Issuu on Google+

meet music magazine afgifte kantoor voor belgië / TURNHOUT p509335

30e jaargang – Februari 2017 – Maart 2017 31ième année – Février 2017 – Mars 2017

GR ATIS IT GR ATU

maandblad voor de Benelux muzikant – menuel pour le musician Benelux

Nr.331

HILITES •G  UITAR • BASS • DRUMS & PERCUSSION • KEYBOARD INSTRUMENTS • EVENTS

KORG

MICROKORG S Epiphone

JCS Signature

JHS

3 guitar pedals

Sakae

Almighty Birch


www.voerman.nl


INHOUD - SOMMAIRE P.14 Review Sakae Almighty Birch

HILITES................................................4 Guitar Bass Drums & Percussion Keyboard Instruments Events Musikmesse & Musicfair BASS Epiphone JCS Signature ........................10

KEYBOARD INSTRUMENTS Korg MicroKorg S ................................14 DRUMS & PERCUSSION Sakae Almighty Birch.............................18 GUITAR Epiphone JCS Signature ........................22

MAANDBLAD VOOR DE BENELUX MUZIKANT - MENSUE L POUR LE MUSICIEN BENELUX ABN Amro Bank IBAN: NL70ABNA0432038949 BIC: ABNANL2A Directie/Gestion Erk Willemsen, Ronald Willemsen, Marcel Willemsen Meet Music Magazine is een uitgave van/ est une édition de: Keijser 18 Mediaproducties bv Postbus 11497 • 1001 GL Amsterdam Bezoekadres: Rozenstraat 206 • 1016 PA Amsterdam, +31 20 675 5308 info@meetmusic.com, www.meetmusic.com

Druk/Impression Mediacenter Rotterdam De auteursrechten van deze uitgave en van alle artikelen, die erin verschijnen, worden door de uitgever voorbehouden / La reproduction, même partielle, de ce numéro est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

Uitgever/Editeur Erk Willemsen Redacteuren/Redacteurs Dennis Boxem Luc Henrion Stijn Deldaele Tim Van Roy Vertalingen/Traductions Jean-Pierre Irgel Michel Van den Bosch

Sales: Keijser 18 Mediaproducties, Ronald Willemsen, Ollie Schmitz, Erk Willemsen ads@k18.nl, +31 20 675 5308 Vormgeving/Conception Nils Jonkers (LandGraphics), Marcel Willemsen (Keijser 18 Mediaproducties) Boekhouding /Comptabilité Vanja van Dam factuur@k18.nl

Sales/marketing: Ronald Willemsen

ADVERTEERDERSLIJST | LISTE DES ANNONCEURS MEET MUSIC MAGAZINE Highlite - DAP..............................11 Musik Meyer - Peavey...................23 Meet Music ................................24 Keijser 18 Mediaproducties............25 Musicfair/Dancefair.......................17

MEET MUSIC MAGAZINE 2016/331

Musikmesse Frankfurt ....................7 Roland Meinl - Ortega .....................5 Sound Service – Zoom ..................13 Voerman ......................................2

www.meetmusic.com

3


Hilites

Ludwig Legacy Mahogany

DRUMS & PERCUSSION

BATTERIES ET PERCUSSIONS

LUDWIG LEGACY MAHOGANY Ludwig bracht een paar jaar geleden de Legacy Maple terug: een high-end drumkit met een ketel van twee relatief dikke lagen esdoorn en een tussenlaag populierenhout. Datzelfde concept passen de Amerikanen nu ook toe op een mahonie variant. De Legacy Mahogany heeft binnen- en buitenlagen van mahonie met wederom een tussenlaag van populier. Alle Legacy ketels hebben daarnaast een 1” brede verstevigingsrandgemaakt van esdoorn. De ketelconstructie van de Legacy werd bij Ludwig voor het eerst in 1923 gebruikt, en je kunt dus met recht spreken van een nieuwe ­klassieker. Daar komt nog eens een uitgesproken vintage draagrand bij die aan de binnenkant een hoek van 30 graden ten opzichte van de ketel maakt, en aan de buitenkant helemaal is afgerond. Hierdoor is er heel wat contact tussen vel en ketel. De Legacy Mahogany is verkrijgbaar in een aantal shellsets en natuurlijk als losse drums. www.ludwig-drums.com

LUDWIG LEGACY MAHOGANY Voici quelques années, Ludwig avait remis la Legacy Maple en production : il s’agissait d’une batterie de très haut niveau dont les fûts se composaient de deux couches relativement épaisses d’érable, avec une couche de peuplier entre les deux. C’est ce même concept que les Américains adaptent maintenant à la variante en acajou. La Legacy Mahogany possède donc une couche interne et une couche externe en acajou, avec, ici aussi, une couche de peuplier entre les deux. Tous les fûts de cette Legacy ont en plus un cadre de renfort en érable d’un pouce de large. Le type de construction des fûts de la Legacy fut utilisé pour la première fois par Ludwig en … 1923, on peut donc parler à juste titre d’un nouveau “classique”. A signaler aussi un cercle de tendance très vintage, qui, côté intérieur, présente un angle de 30° par rapport au fût, et côté extérieur, est tout à fait arrondi. Grâce à ces dispositions, la surface de contact entre la peau et le fût est fortement augmentée. La Legacy Mahogany est disponible dans un certain nombre de kits, mais bien entendu, aussi en tant que éléments séparés. www.ludwig-drums.com

EVANS UV1 VELLEN De UV-1 VAN Evans IS een nieuw enkellaags gecoat vel met een extra lange ­levensduur. De coating heeft een speciale samenstelling die met UV-licht wordt uitgehard en daardoor extra lang mee gaat. Opvallend is dat de coating bij de UV1 niet helemaal tot de rand van het vel loopt. Vlak voor het punt waar de draagrand van de ketel tegen het velmateriaal komt houdt de coating op, en zie je de onderliggende melkwitte velmateriaal. De enkellaags UV1 vellen hebben een dikte van 10 mil (0.25 mm) en daarmee zijn ze even dik als de G1 of Remo’s Ambassador. Ze hebben een ruim stem­ bereik en een heldere en open klank. In vergelijking met de G1 hebben ze zelfs een fractie meer toon, waarschijnlijk omdat de coating iets minder dempt. De UV1 vellen zijn er in 10”, 12”, 13”, 14” 15” en 16”. www.evansdrumheads.com

GUITAR MESA TRIPLE CROWN TC-50 Mesa Engineering heeft een nieuwe serie uitgebracht: de Triple Crown TC-50. Deze 50-watt versterker is beschikbaar in combo-, top- en 19-inch rackuitvoering.

4

www.meetmusic.com

PEAUX EVANS UV1 La UV1 de Evans est une nouvelle peau à couche unique, avec un coating, et détentrice d’une durée de vie extrêmement longue. Son coating est un alliage spécial qui a été durci via des rayons UV et qui tient le coup très longtemps grâce à ce traitement. Ce que l’on remarque immédiatement, c’est que le coating de cette UV1 ne va pas jusqu’au bord de la peau : juste avant l’endroit où le cercle vient s’appliquer contre la peau, le coating s’arrête, et on aperçoit la matière qui se trouve en dessous, de couleur blanc laiteux. Les peaux à une couche UV1 ont une épaisseur de 10 mils (0.25 mm), ce qui leur donne la même épaisseur que celle des G1 et des Ambassadors de Remo. Elles possèdent un registre sonore très étendu et un son clair, bien ouvert. Par rapport aux peaux G1, elles “donnent” même un peu plus de son, et ce, probablement parce que le coating assourdit le son un peu moins. Les peaux UV1 sont disponibles dans les dimensions suivantes : 10”, 12”, 13”, 14” 15” et 16”. www.evansdrumheads.com

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


RUMG mango wood RUMG-CE mango wood, cutaway electric RUBO bamboo wood RUBO-CE bamboo wood, cutaway electric

Mesa Triple Crown TC-50

RURW-CC-LTD rosewood

Met drie kanalen die ieder hun eigen eq-sectie hebben, kun je je cleane-, ­ crunch- en leadsounds nauwkeurig naar smaak instellen. Standaard heeft de TC-50 EL34 buizen, maar dankzij de biasschakelaar op het achterpaneel kun je ook 6L6 en 6V6 buizen plaatsen. Een effectloop, MIDI-bediening, line-out met ­speakersimulatie, hoofdtelefoonuitgang en reverb geven de Triple Crown veel ­gebruiksmogelijkheden. www.mesaboogie.com

RURW-CE rosewood, cutaway electric

BATON ROUGE X6 BEARCLAW Het akoestische merk Baton Rouge heeft de X6S Bearclaw uitgebracht, een Grand Auditorium model met een ‘bearclaw’ sparren top, een variant van sitka, met een tekening die dwars op de nerf staat en eruit ziet alsof een beer met zijn klauw langs het hout is gegaan. Het hout is wat stijver, waardoor de klank krachtig is. Ook kan je een goede sustain verwachten. Het is geliefd bij onder andere folk- en bluegrassgitaristen die met plectrum spelen. Naast het bearclaw bovenblad heeft de Baton Rouge X6S een krans en achterblad van mahonie en een nato hals met palissander toets. De gitaar heeft een open pore afwerking en is voorzien van het MiSi Acoustic Trio VT systeem. www.batonrougeguitars.com

HORIZON SERIES

NEW FOR 2017

STRYMON RIVERSIDE De Riverside is de nieuwe multistage overdrive van Strymon. Hierbij hebben ze gebruik gemaakt van een circuit dat een analoog JFET gedeelte combineert met een digitaal deel. Dit moet de complexiteit van buizenoversturing benaderen. Naast een drive- en levelregelaar zijn er een driebands EQ en twee minischakelaars voor low/high gain en midboost. De voetschakelaar om het pedaal in te schakelen wordt vergezeld van een ‘favorite’ schakelaar die een opgeslagen instelling kan oproepen. De Riverside heeft een aansluiting voor een expressie­ pedaal en een extern pedaal om een +6dB boost in te schakelen. www.strymon.net

BASS FENDER 2017 AMERICAN PROFESSIONAL SERIES Fender kondigt voor 2017 de American Professional Series aan. In de serie zien we Telecasters, Stratocasters, Jazzmasters en Jaguars met vintage looks, maar met specs (denk aan een Mustang-brug op een Jazzmaster) die de speler aanspreekt. Natuurlijk zijn er ook bassen. De American Pro Precision is links- en rechtshandig in zwart, wit en sunburst verkrijgbaar, terwijl rechtshandigen ook kunnen kiezen voor een vijfsnaar en een

>>

Fender 2017 American Professional

info@ortegaguitars.com www.ortegaguitars.com MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


Hilites >>

prachtige ‘antique olive’. Qua halzen is er keuze tussen palissander en esdoorn. De nieuwe V-Mod-elementen combineren een hoog uitgangsvolume met een vintage klank. De hals is gemodelleerd naar die van een fijne ‘63 P, met satijnafwerking, zodat je hand makkelijk over de hals glijdt. De frets zijn smal een hoog, de brug is van het Hi-Mass-type en de stemmechanieken zijn breder aan de bovenkant en smaller aan de onderkant, zodat je snaren naar beneden worden geleid. De Jazz deelt veel van de specificaties, maar het heeft een moderne C-hals, V-Mod-Jazz-elementen en het is als viersnaar ook fretloos verkrijgbaar. Verder zien we ook hier vier- en vjfsnarige modellen en een variant voor linkshandigen. Naast wit, sunburst en zwart heeft de Jazz de kleur Sonic Grey als unieke kleur. www.fender.com

