Mon(T) Panorama # 9 Janvier 2023

Page 1

MON(T) PANORAMA

Le magazine d’informations de Mont-Saxonnex #9 Janvier

2023
Isabelle Petit

ÉDITO SOMMAIRE

Mon(t) panorama : magazine semestriel de la commune de Mont-Saxonnex, édité par le service communication

Directeur de la publication : Frédéric Caul-Futy Comité de rédaction commission communication

Réalisation service communication

Rédaction contribution de Fabienne Boisier

Crédits photos © commission communication sauf mention contraire, tous droits réservés

Conception et Impression Imprimerie Monterrain

Chers Dumonts,, Les bouleversements qui se sont produits cette année avec la guerre en Ukraine et la crise énergétique ont fait naître de la morosité et des inquiétudes légitimes chez bon nombre d’entre nous.

Dans ce contexte international tendu et incertain, les répercussions économiques sont douloureuses pour le particulier comme pour les entreprises, mais également pour les collectivités territoriales.

L’inflation touche tous les secteurs : l’énergie, les carburants, les denrées alimentaires, les matériaux de construction, l’immobilier... Les taux d’intérêts ont augmenté, la situation économique est tendue.

Le budget communal n’est pas épargné. Il convient de redoubler de vigilance dans les dépenses.

Aussi, élus et agents municipaux portent une attention particulière à l’optimisation de la consommation énergétique, notamment celle de l’électricité, avec une facture pour la commune qui, à consommation égale, va augmenter en 2023 de 45% par rapport à celle de 2022.

Pour ce faire, un plan communal de sobriété énergétique a été adopté afin d’optimiser les consignes de température dans les bâtiments publics, également pour réduire encore davantage le temps de fonctionnement de l’éclairage des rues ainsi que celui de mise en lumière des édifices. Pour ces fêtes de fin d’année, la durée des illuminations a été diminuée, les anciennes guirlandes énergivores abandonnées au profit de guirlandes à technologie LED moins consommatrices d’électricité.

Une étude est actuellement menée en collaboration avec le SYANE* sur un important projet visant à améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment scolaire qui représente une part importante de l’énergie consommée par la collectivité.

Face à ce contexte difficile et aux mesures exceptionnelles qu’il nous faut collectivement prendre, je sais pouvoir compter sur la compréhension et la

responsabilité de tous afin que les comportements quotidiens permettent de réduire la consommation énergétique des bâtiments communaux. Chacun doit être acteur de ces efforts !

Malgré un contexte financier, économique et environnemental difficile, grâce à la dotation de solidarité de 65 000 € versée par la 2CCAM pour amortir le déficit du budget des remontées mécaniques et à l’aide exceptionnelle de 300 000 € du Département de la Haute-Savoie, le conseil municipal a décidé d’ouvrir le domaine skiable pour cette saison.

Avec une perte d’exploitation annuelle moyenne de 120 000 €, des infrastructures vieillissantes dont l’exploitation est de plus en plus périlleuse, une flambée des prix de l’énergie, et le rapport du GIEC* inquiétant pour les stations de basse altitude, l’avenir de la station du Mont reste en suspens.

Le débat est ouvert quant à la poursuite de l’activité ski alpin après la saison 2022-2023.

Si avant l’été la tendance était plutôt de porter une trajectoire d’abandon du modèle alpin pour 2027, le temps pour la commune de mettre en œuvre et de proposer à ses habitants et socio-professionnels, comme aux visiteurs locaux et aux touristes, de nouvelles activités diversifiées tout au long de l’année, une majorité des conseillers municipaux considère aujourd’hui qu’il n’est plus raisonnable, plus possible de poursuivre.

La sécheresse de cette année, conjuguée à la hausse du prix de l’énergie qui se confirme comme une tendance de fond, justifient pour eux le choix, ou plutôt le « non choix » qui s’impose, d’accélérer la fermeture de la station.

Je tiens à remercier mes collègues élus qui, confrontés à un choix difficile, tant l’activité du ski alpin représente tout un chapitre de l’histoire et de l’activité touristique du Mont, assument leur fonction de conseiller municipal avec honnêteté, courage et responsabilité. Les débats sont apaisés et éclairés. Les échanges se font dans le respect et la nuance, dans la sérénité.

Sur cet épineux sujet, un temps de concertation entre élus et socioprofessionnels se tiendra dans les

prochains jours et les Dumonts seront invités à exprimer leur position avant que le conseil municipal ne délibère sur le devenir de l’activité ski alpin.

Quelle que soit la décision, notre village, station de basse altitude, doit s’adapter aux réalités climatique et économique, se réinventer, se diversifier vers un tourisme 4 saisons plus durable . Les travaux sur l’élaboration d’une stratégie de transition et de diversification touristique se poursuivent.

Parallèlement, les plans de gestion et de préservation du Lac Bénit et du plateau de Cenise seront validés dans les prochains mois pour ensuite être présentés à la Commission permanente du Conseil départemental pour labellisation des deux sites en Espaces Naturels Sensibles.

Chers Dumonts, notre commune poursuivra son chemin en 2023 avec l’enthousiasme intact de tous vos élus, fiers de ce qui a été fait et déterminés à continuer malgré les difficultés.

Pour cette nouvelle année qui débute, je vous adresse d’abord des vœux de santé conservée ou retrouvée, santé sans laquelle le reste est difficile voire parfois impossible.

Ensuite, des vœux de paix et d’amitié

Enfin, des vœux de sérénité avec un sens avéré de l’intérêt général et une capacité à hiérarchiser les enjeux entre le collectif et l’intérêt particulier.

Que l’amour du Mont que nous portons les uns, les autres, soit un motif de rassemblement des énergies pour réussir l’avenir.

Très belle et heureuse année 2023.

Avec tout mon dévouement…

SYANE : Établissement public des énergies et du numérique de la Haute-Savoie

GIEC* : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

2 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 3
MON(T)... p3 Édito p4 Retour en images p14 Plein feu p19 Actualité p22 Enfance Jeunesse p25 École p29 CCAS p30 Portraits p32 Projets-réalisations p35 Associations p38 Vie du territoire p45 Institution p48 Concours photos p51 Agenda

Rentrée scolaire 2022

Sans regret pour les vacances… ou presque

Jeudi 1er septembre, après avoir bien sommeillé, écrasée par des températures plutôt ardentes, l’école a été tirée de sa torpeur estivale par le brouhaha familier d’une troupe d’enfants armés de cartables, tirés à quatre épingles comme pour les grands jours. A peine un pied dans la cour, les grappes de camarades se sont formées et les langues se sont bien vite déliées.

Quelques moues légèrement boudeuses, quelques mines un peu plus renfrognées, des câlins plus prolongés dans les bras des parents pour les plus jeunes… c’était le tableau familier d’une rentrée classique mais toujours vécue comme un moment inédit. Sans oublier les parents, relégués derrière les grilles qui tentent de suivre leur bambin lâché dans la troupe. Ce jour-là, les copains, c’est bien plus important.

Le temps des retrouvailles passé, les 148 enfants que compte le groupe scolaire Roger Guillermin, se sont engou rés à l’intérieur, accueillis par l’équipe pédagogique dirigée par Sandrine Pellier. Deux nouveaux visages sont apparus : Cyndie Caron qui a en charge les CM2 et Elise Mucke qui assure la décharge de la directrice.

L’été a été mis à profit pour réaliser quelques travaux sur une partie du bâtiment :

> Entre autres, des couloirs repeints de couleur plus flashy, des faux plafonds posés, un éclairage modifié et équipé en LED. Avec pour objectifs d’améliorer les conditions de travail des élèves et des enseignantes et de réaliser des économies d’énergie.

mobiliseL’associationdesparentsd’élèvesse profipoursoutenirlesprojetsau tdesenfantsdel’école. AvecL’EntentesportiveduBargy, mettez-vousausport!

mobilisepoursoutenirlesprojetsau profitdesenfantsdel’école.

La chorale Accords perdus a donné un magnifique concert le 26 juin dernier à la chapelle de Pincru.

Le forum des associations : un panel d’activités pour trouver à s’épanouir à domicile

La rentrée des classes passée, on songe à organiser les activités et les loisirs à l’année. Pour les enfants, mais pas seulement. Quand toute la famille - ou presque - veut satisfaire ses envies, ça peut vite devenir un casse-tête pour la gestion de l’emploi du temps. Quelles envies ? Quels jours ? Quels horaires ? Quand s’inscrire ? Etc. Nombreux sont les paramètres à considérer pour un agencement raisonnablement cadencé de la semaine. Et ne pas avoir à courir pour glaner toutes ces informations utiles, avouez que c’est plutôt confortable.

Avec Tout Mont Art découvrez l’artiste quisommeilleenvous.

Le bon plan, c’était bien sûr le forum des associations. C’est à la fois un précieux gain de temps et la garantie que les bonnes informations sont livrées. Vendredi 9 septembre, à la salle des fêtes, de nombreuses associations étaient présentes et le public s’est pressé. Qui pour renouveler son adhésion, qui pour se décider (enfin !) à sortir de son petit confort routinier, parfois vivement poussé(e) par l’entourage - qui ne veut que votre bien, évidemment ! Entre activités sportives, manuelles, artistiques, culturelles etc. l’o re s’est largement éto ée au fil des années : di cile de ne pas trouver à s’occuper ! Facteur de vie sociale, le tissu associatif vit, au Mont, et fait vivre le village. Pouvoir bénéficier d’un tel éventail est un atout confortable pour les habitants qui devraient, le cas échéant, se tourner vers la vallée avec toutes les contraintes d’organisation que cela impliquerait.

4 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 5
RETOUR
EN IMAGES
Happy Move lançait une nouvelle animation : initiation à la Capoeira.
L’harmonie L’Echo du lac Bénit aimerait bien voir des jeunes entrer dans ses rangs.
Rentrée scolaireRentrée scolaire

Qui cherche trouve… Une signalétique entièrement revue

Difficile de dire qu’on n’est mal orienté au Mont ! Entre le GPS, précieux sésame pour nos déambulations, et les nouveaux panneaux indicateurs, il faut vraiment y mettre de la mauvaise volonté pour ne pas arriver à bonne destination.

Et si vous n’y aviez encore pas prêté attention, c’est que vous naviguez en terrain connu et que cela vous a échappé. Pourtant, un petit coup d’œil plus curieux pourrait vous amener à cette conclusion que l’on espère partagée : outre sa visée informative purement pragmatique, la nouvelle signalétique s’intègre parfaitement à son environnement. On a privilégié une certaine harmonie (supports, couleurs, caractères, pictogrammes) qui évite un parc anarchique de panneaux discordants. On a gagné aussi en visibilité et facilité de lecture, un atout non négligeable quand on cherche en conduisant.

Enfin, les informations délivrées ont été mises à jour pour couvrir l’ensemble des données dont l’usager ou le touriste de passage pourraient avoir besoin.

