Page 1

Paris  France

Edition Spéciale IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Distribution Gratuite

FOLHA DO TURISMO BRASIL Edition Spéciale IFTM Top Resa

CAHIER SPÉCIAL

L’Etat de Rio de Janeiro dévoile ses charmes

AVIATION

Les options pour arriver au Brésil

Le pays des

méga événements sportifs Septembre 2013

est prêt à vous recevoir


Fotos: Arquivo Turisrio

La ville de Rio de Janeiro est, aujourd’hui, au centre des événements mondiaux qui vont s’y dérouler

Riotur/Ricardo Zerrenner

Riotur/Ricardo Zerrenner

Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Eta

A la découverte de six régions touristiques admirables >> Dans l’Etat de Rio de Janeiro, consacré par les artistes et les poètes, chaque visiteur est accueilli par une population chaleureuse, des paysages éblouissants et une culture en plein essor. Pour parfaire le tout, le secteur public investit constamment afin d’améliorer le quotidien de ses habitants. Selon les données du ministère du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro, pour l’année 2013, le domaine touristique a bénéficié d’un montant de 30 millions de dollars d’investissements afin d’améliorer les structures réceptives et réformer l’organisation étatique avec comme objectif une meilleur diffusion des atouts touristiques de toute la région. Ces investissements sont destinés à présenter Rio comme une ville moderne qui préserve son environnement et maintient une politique d’inclusion sociale. Outre

Région métropolitaine >> «Cité merveilleuse, remplie de mille coins enchanteurs…”. Ainsi commence l’hymne à la ville de Rio de Janeiro dont l’auteur André Filho a su en résumer l’essence même. La joie de vivre de ses habitants et la façon dont ils vous accueillent ne laisse personne indifférent. C’est un plaisir que cette affabilité des cariocas, bénie par les bras ouverts du Christ Rédempteur, l’une des Sept Nouvelles Merveilles du Monde, du haut de ce Corcovado dominant la magnifique baie de Guanabara. Pour la beauté de ses paysages, la muse Rio continue et continuera d’inspirer les artistes avec ses cartes postales immuables et son espace de référence pour les manifestations artistiques, culturelles et politiques. L’une des plus importantes métropoles d’Amérique du Sud, fut tour à tour colonie portugaise, Empire et République. Les témoignages architecturaux sont

nombreux à conter l’histoire de la ville. Le Paço Imperial en est l’un des exemples. N’oubliez pas de partir à la découverte des multiples forts et des centaines d’églises et temples que compte Rio. Laissez vous conquérir par ses cartes postales immuables comme, entre autres, le Pain de Sucre, le Jardin botanique, la plage de Copacabana, le parc national de Tijuca et sa forêt, la plus grande forêt urbaine au monde. En 2012, l’Unesco a inscrit Rio de Janeiro au patrimoine mondial dans la catégorie « paysage culturel urbain », une consécration justifiée. Carnaval, samba et bossa nova sont parties intégrantes de la culture carioca, idem de sa spécialité culinaire, la fameuse feijoada accompagnée de la traditionnelle caipirinha (cachaça, citron vert et sucre). Les centaines de bars et de restaurants qu’offre la ville bouillonnent de vie dans les rues des quartiers bohèmes traditionnels de Lapa

et Santa Teresa, toute la nuit jusqu’aux aurores. Un agenda culturel, intense tout au long de l’année, se termine en apothéose pour le réveillon du Nouvel An, instant magique où la plage de Copacabana s’embrase des traditionnels feux d’artifices.

Niterói >> Il vous faut traverser les 13 km du pont qui relie Rio à Niterói, pour arriver dans cette jolie ville, située de l’autre côté de la baie de Guanabara. Il est également possible de la rejoindre par voie maritime. Niterói vous offre une multitude d’options aussi bien dans le domaine des loisirs que culturel. Découvrez le Chemin Niemeyer qui héberge les œuvres du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer dont le Musée d’Art Contemporain, l’une des plus belles icônes de la ville. N’hésitez pas à partir à la découverte de ses multiples et jolies plages océaniennes.

produits artisanaux glanés sur les marchés populaires, les commerces de proximité ou les centres commerciaux les plus modernes, il n’y aura que l’embarras du choix…. L’Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro (TurisRio) met en avant ce côté « Il fait bon vivre à Rio ». Outre les plages, les cartes postales de l’Etat, c’est une immense palette d’activités qui vous attend entre tourisme d’aventure, nautique, rural, religieux… Le tout à proximité, dans un Etat qui, malgré sa petite taille, concentre toutes les options possibles. Dans cette édition nous vous présentons quelques-unes des principales attractions touristiques des six régions qui composent l’Etat de Rio de Janeiro: Région métropolitaine, Costa Verde, Costa do Sol, Vale do Café (Vallée du café), Serra Verde Imperial et Agulhas Negras. Venez découvrir ces trésors régionaux, vous y êtes les bienvenus.

Région de la Costa Verde

Les îsles Cataguazes, à Angra dos Reis. La plage de Lopez Mendes à Ilha Grande et paysage de Paraty

Le nouveau stade Maracanã entièrement rénové pour accueillir la Coupe des confédérations et la Coupe du monde

Arquivo Turisrio

Plage d’Ipanema, Jardin botanique de Rio et le Musée d’art contemporain de Niterói

ses plages si célèbres, c’est une nature resplendissante qui vous attend. Cinq parcs nationaux, dix parcs d’État, étangs, cascades, rivières, montagnes, forêts et sentiers magnifiques, tous ces lieux sont magiques et vous offrent une multitude d’options touristiques dans tous les domaines. Ajoutez à cela un littoral qui s’étend sur 635 km et qui abrite de véritables sanctuaires écologiques. Toutes ces merveilles vous attendent dans les différentes régions que compte l’Etat de Rio, à une distance qui n’excède guère 3 heures de route, à partir de la capitale. Côté gastronomie, vous serez également enchantés… Se promener, dans la journée, le long de la plage en buvant une eau de coco si désaltérante par grande chaleur et le soir se retrouver dans la fraîcheur des montagnes autour d’une fondue, rien que du plaisir… Pour vos emplettes, entre les

>> La capitale, déjà mondialement célèbre, va être le théâtre d’événement planétaires avec la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux Olympiques 2016. Déjà, cette année, elle a accueilli deux méga manifestations avec la Journée mondiale de la Jeunesse, qui a rassemblé des millions de jeunes catholiques du monde entier et la Coupe des Confédérations et sa finale sensationnelle au stade Maracanã qui a vu le Brésil l’emporter sur l’Espagne. Selon le Secrétariat d’Etat au Tourisme, c’est un moment magique qu’a vécu Rio de Janeiro cette année mais le reste est à venir. Dans cette perspective, l’Etat de Rio tout entier se prépare à recevoir dignement les touristes pour ces futurs rendez-vous, en investissant massivement dans les infrastructures et la formation professionnelle pour un

montant de US$ 187 millions, dans le cadre du Programme de développement du tourisme (Prodetur), comme le confirme la Setur (Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro). Les effets du changement sur la ville sont perceptibles, avec de nouveaux stades, arénas et un parc hôtelier qui ne cesse de croître. Les aéroports se modernisent en augmentant leur capacité et la mobilité urbaine devient une réalité au quotidien. Enfin, la politique de sécurité publique engrange des résultats qui facilitent la vie quotidienne des cariocas et par la même celle des touristes. Selon le classement annuel de l’Association Internationale des Congrès et Conventions (ICCA), Rio de Janeiro est la ville brésilienne qui a accueilli le plus grand nombre d’évènements internationaux en 2012, avec 83 congrès et

conventions (selon les critères de l’ICCA : événements itinérants, périodicité fixe, réalisés au moins trois fois avec 50 participants au minimum). Rio se situe désormais, dans ce domaine, à la 25èm position mondiale. La ville possède d’excellentes infrastructures pour accueillir toutes les grandes manifestations, avec des centres de congrès de diverses tailles et une multitude d’hôtels pouvant recevoir des séminaires et congrès. Au niveau technologie et communications, la ville est performante. Elle est également performante dans le domaine de la mobilité avec ses ports, aéroports, bus, métro et une immense flottille de taxis. Pour les grandes manifestations, le stade du Maracanã est le plus prisé des stades qu’offre la ville. Il est appuyé logistiquement par de multiples arènes polyvalentes.

>> La région de la Costa Verde est située sur le littoral sud, côté atlantique. Ses principales municipalités sont Angra dos Reis, Paraty, Mangaratiba, Itaguaí et Rio Claro. Ce bijou de région a été l’une des premières à être colonisée. Elle possède plus de 2000 plages, quelques unes complètement isolées. C’est l’un des plus beaux paysages naturels du Brésil avec la Serra do Mar et sa forêt Atlantique qui rejoint une mer tantôt turquoise, tantôt vert émeraude. Egalement riche en patrimoines historiques et culturels, la Costa Verde dispose d’une excellente infrastructure hôtelière avec de grandes stations balnéaires et des sites privilégiés pour la pêche, la plongée et les excursions en bateau. La cuisine locale est à base de poissons. Beaucoup de plats sont rehaussés de saveurs exotiques empruntées à la cuisine Caiçara (cuisine indigène), comme dans le poisson à la banane. Angra dos Reis comporte 365 îles. La ville possède un grand centre commercial, de nombreux petits centres commerciaux et une

vaste marina. Les hôtels, resorts et auberges répondent à vos désirs d’hébergement. Les circuits touristiques vous offrent une variété d’options qui vont d’excursions en bateaux, randonnées pédestres à la découverte de la flore et de la faune, à la pratique de sports nautiques. Descentes en rappel, VTT et rafting sont aussi au programme. Vous y rencontrerez de très bons restaurants. A noter que c’est là où descendent les passagers des grands paquebots qui croisent au large. Ilha Grande, district d’Angra dos Reis est l’un des plus beaux sites du Brésil et un véritable paradis écologique. Vous y trouverez de multiples sentiers qui vous conduiront à de magnifiques criques comme celle de Lagoa Azul (lagon bleu) ou à d’époustouflantes plages, comme celles de Lopes Mendes, Aventureiro et Saco de Palmas. Abrahão, l’unique village de l’île, compte de nombreux restaurants et auberges ainsi que de multiples agences de tourisme qui vous offrent une sélection d’excursions en bateau pour découvrir l’île. C’est à partir des localités côtières d’Angra dos Reis, Jacareí et Mangaratiba

que se font les départs vers Ilha Grande. De son côté, Paraty est une ville historique d’une beauté unique avec ses demeures coloniales, ses rues pavées et sa baie calme, entourée de la végétation luxuriante du parc national Serra da Bocaina. Dans celui-ci demeure une portion de la Estrada Real (la Route Royale), la route officielle empruntée par les chercheurs d’or pour transporter les pierres et les métaux précieux depuis les mines de l’intérieur du pays jusqu’à ses portes, avant d’atteindre Rio de Janeiro et partir pour le Portugal. On y trouve d’excellents restaurants et auberges. La cachaça artisanale, eau-de-vie brésilienne obtenue par fermentation du jus de canne à sucre, est l’une de ses spécialités. Chaque année, une manifestation littéraire internationale s’y déroule, c’est le Flip Festival Littéraire de Paraty-. Non loin de là, à 17 km de la ville, un lieu exceptionnel vous attend, il a pour nom Trindade. Vous y découvrirez d’exceptionnelles plages, comme celle de Meio où la nature est restée vierge.


Rio de Janeiro

SERVICE Gouvernement de l’État de Rio de Janeiro Informations touristiques: Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro (www.rj.gov.br / tourisme); Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro - TurisRio (www.turisrio.rj.gov.br) REGION METROPOLITAINE Rio de Janeiro Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Office du tourisme de la ville de Rio de Janeiro - Riotur - (www.rioguiaoficial. com.br / www.rio.rj.gov.br /web/riotur) Niterói Distance de la capitale: 13 km Durée du trajet: 20 minutes Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Niterói Loisirs et Tourisme - Neltur (www.neltur.com.br) REGION DE LA COSTA VERDE Angra dos Reis Distance de la capitale: 150 km Durée du trajet: environ 3 heures Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office du tourisme d’Angra dos Reis - TurisAngra (www.turisangra.com.br / www.angra.rj.gov.br)

Les merveilleuses cités de l’Etat de Rio de Janeiro

Paraty Distance de la capitale: 234 km Durée du trajet: environ 3h50 Climat: tropical Température moyenne annuelle: 27 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme (www.pmparaty.rj.gov.br) REGION DE LA COSTA DEL SOL Armação dos Búzios Distance de la capitale: 165 km Durée du trajet: environ 2h45 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Armação dos Búzios (www.visitebuzios.com) Arraial do Cabo Distance de la capitale: 158 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Arraial do Cabo (www.arraial.rj.gov.br)

L’État de Rio de Janeiro, avec sa célèbre capitale Rio, est bénie par ces paysages époustouflants et ses habitants

Cabo Frio Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Cabo Frio (www.cabofrio.rj.gov.br)

à la joie de vivre contagieuse et à l’hospitalité sans égale. Les « merveilleuses citées » de l’Etat de Rio sont là pour en témoigner. Elles vous tendent les bras, partez à leur découverte…

REGION DO VALE DO CAFÉ (LA VALLEE DU CAFE) Miguel Pereira Distance de la capitale: 112 km Durée du trajet: environ 2h Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 24 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à l’Industrie au Commerce et au Tourisme de Miguel Pereira (www.pmmp.rj.gov.br) Valença Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Valença (www.valenca.rj.gov.br) Vassouras Distance de la capitale: 111 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Vassouras (www.vassouras.rj.gov.br) REGION DA SERRA VERDE IMPERIAL Nova Friburgo Distance de la capitale: 131 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 18 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Nova Friburgo (www.pmnf.rj.gov.br) Petrópolis Distance de la capitale: 59 km Durée du trajet: environ 1 heure Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Fondation Culture et Tourisme de Petrópolis (www.petropolis.rj.gov.br) Teresópolis Distance de la capitale: 87 km Durée du trajet: environ 1h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 17 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Teresópolis (teresopolis.rj.web.br.com) RÉGION DAS AGULHAS NEGRAS Itatiaia Distance de la capitale: 167 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Itatiaia (www.itatiaia.rj.gov.br) Resende Distance de la capitale: 154 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal au Tourisme et au Commerce de Resende (www.resende.rj.gov.br)

SOMANDO FORÇAS

www.cidadesmaravilhosas.rj.gov.br


Rio de Janeiro

SERVICE Gouvernement de l’État de Rio de Janeiro Informations touristiques: Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro (www.rj.gov.br / tourisme); Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro - TurisRio (www.turisrio.rj.gov.br) REGION METROPOLITAINE Rio de Janeiro Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Office du tourisme de la ville de Rio de Janeiro - Riotur - (www.rioguiaoficial. com.br / www.rio.rj.gov.br /web/riotur) Niterói Distance de la capitale: 13 km Durée du trajet: 20 minutes Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Niterói Loisirs et Tourisme - Neltur (www.neltur.com.br) REGION DE LA COSTA VERDE Angra dos Reis Distance de la capitale: 150 km Durée du trajet: environ 3 heures Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office du tourisme d’Angra dos Reis - TurisAngra (www.turisangra.com.br / www.angra.rj.gov.br)

Les merveilleuses cités de l’Etat de Rio de Janeiro

Paraty Distance de la capitale: 234 km Durée du trajet: environ 3h50 Climat: tropical Température moyenne annuelle: 27 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme (www.pmparaty.rj.gov.br) REGION DE LA COSTA DEL SOL Armação dos Búzios Distance de la capitale: 165 km Durée du trajet: environ 2h45 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Armação dos Búzios (www.visitebuzios.com) Arraial do Cabo Distance de la capitale: 158 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Arraial do Cabo (www.arraial.rj.gov.br)

L’État de Rio de Janeiro, avec sa célèbre capitale Rio, est bénie par ces paysages époustouflants et ses habitants

Cabo Frio Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Cabo Frio (www.cabofrio.rj.gov.br)

à la joie de vivre contagieuse et à l’hospitalité sans égale. Les « merveilleuses citées » de l’Etat de Rio sont là pour en témoigner. Elles vous tendent les bras, partez à leur découverte…

REGION DO VALE DO CAFÉ (LA VALLEE DU CAFE) Miguel Pereira Distance de la capitale: 112 km Durée du trajet: environ 2h Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 24 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à l’Industrie au Commerce et au Tourisme de Miguel Pereira (www.pmmp.rj.gov.br) Valença Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Valença (www.valenca.rj.gov.br) Vassouras Distance de la capitale: 111 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Vassouras (www.vassouras.rj.gov.br) REGION DA SERRA VERDE IMPERIAL Nova Friburgo Distance de la capitale: 131 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 18 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Nova Friburgo (www.pmnf.rj.gov.br) Petrópolis Distance de la capitale: 59 km Durée du trajet: environ 1 heure Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Fondation Culture et Tourisme de Petrópolis (www.petropolis.rj.gov.br) Teresópolis Distance de la capitale: 87 km Durée du trajet: environ 1h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 17 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Teresópolis (teresopolis.rj.web.br.com) RÉGION DAS AGULHAS NEGRAS Itatiaia Distance de la capitale: 167 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Itatiaia (www.itatiaia.rj.gov.br) Resende Distance de la capitale: 154 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal au Tourisme et au Commerce de Resende (www.resende.rj.gov.br)

SOMANDO FORÇAS

www.cidadesmaravilhosas.rj.gov.br


Rio de Janeiro

SERVICE Gouvernement de l’État de Rio de Janeiro Informations touristiques: Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro (www.rj.gov.br / tourisme); Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro - TurisRio (www.turisrio.rj.gov.br) REGION METROPOLITAINE Rio de Janeiro Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Office du tourisme de la ville de Rio de Janeiro - Riotur - (www.rioguiaoficial. com.br / www.rio.rj.gov.br /web/riotur) Niterói Distance de la capitale: 13 km Durée du trajet: 20 minutes Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Niterói Loisirs et Tourisme - Neltur (www.neltur.com.br) REGION DE LA COSTA VERDE Angra dos Reis Distance de la capitale: 150 km Durée du trajet: environ 3 heures Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office du tourisme d’Angra dos Reis - TurisAngra (www.turisangra.com.br / www.angra.rj.gov.br)

Les merveilleuses cités de l’Etat de Rio de Janeiro

Paraty Distance de la capitale: 234 km Durée du trajet: environ 3h50 Climat: tropical Température moyenne annuelle: 27 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme (www.pmparaty.rj.gov.br) REGION DE LA COSTA DEL SOL Armação dos Búzios Distance de la capitale: 165 km Durée du trajet: environ 2h45 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Armação dos Búzios (www.visitebuzios.com) Arraial do Cabo Distance de la capitale: 158 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Arraial do Cabo (www.arraial.rj.gov.br)

L’État de Rio de Janeiro, avec sa célèbre capitale Rio, est bénie par ces paysages époustouflants et ses habitants

Cabo Frio Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Cabo Frio (www.cabofrio.rj.gov.br)

à la joie de vivre contagieuse et à l’hospitalité sans égale. Les « merveilleuses citées » de l’Etat de Rio sont là pour en témoigner. Elles vous tendent les bras, partez à leur découverte…

REGION DO VALE DO CAFÉ (LA VALLEE DU CAFE) Miguel Pereira Distance de la capitale: 112 km Durée du trajet: environ 2h Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 24 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à l’Industrie au Commerce et au Tourisme de Miguel Pereira (www.pmmp.rj.gov.br) Valença Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Valença (www.valenca.rj.gov.br) Vassouras Distance de la capitale: 111 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Vassouras (www.vassouras.rj.gov.br) REGION DA SERRA VERDE IMPERIAL Nova Friburgo Distance de la capitale: 131 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 18 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Nova Friburgo (www.pmnf.rj.gov.br) Petrópolis Distance de la capitale: 59 km Durée du trajet: environ 1 heure Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Fondation Culture et Tourisme de Petrópolis (www.petropolis.rj.gov.br) Teresópolis Distance de la capitale: 87 km Durée du trajet: environ 1h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 17 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Teresópolis (teresopolis.rj.web.br.com) RÉGION DAS AGULHAS NEGRAS Itatiaia Distance de la capitale: 167 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Itatiaia (www.itatiaia.rj.gov.br) Resende Distance de la capitale: 154 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal au Tourisme et au Commerce de Resende (www.resende.rj.gov.br)

SOMANDO FORÇAS

www.cidadesmaravilhosas.rj.gov.br


Rio de Janeiro

SERVICE Gouvernement de l’État de Rio de Janeiro Informations touristiques: Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro (www.rj.gov.br / tourisme); Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro - TurisRio (www.turisrio.rj.gov.br) REGION METROPOLITAINE Rio de Janeiro Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Office du tourisme de la ville de Rio de Janeiro - Riotur - (www.rioguiaoficial. com.br / www.rio.rj.gov.br /web/riotur) Niterói Distance de la capitale: 13 km Durée du trajet: 20 minutes Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Niterói Loisirs et Tourisme - Neltur (www.neltur.com.br) REGION DE LA COSTA VERDE Angra dos Reis Distance de la capitale: 150 km Durée du trajet: environ 3 heures Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office du tourisme d’Angra dos Reis - TurisAngra (www.turisangra.com.br / www.angra.rj.gov.br)

Les merveilleuses cités de l’Etat de Rio de Janeiro

Paraty Distance de la capitale: 234 km Durée du trajet: environ 3h50 Climat: tropical Température moyenne annuelle: 27 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme (www.pmparaty.rj.gov.br) REGION DE LA COSTA DEL SOL Armação dos Búzios Distance de la capitale: 165 km Durée du trajet: environ 2h45 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Armação dos Búzios (www.visitebuzios.com) Arraial do Cabo Distance de la capitale: 158 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Arraial do Cabo (www.arraial.rj.gov.br)

L’État de Rio de Janeiro, avec sa célèbre capitale Rio, est bénie par ces paysages époustouflants et ses habitants

Cabo Frio Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical maritime Température moyenne annuelle: 23 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Cabo Frio (www.cabofrio.rj.gov.br)

à la joie de vivre contagieuse et à l’hospitalité sans égale. Les « merveilleuses citées » de l’Etat de Rio sont là pour en témoigner. Elles vous tendent les bras, partez à leur découverte…

REGION DO VALE DO CAFÉ (LA VALLEE DU CAFE) Miguel Pereira Distance de la capitale: 112 km Durée du trajet: environ 2h Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 24 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à l’Industrie au Commerce et au Tourisme de Miguel Pereira (www.pmmp.rj.gov.br) Valença Distance de la capitale: 148 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Valença (www.valenca.rj.gov.br) Vassouras Distance de la capitale: 111 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical continental Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal à la Culture et au Tourisme de Vassouras (www.vassouras.rj.gov.br) REGION DA SERRA VERDE IMPERIAL Nova Friburgo Distance de la capitale: 131 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 18 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Nova Friburgo (www.pmnf.rj.gov.br) Petrópolis Distance de la capitale: 59 km Durée du trajet: environ 1 heure Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 20 º C Informations touristiques: Fondation Culture et Tourisme de Petrópolis (www.petropolis.rj.gov.br) Teresópolis Distance de la capitale: 87 km Durée du trajet: environ 1h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 17 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme de Teresópolis (teresopolis.rj.web.br.com) RÉGION DAS AGULHAS NEGRAS Itatiaia Distance de la capitale: 167 km Durée du trajet: environ 2h30 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 21 º C Informations touristiques: Office municipal du Tourisme d’Itatiaia (www.itatiaia.rj.gov.br) Resende Distance de la capitale: 154 km Durée du trajet: environ 2h20 Climat: tropical d’altitude Température moyenne annuelle: 25 º C Informations touristiques: Secrétariat municipal au Tourisme et au Commerce de Resende (www.resende.rj.gov.br)

SOMANDO FORÇAS

www.cidadesmaravilhosas.rj.gov.br


Fotos: Arquivo Turisrio

La ville de Rio de Janeiro est, aujourd’hui, au centre des événements mondiaux qui vont s’y dérouler

Riotur/Ricardo Zerrenner

Riotur/Ricardo Zerrenner

Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Eta

A la découverte de six régions touristiques admirables >> Dans l’Etat de Rio de Janeiro, consacré par les artistes et les poètes, chaque visiteur est accueilli par une population chaleureuse, des paysages éblouissants et une culture en plein essor. Pour parfaire le tout, le secteur public investit constamment afin d’améliorer le quotidien de ses habitants. Selon les données du ministère du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro, pour l’année 2013, le domaine touristique a bénéficié d’un montant de 30 millions de dollars d’investissements afin d’améliorer les structures réceptives et réformer l’organisation étatique avec comme objectif une meilleur diffusion des atouts touristiques de toute la région. Ces investissements sont destinés à présenter Rio comme une ville moderne qui préserve son environnement et maintient une politique d’inclusion sociale. Outre

Région métropolitaine >> «Cité merveilleuse, remplie de mille coins enchanteurs…”. Ainsi commence l’hymne à la ville de Rio de Janeiro dont l’auteur André Filho a su en résumer l’essence même. La joie de vivre de ses habitants et la façon dont ils vous accueillent ne laisse personne indifférent. C’est un plaisir que cette affabilité des cariocas, bénie par les bras ouverts du Christ Rédempteur, l’une des Sept Nouvelles Merveilles du Monde, du haut de ce Corcovado dominant la magnifique baie de Guanabara. Pour la beauté de ses paysages, la muse Rio continue et continuera d’inspirer les artistes avec ses cartes postales immuables et son espace de référence pour les manifestations artistiques, culturelles et politiques. L’une des plus importantes métropoles d’Amérique du Sud, fut tour à tour colonie portugaise, Empire et République. Les témoignages architecturaux sont

nombreux à conter l’histoire de la ville. Le Paço Imperial en est l’un des exemples. N’oubliez pas de partir à la découverte des multiples forts et des centaines d’églises et temples que compte Rio. Laissez vous conquérir par ses cartes postales immuables comme, entre autres, le Pain de Sucre, le Jardin botanique, la plage de Copacabana, le parc national de Tijuca et sa forêt, la plus grande forêt urbaine au monde. En 2012, l’Unesco a inscrit Rio de Janeiro au patrimoine mondial dans la catégorie « paysage culturel urbain », une consécration justifiée. Carnaval, samba et bossa nova sont parties intégrantes de la culture carioca, idem de sa spécialité culinaire, la fameuse feijoada accompagnée de la traditionnelle caipirinha (cachaça, citron vert et sucre). Les centaines de bars et de restaurants qu’offre la ville bouillonnent de vie dans les rues des quartiers bohèmes traditionnels de Lapa

et Santa Teresa, toute la nuit jusqu’aux aurores. Un agenda culturel, intense tout au long de l’année, se termine en apothéose pour le réveillon du Nouvel An, instant magique où la plage de Copacabana s’embrase des traditionnels feux d’artifices.

