Page 1


Président Jacques de la Chaise

édito

'Bon'jour !

jacques@lebonbon.fr Rédacteurs en chef Denys Beaumatin denys@lebonbon.fr Michael Pécot-Kleiner michael@lebonbon.fr Graphiste Emmanuelle Labouré

Peuple de l'Est parisien, oui je sais, le mois de février est sans aucun

Secrétaire de Rédaction

doute le plus pourri de l'année. Mauvais pour le commerce, passable

Marie Dupuis Contributeurs Viconexion, Cécilia N’Zaou, Rémy Grand,

pour le moral, médiocre pour l'inspiration, on nous a tout de même foutu en plein milieu de ce marasme une journée romantico-mièvre pour relever le niveau… Peuple de l'Est parisien, tu l'as compris, je veux te parler de la Saint-Valentin.

Delphine Martincourt, Paula Haddad, Florence Laetitia, Myrtille Chartruss, Delphine Martincourt, Marion Malabre, Amandine Thireau, Punkt Paris

Bon, cette fête, de nos jours, ça veut dire quoi ? Des fleurs, un bon resto, une boîte de chocolats ? Nous célébrons en quelque sorte les vertus de l'amour et du couple, tout ceci est très bien, très salutaire, très beau, hein…

Remerciements Pierre Jovanovic, Eric Laurent, Marie,

Mais la Saint-Valentin a-t-elle toujours été aussi kitsch ? En fouillant un

David, Jean, King of Salomon, Alex, Flo,

peu, on trouve des trucs étranges. Dans la Rome antique, par exemple,

Michel, Amma, Capucine, Ashtar et Gabriel Dreamteam

l'ancêtre de la Saint-Valentin s'appelait les lupercales. Plutôt funky, les lupercales, écoute voir : les mecs se baladaient dans les rues à moitié à poil, complètement bourrés et caressaient les parties intimes des

Delphine, Mazen

jeunes filles. Et les jeunes filles aimaient ça, car c'était un gage de ferti-

Petites annonces

lité. En gros et avec un peu d'imagination, tout cela devait vite se trans-

annonce@lebonbon.fr Contactez-nous hello@lebonbon.fr

former en une jolie partouze en plein air ! Alors dis-toi, Peuple de l'Est parisien, si tu manques de créativité en ce 14 février, dans cette salle de restaurant en face de ton(ta) partenaire,

01 48 78 15 64

aie une petite pensée pour tous ces Romains éméchés faisant du sport

Le Bonbon

collectif. Ça égaiera ta soirée, et te donnera des idées pour le dessert. Et

31 bis, rue Victor Massé

puis, si vous ne savez vraiment pas quoi faire ce soir-là, et bien, passez

75009 Paris. SIRET 510 580 301 00016

à la maison ! Michael Pécot-Kleiner Fondateur de l'association « Pour le retour des lupercales »

Publicité geraldine@lebonbon.fr 06 86 63 34 00 Régie grands comptes regiepub@lebonbon.fr Jean / 06 48 26 88 53 1—

EST


BISTROT 61 RESTAURANT LOUNGE - BAR COKTAIL

Bistrot 61, un établissement cosy, idéal pour une ambiance entre amis ou en famille. Voici un lieu tendance aux lumières tamisées et une équipe chaleureuse, ou vous trouverez un grand choix de cocktails et de plats pour contenter toutes vos envies. HAPPY HOURS de 18h à 21h Cocktail à 5` Pinte à 4`

61 rue de Hauteville 75010 Paris Réservation et privatisation : 01 47 70 07 08 Ouvert du Lundi au Vendredi 7h30 - 2h Samedi 9h - 18h

1 apéritif offert sur présentation du journal pour tout repas


sommaire

Février 2012

6. Gossip

10. Catherine Benguigui

14. Wallworks

18. The Locomotive sound corp.

22. Pigmy J. and the Dead Deers

26. Cutebone

5. Le Bon Timing

16. Le Bon en Arrière

24. La Bonne Parisienne

6. Le Bon Commerçant

17. Le Bon Potin

26. Les Bons Snapshots

10. La Bonne Étoile

18. Le Bon Groupe

28. La Bonne Créatrice

12. Les Bons Plans

20. Les Bons Shops

30. Le Bon Agenda

14. Le Bon Art

22. Le Bon rock'n'roll

32. Les Bonnes Adresses

3—

EST


:)28))78-1%8-32',%77)86%27%'8-32 %KIRX-QQSFMPMIV G IWXYRQqXMIV :IRHVIG IWXFMIR QEMWEYQIMPPIYVTVM\ HYQEVGLqHERWHIW HqPEMWVEMWSRREFPIWIX HERWYRGPMQEXHIGSRJMERGI GSQQYRIG IWXQMIY\ )RKEKISRWRSYWIRWIQFPI TSYVVqYWWMV

VYIHIW&SVRIW4%6-7

 PEGPIJHYWSP$]ELSSJV *EGIFSSO0%'0)*(9730 *E\ 3YZIVXHYPYRHMEYZIRHVIHMHILkL PIWEQIHMWYVVIRHI^ZSYW


le bon timing concert

Les évènements à ne pas manquer !

Tribes Les anglais de Tribes vous présenteront leur nouvel album Baby, sorti le 16 janvier 2012, résolument rock’n’roll. Cet album est le lien manquant entre Nirvana et The Libertines. Hormis Franck Black, ils comptent parmi leurs fans les Mystery Jets, avec qui ils parcourront la Grande-Bretagne pour une tournée psychédélique ! Mardi 28 février à 19h Nouveau Casino 109, rue Oberkampf, 11e

soirée

Fvtvr Birthday Party Le label Fvtvr Records a 4 ans et vous invite à son anniversaire ! Ça va être beau, ça va être grand, on vous attend. Avec Disco Anti Napoléon, Pégase qui vous emmènera dans un voyage lumineux, Minitel Rose en mode DJ set, et Rhum For Pauline, les Power Rangers de la pop moderne. Vendredi 10 février à 20h - La Flèche d'Or, 102 bis, rue de Bagnolet, 20 e - www.flechedor.fr

goûter

Goûters d'écoute Arte Radio Une nouvelle génération d’auteurs s’empare du micro pour raconter des histoires intimes ou politiques : des échos élaborés du monde. Un dimanche tous les deux mois, les goûters d’écoute sont à déguster les yeux fermés, confortablement allongés dans l’obscurité. Séance gratuite, en présence de l’équipe d’Arte Radio. Dimanche 26 février à 17h arte-radio.com Point éphémère 200, quai de Valmy, 10 e

concert

M.A.J Tout simplement « Majique » Elle est à l'aise dans tous les registres et sur tous les tempos, sa biguine est raffinée, sa mazurka élégante

