Issuu on Google+

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG FEBRUAR’14

A passion for film and an ambition to work in a cultural organisation led to Catherine Krettels taking on a 6-month internship at the Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival.

Sa passion pour le cinéma et son souhait de travailler dans un organisme culturel ont conduit Catherine Krettels à effectuer un stage de six mois au Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival.

F

D

resh from returning to her native Luxembourg after completing her BA in “médiation culturelle” in Paris, Catherine Krettels wasted little time in getting involved in one of the biggest cultural events of the year in the Grand Duchy. Since October Catherine has been working as an intern for the Discovery Zone –

Luxembourg City Film Festival’s Young Audiences programme. “I am really interested in movies and this was a project I could really pursue from A to Z.” Catherine explains that the Young Audiences programme is open to kids aged from 3 to 18 and is aimed at teaching them about cinema and getting them used to consuming culture.

e retour dans son Luxembourg natal après l’obtention d’une licence en médiation culturelle à Paris, Catherine Krettels n’a pas tardé à s’impliquer dans l’un des événements culturels majeurs de l’année au Grand-Duché : depuis le mois d’octobre, Catherine travaille en tant que stagiaire pour le programme « jeune

TEXTE Duncan Roberts  PHOTO Julien Becker

public » du Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival. « Je m’intéresse beaucoup au cinéma et c’était un projet que je pouvais suivre de A à Z. » Catherine précise que le programme « jeune public » s’adresse aux jeunes de 3 à 18 ans et a pour but de les initier au cinéma et de les encourager à consommer des biens culturels. Read page 6 / Lire la suite p. 6

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


La métamorphose, une histoire Hermès

Bracelet « Chaîne d’ancre 24 » en argent 13, rue Philippe II Luxembourg Tél. (352) 220 981 Hermes.com


BETWEEN US

European Parliament elections

Encouraging the vote Encourager le vote

EU citizens over 18 and resident in Luxembourg city can register to vote at the Bierger-Center. Les citoyens européens âgés de plus de 18 ans et domiciliés à Luxembourg peuvent s’inscrire sur les listes électorales au Bierger-Center. 26A, boulevard Royal, Mo-Fr / Lu-ve : 8 h-17 h

The European Parliament is an important decision-making institution. Le Parlement européen est une institution décisionnelle importante.

Lydie Polfer underlines the desire of the Ville de Luxembourg to encourage non-Luxembourg residents to register to vote in this year’s European Parliament elections.

Lydie Polfer évoque la volonté de la Ville de Luxembourg d’encourager les résidents non luxembourgeois à s’inscrire pour voter aux élections du Parlement européen qui se tiendront cette année.

What is the Ville de Luxembourg doing to make sure that as many non-Luxembourgers as possible register to vote in the European Parliament elections?

Que fait la Ville de Luxembourg pour s’assurer qu’un maximum de non-Luxembourgeois puisse s’inscrire pour voter lors des élections du Parlement européen ?

Lydie Polfer: We have launched a major campaign, which is affiliated with a national campaign. This involves posters, notices on the Ville de Luxembourg website and on our Facebook page, and a flyer that we have printed in English, French, German and Portuguese. We are also holding a “Journée de l’intégration” at the end of January that will encourage people to register. And the Bierger-Center will open especially on Saturday 8 February – the “Journée nationale de l’inscription” – to allow potential voters to register.

Lydie Polfer : Nous avons lancé une grande campagne, associée à une campagne nationale. Elle comporte des affiches, des communications sur le site web de la Ville de Luxembourg et sur notre page Facebook, ainsi qu’un dépliant en anglais, français, allemand et portugais. Nous organisons également fin janvier une Journée de l’intégration, afin d’encourager les gens à s’inscrire. Et le BiergerCenter ouvrira exceptionnellement ses portes le samedi 8 février, à l’occasion de la Journée nationale de l’inscription, pour permettre aux électeurs potentiels de s’inscrire.

How many non-Luxembourgers are currently registered?

Combien de non-Luxembourgeois sont enregistrés actuellement ?

LP: Of the 51,697 non-luxembourg EU citizens in the city over 18 only 2,830 are registered to vote. That is quite dramatic. It is less than five percent. But it is now easier to vote in the European Parliament elections for non-Luxembourgers – there are no longer any residency requirements. Maybe that will encourage people to register before 27 February at the Bierger-Center.

LP : Sur les 51 697 citoyens européens non-luxembourgeois de la ville âgés de plus de 18 ans, seuls 2 830 sont inscrits sur les listes. Un chiffre vraiment très faible (moins de 5 %). Mais il est désormais plus facile pour les non-Luxembourgeois de participer aux élections du Parlement européen, car il n’y a plus d’exigences concernant la résidence. Cela les encouragera peut-être à s’inscrire au Bierger-Center avant le 27 février.

You have served a total of 13 years as a member of the European Parliament. Why do people still not grasp its importance?

Vous avez été membre du Parlement européen pendant 13 ans. Pourquoi les gens ne comprennent-ils toujours pas son importance ?

LP: It is the place where the regulations that will later be valid across Europe are to some extent determined. But unfortunately some of the electorate don’t feel that their vote changes much. It is a huge institution with 766 members, but Luxembourg only has six seats – and I had to fight for that, otherwise we would only have four seats. There does seem to be an anti-European atmosphere across Europe, and it would be a shame if turnout was low.

.

LP : On peut le définir comme l’endroit où sont déterminés les règlements qui seront ensuite applicables dans toute l’Europe. Mais malheureusement une partie de l’électorat n’a pas l’impression que son vote change grand-chose. Certes c’est une grande institution de 766 membres où le Luxembourg n’a que six sièges, j’ai d’ailleurs dû me battre pour cela, sinon nous n’en aurions que quatre. Il semble y avoir un sentiment antieuropéen en Europe et il serait dommage que la participation soit faible.

.

Lydi

e de la Ville

urgmestr e Pol fe r, bo

de Luxembo

urg

TEXTE Duncan Roberts  PHOTOS David Laurent, European Parliament, Luc Deflorenne CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

3


News

European Parliament elections

Make your vote count Pour agir, il faut voter

1.

The European Parliament elections take place 25 May in Luxembourg and if you’re a EU citizen you can vote. There are plenty of reasons why you should do so. To start with, it’s the first time your opinion will count this much.

T

he European Parliament is the only European institution that is directly elected by the citizens of its member states. That fact alone should encourage everyone who can to vote in the upcoming elections, which will take place on May 25 in Luxembourg. But there are other reasons why you should make your way to the ballots. These are the first elections since the Lisbon Treaty gave the European Parliament a number of new powers, including that of being able to refuse the European Commission’s choice of a new president. In other words, voters now have a clear say in who will head the EU government. The new political majority in the European Parliament will also shape European legislation over the next five years in areas from the single market to civil liberties, trade to foreign affairs, thus having an equal say with national governments on nearly all EU laws. Plus, it is also the first time that all EU residents in Luxembourg can vote: the former two-year residence requirement was eliminated last December. So get in on the act – after all, according to the 2013 Eurobarometer survey, Luxembourg is the country where most people (88%) feel they are “citizens of Europe”. “I’m not sure however, that everyone gets how important it is to seize this opportunity to vote,” says José Trindade, president of Luxembourg City’s Advisory Commission for Integration. “We so often hear people complain about what has been decided on a European level, blaming situations they don’t like on EU directives. Well, to change things, to have your say in the choices that are made, you have to vote! Choosing our representatives well is the only way of ensuring that decisions are made with our best interests in mind, not only here in Luxembourg where we work and live, but also in our countries of origin where we have family or where we might return one day.”

Those who are not yet registered to vote for the European elections in Luxembourg have until February 28 to do so, and José Trindade hopes many will. “It’s not always easy to get everyone interested,” he admits. “Unfortunately European affairs can still seem a little distant and complicated and many tend to be more interested in local politics.”

Pour influer sur les choix faits, il faut voter !

All the information you need The Advisory Commission of Integration will therefore set up information stalls on the place d’Armes on 8 and 22 February between 9 a.m. and 5 p.m. “Not only to show how the European elections are organised and why it’s important to be a part of it, but also to explain how the European Parliament works and how it’s possible to have an influence on what goes on there.” A lot of information about the elections and the European institutions is also available in Luxembourg City, at the Maison de l’Europe Information Centre (7, rue du Marché-auxHerbes), just as websites (see box) offer up-to-date details in several languages about the elections, the European Parliament and the different candidates, political parties and their programmes. “I think we all want the rights of the European citizens to be respected, just as we know that it’s important to find solutions together”, says José Trindade. “Luxembourg is a founding member of the EU and is well respected within it, also because our representatives usually do a very good job. We should keep it that way. That’s why it’s so important to register and vote.”

.

TEXTE Neel Chrillesen  PHOTOS Luc Deflorenne

4

To have your say in the choices that are made, you have to vote!

CATHERINE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

José Trindade


News

2.

3.

1. José Trindade, president Advisory Commission for Integration. José Trindade, président de la Commission consultative d’intégration. 2. Luxembourg City residents can register at the Bierger-Center before 28 February. Les résidents de la ville de Luxembourg peuvent s’inscrire au Bierger-Center avant le 28 février. 3. Information about the elections is available from the Maison de l’Europe Information Centre. Des informations sur les élections peuvent être obtenues à la Maison de l’Europe.

Les élections du Parlement européen ont lieu le 25 mai au Luxembourg et en tant que ressortissant de l’UE, vous pouvez voter. Il y a de nombreuses raisons de le faire. Pour commencer, c’est la première fois que vous aurez autant de pouvoir.

L

e Parlement européen est la seule institution européenne directement élue par les citoyens des États membres. Une raison qui suffit à elle seule pour prendre part aux élections du 25 mai au Luxembourg, mais il y en a d’autres. Il s’agit en effet des premières élections depuis le traité de Lisbonne. Or, celui-ci a conféré de nouveaux pouvoirs au Parlement européen, qui peut désormais refuser la nomination du nouveau président de la Commission européenne. Autrement dit : les électeurs ont leur mot à dire sur qui sera à la tête du gouvernement de l’UE. Les nouveaux élus vont également élaborer la législation européenne au cours des cinq prochaines années, dans les domaines allant du marché unique aux libertés civiles en passant par le commerce et les affaires étrangères, et auront ainsi autant de poids que les gouvernements nationaux en ce qui concerne la quasi-totalité de la législation de l’Union. Sans oublier que c’est la première fois que tout ressortissant de l’UE résidant au Luxembourg peut voter, la condition de résidence de deux ans ayant été supprimée en décembre dernier. Après tout, d’après l’enquête Eurobaromètre 2013, le Luxembourg est le pays où la majorité des gens se considèrent « citoyens de l’Europe ». « Je ne suis pas certain que chacun réalise à quel point il est important de saisir cette opportunité, dit cependant José Trindade, président de la Commission consultative d’intégration de la Ville de Luxembourg. On entend souvent les gens se plaindre des décisions prises au niveau européen, rendant responsables des directives européennes pour des situations dont ils ne sont pas satisfaits. Or pour changer les choses et influer sur les choix faits, il faut voter ! Bien choisir nos représentants est la seule façon de garantir que les décisions prises sont les meilleures pour nous, non seulement au Luxembourg où nous vivons et travaillons, mais aussi dans notre pays d’origine où nous avons de la famille et où nous retournerons peut-être un jour. »

Ceux qui ne sont pas encore inscrits sur la liste électorale des élections européennes ont jusqu’au 28 février pour le faire, et José Trindade espère qu’ils seront nombreux. « Il n’est pas toujours facile d’éveiller l’intérêt des gens, admet-il cependant. Malheureusement, les affaires de l’UE paraissent encore trop éloignées pour certains qui préfèrent se concentrer sur la politique locale. »

Toute l’information nécessaire La Commission d’intégration va donc tenir des stands sur la place d’Armes les 8 et 22 février, de 9 h à 17 h. « Non seulement pour informer et expliquer comment prendre part aux élections, mais aussi pour raconter comment le Parlement marche et comment on peut peser sur ce qui s’y passe. » Des informations sur les élections et les institutions européennes se trouvent également en centreville, à la Maison de l’Europe (7, rue du Marché-aux-Herbes), tout comme il existe des sites web (voir encadré), disponibles en plusieurs langues, permettant de se tenir à jour sur les élections, les candidats, les partis et leurs programmes. « Nous voulons tous que les droits des citoyens européens soient respectés et nous savons qu’il est important de trouver des solutions communes au sein de l’UE, dit José Trindade. Le Luxembourg est l’un de ses membres fondateurs et y est respecté – parce que nos représentants font généralement du très bon travail. Cela ne doit pas changer. Pour cette raison aussi, il est essentiel de s’inscrire et de voter. »

.

Info

The European Parliament elections

ÉLECTIONS DU PARLEMENT EUROPÉEN Who can vote? / Qui peut voter ? All EU citizens over the age of 18 residing in Luxembourg can participate in the European Parliamentary Elections. Tout ressortissant de l’Union européenne de plus de 18 ans résidant au Luxembourg peut participer aux élections européennes. How to register? Comment s’inscrire ? To vote for a candidate from Luxembourg, you must register on the electoral roll at your local administrative office (in Luxembourg City, the Bierger-Center) before 28 February 2014. You’ll need a valid identity card to do so. Once you are registered, you will remain on the roll for as long as you reside in the Grand Duchy (unless you ask to be removed). Voting is compulsory in Luxembourg. Afin de voter pour un candidat du GrandDuché, vous devez vous inscrire sur la liste électorale auprès de l’administration communale de votre lieu de résidence (dans la ville de Luxembourg : au BiergerCenter), avant le 28 février 2014. Une pièce d’identité vous sera demandée. Vous resterez alors inscrit tant que vous résidez au Luxembourg (à moins de demander votre désinscription). Le vote est obligatoire au Luxembourg. www.jepeuxvoter.lu, www.elections2014.eu

CATHERINE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

5


COVERSTORY

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG FEBRUAR’14

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 02/2014

1. Catherine Krettels in the Discovery Zone office. Catherine Krettels dans le bureau du Discovery Zone. 2. Short Term 12 is one of her favourite films in the Young Audience programme. Short Term 12 est un de ses films préférés dans le programme « jeune public ». 3. The young intern with her sister Anne-Marie and Nicole Dahlen. La jeune stagiaire avec sa sœur Anne-Marie et Nicole Dahlen.

1.

2.

3.

It is very good to teach youngsters from an early age that there is no barrier to watching films.

catherine krettels

Learning by doing T

here is no disguising the enthusiasm ­Catherine Krettels has for her work as an intern with the Discovery Zone film festival. The young graduate is clearly enjoying her full immersion in the festival team, and not just because her sister Anne-Marie is working alongside her. “It’s not an internship where you get the coffee or run errands all the time. They give me a lot of responsibility, which is really cool. To be able to watch movies that won’t come to our cinemas, or that will only be on release a lot later, and to talk to all these people from the film industry… it is very rewarding and I have learned a lot about it in just three months.” After studying in Paris Catherine returned to Luxembourg to see what she could do with her degree. “It is like a gap year before I do my Masters. I have worked for the Cinémathèque for the past three summers. I have always been very passionate about movies.” It was her Cinémathèque colleague, Nicole Dahlen, who told Catherine that Discovery Zone was looking for an intern to help with its young audience programme. Catherine immediately was attracted to the opportunity because she felt it would offer a wide range of experience. Discovery Zone is one of the few festivals that offers children as young as three the opportunity to watch movies and educate them about film. “It is very good to teach youngsters from an early age that there is no barrier to watching films. Because often culture is viewed as being elitist.”

Il est très important d’apprendre aux enfants, dès leur plus jeune âge, que le cinéma n’a pas de frontières.

Catherine Krettels

Because the Discovery Zone screenings are mostly at the Cinémathèque or Ciné Utopia, parents who accompany their offspring also learn that there is an alternative to the blockbuster kids films that are screened at multiplexes. “Many parents may not know, for example, that the Cinémathèque has a weekly screening for young ­children on Sunday afternoons,” Catherine explains. In multilingual Luxembourg, language barriers are also removed. For instance, a screening of Japanese animated film Cheburashka et ses amis is accompanied by live dubbing into Luxembourgish, and other screenings are aimed at French- and English-speaking children. A session of Luxembourg-made short films is also an important element of the programme. “It shows audiences that there is a thriving film industry in Luxembourg,” says Catherine. Local film technicians, writers and artists will hold workshops where youngsters can experience first-hand the thrill, and hard work, involved in making a film. As for the future, her experience at Discovery Zone has clearly left a strong impression. “The structure of a festival is something that I am very interested in. It is ephemeral, you get to start over every time, it’s never the same and you can never get bored.”

.

www.discoveryzone.lu

C

atherine Krettels ne cache pas son enthousiasme de travailler comme stagiaire pour le festival du film Discovery Zone. Cette jeune diplômée s’est manifestement très bien intégrée dans l’équipe du festival, et pas seulement parce qu’elle travaille aux côtés de sa sœur Anne-Marie. « Ce n’est pas un stage où l’on passe son temps à faire du café ou de petites courses. On me donne beaucoup de responsabilités, ce qui est très appréciable. Avoir l’occasion de voir des films qui ne seront pas à l’affiche chez nous, ou qui seront distribués bien plus tard, et de parler à tous ces professionnels du cinéma est très enrichissant, et j’ai énormément appris en à peine trois mois. » Après ses études à Paris, Catherine est rentrée au Luxembourg afin de voir ce qu’elle pourrait faire avec son diplôme. « Je prends une année sabbatique avant mon master. J’ai travaillé pour la Cinémathèque ces trois derniers étés. J’ai toujours été passionnée de cinéma. » C’est sa collègue de la Cinémathèque, Nicole Dahlen, qui a appris à Catherine que Discovery Zone recherchait un stagiaire pour la préparation de son programme « jeune public ». L’idée a immédiatement séduit Catherine, convaincue que ce serait une expérience très enrichissante. Discovery Zone est l’un des rares festivals qui permet à des enfants, dès l’âge de trois ans, de voir des films et de mieux connaître le monde du cinéma. « Il est très important d’apprendre aux enfants, dès leur plus jeune âge, que le cinéma n’a pas de fron-

TEXTE Duncan Roberts  PHOTOS Julien Becker, Animal Kingdom

6

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

tières. Car trop souvent, on pense que la culture est réservée aux élites. » Les projections de Discovery Zone se déroulant pour la plupart à la Cinémathèque ou au Ciné Utopia, les parents qui accompagnent leurs enfants se rendent compte qu’il existe une offre alternative aux superproductions proposées par les multiplexes. « De nombreux parents ne savent pas forcément que la Cinémathèque organise notamment une projection destinée aux jeunes enfants chaque dimanche après-midi », explique Catherine. Dans un pays multilingue comme le GrandDuché, les barrières linguistiques tombent également. On peut par exemple assister à la projection d’un film d’animation japonais, Cheburashka et ses amis, doublé en luxembourgeois en direct, tandis que d’autres projections sont destinées aux enfants francophones ou anglophones. Autre élément important du programme : l’organisation d’une séance de courts-métrages luxembourgeois. « Cela permet de montrer au public le dynamisme de l’industrie du cinéma au Luxembourg », affirme Catherine. Des ateliers sont organisés par des techniciens, des scénaristes et des artistes locaux pour permettre aux jeunes de vivre en direct l’adrénaline et le travail intense qu’implique la réalisation d’un film. Pour ce qui est de son avenir, son expérience au sein de Discovery Zone l’a fortement marquée. « La structure d’un festival est un sujet qui m’intéresse beaucoup. C’est très éphémère, il faut toujours tout reprendre à zéro et tout change à chaque fois : on n’a pas le temps de s’ennuyer. »

.


PackUp

Vos colis où et quand vous le voulez ! Avec PackUp, choisissez la facilité ! Plus besoin d’être chez vous à attendre le facteur. Récupérez votre colis où bon vous semble. Avec plus de 100 points de retrait PackUp, vous avez la liberté du choix.


News

anniversary

Grand ThEAtre full house th for 50

le Grand Théâtre a 50 ans !

A gala performance of West Side Story marked the occasion of the 50th anniversary of the Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg. Grand Duke Henri and Grand Duchess Maria Teresa were joined by Crown Prince Guillaume and Princess Stéphanie as guests of honour. Jeanine Unsen took these portraits. Le Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg a célébré son 50 e anniversaire avec une soirée de gala et une représentation de West Side Story. le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa, accompagnés du Prince héritier Guillaume et de la princesse stéphanie en étaient les invités d’honneur. Ces portraits ont été réalisés par Jeanine Unsen.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

1. Frank Feitler, Les Théâtres de la Ville director / directeur 2. Anne Legill, Les Théâtres de la Ville public relations / relations publiques 3. Tom Leick-Burns, Les Théâtres de la Ville production office / bureau de production 4. Fernand Fox actor / acteur 5. Jean-Guillaume Weis dancer and choreographer /  danseur et chorégraphe 6. Carole Lorang, Compagnie du Grand Boube director and artistic director /  metteur en scène et directrice artistique 7. Steve Karier actor and director / acteur et directeur 8. Laura Graser, CarréRotondes programme « Jeune public » 9. Lydie Polfer, Ville de Luxembourg mayor / bourgmestre 10. Sylvia Camarda dancer and choreographer /  danseuse et chorégraphe 11. Marc Angel, Ville de Luxembourg councillor / conseiller communal 12. Iwona Jera, director / metteur en scène Martin Engler, actor / acteur

8

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


News

7.

8.

9.

4.

11.

10.

12. CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

9


faces

Neumünster

Ainhoa

Heemwéi

Ainhoa Achutegui prendra ses fonctions à l’Abbaye de Neumünster le 15 février. Ainhoa Achutegui takes up her post at the Abbaye de Neumünster on 15 February.

Son parcours international, sa jeunesse et son ambition ont permis à Ainhoa Achutegui de devenir directrice du CCRN.

Her international career, youth and ambition allowed Ainhoa Achutegui to become the director of the CCRN.

N

A

ommée directrice du Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN), Ainhoa Achutegui prendra ses fonctions le 15 février, ce qui ne l’empêche pas de travailler et de réfléchir à sa programmation future. Née à Caracas (Venezuela) il y a 35 ans, celle qui se définit elle-même comme « optimiste et positive » a grandi en Autriche. Après des études à Vienne, elle a mené divers projets culturels dans le cinéma, la danse et le théâtre. En 2004, elle devient l’assistante du directeur artistique de la WUK (Werkstätten und Kulturhaus) et lui succède six mois plus tard à l’âge de 26 ans. « C’était une grande structure avec plus de 100 artistes en résidence. Un grand défi pour la jeune femme que j’étais. » C’est pour suivre son compagnon au Luxembourg qu’à peine deux ans après, Ainhoa Achutegui postule comme directrice artistique du Centre des arts pluriels d’Ettelbruck. Cinq ans plus tard, son contrat est reconduit grâce à son engagement, sa programmation audacieuse et au gain de public qu’elle a su acquérir. Voilà désormais qu’à 35 ans, elle se retrouve à la tête d’une équipe de 45 personnes à gérer un centre culturel majeur du pays. « Je m’en serais voulu de ne pas essayer. J’ai postulé en y mettant tout mon cœur et j’y travaillerai avec autant d’engagement et de conviction. » L’aspect multiculturel du CCRN a séduit cette personnalité féministe et engagée qui espère pouvoir apporter plus d’art contemporain dans ces lieux. Pour l’heure, elle commence par observer et analyser ce qui a déjà été programmé et à s’informer sur les rouages de l’endroit, notamment sur ses aspects économiques. « Je sais qu’on va me comparer à Claude Frisoni au début, mais je n’ai pas peur. »

.

inhoa Achutegui, the new director of the Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster, officially starts on 15 February but that does not prevent her from already working and thinking about the centre’s future programming. Born in Caracas, Venezuela, 35 years ago and raised in Austria, Ainhoa describes herself as “upbeat and positive”. After her studies in Vienna, she directed various cultural projects in film, dance and theatre. In 2004, she became assistant to the artistic director at WUK (Werkstätten und Kulturhaus) and took his place six months later at the tender age of 26. “It was a large organization with hundreds of artists in residence – a real challenge for the young woman that I was”. Barely two years later, in order to follow her significant other to Luxembourg, Ainhoa Achutegui applied for the position of artistic director at the Centre des Arts Pluriels in Ettelbruck. Five years on, her contract was extended due to her commitment, her bold programming and the new audience she acquired. Now at 35, she finds herself in charge of a team of 45 people and running a major cultural centre in the country. “I would be mad at myself for not trying. I applied for the job by putting all my heart into it and I’ll continue to work with as much commitment and conviction”. CCRN’s multicultural approach is what attracted Ainhoa, known for her feminist views and her engagement, she hopes to bring more contemporary art to the centre. For now, she is watching and studying the current programming and learning about the workings of the centre, especially its financial aspects. “I know that, at first, people will compare me to Claude Frisoni, but I’m not afraid”. www.ccrn.lu

.

Sacha

Amine

Son film Heemwéi vient de sortir en salles et Sacha Bachim est plutôt « soulagé » de voir son projet enfin réalisé. Il faut dire que le film aura mis plus de cinq ans à voir le jour, impliquant pas moins de 180 personnes… toutes bénévoles ! C’est ainsi que fonctionne Feierblumm, une plateforme de création et d’échanges autour du cinéma. C’est pendant ses études de psychothérapie que Sacha Bachim et quelques autres se rassemblent autour d’une passion commune pour le cinéma avec l’ambition de réaliser ensemble un longmétrage. « Nous avons une cinquantaine de projets à notre actif, émanant de 30 personnes, amateurs, semi-professionnels et professionnels entre 18 et 30 ans. » En 2008, Sacha Bachim développe une idée de Steve Hoegener autour de la guerre. « Steve est prof d’histoire, il connaît bien cette période. Nous avons aussi rassemblé des souvenirs de nos grands-parents et de nombreuses recherches pour écrire cette fiction. » L’histoire est celle de deux soldats luxembourgeois de l’armée allemande qui, en septembre 1944, décident de déposer les armes et de rentrer chez eux. « Ce n’est pas seulement le portrait des enrôlés de force, c’est aussi une réflexion sur ce qui est ‘chez soi’. » Tourné en 2008, le film aura mis longtemps à être finalisé pour des questions de moyens et de montage. « Des professionnels sont venus nous aider pour trouver des solutions », détaille le jeune réalisateur pour qui la formation en psychologie a été bien utile sur le plateau. Heemwéi devrait connaître une carrière dans divers festivals et défendre ainsi le cinéma indépendant luxembourgeois.

« Un repas, ce n’est pas seulement pour se nourrir, c’est un moment de convivialité et de partage. » C’est en partant de cette idée, profondément ancrée en lui, qu’Amine Jaber a décidé de créer Mezze Soprano, un traiteur privé libanais. « La cuisine libanaise, c’est 90 % de transpiration et 10 % d’inspiration : ce qui compte avant tout, c’est la qualité du produit et le travail minutieux que cela implique. » Et quand il s’agit de couper, Amine Jaber s’y connaît : il est monteur dans le cinéma. Un travail souvent précaire qui l’a poussé à se « réinventer, ajouter de nouvelles couches de compétences ». Puisant dans ses racines libanaises, Amine s’intéresse « depuis toujours » à la cuisine. Il se souvient que sa mère lui interdisait l’accès à la cuisine et a dû rechercher ailleurs les secrets et astuces pour retrouver les saveurs de son enfance : les livres de recettes, les restaurants libanais (à Bruxelles et à Paris, surtout)… «  Progressivement, j’ai formé mon goût, j’ai compris quels produits étaient importants, comment assaisonner, assembler, préparer. » Après des repas préparés pour sa famille et ses amis et suite aux encouragements de tous, il passe à la vitesse supérieure en professionnalisant ses services. Mezze Soprano se propose soit de venir faire la cuisine à domicile, avec diverses formules à développer (avec ou sans service, show cooking, cours de cuisine, soirée à thèmes…), soit de préparer chez lui le mezze à emporter. La variété des mezze disponible est très large pour permettre de découvrir l’étendue de la gastronomie libanaise. « Le mezze est le plat de partage par excellence et permet une grande inventivité. »

Sacha Bachim’s film, Heemwéi, is now released in cinemas and he is rather “relieved” that it’s finally finished. That’s understandable considering that the film took more than five years to make and involved no less than 180 people... all volunteers! That’s how Feierblumm works, a platform for creating and sharing films. It was during his psychotherapy studies that Sacha Bachim and a few others met through their shared passion for cinema, with the ambition to work together on a feature film. “Today we have about 50 projects under our belt, from 30 people, amateurs, semi-professionals and professionals, all between 18 and 30 years of age.” In 2008, Sacha Bachim started working around an idea by Steve Hoegener about the war. “Steve is a history teacher, he knows this period well. We also collected memories from our grandparents and did a lot of research to write it.” It’s the story of two soldiers from Luxembourg in the German army who, in September 1944, decide to lay down their weapons and go home. “It is not just the portrait of forced conscription, but also a reflection on the meaning of home.” Shot in 2008, the film took a long time to complete due to a lack of money and issues with editing. “Professionals came to help us to find solutions”, explains the young director whose psychology training seems to come in handy on the film set. Scheduled to appear in various festivals, Heemwéi will help promote independent film making in Luxembourg. www.feierblumm.com

TEXTES France Clarinval  PHOTOS Julien Becker

10

Mezze Soprano

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

“A meal is not just about food, it’s a moment of conviviality and sharing.” It’s that deeply rooted idea that led Amine Jaber to create Mezze Soprano, a Lebanese catering service. “Lebanese cuisine is 90% perspiration and 10% inspiration: what matters most is the quality of the ingredients and the meticulous work that it entails.” And when it comes to cutting, Amine Jaber knows all about it: he works as a film editor – a precarious job that led him to “reinvent himself and learn new skills”. Inspired by his Lebanese roots, Amine has been interested in cooking “since forever”. He remembers that his mother restricted his access to the kitchen and he had to look elsewhere for the secrets and tricks of the flavours of his childhood, learning from cookbooks and Lebanese restaurants (in Brussels and Paris mostly). “Gradually I developed my taste. I understood what products were important and how to season, assemble and prepare.” After cooking meals for his family and friends, and with their encouragement, he took his passion to the next level and decided to market his services. Mezze Soprano offers two options: bringing mezze to your home with various extras (service, cooking on location, cooking lessons, theme parties, etc.) and take-away. There are many types of mezze (hot and cold) that let you discover the rich Lebanese cuisine. “Mezze is the perfect meal for sharing and allows for great creativity.” www.mezzesoprano.com


City LIFE

Le joaillier allemand Wellendorf s’est fait connaître grâce à ses bagues pivotantes en émail, or et diamant et des colliers cordelettes en or très souples. La marque dispose désormais de sa propre boutique, à Luxembourg.

Ils étaient 10 chefs professionnels travaillant dans divers restaurants du pays à concourir pour la première Chef’s Cup. C’est Nicolas Szele (Le Fin Gourmand) qui a remporté l’épreuve au terme d’une journée harassante dans des conditions épiques.

German jeweller Wellendorf has become known thanks to its swivel rings in enamel, gold and diamonds and cord necklaces in very flexible gold. The brand now has its own store in Luxembourg. Wellendorf – 19, Grand-Rue (Centre-ville)

Ten professional chefs from various restaurants in the country competed for the inaugural Chef’s Cup. After a hectic day in challenging conditions, Nicolas Szele (Le Fin Gourmand) was declared the winner.

Créée par le skieur allemand Willy Bogner, la marque de sportswear haut de gamme et de prêt-à-porter Bogner vient de s’installer à Luxembourg. La boutique présente une large sélection de collections pour hommes, femmes et enfants déclinées en cinq lignes. The German skier Willy Bogner, creator of his exclusive brand of sportswear and ready-to-wear Bogner, has just opened a store in Luxembourg. The two-level boutique features a wide selection for men, women and children through five different labels.

www.chefscup.lu

Bogner – 19, rue des Capucins (Centre-ville)

Au Little Saigon, on vient pour déguster un pho, soupe traditionnelle vietnamienne, ou se régaler d’autres spécialités asiatiques (bo bun, salade de crevettes, gyoza…). Les plats sont frais, savoureux et les prix raisonnables. At Little Saigon, people come to enjoy pho, a traditional Vietnamese soup, or to feast on other Asian specialities (bo bun, shrimp salad, gyoza, etc.). The dishes are freshly made and delicious and the prices are reasonable.

Du petit déjeuner à partir de 6 h jusqu’au dîner tardif, la Brasserie Hervé (ou RV) sert une cuisine simple et bien faite. Le bar à soupe avec trois propositions chaque jour et le menu de la semaine sont particulièrement sympathiques.

Little Saigon – 15, rue de Bonnevoie (Gare)

City life

From breakfast, starting at 6 a.m., to late dinner, Brasserie Hervé (or RV) serves simple dishes made well. The soup bar with three choices each day and the weekly five-course menu are especially good. Brasserie Hervé – 4, rue Joseph Junck (Gare)

Home Services Lux est une nouvelle entreprise familiale qui aide les particuliers à trouver une baby-sitter, une aide ménagère, des hommes d’entretien… bref, tout ce qui peut soulager les familles dans les tâches quotidiennes. Home Services Lux is a new family-run firm which helps private individuals to find a babysitter, household help, maintenance personnel, etc., in short everything that may make day-to-day tasks lighter. www.homeserviceslux.lu

The Kooples a ouvert son premier point de vente au Grand-Duché. On y découvre des collections mixtes et androgynes, souvent issues du vestiaire masculin. L’esprit rock plane dans ces lieux où le marbre noir et les miroirs sont mis en scène. The Kooples has opened its first sales outlet in the Grand Duchy. Here you can find mixed and androgynous collections, often an offshoot of the masculine wardrobe. The spirit of rock hovers over these venues where black marble and mirrors form part of the décor. The Kooples – 8, avenue Monterey (Centre-ville)

Le Mudam a lancé une application à caractère éducatif : « Mudam Go ! ». Les enfants peuvent ainsi découvrir de manière ludique des œuvres de la collection, tout en se plongeant dans les univers des différentes démarches artistiques. Disponible en luxembourgeois, allemand, français et anglais. Mudam has launched an educational application: “Mudam Go !” It enables children to discover works from the collection, and experience the range of different artistic approaches. Available in Luxembourgish, German, French and English. Disponible gratuitement pour iPad et tablettes Android.

Le nouveau club privé House 17 se veut résolument différent. Censés se sentir « home from home », les membres et leurs invités peuvent y passer à tout moment, en alternant entre le travail dans les salles de réunion, la décontraction dans un lounge, la salle de jeux ou la bibliothèque. Un restaurant et deux bars sont à sa disposition. The new private club, House 17, aims to be different. In this self-described “home away from home” members and their guests can stop by at any time and choose to work in the meeting rooms or relax in the lounge, the games room or the library. A restaurant and two bars complete the premises. House 17 – 17, rue du Nord (Vieille ville)

PHOTOS Olivier Minaire, Mudam Luxembourg, Pierre Schorochoff, D. R. Catherine’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

11


News

Bien-être

Être mieux

Alternative well-being Parce qu’il n’est pas toujours facile de trouver son équilibre, qu’il soit physique ou mental, certaines activités peuvent y aider. Découverte de cinq disciplines qui « font du bien ». It’s not always easy to find balance, whether physical or mental, but some activities can help. Here we review five exercises that can help you.

Polly Edwards, Professeur

Catherine Deschamps, Sophrologue-infirmière

Le yoga Bikram, aussi appelé « hot yoga », est pratiqué dans une salle chauffée à plus de 35 °C. « Ces conditions particulières facilitent les étirements en profondeur des muscles, l’élimination des toxines et permet également de réduire son stress et les tentions nerveuses », explique Polly Edwards. Chaque séance est un véritable défi : « Les participants réalisent une série de 26 postures en 90 minutes. La moitié du cours se déroule debout, l’autre moitié au sol. Ce sont toujours les mêmes postures qui sont répétées, mais chacune peut être réalisée à différents niveaux. » La respiration joue un rôle fondamental pendant l’ensemble de la séance. « Comme les postures adoptées sont pratiquées selon un système d’opposition, on renforce les muscles, les tendons, les articulations. Tout le travail se fait sur une succession de maintien et de relâchement. » Lorsqu’on pratique régulièrement le yoga Bikram, c’est tout le corps qui est stimulé et renforcé dans son système immunitaire, nerveux, cardiovasculaire, respiratoire… « Il est aussi possible d’améliorer sa posture, l’alignement de sa colonne vertébrale, sa force dans les jambes ou encore son sommeil. » Ainsi, le yoga Bikram apporte un bien-être immédiat et peut aussi soulager des douleurs de dos. Il contribue également à augmenter la souplesse et la concentration, et permet de mieux gérer son stress. « Tout le monde peut pratiquer le yoga Bikram, quel que soit son âge ou sa condition physique. 90 % des élèves qui participent au cours ne sont absolument pas souples. De plus, grâce à la chaleur, les risques de blessures sont quasi inexistants, tout comme les courbatures. Par contre, il ne faudra pas oublier de bien s’hydrater, avant et après la séance ! » Bikram yoga, also called “hot yoga”, is practiced in a heated room with temperatures rising above 95°F. “These conditions help to stretch the muscles deeply, get rid of toxins and also contribute to reducing stress and tense nerves”, explains Polly Edwards. Each session is a real challenge: “Participants perform a series of 26 postures in 90 minutes. They stand for half of the class and work on the mat for the other half. The same poses are repeated, but each of them can be performed at different levels of difficulty”. Breathing plays a fundamental role during the entire session. “Because the poses are practiced according to an opposition system, they strengthen muscles, tendons and joints. All of the work is done in a sequence of hold and release”. When you practice Bikram yoga regularly, the whole body is stimulated and strengthened through the immune, nervous, cardiovascular and respiratory systems. “You may also improve your posture, the alignment of your spine, your leg strength and even your sleep”. Bikram yoga provides an immediate sense of well-being and can also relieve back pain. It also helps to increase flexibility and concentration and to better manage stress. “Everyone can practice Bikram yoga, regardless of age or physical condition, 90% of our students are not flexible whatsoever. In addition, thanks to the heat, the risk of injury is almost non-existent and the same goes for soreness. But don’t forget to drink water before and after class!”

« La sophrologie est une méthode de relaxation et de développement personnel fondée en 1960 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo. C’est donc une méthode assez récente, qui combine les techniques occidentales et orientales et s’oriente vers une meilleure connaissance de la relation corps / esprit, introduit Catherine Deschamps. Les outils que nous utilisons en sophrologie sont la respiration, l’alternance de tension et relâchement musculaire et l’imagerie mentale. Elle peut se pratiquer debout, assis ou même couché. En cabinet, je réalise des séances en face à face, mais j’interviens également dans les entreprises, par exemple avec des séances en groupe. » La sophrologie ne demande aucune condition physique particulière. « Elle s’adresse à toute personne désireuse de préserver son capital santé, de mieux gérer sa vie. Il est ainsi possible de régler des problèmes de trouble du sommeil, gestion de la douleur, accompagnement dans la prise en charge d’une maladie, tout comme dans la gestion des émotions, aider à traverser des situations de grand stress. Grâce à la sophrologie, il est possible d’améliorer la confiance en soi, son estime de soi, sa concentration. » Les personnes qui pratiquent la sophrologie acquièrent des outils qui les aident dans leur vie quotidienne et leur permettent de répondre aux situations de surstimulation sociétale. « La sophrologie représente un sas de décompression, de retour vers soi. En cela, elle permet de retrouver et de maintenir un état d’équilibre et ainsi de rester acteur de sa vie », conclut Catherine Deschamps. “Sophrology is a method of relaxation and personal development founded in 1960 by the Colombian neuropsychiatrist Alfonso Caycedo. Thus it is a relatively new method that combines Eastern and Western techniques that moves towards a better understanding of the relationship between body and mind”, Catherine Deschamps explains. “The tools that we use in sophrology are breathing, alternating between tension and muscle relaxation, and mental imagery. It can be practiced standing, sitting or even while lying down. In my practice, I give private sessions one-to-one, but for corporate clients we also have group sessions”. Sophrology doesn’t require any special physical makeup. “It’s designed for anybody who wants to maintain their health and live a better life. It helps with sleep disorders, pain management and support through an illness, as well as with controlling emotions and going through situations of great stress. Thanks to sophrology, it’s possible to improve self-confidence, self-esteem and focus”. People who practice sophrology acquire tools that help them in their daily lives and allow them to respond to situations of social overstimulation. “Sophrology acts as a decompression chamber, a way to go back to yourself. As such, it helps to regain and maintain a state of balance so that you can remain in control of your life”, concludes Catherine Deschamps.

Le yoga Bikram

116, avenue Pasteur à Luxembourg (Limpertsberg), pollyjane.edwards@gmail.com

TEXTE Céline Coubray  PHOTOS Julien Becker

12

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

La sophrologie

35, boulevard de Verdun à Luxembourg (Belair), www.espace-sophro.lu


News

Joëlle Triol, Directrice du centre

Patricia da Cruz, Directrice du centre et professeur

Sylviane Winkel, Présidente de la Fédération de qi gong

Développé il y a peu de temps, le waterbike est une activité qui rencontre un franc succès. « Le principe du waterbike est simple : après avoir pris rendez-vous, les clients sont installés dans une cabine individuelle. Dans cette cabine se trouve une machine qui ressemble à une baignoire verticale équipée d’une selle et d’un pédalier. Après que les clients se sont mis en maillot de bain, nous les installons et mettons en route le système. L’eau monte alors jusqu’au fessier et ils commencent à pédaler de manière immergée. » La température de l’eau peut être maîtrisée et 16 buses d’eau pulsée massent les jambes pendant l’exercice qui dure 30 ou 45 minutes. En plus, des diodes lumineuses éclairent en couleur l’eau, la chromothérapie influençant notre moral. « Les bienfaits du waterbike sont immédiats : on ressent dès la première séance une impression de jambes légères. Cette pratique est particulièrement recommandée aux personnes qui souffrent de jambes lourdes et de problèmes de circulation sanguine. Après plusieurs séances, la silhouette s’affine, l’effet peau d’orange est réduit. Les clients peuvent perdre des centimètres de tour de cuisse, de hanche et raffermissent leur ventre. De plus, comme l’exercice se pratique dans l’eau, l’effort à fournir est plus doux. Le waterbike peut donc être conseillé aux personnes de tous les âges, et de n’importe quelle condition physique. Pas besoin d’être un grand sportif pour y arriver ! Bien que s’adressant à tout le monde, les femmes actives apprécient tout particulièrement ces séances. Elles leur apportent un moment de détente, une pause dans leur emploi du temps très chargé et leur procurent en plus une amélioration physique et une grande sensation de bien-être. » Although fairly recent, aquacycling has been a huge success. “Aquacycling’s principle is simple: after making an appointment, clients are set up in individual booths. In these booths there is a machine that looks like a vertical bathtub equipped with pedals and a saddle. Clients get into bathing suits, we position them and we start the system. The water rises up to their bottoms and they begin pedalling under water”. Water temperature can be controlled while 16 pulsed water nozzles massage the legs for 30 or 45 minutes. In addition, LEDs are used to colour the water since chromotherapy affects people’s mood. “The benefits of aqua­ cycling are immediate: after just one session, legs feel lighter. It’s particularly recommended for people who suffer from sore legs and have blood circulation issues. After a few sessions, the body gets noticeably thinner and the skin’s orange peel appearance is reduced. Our clients can lose inches in their thighs and hips and tone their stomachs. In addition, since the workout is performed under water, the effort feels gentler. Aquacycling is recommended for people of all ages and any physical condition. No need to be a great athlete to do it! While it’s for everyone, working women especially enjoy these sessions. They provide relaxation and reprieve from their busy schedules, and help them achieve physical improvements and a greater sense of wellness”.

Le Pilates est une méthode d’entraînement physique inventée par Joseph Pilates au cours des années 1920. « Dans le Pilates, il y a trois principes de base à respecter : le renforcement musculaire abdominal profond, la posture et la respiration, explique Patricia da Cruz. L’objectif du Pilates est de contrôler son corps, et donc son esprit. Le travail s’effectue de manière très précise sur l’ensemble du corps. Contrairement au fitness où ce sont les muscles de surface qui sont sollicités, le Pilates fait intervenir la musculature profonde, celle qui est au plus près du squelette. Le Pilates améliore le maintien général, augmente la mobilité. » Les exercices sont progressifs et la notion de douleur n’existe pas. « Idéalement, pour s’initier au Pilates, qui est une méthode complexe, il faut suivre des cours individuels, car la précision est très importante. Il faut acquérir certaines bases indispensables avant de pouvoir éventuellement suivre des cours collectifs. Beaucoup d’exercices se font de manière autonome, d’autres avec l’aide d’un équipement spécial. » Le Pilates peut être pratiqué par tous. « Nous avons aussi bien des cours pour enfants que pour séniors. Il peut être recommandé en complément de n’importe quel sport. Nous pouvons même accueillir des personnes avec des pathologies telles que des hernies discales, de l’arthrose, ou de l’ostéoporose. » Les résultats dépendent bien évidemment de la fréquence de l’entraînement, mais il est possible d’obtenir « un affinement de la silhouette, car les muscles sont travaillés en longueur, le gainage abdominal est considérablement renforcé, l’équilibre et la mobilité sont améliorés. Le Pilates agit sur une sensation générale de bien-être et il peut être également bénéfique en cas de dépression ou de trouble du sommeil. » Pilates is a method of physical training created by Joseph Pilates in the 1920s. “Pilates follows three basic principles: deep abdominal muscle strengthening, posture and breathing”, says Patricia da Cruz. “Pilates aims to control the body and thus the mind. The work is performed in a very precise manner on the whole body. Unlike traditional fitness where surface muscles are stressed, Pilates involves deep muscles, which are closer to the skeleton. Pilates helps to improve overall posture and increasing mobility”. The exercises are progressive and the concept of pain does not apply. “Ideally to learn Pilates, which is a complex discipline, you need to take individual classes, since precision is key. You should learn the core basics before taking group lessons. Many exercises are done independently, but others require special equipment”. Pilates can be practiced by all. “We have classes for both children and seniors. It may be recommended in addition to any sport. We can even work with people with conditions such as herniated discs, osteoarthritis and osteoporosis”. Obviously results depend on how often you practice, but it may be possible to “slim down your body because the muscles are worked in length and abdominals are considerably strengthened while balance and mobility are improved. Pilates provides a general feeling of well-being and may also be beneficial for depression and sleep disorders”.

« Le qi gong n’est pas une gymnastique, introduit Sylviane Winkel. C’est un art qui développe des exercices liés à la respiration et à la concentration. C’est une discipline large dont il est difficile de donner une définition. » Puisant ses origines dans la Chine ancienne, le qi gong signifie littéralement travail (« Gong ») des énergies vitales (« Chi »). Il est une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise et trouve donc des échos dans d’autres disciplines comme l’acupuncture. « Une séance de qi gong commence toujours par des automassages qui activent la circulation dans le corps. » Au Luxembourg, le qi gong peut également être utilisé au niveau médical. « Le qi gong est reconnu scientifiquement pour entretenir et améliorer la santé. Il est particulièrement recommandé comme complément aux traitements des cancers. Il renforce naturellement les défenses immunitaires et agit intensément en prévention du développement des maux. » Après les automassages, une série de huit à 12 mouvements est réalisée et conjuguée à des exercices de respiration. « Il est possible de pratiquer le qi gong seul, mais il est bien plus bénéfique de le pratiquer en groupe. De plus, comme il s’agit de retrouver un équilibre entre l’homme et la nature, les exercices changent en fonction des saisons. » Les effets prodigués par le qi gong sont un renforcement du corps et de toutes les fonctions de l’organisme, des défenses immunitaires, l’apport d’une stabilité intérieure, renforce la confiance en soi et diminue les tensions nerveuses. « Cette discipline apporte une grande conscience corporelle et offre ainsi la possibilité de mieux gérer ses émotions. » “Qigong is not gymnastics”, explains Sylviane Winkel. “It’s an art that uses exercises related to breathing and focus. Since it’s a broad discipline, it’s difficult to give a definition”. With its origins in ancient China, Qigong literally means working (“Gong”) and the vital energy (“Chi”). It’s one of the five branches of traditional Chinese medicine and thus has elements of other disciplines like acupuncture. “A Qigong session always begins with self-massages. This promotes circulation in the body”. In Luxembourg, Qigong can also be used to heal. “Qigong is scientifically proven to maintain and improve health. It’s particularly recommended as a complement to cancer treatments. It naturally strengthens the immune system and is effective in preventing the development of pain”. After the self-massages, a series of 8 to 12 movements are performed and combined with breathing exercises. “You can practice Qigong alone, but it’s far more beneficial to practice it in a group. Moreover, as the goal is to find a balance between man and nature, the exercises vary depending on the seasons”. Qigong strengthens the body and all its functions, boosts the immune system, provides internal stability, increases confidence and reduces nervous tension. “This discipline brings great body awareness and helps to control emotions”.

Le waterbike

2, boulevard de la Foire à Luxembourg (Limpertsberg), www.waterbike.lu

Le Pilates

Le qi gong

La Journée nationale du qi gong sera organisée le 26 avril à la Coque. www.qigongfederation.lu

Pilates Studio Luxembourg – 6, rue Glesener à Luxembourg (Gare), www.pilatestudioluxembourg.com

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

13


BEHIND THE SCENES

Intégration et Besoins Spécifiques

faciliter la vie de chacun Making life easier for everyone design pour tous, respect de chacun.

67

33

D

e prime abord, on a du mal à comprendre pourquoi un seul service gère l’intégration et les besoins spécifiques, mais en discutant avec Madeleine Kayser, chef du service, tout s’éclaircit. « Nous sommes là pour faciliter la vie de chacun. Nous ne travaillons pas seulement pour les citoyens, mais avec eux. Nous ne sommes pas un service social même si notre travail implique forcément une dimension sociale et nous sommes apolitiques. » Qu’il s’agisse des étrangers ou d’individus ayant des besoins spécifiques, Madeleine Kayser affirme que « c’est une affaire de réciprocité » : la ville gagne en diversité culturelle en échange de l’assistance qu’elle fournit. En ce qui concerne les étrangers, qui représentent deux tiers des habitants de la capitale, elle déclare : « Personne ne leur demande d’abandonner ce qu’ils sont parce qu’ils ont changé de pays. On ne peut pas changer ce que l’on ressent au plus profond de soi. Il ne s’agit pas d’assimilation mais plutôt d’insertion. Vivre ensemble, cela ne signifie pas ‘tu dois être comme moi’, il s’agit de se respecter mutuellement et de respecter les différences de chacun. » « Il en va de même pour les personnes qui ont une déficience physique ou mentale : elles nous apportent tant de choses. Nombreux sont ceux qui détournent le regard face à une personne aux besoins spécifiques, affirme Madeleine Kayser. Pourquoi ? Parce qu’ils ont peur. Nous voulons que les personnes aux besoins spécifiques soient considérées pour ce qu’elles67sont33réellement, que cesse l’indifférence et qu’elles aient la possibilité de vivre de manière indépendante. » Chaque année, l’équipe de Madeleine Kayser organise une réunion avec plusieurs associations et services communaux de la ville travaillant par exemple dans les transports en commun, l’architecture, les musées, etc. « L’intégration est un principe réel. L’approche adoptée est celle du ‘design pour tous’ plutôt que celle consistant à servir les intérêts de groupes particuliers. Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, celles qui marchent avec des béquilles ou les femmes enceintes : tout le monde doit pouvoir utiliser les transports en commun. Les trottoirs ne doivent pas présenter de danger pour les malvoyants, qui en ont besoin pour leur sécurité, mais ils doivent aussi être accessibles aux personnes en fauteuil roulant qui, dans l’idéal, préfèreraient l’absence de trottoirs ! » Récemment, des personnes malentendantes et malvoyantes ont été invitées à la Villa Vauban. Grâce à la langue des signes et à l’audiodescription, des citoyens souvent exclus du champ artistique ont pu admirer des œuvres d’art. C’est un exemple parmi d’autres d’actions permettant de « faciliter la vie » de chacun. Les cours de langue et de culture luxembourgeoises offerts par la Ville sont une autre initiative importante. « On ne peut pas se sentir à l’aise si on n’est pas capable de communiquer en dehors de son foyer. Notre objectif est d’apporter aux citoyens des connaissances fondamentales et de rendre cet apprentissage amusant. » Des cours de langue des signes sont également organisés. En fait, le tout est une question de communication. « Si 33 répondre vous pensez à un besoin particulier auquel nous 67 pourrions ou si vous avez des idées à partager, contactez-nous ! »

Fin 2012, la population de la capitale était composée à 67 % d’étrangers, avec un total de 153 nationalités différentes. 153 different nationalities made up 67% of the capital city’s population as of the end of 2012.

Le service est en contact avec plus de 140 associations en matière de besoins spécifiques et plus de 300 en matière d’intégration. The team is in contact with more than 140 associations concerning special needs and more than 300 concerning integration.

Au 22 octobre 2013, 737 personnes étaient inscrites aux cours de luxembourgeois offerts par la Ville : 432 comme débutants et 305 à des niveaux plus avancés. 737 people were registered for Luxembourgish courses offered by the city as of 22 October, 2013. 305 were returning students and 432 were beginners.

Plus de 30 personnes participent régulièrement à des réunions de « comités participatifs ». More than 30 people regularly take part in “participating committee” meetings.

.

4 000 personnes participent chaque année à l’événement sportif « Rencontre des Nations ». Il faut dire que le football, tout comme la musique, est un langage universel !

Design for all, respect for all.

A

t first, it’s not obvious why one service handles integration and the special needs, but as you talk to Madeleine Kayser, head of the team for Intégration et Besoins Spécifiques, it quickly becomes clear. “We’re here to facilitate life for everyone. We don’t work for people as much as we work with them. We’re not here as a social service, although of course there is a social dimension, and we’re not political.” Whether she is talking about foreigners or people with special needs, Kayser says “It’s a two-way street,” the city isn’t just providing assistance, it’s gaining cultural diversity. Regarding foreigners – who make up two-thirds of the capital – she says “We don’t expect people to come here and give up their culture. You can’t change what’s in your heart. It’s not about assimilation, it’s about inclusion. Living together doesn’t mean ‘you have to be like me’, it means respecting each other, and each other’s differences.” “The same goes for people with physical or mental challenges; they offer us so much. A lot of people are afraid to look at someone with a disability,” Kayser says. “There’s fear. We want to help other people see them as who they really are, to help them stop being unseen and to enable them to live independent lives.” Kayser’s team meets annually with various associations, together with other city services – for example, the bus service, architects, museums, etc. “Integration is not done in a void. It’s becoming ‘Design for All’ rather than serving special groups... people with Parkinsons, Alzheimers, people on crutches and pregnant women – everyone has to be able to take public transportation. Sidewalks should be safe for blind people, who definitely need curbs, yet manageable for those in wheelchairs, who would find it easier if there were none!” Recently, visually and hearing impaired people were invited to the Villa Vauban. Through sign language and oral descriptions, art came alive to people often excluded. That’s one small example of “facilitating life” – a major part are Luxembourgish language and culture courses offered by the city. “If you can’t communicate outside your own home, you can’t feel well. Our goal is to give people the basics and to make it fun for them to learn.” Sign language is also taught. In fact, it’s all about communication. “If you see a need for anything or if you have ideas, tell us!”

4,000 people take part in their annual “Rencontre des Nations” sporting event. Football, it turns out, is as universal a language as music!

TEXTE Wendy Winn  PHOTOS Olivier Minaire

14

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

.

r, K ay s e le in e vice r M ade e s u chef d


RÉCOMPENSER LE MEILLEUR DE LA CRÉATION PUBLICITAIRE DU LUXEMBOURG

12 FÉVRIER 2014 ROCKHAL Tickets en vente sur www.mediaawards.lu

SPONSOR GOLD

SPONSORS PREMIUM

E N C O L L A B O R AT I O N A V E C L A C H A M B R E D E C O M M E R C E D U L U X E M B O U R G


Viewfinder

Église St-Michel The Gothic-style church dates from 1519, although a church had existed on the site as early as 987, making it the oldest extant religious site in the city. L’église gothique date de 1519, mais la présence d’une église sur le site est attestée depuis 987, ce qui fait de Saint-Michel le plus ancien édifice religieux de la ville.

Bock casemates One of the city’s most popular tourist attractions and part of the UNESCO listed World Heritage site, the casemates are a 23-kilometre gallery of underground tunnels built as part of the fortress. Situées dans un des sites touristiques les plus fréquentés de la ville et inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, les casemates forment un réseau de 23 kilomètres de galeries souterraines dans la forteresse.

Chemin de la Corniche Often referred to as “Europe’s most beautiful balcony” the walkway atop the ancient fortified walls offers some stunning views of the Grund. Souvent appelé « le plus beau balcon d’Europe », le chemin des anciens remparts offre des points de vue stupéfiants sur le Grund.

Natur musée The natural history museum hosts permanent and temporary exhibitions. Opened in 1996, it is a popular destination for children either visiting privately or with their school. Le Musée d’histoire naturelle présente des expositions permanentes et temporaires. Ouvert en 1996, il est apprécié des enfants en excursion scolaire ou avec leurs parents.

16

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


Viewfinder PHOTO Andrés Lejona

UN regard sur / A look at

Grund and Corniche Under a dramatic sky photographer Andrés Lejona has shot the Grund and the Corniche with a view across to the Kirchberg plateau. Sous un ciel superbe, Andrés Lejona a photographié le Grund et la Corniche avec vue sur le Plateau du Kirchberg.

Grund nightlife The Grund is host to popular bars, including Oscars, Scott’s and Liquid on the banks of the Alzette. The Café des Artistes is a great place for a sing-along. Award-winning restaurants Mosconi and Kamakura are also located in the neighbourhood. Le Grund s’enorgueillit de bars chaleureux, dont l’Oscar’s, le Scott’s et le Liquid, sur les rives de l’Alzette. Le Café des Artistes est idéal pour pousser la chansonnette. Mosconi et Kamakura, deux restaurants primés, se trouvent également dans le secteur.

Cercle Munster The private members club plays host to dinners, conferences exhibitions and music recitals. Ce club privé accueille dîners, conférences, expositions et récitals musicaux.

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

17


retrospective

Anniversaire

50 numéros de City Mag 50 editions of City Mag

Lancé en septembre 2009, City Mag fête son 50e numéro ! La publication officielle de la Ville de Luxembourg, éditée par Maison Moderne, s’est vue récompensée, au fil de ses parutions, de 11 prix internationaux prestigieux en matière de design. D’un vendeur de fromage à un pompier, d’un concierge d’hôtel à un réalisateur de films, tous ont fait la couverture du magazine. Launched in September 2009, City Mag marks its 50th edition. The official publication of the Ville de Luxembourg published by Maison Moderne has gone on to win 11 prestigious international design awards. It has featured on its cover everyone from a cheese seller to a fire fighter, a hotel concierge to a film director.

18

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


LES PROCHAINES FORMATIONS DU LLLC

Informatique et Bureautique Comptabilité et Contrôle de Gestion Droit Action commerciale Compétences sociales

DÉLAI D’INSCRIPTION : 17 février 2014 REPRISE DES COURS : 24 février 2014

Économie et Gestion

BEST : Un réseau international au service d’un apprentissage en bien-être et santé au travail

DÉVELOPPEZ VOS CAPACITÉS EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Formation BEST

Nouvelle formation : Certificat de compétence du CNAM

AGIR POUR LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

MANAGEMENT DE LA SANTÉ, DU BIEN-ÊTRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE AU TRAVAIL DANS LES TPE/PME

Début de la formation : le 21 mars 2014. Durée de la formation : +/-70 heures. Objectifs de la formation : • développer une « démarche santé et bien-être au travail » coordonnée au sein de son organisation, • acquérir une vision globale des problématiques de santé et de bien-être au travail et une meilleure compréhension de l’intérêt de leur prise en compte sur les plans économique et sociétal, • délivrer des enseignements destinés à structurer une vision et un langage commun auprès d’un public diversifié. Neuf thèmes sont abordés : • vision socio-économique, • cadre juridique et réglementaire, • responsabilité sociétale de l’entreprise, • risques psychosociaux, • charges psychosociales,

Début de la formation : automne 2014. Durée de la formation : +/-200 heures. Objectifs de la formation : • approfondir ses connaissances dans les domaines du bien-être et de la santé au travail, • connaître les avantages d’une démarche de développement durable pour l’entreprise. Cinq thèmes abordés : • stratégie de l’entreprise,

• ressources humaines et sociologie des organisations, • sécurité sanitaire, • éducation santé, • communication.

• outils de prévention et de promotion de la santé en entreprise, • connaissance des responsabilités respectives des salariés et des employeurs et de celles relatives à l’environnement, • mise en conformité réglementaire : une condition de la performance de l’entreprise, • RSE : comment inscrire l’entreprise dans l’environnement et dans la société ?