Se restaurer ou séjourner ? des services publics ? des commerces ? des sites d’activités sportives ? des quartiers ? Etc. Le village se décline désormais sur des panneaux qui ajoutent une touche suggestive quand on parcourt.

Le temps d’un conte musical, Tcho Tcho a fait le grand show.

« Tcho Tcho », c’est un drôle de personnage au cœur du spectacle que la compagnie La Luce a donné vendredi 30 septembre à la salle des fêtes et invité par la bibliothèque. Drôle, parce que Tcho Tcho, c’est un sac plastique dont on suit les aventures délirantes dans tous les coins de la planète où il est ballotté. Sans pouvoir trouver un port d’attache où s’ancrer. Et pour cause ! Personne n’en veut. Véritable révolution à sa conception, il est devenu un objet tellement encombrant, empoisonnant nos océans. Carrément indésirable. Les enfants n’ont peut-être pas tout saisi du message transmis par les comédiens, mais le jeu était d’une telle poésie, sur un tempo alternant moments rythmés et plus intimistes, que les enfants se sont visiblement éclatés.

Les rochers de Leschaux, cadre d’un exercice secours spéléologie

Du samedi 17 au dimanche matin 18 septembre, l’association Spéléo secours français de Haute-Savoie (SSF74) a investi le massif des rochers de Leschaux pour un exercice d’entraînement, plus précisément dans le gouffre de la Haute Voltige.

Au total ce sont une trentaine d’équipiers spéléos du SSF74 qui étaient réunis, avec des missions différentes, qu’il s’agisse de pénétrer l’intérieur du gouffre ou d’assurer toute la logistique en surface.

Le poste de commandement opérationnel avait été installé aux Frachets, la topographie du site d’intervention ne permettant pas de le localiser directement in situ ou à proximité, à charge pour le SDIS d’effectuer les déplacements et l’acheminement des secouristes et matériels.

Le SSF74 pratique régulièrement ces exercices : il est en effet primordial de réactiver les acquis des équipes et maintenir leurs connaissances pour garantir le bon déroulement et l’issue des opérations de sauvetage.

Lors de cet exercice simulant un accident, les sauveteurs étaient engagés pour extraire une personne victime d’une fracture des deux chevilles et immobilisée à moins 130 mètres.

La mission s’est déroulée en plusieurs temps, au rythme de trois équipes successivement mobilisées, chacune avec un rôle bien défini. Et qui, en situation réelle, auraient été accompagnées d’un médecin.

Débuté vers 11 h samedi matin, l’exercice s’est soldé par l’évacuation de la victime vers minuit et une sortie des équipes aux alentours de 1 h du matin dimanche.

« C’est un exercice de faible envergure vu la localisation de la victime, expliquait Christophe Lavorel, conseiller technique départemental en spéléologie adjoint, qui intervenait avec ses collègues Olivier Lanet (conseiller technique départemental en spéléo principal) et Bertrand Hauser. Le but n’était pas que la victime soit remontée dans les plus brefs délais, mais que les sauveteurs se perfectionnent en conditions réelles. »

Le temps de démonter tout le dispositif dressé avec le concours de la Croix Rouge, le SSF74 est reparti vers 4 h du matin dimanche.

L’info en +

Association agréée sécurité civile, le spéléo secours regroupe des conseillers techniques départementaux en spéléologie qui apportent leur expertise technique lors d’opérations dirigées par le Préfet ou le Chef d’opération de secours (COS) du SDIS.

Dans le cadre de ses interventions, le SSF74 sécurise les sites si besoin afin de prévenir les risques potentiels encourus par les spéléos.

6 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 7
Crédit photos
Clément MATTHIEU
:

Gravir la montagne : un projet solidaire au grand cœur

« Gravir la montagne » : c’est le nom que Manoël Bodet a donné à l’association qu’il a créée. Un intitulé qui a une forte résonance symbolique.

L’association prend sa source dans une redoutable épreuve, celle de la maladie qui, un jour de mars 2021, vient bouleverser la vie de la famille Bodet. Giulia, la petite dernière, souffre d’un neuroblastome, Commence alors le parcours du combattant : des hospitalisations à Grenoble, des cures de chimio, entre espoir et angoisses pour les parents, Manoël et Delphine, et la grande sœur Méloë.

Quelques mois plus tard, passée par deux opérations en septembre et novembre 2021 et déclarée en rémission depuis janvier dernier, Giulia a fait sa rentrée en maternelle à l’école. Mais surtout, elle aura été la mascotte de la matinée du samedi 17 septembre. Ce jour-là, toute l’école supportée par le village s’est lancée dans un défi en écho à celui de Manoël. Ce dernier, accompagné d’une poignée de copains, se préparait depuis des mois pour rallier Grenoble, soit quelque 190 km en trail et en vélo et cinq jours d’efforts intenses avant d’être accueillis à l’Hôpital couple enfant de La Tronche. Un projet solidaire à bien des égards. D’abord parce qu’il a été mis sur pied par une équipe « dans un bel esprit de cordée, à l’image de la cordée de famille et amis qui nous a entourés dans les moments difficiles », résumait Manoël. Ensuite parce que les fonds récoltés ont été reversés à l’association Locomotive, au profit des enfants malades, de leur famille et de l’équipe soignante du service d’hématooncologie pédiatrique « pour leur redonner ce qu’ils nous ont donné », confiait Delphine Bodet.

Que retenir de la matinée du 17 septembre ? Ce fut une belle fête de l’amitié, généreuse, fédératrice. Les enfants, encouragés par l’équipe enseignante et les adultes massés autour du stade de foot ont largement relevé le défi : 500 km ! Le public est venu nombreux pour soutenir cette belle initiative et assister au départ, à 12h30 tapantes, de la team « Gravir la montagne ». Manoël Bodet voulait défier la montagne, tout comme Giulia a défié la maladie. Pari réussi ! Au final, un chèque de 7 000 € a été remis à l’association Locomotive.

Plus d’infos

Gravir la montagne sur Facebook

8 Mon(t) panorama #9
La petite Giulia et sa maman L’événement a rassemblé beaucoup de monde dans une même effervescence Delphine et Manoël Bodet ont donné le départ de la course Remise de chèque à l’hôpital de La Tronche : 7238 € pour l’association Locomotive Les élus aussi ont chaussé les baskets et couru pour une bonne cause Ultime photo de la team Gravir la montagne avant le top départ

Rencontre de quartier : la parole aux habitants d’Alloup

Après La Balme/Chamoule, les Jourdils, les élus se sont rendus à Alloup samedi 8 octobre au matin. Si le scénario de ces rencontres de quartiers semble désormais bien rôdé - en plein air autour d’un café convivial et ses viennoiseries - on aurait tort de penser que ces rencontres ne sont que répliques et se jouent à l’identique. A chaque hameau ses problématiques, ses questionnements que le maire et ses quatre adjoints accompagnés d’un conseiller municipal délégué entendaient appréhender dans leurs spécificités « locales ». S’il y a une donnée qui prévaut quel que soit le quartier, c’est l’esprit dans lequel ces rendez-vous se déroulent, que le maire rappelait en préambule : « La parole est libre, il ne faut pas vous mettre de frein quant aux questions que vous vous posez. » Débordements d’eaux lors d’épisodes pluvieux plus sévères, manque de visibilité à certains endroits pour les automobilistes, déneigement, route d’accès dégradée, plateau de Cenise etc. Chacun s’est exprimé dans un large consensus.

Certes, tous les problèmes ou souhaits évoqués ne trouveront pas solution sur-le-champ et les élus se sont bien expliqués sur les di cultés à faire avancer les dossiers, notamment au vu des contraintes budgétaires de plus en plus draconiennes. Néanmoins, ils ont pris note de certains points que seuls les habitants peuvent faire remonter. Et c’est bien l’intérêt majeur de ces échanges. Les discussions ont aussi porté sur des problématiques qui concernent plus globalement le village. Quelque peu excentrés du bourg, dans un environnement qu’ils souhaitent préserver, les résidents d’Alloup n’en sont pas moins des habitants du Mont et n’entendent pas défendre uniquement leur pré carré.

Mont Marché : une première édition couronnée de succès

Vous n’y étiez pas ? C’est bien dommage pour vous. Dimanche 2 octobre, si vos pas vous avaient conduit jusqu’à la place de l’église et la salle Belvédère du Presbytère, vous auriez flirté avec l’art, la passion, le goût des belles choses façonnées de manière artisanale, l’originalité. Vous auriez aimé la simplicité de la rencontre avec de véritables artistes, jamais avares de paroles quand vous vous intéressez à leurs créations ou leurs parcours.

La première édition de « Mont Marché », a fait carton plein. 32 exposants étaient réunis, venus d’un peu partout dans la région : poterie, illustration, couture, créations en laine, maroquinerie, bijoux, etc. C’était un dimanche d’expression libre pour le talent et l’inventivité, pour le plaisir de tous les sens : à voir, à sentir, à toucher, à déguster… Et les visiteurs ont largement cultivé l’art de prendre du temps.

Lesorganisatricesdegaucheàdroite:

On doit cette heureuse initiative à l’association « Artisans Créateurs MontSaxonnex », qui a désormais pignon sur la place du Bourgeal avec son espace « La Vitrine » où s’exposent les talents locaux. Le succès de cette journée tenait aussi à l’ambiance détendue, familiale, avec animations pour les enfants (escalade avec le CAF de La Roche/Bonneville), petite restauration et panorama exceptionnel sur la vallée et le somptueux décor environnant. C’était la recette gagnante d’un dimanche à la montagne … pas comme les autres.

Une foire d’automne aux mille couleurs et saveurs

Des légumes tentants, des gaufres qui vous chatouillent les narines, du miel aux senteurs parfumées, du bon cidre fabriqué en live ou du bon vin qui se laissera sans doute déguster - avec modération bien sûr - des artisans qui exposent tout un savoir-faire passionné, des accolades, des sourires… C’était tout ça et bien plus, la foire d’automne du dimanche 9 octobre. Au plus fort de la matinée, la salle des fêtes et ses abords ont vibré au flux des visiteurs qui déambulaient : certains plus curieux qu’autre chose, venus trinquer ou discuter le bout de gras avec des connaissances croisées, d’autres repartant avec des emplettes, tout contents d’avoir peut-être réglé en partie le casse-tête des cadeaux de Noël et sûrs de régaler leurs convives avec les gourmandises dénichées.

A l’heure de l’apéritif, les cors des Alpes et l’harmonie L’Echo du lac Bénit ont ajouté la note festive à cette journée qui a baigné dans le soleil et la bonne humeur.

Aux manettes de cet événement revenu en force, comptez sur l’association des parents d’élèves (APE).

Et ils y ont mis de l’ardeur ! On n’a pas idée de toute l’énergie qu’ils ont déployée en coulisses, en amont du jour J, avec un seul objectif en tête : une journée qui rassemble toutes les générations du village au profit des projets des enfants de l’école.