© DR / DR / DR / DR

et son zouk enchanteur. Elle est toute la géographie musicale caribéenne. M.A.J est une étoile qui monte au firmament de l'art vocal… Allez l'écouter, vous serez envoûtés ! Samedi 25 février à 20h30 - New Morning 7, rue des Petites Ecuries,10 e - www.myspace.com/maj971

5—

EST


6—

EST


le bon commerçant

Texte Marion Malabre Photo Denys Beaumatin

Gossip UN JOUR, MON PRINCE VIENDRA… Si par bonheur, en cette Saint-Valentin, votre chéri

bustiers brodés de dentelles, de plumes ou de

vous demande (enfin) en mariage, voici une adresse

strass, il y a en a pour tous les goûts. Et si avec tout

parfaite pour trouver votre robe de mariée, et faire

ça vous ne trouvez pas votre bonheur, venez avec vos

pâlir d’envie votre future belle-soeur. Prochain

envies, quelques photos d’inspirations, et Marina

arrêt : Barbès !

se chargera de vous proposer LA robe de vos rêves. « J’aime quand une cliente vient avec un thème

Eh oui, parce qu’ à Barbès, il y a les robes de mariées

précis, comme les années 30 par exemple. Je fais

synthétiques, façon meringues avec supplément

ensuite mes propres recherches. Cela me permet de

chantilly. Et il y a la boutique Gossip, où Marina Ris-

trouver sans cesse de nouvelles idées et d’élargir mes

tic, créatrice ayant fait ses armes pendant 10 ans

inspirations. Ensuite, je propose des croquis, pour que

chez Max Chaoul (superstar des créateurs de robes

nous imaginions la robe ensemble, jusque dans les

en la matière), accueille les futures mariées depuis

moindres détails. Au cours du temps, une complicité

un an.

se crée avec la cliente, qui participe à l’évolution de sa robe : un peu plus de plumes par ci, une couche

L’histoire a commencé quand les premières voitures

de tulle par là. » L’élaboration d’une robe prend en

se mirent à ralentir devant la vitrine : des robes très

moyenne 5 mois, entre les premiers croquis, les

“prom dress” (inspirées des bals de promo améri-

toiles, les essayages… Marina conçoit elle-même

cains) attirant le regard. Puis les premières clientes

les premières toiles mais maintenant que le carnet

sont entrées, découvrant une boutique intimiste,

de commandes est bien rempli, les modèles finalisés

avec une déco girly et poétique.

sont fabriqués dans un atelier externe, mais toujours à Paris !

Il suffit de sonner, et Marina vous recevra comme à la maison, dans son univers bien à elle : robes

Ainsi donc, chaque mariée est une nouvelle his-

fourreaux, jupons de tulle, corsets (sa spécialité),

toire, un joli conte dans lequel Marina a son rôle de

7—

EST


le bon commerçant marraine bienveillante, comme dans l’histoire de Cendrillon. Elle réalise les rêves des filles avec ses doigts de fée, et sa passion chaque jour grandissante. Et on lui souhaite d’en réaliser encore beaucoup. En tout cas, pour le printemps prochain, autant vous dire que Marina a un carnet de bal très chargé, car elle est invitée à tous les mariages pour lesquels elle a réalisé une robe ! L'un des atouts de la boutique, c’est qu’en plus des créations sur mesure faites par Marina, on peut également trouver des modèles totalement dingues de la marque Sherri Hill. Vous ne connaissez pas ? C’est LA marque américaine de robes de soirées, en mode “strass, paillettes et show-biz”. C’est simple, toutes les stars outre-Atlantique (enfin, surtout les starlettes, on ne va pas se mentir) portent ces robes sur les red carpets. Alors, si vous êtes adepte de ce genre de tenues, ou bien si vous avez simplement envie de rêver un peu, ouvrez la porte de la boutique, et vous en prendrez plein les mirettes. D'autant plus que c’est l’unique point de vente de la marque dans tout l'Hexagone, alors autant vous dire que Marina voit ses clientes venir de loin. Enfin, voici une anecdote plutôt marrante : un jour, une cliente est venue préparer son mariage. Le choix de la robe a été plutôt difficile car elle avait un style assez rock et donc, bien du mal à lâcher son vieux jean. Résultat, la future mariée a joué le jeu de la robe pour un mariage en grandes pompes comme le désirait sa famille. Mais quand le jour J est arrivé, elle a enfilé la belle robe… et son perfecto par-dessus !

Gossip, by Marina Ristic 156, rue du Fg Poissonnière, 10 e Tél. : 09 81 29 88 15

8—

EST


la bonne étoile

Texte Jacques Daniel Photo Céline Nieszawer

Catherine Benguigui MISS ROCK'N'LOL Bien sûr, nous connaissons tous Catherine Ben-

envoyé une photo pour faire une pub et ça a mar-

guigui pour son rôle d'infirmière déjantée dans la

ché tout de suite, contrairement à la musique où je

série H. Mais saviez-vous qu'elle avait aussi tourné

ramais. Pour une journée de boulot, j'ai été payée

avec Woody Allen et Roman Polanski ? qu'elle était

1000 francs, c'était génial ! C'était une pub pour les

une ancienne punkette et qu'elle avait une passion

assurances, je crois.

cachée pour la photographie ? Allez hop, le Bonbon vous offre une petite séance de rattrapage sur sa

Et ensuite ?

bonne étoile du mois.

Ensuite, beaucoup de scènes ouvertes, d'auditions « galère » où il faut faire rire 3 personnes à 2 heures

Bonjour Catherine ! La comédie, ça t'est venu com-

de l'après-midi... Pas facile !

ment ? Eh bien dis-toi qu'au début, la comédie, ça n'était

Ça a plutôt bien marché puisque tu as eu ta période

pas vraiment mon truc. Moi, ce que je voulais, c'était

Canal+...

être musicienne. A 18 ans, j'étais bassiste dans un

C'est De Greef qui m'a lancée. A l'époque, il y a avait

groupe de punkettes appelé les Aristochattes. On a

une incroyable liberté, entre rock et humour. Bref,

même joué au Gibus deux ou trois fois...

tout ce que j'aime !

Alors comme ça, tu as connu la folie des années 80

On ne te parlera pas de H dans cette interview, mais

parisiennes ?

de Woody Allen. Tu peux nous expliquer votre ren-

Oui, avec les Stinky Toys, Patrick Eudeline et les

contre sur le film Minuit à Paris ?

autres. C'était ma génération ! Je lisais assidûment

J'ai passé des essais et on m'a dit : « Fais ce que

Rock and Folk et je sortais aux Bains-Douches...

tu veux, improvise. » Je me suis vraiment lâchée et

C'est ça qui m'a amenée à l'Art.

j'ai imité Woody Allen, ça lui a beaucoup plu. J'ai eu un tout petit rôle, où je faisais l'ouvreuse de chez

Et pour revenir à la comédie ?