Enseignants issus des institutions suivantes : Université de Lausanne, Université Paris Descartes, Université de Liège, Université de Toulouse, Université de Strasbourg, Université Libre de Bruxelles, CNAM, ESSEC et de l’ITM.

Programme détaillé et inscription en ligne sur www.LLLC.lu

Consultez tous les cours sur www.LLLC.lu

Commandez le nouveau catalogue 2014 sur www.LLLC.lu 13 rue de Bragance L-1255 Luxembourg T +352 27 494 600 F +352 27 494 650 formation@LLLC.lu


City LIFE

Devinez Luxembourg !

Jacques et Jonathan Engel sont bien connus des nuits de la capitale. En face de leur White Club, ils ont ouvert le White Café, où commencer et poursuivre la soirée. Le rez-de-chaussée s’organise autour du long bar aux reflets dorés alors que le premier étage s’avère plus cosy, dans un décor à dominante rouge.

Figure out Luxembourg!

Chaque mois, découvrez une photo représentant un détail de l’architecture à Luxembourg et jouez à notre jeu-concours en répondant à la question qui vous est posée.

Jacques and Jonathan Engel are well-known personalities of the capital’s nightlife. Across from their White Club, they’ve just opened the White Café, where patrons can spend their whole evening, from start to finish. The first floor is built around a long bar with gold accents while the second floor is more cozy with a predominantly red décor.

Each month we present a photo showing an architectural detail in Luxembourg City. Answer the question below and enter our contest.

White Café – 16, rue des Bains (Centre-ville)

Plusieurs photographes se sont rassemblés pour fonder le collectif Street Photography Luxembourg. Ils proposent un regard singulier sur la ville, ses habitants et son atmosphère. Ces capteurs de rues donnent ainsi une autre vision de la capitale et des espaces urbains en général. Several photographers have joined forces to form the Street Photography Luxembourg collective. They cast an unusual look at the city, its inhabitants and its atmosphere, thus promoting another way of looking at the capital city and urban spaces in general.

City life

Le 14 février, ça n’échappe à personne, c’est la Saint-Valentin. L’occasion d’offrir ou de se faire offrir des fleurs, des chocolats, un bijou, une belle sortie, ou tout simplement… un baiser. Les commerçants de la ville proposent un vaste choix de cadeaux.

L’interdiction de fumer dans les bars a inspiré deux jeunes entrepreneurs qui lancent la cigarette électronique « Le Grand Ducal », la première marque de cigarette électronique 100 % luxembourgeoise. Le premier modèle et 43 saveurs sont proposés à la vente, avec un système d’abonnement en ligne.

The 14th of February, as everyone knows, is St. Valentine’s. It’s an occasion to give or be given flowers, chocolates, a piece of jewellery, a wonderful outing or quite simply… a kiss. The city’s shopkeepers offer a vast choice of gifts.

The prohibition from smoking in bars has inspired two young entrepreneurs to launch an e-cigarette known as “Le Grand Ducal”, the first 100% Luxembourgish e-cigarette brand. The first model is being offered for sale with 43 different tastes to choose from and a system of online subscription. www.legrandducal.lu

© Photothèque de la Ville de Luxembourg

www.streetphoto.lu

Les deux bas-reliefs d’Auguste Trémont, qui décorent l’entrée de l’actuelle téléboutique de La Poste, sont un vestige de la fonction antérieure de ce bâtiment qui était : The two bas-reliefs by Auguste Trémont which decorate the entrance to the present-day phone shop of La Poste (Post Office) are a vestige of the previous incarnation of this building, which was: 1. Accinauto

_

2. Electroauto _ 3. Garage Peusch Rendez-vous le mois prochain pour connaître la bonne réponse et l’histoire de ce bâtiment. See next month’s issue for the answer and the history of this building.

Réponse du mois dernier / Last month’s answer : un café-théâtre / a coffeehouse theatre gagnant du mois dernier / Last month’s winner : monique mergen Le Cabaret Royal Plaza occupe les locaux de l’ancien café-théâtre « Vieux Luxembourg », construit en 1915 par Albert Brick pour le compte d’Adolphe Amberg, propriétaire de plusieurs cafés-théâtres et même d’un cirque en pierre. Une harpe en pierre sculptée sur un fond de mosaïque dorée permet d’identifier l’ancienne occupation de l’immeuble.

Créé par Timeless Pieces /Gudde Moien, cette écharpe en cachemire rend un bel hommage à Luxembourg avec l’impression noir et blanc d’un paysage de la capitale. Elle plaira autant aux hommes qu’aux femmes et est parfaite pour cette saison. Created by Timeless Pieces/Gudde Moien, this cashmere scarf pays tribute to Luxembourg with its black and white print of one of the capital’s scenic views. It will suit both men and women and is perfect for this season. En vente sur www.denicheuse.com

Après l’inauguration officielle, Serge prend ses marques et développe sa programmation. Au menu, des spectacles de comédie (impro, stand-up…), les mardis, des blind tests, des soirées jazz, des DJ invités et, bien sûr, d’excellents cocktails, concoctés par George. After the official inauguration, Serge has found its bearings and developed its programme. Comedy shows (improvisation, stand-up, etc.) are on the menu on Tuesdays, as well as blind tests, jazz evenings, guest DJs and, of course, excellent cocktails concocted by Georges. Serge – 17, rue du Saint-Esprit (Vieille ville)

The Cabaret Royal Plaza occupies the premises of the former coffeehouse theatre “Vieux Luxembourg”. Built in 1915 by Albert Brick on behalf of Adolphe Amberg, owner of several coffeehouse theatres and even a stone circus. A stone harp sculpted on a gold mosaic background helps identify the former function of the building.

La Bourse de Luxembourg déménage et quitte ses locaux de l’avenue de la Porte-Neuve pour s’installer dans un immeuble nouvellement construit par le bureau architecture & urbanisme 21 worré & schiltz au 35A, boulevard Joseph II.  The Bourse de Luxembourg has moved. It has left its premises on avenue de la PorteNeuve and moved into a new building at 35A, boulevard Joseph II. The new premises were built by the architecture & urbanisme 21 worré & schiltz office.

PHOTOS Olivier Minaire, Julien Becker, Luc Deflorenne, Dirk Mevis

20

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Envoyez vos réponses avant le 18 février à info@citymag.lu. Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Le lauréat remportera un exemplaire du livre Lëtzebuerg Moderne. Send your answers before 18 February to info@citymag.lu. All correct entries will be placed in a draw. The winner will receive a copy of the Lëtzebuerg Moderne book.


roadworks

Subscribe to our newsletter! Inscrivez-vous à notre newsletter !

chantiers.vdl.lu FEV

MAR

AVR

MAI

Info-box Opening hours / Horaires d’ouverture : Tu-Fr / Ma-Ve : 8 h-17 h Sa / Sa : 8 h 30-17 h Tel. : 47 96 43 43 Email : chantiers@vdl.lu Work being carried out (this month) / Travaux en cours (ce mois) Work completed / Travaux réalisés Work not yet started / Travaux à venir

Route de Longwy Work is being carried out to install electricity, gas and replace waste water utilities. Cables for “dry” utilities are also being laid and new road designs are being installed.

Place Guillaume II

lka po no o M s : rte Ca

Preliminary work for the Knuedler underground parking garage extension.

Rue du Fossé

Travaux préparatoires pour l’extension du parking souterrain Knuedler.

Les travaux permettront d’installer un réseau d’électricité, de gaz et de remplacer les canalisations d’eaux usées. Des réseaux « secs » sont également en cours d’installation et certains carrefours seront réaménagés.

Work to renew the city’s urban electric network. Travaux pour renouveler le réseau d’alimentation électrique.

Ask the expert

Three questions for Astrid Agustsson and Evamarie Bange

Trois questions à astrid agustsson et evamarie bange

Why did the Ville de Luxembourg decide to place information panels on the screens surrounding the worksite on the place Guillaume II?

Pourquoi placer des panneaux d’information sur les palissades entourant le chantier de la place Guillaume II ?

Astrid Agustsson: It is a prime site near the Luxembourg City Tourist Office, and the worksite is quite large so we wanted it to look neat rather than be a disturbance on the square. We have provided historical information about the site that many residents and visitors may not know, but also practical information as part of our “Building our future” campaign and a calendar highlighting some of the major events happening in the city.

Astrid Agustsson : C’est un site emblématique de la ville, proche du Luxembourg City Tourist Office, et le chantier est vaste : nous voulions donc le valoriser pour qu’il ne soit pas perçu comme une nuisance pour la place. Les informations historiques sur le site seront peut-être une découverte pour de nombreux résidents et visiteurs, mais nous donnons également des informations pratiques dans le cadre de la campagne « Construisons notre futur ». Un calendrier indique les principaux événements organisés dans la ville.

What is the historical and archaeological significance of the site?

Evamarie rvice des A Bange et Astrid Agu st rchives et Communic sson at Relations Pu ion et bliques

Chefs de Se

www.vdl.lu chantiers.vdl.lu

Evamarie Bange: The site is at the core of the historical city. That is why the archaeological exploration, which is being carried out with the collaboration of the Musée National d’Histoire et d’Art – Centre National de Recherche Archéologique is taking longer than elsewhere.

Quelle est l’importance historique et archéologique du site ? Evamarie Bange : Il se trouve au cœur du quartier historique, ce qui explique pourquoi les fouilles archéologiques, réalisées en collaboration avec le Musée national d’histoire et d’art – Centre national de recherche archéologique, durent plus longtemps qu’ailleurs.

How can people learn more about the site and the old city?

Et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le site et la vieille ville ?

Astrid Agustsson: We are organising guided tour walks for the public on Saturday 8 February at 10.30 a.m. and Tuesday 11 February at 1 and 5.30 p.m. Everyone is welcome. The tours will last around 45 minutes and will be in Luxembourgish, but questions will be open in any language and information panels are in German and French.

Astrid Agustsson : Nous organisons des visites guidées le samedi 8 février à 10 h 30 et le mardi 11 février à 13 h et 17 h 30. Ces visites sont ouvertes à tous et durent environ 45 minutes. Elles sont proposées en luxembourgeois, mais les questions sont les bienvenues dans toutes les langues. Les panneaux d’information sont en allemand et en français.

.

.

PHOTO Luc Deflorenne CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

21


News

1.

Royal visit

Volunteers in the spotlight Pleins feux sur les bénévoles

Crown Prince Guillaume and his wife Princess Stéphanie paid an official visit to the capital city just before Christmas 2013, as part of their post-wedding tour of the Grand Duchy. The Ville de Luxembourg’s college of aldermen and mayor Lydie Polfer welcome the royal couple on Saturday 21 December. Their visit focused on initiatives in the social domain and voluntary work, underlining what are essential values for the City of Luxembourg. Le grand-duc héritier Guillaume et son épouse, la princesse Stéphanie, ont effectué une visite officielle dans la capitale juste avant Noël, dans le cadre de la tournée du Grand-Duché consécutive à leur mariage. Le bourgmestre de la Ville, Lydie Polfer, et le collège échevinal ont accueilli le couple grand-ducal le samedi 21 décembre. Leur visite a principalement porté sur les initiatives entreprises dans le domaine social et caritatif, des valeurs qui, a-t-on rappelé, sont essentielles pour la Ville de Luxembourg.

1. The couple and minister for the family and integration Corinne Cahen were given a tour of the Péitrusshaus refuge for minors by its manager Caroline Reis. Le couple et la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, ont visité le refuge pour mineurs Péitrusshaus avec sa directrice, Caroline Reis. 2. One stop on the visit was the Cent Buttek in Beggen, which is run by volunteers and allows families with financial difficulties to buy groceries at cut prices. Une des étapes de la visite : le Cent Buttek de Beggen. Gérée par des bénévoles, cette épicerie permet aux familles les plus démunies d’acheter des produits alimentaires à bas prix. 3. A reception was hosted at the Grand Théâtre (here with director Frank Feitler) to which many volunteers who work for social and charitable projects in the capital city had been invited. Une réception a eu lieu au Grand Théâtre en présence du directeur Frank Feitler et de nombreux bénévoles œuvrant pour des projets sociaux ou caritatifs. 4. Princess Stéphanie was presented with flowers on the steps of the Hôtel de Ville. Lydie Polfer a accueilli le couple grand-ducal héritier à l’Hôtel de Ville, où des fleurs ont été offertes à la princesse Stéphanie. 5. The final destination was the Christmas market on the place de la Constitution. Point d’orgue de la visite : le marché de Noël sur la place de la Constitution.

22

2. Catherine’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


News

3.

Photos : Charles Caratini

4.

5. Catherine’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

23


BULLETIN

BULLETIN

Marché bihebdomadaire

Bi-weekly market

Le marché bihebdomadaire de produits frais – fruits et légumes, fromages, viandes, olives et pains – a toujours lieu sur la place Guillaume II, le mercredi et le samedi matin. The bi-weekly market, selling fresh and local produce ranging from fruit and vegetables to cheese, meat, olives and bread, continues on the place Guillaume II every Wednesday and Saturday morning. www.vdl.lu

Réception de Nouvel An

New Year's reception

La réception de Nouvel An du personnel de la Ville de Luxembourg a eu lieu le 6 janvier au Grand Théâtre. The Ville de Luxembourg hosted a new year’s reception for its staff at the Grand Théâtre on 6 January.

Tradition du Liichtmessdag

Liichtmessdag tradition

Le 2 février, assurez-vous d’avoir suffisamment de bonbons et autres confiseries à distribuer aux enfants qui passeront de maison en maison avec leur lanterne, en chantant l’air traditionnel du Liichtmessdag qui promet une bonne santé aux généreux donateurs. Make sure you have a plentiful supply of sweets or candy on 2 February when children bearing lanterns and singing a traditional song wander door-to-door through their local neighbourhood to celebrate Liichtmessdag, promising good health to generous donors.

Votez pour votre Mélusine préférée

Vote for your favourite Melusina

Le concours désignant l’artiste qui sera chargé de réaliser la statue de la légende luxembourgeoise Mélusine bat son plein. Cette dernière sera érigée sur les bords de l’Alzette. Le concours a été lancé l’automne dernier et 28 artistes ont envoyé un dossier. Un jury a ensuite procédé à une présélection pour retenir six candidatures, puis trois finalistes fin janvier. C’est désormais au tour du public de voter. Les trois projets en lice sont exposés à partir du 31 janvier au Musée d’histoire de la Ville de Luxembourg jusqu’au 23 février, qui sera ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 10 h à 18 h et jusqu’à 20 h le jeudi. Les visiteurs peuvent voter pour leur Mélusine préférée sur place ou par le biais d’un site web consacré au projet. La décision finale tiendra compte, à parts égales, des votes du public et de ceux du jury, composé notamment de la bourgmestre Lydie Polfer, de l’échevin Patrick Goldschmidt, de l’architecte-directeur de la Ville de Luxembourg Martine Vermast, de la coordinatrice culturelle de la Ville Christiane Sietzen, de la directrice des 2 Musées de la Ville de Luxembourg Danièle Wagener, du président du LCTO Marc Angel, de Marlène Kreins du ministère de la Culture, de l’ancien directeur de l’Abbaye de Neumünster Claude Frisoni, du directeur du Mudam Enrico Lunghi et de Claude Ensch du Comité Alstad. Les résultats du concours seront dévoilés le 25 février. The race to chose the winner of an artist competition to design a statue of Luxembourg legend Melusina is hotting up. The statue will eventually be placed on the banks of the Alzette. The contest was launched last autumn and a total of 28 artists submitted entries. A jury then whittled those down to a shortlist of six before deciding on the final three designs at the end of January. Now it is the turn of the public to vote. The designs of the three finalists are on show at the Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg from the 31st January until 23 February, which is open daily (except Mondays) from 10 a.m. to 6 p.m. with extended hours until 8 p.m. on Thursdays. Visitors can vote for their favourite Melusina statue at the museum or via a website dedicated to the project. The final decision will take into account on equal terms the result of the public vote as well as that of the jury, which comprises mayor Lydie Polfer, alderman Patrick Goldschmidt, architect director at the Ville de Luxembourg Martine Vermast, the city’s cultural coordinator Christiane Sietzen, director of the 2 Musées de la Ville de Luxembourg Danièle Wagener, LCTO president Marc Angel, Marlène Kreins from the ministry of culture, former director of the Abbaye de Neumünster Claude Frisoni, director of Mudam Enrico Lunghi and Comité Alstad representative Claude Ensch. The results of the contest will be revealed on 25 February. www.votemelusina.lu

In memoriam Gaston Thorn

Gaston Thorn remembered

Juste avant Noël, un nouvel ouvrage sur Gaston Thorn a été présenté à la bourgmestre Lydie Polfer. Ancien Premier ministre, président de la Commission européenne et échevin de la Ville de Luxembourg, Gaston Thorn s’est éteint en 2007. Le livre de Henri Roemer inclut des contributions de personnalités politiques luxembourgeoises comme les anciens Premiers ministres Jean-Claude Juncker et Jacques Santer, Lydie Polfer et ses prédécesseurs Xavier Bettel, Colette Flesch et Paul Helminger. Plusieurs chapitres sont consacrés à de grands hommes d’État de la fin du 20e siècle dont Henry Kissinger, Helmut Schmidt et Jacques Chirac. A new book about the life and times of Gaston Thorn was presented to mayor Lydie Polfer just before Christmas. Thorn was a former prime minister of Luxembourg, president of the European Commission and alderman of the City of Luxembourg. He died in 2007. The book, edited by Henri Roemer, includes contributions from Luxembourg politicians such as former prime ministers Jean-Claude Juncker and Jacques Santer and Lydie Polfer as well as her predecessors Xavier Bettel, Colette Flesch and Paul Helminger. But some of the great statesmen of the latter part of the 20th century are also given dedicated chapters, including Henry Kissinger, Helmut Schmidt and Jacques Chirac.

festival de cinéma

Film festival

Le Discovery Zone Luxembourg City Film Festival a lieu du 28 février au 9 mars. Premier événement généraliste de cette envergure à l’échelle du pays, il a été pensé pour répondre aux attentes d’un public prêt à se laisser surprendre, bousculer ou émouvoir. Des infos détaillées seront disponibles dans l’édition de mars de City Mag, qui sortira le 26 février. Photo : Dancing in Jaffa du programme « jeune public ». The Discovery Zone Luxembourg City Film Festival takes place from 28 February to 9 March. It is the premier non-specialised event on this scale in the country. It is aimed at audiences that are prepared to be surprised, taken aback or moved. Full details will be published in the March edition of City Mag, out on 26 February. Photo: Dancing in Jaffa from the youth programme. www.discoveryzone.lu

PHOTOS kNow Productions, Charles Caratini, David Laurent, Luc Deflorenne, Olivier Minaire, Maison Moderne

24

CATHERINE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Nouvel ECOlogique

New ECOlogique

Le dernier numéro du magazine ECOlogique de la Ville de Luxembourg est consacré aux zones de protection des sources d’eau. Le magazine trimestriel met en avant la façon dont la Ville aborde les problèmes de développement durable et d’environnement et donne des conseils pratiques pour participer à la protection de celui-ci. The latest edition of the Ville de Luxembourg’s ECOlogique magazine focuses on the protection of water sources. The quarterly magazine showcases the way that the city is tackling environmental and sustainable development issues and provides practical advice on protecting the environment. www.vdl.lu


Festival du carpaccio Carpaccios à volonté Du 15 janvier au 15 mars 28,90 € / personne

L’OSTERIA

Brasserie Guillaume

Tous les soirs de 18h30 à 21h30

Tous les soirs de 19h à 22h30

8 Place Guillaume II - L-1648 Luxembourg - Tél. : +352 27 47 81 25

12 - 14 place Guillaume II - L-1648 Luxembourg - Tél.: +352 26 20 20 20

www.losteria.lu

www.brasserieguillaume.lu

Au volant, alcool = danger


1

Services & shopping

APPELEZ VOTRE AGENCE RE/MAX www.remax.lu

RE/MAX Immo (Luxembourg - Gare) +352 26 64 99 99 1 RE/MAX Premium (Ingeldorf) +352 26 90 45 45

Find the relevant city authority, a useful address or sports facilities. Plus a guide to city shops. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, sportifs, ainsi qu’un guide shopping.

BIERGER-CENTER 1 26a, boulevard Royal Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h Tél. : 47 96 22 00 Fax. : 26 27 09 99 bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

Population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills, etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions Chèque-Service Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc.

USEFUL ADDRESSES / ADRESSES UTILES 11 Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous Tél. : 47 96 26 76 Fax. : 47 36 53

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 Tél. : 24 78 66 60 Fax. : 47 46 92 archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

SPORT FOR ALL / SPORTS POUR TOUS

Cité-Bibliothèque 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h Tél. : 47 96 27 32 www.bimu.lu, www.tuffi.lu

Tél. : 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63) www.vdl.lu

14

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg

CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h Tél. : 47 96 24 42 / 32 73 www.vdl.lu

SWIMMING POOLS / PISCINES 2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 47 96 34 71

ICE SKATING & SKATEBOARD / PATINOIRE & SKATE 5 Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h Tél. : 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h Tél. : 44 83 47

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 47 96 25 50

26

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h Tél. : 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe comm-rep-lux-info@ ec.europa.eu

TENNIS 7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h Tél. : 46 15 51 Sur réservation www.tennisspora.lu

8 Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix Tél. : 44 50 37

9 Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h Tél. : 45 16 10 www.tcstade.lu

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France Tél. : 49 65 95 www.tcbonnevoie.com

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes Tél. : 47 96 26 30 Fax. : 47 36 53

16 Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 Tél. : 47 96 26 84 Fax. : 22 91 36

17 kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 Tél. : 26 26 29 59 www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h Tél. : 26 39 48 48 Fax. : 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique www.leoenergy.lu

19 Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis Tél. : 47 96 24 70 Fax. : 46 92 01

20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 Tél. : 47 96 20 20 Fax. : 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

VOUS SOUHAITEZ VENDRE VOTRE MAISON OU VOTRE APPARTEMENT ?

RE/MAX All Stars (Strassen) +352 26 11 04

RE/MAX Immo Specialists (Luxembourg Limpertsberg) +352 26 20 11 02 RE/MAX Select (Luxembourg Gare) +352 27 49 56 1

TRANSPORT / TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h Tél. : 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce www.mobiliteit.lu

Premier réseau mondial de l’immobilier

Taxis Taxis Colux : Tél. : 48 22 33 Benelux Taxis : Tél. : 80 02 51 51 City Taxis : Tél. : 48 00 58 AéROPORT Arrivals/departures/info Tél. : 24 64 0 www.luxairport.lu Ventes et réservations Tél. : 24 56 42 42 callcenter@luxair.lu

MARKETS / Marchés 22 MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

23 MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month (March-November, except August) 3e dimanche du mois : 10-17h (mars-novembre, excepté août)

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

Contactez notre régie Audrey Gollette : 27 17 27 27-38 ou au 691 736 736

SERVICES & SHOPPING USEFUL

Culture & going out Find venue, restaurant and bar listings on page 74 of City Agenda Retrouvez les bars, restaurants et lieux de loisir à la page 74 du City Agenda


We should meet to discuss your specific needs and challenges.

acquisitions i sales i rentals i insurance evaluations i real estate consulting 2, place de nancy i l-2212 luxembourg Paul fabeck i t : + 352 26 44 11 61 info@bricks.lu i www.bricks.lu

2

2

marie.lingerie@orange.fr 3

We offer you high-performance facials. body treatments and the most effective massage techniques from around the world, and then ensure that the benefits can be continued at home.

The Ultimate Spa

98, Boulevard de la Pétrusse | Luxembourg T: (+352) 26 12 13 | www.yoake.lu 4

Découvrez

LA NOUVELLE COLLECTION SAINT VALENTIN

6

5

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances

Les maisons médicaLes vous accueiLLent à toute heure. Esch/Alzette 70, Rue Emile Mayrisch Ettelbruck 110, Avenue Lucien Salentiny Luxembourg 59, Rue Michel Welter

bulthaup b3 suit des convictions, et non des tendances éphémères.

PANDORA STORE 26, Rue des Capucins Luxembourg

T 49 15 54

F 49 15 94

24a, av. de la Porte-Neuve 104, rue de Hollerich 83, av. du X Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Service de livraison à domicile et internationale.

www.sante.lu

Espace bulthaup Luxembourg 32, route d'Arlon L-8008 Strassen Tél.: +352 45 45 04. bulthaup@anc.lu


EXPAT COOKING

ITALIAN RECIPE

Pasta cu’ cavolfiore e ca muddica Greenland

One can argue about perfume aromas and literature genres, but most would agree that the love of pasta dishes unites us all. And now how lucky are we to have this month’s guest expat, Valentina Quaranta from Italy, reveal the recipe of her favourite pasta dish from home: pasta with cauliflower and breadcrumbs. Si les goûts divergent en matière de littérature ou de parfums, ils s’accordent (presque) unanimement sur l’amour des pâtes. Notre Sweden expat’ du mois, Valentina Quaranta, est italienne et nous dévoile Norway les secrets de sa recette préférée : les pâtes au chou-fleur et petits croûtons.Finland

Canada

15 min

30 min

Latvia

Denmark

4 pers.

Lithuania Ireland

IngrEdients / ingrédients

St. Pierre & 400g spaghetti (or any other type of pasta) Miquelon

United Kingdom Netherlands Belgium Luxembourg

400 g de spaghetti (ou autre type de pâtes) 1 big cauliflower 1 beau chou-fleur 4 tablespoons breadcrumbs 4 c. à s. de pain rassis émietté 270g Galbanino cheese 270 g de fromage Galbanino

United States

Andorra

Balearics Islands Sardegna

2 garlic cloves 2 gousses d’ail

Czech Ukraine Republic Slovakia Germany Moldova Austria Hungary Switzerland Slovenia Romania Croatia France Bosnia. Serbia Hercegovina Bulgaria Montenegro Macedonia Spain Albania

Italy

Bahamas

Turkey

Sy Cyprus Lebanon Palestine Israel Jorda

Morocco Libya Western Sahara

the dish / le plat

Greece

Algeria Tunisia

Salt and pepper (according to taste) Sel et poivre (selon goût)

Mexico

Belarus

Malta

6 tablespoons oil 6 c. à s. d’huile

Bermuda

Valentina Quaranta

Sicilia

Poland

Egypt

Sa

ABOUT ITALy

Cuba

Born to a Sicilian mother Population / Population and a Puglian father, Haiti Dominican Mauritania Mali 59,685,227 Niger (2012) 34-year old graphic « Quand j’étais petite, ma mère et ma grand-mère, toutes Jamaica “When my mother and my grandmother, both Republic Belize I was a child, Chad designer Valentina Quaranta Capital / Capitale Sudan from Sicily, prepared this dish on a regular basis. My mother’s deux originaires de Sicile, préparaient ce plat régulièrement. Honduras Senegal La moved to Luxembourg a Guatemala BurkinaRome year ago. A passionate cook, version maternelle a ma préférence, mais j’aime lui ajouter du The Gambia version is my favourite one, however I like to add some Galbanino El Salvador Nicaragua Faso Government / Gouvernement she perceives cooking as an Guinea-Bissau perso. C’est cheese to give it a twist and a personal touch. It’s a simple, but fromage Galbanino pour le goût et la petite touche Guinea opportunity to unleash her Nigeria Republic Costa Rica Et tous les very tasty dishPanama and you can find all the ingredients in Luxem- un plat simple mais savoureux et vous trouverez creativity and loves to Cote GhanaParliamentary Venezuela Sierra Leone experiment and create new d‘Ivoire ingrédients à Luxembourg », explique Valentina Quaranta. bourg”, says Valentina Quaranta. Now call up your friends Chief of State / Chef d’État Cent. Afr. Rep. Guyana dishes. She is crazy about Liberia President Giorgio Napolitano Cameroon Appelez and let this delicious crowd pleaser shine to its fullest. French Guiana vos amis et régalez-vous. Accompagnez d’une cooking utensils, “especially Colombia Suriname those made of wood or Benin To be served with a nice bottle of Nero d’Avola, a yummy bonne bouteille de Nero d’Avola, un délicieux vin rouge Head of Government /  Guinea ceramic!” But first and Uganda Congo Chef du gouvernement Togo Ken du même terroir. red wine from the same region. foremost, she prefers Congo Gabon Enrico Letta cooking with her hands, Ecuador Rwanda (ex-Zaire) thus getting in direct Burundi How to do it Préparation National Day / Fête nationale contact with the food she chooses to make. A true 2 June (Republic Day) Tanzania • Heat a pot, fill Peru it with water and add some salt. Cut • Portez à ébullition une casserole d’eau salée. Coupez food artisan at her best! Angola 153 nationalities live in Luxembourg City, the cauliflower and put the florets into the pot. Be care- le chou-fleur en fleurettes et mettez à cuire dans l’eau De mère sicilienne et de père Brazil including around 5,740 Italians. originaire des Pouilles, Zambia ful not to overcook them, since the vegetables are meant bouillante. Surveillez la cuisson, car les légumes doivent Valentina Quaranta, 153 nationalités vivent à Luxembourgto remain crispy. Once the cauliflower is cooked, take out rester fermes et croquants. Retirez les fleurettes une fois ­graphiste de 34 ans, s’est ville, dont quelque 5 740 Italiens. installée à Luxembourg Malawi the florets. Keep the water for the pasta. cuites, gardez l’eau de cuisson pour les pâtes. l’année dernière. PassionBolivia • Heat oil in a large skillet (preferably nonstick) and • Dans une grande poêle (de préférence à revêtement née de cuisine, elle voit dans FACTS cette activité une occasion add the garlic and chilli. Add the drained cauliflower flo- antiadhésif), faites chauffer de l’huile puis ajoutez l’ail et de donner libre cours à sa Zimbabwe rets and fry them on high heat for about 10-15 minutes, le piment. Ajoutez les fleurettes de chou-fleur égouttées créativité : elle adore essayer For more information /  Paraguay toutes sortes de choses et Chilethem from burning. turning often in order to prevent et faites sauter de 10 à 15 minutes en remuant fréquemMozambique Botswana Pour plus d’informations créer de nouveaux plats. Elle • Separately, toast the breadcrumbs in a small pan ment le mélange pour ne pas laisser brûler. Ambasciata d’Italia in Lussemburgo Namibia avoue sa faiblesse pour les Swaziland ustensiles de cuisine, 5-7, rue Marie-Adélaïde for a few minutes until the colour turns brown (but • Parallèlement, faites griller le pain émietté dans une « surtout ceux en bois ou en L-2128 Luxembourg Lesotho South Africa not too dark). petite poêle pendant quelques minutes jusqu’à obtencéramique ! ». Mais avant Tel.: 44 36 44-1, Fax: 45 55 23 tout, elle préfère cuisiner • Meanwhile, place the spaghetti into the water in which tion d’une belle couleur brun doré (pas trop sombre). Argentina Email: ambasciata.lussemburgo@esteri.it avec les mains, pour le you cooked the cauliflower. When the pasta isUruguay ready, • Faites cuire les spaghettis dans l’eau de cuisson du contact direct avec les PEC: amb.lussemburgo@cert.esteri.it aliments qu’elle a choisi de drain it and put in back into the pan with the cauliflower. chou-fleur. Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les et préparer. Une authentique Add the breadcrumbs and cheese (cut into small pieces). ajoutez-les au chou-fleur dans la grande poêle. Ajoutez artisane culinaire au meilleur EXPRESSIONS de sa forme ! Mix everything and serve warm. If desired, with a sprin- le pain et le fromage (en petits morceaux). Mélangez

kling of parmesan cheese. • Another option would be to put everything in the oven and cover the pasta dish with parmesan cheese. This recipe is Sicilian, but there is a similar recipe in Puglia, which doesn’t include breadcrumbs and where cauliflower is replaced by turnip greens.

le tout et servez chaud. Si vous le souhaitez, parsemez de parmesan. • Vous pouvez aussi recouvrir le plat de parmesan et enfourner le tout. Cette recette est sicilienne, mais il en existe une assez semblable dans les Pouilles, sans pain et avec des fanes de navets à la place du chou-fleur.

Falkland Is. TEXTE Gintare Parulyte PHOTOS Sven Becker

28

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Good morning / Bonjour Buongiorno Thank you / Merci Grazie Please / S’il vous plaît Per favore/Piacere


At second glance

at second glance

Peaceful garden

They remind us about the war, and the importance of seeking peace.

T

The monument site at Notre-Dame cemetery before the installation of the Hinzert Cross, as captured by Tony Krier in May 1957. From the Ville de Luxembourg Photothèque archives.

hey were formally laid to rest on the 9th and 10th of March 1946. They were 78 Luxembourgers killed in prisons in Cologne and Frankfurt, during aerial bombing of Wiesbaden, and in the Hinzert concentration camp. Hinzert, located roughly 30 kilometres west of Trier, opened before the war. It housed German workers who exhibited “anti-social behaviour”. Starting in 1940, more than 1,600 Luxembourgers were sent there. They were resistance fighters; they were “trouble makers”. Many helped organise the 1942 general strike against Nazi occupation. Some survived. Some were transferred to death camps (along with thousands of Hinzert’s Belgian, Dutch and French internees). After the war, the Grand Duchy repatriated the bodies of those 78 souls. The memorial garden in Notre-Dame cemetery was inaugurated in 1969. The Hinzert Cross was made from wooden beams taken from the camp’s barracks. The bronze sculpture, The Political Prisoner, was created by Luxembourger artist Lucien Wercollier. He was one of those interned at Hinzert in 1942. His statue represents two dissidents with their hands tied behind their backs. The Notre-Dame site became a national resistance and deportation monument a few years later. Today a plaque in front of the cross and memorial garden reads: “Their courageous resistance and supreme sacrifice unite us in the defence of freedom and peace”.

Le site commémoratif du cimetière Notre-Dame avant l’installation de la Croix de Hinzert, photographie prise par Tony Krier en mai 1957. Archives de la Photothèque de la Ville de Luxembourg.

before / avant

.

Il faut se souvenir des guerres pour comprendre l’importance de la paix.

I

after  /  a près The national resistance memorial gardens today, as photographed by Olivier Minaire. Les jardins du souvenir de la résistance nationale aujourd’hui, photographie d’Olivier Minaire.

ls furent officiellement inhumés les 9 et 10 mars 1946. « Ils », ce sont les 78 Luxembourgeois tués dans les prisons de Cologne et de Francfort pendant le bombardement aérien de Wiesbaden ainsi que dans le camp de concentration de Hinzert. Ouvert avant la guerre pour recevoir les travailleurs allemands coupables de « comportement antisocial », ce camp, situé à une trentaine de kilomètres de Trèves, vit passer plus de 1 600 Luxembourgeois à partir de 1940. Il s’agissait de résistants, de « fauteurs de troubles ». Nombre d’entre eux avaient participé à l’organisation de la grève générale de 1942 contre l’occupation nazie. Certains survécurent. D’autres furent déportés vers les camps de la mort (ainsi que des milliers de prisonniers belges, néerlandais et français également internés à Hinzert). Après la guerre, le Grand-Duché rapatria les dépouilles mortelles des 78 défunts. Le jardin commémoratif du cimetière Notre-Dame fut inauguré en 1969. La Croix de Hinzert fut sculptée dans des poutres en bois provenant des anciens baraquements. Le prisonnier politique est une statue de bronze de l’artiste luxembourgeois Lucien Wercollier, lui-même interné à Hinzert en 1942. Elle représente deux dissidents, les mains liées derrière le dos. Le site de Notre-Dame devint un monument national de la résistance et de la déportation quelques années plus tard. Aujourd’hui, devant la croix et le jardin du souvenir, une plaque rappelle aux passants : « Que leur résistance courageuse et leur sacrifice suprême nous unissent dans la défense de la liberté et de la paix. »

.

TEXTE Aaron Grunwald CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

29


Ours

We love Luxembourg

Jimmy

En couverture / Cover Catherine Krettels Photo Julien Becker

luxembourg

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG FEBRUAR’14

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 02/2014

award

NOMINEE

NOMINEE

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

est édité par Maison Moderne pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne for the City of Luxembourg

COMITÉ DE RÉDACTION /  EDITORIAL COMMITTEE Duncan Roberts, Mike Koedinger, Astrid Agustsson, Gioia Bertemes, Christiane Sietzen

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT Maison Moderne Publishing Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg +352 29 66 18-1 info@citymag.lu Journaliste / Journalist Duncan Roberts (-55) duncan.roberts@citymag.lu

Jimmy Hartwig is well known for his football career. It was however on the Grand Théâtre’s scene that the German recently took Luxembourg by storm.

Jimmy Hartwig est connu pour sa carrière footballistique. C’est toutefois au Grand Théâtre de Luxembourg que l’Allemand a fait sensation récemment.

S

Q

hould anyone need impetus to face the hardships of life, be it poverty, racism or cancer, Jimmy Hartwig is most certainly a valid source of inspiration. The former football player, both a European Cup and a multiple German league winner, can even illustrate that it’s possible to make a successful career change. As the audience in Luxembourg’s Grand Théâtre discovered when he starred there in Albert Ostermaier’s play Spiel ohne Ball last month, he is now an actor, and a pretty good one at that. “I feel like I’ve come home,” he says. “Football changed my life and was a big part of it from when I was eight till I was 36, but it’s over now and I don’t miss it. Football today is all about money. It’s good for the players, but not for the sport.” The son of an African-American soldier, he never knew, and a German mother, Hartwig was one of the first non-whites to play on the German national team. “I felt racism at its worse already as a child. My grandfather was a Nazi and my mother slept with a black man, I don’t think anyone can imagine how bad it was growing up, living in the same house as my grandfather.” Today, Hartwig frequently visits schools to speak about racism and integration. However neither his difficult childhood nor his long battle with three different cancers has left him bitter. Jimmy Hartwig is in

fact one big warm smile, eager to embrace life and the people he meets. “I live in the moment now and make sure to enjoy every day. I don’t make plans anymore and I don’t blame others for anything.” His first visit to Luxembourg was in 1978, to play a match. This time he stayed for six weeks preparing for the play, accompanied by his wife Stefanie and their four year-old daughter. “We’ve had a terrific time. My daughter especially loved ice skating at Kockelscheuer and I admit that I’ve been to The Chocolate House more than a few times! Luxembourg is a wonderful place, my friends here have shown us around.” Because of course Hartwig managed to make no less than five Luxembourgish friends before even arriving! “I met them at the Oktoberfest in Munich last year, quite funny isn’t it?” Another thing Hartwig won’t forget about the capital is taking the bus. “I asked the driver of the no2 line if the bus stopped close to where I lived and he said yes – but it didn’t. Once he had completed his route though, he drove me home! That’s Luxembourg for you, absolutely incredible!” Having enjoyed his stay and the Grand Théâtre (“a very special place, like one big family”) immensely, Hartwig vows to be back soon, hopefully in a play, but why not as a football coach? “I could do a really good job here,” he says with a big smile.

.

uiconque ayant besoin d’un coup de pouce pour affronter les difficultés de la vie pourrait s’inspirer de Jimmy Hartwig. L’ancien joueur de football, vainqueur de la coupe des clubs champions européens et maintes fois champion d’Allemagne, est la preuve que l’on peut tout surmonter et même, en passant, changer de carrière avec succès. Comme a pu le vérifier le public du Grand Théâtre de Luxembourg à l’occasion de Spiel ohne Ball, pièce d’Albert Ostermaier où Hartwig tenait le rôle principal, il est devenu un acteur accompli. « J’ai l’impression de m’être trouvé, dit-il. Le football a changé ma vie. Entre 8 et 36 ans, ça l’a bien remplie, mais c’est fini maintenant et cela ne me manque pas. Le foot aujourd’hui est surtout une histoire d’argent. C’est bien pour les joueurs mais pas pour le sport. » Fils d’un soldat afro-américain qu’il n’a pas connu et d’une Allemande, Jimmy a été l’un des premiers joueurs de couleur à faire partie de l’équipe nationale allemande. « J’ai connu le racisme très tôt. Mon grand-père était un nazi et ma mère a couché avec un homme noir. Je ne crois pas que beaucoup peuvent s’imaginer quelle a été mon enfance, en vivant dans la même maison que mon grand-père. » Aujourd’hui, Jimmy visite régulièrement des écoles pour parler du racisme et de l’intégration. Cependant, ni son enfance difficile ni son

combat contre trois cancers ne l’ont rendu amer. Bien au contraire : Jimmy Hartwig arbore en permanence un sourire chaleureux. « Depuis ma maladie, je vis dans le présent en profitant de chaque instant. Je ne fais plus de projets et je n’en veux à personne. » Sa première visite à Luxembourg date de 1978, c’était pour un match. Cette fois-ci, il est resté six semaines avec sa famille afin de préparer la pièce. « Ç’a été formidable. Ma fille a adoré faire du patinage à la Kockel­ scheuer et j’avoue que je suis passé plus d’une fois à la Chocolate House. La ville est très chouette et on l’a bien visitée grâce à nos cinq amis luxembourgeois, rencontrés l’année dernière à l’Oktoberfest de Munich ! » Même le fait de prendre le bus ici s’est avéré être une expérience positive : « J’ai demandé au chauffeur si la ligne 2 s’arrêtait là où j’habitais et il m’a dit oui. En fait, ce n’était pas le cas, mais il m’a conduit jusque chez moi après avoir fini sa tournée. Luxembourg est vraiment incroyable ! » Très content de son séjour dans la capitale et de son passage au Grand Théâtre – « un endroit très spécial, comme une grande famille » – Jimmy Hartwig compte vite revenir, si possible pour monter sur les planches, mais pourquoi pas sur le bord d’un terrain de foot ? « Je pourrais faire du bon travail comme entraîneur ici », sourit-il.

TEXTE Neel Chrillesen  PHOTO Olivier Minaire

30

CATHERINE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

.

Coordinatrice / Coordinator Deborah Lambolez (-56) deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction / Proofreading Sarah Lambolez, Cynthia Schreiber

PHOTOGRAPHIE / PHOTOGRAPHY

Julien Becker, Sven Becker, Charles Caratini, Éric Chenal, Luc Deflorenne, David Laurent / Wili, Andrés Lejona, Olivier Minaire, Jessica Theis / jess.lu, Jeanine Unsen

cartographie / cartography

monopolka Sàrl

COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS

Elvire Bastendorff, Neel Chrillesen, France Clarinval, Céline Coubray, Aaron Grunwald, Lisbeth Owen, Gintare Parulyte, Wendy Winn

Traduction / Translation

Peter & Clark – Multilingual Communication, Giovanna Dunmall

GRAPHISME / LAYOUT

Maison Moderne Studio Directeur / Director Guido Kröger Studio manager Stéphanie Poras

Mise en page / Layout Jan Hanrion (coordination), Tae Eun Kim, Zoë Mondloch

PUBLICITÉ / ADVERTISING Maison Moderne Media Sales +352 27 17 27 27-1 mediasales@maisonmoderne.lu Directeur / Director Francis Gasparotto Directrice commerciale / Sales Director Luciana Restivo Chargée de clientèle / Account Manager Audrey Gollette (-38) audrey.gollette@maisonmoderne.lu

Impression / PRINT

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Impression / Printed by Imprimerie Centrale, Techprint Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Paraît 11 fois par an / published 11 times a year Tirage 35 000 exemplaires / Print Run 35,000 copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing and Media SA Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.


0€

*

Sam

sung Galaxy S4

mySmartphone XL 4G La vitesse 4G en formule tout compris

www.post.lu *Prix valable uniquement pour l’achat d’un Samsung Galaxy S4 avec souscription simultanée d’un abonnement mySmartphone XL 4G à 85€ par mois pour une durée de 12 mois. Dans la limite des stocks disponibles.


CATHERINE’S CITY MAGA ZINE LUXEMBOURG FEBRUAR’14

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 02/2014


FEBRUAR’14  CITY Agenda LUXEMBOURG

Musiques actuelles p. 28

Julien Doré

27/02


jouer communiquer vibrer rêver bouquiner

CENTRE CULTUREL RÉGIONAL

programmation 07.02.2014 14.02.2014 21.02.2014 23.02.2014 06.03.2014 12.03.2014 15.03.2014 19.03.2014 27.03.2014 28.03.2014 02.04.2014 04.04.2014 21.04.2014 23.04.2014 03.05.2014 07.05.2014 15-18.05.2014 30.05.2014 05.06.2014 26.06.2014 29.06.2014

Michel Camilo & Luxembourg Jazz Orch. Orchestre Philharmonique Luxembourg Soirée «Poetry Slam» Les Frères Taloche Ialma LuxiLeaks mam Cabarenert Khalifé - Schumacher - Tristano Albert Lee and Hogan’s Heroes Antonia Musique Militaire Grand-Ducale Fred Wesley & The New JBs Margie Kinsky Mokoomba Quim Roscas & Zeca Estacionâncio Randy Hansen Marc Herman Revue - Neit Féiwer Rachelle Plas Sinsemilia Raquel Barreira & friends Renaud Rutten ... and many more

Centre culturel régional AALT STADHAUS Differdange / 38 avenue GD Charlotte / L-4530 Differdange

FARGO

INFOS & TICKETS - WWW.STADHAUS.LU


Sommaire

p. 34 Holorama, 27/02, Cercle Cité

p. 16 Die Büchse der Pandora (Loulou), 04/02, Philharmonie

p. 22 Peter O’Toole, 05-26/02, Cinémathèque

Rendez-vous

Musique classique

Cinémathèque

p. 28 Alvin and Lyle, 07/02, Exit07 Musiques actuelles

Danse / Opéra p. 12 The House Taken Over,

06 & 07/02, Grand Théâtre

p. 24 American Hustle, released 05/02, Utopolis Cinéma

Expositions p. 64 NY-LUX,

15/02-09/06, Mudam

Agenda

au jour le jour

Jeune public p. 18 Nox,

06, 08 & 09/02, CarréRotondes

ThéÂtre

p. 38

p. 6 Le Coupeur d’eau,

28/02, Théâtre des capucins

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

3


Rendez-vous du mois

TEXTES Duncan Roberts  PHOTO Kurt van der Elst

4

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG


Rendez-vous du mois

Februar

Local heroes

W

.

S

i les espaces culturels de la Ville de Luxembourg continuent d’attirer des spectacles internationaux de qualité, les musiciens, acteurs, réalisateurs et artistes locaux ne seront pas en reste ce mois-ci. Citons notamment les Edward Steichen Awards, une exposition qui rassemble les œuvres récentes de jeunes artistes du Luxembourg et de sa région et rend hommage au talent de ses lauréats : Sophie Jung et Jeff Desom, mais aussi Su-Mei Tse, Maria Loboda, Claudia Passeri et Bertille Bak. Côté théâtre, les acteurs locaux Steve Karier et Catherine Janke seront à l’affiche d’une production de la pièce Blackbird de David Harrower au Théâtre des Capucins, tandis que la Luxembourgeoise d’adoption Marja-Leena Junker dirigera une création inspirée de l’œuvre d’un des visiteurs les plus célèbres du pays, Victor Hugo, au Théâtre du Centaure. Le mois de février sera l’occasion de voir d’excellents concerts d’artistes confirmés ou de révélations. Alvin and Lyle jouera une soirée à l’Exit07, tandis que Versus You fêteront la sortie de leur EP Moving On à l’Atelier. Mais les artistes internationaux seront également à l’honneur ce mois-ci. Le Grand Théâtre proposera une production du troublant opéra de Vasco Mendonça, The House Taken Over (dont le livret a été composé par l’écrivain britannique Sam Holcroft), mis en scène par la talentueuse Katie Mitchell. L’acteur belge Dirk Roofthooft fera, quant à lui, son retour au Grand Théâtre, à l’affiche d’une pièce qu’il a adaptée d’une nouvelle de Marguerite Duras, Le Coupeur d’eau. Enfin, à la Philharmonie, l’ensemble allemand Kontraste, dirigé par Frank Strobel, interprètera la musique du très sensuel drame de Georg Wilhelm Pabst paru en 1929, Loulou (La Boîte de Pandore), immortalisé par la célèbre Louise Brooks. Toutes les informations concernant le Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival seront publiées dans la prochaine édition de City Mag à paraître le 26 février.

.

Photo : Koen Broos

Vasco Mendonça’s The House Taken Over features a libretto by Sam Holcroft and is directed by Katie Mitchell. The House Taken Over, de Vasco Mendonça : livret de Sam Holcroft et mise en scène de Katie Mitchell.

hile the city of Luxembourg’s cultural venues continue to attract great international acts, the quality of local musicians, actors, directors and artists is evident in abundance this month. For example, the Edward Steichen Awards exhibition of recent works by young artists from Luxembourg and the greater region showcases the talent of winners Sophie Jung and Jeff Desom as well as Su-Mei Tse, Maria Loboda, Claudia Passeri and Bertille Bak. On stage, local actors Steve Karier and Catherine Janke star in a production of David Harrower’s Blackbird at the Théâtre des Capucins, while Luxembourg’s adopted daughter Marja-Leena Junker directs a creation based on works by one of the country’s most famous visitors, Victor Hugo, at the Théâtre du Centaure. Luxembourg music acts new and old showcase their new releases in February. Alvin and Lyle plays at Exit07 while Versus You are at den Atelier. International talent is also very much on show this month. The Grand Théâtre hosts a production of Vasco Mendonça’s disturbing opera The House Taken Over (with a libretto by British writer Sam Holcroft) staged by acclaimed British director Katie Mitchell. Belgian actor Dirk Roofthooft returns to the Grand Théâtre to star in a piece he had adapted from Marguerite Duras’s novel Le Coupeur d’eau. And at the Philharmonie the German ensemble Kontraste, conducted by Frank Strobel, plays its score to Georg Wilhelm Pabst’s sensual 1929 drama Loulou, Die Büchse der Pandora, starring the iconic Louise Brooks. Full details of the Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival will be published in the next edition of City Mag on 26 February.

The iconic Louise Brooks in Loulou, Die Büchse der Pandora. La célèbre Louise Brooks dans Loulou (La Boîte de Pandore).

Dirk Roofthooft returns to the Grand Théâtre in Le Coupeur d’eau. Le retour de Dirk Roofthooft au Grand Théâtre dans Le Coupeur d’eau.

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Versus You showcase a new release at den Atelier. Versus You présentent leur nouvel EP à l’Atelier.

5


THÉÂTRE

marguerite duras / DIRK ROOFTHOOFT / DIEDERIK DE COCK

Le Coupeur d’eau

Le Coupeur d’eau nous parle d’un monde insensible à la souffrance d’autrui dans la torpeur d’un été. Le Coupeur d’eau unveils a world that is insensitive to the sufferings of others amid the sweltering heat of a summer’s day.

Deux artistes s’emparent du texte de Marguerite Duras. Tout se transmet ici : la chaleur, le malaise, l’insupportable.

L

’histoire provient d’un fait divers réel publié dans un journal. Marguerite Duras en a fait une nouvelle. Dirk Roofthooft – comédien que le public du Grand Théâtre a pu apprécier dans Sunken Red de Guy Cassiers – et Diederik De Cock – musicien et sound designer – aujourd’hui la mettent en scène au Théâtre des Capucins. Les deux artistes transposent, pour le spectacle vivant, cette histoire terrible et innommable à travers la voix, les gestes, le son des instruments joués en direct (saxophones ténor et baryton, guitare, batterie) et une nappe sonore constituée de fragments de bruits réalistes.

TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTO Koen Broos

6

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

C’est en 1987 que Marguerite Duras a écrit Le Coupeur d’eau. Le texte est paru dans l’ouvrage La Vie matérielle, un recueil de nouvelles qui aborde la vie de l’auteur, celle des autres, des vies ancrées dans le réel avec ses passions, ses drames. L’écriture de Duras si singulière, si fascinante, entraîne le lecteur, ligne après ligne, page après page, dans les tréfonds de l’âme, dans le silence des drames. Le Coupeur d’eau est un des textes les plus poignants du livre, l’histoire est bouleversante, à la limite du supportable. Dans une gare désaffectée d’un village de l’est de la France vit une famille pauvre, un couple avec deux enfants. Le père fait


THÉÂTRE

de menus travaux pour les gens du village. Ce sont des gens en marge, considérés comme étranges, qualifiés d’« arriérés ». C’est un après-midi d’été, il fait très chaud, l’aîné des enfants a quatre ans, le dernier a un an et demi, ils sont à la maison avec leur maman. Un employé des Eaux vient pour fermer l’eau – ces gens ne pouvaient payer ni l’eau, ni l’électricité, ni le gaz… La femme ne dit rien, elle ne se révolte pas, ni ne s’oppose. Après le passage du coupeur d’eau, elle va au café du village parler à la patronne, on ne saura jamais ce qui s’est dit. Puis l’homme rentre à la maison, la famille est réunie. Le soir venu, chaque parent prend un enfant avec lui, s’allonge sur les voies où passe le TGV, juste à côté de chez eux et là, ils attendent que le train arrive. Et Duras écrit « Là, je rétablis le silence de l’histoire », c’est-à-dire qu’elle fait le contraire du silence, en tant qu’écrivain engagé, elle crie, mais dans le silence de l’écriture. Elle met en rapport « la violence insondable » avec le silence et plus particulièrement un silence dont elle dit : « Le silence, c’est les femmes. » Alors Dirk Roofthooft donne de la voix et Diederik De Cock met des sons sur ce silence. Le silence non seulement de l’écriture, le silence féminin, mais aussi le silence face au drame. Face au fait que le fonctionnaire des Eaux n’a jamais été inquiété ‒ on a estimé qu’il avait fait son travail… Face au mystère sur ce qui s’est dit entre la mère et la patronne du café… Face au silence de la femme quand le coupeur d’eau est passé... Face au suicide familial inexplicable et inexpliqué.

.

THÉÂTRE contemporain

28/02, 20:00, en français, Théâtre des Capucins, www.theatres.lu

Two performers appropriate and deliver a poignant rendition of this story by Marguerite Duras. Everything is put across dramatically: the pervasive heat, the unpleasantness of the situation, the unbearable outcome…

T

his play is based on a real story published in a newspaper. Marguerite Duras turned it into a novella. Dirk Roofthooft, an actor whom the audiences of Luxembourg’s Grand Théâtre will recall seeing in Sunken Red by Guy Cassiers, and Diederik De Cock, a musician and sound designer, have turned it into a play and are now staging it at Théâtre des Capucins. The two performers transpose this terrible and almost unbearably shocking story for the stage through a combination of voices, gestures, the sound of instruments played live (tenor and baritone saxophones, guitar and drums) and background sounds consisting of fragments of realistic noises. Marguerite Duras wrote Le Coupeur d’eau (The Cutter-off of Water) in 1987; the story appeared in La Vie matérielle, an anthology of novellas delving into the author’s life and the lives of other people – lives which are anchored in reality with their passions and dramas. The unique and fascinating writing style of Duras draws the reader, line after line, page after page, into the very depths of the soul, and into the silence of real drama. Le Coupeur d’eau is one of the most poignant tales in the book; the story is deeply upsetting, to the point of being almost unbearable. In an abandoned railway station of a village in Eastern France, lives a poor family, a couple and two children. The father survives by doing odd-jobs for the people of the village. They are marginals, considered strange, often referred to as “retarded”. The story takes place on one summer afternoon, when it is very hot. The eldest child is four years old, the youngest is just 18 months, both are at home with their mother. An employee of the water company comes to cut off the water – these people cannot pay for their water, nor for

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

the electricity or the heating… the woman doesn’t remonstrate, she doesn’t argue or try to stop the man from the water company. After he has cut the water supply and is gone, she heads for the village café to talk to the manageress there, no one will ever know what was said. Then her husband comes home, and the family is all together. That evening, each parent takes one of the children and they lay down on the tracks where the TGV express trains run, just next to their home, and there they wait for the train to arrive. Duras writes “At this point, I have decided to reinstate the silence of the story” i.e. she works the very opposite of silence, as a committed observer: she screams, but using the silence of the written word. She ties “this violence of the unspeakable” with the silence, and specifically a particular brand of silence of which she says: “Silence is a woman’s lot.” So Dirk Roofthooft lends the story his voice and Diederik De Cock lays on a fabric of sounds on top of this silence. The silence not only of the written word, but of a woman – also the silence that one experiences when confronted with a drama… the silence that meant that the man from the water company was never challenged at any point in time and as a result of which, it was found that he had merely done his duty… the silence over the mysterious conversation between the mother and the manageress of the café… the silence of the woman when the man came to cut off the water, and that pervading the inexplicable and unexplained family suicide.

.

7


THÉÂTRE

ROBERTO CIULLI / MATTHIAS FLAKE

Clowns 2 1/2 den theater.lu

hannert dem rido

Saxitude

Photo : A. Köhring

Drenke, fëmmen an séier fueren

Die Welt des hohen Alters nach dem philosophischen Ansatz des Clowns. Le monde du grand âge vu à travers la philosophie et l’approche du clown.

Die neue Produktion des Theaters an der Ruhr in einer Inszenierung von Roberto Ciulli, unter der musikalischen Leitung von Matthias Flake und mit Helmut Schäfer ist Clowns 2 1/2, ein für 11 Clowns konzipiertes Schauspiel, in dem Matthias Flake selbst als Clown auftritt. Das Stück lässt uns in eine Welt eintauchen, in der eine soziale Realität wichtig ist, nämlich dass die Menschen heute immer länger leben. Der Blick auf diesen Teil der Bevölkerung hat sich verändert. Ältere Menschen werden vermehrt zum Objekt des Begehrens. Die Personen leben in einer Spezialeinrichtung, in der jede tägliche Handlung gemessen, klassifiziert wird, in der Besuche organisiert werden... Aus der Perspektive der Clowns ist ihre Welt jedoch eine andere: aufregender, auflehnender, viel lebendiger, freigiebiger und respektvoller als unsere. Clowns 2 1/2, le spectacle nouvellement créé par le Théâtre de la Ruhr avec Roberto Ciulli à la mise en scène, Matthias Flake à la création musicale et Helmut Schäfer, est conçu pour 11 comédiens-clowns dont Matthias Flake lui-même. Le monde dans lequel nous plonge la pièce s’intéresse à une réalité sociale actuelle : les êtres humains vivent de plus en plus vieux. Le regard sur cette partie de la population a donc changé, considérant de plus en plus les personnes âgées comme des êtres de désir. Les personnages vivent dans un établissement spécialisé où chaque action quotidienne est mesurée, calibrée, les visites organisées… Mais vu à travers les yeux des clowns, leur monde devient autre : plus perturbateur, plus transgressif, tellement plus vivant, généreux et respectueux que le nôtre.

zeitgenössische Komödie, Kreation

08 & 10/02, 20:00, in deutscher Sprache, Grand Théâtre, www.theatres.lu

Et ass op Lëtzebuergesch, wou dem Philippe Lellouche säi Stéck Boire, fumer et conduire vite dem Publikum virgestallt gëtt. Den Auteur huet decidéiert, op eng locker Art a Weis ze beschreiwe, wéi dräi Männer an hir Affekotin zesummekommen. Deen éischten ass ze séier gefuer, deen zweeten huet iwwert den Duuscht gedronk an deen drëtten huet an engem ëffentleche Lokal gefëmmt… Si begéinen elo hirer Affekotin, déi hinnen d’office zougedeelt gouf fir se op Silvester ze verdeedegen. Déi witzeg Dialoge gräifen de Problem op, dass ëmmer méi an eiser Gesellschaft verbuede gëtt a wou et histeiert, wa mer fir eis alldeeglech Feeler ëmmer méi kontrolléiert a bestroft ginn. C’est en luxembourgeois que la pièce Boire, fumer et conduire vite de Philippe Lellouche est présentée au public. L’auteur a choisi de traiter sur un ton léger la rencontre entre trois hommes placés en garde à vue et leur avocate. Le premier est arrivé pour excès de vitesse, le deuxième pour excès d’alcool et le troisième pour avoir fumé dans un lieu interdit… Ils vont rencontrer leur avocate commis d’office qui devra les défendre le jour de la Saint-Sylvestre. C’est avec humour que sont abordées les interdictions de plus en plus nombreuses dans nos sociétés et la façon dont elles teintent nos quotidiens contrôlés et policés.