Et au final ? Pari réussi ! Chanceux, les petits écoliers qui vont recueillir les fruits de cette belle et généreuse mobilisation…

Bon à savoir

Située à l’entrée du village, à côté de la boulangerie, La Vitrine a repris ses permanences : les vendredis de 15 h à 18 h 30, les samedis et dimanches de 9 h à 12 h30. Vous y trouverez : les

les

la maroquinerie de By Yuko création.

10 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 11
Pas de foire d’automne sans cidre pressé par les parents ! Les cors des Alpes ont résonné haut et fort au beau milieu de la place de la salle des fêtes Une balade à dos d’âne a fait le bonheur des enfants en laine, maroquinerie, bijoux, etc. C’était un dimanche d’expression libre pour le à qui s’exposent la AlexYuko,ClaudiaM.,FabiennePaire, Nalani Laux et Barbara Rhumel illustrations de Claudia M., poteries de Fabienne Paire, les gourmandises de L’Atelier de Nalani, les photos de Barbara Rhumel et Réunion de quartier Alloup

Le monument aux Morts a été rénové

Au fil des années, le monument aux Morts, particulièrement exposé, s’était terni. A l’observer de près, on pouvait déceler les traces de l’usure du temps, signes prémonitoires d’une lente dégradation.

Une intervention s’imposait pour y remédier et c’est chose faite. Les prochaines cérémonies de commémoration se dérouleront au pied d’un édifice entièrement rénové, qui fait honneur aux valeureux combattants dont le nom est gravé dans la pierre.

Pour réaliser un tel travail, il fallait une entreprise experte en la matière, en l’occurrence Didier Martinelli & Fils, spécialisée en marbrerie funéraire. Le soldat qui domine l’édifice et les quatre obus fichés au sol ont été repeints couleur cuivre martelé. Quant à la plaque apposée sur le monument, elle a été déposée pour être traitée dans les ateliers de l’entreprise à Sallanches. Il était aussi impérieux de rendre lisibles les noms inscrits, dont les lettres s’étaient effacées. Cette opération de gravure, minutieuse, exigeant habileté et précision, a été effectuée directement sur place. Ajoutons que le monument a été sablé, la grille d’entourage rafraîchie. Outre le respect que la collectivité doit à ses édifices mémoriaux, cette rénovation répond aussi à une volonté affirmée du Département. « Je ne veux plus voir de monuments dont on ne peut pas lire les noms », assurait Martial Saddier, président du conseil départemental, lors du 60è anniversaire de l’Union nationale des combattants de Haute-Savoie (UNC 74) le 22 octobre dernier à Cluses.

Et dans la foulée, les deux croix érigées dans le périmètre du monument ont été également traitées. Chacun pourra apprécier le rendu final de ces travaux.

L’info en +

Ces travaux font l’objet de subventions accordées par l’office National des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre (ONACVG) et du Conseil départemental de la Haute-Savoie.

Chemins de mémoire : la commémoration du 11 novembre

« Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer, je me demande encore bien des fois s’il est vrai que je suis encore vivant […] pourtant j’aurais dû être tué cent fois et à chaque minute j’ai cru ma dernière heure arrivée. Oui, ma chère mère, personne ne pourra jamais savoir par quelles souffrances horribles nous avons passé. A la souffrance morale de croire à chaque instant la mort nous surprendre viennent s’ajouter les souffrances physiques : de longues nuits sans dormir, à vivre au milieu d’un charnier humain, marchant sur nos camarades tombés la veille. […] J’ai bien pensé à vous pendant ces heures terribles et ce fut ma plus grande souffrance que l’idée de ne jamais vous revoir. » (Marcel - samedi 25 mars 1916 - après Verdun.

C’est à la lumière de tels témoignages rassemblés dans Paroles de poilus que la cérémonie de commémoration de l’Armistice prend tout son sens. Vendredi 11 novembre, au pied du monument aux Morts, en signe de reconnaissance et de respect, chacun est venu rendre hommage à ces valeureux combattants de la Grande Guerre. Une cérémonie simple, grave, à la mesure d’une tragédie qui a laissé une empreinte indélébile dans notre Histoire.

Dépose de la gerbe en compagnie des représentants du 27e BCA, des Jeunes Sapeurs-pompiers de Marnaz et des enfants de l’école

Cérémonie du 11 novembre

12 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 13
Opération de sablageDidier Martinelli à l’œuvre pour retracer les lettres des noms gravés Le résultat

Entretien de la voirie communale

L’entretien des 18 km de voiries communales fait partie des obligations de la collectivité pour permettre de circuler en toute sécurité. Sont concernés les chaussées, les accotements et les talus. La compétence de la commune en matière de voirie comprend l’entretien des voies, et plus particulièrement le nettoiement, la remise en état en cas de dégradation ou encore le déneigement. Ces dernières années, les interventions de la commune ont été nombreuses et représentent une part importante du budget.

Le programme de réfection de voirie est décidé chaque année en commission travaux puis en municipalité en fonction des priorités, des urgences, mais aussi des crédits disponibles.

A ces opérations, il faut ajouter les reprises d’enrobés e ectuées en parallèle des travaux d’assainissement et de renouvellement des conduites d’eau sur la période 2020-22 : route de Morsullaz (12 025 €), Sur le Cé (95 140 €), Culaz (92 294 €) les Jourdils-Fresney (29 980 €). Le programme de réfection de voirie est décidé chaque année en commission travaux en fonction des priorités, des urgences, mais aussi des montants estimatifs des travaux. Sur la période 2020-2022, l’ensemble des opérations d’entretien de voirie représente un montant de 513 531 €.

14 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 15 PLEIN FEU
2020 2021 2022 PRESTATIONS DE VOIRIES Réfection de voiries 49 184 € 54 007 € 69 649 € Fauchage 3 197 € 3 305 € 3 629 € Elagage- broyage 4 320 € 7 118 € 4 120 € Déneigement 10 901 € 15 367 € 6 682 € Terrassement 180 € 504 € 2 960 € Balayage 1 159 € FOURNITURES D’ENTRETIEN DE VOIRIE Sel de déneigement /
9 802 € 10 805 € 10 269 € Marquage / signalétique 2 516 € 3 741 € 2 137 € Enrobés à froid 3 790 € 2 780 € 7 828 € Caniveau / regards 122 € 420 € 600 € Total sur l’année 84 012 € 92 206 € 107 874 €
Pouzzolane
+ les principales interventions de réfection de voiries sur les trois dernières années
2022 : plat
(12 569 €), les Combes (45 392 €), Chemin de Balme (8 365 €), Abord de la
323 €).
€), rue du Crézano (2 028 €), route de Chamoule (30 634 €), Abords
Les Fontaines (14 403 €), les Emovieux (5 326 €), Les Feux
081 €).
Analyse des indicateurs L’info en
>
d’Alloup
boulangerie (3
> 2021 : rue Pont d’en Haut (16 046
de l’épicerie (5299 €). > 2020 : Chedde (18 375 €),
(11
Route de Chamoule Route des Jourdils Route des Jourdils Route de Morsullaz

Domaine skiable – saison 2022/2023

La neige est attendue pour permettre l’ouverture de la station pour le plus grand plaisir des petits comme des grands.

Suite aux soucis techniques de la saison passée, des investissements ont été réalisés au printemps et à l’automne pour sécuriser le domaine et permettre son exploitation dans de bonnes conditions pour cette nouvelle saison. Cela n’aurait pas été possible sans l’aide exceptionnelle accordée par le Conseil départemental à hauteur de 300 000 €.

Parmi les travaux et acquisitions effectués :

• Changement de l’armoire électrique du téléski de Malacquis,

• Travaux sur les lignes de sureté des téléskis des Mouilles et de Malacquis,

• Renforcement ou remplacement de deux points d’ancrage du téléski de Malacquis, • Remplacement du câble du téléski du baby des Combes, • Acquisition d’une motoneige et d’une dameuse.

Suite aux annonces gouvernementales demandant aux stations de ski de réduire leurs dépenses énergétiques sur l’ensemble de la saison, certaines stations ont fait le choix de réduire leur calendrier d’ouverture, de fermer certaines remontées en doublon (téléski / télésiège) ou même de ne pas ouvrir certains secteurs. Pour notre station, le choix a été fait en conseil municipal de ne pas réduire la période d’ouverture qui est déjà courte mais d’ouvrir les remontées mécaniques à 10h au lieu de 9h en semaine et hors période de vacances scolaires.

L’info en +

Validé par l’Etat en date de février 2022, la gestion de la station de ski relève dorénavant de la communauté de communes Cluses Arve & montagnes. Pour des questions administratives et d’organisation, pour cette nouvelle saison, une convention a été passée entre la commune et la 2CCAM. La passation sera effective à l’été 2023.

La communauté de communes, dans le cadre de la solidarité envers les communes balcon, a validé le versement d’une dotation de solidarité au titre des déficits d’exploitation. A ce titre, la commune percevra 65 000€.

Quelques rappels utiles :

• L’accès aux pistes n’est pas autorisé aux piétons, aux luges et aux chiens.

• La pratique du ski de randonnée et des raquettes est interdite sur l’ensemble du domaine skiable pour des raisons de sécurité.

16 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 17
Point d’ancrage défectueux Acquisition d’une nouvelle motoneige Dépose du pylône pour changer le socle Réinstallation du pylône

ACTUALITÉ

La commune adopte son plan de sobriété énergétique

Dans un contexte inédit, la nécessité de la sobriété énergétique et de la transition écologique s’impose. Face au risque de pénurie, un effort national de sobriété à toutes les échelles doit se mettre en place. L’explosion des coûts de l’énergie va impacter significativement le budget 2023 de la commune, avec un risque d’empêcher certains investissements et de réduire certaines actions ou manifestations communales. La commune de Mont-Saxonnex est engagée depuis de nombreuses années dans une logique de réduction des dépenses d’énergie. Il est cependant nécessaire d’aller plus loin. Le plan de sobriété d’urgence de la commune de Mont-Saxonnex s’articule autour de quatre grands axes de mesures appliquées aux services municipaux et aux utilisateurs depuis le début du mois d’octobre 2022.

AXE 1

Réduire la consommation énergétique des bâtiments publics

• Plafonner la température à 19°C en journée dans les bâtiments publics occupés (bâtiments administratif, technique, scolaire, locaux du centre de loisirs et salles polyvalentes, etc.),

• Baisser la température à 15°C la nuit et durant les périodes d’inoccupation prolongée des bâtiments (vacances scolaires, etc…),

• Sensibiliser et lutter contre l’usage des convecteurs électriques d’appoint particulièrement énergivores,

• Poursuivre le partenariat avec le SYANE pour bénéficier des compétences d’un technicien exploitant énergie pour optimiser les programmations en fonction des usages, et programmer la mise en place pluriannuelle de la gestion technique des bâtiments sur l’ensemble des bâtiments tertiaires en les priorisant au vu de leur consommation énergétique,

• Couper l’eau chaude des lave mains,

• Poursuivre le projet de rénovation thermique et énergétique du groupe scolaire

AXE 2

Réduire la consommation liée à l’éclairage public

• Poursuivre la réduction de l’amplitude horaire de l’éclairage public nocturne des rues et des bâtiments publics. L’éclairage public sera coupé de manière permanente de 23h à 6h sur le territoire communal, hormis sur les routes départementales n°186 et 286, qui concernent la traversée du village.