Maxim's, mais pour moi c'était énorme. Sur le tour-

C'est venu un peu par hasard, en fait. Une fois, j'ai

nage, j'étais tétanisée, il est venu me voir et il m'a

10 —

EST


dit : « Maintenant, Miss Benguigui, il faut jouer ! ».

Tu fais des photos drôles ?

J'ai fait trois prises, et même si je n'avais que deux

Eh non ! Je photographie surtout des lieux, des

phrases à dire, j'étais super impressionnée (rires) !

atmosphères, des endroits qui me plaisent et me parlent au gré de mes flâneries dans Paris. Mon expo

Il paraît que tu traînes pas mal dans les bars, tu es

est prête, et je lance un appel : je cherche une galerie,

alcoolique ?

si mes clichés vous plaisent, contactez-moi !

Non, non, pas du tout (rires) ! J'ai juste une passion pour les cafés du 10 e arrondissement. Tu sais, ça fait

Tu es une grande mélomane. Pour finir, tu peux don-

20 ans que je suis dans le quartier et je l'ai vu évoluer.

ner aux lecteurs du Bonbon quelques trucs que tu

J'adore les troquets à l'ancienne, observer les gens,

aimes bien ?

discuter avec eux, mais je ne bois pas une goutte

Alors... (elle fouille son iPhone) : Lescop, Alex Beau-

d'alcool, heureusement pour moi d'ailleurs (rires) !

pain, La Femme, Cat Power, Chris Garneau, Daniel Darc...

Des adresses ? Le Cristal, le Quai Ouest, le Chaland, la Fontaine...

Merci Catherine !

Par contre, il faut dire aux mecs de Chez Prune que le service est très désagréable (rires). Retrouvez ses photos sur son Tumblr bb64.tumblr.com

Et c'est quoi, cette histoire de photo ? C'est ma passion cachée...

11 —

EST


Texte Cecilia N'zaou

© DR

les bons plans

Studio Keller À la recherche du bien-être ! Paris 11e, une rue toute mignonne comme il y en a

détendre entre midi et deux. Un autre petit plus : le

plein d’autres dans cet arrondissement : la rue Keller.

studio propose un cours de yoga spécialement dédié

C’est ici que Carey et Fabienne danseuses et profes-

aux enfants. Après tout, eux aussi ont droit à leur

seurs de Yoga ont choisi d’installer leur cocon, il y a

moment de détente ! En parallèle, nos comparses

maintenant un an et demi. D’un grand appartement à

organisent régulièrement des stages et des show-

l’origine, l’endroit s’est transformé en un immense et

cases durant lesquels l’accent est mis sur l’impro-

bel espace épuré, qui baigne dans la lumière et res-

visation et la création. Ces sessions (qui ont lieu en

pire le bien-être.

général le week-end) sont animées par des professeurs souvent issus de l’étranger, ce qui souligne la

Le studio Keller est né de la volonté d’allier danse et

culture internationale du studio.

yoga dans une seule et même salle afin d’inviter à pratiquer les deux. Le studio propose ainsi de nom-

Et côté tarifs, ça donne quoi ? Car pas question de

breux cours divers et variés, dont plusieurs formes de

passer sous silence ce qui constitue, pour chacun

yoga, mais également d’autres disciplines comme la

d’entre nous, un facteur important dans le choix de

danse buto, la barre au sol, la sophrologie, ou encore

nos activités para-boulot ! Rassurez-vous, le studio

les pilates. Notons aussi qu’il s’agit de la seule salle

Keller propose des prix vraiment très attractifs, pour

de Paris à accueillir la discipline de l’acro-yoga. Un

les passionnés comme pour les découvreurs. Outre

art qui rassemble la sagesse du yoga, l’apport éner-

son atmosphère cosy et son accueil fort sympa-

gétique du massage thaï, et des techniques d'acro-

thique, le studio Keller est un lieu qui vaut sincère-

baties. Vous l’avez compris, le studio est un endroit

ment le détour et qui tend à prouver que le yoga n’est

empreint de dynamisme mais aussi d’esprit zen. Un

pas réservé qu’à une élite. Les amis, à vos tapis !

parti pris que Carey et Fabienne mettent en avant au travers de cours donnés à l’heure du déjeuner, afin de

1, rue Keller, 11e

permettre aux personnes qui travaillent de venir se

Tél. : 06 81 64 95 04

12 —

EST


Communiqué Macha Binot

© DR

le bon spectacle

Andy Cocq Garçon manqué Ce jeune artiste cumule les talents et nous le prouve

témoins et victimes de son hyper sensibilité. Ce

dans son spectacle : « Garçon manqué ».

jeune artiste a su s’entourer des meilleurs sur la

Andy Cocq, il est pluri- disciplinaire et nous fait goû-

création de ce spectacle.

ter à tous ses talents dans ce spectacle au cours duquel il nous embarque dans les traces d’une

Ecrit par Jarry et mis en scène par Isabelle Nanty.

enfance agitée et haute en couleur.

Madame Isabelle Nanty ! Dont le parcours de comédienne, metteur en scène se voit compléter par ses

Il arrive tout droit de l’univers de la comédie musicale

expériences de dénicheuse de talents dont voilà le

notre artiste et n’a plus ses gammes à faire pour nous

petit dernier.

prouver son talent ! Ses participations aux spectacles « Le soldat rose », « Starmania » ou encore

Faites vous passer le mot, ce jeune homme sen-

« Emilie Jolie » sont les preuves qu’il a déjà brûlé les

sible au message drôle et critique nous présente un

planches !

moment de plaisir !

Il décide de se lancer dans l’exercice du one man show au théâtre du Petit Gymnase. Andy Cocq fait de cette scène sa chambre et de sa chambre un labora-

Andy Cocq

toire où il crée avec minutie et folie toute une galerie

Garçon manqué

de personnages déjantés, extravagants et émou-

Au Petit Théâtre du Gymnase. —

vants.

