL and Pierre Bergé acquired it and settled in the house Le bassin de la Ménara


Hôtel & Ryads Naoura Barrière, à Marrakech

© Eric Cuvillier

© Fabrice Rambert

escape

On surnomme Marrakech “la ville aux 100 000 palmiers”. C’est dans cette cité historique, à quelques minutes à peine de la place Jamaâ El Fna, que l’on découvre le luxe authentique des ryads du Naoura Barrière. Un dépaysement assuré, un cocon ocre, de 3 à 7 chambres. Un séjour chaleureux, et un bien-être total, avec du hammam, du spa, des massages… Des moments d’exception à vivre en duo, en famille ou entre amis.

© Eric Cuvillier

© Fabrice Rambert

Marrakesh is known as “the city of 100,000 palm trees”. In this historic setting, just a few minutes from Jamaa El Fna Square, the luxury riads of the Naoura Barrière offer guests a warm and friendly welcome and total well-being, with hammam, spa, massage… All in the exotic comfort and privacy of a traditional Moroccan-style residence with three to seven bedrooms. An exceptional experience, for couples, families or groups of friends.


© Fabrice Rambert

é v A S I O n

fameux “bleu Majorelle”, explosent au milieu de cet environnement végétal. Le rez-de-chaussée de ce qui est aujourd’hui “La Maison des Illustres” abrite le musée berbère ouvert il y a deux ans. Terrains de golf, resorts hôteliers, nouveaux quartiers, la ville se développe irrésistiblement au-delà de ses remparts de pisé. Pour retrouver le parfum de nostalgie et d’élégance tranquille qui flottait ici dans les années soixante, il faut aller se balader dans les rues bordées d’arbres du quartier de l’Hivernage. Les belles villas cossues qui s’abritent derrière leurs murs au milieu de jardins ébouriffés sont une parfaite illustration de l’art de vivre marrakchi. where landscape painter Jacques Majorelle had lived, renamed Villa Oasis. Now the garden is open to the public. You can admire the cactus gardens, the aloe walk, the bamboo thicket, the pools… and the villa, its walls painted in the famous Majorelle blue, making a vibrant splash in this predominantly green environment. The ground floor of what is now the “Maison des Illustres” houses the Berber Museum, opened two years ago. Golf courses, hotel complexes, new districts… the city’s development beyond its red-clay ramparts is unstoppable. To rediscover the aura of quiet elegance with which Marrakesh was blessed in the 1960s, you need to stroll along the tree-lined streets of the Hivernage neighbourhood. The opulent villas, secluded behind high walls and set in luxuriant gardens are a perfect illustration of the Marrakeshi art de vivre.

carnet De voyage VOIR ET ÊTRE VU • amaia Café chic et snack choc, et récemment bar à vins, Amaia, non loin de la grande poste de Guéliz, est le repaire du monde des médias marrakchis. 84 avenue Hassan II. Tél. + 212 (0)524 457 181. • Le Loft Dans la très courue rue de La Liberté, ce nouveau bistro fait fureur. Esprit contemporain, tout en bois, tables hautes et salon en terrasse, l’endroit propose une carte brasserie. Convivialité et prix doux. Rue de La Liberté. Tél. +212 (0) 524 434 216. • Jo’s La nouvelle adresse créée par Malik Meziane est plus qu’un restaurant. Dans une ambiance de boudoir raffiné signée Gil Dez, Jo’s associe la cuisine de Guillaume Spitzer aux shows de chanteurs et de musiciens en live. On adore son filet de rougets à l’escabèche… Rue Mohamed El Beqal, Guéliz. Tél. +212 (0) 524 44 98 53.

A LIRE « Yves Saint Laurent, une passion marocaine » de Pierre Bergé, Editions de la Martinière. TRAVEL BOOK... WHERE TO BE SEEN • amaia A chic café serving snacks, recently a wine bar, Amaia, not far from the main Guéliz post office, is the rendezvous of the Marrakech media crowd. 84 Avenue Hassan II. Tel. + 212 (0)524 457 181. • Le Loft In the very busy Rue de la Liberté, this new bistro is all the rage. Of contemporary inspiration, all in wood, with high tables and easy chairs on the terrace, the establishment offers a brasserie-style menu. Friendly atmosphere and affordable prices. Rue de La Liberté. Tél. +212 (0) 524 434 216.

102

• Jo’s This new venue created by Malik Meziane is more than a restaurant. In a sophisticated boudoirtype setting designed by Gil Dez, Jo’s combines the cuisine of Guillaume Spitzer with live shows featuring singers and musicians. Be sure to try the chef’s escabeche of red mullet fillets… Rue Mohamed El Beqal, Guéliz. Tél. +212 (0) 524 44 98 53. TO READ « Yves Saint Laurent, une passion marocaine » by Pierre Bergé, Editions de la Martinière.


