Page 1

Édition pour EUROPE

LE MAGAZINE QUI CONSTRUIT VOTRE VIE

Avril 2019 / Édition 783

évangélique www.impactoevangelistico.net

LOUANGE

ILS VIDENT LA CROIX DU CHRIST DE SA FORCE

INTERNATIONAL

ASSEZ D’IDÉOLOGIE DU GENRE

TÉMOIGNAGE

PRIS DANS LES GRIFFES D’UNE SORCIÈRE

PUBLICATION OFFICIELLE DU

MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL

La vérité sur le corps du Christ

LE MYSTÈRE DE LA

TOMBE


MISISONNAIRE MONDIAL 2 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


ÉDITORIAL

TRIOMPHANTS EN CHRIST Rév. José Arturo Soto B. Président international du M.M.M.

« Que Dieu soit remercié, lui qui nous fait toujours triompher en Christ et qui propage partout, à travers nous, le parfum de sa connaissance ! » 2 Corinthiens 2 : 14

L

e Saint-Esprit nous révèle Jésus Christ comme

avec la certitude que notre Rédempteur vit.

Sauveur et nous convainc de péchés et de juge-

Nous valons beaucoup aux yeux de Dieu. C’est la rai-

ment. Sans Lui, nous ne pourrions jamais atteindre les

son pour laquelle l’apôtre priait Dieu : « Que le Christ

pieds de Christ. Une fois ce premier pas de foi accompli,

habite dans votre cœur par la foi. Je prie que vous soyez

le Saint-Esprit nous édifie et nous fait prendre conscience

enracinés et fondés dans l’amour pour être capables de

des vérités ou des mystères de Dieu. Par Lui, nous me-

comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la

nons une vie de foi triomphante qui nous permet de ter-

longueur, la profondeur et la hauteur de l’amour de Christ,

miner notre course avec joie (2 Timothée 4 : 7-8).

et de connaître cet amour qui surpasse toute connais-

Chers lecteurs, le Saint-Esprit va au-delà de parler en langues et de faire des miracles. La Troisième Personne

sance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu » (Ephésiens 3 : 17-19).

de la Trinité veut nous former en fonction de la stature de

Dieu se réjouit quand il nous voit résister au harcè-

la plénitude de Christ, et placer en nous le même senti-

lement de l’ennemi. Il n’est pas impressionné par les ré-

ment que Jésus a éprouvé.

alisations des hommes dans ce monde, mais par notre

De même, l’Esprit de Dieu inspire et renouvelle constamment en nous l’espoir de la résurrection. Sans

volonté d’éteindre les flèches enflammées de Satan avec le bouclier de la foi.

cet espoir, notre foi est vaine. Lorsque la vie des croyants

Le pouvoir que le Saint-Esprit nous a donné est ce-

commence à être attirée par le monde, c’est parce qu’ils

lui qui a ressuscité Christ d’entre les morts (Romains

détournent les yeux de l’héritage céleste de tenter de

8 : 11). La victoire de notre Rédempteur a été com-

transformer notre monde en un monde meilleur. À quoi

plète, et il en va de même pour nous. Ce pouvoir nous

nous sert-il alors d’être grand ou influent sur cette terre si

garantit le triomphe face à nos ennemis, à la mort, et

nous y sommes pèlerins ?

nous rend cohéritiers avec Christ.

Le diable ne peut pas tromper celui qui sait en qui

Que Dieu vous bénisse et vous mène de victoire en

il a cru. On peut tout perdre et subir les pires maux,

victoire, de triomphe en triomphe, et de pouvoir en pou-

mais toujours regarder au ciel, vers l’espoir de gloire,

voir. Amen.

Avril 2019 / Impacto évangélique

3


www.impactoevangelistico.net

évangélique Directeur Foundateur: Rév. Luis M. Ortiz AVRIL 2019 / ÉDITION N° 783 (USPS 012-850) PUBLICATION OFICIELLE DU MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL Le Mouvement Missionnaire Mondial Inc. est un organisme religieux sans but lucratif qui a la vision de créer des nouveaux temples aux États Unis et ses territoires, de la même manière qui a la missionnaire vision de créer des temples où que Dieux le permet. PUBLIÉ CHAQUE MONAT PAR Movimiento Misionero Mundial, Inc Mouvement Missionnaire Mondial, Inc San Juan, Puerto Rico Washington, D.C. Tarifs postaux périodiques payé à: San Juan, Puerto Rico 00936

RECEVEUR DES POSTES: Envoyez les modifications d’adresses à Impacto Évangelique P.O. BOX 363644 San Juan, Puerto Rico 00936-3644 Téléphone (787) 761-8806; 761-8805; 761-8903

MEMBRES DU CONSEIL INTERNATIONAL DY M.M.M. INC. Rév. José soto Président Rév. Humberto Henao Vice-Président Rév. Rubén Concepción Secrétaire Rév. Gustavo Martínez Trésorier Rév. Rómuno Vergara Directeur Rév. Luis Meza Directeur Rév. Clemente Vergara Directeur Rév. Carlos Guerra Directeur

OUVRAGES ÉTABLIS EN Allemagne France Argentine Gabon Aruba Ghana Australie Grèce Autriche Guatemala Belgique Guinea Ecuatorial Belize Guyana Français Bolivie Guyane Anglaise Bonaire Haïti Brésil Hollande Cameroun Honduras Canada Inde Chili Angleterre Colombie San Andrés (Colombie) Congo Saint-Martin Côte d’Ivoire Île Maurice Costa Rica Rodrigues Curaçao Îles Canaries (Espagne) Danemark Archipel d’Hawaï (États Équateur Unis) El Salvador Israël Espagne Italie États Unis Jamaïque Philippines Japon Finlande Koweït

Madagascar Malaisie Mexico Myanmar Nicaragua Nigeria Oman Panama Paraguay Pérou Portugal Porto Rico République dominicaine Roumanie Sri Lanka Suède Suisse Afrique du Sud Suriname Trinité-et-Tobago Ukraine Uruguay Venezuela

Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Pérou N° 2011-02530 Église Chrétienne Pentecôte - Mouvement Missionnaire Mondial: Horacio Cachay 388 - La Victoria - Lima 13 - Perú Imprimé en Serbia par Rotografika Ltd. Segedinski put 72 / 24000 Subotica / Republic of Serbia MOUVEMENT MISISONNAIRE MONDIAL office@rotografika.rs / www.rotografika.rs

4 Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

Le Mouvement Missionnaire Mondial est un organisme religieux sans but lucratif, dûment enregistré à San Juan, Porto Rico et dans la capitale fédérale Washington D.C., avec des sièges principaux dans les deux villes, ainsi que dans chaque État ded État Unis et d'autres pays où on a établi des Œuvres missionnaires. Important Les offrandes et les donations en espèces, matériels, biens immobiliers ou legs par testament au profit de cette Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. sont déductibles des impôts sur le revenu (Income Tax) et les reçus délivrés par le MMM sont reconnus par l'Internal Revenue Service (IRS) du Gouvernement Fédéral des Etats Unis d'Amérique et de l'État Libre Associé de Porto Rico. n

Visitez notre site web Obtenez d'information édifiante de l'Œuvre de Dieu et tenezvous au courant des dernières nouvelles. Un accès personnalisé de n'importe où dans le monde: www. impactoevangelistico.net. n

Si vous voulez Écrivez-nous à notre adresse postale: Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. P.O. Box 363644 San Juan, P.R. 00936-3644 n

Copyright © 2009 Impacto Évangélique Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. (World-Wide MissionaryMovement, Inc.) Tout le contenu de ce magazine et de chaque édition suivante est dûment enregistré dans la Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C. États-Unis. Tous les droits sont réservés. Sa reproduction partielle ou intégrale, de quelque manière que ce soit, et sa traduction dans d'autres langues, sans l'autorisation du Directeur, est interdite. Conformément aux accords internationaux de propriété littéraire, c’est un crime punissable par la Loi. n

Déclaration Doctrinale Le Mouvement Missionnaire Mondial se n

base sur les doctrines fondamentales des Saintes-écritures, telles que: • L'inspiration des saintesecritures: 2 Timothée 3:15-17; Pierre 1:19-21. • Les Trois Personnes de la Déité: Le Père, le Fils et le Saint-Esprit: Matthieu 3:16,17; 17: 1-5; 28:19; Jean 17: 5, 24, 26; 16:32; 14:16, 23; 18:5, 6; 2 Pierre 1:17,18; Apocalypse 5. • Le Salut par la Foi en JésusChrist: Luc 24:47; Jean 3:16; Romains 10:13; Tite 2:11; 3:5-7. • La Nouvelle Naissance: Jean 3:3; 1 Pierre 1:23; 1 Jean 3:9. • La Justification par la Foi: Romains 5:1; Tite 3:7. • Le baptême d'eau par Immersion, selon ce que Christ a ordonné: Matthieu 28:19; Actes 8:36-39. • Le Baptême du Saint-Esprit, consécutif au Salut, en parlent en d’autres langues selon: Luc 24:49; Actes 1:4, 8; 2:4. • La Santé Divine: Esaïe 53:4; Matthieu 8:16, 17; Marc 16:18; Jacques 5:14, 15. • Les Dons du Saint-Esprit: 1 Corinthiens 12:1-11. • Le Fruit du Saint-Esprit: Galates 5:22-26. • La Sanctification: 1 Thessaloniciens 4:3; 5:23; Hébreux 12:14; 1 Pierre 1:15, 16; 1 Jean 2:6. • Le Ministère d'Évangélisation: Marc 16:15-20; Romains 10:15. • La Dîme et le Soutien de l'Œuvre: Genèse 14:20; 28:22; Lévitique 27:30; Nombres18:21-26; Malachie 3:7-10; Matthieu 10:10; 23:23. • La Levée de l'Église: Romains 8:23; 1 Corinthiens 15:5152; 1 Thessaloniciens 4:16,17. • La Seconde Venue de JésusChrist: Zacharie 14:1-9; Matthieu 24:30, 31; 2 Thessaloniciens 1:7; Tite 2:13; Jude 14, 15. • Le Royaume Millénaire: Esaïe 2:1-4; 11:5-10; Zacharie 9:10; Apocalypse 19:20; 20:3-10. • Les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre: Esaïe 65:17; 66:22; 2 Pierre 3:13; Apocalypse 21:1.


30

HÉROS DE LA FOI

SOMMAIRE

Retrouvez-nous dans www.facebook.com/impactoevangelistico

6.- Article de couverture LE CORPS DU CHRIST A-T-

IL ÉTÉ VOLÉ DE SA TOMBE ? Découvrez les réactions des sceptiques face à la résurrection. Certains affirment que quelqu'un a volé le corps duChrist et que cela a généré des histoires incroyables. Est-ce possible ? 14.- Infographie LE SÉPULCRE DU CHRIST AU FIL DU TEMPS Les détails de la sépulture probable de Jésus, le site le plus vénéré du monde chrétien. 16.- International LA DEFENSE DE LA VIE ET DE LA FAMILLE Le 3ème Congrès ibéro-américain pour la vie et la famille a ratifié sa lutte contre l'idéologie du genre. 18.- Histoire EL CRISTIANISMO CONTRA EL INFANTICIDIO Una nota del diario ABC destaca el rol de los creyentes en la erradicación del infanticidio en el siglo IV. 20.- Jeunesse UNE AMITIE ENTRE HOMME ET FEMME EST-ELLE POSSIBLE Parmi les jeunes de sexe différent, l'amitié peut être possible tout comme le contraire. 22.- Femme LE SILENCE DE DIEU Souvent, le silence du Seigneur est un signe de dégoût. Pour qu'il ne cesse de nous parler, nous devons remplir certaines conditions. 24.- Musique HYMNE À LA JOIE Chanson exposant la joie qui entoure les fidèles de Dieu pour la création du Tout-Puissant. 26.- Littérature BIOGRAPHIES DE GRANDS CHRÉTIENS

Compilation des profils de vingt des personnages les plus illustres de l’histoire du christianisme moderne. 30.- Héros de la foi LE MISSIONNAIRE ANGLAIS Dixon Edward Hoste a montré qu'avec de la tolérance et des prières il était possible d’inciter les hommes à croire en Dieu. 34.- Histoire de vie PIÉGÉ DANS LES GRIFFES D'UN SORCIER Sa maladie l’a mené à chercher des remèdes de manière désespérée, mais tout cela n’était qu’une arnaque. IL a retrouvé la santé lorsqu’il a connu l’Evangile 40.- Interview « LA DOCTRINE RÉAFFIRME L'ŒUVRE » Le révérend Gustavo Martínez, Trésorier International du Mouvement Missionnaire Mondial, a fait le bilan des 56 années d’existence de l'Œuvre. 42.- Apologétique LE MORMONISME EST-IL UNE SECTE ? Les mormons sont engagés dans une fausse religion qui déforme la nature de Dieu, Jésus-Christ et le sens du salut. 44.- Louange ILS VIDENT LA CROIX DU CHRIST DE SA FORC 46.- Louange IL N'Y A RIEN À CRAINDRE 48.- Louange L'ÉGLISE DE PERGAME 50.- Événements LE TRAVAIL ÉVANGÉLISATEUR DEVELOPPE PAR LE MMM DANS LE MONDE 66.- Lettres NOS LECTEURS NOUS ÉCRIVENT

Avril 2019 / Impacto évangélique

5


ARTICLE DE COUVERTURE

LE CORPS DU CHRIST A-T-IL ÉTÉ VOLÉ DE SA TOMBE ?

Comment les sceptiques ont-ils réagi face à la résurrection du Christ ? Certains pensent que quelqu’un a volé le corps de Jésus de la tombe et que cela a engendré des récits de la résurrection miraculeuse. Est-ce possible ? Rév. Gary W. Jensen (*)

MISISONNAIRE MONDIAL 6 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


Avril 2019 / Impacto évangélique

7


ARTICLE DE COUVERTURE Il ne fait aucun doute que la tombe de Jésus-Christ

était mystérieusement vide. Tel que l’a dit Paul Althaus : « ...le message de la résurrection n’aurait pas duré à Jérusalem pas même un jour, pas une heure, si la tombe vide n’avait pas été un fait établi... ». [1] Le docteur Craig a observé que « nulle part il ne semble y avoir de traditions opposées au récit de la tombe vide, pas même dans la polémique juive ».[2] Au moins un sceptique (le docteur John Dominic Crossan) a affirmé à tort que la loi romaine interdisait automatiquement l’enterrement de Jésus et que, par conséquent, Il a sans doute été jeté dans une fosse commune. Cela ne peut pas être affirmé. Raymond Brown a montré que la politique d’enterrement à l’époque romaine variait avec les circonstances et permettait la possibilité d’un enterrement personnel pour certains crucifiés [3]. Ce contexte contredirait également les protestations juives persistantes selon lesquelles le corps aurait été enlevé.[4] De plus, les évangiles n’auraient pas pu déclarer avec succès que le propriétaire de la tombe était une personne aussi spécifique qu’un membre du Sanhédrin nommé Joseph d’Arimathée (Marc 15 : 43). Si les évangiles avaient donné de fausses informations à ce sujet, ils n’auraient pas pu faire face à la rectification rapide et au ridicule des Juifs. Comment les sceptiques ont-ils réagi face à la résurrection de Christ ? Certains pensent que quelqu’un a volé le corps de Jésus de la tombe et que cela a engendré des récits de la résurrection miraculeuse. Est-ce possible ? LES JUIFS ET LES ROMAINS

Ni les Juifs ni les dirigeants romains qui gardaient la tombe (Matthieu 27 : 62 et suivants) n’auraient pris le corps. Tous deux avaient toutes les raisons de vouloir montrer le corps en public afin d’humilier les disciples et de couper leur mouvement à la racine. De plus, vu que la scène en question s’est déroulée à Jérusalem, sa localisation était entièrement à leur portée. Cependant, face à leur consternation, aucun corps n’a été montré. Si les Juifs avaient eu le corps, ils l’auraient montré le jour de la Pentecôte, alors que tout Jérusalem était troublé à cause du sermon de Pierre sur la résurrection de Christ. LES FIDÈLES DE CHRIST

De la même manière, il est extrêmement improbable que les fidèles de Jésus aient pu enlever le corps avec une garde romaine qui protégeait la tombe, en plus d’une grande roche en tant que porte. Et il ne serait pas utile de les accuser d’avoir inventé l’explication des gardes endormis dans Matthieu 28 : 11 et suivants. Cette histoire n’aurait servi que de propagande apologétique si les gardes avaient été réveillés. Pourquoi les disciples (ou une autre personne) auraient-ils voulu risquer leur vie pour voler le corps du Christ ? Le récit biblique montre que les disciples étaient apeurés, découragés et démoralisés. Leur seul motif aurait pu être la tromperie, mais ces hommes étaient très honnêtes. Comment auraient-ils pu sortir dans la rue pendant le reste MISISONNAIRE MONDIAL 8 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


Avril 2019 / Impacto évangélique

9


ARTICLE DE COUVERTURE

Il aurait été stupide de cacher le cadavre et de falsifier la résurrection. Les conséquences de leur fidélité à Jésus comprenaient les coups de fouet, l'emprisonnement et même la mort. Aucune personne sensée ne choisit ceci en sachant que c'est quelque chose de faux. Sous de telles pressions, les menteurs confessent leurs duperies et trahissent leurs camarades.