38 boulevard de Bonne-Nouvelle, 75010 Paris Du mardi au samedi, à 20h - 25 €

C'est en interprétant les personnages de femmes d'aujourd'hui qu'Andy fait la différence en les ren-

Jusqu'au 31 mars 2012

dant touchantes, émouvantes et surtout à hurler

Site Internet : www.theatredugymnase.com

de rire. Quant aux personnages masculins ils sont

13 —

EST


14 —

EST


le bon art

Texte Paula Haddad Photo Isabelle Gaulon

Wallworks LE STREET-ART ENTRE PARIS ET L’ASIE Inaugurée il y a un an, la galerie Wallworks met à

de street-art et à des plasticiens indonésiens dont

l’honneur street-art et art contemporain indoné-

S. Teddy D. L’Indonésie, que Claude Kunetz découvre

sien. Un des nouveaux lieux phares du 10 e arrondis-

il y a dix ans lors d’un voyage à Jakarta, produit un

sement.

art souvent contestataire qui séduit de plus en plus d’institutions. Le Musée d’art moderne de la ville

L’art sous toutes ses formes. C’est probablement

de Paris expose en ce moment l’Indonésien Eko

ce qui guide Claude Kunetz, producteur de nom-

Nugroho, un artiste qui sera présenté à Wallworks

breux films d’auteur (Mima de Philomène Esposito,

fin 2012. L’exposition actuelle de la galerie s’appelle

Encore de Pascal Bonitzer, Grande petite de Sophie

Off the Wall. Au programme, huit artistes français de

Fillières) et fondateur de la galerie Wallworks, du

street-art dont Lazoo, Kongo et l’Américain Sonic.

même nom que sa société de cinéma. Cet espace

Là encore, il s’agit de favoriser les échanges artis-

de 140m2, niché dans les sous-sols d’un immeuble

tiques entre la France et l’Asie. En novembre dernier,

industriel, est né d’une histoire singulière. « Il y a

Off the Wall a d’abord été présentée à Singapour, où

neuf ans, pour les besoins d’un film que je produisais,

l’ancienne génération de graffeurs a côtoyé la jeune

nous avons tourné dans un hôpital psychiatrique en

garde indonésienne qui, elle, manie le street-art

Picardie, rappelle Claude Kunetz. Ce tournage a fait

depuis seulement dix ans, pour cause d’interdiction

tellement de bien aux malades qui ont participé au

en Asie. La prochaine rencontre franco-asiatique

film, que l’on a décidé, avec le directeur, de créer un

aura lieu en mai à Tokyo. D’ici là, Wallworks propose

centre culturel au sein de l’établissement. Il y a deux

dans ses murs un autre regard sur le monde.

ans et demi, nous avons poursuivi avec des ateliers de street-art où malades et graffeurs ont collaboré sur des œuvres. » Si l’Ecole nationale supérieure des

Galerie Wallworks

Beaux-arts de Paris expose un temps ce travail col-

4, rue Martel, 10 e

lectif, aucune galerie d’art contemporain n’est inté-

ressée par le projet. Hasard ou pas, le producteur de

Ouverte du lundi au samedi de 14h à 19h

cinéma, tenace, trouve lui-même dans le 10 e arron-

www.galerie-wallworks.com

dissement un ancien squat qu’il transforme en gale-

rie. L’aventure commence. Depuis son lancement,

Off the Wall Paris 2012, jusqu’au 25 février

Wallworks dédie ses murs à des artistes français

15 —

EST


la bon en arrière

Texte Amandine Thireau Photo DR

M. Plumet de Charonne TOUT UN POÈME Chaque matin, je me tiens là, déjà courbé sous le

mais que je ne vois plus.

joug de mes plumes. Sur les hauteurs de Charonne,

Les gens parfois me prennent à parti, ou plaisantent

je jauge ma descente sous la lumière qui fulmine.

en mon nom.

L'allure d'un coq, mais fier comme un oiseau de mau-

Je demande le prix d'un hochement de tête, et paye

vais augure : je marche, le pas lourd et sombre, sans

du bout du doigt.

un mot, blotti sous le plumage de mes marchandises ; "cuillères-à-pot","gobelets d'étain", "vrilles"

Certains m'appelle M. Plumet. Chaque midi, je remonte vers Charonne,

et " balais en chiendent "…

les pieds par la rue molestés, déclinant ma démarche, pointé du doigt

Certains m'appellent M. Plumet. Chaque

matin,

je

comme un vautour.

descends

vendre mes plumeaux ; chiche-

Accroché à la cime par le men-

ment harnachés à mes épaules,

ton, je grimpe sans conviction,

me donnant l'air d'un paon qui

augurant un jour, un monde

n'a plus le cœur à faire la cour.

nouveau bien plus fou encore.

cannes, je

Les gens ne m'interpelleront

sillonne en boitant les rues

plus et ne parleront plus en

Armé

de

deux

mon nom.

environnantes, les jambes quasi

J'ai montré le chemin du doigt, j'ai

nues sous des bandes de laine.

disparu d'un hochement de tête.

Les gens parfois m'interpellent, ou m'épient en chuchotant. J'indique les prix du doigt, et rends mes hommages

Chaque matin, je ne suis plus là, sous ma parure de

d'un hochement de tête.

plumes. Sur les hauteurs de Charonne, ne subsiste que la

Certains m'appellent M. Plumet.

mémoire de mes pas en rond.

Chaque matin, je descends prendre quelques canons

Sur les hauteurs de Charonne, j'ai vu Paris changer

au chaud ; modestement chapeauté, camouflant mon

ses coutumes.

faciès triste, ennobli par d'imperceptibles bajoues.

Chaque matin, je ne suis plus là, à mesurer l'horizon.

Accoudé au zinc, j'écoute les bonnes gens débattre et s'encanailler, au sujet d'un monde que j'arpente

16 —

EST


Auto-École Belzunce

Les Fondus du XIe

- 50 %

- 25 %

de 18h30 à 20h

les étudiants

pour tous

sur les cocktails

Centre de conduite - Formation accélérée 30, rue de Belzunce, 10 e Restaurant

Tél. : 01 48 78 19 32 - 06 87 62 41 18

107, avenue Parmentier, 11e

centreconduitebelzunce@orange.fr

Tél. : 01 40 21 61 68

www.autoecole-belzunce.fr

La Boucherie

Boutique Anne-Charlotte Goutal Pour fêter les amoureux

-50%

sur le deuxième produit acheté*

- 10 % sur les repas

Sacs et accessoires de mode tendances et colorés 37, rue du Roi de Sicile - 75004 Paris tél. : 09 82 20 55 40 Restaurant

www.anne-charlottegoutal.com

30, route des Petits-Ponts, 19 e

du mardi au dimanche de 11h00 à 19h30

Tél. : 01 49 42 85 96

*sur le produit le moins cher, offre non cumulable


Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012


Les 3 Seaux

L’Heure Bleue

Une bouteille de vin à emporter

Du 1er au 29 février

pour 20 € minimum

apéritif maison ou

consommé sur

café offert !