KAMÉIDISSTÉCK

13 & 14/02, 20:00, op Lëtzebuergesch, Kinneksbond, Centre Culturel Mamer, www.kinneksbond.lu

8

FERBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Chaque premier mercredi du mois, l’équipe du Kinneksbond vous fait découvrir une pièce, une performance, un concert autrement. Prenant place sur la scène tout juste derrière le rideau fermé, le public vit ainsi un rapport au spectacle différent. Ce mois-ci, c’est le quatuor Saxitude, mené par le compositeur et musicien luxembourgeois Robi Arend, qui est invité à jouer dans cette proximité avec les spectateurs. Les quatre saxophonistes à la carrière internationale savent mieux que quiconque provoquer la rencontre et l’interaction avec l’autre. On the first Wednesday of each month, the Kinneksbond team stages a play, a performance, a concert. As it takes place on stage just behind the lowered curtain, the audience experiences a new kind of rapport with a live performance. This month it is the Saxitude quartet, led by the Luxembourg composer and musician Robi Arend, that has been invited to play in such proximity to the audience. The four internationally acclaimed saxophonists know better than anyone how to reach out and interact with the audience.

concert

05/02, 18:30, Kinneksbond, Centre Culturel Mamer, www.kinneksbond.lu


THÉÂTRE Groupement des Improvisateurs Professionnels du Luxembourg

Match d’improvisation chanté

Médée

Caroline Arrouas

Hervé Sogne

Médée Marc Olinger

Caty Baccega

Christiane Rausch

Euripide

Denis Jousselin

27/02/2014

Photos : Bianca Montobbio, GIPL, Laurencine Lot

Le Théâtre d’Esch-sur-Alzette produit la tragédie grecque Médée. Magicienne, Médée est mariée à Jason. Après avoir vaincu le dragon gardien de la Toison d’Or, le couple est accueilli à Corinthe, s’y installe, élève ses enfants jusqu’au jour où Jason choisit d’épouser la princesse royale Créuse, fille de Créon, et répudie Médée. Trahie, celle-ci se vengera en assassinant Créuse et Créon et en faisant brûler le palais, égorgera ses deux enfants puis se donnera la mort… Charles Muller a choisi d’orienter sa mise en scène et la direction d’acteur sur le sentiment complexe de la vengeance – dont Médée est la figure archétypale. The theatre of Esch-sur-Alzette is producing and staging the Greek tragedy Medea. Medea, an enchantress, is married to Jason. Having defeated the dragon which guarded the Golden Fleece, the couple are welcomed to Corinth, settle there and bring up their children. Then, one day, Jason decides to marry Glauce, the princess royal, daughter of Creon and repudiates Medea. Having been thus betrayed, Medea takes her revenge by murdering Glauce and Creon, and setting the palace ablaze. She then slits the throats of her two children before killing herself. Charles Muller has chosen to focus his staging and directing of the play on the complex emotion of vengeance – of which Medea is the archetypal figure.

TRAGÉDIE, CRÉATION

27/02, 20:00, en français, Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette, www.esch.lu

nathalie sarraute / Compagnie René Loyon

C’est un défi que de mettre en scène dans un si petit théâtre cette pièce car les changements de décor ont lieu à chaque acte, les comédiens sont nombreux et costumés. La pièce est, de surcroît, fort singulière, mêlant des styles dramatiques différents tels que le mélodrame, la comédie, le théâtre politique. Traitant de la liberté, de l’amour, de la justice, l’œuvre brille par l’intemporalité de ses sujets dénonçant le capitalisme et la prédominance de la finance : forme de société qui se dessine à l’époque d’Hugo. L’équipe tout entière sert le talent d’Hugo avec brio, réussissant le tour de force d’émouvoir, de faire rire et réfléchir.

Pièce de Sarraute qu’elle écrivit à 80 ans, Pour un oui ou pour un non condense l’intérêt de l’auteur pour le langage à travers lequel surgissent soudainement les émotions enfouies, les griefs accumulés. Avec minutie et humour, l’auteur dépeint via une conversation entre deux personnages masculins – amis depuis 40 ans –, la manière dont les accidents de langage vont révéler les griefs et fissurer peu à peu la relation. En grand amateur et amoureux de l’œuvre de Sarraute – dont il a monté quatre pièces sur six – René Loyon dirige un duo de comédiens exceptionnel formé par Jacques Brücher et Yedwart Ingey.

It is a challenge to stage this play in such a small theatre, as changes of scenery take place after every act, there are also many actors on stage and they are all dressed in period costume. The play is, moreover, highly idiosyncratic, a mixture of different drama styles, such as melodrama, comedy and political theatre… it touches upon the concepts of liberty, love and justice, and shines through the timelessness of its views, denouncing capitalism and the overbearing dominance of finance, trends that were beginning to emerge at the time of Victor Hugo. The entire cast does the great playwright proud, succeeding in reaching out to the audience’s emotions, making them both laugh and think.

Pour un oui ou pour un non (for a yes or for a no) was written by Sarraute at the age of 80, and reveals the author’s keen interest in language, through which buried emotions and accumulated grievances are often brought to the fore. Sarraute depicts with great force of detail and humour, via a conversation between two male characters – friends for 40 years – the way in which accidents of speech can disclose grievances and undermine a relationship little by little. As a great fan of the work of Sarraute – having staged four out of six of her plays – René Loyon directs Jacques Brücher and Yedwart Ingey, the two exceptional actors on stage.

Mille francs de récompense

euripide / Charles Muller

Jacques Bourgaux

Victor Hugo / Marja-Leena Junker

Le Groupement des improvisateurs professionnels du Luxembourg performe à travers tout le Luxembourg et la Grande Région. De match en match, les improvisateurs développent leur humour, cisèlent leurs blagues et autres réparties pour la plus grande joie du public. Leurs interventions s’amusent de la prise de risque de l’improvisation laissant libre cours à leur créativité, à leur esprit toujours jovial. Au CCR Neumünster, ils ajoutent, pour cette représentation, une difficulté supplémentaire : celle du chant. La soirée s’annonce particulièrement amusante, le public étant sollicité pour évaluer les performances des artistes. Groupement des Improvisateurs Professionnels du Luxembourg (professional group of improvisers of Luxembourg) performs to great acclaim throughout Luxembourg and the Greater Region. From one contest to the next, these seasoned improvisers deploy their cutting-edge humour and fine-tune their jokes and other repartee to the great delight of their audiences. Their capers are full of the risk-taking of improvisation, unleashing their creativity and ever-jovial spirit. For this performance at CCR Neumünster, they will be adding an additional level of difficulty – singing. The evening promises to be particularly entertaining, with the audience being asked to judge the performances of the actors.

THÉÂTRE

28/02, 19:30, en français, Abbaye de Neumünster, www.ccrn.lu

COMÉDIE, CRÉATION

31/01 & 01/02, 20:00 ; 30/01 & 02/02, 18:30, en français, Théâtre du Centaure, www.theatrecentaure.lu

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Pour un oui ou pour un non

THÉÂTRE contemporain

05/02, 20:00, en français, Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette, www.esch.lu

9


THÉÂTRE

DAVID GREIG / GORDON MCINTYRE

Photo : Simon Letellier

It’s

Photo : Bohumil Kostohryz

Eine Sommernacht

Many spoken words / Julia Perazzini

Une performance transformiste, un théâtre d’objets, un one-woman show, It’s est tout cela à la fois : une œuvre qui interroge la femme et ses facettes. A performance of transformations, a theatre of objects, a one-woman show, It’s is all this and more: a work which delves into women from every angle.

Der Zuschauer verfolgt das Zusammentreffen entzückt und identifiziert sich wiederholt mit den Personen und Situationen. Die Inszenierung holt ihn förmlich ein. La pièce attrape littéralement le public qui suit cette rencontre avec délectation, s’identifiant à de nombreux moments aux personnages et aux situations.

Julia Perazzini présente le deuxième volet de sa création en quatre épisodes Hey it’s cold here! L’œuvre interroge le corps, le genre, l’image de soi, l’identité. Dans It’s, la comédienne explore des figures multiples de femmes ; les personnages – au nombre de 12 – se succèdent dans un bar, prennent la parole, interpellent l’autre, invisible mais bien présent. Changements de costumes, de voix, de postures, de visages, tout se fait ici à nu avec une authenticité de jeu absolument fascinante. Se dessinent en filigrane de la performance des figures féminines majeures inspiratrices de l’artiste : Marilyn Monroe et la photographe-artiste Cindy Sherman. It’s est un théâtre où chacun apprend à se connaître, à appréhender le jeu des apparences face aux autres. Julia Perazzini presents the second instalment of her creative work in four episodes entitled Hey it’s cold here! The work challenges our conception of body, gender, image of self, even identity itself. In It’s, the actress explores multiple figures of women; the characters – there are 12 of them – succeed one another at a bar, speak, talk to unseen but nonetheless present conversation partners. Changes of clothes, of voices, of postures, of faces, everything happens in full view of the audience, and the acting is imbued with an absolutely fascinating sense of authenticity. As the play progresses, the portraits of some of the major feminine figures that have inspired the artist emerge: Marilyn Monroe and the photographer/ artist Cindy Sherman. It’s is a play where everybody learns to recognise one another, to know one another, and to understand the subtle interplay of appearances when dealing with one another

Es ist natürlich kein Zufall, dass das Théâtre des Capucins am Abend des Valentinstags dieses von David Greig geschriebene Stück mit Liedern von Gordon McIntyre auf das Programm setzt. Bei seiner Erstaufführung vor zwei Jahren in Edinburgh war das Stück ein Publikumserfolg und stieß zudem bei der Kritik auf viel Anklang. Die Geschichte handelt von einer 45-jährigen geschiedenen Anwältin, die in einer Bar auf ihren verheirateten Geliebten wartet. Der Liebhaber sagt das Treffen per SMS ab. In der Bar anwesend ist auch der Kleinkriminelle Bob. Es kündigt sich eine Nacht des Rausches an, die die beiden Protagonisten ganz ungewohnt handeln lässt. Ohne in das ewige Klischee des ungleichen Paars zu fallen, veranschaulicht das Stück zwischenmenschliche Beziehungen im Hinblick auf den Sinn des Lebens, die Sexualität und die Selbstverwirklichung. Ce n’est évidemment pas un hasard si le Théâtre des Capucins programme, le soir de la fête de la Saint-Valentin, cette pièce écrite par David Greig avec des chansons de Gordon McIntyre. Présentée pour la première fois il y a deux ans à Édimbourg, la pièce a remporté un important succès du public et de la critique. L’histoire est celle d’une avocate de 45 ans, divorcée, attendant son amant – lui-même marié – dans un bar. L’amant annule par SMS le rendez-vous. Bob, petit criminel, est aussi dans le bar. La nuit qui s’annonce sera celle de l’ivresse qui entraînera les deux protagonistes à agir comme rarement. Sans tomber dans les sempiternels clichés des couples improbables, la pièce dépeint un état des relations entre les êtres, soulevant des questions quant au sens de la vie, la sexualité et l’épanouissement.

performance

06/02, 19:00, en français, Mudam, www.mudam.lu

10

MODERnes Theater, Kreation

14/02, 20:00, in deutscher Sprache, Théâtre des Capucins, www.theatres.lu

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG


THÉÂTRE

Rose Bernd

Photos : Bettina Stoess, Patrick Keller 

Gerhart Hauptmann ist ein deutscher Dramatiker. Er hatte großen Erfolg mit seinen zahlreichen Theaterstücken und wurde für sein Schaffen unter anderem mit dem Nobelpreis der Literatur im Jahr 1912 und dem Goethe-Preis im Jahr 1932 ausgezeichnet. Tief im Naturalismus verankert wird in seinen Schauspielen der Mensch dargestellt, der seinem Schicksal ausgeliefert ist. Hauptmanns literarisches Interesse galt in erster Linie der Darstellung von benachteiligten Figuren. Rose Bernd fügt sich als Tragödie in diesen philosophischen und sozialen Ansatz ein, in der Menschen in Szene gesetzt werden, die ihren Fehlern zum Opfer fallen. Das Psychodrama wird von einer ausgezeichneten Besetzung unter der Leitung von Frank Hoffmann interpretiert. Gerhart Hauptmann est un auteur dramatique allemand. Ses nombreuses pièces de théâtre lui ont valu beaucoup de succès ainsi que le prix Nobel de littérature (1912) et le prix Goethe (1932). Son œuvre, profondément ancrée dans le naturalisme, envisage l’homme comme impuissant face à son destin. Ses intérêts littéraires le poussent à dépeindre les personnages de condition défavorisée. Dans cette lignée philosophique et sociale, Rose Bernd s’inscrit comme un drame tragique qui met en scène des personnages victimes de leurs travers. Une brillante distribution de comédiens dirigée par Frank Hoffmann interprète ce psychodrame.

THÉÂTRE, CRÉATION

30/01, 06, 07 & 08/02, 20:00 ; 09/02, 17:00, en allemand, Théâtre National du Luxembourg, www.tnl.lu

Wajdi Mouawad / Isabelle Chemoul

Un obus dans le cœur

DAVID HARROWER / Marion Rothhaar

Blackbird

Wajdi Mouawad est né au Liban, pays qu’il a quitté à l’âge de 11 ans pour s’installer définitivement au Québec. Ses activités artistiques, toutes tournées vers le théâtre, sont variées : de metteur en scène, d’auteur à artiste plasticien et cinéaste. La pièce raconte l’histoire de Wahab, un jeune homme qui se dirige sous la neige vers l’hôpital où sa mère se meurt. Ses souvenirs défilent, colère et tristesse se mêlent aux réminiscences d’un attentat sanglant. Dans cette tempête tant intérieure qu’hivernale se pose le rapport d’un fils et d’une mère, la peur d’une vie bouleversée, d’un avenir flou mais peut-être plus libre… Wajdi Mouawad was born in Lebanon, a country that he left permanently for Quebec at the age of 11. His artistic activities, all of which are oriented towards theatre, are highly diverse: from director, to author, to plastic artist and film-maker. A shell through the heart tells the story of Wahab, a young man who walks through the snow to the hospital where his mother is dying. He begins to reminisce, with a mixture of anger and sadness, about a bloody terror attack. This two-pronged emotional and wintry storm sets the stage for much soul searching, about the relationship between a son and his mother, the fear of a life in upheaval, the vague prospect of perhaps a freer life...

THÉÂTRE contemporain

10, 11, 12, 13, 14 & 15/02, 20:30, en français, Théâtre Ouvert Luxembourg, www.tol.lu

Photo : Bohumil Koskohryz

Gerhart Hauptmann /  Frank Hoffmann

Diese geschlossene Gesellschaft der Neuzeit stellt Fragen nach der Rolle der Justiz, des familären Drucks und der Gesellschaft im Privatleben des Einzelnen. Ce huis clos contemporain soulève bien des questions quant à la place de la justice, de la pression familiale et du collectif dans l’intimité des individus.

Marion Rothhaar setzt den ins Deutsche übersetzten Text von David Harrower in Szene. Eine von Catherine Janke gespielte Frau findet einen Mann – in der Person von Steve Karier – wieder, mit dem sie 15 Jahre zuvor eine Liebesbeziehung hatte. Una war 12 Jahre und Ray, 40 Jahre alt. Sie verbringen eine Nacht zusammen. Una verrät Ray nicht, da sie sich ihm aus Liebe hingab. Ray wird zu einer sechsjährigen Gefängnisstrafe verurteilt. Das Wiedersehen gestaltet sich bizzar, es herrscht zuweilen eisiges Schweigen und viele Fragen bleiben ohne Antwort. Marion Rothhaar met en scène le texte de David Harrower traduit en allemand. Une femme, jouée par Catherine Janke, retrouve un homme, Steve Karier, après une histoire qui s’est passée il y a 15 ans… Una avait 12 ans, Ray en avait 40. Le temps d’une nuit, ils couchèrent ensemble. Una ne l’a pas dénoncé, ayant donné son corps par amour, et Ray a purgé une peine de six ans. Les « retrouvailles » sont étranges, les silences pesants et les questions demeurent sans réponse.

MODERnes Theater, Kreation

01, 05 & 12/02, 20:00, in deutscher Sprache, Théâtre des Capucins, www.theatres.lu

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

11


Danse / Opéra

Julio CortÁzar / Katie Mitchell / Vasco Mendonça

The House Taken Over

A disturbing opera that oscillates between the fantastical, the strange and the intimate. Un opéra dérangeant qui balance entre le fantastique, l’étrange et la sphère de l’intime.

A work that resembles a piece of cinema where reality and truth remain unresolved and the door is opened to a virtually unknown operatic repertoire.

E

very year, the director of the Aix-enProvence Festival Bernard Foccroulle commissions a contemporary composer to write an opera. The 2013 edition premiered The House Taken Over, an opera written by Vasco Mendonça with a libretto by Sam Holcroft and stage direction by Katie Mitchell. The previous year, in 2012, an opera by George Benjamin (a former teacher of Vasco Mendonça’s) called Written on Skin was performed to great plaudits thanks to its intelligent and beautiful staging – also by Katie Mitchell – and some exceptional musical performances and remarkable renditions. Vasco Mendonça’s first opera will be performed in the Grand Théâtre. It is a fairly restrained affair, the orchestra consisting

TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTO Kurt van der Elst

12

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

of 13 musicians has more in common with a chamber orchestra and reflects the intimacy of the scenery and the story itself. The excellent libretto was inspired by a short novella by Argentine author Julio Cortázar, Casa Tomada, which was published in 1946 amidst the rise of Argentine fascism and tells the story of a brother and sister – Hector and Rosa – and their family home. Sam Holcroft has added a new element to the original tale – the sister’s obsession with maternity – suggesting a potentially incestuous relationship between the two protagonists. The two young adults live alone in the family home following the death of their parents. Completely devoted to the memory of their mother and father, the siblings organise their lives in a completely ritual-


Danse / Opéra

istic manner, dedicating their day to compulsive household chores such as battling against dust or scrubbing the floors as if to remove invisible traces. Something seems to invade the house. What exactly the piece never tells us but this pervasive atmosphere forces Hector and Rosa to close down all the rooms in the house one by one until they are relegated to living in ever smaller quarters and seem to almost wither in on themselves. The pair refuse to leave however and do not alter their daily activities and their devotion to looking after the household... The narrative oscillates between the fantastical and the psychiatric and the house takes on the simultaneous characteristics of a dream and a nightmare. The décor is incredibly detailed and perfectly embodies the strangeness of the situation and the relationship. Occupying only a small part of the stage the set leaves a large empty space and so the audience is left to ponder this absence, this emptiness, this abandonment as well as the more enigmatic and invisible elements of the story... The music of Vasco Mendonça expresses the fear felt by these two heroes perfectly and translates with finesse the moments of doubt, reminiscence and unexpressed desire. Hector and Rosa’s obsessions are portrayed brilliantly by Oliver Dunn and Kitty Whately.

.

contemporary opera

06 & 07/02, 20:00, in English, with surtitles in French and German, Grand Théâtre, www.theatres.lu

Une œuvre plus proche thématiquement du monde cinématographique, où réalité et vérité demeurent en suspens et qui ouvre ainsi la porte d’un répertoire quasi inconnu de l’opéra.

C

haque année, Bernard Foccroulle, directeur du Festival d’Aix-en-Provence, commande une œuvre lyrique à un compositeur d’aujourd’hui. L’édition 2013 présentait au domaine du Grand SaintJean, sur une mise en scène de Katie Mitchell, une composition de Vasco Mendonça et un livret de Sam Holcroft : The House Taken Over. En 2012, c’était la production de George Benjamin (dont Vasco Mendonça a été l’élève) Written on Skin qui s’était fait grandement remarquer grâce à la réussite et la beauté de la mise en scène – déjà réalisée par Katie Mitchell – et les performances musicales et d’interprétations exceptionnelles. Le premier opéra de Vasco Mendonça – dans la lignée exigeante de Benjamin – est donc présenté au Grand Théâtre. La forme en est assez restreinte, l’orchestre qui est composé de 13 instrumentistes se rapproche de la forme de chambre à l’image de cette intimité qui se joue sur scène tant au niveau du récit que du décor. L’excellent livret est inspiré d’une nouvelle de l’auteur argentin Julio Cortázar, Casa Tomada, publiée en 1946 en pleine montée du fascisme argentin et qui narre l’histoire d’un frère, d’une sœur – Hector et Rosa – et d’une maison. Sam Holcroft a rajouté à l’histoire originale l’obsession de la sœur pour la maternité, suggérant la relation potentiellement incestueuse entre les deux protagonistes. Les jeunes adultes vivent seuls dans la maison familiale suite au décès des parents. Totalement dépendants du souvenir des parents, ils organisent leur vie de manière totalement ritualisée, consacrant leur journée à des tâches ménagères compulsives – comme de lutter contre la poussière, de frotter le sol pour effacer d’invisibles traces. Seulement, quelque chose semble envahir la maison, ce à quoi l’œuvre ne répondra jamais mais qui force Hector et Rosa à fermer au fur et à mesure des pièces de la maison pour se recroqueviller dans des espaces de plus en plus réduits. Ils refusent néanmoins de

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

quitter les lieux et ne modifient de leurs activités quotidiennes que la durée consacrée au ménage… Le huis clos oscille entre le fantastique et le psychiatrique et la maison endosse simultanément les caractères d’un rêve et d’un cauchemar. Le décor d’une minutie incroyable retranscrit à merveille l’étrangeté de la situation et de la relation. N’occupant qu’une partie de la scène, il laisse place à un espace vide inoccupé, interrogeant l’absence, le vide, l’abandon, mais aussi le mystérieux, le non visible… La musique de Vasco Mendonça exprime tous les sentiments effrayants des deux héros et traduit avec finesse les instants de doute, les réminiscences et les désirs inavoués, les obsessions incessantes d’Hector et de Rosa interprétés brillamment par Oliver Dunn et Kitty Whately.

.

The universe of human relations is a strange one and this is what interests me… C’est un univers très étrange, celui des relations humaines et c’est ce qui m’intéresse...

Vasco Mendonça compositeur

13


Danse / Opéra

richard strauss / Christoph Waltz

Der Rosenkavalier

OVAAL / CYNTHIA LOEMIJ & MARK LORIMER

Dancesmith – Camel, Weasel, Whale

Photo : Jim Rakete

Das Tanzduo von Anne Teresa De Keersmaeker – Cynthia Loemij und Mark Lorimer – lädt das Publikum im Grand Théâtre zu einem Abend des Tanzes ein. Die beiden Künstler vertiefen mit Dancesmith – Camel, Weasel, Whale ihre Reflexion rund um die Bewegung, deren Triebfeder in einer gewollt eindeutigen und klaren Kommunikation besteht. Die Tänzer bilden aus den perfekt vollzogenen Bewegungen eine Art grammatischer evolutiver Abfolge. Eine visuelle LivePerformance des Graphikers und Tänzers Clinton Stringer begleitet, unterstreicht und strukturiert den Tanz, der sich zwar durch das Unerwartete, Unvermeidliche kennzeichnet, seine künstlerische Identität jedoch stets bewahrt.

Der Rosenkavalier nach dem Libretto von Hugo von Hofmannsthal gilt als die größte Oper von Richard Strauss. Unter dem Deckmantel von Belanglosigkeit und Frivolität wird anhand der akustischen Inszenierung eine grundlegende existenziellere Wende eingeleitet. Der Schauspieler Christoph Waltz, der als Opernliebhaber zweimal mit dem Oscar für die beste Nebenrolle ausgezeichnet wurde, inszeniert das Stück mit Leidenschaft und Intelligenz. Die Besetzung und die musikalische Leitung unter dem Dirigenten Stefan Soltesz entspricht dem hohen Niveau und dem Prestige der Oper. Considéré comme le plus grand opéra de Richard Strauss sur un livret d’Hugo von Hofmannsthal, Der Rosenkavalier, sous des sujets d’une apparente futilité et de frivolité prend une tournure plus profonde et plus existentielle par la composition sonore. En amoureux de l’opéra, le comédien Christoph Waltz, qui a remporté deux fois l’Oscar du meilleur second rôle, met en scène l’œuvre avec passion et intelligence. La distribution est à la hauteur des ambitions et du prestige de l’opéra sous la conduite musicale du chef Stefan Soltesz.

Oper

25 & 27/02, 20:00, in deutscher Sprache mit deutschen und französischen Untertiteln, Grand Théâtre, www.theatres.lu

14

Photos : Thierry de Mey, Mathieu Rousseau

Zum Verständnis des Stückes in seiner Gesamtheit macht Jérôme Wigny 30 Minuten vor den einzelnen Aufführungen eine Präsentation. Afin de saisir l’œuvre dans son ensemble, Jérôme Wigny la présente 30 minutes avant chaque représentation.

Le public du Grand Théâtre retrouve pour une soirée le duo de danseurs d’Anne Teresa De Keersmaeker, Cynthia Loemij et Mark Lorimer. Prolongeant leurs recherches autour du mouvement animé par le désir de limpidité, de clarté pour communiquer, les deux artistes proposent Dancesmith – Camel, Weasel, Whale. Dans cette pièce, les artistes cisèlent les mouvements, les construisent comme une suite grammaticale évolutive. Une performance visuelle live dirigée par le graphiste et danseur Clinton Stringer accompagne, souligne et structure cette danse forgée par l’imprévu, l’inévitable tout en préservant son identité artistique.

danse contemporaine

01/03, 20:00, grand théâtre, www.theatres.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

art du corps et de l’image

Le 3 du TROIS

Le rendez-vous mensuel du Centre de création chorégraphique luxembourgeois propose pour cette édition des créations surprenantes où se conjuguent danse et insolite. La compagnie CUBe de Christian Ubl s’intéresse à la place de la tradition dans l’art chorégraphique d’aujourd’hui : un sujet peu abordé. Aurore Gruel et Delphine Ziegler présentent Pâture, une vidéo réalisée dans une exploitation laitière où le regard des artistes a su traduire les mouvements d’une vie fort mouvementée. Le photographe André Nitschke, connaisseur du monde de la danse expose sa série Quint’Essence concentrée sur la vitalité et la passion des danseurs. This month the Centre de création chorégraphique luxembourgeois puts on a series of surprising pieces where dance meets the out-of-the-ordinary. Christian Ubl and his CUBe company is interested in a subject rarely broached, the place tradition has in the choreographic art of today. Aurore Gruel and Delphine Ziegler present Pâture, a video created on a dairy farm where the gaze of the artists is able to interpret the movements of a lively and eventful life. Photographer André Nitschke, a dance world connoisseur, displays his Quint’Essence series that pays tribute to the vitality and passion of dancers and dance.

danse, VIDÉO, photo

03/02, 19:00, entrée libre, tarif à discrétion du public, Banannefabrik (Bonnevoie), www.danse.lu


Danse / Opéra

EUGéNIE rebetez

Georg Friedrich Händel / Claude Mangen

La compagnie Alvin Ailey American Dance Theatre fut fondée en 1958 et est devenue en peu de temps l’une des troupes les plus importantes d’Amérique du Nord. Après le décès de son fondateur afro-américain Alvin Ailey en 1989, la compagnie et l’école éponyme ont été dirigées par Judith Jamison et aujourd’hui par Robert Battle. Leur spectacle Ailey II chorégraphié par Troy Powell reprend les créations originales d’Alvin Ailey et des productions d’aujourd’hui. Les danseurs sont absolument époustouflants et d’une virtuosité remarquable dans tous les styles de danse. Découvrir ce spectacle est un plaisir absolu.

Dans le cadre du Festival de musique baroque « B-days » organisé par le CAPe et le Conservatoire de musique du Nord, le public peut découvrir une création d’opéra 100 % luxembourgeoise. Mis en scène par Claude Mangen, dirigé musicalement par Jean Halsdorf, l’opéra le plus emblématique de l’œuvre d’Händel dans lequel les effets visuels spectaculaires associent guerre et magie est interprété par des professionnels et par des étudiants du cycle supérieur des conservatoires du pays. Le rôle-titre est tenu par Jeff Mack, un tout jeune contre-ténor. Trente minutes avant chacune des représentations, l’opéra est présenté.

Photos : Eduardo Patino, Claude Dernoeden

Ailey II

The Alvin Ailey American Dance Theater Company was founded in 1958 and soon became one of the most important dance troupes in North America. After the death of its African-American founder Alvin Ailey in 1989, his eponymous dance company and school were led first by Judith Jamison and later by Robert Battle. The show Ailey II is choreographed by Troy Powell and references original Alvin Ailey creations as well as more contemporary productions. The dancers are absolutely amazing and exhibit a remarkable virtuosity in all dance styles. This show promises to be an absolute delight.

danse moderne

14/02, 20:00, Théâtre municipal d’Eschsur-Alzette, www.esch.lu

Rinaldo

A new and 100% Luxembourgbased opera production will feature as part of the Baroque Music Festival “B-days” organized by the CAPe and Conservatoire de musique du Nord. Under the direction of Claude Mangen and the musical direction of Jean Halsdorf, the most emblematic of Handel’s works offers spectacular visual effects that bring together war and magic. Performed by professionals as well as graduate students from various conservatories around the country, the title role is held by Jeff Mack, a very young counter-tenor. The opera is presented 30 minutes before each performance.

OPÉRA, CRÉATION

27 & 28/02, 01/03, 20:00, en italien, Cape, www.cape.lu

Encore

Photo : Augustin Rebetez

Alvin Ailey American Dance Theatre

Un spectacle unique, osé, très exigeant où, en amoureuse de la scène et danseuse au corps singulier, Eugénie Rebetez livre sans détour son monde drôle et touchant. A unique, demanding and daring piece in which voluptuous dancer and stage aficionado Eugénie Rebetez delivers a performance that takes the public into the heart of a funny and touching world.

Eugénie Rebetez est une danseuse, chorégraphe et chanteuse suisse. Elle s’exprime autant par son corps que par sa voix et fait entrer le public dans son univers par l’humour. Son personnage oscille entre clown et diva, sur une gamme large des sentiments, des ressentis. Encore est son tout dernier spectacle et fait suite à son premier solo Gina. L’artiste avait encore des choses à dire et s’amuse du titre de son spectacle comme une répétition insatiable, comme les rappels interminables à la fin de son show. À travers le corps, la voix, les instruments et les accessoires, l’artiste se livre pleinement et généreusement sur des airs tendres et simples de synthétiseur. Elle explique – mieux que tout autre – qui elle est : « Je suis la fille qui joue sur scène. Chaque fois, c’est comme si je jouais avec ma vie. » Eugénie Rebetez is a Swiss dancer, choreographer and singer who expresses herself through her body as much as her voice and invites the audience into her own special world through humour. Her character oscillates somewhere between clown and diva and plays on a wide range of emotions and feelings. Her latest show Encore follows on from where her first solo piece Gina ended. The artist still had things to say on the topic and plays with the title of the show, repeating it insatiably, especially at the end of the piece. Using her body, her voice, instruments and accessories, the artist fully and generously gives herself to the audience to a background soundtrack of soft synth tunes. As she herself explains: “I am the girl who plays on stage. Each time it is as if I am playing with my life.”

danse, chant et humour

04/02, 20:00, Grand Théâtre, www.theatres.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

15


MUSIQUE CLASSIQUE

Coproduction Cinémathèque de la Ville de luxembourg et Philharmonie Luxembourg

Die BUchse der Pandora (Loulou) L’incroyable grâce, l’immense beauté et la sensualité de Louise Brooks donnent vie à Loulou.

E

Ciné-concert

04/02, 20:00, Philharmonie – Grand auditorium, www.philharmonie.lu

ntre expressionnisme et réalisme cru, teinté d’un humour particulièrement grinçant, le dramaturge allemand Frank Wedekind s’est inspiré de Lou Andréas-Salomé pour écrire Lulu qui deviendra : Erdgeist et Die Büchse der Pandora. D’origine russe, la jeune Lou qu’il rencontre à Paris a déjà fasciné nombre de grands hommes comme Freud, Nietzsche ou Rilke, par son esprit des plus brillants et sa sensualité virginale. Georg Wilhelm Pabst – qui fut l’un des plus grands cinéastes allemands de l’ère du muet, avant son exil en raison de la menace hitlérienne – souhaitait depuis longtemps adapter la pièce de Wedekind. En 1929, il réalise Loulou, Die Büchse der Pandora dont le personnage de Loulou est immortalisé par l’actrice Louise Brooks qui fut l’une des premières Américaines à venir tourner en Europe. Au cœur d’une société allemande en pleine dégénérescence de la fin des années 20, créature fatale et vénéneuse, obsédée par l’argent et le pouvoir, guidée par une soif de séduire qui ne connaît pas de limite, Loulou est offerte aux regards du public telle une bête de foire. Les amants se succèdent, tombent les uns après les autres. Son destin, marqué du sceau de la tragédie, prend fin à Londres lors de sa rencontre avec Jack l’Éventreur. Loin de l’univers musical d’un Alban Berg, qui a de son côté tiré un opéra de la pièce de Wedekind, le compositeur Peer Raben, bien connu pour avoir accompagné la quasitotalité de la filmographie de Rainer Werner Fassbinder de la fin des années 60 au début des années 80, a élaboré sa propre lecture de la fresque hallucinée de Pabst. Sa musique est ici interprétée par le réputé Ensemble Kontraste, fondé à Nuremberg , en 1990.

.

TEXTES Lisbeth Owen

16

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG


MUSIQUE CLASSIQUE

2 x hören / backstage special

Das Spiel mit den Noten von György Ligeti

vesselina kasarova

L’extase d’une voix bulgare

Louise Brooks’ amazing grace, immense beauty and sensuality gave life to the character of Lulu. Im Rahmen der originellen Reihe „2 x hören“, die es dem Zuhörer ermöglicht, Musikstücke zweimal zu hören und nach dem Genuss für die Ohren deren innere Logik zu entdecken, ist es nun an der Zeit für das Spiel. Der Musiker der akustischen Täuschung, György Ligeti hat das Stück Musica Ricercata komponiert, das aus einem Ensemble von 11 Einzelstücken besteht. Einer der Leitfäden ist die Verwendung von Notenfolgen, die jeweils um eine neue Note verlängert werden – zwei im ersten Stück und bis zu 12 im letzten Stück. An der Seite von Martina Taubenberger verschreibt sich die Luxemburger Pianistin Cathy Krier der Aufgabe, diese Partitur – ein Muss der Moderne – zu interpretieren.

Photos : Delphine Jouandeau, Marco Borggreve

L

ocated somewhere between expressionism and raw realism and tinged by a particularly dark humour, the story of Lulu (titled Earth Spirit and Pandora’s Box respectively) was written by German playwright Frank Wedekind and inspired by the figure of Lou Andréas-Salomé. Of Russian origin, the young Lou fascinated many great men such as Freud, Nietzsche and Rilke with her brilliant spirit and virginal sensuality. Before he had to go into exile due to the growing threat of Hitler’s policies, Georg Wilhelm Pabst was one of the greatest German filmmakers of the silent era. He had been wanting to adapt Wedekind’s piece for a long time and in 1929 directed Loulou, Die Büchse der Pandora, in which the character of Lulu was immortalised by actress Louise Brooks, one of the first Americans to come and shoot in Europe. The story of Lulu was set in the heart of the increasingly degenerate German society of the late ‘20s. A fatal and toxic creature who was obsessed with money and power and guided by an endless desire to seduce, Lulu was offered to the gaze of the public almost like a circus freak. She had one lover after the other, discarding them in turn. Her tragic destiny came to a brutal end in London when she met Jack the Ripper. Worlds away from the musical universe of Alban Berg (who also created an opera out of Wedekind’s tale), composer Peer Raben, who is well-known for having composed the music for Rainer Werner Fassbinder’s films from the late 60s to the early 80s, created his own soundtrack for Pabst’s hallucinogenic piece of celluloid. The music is performed by the renowned Ensemble Kontraste founded in Nuremberg in 1990.

Dans le cadre original du cycle « 2 x hören » qui permet d’entendre deux fois la même pièce, histoire de l’écouter puis d’en découvrir les arcanes, place à l’esprit du jeu ! Musicien des illusions sonores, György Ligeti a conçu Musica Ricercata comme un ensemble constitué de 11 pièces dont l’un des fils conducteurs est l’utilisation d’une séquence de notes augmentée chaque fois d’une nouvelle note – de deux dans la première pièce, à 12 dans la dernière. Aux côtés de Martina Taubenberger, la pianiste luxembourgeoise Cathy Krier aura pour mission d’interpréter cette incontournable partition des temps modernes. 

concert commentÉ

25/02, 20:00, en allemand, Philharmonie – Salle de musique de chambre, www.philharmonie.lu

Mezzo-soprano aux multiples facettes, il faut écouter plusieurs fois Vesselina Kasarova car elle est une, et tout à la fois. Une « mezzo-soprano satinée, chatoyante et sensuelle » (Kleine Zeitung – Graz), au « timbre d’un bronze vif » (Das Opernglas) avec un « surprenant mezzo, magnifique… d’une clarté résolument masculine dans les graves » (Der Tagesspiegel). Dans l’intimité de la salle de musique de chambre de la Philharmonie, elle se présente avec Charles Spencer au piano, en fine connaisseuse de la mélancolie et de la force de l’âme slave, maîtresse également des douces sonorités du romantisme allemand. One has to listen to multi-faceted mezzo-soprano Kasarova sing several times to capture all the different layers. She has been called a “satin-smooth, sparkling and sensual mezzo-soprano” by the Kleine Zeitung - Graz and a singer with “a bright and warm timbre” by German magazine Opernglas, while Der Tagesspiegel calls her a “surprising and magnificent mezzo... with a resolutely masculine clarity in the bass notes”. She performs in the intimate chamber music hall of the Philharmonie alongside Charles Spencer on piano and will delight audiences with her fine understanding of the melancholy and strength of the Slav soul as well as her mastery of the sweet sounds of German Romanticism.

RÉCITAL vocal

11/02, 20:00, Philharmonie – Salle de musique de chambre, www.philharmonie.lu

.

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

17


JEUNE PUBLIC

Un aperçu des travaux réalisés lors de l’atelier Mudamini « 1, 2, 3, go ! » au Mudam les 21, 28/11 & 05/12/2013. Formes, couleurs et lignes sont les points de départ pour une composition picturale. Ici, la composition statique est remplacée par un processus de composition en mouvement. La peinture est mise en action et bouge ! Les petits artistes : Alexis, Arturs, Anna, Benjamine, Carolina, Clara, Claudia, Chloe, Deniz, Djena, Emilia, Elena, Eva, Frédéric, Gabrielle, Gabriel, Irene, Jakob, Lisa, Lilly, Luis, Laurentina, Monica, Nina, Pit, Pierre, Raphael, Theo.

18

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG


JEUNE PUBLIC

l’anneau

Nox Un très beau spectacle qui nous familiarise avec le monde solitaire de la nuit où les pensées vagabondent et se mélangent dans des états de semi-conscience.

This is a very beautiful show that draws us into the solitary world of the night where thoughts begin to wander and mingle in a state of semi-consciousness…

P

T

our plusieurs représentations, Traffo invite la compagnie L’anneau à présenter Nox. La compagnie, fondée il y a 16 ans, est connue pour la poésie de ses pièces qui, autour de la figure de la metteuse en scène et auteur Ariane Buhbinder, renouvelle ses collaborations en invitant pour chaque production des créateurs et des acteurs professionnels différents. Nox met en scène ce moment si délicat – affectionné pour les uns, craint pour les autres –, celui du coucher. Sur scène, dans le décor classique d’une chambre composé d’un lit, d’une table de nuit, d’un lustre, de deux murs en angle déclinés dans des motifs bleu-gris, un homme va se coucher. Il effectue très calmement les tâches quotidiennes qui précèdent le coucher, car il est très fatigué. Seulement la nuit ne va pas se dérouler comme prévu. Peu de temps après s’être allongé, le voici debout dans sa chambre, chaussons aux pieds. Au départ, ce sont les objets qui deviennent étranges, puis soudain, c’est son ombre qui lui réserve des surprises et prend son indépendance. La nuit révèle alors ses étrangetés et le public, à l’image du personnage, va appréhender son ressenti à travers un entrelacs de rêves et de réalité, une sorte de lâcher-prise sur le réel. Ce spectacle se présente pour les enfants à partir de quatre ans, mais il s’adresse réellement à tous ceux qui attendent le sommeil…

.

raffo has invited L’anneau to stage several performances of Nox. The group, which was founded 16 years ago, is known for its poetic plays for which Ariane Buhbinder, the author and director, fields different creative professionals and actors for each production. Nox depicts that most delicate moment – so beloved of some, so feared by others – the point in time when one goes to bed and awaits sleep. On stage, amid a set depicting a typical bedroom, comprising a bed, a bedside table, a lamp and two walls at an angle painted in a blue-grey motif, a man is about to go to bed. He performs his bedtime ablutions very slowly, for he is very tired. However, the night is not going to take place as planned. Shortly after lying down, the man is back on his feet in his room, wearing his slippers. At first, the objects around him seem strange, then suddenly his very shadow, which has some surprises in store, takes on a life of its own… The night then unleashes all its strangeness and the audience, just like the character on stage, begin to sense the proceedings through a mixture of dreams and reality, a kind of loss of the sense of reality. This show is supposedly aimed at children aged four and above, but it will in fact strike a chord with all those who have ever lain in bed waiting for sleep to carry them off to the land of dreams.

.

THÉÂTRE

06/02, 15:00 ; 08/02, 17:00 ; 09/02, 11:00, 15:00, sans paroles, à partir de 4 ans, CarréRotondes, www.rotondes.lu TEXTES Elvire Bastendorff FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

19


JEUNE PUBLIC artfreak Workshop film et atelier

Photos : Marco Kany, Julie Luzoir, Olivier Pesch, Samsa Films, Mudam Luxembourg

Le gardien du nid

Le Casino propose aux enfants de découvrir un film d’animation d’Olivier Pesch suivi d’un atelier avec le réalisateur. En février, c’est un court-métrage qui raconte l’histoire entre un gardien d’une station d’éclosion et l’œuf Ben, un œuf différent de ses autres compagnons qui subit leur rejet à cause de son handicap. Casino Luxembourg invites children to discover an animation film, Le Gardien du nid (The Guardian of the Nest) by Olivier Pesch, followed in February by a workshop with the director. The film short tells the story of the guardian of an egg incubator and Ben the Egg, an egg that is very different from its peers and that is rejected by them because of its disability.

arts plastiques

01/02, 15:00, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

Investir la page Wolfgang Herrndorf

mudamini Workshop

Dies ist eine Adaption des Romans von Wolfgang Herrndorf für das Theater. Die Inszenierung und Aufführung des Stückes ist in ganz Deutschland ein großer Erfolg. Maik Klingenberg, der vor der Langeweile, den familiären Konflikten, seinem Umfeld und der Schule flieht, läßt sich vom jungen Straftäter Tschick zu einer abenteuerlichen Reise auf deutschen Straßen überreden.

Des histoires en tous genres sont à l’origine de l’atelier. Sous forme de contes, de récits issus du réel ou sortis de l’imaginaire, les histoires incitent les enfants à élaborer des motifs ornementaux à partir desquels ils constituent des autels foisonnants d’objets, de créatures étranges, de rencontres bizarres et improbables.

Tschick

Pendant trois après-midi, le Mudam propose aux jeunes de 13 à 21 ans de créer à partir de la page blanche… L’illustratrice Julie Luzoir en appelle à réfléchir aux images, à leur élaboration, à leur mise en espace. Si la page blanche est considérée comme un espace architectural, à chacun de bâtir son univers… As part of this workshop, spread across three afternoons, Mudam invites young people aged 13 to 21 to create a work of art, starting with a blank page. Julie Luzoir, a professional illustrator, will be on hand to teach them how to conceptualise images, and create and position them in space. Consider a blank page as an architectural space – now start building your own vision of the world…

illustration

20-22/02, 14:00, 13-21 ans, en français, allemand et anglais, Mudam, www.mudam.lu

Le roman de Wolfgang Herrndorf a été adapté pour le théâtre. Montée et jouée dans toute l’Allemagne, la pièce est un grand succès public. Fuyant l’ennui, les conflits familiaux, son environnement et l’école, Maik Klingenberg, entraîné par le jeune délinquant Tschick, part à l’aventure sur les routes d’Allemagne.

THÉÂTRE contemporain

12/02, 19:00, en allemand, à partir de 13 ans, CarréRotondes, www.rotondes.lu

Bric-à-brac

This workshop focuses on stories – whether they be tales, legends, or stories about things that really happened or that are merely the product of someone’s imagination, these stories incite the children taking part to devise ornamental motifs from which they build altars stuffed with objects, strange creatures, and envision bizarre and improbable encounters.

arts plastiques

06/02, 14:30, 9-12 ans ; 20/02, 14:30, 6-12 ans ; 27/02, 14:30, 6 à 8 ans, Mudam, www.mudam.lu

congé de carnaval

Photo : Traffo

Dance your day…

atelier de danse-THÉÂTRE

18–21/02, 14:00, 13-16 ans, en luxembourgeois et en français, Carrérotondes, www.rotondes.lu

20

Pendant quatre après-midis, les jeunes sont invités à participer à un atelier qui mêle danse et théâtre. Sous la direction de Catherine Elsen, pédagogue du mouvement et du théâtre, chacune des séances débute par un échauffement, puis improvisations et chorégraphies. Très inscrits dans le quotidien, les mouvements sont travaillés, répétés jusqu’à l’épure produisant des saynètes d’une grande poésie. L’expression ici joue entre liberté et maîtrise.

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Véier Nomëtteger laang sinn déi Jonk op en Atelier agelueden, deen Danz an Theater verbënnt. Ënnert der Leedung vun der Beweegungs- an Theaterpädagogin Catherine Elsen fänkt all Séance mat Opwiermübungen un, ier et zur Improvisatioun a Choreographie kënnt. D’Beweegunge ginn Dag fir Dag bis zur fäerdeger Skizz duerchexercéiert a widderholl, a brénge Sketcher vu grousser Poesie ervir. En Aus­ drocksmëttel vir Fräiheet a virtuos Selbstbeherrschung.


www.centredart-dudelange.lu

QUAND JE ME REGARDE, LA GLACE ME RECONNAÎT

ASSORTIMENT AQUATIQUE

18.01.2014 - 22.02.2014

18.01.2014 - 22.02.2014

bunker palace.com

Gerson Bettencourt Ferreira

réalisation :

Rico Sequeira

VE 31.01.2014

New Meander Luxembourg’s Jazz Talents VE 07.02.2014

Dave Holland Prism feat. Craig Taborn Kevin Eubanks - Eric Harland ME 26.02.2014

Trilok Gurtu - Spellbound Project

CENTRE CULTUREL REGIONAL DUDELANGE 1A, RUE DU CENTENAIRE L-3457 DUDELANGE

WWW.OPDERSCHMELZ.LU


cinémathèque

Peter O’Toole

Hellraising icon Nommé huit fois aux Oscars sans jamais obtenir la statuette – jusqu’à ce qu’il reçoive un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, en 2003 – l’acteur Peter O’Toole fut une icône des années 1960 et 1970.

D Nominated for eight Oscars but never a winner – until an honorary Academy Award was bestowed upon him in 2003 – actor Peter O’Toole was an icon of the 1960s and 70s.

P

eter O’Toole, who died in December 2013, was one of the Celtic hellraisers – alongside fellow Irishman Richard Harris and Welshman Richard Burton – who took Hollywood by storm in the 1960s. But like his drinking buddies, O’Toole was also a brilliant actor of stage and screen who made several roles his own. “Perhaps there were other actors as beautiful as Peter O’Toole in his 60s pomp but surely no one had such mesmeric eyes – the eyes of a seducer, a visionary or an anchorite, a sinner or a saint,” wrote Peter Bradshaw in The Guardian. He shot to fame when David Lean picked him to play T.E. Lawrence in his epic Oscarwinning desert adventure Lawrence of Arabia. That film is being shown as part of the Cinémathèque’s retrospective in a fully restored digital version that respects Lean’s director’s cut – “ensuring that the film will be seen as it was meant to be, for the first time since its initial release.” O’Toole also stars as Henri II opposite Burton’s Thomas Becket in Peter Glenville’s historical drama Becket (for which both were

nominated as best actors in a leading role), and then took on comedy in Clive Donner’s Woody Allen-scripted farce What’s Up Pussycat?, which set the standard for swinging London sex comedies. The other film being screened as part of the Cinémathèque’s homage is 1972 comedy The Ruling Class in which O’Toole plays an aristocrat who believes himself to be Jesus Christ.

.

Actor retrospective

05-26/02/14, in English (st Fr), www.cinematheque.lu

TEXTES Duncan Roberts

22

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

isparu en décembre dernier, l’Irlandais Peter O’Toole fut, avec son compatriote Richard Harris et le Gallois Richard Burton, un des grands acteurs d’origine celtique qui conquirent Hollywood dans les années 1960. À l’instar de ses compères fêtards, O’Toole était un excellent acteur de théâtre et de cinéma qui incarnait véritablement l’essence de ses rôles. « Sans doute y avait-il d’autres acteurs aussi beaux que Peter O’Toole dans sa splendeur des années 1960, mais personne n’avait un regard aussi magnétique, de tels yeux de séducteur, de visionnaire ou d’anachorète, de pécheur ou de saint », écrivit Peter Bradshaw de The Guardian. Le grand public le découvrit quand David Lean lui confia le rôle de T.E. Lawrence dans l’épopée historique sur fond de désert d’Arabie : Lawrence of Arabia (Lawrence d’Arabie). La rétrospective de la Cinémathèque présente le film dans une version numérique entièrement restaurée qui respecte la vision du réalisateur (la « director’s cut ») – « pour la première fois depuis sa sortie, le film sera vu selon les véritables intentions originelles ». O’Toole incarna Henri II face à Richard Burton (Thomas Becket) dans le drame historique de Peter Glenville : Becket (les deux vedettes furent sélectionnées pour l’Oscar du meilleur acteur). Il passa ensuite à la comédie dans What’s Up Pussycat ? (Quoi de neuf, Pussycat ?) de Clive Donner. Cette farce absurde, sur un scénario de Woody Allen, allait redéfinir la norme des comédies de mœurs du « swinging London » des années 1960 et 1970. L’hommage de la Cinémathèque se poursuit avec la comédie de 1972 : The Ruling Class (Dieu et mon droit) dans laquelle O’Toole joue un aristocrate qui se prend pour Jésus-Christ.

.


cinémathèque

Broadway goes hollywood (2)

¡PEDRO ALMODóVAR!

Spanish main

American cinema in the decade of excess Ciné-concert

Lulu’s look The Pedro Almodóvar season continues with a slew of films that took the Spanish director to global recognition, if not into the mainstream. The programme includes 1988’s black comedy Mujeres al borde de un ataque de nervios (Women on the Verge of a Nervous Breakdown) which truly attracted an international audience and the following year’s drama Átame!, which was the director’s first collaboration with Victoria Abril. She went on to star in Tacones lejanos (High Heels) and in 1993’s Kika. Perhaps the director’s masterpiece, Todo sobre mi madre (All About My Mother), winner of an Oscar for best foreign language film, rounds off February’s programme. La saison consacrée à Pedro Almodóvar se poursuit avec une brassée de films qui assurèrent au réalisateur espagnol une reconnaissance internationale, sans toutefois l’installer dans le courant dominant. Le programme propose Mujeres al borde de un ataque de nervios (Femmes au bord de la crise de nerfs), petit bijou d’humour noir, sorti en 1988 et qui fit les délices du public international. Átame! (Attache-moi !), réalisé l’année suivante, marqua la première collaboration d’Almodóvar et de Victoria Abril. L’actrice fut ensuite la vedette de Tacones lejanos (Talons aiguilles) puis de Kika (1993). Le programme de février se clôt sur ce qui est sans doute son chef-d’œuvre : Todo sobre mi madre (Tout sur ma mère), Oscar du meilleur film étranger.

Director Retrospective

The season of musicals that transferred from stage to screen continues with an eclectic programme ranging from Alan Parker’s adaptation of Andrew Lloyd Webber’s Evita (with Madonna in the lead) to Tim Burton’s vision of Stephen Sondheim’s Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street starring Johnny Depp. Also on show are another Lloyd Webber show, Jesus Christ Superstar, Little Shop of Horrors and Oscar winner Dreamgirls. Highlights include the film version of Mel Brooks’ Broadway show based on his own 1968 film The Producers and a delightful adaptation of another show that started life as a film, Hairspray (photo). La saison des comédies musicales transposées de la scène à l’écran se poursuit avec un programme éclectique. L’adaptation cinématographique du succès d’Andrew Lloyd Webber : Evita, réalisée par Alan Parker, avec Madonna dans le rôle-titre, voisine avec Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street de Stephen Sondheim, revu par Tim Burton (avec Johnny Depp en vedette). Sont également à l’affiche un autre succès de Lloyd Webber : Jesus Christ Superstar, ainsi que Little Shop of Horrors et Dreamgirls (récompensé aux Oscars). Deux moments sont très attendus : la version filmée d’un spectacle de Broadway de Mel Brooks, basé sur son film de 1968 : The Producers et une charmante adaptation d’un autre spectacle, lui-même issu d’un film : Hairspray (photo).

Musicals

Louise Brooks – screen icon Louise Brooks – icône du grand écran

The great critic Roger Ebert best described Louise Brooks’ performance in Georg Wilhelm Pabst’s Die Büchse der Pandora when he wrote that she “regards us from the screen as if the screen were not there; she casts away the artifice of film and invites us to play with her.” However, critics at the time of the film’s release were generally less enthused and some even said Brooks was unattractive. The film, in which she stars as the uninhibited Lulu who brings ruin and tragedy to all, including herself, is also now considered one of the greats of German silent cinema. It is screened at the Philharmonie with live music from the Ensemble Kontraste, conducted by Frank Strobel and playing a score especially composed for the film by Peer Raben. Le grand critique Roger Ebert a parfaitement décrit le jeu de Louise Brooks dans Die Büchse der Pandora (La boîte de Pandore) de Georg Wilhelm Pabst en ces mots : « [Elle] nous regarde depuis l’écran comme si ce dernier n’existait pas ; elle se défait de l’artifice du film et nous invite à entrer dans le jeu. » Souvent moins enthousiastes à la sortie du film, certains critiques n’hésitèrent pas à dire que l’actrice était peu attirante. Aujourd’hui, ce film dont elle est la vedette dans le rôle de la sulfureuse Loulou qui sème ruine et désolation dans son sillage est considéré comme un des sommets du cinéma muet allemand. Il sera projeté à la Philharmonie avec un accompagnement musical en direct, composé spécialement par Peer Raben et interprété par l’Ensemble Kontraste sous la direction de Frank Strobel.

Silent classic with live music

04-27/02, in English (st Fr), www.cinematheque.lu

04/02, German intertitles (st Fr), 20:00, Philharmonie,www.cinematheque.lu

03-27/02, in Spanish (st Fr), www.cinematheque.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

23


cinéma

American hustle

Photo : Annapurna Pictures

Players unlimited

David O. Russell’s acclaimed black comedy, set in the 1970s, has been picking up plenty of awards on the road to the Oscars.

T

he 1970s hasn’t looked this fabulous on the big screen since Paul Thomas Anderson gave us Rollergirl and Dirk Diggler in Boogie Nights. Set in New Jersey, American Hustle is a fictionalised telling of the so-called Abscam (short for Arab scam) scandal of the late 1970s and early 1980s that eventually led to the indictment of politicians including state Senator Angelo Errichetti. An almost unrecognisable Christian Bale plays conman Irv Rosenfeld who has formed a professional and illicit romantic partnership with Sydney Prosser (Amy Adams) while trying to keep his livewire wife Rosalyn (Jennifer Lawrence) happy. Mishaps lead to Irv and Sydney having to cooperate with corrupt FBI

agent Richie DiMaso (Bradley Cooper) as he plots to entrap mayor Carmine Polito (Jeremy Renner). The film has already picked up Golden Globes for best comedy/musical picture and for its two female stars – Adams for best actress in a comedy/musical and Lawrence for best supporting actress. Russell and Cooper were also nominated and the film is among the favourites to win a slew of further awards at the BAFTAs in February and the Oscars in March. Russell has yet to make a bad movie and many critics are saying this could be his best yet. Working again with some of his favourite actors – Cooper and Lawrence, still fresh from Silver Linings Playbook – is a smart move, and

TEXTES Duncan Roberts  

24

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

including appearances by the likes of Louis C.K. and Jack Huston (as well as a cameo from Robert de Niro) adds to the lustre. It may be over two hours long, but the film has been described by David Denby in The New Yorker as having “a fizziness all its own and a pell-mell but lucid storytelling strategy that is one of the most impressive achievements in recent filmmaking.”

.

Black comedy

Released 05/02, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu


cinéma

Trois frères, le retour

Family affair

Les inconnus, encore

Meryl Streep leads a fine ensemble cast as the cancer-stricken matriarch of a dysfunctional family that gathers at a time of crisis in the home they grew up in Oklahoma. Based on an award-winning play by Tracy Letts, who has written the screenplay here, the film is a bittersweet look at family life especially focused on the women of the Weston clan. Streep is joined by Julia Roberts as one of three daughters (Julianne Nicholson and Juliette Lewis play the others) and Margo Martindale as her feisty sister. The men are played by Sam Shepard, Chris Cooper, Dermot Mulroney, Ewan McGregor and the ubiquitous Benedict Cumberbatch.

Il y a 15 ans, Pascal Legitimus, Didier Bourdon et Bernard Campan, le trio de comiques connu sous le nom « Les Inconnus », faisaient un carton avec Les Trois Frères. La comédie qui mettait en scène trois hommes découvrant le même jour qu’ils étaient frères et qu’ils avaient hérité d’une forte somme, avant de la voir détournée, avait explosé le box-office français. Les trois comédiens ont ensuite volé de leurs propres ailes avant de se reformer pour cette suite qui promet d’être aussi survoltée et délirante que la première partie. Ils sont rejoints par une toute jeune actrice, Sofia Lesaffre, l’atout charme et la caution jeunesse du film.

En tête de la distribution, Meryl Streep incarne une femme atteinte d’un cancer, matriarche d’une famille dysfonctionnelle que cette crise réunit dans leur maison de l’Oklahoma. Inspiré d’une pièce primée de Tracy Letts, également auteur du scénario, le film offre une vision douce-amère de la famille, centrée sur les femmes du clan Weston : la mère, la sœur (la fougueuse Margo Martindale) et les trois filles (Julia Roberts, Julianne Nicholson et Juliette Lewis). Les rôles masculins sont confiés à Sam Shepard, Chris Cooper, Dermot Mulroney, Ewan McGregor et Benedict Cumberbatch, actuellement très présent sur les écrans.

Fifteen years ago, Pascal Legitimus, Didier Bourdon and Bernard Campan, the trio of comedians known as “Les Inconnus”, scored a runaway success with Les Trois Frères. This comedy, which was a box-office hit in France, featured three men who discover, on the same day that they are brothers, and that they have inherited a large sum of money, just before it is stolen from right under their noses. The three comedians then went their separate ways, before reuniting for this follow-up which promises to be just as zany and supercharged as the first. They are joined this time by a very young actress, Sofia Lesaffre, who provides the love interest and the youth appeal of the film.

August: Osage county

Très acclamée, la comédie noire de David O. Russell accumule les récompenses et vole vers les Oscars.

Photos : Wiold Bunch, Pan-Européenne, Pamela Duhesme

L

es années 1970 n’avaient pas connu cette splendeur sur grand écran depuis les personnages de Paul Thomas Anderson, Rollergirl et Dirk Diggler, dans Boogie Nights. Basé sur des faits réels, American Hustle se passe dans le New Jersey et reprend la trame du scandale Abscam, qui défraya la chronique à la fin des années 1970, entraînant l’inculpation de plusieurs personnalités politiques dont le sénateur Angelo Errichetti. Un Christian Bale méconnaissable y incarne Irv Rosenfeld, escroc associé professionnellement – et au-delà – à Sydney Prosser (Amy Adams) tout en s’efforçant de contenter Rosalyn (Jennifer Lawrence), sa très dynamique épouse. Empêtrés dans un imbroglio sans fin, Irv et Sydney se retrouvent obligés de coopérer avec Richie DiMaso (Bradley Cooper), un agent ripou du FBI qui cherche à piéger le maire Carmine Polito (Jeremy Renner). Le film a remporté le Golden Globe du meilleur film musical / comédie et ses deux vedettes féminines, Amy Adams et Jennifer Lawrence ont été distinguées respectivement dans les catégories meilleure actrice et meilleur second rôle féminin. Russell et Cooper ont également été nommés et le film est bien placé pour recueillir une brassée de prix aux BAFTA en février et aux Oscars en mars. Russell n’a jamais déçu et plusieurs critiques considèrent qu’il s’agit de son meilleur film à ce jour. Aux côtés de ses acteurs favoris – quelle bonne idée de reprendre Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, de Happiness Therapy – notons Louis C.K., Jack Huston, et une brève apparition de Robert de Niro. Le film dure plus de deux heures, certes, mais comme l’écrit David Denby dans The New Yorker, « son originalité pétillante et l’intelligence de sa stratégie narrative au petit bonheur en font une des plus formidables réalisations du paysage cinématographique actuel ».

Drama

Released 26/02, www.utopolis.lu

Embrouilles et débrouilles

Sortie le 12/02, en français, Utopolis, www.utopolis.lu

.

