Page 1

www.impactoevangelistico.net

évangélique

LE MAGAZINE QUI CONSTRUIT VOTRE VIE

Août 2017 / Édition 763

La foi vainc la peur de l'effondrement financier

LA CONFIANCE

EN DIEU PUBLICATION OFFICIELLE

MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL

DOCTRINE

TÉMOIGNAGE

LOUANGE

Qu’y a-t-il après la mort ?

Fuite des immondices

L’art de la bonne communication


CONTINUONS DE PRECHER AVEC RESPONSABILITÉ ET ONCTION ION

Que ta voix sauve des familles

September MOUVEMENT MISISONNAIRE MONDIAL

2 Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

AVEC RESPONSABILITÉ ET ONCTION

Stade San Marcos 9h00 – 19h00


éditorial

ACCEPTER SA

SOUVERAINETÉ Rév. Gustavo Martínez Presidente Internacional del M.M.M.

« Alors qu’un jour les fils et les filles de Job mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, un messager arriva vers Job et lui dit : ‘Les bœufs labouraient et les ânesses broutaient à côté d'eux. Des Sabéens se sont jetés sur eux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d’épée...’ Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit : ‘La foudre est tombée du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs et les a dévorés.’ Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit : ‘Des Chaldéens répartis en trois bandes se sont précipités sur les chameaux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d'épée.’ Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit : ‘Pendant que tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, un grand vent est venu depuis l'autre côté du désert et a frappé contre les quatre coins de la maison. Elle s'est écroulée sur les jeunes gens et ils sont morts. Je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t'en apporter la nouvelle.’ » (Job 1 :14-19).

Q

uand on est triste, on pleure, on est affligé et on se plaint. Nous connaissons l’épreuve que Job a dû affronter ; il a été très fort, le positif étant que cet homme connaissait Dieu. Quelle attitude a adopté cet homme face à une telle adversité ? « Job se leva alors, déchira son manteau et se rasa la tête. Puis il se jeta par terre, se prosterna et dit : ‘C’est nu que je suis sorti du ventre de ma mère, et c’est nu que je repartirai. L’Eternel a donné et l’Eternel a repris. Que le nom de l’Eternel soit béni !’ » (Job 1 :20-21). Mais sa femme, n’ayant aucune expérience avec Dieu et n’étant pas spirituelle, lui a dit : « Tu persévères dans ton intégrité ? Maudis donc Dieu et meurs ! » (Job 2 :9). Une personne qui a rencontré Dieu ne s’exprime pas de cette manière, c’est pourquoi une telle personne a besoin de véritablement rencontrer le Seigneur. Parce que les rencontres avec Dieu nous changent, nous rendent dociles, nous transforment, nous sensibilisent et font de nous de bons

chrétiens. Un homme de Dieu ne dit pas d’absurdités, ne sème pas la discorde, ne critique pas, ne se plaint pas. Dieu a le droit de nous bénir tout comme il a le droit de ne pas nous bénir. En tant que bons chrétiens, nous devons apprendre à accepter la souveraineté de Dieu, tout comme Job l’a accepté. Quelquefois, Dieu nous met dans le creuset afin que nous soyons de l’or pur, de vrais hommes et femmes de Dieu. Dieu permet l’adversité dans nos vies, non pas pour nous détruire, mais pour nous permettre d’avoir une connaissance plus vaste et d’avoir un caractère fort et différent. Notre Dieu veut des hommes et des femmes qui font les choses comme Il les a ordonnés. Dieu veut des gens responsables, des gens qui acceptent sa souveraineté. Job disait : « Mon oreille avait entendu parler de toi » (Job 42 :5a). Puis une fois sorti du creuset, il a dit à Dieu : « Mais maintenant mon œil t’a vu. » (Job 42 :5b). Que Dieu vous bénisse.

Août 2017 / Impacto évangélique

3


www.impactoevangelistico.net

évangélique Directeur Foundateur: Rév. Luis M. Ortiz AOÛT 2017 / ÉDITION N° 763 (USPS 012-850) PUBLICATION OFICIELLE DU MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL Le Mouvement Missionnaire Mondial Inc. est un organisme religieux sans but lucratif qui a la vision de créer des nouveaux temples aux États Unis et ses territoires, de la même manière qui a la missionnaire vision de créer des temples où que Dieux le permet. PUBLIÉ CHAQUE MONAT PAR Movimiento Misionero Mundial, Inc Mouvement Missionnaire Mondial, Inc San Juan, Puerto Rico Washington, D.C. Tarifs postaux périodiques payé à: San Juan, Puerto Rico 00936

RECEVEUR DES POSTES: Envoyez les modifications d’addreses à Impacto Évangelique P.O. BOX 363644 San Juan, Puerto Rico 00936-3644 Téléphone (787) 761-8806; 761-8805; 761-8903

MEMBRES DU CONSEIL INTERNATIONAL DY M.M.M. INC. Rev. Gustavo MartÌnez Président Rev. JosÈ Soto Vice-Président Rev. RubÈn ConcepciÛn Secrétaire Rev. Rodolfo Gonz•lez Trésorier Rev. ¡lvaro Garavito Directeur Rev. Margaro Figueroa Directeur Rev. RÛmulo Vergara Directeur Rev. Humberto Henao Directeur Rev. Luis Meza Directeur OUVRAGES ÉTABLIS EN Allemagne Argentine Aruba Australie Autriche Belgique Belize Bolivie Bonaire Brésil Cameroun Canada Chili Colombie Congo Côte d’Ivoire Costa Rica Curaçao Danemark Équateur El Salvador Espagne États Unis Philippines Finlande

France Gabon Ghana Grèce Guatemala Guinea Ecuatorial Guyana Français Guyane Anglaise Haïti Hollande Honduras Inde Angleterre San Andrés (Colombie) Saint-Martin Île Maurice Rodrigues Îles Canaries (Espagne) Archipel d’Hawaï (États Unis) Israël Italie Jamaïque Japon Koweït

Madagascar Malaisie Mexico Myanmar Nicaragua Nigeria Oman Panama Paraguay Pérou Portugal Porto Rico République dominicaine Roumanie Sri Lanka Suède Suisse Afrique du Sud Suriname Trinité-et-Tobago Ukraine Uruguay Venezuela

Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Pérou N° 2011-02530 Église Chrétienne Pentecôte - Mouvement Missionnaire Mondial: Av. 28 de Julio 1781 - Lima 13 - Peru Impression: Quad / Graphics Peru S.A. Av. Los Frutales 344 - Lima 03 - Peru MISISONNAIRE MONDIAL 4 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Le Mouvement Missionnaire Mondial est un organisme religieux sans but lucratif, dûment enregistré à San Juan, Porto Rico et dans la capitale fédérale Washington D.C., avec des sièges principaux dans les deux villes, ainsi que dans chaque État ded État Unis et d'autres pays où on a établi des Œuvres missionnaires. Important Les offrandes et les donations en espèces, matériels, biens immobiliers ou legs par testament au profit de cette Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. sont déductibles des impôts sur le revenu (Income Tax) et les reçus délivrés par le MMM sont reconnus par l'Internal Revenue Service (IRS) du Gouvernement Fédéral des Etats Unis d'Amérique et de l'État Libre Associé de Porto Rico. n

Visitez notre site web Obtenez d'information édifiante de l'Œuvre de Dieu et tenezvous au courant des dernières nouvelles. Un accès personnalisé de n'importe où dans le monde: www. impactoevangelistico.net. n

Si vous voulez Écrivez-nous à notre adresse postale: Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. P.O. Box 363644 San Juan, P.R. 00936-3644 n

Copyright © 2009 Impacto Évangélique Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. (World-Wide MissionaryMovement, Inc.) Tout le contenu de ce magazine et de chaque édition suivante est dûment enregistré dans la Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C. États-Unis. Tous les droits sont réservés. Sa reproduction partielle ou intégrale, de quelque manière que ce soit, et sa traduction dans d'autres langues, sans l'autorisation du Directeur, est interdite. Conformément aux accords internationaux de propriété littéraire, c’est un crime punissable par la Loi. n

Déclaration Doctrinale Le Mouvement Missionnaire Mondial se n

base sur les doctrines fondamentales des Saintes-écritures, telles que: • L'inspiration des saintesecritures: 2 Timothée 3:15-17; Pierre 1:19-21. • Les Trois Personnes de la Déité: Le Père, le Fils et le Saint-Esprit: Matthieu 3:16,17; 17: 1-5; 28:19; Jean 17: 5, 24, 26; 16:32; 14:16, 23; 18:5, 6; 2 Pierre 1:17,18; Apocalypse 5. • Le Salut par la Foi en JésusChrist: Luc 24:47; Jean 3:16; Romains 10:13; Tite 2:11; 3:5-7. • La Nouvelle Naissance: Jean 3:3; 1 Pierre 1:23; 1 Jean 3:9. • La Justification par la Foi: Romains 5:1; Tite 3:7. • Le baptême d'eau par Immersion, selon ce que Christ a ordonné: Matthieu 28:19; Actes 8:36-39. • Le Baptême du Saint-Esprit, consécutif au Salut, en parlent en d’autres langues selon: Luc 24:49; Actes 1:4, 8; 2:4. • La Santé Divine: Esaïe 53:4; Matthieu 8:16, 17; Marc 16:18; Jacques 5:14, 15. • Les Dons du Saint-Esprit: 1 Corinthiens 12:1-11. • Le Fruit du Saint-Esprit: Galates 5:22-26. • La Sanctification: 1 Thessaloniciens 4:3; 5:23; Hébreux 12:14; 1 Pierre 1:15, 16; 1 Jean 2:6. • Le Ministère d'Évangélisation: Marc 16:15-20; Romains 10:15. • La Dîme et le Soutien de l'Œuvre: Genèse 14:20; 28:22; Lévitique 27:30; Nombres18:21-26; Malachie 3:7-10; Matthieu 10:10; 23:23. • La Levée de l'Église: Romains 8:23; 1 Corinthiens 15:5152; 1 Thessaloniciens 4:16,17. • La Seconde Venue de JésusChrist: Zacharie 14:1-9; Matthieu 24:30, 31; 2 Thessaloniciens 1:7; Tite 2:13; Jude 14, 15. • Le Royaume Millénaire: Esaïe 2:1-4; 11:5-10; Zacharie 9:10; Apocalypse 19:20; 20:3-10. • Les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre: Esaïe 65:17; 66:22; 2 Pierre 3:13; Apocalypse 21:1.


SOMMAIRE Retrouvez-nous dans

www.facebook.com/impactoevangelistico

14 / INFOGRAPHIE. L’église et les finances 18 / DOCTRINE. Qu’y a-t-il après la mort ?

LOUANGES 40 / CHRIST PLACE L’ÉVANGÉLISATION EN PREMIER LIEU. Rév. Luis M. Ortiz

42 / L’ART DE LA BONNE COMMUNICATION Rév. Rubén Concepción

La peur de l'effondrement financier

6

« Hazte oír » sonne plus fort

Histoire de vie

30 / HÉROS DE LA FOI. La foi qui a deplacé des millions

Interview

28 / MUSIQUE. Comment pourrais-je etre triste ?

Actualité

24 / LITTÉRATURE. L’évangile selon Saint Matthieu

Couverture

20 / BIEN-ÊTRE. La déficience visuelle

Fuite des immondices

« Être isolés n’empêche pas de croître »

22 16

34

44 - 64 / ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX. Fais confiance au seigneur 65 / AUTRES ÉVÉNEMENTS.

56 / Événement.

66 / LETTRES-AGENDA.

Août 2017 / Impacto évangélique

5


A

vez-vous peur en pensant à votre avenir financier ? Quand vous y réfléchissez, votre rythme cardiaque s’accélère-t-il et vos mains transpirent-elles ? Comment est-il possible de faire face à cette peur constante de ne plus avoir d'argent ou de ne pas avoir assez de ressources pour s’occuper de soimême au moment de la vieillesse ? Vous n'êtes pas seul ! David Jeremiah

Etelda López a travaillé toute sa vie, a bien planifié sa retraite et le chèque de sa pension arrivait chaque mois. Un mois, le chèque n’est pas arrivé. Un cabinet de comptabilité a géré son investissement, mais l’entreprise restait introuvable. Elle avait travaillé pour une gigantesque compagnie téléphonique durant trois décennies, avait payé les primes du plan retraite pendant toutes ces années, et maintenant elle n’avait aucune idée d’où se trouvait son argent. Elle ne pouvait même pas continuer à payer son hypothèque. Alors, elle a passé de nombreux appels téléphoniques, à quiconque pouvant éclaircir sa situation. Cela a été inutile, son argent avait disparu. Du jour au lendemain, elle s’est retrouvée dans l’indigence et la nuit elle pleurait jusqu’à s’endormir. L’effondrement financier a infligé une tristesse et une souffrance incommensurables, et il y a un nombre incroyable de personnes dont le cœur est brisé. Quand nous avons perdu nos possessions, que le concept de sécurité financière a disparu et que nous n’avons plus rien, où allons-nous ? Est-ce que Dieu a quelque chose à nous dire ? Bien sûr, nous savons qu’Il a quelque chose à nous dire.