place* Restaurant Bistro Vinicole biologique et responsable

57, rue Arthur Rozier, 19 e

58, rue de la Fontaine au Roi - 11e

Tél. : 01 42 39 18 07 - www.heure-bleue.fr

Tél. : 09 54 27 86 86

Midi : lundi au vendredi de 12h à 14h15 Menu 13 €

*Service jusqu'à minuit

Soir : mardi au samedi de19h30 à 22h15 Menu 21 €

W for Wok

Luxopuncture

• Amincissement • Inconfort de la ménopause • Rajeunissement du visage • Relaxation • Arrêt du tabac

-5% sur tous

les forfaits

Happy food ! entre 15h et 18h30 2 légumes ou 1 supplément viande offert pour l’achat d’un wok*

Cabinet Luxopuncture

Restaurant

66, rue des Pyrénées, 20 e

12, rue des Petites Écuries - 10 e

Tél. : 06 69 01 06 06

Tél. : 01 42 46 57 74 / www.w4wok.com

Wided86@hotmail.com

contact@w4wok.com

www.centreluxopuncture-paris.fr

*Sur présentation de ce coupon


Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012

Offre non cumulable valable du 1er février au 5 mars 2012


le bon potin

Texte Amandine Thireau Photo DR

Sur quel bouton on appuie ? L'INTERRO-PHALLIQUE-SURPRISE ! Parce qu'il faut bien leur accorder un peu d'égard, et

vaillante. Ainsi, devant la réalité de la chose et de

parce que nous ne sommes plus vraiment crédibles,

son propriétaire, dirigés, comme nous, par des émo-

armées de nos sex-toys, à jouer les effarouchées, il

tions, des envies, des craintes, et malmenés, comme

serait temps, Mesdames, de faire un bilan sur nos

nous, par la fatigue, les migraines ou la maladresse,

aptitudes face au phallus.

nous agissons parfois de troublante manière. Faisons donc table rase de nos cauchemars sur l'affreux méchant pénis qui nous veut

Inutile de minauder et de croire la tâche

du mal, à nous, jolis petits vagins

facile, bon nombre d'entre nous sont

innocents ! Et avouons, l'espace

loin de comprendre la complexité de l'engin, et surtout d'accepter

d'un instant, que devant le plai-

qu'il fasse partie intégrante,

sir masculin, on se contente

et non inhérente, d'un être

quand même d'être simplistes.

humain. Si si, je vous assure…

La fausse idée étant de consi-

face

dérer le plaisir des hommes

au pénis, d'une part, tend de

comme mécanique, car il l'est

Notre

comportement

la fascination hébétée «

en effet, mais pas seulement…

Sur

Vous n'aviez quand même pas cru

quel bouton on appuie pour que

que nous serions les seules à nous

ça monte ? », à la castration gen-

rafler les orgasmes multiples ?

tille « Tu ne m'impressionnes pas avec ton appendice ! »…

Fini les discours bien ficelés sur l'ignorance des Pour la plupart, et je le tiens de témoignages certifiés,

hommes face au plaisir de la femme, car Mes-

nous sommes de véritables tortionnaires, probable-

dames, je vous pose officiellement la question qui

ment élevées avec des contes de fées, véhiculés une

fâche : « Sur quel bouton on appuie pour que ça

fois par mois sur une chaîne cryptée, nous rendant

monte ? »

ahuries devant la parfaite verge, lisse, luisante et

17 —

EST


le bon groupe

Texte Rémy Grand Photo Punkt Paris

The Locomotive sound corporation LA VOIX DE LA RAGE Lancé à vive allure depuis deux ans sur les scènes

la capitale. Manu : « On produit un son brut, colé-

parisiennes (Bus Palladium, L'International, Le

rique, qui va à l'encontre du style fun qu'on entend

Scopitone…), le groupe distille un rock ferrailleur,

actuellement. »

névrotique et rageur, qui pioche dans les racines

Et en concert la sauce fonctionne, le son te prend les

musicales de Detroit, ajoutant une touche d'énergie

entrailles, t'arrache les tripes et roule à la vitesse de

froide mais brûlante.

la lumière. Pas pour rien qu'ils s'appellent les locomotives ! Encore moins un hasard qu'ils aient choisi

Les riffs de Manu sont comme arrachés des flammes

un éléphant enragé pour les affiches de concert

de l'enfer, Jean, le claviériste et cochanteur, nous

et enfin pas pour blaguer qu'ils aient nommé une

enveloppe de nappes psychédéliques sur lesquelles

compo King-Kong !

se pose son timbre écorché vif et aigu. La rythmique mécanique et industrielle de Jeanne entraîne la

Parlons-en des titres, de ces bombes à neutrons

machine pour permettre à Laure d'élancer sa voix

réunis sur un premier EP. On embarque vite fait avec

(qu'on peut mettre dans le compartiment 1re classe

Last train, sorte de ballade en enfer où le feu se ferait

de PJ Harvey et de Alison Mosshart) et de scander

ramollir par une pluie acide et abondante, un voyage

en anglais des textes empoisonnés, cauchemar-

sur fond de guitare blues où les notes saturées

desques, inquiétants et désespérés…

s'écrasent sur nos âmes comme des enclumes, et où le chant de Laure nous fait comprendre qu'on

Le combo n'hésite pas à aller au charbon pour hur-

va s'en prendre plein la gueule, et qu'on a intérêt à

ler sa colère, rien à foutre des convenances, du son

avoir payé notre billet. Pas de fraude ! Comme eux,

happy funky qu'on trouve partout sur les scènes de

on se déplace en toute sincérité, car ensuite apparaît

18 —

EST


Rounded circle, lourd mais élévateur, la rage se fait

King-Kong, le dernier morceau, détruit ce qui reste

grandissante, on est prêt pour avaler le “poison”,

de notre frustration, le monstre devenu fou éclate

à coup de grosses lampées de guitares trempées

le dance floor ! Il ne reste plus rien de vivant ! Le

dans l'arsenic, et d'une dose lyrique fantomatique,

périple s'achève, on descend tout secoué mais

sombre et colérique… Un mix entre Sonic Youth, Rage

finalement serein. La loco nous est passée dessus

Against The Machine et Nirvana. Arrivé au milieu du

et n'a emporté que notre frustration, nous a libérés

voyage, on se dit qu'on va droit dans le mur blindé.

de toute l'aigreur avalée au fil des jours. Encore,

C'est là qu'arrivent les deux perles du disque (à mon

s'il vous plaît ! Voeu exaucé, le groupe prépare une

goût) : Turn into rage, le début commence très cool,

seconde galette avant de s'envoler pour Montréal…

un riff très “dead weather” la machine ralentit. Mais

Réservez vos places !

non ! Me disais bien, avec un tel titre ! La locomotive nous roule dessus, nous déchiquète les sens, les

The Locomotive sound corporation

sons arrivent de partout pour finir en apocalypse

à écouter sur Myspace, à suivre sur Facebook

sonore ; et comme un train peut en cacher un autre,

19 —

EST


Demi bière, verre de vin ou verre de soft offert avant minuit ! — 6-8, place de la Bataille Stalingrad, 19e Tél.  : 01 80 48 33 40 - www.larotonde.com


les bons shops

Texte Florence Laetitia Communiqué Pascaline Lechêne

La sans Valentin

Le Gévaudan d’Aligre

Pour la Saint-Valentin moi je dis : joker !