• Poursuivre le remplacement des dispositifs d’éclairage énergivores par des éclairages peu consommateur en énergie comme les leds (éclairage public, décoration de Noël…),

• Réduire la période des illuminations de Noël à une durée d’un mois,

AXE 3

Adopter des gestes favorables à l’économie d’énergie

• Renforcer le travail sur les usages et éco-gestes sur l’éclairage et les économies de chauffage au sein des bâtiments administratifs et bâtiments mis à disposition d’associations,

• Responsabiliser les différents acteurs utilisant l’espace public ou des lieux publics gérés par la commune (incitations aux éco gestes, participation aux fluides …),

• Nommer un référent communal.

AXE 4

Exploiter de manière raisonnée le domaine skiable :

• Réduire les plages horaires d’ouverture d’une heure de la station sur les périodes dites creuses (hors vacances scolaires et hors week-ends).

• Limiter l’enneigement artificiel à la seule zone de l’espace débutant.

Ce plan de sobriété énergétique a été approuvé lors de la séance du Conseil municipal du 14 décembre 2022.

Gestion de l’eau potable : la commune renouvelle le contrat avec SAUR

La commune a confié à SAUR (Société d’aménagement urbain et rural) la gestion du service de production et distribution de l’eau potable par le biais d’une délégation de service public (DSP).

Ce contrat, renouvelé à plusieurs reprises, et venu à échéance le 31 décembre 2022. En amont de cette date butoir, le conseil municipal lors de la séance du 17 mai dernier a choisi de conserver ce mode de gestion (DSP). A l’issue de la procédure de mise en concurrence, les élus ont approuvé en séance du 23 novembre 2022 le choix du délégataire du service public, en l’occurrence SAUR.

Mercredi 7 décembre, le maire Frédéric Caul-Futy et Laurent Maillart, responsable Territoire Dauphiné Savoie, ont procédé à la signature officielle de ce nouveau contrat qui couvre la période du 1er janvier 2023 au 30 juin 2027 soit 4 années et demie. Il s’agit là d’une durée spécifiquement calculée pour s’ajuster aux dispositions qui entreront en vigueur, au plus tard, au 1er janvier 2026 telles que définies par la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République). A cette date, le transfert de la compétence eau à la Communauté de communes Cluses Arve et montagnes deviendra obligatoire. Et ce pour toutes les communes adhérentes à la 2CCAM.

Les engagements de SAUR sont clairement définis dans le contrat d’affermage : surveillance, entretien et maintien en bon état de fonctionnement des ouvrages et canalisations composant le réseau ; renouvellement des équipements électromagnétiques et accessoires hydrauliques, fourniture d’eau etc. A noter que la mise en place de points de mesure, déjà amorcée, se poursuivra : installés à des points névralgiques du réseau, ces indicateurs de débit permettent de cibler plus rapidement les secteurs à explorer en cas de fuite et garantissent une efficacité d’intervention.

18 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 19
Signature du contrat

Une activité ski nordique sur le plateau de Cenise ?

Le 9 Février 2022, Martial SADDIER, Président du département est venu présenter au conseil municipal de Mont-Saxonnex le plan nordique ainsi que son objectif de faire de la Haute Savoie le premier département de ski nordique en France.

Il est accompagné de Jean-Philippe MAS, vice-président du conseil départemental et président de la communauté de communes Cluses Arve et Montagnes, de MarieAntoinette METRAL et d’Agnès Gay, conseillères départementales.Est également présent Christophe FOURNIER, conseiller régional et maire de Glières-Val deBorne. Pour atteindre cet objectif, plusieurs réflexions sont menées par le département, parmi lesquelles l’utilisation du Plateau de Cenise comme nouvel espace nordique.

Lors de sa présentation sur le contexte, les ambitions et les enjeux de cette orientation d’aménagement destinée à encourager et à favoriser la pratique du sport pour tous, le Président a tenu à rappeler et préciser plusieurs points. Tout d’abord que cette réflexion s’inscrit dans le cadre du nouveau plan tourisme du Conseil départemental, plus précisément du plan Nordique, doté de 50 M€. Ensuite, que si étude il y a, elle sera conduite dans l’exigence environnementale qui s’impose au regard des enjeux de préservation de la biodiversité et de protection des milieux naturels et sensibles de cet espace. Il a aussi précisé que ce projet, s’il devait voir le jour après validation des faisabilités technique, juridique et financière, et après obtention des autorisations environnementales, sera intégralement porté par le Conseil départemental, tant pour les investissements que pour les dépenses d’exploitation qui en découleront.

Enfin, considérant que cette faisabilité porte sur deux communes, Glières-Val-de-Borne et Mont-Saxonnex (la plus grande partie du plateau étant situé sur la commune de Glières-Val-de-Borne), il a proposé à la commune du Mont, si toutefois les élus du conseil municipal le

décidaient, d’être partie prenante de cette étude et de fixer les prérequis souhaités à cette faisabilité. Après plusieurs échanges, sur 19 conseillers municipaux, 17 d’entre eux (dont les 4 des groupes minoritaires) ont accepté la proposition du département de participer à l’étude de faisabilité.

Trois réunions animées par Rémy BIZZOCCHI, Marie ANCELIN et Pierre-Emmanuel CAVAREC, conseillers municipaux formés à la méthode de consultation majoritaire ont alors été organisées. Au cours de ces réunions, toutes les propositions émises par chacun des conseillers pour orienter le cahier des charges avant étude ont été discutées, puis soumises à consultation majoritaire des élus.

Parmi les prérequis : pas de neige de culture, aménagement et exploitation du site dans l’excellence environnementale, protection active de la faune et de la flore, dameuse à énergie propre, pas d’accès voitures, accès par porteur à étudier, privilégier les zones déjà artificialisées, pas de luge d’été, présence régulière d’une police environnementale, aucun portage financier par la commune, si besoin, un unique bâtiment d’accueil avec une forte exigence d’intégration au site, prise en compte de la pratique pastorale et de la cohabitation entre les différents usages…

Cette éventuelle étude devra s’inscrire dans le cadre d’un projet global de transition touristique, que les impacts sur les panoramas exceptionnels de la vallée de Morsullaz, des Frachets, du plateau de Cenise, ainsi que sur la faune et la flore seront des facteurs déterminants pour l’acceptation du projet.

L’info en +

A ce jour, l’étude en question n’est pas lancée par le Département.

Elle ne le sera qu’à la condition que les deux communes (Glières-Val-de-Borne et Mont-Saxonnex) soient d’accord pour la mener et sur la base de prérequis partagés.

A ce jour, ce qui est sûr et factuel :

• Le travail en cours qui vise à proposer un positionnement et une stratégie de diversification touristique pour le Mont, en s’appuyant sur la participation citoyenne (le questionnaire en ligne et les deux ateliers de travail participatifs proposés aux Dumonts en mai dernier), ne comprend pas la proposition d’une activité ski de fond sur le plateau de Cenise

• Aucune discussion n’a été engagée entre les deux conseils municipaux du Mont et de Glières-Val-deBorne.

• Le projet de PLU* présenté en réunion publique le 20 juillet dernier, qui sera proposé pour arrêt et approbation du conseil municipal dans les prochains mois, n’autorise aucun aménagement sur le plateau de Cenise.

• Le contrat de labellisation du plateau de Cenise comme Espace Naturel Sensible (ENS) sera conclu courant 2023 (entre la communauté de communes Cluses Arve et Montagnes et le Département, collectivités compétentes en matière de politique ENS).

PLU* : Plan Local d’Urbanisme

20 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 21

L’équipe du service Enfance & Jeunesse est constituée de 9 agents

Ce service, avec l’appui de la municipalité souhaite être une structure ouverte vers les jeunes, un lieu de découverte et de formation aux métiers de l’enfance. Si de nombreux jeunes (Collégiens, stagiaires BAFA, BAC Pro SAPAT) sont régulièrement accueillis pour des stages, le service Enfance & Jeunesse, depuis sa création en 2018, a toujours proposé un poste d’apprentissage aux métiers de l’animation. Deux jeunes fi lles en ont bénéfi cié : Annette (2018/2020) et Léa (2020/2021) puisqu’elles ont réalisé leur formation au CPJEPS (Certifi cat Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) dans notre service.

Après une année sans apprenti, notamment du fait de la période COVID, c’est avec plaisir que nous accueillons depuis la rentrée 2022, Gallas d’origine Sénégalaise résident au centre des Gentianes. Volontaire et dynamique, Gallas souhaite devenir animateur. Avec un profil plutôt sportif, il s’est familiarisé rapidement à notre environnement et au fonctionnement de l’équipe. Quelques semaines après la rentrée , une jeune fi lle conviviale et souriante a également intégré notre groupe afi n d’occuper le poste d’ATSEM à mi temps.

Claire a rejoint les bancs de l’école pour renforcer l’équipe de la maternelle. Elle renforce également l’équipe de l’accueil de loisirs les mercredis et les vacances, pour le plus grand plaisir des enfants.

Ce poste permet d’organiser une réelle liaison sur les di érents temps de la journée de l’enfant, notamment en maternelle, où les petits ont besoin de nombreux repères.

Retour sur les vacances d’Automne.

A l’accueil de loisirs décoré pour l’occasion, des grimoires, potions magiques et toiles d’araignées attendent pour les vacances ! Une drôle de porte à franchir et hop ! nous voici à l’école de Sorcellerie d’Harry Potter.

Le jour « J », ce ne sont pas moins de 50 apprentis sorciers qui font leur entrée dans cette drôle d’école, sous l’oeil amusé de l’équipe d’animation jouant le rôle des professeurs.

Au programme : cours de cuisine et de magie avec le Professeur Petenrond, (Julien ; directeur/animateur), contes et histoires magiques avec Mimi la Sorcière (Claire ; animatrice), potions et sortilèges avec le Professeur Kriboum (Adélaide ; stagiaire BAFA), cours de vol en balais avec Gribouille (Arwen stagiaire BAFA), sans oublier le grand tournoi des sorciers pour obtenir son diplôme en fin de semaine.

Pour la deuxième période, le professeur Tambouille (Claudie, animatrice) a permis aux enfants de se familiariser avec les recettes des vieux Grimoires, accompagné du professeur GALLAS qui a rejoint l’équipe La journée du 31 Octobre est bien sûr consacrée à Halloween : déguisement, chasse aux bonbons et boom sont au RDV. On poursuit avec un stage d’initiation à la magie où tours de passe-passe et illusions ont émerveillé petits et grands.