Niterói >> Il vous faut traverser les 13 km du pont qui relie Rio à Niterói, pour arriver dans cette jolie ville, située de l’autre côté de la baie de Guanabara. Il est également possible de la rejoindre par voie maritime. Niterói vous offre une multitude d’options aussi bien dans le domaine des loisirs que culturel. Découvrez le Chemin Niemeyer qui héberge les œuvres du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer dont le Musée d’Art Contemporain, l’une des plus belles icônes de la ville. N’hésitez pas à partir à la découverte de ses multiples et jolies plages océaniennes.

produits artisanaux glanés sur les marchés populaires, les commerces de proximité ou les centres commerciaux les plus modernes, il n’y aura que l’embarras du choix…. L’Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro (TurisRio) met en avant ce côté « Il fait bon vivre à Rio ». Outre les plages, les cartes postales de l’Etat, c’est une immense palette d’activités qui vous attend entre tourisme d’aventure, nautique, rural, religieux… Le tout à proximité, dans un Etat qui, malgré sa petite taille, concentre toutes les options possibles. Dans cette édition nous vous présentons quelques-unes des principales attractions touristiques des six régions qui composent l’Etat de Rio de Janeiro: Région métropolitaine, Costa Verde, Costa do Sol, Vale do Café (Vallée du café), Serra Verde Imperial et Agulhas Negras. Venez découvrir ces trésors régionaux, vous y êtes les bienvenus.

Région de la Costa Verde

Les îsles Cataguazes, à Angra dos Reis. La plage de Lopez Mendes à Ilha Grande et paysage de Paraty

Le nouveau stade Maracanã entièrement rénové pour accueillir la Coupe des confédérations et la Coupe du monde

Arquivo Turisrio

Plage d’Ipanema, Jardin botanique de Rio et le Musée d’art contemporain de Niterói

ses plages si célèbres, c’est une nature resplendissante qui vous attend. Cinq parcs nationaux, dix parcs d’État, étangs, cascades, rivières, montagnes, forêts et sentiers magnifiques, tous ces lieux sont magiques et vous offrent une multitude d’options touristiques dans tous les domaines. Ajoutez à cela un littoral qui s’étend sur 635 km et qui abrite de véritables sanctuaires écologiques. Toutes ces merveilles vous attendent dans les différentes régions que compte l’Etat de Rio, à une distance qui n’excède guère 3 heures de route, à partir de la capitale. Côté gastronomie, vous serez également enchantés… Se promener, dans la journée, le long de la plage en buvant une eau de coco si désaltérante par grande chaleur et le soir se retrouver dans la fraîcheur des montagnes autour d’une fondue, rien que du plaisir… Pour vos emplettes, entre les

>> La capitale, déjà mondialement célèbre, va être le théâtre d’événement planétaires avec la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux Olympiques 2016. Déjà, cette année, elle a accueilli deux méga manifestations avec la Journée mondiale de la Jeunesse, qui a rassemblé des millions de jeunes catholiques du monde entier et la Coupe des Confédérations et sa finale sensationnelle au stade Maracanã qui a vu le Brésil l’emporter sur l’Espagne. Selon le Secrétariat d’Etat au Tourisme, c’est un moment magique qu’a vécu Rio de Janeiro cette année mais le reste est à venir. Dans cette perspective, l’Etat de Rio tout entier se prépare à recevoir dignement les touristes pour ces futurs rendez-vous, en investissant massivement dans les infrastructures et la formation professionnelle pour un

montant de US$ 187 millions, dans le cadre du Programme de développement du tourisme (Prodetur), comme le confirme la Setur (Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro). Les effets du changement sur la ville sont perceptibles, avec de nouveaux stades, arénas et un parc hôtelier qui ne cesse de croître. Les aéroports se modernisent en augmentant leur capacité et la mobilité urbaine devient une réalité au quotidien. Enfin, la politique de sécurité publique engrange des résultats qui facilitent la vie quotidienne des cariocas et par la même celle des touristes. Selon le classement annuel de l’Association Internationale des Congrès et Conventions (ICCA), Rio de Janeiro est la ville brésilienne qui a accueilli le plus grand nombre d’évènements internationaux en 2012, avec 83 congrès et

conventions (selon les critères de l’ICCA : événements itinérants, périodicité fixe, réalisés au moins trois fois avec 50 participants au minimum). Rio se situe désormais, dans ce domaine, à la 25èm position mondiale. La ville possède d’excellentes infrastructures pour accueillir toutes les grandes manifestations, avec des centres de congrès de diverses tailles et une multitude d’hôtels pouvant recevoir des séminaires et congrès. Au niveau technologie et communications, la ville est performante. Elle est également performante dans le domaine de la mobilité avec ses ports, aéroports, bus, métro et une immense flottille de taxis. Pour les grandes manifestations, le stade du Maracanã est le plus prisé des stades qu’offre la ville. Il est appuyé logistiquement par de multiples arènes polyvalentes.

>> La région de la Costa Verde est située sur le littoral sud, côté atlantique. Ses principales municipalités sont Angra dos Reis, Paraty, Mangaratiba, Itaguaí et Rio Claro. Ce bijou de région a été l’une des premières à être colonisée. Elle possède plus de 2000 plages, quelques unes complètement isolées. C’est l’un des plus beaux paysages naturels du Brésil avec la Serra do Mar et sa forêt Atlantique qui rejoint une mer tantôt turquoise, tantôt vert émeraude. Egalement riche en patrimoines historiques et culturels, la Costa Verde dispose d’une excellente infrastructure hôtelière avec de grandes stations balnéaires et des sites privilégiés pour la pêche, la plongée et les excursions en bateau. La cuisine locale est à base de poissons. Beaucoup de plats sont rehaussés de saveurs exotiques empruntées à la cuisine Caiçara (cuisine indigène), comme dans le poisson à la banane. Angra dos Reis comporte 365 îles. La ville possède un grand centre commercial, de nombreux petits centres commerciaux et une

vaste marina. Les hôtels, resorts et auberges répondent à vos désirs d’hébergement. Les circuits touristiques vous offrent une variété d’options qui vont d’excursions en bateaux, randonnées pédestres à la découverte de la flore et de la faune, à la pratique de sports nautiques. Descentes en rappel, VTT et rafting sont aussi au programme. Vous y rencontrerez de très bons restaurants. A noter que c’est là où descendent les passagers des grands paquebots qui croisent au large. Ilha Grande, district d’Angra dos Reis est l’un des plus beaux sites du Brésil et un véritable paradis écologique. Vous y trouverez de multiples sentiers qui vous conduiront à de magnifiques criques comme celle de Lagoa Azul (lagon bleu) ou à d’époustouflantes plages, comme celles de Lopes Mendes, Aventureiro et Saco de Palmas. Abrahão, l’unique village de l’île, compte de nombreux restaurants et auberges ainsi que de multiples agences de tourisme qui vous offrent une sélection d’excursions en bateau pour découvrir l’île. C’est à partir des localités côtières d’Angra dos Reis, Jacareí et Mangaratiba

que se font les départs vers Ilha Grande. De son côté, Paraty est une ville historique d’une beauté unique avec ses demeures coloniales, ses rues pavées et sa baie calme, entourée de la végétation luxuriante du parc national Serra da Bocaina. Dans celui-ci demeure une portion de la Estrada Real (la Route Royale), la route officielle empruntée par les chercheurs d’or pour transporter les pierres et les métaux précieux depuis les mines de l’intérieur du pays jusqu’à ses portes, avant d’atteindre Rio de Janeiro et partir pour le Portugal. On y trouve d’excellents restaurants et auberges. La cachaça artisanale, eau-de-vie brésilienne obtenue par fermentation du jus de canne à sucre, est l’une de ses spécialités. Chaque année, une manifestation littéraire internationale s’y déroule, c’est le Flip Festival Littéraire de Paraty-. Non loin de là, à 17 km de la ville, un lieu exceptionnel vous attend, il a pour nom Trindade. Vous y découvrirez d’exceptionnelles plages, comme celle de Meio où la nature est restée vierge.


Fotos: Arquivo Turisrio

La ville de Rio de Janeiro est, aujourd’hui, au centre des événements mondiaux qui vont s’y dérouler

Riotur/Ricardo Zerrenner

Riotur/Ricardo Zerrenner

Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Eta

A la découverte de six régions touristiques admirables >> Dans l’Etat de Rio de Janeiro, consacré par les artistes et les poètes, chaque visiteur est accueilli par une population chaleureuse, des paysages éblouissants et une culture en plein essor. Pour parfaire le tout, le secteur public investit constamment afin d’améliorer le quotidien de ses habitants. Selon les données du ministère du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro, pour l’année 2013, le domaine touristique a bénéficié d’un montant de 30 millions de dollars d’investissements afin d’améliorer les structures réceptives et réformer l’organisation étatique avec comme objectif une meilleur diffusion des atouts touristiques de toute la région. Ces investissements sont destinés à présenter Rio comme une ville moderne qui préserve son environnement et maintient une politique d’inclusion sociale. Outre

Région métropolitaine >> «Cité merveilleuse, remplie de mille coins enchanteurs…”. Ainsi commence l’hymne à la ville de Rio de Janeiro dont l’auteur André Filho a su en résumer l’essence même. La joie de vivre de ses habitants et la façon dont ils vous accueillent ne laisse personne indifférent. C’est un plaisir que cette affabilité des cariocas, bénie par les bras ouverts du Christ Rédempteur, l’une des Sept Nouvelles Merveilles du Monde, du haut de ce Corcovado dominant la magnifique baie de Guanabara. Pour la beauté de ses paysages, la muse Rio continue et continuera d’inspirer les artistes avec ses cartes postales immuables et son espace de référence pour les manifestations artistiques, culturelles et politiques. L’une des plus importantes métropoles d’Amérique du Sud, fut tour à tour colonie portugaise, Empire et République. Les témoignages architecturaux sont

nombreux à conter l’histoire de la ville. Le Paço Imperial en est l’un des exemples. N’oubliez pas de partir à la découverte des multiples forts et des centaines d’églises et temples que compte Rio. Laissez vous conquérir par ses cartes postales immuables comme, entre autres, le Pain de Sucre, le Jardin botanique, la plage de Copacabana, le parc national de Tijuca et sa forêt, la plus grande forêt urbaine au monde. En 2012, l’Unesco a inscrit Rio de Janeiro au patrimoine mondial dans la catégorie « paysage culturel urbain », une consécration justifiée. Carnaval, samba et bossa nova sont parties intégrantes de la culture carioca, idem de sa spécialité culinaire, la fameuse feijoada accompagnée de la traditionnelle caipirinha (cachaça, citron vert et sucre). Les centaines de bars et de restaurants qu’offre la ville bouillonnent de vie dans les rues des quartiers bohèmes traditionnels de Lapa

et Santa Teresa, toute la nuit jusqu’aux aurores. Un agenda culturel, intense tout au long de l’année, se termine en apothéose pour le réveillon du Nouvel An, instant magique où la plage de Copacabana s’embrase des traditionnels feux d’artifices.

Niterói >> Il vous faut traverser les 13 km du pont qui relie Rio à Niterói, pour arriver dans cette jolie ville, située de l’autre côté de la baie de Guanabara. Il est également possible de la rejoindre par voie maritime. Niterói vous offre une multitude d’options aussi bien dans le domaine des loisirs que culturel. Découvrez le Chemin Niemeyer qui héberge les œuvres du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer dont le Musée d’Art Contemporain, l’une des plus belles icônes de la ville. N’hésitez pas à partir à la découverte de ses multiples et jolies plages océaniennes.

produits artisanaux glanés sur les marchés populaires, les commerces de proximité ou les centres commerciaux les plus modernes, il n’y aura que l’embarras du choix…. L’Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro (TurisRio) met en avant ce côté « Il fait bon vivre à Rio ». Outre les plages, les cartes postales de l’Etat, c’est une immense palette d’activités qui vous attend entre tourisme d’aventure, nautique, rural, religieux… Le tout à proximité, dans un Etat qui, malgré sa petite taille, concentre toutes les options possibles. Dans cette édition nous vous présentons quelques-unes des principales attractions touristiques des six régions qui composent l’Etat de Rio de Janeiro: Région métropolitaine, Costa Verde, Costa do Sol, Vale do Café (Vallée du café), Serra Verde Imperial et Agulhas Negras. Venez découvrir ces trésors régionaux, vous y êtes les bienvenus.

Région de la Costa Verde

Les îsles Cataguazes, à Angra dos Reis. La plage de Lopez Mendes à Ilha Grande et paysage de Paraty

Le nouveau stade Maracanã entièrement rénové pour accueillir la Coupe des confédérations et la Coupe du monde

Arquivo Turisrio

Plage d’Ipanema, Jardin botanique de Rio et le Musée d’art contemporain de Niterói

ses plages si célèbres, c’est une nature resplendissante qui vous attend. Cinq parcs nationaux, dix parcs d’État, étangs, cascades, rivières, montagnes, forêts et sentiers magnifiques, tous ces lieux sont magiques et vous offrent une multitude d’options touristiques dans tous les domaines. Ajoutez à cela un littoral qui s’étend sur 635 km et qui abrite de véritables sanctuaires écologiques. Toutes ces merveilles vous attendent dans les différentes régions que compte l’Etat de Rio, à une distance qui n’excède guère 3 heures de route, à partir de la capitale. Côté gastronomie, vous serez également enchantés… Se promener, dans la journée, le long de la plage en buvant une eau de coco si désaltérante par grande chaleur et le soir se retrouver dans la fraîcheur des montagnes autour d’une fondue, rien que du plaisir… Pour vos emplettes, entre les

>> La capitale, déjà mondialement célèbre, va être le théâtre d’événement planétaires avec la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux Olympiques 2016. Déjà, cette année, elle a accueilli deux méga manifestations avec la Journée mondiale de la Jeunesse, qui a rassemblé des millions de jeunes catholiques du monde entier et la Coupe des Confédérations et sa finale sensationnelle au stade Maracanã qui a vu le Brésil l’emporter sur l’Espagne. Selon le Secrétariat d’Etat au Tourisme, c’est un moment magique qu’a vécu Rio de Janeiro cette année mais le reste est à venir. Dans cette perspective, l’Etat de Rio tout entier se prépare à recevoir dignement les touristes pour ces futurs rendez-vous, en investissant massivement dans les infrastructures et la formation professionnelle pour un

montant de US$ 187 millions, dans le cadre du Programme de développement du tourisme (Prodetur), comme le confirme la Setur (Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro). Les effets du changement sur la ville sont perceptibles, avec de nouveaux stades, arénas et un parc hôtelier qui ne cesse de croître. Les aéroports se modernisent en augmentant leur capacité et la mobilité urbaine devient une réalité au quotidien. Enfin, la politique de sécurité publique engrange des résultats qui facilitent la vie quotidienne des cariocas et par la même celle des touristes. Selon le classement annuel de l’Association Internationale des Congrès et Conventions (ICCA), Rio de Janeiro est la ville brésilienne qui a accueilli le plus grand nombre d’évènements internationaux en 2012, avec 83 congrès et

conventions (selon les critères de l’ICCA : événements itinérants, périodicité fixe, réalisés au moins trois fois avec 50 participants au minimum). Rio se situe désormais, dans ce domaine, à la 25èm position mondiale. La ville possède d’excellentes infrastructures pour accueillir toutes les grandes manifestations, avec des centres de congrès de diverses tailles et une multitude d’hôtels pouvant recevoir des séminaires et congrès. Au niveau technologie et communications, la ville est performante. Elle est également performante dans le domaine de la mobilité avec ses ports, aéroports, bus, métro et une immense flottille de taxis. Pour les grandes manifestations, le stade du Maracanã est le plus prisé des stades qu’offre la ville. Il est appuyé logistiquement par de multiples arènes polyvalentes.

>> La région de la Costa Verde est située sur le littoral sud, côté atlantique. Ses principales municipalités sont Angra dos Reis, Paraty, Mangaratiba, Itaguaí et Rio Claro. Ce bijou de région a été l’une des premières à être colonisée. Elle possède plus de 2000 plages, quelques unes complètement isolées. C’est l’un des plus beaux paysages naturels du Brésil avec la Serra do Mar et sa forêt Atlantique qui rejoint une mer tantôt turquoise, tantôt vert émeraude. Egalement riche en patrimoines historiques et culturels, la Costa Verde dispose d’une excellente infrastructure hôtelière avec de grandes stations balnéaires et des sites privilégiés pour la pêche, la plongée et les excursions en bateau. La cuisine locale est à base de poissons. Beaucoup de plats sont rehaussés de saveurs exotiques empruntées à la cuisine Caiçara (cuisine indigène), comme dans le poisson à la banane. Angra dos Reis comporte 365 îles. La ville possède un grand centre commercial, de nombreux petits centres commerciaux et une

vaste marina. Les hôtels, resorts et auberges répondent à vos désirs d’hébergement. Les circuits touristiques vous offrent une variété d’options qui vont d’excursions en bateaux, randonnées pédestres à la découverte de la flore et de la faune, à la pratique de sports nautiques. Descentes en rappel, VTT et rafting sont aussi au programme. Vous y rencontrerez de très bons restaurants. A noter que c’est là où descendent les passagers des grands paquebots qui croisent au large. Ilha Grande, district d’Angra dos Reis est l’un des plus beaux sites du Brésil et un véritable paradis écologique. Vous y trouverez de multiples sentiers qui vous conduiront à de magnifiques criques comme celle de Lagoa Azul (lagon bleu) ou à d’époustouflantes plages, comme celles de Lopes Mendes, Aventureiro et Saco de Palmas. Abrahão, l’unique village de l’île, compte de nombreux restaurants et auberges ainsi que de multiples agences de tourisme qui vous offrent une sélection d’excursions en bateau pour découvrir l’île. C’est à partir des localités côtières d’Angra dos Reis, Jacareí et Mangaratiba

que se font les départs vers Ilha Grande. De son côté, Paraty est une ville historique d’une beauté unique avec ses demeures coloniales, ses rues pavées et sa baie calme, entourée de la végétation luxuriante du parc national Serra da Bocaina. Dans celui-ci demeure une portion de la Estrada Real (la Route Royale), la route officielle empruntée par les chercheurs d’or pour transporter les pierres et les métaux précieux depuis les mines de l’intérieur du pays jusqu’à ses portes, avant d’atteindre Rio de Janeiro et partir pour le Portugal. On y trouve d’excellents restaurants et auberges. La cachaça artisanale, eau-de-vie brésilienne obtenue par fermentation du jus de canne à sucre, est l’une de ses spécialités. Chaque année, une manifestation littéraire internationale s’y déroule, c’est le Flip Festival Littéraire de Paraty-. Non loin de là, à 17 km de la ville, un lieu exceptionnel vous attend, il a pour nom Trindade. Vous y découvrirez d’exceptionnelles plages, comme celle de Meio où la nature est restée vierge.


Fotos: Arquivo Turisrio

La ville de Rio de Janeiro est, aujourd’hui, au centre des événements mondiaux qui vont s’y dérouler

Riotur/Ricardo Zerrenner

Riotur/Ricardo Zerrenner

Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Eta

A la découverte de six régions touristiques admirables >> Dans l’Etat de Rio de Janeiro, consacré par les artistes et les poètes, chaque visiteur est accueilli par une population chaleureuse, des paysages éblouissants et une culture en plein essor. Pour parfaire le tout, le secteur public investit constamment afin d’améliorer le quotidien de ses habitants. Selon les données du ministère du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro, pour l’année 2013, le domaine touristique a bénéficié d’un montant de 30 millions de dollars d’investissements afin d’améliorer les structures réceptives et réformer l’organisation étatique avec comme objectif une meilleur diffusion des atouts touristiques de toute la région. Ces investissements sont destinés à présenter Rio comme une ville moderne qui préserve son environnement et maintient une politique d’inclusion sociale. Outre

Région métropolitaine >> «Cité merveilleuse, remplie de mille coins enchanteurs…”. Ainsi commence l’hymne à la ville de Rio de Janeiro dont l’auteur André Filho a su en résumer l’essence même. La joie de vivre de ses habitants et la façon dont ils vous accueillent ne laisse personne indifférent. C’est un plaisir que cette affabilité des cariocas, bénie par les bras ouverts du Christ Rédempteur, l’une des Sept Nouvelles Merveilles du Monde, du haut de ce Corcovado dominant la magnifique baie de Guanabara. Pour la beauté de ses paysages, la muse Rio continue et continuera d’inspirer les artistes avec ses cartes postales immuables et son espace de référence pour les manifestations artistiques, culturelles et politiques. L’une des plus importantes métropoles d’Amérique du Sud, fut tour à tour colonie portugaise, Empire et République. Les témoignages architecturaux sont

nombreux à conter l’histoire de la ville. Le Paço Imperial en est l’un des exemples. N’oubliez pas de partir à la découverte des multiples forts et des centaines d’églises et temples que compte Rio. Laissez vous conquérir par ses cartes postales immuables comme, entre autres, le Pain de Sucre, le Jardin botanique, la plage de Copacabana, le parc national de Tijuca et sa forêt, la plus grande forêt urbaine au monde. En 2012, l’Unesco a inscrit Rio de Janeiro au patrimoine mondial dans la catégorie « paysage culturel urbain », une consécration justifiée. Carnaval, samba et bossa nova sont parties intégrantes de la culture carioca, idem de sa spécialité culinaire, la fameuse feijoada accompagnée de la traditionnelle caipirinha (cachaça, citron vert et sucre). Les centaines de bars et de restaurants qu’offre la ville bouillonnent de vie dans les rues des quartiers bohèmes traditionnels de Lapa

et Santa Teresa, toute la nuit jusqu’aux aurores. Un agenda culturel, intense tout au long de l’année, se termine en apothéose pour le réveillon du Nouvel An, instant magique où la plage de Copacabana s’embrase des traditionnels feux d’artifices.

