Page 1

Du 11 octobre au 20 novembre 2010 Avec Starkey et votre audioprothésiste, «N’attendez plus pour bien entendre!»

39 rue Gambetta 62000 ARRAS Tél. 03 21 71 89 82 43 rue Péronne 62450 BAPAUME Tél. 03 21 16 17 52

Spécial Salon de l’Automobile Paris 2010



Nos

e . u . . e i l s s B u e a e n r i t b a e Sem octo

ais s s se o N eur  o c de s p cou

La 8-24 aine 1 u d a sem inés»

Supplément gratuit - Octobre 2010 - Ne pas jeter sur la voie publique

Pierre DURIEZ Audioprothésiste DE Correction auditive de l’adulte et de l’enfant Test et essais d’aides auditives GRATUITS

a s «L o n de

• Test audioprothétique GRATUIT • Essai d’appareil auditif de grandes marques • Garantie Assurance complète et gratuite pendant 4 ans de vos aides auditives

19, rue St Aubert - ARRAS arras@auditionsante.fr ✆ 03 21 71 67 15


2 - Vendredi 8 octobre 2010

Avenir de l’Artois 10

20 NOUVEAUTÉ

r les Venez découvri RRELAGES NOUVEAUX CA épaisseur 3mm cile, - Rénovation fa s plus de recoupe de vos plinthes et de vos portes es en - Finies les mis s et difficiles oeuvres lourde

VOUS RECHERCHEZ LA SALLE DE BAINS DE VOS RÊVES... VOUS EXIGEZ LA QUALITÉ : NOUS VOUS PROPOSONS UN PROJET «CLÉ EN MAIN», TRANSFORMANT VOS DÉSIRS EN RÉALITÉ.

ÉCOUTE, ACCOMPAGNEMENT ET PROFONDEUR DE GAMME ZA du Pacage - Rue du Berger - STE CATHERINE Tél. 03 21 50 01 27 - www.esprit-carrelage.com

ESPRIT CARRELAGE

FENETRES - VOLETS ROULANTS - PORTES - PORTES DE GARAGE

N O I T A G N O PROL 30 octo bre 2010 jusqu’au

%

2 3 -

s e r t ê n e f r u s s t n a l u o r s & volet

Les volets pour fenêtre de toit

Les fenêtres Les portes

Les portes de garage

IT RATU se par G S I Po DEV ipueispes uq qé s é o n s o n ar Pose p

Route de Bapaume BEAURAINS - 03 21 71 27 72 - www.fermotherm.fr

* Voir conditions en point de vente, valable jusqu’au 30 octobre 2010. Hors pose.

Les volets


Vendredi 8 octobre 2010 -

3

Avenir de l’Artois Mondial de l’Automobile de Paris

L’électrique tient la vedette mais le luxe plait toujours autant A

u Mondial de l’automobile, les voitures électriques tiennent la vedette, mais les fans de grosses cylindrées n’ont d’yeux que pour les berlines rutilantes de Mercedes, Jaguar ou Ferrari, qui ont très vite oublié la crise. Les constructeurs réunis à partir de jeudi Mondial de l’automobile à Paris préparent l’après-crise en mettant l’accent sur leurs voitures propres, électriques et hybrides alors que les pays émergents continuent à tirer la croissance du secteur. Le secteur table sur une croissance globale l’an prochain mais l’écart subsistera entre une Europe plus ou moins à l’équilibre et des pays émergents à la progression toujours forte. L’automobile en 2010 est «un monde à deux vitesses», a résumé le patron de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, avec d’un côté un marché automobile européen en recul de 7% alors que la Chine va croître entre 15 et 20%. Pour 2011 PSA attend «une poursuite de la croissance» dans les pays émergents dont la Chine tandis que le marché européen resterait étale ou en légère progression. Carlos Ghosn, PDG de Renault, estime aussi «que le marché mondial devrait continuer à croître l’année prochaine» de 3 à 4%, même si le marché européen sera «légèrement en retrait» en 2011, «de l’ordre de moins 2%». «Il y a aura de la croissance, mais à un rythme plus lent l’an prochain», a aussi confirmé le patron du groupe allemand Daimler, Dieter Zetsche. Mais la veille, le président du numéro un européen Volkswagen, Martin Winterkorn, avait prévenu que la crise n’était «pas complètement passée». Volkswagen a légèrement revu à la hausse jeudi ses prévisions mondiales pour cette année, tablant sur 6 à 7% de croissance. Dans ce contexte plus positif, les constructeurs misent

L’électricité domine ce salon où le luxe est aussi bien présent.

sur leur développement dans les pays émergents, dont la Chine, devenue le premier marché de la planète. Paradoxalement, les constructeurs de ces pays, comme les chinois Geely ou Brilliance, sont les grands absents du Mondial.

Electricité et hybride Les nouvelles technologies vertes, voitures électriques et hybrides, tiennent la vedette au salon cette année. Renault, Peugeot, Citroën, Nissan, Mitsubishi et Daimler présentent des voitures électriques dont plusieurs modèles sont sur le point de sortir. Les hybrides ne sont pas en reste, que ce soit en motorisation essence-électricité chez Toyota ou Honda ou dieselélectricité chez PSA. Renault a fait de la voiture électrique un pilier de sa stratégie et table sur un marché de 10% pour l’électrique à l’horizon 2020. La marque présente sa future gamme de quatre véhicules, dont la Zoe, futur modèle phare, qui est dévoilée dans une version «à 90%»

conforme à la voiture de série. PSA, qui présente deux petites citadines électriques et la future 3008 hybride, pense que les voitures électriques et hybrides rechargeables devraient représenter 15% du marché en 2020. Ford va aussi lancer cinq modèles de voitures électriques en Europe dans les cinq ans à venir mais le patron de Ford Europe a rappelé que les moteurs essence et diesel continueront à dominer le marché automobile. Mais le salon est aussi l’occasion pour les grands constructeurs de lancer des nouveautés importantes dans leur gamme classique, à l’instar des Peugeot 508, Citroën DS4 et nouvelle C4 ou Ford Focus. Les groupes en profitent aussi pour dévoiler quelques concept cars, préfigurant plus ou moins de nouveaux modèles ou des évolutions de style, comme la Renault Dezir, une voiture de sport électrique, la Peugeot HR1, un petit crosso-

Chez Jaguar on a toujours le sens aigu de la belle sportive avec le concept C-X75.

ver à ailes papillon, ou le Nissan Townpod, un véhicule urbain électrique. Jaguar a créé le prototype CX75, un coupé sport futuriste, pour fêter son 75e anniversaire, avec propulsion électrique dans les 4 roues pour des émissions affichées de 28 g de CO2/km.