DINNER & SHOW from €160 CHAMPAGNE & SHOW from €95*

Extract of the show

116 bis avenue des Champs - Élysées 75 008 Paris - Tel.: 33 (0)1 40 76 56 10 - E-mail: reservation@lido.fr - facebook.com/lidodeparis.officiel

LE CÉLÈBRE CABARET DES CHAMPS-ÉLYSÉES : 70 artistes sur scène, 600 costumes somptueux, 23 décors monumentaux... DÎNER-REVUE à partir de 160 € - CHAMPAGNE-REVUE à partir de 95 €. * 100 € à partir du 01/04/2014 / €100 from 01/04/2014.

THE FAMOUS CABARET : OF THE CHAMPS-ÉLYSÉES 70 artistes on stage, 600 sumptuous costumes, 23 monumental sets...


tale n ts

104


tale n ts

Laura Joly-Garcia « la » majordome

the butler

Profession : butler. C’est-à-dire majordome. Si le titre est resté le même, la fonction, elle, a évolué. La preuve avec cette jeune femme qui parle avec passion de son quotidien. Profession: butler. Although the title has remained the same, this job has evolved. Proof of that is to found in this young woman who speaks about her daily routine with such passion.

C

ertains hésitent longtemps sur Some people spend a long time wondering which career la voie à emprunter pour path would suit them best. Laura Joly-Garcia was never s’engager dans le métier qui in any doubt: she knew very early on that she would be leur correspond. Pour Laura able to make progress in the hospitality industry. “While Joly-Garcia, pas de doute : très I was studying for my degree in Applied Foreign jeune, elle a su qu’elle évoluerait dans le monde de Languages I also worked in a hotel, and this led me to l’hôtellerie. «  En parallèle à la préparation de ma realise that I really liked this environment.” She licence en Langues Étrangères Appliquées, je travaillais completed her training with a master’s degree in Tourism dans un hôtel, ce qui m’a permis Engineering, specialising in Exit les tâches opérationnelles, luxury hotels. She was employed de me rendre compte que j’appréciais cet univers.  » Elle le butler du XXIe siècle s’occupe by the Hotel Fouquet’s Barrière complète sa formation par un following a successful period as essentiellement de guest master en ingénierie du an intern. relation. tourisme et se spécialise dans Out go all the operational tasks, l’hôtellerie de luxe. Elle est In direct contact with the the butler of the 21st century engagée à l’Hôtel Fouquet’s client is mainly responsible for guest Out go all the operational tasks, Barrière après avoir donné relations. satisfaction en tant que the butler of the 21st century is stagiaire. mainly responsible for guest relations. For Laura, the direct interlocutor for the hotel’s clients, it all begins before their arrival. The goal is to En lien direct avec le client personalise their stay as much as possible and target Exit les tâches opérationnelles, le butler du XXIe siècle their expectations. Hence the search for information s’occupe essentiellement de guest relation. Pour

105


tale n ts

such as: which flowers and colours do they prefer, and Laura, interlocutrice directe du client de l’hôtel, tout what music do they enjoy listening to most… Also commence en amont de son séjour sur place. Le but : indispensable for satisfying guests is finding out the personnaliser au maximum ledit séjour, cibler ses reason they are coming – is it for business or for an attentes. D’où la recherche d’informations telles que : event (anniversary, honeymoon, etc.)? She well quelles sont ses fleurs préférées, leurs couleurs, la remembers a certain Chinese couple. “The gentleman musique qu’il écoute… Indispensable également pour wanted to make his marriage proposal during an satisfaire ses hôtes, la raison de leur venue  : est-ce exceptional evening.” And pour du business, pour un Je m’adapte toujours à la exceptional the evening was: one événement (anniversaire, lune personnalité du client. Un of the terraces of the Hotel de miel…)  ? Ainsi se souvientFouquet’s Barrière was made elle de ce couple de chinois. bon butler sait faire preuve private and its setting was “Monsieur voulait faire sa de psychologie. worthy of the best Hollywood demande en mariage lors d’une I always adapt to the client’s romantic comedies, with a trail soirée exceptionnelle.” Exceppersonality. A good butler of red rose petals, candles, tionnelle, la soirée le fut  : l’une des terrasses de l’hôtel Fouquet’s has to be good at psychology. music, champagne, of course, and a sublime view of the lights Barrière avait été privatisée et sa of the Eiffel Tower. Dazzled, his fiancée said “yes”, of mise en scène était digne des meilleures comédies course! romantiques hollywoodiennes, avec chemin de pétales “I always adapt to the client’s personality. A good butler de roses rouges, bougies, musique, champagne bien has to be good at psychology. He or she needs to love sûr et une sublime vue sur la Tour Eiffel illuminée. meeting and spending time with people.” Laura loves all Éblouie, la fiancée a dit “oui”… of that. And she does so in three languages French, of « Je m’adapte toujours à la personnalité du client. Un course, but also English and Spanish. bon butler sait faire preuve de psychologie. Il doit aimer le contact avec les personnes et le partage.  » Laura aime tout cela. Et elle le partage en trois langues, en français bien sûr, en anglais et en espagnol.