SUR LES CENDRES William Carey, le père des missions modernes, avait fondé une grande imprimerie en Inde. Il y a travaillé durant de nombreuses années, traduisant la Bible dans les nombreuses langues de ce pays. Le 11 mars 1812, Carey s’est rendu dans une autre ville. Son associé, William Works, travaillait tard quand il a senti MISISONNAIRE MONDIAL 6 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

LA PEUR DE L’EFFONDREMENT

FINANCIER


couverture

Août 2017 / Impacto évangélique

7


MISISONNAIRE MONDIAL 8 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


couverture

soudainement l’odeur de la fumée et a vu des nuages noirs qui sortaient de l’imprimerie. Il a crié à l’aide et ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour sauver l’établissement, mais cela n’a servi à rien, tout avait été détruit. Le jour suivant, Joshua Marshman est entré dans la salle de classe de Calcutta, où William Carey enseignait, a posé une main sur l’épaule de son ami puis lui a dit : « Je ne

connais pas de façon agréable de te donner les nouvelles : l’imprimerie a été réduite en cendres hier soir. » Le grand travail de traduction que Carey avait réalisé pendant près de 20 années avait disparu : un dictionnaire, deux livres de grammaires, des versions complètes de la Bible ; ont également disparu des signes d’impression dans 14 langues orientales,

Août 2017 / Impacto évangélique

9


METTEZ VOTRE CONFIANCE EN DIEU DÉCIDEZ DE FAIRE CONFIANCE. « Confie-toi en l’Eternel... » (Psaume 37 :3). Si vous placez votre confiance dans ce que vous avez pu accumuler grâce à votre travail, vous ne vous sentirez jamais en grande sécurité, car si vous le mettez à la banque, que se passera-t-il si la banque fait faillite ? Si vous le transformez en or et le mettez dans un coffre-fort, que direz-vous si quelqu'un le dérobe? Où allons-nous financièrement ? L'inflation va-t-elle se déchainer ? Je ne sais pas. Je ne donne ma confiance à aucune de ces choses, je place ma confiance en Dieu, Il n'échouera pas. La Bible dit : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins conformément à sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. » (Phil. 4 :19). HONOREZ LE SEIGNEUR. « Confie-toi en l’Eternel et fais le bien » (Psaume 37 : 3). 1 Timothée 6 :17-19 nous dit : « Aux riches de ce monde, ordonne de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais dans le Dieu [vivant] qui nous donne tout avec abondance pour que nous en jouissions. Ordonne-leur de faire le bien, d'être riches en belles œuvres, de se montrer généreux, prêts à partager. Ils s’assureront ainsi en guise de trésor de bonnes fondations pour l’avenir, afin de saisir la vie éternelle. » Quelle manière incroyable de faire face à la vie que nous affrontons aujourd'hui : Confie-toi en Dieu et fais le bien. FIDELITÉ AU SEIGNEUR. « ... et que la fidélité soit ta nourriture » (Psaume 37 :3). Lorsque vous faites confiance à Dieu et que vous faites le bien, alors vous êtes rempli de la vérité de la fidélité de Dieu. Cela revient à mémoriser des versets bibliques et mettre cette vérité sur un ordinateur spirituel ; on développe une sorte de personnalité avec une armure spirituelle, de sorte que les mauvaises choses glissent sur nous sans nous impacter. DÉLECTEZ-VOUS DANS LE SEIGNEUR. « Fais de l’Eternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire » (Psaume 37 :4). Nous pouvons faire face à des pertes et à l'oppression, mais nous pouvons toujours nous délecter dans le Seigneur. Or, ce verset apporte une promesse : « ... Et il te donnera ce que ton cœur désire. » On ne demandera jamais quelque chose qui ne correspond pas à ce qu'Il est. Si nous nous délectons vraiment dans le Seigneur, nous pouvons Lui demander ce que nous voulons et Il nous donnera les désirs de notre cœur. CONSACREZ-VOUS AU SEIGNEUR. « Recommande ton sort à l’Eternel, mets ta confiance en lui, et il agira » (Psaume 37 :5). Nous pouvons mettre sur Lui nos fardeaux, nous pouvons Lui donner nos vies sans crainte de ce qui peut arriver. Si vous consacrez votre vie au Seigneur, quand la perte viendra, Il sera là pour vous aider et vous donner un sens dans cette vie aujourd'hui. NE VOUS IRRITEZ PAS. « Garde le silence devant l’Eternel et espère en lui, ne t’irrite pas contre celui qui réussit dans ses entreprises... » (Psaume 37 :7). La Bible dit : « Ne t'irrite pas. » Le mot traduit par « irriter » a deux significations différentes. Le mot irriter signifie ronger, comme un rat qui ronge une corde ou quelque chose ; l'autre sens est d'avoir l’éclair explosif d'une flamme. C'est comme ça l'anxiété, c'est comme avoir quelque chose qui vous ronge de l'intérieur, c'est comme avoir quelque chose qui brûle à l'intérieur. Parce que si vous vous inquiétez, cela ne changera rien, cela vous ruinera juste. Nous ne savons pas ce qui va arriver, nous savons simplement que nous servons un Dieu qui est juste et intègre. ESPERER LE SEIGNEUR. « ...et espère en Lui » (Psaume 37 :7). Espérer est ce qui se passe entre la promesse et l'accomplissement. Espérer construit notre foi, espérer nous rappelle que Dieu ne vit pas selon notre horaire, nous vivons selon le sien, et si nous apprenons à espérer, nous verrons que Dieu fait de grandes choses.

MISISONNAIRE MONDIAL 10 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Quand nous avons perdu nos possessions, que le concept de sécurité financière a disparu et que nous n'avons plus rien, où allons-nous ? Est-ce que Dieu a quelque chose à nous dire ? Bien sûr, nous savons qu’Il a quelque chose à nous dire.


couverture

1200 rames de papier, 55 000 pages imprimées et 30 pages de son dictionnaire bengali. Le travail de toute une vie a été réduit en cendres. William Carey, face à tous les impondérables dont il a souffert, savait que le Seigneur était avec lui. Il ne savait pas comment ni pourquoi, mais il avait confiance en Dieu, il savait qu’Il bénirait même les cendres de ses rêves.

Les nouvelles de l’incendie se sont répandues, l’argent a commencé à affluer à la Fondation Carey, des volontaires sont venus pour aider et l’imprimerie a été reconstruite en quelques mois et plus grande qu’avant. En 1813, à peine un an plus tard, des Bibles complètes, des Nouveaux Testaments ou des livres séparés de la Bible étaient imprimés dans ce nouvel établissement, et cela dans 44 langues

et dialectes différents. C’était une beauté sortit du feu. SURMONTER LA CRISE Il y a environ 200 ans, les États-Unis ont connu un autre bouleversement économique, la panique financière de 1837. Henry Warner vivait avec ses filles Anna et Susan dans un manoir rempli de trésors artistiques, de meubles

Août 2017 / Impacto évangélique

11


En 1813, à peine un an plus tard, des Bibles complètes, des Nouveaux Testaments ou des livres séparés de la Bible étaient imprimés dans ce nouvel établissement, et cela dans 44 langues et dialectes différents. C'était une beauté sortit du feu.

MISISONNAIRE MONDIAL 12 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


couverture

de première classe et avec toute une armée de domestiques ; ils étaient au sommet du monde de la richesse. Puis, la récession est arrivée, la bourse des valeurs a éclaté et a emporté avec elle tous les investissements de Warner ; la famille a tout perdu et a été profondément endettée. Ils ont dû déménager dans une vieille maison. L’effondrement financier de Warner l’a dévasté émotionnellement ; en fait, il ne s’en est jamais remis. Ses filles, habituées aux fêtes luxueuses, au monde social, se rendaient compte qu’elles devaient faire quelque chose, simplement pour voir si elles pouvaient soutenir la famille ; elles n’avaient pas beaucoup de talent, mais elles savaient faire au moins une chose : écrire. Elles ont écrit quelques choses et ont essayé de trouver un éditeur. Finalement une maison d’édition a accepté le roman de Susan Warner, Le monde entier. Le succès a commencé à arriver et les deux sœurs ont fini par écrire plus d’une centaine d’œuvres, toutes créées sur la base de l’Évangile. L’un des livres contient un bref poème qu’Anna avait inclus dans son histoire. Ce bref poème commence par les mots : « Le Christ

La Bible nous dit de faire confiance au Seigneur, de faire le bien, de nous tenir dans Sa fidélité, de nous délecter en Dieu, de confier notre chemin au Seigneur et d'attendre en Lui.

m’aime, je le sais. » Un compositeur l’a mis en musique et de nos jours cette chanson est entonnée dans le monde entier. D’innombrables enfants ont rencontré Dieu pour la première fois grâce à cette brève chanson. Elle est si spéciale qu’en 1943, lorsque le torpilleur de John F. Kennedy a été coulé dans les îles Salomon, les insulaires et les marins américains ont chanté « Le Christ m’aime » au moment de sauver les survivants. La Bible nous dit de faire confiance au Seigneur, de faire le bien, de nous tenir dans Sa fidélité, de nous délecter en Dieu, de confier notre chemin au Seigneur et d’espérer en Lui.

Août 2017 / Impacto évangélique

13


L'ÉGLISE ET LES FINANCES La relation entre le christianisme et l'économie n'a pas toujours été claire et transparente. D'où la nécessité de revenir aux origines. Il est important de se souvenir du choix de Dieu au moment de devenir un homme ; il ne choisit pas une famille riche ou influente. Étant Dieu, il aurait pu s'incarner en tant que fils de l'empereur romain et cela aurait signifié non

seulement une garantie importante de biens matériels, mais aussi une influence rapide et la capacité de faire du christianisme la religion principale de son époque en peu de temps. Cependant, Dieu a choisit une famille humble, une famille qui n'a pas assez de moyens, avec assez pour vivre, mais sans abondance ni fortune.

Avarice Parce qu'il est préoccupé et de mauvaise humeur, il peut même avoir des attitudes en désaccord avec son caractère. Voyons si nous pouvons envoyer à ma mère quelques dollars, demande l'épouse. La situation est si mauvaise qu'elle ne mange qu'une fois par jour. Notre individu...répond : Eh bien, qu'elle apprenne à manger une fois tous les deux jours !

Inquiétude excessive au sujet des finances. La personne prise dans l'esclavage financier est à un tel niveau de pression économique qu'elle ne peut pas se sortir les finances de sa tête. Elle est à la maison et s'inquiète des finances, elle est au travail et pense aux finances, elle conduit sa voiture et calcule sa situation financière à la banque, elle mange et projette les moyens de faire ses paiements. Elle est un paquet de nerfs.

MISISONNAIRE MONDIAL 14 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


Ressentiment. Le ressentiment peut être causé par de mauvaises affaires. Il peut également être dirigé vers la société ou vers l'église, coupables ou ne réagissant pas à la situation dans laquelle se trouve l'individu. Le ressentiment conduit presque de manière certaine au chagrin et à la misère spirituelle.

Indigence. Croyez-le ou non, l'individu qui subit la plus grande pression économique est le premier à devenir indigent. Il sait qu'il ne peut pas se permettre de luxe, mais il le fait toujours parce qu'il le « mérite ». J'ai besoin de vacances, dit l'indigent, et il achète un voyage à Viña del Mar. Peut-être, aurait-il pu aller à la maison de campagne de sa tante qui est à deux heures de voyage et il se serait reposé de la même manière. Mais l'indigent se rend à Viña del Mar, fait une croisière dans les Caraïbes, achète un nouvel ordinateur ou ramène une voiture à kilométrage nul à la maison. Après avoir annoncé cela à sa femme, bien sûr, il doit également payer l'hospitalisation de sa femme choquée dans une unité coronaire, mais cela fait partie du « luxe qu'il méritait pour avoir tant souffert ».

Août 2017 / Impacto évangélique

15


Les messages de Hazte Oír n’incitent pas à la haine envers les transsexuels. Les phrases telles que « Les enfants ont un pénis, les filles ont une vulve. Ne te laisse pas tromper » ou « Si tu es né homme, tu es un homme. Si tu es une femme, tu continueras à l’être » sont placées sous la protection de la liberté d’expression. C’est ce qu’indique le rapport de la Cour de Madrid. Les magistrats considèrent que les messages professent et expriment « une idéologie » qui doit être respectée « aussi minoritaire soit-elle » et aussi extrême soit-elle. De cette manière, ils créent une jurisprudence et une doctrine en citant des sentences MISISONNAIRE MONDIAL 16 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

« HAZTE OÍR » SONNE PLUS FORT

L

a controverse est terminée. La Cour provinciale de Madrid a levé le veto sur le bus du mouvement Hazte Oír, considérant qu'il est protégé par la « liberté d'expression » et que cela ne constitue pas un crime de haine. En attendant, il a été annoncé qu'un petit avion va promouvoir la défense de la famille.


actualité

tations non seulement en Espagne, mais aussi dans le monde entier. Ce collectif a mis en circulation ce bus en réponse à la campagne de l’association basque Chrysallis Euskal Herria en faveur des droits des garçons et des filles transsexuels. Maintenant le véhicule parcourt, avec ses messages, de nombreux pays d’Amérique du Sud.

LE PETIT AVION D’autre part, le président de Hazte Oír, Ignacio Arsuaga, a annoncé qu’un petit avion va survoler les plages d’Espagne en faveur de la liberté d’éducation des parents et des enfants face à la « loi bâillon LGBTI » du parti Podemos. Hazte Oír n’a pas souhaité dévoiler la devise de la campagne aérienne, mais ils garantissent que cela sera « très impactant ». L’objectif est de transmettre un message contre « la loi bâillon du collectif LGTBI ». « Nous demandons que les enfants puissent être des enfants sans interférences dans leur développement, leur affectivité et leur sexualité. Les enfants méritent tout le respect et nous nous opposons à ce qu’ils

FOTO: AFP

d’autres cas emblématiques pour lesquels les auteurs ont été disculpés lorsqu’il n’y avait pas « d’intention dégradante spécifique ». « Admettre la persécution d’idées qui agacent certains, ce n’est pas démocratique. Cela signifie soutenir une vision biaisée du pouvoir politique en tant qu’instrument pour imposer une philosophie qui tend à remplacer la vieille théocratie par une nouvelle idéocratie, » indiquent les juges dans le rapport. Les messages de Hazte Oír sont « aussi désagréables et agressifs soient-ils, douteusement criminels », selon la Cour de Madrid. Les juges font également référence au

Tramabus du groupe politique Podemos, où apparaissent, à côté de messages contre la corruption, « des figures parfaitement identifiables de politiciens et de certains journalistes ». Ils ont le droit de voir respectés « leur dignité et leur présomption d’innocence », cependant aucun juge n’a empêché la circulation de ce bus. Ainsi, le jugement répare la décision du Tribunal d’instruction numéro 42 de Madrid, qui avait immobilisé le véhicule de Hazte Oír en février lorsqu’il avait été arrêté par la Police municipale de Madrid, quelques heures après sa sortie dans les rues. L’incident a provoqué une vague de protes-

« Admettre la persécution d'idées qui agacent certains, ce n'est pas démocratique. Cela signifie soutenir une vision biaisée du pouvoir politique en tant qu'instrument pour imposer une philosophie... »,

soient endoctrinés dans les salles de classe », indique Arsuaga. Ce mouvement s’est soulevé contre la loi qui entrainera « des impositions dans l’éducation, conduira à la manipulation des sites web et des livres et persécutera les associations considérées comme homophobes. » En septembre, lors du vote de la loi LGBTI au Congrès des députés, la deuxième étape de son bus débutera, avec pour devise « Les enfants ont un pénis. Les filles ont une vulve » cependant « avec quelques modifications, » a déclaré Arsuaga.