KEYBOARD INSTRUMENTS M-AUDIO CTRL49 De M-Audio CTRL49 heeft 49 half-gewogen toetsen met velocity en aftertouch, en een bereik van 128 noten via een octaafschakelaar. Maar de CTRL49 is ook een rijk voorziene controller voor je daw en plug-ins. Naast een prachtig groot kleurendisplay vind je talloze knoppen: 9 faders en 11 knoppen die Mackie Control hui-compatible zijn, 8 encoders, 8 knoppen die vrij toewijsbaar zijn, een encoder met drukfunctie voor schermnavigatie en 33 functieknoppen, waaronder de standaard daw-navigatieknoppen. Dankzij de meeleverde Virtual Instrument Player software (VIP) houd je eenvoudig de controle over al je plug-ins. O ja, we zouden bijna de acht meerkleurig ­verlichte drumpads met velocity en aftertouch vergeten. Behalve usb heeft de

Arturia MiniLab

GUITARES MESA TRIPLE CROWN TC-50 Mesa Engineering a sorti une nouvelle série : la Triple Crown TC-50. Cet ampli de 50 watts est disponible en combo, en tête et en rack de 19”. Grâce aux trois canaux qui ont chacun leur propre section d’égalisation, l’utilisateur est à même de régler très précisément ses sons, qu’ils soient de type clair, crunch ou lead. Le TC-50 est ­livré avec des lampes EL34, mais grâce à un inverseur de ‘bias’ situé en face arrière, on peut également opter pour des 6L6 ou des 6V6. Ce Triple Crown est doté de ­nombreuses possibilités d’utilisation, dont une boucle d’effets, des connecteurs MIDI, une sortie ligne avec simulation de haut-parleur, une sortie casque et une réverbe. www.mesaboogie.com BATON ROUGE X6 BEARCLAW La marque de guitares acoustiques Baton Rouge vient de sortir sa Bearclaw X6S, un modèle de type ‘Grand Auditorium’ doté d’une table d’harmonie en épicéa ‘Bearclaw’, une variante du Sitka, et qui se caractérise par des dessins transversaux par rapport aux nervures : ils donnent l’impression qu’un ours a griffé la surface perpendiculairement au fil du bois. Le bois est un peu plus raide, ce qui confère un son puissant à l’instrument. On peut également en attendre un bon sustain, une caractéristique qui est ­appréciée, entre autres, par les guitaristes de folk et de blues qui jouent avec un médiator. A côté de sa table ‘Bearclaw’, cette Baton Rouge X6S possède des éclisses et un fond en acajou, ainsi qu’un manche en Nato avec une touche en palissandre. La guitare bénéficie d’une finition de type ‘open pore’ et du système de pré-amplification MiSi Acoustic Trio VT. www.batonrougeguitars.com STRYMON RIVERSIDE La Riverside de Strymon est une nouvelle pédale d’overdrive ‘multistage’ : la firme a eu recours à un circuit qui combine une partie analogique JFET à une autre ­partie, qui est digitale. L’objectif est de se rapprocher le plus possible de la ­complexité de la distorsion produite par des lampes. En plus des réglages de drive et de niveau, on trouve une égalisation à trois bandes et deux petits inverseurs, l’un pour choisir entre low gain et high gain, et l’autre pour activer un mid boost. L’interrupteur à pied pour activer l’effet est accompagné par un second, appelé ‘Favorite’, et qui est à même de mémoriser et de rappeler un ensemble de réglages. La Riverside possède aussi des connexions pour une pédale d’expression et un ­interrupteur à pied externe destiné à mettre en ou hors service un boost de 6 dB. www.strymon.net

BASSES FENDER 2017 AMERICAN PROFESSIONAL SERIES Pour 2017, Fender annonce la venue de sa série American Professional. Nous y découvrons des Telecasters, des Stratocasters, des Jazzmasters et des Jaguars aux allures vintage, mais avec des caractéristiques (pensez à un chevalet de Mustang sur une Jazzmaster) qui sont faites pour plaire aux musiciens. Naturellement, il y a aussi des basses. L’American Pro Precision est disponible pour droitiers et gauchers, en noir, blanc et sunburst, tandis que les droitiers ­peuvent choisir en plus une version à 5 cordes et un coloris ‘Antique Olive’. Pour ce qui est des touches, on a le choix entre le palissandre et l’érable. Les nouveaux micros V-Mod associent une puissance de sortie élevée et une sonorité vintage. Le manche prend pour modèle un manche fin d’une P de 63, avec une finition satinée qui permet à la main de glisser facilement le long du manche. Les frettes sont étroites et hautes, le chevalet est de type Hi-Mass, et les tiges des enrouleurs des mécaniques sont plus larges sur le dessous que le dessous, ce qui a pour ­résultat de “forcer” les cordes à s’enrouler vers le bas. La Jazz Bass partage pas mal de ces caractéristiques, mais elle est équipée d’un manche moderne en forme de ‘C’, de micros V-Mod-Jazz, et les modèles à quatre cordes sont aussi disponibles en version fretless. On trouve aussi des modèles à quatre et cinq cordes, et une variante pour gauchers. En plus des ­coloris blanc, sunburst et noir, la Jazz Bass existe aussi dans un coloris qui lui est exclusif, le ‘Sonic Grey’. www.fender.com

INSTRUMENTS A CLAVIER M-AUDIO CTRL49 Le M-Audio CTRL49 est équipé de 49 touches semi-lestées qui réagissent à la vélocité et à l’aftertouch, mais sa tessiture est de 128 notes grâce à un sélecteur d’octaves. Par ailleurs, le CTRL49 est aussi un contrôleur riche en possibilités pour votre DAW et vos plug-ins. A côté d’un écran en couleurs et d’une taille ­appréciable, on dispose d’un nombre infini de réglages : 9 faders et 11 boutons qui sont compatibles avec le Mackie Control HUI, 8 encodeurs, 8 boutons qui sont librement assignables, un encodeur (avec une fonction pression) pour la ­navigation de l’écran, et 33 boutons de fonction, dont les boutons standard

6

www.meetmusic.com

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


M-Audio CTRL49

­ estinés à la navigation d’une DAW. Grâce au software Virtual Instrument d ­Player (VIP), l’utilisateur est en mesure de garder facilement le contrôle sur tous ses plug-ins. Ah oui, il ne faut pas non plus oublier les 8 drumpads éclairés et de diverses couleurs, eux aussi réactifs à la vélocité et à l’aftertouch. En plus d’une liaison USB, le CTRL49 dispose aussi des connexions MIDI standard (IN & OUT) et de deux connexions pour des pédales. En plus du clavier, l’acheteur reçoit aussi Ableton Live Lite et une collection de 20 effets sous forme de plug-ins. www.m-audio.com

CTRL49 ook standaard midi-in/uit en twee aansluitingen voor pedalen. Je krijgt er Ableton Live Lite bij en een collectie van twintig effectplug-ins. www.m-audio.com NIEUWE VERSIE ARTURIA MINILAB Arturia heeft een MkII-uitvoering van de MiniLab keyboard/controller uitgebracht. Deze heeft twee octaven minitoetsen, acht aanslag- en drukgevoelige, verlichte triggerpads en zestien draaiknoppen, waarvan twee met klikfunctie. Voor pitchbend en modulatie zijn er twee touch sensors, en er is een aansluiting voor een sustainpedaal. MiniLab II heeft een usb-connector voor aansluiting op je pc, Mac, laptop en iOS-apparaat. Het apparaat is class compliant, dus drivers zijn niet nodig. Met de bijbehorende Midi Control Center software kun je de knoppen aan de verschillende functies van je daw of plug-in toewijzen. De MiniLab heeft acht geheugens voor die midi-mappings. De voeding komt uit de usb-bus; hij werkt niet op batterijen, en er zit ook geen vijfpins midi-output op. MiniLab MkII is zeer compact, weegt weinig en je krijgt er Analog Lab Lite software bij, vol presets van zeventien instrumenten uit de Arturia V Collection. Daarnaast zitten ook Ableton Live Lite en UVI Grand Piano Model D in het pakket. www.arturia.com

NOUVELLE VERSION D’ARTURIA MINILAB Arturia a sorti une version MkII de son clavier-contrôleur MiniLab. Ce dernier dispose de deux octaves de mini touches, de huit ‘triggerpads’ éclairés et sensibles à l’attaque comme à la pression, et de seize potentiomètres dont deux munis de la fonction ‘Clic’. Pour le pitchbend et la modulation, il y a deux capteurs sensitifs, et il y a aussi une connexion pour une pédale de sustain. Le MiniLab II a aussi une connexion USB pour se raccorder à un PC, un Mac, un ordinateur portable et des appareils iOS. L’appareil est ‘class compliant’, ce qui veut dire qu’il n’a pas besoin de drivers. Et grâce au software Midi Control Center, on a toute latitude pour assigner les boutons aux différentes fonctions de sa DAW ou de ses plug-ins. Le MiniLab dispose de huit mémoires pour ces MIDI-mappings. L’alimentation vient de la connexion USB : l’appareil ne fonctionne pas sur piles, et il n’y a pas non plus de sortie MIDI à cinq broches. Ce MiniLab MkII est très compact, ne pèse donc presque rien, et il est livré avec le software Analog Lab Lite, bourré de présélections de 17 instruments en provenance de la collection Arturia V. De plus, Ableton Live Lite et UVI Grand Piano Model D font partie du package. www.arturia.com

advertentie

Tickets and information: musikmesse.com

5 – 8. 4. 2017 Frankfurt am Main

Make sure you’re here and make Musikmesse 2017 your own event. Immerse yourself fully in the world of music, forge new contacts and meet the big names of the industry in person. Above all, enjoy a uniquely diverse musical experience!

It’s my tune.

info@messefrankfurt.be Tél. +32 (0) 2 880 95 88 info@messefrankfurt.nl Tel. +31 (0) 70 262 90 71

64201-005_MM_Allgemein_MeetMusicMagazine_190x128_GB • FOGRA 39 • CMYK • tg: 13.12.2016

DU: 10.01.2017

Belgien - GB

>>


Events CHAPEAU

MUSIKMESSE DE FRANCFORT

>>

DU 5 AU 8 AVRIL 2017

L’année passée, l’organisation qui gère la foire de la musique de Francfort avait complètement viré de bord : la répartition des halls avait subi des transformations radicales. Les halls attribués à la Musikmesse et à Prolight+Sound avaient été “échangés”, et la partie Musikmesse avait été réorganisée par thèmes. En 2017, cette nouvelle structure sera consolidée en grande partie.

Ibanez booth

Yamaha booth

MUSIKMESSE FRANKFURT

Par contre, le schéma des journées sera quelque peu adapté. Plus de dimanche au programme : la foire se déroulera du 5 au 8 avril inclus. Un certain nombre d’exposants qui avaient “laissé tomber” l’année passée seront bel et bien présents cette année, comme Tama, Meinl et Ibanez. Yamaha, lui aussi, occupera un ­bâtiment entier, auquel sera associé un “festival” d’ateliers. C’est là aussi que les marques sous le giron de Yamaha, comme Steinberg, Bösendorfer et Line 6, seront exposées. Cette année, en plus d’un Drum Camp avec entre autres ­Michael Schack et Anika Nilles, il y aura aussi un Guitar Camp : les noms ­annoncés jusqu’à présent sont Jeff Waters, d’Annihilator, ainsi que le guitariste de studio Bruce Gaitsch. Ces “Camps” sont une partie d’un nouvel élément de la Musikmesse : le concept du ‘Brandworld’. Il s’agit d’espaces où les exposants ont l’occasion de présenter leurs produits dans des “sous-sections”, comme : ‘Camp’, ‘Brand Area’, ‘College’ et ‘Academy’. Vous aurez tout cas l’occasion d’assister à un Brandworld Drums et à un Brandworld Guitar, mais les équipes se démènent pour qu’il y ait aussi un espace pour les claviers et pour le matériel d’enregistrement. Parallèlement à la Musikmesse, il y a aussi la foire Prolight + Sound, qui a lieu cette année du mardi 4 au vendredi 7 avril inclus. De plus amples informations sur cette foire se trouvent dans la partie Pro Sound & Light de notre magazine. En 2016, les exposants étaient au nombre de 2.000, en provenance de 60 pays différents. Quant aux visiteurs, ils étaient 100.000, venus de 130 pays différents. https://musik.messefrankfurt.com