Niterói >> Il vous faut traverser les 13 km du pont qui relie Rio à Niterói, pour arriver dans cette jolie ville, située de l’autre côté de la baie de Guanabara. Il est également possible de la rejoindre par voie maritime. Niterói vous offre une multitude d’options aussi bien dans le domaine des loisirs que culturel. Découvrez le Chemin Niemeyer qui héberge les œuvres du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer dont le Musée d’Art Contemporain, l’une des plus belles icônes de la ville. N’hésitez pas à partir à la découverte de ses multiples et jolies plages océaniennes.

produits artisanaux glanés sur les marchés populaires, les commerces de proximité ou les centres commerciaux les plus modernes, il n’y aura que l’embarras du choix…. L’Office du Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro (TurisRio) met en avant ce côté « Il fait bon vivre à Rio ». Outre les plages, les cartes postales de l’Etat, c’est une immense palette d’activités qui vous attend entre tourisme d’aventure, nautique, rural, religieux… Le tout à proximité, dans un Etat qui, malgré sa petite taille, concentre toutes les options possibles. Dans cette édition nous vous présentons quelques-unes des principales attractions touristiques des six régions qui composent l’Etat de Rio de Janeiro: Région métropolitaine, Costa Verde, Costa do Sol, Vale do Café (Vallée du café), Serra Verde Imperial et Agulhas Negras. Venez découvrir ces trésors régionaux, vous y êtes les bienvenus.

Région de la Costa Verde

Les îsles Cataguazes, à Angra dos Reis. La plage de Lopez Mendes à Ilha Grande et paysage de Paraty

Le nouveau stade Maracanã entièrement rénové pour accueillir la Coupe des confédérations et la Coupe du monde

Arquivo Turisrio

Plage d’Ipanema, Jardin botanique de Rio et le Musée d’art contemporain de Niterói

ses plages si célèbres, c’est une nature resplendissante qui vous attend. Cinq parcs nationaux, dix parcs d’État, étangs, cascades, rivières, montagnes, forêts et sentiers magnifiques, tous ces lieux sont magiques et vous offrent une multitude d’options touristiques dans tous les domaines. Ajoutez à cela un littoral qui s’étend sur 635 km et qui abrite de véritables sanctuaires écologiques. Toutes ces merveilles vous attendent dans les différentes régions que compte l’Etat de Rio, à une distance qui n’excède guère 3 heures de route, à partir de la capitale. Côté gastronomie, vous serez également enchantés… Se promener, dans la journée, le long de la plage en buvant une eau de coco si désaltérante par grande chaleur et le soir se retrouver dans la fraîcheur des montagnes autour d’une fondue, rien que du plaisir… Pour vos emplettes, entre les

>> La capitale, déjà mondialement célèbre, va être le théâtre d’événement planétaires avec la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux Olympiques 2016. Déjà, cette année, elle a accueilli deux méga manifestations avec la Journée mondiale de la Jeunesse, qui a rassemblé des millions de jeunes catholiques du monde entier et la Coupe des Confédérations et sa finale sensationnelle au stade Maracanã qui a vu le Brésil l’emporter sur l’Espagne. Selon le Secrétariat d’Etat au Tourisme, c’est un moment magique qu’a vécu Rio de Janeiro cette année mais le reste est à venir. Dans cette perspective, l’Etat de Rio tout entier se prépare à recevoir dignement les touristes pour ces futurs rendez-vous, en investissant massivement dans les infrastructures et la formation professionnelle pour un

montant de US$ 187 millions, dans le cadre du Programme de développement du tourisme (Prodetur), comme le confirme la Setur (Secrétariat d’Etat au Tourisme de Rio de Janeiro). Les effets du changement sur la ville sont perceptibles, avec de nouveaux stades, arénas et un parc hôtelier qui ne cesse de croître. Les aéroports se modernisent en augmentant leur capacité et la mobilité urbaine devient une réalité au quotidien. Enfin, la politique de sécurité publique engrange des résultats qui facilitent la vie quotidienne des cariocas et par la même celle des touristes. Selon le classement annuel de l’Association Internationale des Congrès et Conventions (ICCA), Rio de Janeiro est la ville brésilienne qui a accueilli le plus grand nombre d’évènements internationaux en 2012, avec 83 congrès et

conventions (selon les critères de l’ICCA : événements itinérants, périodicité fixe, réalisés au moins trois fois avec 50 participants au minimum). Rio se situe désormais, dans ce domaine, à la 25èm position mondiale. La ville possède d’excellentes infrastructures pour accueillir toutes les grandes manifestations, avec des centres de congrès de diverses tailles et une multitude d’hôtels pouvant recevoir des séminaires et congrès. Au niveau technologie et communications, la ville est performante. Elle est également performante dans le domaine de la mobilité avec ses ports, aéroports, bus, métro et une immense flottille de taxis. Pour les grandes manifestations, le stade du Maracanã est le plus prisé des stades qu’offre la ville. Il est appuyé logistiquement par de multiples arènes polyvalentes.

>> La région de la Costa Verde est située sur le littoral sud, côté atlantique. Ses principales municipalités sont Angra dos Reis, Paraty, Mangaratiba, Itaguaí et Rio Claro. Ce bijou de région a été l’une des premières à être colonisée. Elle possède plus de 2000 plages, quelques unes complètement isolées. C’est l’un des plus beaux paysages naturels du Brésil avec la Serra do Mar et sa forêt Atlantique qui rejoint une mer tantôt turquoise, tantôt vert émeraude. Egalement riche en patrimoines historiques et culturels, la Costa Verde dispose d’une excellente infrastructure hôtelière avec de grandes stations balnéaires et des sites privilégiés pour la pêche, la plongée et les excursions en bateau. La cuisine locale est à base de poissons. Beaucoup de plats sont rehaussés de saveurs exotiques empruntées à la cuisine Caiçara (cuisine indigène), comme dans le poisson à la banane. Angra dos Reis comporte 365 îles. La ville possède un grand centre commercial, de nombreux petits centres commerciaux et une

vaste marina. Les hôtels, resorts et auberges répondent à vos désirs d’hébergement. Les circuits touristiques vous offrent une variété d’options qui vont d’excursions en bateaux, randonnées pédestres à la découverte de la flore et de la faune, à la pratique de sports nautiques. Descentes en rappel, VTT et rafting sont aussi au programme. Vous y rencontrerez de très bons restaurants. A noter que c’est là où descendent les passagers des grands paquebots qui croisent au large. Ilha Grande, district d’Angra dos Reis est l’un des plus beaux sites du Brésil et un véritable paradis écologique. Vous y trouverez de multiples sentiers qui vous conduiront à de magnifiques criques comme celle de Lagoa Azul (lagon bleu) ou à d’époustouflantes plages, comme celles de Lopes Mendes, Aventureiro et Saco de Palmas. Abrahão, l’unique village de l’île, compte de nombreux restaurants et auberges ainsi que de multiples agences de tourisme qui vous offrent une sélection d’excursions en bateau pour découvrir l’île. C’est à partir des localités côtières d’Angra dos Reis, Jacareí et Mangaratiba

que se font les départs vers Ilha Grande. De son côté, Paraty est une ville historique d’une beauté unique avec ses demeures coloniales, ses rues pavées et sa baie calme, entourée de la végétation luxuriante du parc national Serra da Bocaina. Dans celui-ci demeure une portion de la Estrada Real (la Route Royale), la route officielle empruntée par les chercheurs d’or pour transporter les pierres et les métaux précieux depuis les mines de l’intérieur du pays jusqu’à ses portes, avant d’atteindre Rio de Janeiro et partir pour le Portugal. On y trouve d’excellents restaurants et auberges. La cachaça artisanale, eau-de-vie brésilienne obtenue par fermentation du jus de canne à sucre, est l’une de ses spécialités. Chaque année, une manifestation littéraire internationale s’y déroule, c’est le Flip Festival Littéraire de Paraty-. Non loin de là, à 17 km de la ville, un lieu exceptionnel vous attend, il a pour nom Trindade. Vous y découvrirez d’exceptionnelles plages, comme celle de Meio où la nature est restée vierge.


de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de

Coucher de soleil sur Rio das Ostras et, ci-dessous, la plage do Forte à Cabo Frio

Région de la Costa do Sol >> Des centaines de plages magnifiques, des lagunes resplendissantes et une mer idéale pour la pêche et la plongée. Nous sommes sur la Costa del Sol, sur le littoral nord de l’Etat de Rio. Armação dos Búzios, Cabo Frio et Arraial do Cabo sont les principales villes où affluent cariocas et touristes. Facile d’accès à partir de la capitale, la région est un paradis pour les sports nautiques. Elle possède une parfaite infrastructure hôtelière et la vie nocturne y est particulièrement agitée. Côté cuisine, ce sont les plats à base de poissons et de fruits de mer qui tiennent la vedette dans les nombreux kiosques et restaurants installés le long des plages. C’est aussi ici que, chaque année, se tiennent le célèbre Festival gastronomique de Buzios, le Festival de fruits de mer de Rio das Ostras et celui de Cabo Frio.

Armação dos Búzios >> C’est Brigitte Bardot qui a popularisé,

dans les années 60, ce qui n’était qu’un modeste village de pêcheurs. Depuis, sa renommée internationale ne s’est jamais démentie. Búzios possède quelques-unes des plus belles plages du Brésil parmi lesquelles les plages de Ferradurinha et Geribá. Elles sont une vingtaine qui vous attendent dont quelques unes avec de splendides criques aux eaux calmes. Rua das Pedras (la rue des pierres) est le spot à ne pas manquer, surtout la nuit car c’est là où tout se passe… Des dizaines de restaurants, de bars où la musique live va jusqu’au bout de la nuit, des centres commerciaux et des boutiques de luxe y attirent chaque année des milliers de touristes. Arraial do Cabo, avec ses eaux d’une limpidité exceptionnelle, est la capitale de la plongée au Brésil et un véritable paradis pour tous les amateurs de plongée en apnée et de photos sous-marines. A ne pas manquer les plages de

Prainhas, Pontal do Atalaia et Praia Grande. La mer généralement calme vous offre la possibilité de faire de superbes ballades en bateaux, ballades qui vous emmèneront dans de magnifiques endroits tels que Gruta Azul ou l’île de Marinha, cette dernière n’étant accessible qu’avec autorisation. En plein été, au mois de janvier, l’eau peut être glacée et il n’est pas impossible d’observer quelquefois de bien jolis pingouins batifolant au bord de Praia Grande. Un autre spectacle inoubliable est le coucher du soleil à Pontal da Atalaia. Cabo Frio est l’une des plus charmantes bourgades du littoral. Ses plages de sable blanc sont superbes, avec une mention spéciale pour les plages do Forte, das Conchas et do Peró. La ville possède un port qui reçoit les passagers des paquebots qui croisent ici en toutes saisons. Le fort São Mateus vaut la peine d’être visité de même que l’Ilha do Japonês (l’île du japonais). Secretaria de Turismo de Cabo Frio


Fotos: Arquivo Turisrio

o de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio d

Le Chafariz Monumental de Vassouras; le lac Javary, à Miguel Pereira, et la fazenda historique de Pau d’Alho, à Valença

Région do Vale do Café (la Vallée du café) >> Dans la région do Vale do café, à l’intérieur de l’Etat, ce sont d’historiques et imposantes fazendas qui attendent votre visite. Elles témoignent de la période faste que fut l’industrie du café au 18èm et 19èm siècles. Ses principales villes touristiques sont Valença, Vassouras et Miguel Pereira. La visite des anciennes propriétés des barons du café et des quartiers d’esclaves qui jouxtaient ces dernières constituent une superbe plongée dans l’histoire du Brésil. Les municipalités jouent cette carte historico-culturelle en organisant des manifestations alliant histoire et gastronomie, comme celle de « Café, Cachaça et Chorinho (style de musique brésilienne) », qui inclut, dans son programme, visites des fazendas historiques et circuits gastronomiques. La bucolique bourgade de Miguel Pereira abrite le lac Javary, idéal pour de douces flâneries en pédalos ou petites barques. Si Miguel Pereira est connue pour sa production de cachaça, elle attire aussi les amateurs de parapente et de vol libre qui se retrouvent au sommet de ses collines et montagnes. Son climat est considéré comme l’un des meilleurs au monde avec son air extrêmement pur. Le musée de Francisco Alves, un célèbre chanteur brésilien qui a passé ici une grande partie de sa vie, est à visiter

ainsi que le Museu Ferroviário (musée du chemin de fer) et le viaduc Paulo de Frontin, un ouvrage en fer unique en Amérique latine. Valença est une petite ville où vous aurez l’occasion d’être hébergé dans de très belles demeures qui ont conservé leur architecture coloniale. Vous y découvrirez également tout un pan de l’histoire du Brésil à travers ses églises, parcs, places, jardins et fazendas. A ne pas manquer : le Jardim Glaziou et la Fondation Culturelle Lea Pentagna. Lors de votre passage, n’oubliez pas d’aller visiter le district de Conservatória où la musique est la véritable star du lieu avec des sérénades qu’entonnent des musiciens chanteurs, à la nuit tombante, en parcourant les rues de la cité. A Vassouras, l’histoire vous rattrape. Cette petite ville historique possède de magnifiques petits palais et de très beaux monuments, avec une mention spéciale pour la place Barão de Campo Belo. Les propriétés agricoles et les hôtels maintiennent les traditions du siècle dernier en servant, par exemple, le Chá Imperial (thé à l’impériale). Certaines fazendas ont été transformées en musée, c’est le cas notamment de la Casa da Era et de la fazenda São Luiz da Boa Sorte. Pour les amateurs d’équitation et de pêche en étang, vous êtes dans l’endroit idéal.


de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de

Alexandre Costa

La ville de Teresópolis et, ci-dessous, le Palácio de Cristal à Petrópolis

Région de la Serra Verde Imperial Arquivo Turisrio

>> L’une des plus belles régions de l’Etat de Rio de Janeiro se situe dans les montagnes de la Serra Verde Imperial. Ses principales villes sont Petrópolis, Teresópolis et Nova Friburgo. On y vient tout au long de l’année, en été, pour s’y rafraîchir et, en hiver, pour profiter des soirées au coin de la cheminée autour d’un bon vin et d’un menu gastronomique. C’est également une région connue pour ces textiles et ses brasseries qui font partie des circuits touristiques proposés. De charmants hôtels et auberges participent au climat romantique qui y règne. La région est également le berceau de l’alpinisme au Brésil avec un paysage à couper le souffle entre Petrópolis et Teresópolis, au cœur du Parc national da Serra dos Órgãos. La cuisine régionale comporte une grande variété d’excellents plats inspirés des colonies d’immigrants qui se sont installées dans la région, en particulier la colonie italienne et allemande. Pour en juger par vous-mêmes, venez assister à l’événement le plus traditionnel de la région : le festival Petrópolis Gourmet. Connue sous le nom de «Suisse brésilienne» Nova Friburgo est une municipalité qui bénéficie d’un climat doux et agréable toute l’année avec une mention spéciale pour l’hospitalité de ses habitants et ses plats typiques comme fondues et raclettes. C’est aussi un endroit où

vous pourrez faire de bonnes affaires dans le domaine de la lingerie et des fleurs, deux spécialités de la région. Parmi les attractions touristiques, allez découvrir Pedra do Cão Sentado (la pierre du chien assis) et la Praça das Colônias. L’équitation, le trekking, les baignades sous les cascades participent d’un séduisant programme. Ne manquez pas d’aller découvrir le district de Lumiar où musique et gastronomie régionale rivalisent de créativité pour votre plus grand bonheur.

Petrópolis, ville historique a été fondée par l’empereur D. Pedro II en 1843, qui en a fait sa résidence d’été pour échapper à la canicule de la capitale. Vous y trouverez un site au patrimoine historique particulièrement riche ainsi qu’un lieu dédié à l’écotourisme. En vedettes : le Museu Imperial, la cathédrale São Pedro de Alcântara, le Palácio de Cristal, le Palácio Quitandinha et la maison de Santos Dumont (considéré comme le père de l’aviation). Les environs offrent de magnifiques paysages bucoliques où vous trouverez une cuisine diverse et sophistiquée principalement dans le district de Itaipava. C’est à Petrópolis que se situent trois des plus importantes brasseries du pays, vous pouvez les visiter car elles sont ouvertes au public : château du baron Itaipava (bière du même nom), brasseries Bohemia et Itaipava. C’est à Teresopolis que se situe le centre de formation Granja Comary où viennent s’entrainer les joueurs de l’équipe nationale de football. Mais le joyau de Teresopolis c’est son magnifique parc national da Serra dos Órgãos. Si Petrópolis est la ville de l’empereur D. Pedro II, Teresopolis est celle de son épouse, Teresa Cristina. Bénéficiant d’un climat exceptionnellement doux, Teresopolis a su séduire la famille impériale. Elle séduit, aujourd’hui, les touristes qui viennent lui rendre visite.


o de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio de Janeiro Etat de Rio d

La région das Agulhas Negras. Ci-dessous, la chute d’eau d’Escorrega à Visconde de Mauá

Région das Agulhas Negras rocheuse qui porte bien son nom. Dans la ville de Resende, c’est le côté industriel et militaire qui prédominent mais, cependant, on y découvre également des vestiges du siècle d’or du café avec quelques belles demeures des 18èm et 19èm siècles. Parmi ce patrimoine culturel et architectural figurent deux fazendas que vous devez visiter, celle do Castelo qui abrite de superbes azulejos portugais et de très beaux marbres et celle de la Fondation Casa da Cultura Macedo Miranda. Mais ce qui contribue à la renommée de Resende, c’est sa proximité avec Visconde de Mauá. Situé à 36 km de Resende, Visconde de Mauá est un véritable paradis écologique qui vous tend les bras. Ce merveilleux site recèle de superbes chutes d’eau idéales pour la baignade, parmi celles-ci celle d’Escorrega est la plus spectaculaire. Adeptes du vol libre, delta plane, randonnées, canoë-kayak et VTT, vous serez séduits par la magie du lieu. N’oubliez pas d’aller faire un tour à Pedra Selada, un monument naturel exceptionnel au sommet da Serra da Mantiqueira.

SOMANDO FORÇAS

Fotos: Arquivo TurisRio

>> Située au sud de l’Etat de Rio de Janeiro, la région das Agulhas Negras (des Aiguilles Noires) présente un cadre enchanteur de végétation luxuriante et de cascades à couper le souffle adossé à un ensemble montagneux dont le point le plus haut, le Pico das Agulhas Negras, culmine à 2789 mètres, au cœur du parc national de Itatiaia. Deux sites, dans cette région, attirent de nombreux touristes : le district de Penedo, connu pour sa forte immigration finlandaise et ses chocolats artisanaux et Visconde de Mauá, lieu de prédilection des hippies des années 70, avec ses majestueuses chutes d’eau. La cuisine régionale y est particulièrement variée mais la truite, le poisson emblématique de la région, est à la base de nombreux plats. Fondues de toutes sortes et potages variés constituent l’univers culinaire de la région. Le Parc National d’Itatiaia est l’un des grands atouts de la ville qui compte une bonne infrastructure touristique. Ses fleurons sont le Pico das Agulhas Negras (pic des Aiguilles Noires) et les Prateleiras (les étagères), une formation


Sommaire 4 Editorial 6 Informations générales sur Le Brésil SOLEIL ET PLAGES 8 10 12 16 20

Pará Paraíba Recife Route Des Émotions Alagoas

CULTURE 22 Amazonas 26 Bahia 28 Espírito Santo NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS 30 32 36 38

Santa Catarina São Paulo Distrito Federal Rio de Janeiro

NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE 40 Paraná 42 Minas Gerais 46 Mato Grosso do Sul

u n e v BienBrésil au Assistance au lecteur mercadoeeventos@mercadoeeventos.com.br - (55-21) 3233-6353

TOURISME GASTRONOMIQUE 48 Rio Grande do Sul SPORTS 50 Coupe Du Monde 2014 CROISIÈRES MARITIMES 52 Saison 2013/2014 INTERVIEWS 53 Ministère Du Tourisme (MTur) 54 Embratur HÔTELLERIE / GASTRONOMIE / AVIATION 56 Panorama du Parc Hôtelier Brésilien 57 Saveurs brésiliennes 58 Comment y Arriver CAHIER SPÉCIAL

Président Adolfo Martins Vice-président Exécutif Roy Taylor roytaylor@folhadoturismo.com.br - (55-21) 3233-6319 Directrice du Marketing International Rosa Masgrau rosamasgrau@folhadoturismo.com.br - (55-21) 3233-6316 Directrice Générale São Paulo Mari Masgrau mari.masgrau@folhadoturismo.com.br - (55-11) 3123-2247 Directeur des Projets Spéciaux Juan Torres juan.torres@folhadoturismo.com.br - (55-11) 3123-2222 Editrice en chef Natália Strucchi natalia.strucchi@folhadoturismo.com.br - (55-21) 3233-6263 Editeur exécutif Luciano Palumbo luciano.palumbo@folhadoturismo.com.br - (55-11) 3123-2240 Rédacteur en chef reportages Luiz Marcos Fernandes luiz.fernandes@folhadoturismo.com.br - (55-21) 3233-6262 Rédacteur en chef reportages SP Anderson Masetto anderson.masetto@folhadoturismo.com.br)- (55-21) 3123-2239 Directeur Internet Fernando Martins Directrice de la planification Andréa Martins Directeur service juridique José Manuel Duarte Correia Assistance Technique GRM Photographie Eric Ribeiro - Designer Daniel Costa Reportages Rio (55-21) 3233-6353 Reportages São Paulo (55-11) 3123-2239/2240 Arthur Stabile (arthur.stabile@folhadoturismo.com.br) Lisia Minelli (lisia.minelli@folhadoturismo.com.br) Pedro Menezes (pedro.menezes@folhadoturismo.com.br) Rafael Massadar (rafael.massadar@folhadoturismo.com.br) Samantha Chuva (samantha.chuva@folhadoturismo.com.br) Traduction Christian Siquier (chsiquier@terra.com.br)

Département Commercial Rio de Janeiro (55-21) 3233-6319 São Paulo (55-11) 3123-2222 Rio de Janeiro Rua Riachuelo, 114 - Centro Cep 20.230-014 - Tél et Fax (55-21) 3233-6201 São Paulo Rua Barão de Itapetininga, 151 - Térreo - Centro Cep 01042-001 - Tél (55-11) 3123-2222 - Fax (55-11) 3129-9095 Représentant Commercial à Brasília CPM Consultoria Planejamento Mídia Ltda. (márcio@marketingcpm.com.br) (55-61) 3034-7448 SHN Quadra 2 - 15º Andar - Salas 1514/1515 Executive Office Tower - Brasília/DF - CEP 70702-905 Représentant Commercial dans le Minas Gerais BH Brasil Comunicação Limitada Weber Oliveira (weber.wbo@gmail.com) (55-31) 3371- 0769 / (55-31) 8859-1953 / Avenue Silva Lobo, 2019 Salle 1501 - Grajaú - Belo Horizonte /MG - CEP 30460-000 Représentant Commercial aux Etats-Unis Brazil Travel Media - Claudio Dasilva (www.braziltm.com - claudio@braziltm.com) +1 (954) 647-6464 / 401 E Las Olas Blvd # 130 Fort Lauderdale - Florida - 33301 - USA Les articles et opinions des tiers publiés dans cette édition ne reflètent pas nécessairement la position du journal.

Folha do Turismo Brasil é uma publicação do

Rio de Janeiro Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 3


Editorial Le Brésil conquiert de plus en plus de touristes étrangers L’année dernière, le Brésil a connu un afflux record de touristes étrangers, c’est ce qui ressort de l’étude intitulée « Demande touristique internationale », publiée par le ministère du Tourisme. Cette enquête menée par l’Institut de recherche économique (Fipe) révèle que 5,67 millions d’étrangers sont venus visiter le pays en 2012. L’Argentine reste en première position en tant que pays émetteur, 29% de ses citoyens ont visité le Brésil (1,67 millions) devant les Etats-Unis (586.000). L’Allemagne, avec 258.000 touristes, devance l’Uruguay (253 800) pour se placer en troisième place. Le plus gros contingent de visiteurs réside en Amérique du Sud (50%) suivi par l’Europe (29%) et les Etats-Unis (13%). La plupart des étrangers viennent au Brésil pour les loisirs (46,8%) et 25,3% pour les affaires, ce dernier chiffre est modeste mais participe pour la moitié aux dépenses dans le pays. Il reste ceux qui y viennent pour des motivations familiales, religieuses, études et achats (27,9%). Dans leur très grande majorité les touristes étrangers se disent satisfaits de leurs séjours dans le pays et 84,5% affirment que leur expérience au Brésil a dépassé leurs expectatives. 95,7% des personnes interrogées se sont dites prêtes à revenir au Brésil. Ce qu’ils ont le plus apprécié : l’hospitalité des cariocas (97,7%), la cuisine et ses saveurs (95,5%) et l’hébergement (93,2%). Aujourd’hui, la France se classe au 8èm rang mondial pour A le nombre de touristes se rendant au Brésil et au 3èm rang pour l’Europe. En 2011, ils étaient 218 626 à venir nous rendre visite. Ces chiffres ne devraient qu’augmenter au vu des événements planétaires qui se profilent à l’horizon... C’est un Brésil continent qui vous attend et qui va vous enchanter. Alors n’hésitez pas, planifiez votre voyage, faites vos valises et venez nous rejoindre pour cette expérience unique, nommée Brésil.

