Issuu on Google+

Les 11 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

GASTR

N°171 – Février 2017

ONOM

IE

BOCUSE D’OR

Un dîner de gala de haute volée

COMPTOIR MÈRE BRAZIER Le nouveau pari de Mathieu Viannay

VIP LYONNAIS

LA GRANDE ODYSSÉE parade à Megève DOCKS 40 CONFLUENCE

Guerre et paix

Leurs petits secrets

forme POUR GARDER LA


Votre DOUCHE rougit si vous gaspillez de l’eau

Vous commandez vos objets d’un simple GESTE

Vos VINYLES se connectent sur votre smartphone

Votre RÉVEIL intelligent sonne plus tôt si le trafic est encombré

Un CAPTEUR sans batterie rend connecté n’importe quel objet

Un CUBE intelligent prépare le thé à votre goût

Votre ÉCRAN fait ressentir la texture de la matière

Votre CANNE prévient vos proches en cas de chute 1210

Votre GILET airbag se gonfle sous votre veste en cas d’accident

Vos VIDÉOS se stabilisent comme par magie

Auvergne-Rhône-Alpes, la Tech Région fière de ses start-up Bravo à nos 10 lauréats 2017 CES Innovation Awards Bluemint Labs, HAP2U, Holi, In&motion, 42tea, Smart&Blue, Nov’in, SteadXP, Yesitis, MyBlueShip

lyon people • février 2017 • 2 • WWW.AUVERGNERHONEALPES.FR


EDITO

LA

FLY BOX

AVIS DE DISPARITION

C

omment ne pas les remercier ? Mitterrand avait réussi à nous débarrasser du Parti communiste, repaire d’apparatchiks passés du stalinisme au « marchaisisme » avant de disparaitre corps et biens dans les poubelles de l’histoire. Hollande qui sans doute ne voulait pas être en reste, a tout fait pendant son minable quinquennat pour détruire le Parti socialiste qui, on peut l’espérer, aura du mal à se requinquer après les prochaines présidentielles qui s’annoncent cataclysmiques. Accessoirement nous serons débarrassés de l’ineffable Arnaud Montebourg comme de ce pauvre Manuel Valls qui, après la petite gifle d’un breton intrépide, ne se relèvera pas de la claque infligée par les Français. Comme quoi Hollande aura finalement servi à quelque chose. Même si on a le droit de regretter que nombre de ses électeurs de 2012, frustrés, dupés, bernés voire humiliés, cherchent désormais refuge, comme l’ont fait depuis plusieurs années déjà les déçus du communisme, chez ces autres démagogues que sont Marine Le Pen et Florian Philipot ou pire encore chez Mélenchon. Heureusement, riant sous cape avec ses gros sabots, Macron va arriver -hé-hé !

Justin Calixte

Lyonpeople.com n°171 - Février 2017 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : Marco Chopin (Brasserie de l’Est) photographié par Jean-Luc Mège Directeur de la publication Nicolas Winckler - nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson - marco@lyonpeople.com Journaliste Morgan Couturier - morgan@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com Direction artistique Nathalie Dupuy / Animal Créatif Graphiste Maquettiste Valérie Barranco - valerie@lyonpeople.com Photographe webmaster Fabrice Schiff - fab@lyonpeople.com Ont collaboré à ce numéro Sophie Guivarch, Jean-Marc Requien, Christophe Magnette, Jocelyne Vidal et Laurette. Photographes Jean-Luc Mège, Saby Maviel et Anik M Chef de Publicité Axelle Lamiche - axelle@lyonpeople.com - 06 11 19 04 43 Comptable Valérie Vacher - valerievacher@lyonpeople.com Lyon People Global Jeff Savoye - jfsavoye@lyonpeople.com, Alexia Charlon - alexia@lyonpeople.com, Amandine Belluz - amandine@lyonpeople.com Agence Coyote Diffusion Bruce Mathieu - bruce@lyonpeople.com Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030€. RCS Lyon 493 132 252 Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 1952-7772. Abonnement pour 1 an = 49€.

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05

Saint -Valentin

Volez avec votre moitié, il ou elle ne paiera que la moitié !

Un ca d uniqu eau e et surpr enan t!

INCLUS

2 Baptêmes Chute Libre individuels* Photos, Vidéos offerteS et des surprises… Disponible sur www.iflyfrance.com ou sur place. Offre valable jusqu’au 18 février inclus.

Suivez-nous : @iflylyon iFLY Lyon • 04 82 90 34 70 48 ancienne route de Grenoble, 69800 Saint-Priest. A43 sortie 4, Bron Aviation •

*Valable 1 an, à partir de la date d’achat

lp

3 • février 2017 • lyon people


Nouveaux CLA Coupé ou Shooting Brake.

379 € sans apport TTC /mois

A partir de

Entretien inclus

(2)

(1)

en LLD 37 mois / 60 000 km

A venir essayer dans l’un de nos 4 établissements, sur rendez-vous au 04 72 18 08 94 !

Mercedes-Benz Lyon Lyon 9 - Vaise - 89/91, rue Marietton Saint-Fons - 65, boulevard Lucien Sampaix Villefranche-sur-Saône - Avenue de l’Europe Vienne - 142, avenue du Général Leclerc

Mercedes-Benz Lyon

lyon.mercedes.fr

> Informations véhicules neufs et occasions : Du lundi au vendredi : 8h-19h. Le samedi : 10h-17h > Mercedes-Benz à votre écoute Une amélioration, un avis, une réclamation : ecoute@daimler.com

(1) En Location Longue Durée. Exemple pour un Nouveau CLA Coupé 180 d BM Inspiration avec 37 loyers mensuels de 379 €

TTC* . Frais de dossier 315 €TTC inclus dans le 1er loyer et pour un Nouveau CLA Shooting Brake 180 d BM Inspiration avec 37 loyers mensuels de 379 €TTC*. Frais de dossier 323 €TTC inclus dans le 1er loyer. Modèles présentés : Nouveau CLA Coupé 180 d BM Fascination, équipé des jantes alliage AMG 18” (46 cm) et de la peinture métallisée avec 37 loyers mensuels de 497 €TTC*. Frais de dossier 405 €TTC inclus dans le 1er loyer et Nouveau CLA Shooting Brake 180 d BM Sensation, équipé des vitres latérales et arrière teintées et de la peinture métallisée avec 37 loyers mensuels de 441 €TTC*. Frais de dossier 371 €TTC inclus dans le 1er loyer. *Au prix tarif remisé du 09/01/2017, hors assurances facultatives. Offres valables dans la limite des stocks disponibles pour toute commande du 09/01/2017 au 31/03/2017 et livraison jusqu’au 30/06/2017 chez les Distributeurs participants, sous réserve d’acceptation du dossier par Mercedes-Benz Financement - 7, av. Niépce - 78180 Montigny-le-Bretonneux. RCS Versailles 304 974 249, N° ORIAS 07009177, N° ICS FR77ZZZ149071. (2) ContratService SelectPlus de 37 mois/60 000 km, 1er terme échu, offert pour tout achat d’un CLA Coupé ou Shooting Brake (hors AMG) aux particuliers, et professionnels suivant conditions pour toute du 2017 09/01/2017 au 31/03/2017, immatriculée et livrée avant le 30/06/2017 dans le réseau participant. Mercedes-Benz France - SIREN 622 044 287 lyon commande people • février •4• RCS Versailles. Consommations mixtes des Nouveaux CLA Coupé : 3,5-7,3 l/100 km - CO2 : 89-171 g/km ; CLA Shooting Brake : 3,6-7,3 l/100 km - CO2 : 94171 g/km. The best or nothing : le meilleur, sinon rien.


lp

SOMMAIRE

Février 2017 NEWS PAGE 6 La vie lyonnaise LA DISPARITION D’HENRY CHABERT PAGE

8 La vie économique

PAGE

St Valentin

Mardi 14 février - Soir Pensez à réserver - PLACes LIMITées

LE MARCHÉ DE LA FORME À LYON

10 Brèves de comptoir

DOCKS 40, GUERRE ET PAIX LE B52 S’OFFRE UNE SECONDE JEUNESSE

PAGE

12 La vie gastronomique

COMPTOIR MÈRE BRAZIER GALA DU BOCUSE D’OR

21 EN COUVERTURE Les secrets des VIP lyonnais pour rester en forme PAGE

PAGE

OLIVIER GINON GERARD COLLOMB JEAN-MICHEL AULAS MARTINE CRESSON EMILIEN JEANNOT CELINE CLARET-COQUET

42 Megève People

LA GRANDE ODYSSÉE

PAGE

44 PEOPLE SPORT

PAGE

Lou Rubgy Le Barth’ologue d’Alexandre Lacazette Olympique Lyonnais

52 PEOPLE EVENTS

MOIS PAR MOI

LES EVENEMENTS

QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER CARNET MONDAIN

Menu

65 E

Hors boissons

Apéritif maison et Mise en bouche **** Foie gras maison **** Noix de St Jacques rôties **** Filet de bœuf aux truffes, cromesquis de pommes de terre, asperges vertes et confiture de griottes **** Fromage sec ou blanc **** Assiette des amoureux

Hôtel RestauRant le DuveRgeR Rue de la Gare - 01 240 St Paul de Varax Tél. 04 74 42 51 97 / 04 74 42 02 84 contact@restaurant-leduverger.fr

www.restaurant-leduverger.fr

5 • février 2017 • lyon people


lp

LA VIE LYONNAISE

HENRY CHABERT

Comme un goût d’inachevé

I

nitiateur de nombreux projets dans la capitale des Gaules, l’ancien député européen Henry Chabert est décédé mardi 18 janvier 2017, à l’hôpital LéonBérard, des suites d’un cancer. Il avait 71 ans. À Lyon, sa disparition a provoqué un profond émoi, à commencer par son « filleul » Emmanuel Hamelin qui pleure l’ami qui l’avait lancé en politique : « les Lyonnais lui doivent beaucoup, et il va nous manquer ». Chez les Républicains, Philippe Cochet salue un « homme exceptionnel ». Étiqueté UMP, ce Stéphanois de naissance laisse donc une trace indélébile entre Rhône et Saône. Conseiller municipal de Lyon de 1983 à 1989, il réussit à monter en grade, devenant l’adjoint de Michel Noir (1989 - 1995) puis adjoint à l’urbanisme de Raymond Barre (1995 - 2001). A ce titre, Henry Chabert a contribué avec succès à l’embellissement de la ville, lançant entre autres, le projet de la Cité Internationale, l’aménagement de nombreux parcs urbains (parc des Hauteurs, de Gerland et de la

LE RETOUR ANNONCÉ DE JACQUES HAFFNER « 2017 l’année du renouveau pour moi ! » De tous les vœux reçus à la rédaction, ceux de l’ex fleuriste ont particulièrement retenu notre attention. L’ami Jacques, porté disparu depuis une décennie, a décidé de se retrousser les manches. Après un grand stand au Salon de la mode vintage au Double Mixte les 11 et 12 mars avec de belles pièces Chanel, Saint Laurent, Lanvin, Céline, Mugler, Sonia Rykiel… il annonce l’ouverture au printemps d’un lieu de vente de vintage et articles d’occasion de marque. Chiche ?

lyon people • février 2017 • 6 •

Feyssine) avant de mettre en œuvre le premier plan Lumière de France en 1989. Qui sera suivi de l’instauration de la Fête des Lumières en 1998.

IL AURAIT FAIT UN GRAND

MAIRE DE LYON Un parcours sans faute qui aurait dû le mener au fauteuil dont il rêvait depuis toujours : celui de maire de Lyon en 2001. Alors qu’il avait réussi à sortir indemne de l’affaire Noir-Botton qui anéantit Michel Noir, le voilà rattrapé par la patrouille « des affaires ». Sa destinée se brise dans sa maison de campagne dont il a eu l’imprudence de confier les travaux de rénovation à des entreprises qui travaillaient également pour la SACVL. Henry Chabert est mis en examen pour

Vacances familiales pour Henry Chabert en 2001

recel d’abus de biens sociaux et suspendu de ses fonctions par Raymond Barre. L’ancien Premier Ministre offre la ville sur plateau à Gérard Collomb. « Une connerie » qu’il évoque sans langue de bois dans son interrogatoire à KGB, mené par Lyon People, le 29 août 2000*. Convalescent, l’ancien député va tenter de conquérir la mairie de Villeurbanne en 2008. Mais son échec sonnera indéfiniment le glas de sa carrière politique. Se contentant dès lors de prodiguer de précieux conseils, toujours en matière d’éclairage urbain, de lumières – notamment à Marrakech – et d’urbanisme, Henry Chabert se faisait plus discret. Jusqu’à cette soudaine disparition. L’équipe de Lyon People adresse ses sincères condoléances à son épouse, ses enfants et ses proches. Texte : Marc Polisson * Un interrogatoire à retrouver dans son intégralité sur www.lyonpeople.com

SELLIG

CAMBRIOLAGES EN SÉRIE CHEZ LES PEOPLE Début d’année rageant pour de nombreuses personnalités lyonnaises. Philippe Sauze, Olivier Ginon et Jean-Patrice Bernard ont eu la désagréable surprise d’être cambriolés pendant les vacances de Noël.

au Banquet

De passage à Lyon, dans le cadre de sa tournée, l’humoriste lyonnais n’a pas manqué d’aller chercher sa galette des célébrités chez le boulanger croixroussien Patrice Gaudet.


Nouveau

Renault SCENIC

© E. Chmil/Prodigious Production.

Réinventons le quotidien

Un design à la modernité affichée. Une modularité à toute épreuve. Un concentré de technologies. Consommations mixtes min/max (l/100 km) : 3,9/6,1. Émissions CO2 min/max (g/km) : 100/136. Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable. renault.fr

LYON EST 52, av. de Böhlen

(Sortie Décines-Meyzieu)

Vaulx-en-Velin 04 72 35 30 30

LYON SUD 364, route de Vienne Lyon Vénissieux 04 78 77 78 77

LYON NORD 4/5 Rue St Simon Lyon 9e Vaise 04 72 20 72 20

LYON RILLIEUX 110, rue du Companet (av. de l’hippodrome)

Rillieux la Pape 04 72 01 36 36

LYON OUEST 27, Av. des Aqueducs de Beaunant Ste Foy les Lyon 04 72 39 76 76 303,2017 route de Brignais • 7 • février • lyon people St Genis Laval 04 72 66 37 37


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

Frédéric, Patrick et Sébastien, les Mousquetaires de l’Appart’

LES AMBITIONS

des leaders lyonnais du fitness

L

Les créations de salles de fitness se multiplient à Lyon et dans toute la métropole avec comme argument premier des tarifs d’abonnement attractifs. Le Parc OL aura même la sienne en 2019 avec le développement mené par Xavier Pierrot, son stadium manager. La concurrence est rude entre ces établissements privés dont le nombre est estimé à plus de 120. Texte : Yves Espaignet - Photo : Frabrice Schiff

yon s’inscrit dans la vague nationale porteuse, qui dure depuis une dizaine d’années, mais la France est encore loin des taux d’équipement enregistrés dans les pays européens comme l’Allemagne, la Grande Bretagne et l’Espagne. Désormais, le nombre de salles ouvertes en France dépasse largement le seuil de 4.000 (3.500 en 2013), générant un chiffre d’affaires de 2,5 Mds d’€. Si des enseignes comme NeoNess, CMG Sports Club, L’Orange Bleue, Moving, s’affirment au plan national, le secteur comprend encore 80% d’établissements indépendants. Dans cette dynamique, plusieurs Lyonnais affichent une belle réussite et des fortes ambitions de développement en s’appuyant sur des stratégies différentes. Tous ont su trouver un positionnement spécifique dans un marché où la guerre des prix ne doit pas nuire à la qualité des services offerts ! Ainsi, en moins de 10 ans, les frères Gérard et Laurent Clamaron ont affirmé le concept « haut de gamme » du Wellness Sport Club en alliant l’espace (attendu) du « training » à celui du « bien-être » offrant des activités aquatiques. Mais l’un des atouts, indépendamment de celui de la qualité des équipes, est « la culture de la convivialité ».

lyon people • février 2017 • 8 •

Avec 5 établissements, le nombre de leurs adhérents est passé de 15.000 à 19.000 en moins de deux ans. D’autres ouvertures sont envisagées en 2017. Pour autant, écartant la logique de la franchise dans l’extension envisagée de leurs activités via des filiales, ils privilégient une logique de proximité et affirment « la volonté de grandir de façon raisonnée afin de continuer d’apporter notre supplément d’âme ».

LE CHOIX DE LA FRANCHISE En revanche, Patrick Mazerot à la tête de l’enseigne « L’Appart Fitness » tient à tenir toute sa place à l’échelon national. Si son groupe comprend 7 filiales, il a fédéré également 61 établissements sous franchise. Fort de l’expérimentation du concept d’un accueil « premium » dans des salles à taille humaine et ce, dès 2007, il a su attirer un large public non sportif. L’accueil, par un personnel badgé, précisant les métiers, respectant un « dress code » à l’esprit anglosaxon, les cabines individuelles pour se changer et se doucher sont les éléments d’un positionnement attractif revendiqué. « Constatant un modèle économique basé sur un abonnement long 12/24 mois, nous

avons été les précurseurs en proposant un abonnement mensuel avec un droit d’entrée et un engagement à la semaine » souligne-t-il. Cette logique l’a conduit à proposer des tarifs selon les heures de fréquentation. Sans oublier l’essentiel, la pratique avec des appareils de haut niveau de fiabilité et des « coachs » tenant compte du niveau de chacun. Mais il est impossible d’évoquer le fitness lyonnais sans citer le parcours et le positionnement d’exception de l’Institut Vendôme, fondé par Georges Halatas au début des années 60 ! Le défi de l’épreuve du temps est relevé par la science du « mouvement », la maîtrise de la reconstitution musculaire. Le succès originel provoqué par la fréquentation des joueurs de l’OL est prolongé par un public soucieux d’un grand confort d’accueil, d’une ambiance de discrétion. « Notre modèle demande un important personnel » reconnait Georges Halatas mais c’est justement un des atouts déterminants avec celui de la mise à disposition de machines uniques, véritable prototypes. Le « Lyon des décideurs », professions libérales, entrepreneurs, politiques se retrouve chez lui ! Son établissement est une institution enviée dans un secteur aux bouleversements constants !


ESSAYEZ-LE SANS ATTENDRE DANS VOTRE MINI STORE GAUDUEL. THE NEW MINI COUNTRYMAN. Le crossover MINI s’aventure sur tous les terrains grâce à sa technologie 4 roues motrices ALL4. Son espace intérieur et son coffre modulables s’adaptent à vos escapades entre amis, tout en assurant confort et accès aux technologies embarquées.