5-8 APRIL/AVRIL 2017

De Messe Frankfurt organisatie gooide vorig jaar het roer helemaal om. De ­hallenindeling ging op de schop: de hallen van Musikmesse en Prolight+Sound werden verwisseld en het Musikmesse deel werd ingedeeld naar thema. In 2017 wordt deze nieuwe structuur grotendeels geconsolideerd. Het dagschema is wel iets aangepast. Geen zondag meer: de beurs vindt plaats van woensdag 5 tot en met zaterdag 8 april. Diverse standhouders die vorig jaar lieten schieten zullen er dit jaar wel zijn, zoals Tama, Meinl en Ibanez. Opnieuw zal Yamaha het hele Portalhaus gebouw gaan bezetten, met een clinicfestival ­eraan gekoppeld. Yamaha’s merken Steinberg, Bösendorfer en Line 6 zul je daar ook aantreffen. Naast een Drum Camp, dit jaar met onder anderen Michael Schack en Anika Nilles, is er ook een Guitar Camp: de nu al aangekondigde ­namen zijn Jeff Waters van Annihilator en sessiegitarist Bruce Gaitsch. De Camps vormen onderdeel van een nieuw element van Musikmesse: Brandworld – ruimtes waar de standhouders hun producten kunnen presenteren in subsecties als ‘Camp’, ‘Brand Area’, ‘College’ en ‘Academy’. In ieder geval zul je Brandworld Drums en Brandworld Guitar aantreffen, maar ook word er gewerkt aan een Keys & Recording lounge. Parallel aan Musikmesse is er ook weer de Prolight + Sound beurs, dit jaar van dinsdag 4 april tot en met vrijdag 7 april. Meer over die beurs in het Pro Sound & Light deel van ons magazine. In 2016 waren er 2000 standhouders uit 60 ­landen. Ze trokken 100.000 bezoekers, afkomstig uit 130 landen. https://musik.messefrankfurt.com

DANCEFAIR/MUSICFAIR 4-5 MAART/MARS 2017

Vorig jaar was de première: Musicfair en Dancefair gecombineerd in de Jaarbeurs Utrecht. Het bleek een gouden greep van organisator Norman Soares. Eindelijk een kruisbestuiving tussen deze twee werelden! Nu kun je de tweede editie meemaken. Dancefair in de Jaarbeurs Utrecht is vorig jaar uitgebreid naar een heuse muziekbeurs: Musicfair. En het was geslaagd! Ook de synergie tussen muzikanten en producers was opvallend. Die twee werelden groeien steeds meer naar elkaar toe. Op 4 en 5 maart is het weer zover. Meet Music is partner van beide events. In de grote hal van de Jaarbeurs vind je op 4 en 5 maart een dynamische gear expo: hands-on demo’s van de nieuwste keys, studio & recording gear, live

8

www.meetmusic.com

DANCEFAIR / MUSICFAIR 4-5 MARS 2017

L’année passée était une première : Musicfair et Dancefair avaient lieu en même temps, à la Jaarbeurs d’Utrecht. Et il semble bien que cela ait été un coup dans le mille pour son organisateur, Norman Soares. Enfin une “pollinisation croisée” entre ces deux mondes ! Et à présent, vous pouvez donc participer à la seconde édition. La Dancefair de l’année passée avait donc lieu à la Jaarbeurs d’Utrecht, et elle s’est développée pour devenir une très grande foire musicale : Musicfair ! Pari tenu ! La synergie entre les musiciens et les producteurs faisait plaisir à voir : ces “deux mondes” coopèrent de mieux en mieux. Donc, les 4 et 5 mars de cette année, il en ira de même. Bon à savoir : Meet Music est partenaire de ces deux événements ... Dans le grand hall de la Jaarbeurs, vous trouverez les 4 et 5 mars une exposition de matériel particulièrement dynamique : une flopée de démos des derniers ­produits en date : claviers, matériel de studio et d’enregistrement, sonorisation, matériel de DJ, guitares, basses, batteries et percussions … Rien que ça ! Tout sera à voir, à commenter, et surtout … à essayer ! DANCEFAIR Après cinq années consécutives où le succès de Dancefair ne faiblit pas, l’organisateur Norman Soares approfondit son concept : une foule d’ateliers,

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


sound en dj-gear, gitaren, bassen, drums en percussie. Om te bekijken, erover te praten en alles uit te proberen. DANCEFAIR Na vijf succesvolle jaren Dancefair zet organisator Norman Soares zijn concept door: tal van workshops, clinics en panels met topartiesten en industry-professionals. Twee dagen lang kan je je onderdompelen in alles wat met muziek maken van doen heeft. Er is een enorm aantal professionals en platenmaatschappijen aanwezig die je feedback geven en vragen beantwoorden in de speciaal ingerichte demodrop. Je komt van alles te weten over muziekproductie, het dj-vak, stage performance, hoe je je in de kijker kunt spelen bij labels, en hoe je een sterke ­fanbase opbouwt. Top-dj’s komen langs om je over de ins en outs van hun productiemethodes te vertellen. MUSICFAIR Ook Musicfair kent een gelijk concept, met iets meer nadruk op instrumentclinics. Op het Musicmaker Stage komen succesvolle bands, singer/songwriters en professionals uit de pop-, rock-, jazz- en hiphop-scene in workshops, panels en interviews aan bod. Hoe componeer je? Hoe kom je aan een vette sound op het podium? Leer ervan en pas het toe op je eigen muzikale aspiraties. Musical knowledge is power! Het volledige programma van beide events maken we binnenkort op meetmusic. com bekend.

de clinics, et de panels où sont présents des artistes du top et des professionnels de l’industrie. Tout au long de ces deux journées, vous pourrez vous “plonger” dans tout ce qui a un rapport avec la musique. Un très grand nombre de professionnels et de firmes de disques seront présents pour vous informer et répondre à vos questions dans un espace de démonstration spécialement conçu pour cela. Vous aurez ainsi l’occasion de tout apprendre sur la production musicale, l’activité d’un DJ, les prestations scéniques, comment faire pour être remarqué par les ­firmes de disques, et comment faire pour se constituer une équipe de fans à toute épreuve. Par ailleurs, des DJ de renom seront invités pour vous expliquer les “trucs” inhérents à leur méthode de production. MUSICFAIR Musicfair est basé sur un concept similaire, mais avec un accent plus prononcé sur les ateliers dédiés aux instruments de musique. Sur la scène Musicmaker viendront des groupes à succès, des auteurs-compositeurs-interprètes, ainsi que d’autres professionnels des scènes pop, rock, jazz et hip-hop. Tous participeront à des ateliers, des panels et des interviews à profusion. Comment composez-vous ? Comment obtenez-vous un bon son sur scène ? Il y a quantités de choses à ­apprendre sur place que vous pourrez ensuite adapter à vos propres aspirations. Musical knowledge is power ! Le programme complet de ces deux événements sera communiqué sous peu via notre site web, meetmusic.com . Commandez vos tickets en ligne www.musicfair.nl/tickets www.dancefair.nl/tickets

Bestel je tickets online www.musicfair.nl/tickets www.dancefair.nl/tickets

Lieu : 4 et 5 mars, à la Jaarbeurs d’Utrecht. Musicfair, Dancefair et Pro Audio Summit ont lieu en collaboration avec Music Maker, Interface, Gitarist, De Bassist, Slagwerkkrant, Meet Music Magazine/ Pro Sound & Light, DJMAG et SLAM!FM.

maart: 4 en 5, Jaarbeurs Utrecht Musicfair, Dancefair en Pro Audio Summit komen tot stand in samenwerking met Music Maker, Interface, Gitarist, De Bassist, Slagwerkkrant, Meet Music Magazine/Pro Sound & Light, DJMAG, en SLAM!FM. Ook in België! De organisatie van Musicfair/Dancefair kondigt ook aan dat ze dit event in België gaan organiseren: 4 en 5 november in Kortrijk. Volg het nieuws op www.dancefair.be en www.musicfair.be – en op onze sites natuurlijk!

En Belgique aussi ! Les organisateurs de Musicfair / Dancefair ont le plaisir de vous faire savoir qu’ils vont organiser cet événement en Belgique aussi : cela se passera les 4 et 5 novembre, à Courtrai. Restez informés à ce sujet via www.dancefair.be et www.musicfair.be , ainsi que via nos sites, bien entendu !

advertentie


BASS

Epiphone Jack Casady bass guitar

Chris Dekker

Dit jaar gaat de Epiphone JCS zijn twintigste productiejaar in en de bas is, in goed Nederlands, still going strong. ­Sterker nog: de afgelopen jaren verschenen er steeds meer kleurkeuzes en zag je meer en meer grote namen op dit model spelen. De nieuwe, gelimiteerd geproduceerde blauwe versie is een mooie aanleiding om de bas weer eens ter hand te nemen. Toen de JCS in 1998 verscheen, was het een van de weinige bassen van dit type. De Epiphone Rivoli-reissue liep op zijn einde, de DeArmond Starfire zag je hier en daar, maar het aanbod was klein. De Epiphone vulde destijds dus een groot gat op. Dat is nu nog maar moeilijk voor te stellenl anno 2017 kun je betaalbare, halfholle bassen kopen van onder meer Guild, Warwick’s RockBass, BaCH, Gibson, Fender, Hagstrom, Höfner, Gretsch, Eastwood en Ibanez. Ondanks de volle, warme sound van al deze bassen wijkt de Epi toch af van de meeste. De JCS is namelijk helemaal hol, terwijl de meeste ‘f-gat-bassen’ een middenbalk hebben, en hij heeft een long scale (34 inch) mensuur, terwijl de meeste halfholle bassen short scale zijn. Aanvankelijk was de Epiphone alleen verkrijgbaar in goud - in het echt veel mooier dan op een plaatje - en mondjesmaat in sunburst. Net als het origineel dus, waarover zo meer. Later verschenen

10

www.meetmusic.com

Cette année, l’Epiphone JCS entame sa vingtième année de production, et cette basse, en bon français, … ‘is still going strong’. Elle “fait fort”, oui, mais encore plus ces ­dernières années, où sont apparues de plus en plus de couleurs différentes, et où on a vu de plus en plus de grands noms de la basse jouer sur ce modèle. La nouvelle édition limitée, une version en bleu, est une très jolie ­invitation de plus à se laisser séduire par cette basse … En 1998, quand la JCS est apparue, c’était une des rares basses de ce type. Chez Epiphone, la réédition de la Rivoli touchait à sa fin, on voyait, par-ci, ­par-là, la DeArmond Starfire, mais l’offre était très réduite. A l’époque, cette Epiphone JCS venait donc combler un vide important. Une situation qu’il est d’ailleurs difficile d’imaginer en cette année 2017, où l’on peut facilement ­trouver des basses de type “demi-caisse” … et les acheter à un prix abordable ! Pour preuve, on en trouve, entre autres, chez Guild, Warwick’s RockBass, BaCH, Gibson, Fender, Hagstrom, Höfner, Gretsch, Eastwood et Ibanez ! Malgré le son plein et chaud de toutes ces basses, l’Epiphone est différente de la plupart d’entre elles. En effet, tout d’abord, la JCS est complètement creuse, alors que la plupart des basses à ouïes en forme de ‘f ’ ont un corps qui renferme