4 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 5


INFORMATIONS

Brésil

Informations générales sur le Brésil Nom officiel: République Fédérale du Brésil. Capitale: Brasilia. Localisation: Est de l’Amérique du Sud. Superficie: 8.515.767, 049 km2. Langue: Portugais. Estimation nombre d’habitants: 196.655.014

PIB: $2.476.652.189.879 Religion dominante: Catholicisme Présidente: Dilma Vana Rousseff Ministre du Tourisme: Gastão Vieira Monnaie: Real (R$)

Panorama économique en chiffres

(Source: Banque Mondiale)

 Le Brésil face à la crise économique mondiale s’en sort relativement bien.  Le pays a été l’un des derniers à entrer en récession en 2008 et l’un des premiers  à renouer avec la croissance en 2009.  En 2010, le PIB du Brésil a progressé de 7,5% et, en 2011, de 2,7%, en raison d’un nouveau ralentissement économique.  Un marché intérieur fort a ralenti l’impact lié aux crises extérieures. Les brésiliens bénéficient d’une croissance économique  stable avec des taux d’inflation relativement bas et une amélioration du bien-être social.  La pauvreté (PPP de US$ 2 par jour) a sensiblement diminué, passant de 21% de la population (2003) à 11% (2009).  La pauvreté extrême (PPP de US$ 1,5 par jour) a elle aussi diminué, passant de 10 % (en 2004) à 2,2 % (2009)  Entre 2001 et 2009, la croissance du revenu annuel des 10% les plus pauvres de la population a été de 7%,  pour les 10% les plus riches elle a été de 1,7%. Cela a contribué à réduire l’inégalité des revenus (mesurée par l’indice de Gini)  pour atteindre le niveau le plus bas, en 50 ans (0.519 en 2011).  Comme l’un des pays leaders dans les négociations sur le climat, le Brésil s’est engagé  à réduire les émissions de gaz à effet de serre entre 36,1% et 38,9%, jusqu’en 2020.

Région Nord Région Centre Ouest Région Sud Région Nordeste Région Sud-Est

Arrivée de touristes et recettes touristiques pour le Brésil, entre 2003 et 2012

Fonte: Ministério do Turismo

Note: Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico Social, Banco do Brasil, Caixa Econômica Federal, Banco do Nordeste

Investissements dans le secteur touristique réalisés par les institutions financières fédérales 2003-2012

6 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Fonte: Ministério do Turismo

Note: Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico Social, Banco do Brasil, Caixa Econômica Federal, Banco do Nordeste


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 7


Luiz Braga/Arquivo Paratur

SOLEIL ET PLAGES ( PARÁ )

Ana Mokarzel/Arquivo Paratur

Marajo

La nature exhubérante de l’archipel de Marajó: buffles, sentiers à la rencontre de la forêt et plage das Mangabeiras

Le plus grand archipel maritime fluvial de la planète

Jean Barbosa

>> Carte postale principale du Pará, l’archipel de Marajó est parmi les scénarios écologiques les plus importants du Brésil. Avec environ trois mille îles et îlots et 50 000 km2 d’extension, c’est le plus grand archipel maritime fluvial de la planète et une des plus importantes zones de protection écologique du Brésil. Seize municipalités font partie de l’archipel de Marajó. A l’est se trouvent les villes de Soure et Salvaterra, séparées par le fleuve Paracauari. Pour les adeptes de tourisme rural, les pousadas et les fermes traditionnelles sont les endroits idéals pour y séjourner. Vous

8 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

pourrez également y vivre une expérience inoubliable en affrontant les vagues de la pororoca. C’est une immense vague, fruit de la puissante rencontre des eaux de l’Atlantique avec celles du plus grand fleuve au monde, l’Amazone. Vous aurez également l’occasion de faire de nombreux circuits à même la nature, comme par exemple partir à la rencontre des alligators, de nuit, à la lumière d’une lampe torche, ou faire de belles ballades dans les sentiers foulés par les zébus, l’animal typique de la région qui en compte le plus grand cheptel du pays. Sur l’ île, les visiteurs pourront rencontrer

une diversité de flore et faune qui en font l’une des destinations touristiques les plus convoitées du Pará. Lacs, mangroves, petits courts d’eau, sites archéologiques, zones de végétations spécifiques et plages fluviales sont quelques-unes des ressources naturelles que l’île offre aux visiteurs. Une option intéressante consiste à découvrir cette nature incomparable en barque. Une autre option vous entrainera, à travers des sentiers mystérieux, à la découverte d’un paysage exceptionnel. Les plages de la ville sont les berges des rivières d’eau douce qui la bordent mais il vous semble que vous êtes au bord de la mer. Les berges de Praia Grande sont urbaines et l’eau y est saumâtre, cela n’ empêche en rien son franc succès auprès de la population locale. La plage de Goiabal a souvent été le cadre de tournages de séries tv brésiliennes. La plage de Pesqueiro, célèbre pour ses cocotiers et ses dunes, possède le plus grand nombre de kiosques de la région. Barra Velha est idéale pour les adeptes d’écotourisme. Sur la plage d’ Araruna, vous pouvez vous laisser tenter et prendre un bain, mais ses eaux y sont plutôt saumâtres.


Jean Barbosa

( PARÁ ) SOLEIL ET PLAGES Luiz Braga/Arquivo Paratur

>> Située dans la région centrale de l’Amazonie, à la confluence des rivières Tapajós et Amazonas et connue sous le nom de la perle du Tapajós, Santarem est une ville où il fait bon vivre. L’emplacement privilégié de Santarém lui permet d’offrir l’un des plus beaux spectacles de la nature, celui de la rencontre des eaux boueuses du fleuve Amazone avec celles du fleuve Tapajós, aux tons verdâtres. Ce phénomène permet de distinguer les eaux des deux fleuves coulant côte à côte sur des kilomètres avant de se mélanger. Au beau milieu de la rivière trônent de petites îles formées à partir du dépôt de la terre arrachée aux berges. C’est le paradis pour les hérons, cormorans et serpents qui y pullulent. Au cœur de l’Amazonie, Santarém est un sanctuaire naturel qui attire des visiteurs venus de toute la planète. La région est à la hauteur de la célèbre biodiversité caractéristique de l’Amazonie. La zone protégée foisonne de forêts, cascades, ruisseaux, avec une flore et faune luxuriante. Les plages qui se sont formées le long du Rio Tapajos sont ravissantes, avec une mention spéciale pour celle d’Alter do Chão, la plage la célèbre de la région avec ses eaux cristallines et son sable blanc. A ne pas manquer : une croisière sur les paquebots qui remontent l’Amazone et la fête du Sairé, le plus grand événement culturel dans l’ouest du Pará. Dans les alentours de Santarem, il y a d’autres jolies plages à ne pas manquer. Située au nord-ouest de la ville, près de l’aéroport, la plage Araria est accessible uniquement par bateau. Elle se trouve sur les berges du fleuve Tapajós mais ne possède pas les infrastructures nécessaires pour accueillir les touristes. De son côté, Maracanã est l’une des

SantarEm La perle du fleuve Tapajós plages les plus proches de la ville et on y accède en bateau. Elle dispose de petits restaurants qui feront votre bonheur. La plage de Carapanari, située entre les plages Pajuçara et Jutuba et dont l’accès se fait en bateau, vaut la visite. Cependant ses infrastructures pour accueillir les visiteurs sont incomplètes. La plage de Ponta de Pedras est magnifique, avec ses formations rocheuses et sa végétation luxuriante. De petits stands vous fourniront de quoi vous restaurer.

SERVICE Paratur www.paraturismo.pa.gov.br Municipalité de Santarém (55-93) 2101-5100 / www.santarem.pa.gov.br

Rencontre des eaux, à Santarém,

Septembre Sept Sep Se S ept e p emb em em embr mbr b e2 20 2013 013 013 13

Pari Par P Pa Paris a ari ris is

IFTM IIFT FTTM F FTM TM Top TTo op Resa op Res Re Res esa |etFFO FOLHA la OLLHA OLHA LH H HA plage AD DO O TTURISMO Ud’Alter URIS UR URI R RIS IIS SM SMO MO OB BRASIL do RASI RASI RAS RA ASI SChão IILL | 9


SOLEIL ET PLAGES ( PARAÍBA )

Paraiba

Plage de Tabatinga et kite surf sur la plage d’Intermares

A la pointe la plus orientale des Amériques Cacio Murilo

10 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

>> Imaginez un endroit de rêve, des plages de sable blanc baignées par des eaux transparentes toujours chaudes, des îles et des criques splendides. Vous êtes dans la région du Nord-Est, dans le Paraíba, un lieu de rêve où plus d’une cinquantaine de plages s’étendent sur 117 km. Un paysage, préservé de la main de l’homme, à la palette multiple, vous attend : falaises, dunes, estuaires, mangroves et plages immaculées parsemées de palmiers, c’est un bonheur de tous les instants. En suivant le littoral sud, le scénario reste le même avec de magnifiques plages à l’horizon qui ont pour nom : Barra de Graú, Coqueirinho, Carapibus, Tabatinga, Pitimbu, Jacumã, Barra de Gramame et Praia do Amor. La plage de Tambaba, célèbre dans le monde entier, s’est mise à l’heure du naturisme et est la seule plage de ce type dans le Nord-Est. Près de la frontière avec le Rio Grande do Norte, ce sont les plages de Intermares et Barra de Camaratuba qui attirent le visiteur qui y découvre la forteresse de Santa Catarina dans la ville de Cabedelo. C’est là, qu’au coucher du soleil, chaque fin de semaine, afin de célébrer cet instant magique, les premiers accords du Boléro de Ravel s’élancent dans l’air marin, interprétés Septembre 2013

par des musiciens locaux… Le long des plages urbaines, ne manquez pas d’aller vous plonger dans les piscines naturelles qui se forment, à marée basse, le long des berges d’Ilha de Areia Vermelha. Vous y adorerez vous rafraîchir en contemplant la myriade de petits poissons multicolores qui viendront vous saluer. La singularité du Paraíba séduit tous ses visiteurs. A Ponta do Seixas, dans le quartier de Cabo Branco, vous êtes à la pointe la plus orientale des Amériques. La capitale de l’Etat, João Pessoa, est une ville privilégiée par le soleil, par la nature qui l’environne, et les trésors qu’elle abrite en son sein. Fondée en 1585, c’est l’une des trois plus anciennes villes du Brésil et l’une des villes les plus vertes de la planète. Les autres grandes villes à connaître sont : Campina Grande, Santa Rita, Guarabira, Patos, Sousa, Cajazeiras et bien sûr Cabedelo. Mais le Paraíba c’est aussi le divertissement à son paroxysme avec « la plus grande fête de la Saint Jean au Monde ». Durant 30 jours, Campina Grande, petite ville localisée à 150 km de João Pessoa, devient la capitale mondiale de la fête. Dans ce contexte, ne manquez pas les rendez-vous du carnaval de João Pessoa, qui compte dans ses rangs les meilleurs blocos du Brésil.


( PARAÍBA ) SOLEIL ET PLAGES

Centre historique de João Pessoa et la grande fête de la Saint Jean, au son du traditionnel accordéon

Le Paraíba valorise sa culture et ses traditions

>> L’aéroport Présidente Castro Pinto, a enregistré une hausse de 1,26% du nombre de ses passagers au cours des cinq premiers mois de cette année par rapport à la même période en 2012. Ce résultat est à mettre au compte des efforts entrepris par le gouvernement de l’Etat, en collaboration avec le ministère du Tourisme. Ensemble ils se sont donnés comme objectif de valoriser toujours davantage les traditions régionales et leurs manifestations. Récemment, les secrétaires d’État, les administrateurs, les propriétaires de marinas et les représentants des organismes liés au tourisme et à l’environnement se sont réunis afin d’établir un plan stratégique en vue d’organiser le secteur de l’industrie et du tourisme nautique. Cette table ronde a pu mettre en évidence le travail à accomplir. La prochaine réunion sera consacrée au secteur de la pêche et aux installations portuaires. Ces dernières années, le secteur de l’artisanat local est devenu prioritaire en tant que facteur du développement touristique. Sa promotion s’est étendue à l’international, un succès du, en partie, au partenariat entre pouvoirs publics et privés qui ont su mettre en avant les artistes locaux et dynamiser la culture du Paraíba, une manne financière pour les petites communes. Si vous aimez l’artisanat local et celui du Nordeste, une visite au Mercado de Artesanato da Paraíba s’impose. L’édifice abrite une multitude de petites échoppes où vous n’aurez que l’embarras du choix entre vêtements bigarrés en coton, tapis, accessoires en cuir, tableaux et de multiples abats jours… Plein de beaux cadeaux en perspective.

Septembre 2013

SERVICE Entreprise Paraibana de Tourisme - PBTur (55-83) 3214-8103 / www.pbtur.pb.gov.com.br Secrétariat au Tourisme de João Pessoa (55-83) 3218-9850 / www.joaopessoa.pb.gov.br

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 11


SOLEIL ET PLAGES ( PERNAMBUCO )

Recife

journée ou le soir. Mais à la nuit tombée, l’ambiance y est beaucoup plus romantique, avec toute son architecture illuminée. Si vous en avez l’occasion, allez prêter une attention particulière à la place Marco Zero. C’est ici que se déroulent la plupart des concerts et spectacles de rue. Le circuit culturel comprend une visite des principaux monuments de la ville dont l’Atelier Francisco Brennand. C’est un des centres importants de la vie culturelle. Il est installé dans une construction inspirée d’un château médiéval. On y trouve des sculptures représentant des figures mythologiques et littéraires. On y trouve également des peintures de l’artiste ainsi que de magnifiques panneaux d’azulejos, l’ensemble s’incère dans un magnifique jardin, conçu par le célèbre paysagiste Burle Marx. Le quartier historique du vieux Recife est un bonheur à visiter avec ses belles demeures d’architecture hollandaise, érigées au 17ème siècle. Recife et ses eaux limpides est considérée par les plongeurs comme un des meilleurs spots pour ce sport. Une douzaine d’épaves, gisant à des profondeurs qui varient entre 12 et 58 mètres, font le bonheur de ces derniers. Recife c’est aussi 187 km de plages avec des eaux délicieusement chaudes. La visibilité moyenne y est de 20 mètres, de septembre à avril, et la température moyenne annuelle de 27 ° … Les épaves, sources de légende et d’histoires fabuleuses, engendrent une vie marine des plus dense avec d’énormes bancs de poissons où se télescopent tortues et raies géantes. Pour partir à leur découverte, il vous suffira de vous adresser aux nombreux opérateurs de plongée, tous qualifiés et expérimentés. Ceux-ci vous conduiront sur une vingtaine de spots, en toute sécurité.

Histoire et coutumes passionnantes >> Culture, gastronomie et nature sont les atouts maîtres de Recife, la capitale du Pernambuco. Mais Recife, ce sont aussi ses 9 km de plages, ses piscines naturelles d’eau chaude et transparente, véritable invitation à la plongée, et sa vie nocturne très animée avec ses bars et restaurants. Le quartier historique du vieux Recife se doit d’être visité avec ses magnifiques bâtiments, palais et places. La visite peut se faire pendant la

La ville de Recife, son carnaval et ses jolies plages comme celle de Boa Viagem

12 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


( PERNAMBUCO ) SOLEIL ET PLAGES

Porto de Galinhas Le bonheur de ses piscines naturelles >> Porto de Galinhas, situé sur la municipalité d’Ipojuca, à 65 km de Recife, est l’une des stations balnéaires les plus recherchées du littoral brésilien. Les bains de mer dans les piscines naturelles de Porto de Galinhas sont un must à ne pas manquer. C’est à marée basse que l’on découvre ces merveilles. Pour les rejoindre, la meilleure option est de prendre une embarcation locale, appelée jangada. Quel enchantement que ces piscines naturelles peuplées de poissons multicolores qui s’ébattent dans des eaux si transparentes qu’on aperçoit très nettement les récifs au fond de l’eau. De merveilleuses photos en perspective… Vous pourrez également pratiquer la plongée avec cylindre. Des professionnels vous initieront à cette plongée, pour parvenir à une profondeur de 30 mètres, l’idéal pour côtoyer les épaves… Une autre alternative est de louer un buggy pour

se rendre à Pontal de Maracaípe où en jangada vous partirez à la découverte des trésors que recèle la mer. Ici, les vedettes sont les hippocampes et la zone de conservation de la mangrove. De mai à septembre, le vent y souffle très fort et les adeptes de kite surf s’en donnent à cœur joie. Les amateurs d’écotourisme auront la possibilité d’y faire une randonnée mêlant histoire et écologie, soit à pied soit à cheval. Le long du sentier Trilha Maracaípe, vous aurez l’occasion de croiser une merveilleuse mangrove et des vestiges du passé comme un vieux moulin, Casa de Farinha, une église et le belvédère do Outeiro. En prenant le sentier Engenho Canoas, il vous sera possible de découvrir une ancienne usine de canne à sucre et de voir comment elle procédait à l’époque. L’occasion de plonger dans le passé en dégustant des friandises…sucrées, vendues à même le site.

SERVICE Secrétariat au Tourisme de Pernambuco - Empetur (55-81) 3182 - 8300 / www.empetur.com.br Secrétariat au Tourisme de Recife (55-81) 3232-8105 / www.recife.pe.gov.br Municipalité d’Ipojuca Porto de Galinhas (55-81) 3551-1147 / www.visiteportodegalinhas.com

Les piscines naturelles pour le plus grand plaisir des touristes

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 13


SOLEIL ET PLAGES ( ROUTE DES ÉMOTIONS )

Route des Emotions Des émotions à triple dose

Municipalités

>> S’il est un circuit exceptionnel qui vous emmène à la découverte de la nature, avec au programme plages, aventure et écotourisme, c’est bien la Rota das Emoções - la Route des Emotions-. Celui-ci parcourt 14 municipalités des Etats du Ceará, Piauí et Maranhão avec, à la clef, des trésors à découvrir comme le parc national dos Lençóis Maranhenses (MA), la zone de protection de l’environnement du delta du Parnaíba (PI) et le parc national de Jericoacoara (CE). La Route des Emotions est le fer de lance de la promotion du tourisme dans ces régions. C’est un circuit qui se différencie des autres, avec des tronçons de 300 km, dont la porte d’entrée commence aux portes du Delta Parnaíba, sur le littoral de l’Etat du Piauí. C’est une première, au Brésil, avec ce partenariat inter-États dont l’objectif est d’off rir aux touristes les plus beaux paysages que compte la région. La Route des Émotions vous permet de découvrir un admirable écosystème où la mer offre aux adeptes du surf, kite surf et autres sports nautiques, des vagues exceptionnelles. Mais, c’est aussi une route où l’aventure est omni présente et où les amoureux de l’écotourisme, du tourisme d’aventure et des sports aériens se verront comblés. Votre disponibilité, vos centres d’intérêt, votre profil et votre budget, tout cela va déterminer ce que l’on va vous proposer comme voyage dans la région. Le circuit peut se réaliser en sept jours ou douze et inclure les 14 municipalités ou tout simplement trois d’entre elles. Quant à l’hébergement, il est pour toutes les bourses, avec

intégrantes du circuit: Araióses ........................... MA Barreirinhas ..................... MA Barroquinha ...................... CE Cajueiro da Praia ................. PI Camocim ........................... CE Chaval ............................... CE Cruz .................................. CE Ilha Grande ......................... PI Jijoca de Jericoacoara ......... CE Luis Correia ......................... PI Parnaíba ............................. PI Paulino Neves ................... MA Santo Amaro .................... MA Tutóia .............................. MA

SERVICE Secrétariat d’Etat au Tourisme du Ceará (55-85) 3101-4654 / www.setur.ce.gov.br Secrétariat d’Etat au Tourisme du Piaui (55-86) 3216-2199 / setur@setur.pi.gov.br Secrétariat d’État au Tourisme du Maranhão (55-98) 3212-6210 / www.saoluis.ma.gov.br / Sethur

16 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

des posadas bon marché ou des resorts de luxe. En 2009, la Route des Emotions a été élu le meilleur circuit touristique du pays. Ce prix lui a été décerné par le ministère du Tourisme, lors de la 4ème Foire du Tourisme. Malgré l’image aventure improvisée que le circuit peut donner, il n’en est rien. Il nécessite une organisation complexe de tous les instants et une structure professionnelle adéquat, la plupart des forfaits comprenant les transports (bateau, 4x4 et transferts). Mais l’avantage de ce profil personnalisé fait l’unanimité pour ceux qui l’adoptent. La région, de son côté, y trouve également son compte, avec une augmentation de la fréquentation des touristes de plus de 20% par an.

A ne pas manquer: Plages Ponta do Mangue, Moitas, Vassouras, Morro do Boi et Barra do Tatu sont quelque magnifiques plages qui vous attendent à partir de Barreirinhas. On y parvient en bateau. Mandacaru Petit village de pêcheurs où la principale attraction est le phare d’une hauteur de 54 mètres d’où vous aurez une vue panoramique sur le parc. Caburé Un site plein de charme où vous aurez l’occasion de prendre des bains de mer ou des douches vivifiantes dans les cascades environnantes. Vous pouvez y passer la nuit et vous y restaurer, de petits chalets vous attendent à cet effet.


( ROUTE DES ÉMOTIONS ) SOLEIL ET PLAGES Aureliano José Nogueira Neto

La route des émotions et la beauté des paysages qu’elle dévoile tout au long de son circuit à travers les Etats du Piauí, Maranhão et Ceará

>> Cet Etat vous ouvre les portes de la Route des émotions. Le Piauí est une région connue pour ses parcs, églises, musées et un petit bout de littoral tout ce qu’il ya de plus charmant. C’est par lui que commence le circuit à la découverte des trésors naturels de trois États du Nord Est. Il a le privilège d’abriter une partie du Delta do Parnaíba. La région du delta du Rio Parnaíba couvre 2700 km ², dont 35% appartiennent à l’Etat du Piauí et 65% à l’État du Maranhão. C’est une région devenue le plus grand producteur de crabes du pays et sa beauté naturelle attire les touristes du monde entier. Le long de ses berges, criques, mangroves, dunes, îles et îlots vous surprendrons.

Le delta du fleuve est formé par de vastes forêts de mangroves. Les mangroves sont l’un des écosystèmes les plus riches de la planète, elles sont essentielles à l’équilibre écologique de la zone côtière. Les activités économiques du Delta sont liées à l’agriculture extensive et à l’extraction du sel marin. La pêche y est l’activité principale et contribue pour plus de 80% aux revenus des municipalités. Depuis une dizaine d’années, la cueillette des crabes de mangrove représente 40% de la production globale de la pêche de la région. Le tourisme et surtout l’écotourisme, avec l’encouragement des autorités locales, pourraient dans l’avenir rivaliser sinon dépasser cette activité régionale.