MISISONNAIRE MONDIAL 10 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


de leur vie et prêcher chaque jour que Christ avait ressuscité des morts alors qu’ils savaient depuis toujours que c’était un mensonge ? Auraient-ils fait des sacrifices et souffert tellement pour quelque chose qu’ils savaient être une tromperie absolue ? Il aurait été stupide de cacher le cadavre et de falsifier la résurrection. Les conséquences de leur fidélité à Jésus comprenaient les coups de fouet, l’emprisonnement et même la mort. Aucune personne sensée ne choisit ceci en sachant que c’est quelque chose de faux. Sous de telles pressions, les menteurs confessent leurs duperies et trahissent leurs camarades. La croissance explosive de l’Église est une preuve puissante en faveur de la résurrection de Jésus. De manière significative, ce n’étaient pas les puissants, mais les plébéiens, marqués de tous les stigmates culturels contre eux (1 Corinthiens 1 : 26 et suivants), dont le message de résurrection a transformé pacifiquement l’Empire romain. Qui aurait prédit un tel exploit « impossible » ? Et pourtant, cela s’est passé.[5] Le fait que le christianisme ait son origine dans le judaïsme [6] constitue une preuve supplémentaire de sa résurrection. F. Albright, un archéologue de renom, a déclaré : « À mon avis, tous les livres du Nouveau Testament ont été écrits par des Juifs baptisés entre les années 40 et 80 du premier siècle avant Jésus Christ » [7]. Les préjugés des Juifs contre le Jésus du Nouveau Testament étaient très forts. Qui d’autre aurait pu amener les Juifs à accepter un « criminel » pendu honteusement (Galates 3 : 13) en tant que leur Messie promis, alors qu’ils désiraient un sauveur militaire ? Quoi d’autre aurait conduit les Juifs à abandonner

La croissance explosive de l'Église est une preuve puissante en faveur de la résurrection de Jésus. De manière significative, ce n'étaient pas les puissants, mais les plébéiens, marqués de tous les stigmates culturels contre eux (1 Corinthiens 1 : 26 et suivants), dont le message de résurrection a transformé pacifiquement l'Empire romain […]

LES SIX OBJECTIONS Elles sont fréquemment présentées par les critiques de la résurrection de Christ... • La résurrection de Christ est un mythe, cela ne fait pas partie de l’histoire. • Les histoires de la résurrection sont pleines de contradictions. • Les miracles ne sont pas possibles. • Le corps a été volé. • Jésus s’est seulement évanoui et s’est ensuite remis de ses blessures. • Les témoins ont juste vu ce qu’ils « voulaient voir ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

11


leurs convictions monothéistes [8] pour adorer Jésus en tant que Dieu le Fils (Jean 1 : 18) ou à changer leur jour de louange du samedi au dimanche (Actes 20 : 7) ? Un simple mythe inventé serait incapable de détruire de tels espoirs et traditions. « Jésus était si différent de ce que tous les Juifs attendaient du Fils de David que ses propres disciples ont trouvé qu’il était presque impossible d’associer l’idée du Messie à Lui » [9] (Millar Burrows) Tel que le Nouveau Testament l’affirme, la résurrection de Jésus est la seule à avoir surmonté cette « impossibilité » (Actes 2 : 24). LA CONVERSION DE SAUL

De plus, la conversion de Saul de Tarse indique un miracle époustouflant. Commençant en tant qu’ennemi acharné de MISISONNAIRE MONDIAL 12 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

l’Eglise (Actes 8 : 3 ; 9 : 1, Galates 1 : 13), sa vie a radicalement changé au point où il est devenu serviteur de Jésus. Choisissant de souffrir pour la cause de Christ (2 Corinthiens 11 : 23 et suivants), il a renoncé à tout ce qu’il avait, il a accepté la persécution, et il a prêché l’Évangile de ville en ville jusqu’à ce qu’il arrive à Rome, où il est mort en martyre. On estime qu’il a eu plus d’influence sur le cours de l’empire romain du premier siècle que toute autre personne excepté Christ.[10] LES AUTRES APÔTRES

Les autres apôtres aussi ont surmonté leur peur pour endurer courageusement la souffrance, l’emprisonnement, et même la mort, en annonçant la bonne nouvelle de Christ ressuscité à travers l’empire. Est-il concevable que ces personnes acceptent de mourir si volontairement pour un simple mythe ? « Chacun


ARTICLE DE COUVERTURE ont propagé cette foi avec zèle et ils ont subi ces misères sans se laisser abattre, au contraire, ils s’en sont réjouis. Au fur et à mesure qu’un d’eux est allé vers une mort misérable, les survivants ont [poursuivi] leur travail avec encore plus de vigueur et de détermination… Les annales des guerres militaires ne fournissent guère d’exemples d’une telle constance héroïque, de patience, et de courage hors pair… Si c’était moralement possible pour eux de s’être trompés dans cette affaire, tous les facteurs humains les auraient conduits à découvrir et à avouer leur erreur. De ces [considérations], la seule issue est la conviction totale et nous l’affirmons : ces hommes étaient bons et ont témoigné de ce qu’ils avaient scrupuleusement observé…et savaient bien être vrai. » [12] Le Dr. Greenleaf est considéré par beaucoup comme l’un des plus grands cerveaux juridiques des États Unis. Il était un ancien critique acharné du christianisme qui s’était investi de la mission de réfuter la divinité de Christ. Finalement il est arrivé à la conclusion que la résurrection était vraie « au-delà de tout doute raisonnable ». Greenleaf est devenu chrétien après avoir étudié les preuves pour lui-même. De nombreux experts juridiques et Greenleaf s’accordent à penser que, si les arguments en faveur de la mort et la résurrection de Christ étaient présentés devant un tribunal, ils obtiendraient certainement gain de cause. Les affirmations sont très bien établies et ont été vérifiées par des preuves indépendantes et convergentes. Source : https://christiananswers.net/spanish/

des disciples, excepté Jean, est mort en martyre… parce qu’ils s’accrochaient à leurs convictions et à leurs affirmations avec ténacité », observe le chercheur Josh McDowell. [11] Contrairement à d’autres qui sont morts pour un espoir invérifiable dans l’au-delà (par exemple, des mystiques qui attendent la réincarnation ou des militants musulmans qui attendent une récompense de la part d’Allah), les disciples de Jésus ont vécu et sont morts pour avoir affirmé ce qu’on peut vérifier historiquement : que la tombe était vide et que Jésus a été vu vivant après sa mort. L’expert légal, le Dr. Simon Greenleaf, fondateur de la Harvard Law School, souligne ce qui suit : « En propageant cette foi nouvelle, de la manière la plus inoffensive et paisible qui soit, [les premiers chrétiens ont reçu] du mépris, de l’opposition… et des morts cruelles. Pourtant ils

Références et notes [1] Paul Althaus dans Wolfhart Pannenberg, Jésus- Dieu et homme (SCM Press, 1968), p. 100. [2] Dr. Craig dans M. Wilkins et J.P. Moreland, éditeurs, Jésus Attaqué (Grand Rapids, Michigan : Zondervan, 1995), p. 149. [3] Raymond Brown, La mort du Messie, volume II (New York : Doubleday, 1994), p. 1205f. [4] Voir Justin Martyr juif, « Dialogue avec Tryphon, » et le « Toledoth Yeshu, » une fable juive selon laquelle le propriétaire de la tombe a vendu le corps de Jésus, qui a été ensuite traîné dans les rues de Jérusalem. Les deux sont analysés par Gary Habermas et Anthony G.N. Flew dans Jésus est-il ressuscité d'entre les morts ? (Did Jesus Rise From the Dead?)—la transcription complète, Terry L. Miethe, éditeur (San Francisco: Harper & Row, 1987), p. 99f. [5] « Que le mouvement chrétien ait pu réussir, au point où, de simples pêcheurs qui travaillaient aux bords de la Mer de Galilée, soient aujourd'hui mieux connus que les Césars qui dominaient le monde… est tellement remarquable que ce serait incroyable si nous ne savions pas que c'est le cas. » [Elton Trueblood, Philosophie de la religion (Philosophy of Religion) (Harper and Brothers, 1957), p. 140.] [6] Actes 2 : 5-43, 6 : 7. [7] William F. Albright dans un entretien de Christianity Today (le 18 janvier, 1963), p. 3. [8] « Le monothéisme (Monotheism) », basé sur Deutéronome 6 : 4 (« Le Seigneur notre Dieu est Un »), a établi la croyance d'Israël par rapport au polythéisme de ses voisins. Il semblait exclure, même en principe, la prétention de Jésus d'être divin. En réalité, cependant, le même mot hébreu « un » (ejad) est employé dans la Genèse 2 : 24 (« les deux devinrent une seule chair »), voir aussi Josué 9 : 2, et Juges 20 : 1, et implique une unité composite. Ainsi, tandis que les préjugés juifs s'opposaient fortement à la prétention de Jésus d'être le Fils de Dieu, le mot en cause permet et suggère même une telle possibilité. [9] Millar Burrows, Plus de lumière sur les Manuscrits de la Mer Morte (More Light on the Dead Sea Scrolls) (Viking Press, 1958), p. 68. [10] Sir William Ramsey, cité dans Wilbur Smith, Therefore Stand (Wilde, 1945), p. 246f. [11] Josh McDowell, éditeur, Des Preuves qui exigent une réponse (Evidence that Demands a Verdict) (San Bernardino, California : Campus Crusade for Christ, 1972), p. 255. [12]. Simon Greenleaf, Le Témoignage des Evangélistes (The Testimony of the Evangelists) (Kregel, 1995 - réimpression de l'édition de 1847), pp. 31-32.

Avril 2019 / Impacto évangélique

13


LE SÉPULCRE DU CHRIST AU FIL DU TEMPS

34 – 135 après Jésus-Christ

325 – 327 après Jésus-Christ

Le tombeau vide de Jésus était vénéré par les chrétiens.

Constantin et Hélène encouragent la recherche du tombeau de Jésus. Pour ce faire, le temple de Vénus est démoli..

336 après Jésus-Christ 135 - 325 après Jésus-Christ En l’an 135, Hadrien a ordonné d'enterrer la zone et qu'un temple dédié à Vénus soit construit par-dessus.

MISISONNAIRE MONDIAL 14 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

Les architectes de Constantin ont isolé le tombeau de Jésus et l'ont recouvert d'un édicule. Le prenant comme centre, ils ont projeté autour de lui un mausolée circulaire.


SOURCE : Custodie de Terre Sainte et National Geoghaphic

La tombe probable de Jésus-Christ est le site le plus vénéré du monde chrétien. Elle se compose actuellement d’une pierre ou d’un lit mortuaire de calcaire taillé dans le mur d’une grotte. Au minimum depuis 1555, bien que probablement depuis des siècles, ce lit mortuaire a été protégé par une couverture en marbre, soi-disant pour empêcher les pèlerins d’arracher des fragments du rocher original afin de les garder comme des reliques.

1114 – 1167

1810.

2016 – 2017.

Pendant les royaumes croisés, la restauration que l'empereur byzantin Constantin Monomachus avait favorisée au onzième siècle serait étendue.

L'édicule qui avait été endommagé par un incendie a été reconstruit.

Le petit temple a été complètement restauré.

1974. 1555. L'édicule est restauré dans le style gothique.

Pendant le protectorat britannique, des poutres en acier ont été placées parce que l’édicule menaçait de s’effondrer.

Avril 2019 / Impacto évangélique

15


INTERNATIONAL

LA DEFENSE DE LA VIE ET DE LA FAMILLE Pour la troisième année consécutive, le Congrès ibéro-américain pour la vie et la famille s'est tenu. Les participants ont signé une déclaration pour ratifier leur volonté de lutter contre l'idéologie du genre et demander aux organisations internationales un espace de dialogue franc et constructif au lieu d’imposer leurs idéaux contre la famille. Plus de deux cents représentants de 17 pays se sont réunis au Panama pour dénoncer les « initiatives néo-colonialistes » des organisations internationales, offrant un soutien financier en échange de changements législatifs favorisant l’idéologie du genre. Ils ont également ratifié leur engagement en faveur de la vie et de la famille, de la justice, du développement et de la liberté, ainsi qu’en faveur de la défense des libertés civiles qui sont aujourd’hui à nouveau menacées. « À une époque où l’idéologie du genre infiltre les esprits, les structures et les instances de pouvoir, nous nous soulevons non seulement pour la défense de notre éthique, mais égale-

MISISONNAIRE MONDIAL 16 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

ment pour la défense de l’identité et des libertés de tous, en particulier celles de la prochaine génération », indique le document signé par des pasteurs évangéliques, des écrivains, des sénateurs, des parlementaires et des candidats aux présidentielles. Les participants ont exigé le respect de l’autonomie de la famille dans l’éducation aux valeurs de leurs enfants, en demandant un modèle éducatif excluant l’endoctrinement et l’instruction idéologique. « Conscients que la science dément les mensonges de l’idéologie du genre, nous craignons que, dans l’élaboration de lois et de programmes éducatifs, les informations fournies par la science soient exclues et que des impositions idéologiques soient appliquées », soulignent-ils. De même, ils se sont montrés ouverts à un dialogue franc et constructif pour contribuer à la recherche de solutions devant les instances gouvernementales, en particulier dans le domaine législatif, afin de mettre en place des lois justes, protégeant les droits inaliénables, en particulier le droit à la vie, et ceux des institutions fondamentales, telles que le mariage. Par ailleurs, les participants au congrès ont demandé de maintenir et de renforcer la Déclaration universelle des droits de l’homme ; la Convention relative aux droits de l’enfant ; la Déclaration américaine des droits de l’homme ; le Pacte international relatif aux droits civils et politiques ; et la Déclaration américaine des droits et devoirs de l’homme, ainsi que d’autres instruments internationaux.


L’événement a eu lieu avec la participation de représentants de 17 pays d’Amérique latine, d’Europe et d’Afrique du Sud. « C’est une expérience gratifiante le fait de pouvoir partager avec des collègues et des amis du continent américain qui s’intéressent également au bien-être de la famille et au droit à la vie. Ce mouvement gagne non seulement en notoriété,

mais génère également une énorme influence continentale et un engagement à continuer à soutenir la défense de la vie et de la famille. Aucune entité ne pourrait proposer ce que l’Église chrétienne a entre ses mains car elle est la lumière du monde et le sel pour la terre », a déclaré le directeur du Congrès ibéro-américain pour la vie et la famille, Aarón Lara. Le Révérend José Arturo Soto, Président International du Mouvement Missionnaire Mondial, participant à l’événement, a souligné que « nous devons tous défendre les droits que nous avons acquis. En tant que citoyens du monde, nous devons apporter notre contribution, peut-être avec une marche, et nous, avec la prière, pouvons également résoudre beaucoup de choses et élever notre voix en tant qu’Église, sans avoir d’autres motivations ». Parmi les exposants, il a souligné la participation de l’avocat, journaliste et écrivain César Vidal ; du journaliste et ex-candidat à la présidence du Costa Rica, Fabricio Alvarado ; et du porte-parole et membre du Collectif Con Mis Hijos No Te Metas, Christian Rosas, entre autres. Dans leurs expositions, ils ont motivé les participants à lutter contre les attaques contre la famille et l’enfant à naître, ainsi que pour le respect des convictions éthiques, morales et spirituelles fermes dans la recherche de la construction d’un modèle de développement pour la région ibéro-américaine, qui restaurera l’image de Dieu dans l’être humain. Enfin, les participants ont été invités au 4ème congrès, qui se tiendra dans la ville de Lima au Pérou.

Avril 2019 / Impacto évangélique

17


HISTOIRE

LE CHRISTIANISME LUTTE CONTRE L’INFANTICIDE Un article publié dans le journal espagnol ABC souligne le rôle du christianisme dans l'éradication de l'infanticide au quatrième siècle et les excès contre les enfants.

Le 16 novembre 318, l’Empire romain a attribué à l’infanticide, le meurtre du nouveau-né, la même gravité que le crime de parricide. Cela a permis ainsi de limiter l’autorité parentale (patria potestas) du père de famille (pater familias) sur sa descendance, jusqu’alors presque absolue durant les premiers jours de vie du bébé. L’empereur romain qui a promulgué ce décret (Codex Theodosianus 9, 15, 1) a été Constantin le Grand, le premier empereur chrétien. Un autre empereur chrétien, Valentinien, a promulgué le 7 février 374, une loi mettant sur un pied d’égalité la peine d’infanticide avec celle de tout autre type d’homicide (Codex Theodosianus 9, 14, 1). Les Américains John T. Noonan et Lloyd DeMause, deux chercheurs pionniers sur la sombre histoire de l’infanticide, reconnaissent expressément que c’était au IVème siècle, au cours duquel la conversion de Rome au christianisme a eu lieu, que l’Occident a commencé réellement à lutter contre ce fléau. LE FRUIT DE SIÈCLES DE TRADITION

De la même manière que cela a eu lieu avec l’esclavage, la torture judiciaire, la prostitution d’enfants, la peine de mort par crucifixion ou le combat de gladiateurs, la mutation des mentalités qui a entrainé le triomphe du christianisme dans l’empire romain a marqué un avant et un après dans la protection des droits des plus faibles. La dure cruauté des structures sociales du monde antique a alors commencé à être progressivement modérée par l’humanisme chrétien. Ainsi, la fin des violences contre les plus vulnérables a été l’une des principales réalisations de la christianisation de la société. Une réussite bien sûr oubliée par la mémoire historique séMISISONNAIRE MONDIAL 18 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

lective de notre époque sécularisée, victime de l’amnésie concernant l’apport décisif du christianisme à l’histoire des droits de l’homme. Les deux nouvelles dispositions législatives mentionnées ci-dessus ont été le fruit de siècles de tradition éthique chrétienne autour de la protection de la vie la plus précieuse, celle des plus innocents et des plus faibles parmi les êtres humains : les nouveau-nés et les enfants à naître. Deux textes chrétiens primitifs aussi anciens que la Didachè (environ 100 après Jésus-Christ) et l’Épître de Barnabé (environ 30 après Jésus-Christ) ont ouvert la voie : le premier dénonçait le « chemin de la mort » suivi par les païens qui tuent leurs bébés (Didachè 5, 2), tandis que le deuxième interdisait explicitement aux chrétiens l’infanticide et l’avortement (Épître de Barnabé 19, 5). Saint Justin Martyr, le premier des pères de l’Église de formation philosophique, avait écrit, en s’appuyant sur la tradition biblique hébraïque (Exode 21, 22-23) condamnant l’avortement et l’infanticide (tradition renouvelée par Philon d’Alexandrie), qu’ « abandonner des enfants est un acte propre aux hommes dépravés » et aux « assassins » (Apologie I, 27 et 29). Tertullien, dans son écrit apologétique « Aux nations » (Ad nationes I, 15), dénonçait la pratique « courante chez les païens » consistant à abandonner les enfants aux chiens ou à noyer les nouveau-nés. Un siècle plus tard, vers l’an 300, Lactance dénonçait encore « les païens qui étranglaient les nouveau-nés non désirés » (Divinae institutions, V, 9, 15). « DE LA NOURRITURE POUR LES ANIMAUX SAUVAGES »

