Page 1

Les 14 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

N°181 – Janvier 2018

LE BARTHOLOGUE

Clément Grenier « JE VEUX JOUER, BASTA ! » nouveau

LE TOP 20

des restaurants lyonnais ANNUAIRE PRATIQUE Où organiser son séminaire et son évènement

Stéphane Ogier LE VIGNERON DE CÔTE-RÔTIE

prend du galon


DEFY I El Primero 21 1/100 of a second chronograph

www.zenith-watches.com

th

POP-UP BOUTIQUE VENDÔME 23 Place Vendôme, 75001 Paris

* Zenith, le futur de l’horlogerie suisse

ZENITH, THE FUTURE OF SWISS WATCHMAKING *


lp

EDITO

2018 DEVOIRS DE MÉMOIRE

C

a va y aller sévère du côté des devoirs de mémoire en 2018. Des devoirs qui ne servent jamais de leçon. Malheureusement. On commémorera bien sûr la fin de la grande Guerre qui devait être la Der des Ders et qui ne le fût pas. On célèbrera peut-être l’arrivée du Général De Gaulle en 58 et sûrement la victoire des Bleus en 98. Mais je crains qu’on en fasse beaucoup plus et donc beaucoup trop pour Mai 68 qui vit quelques étudiants en rut empêchés de rejoindre le dortoir des filles à Nanterre, mettre le pays à feu et à sang. Ils rêvaient d’en finir avec notre civilisation occidentale et vantaient les mérites de Mao, Castro ou encore Pol Pot, les drogues douces mais aussi la pornographie, la cigarette à l’école et même pour certains les vertus de la pédophilie. Comment a-t-on pu leur laisser le pouvoir culturel et médiatique pendant 50 ans ? Moi, j’aurai une pensée pour Jacques Brel et Pierre Desproges, morts en 78 et 88, dont la disparition a prouvé que ceux qui affirment que personne n’est irremplaçable sont de fieffés imbéciles.

Justin Calixte

Lyonpeople.com n°181 - Janvier 2018 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : Jean-Luc Mège Directeur de la publication Nicolas Winckler - nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson - marco@lyonpeople.com Journaliste Morgan Couturier - morgan@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com Graphiste Ghislain Laîné - ghislain@lyonpeople.com Photographe Maison Fabrice Schiff - fab@lyonpeople.com Ont collaboré à ce numéro  Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Nadine Fageol, Christophe Magnette et Laurette. Photographes Jean-Luc Mège, Saby Maviel, Anik M, Thierry Perre Directrice de clientèle Axelle Lamiche - axelle@lyonpeople.com - 06 11 19 04 43 Chef de publicité Maïwenn Ducrocq - maiwenn@lyonpeople.com Comptable Valérie Vacher - valerievacher@lyonpeople.com Agence Coyote Diffusion Bruce Mathieu avec la participation d’Andréa Vitti Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030€. RCS Lyon 493 132 252 Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 1952-7772. Abonnement pour 1 an = 49€.

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie 05/2005

Lyon People est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05

Ce magazine comporte un encartage Lyon Vert Scope

27 RUE DE L'ARBRE SEC - 69001 LYON T 04 81 11 86 19 OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 12H À 1H DU MATIN OUVERTURE EXCEPTIONNELLE CERTAINS DIMANCHES MIDI


TOUTE L’ÉQUIPE DE LA CONCESSION BMW ALTITUDE 69 LYON EST RAVIE DE VOUS ACCUEILLIR DANS VOTRE

NOUVEAU SHOWROOM BMW !

De gauche à droite : Clément CHARVIER, Dimitri BARBERET, Philippe MACIA, Valentin SERRE, David BOUCHARLAT, Pierre DUVERGER, Christelle STAQUET, Jeanne-Marie PERNELLE.

Leur enthousiasme ne vous aura pas échappé ! Rendez-vous sans attendre pour découvrir les modèles de la gamme BMW : la BMW X1, SUV leader de son segment, LA NOUVELLE BMW X3 commercialisée il y a quelques semaines qui repousse toujours plus loin les limites technologiques connues, les monospaces premium BMW SÉRIE 2 ACTIVE et GRAN TOURER, et une BMW SÉRIE 1 à partir de 275€/mois ! Autant de modèles à l’incroyable succès ! RODOLPHE ARFEUIL ET TOUTES SES ÉQUIPES VENTE ET APRÈS-VENTE BMW, BMWi ET MINI VOUS PRÉSENTENT TOUS LEURS VŒUX ET VOUS ATTENDENT IMPATIEMMENT EN 2018 !

BMW MINI ALTITUDE 69 LYON 6, RUE JOANNÈS CARRET 69009 LYON 04 72 53 88 88 w w w. g ro u p e - a l t i t u d e . c o m

Barbara TIXIER, Dominique PALUMBO, Rodolphe ARFEUIL


lp

SOMMAIRE

PAGE

06 La vie lyonnaise

PAGE

08 La vie politique

PAGE

12 La vie culturelle

Janvier 14 EN COUVERTURE 2018 Stéphane Ogier PAGE

Le vigneron de Côte-Rôtie

PAGE

20 La vie gastronomique

PAGE

26 DOSSIER

 ART DE VIVRE MONTAGNE

PAGE

38 TOP 20 adresses gourmandes

PAGE

42 PEOPLE SPORT

PAGE

48 PEOPLE EVENTS

ZOOM SÉMINAIRES LES ÉVÈNEMENTS QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Publicité pour Armand Thiery & Sigrand, parue dans la Vie Lyonnaise du 12 mars 1935 Collection Lyon People

PLACE DES JACOBINS

AVIS DE RECHERCHE

Dans le cadre du gros dossier annuel que nous préparons sur le patrimoine de la place des Jacobins (Lyon 2), nous recherchons des contacts ou des documents sur les commerces suivants : À La Grande Maison À La Maison de Blanc Ambulances Jacotin - Bailly Au Cuir de Russie Au Petit Paris Assurances Générales Bar Les Ambassadeurs Bandagiste Paillet Bas de la Reine Chemiserie Monopole Cinéma porno Le Club Coiffeur J. Kemler Grand Bazar des Jacobins Grégoire Tailleur

Encadrements Troncy L’Extrême Orient Lingerie Marie Caroline Marinette Haute Couture Maison Molin — Trousseaux et layettes Pharmacie Lardet Photographie Joguet Régie des Jacobins SA Pierre Viret — Concessionnaire Facit Sté Moderne de capitalisation Touring Club de France Victoroff Bijouterie

Merci d’avance. Marc Polisson Rédacteur en chef - Magazine Lyon People Contact : marco@lyonpeople.com - Tél. 04 72 82 97 78


lp

LA VIE LYONNAISE

OPEN PARC DE TENNIS

Une seconde édition pour faire le break ? Texte : Morgan Couturier - Photo © Fabrice Schiff

O

n prend les mêmes et on recommence ? Pas vraiment ! Jo-Wilfried Tsonga sait bien trop l’importance du travail pour se reposer sur ses lauriers. En qualité d’entraîneur du récent lauréat de la Coupe Davis, Thierry Ascione n’a pu qu’appliquer pareille philosophie. Après le pari « un peu fou » mais réussi de l’an dernier, le directeur du tournoi « ne pouvait pas se contenter de quelque chose de moyen ». La précipitation du premier exercice laisse donc place à plus de réflexion, motivée par la volonté d’instituer un tournoi ATP 250 de qualité. « Aujourd’hui, on est dans du concret, confirme Gaëtan Muller. L’adhésion se fait plus facilement. Mais il faut garder le cap, car on nous attend au tournant ». Preuve en est, si la verdure du Parc de la Tête d’or a assurément participé au succès de la première édition, l’Open Parc mérite de logiques ajustements. En premier lieu duquel, une refonte de son village VIP. Sans cesse comparé à son défunt aîné du GPTL, ce dernier sera reconfiguré. Le tournoi va accueillir deux nouvelles pointures du tennis mondial (en plus de Tsonga, ndlr). S’il est « encore trop tôt »

pour séduire les Nadal, Federer et autres Murray, « on s’en rapproche », se félicite Thierry Ascione. Après Raonic et Kyrgios, le directeur du tournoi revient avec de belles pointures dans ses filets. « Valeur sûre de la terre battue », et demi-finaliste des deux dernières éditions de Roland Garros, le

numéro 5 mondial, Dominic Thiem s’inscrit déjà comme un rude concurrent. De même que son confrère américain, Jack Sock, vainqueur du dernier Masters de Paris Bercy. Le mois de mai n’est encore qu’une lointaine pensée. Mais les travées rehaussées de 500 places frémissent déjà.

L’Open Parc revient du 19 au 26 mai 2018 conforté par le soutien de la Ville de Lyon et du Conseil régional

BRÈVES Textes : Marc Polisson

PÉPINE ET MIKA tournent la page de l’Imprévu

Exclusivité de notre site lyonpeople.com. À 59 ans, le plus avenant des patrons de discothèque de la région lyonnaise et son fils Mika ont finalisé la vente du vaisseau amiral de leur groupe de restauration (+ 2,5 M€ de CA) à Grégory Maire, ancien boss de l’Ile (à Solaize), associé à Stéphane dans MC Plaza.

lyon people • janvier 2018 • 6 •

MICHEL HOUELLBECQ

Recadrage médiatique « Les journalistes se veulent les grands prêtres moralisants d’une époque sans religion ni morale. Ils veulent rendre responsable, demander des comptes, condamner ou punir. » Ces propos de Michel Houellebecq* résonnent comme une spéciale dédicace aux éditorialistes de la presse lyonnaise, le nôtre compris. Et toc !

LE MYSTÈRE LAYE DIOP ?

FÊTE DES LUMIÈRES

Crise de Foi ou crise de foie ? Le microcosme festif s’interroge. Objet de cette agitation essentielle, le sevrage du numéro 2 du Mariott Cité internationale. Depuis le mois de mai 2017, Laye Diop a arrêté de fumer et de boire. « C’est malin, juste au moment où l’on inaugure le Barum ! » lui a glissé, amusé, son boss Jean-Claude Lavorel. Quant au principal intéressé, il se délecte — à l’eau minérale — de la perplexité de ses amis Steff et Hervé Bal.

Après des mois de préparation, l’heure est à la satisfaction pour les équipes de JeanFrançois Zurawik, grand ordonnateur de la Fête des Lumières. Les visiteurs français et étrangers ont plébiscité les installations vivantes de la place Bellecour, Saint Jean et de Saint Paul. Déception du côté des Célestins et des Jacobins pour cause de créations certes spectaculaires et esthétiques mais trop statiques. Côté fréquentation, l’évènement retrouve son affluence des belles années.

Une tempête dans un verre d’eau

ERRATUM

1,8 million de visiteurs

Rue de la République Une erreur s’est glissée dans l’écho consacré à la rue de la République dans notre édition de novembre. L’immeuble de la Banque de France dont nous regrettons la transformation en bazar de produits made in China n’est pas la propriété du fond emirati ADIA. Ce dernier a investi 400 000 euros pour illuminer et restaurer les façades des 31 immeubles qu’il possède sur l’artère et « lutte justement contre cette tendance mass market » qui dénature la rue de la République.

*Valeurs actuelles du 23 novembre 2017


Audi Q3 Midnight Series. Modèle présenté :

350 €/mois avec apport. (1)

Offre de location longue durée sur 36 mois et 45 000 km avec Garantie(2), Entretien avec pièce d’usures(3) et Assistance inclus. 1er loyer de 5 600 € suivi de 35 loyers de 350 €. Offre valable du 1er janvier au 30 avril 2018. (1) Exemple pour une Audi Q3 Midnight Series 2.0 TDI 120 ch BVM 6 en location longue durée sur 36 mois et pour 45 000 km maximum, hors assurances facultatives. (2) Garantie 2 ans + 1 an de garantie additionnelle incluse. Offre réservée aux particuliers et valable chez tous les Distributeurs présentant ce financement, dans la limite des stocks disponibles pour toute commande du 01/01/2018 au 30/04/2018 livrée avant le 30/04/2018, sous réserve d’acceptation du dossier par Volkswagen Bank GmbH – SARL de droit allemand – Capital 318 279 200 € – Succursale France : Bâtiment Ellipse – 15 av de la Demi-Lune 95700 Roissy-en-France – RCS Pontoise 451 618 904 – ORIAS : 08 040 267 (www.orias.fr). (3) Entretien plus obligatoire souscrit auprès de Volkswagen Bank GmbH, détail et limites prévues dans les conditions générales, disponibles sur demande auprès de votre Distributeur. Tarifs au 24/11/2017. Publicité diffusée par le concessionnaire en qualité d’intermédiaire de crédit, à titre non exclusif, de Volkswagen Bank. Volkswagen Group France S.A. – 11 avenue de Boursonne Villers-Cotterêts – RCS Soissons 832 277 370. Audi recommande Castrol EDGE Professional. Gamme Audi Q3 : consommation en cycle mixte (l/100km) : 4,4 - 7,0. Rejets de CO2 (g/km) : 116 - 161.

185 avenue Paul Santy - Lyon 8ème - Tél. 04 72 78 88 00 - www.audi-lyon8.fr


lp

LA VIE POLITIQUE

LES ANGOISSÉS DU TOP 100 Le classement des personnalités lyonnaises que publie à chaque rentrée Lyon People a les honneurs d’une scène entière que nous reproduisons ci-dessous : Le nouveau maire de Lyon Georges Képénékian a enfin pu s’installer dans le grand bureau de Gérard Collomb à l’Hôtel de Ville. Un coup tenu est frappé à la porte. L’ancienne journaliste de Lyon Figaro, Agnès Benoist, attachée de presse de la Métropole, entre, aussi discrète qu’efficace.

Le futur consul Erick Roux de Bézieux, dit le prince Erick, dit rouxdebaise dans la plus stricte intimité (partagée avec Angèle, la commère de la place lyonnaise)

COMÉDIE SATIRIQUE

Gérard Angel et Erick Roux de Bézieux récidivent Annoncé pour l’automne, et finalement arrivé en décembre dans la hotte du Père Noel, le volume 5 des « Branleurs » n’est pas un cadeau pour tout le monde. Texte : Marc Polisson – Photo © Fabrice Schiff

P

our avoir assisté à une séance de travail (sic) des deux auteurs, un soir place des Jacobins, à l’heure du souper, à grands coups de blanc pas limé (ça c’était avant quand ils étaient jeunes et fringants), je me demande encore comment ils arrivent à accoucher pareilles sornettes. Un peu plus d’heure et demie à vous gondoler de ce livret en alexandrins, soit le temps de faire en TGV le trajet Lyon-Paris où plastronne le héros principal de cette farce imprimée. Notre bon ministre Gégé qui « tire toujours les ficelles de la politique locale » dans laquelle le KK Klan – comprendre le duo Kimelfeld - Képénékian – vont devoir prouver qu’ils sont plus que les marionnettes 2 G (pour Guignol et Gnafron) souriantes et consentantes, dépeintes en ville. Un Collomb tout puissant auquel les auteurs prêtent des propos hautement corrosifs dans la même veine que les interviews imaginaires du Canard Enchaîné. Ecoutons-le descendre en flèche devant son chef de cab Jean-Marie Girier sa tête de turc préférée : la passionaria gauchiste des pentes, Nathalie Perrin Gibert. On se croirait dans son bureau de l’hôtel de ville : lyon people • janvier 2018 • 8 •

Laisse-la donc brailler et même s’égosiller Sa voix dépasse à peine Martinière et Les Pentes Les bobos, les anars sont ses seuls alliés Qui se roulent des joints près du jardin des pentes ! Un ministre de l’Intérieur (plus de Lyon que de France) qui ne ménage pas non plus son aile droite. Ecoutons-le à propos de son poulet frit sarkozyste Richard Brumm, promu premier adjoint : Brumm ne pèse rien, nulle part il a gagné C’est pour moi alibi, masque de carnaval, Comme Premier adjoint, il va les surveiller À la place qui est sienne, ce sera festival ! Et c’est du même acabit sur 80 pages. Tout le microcosme lyonnais en prend pour son grade, et ce ne sont pas moins de 184 personnalités (vivantes, presque mortes ou déjà enterrées) à figurer au générique à l’insu de leur plein gré, acteurs involontaires de cette farce imprimée et pourtant empressés à payer leur tournée… pour continuer à exister.