MINI STORE GAUDUEL 6, rue Joannès Carret 69009 LYON Tél. : 04 72 53 88 88

680, avenue de l’Europe 69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél. : 04 74 60 30 60

www.gauduel.mini.fr DEVIENT •

9 • février 2017 • lyon people


lp

BRÈVES DE COMPTOIR

DE LA

2017

GALA DE LA NUIT 2017

DOCKS 40 CONFLUENCE Guerre et paix

La guérilla judiciaire et morale opposant Christophe Mahé au clan Castaldo a pris fin jeudi 12 janvier. Mais le Docks 40 s’en remettra-t-il ? Texte : Marc Polisson

F

lash-back 2015. A l’issue d’une interminable guerre de tranchées opposant le clan Larose-Auclair à Christophe Mahé, associés dans son exploitation, le vaisseau amiral de la Confluence avait fini par sombrer corps et biens. Le 10 avril 2015, trois repreneurs (Mahé - Lavorel - Castaldo) étaient en lice devant le TC de Bourg en Bresse pour la reprise et ce sont les Castaldo père et fils qui l’avaient emporté... « On avait fait une offre pour le fun, et l’on pensait que l’affaire serait attribuée aux Lavorel. Mais ces derniers avaient retiré leur offre quelques jours avant… » raconte Pépine. Et c’est ainsi que les patrons de l’Imprévu se sont retrouvés avec le bébé sur les bras… à l’insu de leur plein gré. Furieux d’avoir été éconduit, le propriétaire des murs va entamer une guerre d’usure comme seul Christophe Mahé en a le secret. Dévastatrice des deux côtés. Au rythme d’une lettre recommandée par jour, des visites d’huissiers et des rendez-vous d’avocats… Que d’énergie, de santé et de temps perdus ! Sans parler des

honoraires d’avocats et d’experts… « Ça allait mal finir, il était temps que ça cesse ! » assure un restaurateur de la Confluence. Pressés par leurs proches de sortir de cette impasse, les Castaldo ont fait le choix de la raison. Déjà propriétaires de l’Imprévu et d’une demi-douzaine d’établissements (Chanteclerc, Ed’s, La Rotonde..), Pépine et Mika affichent une réussite discrète mais bien réelle et n’ont plus rien à prouver professionnellement parlant. Il était totalement contre-productif de poursuivre cette chimère. Les deux parties ont enfin signé l’armistice hier après deux ans de combats sans merci. Christophe Mahé a racheté le fonds de commerce à ses ennemis d’hier. « On retombe à peu près sur nos pattes ! » sourit Pépine, pas fâché de se débarrasser de ce boulet et de quitter « cette ambiance très spéciale qui règne à la Confluence ». Que va devenir le Docks 40 ? Le restaurant festif qui était au top au début des années 2010 n’est plus que l’ombre de lui-même. Quant aux Castaldo, c’est désormais dans le 6ème qu’ils vont entamer une nouvelle aventure.

SAINT-TROPEZ

L

Des bulldozers aux Caves !

e palace tropézien dirigé par Antoine Chevanne s’active pour préparer les festivités du 50ème anniversaire. On se souvient que c’est le chanteur Seal qui s’était chargé de souffler les 49 bougies l’an dernier. Qui aura cet honneur cette année ? Sur le port, les pronostics vont bon train. Henri Perruchon a sa petite idée sur la question, mais il préfère la dissimuler lyon people • février 2017 • 10 •

derrière les épaisses volutes de son havane préféré. A l’heure où nous bouclons, Mick Jagger est donné favori. La date de la fête a été fixée au 27 mai 2017. Et c’est dans la foulée que les Caves du Roy dévoileront leur nouveau visage. Les travaux pharaoniques se poursuivent à vitesse grand V et à grands coups de bulldozer !

Derniers jours pour voter ! La première édition du Gala de la nuit aura lieu le lundi 6 mars 2017 au Black by Jack. Cette soirée réunira les professionnels, partenaires et amis de la nuit autour de 36 établissements sélectionnés. 12 d’entre eux seront récompensés au cours de la soirée qui servira de rampe de lancement en avant-première de l’édition du Guide de la Nuit 2017. Vous pouvez voter pour vos établissements préférés en accédant à notre sondage en ligne sur la page Facebook de Lyon la Nuit jusqu’au 27 février 2017. Un évènement Lyon People Global en partenariat avec Schweppes, Absolut, Chivas, les champagnes Mumm et Havana Club. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

TELEX Le Monopol sis 5, rue de la Barre a changé de propriétaire moyennant un chèque de 500 000 euros. HHH Le chef Joël Robuchon parrainera les 10èmes Trophées de la gastronomie, au Palais de la Bourse, lundi 30 octobre 2017. Les neuf parrains des millésimes précédents sont attendus sur scène. HHH A Alix, le Vieux Moulin a fermé ses portes, faute de repreneurs.


LA VIE NOCTURNE

A Dardilly,

LE B52

s’offre une deuxième jeunesse Depuis 16 ans, le B52 anime la zone industrielle de Dardilly. Face à la nécessité de se renouveler pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle, Marc Chabert et Jean-Paul Donjon comptent sur leur nouvel associé, Bruno Da Eira, pour insuffler un vent de nouveautés à l’établissement. Texte : Morgan Couturier - Photo © Fabrice Schiff

À

les voir s’esclaffer, toujours épris par la même pensée, on se dit que le trio s’est bien trouvé. Ou plutôt retrouvé diront-ils, Bruno Da Eira ayant déjà œuvré pour les propriétaires des lieux. À l’époque, l’Oxxo avait laissé derrière lui de belles promesses. Alors quand approche inévitablement l’instant fatidique de passer la main, et d’insuffler un vent de jeunesse, Marc Chabert et Jean-Paul Donjon n’ont pu s’empêcher de rameuter l’ancien propriétaire du Gnome&Rhône et du MoMa. Un vent de fraicheur pour ce lieu culte de Dardilly qui, malgré sa renommée, avait besoin de se repositionner, de manière à adapter l’offre à la demande actuelle. « C’est un beau challenge que de redonner une deuxième jeunesse au lieu », se réjouit Bruno Da Eira, emballé à l’idée de refaire du l’établissement, « un lieu de vie animé et festif ». À l’heure de rédiger un nouveau chapitre dans l’histoire bien fournie du B52, la révolution promise par l’intéressé passe en grande partie par le proclamé meilleur burger de Lyon, signe que l’institution souhaite affiner son volet gastronomique. « Le rôle de Bruno est d’être encore plus fin dans la restauration du midi, revendique Marc Chabert. Sur ce

créneau, on est un peu plus orienté brasserie qualité, laquelle s’adresse principalement à la zone d’activité. Nous ne sommes pas que dans le burger. On en a deux à la carte le midi mais moins que le soir, où on est dans le burger ou la planche à partager, avec une offre informelle, simple et conviviale, qui colle à l’esprit du lieu ».

A TOUTE HEURE DU JOUR ET DE LA NUIT Fêtards dans l’âme, les trois complices ont bien l’intention de profiter de cette passation de pouvoir pour élargir leur rayon d’influence, l’idée étant d’attirer les clients sur une plage horaire plus élargie. Voué à la partie clubbing - qu’on ne présente plus - les vendredis et samedis soir (prochainement le jeudi soir, ndlr), le B52 choit désormais la première partie de soirée, un créneau sur lequel Bruno Da Eira peut apporter son regard novateur. « Nous avons un super outil et une belle offre clubbing, vante le dernier arrivant. En termes de puissance, de son, de light et de vidéos, on a du lourd. C’est vraiment

un club. Mais nous voulons proposer une offre multiple. Entre nous, on parle d’ailleurs souvent d’affaire hybride ». Un positionnement délicat et périlleux qu’assume le trio, conscient de la difficulté d’un tel projet. Sans y perdre pour autant leur fil conducteur : « On veut être bon sur tous les créneaux horaires », enchérit Marc Chabert, conscient de la difficulté que représente ce challenge, qui concilie pas moins de trois professions différentes. Cette offre pluriel, le trio compte pourtant l’exploiter dans sa pleine mesure, histoire de capter cette clientèle du début d’après-midi, amenée à s’éterniser jusqu’à tard dans la nuit, happée par des plats de qualité et la dynamique des musiques live. Ce stratagème mûrement réfléchi doit ensuite découler sur la partie clubbing, où les visiteurs sont invités à se défouler jusqu’à 5h du matin. « L’idée est d’avoir un positionnement assez pointu sur l’ensemble des offres. Vu le challenge qu’on s’est fixé, avoir des compétences en plus, ce n’est pas du luxe », poursuit Marc Chabert. Lui et Jean-Paul Donjon semblent avoir trouvé le capitaine de route idoine pour mettre tranquillement les voiles. Vers le Portugal ?

11 • février 2017 • lyon people

lp


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

Francisco Cintas, Mathieu Viannay, Florence Michel et Gilles Demange

AU NOM DE LA MÈRE

Etoiles aux épices pour Mathieu Viannay Le chef de la rue Royale, vient d’ouvrir à Vaise son épicerie-comptoir, à l’enseigne de la Mère Brazier. Un temple où célébrer, 7 jours sur 7, le culte du repas gastronomique à la française. Texte : Jean-Jacques Billon - Photos © Saby Maviel

A

rrivé à Lyon en 1998, Mathieu Viannay peut se vanter d’un parcours sans faute. Meilleur Ouvrier de France dès 2004, il obtient une première étoile l’année suivante, puis en décroche une deuxième quatre ans plus tard. Une trajectoire quasi royale pour ce natif de Versailles qui, à l’orée de la cinquantaine, a quelque peu surpris le Landerneau gourmand en se faisant également… épicier ! Sans le crayon sur l’oreille, mais avec l’excellence, rien que l’excellence, en tête. En 2008, Mathieu Viannay qui s’est à juste titre fait un nom dans la capitale des Gaules et des gueules, dans son restaurant du 6è arrondissement, franchit un pas décisif en traversant le Rhône pour venir ranimer la flamme dans les cuisines de La Mère Brazier, rue Royale. Un haut lieu de l’histoire gourmande de Lyon dont il va prestement redorer le blason en l’ornant d’un double macaron. Deux étoiles qui, neuf ans plus tard, n’ont rien perdu de leur éclat ; Eugénie Brazier serait fière de son nouveau chevalier servant ! Dans un décor rénové, mais respectueux de l’esprit du lieu, la cuisine de Mathieu Viannay concilie tradition et innovation. Adaptés aux palais et aux estomacs d’aujourd’hui, les plats qui ont

lyon people • février 2017 • 12 •

fait hier la réputation de la Mère y partagent la carte avec des suggestions inspirées par l’air d’un temps présent où les gastronomes aiment faire papilles buissonnières. Ce même souci d’équilibre entre produits de toujours et goûts du jour, a présidé à la création de l’Epicerie-Comptoir Mère Brazier, ouverte à la veille de Noël, à Vaise, dans ce quartier de l’Industrie devenu quartier d’affaires, à la porte de l’Ouest lyonnais, sur le chemin des Monts d’Or…

UNE HISTOIRE D’OREILLERS Un nouveau défi pour Mathieu Viannay qui cette fois ne s’est pas lancé seul dans l’aventure, trouvant l’associé idéal en la personne de Gilles Demange. Cet épicurien, fin gastronome à l’origine avec Audrey Merle, Arnaud Bernollin et Christophe Marguin - du championnat du monde de pâte-croûte, exploitant diverses enseignes de mobilier contemporain, a ainsi mis dans la corbeille un vaste espace de 450 mètres carrés, rue de Saint-Cyr, où sous l’enseigne Orosa il présentait de la literie haut de gamme. Mathieu Viannay, lui, c’est plutôt l’oreiller… de la Belle Aurore ! Cette

sublime spécialité charcutière, magistrale interprétation du pâté en croûte élevé au rang de chef d’œuvre, est aujourd’hui la star de l’étal charcuterie à l’Epicerie-Comptoir Mère Brazier. Partageant la même passion pour les produits authentiques et la même volonté de mettre en valeur ceux qui les travaillent dans les règles de l’art, Mathieu Viannay et Gilles Demange ont voulu faire de l’Epicerie Comptoir Mère Brazier un espace voué au culte de la bonne chère. « Nous avons souhaité retrouver l’esprit des anciennes épiceries porte-pot, comme l’était le 12, rue Royale lorsqu’Eugénie Brazier s’y est installée en 1921, mais dans une version correspondant aux consommateurs d’aujourd’hui » insiste Mathieu. Qui n’hésite pas à parler de « concept store »... Si la Mère l’entendait !

SUR PLACE OU À EMPORTER Epicerie donc, répondant à la double ambition de proposer aux clients un vaste choix de produits artisanaux, la plupart fait –maison, du pain au dessert en passant par la charcuterie et le fromage, et de


leur offrir en libre-service les meilleures marques d’épicerie fine ; sans oublier une pertinente sélection de spiritueux, de vins, d’eaux minérales et de jus de fruits. Comptoir, de surcroît, puisque l’on peut s’y attabler à l’heure du déjeuner pour déguster sandwiches et salades ou composer sa propre planche garnie de charcuteries et de fromages. Le tout arrosé de vins servis au verre. « Nous sommes là pour défendre la conception du repas gastronomique à la française, tel qu’il a été inscrit en 2010 par l’Unesco au patrimoine culturel immatériel de l’humanité » proclame Gilles Demange, comme on prêcherait une croisade gourmande. Et de brandir non pas l’épée mais la baguette ; en mettant en première ligne la boulangerie, dirigée par son fils Lorenzo formé chez Rispolli (USA) qui veille à la fabrication et à la cuisson – sur place – de pains de formes et de saveurs diverses, fabriqués avec des farines issues de la filière « bio » ou de l’agriculture raisonnée, avec l’apport de levain naturel maison, bénéficiant d’une cuisson lente garantissant une mie bien aérée et une croûte croquante à souhait. Pains vendus à l’unité ou au poids, voire à la tranche ! Au même rayon s’alignent d’alléchantes viennoiseries au beurre fermier, de bien tentantes tartelettes aux fruits ou au chocolat, sans oublier les fameuses madeleines au miel bien connues des fidèles de Mathieu Viannay. Douceurs que l’on peut bien sûr consommer sur place, au petit déjeuner ou plus tard dans la matinée, accompagnées de café, thé ou chocolat.

De gauche à droite et de haut en bas ------------------

• L’univers charcuterie • Le chef boulanger Lorenzo Demange et les boulangers Marine Ghesquiere et François Rucart • Estelle Guillot et le responsable pâtisserie Maxime Sagnol • La sommelière et responsable de l’épicerie fine Jade Monnet ------------------

DU JAMBON DE PARIS, MAIS DU VRAI ! Un peu de pain pour le fromage, un peu de fromage pour le pain. La formule prend ici tout son sens puisque les deux sont voisins de comptoir, réunis plus que séparés par quelques rangées de plaquettes de beurre de Bresse affichant leur AOC. Fromages qui font bien sûr la part belle à la production régionale, avec comme références majeures René Richard ou la maison Janier. A peine quitte-t-on des yeux rigottes ou SaintMarcellin, que l’on a le regard attiré par ce qui constitue selon nous le summum de la tentation : le rayon charcuterie ou trône sa majesté l’oreiller de la Belle Aurore. Un chef d’œuvre ainsi baptisé en l’honneur de la mère de Brillat-Savarin dont la recette originale exige une généreuse alliance de viandes, de volailles, de gibier et de truffes, mais qui se déclinera ici en différentes versions, au gré des saisons ; comme

l’oreiller de la belle basse-cour où la volaille de Bresse tient le premier rôle. Pièce royale donc, entourée de sa cour de pâtés-croûte au foie gras comme Mathieu Viannay aime en proposer à l’apéritif dans son restaurant, ainsi que de quelques pièces d’apparat, fleurons du répertoire traditionnel bressan, comme la Toque du président Clerc… A découvrir, tout comme on redécouvrira avec bonheur le véritable jambon de Paris, ce Prince de Paris de la maison Doumbéa dont Mathieu Viannay précise qu’il est aujourd’hui « le seul, l’unique, vrai jambon de Paris ». Dûment estampillé d’une tour Eiffel !

LES HALLES DE LYON EN MODÈLE RÉDUIT Côté comptoir, pratiquement tout ce qui est vendu est fabriqué sur place, offre complétée par quelques clins d’œil aux amis avec les terrines de Joseph Viola, les salaisons de la maison Sibilia, les chocolats de Philippe Bernachon ou de Sébastien Bouillet. Côté épicerie traditionnelle, Mathieu Viannay et sa compagne Florence Michel, se sont livrés à de longues recherches pour

13 • février 2017 • lyon people


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

De gauche à droite et de haut en bas ------------------------------------------------------------------------------------------

• Lorenzo Demange et le sommelier Denis Verneau venu chercher le pain de la Mère Brazier • Le chef charcutier Romain Boyer et Françoise Mazuir ------------------------------------------------------------------------------------------

E H C N A L P A L R U S IN PA HE C N A IM D U D T E L U O P ET sélectionner des fournisseurs de renom, sur le terrain et sur internet… Un minutieux « sourcing », qui nous vaut des rayons déjà garnis d’un millier de références. Et l’on en attend davantage… Là encore, insiste Gilles Demange, « notre sélection répond au souci d’offrir aux consommateurs des produits haut de gamme, toujours dans l’esprit du repas gastronomique à la française. » Des confitures de Christine Ferber aux condiments de la maison Fallot, des amandes et pistaches aux baies roses du Grand Noyer aux sardines au yuzu de la Quiberonnaise, de la purée de piment d’Espelette aux cornichons Marc, dernier producteur français à mettre ses cornichons en bocal et fournisseur de l’Elysée ! Sans oublier un large choix d’huiles et de vinaigres, une harmonieuse gamme de thés et cafés, et bien sûr toute une palette de biscuits, chocolats et autres douceurs. Autant de produits présentés pour la plupart dans des conditionnements qui ont toute leur place à la table. A l’image des eaux minérales proposées exclusivement en bouteilles de verre. Quant à la cave, dont la composition a bénéficié des avis éclairés de Denis Verneau, sommelier du restaurant de la rue Royale, elle fait la part belle aux beaujolais et côtes du Rhône, mais sans exclusive. Le décor de Jérôme Schmider - MH3 Design Architecture - réalisé avec le concours d’Alain Vavro, mêle harmonieusement verre, métal et chêne massif. Un cadre fonctionnel et chaleureux, loin de l’épicerie d’opérette, où Mathieu Viannay signe une succulente mise en « cène ». lyon people • février 2017 • 14 •

Sandwich de pot au feu, garni de viande de bœuf nappée de crème épaisse de Bresse, relevé de moutarde de Dijon à l’ancienne, agrémenté de tomates cerises, romarin, oignons cébettes et estragon; sandwich vitelo tonato mariant rôti de veau et thon blanc, mayonnaise maison au thon et jus de veau, tomates cerise et salade romaine, câpres et cébette. Deux exemples des sandwiches de saison, qualifiés de gastronomiques. Une offre complétée par le nordiste sandwich au saumon gravlax ou le sudiste pan bagnat, format king size ! Quatre spécialités au pain maison bien sûr que l’on peut accompagner d’une boisson et d’un dessert au choix, dans un menu Brazier à 10,80 €. Plus classiques, le sandwich jambon beurre ou le sandwich à la rosette de Lyon sont proposés eux dans un menu offrant également boisson et dessert pour 7,50 € ! Autres suggestions pour un déjeuner léger les salades : salade César, salade jambon fromage, salade fraîcheur, salade saumon. Moins raisonnables, mais si tentantes, les planches de charcuterie maison et de fromages, à composer soi-même. L’occasion de profiter de la sélection de vins blancs et rouges servis au verre – bénéficiant de la machine ad hoc - dans des contenances et des tarifs divers ; tarifs plutôt indulgents en moyenne compte-tenu des appellations proposées. L’Epicerie Comptoir Mère Brazier prépare également, le dimanche uniquement, des poulets de Bresse de la maison Miéral rôtis à la broche. A emporter. Réservation plus que recommandée ! Si la maison ne bénéficie pas d’un parking propre, le quartier offre, selon Gilles Demange, pas mal de possibilités de stationnement à proximité. Par ailleurs, la station de métro Gare de Vaise n’est qu’à cinq minutes de marche.