La capitale Si vous vous rendez à Teresina, capitale du Piauí, ne manquez pas sa maison de la culture. C’est l’endroit où se trouvent réunies la richesse de l’artisanat régional et sa gastronomie, idéal pour l’achat de friandises locales, de souvenirs, de broderies et de hamacs. Un autre site touristique à visiter est le Ponte Estaiada avec son ascenseur panoramique qui vous emmènera au sommet d’un belvédère bénéficiant d’une vue à 360 °sur la capitale. Le parc Encontro dos Rios ne manquera pas de vous enchanter. Sur son restaurant flottant, vous découvrirez son menu et sa palette de poissons des fleuves Parnaíba et Poti. De nombreux kiosques vous permettront de ramener quelques beaux souvenirs…

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 17


SOLEIL ET PLAGES ( ROUTE DES ÉMOTIONS )

Bord de plage d’Iracema, pont dos Ingleses et plage do Futuro

CEARa >> L’Etat de Ceará se retrouve également dans ce circuit qui attire chaque année des milliers de touristes. C’est là où vous découvrirez une grande partie du parc national de Jericoacoara, un cadre exceptionnel de beauté et une priorité pour les autorités de l’Etat qui veillent scrupuleusement à sa conservation. Mais ce qui ravit le plus les visiteurs ce sont, bien sûr, les magnifiques plages aux eaux cristallines qui s’étirent le long du territoire. C’est l’endroit idéal pour les crabes… mais aussi pour les adeptes de kite surf qui se mêlent aux milliers de touristes qui, chaque année, en été s’abandonnent à la farniente. Les couchers de soleil dans la région sont

des plus enchanteurs mais particulièrement saisissants à Jericoacoara, une petite localité distante de 300 km de la capitale Fortaleza. Affectueusement surnommée Jeri, c’est un endroit exceptionnel qui se distingue des autres sites de la région. Son nom «Jericoacoara» vient du dialecte indigène tupi-guarani yuruco (trou) + Cuara (tortue), qui signifie «trou des tortues», en raison de l’apparition de celles-ci sur ses plages, lors de la saison de la ponte. Le climat y est tropical, chaud et humide, avec des températures moyennes entre 35 ° et 22 °. La saison des pluies qui donne naissance aux lagunes s’étale de janvier à juin, la température y est plus fraîche et la végétation luxuriante.

La saison des vents s’établit de juillet à décembre, avec des vents qui peuvent atteindre jusqu’à 40 nœuds en août et septembre. Les plages invitent à de longues promenades en début de matinée ou en fin de journée. A ne pas manquer les sentiers de pierres qui mènent aux magnifiques criques de Pedra Furada et Serrote et, en sens inverse, à celles de Guriú et Tatajuba. Pour la renommée de ses vents, c’est l’endroit rêvé pour les amateurs de planche à voile et de kitesurf. Tout cet environnement de plages, dunes, lagunes et marais salants s’inscrit dans le cadre du parc national de Jericoacoara, administré, depuis 1984, par l’Ibama (Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles).

La capitale Fortaleza est une capitale moderne et animée. Elle offre 25 km de plages à couper le souffle. Ville hôte de la Coupe du monde 2014, Fortaleza, capitale de l’Etat du Ceará, compte 3,6 millions d’habitants. Son multiculturalisme se retrouve dans sa cuisine originale et ses fêtes traditionnelles. Un climat tropical y privilégie une vie nocturne agitée.

18 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


( ROUTE DES ÉMOTIONS ) SOLEIL ET PLAGES Divulgacao Embratur

MARANHaO >> Parler du Maranhão c’est mentionner en premier lieu les Lençóis Maranhenses et ses paysages à couper le souffle ainsi que son climat propice à l›écotourisme. Situé sur la côte orientale de l’État du Maranhão, le parc des Lençóis englobe les municipalités de Humberto de Campos, Primeira Cruz, Santo Amaro et Barreirinhas qui font partie du circuit. D’une superficie de 155 000 hectares, les Lençóis Maranhenses sont la résultante d’un phénomène géologiques rare que la nature a façonnée sur des milliers d’années. Imaginez un désert de dunes de sable blanc, certaines d’entre elles atteignant jusqu’à 20 mètres de haut, le tout sur fond de ciel bleu. Les pluies tropicales et les rivières qui bordent le parc sont responsables de la formation de lagunes aux eaux couleur émeraude qui, contrastant avec cette immensité de sable, composent la beauté des paysages. C’est l’éblouissement face à la beauté naturelle de cette région. Cependant, sa visite est recommandée après la saison des pluies où les étangs sont bien remplis. Les Lençóis sont à 4 heures de route de la capitale São Luís. Différentes formules vous sont

offertes pour les visiter. Dès la descente d’avion, vous avez la possibilité de quitter la capitale et de les rejoindre en 4x4, avec un hébergement prévu dans les hôtels de Barreirinhas. Pour pleinement profiter des Lençóis Maranhenses il est conseillé d’utiliser les guides touristiques afin de ne pas vous perdre dans le dédale des dunes. Vous pouvez programmer certains circuits en vous rendant sur les sites d’information disponibles dans les trois Etats à visiter, idem sur le site même des Lençóis Maranhenses. Vous y trouverez également la possibilité de prendre des itinéraires alternatifs qui vous feront découvrir toute la richesse de la faune et de la flore de la région.

Les Lençóis Maranhenses et le centre historique de São Luís

La capitale São Luís qui fête, cette année, ses 401 ans est la porte d’entrée d’un Etat qui allie histoire et beautés naturelles. Influencée par ses colonisateurs portugais et français, elle possède un patrimoine d’exception avec ses remarquables demeures datant des 17 et 18èm siècles et ses somptueuses églises dont Igreja da Sé, l’une des plus visitées de la région. Le climat tropical et tempéré se combine parfaitement avec son littoral époustouflant. Il commence dans la capitale, avec de belles plages comme Ponta D’Areia, prise d’assaut par les touristes et les professionnels du surf, et se termine au parc des Lençóis Maranhenses.

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 19


Alagoas

SOLEIL ET PLAGES ( ALAGOAS )

Venez rejoindre Maceió et la tranquillité du Nord-Est Arquivo Setur-AL

Une des nombreuses piscines naturelles de l’Etat d’Alagoas et cuisine locale avec ses spécialités de fruits de mer

20 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

>> Ce sont des centaines de kilomètres de plages qui vous attendent, avec un soleil qui y règne toute l’année. A Maceió, la haute saison ne s’arrête jamais. Connue pour sa beauté exubérante, la capitale de l’Etat d’Alagoas est l’une des plus belles villes du Nord-Est à visiter. Mais sans aucun doute, ce sont les plages de son littoral, comme celles de Pajuçara et Paripueira qui séduisent les touristes avec leurs piscines naturelles, aux eaux chaudes et cristallines. Pour les adeptes de la plongée l’endroit est exceptionnel. Il vous est possible également de prendre des jangadas (embarcations traditionnelles) qui vous conduisent vers ces piscines naturelles. En ce qui concerne la vie nocturne à Maceió, elle est plutôt agitée... De part sa position géographique, le soir tombe vite à Maceió. C’est donc à partir de 18h, quand le jour se couche, que la population commence à envahir les rues. Sur la promenade, longeant la mer, c’est l’effervescence avec l’ouverture des nombreux Septembre 2013

restaurants, kiosques avec musique live et foires qui résonnent dans la nuit. Le quartier de Stella Maris est l’exemple type de l’ambiance qui règne dans la ville à cette heure. Pour ceux qui veulent s’initier à la danse typique de la région, le forró, l’adresse à na pas manquer est le Lampião, à Ponta Verde. Toutes les nuits s’y succèdent des groupes locaux et des professeurs sont à votre disposition pour vous faire tournoyer au son du forró. Si cette agitation vous pèse, allez faire un tour dans les bars du quartier de Jatiúca, c’est beaucoup plus calme… Pour les amateurs de fruits de mer, crustacés et poissons, l’endroit est un paradis. Le long de la jetée, les restaurants vous serviront de généreuses portions avec des crevettes dont la grosseur vous surprendra. Figurent aussi au menu des plats régionaux comme le gâteau de maïs vert ou de tapioca. Si vous n’êtes pas fan de cuisine locale, il vous reste les churrascarias et ses grillades, les pizzerias ou les restaurants japonais....


( ALAGOAS ) SOLEIL ET PLAGES Décor paradisiaque de São Miguel dos Milagres

São Miguel dos Milagres, un havre de paix sur la côte des récifs coralliens >> Connue pour ses plages et ses eaux calmes cristallines, la ville de São Miguel dos Milagres, à 106 km de la capitale Maceió, est sans aucun doute le circuit le plus attrayant pour ceux qui recherchent soleil, mer et tranquillité. Avec une population d’environ 10 000 habitants, cette petite bourgade est l’une des plus anciennes de l’Etat. C’était, au départ, un lieu stratégique pour observer le déplacement des troupes hollandaises qui occupaient à l’époque toute la région (pendant une trentaine d’années, au XVIIe siècle) et remontaient le fleuve Manguaba pour pénétrer dans les terres. Mangroves, rivières, cocotiers voici le magnifique décor qui vous attend mais aussi sa petite communauté de pêcheurs qui vaut à São Miguel dos Milagres d’être considérée comme « la bonne table » de la région, avec ses spécialités de fruits de mer, crabes, crevettes et poulpes… Le littoral de São Miguel dos Milagres est l’un des mieux protégés de la région. La mer, d’un merveilleux vert pâle, est tranquille, sans vagues, l’une de caractéristique de cette côte des récifs coralliens. A marée basse, vous pouvez y marcher sur des kilomètres et profiter des piscines naturelles qui s’y sont formées. Il n’y a pas de restaurants dans le coin, ce sont des pousadas, au charme discret, qui vous offriront logis et couvert. Parmi ces pousadas mention spéciale pour celles do Toque, d’Aldeia Beijupirá ainsi que la charmante Pousada do Caju, avec hébergement en bungalows et chalets. Beaucoup d’endroits n’acceptent pas les mineurs de moins de 16 ans, il faut donc le vérifier lors de la préparation de votre séjour. Sur le plan cuisine, les restaurants de São Miguel dos Milagres sont simples et vous offrent un menu qui dépend des arrivées de la pêche. A savoir : quelques restaurants n’acceptent pas les cartes de crédit comme moyen de paiement.

SERVICE Secrétariat d’Etat au Tourisme de Alagoas – SETUR/AL Tel: (55+82)3315-5703 info@turismo.al.gov.br

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 21


CULTURE ( AMAZONAS )

Amazonas

Naviguer sur le fleuve Amazone >> Parler de croisières au Brésil, c’est s’imaginer à bord d’impressionnants transatlantiques croisant le long des plages du littoral avec des arrêts à Salvador, Buzios et Rio de Janeiro associés à des fêtes, des dîners de gala avec le capitaine, un univers en sorte bien agité… Maintenant, avez-vous songé à une croisière sur le fleuve Amazone ? Beaucoup de gens l’ignorent, mais la compagnie Iberostar exploite un paquebot sur les fleuves Negro et Solimões toute l’année. L’Iberostar Grand Amazon a été spécialement conçu pour naviguer dans les eaux fluviales. Son profil adapté à l’environnement lui donne une très grande maniabilité. Ce paquebot vous offre une véritable croisière de luxe, en remontant les berges de la jungle amazonienne. Il dispose de 74 cabines de luxe, réparties sur trois ponts, deux restaurants, deux bars, deux piscines ainsi qu’une salle de « fitness ». Un forfait tout inclus, comprend aussi bien l’hébergement que repas, boissons, spectacles et excursions. L’atmosphère y est bien différente de celle d’un grand paquebot. Sur le Grand Amazon règne en permanence la sérénité et les activités qu’on vous offre ont lieu à l’extérieur du navire, au milieu de la nature. L’aventure commence à Manaus, capitale de l’Etat,

Croisière sur le fleuve Amazone en symbiose avec la nature

22 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

pour se poursuivre avec des escales sur différents sites de la jungle amazonienne. Sécurité, confort et plaisir vous attendent à la découverte des richesses naturelles cachées au cœur de la forêt. La possibilité de découvrir, apprendre et apprécier l’importance de la forêt tropicale vous procurera un plaisir sans égal. Vous allez y vivre une expérience inoubliable, avec, en prime, un service d’exception. Au programme, des randonnées à travers des sentiers surprenants et la découverte, à l’aide de petites embarcations, de la région de l’Igarapé Jaraqui et Três Bocas. La nuit, vous partirez, équipés de lampes torches, à la découverte des alligators… A Novo Airão, vous aurez l’immense plaisir de rencontrer les dauphins roses qui ont élu domicile dans l’Igarapé Trincheiras. Toujours au cœur de l’Amazonie, c’est une rencontre surprenante qui vous attend avec la visite de la communauté indigène de Rio Cuieiras où vous aurez l’occasion de visiter leur école, leur dispensaire, leur moulin à farine et de découvrir leur quotidien et leur mode de vie. Pêcher le fameux piranha, s’émerveiller à l’éveil de la forêt amazonienne, assister à la rencontre des rivières Solimões et Rio negro, voici, entre autres, ce qui vous attend à bord de ce paquebot de luxe.


( AMAZONAS ) CULTURE

Festival de Parintins, la grande fête traditionnelle à ne pas manquer >> La fête folklorique du boi-bumbá (du bœuf Bumba) à Parintins a réuni, cette année, près de 75.000 touristes et a généré, pour l’économie locale, R$ 54 millions. Ce festival folklorique, une des plus grands fêtes populaires du nord du Brésil, est en grande partie responsable du développement socio-

économique de cette petite ville située à 369 km de Manaus, capitale de l’Etat. Le festival tourne autour de deux personnages centraux, le taureau « capricieux » et le taureau « garanti » qui font désormais partis du Patrimoine Culturel de l’Etat d’Amazonas. En 2013, cette manifestation populaire

a remporté le premier prix, lors du 48èm Festival de folklore de Parintins, consolidant ainsi sa notoriété au niveau national. Ce fut l’occasion de rendre hommage au quartier Baixa do São José où elle a pris racine, à son fondateur Lindolfo Monteverde et à cette tradition qui se maintient depuis un siècle.

Le festival de Parentins révèle la culture amazonienne

SERVICE Entreprise d’Etat au Tourisme d’Amazonas (Amazonastur) (55-92) 2123-3818 / visitamazonas.am.gov.br/site Secrétariat au Tourisme et à la Culture de Parintins www.parintins.am.gov.br/

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 23


24 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 25


Rita Barreto

Salvador

CULTURE ( BAHIA )

Culture, art, mysticisme - une rencontre festive >> Ville dont le nom est synonyme de joie, Salvador de Bahia vit au rythme de la fête jusqu’à début mars. C’est la folie du Carnaval. Les rues sont alors prises d’assaut par la foule emmenée par les blocos et les trios électriques et elle succombe à la frénésie générale… Salvador est unique, pour la fête et pour bien d’autres choses… Profitez de votre séjour pour découvrir l’histoire de Salvador en arpentant les rues du Pelourinho. Ce quartier abrite de superbes demeures du 17 et 18èm siècles, des églises baroques, des musées et centres culturels dont la Casa Jorge Amado (en hommage au célèbre écrivain brésilien) ainsi que de nombreuses échoppes d’artisanat et restaurants. Une promenade à travers ses rues pavées vous plongera dans l’histoire de ce patrimoine de l’humanité. Parmi les églises les plus célèbres se trouvent l’église de São Francisco (1723), avec son style baroque et ses hôtels sertis de feuilles d’or, la Catedral Basílica,

Vue sur la baie de Todos os Santos et l’intérieur de l’Eglise do Bonfim

Tatiana Azeviche

26 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

la Catedral Basílica de Nossa Senhora do Rosário dos Pretos, construite par des esclaves et celle do Senhor do Bonfim (sur la place Bonfim). Du Pelourinho, poursuivez votre visite en prenant l’Ascenseur Lacerda. Il relie la « Ville haute », d’où la vue sur la baie est magnifique, à la « Ville basse » et donne accès au Mercado Modelo, un espace consacré à l’art et à l’artisanat local, un témoignage de la diversité culturelle de Bahia. Vous y découvrirez la cuisine de Bahia et ses saveurs, une cuisine riche en épices et condiments de toutes sortes et puissamment relevée de piments. Choisissez le vatapá, un plat traditionnel composé de crevettes ou l’acarajé, une espèce de petit gâteau, frit dans l’huile de palme, mais n’oubliez pas le fameux bobó de camarão (le plat bahianais par excellence fait à base de crevettes). Pour découvrir tous les attraits qu’offre la ville une bonne option consiste à faire le tour de celle-ci à bord d’un Salvador Bus, un omnibus touristique qui parcourt les principaux points de la ville en s’arrêtant devant les principaux hôtels. Ce sont des bus à impériale, équipés d›un système de sonorisation et de traduction multilingue. A noter que les chauffeurs sont bilingues. Le parcours, d’une durée de quatre heures, vous permet grâce à ses nombreux points d’arrêt de descendre et de remontrer dans le bus à votre guise. Ce circuit vous emmène au quartier bohème de Rio Vermelho, célèbre pour la confection des robes des baianas (femmes vêtues de la traditionnelle tenue des bahianaises), puis au quartier d’ Ondina suivi de celui de Barra, pour se terminer sur la plage de Porto da Barra. Du terminal maritime, vous aurez l’occasion de prendre une escuna (embarcation traditionnelle en bois) pour faire le tour de la baía de Todos os Santos (la baie de Tous les Saints) ou même faire une courte visite au fort de São Marcelo, ouvert au public.


( BAHIA ) CULTURE Rita Barreto/Bahiatursa

São Félix et Cachoeira, une remontée dans l’histoire >> Les villes de São Félix et Cachoeira paraissent des décors de cinéma, mais un cinéma qui remonterait le temps. Ces deux petites bourgades sont indissociables et le pont qui les sépare a été construit que pour mieux les réunir… Dans le centre ville de Cachoeira, l’architecture retrace l’histoire de la région, en remontant le temps avec des bâtiments comme la demeure da Santa Casa (1734), la chapelle de Capela de Santa Bárbara, la fontaine du Chafariz Imperial (1827), l’église da Ordem Terceira do Carmo (1724), celle de Matriz Nossa Senhora do Rosário et le sobrado da Irmandade da Boa Morte, le premier terreiro du pays (un lieu de culte utilisé dans la religion afro brésilienne candomblé). Classée par l’Institut national du patrimoine

historique et artistique (IPHAN) en 1971, Cachoeira est considérée comme Monument National. Elle est, après Salvador, l’un des plus importants complexes architectoniques d’Amérique latine. Au 19e siècle, elle est rentrée dans l’histoire du Brésil comme étant la ville où se sont élevées les premières protestations contre l’oppression portugaise, réunies dans un mouvement militant pour l’indépendance du Brésil. Ce fut à l’intérieur de la mairie de Cachoeira, en 1822, que fut proclamé D. Pedro «Prince Régent du Brésil» et la ville fut la capitale d’un Bahia indépendant, pendant 16 mois. La petite ville de São Félix est une petite bourgade simple, à l’image de ses habitants, charmante et accueillante. Dans ses ruelles,

bordées de belles demeures du siècle passé, vous remonterez le temps à l’époque d’un Brésil colonial. Les églises catholiques et les nombreux lieux de candomblé témoignent du syncrétisme qui domine toute la région. Il est bon d’être à l’écoute des sons qui émanent de São Félix, que ce soit le grondement des eaux du fleuve Paraguassu qui traverse la ville, le son des cloches qui se perd dans les airs ou les percussions qui s’ébranlent pour dynamiser une ronde de capoeira… Mais, le son le plus nostalgique et inattendu est sans nul doute le sifflement d’un train… A tout instant de la journée, un coup de sifflet peut retentir annonçant l’arrivée imminente de celui-ci à travers la ville. C’est un vieux train qui vous ramène, las encore, à un passé si proche...

Ci-dessus, vue de la ville de Cachoeira et ci-dessous, fête locale avec les attributs de la culture bahianaise

SERVICE Entreprise de Tourisme de Bahia (Bahiatursa) (55-71) 3117-3000 / www.bahiatursa.ba.gov.br Entreprise de Tourisme de Salvador (Saltur) (55-71) 3176-4200 / www.turismo.salvador.ba.gov.br

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 27


CULTURE ( ESPÍRITO SANTO )

Vitoria Une ville consacrée au négoce et à l’événementiel >> Avec une population qui atteint près de 4 millions de personnes, l’Etat d’Espírito Santo possède de magnifiques atouts touristiques et les met en valeur dans des circuits spécifiques. Ce sont aussi bien des circuits de randonnées pour y apprécier le littoral, que des circuits religieux, nautiques, d’écotourisme ou de tourisme rural. Sa capitale Vitória, de son côté, remporte un franc succès dans le tourisme de négoce, un tourisme qui ne cesse d’augmenter. Bénéficiant d’une très bonne localisation, la ville a trouvé sa vocation dans le tourisme d’affaires et évènementiel. La clef de voûte en est son complexe portuaire, l’un des plus importants d’Amérique latine, qui abrite d’importantes industries tant d’envergure nationale qu’internationale. Sa capacité hôtelière, qui offre un grand choix d’hôtels dans lesquels il est possible d’organiser des manifestations toute l’année,

La plage do Canto

28 | FFO 28 FOLHA OLH LLHA HA H A DO DO TTURISMO URI URIS U UR RIIIS R RIS SM MO OB BRASIL RAS RA R RASI AS ASI A SIL | IFTM SI IIFT IF FTTTM FTM F M Top To To op p Resa Re R Res essa e

Paris Par Pari Pa P ari a arrriis

Se Sept Sep S Septembre e ept ep ptte p embr emb em mbr mb m bre 2 b 20 2013 01 13 3

est un autre atout important. Vitória a su allier passé et modernité, tout en conservant son charme. Un des principaux atouts de la ville est son centre de convention, d’une capacité de 5000 personnes. Cet espace d’exposition, de 20 000 m2, est situé stratégiquement près des principaux hôtels et tout proche de l’aéroport. En outre, de nombreux autres centres, de taille plus modeste, accueillent eux aussi de nombreuses manifestations. Mais le point fort de l’Etat d’Espírito Santo c’est, sans aucun doute, sa situation géographique. Localisé dans le sud du Brésil, entre Rio de Janeiro et Bahia, Espírito Santo est à proximité des principaux marchés émetteurs, ce qui facilite la logistique et c’est la raison de son succès dans l’organisation d’événements. L’aéroport reçoit quotidiennement des vols directs en provenance de São Paulo, Rio de Janeiro, Brasilia, Bahia et Minas Gerais. De surcroit, il se situe à une distance maximale de 15 km des principaux établissements et hôtels de la ville. Avec trois millions de passagers annuels, le flux de touristes ne cesse d’augmenter en raison de l’attrait que représente la ville pour le tourisme d’affaires et le tourisme événementiel. C’est la raison pour laquelle l’aéroport vient de subir un formidable lifting afin d’augmenter sa capacité d’accueil. Le Centre d’événements polyvalent de Vitória, avec une capacité de 15.000 personnes, ouvrira ses portes en 2015. Ce projet ambitieux permettra d’absorber toujours plus de visiteurs et bénéficiera à toute l’économie locale.


( ESPÍRITO SANTO ) CULTURE

Visuel au sommet du Morro da Fonte Grande, artisanat local et, ci-dessous, l’Ile do Boi

SERVICE Secrétariat d’Etat au Tourisme d’Espírito Santo (Setur-ES) (55-27) 3636-8026 / (55-27) 3636-8017 / www.turismo.es.gov.br Secrétariat municipal au Tourisme (55-27) 3235-2910

Les attraits de la capitale d’Espírito Santo >> La Cathédrale Métropolitaine - Sa construction a débuté dans les années 20 et ne s’est achevée que dans les années 70. Elle est dotée de magnifiques vitraux, cadeaux des grandes familles locales. C’est également là que se trouve une belle crypte où reposent les plus anciens évêques d’Espírito Santo.

Le marché Capixaba >> Conçu par l’architecte Joseph Pitilick, il a été édifié en remplacement de l’ancienne halle du marché. Son architecture est un mélange d’éclectique et de néo-classique. Accessible par deux avenues, Princesa Isabel et Jerônimo Monteiro, c’est le lieu idéal pour y trouver l’artisanat local fait, la plupart du temps, à base d’argile, de paille et de bamboux. L’Ilha do Boi et les plages de Direita et d’Esquerda - Sur plus d’une centaine de mètres, c’est un endroit plein de charme qui vous attend. Avec ses eaux calmes et cristallines, la plage d’Ilha do Boi est un magnifique refuge naturel. Arboré et à quelques minutes de la Praia do Canto et du Jardim da Penha, c’est le « spot » où se rencontrent les jeunes de la ville. On y trouve également un bon hôtel dont la vue embrasse toute la cité. Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 29


FlorianOpolis

NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS ( SANTA CATARINA )

Canal de Barra da Lagoa et le Centrosul, palais des congrès de Florianópolis

Événements : un levier pour le tourisme au Brésil La Coupe des confédérations, passée, et la Coupe du monde, à venir, dynamisent le marché des événements d’envergure au Brésil. C’est ce que montre la 9èm enquête annuelle sur la conjoncture économique du tourisme (Pacet) réalisée par la Fondation Getúlio Vargas. Selon celle-ci, les entreprises organisatrices de manifestations et d’événements ont augmenté de 23,3 % l’an dernier, dépassant les agences de voyages (21,9 %) et les promoteurs de foires (14,9 %). Cet étonnant résultat est à mettre au compte d’une image du Brésil qui ne cesse de s’améliorer, dans le contexte de ces grands évènements sportifs. Au cours des huit dernières années, le nombre d’événements internationaux est passé de 28 à 360 au Brésil, ce qui place le pays en 5èm position mondiale parmi les pays qui ont réussi à augmenter le volume de ce secteur. Le Brésil dépasse ainsi l’Italie, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Ce résultat découle des informations fournies par neuf segments du secteur touristique dont le chiffre d’affaire représentait, l’année dernière, 57,6 milliards de réais et 115.000 emplois.