Georges Képénékian Agnès, toi qui connais tes amis journalistes Sais-tu quelle s’ra ma place au classement de Lyon People ? Maintenant que je suis maire, je devrais être en piste Pour être le premier, devant la Métropole Que préside Kimelfeld. Personne ne le connaît Au-delà d’la Croix-Rousse. Marco doit le savoir Au top de son podium, le premier des Lyonnais Ne peut être qu’en tête, sinon serait déchoir. Comment l’influencer ? La patte faudrait graisser ? Lui offrir quelques pubs, des places à l’Opéra ? Agnès Benoist Quand on connait Marco, paye plutôt ta tournée Il aime le bon vin, il march’ra tu verras Georges Képénékian, ironique Pour être bien placé, Barbarin aurait-il Offert du vin de messe ? Agnès Benoist Ou bien des indulgences ? Georges Képénékian Wauquiez ne mérite plus la place d’Anquetil La droite est laminée, elle sent déjà le rance Fillon a tout perdu, a fait perdre Cochet. A niqué le Meunier, fait chuter Nachury Agnès Benoist, raccrochant son téléphone Espaignet a bavé, Braillard éliminé ! Georges Képénékian Voilà une bonne nouvelle. Je l’entends et je ris. Agnès Benoist Havard a disparu, Guilland fait son entrée Georges Képénékian Peu me chaud les petits, les sans grade je m’en fous Du moment que je suis devant tous ces ratés Et que Kim est derrière, largement dans les choux Agnès Benoist, embarrassée C’est bien là le problème, David est passé d’vant La Métro est en tête, et la ville à la traîne ! Georges Képénékian Je me sens humilié, Marco est décevant Il faudra me venger. Ça y est j’ai la migraine Agnès Benoist Ménage notre David, Collomb lui a promis Qu’il sera Maire de Lyon dans trois ans d’ici là. Georges Képénékian Il peut toujours courir, ce coup-là plus d’amis Je garderai la place, y aura pas de passe-plat ! Mes maîtres sont Herriot, le Francisque et Pradel. Avec moi l’intérim, c’est parti pour 20 ans !


lp

LA VIE POLITIQUE

Bataille déontologique autour de

L’ÉGLISE SAINT-BERNARD P

lus de dix ans après avoir remporté une première victoire devant la justice en sauvant ce bel édifice de la démolition, l’association des Amis du Bon Pasteur et de Saint Bernard poursuit sa bataille patrimoniale. Le sauvetage acquis, il s’agit désormais de rendre à l’église de la Croix-Rousse sa vocation cultuelle originelle, et honorer la mémoire des Canuts qui, de leur obole, ont financé sa construction. Dans son viseur, la municipalité qui souhaite la transformer en immeuble de bureaux avec l’appui du promoteur Carré d’Or qui, après la triste affaire du container du quai Augagneur, trouve là une nouvelle façon de s’illustrer dans sa cupidité anti-patrimoniale. Faute de dialogue, les amis de Saint Bernard ont saisi le TGI de Lyon pour non-conformité aux volontés testamentaires et demandé l’arrêt du projet en cours.

« En effet, le propriétaire du terrain, a légué à la Ville de Lyon par testament olographe du 25 septembre 1850, une parcelle montée saint Sébastien dans le but d’y construire une église afin y célébrer le culte catholique, et y concevoir une paroisse pour les canuts lyonnais. En contrepartie, celle-ci a accepté que soit célébrées dans ce même lieu, des messes à la fois pour le donateur mais aussi pour les membres de sa famille à perpétuité. Le conseil municipal de Lyon, a approuvé dans son intégralité ces conditions par une délibération du 23 novembre 1858 » souligne la présidente Nicole Hugon. La Ville de Lyon peut-elle s’assoir sur cette promesse ? Propriétaire de l’édifice, elle n’est pas dans une impasse. Des demandes de rachat, d’acquisition, de bail emphytéotique ont été formulées par une communauté catholique traditionaliste forte de 500 familles. Leur pétition a déjà recueilli plus de 2800 signatures. MP

LE RESPECT DE LA PAROLE DONNÉE

BRÈVES Textes : Marc Polisson

ALEXANDRE VINCENDET

ÉLECTIONS MUNICIPALES

CITÉ DE LA GASTRONOMIE

Il devra attendre 2022 avant de connaître le Palais Bourbon. Alexandre Vincendet qui contestait l’élection d’Anissa Kheder (En Marche) qui l’avait devancé de 251 voix n’a pas réussi à convaincre le Conseil constitutionnel. « Les irrégularités constatées ne sont pas en nombre suffisant pour annuler l’élection » ont estimé les « sages ». En lice pour la présidence des Républicains dans le Rhône, le maire de Rillieux devrait prendre du galon aux côtés de Laurent Wauquiez.

Après le répit de 2018, on s’achemine donc vers deux années électorales chargées, avec les élections européennes (mai 2019) et les municipales (mars 2020). Alors que l’hypothèse d’un retour de Gérard Collomb est des plus probables, Pascal Blache cherche à rassembler sous sa bannière le centre et la droite. « Je serai candidat si les conditions sont réunies. (...) Et les étoiles s’alignent plutôt favorablement » a déclaré le maire du 6ème au Progrès.

Alors que l’ouverture des commerces du Grand Hôtel Dieu a été repoussée au printemps 2018, celle de la Cité de la Gastronomie devrait elle aussi être retardée. Initialement programmée pour la fin de l’année, elle n’aurait pas lieu en même temps que le SIRHA, en janvier 2019. Un report pour l’automne de la même année est des plus probables et permettra à l’équipe municipale sortante de présenter à quelques mois des élections municipales une réalisation d’envergure.

Recours perdant

LAURENT WAUQUIEZ

Pied au plancher vers l’Elysée Près de 100 000 adhérents les Républicains (soit la moitié des effectifs) ont glissé un bulletin dans l’urne pour élire leur nouveau président. Et c’est sans surprise que le président de la région Auvergne Rhône-Alpes est arrivé en tête avec 74,64% des voix. Un succès qui donne des ailes au quadra lyonnais (il aura 43 ans le 12 avril prochain), mais aussi plus prosaïquement lyon people • janvier 2018 • 10 •

les moyens et les militants pour défier Emmanuel Macron en 2022. Mais c’est loin d’être gagné. Pour être crédible, il doit pourtant impérativement réussir sa présidence à la tête de la Région gérée au quotidien par Etienne Blanc (candidat sur Lyon en 2020 ?) Fin décembre il a remporté une victoire par KO face à Gérard Collomb, sur le ring du Conseil Constitutionnel.

Pétition en ligne sur mesopinions.com

2020 est dans toutes les têtes

Au menu électoral


lp

LA VIE CULTURELLE

JEAN FUSARO

chevalier des arts et lettres À 92 ans, Jean Fusaro poursuit inlassablement son œuvre. Le plus célèbre peintre lyonnais vivant travaille pour l’éternité. Ses toiles riches de matière et de poésie continuent à nous enchanter. Texte : Gérard Angel - Photos © Julien Bourreau CD69

E

lles sont reconnaissables entre toutes avec ces bleus lumineux et profonds, ces ciels tout à la fois tourmentés et apaisants, ces bords de mer qui nous incitent au voyage, ces ponts lyonnais sous lesquels se prélassent la Saône ou le Rhône et ces silhouettes qui semblent défier l’espace et le temps. Il était décidément temps que la République emboîte le pas au public qui depuis des décennies, s’est laissé conquérir par son talent. On ne compte plus les expositions qui lui ont été consacrées à Lyon, à Paris, dans toute la France ainsi qu’à l’étranger. Le 30 novembre dernier, une cérémonie émouvante s’est donc déroulée dans les grands salons de la Préfecture. Devant un parterre d’amis, de collectionneurs venus pour certains de Paris et Montpellier, de galeristes, de personnalités et d’élus, Jean Fusaro a reçu des mains de Christophe Guilloteau les insignes de chevalier des arts et lettres. On reconnaissait dans le public Michel Mercier, le peintre Patrick Marquès, Charles-Olivier Couty infatigable dès qu’il s’agit de faire vivre la mémoire de son père Jean, ainsi qu’ Emmanuel Hamelin qui avait pour l’occasion enfilé son costume d’inspecteur général des affaires culturelles. Le consul général du Japon à Lyon et le fils du très célèbre galeriste nippon Kiyoshi Tamenaga avaient également fait le déplacement. Il est vrai que de Tokyo à Osaka, le talent de Fusaro est depuis plus de quatre décennies reconnu et apprécié. Voilà plusieurs années que cette médaille largement méritée lui avait été décernée à l’initiative de l’ancien président du Conseil lyon people • janvier 2018 • 12 •

général. Restait à trouver l’occasion de la lui épingler très officiellement, ce qui a donc été fait et bien fait par l’actuel président du Conseil départemental.

MUSIQUE, MAESTRO ! Christophe Guilloteau s’est prêté d’autant plus facilement à cette cérémonie qu’il est, à titre personnel, à la fois un ami et un admirateur inconditionnel du maître. Il suffit d’aller dans son bureau pour s’en convaincre. Une quinzaine de ses toiles ornent les murs. Le président n’a pas eu à aller bien loin pour les dénicher. Le Département possède en effet l’une des plus belles collections qui soit de Fusaro. Dans son discours, Christophe Guilloteau a révélé quelques anecdotes savoureuses sur celui qui, né à Marseille en 1925 a été élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon. Facétieux à ses heures (il l’est resté aujourd’hui encore), Jean Fusaro n’était alors pas le dernier à faire les cent coups avec ses camarades.

Ce que l’on sait moins, c’est que notre peintre aurait pu également faire une autre carrière artistique dans la musique. Et plus particulièrement comme violoniste, un instrument avec lequel il a entretenu une très longue et très passionnelle liaison. Décorer Jean Fusaro, c’est d’abord et avant tout rendre un hommage mérité à son talent et à son œuvre. Cette tâche bien agréable est revenue à Michel Régnier, adjoint au maire de Vourles en charge de la culture. Grand amateur de peinture et collectionneur averti, notre élu a su trouver les mots justes pour saluer un parcours artistique exceptionnel. À l’issue de la cérémonie, Jean Fusaro et son épouse Jacky avaient convié cinquante de leurs amis à un dîner chez Léon de Lyon. Et là, un cadeau merveilleux attendait les convives. On connaît la générosité de Jean. Pour l’occasion, il avait donc crayonné une dizaine de dessins sur le thème de la gastronomie. Ceux-ci, numérotés et signés par le maître, ont servi à illustrer le menu qui ne manquera pas d’être précieusement conservé par tous.

Olivia et Emmanuel Hamelin, Gérard Angel, Charles et Myriam Couty, Christophe Guilloteau


Conver t ib le Contemporain P A LE SPÉCIALISTE DU CANAPÉ CONVERTIBLE

SOLDES * -50 %

R

I

S

jusqu’à

MODELE SOFT

Canapé convertible couchage quotidien

Dimension du canapé L 192 x P 95 x H 90 cm Dimension du couchage 140 x 190 cm Sommier en acier thermo soudé renforcé Tissu ou Microfibres

PRIX SPÉCIAL

999 €** + 10,50 € TTC d’éco-participation

VENTE SUR STOCK LIVRAISON EXPRESS

OUVERTURES EXCEPTIONNELLES DIMANCHE 14 ET 21 JANVIER 2018

* Soldes du 10 janvier au 20 Février 2018, sur articles signalés en magasin par étiquette spéciale, dans la limite des stocks disponibles. ** Prix spécial hors soldes. Le modèle présenté sur cette affiche n’est pas soldé mais une promotion spéciale “en plus des soldes”. Hors livraison.


lp

BRUITS DE BOUCHONS

lyon people • janvier 2018 • 14 •


STÉPHANE OGIER

Le vigneron de Côte-Rôtie prend du galon Texte : Yves Espaignet - Photos © Jean-Luc Mège

Il est homme à relever le défi de savoir présenter un vin de pays comme sa renommée cuvée « La Rosine » à des prix attractifs et de « ciseler » des vins d’exception, parmi lesquels sa cuvée « La Belle Hélène » en Côte-Rôtie a décroché la notation « parkérienne » tant recherchée sur les cinq continents de 100 sur 100 (pour ses millésimes 1999, 2009 et 2010). Stéphane Ogier témoigne du dynamisme et de l’audace d’une nouvelle génération de vignerons en Côte-Rôtie.

L

e secret de la réussite du domaine Ogier ne se trouve pas seulement dans le magnifique chai de vinification, dont l’organisation spatiale traduit toute la maîtrise de l’élaboration et l’élevage des vins. En effet, s’il ne veut rien laisser au hasard à l’exception de

Stéphane Ogier au milieu de son team : Chef d’équipe vignes : Marie-Claude Garret-Flaudy et Bruno Da Costa Pereira Maitre de chai : Graeme Bott (qui vient de monter son propre domaine) remplacé par Sam Rouse et Benjamin Grange Administrations des ventes : Laura Leclere Comptabilité : Virginie Lemoine

la capricieuse météo, Stéphane Ogier a voulu travailler avec un ensemble de 45 cuves de petites contenances pour avoir une totale maîtrise de son action avec le choix des dates pour des vendanges à parfaite maturité et la réalisation de vinification parcellaire.


lp

BRUITS DE BOUCHONS

Stéphane Ogier fait travailler la terre par un labour à cheval à l’ancienne, réalisé par Jean Marc Teixeira

P

our le comprendre, les regards doivent s’éloigner de ce chai à l’esthétique soigné et aux volumes révélant l’ambition de « ciseler des grands vins » et le découvrir dans ses vignes. Quand il confie que désormais, il fait travailler la terre par un labour à cheval à l’ancienne, il est aisé de mesurer la minutie de sa démarche. En effet, la terre est son élément, il lui tient de parcourir ses vignes pour suivre leur évolution dans chacun des 20 lieux-dits où se trouvent les parcelles constituant le domaine. Cette passion lui demande de l’énergie et du temps mais il l’explique en quelques mots, voulant privilégier « la philosophie à l’étiquette » ! Ainsi lorsqu’un grand millésime se dévoile comme celui de 2015, il ne réalise pas moins de douze cuvées de Côte-Rôtie que les amoureux du cépage syrah retrouveront dans sa caisse baptisée « Lieux-dits ». Il vinifie la vendange de chaque parcelle séparément, puis procède aux assemblages : « il est indispensable d’échanger avec mes cavistes. Nous dégustons à l’aveugle pour mieux établir les qualités et mais la prise de décision est mienne. » Le travail en équipe constitue « l’esprit de la maison » et il insiste sur la chance d’avoir des collaborateurs motivés et efficaces.

RÉSISTER À LA TENTATION Il aurait pu tenter l’aventure des vins du nouveau monde, des terres australes. Les sollicitations n’ont pas manqué tant son expertise est reconnue dans l’expression de la syrah, devenue désormais un cépage international. Il est allé et il a vu, apprécié ses vignobles et travaillé avec des vignerons passionnés. Mais Stéphane Ogier a compris lyon people • janvier 2018 • 16 •

qu’il ne pouvait se réaliser pleinement « loin de la vallée du Rhône et des versants d’Ampuis ». Dès lors, il s’est attaché à étendre le domaine familial en acquérant des parcelles à Seyssuel (L’Ame Sœur), en Côtes du Rhône (Le Temps est venu), SaintJoseph, Condrieu et surtout en Côte-Rôtie. Aujourd’hui, il commercialise 300 000 bouteilles et sa démarche révèle aussi un sens entrepreneurial affirmé car il lui faut gérer 14 personnes à temps plein. Il peut mesurer le chemin parcouru depuis 2001 où il n’avait qu’un employé ! Comme cela ne lui suffisait pas, il est également président de l’association « Vitis Vienna », regroupant les vignerons qui se sont lancés à la reconquête des terroirs de « la Rome antique » disparus. Ils sont maintenant 18 à planter et à travailler les versants de la rive gauche du Rhône entre Seyssuel et Vienne. Il confie son espoir de voir aboutir cette année le complexe dossier de l’appellation déposée pour la qualification en Côtes-du-Rhône. L’Isère rejoindrait alors la « Rhône wine valley » connue dans le monde entier ! Désormais avec Laure Amoroso, sa compagne sommelière, se prépare le grand rendez-vous des journées portes ouvertes de son domaine qui attirent 3 000 visiteurs. Elles se déroulent pendant les quatre journées du Marché aux vins d’Ampuis, qui rassemblent tous les crus septentrionaux. La 90e édition devrait susciter une affluence supérieure à celle (déjà remarquable) de 2017 avec 15.000 personnes accueillies (voir encadré). Prise par l’esprit d’initiative du domaine, Laure avec son amie Laure Noinski (photo ci-contre) seront à Ampuis pour lancer un caveau baptisé « De l’or en Côte-Rôtie » où il sera possible d’apprécier tous les vins des vignerons rhodaniens et surtout la plupart des cuvées de Côte-Rôtie. Ce terroir est leur passion partagée !