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

25


cinémA

the grand budapest hotel

Tripadvisor quandry

Belle comme la femme d’un autre

Photo : Rezo films

Photo : Fox Searchlight

Tester l'amour

Tilda Swinton and Ralph Fiennes star in Wes Anderson’s latest. Tilda Swinton et Ralph Fiennes, vedettes du nouveau film de Wes Anderson.

Pacte dangereux entre Zabou Breitman et Audrey Fleurot. Zabou Breitman and Audrey Fleurot strike a dangerous deal.

Wes Anderson gathers around him an all-star cast including faces familiar from his canon such as Owen Wilson, Jason Schwarzman and Bill Murray for his latest quirky tale. Set in Europe between the world wars, the story involves the theft and recovery of a priceless Renaissance painting and the battle for an enormous family fortune. Ralph Fiennes stars as Gustave H, a legendary concierge at a famous European hotel, but greats such as Willem Dafoe, Harvey Keitel, F. Murray Abraham and Tilda Swinton also make appearances as the film is littered with quirky characters and oddball twists. The Grand Budapest Hotel looks like a blueprint for a truly eccentric Anderson film following the relative restraint the director showed in previous outing Moonrise Kingdom. Wes Anderson réunit une distribution étincelante où se retrouvent des habitués comme Owen Wilson, Jason Schwarzman et Bill Murray pour raconter une de ses histoires originales. Dans l’Europe de l’entre-deux-guerres, le vol et la récupération d’un inestimable tableau Renaissance se doublent d’une lutte autour d’une énorme fortune familiale. Aux côtés de Ralph Fiennes, en vedette dans le rôle de Gustave H, légendaire concierge d’un célèbre hôtel européen, Willem Dafoe, Harvey Keitel, F. Murray Abraham et Tilda Swinton campent une série de personnages bizarres dans cette histoire aux revirements farfelus. Après la retenue (toute relative) de Moonrise Kingdom, sa précédente réalisation, The Grand Budapest Hotel renoue avec l’excentrique univers d’Anderson.

Avocate, Clémence file le parfait amour avec Gabriel. Tout irait pour le mieux si elle n’était pas d’une jalousie maladive. Alors qu’ils sont sur le point de se marier, Clémence veut tester la fidélité de son futur époux. Elle engage Olivia, une belle rousse, dont le métier est justement de mettre à l’épreuve la loyauté de ces messieurs. Clémence l’envoie à La Réunion où Gabriel est en voyage d’affaires. Olivia est très efficace et n’est pas insensible au charme du businessman. Suite à un malentendu, le client américain de Gabriel pense qu’Olivia est sa femme. Le tournage de cette coproduction luxembourgeoise (Iris) a quant à lui été pimenté par le cyclone Felleng, il y a un an. Pour son deuxième long métrage, Catherine Castel a décidé d’aborder le thème de la fidélité sur le ton de l’humour, s’inspirant de celui des screwball comedies à la Howard Hawks. Clémence, a lawyer, is involved in a cosy relationship with Gabriel, everything would be perfect if she didn’t happen to be morbidly jealous. As they are about to get married, Clémence decides to test the faithfulness of her future husband. She hires Olivia, a beautiful and feisty redhead, whose job it is to test the faithfulness of men in Gabriel’s position. Clémence sends her to Reunion Island where Gabriel is on a business trip. Olivia is very effective and is herself not immune to the businessman’s charm. Owing to a misunderstanding, Gabriel’s American client thinks that Olivia is his wife. The filming of this Luxembourg co-production (Iris) was a particularly challenging experience on account of hurricane Felleng, one year ago. For this, her second feature film, Catherine Castel has decided to touch upon the theme of faithfulness in relationships from a humorous angle, in the tradition of Howard Hawks-style screwball comedies.

Eccentric comedy

Released 26/02, in English (st Fr or En), www.utopolis.lu

Comédie de la jalousie

Sortie le 05/02, Ciné Utopia, www.utopolis.lu

26

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG


cinéma February

New Releases

1

la belle et la bête

Une grande histoire d’amour

26/02 Saving Mr. Banks

2

Photo : Pathé

Emma Thompson plays Mary Poppins author P.L. Travers as Walt Disney (Tom Hanks) tries to convince her to sell the film rights to her book.

19/02 Winter’s Tale

Vincent Cassel est la principale tête d’affiche de cette nouvelle adaptation du conte classique. Vincent Cassel stars in the latest version of the classic tale.

3

26/02 3 Days to Kill

Thriller starring Kevin Costner as a dying secret service agent trying to reconnect with his estranged daughter.

4

19/02 Only Lovers Left Alive

Tilda Swinton, Tom Hiddleston and John Hurt star in Jim Jarmusch’s unique vision of a vampire tale.

5

19/02 Pompeii 3D

Spectacular take on the story of lovers, gladiators and slaves in the days before the eruption of mount Vesuvius.

Photos : Walt Disney Pictures, Village Roadshow Pictures, 3DTK, Wild Bunch Benelux, Constantin Film Produktion

Colin Farrell, Jennifer Connelly, Russel Crowe and Jessica Brown Findlay star in a romantic time travel fantasy.

L’histoire de La Belle et la Bête a fait l’objet de nombreuses productions, la plus inoubliable étant celle que Jean Cocteau a portée au grand écran en 1946, avec Jean Marais dans le rôle de la Bête tragique et Josette Day dans celui de Belle. Plus tard, l’adaptation du conte par Disney, façon comédie musicale, a également séduit un large public, dont le critique Roger Ebert. C’est à présent le réalisateur français Christophe Gans (Crying Freeman et Le Pacte des Loups) qui livre sa version de cette histoire d’amour fantastique, dont les protagonistes sont incarnés par le très populaire Vincent Cassel et la splendide Léa Seydoux en jeune fille prête à se sacrifier pour sauver sa famille. La production fait appel à des images de synthèse pour recréer le cadre historique et l’univers à la fois fantastique et spectaculaire de la Bête. Avec une affiche aussi alléchante, le film promet de faire un carton. The story of Beauty and the Beast has been told many times, most memorably by Jean Cocteau in his influential 1946 screen version starring Jean Marais as the tragic beast and Josette Day as Beauty. Then there was the Disney musical version, which also has many fans among critics including Roger Ebert. Now comes French director Christophe Gans (Crying Freeman and Le Pacte des Loups) with a new take on the fantasy romance starring the popular Vincent Cassel and France’s current belle du jour Léa Seydoux as the girl willing to sacrifice herself to save her family. The film uses CGI technology to create the historical setting and the spectacular fantastical world of the Beast. With Cassel and Seydoux both hot property, this looks like a sure-fire box office smash.

Histoire d’amour

Sortie le 12/02, en français, www.utopolis.lu

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

27


musiques actuelles 

alvin and lyle

That summer feeling

Wash away the winter blues with a dose of Alvin and Lyle at Exit07 this month. The local artist performs to mark the release of his self-titled album.

A

lvin and Lyle’s eponymously titled debut album was released at the end of last year, but the notoriously shy performer has not played a concert since. Indeed, his last live show was a showcase set at the Sonic Visions festival at the Rockhal in November. On that occasion he was joined by Matthew Gennazini on bass, Ben Andrews on laptop, percussion and backing vocals and Jamie Neva on guest vocals for a couple of tracks. Even before the release of the album, Alvin and Lyle (named after the two brothers in David Lynch’s film The Straight Story) had been attracting attention from local media and bloggers and radio stations abroad. But the album, mixed by Jeremy Park and mastered by Joe Laporta, has taken

interest in Alvin and Lyle to another level – bloggers from New York and London have been heaping praise on the artist and BBC London’s Gary Crowley even played a track (‘Lumino’) on his end of year BBC Introducing… show. This is all the more surprising given that the artist has been keen to keep a low profile and performed his first concert behind a white screen. Indeed, he is almost entirely self-taught, having played with music in a converted sauna in his basement for two years before committing anything to record. But when a few friends in the business – some from local production company Radar - heard the results they convinced him to put his music online and in the summer of 2012 he released an EP called The Good Feel-

TEXTES Duncan Roberts

28

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

ing. Two more EPs of what might be called warm, ambient dreampop followed and also received acclaim from critics. His music has been described as being “rich in shoegazy chillwave that will make you feel warm as if awash in tropical sunlight,” by Chris of Imveryape. Check out the live performance on February 7 and receive a CD as part of the entry fee. It may well be, as Imveryape writes, “the most potent prescription against seasonal affective disorder man has ever made.”

.

Warm electronica

07/02, 21:00, Exit07 (CarréRotondes), www.rotondes.lu


musiques actuelles 

Maxïmo Park

Natural performers

Flux pavilion

Filthy dancing

Balayez la mélancolie hivernale avec une dose d’Alvin and Lyle à l’Exit07 ce mois-ci. L’artiste local se produit pour fêter la sortie de son album éponyme.

L

e premier album éponyme d’Alvin and Lyle est sorti à la fin de l’année 2013, mais l’artiste, réputé pour sa timidité, ne s’est pas produit en concert depuis cette date. En effet, son dernier showcase s’est déroulé au festival Sonic Visions à la Rockhal, en novembre. À cette occasion, Matthew Gennazini l’a rejoint à la basse, Ben Andrews au clavier, aux percussions et aux chœurs, et Jamie Neva a donné de la voix sur quelques morceaux. Avant même la sortie son album, Alvin and Lyle (qui doit son nom aux deux frères du film Une histoire vraie de David Lynch) avait attiré l’attention des médias et des blogueurs locaux, ainsi que des stations de radio étrangères. Mais l’album, mixé par Jeremy Park et masterisé par Joe Laporta, a permis à l’artiste de passer à l’étape suivante. C’est d’autant plus surprenant, étant donné la discrétion de l’artiste qui s’est produit pour son premier concert derrière un écran blanc. Peut-être est-ce dû au fait qu’Alvin and Lyle soit presque un autodidacte, qui a composé sa musique dans un sauna transformé en studio dans son sous-sol pendant deux ans avant d’enregistrer. Lorsque quelques-uns de ses amis travaillant dans le domaine musical (certains chez Radar, une société de production locale) ont entendu le résultat, ils l’ont convaincu de mettre sa musique en ligne. À l’été 2012, Alvin and Lyle a ainsi sorti un EP intitulé The Good Feeling. Deux EP supplémentaires, dans le style dream pop chaleureuse, ont suivi, salués par la critique. Quant à sa propre musique, elle a été décrite par Chris de Imveryape comme « riche en ondes shoegaze, qui réchauffent comme si on était sous un soleil tropical ». Découvrez le concert d’Alvin and Lyle le 7 février et recevez un CD avec votre billet d’entrée. Le concert et le CD risquent d’être, comme Imveryape le dit, « le remède le plus efficace jamais créé contre la dépression saisonnière ».

Big in Germany – and not just because of the misplaced umlaut in their name – Newcastle’s Maxïmo Park return to Luxembourg after several years to play at the Rockhal. The quintet has previously played three shows at den Atelier, the last in 2008, and now comes back to the Grand Duchy on the back of fourth album, The National Health. Made with producer Gil Norton (responsible for overseeing records by the likes of Pixies, The Triffids, Feeder and Foo Fighters), the album received good reviews from the likes of NME upon its release. Singer Paul Smith is a natural frontman and gets the crowd moving. Célèbre en Allemagne, et pas seulement pour l’umlaut mal placé sur son nom, le groupe Maxïmo Park de Newcastle revient au Luxembourg après plusieurs années pour jouer à la Rockhal. Le quintette, qui a donné précédemment trois concerts à l’Atelier (le dernier en 2008), revient au Grand-Duché à l’occasion de la sortie de son quatrième album, The National Health. Réalisé avec le producteur Gil Norton (qui a supervisé des albums des Pixies, The Triffids, Feeder et Foo Fighters), l’album a reçu à sa sortie de bonnes critiques, de la part notamment de NME. Le chanteur Paul Smith est un vrai leader qui sait faire bouger le public.

Indie Rock

24/02, 20:00, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

Joshua Steele, who performs as Flux Pavilion, has apparently been “spearheading the ‘filthy’ sound of dubstep.” The young co-founder of Circus Records has had several smash hits since he started out in 2008, including ‘Gold Love’ featuring Rose Oddie and ‘Do Or Die’ featuring Childish Gambino, and has played to huge crowds at US festival Coachella. Not bad for someone who hadn’t even heard of dubstep until 2008. Yet his approach is more like a rock musician and his gigs attract a mosh pit akin to a rock concert, such is the energy Steele puts into his performance. Joshua Steele, qui se produit sous le nom de Flux Pavilion, est apparemment devenu le « fer de lance du son ‘cradingue’ du dubstep ». Le jeune cofondateur de Circus Records a fait plusieurs hits depuis ses débuts en 2008, notamment le titre ‘Gold Love’, sur lequel figure Rose Oddie, et ‘Do Or Die’, sur lequel on entend Childish Gambino. Flux Pavilion s’est produit devant des foules immenses au festival américain Coachella. Pas mal pour quelqu’un qui n’avait jamais entendu parler du dubstep avant 2008. Pourtant, son approche ressemble davantage à celle d’un musicien de rock ‒ ses performances attirent d’ailleurs un public adepte de mosh pit comme dans les concerts de rock, tant l’énergie de Steele est intense.

Dubstep

09/02, 20:00, den Atelier, www.atelier.lu

.

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

29


musiques actuelles 

Cloud Boat

Still up for it

Chilly but soulful

Liam Gallagher and his gang of mod rockers, including fellow former Oasis members Andy Bell and Gem Archer, turn up in Luxembourg to promote Beady Eye’s latest album. The album, the band’s second, received mixed reviews with a slew of critics giving it the thumbs up while being cautious in lavishing too much praise on what is generally regarded as a solid yet unremarkable record despite hiring producer Dave Sitek to give it an edge. But Gallagher is always a charismatic performer and Bell is one of indie rock’s underrated guitarists, so the show could be memorable if the band hit their stride.

Following a well-received Luxembourg debut at Exit07’s Congés annulés last August, London duo Cloud Boat (Sam Ricketts and Tom Clarke) returns to the Grand Duchy for a free showcase at the Rockhalcafé. Cloud Boat creates beautiful, deep and dreamy indie folk not a million miles away from the sound of their friend James Blake. Debut album Book Of Hours received critical acclaim from many quarters, including Dummy, which made it an album of the week, and Clash which said the duo’s music showed a “focused eye for detail and a chilly but soulful atmosphere.”

Liam Gallagher et sa bande de rockeurs mod, parmi lesquels Andy Bell et Gem Archer, anciens membres d’Oasis, posent leurs valises au Luxembourg pour faire la promotion du tout dernier album de Beady Eye. L’album, le deuxième de la formation, a reçu un accueil mitigé, de nombreux critiques le notant bien, mais prenant soin de ne pas le couvrir de lauriers. En effet, ils le considèrent comme un album de qualité, mais quelconque malgré la présence de Dave Sitek à la production. Cependant, Gallagher reste un chanteur charismatique et Bell est l’un des guitaristes les plus sous-estimés du rock indé. Le concert devrait donc être mémorable si le groupe trouve son rythme.

Suite à ses débuts réussis au Luxembourg lors des Congés annulés de l’Exit07 en août dernier, le duo londonien Cloud Boat (composé de Sam Ricketts et Tom Clarke) revient au GrandDuché pour un showcase gratuit au Rockhalcafé. Cloud Boat joue un folk indé magnifique, profond et éthéré, pas si éloigné que ça du son de leur ami James Blake. Leur premier album, Book Of Hours, a été salué par de nombreux magazines, notamment Dummy, qui l’a choisi comme album de la semaine, et Clash, qui a estimé que la musique du duo « a le souci du détail et dégage une atmosphère froide mais intense ».

Beady eye

Versus you

Photo : Noiseworks

Local heroes

Versus You – release party Versus You – soirée de lancement

Luxembourg punk-pop four-piece Versus You has been around since 2005, making them veterans of the local music scene. The band has gone through three drummers and a couple of guitarists, but founding members Eric Rosenfeld and Giordano Bruno remain at the core of Versus You. They are joined in the current line-up by drummer Jerry Kirpach and the newest member of the band, Dario Bruno (the younger brother of Giordano). There is no doubting the band’s commitment to performing – they have toured all over Europe and supported the likes of Anti-Flag, Jimmy Eat World, No Use For A Name and NOFX. The band plays a charity gig to promote latest release Moving On. Support comes from Essen-based German punks Goodbye Fairground. Le groupe de pop punk luxembourgeois Versus You existe depuis 2005, ce qui fait de ce quatuor des vétérans de la scène musicale locale. Versus You a vu passer trois batteurs et quelques guitaristes, mais les membres fondateurs Eric Rosenfeld et Giordano Bruno restent les piliers de cette formation. Le groupe compte actuellement le batteur Jerry Kirpach, ainsi qu’un nouveau membre, Dario Bruno, le plus jeune frère de Giordano. Nul doute que le groupe aime se produire en concert. En effet, il a fait tout le tour de l’Europe et joué en première partie notamment d’Anti-Flag, Jimmy Eat World, No Use For A Name et NOFX. Versus You donne un concert gratuit pour faire la promotion de son tout dernier album, Moving On. Le groupe de punk allemand Goodbye Fairground, originaire d’Essen, se produira en première partie.

Rock

21/02, 20:00, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

melodic punk

15/02, 20:00, den Atelier, www.atelier.lu

FREE

30

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Experimental folk

26/02, 20:00, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

FREE


musiques actuelles 

AND SO I WATCHED YOU FROM AFAR

Bright future

cascadeur

GHOST SURFER ukulele orchestra of great britain

String fellows The Belfast instrumentalists have built a reputation as a great live band as they have toured relentlessly for the last eight years – they have played over 500 gigs. In 2011 the band played two stunning performances at the Rockhal – one at the Out of the Crowd festival. This time the setting is den Atelier with album All Hail Bright Futures, which has been praised for its optimistic tack and new ideas, with BBC reviewer Mike Haydock comparing one track to “Vampire Weekend delivered with menace.” Les musiciens de Belfast ont acquis leur réputation d’excellent groupe de scène au fil de leurs tournées régulières durant les huit dernières années. En effet, ils ont fait environ 500 concerts. En 2011, le groupe a donné deux concerts exceptionnels à la Rockhal, dont une prestation lors du festival Out of the Crowd. Cette fois, la formation se produit à l’Atelier avec l’album All Hail Bright Futures, qui a été salué pour son optimisme et ses nouvelles idées, le critique Mike Haydock de la BBC le comparant même à un « Vampire Weekend menaçant » .

Instrumental post-rock

04/02, 20:00, den atelier, www.atelier.lu

Metz born artist Cascadeur (which translates as stunt performer in English) likes to retain a sense of mystery about his persona. He once claimed he was a human octopus (the title of his debut album) that “would devour anything that came within reach of its tentacles.” That album featured the beautifully haunting track ‘Walker’. Now he seems to have donned a ghostly persona for his latest release, Ghost Surfer, which features whimsical, and delicate but catchy pop like the title track. This is a show postponed from last September. L’artiste Cascadeur, originaire de Metz, aime entretenir une part de mystère autour de son personnage. Il a notamment déclaré qu’il était une pieuvre humaine (en anglais, human octopus, titre de son premier album), qui « aspire toutes les choses à portée de tentacules ». C’est sur cet album que figure le morceau planant et accrocheur ‘Walker’. Cascadeur semble s’être mué en personnage fantomatique pour son nouvel album Ghost Surfer, composé de morceaux fantasques de pop délicate et accrocheuse telle que sur le morceau éponyme. C’est un concert qui aurait dû avoir lieu en septembre dernier.

Melodic pop

13/02, 20:00, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

Ukulele Orchestra – tiny instruments Ukulele Orchestra – des instruments minuscules

One of the most unusual ensembles to perform at the Philharmonie, the Ukulele Orchestra of Great Britain is a wonderfully entertaining concert octet. Employing only “a fistful of ukuleles” as the title of their new programme puts it, the ensemble will play a selection of the biggest pop hits of all time – though they may also throw in some classical references (one recent concert highlight was a mash-up of Handel, Gloria Gaynor, Cat Stevens and the Eagles). Indeed, the ensemble “believes that all genres of music are available for reinterpretation, as long as they are played on the ukulele.” The octet has performed in Luxembourg before to rapturous acclaim from the Philharmonie audience. L’un des groupes les plus atypiques à se produire à la Philharmonie, le Ukulele Orchestra of Great Britain, est un octuor particulièrement divertissant. Utilisant uniquement « une poignée de ukulélés » comme l’indique le titre de leur nouveau programme, l’ensemble jouera une sélection des plus grands hits pop de tous les temps. Cependant, il se peut qu’il joue également des classiques (l’un des grands moments d’un récent concert était un mash-up de Handel, Gloria Gaynor, Cat Stevens et Eagles). En effet, la formation « considère que tous les genres musicaux peuvent être réinterprétés, du moment qu’ils sont joués au ukulélé ». L’octuor s’est déjà produit auparavant au Luxembourg, sous les acclamations du public de la Philharmonie.

insTrumental and vocal ensemble

05/02, 20:00, Philharmonie, www.philharmonie.lu

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

31


musiques actuelles 

MARIAM THE BELIEVER

Dark Ages

julien doré

Welltravelled star

Acclaimed French artist Julien Doré plays a show at the Philharmonie, promoted by Rockhal, as he tours with new album Løve. The winner of the fifth season of French talent show Nouvelle Star, Doré has finally gotten round to writing his own songs for his latest record, which has a distinctly melancholic sound. The album features songs set in far-flung places such as the Seychelles, Tokyo and Colombia as well as locations closer to home such as Paris, Cherbourg and London as, according to some interpretations, “each song becomes a small island of love, and the album is their archipelago.” Le très apprécié chanteur français Julien Doré se produit à la Philharmonie, à l’invitation de la Rockhal, alors qu’il fait une tournée pour son nouvel album, Løve. Vainqueur de la cinquième saison de la Nouvelle Star, Julien Doré s’est mis à écrire ses propres chansons sur son nouvel album au son nettement mélancolique. Celui-ci propose des chansons dont le texte évoque des destinations lointaines telles que les Seychelles, Tokyo ou la Colombie, ainsi que des lieux plus proches de l’artiste, comme Paris, Cherbourg et Londres. Selon certaines interprétations, « chaque chanson devient un îlot d’amour, dont l’album est l’archipel ».

French chanson

27/02, 20:00, Philharmonie, www.rockhal.lu

Motorama

Trentemøller

One of the few bands from Russia to have made any impact outside of their home country, Motorama last year released its second album, Calendar, to a warm welcome from reviewers like the BBC’s Martin Aston. He poured praise on the album saying that Motorama “resemble a bunch of New Yorkers emulating the sound of 80s Manchester.” Indeed, some tracks are reminiscent of the sadly forgotten The Railway Children, while others seek to emulate early New Order. The quintet has played a slew of festivals in Russia and western Europe and now comes to Exit07 to give Luxembourg a taste of their jingly-jangly pop.

Copenhagen based musician Anders Trentemøller’s latest album, Lost, features a slew of guest vocalists from some of the trendiest indie bands around. Among the singers are Jonny Pierce of The Drums, Jana Hunter of Lower Dens, Sune Rose Wagner of the Raveonettes, Kazu Makino of Blonde Redhead and Mimi Parker from Low. But while his recorded music is packed with heart wrenching melodies and what Ian Gittins in The Guardian calls “spectral, digital-driven rumination” that would not be amiss on the 4AD label in the late 1980s, Trentemøller’s live show sees him expand to include a seven-piece band.

Motorama, un des rares groupes russes à avoir fait parler d’eux au-delà des frontières de leur pays, vient de sortir son deuxième album, Calendar, qui a reçu un accueil chaleureux de la part de critiques tels que Martin Aston, de la BBC. Celui-ci a encensé l’album en déclarant notamment que Motorama « ressemble à un groupe newyorkais jouant du son du Manchester des années 80 ». Effectivement, certains morceaux ne sont pas sans rappeler les tristement oubliés The Railway Children, tandis que d’autres font penser aux premiers morceaux de New Order. Après s’être produite dans de nombreux festivals en Russie et en Europe occidentale, la formation vient à l’Exit07 pour donner au Luxembourg un aperçu de sa pop nerveuse.

Lost, le dernier album du compositeur vivant à Copenhague Anders Trentemøller, met à l’honneur les voix de bon nombre de groupes indé les plus en vogue. Parmi ces chanteurs, citons Jonny Pierce de The Drums, Jana Hunter de Lower Dens, Sune Rose Wagner des Raveonettes, Kazu Makino de Blonde Redhead et Mimi Parker de Low. Tandis que la version studio regorge de mélodies déchirantes que Ian Gittins, du Guardian, qualifie de « contemplations spectrales et numériques » qui auraient toute leur place sur le fameux label 4AD à la fin des années 80, la performance live reflète toute la composante collective de l’album en s’articulant autour de sept musiciens.

From Russia with love

Wildbirds & Peacedrums singer Mariam Wallentin from Sweden performs under the “nom de guerre” Mariam The Believer, a moniker that conjures up images of a Dark Ages martyr rather than a queen of dramatic pop. She released her debut solo album, Blood Donation, in January and it was preceded by the preview track ‘Invisible Giving’, which, says Michael Cragg in The Guardian, “pummels and scratches throughout its ever-changing seven minutes.” Her sound is truly organic and Mariam herself says she wanted to create music that was “like something you’ve dug up from the dark ground.” La chanteuse suédoise de Wildbirds & Peacedrums, Mariam Wallentin, se produit sous le « nom de guerre » Mariam The Believer, un surnom qui évoque davantage une martyre de l’âge sombre qu’une reine de la pop dramatique. Elle a sorti son premier album solo, Blood Donation, en janvier. Le morceau ‘Invisible Giving’, qui a précédé cette sortie, est, selon Michael Cragg de The Guardian, un titre qui « frappe et griffe tout au long de ses sept minutes constamment changeantes ». Son son est réellement organique. Mariam elle-même dit qu’elle voulait créer une musique « qui ressemble à quelque chose qu’on vient de déterrer d’une terre sombre ».

Alt pop-rock

15/02, 21:00, Exit07 (Carrérotondes), www.rotondes.lu

Indie pop

26/02, 21:00, Exit07 (Carrérotondes), www.rotondes.lu

32

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Spectral rumination

Electronic

23/02, 20:00, den atelier, www.atelier.lu


musiques actuelles 

Jacco gardner

edward sharpe and the magnetic zeros

Dutch courage

joyful noise

Jacco Gardner – baroque pop Jacco Gardner – pop baroque

Edward Sharpe – brassy attitude Edward Sharpe – une attitude désinvolte

The Rockhal brings 24-year-old musician Jacco Gardner to Exit07. Gardner hails from the Netherlands, just north of Amsterdam to be accurate, and looks and sounds like he is performing a parody of mid-60s psychedelic pop. But his debut single ‘Clear The Air’ caught the attention of many music fans and critics both in Europe and the USA on the back of the current wave of interest in the new wave of psychedelia. Critically acclaimed full-length album Cabinet of Curiosities had Evan Minsker of Pitchfork hailing Gardner’s baroque pop songwriting ability and production skills and proclaiming that, despite the album’s obvious roots in the 60s throughout its slightly overlong run, it “highlights Gardner’s biggest strength – he’s a studio wizard.” La Rockhal accueille Jacco Gardner, musicien de 24 ans, à l’Exit07. Gardner, qui vient des Pays-Bas (juste au nord d’Amsterdam précisément), a le look et le son d’une parodie de pop psychédélique des années 60. Son premier single, ‘Clear The Air’, a attiré l’attention de nombreux fans et critiques de musique en Europe et aux États-Unis du fait de l’engouement actuel pour la nouvelle vague psychédélique. L’album Cabinet of Curiosities, salué par la critique, a fait dire à Evan Minsker de Pitchfork que cet album mettait « en lumière l’atout majeur de Gardner, un magicien des studios », tout en soulignant la qualité d’écriture pop baroque et de production de l’artiste, malgré des racines clairement ancrées dans les années  60 tout au long de l’écoute.

Alex Ebert claims his alter ego Edward Sharpe “was sent down to Earth to kinda heal and save mankind, but he kept getting distracted by girls and falling in love.” Together with a collective he calls The Magnetic Zeros, Sharpe makes what can be described as cosmic hippy folk. Indeed, the band has a link with Mumford & Sons – they are signed to the English group’s Gentlemen of the Road label – and they have even collaborated with The Flaming Lips. The song ‘40 Day Dream’ from acclaimed debut album Up From Below even has a hint of Neon Bible era Arcade Fire about it, although their latest, self-titled album includes some more brassy numbers with joyful choruses that would not be out of place in a parody of a Broadway musical. Alex Ebert prétend que son alter ego Edward Sharpe « a été envoyé sur terre pour guérir et sauver l’humanité, mais se laisse sans arrêt distraire par des filles dont il tombe amoureux ». En compagnie de la formation The Magnetic Zeros, Sharpe fait ce qu’on pourrait appeler du folk hippie cosmique. En effet, ils ont un lien avec Mumford & Sons (ils ont d’ailleurs signé sur le label Gentlemen of the Road du groupe anglais) et ont collaboré avec The Flaming Lips. La chanson ‘40 Day Dream’, de l’album Up From Below, salué par la critique, rappelle même parfois l’ère Neon Bible d’Arcade Fire, même si le dernier album éponyme d’Edward Sharpe comporte des morceaux claironnants aux refrains joyeux, qui ne détonneraient pas dans une parodie de comédie musicale de Broadway.

Psychedelic nostalgia

09/02, 20:00, Exit07 (CarréRotondes) – promoted by Rockhal, www.rotondes.lu or www.rockhal.lu

cosmic folk

03/02, 20:00, den Atelier, www.atelier.lu

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

33


RENDEZ-VOUS

Theatre Optique meets Cult Films

Jeff Desom’s “Holorama” gives new perspective Le réalisateur, scénariste et vidéaste Jeff Desom revisite des scènes de films et des rôles légendaires en utilisant ses techniques pour créer de nouvelles perspectives.

L Director and filmmaker Jeff Desom draws on early techniques and legendary film scenes and characters to create a fresh new perspective.

I

t’s reminiscent of Charles-Émile Reynaud parent screen, while remaining faithful in at the Musée Grévin in Paris – this event, his extraction of characters from the origisome 121 years later, also involves an nal scenes. Holorama is at once a tribute innovative film maker being supported and an innovative work in its own right and showcased by a cultural institution to and like Pantomimes lumineuses, it’s accespresent something fascinating to the public. sible and interesting to all audiences. Note Reynaud’s Pantomimes lumineuses was the that the piece Twin Peaks was brought to first public performance of a moving pic- life with the financial support of the City ture show – the year was 1892 and the city of Luxembourg within the context of the was Paris. In 2014 in Luxembourg, young Robert Schuman Art Prize, E.T. the Extrafilmmaker and director Jeff Desom con- Terrestrial was partly funded through a pritinues in Reynaud’s tradition of Theatre vate donation, and the CNA helped create Optique at the Cercle Cité. In Holorama, a the boxes. You’ll see what we mean! To Discovery Zone – Luxembourg City Film find out more about Jeff Desom’s work, Festival production, Desom has chosen to check out his website and remember to revive some iconic scenes from the great use the wire cutters. history of cinema – not surprising from the man who created an award-winning Rear Window loop; he’s clearly grown up watching and absorbing the classics. Desom has provided a third dimension to these cult Holorama Exhibition opening movie moments by using a clever holo- 27/02, 18:00, cercle cité, graphic method based on a semi-trans- www.cerclecite.lu, www.jeffdesom.com

.

TEXTES Wendy Winn  PHOTO Jeff Desom

34

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

a scène rappelle Charles-Émile Reynaud au musée Grévin, à Paris : ici encore, un artiste visionnaire soutenu et mis en scène par un espace culturel présente au public un objet fascinant. Les Pantomimes lumineuses de Reynaud furent le premier spectacle public de l’histoire des images animées, qui fut présenté à Paris en 1892 ; 121 ans plus tard, à Luxembourg, le jeune réalisateur Jeff Desom poursuit la tradition du théâtre optique de Reynaud au Cercle Cité. Dans le cadre de l’exposition Holorama, une production Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival, Jeff Desom a choisi de redonner vie à quelques scènes emblématiques de la grande histoire du cinéma ; on n’en attendait pas moins de la part de l’auteur d’un remake de Fenêtre sur cour plusieurs fois primé : Desom est un artiste qui s’est manifestement nourri des grands classiques. Il donne une troisième dimension à ces instants cultes grâce à un habile procédé holographique reposant sur un écran semi-transparent, tout en restituant fidèlement l’apparence des personnages originaux. Holorama est à la fois un hommage et une œuvre à part entière qui, comme les Pantomimes lumineuses, est accessible à tous les publics. Notons que la pièce Twin Peaks a été réalisée grâce au soutien financier de la Ville de Luxembourg dans le cadre du Prix d’Art Robert Schuman, que E.T. l’extra-terrestre a partiellement été financé grâce à un don privé et que le Centre national de l’audiovisuel a aidé à la création des boîtes. Vous comprendrez tout en assistant au spectacle ! Pour en savoir plus sur l’œuvre de Jeff Desom, rendez-vous sur son site web, et n’oubliez pas d’utiliser les coupe-fils !

.


RENDEZ-VOUS

3 x 3

The art of finding rare treasures

Three’s a charm

Collectors’ Item

Three groups give three-part concert. Trois groupes pour un concert en trois actes.

Galleries gather – art and antique lovers too. Le rendez-vous des exposants et amateurs d’art et d’antiquités.

The Pied Piper of Hamelin may have led children out of the city with his music, but at the February Actart concert, talented musicians (including illustrious pipers) will lead their audience through decades and distances, steeped in incomparable styles and rich cultural influences. Three different performances in three separate parts – starting off with Aram Khatchaturian and his clarinet, violin and piano trio, exposing the Armenian soul and merging East and West. The second part of the concert will feature The American Flute, with flutist Carlo Jans and pianist Natalia Kovalzon performing some of the best flute compositions from 20th century America. The Koch Trio will give the final part of the concert, with Laurence and Philippe Koch on violin and Jean-Philippe on piano – works will be by Corelli, Martinu and Moszkowski. Tel le joueur de flûte de Hamelin entraînant dans son sillage les enfants de la ville, les excellents musiciens du concert Actart de février, parmi lesquels d’illustres joueurs de flûte, transporteront leur public dans le temps et l’espace par la richesse de leurs genres musicaux et de leurs influences culturelles. Trois spectacles différents en trois volets, dont le premier mettra en scène Aram Khatchaturian et son trio pour clarinette, violon et piano, pour une évocation de l’âme arménienne et une rencontre entre l’Occident et l’Orient. La deuxième partie du concert sera consacrée à l’école de flûte américaine ; le flûtiste Carlo Jans et la pianiste Natalia Koval­zon présenteront quelques-unes des meilleures compositions pour flûte de l’Amérique du 20e siècle. Le concert se terminera par un récital du Trio Koch (Laurence et Philippe Koch au violon, et Jean-Philippe au piano), qui interprétera des œuvres de Corelli, Martinu et Moszkowski.

Timeless design, like a 1970s Charles and Ray Eames lounge chair in black leather, a stunning acrylic of three women braving a cold river (possible the Moselle, as it’s by Luxembourg’s own Mady Gorges), an amazingly realistic and sensuous nude by painter Alain Senez… these are the kinds of rare finds you can discover at the Antiques & Art Fair. It’s a far cry from bric-a-brac and second hand markets – it’s more like having exclusive galleries travel to the Kirchberg to present their treasures all under one big roof. A 4,500 square meter roof, as it were – this show fills the entirety of halls 2 and 3, and crowding it, too, will be collectors and discerning visitors from throughout the Greater Region. Le design intemporel d’un fauteuil en cuir noir Charles & Ray Eames des années 70, un splendide acrylique mettant en scène trois femmes traversant une rivière glacée (peut-être la Moselle, la toile étant de l’artiste luxembourgeoise Mady Gorges), un nu étonnamment réaliste et sensuel du peintre Alain Senez : voici le type de perles rares que vous pourrez découvrir lors de l’Antiques & Art Fair. On est loin du bric-àbrac et des marchés aux puces : il s’agit plutôt de galeries exclusives qui font le déplacement jusqu’au Kirchberg pour présenter leurs trésors sous un seul et même toit de 4 500 m² – le salon occupe l’intégralité des halls 2 et 3 et l’on attend la participation de collectionneurs et de visiteurs distingués provenant de l’ensemble de la Grande Région.

Art & Antiques Fair

31/01-03/02, 11:00-19:00, Luxexpo, www.antiquaires.lu

Actart Concert

06/02, 18:00, Cercle Cité, www.cerclecite.lu

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

35


Rendez-vous

Agenda Rendez-vous ou la perle rare, la foire aux disques a pour vocation de satisfaire le plus grand nombre.  Le 23/02 - à partir de 10h

Ateliers de danse contemporaine

Centre AOL ad hoc

Danse / Opéra  LUXEMBOURG 

Banannefabrik Butoh - improvisation et composition

Le butoh, né à la fin des années 1950 au Japon, est une danse d’avant-garde. Les fondateurs du mouvement, tels Tatsumi Hijikata ou Kazuo Ohno, ont centré leur processus de création sur la révélation des zones d’ombre et refoulées du corps. Bien que le butoh soit aujourd’hui une forme de danse établie, chaque danseur l’expérimente par son propre style. Ce stage se basera sur le butoh, mais également sur d’autres pratiques du mouvement, pour explorer les notions d’improvisation et de composition. Les classes viseront à développer conscience et force, deux éléments indispensables dans la recherche de sa danse personnelle. Il s’agira d’ouvrir ses sens et flux énergétiques, d’aiguiser son imagination et de renforcer sa détermination. 11 & 18/02 – 19h

DiverS Un cours pour ceux qui ont toujours voulu danser, mais qui n’ont jamais osé mettre un pied dans un cours de danse ; pour ceux qui veulent acquérir des notions élémentaires en danse contemporaine ; pour ceux qui ont déjà quelques notions, qui veulent cependant les rafraîchir et retrouver le bonheur de danser. Ce stage combine des enchaînements simples avec des explorations plus libres. Il s’agira, notamment, de trouver l’alignement et le transfert du poids dans le corps, de nuancer le tonus corporel, de clarifier l’initiation et l’intention du geste pour faciliter la fluidité du mouvement... Chaque nouveau stage amène une nouvelle thématique, ce qui permet aux participants de suivre plusieurs cycles. Niveau : moyen. Jusqu’au 27/03 – 19h

Tours de hanches Pelvis swings

Banannefabrik Create Your Future: Formation Pratique Chorégraphique Les classes professionnelles organisées par le TROIS C-L sont ouvertes aux danseurs et chorégraphes professionnels du Luxembourg. Le programme de formation continue professionnelle pratique propose aux professionnels de la danse et aux élèves en dernière année de conservatoire des formations pratiques chorégraphiques quotidiennement, sous forme de training, de 10h à 11h30. Un chorégraphe y dispense chaque semaine une classe : classique, contemporain, yoga, etc. 2 fois par an : des master-class avec des chorégraphes de renommée européenne permettant aux professionnels de découvrir leur technique et approche singulière. Du 03 au 07/02 : Christian Ubl. Le 10/02 : Anu Sistonen. Du 11 au 14/02 : Grégory Beaumont. Du 17 au 21/02 : Anu Sistonen. Du 03 au 21/02

CarréRotondes Foire aux disques

Ateliers de danse et Body Mind Centering. Dix soirées pour explorer les mouvements du bassin. Les mouvements du bassin jouent un rôle primordial dans tous les styles de danse, dans toutes les pratiques corporelles et sportives, mais aussi dans notre vie quotidienne. À partir de quelques notions anatomiques, nous explorerons les os, quelques muscles, des organes, des glandes de cette région de notre corps et nous découvrirons la qualité spécifique que chacun confère au mouvement.Niveau : moyen. Par Annick Pütz. Jusqu’au 02/04 – 18h30

36

 LUXEMBOURG 

Une cinquantaine de disquaires venus de France, de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas vont installer leurs bacs à l’intérieur du CarréRotondes. Ils y vendront non seulement des disques vinyles et des CD mais proposeront aussi une importante sélection de DVD et disques Blu-ray. Que ce soit pour un double, une réedition

Atelier d’Initiation à la Respiration La qualité de notre vie dépend de la qualité de notre esprit Parce qu’il est difficile de gérer le stress avec la partie en nous qui elle-même génère le stress, nous privilégions la respiration, puissant outil de gestion des émotions. En effet, l’efficacité des techniques de respiration se comprend partiellement en reconnaissant le lien entre les émotions et le souffle. Chaque émotion crée un rythme précis ou schéma respiratoire. Respiration et esprit se répondent, ainsi, l’un est l’outil préparant l’autre à accéder à un état de méditation. Du 03 au 11/02 – 19h15

Centre-Ville de Luxembourg l’Art de Respirer : Séminaire de Gestion du Stress Parce qu’il est difficile de gérer le stress avec la partie en nous qui elle-même génère le stress, le séminaire forme à la maîtrise d’outils pratiques, alliant techniques de respiration et processus interactifs guidés. Gestion du stress : vers un équilibre progressif et autonome de l’individu. Une formation qui aborde les aspects concrets de la gestion du stress, avec un apprentissage qui passe par la maîtrise d’outils pratiques - notamment respiratoires - rapides à intégrer et à mettre en œuvre, sur lesquels les participants sont rendus autonomes. Ce séminaire a pour but d’aborder la gestion du stress tant sur le plan personnel, que professionnel - en offrant une approche en trois temps : élimination du stress déjà stocké dans le système dans le cadre même du séminaire et de façon intensive ; meilleure gestion du stress au quotidien, que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel, par l’enseignement d’un set d’exercices pratiques à travailler à court et à long terme ; un suivi sur mesure, afin de régulièrement faire le point sur l’aspect

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

technique et l’applicabilité des exercices au quotidien. Ce séminaire est orienté vers tous les adultes désireux d’améliorer la qualité de leur vie (santé physique, gestion de ses états émotionnels, relations interpersonnelles), tant sur le plan personnel que professionnel. En particulier, le stage s’avère d’une grande utilité pour les personnes qui souffrent de stress dans leur vie quotidienne ou qui manquent de motivation dans leur activité professionnelle. En effet, puisque la prise de responsabilité sociale se fait en grande partie sur le lieu de travail, ce stage a une composante importante orientée vers le milieu professionnel. Il convient ainsi à toute personne désireuse d’enrichir ses aptitudes au travail par la maîtrise d’outils pratiques. Inscription obligatoire : 621 54 87 37. Du 28/02 au 02/03

Cercle Cité Create Your Future : Formation Théorique

Depuis une dizaine d’années, le secteur culturel luxembourgeois est en plein développement. Cependant son évolution est tributaire d’une professionnalisation du secteur. Actuellement, la dynamique de son développement est freinée par un manque de dispositifs de formations spécifiques par rapport aux besoins spécifiques des opérateurs culturels luxembourgeois. Dans ce cadre, l’Agence luxembourgeoise d’action culturelle (en étroite collaboration avec Relais Culture Europe) met en place “Create your Future”, une formation théorique interdisciplinaire pour tous types d’opérateurs culturels (artistes, administrateurs, responsables de projets culturels...) du Luxembourg et de la Grande Région travaillant au Luxembourg ou en coopération avec le Luxembourg. Les objectifs de la


Rendez-vous

formation sont de développer et de professionnaliser le secteur culturel, en répondant aux nouvelles exigences de performances et en mettant à niveau les compétences pour une meilleure compétitivité au sein des secteurs des industries créatives à l’échelle internationale. La formation théorique s’organisera autour de 16 journées de formation axées sur 3 thématiques principales : gouvernance, stratégies, pratique. Jusqu’au 30/06

Create Your Future : Stratégie de Communication (COMPLET) Inscription sur liste d’attente. Le 06/02

Create Your Future : Outils collaboratifs et web 2.0 Une deuxième édition pour cette journée trés demandée, consacrée aux outils collaboratifs et web 2.0. Cette journée de formation aura pour but de former les opérateurs culturels aux différents outils collaboratifs et web 2.0 qui s’offrent à eux et qui peuvent faciliter leur travail et communication tels que les réseaux sociaux, Basecamp, Asana, Trello, Harvest, mais également l’agenda de planification de Culture.lu. Pensez à ramener vos ordinateurs portables ! Le 27/02 - à partir de 9h

Ciné Utopia Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival 2014 En 2014, vous aurez 10 jours pour vous immerger dans le meilleur du cinéma contemporain. Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival, se déploie sur deux week-ends pour mieux vous accueillir. Festival compétitif centré sur le cinéma national et international, le documentaire et le jeune public, Discovery Zone - le plus grand événement du genre au Luxembourg -, c’est une centaine de projections de longs et courts métrages exclusifs, des films d’animation, une sélection d’ateliers et de conférences. Retrouvez

les invités et les jurys lors des projections ainsi qu’au quartier général de l’événement : le Ratskeller (Cercle Cité). Programmation générale disponible sur www.discoveryzone.lu, www. facebook.com/discoveryzone, www.twitter.com/luxfilmfest. Du 28/02 au 09/03

CarréRotondes

Tanzwerkstatt

DANCE YOUR DAY...

Jeune public  LUXEMBOURG 

Banannefabrik Danse ta différence

Ateliers de danse en duo enfant-adulte, ouverts aux enfants en situation de handicap. Ce nouveau cycle d’ateliers est basé sur l’échange et le partage entre les parents et leurs enfants en intégrant aussi des enfants en situation de handicap. Ils sont invités à partager tous ensemble un moment privilégié autour du mouvement, du son et de la danse. C’est l’occasion de se redécouvrir autrement mais aussi de s’ouvrir au monde et à sa diversité. Artiste indépendante, diplômée d’art thérapie /danse thérapie, Nathalie Fontana recherche le lien entre la danse et l’ouverture des sens. Elle s’est formée auprès d’artistes venant de l’Opéra de Paris, du Théâtre du Châtelet, de chez Maurice Béjart... Nathalie Fontana côtoie l’univers du handicap dans son quotidien et intervient régulièrement auprès de personnes avec autisme ou handicap moteur. Elle participe à de nombreux projets sur le sujet de la différence et particulièrement dans le domaine des arts. Jusqu’au 29/03

Dans cet atelier, les participants passeront à la loupe les mouvements du corps au quotidien. À travers l’utilisation de rythmes, de tempi, de répétitions, d’exagérations et de réduction desdits mouvements, ils seront amenés à concevoir des scènes et des images au rendu poétique. Chaque après-midi commencera par une série d’échauffements du corps, suivie d’une partie improvisation et chorégraphie. Seules conditions requises pour participer à cet atelier qui aura lieu pendant le congé de Carnaval : l’envie d’expérimenter et de mettre le monde sens dessus dessous. Née au Luxembourg, Catherine Elsen est à la fois pédagogue en mouvement et pédagogue du théâtre. Elle possède une licence en pédagogie du théâtre de la Haute École d’Osnabrück ainsi qu’un diplôme d’études supérieures en Community Dance du Trinity Laban Conservatoire de Londres. Elle a animé des ateliers pour jeunes et adultes en Allemagne, au Luxembourg, au Venezuela, en Iran et aux Îles Comores.   Du 18 au 21/02

d’stater muséeën Expérience Musée : Semaine Jeunes Publics 2014

La 4e édition de la Tanzwerstatt propose un cycle de 6 ateliers de danse dirigés par des danseurs et chorégraphes œuvrant au Luxembourg et en Grande Région ainsi que par des compagnies internationales qui présentent leur spectacle dans le cadre de la programmation TRAFFO. Ce cycle permettra aux participants de découvrir de manière ludique, via des thèmes divers, la multitude de pistes de travail qu’offre la danse. Direction des ateliers : Compagnie Cas Public, Compagnie étantdonné, Sarah Baltzinger, Julie Barthélémy, Simone Mousset, Annick Pütz. Jusqu’au 22/03

Theaterlabo

EXPÉRIENCE MUSÉE, qui réunit tous les musées de la ville de Luxembourg,œuvre à rapprocher lycée et musée, en proposant à plus de 5000 participants un programme concentré d’actvités pédagogiques autour des expositions, des collections et du patrimoine. Le défi est lancé cette année encore de proposer aux jeunes des activités qui, dans l’inspiration qu’elles provoquent, dans la créativité qu’elle rendent possible, sont à l’origine du plaisir que l’on peut tirer d’une expérience au musée. EXPÉRIENCE MUSÉE s’adresse à tous les enseignantes et enseignants de l’enseignement secondaire et secondaire technique, à toutes les disciplines, à tous les niveaux d’enseignements et, surtout, à toutes les sensibilités. Musées participants : Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain, Mudam, Musée national d’histoire et d’art, Musée national d’histoire naturelle, Musée Dräi Eechelen - Forteresse, Histoire, Identités, Musée d’ Histoire de la Ville de Luxembourg, Villa Vauban. www.experiencemusee.lu Du 10 au 16/02

Mudam Ce Labo offre la possibilité aux jeunes passionnés de théâtre de se rencontrer régulièrement au CarréRotondes pour développer leur propre projet, de la lecture de textes et de la découverte de productions jusqu’au jeu d’acteur, l’improvisation, l’écriture de textes, voire la mise en scène. Jusqu’au 30/04

MUDAMINI TOUR : Mat Boma a Bopa

© Mudam Luxembourg

Des Visite mat Guide ass extra fir Kanner an hier Grousseltere gemaach. Entdeckt zesummen d‘Konschtwierker am Mudam. Fir Kanner ab 6 Joer. Op Lëtzebuergesch. Le 17/02 - 15h

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

37


Agenda

Agenda

01

samedi saturday

 10:00  La grenouille, le carambolier et autres Contes de l’Asie du sud-est

 11:00 

Prochain arrêt : Bleu

30 minutes of organ music L’organiste Robert Kania jouera à l’orgue classique de la Cathédrale des œuvres de Samuel Scheidt, Dietrich Buxtehude et Johann Sebastian Bach. Cathédrale Notre-Dame

 14:00  Mad Lab : Valentinshäerz

Voyage musical dans nos couleurs intérieures. Théâtre musical dansé. Luciana Mancini, mezzo-soprano. Christoph Sommer, luths. Florencia Bardavid, viole de gambe. Lele Mancini-Olivos, percussion. Marlene Wolfsberger, danse, idée, chorégraphie. Ela Baumann, conception, mise en scène, chorégraphie. Heike Hanefeld, dramaturgie. Florian Angerer, décors, costumes. Jean-Lou Caglar, lumières. Philharmonie

Le Gardien du Nid

Un joli cadeau pour la St-Valentin ! Dans cet atelier tu créeras un cœur pour la St-Valentin et tu apprendras à connaître les différents composants électroniques. Âge : 11-13 ans. www.science-club.lu. Natur Musée Le CITIM (Centre d’Information Tiers Monde) invite à une matinée de contes asiatiques avec la conteuse française Anne-Karen de Tournemire. Savez-vous comment le soleil est venu sur la terre ? Pourquoi le lièvre terrifié court sans se retourner ? Qui est l’homme au crottin de cheval ? Sabaïdi ! Bienvenue au pays des rizières, au milieu des buffles, des geckos et des gibbons... Laissez les histoires vous entraîner dans un voyage étrange où vous croiserez des caramboles et un corbeau géant, une maison sur pilotis miniature et une grenouille lunatique dans une pagode. Histoires  : “Chuuut !” d’après une berceuse thaïe ; “Les soleils”, conte d’origine hmong en provenance du Laos ; “Le carambolier”, conte merveilleux vietnamien ; “Le lièvre réveillé par un fruit de Mak Tum”, randonnée du Laos ; “L’homme au crottin de cheval”, conte merveilleux cambodgien ; “La grenouille”, petite histoire de Thaïlande. Pour enfants à partir de 5 ans. En français. Centre d’Information Tiers Monde

Théâtre Danse / Opéra 38

 15:00  Mampf !

Des assiettes qui dansent, un hoquet qui se balade, des corps qui mâchent au lieu de marcher, des couverts bavards, des chansons à ramasser à la cuiller, une danse des œufs des plus séduisantes... Après “Kopffüßler”, la chorégraphe Barbara Fuchs a choisi pour sa nouvelle pièce de se concentrer sur la nourriture et ses rituels. Les danseuses convient le public à leur table pour une expérience sensorielle ludique ! Âge : 2-4 ans. Durée : 30’. Sans paroles. CarréRotondes

Un court métrage d’Olivier Pesch. Projection du film d’animation suivie d’un atelier créatif pour enfants, encadré par le réalisateur Olivier Pesch. Robert est le gardien d’une station d’éclosion fantastique. Il a comme tâche de s’occuper de six œufs. Parmi eux se trouve un petit œuf, Ben, qui ne se développe pas normalement. Son défaut de croissance provoque un sentiment de rejet de la part de ses congénères. Robert se trouve dans une situation pénible. Il essaie par tous les moyens d’apaiser le malaise dû au handicap de Ben et s’attache de plus en plus au petit œuf... Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 17:00  Mampf !

cf. 15h CarréRotondes

Prochain arrêt : Bleu cf. 15h Philharmonie

 19:30  Concert Section F & Friends

Lycée Classique Diekirch Ancien Bâtiment DIEKIRCH

Musique classique Conférence

 20:00  A River Runs Through It

Sense & Sensibility USA 1992 / vostf / 123’ / c / De : Robert Redford / Avec : Craig Sheffer, Brad Pitt, Tom Skerritt Au Montana, au début du 20e siècle, les frères Maclean reçoivent une éducation stricte, rythmée par les sermons de leur père, pasteur presbytérien, et leurs parties de pêche à la mouche. Les années passant, les deux frères prennent des chemins différents. D’un tempérament calme, Norman fait carrière à l’université. Son cadet, Paul, impulsif et dissipé, se tourne vers le journalisme, les femmes, l’alcool et le jeu... Cinémathèque

Jahre im Gefängnis war und dass Unas Leben so gut wie zerstört ist. Ihre gemeinsame Geschichte wird rückblickend erzählt, aus der jeweils eigenen Perspektive. Manches bleibt in der Schwebe. Die beiden schweigen oder klagen sich an, sie sind aufgewühlt. Über das gemeinsame Sprechen und Erinnern finden der Mann und die Frau, finden Una und Ray wieder zusammen. Sie kommen sich näher, wollen miteinander schlafen. Doch plötzlich erscheint ein junges Mädchen in der Tür. Grundthema des Stücks ist Sex mit einer Minderjährigen, Missbrauch also. Es tauchen jedoch bald Fragen auf: was genau ist passiert, wie kam es dazu und weshalb - und war es wirklich ein Verbrechen oder lediglich eine gesetzeswidrige Verbindung und vielleicht doch so etwas wie Liebe ? Théâtre des Capucins

Concert de gala

Blackbird David Harrower. Deutsche Übersetzung von Angela Kingsford Röhl. David Harrower ist spätestens seit “Messer in Hennen” einer der erfolgreichsten britischen Gegenwartsautoren. Sein Schauspiel “Blackbird” entstand 2005 für das Edinburgh Festival und wurde in der Regie von Peter Stein uraufgeführt. In Luxemburg zeichnet Marion Rothhaar für die Neuproduktion des Drei-Personen-Stücks verantwortlich. Die 40-jährige Zweibrückerin, Mitglied im Luxemburger Künstlerkollektiv Maskénada, gibt ihr Regiedebüt bei den städtischen Bühnen. In den Hauptrollen sind Steve Karier und Catherine Janke zu sehen. Der Aufenthaltsraum einer Firma im Industriegebiet am Rande der Stadt : farblose Spinde, der Boden voller Müll, eine einzige Tür. Dort sucht eine junge Frau nach 15 Jahren die Konfrontation mit einem Mann. Die beiden verbindet eine gemeinsame, vielleicht dunkle Vergangenheit. Der Mann ist Mitte 50, die Frau noch keine 30. Wir wissen zuerst nicht, was zwischen ihnen vorgefallen ist. Wir erfahren aber, dass Ray, der mittlerweile Peter heißt, einige

Musique actuelle Cinémathèque FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Événement Jeune public

Fanfare municipale Luxembourg-Bonnevoie. Solistes : Claudine Schott & Annette Sondag (Saxophones), Henri Pigeon (Bugle), Frank Schroeder (Euphonium). Direction : Claude Weber. Au cours du concert, plusieurs musiciens issus des rangs de la Fanfare de Bonnevoie endosseront le rôle de soliste : Frank Schroeder interprétera “The Seven Divine Properties”, la nouvelle pièce pour euphonium et fanfare du compositeur néerlandais Rob Goorhuis. La fanfare accompagnera ensuite Henri Pigeon dans “The Children of Sanchez” de Chuck Mangione, ainsi que les deux saxophonistes Claudine Schott et Annette Sondag dans “Mystic” de Roland Smets. Au programme figureront également des morceaux que Claude Weber – dont ce sera le dernier concert en tant que chef d’orchestre de la Fanfare de Bonnevoie – avait déjà eu l’occasion de diriger au cours de ses 17 années à la tête de la fanfare, comme “The Year of the Dragon” du compositeur

Exposition Divers


Agenda

EN PASSANT... Auteur, compositeur et interprète, Michel Clees sort en 1985 un disque intitulé “immer noch” aux Éditions Binsfeld puis “Lettres”, un album paru en 2004 aux Éditions Ultimomondo, tous deux très bien accueillis par la presse grand-ducale. Sur un ton personnel, satirique et lyrique, il s’exprime en allemand, anglais, français et luxembourgeois sur des thèmes politiques et d’actualité et rend hommage aux habitants des Terres Rouges. À la Kulturfabrik, l’ensemble interprètera des chansons et textes de Michel Clees. Deux textes de Serge Basso seront également mis en musique. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Kalima

Moderner Kammerjazz. Kalima, drei Silben, eine indische Muttergöttin, ein afrikanisches Sprachspiel wie Scrabble, ein heißer Wüstenwind... drei Musikerinnen auf einer Wolke aus Klängen und unkonventionellen Kompositionen. Das aparte Trio der Sängerin Sascha Ley überrascht mit der Kühnheit, mit der es an einen unverklemmten und originellen Jazz, einer subtilen Mischung aus modernen Themen und imaginärer Folklore, herangeht. Die Preisträgerinnen des Tremplin Jazz d’Avignon Publikumspreises haben seit ihrem Debütalbum 2010 ihre Recherche an der Kreuzung melodiöser Linien und rhythmisch dynamischer Momente weiter verfolgt, die 2014 in ihrem zweiten hochgelobten Album “Everything Within” mündete und erneut die eigenwillige Poesie von Kalima beweist. Gesang, Sascha Ley. Klavier, Laia Genic. Sopransaxophone & Bassklarinette, Anne Kaftan. Centre Culturel Syrkus ROODT-SUR-SYRE

Mille francs de récompense

Evgeni Boshanov

Programme : Franz Liszt, “Les jeux d’eau à la Villa d’Este” extr. des “Années de pèlerinage III” (S.163) ; “Après une Lecture de Dante. Fantasia quasi sonata” extr. des “Années de pèlerinage” (S.161) ; “MephistoWalzer” N°1 A-Dur ; “Der Tanz in der Dorfschenke” N°2 (S.110) ; Franz Schubert, “Sonate en sib Majeur”, D.960. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

pour un vrai mélodrame ! Mais si c’est Victor Hugo qui tire les ficelles, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, la richesse des situations naît de leur ambiguïté. Ainsi, au cœur du désespoir, et comme un cheveu sur la soupe, surgit Glapieu, bandit au grand cœur, repris de justice philosophe, monte-enl’air anarchiste, aux manières sans fard et au langage fleuri... Traqué par la police, il trouve refuge dans une alcôve pendant la saisie. Oreille invisible, il entend le piège se refermer, en toute légalité, sur la famille aux abois, et décide tout à trac de faire justice lui-même. Mise en scène : Marja-Leena Junker. Scénographie : Trixi Weis. Musique : René Nuss. Costumes : Daniel Trento. Avec : Pierre Bodry, Joël Delsaut, Fabio

Godinho, Sophie Langevin, Brice Montagne, Christine Muller, Franck Sasonoff, Jules Werner, Serge Wolf, Jean-François Wolff. Théâtre du Centaure

 20:30  Match Belgique Vs Luxembourg

Deux équipes de 5 improvisateurs, appelés “jouteurs”, vous emmènent dans des aventures délirantes, burlesques,

émouvantes, voire “effrayantes” ! L’arbitre impitoyable annonce un thème, une catégorie de type de jeu à utiliser et la durée de l’improvisation. Une légère réflexion de quelques secondes et une scène totalement improvisée appelée “impro” démarre pour une durée de 2, 3, 4, 5... voire 10 minutes ! À la fin de chaque “impro”, les spectateurs votent pour l’équipe qu’ils ont préféré à l’aide d’un carton bicolore, tout ceci pendant 2 mi-temps de 45 minutes chacune. À la fin du match, l’équipe ayant totalisé le plus de points est déclarée vainqueur. C’est l’équipe Coolos qui représentera la Belgique et le POIL le Luxembourg. Abbaye de Neumünster

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

/ Atelier Michel Bouvet. Photo © Claude Dernoeden

anglais Philip Sparke. Programme : “Corale” (Marco Pütz), “The Seven Divine Properties” (Rob Goorhuis), soliste : Frank Schroeder, “The Year of the Dragon” (Philip Sparke), “Kraftwerk” (Jacob de Haan). “Emblem of Unity” (John Richards), “The Children of Sanchez” (arr : Luc Vertommen), soliste : Henri Pigeon, “Vitae Aeternum” (Paul Lovatt-Cooper), “Mystic” (Roland Smeets), solistes : Claudine Schott et Annette Sondag, “Jubilance” (Benjamin Yeo), “Fairy Street Samba” (Bob Gay & Marcel Peeters). Conservatoire de la Ville de Luxembourg

Édition OCtobre : 02/09

Un hiver glacial et enneigé des années 1820, à Paris. Terrés dans un appartement sinistre, Zucchimo, un vieil homme ruiné, sa fille et sa petite-fille attendent le coup de grâce : la parade des huissiers venant saisir les meubles. Un homme d’affaires et de magouilles, Rousseline, dégoulinant de suffisance, connaît la vérité sur cette affaire et a donc le pouvoir de rétablir la dignité de la famille. Las, il préfère les faire chanter pour obtenir de force la main de Cyprienne, la jeune fille, promise à un commis de banque trop fauché pour l’épouser... Toutes les conditions sont donc réunies

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Dans le cadre du festival de musique baroque Jeudi 27 février à 20h ( Première - 1ère distribution) vendredi 28 février à 20h (2 e distribution) Samedi 1 er mar S à 20h (1 ère distribution) Chaque soir, introduction à l’œuvre à 19h30, en fr

Rinaldo

Opéra de G. F. Händel

Claude Mangen, mise en scène. Ensemble de la Chapelle Saint-Marc. Jean Halsdorf, direction. Julie Conrad, décor. Laurie Lamborelle, costumes. 1ère distribution : Monique Simon, mezzosoprano (Goffredo).Véronique Nosbaum, soprano (almirena). Seung-Ho Choi, contre-ténor (r inaldo). Mariette Lentz, soprano (armida, magicienne). Manou Walesch, mezzosoprano (eustazio). Rémi Muller, baryton (argante, ro i de Jérusalem). Andy Loor, baryton (magicien / herold). 2e distribution : Dana Luccock (Goffredo). Stephany Ortega (almirena). Jeff Mack, (ri naldo). Baiba Rozenbaha (eustazio). Raoul Reimersdal (argante). Véronique Kinnen (armida). CAPe Ettelbruck - Centre des Arts Pluriels Ed. Juncker 1, pl. Marie-Adélaïde L-9063 Ettelbruck Infos & réservations : tél. 26 81 21-304 (du mardi au vendredi de 13h à 19h) www.cape.lu

39


Agenda

 20:30  MELANIE DE BIASIO

Avec un premier album distingué par quatre étoiles dans “Jazzmann Magazine” et recompensé par un Octave, l’équivalent des Victoires de la Musique en Belgique, Mélanie de Biasio est devenue une représentante hautement considérée de la scène jazz belge. Avec son nouvel album “No Deal”, la chanteuse à la voix hypnotique nous plonge dans une expérience profonde et saisissante qui va bien au-delà du jazz. Déjà disque d’or en Belgique, le deuxième album “No Deal” de la jeune chanteuse et musicienne belge dévoile une histoire d’ombres, de blues et de lumière. Un album énigmatique et reposant, discret et puissant. Déroutante, dotée d’un talent terrassant, Mélanie De Biasio instille dans ses morceaux l’essence du jazz, du blues, de la pop et de la soul avec une maîtrise et un naturel impressionnant. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

 22:00  Conte de la folie ordinaire

early 80s Los Angeles and you can feel it.The print we screen is a French dubbed version without subtitles, but if you master the French language you will be compensated by none other than Michel Piccoli, who here lends his voice to the main character. Cinémathèque

02

dimanche sunday

 10:30 

Cinema Paradiso USA 2000 / version française / 84’ / couleur / Film d’animation de Peter Lord et Nick Park / À partir de 6 ans En 1950, en Angleterre, dans le Yorkshire, la vie paisible du poulailler de la ferme Tweedy semble plaire à ses locataires. La nourriture est abondante et l’endroit est chaleureux. Mais la poule Ginger est loin de partager l’avis de ses consœurs : elle rêve de grand espace et de liberté. Chaque jour, elle essaie sans succès de s’évader de la basse-cour... Cinémathèque

Lawson / Deneire (L) Eliot Lawson, violon. Hanne Deneire, clarinette basse, composition. Annick Pütz, danse, idée, conception. Catherine Lorent, arts plastiques, conception. Alexandra Lichtenberger, costumes. Annechien Koerselman, conseil mise en scène. Philharmonie

 11:00 

Lawson / Deneire (F)

Prochain arrêt : Bleu cf. 01/02 Philharmonie

désillusion avec le Paris du 19e sièce pour toile de fond. Le Théâtre Bolshoï (littéralement “Grand Théâtre”) est l’une des scènes d’opéra et de ballet les plus renommées du monde. Le Ballet du Bolshoï compte plus de 250 danseurs et inscrit plus de 30 ballets à son répertoire annuel avec des œuvres classiques venant des plus célèbres chorégraphes contemporains. Des artistes légendaires ont dansé au Bolshoï.   Ciné Utopia

Der gestiefelte Kater

Mampf !