EPICERIE-COMPTOIR

Mère Brazier

53, rue de Saint-Cyr. Lyon 9è. Tél. 04 72 20 05 05 - Du lundi au samedi 8h-20h. Dimanche 8h-13h


POURQUOI SE GARER PAS LOIN” QUAND ON PEUT SE GARER LÀ” ?

>> smart fortwo, garez-vous là où vous allez. A venir essayer dans l’un de nos 4 établissements, sur rendez-vous au 04 72 18 08 94 !

A partir de

139 €

Vos distributeurs agréés smart >> Ecully Rond-point le Pérollier >> Saint-Fons (Mercedes-Benz) 65, bld Lucien Sampaix >> Villefranche/Saône (Mercedes-Benz) Av. de L’Europe >> Vienne (Mercedes-Benz) 142, av. du Gal Leclerc

*

TTC/mois Sans apport 40 000 km / is mo 48 LLD En

smartlyon >> Informations véhicules neufs et occasions : Du lundi au vendredi : 8h-19h. Le samedi : 10h-17h

>> smart à votre écoute Une amélioration, un avis, une réclamation : ecoute@daimler.com

*En Location Longue Durée. Exemple pour une smart fortwo coupé 45 kW BM5 pure, avec 48 loyers mensuels de 139 €ttc**. Frais de dossier 100 €ttc inclus dans le 1er loyer. Modèle présenté : smart fortwo coupé 52 kW BM5 prime équipée de la peinture bleu midnight blue metallic, du tridion blanc et de la calandre blanc brillant et avec 48 loyers mensuels de 262 €ttc**. Frais de dossier 238 €ttc inclus dans le 1er loyer. **Au prix tarif conseillé du 22/07/2016, en LLD 48 mois, hors assurances facultatives et pour 000people km maximum. Offre • 15 • février 2017 •40 lyon valable dans la limite des stocks disponibles pour toute commande du 01/01/2017 au 31/03/2017 et livraison jusqu’au 30/06/2017 sous réserve d’acceptation du dossier par MercedesBenz Financial Services France S.A. - 7, av. Nièpce - 78180 Montigny-le-Bretonneux. RCS Versailles 304 974 249, N° ORIAS 07009177, N° ICS FR77ZZZ149071. Consommations mixtes de la smart fortwo : de 4,1 à 4,5 l/100 km - CO2 de 93 à 104 g/km.


LA VIE GASTRONOMIQUE

AUVERGNE RHÔNE-ALPES - TOQUES BLANCHES LYONNAISES Une nouvelle alliance gourmande

A

quelques jours de l’inauguration du SIRHA, Christophe Marguin, a mobilisé ses troupes rassemblées dans la salle des assemblées du Conseil Régional. Le président des Toques Blanches Lyonnaises en a profité pour présenter les 4 nouveaux adhérents de sa grande famille : Emmanuel Renaut, Edouard Loubet, Jean Sulpice et Serge Vieira. Ainsi que le parrain de l’Assemblée Générale : Alain Le Cossec, investi depuis longtemps dans les Bocuse d’Or, nommé meilleur ouvrier de France en 1991 et chevalier de l’ordre du Mérite agricole par le gouvernement français en 2016. Présent pour l’occasion, Laurent Wauquiez a développé devant l’assemblée son projet de créer une grande vallée mondiale de la gastronomie, allant de Dijon à Marseille, avec Lyon comme cœur. Le président de la Région a réitéré sa volonté de créer une image de marque concernant les produits du terroir et de mettre en place un label « produit de région » et surtout de modifier la composition des menus servis dans les cantines scolaires. « Nos enfants mangent de la merde ! » s’est exclamé Laurent Wauquiez qui souhaite revaloriser le métier de chef de cuisine en

collectivité, et privilégier la confection de plats simples à base de produits locaux. Histoire d’éduquer les enfants au bien manger.

« NOS ENFANTS MANGENT DE LA MERDE ! » LAURENT WAUQUIEZ

Photos Chris

lp

ANTHONY FUSCO revisite les classiques du Théodore

Texte : Alissia Ahr - Photo © Fabrice Schiff

O

n l’attendait à Mionnay, on le retrouve cours Franklin Roosevelt, en plein cœur du 6ème ! Après y avoir fait ses premiers pas d’apprenti cuisinier de 2000 à 2002, Anthony Fusco (32 ans) est de retour au Théodore, comme chef de cuisine. Son souhait : « cuisiner avec respect et amour des produits frais, en gardant l’esprit de la maison historique ». Le chef a rendu les clés de la Table de Lachassagne où il avait obtenu sa première étoile Michelin après un interminable conflit avec son bailleur. Cherchant un nouveau point de chute, il s’est alors rapproché du restaurant Alain Chapel, fermé depuis 2012, mais n’a pas donné suite à cause de l’investissement financier nécessaire à la reprise de l’activité.

« LA SALADE THÉODORE EST ENFIN DE RETOUR ! »

S’EXCLAME ERICK ROUX DE BÉ lyon people • février 2017 • 16 •

ZIEUX

Robert et Florence Perret, propriétaires de cette élégante brasserie aux fauteuils de velours rouge créée par Michel et Thomas, l’ont pris sous leur aile en décembre 2016, dans le but de l’accompagner et de lui céder l’affaire d’ici 4 ans. Lieu emblématique du 6ème, le Théodore a vu se succéder des chefs talentueux comme Eric Rotivel et Tony Malherbe. Anthony a concocté une nouvelle carte resserrée autour de deux chapitres, le premier consacré aux grands classiques du Théodore comme la salade éponyme, la quenelle de brochet et sa crème de crustacés, le risotto crémeux de homard canadien ou le poisson frais entier grillé. Le deuxième chapitre offre un menu renouvelé au fil des arrivages, des saisons et de ses envies. Objectif : un bib gourmand !


Même à l’arrêt elle vous transporte. Nouvelle Audi A5 Sportback. Découvrez les codes du design exaltants et élégants.

Audi Vorsprung durch technik Volkswagen Group France S.A. au capital de 7 750 000 € 11 avenue de Boursonne Villers-Cotterêts RCS Soissons B 602 025 538. Audi recommande Castrol EDGE Professional. Vorsprung durch technik = L’avance par la technologie. Nouvelle Audi A5 Sportback : consommation en cycle mixte (l/100km) : 4,1 - 6,3. Rejets de CO2 (g/km) : 106 - 144.

185 avenue Paul Santy - Lyon 8ème - Tél. 04 72 78 88 00 - www.audi-lyon8.fr


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

GALA DU BOCUSE D’OR Le fastueux dîner des 30 ans

Final de toute beauté pour le Bocuse d’or dans le cadre de la Sucrière où 1 500 personnes ont célébré les 30 ans du Bocuse d’or.

Les 3 champions 2017

Texte : Marc Polisson - Photos © Fabrice Schiff

J

érôme Bocuse, Président du Bocuse d’Or et du Sirha, Olivier Ginon, président de GL events et Marie-Odile Fondeur, directrice générale du SIRHA, avaient mis les grands plats dans les grands. Le dîner exceptionnel préparé par les champions des éditions précédentes, Philippe Tessier (2015), Noriyuki Hamada (2013) et Philippe Mille (2009) avec la complicité exécutive de Jean-Paul Pignol et Guy Lassausaie restera dans les annales de la capitale de la gastronomie. Ponctué d’animations spectaculaires sur le thème du cirque (avec les 7 doigts de la main) et animé avec entrain par de joyeux boute-en-

Alain Vavro (Vavro Design) et le couturier Nicolas Fafiotte

lyon people • février 2017 • 18 •

train en haut de forme, il a ravi les happy few présents, au premier rang desquels Alain Ducasse et Joël Robuchon (+ de 50 étoiles Michelin à eux deux). Une bonne humeur contagieuse dont se sont imprégnés les officiels de l’étape Gérard Collomb et Laurent Wauquiez. Les deux hommes forts de la région avaient apporté dans leur cartable leur feuille de route gourmande : la cité internationale de la gastronomie pour le premier (à l’Hôtel Dieu en 2018) et la Vallée mondiale de la gastronomie, pour le second. Des projets consensuels placés sous la bienveillante attention de Monsieur Paul qui, bien qu’absent, était dans tous les cœurs.

Olivier Ginon, président de GL Events et son épouse Jacqueline

Le gâteau d’anniversaire confectionné par le Club de la Coupe du Monde de la Pâtisserie

La robe MOF de Paul Bocuse créée par Nicolas Fafiotte

Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional et Michaël Peters, CEO d’Euronews


Jacques Bourguignon, directeur général Sofitel Lyon Bellecour, le chef Grégory Cuilleron et David Kimelfeld, maire de la Croix-Rousse

Guillaume Gomez, chef de l’Elysée, Marie-Odile Fondeur, directrice générale du Sirha et le chef Joël Robuchon

Guillaume Gomez, Alain Ducasse et Joël Robuchon

Le pâtissier Gabriel Paillasson et les chefs pâtissiers

Photo de famille

Olivier Ginon, président de GL Events, Marie-Odile Fondeur, directrice générale du Sirha et Jérôme Bocuse

Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional

Jean-Paul Pignol, Jérôme Bocuse et Guy Lassausaie

Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises, Alain Ducasse et Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional L’Amérique, La Norvège et l’Islande sur le podium

Mathieu Viannay (Mère Brazier), Joël Robuchon, Alain Ducasse, Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional, Olivier Ginon, président de GL Events et Guillaume Gomez

Marco (Lyon People) et Olivier Ginon

La délégation américaine emmenée par Daniel Boulud et Thomas Keller

19 • février 2017 • lyon people


DISCOVERY SPORT

L’AVENTURE ? C’EST DANS NOTRE ADN.

À PARTIR DE 399 € PAR MOIS SANS APPORT* ENTRETIEN ET GARANTIE INCLUS Vous rêvez d’explorer les grands espaces ? De profiter d’un confort de conduite ultime quel que soit le terrain ? De bénéficier des dernières technologies d’aide à la conduite ? Avec le Discovery Sport, découvrez notre SUV compact le plus polyvalent et réveillez l’aventurier qui sommeille en vous.

Land Rover Automotion Lyon Nord

Land Rover Automotion Lyon Sud

ZAC de Sans Souci – Chemin de Paisy 69760 LIMONEST – Tél. : 04 78 66 62 90

12A rue des Frères Bertrand 69200 VÉNISSIEUX – Tél. : 04 78 60 60 00

landrover.fr/lyon-nord

landrover.fr/lyon-sud

ABOVE & BEYOND: Franchir de nouveaux horizons. * Exemple pour un Discovery Sport Mark ll eD4 150ch CEE e-Capability Pure au tarif constructeur recommandé du 20/04/2016, en location longue durée sur 37 mois et 30 000 km maximum, soit 37 loyers mensuels de 399 € incluant les prestations entretien et garantie. Offre non cumulable valable jusqu’au 31/03/2017 et réservée aux particuliers dans le réseau Land Rover participant. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par Land Rover Financial Services, nom commercial de FCA Fleet Services France, SAS au capital de 3 000 000 € – 6 rue Nicolas Copernic ZA Trappes-Elancourt ,78190 Trappes – 413 360 181 RCS Versailles. Courtier en assurance enregistré à l’ORIAS no 08045147 (www.orias.fr). La prestation d’assistance est garantie et mise en œuvre par Europ Assistance, entreprise régie par le code des assurances.

750 €/mois sans apport.

Modèle présenté : Discovery Sport Mark II TD4 150ch CEE HSE BVM6 avec options : Sous réserve de disponibilité des• 20 coloris lyon people • février 2017 • présentés. Consommations mixtes norme CE 1999/94 (L/100km) : de 4,7 à 8,3 – Émissions de CO2 (g/km) : de 123 à 197. AUTOMOTION RCS Pontoise 430 392 746.


DOSSIER SPECIAL

COMMENT GARDER LA FORME

quand on est bon vivant Les petits secrets des VIP lyonnais MARIE-ODILE FONDEUR P24 BLANDINE PEILLON P24 CHRISTIAN TÊTEDEOIE P26 FLORENCE VERNEY-CARRON P26 OLIVIER GINON P26 GÉRARD COLLOMB P28 JEAN-MICHEL AULAS P28

Martine Cresson, Miss nutrition P30 Wendy, coach à l’Appart

Cures P32 de désintoxication Voyages initiatiques

P34

Céline Claret-Coquet

P36

Dossier préparé par Sophie Guivarch • •

21 • février 2017 • lyon people 21 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

VIP LYONNAIS Leurs petits secrets pour rester au top ! Mais comment font-ils ? Alors que nous sommes épuisés à l’idée même d’enchaîner une réunion, un rendez-vous client, les rayons de chez carrefour et le debrief de la journée des enfants, nous avons bien du mal à imaginer la plénitude et le bien-être des chefs d’entreprise et hommes politiques ! Texte Sophie Guivarch - Photos : © Fabrice Schiff et Jean-Luc Mège

Accro au sport. Levé dès potron-minet, Marco Chopin ambiance chaque matin la salle de gym du Métropole avant de rejoindre la Brasserie de l’Est.

E

ntre jetlag, cocktails et agenda corsé, ces décisionnaires de haut vol attisent notre curiosité, et admettons-le, notre admiration. A chacun son remède et ses secrets pour garder forme physique et équilibre psychologique. De la gestion du stress au bien-être corporel, tous les moyens sont bons pour tenir la distance et surmonter un quotidien qui n’épargne personne ! Si certains fréquentent assidument les salles de sport, d’autres préfèrent user leurs baskets sur l’asphalte, faire l’ascension des sommets ou enquiller les kilomètres à vélo. Des activités qu’ils choisissent de pratiquer seuls ou encadrés d’un coach ou encore d’un nutritionniste. Besoin de se dépasser ? Sports extrêmes et expériences sensorielles sont la panacée des lyon people • février 2017 • 22 •

plus intrépides pour se vider la tête. Le boot camp version « stage commando » propose ainsi de faire du sport comme à l’armée. Si le marathon n’impressionne plus personne, crapahuter dans la boue est beaucoup plus tendance! A défaut de chausser ses rangers, une retraite loin des aléas du quotidien, du smartphone et de la boîte mail permet aux amateurs de spiritualité de se ressourcer, de partir à la quête de soi. Que ce soit en voyage initiatique ou dans un monastère, rester deux heures dans l’eau à réciter des mantras ou participer aux prières et à la vie des cisterciens apportent une sérénité, o combien, indispensable pour prendre des décisions importantes et affronter un contexte anxiogène. Quête spirituelle, remise en forme, recherche de sens,

réconciliation avec son corps et son esprit, les Lyonnais nous dévoilent (avec un certain enthousiasme !) leur jardin secret. Un sujet qui fait du bien !

Institut Vendôme, the place to be Il faudra vous lever aux aurores pour pouvoir croiser l’une des nombreuses personnalités qui fréquentent l’Institut Vendôme dans le 6ème arrondissement. Mais nul doute, c’est bien ici qu’hommes politiques, sportifs professionnels, industriels et dirigeants


Les membres du Club Privilège de l’Institut Vendôme réunis pour les 90 ans de Georges Pithioud en décembre 2009

d’entreprises choisissent de se maintenir en forme. Depuis 1961, ils confient à Georges Halatas leur mal de dos, leurs soucis de poids, leur besoin de renforcement musculaire… « A la demande de Francisque Collomb qui souhaitait faire sa séance de sport avant d’aller travailler, nous avions ouvert l’institut à 6h du matin. Mais pour certains clients, c’était encore trop tard ! Aujourd’hui dès 5h30 les entraînements commencent. » Cardio-training, circuits personnalisés sur des machines élaborées sur mesure ou cours collectifs encadrés par un coach…, les fidèles Gérard Collomb, Pierre Orsi, les avocats André Soulier et David Metaxas ou encore Thierry Braillard et de façon moins régulière Jean-Michel Aulas (qui fait désormais venir un coach à domicile) suivent scrupuleusement les conseils de leur mentor qu’ils sollicitent également volontiers sur leur régime alimentaire. « C’est une préoccupation, bien-sûr, récurrente pour des personnes qui sont régulièrement au restaurant ou invitées à des réceptions. Une seule règle à respecter : avoir toujours deux verres : un verre d’eau, l’autre d’alcool, commencer par le premier et déguster lentement le deuxième ! Eviter les desserts et se permettre sans états d’âme de ne pas finir son assiette. Aujourd’hui, on meurt de trop manger ! » Et c’est bien là la motivation majeure des inconditionnels de l’institut, être en bonne forme physique pour se prémunir des maladies.

Une récente prise de conscience « On note une évolution notable dans la demande des clients. Avant leur motivation était avant tout esthétique, aujourd’hui ils viennent ici pour être en bonne santé. C’est une prise de conscience, celle de la responsabilité de chacun et de l’influence des comportements sur le corps, notamment d’une bonne l’alimentation et du sport ». Un maintien en forme qui peut aussi apporter des bienfaits

Séance rameur pour l’ancien député Christian Philip, Georges Halatas et Georges Pithioud

Laurent Wauquiez entretient image et forme en participant à des courses de fond… qui l’emmèneront jusqu’au Palais de l’Elysée

psychologiques et maintenir les capacités intellectuelles. « Bouger active les organes et stimule les neurones. » Le corps médical l’a bien compris. C’est pourquoi nombreux sont les chirurgiens et grands pontes lyonnais fidèles à l’institut. Les professeurs Neyret, Lerat, Walch… pour n’en citer que quelques-uns côtoient les médecins du sport « qui viennent ici compléter leur formation ! » s’amuse à ajouter Georges Halatas. Outre le corps médical, il aura vu défiler dans ses murs bon nombre de représentants de la classe politique jusqu’à Edgar Faure à l’époque où il était président du conseil « qui aura fait boucler la rue Vendôme durant toute sa séance ! » On imagine alors avec

amusement la cohabitation « hasardeuse » en survêtement ou en peignoir de ces hommes parfois de bord opposé ? « Non, tout se passe avec convivialité. La seule compétition est avec soi-même, à l’instar de l’avocat Alain Jakubowicz qui enregistre et mesure systématiquement ses performances avec l’ambition de faire toujours mieux la séance suivante ! » Il est vrai que lorsque par hasard nous tombons sur Youri Djorkaeff en train de servir une coupe de champagne à tous les clients présents, dont Pascal Blache, pour fêter son anniversaire on comprend mieux l’esprit des lieux… On aurait tort de ne pas se faire du bien !

23 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

Quand il n’est pas à Murano, Gérard Vanier adore mettre son coach Franck au supplice.

Une seule règle : pas de pain, pas de dessert et uniquement du vin rouge. Chocolatier boxeur Mais pas question de limiter notre investigation au sacro-saint 6ème arrondissement… Direction les Monts d’Or et le Club Equilibre, institution fréquentée également par quelques décideurs qui viennent ici crawler ou travailler leurs abdos dès l’aube. C’est à Saint Cyr au Mont d’Or que l’on pourra croiser les chocolatiers Philippe Bernachon et Sébastien Bouillet venus parfaire leur coup de pied fouetté sur le ring du club Underground en compagnie du cuisiniste Arnaud Bernollin. Lorsqu’il n’enfile pas ses gants, ce dernier travaille sa musculation sous l’œil avisé de son coach du Wide Club à Anse. Le sport comme exutoire et garant d’un bon équilibre pour ce chef d’entreprise fin gourmet qui reconnaît être très attentif à son alimentation. « Surtout lorsque l’on est

lyon people • février 2017 • 24 •

au restaurant au moins 6 fois par semaine, que l’on aime manger et cuisinier au point de préparer un CAP de cuisine en candidat libre, rien que pour le fun ! Une seule règle : pas de pain, pas de dessert et uniquement du vin rouge. » assure le disciple yo-yo de Martine Cresson. Mais pour évacuer le stress et

prendre une grosse bouffée d’oxygène, rien de tel pour Arnaud Bernollin que de se rendre dans son fief irlandais où il élève des chevaux de sport au milieu des tourbières et des lacs.