MARCHÉ AUX VINS D’AMPUIS Le record d’affluence devrait être battu ! Le rendez-vous d’Ampuis avec son marché d’une durée de 4 journées du « forum » des crus septentrionaux de la vallée du Rhône est un événement attendu par les amateurs, pouvant échanger avec les vignerons sur les mérites de chacune des cuvées présentées. Ils pourront également réaliser leurs achats car obligation est faite aux exposants d’apporter des bouteilles et d’en assurer la vente. La longévité de la manifestation témoigne de son attractivité par les liens tissés avec un public de visiteurs fidèles. Cette recherche de proximité explique le maintien du marché au cœur du village et de son terroir de la Côte-Rôtie. Pour la 90ème édition, plus de 200 vins seront présentés et mis à la vente par les 60 « signatures » vignerons et grandes maisons de négoces, des appellations Côte-Rôtie, Condrieu, Saint-Joseph, Cornas, Hermitage, Saint-Péray et CrozesHermitage ! Aucun ne manquera à l’appel car Ampuis est une vitrine d’exception. En cela, cet instant est unique dans l’année viticole et permet de comprendre pourquoi 15 000 personnes envahissent les allées étroites de la modeste salle des fêtes. L’authenticité n’est pas mise en scène, elle y est vécue !

Marché aux vins d’Ampuis Du 19 au 22 janvier 2018 Salle polyvalente - Allée du château


SOLDES REMISES EXCEPTIONNELLES MEUBLES • SALONS • DRESSING • CHAMBRES • DÉCORATION • LUMINAIRES

Jusqu’à

OUVERTURES EXCEPTIONNELLES DIMANCHE 14 ET 21 JANVIER 2018

Convertible Contemporain

Soldes du 10 janvier au 20 Février 2018, sur articles signalés en magasin par étiquette spéciale, dans la limite des stocks disponibles. Hors livraison

SUR LES PLUS GRANDES MARQUES DU DESIGN


lp

BRUITS DE BOUCHONS Famille et amis réunis autour de l’heureux récipiendaire. Photos © Alain Rico

CHEVALIER STEPH ! S

équence émotion. Le 28 octobre dernier, Stéphane Ogier s’est vu remettre la médaille du Mérite agricole attribuée par le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Un joli cadeau d’anniversaire pour celui qui vient de fêter ses 40 ans et par la même occasion ses 20 ans d’effort pour développer le domaine familial au sein de la

Avec sa team : Christian Martray (Journaliste à la RVF – ex sommelier de l’Albert 1er à Chamonix), Sylvain Nicolas (chef sommelier chez Guy Savoy, 3***, Paris), François Crochet (Vigneron à Sancerre) et l’ancien footballeur Eric Carrière (Consultant C+, grossiste en vin)

lyon people • janvier 2018 • 18 •

Côte-Rôtie au côté de son père Michel ! Pourtant c’est plus le vigneron des deux vignobles du Rhône, ceux des rives de « l’empi » du « riaume » (1) qui se voit distinguer par Christophe Marguin. Dans son discours, le président des Toques blanches lyonnaises a rendu hommage au vigneron de Seyssuel, le président de « Vitis Vienna » ! YE

Stéphane en famille. Ses parents Michel et Hélène Ogier. Ses deux sœurs Béatrice et Marie-France (1) Les bateliers du Rhône dénommés ainsi les rives du fleuve Roy, frontière entre le Royaume de France et le Saint-empire romaine germanique.


lp

BRÈVES DE COMPTOIR

WARWICK REINE ASTRID Toujours plus gourmand

L

e Lounge de Warwick Reine Astrid a toujours été le rendez-vous privilégié du corps consulaire avec sa vue unique sur un jardin intérieur que le nouveau directeur Hieu To veut aménager cet été avec des planchas et des grillades pour rajeunir la clientèle. « Le bar très cosy doit être la plaque tournante de cet hôtel idéalement placé en face du Parc de la Tête d’Or. Nous ne voulons pas rivaliser avec les grandes tables gastronomiques lyonnaises mais proposer all day long des clubs

sandwichs et une cuisine plus locale avec bientôt un brunch le dimanche. Un endroit où l’on se sent bien avec du personnel très accueillant. Nous allons réaliser un an de travaux pour ce nouveau challenge qui me motive ». Le chef Nicolas Crépeau est à la hauteur du lieu avec ses spécialités originales... dont le burger «Reine Astrid» Rossini avec son bun croustillant et haché de magret de canard rôti et foie gras poêlé oignons caramélisés avec frites de patates douces arrosé d’un Saint Joseph 2014

Domaine Roland Grangier en est la parfaite illustration. Ses saint jacques rôties endives caramélisées au balsamique et croustillant de jambon d’agneau fumé avec un Chablis 2015 de W.Fèvre illustre également l’originalité du chef. Pâtisseries de la maison Sève comme bouquet final. 24, boulevard des Belges - Lyon 6 Tél. 04 72 82 18 00 Menus le midi à 26 euros (entrée + plat + café) et 29 euros (entrée + plat + dessert + café)

Textes : Christian Mure (Guide Lyon Gourmand) - Photos © Fabrice Schiff et DR

XAVIER BLANC

Coup double pour

Maître queux du F2

LE SIÈGE SOCIAL

Frédéric Fass, ancien maitre d’hôtel de La Rotonde, Claire Carthonnet qui fut l’une des vedettes de « Ciel mon mardi » de Christophe Dechavanne et leur nouveau chef Xavier Blanc (29 ans) forment le trio magique du F2 attirant tous les « tops » de la ville comme le couturier des Miss France Nicolas Fafiotte... Ils servent 100 couverts par jour dans leur restaurant de 30 places avec un immense bar bondé de monde pour les planches apéro F2 XXL et les huîtres. MC

« On a enfin une vraie cuisine ! » s’exclame en riant la belle Séverine sous le regard de son Christophe lover. Après avoir cédé leur 18 m2 de la rue de la Monnaie, le couple a emménagé au Frenchie’s (un resto casher où avaient sévi auparavant Trompette et Sophie) qu’ils ont entièrement redécoré pour dupliquer au carré leur concept amical et sociable basé sur le triptyque « café, bar, grignotage » qui a fait leur succès. Les tourtereaux réfléchissent déjà à la forme que prendra leur 3ème aventure... MP

2, place de l’Hôpital - Lyon 2 - Tél. 04 78 82 22 22 Fermé dimanche et lundi. Bar jusqu’à 1 heure du matin

100, rue Duguesclin - Lyon 6 - Tél. 04 37 24 48 08 Ouvert du lundi au vendredi, 8h-1h non-stop

lyon people • janvier 2018 • 20 •


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

Soleil levant sur le

CHAMPIONNAT DU MONDE DE PÂTÉ CROUTE L

e sacre du pensionnaire du restaurant l’Ambroisie à Paris a conforté la dimension internationale du concours fondé par Arnaud Bernollin, Gilles Demange et Audrey Merle. Une belle revanche, pour Chikara Yoshitomi qui avait accédé à la deuxième place, l’an passé. Clap de fin sur les tergiversations concernant le visuel. « Ce qu’on veut, c’est que ce soit bon », revendiqua Christophe Marguin, au moment de briefer son escouade de goûteurs. Avec en prime, un accent plus que prononcé

sur la gelée, élément incontournable de ce plaisir salé. Preuve qu’après les premières éditions frappées du sceau de la franche camaraderie, — toujours incarnée par l’adoubement des chevaliers de la confrérie du Pâté Croute —, le championnat du monde a pris une toute autre envergure, dont la résonnance s’étend désormais au-delà des cépages de l’épicurien Michel Chapoutier. Il suffit d’admirer la ténacité du vainqueur, le japonais Chikara Yoshitomi, figé sur la deuxième marche l’an passé, pour juger de

l’importance du concours. Car au gré de leurs créations, tantôt camouflées, tantôt enrichies de savoureux motifs, les candidats ont rivalisé d’imagination pour soulever le « saladier d’argent ». Mais au jeu des saveurs, le pensionnaire de l’Ambroisie à Paris a su trouvé les ultimes ingrédients pour achever son pari. Son pâté en croute canard colvert aux genièvres le place devant un autre compatriote, Yoshiaki Sakaguchi et l’Altiligérien Aurélien Vidal. Omédéto ! Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

Prix Mumm de la Confrérie

Margaux Moisière (L’O des Vignes - 71 Fussé) « Pigeon et caille au foie gras et cèpes » lyon people • janvier 2018 • 22 •

Osamu Tsukamoto (Tokyo Hotel) « Mosaïque de pâté en croute »

Guillaume Ginther (Coq Rico - New York) « Le Marbre »

Laëtitia Rouabah (Benoit - New York) « Pâté en croute Lucien Tendret »


Prix du jeune espoir

Olivier Canal (La Meunière) « Volaille de la Dombes, foie gras et cœur de canard »

3

Aurélien Vidal (Vidal - 42 Saint Julien Chapteuil) « Retour de Tuaille »

1

Emmanuel Soulière (Sands Cotai Central - Macao) « Casse-Noisette »

Prix de l’élégance

David Le Quellec (Le Moulin Rouge - Paris) « Richelieu en affut camouflage »

Jérémy Pelossier (Pignol - 69 Brignais) « Le temps d’un pâté croute »

Olivier Horville (Gilles Verot - Ivry sur Seine) « Les belles volailles de France »

Chikara Yoshitomi (L’Ambroisie - Paris) « Canard colvert aux genièvres »

2

Yoshiaki Sakaguchi (Le Boudoir - Paris) « En croute de veau de la tête au pied »


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

CONFRÉRIE

du Pâté-Croute

E

ntre les studieuses dégustations et la remise des prix, place à la fête et aux intronisations. Le temps pour le jury d’accorder ses violons. Dans la grande tradition des confréries vineuses, les organisateurs du Championnat du Monde de pâté en croute ont également, depuis sa création, organisé un réseau d’ambassadeurs. Parmi les impétrants 2017, se sont distingués le journaliste sportif Patrick Chêne, désormais vigneron, la souriante Renée Richard et le chef triplement étoilé Michel Roth, parrain de l’édition 2017. Marco Polisson - Photos © Fabrice Schiff

Frédéric Cote (Au Colombier) et Luc Dubranchet

Renée Richard et Maurice Trolliet (Halles de Lyon)

Patrick Chêne adoubé par Arnaud Bernollin

Michel Neyret et ses drôles de dames

Henri Bouillet, Christophe Paucod (Lugdunum), Bruno Bluntzer (Sibilia) et Caroline Noyel (Lyon Extramuros)

Christophe Roure (9ème Art), Arnaud Bernollin et Mathieu Viannay (Mère Brazier)

Marie-Odile Fondeur, directrice du Sirha et Fiorello Colatosti

Michel Chapoutier (Maison M.Chapoutier) et Franck Levôtre (Groupe Levôtre)

lyon people • janvier 2018 • 24 • La confrérie du pâté croute, table n°1


AU CŒUR DES PLUS BEAUX DOMAINES,

S’offrir les Alpes passionnément

©MGM -12/2017 - Crédit photos : Studio E.Bergoend - Illustration non contractuelle - Toutela3D

Bring the mountains into your world.

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE DE VOTRE APPARTEMENT- A c h i e v i n g e x c e l l e n c e i n t h e A l p s

Un savoir-faire d’excellence dans les Alpes W h e n i n v e s t i n g , o n e m u s t t r u s t a p r o v e n p a r t n e r.

Des sites parmi les plus recherchés - Des emplacements privilégiés Des matériaux rigoureusement sélectionnés - Des prestations de grande qualité Some of the most sought after locations - Privileged locations Painstakingly selected materials - High-quality building

M G M & V O U S F r a n c e - T. + 33 (0)4 50 09 62 62 M G M L o n d r e s - T. +44 (0)20 7494 0706 www.mgm-constructeur.com


lp

ART DE VIVRE MONTAGNE

LA BOUITTE

Là-haut, ailleurs c’est Meilleur ! René et Maxime Meilleur décrochent trois étoiles en 2015 dans un tandem père et fils à quatre mains. Unique. Encore surpris d’avoir atteint le firmament, ils revendiquent ode au territoire savoyard. Culinairement autodidactes, ils ont encore fait évoluer La Bouitte en la construisant de leurs propres mains durant les vacances. Chefs d’œuvre. Texte : Nadine Fageol - Photos DR

lyon people • janvier 2018 • 26 •

Imaginer un répertoire créatif signifiant les produits du cru, ici Crozets au Beaufort façon risotto.


Q

uel chef valoriser dans ce dossier alpin ? Et l’évidence est apparue, il était temps de prendre de la hauteur pour se détacher de ces chefs mercenaires à la solde d’un groupe, et aller à la rencontre des gens de la Bouitte, pour « petite maison » en patois. Des gens trop méconnus des Lyonnais. Un père et son fils adoubés trois étoiles dans une trame à la rigueur toute dissimulée dans les effluves des plantes alpines. Lyon People a pris train et autocar pour découvrir la fabuleuse histoire au sommet honnêtement familiale. De celle qui n’existe plus ou que l’on recherche à l’heure de la globalisation. Forgée au temps passé, musclée au temps présent l’aventure Meilleur irrésistiblement puissante sans coup férir. Dans le village familial, dans l’une de ces trois vallées, celle des Belleville à la belle église baroque rénovée, que Maxime prendra soin de nous faire découvrir ; nous voilà à Saint Martin face à la ravine habitée d’une meute de loups qui fait jaser. Tellement proches de ces sommets violemment découpés aux ciseaux que la proximité donne envie de toucher du bout des doigts avec la gourmandise promesse d’apercevoir louveteaux. Hors, il y aurait deux meutes dans les environs, comme deux chefs à la Bouitte ! Faudrait-il pour autant se débarrasser de l’un pour l’autre ? Sur la piste.

Maxime et René Meilleur, artisans d’un chef d’œuvre valorisant le territoire savoyard.

HORS-PISTE Depuis ses neuf ans, fiston Maxime aux VÉTÉRAN René, 67 ans, à l’iris bleu renversant, qui

pousse l’obligeance jusqu’à se changer à mon arrivée ! À la retraite, moins que plus. Trop entiché de toute sa vie ; toujours à l’affut de céramiques et de buffets dûment savoyards, ou de murs en pierres sèches à remonter quand il n’est pas en cuisine ! Ce fils de menuisier s’échappe au moment où les Alpes émergent pour fondre en touristique économie. René file gagner quelques sous en tant que plongeur l’hiver aux Ménuires, l’été à Praz-sur-Arly où il rencontre Marie-Louise. Et avance sans se poser question ; un chef en rade, il est là en remplacement pour se retrouver en poste à l’étranger. Jusqu’au moment où le tarabuste l’idée d’une petite affaire, sienne. Dans son village, il échange avec son frère un petit champ de patates contre services monnayés à bras le corps. Une maison à deux pans ainsi nait la Bouitte, cantine sans prétention en vue d’alimenter généreusement ces skieurs qui déboulent en hors piste du pré de la « montagnette » (petite maison dans la montagne) juste devant. Progressivement

face à clientèle de plus en plus chic, ben, René faut qu’il en rajoute dans le, un peu plus mieux bien. Alors il segmente, une salle pour les amateurs de ces fondues tout de même fort odorantes et une autre où il administre recettes plus élaborées. Et, voilà René recevant Chirac et à trimbaler !

GISCARD DANS SON AMI 6 Quant en 1981, de retour de chez grandmère de Saint Chamond, tombe à la table de Paul Bocuse, l’évidence. « C’était incroyable, exactement tout ce que je rêvais de faire ». Charivari à la Bouitte, René gigote sévèrement en cuisine, fait glouglouter poêlon et tintinnabuler cuillère, le poisson quitte les eaux du lac… Dans son aspect abyssale, la révélation bocusienne se révèle bienfaitrice qui motive l‘envie si puissante de créer une cuisine des montagnes à la manière de Monsieur Paul. Pensez donc, « J’ai ouvert les livres, bien sûr que je ne savais pas faire. Il n’y avait jamais eu de tables gastronomiques chez nous ».

yeux bleus « pèr-turbateurs » dévale la montagne à tire-larigot. Yououou qu’il glisse l’hiver sur des skis…à roulettes l’été. Sa silhouette sèche atteint les sommets, fondeur en équipe de France de biathlon même. Toujours devant lui un certain, Raphaël Poirée. Ras le bol, le gamin lucide quant à ses limites rentre. En cuisine naturellement, tout autodidacte que et auprès de son père. Il a 20 ans. L’histoire de la formidable osmose quasi symbiotique entre père et fils salué par le Michelin, est fort probablement suractivée par un grain du moulin de la vie, disons plutôt un zest de gingembre. En tout cas, une indéfectible pointe de soudure qui va lier tout ce petit monde. Maxime rencontre Delphine, fille de clients de Mayenne devenus voisins du chalet d’à côté, serveuse pour l’été à la Bouitte. L’imperturbable amour de jeunesse, pousse le père à accompagner fils dans un aller-retour de 1 640 km afin de récupérer la p’tite ; c’est que l’un sans l’autre « se meurt ». Ils lui trouvent une chambre et l’inscrivent au lycée de Moutiers. Aussi fine qu’une graminée pétrie de soleil « ma Puce » gère aujourd’hui la comptabilité et est la dernière à quitter la Bouitte à minuit passé, dixit son beau-père trop heureux de voir la nichée courir dans ses pas. •

27 • janvier 2018 • lyon people


lp

ART DE VIVRE MONTAGNE

MEUTE Prenez des gens heureux profondément

attachés à leur territoire, laisser maturer quelques hivers sous les flocons ; Oscar, premier louveteau arrive en 2002. Un an plus tard, une première étoile éclaire la Bouitte. Des radis en octobre, Oscar Meilleur, quinze ans aujourd’hui peaufine potager bio dans le minuscule jardin familial et démarre école de cuisine. Dans la compotée voilà que Calixte s’annonce en 2008, pic avec la seconde étoile. Ils apprendront plus tard que le directeur anglais du guide gonflé a goûté de leur fameux poisson, un omble chevalier pour le fils, un sandre à la gentiane à peau brûlée pour le père. En fait, une chose est certaine, ils ne l’ont jamais repéré. Rires. Louveteau Calixte, neuf ans aujourd’hui aime à veiller sur ses plateaux et d’envoyer à la Bouitte ses mises en bouche avec déjà ce sérieux qui amuse ses pairs.