Août 2017 / Impacto évangélique

17


P

our le croyant, il y a une vie éternelle. Une vie éternelle à laquelle nous accédons après la mort. Cette vie ne remplit pas les objectifs de Dieu et ne satisfait pas nos désirs d'immortalité. Dans la cathédrale de Tolède, si magistralement décrite par Blasco Ibáñez, avec la garde de 200 kilogrammes, dont 16 sont d’or pur et le reste d’argent doré ; près du tableau peint par le Greco représentant les douze apôtres et qui, selon Gregorio Marañón, a utilisé douze fous de l’asile psychiatrique comme modèles, se trouve la pierre tombale du cardinal Puertocarrero, qui a été le conseiller de Charles II, selon les explications des guides en service, ces hommes qui savent tout. L’inscription sur la pierre tombale attire l’attention : « Ici, il y a de la poussière, de la cendre et rien » Cette inscription serait meilleure sur la tombe de Voltaire ou de Nietzsche, mais pas sur la tombe d’un croyant. Parce que dans la tombe, malgré la poussière et la cendre, il reste toujours « quelque chose » ; quelque chose qui, le jour de la résurrection, se transformera en un corps glorifié qui vaincra la mort, brisera les pierres de la tombe et apparaîtra triomphant pour recevoir le Seigneur dans les airs. Ce sont le matérialisme et sa philosophie négative qui cherchent à limiter notre existence dans les profondeurs d’une tombe aussi noire que cette même doctrine. Les apôtres modernes du matérialisme veulent nous faire croire que la vie de l’homme se termine par la mort, que la vie doit être gouvernée par la soi-disant philosophie de l’estomac, avec pour unique préoccupation manger, boire et s’amuser. Le croyant sent que tout son être se révolte, se soulève face à des inscriptions mortuaires ayant un message de désespoir, de fin. Tout comme l’a fait le grand astronome français Camille Flammarion devant la tombe de son ami Maron, avec l’envie de crier au monde : « Messieurs, si cette tombe est le but ultime de l’existence, MISISONNAIRE MONDIAL 18 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

QU’Y A-T-IL APRÈS

DE LA MUERTE? et le dernier mot de ce qu’elle est, alors la création n’a pas de sens et l’univers infini, avec ses soleils et ses lunes, avec tous ses êtres et toutes ses lumières et toutes ses espérances, aurait moins de sens que l’action même du chien et de la fourmi. » Dans la tombe il y a quelque chose de plus que seulement de la poussière et de la cendre. Dans la tombe il y a l’espoir

glorieux de la résurrection, l’aube d’une nouvelle vie avec Dieu ou la tristesse d’une damnation éternelle. Si tout se terminait par la mort, nous serions les plus misérables de l’univers. Mais cela ne se passe pas comme ça. Comme Job, le croyant peut être sûr qu’un jour, quand la fin des temps approchera, de ses propres yeux, il contemplera


doctrine

ment. Saint Jean associe l’éternité du Verbe à la vie éternelle. Le prologue de l’Évangile qui porte son nom ainsi que celui de la première épître développent cette vérité. Le Verbe, qui est aussi la vie, s’est manifesté pour nous donner la vie éternelle et nous ouvrir le chemin qui conduit à sa possession. Jean et les autres apôtres ont eu la grande chance d’être les témoins de cette vie. Avec leurs mains terrestres, ils ont touché et palpé le Verbe de la vie éternelle. Un grand mystère suivi d’un autre plus grand. Le Christ est la vie éternelle en soi, mais il est aussi le moyen qui y conduit. C’est la source d’où jaillit l’eau et l’eau vive qui apaise la soif. C’est la porte que le Père ouvre pour nous donner le passage vers la vie éternelle. Les paroles de Jean, très simples, à la portée de toutes les mentalités, sont d’une grande éloquence : « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous ai

Dans la tombe il y a l'espoir glorieux de la résurrection, l'aube d'une nouvelle vie avec Dieu ou la tristesse d'une damnation éternelle.

Dieu, même si la poussière et la cendre envahissent la Terre. La promesse du Christ au voleur sur la croix : « Aujourd’hui tu seras avec moi au paradis » est la plus grande garantie d’une vie éternelle. Si la vie éternelle était un mensonge, le Christ n’aurait pas donné de vains espoirs à un homme, au bord même de la tombe. Ses mots n’ont pas été des mots de consolation. Sur la Croix, il a réaffirmé ce qu’il avait toujours cru et proclamé : il y a une autre vie au-delà de celle-ci. L’une de ses déclarations les plus convaincantes et les plus claires à ce sujet est celle que Jean a transcrit dans son Évangile. En s’adressant aux disciples, le Seigneur a dit : « Que votre cœur ne se

trouble pas ! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. Si ce n’était pas le cas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et puisque je vais vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi » ( Jean 14 :13). La maison du Père est la vie éternelle. Là-bas, les demeures pour le croyant sont innombrables. Et si l’éternité était un mensonge, s’il n’y avait pas de paradis, ni de Père ou de possibilité de continuer de vivre après la mort, le Christ nous l’aurait dit. La sincérité de Jésus ne nous convainc pas seulement. Elle nous accable égale-

écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5 :11-13). Comme on peut le voir dans tous ces passages du Nouveau Testament, les apôtres du Christ n’avaient aucun doute sur la réalité de la vie éternelle. Au-delà de la mort physique, quand leurs corps descendraient dans la tombe, ils continueraient à vivre, spirituellement conscients, dans les demeures éternelles. Quelle conviction très encourageante pour nous ! Nous pouvons également dire, avec les auteurs du Credo apostolique : « Je crois en la vie éternelle ... Amen. »

Août 2017 / Impacto évangélique

19


D

ans le monde, il y a environ 285 millions de malvoyants, dont 39 millions d’aveugles. Les autres ont, quant à eux, une vision basse. 90 % de ces patients se trouvent dans des pays à faible revenu. Wálter Menchola Vásquez (*)

La capacité visuelle est définie en fonction du degré ou du pourcentage d’acuité visuelle ainsi que du champ visuel des personnes. On considère qu’il y a déficience visuelle s’il y a une diminution significative de l’acuité visuelle ou du champ visuel. 82 % des personnes aveugles sont âgées de 50 ans ou plus. Les prévalences maximales de cécité et de déficience visuelle sont observées dans les zones rurales et les zones urbaines marginales. Conformément à l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), en Amérique latine et dans les Caraïbes, la cataracte (opacité du cristallin) est la principale cause de cécité ; la plupart des cas sont liés à l’âge et peuvent être traités chirurgicalement par l’éradication et l’implantation d’une lentille intraoculaire avec des résultats très efficaces. La proportion de cécité causée par la cataracte peut être très élevée chez les personnes âgées de plus de 50 ans, surtout dans les zones rurales et éloignées, c’est pourquoi il est nécessaire d’améliorer les services de santé et de répondre aux besoins de ces populations. Deux aspects importants doivent être pris en compte : le nombre de malvoyants attribuable aux maladies infectieuses a considérablement diminué ces vingt dernières années et 80 % des cas de déficience visuelle dans le monde pourraient être évités ou guéris.

DES PERSONNES À RISQUE 65% des malvoyants ont plus de 50 ans. En vieillissant, le risque de souffrir d’une déficience visuelle augmente avec les maMISISONNAIRE MONDIAL 20 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

LA DEFICIENCE

VISUELLE

ladies oculaires chroniques et le vieillissement de l’organe visuel. La presbytie, la cataracte et le glaucome sont les causes les plus fréquentes. En outre, chez les personnes de moins de 15 ans, la cause la plus fréquente de déficience visuelle chronique sont des troubles de la réfraction, faciles à diagnostiquer et à corriger. Les désordres de réfraction ne peuvent pas être prévenus afin d’éviter leurs apparitions, mais ils peuvent être facilement diagnostiqués et corrigés avec des lunettes correctives, des lentilles de contact ou une chirurgie réfractive. Lorsque ces défauts de réfraction ne sont pas corrigés, ils rendent difficile le rendement des personnes, par exemple chez les enfants en âge d’aller à l’école, et peuvent aussi être la cause d’accidents et de blessures chez les personnes âgées. L’OMS indique que dans le monde en général, la déficience visuelle a considérablement diminué depuis le début des années 1990, malgré l’augmentation du vieillissement de la population mondiale. Cela est due à la diminution du nombre de cas de déficiences visuelles des suites de maladies infectieuses grâce à un développement socio-économique plus important en général, une amélioration des soins de santé publique, une plus grande disponibilité et accès aux services d’ophtalmologie, ainsi qu’à la connaissance des solutions de la population à L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que les principales causes de cécité chronique sont : la cataracte, le glaucome, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, les opacités cornéennes, la rétinopathie diabétique, le trachome et les infections oculaires infantiles comme celles causées par la carence en vitamine A.

leurs problèmes visuels. 80 % de toutes les déficiences visuelles peuvent être guéries. Il est donc important que les gens soient périodiquement examinées pour éliminer les problèmes de réfraction ou de désordres d’accommodement, surtout pour les enfants. Tout enfant qui cligne beaucoup des yeux, qui fixe sa vue avec excès, qui pleure sans explication, qui se plaint de maux de tête, d’une vision floue, d’un manque de coordination œil-main, doit être examiné par un médecin et dirigé vers un ophtalmologue, si nécessaire. N’oubliez pas que ces désordres sont corrigeables et que de nombreux cas peuvent être surmontés. L’incidence de la myopie est la plus élevée chez les enfants âgés de 11 à 15 ans. Beaucoup de cas de mauvais rendements scolaires ou de troubles de l’apprentissage chez les enfants sont dus à des troubles de la réfraction.

RECOMMENDATIONS Dans les cas des personnes de plus de 50 ans, leurs contrôles périodiques doivent considérer l’évaluation de l’organe visuel afin d’exclure les troubles de la réfraction et également d’exclure la présence de glaucomes, de cataractes, de dégénérescence de la macula ou l’existence de maladies chroniques telles que le diabète sucré ou autres. Rappelez-vous que la prévention est cent fois moins onéreuse que le traitement : il y va de votre responsabilité de le faire. Enfin, l’accès universel aux soins de santé représente un droit et un besoin fondamental pour toute société et les services ophtalmologiques devraient inclure une santé oculaire universelle (*) Médecin Interne, Magistère en Gestion et Politiques Publiques Source: OMS, OPS


bien-être

Août 2017 / Impacto évangélique

21


Foto: Roberto Guerrero

MISISONNAIRE MONDIAL 22 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


Interview

« ÊTRE ISOLES N’EMPECHE

PAS DE CROITRE »

L

e Mouvement Missionnaire Mondial atteint toutes les parties du monde. L'île de Bonaire ne fait pas exception. Il y a deux décennies, elle a accueilli le premier missionnaire apportant la Parole de Dieu. Maintenant, l'Œuvre est en constante croissance dans ce petit lieu éloigné du continent américain. L’île de Bonaire est une commune hollandaise au statut particulier et membre des pays et territoires d’outre-mer de l’Union européenne (RUUE). Elle est située dans le sud de la mer des Caraïbes, au large de la côte ouest du Venezuela, et fait partie du groupe des îles Sous-le-Vent des Petites Antilles. C’est un endroit entouré par la mer où l’Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial est arrivé il y a 20 ans. Le pasteur George Mensche témoigne de la croissance du MMM sur cette île petite, mais de foi énorme. Depuis quand l’Œuvre est-elle présente à Bonaire ? L’Œuvre a débuté à Bonaire en 1997. Auparavant, il y avait une certaine présence, mais rien n’était établi. Depuis lors, nous travaillons avec ma femme et mes enfants pour le Seigneur. Cela fait plus de 20 ans. Quel est le progrès qui a été fait durant toutes ces années ? L’Œuvre progresse. Bonaire est une île qui fait partie du royaume des Pays-Bas. Au total, il y a six îles : Aruba, Curaçao, Bonaire, Les Antilles, Saint-Martin, Saba et Saint-Eustache. Quand nous sommes arrivés à Bonaire, il y avait 12 000 habitants ; maintenant, il y en a 18 000. C’est à ce moment que notre travail a commencé, nous avons commencé une communauté pratiquement nouvelle. Ces dernières années, Dieu nous a permis de construire notre propre église, d’une capacité de 300 à 400 personnes. Tous travaillent pour le Seigneur. Quelles sont les difficultés pour la croissance de l’Œuvre à Bonaire ? Premièrement, l’île est très petite. Nous sommes entourés d’eau, très éloignés et la plupart de l’année nous sommes seuls. Il n’y a pas de réunion d’ouvriers ou de confraternités parce qu’il n’y a pas d’autres églises à proximité. La mer nous divise. Donc, le pasteur travaille quasiment tout seul. Deuxièmement, puisque l’île est petite, tout se sait immédiatement ; il y a un dicton qui dit : petite île, grand enfer. Troisièmement, il y a beaucoup d’immigrants qui aident à élever l’église, mais ils s’occupent de leurs familles et de ce qui se passe dans leurs pays. Cependant, nous devons travailler avec tout ce groupe et les natifs de l’île, et Dieu nous a aidé. Au cours de ces 20 années, bien que l’île soit la plus petite, Dieu nous a donné une croissance très précieuse avec les natifs du pays. Il y a également des

frères du Pérou, de Saint-Domingue et de Colombie ; nous grandissons tous en faisant le travail que Dieu nous a confié. Quels sont les projets pour les années à venir ? Nous avons beaucoup de projets. Nous croyons que nous atteindrons 18 000 âmes. C’est pourquoi nous ne pouvons pas rester avec une seule église. Nous voulons avoir une grande église centrale et en construire 10 autres. C’est notre vision, notre foi. Parfois, on dit que nous sommes fous, mais avec Dieu, il faut l’être pour faire de grandes choses. Nous prévoyons de remplir l’île. Pour cette raison, nous avons agrandi l’église, pour pouvoir atteindre une capacité de 400 personnes. Nous, pour l’instant, sommes environ 100 participants, mais nous continuerons à croitre. Je dis toujours que nous ne devons pas attendre que Dieu fasse les choses et courir à la dernière minute. Si nous croyons que Dieu va nous apporter la croissance, nous devons nous préparer. Nous avons l’endroit et nous voulons continuer à encourager des ouvriers. Cette année, nous voulons également préparer des champs blancs qui pourront grandir avec le temps et devenir des églises. Combien y a-t-il de frères et de sœurs dans l’église ? De 80 à 100 personnes, et pour nous c’est une grande croissance donnée par Dieu. Utilisez-vous les moyens de communication pour évangéliser ? Oui. Nous allons tous les dimanches à la prison, il y a un groupe qui visite l’hôpital, nous diffusons nos messages sur Internet, nous avons une émission radio deux fois par semaine, une demi-heure le mardi et le jeudi, nous évangélisons également maison par maison et nous réalisons des campagnes afin de gagner plus d’âmes pour le Christ. Y a-t-il des difficultés auxquelles l’église fait face en termes juridiques ou politiques ? Non. Dieu merci, nous sommes libres. Nous demandons les autorisations à Bonaire et nous pouvons effectuer les campagnes dans n’importe quel endroit. S’il est vrai que nous faisons partie de la Hollande et que ses lois sont également valables pour nous, nous n’avons aucune restriction. Mais y a-t-il d’autres types de difficultés ? Oppression du peuple, non. Que l’île soit petite, peut-être. Des difficultés géographiques ? Oui, Bonaire est très isolée. Avoir des cultes unis est nécessaire même pour le pasteur, mais sur l’île on ne peut pas le faire. Une fois par an nous avons une convention et nous motivons l’église à y aller, mais, bien sûr, certains ne peuvent pas parce que le voyage est cher et que tout le monde ne peut pas se le permettre. Nous sommes isolés, mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire le travail du Seigneur. Nous avons fait l’œuvre et Dieu nous a aidés. Lorsque les responsables permettent à quelqu’un de venir nous rendre visite, c’est très rafraîchissant parce qu’on reçoit aussi des autres.