40

 15:00  Chicken Run

cf. 01/02 CarréRotondes

Filmreakter’s Cinélunatique Storie di ordinaria follia / Italie 1981 / vf / 101’ / c / De : Marco Ferreri / Avec : Ben Gazzara (Michel Piccoli), Ornella Muti, Susan Tyrell Recreating Bukowski on film seems futile by default, his stories are inseparable from his wild personality and as soon as a filmmaker tries to emulate the style the pointlessness of simulation becomes painfully clear. One would have had to hand a camera to the man himself to give a Bukowski film any right to label itself as that. Once this inherent handicap is acknowledged though, Marco Ferreri’s film becomes quite an enjoyable companion piece to the writer’s œuvre and should be of interest not only to fans of the writer. Ben Gazzara is great as Charles Serkin (based on the Bukowski alter ego Hank Chinaski) who falls in love with the suicidal young woman from Bukowski’s short story “The Most Beautiful Woman in Town”. Contrary to the more recent Factotum this film does not have to strain to recreate a Bukowski contemporary America, this was shot in very

elle joue surtout dans le quartet du saxophoniste Cezariusz Gadzina et le quintet hard bop Sidewinders. Le saxophoniste Mikael Godée a créé le groupe Corpo il y a une vingtaine d’années et a fait plusieurs tournées en Europe, aussi en Belgique, un pays qu’il apprécie d’ailleurs de plus en plus. Abbaye de Neumünster FREE

cf. 10h30 Philharmonie

Mampf !

 11:30 

cf. 01/02 CarréRotondes

Apéro’s Jazz – Eve Beuvens – Mikael Godée Quartet

Prochain arrêt : Bleu cf. 01/02 Philharmonie

 16:00  Lost Illusions

Eve Beuvens, piano. Mikael Godée, saxophones. Agnus Bergstrom, basse. Johan Birgenius, batterie. Une rencontre musicale à l’image de notre temps : Eve Beuvens et Mikael Godée se sont découverts pour la première fois sur myspace. Ils ne s’étaient jamais rencontrés en personne, mais avaient le pressentiment que leur collaboration pourrait être un succès. Deux ans plus tard cette rencontre inattendue est devenue une profonde amitié musicale et une des plus belles expériences du jazz européen du moment. La pianiste Eve Beuvens a sorti son premier CD “Noordzee” en 2009. Depuis,

Hans, dem Müllerburschen, ist der Vater gestorben. Seine Brüder haben Hof und Mühle geerbt, er die Katze. Nun weiß er nicht wohin mit sich und seinen Träumen. Eine Prinzessin langweilt sich. Ihr Vater hat die Dienerschaft entlassen : kein Geld mehr in der Schatzkammer. Übrig geblieben ist nur Gustav, der nun sämtliche Aufgaben erledigen soll. Doch Mangel an Personal bringt Mangel an Rebhühnern auf der königlichen Tafel. Das ist die Gelegenheit für den Kater. Er bringt einen ganzen Sack mit der begehrten Speise aufs Schloss, im Namen des Grafen von Mühlenberg. Auch wenn bisher keiner von diesem Grafen gehört hat, ein sprechender Kater in Stiefeln macht Eindruck. Pech nur, dass dem Grafen die Kleider beim Baden anscheinend gestohlen wurden. Als die Prinzessin den jungen Mann so am Seeufer erblickt, ist es vorbei mit der Langeweile. Ob Graf oder nicht, dank der List des Katers findet sich am Ende sogar ein Schloss : Zeit für gemeinsame Träume und Pläne. Thomas Freyers behutsame Adaption des Grimmschen Märchens ist eine Entdeckung voller Poesie und Witz. Württembergische Landesbühne Esslingen. Regie : Edith Ehrhardt. Schauspiel : Annegret Taube, Franziska Theiner, Martin Frolowitz, Hanif Jeremy Idris und Tobias Strobel. Cube 521 MARNACH

Bolshoi. Inspiré du grand classique d’Honoré de Balzac, “Les Illusions perdues” est un ballet récent, créé à Moscou en 2011 par Alexeï Ratmanski et dont la dramaturgie a été revue par le comédien, scénariste et réalisateur français Guillaume Gallienne. Adaptation stylisée, pour la danse et pour le drame, de l’univers foisonnant du roman, ce ballet au parfum très français mêle amours contrariées, ambition et

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

 17:00  Concert de la Musique Militaire Grand-Ducale au profit du Télévie

© J.M. Lupo Ludowicy

Le concert Télévie sera offert par la Musique Militaire Grand-Ducale dans le cadre de la Journée mondiale contre le cancer. Placée sous l’autorité directe du chef d’état-major de l’armée, la Musique Militaire est un orchestre d’harmonie constitué d’une soixantaine de musiciens professionnels dont les activités sont nombreuses : prestations pour la Cour Grand-Ducale et pour le Gouvernement, encadrement musical de nombreuses manifestations militaires et patriotiques, nombreux concerts publics donnés avec ses différentes formations, tant au Grand-Duché qu’à l’étranger. Programme : Oscar Navarro, “Downey Overture” ; Roberto Molinelli, “Bridges” ; Franz von Suppé, “Dichter und Bauer” ; Oliver Waespi, “Divertimento” ; Willem van Merwijk, “Destino Tango” ; Peter Graham, “Gaelforce”. Capt. Jean-Claude Braun, dirigent. AdjCh. Alain Hecker, clarinette. AdjCh. Thierry Majerus, clarinette. Marie Gales, modération. Kinneksbond MAMER

JITZ JEITZ QUARTET Jazz, blues, soul ARCA Bertrange BERTRANGE

Mampf ! cf. 01/02 CarréRotondes

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

My Fair Lady

alle Sträichinstrumenter, ouni dat, wéi hie seet, keen Orchester kann existéieren, well et sou eppes wéi d’Fëllement ass vun all Musik. Hien, de Musiker ouni Numm, ass op Liewenszäit engagéiert am Philharmoneschen Orchester, wou en hannen an der leschter Rei seng Plaz huet, obwuel de Konterbass senger Meenung no dach dat zentraalt Orchesterinstrument ass. Uganks setzt hien alles drun, säin Instrument a beschtem Liicht ze weisen, léisst awer duerchblécken, datt dat mat deem Konterbass net sou einfach ass, a lues a lues gëtt seng Ried dann zu enger Ofrechnung, net nëmme mat sengem Instrument; Dirigenten, Solisten, Komponisten an och aner Leit mussen dru gleewen. Seng Ried weist hie méi a méi net nëmmen als frustréierte Kënschtler a noléissege Musiker, dee gär mol e puer Nouten ausléisst, mä och als verbatterten a verbruete Klengbierger, deen ze kuerz

 18:30  Mille francs de récompense

cf. 01/02 Théâtre du Centaure Broadway Goes Hollywood USA 1964 / vostf / 170’ / c / De : George Cukor / Avec : Audrey Hepburn, Rex Harrison, Stanley Holloway / Musique : Frederick Loewe / Adapté de la comédie musicale d’Alan Jay Lerner (livret), Broadway 1956 / Oscar du meilleur film, 1964 Très réputé linguiste, le professeur Higgins, frappé par l’accent cockney d’une petite marchande de fleurs de Covent Garden, à Londres, se vante d’en faire une duchesse... Cinémathèque

Voyage dans le sud En partenariat avec l’École régionale de musique de Dudelange, nous présentons une nouvelle série de concerts “Nos interprètes !” , récitals de musiciens, interprètes et enseignants à l’ERM. Le concert sera précédé d’une introduction aux compositieurs et à leur œuvre. La série débute avec le pianiste Kevin Tamanini accompagné de la soprano Cécile Bonnet. Ensemble ils présentent un voyage lyrique dans le sud avec des mélodies en 7 langues – espagnol, catalan, portugais, français, occitan, italien et grec – de compositeurs de renom tel que Ravel, Rossini, Konstantinidis, Poulenc, Bellini, de Falla, etc. opderschmelz DUDELANGE

Wien-Berlin Brass Quintett

 20:00  Love Letters

The play was a finalist for the 1990 Pulitzer Prize in Drama. In “Love Letters”, Andy and Melissa read the letters they have written to one another over 50 years, and through them tell the story of their friendship, their triumphs, their disappointments and of course their love. The production is presented by arrangement with Josef Weinberger, Ltd. Directed by Erik Abbott and starring Timothy Lone and Louisa Graf as Andy and Melissa, “Love Letters” is a sweet, funny, moving play about the joys and challenges of love. Art Café

koum an op Revanche aus ass. A Schold u senger miserabeler Situatioun ass dat ondugent Instrument, dat hien net nëmmen an déi hënnescht Rei vum Orchester zwéngt, mee him ëmmer am Wee steet an him d’Liewe schwéier mécht, souguer, wann et ëm d’Fraleit geet. Centre culturel Schungfabrik TETANGE

 20:30 

De : Robert Siodmak et Edgar Ulmer / Avec : Brigitte Borchkert, Christl Ehlers / Scénario : Billy Wilder, Fred Zinneman /avec accompagnement live au piano par Hugues Maréchal Deux couples de Berlinois passent un dimanche à flâner et à flirter dans les rues de Berlin. Leur déambulation les conduit jusqu’aux forêts en lisière de la ville...   Cinémathèque

Les Hommes le dimanche

Université Populaire du Cinéma Menschen am Sonntag / Allemagne 1929 / int.fr / 74’ /

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

Ailey II Les danseurs d’Ailey II font partie des plus doués de leur génération qui captivent leur publique et transforment leur force, leur agilité et la grâce de leurs corps et âmes en des performances émouvantes et puissantes. Sous la direction artistique de Troy Powell, cette troupe, acclamée par la critique, présente des spectacles éblouissants et des programmes novateurs à travers les États-Unis et à l’étranger. L’esprit Ailey brille comme ces artistes présentent un répertoire passionnant et diversifié qui comprend des classiques intemporels d’Alvin Ailey et des œuvres passionnantes par les chorégraphes les plus remarquables d’aujourd’hui. Direction artistique : Troy Powell. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

25, rue Münster rg/Grund xe L-2160 Lu mbou w. ww mnhn.lu

De Konterbass Die beiden abschließenden Konzerte des Zyklus “Brass Corporation” in Mersch werden bestritten vom Wien-Berlin Brass Quintett, zusammengesetzt aus 40% Berliner Philharmoniker und 60% Wiener Philharmoniker, sowie von der Brass Band Oberschwaben-Allgäu, die haargenau nach dem alten englischen Originalrezept 25 Blechbläser, drei Schlagzeuger und einen Dirigenten kombiniert.   Mierscher Kulturhaus MERSCH

Hie lieft eleng a senger schallisoléierter Wunneng, eleng mam Konterbass, sengem Instrument, dem gréisste vun

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

41


Agenda

03 lundi monday

 18:30  Kika

l’honneur dans “Quint’Essence”, une exposition proposant cinq séries issues de ses travaux, qui tentent à mettre en valeur la flamme qui anime le danseur. Comme chaque mois, le TROIS C-L vous invite également à vous laisser tenter par une sélection de vins aux parfums enivrants et de déguster les mille et une merveilles de notre cuisinière, Maria. Banannefabrik

 20:00  Love Letters

cf. 02/02 Art Café Pedro Almodóvar Kika / Espagne-France 1993 / vostf / 112’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Verónica Forqué, Victoria Abril, Peter Coyote, Alex Casanovas, Rossy de Palma Cinémathèque

 19:00  3 du TROIS [FÉVRIER]

Christian Ubl (AT / FR), création / danse ; Aurore Gruel, Delphine Ziegler, vidéo-danse ; André Nitschke (FR), photographie. En résidence de création au TROIS C-L, la compagnie CUBe de Christian Ubl présentera un extrait de sa nouvelle création “Shake it out”. Envisagée comme une réflexion et un regard sur la place de la tradition, cette pièce souhaite questionner l’identité de l’Europe, dans la société contemporaine, comme dans l’art chorégraphique d’aujourd’hui ; et revisiter la notion de tradition, son ancrage fort et son héritage immatériel. Une exploration d’un propos fondamentalement moderne, jusqu’à présent peu abordé et investi par l’art chorégraphique contemporain. Aurore Gruel, danseuse, et Delphine Ziegler, vidéaste, partageront avec le public une nouvelle vidéo issue de leur cycle “Carré de Culture” : “Pâture”, une rencontre insolite entre danse, cinéma et... rythme bovin. Fidèle à leur démarche in situ et munies d’une caméra, les deux artistes s’infiltrent dans la vie d’une exploitation laitière et de son troupeau de 80 vaches montbéliardes pour créer un tableau pittoresque et mouvementé. Le photographe lorrain André Nitschke sera à

42

travels have sparked off a series of songs that would become the central theme of Heather’s eighth studio album “300 Days At Sea”. ‘Save A Little Piece Of Tomorrow’ is her latest single. Abbaye de Neumünster

 20:30  payback

04 mardi tuesday

 14:30  Mikro-Kosmos

Mini-Béischten ënner de Binokularluppen am NaturMobil ënnersichen. Du kanns och selwer déng Mini-Schätz (méi kleng wéi 7 cm) vun doheem matbréngen fir si 25x méi grousss ze gesinn. Âge : 9-10 ans. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Esch-Uelzecht Waldschoul. www.panda-club.lu. Natur Musée

 15:00  Friem Welten !

Heather Nova

Heather Nova, the rebellious mermaid, the Bermudian singer/songwriter who grew up on a sailboat in the Caribbean and went on to sell over 2 million albums worldwide and play over 600 shows in her 20-year career to date has announced an exclusive, acoustic seated show for her most die-hard fans at the Robert Krieps Auditorium of the Neumünster Abbey. By the age of 14 she had sailed across the Atlantic, and as an adult she has roamed the world touring. Her

Mampf ! cf. 01/02 CarréRotondes

Le Monde en doc - Les rendez-vous du documentaire stimulant La Dette / Canada 2012 / vostf / 76’ / c / Documentaire de Jennifer Baichwal / D’après le livre “Comptes et légendes, la dette et la face cachée de la richesse” de Margaret Atwood Cinémathèque

Edward Sharpe and the Magnetic Zeros

Alex Ebert once described his dreadlocked alter ego, Edward Sharpe, as a messianic figure who was “sent down to Earth to heal and save mankind, but kept getting distracted by girls”... The collective from California has formed strong links with Mumford & Sons, who signed the band on their Gentlemen of the Road-label. Edward Sharpe and the Magnetic Zeros formed in Los Angeles in 2007 and the single ‘Home’ from their first album “Up From Below” went viral. The Magnetic Zeros have a revolving line-up of up to 12 musicians, singers, dancers... The band’s sound has elements of folk, gospel, roots rock and psychedelic music and their live show is phenomenal. den Atelier

Angie Schneider a vum Pit Vinandy. Konzept vum Max a Medi Geiben. Abbaye de Neumünster

De Bimbo kritt eng spannend Maschinn geschenkt. Domat kann hien op Plaaze komme wou normalerweis keng Mënsche sinn. Déif ënnert dem Waasser, tëschent de Stäeren oder an der Geeschterwelt erliewt hie flott an och onheemlech Geschichten. Wéi dat Abenteuer wuel erëm ausgeet? E lëschtegt Stéck vum Angie Schneider an der Traditioun vum gudden aale Bimbo Theater. Gespillt vum

 18:30  Les mondes de l’art et des affaires : critiques, interactions, hybridations

Conférence par Eve Chiapello. En français. En collaboration avec le Fonds Belval dans le cadre de projet “public art experience”. Le sens commun tend à perpétuer l’idée d’un conflit de rationalités entre les mondes de l’art et ceux des affaires. Cette opposition historiquement construite, dont il importe de comprendre les origines, permet entre autres de revendiquer une “exception culturelle” dans les règles du commerce international ou de légitimer une intervention active de la puissance publique pour soutenir la création. C’est aussi elle qui fait des mondes de l’art des espaces où la critique du capitalisme s’actualise particulièrement, car ils prennent appui pour partie sur des modèles d’évaluation antinomiques à ceux du marché. Néanmoins, les évolutions des 30 dernières années témoignent d’un rapprochement important des logiques à l’œuvre dans les deux types de mondes. On observe une nouvelle conception du développement économique qui met au centre la connaissance, la créativité et l’innovation et valorise les externalités positives des activités artistiques, ainsi que l’enrichissement rapide au cœur du capitalisme financier qui alimente le marché de l’art contemporain. Cette conférence vise à clarifier ces questions, à tenter de définir les différents rôles qui sont assignés aux activités artistiques dans ce nouveau monde et leur caractère plus ou moins novateur ; enfin, à s’interroger sur la nature des transformations que le monde des affaires subit du fait de cette hybridation. Eve Chiapello est directrice d’études à l’EHESS Paris, titulaire de la chaire de “Sociologie des transformations du capitalisme”. Elle a été professeure à HEC Paris de

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

1994 à 2013. Ses travaux de recherche portent sur la sociologie de la comptabilité et des outils de gestion, ainsi que sur l’histoire du management en relation avec les mouvements sociaux critiques de l’entreprise. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain FREE

En famille, le temps d’un rêve

Erwin Münch et Laetitia de Premont. S’échapper, en camping-car, à la découverte du monde, de ses sites naturels et historiques les plus remarquables, rencontrer les peuples de notre planète et vivre avec eux des moments simples mais souvent chargés de ces émotions si rares dans une vie organisée, enfin, vivre en famille, avec leurs deux filles, une tranche de vie exceptionnelle, tels étaient les objectifs de ce long voyage. Partis le 1er septembre 2002 pour parcourir 140 000 kilomètres à travers les Amériques, l’Océanie, l’Asie du Sud-Est, le Moyen-Orient et l’Europe de l’Est et du Nord, ils en sont revenus trois ans plus tard abreuvés d’images et de rencontres qui, souvent, sont allées au-delà de leurs rêves. Pour en témoigner, leur livre rassemble, sur 365 pages de texte et 24 pages de photos, leurs plus beaux souvenirs de voyage, leurs plus belles découvertes, leurs plus importantes rencontres, leurs plus grandes émotions, et des dizaines d’anecdotes, sans taire évidemment les moments difficiles qui ponctuent inévitablement un tel voyage. Leur livre se fait en outre l’écho

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

de leurs observations, sur le terrain, de réalités locales parfois inattendues et souvent décalées par rapport aux vérités proclamées. “Puisse-t-il à tout le moins encourager chacun à vivre ses propres rêves...” Erwin Münch est diplômé de l’ESCP-Europe. Après avoir exercé différents métiers dans les secteurs de la bourse, de la banque d’affaires et de l’industrie, il consacre désormais sa vie à parcourir le monde pour en rapporter des images et de nombreux témoignages. Membre de la Société des explorateurs français, il a voyagé sur tous les continents, dans près de 150 pays. Il est l’auteur d’un livre souvenir publié chez Géorama sous le titre “En famille, le temps d’un rêve”. Cercle Cité

Jesus Christ Superstar

Broadway Goes Hollywood USA 1973 / vostf / 103’ / c / De : Norman Jewison / Avec : Ted Neeley, Carl Anderson, Yvonne Elliman / Musique : Andrew Lloyd Webber / Adapté de la comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber (musique) et Tim Rice (livret), Broadway 1971 Cinémathèque

 19:30  BULLET FOR MY VALENTINE

Sometimes, there’s no better feeling than losing control. Energy gets released; it’s irresistible and infectious. That’s the case on Bullet For My Valentine’s fourth full-length offering “Temper Temper”. Tightening their grooves and sharpening their riffs, the Welsh quartet who has sold over 4 million albums world wide, fires off an incendiary collection of hard rock anthems with arena-ready bombast and metallic intensity. The band is about to return to the Rockhal after their breathtaking performance back in 2010. Fans shouldn’t miss this opportunity, as they will bring along two special guests : British metalcore band While She Sleeps and Callejon from Germany! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Weyer le Mystérieux (1872-1921)

© Georges Naudet

Déi zwee Zauberhistoriker David Goldrake, Illusionist, a Véronique Faber, Autorin, presentéieren Iech de Kraaftmënsch an Illusionist Alex Weyer, den als Jean Pierre Decker de 4. Februar 1872 zu Monnerech gebuere war. Matt enger Mëschung aus Erzielungen an Demonstratioune gitt dir duerch d‘Liewe vum Weyer, den och als “The Great Alex Weyer” bekannt war, entféiert - eng Geschicht mat villen Héichten awer och Déiften an eng spannend Rees vu Monnerech op New York bis Kairo.Wat mer haut wëssen ass net just wat an den Zeitungen a Bicher steet. Den Alex Weyer war mam berühmten Entfesslungskënschtler Harry Houdini befrënnt, an duerch hire regelméissege Bréifkontakt kënne mer haut nach den Alex Weyer selwer schwätzen héieren. Kulturzentrum Beim Nëssert BERGEM

and increasingly expressive rhythm section that comforts as much as it bludgeons. Continuing the unparalleled pace at which they’ve been touring for over five years now, ASIWYFA have taken their uplifting sound to places other bands could only imagine. A band can’t play 500 shows worldwide without a fanbase and ASIWYFA have a legion. And you can’t build a legion of fans across the world without great songs. The band will head back out on the road as a four piece with their new full time member Niall Kennedy. “All Hail Bright Futures” is an album bursting with a positive vigor, that states a renewed case for a magnetizing band at their best. den Atelier

Congo – Exploration du monde

“Les grands parcs de l’est, Congo Nature” par Tanguy Dumortier et Philippe Lamair. Les Virunga, l’Upemba, la Garamba... des noms qui font rêver et suscitent l’imaginaire. Pour beaucoup, l’Est de la République démocratique du Congo se limite à une région ravagée par la guerre et ses conséquences. Aujourd’hui de grandes zones de l’Est de la RDC ne sont toujours pas complètement pacifiées. Mais malgré les difficultés, lentement et sûrement, la situation se stabilise voire s’améliore. Dans ce contexte, entrevoir l’avenir avec un réalisme teinté d’optimisme est nécessaire pour mettre en avant un des

atouts de cette région : ses parcs nationaux. Méconnus même des Congolais, ces parcs devraient être demain un vecteur de développement économique grâce aux revenus apportés par le tourisme. Le potentiel existe. Il reste à le faire connaître et à en organiser l’exploitation dans un cadre soucieux du développement socio-économique de la population. Sauvegarder ces parcs inscrits par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité, c’est le quotidien des gardes. Des hommes qui, par dizaines, ont déjà payé de leur vie la défense de la nature et des trésors de cette région qui abrite presque toutes les merveilles du continent africain. CAPe ETTELBRUCK

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

ESPOIR EN TÊTE Pour la seconde année consécutive, Utopia SA réitérera en 2014 sa collaboration avec les Rotary Clubs du Luxembourg en soutenant l’action “Espoir en tête”.   Utopolis

 20:00  Love Letters

cf. 02/02 Art Café

AND SO I WATCH YOU FROM AFAR

The chaps from Northern Ireland’s trademark guitar riffs bliss the musical brain, complemented by the colossal

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

43


Agenda

 20:00  Eine Sommernacht

... und es hört nicht auf zu regnen. Helena, erfolgreiche Scheidungsanwältin, sitzt in einer Bar und trinkt Wein für 40 Pfund das Glas. Sie wurde gerade von ihrem verheirateten Liebhaber versetzt. Bob, unauffälliger Kleinkrimineller, wartet dort auf seinen nächsten Autoschieberjob und vertreibt sich die Zeit mit der Lektüre von Dostojewskis “Aufzeichnungen aus einem Kellerloch”... und so wie es aussieht halten diese Nacht und das Leben im Allgemeinen nicht mehr viel für die beiden bereit, also stürzen sie sich in einen betrunkenen OneNightStand. Nach dem eher enttäuschenden Ergebnis schickt sie den Lückenbüßer in die Nacht. Man versichert sich gegenseitig nicht ernsthaft aneinander interessiert zu sein und sowieso überhaupt nicht zusammenzupassen. Ende der Geschichte. Eigentlich. Wenn man sich nicht am nächsten Tag zufällig wiederbegegnen würde. Beide ein paar Pannen und Fettnäpfchen weiter. Helena im vollgekotzten Brautjungfernkleid, Bob mit 25.000 Pfund für Diebesgut in einer Plastiktüte. Aus einem gemeinsamen Stützbier wird eine lange, schrägmagische Mittsommernacht, in der sie die gesamten 25.000 auf den Kopf hauen, literweise Alkohol trinken, verschütten, verteilen, Bob die Gitarre seiner Träume kaufen und in einem Bondage Club zu tiefen Einsichten gelangen. Und vielleicht ist es auch der Anfang einer Liebesgeschichte fürs 21. Jahrhundert... Regie : Natalie Ortner. Musik : Dieter Fischer. Mit : Josiane Peiffer, Martin Engler. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Ensemble Kontraste / Strobel Ensemble Kontraste. Frank Strobel, direction. Film : “Die Büchse der Pandora (Loulou)” (1929). Georg Wilhelm Pabst, réalisation. Joseph Fleisler, Ladislaus Vajda, Georg Wilhelm Pabst, scénario. Louise Brooks, Fritz Kortner, Franz Lederer... acteurs. Peer Raben, musique (1997). Intertitres en allemand, sous-titres en français. En partenariat avec la Cinémathèque. Philharmonie

44

Eugénie Rebetez “Encore”. Un spectacle de danse, chant & humour. De & avec Eugénie Rebetez. En 2010, le “Gina” d’Eugénie Rebetez a remporté un succès immédiat auprès du public et des professionnels : dans ce premier one-woman-show iconoclaste et tragi-comique, Eugénie devenait Gina la diva, fantasque et merveilleuse dans sa petite robe noire moulante, voluptueuse du buste aux orteils. Jouer de son corps et de sa voix est pour elle une façon d’exprimer dans le concret d’une représentation toute une série de réflexions liées à la condition humaine, au désir de trouver sa place dans le monde, à tout ce que cela suppose comme rêves, comme espoirs, comme désillusions aussi. “Encore”, sa seconde pièce, une nouvelle création solo, va “encore” plus loin dans l’exploration de son langage unique : une chorégraphie de l’âme, drôle et sensible, qui réunit le chant, la danse et l’humour. Chorégraphie, texte & jeu : Eugénie Rebetez. Musique : Kitty Daisy & Lewis, Henry Purcell, Eugénie Rebetez, Pascale Schaer, Johann Strauß, Antonio Vivaldi. Dramaturgie : Tanya Beyeler. Son : Pascale Schaer. Lumière : Jérôme Bueche. Costumes : Katharina Schmid. Grand Théâtre

Almodóvar / Avec : Carmen Maura, Fernando Guillén, Julieta Serrano, Antonio Banderas, María Barranco, Rossy de Palma, Kiti Manver, Chus Lampreave Cinémathèque

05

mercredi wednesday

 20:30  Femmes au bord de la crise de nerfs

Pedro Almodóvar Mujeres al borde de un ataque de nervios / Espagne 1987 / vostf / 95’ / c / De : Pedro

 18:30  Hannert dem Rido – Saxitude

 15:00  L’ancien Palais de Justice

L’ancien Palais de justice situé dans la vieille ville de Luxembourg est en cours de rénovation pour accueillir dans le futur le ministère des Affaires étrangères. L’exposé va retracer l’histoire de l’ancien Palais de Justice tout en se focalisant principalement sur les études archéologiques réalisées durant les années 2012 et 2013. Par Isabelle Yegles-Becker, archéologue, Service du Fonds de rénovation de la Vieille Ville. Op lëtzebuergesch.   Centre culturel Prince Henri WALFERDANGE

L’épilepsie

Vollmondbetrachtungen

Kollege Meyer, der Sportlehrer, hat es immer schon geahnt, mit dem Deutschlehrer Wagner stimmt etwas nicht. Er stöbert ihn nächtlich auf und findet in der Tat heraus, dass dieser sich in Frauenkleidern auf menschenleeren Plätzen aufhält. Inszenierung von Klaus-Dieter Köhler. Château de Bettembourg BETTEMBOURG

Crasneanscki, basé à NYC et Berlin. Pendant les 10 dernières années, Soundwalk a collectionné des sons distillés et réinterprétés dans le monde entier, pour créer des voyages qui invitent à l’immersion dans les sons. Les projets de Soundwalk varient entre l’installation, le set live, la performance, l’œuvre exposée et le projet in situ. Soundwalk Collective : Stephan Crasneanscki, Dug Winningham, Simone Merli, Kamran Sadeghi. Mudam FREE

Intervenant : Dr. Stefan Beyenburg, médecin spécialiste en neurologie. Contenu : les épilepsies : étiologie, épidémiologie et prognostic ; traitement médicamenteux ; traitement chirurgical ; traitement par stimulation du nerf vagal ou du cerveau ; aspects psychosociaux ; qualité de vie.  Fondation Autisme Luxembourg MUNSHAUSEN

 18:00  WEDNESDAYS@MUDAM

© Soundwalk

Soundwalk Playlist. Soundwalk est un collectif de musique international fondé par Stephan

Voici le tout premier rendez-vous du nouveau cycle intitulé “Hannert dem Rido”, dont le principe est de donner, tous les premiers mercredis du mois, carte blanche à un artiste, lors d’un moment de convivialité et d’échange avec le public sur scène, “derrière le rideau”. Ce mois-ci, c’est le groupe Saxitude qui est à l’honneur. Fondé en 2003 par le saxophoniste et compositeur luxembourgeois Robi Arend, Saxitude se compose de 4 saxophonistes talentueux. Le groupe a acquis une solide réputation lors de ses concerts à travers le monde entier. Animés par une énergie d’enfer et une forte créativité, les quatre saxophonistes communiquent joie, swing et bonne humeur partout où ils passent. Ce concert donnera l’occasion aux saxophonistes de présenter leur dernier opus “Absolute Saxitude”. Kinneksbond MAMER

 19:00  Lawrence of Arabia

Peter O’Toole Version intégrale et restaurée en numérique 2K ! / GB 1962 / vostf / 227’ / c / De : David Lean / Avec : Peter O’Toole, Alec Guinness, Anthony Quinn, Omar Sharif / D’après : T.E. Lawrence / 7 Oscars (Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur – Peter O’Toole, e.a.) Cinémathèque

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

 19:30  De Baureblues

Documentaire / Long métrage / Luxembourg, 2011 / Réalisation : Julie Schroell / Production : Centre national de l’audiovisuel / Durée : 70’ / Version originale : luxembourgeois / Image : couleurs et noir/blanc / Son : sonore Constatant que la population luxembourgeoise active dans l’agriculture a chuté de 60 % en 150 ans, la réalisatrice Julie Schroell a décidé de partir à la rencontre des rares agriculteurs qui subsistent dans le pays. Qui sont-ils, comment travaillentils et comment en sont-ils arrivés là où ils sont aujourd’hui ? Parcourant l’Œsling et le Gutland, du lac de la Haute-Sûre, en passant par Niederfeulen, Urspelt, Vianden ou encore Eppeldorf, la cinéaste a trouvé des exploitations très différentes, mais toujours à mille lieues des représentations idéalisées ou, au contraire, diabolisées du monde agricole auxquelles nous ont habitué les médias ces dernières années. Kulturzentrum Beim Nëssert BERGEM

 20:00  Blackbird

cf. 01/02 Théâtre des Capucins

Pour un Oui ou pour un Non Deux amis de toujours se séparent parce que l’un a dit à l’autre “c’est bien... ça” avec une intonation que ce dernier juge condescendante. Le théâtre de Nathalie Sarraute est un drôle de théâtre. Nathalie Sarraute s’amuse à creuser le sillon de l’obsession – cette rumination paranoïde qui nous fait monter en épingle l’incident

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

Armé seulement d’“une poignée de ukulélés”, l’absolument irrésistible Ukulele Orchestra of Great Britain revient à la Philharmonie – les plus grands hits pop de tous les temps présentés sur les plus petits instruments. Philharmonie

Vollmondbetrachtungen cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

 17:30  Moment Musical

jeudi thursday

 09:00  Create Your Future : Stratégie de Communication (COMPLET)

30 min. de musique d’orgue (en solo ou en musique de chambre) par l’organiste titulaire Paul Kayser. Église St. Alphonse

Inscription sur liste d’attente. Cercle Cité

 14:30 

 18:00  Concert ActArt : 3 x 3

Bitzcours fir Kanner D’Kanner léieren op der Bitzmaschinn bitzen, e Schnittmuster maachen an eegen Iddien ze realiséieren. Se bitzen mat neiem Stoff/Filz (gëtt gestallt), mee och mat alen T-Shirts, Pullover oder Jeans déi si matbréngen. Virgesinn sinn praktesch an dekorativ Artikelen. D’Bitzmaterial wéi d’Bitzmaschinn, Zwir, Nolen, Schéier asw sinn op der Plaz, mussen net matbruecht ginn. Den Cours gëtt gehaalen vum Marie-Claire Backes-Kalmes. 9-13 Joer. Musée A Possen BECH-KLEINMACHER

1re partie : L’influence des musiques du monde, Jessica

20e siècle. En plus, d’un point historique, il rappelle les carrières de plusieurs flûtistes américains célèbres (Paula Robinson, Harry Altwood) qui ont marqué l’école de flûte américaine fondée par le flûtiste français Georges Barrère et continuée par Julius Baker et Elaine Shaffer. Cette école se caractérise par une sonorité incomparablement riche en couleurs et en dynamique. 3e partie : Trio Koch : Laurence & Philippe Koch (violon), Jean-Philippe Koch (piano). Œuvres d’A. Corelli, B. Martinu, M. Moszkowski. Cercle Cité

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

portfolio days night

MUDAMINI WORKSHOP : Bric-à-brac

Contes, récits et fictions sont le point de départ de cet atelier. À partir d’ornements répétitifs, tu es invité à créer des autels peuplés de bizarreries et d’étrangetés autour de ces histoires. Âge : 3-12 ans. Mudam

Pilzmännchen Mir kucken eis alles iwwert d’Pilzen an der neier Wanderausstellung “Schatzkëscht Buedem” un, molen a formen d’Champignone a loossen eis se zu gudder Lescht och nach gutt schmaachen. Âge : 9-10 ans. www.panda-club.lu. Natur Musée

Chan (piano), Laurence Koch (violon), Claude Giampellegrini (violoncelle), Olivier Dartevelle (clarinette). Œuvres d’A. Khatchaturian, P. Juon, O. Dartvelle. Influence des musiques du monde sur la musique dite “savante” à travers trois univers. L’un d’entre eux autour d’Aram Khatchaturian avec son trio pour clarinette, violon et piano où l’âme arménienne et sa merveilleuse osmose entre chrétienté et orient sont présentes en profondeur tout au long de l’œuvre. Un autre autour de “Jericho trio” pour la même formation d’Olivier Dartevelle, trio écrit en 1993 après la signature d’accords israélo-palestiniens, qui représentaient alors une source d’espoir pour tout le Moyen-Orient. 2e partie : The American Flute, Carlo Jans (flûtes), Natalia Kovalzon (piano). Œuvres de R. Mucynski et L. Liebermann. Ce récital réunit quelques-unes des meilleures compositions pour flûte de l’Amérique du

08.02. 2014 8pm DISCOVER 36 PORTFOLIOS ON SCREEN 1 SPECIAL GUEST - 6 BEST OF - 2 AWARDS MEET ARTISTS AND GUESTS, ENJOY FOOD & DRINKS MUSIC BY CHEZ.KITO.KAT RECORDS

 15:00  Friem Welten !

cf. 04/02 Abbaye de Neumünster

Centre national de l’audiovisuel Pomhouse 1 B rue du Centenaire L-3475 Dudelange Tél. : +352 52 24 24 -1

www.cna.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

© Julia Vogelweith

The Ukulele Orchestra of Great Britain

06

george(s)

le plus banal. C’est cela au fond le tropisme sarrautien, un rien, une sensation de malaise qui effleure la conscience, le sentiment d’une curieuse dissonance dans le rapport à l’autre. Mais ce qui n’était qu’une minime fissure va inévitablement s’ouvrir, s’élargir, dévoiler des abîmes insondables. Sarraute, c’est l’art, à partir d’un rien (ce qui s’appelle rien...) d’explorer, au-delà du langage ordinaire, les multiples petits signes, les “infimes mouvements de la conscience”, qui tissent les singuliers mystères qui nous relient les uns aux autres, ou qui nous séparent les uns des autres. Ce faisant, elle construit un monde poétique où le fantastique se mêle au quotidien. Quotidiens sont les personnages, les dialogues qui semblent relever du langage parlé le plus banal. Fantastique est au fond le projet théâtral de faire entendre, sous l’apparence de conversations ordinaires, les mots qui disent le surgissement de l’irrationnel, la peur obscure, cette espèce d’angoisse première, animale presque, qui fait qu’on perçoit l’autre comme un ennemi, des empiétements duquel il faut se protéger, sous peine d’être envahi, absorbé, anéanti... Nathalie Sarraute écrit “Pour un oui ou pour un non” en 1982, une année avant “Enfance”. C’est sa dernière œuvre dramatique. L’auteur a alors 82 ans. Elle livre une œuvre emblématique, comme la quintessence de ses préoccupations et de son écriture. Mise en scène : René Loyon. Dramaturgie : Laurence Campet. Scénographie : Nicolas Sire. Lumières : Laurent Castaingt. Création sonore : Françoise Marchesseau. Costumes : Nathalie Martella. Avec : Jacques Brücher, Yedwart Ingey.   Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

45


Agenda

 18:30  Little Shop of Horrors

Broadway Goes Hollywood USA 1986 / vostf / 93’ / c / De : Frank Oz / Avec : Rick Moranis, Ellen Greene, James Belushi / Musique : Miles Goodman / Adapté de la comédie musicale d’Alan Menken (musique) et Howard Ashman (livret), off-Broadway 1982, Broadway 2003 Cinémathèque

 19:00  MANY SPOKEN WORDS : It’s

© Simon Letellier

Entre installation mouvante, one-woman-show et performance transformiste, Julia Perazzini incarne et imbrique, avec virtuosité, 12 histoires de vie et de solitude, dans une chorégraphie de manipulation intégrale des sources de lumière, de sons, et des transformations physiques, dans un art de l’artifice totalement avoué et un amour de la basse technologie. Un bar, une personne, 12 personnes. Un vestiaire de personnalités. Conception, mise en scène et interprétation : Julia Perazzini. Mudam

50 years on stage To celebrate its 50th anniversary, the National Theatre of Great Britain presents a once-in-alifetime performance, broadcast to cinemas around the world. From its early golden period under the leadership of Laurence Olivier at the Old Vic theatre to its now iconic building in the heart of London, the National Theatre has been home to Britain’s finest theatrical talent, premiering works by renowned writers such as Harold Pinter, Peter Shaffer, Tom Stoppard, Alan Bennett and David Hare, and staging celebrated performances by Maggie Smith, Derek Jacobi, Judi Dench, Michael Gambon and the rising stars of today. From “Rosencrantz” and “Guildenstern Are Dead” to “The History Boys”, from “The Mysteries to Angels in

46

America”, from “Guys and Dolls” to “War Horse” – Nicholas Hytner directs a thrilling evening of live theatre, with rare glimpses from the archive, featuring many of the original actors who have performed on the National’s stages over the past five decades. Ciné Utopia

 19:30  Die Fledermaus

© Marco Piecuch

Theater Trier. Wiener Charme, Walzerseligkeit und unbeschwerte Champagnerlaune – “Die Fledermaus” von Johann Strauß gilt als “Königin der Operette”. Baden bei Wien, um 1870. Der eitle Notar Dr. Falke wittert die Chance zur Rache : Vor Jahren hat ihn nämlich sein Duzfreund Gabriel von Eisenstein in einem Fledermauskostüm volltrunken in einem Park zurückgelassen und damit öffentlich blamiert. So lockt er Eisenstein auf ein abendliches Maskenfest, um es ihm dort heimzuzahlen. Der arglose Eisenstein, der am nächsten Morgen wegen eines Bagatellvergehens eine mehrtägige Gefängnisstrafe anzutreten hat, geht in die Falle. Seine verführerische Gattin Rosalinde jedenfalls hat nichts gegen die Abwesenheit ihres Ehemanns einzuwenden, steht doch ein Rendezvous mit dem höchst charmanten Tenor Alfred bevor. Aber der wird von dem diensteifrigen Gefängnisdirektor Frank kurzerhand anstelle Eisensteins verhaftet. Als Eisenstein sich nun, gelenkt durch Falkes Intrige, auf dem Fest gleich mehrfach bloßstellt und sogar noch seiner später dazugekommenen maskierten Ehefrau den Hof macht, scheint die Satisfaktion erreicht. Doch da ruft die Stimme des Gesetzes und Eisenstein muss seine Freiheitsstrafe antreten. Im Gefängnis aber gerät dann alles aus den Fugen... Fazit : “Glücklich ist, wer vergisst, was doch nicht zu ändern ist !” Operette in drei Akten von Johann Strauß (Sohn). Text von Richard Genée nach der Komödie “Le Réveillon” von Ludovic Halévy und Henri Meilhac. GMD Victor Puhl, Musikalische Leitung. Klaus-Dieter Köhler, Inszenierung. Wolf Wanninger, Bühnenbild. Carola Vollath, Kostüme. Angela Händel, Chöre. Dr. Peter Larsen, Dramaturgie. Kinneksbond MAMER

 20:00 

Rose Bernd

Cabarenert “LuxiLeaks”. Chut ! Ne le répétez pas, c’est ultra-secret. Si secret que tout le monde est au courant ! Tout le monde en sait un petit peu, mais pas beaucoup, et personne ne sait si c’est vrai ou pas. Alors d’où viennent ces informations ? Est-ce qu’on cherche un peu, on insiste, ou est-ce pourri à la base ? Car ce qui est clair, c’est que ça pue, on dirait vraiment que quelque chose est complètement pourri. Et au final, tout sort au grand jour, même si eux préfèreraient le cacher pour toujours. On te sert tout sur un plateau, mais tu n’as pas le droit d’y toucher. Attention, tu peux te brûler ! Ne serait-ce pas mieux de ne rien savoir ? Tu n’as encore pas compris ? Ne t’occupe de rien surtout ! Stay behind ! Enfonce ta tête sous terre comme une autruche, sinon tu es perdu ! Guy Geimer, mise en scène. Roll Gelhausen, Al Ginter, Jay Schitz, Guy Wagner..., textes. Paul Dahm et Camille Nanquette, musique. Sylvie Hamus et Cristina Kneip, costumes. Charel Stoltz, technique. Avec Monique Melsen, Marcel Heintz, Al Ginter et Karin Seywert. En luxembourgeois. CAPe ETTELBRUCK

EINE SOMMERNACHT cf. 04/02 Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

Les poivres rares du monde

Conférence de Laurence Fischbach. Madame Fischbach (www.amarante.eu) présentera 30 poivres différents qui vous donneront un autre regard sur cette baie qui fut l’objet de tant de convoitises dans l’histoire. Les vrais et faux poivres n’auront plus de secret pour vous et cette connaissance vous permettra de les utiliser de façon optimale chez vous. La conférence sera tenue en langue française mais la conférencière parle aussi le luxembourgeois. Moulin de Beckerich BECKERICH

Im Jahre 1903 wurde Gerhart Hauptmann zum Geschworenen bestimmt, um über eine 25-jährige Kindsmörderin zu richten. Seine ausgeprägte Beobachtungsgabe ließ ihn erkennen, dass sie Opfer der Verhältnisse war ; seine Zivilcourage half ihm, den Freispruch durchzusetzen. Eine Ungeheuerlichkeit im Preußischen Rechtssystem. Noch am Tag der Urteilsverkündung begann er, “Rose Bernd” zu schreiben. Rose Bernd soll August Keil heiraten, einen frömmelnd sich selbstzerfleischenden Mann. Dies hat ihr strenger, moralisch unerbittlicher Vater bestimmt. Doch Rose sucht das wahre, kleine, kurze Glück in den Armen von Christoph Flamm, dem Mann ihrer Ziehmutter, der einzigen Frau, die jemals gut zu ihr war, und das wird fatal. Der Nebenbuhler Arthur Streckmann ertappt die beiden, erpresst Rose Bernd, vielleicht missbraucht er sie gar. Eine junge Frau wird irre an den Verhältnissen und an den Männern. An ihrem sittenstrengen Vater, an ihrem schwächlichen Bräutigam, an ihrem brutalen Erpresser, schließlich an ihrem flatterhaften Liebhaber. Rose Bernd ist erstickt am Leben, noch bevor es überhaupt begonnen hat. Zu allem Unglück kündigt sich jetzt auch noch ein Kind an... Gerhart Hauptmann, der 1912 mit dem Nobelpreis für Literatur ausgezeichnet wurde, gilt gemeinhin als der bedeutendste naturalistische Dramatiker, doch hat er auch romantische, symbolistische und impressionistische Elemente in seine vielseitige Dichtung miteinbezogen. Darüber hinaus entpuppt sich Hauptmann in “Rose Bernd” als der große Zeitgenosse von Freud. In dem bewegenden Werk zeichnet er ein veritables gesellschaftliches Psychogramm. Aus diesem Gedanken heraus entwickeln Regisseur Frank Hoffmann und der große deutsche Maler und Bühnenbildner Ben Willikens ein Universum, das von herausragenden Schauspielern belebt wird. Bei den Ruhrfestspielen Recklinghausen stieß “Rose Bernd” auf große Begeisterung bei Publikum und

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Presse. Regie : Frank Hoffmann. Bühne : Ben Willikens. Musik : René Nuss. Kostüme : Jasna Bosnjak. Dramaturgie : Andreas Wagner. Mitarbeit Bühne : Bernhard M. Eusterschulte. Maske : Sylvie Walisch. Mit : Luc Feit, Ulrich Gebauer, Steve Karier, Wolfram Koch, Jacqueline Macaulay, Annette Schlechter, Roger Seimetz, Anna Stieblich, Anouk Wagener.   Théâtre National du Luxembourg

The House taken over

Un frère, une sœur, une maison. Les deux êtres qui y habitent, n’en sortent plus. Depuis le temps qu’ils y sont reclus, ils ont pris des habitudes qui sont devenues des rituels. Et ils ont fait de cette vie tranquille un cocon trop confortable pour ne pas être menaçant. Régulièrement, il arrive que des bruits se fassent entendre dans une des pièces de la vaste demeure. Alors, les deux habitants la condamnent, tout simplement. Au fil du temps, leur espace de vie se rétrécit. Mais leurs habitudes demeurent. S’inspirant d’une nouvelle de Julio Cortázar, le compositeur portugais Vasco Mendonça et la dramaturge anglaise Sam Holcroft se sont entendus à magnifier les secrets d’un couple improbable incarné par deux chanteurs, eux-mêmes soutenus par un ensemble instrumental de chambre. La metteure en scène Katie Mitchell s’est attachée à nimber de non-dits la poésie brute de

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

Tout Offenbach ou presque ! Après le triomphe de “La Vie Parisienne”, Alain Sachs nous propose de retrouver la troupe au grand complet pour une traversée ébouriffante et luxueuse de toute l’œuvre d’Offenbach, sans oublier les airs incontournables inscrits dans nos mémoires, et avant tout les révélations d’incroyables pépites injustement méconnues. Tout ceci à travers une nouvelle intrigue aussi moderne que surprenante pour permettre à ces 13 artistes à la fois comédiens, danseurs et musiciens de nous révéler leurs fabuleux talents.... Un scénario résolument différent, mais qui se voudra néanmoins tout aussi novateur. Un scénario dans lequel il ne faudra donc pas s’étonner que La Belle Hélène puisse un jour croiser La Grande-Duchesse de Gerolstein,que La Fille du Tambour Major soit enlevée par Les Brigands et que La Périchole aille se perdre dans Les Contes d’Hoffman... Tant il est clair que voyager dans les rêves d’Offenbach, aussi fous soient-ils, ne peut générer pour l’oreille et l’esprit que plaisirs les plus délicieux et raffinés. Mise en scène : Alain Sachs. Orchestration et direction musicale : Patrice Peyriéras. Collaboration artistique : Corinne Jahier. Scénographie : Lucie Lelong, Alain Sachs. Chorégraphie : Patricia Delon. Costumes : Marie Pawlotsky. Lumières : Laurent Béal. Avec David Alexis, Adrien Biry, Emmanuel Bougerol, Stéphane Corbin, Thomas Dalle, Noémie Delavennat, Isabelle Fleur, Anna Jouan, Marie-Charlotte Leclaire, Marion Lépine, Ninon Valder, Clément Pouillot, Emmanuel Quatra. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Vollmondbetrachtungen cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

l’économie du Luxembourg va se transformer, c’est ce que vont évaluer des experts économiques : ils vont mettre en avant des tendances afin de permettre aux employeurs et salariés luxembourgeois de pouvoir se préparer aux évolutions économiques à venir.  Trifolion ECHTERNACH

 20:30  Attache-moi !

Pedro Almodóvar ¡Atame ! / Espagne 1989 / vostang / 100’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Victoria Abril, Antonio Banderas, Francisco Rabal, Loles León, Julieta Serrano, María Barranco, Rossy de Palma Cinémathèque

 18:30  La cage aux folles

 12:30  Récital de musique de chambre

07

Au cours de ce concert de midi, vous entendrez un récital de chambre avec Christophe

vendredi friday

Nussbaumer, flûte ; Darko Milowich, violon et Ilan Schneider, viola C. Église Protestante de Luxembourg FREE

Comedy Classics In memoriam Edouard Molinaro / France-Italie 1978 / vo / 103’ / c / De : Edouard Molinaro / Avec : Michel Serrault, Ugo Tognazzi, Michel Galabru La Cage aux folles est une boîte de nuit qui présente un spectacle de travestis, dont la vedette est Zaza (de son vrai nom Albin). Il forme avec Renato un vieux couple homosexuel. Ce dernier a eu auparavant un fils, Laurent, qui

lui annonce son futur mariage avec la fille d’un député. La rencontre avec cet homme politique très conservateur s’avère inévitable... Cinémathèque

 20:00  Dave Holland – PRISM feat. Craig Taborn – Kevin Eubanks – Eric Harland

S’il est un musicien qui incarne et synthétise à merveille les conceptions de la contrebasse dans le champ du jazz moderne, Dave Holland pourrait bien être celui-là. Instrumentiste très assuré, doté d’une magnifique sonorité, il s’est

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

 09:30  Das Wirtschaftsjahr 2014

L’augmentation du coût de la main-d’œuvre provoquée par l’indexation des salaires et les évolutions prochaines en matière de règlementations fiscales et politiques peut conduire à une perte de compétitivité de ce haut-lieu de l’économie et des finances qu’est le Luxembourg. En cette année d’élections, le Luxembourg a plusieurs défis à relever : le budget de l’État doit se préparer à voir ses recettes fiscales diminuer à partir de 2015 concernant l’impôt sur les sociétés dans le secteur de l’e-commerce, du fait notamment de l’harmonisation fiscale européenne. De plus, le compte à rebours menant à un échange systématique d’informations fiscales capitales avec d’autres pays de l’UE a commencé. Alors que de gros changements économiques dans le pays se profilent à l’horizon, la crise mondiale économique et financière n’a toujours pas été surmontée ; elle a encore des effets sur un pays comme le Luxembourg, haut-lieu de l’économie. Le pays doit créer de la valeur ajoutée, mais sans se baser absolument sur les anciennes méthodes. Sous quelle forme et dans quelle mesure

Au programme pour les vacances de Carnaval • des animations de clowns • des séances en matinée à Utopolis Belval et Kirchberg les 21, 22 et 23 février à 10:30 • des films pour les enfants «The Lego Movie», «Tarzan», «Jack et la mécanique du cœur», «Mr. Peabody & Sherman» et plus encore... Retrouvez le programme complet sur www.utopolis.lu

Programmation donnée sous réserve de modifications

cet opéra et son inquiétante étrangeté. Julio Cortázar, La Maison occupée (Casa Tomada), 1946. Conductor: Etienne Siebens. Director: Katie Mitchell. Dramaturgy: Lyndsey Turner. Set Design: Alex Eales. Lighting Design: James Farncombe. Costume Design: John Bright Brother, Oliver Dunn. Sister Kitty Whately Orchestra. Grand Théâtre

Tie Break Café, Q45, Nemo’s, McDonald’s, Club 5, Meneghino, Coyote Café FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG 140201_CitMag_ActionsFevrier.indd 1

47 1/20/14 3:54 PM


Agenda

imposé aux côtés de John Surman, John McLaughlin et Miles Davis. Il s’associe ensuite avec Chick Corea, Anthony Braxton et Barry Altschul. Au milieu des années 1970, le contrebassiste de génie continue d’explorer un large spectre de musiques avec John Abercrombie et Jack DeJohnette, Betty Carter et Sam Rivers. Depuis 1981, Dave Holland a dirigé une série de groupes à l’instrumentation originale. Compositeur exigeant, il élabore des structures complexes sur le plan rythmique et finement développées dans leur forme, qui laissent une grande place aux solistes tout en encadrant leurs interventions. Dave Holland a révélé des musiciens de talent (Steve Coleman, Robin Eubanks, Chris Potter e.a.) et il a également créé un répertoire qui fait de lui le digne successeur de Charles Mingus. Brillant et polyvalent guitariste de jazz américain, Kevin Eubanks a connu son heure de gloire populaire grâce à sa participation à l’émission de télévision “The Tonight Show” de Jay Leno. Eubanks a suivi les cours du Berklee College of Music de Boston et joue ensuite avec des stars du jazz comme Art Blakey, Roy Haynes, Slide Hampton et Sam Rivers. Il apparaît dans une centaine d’albums. En 2005, il reçoit le titre de docteur honoraire du Berklee College of Music. Le pianiste Craig Taborn a participé au quartet du saxophoniste James Carter de 1994 à 1996. Au cours des années 1990, il joue e.a. avec Mat Maneri, Lotte Anker, Tim Berne, Dave Douglas, Rudresh Mahanthappa, Chris Potter, et dirige son propre trio avec Thomas Morgan et Gerald Cleaver. Selon le magazine “Down Beat”, Eric Harland, ce jeune batteur-compositeur originaire du Texas, a déjà sa place parmi les grands batteurs comme Roy Haynes ou Elvin Jones. Avec sa technique spectaculaire et puissante, il n’a cessé d’envoûter le public aux côtés de McCoy Tyner, Dave Holland, Charles Lloyd e.a. opderschmelz DUDELANGE

Projet dans le cadre du 150 anniversaire de l’UGDA avec en création “Alles ist Leben” de Martin Folz. Orchestre d’Harmonie de l’UGDA, élèves et enseignants de l’École de Musique de l’UGDA et des Conservatoires du Luxembourg. Jan Cober, Martin Folz : direction. Martin Folz : “Alles ist Leben !”. Benjamin Britten : “The Young Person’s Guide to the OrchestraIda”. Gotkovsky : “Oratorio Olympique”. David Maslanka : “Symphonie N°4”. Philharmonie

Michel Camilo & LJO

Le célèbre pianiste, auteurcompositeur et arrangeur, Michel Camilo, récompensé par plusieurs Grammy Awards, va nous faire découvrir son répertoire de compositions empreintes de latin jazz, de mainstream, de blues et d’influences funk. Aalt Stadhaus DIFFERDANGE

Rose Bernd cf. 06/02 Théâtre National du Luxembourg

48

08 samedi saturday

Centre culturel Medernach MEDERNACH

cf. 04/02 Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

Séance académique 2014. Special guests: Jay Witlox, Nathalie, Roy & Sven Schmal, Chakas, Isaac Roosevelt & Andy Rossi. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Alvin & Lyle est un producteur de musique électro-pop brumeuse. Bien qu’on aurait tendance à attribuer son pseudo à un groupe de surf-pop des sixties, le musicien privilégie une approche qu’il qualifie de “glo-fi dancey dream-pop”. Un son rétro-futuriste qui rappelle une escapade en voiture sur une route ensoleillée, quelque part au bord de la plage. Son parcours fut jusqu’ici jalonné de trois EPs, et il était grand temps de proposer un projet plus conséquent, d’où l’arrivée d’un premier album. Après une performance remarquée au Sonic Visions où il fut accompagné pour la première fois par des musiciens, Alvin & Lyle se présentera donc sous sa nouvelle mouture pour cette soirée de “release”. CarréRotondes

Théâtre de la Fanfare de Medernach

Birdy

Arthouse Classics 70e anniversaire Alan Parker / USA 1984 / vostf / 120’ / c / De : Alan Parker / Avec : Nicolas Cage, Matthew Modine Cinémathèque

E Monsterdéier huet sech am Musée verstoppt; duerch Spiller a Quizer probéiere mir erauszefannen wou hie sech verstoppt huet. Âge : 6-8 ans. www.panda-club.lu. Natur Musée

 10:00  WORKSHOP ADULTES : Gravure

The House taken over

 20:30 

Monsterdéier

cf. 06/02 Grand Théâtre

 21:30  Alvin & Lyle

e

EINE SOMMERNACHT

Glam

Klangwellen – Waves

Une série d’ateliers pour les adultes est proposée tout au long de l’année qui permettent à chaque fois de découvrir un nouveau médium avec un artiste ou un professionnel. Aucune expérience n’est requise. Mudam FREE

 14:00  Waasservullen op der Sauer

Nous essayerons de découvrir les espèces d’oiseaux qui hivernent près de la Sûre dans la région d’Ettelbruck. Peut-être y verrons-nous des touristes qui viennent du Grand Nord, comme le Grand Harle (Gänsesäger – Mergus merganser) – et le cormoran (Phalacrocorax carbo). Cette activité se déroulera au lieu suivant : Ettelbréck. www.panda-club.lu Natur Musée

 14:30  Visite guidée des vitraux

 11:00  30 minutes of organ music

L’organiste allemand Bernard Blitsch jouera à l’orgue de la Cathédrale des œuvres de Maurice Ravel, Maurice Duruflé et Petr Eben. Cathédrale Notre-Dame FREE

Kommissarin Flunke und die Schurken Ein musikalischer Kriminalfall. Lilian Glenn, actrice. Die Schurken. Stefan Dünser, trompette, conception. Martin Schelling, clarinette. Martin Deuring, contrebasse. Goran Kovacevic, accordéon. Murat Üstün, composition. Theresita Colloredo, texte, mise en scène. Philharmonie

 12:00  Visite conférence

À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de Théo Kerg, le Musée national d’histoire et d’art (MNHA) et le Cercle Cité présentent la première exposition muséale de l’artiste luxembourgeois dans son pays natal. À cette occasion, découvrez les vitraux exceptionnels, faits par l’artiste Théo Kerg, œuvre de couleurs et de lumière. Église du Saint-Esprit à Fetschenhof-Cents

 09:30  La cuisine des poivres rares du monde

Lors de cet atelier animé par Laurence Fischbach, la dégustation olfactive et gustative de ces poivres vous permettra de mesurer l’importance du terroir et des facteurs influençant la dégustation. Les affinités entre le poivre et le vin seront mis en évidence ainsi que les divers accords mets-vins possibles en fonction du poivre choisi pour une préparation. Les recettes seront remises aux participants à l’issue de l’atelier. (L/F) Moulin de Beckerich BECKERICH

À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de Théo Kerg, le Musée national d’histoire et d’art (MNHA) et le Cercle Cité présentent la première exposition muséale de l’artiste luxembourgeois dans son pays natal. Réparties sur deux sites, les œuvres exposées se complètent et illustrent différentes périodes de création de l’artiste. À cette occasion, rejoignez la commissaire Marie-Amélie zu Salm-Salm de l’exposition Theo Kerg – De l’École de Paris au tactilisme pour une visite-conférence. Cercle Cité

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

 15:00 

FLIPBOOK

A flip book is a book with a series of pictures that vary gradually from one page to the next, so that when the pages are turned rapidly, the pictures appear to animate by simulating motion. Age: 5-8 years old. In English. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

Kommissarin Flunke und die Schurken cf. 11h Philharmonie

PHOTOGRAPHY WITHOUT THE LENS Inspired by the videos “Sans Titre (La Vallée Von Uexküll)” by artists Fabien Giraud and Raphaël Siboni, we show the children today how to shoot without the lens. The children are invited to bring their own camera (+ connecting cable !). Age: 8-12 years old. In English. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

 16:00 

 18:00  ART + CUISINE : Mudam’s Friday Night

Combinez art et cuisine : chaque dernier vendredi du mois, le Mudam vous invite à découvrir les expositions avec un guide et à partager cette expérience autour d’un dîner savoureux dans le cadre unique du Mudam Café. Venez en couple, en famille, avec vos amis ou vos collègues et vivez une soirée insolite. Mudam

MET Opera : Rusalka Retransmission de “Rusalka” en direct de la Metropolitan Opera de New York. The great Renée Fleming returns to one of her signature roles, singing the enchanting “Song to the Moon” in Dvorák’s soulful fairy-tale opera. Tenor Piotr Beczala co-stars as the Prince, Dolora Zajick is Jezibaba, and dynamic young maestro Yannick Nézet-Séguin is on the podium. Ciné Utopia

 20:00  Wie komm ich jetzt da drauf ?