Et toujours le luxe Les stands des grandes marques de luxe sont jalousement gardés, entourés de barrières transparentes pour éviter les bousculades de-

vant les bolides de luxe, régulièrement polis et nettoyés par des hôtesses pour éviter que la moindre poussière gâche la photo. Chez Lotus, avant l’ouverture au public, journalistes et photographes devaient déjà faire la queue pour admirer les cinq derniers modèles, aux lignes très sportives et dont le prix de vente devrait varier entre 50.000 à 150.000 euros. Succès aussi pour les encore plus chics Jaguar ou

Ferrari, où les visiteurs du salon devront se contenter de regarder de loin. «Pour entrer sur le stand, c’est uniquement sur invitation, pour les clients ou les futurs clients», explique une jeune hôtesse du constructeur italien. Vous n’entrez pas si facilement dans une concession de Ferrari ou Bentley. M. Tout le monde est toujours content de voir ça au salon. «Ca», ce sont des limousines de rêve chez Rolls-Royce: plus de cinq mètres de long et plus de 2 tonnes pour la Ghost, tout de même capable d’accéler de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes. Ou encore des Lamborghini, jouant à fond la carte de la virilité, tout en angles et en puissance, avec un moteur de 570 chevaux. Il est vrai que même si elles ont des "looks" assez sympatiques les voitures électriques ne font pas rêver les foules pour l’instant avec un design «pas très séduisant» pour les versions qui vont être commercialisées. Il n’empêche, même le luxe ultrapuissant n’échappe plus à la mode verte et affiche à son tour en vedette des modèles moins polluants. Jaguar propose un prototype électrique CX75, avec quatre moteurs --un dans chaque roue-- et une turbine. Porsche ou Ferrari ont eux des versions hybrides de leurs bolides.

Y aller Le Mondial de l’automobile 2010 a ouvert ses portes au grand public samedi dernier et jusqu’au 17 octobre. La manifestation se tient à la Porte de Versailles à Paris. En raison de l’affluence qu’engendre ce salon, il est préférable d’y aller en train, d’autant plus que la SNCF propose un tarif préférentiel pour les visiteurs du salon. A partir de la gare du Nord, métro ligne 4 avec changement à Montparnasse pour prendre la ligne 12 jusqu’à la Porte de Versailles.

La Peugeot Ion, sera demain dans nos rues.

Prix d’entrée au Mondial : 12 euros, avec différents tarifs réduits. Voir également en pages 46 et 47.

Avec le concept car Citroën REVOLTe, on se prend à rêver de voiture propres mais originales.


4 - Vendredi 8 octobre 2010

Renault Fluence Z.E.

Une familiale branchée et écolo L

ors d'un atelier consacré à l'environnement et à l'état de ses recherches dans le domaine Renault proposait à la presse il y a quelques semaine l'essai de ses premiers prototypes Kangoo Z.E. et Fluence Z.E.. C'est cette dernière que nous avons eu la chance de conduire au travers des rues de Boulogne-Billancourt pour un test grandeur nature. Présentée officiellement au Mondial de l’automobile elle sera commercialisée mi 2011. Le moteur électrique de Fluence Z.E est de type synchrone à bobinage. Sa puissance maximum de 70 kW est obtenue au régime de 12.000 tr/mn et son couple maximum atteint 226 N.m. Sa masse est de 160 kg hors périphériques. Lorsque l'on prend place à bord on constate que l'espace intérieur est exactement le même que dans la version thermique. Ce qui change c'est le tableau de bord. A proximité du compteur de vitesse, une jauge indique le niveau de charge de la batterie et - un économètre précise au conducteur son niveau de consommation d'énergie. De nouveaux codes couleurs apparaissent : bleu clair pour la zone d'utilisation " normale " du véhicule, bleu foncé pour le fonctionnement optimal et rouge pour la zone de surconsommation qui va affecter l'autonomie. L'ordinateur de bord est adapté au véhicule électrique. Il indique l'autonomie en km, la consommation moyenne et instantanée ainsi que le nombre de kWh restants. La boîte de vitesse est un simple variateur électrique.

La Fluence Z.E. sera commercialisée mi 2011 mais il est déjà possible de la commander.

La conduite d'une voiture électrique devient ludique. Le conducteur peut maîtriser sa consommation et son autonomie en essayant de modérer son accélération au juste nécessaire. On se croirait presque dans un jeu vidéo sauf qu'il n'y pas de son. Car c'est bien ce qui est le plus surprenant. Les accélérations générées par ce groupe motopropulseur électrique sont franches et linéaires et le couple maximum est délivré très tôt mais en dessous de 30 km/h, la voiture est quasiment totalement silencieuse. Heureusement au delà de cette vitesse, le véhicule se fait entendre, ou plutôt son déplace-

ment se fait entendre ne serait-ce qu'à cause du bruit de roulement des pneumatiques, et au delà par le bruit de l'air déplacé. Il donc être plus prudent que d'ordinaire au volant de ce type de véhicule et se méfier des réactions des piétons et autres cyclistes. C'est d'ailleurs un problème sur lequel Renault se penche très sérieusement et travaille à la génération d'un bruit artificiel. La batterie lithium-ion qui équipe Fluence Z.E dispose d'une capacité énergétique de 20 kW/h. Son autonomie théorique est de 160 km mais lors de notre petit tour dans la circulation parisienne nous avons

pu constater cela ne doit pas être mensonger du tout grâce à un système de récupération d'énergie à la décélération qui permet de recharger les batteries ainsi que la coupure automatique du moteur au moindre arrêt. Les batteries de Fluence Z.E pourront être rechargées de 3 manières différentes. La première, la plus simple pour l'usager se fera à l'aide d'une prise domestique 220 V de 10 A ou 16 A pour une durée comprise entre 6 et 8 heures. Ce mode de recharge est particulièrement adapté la nuit ou lors d'une journée de travail car elle permet de bénéficier de tarifs minorés proposés dans certains pays pour une