Août 2017 / Impacto évangélique

23


C

’est une œuvre écrite par William Hendriksen en relation avec les Saintes Écritures. La publication explore l'un des quatre livres de la Bible dans lequel le Seigneur délivre, grâce à l'histoire terrestre du Christ, son message à l'humanité. Il a été appelé « le livre le plus important du monde, » « le livre le plus réussi jamais écrit ». En plus d’être important et réussi, il est également très beau. Le lire du début à la fin en une seule fois est une expérience passionnante. Le livre est simplement irrésistible. Au début, on est intrigué par le mystère des trois quatorze. Il s’agit de l’histoire palpitante des mages venus « d’Orient » pour adorer l’enfant. Le sermon sur la montagne, avec ses béatitudes, le Notre Père, et ses nombreux autres passages précieux, nous offre un regard pénétrant dans le cœur même du Maître. Partie d’une série de dix-huit volumes de commentaires écrits par l’auteur chrétien William Hendriksen sur les Saintes Écritures, L’Évangile selon Saint Matthieu est une œuvre qui se concentre sur l’analyse du contenu d’un des quatre livres des Saintes Écritures dans lequel Dieu présente, grâce à l’histoire terrestre de son Fils unique, la bonne nouvelle aux hommes. Publié en 1979, le volume fournit une série d’explications essentielles pour la communauté évangélique. Matthieu n’était pas seulement un juif intelligent ; il était aussi profondément religieux, comme cela peut se constater lorsque Jésus l’a appelé : il a obéi immédiatement. En tant que tel, nous pouvons croire qu’il avait une connaissance très complète de l’Ancien Testament en hébreu et de la traduction grecque, la Septante. Il était certainement un expert des Saintes Écritures. Par conséquent, guidé par le Saint-Esprit, il était le genre d’homme qui pouvait interpréter les passages de l’Ancien Testament afin de les appliquer à de nouvelles situations. L’Évangile selon Saint Matthieu concorde avec cette habileté de la part de Matthieu. MISISONNAIRE MONDIAL 24 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

L’ÉVANGILE SELON

SAINT MATTHIEU


littérature

Août 2017 / Impacto évangélique

25


SUIVEZ-MOI Auteur de plus de soixante-dix livres, Hendriksen, né en Hollande le 18 novembre 1900, souligne dans la partie préliminaire de son œuvre que la partie initiale du Nouveau Testament est « un évangile orienté vers le passé ; c’est-à-dire, vers l’Ancien Testament, avec ses nombreuses prédictions messianiques, et qui proclame son accomplissement dans le présent, à savoir, en Jésus-Christ. Cet Évangile est caractérisé par les modèles de pensée et l’esprit des Hébreux. » En général, le but de cet Évangile a été de gagner pleinement des Juifs pour le Christ ; c’est-à-dire, gagner des non convertis et renforcer les déjà convertis. Le caractère hébraïsant de l’Évangile de Matthieu, tel que décrit dans les pages précédentes, indique que ceci est son but. Pour ce faire, l’accent est mis sur le fait que Jésus est le Messie tant attendu, annoncé dans les Saintes Écritures hébraïques. C’est pourquoi, sous la direction providentielle de Dieu, les livres prophétiques de l’Ancien Testament sont immédiatement suivis du livre de l’accomplissement des prophéties, Matthieu. Outil de lecture nécessaire pour les croyants, l’Évangile selon Saint Matthieu, édité en espagnol en 1986, constitue un effort précieux de Hendriksen, qui pendant sa vie a été l’un des exégètes les plus importants et les plus respectés de la Bible. Avec une rigueur scientifique et aidé de nouvelles découvertes archéologiques, l’écrivain, qui a étudié au Calvin College, présente clairement dans son travail une série d’approches lucides contribuant à propager la Parole du Seigneur. L’Évangile selon Saint Matthieu commence avec l’arbre généalogique du Christ. Aujourd’hui, beaucoup de lecteurs considéreront sûrement que cette liste de noms manque d’intérêt afin de la négliger. Cependant, nous devons nous rappeler que Matthieu écrivait principalement pour les Juifs, comme cela a pu être démontré. Cela explique aussi le fait que l’arbre généalogique commence avec Abraham, et n’est pas étendue jusqu’à Adam comme aurait pu le faire Luc. Or, pour les Juifs, les généalogies ne manquent MISISONNAIRE MONDIAL 26 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


littérature

jamais d’intérêt ni d’importance. Après la conquête de Canaan, il était important de déterminer le lieu de résidence de la famille. Professeur au Séminaire Théologique Jean Calvin entre 1942 et 1952, William Hendriksen a servi le Tout-Puissant dans sa jeunesse en tant que pasteur dans une congrégation chrétienne aux États-Unis pendant quinze ans. Puis, après avoir obtenu son doctorat en théologie, il s’est orienté vers la révision en profondeur des Saintes Écritures. Il a ensuite commencé un travail qui l’a amené à publier une série de livres sur le Nouveau Testament et à remporter le « Gold Medallion Book Award » en 1982. Jésus a dit à Matthieu : « Suis-moi. » Il s’est levé et l’a suivi. C’est ainsi, d’une

En général, le but de cet Évangile a été de gagner pleinement des Juifs pour le Christ ; c'est-à-dire, gagner des non convertis et renforcer les déjà convertis. Le caractère hébraïsant de l'Évangile de Matthieu ... indique que ceci est son but.

manière sobre et sans aucun crédit pour lui-même, que l’homme le plus profondément lié à lui raconte cette expérience inoubliable. Pour plus de détails, notamment sur la grandeur du sacrifice, nous devons nous tourner vers l’Évangile de Luc, qui nous informe que lorsqu’il s’est levé pour suivre Jésus, le publicain « a tout quitté ». Il est presque certain que Matthieu, qui vivait et travaillait à Capharnaüm, l’endroit que Jésus avait choisi comme centre d’opérations, avait eu de fréquents contacts avec le Maître et que, au moment de l’appel, il lui avait déjà donné son cœur.

LE JUGEMENT L’Évangile de Saint Matthieu, qui circule dans une présentation de 1066 pages,

donne une étude détaillée des vingt-huit chapitres composant le fragment d’ouverture de la partie de la Bible composé des écritures canoniques et des lettres écrites après la mort de Jésus-Christ. En ce sens, son créateur, à cette occasion, a noté que « dans Matthieu, on met l’accent sur tous les passages en rapport avec l’accomplissement des prophéties. De plus, cela montre que Jésus est venu sur terre avec un but. » La méthode d’enseignement la plus utilisée était celle de la « répétition ». Le sujet enseigné était répété de l’enseignant à l’élève, puis de l’élève à l’enseignant. Au fur et à mesure que les règlements et les opinions augmentaient, la quantité de sujet à mémoriser augmentait d’année en année et de décennie en décennie jusqu’à cela soit devenu si énorme que le rabbin Jehuda, environ en 200 après Jésus-Christ, a mis par écrit cette « tradition des anciens » dans ce qui s’appelle Mishna, un mot formé d’un verbe signifiant répéter. Il y avait eu plusieurs tentatives précédentes, mais le travail de Jehuda a été immédiatement reconnu comme le plus complet. Mort le 12 janvier 1982, William Hendriksen, malgré sa disparition physique, est l’un des théologiens les plus estimés du monde évangélique. Son érudition, sa spiritualité et sa foi sont une source permanente de connaissances pour ceux qui étudient la Parole de Dieu. Après sa mort, son travail fécond en faveur de la connaissance des Saintes Écritures a été poursuivi par son compatriote Simon Kistemaker, serviteur du Créateur, qui a contribué à magnifier le travail de son prédécesseur. L’ensemble du jugement a été une farce. C’était un « jugement nul ». Il n’y avait aucune intention de donner à Jésus une audition équitable afin de découvrir, en stricte conformité avec les lois de l’évidence, si les accusations contre lui étaient justes ou infondées. Dans les annales de la jurisprudence, il n’y a pas de parodie de jugement rendu qui soit plus honteuse que celle-ci. De plus, pour arriver à cette conclusion, il n’est pas nécessaire d’étudier tous les détails techniques en référence à la loi juive de l’époque. Divers auteurs, basés sur plusieurs points techniques, ont souligné que le jugement de Jésus a été illégal.

Août 2017 / Impacto évangélique

27


L

’hymne de la compositrice chrétienne Civilla Durfee Martin, décrit de manière subtile et rhétorique, l’espérance et la paix que Dieu donne à ses fidèles au milieu des tribulations de l’existence terrestre.

Il s’agit de l’un des hymnes les plus aimés du XXème siècle. « Comment pourrais-je être triste ? » est une chanson qui grâce à sa poésie, nous renvoie aux paroles de Jésus-Christ présentes dans l’Evangile de Mathieu et à celles du roi David dans les Psaumes. Écrite par l’auteure évangélique Civilla Durfee Martin en 1905, elle décrit avec une beauté subtile et de manière rhétorique, l’espérance et la paix que le Tout-Puissant octroie à ses fidèles malgré les difficultés de la vie terrestre. Née le 21 août 1866 au Canada, Civilla Durfee Martin a créé cette chanson, dont le titre original était « Ses yeux sont sur le moineau », après avoir rendu visite à un couple de croyants vivant heureux malgré les afflictions qu’ils devaient supporter. A ce sujet, la poétesse a révélé un jour : « j’étais en vacances dans la ville d’Elmira lorsque j’ai rencontré le couple Doolittle, affligé par divers maux physiques. J’ai été touchée par leur foi en Dieu. » De plus, à cette occasion la servante du Seigneur a confessé le moment qui a donné naissance au poème et qui après avoir été mis en musique par Charles Hutchinson Gabriel, est devenu une mélodie très populaire. C’est ainsi qu’elle a indiqué « mon mari a demandé à Mme Doolittle le secret de son espérance envers le Seigneur et sa réponse a été simple : ses yeux sont sur le moineau et je sais qu’il me regarde. » Cette expression de foi illimitée s’est alors emparée de mon cœur. Mariée au pasteur Walter Stillman Martin, il l’a encouragé à développer sa créativité. Civilla s’est distinguée en tant que chrétienne exemplaire utilisant son talent musical pour contribuer à la diffusion de l’Evangile et à la louange du Christ. Parmi ses chansons les plus célèbres, on peut citer : « Dieu s’occupera de vous », « Un des jours MISISONNAIRE MONDIAL 28 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

COMMENT POURRAIS-JE

ETRE TRISTE ?


musique

Comment pourrais-je être triste? 1 Comment pourrais-je être triste?, comment aller dans l’ombre ? comment me sentir seul ? et vivre dans la douleur ? Si Christ est mon réconfort, mon ami toujours fidèle; si même les oiseaux ont encore un refuge sûr en Lui, si même les oiseaux ont encore un refuge sûr en Lui, Chœur Heureux, chantant, joyeux, j’habite ici tout le temps. S’Il prend soin des oiseaux, Il prendra soin de moi aussi ! 2 « Ne vous découragez jamais », j’entends le Seigneur dire, et je suis confiante dans sa Parole, je fais fuir la douleur. A Christ, pas à pas, je suis sans cesse ; et toutes ses bontés il me donne sans limite, et toutes ses bontés il me donnera toujours. 3 Chaque fois que je suis tenté, Ou si dans l’épreuve je suis je marche plus près de Lui, et j’y vais protégé; si la foi s’évanouit en moi et je souffre d’anxiété, Seulement Il me réveille, Il me donne la sécurité ! Seulement Il me réveille, Il me donne la sécurité !

de Dieu », « Rentrer à la maison » et « L’ancienne façon ». Le 9 mars 1948, après une vie consacrée au Créateur, elle est décédée. Structurée en trois versets et un chœur, « Comment pourrais-je être triste ? » fait référence à trois passages bibliques. Tout d’abord, l’ode fait allusion à Mathieu 6 :26 qui indique « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment pas et ne moissonnent pas, ils n’amassent rien

dans les greniers, et votre Père céleste les nourrit » et à Mathieu 10 :29-31, qui dit « n’ayez donc pas peur : vous valez plus que beaucoup de moineaux. » De plus, il est fait allusion à Psaumes 32 :8, qui dit « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi ». La louange, associée au Mouvement des Droits Civiques aux États-Unis et à la com-

munauté afro-américaine, a été interprétée depuis les années 1950 par une grande variété de chanteurs chrétiens et séculiers. Rosetta Tharpe, Marie Knight, Ethel Waters, Mahalia Jackson, Dottie West, Marvin Gaye, Andy Griffith, Shirley Caesar, Jessica Simpson, Gladys Knight et Whitney Houston sont quelques-uns des artistes qui ont livré une version du poème de Civilla Durfee Martin.

Août 2017 / Impacto évangélique

29


J

ohn Wilbur Chapman a été l'un des plus grands prédicateurs des États-Unis. Il a promu des campagnes évangéliques simultanées et multitudinaires. Il a été déterminant pour le développement du christianisme en Amérique du Nord, en Europe, en Océanie et en Asie à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle. Ed Reese

Désigné par le prédicateur Dwight Lyman Moody comme l’un des plus grands évangélistes des États-Unis, John Wilbur Chapman a été prépondérant pour l’expansion du christianisme en Amérique du Nord, en Europe, en Océanie et en Asie, à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Grâce à son travail missionnaire, durant plus de 37 ans, et à l’union de la Parole de Dieu à la musique, plus de soixante millions de personnes ont pu écouter la bonne nouvelle. Né le 17 juin 1859, dans la ville de Richmond, dans une famille évangélique, John a été le fils d’Alexander Chapman et de Lorinda McWhinney. Après une enfance calme, il a malheureusement perdu sa mère à l’âge de 13 ans. Cependant, sa vie spirituelle n’a pas disparu et, pendant son adolescence, il est allé à l’école Quaker First Day, recevant une solide formation chrétienne. De plus, à cette époque, il est allé à l’école du dimanche de façon permanente.