106


LE HAUT LIEU DE LA COIFFURE MASCULINE & DU RASAGE A L’ANCIENNE

СРЕДОТОЧИЕ МАСТЕРСТВА МУЖСКОЙ СТРИЖКИ И ТРАДИЦИОННОЙ ТЕХНИКИ БРИТЬЯ

En salon à l’ambiance feutrée ou en cabines privatives spacieuses, les coiffeurs experts DELACRE mettent leur savoir-faire à votre disposition pour des prestations d’une extrême qualité : • Diagnostic esthétique et capillaire, coupe et protocole de soins personnalisés. • Rasage à l’ancienne dans la tradition des maîtres barbiers • Manucurie et soins des ongles

В уютном салоне или в просторных приватных кабинетах опытные мастера-парикмахеры DELACRE - всегда к Вашим услугам, чтобы обеспечить уход наивысшего качества: • Эстетическая и капиллярная диагностика, стрижка и персональная программа ухода. • Традиционное влажное бритье по старинной технике цирюльного мастерства. • Маникюр и уход за ногтями.

CERCLE DELACRE 17 avenue George V - 75008 PARIS - Tél. 01 40 70 99 70 - www.cercledelacre.com Ouverture : Lundi de 11h00 à 19h00 et du mardi au samedi de 10h00 à 19h00


L E S

C H E F S

v O U S

P R O P O S E n T

Lingui ni D e h o marD l o bst er linGuini

108


T H E

C H E F ’ S

S P E C I A L S

Les ingréDients the inGreDients POUR 4 PERSOnnES / 4 SERvES 2 homards de 500 g 2 oignons blancs 2 gousses d’ail 1/2 piment vert 1 dl de cognac 2,5 dl de vin blanc 1 cuillère à soupe de concentré de tomate 1/2 l de crème liquide 20 g d’estragon 1 dl d’huile d’olive 50 g de beurre 100 g de carottes 100 g de poireaux 1 branche de thym 2 feuilles de laurier 10 g de poivre mignonnette 10 g de fleur de sel 400 g de linguini

500g lobsters 2 white onions 2 cloves garlic 1/2 green pepper 100ml cognac 250ml white wine 1 tablespoon tomato purée 500ml single cream 20g tarragon 100 ml olive oil 50g butter 100g carrots 100g leeks 1 sprig of thyme 2 bay leaves 10g coarse-ground pepper 10g sea salt 400g linguini

Faire un court bouillon en mélangeant le vin blanc avec de l’eau, les carottes, un oignon, les poireaux, le thym et les feuilles de laurier, poivrer et saler. Laisser bouillir 20 mn, puis plonger y les homards et laisser cuire 4 mn à ébullition. Décortiquer les homards, faites revenir les carcasses dans de l’huile d’olive avec un oignon, l’ail, le demi-piment vert et ajouter le concentré de tomate. Déglacer au cognac, faites flamber et mouiller au vin blanc. Faites réduire de moitié et ajouter 2 dl de court-bouillon. Faites réduire légèrement et ajouter la crème. Laisser cuire un quart d’heure pour obtenir une bisque onctueuse, la passer à la passoire. Cuire les linguini al dente et les verser dans la bisque. Faites légèrement revenir dans le beurre les queues et pinces des homards. Dresser harmonieusement les linguini et le homard dans une assiette creuse. Make a vegetable stock by mixing the white wine with water, the carrots, one onion, the leeks, the thyme and the bay leaves - add salt and pepper. Allow to boil for 20 minutes then put in the lobsters and boil for 4 minutes. Shell the lobsters, brown the carcasses in olive oil with an onion, the garlic, the half green pepper and add the tomato purée. Deglaze using the cognac, then flame and moisten with the white wine. Reduce by half and add 200 ml of the stock. Reduce gently and add the cream. Allow to cook for quarter of an hour to obtain a smooth bisque, then sieve. Cook the linguini al dente and add them to the bisque. Gently brown the lobster tails and claws in butter. Arrange the linguini and lobster evenly around a soup plate.