consommation en heures creuses. Les constructeurs européens se sont mis d'accords.pour la standardisation cette prise. La seconde se fera à partir de bornes de recharges rapides en 400 V 32 A qui permettent une recharge en 30 minutes environ et qui seront en location. Enfin pour une long déplacement l'abonnement au système d'échange de batterie Quickdrop permettra de remplacer la batterie du véhicule en 3 minutes environ dans des stations dédiées. La base roulante de ces prototypes est modifiée par rapport à celle de Fluence thermique pour s'adapter aux spécificités techniques (dimensions et répartition des masses) de Fluence Z.E. Le train avant est équipé d'une suspension à la raideur diminuée car le moteur électrique est plus léger que l'ensemble des moteurs thermiques proposé sur Fluence. A l'arrière, le train est également redimensionné du fait de l'augmentation de masse lié à la présence de la batterie. Comme annoncé, Renault propose le véhicule électrique à un prix (hors batterie) comparable à celui d’un véhicule thermique diesel de taille et de niveau d’équipement équivalents (incitations fiscalesdéduites). Renault Fluence Z.E. sera vendue à partir de 21 300 Euros TTC en France (incitation fiscale de 5 000 euros déduite). A ce prix d’achat du véhicule s’ajoute la souscription d’un abonnement qui inclut la location de la batterie et des services associés, par exemple : 79 Euros TTC pour un forfait de 10 000 km par an sur Renault Fluence Z.E.

Citroën DS3

La carte de l'atout charme L

DS3 s'avère en parfaite cohérence avec le leadership environnemental de Citroën.

La DS3 est forte de ses partis pris : un style radical et séduisant qui devient exclusif grâce au large éventail des personnalisations proposées, un comportement dynamique qui fait souffler un vent de modernité sur la route en alliant avec bonheur efficacité et sérénité et une intelligence de conception qui la rend polyvalente et agréable à vivre en toute situation.

La DS3 bénéficie également d'un remarquable travail de maîtrise de la masse qui s'est appuyé sur un nouveau schéma de développement, gage de robustesse. Fabriquée en France, sur le site industriel de Poissy, elle tire profit de l'ensemble des démarches du système de production PSA. Pour une qualité générale exemplaire.

a DS3 inaugure en beauté la ligne DS. Une ligne distinctive qui, en proposant des produits aux choix plus radicaux, vient compléter la gamme principale de la Marque. Une ligne qui, comme son nom l'évoque, est un symbole supplémentaire de la créativité et de la technologie de Citroën.

Avec son style sculpté et ses lignes saillantes, la DS3 exerce une véritable attraction. C'est véritablement un véhicule à part dont le caractère s'affirme à travers des créations originales : un pavillon " flottant ", un aileron de requin qui dynamise la ceinture de caisse, des écopes latérales à feux LED qui signent la face avant… Concentré d'énergie, la DS3 offre aussi une atmosphère à bord unique, où fusionnent l'élégance et la technologie et où foisonnent les gages de qualité. L'instrumentation sophistiquée - avec un combiné à 3 cadrans coniques -, les commandes de conduite proches du

Cinq motorisations Euro V, performantes et vertueuses, sont proposées : - 2 motorisations HDi FAP de 110 et 90 ch - 3 motorisations essence avec le THP 150, le VTi 120 et le VTi 95

La DS3, plus qu’une voiture est un état d’esprit.

planche de bord, le pommeau de levier de vitesses et bien d'autres éléments intérieurs s'habillent de nombreuses couleurs, tissus ou matériaux. Et pour aller encore plus loin, plusieurs thèmes de personnalisation novateurs, qui reflètent des tendances et styles de vie, A Chacun sa DS3 sont proposés. La DS3 : un objet Il existe en fait une multitude de automobile très personnel, définitiDS3, que chacun peut créer à sa vement singulier. guise ! Toit, caisse, coques de rétroviseurs, roues sont autant de zo- Sur la route, la DS3 se distingue ennes extérieures personnalisables, core, en alliant plaisir de conduite pour faire de la DS3 un véhicule à et confort d'utilisation au quotidien. son image. A bord, le bandeau de Agile et énergique, la DS3 " rapproconducteur, la position de conduite basse et les sièges enveloppants produisent un effet cockpit. Et des matériaux chromés viennent rehausser le dynamisme ambiant, lui apportant luxe et distinction.

che " le conducteur de la route pour enchaîner courbes et virages avec aisance. Pour Vincent Besson, Directeur des Produits et Marchés PSA, " conduire la DS3, c'est comme avoir les roues au bout des doigts ". Son comportement volontaire la rend vive à conduire tout en offrant une maîtrise et une sécurité de très haut niveau. Le confort à bord la situe à un niveau encore jamais atteint dans ce type de véhicule. Avec une offre débutant à 99 g/km, le niveau d'émissions de CO2 de la

La DS3 innove en révélant aussi une vocation de berline polyvalente que sa silhouette ne laisse pas forcément présager. Pour exploiter pleinement ses 3,95 m de long, 1,71 m de large et 1,46 m de haut, elle est dotée d'une architecture particulièrement intelligente : la planche de bord est surélevée pour privilégier l'espace aux jambes tandis que les sièges minces et la ligne arrière typée break de chasse favorisent l'espace arrière. Autant de choix de conception qui permettent à la DS3 de proposer 5 vraies places, des rangements multiples (dont une boîte à gants de 13 l) ainsi qu'un coffre vaste (285 l) rendu modulable par une banquette rabattable 2/3-1/3.


Vendredi 8 octobre 2010 -

5

RENAULT ARRAS € TWINGO 6 990

(1)

500€ de bonus écologique déduit sous condition de reprise

• Direction assistée • Lève-vitres électriques

• Projecteurs Antibrouillard

CONDITIONS EXCEPTIONNELLES sur toute la gamme Renault en stock

Renault ARRAS, c’est aussi + de 120 véhicules d’Ocassion au choix RÉVIS VISÉ ÉS - GARANTIS

(1) Prix conseillé pour une Twingo Authentique 1.2 LEV 16V 75 éco2 neuve incluant une remise de 60€, le bonus écologique de 500€, la prime à la casse de 2800€, sous condition de reprise d’un véhicule âgé de 8 à 10 ans destinée à la casse, par rapport au prix conseillé de 10350€ selon tarif n°2181-03 du 01/09/10. Consommation mixte ( 1/100 km ) 4,9 émissions CO2 ( g/km ) : 114.

Avenir de l’Artois

2 adresses pour mieux vous servir !