Pas de bras, pas de chocolat ! Levé tous les jours aux aurores, Philippe Bernachon pratique la boxe à haute dose pour garder le rythme avec son coach Christian.


S A PE R S O N NA L I T É U N I Q U E AT T I R E TO U S L E S R EG A R DS E T C R É E U N E A U T R E V I S I O N D U M O U V E M E N T. E X I S T E E N E S S E N C E O U E N H Y B R I D E .

À PARTIR DE

2 5 9 € /MOIS

(1)

SANS CONDITION DE REPRISE

L O A * 4 9 m o i s . 1 er l o y e r d e 3 9 0 0 € , s u i v i d e 4 8 l o y e r s d e 2 5 9 € Montant total dû en cas d’acquisition : 28 292 €

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de financement avant de vous engager. Consommations mixtes (L/100 km) et émissions de C02 (g/km) : de 3,8 à 6,3 et de 86 à 144 (A à D). *LOA : Location avec Option d’Achat. (1) Exemple pour un Toyota C-HR 1.2T Dynamic neuf au prix exceptionnel de 25 000 €, remise de 1 000 € déduite. LOA* 49 mois, 1 er loyer de 3 900 € suivi de 48 loyers de 259 €/ mois hors assurances facultatives. Option d’achat : 11 960 € dans la limite de 49 mois & 40 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 28 292 €. Assurance de personnes facultative à partir de 27,50 €/mois en sus de votre loyer, soit 1 347,50 € sur la durée totale du prêt. Modèle présenté : Toyota C-HR 1.2T Graphic Pack Premium avec peinture métallisée neuf au prix exceptionnel de 31 620 €, remise de 1 000 € déduite. LOA* 49 mois, 1 er loyer de 3 900 € suivi de 48 loyers de 353 €/mois hors assurances facultatives. Option d’achat : 15 000 € dans la limite de 49 mois & 40 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 35 844 €. Assurance de personnes facultative à partir de 34,78 €/mois en sus de votre loyer, soit 1 704,22 € sur la durée totale du prêt. Offre réservée aux particuliers, valable jusqu’au 28 février 2017 chez les distributeurs Toyota participants, portant sur le tarif en vigueur au jour de la souscription du contrat. En fin de contrat, restitution du véhicule dans votre concession avec paiement des frais de remise en état standard et des éventuels kilomètres excédentaires. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA FRANCE FINANCEMENT, 36 bd de la République, 92423 Vaucresson, RCS 412 653 180 – no ORIAS 07 005 419 consultable sur www.orias.fr.

TOYOTA SIVAM LYON NORD

6 chemin des Anciennes Vignes 69410 CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR Tél. : 04 72 52 32 32 www.toyota-lyonnord.fr

TOYOTA SIVAM LYON SUD 16-20 rue des Frères Bertrand 69200 VÉNISSIEUX Tél. : 04 72 78 52 70 www.toyota-lyonsud.fr

25 • février 2017 • lyon people

TOYOTA FRANCE - 20, bd de la République, 92420 Vaucresson - SAS au capital de 2 123 127 € - RCS Nanterre B 712 034 040.

L E N O U V E AU TOYOTA C- H R R E N O U V E L L E L E G E N R E D E S CRO S S OV E R S .


lp

SPECIAL FORME

BLANDINE PEILLON

Se rendre utile aux autres

E

vasion plus lointaine pour Blandine Peillon dont on connaît l’affection pour le continent asiatique. C’est au Vietnam qu’elle s’envole chaque année depuis plus de 20 ans pour retrouver « sa deuxième vie. » « Avec des milliers d’enfants dont il faut s’occuper, ces séjours me permettent de prendre du recul et de relativiser mes problèmes ! » Un engagement indispensable à son équilibre. « Sans me rendre utile aux autres, je ne peux pas me sentir bien et épanouie dans mon activité professionnelle. » C’est pourquoi elle reconnaît volontiers consacrer 30% de son temps à des activités extérieures, à son engagement citoyen comme présidente de la fondation Emergence ou encore partenaire de nombreuses associations, bref remettre au cœur du système l’intérêt général ! « Ma devise : « l’homme qui sort s’en sort ! Et ces actions extérieures me permettent de prendre de la distance, d’avoir une plus grande ouverture d’esprit, et tout cela a, je crois, des répercussions positives au sein de mon entreprise. J’essaye de dédramatiser les échecs et les difficultés avec le plus souvent humour et optimisme. » Si gérer le stress ne semble être la préoccupation majeure de Blandine Peillon, la volonté de se maintenir en bonne forme l’amène à pédaler sur les routes sinueuses des Monts d’Or et à fouler la terre battue des terrains du tennis club de Dardilly / Champagne. « Même si je perds à chaque fois, je suis assidue tous les dimanches ! » Et le soir, elle savoure sans complexe une inactivité « indispensable ». « Je suis devenue totalement addict des séries comme Games of Thrones ou récemment Downton Abbey ! »

MARIE-ODILE FONDEUR La dame de fer

L

a directrice générale du Sirha ne saurait renier sa gourmandise et son plaisir de bien manger ! Alors pour garder sa ligne et entretenir sa forme, elle s’impose une discipline de fer, celle de jeûner régulièrement afin de reposer son organisme et se réénergiser. Recette gagnante notre wonder woman qui ne tombe jamais malade et reconnaît ressentir les bienfaits de ces journées à ne consommer que de l’eau et des tisanes ! Chapeau bas. « Je suis régulièrement au restaurant ou entre deux avions, alors c’est indispensable de faire de telles pauses pour le corps. Et chaque matin au réveil, je me prépare une tisane

lyon people • février 2017 • 26 •

à base de gingembre, curcuma, cannelle, citron et miel… Idéale pour la digestion avec des ingrédients reconnus pour leurs vertus antiseptiques. » Une fois par semaine, rendez-vous avec son coach pour un programme personnalisé de cardio training et de musculation chez PhysiConcept dans le 6ème et le week-end elle rejoint son compagnon dans les alpages, « un bol d’air indispensable qui m’aide à prendre du recul et gérer le stress. » Après cette belle édition du Sirha, on espère qu’elle profite pleinement des sommets !


Convertible Contemporain SPÉCIALISTE

S

DU

CANAPÉ

CONVERTIBLE

LDES

-60%

JUSQU’À

*soldes sur articles signalés en magasin par étiquette spéciale du mercredi 11 janvier jusqu’au mardi 21 février 2017

DERNIERS JOURS

Tout l’univers du design - Conseil en aménagement d’intérieur

7 rue Ser vient 69003 LYON - Angle Cours de la Liber té - Face Préfecture Tel.: 04.37.42.09.05 Lundi 14h - 19h - Du Mardi au Samedi 10h - 19h sans interruption  facebook.com/COT.Contemporain

Les plus grandes marques du design

Convertible Contemporain

27 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

OLIVIER GINON Vélocipède

Christian Têtedoie, chef des 20 ans du groupe CCA à Manille en novembre 2016. C’est le chef lyonnais qui totalise le plus de miles chaque année.

CHRISTIAN TÊTEDOIE

Une question de volonté

D

es voyages, du travail et encore du travail… La réponse mérite d’être claire ! Pour Christian Têdedoie nul besoin de quitter ses cuisines pour se ressourcer, c’est auprès de ses équipes et de ses clients qu’il trouve son équilibre, oublie la fatigue et le stress. « Mon moteur ? Ma passion du métier. Mon sport ? Mon travail ! » Et malgré ses multiples déplacements

dans le monde, pas de soucis de jet-lag « Comme je ne m’arrête jamais, j’enchaîne et la fatigue est une question de volonté. Je dois aussi reconnaître que j’ai une capacité à m’autogérer et récupérer vite. » Il nous glisse à l’oreille avoir, bien sûr, ses petits secrets : thé vert et chocolat noir quotidiens et nourriture saine à base de produits extra-frais cuits avec justesse. Tout de même !

FLORENCE VERNEY-CARRON médite sur la bêtise humaine

L

e président de GL Events se montre peu enclin à assouvir notre curiosité… Question forme, Olivier Ginon reste discret et esquive courtoisement le sujet… Résignée, je m’apprête à tourner les talons lorsqu’il me glisse à l’oreille avec un sourire malicieux « Pour être en forme (un jour peutêtre !) je me lance dans l’hypnose ». Voilà l’info que j’attendais. Mais cela mérite quelques éclaircissements. « Nous avons tous une partie consciente (cerveau gauche) logique, raisonnée et une partie inconsciente (cerveau droit) émotionnelle » m’explique-t-il. « Il faudrait que ces deux parties puissent communiquer, malheureusement la partie consciente limite ou empêche l’accès à la partie inconsciente. L’hypnose permet le lien entre le conscient et l’inconscient, la raison et les émotions.» Passer en conscience élargie pour mieux utiliser toutes les ressources à disposition… Vaste programme prometteur ! En attendant, c’est avec son ami Jérôme Rivière qu’Olivier s’adonne à l’un de ses sports favoris : le cyclotourisme.

Pour rester zen face aux critiques, Sainte Florence pratique le yoga

L

a vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, déléguée à la culture et au patrimoine n’a pas le droit de flancher ! Si son année a été exaltante, elle reconnaît devoir être solide pour affronter la violence du monde politique. « Il faut avoir un bon équilibre. Heureusement, mes amis et mes fils me permettent de prendre du recul et je me ressource auprès d’eux. Et j’ai la chance d’avoir un bon sommeil, je récupère très vite et ne suis jamais malade. Ma thérapie ? Le yoga et la méditation que je pratique 3 à 4 fois par semaine et lors de stages en Asie, en Inde, en Birmanie… Et pour me détendre, m’enchanter, m’évader, me faire rire je fréquente assidument les salles de spectacle ». Il faut dire qu’avec 320 festivals à couvrir d’Aurillac à la Haute Savoie, Florence a du pain sur la planche ! « Outre ma fonction, c’est vraiment ma bouffée d’oxygène. Et cerise sur le gâteau sortir le soir m’évite de dîner. Une aubaine pour la gourmande que je suis ! »

lyon people • février 2017 • 28 •

Olivier Ginon a abandonné la course automobile au profit du vélo. A son (grand) âge, c’est plus prudent


lp

SPECIAL FORME

GÉRARD COLLOMB

F

idèle à l’Institut Vendôme depuis plusieurs années, Gérard Collomb me donne rendez-vous après sa séance de gym hebdomadaire, coachée par Georges Halatas. Celui-ci d’emblée se félicite des progrès de son élève assidu ! « En cours collectif, il épate les plus jeunes ! Il a notamment gagné une souplesse remarquable. » Renforcement musculaire sur les machines, gym kiné et assouplissements…, le sénateur-maire de Lyon ne déroge pas à sa séance qu’il demande à sa secrétaire de caser impérativement dans son agenda ! Depuis 2001, année de son élection il confie à Georges Halatas le soin de le maintenir en pleine forme. Recette gagnante. « Je suis increvable ! Aucun de mes collaborateurs n’est capable de tenir mon rythme une semaine durant ! » Il faut dire que Gérard Collomb fait preuve d’une rigueur remarquable : séance d’abdominaux tous les matins, rythme de sommeil scrupuleusement respecté (coucher 23h30 et lever 6h45 pour partager le petitdéjeuner avec ses filles), marche le week-end, gym aussi avec David Helena au Métropole et natation l’été… Outre le sport qui lui permet d’évacuer le stress, il confie se plonger volontiers dans un roman policier de Michael Connely, en anglais, of course ! Finalement, nulle recette miracle pour le sénateur-maire de Lyon, juste du bons sens et de la simplicité.

Increvable

Quand David Metaxas et Gérard Collomb sont unis dans le même effort

JEAN-MICHEL AULAS Total control

N

La gagne à tout prix. À la pétanque comme dans le business, JMA ne lâche rien.

lyon people • février 2017 • 30 •

ous sommes à quelques jours de Noël et son départ sous le soleil approche. JeanMichel Aulas vient de finir sa séance de massage à l’Institut Vendôme… Pas étonnant alors de le trouver particulièrement détendu et coopératif ! Dans le cadre familier de cette institution lyonnaise qu’il fréquente depuis 1987, il est comme un poisson dans l’eau, plaisantant volontiers avec Georges Halatas, son gardefou auquel il voue une confiance absolue. « A la moindre douleur physique, je le consulte. Il me sort de bien des situations d’urgence et m’aide à me maintenir toujours d’aplomb. » A 67 ans, Jean-Michel Aulas, ne s’arrête jamais. Une hyper activité et un optimisme qu’il juge bénéfiques et stimulants, à condition d’être à l’écoute de son corps et de trouver un équilibre. « Je suis toujours sous contrôle. Je ne fume pas, limite l’alcool, me contrains à 2 heures de coaching à domicile

par semaine et le vendredi soir c’est massage et récupération! Autre règle à laquelle je ne déroge pas : ne jamais me coucher tant que mes mails ne sont pas tous traités. » S’il dort peu (entre 5 et 6h), il profite de ses nombreux voyages en avion pour récupérer. « Quelle que soit l’heure et la durée du trajet je m’impose de dormir et de ne pas manger malgré les sollicitations qui ne manquent pas sur certaines compagnies ! » Bien dans ses mocassins, Jean-Michel semble tout aussi d’aplomb dans sa tête. Alors que nous abordons le sujet de la spiritualité il m’annonce, enthousiaste, qu’il va créer une chapelle œcuménique au sein du Grand Stade. Un lieu interconfessionnel ouvert à tous les joueurs. Une idée née de ses échanges avec le père David Gréa, prêtre de la paroisse Sainte Blandine. « Je me confie à lui et le consulte lorsque j’ai des soucis… » Nous n’en saurons pas plus…


ENTRESPORT

Emilien Jeannot vous fait suer Texte : Morgan Couturier - Photo ©Fabrice Schiff

Lancé en 2011, dans le prolongement de Sport Domicile, Entresport vante les mérites d’un coaching personnalisé. Depuis, son directeur Emilien Jeannot et ses deux employés séduisent une clientèle en quête de remise en forme.

D

ans la salle intimiste du 46, rue Smith, à la Confluence, une habituée sue à grosses gouttes, poussée dans ses retranchements par le maître des lieux. Pas de temps-morts. La cliente s’est fixé d’importants objectifs. Alors forcément, l’heure n’est pas aux ménagements. « Une personne qui ne sent pas le travail, c’est un client que l’on peut perdre », témoigne d’ailleurs Emilien Jeannot, une fois quitté le costume de bourreaux des muscles. « Le but, c’est que ça passe vite, que la personne prenne du plaisir à venir ». À en juger la franche camaraderie entre ce spécialiste de la préparation physique et mentale et ses clients, le bonheur est dans la souffrance. C’est bien connu, s’embellir n’est pas une mince affaire, et demande un certain goût du sacrifice. Une philosophie que n’a pas connu le concerné, soutenu dès ses débuts par Serge Partouche et Frédéric Fass, le directeur d’exploitation du Pavillon de la Rotonde. Bénéficiant de leurs réseaux, au même titre que les salles de sport de l’établissement, Emilien Jeannot s’oriente vers

une clientèle haut de gamme. Une spécificité qu’il conserve encore aujourd’hui, bien que l’instauration d’abonnements ouvre désormais le champ des possibles au grand public.

UN SUIVI CONSTANT « Le sport a quelque chose de communautaire. Mais je conserve un standing assez haut de gamme pour qu’il y ait à chaque fois un suivi dans les séances, précise Emilien Jeannot. Pour ce qui est des abonnements, on met au point par le biais d’une application, des programmes personnalisés, programmés avec le coach. À la suite de quoi, toutes les séances sont sur téléphone. Ça permet de garder à l’esprit le coaching personnalisé mais

en ayant moins de frais. Après, le but est d’avoir en permanence un suivi, de ne jamais laisser la personne libre face à la machine ou l’exercice ». Que ces derniers soient poussés ou simplement consacrés à l’entretien de la machine, le responsable d’Entresport n’est jamais bien loin de ses clients. Une proximité nécessaire pour assurer les objectifs de ses adeptes, lesquels finissent souvent par se prendre au jeu. De l’amincissement à la recherche de bien-être en passant par la prise de masse. « On s’aperçoit que tout est lié, ajoute-t-il. Une personne qui vient pour l’amincissement recherche aussi ce côté défouloir et évasion que l’activité peut apporter. Une fois que l’objectif est atteint, elle va chercher la prise de masse, le dessin du corps. Généralement, une personne qui vient avec un but unique repart avec 4 ou 5 objectifs ». Cette envie de se surpasser, Emilien Jeannot n’y est pas étranger. Alors quand les résultats suivent, miroir, miroir, n’est ce pas ce qu’il y a de plus beau ?

31 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

MARTINE CRESSON Notre signal d’alarme

Sa salle d’attente voit défiler les plus grosses pointures lyonnaises, chefs d’entreprise au bord du burn-out, cadres dirigeants en surpoids, businessmen au long cours incapables de poser leurs valises… Texte : Sophie Guivarch - Photo ©Fabrice Schiff

L

e docteur Martine Cresson vient au secours de ces âmes en perdition ! « Encore faut-il qu’ils comprennent les enjeux et prennent conscience de la gravité de leur situation et des choix à faire. Je ne cesse de le répéter : la bêtise tue ! Et pourtant je m’adresse à des hommes et des femmes brillants, intelligents mais certains sont totalement enfermés dans leur mode de vie, c’est terrifiant ! » Et pourtant… Excès alimentaires, pression, stress, décalage horaire, sédentarité… le constat de Martine Cresson est sans appel : « A force de courir, ils vont deux fois plus vite dans leur tombe ! Nous sommes seuls maitres à bord et notre santé dépend de notre comportement, notre mode de vie, notre alimentation. » Certains le comprennent et suivent ses conseils avisés, d’autres de bonne volonté viennent en rendezvous et puis décrètent ne plus pas avoir le temps de consulter. « Ceux-là sont perdus ! » Et

lyon people • février 2017 • 32 •

puis il y a ceux qui ne décrochent pas de leurs messages durant la consultation. « Il faut qu’ils apprennent à prendre du temps pour eux. Ne rien faire de productif et cela même dans leurs loisirs. »

CHANGER

AVANT QU’IL NE SOIT

TROP TARD Difficile aussi de leur faire accepter de revoir radicalement leurs habitudes alimentaires. « La santé passe par l’assiette en appliquant quelques principes simples : limiter le sel, supprimer le sucre et les desserts, prendre un fruit au goûter, privilégier

les légumes et les omégas 3. Quant à l’alcool, ne boire que du vin rouge. » Car, ne l’oublions pas, Martine Cresson est une épicurienne ! Activité physique, cures de détox 2 fois par an, méditation en pleine conscience et surtout déconnection viennent compléter ce programme… de survie ! « Une mauvaise alimentation, une graisse abdominale, la sédentarité, le stress et les problèmes de sommeil, dus pour certains aux décalages horaires, créent des inflammations pernicieuses, des perturbations métaboliques, un vieillissement cellulaire avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer. » Le message est clair : « Notre mode de vie nous mène droit dans le mur. Certains réagissent, d’autres non. Leur travail est comme une drogue. La stimulation, la pression sociale créent une forme d’addiction. Mais un jour ou l’autre, la réalité les rattrape. » A bon entendeur…


Depuis mai 2012, Christelle et Tangi David orientent leur club de sports vers une clientèle premium dans un cadre chaleureux, digne d’un loft industriel et aux équipements résolument modernes. Pour se démarquer de ses confrères, l’ancien culturiste s’est attaché les services d’un coach personnel. Une particularité qui séduit la clientèle. Pour Lyon People, les protagonistes livrent leur avis. De par sa carrure, Tangi David démontre sans mal, qu’en matière de musculation et de fitness, sa position de gérant du club n’est en rien, le fruit du hasard. De quoi garantir un service de qualité. Par Morgan Couturier - Photos : Fabrice Schiff

LE BOSS LP : Que peuvent trouver vos adhérents avec cette salle ? TD : Tout d’abord un accès de 6h à 23h, 7 jours sur 7 dans un cadre raffiné. Nous plaçons le confort au centre de notre prestation. La grosse particularité du site est que nous proposons les services d’un coach personnel, qui offre des prestations d’une heure, en plus de l’abonnement, mais surtout en fonction des ambitions de chacun, de leur pathologie. Cela permet d’adapter les séances à la personne. Il y a une vraie prise en charge, dans un cadre agréable. On veut justifier une prestation. Ça passe par de nombreux détails : nous mettons à disposition des salons de déshabillages individuels et des douches privatives, nous fournissons gracieusement les serviettes à nos adhérents. Côté matériel sportif, nous avons des gammes exclusives permettant de bénéficier de 27 chaines TV, d’un accès web et de connectivité sur chacun de vos appareils de cardio-training. Le tout dans un cadre différent d’une salle traditionnelle.

