Page 1

www.lyonpeople.com

LES 17 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

N°114 - Décembre 2011

SPECIAL SALON DU CHOCOLAT ANTI STRESS ET ANTI CRISE

Papilles en fête avec 13 maîtres-chocolatiers

CRISE DE CHOCOLAT LP DECEMBRE 2011.indd 1

30/11/11 17:15


LP DECEMBRE 2011.indd 2

30/11/11 17:15


EDITO Décembre 2011

BUCHES DE NOEL

G

érard Collomb, premier soutien de François Hollande s’est retrouvé « chocolat » lorsqu’il a découvert les petits arrangements entre socialistes et verts manigancés par dame Tartine… Dominique Perben défié par la

belle Najat Belkacem, risque lui aussi de se retrouver « chocolat » aux prochaines élections législatives… Sylvie Ramond, conservateur du Musée des Beaux-Arts se retrouvera elle aussi « chocolat » lorsqu’elle fera ses comptes à la fin de son exposition ratée consacrée au sculpteur Etienne Martin et au pourtant prodigieux Marcel Michaud… Quelques autres que la trêve des confiseurs me contraint de ne pas nommer ici, s’apprêtent à prendre quelques bûches… C’est sans doute ces raisons qui ont poussé Marco et Nico à offrir à leurs lecteurs ce numéro spécial chocolat à se lécher les babines… et les doigts, en attendant les papillotes et les bûches de Noël. Un Noël que je vous souhaite évidemment le plus beau possible.

Justin Calixte Lyonpeople.com n°114 - Décembre 2011 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : © Fotolia Directeur de la publication Nicolas Winckler nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson marco@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit francoise.petit@lyonpeople.com Graphistes Maquettistes Valérie Barranco & Loïc Huguet pao@lyonpeople.com Webmaster Fabrice Schiff webmaster@lyonpeople.com. Ont collaboré à ce numéro Nadine Fageol, Christophe Magnette, Christian Mure, Lilou, Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Alain Vollerin, Jean-Alain Fontlupt, Jean-Jacques Billon, Julien Smati et Laura Gazarian. Photographes Jean-Luc Mège, Christelle Viviant, Fabrice Schiff, Saby Maviel, Lionel Pinar & Artfotografik Chef de Publicité Elodie Aguettant elodie@lyonpeople.com 06 11 19 04 43 Attaché commercial Bruce Mathieu bruce@lyonpeople.com 06 15 55 20 52 Assistante commerciale Vérane Letord-Vaché verane@lyonpeople.com

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie - 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Rédaction Tel 04.72.82.97.78 Publicité Tel 04.72.43.02.47 Fax : 04.72.43.92.05

Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 186 420 €. RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 19527772. Abonnement pour 1 an = 49 €. Ce magazine comporte un encartage "Casino Le Lyon Vert" DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 3

3

30/11/11 17:15


LP DECEMBRE 2011.indd 4

30/11/11 17:16


SOMMAIRE Décembre 2011 NEWS

6 La vie lyonnaise 8 La vie patrimoniale 10 La vie économique 12 La vie politique 14 La vie culturelle 16 La vie gastronomique 18 Brèves de comptoir P. 10

CHOCOLAT

22 Noël chez Philippe Bernachon 28 Sébastien Bouillet et Nicolas Fafiotte 32 Salon du chocolat P. 28

STYLE

53 Halles de Lyon 70 Trophée Andros 72 Arrivetz 78 Shopping P. 68

VU !

98 Les 17 soirées qu’il ne fallait pas rater ! P. 108

ET AUSSI…

130 Carnet mondain P. 130

+

d’infos sur

www.lyonpeople.com

LP DECEMBRE 2011.indd 5

DÉCEMBRE 2011

5

30/11/11 17:16


NEWS LA VIE LYONNAISE SOUTENONS LA RECHERCHE CONTRE LE CANCER

Par Marc Polisson

Cyril Dusautoy, Pascale Masson, Alexis Jenni, Roland Debbasch et Marc Bissuel, Fabienne Siguier-Montibert et Amandine Jannin-Galéa (Saint-Marc)

Photos © Fabrice Schiff

ALEXIS JENNI LE GONCOURT DE RETOUR À SAINT MARC

Jusqu’à la fin de l’année la SGDG – Société Généreuse des Georges assistée de partenaires associés organise un programme au profit de la recherche contre le cancer menée par le centre Léon Bérard. Après le tournoi de pétanque organisé aux Terrasses du Pond, place à l’acte II à savoir la tombola de la fête des lumières aux Halles de Lyon et quatre jours de fête et d’animation du jeudi 8 au dimanche 11 décembre 2011. Le dimanche 11 décembre 2011, c’est le tirage au sort par nos élus à 11h. Les carnets de 5 billets au prix de 10 sont en vente actuellement auprès des commerçants des Halles de Lyon.

I

l y avait foule ce lundi 7 novembre, rue Sainte-Hélène, aux alentours de midi, dans au lycée Saint-Marc ! « C’est pas tous les jours [sic] qu’un de vos collègues reçoit le prix Goncourt » pouvait-on entendre au gré des témoignages distillés par un auditoire encore groggy par cette récompense suprême. Tout le contraire du lauréat, fidèle à l’image dressée par Cyril Dusautoy, directeur adjoint du lycée qui voit en lui « un homme simple, apprécié de tous et passionné par son métier. » Titulaire d’une agrégation, professeur de biologie (Sciences de la Vie et de la Terre) le Goncourt 2011 est donc bien décidé à poursuivre son action au sein de l’Education nationale, plus particulièrement au cœur du Lycée Saint-Marc au sein duquel il exerce depuis 14 ans. Pour le plus grand bonheur du recteur de l’académie de Lyon, Roland Debbasch pour qui cette distinction est appelée à rejaillir sur l’ensemble du corps enseignant. Les mains dans les poches, Alexis Jenni écoute. L’homme est souriant. Comme comblé. Le romancier apaisé. Le voilà désormais au Panthéon des écrivains français, lauréat du plus prestigieux des prix littéraires alors qu’il s’agit pour lui, d’un premier roman. L’Art français de la guerre (Gallimard) ? Une fresque fascinante et exigeante, un style épique, classique, une épopée baignée de sang et de combats, entre Indochine et Algérie qui s’interroge sur l’héritage des guerres coloniales. Un ouvrage commencé il y a cinq ans et achevé en octobre dernier. Il envoie alors son manuscrit par la poste, à un seul éditeur, Gallimard, qui célèbre son centenaire et… flaire le bon coup ! « J’écris depuis vingt ans, assure-t-il, je suis épris de la pratique de l’écriture permanente ». Conscient que l’exigence à son égard s’apprête à être démultipliée, Alexis Jenni se veut lucide : « Je soupçonne que le succès d’aujourd’hui, je ne l’aurai plus après. » Déjà, son ouvrage s’est écoulé à 60 000 exemplaires, un chiffre qui devrait quintupler dans les prochaines semaines ; un Goncourt se vendant en moyenne à 400 000 exemplaires. En attendant, c’est en courant qu’Alexis Jenni a délaissé collègues, ami(e)s, élèves et monsieur le recteur : un TGV l’attendait. Direction la Capitale pour répondre à légion de sollicitations. Le professeur de biologie a bel et bien ouvert un nouveau chapitre de sa vie. Christophe Magnette

JEAN-LOUIS MAIER L’ASCENSEUR ENTREPRENEURIAL E n

En pleine crise, il s’apprête à investir 3 millions d’euros dans sa nouvelle joaillerie. Attablé devant un noir noisette en son fief du Café des Jacobins, sieur JeanLouis a le sourire et ne tremble pas. « Même pas peur ? » « Au contraire, c’est une jambe de plus à l’ensemble déjà constitué par mes boutiques d’horlogerie. » E t de poursuivre sur son thème (favori), l’entreprenariat : « Ce sont le premier et le second projet qui sont difficiles à mener à bien. Ensuite, c’est naturel. Avec de bons bilans, les banques ne font pas de difficultés pour t’aider à te développer. » Surtout quand l’emplacement convoité se situe dans le fameux carré d’or. C’est en effet au 101 rue Edouard Herriot – en face de Beaumont et Finet « la maison lyonnaise la plus prestigieuse que nous sommes ravis d’avoir pour voisin » que Maier Joaillerie verra le jour au printemps 2012. En lieu et place d’Infinitif, sur 100 m2, la boutique présentera ses propres fabrications et les plus belles marques de joaillerie françaises et européennes. Mais le plus spectaculaire se trouvera au premier étage, sur un plateau de 220 m2 que les clients privilégiés pourront rejoindre à l’aide d’un ascenseur en cristal ! Identique à celui qui équipe la boutique Armani, avenue Montaigne. L’espace en cours de rénovation par l’architecte Bernard Aulagne et l’agenceur Thollot réservera quelques surprises comme une cave et une cuisine professionnelle ivoire et inox (dotée d’un piano Lacornue et d’une table d’hôtes) dans laquelle JLM organisera des dégustations gourmandes et vineuses. Ainsi qu’une salle de spectacle (ou de conférence) de 100 places assises. A priori, on est loin de l’agencement dont se parent les joailleries traditionnelles, mais l’horloger n’en a cure : « Je m’amuse ou je ne le fais pas ! » assume celui qui vient d’intégrer le cercle très fermé des Joailliers Créateurs, ravi à l’idée d’allier business et plaisir. 6

HAMMAM S SPA LE MARRAKECH Notre ami Jacques Simonet, patron d’InterMédia, s’est montré taquin et dubitatif quand nous lui avons annoncé notre extension dans l’Est. Et pourtant, rien que le nouveau spa qui vient d’être inauguré à Décines mérite le voyage. 600m2 exclusivement dédié aux soins du corps et de l’esprit comprenant un hammam, des salles de massage, un jacuzzi, un espace détente… dans un cadre raffiné et une déco dépaysante. Cher Jacques, je sais que vous avez du mal, comme tout bon Lyonnais ardéchois, à franchir le périphérique, mais je ne peux que vous encourager à enfourcher votre fier destrier pétaradant pour aller découvrir les richesses de l’Est lyonnais. 227, avenue Franklin Roosevelt – Décines-Charpieu Tel 04 78 26 74 22

SONDAGE WEB En cas de victoire de François Hollande en 2012, à quel ministère Gérard Collomb peut-il prétendre ?

• Ministère de la Ville

6,79% 29,11%

• Secrétariat d’Etat aux anciens combattants

14,18%

• Ministère de l’Intérieur

• Aucun

49,92%

SONDAGE DE DECEMBRE Duel Havard - Braillard vs Meirieu Votez sur www.lyonpeople.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 6

01/12/11 17:23




I L Y A DES HISTOIRES QUI MÉRITENT D’ÊTRE ÉCRITES.

La traversée de l’Atlantique à la voile entre amis ou la naissance d’un enfant, ces moments uniques et précieux méritent d’être immortalisés. Choisissez l’instant qui vous appartient. Nos graveurs, émailleurs, sertisseurs feront de votre histoire une légende. Il n’y a qu’une Reverso comme la vôtre. GRANDE REVERSO ULTRA THIN. Calibre Jaeger-LeCoultre 822. Brevet 111/398.

AVIEZ-VOUS DÉJÀ PORTÉ UNE VRAIE MONTRE ?

  5 87 0 L  L GG  LP DECEMBRE 2011.indd 7

   30/11/11 17:23


NEWS LA VIE PATRIMONIALE Par Marc de Jouvencel

Photos © Fabrice Schiff et Marco

VIEILLES MAISONS FRANÇAISES LYON, DISCRÈTE, OPULENTE ET GÉNÉREUSE

SOS PATRIMOINE VILLEURBANNE Il ne se passe pas un jour sans que des édifices intéressants tombent sous les bulldozers. Vous pouvez désormais nous signaler les destructions qui vous paraissent injustifiées et incompatibles avec une politique urbanistique raisonnée. Dernier exemple en date, la démolition de la charmante maison de Lazare Goujon, frappée d’alignement, pour permettre l’élargissement du cours de la République. L’ancien maire de Villeurbanne y vécut de 1906 à 1926, prenant la suite de son père Philibert. Impersonnelle et bétonnée à outrance, telle est la triste destinée de Villeurbanne sous coupe socialo-verte. Une cité dortoir sans mémoire.

Jean-Baptiste Rendu, rédacteur en chef de la revue Vieilles Maisons Françaises, Philippe Toussaint, président des Vieilles Maisons Françaises, Eric Poncet, vice-président du Conseil général et Emmanuel de Vogüé, délégué VMF du Rhône.

C

’est dans les salons de la préfecture que VMF, la principale revue française consacrée au patrimoine bâti a présenté son numéro de novembre, qui comporte un dossier spécial de 50 pages dédié à Lyon. A l’occasion de son lancement, l’équipe du magazine a été accueillie par le vice-président du Conseil général Eric Poncet qui a annoncé la création d’un nouveau Prix, tandis que Philippe Toussaint, appréciait que « Lyon soit repartie à la reconquête de son patrimoine ». Mais la partie n’est pas gagnée pour autant. « Nous devons faire face à des menaces très immédiates sur le patrimoine urbain, ici comme ailleurs. Les pressions des promoteurs sont redoutables » a conclu le président des Vieilles Maisons Françaises avant de laisser la parole au rédacteur en chef de la revue. A Jean-Baptiste Rendu, qui a poussé les portes des belles demeures lyonnaises « en dépit d’une discrétion de bon aloi » de dévoiler son parcours entre Rhône et Saône. Une lecture-promenade qui ravira les amoureux du patrimoine lyonnais. 9,70 euros chez votre marchand de journaux et sur internet : www.vmf.patrimoine.org

Le général Bernard Fleuriot, son épouse Huguette et Henry Chomel

Alain de Boissieu, le comte Philippe de Leotoing et le marquis Guy de Fenoyl

HOTEL METROPOLE DOUBLE VERRUE Les habitants des résidences Lyon Plage voient tous les jours les cubes de béton s’empiler sur les anciens terrains de tennis de l’hôtel Métropole. En vue de former un complexe immobilier qui va bientôt leur supprimer la vue sur la Saône pourtant garantie à vie lors de la construction de leurs immeubles, il y a vingt ans. « D’après nos constatations visuelles, le nouvel édifice devrait être aussi laid que son voisin. Au moins, il n’y aura pas de jaloux ! » murmure, dépitée, une lyon plagiste.

Joy Corsin, Colette Basset-Dias et Dominique Vannelet

RUE TRONCHET LE BUNKER DU PERE DEVERT

8

Paul des Boscs et Régis Neyret

Le baron Antoine de Pampelonne et Philippe Mazet (Mecure Immobilier)

Thierry Vitoz (Université Lyon III) et Jean-Baptiste de Varax

Jean-Louis Simon, Gonzague Déchelette et Denis Sanson

Marie Bardisa, conservateur régional des monuments historiques et le comte Gonzague de la Tourrette

Françoise Lapeyre-Uzu (Région Rhône-Alpes) et Lilibeth Dewavrin, secrétaire générale des VMF

Alice du Besset, Maître Thierry Permezel et Dominique Bertin (Lyon II)

Bertrand de Rivoyre et Laurent Tardy

Alexandra du Mesnil du Buisson et Marie Guyon

Angle rue Tête d’Or et rue Tronchet, les passants lèvent les yeux au ciel. Interloqués. Se demandant si le ciel ne leur est pas tombé sur la tête. Ce n’est pas la météo qui les préoccupe mais l’immeuble qui s’élève désormais à la place du petit couvent. Les dames marmonnent à voix basse et contournent le chantier. « C’est trop haut ! C’est moche ! » Si elles s’expriment, c’est sous couvert d’anonymat. Il n’est en effet pas politiquement correct de critiquer ouvertement la construction voulue par Habitat et Humanisme. Qui n’a pas hésité à dénaturer le quartier, où subsistent de ravissants petits hôtels particuliers (dont les deux jumeaux qui jouxtent ce bien vilain voisin). « L’enfer est pavé de bonnes intentions » écrivions-nous au sujet de ce projet, il y a deux ans. Les riverains lui ont donné un nom : le bunker. Si vous vous sentez concerné, merci de nous écrire : patrimoine@lyonpeople.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 8

01/12/11 17:23


LP DECEMBRE 2011.indd 9

30/11/11 17:24


NEWS LA VIE ÉCONOMIQUE Par Yves Espaignet

FÊTE DES LUMIÈRES UN TEMPS FORT ÉCONOMIQUE L’ÉVÉNEMENT OUVERTURE DE LA LIGNE « TGV EURO » LYON MULHOUSE,

La création artistique est aussi source de profit puisque selon Jean François Zurawik, les présentations reprises hors Lyon ont généré depuis 2008 un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros

L

a foule des visiteurs sera au rendez-vous de la 13ème édition de la fête des Lumières et l’objectif de la municipalité est de susciter l’adhésion de tous, et ainsi gommer les déceptions exprimées en 2010 devant certaines créations. La fête des Lumières est devenue un événement européen. Reste à en mesurer l’impact économique pour Lyon et sa métropole surtout dans le contexte présent. Il n’est pas étonnant que la municipalité lyonnaise insiste sur le coût maîtrisé dans une enveloppe de 2 millions d’euros avec obligation de trouver des ressources complémentaires d’un montant de 700 000 euros. Trois millions de visiteurs sont attendus alors que le coût de la facture énergétique ne dépassera pas les 3500 euros. La foule est là mais comment la mesurer ? Le directeur en charge de ces fêtes, Jean-François Zurawik, a précisé que les estimations, faites à partir du réseau des caméras de surveillance, portaient sur plus de « 600 000 personnes présentes dans la Presqu’Île en début de soirée ». En cela, les chiffres du Sytral viennent conforter ces sondages, le trafic relevé sur les 4 journées de 2010 montre une augmentation de plus de 300 000 voyageurs/jour (pour atteindre le seuil de 1,8 million de personnes transportées au lieu de 1,5 million habituellement) avec un pic de plus 440 000 personnes le samedi. S’il est difficile de préciser la part des visiteurs extérieurs à la métropole lyonnaise, l’effet de notoriété des fêtes dépasse les frontières de l’Hexagone comme le confirme François Gaillard, le directeur de l’office du Tourisme du Grand Lyon, sortant lui aussi ses statistiques : « Nous accueillons dans nos services plus de 8 000 personnes chaque jour dont un tiers de locaux, un tiers de nationaux et un tiers d’étrangers ». Il insiste sur la tendance croissante des voyages organisés par les autocaristes français et européens pour un séjour court d’une journée avec départ dans la nuit. Il est vrai que trouver une chambre d’hôtel sans réservation relève de la plus grande utopie. « Tout était complet les 8 et le 9 décembre et nous étions à un taux d’occupation de 95% les deux autres nuits en centre-ville » déclare Laurent Duc, président de l’UMIH Rhône. Ce sont plus de 20 000 clients/jour et il estime que ce seuil montre à 30 000 en ajoutant les hôtels de la région lyonnaise. Il fait le constat d’une forte participation de touristes étrangers. « La fête est l’un des événements majeurs avec les salons Sirha, Pollutec. Elle a également des retombées significatives sur la restauration ; les 2 000 restaurants de Lyon affichent complets, cela représente plus 70 000 repas servis chaque soir ». Allant toujours dans le même sens d’une internationalisation de la fête, il y a lieu de souligner que l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry a vu en décembre dernier une progression du trafic voyageurs low-cost de 21 points (équivalent à 30 000 voyageurs selon l’étude du site Skyscanner) avec le renforcement des liaisons européennes. Quelle sera l’évolution cette année ? Si le commerce va, l’industrie aussi. Les entreprises de la filière (10 000 emplois) bénéficient d’une vitrine sans équivalent. 10

Le 11 décembre, le « hub » TGV que compte Lyon sera renforcé par la mise en service de la liaison LyonBesançon-Belfort-Mulhouse. Rien de bien exceptionnel et pourtant ! Cette ligne inaugurée en septembre dernier assure un trait d’union avec les métropoles européennes via Strasbourg et Bale. Elle est le maillon déterminant de la ligne TGV Rhin Rhône dont l’ambition fixée par Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, est de préfigurer « l’avenir de la mobilité à longue distance entre grandes métropoles régionales européennes ». La ligne à grande vitesse construite entre Dijon et Belfort, longue de 140 kilomètres permet une relation plus rapide entre les métropoles du Sud-Est de la France et leurs homologues allemandes. Le gain de temps est de plus d’une heure pour un Lyon-Strasbourg (3h40 désormais)*; il atteint les 2 heures pour un LyonFrancfort (4h55). Elle renforce également la relation entre Paris et la Suisse alémanique. Quinze nouvelles rames baptisées « euro duplex» empruntent désormais cette voie assurant 42 circulations quotidiennes. *pour rejoindre une gare où les correspondances avec l’Allemagne (via Offenburg) sont nombreuses

LYON FAIT SON JARDIN AVEC PAYSALIA L’édition 2011 du salon Paysalia, le rendez vous des professionnels du paysage et du jardin qui se tiendra du 6 au 8 décembre à Eurexpo est une confirmation de l’intérêt pour ce secteur d’activité d’avoir un rendez-vous national attirant les entreprises et les collectivités territoriales. Pour Noémi Petit, la directrice du salon, il est significatif de voir progresser le nombre d’exposants (plus de 300), laissant ainsi espérer une « hausse du nombre de visiteurs pour atteindre le seuil des 10 000 personnes ». Ce salon, voulu par la filière et notamment l’UNEP (entreprises paysagères), est le reflet de la dynamique dont bénéficie cette activité en Rhône-Alpes. Les nouvelles tendances du paysage seront présentées au sein d’un village « carré des jardiniers ». Une réflexion est menée pour ouvrir une journée au grand-public dans les éditions à venir.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 10

01/12/11 17:24


LP DECEMBRE 2011.indd 11

30/11/11 17:24


NEWS LA VIE POLITIQUE Par Jacques Boucaud

QUEYRANNE QUITTE LE PARLEMENT PAR LA GRANDE PORTE LA COLÈRE DE COLLOMB ET SON APPEL À HOLLANDE

L

e Consul patientera. Attendu à déjeuner à 12h30 pétantes à la résidence du consul général de France à Shanghai, Jean-Jack Queyranne n’a pas hésité : demi-tour au dernier moment dans Huai Hai Zhong Lu, l’avenue Joffre du temps de la concession française. Tout ça parce qu’un journaliste lyonnais qui accompagnait le président de la région Rhône-Alpes dans ses dernières tribulations en Chine fin octobre, venait de lui parler d’une maison située dans cette rue et où vécut son grand-père au début du XXe siècle. Ni une ni deux, le chauffeur du bus a été prié de partir à la recherche de l’adresse du grand-père de Michel Rivet-Paturel, avec la reproduction d’une photo de près de cent ans comme GPS. Il est comme ça Queyranne : imprévisible quand on s’y attend le moins. Sa non-candidature aux législatives de 2012 est du même tonneau. Elu député du Rhône depuis 1981 (avec une interruption entre 93 et 97), Jean-Jack Queyranne a pris tout le monde de court en annonçant le 18 novembre vouloir désormais se consacrer uniquement à la région Rhône-Alpes qu’il préside depuis 1984. Certains diront qu’il a simplement pris les devants sur une résolution votée par le Parti socialiste, interdisant à partir de 2012 tout cumul entre un mandat de parlementaire et celui de patron d’un exécutif. « De toutes les façons il n’en avait plus trop envie » raconte un membre de son entourage. Mais quand même, Queyranne ringardise cumulards et autres sangsues de la République. Celle qui portera les couleurs socialistes dans la 7eme circonscription (Vaulx-en-Velin, Rillieux-la-Pape et Bron) sera la conseillère générale Hélène Geoffroy, conseillère municipale à Vaulx-en-Velin. Un instant, on a cru que le maire de Bron, Annie Guillemot serait elle aussi candidate à la candidature. En définitive, elle soutient Nassira Boucherit, une militante vaudaise. « Je sais ce que l’Outre-Mer m’a apporté (Queyranne fut Secrétaire d’Etat des DOM-TOM entre 1997 et 2000. NDLR), je suis heureux de le lui rendre » a précisé le président de la Région en adoubant Hélène Geoffroy, d’origine guadeloupéenne. Jusqu’ici, la seule élue de la métropole au Parlement représentant la diversité, est la député parisienne George Pau-Langevin. Coup double puisque si elle était élue, Hélène Geoffroy viendrait gonfler aussi les rangs des femmes parlementaires (18% des députés, a rappelé Jean-Jack Queyranne). A moins encore que le président de la Région Rhône-Alpes ne soit nommé ministre en cas de victoire de la gauche aux législatives. Il fait partie de ceux dont le nom circule et la Culture reste son péché-mignon. «Pour la Culture !» est le titre d’un livre qu’il a publié en 2007 aux éditions Stéphane Blachès. « Il ferait ça bien mieux que président de région » soupirent certains de ses détracteurs à l’intérieur du parti socialiste. Mais quand on évoque une telle probabilité, Queyranne reste prudent. Aux journalistes français qui l’ont interrogé lors de son voyage à Pékin, Queyranne leur a dit: « Quand, en 2007, Jospin m’a appelé au dernier moment pour me proposer les DOM-TOM – ce à quoi je ne m’attendais pas - il ne m’a pas laissé plus d’une demi-heure pour lui donner une réponse. Alors… »

12

DEUX PROCHES DE CHRISTINE BOUTIN CANDIDATS AUX LÉGISLATIVES DANS LE RHÔNE ? Inès de Lavernée dans la 2e circonscription et JeanFrançois Debiol dans la 7e. L’un et l’autre, proches de Christine Boutin, pourraient être candidats aux législatives en juin 2012, avec l’investiture UMP. Inès de Lavernée serait poussée par Michel Havard. Candidat aux municipales à Lyon en 2014, le député sortant de la 1ere demande en effet à l’UMP de la préférer à Emmanuel Hamelin dans la 2e. Car en cas de victoire d’Hamelin aux législatives, lui aussi candidat aux municipales, la concurrence serait rude entre les deux hommes. Jean-François Debiol, pour l’instant candidat à la candidature est en concurrence avec Yann Campan, secrétaire adjoint de la fédération UMP du Rhône, et Julien Smati, jeune militant dans la circonscription. La commission d’investiture que préside Jean-Claude Gaudin se prononcera mi-décembre. Reste à savoir, s’ils sont désignés par l’UMP, pour qui de Lavernée et Debiol vont faire campagne à la présidentielle, Christine Boutin ayant annoncé sa candidature.