30 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Une ample structure touristique dans un cadre bucolique >> La capitale de l’Etat de Santa Catarina est l’une des destinations touristiques les plus importantes du Brésil. La ville s’étend sur une île côtière - l’île de Santa Catarina - et pour certains quartiers sur une petite péninsule. La région vous offrira une centaine de plages, des sites montagneux, des zones où prédomine la conservation du patrimoine naturel, des dunes à perte de vue… Deux lacs magnifiques vous enchanteront, celui du Péri, le plus grand réservoir d’eau douce de l’île, et celui de Conceição. La ville a su combiner de belles bases de loisirs avec une excellente infrastructure destinée à recevoir toutes sortes d’événements. Floripa, comme est affectueusement appelée cette île, figure parmi les 10 destinations brésiliennes qui ont accueillileplusgrandnombred’événementsinternationaux en 2012. Voici, dans l’ordre établi par l’International Congress and Convention Association (ICCA) la liste des villes qui figurent à ce palmarès : Rio de Janeiro (83 événements), São Paulo (77) Brasilia (22), Foz do Iguacu et Salvador (16), Belo Horizonte (13), Florianópolis et Porto Alegre (12), Buzios (9) et Fortaleza (8). Florianópolis possède une centaine de plages aussi charmantes les unes que les autres dont quelques unes sont des spots très recherchés par les surfeurs. Voici une liste non exhaustive des plus célèbres et prisées d’entre elles : Jurerê Internacional, Jurerê, Canasvieiras, Ponta das Canas, Lagoinha, Brava, Ingleses et Santinho (nord de île), Moçambique, Barra da Lagoa, Mole et Joaquina (à l’est), Campeche, Armação et Pântano do Sul (Sud). Le Programme d’Accélération de la Croissance Tourisme (PAC- Tourisme) a décidé d’utiliser ses leviers financiers afin de construire des centres de congrès et d’événements, d’une capacité de 25000 personnes à Balneário Camboriú. C’est le ministère du Tourisme qui est à l’origine de cet investissement de 55 millions de réais. Cette réalisation ultra moderne comportera des attractions non stop et ce tout au long de l’année. Pendant la haute saison, 1,5 millions de touristes prennent d’assaut la municipalité.


( SANTA CATARINA ) NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS

Joinville parie sur les événements d’envergure

A Joinville, l’intérieur d’Expoville où se déroulent congrès et manifestations

>> Avec l’inauguration de son centre d’expositions Expoville, la ville de Joinville va connaître un nouvel élan dans le secteur des foires et manifestations. En 2014, un nouveau pavillon d’expositions verra le jour ainsi qu’un parc consacré à l’environnement. Coût de l’opération 32 millions de réais.

Pour Carlos Miranda, directeur d’Expoville, cette première étape qui comprend aussi bien la réforme de l’édifice que la mise en place de nouvelles structures et de nouveaux espaces va coûter 5,6 millions de réais. Une quinzaine de salles seront à la disposition des professionnels, d’une capacité de 30 à 2000 places. Viendra

s’y ajouter un espace consacré aux expositions, d’une superficie de 15 000 m². Le complexe dispose d’une superficie totale de 210.000 m². Il est prévu d’y rajouter un Pavillon des Expositions de 7000 m2 ainsi qu’un parc de l’environnement faisant également office de parc de loisirs pour les familles et les visiteurs de Joinville.

Le parc Beto Carrero

Big Tower et Fire Whip, deux des attractions du Beto Carrero World, dans la municipalité da Penha

Le complexe Beto Carrero World, situé sur la municipalité de Penha, compte bien profiter des grands événements que va recevoir le pays pour augmenter le nombre de ses visiteurs et amplifier sa promotion, aussi bien au niveau national qu’international. Le parc, déjà connu pour accueillir d’importantes étapes de Motocross de Kart, va amplifier sa gamme d’offres notamment dans les secteurs du négoce, des sports et de l’éducation. En mai dernier, le parc a organisé deux événements majeurs. Le premier fut le Grand Prix Brésil Honda de moto cross et le second, dans un domaine bien différent, la 19e édition de la BNT Mercosur (Salon consacré aux entreprises touristiques, dans le mercosul) qui a reçu, en deux jours, la visite de plus de 5000 personnes. Y étaient présents les agents de voyages et tour-opérateurs du Brésil, Paraguay, Uruguay, Argentine, Chili, Pérou et Bolivie. En août dernier, 2000 athlètes, répartis en 400 équipes, se sont donnés rendez-vous dans le parc, à l’occasion de l’unique marathon nocturne du pays. Un marathon unique pour un site unique, en l’occurrence le plus grand parc thématique d’Amérique latine.

Septembre 2013

SERVICE Secrétariat d’Etat au Tourisme, Culture et Sports de Santa Catarina (55-48) 3665-7400 / www.sol.sc.gov.br Santa Catarina Tourisme (santur) (55-48) 32126300 / www.santur.sc.gov.br Visitez Floripa www.visitefloripa.com.br Beto Carrero www.betocarrero.com.br

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 31


NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS ( SÃO PAULO )

Sao Paulo

Wanderley Celestino/Spturis

Anhembi

Une vocation à recevoir les grands événements >> La ville de São Paulo figure désormais à la 28ème position mondiale pour l’organisation de congrès et d’événements, selon le classement de l’ICCA - International Congress and Convention Associationl’organisme mondial de référence dans ce secteur. Selon le São Paulo Convention and Visitor Bureau, membre de l’ICCA, en 2012, la ville a engrangé, grâce ce type de tourisme, RS 10,4 milliards incluant déplacements, hébergements, transports terrestres et aériens. L’année dernière, la principale motivation pour se rendre dans la capitale pauliste a été, en premier lieu, le tourisme d’affaires (57,3%), puis dans l’ordre : événements (18,7%), loisirs (9,9%) et, enfin, les études (5,9%). São Paulo, le carrefour 32 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

d’affaires d’Amérique du Sud, réalise 90 000 événements par an, un toutes les six minutes. Sur 1es 176 grandes foires commerciales réalisées l’an dernier au Brésil, 120 l’ont été à São Paulo, dégageant R$ 2,9 milliards de recettes. Maintenant, il existe la possibilité d’aller à la rencontre de cette mégalopole étonnante en se baladant dans ses rues où l’histoire quelquefois vous rattrape. Mais, il est bien difficile de retrouver les vestiges de la petite bourgade qui a pris racine, ici, en 1872 avec 30.000 habitants. Il y a bien cette limite, dite du triangle historique, qui passe par le monastère de São Bento pour rejoindre l’église de São Francisco et celle da Ordem Terceira do

Carmo. Mais, aujourd’hui, la mégalópole de 12 milhões d’habitants a définitivement tourné le dos à son passé. C ep endant, quelques demeures subsistent rappelant un temps déjà bien lointain comme la Casa das Rosas (1935), vestige des grandes propriétés qui bordaient l’Avenida Paulista (1901) ou le Pateo du Collegio, témoignage de l’époque coloniale ou la porte d’entrée de la Praça do Patriarca. Nous remontons encore le temps pour arriver au début de ce siècle avec les bâtiments imposants come le Theatro Municipal ou celui d’Altino Arantes. Il suffit donc de vous laisser guider par les différentes architectures qui se télescopent pour découvrir une ville unique en son genre.


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 33


Alexandre Diniz/Spturis

NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS ( SÃO PAULO )

Le viaduc de Santa Ifigênia et la cathédrale de la Sé

Expo 2020, une opportunité pour São Paulo de booster son secteur tourisme et négoces Jefferson Pancieri

>> Troisième métropole du monde, derrière New York et devant Tokyo, São Paulo est le principal centre des affaires économiques, industrielles et commercial du Brésil, mais aussi de l’Amérique Latine. Elle est habituée à de nombreux superlatifs, le dernier en date est qu’elle possède l’une des plus grandes gares routières au monde (Tietê)… Devant tous les atouts dont bénéficie cette gigantesque cité besogneuse, l’annonce par l’adjoint au maire de la ville, Nadia Champion, que São Paulo se portait candidate pour accueillir l’Expo 2020 n’a surpris personne. Sur le thème «La force dans la diversité et l’harmonie pour la croissance», cette annonce vient renforcer la nouvelle politique des autorités de la ville qui vise à stimuler les projets d’innovation ainsi que les politiques sociales et économiques. Si São Paulo est choisie, elle deviendra la première ville en Amérique latine à accueillir cette manifestation. C’est en novembre de cette année que sera connu le gagnant parmi les pays en compétition, Brésil, Russie, Emirats Arabes Unis (Dubaï), Thaïlande et Turquie. Le gouvernement fédéral prévoit déjà un budget d’investissements de R$ 680 millions afin d’améliorer les structures d’accueil liées au tourisme d’événements et de négoce. Si la ville est choisie pour accueillir Expo 2020, qui se déroulera de 15 mai au 15 Novembre 2020, un nouvel espace de congrès et de conventions devrait voir le jour afin de recevoir les 30 millions de visiteurs prévus pour cette manifestation. Ce nouvel espace se construira au fur et à mesure, sur quatre étapes, sur une durée de 30 ans. Pour 2020, ne sera livrée que la première tranche avec un centre commercial, un centre de congrès, deux hôtels et un centre logistique. A plus long terme, ce seront un centre commercial supplémentaire, bâtiments commerciaux, shopping et arène sportive…

SERVICE Secrétariat au Tourisme de l’Etat de São Paulo www.turismo.sp.gov.br São Paulo Tourisme www.spturis.com Mémorial de l’Amérique Latine (55-11) 3823-4655 / www.memorial.org.br/

34 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 35


NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS ( DISTRITO FEDERAL )

Brasilia Entre en lice pour recevoir de grands événements >> Le Brésil pourrait bien accueillir un autre méga événement sportif en 2019. Après la Coupe des confédérations, la Journée mondiale de la Jeunesse, la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques, c’est au tour de Brasilia, la capitale fédérale, de se mettre sur les rangs pour accueillir les Jeux mondiaux universitaires qui auront lieu en 2019. L’événement, connu sous le nom d’Universiade rassemble environ 12.000 athlètes à chaque édition. Organisée par la Fédération internationale du sport universitaire, la FISU, cette compétition, considérée comme le troisième événement sportif au monde, remonte à 1923 et rassemble les meilleurs sportifs universitaires. Bien décidé à ramener cette compétition

à Brasilia, le Secrétariat au Tourisme du district fédéral a envoyé des émissaires à Kasan, en Russie, dans le but d’examiner cette possibilité. Son secrétaire, Luis Otavio Neves, s’est rendu, au mois de juillet, sur place afin d’observer cette manifestation sportive avec la ferme intention de ramener l’édition Universiade 2019 dans la capitale. Brasilia recevra, en octobre de cette année, les organisateurs de l’Universiade afin qu’ils puissent juger sur pièce si la ville rentre dans les normes imposées pour recevoir cette compétition. C’est en septembre dernier que Brasilia s’est mise sur les rangs pour la recevoir. On connaitra le nom de la ville hôte le 9 novembre. C’est la deuxième fois que le Brésil se met sur les rangs pour recevoir cette

compétition. Cette année les concurrents sont l’Azerbaïdjan avec la ville de Baki, la Hongrie avec Budapest, la Russie avec Krasnoyarsk et la Suisse avec Valais. En cas de victoire de Brasilia, la ville est persuadée que les jeunes universitaires succomberont au charme de son potentiel touristique. La ville, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est idéale pour accueillir toutes sortes de manifestations culturelles et artistiques. Le complexe culturel de la République est l’endroit à ne pas manquer. Inauguré en 2006, il comprend la Bibliothèque nationale et le Musée National. Il se situe entre la gare routière et la Cathédrale Métropolitaine. C’est aussi le lieu de prédilection pour les nombreux spectacles et festivals qui s’y déroulent.

La Cathédrale de Brasília, sur l’esplanade des ministères, l’un des chefs-d’oeuvre d’Oscar Niemeyer 36 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Pôle technologique

( DISTRITO FEDERAL ) NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS

>> Le 15 et 18 mai 2016, Brasilia, capitale du Brésil, siège du gouvernement brésilien et du District fédéral, accueillera le Congrès mondial sur les technologies de l’information (WCIT), le principal rassemblement international dans le domaine des technologies de l’information et des communications. Cette conférence se tient tous les deux ans et rassemble les meilleurs professionnels dans le domaine des technologies de l’information. L’édition brésilienne sera la20ème depuis sa création. En ses 20 ans d’existence, c’est la première fois que le WCIT se tiendra dans un pays d’Amérique latine. C’est un

La Cathédrale de Brasilia et, ci-dessous, les trois arches du pont Juscelino Kubitschek

succès pour le Brésil qui démontre son savoir faire pour attirer sur son sol des évènements majeurs. L’annonce officielle du choix de Brasilia en tant que ville hôte de l’événement a eu lieu en juin de cette année. Le District fédéral est le troisième pôle le plus important du pays en matière de technologie de l’information. Depuis sa création en 1978, le WCIT s’est tenu dans la plupart des grands pays : aux USA à deux reprises, en 1998 et 2006, en Chine en 2000, en Australie en 2002, en Grèce en 2004 et aux Pays-Bas en 2010… La dernière édition en date, en 2012, s’est déroulée à Montréal, au Canada. Celle de 2014 se déroulera à Guadalajara, au Mexique.

Septembre 2013

SERVICE Secrétariat au Tourisme du District fédéral www.setur.df.gov.br / (55-61) 3214-2744 Brasília Convention & Visitors Bureau www.brasiliaconvention.com.br / (55-61) 3328-6878

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 37


NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS ( RIO DE JANEIRO )

Rio de Janeiro

Destination internationale pour les loisirs et événements Christian Knepper/Embratur

>> Rio de Janeiro, la splendeur de ses paysages, son charme inégalable, sa vie culturelle et sa gastronomie, c’est le Rio que l’on connaît, la « Cité Merveilleuse ». Mais, ce que l’on connaît moins de Rio, c’est sa volonté de devenir un pôle majeur dans le secteur du tourisme d’affaires et d’accueillir de plus en plus de congrès internationaux. A la vue des résultats publiés récemment par l›ICCA - International Congress and Convention Association – une autorité qui fait référence, Rio est en passe de gagner son challenge.

Cette année, Rio de Janeiro a gagné deux places dans le classement ICCA. Elle s’est positionnée, en 2012, en première place dans le pays pour le nombre d’événements internationaux réalisés. Un résultat salué par le Rio Convention Visitors Bureau qui s’occupe de ce secteur. Pour les Amériques, la ville se retrouve en deuxième place devançant São Paulo et New York. Au niveau mondial, le Brésil garde sa septième place, avec l’accueil de 360 événements internationaux, dont 83 à Rio (+ 14 par rapport à 2011) et 77 à São Paulo. Le Rio Convention Visitors Bureau maintient donc son effort en captant chaque année de nouveaux événements pour la ville. Au premier semestre de cette année, ce sont 7 manifestations qu’il a réussi à faire venir dont 5 d’envergure internationale et 2 d’envergure nationale. L’année dernière, à la même période, cinq manifestations ont été réalisées, toutes au profit de sociétés étrangères. Ces manifestations et événements font partie d’un calendrier qui s’étale sur la période 2014-2018. 20.000 congressistes y sont attendus et devraient injecter à l’économie locale 37 millions de dollars. A noter : la dépense moyenne journalière d’un congressiste brésilien représente U$ 210, celle d’un étranger U$ 315, la durée de séjour dans la ville est estimée à six jours… D’un côté Rio et ses merveilleuses plages, ses lieux de rencontre et de loisirs uniques, de l’autre Rio, la sérieuse, qui sait organiser des événements majeurs comme les derniers en date avec la Coupe des confédérations et la Journée Mondiale de la Jeunesse qui a réunit 3,5 millions de personnes sur la plage de Copacabana.

Baie de Botafogo et Jardin botanique

38 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Christian Knepper/Embratur

( RIO DE JANEIRO ) NÉGOCES ET ÉVÉNEMENTS

La plage d’Ipanema

Rio: De nouveaux hôtels, de nouvelles infrastructures >> Rio, déjà célèbre pour son hospitalité traditionnelle et la joie de vivre de ses habitants, ne va pas manquer de surprendre le touriste qui y revient après un certain temps d’absence. Sans nul doute va-t-il être surpris par l’amélioration de ses infrastructures, à l’aube de la Coupe du monde 2014 et des Jeux Olympiques 2016. C’est à sa descente d’avion, à l’aéroport Tom Jobim International (aussi connu sous le nom de Galeão) qu’il va en prendre la pleine mesure… Le secteur du transport connaît également de profondes transformations. Le système BRT (Bus Rapid Transit) devrait être étendu avec de nouvelles lignes bientôt disponibles et en particulier celle qui reliera l’aéroport au reste de la ville.

Le secteur qui devrait le plus croître d’ici à 2016 est celui de l’industrie hôtelière. Un milliard de réais devrait être investi dans la construction de 20 nouveaux hôtels à Rio, principalement dans la région portuaire, à Barra da Tijuca et Recreio, zone ouest de Rio. Le secteur du tourisme devrait voir ses investissements suivre un rythme soutenu. Multiplier le nombre d’hôtels dans la ville s’annonce comme un sérieux défi pour 2016. La capacité d’hébergement de la ville s’élève aujourd’hui à 28.000 chambres. C’est à Copacabana que les choses s’accélèrent le plus, 12 nouveaux hôtels sont en construction pour un total de 1914 chambres prévues. Septembre 2013

SERVICE Secrétariat d’Etat au Tourisme do Rio de Janeiro (55-21) 2333-1061 / www.rio.rj.gov.br/web/setur Entreprise de Tourisme de la ville de Rio de Janeiro (55-21) 2297-7117 / www.rio.rj.gov.br/web/riotur Entreprise de Tourisme de l’Etat de Rio de Janeiro (55-21) 2215-0011 / www.turisrio.rj.gov.br

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 39


Curitiba

NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE ( PARANÁ )

La plus charmante des métropole brésiliennes >> Curitiba, capitale du Paraná, parmi la dizaine de grandes villes du Brésil, arrive en première place dans le pays pour sa qualité de vie. C’est une référence dans ce domaine, reconnue internationalement pour l’excellence de sa gestion urbaine e t l’e x e mp l a r i t é d e s a p o l i t i q u e d’environnement et de son transport collectif. C’est un lieu privilégié pour les promenades et randonnées avec les 21 parcs éparpillés dans la ville. Son climat clément, caractéristique de la région Sud, et ses espaces verts qui s’harmonisent avec sa modernité en font une des plus charmantes métropoles du Brésil. Curitiba, 1,6 millions d’habitants, est non seulement la ville qui a la meilleure qualité de vie au Brésil, avec sa multitude d’espaces verts, mais c’est aussi la cité où le revenu

par habitant est un des plus élevés du pays. Située à 410 km de São Paulo, à 750 km de Porto Alegre et à 840 km de Rio de Janeiro, Curitiba est considérée comme un point stratégique de courts séjours entre les villes hôtes de la Coupe du monde 2014. Pendant toute la durée de celle-ci, séjourner dans la ville sera une belle expérience avec toutes les beautés qu’elle dévoile. Il est à noter que sa vie culturelle est exceptionnelle avec de nombreux musées, théâtres et cinémas et vous n’aurez que l’embarras du choix lors de votre visite. Côté gastronomie, c’est une cuisine influencée par les immigrants européens que vous découvrirez avec délice. L’un des plus grands et le plus fréquenté des parcs que compte la ville est le Jardin botanique. Le Musée Oscar Niemeyer, hommage au grand architecte brésilien, se

distingue des autres musées en présentant d’une façon surprenante les œuvres artistiques qui y sont exposées. Le public ne s’y trompe pas et sa fréquentation ne cesse d’augmenter au fil des ans. C ‘est également un endroit branché où se réunissent de nombreux jeunes artistes. Le parc du Bosque Alemão, situé dans le quartier Pilarzinho, présente une végétation typique de la région avec un surprenant sentier qui vous entraine au cœur du conte de fées des frères Grimm, Hansel et Gretel… S’il est un véritable petit paradis à découvrir, sur la côte du Paraná, à 1h30 seulement du centre-ville, c’est l’Ilha do Mel (l’île de miel). L’accès y est facile, en bus ou en voiture, et vous y trouverez de très bons restaurants qui ont le privilège d’être placés dans une nature environnante superbe.

Jardin Botanique, l’opéra d’Arame et vue aérienne de la ville

40 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


( PARANÁ ) NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE

Les Chutes d’Iguaçu

Foz do Iguacu >> Si vous dressez le portrait de Foz do Iguaçu à un touriste étranger, celui-ci aura vite l’impression que c’est la capitale du Paraná. Il est vrai que Foz do Iguaçu, située à l’extrême ouest de l’Etat, rivalise de fait avec Curitiba. Surnommée la Mecque de l’écotourisme brésilien, elle abrite l’une des plus grandes chutes d’eau de la planète mais c’est aussi une énorme base de loisirs pour les habitants de l’Etat ainsi qu’un centre d’affaires important dans le domaine du tourisme événementiel. Diversité, cela résume bien la ville. C’est un kaléidoscope d’activités, la plupart liées aux sports extrêmes, comme l’escalade, ou à l’écotourisme qui vous attend … Lieu privilégié, le Parc national d’Iguaçu, site exceptionnel des Cataractes d’Iguaçu, vous offre la possibilité de partir à la découverte de la beauté du lieu à travers des sentiers qui, selon leurs difficultés, s’adressent aux débutants ou aux professionnels. Pour les moins téméraires, la ville compte de nombreux

A na pas manquer :  L’emplacement de la marque de la triple frontière  Promenade en bateau, organisée par Macuco Safári, au plus proche des chutes  Pont de l’Amitié  Complexe touristique d’Itaipu  Parque dos aves (parc des oiseaux)  La Mosquée et le temple Bouddhiste

Foz do Iguacu, écotourisme et affaires réunissent plus d’un million de visiteurs par an courts de tennis et de golf. Les belles demeures du centre ville vous raconteront l’histoire de cette cité située à la triple frontière Paraguay - Argentine - Brésil. La centrale hydroélectrique d’Itaipu est aussi à ne pas manquer. Un complexe touristique vous offre la possibilité de la visiter, d’en comprendre le fonctionnement et de profiter de son panorama exceptionnel. Compris dans le circuit, également, la visite d’un refuge biologique et un écomusée. Tous les vendredis et samedis, l’ensemble est illuminé dans un spectacle exceptionnel de lumières. A l’entrée du Parc national, n’oubliez pas d’aller visiter o Parque das Aves (parc aux oiseaux), riche de plus d’un millier d’oiseaux. Et puis allez découvrir le grandiose spectacle des chutes…Situées dans le Parc national d’Iguaçu, patrimoine mondial depuis 1986, les Cataractes d’Iguaçu attirent des milliers de visiteurs qui viennent, chaque année, éprouver ce sentiment unique de se trouver face à l’impressionnante puissance de ses chutes d’eau. Septembre 2013

SERVICE Secrétariat au Tourisme de l’Etat du Paraná (55-41) 3313-3500 / www.setur.pr.gov.br. Entreprise municipale de Tourisme (55-41) 3352-8000 / www.turismo.curitiba.pr.gov.br

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 41


NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE ( MINAS GERAIS ) Robert Serbinenko

Minas Gerais Márcio Carvalho

>> Pour les amateurs de nature et d’aventure, voici le lieu à ne pas manquer : Conceição do Ibitipoca… C’est une petite municipalité, située dans l’Etat du Minas Gerais, dont l’environnement et les attraits ne manqueront pas de vous enchanter. Situé dans la chaine montagneuse de la Serra da Mantiqueira, ce site reçoit régulièrement les amateurs des beautés naturelles que recèle le parc d’Etat d’Ibitipoca. Cette région préservée vous enchantera, aussi bien par sa faune que sa flore typiquement régionale. Le parc de Conceição do Ibitipoca s’étend sur d’autres municipalités de la région, dont voici la liste : Lima Duarte, Bias Fortes, Ibertioga, Santana do Garambéu, Santa Rita de Ibitipoca, Pedro Teixeira, Santa Rita de Jacutinga e Rio Preto. L’ensemble de ces municipalités s’inscrit dans le circuit Serras de Ibitipoca, créé en 2000 et certifié en 2005. L’objectif de ce circuit touristique est de promouvoir le tourisme local tout en aidant financièrement les municipalités. C’est un apport financier important pour ces communes qui leur permet de mettre en place de nouveaux

projets et augmenter, par la même, le nombre de visiteurs. En outre, cette union autour d’un nouveau tourisme vise à mettre en avant tout le potentiel que ces communes possèdent en matière d’écotourisme et de tourisme d’aventure. Alpinisme, équitation, rafting, trekking sont quelquesunes des activités qui peuvent y être pratiquées… Toute une palette d’activités vous est donc proposée, associée à la beauté naturelle du lieu. Le tourisme d’aventure est l’un des segments touristiques qui croît le plus vit au niveau national. Il n’est donc pas étonnant que le ministère du Tourisme, depuis 2011, en a fait une priorité en mettant en place un programme intitulé « Aventura Segura » (aventure sans risques). Il a, à cet effet, listé une centaine de municipalités sur 17 destinations différentes et ce sur 17 états. Selon l’Adventure Travel Trade Association (ATTA), les dépenses moyennes des touristes d’aventure se sont élevées, en 2007, à 2,122 $, alors que ce type de tourisme n’en était qu’à ses débuts. Le secteur écotourisme de Conceição do Ibitipoca n’est pas son seul attrait. La ville vous offre une variété de bons restaurants qui vous feront découvrir la cuisine régionale du Minas Gerais, familiale, délicate et originale. Par ailleurs, de nombreuses manifestations s’y déroulent tout au long de l’année comme le Festival de Blues, le festival de São José dos Lopes auquel s’associe la commune voisine de Lima Duarte. De nombreuses fêtes se tiennent également pendant la Semaine Sainte. Sachez, en outre, que l›anniversaire du parc d’Etat d’Ibitipoca a lieu le 4 juillet. S’y ajoute l’Ibitipoca Off Road, un rallye motos et jeeps, vieux de 14 ans d’existence, qui se tient au mois d’août en même temps que le festival de jazz régional.