109


L E S

C H E F S

v O U S

P R O P O S E n T

saLaDe D’automne sans gLuten Du verger saint eustache autumn salaD from the orCharD of saint eustaChe L es i ng ré D i e n ts the inGreDients POUR 4 PERSOnnES / 4 SERvES 300 g de céleri rave 1 botte de carottes jaunes 1 botte de carottes oranges 1 botte d’asperges vertes 200 g de betteraves shioga 200 g de betteraves jaunes 200 g de petits navets 200 g de courgettes 1 barquette de shiso rouge 4 dl d’huile d’amarante douce 1 dl de vinaigre de Xérès 100 g de graines de kacha 100 g de pousses de betteraves 100 g de mesclun Sel et poivre

300g celeriac 1 bunch yellow carrots 1 bunch orange carrots 1 bunch green asparagus 200g Chioggia beetroot 200g yellow beetroot 200g small turnips 200g courgettes 1 punnet of red shiso 400ml of amaranth oil 100ml Xeres vinegar 100g buckwheat 100g beetroot shoots 100g mixed green salad Salt and pepper

Cuire tous les légumes à l’anglaise (eau salée en ébullition), les refroidir rapidement pour préserver leurs couleurs. Cuire le céleri plus longtemps, le réduire en purée et le monter légèrement à l’huile d’amarante (1 dl environ). Faire une vinaigrette avec l’huile d’amarante, le vinaigre de Xérès, sel, poivre et assaisonner les légumes. Dresser dans une assiette creuse la purée de céleri froide, parsemer harmonieusement les légumes, ainsi que les pousses de salade et le shiso. Bien assaisonner et parsemer le tout de graines de kacha pour ajouter du croquant. Boil the vegetables in salted water then cool rapidly to preserve the colours. Cook the celeriac for longer, reducing it to a purée then gently work in the amaranth oil (around 100ml). Make a vinaigrette with the amaranth oil, the Xeres vinegar, salt and pepper and season the vegetables. Arrange the cold celeriac purée in a soup plate, evenly sprinkle the vegetables, salad shoots and shiso. Season well and sprinkle buckwheat grains to add crunch.

110


T H E

C H E F ’ S

111

S P E C I A L S


L E S

C H E F S

v O U S

112

P R O P O S E n T


T H E

C H E F ’ S

S P E C I A L S

Dessert sans gLuten

qu i n oa au fruit De s aison Q u i no a with fruit in season Les ingréDients the inGreDients POUR 2 PERSOnnES / 2 SERvES 100 g de quinoa 100 g de lait 100 g de crème 50 g de sucre 1 gousse de vanille 100 g de figues 10 g de sucre 5 g de miel 35 g de beurre 12 g de sucre cassonade 32 g de farine de maïs

100g quinoa 100g milk 100g cream 50g sugar 1 vanilla pod 100g figs 10g sugar 5g honey 35g butter 12g brown sugar 32g cornflour

QUINOA AU LAIT : Cuire le quinoa dans le lait, la crème, le sucre et la vanille comme un riz au lait environ 20 mn, couvert à feu doux. Refroidir et réserver.

QUINOA MILK PUDDING: Simmer the quinoa in the milk, cream, sugar and vanilla in a covered saucepan for 20 minutes, as you would a rice pudding. Allow to cool and set aside.

COMPOTÉE DE FIGUES FRAÎCHES : Mélanger tous les ingrédients et cuire à ébullition. Refroidir et réserver.

COMPOTE OF FRESH FIGS: Mix all the ingredients and bring to the boil. Allow to cool and set aside.

CRUMBLE DE MAÏS : Mélanger tous les ingrédients pour obtenir une pâte, couper en petits dés et cuire à 170°C jusqu’a coloration, refroidir et réserver.

CORNFLOUR CRUMBLE: Mix all the ingredients to obtain a dough. Cut into small cubes and bake at 170°C, until golden brown. Allow to cool and set aside.

DRESSAGE : Dans un verre boule, disposer un fond de crumble de maïs, puis la compotée et le quinoa cuit. Finir par des quartiers de figues fraiches et déposer une quenelle de glace vanille sur le tout.

SERVING: Arrange a base of cornflour crumble in each glass serving bowl, then layers of the compote and the quinoa pudding. Top with fresh figs cut into quarters and a scoop of vanilla ice-cream.