La Libreria Italiana invite les jeunes lecteurs à venir écouter les aventures de leurs personnages préférés : de Pimpa aux Barbapapa, de Giulio Coniglio à Geronimo Stilton ! Libreria Italiana FREE

cf. 04/02 Abbaye de Neumünster

 17:00  Kommissarin Flunke und die Schurken

cf. 11h Philharmonie

Die Fledermaus

 19:00 

Ascoltare Fantasticare Raccontare

Friem Welten !

ist und wichtig war. Und wie man am Besten alt wird ohne dass es ganz peinlich ist. In seiner leeren Wohnung, die er nun in Richtung “ebenerdiges Wohnen für Senioren” verlässt, zieht Jochen Busse kabarettistische Bilanz. In seinem schnellen, aktuellen und urkomischen Stück setzt er sich mit Themen auseinander, die ihn immer schon beschäftigt haben. Und mit Themen, die uns heute alle beschäftigen. Er springt von der großen Politik ins kleine Privatleben, vom “Faust” zum Fernsehen, vom Prosecco zu Pommes. Und das ganze nach dem Motto: “Wie komm ich jetzt da drauf?”. Cube 521 MARNACH

Man wird älter und überlegt sich: Was habe ich alles erlebt? Was kann ich noch erleben? Und lohnt es sich noch, einen Tisch für nächste Woche zu reservieren? Wenn man älter wird, stehen Veränderungen an. Zum Beispiel verlässt man seine Wohnung und gibt eine Ausweihungsparty, bei der alle Menschen zusammenkommen, mit denen man im Leben zu tun hatte. Und gibt es etwas Schöneres als einen Abend mit Kollegen und Geschäftsfreunden, Lebenspartner und Ex-Lebenspartner, guten Freunden, alten Feinden und schlimmen Verwandten? Ja gibt’s! Ein Abend alleine! Solo! Ein Abend, an dem man überlegt, was im Leben wichtig

La jeune troupe d’opéra interrégionale Opera mobile s’attaque, avec son impartialité bien connue, à l’une des œuvres les plus populaires de l’art lyrique : “La Chauve-Souris”. Depuis sa création en 1874, elle est l’une des opérettes les plus jouées de Johann Strauss et est célèbre pour sa composition musicale entraînante. L’histoire est pleine d’ironie liée à des vérités intemporelles : au lieu de commencer à purger psychologiquement sa peine de prison, Eisenstein profite de sa dernière nuit de liberté avec son ami le Dr Falke pour aller s’amuser au bal masqué du Prince Orlowsky. Là-bas, quel hasard ! Il tombe sur sa femme de chambre Adele, le directeur de prison incognito, ainsi que sur une beauté masquée inconnue, qui n’est autre que... la femme d’Eisenstein lui-même et qui doute de la fidélité de son époux. Une nuit pleine de mensonges et de tromperies jusqu’au petit matin où tout se révèle n’être qu’un jeu mis en scène par le Dr Falke... Trifolion ECHTERNACH

EINE SOMMERNACHT cf. 04/02 Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

Heartburn

Sense & Sensibility USA 1986 / vostf / 109’ / c / De : Mike Nichols / Avec : Meryl Streep, Jack Nicholson, Jeff Daniels / D’après le roman de Nora Ephron Rachel et Mark, deux journalistes de Washington, se rencontrent à l’occasion d’un mariage et ne tardent pas à se marier eux-mêmes. L’arrivée d’une petite fille vient compléter leur bonheur. Un jour, Rachel apprend que Mark a eu une liaison pendant que celle-ci était enceinte... Le roman était un règlement de comptes puisque Ephron y évoque son mariage avec le journaliste Carl Bernstein, journaliste au Washington Post, à l’origine du scandale du Watergate. Heartburn est un film fort parce qu’il touche ce qu’on a de plus précieux : l’amour. Toujours d’actualité, il décrit les tourments d’un couple dont la perception inégale de l’amour leur pose bien de problèmes. Musique somptueuse et envoûtante de Carly Simon ! Cinémathèque

CLOWNS 2 1/2 Ein komisch-musikalisches Unternehmen von Roberto Ciulli und Matthias Flake. In Deutsch. Wurde früher das Alter mit Würde, Erfahrungsreichtum und gelegentlich auch mit Weisheit in eins gesetzt, so hat der demografische Wandel in den westlichen Gesellschaften unseren Blick auf die späten Lebensjahre eines Menschen verändert: Das Alter wurde vielmehr zum Makel, einer Deformation gleich, die vor allem von Schwächen und Beschränkungen physischer und geistiger Herkunft zeugt. Was aber, wenn man den Blick verändert, um jenseits der eingeschliffenen Muster etwas anderes zu entdecken. Schaut man zum Beispiel mit den Augen eines Clowns auf die Welt, ändert sich auch das Bild des Alters. Nicht selten gelten in den Anstalten, in denen Menschen häufig ihre letzten Lebensjahre verbringen, jene Regeln, die schon in der Schule und in Internaten galten: Wichtig ist, dass das Ordnungssystem von den Insassen befolgt wird, um das überall vermutete Chaos niederzuhalten. Die Zeiten stehen fest : Immer zur selben Stunde wird gegessen, geschlafen, Gymnastik betrieben,

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

an bestimmten Tagen werden Besuche empfangen, unabhängig davon, ob man essen, schlafen oder Besuche empfangen will. Auch das erotische, sexuelle Begehren endet nicht vor der Anstaltstür, es spielt wie in der Jugend eine ungezügelte, anarchische Rolle, besonders dann, wenn man die Zeit gemeinsam mit Gymnastik oder Musik verbringen muss, gemeinsam isst oder zur gleichen Zeit ins Bett gehen soll. So entstehen die Widersprüche, die der clowneske Blick entdeckt: Die Besucher können zu Quälgeistern für den Besuchten werden, so dass er wie ein ohnmächtiger roter Clown diesen belehrenden Weißclowns gegenüber sitzt, die die Vernunft gepachtet zu haben glauben. Dem ordnenden Diktat der Verwahranstalt unterworfen, entwickeln die Einzelnen einen anarchischen Eigensinn, der in der tragischen Situation auch das Komische provoziert. Es ist der alte Widerspruch zwischen Freiheit und Notwendigkeit, Ordnung und Chaos, Vernunft und Anarchie, der sich hier auftut und vor allem in den Träumen und Einbildungen der Menschen sichtbar wird. Grand Théâtre

Récital de piano Schubert : “Sonate no 23 en si bémol majeur”, D 960. Œuvres de David Ianni. Château Wiltz WILTZ

Rose Bernd cf. 06/02 Théâtre National du Luxembourg

Steel Panther

Steel Panther is the hottest band out of Hollywood since Motley Crue, Guns N’ Roses and Poison ruled the Sunset Strip. Finally in Luxembourg for an exclusive show at the A, prep yourself for spandex, metal and a hell of a good time! den Atelier

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

49


Agenda

Théâtre de la Fanfare de Medernach Centre culturel Medernach MEDERNACH

 20:15  Récital de piano

Œuvre de David Ianni. Schubert : “Sonate D960 en B-Dur”. Château Wiltz WILTZ

 20:30 

in 2 rooms. At the front room (house lounge) you’ll hear funky and groovy house music mixed by Dr.gonZo & ND Catani. At the main floor, it’s all about progression. DJ Mooth starts with a minimalistic tech-house set just to warm us up perfectly. After that the well-known DJ Packo Gualandris heats up the dancefloor even more with his stylish progressive electrotechno sound and then Alex Chaotix takes over the dj-desk to make round a perfect night. Soulkitchen

ONEREPUBLIC Après leur magnifique spectacle au printemps dernier, Ryan Tedder et ses gars sont prêts à nous présenter leur troisième album “Native”. Le groupe a voyagé partout dans le monde pour écrire, enregistrer et élever et améliorer leur balayant ouragan sonore. Ils ont redéfini leur approche au rythme et sillonné leur hybride de rock et pop à haute intensité d’éléments de la musique électronique, du gospel, blues et folk. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Welcome to the big change on Luxembourg and the Greater Region’s electronic music landscape. What we mean is the perfect transition from electro and progressive house to techno, all wrapped into a nice warm goody moody ambiance! We promise you the most extravagant atmosphere, fresh music, galactic or nongalactic decoration and respectful, peaceful, dancing people, all in one place. There’s no need to thank us, we love to do what we do, for you and for us. You are welcome! The departure: the launch party of the “welcome” project is at the Soulkitchen in Hollerich, near the central station. All happens

50

 11:30  Apéro’s Jazz

 11:00  Allerhand Gegrimmels

My Name is Nobody

WELCOME – Official Launch Party

cf. 08/02 Philharmonie

dimanche sunday

D‘Kanner an d‘Hausmärercher vun de Bridder Grimm ginn an déi zweet Ronn. Ville si mer scho begéint : op mannst zwee Däiwelen, net manner ewéi siwe Prinzessinnen, ganzer dräi Zwergen an engem ganzen Zoo vun Déieren. Vill Geschichte si schon erzielt ginn, vill sinn der nach Rescht. A fir net mattendran opzehalen, geet et weider mam Sonndes- Gegrimmels am Kapuzinertheater. Weider geet d‘Rees duerch de faarwege Gaart vun de Gebridder Grimm hiere Kanner- an Hausmärercher, weider geet et mat laache, kräiche, fäerten, zauberen, trëllen, gewanne, verléieren, bestueden, këssen, mat mëlle Mouken, dommen Däiwelen, klenge Knouterer an houffregen Helden. Well et gëtt nach ganz vill Neies z‘entdecken am Jakob a Willy hiere gesammelte Märercher. A weider geet et och mam Zauberbam, deen an der éischter Grimm-Saison scho vill nei Friischte krut a lo nach gutt weider gefëllt gëtt. Well wéi heescht et esou schéin: A wa se net gestuerwe sinn... da gëtt et

Momo

Kommissarin Flunke und die Schurken

09

 22:00 

Filmreakter’s Cinélunatique Il Mio Nome E Nessuno / Italie, France, Allemagne 1973 / vost. all./fr. / c / 117’ / De : Tonino Valerii / Avec : Terence Hill, Henry Fonda, Jean Martin Cinémathèque

och weiderhinn all Mount eng nei Grimmel Grimm. Théâtre des Capucins

Edith van den Heuvel & the Frank Harrison Trio. Edith van den Heuvel, voc. Frank Harrison, piano. Davide Petrocca, doublebass. Jean-Marc Robin, drums. Dutch jazz singer Edith van den Heuvel is teaming up with piano player Frank Harrison from London and his trio. Edith and Frank have been working together since 2012 and with this band they will perform pieces from Duke Ellington, Jerome Kern, Michel Legrand and Antonio Carlos Jobim but also more contemporary tunes from Ivan Lins and Kenny Wheeler. With their virtuoso co-players Davide Petrocca on the double bass and Jean-Marc Robin on the drums this will certainly be a morning with lots of swing, beautiful melodies and exciting improvisations. Abbaye de Neumünster FREE

 15:00  Saitenspiele (D)

Eine kleine Geschichte der Saiteninstrumente. Garth Knox vièle, violon, alto, viole d’amour, erhu, berimbau, arc musical. Annick Pütz, danse. Robin Meier, création sons électroniques. Jérémie Papin, création vidéo. Adrian Riffo, conduite. Sophie Hutin, décors. Vincent Vedovelli, regard extérieur. Philharmonie

Kommissarin Flunke und die Schurken cf. 08/02 Philharmonie

Cinema Paradiso Deutschland 1985 / deutsche Fassung / 103’ / Farbe / Von : Johannes Schaaf / Mit : Radost Bokel, Mario Adorf, Armin Mueller-Stahl / Nach dem Roman von Michael Ende / Empfohlen ab 6 Jahren Die lebenslustige Momo lebt in einer Welt, in der sich die Menschen immer mehr der Herrschaft der grauen Männer unterwerfen und ihre Zeit verlieren. In diesem Augenblick der Gefahr macht sich Momo auf zu Meister Hora, der die Lebenszeit der Menschen verwaltet. Und mit der Wunderkraft der Stundenblume nimmt sie ihren Kampf gegen die Zeitdiebe auf... Cinémathèque

 16:00  Die abenteuerliche Reise ins Morgenland

Die Geschichte der Handlung basiert auf Mozarts “Entführung aus dem Serail” und will die Kinder in die Welt der Oper einführen, ohne sie zu überfordern. Auch die wichtigsten Arien aus der großen Oper werden gesungen. Die Handlung ist so lebendig inszeniert, die Bilder so prächtig und die Kostüme wie aus 1001 Nacht, dass nicht nur die Kinder gebannt und konzentriert dem Geschehen folgen, sondern auch die Erwachsenen ihre Freude daran haben. Aufgelockert wird das Ganze für Operneulinge durch einige eingeschobene Popsongs und Tänze. Centre culturel Schungfabrik TETANGE

Friem Welten ! cf. 04/02 Abbaye de Neumünster

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Zwerg Nase In Christian Martins Stückfassung von “Zwerg Nase” findet sich eine dichte Szenenfolge mit einem sensiblen Gespür für soziale und magische Welter, die mit einer gesunden Portion Humor verbunden sind. In den unterschiedlichen Szenen von Jakobs Zuhause und dem Reich der Hexe steht jeweils die Küche im Mittelpunkt. Während in seinem Elternhaus praktisch ist und zweckmäßig gekocht wird, entfalten sich im Reich der Hexe die Geheimnisse der Kochkunst. Der Gans Mimi gibt der renommierte Autor Christian Martin eine eigene Geschichte. So wie Jakob die Hexe wegen ihrer Gestalt verlacht und deshalb in einen hässlichen Zwerg verwandelt wird, wird auch die hochmütige Prinzessin verwandelt : In eine Gans. Mit dieser neuen Situation konfrontiert, fangen Zwerg und Gans an, um Anerkennung und Liebe zu kämpfen, trotz ihres Aussehens. Es ist ein Stück über zwei junge Menschen auf ihrem Weg zu eigenständigen, autonomen Persönlichkeiten, die sich ihrer selbst bewusst werden jenseits ihrer äußeren Gestalt. Nicht allein das Äußere ist es, was uns ausmacht, sondern in gleicher Weise unser Können und Handeln. Regie: Sascha Bunge. Bühne, Kostüme, Video: Constanze Fischbeck. Dramaturgie: Karola Marsch. Licht: Thomas Holznagel. Ton, Videotechnik: Jörg Wartenberg. Mit: Birgit Berthold, Helmut Geffke, Katrin Heinrich, Niels Heuser, Hagen Löwe, Denis Pöpping, Franziska Ritter, Andrej von Sallwitz. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

 17:00  Mandelring Quartett

Sebastian Schmidt, violon ; Nanette Schmidt, violon ; Roland Glassl, alto et Bernhard Schmidt, violoncelle. Ludwig van Beethoven : “Quatuor à cordes op.18 en sol majeur”. Felix Mendelssohn : “Quatuor à cordes op.80 en fa mineur”. Dimitri Chostakovitch : “Quatuor à cordes op.68 en la majeur”. Château de Bourglinster BOURGLINSTER

Jesus Christ Superstar cf. 04/02 Cinémathèque

Jordi Savall & Dimitris Psonis

“Orient-Occident”. Dans le cadre du festival de musique baroque B-days. Jordi Savall, lire d’archet, rebab. Dimitri Psonis, oud, santur, percussion. Jordi Savall, l’expert ultime en musique ancienne, et Dimitri Psonis nous feront découvrir un dialogue culturel entre les pays du Levant et l’Europe du Moyen-Âge et baroque... Le musicien, chercheur, pédagogue, interprète et chef d’orchestre catalan Jordi Savall œuvre avec passion depuis plus de 40 ans avec un répertoire musical qui s’étend du 9e au 19e siècle. CAPe ETTELBRUCK

Kommissarin Flunke und die Schurken cf. 08/02 Philharmonie

Music for King Henry VIII

Ein Mann geht durch die Wand

Katharina Bäuml, geboren in München, studierte zunächst moderne Oboe bei Klaus Becker, Hannover, Rainer Herweg, Hamburg, und Winfried Liebermann, Mannheim, wo sie ihr Diplom “mit Auszeichnung” ablegte. Ihre Liebe zur Barockmusik und die Begeisterung für die historische Aufführungspraxis bewogen sie daneben zum Studium der Barockoboe und historischer Rohrblattinstrumente bei Renate Hildebrand (Hamburg) und Katharina Arfken (Schola Cantorum, Basel). Auch dieses schloss sie “mit Auszeichnung” ab. In Meisterkursen u.a. bei Ku Ebbinge, Alfredo Bernardini, Paul Dombrecht und Bruce Haynes spezialisierte sie sich weiter in verschiedenen Bereichen der Alten Musik. Katharina Bäuml ist nicht zuletzt wegen ihrer großen Bandbreite, angefangen bei RenaissanceInstrumenten wie Schalmei und Pommer, über romantische, klassische und barocke bis hin zur modernen Oboe, eine gefragte Musikerin. So spielte sie z.B. unter Claudio Abbado, Pierre Boulez, Gottfried von der Goltz, Andrea Marcon, Marc Minkowski, Ludger Remy, Michael Schönheit und Monica Huggett, in Ensembles wie dem Orquesta Barroca de Sevilla, Musica Fiata, Les Musiciens du Louvre und der Akademie für Alte Musik Berlin. Ihr besonderes Interesse an der spanischen Renaissancemusik findet ihren Ausdruck in der Arbeit mit der Capella de Ministrers und den Ministriles de Marsias. 2005 gründete sie das Ensemble “Capella de la Torre”, welches sich besonders der Musik des 15.-17. Jahrhunderts widmet. Église COLMAR-BERG

 18:00 

Didier van Cauwelaert nach Marcel Aymés Novelle “Le Passe Muraille”. Musik: Michel Legrand. Theater im Rathaus Essen. Deutsche Erstaufführung. Regie: Gil Mehmert. Ein Abend zum Liebhaben ist diese originelle poetische Geschichte, die durch die Verfilmung mit Heinz Rühmann berühmt wurde: Herr Dutilleul ist ein kleiner, bescheidener Postbeamter in Paris. Eines Tages entdeckt er, dass er durch Wände gehen kann! So kann er sich an seinem ungeliebten Chef rächen, allerlei Schabernack treiben, aber auch seinen Mitmenschen helfen und zum Wohltäter werden. Schon nach kurzer Zeit hat er die Ordnung auf den Kopf gestellt... und ganz Paris spricht von dem geheimnisvollen ‘Werwolf’, der nachts durch Straßen und Häuser schleicht. Doch dabei geht es Dutilleul vor allem um eines: Das Herz seiner Nachbarin Isabelle zu gewinnen, die er schon so lange anbetet. Aber sie ist die Gefangene ihres Mannes, des gefürchteten Staatsanwalts. Mit seiner besonderen Fähigkeit und all seinem Mut fasst Dutilleul einen kühnen Plan, Isabelle zu erobern.... Cube 521 MARNACH

Flunkerland gelunn a bedrunn, datt et niwwelt a kraacht. An der Politik, an der Wirtschaft, an der Kultur, an der Kierch a bei deenen, déi sech Wourecht a Recht op hire Fändel schreiwen – iwwerall ass et Moud ginn, monter ze flunkeren, well ebe scho méi laang alles ganz “iescht ass”. Eis kleng Insel vun der Gléckséilegkeet gëtt mat Ligen zementéiert. Mir bedréien eis selwer, well mer soss déi schro Welt “dobaussen” net aushalen. Mee maache mer eis näischt vir: de Flunker-Virus huet eis alleguer schonn erwëscht. D’Geflunkers ass en neien Nationalsport, mat deem jidderee sech Medaille fänke kann. An de Famillen, an de Bezéiungen, op der Aarbecht, an der Fräizäit – wien am beschte flunkert, huet déi gréisste Chancen. Dofir flunkert och d’Peffermill(ch)en an hirem neie Programm “Flunkerland” mat Genoss an ouni Schimmt, “zesumme fir Flunkerland” a mat “Loscht op Ligen”, wéi et emol op de Parteiplakater geheescht huet. Loosst iech eng kréckelen am Kabarä! Da maacht der wéi d’Leit, an et geet iech wéi de Leit. Et spillen: Josiane Fritz, Monique Reuter, Denise Ruppert, Fons Ruppert. Um Piano: Paul a Pit Dahm. Op d‘Bühn bruecht vum Fons Ruppert. Auteuren: Lucien Blau, Claude Frisoni, Roland Harsch, Pierre Puth, Guy Rewenig, Michèle Thoma an anerer... Abbaye de Neumünster

 20:00  Flux Pavilion

 19:00  Peffermillchen : Flunkerland

 17:30  Vollmondbetrachtungen

cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG “Wann et iescht gëtt, muss ee léien”, seet de Jean-Claude Flunker (oder wéi heescht e scho méi?), an zanter d’Ligebattien op déi Manéier vun uewen erof den offizielle Sege kruten, gëtt an eisem

There are no boundaries when it comes to this one-man orchestra. Joshua Steele, known professionally as Flux Pavilion, has taken anything you thought you knew about music and created a new branch on the dub step tree. You have been granted entrance into a tangled web of high bass and drum patterns, which melodically intensify your eardrum. Co-founder of Circus Records, Flux has been responsible for releasing material by label Cookie Monsta and FuntCase

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

and spearheading the “filthy” sound of dubstep. As the Circus crew gradually made their way further into the mainstream, the Flux made the move to team up with Example on Daydreamer and then Mad Decent big dogs Major Lazer for the dancehalltinged Jah No Partial. The messiah of “epic” music is here... den Atelier

Rose Bernd cf. 06/02 Théâtre National du Luxembourg

Théâtre de la Fanfare de Medernach Centre culturel Medernach MEDERNACH

 20:30  Remorques

Université Populaire du Cinéma France 1941 / vo / 91’ / De : Jean Grémillon / Avec : Jean Gabin, Michèle Morgan, Madeleine Renaud / Scénario : Jacques Prévert André Laurent, capitaine d’un remorqueur de sauvetage, aime son métier avec passion. Il vit à Brest avec Yvonne, sa douce épouse, toujours inquiète pour lui. Lors du sauvetage d’un cargo, André recueille Catherine, une belle jeune femme, qui devient peu après sa maîtresse... Images tourmentées des flots déchaînés, musique lyrique ou lancinante. Composition énergique de Jean Gabin, partagé entre un amour paisible (bouleversante Madeleine Renaud) et une passion dévorante (inoubliable Michèle Morgan). Un film d’une beauté et d’une force exceptionnelles. Cinémathèque

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

51


Agenda

10

 21:00  JACCO GARDNER

Après avoir conquis l’Europe et les États-Unis et sorti deux singles accrocheurs ainsi que son album fortement acclamé “Cabinet of Curiosities”, Gardner est de retour avec deux nouveaux titres exclusifs réalisés par Trouble in Mind, “The End Of August” et “Notus”. Cependant l’artiste rebelle de 24 ans Jacco Gardner est encore tout �� fait autre chose, il est des années-lumière en avance sur nous et en même temps 45 années derrière ses contemporains. Et c’est Syd Barrett qui a allumé l’étincelle et enflammé l’esprit de ce jeune Néerlandais. Sur son premier album “Cabinet of Curiosities”, il évoque une époque très spécifique des années 60 : du rock doux et de la pop baroque, le tout richement orné et orchestré, influencé par le son psychédélique des groupes comme Nirvana, The Zombies, Millennium et Sagittarius. “Cabinet Of Curiosities” est une boîte à délice pleine de mélodies complexes et rusées qui garantissent de faire apparaître des visions de la fée Dragée et de créer des histoires au coin du feu même dans les imaginations les plus sombres. Typiquement néerlandais, marqué par l’air humide et frais et l’attirance mélancolique des meilleurs groupes des années 60 comme Group 1850, mais aussi absolument contemporain, Gardner est à la hauteur des nouveaux artistes, peut-être même encore plus honnête et avec beaucoup d’admiration pour le matériel source, avec une oreille plus fine pour un son puissant que la majorité de ses collègues. Jacco Gardner est sans aucun doute un talent émergent qui n’a pas peur de suivre son propre et unique chemin. Un artiste qui vaut absolument la peine d’être vu, ne ratez pas cette occasion ! Exit07

52

elle les germes d’autres avenirs, sans doute moins terribles. Mais de crise en crise, les personnages qui la gouvernaient, hantés par leurs songes et aveugles à la réalité des horreurs qu’ils allaient déchaîner, marchèrent vers le danger comme des somnambules.  Abbaye de Neumünster

lundi monday

 18:30 

Sweeney Todd : The Demon Barber of Fleet Street

Christopher Clark

Talons aiguilles

Pedro Almodóvar Tacones lejanos / EspagneFrance 1991 / vostf / 113’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Victoria Abril, Marisa Paredes, Miguel Bosé, Féodor Atkine, Javier Bardem / César du Meilleur film étranger Cinémathèque

Un obus dans le cŒur Christopher Clark est professeur d’histoire de l’Europe moderne et enseigne au St Catharine’s College de Cambridge. Il a orienté ses recherches sur l’histoire de la Prusse. Il est l’auteur d’une biographie de Guillaume II, le dernier empereur allemand. Il est le lauréat du prestigieux “Wolfson Prize” pour son livre “Histoire de la Prusse” en 2007. En 2010, Christopher Clark est le premier historien non-germanophone à recevoir le Prix du “Historisches Kolleg”. Auteur de “Les somnambules, Été 1914 : Comment l’Europe a marché vers la guerre”. Le 28 juin 1914, dans Sarajevo écrasée de soleil, un certain Gavrilo Princip se réfugie à l’ombre d’un auvent pour guetter le cortège officiel de l’archiduc François-Ferdinand... Cinq semaines plus tard, le monde plonge dans une guerre qui entraînera la chute de trois empires, emportera des millions d’hommes et détruira une civilisation. Pourquoi l’Europe, apparemment prospère et rationnelle, était-elle devenue si vulnérable à l’impact d’un unique attentat perpétré à sa périphérie ? Quels formidables jeux d’alliances géopolitiques toujours fluctuantes et d’intérêts nationaux contradictoires se mêlaient-ils ? Quelles craintes ancestrales, quelles mythologies nationales animaient les opinions publiques et influencèrent les décisions des diplomates ? C’est ce que raconte cette fresque magistrale. Multipliant les points de vue et faisant dialoguer avec brio études classiques et sources inédites (en anglais, allemand, français, bulgare, serbe et russe), Christopher Clark replace les Balkans au cœur de la crise la plus complexe de l’histoire moderne et en décrit minutieusement les rouages. Plus clairement que jamais, il montre que rien n’était écrit d’avance : l’Europe portait en

Broadway Goes Hollywood USA 2007 / vostf / 117’ / c / De : Tim Burton / Avec : Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Alan Rickman / Musique : Stephen Sondheim / Adapté de la comédie musicale de Stephen Sondheim (musique et paroles), Broadway 1979 / Oscar de la meilleure direction artistique, 2008 Cinémathèque

Kolléisch in Concert 1 partie : Les 3e, 2e et 1re Option Musique : “Zieh die Schuh aus” / Music by Frank Ramond/ Matthias Haß. Chœur de la section F : “Viva la musica” / Ivan Eröd. “Lemon Tree” / Volker Hinkel. “There was an old lady of France” / Edward Lear. “Laudate Dominum” / Urmas Sisask. “Abendlied” / Josef Rheinberger. Danse : Piano-Pot-Pourri / Les Frères. Orchestre à cordes : “I. - Via” / “II. - Lumen” / “III. - llluminatio” / “IV. - Inferno Kolléischsmusek : Moment For Morricone” / Ennio Morricone, The Sanford & Son Theme / Quincy Jones, Deep Purple Medley / R.Blackmore, J.Lord, D.Coverdale, I.Paice, R.Glover, I.Gillan. 2e partie : “Les Misérables”. Conservatoire de la Ville de Luxembourg FREE

 20:00  Love Letters

cf. 02/02 Art Café

CLOWNS 2 1/2 cf. 08/02 Grand Théâtre

mardi tuesday

 09:30  Tschick (SOLD OUT)

De Wolfgang Herrndorf. Robert Koall, adaptation scénique. David Benjamin Brückel, mise en scène. CAPe ETTELBRUCK

 10:30  Karussell

 19:00  re

11

 20:30 

Wahab est en colère. Appelé d’urgence en pleine nuit, il est sur le chemin de l’hôpital où sa mère se meurt. Au court de ce trajet hivernal, en pleine tempête de neige, il est aux prises avec ses pensées et ses souvenirs (le traumatisme d’un attentat sanglant). Sa mère va mourir et Wahab se dit qu’il va peut-être pouvoir enfin grandir et vivre. La relation d’un fils à sa mère, ce sont des douleurs et de l’amour mêlés, et il s’agit de mettre des mots sur tout cela : “Un mot qu’on trouve au fond de soi, c’est comme une oasis au milieu du désert.” Une parole adolescente destinée aux adultes, mais aussi aux adolescents... un message à la fois pédagogique et poétique : apprendre à appréhender ses peurs et ses révoltes pour mieux les dépasser... “Il n’y a qu’une peur d’enfance pour terrasser une autre peur d’enfance.” Wajdi Mouawad est né en 1968 au Liban. Sa vie familiale confrontée aux convulsions de notre histoire contemporaine le mènera en France puis de l’autre côté de l’Atlantique au Québec. Diplômé de l’École Nationale du Théâtre du Canada (1991), il met en scène de nombreux spectacles et joue en tant que comédien ses propres textes. C’est alors que les prix et récompenses s’enchaînent dont le Molière du Meilleur auteur francophone vivant pour “Littoral” (prix qu’il refuse d’ailleurs). Théâtre Ouvert Luxembourg

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Tour de manège musical pour enfants à partir de 2 ans. Katrien De Bièvre, violon. Karel Steylaerts, violoncelle. Patricia George, accordéon. Filip Bral, conception, composition, design sonore. Abdes Hadj Oujennaou, acteur. Heike Kossmann, mise en scène. Jef Loots, lumières. Elisabeth Houtart, Eva Sauermann, décors, costumes. Philharmonie

 14:30  CSI Gronn

Nous analysons toutes sortes de traces et d’empreintes (encre, terre, empreinte digitale) pour découvrir le coupable d’un crime. Âge : 9-10 ans. www.panda-club.lu. Natur Musée

Karussell cf. 10h30 Philharmonie

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

 18:30  Attache-moi !

cf. 06/02 Cinémathèque

 19:00  Kolléisch in Concert

cf. 10/02 Conservatoire de la Ville de Luxembourg

 19:30  BB BRUNES

Toujours en pleine tournée de promotion de “Long courrier”, leur troisième album, les garçons de BB Brunes fouleront, pour la première fois les planches de la Kulturfabrik ! Porté par les singles “Coups et blessures” et “Stéréo”, ce troisième effort est l’album d’une certaine maturité pour le gang parisien. Une production plus léchée, des sons plus travaillés mais toujours des morceaux aux accroches irrésistibles. Les BB Brunes ont su s’entourer en studio d’artistes prestigieux tels que Vanessa Paradis, Oxmo Puccino, Benjamin Biolay et Keren Ann, pour revisiter certains titres de leur dernier opus, réédité le 18 novembre 2013. BB Brunes ou un des rares groupes ayant réussi à grandir avec son public ! Et ce public le lui rend bien ! Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 20:00  Love Letters

cf. 02/02 Art Café

Christoffa Le projet de la pièce est né de la découverte par Davy Brun d’œuvres musicales du 15e siècle qui pourraient avoir été écrites par Christophe Colomb, Christoffa de son prénom génois. Pour créer Christoffa, il s’appuie sur sa rêverie autour de ce personnage resté dans l’Histoire. Sur scène, trois couples, en référence aux trois navires avec lesquels partit Christophe Colomb, la Pinta, la Nina, la Santa Maria, partent à la recherche de l’altérité. Travaillant sur la part de mystère que chacun recèle, il fait évoluer les six danseurs dans un espace habité de voiles : la recherche de soi, la découverte de l’autre comme une vision métaphorique de la recherche d’un nouveau monde. Une œuvre à la fois sensuelle, élégante et puissante. S’entourant de 6 danseurs issus des ballets de l’Opéra de Lyon, du Grand

Théâtre de Genève et de Monte-Carlo, Davy Brun présente une pièce s’inspirant de Christophe Colomb, sur des musiques du 15e siècle. Tirant les fils de la personnalité de l’explorateur, ce chorégraphe en pleine ascension révèle l’épaisseur d’un homme devenu un mythe universel. Une pièce qui réinvente le ballet, à mi-chemin entre la danse classique et contemporaine. Chorégraphie et scénographie : Davy Brun. Création musicale : Éric Dartel. Décors : Davy Brun. Conseiller scénographie : Bruno de Lavenère. Son et lumières : Magali Larché. Costumes : Philippe Combeau. Avec : Cécile Robin Prévallée, Francesca Ziviani, Eneka Bordato Riano, Tristan Robillard, Jaime Roque De La Cruz, Giuseppe Bucci. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Kasarova / Spencer Vesselina Kasarova, mezzo-soprano. Charles Spencer, piano. Robert Schumann : “Der arme Peter”. Johannes Brahms : “Junge Lieder I”, “Lerchengesang”, “Von ewiger Liebe”. Robert Schumann : “Aus den hebräischen Gesängen”, “Stille Liebe”, “Stille Tränen”. Johannes Brahms : “Nicht mehr zu dir zu gehen”, “Wenn du nur zuweilen lächelst”, “Unbewegte laue Luft”. Sergueï Rachmaninov : “Ne me chante pas, ma belle”, “Un rêve”, “Le lilas”, “La femme du soldat”, “Dans le silence de la nuit secrète”, “Que l’on est bien ici”. Piotr Ilitch Tchaïkovski : “C’était au début du printemps”, “Ah ! qui brûla d’amour”, “Pourquoi ?”, “Berceuse”, “Le jour rayonne”. Après le concert : meet the artist: Vesselina Kasarova im Gespräch mit Alain Steffen (D). Philharmonie

Vollmondbetrachtungen cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

 20:30  Becket

Peter O’Toole GB-USA 1964 / vostf / 146’ / c / De : Peter Glenville / Avec : Peter O’Toole, Richard Burton, John Gielgud | D’après la pièce de Jean Anouilh Cinémathèque

Un obus dans le cŒur

 18:30  The Ruling Class

cf. 10/02 Théâtre Ouvert Luxembourg

12

mercredi wednesday

cf. 11/02 Philharmonie

 09:30  Karussell

 11:00  Karussell

Auf der Suche nach dem verlorenen Schatz

 14:30  Karussell

cf. 11/02 Philharmonie

 15:00  Marguerite Mongenast-Servais

D’Marguerite Mongenast-Servais ass eng aussergewéinlech Fra. Als Feministin, Sozialistin, Republikanerin huet si an deene Veräiner militéiert, déi de Mënschen zu méi Autonomie a Selbstbestëmmung verhëllefen wollten. 1918 huet si mat anere Fraen eng Petitioun un d’Chamber geriicht fir d’Aféierung vum Fraewahlrecht an an der Sozialistescher Partei huet se de Poste vun der Generalsekretärin iwwerholl. Als Comitésmember vun der Action républicaine huet si sech agesat fir d’Republik. Si ass eng vun der Lëtzebuerger Historiografie oft vergiesse Gestalt a repräsentéiert op eng heinsdo paradox Manéier de Protest- a Moderniséierunspotential vun der Lëtzebueger Gesellschaft um Ufank vum 20. Jorhonnert. Op lëtzebuergesch. D’Konferenz get gehaalen vun der Germaine Goetzinger, Directrice honoraire vum Centre national de littérature. D’Texter vun der Marguerite Mongenast-Servais gi gelies vun der Schauspillerin Christiane Rausch. Centre culturel Prince Henri WALFERDANGE

 18:00  WEDNESDAYS@MUDAM : Soundwalk Live !

cf. 05/02 Mudam FREE

 20:00  Love Letters

Peter O’Toole GB 1972 / vostang / 154’ / c / De : Peter Medak / Avec : Peter O’Toole, Alastair Sim, Arthur Lowe Cinémathèque

cf. 11/02 Philharmonie

Großmutter zu besuchen. Dabei begegnen sie außergewöhnlichen Menschen, erleben skurrile Momente und lernen mehr über das Leben als jemals zuvor. “Tschick” ist Jugendroman und Roadmovie zugleich, eine packende Geschichte über Freundschaft und das wirklich Wichtige im Leben. Wolfgang Herrndorf erhielt dafür den Deutschen Jugendliteraturpreis 2011 und ist 2012 mit dem Preis der Leipziger Buchmesse ausgezeichnet worden. CarréRotondes

cf. 02/02 Art Café

António Zambujo António Zambujo vocals, acoustic guitar. Bernardo Couto, Portuguese guitar. Ricardo Cruz, double bass. José Conde, clarinet. João Moreira, trumpet. Du Portugal au Brésil, il n’y a qu’un pas – António Zambujo, jeune star du fado (Prix Amália Rodrigues 2006) “nous fait penser à João Gilberto et à tout ce que la musique brésilienne lui doit” (Caetano Veloso). Philharmonie

Blackbird Alte Pläne und Landkarten und ihre Sammler aus der Sicht eines Händlers. Mit Peter Fritzen. Musée Dräi Eechelen

cf. 01/02 Théâtre des Capucins

Gershwin-Quartett & Giora Feidman

 19:00  Kolléisch in Concert

cf. 10/02 Conservatoire de la Ville de Luxembourg

Tschick

Alter : 14-99. Dauer : 100’. In deutscher Sprache. Ein Sommer in der ostdeutschen Provinz. Unerwiderte Liebe, gähnende Langeweile, Probleme mit Schule und Eltern und auf die Klassenparty wurde er auch nicht eingeladen - Maik Klingenberg hat keine große Erwartung an diesen Sommer. Eines Tages steht sein Mitschüler Tschick mit einem geklauten Lada vor der Tür, und eine abenteuerliche Reise beginnt. Ohne Plan, Kompass oder Karte machen sie sich auf den Weg von Berlin nach Rumänien, um Tschicks

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Giora Feidman (Klarinette) und das Gershwin Quartett verbindet eine langjährige künstlerische Freundschaft. Die vier Musiker, die seit 1990 als Ensemble auftreten, haben sich keinem Stil, keiner Epoche und keinem Komponisten gewidmet. Ihre Namensgebung beruht daher nicht auf einem vermeintlichen Repertoireschwerpunkt des Komponisten George Gershwin, sondern ist in der Tradition des klassischen Streichquartetts durch den Primarius Michel Gershwin begründet. Ihre Vielseitigkeit macht sie zu idealen Partnern im Zusammenspiel mit Giora

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

53


Agenda

Feidman. Das Ensemble besteht durchweg aus Repräsentanten der russischen Instrumentalistenschule und Preisträgern verschiedener internationaler Musikwettbewerbe. Nicht ohne Grund bemerkten bisherige Kritiken das hohe professionelle Niveau, sowie das spielerische Brillieren bei der Bewältigung auch nahezu halsbrecherischer technischer Hürden. Der Namensgeber des Quartetts und Ausnahmeviolinist Michel Gershwin erhielt erste internationale Anerkennung 1988, als er mit dem Grand-Prix des internationalen DavidOistrach-Wettbewerbs ausgezeichnet wurde. Gershwin war Konzertmeister verschiedener Orchester, konzertiert nun aber ausschließlich als Solist und als Primarius des Gershwin Quartetts. Giora Feidman : Klarinette. Michel Gershwin : Violine. Nathalia Raithel : Violine. Juri Gilbo : Bratsche. Kira Kraftzoff  : Cello. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

POEMA Événement autour des écritures poétiques contemporaines. Paroles et regards croisés sur les enjeux et les problématiques de la traduction de la poésie contemporaine. Table ronde animée par : Nico Helminger, écrivain, poète et dramaturge. Né en 1953 à Differdange au Luxembourg, pays qu’il quitte en 1973 pour y revenir en 2000 avec dans ses bagages (entre autres) des pièces de théâtre, des pièces radiophoniques, des livrets d’opéra, des récits, des romans et des livres de poésie. Il écrit en allemand et en luxembourgeois. En 2008, il reçoit le prix Batty Weber pour l’ensemble de son œuvre. Intervenants : Michaël Glück, poète, dramaturge et traducteur. Paul Mathieu, écrivain, poète et traducteur. Jean Portante, écrivain, traducteur et journaliste. Kulturfabrik FREE ESCH-SUR-ALZETTE

Vollmondbetrachtungen cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

 20:30  Un obus dans le cŒur

cf. 10/02 Théâtre Ouvert Luxembourg

 21:00 

Kika

13

jeudi thursday

La Mudam Akademie vous propose l’histoire de l’art du 20e siècle en accéléré : comment est-on arrivé de la peinture figurative à la performance artistique ? Découvrez les mouvements et les artistes qui ont marqué le siècle dernier à travers 10 séances. En français. Mudam

 10:30  Karussell

cf. 11/02 Philharmonie

 14:30 

Thomas Gansch & Georg Breinschmid

CSI Gronn 2 cf. 11/02 Natur Musée

Thomas Gansch, trumpet, vocals. Georg Breinschmid, double bass, vocals. Philharmonie

Karussell cf. 11/02 Philharmonie

Vitaler Boden, Grundlage für erfolgreiches Gärtnern.

Lanteren Aus ville verschiddenen Zorte Pobeier bastele mir lëschteg Lanteren. Âge : 6-8 ans. www.panda-club.lu. Centre écologique Park Housen HOSINGEN

 15:00  De kartesianeschen Taucher

Boden: Struktur, Bearbeitung, Verbesserung. Konferenz im Rahmen der Wanderausstellung “Schatzkëscht Buedem” mit Claude Felten, Agraringenieur und wissenschaftlicher Mitarbeiter des Nationalmuseums für Naturgeschichte. Natur Musée

 19:00  max Dudler, architecte (Berlin)

Le bois flotte. Le plomb coule. Rien de plus banal ! Dans cet atelier, tu apprendras à faire couler le bois et à faire flotter le plomb. Âge : 11-13 ans. www.science-club.lu. Natur Musée

 17:30  Moment Musical

cf. 06/02 Église St. Alphonse

Invité par la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie au Luxembourg, l’architecte berlinois d’origine helvétique Max Dudler entamera le cycle de conférences de la programmation 2014. En allemand. CarréRotondes FREE

Kolléisch in Concert cf. 10/02 Conservatoire de la Ville de Luxembourg

 20:00  Love Letters

cf. 02/02 Art Café

54

Drénke, fëmmen a séier fueren

Quand on y songe, les grands magasins sont un peu comme des musées (FR)

cf. 03/02 Cinémathèque

 18:30 

Um Owend vun Sylvester ginn dräi Männer op engem Policebüro festgehal. Deen éischte well en zevill gedronk huet, deen zweete well en an engem ëffentlechen Lokal gefëmmt huet, an deen drëtte well en ze séier gefuer ass. Ab eemol taucht eng Affekotin op déi hinnen d’office zougedeelt gouf fir se op dem 31. Dezember ze verdeedegen. Den Auteur, Philippe Lellouche, behandelt mat vill Humor d’Thema vum iwwerdriwwene Alkoholkonsum, vun der notorescher Loscht op d’Zigarett, an der Freed um ze séier Fueren fir sech ze beweisen. Hie gräift anengems de Problem vum “Alles verbidden” op, a wuer et histeiert wann ab eemol näischt méi erlaabt ass a mer fir eis alldeeglech kleng Schwächten ëmmer méi streng bestrooft ginn. De Philippe Lellouche bréngt et fäerdeg säi Publikum virwëtzeg ze man, en an Otem ze halen, an en ze iwwerrasche bis zur Opléisung. D’Situatiounskomik, d’Pertinenz vun den Iwwerleeungen, déi witzeg Dialogen an de Charme vun de véier bekannten Acteure vum Ensembel DenTheater.lu maachen datt een e flotten an amusanten Owend verbrengt. D’Stéck hat zu Paräis e formidabele Succès a steet ëmmer rëm a Frankräich um Programm vun den Theateren. Kaméidistéck vum Philippe Lellouche. Claude Fritz, Lëtzebuergesch Iwwersetzung. Jacqueline Posing-Van Dyck, Regie. Jeanny Kratochwil, Dekoren. Michel Zeches, Musik. Mat: Danielle Wenner, Claude Fritz, Marcel Hamilius, Patrick Kayser. Kinneksbond MAMER

Inconnu à cette adresse Un texte magistral, bouleversant, essentiel. Dix-neuf lettres entre deux amis racontent la complicité profonde et joyeuse entre un Allemand et un Juif américain, à l’heure de la montée du nazisme. Au fil de la correspondance, le ton s’assèche d’un côté, l’angoisse pointe autant que le suspense. Un drame individuel se noue.

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Il n’y a aucun commentaire. On assiste à ce qui est en train de se jouer, à l’idéologie fasciste qui s’infiltre, à l’horreur qui arrive. Qui est le bon, qui est le méchant ? Qu’aurions nous fait à leur place ? Le courage suffit-il à contrer le courant ? Et quand l’horreur advient, le pardon est-il préférable à la vengeance ? Mise en scène : Delphine de Malherbe. Adaptation : Michèle Lévy-Bram. Avec : Charles Berling, Michel Boujenah. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

My Funny Valentine

My Funny Valentine: ein Valentinsabend der besonderen Art - ironisch, melancholisch und poetisch. Ein musikalisches und literarisches Mosaik aus Liedern und Gedichten über das stärkste der menschlichen Gefühle : die Liebe. “The Place To Be” am Valentinstag 2014! Für Paare, wie auch für Singles. Für Liebende, wie auch für noch nicht Liebende. Denn, wie man weiß: “la bandaison, papa, ça ne se commande pas” (Brassens). Ein Abend über die Liebe, die stärkste Zuneigung, die ein Mensch für einen anderen Menschen zu empfinden in der Lage ist, die aber tragischerweise keiner Erwiderung bedarf. Doch nach Casanova besteht die Liebe zunächst zu drei Viertel aus Neugier. Also seien Sie neugierig auf diesen Abend voller Überraschungen! Nach dem großen Erfolg des Konzerts “D’Keess op an d’Klacken eraus” 2012 in der Rockhal haben sich die Verantwortlichen

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

der Fondation Thierry van Werveke diesmal für eine kleinere Form im Theater entschieden. Bereits in der Saison 2007/2008 hatten Thierry van Werveke und Marc Limpach einen solchen Abend im TNL geplant. 2014 findet er jetzt endlich statt. Zwar ohne Thierry, aber als Benefizveranstaltung organisiert von - und zugunsten - der Fondation Thierry van Werveke. Avec : Serge Tonnar, Sascha Ley, Nora Koenig, Jules Werner, Shlomit Butbul, Marc Limpach. Théâtre National du Luxembourg

profondément accroché à ses rêves d’enfant, incarne dans ce nouvel enregistrement un “Casper des temps modernes” qui surfe sur les nuages plus vite que le vent et se faufile au gré de ses envies... Le spectre musical prend désormais la forme d’un éventail plus large qui varie les plaisirs et les rythmes. Cascadeur n’a décidément pas fini de nous mettre la tête à l’envers. Une cascade sonore et visuelle vous attend à la Rockhal. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Vollmondbetrachtungen cf. 04/02 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

 20:30  CASCADEUR

C’est face cachée que ce jeune artiste messin a parcouru les routes françaises et canadiennes avec son premier album en 2012. Après avoir repris la route des studios, il nous délivrera “Ghost Surfer” sorti en août 2013. Un album décrit par l’artiste comme solaire, enfantin avec un pointe de douce mélancolie. La vie de ce musicien français chantant dans la langue de Shakespeare est voilée de mystère. On sait de Cascadeur qu’il se nomme Alexandre Longo et qu’il est originaire de Metz. Il commence le piano à l’adolescence et suit une formation classique et jazz. C’est en 2004 qu’il crée ce double artistique, Cascadeur. “Ghost Surfer”, le nouvel album de Cascadeur est une galaxie arc-en-ciel, une arche scintillante comme une porte d’entrée vers un monde parallèle. Notre héros,

14

The Producers

POEMA “La poupée noire”. À la rencontre d’Alejandra Pizarnik. Deux sur scène, deux “figures” plutôt que des personnages, deux “actrices”, pour l’évoquer elle, et cette “autre”, ce double d’elle-même à qui elle s’adresse sans répit, cette autre qu’elle regarde dans le miroir, cette autre qui l’appelait depuis l’autre côté de la nuit où l’amour serait possible, là où la cage de la vie pourrait enfin “devenir oiseau”, cet ailleurs auquel elle finira par céder toute la place. Textes : Alejandra Pizarnik. Voix et textes : Fabienne Bargelli. Electroacoustique : Annabelle Playe. Mise en scène : Jean-Marc Bourg. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

faisant naître un univers jubilatoire proche du rêve. Ce sont les mots de la poétesse Helga M. Novak, apatride étincelante d’une rude colère, qui jailliront : l’errance, le déracinement, la nuit, le minéral, la tourbe et la bête, autant d’ingrédients envoûtants qui participeront à cette marche. Textes : Helga M. Novak. Voix et violoncelle : Fabienne Gay. Vidéo et sons : Franck Cantereau. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

vendredi friday

Broadway Goes Hollywood USA 2005 / vostf / 129’ / c / De : Susan Stroman / Avec : Nathan Lane, Matthew Broderick, Uma Thurman / Musique : Mel Brooks et Thomas Meehan / Adapté de la comédie musicale de Mel Brooks (musique et livret), Broadway 2001, et du film éponyme de Mel Brooks (1968) Cinémathèque

Un obus dans le cŒur cf. 10/02 Théâtre Ouvert Luxembourg

 20:45  POEMA

“Ici”. Lecture performée de Cosima Weiter. Cosima Weiter écrit. Elle travaille avec ses textes et sa voix dans les studios de composition électroacoustique. Puis elle diffuse ces objets tricotés en 36 pistes. Ajoute parfois sa voix en direct, comme en altitude, en flottaison. Une voix trempée dans le présent, mise en suspension par le corps. Une voix en éternel positionnement dans le bain des rythmes. Elle explore, sans avoir l’air d’y toucher, le pétillement des sens. (P. Dubost) Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 19:00  Lawrence of Arabia

cf. 05/02 Cinémathèque

 20:00  BEIRACH - HÜBNER MRAZ TRIO

Der gebürtige New Yorker Richie Beirach wurde einem weltweiten Publikum bekannt, als er in den 1970er Jahren Stan Getz und Chet Baker begleitete. Als einer der einflussreichsten Pianisten des Jazz veröffentlichte er zudem zahlreiche Solowerke, beispielsweise auf ECM Records. Die unerschöpfliche Kreativität des New Yorker Jazzpianisten Richie Beirach findet ihren Ausdruck in unzähligen Schallplattenproduktionen mit den Großen der internationalen Jazzszene. Freddie Hubbard, Lee Konitz, Chet Baker, John Abercrombie, Jack DeJohnette und viele andere gehören zu seinen Partnern. Mit vielen seiner Kompositionen hat Richie Beirach Jazzgeschichte geschrieben. opderschmelz DUDELANGE

Drénke, fëmmen a séier fueren cf. 13/02 Kinneksbond MAMER

 21:30  POEMA

“L’Inhabitée”. Poésie en mouvement pour voix, vidéo & sons. Poursuivant notre recherche sur les rapports du texte poétique mêlé à l’image projetée, nous proposons une forme dense où les interactions troublent les perceptions,

DIE ABDOLLAHISPADA-LIEBE-SHOW

Ensemble Resonanz / Queyras / Lavoie Jean-Guihen Queyras, violoncelle, direction. Jean-Michaël Lavoie, direction (Saunders). Franz Schreker : “Scherzo” für Streichorchester. Rebecca Saunders: “Ire”, Konzert für Violoncello, Streicher und Percussion.Wolfgang Rihm: “Nachtordnung”, Sieben Fragmente für 15 Streicher. Alban Berg: “Lyrische Suite” für Streichorchester (arr. A. Berg, Th. Verbey). Meet the artist: Jean-Guihen Queyras im Gespräch (D). Philharmonie

La Voisin Brauchen wir? Sie? Nicht alle? Wollen wir sie nicht alle? Geben wir sie nicht gerne, wenn wir dafür umso mehr von ihr kriegen? Natürlich, und wir finden, dass viel zu wenig Liebe gegeben wird. Aber das soll Sie nicht daran hindern sie filterlos und mit offenen Armen anzunehmen. Die Liebe von Michel Abdollahi und Luc Spada wird Sie umhauen. Die Valentinstag-Show wird Sie dahinschmelzen lassen, Sie werden sich die Kleider von den Leiber reißen wollen (und natürlich dürfen Sie es auch), Sie werden ihren Nachbarn zum Küssen überreden, falls er denn nicht schon dabei ist Sie zu überreden. Ach was, nichts mit überreden, es wird einfach passieren. Seien Sie großzügig ! Lieben Sie ihren Nächsten, Übernächsten, ÜberÜbernächsten... Liebe mit Michel und Luc ist die schönste Liebe, die die Liebe je gesehen, erfahren durfte. Seien Sie nicht einsam am Valentinstag und kommen Sie zu uns. Singles, Paare, Tiere, Terroristen und Ausländer, wir wollen Sie haben. Wir werden Sie sich groß fühlen lassen. Was werden wir mit Ihnen veranstalten? Michel und Luc werden ihre Herzchen mit feinster eigener Literatur verwöhnen, aber wir werden uns auch an romantischen Chansons versuchen, vielleicht werden Sie weinen (weil es so schön ist), ein Bild wird auch gemalt und natürlich viele Publikumsgespräche, Kommentare, und ganz vielleicht haben wir einen besonderen Gast dabei, eine Überraschung. Anarcholiebe für alle! Mit: Michel Abdollahi, Luc Spada.   Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

Eine Sommernacht cf. 04/02 Théâtre des Capucins

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

“À part ça tout va bien” : c’est aussi ce qu’ont longtemps pensé Emilie Voisin et Armin Block. Jusqu’au jour où ils se sont rencontrés. Elle a 30 ans, elle est française et mesure presque 1,60 mètres. Il a dans la quarantaine et pour lui faire plaisir, il aurait pu mesurer moins de 1,93 mètres. Elle est têtue comme une mule, dynamique, un peu sauvage et capricieuse : une Bretonne pur jus. Il est tourné vers les autres et pourtant en retrait, il est souabe. C’est parce que la musique est leur grande passion à tous les deux que la rencontre entre ces deux caractères opposés n’est pas restée superficielle ; “La Voisin” était née. La chanteuse Emilie Voisin et le musicien sombre qu’est Armin Block ont tous deux trouvé leur propre couleur musicale dans cette association franco-allemande où les compositions d’Armin accompagnent à merveille les textes d’Emilie. Avec ses mélodies minimalistes et évidentes, il est son guitariste comme elle est le son avec son timbre.  Trifolion ECHTERNACH

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

55


Agenda

15

 20:00  MOONLIGHT IN THE DESERT

Moonlight In The Desert will celebrate the release of their album “Back To The Universe”. Together with Zero Point 5 (acoustic rock/LU) and The Flash (folk rock, blues/FR), they will invade the stage and hit off a wonderful evening. Accompanied by skilled musicans, Enzo tells the story of his life, with a soft, fragile voice, which confers a certain depth to a poetical language embedded in a smooth sound. “Back To The Universe” is a 11-track album and comes with a mixture of pop ballads and solid rock songs. Love and the burden of modern life are the main topics of the album. In comparison to MITD’s last album “Peace Will Be”, the sound has quite evolved and you can find real maturity in the lyrics. The music has become simpler and the chord progressions are easier to the ear, in order to let some space for emotions. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

My Funny Valentine cf. 13/02 Théâtre National du Luxembourg

Orchestre Philharmonique Luxembourg

samedi saturday

 20:30  Un obus dans le cŒur

cf. 10/02 Théâtre Ouvert Luxembourg

56

 11:00  30 minutes of organ music

L’organiste mexicain Valentin Gascon Villa jouera aux orgues de la Cathédrale des œuvres de César Franck, de Louis Vierne, et Jesus Villasenor et de Jesus Estrada. Cathédrale Notre-Dame FREE

 15:00  STORYBOARD

U wat muss een alles denken ier een e Film kann dréinen? Am Atelier léiert dir déi verschidden Etappë kennen a setzt iech speziell mat enger méi genau auserneen: dem Storyboard - déi gezeechent Versioun vum Dréibuch. 5-8 Joer. Op Lëtzebuergesch. Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

Pour le concert à Differdange, l’Orchestre Philharmonique va interpréter le programme suivant���: Ouverture du “Barbier de Séville” de Giacomo Rossini ; “Concerto pour violon no 1, opus 6” de Nicolo Paganini, soliste : Haoxing Liang, violon. “Symphonie no 1, opus 38 (Symphonie de Printemps)” par Robert Schumann. Direction : Joshua Weilerstein. Haoxing Liang est un des deux “premiers violons” de l’OPL et maîtrise Paganini à la perfection. L’orchestre sera composé de 55 musiciens sous la direction de Joshua Weilerstein, chef d’orchestre jeune et ambitieux. Aalt Stadhaus DIFFERDANGE

ActArt : Le vent des années 1900

 20:00  Anna Karenina

Carlo Jans (flûte), Emmanuel Teutsch (hautbois), Marcel Lallemang (clarinette), Carlo Pettinger (cor), Roby Lohr (basson), Serge Bausch (piano). Camille Saint-Saëns : “Sonate opus 167” pour clarinette et piano. Claude Debussy : “Children’s corner” pour quintette à vent (Arr. : Joachim Linckelmann). Guillaume Balay : “L’aurore sur la forêt” pour quintette à vent. André Caplet : “Quintette pour piano, flûte, hautbois, clarinette & basson”. Œuvres de la “Belle Époque” pour quintette à vent et piano. Les populations de cette époque connaissent une riche période culturelle de divertissement et d’inventions. La Belle Époque se fait ressentir essentiellement sur les boulevards des capitales européennes, dans les cafés et les cabarets, dans les ateliers et les galeries d’art, dans les salles de concert et les salons fréquentés par une moyenne bourgeoisie qui profite des progrès économiques. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

My Funny Valentine cf. 13/02 Théâtre National du Luxembourg

Mariam The Believer

Mariam The Believer est le nom de guerre que s’est choisi Mariam Wallentin, chanteuse au sein du duo Wildbirds & Peacedrums. Sur son album solo “Blood Donation”, l’artiste suédoise délaisse le mélange de pop et de blues minimaliste et décharné si cher au groupe, pour s’aventurer dans la pop expérimentale teintée de musique soul. Exit07

Filmreakter’s Cinélunatique Australie 1981 / vostf nl / c / 94’ / De : George Miller / Avec : Mel Gibson, Bruce Spence, Michael Preston Cinémathèque

 20:30 

16

cf. 10/02 Théâtre Ouvert Luxembourg

Sense & Sensibility USA 1935 / vostf / 95’ / De : Clarence Brown / Avec : Greta Garbo, Fredric March, Maureen O’Sullivan La Russie au 19e siècle. Anna Karénine, l’épouse d’un homme riche et mère d’un petit garçon, s’éprend de Vronsky, un officier de la Garde impériale. Pour lui, elle quitte son mari et son fils. Peu de temps après, Vronsky est rappelé par l’armée. Anna tente de retourner auprès de son mari qui la rejette. Anna comprend alors qu’elle a sacrifié en vain son fils et sa réputation... Cinémathèque

 21:00 

Finesse. Roder und Griener gehören zu den angesagtesten Rhythmusgruppen der europäischen Jazz- und Improvisationsszene, Mahall und Thewes kennt man aus Projekten wie “Monk’s Casino” oder dem “Globe Unity Orchestra”. Konservativ im besten Sinne verstehen es die vier, aus einem traditionellen Klang- und Spielideal ganz gegenwärtige Musik zu machen. Abbaye de Neumünster FREE

 15:00  Lauras Stern

Cinema Paradiso Deutschland 2004 / deutsche Fassung / 77’ / Farbe / Zeichentrickfilm von : Piet De Rycker und Thilo Graf Rothkirch / Empfohlen ab 6 Jahren / Bester Kinder- und Jugendfilm, Deutscher Filmpreis 2005 Nach dem Umzug in eine fremde Stadt fällt es der siebenjährigen Laura schwer, neue Freunde zu finden. Eines Tages entdeckt sie einen verletzten Stern, den sie liebevoll verarztet und wieder aufpäppelt. Doch ihr neuer Freund kann auf der Erde nicht überleben und so muss ihn Laura wieder zurück in den Himmel entlassen... Cinémathèque

belval & more Visite guidée du futur quartier universitaire. En français. Bâtiment Massenoire ESCH-SUR-ALZETTE

 17:00  Evita

dimanche sunday

TONY CARREIRA Un rêve d’enfant suivi de perséverance, finalement couronné de succès, ce sont là les mots qui décrivent le mieux les 25 ans de parcours de celui qui est reconnu comme le plus grand phénomène de la musique portugaise. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

 22:00  Mad Max 2 : The Road Warrior

Un obus dans le cŒur

 21:30 

 11:30  Apéro’s Jazz - Squakk Broadway Goes Hollywood USA 1996 / vostf all / 134’ / c /

Christof Thewes, Rudi Mahall, Jan Roder, Michael Griener. Squakk versuchen, den Swing als rhythmische Urkraft zu reanimieren und das tun sie schnell, akustisch und blitzgescheit. Egal ob im wild ineinander verstrickten Freejazz-Getümmel oder bei notierten Passagen, Squakk agieren mit Leichtigkeit und

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

De : Alan Parker / Avec : Madonna, Antonio Banderas, Jonathan Pryce / Musique : Andrew Lloyd Webber / Adapté de la comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber (musique), Broadway 1979 / Oscars pour la meilleure musique, 1997 Cinémathèque

 19:00  Peffermillchen : Flunkerland

cf. 09/02 Abbaye de Neumünster

 20:30  Le Rayon vert

Université Populaire du Cinéma France 1986 / vo / 90’ / c / De : Eric Rohmer / Avec : Marie Rivière, Lisa Heredia, Béatrice Romand / Lion d’or, Venise 1986 Cinémathèque

MUDAMINI TOUR : Mat Boma a Bopa

La Fleur de mon secret

 15:00  Mad Lab : Mr. Baird’s TV

 19:30 

 20:30  What’s New Pussycat ?