PREMIERS PAS À l’âge de 17 ans, avec sa foi envers le Seigneur consolidée, Chapman a décidé de déclarer publiquement son dévouement au Tout-Puissant. À cet égard, il a un jour commenté que « une enseignante de l’école du dimanche, Mme Binkley, a contribué à cristalliser mes croyances dans l’Évangile. » Après son union avec Jésus-Christ, il est entré au Collège Oberlin de l’Ohio en 1876. Plus tard, en 1877, MISISONNAIRE MONDIAL 30 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


héros de la foi

LA FOI QUI A DEPLACÉ DES

MILLIONS il est entré à l’Université Lake Forest de Chicago, où il a obtenu un diplôme en Arts en 1879. À Chicago, la Ville des Vents, le jeune croyant a vécu l’un des moments les plus décisifs de son existence. En 1878, en plein doutes sur son engagement envers le Créateur, il a participé à l’une des campagnes d’évangélisation de Moody, durant laquelle il a été convaincu de sa mission terrestre. Il s’est alors engagé pour la cause de Dieu et a travaillé avec passion pour être reconnu comme pasteur, le 13 avril 1881, par une congrégation chrétienne, dans le district de Whitewater dans l’Ohio. Après son ordination, le 4 mai 1882, le serviteur a été diplômé du Séminaire Lane à Cincinnati. Puis, six jours plus tard, il a épousé Irene Steddon et s’est chargé des églises du village de Liberty, situé dans l’Indiana, et de la villa de College Corner, situé dans l’Ohio. L’année suivante, il a pris les rênes de l’église de la ville de Schuylerville à New York. Plus tard, en mai de 1885, il a pris la direction d’une congrégation d’Albany, ville où il est resté jusqu’en 1890.

PRÉDICATEUR DISTINGUÉ Découragé suite à la mort de sa femme, le 1 er mai 1886, John est allé à une conférence à Northfield, dans le Massachusetts, où l’évangéliste Frederick Brotherton Meyer a parlé du travail missionnaire et du fait d’être prêt à tout abandonner pour servir le Christ. Après avoir écouté le pasteur Meyer, ami de Moody, il a changé la perspective de son travail en faveur du christianisme et, selon son témoignage, a senti que son ministère avait été renouvelé avec de nouveaux vents de foi. En janvier 1890, après avoir accompli une grande tâche à Albany, le mission-

naire s’est engagé avec l’église évangélique de Bethany, à Philadelphie, disposant d’une école du dimanche avec une capacité de 4 820 étudiants. Il a immédiatement organisé un réveil spirituel permettant de récolter 400 personnes pour Dieu. De plus, il a transformé l’église en un centre spirituel, éducatif et social afin d’attirer des centaines de non convertis. À ce moment-là, sa passion pour les âmes a commencé à obtenir de la notoriété. Avec son ami Benjamín Mills, le révérend a fait partie d’une croisade à Minneapolis en 1893 puis il a été l’un des éléments clés des campagnes que Moody a réalisé à l’Exposition universelle de Chicago, organisée en l’honneur des quatre cents ans de la découverte de l’Amérique. Il a également organisé ses propres réveils spirituels à Boston, Montréal, Saginaw, Burlington, Saratoga, Ottawa, Bloomington, Fort Wayne et dans d’autres lieux encore. En 1895, Moody l’a surnommé « le plus grand évangéliste des États-Unis ». Chapman a occupé le poste de vice-président de l’Institut Biblique de Chicago et a été une source d’inspiration permanente pour tous ceux qui ont travaillé avec lui dans cette institution. Adepte de l’évangélisation directe, le missionnaire a recruté Billy Sunday, en 1893, afin qu’il le soutienne dans ses taches. Cependant, en 1896, il a repris les rênes de la congrégation de Béthanie, qu’il dirigera jusqu’en 1899. Grâce à lui, cette église est devenue l’une des plus importantes d’Amérique du Nord. En 1895, alors qu’il prêchait à Indianapolis, le révérend Sol C. Dickey lui a suggéré de commencer une Conférence Biblique. Au début, il a rejeté l’idée, puis il lui a offert son soutien et a contribué à la formation de la Conférence Biblique

Août 2017 / Impacto évangélique

31


de Winona Lake, permettant la propagation du christianisme aux États-Unis. Plus tard, en mars 1899, il a accepté la direction d’une congrégation à New York, où il est resté jusqu’à 1902. Entre temps, en 1900, il a eu la bénédiction d’aller en Terre Sainte.

UN RÉVOLUTIONNAIRE Homme à la voix puissante et au comportement sophistiqué, John a été nommé secrétaire du comité d’évangélisation de la dénomination presbytérienne le 30 octobre 1901. À cette époque, il a supervisé le travail de 51 évangélistes dans 470 villes et s’est donné le temps d’écrire Évangélisation d’aujourd’hui, un livre largement utilisé en ces temps-ci. John Converse, un leader laïc, lui a demandé de développer des campagnes évangéliques simultanées et a financé ses dépenses jusqu’à sa mort en 1910. Soutenu par Converse, John Wilbur a conçu une méthode révolutionnaire d’évangélisation de masse. Sa technique consistait en l’utilisation d’une multitude d’assistants dans des réunions organisées en parallèle dans de nombreux secteurs d’une ville. En 1904, il a réuni 17 prédicateurs dans 9 lieux de Pittsburgh, lui permettant de rassembler plus de 7.000 croyants. Il avait posé les bases d’une nouvelle formule de christianisation. Puis, en 1906, il a mené une campagne similaire à Syracuse avec de grands résultats. Associé au prédicateur Charles McCallon Alexander, du 12 mars au 19 avril 1908, Chapman a couvert 42 lieux de Philadelphie avec 21 paires d’évangélistes et de chanteurs durant six semaines. Plus de 400 églises de toutes les dénominations ont coopéré à ce réveil, réunissant plus d’un million et demi de personnes. Au début de l’année 1909, il a mobilisé pendant trois semaines 30 missionnaires et musiciens dans 27 régions de Boston. L’éveil, qui a été couvert par la presse laïque, a inclus des discussions spéciales et a eu une audience mondiale estimée à environ 720 000 personnes. MISISONNAIRE MONDIAL 32 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


héros de la foi

En 1909, aidé d’Alexander, le prédicateur a passé une grande partie de son temps à effectuer un voyage d’évangélisation autour du monde. Sa tournée internationale a débuté le 26 mars et a pris fin le 26 novembre. Pendant son voyage, il a visité Melbourne, Sydney, Manille, Hong Kong, Canton, Nankin, Hankow, Pékin, Tientsin, Séoul, Kyoto, Tokyo et Yokohama. Puis, du 16 octobre au 27 novembre 1910, il a rassemblé à Chicago plus de 800 000 personnes avec le soutien de 400 congrégations. L’année suivante, il a visité l’Angleterre, le Canada, l’Irlande et le Pays de Galles. Au moment du plus grand impact de son ministère, en 1912, on a jugé que l’évangéliste avait effectué plus de 50 000 prêches, atteignant environ 60 millions d’auditeurs. Son travail en faveur de la consolidation du christianisme s’est poursuivi jusqu’en 1918. À cette époque, il s’est rendu à Auckland, en Tasmanie, à Ceylan, à Glasgow, aux îles Fidji et à Hawaï. Il a également consolidé la présence de Jésus-Christ dans divers lieux des États-Unis, comme Atlanta, la Géorgie, Washington et la Pennsylvanie. Au crépuscule de sa vie, John Chapman a dirigé les efforts déployés par la congrégation presbytérienne pour résoudre les problèmes de reconstruction de la Première Guerre mondiale. Le 25 décembre 1918, à New York, il est décédé après avoir subi une opération de la vésicule biliaire. Grâce à sa technique d’évangélisation de masse et à son travail littéraire et musical prolifique, il s’est distingué comme l’un des ministres les plus remarquables quant à la prédication de la Parole.

Août 2017 / Impacto évangélique

33


L

a solitude, la tristesse et la manque de compréhension ont provoqué la dépendance de Juan Carlos des drogues. Pendant beaucoup de temps, il marchait sale et démuni sur les rues et places en cherchant des hallucinogènes capables de satisfaire sa dépendance mortelle. Pendant quelques instants de lucidité, il se demandait s’il aurait un jour une opportunité pour sortir de ce monde marginal. Ce jour est arrivé quand il l’attendait le moins. Susan Amau Photo: Archivo Familiar

Juan Carlos Pozo Muñoz se souvient de son passé malheureux. Des larmes coulent sur ses joues et il affirme sans pouvoir les cacher qu’elles sont de bonheur. « Seulement le Seigneur a le pouvoir de sauver », il affirme très reconnaissant d’avoir être élu pour cette remarquable transformation. Il est le troisième fils de quatre enfants. Ses parents, Gloria et Manuel, ont toujours travaillé pour offrir un meilleur futur à leurs enfants. Néanmoins, la crise espagnole les a frappés fortement et ils ont dû se débrouiller dans n’importe quelle activité pour entretenir une famille nombreuse. Ils n’étaient presque jamais chez eux, ils travaillent jour et nuit, alors, Natividad, l’aînée, était la responsable de veiller sur ses frères. C’était très compliqué pour elle parce qu’elle devait faire les tâches ménagères en plus d’aller à l’école. Les enfants sont grandis mais sans compter avec l’attention de leurs parents. Juan Carlos pensait de plus en plus que les études ne servaient à rien et qu’il était mieux de travailler. Son foyer était sans doute dans le besoin et il voulait devenir l’aide idéal, mais aussi pour être plus proche de ses parents. Des querelles et des disputes se passaient tous les jours et il ne pouvait se concentrer en ses études. Il avait besoin d’affection. Ses frères et sa sœur l’aimaient, mais personne ne MISISONNAIRE MONDIAL 34 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


histoire de vie

FUITE DES

IMMONDICES

Août 2017 / Impacto évangélique

35


lui faisait attention pendant cette étape de sa vie. Quand il a eu 14 ans, il a abandonné définitivement ses études. Ses parents se sont inquiétés mais ils ne pouvaient non plus le contrôler. La situation était similaire pour leurs autres enfants. En ce temps-là (1991), Gloria et Manuel travaillaient dans le service de ménage des pubs et Juan Carlos a décidé de les aider.

LE COMMENCEMENT Sans ses études, il a pensait qu’il était bien de gagner un peu d’argent et surtout en étant plus proche de ses parents. Il a toujours rêvé de cette situation, même s’il ne l’a jamais proclamée. Juan Carlos avait beaucoup d’amis dans son école avec qui il a appris à fumer, ce qui était commun pour les adolescents d’Espagne, mais il allait découvrir très tôt un monde inconnu. Pendant son travail, il ne nettoyait pas seulement des déchets, mais il trouvait des montres, des bijoux, de l’argent et même plusieurs types de drogues. Un jour-là, il a gardé un peu pour curiosité. Plus tard, avec quelques amis, il a décidé d’essayer une par une. Il n’a presque aucun souvenir de ce jour-là. Il seulement sait qu’il avait éprouvé quelque chose pareille à la calme et que son dépendance avait commencé. Il a essayé d’abord le haschich, dont il est devenu dépendant. Pouvoir changer d’humeur, oublier ses problèmes pour un instant et être soi-disant heureux, telle était la signification des drogues pour lui. Ayant 16 ans, il a pensé qu’il ruinait sa vie et il a voulu changer par lui-même. Il a cherché un travail différent pour s’éloigner des drogues, alors il a travaillé dans la construction. Néanmoins, son abstinence n’a pas duré et il a commencé à fumer encore plus. Il a commencé aussi à combiner de l’alcool avec le haschich. ÉPOQUE SUICIDE La vie n’avait plus d’importance pour Juan Carlos jusqu’à rencontrer une jeune femme. Il est tombé amoureux et il a pensé changer sa vie de nouveau. Il avait 18 ans en ce moment-là et il semblait plus heureux d’avoir une couple. Mais a ruiné son opportunité parce qu’il n’a pas pu surmonter sa dépendance. MISISONNAIRE MONDIAL 36 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Il a essayé de tromper sa petite-amie pendant quatre ans en simulant qu’il était heureux et sain. Mais les grandes doses reflétaient sa dépendance. Il a même volé ses propres épargnes de mariage. Elle a quitté leur relation aussitôt qu’elle l’eût découvert. D’après sa souffrance, Juan Carlos est plongé dans la dépression et il a essayé de se suicider, mais ne l’a pas pu faire. Il avait

22 ans et il avait consommé les drogues les plus fortes du marché. Avec son frère José Manuel, qui était aussi toxicomane que lui, ils se cachaient au sous-sol chez eux pour en consommer en évitant leur mère, mais un jour-là elle les a découverts. Gloria se lamentait de voir ses enfants en cet état et elle était très repentie de n’avoir pas été avec eux quand il était plus nécessaire.


histoire de vie

Elle a essayé plusieurs fois de les conseiller, mais ses efforts étaient rapidement oubliés. Juan Carlos discutait constamment avec son père. Ils ont même été sur le point de se battre. Il ne supportait pas de plainte, il avait le cœur blessé par la solitude et l’abandonnement, il volait l’argent de la maison pour se droguer, il ne mangeait presque rien et il déambulait démuni sur les rues parmi les

maisons abandonnées. Quand prenait des surdoses, il avait des crises épileptiques complètement seul. Il était maigre et ses os étaient visibles. Alors, il a pensé en se suicider de nouveau.

L’ESPOIR ARRIVE Un jour-là, quand allait chez lui, il a vu un jeune homme du quartier qui avait 10 ans plus que

lui. Il a vu cet homme vagabonder sur les rues, mais il était en ce moment-là bien vêtu, portant un complet, des chaussures propres, et en conduisant une voiture. Ces différences en son visage et son image l’ont impressionné. Quand il est entré chez lui, il en a parlé avec sa mère il s’est demandé : « Comment il a pu laisser le vice ? » Il a pensé avec tristesse : « J’aimerais le faire, aussi. »

Août 2017 / Impacto évangélique

37


MISISONNAIRE MONDIAL 38 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


histoire de vie

Pendant son travail, il ne nettoyait pas seulement des déchets, mais il trouvait des montres, des bijoux, de l’argent et même plusieurs types de drogues. Un jour-là, il a gardé un peu pour curiosité. Plus tard, avec quelques amis, il a décidé d’essayer une par une. Il n’a presque aucun souvenir de ce jour-là. Une voisine a raconté à sa mère que ce jeune homme avait reçu l’aide d’une sœur, une servante de Dieu. Elle a immédiatement contacté cette sœur, elle l’a cherchée et elle lui a raconté la situation de son fils aîné. José Manuel était marié en ce moment-là et, à cause des drogues, il avait une vie funeste qui détruisait sa famille. Sa femme et ses enfants allaient l’abandonner et la mère ne voulait pas cela pour son fils. La sœur a appelé le fils plusieurs fois, mais répondait toujours qu’il n’avait pas besoin de personne, qu’il pouvait laisser les drogues par lui-même. La servante de Dieu s’appelait Adoración Solís et elle dirigeait une église de la ville d’Andujar, où ils habitaient. Elle a rencontré beaucoup de gens dans son trajectoire avec l’Évangile, mais elle s’est rendue compte qu’elle éprouvait quelque chose spéciale pour les toxicomanes. Ses sentiments pour ces jeunes étaient trop forts et Dieu l’utilisait pour les aider.