« LES GENS REVIENNENT AU CONTACT HUMAIN » Dans les faits, comment cela se traduit-il ? Nous nous positionnons différemment. Nous attirons essentiellement les cadres actifs qui cherchent un exutoire dans un cadre choisi. Ici, les clients ne veulent pas forcément des gens qui poussent à fond. On veille à la tranquillité et au confort de chacun. On profite du service grandissant du coach, qui nous permet de sortir du contexte classique. Nous allons continuer dans cette optique. Nous sommes focalisés sur le côté premium de la prestation afin de maintenir un haut niveau de qualité. Cela passe entre autre, par un investissement régulier dans le matériel et le personnel. Je déteste qu’une machine soit en panne.

AMAZONIA

CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR

Le club fitness mise sur le premium L’ADHÉRENTE

LE COACH

Parmi les adhérents, une personnalité bien connue des soirées mondaines lyonnaises : Karine Bernachon. Comme ses acolytes de la salle de sport, cette figure féminine parait comblée par l’univers d’Amazonia Champagne-au-Mont-d’Or.

À côté des machines high-tech, veille un homme : le coach Gwenaël Succurro. Comme le revendique Tangi David, cette particularité attire de plus en plus d’adeptes.

LP : Que recherchiez-vous en vous inscrivant chez Amazonia ici à Champagneau-Mont-d’Or ? KB : Je voulais trouver une salle pour faire du sport, qui soit facile d’accès et surtout, où je puisse me sentir bien. C’est convivial. Dès notre arrivée, on se sent à l’aise. Le gros plus, c’est le matériel et la possibilité d’avoir un coaching personnalisé. Qu’est-ce qui vous plait dans ce club de sport ? Il n’y a pas cette sensation d’être dans un club de rencontres. On n’est pas dérangé, il n’y a pas de bimbo. Chacun vient ici pour faire du sport, sans histoire. L’ambiance est vraiment saine.

Karine Bernachon et son coach Gwenaël Succurro

LP : Que recherchent les clients en faisant appel à vos services ? GS : La plupart du temps, ils cherchent une réponse à une problématique. Que ce soit des pathologies (sciatiques, hernies, maux de dos…) ou le besoin d’être encadré dans leur pratique afin d’atteindre leurs objectifs dans les meilleures conditions. C’est une prestation qui rencontre un vif succès et qui continue de croitre. Les gens reviennent au contact humain.

CHACUN VIENT ICI POUR FAIRE DU SPORT, SANS HISTOIRE

Tous les adhérents sont différents, comment s’adapte-t-on aux particularités de chacun ? Tout d’abord, je m’intéresse à leur passé qu’il soit sportif ou médical. Grâce à de nombreuses collaborations dans le milieu de la santé, j’arrive à traiter avec précisions les différentes demandes. Ensuite, j’établis un bilan lors de la première séance à l’issue de laquelle un plan d’entrainement personnalisé est mis en place. Accompagnant les adhérents que je coache pendant leur séance, une réelle complicité s’établit. Ce rapport de confiance nous permet d’atteindre leurs objectifs dans les meilleures conditions». •

33 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

Construit sur le domaine du Château Maur, Le Palace Hôtel a ouvert ses portes en 1906. Son style et son architecture évoquent le Néoclassicisme des hôtels de luxe de la Côte d’Azur.

JEUNES ET CURES DÉTOX U

Les grands moyens

n besoin de « rupture » partagé par bon nombre d’entrepreneurs lyonnais, dont Mathieu Jarsaillon, dirigeant de l’agence Webissime qui choisit de partir une fois par an seul, dans le Vercors, pour une semaine de marche et de diète alimentaire. Un séjour drastique qu’il expérimente lorsqu’il fonde Webibox, il y a 2 ans, sur les conseils de son beau-père Serge Manoukian, habitué des cures detox organisées par la Pensée Sauvage. Le programme sur-mesure est composé de séances d’éveil corporel, de randonnées, de soins, d’un spa, et de conférences sur la detox, l’alimentation, la gestion du stress… « Je pars chaque année au mois de mai, pour prendre du recul après plusieurs mois très intenses. Je pratique différentes activités sportives tout au long de l’année mais ce break en pleine nature est un moyen particulièrement

lyon people • février 2017 • 34 •

efficace de recharger les batteries tant physiquement qu’intellectuellement, de retrouver de la hauteur et de la lucidité. Et les effets se font sentir à long terme, c’est très bénéfique ». Au menu : monodiète de légumes et céréales, de quoi éliminer les toxines et donner un coup de pouce au mental. « La cure n’est pas difficile dans la mesure où on est isolé de toute tentation ! J’apprécie de rompre avec le quotidien et de retrouver le plaisir de mettre juste un pied devant l’autre… » L’entourage de Mathieu Jarsaillon compte déjà plusieurs adeptes, dont Christophe Coutal, propriétaire de la plage Moorea à Saint Tropez, qui a déjà réservé sa prochaine semaine ! Comble du chic, c’est en Italie que le Palace Merano Espace Henri Chenot, l’un des centres de cure et de bien-être les plus réputés d’Europe, accueille le gotha du monde entier. Au programme : désintoxication,

régénération, perte de poids et soins esthétiques. Le petit village niché à quelques kilomètres de la frontière autrichienne dans un décor tyrolien enchanteur voit défiler hommes politiques, personnalités du show-biz et sportifs de renom qui se retrouvent tous en peignoir blanc orné de l’écusson Henri Chenot !

Ce n’est pas la vie de palace ! ------Voilà plus de 20 ans que Gérard Vanier, figure lyonnaise du monde de la restauration,


à Merano. Depuis je suis totalement addict ! A la fin du séjour je suis un autre homme, totalement transformé, rechargé en énergie. » Mais attention, ici vous n’êtes ni au Club Med, ni en colonie de vacances. Le bien-être se mérite ! « C’est un vrai supplice, la punition de tous les excès ! Les traitements énergétiques et drainants sont parfois insupportables tant ils sont douloureux et le régime nutritionnel qui comprend une journée de jeune, forcément difficile pour les bons vivants que nous sommes. Sans compter les maux de tête conjoints à l’élimination des toxines du foie. Les 4 premiers jours, personne ne s’adresse la parole ! »

vient ici chaque année effectuer le programme détox. Une semaine pour se débarrasser des toxines et nettoyer en profondeur son organisme. « J’ai découvert ces méthodes et ce lieu incroyable grâce à Alain Migliaccio, agent des joueurs de football qui envoyait ses protégés

Particulièrement motivé et résistant, Gérard Vanier accompagne ses amis Polo, JeanLouis et bien d’autres afin de les soutenir et les encourager. « Beaucoup de clients craquent et ne tiennent pas la semaine ! » Mais après sept jours de cure, de repas 100 % diététique, de café d’orge, de jus de légumes et de marche, les voilà repartis avec quelques kilos en moins, le souvenir d’une sortie de VTT avec Zinédine Zidane, d’un petit-déjeuner aux côtés de Sharon Stone ou de Vladimir Poutine. Désormais c’est à Erbusco près de Milan, le deuxième centre créé par Henri Chenot, que Gérard Vanier vient recharger ses batteries. « Une cure indispensable compte tenu de ma vie intense, des sollicitations quotidiennes et de mon goût pour les bonnes choses. » Et pour prolonger les bienfaits de cette semaine drastique, il réitère ses efforts 2 fois par an avec des cures détox de 3 jours à Lyon Plage, mises en place avec son ami David Helena, des séances régulières de sport et le snowboard en hiver. Un homme qui n’est pas prêt de s’abattre ! Texte Sophie Guivarch - Photos : DR

Le promoteur Pierre Nallet a testé la version délocalisée de La Pensée Sauvage au Domaine de Murtoli en mars 2016. Il retourne en Corse le mois prochain. La Pensée Sauvage et ses menus détox

COMBIEN ÇA COÛTE ? PALACE MERANO

Via Camillo Beso Cavour – 39012 Merano (Italie) – Tel +39 0473 271 000 Programme Intégral DETOX 7 nuits et 6 jours de traitements avec en chambre Single Comfort : 5 000 euros/ personne. Et ça monte à plus de 11 000 euros si vous optez pour la suite impériale Sissi. Visite médicale (obligatoire), contrôle et assistance : 290 euros

LA PENSÉE SAUVAGE

Domaine de la Pierre Blanche – 26400 Plan de Baix – Tel 04 75 44 55 58 6 nuits et 7 jours de traitement Programme DETOX Jeûne : Il consiste à s’abstenir de tout aliment pendant quelques jours pour permettre à votre corps de se régénérer. 1 400 euros en chambre individuelle Programme DETOX Gourmande : Une cure de plaisir. Tout en profitant des activités, des soins et du spa, vous découvrirez, à chaque repas une véritable gastronomie saine et savoureuse, composée d’aliments frais et bio. 1 800 euros en chambre individuelle Zénitude absolue à la Pensée Sauvage

35 • février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

ECHAPPÉES BELLES et voyages initiatiques

Si certains optent pour une opération détox d’ordre physiologique, d’autres privilégient la dimension spirituelle de la démarche qui se double souvent d’une quête de sens. Cette dernière peut aussi bien passer par Saint Jacques de Compostelle que par Ecully. Texte : Sophie Guivarch - Photos : DR

A

depte des voyages au long cours, JeanFrédéric Geolier, Président de Mille et Un Repas ne cache pas son « addiction » pour ces ruptures, tant spatiales que temporelles, indispensables à son équilibre. « A un moment donné, je perçois ma limite, c’est un peu comme l’image du verre qui se remplit. Lorsqu’il est plein, il faut le vider pour pouvoir le remplir de nouveau. S’accorder un temps pour soi permet de prendre le recul nécessaire pour y voir clair et prendre des décisions. » C’est ainsi que durant 1 à 2 mois il prend le large pour découvrir de nouvelles contrées, retrouver une liberté qui lui est chère. « Je ne m’impose aucune contrainte, ne planifie rien et surtout me déconnecte de mon téléphone et de mes mails. La seule obligation que je m’impose est celle d’écrire des cartes postales pour les anniversaires de mes collaborateurs ! » De l’ascension du Kilimandjaro au chemin de St Jacques de Compostelle, un seul mot d’ordre « créer une rupture totale ». « Marcher côte à côte avec son épouse durant deux mois du

lyon people • février 2017 • 36 •

Puy en Velay jusqu’à Saint Jacques est une expérience unique et incroyable. On se découvre vraiment. » Un retour à l’essentiel qui prend toute sa dimension lorsqu’il pose sa valise en Inde à la rencontre des classes de lecture initiées par Sœur Emmanuelle et soutenues par Mille et Un repas. « L’accueil chaleureux et joyeux de ces enfants sortis de la rue donne du sens à ce que je fais aujourd’hui… C’est toute ma raison d’être. » Mais nul besoin de partir bien loin pour s’échapper et retrouver une once de sérénité.

aujourd’hui propriété des Assomptionnistes qui portent depuis le XIXe siècle le souci de l’hospitalité et des pèlerinages, Valpré n’est pas tout à fait un hôtel*** comme les autres. Une messe y est célébrée tous les jours ! « Valpré offre un cadre particulièrement propice à l’inspiration avec une dimension sociétale illustrée par la création en janvier dernier d’une pépinière d’entrepreneurs de plus de 40 ans » précise son directeur Marc Faivre d’Arcier. Depuis 2002, y sont organisées des journées thématiques qui invitent les cadres et chefs d’entreprise à se questionner sur l’économie, l’entreprise et la société, à étudier les propositions de l’Eglise catholique pour les aider à mener leur barque. Présidés de 2002 à 2016 par Ghislain Lafont, président de Bayard Presse, les Entretiens de Valpré sont depuis octobre 2016 sous la présidence de François Moriniere, ex DG de l’Equipe, et DG actuel d’Oéneo. Et les élites se pressent à ces journées riches en échanges. Sont intervenus Olivier Ginon (GL events), Philippe Rambaud (60 000 Rebonds), Emmanuel Faber (Danone), Stéphane Treppoz (Sarenza. com), Marine de Linage (Prestal), Delphine Coutard (HotelMegastore)…, et parmi les plus fidèles Thierry de la Tour d’Artaise et Alain Mérieux. « La parole est libre et respectueuse, patrons et syndicalistes se retrouvent à échanger au cours d’une promenade dans le parc. Ce sont parfois des rencontres improbables ! » Et même si la dimension religieuse est clairement annoncée (avec le soutien du cardinal Barbarin), Valpré

UN TEMPS DE RESPIRATION POUR LES DÉCIDEURS C’est à Ecully, à quelques encablures du centreville que Valpré accueille les entreprises pour des séminaires, des congrès au milieu d’un parc de 6 hectares. Ancien fief de la famille Perben,

prône l’accueil de tous. Un temps de respiration pour les décideurs qui leur permet de s’interroger sur leur rôle dans l’entreprise, trouver un sens à leur travail. Pour mieux éclairer leur chemin…


AXODIET.

LA PROTÉINE, LE RÉGIME EN VOGUE Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

L

’hiver est propice à tous les excès et à la prise de poids. Une fois venue l’heure des résolutions, nombreux sont ceux qui recherchent la solution miracle. Chez Axodiet, le bonheur est dans le normo-protéiné. Passé le nouvel an et les remords, vient le temps de la remise en forme. Pour beaucoup, le chemin vers une silhouette svelte passe alors par Axodiet. Depuis 2004, l’enseigne dirigée par Sylvie Sergent s’est spécialisé dans les régimes. « Deux tiers des Français ont besoin de maigrir, souligne la directrice, propulsée aux manettes de la société depuis un an. De fait, ce sont les médecins qui conseillent nos produits. L’organisme s’encrasse pendant l’hiver. Il faut le purifier par le biais d’un régime détox, lequel permet de retrouver la forme et d’affiner sa silhouette.». À en croire l’intéressée, ces nouvelles habitudes alimentaires sont rapidement suivies d’effets. Quinze jours suffisent pour constater de premières améliorations, le « traitement » devant lui, se poursuivre sur trois mois. « On insiste sur le fait que c’est encadré,

qu’il y a plusieurs phases et qu’une stabilisation est obligatoire », poursuit Sylvie Sergent. Soutenu par plus de 300 médecins, Axodiet concrétise les résolutions promises à chaque début d’année. Au-delà de l’amaigrissement, les différents produits (plats préparés, boissons et soupes) proposés par la marque rivalisent de bienfaits

(amélioration des troubles du sommeil, guérison des carences, ndlr). « Aujourd’hui, on peut faire un régime de manière très agréable, précise-t-elle. On a 150 références, avec un goût très sympa. Gustativement, c’est bon ! »

EN SAVOIR PLUS : WWW.AXODIET.COM

www.dolcefitness.fr

offre réservée

aux lecteurs de lyon people sur présentation de ce magazine Voir conditions au club

SQUASH CLUB CALUIRE

3 COURTS DE SQUASH |

90 av. du Général-Leclerc / 69300 Caluire / tél. 04 78 23 10 10 37 •

• février 2017 • lyon people


lp

SPECIAL FORME

Notre esthéticienne, Catherine Mochref

CENTRE ESTHÉTIQUE CÉLINE CLARET-COQUET Miroir, mon beau miroir…

A

Vous connaissez très certainement son joli minois et ses fidèles clients vous auront sûrement déjà vanté tout le bénéfice que ses soins leurs procurent. Céline Claret-Coquet fait partie de ces figures lyonnaises que l’on n’oublie pas ! Texte : Sophie Guivarch - Photos : Fabrice Schiff & DR

près avoir investi le 6ème arrondissement avec son Institut / Spa bio Clé des Champs, marque de cosmétiques qu’elle crée en 2007, on la retrouve quelques années plus tard sur l’élégante place des Jacobins. Nouveau décor signé Maison Hand pour ce cocon dédié à la beauté et au bien-être baigné par la lumière avec vue dégagée sur la place lyonnaise. Après la vente de Clé des Champs, Céline Claret-Coquet a choisi de s’installer ici il y a 5 ans, avec l’ambition d’apporter à sa clientèle ce qu’il y a de mieux et de plus innovant en matière de soins anti-âge et minceur. Pour cela, elle n’hésite pas à parcourir le monde, à l’affût des nouvelles technologies. C’est ainsi que depuis quelques mois elle propose en exclusivité sur Lyon le soin CoolLifting, système breveté révolutionnaire qui permet de réaliser un traitement facial spectaculaire au moyen d’un pistolet qui projette sur les tissus du visage un puissant jet de CO2 associé à une haute concentration d’actifs rajeunissants. Le principe ? Celui de la mésothérapie, la douleur et les rougeurs en moins ! Gagner 10 ans en 5 mn ? Qui n’en a pas rêvé ?! Traitement simple, efficace, non-invasif et rapide, Coolifting est conçu pour traiter avec facilité et rapidité tout le visage pour obtenir un effet lifting général qui lisse et illumine la peau, avec une attention particulière pour les zones les plus affectées par les rides : contour de yeux, front, ride du lion, joues

lyon people • février 2017 • 38 •

et zone labiale. Si, en une seule séance, les résultats sont bluffants, un traitement d’attaque ou de choc comprend 8 séances pour un effet de réjuvénation (stimulation intense de collagène, d’élastine, régénération dermique, amélioration de la texture et de la qualité de la peau). Un soin « lifting » par le froid, qui promet un coup de jeune sans injection… Reste le banquier à convaincre ! Comptez 390 € les 5 séances. Mais ce n’est pas tout ! Céline Claret-Coquet est claire et précise. « Pour un résultat optimal, je préconise systématiquement un protocole qui joint le CoolLifting au soin Lumière Led rouge Helight qui apporte l’oxygène et l’énergie nécessaires aux cellules pour de meilleures performances et une action régénérative. Une solution esthétique novatrice aux effets spectaculaires tant sur la peau du visage et que sur le décolleté, les vergetures ou encore les cheveux qui retrouvent brillance et densité. Pour l’été, mes clientes sont friandes de ce soin associé au CoolLifing notamment pour la peau du décolleté qui se ré-épaissit, la Led démultiplie les effets. » Bref vous l’aurez compris il faudra également compter 390 € les 5 séances de Led mais les lecteurs de Lyon People ne résisteront pas au privilège de bénéficier de – 20 % pour les 2 cures jusqu’à la fin du mois de février. Il n’y a pas de mal à se faire du bien ! A bon entendeur… Quant à ceux et celles qui voudraient se débarrasser de quelques bourrelets disgracieux, Céline Claret-Coquet

propose une nouvelle technologie VIP unique à Lyon, un soin combinant infrarouge et électrostimulation. Dites adieu à la culotte de cheval sans passer par la case liposuccion. Une cure à associer à la prise Céline Cla re comédien t- Coquet et la de compléments ne Amélie Etasse alimentaires de la gamme Delab. Un menu adapté en fonction de vos besoins, de votre morphologie. « J’ai découvert cette gamme des laboratoires Vichy par une de mes fidèles clientes, Elodie Clouvel, pentathlète originaire de SaintPriez en Jarez qui est accro à ces petites pilules miracle ! Le complexe à base de kératine est un best-seller dont les résultats sur les cheveux sont probants. » Avec ses équipes d’esthéticiennes passionnées à Lyon et Paris, Céline CoquetClaret est une vraie chef d’entreprise, le regard tourné vers l’avenir mais pour mieux retarder les effets du temps. Je peux prendre rendez-vous ? 19, rue Benjamin Franklin - Paris 16ème 9 place des Jacobins - Lyon 2ème www.celineclaretcoquet.com


Jardin

De Berthe DOSSIER SPECIAL

PATRIMOINE avenue foch Date de sortie : Juin 2017 Diffusion : 25 000 exemplaires N’hésitez pas à nous consulter pour communiquer dans cette édition spéciale Contactez le service commercial 04 72 82 97 78 - axelle@lyonpeople.com

Avenue Foch_Autopromo_Fev2017.indd 1

31/01/17 09:05

« On peut tous s’accorder 3 minutes de bien-être » LA MÉTHODE FACILE ET EFFICACE POUR LA PRÉVENTION, LE SPORT, LA SANTÉ, LE MIEUX-ÊTRE, OU SIMPLEMENT POUR RESTER JEUNE ET EN FORME ! La Cryothérapie Corps Entier (CCE) est l’application d’un froid sec et intense, jusqu’à -196°C, sur la totalité du corps à l’intérieur d’une cabine spécifique, la tête restant à l’extérieur. En 3 minutes seulement votre corps élimine le stress, la fatigue et les calories. Il se retrouve régénéré et soulagé.