En effet, Suétone dans ses Douze Césars (Vie de Caligula, 5) affirme que la vie du nouveau-né était complètement dépendante de la volonté de ses parents. Parce que, de la même manière que cela se produit avec le drame de l’esclavage, de nombreux historiens ont minimisé l’infanticide dans l’Antiquité classique, en dépit des centaines de références claires des auteurs anciens qui indiquaient que c’était un fait quotidien et accepté. Les bébés étaient jetés dans les fleuves, placés dans des vases pour qu’ils meurent de faim ou abandonnés sur les collines et les chemins ; « des proies pour les oiseaux, de la nourriture pour les animaux sauvages », tel que le dit Euripide. La triste réalité est que, dans le monde gréco-romain, tout enfant qui n’était pas parfait dans sa forme, sa taille ou sa santé,


(…) la fin de la violence contre les plus vulnérables a été l’une des principales réalisations de la christianisation de la société. Une réussite bien sûr oubliée par la mémoire historique sélective de notre époque sécularisée, victime de l'amnésie concernant l’apport décisif du christianisme à l’histoire des droits de l’homme.

d’après les critères contenus dans les ouvrages gynécologiques quant à la manière de reconnaître un nouveau-né digne d’être élevé, des manuels d’instructions authentiques pour commettre des infanticides à grande échelle, était généralement tué sans scrupules. Il y a 1500 ans, le christianisme a commencé à mettre fin à cette aberration qui persistait encore au XIXème siècle dans certains domaines. Il convient qu’au moins les chrétiens s’en souviennent. (*) Extrait de www.abc.es

Avril 2019 / Impacto évangélique

19


JEUNESSE

UNE AMITIÉ ENTRE HOMME ET FEMME EST-ELLE POSSIBLE ? Aujourd'hui, beaucoup de gens veulent se faire des amis pour pouvoir partagercadeau appelé amitié. Entre jeunes gens de sexe différent, l’amitié est possible tout comme son contraire, mais cela dépend des intentions de chacun d’eux. Une fois, une fille s’est approchée du prédicateur Charles H. Spurgeon et lui a parlé de son amitié avec un jeune homme. Son but était de l’emmener à Christ. Par la suite,elle avait décidé de se fiancer avec lui. Étant donné qu’elle était venue demander conseil, le prédicateur lui a demandé de se mettre debout sur une table.

Une fois fait, il lui a demandé de prendre sa main et de faire tout son possible pour le faire monter sur la table. Elle a essayé, mais, malgré ces efforts, elle n’a pas réussit. Puis Spurgeon lui a dit : « Maintenant, regardez ce qui se passe quand j’essaie de vous tirer. » D’un geste doux, il l’a fait descendre de la table. « Il est facile d’être tiré vers le bas, mais très difficile de tirer quelqu’un vers le haut ». Grâce à cet exemple, la jeune femme a clairement vu ce qui se passerait au cours de sa relation avec le jeune homme. L’amitié n’est rien d’autre qu’un sentiment fraternel avec les gens, c’est l’amour et le dévouement aux autres, une aide inconditionnelle sans rien attendre en retour. Cependant, dans différentes congrégations, les amitiés entre personnes de sexe opposé sont négativement stigmatisées. Cela a lieu parce que certains considèrent qu’ils

QU'EST-CE QUE L'AMITIÉ ? L'amitié en tant que valeur est la relation entre au moins deux personnes qui partagent, grandissent et se connaissent, en s'acceptant mutuellement avec des opinions similaires ou différentes, avec leurs vertus et leurs défauts.

ÉTYMOLOGIE :

Il existe deux théories sur l'origine du mot amitié :

Du latin

Du grec

Le soutien « Sans » « ego » = « sans le Moi »

L'amitié est basée sur :

« Amore » aimer = « Amicus » amis

La confiance

L'origine de l'amitié entre les personnes est le produit de l'effort fait pour la réaliser, mais ce qui peut nécessiter plus de dévouement, c'est de la maintenir.

L'Académie royale de la langue espagnole définit l'amitié comme suit : Affection personnelle, pure et désintéressée, partagée avec une autre personne, née et renforcée par le traitement entre les deux.

Santa Biblia

Selon la Bible, l'amitié est considérée comme : - Un bien impossible à payer. - Un trésor très précieux. Source : http//quees.la /la amistad /

MISISONNAIRE MONDIAL 20 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


ne cherchent qu’à avoir une relation ; d’autres, parce que la Bible ne voit pas d’un bon œil une amitié entre personnes du sexe opposé et, enfin, parce que certains soutiennent que les liens d’amitié présentent un intérêt sous-jacent. Cela amène de nombreux jeunes à briser des amitiés de plusieurs années en pensant au « qu’en-dira-t-on ? » ou afin d’éviter les commérages, sans savoir que cela est une erreur. Le Révérend David Echalar, Superviseur du Mouvement Missionnaire Mondial en Italie, souligne que « l’amitié dans le corps de Christ appartient à une grande famille composée de frères et de sœurs. Jésus avait ses amis, tels que Lazare, et ses amies Marthe et Marie, qui l’ont accueilli avec joie, représentant une belle relation d’amitié. Cela nous montre que nous devons également adopter ce modèle ». COMMENT MAINTENIR L’AMITIÉ

Transparence : soyez honnête avec vos amis et encouragez-les à être honnêtes avec tout le monde. Pour préserver un lien fort, ne cachez pas les blessures qui pourraient avoir été causées. La transparence peut aider les personnes à être meilleures. Une relation solide permet à chaque partie de souligner avec délicatesse les erreurs de la vie de l’autre personne et de proposer une rectification affectueuse. Temps et communication : une véritable amitié a be-

soin de temps pour se développer. Partagez vos opinions et vos souhaits, et posez des questions qui stimulent vos amis à parler de ce qui est dans votre esprit et dans votre cœur. Gratitude : être apprécié est ce que chaque jeune cherche. Exprimez votre gratitude lorsque vous réussissez dans la vie et montrez votre amour lorsqu’ils en ont le plus besoin. COMMENT SE FAIRE DE BONS AMIS

• La base de toute amitié est Christ. Toute amitié doit être initiée avec l’intention de plaire à notre Créateur. • Motiver d’autres jeunes à réaliser des activités au service de Dieu, telles que des activités en plein air, partager la Parole en porte à porte ou rendre visite aux malades dans les hôpitaux. • Le fait de rechercher constamment Dieu motivera d’autres jeunes à établir des liens d’amitié avec Lui. • Être fidèle ; un véritable ami fait toujours confiance à l’autre et est présent dans les moments heureux et les plus difficiles. Enfin, être un bon ami est une manière de servir Dieu. Il a créé les hommes pour qu’ils établissent des liens avec les autres, et c’est pourquoi nous devons donner le meilleur de nous-mêmes pour chaque ami qu’il a placé dans nos vies.

Avril 2019 / Impacto évangélique

21


FEMME

LE SILENCE DE DIEU Sœu Carmen Valencia de Martínez

Le Dieu qui parle peut aussi garder le silence et, bien souvent, le silence de Dieu est un signe de déplaisir. Pour que Dieu ne cesse pas de nous parler, il est nécessaire de remplir certaines conditions qui nous rapprochent de Lui. Dieu a gardé le silence face à ceux à qui il s’était révélé, face à ceux qui l’avaient connu. Dans le premier livre de Samuel, chapitre 28, verset 6, il est écrit : « Il consulta l’Eternel, mais l’Eternel ne lui répondit pas, ni par des rêves, ni par l’urim ni par les prophètes ». Dieu nous parle de différentes manières, mais Il le fait selon Sa sagesse et d’une façon qui nous permet de Le comprendre. Il nous fait connaître Sa volonté et il aime établir des liens avec les personnes. À ses serviteurs fidèles, à ceux qui font ce qu’Il ordonne, Dieu les appelle amis et compagnons (Exode 33 : 11 ; Jean 15 : 14-15). Ce Dieu qui parle est aussi silencieux et le silence de Dieu est souvent un signe de déplaisir. LES CONDITIONS À REMPLIR

Pour que Dieu ne cesse pas de nous parler, il est nécessaire de remplir certaines conditions qui nous rapprochent de Lui. Beaucoup de ceux à qui Il ne parle plus sont des hommes qui ont reçu Son message, mais qui ont ignoré Ses commandes. • Avoir une communion intime avec Lui. Pour avoir une communion intime avec Dieu, nous devons craindre l’Eternel. La crainte de l’Éternel ne représente pas de la peur, mais du respect, de l’honneur, de l’admiration et de MISISONNAIRE MONDIAL 22 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

l’obéissance. Ainsi nous fera-t-il connaître Son alliance (Psaume 25 : 14). • L’Eternel a horreur de l’homme perverti, mais il est un ami pour les hommes droits. (Proverbes 3 : 32). Le livre de Ésaïe, chapitre 64, verset 6, dit : « Il n’y a personne qui fasse appel à ton nom, qui se réveille pour s’attacher à toi. C’est que tu t’es caché à nous et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes ». LE PEUPLE D’ISRAËL

La première fois que Dieu a gardé le silence a été face à Son


Dieu les avait avertis qu’Il ne serait pas parmi eux, ils ont décidé d’y aller quand même. Nous devons veiller à ne pas faire quelque chose sans l’approbation de Dieu, sans Sa direction. Nous pouvons penser que ce sont de bonnes choses, mais si elles ne font pas partie de la volonté de Dieu, tout est voué à l’échec. • Le peuple a persisté dans son dessein. Ils ont été avertis, mais ils sont allés à la guerre et ont subi une humiliante défaite. Honteux, ils se sont rapprochés de Dieu en pleurant, mais Dieu n’a pas écouté leurs cris. • Ils n’ont pas écouté. L’homme de Dieu leur a parlé, mais ils ne voulaient pas écouter, ils se sont révoltés contre l’ordre de l’Eternel. Le livre des Proverbes, chapitre 5, verset 11-14, dit : « sinon tu gémiras, près de ta fin, quand ta chair et ton corps dépériront. Tu diras alors : Comment donc ai-je pu détester l’instruction et comment mon cœur a-t-il pu mépriser le reproche? Comment ai-je pu ne pas écouter la voix de mes maîtres, ne pas tendre l’oreille vers ceux qui m’instruisaient ? Encore un peu et j’aurais été au comble du malheur au milieu du peuple et de l’assemblée ». Que pouvons-nous apprendre d’autre de cet événement ? Que lorsque Dieu n’est pas d’accord avec quelque chose, nous devons nous arrêter, être prêts à écouter la voix de Dieu. LE CAS DE SAÚL

peuple, Israël. Il l’a fait à cause de la désobéissance à son commandement et de l’orgueil du cœur des hommes (Deutéronome 1 : 41-45). Moïse rappelle au peuple d’Israël qu’ils ont subi une grande défaite pour avoir désobéi à l’Eternel. Ils ont ensuite demandé l’aide de Dieu, mais l’Eternel ne leur a pas répondu, ni même écouté leurs prières. Le peuple avait pour dessein de combattre ses ennemis. A cette occasion, ils ont décidé de faire face à une nation qui s’interposait sur son chemin. Ils se sont préparés, ont confessé leurs péchés et étaient prêts à combattre leurs ennemis. • Mais ils n’avaient aucune autorisation de Dieu. Même si

Pendant la guerre de Saül contre les Philistins, le roi devait attendre sept jours jusqu’à ce que le prophète Samuel arrive pour offrir l’holocauste et des offrandes à l’Eternel. Mais Samuel n’arrivant pas, le roi Saül et le peuple s’impatientaient (1 Samuel 13 : 9-13). Que d’erreurs sont commises par manque de patience ! • Saul a essayé de se justifier de ce qu’il avait fait. Quand le prophète est arrivé, le roi Saül a essayé de se justifier et il a donné trois raisons : 1) que le peuple se dispersait ; 2) que Samuel, le prophète, n’arrivait pas et 3) que les Philistins étaient rassemblés et prêts à attaquer. Bien qu’il y ait une part de vérité, cela ne justifiait pas ce que le roi Saül avait fait. • Il était trop tard quand le roi Saül a voulu consulter Dieu. Il était trop tard et Dieu a gardé le silence, ne l’a pas écouté même s’il a essayé à travers les prophètes et l’Urim. Ne laissez pas la voix de Dieu se taire dans votre vie, parce que le vide et la solitude que vous pourrez ressentir seront très profonds et presque impossibles à supporter ; ce silence vous stupéfiera. Le livre d’Hébreux, chapitre 1, verset 1, dit : « Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes… ». Et dans le livre de Job 33 : 14, il est écrit : « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et on ne le remarque pas ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

23


MUSIQUE

HYMNE À LA JOIE Hymne exprimant la joie qui enveloppe les chrétiens pour la création du ToutPuissant. Un symbole d'amour, de révérence et d'honneur pour Dieu créé en 1907 par l'écrivain Henry van Dyke.

Louange qui transmet la confiance, le bonheur et l’espoir. La chanson « Hymne à la joie » a été composée en 1907 par l’écrivain américain Henry van Dyke. Ses quatre strophes montrent la joie qui enveloppe les croyants pour toute la création de Dieu, en devenant un emblème d’amour, de respect et d’honneur pour le Tout-Puissant. Les biographes de Van Dyke expliquent qu’il a composé son œuvre pendant qu’il annonçait l’Evangile sur le campus du William College, situé à l’ouest du Massachusetts. Impressionné par les montagnes imposantes qui entouraient le lieu, le prêcheur a écrit un chant centré sur la louange au Seigneur qui, par sa puissance infinie, couvre de bénedictions tous ses partisans. Consulté au sujet de l’essence de son hymne publié pour la première fois en 1911 dans un recueil de poèmes, le serviteur du Très-Haut a révélé toutes les émotions qui l’ont motivé à composer ce chant qui contient l’œuvre rédemptrice du Christ Jésus. Avec modestie, il a noté : « ces strophes sont de simples expressions de sentiments et de désirs chrétiens communs. C’est un chant de foi et d’optimisme ». UN OUVRIER EXCEPTIONNEL

Né le 10 novembre 1852 à Germantown, Van Dyke était un éminent pasteur qui a répandu la bonne nouvelle avec énergie tout au long de sa vie. Pendant sa jeunesse, et après avoir terminé l’école Poly Prep Country Day School en 1869, il a étudié à l’Université de Princeton et au séminaire théologique de Princeton. Puis, entre 1883 et 1899, il a dirigé une église à Manhattan. Fidèle à Dieu jusqu’au dernier moment de sa vie, cet homme de lettres prolifique et fertile a écrit des textes, des essais et des versets qui montrent le message que Dieu a adressé à l’humanité. De plus, il a enseigné la littérature anglaise à l’Université de Princeton pendant plus de deux décennies. Il MISISONNAIRE MONDIAL 24 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


HYMNE À LA JOIE 1 O joie bénie nous t’adorons! Soleil d’amour, Roi glorieux Comme la fleur nous nous tournons Vers tes rayons radieux Fondez brouillards de tristesse Ténèbres de peur, de colère Source infinie d’allégresse Remplis-nous de ta lumière 2 Le ciel, la terre, en louange Réfléchissent ton éclat Les étoiles et les anges Inlassables chœurs du Roi Les forêts et les campagnes Les prés fleuris, et l’hirondelle Les torrents de nos montagnes A cette joie nous appellent

3 Toi qui donnes, qui pardonnes Dieu bienheureux, bénissant Puits de joie de tous les hommes Soutien de tous les vivants Toi le Père, Christ un frère Tous ceux qui t’aiment sont à toi Apprends-nous l’amour sincère Elève-nous vers ta joie 4 Mortels, joignez la chorale De l’étoile du matin Que son amour insondable Nous unisse entre prochains Toujours chantant, marchons vers lui Dans les épreuves, victorieux Par ce concert soyons conduits Dans la joie de notre Dieu

a également été ambassadeur des États-Unis aux Pays-Bas et au Luxembourg, à la demande expresse du président Woodrow Wilson, de 1913 à 1916. Adepte de la musique du compositeur Ludwig van Beethoven, le professeur universitaire, après avoir conçu son poème phare « Hymne à la joie », a voulu qu’il soit chanté avec la mélodie de la dernière section chorale de la Neuvième symphonie de l’exceptionnel pianiste allemand appelée aussi « Hymne à la joie ». La détermination et l’audace de l’ècrivain ont permis à son texte de se fondre dans les harmonies du musicien allemand et d’en faire une chanson remarquable. Henry van Dyke, qui partageait la Parole durant les obsèques de l’écrivain Mark Twain, est décedé le 10 avril 1933, après avoir servi le Sauveur sans réserve. Son travail en faveur de la diffusion de la doctrine du Christ vit aujourd’hui dans chacun de ses poèmes, mais surtout dans sa mémorable louange « Hymne à la joie ». Une œuvre qui sert d’outil parfait pour adorer le Seigneur.