NOUVELLE CITROËN C4

CRÉATIVE TECHNOLOGIE

SONADIA - ZAC des Bonnettes ARRAS - Tél. : 03 21 50 66 66


6 - Vendredi 8 octobre 2010

Avenir de l’Artois

z e r v u Déco

Thème de l’année 2010

ue e l B e n i a e r m b e o S t c o La 4 2 ine » 8 a 1 m du s e é s n «Lanos aî de

À tout âge : acteurs, proches et solidaires Qu’est-ce que la semaine Bleue ?

L

e regard porté par nos sociétés sur les réalités du vieillissement et du grand âge véhicule depuis plusieurs décennies son cortège d’images dégradées reflets d’une collectivité qui ne veut plus vieillir.

Pourtant, le phénomène inédit de vieillissement de la population(1) ne correspond pas forcément au Tsunami auquel certaines personnalités ont bien voulu le comparer. Car fort heureusement la probabilité de perdre son autonomie n’intervient significativement qu’à un âge beaucoup plus élevé. Pour s’en convaincre, il suffit de considérer que l’âge moyen d’entrée en maison de retraite ne cesse de croître au point d’avoisiner aujourd’hui les 85 ans. Et encore à cet âge ce ne sont pas plus de 25 % des personnes qui vivent en établissement d’hébergement. Les plus autonomes vivent le plus souvent seuls, à leur domicile, ou en couple ou chez un descendant. Un tel nombre de personnes, quel que soit leur état de santé, ne peut être durablement marginalisé sans risquer de compromettre la cohésion de la collectivité toute entière. D’ailleurs la plupart d’entre elles revendiquent de rester en lien avec leur entourage qu’il soit familial ou social et en contact avec les autres générations. Ce lien s’incarne le plus souvent dans une solidarité active qui implique le plus souvent la famille lorsque la fragilité s’installe mais peut également concerner les voisins et amis. Une étude de mai 2000 avait révélé que l’entourage intervient 7 fois sur 10 quant les personnes présentent une dépendance forte. À 80 % les aidants sont les enfants mais dans 11 % des cas il s’agit des voisins et amis.

La Semaine Nationale des Retraités et Personnes Âgées, appelée Semaine Bleue, est un moment privilégié de la vie associative. Cet évènement vise à informer et sensibiliser l’opinion publique sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations. Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. Chaque année, un concours prime les meilleurs programmes

Ces chiffres nous rappellent que les solidarités de proximité sont encore très vives lorsque le besoin d’assistance se révèle. Pour les autres, ceux qui n’ont pas besoin d’être aidés dans les gestes de la vie quotidienne l’important c’est de continuer à vivre, à être actif bien inséré dans sa communauté de base qui va de la famille à la commune en passant par le quartier, son cercle d’amis. Ce sont aujourd’hui les retraités qui font vivre les territoires en s’impliquant dans les solidarités de proximité : n’oublions pas qu’ils constituent le premier mode de garde de la petite enfance, le gisement le plus productif de militants associatifs et d’aidants familiaux, un levier économique puissant pour le maintien des commerces et des services dans les territoires. Les vieux ne sont pas le fardeau que l’on dépeint trop souvent, ils ne sont pas la cause exclusive des déficits abyssaux des comptes de la protection sociale, ils sont aussi porteurs de richesses prêtes à être transmises aux autres sous forme d’engagement, de présence, de

convivialité. La Semaine Bleue doit être l’occasion de renforcer et de valoriser toutes ces contributions qu’apportent les personnes âgées à la qualité du tissu social au sein de nos villes et de nos territoires. Notre pays compte aujourd’hui 12,7 M de personnes âgées de 65 ans et plus et elles devraient être, selon les projections de l’INSEE, 23 M en 2025, passant ainsi de 1/5 à 1/3 de la population.

(1)

Programme Arras Association de Coordination Gérontologique de l’Arrageois • Jeudi 21 octobre de 14h à 17h Salle polyvalente de Vitry-en-Artois forum « Vivre avec Alzheimer » pour le grand public • Dimanche 24 octobre de 14h à 17h30 Casino d’Arras Spectacle gratuit offert par le Conseil général « La belle époque » Les années juke-box, chansons des années 1950 et 1960 Contact : Marc Legros - CLIC - AGCA - 4, rue Anatole France - Achicourt Tél : 03.21.60.12.15 - Fax : 03.21.23.14.02 - acga@wanadoo.fr

Merci à nos annonceurs de couverture AUDIO 2000 et AUDITION SANTE. Pendant la semaine bleue, rencontrezles, ils sont ... à votre écoute !


Vendredi 8 octobre 2010 -

7

Avenir de l’Artois SARL

A.P.S.A.

Rue du Général Leclerc 62161 MAROEUIL Gérant M. DEJONGHE G. Siret : 520-625-195-00018 Autorisation préfectorale du 10 mai 2010

• Sécurité : - Poste fixe, - Poste mobile, - Evénementielle.

• Dissuasion. • Préservation des lieux avant ou après effraction. ARTISANS - PROPRIÉTAIRES - INDUSTRIELS ASSOCIATIONS - COLLECTIVITÉS PUBLIQUES ou PRIVÉES... Contactez-nous... Devis gratuit !

A.P.S.A.

0 . 6 4 6 . 2 7 1 . 3 8 6

Agence Prévention & Sécurité de l’Artois

Tel. 0.321.582.223

PAR TÉLÉPHONE au 03 21 01 66 00 OU PAR MAIL abonnement@lavenirdelartois.fr

www.apsa-securite.fr

NOS MISSIONS...


8 - Vendredi 8 octobre 2010

Avenir de l’Artois Le best seller fait peau neuve

Nissan refait le coup du Qashqai D

epuis son lancement en mars 2007, le Qashqai et de son grand frère à 7 places, le Qashqai + 2, ont dépassé les 500 000 exemplaires en Europe, dont plus de 80 % vendus à de nouveaux clients Nissan. Et voilà qu’en pleine gloire et face à une concurrence qui commence à s’organiser, Nissan décide de nous refaire le coup intégral du Qashqai en présentant une nouvelle mouture du modèle qui devrait conforter son succès. Les valeurs intrinsèques du Crossover, à savoir le comportement dynamique d’une berline sportive allié aux sérieux atouts d’un SUV compact, demeurent inchangées, mais son nouveau design, son habitacle revisité et son confort à bord le rendent encore plus attrayant. En plus les prix restent les mêmes.