ARTISTES Par temps forts entendre effort constant,

dans la veine du cheminement familial coule la fusion entre René et Maxime Meilleur. « Mon père m’a appris la rigueur  », de celle qui le pousse durant les années de compétition à s’entrainer sans relâche. Aux fourneaux va s’amorcer une démarche plus expérimentale qui tâte du robot, de la texture moderniste et tutti quanti, pour s’affirmer de plus en plus intuitive. Les Meilleur s’apaisent et nourrissent leur univers d’instinctifs fondamentaux. Et, de faire parler le terroir en cuissons courtes, nettes. Oust les robots, place à la taille à l’Opinel. Chercher aussi le saint graal du fromage frais. Inciter le fermier à produire miel. Grand-mère cuisinait déjà les plantes, ils sillonnent la montagne cette fois en se penchant pour extraire, de la délicate chénopode, de l’hysope à la piquante ortie, des herbes sources de sirops, d’infusions aux parfums magiques. Pendant ce temps, voilà que les skieurs de Courchevel aimeraient maintenant pouvoir dormir après banquet de midi. À chaque fermeture automnale, de mains fermes, les Meilleur chamboulent la Bouitte pour la recomposer, rassembler en chambre de luxe celles où père et fils était l’un sur l’autre auparavant. Comme en cuisine, ils travaillent à faire du neuf dans le vieux, repenser les sublimes boiseries en tête de lit, instaurer dressing dans les armoires d’antan, trouver peintre à même de réitérer les peintures baroques de l’église, glisser lavabo de pierre noire dans les sublimes salles de bain…

lyon people • janvier 2018 • 28 •

SPAORDINAIRE DU TOUT Il faut descendre dans le chalet

Poésie au dessert de la rhubarbe en bâtonnets pochés et macérés, coquelicots.

Ici rien ne tutoie l’ordinaire du luxe

pour comprendre qu’ici rien ne tutoie décidemment l’ordinaire du luxe. Le spa s’impose en magique consommé rigoureusement anti dépressif, qui nous interpelle sur les nuits de pleines lunes des gens de la Bouitte passées à inventer devant force génépi : la grotte des marmottes où se faire emballer d’argile. Et puis là, un lit d’antan fermé, tout en bois et rideaux, dedans, un sommier perforé, dessus un matelas de foin, la plus bucolique chic des respirations est née. Un bain de roses que néni, en revanche vous prendrez bien un bain de lait et de miel, à ce niveau on parle de litres et de kg et fruits des bois pour le bain des enfants. Jusqu’aux « bouitistes », les Meilleur ont créé avec une ar’tisane nez du cru leur propre gamme de produits aux plantes, du parfum au gel douche en passant par la crème de soin à l’acide hyaluronique dosée à 14 %. « Si je mets ça dans mes brioches, elles sortent du four ». Comment, mais comment ne pas les aimer ?

Réception de La Bouitte : Collection de cloches et fauteuils signés Arpin, chez les Meilleur, le goût de la montagne n’a rien d’usurpé.


WINTER COLLECTION

APPARTEMENTS DE GRAND STANDING COURCHEVEL VILLAGE, TIGNES-LE-LAC, LES GETS & PROCHAINEMENT MEGÈVE DE 50M2 À 250M2 AVEC TERRASSES PLEIN SUD & SERVICES HÔTELIERS

INFORMATIONS

ESPACE CONSEILS & SHOWROOM 46, Avenue Gambetta 74000 ANNECY TÉL +33(0)4 50 23 19 13

www.priams.fr PRIAMS - 46, Avenue Gambetta 74000 Annecy RCS Annecy B 488 462 730 - SARL au capital de 10 000 000€ - Illustrations à caractère d’ambiance. Libre interprétation de l’artiste. Crédit photo: TOUTELA3D.com - Architectes Studio Arch - Geronimo - Imagination : Les Alchimistes - Document non contractuel du 01.12.2017


lp

ART DE VIVRE MONTAGNE

Lumière et agencement valorisant le nouvel art de vivre à la montagne dans un appartement du Cristal de Jade.

Montée en gamme tout schuss

MGM ENTREPRENEURS EN RÉSIDENCES De Maurice à David, l’évolution d’une famille de menuisiers qui, dans les années soixante, bifurque naturellement vers la construction de chalets à Chamonix pour s’imposer, aujourd’hui, chantre de la construction de résidences haut de gamme. Valeurs comme valorisation. Texte : Nadine Fageol - Photos DR

U

n peu d’histoire en deux dates clés. 1963 : Maurice, le M de MGM pour Maurice Giraud Montagne, à la tête d’une menuiserie à Chamonix se lance dans la construction de chalets pour développer dans les années 80 le parc locatif montagnard avec « la résidence de tourisme ». Nouvelle formule séduisante d’autant plus profitable que procurant avantages fiscaux à condition pour les investisseurs de louer leurs biens. De là, nait la filiale de gestion, CGH (Compagnie de Gestion hôtelière). Quarante plus tard, en 2003, David reprend la maison paternelle. A dix ans, il disait déjà à son père, « je serai promoteur comme toi ». Celui de la génération suivante. Pas évident de succéder à un père reconnu. Cependant, il arrive sur le terrain, certes intimidé, mais fort d’une maîtrise en économie complétée d’un DESS finances, d’une année passée chez Bouygues et d’une enfance à accompagner son père sur les chantiers. Et de repenser très vite le business lyon people • janvier 2018 • 30 •

modèle. Valoriser l’outil, il se concentre sur MGM Constructeur pour céder CGH, et abandonne l’incursion guère probante lancée par son père sur la Côte d’Azur. Pour David, un seul territoire, la montagne rien que sa montagne qu’il affectionne éperdument, et, un positionnement : le haut de gamme de ses résidences quatre étoiles minimum quitte à voyager à l’étranger pour les vendre. Il traverse la crise de 2012-2013 en allégeant intuitivement la voilure, vente de bureaux, de mûrs d’hôtels, départs… Tout en restant rivé sur la qualité revendiquée à juste titre par des savoir-faire maison développés au fil du temps avec le meilleur des artisans du cru. « Nous ne sommes pas loin de 50 résidences depuis la création de MGM » explique Muriel Ambrosino à la gentillesse confondante. La directrice commerciale et exploitation de MGM Hôtels & Résidences (gestion locative) fait partie du pré–carré des trois cadres entourant directement David Giraud

avec Nicolas Grizard à la construction et Assous Giraud sur les chantiers. Nous en étions là de l’histoire MGM quand fin 2016 ouvre dans le « village initiatique » de Chamonix, le Cristal de Jade. La résidence emblématique marque la volonté de montée en gamme de MGM en attente d’un imminent classement 5 étoiles sur ce site. « Nous avons, avec l’internationalisation de la clientèle qui représente jusqu’à 70 % chez nous, constaté une demande allant vers plus de services ». Sans oublier par ailleurs une remarque de taille, remontant voici six/ sept ans, des tours opérateurs signifiant, le retard pris par l’offre d’habitat locatif des stations françaises par rapport aux marchés concurrentiels directs notamment l’Autriche. Sous entendu, et notamment, des chambres comme des appartements trop petits. Observation que l’on valide, louer une chambre flirtant avec les 200 € la nuit pour faire le tour du lit, bof.


Le Cristal de Jade dépasse largement ces problématiques. Accueil client personnalisé incluant la dépose des bagages. Lits faits, sachant que nous sommes en statut location tout comme le ménage durant le séjour et peignoirs et chaussons, linge de maison fourni. Des vacanciers autonomes qui, cela dit, disposent d’un service conciergerie (traiteurs, cartes de vins, courses…) mais aussi d’un spa dont l’entreprise peut se targuer d’être la première à avoir instauré le concept en univers résidences de tourisme. Pour vous faire une idée, piscine, quatre cabines de soins, 1000 m2, la surface du spa du Cristal pour 50 appartements de 40 à 110 m2. Distillant le meilleur au niveau du protocole soins avec les produits Pure Altitude de la Maison Sibuet. Tout comme les produits d’entretien garantie bio !

« MOINS DE VOLUMES, PLUS DE QUALITÉ » Non content d’adopter les codes en vigueur dans l’hôtellerie haut de gamme, MGM en rajoute en valorisant le patrimoine des acquéreurs dans l’agencement des intérieurs. « En montagne, les gens affectionnent le bois mais souhaitent un esprit beaucoup plus contemporain ». Aussi les architectes ont veillé à associer harmonieusement d’authentiques boiseries à l’acier, au verre et au granit de Chamonix, utilisé pour les sols conjugué au granit anthracite pour les plans en cuisine comme dans les salles de bains. Quitte à faire appel à un artisan pour la réalisation de pièces uniques. Et toujours, cette quête incessante allant vers des emplacements de premier choix en centre station afin de préserver des résidences à taille humaine qui prendront de la valeur dans le temps. Prestations et services soignés, « on a observé la fidélité des locataires qui reviennent vers nous ». Dans la foulée du Cristal est arrivée, la résidence du Roc des Tours au Grand-Bornand à 1300 m au pied des pistes et à 50 km de l’aéroport de Genève. 38 appartements obéissant à la devise chère à David Giraud, « moins de volumes, plus de qualité ». Suivront en 2018 une implantation mixte à Samoëns, 32 appartements et « Les suites d’Alexane », hôtel au confort novateur allant du spa au fait de l’actualité bien-être

Actualiser l’esprit chalet en insérant inox et verre aux boiseries. Démonstration dans l’une des cuisines du Cristal de Jade.

(douche sensorielle, table d’apesanteur pour les enveloppements, murs de sel de l’Himalaya et chromothérapie en salle de relaxation…) à la salle de séminaires renouvelée dans l’esprit convivial en vogue ! Puis 40 appartements au cœur de Valmorel et 50 appartements aux Houches… Objectif, des résidences de grand confort au cœur de stations qui ont su préserver taille humaine d’autant que la clientèle locative est là. « La Grande-Bretagne, la Belgique et les Pays Bas mais aussi la Russie, les USA et la Scandinavie sont nos plus gros porteurs ».

Lobby ou réception grand espace au Cristal de Jade.

Désormais incontournable, ici le spa se développe sur 1000 m2 et propose un protocole s’élargissant aux soins spécifiquement masculins.

31 • janvier 2018 • lyon people


lp

ART DE VIVRE MONTAGNE

ARTY

Fille de l’art À deux pas de Megève, dans le show-room de sa ferme rénovée du Flumet, Armel Soyer insuffle un bol d’air dans l’art de vivre à la montagne. Transhumance dans le land art. Texte : Nadine Fageol - Photos DR

D

es racines de conifères judicieusement assemblées en un cône de quatre mètres de haut, métaphore célébrant la partie invisible de l’arbre, le Roots Cone de l’artiste italien Marco Nones est actuellement présenté dans les Jardins d’Hélène au cœur de Megève. L’une des toutes premières manifestations hors les murs de la galeriste Armel Soyer qui a transformé l’étage de son chalet du Flumet en show-room hors du commun, peuplé de pièces uniques ou éditées en petites séries par ses soins. On doit la découverte de cette fille de l’art à la décoratrice lyonnaise Claude Cartier qui, dans le cadre d’Inside, mises en scènes semestrielles lançant des jalons entre art et design, lui offre une carte blanche. Dans sa sélection, ce que l’on pense être une photographie de forêt enneigée, pour découvrir à l’approche une ébouriffante tapisserie de laine, somptueuse par le format, le traitement multipliant la palette des fils blancs, gris à noirs. Tempête de neige en direct si on osait brancher un ventilateur ! Au chalet, l’entretien est entrecoupé par l’arrivée d’un jeune maréchal ferrant venu saboter de neuf les deux chevaux avant lyon people • janvier 2018 • 32 •

l’hivernage plus bas dans la vallée. Où l’on découvre Armel cavalière, fille d’éleveur vivant auparavant entre Paris et Normandie. Directrice de la communication chez Lalique pendant dix ans ; à la naissance de son premier enfant, elle s’offre une respiration de six mois pour changer de braquet. Son intérêt pour le mobilier la conduit à passer une année à Drouot à la maîtrise du marché de l’art. « Il fallait que je fasse dans la création tout en apportant du neuf». La lente fusion de ses amours et envies se traduit par l’ouverture d’une galerie dans le Marais à Paris. Au gré de l’alchimie qui va naître au fur et à mesure des rencontres avec les artistes et designers, elle va créer un univers iconoclaste aux antipodes de la vague du tout design commercial. Sa préférence va aux matières nobles, du bois jusqu’à l’écorce au verre de la roche, interprétés de manière monumentale ! « J’ai des monceaux de sciures dont je ne sais que faire », cet été, elle a accueilli Denis Milovanov en résidence au chalet. Sans tenon ni mortaise et pas moins de vis, l’aimable « bucheron » russe ciselle à la tronçonneuse tables et chaises longues dans l’épaisseur de futs de chêne entiers.

Travail puissant pour œuvres spectaculaires. Et quand la pierre de roche se fige dans le temps des siècles en flocons luminescents, dans la même veine, elle montre les rarissimes luminaires de l’australien Christopher Boots à partir d’aiguilles de cristal de roche dénichées au fin fond de l’Amérique latine ! Armel s’est confiée pour mission de défricher, accompagner et faire connaître ces nouveaux artistes-artisans renouvelant le matériau. Et voilà les enfilades ou bahuts vintage habillés par Sophie Gaillardo d’une stupéfiante marqueterie d’écorces de boulot dont on n’ose compter les heures de travail. Sans révéler secret, c’est un concours de circonstances vitales qui a propulsé Armel en Savoie où elle est tellement à sa place qu’elle insuffle puissante ode au land art, de cet art puisé dans la réinterprétation de la nature. Bluffant. www.armelsoyer.com Le plus : au chalet en plus des œuvres, la découverte de la mutation d’une ferme transformée par un talentueux époux au demeurant photographe.


lp

ART DE VIVRE MONTAGNE

LANCEMENT DE LA SAISON À MEGÈVE Et la lumière fût ! Photos © Saby Maviel

À quelques semaines des réjouissances de Noël, Megève a retrouvé son conifère fétiche, dont l’éclairage demeure le point de départ de la saison hivernale. Avant d’arpenter les pistes ensoleillées du domaine Evasion Mont-Blanc, quelque 5 000 personnes ont pu admirer les 2,5 kilomètres de guirlandes, 16 800 ampoules et autres 300 boules décoratives apposées sur le sapin. Un savoureux coup d’envoi marqué par un spectacle son et lumière haut perché.