Avril 2019 / Impacto évangélique

25


LITTÉRATURE

BIOGRAPHIES DE GRANDS CHRETIENS Le livre, écrit par Orlando Spencer Boyer, est une compilation de notes biographiques de vingt des personnalités les plus notables de l'histoire du Christianisme moderne. Ce compendium, conçu pour inspirer les croyants, a reçu un grand accueil depuis sa parution. Tout le peuple italien affluait sans cesse à Florence. Le célèbre Duomo ne pouvait plus accueillir les énormes foules. Le prêcheur Jérôme Savonarola brûlait avec le feu de l’Esprit Saint. En percevant l’imminence du jugement divin, il tonnait contre le vent, le crime et la corruption rampante au sein même de l’église. Le peuple a alors abandonné la lecture des publications mondaines et banales et a commencé à lire les messages du fervent prêcheur. Ils ont arrété de chanter des chansons de rue et ont commencé à chanter les hymnes de Dieu. À Florence, les enfants ont organisé des processions pour recueillir des masques de carnaval, des livres obscènes et tous les objets superflus qui servaient à la vanité. Écrit par le pasteur américain Orlando Spencer Boyer, le livre « Biographies de Grands Chrétiens » est un texte qui rassemble les profils de vingt des plus importantes personnalités de l’histoire du christianisme moderne. Publié pour la première fois en 1983, en portugais, l’ouvrage révèle le véritable mystère de la grandeur de ce groupe d’hommes consacrés au Créateur et qui ont prêché l’Evangile : la prière. Il y a deux cents ans à Cambuslang, en Écosse, plus de cent mille hommes et femmes entouraient le prêcheur. Les paroles du message, animées par l’Esprit Saint, ont été clairement écoutées partout où se trouvait la foule. Il est difficile d’imaginer une multitude des dix mille personnes repenties qui ont répondu à l’appel et accepter le Sauveur. Ces événements sont l’un des rares exemples de l’accomplissement des paroles de Jésus : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers mon Père » (Jean 14 : 12). Il y avait « comme un feu brûlant retenu dans les os » de ce prêcheur, nommé George Whitefield. MISISONNAIRE MONDIAL 26 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


UNE ŒUVRE DE CHOIX

Il s’agit-là d’un compendium ayant reçu un bel accueil depuis sa publication. La compilation des récits de vie de Boyer a été conçue dans le but d’inspirer les croyants et de leur démontrer que la victoire de la foi dépend principalement des implorations au Seigneur. Cette compilation a aussi été conçue pour fournir l’information nécessaire afin de faire connaître l’héroïsme de ces fidèles qui se sont distingués par leur dévouement envers le Tout-Puissant.

Il est dit que William Carey, fondateur des missions modernes, ne possédait pas d’intelligence supérieure ni de don qui éblouirait les hommes. Mais c’est sa persévérance, doublée d’un esprit indomptable et invincible, qui lui a permis d’accomplir tout ce qu’il s’était fixé comme objectif, voici le secret du merveilleux succès de sa vie. Quand Dieu l’a appelé pour commencer une tâche, il est demeuré ferme, jour après jour, mois après mois, et année après année, jusqu’à ce qu’elle soit terminée. Il a laissé le Seigneur se servir de sa vie, non seulement pour évangéliser pendant quarante et un ans

Avril 2019 / Impacto évangélique

27


MISISONNAIRE MONDIAL 28 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


LITTÉRATURE à l’étranger, mais aussi pour accomplir l’incroyable exploit de traduire les Saintes Écritures dans plus de trente langues. Missionnaire, traducteur et écrivain évangélique, Boyer a rassemblé dans son livre les histoires de Jérôme Savonarola, Martin Luther, John Bunyan, Jonathan Edwards, John Wesley, George Whitefield, David Brainerd, William Carey, Christmas Evans, Henry Martyn, Adoniram Judson, Charles Finney, George Müller, David Livingstone, John Paton, Hudson Taylor, Charles Spurgeon, le pasteur Hsi, Dwight Lyman Moody et Jonathan Goforth. Il a été nommé « Noël » par ses parents parce qu’il est né le jour de Noël, en 1766. Les personnes l’ont surnommé « le prêcheur borgne » parce qu’il était aveugle d’un œil. Quelqu’un parlait ainsi de Noël Evans : « C’était l’homme le plus grand, le plus fort physiquement et le plus corpulent que j’aie jamais vu. Il n’avait qu’un œil, s’il y a lieu d’appeler cela un œil, parce que, avec plus de propriété on pourrait dire que c’était une étoile lumineuse, qui brillait comme la planète Vénus ». On l’appelait aussi « Le John Bunyan du Pays de Galles » parce que dans l’histoire de ce pays, il était le prêcheur qui a jouit le plus de la puissance du Saint Esprit. Partout où il prêchait, il y avait un grand nombre de conversions. DES HISTOIRES VRAIES

« Biographies de grands chrétiens » contient trois chapitres consacrés au témoignage personnel de l’auteur. Dans ces paragraphes, le Révérend expose, avec une prose directe, ses réflexions sur le secret des triomphes obtenus par les protagonistes de son œuvre. Il explique aussi ce que le Sauveur attend et aborde le gémissement de milliards d’âmes qui vivent dans l’obscurité, la misère et le désespoir. À genoux sur une plage en Inde, Henry Martyn répandait son âme devant le Maître et priait ainsi : « Seigneur bien-aimé, j’étais aussi dans le pays lointain. Ma vie brûlait de péché... Tu voulais que je revienne, non plus comme un bout de bois pour répandre la destruction, mais une torche qui brille pour toi (Zacharie 3:2). Me voici, au milieu de la plus dense, plus sauvage et plus oppressive obscurité du paganisme. Maintenant, Seigneur, je veux brûler jusqu’à ce que je sois complètement consumé par toi ! L’intense ardeur de ce jour-là a toujours motivé la vie de ce jeune homme. Il est dit que son nom est « le nom le plus héroïque qui orne l’histoire de l’Église d’Angleterre depuis l’époque de la reine Elizabeth ». Né le 5 mars 1893 à Bedford, Boyer a voulu montrer à l’humanité, avec son anthologie hommage, le chemin qui mène aux pieds de Jésus-Christ. Un but qui, au-delà de la publication du livre décrit dans cet article, a guidé son existence et lui a donné la faculté nécessaire pour annoncer la bonne nouvelle aux Etats-Unis et au Brésil,

De ce prêcheur, nommé Charles Finney, on dit qu'après avoir prêché à Govemeur dans l'État de New York, il n'y a eu ni danse ni théâtre dans la ville pendant six ans. On estime qu'en 1857 et 1858, plus de cent mille personnes sont devenues fidèles au Christ grâce au travail direct et indirect de Finney.

où il a effectué un service missionnaire et où il a semé la Parole. De ce prêcheur, nommé Charles Finney, on dit qu’après avoir prêché à Govemeur dans l’État de New York, il n’y a eu ni danse ni théâtre dans la ville pendant six ans. On estime qu’en 1857 et 1858, plus de cent mille personnes sont devenues fidèles au Christ grâce au travail direct et indirect de Finney. Son autobiographie est l’un des plus remarquables récits des manifestations de l’Esprit Saint, à l’exception du livre des Actes des Apôtres. Certains considèrent le livre de Finney, « la Théologie Systématique », comme l’un des ouvrages les plus importants sur la théologie, exception faite des Saintes Écritures. Décédé au Brésil le 21 avril 1978 à l’âge de 85 ans, Orlando Spencer Boyer a émulé tout au long de sa vie les braves et fidèles défenseurs du Très Haut qui font partie de son livre « Biographies de Grands Chrétiens ». Disciple engagé du Christ, il a toujours cherché à transformer l’existence des croyants et des non-croyants par des histoires réelles qui ont marqué la solidité du christianisme. Le missionnaire a ainsi reconnu qu’il était toujours merveilleusement et constamment protégé par la main de Dieu de la révolte des Boxeurs, qui a causé le massacre de centaines de croyants et de fidèles. Jonathan Goforth et sa famille ont échappé à d’innombrables situations pénibles parmi le peuple révolté, pour finalement atteindre, vingt jours plus tard, les côtes du pays. Rosalind et Jonathan Goforth ont vécu leur vie cachés avec le Christ, en Dieu. Voici, dans leurs propres mots, comment ils vivaient. Ce n’est pas seulement de l’obstination le fait d’accepter pour nous la gloire qui appartient à Dieu, mais c’est aussi un péché grave, car le Seigneur a dit : « Je ne donnerai pas ma gloire à un autre ». Alors qu’il était encore jeune, Jonathan Goforth a adopté les paroles de Zacharie 4 : 6 comme devise de sa vie: « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel, le maître de l’univers ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

29


HÉROS DE LA FOI

LE MISSIONNAIRE ANGLAIS Phyllis Thompson

Dixon Edward Hoste a servi le Christ pendant plus de six décennies. Serviteur aux convictions chrétiennes profondes, il a été directeur général de la Mission Intérieur de la Chine de 1900 à 1935. Il a montré qu'avec de la tolérance et des prières, il était possible d'inciter les hommes à croire en Dieu.

Dixon Edward Hoste est né en Angleterre, à Bri-

ghton, le 23 juillet 1861, quatre ans avant la fondation de la Mission Intérieur de la Chine (MIC). Ses parents étaient des chrétiens craintifs qui l’avaient élevé dans un foyer empreint de discipline, d’amour et de formation aux Saintes Écritures. Sa mère avait une connaissance profonde de la Bible. Elle lui a transmis l’amour de Dieu, le besoin de repentance et de foi en Christ. Elle lui a également inculqué un vif intérêt pour les missions et les principes évangéliques. Au cours de son enfance, Hoste s’est rendu à l’école Clifton College, où il a excellé pendant ses études, y compris dans l’apprentissage de la langue grecque, qu’il maîtrisait dès l’âge de 8 ans. Plus tard, à 17 ans, il est entré à l’Académie royale militaire de Woolwich, où il a appris l’obéissance, la précision et l’ordre. Ensuite, il a appris comment comprendre et diriger les hommes. Un an plus tard, il sera appelé en tant que lieutenant d’un régiment de l’Artillerie MISISONNAIRE MONDIAL 30 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


En compagnie de cinq étudiants universitaires et d’un collègue de son régiment, Dixon a formé plus tard le groupe surnommé « Les sept de Cambridge ». Cela a renforcé son espoir de transmettre le message du salut en Chine. royale, il va alors vivre une histoire loin du Seigneur. Cependant, l’Évangile a toujours eu une place dans son cœur à cette époque. En 1882, son existence a pris un tournant lorsqu’il a assisté à une réunion tenue par le serviteur Dwight Moody à Brighton, guidé par son frère William, qui venait de se confier au Sauveur. La prédication de l’évangéliste américain l’a convaincu qu’il vivait dans le péché et lui a rappelé que la colère éternelle attendait les non-croyants. À ce moment-là, il a décidé d’accepter Jésus comme son sauveur et s’est agenouillé pour se soumettre au pouvoir du Très Haut. Immédiatement, le pardon et l’amour du Créateur l’ont submergé, il s’est senti rempli d’une joie profonde. UN FIDELE CROYANT

Après sa conversion, il a commencé à lire la Bible avec une telle voracité, comme si c’était le seul livre au monde. Par ailleurs, il a eu l’intime conviction que partager la bonne nouvelle était plus important que toute autre activité. Son père lui a alors conseillé de prier pour Dieu. Son désir d’imprégner l’Évangile l’a amené à entrer en contact avec des disciples de Jésus-Christ qui avaient des idées similaires aux siennes. De plus, il a prêché la Parole à différents endroits et il s’est consacré durant son temps libre à approfondir sa foi. Au début de l’année 1883, l’un de ses nouveaux amis, Montagu Beauchamp, un étudiant de l’Université de Cambridge, lui a fourni des informations sur la Mission Intérieur de la Chine et l’a mis en contact avec quatre autres croyants de l’université. Il a immédiatement ressenti un énorme besoin de devenir missionnaire et de diffuser le message du Seigneur au peuple chinois. Huit mois plus tard, il a rencontré Hudson Taylor, fondateur de l’organisation, et il a pris connaissance des épreuves que les fidèles devaient supporter quand ils voulaient déménager en Asie, cependant cela ne l’a pas découragé. En compagnie de cinq étudiants universitaires et d’un collègue de son régiment, Dixon a formé plus tard le groupe surnommé « Les sept de Cambridge ». Cela a renforcé son espoir de transmettre le message du salut en Chine. En février 1884, il a comparu devant les autorités de la Mission Intérieur de la Chine. À ce moment-là, le missionnaire Taylor lui a conseillé d’acquérir de l’expérience et d’aider les fidèles anglais durant les services célébrés par Moody et

Avril 2019 / Impacto évangélique

31


HÉROS DE LA FOI

Le prédicateur anglais a dirigé avec sagesse la Mission Intérieur de la Chine. Cette dernière l’a amenée à surmonter de grands défis. Soutenu par les membres de l'organisation, il a déployé une série d'efforts évangéliques basés sur les enseignements du Messie

la chanteuse Ira Sankey. De la même manière, il a suggéré d’approfondir sa connaissance des Écritures. Le 5 février 1885, après avoir visité diverses universités d’Angleterre et d’Écosse dans lesquelles ils ont évangélisé des milliers de jeunes, Les sept de Cambridge sont partis en direction de la nation asiatique. Ils sont arrivés le 18 mars. Hoste est parti dans la province du Shanxi pour commencer sa vie missionnaire. Il s’est ensuite installé à Quwo, où il s’est consacré à l’étude de la langue locale. La nuit, il s’asseyait dans la cour de sa maison et il prêchait la Parole à une foule de curieux. Durant l’après-midi, il distribuait des traités chrétiens. UN PRÊCHEUR ACHARNÉ

En 1886, Hudson Taylor a visité le sud du Shanxi. Là-bas, il a pu voir les fruits du travail d’évangélisation mené dans le comté de Hongtong par le pasteur Hsi, un homme pieux qui était l’un des missionnaires responsables de la diffusion du christianisme sur le sol chinois. Quelque temps plus tard, Dixon s’est joint à cet emblématique serviteur chinois et il a collaboré avec lui en tant qu’assistant personnel. Tous deux, passionnés par la prière, ont visité divers endroits où des groupes de nouveaux croyants s’étaient formés grâce à la bénédiction de Dieu. Au côté du pasteur Hsi, l’évangéliste a vécu une période de formation qui l’a préparé aux défis qu’il assumerait plus tard pour la Mission Intérieur de la Chine. À cette époque, tout comme le révérend Hsi, il ne faisait confiance qu’au Christ pour pouvoir changer le cœur des hommes à qu’il transmettait le message du Très-Haut. De plus, il s’est rendu compte que les croyants devaient faire appel à leur foi lorsqu’ils étaient persécutés pour avoir fait confiance au Rédempteur et il a appris à attendre que le Tout-Puissant mûrisse l’espoir et l’amour des nouveaux convertis. Pendant près d’une décennie, le prédicateur a contribué à une énorme récolte de fidèles à Hongtong. Il était un fervent défenseur du fondement de l’Eglise en Chine basé sur des collaborateurs, des ouvriers et des pasteurs locaux. Il a soutenu avec détermination le travail silencieux du ministre Hsi, qui a conduit des milliers de personnes aux pieds de Jésus-Christ. Tous deux ont obtenu d’innombrables triomphes spirituels qui fait grandir l’entité créée par Taylor MISISONNAIRE MONDIAL 32 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


jusqu’au 19 février 1896, jour où le Seigneur a appelé le missionnaire Hsi à le rejoindre. UN LEADER EXEMPLAIRE

Au début des années 1900, alors qu’il se trouvait dans la ville de Shanghai, Hoste a assisté à la rébellion des Boxers, une révolte populaire qui mettait en danger la sécurité et la paix des prédicateurs étrangers. Le révérend Taylor, qui se trouvait alors en Suisse, lui a demandé de rester sur place pour aider le directeur adjoint de l’institution, le pasteur J. W. Stevenson. Cependant, le 7 août de la même année, lorsqu’il a appris les attaques sanglantes contre les ministres des Affaires étrangères, il l’a nommé Responsable de l’Œuvre. Pendant les 35 années suivantes, le prédicateur anglais a dirigé avec sagesse la Mission Intérieur de la Chine. Cette dernière l’a amenée à surmonter de grands défis. Soutenu par les membres de l’organisation, il a déployé une série d’efforts évangéliques basés sur les enseignements du Messie. Avec la bénédiction du Créateur et protégé par la Bible, il a permis l’installation d’un gouvernement stable pour la société missionnaire, qui survit encore jusqu’à nos jours. Il l’a amené à devenir le plus important corps évangélique présent sur le territoire chinois. Croyant que le royaume de Dieu était prioritaire, dans son travail à la tête du MIC, il a prié plusieurs heures par jour pour pouvoir compter sur la direction de Jésus. Et bien que réservé et parfois lointain, il a prodigué un amour abondant aux enfants qu’il évangélisait durant l’exercice de ses fonctions pastorales. De même, engagé à suivre les traces du Christ, il a choisi la patience et l’humilité pour exercer son leadership. Ses décisions étaient toujours fondées sur les préceptes de la foi et elles répondaient à une analyse minutieuse. De manière permanente, Dixon a rappelé aux missionnaires étrangers qu’ils devaient servir les Chinois et ne pas s’imposer à eux. Selon lui, l’opposition spirituelle devait être affrontée avec bonté et prière. Il a également nommé des croyants autochtones à des postes vitaux dans le but de bâtir des congrégations locales fortes. Jusqu’au jour de sa retraite, qui a eu lieu en juin 1935, sa vie a été un voyage continu pour la croissance du christianisme en Asie. Embrassant les Ecritures, il a également enduré les vicissitudes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Le 19 mai 1946, alors que le soleil se levait sur la métropole de Londres, le missionnaire Dixon Edward Hoste est parti rejoindre les cieux après plus de six décennies au service du Tout-Puissant. Homme simple aux profondes convictions chrétiennes, le serviteur britannique a montré au cours de sa longue histoire que grâce à la tolérance et aux prières, il était possible de placer les hommes sur le chemin de Dieu. Patient et persévérant à la fois, il a également joué un rôle vital dans le développement de la Mission Intérieur de la Chine et dans l’évangélisation de la Chine.