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


Signature Bass

er versies in zwart, wit, silverburst en blue royale (zoals ons testmodel), en Mani van The Stone Roses gaf er traditioneel zelf een kleurtje aan. Een officieel Mani Signature-model in een bijzondere kleur ging helaas niet door, maar net als Mani, Andy Lewis van Paul Weller, Jasja J. Offermans van Indian Askin, Brian Ray van McCartney en Ivo Severijns van Waylon ‘ontdekten’ veel pro-spelers de afgelopen jaren de JCS. Nu is de Blue Royale Epiphone Jack Casady Signature Bass weer beschikbaar in een kleine oplage. Eerst een stukje historie. Les Paul was altijd bezig met het verbeteren van instrumenten en elektronica. De diverse bassen met laag-ohmige elektronica, zoals de Les Paul Bass en de Triumph, hebben veel meer inbreng van meneer Les Paul dan de gitaar met zijn naam. Een van die bassen was de Les Paul Signature, met een grote, gouden, holle body, een esdoorn hals en top, en walnoot zijdes en achterkant. Dit instrument had een speciaal laag-ohmig element en werd van ’73 tot ’79 in zeer kleine aantallen geproduceerd. Door de constructie en door het bijzondere element is deze bas vooral in uiterlijk gelijk aan de JCS, die een iets ander element heeft en een mahonie hals. Of zoals Wilco’s John Stirratt ons vertelde: ‘De JCS is een heel andere bas dan de Les Paul Signature, maar wel een heel goede bas. Het origineel klinkt eerder als een zeer volle, warme Precision.’ GLITTERS Maar laten we ons testmodel eens van dichtbij bekijken. De Jack Casady Signature (JCS) heeft een grote, asymmetrische body, gemaakt van gelamineerd esdoorn en kost adviesprijs € 799,-. Hij is hol, maar voorzien van ‘zangbalkjes’. Mede door de lange hals is de bas niet superlicht zoals een Höfner. Het geheel voelt heerlijk solide aan. Onze testbas is prachtig afgewerkt in een diep glitterblauw,

une “poutre” centrale. Et ensuite, elle possède un diapason long, de 34 pouces, alors que la plupart des basses à corps creux ont un diapason court. Au départ, cette Epiphone n’était disponible qu’en finition dorée - et sachez que l’instrument est beaucoup plus joli en réalité que vu sur une photo - et, au compte-gouttes, en finition ‘sunburst’. Tout comme l’original, donc, dont nous allons parler tout de suite. Plus tard, des versions sont apparues en noir, en blanc, en ‘silverburst’, et en bleu-roi (comme le modèle reçu pour notre test). De plus, Mani, le bassiste des Stone Roses, a remis la version traditionnelle sous les projecteurs. Un modèle officiellement signé par Mani n’existe malheureusement pas dans une couleur particulière, mais tout comme Mani, beaucoup de bassistes professionnels ont découvert la JCS ces dernières années. Des noms ? Accrochez-vous : Andy Lewis de Paul Weller, Jasja J. Offermans d’Indian Askin, Brian Ray de McCartney et Ivo Severijns de Waylon. Et à présent voici donc que la ‘Blue Royale Epiphone Jack Casady Signature Bass’ est de nouveau disponible en édition limitée. Faisons un peu d’histoire pour commencer … Le grand guitariste et inventeur Les Paul n’avait de cesse d’améliorer les instruments et le matériel électronique. En fait, les diverses basses équipées d’une électronique à basse impédance - comme la Les Paul Bass et la Triumph - doivent beaucoup plus à Monsieur Les Paul que la guitare qui porte son nom ! L’une de ces basses est la Les Paul Signature, pourvue d’un grand corps creux et d’une finition dorée, d’un manche et d’une table d’harmonie tous deux en érable, tandis que le fond et les éclisses sont en noyer. Cet instrument était équipé d’un micro spécial à basse impédance qui fut produit en très petites quantités de 73 à 79. En raison de sa construction et de ce micro bien particulier, cette basse est très semblable à la JCS, surtout au niveau de son aspect extérieur, car en fait, son micro est quelque peu différent et son manche est en acajou. Ou, comme nous l’a dit John Stirratt, de Wilco : “La JCS est une basse tout à fait différente de la Les Paul Signature, mais il s’agit bel et bien d’une très bonne basse. L’original a plutôt le son - bien plein et très chaud d’une Precision.” DES PAILLETTES Mais regardons à présent notre modèle en test de plus près. Cette Jack Casady Signature (JCS) possède un grand corps asymétrique, en érable laminé, et son prix conseillé est de 799 euros. Elle a donc un corps totalement creux, mais qui est pourvu d’un barrage (fines tiges de renfort en bois collées sous la table d’harmonie). En raison de son manche à diapason long, cette basse n’est pas ­superlégère comme, par exemple, une Höfner. L’ensemble donne une impression très convaincante de solidité. Notre instrument en test bénéficie d’une magnifique finition en bleu profond avec un “effet paillettes” et avec des filets en nacre. Sur papier, tout cela peut sans doute provoquer un sentiment du genre “too much”, mais la réalité est tout autre. La plaque de protection blanche “détonne” peut-être un peu par rapport au micro noir, mais malgré tout, l’ensemble, qui comporte pas mal de noir et de chromé, est très beau. Le manche en acajou est collé et possède une touche en palissandre, avec des repères de forme ­trapézoïdale. Sur la tête - typique d’Epiphone - trône la signature de Jack. La basse n’est pas très lourde, mais elle a un peu tendance à “piquer” de la tête quand on la porte en bandoulière. En raison de l’attache de la bandoulière sur le talon et du côté arrière de l’instrument, très arrondi, ce type de basse aura toujours tendance à vouloir s’incliner vers l’avant, donc, cela demande un peu d’habitude. Néanmoins, les musiciens qui ont grandi avec des modèles de type Fender seront à l’aise sur cette basse : le diapason est le même, le micro se situe

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331

www.meetmusic.com

11

>>


>>

met bindingen van parelmoer. Op papier lijkt dit erg overdreven, maar in het echt is het een plaatje. De witte slagplaat detoneert misschien iets met het zwarte element, maar toch is de combi met veel zwart en chroom erg mooi. De mahonie hals is gelijmd en heeft een palissander toets met trapeze-inleg. Op de typische Epiphone-kop staat Jack’s handtekening. De bas is niet heel zwaar, hoewel hij wel een klein beetje last heeft van kop­ lastigheid als je hem omhangt. Met de bandknop op de hiel en door de bolle achterzijde heeft een dergelijke bas ook altijd de neiging naar voren te kantelen, dus dat is even wennen. Toch spelen mensen die vergroeid zijn met een Fenderachtige zo weg op deze bas. De mensuur is hetzelfde, het element zit grofweg op de plek van een P-element of het voorste element van een J, en de fijn-bolle hals wijkt ook niet veel af van wat standaard is in vintage-basland. De topkambreedte van 42 mm is ietsje breder dan een moderne P, die 41 mm is, maar de D-hals voelt comfortabel aan. Naast een volume- en toonknop heeft deze bas een ‘chicken head’, die je naar drie waardes kunt klikken: 50, 250 en 500. Kort gezegd krijg je ondanks het laagohmige element een hoog-ohmig signaal uit je bas. De drie standen geven echter drie zeer verschillende geluiden. Thuis en tijdens de bandrepetitie heeft het kippensnaveltje de 50 bijna niet aangewezen. Deze is aan de dunne kant, maar zal wellicht handig zijn met bepaalde effecten. De 250-stand is zeer bruikbaar. Qua dikte van het geluid moet je denken aan een gemiddelde Jazz Bass met beide elementen open, maar door de gelijmde hals heb je een wat rondere toon, en de mahonie hals geeft dat fijnneuzige geluid waar Gibsons om bekendstaan. De 500-stand is het geheime wapen. De bas wordt hier dik, vol, warm en zoet. Waar een korte bas met halshumbucker wat sponzig kan gaan klinken, behoudt Jack definitie en strakheid. Op deze stand kun je echt blazen! Fijn is dat er geen merkbaar volume­ verschil tussen de standen zit. Tijdens een gig schakel je dus makkelijk van de rock- naar de ballad-stand. EEN PLAATJE De populariteit van de JCS heeft vier redenen: hij is zeer betaalbaar, als speler van een van de twee industriestandaarden uit Californië hoef je niet erg te wennen, de sounds zijn zeer bruikbaar in een band en het is natuurlijk een plaatje. Zijn er dan geen nadelen? Wellicht wil je je geluid nog meer vintage; daarvoor zijn er halfholle, short scale opties van diverse merken. Het zou Epiphone sieren om de koffer standaard bij de bas te leveren, maar er is in ieder geval een koffer verkrijgbaar. Wie ooit een echte Les Paul Signature bespeeld heeft, weet dat dit een van de mooist klinkende bassen ooit is. De JCS is gewoon een andere bas en kost een fractie van een vintage-exemplaar, dus vergelijken is oneerlijk. We kunnen concluderen dat de JCS na twintig jaar nog steeds een zeer welkome, behoorlijk unieke en fijne aanvulling is in basland.

plus ou moins au même endroit que le micro d’une Precision ou que celui du micro manche d’un modèle Jazz Bass, et le manche - fin et arrondi - n’est pas très loin du standard vintage bien connu dans le petit monde de la basse. La ­largeur du manche au sillet de tête est de 42 mm, soit un peu plus large que celle d’une Precision moderne, qui est de 41 mm, mais le manche en forme de “D” est confortable. En plus des traditionnels potentiomètres de volume et de tonalité, cette basse possède un sélecteur très particulier, en forme de ‘chicken head’ qui permet de choisir entre trois valeurs d’impédance différentes : 50, 250 et 500 KOhms. Pour résumer très fort, malgré la basse impédance du micro, la basse possède un circuit qui lui donne un signal de sortie de haute impédance. Et les trois ­positions du sélecteur donnent des sons très différents. Tant à la maison que pendant les répétitions, le sélecteur n’a pratiquement ­jamais été sur la position 50 : celle-ci donne un son qui manque de corps, mais peut-être cela peut-il se révéler utile pour certains effets. Par contre, la position 250 est parfaitement utilisable. Pour ce qui est de l’épaisseur du son, on pense à une Jazz Bass standard avec les deux micros sélectionnés, mais grâce à son manche collé, le son est un peu plus rond, et l’acajou du manche produit ce son “délicatement nasal” pour lequel les Gibsons sont réputées. Mais passons à la position 500, qui est … “l’arme fatale” de l’instrument ! Ici, le son de la basse devient à la fois épais, plein, chaud et doux. Là où celui d’une basse à diapason court devient un peu “spongieux”, celle de notre cher Jack conserve sa définition et sa fermeté. Sur cette position, on peut vraiment … “déménager grave” ! Et ce qu’il y a de bien quand on change de position, c’est qu’il n’y a pas de ­changement de volume audible. Ainsi, pendant un concert, on peut facilement alterner entre - ce que l’on pourrait définir comme - la “position rock” et la ­“position ballade”. UNE IMAGE La popularité de la JCS repose sur quatre critères : elle est financièrement très accessible ; si vous jouez sur un des deux standards de l’industrie californienne, il n’y a pratiquement pas d’adaptation nécessaire ; les sonorités sont tout à fait exploitables dans le cadre d’un orchestre ; et enfin, naturellement, cette basse projette une image très personnelle. Peut-on parler de défauts ? Peut-être ­voudrez-vous un son encore plus vintage ? Bon, dans ce cas, il existe des options de basses à corps creux et à diapason court dans diverses marques. Autre point : ce serait une bonne chose qu’Epiphone livre systématiquement le coffre avec la basse, mais en tout cas, il est disponible en option. Tout qui a déjà joué sur une authentique Les Paul Signature sait qu’il s’agit d’un des plus beaux sons de basse qui soit. Mais la JCS est une autre basse, tout simplement, et elle coûte beaucoup moins cher qu’un exemplaire d’époque. Donc, faire des comparaisons serait malhonnête ... Nous pouvons donc conclure en disant que cette JCS, 20 ans après son lancement, reste un ajout toujours aussi bienvenu dans le monde de la basse, en ce sens que cet instrument est assez unique et de très bonne qualité.

12

www.meetmusic.com

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


Genre-overstijgende sounds. Grenzeloze creativiteit. Als gitarist weet je hoe belangrijk het is de vrijheid en flexibiliteit te hebben om je eigen sound te ontwikkelen. Met de Zoom G3Xn Multi-Effects Processor staat je hierbij niets meer in de weg. De G3Xn is een genre-overstijgende multi-effectprocessor met de nodige veelzijdigheid om met nieuwe

Lorem ipsum

sounds en verschillende stijlen te kunnen experimenteren. Met het geïntegreerde expressiepedaal, de 80-seconden looper, de natuurgetrouwe amp/kabinet emulators en een grote verscheidenheid aan effecten en patches, is de G3Xn een onmisbare aanvulling op elk pedaal. Met de G3Xn verleg je spelenderwijs grenzen en ontwikkel je een geweldige sound.