Photo © Fabrice Schiff, Marco et DR.

C’est à l’occasion des élections régionales de 2016 que Jean-Jacques Queyranne se représentera devant les électeurs.

Grosse colère de Gérard Collomb qui «en appelle à François Hollande» et lui demande de «rectifier l’accord PS/EELV» qui promet l’attribution de la candidature à la 1ère circonscription du Rhône au Vert Philippe Meirieu. Le sénateur-maire de Lyon a apporté son soutien à Thierry Braillard, son adjoint aux Sports et vice-président du Parti Radical de Gauche (PRG) pour qu’il soit le candidat de la gauche face à Michel Havard, député UMP sortant dans cette circonscription qui se frise les moustaches. « J’en appelle à François Hollande pour qu’il montre que dans les prochains jours, il est capable de rectifier des accords passés par la première secrétaire du Parti socialiste », a ajouté Gérard Collomb, furieux que Martine Aubry ait accordé – dans son dos - cette circonscription à un taliban vert. « Je suis parti en campagne pour Thierry Braillard, radical de gauche, mon adjoint aux sports à la ville de Lyon, car il vaut mieux faire campagne pour les candidats qui supportent les grands projets de la ville plutôt que pour un candidat qui vote à l’institution régionale contre tous les grands projets de l’agglomération lyonnaise», selon lui. « Comme mon ami Bertrand Delanoë va le faire à Paris, je demande à François Hollande un sursaut. Je n’imagine pas qu’on puisse commencer une campagne présidentielle sans l’appui des maires de Paris et de Lyon », a ajouté l’édile. On s’achemine probablement vers une primaire à gauche à l’occasion du premier tour. Une situation qui devrait se reproduire dans d’autres circonscriptions lyonnaises. MP

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 12

01/12/11 17:24


LP DECEMBRE 2011.indd 13

30/11/11 17:27


NEWS LA VIE CULTURELLE Par Jean-Alain Fonlupt

VIVE LA CRISE ! MIEUX VAUT EN RIRE

S

Photos © Ralf Brinkhoff et DR

Cyrielle Claire

i, si… au-delà de la provoc à 2 balles, force est de constater qu’en période économiquement difficile, le spectacle se «consomme» en éclat de rire et esprit solidaire… Pour preuve ? L’énorme succès au cinéma de « Intouchables » (François Cluzet / Omar Sy) et « Mon pire cauchemar » (Isabelle Huppert / Benoît Poelvoorde) qui règlent son compte à la différence sociale et culturelle sur le mode de la comédie… Voici donc trois rendez-vous, qui dans la même veine, devraient nous distraire de la trivialité ambiante. *** Pour se mettre en apesanteur des acrobaties financières, celles des artistes du cirque Chouf ouchouf font de la légèreté et de la vitalité une forme de plaidoyer de leur quotidien. Prônent une vraie mixité des traditions circassiennes. Et s’emparent de l’écrin douillet du Théâtre des Célestins pour y insuffler des airs de médina au grand soleil… Les jeunes Marocains du Groupe acrobatique de Tanger, nous invitent à partager des bribes de leur vie entre rire et violence, entre humour et humain… C’est bondissant, émouvant, et finalement, terriblement optimiste… Mis en scène par Zimmermann et de Perrot, ce spectacle coup de cœur du Festival d’Avignon 2010 s’installe jusqu’au 31 décembre aux Célestins ! ***

Quoi de plus emballant qu’un flash back vers les 30 glorieuses pour exorciser notre peur des lendemains qui déchantent ? Et partager l’histoire d’amour universelle d’un Roméo et d’une Juliette égarés dans les sixties New-yorkaises. «West Side Story» est ici, grâce aux Percussions Claviers de Sabine Audepin Lyon, revisitée, affranchie (avec l’assentiment du compositeur) des trompettes et des violons, pour magnifier le génie mélodique de Bernstein… Les Chœurs et Solistes de Lyon-Bernard Tétu font merveille dans ce registre tubesque mis en espace par Jean Lacornerie … Du 14 au 23 décembre au Théâtre de la Croix-Rousse. *** Quand Oscar Wilde ausculte le personnage politique et gratte le vernis du « Mari idéal », ce que l’on découvre derrière la fonction et le statut conjugal n’est pas d’une honorable probité… Tiens, tiens, ce portrait sans concession serait-il d’actualité ? Et puisque nous sommes au théâtre et que l’auteur britannique sait tremper sa plume dans l’encre rose de la comédie, c’est avec une cruelle subtilité qu’il dénonce la duplicité de Sir Robert Chiltern (Olivier Lejeune), époux a priori exemplaire de lady Chiltern (Cyrielle Clair), que les révélations de Mrs Cheveley (Sabine Haudepin) pourraient bien mener au scandale. Période trouble oblige, mieux vaut en rire qu’en pleurer de dépit…. A voir au Théâtre Tête d’Or jusqu’au 15 janvier. Vive la crise on vous dit !

VOIX D’HIVER Depuis ses succès avec Biolay, ses concerts avec M ou Suzanne Vega, Keren Ann s’était faite discrète ces dernières années. On la retrouve avec plaisir au Transbordeur (le 15), avec son album «101» sorti en février… *** Même scène, c’est le beau gosse tatoué du french RnB, M Pokora, qui devrait affoler les fans pubères le 16, alors que le 17, Ben l’Oncle Soul, prince du genre éponyme, s’installe lui, à la Halle Tony Garnier. *** Il faudra patienter jusqu’au 6 janvier pour applaudir la grande (et belle) Zazie au Transbo ! *** Il n’y a plus de saison ! Confirmation avec la venue en plein hiver de Michel Jonasz (photo) dans le cadre du Printemps de Pérouges. Accompagné de deux chanteurs vocalistes et de son Band’Jazz, le crooner revisite tous ses grands thèmes sur la scène de l’Amphithéâtre de la Cité internationale, jeudi 15 janvier. En savoir plus : www.festival-perouges.org 14

WILLY LE FELE LE PETIT DÉJÀ GRAND Parce que « fendu du bocal », il l’est, le petit Willy Rovelli qui se voit « en grand » dans un spectacle complètement barré ! Si vous l’avez raté au Rideau Rouge où il a triomphé, il vous reste encore l’espoir de partager son délire parfois «hystéricomique» le soir de la St-Sylvestre et d’effacer ainsi les épreuves 2011. Willy c’est d’abord sa voix… enfin à se demander, perchée comme elle est, si c’est vraiment la sienne et si un accident de barre fixe ne lui a pas interdit tout espoir de doubler Barry White ( ?!)… Mais c’est surtout un humour inédit sur des textes surexcités qui navigue entre absurde et joyeuse « déconnade »… Impertinent, acerbe, en équilibre parfois précaire sur le fil de la vulgarité, le petit bonhomme est en train de devenir grand ! A vérifier dans son show mis en scène par Anne Roumanoff à l’Auditorium Lumière le 31 décembre.

CORPS A CORPS C’EST LE PIED ! Contre le pessimisme, la danse est le plus euphorisant des remèdes. Deux spectacles inspirés des «claquettes» vont nous donner de furieuses envies de se dégourdir les guiboles… A la Maison de la Danse, ce sont les huit danseurs australiens de Tap Dogs (photo) qui, en jeans déchirés et chemises de bûcheron, revisitent les claquettes américaines. Ils se (nous) mettent la tête à l’envers, dansent avec un ballon de basket, sur des échelles, dans l’eau… et un fougueux talent qui pousse à l’optimisme. (Du 13 au 23 décembre). A la Halle Tony Garnier, les célébrissimes Lord of the Dance règlent au millimètre leurs chorégraphies d’ensembles et transposent en spectacle hyper moderne (effets spéciaux, lumière…) la tradition de la danse celtique… Attention performance furieusement contagieuse ! (Les 15 et 16 décembre).

ICÔNE DE MODE FASHIONISTA MARIA Célébration des fêtes de Noël oblige, signalons une exposition aussi originale que passionnante, consacrée par le Musée des Tissus (2e) à la garde robe de la Vierge. Pendant près de 650 ans, la statuaire représentant Marie était habillée, parée, de superbes costumes brodés, incrustés de pierreries, tissés de fil d’or… offerts par les souverains mais également par de simples fidèles en dévotion… Le nouveau directeur du Musée, Maximilien Durand a eu la « sainte » idée de réunir les pièces majeures de la Vierge Noire de Toulouse et de demander à de grands créateurs contemporains (Castelbajac, F. Sorbier, J.-M. Broc) d’en réaliser de nouvelles en respectant les contraintes d’usage (Robe, voile et robe miniature pour l’enfant Jésus). Visite commentée recommandée pour en apprécier toute la richesse. (Jusqu’au 25 mars 2012).

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 14

01/12/11 17:25


LP DECEMBRE 2011.indd 15

30/11/11 17:27


NEWS LA VIE GASTRONOMIQUE

SPECIAL FRUITS DE MER

Par Jean-Jacques Billon

PIERRE ORSI PARTITION CLASSIQUE, AVEC ÉTOILE À LA CLÉ POISSONNERIE D’AINAY UN M.O.F. A LA MER !

M

aison d’architecte, édifiée par Jean-Antoine Morand, créateur du quartier des Brotteaux, qui la baptisa « la Paisible » en 1776, puis maison de maçons avec l’installation dans ses murs de « la Sagesse triomphante », loge maçonnique fondée en 1784 par Cagliostro, la belle demeure aux murs roses de la place Kléber est aujourd’hui connue comme la maison de Pierre… De Pierre Orsi. « Orsi, c’est du classique », entend-on souvent répéter; comme si c’était rédhibitoire! Parfois par des gens qui, hélas pour eux, n’ont jamais franchi le seuil de ce fleuron étoilé du patrimoine gastronomique lyonnais, haut lieu des fêtes gourmandes. Classique en effet le cadre patiné de cet intérieur bourgeois à l’ambiance feutrée; classiques le mobilier, les pièces d’orfèvrerie et de porcelaine qui ajoutent au raffinement d’un décor aux diverses facettes, jouant la convivialité ou privilégiant l’intimité, entre salles spacieuses et petits salons, entre parquets et sols de terre cirée, tentures cramoisies et plafonds aux nuances pastel; classique l’efficacité élégante d’un personnel irréprochable; classiques le charme, le naturel et le sourire de Geneviève Orsi, maîtresse et âme d’une maison où le respect du client n’est pas un vain mot. Classique enfin, une carte où Pierre Orsi se plait depuis trente-six ans déjà à décliner la tradition à la perfection… et à sa façon. Vive le classique, si cela signifie excellence ! Généreux classicisme qui nous offre un florilège de morceaux choisis comme la salade de homard en habit vert servie tiède, la croustade de foie gras chaud aux fruits du moment, le blanc de turbot sauvage au beurre citronné, ou le tournedos de bœuf au poivre ; et ces recettes d’anthologie, emblématiques de la manière de maître Pierre, que sont les ravioles de foie gras de canard, jus de porto et truffes, feu d’artifice de saveurs à l’équilibre subtil, le ris de veau rôti à l’ancienne que le chef affectionne tout particulièrement, et bien sûr le pigeonneau en cocotte aux gousses d’ail confites, plat signature s’il en est. S’il ne fait guère de concessions aux modes qui passent, Pierre Orsi respecte les saisons qui reviennent. Celle de la chasse est l’une de ses préférées; la nôtre aussi lorsque le chef nous fait la surprise de magnifiques perdreaux gris de Sologne rôtis, alliant puissance et délicatesse, dans un jus brillant et concentré à souhait, auquel font écho les accents rustiques d’une chartreuse de choux confits. Tout n’est qu’harmonie dans ce concert, classique bien sûr, où l’on applaudit l’ensemble des interprètes. Côté cuisines où Pierre Orsi peut compter sur la virtuosité d’Hervé Oger, son bras droit depuis quinze ans; côté salle où le maître d’hôtel Pascal Nabat veille au bon tempo du service et où les sommeliers Patrick Desmurs et Olivier Mesureur ont l’art de suggérer l’accord parfait entre mets d’exception et vins d’une cave à l’unisson. A l’unisson également, dans un esprit de brasserie chic au décor 1900, le Cazenove voisin est à sa maison-mère ce qu’en Bordelais un cru bourgeois est à un grand cru classé. 3, place Kléber - Lyon 6 - Tel 04 78 89 57 68. Menus à 45€, 60€ (déjeuner), 85€ , 115€ + carte Fermé dimanche et lundi. Fêtes : le 24 décembre (dîner) et le 25 décembre (déjeuner), menu à 140€. Le 31 décembre (dîner), menu à 240€. 1er janvier (déjeuner), menu à 140€ . Réveillon russe, le 13 janvier 2012, menu à 380€.

TELEX Les côtes du Rhône septentrionaux à l’honneur à la Cave Gilles Granger, 15 rue Antoine Lumière dans le 8eme : dégustations de côterôtie avec Jean-Michel Gerin le 10 décembre et de saint-Joseph avec Stéphane Montez le 19 décembre. J J J Lever de rideau début janvier pour le trio Frédéric Berthod- Christophe Marguin - Mathieu Viannay sur le premier service du 33 TNP, leur dernière création, dans l’enceinte du théâtre villeurbannais. Une initiative déjà récompensée par le «coup de cœur gourmand» décerné par le Groupement d’Entreprises de Villeurbanne. J J J Tous les dimanche de 10h a 14h, Régis Betoule ouvre les huitres au Capot ! 16

LA FERME MARINE PLEINE MER A LA DEMI-LUNE « On ne vient pas pour le décor, mais pour les produits. Les huitres sont délicieuses et le homard grillé est vraiment goûteux. C’est exceptionnel, on se croirait en Bretagne » proclament Annie et Robert, des Bretons de Lyon… A quelques brasses de l’horloge de Tassin-la-Demi-Lune, Bruno Thevenin a jeté l’ancre à la Ferme Marine depuis l’arrivée des mois en R. Fort d’une expérience acquise chez des spécialistes du renom de Léon, Merle ou Rousseau, aux Halles de Lyon, cet écailler passionné propose une formule originale combinant vente à emporter et dégustation sur place à toute heure de la journée, sans interruption. Associé à Wilfried Dangaly, ostréiculteur à Cancale, Bruno Thévenin dispose ainsi de trois variétés d’huitres de leur propre production : des fines de claires à la texture délicate, mais aussi et surtout les spéciales Dangaly, élevées dans les eaux froides de la mer d’Irlande, joliment charnues, tendrement crémeuses et d’une douceur exceptionnelle. Quant aux plates de Cancale, elles feront le bonheur des amateurs de saveurs plus iodées. 58, avenue Victor Hugo - Tassin-la-Demi-Lune Tel 04 78 34 26 78 - Du mardi au dimanche, de 9h à 21h

Photos © Fabrice Schiff et DR

Une véritable armée que la brigade du Chef Pierre Orsi !

Jour de gloire le 24 novembre au Palais de l’Elysée pour le poissonnier-écailler Cédric Béjaoui qui recevait son diplôme de Meilleur Ouvrier de France. Un concours prestigieux dont il est l’un des quatre lauréats 2011 dans une spécialité où les couleurs lyonnaises ont brillé d’un éclat particulier puisque son collègue croix-roussien Jean-Luc Vianey a également mis du tricolore à son col. C’est au cœur de la Presqu’ile que Cédric Béjaoui exerce ses talents, à la Poissonnerie d’Ainay qu’il a magistralement transformée. Dans cette étincelante boutique, dotée des derniers perfectionnements techniques, ce passionné compose de superbes étals approvisionnés par des arrivages journaliers, produits de la pêche artisanale, en provenance directe de la criée de la Rochelle. A découvrir notamment, en exclusivité à Lyon, les huitres anglaises Colchester, crémeuses et finement iodées; à emporter ou à déguster sur place (en fin de journée et fin de semaine). 6, rue Vaubecour - Lyon 2 - Tel 04 72 41 08 50 Du mardi au samedi 8h-12h45/16h-19h30. Dimanche de 9h30 à 13h.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 16

01/12/11 17:25


LP DECEMBRE 2011.indd 17

30/11/11 17:28


NEWS BRÈVES DE COMPTOIR

Halles de Lyon avec

Par Marc Polisson

SAUVEZ LA NUIT DES AVANCÉES SIGNIFICATIVES

M

ardi 8 novembre, l’Assemblée Générale de « Sauvez la Nuit » s’est tenue à l’Aperiklub afin de discuter des différentes actions menées jusqu’à présent et de renouveler un tiers des membres du bureau. Sous la présidence de Dominique Lafoy, l’association a pour objectif de défendre tous les propriétaires d’établissements détenteurs de la licence IV et de créer un dialogue entre professionnels de la nuit et pouvoirs publics. Depuis bientôt deux ans, grâce à l’association, de nombreux professionnels ont pu se sortir de problèmes administratifs inextricables. « Mais nous sommes encore dans un rapport de force où on nous tape dessus et on nous pose des questions après », explique Pierre Chambon, cofondateur de l’àKGB. Amplificateurs de tous les problèmes de la société et à la fois un frein à tous ces problèmes, ils souhaitent aujourd’hui être reconnus comme des chefs d’entreprises à part entière ! D’où la nécessité d’établir des relations de confiance avec la préfecture et la mairie centrale. Depuis un an, les rapports avec cette dernière étaient houleux mais en juillet 2011, Gérard Collomb, a reconnu des problèmes liés à la rédaction de la Charte de la vie nocturne et autorisé sa modification. De nombreux projets sont en cours de réflexion tels que la création d’un Office de tourisme de nuit ou encore s’inspirer de la fashion week en proposant une semaine événementielle autour de cet événement. « Tous les nouveaux adhérents sont les bienvenus pour aider à la réalisation de ces projets futurs » a rappelé Dominique Lafoy. La réunion s’est achevée par l’élection à main levée de nouveaux membres du bureau. Laura Gazarian

Paul Bocuse

MAURIZIO SORT DU SASS Tout en gardant un œil sur la cuisine du Sass, Maurizio s’installe à son compte à Sainte- FoyLes-Lyon où il a repris le bistrot campagnard Fenet (chemin Montray). Ses échanges verbaux souvent épiques avec Olivier Farissier vont nous manquer : « Va pas trop loin ! » lui lance souvent ce dernier. Et notre Maurizio de répliquer : « Surtout t’approche pas trop ! ». 10 kilomètres vont désormais séparer ces deux grandes gueules, suffisant pour continuer à s’envoyer – pour le fun - quelques noms (à vol) d’oiseaux.

TONY PARKER CHEZ CELLERIER Le basketteur star a été rapidement adopté par les Lyonnais et n’hésite pas à sortir de la raquette de l’Astroballe pour marquer des points à l’extérieur. Parrain du dernier gala de la Croix-Rouge, où officiait un trio de MOF, Tony Parker – qui a pris la précaution de mettre son chef personnel dans sa valise - est un fin gourmet. Aux Halles de Lyon, Cellerier, père et fils, n’ont pas manqué de saisir la balle au bond !

Président : Dominique Lafoy Trésorier : Vincent Covolo (groupe Ninkasi) Secrétaire : Thierry Lahon (à KGB et Life can wait) Vice-président : Sedat Kartal Vice-président : Marc Chabert (First, AperiKlub, B52) Vice-président : Jean-Luc Chapelle (Ayers rock, Ayers boat)

Participants à l’AG Apérikub, Ayers rock, Ayers boat, à KGB, Le Boudoir, Baroc, Bus café, B 52, Bloc, Cosmopolitan, La Cour des grands, First Révolution, Le Flanigan’s, France Boissons, Galacticut association étudiante, Hôtellerie magazine, Jour de printemps, Lyon People, Lyon Clubbing, Life City, Medef, Ninkasi, Opéra rock, La Pêcherie, Pago Pago, Le 42, Le Rambler, Red room, Such a star, Sound Factory, Schweppes Orangina, Tour rose, UMIH, Vedesi (avocats).

LUGDUNUM DESTINATION MANQUÉE « Encore une occasion manquée ! » murmurent les restaurateurs de la place Jules Ferry en observant les travaux du « Lugdunum ». Ce bel immeuble qui fait face à la gare des Brotteaux aurait pu retrouver sa fonction initiale. A savoir d’hôtel de luxe qu’il fut de 1924 à 1934. Au lieu de ça, ce sont des fonctionnaires de la DREAL qui s’installent à la place de la SNCF partie dans la tour Oxygène. Ce qui ne fait l’affaire de personne dans ce quartier à vocation gastro-festive et pas administrative.

Photos © Saby Maviel, Fabrice Schiff et Cris

Le bureau de Sauvez la Nuit

LES 20 ANS DU CLUB DES DIX Fondé il y a vingt ans chez Léon de Lyon, sur un coup de cœur de Paul Bocuse et de Jean-Paul Lacombe, cet aréopage gastronomique rassemblait alors autour des deux fondateurs un groupe d’ardents défenseurs des traditions gourmandes lyonnaises… Si depuis certains ont hélas quitté la table, les regrettés Jean-Jacques Bernachon et François de Saint-Laumer, d’autres ont rejoint ce cercle fraternel qui se reforme une fois par an au moins pour de chaleureuses agapes chez l’un ou l’autre de ses adhérents. Le 8 novembre dernier, Pierre et Geneviève Orsi ont reçu leurs amis dans leur magnifique maison de la place Kléber, à l’occasion du vingtième anniversaire du Club des Dix. Un déjeuner aux étoiles, sous la présidence de Monsieur Paul, dont les convives se nommaient Christian Bourillot, Georges et Franck Duboeuf, Jean-Paul Lacombe, Daniel Leron, Vincent Le Roux, Christophe Marguin, Jean-Paul Pignol, Maurice Trolliet et Alain Vavro… Sans oublier leur invité du jour, le chef Christophe Bacquié, de l’Hôtel du Castellet dans le Var, venu ajouter ses deux étoiles aux flambeaux de l’amitié. JJB 18

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 18

01/12/11 17:26


LP DECEMBRE 2011.indd 19

30/11/11 17:28


PEOPLE PRÉSIDENTIELLE

Ah, si j’étais Président(e)… Jusqu’en mai 2012, chaque mois, nous demandons à une personnalité lyonnaise quel serait son programme si elle était élue président de la République.

Blandine

Peillon

créatrice et dirigeante de l’agence Jours de Printemps, agence lyonnaise de services aux particuliers et aux entreprises est aussi une femme passionnée par l’entrepreneuriat et engagée pour les belles causes. Ainsi, depuis 1994, avec son association “Xuân”, elle vient en aide aux enfants défavorisés du Vietnam victimes de la pauvreté... Respect ! « Je m’attaquerai à redonner de la valeur au mot : TRAVAIL car le travail c’est non seulement la santé, mais c’est le lien social et LA SOLUTION pour faire repartir NOTRE ÉCONOMIE ! »

Je demanderai à mon ministre du travail de faire une soustraction : 4 millions de CHÔMEURS – (x) annonces au PÔLE EMPLOI d’employeurs qui recherchent désespérément des collaborateurs = ACTION !

L’EMPLOI

1

Plafonner la couverture CHÔMAGE et imposer aux demandeurs d’emploi, en échange des indemnités, un Travail d’Intérêt Collectif ou une formation en vue de re-orientation.

2

Alléger le CODE DU TRAVAIL, beaucoup trop rigide pour les entreprises.

3

Les PME sont le poumon économique de la France, il faut les aider à se développer, à recruter et à investir !

4

Re investir MASSIVEMENT dans l’INDUSTRIE... le manque d’industrie pénalise la France dans sa compétitivité et dans l’employabilité d’une partie de la population dans les milieux ruraux.

LES JEUNES

EN UN MOT :

5

Mise en place du SERVICE CIVIQUE OBLIGATOIRE pour les jeunes (pour réapprendre LES VALEURS : travail, patrie, respect, altruisme...)

6

Pour les Lycéens : Stage OBLIGATOIRE en entreprise de 1 mois chaque année, dans le but de mieux connaître les métiers et leurs futures filières.

7

Demander aux UNIVERSITÉS de collaborer avec les ENTREPRISES pour valider les filières dans lesquelles les jeunes s’engagent et dans lesquelles il y a, et il y aura, des besoins en main d’oeuvre.

Le travail est la seule bonne solution pour faire repartir notre économie, en assouplissant la législation, en allégeant les charges qui pèsent sur les PME, et en re-créant des industries en France avec nos savoir faire : nous avons des pistes de REPRISE ! Nous devons nous appuyer sur les générations futures. Retrouver le sens civique ... Bannir l’individualisme, le “j’y ai droit et je profite” et préserver les belles valeurs sociales que les autres pays nous envient et qui sont en péril aujourd’hui.

Lyon People et à KGB s’engagent à faire parvenir à tous les candidats de l’élection Présidentielle ces 7 propositions…

Cette rubrique vous est offerte par votre restaurant à KGB cercle souping 2, rue des bons enfants - Lyon 7e à KGB VOUS PROPOSE SON RÉVEILLON DU 31 DÉCEMBRE DÎNER OU COCKTAIL DÎNATOIRE OU SOIRÉE RÉSERVATIONS / 04 37 28 63 30 / www.kgb.fr

20

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 20

30/11/11 17:29


Boire • Manger • Danser

Librement inspiré du portrait présidentiel de Nicolas Sarkozy.