Un paradis vert

Parc municipal, place do Papa et place da Liberdade

Robert Serbinenko

42 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 43


NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE ( MINAS GERAIS )

Loisirs et aventure au coeur d’Ibitipoca

SERVICE Secrétariat au Tourisme de Minas Gerais www.turismo.mg.gov.br / (55-31) 3915-9454 Entreprise Municipale de Tourisme (Belotur) www.belotur.com.br / (55-31) 3277-9777

Belo Horizonte, une capitale verte

Tourisme de Conceição do Ibitipoca http://www.ibitipoca.tur.br/

Fotos: Evandro Rodney/Sisema

Parc d’Etat d’Ibitipoca www.ief.mg.gov.br / (55-32) 3281-1101

44 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

>> Il n’y a pas qu’à l’intérieur de l’Etat du Minas Gerais que les beautés naturelles peuvent être contemplées. Sa capitale, Belo Horizonte, s’est mise, elle aussi, au goût du jour en matière d’écotourisme et propose également de nombreuses attractions dans le domaine du tourisme d’aventure. La ville a su concilier développement urbain accéléré et respect de l’environnement tout en gardant un côté champêtre et calme, la caractéristique de ses habitants. Pour les touristes qui souhaitent partir à la découverte de ce que réserve la ville dans le domaine de l’écotourisme, rendez vous au Parc Américo Renné Giannetti, crée en 1897. Plus de 300 000 m2 d’espace vert vous y attendent. Celui-ci possède une multitude d’animaux qui participent à son succès. Un lac artificiel complète harmonieusement l’ensemble. Il est à noter un intéressant musée consacré au 100èm anniversaire de l’arrivée des premiers immigrants japonais au Brésil. Un autre endroit privilégié, pour les amoureux de la nature, et qui se situe à même la ville est le parc das Mangabeiras. Il abrite l’une des plus importante réserve de biodiversité de l’Etat, sur une surface de 2,8 millions de m2. Ce parc est soigneusement préservé par les autorités de l›État et la municipalité. Aux alentours, vous partirez à la découverte de plus d’une vingtaine de magnifiques sources du Córrego da Serra. Le parc fait partie du bassin du fleuve Rio Francisco dont les eaux coulent à travers une grande partie du pays, en direction du Nord-Est du Brésil. Toujours à même le parc, vous y découvrirez sa faune, typique de la région, qui se présente à l’intérieur d’un immenses enclos où sont regroupés mammifères, reptiles, magnifiques oiseaux et amphibiens.


Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 45


NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE ( MATO GROSSO DO SUL )

Mato Grosso do Sul

Embarquez pour un voyage à bord du train Pantanal >> Ceux qui privilégient écotourisme et tourisme d’aventure ont dans la région centrale du Brésil un cadre qui va les enchanter, c’est le Pantanal. Le Pantanal est un véritable sanctuaire écologique dont l’écosystème va les surprendre pour leur plus grand bonheur. Ce sont des paysages magnifiques qui les attendent et des expériences inoubliables, en contact

Le train du Pantanal, un délicieux voyage à la rencontre d’une flore et d’une faune étonnantes

André Turatti

46 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

permanent avec la nature. Où trouvez-vous réunies en un seul lieu plus de 650 espèces d’oiseaux, 80 de mammifères, 260 espèces de poissons et 50 de reptiles ? Le Pantanal du Mato Grosso est considéré comme la plus grande plaine inondable de la planète. Il englobe le sud-ouest du Mato Grosso, l’ouest du Mato Grosso do Sul et une partie du Paraguay et de la Bolivie. Les deux périodes qui déterminent le climat de cette région sont la saison des pluies et la saison sèche. A chaque saison correspond un paysage différent et exceptionnel. Cet écosystème présente également la caractéristique d’englober aussi bien la végétation cerrado (petits arbustes) que des étendues de plaines et de forêts. Une façon de découvrir ce paysage d’une beauté naturelle sans pareille est de le parcourir à bord du train Pantanal. Cela fait 4 ans que cette option existe. Elle relève de l’initiative de l’opérateur BWT. C’est l’entreprise Serra Verde Express qui en est aux commandes. C’est à partir de Campo Grande que se font les départs pour différentes destinations. Ce circuit proposé, de 220 km, attire de nombreux touristes brésiliens et étrangers qui s’abandonnent au plaisir de remonter le temps… A partir de Campo Grande, la capitale, le train traverse les villes d’Aquidauana et Miranda pour environ sept heures de voyage. Les petites villes qu’il dessert vous offriront de nombreuses et charmantes activités pour votre plus grand plaisir. Le samedi, l’itinéraire part de Campo Grande pour s’arrêter à Miranda. Le dimanche, il vous est possible de faire l’aller retour, un voyage toujours surprenant. En déambulant dans les bourgades, les visiteurs peuvent découvrir la cuisine typique de la région dans un endroit qui offre air pur, nature et l’opportunité de s’offrir quelques souvenirs de l’artisanat local.


( MATO GROSSO DO SUL ) NATURE / ECOTOURISME / AVENTURE

L’environnement exceptionnel du Pantanal

Promenades à travers Aquidauana et Miranda >> Après avoir apprécié la beauté des paysages du Pantanal, le premier arrêt est à Aquidauana. De nombreuses manifestations régionales s’y produisent souvent. A l’entrée de la ville, l’Igreja Matriz Imaculada Conceição (église de l’Immaculée Conception) attire l’attention par son style gothique. Aquidauana vous offre aussi sa dose d’émotion. Pour les plus aventureux, les options y sont nombreuses entre canotage, randonnées, équitation et, la nuit, la possibilité, à la lampe torche, d’aller repérer les animaux sauvages qui pullulent dans la région. Question restauration, il n’y a que l’embarras du choix. Vous y découvrirez les spécialités de la région : pintade aux haricots, ragoût à base de viande blanche ou poissons d’eau douce. Après avoir découvert la cuisine d’Aquidauana vient le moment de reprendre le train et de continuer le voyage avec, comme prochain arrêt, la gare de Miranda. La pêche est l’une des activités les plus importantes de la ville et les menus, à base de poissons, en sont la preuve. L’artisanat se différencie ici par les productions en argile des indiens Kadiweu. Vous aurez l’occasion d’aller visiter leurs villages qui

se situent à 5 km du centre ville, ils ont pour nom Passarinho et Cachoeirinha. Le voyage comporte d’autres surprises... Corumbá, au nord-ouest de Miranda, est connu comme la ville blanche en raison de son sol calcaire à la coloration minérale blanche. Considérée comme la troisième municipalité la plus peuplée et la plus importante du Mato Grosso do Sul, elle offre pour le plaisir des yeux des manifestations régionales où se mêlent danses traditionnelles, chansons folkloriques et cuisine exotique en provenance de son « voisin » la Bolivie. Tout au long de l’année les températures y sont élevées, mais elles ne gênent en aucune façon la découverte de tout ce magnifique environnement. Une autre destination dans le Mato Grosso do Sul à ne pas manquer est la petite ville de Bonito, située à 120 km au sud-ouest de Miranda. Bonito : un nom qui dit tout sur ce merveilleux sanctuaire de la nature. Mais attention, son accès y est restreint à un nombre maximum de touristes pour le préserver. Au milieu du cerrado, vous découvrirez les merveilles de Bonito, ses grottes, lacs, lagunes et les eaux cristallines de ses rivières dans une nature encore vierge. Septembre 2013

SERVICE Secrétariat au Tourisme du Mato Grosso do Sul (55-67) 3318-5018 / www.seprotur.ms.gov.br Secrétariat au Tourisme de Campo Grande (55-67) 3314-3580 / www.pmcg.ms.gov.br/sedesc Municipalité de Bonito (55-67) 3255-1351 / www.bonito.ms.gov.br Serra Verde Express campogrande@serraverdeexpress.com.br / www.serraverdeexpress.com.br / (55-67) 3043 2233

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 47


TOURISME GASTRONOMIQUE ( RIO GRANDE DO SUL )

Un Etat avec de nombreux vignobles, la plupart ouverts au public

Rio Grande do Sul La cuisine gaúcha: sous influences

>> Dans le sud du Brésil, la gastronomie tient la vedette. Elle se caractérise par la forte influence de ses immigrants. La capitale Porto Alegre, une des villes hôtes de la prochaine Coupe du monde 2014, s’est construite avec l’arrivée d’immigrants des Açores, au milieu du 18ème siècle. Au 19ème, ce fut au tour des immigrants allemands et italiens de s’y installer, suivis d’espagnols, africains, polonais et libanais. De ce fait, la cuisine de Porto Alegre respire de ce mélange culturel. Les visiteurs n’échapperont pas au traditionnel churrasco (ensemble de viandes grillées, servies à volonté) en passant par le chimarrão (thé à base d’herbe à mate), la boisson typique des gauchos, les habitants de la région. Pour ce fameux churrasco, vous n‘aurez que l’embarras du choix, la ville, en effet, compte au moins une trentaine de churrascarias (restaurants spécialisés dans le churrasco). 48 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Considérée comme un des principaux pôles gastronomiques du pays, Porto Alegre, dans ce domaine, présente un calendrier bien chargé avec de multiples manifestations consacrées au plaisir du palais. Pour les gastronomes de tout acabit et tous ceux qui aiment la bonne chaire, les bonnes adresses se trouvent dans les rues Padres Chagas, Dinarte Ribeiro, Lima et Silva et João Alfredo mais également aux alentours du quartier Moinhos de Vento. Un autre facteur important à souligner est la diversité de cette cuisine régionale et la multiplicité des restaurants dans la ville. Porto Alegre compte pas moins de 700 restaurants qui vous serviront de la cuisine allemande, française, méditerranéenne, italienne, suisse, orientale et bien sûr portugaise. Ajoutez à cela que chaque restaurant a sa spécificité comme le gibier, la cuisine traditionnelle, le barbecue, les buffets ou les pizzas, sans compter les bistros et les cafés

coloniaux (lieux traditionnels qui remontent aux premières vagues d’immigration). Dans l’ample menu gastronomique que vous présente la ville figurent, en bonne place, le feijão mexido (haricots mélangés avec de la farine de manioc), le quibebe (purée de potiron), le saccadé (à base de manioc), la paçoca (pignons et viande rôtie), le chou braisé, le riz carreteiro (rizotto régional), mais la vedette reste le churrasco. Parmi les boissons typiques, la plus traditionnelle est le chimarrão ou maté… Les Indiens Guarani furent les premiers à utiliser cette boisson à base de feuilles d’herbe maté, servie avec un peu d’eau chaude. De nos jours la tradition s’est maintenue. Le chimarrão se boit dans une calebasse grâce à un tube métallique qui sert aussi de filtre, la bombilla. Pour le savourer, les gauchos se mettent en cercle en se passant la boisson de main en main selon un rituel très précis.


( RIO GRANDE DO SUL ) TOURISME GASTRONOMIQUE

Au menu dans les montagnes: fondues, café colonial et traditions

La cuisine typique du Rio Grande do Sul passe par le café colonial et sa table pantagruélique. Le churrasco et les bons vins, une tradition culinaire intacte

et chocolat –. Le menu comprend environ 80 variétés de friandises sucrées et salées ainsi que deux types de vin, blanc et rouge. Les petits fours chauds s ont a c c omp a g n é s de toute une variété de charcuterie servie avec cornichons et pains allemands, sans oublier une foison de confitures… Ajoutez au menu des gâteaux du crû, comme des gâteaux roulés et des gaufres, et il est certain que le prochain objectif sera d’aller perdre toutes ces calories accumulées dans de grandes randonnées pédestres. Cette façon de vous recevoir autour de cette table pantagruélique est sans nul doute une façon pour les habitants de la Serra Gaucha de se rappeler à votre bon souvenir… La tradition du café colonial remonte aux premiers immigrants allemands qui sont arrivés dans la région. Ces tables remplies de friandises étaient une façon d’accueillir de bonne manière l’étranger qui passait votre porte à la nuit tombée, à une époque où les hôtels et les restaurants n’existaient pas. Le colon s’improvisait donc hôtelier et restaurateur pour le plus grand bonheur du visiteur. L’afflux de nouveaux arrivants n’a pas mis fin à cette tradition qui s’est perpétrée. Encore de nos jours, après la messe dominicale, les fidèles, accompagnés par des groupes musicaux, se dirigent dans les salles paroissiales pour y faire la fête autour d’un café colonial. Les immigrés italiens, de leur côté, ont amené, dans leur bagage, les pâtes qu’on vous sert dans de nombreux et accueillants restaurants style « cantinas », avec toujours le sens de l’hospitalité gaúcha. Septembre 2013

Alfonso Abraham

>> Les villes de la Serra Gaucha comme Gramado, Canela, Nova Petrópolis, entre autres, constituent le principal pôle touristique de l’Etat. Et, ici, on ne plaisante pas avec la gastronomie. A moins de deux heures de route de Porto Alegre, Gramado est devenue célèbre pour son petit déjeuner colonial traditionnel et ses fondues servies à volonté soit au fromage soit à la viande ou en dessert, avec des fruits trempés dans du chocolat. L’une des traditions préservée, au fil du temps, par les premiers descendants d’immigrants allemands et italiens, est le café colonial, un vrai repas où les touristes ont la possibilité de déguster des friandises aussi bien sucrées que salées. C’est un véritable voyage gastronomique où les plats se relaient sans cesse. Le client, moyennant un prix tout inclus, à le droit de prendre et de reprendre, autant qu’il le désire, de ces assiettes remplies de friandises ainsi que les boissons les accompagnant - jus de fruits, vins, thé

SERVICE Secrétariat au Tourisme de Rio Grande do Sul (55-51) 3288-5400 / www.turismo.rs.gov.br Secrétariat au Tourisme de Porto Alegre (55-51) 3289-6700 / www.portoalegre.rs.gov.br / tourisme

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 49


SPORTS

Coupe du Monde 2014

Tout est quasiment prêt pour la Coupe du monde >> La Coupe du monde de football 2014 a déjà commencé au Brésil. Les préparatifs sont bien avancés, les stades en passe d’être terminés ainsi que les infrastructures qui vont permettre d’accueillir le flux des touristes attendu pour l’occasion. Une répétition a déjà eu lieu avec la Coupe des confédérations 2013 et ce fut un succès au niveau touristique. Du 15 au 30 juin 2013, six des douze villes hôtes de la prochaine Coupe du monde ont accueilli les matches de la Coupe des confédérations. 250 000 touristes dont 20 000 étrangers se sont pressés à l’entrée des stades afin d’admirer les exploits des grands joueurs comme le brésilien Neymar, l’espagnol Iniesta, élu meilleur joueur de l’Euro 2012 ou l’italien Mario Balotelli. Ce succès est venu conforter l’expectative du Ministère du tourisme (MTUR). La durée moyenne de séjour a été de 14 jours, selon une enquête réalisée par la Fondation 50 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

institut de recherches économiques (Fipe). L’étude, commandée par le ministère du Tourisme, s’est faite à partir des informations recueillies auprès des visiteurs brésiliens et étrangers venus assister à l›événement. Cette enquête a montré que la majorité des visiteurs étrangers se sont dits satisfaits des infrastructures des villes hôtes de cet événement: 83,1% ont jugé satisfaisant ou plutôt satisfaisant les services de taxis, 78,3% la propreté, 71,7% la sécurité publique, 62, 9% la signalétique touristique et 53,6% les télécommunications et Internet. Pointé du doigt comme un des principaux problèmes, le transport public s’est révélé à la hauteur pour 61, 5% des personnes interrogées, venues assister aux matches. Enfin, 81% ont accordé un satisfecit à l’organisation en général. Selon les estimations d’Embratur, ce sont environ R$ 321,79 millions qui ont été injectés dans l’économie des 6 villes

hôtes de l’événement. L’organisme estime que l’impact économique a sans douté été supérieur car les chiffres avancés ne prennent en compte que le coût des hôtels, la nourriture et les petites dépenses quotidiennes. Ce fut également l’occasion pour le pays de montrer au monde entier qu’il était capable d’organiser un événement d’une telle ampleur, avec une finale entre l’Espagne et le Brésil qui a battu un record d’audience, avec 69,3 millions de téléspectateurs. Sur le terrain également ce fut un succès, avec un public en moyenne supérieur aux 5 dernières éditions de cette Coupe des confédérations et le deuxième meilleur score de l’histoire de cette compétition, selon une enquête réalisée par le consultant en marketing sportif Amir Somoggi. Au total, ce sont 796.000 personnes qui se sont rendus aux stades, soit un taux d’occupation d’environ 80%.


SPORTS

Coupe du Monde 2014

12 villes hôtes et des surprises... A la rencontre des villes hôtes et de leurs stades Ville

Stade

Nombre de matches

São Paulo

Arena Corinthians

6

Rio de Janeiro

Maracanã

7

Minas Gerais

Mineirão

6

Brasília

Estádio Nacional

7

Curitiba

Arena da Baixada

4

Porto Alegre

Beira Rio

5

Cuiabá

Arena Pantanal

4

Manaus

Arena Amazônia

4

Natal

Arena das Dunas

4

Recife

Arena Pernambuco

5

Fortaleza

Castelão

6

Salvador

Fonte Nova

6

>> Les fans de football du monde entier auront, entre le 12 juin et le 13 juillet 2014, les yeux fixés sur les villes qui accueilleront la Coupe du monde de football. Mais les attraits touristiques du Brésil ne se résument à un agenda sportif. Le Ministère du tourisme (Mtur) a répertorié pas moins de 88 centres d’intérêts touristiques, répartis sur 184 destinations, qui seraient à même de participer à la promotion du pays. Ces lieux touristiques sont situés à 3 heures de route ou à 2 heures d’avion des villes hôtes. L’objectif du Ministère du tourisme est de dispatcher les touristes qui viendront assister aux matches vers d’autres centres d’intérêts, pour qu’ils puissent connaître un autre Brésil. Selon les estimations du Ministère, 7,8 millions de personnes sont attendus sur les vols internes pour cette compétition, parmi eux 600 000 étrangers. Pour ces derniers, on estime

que 25% d’entre eux ne se contenteront pas seulement d’assister aux matches de football mais voudront aussi découvrir le Brésil. Les touristes qui débarqueront dans les villes hôtes de la Coupe du monde seront reçus d’une façon festive, cet accueil aura pour nom “Fan Fests”. Le “Fan Fests” consistera à la mise en place d’écrans géants qui permettront de suivre en direct les principales rencontres. 12 endroits stratégiques des 12 villes hôtes ont déjà été choisis. Les heureux élus sont : Place d’Estação (Belo Horizonte), Esplanade des Ministères (Brasília), Parc des Expositions (Cuiabá), Parc de Barigüi (Curitiba), Plage d’Iracema, Aterrão (Fortaleza), Memorial Encontro das Águas (Manaus), Plage do Forte (Natal), Place Glênio Perez (Porto Alegre), Marco Zero (Recife), Plage de Copacabana (Rio de Janeiro), Jardim de Aláh (Salvador) et Vale do Anhagabaú (São Paulo). Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 51


CROISIÈRES MARITIMES

Saison 2013/2014

Embarquez-vous pour la saison 2013/2014 >> La saison des croisières au Brésil débutera en novembre pour se terminer en avril 2014. L’Association brésilienne de croisières maritimes, Abremar, s’attend à accueillir 668 000 croisiéristes sur 242 circuits touristiques. Les paquebots qui sont attendus dans les eaux brésiliennes sont les suivants: Costa Fascinosa, Costa Favolosa, Grand Celebration, MSC Magnifica, MSC Orchestra, MSC Poesia, MSC Preziosa, Pullmantur Empress, Pullmantur Sovereing, Pullmantur Zenith et Splendour of the Seas (Royal Caribbean). Nouveauté, l’île de Fernando de Noronha sera de nouveau à même d’accueillir les paquebots de croisière. La saison y débutera

le 28 novembre et se poursuivra jusqu’au 30 mars 2014. C’est le paquebot Louis Aura, d’une capacité de 700 passagers, qui assurera le voyage. Au programme 21 escales sur l’île au départ de Recife, Natal, Fortaleza et João Pessoa. On y attend entre 14 et 16 000 croisiéristes. C’est un retour car, pour la saison 2012/2013, l’île n’avait pas connue de paquebot croisant à son large et ce pour la première fois en 23 ans. Ce sera donc Le Louis Aura qui aura le privilège de revenir à Noronha. La compagnie Brazilian Cruises Représentation (BCR) en assurera la logistique et la vente de billets. La compagnie CVC, de son côté, assurera également les ventes. Les croisières dureront entre deux et sept nuits.

Ci-dessus, aperçu de la décoration interne du paquebot MSC Poesia et le Costa Favolosa conçu comme un chateau flottant

Louis Aura

Chiffres à retenir  La saison 2012/2013 s’est terminée fin avril. Les 15 paquebots qui ont parcouru la côte brésilienne ont transporté 732 163 passagers, soit une baisse d’environ 9,06% par rapport à la saison précédente (2011/2012) qui a enregistré 805 189 passagers.  La saison 2011/2012 qui s’est terminée au mois de mai 2012 a enregistré d’excellents résultats. Les 17 paquebots qui ont sillonné les côtes brésiliennes ont transporté un nombre record de passagers : 805 189, soit une augmentation d’environ 1,56% par rapport à la saison précédente (2010/2011) qui avait enregistré 792 752 passagers. Ce furent 7 mois de croisière et 386 gammes de circuits, réparties sur 20 ports brésiliens.  La saison 2010/2011, qui s’est terminée en mai 2011, a enregistré elle aussi d’excellents résultats. Les 20 paquebots, opérant le long des côtes brésiliennes, ont enregistré 792 752 passagers dont 12,5% d’étrangers (99 000) soit une augmentation d’environ 10% par rapport à la saison précédente (2009/2010), qui avait enregistré 720 621 passagers. Ce furent 7 mois de croisière et 414 gammes de circuits, réparties sur 21 ports brésiliens.

52 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Importance du secteur au niveau mondial En 2012, l’Association internationale des compagnies de croisières (Clia) a estimé que pour, la première fois, le secteur a dépassé les 20 millions de passagers. Il a atteint le chiffre de 20,3 millions dont 17,2 millions en provenance des marchés de l’Amérique du Nord. La Clia s’attend, cette année, à recevoir 20,97 millions de passagers qui feront le tour de la planète, soit une augmentation de 670 000 croisiéristes par rapport à 2012. La prévision pour 2013 est de 17,6 millions de passagers en provenance d’Amérique du Nord dont 67% (soit 11,79 millions) en provenance des Etats-Unis et 5,8 millions du Canada, le solde, soit 33%, provenant du reste du monde.