We’re Zoom. And We’re For Creators.

www.zoom.co.jp

Sound Service European Music Distribution www.sound-service.eu | info@sound-service.eu


KEYBOARD INSTRUMENTS

Korg MicroKorg S keyboard-synthesizer/vocoder Korg steelt de spotlights regelmatig met nieuwe analoge ­replica’s en synths. Maar de MicroKorg is de Korg die al 15 jaar lang stilletjes in productie is en nog steeds goed verkoopt. Na de XL komt het bedrijf nu met een nieuwe ­versie: de spierwitte S. Tijd voor een hernieuwde ­kennismaking. Van sommige synths is het lastig om goede demo’s op Youtube te vinden, maar typ ‘MicroKorg’ in en je bent de eerste maanden wel zoet met meer dan 30.000 hits. Het origineel bestaat dan ook al jaren lang en je komt de MicroKorg echt overal tegen; van homestudiootjes tot grote festivalpodia. Dan doe je als bedrijf iets goed, dat is duidelijk. Die lange levensduur is helemaal bijzonder als je bedenkt dat de MicroKorg digitaal is, en over het algemeen wordt die technologie in sneltreinvaart door­ ontwikkeld en is een synth van twee jaar geleden al verouderd. Zo niet de ­MicroKorg; deze nieuwe S-versie gebruikt intern nog gewoon dezelfde com­ ponenten als het origineel. Korg mag met de Minilogues, Volca’s en wat allemaal nog meer de analoge markt weer helemaal bedienen, het zijn synths als de MicroKorg die ervoor zorgen dat de rekeningen kunnen worden betaald. Dat gezegd hebbende, is het natuurlijk wel eens een goed idee om zelfs bestsellers eens te updaten. Gewoon, wat extra dingen erop, fris kleurtje, zodat ie er weer even tegenaan kan. Dat lijkt precies wat Korg met de nieuwe S-versie heeft gedaan. En waarom ook niet? Never change a winning team geldt ook zeker hier, en het eerste dat opvalt als ik de MicroKorg weer eens in de studio heb, is hoe goed, snel en lekker het ding klinkt en werkt. GEEN BUG, MENEER Maar laten we eerst eens kijken wat er allemaal vernieuwd is met de komst van de MicroKorg S (€ 585,-). Nou, ehm... weinig dus. Er is een extra bank met

14

www.meetmusic.com

Ruud Lekx

Korg vole régulièrement la vedette en sortant de nouvelles répliques analogiques d’anciens synthés. Mais le MicroKorg est un modèle Korg qui, sans faire de bruit, est en production déjà depuis 15 ans et qui se vend encore bien. Après le modèle XL, voici que la firme débarque maintenant avec une nouvelle version : le modèle “S”, tout de blanc vêtu. Il est donc temps de refaire connaissance … Pour certains synthés, il est difficile de trouver de bonnes démos sur Youtube, mais si vous tapez “MicroKorg”, vous allez être occupé pendant des mois avec plus de 30.000 hits ! Le synthé original existe déjà depuis des années et on le ­rencontre vraiment partout, que ce soit dans les home-studios ou les plus grandes scènes de concert. Bref, on se rend compte que c’est du bon boulot, c’est évident. Cette longue durée de vie est tout à fait curieuse quand on sait que le MicroKorg est de conception digitale et qu’en général, cette technologie évolue très rapidement, à telle enseigne qu’un synthé est techniquement dépassé après seulement deux ans ! Mais pas le MicroKorg : la preuve, c’est que cette nouvelle version S renferme toujours les mêmes composants que le modèle original. Korg peut s’échiner à ­inonder le marché analogique avec des modèles tels que le Minilogue, le Volca ou que sais-je encore … Il n’empêche que ce sont des synthés comme le MicroKorg qui permettent à la marque de payer ses factures en fin de mois ! Ceci étant dit, c’est évidemment une bonne idée que de penser à opérer un ­lifting de temps à autre, et même sur ses propres bestsellers. Rien de plus simple : quelques nouvelles fonctions en plus, une nouvelle couleur, bref, juste ce qu’il faut pour “recoller au peloton”. Il semble que ce soit précisément la démarche suivie par Korg pour cette nouvelle version S. Et après tout, pourquoi pas ? Never change a winning team (ne changez jamais une équipe qui gagne !) : ce proverbe est certainement d’application ici aussi, et la première chose qui saute aux yeux quand on se retrouve

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


­ resets (altijd welkom) en er is nu ook ruimte voor eigen sounds zonder meteen p de factory presets te overschrijven. Ook prima, want anders dan bij veel synths zijn de presets hier prima bruikbaar. Verder is er natuurlijk die witte kleur. Die maakt de synth weliswaar beter zichtbaar op het podium en ook wat trendier, maar tegelijk heb ik hier wat meer witte apparaten staan die toch veel sneller smerig worden, of soms vergelen als het plastic is. De houten zijkantjes zijn dan weer wel mooi. De grootste verandering is er eentje waarvan ik er nog niet helemaal uit ben of deze nou handig is of niet. Want onder de toetsen heeft Korg drie speakers gemonteerd, zodat je de synth voortaan zonder versterker of hoofdtelefoon direct kunt gebruiken. Het bedrijf vermeldt zelfs trots dat je lage tonen kunt voelen ­terwijl je speelt: het is geen bug, het is een feature, meneer! Aan de ene kant zie ik het nut wel in van de speakers, zeker in combinatie met het feit dat je de MicroKorg op batterijen kunt laten werken: totaal portable en de droom van elke straatmuzikant. Maar ook op vakantie of andere plekken waar je jezelf voorheen moest afsluiten van de buitenwereld met een hoofdtelefoon, is de Korg nu hoorbaar terwijl je toch deel bent van de wereld. Of iedereen jouw ­gepiepknor ook kan waarderen, is dan weer een heel ander verhaal. SPEAKERS UIT OF AAN? Tegelijk heb je in normale omstandigheden waarin je een synth gebruikt – dus in de studio of op het podium – helemaal niks aan speakers en zijn ze zelfs gewoon irritant. In mijn studio heeft er steeds gewoon een losse jackplug in de hoofdtelefoonaansluiting gezeten; dat is de snelste manier om de speakers uit te zetten. Net toen ik dacht ‘waardeloos’, ontstond met twee vrienden het spontane idee van een jamsessie in de tuin met twee akoestische gitaren en… de MicroKorg. En toen was het ineens geniaal dat ie speakers had. Uiteindelijk denk ik dat het geen slechte feature is: leuk als je het nodig hebt, en als je het niet nodig hebt, zit het niet in de weg. Er is eigenlijk maar één ding waarvan ik zou kunnen wensen dat Korg het zou hebben geüpdate: een usb-plug! Van alles en nog wat heeft tegenwoordig usb, en ik kan me zo voorstellen dat je zo allerlei dingen kunt updaten, of met een kabel de synth aan je daw kunt hangen. Wel weer bonuspunten krijgt de ­MicroKorg voor het hebben van drie standaard midi-inputs, inclusief een echte midi-thru.

en studio avec ce MicroKorg S, c’est à quel point cette machine fonctionne bien, “sonne” bien, et à quel point elle réagit rapidement et agréablement. NON, CE N’EST PAS UN BUG, MONSIEUR ! Mais tout d’abord, voyons un peu ce que l’arrivée du MicroKorg S (585 euros) amène de neuf. Eh bien, en fait, euh … peu de choses ! Il y a une banque de ­présélections supplémentaire, un élément toujours le bienvenu. A présent, il y a également place pour vos propres sonorités sans devoir écraser les présélections usine. C’est aussi une bonne chose, car contrairement à beaucoup de synthés, ces dernières sont tout à faits exploitables. Ensuite, il nous faut parler, naturellement, de la couleur blanche. Certes, cela rend le synthé mieux visible sur scène et aussi, un peu plus “dans le coup”, mais par ailleurs, j’ai en ma possession d’autres appareils blancs, et je peux dire que ceux-ci présentent beaucoup plus vite un aspect défraîchi, ou même, qu’ils jaunissent carrément quand il s’agit de plastique. Ceci dit, les petites parois ­latérales en bois sont toujours très jolies. Mais le changement le plus important a ceci de particulier que je ne suis pas encore arrivé à me décider vraiment pour savoir s’il est pratique ou pas ! Car en fait, sous le clavier, Korg a installé 3 haut-parleurs, de sorte que désormais, le ­synthé peut directement fonctionner sans un ampli ou un casque. La firme ­annonce même fièrement que l’on peut “sentir” les notes graves quand on joue : eh oui, ce n’est pas un bug, c’est une … caractéristique, oui Monsieur ! Pour ma part, d’une part, je trouve cela utile d’avoir des haut-parleurs, et ce, en particulier si l’on se souvient que le MicroKorg peut fonctionner sur piles : cela le rend donc

SOUNDMUZE Verder is de MicroKorg nog net zo’n lekkere synth als hij altijd al was: hij klinkt goed, is flexibel met audio-inputs en een eigen vocoder met bijgeleverde microfoon, en is gemakkelijk te bedienen. Volgens mij heb ik nog nooit een MicroKorg-­ manual hoeven inkijken. De MicroKorg is een werkpaard: zo’n synth die altijd het geluidje paraat heeft dat je op een bepaald moment zoekt. Er valt van alles op aan te merken (beperkte polyfonie, kleine toetsen, etc.), maar op de een of andere manier zijn ze nog altijd gewild, en dat komt omdat ze resultaten opleveren. En op een of andere manier is het een synth die inspireert, misschien wel de

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331

www.meetmusic.com

15

>>


portable et autonome à 100 %, ce qui est un rêve pour tous les musiciens de rue. Mais cette qualité peut aussi être exploitée en vacances, ou dans tout autre lieu où l’on doit se couper du monde extérieur avec un casque : maintenant, le ­MicroKorg est audible, tout en vous laissant la faculté de rester en contact avec autrui. Ceci précisé, le fait de savoir si votre entourage est à même d’apprécier vos ritournelles est une tout autre question !

>>

belangrijkste eigenschap van een muziekinstrument. Ik heb hier synths gehad die 100x meer kunnen, maar waar je naar zit te staren van: ja, wat nu? Met de MicroKorg wil je meteen aan de slag, en nu heb je zelfs niet meer het excuus van: er was geen versterker… Het is gewoon een heel gemakkelijk ding om ­goede sounds uit te halen en hoewel de engine dus in digitale termen al meer dan bejaard is, klinkt alles nog prima. Natuurlijk had er van alles en nog wat kunnen worden uitgebreid, van polyfonie (vier stemmen is redelijk lachwekkend anno 2016) tot fysieke outputs, tot effecten, et cetera. Maar ten eerste hebben we daar de MicroKorg XL al voor, en ten tweede is nou juist de overzichtelijkheid een van de sterke punten van de MicroKorg. CONCLUSIE Is dit een goede update of niet? Ik denk zelf van wel: de functionaliteit is groter, er zijn wat handigheidjes toegevoegd en de MicroKorg ziet er weer kek uit. ­Tegelijkertijd blijft Korg de normale MicroKorg en de XL+ ook door produceren. Die laatste heeft dan bijvoorbeeld weer meer polyfonie. De eerste wordt nu heel goedkoop aangeboden: het verschil tussen de normale MicroKorg en de S is iets van 115 euro. Of de extra features dat waard zijn, moet je zelf beslissen. Maar dat de MicroKorg nog best een tijdje meekan in het huidige klimaat, mag duidelijk zijn!