Sur une idée de Thierry Lahon

RÉPUBLIQUE DE L’à KGB

« Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique. » DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 21

21

30/11/11 17:29


EN COUVERTURE

Kelly Forato, Julien Duvert, Arnaud Xerri, Carla dans les bras de sa grand-mère Françoise Bernachon, Giulia Bernachon, Vincent Le Roux, Tatie Christiane, Michel Barthelet, Philippe Bernachon, Monique Pupier, Paola Bernachon et sa maman Karine. 22

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 22

30/11/11 17:34


NOËL DE CHOC

Chez les Pupier-Bocuse-Bernachon, la notion de réveillon n’existe tout simplement pas. Le travail commande, foi de commerçants. La famille se retrouve le jour de Noël. Rencontre dans les Monts d’Or autour des héritiers de la saga Bernachon. Marron glacé. Par Nadine Fageol DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 23

Photos © Jean-Luc Mège

Philippe et Karine Bernachon 23

30/11/11 17:34


EN COUVERTURE

D

ans la maison noyée dans les arbres, le feu crépite dans la cheminée, les tommettes respirent le passé, pourtant l’endroit a l’âge de ses propriétaires Karine et Philippe Bernachon. Les parents de ce dernier, Jean-Jacques et Françoise Bernachon rêvaient d’une maison ancienne ; faute de la trouver, ils en firent construire une jolie mignonne en 1977 dans les Monts d’Or, non loin du patriarche, Monsieur Paul. Le groupe joyeux à ramifications multiples, représente la relève de trois illustres familles du bottin gourmand lyonnais. À défaut de dresser un arbre géologique qui nous aurait été fort utile au moment de l’entretien, quelques repères : la belle Karine Pupier a épousé le solide Philipe Bernachon, fils de Jean-Jacques et de Françoise Bocuse, vous savez la dame à l’épaisse chevelure qui en impose en prestance derrière le comptoir de la chocolaterie. Avec pareils patronymes, on salive d’avance à l’idée de partager les tables de fêtes de fin d’années. Achoppement, les Bocuse, Bernachon ou Pupier ne réveillonnent jamais !!! Telle est la

dure loi du métier, le travail a un prix celui de la qualité et de la présence. Dans toutes ces maisons, décembre représente l’un des meilleurs chiffres d’affaires mensuels, donc tout le monde est sur le pont. À commencer par Philippe et Françoise Bernachon, lever des potron-minet et coucher tardif, ces deuxlà portent la discrétion en étendard. Fille indubitablement moderne, juchée sur des escarpins de douze, en décembre Karine gère ses trois filles et navigue entre la poissonnerie de sa mère Monique aux Halles et la chocolaterie la plus réputée de la ville. Coucher tout ce qu’il y a de plus normal au soir du 24 décembre, pour mieux se retrouver à déjeuner le lendemain chez l’un ou l’autre des enfants Bernachon. Une vie sans réveillon, autour d’un déluge de chocolats et de marrons glacés dont raffole Monique Pupier, on rit de l’avanie en avançant quelques facéties. « Pourquoi le faire alors que tout le monde le fait ? Je n’aime pas faire comme les autres » gourmande Françoise Bernachon. Il y a 30 ans, les amis de JeanJacques et Françoise délocalisent le réveillon un 14 juillet à Amplepuis, avec déco, dinde, bûche

lia, r, Vincent Le Roux, Giu à d. : Monique Pupie g de r pie on, Pu eill rév née n, du Autour de la table et Karine Bernacho rnachon, Arnaud Xerri Françoise, Philippe Be

24

sans omettre les manteaux de fourrure. « On fait la fête tout le temps on n’attend pas le 31, on a bien marié Karine et Philippe un dimanche. On est commerçants, c’est comme ça » renchérit un invité. Ils se sont repérés à dix-neuf ans parmi 300 personnes lors des 70 ans de Monsieur Paul à La Mamounia (Marrakech), puis il est allé la chercher aux Halles avant d’aller lui acheter un casque pour l’emmener sur sa 750 shadow au Carnegie Hall… Son plus joli cadeau de Noël - une moto - alors qu’il avait sept ans, est toujours dans la maison. Et pour la belle et douce Karine, le premier Noël avec Carla, la première des petits-enfants bocusiens est une adorable chipette fan de cheval. Il y a eu ensuite, Giulia blonde romantique et Paola, petit bout qui mène par le bout du nez Tatie Christiane. La nounou des Bocuse depuis 40 ans dans la famille ne pouvait qu’être un phénomène rieur. Cette année, c’est Stéphanie, la sœur de Philippe mariée à Vincent Le Roux (directeur de l’Abbaye de Collonges) qui est chargée de rassembler la tribu le jour de Noël.

Carla,

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 24

30/11/11 17:34


DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 25

25

30/11/11 17:34


EN COUVERTURE Regroupement familial

S

econd Noël depuis le départ de JeanJacques Bernachon, ils sont venus, ils étaient presque tous là, autour de Françoise Bernachon. À 64 ans, la fille de Paul Bocuse assure sans cligner d’un cil la continuité de la chocolaterie la plus réputée de la ville qui exporte dans le monde entier. À ses côtés, son fils, le solide Philippe dirige l’atelier de production qui prolifère dans plusieurs immeubles de l’arrière-boutique assisté de ses deux sœurs Candice compagne d’Arnaud Xerri, propriétaire de boutiques de vêtements et témoin de mariage de Philippe, et Stéphanie (absentes sur notre photo) mariée à Vincent Le Roux, avenant directeur de l’Abbaye de

Collonges. Dans l’entourage immédiat du couple, Michel Barthelet, témoin de mariage de Karine et parrain de Giulia, dirige la boulangerie Jocteur aux Halles. C’est un proche de François Pipala, directeur de salle du Restaurant Paul Bocuse. Kelly Forato la mannequin forme un très joli couple avec Julien Duvert. Agent immobilier travaillant quai de Serbie (en face du bureau de Claudia), il n’est autre que le cousin de Philippe et le parrain de Paola la petite dernière du couple Bernachon troisième génération. Sur notre cliché, Monique Pupier, maman de Karine, est une figure des Halles. Elle a fait la couverture du Figaro Magazine en novembre avec Coco et Renée. Enfin, Tatie Christiane, pour ne

pas dire Super Nanie, 40 ans au service de la famille, sourire et joie de vivre en bandoulière, elle a toujours quelque chose à raconter ou une chansonette à fredonner à demoiselle Paola. o

4

7

6

Photos © Jean-Luc Mège et DR

5

4 - Le premier sapin de Noël de Karine Pupier, 9 mois, en 1977. 5 - 4 ans plus tard, devant sa cabane de toile « Eglantine » 6 - L’arbre de Noël de la maison Bocuse à l’Abbaye de Collonges en 1980. Stéphanie, Candice et Philippe Bernachon dans les bras de Georges Midroit, dit Jojo. 7 - Quatre générations Bocuse - Bernachon réunies à l’Auberge en 1981. En haut : Irma Bocuse, mère de Paul, enlaçant son arrière-petite-fille Candice Bernachon, aux côtés de sa maman Françoise BernachonBocuse. En bas, Stéphanie et Philippe Bernachon couvés du regard par leur grand-mère Raymonde, épouse de Monsieur Paul.

26

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 26

30/11/11 17:35


LP DECEMBRE 2011.indd 27

30/11/11 17:35


EN COUVERTURE

Sébastien Bouillet et Nicolas Fafiotte LE DUO LYONNAIS DU SALON DE PARIS

Pour sa première participation officielle au salon du chocolat de Paris, Sébastien Bouillet a voulu frapper fort ! Dès la soirée inaugurale dédiée à la presse et aux vip, il a sorti le grand jeu... En binôme avec le couturier Nicolas Fafiotte, ils ont imaginé la robe en chocolat de la comédienne Delphine Mc Carty pour le fameux défilé d’ouverture de salon. S’en sont suivis 4 jours de folie sur l’un des plus beaux stands du salon, une réplique de sa chocolaterie Chokola, le tout, entre conférences, démonstrations et cours de pâtisserie chocolatée. Vous pourrez retrouver Sébastien et Nicolas du 9 au 11 décembre, sur la première édition du salon du chocolat de Lyon, à la Cité Internationale. Par Agnès Guillaume. 28

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 28

01/12/11 10:57


Clara Morgane

Photos © Saby Maviel

Karine Ferry

Laurent Boyer

Le podium final DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 29

29

01/12/11 11:22


EN COUVERTURE

Salon du Chocolat de Lyon AU PAYS DE L’OR NOIR !

C’est l’histoire d’une rencontre, au début des années 90, entre deux êtres que tout réunissait : à commencer par une passion dévorante pour… le chocolat ! Il n’en fallait pas plus pour Sylvie Douce et François Jeantet, unis à la ville comme dans l’organisation de « leur » salon du chocolat.

U

Photo © DR

n événement devenu, depuis 1994, une marque à part entière avec ses 18 éditions nationales et internationales. Avec la première édition lyonnaise, ils investissent – enfin ! – la capitale de la gastronomie. A croire qu’il ont attendu le meilleur pour… la faim [sic] ! Paris, Marseille, Lille, New-York depuis 1998, au Japon en 2000, à Moscou et à Pékin en 2005 puis à Shanghai, au Caire, Madrid et Bologne en 2010, en attendant Bordeaux et Nantes l’an prochain ainsi qu’un rendez-vous outre-Atlantique, à Salvador de Bahia (Brésil) en juillet 2012 mais aussi à Sao Paulo avec les cultivateurs et le gouvernement brésilien pour un Davos [sic] du chocolat et du cacao, tel est l’incroyable CV du salon du chocolat : Ambassadeur aux quatre coins du monde de l’excellence. À la française, d’un made in France indémodable qui participe à la renommée culinaire de l’Hexagone. Chaque année, trois millions de personnes se bousculent pour apprécier une douceur universelle : le chocolat. Passion et entrepreneuriat, Sylvie Douce et François Jeantet sont ainsi parvenus à associer les deux. La porte de Versailles au mois d’octobre est ainsi devenue un rendezvous incontournable de vie parisienne. Un tour de force que les organisateurs aspirent à réitérer entre Rhône et Saône, chaque année durant la traditionnelle Fête des Lumières. Et étonnamment, nonobstant une réussite planétaire, ces derniers investissent la capitale des Gaules empreints d’une grande humilité : « Beaucoup de gens se demandent pourquoi nous n’arrivons que maintenant. Tout simplement parce que Lyon est LA capitale de la gastronomie et que nous avions besoin d’être sûrs de la qualité de notre salon. Ici, bien plus qu’ailleurs, nous avons un devoir d’excellence », assure François Jeantet. Quid du menu alors ? On ne change pas une recette qui gagne ! Toutes les recettes qui ont fait le succès de ce salon unique au monde seront présentes : cours de cuisine, démonstrations (dans l’espace Choco Démo), exposition (une chocolaterie traditionnelle du XIXème siècle sera reconstituée), espace pour les enfants (Chocoland), sélection de l’équipe de France pour la prochaine Coupe du monde de la pâtisserie, l’événement se veut à la fois ludique et pédagogique mais aussi et surtout, « une vitrine pour le savoir-faire régional ». Bernachon, Bouillet, Pralus, Philippe Bel etc… tout ce que la région RhôneAlpes compte de virtuoses en matière de chocolaterie créera l’événement durant trois jours. Sans oublier la version made in Lyon du désormais célèbre défilé de robes en chocolat, fruit de l’imagination de duos de créateurs et chocolatiers de la région ainsi que de légion d’animations lumineuses et chocolatées créées spécialement pour la Fête des Lumières (voir encadré). Dire que le chocolat sera sous le feu des projecteurs du 9 au 11 décembre relève donc d’un doux pléonasme… O Christophe Magnette

1er salon du chocolat de Lyon, du 9 au 11 décembre 2011 / Cité Internationale / Centre de Congrès Horaires d’ouverture : vendredi : 10h00 – 21h00 ; samedi et dimanche : 10h00 – 19h00 - Prix d’entrée : adulte : 10 € ; enfant de 3 à 12 ans : 5 € ; moins de 3 ans : gratuit

Défilé sur l’esplanade Raymond Barre « La voie Chocolatée » : vendredi et samedi à 19h30 Plus d’infos sur le www.salon-du-chocolat.com/lyon

LP DECEMBRE 2011.indd 30

30/11/11 17:42


LP DECEMBRE 2011.indd 31

01/12/11 16:22


32

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 32

30/11/11 17:42


DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 33

33

30/11/11 17:43


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Sébastien Bouillet

ADGUGÉ VENDU !

L

e fait est rare et d’autant plus savoureux, Sébastien Bouillet est un homme heureux. Cela dérange certains, mais les preuves sont bien réelles. Depuis quelques mois, il est papa d’une petite Lou. Depuis plus de dix ans, il a repris l’entreprise familiale et n’a pas ménagé sa peine pour hisser la Maison au firmament des institutions lyonnaises. La notoriété et son talent lui ont ouvert les portes des aéroports. Ses deux boutiques au Japon ne vont pas inverser la tendance. Enfin, depuis 2010, il a réalisé son rêve de gosse, créer sa chocolaterie. « Elle est en tous points conforme à mon rêve, bibliothèque de tablettes, fontaine odorante, tuyaux qui courent, esprit new-yorkais ». Les distinctions fleurissent. Il faut avouer que le personnage «dépote» et que l’homme est de toutes les aventures. Restons chocolat. « Au fil

34

de mes rencontres avec des producteurs et des fournisseurs, tous mes produits obéissent aux lois de l’émotion, de la passion, de la recherche et de l’authenticité ». Première émotion complice justement à 6 ans avec son père dans le laboratoire. Première émotion gustative avec Fabrice Gillotte, MOF à Dijon. « J’avais entendu parler du créateur. Un jour, j’ai fait un crochet dans sa boutique. Le choc ! Texture, saveurs franches, brillance de l’enrobage… tout était parfaitement maîtrisé. Depuis, Fabrice est devenu un ami à qui je demande conseil ». Autre ami fidèle, Philippe Bernachon. « On se téléphone beaucoup, on va à l’OL, on part au Japon ensemble. Il est l’image de la tradition, moi de la modernité ». La complémentarité fonctionne, d’ailleurs les deux hommes se sont beaucoup impliqués pour que le Salon du Chocolat vienne à Lyon. On le titille sur

son enfance, a-t-il une madeleine chocolatée ? « Sans hésitation, le biscuit Granola avec son chocolat au lait. Encore aujourd’hui, je ne résiste pas devant un paquet ». Côté initié, ses préférences vont vers une ganache nature 70% avec des fèves de Papouasie, Nouvelle Guinée et un praliné noisette maison, « un classique à l’éternel recommencement ». O Agnès Guillaume

Actualité de fin d’année : Reprise des Rouges à Lèvres, produit très ludique et pour la bûche, la Forêt noire revisitée. 15, place de la Croix-Rousse – Lyon 4 14, rue des Archers – Lyon 2 3, rue d’Austerlitz – Lyon 4 www.chocolatier-bouillet.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 34

01/12/11 11:26


MOBILIER & AMÉNAGEMENTS

CONTEMPORAINS

www. ar r i ve t z . c o m

LP DECEMBRE 2011.indd 35

24, RUE JARENTE - 69002 LYON

TEL. 04 72 41 17 77 - FAX. 04 72 41 17 70

30/11/11 17:43


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Romain Boucaud-Maitre

LE BON VOISIN

A

venue Joannès Masset dans le 9ème arrondissement de Lyon, la Maison Voisin a des allures de ruche gourmande. L’odeur change selon l’heure du jour, café, praliné… Les torréfactions s’enchaînent au pas cadencé depuis plus d’un siècle. Romain Boucaud-Maitre nous pilote dans les ateliers et éclaire quelques mystères. « Je suis la 4ème génération à diriger l’entreprise ». Alors pourquoi Voisin ? « Léon Voisin a créé l’entreprise en 1897. Mon arrière grand-père (Joseph) nommé directeur a racheté les parts ». Maintenir CE nom est un choix malin qui associe : la lisibilité de la marque et la préservation de l’anonymat des patrons. Discret oui, mais ouvert et passionné, Romain avoue son âge, 36 ans, évoque son fils encore petit, parle de son goût des voyages avec un sac à dos et de son héritage. « Vous ne trouverez aucun maitre chocolatier dans la lignée. J’ai fait une Ecole de commerce, mon père HEC ». L’art de la transformation du chocolat est confié aux experts. Les Boucaud-Maitre ont, eux, le don, pardon la cabosse, du commerce. Romain 36

a rejoint les rangs en 2003. « Mon grand-père (Paul) insuffle l’esprit, mon père (Alain) définit la stratégie et j’applique les consignes ». On sent, dans son sourire, que « l’affaire » est davantage sur le mode des vases communicants. Toujours est-il que la Maison, avec l’afflux du sang neuf, s’est offerte un coup de jeune, design des emballages, nouvelles saveurs, nouveaux produits. Voilà la transition toute préparée avec les dates chocolatées de Romain Boucaud-Maitre. « L’ouverture en 2006 de la boutique rénovée rue de la République me tient à cœur. Ce vaisseau-amiral s’inscrit parfaitement dans notre univers : offrir du beau, du bon, à un prix raisonnable ». On remonte le temps. Romain parle d’un voyage d’agrément avec son épouse à Bali. « En 2001, le hasard nous a conduit sur une plantation de cacaoyers. Cette visite a fait sens. J’ai tissé le lien entre la matière première dans son pays d’origine et les produits manufacturés de nos ateliers ». Il termine le tour d’horizon avec un événement récent. « En 2009, dans l’esprit du compagnonnage, j’ai sillonné les routes de France, rencontré des M.O.F. et de grands chefs pour

rapporter des échantillons de praliné. L’objectif était d’affiner notre produit et de le monter en gamme. Aujourd’hui, le résultat est dans les étals. Les retours clients sont bons. Cette réussite collective est source de fierté ». Enfin, à la question du pêché de gourmandise, Romain choisit sans autre réflexion les Napolitains qui trônent sur son bureau. « J’aime croquer et j’ai le plaisir du chocolat plein. Petit, ma préférence allait au Palet Lait Orange, une autre spécialité de la Maison. Je me souviens des samedis où j’accompagnais mon père à la boutique rue de Bonnel. Il y avait les premiers ateliers de fabrication, le bonheur de laisser traîner les doigts curieux et la récompense. J’avais 5/6 ans. J’adorais ces excursions gourmandes ». O AG

Actualité de fin d’année : la boutique entièrement rénovée du 10, cours Vitton Lyon 6. 11 boutiques lyonnaises www.chocolat-voisin.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 36

30/11/11 17:46


Donnez une nouvelle vie à vos espaces extérieurs. Corradi, spécialiste de l’aménagement des espaces de vie extérieurs (structures modulables, voiles d’ombrage, ameublement, éléments décoratifs).

SYNTAGME, maison de communication

Découvrez ses collections associant design, confort et innovation, dans le cadre prestigieux de l’hôtel Warwick Reine Astrid**** (24/26, boulevard des Belges, Lyon 6e) le vendredi 9 décembre 2011, à partir de 19 h 30. Retrouvez toutes les produits Corradi au Show Room Déco, 6, rue de Genève, 69800 Saint-Priest.

www.corradi.eu

LP DECEMBRE 2011.indd 37

30/11/11 17:46


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Jean-Paul Pignol

TOUT SOURIRE !

L

e nom Pignol est connu sur la place lyonnaise pour l’activité de traiteur. Moins nombreux sont ceux qui associent le prénom JeanPaul au chocolat. En 1984, l’homme prend les commandes de l’entreprise familiale sise rue Emile Zola. « Je me suis très largement inspiré de Gaston Lenôtre chez qui j’ai travaillé deux ans à Paris. Comme lui, j’ai diversifié les activités, traiteur, pain, mais le chocolat reste une part essentielle de notre production ». Sacré MOF, il défraie la chronique lors des Jeux d’Albertville, non sur les pistes mais dans sa branche. Il sera de tous les événements au point de devenir, selon sa volonté, une institution lyonnaise. « Aujourd’hui, on atteint les 8 tonnes de chocolat produit par an et 12 tonnes de produit manufacturé ». Jean-Paul Pignol parle avec volupté. « Le chocolat est une question de sensation, de goût, de velléité d’imagination. Dans nos créations, nous recherchons l’excitation des papilles gustatives en jouant sur la puissance et la douceur des parfums. La base demeure le chocolat noir avec son exigence de qualité ». Il évoque les fèves du Venezuela, de l’Equateur. 38

Il parle des rencontres marquantes, celle d’Olivier DeLoissy, créateur chez Valrhona. « C’est un seigneur des fèves de cacao. Une visite de la fabrique avec ce passionné permet de comprendre tout le circuit, le broyage, la torréfaction, le concassage ». Il se souvient aussi de Paul Bocuse et son désir insatiable de saveurs intactes et de Gabriel Paillasson. « Il m’a donné le déclic pour présenter le concours de MOF. Cet homme m’a mis sur les rails ». Petit, Jean-Paul se régalait du chocolat chaud de sa grand-mère. Aujourd’hui, il fond pour une boule pralinée au lait et son croquant aux amandes. « Quand je mange du chocolat je ne pense plus, j’apprécie le croquant sous la dent, l’explosion en bouche, la descente dans la gorge ». O AG

Actualité des fêtes : Les lèvres de Mona Lisa. 8, place Bellecour - Lyon 2 Tel 04 78 37 39 61 48, rue Vendôme – Lyon 6 Tel 04 78 93 27 79 www.pignol.fr

Mona Lisa, belle à croquer La Joconde et son fameux sourire en ont fait fantasmer plus d’un. A commencer par le sculpteur lyonnais Alain Roche qui a réussi le pari fou de sculpter dans un marbre immaculé, une étonnante et magnifique Joconde. Ainsi l’on peut découvrir et admirer de profil ou de dos, cette icône immortalisée par Léonard de Vinci. Désormais il sera même possible de goûter aux lèvres de Mona Lisa puisqu’Alain Roche et JeanPaul Pignol proposent dans un magnifique coffret « les sourires de Mona Lisa » en chocolat au goût exquis. Le maître chocolatier a imaginé trois ganaches aux saveurs subtiles : menthe, praliné et fruit de la passion. En vente à Lyon, dans toutes les boutiques Pignol ; voilà qui devrait régaler et combler tous ceux qui ont rêvé d’effleurer les lèvres d’une Mona Lisa, il est vrai, belle à croquer. JMR

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 38

01/12/11 09:14


Ve Venez vite découvrir le nouveau bar du

Une carte de snacking léger et à tendance asiatique : Assortiment sushi/maki Croquant de saumon Nouilles sautées Sashimi saumon Smoothie exotique ... Une carte de cocktails Tea Time : cookies, cupcakes Déjeuner d’affaires, AfterWork

Afterwork Afte

Spark p & Champagne mercredi 14 décembre Le bar est ouvert du lundi au vendredi de 11H00 à 1H00 du matin et le samedi/dimanche de 17h à 1h00 du matin Snacks servis en non-stop tous les jours jusqu’à 22h

SPARK, Drinks & Snacks 70, Quai Charles de Gaulle 69006 Lyon 04 78 17 50 23 Rejoignez-nous vite sur Facebook !

LP DECEMBRE 2011.indd 39

30/11/11 17:46


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Michel Richart

LE GOÛT DE L’INNOVATION

L

’histoire de la Maison Richart commence en 1925 au sommet de la Croix-Rousse. Michel découvre le chocolat aux côtés de son père Joseph, maître chocolatier. « Je me souviens des doigts qui traînent et des coups de spatules affectueux car gosse on ne sait jamais s’arrêter. Avec mon fils, la connivence s’est instaurée autrement. L’entreprise avait grossi ». Trois générations plus tard, la Maison Richart insuffle, intacte et toujours nouvelle, la passion de l’or brun. Michel revient sur des dates marquantes. « 1968, le décès de mon père. J’avais 22 ans et je me retrouvais démuni face à mon destin, avec une petite entreprise à faire fonctionner. 1987, l’ouverture de la première boutique Richart. Ce mois de décembre restera à jamais un virage dans ma vie et l’histoire de la Maison ». L’homme est volontaire, expérimenté

40

et bien décidé à apporter sa mini-révolution. Il crée le concept « Design et Chocolat ». Si la qualité demeure, le produit fait peau neuve. Saveurs innovantes. Présentation très épurée. « Il y avait un véritable pari. Les professionnels allaient-ils se détourner ? Les clients allaient-ils comprendre, apprécier cette audace ? ». La réponse aura la volupté du succès. « Le meilleur chocolat est celui qui arrive au bon moment, au bon endroit, paré de ses plus beaux habits et connotations de circonstance ». En 2007, Gauthier, le fils, prend les commandes de l’entreprise. « C’est Le patron confie Michel heureux. Moi, je garde un œil sur les créations et m’occupe du développement de l’Ecole de la dégustation ». Pour lui, aucun doute, l’apprentissage amplifie le plaisir. Il évoque des produits confondants de simplicité. La ganache au chocolat Puerto

cabello (Venezuela) très aromatique et peu agressive le ravit. « Je ne mange pas, je déguste avec un minimum de rituel, un petit morceau qui dure, en profitant pleinement du moment, arrêter de parler, être détendu et pas distrait ». Son explication donne furieusement envie d’assister à un atelier « Kintessens ». « Ressentir la flaveur globale d’un produit est pouvoir exprimer avec des mots justes le petit bonheur qu’on vit ». Certainement la définition d’un épicurien. O AG

Actualité des fêtes : la déclinaison, chocolats, macarons, bûches de la dernière création Infuzz et ses petites cavités liquides. 35, cours Franklin Roosevelt – Lyon 6 1, rue du Plat – Lyon 2 Halles de Lyon – 102, cours Lafayette – Lyon 3 www.chocolats-richart.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 40

30/11/11 17:47


Photo © Christelle Viviant

Chocolat des Princes

LE PLAISIR DU PALAIS

L

’enseigne existe depuis la nuit des temps ou plus exactement 1897, date à laquelle le couple Touron crée une chocolaterie au 23, rue de la République à Saint-Etienne. En 1931, la famille Pertinant entend bien poursuivre l’œuvre débutée. Nouvelle ère, nouveau nom, désormais les gourmands viendront s’approvisionner au Chocolat des Princes. L’institution stéphanoise connaîtra plusieurs rachats du fait des vicissitudes de la vie. Citons en 1965, Georges Calafell qui insuffle à la Maison un pétillant dynamisme. Son fils Antoine lancera les «Grêlons du Pilat», une spécialité honorée du titre de meilleur chocolat de France en 1976. Nouvelle passation de pouvoir en 1999. Alain Duvert, neveu de Paul Bocuse et cousin du chocolatier lyonnais Bernachon, fait monter le produit en gamme. Il améliore la qualité et la productivité. Les packagings sont désormais signés Marie-Cécile Berger puis du couple Vavro. «Anthracite» fera une nouvelle fois date. La poudre amère que cachent un enrobage noir et un cœur en pâte de

sésame ne laisse personne indifférent. En 2010, dernière pierre à l’édifice d’Alain Duvert, l’enseigne quitte son enclave stéphanoise. Une boutique voit le jour au cœur de la Presqu’île lyonnaise. Dans la foulée, un nouveau visage apparaît aux commandes, en la personne de Marc Mandel. Ce Parisien amateur de chocolat voit dans le rachat une belle opportunité de reconversion en associant business et plaisir. Son parcours fait acte dans le milieu du textile et son nom est étroitement lié à l’entreprise Apprêts et Teintures de Paris où il a connu un beau brin de succès. « L’étape lyonnaise n’est qu’un premier pas. Aujourd’hui, la volonté est clairement affichée de développer la marque au plan national et même international » précise Marc Mandel. On lui parle des Malakoff pralinés à l’ancienne qui ont fait la réputation de la Maison. Il acquiesce volontiers. « A la Tour-en-Jarez, rien n’a changé. La fabrication est toujours artisanale ». L’épicurien évoque un goût pour les saveurs épurées. « J’aime le chocolat noir dans sa grande simplicité. Je me régale des pavés à la pâte de truffe

du chocolatier parisien Michel Chaudun. Pas d’enrobage, juste la truffe légèrement poudrée. » A déguster frais. Une merveille. O AG

Actualité des fêtes : Trios des Malakoff, trios des spécialités. 49, rue Franklin – Lyon 2 www.chocolatdesprinces.com DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 41

41

30/11/11 17:47


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Maison Buisson

QUI SE CACHE DERRIÈRE ?