Plus esthétique et dynamique Quand on le regarde de face, l’évolution visuelle la plus marquante saute aux yeux. Le nouveau capot, les nouvelles ailes, la nouvelle grille de calandre et les nouvelles optiques donnent au véhicule une personnalité moins agressive, plus en rondeurs, bref plus esthétique. L’arrière, pour sa part, adopte de nouveaux feux à LED et un becquet redessiné qui donnent plus de dynamisme à l’ensemble. Ces modifications esthétiques s’accompagnent de nouvelles jantes alliage et d’améliorations aérodynamiques qui permettent d’abaisser le Cx à 0,33 : le revêtement ajouté sur l’intégralité du dessous de caisse améliore en effet non seulement la circulation d’air sous le véhicule mais permet aussi de filtrer les bruits de roulement que l’on pourrait percevoir.

Mieux équipé et plus silencieux

Adapté à toutes les situations

Nouveau capot, nouvelles ailes, nouvelle grille de calandre et nouvelles optiques apportent un nouveau visage au Qashqai.

Quand on prend place dans l’habitacle, le changement et surtout les amélioration sautent aux yeux et s’entendent. Le nouveau combiné d’instrumentation est plus facile à lire et gagne encore en raffinement, grâce à de nouveaux matériaux, coloris et rangements. Parmi les nouveaux équipements, figure notamment un limiteur de vitesse qui s’avérera pratique pour sauvegarder quelques points du permis de conduire notamment en ville. On apprécie également de nouveaux espaces de rangement astucieusement répartis dans le véhicule qui renforcent l’aspect pratique du véhicule. Le Qashqai gagne aussi en raffinement grâce à une meilleure isolation phonique et à l’adoption d’un pare-brise acoustique. Désormais, le silence est vraiment une grande qualité de l’auto.

Plus à l’aise sur la route Si le choix de motorisation (deux essence, deux Diesel), de transmission (2 ou 4-roues motrices ALL MODE) et de boîte de vitesse est toujours aussi vaste, le comportement dynamique du véhicule progresse grâce aux améliorations mises en œuvre. Des améliorations ont été apportées à l’amortissement, notamment un nouveau tarage des amortisseurs avant et arrière qui améliore le comportement et le confort, en particulier sur mauvais revêtements, ainsi que la stabilité, par exemple sur route bosselée. De nouveaux coussinets d’amortisseurs arrière garantissent une meilleure durabilité et améliorent l’isolation phonique. Enfin, L’agrément de conduite au volant a également été amélioré. La direction est toujours électrique, mais bénéficie d’une légère aug-

mentation de l’assistance afin de réduire les efforts en braquage et, en même temps, améliorer la réactivité et la précision. Les ingénieurs de Nissan, plaçant la réduction des émissions en tête de leurs préoccupations, ont développé une version Pure Drive du Qashqai qui limite son rejet en CO2 à 129 g/km. Cette version, motorisée par le 1.5 dCi, bénéficie d’un allongement des rapports de boîte, de pneus à faible résistance au roulement (selon version) et d’un certain nombre de petites améliorations aérodynamiques grâce auxquelles les émissions, initialement de 137 g/km, ont pu être abaissées. Pour atteindre cet objectif, la version Pure Drive 129 g est pourvue d’enjoliveurs de roues aérodynamiques (selon version) et les caches antibrouillard avant ont été supprimés.

Toujours équipé de la transmission Nissan ALL MODE 4x4, le nouveau Qashqai assure une conduite sûre et détendue en toutes situations. En situation classique, le Qashqai fonctionne comme une traction avant ce qui limite les pertes d’énergie et la consommation. Cependant tout patinage détecté au niveau d’une roue commande électroniquement l’embrayage du différentiel arrière, qui intervient pour répartir à bon escient le couple entre les essieux avant et arrière. La transmission propose trois modes de fonctionnement. En deux roues motrices, la voiture est une traction avant permanente, configuration idéale par météo clémente. La commande Lock, en revanche, enclenche le mode 4x4 permanent avec une répartition 50/50 du couple entre les essieux avant et arrière. Le mode le plus fréquent, à l’usage, reste le mode Auto, totalement transparent, dans lequel la transmission s’adapte automatiquement à la situation rencontrée. Des capteurs reliant le calculateur de gestion moteur à la transmission intégrale et à l’unité ABS détectent en permanence toute perte d’adhérence et informe automatiquement l’embrayage central électromagnétique monté en amont de l’essieu arrière, pour qu’il module le couple en conséquence. Toutes les versions de Qashqai sont équipées en série de l’ESP (excepté la finition Visia) avec contrôle du freinage en courbe (CBC) et du sous-virage (EUC). Le système gère ainsi le couple de freinage sur chacune des quatre roues afin de réduire la vitesse du véhicule dans les situations où le contrôle du sous-virage uniquement par le freinage de la roue intérieure pourrait s’avérer insuffisant.

NISSAN Le Juke inaugure un nouveau style

Pour sportifs branchés F

idèle à sa réputation de constructeur "poil à gratter", Nissan nous refait le coup du Qashqaï. Court, haut perché, bien chaussé et doté d'épaules d'athlètes, le Juke semble sortir tout droit d'un jeu d'arcade futuriste. Pour faire la différence, le nouveau crossover compte sur son design, fruit du croisement entre le monde du rallye, de la rue et... de la moto auquel l'habitacle fait très ostensiblement référence. A noter la console centrale en forme de réservoir de moto et les instruments de bord, qui donnent au conducteur l'impression de se trouver davantage derrière un guidon qu'un volant, ainsi que le NCDS (Nissan dynamic control system) qui permet de basculer de manière très ludique du mode climatisation aux modes de conduite (sport, normal, éco). Destiné à séduire une clientèle jeune, aussi bien féminine que masculine, plutôt célibataire ou en couple sans enfant, le Juke se révèle largement plus agréable et confortable aux places avant. A l'arrière, l'assise est plutôt raide même si l'espace offert aux passagers est tout à fait honnête si l'on excepte la hauteur sous pavillon. Bémol, le

nouveau et très bestial 1.6 l turbo à double injection directe, qui autorise des performances de haut vol et permet au bloc essence de développer 190 ch et d'égaler le 1.5 DCi au niveau du couple tout en contenant la consommation de carburant. Et cerise sur le gâteau, la transmission intégrale est alors proposée avec ce moteur. Parmi les critiques, on pourra adresser un mauvais point au système de navigation GPS, qui se révèle parfois imprécis et surtout faussement intuitif dans la mesure où ce dernier donne l'impression de réagir à l'introduction spontanée de nouvelles données alors qu'il bloque en réalité sur les précédentes. L'astuce ? Toujours arrêter la navigation en cours avant d'insérer une nouvelle destination,.