Avril 2019 / Impacto évangélique

33


HISTOIRE DE VIE

PRIS DANS LES GRIFFES D'UNE SORCIÈRE Sa maladie l'a mené à chercher des remèdes de manière désespérée. Il est allé voir le diable lui-même pour pouvoir guérir, mais tout cela n’était qu’une arnaque qui lui a valu d'énormes dépenses. Ce n'est que lorsqu'il a commencé à reprendre le chemin de l’Evangile, tout en se repentant de ses péchés, qu'il a retrouvé la santé. STEVEN LÓPEZ PHOTOS : ARCHIVES FAMILIALES

MISISONNAIRE MONDIAL 34 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


Assis à table, Oswaldo Huillcas Huincho attendait l’heure du dîner. Avec le regard baissé et inquiet, il méditait sur les sommes d’argent qu’il dépensait pour tenter de retrouver sa santé, atteint d’un étrange mal qui l’attaquait depuis son plus jeune âge, dès suite d’une chute et d’un coup à la tête. Il avait fait appel à toutes les options possibles pour éviter les évanouissements et les convulsions continus. Pendant des années, il s’est rendu dans des cabinets médicaux de toutes sortes, mais rien n’y a fait. Il s’est ensuite tourné vers la sorcellerie et le spiritualisme, ce qui, loin de le guérir, lui a valu des dépenses onéreuses. Plongé dans ses inquiétudes, il a pris l’assiette de soupe que son épouse, Griselda, lui avait préparée exclusivement à la demande du sorcier. Il ignorait totalement quels en étaient les ingrédients. Le sorcier lui avait annoncé qu’il devrait se rendre dans une mine abandonnée à l’aube pour assister à un rituel satanique, durant lequel il devrait faire un pacte de sang avec le diable avec le faux espoir de bénéficier de la guérison attendue pendant plus de trois décennies. Accepter un accord avec Satan était très difficile pour lui et des doutes l’ont assailli. Oswaldo souffrait de ce mal depuis son enfance, des suites d’un accident dans sa ville natale, la ville de Tucsipampa, dans la province d’Angaraes, dans le département de Huancavelica, sur les hauteurs des hauts plateaux péruviens. Un jour de 1977, alors qu’il avait à peine 2 ans, il était en train de jouer dans la rue. Soudain, il a trébuché et sa tête s’est écrasée sur la route rocheuse. Suite au choc, il s’est évanoui durant plusieurs minutes. Le désespoir s’était emparé de Juan Huillcas et de Juliana Huincho, ses humbles parents. Des évanouissements et des convulsions se sont produits constamment au cours des jours suivants. Le garçon a été emmené consulter différents médecins, mais personne ne pouvait le guérir. Certains membres de la famille insinuaient que « le mal avait saisi l’enfant et qu’il ne guérirait pas ». Peu de temps après, ses parents firent la connaissance d’une église évangélique qu’ils commencèrent à fréquenter. La guérison de leur enfant était l’une de leurs demandes quotidiennes, mais les évanouissements continuaient d’affecter la vie de leur fils. Juan Huillcas a rapidement assumé le poste de pasteur et il est devenu un représentant de la communauté chrétienne. Il était respecté et admiré par le troupeau, mais sa vie était différente au sein de sa maison. Il battait constamment sa femme et ses enfants. Il faisait pression sur ses enfants pour qu’ils aillent à l’église afin que les gens puissent voir qu’il avait une famille heureuse, même si la vérité était bien différente. En voyant les actions de son père, Oswaldo a grandi dans le ressentiment. Il ne croyait pas aux familles heureuses et il sentait que la foi n’était pas pour lui. Malgré sa maladie, pendant son adolescence, il s’est consacré aux fêtes, aux boîtes de nuit et à l’alcool. Il a cessé d’assister aux services dirigés par

Avril 2019 / Impacto évangélique

35


HISTOIRE DE VIE son père et il s’est impliqué dans la vie nocturne. Le mal était cependant toujours présent. À 19 ans, quelques mois après avoir terminé ses études, il a rencontré Griselda Huaura Zevallos. Ils ont commencé une relation amoureuse qui allait finir par un mariage. Le mariage a eu lieu dans l’église catholique de Lircay. Le bonheur semblait arriver et sa maladie avait disparu pour un court laps de temps. Il s’est ensuite consacré à l’exploitation minière de Casapalca, ville située dans la province de Huarochirí, dans la montagne de Lima. Un jour, il s’est évanoui en plein travail et il a été conduit par ses compagnons au centre médical. Après avoir perdu connaissance pendant un certain temps, il s’est enfin réveillé. Là-bas, le personnel lui a conseillé de se rendre à l’hôpital, mais il a ignoré l’avis médical et a continué de travailler. Après avoir appris ce qui s’était passé, les membres de sa famille lui ont recommandé de se rendre chez le sorcier de la ville, une personne connue sous le nom de « frère Pablo », qui disait pouvoir guérir tous les maux du corps et de l’âme. Cet homme semblait être un humble paysan, mais il marchait avec une valise contenant un crâne et toutes les préparations qu’il utilisait au cours de ses rituels. Fatigué de son image auprès de ses collègues à cause des convulsions, Oswaldo a quitté son emploi dans la mine et s’est rendu dans une autre mine plus éloignée. Là-bas, sa maladie s’est aggravée et il a dû être conduit à l’hôpital pour une évaluation complète. Après des jours de contrôles et d’analyses, les médecins lui ont diagnostiqué une épilepsie grave et lui ont prescrit des médicaments afin de pouvoir maîtriser ses crises.

Des évanouissements et des convulsions se sont produits constamment au cours des jours suivants. Le garçon a été emmené consulter différents médecins, mais personne ne pouvait le guérir. Certains membres de la famille insinuaient que « le mal avait saisi l'enfant et qu’il ne guérirait pas ».

LA RENCONTRE AVEC LE MAL

Le traitement pharmacologique semblait être la solution, cependant, cela ne fut pas le cas. Ses proches continuaient de lui conseiller de rechercher le guérisseur pour pouvoir guérir, ses conseils avaient pris de plus en plus de force. Les médecins ne trouvaient aucun remède à sa maladie et il semblait que son seul espoir soit de faire appel aux services du soi-diMISISONNAIRE MONDIAL 36 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

sant « frère Pablo ». Il avait complètement oublié Dieu. En arrivant chez le sorcier, Oswaldo a observé l’environnement et il s’est assis à la table préparée pour lui. - Notre père va venir et il te dira comment guérir, tu dois juste lui faire confiance - a dit « le frère Pablo ». Ensuite, les bougies qui entouraient la table se sont éteintes et une voix d’outre-tombe s’est laissé entendre. - Fils, qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? J’arrive parce que tu m’as appelé - dit cette voix. DE FAUSSES PROMESSES

Le rituel satanique s’est terminé une heure plus tard et Oswaldo a continué de vivre avec sa maladie. Cependant, le


Avril 2019 / Impacto évangélique

37


HISTOIRE DE VIE

sorcier avait réussi à persuader sa famille d’assister à davantage de séances, car la maladie « résistait ». Chaque rituel coûtait entre 1500 et 2000 soles. Au cours de la deuxième séance, le guérisseur a à nouveau réalisé « un nettoyage » de toute la maison et il a saupoudré l’endroit de préparations afin d’éliminer le mal. Le résultat était pourtant le même, les crises continuaient. La situation économique de la famille était précaire en raison des dépenses énormes, bien que ces séances spirituelles ne provoquaient aucun effet favorable. Oswaldo a demandé au sorcier de prendre en compte les coûts élevés de son travail. « Nous allons consulter notre père et nous verrons ce qu’il nous répond à propos d’une baisse des prix », a répondu le charlatan. De toute évidence, le supposé conseil satanique était de continuer les paiements. Oswaldo a accepté de payer une dernière fois et le guérisseur lui a annoncé que cette fois-ci le rituel n’aurait pas lieu dans sa maison, mais à Uchucchacua, une mine abandonnée de la province d’Oyón, dans le département de Lima. Làbas, il réaliserait un pacte avec Satan. Griselda, sa femme, avait été persuadée en secret par le sorcier de tuer un chien noir et de préparer une soupe. « Servez-lui cette soupe sans le prévenir. Ça va l’aider », a-t-il dit. Elle avait accepté de préparer la soupe la veille de la session dans la mine abandonnée. Cette nuit-là, tout en buvant la soupe de chien, Oswaldo a continué de lutter contre lui-même. Il ne pouvait en aucun cas se rendre au diable. Il se souvint soudain que Dieu MISISONNAIRE MONDIAL 38 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

pouvait le guérir et le témoignage d’un collègue sorcier qui prêchait maintenant la Parole de Dieu, lui est revenu à l’esprit. Cet homme avait expliqué la supercherie du diable pour tromper les gens. C’est à ce moment-là qu’il a décidé de ne pas se rendre dans la mine, et encore moins de retourner consulter le sorcier. Il a préféré mourir plutôt que de se faire arnaquer de nouveau pour une guérison qui ne venait pas. À LA RECHERCHE DE DIEU

Il a décidé de se rendre à Oyón dans le but de trouver une église. Il a visité plusieurs endroits et il a trouvé une église appartenant à la même communauté que son père fréquentait.


Il est arrivé dans l’église et il s’est agenouillé à la recherche du pardon. - Mon Dieu, pardonne-moi pour toutes les mauvaises choses que j’ai faites pendant ce temps - a-t-il imploré. Repentant de ce qu’il a fait, il a poursuivi sa vie dans l’espoir que Dieu lui accorderait un miracle. Après un certain temps, Oswaldo a été nommé shérif, une autorité communale qui, selon la tradition ancestrale andine, a en charge l’administration de la ville, dans le cadre des services rendus à la communauté. Lors de ses visites dans la ville de Lircay, il a rencontré

un frère évangélique. Ils ont beaucoup discuté et se sont mis d’accord pour se rencontrer afin d’écouter la Parole de Dieu. Le jour est arrivé. Un groupe de pasteurs est venu chez lui. À leur réception, le visage d’Oswaldo a soudainement changé. La tranquillité avait envahi son cœur. Après avoir entendu la bonne nouvelle de Dieu, la famille est tombée aux pieds du Christ. À ce moment, un esprit maléfique est sorti de la vie d’Oswaldo. Le mal qu’il a subi, avait disparu de son être. L’année suivante, l’heureux couple est descendu dans les eaux du baptême. Dix ans ont passé, les évanouissements et les convulsions ont disparu de la vie de Huillcas. Actuellement, Oswaldo, Griselda, et leurs quatre enfants, servent Dieu.

Avril 2019 / Impacto évangélique

39


ENTRETIEN

« LA DOCTRINE SOUTIEN L’ŒUVRE » Eliseo Aquino Curi

Au cours d’une récente visite à la retraite des pasteurs faite par le Responsable National du Pérou, le Rév. Gustavo Martínez, Trésorier International du Mouvement Missionnaire Mondial, a résumé les 56 années d’existence de l’Œuvre. Le Rév. Gustavo Martínez croit en la croissance de l’Œuvre sur la base de l’expérience acquise au cours des années d’existence du MMM et du suivi constant de la saine doctrine. Il met également en évidence la grande victoire remportée sur les attaques qui cherchent à saper la force de l’Œuvre. 56 ans se sont écoulés depuis la fondation de l’Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial. Que pouvons-nous souligner au cours de ces années ? Pour moi, c’est une grande victoire que Dieu nous accorde au milieu de nombreuses attaques. Même si l’ennemi a essayé d’empêcher l’exécution de ce travail, le Seigneur continue à la tête de cette Œuvre. Nous croyons que si nous avons pu accomplir ces 56 années, c’est parce que la présence de Dieu a été avec nous. Je pense que c’est le plus grand succès que nous ayons obtenu. Quels ont été les points forts et les piliers qui ont permis à l’Œuvre d’avancer ? Premièrement, nous avons donné toute notre confiance à Dieu, en utilisant la prière et le jeûne comme outils, des instruments que Dieu a donnés à cette œuvre. Deuxièmement, prendre en compte la Parole de Dieu car c’est la vie, c’est l’esprit, c’est ce qui nous donne le courage ; la Bible est comme une épée à deux tranchants qui pénètre l’âme et l’esprit, qui discerne les intentions et les buts de chaque être humain. Une des choses qui a permis à cette Œuvre de rester solide est la doctrine, ainsi que le soin que nous avons pris de ne pas nous laisser contaminer. Nous pouvons également dire que l’unité dans le pastorat de chaque pays et la direction des responsables internationaux ont énormément bénéficié à cette Œuvre.

MOUVEMENT MISISONNAIRE MISIONERO MUNDIAL MONDIAL 40 MOVIMIENTO Amérique• Europa América • Europe• Oceanía • Océanie• África • Áfrique • Asia • Asie

Dans le livre de l’Apocalypse, le Seigneur donne un message aux sept églises dans lesquelles il leur montre ses faiblesses et ses vertus. Quelles sont nos faiblesses ? Dans chaque église et dans chaque personne, il y a des vertus, mais il y a aussi des défauts et des faiblesses. Face à cette situation, nous devons donner la priorité au spirituel et à la Parole de Dieu jusqu’à ce que le Seigneur ait pitié de nous et nous élève. Il est également important de renforcer nos points faibles. Dans l’Œuvre, en général, nous avons fait face à des pertes précisément à cause de la négligence spirituelle, parce que ces personnes se faisaient confiance elles-mêmes. Elles n’avaient pas réalisé quelles étaient leurs faiblesses et ne les avaient pas améliorées. C’est ce qui les a menées à la ruine. Je crois que si nous nous tournons toujours vers Dieu, nous dépendons de lui. Nous avons confiance en sa grâce et en la puissance de sa force. Nous allons continuer à obtenir des victoires jusqu’à la fin. Nous avons vu comment d’autres conseils qui ont été fondés pendant 40 ans, se sont effondrés et certains ont même disparu. Quelle réflexion pouvons-nous faire à ce sujet ? Il y a plusieurs facteurs, le plus important est qu’ils ont négligé le fait de préserver la présence de Dieu, ils n’ont plus admis le


Seigneur. Nous voyons dans le message à l’église de Laodicée, qu’Il était sur le pas de la porte, Il n’était pas à l’intérieur, et pour que cette Œuvre ou toute autre soit maintenue, le Seigneur doit être à l’intérieur et non à l’extérieur ! Certains ont laissé Dieu à l’extérieur par erreur ou par arrogance et cela les mène à leur ruine. Cela se produit également dans la succession des responsables, des générations qui n’étaient pas présentes au début, apparaissent. Elles, qui n’ont pas capturé la vision, viennent diriger lorsque tout a déjà été fait. Elles ont confiance dans les réalisations et les victoires que d’autres ont remportées. Elles négligent la présence de Dieu. Elles commencent à permettre au monde d’entrer dans l’église. Ainsi commence la chute. Quel devrait être le rôle de l’église en ces temps ? L’église doit être à l’offensive parce que nous avons une promesse du Seigneur Jésus-Christ. Il a dit que les portes de l’enfer ne peuvent pas prévaloir contre l’église. Cela nous dit que nous ne pouvons pas rester passifs ou silencieux en attendant que l’ennemi attaque. C’est l’église qui doit attaquer. Nous devons prêcher l’Evangile sans nous soucier des circonstances. Dieu nous donnera l’onction, le pouvoir, la parole, la sagesse pour les affronter.

Seule une personne soumise à Dieu sera disposée à donner sa vie pour lui. L’église ne peut pas se soumettre aux idéologies humaines. Il y a un principe dans ce monde qui influence des hommes et des femmes méchants qui s’aiment eux-mêmes, qui détestent le bien et qui aiment le mal. L’église ne peut pas accepter cela, elle doit se battre, elle doit continuer à prêcher l’Évangile, même si nous sommes attaqués, persécutés ou nous perdons nos vies. Il vaut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes. Enfin, quel message souhaitez-vous transmettre à tous nos lecteurs du magazine Impacto ? Je vous encourage à dépendre de Dieu, à garder la Parole, à embrasser la foi de tout votre cœur, à permettre à Christ d’être le centre de vos vies. Résistez aux épreuves et aux difficultés, comme le dit l’apôtre Pierre : « Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et sœurs dans le monde ». Aujourd’hui, nous nous battons et résistons. Demain viendra le tour d’autres personnes autre part dans le monde. Ne vous découragez pas. Ne vous sentez pas seul. Ne croyez pas que le Christ vous décevra. Personne ne peut avoir honte de se rendre au Seigneur.