M

aud Adam de Beaumais est la seule présence féminine du dossier. Si son nom est inconnu, en revanche la Maison Buisson qu’elle dirige depuis 2006 a régalé bien des gourmands. « Au début des années 50, mes grands-parents ont quitté Nice et ouvert une pâtisserie/salon de thé à Vaise. Lors du décès prématuré de mon grand-père, mon père a pris les rênes de l’entreprise. Il avait fait ses classes chez Martel et Zeller à Genève ». Maud grandit avec sa sœur dans l’appartement situé au-dessus de la boutique. « Je me levais avec les odeurs de croissants, le week-end j’enrobais les bonbons chocolat et lors des vacances, j’aidais dans le magasin ». Les années d’enfance laissent le pas aux années fac. Maud obtient une maîtrise

42

de cinéma et enchaîne les missions pour des sociétés de production. A la naissance de son premier enfant, elle aspire à une reconversion. Le chocolat se rappelle à son bon souvenir. « Mes parents avaient vendu et travaillaient chacun de leur côté. Je leur ai proposé de m’épauler pour la création d’une chocolaterie ». Pascale et François acceptent. La cadette fait un stage de créateur d’entreprise et se lance à la recherche d’un local. On connaît la suite, Georges Blanc se sépare de son épicerie fine. L’affaire est conclue. Si la jeune femme craque pour la pâte à tartiner maison, elle avoue avoir longtemps apprécié les Kinder. « Je sais… ! D’ailleurs mes parents n’en vendaient pas, mais la friandise me faisait rêver ». En 2011, son choix varie selon son humeur. « J’apprécie

un noir bien puissant qui reste en bouche, une ganache nature dans sa simplicité ». Depuis peu, son époux a rejoint les troupes. « Je lui ai donné le virus et je n’en suis pas mécontente, mais la décision lui revient ». O AG

Trésors de fin d’année : boules transparentes garnies, sapins de table, calendriers de l’avent et autres écrins et ballotins. 3, place Jules Ferry – Lyon 6 Tel 04 37 24 07 34 www.maisonbuissson.fr

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 42

30/11/11 17:47


LP DECEMBRE 2011.indd 43

30/11/11 17:48


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Robert Réa

DE BEAUX MOMENTS

J

’ai toujours voulu et su que je travaillerais dans la restauration ». Ainsi parle Robert Réa, un homme heureux qui a réalisé son rêve d’enfant. En 2003, il prend les commandes de la Maison Debeaux créée en 1968. « J’ai rejoint l’équipe en 1979 ». Il a alors son CAP en poche et la volonté d’en découdre. Après une parenthèse à l’armée, retour chez le patron. Deux ans plus tard, la boutique s’agrandit mais surtout le propriétaire lui donne la possibilité d’acheter une action. Le geste est symbolique et récompense un ouvrier créatif et entreprenant. Robert gravit les échelons, devient chef de produit puis chef de fabrication. Les années se succèdent. Le succès est au rendez-vous.

44

De 5, les effectifs passent à 16 puis 22 aujourd’hui. Les actions de monsieur Réa connaissent la même progression. A 25 ans, il rachète 10% du capital. Dernier épilogue en 2003, Michel Debeaux prend sa retraite, Robert les rênes et s’associe à Michel Chillet, également présent de longue date dans l’entreprise. Les deux hommes rénovent le laboratoire. Le résultat ne se fera pas attendre, les chiffres s’envolent. L’été prochain, cela sera au tour de la boutique de faire peau neuve. Patrick Mantini du cabinet Mona s’est vu confier cette tâche. Au mot chocolat, Robert Réa évoque l’infini champ des possibles. Il parle cuisine et de noix de Saint-Jacques avec un jus de xocopili, une couverture noire subtilement épicée où

l’on retrouve la puissance et l’amertume d’un chocolat du Venezuela à 72%. Il se souvient des Malakoff de son enfance. « On enlevait le papier et la petite barre fondait dans la bouche ». A 48 ans, il se laisse facilement séduire par une cristalline, amande caramélisée, chocolat et orange confite maison. Une jolie promesse pour un instant de bonheur. O AG

Actualité des fêtes : Boules de chocolat noir, guimauve, enrobées de chocolat au lait. 15, rue de la République – Lyon 1 www.maison-debeaux.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 44

30/11/11 17:48


Photo © Christelle Viviant

Guillaume Daix

PAR AMOUR DES RELIGIEUSES

G

uillaume Daix se revendique un atypique du chocolat. « Tout jeune, j’ai eu la passion de l’or brun. J’étais plus attiré par les laboratoires que les boutiques. On me cherchait et je me faisais disputer. A la maison, je fabriquais mes créations ». Ses premiers faits d’armes professionnels remontent à 1977. Les diplômes ont tous été obtenus, l’apprentissage effectué à Nîmes, sa région d’origine, chez Gérard Moyne Bressand, MOF. Guillaume Daix prend la route et multiplie les expériences, Québec, Ardèche, Nice puis la Pennsylvanie. De retour en France, il crée en 2006 la société actuelle, avec la ferme intention de se consacrer, à 100%, à l’activité de chocolatier. A ce premier

choix exclusif vient se greffer un deuxième plus personnel, le désir de sélectionner des produits certifiés biologiques à 100% et le plus souvent équitables. « Cette volonté de qualité implique un gros travail de discipline et pose de réelles contraintes. Tous les produits doivent être validés, idem pour les recettes et l’étiquetage ». Le résultat est là, Guillaume Daix est le seul artisan chocolatier dans le Rhône à avoir la certification Ecocert. Sève d’érable, masse et beurre de cacao, cacao en poudre, châtaignes, figues, agrumes et autres fruits secs sont tous issus de l’agriculture biologique. Dans son antre lyonnais, il donne enfin libre cours à ses envies. « Je suis un artisan de la matière. Je n’utilise ni lécithine de soja, ni colorant

ou sucre ajouté. Je joue sur les contrastes et les associations complémentaires ». L’homme avoue ne pas être un gros consommateur de chocolat. « Enfant, j’appréciais les religieuses, un gâteau à étages à manger en deux temps avec la surprise du parfum. Aujourd’hui, je ne suis pas très ganache, j’aime quand ça croque sous la dent. Un fruit sec enrobé, un craquelin au pralin suffisent à mon bonheur ». O AG

Trésors de fin d’année : Cailloux du Vieux Lyon, Tête de Chat et Gravil Lyon. 3, rue Louis Carrand – Lyon 5 www.chocolats-guillaume-daix.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 45

45

30/11/11 17:48


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Alain Rolancy

BRAVO L’ARTISTE !

A

lain Rolancy aime le quartier Croix-Rousse où il est né, où il a grandi et plus tard s’est installé. Ses parents ayant une pâtisserie-chocolaterie, le gone devient tout naturellement l’ombre de son père. « J’ai passé toute mon enfance et même une partie de mon adolescence dans le laboratoire ». Résultat, il n’est plus un «bleu» quand il part effectuer son apprentissage à Saint-Fons chez Gabriel Paillasson. « Il se souvient d’un personnage au caractère bien trempé ». Aujourd’hui, le patron est heureux d’être allé au terme de son contrat. Les expériences gourmandes menées à un rythme pour le moins cadencé, comme il est d’usage dans la profession, conduisent Alain Rolancy à côtoyer plusieurs MOF dont Serge Bréda et Pascal Niau. Son heure 46

venue, le pâtissier décide de présenter le réputé concours. Le sésame est acquis en 1993. Discret mais présent, Alain Rolancy s’investit auprès de ses pairs. Il sera, ce mois, au Salon du Chocolat tout comme il est membre du comité d’organisation de la Coupe du Monde de Pâtisserie. « J’ai concouru en 1991 et terminé deuxième derrière le Japon ». On sent le souvenir agréable. Aujourd’hui, dix personnes officient sous ses ordres. « Moi, je bouche les trous » dit-il en souriant et poursuit « J’aime le travail et j’ai toujours considéré la polyvalence comme une source d’enrichissement ». Amateur de sucre, il avoue ne pas résister devant une bouchée de sucre étiré. « Petit, j’appréciais les rochers Suchard pour leur croquant ». Aujourd’hui, la madeleine de Proust a laissé place à des grignottines, petits bâtons

chocolatés aux amandes caramélisées, et riz soufflé, déclinés en noir, blanc et au lait. Son physique n’en atteste guère, mais l’homme cache un gourmand patenté. « Je ne suis pas un inconditionnel des tablettes au chocolat puissant en goût. Mon attirance va plutôt vers une ganache menthe accompagnée d’une pâte de fruit framboise ». Chocolat oblige, on passe sous silence la tarte aux pralines qui a fait la renommée de la Maison. O AG

Actualité des fêtes : Bûche Stéphany et Neptune 16, Grande rue de la Croix-Rousse – Lyon 4 60, avenue des Frères Lumière – Lyon 8 www.alain-rolancy.fr

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 46

30/11/11 17:48


DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 47

47

30/11/11 17:49


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Pierre-Yves Dufoux

LE RELAIS GOURMAND

P

ierre-Yves Dufoux avait l’embarras du choix. Pourtant en 2003, il décide avec la bénédiction de son père Bernard de reprendre l’entreprise familiale. « Tout comme il était évident de revenir aux sources, il était important pour moi de vivre mes propres expériences en dehors du chocolat ». Pierre-Yves commence son immersion dans l’or brun comme tous les fils de. Après l’école, le week-end, pendant les vacances, il est mis à contribution, tout comme sa sœur, précise-t-il. « C’est un univers auquel on ne peut échapper. Petit, je faisais mes devoirs au milieu des ganaches. Ensuite, je troquais mon tablier d’écolier contre celui de chef ». Il baigne toute son adolescence dans le basket, rejoint la section sport étude de l’Asvel et s’engage dans la filière professionnelle. Et puis, les goûts changent, évoluent. Pierre-Yves Dufoux s’inscrit dans une école de commerce et, son diplôme en poche, intègre une grande 48

structure américaine basée en France. Il s’initie concrètement au management, marketing et financement. A 36 ans, il effectue un tournant décisif. « Je crois que j’étais prêt à travailler avec mon père, tout comme lui était prêt à laisser de la place au fils ». Aujourd’hui, PierreYves s’occupe essentiellement de la partie commerciale et de la gestion. Le quadra s’avoue bon public en matière de chocolat. « Je n’ai pas de vrai pêché mignon, ni de moment sacré. Je picore des palets d’or au gré de mes envies et aux différents stades de la production, chauds, refroidis, juste taillés ou enrobés ». Il parle avec tendresse du Charlotte (le prénom de sa fille) et sa ganache au beurre salé. Pour ce qui est des dates marquantes, il pense à son père. 1960, la création de l’entreprise à La Clayette, commune de 2000 habitants dans le Charolais brionnais. 1988, l’ouverture d’une boutique entièrement dédiée au chocolat. Un an plus tard, le Conquistador fait son apparition,

parrainé par Pierre Bonte. « C’est un chocolat ludique entre le Mendiant et le Rocher que l’on taille dans le vif où que l’on dispose sur des assiettes gourmandes ». 1990, lancement des cours à destination du grand public et neuf ans plus tard, ouverture d’une boutique à Lyon. Il termine le tour d’horizon d’une belle carrière en évoquant la remise de la Légion d’Honneur par Michel Mercier en 2011. Le papa sera sur la photo comme il se doit. Certains clients vont toujours se servir à la maison mère où Bernard officie, soit dans les coulisses du laboratoire, soit dans la boutique. La passion ne s’envole jamais… O AG

Actualité des fêtes : Assortiment de ballottins présentés dans de nouveaux emballages. 15, rue des Archers – Lyon 2 www.chocolatsdufoux.com

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 48

30/11/11 17:53


Photo © Christelle Viviant

Régis Bouet

UN HÉRITAGE BIEN MÉRITÉ

D

epuis la rentrée des classes, Régis Bouet est le nouveau maître chocolatier de la Maison Weiss. Une nomination qui ne va pas sans s’accompagner d’un brin adrénaline. « Je suis un héritier philosophique et non familial, mais le degré de motivation est identique. Il me faut assimiler l’univers d’Eugène Weiss et reprendre le flambeau. Cela passe par garantir la qualité des produits qui a fait la renommée de la Maison et proposer des créations, certes novatrices mais en adéquation avec la tradition que véhicule le nom Weiss depuis 1882. Le pari est de trouver l’alchimie entre ma sensibilité et le passé qui me porte. Il y a un véritable travail d’interprétation ». Si Régis Bouet est le nouvel homme produit, il est loin d’être un débutant. Depuis quinze ans, il parcourt le monde en tant que consultant. « Pour des raisons familiales, je désirais freiner les voyages ». Pour l’heure, il ne sait pas encore s’il posera ses valises à Lyon ou Saint-Etienne. « J’espère que les clivages entre les deux villes

sont terminés » dit-il en souriant. Ce poste est aussi l’opportunité d’un retour à la production. Régis Bouet a en effet tenu les rênes de son propre navire. Au fur et à mesure de la conversation, il revient sur trois dates marquantes. « Je devais avoir 7 ou 8 ans quand ma grand-mère m’a initié à la pâte de coing. Cette journée m’a incontestablement insufflé l’envie de m’engager dans l’activité de confiseur ». Autre souvenir heureux, la création de son enseigne en 1991. « J’ai démarré seul pour finir très bien entouré. Ces dix ans passés dans mon laboratoire m’ont ensuite permis de faire le tour du monde ». Avec honnêteté, il évoque aussi l’année 2007 et sa participation au concours de MOF. « Je n’ai pas eu le titre, mais je ne regrette rien. Cela m’a permis de me connaître et d’aller au bout de mes retranchements. La naissance de mon fils a changé la donne. Il aurait était impossible de revivre les mêmes frénésie et masse de travail ». Le franc parler du personnage séduit. On enchaîne avec ses

goûts en matière de friandises chocolatées, sûre de trouver de nouvelles pépites. « J’ai toujours craqué pour un Rocher praliné. C’est mon mètre-étalon. Quand je veux jauger le niveau d’une Maison, j’achète ce produit. Sinon une noisette emmaillotée de chocolat au lait ou une amande enrobée de chocolat noir suffisent à mon bonheur ». Mais attention, soyons précis dans les associations, Régis Bouet ne souffrirait pas d’une inversion parjure. Pour demain, au sein de la Maison Weiss, il est catégorique. « Il y aura des créations avec des fruits secs. On est par ailleurs en train de travailler une nouvelle fève de cacao ». A suivre de près ! O AG

Actualité des fêtes : Coffrets Découverte, Ballotins Tradition, Chocothèques, Grand Coffret Collection Weiss. 50, rue de Brest – Lyon 2 www.weiss.fr DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 49

49

30/11/11 17:53


Photo © Christelle Viviant

EN COUVERTURE

Arnaud Pelen

LA TRADITION NE MANQUE PAS DE SAVEURS

A

rnaud Pelen, représentant de la quatrième génération de l’entreprise familiale sise à Lonsle-Saunier, est aujourd’hui après Joseph, Louis et Dominique, porteur d’un trésor fabuleux et que l’on imagine jalousement gardé, à savoir, les recettes originales et les savoir-faire artisanaux qui ont fait la renommée de la Maison. « Depuis 1899, date de création des ateliers de fabrication par mon arrièregrand-père, nous sélectionnons les mêmes origines de fèves qui permettent l’élaboration des différentes couvertures de chocolat, amère, fondante ou lactée ». Pas la peine d’ergoter, de chercher le grain de café dans la ganache, les chocolats Pelen sont 100% saveurs maison pour une unique et noble raison : depuis plus d’un siècle, la chocolaterie donne vie à sa propre palette de notes gustatives en jouant sur la provenance des fèves de cacao, les assemblages, la torréfaction etc… Pour faire simple, ce qu’on nomme la couverture de chocolat est 50

en fait une substance fabriquée depuis la fève de cacao. Elle sera ensuite utilisée à toutes les étapes de la fabrication des différents produits : bonbons de chocolat, tablettes, bouchées, gâteaux et autres macarons… Nombreux sont ceux, artisans et grands chocolatiers compris, à se servir auprès de torréfacteurs type Valrhona. D’autres bien moins nombreux, une dizaine en France dont Weiss, Pralus… fabriquent leur propre couverture et obtiennent, in fine, un goût unique. Arnaud Pelen a donc un véritable crédit lorsqu’il évoque la puissance d’un cacao, la saveur exquise d’un praliné, le fondant d’un caramel ou le croquant d’une nougatine. A la différence de son frère qui fait carrière dans l’audiovisuel, Arnaud se sent très jeune attiré par l’univers du chocolat. Il fait son apprentissage auprès de son père et rejoint définitivement l’entreprise en 1992. Après une période en binôme, il navigue désormais en solitaire. Pour sa madeleine chocolatée,

il n’hésite pas une seconde et évoque l’une des friandises de la Maison, la madeleine pralinée aux d’amandes espagnoles et noisettes romaines. « On est tout de même à 64% de fruits secs » précise-t-il en connaisseur. A l’heure du café, sa préférence penche pour un Napolitain tout chocolat noir, légèrement amer, à base de fèves de cacao d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. A tester dans la boutique lyonnaise entièrement rénovée avenue de Saxe. O AG

Actualité des fêtes : Bûches traditionnelles, glacées et contemporaines dont Coccinelle (mousse de poire, coulis framboise, biscuit aux amandes) et Ministre (mousse chocolat, craquant feuilletine, biscuit aux amandes, glaçage chocolat). 74, avenue de Saxe – Lyon 6 www.pelen.fr

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 50

30/11/11 17:54


« La cuisine des mères lyonnaises »

OUVERT 7JOURS/7 Midi et soir

F

ace à l’ancienne gare des Brotteaux classée monument historique, Georges Blanc rend hommage aux célèbres mères cuisinières dans cette belle brasserie.

Q

uelques recettes emblématiques comme : « La traditionnelle volaille de Bresse à la crème » ou « Les cuisses de grenouilles fraîches sautées comme en Dombes», comme les aimait la Mère Blanc vous rappelleront l’époque où ces cuisinières ont écrit une des plus belles pages de la gastronomie française.

3 place Jules Ferry – 69006 Lyon – 04 37 24 85 85 – lesplendid@georgesblanc.com

« Cuisine de campagne au bord de l’eau »

OUVERT 7JOURS/7 Midi et soir À 20 MINUTES DE LYON Belle sélection de fruits de Mer en saisons

Au bord de la Saône le nouvel établissement de Georges Blanc vous propose dans un cadre très agréable des plats traditionnels. 2 belles salles autour d’une terrasse avec une vue imprenable sur la Saône et face à Villefranche. Parking – Jeu de boule – Internet gratuit – Possibilité privatisation

15 avenue de la Plage – 01 480 JASSANS RIOTTIER (Villefranche-sur-Saône) – 04 74 07 07 07 – embarcadere@georgesblanc.com

www.georgesblanc.com

LP DECEMBRE 2011.indd 51

01/12/11 15:29


LP DECEMBRE 2011.indd 52

01/12/11 16:25


HALLES DE LYON Temple gourmand

SOMMAIRE Antonin .......................................p. 54 Bobosse .....................................p. 54 Garçons bouchers ......................p. 54 Rousseau ....................................p. 56 Cuisines du Sud ..........................p. 56 Clostan ...................................... p. 56 Trolliet ....................................... p. 58 Malartre .................................... p. 58 Mons .......................................... p. 58 Cellerier Ecailler ....................... p. 60 Cellerier Fromager et traiteur ..... p. 60 Ciao Ciao .................................... p. 60 HALLES DE LYON - PAUL BOCUSE - 102, cours Lafayette - Lyon 3ème Les halles sont ouvertes tous les jours de 7h à 19h (sauf lundi pour certains)

LP DECEMBRE 2011.indd 53

01/12/11 10:54


STYLE GASTRO

CHEZ ANTONIN

A

dresse people par excellence, Chez Antonin propose une sélection pointue de produits de la mer. Le capitaine Eric Giraud sillonne en personne les côtes pour dénicher les meilleurs producteurs. Installé aux halles depuis deux décennies, la recherche perpétuelle de la qualité dirige sa vie. Difficile de l’arrêter quand il part sur ce thème. Plus que des mots, nous avons goûté. L’huître Tarbouriech élevée en Méditerranée se révèle nettement au-dessus du rang. Un coquillage de la Grande Bleue entre douceur et salinité. Ses arômes délicats de noisettes et champignons sont simplement irrésistibles. Eric a aussi déniché le producteur des huîtres « Les Perles de l’Impératrices » Joël Dupuch, également acteur dans « Les Petits Mouchoirs » de Guillaume Canet. Cette perle est une huître puissante, pleine, charnue et croquante. Un régal qu’il faut absolument pouvoir goûter et comme toujours en exclusivité Chez Antonin ! Un amour des produits qui constitue un sérieux gage de qualité. Pour les fêtes pensez à réserver, et vous serez servi sur un plateau. JS

HALLES de Lyon

CHARCUTERIE BOBOSSE

LES GARÇONS BOUCHERS

C

omment évoquer la Charcuterie Bobosse sans parler de son emblématique créateur René Besson. Un personnage haut en couleurs réputé pour sa gouaille incontournable dans la charcuterie lyonno-beaujolaise. La très authentique maison conserve le sens de la tradition sous les rennes de Bernard Juban qui a repris la maison il y a 15 ans. La belle Marlène Jamin s’occupe de la boutique des Halles et met l’accent sur l’origine française des viandes et ingrédients entrant dans la recette de ses merveilleux cervelas truffé ou boudins blancs truffés. Tout est produit dans la maison (celle de St Jean d’Ardières dans le Beaujolais). Les produits réalisés avec des truffes fraîches seront à l’honneur cette année. Ainsi le cervelas, truffé à 3% avec des truffes fraîches et pistaché à 2%, devrait rivaliser avec le boudin blanc truffé à 3% et produit avec un blanc de volaille régionale et de la crème. Vous pouvez aussi opter pour les classiques sabodets, saucissons à cuire ou les terrines (veau, lapin ou canard). L’embarras du choix ou l’occasion de revenir souvent ! Cette maison reste une institution qui a su évoluer avec le temps et propose désormais des fiches recettes sur Internet ou en magasin pour cuisiner parfaitement les produits à l’ancienne Bobosse ! JS

D

Charcuterie Bobosse – Halles de Lyon 04 78 62 66 10

Les Garçons Bouchers – Halles de Lyon 04 72 40 08 59

SO

evenu incontournable en quelques années, l’unique restaurant de viandes des Halles de Lyon brille par l’efficacité de son service et la richesse de sa carte. Gilbert Vincent, maître des lieux, veille scrupuleusement à l’origine et à la qualité de ses viandes. Le chef excelle en cuisine entre le tartare au couteau ou le fameux hamburger au foie gras maison des garçons de genisse de Charolais avec ses quinze jours de raciement qui offre une viande très goûteuse. L’onglet poêlé s’accompagne de cinq garnitures au choix. Le Tataki figure aussi en bonne place sur la carte. Des morceaux tendres de viande marquée au grill et roulée avec des graines de sésame, coupés en tranches fines avec gingembre frais et ciselé. Un régal qui se mange froid. La carte se veut très abordable avec des plats de 17 à 25 euros en moyenne. Les vins, de 20 à 35 euros, prennent une tonalité méridionale avec une sélection de producteurs comme le Domaine de la Janasse, Vin de Pays de la Principauté d’Orange, ou le Mas de Libian en Ardèche du Sud. Les crus classiques figurent à la carte au verre, en bouteille ou en pot. Ici tout est réalisé en cuisine jusqu’aux desserts. Les habitués reviennent pour l’exceptionnelle tarte aux pralines ou le marbré au marron du chef. Entre prix et qualité, il n’y aucune raison de se priver dans cette maison accueillante ! JS

Photos © SMART ANGEL MEDIA

Chez Antonin – Halles de Lyon 04 78 62 39 10

NOËL AUX

54

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 54

01/12/11 12:30


S OIRÉE DU 31 DÉCEMBRE Cocktail dinatoire de réveillon Suivi d’une soirée festive Nombre de places limité Réservation obligatoire au 04 37 28 07 97