AVEC OU SANS LES HAUT-PARLEURS ? Mais d’autre part, dans les conditions normales où on utilise un synthé - autrement dit, en studio ou sur scène - on n’en a “rien à cirer”, de ces haut-parleurs ! Pire que cela, ils ont même un côté franchement irritant : dans mon studio, j’ai même laissé en permanence un jack “bidon” dans la sortie casque, car c’est la manière la plus directe de déconnecter les haut-parleurs. Jusque-là, je pensais donc cet ­apport de haut-parleurs inutile … jusqu’au moment où, avec deux amis, l’idée nous est venue spontanément d’aller faire une jam session dans le jardin avec deux guitares acoustiques … et le MicroKorg ! Et tout d’un coup, cela devenait génial d’avoir des haut-parleurs intégrés ! Finalement, je pense que ce n’est pas une mauvaise chose : c’est sympa quand on en a besoin, et ce n’est pas gênant quand on n’en a pas besoin. Pourtant, en fait, il y a une seule chose que j’aurais ardemment souhaitée, c’est voir Korg inclure dans les nouvelles possibilités de son appareil une connexion USB ! De nos jours, tout - et même le reste ! - possède une prise USB, et j’imagine donc que par ce moyen, on aurait pu mettre à jour toutes sortes de choses, ou relier ce synthé à une DAW, etc. Par contre, le MicroKorg mérite de nouveau un bonus pour la présence de ses 3 connecteurs MIDI, y compris une vraie prise MIDI-THRU. UNE MUSE MUSICALE Au-delà de toutes ces considérations, le MicroKorg reste un super synthé, ce qu’il a toujours été : ses sons sont bons, il est polyvalent grâce à ses entrées audio et à son vocodeur intégré (qui est même livré avec son propre micro), et il est facile à utiliser : sur base de ma propre expérience, je n’ai d’ailleurs encore jamais dû consulter le manuel d’un MicroKorg ! Et en plus, c’est un “bourreau de travail” des plus efficaces : un synthé qui est toujours prêt à vous donner le son que vous cherchez, celui dont vous avez précisément besoin à tel ou tel moment. On pourrait se livrer à toute une série de critiques : polyphonie réduite, petites touches, etc. Mais d’une manière ou d’une autre, ces caractéristiques sont un choix, et un choix qui génère des résultats. Et d’une manière ou d’une autre ­également, c’est un synthé qui vous inspire “des choses”, ce qui est peut-être la qualité la plus importante d’un instrument de musique. J’ai chez moi des synthés qui peuvent faire cent fois plus, mais devant lesquels on reste parfois le regard fixe, en se disant : “Bon, et maintenant, je fais quoi ? “ Tandis qu’avec le MicroKorg, on s’y met immédiatement, et à présent, il n’y a même plus d’excuses si on ne ­dispose pas d’un ampli … C’est, tout simplement, un appareil “facile”, qui permet de produire de bonnes sonorités, et bien que le générateur sonore soit donc, du point de vue de sa technologie digitale, d’un âge “canonique”, il a, encore toujours, un son aussi convaincant. Bien sûr, il aurait encore pu bénéficier de toute une ­série d’améliorations, depuis sa polyphonie (4 voix seulement, c’est vraiment ­risible en l’an de grâce 2016 !) à ses sorties “physiques”, à ses effets, etc. Mais tout d’abord, le MicroKorg XL est là pour cela, et ensuite, la parfaite clarté est justement l’un des points forts du MicroKorg. CONCLUSION S’agit-il d’une “bonne” mise à jour ou pas ? Personnellement, je pense que oui : les fonctionnalités ont augmenté quelque peu, certaines petites aides pratiques ont été ajoutées, et le MicroKorg a toujours un look d’enfer ! Pour l’instant, Korg continue à produire Le MicroKorg “normal” et le XL+. Ce dernier, possède, par exemple, une polyphonie plus étendue. A présent, le premier est vendu très bon marché : la différence entre le Micro Korg normal et la version S est de 115 euros. Finalement, c’est à vous de décider si les fonctions supplémentaires du modèle S vous sont utiles ou pas. Mais il est évident que pendant encore pas mal de temps, le MicroKorg aura encore bien des choses à dire dans le petit monde des synthés !

+ –

16

• oud ontwerp is nog zeer actueel • extra geluidenbank zeer welkom • geen usb

www.meetmusic.com

+ –

•U  n projet qui “date” un peu, mais qui est encore très actuel. • Une banque de sons en plus, c’est toujours bien venu ! • Pas de connexion USB.

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


DRUMS & PERCUSSION

Sakae Almighty Birch acoustic drums Sakae is de fabriek die tot enkele jaren geleden Yamaha’s drums bouwde. De Almighty Birch is Sakae’s geüpdate ­versie van de fameuze Recording Custom. We waren reuze benieuwd naar het resultaat! Het verhaal is al meerdere keren verteld, maar mocht je het gemist hebben: het kleine fabriekje in Osaka maakte dik 45 jaar lang de trommels met de drie stemvorken erop. Yamaha opende echter een eigen fabriek in China, en dat maakte het voor Sakae mogelijk om onder eigen naam de wereld te gaan veroveren. Sakae blijft met de Almighty Birch eigenlijk dichter bij de originele Recording Custom Yamaha zelf met haar onlangs gelanceerd nieuwe Recording Custom set. Het belangrijkste verschil zit ’m al in de gebruikte houtsoort. Yamaha schakelde voor de nieuwe set over naar Amerikaans berken, terwijl Sakae hetzelfde Japanse Hokkaido berkenhout van de originele Recording Custom gebruikt JAPANS CORRECT Sakae blijft in het promotiemateriaal voor de nieuwe set overigens uiterst Japans correct. Het merk verwijst zelf nergens naar Yamaha, en ook de naam Recording Custom wordt nergens gebruikt. Als je echter de oude sets kent en je kijkt naar de Almighty Birch, dan zijn de overeenkomsten onmiskenbaar. Sakae levert de Almighty Birch alleen als ketelset of losse drums, dus zonder standaards of pedalen. De prijs voor de Almighty Birch is vergelijkbaar met wat Yamaha voor de Recording Custom vraagt en is dus behoorlijk pittig. De set is echter het bedrag dubbel en dwars waard. Net als bij de meeste high-end drums is er bij de Almighty Birch een ruime keus aan losse drums en finishes, waarbij je niet alleen kunt kiezen tussen verschillende diameters maar ook uit verschillende keteldieptes. De testset bestaat uit een 22”x18” bassdrum, 10”x7” en 12”x8” toms, een 16”x14” floortom en een 14”x6½” snaredrum. De set is afgewerkt in de kleur Blood, die opvallende gelijkenis vertoond met het Wine Red van de oude Yamaha Recording Custom. De binnenkant van de ketel

Dennis Boxem

Jusqu’il y a quelques années d’ici, Sakae n’était “que” l’usine qui construisait les batteries de Yamaha. Le modèle Almighty Birch est la version mise à jour de Sakae du fameux modèle Recording Custom. Nous étions vraiment “piqués au vif” par la curiosité de voir les résultats de ce projet.

Ce qui suit a déjà été raconté plusieurs fois, mais au cas où vous auriez raté cet épisode, voici un petit rappel : pendant plus de 45 ans, la petite usine d’Osaka a construit les fûts de la marque dont le logo porte trois diapasons. Puis Yamaha a ouvert sa propre usine en Chine, et cela a rendu possible pour Sakae de se mettre à conquérir le vaste monde sous son propre nom. Pour concevoir ce modèle Almighty Birch, Sakae est en fait resté plus proche du modèle original, la Recording Custom de Yamaha, que pour réaliser son propre set Recording Custom. La différence la plus marquante réside dans l’essence de bois utilisée : pour sa nouvelle version, Yamaha est passé au bouleau américain, alors que Sakae est restée fidèle au même bouleau japonais (le Hokkaido) de la Recording Custom des origines. UNE CORRECTION TYPIQUEMENT JAPONAISE Dans ses démarches visant à promotionner son nouveau set, Sakae a gardé une correction toute japonaise : la marque ne fait nulle part référence à Yamaha, et le nom Recording Custom n’apparaît nulle part non plus. Mais pour ceux qui connaissent bien les vieux modèles et qui regardent l’Almighty Birch, les similitudes sont indéniables. Sakae livre son Almighty Birch uniquement en tant que set ou en pièces ­séparées, donc, sans statifs et/ou sans pédales. Le prix pour acquérir cette ­Almighty Birch est comparable à celui que demande Yamaha pour sa Recording Custom, donc il est relativement “salé” ! Mais ce set vaut largement - très largement même ! - son prix. Tout comme c’est le cas des autres batteries de haut niveau, l’Almighty Birch dispose d’un vaste choix de fûts séparés et de finitions, où il est même possible de choisir non seulement entre plusieurs diamètres, mais aussi entre plusieurs profondeurs de fûts. Le set mis à notre disposition pour le test se composait des éléments suivants : une grosse caisse de 22” x 18” ; des toms de 10” x 7” et de 12” x 8” ; un floortom de 16” x 14” ; et une caisse claire de 14” x 6,5”. Le set de test est de couleur ‘Blood’, qui trahit en fait une similitude évidente avec la finition Wine Red de l’ancienne Yamaha Recording Custom. Et l’intérieur des fûts est aussi traité avec un vernis brun foncé, ce que l’on ­reconnaît également comme étant … Bon, je m’arrête là vous avez compris ! HUIT La construction des fûts de l’Almighty Birch est légèrement différente par rapport à la version originale. Tout comme ceux de la Recording Custom, les toms sont construits sur base de six couches de bois, mais les floortoms en ont sept, et la grosse caisse, huit. On constate donc que la Sakae Almighty Birch adopte une épaisseur de fût progressive : plus grand est le diamètre, plus épais est le fût. Il y a d’ailleurs plusieurs constructeurs de batteries qui suivent ce principe. L’idée est que de cette manière, les fûts seront comparativement plus proches entre eux, et qu’un set aura ainsi un son qui sera plus cohérent entre les différents fûts. La finition des fûts est comme ce que, entretemps, nous savons pouvoir ­attendre de Sakae : im-pec-cable ! Même en la soumettant aux reflets de la ­lumière, pas la moindre altération : la couleur a vraiment une surface polie ­comme un miroir ! Même sur les cercles en tension, on ne relève pas de petit éclat ou de bavure mineure. De plus, le bois sélectionné ne laisse apparaître pas la moindre irrégularité ou la moindre décoloration. Ici, c’est du 10 sur 10, Monsieur ! SIMPLE Les cercles des toms et de la caisse claire appartiennent à la variante emboutie de 2,3 mm d’épaisseur, qui donne une bonne restitution sonore, bien équilibrée, et un beau son, joliment ouvert. Le système de suspension isolée des toms est une amélioration déterminante par rapport à la suspension Yess de Yamaha. Sakae a conçu une manière simple - mais efficace - d’isoler la suspension des toms. Sur chaque tom, deux coquilles ont une forme un peu différente, et cela

18

www.meetmusic.com

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


is ook voorzien van een donkerbruine laklaag, wat je ook weer herkent van... Nou ja, het punt is wel gemaakt. ACHT De ketelconstructie van de Almighty Birch wijkt ietsje af van het origineel. De toms zijn net als de Recording Custom opgebouwd uit zes laagjes, maar floortoms hebben er zeven en de bassdrum zelfs acht. Daarmee heeft de Sakae Almighty Birch een progressieve keteldikte. Hoe groter de diameter, hoe dikker de ketel. Er zijn meer drumbouwers die dit principe toepassen. Het idee is dat je zo de ketels verhoudingsgewijs dichter bij elkaar brengt, zodat de set meer als een geheel gaat klinken. De afwerking van de ketels is zoals we inmiddels van Sakae mogen verwachten: vlekkeloos. Lichtreflecties in de lak geven geen enkele vertekening: de laklaag is dus echt spiegelglad gepolijst. Op de superstrakke en messcherpe draagranden