Michel Naly, président des Ambassadeurs de Megève et Giorgio Longo (Touring Club Italiano)

TOUTE L’ACTU DE MEGÈVE Mathieu Dechavanne (Compagnie du Mont-Blanc) et Nicolas Winckler (Megève People)

lyon people • janvier 2018 • 34 •

www.megevepeople.com et megeve people


Denis Worms, conseiller municipal de Megève et Guillaume Chalvin (Automobile Club de Megève)

Chloé, Cécile et Paola (Mairie de Megève)

Benoit Ravix, directeur général des services de Megève et sa fille Lilou

Daniela Longo et Ophélie Duvillard, blogueuse

Danna Gallez et Maxime Vitoux (Cœur de Megève)

Michel Cugier, directeur domaine skiable de Megève et Compagnie du Mont-Blanc, Catherine Julien-Breches, maire de Megève, Mathieu Dechavanne (Compagnie du Mont-Blanc) et Philippe Borini (Autocars Borini)

Frédérique Prieux (CTMB), Nathalie Grubac (Profeel) et Clothilde Douchement, mosaïste (Office du Tourisme de Megève)

Jocelyne Perin (Le Siaa Megève) et son époux Bruno (Event Communication)

Maryline et Phillipe Mollier, maire de Notre-Dame-de-Bellecombe

Aurore Franquin (Four Seasons) et François Arrighi, DG du Four Season Megève

35 • janvier 2018 • lyon people


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

Les Cuisines Bernollin

VOUS SOUHAITENT UNE TRÈS BELLE ANNÉE 2018 david guiltélermin

ian fabrice goascraanbeéd

re pierrick bdleela7ma

denis davaidzeoff

TOTO LI VIGisNtoI rante

NC Frédéric BBLA lanc

33 ci

Dou

ni R Toto Li Vig

La T

The M

Georges

Photos : Saby Maviel

CUISINES BERNOLLIN - 198, ALLÉE VIADORÉE - ANSE - TÉL. 04 74 67 04 08 CUISINES BERNOLLIN - 5, PLACE PUVIS DE CHAVANNES - LYON 6 - TÉL. 04 78 93 00 61 lyon people • janvier 2018 • 36 •


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

TOP 20 des adresses

gourmandes lyonnaises brasserie

Restaurant

BRASSERIE JULLIEN

BIANCA

Restaurant

BRASSERIE DES BROTTEAUX

Mathieu Jullien

Emmanuel Faucon

Emmanuel Faucon

Filet Jullien (pavé de bœuf limousin mariné)

linguine al cartoccio

Tartare de boeuf dans la baVette d’aloyau

44, boulevard des Brotteaux - Lyon 6e T 04 78 52 30 11 Mar-sam : midi et soir www.brasseriejullien.com brasserie jullien

1, place Jules Ferry - Lyon 6e T 04 78 41 68 10 Lun-sam : midi et soir 12h-15h et 19h30-22h Bianca

1, place Jules Ferry - Lyon 6e T 04 72 74 03 98 Lun-ven : 8h-22h30 et sam : 12h-15h et 19h30-22h30 www.brasseriedesbrotteaux.com Brasserie des Brotteaux

CAFÉ DE LA GARE

brasserie

café - bar - Restaurant

Restaurant

CAFÉ DU POND

CHEZ MOSS

Claude Barbet

Aurélien Liveneau

Laurent Bouvier

SPÉCIALITÉs lyonnaises et viande

Cuisine maison et produits frais

SPÉCIALITÉ POISSONS et fruits de mer

11, rue Général De Gaulle - 69530 Brignais T 04 78 05 17 53 Ouvert du lundi au samedi midi et jeudi et vendredi soir Le Café 2 La Gare

11, place du Maréchal Lyautey - Lyon 6e T 04 78 52 39 99 Ouvert tous les jours - restauration continue www.ilovedupond.com Café du Pond/Terrasse du Pond

2, rue Ferrandière (angle Mercière) - Lyon 2e T 04 78 42 04 09 Ouvert tous les jours midi et soir (sauf dimanche soir) www.restaurant-chezmoss.fr Chez Moss

Restaurant

33 CITÉ

Restaurant

Restaurant

DADDY POULE

FOND ROSE

Frédéric Berthod et David Guillermin (Chef)

Philippe Gauvreau

Luc Abadie (Chef)

cuisine de saison / produits du marché

Lieu Atypique, Parking de 70 places en sous-sol

Cuisine des Bords de Saône

33, quai Charles De Gaulle - Lyon 6e T 04 37 45 45 45 Ouvert tous les jours midi et soir (sauf le dimanche soir) www.33cite.com 33 cité

173, avenue Charles De Gaulle - Tassin T 04 74 70 07 07 Ouvert tous les jours 10h30-1h daddy poule

25, chemin de Fond Rose - Caluire et Cuire T 04 78 29 34 61 Ouvert tous les jours, midi et soir Restaurant Fond Rose - Bocuse www.brasseries-bocuse.fr

lyon people • janvier 2018 • 38 •


Restaurant

Restaurant

bar - café - Restaurant

LA MAISON

LE PRÉSIDENT

LE F2

Christophe Marguin

Benjamin et Sylvain

Frédéric Fass

Cuisine Traditionnelle

Burger avec viande françaisE de 180g

4, rue Jonas Salk - Lyon 7e T 04 72 72 96 96 Lun-sam 12h-14h - 20h-23h30 : midi et soir www.lamaisonrestaurant.fr La Maison

2, place de l’Hôpital - Lyon 2e T 04 78 82 22 22 Mar-sam : midi-14h et de 19h30-22h00 www.lef2.com leF2 café Comptoir

bistrot chic

Volaille de Bresse Mieral à la crème d’Etrez 11, avenue de Grande Bretagne - Lyon 6e T 04 78 94 51 17 Lun-ven : 12h-14h et 19h-22h @restaurantlepresident www.restaurantlepresident.com

Restaurant

LE RIVE GAUCHE

Restaurant

LE SPLENDID

LE THÉODORE

Famille Guillermin

Georges Blanc

Marco Chopin

Banc d’écailler & Bistrot Chic !

Les meilleurEs grenouilles fraîches de Lyon

brasserie traditionnelle

31, cours Franklin Roosevelt - Lyon 6e T 04 78 89 51 21 Lun-dim : midi et soir (sauf lundi et dimanche soir) www.le-rivegauche.fr Le Rive Gauche

3, place Jules Ferry - Lyon 6e T 04 37 24 85 85 Ouvert 7/7 midi et soir Le Splendid Lyon www.lespritblanc.com

34, cours Franklin Roosevelt - Lyon 6e T 04 78 24 08 52 Lun-sam : midi et soir 12h-14h30 et 19h30-22h45 Le Théodore

Brasserie

Restaurant

MARGUERITE

Restaurant

NORD

PAUL’O

Olivier Bourrat (Chef Exécutif)

Franck Barrouilhet (Chef)

Benoît Toussaint

l’œuf «Cocotte Marguerite» aux asperges

Cuisine de Tradition

Filet de bœuf, sauce morilles, pommes purée maison

57, avenue des Frères Lumière - Lyon 8e T 04 37 90 03 00 Ouvert tous les jours, midi et soir www.brasseries-bocuse.fr Restaurant Marguerite - Bocuse

18, rue Neuve - Lyon 2e T 04 72 10 69 69 Ouvert tous les jours, midi et soir www.brasseries-bocuse.fr Brasserie Le NORD - Bocuse

551, chemin de la Traille, île de la Table Ronde - Solaize T 04 78 46 O6 47 Ouvert tout les jours (fermé dimanche soir en hiver) www.paulorestaurant.fr Chez Paulo

nt

ristorante

Brasserie

apéro festif - Restaura

SELCIUS

SUD

ZAPPO

Sylvain Larose

Eric Pansu (Chef MOF)

Georgy Sfez

brunch le dimanche

cuisine du soleil

BISTROT ITALIEN

43, quai Rambaud - Lyon 2e T 04 78 92 87 87 Lun-sam midi et soir - Dimanche 11h-17h www.selcius.fr @selciusrestaurant

11, place Antonin Poncet - Lyon 2e T 04 72 77 80 00 Ouvert tous les jours, midi et soir www.brasseries-bocuse.fr Brasserie Le SUD - Bocuse

6, rue Challemel Lacour - Lyon 7e T 04 72 71 79 88 Ouvert tout les jours de 12h à 14h et de 19h à 22h30 www.zappo.fr Zappo

39 • janvier 2018 • lyon people


SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

MOBILIER CONTEMPORAIN

REMISE EXCEPTIONNELLE JUSQU’À 20%

du 14 au 31 janvier 2018

24, rue Jarente - 69002 LYON Tél. 04 72 41 17 77 - métro Ampère

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES


SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

OUVERTURE

le dimanche 14 janvier 2018 (Sans interruption de 10h00 à 19h00)

SOLDES ET PROMOTIONS SUR LES COLLECTIONS : CASSINA DE SEDE EDRA KNOLL POLTRONA FRAU VITRA ZANOTTA Sur mobilier neuf, en stock ou sur commande, modèles et coloris au choix 24, rue Jarente - 69002 LYON Tél. 04 72 41 17 77 - métro Ampère

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES

SOLDES


lp

PEOPLE SPORT

Cédric Chaubeau, Chouchou et Emilie (Brasserie du LOU)

Eric Bonnet (EBC), son épouse Brigitte (Groupama) et Patrick Thevenin

LOU RUGBY - TOULOUSE Les chefs Sophian Fontaine et Jérôme Berigaud (Comptoir de l’Est)

À la croisée des chemins

Texte : Jean-Marie Nauleau et Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

L Hervé Lecomte, Didier Lacroix (Stade Toulousain) et Yann Roubert, président du LOU Rugby

Le député Thomas Rudigoz et son fils Arthur

lyon people • janvier 2018 • 42 •

a machine lyonnaise semble grippée en ce début d’hiver, et les grisants souvenirs du début de saison s’estompent dans les défaites de rang. Après la Rochelle et Clermont, c’est Toulouse qui ramène Pierre Mignoni et ses hommes à la raison (9-17). À force de crier au LOU, les grosses cylindrées du Top 14 ont fini par se méfier. Un sentiment accentué par l’ambitieux recrutement présenté en début de semaine. Las, le Stade Toulousain n’est plus aux mains de Guy Novès. Et, à l’image du XV de France, le LOU est une bête blessée qui peine à se remettre sur pattes, à l’orée d’un hiver où les chasseurs de prime — et de trophées — viennent flairer la bonne affaire. Amputés de valeureux éléments, les Lyonnais balbutient leur rugby, faisant regretter les belles envolées de l’été dernier. Pire, défaits par la troupe d’Ugo Mola, les Rouge et Noir rentrent dans le rang, conséquence d’une troisième défaite consécutive égale à leur classement. La suite des réjouissances fait saliver. Reste à savoir si au sommet de la chaine alimentaire, le LOU est encore en mesure de rivaliser. Face à Pau, il a répondu : “oui” !

Mathieu Renaud (LOU Rugby), Hélène Hannah (CPME) et Alibert Jonathan

Jessica Colson et Mike Knox (Jet set Sports)


Patrick Celma (LOU), Jean-Claude Ronchetti (CNR), Daniel Fleho (Mutuel Previ France) et René Coiro (Faiveley Plast)

Sergio (CMC), Marco Chopin (Le Théodore) et Jean-Marie Nauleau (Lyon People)

Marc Fraysse, président de France Unie et Yvan Patet, président d’em2c

Evelyne Haguenauer, Robert Schneider et son épouse Anne-Sylvie

Roger Girardon, son épouse Martine (Chambre des Notaires) et Dominique Fabre (Groupe FBI)

Audrey Monnot (Groupe Bernard), Isabelle Bernard (OL Féminin) et Sarah Peillon (Métropole de Lyon)

Guy Mathiolon, président de Serfim, Maître Richard Brumm, 1er adjoint au maire de Lyon et Olivier Ginon, président de GL Events

Michèle Celma, Franck Isaac-Sibille, vice-président du LOU Rugby et Virginie Celma

Pascale Mathiolon, Isabelle Bretin et Virginie Decia-Mathiolon (Prisme Consulting)

Catherine Chabanis (IF Contemporain) et Michel Bulliard (Allianz)

Adeline Schmider, son époux Thomas (TS Events) et leur fils Malo

Guy Sidos, PDG de Vicat, sa fille Laetitia, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon et Olivier Ginon, président de GL Events •

43 • janvier 2018 • lyon people


PEOPLE SPORT

Le Barth’ologue de Clément Grenier Que puis-je te souhaiter pour l’année 2018 ? Je serai papa pour cette nouvelle année ! Donc une bonne santé à ma future fille, ma copine ainsi que ma famille et mes proches... et bien entendu, retrouver du temps de jeu.

« JE VEUX JOUER, BASTA ! » Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. Le milieu offensif de Lyon, Clément Grenier, se prête de nouveau au jeu aux Terrasses du Pond.

A ce sujet, tu es revenu de l’AS Roma cet été... pourtant tes apparitions sont très rares à l’OL. As-tu une explication ? Non, c’est très difficile à expliquer. Je travaille pourtant comme un fou. 30 minutes de temps de jeu depuis le début de la saison, c’est trop peu. Pourtant ces fameuses 30 minutes ont été correctes (face à Montpellier en coupe de la Ligue – 13/12/2017). Le mot est sans doute un peu fort mais c’est injuste.

(Il réfléchit) Je ne sais pas. D’ailleurs qui sont ces personnes derrière leur écran ? J’aimerais les inviter à boire un café et à échanger avec moi. De toute façon, le plus dur, ce n’est pas à titre personnel, c’est pour ma famille ! Moi je voudrais répondre sur le terrain mais je ne joue pas.

Tu es triste ? Bien sûr que je suis malheureux ! Moi, j’ai envie de jouer, d’avoir la pression et là, rien ou presque. Reste ma volonté, tout ça fait avancer, il faut rester positif !

Où aimerais-tu vivre ? A Lyon, c’est ma ville ! Je suis tellement bien ici !

Ces derniers mois, as-tu le sentiment d’avoir merdé ? Pas du tout ! J’ai redoublé d’efforts, j’ai mûri ! Je prends cela comme une épreuve... une période comme celle-ci dans la carrière d’un footballeur, c’est l’enfer ! Sur les réseaux sociaux, certains sont très durs avec toi. Si tu pouvais leur répondre, que leur dirais-tu ? lyon people • janvier 2018 • 44 •

Cette interview sera publiée en janvier. Seras tu encore Lyonnais ? Je ne sais pas, je veux jouer, basta ! Et je me battrai pour cela jusqu’à la dernière seconde.

Qui aurais-tu aimé être ? Franchement, je n’ai pas d’idées… Je suis fier de l’éducation qu’on m’a donnée et j’essaye chaque jour d’être une meilleure personne. Tu as un surnom que tu détestes ? Pas vraiment. Très souvent c’est Clem, parfois on m’appelle aussi Paco parce que j’écoute les Gipsy Kings. (Il rigole) Quelle est l’injustice dont tu as été victime qui t’a fait le plus de mal ? (Il réfléchit longuement, il hésite) Mon

Photo © Alain Rico

lp

staphylocoque doré... une grande malchance dans une carrière ! Quel est ton insulte favorite ? Putain ! Mais sincèrement, je n’insulte presque jamais.

Quel est l’endroit à Lyon où tu te sens le mieux ? (Il n’hésite pas une seconde) Chez moi ! Qu’est-ce que tu détestes en toi ? Sans prétention, je ne vois pas... En revanche je suis râleur quand même ! Et ce que tu préfères ? Je suis très curieux, je m’intéresse à tout et tout le temps. Quelle est la chanson française que tu as le plus écoutée dans ta vie ? (Il saisit son portable et regarde sa playlist) JeanJacques Goldman et Céline Dion : « J’irai où tu iras » Maintenant on change, c’est toi qui me poses une question ? Quel genre de conseil pourrais-tu me donner pour aller de l’avant ?


lp

PEOPLE SPORT

Les tribunes VIP d’OL – OM

LES 30 ANS DES BAD GONES Texte : Franck Girardet - Photo © Fabrice Schiff

Belle soirée au Groupama Stadium avec une victoire de l’OL sur l’OM (2-0) pour fêter les 30 ans des Bad Gones et le départ de Joël Bats pour l’Impact Montréal, après dix-sept années « d’excellents » et loyaux services. Jean-Michel Steinmetz (Général Electric) et Christophe Laporte (Appart invest gestion)

LES TOPS

 e tifo magnifique des Bad Gones pour L fêter leur 30ème anniversaire Mariano Diaz qui sous ses airs de taureau fonce sur le ballon dès qu’il le voit, met une pression juste folle sur l’adversaire. Il est récompensé par un but. De la grinta taille XXL. Anthony Lopes qui a rendu un hommage très sympathique à son mentor Joël Bats avec un match de patron, infranchissable.

LES FLOPS

 enny Tete qui a éprouvé beaucoup de K difficultés à tenir son couloir droit tant défensivement qu’offensivement. Houssem Aouar qu’on connu plus inspiré même si c’est délicat d’être aussi exigeant avec un joueur de 19 ans. L’absence de supporters marseillais qu’on peut regretter, il manque le sel qui fait que ces matches ont une saveur encore plus forte.

Alain Le Cossec (Institut Paul Bocuse) et Michaël Pollet (Enodis)

Alain Audouard, président de la Chambre de Métiers et Francis Thomine, DG Groupama RAA

lyon people • janvier 2018 • 46 •

Stéphane Albrègue (Ferrari), Gaëlle Mourier (Working Day) et Guillaume Guttin (Groupe Com’Unique)

Jean-Louis Joly, DG du Medef Lyon-Rhône et le vigneron Patrick Chêne


DANS LES LOGES...