113


46, avenue George V - 75008 PARIS - France - Tél : +33 (0)1 40 69 60 00 - Fax : +33 (0)1 40 69 60 05 www.fouquets-barriere.com

Comité de Rédaction : Fabrice Moizan Céline Lavail-Georgin Directeur de Publication : Alexandre Benyamine Responsable Rédaction : Cécile Olivéro Journalistes : Carlos Gomez, Roger Kaplan, Karine Monié, Catherine de Montalembert, Cécile Olivéro, Christian-Luc Parison. Secrétariat de Rédaction : Nadine Ponton Iconographie : Anne Bornet, Claire Matuszynski Responsable Studio graphique : Arnaud Marin Infographiste : Anne Bornet Photo couverture : Modds © Rudy Waks Imprimerie : International Print Publicité : Régie Directeur : Alexandre Benyamine Directrice adjointe : Julie Bouchon Responsables de clientèle : Marie Ehrlacher, Christophe Giaccardo. Assistante : Céline Bréheret. FOUQUET’S Magazine est une publication 3030, chemin de Saint-Bernard - 06220 Sophia-Antipolis / Vallauris Tél. : 04 93 65 21 70 - Fax : 04 93 65 21 83 E-mail : contact@o2c.fr - www.o2c.fr CARNET D’ADRESSES ALEXANDER MC QUEEN : www.alexandermcqueen.com / ATELIER VOISIN : www.ateliervoisin.com / BLUMARINE : 56, avenue Montaigne Paris 8 e / BORSALINO : www.borsalino.com / BURBERRY LONDON : www.burberry.com / BREGUET : www.breguet.com / CARTIER : 23, place Vendôme Paris 1e / CHAUMET : 12, place Vendôme Paris 1 e / CHANEL : 31, rue Cambon Paris 1 e / DE BEERS : www.debeers.fr / DEWITT : Boutique KRONOMETRY : 60, rue François 1e Paris 8e : / ESTHER VINA : www.esthervina.com / EXALTATION : 7, rue Scribe Paris 9e / FREELANCE : www.freelance.fr / GAS BIJOUX : 10, rue Bachaumont Paris 2 e / HARRY WINSTON : 29, avenue Montaigne Paris 8 e / HUBLOT - Boutique KRONOMETRY : 60, rue François 1 e Paris 8 e / JB RAUTUREAU : www.jeanbaptisterautureau.fr / LANVIN : 22, rue du Faubourg St Honoré Paris 8 / / MAX CHAOUL : 55, quai des Grands Augustins, Paris 6 e / MESSIKA : 64, rue Lafayette Paris 1 e / MIKA SAROLEA : 83, rue du Faubourg du Temple Paris 10 e / MILADY : 120, avenue des Champs Elysées Paris 8 e / MYKITA : 2, rue du Pas de la Mule Paris 3 e / PETER PILOTO : www.peterpiloto.com / PIAGET : 16, place Vendôme Paris 1 e / RAF SIMONS : www.rafsimons.com / REDLINE : 161, rue St Honoré Paris 1 e / ROMAIN JERÔME - Boutique KRONOMETRY : 60, rue François 1 e Paris 8 e / ROLEX Boutique ARIJE : 30, avenue George V Paris 8 e / SAVE THE QUEEN : 189, boulevard St Germain Paris 7 e / VALENTINO : 27, rue du faubourg St Honoré Paris 1 e / WEMPE: 16, rue Royale Paris 8 e / ZILLI : 48, rue François 1 e Paris 8 e

Ce magazine a été imprimé sur du papier PEFC (papier issu de fôrêt durablement gérées)


JEAN-PAUL GOUDE POUR AUBERTSTORCH. GLH 572 062 594 RCS PARIS.

WELCOME DESK - TOURIST TAX REFUND - FASHION SHOWS PRIVILEGED WELCOME & VIP SERVICE - GOURMET STORE & RESTAURANTS BUREAU D’ACCUEIL - DÉTAXE - DÉFILÉS DE MODE PRIVÉS ACCUEIL PRIVILÉGIÉ & SERVICE VIP - ALIMENTATION DE LUXE & RESTAURANTS

40, BD HAUSSMANN 75009 PARIS MÉTRO : CHAUSSÉE D’ANTIN - LA FAYETTE Open Monday through Saturday from 9.30 AM to 8 PM Late opening every Thursday until 9 PM Ouvert de 9h30 à 20h du lundi au samedi - Nocturne jusqu’à 21h le jeudi

Tél : +33 (0)1 42 82 36 40 - Haussmann.galerieslafayette.com/en/ *Le grand magasin capitale de la mode


Fouquet's 16, le magazine du Fouquet's  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you