© Mudam Luxembourg

Des Visite mat Guide ass extra fir Kanner an hier Grousseltere gemaach. Entdeckt zesummen d‘Konschtwierker am Mudam. Fir Kanner ab 6 Joer. Op Lëtzebuergesch. Mudam

 18:30  Pedro Almodóvar La flor de mi secreto / Espagne-France / vostf / 102’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Marisa Paredes, Juan Echanove, Imanol Arias, Carmen Elías, Rossy de Palma, Chus Lampreave Cinémathèque

Tout sur ma mère

Pedro Almodóvar Todo sobre mi madre / Espagne-France 1999 / vostf / 100’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec :Cecilia Roth, Marisa Paredes, Candela Peña, Penélope Cruz, Antonia San Juan, Rosa María Sarda / Oscar du Meilleur film étranger 1999, César du Meilleur film étranger 1999 Cinémathèque

18

 19:30 

Starwatch

19

mercredi wednesday

 14:30 

 14:00 

Vakanzenatelier fir Kanner vu 5-8 Joer. Op Lëtzebuergesch. Pixele si ganz kleng Elementer aus deenen d’Fotoen an d’Filmer bestinn. Wann ee ganz vill Fotoen hannertenee mécht, kann een eng Bewegung duerstellen. A mat enger Schabloun kann een d’Luucht beaflossen. Am Vakanzenatelier léieren d’Kanner dës 3 wichteg Elementer vum Film kennen a maachen zu allem selwer eng kreativ Aarbecht. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

Nous faisons connaissance avec les différentes sortes d’oiseaux (mésanges, pinsons, etc.) sur leur lieu de repas et nous pourrons même les voir de tout près. Âge : 8-10 ans. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Esch-Uelzecht, Ellergronn. www.panda-club.lu Natur Musée

Équipé d’un télescope, nous allons à la recherche des planètes, des galaxies et des étoiles. Un soir de ciel étoilé pendant les vacances. Âge : 15-18 ans. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Beidweiler. www.science-club.lu Natur Musée

Peter O’Toole USA-France 1965 / vostf / 108’ / c / De : Clive Donner / Avec : Peter O’Toole, Peter Sellers, Romy Schneider / Scénario : Woody Allen Cinémathèque

mardi tuesday

Vullen op der Fudderplaz

 18:30  Hairspray

Starwatch cf. 17/02 Natur Musée

17

lundi monday

 20:30 

PIXEL, SCHABLOUN, FOTO

 18:00  WEDNESDAYS@MUDAM

cf. 05/02 Mudam FREE

 18:30  Becket

Peter O’Toole In memoriam (1932-2013) / GB-USA 1964 / vostf / 146’ / c / De : Peter Glenville / Avec : Peter O’Toole, Richard Burton, John Gielgud | D’après la pièce de Jean Anouilh Cinémathèque

 19:30  Starwatch

cf. 17/02 Natur Musée

 21:00  En chair et en os

Pedro Almodóvar Carne trémula / EspagneFrance 1997 / vostf / 99’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Javier Bardem, Francesca Neri, Liberto Rabal, Angela Molina, José Sancho, Penélope Cruz Cinémathèque

20 jeudi thursday

 14:00  ART FREAK WORKSHOP : Investir la page

 17:30  Behemoth & Cradle Of Filth

Lors de cet atelier, tu apprendras à construire une télévision mécanique. Âge : 13-15 ans. www.science-club.lu. Natur Musée

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Broadway Goes Hollywood USA 2007 / vostf / 115’ / c / De : Adam Shankman / Avec : John Travolta, Michelle Pfeiffer, Christopher Walken / Musique : Marc Shaiman / Adapté de la comédie musicale de Marc Shaiman (musique), Broadway 2002 Cinémathèque

Behemoth & Cradle Of Filth spreading infernal darkness across Europe on their double-headlining tour. Looks like the A in February will be bedazzled by a rather black sun: Polish death/black metal legends Behemoth co-headlining together with British dark/ black metal fan faves Cradle Of Filth! Not to mention the strong support in the form of In Solitude, Inquisition and Svarttjern! Don’t forget to pack your corpse paint! den Atelier

Édition MARS : 03/02

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

© Julie Luzoir

Comment envisager le blanc de la page comme un espace qui fait sens ? Avec la jeune illustratrice Julie Luzoir, tu vas dessiner, mettre en scène le trait et apprendre à isoler l’essence des images. Âge : 13-21 ans. Aucune expérience requise, pas de matériel à apporter. Mudam

57


Agenda

 14:30  Arcelor Mittal

Nous visitons Arcelor Mittal à Differdange. Âge : 15-18 ans. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Arcelor Mittal Differdange. www.science-club.lu P&R Howald HOWALD

MUDAMINI WORKSHOP : Bric-à-brac Contes, récits et fictions sont le point de départ de cet atelier. À partir d’ornements répétitifs, tu es invité à créer des autels peuplés de bizarreries et d’étrangetés autour de ces histoires. Mudam

Pater Brown : Das schwarze Schaf

Kino mat Häerz... a mat Kaffi ! Krimikomödie / Deutschland 1966 / Deutsche Originalfassung / 90’ / Regie : Helmut Ashley / Darsteller : Heinz Rühmann, Karl Schönböck, Maria Sebaldt Heinz Rühmann in seiner preisgekrönten Paraderolle als verschmitzt gewitzter Pater Brown. Sehr zum Leidwesen des höhergestellten Bischofs hegt Pater Brown eine unchristliche Vorliebe für Kriminalfälle. Kaum wird das “schwarze Schaf” in eine bis dahin friedliche Gemeinde strafversetzt, geschieht ein mysteriöser Vorfall im Dorf und Pater Brown wittert Mord. Cinémathèque

PIXEL, SCHABLOUN, FOTO cf. 19/02 Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

Vom Nordpol bis zum Regenwald Dem Klima(wandel) auf der Spur

LONG DISTANCE CALLING

Les enfants apprennent en jouant qu’est-ce que c’est le climat. Ils découvrent les habitants des différentes zones climatiques de la terre, expérimentent les gaz à effet de serre, et apprennent des astuces pour protéger eux-mêmes notre planète. Âge : 10-12 ans. En allemand.  Centre d’Information Tiers Monde

 17:30  Moment Musical

cf. 06/02 Église St. Alphonse

21

 20:00 

 18:30  Grünes Herzbeben

Harald Jüngst ist ein Autor mit deutscher und irischer Identität, der keine Geschichten erfindet. Der Duisburger notiert erlebte irische Wahrheiten, arrangiert diese für eine Hörbuchproduktion (“Grünes Herzbeben”) und spricht diese Texte schlussendlich im Studio. Seine humorvolle und phantastisch akzentuierte Erzählweise fesselt den Zuhörer, lässt die Zeit wie im Flug vergehen und erzeugt Kino im Kopf. In seinen fünf Hörgeschichten erzählt Harald Jüngst erlebte Wahrheiten. Alle passierten im Veröffentlichungsjahr 2003, vier davon in Irlands wildromantischem Nordwesten, in Donegal. Mit leichtem Augenzwinkern und Herzwitz verkürzt er bewusst das “globale” Irland, lässt die irische Volksseele situativ reden und handeln, möchte dennoch charakteristische und hoffentlich unzerstörbar zeitlose Eigenarten einfangen und weitergeben, lässt das “grüne” Herz beben. Harald Jüngsts humorvolle, nachdenkliche und phantastisch akzentuierte Erzählweise fesselt den Zuhörer und lässt die Zeit wie im Flug vergehen. Die Geschichten sind amüsant bis melancholisch und hinterlassen ihre Bilder im Kopf des Zuhörers. Cercle Cité

“Stagnation”, “formula”, “expectations” - these words have long been banned from the lexicon of Long Distance Calling. It is this irreverent attitude that has fuelled them to record three albums, play several tours throughout Europe, garner slots on renowned festivals and even land in the German charts. But the success of the band isn’t convincing them to settle into form with their fourth album “The Flood Inside”, instead they attempt an even bolder metamorphosis. Be prepared for a versatile billing as the band will be supported by Junius as main support and Wolves Like Us will be the opening act for the evening. Their newest record “The Flood Inside” remains intrinsically Long Distance Calling. Yet “The Flood Inside” is a lot more focused and compact than any of its predecessors. It shows the entire spectrum of life : joy, grief, euphoria, anger and everything in between. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

 20:30  Dreamgirls

vendredi friday

Galileo Galilei

Nous analysons et testons les expériences les plus connues du célèbre scientifique Galileo Galilei : chute libre, pendule, télescope. Âge : 13-15 ans. www.science-club.lu Natur Musée

 14:30  Planetarium

Wat si Planéiten a wat Fixstären? Wat as eng Mond a Sonnenfinsternis? Vu Galaxien, a Sonnesystemer, vum Mars a Jupiter... Mir bastelen e Planetarium datts du mat heem kanns huelen. Âge : 9-10 ans. www.panda-club.lu Natur Musée

 18:30  Deconstructing Harry

Broadway Goes Hollywood USA 2006 / vostf / 130’ / c / De : Bill Condon / Avec : Jamie Foxx, Beyoncé Knowles, Eddie Murphy, Jennifer Hudson / Musique : Stephen Trusk / Adapté de la comédie musicale de Henry Krieger (musique) et Tom Eyen (livret), Broadway 1981 / Oscars de la meilleure actrice dans un second rôle pour Jennifer Hudson et du meilleur mixage sonore, 2007 Cinémathèque

Comedy Classics USA 1997 / vostf / 95’ / c / De : Woody Allen / Avec : Woody Allen, Judy Davis, Robin Williams, Demi Moore, Billy Crystal Harry, auteur célèbre en panne d’inspiration, fait le point sur sa vie, une vie faite d’accidents, d’alcool, de tranquilisants et d’une ribambelle de psy et de maîtresses hystériques. Son expérience a toujours nourri ses romans mais aujourd’hui, tout se brouille : ses personnages viennent lui parler, et lui donner des leçons de morale... Cinémathèque

Talons aiguilles cf. 10/02 Cinémathèque

58

 14:00 

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

 20:00  Lundi littéraire Poetry Slam

Poetry Slam ist ein Dichterwettstreit. Langeweile? Auf keinen Fall. Die Texte sind lustig, traurig, verrückt, witzig... Poeten treten mit ihren selbstgeschriebenen Geschichten auf, es sind keine Hilfsmittel erlaubt und die 5-Personen-Jury entscheidet welcher Dichter wie viele Punkte für seine Darbietung erhält. Am Ende treten die beiden Besten noch einmal gegeneinander an, aber es kann nur einen einzigen Sieger geben. Jeder Auftritt darf nicht länger als 10 Minuten dauern. Durch den Abend werden wir von den beiden lustigen und charmanten Moderatoren Luc Spada und Michel Abdollahi geführt, bestens bekannt vom Poetry Slam Luxembourg im Kulturhaus Niederanven. Mit viel Rhetorik und Wortkunst werden Sie verwöhnen: Robin Isenberg aus Berlin, Rap Poet und Poetry Slammer. Andy Strauß aus Münster, ein Gigant der Poetry Slam Szene. Fabian Navarro aus Hamburg, Vizemeister der Hamburger Stadtmeisterschaften. Wolf Hogekamp aus Berlin, der Pionier der deutschen Poetry Slam Szene. Ninia LaGrande aus Hannover, Storytellerin mit Herz und Humor. Pauline Füg aus Würzburg, Gewinnerin des Kulturpreises Bayern 2011.Jeder aus Differdingen und Luxemburg darf selber auch auftreten. Einzige Voraussetzung: Drei selbstgeschriebene Texte bereit haben. Die Moderation ist auf deutsch sowie auch überwiegend die Texte der Poeten. Aalt Stadhaus DIFFERDANGE

My Funny Valentine cf. 13/02 Théâtre National du Luxembourg

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

22

 20:30  BEADY EYE

After having set the public alight on their UK tour, Beady Eye will be live at the Rockhal performing tracks from their latest album “BE”. Following the huge success of the debut album “Different Gear, Still Speeding”, Beady Eye have built themselves a credible set of materials outside Oasis. The Liam Gallagher-fronted band and his ex-Oasis band mates invite you to discover their sophomore album and rediscover their greatest rock hits - definitely a show not to be missed! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

une nouvelle série de concerts “Nos interprètes !” , récitals de musiciens interprètes et enseignants à l’ERM. Le concert sera précédé d’une introduction aux compositieurs et à leur œuvre.   opderschmelz DUDELANGE

samedi saturday

Moonstruck

 11:00  30 minutes of organ music

Sense & Sensibility USA 1987 / vostf / 102’ / c / De : Norman Jewison / Avec : Cher, Nicolas Cage, Vincent Gardenia Il semblerait que la pleine lune puisse avoir une influence étrange sur certaines personnes. C’est le cas de la famille Castorini, notamment de Loretta, sage veuve des milieux italiens de Brooklyn, qui aussitôt après avoir épousé sans amour son éternel soupirant, tombe amoureuse du frère cadet de celui-ci... Cinémathèque

Over the Edge

Arthouse Classics 50e anniversaire Matt Dillon / USA 1979 / vostf / 95’ / c / De : Jonathan Kaplan / Avec : Matt Dillon, Pamela Ludwig, Michael Kramer Cinémathèque

L’organiste japonaise Yuki Ihara jouera à l’orgue classique de la Cathédrale des œuvres de Bach, Schumann et Mendelssohn-Bartholdy. Cathédrale Notre-Dame

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

 14:00  Mad Lab : SuperSpy

SUAREZ Prenez une portion de fruit de passion musicale mûri à point, un zeste de charme malgache relevé d’une touche de piment latin, une pincée de naïveté, saupoudrez le tout de pop française et mixez jusqu’à l’obtention de Suarez. Suarez nous offre son deuxième album, “L’Indécideur”, avec davantage de mélange des influences de la musique malgache, de la pop anglaise, mais aussi de la musique noire américaine, de la saudade capverdienne, bref de tous les folklores. Un peu d’acoustique et d’harmonies vocales subtiles, les chansons de Suarez continuent à surfer sur la vague de la nouvelle scène francophone. Le groupe vient de sortir un nouveau single, “La Fin du Monde” qui tourne déjà en haute rotation un peu partout sur les ondes. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

My Funny Valentine cf. 13/02 Théâtre National du Luxembourg

 22:00  Jack the Ripper Der Dirnenmörder von London

Tu veux savoir comment tes amis ou ta famille parlent de toi lorsque tu n’es pas là ? Alors inscris-toi dans cet atelier Mad Lab pour y fabriquer ton propre espion. Âge : 11-13 ans. www.science-club.lu Natur Musée

 15:00  ABSTRAKTIOUN

Samschdesatelier fir Kanner vu 5-8 Joer. Op Lëtzebuergesch. D’Kanner maache Fotoen an der Ausstellung a kucke wat geschitt wann een déi vergréissert. Déi Elementer déi hinnen am interessantste schéngen, ginn erausgeholl a weiderverschafft. Gëtt dann alles abstrakt? Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 20:00  Bach connections

En partenariat avec l’École régionale de musique de Dudelange, nous présentons

Filmreakter’s Cinélunatique Allemagne, Suisse 1976 / vf / c / 92’ / De : Jess Franco / Avec : Klaus Kinski, Josephine Chaplin, Herbert Fux Cinémathèque

sur le dancefloor. Les succès s’enchaînent avec la sortie en avril de l’irrésistible “Jubel” encore plus accrocheur où les notes de guitare virevoltent avec les accords de synthés, s’entrechoquent avec une mélodie vocale entêtante, et comment ne pas évoquer ce saxophone qui est LA star du morceau. Chefs d’orchestres d’une véritable symphonie trans-générationnelle, les Klingande sont prêts à enflammer le dancefloor de la Rockhal ! De quoi faire pétiller votre hiver ! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

23

dimanche sunday

Apéro’s Jazz - KAORI & WESTHAFEN TRIO Kaori Nomura (piano), Florian Seefeldt (guitar), Ben Lehmann (bass), Leo Kwandt (drums). Das komplette Programm des Trios wird traditionell von seinen Musikern selbst geschrieben. Ergebnis dieses Prozesses sind äußerst originelle, eigenständige Kompositionen, angesiedelt im Bereich des zeitgenössischen Jazz. Im Fokus der Bandarbeit stehen Parameter wie “musikalische Kommunikation”, “Groove”genauso, wie der Faktor “Improvisation”, teils an Formen gebunden, teils komplett frei gespielt. Die Band fühlt sich der Musik Ornette Colemans ebenso verbunden, wie dem experimentellen Sound der aktuellen Berliner Szene. Abbaye de Neumünster FREE

 15:00  Die Reise der Pinguine

KLINGANDE À la croisée entre Klangkarussell et Bakermat, Cédric et Edgar, les deux lillois de Klingande (“qui sonne harmonieusement” en suédois) pratiquent eux aussi la deep house, un mélange d’électro plutôt posée et d’instruments à bois. Ce duo de génie s’est fait remarquer en début d’année avec la sortie de leur premier titre, le volcanique “Punga” diffusé en libre téléchargement sur le Soundcloud du groupe et très vite repris par les blogs musicaux. La folie Klingande commence donc à se propager

 11:30 

Cinema Paradiso Frankreich 2004 / deutsche Fassung / 85’ / Farbe / Dokumentarfilm von Luc Jacquet / Empfohlen ab 7 Jahren / Oscar für den besten Dokumentarfilm 2005 Cinémathèque

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

 17:00  My Funny Valentine

cf. 13/02 Théâtre National du Luxembourg

Singet dem Herrn ein neues Lied

Gwendoline Spies, soprano. L’ensemble Estampe. Jehanne Strepenne & Evelyne Marmann, violon. Rainer Staringer, viola. Borbala Janitsek, violoncelle. Rosch Mirkes, clavecin & orgue. Estampe est un ensemble de musique de chambre à géométrie variable qui réunit des musiciens professionnels passionnés et talentueux autour de différents projets. Église de Bofferdange LORENTZWEILER

The Producers cf. 13/02 Cinémathèque

 20:00  Frères Taloche, 20 ans déjà

Le 9 octobre 1992, les Frères Taloche montent sur scène en duo pour la première fois, au Grand Théâtre de Verviers, en Belgique. Au programme de ce premier spectacle, le sketch “J’ai encore rêvé d’elle”... L’histoire commençait... Vingt ans plus tard, après avoir enchaîné spectacles, sketches, tournées, théâtres, villes, pays, émissions de TV et radio, des milliers de kilomètres et de nombreuses aventures, Vincent et Bruno ont toujours la même énergie qu’à leurs débuts et ils ont décidé de fêter dignement cet anniversaire avec leur public, dans de prestigieuses salles de Belgique, de France, de Suisse et du Luxembourg. Pour l’occasion, ils ont préparé un spectacle familial bourré d’humour, comme eux seuls savent le concocter. Ce spectacle va parcourir les 20 ans de sketches des Frères Taloche, avec des anciens, des incontournables et aussi quelques inédits ! Du burlesque, du visuel et toujours, l’univers incomparable des Frères Taloche ! Aalt Stadhaus DIFFERDANGE

59


Agenda

 20:30  SAXON

Rock, pop, hip-hop, électro Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

The Tree of Life

Université Populaire du Cinéma USA 2011 / vostf / 139’ / De : Terrence Malick / Avec : Brad Pitt, Sean Penn, Jessica Chastain Cinémathèque

24

Valse n°1 S.514” (arrangement de Ferruccio Busoni, transcrit par Vladimir Horowitz). Philharmonie

MAXÏMO PARK Le quintette de Newcastle vous invite à découvrir ses riffs de guitares et ses hits de pop-rock entraînant ! Avec plus de 2 millions d’albums vendus et une tournée sur les plus grandes scènes d’Europe, les cinq Britanniques sont en pleine forme ; plus vitaux, plus forts et plus puissants que jamais. Ils ont récemment sorti leur quatrième disque “The National Health” qui a été enregistré avec le légendaire Gil Norton (Pixies, Foo Fighters, Patti Smith) et cet album est une détonation féroce et vibrante de rock’n’roll incendiaire. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

25

lundi monday

 20:30 

 19:00  Leçon 5 : L’expressionnisme

mardi tuesday

de son nouveau roman “Nue” (Éditions de Minuit, 2013). À l’issue de la lecture, l’écrivain belge s’entretiendra avec William Irigoyen, présentateur chez Arte. Avec “Nue”, Jean-Philippe Toussaint clôt son cycle amoureux, commencé il y a 11 ans, autour de Marie Madeleine Marguerite de Montalte, créatrice de haute couture et compagne du narrateur. Ce quatrième et dernier volet s’ouvre avec le défilé de la collection automne-hiver de Marie et notamment avec la présentation de la robe de miel, point d’orgue de la collection : une femme nue couverte de miel défile suivie d’un essaim d’abeilles. Jean-Philippe Toussaint, né à Bruxelles en 1957, est écrivain et cinéaste. Il a reçu le Prix Medicis (2005) pour “Fuir”, ainsi que le Prix Décembre en 2009 pour “La vérité” sur Marie. En français. Abbaye de Neumünster

cf. 17/02 Cinémathèque

Beautiful Steps mit Lang/Baumann

 16:00 

 20:00  Camerata III

Envie de découvrir le fonctionnement d’un centre culturel, d’explorer le plateau d’une salle de spectacle, de manipuler les lumières et de jeter un coup d’œil derrière les coulisses ? Prenez le rôle d’actrice ou d’acteur, inventez votre propre petite scène et découvrez le CarréRotondes différemment ! CarréRotondes

 18:30  Jean-Philippe Toussaint - Nue

Jean Muller, piano. Franz Liszt : “Études d’exécution transcendantes S.139 Mephisto-

60

L’Institut Pierre Werner accueillera Jean-Philippe Toussaint qui lira des extraits

 19:30  Mardi du Livre André Link & Marc Graas

La Fleur de mon secret

Hinter den Kulissen Décor tourmenté et psyché torturée : l’expressionnisme est-il un esthétisme ? Par Stéphane Goudet (critique et maître de conférences en cinéma, Université Paris I). Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films / en langue française / 60’ / Interlude “finger food & meet the prof”. Sleepy Hollow / USA 2000 / vostf / 105’ / c / De : Tim Burton / Avec : Johnny Depp, Christina Ricci.  Cinémathèque

Funktionalität, Vertrautes und Ungewohntes. Lang/Baumanns bekanntes Ein-Zimmer-Hotel Everland (2002-2009), zeigt diese Überschneidungen besonders deutlich und thematisiert auf spielerische Weise den Umgang mit Privilegien und Exklusivität. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain FREE

Vortrag mit Lang/Baumann. In deutscher Sprache. Das Schweizer Künstlerduo Lang/ Baumann beschäftigt sich mit Installation, Skulptur, architektonischen oder ortsspezifischen Interventionen. In ihrem Werk wird der Betrachter oft verführt, eingeladen oder betört. Den beiden Künstlern geht es jedoch immer auch um eine kritische Auseinandersetzung mit der Wahrnehmung, mit dem jeweiligen Kontext, sowie der Rolle des Betrachters. Im Vortrag zeigen sie neuere Projekte, die sie im öffentlichen Raum realisiert haben und sprechen über ihre Überlegungen und ihre Vorgehensweise. Ein Werk, das die Künstler für die Fassade des Casino Luxembourg planen, wird ebenfalls umrissen. Sabina Lang (*1972) und Daniel Baumann (*1967) arbeiten seit 1990 zusammen und leben in Burgdorf in der Schweiz. Oft hinterfragen sie gängige Normen und begeben sich bewusst auf eine Gratwanderung zwischen klar definierten Bereichen: öffentlicher und privater Raum, Kunst und

Le livre est synonyme de culture. Le livre, c’est d’abord l’œuvre de l’auteur. Le livre, c’est aussi l’affaire de l’éditeur. Aux éditeurs de présenter leurs auteurs et leurs livres. Chaque mardi du livre nous réserve des surprises. Auteurs et éditeurs parlent de leurs textes, lisent ou mettent en scène des extraits. L’écriture est diversifiée au Luxembourg, par le genre, la langue, le thème et le public ciblé. Chaque mardi du livre est un événement ! Les éditions Saint-Paul présentent les auteurs de la soirée : André Link présentera son livre “Les Renards de Vianden”. Marc Graas wird aus seinem Buch “Eiszeit” lesen. Kinneksbond MAMER

récente preuve de son pouvoir intact de séduction. Mais voilà que soudain, se contemplant dans un miroir, La Maréchale prend conscience du temps qui passe, du temps qui a passé, de la vieillesse et de la solitude inéluctables. S’élève alors un chant admirable. Si l’intrigue est d’abord amusante et typique de ces comédies où de vieux amoureux ridicules sont bernés par une jeunesse espiègle et rusée, Hofmannstahl, le librettiste, et Richard Strauss, le compositeur, lui ont conféré une grande densité humaine et existentielle. Voilà une musique toute de légèreté, d’élégance, d’esprit et de fantaisie, une musique truculente aussi, mais une musique qui laisse entendre d’autres accents, si prenants, si poignants. Le metteur en scène de cette production ? L’inattendu Christoph Waltz ! Celui-là même qui a remporté deux Oscars pour ses rôles au cinéma et qui, cette fois, a le bonheur de concrétiser dans une mise en scène sa passion pour l’opéra. Musikalische Leitung: Stefan Soltesz. Inszenierung: Christoph Waltz. Bühne: Annette Murschetz. Licht: Franck Evin. Kostüme, Eva Dessecker. Introduction à l’opéra par Jérôme Wigny des Amis de l’Opéra une demi-heure avant chaque représentation (en français). Grand Théâtre

 20:30  The Ruling Class

cf. 12/02 Cinémathèque

 20:00  Der Rosenkavalier

Elle a beaucoup aimé, elle a beaucoup séduit, et le très jeune Octavian est la plus

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune public Exposition Divers


Agenda

26

mercredi wednesday

 15:00  Hoffnung op Brasilien, Hoffnungslosegkeet an Neibrasilien

Quitter son pays et son environnement familier pour chercher fortune sous d’autres cieux est une décision qui, souvent, transforme profondément l’existence - pour le meilleur, mais aussi parfois pour le pire. En 1828, de nombreux Luxembourgeois se mettent en route pour le Brésil dans l’espoir d’y trouver une vie meilleure. À l’aide de documents historiques conservés aux Archives nationales, la conférence illustre le destin de ces hommes et de ces femmes qui, pleinement confiants, sont partis en quête d’une nouvelle vie, pour finalement se retrouver à nouveau cloîtrés au Luxembourg, quelques mois plus tard, dénués de tout moyen et de tout espoir. Op lëtzebuergesch par : Romain Schroeder, conservateur, Archives nationales de Luxembourg et Jeff Baden, enseignant, Institut national des Langues. Centre culturel Prince Henri WALFERDANGE

 18:00  WEDNESDAYS@MUDAM

cf. 05/02 Mudam FREE

 18:30  Tuba / Euphonium Konzert

Im Rahmen eines Internationalen Austausches der Tuba / Euphonium Klassen des Konservatoriums der Stadt Luxemburg und der “Jazeps Vitols Latvian Academy of Music”, findet am 26. Februar ein Abschlusskonzert statt. Dieser Austausch beinhaltet eine Arbeitsphase von 6 Tagen, während welcher die Schüler beider Institute zusammen arbeiten und musizieren. Der pädagogische Hintergrund ist junge Musiker verschiedener Kulturen und Nationalitäten zusammenzuführen und ihnen so die Gelegenheit zu bieten voneinander zu lernen. Unterschiedliche Pädagogische Ansätze können auf diesem Weg vermittelt werden und sich

ergänzen, dies ermöglicht es den Schülern ihre musikalischen Kenntnisse zu vertiefen. Den Abschluss dieser intensiven Arbeitsphase bildet das Konzert/Audition. Es werden Solowerke sowie Kammermusik von J. Curnow, Ph. Sparke, F. J. Haydn, J. Koetsier, J. Castérède, Ingo Luis und anderen aufgeführt werden. Conservatoire de la Ville de Luxembourg FREE

MUDAM AUDITORIUM  : Mirko Borsche Editorial design Mirko Borsche gründete sein Grafikdesignstudio im Jahr 2007. Kennzeichen dieses für seine Vielfalt bekannten Ateliers ist ein inhaltlich dominierter Ansatz, der Design als Quelle des Lernens, des Verstehens und der Freude begreift. Aufträge kommen aus dem Bereich der Design- und Kommunikationsberatung von den unterschiedlichsten Kunden aus Kultur und Wirtschaft. Daneben stehen eigenständige Arbeiten, die im Rahmen von Kunst, Subkultur und Design realisiert und bereits in zahlreichen internationalen Einzel- und Gruppenausstellungen gezeigt wurden. Das Portfolio des Studios umfasst die klassischen Printmedien (Zeitschriften, Magazine, Bücher, Kataloge, Poster, Schriftbilder, Markenidentitäten), Webdesign, Musikvideos, Kunstfilme sowie Ausstellungs-, Produkt- und Modedesign. Es wurden Arbeiten produziert u.a. für das “Zeitmagazin”, für den Küchenhersteller bulthaup und für BMW und Nike. Auf Deutsch. www.designfriends.lu Mudam FREE

Historische Karten als Medien der inszenierung und Instrumente von Herrschaft : Das Umland der Festung Luxemburg im Focus

Par Dr Martin Uhrmacher. Musée Dräi Eechelen

What’s New Pussycat ? cf. 18/02 Cinémathèque

 19:00  The Network conference

Hotel Sofitel Kirchberg

 20:00  CLOUD BOAT

Viewed as disciples of James Blake, the London duo Cloud Boat has created ambient and transcendental music in their first full-length release, “Book of Hours”. The fascinating guitar of Sam Ricketts drifts between beauty and intensity while Tom Clarke joins the anxiety drama with a liturgical voice full of desire. The result offers an intellectual and introspective journey that is somber but suspenseful. They released their debut album “Book Of Hours”, on R&S/Apollo at the start of June, continuing the label’s lineage of classic, experimental records from the likes of Aphex Twin, Maark Van Hoen and Biosphere. For what can be described as electronic music, the album is a delicate, intimate affair, a beautifully sustained exercise in mood and tension and far more precious a record than most others right now. Rockhal FREE ESCH-SUR-ALZETTE

La Chambre Philharmonique / Krivine / Staier

montante de la trompette, le musicien allemand Frederik Köster. opderschmelz DUDELANGE

Tout sur ma mère cf. 17/02 Cinémathèque

 21:30  Motorama

 14:00  Hinter den Kulissen

cf. 25/02 CarréRotondes

 14:30  Bitzcours fir Kanner

Un des groupes indés les plus populaires en Russie, Motorama est constitué de 5 membres, tous en provenance de Rostov-on-Don. Difficile à croire, tant le groupe sonne comme une formation du nord scandinave, plutôt que du sud de la Russie. Estampillés post-punk, les chansons de Motorama ont pourtant une efficacité pop que le groupe aime à accompagner pendant ses sets de clips “fait main”. Exit07

Emmanuel Krivine, direction. Andreas Staier, pianoforte. Wolfgang A. Mozart : “Symphonie No 1”, “Klavierkonzert No 9” (“Jenamy” / “Jeunehomme”), “Klavierkonzert No 1”. Joseph Haydn : “Symphonie No 49” (“La Passione”). Philharmonie

27

jeudi thursday

Trilok Gurtu Incontournable maître de la percussion indienne, faisant partie des meilleurs batteurspercussionnistes du monde, Trilok Gurtu est aussi un véritable musicien de fusion et un compositeur visionnaire. Trilok Gurtu est sans conteste l’une des personnalités les plus atypiques du jazz international. Musicien cosmopolite, artisan d’une fusion qui emprunte ses couleurs à plusieurs continents, Trilok Gurtu est l’un des principaux passeurs entre le jazz et la musique indienne. Dans son nouvel album “Spellbound”, Trilok Gurtu met la trompette à l’honneur, adaptant le répertoire de Dizzy Gillespie, Miles Davis ou Don Cherry au métissage de la musique indienne, et rend un hommage vibrant à Don Cherry. Pour sa tournée, Trilok Gurtu a invité la jeune vedette

 20:30 

communication tels que les réseaux sociaux, Basecamp, Asana, Trello, Harvest, mais également l’agenda de planification de Culture.lu. Pensez à ramener vos ordinateurs portables ! Cercle Cité

 09:00  Create Your Future : Outils collaboratifs et web 2.0

D’Kanner léieren op der Bitzmaschinn bitzen, en Schnittmuster maachen an eegen Iddien ze realiséieren. Se bitzen mat neiem Stoff/Filz (gëtt gestallt), mee och mat alen T-Shirts, Pullover oder Jeans déi si matbréngen. Virgesinn sinn praktesch an dekorativ Artikelen. D’Bitzmaterial wéi d’Bitzmaschinn, Zwir, Nolen, Schéier asw sinn op der Plaz, mussen sou net matbruecht ginn. Fir Kanner vun 9 bis 13 Joer. Musée A Possen BECH-KLEINMACHER

Bauerenhaff Mir léieren d’Aarbecht an d’Déieren um Bauerenhaff kennen a bastelen och onsen eegenen Haff. 6-8 Joer. www.panda-club.lu. Konschthaus A Frantzen HEIDERSCHEID

MUDAMINI WORKSHOP : Bric-à-brac Contes, récits et fictions sont le point de départ de cet atelier. À partir d’ornements répétitifs, tu es invité à créer des autels peuplés de bizarreries et d’étrangetés autour de ces histoires. Mudam

Pater Brown : Das schwarze Schaf cf. 20/02 Cinémathèque

 17:30  Moment Musical

Une deuxième édition pour cette journée trés demandée, consacrée aux outils collaboratifs et web 2.0. Cette journée de formation aura pour but de former les opérateurs culturels aux différents outils collaboratifs et web 2.0 qui s’offrent à eux et qui peuvent faciliter leur travail et

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

cf. 06/02 Église St. Alphonse

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition MARS : 03/02

61


Agenda

 18:30  Femme de la rue

Documentaire. En présence de la réalisatrice Sofie Peeters. Sofie Peeters a réalisé un film en caméra cachée dans les rues de Bruxelles afin de dévoiler au grand jour les insultes quotidiennes que subissent les femmes. De la petite phrase de drague aux mots les plus grossiers, Sofie se prend des remarques de plein fouet sans aucune raison. Le simple fait de marcher seule avec un style décontracté (et non provocateur) suffit pour qu’elle se fasse harceler verbalement. Abbaye de Neumünster

En chair et en os cf. 19/02 Cinémathèque

MUDAM AKADEMIE Comment New York s’approprie l’idée de l’art moderne (LU) Mudam

 19:30  Blue in the Schu Layla Zoe, Sneaky Pete

Jazz, blues, soul Centre culturel Schungfabrik TETANGE

 20:00  Antoine Duléry fait son cinéma (Mais au Théâtre)

Antoine est en soirée avec des amis comédiens... bien qu’il répète toutes les cinq minutes qu’il doit partir, il n’y arrive pas. Car partir, c’est quitter le public, c’est oublier les siens. Et Antoine n’oublie pas. Il se souvient de ses pères majestueux : les grands acteurs du passé, mais aussi de ses complices d’aujourd’hui. Tour

62

à tour Belmondo, Luchini ou Johnny Hallyday, il passe d’un personnage à l’autre, du théâtre au cinéma, du réel à l’imaginaire avec virtuosité : Delon croise De Niro, Luchini poétise avec Jouvet, Galabru dialogue avec Serrault. Au gré de ces rencontres improbables naissent des situations jubilatoires. Comédien et imitateur talentueux, Antoine, en l’espace d’une soirée, nous fait rire en nous refaisant vivre, à sa façon, des grands moments de cinéma. Une première au Luxembourg à ne manquer sous aucun prétexte ! Antoine Duléry et Pascal Serieis, texte. Pascal Serieis, mise en scène. Xavier Maingon, lumières. Jean-Marc Dumontet, production. Kinneksbond MAMER

Der Rosenkavalier cf. 25/02 Grand Théâtre

JULIEN DORÉ Après 2 albums, 2 Victoires de la Musique et plus de 450 000 albums vendus, Julien Doré revient avec son nouvel album, “Løve”. Cette fois-ci, il en a écrit l’intégralité et s’est entouré de ses musiciens de scène et amis pour la composition. Un album solaire, dansant, entre groove et mélancolie, où les chansons s’enchaînent avec ce subtil mélange de textes élégants et de mélodies envoûtantes que vous êtes invités à découvrir sur la scène de la Philharmonie. Philharmonie

Après une terrible altercation avec Jason, Médée, est répudiée par lui et reste seule. Trahie, bafouée, humiliée, abandonnée, elle n’a plus qu’une pensée : se venger. Elle offre à Créuse une robe magique qui la brûle ainsi que son père, puis incendie le palais. Maintenant, elle sait que il n’y a plus d’issue ni pour elle ni pour ses enfants. Poussée au pire, elle égorge ses deux fils, laissant Jason seul avec sa douleur. Le Théâtre d’Esch renoue avec l’ancienne tradition, revisitant des caractères aux structures pures et archaïques. Il y a bien des façons d’appréhender une tragédie grecque et de la jouer aujourd’hui ; le choix de la mise en scène portera sur l’analyse de l’être humain par rapport au phénomène insensé de la vengeance. Mise en scène : Charles Muller. Scénographie et costumes : Helmut Stürmer. Musiques : Vasile Sirli. Avec Caty Baccega, Jacques Bourgaux, Irina Fedotova, Denis Jousselin, Colette Kieffer, Marc Olinger, Christiane Rausch, Hervé Sogne e.a. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Neel mat Käpp Michel Reis, piano. Marc Demuth, contrebasse. Paul Wiltgen, drums. En collaboration avec le trio Reis / Demuth / Wiltgen. Philharmonie

Jean Halsdorf, direction. Claude Mangen, mise en scène. Daniel Mantrisi, assistant du metteur en scène. Julie Conrad, décor. Laurie Lamborelle, costumes.   CAPe ETTELBRUCK

MUDAM AUDITORIUM : Friday Night at the Movies

Evita

PIERRE PALMADE “LE FILS DU COMIQUE” Pierre Mazar, l’alter ego de Pierre Palmade est de retour, dans, cette fois, le rôle d’un auteur de pièces à succès. Toujours égocentrique et à la recherche de bons mots, toujours homosexuel assumé mais cette fois-ci en couple avec un compagnon qu’il martyrise, c’est maintenant son envie de faire un enfant qui sera le nœud de l’histoire. Il veut un fils ! Sauf qu’il l’a promis à deux femmes : à sa meilleure amie et à l’actrice de sa prochaine pièce ! Une vraie bataille de “femelles” qui opposera les deux natures comiques que sont Anne-Elisabeth Blateau et Camille Cottin ! Hasard d’un débat de société brûlant en ce moment, c’est surtout cinq hommes et femmes qui se déchirent pour notre plus grand plaisir. CASINO 2OOO MONDORF-LES-BAINS

28

Médée

vendredi friday

Opéra de Georg Friedrich Händel. Mise en scène “made in Luxembourg”. Dans le cadre du festival de musique baroque B-days. De tous les opéras de Händel, “Rinaldo” reste l’un des plus emblématiques : parti en croisade, le chevalier Rinaldo lutte contre les Sarrazins aux côtés de l’armée chrétienne pour reconquérir Jérusalem. Son général Goffredo lui a promis la main de sa fille Almirena s’il remporte la bataille. Mais pour éviter à tout prix ce dénouement, son adversaire Argante engage une magicienne... Cette production sera montée pour la première fois au Grand-Duché avec une distribution professionnelle luxembourgeoise ainsi qu’avec des étudiants du cycle supérieur des trois conservatoires du pays.

 18:15 

 20:30 

cf. 16/02 Cinémathèque

Rinaldo

Les mythes sont éternels. Dans l’Antiquité, ils étaient les sujets de tragédies représentées aux Grandes Dionysies, et leurs auteurs, Eschyle, Sophocle et Euripide sont encore joués de nos jours, car ils restent d’actualité. Euripide (app. 480-406 av. J.C.) a fait représenter Médée en 431. C’est une œuvre implacable. Médée, fille d’Æétès, roi de Colchide, et de l’océanide Idyie, devint, comme sa tante Circé, une magicienne. C’est elle qui aida Jason et les Argonautes à conquérir la Toison d’Or. En remerciement, Jason l’épousa, et les deux se réfugièrent à Corinthe, où Médée donna naissance à deux fils, Phérès et Merméros. Cependant, Jason, lasse d’elle, décida d’épouser la fille du roi Créon, Créuse (appelée aussi Glaucé). Le roi chasse Médée avec ses enfants, mais sur les supplications de celle-ci, il lui accorde une journée de délai.

 12:30  Concert de midi “All around the World”

Avec le duo Piazzolla. Évadez-vous le temps d’une pause midi en écoutant le duo Piazzolla avec Hélène Boulegue, flûte, et Benjamin Schaefer, vibraphone et marimba. Église Protestante de Luxembourg FREE

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

© Antoine Prum

Pendant les mois de grisaille, le Mudam vous propose de terminer la semaine par un film / apéro le vendredi soir. Une série de films d’artistes de la collection du musée est ainsi proposée, avec un apéritif au Mudam Café qui suit chaque séance. “Tour de force”, Antoine Prum, 80 min. Mudam

 19:00  Cérémonie d’ouverture de Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival 2014

Utopolis

Special Screening - Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival Séance spéciale hors compétition. Cinémathèque

 20:00  D’KIRMESGÄSCHT vum DICKS

Et ass Kiermessamschdeg an der Stad. Beim Schräinermeeschter Holzknuet gi verschidde Kosengen als Kiermesgäscht erwaart. Den Holzknuet steet sech nämlech finanziell net sou gutt a géif gär seng schéin Duechter Nannéi “un de Mann bréngen”. Säi Schräinergesell, deen e neierdéngs agestallt huet, ass a Wierklechkeet dem Nannéi säi

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

verflossene Frënd, den Harèi, ausgerechent deem Noper säi Jong, mat deem den Holzknuet am Clinch läit. Den Haréi huet sech als “Houdäitschen” ausginn, a kann esou - vum Schräinermeeschter onerkannt - bei Holzknuets am Haus seng Spiichten dréien... Well, wéi hie gewuer gëtt ween alles op d’Kiermes invitéiert gouf, verkleet hie sech noeneen als déi Kosengen, déi grad ukomme sollen. Eng typesch Verwiesslungscomédie aus der Zäit déi och haut nach ee Risespaass fir Jonk an Aal garantéiert. opderschmelz DUDELANGE

Dobrek Bistro

Es war Liebe auf den ersten Takt. Als sich der polnische Akkordeonist Krzysztof Dobrek und der russische Violinist Aliosha Biz bei den Proben zu “Anatevka” im Theater an der Wien das erste Mal trafen, schien klar, dass der folgende künstlerische Weg ein gemeinsamer sein würde. Aliosha und Krzysztof verfeinerten ihr empathisches Zusammenspiel zunächst im Burgtheaterensemble, als Begleitmusiker von Maria Bill und beim “Acoustic Drive Orchestra”, ehe die Zeit reif war, eine gemeinsame musikalische Sprache zu verwirklichen, die zur Gänze die ihre war. Um die Jahrtausendwende war Dobrek Bistro aus der Taufe gehoben, das der brasilianische Multiperkussionist Luis Ribeiro und der Wiener Jazzkontrabassist Sascha Lackner, das neueste Bandmitglied, zu einem unkonventionellen Quartett komplettierten. Die Bezeichnung des französischen Lokals kommt vom russischen “bystro” (schnell). Das Quartett bezieht sich mit seinem Namen also sowohl auf die virtuose Rasanz ihrer Darbietungen als auf die melancholische Eleganz, die Dobrek, der für alle Kompositionen verantwortlich zeichnet, beim Pariser MusetteWalzer so liebt. Cube 521 MARNACH

Le coupeur d’eau

Marguerite Duras, Dirk Roofthooft / Diederik De Cock. En français. À l’issue de la représentation, l’équipe artistique de la pièce donne rendez-vous à son public pour une rencontre. Marguerite Duras a écrit, en 1987, “Le Coupeur d’eau”, une nouvelle poignante inspirée d’un fait divers tragique lu dans un journal : quand, par une torride journée d’été, un fonctionnaire vient couper l’eau dans la maison d’une famille démunie, toute celle-ci se suicide. Chez Marguerite Duras, la parole est primordiale, mais elle en use avec parcimonie : chaque texte acquiert ainsi une densité poétique. Elle juxtapose tout simplement les choses, sans lien causal ni psychologique. De plus, à ses yeux, toute tentative de visualisation est banalisation. Comment mettre en scène l’innommable ? Dirk Roofthooft, virtuose du langage et comédien hors pair, relève le défi. Et là où le langage ne suffit plus, Diederik De Cock fait parler doucement les sonorités. À moins qu’il ne les fasse se taire bruyamment ! La musique colle à l’atmosphère de la pièce : aliénation, voyeurisme, malaise, grande chaleur et torpeur estivale. Pour intensifier cette ambiance, des instruments classiques (saxo ténor, saxo baryton, guitare et batterie) sont utilisés d’une façon inhabituelle, par-dessus un tapis permanent de bruits réalistes. Texte : Marguerite Duras, Dirk Roofthooft. Concept & mise en scène : Dirk Roofthooft, Diederik De Cock. Acteur : Dirk Roofthooft. Univers sonore / musique : Diederik De Cock, en collaboration avec Piet Rebel. Saxophone : Piet Rebel. Guitare & batterie : Diederik De Cock. Paroles des chansons : Dirk Roofthooft. Vidéo : Dirk Roofthooft. Théâtre des Capucins

au Luxembourg) accueille les comédiens-chanteurs de la comédie musicale improvisée “New”(spectacle actuellement à l’affiche à Paris) pour un match d’improvisation chantée. Cette formule originale et musicale, adaptée du théâtre d’improvisation, verra s’affronter les deux équipes autour d’épreuves ludiques concoctées et orchestrées par un arbitre. Sur scène : des musiciens, 8 comédiens-chanteurs prêts à tout, 1 arbitre impitoyable. La règle du jeu : l’arbitre annonce le thème de l’improvisation et le style musical. Après quelques secondes de concertation, chanteurs et musiciens créeront en direct devant les spectateurs des chansons complètement improvisées. Blues, jazz, hip-hop, variété, reggae, rock seront entre autre au rendez-vous de l’humour grâce aux 2 équipes qui devront rivaliser de créativité et d’originalité

pour faire la différence. Tout cela sera pimenté par les surprises que réserve l’arbitre aux chanteurs et aux musiciens, histoire de faire monter l’adrénaline ! À la fin de chaque improvisation, c’est le public qui aura le dernier mot et votera pour l’équipe qu’il a préférée. Abbaye de Neumünster

Médée cf. 27/02 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

NINA PERSSON C’est le grand retour de l’ex-chanteuse des Cardigans ! Mais cette fois, en solo et avec, sous le bras, “Animal heart”, un premier album. Avec les Cardigans, Nina Persson aura connu un succès international fulgurant et placé plusieurs hits dans la mémoire collective du public. Avec “Animal heart”, la chanteuse revient

véritablement à ses premiers amours, à savoir des chansons pop, tendres, et dont les thèmes sont universels. En fait, on retrouve Nina Persson un peu comme on retrouve un vieil ami. Avec plein de choses à se raconter, des souvenirs en pagaille et l’occasion de prendre du bon temps ensemble ! Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Rinaldo cf. 27/02 CAPe ETTELBRUCK

 21:00  Special Screening - Discovery Zone, Luxembourg City Film Festival

Cinémathèque

Agenda Appel

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition OCtobre : 02/09

Aux organisateurs et producteurs Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous.

MATCH D’IMPROVISATION MUSICALE ET CHANTÉE

Deadlines édition mars :

03/02 édition avril :

03/03 Pour la première fois au Luxembourg, le GIPL (Groupement des Improvisateurs Professionnels

édition mai :

04/04

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

63


EXPOSITIONS

Edward Steichen Award 2004-2014

NY–LUX

Le prestigieux prix Edward Steichen Luxembourg participe activement à la volonté du Luxembourg de valoriser la scène artistique émergente de la région.

L

e prix Edward Steichen Luxembourg (The Edward Steichen Award Luxembourg) est un prix prestigieux créé en 2004 en l’honneur de l’artiste et commissaire d’exposition né au Luxembourg en 1879. Décerné tous les deux ans, il favorise le développement d’un travail artistique d’un jeune artiste de Luxembourg et de la Grande Région (il faut être âgé entre 25 et 35 ans) sur la scène internationale en lui offrant l’opportunité d’une résidence de six mois à New York dans le cadre de l’International Studio and Curatorial Program (ISCP). Le Mudam, profitant d’une décennie de création dans le cadre de ce prix, organise

une exposition des sept lauréats. L’événement ne s’inscrit pas dans un esprit rétrospectif mais, bien au contraire, dans le désir de donner à voir le dynamisme et la variété de la scène artistique de Luxembourg et de la Grande Région. Les artistes Bertille Bak, Jeff Desom, Sophie Jung, Maria Loboda, Claudia Passeri, Su-Mei Tse, sous le commissariat du directeur du musée Enrico Lunghi, présentent leurs œuvres récentes. Chaque artiste est invité à investir un environnement spécifique dans lequel les œuvres se déploient permettant au public de rentrer pleinement dans le travail. L’installation Shots d’Étienne Boulanger, qui consiste en neuf projections de 81 diapo-

TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTO ENSA Nancy

64

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

sitives chacune, est présentée en collaboration avec Christian Debize de l’École nationale supérieure d’art de Nancy. À travers des vidéos, des projections d’images, des tirages photographiques, des impressions d’affiches, des éditions limitées, des créations sonores, les sept artistes offrent un panorama de la pluralité des pratiques artistiques et témoignent d’un ancrage fort dans la société placé sous les signes de la mondialisation, des espaces urbains, des déplacements.

.


EXPOSITIONS

Andrea Lehnert /  Stylianos Schicho L’art de l’affiche à Luxembourg APRÈS 1945

Atelier Weyer

Drunter und drüber /  Keep an Eye on…!

Le MHVL a prolongé l’exposition consacrée aux réalisations graphiques de l’Atelier Weyer. Grâce au don de la famille elle-même fait à la ville en 2011, l’exposition présente une cinquantaine d’années de créations graphiques. Depuis Lex Weyer – premier de la famille à avoir initié au Grand-Duché une conception de la communication graphique – jusqu’à son petit-fils, le travail embrasse tous les domaines culturels et économiques du Grand-Duché. On y retrouve les campagnes pour la Loterie nationale, pour la Foire internationale ou pour la promotion touristique du pays. Aujourd’hui, les Weyer se consacrent plus au monde du spectacle vivant.

Entre les œuvres d’Andrea Lehnert et celui qui les observe, un léger écran semble troubler une représentation trop franche du réel. L’atmosphère du travail de l’artiste allemande nous entraîne dans un monde fragile, évanescent et cependant impressionnant de sauts d’obstacles, de ponts de Luxembourg, de pochades. Dans un tout autre registre, le travail très graphique de l’artiste viennois Stylianos Schicho dépeint et accentue par des angles de vue singuliers un univers où les hommes et les animaux semblent sous le joug permanent des caméras de contrôle. Les sujets du tableau eux-mêmes, par leurs grandes dimensions, semblent nous dévisager.

Luxembourg’s MHVL (or City History Museum) has extended its exhibition dedicated to the posters designed by Atelier Weyer. Thanks to a gift made to the city by the Weyer family, the show looks back at 50 years of graphic design history in this country. Spanning a period that begins when the famous and pioneering graphic design studio was founded in the 1950s by Lex Weyer and ends with the present day and the work of Lex Weyer’s grandson, the exhibition touches on all aspects of the Grand Duchy’s economic and cultural life over the past several decades. Visitors will find campaigns dedicated to the National Lottery, the International Fair and tourism in this country. Today the Atelier dedicates itself to the promotion of the performing arts.

A faint screen seems to slightly cloud and blur a too honest representation of reality in the pieces of Andrea Lehnert. The atmosphere created in the German artist’s work pulls us into a world that is fragile, evanescent and filled with unexpected perspectives and tableaux, such as sudden show-jumping hurdles and views from above and beneath Luxembourg’s bridges. In a completely different register, the highly graphic work of Viennese artist Stylianos Schicho depicts and accentuates, through the use of unique angle shots, a universe where men and animals seem to be under the permanent control of cameras. Due to their large scale, the subjects of the works themselves seem to fix one’s gaze.

Art graphique

Jusqu’au 15/03, Galerie Clairefontaine Espace 1 et Espace 2, www.galerie-clairefontaine.lu

The prestigious Edward Steichen Luxembourg Award is a significant element in Luxembourg’s programme to promote the region’s emerging art scene.

.

Photos : Pit Weyer, Stylianos Schicho

T

he Edward Steichen Award Luxembourg is a prestigious award created in 2004 in honour of the artist and curator born in Luxembourg in 1879. Awarded every second year, it fosters and promotes the career of a young artist from Luxembourg and the Greater Region (aged between 25 and 35) on the international stage by offering them a six-month residency in New York as part of the International Studio and Curatorial Program (ISCP). To mark 10 years since the creation of this award, Mudam has organised an exhibition showing the work of its seven winners. The event is not designed to be a retrospective, on the contrary it has been conceived to celebrate the dynamism and variety of the Luxembourg and Greater Region art scene. Under the artistic guidance of the museum’s director Enrico Lunghi, artists Bertille Bak, Jeff Desom, Sophie Jung, Maria Loboda, Claudia Passeri and Su-Mei Tse present their most recent works. Each artist has been invited to display their work in a specific part of the museum to ensure the public can experience their creations fully. Étienne Boulanger’s Shots installation, for instance, consists of nine projections of 81 slides and is presented in collaboration with Christian Debize from the École nationale supérieure d’art in Nancy. With the help of videos, projected images, photographic prints, poster prints, limited edition pieces and soundscapes, the seven artists offer an overview of the sheer diversity of artistic practice in the region and demonstrate a strong interest in social issues and themes such as globalization, urban spaces and displacement.