Pour clôturer cette belle période magique, un bu et goûter « sucré salé » aux odeurs magiques a permis à l’ensemble des apprentis sorciers de recevoir son diplôme.

L’équiped’animationdela1ere semaine des vacances d’automne

22 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama 23 #9 Lesapprentissorciersetleurschapeaux
ENFANCE ET JEUNESSE
(t)
Tournoi des petits sorciers Déguisement des apprentis sorciers
Une nouvelle équipe pour les services Enfance et Jeunesse.
Participation à l’activité pâte à modeler / stop-motion proposée par Cinébus

Lancement des journées Planète Terre !

Le jardin

C’est faire l’école dehors, chacun apprend à son rythme, dans une grande autonomie et avec l’accompagnement discret des maitresses et des experts. Les enfants construisent les compétences inscrites dans les objectifs de l’école.

Dès les premiers jours de la rentrée de septembre, les classes de Clotilde (PSMS), Marianne (MS-GS) et de Christelle (CP-CE1 et les CE1 d’Angélique) ont repris le chemin de leur jardin à Malsaire. Tous les quinze jours ou toutes les semaines pour les maternelles de Clotilde, les enfants poursuivent les mille et une activités nécessaires à l’entretien du jardin : passer la grelinette, désherber, semer, aménager, planter, récolter...Avec l’aide de Nans et Anne, les enfants découvrent le plaisir de se reconnecter à la nature, d’éveiller leurs cinq sens, de collaborer et de s’entraider, de nommer les habitants du jardin, d’imaginer et de comprendre la nature qui nous entoure. Après ces heures en plein air, les petites joues sont bien roses !

Ces sorties au jardin font partie du projet d’éducation au développement durable et sont financées par l’APE et la mairie. Un grand merci !

Comme des poissons dans l’eau… ou presque

De vrais champions dans l’eau les enfants du CP et CE1. Du 26 au 30 septembre, c’était école au centre nautique de Cluses.

Mais attention : pas pour la rigolade ! C’était la semaine de la « classe bleue », la semaine où l’on se mouille, pas pour apprendre à nager - ça, ce sera dans les futurs apprentissages - mais pour apprivoiser l’eau. A raison de deux séances par jour, les petits ont assuré, sont passés par tous les paliers pour décrocher le diplôme « Aisance aquatique ». Une volonté politique forte pour ne plus voir d’enfant arriver au collège sans savoir nager. Au Mont-Saxonnex 27 enfants de CP et CE1 ont participé à la classe bleue avec leur maitresse et tous sont rentrés avec un diplôme Aisance Aquatique bien mérité.

Et ça valait bien la visite d’une championne pour leur remettre la récompense. Lundi 28 novembre, dans l’après-midi, Catherine Plewinski, double médaillée aux jeux olympiques de Séoul (1988) et Barcelone (1992) a félicité ces nageurs en herbe. Ce jour-là, c’était un peu comme à l’Ecole des fans de Jacques Martin : tout le monde a gagné son diplôme et cerise sur l’eau… le bonheur de voir des médailles olympiques « en vrai » !

24 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 25 (t) (t) ÉCOLE
Notre première
a permis à chaque
selon son niveau, de comprendre
trier les
et plus généralement d’utiliser la
5
: 1 Refuser (emballage, colle jetable, stylo ardoise…) 2 Réduire ce dont on a besoin 3 Réutiliser « ça change la donne ! » 4 Recycler « une seule poubelle ne suffit pas » 5 Retourner à la terre (compostage avec nos lombrics !) Vivement la prochaine journée Planète Terre sur le thème du papier !
L’éducation au développement durable (EDD) figure dans les programmes d’enseignement. Transversale, elle permet d’appréhender la complexité du monde dans ses dimensions scientifiques, éthiques et civiques. Comment sensibiliser les enfants de 3 à 11 ans aux grands enjeux environnementaux ? Les enfants pourront lors de ces journées apprendre, s’engager, débattre et s’impliquer dans des actions et des projets concrets au cours de chaque cycle d’apprentissage.
journée
classe,
l’importance de
déchets
méthode des
R
Jeu
des CM pour exercer sa capacité
s’engager
manière responsable
élèves
sont
Après
Les éco délégués 2022-2023 ont placé notre drapeau éco-école ! Victoire, Robin, Lisaline, Marcus, Eloane, Salomé, Gary et Killian
collaboratif
à
de
Les
se
engagés individuellement en créant leur badge !
avoir lu des histoires et triés des matières, les PS-MS se sont rendus aux conteneurs de tri sélectif
Christelle Foissy Remise des diplômes Catherine Plewinski et ses médailles olympiques Les petites sections de maternelle en action

Hors les murs

Lundi 17 octobre 2022, nous sommes allés au collège Jean Jacques Gallay,au CDI, pour voir une exposition sur le thème de l’écriture. Nous avons vu des œuvres d’art qui sont toutes différentes. Certaines étaient faites numériquement, d’autres à la peinture ou en dessin. Avec une loupe on pouvait comprendre que derrière deux œuvres il y avait des phrases ou des mots cachés. Nous avons appris qu’une œuvre pouvait avoir plusieurs significations.

Le mot nuit est écrit en blanc pour dire nuit blanche ce qui veut dire qu’on ne dort pas de la nuit.

mot

de choisir la façon dont un mot est

Nous avons ensuite appris ce qu’était la typographie. Ce n’est pas une écriture au hasard. C’est l’art de choisir la façon dont un mot est mis en forme. On a choisi un mot qu’on aimait bien et on l’a écrit en utilisant le sens du mot. Vous pouvez créer vos cartes de Noël avec cette technique !

classes de CM1 CM2

Le mot armée est écrit en rouge pour parler de l’armée russe.

Le mot feu est écrit en vert et en rouge pour parler des feux de la route. Les mots sont écrits avec une couleur pour dire une expression. Ils sont écrits dans l’ordre alphabétique.

En trouveras-tu d’autres ?

Hugo

26 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 27 (t) (t)
Les Claude Faure a réalisé cette œuvre qui s’appelle « la couleur des mots ». La classe de CM2 accompagnée par des collégiennes La classe de CM1

CCAS

Rencontre intergénérationnelle

Déjà envisagé l’année dernière, cet après-midi de rencontre entre les aînés et les écoliers n’avait pu se concrétiser.

C’est par conséquent avec enthousiasme que les membres du CCAS mais surtout les élèves de CE2/CM1 et leurs enseignantes ont lancé cette invitation à venir passer l’après-midi du 9 décembre en leur compagnie.

Si les chants et le goûter de Noël ont constitué un bien agréable moment pour les oreilles et les papilles, les 6 tables de jeu installées dans différentes classes de l’école ont été un moment de rencontres, d’échanges voire de batailles, encore plus apprécié. Que l’on soit allié ou adversaire, grands et moins grands n’ont pas ménagé leurs efforts pour rendre cet après-midi plus que convivial.

Cette année encore, durant tout le mois de décembre, le calendrier de l’Avent a fait son apparition sur les fenêtres de la Mairie !

1 jour = 1 fenêtre décorée par une association du Mont : Le temps de Vivre, Tout mont art, La SEP, le Glouglou club, l’harmonie municipale, Happy moove, ESB, Accords perdus, Mont-sax ciné, les

anciens combattants, la bibliothèque sans oublier l’école et le centre de loisirs.

Quelle belle participation ! Il y avait aussi les animations des samedis soir autour du vin chaud assurées par les enfants des écoles et leurs enseignantes, les musiciens de l’Harmonie municipale et leurs doigts frigorifiés, les danseurs d’Happy moove et le Folk de l’entente sportive.

L’arrivée du Père Noël le 23 décembre a bien sûr permis la distribution des cadeaux tant attendus. Un grand merci à tous les artisans, commerçants, indépendants… pour leur don !

Joyeuses Fêtes à tous !

28 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 29

PORTRAITS

Le personnage est peut-être encore trop peu connu des Dumonts. Sauf des enfants qui ont fréquenté l’accueil de loisirs l’été dernier.

D’Avignon à Chamonix en passant par Annecy pour venir se poser au Mont-Saxonnex… Voilà résumée la trajectoire d’Olivier Villeron, Dumont d’adoption depuis 2ans et demi.

De sa Provence natale, riche de son bouillonnement culturel, il aurait pu nourrir une fibre plus artistique. Mais c’est au sein de l’Armée de l’air, où il est moniteur de sport, que ses horizons se dessinent. « J’y ai découvert l’escalade et le ski. » Son parcours professionnel est alors tout tracé : il décroche son statut de guide de haute montagne, intègre le PGHM de Chamonix de 2000 à 2020, engagé dans des missions de secours et instructeur dans le centre de formation des jeunes secouristes. De ses 20 ans « d’un métier difficile où on frôle parfois la catastrophe » au PGHM, il retient « la richesse des relations humaines entre les secouristes, les partenaires et ce que nous vivons avec les victimes. »

Aujourd’hui, Olivier Villeron poursuit ses activités de formateur à la Chamoniarde, association de prévention et de secours en montagne de la vallée de Chamonix. Et désormais à son compte comme travailleur indépendant, il travaille pour le bureau des guides de Samoëns et des Carroz.

En juillet 2022 l’accueil de loisirs l’a sollicité pour encadrer des stages à la journée sur 3 jours : escalade, via ferrata, canyoning et course d’orientation. Une proposition en accord avec son objectif de travailler en local : « Ça crée un vrai lien et j’ai envie de leur apprendre à mieux connaître le milieu dans lequel ils vivent. »

Olivier ne manque pas de projets qu’il entend développer avec les jeunes mais aussi les habitants. A suivre… Et le Mont comme point de chute ? « Quand j’ai décidé de quitter le PGHM, j’ai mis des critères précis pour mon choix de vie : un environnement montagneux, à l’écart de la pollution, à la fois isolé de la vallée mais en même temps proche. »

Contact : Tél. 06 08 04 72 89 - Mail : olivierguide74@gmail.com - www.facebook.com/popeyeguide74

Justine Simand : une jeune porte-drapeau engagée

La jeune fille a pris place devant le monument aux Morts, aux côtés des deux porte-drapeaux de la section des anciens combattants AFN. Pour sa première participation en tant que jeune porte-drapeau, elle s’en est tenue à la seule cérémonie au Mont-Saxonnex et c’était sans doute un moment particulier pour elle que de marquer de sa présence cette commémoration dans son village. Mais à l’avenir, Justine devrait accompagner aussi la cérémonie de Brison.