Le troquet du marché

Un jour mon prince viendra… Quelle blague ! Je ne

Le Gévaudan d’Aligre, c’est un peu le rendez-vous

vous dis pas merci Messieurs Andersen, Perrault ou

des habitués du quartier du marché. Un vrai troquet

Grimm. Je me suis prise longtemps pour une prin-

à l’ancienne comme il en reste peu au vrai goût d’au-

cesse en quête désespérée de mon prince charmant.

thentique qu’il tient sans doute de sa proximité avec

Force est de constater qu’a trente-cinq ans, fraîche-

le plus vieux marché de Paris.

ment esseulée, cette quête ressemble plus à un des

Depuis quatre ans, Lila y sert une cuisine 100%

volets de Mission impossible.

fraîcheur, faite à partir des produits du marché. Du poisson surtout, mais aussi beaucoup d’assiettes

Pourtant, je ne suis pas difficile ! Alors oui, la Saint-

composées de fruits et légumes bien sûr, et aussi un

Valentin sera sans Valentin cette année, faute de

sandwich à la viande fait maison. Ici c’est l’impro à

candidat sérieux au poste proposé. Je suis en train

la carte : choisissez votre poisson, et Lila va vous le

de me préparer à cette folle nuit solitaire, lorsqu’une

chercher et vous le préparer! Sur le pont dès 5h30 ( !),

musique tsigane provenant de la rue vient perturber

elle est une vraie passionnée qui aime son quartier

ma tranquillité. J’ouvre ma fenêtre afin de signifier

pour son métissage et la paix qui y règne. Un vrai bon

à ces empêcheurs-de-rien-faire-en-rond qu’ils me

rade donc, survivant du vieux Paris qu’on aime, au

dérangent. Et là, je le vois. Gilberto, cet homme à

sein duquel on retrouve les amateurs autour des crus

la beauté suave rencontré à plusieurs occasions. Il

de vins blancs (poisson oblige), mais aussi du rouge,

chante et danse sous mes fenêtres. Il me fait signe

de la bière, du champagne Jacquart, du champagne

de descendre. Arrivée devant lui, il me dit : « J’aime

bio… Côté ambiance musicale, c’est variété française

le foot, je bois de la bière, je suis un peu macho et sus-

et même soirée karaoké et deux samedis par mois !

ceptible… Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est toi ! » Et me voilà fort dépourvue lorsque le baiser fut

19, rue d’Aligre – 75012

venu. Cupidon a dû s’égarer par là, car je me dis : « En

Tel. : 01 43 41 69 12

fait oui, je suis une princesse ! » Finalement, je finis

Du mardi au dimanche de 5h30 à 22h

par la fêter, cette satanée Saint-Valentin.

21 —

EST


le bon rock'n'roll

Texte Rémy Grand Photo DR

Pigmy Johnson and the Dead Deers IL ÉTAIT UNE FOIS DANS PARIS EST C’était un soir de janvier bien froid et rude, je me

Berlin, Bruxelles puis Paris… Il en a vu, des femmes

réchauffais le gosier à coup de lampées de Jack

de petite vertu, qui ont fondu devant lui comme des

dans un saloon à Bastille, j’avais le postérieur usé

petits poneys, il en a dézingué plus d’un, des bandits

par des kilomètres parcourus sur mon canasson,

de grand chemin, qui croyaient dégainer plus vite que

les joueurs de country faussement Far West de l'Est

leur ombre… Il en a conté, des histoires farfelues,

parisien me foutaient le bourdon…

l’homme au grand chapeau, avec sa voix qui est un fusil. Pour mieux le décrire, au milieu de cette fumée

C’est là qu’il fit son apparition, ce bandit de grand

de révolver, notre homme c’est Guido, le mec dans

chemin flingueur de cowboys gigolos, ce puriste mys-

The Misfits de John Huston qui triperait comme un

térieux vêtu de noir du chapeau aux santiags. Pygmy

dingue sur le son des Chemical Brothers dans un club

Johnson était là, sur la scène, tout juste rescapé

de Manchester.

des îles Caïmans où il avait failli y laisser sa peau de croco. Le silence et la peur s’installèrent, comme au

Les concerts de cet aventurier de la musique qui est

début de Il était une fois dans l’Ouest. Pygmy avait

accompagné par ses acolytes (basse, batterie, gui-

dégainé sa voix de crooner, suave, rauque. Le chant

tare), c’est une histoire du rock qu’il déplie comme

qu’il te balançait, c’était des balles qui touchaient

une carte au trésor.

ton cœur en plein dans le mille… Qu’il chante le dos tourné ou en te regardant droit dans les mirettes,

La promenade commence par des compos évoquant

tout le monde allait avoir le palpitant en bolognaise,

le grand Ouest, entre Lee Azlewood et Roy Orbison,

prêt à agrémenter les spaghettis. Western.

puis on frôle les bords d’un canyon hanté par Joy division, pour enfin foncer au galop vers des contrées où

L’histoire du rock allait commencer, Pygmy ayant

les cowboys de l'espace font la loi, chaque concert

bourlingué pas mal sur son cheval à bascule : Austin,

se terminant en tempête électronique. J'te dis, jeune

22 —

EST


Indien, Pygmy est là pour te remettre en selle, te

le duo est visible sur Youtube. Je finirais en relatant

remettre les panards dans les étriers d’un rock où

qu’avant de sortir du saloon , je lui demande : « Mais

la dérision se mêle au désespoir… À chaque concert,

y’a quoi sous ton grand chapeau ? »

t’assistes à un cabaret… Avec surtout ce timbre de voix qui t’enveloppe et te fait décoller pour t’envoyer

C’est alors qu’il me rétorque : « Je sais pas, mais ça

outer-space (comme Lucky Luke quand il prend Joe

doit faire peur ! »

Dalton par le colbac). Pigmy Johnson and the Dead Deers Si t’as soif de grands espaces et que t’as pas peur