Un vent de fraîcheur sur le marché des Crossover.

coffre fait les frais de cette générosité intérieure. Avec ses 4,13m de long, le Juke ne fait en effet pas de miracle. Sous le capot, le crossover de poche propose trois motorisations, dont un seul diesel disponible sur les trois niveaux de finition

(Visia, Tekna, Acenta). Le 1.5 DCi (105 ch) d'origine Renault, qui sera très certainement plébiscité en France avec ses performances en terme de sobriété et son couple de 240 nm, ne nous apparaît néanmoins pas comme le plus enchan-

teur. Le 1.6 l essence (110 ch), qui partage des valeurs assez proches que le 1.5 DCi devrait se contenter des miettes. Ces deux motorisations ne sont disponibles qu'en 2 roues motrices. Le Juke prend réellement tout son sens avec le tout

Bref, le Juke recèle sans conteste de bonnes idées, même s'il n'est pas aussi révolutionnaire qu'il veut bien le prétendre. Il se négocie à partir de 16 490 euros. Damien ENGRAND


Vendredi 8 octobre 2010 -

Forum de l’automobile AUTOSTANDING NISSAN Bd François Mitterand - 62800 LIEVIN Tél. 03.21.08.17.58 www.groupe-lempereur.com

9


10 - Vendredi 8 octobre 2010

Avenir de l’Artois " The fool " dans la foule du Mondial

Gilbert Montagné au Mondial A

vant l’ouverture du Mondial de Paris, il y a la soirée VIP pour ceux qui se croient différents des autres et vivent entre eux, la matinée officielle réservée au chef de l’État paralysant exagérément une partie du Salon pour cause de sécurité, et les journées “presse “destinées aux professionnels de l’information. Gilbert Montagné, passionné de voiture et de technologies du futur, a préféré cette solution plus anonyme pour découvrir de près les nouveautés qui font l’actualité en acceptant l’invitation amicale de webcarcenter. Le chanteur-compositeur non voyant a pris un plaisir immense lors de cette visite et a pu mesurer son immense popularité.

et le concept HR1 qui retient son attention à cause des ouvertures de portes en élytre, tandis que derrière l’énorme stand Renault met la priorité sur l’énergie électrique en présentant sur des plateaux tournants des concepts qui sont les voitures de demain. Alertés par Sylvie Emeraud, l’attachée de presse du losange, ingénieurs et concepteurs se font un plaisir d’installer Gilbert Montagné, privilège rare, dans Dezir, un sublime coupé 4 places, puis dans Zoé qui sera la Clio électrique en 2012, en lui expliquant le fonctionnement de ces véhicules novateurs. Et ce dernier apprécie la situation tout en continuant à faire le bonheur des photographes.

Celui qui chante “The fool “, et qui ne l’est pas tant que ça, a réalisé un rêve de sa vie en venant dans le plus grand salon automobile du monde, toucher, sentir, vibrer avec les voitures qui l’ont toujours passionné. Gilbert Montagné n’y croyait pas vraiment, très pris par ses répétitions pour préparer les concerts qu’il va donner à la salle Gaveau du 5 au 7 novembre, mais l’envie à été trop forte et vendredi dernier à midi, il téléphonait pour dire “OK, j’arrive dans une heure “. Sans se douter que rentrer au Mondial sans accréditation, lors d’une journée presse, n’est pas aussi simple que ça. Mais son nom est magique et le personnage tellement sympathique que l’administration du Mondial, une fois alertée, délivre des sésames pour lui et sa femme Nicole.

” Je conduis mon Land Cruiser… “

A 13 heures voilà donc le musicien de jazz et de rock, au bras de son épouse, qui fait son entrée d’un pas assuré, non pas sous “Les sunlights des tropiques “mais sous les milliers de néons du Salon et les flashes des photographes qui l’ont vite reconnu.

Une découverte de Dezir

La montée de l’escalator et la traversée du Hall 2 pour accéder au 3 se fait bien sûr accompagnée de quelques applaudissements de fans et c’est l’arrivée en plein stand Toyota. Ça tombe bien, G.M. est adepte de la marque. “J’en suis à mon second Land Cruiser et je trouve formidable la Prius “, avoue-t-il à Philippe Boursereau, le directeur de la communication du géant japonais qui s’empresse de le fait asseoir dans celle-ci pour manipuler le levier de vitesse automatique en forme de joystick. En connaisseur, il souhaite alors monter dans une Lexus pour respirer le cuir et palper l’ambiance raffinée, ce qui ne pose aucun problème et donne lieu à une confidence. “Il m’arrive moimême de conduire mon Land Cruiser, bien sûr avec Nicole à mes côtés, doucement et sur une petite route autour de ma maison de campagne. “ Juste à côté, c’est Porsche et le sourire de Gilbert Montagné s’agrandit un peu plus en se glissant derrière le volant du Boxster Spyder. Mais il veut surtout découvrir la

Panamera et Dominik Gruber, le responsable de la communication, l’invite à le faire avec une série spéciale dans un salon à l’écart du monde. Tranquillement, il a effleuré ses courbures puis a inspecté méticuleusement le poste de conduite. A coup sûr, à son prochain disque d’or, il se l’offre.

Bientôt en Floride pour piloter une VW ? Mais il y a toujours plus fantastique et quand on lui indique que Lamborghini est à deux enjambées, il tient à la visite, d’autant qu’il sait tout sur les Miura, Countach et Murcielago. Et là trône une icône du Salon, celle baptisée “Sesto Elemento “, le sixième élément parce qu’avec sa caisse en carbone de 999 kg, elle ressemble à un engin furtif. Évidemment pour l’approcher de près, il faut l’accord du bon dieu… qui parle italien. Ça tombe bien, Montagné aussi. Et le voilà presqu’en pilote de voiture d’exception prêt à réaliser le 0 à 100 km/h en 2''5. Plus simplement, si l’on peut dire, il se glisse ensuite dans le siège en cuir du cabriolet Gallardo. Autour du plateau, les flashes crépitent à tout va, sans susciter la moindre jalousie pour cette situation unique qui lui est accordée. Il est aussi temps d’accéder enfin au stand Volkswagen, qui représente comme on le sait sa quête du Graal. Leslie Pelletier, la responsable de la communication, est là, qui l’attend car elle connaît depuis longtemps son désir suprême. Et après un passage dans la nouvelle Passat et l’analyse du gros VW dans sa calandre, il est vite question de celle qui se conduit “les yeux fermés “. Le prototype évolue sur une piste en Floride, mais qu’à cela ne tienne, promesse est faite de lui organiser un tour en Amérique du côté de Miami où Montagné a d’ailleurs passé une partie de sa jeunesse.