Une semaine après, la sœur a rendu visite chez la famille Pozo Muñoz pour informer sur le fils aîné. Juan Carlos était là de visite et il était très drogué. « C’est mon autre fils », a dit la mère. La sœur l’a vu et elle a dit : « Mon fils, tu veux vraiment laisser les drogues ? » Ses yeux ont touché son cœur et il a dit que oui. Tous les présents ont prié ardemment. Quelque chose s’est passé chez lui ; il semblait sain et il ne pouvait pas le croire.

DIEU CHANGE Conscient de sa situation, la sœur lui a proposé d’aller à Madrid, loin de sa famille, pour s’interner dans un centre de réhabilitation chrétien appelé « Bethel. » Il y a demeuré pendant un an et demi. Il a d’abord souffert beaucoup d’après son abstinence. Il pleurait et la tristesse et la souffrance lui débordaient jusqu’au point de vouloir disparaître. Il avait besoin de drogue pour oublier tout, mais

il était enfermé. Il a lutté contre lui-même jusqu’à la libération de Dieu. Comme centre chrétien, des prières, des jeûnes, des cultes et de la ferveur pour adorer Dieu remplissaient l’endroit. Il pensait que s’il était fou pour les drogues, ils devaient être encore plus fous que lui. Après deux mois, pendant un des cultes, il a pu éprouver la gloire de Dieu. Il a passé à l’autel, il s’est mis à genoux et il loué le nom de Dieu avec tout son cœur. Il a éprouvé aussi comment quelque chose est sortie de lui et qu’il n’allait non plus penser qu’il était seul. Ses parents ne lui ont jamais rendu visite parce que la ville était trop loin et ils n’avaient pas d’argent suffisant pour le voyage, mais ils lui écrivaient ou parlaient avec lui par téléphone. Après six mois, il a reçu une surprise imprévue. La sœur est venue avec José Manuel, qui y est arrivé pour changer aussi sa vie. Il a enfin accepté de l’aide, et en plus du témoin de son frère en peu de temps, il est devenu membre des internes à Madrid. Ils n’étaient pas là d’après ses liens familiers, mais ils se rencontraient dans les cultes, pendant les temps d’adoration. Leur temps dans le centre les a aidés complètement, mais après trois mois, José en a eu assez. Il pensait qu’il était déjà assez fort pour sortir et affronter sa vie sans drogues. Malheureusement, il est tombé dans le vice et il lutte contre ce mal jusqu’à l’actualité. Après un an et demi, Juan Carlos a reçu une invitation. C’était le mariage du jeune homme de son quartier, celui de la transformation. Il a parlé avec la sœur et elle lui a dit que s’il sortait du centre, il n’était plus nécessaire de retourner. Il devait dorénavant aider à faire des cultes pour l’église. Juan Carlos est retourné à sa ville comme un homme différent. Il avait pris du poids, son physique avait amélioré, et il avait de la confiance en Christ chez son cœur. Ses parents et sa sœur, qui ont souffert beaucoup avec son dépendance, se sont réjouis. Juan Carlos s’est baptisé en 2003 à Pila, Sevilla. Dieu lui a appris à jouer un instrument et dès ce moment-là, il le joue pour lui. Il s’est marié il y a 4 ans avec une péruvienne qui est allée vivre à Martos, province de Jaén, pour aider le pasteur d’une église. Il habite dans le temple et il pense qu’il n’y a plus de privilège plus grand que rester chez le Seigneur.

Août 2017 / Impacto évangélique

39


« Cette bonne nouvelle du royaume sera proclamée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » Matthieu 24 :14. Rev. Luis M. Ortiz

L’évangélisation rapide du monde est la principale tâche de l’Église, et pour cette raison tous les efforts et activités de celle-ci doivent se concentrer pour atteindre ce but. N’importe quelle église ou individu, n’ayant pas comme but principal l’évangélisation du monde et l’œuvre missionnaire, déçoit le Seigneur et se ment à soi-même. Le Seigneur place l’évangélisation du monde et l’œuvre missionnaire en premier lieu. Le premier message dans la naissance de Christ a été un message missionnaire (Luc 2 :10). La première prière que Christ a apprise à ses disciples a été une prière missionnaire (Matthieu 6 :10). Le premier disciple, André, a été le premier missionnaire (Jean 1 :41). Le premier message de Christ ressuscité a été un message missionnaire (Jean 20 :17). Le premier commandement du Christ ressuscité a été un commandement missionnaire (Jean 20 :21). La dernière volonté de Christ sur la terre a été un désir missionnaire (Matthieu 28 :19). Le premier sermon apostolique a été un sermon missionnaire (Actes 2 :17-39). La première venue de Christ sera pressée par l’œuvre missionnaire (Matthieu 24 :14). Mes frères et sœurs, les signaux que le Christ nous a donné pour sa Deuxième Venue sont de l’histoire contemporaine. Tout est prêt, la scène est prête pour l’action et la domination de l’antéchrist. La nuit arrive, rachetons le temps et allons de l’avant. Dans le monde, toutes les entreprises et activités humaines, qu’elles soient sociales, économiques, politiques, technologiques ou scientifiques, sont saturées et se déroulent avec une certaine urgence et rapidité. Néanmoins, pour la grande entreprise, pour le grand devoir de l’Église : l’évangélisation du monde, l’Eglise maintient en général un criminel pas de tortue. Que devrait faire Dieu pour nous sortir de cette inertie et de cet état d’indifférence ? Quelle surprise ou choc devrons-nous affronter pour prendre conscience de cette importante responsabilité ? Si le matérialisme athée peut rassembler des millions de personnes si rapidement, MISISONNAIRE MONDIAL 40 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

pourquoi l’Église ne peut-elle pas le faire également ? Si les Témoins de Jéhovah réunissent un grand nombre d’adeptes si rapidement, pourquoi l’Église ne peut-elle pas les obtenir avec cette même vitesse ? Mes Bien-aimés, afin que l’Église, dans son but d’évangéliser le monde, soit capable d’avancer à la même vitesse que la génération actuelle et les doctrines matérialistes avec leurs publicités diaboliques, il faut que le feu de Dieu allume chaque cœur, il faut allumer le feu de l’évangélisation pour chaque croyant et dans chaque église. Le feu du Saint-Esprit doit brûler vivement pour chaque chrétiens, lui conférant un pouvoir surnaturel et lui permettant de comprendre la brièveté du temps et l’urgence du devoir. Mais ce feu de Dieu est toujours descendu avec pour unique raison de consommer un sacrifice. Il faut qu’il y ait un sacrifice pour l’apparition du feu divin. La Bible affirme : « Un feu sortit de devant l’Eternel et brûla l’holocauste et les graisses sur l’autel » (Lévitique 9 24). « Le feu de l’Eternel tomba alors. Il brûla l’holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il avala l’eau qui était dans le fossé » (1 Rois 18 :38). « Il construisit là un autel en l’honneur de l’Eternel, et il y offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Il fit appel à l’Eternel et l’Eternel lui répondit en faisant descendre le feu du ciel sur l’autel de l’holocauste » (1 Chroniques 21 :26). « Lorsque Salomon eut fini de prier, le feu descendit du ciel et brûla l’holocauste et les sacrifices, et la gloire de l’Eternel remplit le temple » (2 Chroniques 7 :1). Dans le Nouveau Testament, le feu descend uniquement quand cette compagnie de croyants, laisse tout et sacrifie tout, « … Ils montèrent à l’étage dans la pièce où ils se tenaient d’ordinaire… Tous persévéraient d’un commun accord dans la prière… Quand le jour de la Pentecôte arriva… Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent

violent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit… »

CHRIST PLACE L’ÉVANGÉLISATION

EN PREMIER LIEU


louange

(Actes 1 :13-14 ; 2 :1-4). Et cette petite compagnie, avec le feu de Dieu brûlant dans leurs vies, a compris que l’évangélisation est en premier lieu, et ainsi elle a évangélisé très rapidement presque l’ensemble du monde connu . Et encore de nos jours, la seule manière dont le feu de Dieu peut descendre sur les croyants et sur l’Église pour les préparer à une évangélisation rapide du monde est de présenter notre corps comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu, au moyen d’un culte raisonnable (Romains 12 :1). Uniquement de cette manière descendra le feu de Dieu. Nous ne serons pas paresseux mais aurons un esprit ardent et servirons le

Seigneur. Nous saurons que le temps est venu de nous réveiller et de nous vêtir de notre armure de lumière, ou de feu, pour combattre les ténèbres et évangéliser le monde (Romains 12 :11 ; 13 :11-12). Mes frères et sœurs, Dieu demande encore des sacrifices. Le feu ne descend jamais là où il y a de l’indifférence, de la paresse, de la complaisance, du confort, et de l’inertie. Le feu descend toujours là où il y a un sacrifice. Veux-tu le feu de Dieu pour évangéliser le monde ? Il faut faire des sacrifices, il n’y a pas d’autre option. Il faut se présenter devant l’autel des sacrifices, des regrets, des confessions, des restitutions, de l’obéissance absolue à Dieu

et à sa Parole. Il faut sacrifier son confort, ses loisirs, son temps, son argent, son corps, ses affections, ses passion et ses désirs (Luc 14 :26 ; Matthieu 10 :37). Tu descendras du piédestal de la célébrité et tu monteras l’autel des sacrifices ; tu abandonneras le confort de la vie humaine pour embrasser l’abnégation de la vie chrétienne. Il te faut choisir entre les plaisirs charnels ou la crucifixion avec tes affections et concupiscences. Descend du trône de l’amour démesuré de ta propre vie, de ta famille, de tes intérêts et de ton argent pour prendre place sur la croix et dire : « J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vs, c’est Christ qui vit en moi » (Galates 2 : 20).

Août 2017 / Impacto évangélique

41


« Celui qui parle à la légère blesse comme une épée, tandis que la langue des sages apporte la guérison. » Proverbes 12 :18. Rev. Rubén Concepción

Chers frères et sœurs, nous sommes au cœur d’une société qui a perdu la capacité de communiquer, or il est primordial de pouvoir partager avec les autres. Quand deux personnes se rencontrent et commencent à parler, elles se découvrent des choses en commun et deviennent amis, elles profitent de chaque instant pour parler, être en communion et partager. Mais au fil du temps et à l’aube du XXIème siècle, nous découvrons que notre société manque de communication. Nous sommes face à une société décrite comme une culture de violence et presque tout ce qui est transmis est défavorable, négatif, et ne produit aucun bienfait aux personnes. Chers lecteurs et lectrices, la communication est un art et dans l’art de la communication il y a trois éléments fondamentaux : parler, écouter et comprendre les choses. Ainsi, à quoi bon parler si nous n’écoutons pas ou ne comprenons pas ce que nous disons ou entendons. Quand un foyer cultive de bonnes relations et qu’elles sont conservées, il y a une bonne communication. Quand les parents communiquent efficacement avec leurs enfants, quand le mari sait parler à sa femme, quand les employés d’une entreprise communiquent avec leurs collègues, une atmosphère d’harmonie et de respect mutuel se développe. Dans les temps que nous vivons, nous sommes touchés par des situations affectant la communication. Si nous remontons dans le passé, nous pouvons nous souvenir de cette agréable coutume où toute la famille était assise à la même table. Mais cette coutume s’est peu à peu effacé des foyers actuels. Aujourd’hui, les enfants partent et la grande majorité des parents ne savent même pas où ils sont. Il y a tant de difficultés dans la communication, tant d’intérêts différents et ce que nous voyons généralement dans les foyers, c’est une famille sans chaleur, car des intérêts et des engagements différents amènent MISISONNAIRE MONDIAL 42 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

L’ART DE LA BONNE

COMMUNICATION l’homme à penser à lui-même ; premièrement moi, deuxièmement moi, troisièmement moi, et s’il reste du temps, moi encore et ainsi il ne s’intéresse à rien d’autre que son propre bien-être. Quand nous voyons les difficultés qui affectent la communication dans la société actuelle, nous nous inquiétons des différentes perspectives quand il y a des intérêts différents. Tout cela se produit parce qu’il y a des tempéraments opposés qui affectent la communication. Et nous, les êtres humains, avons des tempéraments différents. La psychologie dit que chaque être humain a son tempérament ; certains sont très actifs, dynamiques et légers ; d’autres sont plus passifs, tranquilles et calmes. Certains ont une plus grande capacité à raisonner, à penser et à faire des choses. D’autres voient les choses et ne s’en émeuvent pas. Chacun a son propre tempérament. Les tempéraments opposés affecteront la communication, parce que dans le noyau appelé mariage, l’homme a une façon d’être et l’épouse en a une autre. Chacun essaie de se défendre en utilisant certains termes, comme des flèches détruisant les bonnes relations et la communication efficace. Une des flèches qui détruit notre société est la façon explosive de parler aux gens et parfois même dans l’église nous la retrouvons. Ne laissez pas la violence affecter votre bonne communication ; laissez Dieu guérir vos blessures, mettez vos fardeaux devant le Seigneur. Ne laissez pas cette flèche briser une bonne communication. Quand nous communiquons avec


louange

d’autres personnes, nous devons prier et demander à Dieu le contrôle et le calme pour éviter de les blesser. Un dialogue calme, même si le sujet est sensible, entraînera la compréhension. Si vous êtes affecté émotionnellement, la communication ne sera pas efficace, parce que « la parole dure engendre la colère » (Proverbes 15 :1). Une autre des flèches qui détruit la communication est la critique. C’est l’une des causes de séparation dans les mariages et les relations familiales. Quand le Seigneur a rencontré Zachée, il savait qu’il était un voleur, mais il ne l’a pas critiqué, il lui a donné des paroles de vie : «Zachée, dépêche-toi de descendre, car il faut que je m’arrête aujourd’hui chez toi » (Luc 19 :5). La critique produit des inimitiés dans la société, dans la famille, dans l’église et partout ailleurs. Dans le cadre social, politique et religieux dans lequel l’homme vit, l’éthique et le respect sont nécessaires afin de cultiver un environnement digne au sein duquel le pardon et la grâce divine se manifeste. Une autre flèche qui détruit la communication est le silence. Le silence ne peut être une flèche qui atteint le mariage, un foyer, une vie, et encore moins la relation entre parents et enfants ou une amitié, parce que c’est une raison de couper la communication. Dans une bonne communication, il doit toujours y avoir quelqu’un qui parle et quelqu’un qui écoute et les deux doivent comprendre l’importance d’une communication saine. Dans l’art de la bonne communication, il doit y avoir de l’harmonie, sans cris ni conflits. Dieu veut que l’homme du XXIème siècle apprenne à communiquer avec Lui, avec lui-même et avec ses semblables. Afin d’obtenir une communication efficace et saine, il faut connaître le communicateur de manière excellente : son nom est Jésus-Christ, qui par son sacrifice a ouvert le ciel pour nous donner le privilège d’être en communion avec Dieu et avec nos semblables.