SENSATION DE SOI

52, rue Sala - 69002 Lyon • 04 72 31 08 70 • www.sensationdesoi.com

SENSATIONDESOI_MARS2017.indd 1

39 • février 2017 • lyon people 31/01/17 10:13


lp

SPECIAL FORME

SPORT-SANTÉ

PREPAPHYSIC DEVIENT ATOM

L

e Centre Sport-Santé PREPAPHYSIC, précurseur lyonnais depuis maintenant 9 ans en matière de coaching personnalisé, devient le Centre SportSanté ATOM et prend un nouvel envol en s’installant dans un local d’exception de type «Haussmannien», situé au 31 avenue Maréchal Foch, dans le 6ème. Doté d’une pluralité disciplinaire cohérente et sérieuse, le nouveau Centre ATOM poursuit la dynamique du Centre PREPAPHYSIC, en s’équipant de nouvelles machines, d’un LPG, d’ondes de choc... Déjà composée de deux préparateurs physiques, un ostéopathe et un diététicien, ce haut lieu du sport et de la santé dynamise son effectif avec l’arrivée de deux kinésithérapeutes. La complémentarité du centre ATOM permet ainsi au client d’être rapidement et efficacement pris en charge par une équipe pluridisciplinaire investie, à l’écoute et au service de celui-ci. Texte : Morgan Couturier - Photos © Anik Martin

Mehdi Boussaïd (ATOM Nutritionniste), Romain Thieffry et Alizée Bonnefond (Cryo Advance), Aurélien Faucon (ATOM Préparateur physique)

Fatah Hassaoui (CCAF assurances), Nicolas et MarieAmélie Jullien (Brasserie Jullien), Aurélien Faucon (ATOM Préparateur Physique)

Le magicien Léon

Réjane Devauraz (Banque HSBC), Alexandre Marnas, Karine Penot (Banque HSBC)

Mehdi Boussaïd (ATOM nutritionniste), Frédéric Blanc (Loft 83 Rénovation) et Aurélien Faucon (ATOM Préparateur physique)

Erwin Eckl (Tesla) et le gagnant Pascal Jacquet isée Une soirée organ en partenariat iles Tesla avec les Automob

lyon people people •• février février 2017 2017 •• 40 •• lyon

Béatrice Perron (ATOM), Bruno Ruscon (Premier monde expertise), Sophie Ruscon (ATOM), Frédéric Jourdan (ATOM), Céline Nebon Carle (ATOM)

Pilar Salgado et Marc Gonzales (Maison Home Design)

Le gagnant Frédéric Jourdan, avec Christelle (Kuoni)


Nouveau c�cept à Tassin Mieux mincir, Mieux dormir, Mieux vivre... Produits et coaching pour se reprendre en main

Espace shop Mieux vivre : Près de 1000 produits super aliments, huiles essentielles, extracteur de jus�, tapis d’acupression...

Bénéficiez de 10 € lors de votre premier achat.

50

Clientes

partout en France

depuis 1996

«

Formidable,

7 cabines avec des techniques de soins dernier cri pour atteindre vite ses objectifs : perte de poids, remodelage, raffermissement, réduction de la cellulite, bien-être.

Nouvelle technique Efféa Activ, tout en douceur, draine votre corps et renforce le système cardiovasculaire.

40 000

Centres Efféa

L’institut minceur de Tassin

30 min = 1000 kcal brûlées équivalent à 2 heures de fitness

3 mois que j’ai poussé la porte d’Efféa. En suivant quotidiennement les conseils de ma coach j’ai perdu 15 KG,� et même plus de 13 cm à certains endroits récalcitrants. Quelle efficacité ! Trop contente�.

Carine, 43 ans

Offre Découverte

1 € une séance Efféa Activ D’autres offres sur place sur présentation du magazine.

Efféa

173 avenue Charles de Gaulle 69160 Tassin-la-demi-lune • 41 • février 2017 • lyon people 04 72 38 05 72


lp

MEGÈVE PEOPLE

LA GRANDE ODYSSÉE fait escale à Mégève

Avec une programmation repensée pour pallier au manque de neige, l’étape mégevane de la Grande Odyssée a conquis le public, ravi d’approcher les athlètes et leurs irrésistibles chiens de traineaux. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

E

les entendre aboyer, à deux pas de leur traîneau, on se dit que les chiens eux-mêmes, auraient apprécié dévaler les pentes de la station pour gagner l’Altiport, théâtre annoncé de l’arrivée de la Grande Odyssée en cette étape mégevane. Sans un manteau blanc suffisamment épais, ces peluches sur pattes ont paradé jusqu’à la place de la mairie, où le public n’avait pas l’intention de manquer cette attraction. Les mushers Emilie Morgo et Arnaud Doutreligne avait beau réchauffer l’atmosphère en contant leur passion, les spectateurs n’ont rapidement eu d’yeux que pour les concurrents, la locale Julie

Travadon en tête. « C’est une étape qui me portait à cœur, regrette la candidate mégevane. C’était sympa de faire une course chez moi, ça aurait été génial mais on dépend des conditions météorologiques ». Une fois partie, l’artiste sur glace, Stéphane Lambiel enfilait ses habits de lumière, se rappelant, sur la patinoire centrale, aux bons souvenirs de ces titres mondiaux. Le patineur suisse en profitait pour présenter la dernière montre griffée Hublot, une édition limitée Grande Odyssée, remise par Benoît Lecigne, le directeur France de la marque. Le tout sous quelques flocons, décidés bien que trop tard, à se joindre à la fête.

. Philippe, Julie et Isabelle Travadon en compagnie d’Everest et Iditarod

Le musher Arnaud Doutreligne, Jodie et sa mère Vanina

lyon people people •• février février 2017 lyon 2017••42 42••


La photo officielle des concurrents de la mi-distance

Etape pédestre pour les mushers de la Grande Odyssée

au cœur de cOurcHeVeL Cocon de rêve à Courchevel sur le long des pistes. Superbe appartement de 42m², rénové avec goût et matériaux de qualités. Côté jour : cet appartement offre un salon-salle à manger ouvrant sur un balcon doté d’une vue d’exception et d’une cuisine ouverte. Coté nuit : une chambre double parentale également ouvrant également sur un extérieur, plus une chambre cabine, une salle de douches à l’italienne et toilettes séparés. En dépendances : casier à skis , garage et cave.

Marion Baby, sa chienne Ishka et son amie Doriane Hebinger

Les petits Victor et Pierre, leur mère Christel et leur père William

04 79 08 33 33 • courchevel1850@vallat.fr

Arthur, Fanny et leurs parents Barbara et Mathieu

à MéribeL ViLLage Centre station, magnifique et lumineux appartement entièrement rénové composé de 3 chambres, un spacieux séjour avec coin repas et cheminée. Vous apprécierez son grand balcon exposé plein sud et son emplacement proche des pistes et des commerces. Vendu avec une place de parking.

04 79 08 58 58 • meribel@vallat.fr

+ de 1000 offres sur vallat.fr Guillaume Etevenon et ses enfants Hugo et Théa

Reportage complet sur www.megevepeople.com et

Vallat Courchevel 1850 - 04 79 08 33 33

Megeve People

Vallat Meribel - 04 79 08 58 58 ••

43 •• janvier février 2017 2017 •• lyon lyon people people 43


lp

PEOPLE SPORT

Patricia Le Roux et Marie Dubourdeux découvrent la nouvelle boutique

Alain Garcia (Gevil) et Mathilde Burel (Accorimm)

Le calme avant la tempête au Matmut Stadium de Gerland

LOU RUGBY - GRENOBLE Thibaut Crach (LOU Rugby), Sarah Fuchs (Calor) et son époux Alain (Adisseo)

Maître Dominique Bremens, Claire Bochard (Bremens & Associés) et Mickaël Schlick (CSBJ Rugby)

Sophie Mirales (Groupe Bert), Anne-So Lejeune (Ch Robison) et Laurence Brunin (Colgate)

lyon people • février 2017 • 44 •

Feu d’artifice inaugural

Texte : Jean-Marie Nauleau - Photos © Fabrice Schiff

F

eu d’artifice sportif pour récompenser les 17 299 spectateurs ayant bravé le froid polaire à l’occasion du premier match officiel du LOU Rugby au Matmut Gerland, avec neuf essais marqués par les hommes de Pierre Mignoni. Il ne fallait pas rater le coup d’envoi ! En effet, le premier essai intervint dès la seconde minute à la suite d’une première mêlée dominée par le pack lyonnais et le second à la cinquième minute. Le sérieux du pack lyonnais aura permis de se roder en vue de matchs à enjeux importants, au terme d’une soirée féerique ponctuée par la victoire du LOU 57 à 13. La fête a été gâchée par la grave blessure de Romain Loursac, victime d’une fracture de la malléole. Une blessure qui rime avec saison terminée, et sans doute fin de carrière pour ce joueur exemplaire qui aura passé dix ans au service du LOU. A l’issue de la rencontre l’ensemble des participants public et partenaires a pu découvrir les nouvelles installations du club et surtout le splendide village monté en un temps record par les équipes de GL Events. Pari gagné pour l’actionnaire Olivier Ginon et son staff.

Geneviève Képénékian, Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, Dominique Brumm, Georges Képénékian, 1er adjoint au maire de Lyon, et Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances

Corinne Verger (Precivhar) et Pascale Paumier (Matmut)


Marie-Jo Terrier (Orcet) et Nathalie Aznar (Parc des Oiseaux)

Marc Fraysse, ex-futur député de Villeurbanne, Franck Isaac-Sibille (LOU Rugby) et Jocelyn Jeanniard (Carrefour Market)

Yann Cucherat, adjoint aux sports et Guy Mathiolon, président de Serfim

Bernard Terrier (ONF) et Eric Aznar (Orange)

Léandre Borbon (LOU Rugby) et le général Christian Peraldi

Yann Roubert, président du LOU Rugby, Frédéric Michalak, capitaine du LOU Rugby et Olivier Ginon, président de GL Events

Nicolas Trompille (LOU Rugby) et Yvan Patet (EM2C)

Christian Fick (Société Générale Banque privée) et son épouse Vivaine (Orpi)

Ralph Bonan (Abscisse Sécurité) et Mathieu Renaud (LOU Rugby)

Dominique Bastin (Serpollet) et Gérard Clavel (Pum Plastiques)

Nelson Moncorgé (Digitevent), Marie Robert, Marc-Antoine Ginon (M comme Merchandising) et Gonzague Moullin (Bistrot des Célestins)

Catherine Arbaud (LOU rugby) et son boy’s band

45 • février 2017 • lyon people


PEOPLE SPORT

Photo © Saby Maviel

lp

le barth’ologue Ton dernier barthologue date de 2014. Qu’est-ce qui a réellement changé depuis ? Mon statut, forcément. On attend toujours plus de moi, les supporteurs comme le coach. C’est la suite normale d’un joueur de foot de haut niveau.

d’Alexandre Lacazette

Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. L’attaquant vedette de l’OL se prête à nouveau au jeu ce mois-ci sur le dancefloor du Yes.

A l’époque, on m’avait dit qu’on te comparait souvent à Bastos. Est-ce encore le cas aujourd’hui ? (Il rigole) C’est fini tout ça, on ne me confond plus ! Ton dernier fou rire, c’était quand et pourquoi ? Pour le jour de l’an, on était avec une bande d’amis d’enfance, il y avait Sam’ Umtiti aussi. De belles barres de rire. Qu’est-ce qui te saoule le plus dans le monde du foot ? Oulala beaucoup de choses (il rigole). L’anonymat quasi impossible, je dois être attentif tout le temps, toujours. Je dois faire attention à ce que je dis, à ce que je fais, ça fait partie de mon métier. Quelle est la plus belle connerie qu’on ait racontée à ton sujet dans la presse ? (Il réfléchit) Dernièrement, l’histoire avec Nabil, il paraît que je ne m’entends pas avec lui ! Ça, c’est une belle connerie. Quelle est la question que je vais te poser à coup sûr ? Qu’est-ce que je te souhaite pour 2017 ?

lyon people • février 2017 • 46 •

Marquer des buts c’est une obsession ou c’est devenu une exigence ? Déjà petit, j’adorais ça. En grandissant, cela a augmenté. Je me fixe toujours des objectifs très hauts, après il faut assumer mais je reste toujours dans l’intérêt du collectif. Justement quand tu marques, penses-tu à quelqu’un en particulier ? Oui, à ma famille, à mon entourage, mais le plus souvent c’est à ma mère. D’ailleurs quand je marque, elle m’envoie souvent un SMS « merci d’avoir marqué ». Et quand tu croques ? Ça dépend des matchs. Quelle est la plus belle personne que tu aies rencontrée dans le milieu du foot ? Cyril Dolce, mon coach en 12 ans. Pour quel défaut as-tu le plus d’indulgence ? (Il réfléchit longuement) La rancune, j’arrive à comprendre. Et le moins ? La trahison, inacceptable (son visage se ferme).

Avec quel personnage connu aimerais-tu aller boire un coup ? Will Smith, j’aime le comédien, l’homme et son discours. Pourrais-tu vivre en coloc avec un joueur de foot ? Aujourd’hui, c’est difficile, mais à l’époque avec Sam Umtiti sans problème.

Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? (Il paraît surpris par ma question) Rien de particulier, merci. Qu’est-ce que tu pourrais dire de plus négatif sur toi ? Je suis têtu, tu n’imagines pas. J’aime les débats, je peux aller au fond du fond pour prouver que j’ai raison. As-tu une superstition ? Disons que c’est plus des habitudes, j’embrasse mes tatouages, je fais le signe de croix. Je ne sais pas si tu as remarqué mais je rentre toujours en dernier à l’échauffement. Vas-tu aller voter aux présidentielles ? Je ne pense pas, j’essaye de m’intéresser mais pour l’instant ça ne me parle pas. Maintenant on change, c’est toi qui vas me poser une question ? Alors tu me souhaites quoi pour 2017 ? (Il rigole).


AU COEUR D U PA R C O LY M P I Q U E LY O N N A I S O U V E RT U R E TO U S L E S M I D I S D U LU N D I A U S A M E D I E T L E S J O U R S D E M ATC H S *

RÉ S E RVAT IO N S

H O R S J O U R S D E M ATC H 0 4 7 2 1 0 0 0 0 0 / b ras s e r i e s- boc u se.fr

J O URS D E M ATC H 06 70 46 29 26 / parc -o l 2017 .c olyon m people 47 février

*EN JOURS DE MATCH : V OIR HORAIRES D’OUVERTU RE / PRIVATISABLE LE SOIR SUR DEMAN DE


lp

PEOPLE SPORT

Tribunes VIP d’OL - OM

LES QUENELLES ONT CROQUÉ LES SARDINES

La Loge du Groupe Confiance

Texte : Franck Girardet – Photos : Fabrice Schiff

Jean-Luc Remilly (Setreal) et Alain Audouard, président de la Chambre de Métiers

L’humoriste Mathieu Madenian et Marcel Prolange (Setreal)

Frédéric Blanc (Mercedes-Benz ) et Pierre-Antoine Fredon (Smart)

lyon people • février 2017 • 48 •

C

’était un dimanche soir brûlant au Parc Olympique Lyonnais avec cette belle victoire de l’OL sur le score de 3-1. Après un premier quart d’heure où l’OM avait posé sa patte sur le match, les hommes de Génésio se sont remis dans le droit chemin et ont pris l’ascendant pour concrétiser leur domination par un superbe but de Valbuena suivis d’un doublé de Lacazette. Joli pied de nez aux supporters de l’OM qui, après avoir sorti un pendu lors du match aller l’an passé, ont du s’étouffer avec leurs sardines !... Au rayon des satisfactions, c’est l’ensemble de l’équipe qui est à féliciter

Yvan Patet (EM2C), Jean-Yves Delorme (Parcs & Sports) et Daniel Valero, maire de Genas

avec une mention spéciale pour Mammana qui a dégagé une sécurité et une aisance juste prometteuse. Morel s’est rattrapé de son trou noir à Caen et la paire GonalonsTolisso a littéralement mangé le milieu de l’OM. Ce match promet des lendemains qui chantent. La symbolique de l’ensemble des joueurs qui ont couru vers le banc de touche après le 1er but pour exhiber fièrement le maillot de Gueida Fofana (qui a dû stopper sa carrière suite à un souci avec sa cheville) est un signe fort de la cohésion et d’un état d’esprit très fort.

Rémy Vercoutre et David Venditelli, agent de joueurs


DANS LES LOGES...