Privatisation sur demande pour l’organisation de vos événements

DU MARDI AU SAMEDI 33, rue du Repos

(Entrée du parking privé au 353 rue Garibaldi)

69007 LYON

Tél. 04 37 28 07 97 www.victoriahall.fr contact@victoriahall.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 55

30/11/11 17:59


STYLE GASTRO

NOËL AUX

HALLES de Lyon

MAISON ROUSSEAU

C

oquillages et crustacés, ambiance bistrot chic, la Maison Rousseau régale le palais des gourmets. Une référence des Halles depuis 1906… Voilà dix ans que Jean-Louis et Alexandra Lemmens ont repris les clés de cette maison centenaire avant d’être rejoints par Patrice Muller. Véritable bouchon dédié aux fruits de mer, ce lieu atypique mêle convivialité et simplicité. Pour un moment de détente, pause plaisir dans une journée effrénée, les Lyonnais s’y croisent, accoudés au comptoir de dégustation, comme sirotant une mousse au bar d’une brasserie de renom. Plus que des produits d’exception, la Maison Rousseau offre du spectacle: aux heures de pointe, la dextérité des écaillers vous laissera bouche-bée. Vous n’aurez alors plus qu’à y glisser un de ces mets savoureux, homard bleu grillé ou autres gambas flambées. D’autres préfèreront sans doute une atmosphère plus intime à l’intérieur des chaleureux salons. Quoi qu’il en soit, chez Rousseau, on s’attarde, pour le goût, pour l’ambiance. Si vous vous sentez l’âme créative, sachez que vous pouvez également composer vos plateaux, et emporter chez vous, le meilleur de la mer… JS

L

e t ra iteu r T hom a s Vé d r i n e marque cette année une évolution en profondeur de son concept. Connu pour ses plats méditerranéens pendant l’a n née, i l développe désor ma i s une gam me de mets f ins et produit désor ma is son propre foie g ras de canard du sud- ouest extra. Un régal qu’il n’hésite pas à déguster en guise de gourmandise avec ses amis quand l’oc casion se présente. Si mpl ic ité et conv iv ia l ité sy mbol isent com me toujours l’am i T homas bien secondé par le grand Kév in ! L es ravissantes la ngoustes de C uba ac compag nées d’une délicieuse mayonnaise maison assurent également un certain succès à la boutique. En fin de semaine, c’est les grenouilles sauvages qui tiennent la vedette dans l’u n ique l ieu de la ville à en proposer. C uites sur place et prépa rées avec u ne persi l lade fraîche façon dombiste sous vos yeu x, il suffit de les réchauffer en rentrant à la maison pour se régaler. Et com me pour toutes les bonnes choses, il n’y en aura pas pour tout le monde. Pensez à les réser ver au début de votre tournée aux halles ! JS Cuisines du Sud – Thomas Védrine Halles de Lyon – 04 78 60 30 94

TRAITEUR CLOSTAN

L

e traiteur Clostan officie sur Lyon depuis 1983. Reconnu lors de l’ancienne garden-party de l’Elysée et par l’actuel Conseil d’Etat, les institutions donnent carte blanche à Arnaud Languille pour l’organisation des grandes réceptions. Cette toque blanche lyonnaise utilise son écrin des Halles pour mettre en valeur ses dernières créations et une sélection raffinée de produits nobles du terroir français comme les fabuleuses truffes noires de la Drôme, le succulent caviar d’Aquitaine ou le trop rare champagne Perrier Jouët. Pour les fêtes, on peut aussi commander son menu dans un répertoire traditionnel ou plus innovant. Les verrines, salées ou sucrées ont aussi fait la renommée de la maison avant l’heure. La partie pâtisserie ravira les gourmets tant sur l’esthétisme des desserts que sur les qualités gustatives. Le gâteau au chocolat Kaïna créé par le chef pâtissier Jérôme Langillier attire toujours autant de fidèles. Une création qui a remporté la Coupe du Monde de la Pâtisserie 2009. Les macarons arborent des couleurs toujours plus audacieuses et des goûts renversants. Le traiteur poursuit son développement en jetant son dévolu sur le restaurant panoramique de l’hippodrome de Lyon Carré de Soie. Une petite capacité de 800 places ! JS

Clostan – Halles de Lyon 04 78 62 93 03 - www.clostan.fr

Photos © SMART ANGEL MEDIA

Maison Rousseau – Halles de Lyon 04 78 62 37 65

CUISINES DU SUD

56

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 56

01/12/11 12:34


LP DECEMBRE 2011.indd 57

30/11/11 18:00


STYLE GASTRO

NOËL AUX

HALLES de Lyon

BOUCHERIE TROLLIET

L

e fournisseur officiel de Paul Bocuse brille par la constance de sa maison et le sens du détail. Un choix incroyable qui laisse sans voix mais pas sans appétit. Le gibier sauvage n’a aucun secret pour lui, du sanglier au chevreuil en passant par la biche. Les volailles de fêtes comme le chapon, la dinde, la poularde ou l’oie sont également disponibles et bien souvent accompagnées d’une fiche recette. Maurice Trolliet, amoureux de son produit et Meilleur Ouvrier de France 1986, propose les grands classiques qui ont contribué à sa renommée. Agneau de lait de Pauillac, veau sous la mère, bœuf de Salers ou cochon fermier du Cantal. Pour un repas sans fausse note, la viande est préparée et prête à cuire. Les conseils de cuisson dispensés par l’équipe sont appréciés. Les fiches recettes trônent en bonne place au comptoir et mettent déjà en appétit ! La boucherie Trolliet perpétue la tradition familiale avec la nouvelle génération représentée par Alexis et Laurence Trolliet qui travaillent aux Halles depuis quelques années. Tout se fait dans la continuité. Une bonne nouvelle pour les habitués de la maison ! JS

Maison Trolliet – Halles de Lyon 04 78 62 36 60

MAISON MALARTRE

L

a Maison Malartre offre un écrin flambant neuf aux spécialités lyonnaises qui ont fait son succès depuis 1947 avec la totalité de sa production à Saint-Genis Laval. Quenelles, cardons, escargots sous toutes les formes et accompagnés de toutes les sauces possibles et imaginables (nantua, fi nancière, bisque d’écrevisses, basilic, américaine...). Le choix est loin d’être un vain mot ici. Une boutique idéale pour consommer avec simplicité de bons et vrais produits lyonnais ou réaliser quelques achats cadeaux originaux. Escargots de Bourgogne, cardons à la lyonnaise, quenelle de volaille aux morilles, la tentation ne nous lâche pas ! La quenelle brochet/ écrevisse accompagne parfaitement un gratin de fruits de mer. La Maison Malartre poursuit son histoire familiale, avec la troisième génération représentée par Julie et Caroline Allard et par l’ouverture du restaurant attenant Chez Julie et Caroline. Une belle idée pour mettre en avant les produits maison et leur fumet aux abords de la boutique... Malin ! JS Maison Malartre – Halles de Lyon 04 78 62 32 26

MAISON MONS

P

our les fêtes, la tendance est aux produits truffés. Le Meilleur Ouvrier de France Etienne Boissy nous oriente sur les fromages truffés comme le Brillat-Savarin, le Camembert ou le traditionnel Brie aux truffes. La période se révèle propice aux produits d’alpage comme le Beaufort (2000 mètres d’altitude) ou le Salers du Buron qui bénéficie d’une herbe grasse et fraîche à 900 mètres. Avec 150 fromages en permanence, le choix se veut riche et les conseils d’Etienne valent de l’or tant pour les accompagnements que pour les vins qu’il vend parfois. Une belle opportunité pour tester les boites à fromage garnies. Souhaitant offrir une découverte guidée du fromage, il lance chaque mois une soirée découverte. Une occasion de passer un bon moment dans la petite salle du haut autour d’ardoises garnies de fromage en fonction du thème. Avec les fêtes, la Maison Mons lance chaque vendredi les soirées raclette. Un prix modique (18,50 euros) et une redécouverte des raclettes avec une sélection de fromage au lait cru, raclette fumée, raclette au lait de chèvre ou brebis. Les groupes ou entreprises peuvent privatiser la salle à partir de 8/10 personnes. JS Prochaine soirée sur réservation : jeudi 15 décembre à 19h30 – Fromages et Truffes avec vins– 65€ par personne. Tous les vendredis, soirée raclette à 18,50€.

Photos © SMART ANGEL MEDIA

Fromagerie Mons - Halles de Lyon 04 78 62 36 77

58

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 58

01/12/11 12:38


LP DECEMBRE 2011.indd 59

30/11/11 18:01


STYLE GASTRO

NOËL AUX

HALLES de Lyon

CIAO CIAO

U

ltra design à l’italienne, la boutique Ciao Ciao ne passe pas inaperçue au sein des Halles et a même été sélectionnée pour le Prix du Design 2011. La douceur de vie à l’italienne se décline ici dans les innombrables antipastis préparés maison, plus d’une vingtaine en vitrine, les jambons colossaux attirant l’œil du chaland, les fromages italiens excitant l’odorat ou les fameuses brioches de Noël panettones ressemblant à des paquets cadeau ! Impossible de passer sans s’arrêter devant tant de merveilles et de lumières. Le fromage pécorino se découvre tantôt tendre aux olives, tendre aux piments, secs au poivre ou au foin. Les vins fins italiens l’accompagnant figurent en bonne place dans la vitrine près des liqueurs ! L’authentique charcuterie italienne reste un des points forts de la maison. La partie traiteur n’est pas en reste avec les osso-bucos, les lasagnes maison ou les produits de la mer cuisinés en antipasti. En bref, il y a tout pour préparer de très beaux repas, que l’on souhaite cuisiner ou pas ! L’impressionnante collection de pâtes fraîches en ravira plus d’un. JS

Ciao Ciao – Halles de Lyon 04 78 62 37 75

MAISON CELLERIER

F

romager s de père en f i l s, les C el ler ier ont su d iversi f ier leu rs ac t iv ités au g ré des oppor t u n ités s’of f ra nt à eu x da ns les ha l les de Lyon. C om me tout bon f romager, A la i n Cel ler ier a du nez et le sens des a f fa i res. Tout en c onser va nt la f romager ie C el ler ier, i l ouv re des boutiques tra iteu r et cha rcuter ie. I l peut ai nsi of f r i r à ses cl ients u n choi x impressionnant pour les repas de fêtes. Sa capacité d’écoute est extraordinaire et i l a le dési r de la sat isfact ion ma x i mu m de ses cl ient s. Sau mon Balik des A lpes su isses, tr u f fes noires brossées ou cav ia r Ma x i m’s, tous les produ its haut de ga m me se trouvent su r l’étal de C el ler ier. Et ce n’est pas la nouvel le générat ion représentée pa r F ra nc k et P ier re Guy qu i d i ra le c ont ra i re. L’espac e cha rcuter ie n’est pas en reste avec de colossau x ja mbon s et dev ient l’end roit idéa l pou r mâchon ner. Grattons, saucisson, quenel le br iochée, les lyon na iser ies f igu rent ici en bon ne place. L es fêtes met tent à l’hon neu r pou la rdes et chapons de Bresse. L es g rat i ns de queues de la ngoustes ou les tr u f fes noi res du Pér igord r iva l isent avec le saumon sauvage de Norvège, le saumon bio d’Ecosse ou le tendre Balik, dos de saumon. L e plus dur reste de choisir ! JS

ECAILLER CELLERIER

L

’écailler Cellerier Chez Georges nous offre un cadre moderne et marin en bois exotique pour déguster les arrivées de la dernière marée. Les fameuses huîtres Gillardeau se dégustent au bar, histoire de s’afficher un peu devant toute la ville qui défile, ou en salle dans de vraies chaises aussi grandes que confortables. L’accueil est à la hauteur de la maison, l’attente se fait avec un petit verre de blanc et devient même conviviale sous l’oeil professionnel de Thierry qui traque en permanence toute fausse note. L’option plateau reste évidemment un classique pour ceux qui souhaitent profiter de leur intérieur ou recevoir. Les pattes des King Crabes de Russie n’ont jamais aussi bien porté leur nom. Immenses et charnues, elles se marient avec délice à la mayonnaise maison. Le homard bleu de Bretagne à la plancha tient toujours le haut du panier à côté des coquilles Saint-Jacques à la Courtin. Toutes les douceurs de la mer figurent au menu, le plus compliqué reste évidemment de choisir. JS Ecailler Cellerier Chez Georges – Halles de Lyon 04 78 62 36 68

Photos © Fabrice Schiff

Maison Cellerier – Halles de Lyon 04 78 62 37 75

60

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 60

01/12/11 12:39


LP DECEMBRE 2011.indd 61

30/11/11 18:01


Photo © Christelle Viviant

STYLE GASTRO

ARNAUD BERNOLLIN

aux fourneaux ! Avec MATHIEU VIANNAY Des fourneaux aux p’tits oignons ! Telle est la recette concoctée par Arnaud Bernollin et la société Athanor qui proposent une gamme de fourneaux sur-mesure – Bernollin by Athanor - autorisant le cuisinier lambda à œuvrer comme un grand chef ! D’ailleurs, c’est Mathieu Viannay qui mettra son grain de sel sur chaque conception. Bon appétit ! Par Christophe Magnette.

P

renez Athanor, spécialiste des fourneaux de haute qualité pour les tables les plus prestigieuses ; ajoutez le savoir-faire des Cuisines Bernollin, spécialisées depuis 1884 dans l’aménagement des cuisines haut de gamme pour les particuliers ; rajoutez l’expertise d’un grand chef, en l’occurrence celle du MOF Mathieu Viannay (La Mère Brazier) censé intervenir sur la conception ergonomique de chaque projet ; saupoudrez le tout d’un zeste de passion et de convivialité et vous obtenez : Bernollin by Athanor ! « Nous nous attachons à concevoir, dessiner les fourneaux puis Athanor les fabrique dans ses ateliers », précise Arnaud Bernollin, 33 ans, pas peu fier d’ajouter un nouveau chapitre à une histoire familiale déjà séculaire. A la tête de l’entreprise éponyme depuis 2003, Arnaud, diplômé d’école de commerce (ESSCA Angers) ne devait, au préalable, ne passer que deux mois aux côtés de son père, alors unique salarié de la société. « Et fi nalement, je ne suis jamais reparti ! » Résultat, en neuf ans, le chiffre d’affaires est multiplié par dix (3,2 millions d’€ prévus pour l’exercice 2011), 24 personnes participent à la bonne marche des Cuisines

62

Bernollin et Arnaud, quant à lui, n’en fi nit plus d’asseoir toujours davantage un savoir-faire inégalé. « Nous sommes des artisans créateurs et nous y tenons. Dans le même esprit, les notions de service et de personnalisation sont particulièrement développées chez nous. Pour preuve, un directeur technique et un responsable SAV sont parties prenantes au même titre que pour l’élaboration de chaque projet, nos clients reçoivent la visite d’un architecte d’intérieur. » Une méthode qui a du bon : 90 % des acheteurs de cuisines Bernollin sont des clients prescrits ! Quant au ticket d’entrée, escomptez 10 000 €. Si 80 % de l’activité est réalisée par les particuliers, un deuxième pôle, initié en 2009, tend lui aussi à prendre de l’importance : les cuisines réalisées à l’attention des promoteurs et des investisseurs. Surfant sur l’engouement suscité par la cuisine, « les pièces qui lui sont destinées sont de plus en plus grandes », Arnaud Bernollin fourmille de projets. A l’orée 2013 (début janvier), il investira un bâtiment de 1 200 m2 qui abritera atelier et logistique entre Anse – le fief des Bernollin – et Villefranche-sur-Saône, alors que l’ouverture d’une seconde boutique, « à taille humaine », après celle de la place Puvis de Chavannes

est fortement pressentie. « C’est une question d’opportunité », renchérit-il, avant d’admettre étudier très sérieusement une implantation sur l’île de Beauté. Comme quoi : on peut avoir la tête aux fourneaux et l’esprit qui voyage loin. Très loin.

Cuisines Bernollin - 27, rue du 3 septembre 1944 - Anse - Tél. 04 74 67 04 08 & 5, place du Puvis de Chavannes - Lyon 6ème - Tél. 04 78 93 00 61

LP DECEMBRE 2011.indd 62

30/11/11 18:08


LP DECEMBRE 2011.indd 63

30/11/11 18:08


STYLE GASTRO

CUISINES BERNOLLIN

Les Lyonnais au piano C’est en partenariat avec Carole Dufour qu’Arnaud Bernollin recevait une centaine de personnes pour un cocktail gourmand dans son show-room lyonnais. A cette occasion, il nous a présenté le dernier né de la maison Bernollin : les fourneaux Bernollin by Athanor, tout droit dérivés des fourneaux professionnels fabriqués par Athanor, qu’il commercialisera en partenariat avec le chef Mathieu Viannay. Chez les Bernollin, on aime faire des cuisines pour cuisiner ! Mathieu Viannay (La Mère Brazier) et Arnaud Bernollin (Cuisines Bernollin)

Bruno et Anne Sapin (Cabinet AJ Partenaires)

Sylvain Barbier (I Novatin), Marco (Lyon People) et Christian Lafaye (Sainte Foy Immobilier)

64

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 64

L'architecte Albert Constantin, Arnaud Bernollin et Bernard Constantin (Larivoire)

Claude Polidori et sa fille Sarah

s blanches Christophe Marguin, président des Toque bilier) lyonnaises et Pierre Miquet (Eiffage Immo

Cuisines Bernollin - 27, rue du 3 septembre 1944 - Anse - Tél. 04 74 67 04 08

30/11/11 18:09


Guy Brun (Cogedim), Gisèle et André Gabert (Codipag)

Marie Rigaud-Bernollin (Printemps de Pérouges) et son frère Rémi

Muriel Bernollin, son époux Jean-Louis et Chantal Lherbier (Richardson)

Claude Bovet (Espace Crozet) et Marie Beuzelin (Marie B Décoration)

Mathieu Viannay (Mère Brazier), Jean-Pierre Gagneux (6ème Sens Immobilier) et l'architecte Albert Constantin

Anne-France Mayne et Cyril Meaudre (Domo Déco)

Lucas Florentin, Philippe Florentin (Nos bons plats chez vous.com) et Paul-Antoine Merle

Nicolas Monnery, Audrey Boutron (Lindecker) et Jean Burdy (Groupe Pernod Mumm)

Anne-Cécile et Nicolas Winckler (Lyon People)

Bruno Deschamp, président de la Banque Rhône-Alpes et son épouse Catherine

Serge Morell (Cabinet Dumas Morell), Didier Rebaudet (SDRA) et l’architecte Fabien Perret

Philippe Bernachon en livraison

Blaise Vavro et Emma Correro (Vavro & Co)

Carole Dufour (Idées en Tête) et son époux Bruno (Patrimoine Consultant)

Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances, son épouse Dominique et Mathieu Viannay

5, place Puvis de Chavannes - Lyon 6ème - Tél. 04 78 93 00 61

LP DECEMBRE 2011.indd 65

Axel Dufour et Isabelle Ronzy-Brun (Idées en Tête)

Laure Marcellin (Athanor)

Photos © Fabrice Schiff

Françoise François et son époux Philippe (Sogelym)

65

30/11/11 18:09


LP DECEMBRE 2011.indd 66

30/11/11 18:09


LP DECEMBRE 2011.indd 67

30/11/11 18:10


Photos © Fabrice Schiff

STYLE GASTRO

Nouvel An et l oë N VATELLEMENT GOURMETS ! L’espace traiteur, pâtisserie et épicerie fine du groupe Vatel s’impose comme une adresse de choix. Au-delà du décor élégant, des mets de qualité à prix étudiés. Menus plaisirs.

O

rdonnancement épuré, la boutique Vatel Gourmet de la rue Duhamel, à deux pas de la place Carnot en impose par son décor digne d’un grand traiteur parisien. À l’image de ce groupe dont le métier initial est la formation jusqu’à bac+5 de managers pour l’hôtellerie internationale. Un apprentissage exigeant qui passe par la réalité et la pratique des métiers de services dans un restaurant d’application très prisé dont les cuisines alimentent encore Vatel Gourmet, l’espace traiteur, pâtisserie et épicerie fine. Cent mètres carrés de créativité gourmande, « de cuisine de chef » à vous faire saliver. Et la surprise est grande à la lecture des prix proposés. Entrée, plat, dessert, un menu à composer parmi une carte renouvelée chaque semaine à partir de 10,20 € autant dire que Vatel réveille le plat en ourlant la qualité de prix raisonnables. Omble chevalier, volaille de Bresse, truffes… Et ce n’est pas fini car pour les fêtes, les chefs ont mitonné une carte de rêve toujours à prix fichtrement serrés. 12 € la portion de suprême de chapon en croûte et sa figue moelleuse au jus de foie gras et raviole de

68

champignons à la truffe blanche. Bref, pour le prix d’un dîner dans une brasserie lyonnaise, ici on fait bombance. Pour les cadeaux, on commande la sélection de produits des chefs, des plats préparés dans de belles verrines, des sirops, épices, et gourmandises présentés là encore dans d’élégantes verreries à commander sur le site marchand du groupe qui possède un hôtel-école à Nîmes équipé d’un laboratoire culinaire. « La maîtrise des unités de production est une garantie permettant d’assurer la meilleure des formations ». Vatel, c’est aujourd’hui 30 écoles et 6000 étudiants qui intègrent les plus beaux hôtels du monde. Et une savoureuse carte de fin d’année vatellement gourmande à faire saliver plus d’un Lyonnais épicurien. O Nadine Fageol Vatel Gourmet : 8, rue Duhamel – Lyon 2 Tél. : 04 78 38 66 01 – vatelgourmet.com Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 19h les dimanches 11 et 18 décembre. Commandes de Noël jusqu’au 20 décembre et du Nouvel an jusqu’au 27 décembre.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 68

30/11/11 18:13


DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 69

69

30/11/11 18:13


PEOPLE AUTO

TROPHÉE ANDROS 2011-2012 Avec la MINI–GAUDUEL Automobiles et FONTANEL Promotion.

A l’occasion du Trophée Andros 2011-2012, Gérald Fontanel, au volant d’une Mini s’associe au groupe Gauduel. La course automobile sur glace se déroulera sur les mois de décembre et janvier dans 4 stations régionales : Val Thorens, Alpes d’Huez, Lans en Vercors, Super Bresse et 3 stations plus éloignées : Pas de la Case en Andorre, Isola 2000 et Saint Dié des Vosges.

Gérald Fontanel participe au Trophée Andros au sein du team Saintéloc-mister auto, vainqueur l’an passé avec Jean-Philippe Dayraut. Passionné de course automobile depuis toujours et engagé professionnellement sur les sujets environnementaux dans la construction neuve, Gérald Fontanel est convaincu que le sport automobile est compatible avec le développement durable de par son côté laboratoire au service de l’optimisation ; il permet aussi de fédérer entreprises et partenaires autour d’un objectif commun. Le Trophée Andros est une série de courses automobiles sur glace qui se tient chaque hiver depuis 1990. Aujourd’hui les meetings sont animés par des courses de voitures à moteurs thermiques mais aussi électriques. L’événement est médiatisé et réunit des pilotes et personnalités de renom tels que Alain Prost, Jacques Villeneuve, Olivier Panis ou encore Jean Pierre Pernaut. Classé parmi les 15 premiers sur une quarantaine de participants, Gérald Fontanel vise cette année le titre

d’indépendant au volant d’une Mini Countryman. Il s’associe avec le groupe Gauduel dont il est un fidèle client dans le but de promouvoir la marque Mini du groupe BMW dont les performances des moteurs en terme de production de Co-Co² ne sont plus à démontrer. C’est au volant d’une Mini Jaune partagée avec Bertrand Balas que Gérald Fontanel disputera ce trophée. Au fil des épreuves, des réglages seront apportés afin d’optimiser les performances de la voiture et permettre aux pilotes de l’équipe de réaliser les meilleures résultats. L’objectif du Groupe Gauduel est d’associer la Mini au dynamisme du Trophée Andros. Tout au long de la saison les équipes d’Elie Cunat - Directeur Général du groupe Gauduel - emmèneront des clients pour faire la promotion de l’image de la Mini patinant sur la glace comme en 1959 où elle remporta pour la première fois le Rallye de Monte Carlo ! LG

6, rue Joannès Carret - Lyon 9ème - Tél. 04 72 53 88 88 - www.mini-gauduel.com 70

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 70

01/12/11 11:32


LP DECEMBRE 2011.indd 71

30/11/11 18:14


PEOPLE ECO

Photos © Fabrice Schiff

Bastien Fernandez Charles Trienbach (directeur général), Bruno Rivollet (chef pilote), pilote) (élève Sabatier Rémy et sident) (vice-pré n Forchero Gérard (élève pilote),

Héli Club du Beaujolais AU 7ÈME CIEL !

Qui l’eut cru ? En plein cœur du Beaujolais, à Frontenas, se niche une importante école de pilotage française formant des pilotes privés d’hélicoptère. Une histoire commencée en 1979 sous l’impulsion de douze passionnés qui perdure aujourd’hui. Et si on prenait l’air ? Par Christophe Magnette

S

ur le tarmac de l’Héli club du Beaujolais, les règles de bienséance sont les mêmes pour tous : sourire, éclats de rire, tutoiement, gare à celui qui sort du lot. La convivialité semble indissociable du pilotage de l’hélicoptère. Question d’état d’esprit. De culture aussi. « C’est un microcosme qui réunit des gens de tous horizons, animés par un attrait viscéral pour une machine qui offre des sensations uniques ! » s’enthousiasme Bruno Rivollet, pilote professionnel depuis dix ans mais aussi instructeur, contrôleur en ligne, examinateur européen et surtout chef pilote de l’Héli club du Beaujolais. Le garant de la formation distillée aux élèves-pilotes ? C’est lui ! Aidé en cela par quatre instructeurs. Une approche à la fois théorique et pratique qui fait ses preuves. L’école, qui effectue plus de 2 000 heures de vol par an, peut s’enorgueillir de recenser 135 membres dont 35 pilotes en formation. Cette dernière dure en moyenne un an et demi pour un coût avoisinant les 20 000 €. Un minimum de 45 heures de vol s’avère enfi n nécessaire avant d’espérer décrocher son brevet de

Bruno Rivollet et Jean-Patrick Dura, deux piliers de l’Hélicub du Beaujolais

72

pilote. Et pour y parvenir, les apprentis pilotes peuvent s’exercer sur une flotte de premier plan : sept machines appartiennent en propre à l’école. A 400 000 € pièce, les calculs sont vite faits.