Août 2017 / Impacto évangélique

43


Un rapport sommaire du travail réalisé par l’OEuvre du Mouvement Mis­sionnaire Mondial sur les chemins de l’Amérique et autour du monde. La Sainte Bible nous dit : “ Ils étaient chaque jour tous ensemble assi­dus au temple … Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. ” Actes 2 : 46, 47.

EN AVANT VERS LA VICTOIRE

L

AVEC RESPONSABILITÉ

e Mouvement Missionnaire Mondial a réalisé le 11ème Congrès d’Amérique centrale et du Mexique au Costa Rica, comptant sur la participation de plus de 12 000 croyants au service du Seigneur. MISISONNAIRE MONDIAL 44 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Avec la présence de plus de 12 000 fidèles de Jésus-Christ et avec la devise « En avant vers la victoire avec responsabilité », le Mouvement Missionnaire Mondial a organisé le 11ème Congrès d’Amérique centrale et du Mexique, du 4 au 8 juillet au Costa Rica, dans l’auditorium Casa Oasis, situé à

San Miguel de Santo Domingo de Heredia. L’événement, en plus, a pu bénéficier de la participation du Conseil des Responsables Internationaux de l’Œuvre du Seigneur, dirigé par le Rév. Gustavo Martínez. Devant un public plein d’espoir, durant l’inauguration du Congrès, le Rév. Martínez


événement

a indiqué que l’Église a grandi favorablement dans toute la région. Néanmoins, il a noté qu’il faut continuer d’avancer, peu importe l’obstacle qui se met en travers de notre chemin. Ensuite, le leader du Mouvement Missionnaire Mondial a expliqué dans son message, le verset 1 Rois 19 :9 en détail. Son allocution, avec pour devise « Si tu aimes ardemment le Saint-Esprit, sois fidèle et sers Dieu », a exhorté à suivre le chemin avec responsabilité. Durant le premier service du deuxième jour, le Rév. Humberto Henao, Directeur du MMM, a proclamé le message du Seigneur à l’aide d’un enseignement fondé sur Josué 1 :1-7, intitulé « À la conquête du territoire qui nous manque ! » Le serviteur du Créateur a souligné pendant son message que « c’est le moment de sortir dans la rue et de dire au monde qu’il y a un Dieu de valeurs qui protège les principes et la famille. Nous allons faire face à un grand nombre de défis, il faut semer la Parole de Dieu. » Quelques heures plus tard, durant le service de nuit, le Rév. Álvaro Garavito, Directeur de l’Œuvre, a été le porte-parole de la bonne nouvelle en exposant le sujet « Responsables en avançant. » Basé sur Jean 9 :45, le prêcheur a indiqué : « Nous sommes témoins d’une crise croissante et généralisée. Le péché avance et s’approprie toutes les classes sociales. Où est l’Église, le peuple de Dieu ? Le peuple de Dieu doit retrouver le chemin perdu. » En ouverture du troisième jour, a eu lieu la cérémonie de Promotion d’Ouvriers de l’Œuvre sur le territoire costaricien. L’événement a commencé avec le défilé des délégations présentes à cette fête spirituelle et avec la présentation de leurs contextes historiques. Ensuite, il a été décerné une reconnaissance à 10 prêcheurs laïcs, 6 prêcheurs diplômés, et 10 ministres ordonnés, qui ont été bénis par les principaux leaders du MMM. Plus tard, la sœur Carmen Valencia, épouse du Rév. Martínez, a proclamé la Parole du Seigneur avec un message basé sur 1 Timothée 2 :9 et intitulé « Les vêtements, reflet du cœur et du caractère. » Elle a souligné que « les vrais fils et filles de Dieu doivent suivre un modèle supérieur à celui de la mode. Refuser les robes courtes ! Porter des vêtements décents est un commandement

Août 2017 / Impacto évangélique

45


Photos: Gerson Agüero y Paula Guerra

divin. Être élégante et féminine ne transgresse pas les commandements bibliques. » Pendant le service de nuit, le Rév. Rubén Concepción a prêché le peuple de Dieu remplissant l’auditorium Casa Oasis. Le discours du Directeur du Mouvement Missionnaire Mondial, « Obstacles empêchant d’avancer vers la victoire », a été basé sur Hébreux 12 :13. « Le but du MMM est de lutter. Tout l’univers fait face à un conflit et la bataille centrale se passe sur Terre. L’Œuvre doit continuer à évangéliser », a noté le pasteur. La quatrième journée de l’événement MISISONNAIRE MONDIAL 46 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

a commencé avec un service effectué par le Pasteur Martínez. Le leader mondial de l’Œuvre de Dieu a proclamé la Parole avec un message dénommé « Un leader sans intégrité est un leader sans crédibilité. » Fondé sur Josué 24 :14-15, le révérend a affirmé que « Jésus-Christ est notre modèle de leader. Notre défi est de l’imiter. Le leader chrétien doit être intègre en proclamant la Parole et dans sa vie quotidienne. La Parole de Dieu donne la vie. » Durant le service de nuit, le Rév. Rómulo Vergara a exposé le message du Créateur


événement

Août 2017 / Impacto évangélique

47


au travers d’un message basé sur Actes 2 :14, et intitulé « En avant avec la plénitude du Saint-Esprit. » Le ministre a noté pendant son intervention : « Quand le Saint-Esprit se manifeste chez une personne c’est pour prêcher la Parole. Si l’Église est arrêté c’est parce qu’elle manque encore plus de cette plénitude. Peut-être qu’il peut y avoir des persécutions ou des critiques, mais ce pouvoir du Saint-Esprit nous renforce. »

MISISONNAIRE MONDIAL 48 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Durant le dernier jour du 11ème Congrès d’Amérique centrale et du Mexique du MMM, le Conseil des Responsables Internationaux de l’Œuvre du Seigneur a présenté les nouveaux représentants nationaux de la congrégation costaricienne dirigés par le Rév. Carlos Guerra. Le Pasteur Manuel Zúñiga a également été remercié, homme de grande foi, qui a quitté son poste de Superviseur National du


événement

Août 2017 / Impacto évangélique

49


MISISONNAIRE MONDIAL 50 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

MMM du Costa Rica après avoir accompli un travail remarquable en faveur de l’expansion de l’Évangile. Pour clôturer l’événement spirituel, le Rév. José Soto a partagé son message « Temps décisif », fondé sur Romains 13 :11. Le Vice-président International du Mouvement Missionnaire Mondial a précisé dans son allocution : « La liberté vient de notre Créateur. C’est le moment d’empêcher les attaques envers la religion. Nous sommes ici pour célébrer deux valeurs qui ont toujours été ensembles : la foi et la liberté. C’est le moment du Mouvement Missionnaire Mondial. Il faut se décider main-

tenant parce qu’il pourrait être trop tard demain. »

L’ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DÉCERNE UNE RECONNAISSANCE AU MMM Le Président du Congrès du Costa Rica, M. Gonzalo Ramírez, a décerné une reconnaissance au MMM au nom du Rév. Gustavo Martínez, Président de l’Œuvre du MMM. Le travail exigeant et difficile de l’Œuvre a été honoré par Dieu par l’intermédiaire des autorités de ce monde pendant ce congrès. À Dieu soit la gloire !

Août 2017 / Impacto évangélique

51


RESPONSABILITÉS BASIQUES

L

DE NOS VIES

e Mouvement Missionnaire Mondial du Brésil a célébré sa 15ème Convention Nationale dans la ville de Manaos avec la participation du Président de l’Œuvre de Dieu.

Du 23 au 25 juin, le Mouvement Missionnaire Mondial du Brésil a réalisé sa 15ème Convention Nationale dans la ville de Manaos, ville la plus peuplée d’Amazonie, avec la participation spéciale du Rév. Gustavo Martínez, Président International du MMM, venu au Brésil pour répandre la bonne nouvelle de Dieu et parler de l’expanMISISONNAIRE MONDIAL 52 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

Photos: Cristian Vela

sion de l’Œuvre du Seigneur dans le monde. Ensemble avec le pasteur Gustavo Martínez, d’autres leaders du Mouvement Missionnaire Mondial ont participé à l’événement du MMM du Brésil. Cela a été les Rév. Rómulo Vergara, Directeur International de l’Œuvre de Dieu, et Gerardo Martínez, Superviseur National du MMM du Chili et Superviseur Missionnaire d’Amérique du Sud. Le Rév. Henry Ramos, Superviseur National du MMM du Brésil, a été en

charge de l’organisation de cette fête spirituelle qui a eu lieu dans l’auditorium Samuel Benchimol. La Convention a commencé avec une journée au cours de laquelle le Rév. Gustavo Martínez a été le porte-parole du message du Seigneur. Après, au cours du premier service du deuxième jour, le pasteur Marco Rau, du MMM du Pérou, a partagé la Parole de Dieu. Puis, durant le deuxième service, le Rév. Vergara a partagé un enseignement aux

croyants qui ont répondu à l’appel du MMM du Brésil. Plus tard, au moment de la clôture de l’événement, le pasteur Gustavo Martínez a présenté le message « Chaque être humain décide comment agir face à la voix de Dieu ». Puis ensuite, une cérémonie de Promotion des Ouvriers a été réalisée, durant laquelle le pasteur Gerardo Martínez a partagé un précieux message avec le thème : « Responsabilités basiques de nos vies ».

Août 2017 / Impacto évangélique

53


VISITE AUX COMMUNAUTÉS

AUTOCHTONES DE VAUPÉS

L

e Mouvement Missionnaire Mondial de Colombie a apporté la Parole du Seigneur aux peuples des rivières Caduyarí et Querari et a instruit des leaders et des pasteurs autochtones. Grâce à son église établie à Mitú, ville capitale du département de Vaupés, le Mouvement Missionnaire Mondial de Colombie a tenu, du 7 au 13 avril, son troisième voyage missionnaire et pastoral pour les peuples installés dans la région des rivières Caduyarí et Querari, dans l’Amazonie colombienne et dont la population apMISISONNAIRE MONDIAL 54 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

Fotos: Eduard Sánchez

partient principalement à l’ethnie Cubeo. Durant les sept jours du voyage missionnaire, l’Œuvre du Seigneur a répandu l’Évangile dans diverses parties de la forêt colombienne et a visité plusieurs communautés chrétiennes avec un message de foi et d’espoir. De plus, un grand nombre de pasteurs et de leaders évangéliques ont été renforcés. Dans la région des rivières Caduyarí et Querari, le MMM de Colombie, dans le cadre de son travail missionnaire, a distribué des copies d’Impacto Évangélique, des livres chrétiens, des traités, et du matériel d’information pour la famille. Tout ce matériel a été donné par la Société Biblique Unie de Colombie. De même, les enfants, les adolescents et les jeunes des villages visités ont été évangélisés. Les communautés de Pacuativa, Barranco Colorado, Querarí-Mirí, Puerto Casanare, Puerto Llano, Arara, Puerto Asís, et Bocoa ont été visitées par les membres de l’Œuvre. Tous ces peuples ont accueilli la bonne nouvelle grâce aux messages des missionnaires Valentín Castañeda, Jorge Perdomo, Maximiliano Calle et Eduard Sánchez, pasteur de l’église de Mitú et prêtre de la Zone 81 du MMM de Colombie. Les ministres de Jésus-Christ ont formé des leaders et des pasteurs autochtones grâce à des ateliers et des séminaires bibliques, effectué pendant le voyage missionnaire. De même, le MMM de Colombie a réalisé une confraternité autochtone dans la communauté de Bocoa.

Août 2017 / Impacto évangélique

55


DIEU A LA PREMIERE PLACE L

DANS MON COEUR

e Mouvement Missionnaire Mondial de Madagascar a organisé une Campagne d’Évangélisation pour les enfants de la ville d’Ambohibao. L’Œuvre grandit dans le monde.

MISISONNAIRE MONDIAL 56 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Concentré sur la diffusion de la bonne nouvelle parmi les plus petits du royaume de Dieu, le Mouvement Missionnaire Mondial de Madagascar a organisé le 20 mai une Campagne d’Évangélisation dirigée aux enfants de la ville d’Ambohibao. L’événement a eu pour devise « Dieu a la première place dans mon cœur ». La campagne, qui a rassemblé 125 enfants de diverses parties d’Ambohibao, a été basée sur le texte biblique contenu dans Luc

10 :27 avec pour thème principal l’amour qui doit être donné au Seigneur, que nous devons adorer avec tout notre cœur et toute notre âme. Les sœurs de l’église d’Ambohibao ont été en charge de réaliser cette campagne, durant laquelle elles ont partagé la bonne nouvelle au travers de jeux et de dynamiques chrétiennes. De plus, la sœur Suhé Reenis, responsable du MMM de Madagascar, a été chargée de prêcher la Parole de Jésus-Christ.


événement

FAIS CONFIANCE AU

SEIGNEUR

L

e parc Wellington Square, situé dans la ville de Perth, a été le lieu choisi par le MMM d’Australie pour évangéliser les enfants, venus boire la saine doctrine. Le 24 juin, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Australie a organisé une journée d’évangélisation à Perth, spécialement orienté pour les enfants de cette partie du monde. Le lieu choisi a été la place Wellington (Wellington Square), situé dans la partie est de la ville. L’activité, avec pour devise « Fais confiance au Seigneur », a permis au pasteur Isaí Ríos et aux sœurs Silvia Lara, Emily Flores, Stephanie Grande et Ruth Flores de partager des enseignements bibliques avec les enfants ayant répondu à l’appel de l’Œuvre de Dieu. De plus, l’événement a pu compter sur la participation des frères de l’église centrale de la ville de Nedlands et de la localité de Dianella, de Perth, en charge de la mise en scène du drame « Daniel dans la fosse aux lions ». Ce représentation dramatique a fait partie de l’enseignement chrétien et a montré l’importance d’apprendre à faire confiance au Seigneur, comme l’a fait le prophète Daniel, sauvé miraculeusement des bêtes par Dieu, tel que décrit dans le passage biblique Daniel 6 :1.