Scolarisée au lycée Sainte-Famille à La Roche-sur-Foron, Justine Simand, arrière petite-fille de Lucien Bonnaz est en 1ère bac professionnel Métiers de la sécurité qui mène à différentes carrières (police, gendarmerie, pompiers ...). L’an dernier, en classe de seconde, elle a suivi la formation portedrapeau au sein de son établissement scolaire : rencontre avec des anciens combattants, mise en situation de cérémonie etc… Son diplôme validé, elle a souhaité mettre en pratique cette formation au nom du devoir de mémoire et de valeurs en lesquelles elle se reconnaît. Les membres de la section AFN l’ont accueillie avec grand plaisir. Lors de la cérémonie, le maire Frédéric Caul-Futy a salué cet engagement qui lui a valu de chaleureux applaudissements. Et qu’elle poursuivra : elle se prépare à intégrer en janvier 2023 les cadets de la gendarmerie et défilera le 14 juillet prochain à Annecy.

30 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 31
La commémoration de l’Armistice, vendredi 11 novembre, Justine Simand l’a vécue de l’intérieur cette année, avec sans doute une pointe d’émotion. Olivier Villeron : S’installer au Mont ? L’évidence du choix Les porte-drapeaux salués par les 2 maires de Mont-Saxonnex et Brison Justine a suivi la formation de jeune porte-drapeau

Une bâche-réservoir installée sur l’alpage du lac Bénit

L’été 2022 a accéléré la prise de conscience collective des problématiques auxquelles nous sommes désormais confrontés, entre autres les di cultés rencontrées par les agriculteurs dans la gestion de leurs troupeaux. A l’alpage du lac Bénit, exploité par Fabrice Perrissoud (EARL La Vaudrenaz de Vaulx dans l’Albanais), la question de l’abreuvement des troupeaux avait déjà été soulevée, antérieurement à cet été.

Il faut savoir que ce secteur en hauteur ne présente aucune source. L’alpagiste-locataire est donc contraint de mettre en place un parc d’un périmètre conséquent permettant à ses 40 vaches allaitantes de race Limousine d’accéder à la source du bas de l’alpage. Cette année les di cultés se sont accrues : le manque d’eau inhabituel au printemps l’a contraint à ne monter qu’une quinzaine de bêtes.

Le syndicat Frachets-Cenise-Solaison et la Société d’économie alpestre de Haute-Savoie (SEA 74) avaient admis la nécessité de remédier à cette situation « pour améliorer les conditions d’alimentation en eau et d’abreuvement sur la partie supérieure de l’unité pastorale », explique Emmanuel Cognet, technicien pastoral à la SEA 74. Il a donc été décidé d’installer une bâche-réservoir d’un volume de stockage de l’ordre de 150 m3 afin de récupérer les eaux de précipitations. Qui seront acheminées par un tuyau enfoui et alimenteront par siphonage des abreuvoirs à niveau constant. Dans un souci de préservation de la petite faune sauvage, cet équipement est muni de quatre échappatoires aux angles du réservoir. Enfin, il est protégé par une clôture, en raison de sa localisation sur le domaine skiable de la commune.

L’entreprise Dumas de Sallanches a procédé aux travaux qui se sont étalés de août à novembre. C’est le troisième équipement de ce type réalisé par le syndicat : Cenise dans les années 70 et Solaison dernièrement en sont pourvus. Coût de l’opération: Coût de travaux et assistance technique SEA74 : 24 510,00 € TTC Subvention sollicitée auprès du Conseil Départemental au titre des Espaces Naturels Sensibles: 19 608,00 € Autofinancement SI Frachets : 4 902,00 €

Espace ludique : état d’avancée des travaux

Les travaux de l’espace ludique, sportif et pédagogique ont débuté cet automne avec une première phase de terrassement. Les travaux sont interrompus pour l’hiver et reprendront au printemps.

La vallée de Morsullaz va enfin sortir de la « zone blanche » !

Il est sorti de terre début décembre le pylône qui va servir de support à l’antenne multi-opérateurs décidée par arrêté ministériel en décembre 2020.

Suite à la candidature de la commune à l’appel à projets “New deal mobile”, dispositif qui vise à accélérer la couverture mobile et 4G des territoires peu ou mal desservis, la vallée de Morsullaz avait été retenue par l’Etat parmi les « zones blanches » prioritaires à couvrir. Pour honorer leur engagement pris avec l’État en 2017, les opérateurs de téléphonie mobile doivent construire les antennes sur fonds propres, dans un délai de deux ans à compter de l’arrêté d’éligibilité.

Pour l’implantation de cette antenne de téléphonie mobile, après étude de portée sur la couverture internet mobile, une parcelle communale a été sélectionnée à proximité de la gare du télésiège. En contrepartie, une redevance sera versée annuellement à la commune. Le site sera exploité par TDF pour le compte des quatre opérateurs (Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom).

Une fois l’antenne installée et activée, la couverture qui sera 4G et multi-opérateurs servira aussi bien les usages numériques quotidiens des habitants et des commerçants, que la mobilité des visiteurs et des services de secours.

Enfin une bonne connexion à l’Internet, en attendant que la fibre couvre tout le territoire à l’échéance fixée de 2025 !

32 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 33
PROJETS-RÉALISATIONS
Futur espace ludique vue d’en haut Crédit Photo : B GIAZZI Crédit Photo : B GIAZZI

Pause hivernale pour les travaux sur la

RD 286

Fermée depuis le 1er août, la RD 286 en direction de Bonneville a été rouverte à la circulation fin novembre. A la grande satisfaction des usagers, sans doute, qui ont dû supporter les contraintes d’un itinéraire dévié.

Chacun peut mesurer de visu l’envergure du chantier que le Département a mis en œuvre durant ces quatre mois de fermeture. Il s’agissait d’une opération préparatoire qui consistait à purger et consolider le versant amont, à installer des filets, des écrans de filets et une barrière grillagée, à reprendre des dispositifs de retenue sur la partie haute du linéaire. Cette première étape s’avérait indispensable pour empêcher la chute de pierres et assurer la sécurité des entreprises amenées à travailler en dessous. Les travaux reprendront après la pause hivernale. Il s’agira alors d’élargir la chaussée qui sera portée à 5,20 mètres minimum sur la portion entre le second lacet après le pont de Chavougy et le chemin d’accès à la cascade du Dard. Malgré un élargissement qui rendra la circulation et les croisements plus aisés, le tonnage et le gabarit des véhicules autorisés ne seront pas revus.

Cette seconde phase nécessitera de nouveau une fermeture totale à la circulation de mars à août 2023. Soit 6 mois ! Une mesure qui va certainement faire grincer des dents mais « le chantier est d’une telle ampleur que nous ne pouvons pas faire autrement », a redit le président du Conseil départemental, Martial Saddier, lors d’une visite sur le terrain samedi 12 novembre avec les élus et les équipes techniques.

Il faudra encore faire preuve de patience. Mais c’est à ce prix que l’on pourra désormais emprunter cet itinéraire avec plus de sérénité. Pour rappel, la RD 286 fait partie des 85 km de routes classées à haut risque sur les 3 500 km à la charge du Département. Et question … prix : le coût global des travaux se chiffre à 4 M€. Financés à 100% par le Département.

Services techniques municipaux

Aire de lavage couverte pour le nettoyage des véhicules.

Les travaux se sont terminés avec la pose de la charpente métallique.

La

partie de l’équipe de la bibliothèque

petite bibliothèque qui a tout d’une grande

Au fait, la bibliothèque… ça date de… ? Il ne faut pas bien longtemps aux bénévoles - certaines présentes à l’aube de cette aventure - pour reconstituer le puzzle du temps et brandir la bonne date : octobre 1983.

Et il y aurait de quoi écrire un livre « Le grenier qui devint bibliothèque ». Tout serait dit dans le titre, sauf l’énergie et la conviction qu’il a fallu aux bénévoles de la première heure. Se retrousser les manches : nettoyer, décaper, cirer pour en faire ce lieu si accueillant.

« Nous avons commencé avec nos propres bouquins », raconte Claudie. Et une cotation « maison » !

Elle en a fait du chemin, la petite bibli associative qui fêtera en 2023 ses quarante ans. « Nous préparons un bel événement et vous réservons des surprises », annonce l’équipe composée d’une douzaine de personnes qui se relaient. Ce sera l’occasion de revenir plus en détails sur cette belle et audacieuse épopée.

L’enthousiasme et la motivation sont toujours là, pas même entamés par le covid. « Nous n’avons rien lâché, nous nous sommes adaptés, réinventés. » Une bibliothèque de proximité, c’est presque un luxe pour les amoureux du livre qui disposent d’un large éventail de lectures, à la pointe de l’actualité. Et les enfants qui profitent du spectacle organisé une fois par an dans le cadre de « Bib’ en scènes » sous l’égide de Savoie-Biblio ne s’en plaignent pas !

Si vous avez du temps à donner, de la passion pour les livres, les bonnes volontés sont accueillies à bras ouverts

Nouveaux horaires Année scolaire Mardi 16h30-18h30 ; mercredi et samedi : 10h-12h.

Vacances scolaires Mardi 17h-19h Samedi 10h-12h Contacts : Tél. : 04 50 96 77 78 Mail : bibliotheque@ mont-saxonnex.fr

34 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 35
ASSOCIATIONS
une Pose de filets de protection Martial Saddier, président du Conseil départemental, Lionel TARDY, vice-président du Conseil départemental en charge des routes, Agnès GAY, conseillère départementale et les élus de la commune

Le ski club : toujours dans la course. Un exemple de longévité.

Le ski club au Mont, ça fait partie de l’ADN du village. C’est aussi une vénérable institution, enracinée depuis 1938 - un des premiers en France - qui a franchi les années grâce à des bénévoles pleinement engagés : de génération en génération, on s’est succédé pour en assurer la pérennité et entretenir cet état d’esprit qui fait sa force.

Sans perdre de vue une feuille de route aux principes quasi immuables : offrir aux enfants du village l’opportunité d’un apprentissage « à domicile » sur le domaine skiable de la station communale et répondre à leurs attentes qui varient. « Nous devons couvrir toutes les pratiques, résume le président Yves Donat Magnin, depuis les enfants pré club, dont nous allons perfectionner la pratique, jusqu’aux plus grands (1416 ans) que nous accompagnons vers la compétition et le monitorat ou le haut niveau. » Dans ses objectifs, le club se veut à l’écoute de toutes les attentes de ses adhérents et met un point d’honneur à favoriser l’accessibilité à un loisir qui reste coûteux. Dans cette optique, le club joue la carte d’une grande ouverture et accueille tous les skieurs sans pratiquer une quelconque sélection de niveau et à des tarifs « que nous essayons de rendre le plus accessibles possible », précise Yves Donat-Magnin. Soit moins de 2 € l’heure de ski ! » Les entraînements se déroulent au Mont pour les petits, aux Carroz pour les grands.