Sébastien Leguillou (Moreteau) et Virginie Col (Welcome Events By Virginie)

Chocho et Lauren Mogny (Détends-toi encore), Marc Fraysse, futur député de Villeurbanne

Laurence Balas, conseillère municipale et Frédérique Ory, présidente de Dermscan

La Loge Seven

L’architecte Thierry Binachon, Anne Lorne, conseillère régionale et Cyrille Honegger (SFR)

La Loge du Groupe AST

Wilfried Drevon-Balas et Benjamin Lavorel (La Maison)

Christian Terrassoux (Pitch Promotion) et Maître Xavier Ginon

Le chef Eric Costille (Groupe Accor en Chine), Frédéric Cote (Le Colombier) et Alain Potiron (Champagne Mumm)

Jimmy Brumant (Les Jeunes avec Emmanuel Macron), Bruno Bonnell, président de Robopolis et Arthur Empereur, attaché parlementaire de Gérard Collomb

Sophie Cruz, conseillère régionale et Christophe Guilloteau, président du Département du Rhône

e

La Loge Artelog

La Loge du Groupe Avenir

49 • février 2017 • lyon people


lp

STYLE SHOPPING

GEMME

Les bijoux anciens

L

e temps passe, les gens changent mais les souvenirs restent, parait-il. Dans l’univers de la bijouterie, les souvenirs ont tendance à disparaître, vivant au gré des humeurs de ses propriétaires, amenés à se défaire de leurs ornements pour bien des raisons. Un marché dans lequel s’est engouffré Gemme depuis 32 ans, redonnant vie à ces bracelets, bagues montres et autres objets d’orfèvrerie laissés pour argent comptant. À la particularité près que l’enseigne s’intéresse plus aux bijoux en or 18 carats, en bon état ou cassés, aux lingots,

Depuis 32 ans, la boutique Gemme redonne vie aux bijoux anciens, vintage et contemporains. Preuve que le marché de l’occasion attire les Lyonnais, l’enseigne a ouvert récemment un second commerce à deux pas de la place des Cordeliers. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff pierres précieuses et diamants (saphirs, rubis, émeraudes). « On regarde le poids, la taille, la couleur et la qualité », détaille la directrice de la boutique, Véronique Devinaz. Ces biens familiaux et sentimentaux pour la plupart, sont scrutés par Gemme, quand leurs détenteurs sont enchantés à l’idée de récupérer une coquette somme d’argent en échange de produits qu’ils ne veulent plus. Lesquels cachent pourtant leur lot de richesses. « Le marché du seconde main est bien développé, poursuit la gérante. Il permet de mettre la main sur des bijoux d’époque, atypiques voire même de créateurs, que l’on ne trouve pas ou plus dans les bijouteries actuelles ».

DES BIJOUX REVENDUS 40 À 60% MOINS CHER QUE LE NEUF. Une fois la vente entérinée, l’enseigne se charge de remettre ces trésors cachés au goût du jour « Les bijoux sont restaurés et nettoyés décrit Véronique Devinaz. On va les remettre à neuf dans nos ateliers, où on les refait poinçonner si besoin ». Un La nouvelle boutique de la Presqu’île lyon people • février 2017 • 50 •

exercice méticuleux que Gemme perfectionne depuis près de quatre décennies, soutenu par une équipe d’experts prêts à répondre aux attentes d’une demande sans cesse croissante. L’ancien et le vintage ou contemporain, retrouvent leurs lettres de noblesse. D’autant que pour les acheteurs, le recours à ce type de produits demeure particulièrement intéressant sur le plan économique. « L’avantage d’acheter du bijou ancien est qu’il est revendu 40 à 60% moins cher que le neuf », note-t-elle. Un écart de prix toujours appréciable, constaté sur une large gamme de produits, monnayés entre 150 et 70 000€. Bien qu’écoulés sur le marché de l’occasion, ces derniers bénéficient, qui plus est, d’une garantie d’un an. Non sans être certifié par la maison. Un raisonnement qui fait ses preuves, puisqu’à la différence de ses produits. Ce marché ouvre à l’enseigne le chemin des possibles, lequel passe depuis septembre dernier, par l’ouverture d’une deuxième boutique, nichée à l’angle de la rue de Grenette et de la rue de Brest. À l’image d’un diamant, l’histoire de Gemme semble éternelle, faîte de restauration et de rafraichissement.


A C H AT / V E N T E

OR

BIJOUX

DIAMANTS

MONTRES

Gemme vous invite à prendre un verre de champagne lors de votre visite dans nos magasins jusqu’au 14 février.

15, cours Lafayette 69006 Lyon T. 04 78 60 55 33

28, rue de Brest 69002 Lyon T. 04 72 04 92 80

gemme-les-bijoux.com

51 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

LES JOLIES SORTIES & BELLES RENCONTRES

de

Françoise Petit

MOIS par moi

francoise.petit@lyonpeople.com

R

Photos © Jean-Luc Mège et F.P

RENCONTRE

ue Juiverie, pavée d’histoire et préservée des flux touristiques, cohabitent des esprits créatifs entre un cordonnier chaussé de talent et un horloger orchestrant son manège enchanté. Philippe Carry, petit bonhomme plein d’énergie veille ou répare des comtoises fatiguées, des montres de collection, des horloges privées d’aiguilles ou des coucous épuisés…

Informé en permanence des maladies de clochers, l’horloger du 5ème était récemment au chevet d’une montre géante qui ne respirait plus depuis 7 ans ! Sur le fronton de la gare Saint Paul, celle-ci attendait un sauveur. Philippe Carry s’est employé à réanimer ce cadran remontant à 1876 ! Jean-Luc Mège notre artisan de l’image immortalisa ce geste, nous

lyon people • février 2017 • 52 •

offrant son clin d’œil singulier qui fait la part belle au cinéma d’atmosphère. Et d’évoquer le film « L’Horloger de Saint Paul », quand Philippe Noiret en tournage dans le Vieux Lyon se plaisait à commenter : « Nous avions l’impression que ce que nous faisions sonnait juste. » On le sait, ce film culte ne fut pas tourné à cette adresse, quelques scènes seulement au 2, rue de la Loge. Philippe Carry s’installe en 1987 au 20, rue Juiverie demandant à Bertrand Tavernier l’autorisation d’utiliser le titre de son chef d’œuvre pour nommer son atelier. L’Horloger de Saint Paul s’invite dans ce quartier non seulement comme horloger d’art. Philippe Carry ne perd pas pas son temps et se distingue dans d’autres domaines ; la danse mais aussi l’écriture. Il signe ou plutôt surligne d’un trait de mots les dessins à l’encre d’une artiste appelée

Ombre. Cette jeune femme autodidacte explore l’univers fantastique d’un monde qu’elle semble vouloir tatouer dans notre ADN. Philippe Carry explique les multiples symboles de l’œuvre de la dessinatrice « qui contribue à rétablir le lien entre les énergies anciennes, les légendes et les mythes ô combien fondateurs de l’histoire des peuples ». Rendez-vous à la librairie La Virevolte à SaintPaul (4, rue Octavio Mey) le 27 février pour une exposition des œuvres de l’artiste qui durera 1 mois. Séance de dédicace du livre « Ombre from beyond » le mercredi 1er mars à partir de 19h en présence bien entendu de Philippe Carry qui a si bien mis en lumière les dessins d’Ombre !


Les 11 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

LES VŒUX DE GÉRARD COLLOMB 1

aux VIP lyonnais

Texte : Morgane Couturier - Photos :Fabrice Schiff

E

n marche ! Les vœux du sénateur-maire sont toujours attendus au moment de débuter l’année. Ce nouveau millésime, très incertain politiquement, doit aussi tourner la page d’un dernier exercice particulièrement éprouvant. À voir Gérard Collomb savourer les applaudissements, un brin ému, on prend conscience de l’importance que revêt à pareille époque cette cérémonie aussi attendue que

Olivier Ginon, président de GL Events : « Je souhaite que la Métropole continue son magnifique parcours ». Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports : « J’espère le retour de la paix dans le monde et que les électeurs de la 1ère circonscription me réalisent ».

les fêtes qui la précédent. L’émotion, il en fut d’ailleurs souvent question en ces retrouvailles de la nouvelle année. Les mésaventures et les deuils rencontrés en 2016 ne sont – et ne seront sûrement – pas oubliés. Mais l’élite lyonnaise se plaît désormais à surfer sur la dynamique de la ville, dont le quotidien devrait être garni, cette année encore, par bons nombres de projets. Les politiques sont eux, déjà tournés

Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon : « Permettez-moi de souhaiter que la modernité que porte notre ville, on puisse la retrouver demain au niveau national ». Pascal Blache, maire du 6e : « J’aspire à une année plus apaisée, que l’on retrouve de la confiance ».

vers les prochaines échéances. Mai arrive à grands pas. À ce jeu-là, on eut pensé croiser Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’économie, très apprécié par la vedette du jour, est souvent revenu dans les vœux des convives.

Hubert Julien-Laferrière, maire du 9e : « Je souhaite beaucoup de paix et que l’arrondissement continue son développement si dynamique ». Myriam Picot, maire du 7e : « Je souhaite une année sereine, un développement harmonieux de l’arrondissement. De nombreuses entreprises s’installent, je leur souhaite du succès ». Thomas Rudigoz, maire du 5e : « Je formule des vœux de paix dans notre monde compliqué, surtout dans notre ville de Lyon. Je souhaite de l’amour et de la sérénité ». •

53 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

2 17

VŒUX DU MEDEF LAURENT FIARD S’ATTEND Lionel Flasseur, directeur de RhôneAlpes Tourisme et Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône

Jean-François Moutte, président du Tribunal administratif de Lyon, Philippe Guerand, président de la CCIR et Régis Fraisse, président de la Cour administrative d’appel de Lyon

David Kimelfeld, maire de la Croix-Rousse, Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon

Benoît Licour (SNCF) et Hervé Bal (Editions HB)

lyon people • février 2017 • 54 •

Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône, Anne Pellet, conseillère régionale et Bernard Fontanel, ancien président du Medef Lyon-Rhône

À UNE ANNÉE-CLÉ

E

ncouragé par l’attractivité croissante de la Métropole de Lyon, Laurent Fiard a formulé des vœux sous le signe de la confiance dans les salons du Mariott. Le président du Medef a exhorté ses invités, l’élite entrepreneuriale, à faire preuve d’audace : « Une belle entreprise fait l’attractivité de sa ville, de son territoire et de son pays et réciproquement ! ». Devant un parterre composé des chefs d’entreprise et des responsables politiques de la capitale des Gaules, Laurent Fiard s’est voulu optimiste au moment d’entamer cette année présidentielle, au cours de laquelle les acteurs économiques « doivent être force de propositions et d’interpellation quel que soit le candidat ». Pour le président du MEDEF Lyon-Rhône, ce nouveau millésime est le moment idoine pour construire une confiance réciproque, motivée par l’opportunité d’atteindre ce cap tant espéré du plein emploi, et d’insister sur l’importance que revêt le développement des sociétés, condition sine qua non à la création d’emplois. « Le meilleur moyen d’anticiper le futur, c’est de le construire ensemble. », a-t-il conclu.

Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff


Cyrille Franz Honegger (SFR), François-Noël Buffet, sénateur-maire d’Oullins et Marie-Claude Foucré (Orange)

Michel Delpuech, Préfet du Rhône et Anne-Marie Baezner (GL Events)

Alain Audouard, Président de la Chambre de Métiers et Bruno Lacroix

Thibaut Aufort, Sarah Berchoux (Ailleurs Voyages) et Yann Roubert, président du LOU Rugby

Benoit Soury, PDG de La Vie Claire et Christian Donzel (Visiativ)

Jean-Louis Joly, DG du Medef Lyon-Rhône et Franck Morize, secrétaire général de la CGPME

Barbara Bertholet (Adamas) et Damien Corsant (Agence Melbourne)

Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône

Florence Verney-Carron, vice-présidente du Conseil régional, Dominique Facundo et Sylvie Caudrillier, directrice régionale d’Air France

Le général Christian Dupouy, Pascale Lafargue, Michele Hingrez et le colonel Serge Javon (Gendarmerie Nationale)

Pascale Eymard (Groupama) et Jean-Pierre Vacher (TLM)

Laurent Fiard, président du MEDEF Lyon Rhône, François Turcas, président de la CGPME Rhône, et Patrick Martin, président du MEDEF Auvergne – Rhône-Alpes

Denis François Roux (ENE) et Patrick Prade (DC for data)

Claire Saddy, présidente Rhône-Alpes Pionnières et Valérie Escot (Banque Populaire)

55 • février 2017 • lyon people


3

Les Funky Brothers

Lyon#Cl@rinet

THELMA FOR ANNA DÎNER DE BIENFAISANCE

Grâce au soutien d’OL Fondation, plus de 260 convives se sont réunis dans le salon « Club des 100 » le 17 janvier dernier pour le dîner de bienfaisance organisé au profit du fonds de dotation Thelma for Anna. Photos © Alain Rico

P

arrainée par Stéphane Thebaut – journaliste et animateur France Télévisions, et Bruno Génésio – entraîneur de l’Olympique Lyonnais, orchestrée par Lyon#Cl@rinet du Conservatoire de Lyon et les Funky Brothers, la soirée a permis de reverser plus de 20 000 € à Thelma

Stéphane Thébaut, Marie Lextrait (Thelma for Anna), Isabelle Pochat Cotilloux et Virginie Pollet Villard (Office du Tourisme du Grand Bornand) et Christian Fabre (Evolution 2)

Stéphane Thébaut (France Télévisions) et Bruno Génésio, entraineur de l’OL

Faites un don sur www.thelmaforanna.org. for Anna. Marie Lextrait, sa présidente fondatrice, a rappelé l’importance de soutenir, dans leur quotidien, les familles touchées par le handicap et le trouble du spectre autistique, maladie dont est atteinte Anna. Un don de 25 € permet d’offrir 1 heure de répit, alors n’hésitez plus !

Raphael Provitera et Elsa Bois

Stéphane Thebaut (France Télévisions), Bénédicte Ferrari (Bénédicte Editions) et Marie Lextrait (Thelma for Anna)

Lucie Cons-Auchatraire (Prowin) et Stéphane Thébaut (France Télévisions)

Marie Lextrait (Thelma for Anna), David Kimelfeld (Maire du 4e arrondissement et 1er Vice-Président de la Métropole de Lyon) et Nathalie Gateau (Apicil)

Jean-Baptiste Autric (Cabinet Delsol Avocats)

Les invités de l’Atelier Renaud Balaÿ

lyon people • février 2017 • 56 •

Aurélie d’Assignies Chauvin (Délicieusement Vôtre), Erica Vavro (Cave Vavro) et Isabelle Demilly (Odialis)

Nicolas Bordet (ADAPEI du Rhône), Chantal N’Guyen (IME Le Bouquet), Jessica Voyer (ADAPEI du Rhône)

Romain Teichner (Metronomi), Alexandre Coste (Thelma For Anna) et Pascal Blache Maire du 6e

Caroline Chapuy, Gaëlle Viegas (Metronomi) et Marie Lextrait (Thelma For Anna)


57 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

4

FÊTE DE L’ENTREPRISE

CPME Patrick Martin, président du Medef AURA et Jean-Paul Mauduy, ancien président de la CRCI

Pascal Blache, maire du 6ème, Sylvie Guinard (Thimonnier) et Franck Morize, secrétaire général de la CPME

VALORISER L’INVESTISSEMENT

F

Convention de partenariat entre CPME AURA et EDF commerce

Christian Laroche (Sciences Po Lyon) et Florence Verney-Carron, vice-présidente du Conseil régional

Pierre Fanneau, DG du groupe Progrès et le général Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon

rançois Turcas a vu les choses en grand, pour la 12e édition de la Fête de l’entreprise, organisée cette année, dans l’antre de la Halle Tony Garnier. La scène et les gradins de cette salle mythique de Lyon lui ont donné des ailes. Le président fondateur de la CPME (le nouveau nom de la Confédération des PME depuis le 6 janvier dernier), a présenté ses vœux, martelant à la foule, la nécessité d’être habité par « l’envie d’avoir envie », dans un pays où le « capital ne doit pas être un vilain mot ». Une entrée en matière énergique, idéale pour introduire la 12e édition de la Fête de l’entreprise, organisée conjointement avec le groupe Le Progrès. François Turcas en a profité pour quitter ses apparats de lumière, laissant la vedette à ces douze acteurs économiques, récompensés de leurs actions. Des exemples d’investissements, promus au rang de locomotives pour cette nouvelle année, où le capital « doit être le carburant qui fait tant défaut à notre économie », a ponctué le président de la CPME sous les applaudissements. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

lyon people • février 2017 • 58 •


Trophée de l’innovation économique remis à Raphaël Taïb (Lelivrescolaire.fr) par Pierre Fanneau, DG du groupe Progrès et François Turcas, président de la CPME du Rhône

Christophe Guilloteau, président du Département du Rhône et Philippe Bernand, directeur des Aéroports de Lyon

Jacques Counio (Ceditem) et Emmanuel Imberton, président de la CCI de Lyon

Trophée de la transmission d’entreprise remis à Régis Poly et sa sœur Orianne (Poly coutelier Orfèvre) par Franck Boucaud-Maitre, Alain Boucaud-Maitre et Romain Boucaud-Maitre (Chocolat Voisin)

Trophée de La TPE de l’année remis à Xavier Basset (Hoomano) par Jean-Marc Jaumouillé (Fiducial)

Trophée coup de cœur du jury remis à Olivier Lebleu (LM Sport Tourism) par Philippe Bernand, président du directoire Aéroports de Lyon

François Turcas, président de la CPME du Rhône

François Turcas, président de la CPME du Rhône et Sylvie Caudrillier, directrice régionale d’Air France

Trophée de l’environnement remis à Clément Lacour (Leax) par François Turcas, président de la CPME du Rhône et Christian Missirian, directeur EDF Commerce

Trophée de l’international remis à Hervé de Malliard (MGA Technologies) par Juliette Jarry, vice-présidente de la Région, chargée du numérique

Cyril de Gasquet (Korporate), Guilaine Loze (Banque populaire AURA) et Pierre-Olivier Boyer (Vicat)

Trophée made in Auvergne-Rhône-Alpes remis à Pierre-Antoine Marche (Marchal SAS) par Thomas Allary (SNCF)

Michel Turcas (Marchal), Jacques Studer, vice-président de l’URSSAF et Noël Brunet, président de l’Ordre des architectes Rhône-Alpes

Les Trophées

59 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

5 17

NÉGOCIAL FINANCE

REMERCIE SES PARTENAIRES HISTORIQUES

T

rois ans après leur arrivée sur Lyon, les courtiers en prêts immobiliers de Négocial Finance ont pris le soin de célébrer leurs résultats. De quoi entamer sereinement la nouvelle année. L’année 2016 fut riche en activités pour Négocial Finance – toujours prêt à renfoncer son équipe au service des différents acteurs -, ravi de s’appuyer sur un bilan honorable en tout point. Un succès célébré en bonne et due forme, pimenté par la perspective d’une nouvelle année chargée, en

témoigne l’ouverture, au mois de septembre d’une nouvelle agence, trois ans après leur implantation entre Rhône et Saône. De tels résultats ne s’obtenant jamais seul, Théo Rolet a tenu à présenter les vœux de Négocial devant près de 200 convives, partenaires et personnalités du métier. Au vu de sa dynamique, Négocial Finance pourrait bien les voir se concrétiser. Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

Robert et Monique Cailliau (ERA Croix-Rousse Immobilier) et Emilien Joly (Négocial Finance)

Alice de Boisvilliers et Coralie Foënard (Etude Ginon)

Laurent Finne, Wilfrid Balagny, Caroline Meulle, Kévin Orlandi (mychezmoi) et Théo Rolet (Négocial Finance)

Aurélie Collin, Théo Rolet, Marine Amblard et Stéphane Hasle (Négocial Finance)

Antoine Riboulet, Grégory Gindre, Jean-Marie Michut, Nathan Morel (Transactym)

lyon people • février 2017 • 60 •

Carole Guyon, architecte, Sabine Diot Coster et Virginie Grospeiller (Pruvost Immobilier)

Carine et Frédéric Rave (Axa)

Ophélie Beck, Damien Colin (Négocial Finance) et Camille Perreve (LCL)


61 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

6

Alain Audouard, président de la Chambre de Métiers, Jean-Luc Da Passano, vice-président de la Métropole de Lyon, François Turcas, président de la CPME, Michel Delpuech, Préfet de Région, Elisabeth Ayrault, présidente de CNR et Emmanuel Imberton, président de la CCI

EN 2017, CNR REPART AVEC UNE ÉNERGIE RENOUVELÉE

« La révolution énergétique est en marche ». C’est le constat posé par Elisabeth Ayrault, à l’occasion de la présentation des vœux de CNR (la Compagnie Nationale du Rhône). Devant plus de 300 personnalités politiques, économiques et sportives réunies à la CCI, Elisabeth Ayrault a dressé le bilan de 2016. Une année difficile économiquement mais porteuse d’avancées pour la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Elle s’est notamment félicitée des 100 MW installés en éolien et photovoltaïque et de l’exportation du savoir-faire de CNR en hydraulique dans le monde entier. Entreprise qui ne produit que des énergies renouvelables, les développe, en vit, fait vivre les entreprises locales et plus largement les territoires traversés par le fleuve, CNR est à même d’accompagner les grandes mutations du monde de l’énergie. Elle porte une ambition : être un laboratoire des énergies du futur capable d’embarquer dans cette aventure de nombreux partenaires régionaux et le grand public.