Une flotte de 7 hélicoptères Et qui mieux que Bruno Rivollet pour nous faire l’article ! « L’école possède trois Robinson R22, un hélicoptère biplace dont la vitesse de croisière atteint les 160 km/h ainsi que trois Robinson R44 : une machine moderne, rapide (proche des 200 km/h) et confortable, équipée de quatre places. Enfi n, il y a notre Bell 47 ! Un modèle qui est à l’hélicoptère ce que le Stampe est à l’avion ou la dedeuche à la voiture moderne : une machine mythique. Sa vitesse de croisière relativement modeste est largement compensée par une visibilité extraordinaire sur près de 270° et par la douceur de ses commandes. » A noter que chaque machine est prévue pour voler 2 200 heures sur 12 ans, avant une inspection de fond en comble. « Dès l’âge de 17 ans, d’aucun peut espérer obtenir une licence de pilote privé d’hélicoptère (PPH) », précise Gérard Forcheron, vice-président de l’héliclub mais également connu dans le landerneau lyonnais pour ses fonctions de président de l’UNPI au niveau départemental et régional. En inaugurant, début août, ses nouveaux bâtiments, l’école ouvre ainsi un nouveau chapitre de son histoire, inaugurée en 1979 sous l’impulsion de Michel Billon (ex. PDG de Billon SA à Villeurbanne, décédé il y a trois ans) et poursuivie aujourd’hui sous l’égide du président actuel, Jean Ingels. « Moult pilotes passés par ici ont

ensuite fait une très belle carrière en tant que pilote professionnel », se félicitent nos hôtes. Les hommes libres sont souvent ceux qui volent le plus loin…O

Héli Club du Beaujolais - Aérodrome de Villefranche - Tarare à Frontenas Tel 04 74 71 80 88 et 06 88 44 40 82 contact@heliclub-beaujolais.com

Rémy Sabatier Un homme de l’auto en hélico ! On l’a connu chez Smart ; on le retrouve depuis un an chez Mini. Et par hasard, au pied de son R44 pour sa sixième heure de vol ! Rémy Sabatier, 27 ans, est accro à l’hélico depuis trois mois : « Je suis jeune, je n’ai pas encore d’enfant, c’était donc le bon moment pour moi d’assouvir ma passion. Ce qui me fascine sur cette machine ? Son extrême sensibilité qui requiert une concentration totale. » Au côté de Bruno Rivollet, Rémy s’envole pour une demi-heure de vol en stationnaire. Un futur homme libre en perspective.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 72

30/11/11 18:14


LP DECEMBRE 2011.indd 73

30/11/11 18:15


Photo © Christelle Viviant

PEOPLE ECO

Arrivetz

DÉCOR DE FAMILLE Dans ce temple dédié aux mobiliers comme aux aménagements contemporains, Richard Sansavini incarne l’identité d’Arrivetz depuis vingt ans. Clairvoyant, il entend investir sur l’avenir en s’entourant de ses deux filles, Julie et Marion. Rien de telles que la famille et les valeurs qui en découlent pour voyager loin.

Ç

a relève encore de l’indicible. Comme impalpable. Mais c’est dans l’air. Comme si une nouvelle ère s’ouvrait du côté de la rue Jarente au sein d’Arrivetz, l’emblématique antre de tous amateurs éclairés de design et de mobiliers à l’allure épurée, moderne. Simplement contemporain. Cassina, Knoll, Zanotta, Poltrona Frau etc. Richard Sansavini privilégie depuis toujours les plus belles marques. « Et on se débrouille pas trop mal », sourit, malicieux le maître de lieux. « Mettre en exergue des produits qui sortent de l’ordinaire », tel avait été le conseil distillé par Pierre Arrivetz à celui qu’il avait débauché, puis adoubé à son arrivée, en juillet 1989. Aujourd’hui, la roue tourne. Des conseils ? Richard Sansavini tend à en délivrer lui aussi. Davantage qu’avant en tous les cas. Les liens du sang sans doute. Un excès de paternalisme, sûrement. Car l’année 2011 est à marquer d’une pierre blanche chez Arrivetz : Julie, 28 ans, en début d’année et Marion, 22 ans au mois de septembre ont rejoint leur père. « Je n’ai rien précipité, assure Richard. Mais c’est un formidable cadeau qu’elles me font.

74

J’aspirais à faire bouger l’entreprise [sic] et lui assurer une forme de pérennité. La présence de mes deux filles à mes côtés constitue donc un gage important pour l’avenir. » A 55 ans, et sans doute pour se prémunir du fameux syndrome du chef d’entreprise – une certaine forme de solitude dans les prises de décision – notre homme a donc fait le pari d’un board familial. Qui déjà a imposé son style. Relooking des enseignes, « plus graphiques », aménagement complet de la vitrine de l’angle du magasin, murs repeints, 250 spots en LED installés voilà pour le décor. Pour le reste, le business-plan à court et moyen terme, la présence des filles prend tout son sens. En charge du back office (responsable des achats, relation aux fournisseurs etc.), Julie, forte d’un master en gestion & management ainsi que d’une première expérience professionnelle en qualité de consultante, s’attelle à la création du nouveau site Internet, appelé à voir le jour très rapidement. « Nous avons souhaité créer notre propre base de données, soit près de 1 200 produits, précise t’elle. En outre, une partie marchande sera adossée au site. Des ventes privées seront ainsi organisées

à des fréquences qui restent encore à déterminer. » Et si Julie présente un profil sédentaire, [sa] p’tite sœur quant à elle, a la bougeotte. « Elle me ressemble, c’est mon portrait craché ! Une commerciale, une vraie de vraie ! », s’emballe son père. Assurant en parallèle ses études, en BTS vente et commerce, et les missions que lui a astreint son patron (!), Marion détonne avec une personnalité déjà très affirmée. Prospecter et recenser l’ensemble des architectes de la région Rhône-Alpes ne l’effraie donc pas outre-mesure, ni-même l’animation de ce réseau d’éventuels futurs prospects. On l’aura compris, Arrivetz change de braquet. Et de discours. « Elle me parle de réseaux sociaux, de blogs, j’avoue que je suis circonspect mais je leur fais confiance », s’amuse Richard qui se plie aussi, à la volonté prônée par ses filles : la discrétion. Il nous est donc impossible de pérorer sur le chiffre d’affaires, sur les niches identifiées par sa progéniture, sur les leviers de développement identifiés ici et là, motus et bouche cousue… En attendant, une chose est sûre : la famille ça a du bon et c’est beau ! O Christophe Magnette

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 74

30/11/11 18:17


LP DECEMBRE 2011.indd 75

30/11/11 18:18


Photo © Fabrice Schiff

PEOPLE ECO

Enchères publiques

MINI PRIX, MAXI GARANTIES ! Sous la coupe à 100 % du Groupe Bernard, Anaf Auto Auction - qui annonce pour l’année 2011 une croissance de 20 % à 36 millions d’€ de chiffre d’affaires pour 6 500 véhicules écoulés - se positionne plus que jamais comme le premier centre de vente aux enchères automobiles de la région Rhône-Alpes.

S

on métier ? « Entre celui de commissaire priseur et les services inhérents au fonctionnement d’une concession » précise Christophe Cheveu d’Or, son directeur général. Reste qu’en investissant la Toile de manière raisonnée Anaf Auto Auction poursuit pour dessein de permettre aux plus grands nombres de trouver volant à son goût ! A force de pédagogie et d’informations, il semblerait que l’univers des ventes aux enchères publiques se démocratise. Et ce n’est pas Christophe Cheveu d’Or qui va s’en plaindre : « Nous constatons avec satisfaction que les efforts de communication que nous faisions commencent à porter leurs fruits. » Milieu d’initiés pour les uns, univers obscur pour les autres, les ventes aux enchères publiques concernaient encore récemment un microcosme. Une tendance qui évolue, « car les gens ont compris qu’acheter sa voiture lors d’enchères publiques pouvait constituer un gain sur le plan économique tout en bénéficiant de services propres aux réseaux classiques. » Jugez plutôt : prix malin, large choix, transparence quant aux informations délivrées sur les véhicules, possibilité de garantir sa voiture, de l’assurer et même de l’immatriculer, plus que jamais, les particuliers sont susceptibles de trouver un modèle en adéquation avec leurs attentes et… leur surface financière.

76

Des ventes chaque jeudi, de 9h30 à 16h00 en non-stop ! Pour Christophe Cheveu d’Or, informer et rassurer une clientèle de particuliers parfois peu au fait des us et coutumes des ventes aux enchères demeure la clé du succès : « Nous organisons des ventes chaque jeudi, de 9h30 à 16h00 (en non-stop). Dans un souci de transparence, une équipe de six personnes présente les véhicules chaque mercredi après-midi et jeudi-matin, rassure t-il. Nous affichons tous les renseignements en notre possession, la cote argus du véhicule, son carnet d’entretien et bien évidemment, le contrôle technique. » Chaque jeudi donc, un panel de 300 modèles est mis en vente. Les prix oscillent de 1 000 € à plusieurs dizaines de milliers d’€ pour les voitures haut-de-gamme. A l’instar du marché hexagonal, 60 % des modèles sont des véhicules français. Quant aux kilométrages, ils s’élèvent en moyenne entre 50 000 et 100 000 kms. Demeure LA question centrale que Christophe Cheveu d’Or n’élude pas : les voitures sont-elles saines ou pas ? « Quoi qu’il en soit le prix en tient compte ! Certains véhicules nécessitent des frais, d’autres pas ; d’autres sont sous garantie constructeur, d’autres pas… » O Christophe Magnette

Pour plus d’informations : www.anaf-auto.com

La provenance des véhicules Les voitures mises en vente proviennent soient : - Des grands loueurs nationaux des six coins de l’Hexagone - Des organismes fi nanciers, principalement des dossiers issus de contentieux 7 000 € ! Tel est le prix le moyen d’une adjudication, soit entre 65 et 70 %de la cote argus ! Un coût largement en-deçà des réseaux de distribution dits classiques. Qui dit mieux ? Anaf Auto Auction vous offre également la possibilité d’immatriculer votre véhicule, de l’assurer et de le garantir ! Attention : au prix d’adjudication, il convient de rajouter les frais légaux de 14,352 % ainsi que les frais de contrôle technique et de mise à disposition à hauteur de 149 €. Des ventes 100 % Internet ! Les enchères se font hors frais. Il vous suffit d’ajouter 14,352 % de frais et 50 € de mise à disposition. Le saviez-vous ? 10 % des volumes écoulées par Anaf Auto Auction le sont déjà via la Toile ! Vente live ! Pour vous inscrire, rien de plus simple : une caution de 150 € vous permet d’accéder aux ventes ; chacune d’elle est fi lmée. Les ventes sont accessibles aux particuliers comme aux marchands.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 76

30/11/11 18:18


DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 77

77

30/11/11 18:18


Photos © Fabrice Schiff

STYLE SHOPPING

oleil bleu S LE SOLEIL… À VOLONTÉ ! Présent en plein cœur de la presqu’île depuis 2003, le centre de bronzage Soleil Bleu a été repris depuis moins d’un an par Corinne Vaillant, Hollandaise d’origine, non pas blonde, mais brune ! Par Sophie Guivarch

E

n collaboration avec son amie Isabelle Pillonca, qui a tenu les rênes durant plus de 10 ans de la boutique Isalys à Tassin, elles insufflent un vent nouveau au lieu avec une décoration revue et corrigée et l’installation de nouveaux solariums. Sol métallique, murs gris, lumière bleu et exposition de l’artiste peintre Sandrine Paccalet (restaurant l’Oracle de Rome)…, le cadre et l’accueil chaleureux de chez Soleil Bleu invitent à un pur moment de détente. Avec le nouveau concept des forfaits illimités à partir de 29,90€/mois, vous venez bronzer quand vous voulez, le temps que vous voulez, sur la machine que vous voulez*. Avec 6 cabines de bronzage, toutes de puissances différentes dont une haute pression pour le corps et le visage, Soleil bleu propose des séances de bronzage adaptées aux besoins de sa clientèle, de 5 à 25 minutes dans des cabines confortables et aseptisées après chaque passage. Musique, ventilation, aromathérapie… Tout est prévu pour que la séance de bronzage soit un vrai moment de détente. Et pour le rajeunissement

78

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 78

et l’embellissement de la peau, Soleil bleu propose désormais une méthode par la lumière, naturelle et novatrice: la lumière light thérapie. La combinaison d’un traitement LED spécifique avec des produits de soin permet de lutter visiblement sur les cernes et la diminution des pattes d’oie, rides et ridules. Confortablement installée dans un fauteuil massant, la séance de 20 mns peut commencer, avec pour un résultat optimal 2 séances de traitement chacune pendant 4 semaines. Mais un visage bronzé et rajeuni ne peut être aussi radieux que si le sourire est éclatant… Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par un blanchiment tout en bronzant !! Avec le système Tanbright, c’est désormais possible : une gouttière, du peroxyde d’hydrogène, la lumière UV et le tour est joué. Avec Soleil bleu, difficile de prétendre qu’il faut souffrir pour être belles ! O *dans le respect de la législation en vigueur et dans les conditions générales d’abonnement.

Soleil Bleu - 88, rue Mercière – Lyon 2 – 04 78 42 73 44 – www.soleilbleu.com – soleilbleu69@free.fr – Facebook : Soleil Bleu Lyon

30/11/11 18:25


Beaumont & Finet Beaumont & Finet «Délurée» Bague diamants, or blanc 1 150 euros Bracelet diamants, or rose 950 euros

Beaumont aumont & Finet «Anna» nna» Bagues améthyste méthyste et topaze bleue, argent 450 euros

Beaumont & Finet «Unique» Bague rubellite et diamants, or blanc 8 500 euros

FRED Collection Kate Moss Puce d’oreille Etoile, Ancre e ou Lune, à l’unité 450, 590 et 350 euros Bague «Secret» or blanc, diamants 5 900 euros

Beaumont & Finet «Nuziale» Demi alliance diamants, or jaune, rose ou blanc 1 250 euros

Messika «Eden» Pendentif diamants, mants, or blanc 1 690 euros & Bague, or blanc 1 150 50 euros

Beaumont & Finet Beaumont & Finet «Berceau» Demi alliance diamants, or blanc 2 600 euros Bague diamants, or blanc à partir de 2 700 euros

«Rayonnante» Bague saphirs et diamants, or blanc 6 200 euros Bague rubis et diamants, or blanc 6 400 euros

BEAUMONT & FINET - 100, rue du Président E. Herriot Lyon 2 - 04 78 28 17 77 - www.beaumont-finet.com

LP DECEMBRE 2011.indd 79

30/11/11 18:25


STYLE SHOPPING

Garde-temps d'exception PANERAI 8 Days PAM00275 13 300 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

BREGUET Phase de Lune 7137DB 28 400 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

BLANCPAIN Villeret Phase de Lune 6654 10 940 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

IWC Portofino Bracelet Santoni IW510103 9 100 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

GIRARD PERREGAUX CHAUMET Class One Titane W1722E-33N 5 950 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

1966 Petite seconde 19 800 € MAIER VINTAGE

MAIER HAUTE HORLOGERIE - 91, rue du Président E. Herriot - Lyon 2 - 04 78 42 08 81 - maier@maier.fr - www.maier.fr BOUTIQUE ROLEX - 79, rue du Président E. Herriot - Lyon 2 - 04 78 71 74 13 - rolex.lyon@maier.fr MAIER VINTAGE - 6, rue Simon Maupin - Lyon 2 - 04 37 57 54 50 - www.maier-vintage.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 80

30/11/11 18:27


VULCAIN President's Watch Calendar Bracelet Alligator 4 850 € MAIER VINTAGE

CHANEL Chromatic Lunette Diamants en céramique de Titane 10 150 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

PEQUIGNET Calibre Royal Fond Silver 5 950 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

TAG HEUER Modèle 1860 5 600 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

ROLEX SUBMARINER Yatch Master II Or Rose et Acier 19 835 € BOUTIQUE ROLEX

JAEGERLECOULTRE Grande Reverso Ultra Thin Tribute to 1931 6 100 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

BULGARI Daniel ROTH Endurer 10 700 € MAIER HAUTE HORLOGERIE

LP DECEMBRE 2011.indd 81

30/11/11 18:27


LP DECEMBRE 2011.indd 82

30/11/11 18:28


Boutique Baccarat 17 rue des Archers, Lyon 2 ème — 04 72 40 24 61 — baccaratlyon@orange.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 83

30/11/11 18:28


3

2

4

1

5

11 10 6

7 12

8 2 14 9 LP DECEMBRE 2011.indd 84

13 01/12/11 12:17


LE DRESSING

1 - Parajumpers Parka 2 - Paul Smith Boutons de manchette 3 - Santoni Baskets en cuir

16

4 - Paul Smith Sacoche 5 - Paul Smith Chemise 6 - Andréa Zori Ceinture

15

7 - Denim & Supply by Ralph Lauren Jean 8 - Hugo de Hugo Boss Gants en cuir 9 - Paul Smith

17

Trousse de toilette 10 - Paul Smith Echarpe bayadère 11 - Paul Smith Porte feuille

18 8

12 - Paul Smith Porte clés et porte cartes 13 - Sundek Sweat à capuche

19

14 - Pointes et coutures Chaussures en cuir 15 - Canada Goose Blouson et chapka

24 20

16 - Blauer Chemise 17 - Scotch & Soda Veste 18 - Denim & Supply

21

Chemise 19 - Etro Chemise 20 - Paul Smith T-Shirt 21 - Paul Smith Bonnet et écharpe bayadère 22 - Canada Goose T-Shirt 23 - Paul Smith Chaussettes

22

24 - Parajumpers

23

Veste polaire

LE DRESSING - 1, rue Jean de Tournes - Lyon 2 - 04 78 42 56 33 - www.le-dressing.com LE DRESSING SPORT - 6, rue Jean de Tournes - Lyon 2 - 04 78 37 09 44

LP DECEMBRE 2011.indd 85

30/11/11 18:33


C

Photos © Saby Maviel

K

5 RUE DE L’ANCIENNE PRÉFECTURE — LYON 2ÈME — 04 78 95 10 61 — www.strellson.com

LP DECEMBRE 2011.indd 86

30/11/11 18:34


Chemis

KARL eLA GERFEL

D

Pad - étui i e t t e l i e de to Trouss SMITH

PAUL

Cuir pilote / Echarpe Paul Smith

AÉRONAUTICA MILITARE

Bott

PACiInes OT

TI

einture Jeans / C / LAGERFELD

ARMANI

Gants

BILL TOR AU

NADE

Set porte cartes et porte clés

St P ylo

PAUL SMITH

LS

MIT

H

Doudoune / Echarpe Paul Smith

Photos © Saby Maviel

HISTORIC RESEARCH

AÉRONAUTICA

5 rue de L’ancienne Préfecture - Lyon 2ème 04 72 77 51 47 - www.tramps.fr

Photos © Sa by Maviel

Gilet

Sac besa

e PAUL ScM IT

H

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 87

87

30/11/11 18:34


Photo © Fabrice Schiff

STYLE SHOPPING

Sans contrefaçon

JE SUIS UN GARÇON

A bas les dictats de la mode et les conventions. Les filles envient les garçons et rêvent de porter les mêmes vêtements ! Ces messieurs ont le privilège de s’habiller à la boutique Les Garçons, rue Gasparin, offrant un panel de marques minutieusement choisi par Pierre Hollier. Par Laura Gazarian

C

rée il y a maintenant 20 ans par Pierre Hollier, un personnage atypique au look branché et décalé, Les Garçons est une boutique multimarques haut de gamme. Spécialiste du prêt-à-porter masculin, Pierre sélectionne des marques reconnues pour leur qualité et leur notoriété. Parmi elles : Hugo Boss, Armani Jeans, Corneliani Trend et Collection, Guess… et bien d’autres se côtoient dans les rayons. Toujours à la recherche de nouveautés, Aéraunotica Militare est la marque phare du moment. Toutes les pièces sont siglées des logos originaux de l'Armée de l'Air et des Frecce Tricolori. Les polos, tee-shirts, vestes de nylon, pantalons, chemises, casques de motos et vestes en cuir évidemment vendues au public sont également utilisés par les pilotes eux-mêmes. La marque rajoute selon le vœu du Général en Chef de l'armée l'appellation « Collezione Privata » pour la distinguer de la gamme entière de vêtements utilisés par l'armée. Précurseur, la collection est peu diffusée à Lyon. Hommes d’affaires, étudiants à la page ou quinqua,

il y en a pour tous les goûts, le but étant de proposer un large éventail de produits. Du costume traditionnel à la veste en cuir façon vieillie, chacun trouve son bonheur. Les filles aussi en raffolent… Voilà déjà quelques saisons qu’elles empruntent presque naturellement les

basiques du vestiaire masculin pour révéler le visage androgyne de leur silhouette. Pull col V, derbys, cravate et chapeau melon, leur mode d'emploi pour adopter le style « Boyish » et jouer avec les codes et les basiques masculins. Pierre raconte : « De nombreuses jeunes femmes me demandent si je vends du féminin, il y en a même qui ont acheté des vêtements pour elles ! ». Cependant, il tient à conserver son statut d’expert dans le prêt-à-porter homme, « le prêt-à-porter féminin est un autre métier ». Plus qu’une simple boutique, Les Garçons est un lieu où le client est roi et peut prendre son temps. « Je suis toujours dans le magasin et souhaite être proche de mes clients afin de connaître parfaitement leurs goûts vestimentaires. » Pierre, Line et Maxence sont aux petits soins avec leur clientèle et prennent leur rôle très à cœur. Des projets d’agrandissement sont en cours… Pour distinguer le style classique à celui de tous les jours, Pierre envisage de consacrer l’étage du magasin à l’habillé. Un site internet verra le jour incessamment sous peu. O

Les Garçons –Du lundi au samedi de 10h à 19h 18, rue Gasparin – Lyon 2ème - 04 78 38 26 99 — 20, rue Auguste Comte – Lyon 2ème - 04 72 322 458 88

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 88

30/11/11 18:36


Etagère Wavy ALIVAR Presse acrylique Prix 1 390 euros

Fauteuil Limande STEINER Design KWOK HOI CHAN Cuir vachette fleur corrigée Prix 2 179 euros

Lampe Cosmic Leaf Terra ARTEMIDE Design Roos Lovegrove Prix 864 euros

Chaise A6 STEINER Design Joseph-André MOTTE Prix 470 euros Lampadaire Unik STEINER Design Fritsh associés-Unik Prix 1 754 euros

Fauteuil Boxer STEINER Design KWOK HOI CHAN Cuir vachette fleur corrigée Prix 2 990 euros

Photos © DR

Table Tension STEINER Design Eric GIZARD Plateau en laque Prix 973 euros

COT CONTEMPORAIN – 7 rue Servient – Lyon 3 - Tél TTé : 04 37 42 09 05 – www.steiner-paris.com

LP DECEMBRE 2011.indd 89

30/11/11 18:36


Photos © Fabrice Schiff

STYLE SHOPPING

Joyeux Noël

CHEZ KARTELL !

O

n ne vous présente pas le Flag store Kartell de Lyon, le show-room tant convoité des aficionados de la marque italienne. Lové entre Création contemporaine et l’espace B&B Italia, le flag store Kartell met en scène l’ensemble de la collection de produits contemporains, des objets au design rigoureux ou irrévérencieux, poétique ou conceptuel. Pour Noël, le show-room est un vrai bonheur pour les yeux et nous suggère tout plein d’idées cadeaux, originales, esthétiques et utiles. Le polycarbonate, matière fétiche de Kartell se décline sous toutes ses formes et dans toutes les couleurs : coupe Moon, toute en transparence, simplement décorative ou fonctionnelle, plateau Dune, horloge Tic &Tac de Philippe Starck à poser ou 90

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 90

à suspendre… Et pour les fêtes, plein feux sur les luminaires qui remportent toujours un vif succès avec les modèles mythiques de la marque comme la lampe Bourgie au design baroque incomparable. Proposée pour Noël en 4 coloris qui prennent le parti de se mélanger sur le pied aux reflets changeants, la Bourgie adopte merveilleusement bien les teintes métallisées : fushia, bleu azur, doré… Attention série limitée ! Tout aussi remarquable, le luminaire Bloom, originale structure recouverte d’étincelantes fleurs en polycarbonate, se décline en suspension, plafonnier et applique, avec des nuances multicolores lavande et menthe ou en élégant monochrome transparent et blanc. Sans oublier les indétrônables lampes Cindy, Too be, Take…,

toujours bienvenues sous le sapin ! Quant au guéridon Tip Top et au très fonctionnel meuble d’appoint Ghost Buster, ils peuvent, eux aussi, trouver légitimement leur place comme présents… Le design s’invite à la fête. Merry Christmas !. O Sophie Guivarch

15, cours de la Liberté (Angle 2 rue Rabelais) - Lyon 3 - 04 78 62 78 34 - www.creation-contemporaine.com

30/11/11 18:38


Catherine Lafon ALBERTA FERRETTI 565 €

MONCLER Oreillettes 105 €

MONCLER Doudoune 1350 €

TODS 355 €

HOGAN Bottines 330 €

BURBERRY PAUL SMITH

Echarpe 295 €

305 €

ALBERTA FERRETTI

CANADA GOOSE Veste

Echarpe 260 €

620 €

YVES SAINT LAURENT Sac 1395 €

MOU Bottes 410 €

BURBERRY Sac 795 € Bottes 535 €

BURBERRY 375 €

YVES SAINT LAURENT CATHERINE LAFON HERRIOT - 58, rue Pdt E. Herriot - Lyon 2 - 04 78 37 74 44 CATHERINE LAFON ZOLA - 16, rue Emile Zola - Lyon 2 - 04 78 37 31 17 www.catherinelafon.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 91

Sac 1095 €

Photos © Saby Maviel

UGG

30/11/11 18:38


STYLE SHOPPING

Bagues éternelles

FRED Success Or rose et blanc 2 000 €

MAIER JOAILLIER CHAUMET Joséphine Or Gris 7 500 €

Alliance en or et diamants taille émeraude Prix sur demande

BVLGARI Modèle B05 Or Rose et Céramique Noir 850 €

MAIER JOAILLIER Bague en Or et Diamants Monture seule 9 200 €

MAIER JOAILLIER Solitaire en Or et Diamants Monture seule 2 950 €

MAIER JOAILLIER Solitaire en Or et Diamants Prix sur demande

BOUCHERON Bague collection "Quatre" 5 450 €

MAIER HAUTE HORLOGERIE - 91, rue du Président E. Herriot - Lyon 2 - 04 78 42 08 81 - maier@maier.fr - www.maier.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 92

30/11/11 18:39


LP DECEMBRE 2011.indd 93

30/11/11 18:39


STYLE SHOPPING Au pied du sapin..