En concert le 24 février

des fantômes, va le voir en vrai (le 24 février au

Centre Barbara Fleury 1, rue de Fleury, 18e

Centre Barbara Fleury) et écoute son EP tout frais

sorti. J’oubliais de préciser, dans sa ruée vers l’or il a

www.myspace.com/pygmyjohnson

croisé un Christ qui faisait le tapin, nommé Malkhior,

23 —

EST


la bonne parisienne

Texte Sandra Serpero Illustration Agathe The Melon

Love is in the air 1 — ENVOÛTEMENT FLORAL Boudez les traditionnelles roses et démarquez-vous en offrant à votre bien-aimée un lys. Vous marcherez ainsi sur les pas des Grecs et des Romains de l’Antiquité qui paraient les jeunes filles de sublimes couronnes de lys pour appeler l’amour, des jolis ingrédients pour une SaintValentin réussie ! Lys en pot, 25 € - www.maplanteetmoi.fr 2 — REBOOSTEZ VOTRE SEX-APPEAL ! La plus grande communauté de la séduction en France prodigue des conseils au quotidien pour avoir confiance en soi, pour oser aborder la fille de vos rêves et la conquérir! Distributeurs du plus célèbre des coachs en séduction, Mystery, les coachs présents sur www.artdeseduire.com attendent ceux qui ont besoin d’un coup de pouce en la matière. 3 — CLICHÉS TRÈS INTIMES… Immortalisez votre soirée de Saint-Valentin et figez l’inattendu sous l’objectif de la photographe Daisy Reillet. Elle installe son studio dans votre chambre, vous n’avez plus qu’à dormir, les clichés se font tous seuls. Les croissants vous sont apportés le matin au moment du démontage, avant la livraison des douze meilleures photos collées sur Dibond et châssis. Dément. Infos sur www.justfortwo.fr 4 — AUDACE CHOCOLATÉE La Saint-Valentin 2012 sera coquine ou ne sera pas ! Donnez le ton avec cet écrin 69 signé Fauchon et dégustez ces délicieux chocolats, mélange étonnant de saveurs. Une belle entrée en matière pour poursuivre la soirée sur plus de gourmandises… Collection 69, Fauchon – 15 € - www.fauchon.com 5 — UN AMOUR DE DÎNER CROISIÈRE Paris, la ville la plus romantique du monde ! Retrouvez le plaisir de la découvrir au fil de l’eau le temps d’une soirée sur un élégant bateau. Dans l’assiette, un menu raffiné imaginé par le chef Tateru Yoshino, étoilé au guide Michelin. Et dans les yeux de votre fiancée, le plein d’étoiles… Dîner croisière, Paris en scène, 1h30, 99 € - Réservation : www.paris-en-scene.com

24 —

EST


25 —

EST


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée  !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š Denys Beaumatin


la bonne créatrice

Texte Denys Beaumatin Photo Caroll

Cutebone LES BIJOUX DE L’APOKÁLUPSIS VÉRITÉ Dessin

apaisant,

parce qu’on avait plus peur de lui. Quant à l’eau,

virevoltant, indicible, inquiétant… Caroll, créatrice

subliminal,

étrange,

primal,

on est dans une villa, tout est submergé, une eau

des bijoux Cutebone (ce qui signifie “os mignons” en

calme ; on est sur un îlot, c’est ce qui reste de notre

français), navigue dans une arche où les qualificatifs,

civilisation. On ne sait pas ce qui se passe. Il y a aussi

décidément bien vains, s’approchent sans jamais

les rêves post-apocalyptiques, tout est noir à chaque

signifier clairement les vibrations qui l’animent,

fois, des gros nuages qui roulent et qui arrivent sur

dans l’intrinsèque chose qu’est son être.

nous, des souterrains, peu de survivants. Plus de lumière, cachée par les nuages. Autour de nous l’eau

Ses bijoux semblent être des témoins, des indices

a disparu.

d’un trouble réel et invisible : réel car il construit sa réalité chaque jour, mais aussi invisible car c’est la

Sur tes bijoux, je vois des planètes, des nuages et

nuit, au gré de rêves cataclysmiques, qu’elle trouve

aussi des pyramides avec un œil, une pyramide de

la source, la matière comestible et furieuse d’un

borgnes ?

possible temps à venir, celui de l’apokálupsis.

Peut-être, qui sait. Quand je fais mes dessins je ne me dis jamais je vais représenter ça ou ça, je

Dans Cutebone, il y a quelque chose d’apocalyptique,

me laisse aller et voilà ce qu’il en ressort. Il y a des

n’est-ce-pas ?

dessins que je griffonne depuis toute petite. J’ai une

C’est marrant de dire ça parce que j’ai plutôt

obsession des petits os, je ne sais pas pourquoi. Il y

l’impression que c’est l’apocalypse qui me poursuit.

a la lune, le soleil, le serpent qui se mort la queue,

Je fais les mêmes cauchemars depuis que je suis

comme si la boucle était bouclée. C’est aussi le

enfant. Je pense qu’inconsciemment ça se reflète

symbole du cycle éternel de la nature.

dans mes bijoux. Il y a aussi une croix à l’envers, pourquoi ce symbole ? Parle-moi de tes rêves…

Cet héritage catholique, je le vois plutôt à l’envers.

Ce sont des scènes climatiques, en rapport avec le soleil et l’eau. Tout est brûlé, cramé, on est un petit

Tu crées les bijoux avec tes mains ?

groupe. C’est le désert. On monte des collines pour

J’achète certaines pièces en perlerie, d’autres sont

se rapprocher du soleil, ce qui est très étrange, parce

chinées en brocante, récupérées dans des greniers.

que c’est lui qui a entraîné toute cette situation

Du métal, des vieux papiers peints, des photos

apocalyptique. C’est comme si on était survivant

vintage, du vécu. Les dessins sont faits à la main pour

28 —

EST


chaque bijou. Ce sont des assemblages, j’aime bien

2012, t’en penses quoi ?

cette idée, trouver avec de la matière, l’assemblage

Pour la première fois, je fêterai mon anniversaire. Le

nécessaire pour transcrire une idée, une histoire.

21 décembre 2012, le jour de l’apocalypse, ça se fête, avec un petit goûter entre amis.

Des artistes références ? Dario Argento (premières peurs), Mike Patton,

Quelle est la clef la plus importante dans tes rêves

chanteur de Faith no more, qui oscille tout le temps

que tu matérialises sur des bijoux ?

entre génie et ridicule.

Trouver la sortie.

Pourquoi habiter à côté du métro Corvisart, c’est en lien avec le mot “corbillard” ?

www.cutebone.net - facebook.com/cutebone

C’est une coïncidence totale, mon conjoint David est

très proche des 13, moi pas du tout.

Points de vente En ligne, sur la communauté cutebone.etsy.com

Pour toi, les chiffres sont-ils importants ?