Sonny Anderson et Jérôme Seydoux, PDG de Pathé

Gilbert Giorgi, vice-président de l’OL, Lionel Vericel (Carrefour) et son épouse Céline (Ideactiv’Rh)

Virginie Chartier (Welcome by Virginie) et Bernard Fontanel, ancien président du MEDEF Lyon-Rhône

Cédric Bernard (Groupe Bernard) et Jessica Gacon (GL Events)

La loge Philips

La loge Serfim

L’horloger Jean-Louis Maier, son fils Arthur (Maier) et David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon

François Turcas, président de la CPME, René Coiro (Coiro) et Georges Képénékian, maire de Lyon

La loge Everest

Gilles Demange (Epicerie Mère Brazier), Alain Potiron (Champagne Mumm) et Vivian Corzani (MDA)

Christophe Guilloteau, président du Département du Rhône, ses filles Pauline et Clémence

Patricia Vareilles (TCO), Véronique Potiron et Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon

Stéphane Bouillon, préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Sophie Seydoux et Jean-Michel Aulas, président de l’OL

One

La loge Samse

47 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

HÔTEL MERCURE CHARPENNES

Faire grimper le Mercure des séminaires

ZOOM

s e r i a n i Sém S L E I T N E M E N É V É X U LES LIE QUI FONT L’ACTU EN CETTE RENTRÉE Prochain dossier : Avril 2018 Contact : Maiwenn 06 15 22 71 17

Le calme et la tranquillité conjugués à une appréciable proximité avec la gare Part-Dieu. L’hôtel Mercure Charpennes tient lieu d’emplacement privilégié, où s’établissent huit salles de séminaires. Sans occulter l’appétissant restaurant-bar à vins « La Bascule ».

CAPACITÉ D’ACCUEIL JUSQU’À 350 PERS. 98 CHAMBRES DONT 14 PRIVILÈGE PLUS 400 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION PARKING COUVERT ET FERMÉ

7, place Charles Hernu - 69100 Lyon Charpennes Tél. 04 72 44 46 46 h1625@accor.com www.mercure-lyon-charpennes.com

CHÂTEAU DE PIZAY

Votre Séminaire au château Organisez vos séminaires, vos journées d’étude ou vos voyages d’affaires au cœur du Beaujolais, pour vivre et partager des instants de performance. Le Château de Pizay sait allier l’utile à l’agréable en mariant performance et détente. Du séminaire tout inclus à l’événement sur-mesure, notre équipe commerciale est à votre service de la conception à la réalisation de votre évènement.

443, route du Château - 69220 Morgon/Saint Jean d’Ardières Carole Fauvette/Cécile Byrne Tél. 04 74 66 69 08/07 dircom@chateau-pizay.com www.chateau-pizay.com lyon people • janvier 2018 • 48 •

CAPACITÉ D’ACCUEIL 200 PERS. 62 CHAMBRES 6 SALLES DE SÉMINAIRES 850 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION


LES HIPPODROMES DE LYON Pour des moments Hippiques

CHÂTEAU DE RAVATYS

Plongée dans les vignes du Beaujolais Vaste dépaysement à 40 minutes de Lyon, où s’établit, niché au cœur des vignes, cet authentique château, propriété de l’Institut Pasteur depuis 1937. Les saveurs fruitées du Brouilly et du Côte de Brouilly composent alors avec des réunions atypiques, orchestrées dans cette demeure du XVIIIe.

CAPACITÉ D’ACCUEIL 250 PERS 10 SALLES DE RÉCEPTION PARKING 250 PLACES 800 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION

CAPACITÉ D’ACCUEIL 1 500 PERS / SITE 12 SALLES DE SÉMINAIRES 3 000 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION INTÉRIEURS PARKING GRATUIT, TRAITEUR LIBRE Un pari sur l’avenir, à défaut de miser sur le bon cheval. À l’heure d’apprécier soirées de gala, expositions et autres soirées V’Hip, les Hippodromes du Carré de Soie et de Parilly plongent leurs invités au cœur d’une expérience originale, où les courses personnalisées vont bon train. Le Carré Ovale Tél. 04 78 77 45 57 contact@lecarreovale.com www.location-salle-hippodrome-lyon.fr

Route des Ravatys - 69220 Saint Lager Tél : 04 74 66 80 35 contact@chateaudesravatys.com www.chateaudesravatys.com

CHÂTEAU DE SANS SOUCI

et son restaurant Le Grill réinventé !

RESTAURANT LE GRILL CAPACITÉ D’ACCUEIL 350 PERS. 8 SALLES DE SÉMINAIRES 1200 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION

Établi à Limonest, où il côtoie étang et hectare de verdures, le Château de Sans Souci demeure, sept ans après sa rénovation, un inévitable havre de paix, où bien que niché à quinze minutes de Lyon, il offre un appréciable espace de tranquillité à ses hôtes. L’ancienne propriété de la famille Roux de Bézieux se distingue alors par l’excellence de ses huit salons et les préparations du restaurant Le Grill (entièrement redécoré par le designer Vavro), qui sauront ravir les palais des amateurs de viande. 260 allée des Cyprès - 69760 Limonest Tél : 04 37 59 80 65 contact@chateausanssouci.fr www.chateausanssouci.fr •

49 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

DOUBLE MIXTE Le lieu différence

Face aux nouveaux besoins tant économiques que pratiques des organisateurs et du monde de l’événementiel, c’est avec un esprit différent que Double Mixte répond à vos attentes : tarif locatif très avantageux, prestations techniques et d’aménagements totalement à la carte, sélection rigoureuse dans le choix des prestataires, parking gratuit, facilité d’accès par le tramway...

CAPACITÉ D’ACCUEIL JUSQU’À 2200 PERS. 10 000 M2 D’ESPACES MODULABLES DEUX PLATEAUX EXPOS - SALONS PARKING RÉSERVÉ 19, avenue Gaston Berger 69100 Villeurbanne - La Doua Tel 04 72 44 60 17 www.doublemixte.com

LE CARO DE LYON

L’institution lyonnaise du 1er arrondissement CAPACITÉ D’ACCUEIL 350 PERS. 2 MEZZANINES + ESPACE RESTAURATION C UISINE ASSURÉE PAR LE CHEF YANNICK DECELLE

À deux pas de l’Opéra, le charme frappe à la porte. La verrière intérieure s’ouvre sur une brasserie atypique des années 90, remarquable par la splendeur et l’immensité de sa bibliothèque. Une onctueuse mise en bouche avant d’apprécier l’accueil et la cuisine de la famille Darras. 25, rue du Bât d’Argent - Lyon 1er Tél. 04 78 39 58 58 contact.lecarodelyon@gmail.com www.lecarodelyon.fr lyon people • janvier 2018 • 50 •


ZOOM

Séminaires

DESTINATION VR

Les séminaires, une réalité... virtuelle

CAPACITÉ D’ACCUEIL 80 PERS. 10 ESPACES DE JEUX 3 SALLES DE RÉUNIONS MODULABLES 300 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION L OCATION DE SALLE DE RÉUNION AVEC OU SANS ACTIVITÉ

RESTAURANT VATEL

Par amour du sur-mesure et du goût

Une nouvelle ère s’ouvre sur les séminaires. Avec son concept futuriste, Destination VR initie les entreprises aux joies de la réalité virtuelle. Un lieu de réception insolite, où l’enseigne se propose d’agrémenter les habituelles réunions de sessions ludiques, basées sur l’attrait des jeux virtuels. Une activité innovante et surprenante, coordonnée dans un même lieu, à la croisée des chemins entre le virtuel et le concret. À couper le souffle… 1050 avenue de Lossburg - 69480 Anse Tél. 04 27 30 01 44 contact@destination-vr.fr www.destination-vr.fr

CAPACITÉ D’ACCUEIL 200 PERS 5 SALLES DE SÉMINAIRES 310 M2 D’ESPACES DE RÉCEPTION MODULABLE LUMIÈRE DU JOUR EQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES DE DERNIÈRE GÉNÉRATION

La réussite d’une réunion, d’un séminaire ou d’une conférence tient à de multiples détails. C’est pourquoi Vatel s’applique à offrir une prestation totalement sur-mesure, doublée d’une carte réjouissante élaborée à partir de produits frais, le tout dans un style qui allie harmonieusement classicisme et modernisme.

8, rue Duhamel - Lyon 2e Tél. 04 78 38 21 92 info.lyon@restaurantvatel.fr www.restaurantvatel.fr •

51 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

LES JOLIES SORTIES & BELLES RENCONTRES

de

Françoise Petit

MOIS par moi

francoise.petit@lyonpeople.com

Photos : FP

ŒNOLOGIE

C

’est dans le très chic Lyinc (Lyon International Club) qu’un dîner de Noël aux accents scandinaves fut prétexte à déguster quelques Crozes ouverts par Marc Romak. Ce jeune vigneron du domaine Mélody à Mercurol fait partie de la nouvelle génération de l’appellation que l’agence Clair de Lune (Marie Gaudel) met en lumière de façon singulière. Ce soir-là, il fut question de pré-déguster la journée du 22 janvier à Stockholm dédiée aux crozeshermitage avec notamment une masterclass animée par Michel Jamais. En parallèle, aura lieu la sortie de « Stockholm by CrozesHermitage », un magazine travaillé comme un city guide dans lequel le vin sert de fil conducteur pour découvrir une ville et plus particulièrement les lieux et les personnes qui en font la réputation gourmande. Après Paris, Bruxelles, Londres et Berlin, la capitale suédoise va souligner le caractère de sociabilité qui est dans l’identité de l’appellation et qui pousse à considérer le client, acheteur professionnel ou simple

consommateur, comme un complice plus que comme une cible. Björn Blomberg a joué les rédacteurs en chef en conseillant à l’éditeur les journalistes et sommeliers les plus incontournables de sa ville natale. Amélie Bluma qui pilote avec Mathieu

Bouchard ce tout prochain événement a séduit par son argumentation les convives réunis autour d’Allan Huldt, président Auvergne-Rhône-Alpes de la Chambre de Commerce Suédoise et de Stéphane et Katarina Ronteix. (Notre photo)

CULTURE

Le poireau bleu de Solaize est une variété très rustique résistant au froid avec un feuillage qui marginalise le vert traditionnel. Son originalité en fait un légume rare qui se déguste comme une exception française, aussi précieux qu’une AOC. Lors de mon intronisation dans la Confrérie du bleu de Solaize, je rappelais mes autres bleus favoris : le bleu Klein et le bleu Majorelle ! Moment convivial avec des gens sincères comme Michel Cabardi mon parrain et Arlette Berger de la Confrérie de la Quenelle Sauce Nantua. L’association « Vivons Solaize, Ensemble » à l’origine de cette événement local œuvre pour ce village en organisant des rendezvous ponctuels. lyon people • janvier 2018 • 52 •


WELLNESSEXPÉRIENCE Découvrir de nouvelles sensations


lp

RUBRIQUE

Les 14 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER ! 1

Textes : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff et Daniel Millet

FABRICE BONNOT ET GENEVIÈVE DE FONTENAY buchent pour les enfants malades Quatre ans après la création de « Soupe en scène », dont les concerts animent chaque année la place de la République, le chef Fabrice Bonnot s’est mobilisé sur un nouvel évènement caritatif baptisé « On bûche pour eux ». Le chef a confectionné une bûche de Noël géante, au profit des enfants malades du Centre Léon Bérard. Point de chanteurs pour cette nouvelle démonstration de solidarité, mais Geneviève de Fontenay cornaquée par Laurent Argelier (Télé star). Icône de l’élégance à la française, la présidente d’honneur de Miss Prestige fut un « vrai coup de cœur », dixit Fabrice Bonnot. La « Dame au chapeau » s’est rendue au chevet des enfants avant d’écouler les fameuses préparations sur la place de la République, accompagnée d’étudiants de l’externat Sainte Marie. Le but ? Financer de nouveaux robots de téléprésence et égayer le quotidien de ces jeunes malades.

2

3

BNP PARIBAS

DOUBLE MIXTE

Pôle d’innovations

10 ans d’événementiel

Chaque année le même combat, et cette éternelle réflexion sur le choix des cadeaux. À travers son agence 150 Part Dieu, BNP Paribas s’est proposé de faciliter les emplettes de ses clients, en organisant le Noël de l’Innovation, le 13 décembre dernier. Un cadre résolument contemporain pour les pensionnaires du pôle innovation de la banque, où après une brève présentation, chaque start-up a pu détailler son projet, et persuader les visiteurs de fléchir devant les promotions de fin d’année. Et à ce jeu, chaque entreprise a pu juger de son pouvoir d’attraction.

Créé voilà trente ans, le Double Mixte a célébré les 10 années passées sous la houlette de Jacques Chalvin et de ses associés. Une date honorifique pour la salle villeurbannaise, amenée à disparaitre fin 2019. « On monte, on démonte, c’est la vie du Double Mixte ». Alors que les intermittents du spectacle peaufinent les derniers réglages, Jacques Chalvin décrit la scène avec l’aisance d’un habitué. Voilà dix ans, que le directeur des lieux a relevé ce « pari fou » : dynamiser cet espace de 10 000m2 apprécié des entreprises du fait de sa flexibilité. Mais alors que de nombreux événements ont encore prévu d’animer la salle villeurbannaise, Jacques Chalvin a annoncé le clap de fin qui interviendra dans deux ans. Sa démolition est en effet programmée pour la fin 2019. Vendu à DCB International en 2016, le site doit laisser à un complexe immobilier en lien avec l’Université.

Au choix : Bidul & Co, Hôli, Véritable, Wair, Go Sense, Skinjay, Adele H, Addbike et l’intrigante Lovebox.

lyon people • janvier 2018 • 54 •


lp

NIGHT PEOPLE

BARS de Lyon

JULIETTE

BARUM

Restaurant – Bar à cocktail

Bar à Cocktail

41, rue Juliette Récamier - Lyon 6e T 04 78 52 83 80 Lun-ven : 8h-1h et Samedi : 8h30-1h www.cafejuliette.com Juliette Bar & Cocktails Lyon

70, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e T 04 78 17 50 00 Lun-dim : 17h-1h www.barum-lyon.fr Barum Cocktail Bar

LE PARLOIR

VILLA MAÏA

Restaurant festif

Service voiturier, garage offert 2h

23, quai Général Sarrail - Lyon 6e T 04 78 52 13 59 Lun : 10h-15h - Mar-ven : 10h-15h et 17h-1h - Sam : 17h-1h Restaurant Le Parloir

8, rue du Professeur Pierre Marion - Lyon 5e T 04 78 16 01 01 Ouvert tous les jours de 17h à 23h / minuit vendredis et samedis www.villa-maia.com Villa Maïa

r Réouverture le 29 janvie

L’HORLOGE

LE MELHOR

Table de Tapas

Bar panoramique

34 bis, boulevard des Brotteaux - Lyon 6e T 04 37 24 30 15 Ouvert du lundi au dimanche : 15h-1h L’Horloge

20, quai Dr Gailleton - Lyon 2e T 04 72 41 20 20 7/7 17h30-1h30 Sofitel Lyon Bellecour

55 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

4

Oasis Parc BY

Texte : Morgan Couturier - Photos © Thierry Perre

VINCI IMMOBILIER Jaques Varennes architecte, Jean Paul Espinosa, Sylvie Richard et Stéphane Reymond (VINCI Immobilier)

Thierry Roche, Michel Le Faou, Samira Bacha Himeur et Stephane Reymond

Virginie Malik Ait Bara (VINCI Immobilier), té Perl), Thollon Bayeul, et Agnès Sachy (socié Jérôme Demonte (société Alliade)

Thierry Roche (Architecte DPLG urbaniste)

L’acquisition le 15 décembre dernier du foncier de la clinique Saint-Vincent de Paul, marque l’entame de la première tranche des travaux de l’opération Oasis Parc. Une avancée significative, présentée comme il se doit par son promoteur, le groupe VINCI Immobilier.

C Samira Bacha Himeur (adjointe au maire du 8e arrondissement de Lyon, déléguée à l’urbanisme, espaces verts, espaces publics)

’est fait, l’Oasis Parc entre dans la danse. Au propre comme au figuré. Introduit dans la Maison de la... danse, le projet soutenu par VINCI Immobilier s’est concrétisé le 15 décembre dernier, par l’acquisition du foncier de la Clinique Saint-Vincent de Paul. Une première étape, dans la réalisation du futur Oasis Parc, vaste projet immobilier, dont la livraison est prévue pour 2020. L’appropriation du terrain, reparti sur 3,26 hectares lance officiellement les grandes manœuvres, à savoir « l’aménagement du foncier, suivi d’opérations immobilières destinées à la vente », décrit le promoteur. Présentée sous le regard de Michel Le Faou, adjoint au maire dédié à l’urbanisme et du maire du 8e, Christian Coulon, cette acquisition doit conduire à « un centre aéré et végétalisé ». 324 logements sont déjà mis en vente.