Jusque fin février, dans le cadre de la série « Atelier Luxembourg », Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, www.mhvl.lu

peinture

FREE

Art contemporain

15/02-09/06, Mudam, www.mudam.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

65


EXPOSITIONS Fabien Giraud & Raphaël Siboni

The Unmanned art moderne

Photo : Fabien Giraud & Raphaël Siboni

Théo Kerg (1909-1993)

Deux expositions sont consacrées à l’artiste luxembourgeois Théo Kerg dont l’œuvre, malgré une reconnaissance internationale, a été peu visible au Luxembourg. Approchant l’œuvre de Kerg différemment, le MNHA présente des œuvres apparentées à « L’École de Paris » et le Cercle Cité s’intéresse à la richesse stylistique et artistique dont l’artiste a fait preuve tout au long de sa carrière. Documents inédits, prêts de grands musées européens (Centre Pompidou, Paris ; Musée de Grenoble ; Museum Ludwig Köln ; Von der HeydtMuseum, Wuppertal) et collections privées constituent en grande partie l’exposition.

Souvent en série, les œuvres des deux artistes s’élaborent sur plusieurs années, comme La vallée von Uexküll, ensemble de cinq vidéos silencieuses de couchers de soleil filmés sans objectif et dont chaque film est élaboré avec le dernier format numérique sorti : SD / HDMI / HD / 2K / 4K. À l’étage, plusieurs films entraînent le visiteur dans l’histoire des techniques et des technologies via deux épisodes d’une série au format télévision. Rencontre entre patrimoine historique et film s’exprime à travers une vidéo reprenant à l’identique les plans d’un court-métrage de Jean-Daniel Pollet Bassae consacré au temple d’Apollon – monument aujourd’hui filmé bâché. La mesure Louvre et La mesure minérale s’intéressent aux « machines de vision » qui jouent et troublent le visible par des modifications de vitesse jouant entre accélérations, ralentis. The works of these two artists are often created over several years and developed in series. Such was the case with La vallée von Uexküll, a series of five silent videos of sunsets filmed without a lens where each film was developed using the latest digital format (SD/HDMI/HD/2K/4K). Upstairs in the Casino visitors will have the chance to view several films that explore the history of techniques and technologies via two episodes of a series made in TV format. This meeting of historical heritage and film is expressed through a video that is identical to a short film by Jean-Daniel Pollet called Bassae dedicated to the temple of Apollo – a monument that today is filmed with a cover over it. La mesure Louvre and La mesure minérale are both interested in “vision machines” that disrupt our perception of what is visible by playing with film speeds and alternating between accelerating and slowing down.

Art contemporain

Jusqu’au 27/04, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

66

Photos : Archives Théo Kerg c/o Carlo Kerg, Luxembourg, Jeon Byung-Cheol. Courtesy: Studio Lee Bul, Seoul

Première exposition monographique de Fabien Giraud & Raphaël Siboni qui s’intéresse à l’image, sa production, sa définition technique, ses moyens de diffusion et de restitution comme noyau d’une réalité nouvelle. This first monographic exhibition for Fabien Giraud & Raphaël Siboni is preoccupied with the moving image, how it is produced, its technical definition and how it is broadcast and propagated as the kernel of a new reality.

Luxembourg hosts two exhibitions devoted to home-grown artist Théo Kerg whose work is of international repute but not that well-known in his own country. These two shows approach Kerg’s output differently: the exhibition at the MNHA (National Museum of History and Art) displays works that fall within the École de Paris (Paris School) style; the show at the Cercle Cité highlights the sheer stylistic and artistic breadth and scope the artist has shown throughout his career through previously unseen documents and loans from major European museums (such as the Centre Pompidou in Paris, the Musée de Grenoble, the Ludwig Museum in Cologne and the Von der HeydtMuseum in Wuppertal) and private collections.

Expositions rétrospectives

Jusqu’au 23/02, Cercle Cité (Ratskeller), www.cerclecite.lu Jusqu’au 04/05, Musée National d’histoire et d’art, www.mnha.public.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

exposition monographique

Lee Bul

Le Mudam invite une des artistes sud-coréennes les plus importantes de la scène internationale : Lee Bul. Développant, depuis des années, une œuvre qui questionne le rapport des corps au monde, qu’ils soient organiques ou architecturaux, Lee Bul vient perturber, par son esthétique futuriste, notre propre perception. Son exposition, qu’elle a conçue pour les salles au sous-sol du musée et pour le Grand Hall, est un événement artistique qui nous plonge dans un monde hybride entre corps et machines, entre surfaces réfléchissantes et sculptures rhizomatiques. Mudam has invited Lee Bul, one of the most important South Korean artists on the international stage, to put on a retrospective of her work. Bul has been examining the relationship bodies (both organic and artificial) have with the world for years, disrupting our own perceptions through her futuristic aesthetic. The exhibition she created for the museum’s basement and its Grand Hall is an artistic event that plunges us into a hybrid world between body and machine, between reflective surfaces and rhizomatic sculptures.

Art contemporain

Jusqu’au 09/06, Mudam, www.mudam.lu


EXPOSITIONS exposition monographique

Jean Schaack Histoire

Photos : Rémi Villaggi, Plan Des Souterrains de La Contregarde du Bastion Camus […], 1777, 123 x 112 cm, Signatur Sx14090/6 B30

The Forest

L’exposition du duo suisse vient perturber le caractère – quelque peu aseptisé – du « white cube » muséal. En effet, avec leur esprit ironique singulier, leur sens des matières et des formes, les artistes proposent aux visiteurs d’entrer dans un monde protéiforme, étrangement humoristique dans la continuité de l’esprit dadaïste. Dans des matériaux simples, troupeau de moutons, arbres factices, élevage de poussières et de déchets de l’atelier constituent une installation autour de peintures de paysages… Ce monde drôle, construit sur des références artistiques, invite à une réflexion plus profonde sur le naturel et l’artificiel. This exhibition by Swiss artistic duo Lutz & Guggisberg disrupts and resists the sterile nature of the conventional “white cube” museum display. In fact, with their unique ironic spirit and their sense of material and shape, the artists invite visitors to enter a protean and strangely humorous world created in the vein of the best Dadaists. Simple materials – a flock of sheep, artificial trees, dust and debris from the artists’ studio – set against wall paintings make up this cryptic and surreal installation. Built on artistic and cultural references, this weird and wonderful world calls for a deeper reflection on the relationship between nature and artifice.

Genie und Festung

Née d’un accord de coopération bilatéral entre le Musée Dräi Eechelen et la prestigieuse Staatsbibliothek zu Berlin (SBB) signé entre l’ancienne ministre de la Culture, Octavie Modert, et son homologue allemand, l’exposition réunit une soixantaine de plans originaux de la forteresse luxembourgeoise récemment restaurés. Conservés pendant des années à la SSB, les plans qui sont présentés au public pour la première fois, renseignent sur l’histoire de la forteresse et montrent l’importance historique et stratégique du Luxembourg dans la région. Born out of a bilateral cooperation agreement between Luxembourg’s Musée Dräi Eechelen and Germany’s Staatsbibliothek zu Berlin (SBB) and signed by the former minister for culture Octavie Modert and her German counterpart, this exhibition brings together 60 original and recently restored plans and maps of Luxembourg’s fortress. Conserved at Berlin’s State Library for many years, the plans are on public display for the first time. Visitors will learn about the history of the fortress and the historical and strategic importance of the region of Luxembourg.

exposition temporaire

Jusqu’en mars, Musée dräi Eechelen, www.m3e.public.lu

Photo : MNHA / Tom Lucas

Lutz & Guggisberg

L’œuvre de Jean Schaack couvre toute une époque traversée par de grands courants artistiques et de recherches sémantiques et formelles fondamentales pour l’art moderne. The work of Jean Schaack spans a period marked by major artistic movements and important semantic and formal research that was fundamental to the development of modern art.

Le Musée national d’histoire et d’art dévoile au public sa collection d’œuvres de l’artiste de Walferdange, Jean Schaack – né en 1895 et décédé en 1959 – constituée non seulement au fil des années et enrichie dernièrement grâce au don fait par la fille défunte de l’artiste au musée. L’exposition rétrospective permet de saisir l’ampleur des créations et la variété des recherches artistiques de Jean Schaack réalisées dans la première moitié du 20e siècle. Son parcours d’artiste l’a mené de l’impressionnisme français au réalisme, à l’expressionnisme et aux débuts de l’abstraction. Autant de styles que de sujets ont nourri l’œuvre de cet artiste aujourd’hui reconnu par les critiques d’art comme un des plus intéressants de cette époque. The Musée National d’Histoire et d’Art has unveiled its collection of works by the artist from Walferdange Jean Schaack, a collection that was recently enriched by the donation of the artist’s late daughter. The retrospective allows viewers to capture and comprehend the scope of the artist’s creative output and the sheer breadth of artistic research he carried out in the first half of the 20th century. Born in 1895, Jean Schaack’s career as an artist led him from French impressionism to realism, and from expressionism to early abstraction. As many styles as subjects informed and nourished the work of this artist who died in 1959 and is now recognised by art critics as one of the most interesting figures of that period.

art moderne, peinture

Jusqu’au 23/02, Musée National d’Histoire et d’Art, www.mnha.public.lu

installation

Jusqu’au 30/03, Mudam, www.mudam.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

67


EXPOSITIONS

christian Frantzen et Stephan Balkenhol

expositions monographiques

Histoire de la ville de Luxembourg

Shop Shop Shop

Photo : Christian Frantzen

L’exposition sur le commerce privé fait le portrait, non seulement d’une ville qui a subi de nombreux changements depuis le milieu du 19e siècle, mais aussi celui de ses habitants, de leurs modes de vie et de consommation. Si la consommation est aujourd’hui au cœur des préoccupations privées et collectives, c’est après avoir traversé une histoire dense où les fonctions des boutiques se sont modifiées, passant à des offres de plus en plus diversifiées et devant faire face de nos jours au succès de l’e-commerce. Objets d’époque, photographies anciennes et contemporaines constituent cette agrébale exposition très bien documentée.

Les dernières sculptures et bas-reliefs de Balkenhol frappent par l’expressivité des personnages. Chacune de ses œuvres découvre une saynète intemporelle, propice à la projection d’un récit imaginaire, d’un temps avant et après l’instant saisi. En regard de ce travail, celui de Frantzen, une peinture qui sollicite l’attention et en appelle à la dialectique du voir et du regarder. Qu’elle soit de grand format ou plus petit, l’œuvre use de l’architecture, de la nourriture, des personnages comme des motifs picturaux, comme des prétextes au geste de peindre et à interroger la ligne, les plans, les perspectives et les couleurs. Défiant sans cesse l’acte pictural, l’artiste restreint parfois sa palette pour travailler de grandes toiles en noir et blanc. Balkenhol’s latest sculptures and bas-reliefs strike the viewer due to the expressiveness of the characters represented and for the fact that each of his works reveals a timeless scenario that lends itself to the projection of an imaginary story located before or after the moment captured. Frantzen’s paintings, on the other hand, demand our attention in a different way and call on the dialectics of looking and seeing. Large or small, his works use architecture, food and characters as pictorial motifs; in turn these become a pretext for the gesture of painting and the examination of the lines, layout, perspectives and colours of the pieces. Frantzen is an artist known for constantly challenging the act of painting. Sometimes he purposely limits his palette to work on large canvases in black and white.

peinture

Jusqu’au 08/03, Galerie Nosbaum & Reding, www.nosbaumreding.lu

FREE

68

Photos : Photothèque de la Ville de Luxembourg, Remi Villaggi

C’est avec grand plaisir que le public de Luxembourg peut découvrir les derniers travaux des deux artistes qu’il connaît bien. The Luxembourg public will be thrilled to see the latest works of two talented artists they already know well.

This exhibition about private commerce paints the picture not only of a city that has undergone many changes since the mid-19th century but also of a people and its way of life and styles of consumption. If consumerism is at the heart of personal and collective preoccupations today, it is only after it has undergone an eventful history in which the function of shops and boutiques has changed and their offer become increasingly diversified in order to deal with this transformation and the onslaught of online shopping. Period pieces and photos both old and new make up this well-documented and agreeable exhibition.

Exposition thématique

Jusqu’au 30/03, Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, www.mhvl.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Thea Djordjadze

Our full

Les œuvres de Thea Djordjadze suscitent un sentiment de familiarité chez le spectateur. L’agencement de formes géométriques et organiques, le choix des matériaux simples comme le bois, le métal, le plâtre, le verre participent de ce sentiment de connaissance étrange, car aucune des sculptures présentes n’est la réplique d’objets de notre quotidien. Équilibre des éléments, choix des emplacements et de leurs rapports produisent une œuvre d’une élégance sculpturale rare. Étayé par des titres empruntant aux champs de la littérature et du cinéma, le travail de l’artiste instaure un véritable échange entre public, espace et œuvre. Thea Djordjadze’s art arouses a genuine sense of familiarity in the viewer. The arrangement of geometric and organic shapes, the choice of simple materials such as wood, metal, plaster and glass all make up this strange feeling of something known, even though none of these sculptures is a replica of everyday objects. The balance of different elements, the choice of location and the relationships produced, result in a work of rare sculptural elegance. With titles borrowed from the fields of literature and cinema, the artist’s works establish a genuine exchange between the public, the space and the art.

sculpture

Jusqu’au 30/03, Mudam, www.mudam.lu


EXPOSITIONS

De la Moselle au Monde entier

Elmar Trenkwalder

Photos :Aurélien Mole, Yeni Mao

Inscrit dans la lignée des actionnistes viennois – non par le mode d’expression de la performance, mais par celui de la sculpture, du dessin et de la peinture – Elmar Trenkwalder développe une œuvre transgressive. Esthétiquement transgressive par une revendication de l’ornement et du décor comme éléments artistiques mais aussi par les motifs sexués représentés. Fantasmes et fantasmagories aux formes travaillées, précises, s’exposent dans des couleurs acidulées. Entre baroque et grotesque, les sculptures cherchent à unir les forces vitales et érotiques des corps et de l’espace. Elmar Trenkwalder’s sculptures, drawings and paintings inscribe themselves in the tradition of Viennese actionism, not because they use performance as a mode of expression but because they manage to be deeply transgressive. Aesthetically they reclaim ornamentation and decoration as artistic elements but their transgression also emanates as a result of the sexual and gender-related motifs they represent. Specific phantasmagoric fantasies are worked up in bright colours. Located somewhere between the baroque and the grotesque, these sculptures seek to unite the vital and erotic forces of bodies and space.

sculptures, dessins, peintures

Jusqu’au 09/03, Mudam, www.mudam.lu

exposition monographique

Yeni Mao

Photographies, installations, sculptures, collages, dessins, vidéos, objets de design sont autant de médias travaillés par Yeni Mao. L’œuvre de Yeni Mao est aussi diversifiée dans ses formes que dans ses intentions, produisant des mariages artistiques entre matériaux, entre références. S’intéressant principalement à l’histoire et ses implications dans l’imaginaire des hommes, sa production entremêle les références tant anciennes – voire mythologiques – que contemporaines. Les œuvres et le lexique de Yeni Mao sont à découvrir à la galerie Nordine Zidoun & Bossuyt. Artist Yeni Mao works in such varied media as photography, installation, sculpture, collage, drawing, video and design. Mao’s work is as diverse in its forms as in its intentions, producing artistic unions between materials and references. Focusing mainly on history and its implications in the minds and imagination of men, her output interweaves both ancient – even mythological – references with contemporary ones. The works and lexicon of Yeni Mao are waiting to be discovered at the Zidoun Nordine & Bossuyt Gallery.

Art contemporain

Jusqu’au 08/03, Galerie Nordine Zidoun & Bossuyt, www.galeriezidoun.com

FREE

Frantz Seimetz (1858-1934)

Photo : Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg

exposition monographique

Une œuvre et une vie aussi riches l’une que l’autre sont à découvrir et à apprécier à la Villa Vauban. Come and discover the rich and fascinating life and work of Frantz Seimetz at Villa Vauban.

C’est à travers les voyages de l’artiste que l’exposition consacrée à Frantz Seimetz (1858-1934) est conçue. Pour la première fois à Luxembourg, une exposition d’envergure lui est consacrée. La Villa a ainsi restauré un nombre conséquent d’œuvres et en présente plus de 70. Initialement peintre et décorateur, Frantz Seimetz fut repéré puis soutenu financièrement et logistiquement par l’industriel et ministre Antoine Pescatore. L’artiste fut le premier Luxembourgeois à peindre en plein air et à s’inscrire dans le courant de l’époque : l’impressionnisme. This exhibition was designed around the travels that artist Frantz Seimetz (1858-1934) undertook throughout his life. For the first time in Luxembourg, a major exhibition is dedicated to this artist. The Villa has restored a significant number of works and is showing more than 70. Initially a painter and decorator, Frantz Seimetz was discovered and then financially supported by the industrialist and minister Antoine Pescatore. The artist was the first Luxembourger to paint outdoor landscapes and became a protagonist of the most important artistic movement of the time, impressionism.

peintures

Jusqu’au 25/05, Villa Vauban, www.villavauban.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

69


Expositions

Agenda Expositions magiques, est habité par une énergie érotique et vitale. Jusqu'au 09/03

lutz & guggisberg

musées  LUXEMBOURG 

Casino Luxembourg Forum d'art contemporain The Unmanned

Dans le cadre de leur première exposition monographique, Fabien Giraud et Raphaël Siboni déploient dans les espaces du Casino Luxembourg l'intégralité de leur production cinématographique récente et présentent leur nouvelle série de films intitulée “The Unmanned”. Que ce soit en synchronisant notre expérience du musée à la démesure d'échelle des temps géologiques (“La Mesure Minérale”), en confrontant une caméra à la vision destructrice d'un accélérateur de particules (“La Mesure Louvre”) ou en dressant à rebours une histoire non humaine de la technique (“The Death of Ray Kurzweil”, “The Brute Force”), tous les objets appartenant à “The Unmanned” nous placent dans une situation de décentrement face au spectacle de l'image et nous ouvrent ainsi à l'expérience d'un présent qui ne serait pas simplement pour nous mais serait traversé par la possibilité même de notre absence. Jusqu'au 27/04

Mudam

“The Forest”. Andres Lutz, également artiste de cabaret, et Anders Guggisberg, musicien, travaillent en duo depuis 1996. Véritablement protéiforme, leur œuvre évolue avec aisance entre peinture, sculpture, installation, vidéo, photographie ou encore performances, et inclut même une bibliothèque fictive qui ne cesse de s’agrandir. Établis à Zurich, berceau du dadaïsme, Lutz & Guggisberg s’inscrivent dans la tradition de ce mouvement, mais aussi dans celle d’un autre célèbre duo d’artistes zurichois, Fischli / Weiss. Jusqu'au 30/03

thea djordjadze “Our Full”. Réalisées à partir de matériaux humbles empruntés au champ de la sculpture traditionnelle ou à l’environnement quotidien, tels que le bois, l’argile, le plâtre, le verre, le tissu et l’acier, les sculptures et les installations de Thea Djordjadze se caractérisent par leur nature fragile, temporaire, transitoire. Semblant produites sur le moment – l’artiste aime à garder ses œuvres ouvertes, et est souvent amenée à les finaliser ou à les modifier durant l’accrochage de l’exposition –, elles cristallisent autant le processus de leur réalisation que leur possible altération dans le temps. Loin d’être pensées comme des formes arrêtées, circonscrites, elles se manifestent comme des “gestes” inscrits temporairement dans l’espace d’exposition. Jusqu'au 30/03

70

LEE BUL

Lee Bul, une des artistes sud-coréennes les plus actives sur la scène de l'art contemporain actuelle, entame sa carrière artistique dans les années 1980. Elle réalise alors des performances dans la rue durant lesquelles elle porte des vêtements prothétiques, véritables excroissances morphologiques. Plus récemment, son travail s'est orienté vers l'architecture. Après avoir fait subir des distorsions aux corps, elle altère maintenant notre environnement et manipule notre perception de l'espace. Jusqu'au 09/06

NY-LUX. EDWARD STEICHEN AWARD 2004-2014

AUDIOLAB. RONAN & ERWAN BOUROULLEC

elmar trenkwalder L'artiste autrichien Elmar Trenkwalder développe une œuvre fantasmagorique qui célèbre la part exaltée et hallucinée de l’esprit humain. Si elle s'inscrit dans une tradition de la transgression sexuelle des actionnistes viennois, elle se réfère également à un Moyen-Âge fantastique et au style grotesque. Son travail audacieux, qui semble issu de visions obsédantes de formes

musique et l'art dans une expérience qui fonctionne sur de nombreux niveaux. L'Audiolab 2 a été conçu par Ronan & Erwan Bouroullec, qui sont par ailleurs les créateurs de la structure du Mudam Café. Jusqu'au 05/06

Le projet “Audiolab” est le mariage entre l'architecture et le design sonore. Au cours d'un long processus commun, les talents de quatre designers et d'une multitude de musiciens les plus divers ont été réunis, rassemblant le design, la

Créé en 2004 en hommage au photographe et conservateur américain Edward Steichen, né en 1879 au Luxembourg, le Edward Steichen Award a pour ambition de contribuer au dialogue entre les scènes artistiques d'Europe et des États-Unis, dont Edward Steichen a été, au début du 20e siècle, l'un des principaux instigateurs. Décerné tous les deux ans à un jeune artiste de la Grande Région, le prix offre

au lauréat une résidence de 6 mois à New York, au sein du célèbre programme ISCP (International Studio and Curatorial Program). Il est complété depuis 2011 par un second prix attribué à un jeune artiste luxembourgeois, le Edward Steichen Luxembourg Resident in New York, avec un séjour de quatre mois à l'ISCP. Rassemblant des œuvres récentes des sept lauréats depuis 2005, l'exposition témoigne de la richesse et de la diversité de la scène artistique de la Grande Région. Artistes : Bertille Bak, Étienne Boulanger, Jeff Desom, Sophie Jung, Maria Loboda, Claudia Passeri, Su-Mei Tse. Du 14/02 au 09/06

Musée d'Histoire de la Ville de Luxembourg SHOP SHOP SHOP. Un voyage à travers l'histoire du commerce à Luxembourg

Dans la société de consommation moderne, la possession de certains biens est devenue un symbole de notre statut social et, du moins temporairement, est source de plaisir. La consommation privée représente en même temps une énorme part de la performance économique d'un pays. C'est d'abord dans les villes que cette transformation sociale fut perceptible. Partant de l'exemple de Luxembourg, l'exposition s'interroge sur les raisons de l'évolution de la ville vers un lieu privilégié du shopping, des achats. Des vitrines antiques, comptoirs, caisses enregistreuses, emballages, cartons à chapeau, sachets, affiches publicitaires, mannequins et épiceries avec lesquelles jouaient les enfants que montre l'exposition se dégage le charme du “bon vieux temps”, et bien des souvenirs se réveilleront. Mais les épisodes plus sombres de l'histoire, comme “l'aryanisation”, c'est-à-dire la dépossession brutale des Juifs de leurs magasins pendant la Seconde Guerre mondiale et

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

l'occupation allemande, n'en sont pas oubliés pour autant. Le visiteur découvrira aussi le traitement, souvent critique, du thème de la consommation dans l'art photographique et cinématographique, des surréalistes des années 1920 aux univers des accros au shopping modernes.   Jusqu'au 31/03

atelier weyer “L'art de l'affiche au Luxembourg après 1945”. L'exposition présente une sélection d'une cinquantaine d'affiches créées par Lex Weyer, par Pit et Anne Weyer et par Lex Weyer junior. Jusqu'au 31/08

Musée dräi eechelen genie und festung Exposition d'un choix de 71 plans originaux de la forteresse qui, à l’origine, servaient d’instruments de travail à la direction du Génie prussienne à Luxembourg. Restaurés et digitalisés pour l’exposition, les plans témoignent du développement de la forteresse entre le 17e et le 19e siècle. Ainsi, ils éclairent la construction des ouvrages de fortification comme les forts, les écluses et les mines, et la fonction de différents bâtiments militaires, tels les casernes et les hôpitaux. Le film “Mon père, ingénieur militaire” offre une introduction ludique. Au cœur de l’exposition, une base de données interactive permet de consulter l’ensemble des plans de Luxembourg conservés à Berlin. L’animation 3D du fort Rheinsheim illustre les possibilités d’interprétation des plans historiques au 21e siècle. Jusqu'au 31/03

Musée national d'histoire et d'art Jean Schaack (1895-1959) Cette exposition représente une étape importante dans la volonté du musée de dévoiler progressivement ses fonds grâce aux expositions temporaires. Suite au généreux don d’Anne Liliane Schaack, la défunte fille de l’artiste, le MNHA met à l’honneur un des peintres luxembourgeois les plus intéressants de la première moitié du 20e siècle, à travers une exposition monographique réunissant l’intégralité des


Expositions

œuvres de Jean Schaack conservées au musée. Jean Schaack appartient avec Joseph Kutter (1894-1941), Jean Noerdinger (1895-1963) et Harry Rabinger (1895-1966) à cette génération de peintres qui, ayant fait leurs études à Luxembourg, Strasbourg et Munich, se stimulent mutuellement jusqu’à créer en 1927 le Salon de la Sécession, point de rupture avec les tenants traditionalistes du Cercle artistique de Luxembourg (C.A.L.). Avec plus de 350 œuvres inspirées notamment par les néo-impressionnistes français et les artistes modernes de Munich, l’exposition met l’accent sur les sujets de prédilection du peintre. Entre réalisme, expressionisme et les premiers pas vers l’abstraction, la représentation de la figure humaine (portrait, autoportrait et nu) et le thème du paysage permettent au visiteur de découvrir ou de redécouvrir cet important artiste aux styles variés. Jusqu'au 23/02

théo kerg Pour commémorer le 20e anniversaire de la disparition de Théo Kerg, le Musée national d’histoire et d’art (MNHA), en collaboration avec le Cercle Cité, présente la première exposition muséale de l’artiste luxembourgeois au Grand-Duché. Répartis sur les deux sites, les deux volets de l’exposition se complètent et mettent chacun l’accent sur une période de création différente de l’artiste. L’exposition au MNHA s’intéresse ainsi aux années 50, une période décisive pendant laquelle Kerg travaille dans la capitale française où régit alors ladite École de Paris – par ailleurs l’un des points forts de la collection du musée. Cette partie de l’exposition présente une vingtaine d’œuvres réalisées sur une vingtaine d’années (env. 1946-1966) afin de visualiser la position de Théo Kerg dans l’histoire de l’art de ce moment. Jusqu'au 04/05

Natur Musée

Villa Vauban

Schatzkëscht Buedem

Frantz Seimetz (1858-1934)

En tant que système complexe et vivant, le sol est le premier moyen de subsistance pour les plantes, les animaux et l'homme. L'érosion et la diminution de la biodiversité menacent les sols et leur fertilité. La protection des sols est donc plus que nécessaire en ce moment de croissance continue de la population mondiale. Sur un grand tableau d'information sont donc discutés, à l'aide de textes adaptés, des thèmes comme la formation des sols, les différents types de sol, les organismes, l'exploitation et la protection des sols. Plusieurs éléments mobiles rendent l'information très palpable, permettent de faire des expériences et des observations. Un terrarium à vers, une serre, une boîte à champignons et un sentier pour le toucher au pied rendent l'exposition plus vivante. Jusqu'au 30/03

Découvertes Exposition permanente

Les planètes

“De la Moselle au Monde entier”. Après une formation de peintre-décorateur, Frantz Seimetz commença à étudier la peinture à Bruxelles en 1875 et poursuivit à l’Académie des Beaux-Arts de Munich puis à l’École des Beaux-Arts de Paris. En 1887, il part s’établir aux États-Unis, d’où il voyage aux Antilles, au Mexique et au Canada. C’est seulement en 1896 qu’il rentre dans son pays natal, avec plein d’impressions peintes des pays où il a séjourné. En 1904, il se voit décerner, avec le peintre Dominique Lang, le Prix Grand-Duc Adolphe. Habitant à Echternach à partir de 1916, Seimetz exécute de nombreuses vues de paysages luxembourgeois, dont le Mullerthal, motifs à l’origine de sa célébrité. Frantz Seimetz fut le premier artiste luxembourgeois ayant peint dans le style impressionniste et préférant la peinture en plein air. L’exposition d’huiles et d’aquarelles rend hommage à une personnalité importante de l’histoire de l’art luxembourgeois au tournant du 20e siècle tout en dévoilant sa biographie hors du commun au grand public. Jusqu'au 25/05

la conception de son espace et sur son histoire. Jusqu'au 20/04

Institutions  LUXEMBOURG 

Art chinois contemporain 2

L'artiste Yin Yang est un peintre solitaire, marqué par une expérience de la vie souvent douloureuse. Il a vécu auprès

 ESCH-SUR-ALZETTE 

Musée National de la Résistance Keep Your Feelings In Memory

Nos ancêtres Exposition permanente

Nos paysages Exposition permanente

Exposition permanente

Notre Terre Exposition permanente

Qui suis-je ? Exposition permanente

Une fenêtre sur le ghetto

Abbaye de Neumünster

Exposition permanente

Nos régions

des mineurs de fond, cerné par la mort qui lui a arraché proches et camarades. Dans son œuvre, Li Zhuo épouse les saisons dont le cycle lui permet de construire dans le temps, de céer une repésentation plastique toute métaphysique. La végétation, les feuilles et les arbres repésentés conservent sous son pinceau leur liberté originelle dans une sorte de rapport à un symbolisme temporel. Jusqu'au 09/02

Les témoignages directs de la Deuxième Guerre mondiale sont aujourd'hui en train de disparaître. Bientôt, ils ne feront plus partie de notre histoire contemporaine. L'Agence Borderline propose dans le lieu de mémoire qu'est le Musée de la Résistance une exposition d'art contemporain. À travers les interventions des artistes, ce lieu est placé dans un dialogue et contexte actuel. L'exposition offre un nouveau regard sur la collection du musée, sur

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Une sélection de photographies réalisées par le célèbre photographe d'art Araldo De Luca portant sur la collection extraordinaire de tissus du Musée juif de Rome sera présentée pour la première fois au Luxembourg. Ces tissus racontent la longue et fascinante histoire de la présence juive à Rome qui remonte au 2e siècle av. J.-C. Ils ont été créés pour un usage

Visites guidées Visites commentées régulières

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 02/02 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Musée Dräi Eechelen Mercredi 18h (L / F / D) Samedi 15h (L / F / D) Villa Vauban Vendredi 18h Dimanche 15h

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min)

Visites ponctuelles

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite 60+ Lundi 03/02 15h

71


Expositions

liturgique, et en particulier pour la décoration des synagogues et des rouleaux de la Bible : objets les plus précieux contenus dans ces lieux sacrés. Leurs inscriptions constituent une véritable archive textile et montrent un bel aperçu du monde du ghetto et de ses habitants. Afin de mieux apprécier la beauté de ces ornements, un modèle original de tissu liturgique sera exposé avec des photos historiques du ghetto. Du 14/02 au 16/03

Femmes Pachtounes

Dans les zones tribales du Pakistan, bastion des talibans, les femmes pachtounes endurent de grandes souffrances sous le fait de traditions culturelles rigides et de croyances religieuses extrêmes. Pour un journaliste étranger, il est presque impossible de travailler dans ces régions à cause des restrictions officielles et de l'insécurité qui y règne. Le travail de Sarah Caron nous emmène dans l'univers privé, et rarement photographié, des femmes pachtounes. Du 15/02 au 16/03

Cercle Cité Théo Kerg

À l'occasion du 20e anniversaire de la disparition de Théo Kerg. Réparties sur deux sites, les œuvres exposées se complètent et illustrent différentes périodes de l'artiste.    L'accrochage au Cercle Cité met l'accent sur la grande variété des matériaux et des supports qui caractérisent sa démarche, ainsi que sur le tactilisme, technique qu'il définit comme l’“animation de la matière”, développée depuis le milieu des années 50. Les deux expositions sont enrichies par des documents d'archives, pour la plupart inédits. La biographie

72

de Théo Kerg témoigne d'un mode de vie international : il voyage beaucoup, s'entoure de personnalités du monde de l'art, de la littérature et de la musique, expose dans le monde entier, souvent aux côtés d'artistes célèbres et correspond avec de nombreux intellectuels de son époque. Si l'œuvre de Théo Kerg est largement reconnue à l'étranger, c'est pour la première fois qu'un tel ensemble important de ses œuvres abstraites, réalisées après la Seconde Guerre mondiale soit montré au Luxembourg. Par ailleurs, l'église du Saint-Esprit au Fetschenhof-Cents pour laquelle Théo Kerg a réalisé les vitraux et une partie du mobilier, sera accessible au public pendant la période de l'exposition. Jusqu'au 23/02

permanente de l'appréhension du monde et de réflexion autour de l'image et de la représentation. Elle travaille avec différents médias : photographie, installation, vidéo et dessin. Sa démarche artistique se caractérise par la fragmentation, l'assemblage et le jeu, afin de révéler des visions inédites ou des actions éphémères. Du 04/02 au 04/03

 DUDELANGE 

 NIEDERANVEN 

Centre d'art Dominique Lang Gerson Bettencourt Ferreira “Assortiment Aquatique”. Jusqu'au 22/02

Un projet à multiples facettes sur la commande photographique au Luxembourg, qui réunit un travail de recherche, une analyse photo-historique par Raphaële Bertho, la réalisation d'une nouvelle mission par Gea Casolaro et de son exposition, l'édition d'une publication, des ateliers pédagogiques pour enfants avec Justine Blau, Serge Ecker, Gilles Pegel et une projection de trialogues visuels sur grands écrans. Jusqu'au 09/02  ETTELBRUCK 

CAPe Leonora Bisagno La 8e édition de la série “Portrait de jeunes artistes luxembourgeoises” est consacrée à Leonora Bisagno, artiste italienne née en Suisse en 1977, qui vit et travaille à Luxembourg depuis 2010. La recherche artistique de Leonora Bisagno est une quête

Galerie Clairefontaine Espace 1

Du 30/01 au 08/03

Andrea Lehnert

galerie nosbaum & reding Christian Frantzen FREE

Stephan Balkenhol FREE

Galerie Schortgen ANNAÏG GIQUEL DONADIEU

Centre national de littérature - La Maison Servais La dédicace De la diversité des envois et dédicaces dans les livres. L'exposition met à l'honneur 37 volumes, pour la plupart extraits de la collection de livres du CNL. Jusqu'au 02/05

Kulturhaus Niederanven BILLER-GESCHICHTEN Exposition de Annick Sinner. Jusqu'au 02/03

Rico Sequeira

OBSERVATOIRES PHOTOGRAPHIQUES

Du 30/01 au 08/03

 MERSCH 

“Quand je me regarde, la glace me reconnaît”. Jusqu'au 22/02

Centre National de l'Audiovisuel (CNA)

painter Monika Grygier. An exhibition to discover 3 women - artists of different genres and age but one thing in common: talent and passion. Jusqu'au 15/02 FREE

Galeries  LUXEMBOURG 

Unter Brücken, über Brücken, über Hindernisse, unter der Kleidung. Andrea Lehnert spielt in ihrer Ausstellung mit Sichtwechseln und unerwarteten Perspektiven. Sie läßt mit ihren Bildern den Betrachter verschiedenste Rollen einnehmen: mal erhält er einen flüchtigen Blick auf die Nacktheit des in der Natur Schutz suchenden Menschen, mal findet er sich unter einer Brücke wieder, oder steht ein anderes mal mit einem Springpferd vor dem Hindernis. Dabei ist das Erscheinen eines nur mit einem Hut bekleideten Mannes im Grünen zu den wahrscheinlich ungewöhnlichsten, die Luxemburger Brücken jedoch zu den beeindruckendsten Bildern dieser Ausstellung. Du 01/02 au 15/03 FREE

Galerie Clairefontaine Espace 2

7 in Luxembourg peintures et sculptures Judith Brunel, peintre. Christophe Nancey, tourneur / sculpteur sur bois. Anima Roos, céramiste. Wu Yiqiang, peintre. Jusqu'au 07/02 FREE

peintures et sculptures Judith Brunel, peintre. Dany Jung, sculpteur céramiste. Chris Gullon, céramiste. Wu Yiqiang, peintre. Du 07/02 au 06/03 FREE

20 céramistes Exposition permanente FREE

CULTUREINSIDE. gallery Time Stream You are invited to discover sculptures of Xenia aka Ksénija Ljubibratic, the talented French painter Héloïse Delègue and the

Stylianos Schicho Viennese artist Stylianos Schicho depicts both animals and humans in his large-scale works as he addresses the phenomenon of “being watched” in contemporary society. His fragmentary visual worlds voice criticism of issues such as capitalism and consumerism. The observer becomes the observed when scrutinised by the oversized eyes. Or in the words of the artist: “There is always someone missing from the picture and that is the person who is standing in front of it.” Schicho's works are a blend of painting and drawing. Fleeting moments are captured and sketched, the expressive faces are brought to life with colour and fine lines. Du 01/02 au 15/03 FREE

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

L'artiste vit entre la Bretagne et le Luxembourg, précédemment à New York, Paris, Madrid. Photographe et avocate spécialisée précisément dans le droit sur l'image, Annaïg dissèque avec son objectif, les morceaux d'architecture, les éléments de la nature, les perspectives abruptes ou les détails singuliers. Elle entremêle deux images d'univers apparemment opposés, pour n'en faire qu'une : la série “RefleXion II” présentée ici propose de rassembler la Bretagne, son pays d'origine et le Luxembourg, son pays de résidence. Fusionnant lumière, couleurs, forme, Annaïg recrée ainsi un tableau photographique abstrait dans un nouvel espace géographique, cohérent et unifié. Jusqu'au 13/02 FREE

Eiffel by Fifax Peinture et sculpture. Du 13/02 au 08/03 FREE

galerie toxic un monde à part Jusqu'au 05/02 FREE

galerie zidounbossuyt Yeni Mao “Whiskey Papa”. Jusqu'au 08/03 FREE


Expositions

qu'ils soient urbains ou naturels, ils sont omniprésents. Ceux-ci se retrouvent le plus souvent réfléchis et reflétés dans un mouvement parfaitement aquatique. Les formes globalement fragmentaires enveloppent le caractère décoratif de l'œuvre, alors que sa chromaticité subtile en fait flotter la représentation. Jusqu'au 14/02

PARIS.NEW-YORK ART GALLERY POP ART, STREET ART & NEW POP

autres  LUXEMBOURG 

Arendt & Medernach Ludovic Biquand (art dripping), Patrice Murciano (new pop), Gérald Faivre Courtot (street art). Jusqu'au 01/03 FREE

El Cafetin de Buenos Aires

Massimo Vitali

Exposition de photos. Des regards dérobés sur Factory vous invitent à jeter un coup d'œil dans la vie des enfants et des adolescents qui grandissent dans des bidonvilles de Buenos Aires, en Argentine. Ces jeunes artistes ont développé leurs capacités créatrices, même dans une réalité défavorable ou hostile, nous montrant que l'art peut être réalisé non seulement par une partie privilégiée de la société. Jusqu'au 28/02

Galerie op der Kap

Œuvres des membres du Cercle Artistique d'Esch-sur-Alzette, à savoir : Claude Bour, mosaïque ; Nicolas Goetzinger, bronze et peinture ; Sylvie Gros-Molitor, “fusing”, la fascination du verre ; René Kayl, sculpture sur pierre ; Jean-Jacques Lucas, photographie ; Monique Meysenburg-Niesen, céramique. Du 27/02 au 02/03 FREE  DUDELANGE 

Galerie d'Art Armand Gaasch Strange Friends & Friendly Strangers Œuvres du jeune photographe Mike Zenari. Jusqu'au 02/02 FREE  ESCH-SUR-ALZETTE 

Galerie du Théâtre Municipal paul Moutschen Tableaux. Jusqu'au 21/02 FREE

Patricia Lippert et Jeannot Bewing

Peintures et sculptures. Du 11/02 au 05/03

MIRADAS DESDE LO OCULTO

 CAPellen 

Cercle Artistique d'Esch-sur-Alzette

elle vit plutôt du rayonnement de la force méditative. Jusqu'au 06/02

“La Bella Estate”. Jusqu'au 28/02

bgl bnp paribas Œuvres choisies L’exposition présente des œuvres réalisées entre 1980 et 1995 par des artistes de renommée internationale. Le visiteur pourra y découvrir des réalisations majeures d’artistes comme Frank Stella, Claude Viallat, Günther Förg, A.R. Penck, Markus Lüpertz ou encore Rosemarie Trockel. Cette rétrospective propose une image diversifiée de l’art d’une époque encore récente et montre surtout les différentes voies de création de la peinture de ces années-là. Elle permet de découvrir un large éventail de mouvements artistiques allant du pop art à la recherche de formes picturales ou encore l’art conceptuel. Jusqu'au 28/02

ErwuesseBildung La Nakba - Exode et Expulsion des Palestiniens en 1948 Conçue par l'association Flüchtlingskinder im Libanon, l'exposition retrace l'histoire de cette expulsion, la “Nakba”, la “Catastrophe” pour les Palestiniens, à l'origine du “problème des réfugiés”, ces 4,3 millions de Palestiniens qui ont, selon la résolution 194 des Nations Unies, le droit de retour dans leurs foyers, mais qu'Israël leur refuse. Sans porter de jugement de valeur, l'exposition présente cet exode et sa préhistoire ainsi que la situation actuelle des réfugiés d'une manière extrêmement frappante et éclairante. Jusqu'au 14/02

bâtiment jean monnet - commission européenne Emiliano BAIOCCHI

Exposition d'artistes grecques

Konschthaus Beim Engel Jill Bettendorff Alter Ego

Claude Ernster et Patrick Ripp “Paintings”. Tout comme les dénivellations de la lumière au lointain, les peintures de Emiliano Baiocchi nous apparaissent au premier abord comme un Fata Morgana : “forme inhabituelle et complexe d'un mirage qui se devine dans une bande étroite juste au dessus de l'horizon”. Bien que le style de l'artiste soit au croisement de l'expressionniste et de l'abstrait, ce qui se dégage le plus de ses toiles est l'impression de paysages,

Les sculptures en acier ou en bois de Patrick Ripp peuvent paraître de prime abord simplement minimalistes, mais elles sont en réalité très complexes. Elles sont marquées par un langage géométrique ouvert sur l'espace. Dans cet espace, les œuvres sur base des techniques de l'estampe de Claude Ernster se distinguent par une poésie de sérénité conceptuelle. L'exposition des œuvres de ces deux artistes à l'espace mediArt ne se résume pas dans un acte intellectuel,

Aalt Stadhaus nous sommes. mir sinn. estamos.

LaLa La Photo, ce sont deux photographes, Krystyna Dul et Keven Erickson. Tous les deux se sont spécialisés dans les portraits, le reportage-photo et les photos d'enfants et de famille. Pour cette exposition, ils se sont concentrés sur la jeunesse à Differdange. Pendant plus d'une année ils ont suivi et observé les enfants et les adolescents de Differdange dans leurs activités et leurs loisirs. Du 01/02 au 16/03  ESCH-SUR-ALZETTE 

Bâtiment Massenoire belval & more Œuvres de la jeune photographe Jill Bettendorff. Jusqu'au 09/02  BECKERICH 

Moulin de Beckerich Monique Schroeder Céramiste sculptrice. Jusqu'au 09/02

Marcel De Cecco Photographies. Du 15/02 au 09/03  CLERVAUX 

Château de Clervaux The Family of Man

Espace mediArt

Tableaux et poteries. Du 27/02 au 22/03 FREE

 DIFFERDANGE 

La collection “The Family of Man” se compose de 503 photographies de 273 auteurs originaires de 68 pays, rassemblées par Edward Steichen pour le Museum of Modern Art de New York (MoMA). L'exposition est inscrite au registre de la Mémoire du Monde de l'UNESCO. Exposition permanente

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

L’exposition présente la Cité des Sciences réalisée par le Fonds Belval sur la Terrasse des Hauts Fourneaux à Belval et évoque le développement historique et urbain de la région Sud du Luxembourg. Elle est installée dans l’ancien bâtiment de la Massenoire réaménagé en centre d’accueil avec une grande maquette, des bornes interactives et des projections de films. Exposition des projets du concours “Jardins du Livre” pour l’aménagement de trois jardins en toiture de la bibliothèque universitaire à Belval. Visite guidée du futur quartier universitaire en langue française, sans réservation, le dimanche 16 février à 15 h ; départ à la Massenoire. Nouveau cycle de conférences “Conserver & Innover”. Exposition permanente FREE

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition mars : 03/02

73


1

city adresses

CULTURE & going out A comprehensive listing of city venues and contact details. Plus a guide to city restaurants and bars. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office

SpécialitéS argentineS 18, rue des capucins L -1313 Luxembourg Tél : 26 20 36 83 cafetin@pt.lu www.cafetin.lu

1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque.

Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organise programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmescadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. Tél. : 22 28 09, touristinfo@lcto.lu, www.lcto.lu

ART GALLERIES / galeries D’ART 2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey Tél. : 26 44 00 66 www.artium.lu

8 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim Tél. : 26 26 22 08 www.bernardceysson.com

13 Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) Tél. : 22 36 89 www.lacite.lu

14 3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich Tél. : 46 23 43 www.beaumontpublic.com

4 Bergman Berglind Contemporary Art 49, rue Baudouin Tél. : 26 19 65 33 www.bergmanberglind.com

5 CULTUREINSIDE.gallery 8 rue Notre-Dame Tél. : 621 241 243 www.ci-artgallery.com

6 Espace Royal Monterey BGL BNP Paribas 27, avenue Monterey Lu-ve : 9h-16h30

7 Galerie 7 in Luxembourg 11, côte d’Eich Tél.: 26 20 14 66 ou 621 834 744 contact-galerie@ eramondi.com

74

9 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h Tél. : 47 23 24 www.galerieclairefontaine.lu

10 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h Tél. : 47 23 24 www.galerieclairefontaine.lu

11 Galerie d’art contemporain Am Tunnel (BCEE - Bâtiment rousegäertchen) 16, rue Zithe Tél. : 40 15 24 50

12 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h Tél. : 27 28 12 77 www.galeriefhessler.lu

Galerie L’indépendance Banque Internationale à Luxembourg (BIL) 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

15 Galerie Miltgen 32, rue Beaumont Tél. : 26 26 20 20 www.galerie-miltgen.lu

19 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau Tél. : 26 20 21 43 www.galerietoxic.com

17 Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich Tél. : 26 45 97 73 www.galeriepascalbello.com

18 Galerie Schortgen 24, rue Beaumont Ma-sa : 10h30-12h30, 13h30-18h Tél. : 26 20 15 10 www.schortgen.lu

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

20 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h Tél. : 22 28 40

21 Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey Tél. : 23 616-56 www.lucienschweitzer.lu

16 Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer Tél. : 26 29 64 49 www.galeriezidoun.com

Ouvert :   lundi et mardi midi (11h30 à 14h00) Mercredi au samedi (11h30 à 14h00 / 19h00 à 23h00)

22 Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h Tél. : 26 19 05 55 www.nosbaumreding.lu

23 Paris.New-York art gallery 26, rue du Curé Lu-sa: 12-18h30 Tél.: 26 20 15 39 ou 691 153 603 contact@galleryparis-ny.lu www.galleryparis-ny.lu

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Contactez notre régie Mélanie Juredieu : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345


februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

75


city adresses

Tickets / Billetterie 24 LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : Tél. : 47 08 95-1 www.luxembourgticket.lu  Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre - Abbaye de Neumünster (Grund).

CULTURAL VENUES / Espaces culturels 25

32

Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

d:qliq 17, rue du Saint-Esprit Tél. : 26 73 62 info@dqliq.com www.dqliq.com

26 Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains Tél. : 27 47 86 20 www.rocas.lu

27 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie Tél. : 26 62 20 07 info@rotondes.lu www.rotondes.lu

28 CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster Tél. : 26 20 52-1 contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

29 Centre Culturel Tramsschapp 49, rue Ermesinde Tél. : 47 96 46 31

30 Cercle Cité 2, rue Genistre Tél. : 47 96 51 33 info@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

31 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel Tél. : 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) cml@vdl.lu www.vdl.lu

76

24 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman Tél. : 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

36 Kasemattentheater 14, rue du Puits Tél. : 29 12 81 infos@kasenmattentheater.lu www.kasemattentheater.lu

34 Espace mediArt (3e étage) 31, Grand-Rue Tél. : 26 86 191 info@mediart.lu www.mediart.lu

35 FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie Tél. : 42 75 55 office@fondarch.lu www.fondarch.lu

44

37 Philharmonie 1, place de l’Europe Tél. : 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy Tél. : 42 95 11-1 www.utopolis.lu

45

38 Studio LUCILIN 20A, rue de Strasbourg Tél. : 26 37 43 32 info@lucilin.lu

39 Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre Tél. : 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

40 Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue Tél. : 22 28 28 centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

27 Exit07 1, rue de l’Aciérie Tél. : 26 62 20 07 info@rotondes.lu www.rotondes.lu

43 Cinémathèque 17, place du Théâtre Tél. : 29 12 59 (infos programme) cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie Tél. : 22 46 11 www.utopolis.lu

33 Den Atelier 54, rue de Hollerich Tél. : 49 54 85-1 info@atelier.lu www.atelier.lu

CINEMAS / Cinémas

MUSEUMS / musées les amis des musées info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

46 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h Tél. : 22 50 45 info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

41 Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy Tél. : 26 44 12 70 info@tnl.lu www.tnl.lu

47 Mémorial de la Déportation Gare de Hollerich 3A, rue de la Déportation Lu-Ve : 9-12h, 14-17h Tél. : 24 78 81 91

42 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville Tél. : 49 31 66 tol@tol.lu www.tol.lu

25 Trois C-L 12, rue du Puits Tél. : 40 45 69 danse@danse.lu www.danse.lu

48 Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h Tél. : 45 37 85-1 info@mudam.lu www.mudam.lu

februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

49 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h Tél. : 47 96 45 00 musee@vdl.lu www.mhvl.lu

50 Musée Draï Eechelen 5, Park Dräi Eechelen Lu, je, ve, sa, di : 10-18h Me : 10-20h Tél. : 26 43 35 info@m3e.public.lu www.m3e.public.lu

51 Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h Tél. : 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) musee@mnha.lu www.mnha.lu

52 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h Tél. : 46 22 33-1 musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

53 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Réouverture le 09/02/13 Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h Tél. : 47 96 45 65 www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

libraries / bibliothèques 30 cité bibliothèque 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h Tél. : 47 96 51 33 bibliotheque@vdl.lu www.bimu.lu, www.tuffi.lu

54 bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 Tél. : 22 97 55-1 info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

art schools / écoles d’art 55 cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider Tél. : 40 99 20 (9-11h) cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

56 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich Tél. : 49 46 16 ecoleart@ecoledart contemporain.lu www.ecoledart contemporain.lu

Services & shopping Find useful addresses and shopping guide on page 26 of City Magazine Retrouvez les adresses utiles et un guide shopping à la page 26 du City Magazine


Prochainement

coming up

Photo : Jim Rakete

Prochainement

Berliner Philharmoniker / Rattle Kabaret Warszawski

05

06 & 07

March

mars

Acknowledged as one of the finest conductors of the past three decades, Sir Simon Rattle leads the Berliner Philharmoniker in a concert featuring works by Johannes Brahms (Symphony No.3), Georg Friedrich Haas (a new work commissioned by the Berliner Philharmoniker and Carnegie Hall) and Claude Debussy (La Mer). Rattle has been the principal conductor in Berlin since 1999 and will continue in the post until 2018, when it is rumoured he will take over the London Symphony Orchestra. Reconnu comme l’un des meilleurs chefs d’orchestre des 30 dernières années, Sir Simon Rattle dirige l’Orchestre philharmonique de Berlin pour un concert proposant des œuvres de Johannes Brahms (Symphonie no 3), Georg Friedrich Haas (pour une nouvelle œuvre commandée par l’Orchestre philharmonique de Berlin et le Carnegie Hall) et Claude Debussy (La Mer). Simon Rattle est le principal chef d’orchestre de Berlin depuis 1999. Il conservera son poste jusqu’en 2018, quand, si l’on en croit les rumeurs, il prendra la direction de l’Orchestre symphonique de Londres. Philharmonie www.philharmonie.lu

Anna Calvi

22

march

mars

Cabaret is synonymous with Weimar Republic Germany, but the Nowy Teatr team led by Krzysztof Warlikowski also take the atmosphere of post-9/11 New York as their inspiration. Kabaret Warszawski’s new show uses John Van Druten’s play I Am a Camera (adapted from Christopher Isherwood’s Weimar novel Goodbye to Berlin – the source material for Bob Fosse’s Cabaret) and John Cameron Mitchell film Shortbus (an hilariously graphic exploration of NYC sexual mores) for its vibrant show. Le cabaret est peut-être associé à l’Allemagne de la république de Weimar, mais l’équipe du Nowy Teatr, dirigée par Krzysztof Warlikowski, s’inspire plutôt du New York post-11 septembre. Le nouveau spectacle énergique du Kabaret Warszawski est basé sur la pièce de théâtre I Am a Camera de John Van Druten (adaptée du roman de Christopher Isherwood sur Weimar, Adieu à Berlin, qui a inspiré le Cabaret de Bob Fosse) et sur le film de John Cameron Mitchell Shortbus (une plongée hilarante dans les mœurs sexuelles des habitants de New York). Grand Théâtre www.theatres.lu

march

mars

British singer-songwriter Anna Calvi captured the imagination of critics and music fans with her stunning debut album in early 2011. Following an acclaimed show in March 2011 when she was relatively little-known outside the UK, Calvi now returns to den Atelier on a tour for last year’s sophomore effort One Breath, which also had reviewers drooling over superlatives. A more rounded production than the stripped down debut, One Breath is, says Hermione Hoby in The Observer, “exquisitely sweet and savage.” La chanteuse et compositrice britannique Anna Calvi a captivé l’imagination des critiques et des amateurs de musique avec son magnifique premier album au début de l’année 2011. Après un concert très applaudi en mars de la même année alors qu’elle n’était pas encore très connue en dehors du Royaume-Uni, elle revient aujourd’hui à l’Atelier à l’occasion de la tournée de promotion de son dernier album One Breath, sorti l’année passée et pour lequel les critiques ne tarissent plus d’éloges. Bénéficiant d’une production plus complète que pour son premier album au style dépouillé, One Breath est, d’après Hermione Hoby du journal The Observer, « délicieusement doux et sauvage ». den Atelier www.atelier.lu

Book early! Réservez de suite !

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d’acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

Ennio Morricone

09/04, COQUE, www.atelier.lu

OPL / Gast Waltzing / Ute Lemper

24/04, PHILHARMONIE (sale begins 24/02), www.philharmonie.lu

FEBRUAR’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Nine inch nails

16/05, ROCKHAL, www.atelier.lu

cirque du soleil

11-15/06, ROCKHAL, www.rockhal.lu

Bobby Mcferrin

16/05, PHILHARMONIE (sale begins 31/03), www.philharmonie.lu

Rock-a-Field

27-29/06, HERSCHESFELDROESER, www.atelier.lu

77


INFOS

Ours

MANIFESTATIONS 2014 – LA SÉLECTION DU LCTO

En couverture / Cover

FeBruAr’14

Julien Doré Photo : Yann Orhan

CITY AgendA LUXeMBOURg

Jusqu’au 21/03

Musiques actuelles p. 28

Julien Doré

Concerts de midi

27/02

01_cover.indd 1

21/01/14 16:03

Une série de concerts gratuits, organisés deux fois par mois les vendredis, propose aux travailleurs, aux adeptes du shopping et aux visiteurs de la ville de changer leurs habitudes pour la pause déjeuner... A series of free concerts, twice a month on Fridays, that offers workers, shoppers and visitors to the city an alternative way to spend their lunch break. www.lcto.lu 14-16/03

FESTIVAL DES MIGRATIONS, DES CULTURES ET DE LA CITOYENNETÉ

Salon grand public visant à célébrer la société multiculturelle du Luxembourg et à mieux faire connaître ses mœurs et cultures à travers différents spectacles, danse, musique... L’événement à Luxepo est ouvert à tout le monde. A veritable celebration of Luxembourg’s multi-cultural society with entertainment, food and information stands. The event at Luxexpo is open to everyone. www.clae.lu

01/04-15/06

Design City

Cette troisième édition de Design City donne lieu à deux expositions – l’une au Mudam, l’autre dans l’espace public de Luxembourg –, à un programme de conférences et à un parcours off chez des designers, des commerçants de la ville et des institutions partenaires. The third edition of Design City features two exhibitions, one at Mudam and the other in a public space, a programme of conferences and a tour of designers, retailers and institutions in the city. www.designcity.lu

Free subscription

Abonnement gratuit

award

NOMINEE

NOMINEE

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

est édité par Maison Moderne pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne for the City of Luxembourg

RÉDACTION /  EDITORIAL DEPARTMENT Maison Moderne Publishing Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg +352 29 66 18-1 info@citymag.lu Responsables rubriques / In charge of genres: Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff elvire.bastendorff@citymag.lu

E-mail : citymag@vdl.lu Tél. : 47 96 41 14 City Mag à l’étranger / abroad :

Participation : 10 EUR (11 numéros / an) à virer à MM Independent Publishing and Media  S.A. Transfer 10 EUR (11 editions / year) to MM Independent Publishing and Media S.A.

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Impression / Printed by Imprimerie Centrale, Techprint Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Paraît 11 fois par an / published 11 times a year Tirage 35.000 exemplaires / Print Run 35.000 copies ISSN 2075-8286

Prochaine parution /  NEXT EDITION 26/02/2014

Musiques actuelles, rendez-vous, cinéma : Duncan Roberts (-55) duncan.roberts@citymag.lu

Organisateurs / producteurs OrganisERs / producERS / PROMOTERS

Coordinatrice / Coordinator Deborah Lambolez (-56) deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction / Proofreading Sarah Lambolez, Cynthia Schreiber

cartographie / cartography

monopolka Sàrl

GRAPHISME / LAYOUT Maison Moderne Studio

Studio manager Stéphanie Poras

Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition mars 03/02/2014 Édition avril 03/03/2014 To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: March edition 03/02/2014 April edition 03/03/2014

Mise en page / Layout Jan Hanrion (coordination), Tae Eun Kim, Zoë Mondloch

PUBLICITÉ / ADVERTISING Maison Moderne Media Sales +352 27 17 27 27-1 mediasales@maisonmoderne.lu Directeur / Director Francis Gasparotto Directrice commerciale / Sales Director Luciana Restivo Chargée de clientèle / Account Manager Audrey Gollette (-38) audrey.gollette@maisonmoderne.lu

IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 Code Bic / Swift BCEELULL

78

Please Recycle

Musique classique : Lisbeth Owen lisbeth.owen@citymag.lu

Directeur / Director Guido Kröger

Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg)

Impression / PRINT

Februar’14 CITY Agenda LUXEMBOURG

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org © Ville de Luxembourg / MM Publishing and Media SA Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.


LES THÉÂTRES DE LA VILLE DE LUXEMBOURG EUGÉNIE REBETEZ ENCORE UN SPECTACLE DE DANSE, CHANT & HUMOUR DE & AVEC EUGÉNIE REBETEZ

4 FÉVRIER 2014 À 20H00 OVAAL / CYNTHIA LOEMIJ & MARK LORIMER DANCESMITH – CAMEL, WEASEL, WHALE 1ER MARS 2014 À 20H00 LAURA SCOZZI BARBE NEIGE ET LES 7 PETITS COCHONS AU BOIS DORMANT AVEC 7 DANSEURS HIP-HOP

20 ET 21 MARS 2014 À 20H00 ROSAS / ANNE TERESA DE KEERSMAEKER PARTITA 2 AVEC ANNE TERESA DE KEERSMAEKER, BORIS CHARMATZ & AMANDINE BEYER

22 MARS 2014 À 20H00 JOSÉ MONTALVO & PATRICE THIBAUD DON QUICHOTTE DU TROCADÉRO AVEC 14 INTERPRÈTES

2 ET 3 AVRIL 2014 À 20H00 DANZA CONTEMPORÁNEA DE CUBA CHORÉGRAPHIES DE GEORGE CÉSPEDES & RAFAEL BONACHELA AVEC 21 DANSEURS

22 ET 23 AVRIL 2013 À 20H00

INFORMATIONS / WWW.LESTHEATRES.LU RÉSERVATIONS / TÉL +352/47 08 95-1 WWW.LUXEMBOURGTICKET.LU GRAND THÉÂTRE / 1, ROND-POINT SCHUMAN L-2525 LUXEMBOURG



Citymag février 2014