VILLAGE MARKET Après Megève et Saint-Tropez, ce concept store chic et insolite a ouvert ses portes à Lyon. Le lieu se veut urbain et novateur avec des marques et des labels exclusifs. Les univers sont mixés : home, design, Homme, femme... le tout dans un style contemporain et original. Camille saura vous aider à trouver l’idée cadeau décalée parmi ses pièces exclusives comme les bijoux Nialaya, la ligne Home de Ladurée, les sacs Givenchy, les jeans Rockstar,...

Bougie Ladurée : 39,90 euros 8, rue Confort, Lyon 2, Tél. 04 78 62 26 35

DES BIJOUX ET DU BONHEUR...

Installée à 2 pas de la place des Jacobins, Rita & Zia est la première boutique en France après Genève, New-York,... La créatrice genevoise, Sandrine Barabinot, séduit toutes les fashionistas qui ne quittent plus leurs bijoux bonheur issus des différente s cultures : trèfles, fer à cheval, indien, Boud dha,... déclinés en sautoirs, bracelets, man chettes, charm’s,... Côté matière, la créatrice trava ille les perles, la turquoise, l’hématite, le jade africain mais aussi des bois précieux comme l’ébè ne, le santal,... mis en valeurs par des motifs en argent et plaqué or. Messieurs, voilà une belle idée de cadeau à glisser dans les souliers de mad ame.

DTS S OPTIC OPTI TIC C Avez-vous pensé à votre masque avant de dévaler les pistes enneigées ? Didier et Thierry ont opté pour les modèles Oakley aux écrans Iridium pour tous temps ou Persimmon lorsque le ciel change de ton... Pour ceux qui préfèrent se prélasser sous le soleil des tropiques, toute l’équipe saura vous conseiller sur «le» modèle tendance de cet hiver.

Masque Persimmon : 99 euros M Mas Masques Iridium : 139 euros 16 bis, rue Gasparin, Lyon 2, Tél. 04 78 42 39 92

Sautoir « Indien » - argent sur perles d’éb ène tigré : 275 euros

37, rue de Brest, Lyon 2, Tél. 04 78 42

63 47

La marque de téléphonie mobile de luxe Vertu présente sa nouvelle collection : Constellation, équipé d’un écran tactile 3,5 pouce brillant Amoled et d’un revêtement cuir. Exclusif, le service Conciergerie répond aux besoins des clients de Vertu et garanti une assistance experte 24h sur 24.

A Partir de 4 400 euros En Vente chez Maier Haute Horlogerie 91, rue Président Herriot, Lyon 2, tél. 04 78 42 08 81, www.maier.fr

94

Photos © DR Ph

VERTU CONSTELLATION

INIMITABLE Pour vos tables d’hiver, créez une ureuse ou raffinée. ambiance chaleureuse halet à la montagne Un dîner esprit chalet es avec cette bougie ou aux chandelles ugies la Française), effet laine (Bougies existe en blanc, linn et grise. 31 euros. ose des objets déco Inimi-Table propose émères. originaux et éphémères. Inimi-Table - 92, rue Vendôme Lyon 6 - Tél. 04 37 24 07 92

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 94

30/11/11 18:42


LP DECEMBRE 2011.indd 95

30/11/11 18:42


STYLE SHOPPING

Tentations

Le panier beauté de notre chroniqueuse à tête chercheuse. Par Françoise Petit

Ce poudrier d’exception traduit l’univers artistique dans lequel nous plonge Serge Lutens. Emoi garanti devant cet accessoire de scène exclusif. « Or de l’ombre, théâtre du fard » façon Wayang Kulit. Deux éditions, datées, numérotées, Disponibles au Palais Royal – Serge Lutens à Paris et points de vente (liste sur demande). 2200 € Poudriers laqués Edition 2011 www.sergelutens.com

Jean Paul Gaultier change de fragrances avec son nouveau s par fum pour hommes en tou de in ple et ide torr c, chi : genres n Paul panache....KOKORICO. Jea moins au et cri un lait vou Gaultier : défi au re deux nez pour répond do. nar Me ick Ann et sp Cre Olivier un : ssi réu (Firmenich). Pari par fum généreux sensuel, nt ner veux. Un flacon diableme n Jea . ain por tem con et coquin e de Baptiste Mondino, complic er, toujours de Jean Paul Gaulti signe la campagne. Le marin n laisse la place à un Don Jua assumé.

96

SENSATION DE SOIR, SPA D’EXCEPTION Au cœur de Lyon, à deux pas de la place Bellecour, s’est ouvert un lieu entièrement dédié au bien être et à la beauté. Un véritable voyage sensoriel dans un espace de 300m2 ultra contemporain où se mêlent harmonie, équilibre et détente. Les prestations sont à la hauteur du lieu : espace coiffure, hammam, 3 cabines de sauna, 4 cabines de soin avec les produits Payot et Sothys et un jacuzzi qui peut être privatisé pour plus d’intimité. Samira saura vous accueillir chaleureusement et vous séduire avec son approche de la beauté... 55, rue Sala, Lyon 2, tél. 04 72 31 08 70, www.sensationdesoi.com

Une sélection de nacres d’or pour un maquillage inédit ! La Millésime Golden Pearl est un cocktail de la gamme L’Or L’Or L’Or. Pour les fêtes, L’Oréal Paris a effectué un travail d’orfèvre et nous propose, rouge à lèvres, vernis gold, cuivrés, rouge métal, et une collection de fards à paupières en 4 teintes pour illuminer le regard de mille feux.

C’est dans une atmosphère festive et féérique que s’invitent les Eaux d’Issey. Pour la seconde année, les flacons s’affranchissent de leurs codes de fraîcheur et de transparence, et s’habillent cette fois d’une parure d’or patiné. Les deux flacons de L’Eau d’Issey Eau de Parfum Absolue et de L’Eau d’Issey pour Homme Eau de Toilette Concentrée sauront se lover dans de beaux papiers cadeau au pied de la cheminée.

Les bonnes résolutions vont commencer au lendemain des fêtes, avec corps esprit en mode équilibre alimentaire, et silhouette musclée ! Grande innovation justement pour redessiner sa silhouette et être bien dans sa tête, le powerBIKE TM. Son inventeur Guus Van der Meer, a su croiser les meilleures idées et technologies : « Depuis des années l’entraînement sur un vélo d’intérieur n’avait pas connu de véritables innovations. Au contact de champions et cyclistes du monde entier et forts de notre expérience sur Power Plate®, nous avons imaginé le révolutionnaire powerBIKE TM ! En proposant différents niveaux d’entraînement powerBIKE TM offre à chacun la possibilité de s’entraîner efficacement chez soi ou dans un lieu agréé Power Plate. Les bonus de la méthode ? • Amélioration de la silhouette • Réduction de la cellulite • Diminution de la masse grasse • Tonification des membres inférieurs jambes et fesses • Activation de la circulation sanguine • Amélioration des performances physiques et sportives • Accroissement de l’endurance • Renforcement cardio-vasculaire 2 à 3 séances hebdomadaires. À la séance ou au forfait dans les centres agréés Power Plate & chez les kinésithérapeutes. 15 € la séance de 15 minutes. Prix de vente pour les particuliers : 3 490 € TTC.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 96

01/12/11 09:17


LP DECEMBRE 2011.indd 97

30/11/11 18:43


VU ! CHRONIQUE

MOIS PAR

moi

Les jolies sorties et belles rencontres de Françoise Petit.

P

atricia Perrin a son éthique sur l’esthétique ! Forte d’une carrière professionnelle dans le milieu médical et rejetant toute standardisation dans le domaine de la beauté, elle travaille comme une artiste avec les outils les plus performants de la dermopigmentation. En rachetant l’institut de Marie George Gérard, Patricia Perrin s’est engagée à faire de sa spécialité de la haute couture. Sourcils, contours des yeux, lèvres sont passés à la loupe pour être recréés naturellement et corrigés dans le respect des équilibres : « J’aime jouer avec le jeu des transparences tout en traquant les zones d’ombres, mes pigments sont un savant dosage entre couleurs, prismes capteurs de lumière, agents correcteurs et perfecteurs ». Le credo professionnel de Patricia Perrin résonne aussi d’atouts personnels. Cette belle femme allurée, passionnée d’art sait qu’un visage peut avoir un nouveau souffle esthétique dans le respect de chaque personnalité. Patricia Perrin, dermographe certifiée 04 78 38 18 18

1

Tellement débordé le jour de l’inauguration (c’est bon signe), Gilbert Riou a zappé la moitié de ses invités ! Du coup, il s’est mis à son écritoire pour envoyer une belle lettre style « je vous aime ». Sa garde rapprochée acquiesce : tels Jean-Louis Manoa, Françoise Petit, Alain Feydeau, Michèle de Castro, Aymeric Massin (son associé). La galerie Gilbert Riou, sise 1 place d’Ainay accueille des œuvres contemporaines lisibles (c’est à signaler !). Lyonpeople vous l’a signalé sous la plume de deux pros des arts Jean-Marc Requien et Alain Vollerin.

2 3

Raphaëlle Viricel est créatrice de rouges à lèvres! Chimiste de formation, elle s’est épanouie auprès de grandes maisons comme Orlane. Avec enthousiasme et rage de réussir, Raphaëlle n’a pas compté ses heures d’angoisse pour sortir sa première collection homologuée par l’AFSSAPS. D’instituts en salons de coiffure, Raphaëlle explique son « bébé ». Des rouges truffés de gloss, des textures uniques des parfums sur mesure. Chaque tube peut être doté d’un petit capuchon qui s’ouvre sur un mini miroir ou gravé à son nom. « Je ne conçois pas que l’on puisse acheter un rouge dans le tester sur les lèvres. C’est comme une cabine d’essayage pour un vêtement ». J’ai donc croisé Raphaëlle au « Salon Particulier » (78, rue du Président Edouard Herriot 69002 Lyon www.salonparticulier.com ) où Yann Lenoir officie avec maestria. www.crealips.com

Par amour, Michel Penen s’est installé à Lyon. Ce natif d’Orthez aborde notre ville avec la prudence d’un observateur de codes sociaux. Alors il reste discret et avance avec ses propres certitudes. Dans son atelier rue Garibaldi l’ex couturier de Ted Lapidus goûte à la mode et repique dans son art de créer. Quand il abandonne ses croquis c’est pour apporter son aide aux personnes âgées. Un cœur 98

4 grand comme çà, des idées précises sur le look de chacun. Chanteur, danseur, musicien Michel Penen est atypique dans l’art d’aborder la vie. Très tôt il coud, très jeune il est embauché, du côté de l’avenue Montaigne, diplômes et passion à l’appui. Sa bio est conséquente, son talent évident. Si vous êtes fans du sur mesure, du vêtement personnalisé ou du costume sans retouche Michel Penen conduira parfaitement le fil de votre propre histoire de mode. 06 17 76 60 38 - 304, rue Garibaldi, Lyon 7

5

Pas de répit, de repos, pour Nathalie Chaize. Ses actualités se succèdent au rythme de ses collections à savoir efficaces et glamour. Inventaire : création d’un site de e-commerce, une nouvelle boutique à Saint Germain et un développement international. La lauréate 2011 des Trophées des Femmes Chefs d’Entreprise rayonne désormais dans les villes mythiques et fashion telles que Tokyo, Osaka, Madrid, Milan. A Lyon rue Gasparin les silhouettes sont en fête et traduisent la belle énergie créatrice de Nathalie Chaize. Vite une petite robe pour le réveillon. www.nathaliechaize.fr Le Bocuse Europe 2012 se déroulera en mars à Bruxelles. Déjà d’autres pays se préparent à décrocher l’organisation du précieux concours pour 2014 alternant avec l’événement international de Lyon. J’étais au cœur des préparatifs à Stockholm avec l’ami fidèle de Monsieur Paul : Sven-Gunnar Svensson, président d´honneur de l’Académie suédoise des Bocuse d’Or, Cecilia Ekfeldt, de Ambassade de France à Stockholm Christin Sandell, coach administative. Bonne chance la Suède !

6

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 98

30/11/11 18:44


LP DECEMBRE 2011.indd 99

30/11/11 18:44


VU ! PEOPLE EVENTS

LES 17 ÉVÉNEMENTS

qu’il ne fallait pas rater + de photos sur

www.lyonpeople.com

ES, KTAILS, BEFORE, AFTER, VERNISSAG RETROUVEZ CHAQUE MOIS LES COC E. ITAL CAP RE QUI ONT ILLUMINÉ NOT PETITS FOURS ET BEAUX ATOURS

Toutes les générations font bon ménage à Epoqu’Auto. N’est-ce pas Charlie ?

1

EPOQU’AUTO 2011 À TOMBEAU OUVERT

Photos © Saby Maviel, Marco et Mémoire des Arts

La 33eme édition du salon Epoqu’Auto a refermé ses portes sur une fréquentation en hausse puisque ce ne sont pas moins de 40 000 personnes, amateurs et passionnés de vieilles mécaniques, qui ont foulé les allées d’Eurexpo. Cette édition parfait une fois de plus sa formule gagnante grâce au programme et nouveautés concoctés par les équipes passionnées du Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes, qui par leur amour pour les autos et motos d’époque font chaque année de ce salon, un succès indéniable.

100

Frédéric Berthod, Mathieu Viannay, Frédéric Mitterrand, le préfet Jean-François Carenco et Christophe Marguin

2

INAUGURATION DU TNP

Une facture de 33 millions d’euros pour un résultat bluffant. Si la rénovation du TNP est donc un succès, on ne pourra en dire autant de son inauguration. A l’exception du ministre de la Culture, aucun grand nom de la scène française ne s’est déplacé. La brasserie a été confiée au trio du 33 Cité.

3 Pascal Pétris, Jean-Luc Duflot, Georges Sébille et CharlElie

VERNISSAGE CHARLELIE LCL CRÉDIT LYONNAIS

CharlElie vit entre New York et Paris. Il est donc aux premières loges pour ressentir les tensions développées de part et d’autre de l’Atlantique, surtout depuis que l’Euro tente d’écraser le dollar. CharlElie vit une double vie. CharlElie Couture est chanteur. CharlElie le plasticien voudrait être aussi applaudi que l’auteur d’un avion sans elle (les années 80, comme le temps passe trop vite !…). Jusqu’au 13 janvier 2012 LCL-Crédit Lyonnais - 18, rue de la République - Lyon 2e Entrée libre : mardi au vendredi 9h à 17h30

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 100

30/11/11 18:48


LP DECEMBRE 2011.indd 101

01/12/11 16:27


OL PEOPLE

+

LES 17 RENDEZ-VOUS

avec

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

Photos © Fabrice Schiff

www.lyonpeople.com

Michel Mercier, garde des Sceaux, Jean-Michel Aulas président de l’OL, le ministre des Sports, David Douillet et Thierry Braillard, adjoint aux sports

4

LIGUE DES CHAMPIONS

Barth (OL TV) et l’humoriste Gad Elmaleh

LES TRIBUNES VIP D’OL-MADRID

A Cristiano Ronaldo l’efficacité, avec deux buts pour le Real Madrid qui ont fait plier Lyon en Ligue des champions (2-0), et à son compère d’attaque Karim Benzema la classe: les deux hommes ont survolé le match et confirmé leur rôle précieux dans le dispositif espagnol. YB

David Douillet et Tony Parker

Sandrine Frih, vice-présidente du Grand Lyon, Guy Mathiolon, président Serfim et Anne-Sophie Condemine, adjointe à l’Emploi

Jacques Schonfeld, président de Cobaty, Michel Havard, député du Rhône et Jean-Pierre Chevallard

102

Jacques Marcout (Prisme International), Michel Lefaou (SACVL) et Marc Fraysse (Cofely GDF Suez)

Christophe Marguin, Denis Brogniart (TF1), Frédéric Berthod (33 Cité) et David Rigaud

Les invités de MDA en loge centrale

Gérard Millière, délégué régional de Véolia Environnement et Olivier Bernardeau (OL)

Nicolas (Lyon People) et Emmanuel Grenot

Patrick Iliou (OL), Nora Berra, secrétaire d’Etat à la santé et Jean-Christophe Paillet

Zinédine Zidane, Fiorentino Perez, président du Real Madrid et Christophe Comparat, administrateur de l’OL

Barthélémy Cayre-Bideau, Alain Bideau (Centre Jacques Cartier) et Pascal Jacquesson (Keolis)

Vincent Tong Cuong, directeur général Sportfive, Laurent Moretti et Serge Bex

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Franck Le Bozec et Damien Gagneux (6ème Sens immobilier)

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 102

30/11/11 18:49


LP DECEMBRE 2011.indd 103

01/12/11 16:29


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Vincent et sa prigade de l'Abbaye Paul Bocuse

Les 500 convives

Jean Burdy (Groupe Pernod Mumm) et Romain B. (WelcoMm)

qu’il ne fallait pas rater

Esther Vallon (Top Duo), Marjorie Esclapez (Villas Club) et Lucie Allegre (AST Groupe)

Jean Serano (Sai Vallée du Rhône), Djamila Calla (Groupe Lagardère) et Hervé Massardier (Pernod Mumm)

Gérard Piron (AST groupe), Carole Gatt (Avantage Immo) et Alain Tur, PDG de AST Groupe

Véronique et son époux Ruben Jolly (AST promotion)

Hubert-Julien Laferriere, adjoint à la Coopération et François Reberat (Buzzebizz.com)

La table d’honneur La table WelcoMm

5 SOIRÉE CORDON ROUGE

DÎNER DE GALA AST GROUPE

AST Groupe a organisé, le 24 novembre dernier, sa soirée annuelle de relations publiques, à l'Abbaye Paul Bocuse. Cet événement avait pour but de générer un moment de convivialité et d'échanges commerciaux... Pari réussi, puisque les 500 convives ont répondu présents à cette invitation prestigieuse, gastronomique et haute en couleurs. AST Groupe véhicule l'image d'une société en pleine expansion mais soucieuse de ses clients et futurs clients, et cette soirée a été l'occasion pour l'entreprise de communiquer sur ses dernières informations et innovations, auprès de l'ensemble de ses partenaires. Vivement l'année prochaine...

Tour de magie pour Ca

roline Marx

L’artiste peintre Jean-P

Photos © Fabrice Schiff

ierre Blanchard en live

104

+

de photos sur

www.lyonpeople.com Le Comité de direction AST Groupe

Le mot d’accueil d’Alain Tur, PDG de AST Groupe

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 104

30/11/11 18:50


LP DECEMBRE 2011.indd 105

30/11/11 18:50

REPLAY STORE – 1 rue de l’Ancienne Préfecture – 69002 LYON – Tél : 04 78 92 92 55


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Yi, l’un des étudiants sud-coréens diplômés

qu’il ne fallait pas rater

Antoine et sa fille Vaimiti, jeune diplômée

Yves-Marie Uhlrich, maire d’Ecully, Madame Guerard et Paul Bocuse

Christophe Marguin, Michel Guerard, son épouse, Hervé Fleury et Jacky Marguin

Hervé Fleury, directeur général de l’Institut Paul Bocuse

Gérard Pelisson, co-fondateur du groupe Accor

Frédéric Lefebvre, Paul Bocuse, Gérard Pelisson, Michel Guerard et Hervé Fleury

+

Le major de promotion Damien Marty

Paul Bocuse très ému

de photos sur

www.lyonpeople.com

6 LES RÊVES DE LA 15

ÈME

PROMOTION

Instants féériques sur la scène de l’Auditorium Maurice Ravel où Paul Bocuse, Gérard Pelisson, Michel Guerard et Hervé Fleury ont accueilli en grandes pompes les 119 diplômés de la 15ème promotion de l’Institut Paul Bocuse qui formeront l’élite des chefs et des managers de demain. Seule fausse note de la soirée placée sous le signe du rêve, le discours cauchemardesque, et complètement à côté de la plaque (de cuisson) du secrétaire d’Etat Frédéric Lefebvre. MP 106

Un auditorium à l’unisson

Photos © Fabrice Schiff

INSTITUT PAUL BOCUSE

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 106

30/11/11 18:51


Banc d’écailler Huîtres, Crevettes et fruits de mer – midi et soir NOUVEAU Restauration le soir du mardi au samedi

Le café du Pond et les Terrasses du Pond font le plein de nouveautés pour l’hiver !

Organisez votre évènement ! Privatisez l’espace de votre choix

À partir de décembre, photo © Christelle Viviant

la plus belle terrasse de Lyon vous offre un espace extérieur chauffé et isolé !

Ouvert tous les jours même le dimanche

Apéro du lundi au samedi Plat du jour à 11 € Menu à partir de 16 €

11, place Maréchal Lyautey - 69006 Lyon - Tél. 04 78 52 39 99 - www.ilovedupond.com- P Morand

LP DECEMBRE 2011.indd 107

30/11/11 18:51


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Camille Joubert, Gaëlle Viegas (Média Sport Promotion), organisatrice de la soirée et Apolline Kirklar

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

7

BEAUJOLAIS NOUVEAU DU PROGRÈS PRÉFECTURE DU RHÔNE

C’est sans doute la soirée la plus courue des mondes institutionnels et politiques (surtout en période électorale) venus saluer, en avant-première mondiale - le Beaujolais Nouveau « délicieux cette année ». Délocalisée à la Préfecture et organisée par nos confrères du Progrès, il toujours est de bon ton d’aller s’y montrer. MP

Thierry Braillard, adjoint aux sports, et son épouse Sophie, Caroline (Groupe Cardinal) et Pascal Auclair (FMI)

Sandrine Neuzeret (Cogealp) et le boxeur Henri Junique (Régie Chapot & Cie)

Marion Dolisy (Planet.com) et Véronique Szkudlarek (GL Events)

Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes), Thierry Vitoz (Université Lyon III) et Jean-Marc Lemaitre (Leonart)

Damien Gouy-Perret, attaché parlementaire de Dominique Perben et Michel Havard, député du Rhône

Camille Vautier (Sofitel Lyon Bellecour), Nico (Lyon People), Coryne Nicq et Philippe Crozet (Crozet)

L’horloger Jean-Louis Maier, Karine Fontaine et Michel Le Ray (Le Progrès)

Marc Jean (Le Progrès) et Sylvie Peruchon (Agence Shine - Byblos Group) Photos © Fabrice Schiff

Franck Sciessere, directeur de la Cour des Loges et Jean-François Carenco, préfet du Rhône

Ronan de Dieuleveult (Ethics France) et Blandine Vignon (CCI Lyon)

Damien Pessot (Ville de Vienne), Benoit Terriere (Syntagme), Marie-Charlotte Clau zel (Lagardère Métropole) et Régis Collon (Ville de Vienne)

Alain Trescartes (LCL), Marine Mathonnet (Les Toques Blanches du Monde) et Serge Mathieu (Novali)

108

Dany Morsilli (La Sphère des Possibles), Guy Bardel et Christelle Poirier (La Sphère des Possibles)

Angélique, miss Rhône 2011 et Andrée Michon, présidente déléguée régionale Comité Miss France

Chantal Proust (SNCF), Isabelle Schwartz (Région Rhône-Alpes), Marie-Anne Maire (SNCF) et Philippe Moine

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 108

30/11/11 18:54


by

June BY JUNE Blouse 59 €

BY JOOS Maille 59 €

ANNIEL Chaussures 89 €

SUD EXPRESS Doudoune 169 €

),

VESTE COUDIÈRE BY JUNE Robe fausse peau 59 €

MOLLY BRACKEN Robe 59 €

Photos © Fabrice Schiff

oup)

Sud Express / Gat Rimon I love my t’s / Tom Tailor Molly Bracken / Anniel See U Soon / Inoui 32, cours Franklin Roosevelt

Lyon 6ème Tél. 04 78 41 88 81

LP DECEMBRE 2011.indd 109

PULL CACHEMIRE & SOIE

JEAN 69 EUROS

CHEMISE

CEINTURE

179 EUROS

69 EUROS

45 EUROS

36 EUROS CRAVATE 24 EUROS

4, rue du Platre - 69001 LYON Tél. 04 78 72 77 84 Lundi-Samedi : 10h-19h30

www.jordan-malka.com Ouvert les dimanches 11 & 18 décembre De 10 h à 19 h

30/11/11 18:55


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Olivier Ginon, M.Payot, Michel Robert, Sylvie Robert et le professeur Charry autour de Sylvie Robert décorée du Mérite agricole

Marion Vernay (Eurexpo), Marie-Charlotte Chevalier et Stéphanie Bonnamour (Communiquez)

Xavier Dullin (Package Organisation) et Jean-Paul Pignol

qu’il ne fallait pas rater

Anne-Marie Baezner (Eurexpo), Anne-Sophie Condemine, Gérard Collomb, le président de Mercuria, Sylvie Robert (Equita’Lyon) et Olivier Ginon (GL Events)