Christoph Köhler (Sud architectes), Albane Cornillon (Atelier Thierry Roche), Sylvie Richard (VINCI Immobilier)

Stéphane Reymond (Directeur général adjoint de l’immobilier résidentiel et des régions Auvergne Rhône-Alpes VINCI Immobilier)

Pierre Marie Fougeray (Société Agathe) et Guylaine Bacot, Thomas Schwenninger, Adrien Alcaix (étude Alcaix et Associés)

Bernard Comte (VINCI Immobilier), Benoit Petiau et Bruno Ribardiere (société D2P), Etienne Malherbe (société LMI)

Jean Baptiste Chauviere (VINCI Immobilier), Samira Bacha Himeur (Mairie du 8e), Olivier Chalelin Malherbe (VINCI Immobilier) Christophe Millet et Yassine Bouziane Bamaa (architectes) Thierry Roche à gauche et ses équipes (Atelier Thierry Roche)


lp

PEOPLE EVENTS

5 + de photos sur lyonpeople.com

SEGECO POSE LA PREMIÈRE PIERRE de son nouvel immeuble

Historiquement implanté boulevard de Stalingrad, le groupe de consulting et d’expertise comptable poursuit son intégration dans le 6e arrondissement. À compter de 2019, il occupera un nouvel immeuble de bureaux, implanté sur le cours Vitton et réalisé par le Groupe em2c. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

C

«

e sera un parcours architectural à vivre, extrêmement intéressant ». Restreint par le temps, l’architecte Guillaume Grange a volontairement fait court. Mais en distillant quelques belles promesses, il a su éveiller la curiosité entourant l’avenir de l’ancienne maison du Pré aux Clercs — un site festif qui a connu ses heures de gloire à la fin du XIXe siècle — qui sera réhabilitée. Une nouvelle qui ravit les amoureux du patrimoine lyonnais. Transformée dès le début de l’année 2019,

en immeuble de bureaux, pour le compte de la société Segeco, elle sera entourée de deux ensembles communicants — un en R+4 et l’autre en R+6 — étendus sur 5 400 m2. Le projet mené par Yvan Patet et le Groupe em2c répond aux nouveaux modes d’échanges et de travail. « C’est un projet de transparence, depuis l’espace public sur le bâtiment et du bâtiment sur la ville, assure l’architecte. Ce bâtiment n’est pas un bâtiment, c’est un parcours, un moyen de découvrir la ville. On a travaillé

sur l’idée qu’on puisse conquérir la toiture et passer du R+3 au R+5 par les espaces extérieurs. La toiture devient un lieu de vie ». À l’intérieur, les nouveaux bureaux se veulent tout aussi atypiques. Espace de réception évolutif, coworking, et espaces modulables, l’ancienne « maison rose » symbolise « la nouvelle façon d’apprendre à grandir », dixit Jean-Loup Rogé, le président de Segeco. Grandir, sans occulter le passé. Voilà le dernier engagement du groupe de consulting.

« Un projet qui permet de mettre en dialogue le patrimoine et l’architecture contemporaine »

« Quand on sait ce qu’Yvan Patet a fait avec Greenopolis, à Vaise, on n’est pas inquiet sur la qualité de la réalisation à venir »

« Un immeuble ouvert sur la ville »

Yvan Patet, président du Groupe em2c lyon people • janvier 2018 • 58 •

Jean-Loup Rogé, président de Segeco

Georges Képénékian, maire de Lyon

David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon


L’architecte Guillaume Grange (AA Group), Jean-Loup Rogé, président de Segeco et Yvan Patet, Président du Groupe em2c

Le traditionnel dévoilement de la plaque inaugurale

Nathalie Duchambon, Camille Cardeilhac et Chloé Gilles (Segeco)

Thomas Romain, Valérie Gallet et Cédric de Branche (Egis)

Bruno Trompille (Iliade Ingénierie) et l’architecte Guillaume Grange (Babylone AA group)

Romain Fournel et Aurore Desseignes (Segeco)

Thibault Quilton, Sandrine Jacquemin-Van Gorp et son époux Marc Van Gorp (Bremens Associés Notaires)

Maitre Dominique Bremens, Maitre MarieJosèphe Laurent et Jean-Loup Rogé (Segeco)

Amélie Ferrais et Pierrick Nicolas (Groupama)

Laurent Thoumazou (CIC) et Benoit Jeanblanc (LCL)

Frédéric Parel (CIC), Sophie Der Baghdassarian (Segeco) et Laurent Thoumazou (CIC)

Remise du maillot du LOU Rugby par l’international français Alexis Palisson au président de Segeco Jean-Loup Rogé

Yohann Patet, Pierre-Yves Desperrier, Jean-Roger Revellin et Thomas Durand (Groupe em2c)

Le maire de Lyon, Georges Képénékian, Michel Le Faou, vice-président la Métropole, délégué à l’urbanisme, Jean-Loup Rogé

LA RÉHABILITATION DU PRÉ AUX CLERCS

Cet ensemble patrimonial a abrité à la fin du XIXe siècle plusieurs restaurants haut de gamme où l’on servait jusqu’à 800 couverts. Après-guerre, le lieu accueille une fabrique d’écharpes de soie et foulards, puis une usine de pompes d’accélération pour le chauffage, jusqu’à l’arrivée de Black & Decker qui occupe le site jusqu’en 1975. Le terrain est acquis par la COURLY en 1980 pour les services techniques de la signalisation lumineuse. L’architecte Guillaume Grange, les élus David Kimelfeld, Laurence Croizier, Georges Képénékian, Pascal Blache, maire du 6e, le président de Segeco Jean-Loup Rogé et le président du Groupe em2c Yvan Patet

59 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

6

À Gerland, BoConcept

Le salon Fourvière

a la vue sur Fourvière

Stéphane Hubert et son épouse Caroline (Haulotte Group) en compagnie de Julien Besquent (BoConcept)

Christophe Abot (BoConcept), Christophe Carrera (Dentmaster) et François Carrera (EOS)

Frédéric Moulin (Rampa), Christian Fromont, (maire de Rontalon), Renaud Pfeiffer (maire de Mornant) et Rodolphe Rambaud (Adapei 69)

Les invités de la société Seccon

Déjà partenaire du LOU Rugby à Vénissieux, BoConcept a repris ses quartiers au Matmut Stadium. A Gerland cette fois, dans le fraîchement customisé salon Fourvière.

L

e doux bruit des mêlées et des plaquages commençaient à manquer. Partenaire du LOU, à une époque révolue qui le faisait encore emprunter les travées du Matmut Stadium à Vénissieux, BoConcept a emménagé dans les loges flambant neuves du Matmut Stadium de Gerland. Installé dans l’ex tribune Jean Bouin, le fabricant de meubles design a pris possession du désuet « Cercle Jean Bouin », pour en faire jaillir, grâce à « l’architecte maison » Romain Petit, un salon très cosy et chaleureux, rythmé par un savant mélange de canapés confortables et de fauteuils douillets. Idéal pour apprécier les âpres batailles entre Lyonnais et Toulousains. Et illustrer de fort belle manière, la qualité du mobilier retenu par BoConcept — et son responsable B2B Christophe Abot — dans le cadre de ses espaces entreprises. Malheureusement pour les invités de ce salon Fourvière, le sort n’a pas souri aux Rouge et Noir. Mais patience, la saison est encore longue.

Nicolas Branche (RTE) et Philippe Ceccon (Ceccon)

Christophe Abot (BoConcept), Maxime Biesbrouck (LOU Rugby) et Julien Besquent (BoConcept)

Julien Besquent (BoConcept) entouré de Céline Napoly et son époux Maurice (Jack & Co)

Texte : Morgan Couturier - Photos © Anik M

Aurélie Jaumin (Urgo), Christophe Abot (BoConcept) et Loïc Jomain (Kuehne-Nagel)

Julien Besquent (BoConcept) et son fils Maël

lyon people • janvier 2018 • 60 •


ARLIM PRÉFECTURE. UNE AGENCE FONDAMENTALE Aurélio Rossini affirme encore un peu plus sa volonté d’excellence. Inaugurée en décembre, la nouvelle agence Arlim Préfecture s’avance ainsi en structure pilote, valorisant au passage l’image de l’ensemble des agences. Profitant d’un emplacement de choix, cours Lafayette, Arlim Préfecture incarne la philosophie novatrice du groupe, de plus en plus implanté dans le centre. Le bagage de biens n’en est que plus grand. Studios à l’investissement, appartements d’exception, transactions de bureaux et de fonds de commerce pour les professionnels, Arlim Prefecture rayonne déjà.

Arlim Préfecture

14, cours Lafayette - Lyon 3e lyon3@arlim.com

T 04 28 38 37 54


lp

PEOPLE EVENTS

7 Didier Caudard-Breille, président de DCB International, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, Markus Sandmayr, DG de Blédina, Benoit Renaud, DG d’Unofi et Max Vincent, maire de Limonest

Inauguration du siège

« Linux » de Blédina BY DCB INTERNATIONAL

Franck Riboud, président d’honneur de Danone

Photos © Fabrice Schiff - Photec Production et DCB International

Markus Sandmayr, DG de Blédina

Stéphane Morot-Sir (Asvel), Didier Caudard-Breille, président de DCB International et Gaëtan Mulle r, président délégué de l’Asvel

L’architecte Patrick Miton explique son projet

Sandrine Garambois (DCB International), Laurent Loire (Caisse d’Epargne Rhône Alpes) et Ly Minh (DCB International) lyon people • janvier 2018 • 62 •

Franck Riboud, président d’honneur de Danone et Michel Le Faou, vice-président de la Métropole, dédié à l’Urbanisme Audrey Bochet et Vincent Decamps (VSA Property), Florence Dourdet-Franzoni (UNOFI) et Antoine Dehan (VSA Property)


Cyrille Richard (Bouygues Bâtiment), Laura Dussert-Rosset (DCB International) et Julien Duret (Bouygues Bâtiment)

Le député Bruno Bonnel, Juliette Jarry, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Markus Sandmayr, DG de Blédina

Michel Le Faou, vice-président de la Métropole, dédié à l’Urbanisme, Max Vincent, maire de Limonest et David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon

L

e déménagement de Blédina et Danone Africa est officiel. Le leader français de la nutrition infantile quitte son siège historique de Villefranchesur-Saône pour s’implanter à Limonest où les têtes pensantes et les forces de vente ont emménagé dans un écrin ultra moderne de 11 156 m2, dépourvu d’angle droit et imaginé par l’architecte Franck Miton (Soho Architecture). C’est l’Union notariale financière qui a acquis l’immeuble auprès de DCB International et le loue à Danone. « Hors des standards », dixit son heureux créateur Didier CaudardBreille, l’immeuble futuriste — inauguré en présence du Lyonnais Franck Riboud, président d’honneur de Danone et de David Kimelfeld, président de la Métropole — doit « traverser les années ». Distingué à Paris lors du Salon de l’immobilier d’entreprise, en décrochant le Grand Prix Simi 2017 dans la catégorie « Immeuble de bureaux neuf de + 5000 m2 » à la barbe des grands groupes nationaux, il héberge d’ores et déjà 400 salariés (330 pour Blédina et 70 pour Danone Africa). Un personnel logé aux petits soins. Représentant la nouvelle génération de « workspace », le projet fait en effet la part belle aux lieux d’échanges et de convivialité. Outre les espaces partagés et/ ou modulables, le nouveau siège renferme en effet une salle de sport, de repos et une cuisine collaborative. Du DCB grand confort ! Morgan Couturier

La chanteuse Marion ens et son groupe de musici

Marie Caudard-Breille (DCB International) et sa fille Anne (Keys Immobilier)

Jacques De Chilly et Hélène Bonhomme (Métropole de Lyon)

Catherine Menez (Kenseo) et Audrey Aucouturier (Blédina)

Maitre Hervé Ravau (SCP Alcaix) et Philippe Goetzmann (Crédit Mutuel)

Le sourire de Renée Richard (Mère Richard)

Didier Lamblin (Danone) et Maude Vimeux (Blédina)

François Brognia (Bouygues Bâtimen rt, Jessica Jung t) et l’architecte Patrick Miton (Soho )

63 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

8

Pour fêter ses 30 ans,

INTERMÉDIA

s’envoie en l’air ! + de photos sur lyonpeople.com

L

e temps passe et le guide se montre chaque fois plus exhaustif. Cette année, marquée par le 30e anniversaire de son ouvrage, Intermédia s’ouvre sur un nouveau cycle. Jacques Simonet ne se contente pas de répertorier dans son guide annuel les acteurs rhônalpins de la communication. Le fondateur d’InterMédia possède également un certain talent pour choisir le lieu de ses lancements. Après les œuvres d’art de la toute fraiche école Emile Cohl, InterMédia a pris de la hauteur pour le lancement de son 30e guide, et le 5e déjà, de son cadet « le + ». Ifly, tout un symbole pour la référence de la communication rhônalpine, celleci ayant placé de grands espoirs dans sa cuvée 2017. « Cette année est l’année de la remise à niveau de nos activités », a promis Jacques Simonet. Mathieu Ozanam a pris les commandes de la rédaction, renforcée par l’arrivée du journaliste Julien Urgenti et de la commerciale Marine Bernier. Premiers éléments de réponse, à découvrir au sein de cet ultime numéro, édité à 8 000 exemplaires...

Florence Lagier (Wasari), Sylvie Chenivesse (Inseec) et Eléonore Cabella (Sup de Pub)

Clarisse de Cordon et Delphine Fontvieille (Les Hippodromes de Lyon)

Marc Lefèbvre (Les transats) et Renaud Gairard (Meetings)

Olivier Dubent (Champagne Mumm) et Charles Boivin (Ifly)

Bernard Buffard et Dany Morsilli (La Sphère des possibles)

Tony Bellavia (Belladrinks) et la photographe Barbara Tournaire

Alexandre Jeannerod (Groupe Euro Sono) et Jean-Marie Hébert (Casino Lyon Vert)

Philippe Florentin (Zinc Zinc) et Serge Piediscalzi (Indiana)

Cristelle Fauli (Mon agence media), Fatima Bochit (Banque cantonale de Genève France) et Fabienne Vulcain (Prisma)

Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

Jacques Simonet, directeur d’InterMédia et Eric Digonnet (Ifly Lyon)

lyon people • janvier 2018 • 64 •

Laurence Gamboni, Louise Targe et Françoise Clergue (Terre de roses)

Julien Bourgeois (Dynamic View) et Olivier Colomb, directeur d’Ifly


lp

PEOPLE EVENTS

9

VOLVO

Hervé Kasbarian et Benjamin Crocheton (Volvo)

Julien Ploton (Terre Adélie) et Frédéric Chapuis (Chaps)

Maxime Xavier, son frère Hugo et Frédéric Tribes (Felix Faure Automobiles)

Franck Perret et Gilbert Tabarant (Felix Faure Automobiles)

Sophie Pion et son époux Fréderic (Pion)

dans le premium Exposé une semaine durant devant la gare des Brotteaux, le XC40 a dévoilé ses lignes dynamiques en avant-première nationale. Un look premium qui doit propulser le crossover suédois sur le devant de la scène des SUV haut de gamme.

L

ignes raffinées pour présentation branchée. Nul doute, Volvo débarque de ses contrées scandinaves avec la ferme intention de s’installer durablement dans le très populaire segment premium. Après le XC60, son cadet le XC40, SUV compact, s’affirme en effet comme un concurrent crédible aux leaders du marché. Et pour cause, le modernisme de ses courbes, allié à la gaieté d’une carrosserie biton renforce l’idée d’une voiture taillée pour le luxe. « le segment des SUV compacts, c’est le segment qui marche », concède d’ailleurs Georges Ferreira, responsable marketing du groupe Vulcain. Dévoilé en concession en mars, le XC40 nourrit déjà de grandes ambitions. Alors forcément, exposé dans le show-room éphémère, place Jules Ferry, le dernier né de la marque Volvo s’est prêté au jeu des écarts indiscrets. « On crée la curiosité, de la notoriété et on se repositionne dans la ville », poursuit Georges Ferreira. La carte de l’innovation abattue, Volvo demeure plus que jamais fidèle à sa devise : « Designed around you ». Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff La calandre musclée du XC40

lyon people • janvier 2018 • 66 •

Olivier Lefebvre (ATIC) et Gilbert Tabarant (Felix Faure Automobiles)

Bruno Hudoy (Customary) et son épouse Sophie Luce (Adrea)

François Prudhon et Erman Ozyilmaz (Félix Faure Automobiles)

Philippe Berlioz (Berlioz Curlet) et Stéphane Meunier (Entreprise Meunier)

Béatrice Rispal et son mari Philippe (Yanten), Frédéric Frerejean (Axa Frerejean)


lp

PEOPLE EVENTS

10

Guillaume Bertoux (Lexus) et Jean-Pierre Thomas (SCM Email Dentaire)

Concession Lexus Champagne au Mont d’Or

Eric Langelier (Lexus)

LEXUS

Carole Dassonval et Madeleine de Jesus

L’équipe de Lexus Lyon Nord

Lancement de la CT 200h & de la NX 300h

I

Jean-Paul Lalisse et son épouse Anne-Marie

Laurent Charbinat (Lexus)

l fallait apporter du neuf, pour répondre aux standards d’une marque qui se veut de plus en plus moderne, en témoignent les courbes de la berline CT 200h et du SUV compact NX 300h, affichées dans un showroom flambant neuf. En effet, après un mois de travaux, la concession Lyon Nord de la firme japonaise se présente sous des traits novateurs, à la pointe de la technologie. « À l’image de la marque », déclarent les ambassadeurs Lexus. Grand salon d’accueil, pièce informatisée pour configurer son véhicule en temps réel, espace livraison avant-gardiste, Lexus Lyon Nord a sorti les grands moyens, pour séduire la clientèle.