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331

permet, sur le bord extérieur, de monter une petite plaque en métal. Ensuite, les Japonais montent l’attache sur cette petite plaque de métal. Les deux coquilles de type différent et la suspension isolée sont montées sur la face inférieure de chaque fût, ce qui permet, sur la face supérieure, de bénéficier d’un cercle normal, avec toute sa surface de jeu. C’est très intéressant, car sur les sets modernes, la suspension isolée est souvent dans le chemin du technicien son quand, par exemple, il veut poser une pince de micro. Mais chez Sakae, il n’aura donc plus à souffrir de ce problème ! LE SON Passons donc maintenant au son … Tout qui a eu la chance de s’asseoir derrière une batterie Recording Custom originale peut se réjouir de retrouver une foule de traits connus en jouant sur une Almighty Birch. Les toms regorgent de punch, ils ont un son clair et bien gras. La réponse a gardé le même caractère,

www.meetmusic.com

19

>>


>>

zie je nog niet het kleinste splintertje of braampje zitten en het gebruikte hout heeft geen enkele oneffenheid of verkleuring, Een tien met de griffel! SIMPEL De spanranden op de toms en snaredrums zijn van de 2,3 millimeter dikke ­geperste variant. Die geven een mooi gebalanceerd stemgedrag en een prima open klank. Het geïsoleerde ophangsysteem van de toms is een flinke ver­betering ten opzichte van Yamaha’s Yess ophanging. Sakae heeft een simpele maar doeltreffende manier om de tomophanging te

20

www.meetmusic.com

un peu rigide, et le sustain est ample, bien qu’il reste contrôlé. La palette sonore est très large : avec un set de peaux à simple épaisseur recouvertes d’un coating, les fûts se laissent aller vers des aiguës très jazzy, et presque tout aussi facilement, vers des graves rugissants sans que l’on ne perde en caractère, ne serait-ce que partiellement. Avec un set de peaux transparentes à double épaisseur, l’Almighty Birch devient un magnifique set fait pour la pop et le rock. Les fûts n’ont aucun besoin d’être assourdis : tel quel, leur son reste sous contrôle, et il est aussi puissant que gras. LES ÉVENTS Comme cela a déjà été dit, le fût de la grosse caisse est un peu plus épais que ­celui de la Recording Custom bass drum des origines, mais Sakae y a introduit une autre modification : autour de la peau de résonance, il y a 4 évents de très grande taille qui, lorsqu’on est en présence d’une peau sans évent, tempèrent quelque peu la réponse de la batte sans que l’on semble perdre quoi que ce soit en qualité sonore. Cela fonctionne particulièrement bien, car le set du test est justement pourvu d’une peau de résonance close, et elle est pourtant très facile à contrôler sans que l’on doive l’assourdir artificiellement. Bien entendu, un fût de 22” x 18” ne se laisse pas facilement entraîner vers des aiguës jazzy, mais on sait en tirer sans problème un beau son bien rond. Dans ce cas, la batte garde bien son ‘bounce’ caractéristique que l’on connaît quand la peau de résonnance est sans évent, mais en même temps, on peut facilement enfoncer la batte dans la peau de frappe sans que l’on provoque par là un rebond plus important. Avec une peau de résonance bien tendue et une peau de frappe tendue à la main, on obtient un grondement super gras, presqu’oppressant, et qui peut être utilisé en studio sans la moindre technique pour assourdir le son. En général, les caisses claires sont les fûts les plus épais au sein d’un kit de batterie, mais Sakae fait exception à la règle pour son Almighty Birch : la caisse claire de 14” x 6,5” de notre set de test n’a en effet que six couches, et elle est donc de la même épaisseur que les toms. Mais quand on joue dessus, cette ­décision est tout à fait compréhensible, car le son du fût est vraiment tranchant et très facile à contrôler. Avec une épaisseur plus importante, le son n’en serait devenu qu’encore plus tranchant au point de devenir trop mince. Ici, on se ­trouve donc en présence d’un rapport idéal entre une réponse rapide, une ­attaque pointue et juste un “zeste” de sustain. Cette caisse claire de 14” x 6,5” fonctionne bien quand les peaux sont très peu tendues : elle diffuse alors un beau son qui fait sentir une certaine pression sonore. Dès qu’on règle l’accordage un peu plus haut, le son perd un peu en équilibre. Mais dès qu’on arrive à une tension moyenne, toutes les harmoniques (inférieures et supérieures) reviennent sagement sous contrôle. Les rimshots ont

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


i­soleren. Twee spanbokken op iedere tom hebben een wat afwijkende vorm, waardoor er aan de buitenkant een platte strip metaal op is te monteren. Aan die strip metaal hebben de Japanners vervolgens de tomrozet gemonteerd. Die twee afwijkende spanbokken en de geïsoleerde ophanging zijn gemonteerd aan de onderkant van iedere trommel, waardoor je aan de bovenkant gewoon een normale spanrand hebt met alle ruimte van dien. Dat is heel prettig, want bij moderne drumkits zit de geïsoleerde ophanging in de weg als de geluidsman bijvoorbeeld een microfoonklemmetje wil monteren. Bij Sakae heb je daar dus geen last van. KLANK Dan maar eens naar de klank. Wie achter de originele Recording Custom heeft gezeten mag zich bij de Almighty Birch verheugen op een feest van herkenning. De toms zijn punchy, helder en lekker vettig. De respons heeft hetzelfde, wat stugge karakter en de sustain is vol maar beheerst. Het stembereik is groots: met een set enkellaags gecoate vellen laten de trommels zich verleiden tot jazzy hoog en net zo makkelijk tot bulderend laag zonder dat je ook maar een fractie aan karakter inlevert. Met een set dubbellaags transparante vellen is de Almighty een heerlijke pop- en rockkit. De trommels hebben geen enkele demping nodig en klinken beheerst, stevig en vet.

le tranchant d’un rasoir et restent bien contrôlés. Les oreilles sont gratifiées par une pression sonore supplémentaire, sans pour autant devoir subir les ­“gémissements” bien connus et longs comme le bras ! Quant aux rimclicks, ils ont un son plein et pointu. Le mécanisme du timbre dont est pourvue la caisse claire de Sakae mérite une mention spéciale : c’est un des mécanismes qui fonctionne le mieux, l’un des les plus souples qui existe actuellement sur le marché. Simple, mais efficace. EN RÉSUMÉ Des comparaisons n’ont cessé d’être émises tout au long de ce test. C’est très simple : on ne peut pas se défaire de l’idée que cette Sakae Almighty Birch n’est rien d’autre qu’une Recording Custom dans un nouveau “costume”, subtilement adapté. Mais en fait, il ne fallait pas s’attendre à autre chose venant d’une usine qui avait développé ce set dès son origine. L’Almighty Birch est construite dans la même essence de bois, elle est construite suivant les mêmes techniques et avec le même matériel, et elle sort des mains de ceux qui ont construit le modèle ­original. Bien sûr, le nom est différent, mais les origines sont incontestables !

LUCHTGATEN De bassdrum is zoals gezegd een fractie dikker dan de originele Recording ­Custom bass, maar Sakae veranderde nog iets. Rond het voorvel zitten namelijk vier vrij forse luchtgaten die bij een dicht voorvel de respons van de klopper iets temperen zonder dat je aan sound lijkt in te leveren. Dat werkt bijzonder goed, want de testset is met een dicht voorvel en zonder extra vorm van demping heel makkelijk te controleren. Een 22”x18” laat zich natuurlijk niet echt verleiden tot jazzy hoog, maar een mooie ronde toon is er zonder problemen uit te halen. De klopper behoudt daarbij wel de kenmerkende bounce die je bij een dicht voorvel krijgt, maar tegelijkertijd is de klopper ook makkelijk in het slagvel te drukken zonder dat je daarbij door gestuiter extra nootjes krijgt. Met het voorvel strak en het slagvel vingervast krijg je vervolgens een moddervette, drukkende dreun die zonder enige vorm van extra demping zo in de studio kan worden gebruikt. Snaredrums zijn over het algemeen de dikste trommels binnen de drumkit, maar Sakae wijkt daar bij de Almighty Birch vanaf. De 14”x6½” snare bij de testset heeft namelijk maar zes laagjes en is daarmee net zo dik als de toms. Als je hem bespeelt, is die beslissing heel begrijpelijk, want de trommel is messcherp en heel beheerst. Met een dikkere ketel zou de klank alleen maar scherper en dunner zijn geworden, en nu heb je precies de goede verhouding tussen een snelle respons, een puntige attack en nét een sprankje aan sustain. De 14”x6½” werkt goed bij een extreem lage velspanning. Dan geeft hij een mooie en duwend lage klap. Zodra je iets hoger stemt, raakt hij een beetje uit ­balans, maar vanaf een medium stemming zijn alle boven- en ondertonen weer keurig onder controle. Rimshots zijn vlijmscherp en gecontroleerd. Je krijgt wel de extra druk op je oren, zonder de kenmerkende meterslange jank. Rimclicks zijn vol en puntig. Een eervolle vermelding krijgt het Sakae snarenmechaniek, dat een van de mooist lopende en soepele mechaniekjes is die er momenteel op de markt zijn. Eenvoudig maar doeltreffend. KORTOM De vergelijking is door deze hele test al getrokken. Je kunt er simpelweg niet om heen dat de Sakae Almighty Birch niets anders is dan de Recording Custom in een nieuw, subtiel aangepast jasje. Eigenlijk valt er ook niets anders te verwachten van de fabriek die de set in eerste instantie ook ontwikkelde. De Almighty Birch is gemaakt van hetzelfde hout, gemaakt met dezelfde technieken en gereedschap, en gemaakt door dezelfde handen die het originéél maakten. Er staat misschien een andere naam op, maar de afkomst is onmiskenbaar.

DE FEITEN Testset: • 22”x18” bassdrum • 10”x7” tom • 12”x8” tom • 16”x14” floortom • prijs: € 3.545,• 14”x6½” snaredrum • prijs: € 719,-

+ –

• gecontroleerde sound • groots stembereik • vlekkeloze afwerking • geen

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331

LES FAITS Set de test : • grosse caisse de 22” x 18” ; • tom de 10” x 7” ; • tom de 12” x 8” ; • floortom de 16” x 14” ; • prix : 3.545 euros ; • caisse claire de 14” x 6,5” ; • prix : 719 euros.

+ –

• Le son reste bien sous contrôle. • La palette sonore est très large. • La finition est impeccable. • Rien à signaler.

www.meetmusic.com

21


GUITAR

JHS Morning Glory V4, Angry guitar pedals

Tim Van Roy

JHS – sinds 2009 – is een groeiende naam in de markt van gitaarpedalen. We testen drie nieuwe drive-pedalen, uit een voortdurend groeiende reeks van inmiddels 32 gitaarpedalen. Dit naast de mod pedals en de 500 series lunchboxes van JHS.