Première halte chez Citroën à l’entrée du Hall 1, accueilli par Floriane Brisabois du service communication qui lui présente la fameuse C4 dont tout le monde parle et son dérivé DS4. Gilbert caresse la calandre et ses gros chevrons, apprécie l’habitacle, la position de conduite, palpe le volant et pose des questions sur la robotisation de la conduite. Parce que Gilbert Montagné a une idée en tête, c’est conduire une voiture capable d’évoluer toute seule, et il sait que chez Volkswagen, une Passat réussit ce challenge. Mais patience, avant d’arriver chez le constructeur allemand au Hall 3, il y a du chemin. En face Citroën, le cousin Peu- Le sourire de Gilbert Montagné s'est agrandi un peu plus en se geot expose sa nouvelle 508 glissant derrière le volant du Boxster Spyder.

Gilbert Montagné au commande de la Dzir de Renault.

Comme Adeline Roseau, la responsable des éditions de Turbo sur M6 passait par là et connaît bien l’interprète de “Perdu dans New York “, elle propose que Turbo soit témoin de cette expérience. En concert dans la Furtive Exagon Définitivement, Gilbert Montagné met une croix blanche sur cette après-midi qui se termine comme il l’avait souhaité par une découverte de première voiture de sport électrique française, invité par Françoise Constantieux chargé de sa promotion. La Furtive eGT, très belle, très pure avec ses 4,46 m de

long et un petit air d’Aston Martin, est remarquable. Il en caresse les lignes avant de prendre place à bord en écoutant les explications de Luc Marchetti, le patron d’Exagon (constructeur de monoplace à Magny-Cours) qui a donné jour à ce prototype déjà commercialisé. Il s’agit d’une 2+2 animée par deux moteurs électriques développant 340 ch, accouplés à une boîte auto à 3 rapports, permettant 287 km/h et la 0 à 100 km/h en 3''5. L’autonomie est annoncée entre 200 et 400 km selon utilisation, mais un petit moteur thermique et son réser-

voir de 25 litres d’essence permet de recharger les batteries pour porter la distance à 800 km. Une autre particularité de la Furtive est son système hifi “Hopman Sound Transfer”. Celui-ci n’utilise pas de haut parleur au sens classique du terme. Le principe est de faire entrer en vibration les matériaux de l’habitacle à la manière de la membrane d’un haut parleur, pour obtenir une meilleure diffusion du son. Le nec plus ultra pour un musicien. Il fallait bien que la visite du Mondial s’achève en musique….et sans fausse note. Philippe LACROIX

Un de nos clients vous ouvre ses portes les samedi 16 octobre 2010 de 10h à 12h et de 14h à 18h et le dimanche 17 octobre de 15h à 18h

P

R ONCIE EDIT F CEMENT R C U NCE D S DE FINAN PRESE S TAUX E ETUDE D S O E V S AIS OUR

Z DE L E T I F O PR

AB

Pavillon témoin rue d’Avesnes à Izel-les-Hameaux

vert également Pavillon expo ou à 12h le samedi de 9h h 18 à et de 14h à 18h, h 15 de e et le dimanch

ionale 4 Ter route Nat 62580 GRAVELLE

☎ 03.21.59.93.51


Vendredi 8 octobre 2010 -

11

Avenir de l’Artois Nouvelle Chevrolet Aveo

L'esprit sportif sur une petite C

châssis de l'Aveo lui confère un comportement vivant. Une qualité qui tient pour une bonne part à sa robuste structure de châssis intégré (BFI), offrant une rigidité torsionnelle élevée : elle figure parmi les plus rigides du segment des petites.

hevrolet n'est pas en manque de premières mondiales au Mondial de l'Automobile de Paris : aux côtés du crossover Orlando et de la berline Cruze à hayon, figurait aussi la très attendue Chevrolet Aveo 5 portes, qui était présentée dans sa version de série définitive, tout comme le Orlando. La Chevrolet Aveo va se battre sur le segment hautement disputé des petites, et pour cela elle avance des arguments stylistiques très convaincants : une face avant agressive, comportant des phares jumelés bien en évidence et une calandre à double étage, des flancs tendus marqués par une ligne d'épaulement ascendante et de courts porte-à-faux arrière, des poignées de porte arrière " invisibles " désormais implantées dans la zone du montant de custode et un profil " roues débordantes ", qui compte désormais beaucoup dans La nouvelle Aveo est plus longue et plus large que le modèle actuel. le nouveau style Chevrolet. La nouvelle Chevrolet Aveo a béné- intérieur spacieux et d'un coffre Comme la Spark lancée récemment, la nouvelle Aveo est incon- ficié d'un important travail de déve- parmi les plus grands de la catégotestablement une voiture qui loppement, ce qui a permis d'en rie. Le design intérieur réserve s'adresse à une clientèle assez faire un petit véhicule capable de peut-être encore plus de surprises jeune avec son allure sportive de répondre aux aspirations des que l'extérieur, en particulier le GTI. Une version berline quatre conducteurs européens sur le plan combiné d'instruments inspiré du portes sera proposée aux côtés de du design et du comportement. monde de la moto. Il comporte un la version à hayon l'été prochain. Les définitions finales de la nou- compteur de vitesse analogique, Quatre ou cinq portes, l'Aveo est velle Aveo seront soigneusement épaulé par un compte-tours numéune petite voiture pratique offrant affinées en fonction de chaque rique et une batterie de voyants. un espace intérieur généreux, car pays européen. La console centrale reçoit un rétroChevrolet pense que la nouvelle Aveo saura aussi séduire une clien- La nouvelle Aveo est plus longue éclairage bleu du meilleur effet, tantèle familiale, qui était la cible de et plus large que le modèle actuel, dis que la planche de bord vient prédilection du modèle actuel. ce qui lui permet de disposer d'un ceinturer l'ensemble des places

Le châssis de la nouvelle Aveo a été très travaillé pour répondre aux goûts européens avec un compromis de suspension qui concilie confort et tenue de route. La direction à assistance électrique EPS, le contrôle de trajectoire électronique ESC et le freinage ABS sont de série. La nouvelle Chevrolet Aveo reçoit une offre complète de quatre-cylindres essence et diesel. Ils disposent des dernières technologies, telles que le calage variable de soupapes, le décalage variable en continu des deux arbres à cames ou l'injection common rail pour les diesels. avant. La planche de bord peut être assortie à la couleur extérieure, et court du tableau de bord aux portes du conducteur et du passager avant. Le client d'une Aveo appréciera les matières de qualité employées dans l'habitacle ainsi que les multiples espaces de rangement répartis dans la console centrale, ou encore le moderne système audio avec prises USB et Aux, et la fonction Bluetooth.