INTERVIEWS

Ministère du Tourisme (MTur)

Augmenter le nombre de touristes, c’est le défi que se lance le Brésil

Gastão Vieira

>> Le ministère du Tourisme (MTur) estime que le Brésil a le potentiel pour devenir l’une des trois grandes puissances touristiques au monde en 2012. Comment y arriver ? Pour Gastão Vieira, ministre du Tourisme, le Brésil est sur la bonne voie. Cet objectif, selon lui, passe par le Plan national du tourisme 2013-2016 (PNT) qui doit profiter des grands évènements planétaires à venir pour dynamiser le tourisme dans le pays. « Pour y arriver, nous devons augmenter le nombre de touristes étrangers de 5.6 à 7.9 millions par an, soit une augmentation de 8,03% par an, jusqu’en 2016. Parallèlement, les recettes en devises du tourisme doivent croître pour atteindre les 10,8 milliards de dollars / an, soit une augmentation annuelle de 11, 69% en 2016», affirme-t-il. Aujourd’hui, une grande partie de la croissance du tourisme au Brésil est d’ordre intérieur et celuici devrait encore croître, selon les études du Ministère du Tourisme. Les voyages à l’intérieur du pays devraient passer de 197 millions, chiffre enregistré en 2012, à 250 millions par an en 2016. De nombreuses actions sont entreprises par Le PNT, tel le programme « Viaja Mais Melhor Idade » (Voyagez plus au bel âge) destiné aux retraités. Parallèlement à ces initiatives, le Plan réalise de nombreuses études : contexte économique ambiant du secteur touristique au Brésil, performances dans les activités caractéristiques du tourisme, programmes d’incitation au voyage en basse saison etc… Les marchés qui présentent de grand potentiel émetteur, comme la Russie, sont systématiquement analysés

et la promotion du Brésil s’oriente vers eux. « Nous concevons des stratégies spécifiques pour promouvoir nos principales attractions touristiques, nos parcs nationaux, nos centres historiques et notre littoral», confirme Gastão Vieira.

Langue >> Le manque de personnes bilingues est considéré comme l’un des obstacles majeurs pour le secteur touristique. Là aussi, le ministère du Tourisme a du batailler pour supprimer ce « point noir » mais la guerre n’est pas encore gagnée. Si une enquête, menée au cours de la Coupe des confédérations, a mis en avant le fait que 57% des touristes se sont dits satisfaits que l’on puisse parler leur langue, elle a également montré que les réponses «bonne» ou «excellente» étaient bien moins nombreuses que sur les autres questionnaires... « En partenariat avec le ministère de l’Éducation, le ministère du Tourisme a lancé le programme Pronatec Copa, un programme de formation professionnelle qui vise à former 240.000 personnes d’ici 2014. Parmi les cours offerts sont l’anglais, l’espagnol et le français », rappelle le ministre.

Infrastructures liées aux événements >> Le secteur des événements s’intègre aux stratégies développées par le ministère afin d’augmenter le potentiel touristique du Brésil. C’est dans ce contexte qu’il est en train d’investir 680 millions de réais pour améliorer les infrastructures de divers localités brésiliennes à travers un programme dénommé « Programme d’accélération de la croissance au niveau touristique ». Ces investissements bénéficieront les centres de congrès et d’événements de 13 villes ainsi que les centres historiques de 34 cités «, explique le ministre.

Les parcs nationaux: un secteur prioritaire Les études réalisées par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) sur les territoires protégés du Brésil montre l’importance financière du secteur des parcs nationaux. Promouvoir leur visite représenterait une injonction de 1,8 milliard de dollars par an dans l’économie nationale et ce jusqu’en 2016. Pour Vinícius Lummertz, secrétaire national des politiques du tourisme, ce secteur

est prioritaire. « Nous avons déjà monté un groupe de travail en partenariat avec le ministère de l’Environnement pour « booster » ce secteur, cela va nécessiter une meilleure gestion, un dialogue efficace entre partenaires publics et privés et des concessions… Aux États-Unis, par exemple, la même démarche a réussi à lever 155 milliards de dollars », explique le secrétaire.

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 53


INTERVIEWS

EMBRATUR

Pour une destination plus compétitive >> Pour l’Institut du tourisme brésilien, Embratur, le choix d’une destination c’est d’abord son prix, à savoir s’il est compétitif par rapport aux autres. Pour Flávio Dino, son président, il y a toute une série d’actions à mener pour que la destination Brésil devienne plus compétitive. C’est avec cet objectif en vue que, depuis le sommet Rio + 20 en juillet 2012, on procède à un suivi des prix des hôtels. « En juillet, Embratur a organisé le premier séminaire consacré au tourisme et à la compétitivité. Des représentants des secteurs publics et privés se sont réunis afin d’envisager les actions à mener pour rendre le tourisme brésilien plus compétitif. L’objectif était de rassembler tout le savoir-faire dans ce domaine et de trouver des solutions communes «, nous explique le président. Dans la perspective d’augmenter la compétitivité du secteur touristique du Brésil, Embratur diversifie sa stratégie destinée à l’étranger avec différentes campagnes de promotion. C’est le cas de « Goal Brésil » qui vise à mettre en évidence tous les attraits des villes hôtes de la Coupe du monde 2014 «Au total, 3080 agents de voyages et tour-opérateurs sont devenus des « experts Brésil » et plus de 350 journalistes ont pu connaître tous les détails de la préparation du Brésil à ces futurs grands évènements sportifs «, déclare le président de l’organisme.

Flávio Dino

Flávio Dino nous explique qu’à côté de toutes les actions de promotion à entreprendre pour promouvoir la destination Brésil, à l’exemple d’une présence accrue du pays dans les grandes manifestations touristiques et commerciales, « Goal Brésil » a sa propre spécificité. « Notre objectif est de former des spécialistes du Brésil qui vont pouvoir donner toutes les informations concernant les villes hôtes du Mondial mais aussi encourager les touristes à diversifier leurs destinations au Brésil au-delà de ces méga événements. On s’attend à un retour de nos efforts à moyen terme car les opérateurs se tiennent déjà près pour le grand jour. Pour le second semestre, nous travaillons déjà sur la deuxième phase de « Goal Brésil » avec des campagnes de promotion destinées à l’Amérique latine, l’Amérique du Nord et l’Europe», explique-t-il.

Coupe des confédérations >> La Coupe des confédérations a injecté dans l’économie brésilienne R$749 millions. Les dépenses des touristes brésiliens et étrangers, selon Embratur, se sont élevées à R$ 321,79 millions. Les frais de la FIFA se sont élevés à R$ 70 millions. Toujours selon Embratur, l’effet indirect sur l’économie brésilienne a été chiffré à R$ 348,69 millions. « C’est un retour sur investissements important et, de surcroit, il est immédiat et va directement remplir les caisses des partenaires de la longue chaîne liée au tourisme. Mais, à plus long terme, c’est l’image du Brésil qui en sort gagnante au niveau internationale avec, lors de ces grands évènements, cette fenêtre gratifiante sur les attraits et atouts du pays », nous déclare le président.

Pour le Brésil, la France est parmi les marchés prioritaires La France est le troisième plus grand marché émetteur de touristes au Brésil, pour l’Europe, et le huitième dans le monde. Les touristes français ont été 218 626 à venir visiter le Brésil en 2012, soit une augmentation de 5,16% par rapport à l’année dernière, selon une étude diffusée par l’Annuaire des statistiques Embratur 2013. Toujours selon le président d’Embratur, une série d’actions a été entreprise afin d’augmenter ce nombre de touristes. C’est le cas avec la participation d’Embratur à de grandes manifestations tels que le Carrefour International des Voyages, Le Grand

54 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Pavois, Top Resa et l’International Luxury Top market (ILTM). « Nous faisons aussi des roadshows avec des circuits spécifiques. Chaque jour l’événement se déplace d’une ville à l’autre. C’est une formule de type workshop- atelier, un bon outil de promotion qui nous permet un contact personnalisé avec le public et les professionnels, le tout en partenariat avec les opérateurs et les réseaux d’agences ». « L’objectif est de donner aux professionnels des informations de qualité afin qu’ils sachent vendre le Brésil comme une destination touristique diversifiée», conclut le président.


INTERVIEWS

EMBRATUR

Les festivités traditionnelles sur le devant de la scène en 2014

Marco Lomanto

>> L’office du tourisme brésilien, Embratur, développe une série d’initiatives visant à accroître la promotion du Brésil à l’étranger en 2014, l’année où le pays reçoit la Coupe du monde de football. Selon Marco Lomanto, son directeur des produits et destinations touristiques, un nouveau site, destiné aux smartphones et tablettes, va promouvoir les festivités traditionnelles brésiliennes qui ont lieu chaque année, en juin, dans tout le pays. L’année prochaine, coïncidence du calendrier, elles se tiendront au même moment que la Coupe du monde de football. « Ce ne sont qu’une partie des actions que compte entreprendre Embratur afin d’attirer le maximum de touristes étrangers chez nous », déclare Marco Lomanto, «Nous devons profiter à plein de l’effet Coupe du monde » ajoute-t-il. Le directeur nous explique que les dates de la Coupe du monde coïncident avec celles des fêtes juninas, les festivités traditionnelles les plus célèbres au Brésil. Pour cette raison, l’office compte bien mettre en avant ces dernières ainsi que les lieux où elles vont avoir lieu. « Embratur va allouer une aide d’un montant de 4 millions de reais afin que les villes puissent, à travers des foires, ateliers et séminaires, faire connaître les principales fêtes traditionnelles qu’elles organisent pendant ce mois de juin. L’énorme visibilité dont va profiter le Brésil pendant cette Coupe du monde sera une opportunité fantastique pour encourager, entre les différents matches, les touristes à explorer le Brésil et à découvrir ces fêtes traditionnelles. Ce sera également l’occasion de montrer à la presse internationale

notre diversité culturelle», explique-t-il. La promotion des villes et de leur patrimoine historique fait également partie du plan d’action d’Embratur, sur les 12 mois à venir. «Un budget de 2 millions de reais sera destiné à promouvoir les villes inscrites au patrimoine culturel. L’annonce en a été faite par le président d’Embratur lors d’une réunion avec les secrétaires d’État et municipaux du tourisme «, rappelle-t-il.

Dans la paume de votre main >> Embratur a un nouveau site de promotion du Brésil qui sans nul doute vous permettra de bien préparer votre voyage. Ce nouveau site vous permet d‘aller virtuellement à la rencontre de tous les Etats ainsi que de visualiser les principales destinations touristiques. «En outre, une application, o Brasil mobile, est d’ores et déjà disponible sur les Smartphones. Véritable guide touristique, elle comporte toutes les informations sur les villes hôtes de la Coupe du monde et permet même d’apprendre quelques phrases en portugais », précise Marco Lomanto.

Participation à Top Resa >> La manifestation inaugure le début de la seconde phase des foires européennes. Pour Marco Lamento, la participation à celle-ci, cette année, sera marquée par une nouveauté, un programme de formation des agents de voyages français. «Pendant les journées où se tiendra Top Resa, nous réaliserons une mini formation de 30 minutes pour une quarantaine d’agents de voyage, soit 160 professionnels en tout sur la durée de l’événement», explique-t-il. Et d’ajouter que les secteurs mis en avant sur le marché français, à côté de soleil et plages, seront : écotourisme et aventure, culture et luxe et diversité culturelle, ce dernier suscitant un grand intérêt.

«En outre, une application, o Brasil mobile, est d’ores et déjà disponible sur les Smartphones. Véritable guide touristique, elle comporte toutes les informations sur les villes hôtes de la Coupe du monde et permet même d’apprendre quelques phrases en portugais »

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 55


HÔTELLERIE

Panorama du Parc Hôtelier Brésilien

La capacité du parc hôtelier brésilien est en pleine expansion. Les dernières études réalisées montrent une nette augmentation de l’hébergement. L’arrivée des grandes chaînes hôtelières internationales a littéralement boosté ce secteur. Début 2013, le Forum des Opérateurs Hôteliers du Brésil (FOHB), en partenariat avec le consultant Hotel Invest et le Service national de l’apprentissage commercial de São Paulo (Senac-SP), a publié un tableau de bord de l’industrie hôtelière 2015. Selon Roberto Rotter, du FOHB, 60 % du chiffre d’affaires des chaînes hôtelières proviennent du secteur corporatif, un résultat exposé aux aléas de l’économie. Caroline Haro, Directrice de Mapie, société spécialisée dans l’hôtel consulting, pense que les investissements, tant dans les grandes villes qu’à l’intérieur du pays, vont croître de manière significative dans le contexte que connaît le pays avec les méga événements à venir. «Aujourd’hui, il ya une régionalisation des investissements de la part des investisseurs et une forte demande de la part des gestionnaires qui en ont la charge ». SÃO PAULO Pour 2013, on prévoit une reprise de la croissance économique de la ville ainsi qu’une reprise du côté des entreprises du négoce. Néanmoins, cette reprise pourrait être moins forte que prévue. Le taux d’occupation devrait présenter une légère reprise mais la moyenne quotidienne devrait augmenter plus faiblement que les années précédentes. RIO DE JANEIRO L’économie de la ville reste forte en raison du dynamisme du secteur pétrochimique, de l’industrie maritime et des transports et de la venue de la Coupe du monde 2014 et les Jeux Olympiques 2016. La revitalisation du port et celle des vieux quartiers de la ville, associée à la croissance économique de Barra da Tijuca, devrait générer une augmentation du négoce. Une forte augmentation de l’offre hôtelière à Barra da Tijuca est déjà prévue (environ 3.700 nouvelles unités dans les prochaines années). SALVADOR Dans le secteur des nouveaux hôtels, c’est déjà parti… Près de 1600 nouvelles unités sont prévues dans les années qui viennent. CURITIBA On prévoit pour les hôtels de la ville une performance modeste. Le prix des chambres devrait subir de légères augmentations, en attendant une reprise économique locale qui viendrait favoriser une augmentation de la demande. PORTO ALEGRE On s’attend à ce que la demande en matière hôtelière augmente, dans le sillage de la reprise de l’économie nationale. De nouveaux hôtels sont prévus cette année, d’autres sont en prévision pour 2016. BELO HORIZONTE L’offre hôtelière devrait continuer d’augmenter de manière significative. Une dizaine de projets, la plupart lié au secteur économique, devrait voir le jour en 2013. Source : Hotel Invest

56 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Jose Cordeiro

Les investissements suivent le mouvement des grandes villes et capitales d’Etat en adaptant leurs offres

Ville de São Paulo

Occupation

Hôtelière  Villes – Brésil Belo Horizonte  64% (moyen), 66% (économique) Curitiba  62% (moyen ), 70% (économique) Porto Alegre  66% (moyen), 82% (économique) Rio de Janeiro  74% (haut de gamme), 79% (moyen) Salvador  59% (moyen), 62% (économique) São Paulo  69% (haut de gamme), 63% (moyen ), 78% (économique)  Prix à la journée: en moyenne Belo Horizonte  R$ 256 (moyen), R$ 202 (économique) Curitiba  R$ 227 (moyen), R$ 159 (économique) Porto Alegre  R$ 251 (moyen), R$ 173 (économique) Rio de Janeiro  R$ 592 (haut de gamme), R$ 361 (moyen) Salvador  R$ 226 (moyen), R$ 165 (économique) São Paulo  R$ 569 (haut de gamme), R$ 311 (moyen ), R$ 183 (économique)


GASTRONOMIE

Saveurs brésiliennes

Une palette de saveurs inoubliables La cuisine brésilienne est le fruit d’un énorme brassage de traditions, d’ingrédients multiples et de l’apport de produits d’origine indigène. Ajoutez, dans cette grosse marmite, le savoir faire des vagues successives d’immigrants qui se sont implantées au Brésil et vous aurez un aperçu de la cuisine brésilienne. Parler « du plat typique brésilien » est bien difficile car chaque région a sa gastronomie propre, liée à son climat, sa géographie et à sa topographie. Ce qui fait, à la rigueur, l’unanimité nationale est sans doute le riz et les haricots, deux ingrédients basiques dont la préparation varie selon les régions. Riz et haricots font partie intégrante du repas quotidien du brésilien, mais ils ne résument en rien la complexité et la richesse de la cuisine nationale. Partez donc, avec nous, à la découverte des particularités de la cuisine typique de chaque région du Brésil. RÉGION NORD Les influences - La forte présence indigène qui a fusionnée avec l’immigration européenne a donné lieu à une cuisine bien spécifique. C’est, pour beaucoup, le meilleur exemple d’une gastronomie typiquement brésilienne. C’est un mélange d’influences amazoniennes et portugaises. Beaucoup plus tard, lors du boom économique du caoutchouc, se sont greffées d’autres influences, libanaise, japonaise et italienne. Les principaux ingrédients manioc, cupuaçu, açaí, lpirarucu, urucum (safran brésilien), jambu, guarana, tucunaré et la noix de cajou du Pará. Les plats typiques le canard au Tucupi, le Caruru, le Tacacá, le Maniçoba. RÉGION NORD-EST Les influences - La diversité climatique a un impact direct sur la cuisine du Nord-Est. De la côte du Pernambuco à celle de Bahia, la présence africaine impose ses marques, séquelles de l’esclavage inhérent au cycle de la canne à sucre. Du côté d’Alagoas, ce sont les fruits de mer, en provenance des nombreuses lagunes côtières, qui ont la vedette. Dans le Maranhão où l’influence portugaise se fait le plus sentir, les assaisonnements épicés sont les plus fréquents. Dans le sertão nordestino, l’aridité du climat y favorise la consommation de viande bovine séchée

au soleil et de plats préparés à base de racines. Les principaux ingrédients huile d’olive, huile de palme, manioc, lait de coco, gingembre, maïs, crevettes et crabes. Les plats typiques Acarajé, vatapá, caranguejada, buchada, paçoca, tapioca, sarapatel, cuscuz, cocada. RÉGION CENTRE-OUEST Les influences - L’élevage extensif, l’une des principales activités économiques de la région, a entraîné une prédominance pour la consommation de viande bovine et porcine. Les différentes phases migratoires ont apporté dans leur sillage une cuisine africaine, portugaise, italienne et syrienne. La présence indigène se signale par la consommation de racines. Au nord, on peut noter l’influence de l’Etat du Para, tout proche, dans la préparation de certains plats, en particulier ceux à base de viande séchée au soleil et pequi. Dans le Mato Grosso do Sul, en revanche, on note l’influence de la cuisine latino-américaine, en particulier dans les ragoûts de poisson. Dans le Pantanal, c’est la diversité qui surprend avec des viandes et des poissons exotiques typiques de la région, comme le pacu, le pintado ou le dourado. Les principaux ingrédients Pequi, manioc, viande de boeuf séchée, l’herbe à mate et le maïs Les plats typiques Riz avec pequi, picadinho com quiabo, sopa paraguaia, empadão goiano, caldo de piranha, vaca atolada. RÉGION DU SUD-EST Les influences - Jusqu’au XIXèm siècle, la cuisine du Sud-Est a été essentiellement influencée par la cuisine portugaise, indienne et africaine avec un mélange de produits basiques, comme des racines, avec des viandes, diverses céréales et légumes. L’exception c’est la cuisine « capixaba (de l’Etat d’Espírito Santo) qui se distingue par l’utilisation de poissons et de fruits de mer. La proximité de cette région avec le Nord-Est et sa zone côtière en est la cause. Avec l’arrivée d’immigrants japonais, libanais, syriens, italiens et espagnols, la diversité gastronomique

a pris son envol et ce plus particulièrement à São Paulo où la cuisine prédominante est internationale avec une forte influence italienne. Les principaux ingrédients riz, haricots, œufs, viandes, pâtes, choux, manioc, bananes et pommes de terre Les plats typiques Tutu de feijão, virado à paulista, moqueca capixaba, feijoada, picadinho paulista, pão de queijo. RÉGION SUD Les influences - C’est ici le mélange ethnique qui donne sa spécificité à une cuisine régionale que l’on ne trouve nulle part ailleurs au Brésil avec des influences italiennes, allemandes associées aux influences portugaises et espagnoles déjà existantes. Le churrasco, viande grillée sur barbecue, le plat principal du Rio Grande do Sul, est le résultat d’un fait historique. Pour catéchiser les Indiens de la région, à l’époque de la colonisation, les Jésuites ont introduit l’élevage de bétail en en confiant la garde aux autochtones. Les indiens, devant l’arrivée des troupes colonisatrices en provenance de São Paulo qui les réduisaient en esclave, ont abandonné le bétail sous leur garde. Ce bétail, rendu à la liberté, s’est reproduit alors à toute vitesse car la région ne comptait pas de prédateurs. De là l’élevage extensif et la tradition du barbecue gaucho. Avec l’arrivée des Italiens, ce sont les pâtes, la polenta et le poulet qui ont été intégrés aux habitudes alimentaires régionales. L’influence allemande au niveau culinaire, de son côté, s’est limitée aux colonies de colons à l›intérieur du Rio Grande do Sul et de Santa Catarina. Le Paraná, bien que marqué par une forte influence italienne, s’est approprié la cuisine indigène, déjà existante, en particulier les racines et les céréales. Les principaux ingrédients viande bovine et viande de mouton, farine de maïs, herbe de maté Les plats typiques Barreado, churrasco (barbecue), galeto (petit poulet grillé), sopa de capeletti, arroz carreteiro, sopa catarinense.

Septembre 2013

Paris

IFTM Top Resa | FOLHA DO TURISMO BRASIL | 57


AVIATION

Comment y Arriver

De France, il est facile de rejoindre le Brésil. Voici quelques options Air France

Débarquements de passagers dans les aéroports du Brésil - 2003-2012

Call Center: 09 69 39 02 15 Site: www.airfrance.fr

Tam Call Center: (331) 5353-8000 Site: www.tamairlines.com La Tam annonce l’arrivée parmi sa flotte de deux Boeing 777. Depuis le mois d’août ces nouveaux avions relient le Brésil et la France dans un espace plus confortable. Actuellement, la compagnie propose un vol (aller-retour) tous les jours de Paris à São Paulo / Guarulhos. Le nombre de sièges offerts par vol va augmenter de 223 à 363, ce qui représente une augmentation de 63% par rapport à l’Airbus A330 actuellement utilisé.

Tap

Fonte: Empresa Brasileira de Infraestrutura Aeroportuária – INFRAERO. Note: ceci est la somme des débarquements

Source: Entreprise Brésilienne des Infrastructure Aéroportuaire -INFRAERO

Air France propose quatre vols quotidiens au départ de Paris, deux vols à destination de São Paulo et deux autres de Rio de Janeiro. Les tarifs varient selon le jour et la classe choisie. Les vols décollent de Charles de Gaulle aéroport international de jour ou de nuit, selon la destination choisie au Brésil. Les vols se font sur Boeing 777-300, Boeing 777-200, Boeing 747-400 et Airbus A330-200.

Débarquements internationaux de passagers – janvier 2003 à décembre 2012

Call Center: (33) 0820 319 320 Site: www.flytap.com

Note: ceci est la somme des débarquements

58 | FOLHA DO TURISMO BRASIL | IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Source: Entreprise Brésilienne des Infrastructure Aéroportuaire -INFRAERO

La compagnie portugaise réalise régulièrement des vols à destination du Brésil au départ de Paris mais également de Nice, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. Au total ce sont 18 vols quotidiens à destination de la capitale portugaise. De Lisbonne, la Tap offre 70 vols hebdomadaires à destination d’une dizaine de villes brésiliennes. Pour São Paulo et Rio de Janeiro, ce sont 25 vols hebdomadaires. Porto Alegre, Belo Horizonte, Recife, Natal et Fortaleza font parties des villes desservies par la compagnie. Prix du billet à partir de 540 euros + taxes, au départ des villes françaises.


Paris  France

Edition Spéciale IFTM Top Resa

Paris

Septembre 2013

Distribution Gratuite

FOLHA DO TURISMO BRASIL Edition Spéciale IFTM Top Resa

CAHIER SPÉCIAL

L’Etat de Rio de Janeiro dévoile ses charmes

AVIATION

Les options pour arriver au Brésil

Le pays des

méga événements sportifs Septembre 2013

est prêt à vous recevoir

Top Resa 2013  

Top Resa 2013