Pour boucler le budget, le club bénéficie d’aides de la commune, du Département, de la Région, de l’ANS (Agence nationale du sport), des sponsors locaux mais aussi de plusieurs évènements : soit 50% du financement. Durant la première semaine des congés de Noël, le ski club proposera un stage d’initiation gratuit de mise à niveau à destination des enfants qui se sont éloignés du ski pendant la phase Covid ou qui se sont installés récemment dans le village. « Nous avons aussi la volonté de nous rapprocher d’autres associations », souligne Yves Donat-Magnin et des collaborations sont en cours. L’emblématique course des associations, événement phare, témoigne de cette volonté de créer du lien. En 2022 le 1er concours de bonhomme de neige avec le comité d’animation et la 1ère bourse au ski avec l’APE ont vu le jour. Et d’autres idées germent…

Les générations se sont succédées avec leurs figures de proue qui font briller le club. Derniers en date Léo Mollard et Nathan Lévecq admis au rang de sportifs de haut niveau en ski alpin. L’un et l’autre ont inscrit leur nom au sein de l’équipe Elite du comité Mont-Blanc. Actuellement en licence Staps, Nathan est entré cette saison dans le top 50 des meilleurs skieurs. Quant à Léo, il a pris un peu de distance par rapport à la compétition et après ses bons résultats, notamment plusieurs podiums en FIS (Fédération internationale de ski) ces 2 dernières années, il se consacre désormais à son avenir professionnel.

Le ski club est ouvert à tous et pour faire connaissance avec eux, rien de mieux qu’une sympathique randonnée sous la pleine lune, une fois par mois, même si vous ne savez pas skier, pourvu que vous soyez motivé pour la marche. Et pour les skieurs, la course des associations, c’est le 25 février.

Contact : info@skiclub-montsaxonnex.fr 20, rue de la Gorge du Cé 74130 Mont-Saxonnex.

Le club Le Temps de vivre : l’art de bien profiter du présent

Le Temps de vivre… Voilà un club qui n’aurait pas pu s’appeler autrement. Plus qu’une simple dénomination. C’est carrément un certain art de vivre et de cultiver le bon temps entre amis. Voilà des années que cette association va son train, plutôt à bon rythme. Elle a su fidéliser ses adhérents, trait d’union entre les deux villages voisins, voire au-delà. Même si « la crise sanitaire a fait du tort, nous privant de certains », note le président Joël Charve, nous comptons encore une centaine de participants. »

Le club mène rondement sa vie et ne change pas sa feuille de route : arriver à satisfaire les envies du plus grand nombre. Les membres du bureau l’ont bien compris, qui veillent à trouver le bon tempo sorties de proximité à la journée, destinations plus lointaines en séjours plus prolongés, parties de belote du lundi etc… Et si la parenthèse gastronomique reste un temps apprécié, les sorties ne sauraient se limiter aux seuls plaisirs gustatifs : « Il y a toujours une visite d’un site, d’un musée etc. », souligne le président. Histoire de tordre le cou à certains clichés qui manquent d’élégance. Et plutôt que « Encore à table ! » au Temps de vivre, on préfère « Encore en vadrouille ! » L’année 2022 a alterné les virées et 2023 ne devrait rien changer à cette recette gagnante.

Vous souhaitez adhérer ? Contact : Joël Charve Tél. : 06 72 00 02 10 Courriel : charve.joel@orange.fr

36 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 37
La belote du lundi après-midi au presbytère Pose devant la cascade du Glandieu dans l’Ain

VIE DU TERRITOIRE

Consignes de tri (Sydeval)

Consignes de tri (Sydeval)

38 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 39

Terrasse et écran numérique

Depuis cet été, la nouvelle terrasse à côté de l’o ce de tourisme est équipée d’un totem numérique pour l’a chage des informations municipales et touristiques.

Ce nouveau mode d’a chage permet une économie de papier et chaque association peut demander à l’o ce de tourisme de mettre en avant son actualité !

O ce de tourisme intercommunal

Tourisme et mobilité ont enfin leur maison

Depuis le 1er septembre 2022, l’o ce de tourisme intercommunal a emménagé au cœur de la ville de Cluses, en face de l’Hôtel de ville.

Le service de transports a rejoint l’o ce de tourisme pour proposer un bouquet plus large de services aux habitants et aux touristes, au sein de la Maison du Tourisme et de la Mobilité.

Des locaux neufs, accueillants, conviviaux vous attendent. 6 jours sur 7, l’équipe de l’o ce de tourisme répond à toutes vos questions relatives au tourisme et aux transports.

Le Mont-Saxonnex illustré

Connaissez-vous l’artiste Thierry Gu on, graphiste et illustrateur ? Son entreprise « Flokon » est située à Romme, village où il vit.

L’o ce de tourisme a fait appel à lui pour dessiner chaque ville et village de la communauté de communes, vus du ciel. Réaliste mais moderne, épuré et graphique, chaque visuel o re son lot de surprises et de découvertes. Pour tout vous dire, tout le monde recherche sa maison ou celle de ses ami(e)s…

Sans aucun parti pris, la plus belle réalisation est celle du village de MontSaxonnex !

Le village a été illustré de jour et de nuit. Vous pouvez retrouver chacune de ces œuvres en vente sous forme de carte-postale et de petit poster dans votre O ce de tourisme de proximité.

40 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 41

Mais que fait l’office de tourisme ?

Certains dumonts découvrent encore que le village est doté d’un office de tourisme. Pour toutes celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, l’office est situé 3 place de la Villa et propose de nombreux services aux habitants et touristes. Petit tour d’horizon.

Un forfait des bons plans :

Au 1er jour d’ouverture de la station, achetez votre forfait saison Mont-Saxonnex et profitez de l’offre « découverte » chez les partenaires !

Vous bénéficiez ainsi gratuitement de :

• Un forfait journée découverte dans vos stations de proximité

• Un jeu d’aventures « Erina & l’épopée de Carthage » à Thyez, valable pour 1 personne

• Une entrée au centre aquatique intercommunal (Cluses)

• Un forfait journée découverte sur le domaine nordique d’Agy

Soit plus de 38€ d’activités offertes !

Tarifs : Adulte : 140€

Enfant (5 à 14 ans) : 105€

Scolaire de Mont-Saxonnex : 65€

Tarifs valables uniquement sur la période de préventes citée ci-dessus.

L’achat de forfaits saison vous permet de recevoir également 3 réductions DSF dans les stations participantes.

Boutique

Depuis 3 ans, plus besoin de vous arrêter à la douane suisse ou de descendre en vallée : nous vous proposons la vignette suisse au prix de 42€.

Cartes postales du village , gourdes lac Bénit, topos randos… vous trouverez forcément ce que vous cherchez. Les produits sont locaux et respectueux de l’environnement. Cadeaux, jeux, cartes IGN, il y en a pour tous les goûts dans la boutique de l’office de tourisme.

Billetterie

Vous êtes une association et prévoyez d’organiser un événement sur le village ?

L’office de tourisme peut prendre en charge la gestion de votre billetterie. N’hésitez pas à le contacter pour plus d’informations !

L’office de tourisme vous accueille tous les mardis, mercredis, vendredis et samedis de 9h à 12h et de 13h à 17h.

Cluses Arve & montagnes Tourisme, 3 place de la Villia, 04 50 96 97 27 tourisme@cluses-montagnes.com www.cluses-montagnes-tourisme.com

Le plus grand Gypaète de France

Vous le savez certainement, le Bargy accueille un couple de gypaètes et son nid au-dessus de notre village. Nous vous l’expliquions dans le dernier magazine, un espace ludique et didactique afin de découvrir ou de mieux connaitre le gypaète sera implanté au cœur de Mont-Saxonnex, à côté du futur pumptrack. Ce parcours jalonné de jeux géants et de panneaux de découverte sur le rapace sera accompagné d’une sculpture. Constituée d’un savant assemblage de multiples pièces en bois, cette sculpture du gypaète est la plus imposante jamais créée en France, avec ses 6 mètres d’envergure. L’artiste local Jean-François Lorenzi a réalisé cette œuvre d’art monumentale il y a 5 ans, dans son atelier d’Onnion. Il avait déjà proposé une de ses œuvres à l’office de tourisme intercommunal, au format plus classique : 1 mètre de haut. Cette statue avait été installé dans le jeu d’aventures « Le Mystère de la montre ». « C’est la première fois que je crée une œuvre aussi imposante. Je suis fier qu’elle représente le plus grand gypaète en France, si cela peut contribuer à faire connaitre cette espèce encore fragile et permettre au public de comprendre que nous devons continuer à le protéger. Et si cela peut attirer les touristes dans ce beau village de Mont-Saxonnex pour découvrir ce parcours ludique, je serai encore plus heureux ! » ajoute l’artiste. Le parcours et sa statue devraient être installés à l’automne 2023.

Communauté de communes Cluses, Arve & Montagnes

DU NOUVEAU CHEZ ARV’I

Depuis le mois de mai 2022, le réseau ARV’i propose la location longue durée de vélos électriques ou classiques.

ARV’I se dotera à compter de janvier 2023 d’un nouveau parc de véhicules qui roulera au bio carburant afin de réduire de près de 95 % les émissions de gaz à effet de par rapport au diesel. Les bus seront également équipés de technologies à la pointe (billettique, comptage automatique et de 3 portes qui faciliteront la répartition dans les véhicules). Ces différents outils permettront d’apporter davantage de confort d’utilisation aux usagers et d’affiner notre connaissance des affluences sur l’ensemble des lignes, et d’optimiser ainsi le service aux besoins réels.

Renseignements & réservation auprès de La Maison du Tourisme et de la mobilité : 21 Grande rue, 74300 Cluses 04 50 96 69 69

SENSIBILISATION AUX BONNES PRATIQUES DU TRI LORS DES MARCHÉS DE NOËL

Après une première expérience réussie l’an dernier, le service déchets mettra cette année encore à disposition des usagers des marchés de Noël du territoire, des sacs poubelle de tri pour la gestion des déchets : Le jaune pour les recyclables : Bouteilles plastique, emballage métal, papier, briques, cartonnettes Le gris pour les ordures ménagères.

Cette action permet de mieux gérer les déchets des manifestations publiques, dans le respect du développement durable.

PLAN DE SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

La Communauté de Communes Cluses Arve et Montagnes a adopté un plan d’actions visant à réduire la consommation énergétique sur l’ensemble des infrastructures de la collectivité, notamment au niveau des équipements sportifs :

• Baisse de la température dans les vestiaires et gymnases intercommunaux

• Baisse de la température de l’eau de la piscine

• Fermeture des stades et gymnases durant les vacances scolaires d’hiver (Noël et février)

• Extinction de l’allumage des s tades et terrains de sport à compter de 23 heures

Ces mesures devraient permettre de réduire de 10% la consommation énergétique des structures, et de pouvoir faire face aux éventuels manques de ressources et à l’augmentation du coût de l’énergie.

42 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 43

MISE EN PLACE D’UN NUMÉRO UNIQUE POUR TOUT PROJET D’AMÉLIORATION DE L’HABITAT

Vous êtes propriétaire occupant ou propriétaire bailleur ?

Vous souhaitez réhabiliter votre bien immobilier, votre appartement ou une copropriété ?