La gamme essence comprend deux versions du 1,2 litre (70 ch et 86 ch), un 1,4 litre (100 ch) et un 1,6 litre (115 ch). Pour la première fois, l'Aveo est offerte avec deux versions d'un moteur diesel 1,3 litre (75 ch et 90 ch) équipées du système Start/Stop.

La première transmission automatique à 6 vitesses jamais proposée par Chevrolet sur une petite voiture le sera sur l'Aveo : elle sera disponible en option dans la plupart des pays sur les Aveo 1.4 et 1.6. En accord avec la personnalité Les boîtes manuelles disposent de sportive de la petite Chevrolet, le 5 ou 6 vitesses selon le moteur.

Opel Corsa IV :

Plus puissante et moins vorace P

etit retour en arrière. En 1982, Opel sort sa première mouture de la Corsa. Ce modèle passera une décennie complète avant de voir débarquer la deuxième du nom chez les concessionnaires en 1993. Ce modèle rompt avec la ligne carrée et onduleuse de sa précédente. Huit ans plus tard, place à la numéro 3 présentée comme économique. Mais le modèle a du mal à trouver ses fans et voit ses lignes restylées en 2003. Rien n’y fera, Corsa 3 ne plaît pas, mais cela ne sonne pas le glas du petit modèle de chez Opel. 2006, et de 4, pour la Corsa, qui apparaît, cette fois-ci, plus imposante de sa devancière. La citadine trouve son public avec 1,4 million de véhicules vendus et atteint le top 5 des véhicules les plus vendus sur le marché européen. Mais ce public est exigeant et fait rapidement remonter quelques critiques : manque de puissance, reflets nombreux sur le pare-brise, direction défaillante au niveau de l’arbre intermédiaire et défauts au niveau de l’électronique. Opel se devait de rectifier le tir, d’autant plus que le modèle avait su trouver son public grâce à ses lignes accrocheuses et résolument modernes.

La nouveauté est sous le capot C’est désormais chose faîte avec la nouvelle gamme de l’Opel Corsa. Les propriétaires du premier jet de la quatrième version seront heureux d’avoir servi de cobaye, puisque si l’on en croît Opel, les ingénieurs ont cherché à gommer tous ces petits défauts qui les faisaient pester. Nouvelle gamme de motorisation, qui permettrait de ne pas avoir que l’allure sportive. Diesel Eco Flex à partir de 98g/km et 3,7l/100km, afin de réduire son budget essence et d’économiser notre planète qui en a bien besoin. Révision complète du châssis et de la direction, pour un confort de conduite plus plaisant. Le

Un travail sur le couple permet de réduire la consommation de carburant.

châssis n’a pas été mis sur la touche et a eu aussi droit à sa retouche. Tous les éléments majeurs de la suspension et du système de direction ont été modifiés. La suspension est ainsi plus confortable, plus précise, sans que cela affecte beaucoup la vivacité comparée à la précédente mouture. Car pas de révolution chez le constructeur au Blitz. Jetez un œil sur la nouvelle gamme ! Et bien malin, celui qui trouve une modification au niveau du design. Pas de

restyling pour la Corsa IV, pour voir du changement, du vrai, c’est côté moteur qu’il faut jeter son œil de mécanicien.

Des motorisations alliant puissance et baisse de consommation La nouvelle gamme se veut plus puissante, plus confortable et moins consommatrice en énergie. La gamme de motorisation se compose d’une large offre de moteurs essence, qui vont de l’entrée de gamme trois

cylindres de 1litre (48kW/65ch) au 1.6 Turbo de la Corsa OPC (141kW/192ch). Côté diesel, les différentes versions des moteurs 1.3 et 1.7 CDTI offrent des puissances s’échelonnant de 55kW/75ch à 96kW/130ch, en conservant une consommation inférieure à 5 litres aux 100 kilomètres. La Corsa ecoFLEX 1.3 CDTI parvient à des émissions particulièrement basses de seulement 98g/km de C02 pour la version 3 portes, 99g/km pour la cinq portes. Augmenter la puissance en baissant la consommation, voilà qui peut surprendre l’homme de la rue, mais pas l’ingénieur de chez Opel. Grâce à leur travail sur les valeurs de couple, ils ont su réduire l’appétit en carburant et ont baissé les émissions de CO2. Tous les moteurs essence, ainsi que le diesel 1.7 CDTI, sont conformes aux normes d’émissions Euro 5. D’autres mesures ont également été prises dans ce sens : réduction des frictions de la pompe à huile, recalibrage du thermostat et de l’indicateur de changement de vitesses, voyant qui indique au conducteur le meilleur moment pour passer au rapport supérieur et consommer le moins possible. Avec cette gamme élargie de motorisations, chacun trouvera Corsa à son goût. L’intérieur classieux plaira aussi bien aux dames qu’aux hommes. L’habitacle est confortable, les reflets dans le pare-brise sont toujours présents, la prise en main est sympathique, la conduite agréable mais avec les motorisations d’entrée de gamme l’ennui nous gagne rapidement au volant surtout sur de monotones routes de campagne. Le terrain de prédilection de la Corsa reste la ville. C’est donc en zone urbaine que ces performances sont les plus intéressantes. Citadins, prêt à débourser en 10 000 et 15 000 euros pour un nouveau véhicule ! Les Corsa IV 2.0 méritent votre attention ! Antoine DA SILVA


12 - Vendredi 8 octobre 2010

Spécial Salon de l’Automobile Paris 2010  

et aussi La Semaine Bleue du 18-24 octobre «La semaine de nos ainés» Distribué avec l'Avenir de l'Artois

Advertisement