We zijn aan de slag gegaan met de drie drive-pedalen, de JHS Morning Glory V4, de Angry Charlie V3, en de Muffuletta. MORNING GLORY V4 De JHS Morning Glory V4 is een overdrive pedaal die de high gain klanken aan de rest over laat, en zich volledig richt op de low/medium gain klanken. Op het eerste zicht heeft men voor een simpele bediening gekozen. Je krijgt drie draaiknoppen voorgeschoteld: volume, drive en tone. Maar het sobere voorkomen van de pedaal verbergt enkele leuke verrassingen. De eerste extra functie is de gain-switch, die het maximum gain-bereik drastisch verhoogt. Deze functie is echter ook met de voet schakelbaar via de “remote gain” footswitch-aansluiting. Sluit simpelweg een extra externe footswitch aan en je kan deze gain-schakeling met de voet aan- en uitschakelen. Men heeft zelfs een dubbele LED-kleur voorzien voor deze functie: als je de Morning Glory aanzet krijg je een blauw lichtje, schakel je de gain-functie een trapje hoger wordt de LED rood. Je krijgt met deze pedaal dus niet één maar twee bruikbare klanken, en men heeft aan alle ­details gedacht. De klankkarakteristieken van de Morning Glory kan je samenvatten als een zeer transparante en heldere overdrive. De aanslaggevoeligheid van je gitaar blijft volledig intact, en je kan de oversturing makkelijk beïnvloeden door je spelstijl. Mocht de combinatie van de Morning Glory met een bepaalde gitaar en/of versterker té helder blijken, heeft men bij JHS ook daaraan gedacht: naast de “remote gain” input vind je een “hi-cut” switch, die de hoge tonen drastisch inperkt waardoor je makkelijker bruikbare resultaten kan halen. De JHS Morning Glory is niet goedkoop, en kost € 231,-. Maar het is zonder twijfel een van de beste, meest subtiele en veelzijdig ontworpen overdrives die we in lange tijd voorgeschoteld kregen! ANGRY CHARLIE V3 Als we doorschuiven in het rijtje, naar de Angry Charlie V3, valt het “subtiele” kantje meteen in het water: dit ding blaft en grolt in het rond van zodra je de boel inschakelt! In tegenstelling tot de Morning Glory is het gain-reservoir tot aan de rand gevuld, en krijg je zelfs met de gain-knop halfweg al zwaar overstuurde klanken. De Angry Charlie moet de klanken van een stevig overstuurde Marshall JCM800 onder je vingers schuiven. De vorige versie werkte met een ­algemene “tone”-regeling, maar met de V3 krijg je aparte draaiknoppen voor ­volume, drive én een volledige 3-bands eq (bass, middle en high). Zo krijg je ­optimale controle over alle aspecten van je (distortion)-klank, en valt de JHS Angry Charlie best te omschrijven als een extra versterker op je pedalboard. Met humbuckers blaas je meteen alles in vernieling, maar ook met single coils kan je zonder probleem een vette, zwaar overstuurde klank neerpoten. Net als de Morning Glory levert men bij JHS een uitmuntend klinkend pedaal af, dat zich kan meten met de allerbeste exemplaren binnen zijn categorie! De prijs ligt dan ook volledig in de lijn met andere handgemaakte pedalen: € 231,- is wat je moet neertellen voor de JHS Angry Charlie. MUFFULETTA De Muffuletta is de laatste JHS pedaal in de line-up, en is meer gericht op de ­alternatieve rockers en lo-fi liefhebbers. Dit pedaal levert immers een “best of ”collectie van Big Muff geluiden. Je krijgt maar liefst zes verschillende variaties van de Big Muff voorgeschoteld, waaronder het klassieke geluid maar ook ­enkele moderne varianten. Zo heb je de keuze tussen een minder fuzzy “Civil War” muff, of een Russische variant met een strakkere basrespons en een uniek middengebied. Ook is er een agressievere maar minder gecompresseerde 2015 variant die eveneens met basgitaar kan werken! Waar men bij JHS erg trots op is, is de technische werking van de Muffuletta. Via de 6-standen schakelaar schakel je immers niet zomaar een weerstand of transistor om, maar ga je via een geavanceerde microprossecor het volledige analoge circuit aanpassen. Je

22

www.meetmusic.com

Depuis 2009, JHS est un nom qui “monte” dans le paysage des pédales pour guitare. Nous testons dans ces lignes 3 nouvelles pédales d’overdrive, parmi un assortiment qui ne cesse de grandir et qui est actuellement de … 32 pédales ! Tout ceci, en plus des pédales de modulation et des ­“lunchboxes” de la série JHS 500.

Aujourd’hui, nous sommes donc face à 3 pédales d’overdrive, la JHS Morning Glory V4, la Angry Charlie V3, et la Muffuletta. MORNING GLORY V4 La JHS Morning Glory V4 est donc une pédale d’overdrive qui ne se préoccupe pas des sons à haut gain : d’autres pédales sont là pour ça, et elle se concentre donc pleinement sur les sons basés sur un gain allant d’un niveau faible à moyen. A première vue, la marque a opté pour un fonctionnement simple, avec trois ­potentiomètres : Volume, Drive et Tone. Mais l’aspect sobre de la pédale dissimule en fait quelques belles surprises. La première fonction inhabituelle est un inverseur de gain qui rehausse le niveau du gain de manière dramatique, et cette fonction est également accessible au pied grâce à une connection d’entrée, le ‘remote gain’. Il suffit de connecter un inverseur externe à cette prise, et on peut alors piloter cette inversion de gain au pied. On dispose même d’une LED à deux couleurs pour cette fonction : quand on met la Morning Glory en route, la LED s’allume en bleu, et quand on inverse le gain vers le niveau plus élevé, la LED devient rouge. Cette pédale vous propose donc non pas un, mais deux sons disponibles, et la firme a pensé à tous les détails utiles. On pourrait résumer les caractéristiques sonores de la Morning Glory en disant qu’il s’agit d’une pédale d’overdrivre très transparente, au son très clair : la sensibilité des attaques de votre guitare reste ­totalement intacte, et vous pouvez facilement influencer la distorsion par votre technique de jeu. Au cas où vous trouveriez la combinaison de cette Morning Glory avec une guitare et/ou un ampli déterminés comme ayant un son trop ­“brillant”, JHS a aussi pensé à cette éventualité : à côté de l’entrée pour le ‘remote gain’, on découvre un inverseur ‘hi-cut’, qui réduit fortement les fréquences aiguës, ce qui permet d’arriver plus facilement à des résultats intéressants. La JHS Morning Glory n’est pas bon marché, elle coûte 231 euros. Mais c’est, sans le moindre doute possible, l’une des meilleures, des plus subtiles et des plus polyvalentes pédales d’overdrive qu’il nous a été donné de voir depuis belle lurette ! ANGRY CHARLIE V3 On “remonte la file”, et on arrive donc à Angry Charlie V3 … et là, le côté subtil des choses est immédiatement mis de côté : cette pédale gronde et hurle comme une “malad”e dès qu’on presse sur son interrupteur à pied ! A l’inverse de la ­Morning Glory, le “réservoir” du gain est rempli jusqu’à ras bord, et même quand le potentiomètre de gain se trouve en position médiane, on obtient des sons qui sont déjà fortement saturés. Cette Angry Charlie est faite pour amener sous vos doigts les sonorités d’un Marshall JCM800 fortement saturé. La version précédente ne fonctionnait qu’avec un seul réglage de tonalité (Tone), mais sur cette V3, on est servi par 5 potentiomètres : Volume et Drive, plus une égalisation complète à 3 bandes (Bass, Middle & Treble). Ainsi équipé, vous disposez d’un contrôle ­optimal sur tous les aspects de votre son saturé : on peut même envisager la JHS Angry Charlie comme un ampli supplémentaire installé sur votre pédalier ! Avec des humbuckers, on … détruit tout sur son passage, mais même avec des micros à simple bobinage, on peut sans problème se mitonner amoureusement un son bien gras et fortement saturé. Comme c’est le cas pour la Morning Glory, JHS propose, ici aussi, une pédale au son exceptionnel, une pédale qui peut se mesurer, dans sa catégorie, aux meilleurs exemplaires des marques concurrentes ! Le prix, lui aussi, est bien dans la lignée des pédales faites-main : 231 euros, c’est ce qu’il vous faudra débourser pour une JHS Angry Charlie. MUFFULETTA Et voici la dernière JHS dans notre file, la Muffuletta. Cette dernière est plus orientée vers les rockers à la recherche d’un son alternatif et ‘lo-fi’ : en fait, cette pédale propose une sorte de ‘best-of ’ des sons d’une pédale mythique, la Big Muff d’Electroharmonix. On dispose ainsi de la bagatelle de 6 variations de sons

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331


Charlie V3, Muffuletta

V3Muffuletta

V4Angry Charlie

Morning Glory

leest het goed: de schakeling gebeurt digitaal, maar de klank wordt volledig ­analoog gegenereerd. Dat is zonder twijfel het beste van de twee werelden met elkaar combineren. We hadden helaas niet alle varianten ter beschikking voor een A/B-test, maar met een recente reissue ernaast kunnen we zonder probleem stellen dat we makkelijk de klank van de echte Bigg Muff konden benaderen. Het dynamisch bereik van de Muffuletta is wel groter: je hebt ook de mogelijkheid om voor meer heldere of warme klanken te kiezen, terwijl een originele Muff eerder vast zit aan 1 bepaald geluid. Voor de fans van dit type geluid levert de Muffuletta dus een veelzijdigheid die tot nu toe niet voorhanden was. Die veelzijdigheid drukt zich ook uit in het iets hogere prijskaartje: € 263,-. CONCLUSIE We kunnen het kort samenvatten: alle drie JHS pedalen zijn van uitstekende kwaliteit, zowel op het vlak van bouw als qua klank. De mogelijkheden variëren van pedaal tot pedaal, en bizar genoeg is de meest uitgebreide pedaal (de ­Muffuletta) ook degene die op de kleinste doelgroep is gericht. Dat is dus altijd afwachten hoe deze, meestal erg trouwe, groep reageert. Over de Morning Glory en Angry Charlie kunnen we kort zijn: dit zijn zonder meer moderne klassiekers die nog moeten ontdekt worden door het grote publiek. Maar eenmaal dat gebeurt worden het zonder twijfel standaard referenties binnen hun vakgebied. Topwerk!

MEET MUSIC MAGAZINE 2017/331

caractéristiques de la Big Muff, dont le son classique, mais aussi de quelques ­variantes modernes. C’est ainsi qu’on a le choix entre un son moins “fuzzy”, de type ‘Civil War’, ou entre une variante russe avec une réponse plus ferme dans les basses et un registre médium tout à fait unique. Il y a aussi une variante 2015, plus agressive mais moins compressée, et qui peut aussi fonctionner avec une guitare basse ! Mais ce dont on est particulièrement fier chez JHS, c’est le fonctionnement technique de la Muffuletta. Via le sélecteur à 6 positions, on ne se contente pas juste de passer à une autre résistance ou un autre transistor : en fait, via un microprocesseur d’avant-garde, c’est l’entièreté du circuit analogique qui est adapté ! Oui, oui, vous lisez bien : la sélection s’opère de manière digitale, mais le son est généré par un circuit analogique à 100 % ! C’est, sans ­conteste possible, le “meilleur des deux mondes” qui se complètent à ravir ! Nous n’avions malheureusement pas toutes les variantes de la pédale originale à notre disposition pour faire un test A-B, mais en utilisant une réédition récente à côté de la Muffuletta, nous pouvons sans problème affirmer que nous avons pu obtenir facilement des sons très proches de la Big Muff originale. L’étendue de la dynamique est plus importante pour la Muffuletta : cela lui permet de produire aussi un son plus clair et plus chaud, alors que la Big Muff originale reste “bloquée” à un son bien déterminé. Pour les fans de ce type de sonorités, il est clair que la Muffuletta propose une polyvalence qui n’existait pas encore jusqu’ici. Cette polyvalence se retrouve également dans le prix, un peu plus élevé de cette pédale : 263 euros. CONCLUSION Tout cela est facile à résumer comme ceci : les 3 pédales JHS sont d’une qualité exceptionnelle, tant au niveau de leur construction qu’au niveau de leur son. Les possibilités varient d’une pédale à l’autre, et assez bizarrement, c’est la pédale la plus complète - la Muffuletta - qui est destinée au groupe cible le plus restreint. Il reste donc à voir comment ce groupe, la plupart du temps très “fidèle”, va réagir. Pour les modèles Morning Glory et Angry Charlie, en quelques mots, on peut dire, sans plus, que ce sont des “classiques modernes” qui doivent encore être­ ­découvertes par le grand public. Mais une fois que cela sera devenu réalité, ces ­pédales deviendront, sans aucun doute, des références dans leur domaine. Tout cela est du très, très beau travail !

www.meetmusic.com

23


Nieuwe edities! Koop ze onl ine

via onze websites - zonder verzendkosten

Of in de kiosk.

www.interface.nl | www.slagwerkkrant.nl | www.gitarist.nl www.debassist.nl | www.musicmaker.nl


mm331