Contacter gratuitement le numéro unique mis en place pour bénéficier de conseils et d’un accompagnement dans votre projet.

LE FONDS AIR BOIS EST PROLONGÉ

Le Fonds air bois est une mesure incitative issue du Plan de protection de l’atmosphère (PPA). Cette mesure vise à réduire les émissions de particules fines issues du parc résidentiel.

Concrètement, il s’agit d’une aide financière de 2 000€ (dans la limite de 50% du coût total) pour remplacer une cheminée ouverte ou un appareil de chauffage au bois ancien, par un autre appareil de chauffage au bois performant et non polluant.

Cette aide est cumulable avec d’autres aides aux particuliers (MaPrimeRénov, CEE, …). Rendez-vous sur www.fonds-air-bois.fr

Pour que votre sapin ne s’arrête jamais de briller, faites-le broyer !

La communauté de communes Cluses Arve & montagnes donne une seconde vie à votre sapin de Noël.

Après avoir fait tant briller les yeux des petits et des grands, il ne mérite pas de finir à la poubelle ! Depuis 2020, en partenariat avec Alvéole, la 2CCAM propose aux communes volontaires de récupérer vos sapins de noël afin de les broyer et de les utiliser en paillage sur les massifs communaux.

Pourquoi ?

Cette action écologique et responsable permet de valoriser les sapins qui, une fois transformés en broyat (déchets verts broyés) et seront réutilisés en paillage sur les espaces verts de la Commune. Cette initiative respectueuse de l’environnement permet également de :

• Proposer aux habitants, un lieu de proximité pour déposer leur sapin après les fêtes,

• Éviter les dépôts sauvages sur les trottoirs qui sont interdits,

• Éviter d’encombrer les déchèteries,

• Réduire les trajets de transport de collecte des déchets,

• Sensibiliser les habitants au compos tage et au paillage.

Où ?

Les habitants sont invités à déposer leurs sapins (sans les pieds et sans décoration ni neige artificielle) sur l’un des points de collecte ci-dessous :

• Chemin du Bugnon

• Parking de la Mouille

INSTITUTION MA MAIRIE

La participation citoyenne

L’élaboration des projets prend du temps, les contraintes sont nombreuses… Mais avec ténacité, les projets avancent.

PRÉSENTATION DES DIFFÉRENTS PROJETS AUX ÉLUS.

Radar Pédagogique : La sécurité sur l’ensemble des voiries de la commune est une préoccupation pour chacun. Eric et René ont priorisé les intersections problématiques. Des propositions de nouveaux marquages au sol et signalisations ont été proposés. Étudiées et discutées, certaines seront réalisées au printemps. L’acquisition d’un radar pédagogique a été décidée par la municipalité.

Gratuiterie : Pourquoi jeter lorsque cela peut encore servir : Pierre Emmanuel, Dominique, les services de la 2CCAM et l’exploitant de la déchetterie soutiennent l’intention de proposer un espace gratuiterie. Le service déchets de la 2CCAM souhaite inscrire au budget 2023 l’acquisition d’un local d’environ 12 m2 ainsi que les travaux

d’aménagement pour son installation au sein de l’espace déchetterie. L’objectif est la mise en place de cet espace gratuiterie au 1er trimestre 2023.

Vergers conservatoires / Jardins partagés : Les contraintes foncières, administratives et naturelles ne facilitent pas la recherche d’une parcelle adaptée. Trop petite, trop peu ensoleillée, trop pentue, trop isolée… Pierre-Emmanuel, Laurence, Hélène, Claire ne lâchent pas l’affaire et poursuivent leur recherche.

Café associatif : trouver des membres engagés, monter l’association, rédiger les statuts… On y arrive. Merci Christelle, Maya, Claire, Hélène, Emilie, Anaïs,... Trouver un

lieu adapté reste une autre difficulté : il doit être aux normes ERP, suffisamment spacieux, fonctionnel, équipé… Ce lieu reste à trouver.

Terrasse place du Bourgeal : Face aux conducteurs d’engins trop pressés qui par deux fois déjà ont endommagé l’ouvrage, Anne-Sophie, Alexandre et Vincent restent mobilisés. Volontaires pour chercher des solutions et réparer, ils ont à nouveau, scié, ajusté et vissé.

Via Ferrata : Une via ferrata au Mont, pourquoi pas... : en partenariat avec la 2CCAM et l’office de tourisme intercommunal, la municipalité a sollicité des habitants de notre commune pour nourrir cette réflexion.

Merci à Bertrand, David, Olivier, Antoine et Frédéric d’avoir répondu présents et d’apporter leurs précieux éclairages.

44 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 45

Intersection sécurisée

On ne compte plus le nombre de tôles froissées à l’intersection entre la Route d’Alloup et le Chemin du Raccordement : vitesse inappropriée, gel, mauvaise visibilité ou inattention, les raisons sont sans doute multiples mais le constat est sans appel, cette intersection était dangereuse.

Avant qu’un marquage au sol ne soit réalisé d’ici quelques semaines, une première étape de sécurisation s’est achevée au mois d’août dernier avec l’arrachage de la haie par les services techniques de la commune. Ces travaux de sécurisation ont été validés après que le bornage contradictoire ait confirmé que les arbustes étaient sur le domaine public.

La visibilité après la taille de haie

L’hiver arrive, pensez à utiliser la caméra thermique

La commune propose depuis bientôt 2 ans le prêt d’une caméra thermique. Elle permet notamment d’identifier les points faibles de l’isolation, et vérifier les températures des canalisations et de contrôler les planchers chau ants. Préalablement de l’emprunt de la caméra, une séance de formation sur son utilisation est conseillée.

Comment réserver ?

La réservation est obligatoire au 04 50 96 90 56.

Quelle durée ? Les usagers peuvent emprunter la caméra pour une durée de 3 jours en week-end ou 4 jours en semaine. Quels justificatifs fournir ? une pièce d’identité en cours de validité et un chèque caution de 500 € à l’ordre du Trésor Public.

Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs

La sécurité des habitants de MontSaxonnex est l’une des préoccupations majeures de l’équipe municipale.

À cette fin, et conformément à la réglementation en vigueur, le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) vous informe des principaux risques identifiés et cartographiés à ce jour sur la commune, ainsi que des consignes de sécurité à connaître en cas d’événement. Il mentionne également les actions menées afin de prévenir les conséquences de ces risques. Ce DICRIM prend en compte les risques majeurs mais également ceux qui peuvent avoir un impact important pour votre quotidien, tels que les risques météorologiques pour lesquels vous êtes régulièrement alertés par la commune.

En complément de ce travail d’information, la commune a élaboré un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) ayant pour objectif l’organisation, au niveau communal, des secours en cas d’événement. Ce document est mis à jour chaque année.

Le DICRIM est consultable à l’accueil de la mairie et sur le site internet dans la rubrique « Sécurité publique & environnementale ».

d’accueil dans la citoyenneté française

Mme MUKHINA Anna épouse FOURT résidente de Mont-Saxonnex accède à la nationalité française.

État civil

Juillet 2022 à novembre 2023 registre de la mairie

Naissances

HÉTIER Noé 16 août

ROCH VERNEL Théa 17 août

GOUDON Maé 14 septembre HATCHIGUIAN Basile 2 novembre

BEAUFILS Émie 9 novembre

DOS SANTOS Ezékiel 12 décembre

Mariages

HEMISSI Ilhem et ASSELINE Boris 20 août

CAPRI Christian et AUGUSTIN Nadine 10 septembre

Décès Mention de décès

GROS-BALLAND Annette (veuve PELLIER-CUIT) 06 août

MERUZ Maurice 30 juillet

GRAZIANO Caroline (épouse PERNOLLET) 08 novembre

PACCOLAT Yvonne (épouse CULLAFROZ) 16 novembre

Hors registre BERGER Marie-Thérèse (épouse CHEBANI) 10 septembre PELLIER MERMIN Lambert 17 décembre

46 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 47
Cérémonie
La visibilité avant l’intervention des services techniques communaux M DARROUX, sous-préfet, Mme FOURT et M le Maire

Concours Photos

Suite au second concours photos pour la page de couverture du magazine communal, de belles contributions ont été réceptionnées. Le choix a encore été une fois difficile. Il s’est finalement porté sur la photo d’Isabelle Petit. Un grand bravo à elle et à tous les participants dont on vous met quelques photos de notre beau village.

48
panorama #9 Mon(t)
#9 49
Mon(t)
panorama
Philippe Donat-Filliod Florence Bortoli

Concours Photos

07 janvier

Rando sous la lune Ski-Club 12 janvier Cinéma Mont-Saxciné 25 janvier Cinéma Mont-Saxciné 04 février Loto (SEP) 05 février Grand prix Challenge Sophie Gros Gaudenier FFS + Rando sous la lune Ski-Club 09 février Cinéma Mont-Saxciné 26 février Course des associations Ski-Club

03 mars Cinéma Mont-Saxciné 07 mars Rando sous la lune Ski-Club 18 mars Bal de la Saint-Patrick Comité d’animation 22 mars Cinéma Mont-Saxciné 1er avril Panique à la bibliothèque 06 avril Cinéma Mont-Saxciné + Rando sous la lune Ski-Club

19 avril

Cinéma Mont-Saxciné 06 avril Cinéma Mont-Saxciné + Rando sous la lune Ski-Club 04 mai Cinéma Mont-Saxciné 05 mai Rando sous la lune Ski-Club 14 mai Foire de printemps SEP 17 mai Cinéma Mont-Saxciné

1er juin Cinéma Mont-Saxciné

PERMANENCES ARCHITECTE CONSEIL

3 juin Trail du Gypaete 4 juin Rando sous la lune Ski-Club 14 juin Cinéma Mont-Saxciné 23 juin Repas des ainés 30 juin Kermesse de l’école APE 10 juillet Don du sang EFS Vous avez un projet de construction ou d’aménagement avancé ? Besoin de conseils ? Consultez l’architecte-conseil en mairie afin d’accompagner votre projet aux niveaux architectural et réglementaire.

50 Mon(t) panorama #9 Mon(t) panorama #9 51
Pauline Roch Annie Clerin Orla Donat-Magnin
AGENDA
Les permanences auront lieu les mardis matins de 9h à 12h. Prochaines permanences : 21 février I 14 mars I 04 avril I 09 mai I 06 juin I 04 juillet Prenez rendez-vous à l’accueil de la mairie au 04 50 96 90 56

MEILLEURS VŒUX 2023

Frédéric CAUL-FUTY Maire de Mont-Saxonnex Mesdames et Messieurs les Adjoints et les Conseillers municipaux vous présentent leurs meilleurs voeux de santé, de bonheur et d’épanouissement pour l’année 2023 !

« Hier est de l’histoire, demain est un mystère, aujourd’hui est un cadeau » Eleanor Roosevelt et c’est pour cela qu’on l’appelle « présent »