Avril 2019 / Impacto évangélique

41


APOLOGÉTIQUE

LE MORMONISME EST-IL UNE SECTE ? Les mormons sont impliqués dans une fausse religion qui déforme la nature de Dieu, Jésus-Christ, et la signification du salut. Elle a été fondée il y a quelques siècles par un homme nommé Joseph Smith, qui dit avoir eu une rencontre avec Dieu. Joseph Smith avait 17 ans lorsqu’il a proclamé qu’un ange nommé Moroni lui était apparu. Moroni a dit à Joseph qu’il avait été choisi pour traduire les écrits de plusieurs anciens prophètes amérindiens compilés par Mormon, le père de Moroni, plus de mille ans auparavant. La religion mormone, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a été fondée il y a moins de deux cents ans par Smith. Il prétendait avoir reçu une visite personnelle de Dieu le Père et de Jésus-Christ, qui lui ont dit que toutes les églises et leurs croyances étaient une abomination. Smith s’est proposé de fonder une nouvelle religion qui prétendait être « la seule vraie église au monde ». Le problème avec le mormonisme est qu’il contredit, modifie et élargit la Bible. Les chrétiens n’ont aucune raison de croire que la Bible n’est pas vraie et suffisante. Croire et avoir confiance en Dieu signifie croire en Sa Parole. « Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3 : 16), ce qui signifie qu’elle vient de Dieu. LEURS CROYANCES

En fait, les mormons croient qu’il existe quatre sources de mots divinement inspirés, plutôt qu’une seule. 1) La Bible « pourvu qu’elle soit correctement traduite ». Ils ne précisent pas toujours quels sont les versets mal traduits. 2) Le Livre de Mormon, traduit par Smith et publié en 1830. Smith affirmait que c’est le « livre le plus correct » du monde et qu’une personne peut s’approcher de Dieu, suivant MISISONNAIRE MONDIAL 42 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

Ses préceptes, « plus qu’avec tout autre livre. » 3) l’œuvre « Doctrine et Alliances », considérée par les Mormons comme l’équivalent des Écritures ; elle contient une collection de révélations modernes sur « l’Église de Jésus-Christ, telle qu’elle a été restaurée ». 4) l’œuvre « La Perle du Grand Prix », considérée par les


Mormons comme un « éclaircissement » des doctrines et enseignements manquants dans la Bible. Elle ajoute ses propres informations sur la création du monde. Les mormons croient différentes choses sur Dieu : qu’Il n’a pas toujours été l’Être Suprême de l’univers, mais qu’Il a atteint ce statut grâce à une vie vertueuse et un effort constant. Ils croient que Dieu le Père possède « un corps de chair et d’os aussi tangible que celui d’un homme ». Bien que déjà abandonné par les chefs mormons modernes, Brigham Young croyait qu’Adam était Dieu et le père de Jésus Christ. Voici ce que les chrétiens savent de Dieu: Un seul vrai Dieu (Deutéronome 6 : 4, Esaïe 43 : 10, 44 : 6-8), qu’Il a toujours été et sera toujours (Deutéronome 33 : 27, Psaume 90 : 2, 1 Timothée 1 : 17), et qu’Il n’a pas été créé, mais qu’Il est le Créateur (Genèse chapitre 1 ; Psaumes 24 :1 ; Isaïe 37 :16). Il est parfait et personne d’autre n’est comme lui (Psaume 86 : 8 ; Esaïe 40 : 25). Dieu le Père n’est pas un homme (Nombres 23 : 19 ; 1 Samuel 15 : 29), il est Esprit (Jean 4 : 24) et un Esprit n’est pas de chair et d’os (Luc 24 : 39). Les mormons croient qu’il existe trois niveaux différents de royaumes dans la vie à venir : le Royaume céleste, le Royaume terrestre, le Royaume téleste et l’obscurité extérieure où la race humaine finira, en fonction de leurs réalisations au cours de cette vie mortelle.

La Bible dit qu’après la mort, nous allons au Ciel ou en Enfer, selon que nous mettons ou non notre foi en Jésus Christ. Être absent de nos corps en tant que croyants signifie que nous sommes avec le Seigneur (2 Corinthiens 5 : 6-8). Les incroyants sont envoyés en enfer (Luc 16 : 22-23). Quand Jésus viendra une seconde fois, nous recevrons de nouveaux corps (1 Corinthiens 15 : 50-54). Il y aura de nouveaux cieux et une nouvelle terre pour les croyants (Apocalypse 21 : 1), et les incroyants seront jetés dans un lac éternel de feu (Apocalypse 20 : 11-15). Il n’y a pas de seconde chance de rédemption après la mort (Hébreux 9 : 27). Les mormons croient que l’incarnation de Jésus est le résultat d’une relation physique entre Dieu et Marie. Ils croient que Jésus est un Dieu, mais que tout être humain peut aussi devenir un dieu. Historiquement, les chrétiens croyaient que Dieu était la Trinité et qu’Il a toujours existé en tant que Père, Fils et Esprit Saint (Matthieu 28 : 19). Personne ne peut atteindre le statut de Dieu, seulement Lui est un saint (1 Samuel 2 : 2). Nous pouvons être sanctifiés aux yeux de Dieu que via la foi en Lui (1 Corinthiens 1 : 2). Jésus est le Fils unique de Dieu (Jean 3 : 16) et est le seul qui n’ait jamais vécu une vie de péché, l’unique sans culpabilité et qui a maintenant la plus haute place d’honneur au ciel (Hébreux 7 : 26). Jésus et Dieu sont un en essence, Jésus a été Celui qui a existé avant sa naissance physique (Jean 1 : 1-8, 8 : 56), Jésus s’est donné lui-même pour nous en sacrifice, et Dieu l’a ressuscité des morts, un jour tous confesseront que Jésus Christ est le Seigneur (Philippiens 2 : 6-11). Jésus nous dit qu’il est impossible d’aller au ciel par nos propres œuvres, cela sera seulement possible si nous mettons notre foi en lui (Matthieu 19 : 26). Et beaucoup ne croiront pas en lui (Matthieu 7 : 13). Nous méritons tous le châtiment éternel pour nos péchés, mais l’amour infini et la grâce de Dieu nous ont donné une issue. « En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6 : 23). Il est clair qu’il n’y a qu’une seule façon de recevoir le salut ; en connaissant Dieu et son Fils, Jésus (Jean 17 : 3). Elle n’est pas obtenue par les œuvres, mais par la foi (Romains 1 : 17, 3 : 28). Quand nous avons cette foi, nous sommes automatiquement plus obéissants aux lois de Dieu et nous sommes baptisés dans l’amour pour Lui, mais pas parce que c’est une exigence pour le salut, c’est pourquoi nous pouvons recevoir ce don peu importe qui nous sommes ou ce que nous avons fait (Romains 3 : 22). « Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 : 12). Les mormons sont impliqués dans une fausse religion qui déforme la nature de Dieu, la Personne de Jésus-Christ, et la signification du salut. Source : https://www.gotquestions.org/Espanol/

Avril 2019 / Impacto évangélique

43


LOUANGE « De fait, ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Evangile, et cela sans recourir à la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas vidée de sa force. » 1 Corinthiens 1 :17 Rév. Luis M. Ortiz

ILS VIDENT LA CROIX DU CHRIST DE SA FORCE Saint Paul ne voulait pas que la croix du Christ ou le sacrifice du Christ sur la croix soient vains, sans effet, inutiles. Pour éviter cela, il a dit qu’il n’a pas prêché l’Evangile « avec la sagesse des paroles », c’est-à-dire la sagesse humaine, la sagesse confuse, la sagesse folle, la sagesse discutable, la sagesse insensée, la sagesse du monde, la sagesse qui périt. L’apôtre affirme que la prédication de l’Evangile par la « sagesse des paroles » vide de force la croix du Christ, rend caduc le sacrifice du Christ. Au temps du grand apôtre, il y avait des prédicateurs qui prêchaient par la « sagesse des paroles ». Pour les Juifs la prédication du Christ crucifié était un scandale alors que pour les païens c’était une folie (1 Corinthiens 1, 23), ces faux prédicateurs évitaient une prédication claire, honnête et concise de la croix ; ils la substituaient par des paroles oiseuses, des philosophies vidées et des tromperies sans fondement. C’est pourquoi l’apôtre avertit en disant : « Faites attention que personne ne vous prenne au piège par la philosophie, par des tromperies sans fondement… Cependant, de même que le serpent a trompé Eve par sa ruse, j’ai peur que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité [et de la pureté] vis-à-vis de Christ » (Colossiens 2 : 8 ; 2 Corinthiens 11 : 3). Ils nient l’efficacité du sacrifice du Christ sur la croix et la puissance de son sang qui nous purifie de tout péché. Ils cachent le message de la croix et prêchent un évangile social, accommodant et facile ; ils attirent les gens à l’église ; ils présentent toutes sortes de programmes et de divertissements superficiels ; ils organisent des fêtes sociales, toutes sortes de d’événements : danses, tombolas, marches, festivals de théâtre, spectacles et autres. D’autres citent à tort la prière du Christ : « Afin qu’ils soient un comme nous sommes un » (Jean 17 : 22) ; et ils prônent l’unité, MISISONNAIRE MONDIAL 44 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


l’œcuménisme, le christianisme sans Christ, là où il y a de la place pour ceux qui nient la divinité du Christ, l’efficacité du sang du Christ, la nouvelle naissance, la sainteté, le baptême dans l’Esprit Saint et de nombreuses autres doctrines fondamentales de la parole de Dieu. Il y a aussi de la place pour ceux qui croient à toutes sortes de doctrines erronées et de démons ; il y a de la place pour le mondain, le fornicateur, l’adultère ; il s’agit de rassembler les gens, beaucoup de gens, peu importe comment ils vivent ou ce qu’ils croient. Il y a de la place pour tout le monde sauf le Christ. Cependant, les vrais chrétiens sont unis dans l’Esprit, ceux qui ont été lavés dans leur sang, dont les noms sont écrits au Ciel. La vraie Église de Jésus-Christ, bien que dispersée aux quatre coins de la terre, mais composée de nombreuses congrégations et dénominations, et dont elle ne peut pas être physiquement ou organiquement unie, est, elle aussi, unie dans l’Esprit. Nous nous aimons les uns les autres, quelles que soient la race, la couleur, la position ou la dénomination, car « il n’y a plus ni Juif ni non-Juif, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme, car vous êtes tous un en Jésus-Christ » (Galates 3 : 28). C’est la véritable unité des vrais chrétiens, l’unité biblique, l’unité dans l’esprit (Eph. 4 : 2-6). Il y en a d’autres qui, au lieu de prêcher la vraie Parole de Dieu, la grande révélation de l’amour et de la puissance de Dieu manifestée sur la croix du Calvaire, qui est ce qui nourrit réellement l’âme et l’esprit, qui est le seul fondement ferme de notre foi, prêchent leurs propres visions, révélations et apparitions présumées du Christ. Quiconque construit sa maison spirituelle sur ses propres visions et révélations ou sur celles des autres, mais fausses, verra sa maison s’effondrer au moment de la tester. Mais quiconque construit sa maison sur le fondement inébranlable de la Parole de Dieu, verra sa maison résister. « Nous considérons comme d’autant plus certaine la parole des prophètes. Vous faites bien de lui prêter attention comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur… » (2 Pierre 1 : 19). Ainsi, comme Paul, Pierre enseigne aussi qu’aucune vision, révélation, apparition ne peut prendre la place de la Parole écrite, car elle est sûre. Saint Paul ne s’intéressait pas du tout à ce sujet des faux prédicateurs de son temps, ni aux diverses subtilités, vanités et ornements sans fondement d’aujourd’hui, qui rendent également vide la croix du Christ. Aujourd’hui encore, il dirait : « Pour ma part, mes frères et sœurs, lorsque je suis venu vous annoncer le témoignage de Dieu, car j’avais décidé de ne connaître parmi vous rien d’autre que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié… Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse [humaine], mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu » (1 Corinthiens 2 : 1-4). Nous prêchons le Christ crucifié pour que personne ne se glorifie en sa présence. Loin de moi la gloire, sauf dans la croix de notre Seigneur Jésus Christ. Ami lecteur, nous vous assurons que la seule façon dont tous vos péchés peuvent être pardonnée et votre âme sauvée est la repentance et l’acceptation du Christ. Et en ce moment même, vous pouvez vivre cette expérience glorieuse, demandez de l’aide et priez Dieu. Amen. Avril 2019 / Impacto évangélique

45


MISISONNAIRE MONDIAL 46 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


LOUANGE « Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage : moi, j’ai vaincu le monde. » Jean 16 : 33 Rév. Gustavo Martínez

IL N'Y A RIEN À CRAINDRE Avant de savoir que Jésus était ressuscité, les disciples étaient dans un état de prostration et de tristesse inimaginable. Tant et si bien que lorsque Marie de Magdala est venue leur annoncer la résurrection, ils ne l’ont pas cru, trop occupés à pleurer et à gémir (Marc 16 : 11). Bien que le Christ ait annoncé à plusieurs reprises qu’il mourrait et ressusciterait le troisième jour, les disciples n’avaient jamais intériorisé ces paroles. Pour eux, la crucifixion avait marqué la fin de leur disciple, et chacun est retourné chez lui à sa profession respective. Mais le Christ est apparu pour leur redonner leur joie et lorsqu’Il leur montra ses blessures, preuves irréfutables qu’il s’agissait de Lui, ils se sont tous réjouis. Il existe une idée fausse que le chrétien marche sur un chemin de roses et qu’aucune tristesse ne peut l’affecter, car cela voudrait dire que Dieu n’est plus avec lui. Cependant, cette idée contredit les paroles du Seigneur Jésus-Christ lorsqu’Il a dit que sur cette terre nous ne serions pas exemptés des tribulations, mais qu’Il s’était engagé à nous donner Sa paix divine. « Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage : moi, j’ai vaincu le monde » ( Jean. 16 : 33). Notre victoire consiste à proclamer que, par la foi, nous avons conquis le monde avec le Christ. D’autre part, le Christ a vaincu non seulement la tristesse, mais aussi l’ignorance. Après qu’Il ait ressuscité d’entre les morts, Il est apparu à deux disciples en route pour le champ ; cependant, ils ne l’ont pas reconnu et l’ont même appelé « étranger » (Luc 24 : 18). En entendant ces paroles, notre Sauveur les a réprimandés pour leur ignorance, en leur disant : « Hommes sans intelligence, dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les

prophètes ! » (Luc 24 : 25). Le Christ a eu recours à la Parole pour leur redonner la joie qui vient de la foi. Mais quand ils l’ont dit aux autres apôtres, personne ne les a crus (Marc 16 : 12). Puis, quand le Christ leur est apparu, il leur a reproché leur obstination et leur incrédulité. Quand Dieu veut se révéler à une personne, il le fait toujours à travers les Ecritures. Elles produisent la foi et la foi conduit à Christ, désintégrant l’incrédulité du cœur (Romains 10 : 17). La foi authentique ne permet à rien ni à personne de nous séparer de l’amour sublime de Dieu, ni même de la mort. C’est parce que notre vie est fondée sur le rocher qu’est le Christ. Il est bon de rappeler qu’« il n’y a pas de peur dans l’amour ; au contraire, l’amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour » ( Jean 4 : 18 ; 1 Jean 4 : 8). Qui, alors, nous fera douter de son existence quand nous aurons reçu le témoignage que Jésus-Christ vit dans nos cœurs, qu’Il est réel, que Son pardon est encore valide pour tous ceux qui approchent le Trône de la Grâce ? Mes lecteurs bien-aimés, il est probable que vous n’ayez jamais expérimenté la joie du salut, ou que, l’ayant expérimenté, les tâches de la vie vous ont éloignés de Dieu. A cette heure, Dieu vous appelle et vous donne l’opportunité de l’accepter. Si vous le faites, Il vous recevra et vous rendra héritier du royaume des cieux instantanément. D’autre part, si vous êtes déjà sauvés, réjouissez-vous de votre salut. La mort a été engloutie dans la victoire du Christ au Calvaire, nous n’avons rien à craindre. Que Dieu vous bénisse maintenant et pour toujours.

Avril 2019 / Impacto évangélique

47


LOUANGE « Mais j’ai certaines choses contre toi: tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à tendre un piège aux Israélites pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et se livrent à l’immoralité sexuelle. Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes ». Apocalypses2 : 14-15 Rév. Rodolfo González Cruz

L'ÉGLISE DE PERGAME Pergame était une métropole très importante,

son nom vient du mot parchemin. Il y avait une bibliothèque de plus de deux cent mille livres, des informations qui en ont fait une ville éduquée. Ses habitants étaient très religieux, ils avaient érigés des églises avec beaucoup de dieux. Là-bas, se trouvait l’église dédiée à Esculape, le dieu de la santé. « Ecris à l’ange de l’Eglise de Pergame : Voici ce que dit celui qui tient l’épée aiguë à deux tranchants : Je connais [tes œuvres et] l’endroit où tu es établi : là où se trouve le trône de Satan. Tu es fermement attaché à mon nom et tu n’as pas renié la foi en moi, même durant les jours où Antipas, mon témoin fidèle, a été mis à mort chez vous, là où Satan est établi » (Apocalypse 2 : 12-13). Cette église était située dans une ville idolâtre où tout le monde était obligé d’adorer César, lui conférant le titre de « Seigneur ». Malgré les difficultés qu’ils traversaient, les frères de Pergame n’ont pas nié leur foi chrétienne. L’histoire raconte qu’Antipas était un martyr et qu’il est mort quand le gouverneur de la ville l’a mis dans une chaudière en bronze et a rôti le fidèle disciple du Christ. Tout comme Antipas a été cruellement assassiné, d’autres chrétiens ont été envoyés au Colisée romain pour être dévorés par des lions, des panthères et autres bêtes. Tout cela montre le degré de méchanceté, de perversité, d’ignorance et de sauvagerie de ces hommes qui, comme si c’était un spectacle, ont assisté à cet horrible massacre. « Mais j’ai certaines choses contre toi : tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à tendre un piège aux Israélites pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et se livrent à l’immoralité sexuelle » (Apocalypse 2 : 14). Dans l’église de Pergame, il y avait ceux qui pratiquaient la doctrine de Balaam, un prophète qui se souillait et qui promouvait la corruption du peuple de Dieu car il était corrompu par l’argent. Sa doctrine consistait à mener le peuple au péché, à l’erreur sexuelle, au joug inégal et à l’idolâtrie ; et de lui faire perdre ainsi la protection de Dieu et tomber dans la malédiction (Nombres 31 : 15-16, Jude 1 : 11). Balaam a endommagé son cœur et a aimé le prix du mal. Comme un scélérat, un pervers et un corrompu, il est mort MISISONNAIRE MONDIAL 48 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

traversé par une épée (Nombres 31 : 8), parce que Dieu ne l’aimait pas (2 Pierre 2 : 15). « Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes » (Apocalypse 2 : 15). L’église de Pergame s’accroche à la doctrine des Nicolaïtes, qui consiste à enseigner les autres pour leur bénéfice personnel ou collectif, à abuser de leur position, laissant de côté l’amour, la justice et l’unité. Il ne s’agit pas là d’autorité, mais d’autoritarisme ; « non en dominant sur ceux qui vous sont confiés, mais en étant les modèles du troupeau » (1 Pierre 5 : 3, 1 Corinthiens 12 : 1-31, 3 Jean 1 : 9-10). L’église de Pergame a rejeté cet enseignement. « Repens-toi donc, sinon je viendrai bientôt à toi et je les


combattrai avec l’épée de ma bouche » (Apocalypse 2 : 16). Jésus appelle à la repentance de cette église qui s’est mêlée à la doctrine mondaine, qui avait l’esprit de Balaam et des Nicolaïtes, sinon il l’affrontera, la réprimandera et la condamnera par la Parole de sa bouche (Apocalypse 19 : 15). « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Eglises : Au vainqueur je donnerai [à manger] de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc. Sur ce caillou est écrit un nom nouveau que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit » (Apocalypse 2 : 17). La manne fait référence au pain fourni par Dieu, qui a donné la nourriture à son

peuple dans le désert (Exodes 16). Au lieu de cela, la manne cachée sera donnée au vainqueur, c’est un pain de communion avec le Christ qui fournit bénédiction et vie spirituelle. Le « caillou blanc » est une récompense, et y sera écrite une nouvelle identité pour le croyant fidèle. Elle ne sera pas reçue sur terre, le Seigneur la donnera quand nous entrerons au ciel. Il dira probablement : prenez ce petite caillou... c’est votre nouveau nom. Comme Dieu l’a dit à Jacob : « .... Ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël... » (Genèse 32 : 28), ou comme il l’a dit à Abram : « On ne t’appellera plus Abram, mais ton nom sera Abraham... ». (Genèse 17 : 5).