Carole Dassonval (Lexus)

Thierry Grillard (Lexus)

Les nouveautés chez Lexus

Christiane Rat, Bernard Lecoq, Jacqueline Lecocq et Daniel Rat

lyon people • janvier 2018 • 68 •

Tete : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff


lp

PEOPLE EVENTS

11

5

Promotion 2017 – ProgrammesBac+4/

Laurent Espine, Directeur général du réseau IDRAC, Virginie Lacroix-Altuna, directrice IDRAC Business School - Campus de Lyon et Eric Jeantet, président de l’AIPF

Salle 3000 comble

IDRAC BUSINESS SCHOOL La remise des diplômes, une consécration

Dylan Cha rr Ecole et se at, diplômé Program s camarad es de prom me Grande otion Promotion 2017 Programmes Bachelors

Applaudissements, sourires radieux, la remise des diplômes a été riche en émotions. Cyril Amprino, secrétaire général CPME AURA , Rhône et Laurent Fiard, président du Medef Lyon l Promotion 2017 parrains des diplômés IDRAC Business Schoo

Promotion 2017 – Programmes BTS

Le corps professoral IDRAC Business School et la directrice du Campus de Lyon

Promotion 2017 – Programme Grande Ecole

Executive Education IDRAC Business School et MBA lyon people • janvier 2018 • 70 •

et Laurent Espine, directeur du réseau IDRAC, Cyril Amprino, secrétaire général CPME Virginie Lacroix-Altuna, directrice IDRAC Business School - Campus de Lyon Eric Jeantet, président de l’AIPF Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône, Hedwige Moyne (Directrice Executive Education IDRAC), Antoinette Martin Lise (Directrice Programmes BTS IDRAC et Directrice IEFT), Damien Roux directeur Marketing C&D, Pascale Laverriere, directrice IET

V

endredi 15 décembre, près de 2500 personnes étaient présentes pour applaudir et féliciter les diplômés 2017 des écoles du réseau IDRAC (IDRAC business School, SUP’DE COM, IET, IEFT). Familles, tuteurs d’entreprises, corps professoral, institutionnels, tous étaient ainsi conviés à ce rendez-vous incontournable de fin d’année, pour saluer la réussite de leurs étudiants et/ou salariés. Cette année, la cérémonie de remise de diplômes a été marquée par le co-parrainage de Cyril Amprino, secrétaire général de la CPME Auvergne Rhône-Alpes et Laurent Fiard, président du MEDEF Lyon Rhône. Une présence qui vient souligner « la proximité que l’IDRAC entretient avec les entreprises et l’écosystème régional », comme le souligne Virginie LacroixAltuna, directrice IDRAC Business School. Plus de 1200 diplômés ont finalisé avec fierté leurs parcours de un à cinq ans en initial, alternance ou formation continue. + de photos sur lyonpeople.com

Equipe organisatrice et présentateurs de la cérémonie


Votre rêve n’en est plus un

SOLDES DE RÊVE 1

En janvier, vos rêves deviennent réalité chez Cuisinella avec les SOLDES DE RÊVE. Ni une ni deux, précipitez-vous dans votre magasin et profitez d’offres DE RÊVE !

www.ma.cuisinella Dates selon réglementation nationale. Sur modèles signalés en magasin. SCHMIDT GROUPE RCS COLMAR B. 326 784 709 - Création : - Photographe / retouches: Marc Da Cunha Lopes - Illustrateur 3D : Waldo Lee 1

Rendez-vous dans l ’un de vos magasins Cuisinella :

LYON 3 • VILLEFRANCHE SUR SAÔNE • SAINT PRIEST • MEYZIEU CRAPONNE • CHAPONOST • RILLIEUX LA PAPE ENCART 130X207 MAGASINS LYON.indd 1

06/12/2017 09:32


lp

PEOPLE EVENTS

12 Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais et Laurent Abitbol, président de Marietton Développement

+ de photos sur lyonpeople.com

MARIETTON DÉVELOPPEMENT ment), Stéphane Abitbol (Marietton Développectour), Jean-Noël Lefeuvre (Sele ment) Johan Polidori (Marietton Développe ctour) et Edouard Roux de Lusignan (Sele

au Groupama Stadium

Olivier Blanc (OL), Laurent Abitbol et Jean-Michel Aulas

S

ept mois après le rachat d’OL Voyages, Marietton Développement retrouvait Jean Michel Aulas, à l’occasion d’un débat mené dans l’écrin sportif du club olympien. Le président de l’OL s’est joint à Laurent Abitbol et à l’artiste Nicolas Berger-Vachon, pour aborder la question des déplacements professionnels, une thématique bien connue des deux protagonistes. Une expertise partagée auprès de nombreux chefs d’entreprise, soucieux de maîtriser cette notion de plus en plus présente dans l’agenda des dirigeants. Un plan de jeu bien établi, qui a finalement décliné progressivement dans les dernières minutes de jeu, vers le sport et le tourisme. Avant de flancher inexorablement devant l’appel de la troisième mi-temps. Les déplacements patienteront. Photos © Saby Maviel

Laura Dahan (Havas Voyages) et Nisrire Ghazale (Ailleurs Busines)

lyon people • janvier 2018 • 72 •

Laurent Abitbol (Marietton Développement) et Thierry Sauvage (Olympique Lyonnais)

Héloïse Richard et Virginie Huck (Ol Voyages)

Nicolas Winckler (Lyon People) et Virginie Adnet (Olympique Lyonnais)

Guillaume Eyraud (ERM) et David Genevois (Incorporation)

Ana Supic et Jérôme Brigaud (Adréa Mutuel)


lp

PEOPLE EVENTS RUBRIQUE

13

Pierre Nallet baptise

+ de photos sur lyonpeople.com

LE PRÉSIDENT DE CHRISTOPHE MARGUIN Le cadeau de bienvenue de Pascal Blache, maire du 6ème à Christophe Marguin

L

a saga gourmande de la famille Marguin s’est transportée des Echets jusqu’à l’avenue de Grande Bretagne, dans le 6ème arrondissement de Lyon, où Nicole et Christophe ont redonné vie à une institution gourmande, baptisée « Le Président », en mémoire d’Edouard Herriot, familier des lieux. Un nom prédestiné pour le président des Toques Blanches Lyonnaises, ami de longue date du promoteur Pierre

La famille Nallet : Alexandre, Catherine, Jean, Pierre et Charles

lyon people • janvier 2018 • 74 •

Nallet (AnaHome Immobilier). Ce dernier a privatisé (annexé ?) le restaurant décoré par Richard Bagur le premier jour de son ouverture pour accueillir ses clients et amis. 11, avenue de Grande Bretagne - Lyon 6 Tél. 04 78 94 51 17 Ouvert du lundi au vendredi midi et soir Photos © Fabrice Schiff


En cuisine : Christophe Marguin, Alexis Lauriac et leur brigade

Francis Alliment (Cime), Serge Manoukian (OL) et Jacky Marguin

En salle : Karine Brun, Alexandre Darai, Nicole Marguin et son fils Victor

Jean-Christophe Larose (Groupe Cardinal) et Maitre Richard Bret

Philippe Bernachon, Nicolas Winckler (Lyon People) et Jacky Marguin

Loïc Cosnefroy (I-Novativ), Fabrice Hoolbecq (Noaho Immobilier) et Mickaël Gorizian (MG Finances)

Nicole Marguin et José Sanchez (FCH)

Gilbert Reboul (Golf Club de Lyon) et Christophe Marguin (Le Président)

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Christophe Marguin (Restaurant le Président) et Pascal Blache, maire du 6ème

Jean-Pierre Gagneux (6ème sens Immobilier), Christophe Marguin (Restaurant le Président) et Michel Chenevat (Eiffage)

Jean-Marc Palluis (Foncimo), Alain Bochet (AnaHome Immobilier) et Laurent Loire (Caisse d’Epargne Rhône-Alpes)

Denys Sournac (Medicrea), Nicole Marguin et Pierre Nallet (AnaHome Immobilier)

75 • janvier 2018 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

14

Le chef Jean-François Malle (La Roton de), Matthieu, Manu et Julie (L’Acacia)

Guillaume Cochet, Lay Diop et Isabelle Bernard aux prises avec le redoutable magicien/mentaliste Franck Truong

INAUGURATION DE L’ACACIA Casino Le

L

a cité internationale et Le Pharaon s’enrichissent d’une nouvelle table à l’ambiance cosy dans un décor contemporain chic signé Albert Constantin et Eva Myard. Le restaurant installé dans l’ancienne salle de jeux traditionnels - la roulette ayant été intégrée aux machines à sous - est accessible sans avoir à passer le check-up de l’entrée du casino. Salades en tous genres, burgers et viandes sont à la carte signée du chef Jean-Emmanuel Alidor

Christel Blache (PBL Finances), Laye Diop (Hôtel Marriot) et Delphine Lavorel

Pharaon

qui se décline sur tablette en 40 langues. L’Acacia dispose de 90 places assises et d’un atout de taille pour les évènements privés et corporate : une scène entièrement équipée et 2 loges pour accueillir les artistes. Premier à l’étrenner : Francis Huster en personne. La classe ! L’Acacia - Casino Le Pharaon Cité internationale - Lyon 6e Ouvert tous les jours de 12h à 14h et de 19h30 à 23h

Guy Benhamou, directeur du casino Le Pharaon et Maître Richard Brumm, premier adjoint au maire de Lyon

Guy Benhamou, directeur du Casino Le Pharaon, la décoratrice Eva Myard, l’architecte Albert Constantin et Arnaud Moumdjian, directeur du Casino d’Annemasse

Yvon Léa, président du directoire Banque Rhône-Alpes, et son épouse Nadine, Guy Benhamou (Casino Le Pharaon) et Chantal Partouche (Casino le Lyon Vert)

Thierry Raspail, directeur du Mac Lyon et Sylvie Burgat, directrice de la Biennale de Lyon

Pascal Blache, maire du 6e et Georges Képéné kian, maire de Lyon

Jean-Claude Lavorel (Lavorel Hôtels), le chef Stéphane Fernandez (Restaurant Steff) Delphine Lavorel et Michel Lopez (Korloff)

lyon people • janvier 2018 • 76 •

Guy et Cathy Benhamou, directeur du Casino Le Pharaon et l’acteur Francis Huster

Texte : Marc Polisson - Photos © Saby Maviel


B L A N C H I S S E R I E

I N D U S T R I E L L E

Vous souhaite un ĂŠventail de bonheur pour 2018

04 78 57 03 64 www.blanchisseriedugrandlyon.com


lp

CARNET

Carnet mondain NAISSANCE 06/12/2017 - Charlotte chez Pauline et Axel Dufour

DISPARITIONS Dans nos intentions de prière, Monsieur Léandre Borbon, trésorier du LOU Rugby (ci-contre) ; Monsieur Paul Charbin ; Monsieur Robert Gauthier, dit Bob ; Le docteur Régis Ricard, papa de Pierre, Didier et Catherine Ricard que nous assurons de toute notre affection ainsi que leur maman, née Françoise Marrel.

Salut Johnny ! Avec cette couverture dédicacée à Marie Rigaud, lors de son concert pour le Printemps de Pérouges 2016, Lyon People conserve une belle trace du plus grand rocker français. Merci.

COMMÉMORATION Messe en mémoire de Louis XVI Samedi 20 janvier 2018 à 10h30 au sanctuaire Saint Bonaventure (place des Cordeliers) sous la présidence du frère Louis-Marie de Jésus et en présence de S.A.R. Le Prince Rémy de Bourbon Parme avec la participation des trompes de chasse de la Diane Lyonnaise. À l’appel de l’association Présence du Souvenir Bourbonien en Rhône-Alpes Renseignements :

www.psbenlyonnais.fr et 06 76 79 63 60

CARNET DE BAL JANVIER 2018 Lundi 8 janvier à 19h – Vœux du Sénateur-maire de Lyon Mardi 9 janvier à 18h30 – Vœux du Maire du 2ème Mardi 9 janvier à 19h – Vœux du Gouverneur militaire de Lyon Mercredi 10 janvier à 19h – Vœux du Président du Conseil régional Jeudi 11 janvier à 18h – Vœux du Préfet du Rhône Lundi 15 janvier à 18h30 – Vœux du Président du MEDEF Lundi 15 janvier à 19h – Vœux du Maire du 6ème Lundi 22 janvier à 19h – Vœux du Président de l’OL Jeudi 25 janvier à 12h15 – Vœux du Président de CNR Lundi 29 janvier à 19h – Vœux du Président de la CPME

lyon people • janvier 2018 • 78 •

LE DERNIER VOYAGE DE ROBERT BATAILLY Sous la protection de Marianne et de Marie Il l’avait voulu ainsi. C’est en l’église de Montchat, devant une assemblée composée de franc maçons, que l’ancien maire du 8ème a fait ses adieux aux Lyonnais.

E

t depuis le balcon du ciel, cette truculente figure du radicalisme a dû beaucoup rire de l’ultime pied de nez fait à ses copains de loge obligés de s’incliner devant son cercueil à l’intérieur d’une église catholique. Sous le regard de Notre Dame de Bon Secours, les frangins Gabriel Paillasson, Yvon Deschamps, Jean-Jacques Billon, et autres vénérables pas vraiment du genre « grenouilles de bénitier » ont été accueillis de façon très diplomate par le père Christian Delorme en tant « qu’adhérents à d’autres philosophies ». Une situation exceptionnelle, intimement liée « au syncrétisme de la capitale des Gaules, où Marie et Marianne ne s’opposent pas » a rappelé son ami Frédéric Barthet. Au premier rang, tout près de son épouse Irène, de ses fils Thierry, Christian et de ses petits-enfants, Mélodie, Audrey et Richard, se tiennent les ténors du pouvoir temporel : le maire de Lyon, Georges Képénékian, le président de la Métropole David Kimelfeld, mais également le général Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon et son compatriote de Thizy, l’ancien sénateur Michel Mercier, les maires Denis Broliquier (2e) et Christian Coulon (8e). Gérard Collomb, retenu par ses obligations à Paris, a envoyé une belle gerbe au nom du Ministère de l’Intérieur.

Parmi les 400 personnes venues se recueillir en cette grise matinée de novembre, d’anciens compagnons d’armes ou adversaires politiques comme Marc Fraysse, Anne-Marie Comparini, André Gerin, Patrick Huguet, Claude Chabot, JeanDominique Durand, Nicole Bargoin, Christian Barthélemy, Jean Flacher, mais aussi l’écrivain Jacques Bruyas, le journaliste Christian Dybich, le photographe Mario Gurrieri, l’aérostier Frank Béjat et le communicant Philippe Vorburger, non loin d’Henri Junique. Et oui, avoir usé ses fonds de culotte sur les bancs du parti radical, ça crée des liens. En revanche aucun consul — même honoraire — pour saluer leur collègue du Sénégal. Dont la proximité avec le président Abdoulaye Wade était exceptionnelle. Seule Béryl Maillard (Saint Domingue), représentait le corps consulaire lyonnais… « Ils ne devaient pas savoir qu’il y avait un cocktail à la mairie du 8e après la cérémonie !  » tacle un observateur avisé des mondanités lyonnaises, dans une saillie qui aurait ravi l’ami Robert ! Car son humour était aussi légendaire que son coup de fourchette, comme l’a rappelé le journaliste Florent Dessus dans son hommage très fleuri où, décence oblige, il a omis de nous conter les 400 coups faits ensemble au Sénégal et ailleurs…

LA DIPLOMATIE DE LA CHAISE VIDE

Texte : Marc Polisson - Photos © Fabrice Schiff


La Ville de Lyon et ses agents vous souhaitent une belle annĂŠe 2018


LYON PEOPLE Janvier 2018  

Lyon People, leader de la presse magazine lyonnaise

LYON PEOPLE Janvier 2018  

Lyon People, leader de la presse magazine lyonnaise