Denis et Sylvie Robert en famille

Le colonel Jean-Michel Faure, écuyer en chef du Cadre Noir de Saumur, et Philippe Fournier (Orchestre Symphonique Lyonnais)

Richard et Catherine Drevet (Garage Richard Drevet)

Karine Fontaine et Jean-Louis Maier (Rolex)

Me Xavier Gino

n, Mar tine Do

lbeau et Chris

Le député du Rhône Christophe Guilloteau en famille : Clémence, Laurane, Pauline

tine Rigollet (E

quita’Lyon)

L’exceptionnel show du Cadre noir de Saumur

ite préposé à

la remise des

Nathalie Pradines et Manan Atchekzai (SFIP)

8

+

prix

Photos © Smart Angel Média

Thierry Lherm

de photos sur

www.lyonpeople.com

EQUITA LYON 2011 FRÔLE LE CAP DES 110 000 VISITEURS

Equita’Lyon vient de fermer ses portes après des rencontres sportives de haut niveau et une fréquentation approchant les 110 000 visiteurs. La passion s’exprimait sur 105 000 m2 de sport et de salon, dopé par les cavalcades de quelque 900 cavaliers... JS

110

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 110

30/11/11 18:56


Photos © Smart Angel Média

)

LP DECEMBRE 2011.indd 111

30/11/11 18:56


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Découverte de la plaque par Simone Couty et Jean-Louis Touraine

Alain Vavro, Charles Couty, Gérard Collomb et Thierry Roland

+

de photos sur

www.lyonpeople.com Philippe Monsel (Editions Cercle d’Art) et Aurore Schwartz (ECA Production)

9 JEAN COUTY AU CHAMP D’HONNEUR Lyon consacre une journée au 20e anniversaire de la mort du peintre Jean Couty, depuis l’inauguration d’un espace aquatique dédié à son souvenir à la Confluence, jusqu’à la présentation du livre publié par Cercle d’Art, dans les grands salons de l’Hôtel de Ville. AV

Xavier Chabert, Charles Couty et l’artiste peintre Michelle Caussin-Bellon

Le comte et la comtesse Philippe Engelhard autour de Simone Couty

Michel-Pierre Prat, président de la Chambre Régionale des Comptes et son épouse Nadine, directrice communication des Editions Cercle d’Art

Christian d’Aubarède (Tonic Radio), Charles Couty, Michel Havard, Laurence Chabbat (Attitudes Développement) et Christelle Guitanou

Marc Fraysse (Cofely GDF Sue vice-président du Grand Lyon z) et Roland Bernard,

Simone Couty, le peintre Jacques Truphémus, Lydia Harambourg et Charles Couty

Silvio Iacovino (Sofitel Lyon Bellecour), Alain Vavro et Marco (Lyon People)

Photos © Fabrice Schiff

20 ANS APRÈS SA MORT

Charles et Myriam entourés de leurs amis

112

Alexandre Mathieu (Marrakech People), Béryl Maillard, consul de St Domingue et Philippe Vorburger (Mercatocom) DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 112

30/11/11 18:58


LP DECEMBRE 2011.indd 113

30/11/11 18:58


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

Photos © Saby Maviel

Jean-Michel Aulas, président de l’OL, Nathalie Echinard et Jean-Paul Revillon

10 LOU - TOULON

INAUGURATION MATMUT STADIUM

Le club de rugby lyonnais a incontestablement le vent en poupe. En témoigne la belle brochette de VIP présents pour l’inauguration du nouveau temple de l’ovalie. Deux heures avant le coup d’envoi, 1300 partenaires et leurs invités ont découvert les espaces réceptifs qu’offre désormais la nouvelle enceinte. Ambiance Village du GPTL en plus cossu et plus moderne. Au cours du dîner d’avant match, le président du LOU Yvan Patet a longuement remercié les représentants des collectivités locales et salué ses associés Guy Mathiolon et Olivier Ginon « notre Steve Jobs à nous » (l’assistance amusée applaudit le PDG de GL qui lève les yeux au ciel) tandis que le lettré Gérard Collomb prenait le relais en félicitant les trois entrepreneurs d’avoir bouclé le voyage en 82 jours. C’est en effet dans ce temps record que les équipes de GL Events, Serfim et em2c ont construit le nouveau stade ! MP

Le député Michel Havard et Cyril Honneger (SFR)

114

Denis de Benazé (IDRAC), Jean-Claude Pietrocola (MSP), Marco, François Turcas (CGPME) et Bernard Guth (Université Lyon I)

Joseph Colletta, maire de Sérézin-du-Rhône et Dominique Vinay, président de Pyramide XV LOU Rugby

Bruno et Nicolas Trompille (Iliade Ingénierie)

Raphaël et Philippe Saint André en compagnie de Franck Isaac-Sibille

Thierry Bouchet (de Venoge) et Gérard Cormorèche, président du Crédit Mutuel Sud-Est Le sénateur François-Noël Buffet et Olivier Ginon, président de GL Events

Gérard Collomb, sa fille Clémence et Jacote Ginon

Hervé Cointhy (Pignol), Julien Smati et Mathieu Renaud (LOU Rugby)

Le député André Gerin, Guy Mathiolon (Serfim) et Michèle Picard, maire de Vénissieux

Remy Jomard (Mingat) entouré de Françoise Pignol et Sophie Demay (Pignol)

Florent Dessus (Vox), Karine Turcas (CGPME) et Alain Bonmartin, président de Lyon I

Michèle Picard, maire de Vénissieux, Yvan Patet, président du LOU Rugby et Thierry Braillard, adjoint aux Sports

Sylvie Robert, Olivier Ferraton, Florence Verney-Carron et Isaure Rodet

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 114

30/11/11 19:02


Votre

opticien spécialiste

Pour les enfants, choisir les bonnes lunettes devient un jeu d’enfant chez

GUMii Horaires boutique Le lundi de 14h à 19h Du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h

Retrouvez-nous au 136 avenue des Frères Lumière Lyon 8ème – Tel : 04 78 74 60 56 w w w.o p t i q u e - e n f a n t .c o m Métro ligne D, arrêt Monplaisir Lumière et

LP DECEMBRE 2011.indd 115

30/11/11 19:09


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Pierre et Nicolas Etard

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

11 ALEXIS MOTOS

LANCEMENT DU NOUVEAU T-MAX

René Pierre et Jean-Charles Glomaud, directeur du B52

Raphael Bas (Yamaha), Philippe Martin, Paolo Cioffi et Emmanuel Clément (Yamaha Dardilly)

Michel Ronan, Régis (Yamaha Lyon) et Isabelle Ronan

116

Eric Bernard (Magazine Formule 1) et Nico (Lyon People)

Jonathan Khalifa (PDG Home Masterled) et Eric Betan

Sébastien Tournissoux (Olivier Bertrand Distribution) et Christophe Felix (Belle Etoile)

Nicolas Etard, Christophe Barone (Bateau Ecole CBF) et Pierre Etard

L’équipe Alexis Moto Dardilly et Lyon & Philippe Judet (Yamaha Motor France)

Corinne, Grégory, Eric, Jeremy et Yvonne (Cap-Acces)

Céline Ojeda et Wilfried Schont (Societé M2S) Location/vente de planchers à LED

Damien et Alain Michon (Journal Métro)

Lionel Laffont (Lamborghini Lyon) et Bruce Abastado (Audi Central Autos)

Pierre Etard, Marc Chabert et Jacques Ruchon

Photos © Artfotografik

Le 22 novembre dernier, les afficionados du Yamaha T-MAX ont pu découvrir en avant -première le tout nouveau modèle 2012 au B52. Pierre et Nicolas Etard (Alexis Motos) ont reçu plus de 200 personnes pour leur présenter la dernière évolution version 3.0 de ce scooter mythique né dans les années 2000. Au cours de la soirée, Nicolas Etard a dévoilé la nouvelle machine, « plus robuste et plus sportive » avec 530 cm³, son design anguleux, plus proéminent, qui lui confère un look perçant et incisif, à la fois plus agressif et plus dynamique.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 116

30/11/11 19:14


SPÉCIAL FEMMES MARS 2012

Réservez dès à présent votre emplacement publicitaire

LP DECEMBRE 2011.indd 117

TOP 50 UP AND DOWN

Élodie Aguettant 06 11 19 04 43 elodie@lyonpeople.com

01/12/11 12:29


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Paul et Frédérique

Sonia et Brigitte (Gumii)

12 GUMII OPTICIEN

UN LANCEMENT BIEN VU !

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

Pour inaugurer de manière officielle leur nouvelle enseigne, Florence et Brigitte ont joué les nounous... Le premier magasin lyonnais d'optique spécialisé pour les enfants a organisé le mercredi 16 novembre une après-midi pour les bambins, avec un sol en circuit pour voiture, une machine à barbe à papa, un bar à sirop et un magicien. Ensuite, à partir de 18h, c'est quelque 100 personnes qui ont découvert le concept... parce qu'avec GUMii, il y en a aussi pour les grands ! Vous pourrez retrouver toutes vos marques préférées, d'IKKS à Lafont pour les enfants, jusqu'à Dsquared et Ray-Ban pour les parents.

Jean-Jacques et Anne

136, avenue des Frères Lumière – Lyon 8 - Tel 04 78 74 60 56

Aurélien et Romain (Welcomm) Melissa, Mathilde et Julien

Fanny Mathilde

Jennifer et Sylviane

118

Elisia et Coraly

Caroline et Linda

Corine et Isabelle

Photos © Lionel Pinar

Guillaume et le magicien Gus

Christophe, Martine et Yvette

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 118

30/11/11 19:17


LP DECEMBRE 2011.indd 119

30/11/11 19:18


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Pierre Antoine (conseiller commercial smart) et Delphine Gonin (directrice centre smart Ecully)

Arnaud Baldini et Sophie Budin

Pauline Renucci (Institut Kaïssa) et Charlotte Maréchal (ACL)

Alain Rico et Fabienne (Such a Star)

qu’il ne fallait pas rater

Pierrick Chastagnaret et Charlotte Chastagnaret

Marjorie Naudin (Novabox), Delphine Gonin (smart) et Aline Cirrode

Christine Monnier (smart), Dorine Fromentin (Mercedes), Laëtitia Coffre et Fanny Maroux (smart)

Christophe Mateo (Toasty Communication) et Honorine Falip (SNCF)

Christelle Cimetière (EMC) et Frédéric Blanc (smart)

Laurène Bayon et Jeff Malsert

Le couturier Nicolas Fafiotte et José-Vincent Saez

Emilie Mouterde, Sébastien Chaize et Isabelle Durand (Jours de Printemps)

+

Pierre Lefort, Anne-Lyse Adobapi et Damien Gagnieu (Aviva)

de photos sur

www.lyonpeople.com

La primeur a été donnée aux clients de la citadine sur le thème urbain du break dance. La soirée superbement réussie a été animée par des danseurs, un grapheur, un cocktail et un jeu concours qui permettait de gagner une smart ! Dans cette ambiance décontractée et conviviale la smart Tailor Made et la smart électrique ont été présentées. Le show s’est prolongé jusqu’au samedi 22 octobre en centre-ville pour essayer nos smart adorées. Aris, Styvi, Lilipuce, Mufasa

120

et Greg (Egotrip’)

Photos © Saby Maviel

13

LE ROAD-SHOW SMART SMART CENTER D’ECULLY

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 120

30/11/11 19:18


Réinventons l’amour NOUVEAUX SOINS A DECOUVRIR A LA MAISON DE BEAUTE CARITA DE LYON

Pour Noël, offrir un soin CARITA c’est l’assurance de faire plaisir à ceux que vous aimez.

Amour’escence est l’agence du Matrimonial et du Conseil humain. Nous vous écoutons, vous aidons à exprimer vos attentes, vos idéaux pour créer la bonne rencontre, celle que vous attendez. Notre rôle s’étend jusqu’aux conseils, coaching, afin de vous donner les meilleures ressources à chaque rencontre.

www.amourescence.com Siège Social : Immeuble Le Britannia / Allée B, 6ème Etage 20 Boulevard Eugène Deruelle - 69003 Lyon Tél. 09 51 20 04 39 / Port. 06 64 17 98 43

lyon@amourescence.com

Soins visage

Sarl au capital de 5 000 euros / RCS LYON 537 774 945

La maison de beauté innove : Le soin « LISSE SUPREME » Un complexe d’acide hyaluronique à l’effet push-up sur les rides profondes. Volume et densité viendront lisser votre visage. « LA RÉJUVÉNATION » : La lumière pulsée émise lors d’un flash réduit les effets du vieillissement cutané

Soins corps « LUMIÈRE PULSÉE » pour éliminer durablement les poils indésirables

Votre conseillère, Béatrice Azoulay

NEW SMILE WHITE

HORAIRES D’OUVERTURE du Lundi au Vendredi de 9H à 19H Non Stop Samedi 10h à 19h Avec ou sans RDV

Ouverture à partir du 1er décembre d’un point esthétique

« LASER LIPO » : un procédé innovant pour éliminer localement la graisse et modeler le corps avec des résultats rapides sans effets secondaires et sans douleur.

Coiffure Le soin mythique du cheveu, un moment de relaxation procurant brillance, force et jeunesse. Entre les mains expertes des coiffeurs Tony et Fréderic, profitez d’un embellissement complet et découvrez le savoir-fairede la Haute Coiffure Carita, reconnu depuis des décennies.

IDÉE CADEAU

59 € LA MAISON DE BEAUTE CARITA 6, rue Confort - 69002 LYON TEL. 04 72 41 96 35 Du mardi au vendredi de 10h00 à 19h00 - Le samedi de 10h00 à 18h00

LP DECEMBRE 2011.indd 121

Noël Offre dejusq u’au

Valableier 2012 15 janv

9 boulevard des BRO BROTTEAUX 69006 Lyon

.04 72 37 43 49.

30/11/11 19:19


LES 17 ÉVÉNEMENTS

VU ! PEOPLE EVENTS

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

Anna, Hanne Haapasalo (Safilo) et Anne-

Laure (Glady’s)

14 COLLECTION BOSS Orange EYEWEAR OPTIQUE CHAGROT

Nombreux étaient les clients et amis à avoir répondu présent à l’invitation du magasin Optique Chagrot pour le lancement de la collection Boss Orange Eyewear (vue & solaire). A l’initiative de cette soirée, Laurent Prost-Boucle et son équipe ont accueilli leurs convives tout de noir et orange vêtus pour l’occasion. Le cocktail dinatoire a été confié à Serge Magner et le défilé aux mannequins de l’agence Gladys qui portaient sur le bout du nez les modèles phares de la collection et étaient habillés en Boss Orange grâce à Philippe Bettant et sa boutique Smart (Lyon 6), le tout dans une ambiance festive grâce à une Play List musicale rythmée et branchée. EA

Pierre-Yves Girod (Krys), Serg e et Philippe Germain (Centre Levert (Safilo) Kléber)

Valérie Briday (Etre & Avoir), Roger Vacheret (Adico) et Carine Beltran (Alp Prév oyance)

Nathalie et son époux Thierry Beaumont (Beaumont & Finet)

Camille Zech (Centre Kléber), Laurent Prost-Boucle (Optique Chagrot) et Bénédicte Sibille

Guillaume Chalvin (Torcedor), son épouse Armelle et Jérôme Hautefeuille

Serge Levert, Hanne Haapasalo et Jérôme Muller (Safilo)

Philippe et Sandrine Bettant (Smart) Hanne Haapasalo et Alessia Gobbo (Safilo)

122

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 122

Photos © Fabrice Schiff

Fabrice Mirabel (Smart Magazine), Sandrine Bettant (Smart) et Brieuc Audebert (Enjoy Yachting)

Optique Chagrot - 48, cours Franklin Rossevelt - Lyon 6 - Tél. 04 37 24 07 77

01/12/11 13:09


JACOBINS 1 RUE DE L’ANCIENNE PREFECTURE 69002 LYON www.loding.fr

LP DECEMBRE 2011.indd 123

9 COURS VITTON 69006 LYON

30/11/11 19:19


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE PARTY

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

15

INTRONISATION D’ALAIN POTIRON NOUVEAU DIRECTEUR RÉGIONAL PERNOD-MUMM

Clients, amis et partenaires de la maison Pernod étaient attendus sur le toit terrasse du Club Pernod à l’occasion de la présentation officielle du nouveau directeur régional, Alain Potiron qui a succédé à Dominique Chanard durant l’été. Une soirée dédiée à Régine Cognet disparue quelques jours plus tard. LG

Cécile (Rockad café), Tony Bellavia (Belledrinks) et Alexia (Pernod) Jean-Jacques Billon (Lyon People) et Maurice Fusier (France Info)

Jean-Claude Beaumont et Alexia De Santis (Les Gens)

Claire Couriol et Patricia Houg (La Sucrière)

Photos © Fabrice Schiff et Michel Duong

Jean Burdy (Groupe Pernod) et James Iron (Carré VIP Consulting)

Kader Marouf (KO-Promotion) et Patrick Veisselier (Night Club Home)

Jean Burdy, Ali Cissokho, Alain Potiron et le chef Eric Hubert (Café Gadagne)

Alain Potiron (Directeur Régional Pernod-Mumm)

Régine Cognet (Lycée Hélène Boucher) et Jean-Louis Hugonnet, président ABF Rhône-Alpes

Julie Brosette (Pop Up Market), Jean Burdy (Groupe Pernod) et Alice Reynaud (Le Sucre) Laure Romi (Salon Woman’s), Marie Bourgeois (Havane Club de Lyon) et Marie Lextrait (Answer Compagnie)

Marie Rigaud (Printemps de Pérouges), Rémi Rigaud (Visioburst) et Elsa Rigaud (Printemps de Pérouges)

124

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 124

Marie-Claude Cases (Pernod), Véronique Potiron et Christiane Raynaud (Pernod)

Damien Huillard (Orangina), Josselin Filippi (Red Bull) et José (Schweppes)

Le sculpteur Robert Duport

Damien Moutard (Lusso) et Marie-Laure Marcan-Dumesnil

30/11/11 19:21


modèle anthime

WWW. SMART. FR

46, Bd des Brotteaux, Lyon 6e – Tél. 04 78 24 54 93 – Parking Client

LP DECEMBRE 2011.indd 125

30/11/11 19:47


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE PARTY

qu’il ne fallait pas rater

Richard Drevet (Citroën), Véronique, Jean-Pierre Cabusel (Le Boudoir) et Victor

+

Jean-Christophe Frosshans (Nostalgie), Fred Breiffeihl (NRJ) et Fabien Brizard (Nostalgie) de photos sur

www.lyonpeople.com

Le Boudoir et Nostalgie ont donné rendez-vous aux noctambules pour une soirée spéciale Mickaël Jackson à l’occasion de la sortie du DVD « Michael Jackson, Une Vie de Légende ». Projection en avant-première du nouveau DVD suivie par une nuit dédiée au roi de la Pop. Jeunes et moins jeunes n’ont pas tardé à s’ambiancer aux côtés de sosies plus vrais que nature sur les plus grands morceaux du King et les chanteurs les plus célèbres de la Mowtown ! MP

Nathalie (Lamy), Marco (Lyon People) et Virginia (Cogedim)

Alex et Frédéric Adam (NRJ)

Véronique, Karen, Maryline et Karine

Agnès, Maud, Hélène, Sandy, Isabelle et Gaëlle

Photos © Fabrice Schiff

16

MICKAËL JACKSON REVIVAL AU BOUDOIR GARE DES BROTTEAUX

Céline et le photographe Michel Duong

Jeff (Ema Co m) et Dom (S uch a Star)

Blandine, Emma et Jade Franziska Trenz et Mathias Guglielmi (Panasonic)

Marie-Line et Marie-Lys (Marionnaud)

Chrystelle et Séverine Jean-Pierre Cabusel et Habib (Le Boudoir) Babou

126

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 126

30/11/11 19:22


LP DECEMBRE 2011.indd 127

01/12/11 16:35


LES 17 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE PARTY

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

17

APÉRO DÉGIVRANT MDA BRISE LA GLACE

Réchauffement climatique oblige, les glaciers fondent comme neige au soleil. Un phénomène climatique qui n’a pas encore frappé la petite ville de Lozanne. Il a fallu donc prendre les grands moyens et organiser un apéro dégivrant pour venir à bout du premier bar de glace. Comme de grands enfants, les 300 invités de Michel Vieira ont manié piolets et marteaux (mention spéciale pour Corti) le temps d’une soirée marquée d’une pause tendresse avec le défilé de la boutique Sateen. Le bar de glace va faire peau neuve avant sa grande inauguration prévue le 8 décembre. MP

Natalie Soland, ses enfants Thomas et Léa

Serge Luc (Revadeo) et Philippe Corti

128

Stéphanie Mirabel et son fils Thomas

Caroline Schwartz et sa fille Ely-Rose

Nathalie Chanavat (Sateen) et sa fille Heïdi

Mathilda Durand, Michel Viera (MDA), Corti et Edouard Gonzalez (Laurent Perrier)

Capucine et sa maman Marjorie Berliat

Cécile Verget et sa fille Salomé

Sophie Benant et

sa fille Faustine

Photos © Fabrice Schiff

Hervé Lelievre (Square Habitat), Emilie Jones (Jones by MDA), Michel Vieira, président de MDA, Gérard Kritter, fondateur MDA et Fabrice Mirabel (Tendance)

DJ Lyrics et Mister Fluo

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 128

30/11/11 19:23


LP DECEMBRE 2011.indd 129

30/11/11 19:24


CARNET ndain

mo

NAISSANCES

23/10/2011 Manon chez Maud Serre et Olivier Doelsch 31/10/2011 Yzaé Nicole chez Grégory Chazal et Marine (née Bertrand)

MARIAGE 12/11/2011 Nadine Fageol et Hervé Megard (ci-contre) 10/12/2011 Claudine Durochat et Guillaume Bodin

DISPARITION Dans nos intentions de prière Monsieur Pierre Bresard, Madame Régine Cognet, Monsieur René Provost et Monsieur Armand (La Rive Gauche)

NOMINATIONS

DISTINCTIONN Madeleine Yérémian Chevalier dans l’Ordree national du Mérite A travers la conseillèree d’arrondissement UMP du 3ème, c’est st toute la communautéé arménienne du Grand Lyon qui s’est trouvée é honorée é jeudi 22 octobre. Dans les grands salons de l’Hôtel de Ville de Lyon, Madeleine Yérémian a reçu les insignes de chevalier dans l’Ordre national du Mérite des mains de Sébou Sarian, président de la paroisse de l’Eglise apostolique arménienne. Gérard Collomb lui a rendu un hommage appuyé.

DDISPARITION Olivier Vauraz O O Olivier nous a quittés dans bbrutalement ll’après-midi du mardi 115 novembre dernier ssur l’autoroute A6 à ll’entrée de Lyon alors qqu’il allait ouvrir le Club LLady Fitness (Lyon 2) ddont il s’occupait avec ttoute la bonne humeur qqu’on lui connaît. Oliv’, ccomme ses proches le surnommaient, avait 32 ans, était marié avec la belle Astrid et était père de 4 enfants... Comme disait une de ses filles “papa il était trop drôle”... Olivier respirait la joie de vivre, il portait sur lui le bonheur, son rire était communicatif et entraînant. Il aimait tant réunir sa famille et ses amis, juste pour “kiffer” un bon moment avec les gens qu’il aimait. De là où il est, il a dû plus qu’apprécier l’hommage qui lui a été rendu en l’église Saint Denis de la Croix-Rousse. Plus de 1 200 personnes rien que pour lui ! Il est parti sous un tonnerre d’applaudissements... Ce qui résume parfaitement le personnage qu’il était et qui restera à jamais dans nos mémoires. 130

NADINE FAGEOL et HERVÉ MEGARD SONATE D’AUTOMNE Automne pétillant de soleil, tapis de feuilles couleur braise, température insolente, que demander de plus à dame nature pour célébrer un mariage! Le bonheur était vraiment dans le pré du côté de Vesc (Drôme provençale) où se sont dit oui civilement ment et religieusement les auteurs d’un faire-part peu commun: mun: « Madame Andrée Moligner Duperay et Madame Colette ette Megard ont la joie de vous convier à une partie de chasse sse dromignonne pour la cérémonie de baguage de leurs deux eux oiseaux »! Notre collaboratrice et amie Nadine a donc épousé usé Monsieur Megard, commissaire aux comptes de son état. at. Ils ont offert à leurs familles et à leurs amis de l’émotion et de l’originalité avec leur festin écossais en pays de lavande; e; Le thème fit de belles jambes aux hommes tout en kiltlt vêtus. Venus de tous les continents, les invités à l’heuree des agapes ont dégusté la Drôme grâce au chef du «Relaiss du Serre» et Jean-Philippe Dulac divin pâtissier. Une bellee délégation de Lyonnais avait joué le jeu en se costumantt pour respecter le dress code. La rédaction de notre magazine renouvelle toutes ses félicitations aux mariés. F.P

Ophélie Tonioni

Photos © Jean-Luc Mège et DR

Le Conseil d’Administration de la SACVL a nommé son nouveau Directeur Général Eric Lamoulen, qui a pris ses fonctions le 15 novembre en succédant à Jean-Paul Clément. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Eric Lamoulen, 54 ans, était directeur général de la SA HLM Le Toit Angevin depuis plus de 8 ans. J J J Lors du Conseil Communautaire du 27 octobre 2011, l’ancien patron de Lyon Matin Jean-Pierre Guillot, maire de Dommartin, a été élu président de la Communauté de Communes du Pays de L’Arbresle.

DÉCEMBRE 2011

LP DECEMBRE 2011.indd 130

01/12/11 11:41


LP DECEMBRE 2011.indd 131

30/11/11 19:24


LP DECEMBRE 2011.indd 132

30/11/11 19:25

Lyon People Decembre 2011  

Magazine Lyon People Leader de la presse magazine lyonnaise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you