Avril 2019 / Impacto évangélique

49


Un rapport sommaire du travail réalisé par l’OEuvre du Mouvement Missionnaire Mondial sur les chemins de l’Amérique et autour du monde. La Sainte Bible nous dit : “ Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple ... Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. ” Actes 2 : 46, 47.

L’ATTENTE ET LA RÉCEPTION DU POUVOIR D’EN HAUT Evénement : 30ème Convention Nationale. Date : du 2 au 5 mars. Lieu : Panama, Panama.

Avec pour devise « Shekhina 2019 » et en présence du Rév. José Arturo Soto, Président International de l’Œuvre de Dieu, le Mouvement Missionnaire Mondial du Panama a organisé sa 30ème Convention Nationale à l’Arena Roberto Duran, un colisée situé dans la capitale de ce pays. L’événement a réuni un grand groupe de fidèles locaux et de délé-

MISISONNAIRE MONDIAL 50 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

gations de frères du Costa Rica, du Pérou, de Porto Rico, de Colombie, d’Équateur et du Venezuela. Au cours du service inaugural de cette célébration spirituelle, le Rév. Rubén Concepción, Secrétaire International du Mouvement Missionnaire Mondial, a été chargé de partager le message du Christ. Son message, « L’attente et la réception du pouvoir d’en haut », a été basé sur Luc 24 : 49 et Actes 1 : 4 et 2 : 1. Dans son discours, le serviteur a parlé des promesses du Seigneur, qui sont destinées à ceux qui ont confiance en lui. Ensuite, pendant le service matinal du deuxième jour, le Rév. Luis Meza Bocanegra, Directeur International du


ÉVÉNEMENT

MMM, a été chargé de l’enseignement. Le serviteur a présenté le message « Les péchés de Sodome », basé sur Ézéchiel 16 : 49-50. Dans son discours, il a déclaré que la dernière attaque du diable serait contre la Parole de Dieu. LE TEMPS D’UNE VISITATION

Plus tard, pendant le service de nuit, le Rév. Aris Solís, Superviseur National du Mouvement Missionnaire Mondial de Colombie, a élaboré le sermon « Le temps d’une visitation ». Dans son analyse des Écritures, basé sur Luc 19 : 41-44, il a souligné que, durant les derniers jours, le Seigneur

répandra son Esprit sur toute chair. En plus, il a souligné que tout ce que le Très-Haut promet, il l’accomplit, et il a aussi souligné qu’Il bénit et prospère. Au début du troisième jour, un service des jeunes a été organisé avec la participation du Rév. Juan Casiano, du Mouvement Missionnaire Mondial de Porto Rico, qui a annoncé la bonne nouvelle. Basé sur Actes 1 : 4-8, le directeur de l’Institut Biblique Elim de Porto Rico a partagé le message « Atteindre la promesse ». Dans son discours, il a noté que la bénédiction du Rédempteur est disponible pour ceux qui vivent dans la foi.

Avril 2019 / Impacto évangélique

51


ÉVÉNEMENT

MISISONNAIRE MONDIAL 52 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


Plus tard, durant le cinquième service, le Rév. Carlos Guerra, Directeur International du MMM, a transmis la Parole. Basé sur Psaume 118 : 13, il a présenté le thème « Bousculés pour nous faire tomber ». Dans son discours, il a souligné que les croyants ne sont pas seuls. Il a également déclaré qu’il faut rappeler au diable que le Tout-Puissant est plus fort que lui. Il a également déclaré que les coups de marteau du Seigneur ne sont pas destinés à la destruction, mais au rétablissement. LA VISION QUI TRANSFORME

Pendant le dernier jour des activités, un service missionnaire a eu lieu. À cette occasion, le Rév. Juan Castillo, membre du Mouvement Missionnaire Mondial de Porto Rico, a été le porte-parole du message du Sauveur. Basé sur Ésaïe 6 : 1-8, il a offert la prédication intitulée, « La vision qui transforme ». Dans son message, il a souligné que la relation avec Dieu est

nécessaire dans nos vies et que l’Esprit du Créateur est ce qui nous change. Durant le dernier service de cette 30ème Convention Nationale du Mouvement Missionnaire Mondial du Panama, le pasteur Soto, leader mondial du MMM, a été chargé de partager la Parole. Basé sur Nombres 9 : 15-16, il a proclamé : « Dieu veut être avec nous continuellement. La continuité de sa présence indique qu’il prend les rênes de son peuple. Quand le Seigneur nous scrute, il peut faire ressortir ce qui est obscur, ce qui nous empêche d’avancer, ce qui est sale, ce qui ne fonctionne pas ». Dans la dernière partie de la réunion de foi du MMM du Panama, la promotion des ouvriers a été réalisée. 28 frères ont été reconnus pour leur travail d’évangélisation. En plus, l’événement a été retransmis en direct sur les cinq continents et en haute définition via le signal de Bethel Televisión et les différents moyens de communication de l’Œuvre.

Avril 2019 / Impacto évangélique

53


ÉVÉNEMENTS

JÉSUS NOUS UNIT Evénement : 19ème Convention Nationale. Date : du 21 au 24 février. Lieu : Buenos Aires, Argentine.

La salle omnisports Roberto Pando, située dans la partie sud de la ville de Buenos Aires, a été le lieu choisi par le Mouvement Missionnaire Mondial d’Argentine pour célébrer sa 19ème Convention Nationale avec une célébration spirituelle appelée « Jésus nous unit ». Environ trois mille personnes ont assisté à l’événement, lequel a pu compter sur la participation de délégations venues du Paraguay, de l’Uruguay, du Venezuela et du Chili. À l’inauguration de la convention, le Rév. Humberto Henao, Vice-président International du Mouvement Missionnaire Mondial, a été chargé d’annoncer la bonne

MISISONNAIRE MONDIAL 54 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

nouvelle de Jésus-Christ. Son message « Quand la Shekhina du Seigneur tombe », basé sur Daniel 7 : 9-10, a été centré sur le changement radical que le feu de Dieu produit sur le peuple. Puis, pendant la matinée du deuxième jour d’activités de cette réunion de foi, le Rév. Luis Rivera, Superviseur National du Mouvement Missionnaire Mondial du Paraguay, a prêché l’Évangile du Très-Haut avec le message « Vivre dans le feu de Dieu », basé sur 2 Rois 2 : 1-13. Dans sa participation, il a parlé du Saint-Esprit. LA PRÉSENCE DE DIEU

Quelques heures plus tard, pendant le service de nuit, le Rév. Rómulo Vergara, Directeur International de l’Œuvre du Tout-puissant et missionnaire sur le conti-


Avril 2019 / Impacto évangélique

55


ÉVÉNEMENT

MISISONNAIRE MONDIAL 56 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


nent africain, a transmis le message du Créateur. Basé sur 8 : 31-32, le serviteur a présenté le sermon « La vérité te libérera », dans lequel il a parlé du pouvoir de la Parole. Au début du troisième jour, le Rév. Fabio Mosquera, missionnaire du Mouvement Missionnaire Mondial d’Uruguay, a été l’instrument choisi pour transmettre la saine doctrine. Dans son intervention « Etre sous le processus de Dieu », basé sur Philippiens 1 : 6, le pasteur a motivé les présents à se laisser façonner par Dieu. Plus tard, pendant le service de nuit, le Rév. Gustavo Martínez, Superviseur National du MMM du Chili et Superviseur Missionnaire du Cône Sud, a développé la présentation des Écritures a travers le message « Vivre

en présence de Dieu ». Le discours du pasteur a été basé sur 1 Rois 17 : 1-2. Le dernier jour, pendant le service du culte missionnaire, le Rév. Vergara a de nouveau été chargé d’être le porte-parole de Jésus-Christ. L’intervention du prédicateur « Jusqu’aux extrémités de la terre » a été basée sur Actes 1 : 6-8. Dans sa présentation, le missionnaire vénézuélien a témoigné devant les croyants des débuts de l’Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial d’Afrique. Plus tard, pendant la clôture de la 19ème Convention Nationale, le pasteur Henao, basé sur 2 Rois 5 : 17-17, a présenté un discours intitulé « À partir de maintenant ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

57


ÉVÉNEMENT

RESTER DANS LE TEMPS Evénement : Culte spécial. Date : 12 février. Lieu : Barcelone, Espagne.

Le Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne

a célébré un service spécial pour la visite du Rév. Samuel Mejía, Superviseur Missionnaire de l’Asie, dans l’église principale de l’Œuvre de Barcelone, située à La Sagrera. Le service présidé par le Rév. Carlos Medina, Superviseur National du MMM d’Espagne, a pu compter sur la présence des fidèles des églises de Hospitalet, San Juan Despí MISISONNAIRE MONDIAL 58 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

et Ripollet. Le troupeau du Seigneur a profité de l’occasion pour l’adorer et le louer. Lors de la réunion de foi, le pasteur Mejía a été responsable d’annoncer la bonne nouvelle. Basé sur 2 Timothée 1 : 6, il a développé le thème « Rester dans le temps et dans des circonstances ». Dans son exposé, il a développé les points les plus importants de la deuxième épître de l’apôtre Paul à Timothée. UN PRECHE SINGULIER

Avec les Saintes Écritures, le prédicateur a déclaré en premier lieu : « Nous ne devons pas supprimer le don que Dieu a déposé dans nos cœurs. Alimentons le feu du Seigneur qui est en nous, ne laissons pas la prière. Essayons de ne pas perdre notre intimité avec Jésus-Christ ». Il a également souligné durant son sermon : « Il est très


important d’être courageux et de témoigner sur le Créateur dans notre environnement, sur notre lieu de travail, où personne de l’église ne nous voit. N’aie pas honte de témoigner. Garde tes principes quand tu es seul. Il ne nous laissera pas honteux”. De même, le pasteur Mejía, a basé son analyse biblique sur 2 Timothée 2 : 1-7 et a expliqué ce que signifie être un bon soldat de Jésus-Christ. A cet égard, il a déclaré : « Nous devons travailler et souffrir avant de mériter le repos. N’essaye pas d’éviter ce processus pour atteindre l’objectif. Dans la vie, les choses vont coûter cher. Travaille dur dans l’Œuvre de Dieu”. Ensuite, le Rév. Samuel Mejía a poursuivi en expliquant ce que le Tout-Puissant pensait d’un ouvrier approuvé. Basé sur 2 Timothée 2 : 14-26, il a déclaré que les chrétiens doivent se concentrer sur la vérité et éviter les apparences.

Avril 2019 / Impacto évangélique

59


ÉVÉNEMENT

PRÊCHE LA PAROLE

Événement : Réouverture de la Maison de la Bible. Date : 18 février. Lieu : Gênes, Italie.

Grâce à la présence de frères des églises d’Imperia, Busto Arsizio, Milan, Turin et des fidèles de diverses délégations chrétiennes, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Italie a réouvert la Maison de la Bible de la ville de Gênes, capitale de la région Ligure, avec une réunion de foi au cours de laquelle le travail fondamentale et remarquable de l’Œuvre de

MISISONNAIRE MONDIAL 60 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

Dieu a été démontrée en faveur de l’expansion de l’Évangile. Avant la réouverture, le Rév. David Echalar, Superviseur National du MMM d’Italie et Responsable du Bloc B de l’Europe, a montré son bonheur suite à la victoire remportée par l’Œuvre en Italie. À cet égard, le serviteur du Très-Haut a déclaré : « Nous sommes très heureux de réouvrir ce lieu. Pour nous, c’est un grand honneur d’avoir un lieu où nous pouvons répandre la Parole du Seigneur ». LIEU DE REFUGE

Le pasteur Echalar a donné des détails sur la réouverture


de la Maison de la Bible à Gênes et a révélé que Impacto Évangélique, le magazine qui édifie ta vie, fera partie de cet espace. À cet égard, il a souligné : « Nous allons avoir un secteur de lecture où nous pourrons réfléchir, méditer et revoir les éditions passées d’Impacto Évangélique. Ce sera un lieu de refuge pour beaucoup de gens qui ne savent pas où aller ». Puis, dans la prière pour la mise en œuvre de cette initiative visant à mettre la saine doctrine à la portée du peuple italien, le pasteur Echalar a partagé le message court « Prêche la Parole », basé sur Timothée 4 : 1-2. Dans son

discours, il a déclaré : « Comment les problèmes majeurs sont-ils résolus ? Comment les fausses doctrines sont-elles corrigées ? Uniquement en prêchant la Parole du Seigneur. Et c’est ce que nous voulons ». De la même manière, le Rév. Echalar a commenté : « Il y a beaucoup de frères, de nombreuses dénominations, qui ont écrit des études bibliques et ont étudié pour nous donner des livres précieux qui nous aideront à grandir dans la foi et à rester éloignés du diable. Et même si nous sommes de différentes dénominations, nous avons quelque chose en commun : Christ et son sang précieux, qui nous a tous pardonné ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

61


ÉVÉNEMENT

JE SUIS NÉ POUR T’ADORER Événement : Semaine de la Jeunesse. Date : du 5 au 10 février. Lieu : Berlin, Allemagne.

A Berlin, le Mouvement Missionnaire Mondial

d’Allemagne a célébré la Semaine de la Jeunesse avec la devise « Je suis né pour t’adorer ». Le Rév Edwar Flores et notre sœur Senaida Espinoza ont assisté à cet événement. Durant le premier culte, le pasteur Flores, leader de l’église de Berlin, a prêché la Parole. Basé sur 2 Corinthiens 7 : 10, il a partagé un message dans lequel il a analysé les

MISISONNAIRE MONDIAL 62 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

moments qui nous ont amenés à nous repentir et à chercher le salut. Pendant le deuxième service, notre sœur Espinoza, du MMM d’Italie, a présenté le sermon « Je suis né pour t’adorer ». Basée sur 1 Samuel 1 : 20, elle a expliqué les raisons pour lesquelles le Seigneur doit être adoré. Au cours du troisième service, la servante Espinoza a été à nouveau la porte-parole du Christ. Basée sur 1 Samuel 2 : 26, elle a développé le thème « Je grandis pour t’adorer » et a parlé des tentations. Pendant le quatrième service, notre sœur Senaida a de nouveau annoncé l’Évangile. Basée sur 1 Samuel 8 : 1, elle a partagé le message « Adores en un et inspire les tous » et a révélé comment nous pouvons inspirer ceux qui ne connaissent pas Jésus. La Semaine de la Jeunesse a culminé avec un culte durant lequel la servante Espinoza a annoncé la bonne nouvelle. Basée sur Psaume 95, elle a présenté le message « Ce qui nous conduit à l’adoration ».


DES LIEUX DIFFICILES POUR LA FOI Événement : 12ème Anniversaire de l’Église de Londres. Date : du 22 au 24 février. Lieu : Londres, Angleterre.

Avec la participation d’un grand groupe de fidèles

venus de Leeds, Reading, Croydon et Luton, ainsi que de la présence spéciale du Rév. Stanley Martis du MMM des Pays-Bas, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Angleterre a célébré le 12ème Anniversaire de la congrégation de Londres. Lors du service inaugural de ce festin spirituel, le Rév. Roberto Riojas, Responsable de l’église de Londres, a été chargé de partager la Parole. Basé sur Ezéchiel 47 : 1-2, il a développé le thème « La croissance, un but à atteindre pour chaque croyant ».

Puis, lors du service matinal du deuxième jour, le ministre Martis, qui dirige l’église de Lelystad, a eu le privilège de transmettre le message du Très-Haut. Basé sur 1 Corinthiens 3 : 6, il a diffusé la saine doctrine avec le message intitulé « Croissance ». Quelques heures plus tard, pendant le culte de la nuit, le pasteur Martis a été choisi pour prêcher l’Évangile. Dans sa deuxième exposition biblique, « Des lieux difficiles pour la foi », basé sur Zacharie 4 : 6-14, il a encouragé la prière et la confiance en Dieu. Ce 12ème anniversaire de l’église de Londres s’est fini avec un service au cours duquel le Rév. Stanley Martis a annoncé, pour la troisième fois, la bonne nouvelle. Dans sa prédication, basée sur Cantique des cantiques 4 : 1-5 et 12, il a exhorté les croyants à être unis.