Chine Machine - 100, rue des Martyrs, 18e

Oui. Le 21. C’est un chiffre qui me poursuit.

29 —

EST


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

THÉÂTRE Du 1er au 29/02 INCONNU À CETTE ADRESSE au

situations cocasses qui poussent son mari dans une

Théâtre Antoine avec Nicolas Vaude

hystérie des plus risibles. Le Vaudeville le plus connu et drôle de Georges Feydeau, dans une mise en scène

Du 1er au 29/02 LE BOURGEOIS GENTILHOMME au

inspirée du cinéma muet burlesque.

Théâtre de la Porte St-Martin avec François Morel Tout le mois de février INCONNU A CETTE ADRESSE Du 2 au 29/02 HAROLD & MAUDE au Théâtre Antoine

Akteon Théâtre 11, rue du Général Blaise 11e

avec Line Renaud Deux amis pris dans la tourmente de la montée Du 1er au 29/02 HOLLYWOOD au Théâtre du Gymnase

du nazisme voient leur amitié se briser et leur

avec Daniel Russo, Thierry Frémont, Samuel Le Bihan

vie basculer dans l'horreur. « Est-ce bien toi qui commets cette horreur ? Toi, mon bon vieux Max que

Du 1er au 29/02 MAX BOUBLIL au Théâtre du Splendid

j'ai aimé comme un frère ? Mon Dieu, mais tu n'as donc pas de pitié ! Assez ! Je t'en supplie. Arrête tant

Du 1er au 29/02 JACQUES LE PLUSIEURS au Splendid

qu'on peut me sauver ! » ONE MAN SHOW

Du 1er au 29/02 LADY OSCAR au Théâtre de la

Tout le mois de février LE MOT ET LA CHOSE Théâtre

Renaissance avec Amanda Lear

Pandora 30, rue Keller 11e Du 1

er

au 29/02 LETTRE AU PÈRE au Théâtre des

Bouffes du Nord de Franz Kafka

Un spectacle éclectique de textes d’auteurs du XVIIe

Du 1er au 18/02 DÉJÀ LÀ au Théâtre de La Colline

Brassens, Brel, Grand corps malade, Hugo, La

au XXIe siècle (Abbé de l’Attaignant, Baudelaire, Fontaine,

Devos,

Marot,

Du 1er au 04/02 SALLE D’ATTENTE au Théâtre de La

Nougaro,

Prévert,

Renaud,

Musset,

Napoléon,

Colline

Prudhomme, Verlaine) et des textes de chansons

Rimbaud,

Sully

que l’on entend différemment (Brassens, Brel, Grand Tout le mois de février MAIS N'TE PROMENE DONC PAS… TOUTE NUE Comédie des 3 Bornes 32, rue des Trois-Bornes, 11e Le député Ventroux reproche à sa femme Clarisse de se montrer trop souvent en tenue légère devant leur fils ou devant Victor, leur domestique. Lorsque M. Hochepaix, adversaire politique de Ventroux, vient solliciter une faveur pour ses administrés, Clarisse apparaît à nouveau dans la même tenue, provoquant la fureur de son époux et engendrant une série de

30 —

EST


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

corps malade, Nougaro, Renaud) . Le plaisir de ne pas

ALBON

oublier et d’entendre une interprétation de textes

Petite

rares ou très connus.

exceptionnel et d'une remarquable amplitude s'est

JACOBSON Mathilde

(VOIX)

devenue

au

New

grande, son

Morning timbre

rapidement émancipé pour se doter d'un swing

EXPOSITION

incomparable. A l'aise sur tous les tempos, sa

Du 7 au 18 février ŒUVRES SUR PAPIER ET LIVRES

biguine est raffinée, sa mazurka élégante et son zouk

D’ARTISTES Vernissage mardi 7 février à partir de 18h

enchanteur. Elle est toute la géographie musicale caribéenne. Et quand sa musique a le blues, M.A.J sublime l'émotion. Car elle porte sa voix aux limites d'elle-même. « Majique » est belle, M.A.J est une étoile qui monte au firmament de l'art vocal… écoutez… vous serez conquis. www.myspace.com/maj971

SOIRÉE Vendredi 2 mars : 00h-07h. 14 € WE ARE FAMILY #6 Max Cooper, Rafaël Murillo, Fantomette. Le Glazart. 7-15, avenue de la Porte de la Villette, 19 e Le cabinet d'amateur organise une exposition d'œuvres originales de Patricia Erbelding réalisées sur papier et livres. Patricia Erbelding vit et travaille à Paris. Peintre et photographe, elle travaille aussi en collaboration avec des écrivains et poètes, notamment pour l'édition de livres d'artiste. Elle participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives depuis 1991, principalement en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Depuis 1991, elle a régulièrement montré son travail : nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l'étranger (Europe, Japon, Taïwan, Mexique, Australie,

Nouvelle-Zélande,

Vénézuela,

Etats-

Unis…). Entrée libre - Le Cabinet d'Amateur 12, rue de la Forge Royale, 11e Samedi 25 février à 20h30 M.A.J CARAÏBES TOUT SIMPLEMENT «

MAJIQUE » MATHILDE

31 —

EST


les bonnes adresses

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 86 63 34 00

AUTO-ÉCOLE BELZUNCE

LUXOPUNCTURE

30, rue de Belzunce - 11e

66, rue des Pyrénées - 20 e

Tél. : 01 48 78 19 32

Tél. : 06 69 01 06 06

L’HEURE BLEUE

LA ROTONDE PLACE STALINGRAD

57, rue Arthur Rozier - 19 e

6-8, place de la Bataille Stalingrad - 19 e

Tél. : 01 42 39 18 07

Tél. : 01 80 48 33 40

LA CLEF DU SOL

LES 3 SEAUX

9, rue des 3 Bornes - 11e

58, rue de la Fontaine au Roi - 11e

Tél. : 01 75 77 40 15

Tél. : 09 54 27 86 86 LES FONDUS DU XIe

LA BOUCHERIE 30, route des Petits-Ponts - 19

107, avenue Parmentier - 11e

e

Tél. : 01 49 42 85 96

Tél. : 01 40 21 61 68

BOUTIQUE ANNE-CHARLOTTE GOUTAL

W FOR WOK

37, rue du Roi de Sicile - 4e

12, rue des Petites Écuries - 10 e

tél. : 09 82 20 55 40

Tél. : 01 42 46 57 74

32 —

EST


UXH/DID\HWWH3DULV 7pO ZZZMRKQSDXORSWLTXHFRP 33 —

EST


Le Bonbon Est - Février 2012  

Découvrez le magazine Le Bonbon paris Est du mois de février 2012

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you