Emmanuel Imberton, président de la CCI métropolitaine

Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff Gérard Auboeuf (Only Lyon) et Thomas San Marco (CNR)

lyon people • février 2017 • 62 •

Michel Delpuech, Préfet de région

Jean-Louis Joly, DG du Medef Lyon-Rhône, Marie-Claude Foucré, Déléguée régionale Orange et Alain Audouard Président de la Chambre de Métiers


François Turcas, président de la CPME, Elisabeth Ayrault, présidente de CNR et Yann Cucherat, adjoint aux sports

Olivier Bernardeau (OL), Bernard Guth et Frédéric Fleury (Université Lyon I)

Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse, une institution soutenue par CNR

Marie-Annick Depagneux et Valérie Asti (Acteurs de l’Economie)

Jérémie Azou, champion olympique d’Aviron et Vincent Blanchet (Fédération française de Canoé-Kayak)

Elisabeth Ayrault, présidente de CNR et Christophe Gruy, président du groupe Maia

Jean-Charles Foddis (ADERLY) et Gérard Angel (Les Potins d’Angèle)

Bruno Colas (Le Progrès), Sylvain Colas (CNR) et Michel Le Ray (Le Progrès)

Frédéric Bessard (Serge Magner), Danny Morsilli (La Sphère des Possibles) et Jean-Pierre Vacher (TLM)

Marion Dupaigne-Scotton (Opéra de Lyon), Nicolas Bret (Serge Magner) et Judith Moreau (Opéra de Lyon)

« En tant qu’acteur implanté sur son territoire, CNR veut contribuer au rayonnement des savoir-faire rhôdaniens au-delà de nos régions »

Maitre Denis Santy, Philippe Magherini (CNR), Maitre Romain Granjon et Maitre Yves Delaire

Thomas San Marco (CNR), Elisabeth Ayrault, présidente de CNR et Jean-Louis Joly, DG du Medef Lyon-Rhône

Marie-Cécile Grisard (CNR) et Augustin Mouterde, champion du Monde d’Aviron

Julien Français, Elisabeth Ayrault et Didier Lhuillier (CNR)

Myriam Picot, maire du 7ème et Jean-Luc da Passano, vice-président de La Métropole de Lyon

63 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

7

JAGUAR TIRE LES ROIS CHEZ LE CHOCOLATIER SÈVE

U

ne galette privatisée et l’inauguration, en avant-première, de la chocolaterieMusée Sève. Le début d’année est riche du côté de Jaguar et de son homologue pâtissier Richard Sève, fruit d’un partenariat tissé depuis 2 ans et demi. Rouler en Jaguar donne une certaine idée du confort. Mais la firme britannique va bien plus loin pour la satisfaction de ses clients. Depuis 1 an et

Patrick Marboeuf et Océane Malvezin (JLS Concept)

demi, l’équipe de Thierry Cocco réfléchissait à l’idée de s’allier à son partenaire chocolatier, dont les liens commerciaux tournent à plein régime depuis 2 ans et demi. Epiphanie oblige, Richard Sève a fait l’étalage de ses talents pour confectionner des galettes aux couleurs de ces bolides importées d’Outre-Manche. De quoi ravir la gourmandise des clients, titillés à l’idée de trouver les fameuses fèves dorées,

synonymes de départ en voyage. Loin de cette quête, le rugbyman Frédéric Michalak, fidèle client de la marque s’essayait avec succès à la réalisation de cette mythique pâtisserie. Le début de nombreuses réalisations dans un musée du chocolat vivant qui ne devrait pas manquer de curieux. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

Sébastien Klein (Jaguar), Charlie Brunero (Poiray) et Arnaud Troquet (Jaguar)

Jérôme Queyroux (Cabinet Francis Lefebvre), sa fille Charlotte et Lily Vo Catherine L et le photographe Erick Saillet (Studio Erick Saillet)

Thierry Cocco, directeur de la concession Jaguar

Thierry Cocco et Sébastien Klein (Jaguar)

Leçon de pâtisserie

Frédéric Michalak (LOU Rugby), son épouse Cindy et Gérald Cachelet (Jaguar)

lyon people • février 2017 • 64 •

Tangi David (Amazonia), Axelle (Lyon People) et Olivier Sidhoum (SMC)

Carine Mazoyer (Agence Mazoyer), Richard Sève et Stéphanie Cario (Electro-Therm)

Marc Gehlkopf (Gehlkopf Conseil)

Emmanuel Perrin (Mièle), Richard Sève et Vincent Jaureguiberry (Espace Vendôme)


F E S T I VA L

DU 30 MARS

AU 2 AVRIL

EDDY MITCHELL BIG BAND | IBRAHIM MAALOUF KALTHOUM AVISHAI COHEN’S JAZZ FREE | MACY GRAY ALUNE WADE AFRICAN FAST FOOD AND HIS VERY SPECIAL GUEST OXMO PUCCINO RICHARD BONA & MANDEKAN CUBANO HERITAGE JAZZAMEGEVE.COM

65 • février 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

8

Bur, son œuvre et Marta Pardo-Badier, directrice du Château Perrache

Franck Presti (Presti Prod)

Morgane (Lyon People) et Maxence Rissoan

Barbara Breheret et Rachel Gregoris (Rhône-Alpes Auvergne)

Le journaliste Michel Godet, Anne Prost (Abc) et Marc Fraysse

CHÂTEAU PERRACHE, Marta Pardo-Badier, directrice du Château Perrache et Pablo Benavides Orgaz, consul général d’Espagne Lionel Flasseur (CRT) et Xuefei Yang, ambassadrice d’Only Lyon

UNE SOIRÉE COMPLÈTEMENT GIVRÉE

C Lionel Badier (Steak & Co) et Marie-Odile Fondeur (SIRHA)

Olivier Motte, président de Turenne Capital et Guillaume Prot.

Laurence Renaudin et Nathalie Albregue (Galeries Lafayette)

haque année, Marta Pardo-Badier rivalise d’imagination pour sa traditionnelle galette des rois. Pour entamer l’année 2017, la directrice de l’hôtel Mercure Château Perrache a tiré profit des fraiches températures pour inviter ses clients à profiter de sa réception givrée. Derrière son rouge à lèvres brillant se dessine ce rictus si caractéristique : un imposant sourire trahissant une joie de vivre communicative. Après la fête costumée de l’an passé, la directrice de l’hôtel Château Perrache a adouci la température pour une « soirée givrée ». L’occasion de figer les objectifs à venir, que sont la réfection des salons de la coupole mais aussi de faire le bilan d’une année 2016 riche en projets. Alors fève ou non, c’est bien la figure de l’établissement qui fut promue reine de la soirée. L’artiste Arthur Bur et les sosies des Daft Punk n’iront pas dire le contraire.

Texte : Morgan Couturier - Photos : Fabrice Schiff

Jean Santagio (Rossignol)

lyon people • février 2017 • 66 •

Pierre Hollier (Les Garçons) et Magali


9

PEOPLE EVENTS

Le couturier Max Chaoul, Isabelle Gleize (Village des Créateurs), le couturier Nicolas Fafiotte et Eric Limoncini (De Comm’ & d’Esprit)

FOOD AND FASHION SHOW DE COMM’ & D’ESPRIT

Nadine Gelas, Alain Boix (Esmod) et Laurence Renaudin

D

ans le cadre de la Biennale Internationale du Goût (BIG) et sur une idée originale issue de l’imagination fertile du styliste Nicolas Fafiotte, l’agence événementielle De Comm’ & d’Esprit (Eric Limoncini) a organisé, mardi 24 janvier 2017, un défilé de mode sur fond de gastronomie. Au menu de cette soirée organisée au stade de Gerland en partenariat avec le Village des créateurs, un défilé de toques customisées par les élèves des écoles de mode - accompagnées de leurs vestes et tabliers signés de la main des créateurs lyonnais. Mention spéciale pour les vestes transformées en robes de mariée !

Eric Limoncini (De Comm’ & d’Esprit) et Max Chaoul Le couturier Nicolas Fafiotte, Isabelle Gleize (Village des Créateurs) et Eric Limoncini (De Comm’ & d’Esprit)

Photos © Saby Maviel

Pierre-Yves Gas (Proxi Com) et Séverine Eberhardt (I Am Not A Blog)

Travi Lam (Alchemink) et Vongkham Souvannavong (Just Like VK)

Guy Mathiolon, président de Serfim, Valérie Fetaud et Franck Isaac-Sibille (LOU Rugby)

Antoine Muget et Enzo Ponti, remportent le show avec leurs toques

Marie-Hélène Bali (Esmod), Christelle (Village des Créateurs) et Nathalie Albrègue (Galeries Lafayette)

Laurence Renaudin et Catherine Arbaud (LOU Rugby)

Camille Delomez et Alix Baudry (Confluence)

Noel Brunet et Marie Cartillier (Ordre des Architectes)

67 67••février février2017 2017••lyon lyonpeople people

••

lp


lp

PEOPLE EVENTS

10

LE DERNIER ANNIVERSAIRE D’ALBERT AU CAFÉ DU POND ?

U

n carré de fidèles réunis autour du truculent patron du Café du Pond pour souffler ses 72 bougies, comme chaque année à la même époque. Et dans la tête de tous les convives une question lanci-nante : s’agit-il du last but not least birthday of the prince in his pub ? En effet, la célèbre

institution de la place Lyautey est sous compromis de vente. Une nouvelle page devrait donc se tourner au printemps mais Albert Dray n’entend pas prendre sa retraite si tôt. « Enchaîner avec un petit bar de quartier réservé aux amis, ne me déplairait pas » assure-t-il. A suivre… Texte: Marc Polisson - Photos : Anik M

Emilie Damiron (Dam Concept) et Sophie Collot (Bois & Sofa) Serge Bahadourian et son épouse Denise Les groupies d’Albert : Myriam Magnenet (Sab And Sab) et Catherine Briot Margaux Noël (Decoplus Parquet) et le playboy Albert Cadoche L’avocate Virginie Levert et Laurence Masson (Eurexpo) en compagnie de Marco Catherine et Laurent Franck Ferrante (Valority) et Laurence d’Hollander (Yaka Immo) Lucien Rivoire (Rivoire Immo), Rosa (Rhône Concept) et Bernard Janvard (BJI immobilier) Mathieu Jarsaillon (Webissime) et François Hochard (EDF) entourent Albert Virginie Vicard (Orpi), Valérie Liquet (Étude Chaine) et Jean-François Donikian (Star Xpert) Le chanteur Walter Pulcina et Francis Tornato Nicolas et Marion Chomette (Brice Robert) et Valérie Michelin Jean-Louis Maier entouré de Marco et Nico (Lyon People) avec le décorateur Hervé Guighese, Stéphane Siranossian (Delta Nautic) et Jean-Philippe Niewenglowski (Solocal Habitat) lyon people • février 2017 • 68 •


11

PEOPLE EVENTS

Jacques Marcout (Prisme Consulting) et Patrice Guedon (Sodexo)

Sébastien Leguillou (Moreteau) et Arnaud Bernollin (Cuisines Bernollin)

Vincent Leroux, François Pipala et Marco Chopin (Groupe Bocuse)

Les MOFs

Thibaut Gaudin (Groupe Bocuse), Christophe Marguin, président des Toques Blanches et Jean-François Malle (La Rotonde) Laurent Chabbat et Christian d’Aubarède (Tonic Radio)

Charles Couty (Tonic Radio) et Philippe Perez (Radio Scoop)

Frédéric Berthod (33 Cité), Dominique Moreaud et Jean-Christophe Ansanay (Auberge de L’île)

Vincent Ferrari (Arlim), Laurent Bernardeau et Frédéric Blanc (Mercedes-Benz)

Jocelyn Fontanel (BTP Fontanel), Fabrice Hoolbecq (Noaho) et Jérôme Carillon (Comptoir général de l’emballage)

TROPHÉE FRANCK HERNANDEZ CASINO LYON VERT C

onviées par Franck Hernandez, les célébrités lyonnaises ont mis leur créativité à contribution, lors du plus grand cours d’art floral de France, organisé chez Chantal Partouche dans les salons du Casino le Lyon Vert. Les invités de la 4ème édition de la Magie des Fleurs ont participé au plus grand cours d’art floral de l’Hexagone dirigé, comme le veut la coutume, par l’ancien fleuriste du comité Miss France. Sportifs, gastronomes et hommes de la presse, nombreux sont ceux qui ont tenté – bien aidés par JeanJacques Ducourthial et Gilles Pothier – de reproduire sa composition. À chacun sa technique, tout en détachement pour Paul-Maurice Morel ou de manière plus appliquée pour Marco Chopin, auréolé du premier prix masculin. Ces épatantes créations en ont inspiré d’autres, des maillots de bain de Tatiane De Freitas aux tenues chics de Morgan Kirch. Sans oublier le bouquet final, dessiné par les robes du créateur Nicolas Fafiotte. Texte : Morgan Couturier - Photos : Fabrice Schiff

Le fleuriste Franck Hernandez et les Miss

Serge Bex (OL), Laye Diop (Hôtel Marriott) et l’horloger Jean-Louis Maier

Chantal Partouche, sa fille Eva et le couturier Nicolas Fafiotte

69 • février 2017 • lyon people

lp


lp

CARNET

Carnet mondain DISPARITIONS Dans nos intentions de prière, Madame Rose Mathiolon ; Monsieur Jean-Paul Grollemund, consul du Burkina-Faso, le consul honoraire le plus ancien en poste à Lyon.

JEAN-LOUIS BARNOIN - MISTER POMMERY

Personnalité reconnue de la nuit et de la gastronomie lyonnaise, Jean-Louis Barnoin est décédé samedi 7 janvier 2017 des suites d’un cancer du poumon. Il venait de souffler ses 68 bougies. Membre de la CSEL (Confrérie Sportive des Epicuriens Lyonnais) depuis sa création en 2000, son patronyme est à jamais lié aux fines bulles des maisons Vranken, Heidsieck et Pommery dont il était le représentant sur toute la région Rhône-Alpes. Un poste passionnant mais pas de tout repos : Mister Champagne était de tous les évènements et de toutes les fêtes – surtout celles organisées par la panthère noire jusqu’à l’annonce de sa maladie contre laquelle il a lutté pied à pied. En cette année 2016, bien qu’affaibli, il était encore sur tous les fronts, au village du Polo Masters de Megève, mais aussi au stade du Merlo pour assister à l’émancipation d’Ugo Montagnole, fin juillet. L’équipe de Lyon People présente ses sincères condoléances à son épouse Bernadette, et à ses filles Marjorie et Elsa.

VŒUX DU GOUVERNEUR MILITAIRE DE LYON La lutte contre le terrorisme dans toutes les têtes

C

omme le veut la coutume, le Général Pierre Chavancy a formulé ses vœux pour cette nouvelle année. Un message fort à destination de ses hommes et de la lutte contre le terrorisme. Il avait promis peu de citations. Le général Pierre Chavancy n’a pourtant pu s’en passer, dans un discours salutaire dont il a le secret. Voici un condensé de ses vœux 2017 : « Après une année encore difficile pour notre pays, qui peut douter que nous sommes en guerre ? Il est illusoire de penser être seul sur le terrain. La France a des intérêts à préserver, un certain nombre d’obligations à remplir. Deux défis émergents : le premier n’est autre que le terrorisme. Mais vous avez de beaux et bons soldats. Ils n’ont pas fait le choix de la facilité. Le grand défi, c’est bien l’éducation à la citoyenneté des jeunes. Notre vrai ennemi est là et je ne cesse de le répéter. Le vrai champ de bataille est celui des idées. Il ne faut pas oublier que la liberté collective devient presque perverse quand elle devient l’empilement de libertés individuelles. Pour finir, je vous souhaite une très sereine année 2017 ». MC - Photos : Fabrice Schiff

Jean-Louis Barnoin En compagnie de son complice Alain Fréchet (Moët & Chandon), au village du GPTL 2003

Photo ©Fabrice Schiff

Etienne de la Bourdonnaye Emmanuel Imberton, président (Farex) et le colonel Bruno Klotz de la CCI de Lyon et son épouse (adjoint du secrétaire général de Marie-Hélène la Chambre de Métiers)

NOMINATION Après 5 années chez Maia, Benoit Licour occupe depuis le 1er janvier 2017 la fonction de Secrétaire général de la DG TER France au sein du Groupe public ferroviaire SNCF, en charge notamment des relations institutionnelles et des relations extérieures, en particulier avec les Régions. Un milieu qu’il connait parfaitement ayant occupé un poste similaire chez SFR et auprès de son associé Erick Roux de Bézieux.

VOTRE CARNET DE BAL

Le colonel Gilles Coulougnon et Sabelline Bouteloup (Sabandsab)

Jean-Olivier Viout, ancien Marie Guyon et Laurent Lacorne procureur général, son épouse Annie et Yolande Gelpi (Ecole Charles de Foucauld)

Christian Gelpi, président de France U.S.A, Monseigneur Philippe Barbarin et Marc Fraysse (France Unie)

Gala de la Nuit Lyonnaise Lundi 6 mars 2017 à 20h - Black by Jack – Lyon Confluence Inauguration du Musée Jean Couty Vendredi 17 mars 2017 à 18h30 - 1, place Henri Barbusse – Lyon 9

lyon people • février 2017 • 70 • lyon people • février 2017 • 70 •

Irène Batailly, Joy Corsin et Isabelle Gavory

Le colonel Serge Delaigue, directeur départemental du SMIS, Thierry Polle, président du tribunal de Grande Instance de Lyon et Marc Cimamonti, procureur de la République


71 • février 2017 • lyon people


COLLECTION FORCE lyon people • février 2017 • 72 •

10


LYON PEOPLE Février 2017