Avril 2019 / Impacto évangélique

63


AUTRES ÉVÉNEMENTS

COLOMBIE

HONDURAS

10 Anniversaire de l’église de La Ronda

Retraite Nationale des Pasteurs

35 Confraternité Régionale

Dans l’église de la ville de Danlí, située dans la partie orientale du territoire hondurien, le Mouvement Missionnaire Mondial du Honduras a organisé une Retraite Nationale de Pasteurs les 4 et 5 janvier. Au cours du service inaugural, le pasteur Daniel Ávila, Membre du MMM du Honduras, a prêché l’Évangile. Basé sur Exode 18 : 19-20, le serviteur a développé le thème « Les huit caractéristiques d’un leader intégral ». Dans son message, il a souligné les caractéristiques qu’un leader doit posséder pour assumer le travail de Christ. Au début du deuxième jour, un jeûne a été effectué. Après ce temps de communion, le Rév. Heriberto Chacón, Superviseur National du MMM du Honduras, a partagé le message « Je n’ai pas de pain commun, seulement du pain sacré ». Puis, à la fin de l’événement, le pasteur Donato Sierra, membre de la congrégation, a enseigné aux serviteurs du Seigneur. Basé sur Marc 2 : 2-3, il a abordé le thème « Les caractéristiques des quatre ».

Sous la devise « Il est temps d’agir » et avec la présence de plus de mille cinq cents disciples de Jésus-Christ, le Mouvement Missionnaire Mondial du Panama a réalisé, du 1er au 3 février, sa 35ème Confraternité Régionale à Barú, district situé dans la province de Chiriquí. Le Rév. Andrés Jean François, Presbytère de la Zone 5 du MMM du Panama, a été chargé de transmettre le premier message de l’événement. Basé sur Exode 25 : 8, il a partagé le thème « La Shekhina du Seigneur ». De la même manière, le Rév. Julio Klinger, Directeur National de la Jeunesse du MMM du Panama, a eu le privilège de partager le deuxième message de foi. Basé sur Lévitique 6 : 10-13, il a expliqué le message « Pourquoi le feu de Dieu est-il éteint ? » Pendant que le Rév. Agustín Batista, Presbytère de la Zone 1 du MMM de Panama, a prêché la Parole durant le troisième service de la célébration spirituelle. Basé sur 1 Rois 16 : 29 et 17 : 1, il a présenté le thème « Il est temps d’agir ». Au cours du dernier service, le Rév. Epifanio Asprilla, Superviseur National de la congrégation du Panama, a offert le message « Les temps ». Basé sur Éphésiens 5 : 13-15, il a dit que l‘homme a besoin d’un Sauveur.

BOLIVIE 30 Baptêmes à Oruro Le 12 janvier, le Mouvement Missionnaire Mondial de Bolivie a baptisé, dans la ville d’Oruro, trente croyants du Tout-Puissant qui, après avoir reçu la saine doctrine enseignée par l’Œuvre, sont descendus dans les eaux du baptême et ont scellé leur union avec le christianisme. Lors de la cérémonie de baptême, le Rév. Enrique Valenzuela, Presbytère de la Zone 6 du MMM de Bolivie, a eu la responsabilité d’annoncer la bonne nouvelle. Basé sur Exode 14, il a partagé un message centré sur la manière dont le Seigneur a fait sortir les Israélites d’Egypte et les a fait traverser la Mer Rouge.

ème

Avec une présence importante de fidèles du département de Santander, le Mouvement Missionnaire Mondial de Colombie a célébré le 10ème Anniversaire de l’église de La Ronda, située dans la municipalité de Floridablanca, du 25 au 27 janvier. Durant trois jours, l’église a été transformé en porte du ciel et maison de Dieu. Au cours de la célébration spirituelle, dirigée par le Rév. William Cañas, le pasteur Erson Moya, leader de la congrégation d’El Palmar, située dans la municipalité de Barrancabermeja, a été l’instrument choisi par le Seigneur pour transmettre l’Évangile de Jésus-Christ et endoctriner les fidèles du Tout-Puissant. Durant l’événement, dont la devise a été « Les dix lampes allumées », le prédicateur Moya a prononcé les sermons suivants : « Ce que nous devons renouveler dans notre mariage », basé sur Malachie 2 : 13-16 ; « La maison de Lot », basé sur Genèse 13 : 1-13, et « Néhémie, un homme incontrôlable », basé sur Néhémie 6 : 1-14. De plus, le Rév. Moya a été responsable d’une cérémonie de renouvellement du vœu.

MISISONNAIRE MONDIAL 64 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

PANAMA ème


ÉTATS-UNIS Confraternité Régionale de la Zone 13 Sous la devise « Avancer avec pouvoir », le Mouvement Missionnaire Mondial des États-Unis a célébré du 7 au 9 février la Confraternité Régionale de sa Zone 13, qui comprend les États de la Caroline du Nord et de la Caroline du Sud, dans la ville de Hilton Head Island. L’événement qui a compté sur la participation du Rév. Arturo Hernández, Superviseur National du MMM des États-Unis, a rassemblé un nombre important de fidèles venus des églises qui composent la Zone 13. Au cours du service inaugural, le Rév. Mario Pascual, Presbytère de la Zone 10, a été le prêcheur. Basé sur Genèse 4 : 22-24, il a développé le thème « Marcher avec Dieu » et a parlé des avantages de la présence du Créateur dans nos vies. Pendant le deuxième service, le Rév. Hernández a été l’instrument choisi pour transmettre le message du Seigneur. Basé sur Nombres 14 : 10, il a prononcé le sermon « Ne pas croire en Dieu nous met dans une situation de ruine ». Puis, durant la cérémonie de clôture, le Rév. Manuel Santiago, Responsable National du MMM des États-Unis, a annoncé la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Basé sur Psaume 42 : 5, il a présenté le message « Raisons de l’abattement ».

ESPAGNE

SUÈDE

Remise des diplômes de l’école missionnaire de Barcelone

7ème anniversaire de l’église de Malmö

Dans la capitale de la communauté autonome de Catalogne, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne a organisé le 3 février la remise des diplômes de son école missionnaire enseignée dans l’église centrale de Barcelone. Au cours de cette célébration, quarante frères ont reçu des diplômes après avoir achevé de manière satisfaisante leurs études de la Parole de Dieu. Le Rév. Carlos Medina, Superviseur National du MMM d’Espagne, a été responsable de la prédication de l’Évangile pendant la célébration spirituelle organisée dans la deuxième ville la plus peuplée de la péninsule ibérique. Basé sur Amos 8 : 11-13, il a partagé un message dans lequel il a parlé de l’apostasie qui enveloppera les derniers temps de la Terre. L’école missionnaire du Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne donne ses enseignements depuis 2002, année où le Rév. Carlos Guerra a proposé un cours pour les leaders et les pasteurs de l’Œuvre de ce pays. Elle joue aujourd’hui un rôle fondamental dans la formation théologique des croyants grâce aux sujets qui sont y abordés.

En présence des pasteurs Morten Christensen, leader de la congrégation du Danemark, et Edwin Mamani, responsable de l’Œuvre de la Finlande, le Mouvement Missionnaire Mondial de Suède a célébré le 7ème anniversaire de l’église de Malmö. La devise a été « La Grande Commission » et a eu lieu du 22 au 23 février. Durant la célébration spirituelle, dirigée par le pasteur Edwin Alvarado, le Rév. Carlos Contreras, Presbytère de Scandinavie, a transmis l’Évangile au cours des deux jours de la célébration. Pendant le premier service, le pasteur Contreras a présenté le thème « L’autorité du Seigneur Jésus ». Dans son discours, qui a été basé sur Matthieu 28 : 18-20, le serviteur a indiqué que la Parole doit être prêchée pour persuader les âmes. En plus, il a averti que, comme disciples du Christ, nous devons nous garder de mauvaises motivations. Pendant le deuxième culte, le serviteur, basé sur Jean 13 : 1-20, a partagé le message de Dieu « L’autorité des envoyés ». Puis, durant le dernier service, il a présenté le thème « Le devoir de ceux qui entendent la grande commission ». A cette occasion, basé sur Marc 16 : 15-18, il a insisté sur le fait qu’il est très important d’annoncer l’Évangile à l’humanité de manière permanente.

PORTUGAL Cultes spéciaux Fidèles aux desseins du Seigneur, le Rév. Carlos Medina, Superviseur du Bloc A d’Europe, et le pasteur Carlos Daniel Medina, membre du Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne, ont visité les église de l’Œuvre de Dieu à Sao Joao de Madeira et Lisbonne, capitale du Portugal. Ils ont pu vérifier le progrès de la saine doctrine grâce aux cultes réalises le 23 et 24 février. À Lisbonne, les ministres de Jésus-Christ ont dirigé deux cultes spéciaux qui ont été partie de leur voyage missionnaire. En premier lieu, le serviteur Carlos Medina, basé sur Proverbes 4 : 5-6, a partagé un message qui l’a aidé à analyser l’objectif de la Parole du Seigneur et à affirmer : « Dieu nous aime en tant que père, Il nous donne de sages conseils, Il nous aime. Laisse-le conseiller ta vie ». Ensuite, le pasteur Carlos Daniel Medina a annoncé la bonne nouvelle à travers un message basé sur Psaume 147 : 1-6. Dans sa prédication, il a commenté : « Il y a de profondes blessures dans le cœur. Dieu veut guérir ces blessures qui ne te rendent pas heureux. Dieu veut que tu abandonnes cette douleur et Il guérira ces blessures cachées. Quand tu seras guéri, tu seras utilisé comme un instrument pour guérir les autres ».

Avril 2019 / Impacto évangélique

65


ILS NOUS ÉCRIVENT… CARTAS@IMPACTOEVANGELISTICO.NET

JANVIER 3-10 CONVENTION COLOMBIE, Medellín 21-24 CONVENTION NICARAGUA 25-27 CONVENTION PARAGUAY, Montevideo 31-3 (Fév.) CONVENTION BOLIVIE, Tarija

BENERADO MERCADO Mes frères du Seigneur, un compagnon de cellule m’a prêté son magazine et je veux vous dire que c’est là bien plus qu’un magazine. Je l’ai lu et j’ai appris des choses très intéressantes sur cette Œuvre merveilleuse, si chrétienne, si instructive, et tellement remplie de bénédictions et de beaux messages de salut. Merci beaucoup ! De Floride, États-Unis.

FEVRIER 7-10 CONVENTION BELIZE (ORANGE WALK). 21-24 CONVENTION ARGENTINE (BUENOS AIRES). MARS 2-5 CONVENTION PANAMA 14-17 CONVENTION HONDURAS (SAN PEDRO SULA). 14-17 CONVENTION AUSTRALIE (MELBOURNE).

OCNIEL MONTERO Bénédictions, mes frères, je vous écris parce que je suis éternellement reconnaissant pour le magazine que je reçois, et qui est devenu une arme entre mes mains. Je prends toujours avec moi une copie pour partager son enseignement riche avec un frère ou un intéressé. Durant les cultes, j’utilise le magazine comme matériel d’étude. Je voudrais vous raconter un témoignage : dans une école du dimanche, j’ai eu le magazine et le Saint-Esprit m’a guidé vers un article sur la vie de Polycarpe. On a parlé avec passion de ce chrétien martyr, beaucoup ont pleuré et se souviennent encore de presque tout ce que nous avons appris de Polycarpe, car nous n’avions jamais entendu parler de lui. Quelle bénédiction ! Ça nous a donné la force d’aller de l’avant. De Holguín, Cuba.

LENNY SÁNCHEZ Merci, Dieu, pour ce groupe des frères qui sème inlassablement la graine de l’Évangile de la paix dans un monde perdu. Même dans les prisons, à travers ce magazine, Dieu fait des merveilles pour nos âmes. C’est une joie indescriptible d’attendre ce magazine tous les mois. Je prie pour vous, c’est mon devoir. Je sens que c’est une obligation. Que la paix de Dieu soit avec vous. Votre frère, Lenny. D’Osborn Correctional Institution Sommers, Connecticut, États-Unis.

LYDIA ANTOSANTI Merci Dieu pour ce magazine et pour son équipe parce qu’il est plein de nombreuses bénédictions pour le peuple de Dieu et pour ceux qui ne le sont pas. Je demande toujours au Seigneur d’envoyer des

ANA LUISA MARTÍNEZ Que Dieu bénisse le magazine Impacto Evangélique. Je vous suis reconnaissant de m'envoyer cette publication qui est une grande bénédiction dans ma vie, tout comme le fait de suivre le chemin de mon Père Céleste. Quand le magazine arrive, c'est une grande bénédiction pour ma vie et celle de mes frères, car nous voulons tous le lire en même temps. Salutations à tous les membres d'Impacto Evangélique. De Holguin, Cuba.

AGENDA MUNDIALE 2019

ouvriers pour apporter son Œuvre à Amsterdam et à Saratoya Springs. Je suis sûr que Dieu m’entendra parce que nous avons besoin d’hommes et de femmes consacrés à Dieu et à son Œuvre. Je vous embrasse. D’Amsterdam, NY, États-Unis.

BLANCA DELGADO Mes chers frères, merci de m’avoir envoyé Impacto Évangélique. C’est une grande bénédiction en plus de contenir des thèmes et des témoignages importants. Je demande au Seigneur de vous bénir abondamment pour vous aider à continuer à porter la Parole du Seigneur, ce qui est essentiel, surtout à l’époque où nous vivons. Que le Seigneur continue de vous bénir. De Barceloneta, Porto Rico.

ANTONIO SÁNCHEZ Mes frères bien-aimés, je veux vous remercier pour le travail remarquable que vous accomplissez afin de gagner des âmes pour notre Seigneur Jésus-Christ. Que Dieu continue de vous bénir grandement. Au revoir, mes frères, recevez mon amour et ma gratitude pour votre travail remarquable, votre frère en Christ, Antonio. De Gardner, MA, États-Unis.

EVA N. RIVERA Salutations ! J’aime votre magazine. C’est une bénédiction pour moi. Il est très bien écrit et mis à jour. Que Dieu vous bénisse. De Camuy, Porto Rico.

MARIANA MATOS Mes frères en Christ, que le Seigneur vous bénisse. Je vous remercie pour ce magazine qui est inspiré par le Saint-Esprit parce qu’il y transmet Sa Parole de manière exacte. C’est une joie dans ma vie chaque fois que je le reçois et je ne le laisse pas avant d’avoir tout lu, car c’est une bénédiction. Quand j’ai fini, je le donne à des personnes qui ne connaissent pas Dieu. Je vous aime dans l’amour du Christ. De Cabo Rojo, Porto Rico.

Vous pouvez télécharger le lecteur de QR code dans les sites suivant :

AVRIL 11-13 CONVENTION NEPAL. 17-21 CONVENTION GUATEMALA (VILLE DE GUATEMALA). 18-20 CONVENTION SRI LANKA. 25-27 CONVENTION REPUBLIQUE DOMINICAINE. 25-28 CONVENTION GUYANE, SURINAME & MARTINIQUE, (SURINAME). 26-28 CONFRATERNITE PRÊTRE AFRIQUE DE L’EST, CONGO (BRAZZAVILLE). MAI 3-5 CONVENTION JAPÓN (TOKYO NARITA). 16-19 CONVENTION SUISSE (GENEVE). 16-19 CONVENTION ALEMAGNE & BLOC C (HAMBOURG). JUILLET 2-6 CONVENTION COSTA RICA. 4-7 CONVENTION BRESIL (MANAOS). 9-12 CONVENTION ETATS-UNIS, MICHIGAN (GRANDVILLE). 12-14 CONFRATERNITE NOUVELLE ZELANDE (WELLINGTON). 17-20 CONVENTION PORTO RICO. 25-28 CONVENTIÓN MÉXIQUE. AOÛT 8-11 CONVENTION ESPAGNE & BLOC A EUROPE (MADRID). 8-11 CONVENTION HAITÍ (PUERTO PRÍNCIPE). 9-11 CONFRATERNITE BRESIL (SAO PAULO). 13-18 CONVENTION GENERAL & JEUNES DE L’AFRIQUE, GUINEE EQUATORIAL (BATA). 15-18 CONVENTION ITALIE & BLOC B (MONZA). 22-25 CONFRATERNITE PRÊTRE AFRIQUE DE L’OUEST, GHANA (ACCRA). 22-25 CONVENTION EQUATEUR, GUAYAQUIL. SEPTEMBRE 4-6 CONVENTION VENEZUELA. 13-15 CONVENTION PEROU (AREQUIPA). 16-18 CONVENTION PEROU (CHICLAYO). 20-22 CONVENTION PEROU (LIMA). 25-28 CONVENTION INDE. 28 JOURNEE MONDIALE DES MISSIONS, ACTIVITES SIMULTANEES DANS TOUS LES OCTUBRE 4-6 CONFRATERNITE CANADÁ. 18-20 CONFRATERNITE MADAGASCAR. 25-27 CONVENTION ILE MAURICE. 31-3 (NOV) CONVENTION CHILI (SANTIAGO). NOVEMBRE 14-17 CONVENTIÓN EL SALVADOR. 21-24 CONVENTION URUGUAY (MONTEVIDEO) 26-29 CONVENTION MYANMAR.

n Événements passés n Événements futurs MISISONNAIRE MONDIAL 66 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie


REUS-TARRAGONE 2019

Du

18au 21

AVRIL

Avril 2019 / Impacto évangélique

67


dans toute l’Europe Nous informons tous les téléspectateurs de Bethel Televisión en Europe qui nous ont syntonisés à travers l’antenne parabolique de 60 cm de diamètre (DTH) installée à la maison et par le satellite Hotbird, qu’à dater du 28 février de cette année notre signale à la qualité standard (SD) a cessé de fonctionner. Cependant, vous pouvez continuer à profiter de la programmation de Bethel Televisión en haute définition (HD) avec le même satellite. Vous devez uniquement posséder ou remplacer votre récepteur satellite par un autre qui a des fonctions DVB-S2/MPEG4 et configurez les paramètres suivants :

Fréquence : 11642 Rapidité de modulation : 27500 Polarité : horizontale

Pour plus d'information, vous pouvez nous contacter à :

MISISONNAIRE MONDIAL 68 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océanie • Áfrique • Asie

Profile for Impacto Evangelistico

783_Français  

Magazine Impacto Évangélique / Édition Avril 2019 / Langue Français

783_Français  

Magazine Impacto Évangélique / Édition Avril 2019 / Langue Français