Août 2017 / Impacto évangélique

57


JE REMPLIRAI MA MISSION AVEC

RESPONSABILITÉ L

es enfants du Mouvement Missionnaire Mondial de Porto Rico ont célébré leur Retraite Campement National. L’histoire de l’Œuvre a été rappelée aux nouvelles générations. Plus de cinquante enfants du Mouvement Missionnaire Mondial de Porto Rico ont célébré leur Retraite Campement National du 5 au 7 juin au campement Ebenezer, situé dans la ville de Cidra, avec pour devise « Je remplirai ma mission avec responsabilité ». Le premier jour d’activités a commencé avec des chants d’enfants venus des zones 1, 3, 4 et 7 du MMM de Porto Rico. La sœur Elizabeth Maldonado a encouragé les participants à partager le message du Seigneur avec ceux qui n’ont pas Jésus-Christ dans leur cœur. Aidée de Matthieu 5 :14, la sœur Maldonado a présenté le message « Nous sommes la lumière du monde ». MISISONNAIRE MONDIAL 58 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Puis, au cours du premier culte du deuxième jour, les petits, ensemble avec les leaders de l’Œuvre de Dieu, ont demandé au Seigneur de les guider dans leur chemin terrestre. Les organisateurs ont également prévu des discussions spécifiques pour les adolescents et les enfants. Les conférences ont abordé les sujets de la responsabilité de l’Église et de la relation personnelle avec Christ. Plus tard, au cours de l’après-midi, le message du Seigneur a été partagé par la sœur Ruth Godén, développant le thème « Je remplirai ma mission avec responsabilité dans l’Église et avec Dieu ». Durant sa présentation, la missionnaire a souligné l’importance de prendre soin du témoignage et de la vie spirituelle. La Retraite Campement National d’Enfants du Mouvement Missionnaire Mondial de Porto Rico a atteint son summum avec la présentation de la Parole par la sœur Nadine Lugo. Dans son message, « Un peu d’histoire du Mouvement Missionnaire Mondial », la missionnaire a commenté l’importance d’apporter l’Évangile aux nations.

Photos: Grabaciones Impacto


événement

Août 2017 / Impacto évangélique

59


CAR LE ROYAUME DES CIEUX EST POUR

CEUX QUI LEUR RESSEMBLENT L e MMM du Panama a rassemblé plus de 800 enfants dans un camp, durant lequel a été partagé l’Évangile et l’ensemencement de valeurs saines.

MISISONNAIRE MONDIAL 60 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Avec la présence de plus de 800 enfants, le Mouvement Missionnaire Mondial du Panama a organisé un campement pour les enfants, du 8 au 10 juin, dans les locaux du centre de réunion du MMM « Villa Unida de Chilibre », avec pour devise « Car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent ». L’événement de l’Œuvre de Dieu a été dirigé par le Rév. Epifanio Asprilla, Superviseur National du MMM du Panama, accompagné des responsables locaux ainsi que d’un grand groupe de prêtres et de pasteurs des provinces de Panama et Colon. Les enfants Grace Ortiz, de l’église de Villa Unida; Jared Adrián Smith, de l’église Llano de Jésus; Amir Valdés, de l’église de Villa del Caribe ; et un représentant de la congrégation d’Arraigán ont été chargés de partager la bonne nouvelle du Seigneur axé sur des thèmes liés à l’enfance chrétienne. Cette activité a été organisée par les sœurs Loyra de Terrientes, Elisabeth de Ríos, Janeth Allen, Nimia de Smith ainsi que d’autres servantes de Jésus-Christ qui ont fait tout le possible pour que les enfants du MMM participent à un campement donnant priorité à l’enseignement de l’Évangile.


événement

FOI ET PATIENCE POUR

L

HÉRITER LES PROMESSES

e Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne a inauguré une nouvelle église de l’Œuvre de Dieu située au cœur de Saragosse. Avec une joie et une émotion débordante, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne a inauguré, le 11 juin, une nouvelle église de l’Œuvre de Dieu, située

au cœur de la ville de Saragosse, dans la municipalité de Delicias. L’événement a permis de renforcer la présence de l’Œuvre sur le territoire espagnol. La cérémonie solennelle, avec pour devise « Foi et patience pour hériter les promesses », a commencé quand le Rév. Carlos Medina, Superviseur National du MMM d’Espagne, a inauguré l’église, située 29 rue Desiderio Escosura. Le révérend, accompagné des pasteurs et des fi-

dèles présents, a proclamé ce nouveau lieu du MMM en tant que « maison de Dieu et porte du Ciel ». Après l’inauguration, le pasteur Medina a été en charge de propager l’Évangile à l’aide de la prédication « Attention au son confus », basée sur Corinthiens 14 :8. De plus, il a présenté l’enfant Esther Torrejón Molina, fille des pasteurs hôtes Fisher Torrejón et Mac-dory Molina, puis il a prié pour que Dieu guide sa vie.

Août 2017 / Impacto évangélique

61


CHRIST BRISE TOUTES

LES CHAINES

L

e Mouvement Missionnaire Mondial de Curaçao a réalisé une Campagne d’Évangélisation dans le quartier Seri Domi de Willemstad et a indiqué le chemin à suivre. Le terrain des sports du district de Seri Domi, situé dans la ville de Willemstad, a été utilisé par le Mouvement Missionnaire Mondial de Curaçao pour mener une Campagne d’Évangélisation du 18 au 19 mai. Elle a été adressée à la communauté chrétienne de ce territoire autonome du Royaume des Pays-Bas, avec pour devise « Christ brise toutes les chaînes ». Le jour de l’inauguration de cette campagne, le frère Junny Camelia a proclamé l’Évangile à l’aide du message « Je veux MISISONNAIRE MONDIAL 62 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

être touché par Jésus ». Dans son discours, le frère Camelia, basé sur Marc 5 :25, a affirmé qu’une vie sans Christ est une existence vide. De même, il a affirmé que grâce à la rencontre avec le Seigneur, il est possible d’expérimenter de nouvelles choses. Au cours de la première nuit de l’événement, le peuple de Dieu, composé des membres de l’église centrale du Mouvement Missionnaire Mondial de Curaçao et des ouvriers travaillant dans les champs blancs, le Créateur a été adoré sans interruption et l’amour pour la saine doctrine a été démontré. Au deuxième jour de l’événement, l’exposition de la Parole a été réalisée par le pasteur Mitch Ilario, avec le thème « Au-delà de la mort ». Basé sur Luc 16 :19-31, le serviteur a souligné que Jésus nous montre le chemin à suivre.

Août 2017 / Impacto évangélique

63


Photos: Dorcas Cuero

BAPTÊME À QUEVEDO

L

’Œuvre du Seigneur en Équateur a accompli le sacrement établi par Jésus-Christ avec le baptême de douze nouveaux chrétiens. Les témoignages d’une renaissance ont illuminé la rencontre avec le Seigneur. MISISONNAIRE MONDIAL 64 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Douze disciples du Seigneur, venant de la ville équatorienne de Quevedo, au cœur de l’activité bananière, se sont joint au troupeau de Jésus-Christ en scellant leurs unions avec le christianisme au cours d’une cérémonie de baptême le 1er juillet. Ainsi, les fidèles sont maintenant

membres du Mouvement Missionnaire Mondial de l’Équateur et de l’Œuvre de Dieu. Le jour du baptême, réalisé à l’église de Quevedo et dans une piscine reconnue de cette ville, l’église du MMM d’Équateur a validé à nouveau son engagement envers les préceptes établis par le Tout-Puissant. Ainsi, dans l’église et devant la foule, les douze nouveaux frères ont témoigné de leur reddition à Jésus-Christ. Quelques minutes plus tard, après être arrivé à l’endroit où ils sont descendus vers les eaux, le pasteur Lorenzo Cuero, leader de l’église de Quevedo, a remercié Dieu pour les vies sauvées dans le monde. Ensuite, la Parole a été lue et quelques louanges ont été élevées au Créateur. Le pasteur Cuero a également mené une réflexion afin de motiver les membres de l’église à être fidèles à Jésus.


Autres Evénements

SUISSE 9ème Confraternité Nationale des Femmes

La ville de Genève a accueilli, du 12 au 14 mai, la 9ème Confraternité Nationale des Femmes du Mouvement Missionnaire Mondial de Suisse. L’événement, avec pour devise « Le témoignage d’une femme », a été suivi par plus de 200 croyants et a été présidé par le pasteur Jimmy Ramírez, responsable de l’Œuvre sur le sol suisse. La confraternité, qui a compté sur la participation d’un nombre important de ministres du Seigneur, a été retransmise en direct sur la radio Ebenezer et sur les différentes plates-formes virtuelles du MMM de Suisse. Au cours de ces trois jours de fête, le peuple du Seigneur a expérimenté la puissance et la gloire de Jésus-Christ. Le premier jour des activités, la sœur Martha Barros a partagé le message au travers de l’enseignement « Qu’est-ce qu’un témoignage de femme ? » Puis, au début du deuxième jour, la sœur Elizabeth Vanegas a partagé avec les disciples de Dieu le message « Une femme de témoignage ». Plus tard, au cours du deuxième service, la sœur Patricia Almache a présenté le message « Au milieu d’une opposition, le témoignage d’une femme reste fidèle ». Au moment de la clôture de la confraternité, la sœur Fanny Miranda a été chargée de prêcher l’Évangile.

PÉROU Jour de la resocialisation du prisonnier

Le 11 juillet, le Mouvement Missionnaire Mondial du Pérou a tenu à San Juan de Lurigancho, situé dans la capitale péruvienne, le « Jour de la resocialisation du prisonnier ». L’événement de l’Œuvre de Dieu a été suivi par d’anciens prisonniers de différentes prisons du territoire péruvien ayant connu le Seigneur en prison. De plus, des frères des églises de la Zone 6 du MMM du Pérou ont assisté à la réunion. Pendant cette activité, réalisée sous la devise « La prison ne change pas, Jésus-Christ si », ont été partagés de nombreux témoignages de personnes qui ont transformé leur vies grâce à Jésus-Christ. C’est ainsi qu’on a pu savoir comment Dieu a sauvé du péché et de la souffrance ses brebis perdues ayant choisi le mauvais chemin. Pendant la campagne, qui a suscité l’intérêt des citoyens de San Juan de Lurigancho, Christ s’est également manifesté au travers de la repentance d’un groupe de familles qui ont embrassé l’Évangile et se sont engagées en public à défendre le christianisme.

événement

ITALIE Rencontre de jeunes à Florence

Le Mouvement Missionnaire Mondial d’Italie a tenu, le 11 mars, une rencontre de jeunes dans la ville de Florence avec la participation du Conseil de la Jeunesse du MMM d’Italie. Un grand nombre de disciples du Seigneur se sont rassemblés pour cette fête spirituelle dans le but d’adorer et d’exalter le nom du Christ. La sœur Zenaida Espinoza, leader de l’église de la ville de Vimercate, a été chargée de proclamer le message de Dieu avec l’enseignement « Le feu de Dieu te libère ». Au cours de son discours, la sœur Espinoza a affirmé que chaque jeune devrait proposer de ne pas se contaminer avec ce monde. Elle a également dit que le Seigneur honore les croyants qui Lui montrent du respect.

MEXIQUE Retraite Nationale de Pasteurs

Le centre de retraite et de conférences « La Fortaleza », situé dans la ville d’Almecatla (Puebla), a accueilli la Retraite Nationale des Pasteurs et la Confraternité du Mouvement Missionnaire Mondial du Mexique du 27 au 28 avril. L’activité du MMM du Mexique a compté sur la présence du Rév. Álvaro Garavito, Responsable International du MMM, qui a partagé divers enseignements avec les serviteurs des états de Nayarit, Nueva León, Veracruz, Tabasco, Sinaloa, Chiapas, Tlaxcala, Oaxaca, Mexique, Puebla et du District fédéral, entre autres. Au début du premier jour, le pasteur Garavito a partagé la Parole de Dieu avec les personnes présentes. Dans sa prédication, « Car ce qui est bon s’abime dans nos mains », le révérend a fait référence à Deutéronome 30 :15 et 19. Puis, au cours du deuxième service du jour, la responsabilité d’évangéliser le peuple du Seigneur est revenue au pasteur Ysidro Bello, qui, basé sur Apocalypse 3 :2, a développé le thème « Mets fin à la stagnation ». Au dernier jour, au matin, le pasteur Ricardo Bocanegra a partagé l’Évangile au travers du discours « Susciter un réveil religieux ». Plus tard, dans l’après-midi, le Rév. Garavito a prêché à nouveau la Parole de Dieu à l’aide du message « Aucune arme ne te vaincra ».

Août 2017 / Impacto évangélique

65


ON NOUS ÉCRIT... cartas@impactoevangelistico.net

AGENDA MONDIALE 2017 JANVIER 2-5 Convention Nationale au Porto Rico 9-16 Convention Nationale en Colombie 26-29 Convention Nationale au Bolivie (Cochabamba) FEVRIER 3-5 Convention au Paraguay (Asunción) 9-12 Convention en Argentina (Rosario) 25-28 Convention au Panamá MARS 2-5 Convention au Honduras (San Pedro de Sula) 9-12 Convention en Australie (Sidney) AVRIL 13-16 Convention au Guatemala (Ciudad de Guatemala) 13-16 Convention en Guyanes, Trinidad y Martinica (Suriname)

LUIS LÓPEZ JOSÉ PEREA Que Dieu bénisse tous les frères de cette merveilleuse équipe responsable de la réalisation de ce magazine. C’est une grande bénédiction pour les membres de l’Église ainsi que pour beaucoup de gens. Que Dieu continue de vous illuminer pour toujours. D’El Carmen de Bolívar, Colombie.

MARÍA TAUTIVA J’ai lu le magazine et ça a été une expérience gratifiante et remplie de bénédiction, une grande nourriture spirituelle. J’ai également appris des choses très intéressantes sur le travail missionnaire. Continuons dans le chemin du Seigneur. De Meta, Colombie.

JUAN ROJAS Mes frères de Christ, je vous suis très reconnaissant pour les magazines que j’ai reçu. Ils ont été une bénédiction pour moi, prisonnier condamné à perpétuité. J’ai lu les précieux témoignages de personnes racontant leurs expériences. Ce sont des bénédictions pour les autres. Je suis très reconnaissant envers Dieu, je garde ces magazines comme un trésor. De Peñuelas, Porto Rico.

FRANCISCO SOTO Que Dieu bénisse les frères et sœurs qui collaborent à ce si magnifique magazine. De Massachusetts, États-Unis d’Amérique.

Je n’arrête pas de remercier Dieu pour cette belle bénédiction et ce grand privilège de faire partie du ministère de cet Œuvre. Je reçois régulièrement le magazine et j’aime lire les messages édifiants qu’il contient. Je prends plaisir aussi à voir les photographies des activités réalisées par les frères ici à Porto Rico ainsi que dans d’autres pays lointains. De Mayagüez, Porto Rico.

LUIS SILVA Chers frères, que Dieu vous bénisse d’une manière spéciale. Que Dieu continue de vous donner la sagesse et la grâce pour ce ministère, qui est une bénédiction pour nous. Vos publications et informations doctrinales ont motivé de nombreuses personnes à visiter l’Église. J’invite les frères de Christ à distribuer ce magazine dans les lieux les plus visités par le peuple, et par ce moyen à transmettre une information spirituelle. Investissons dans le salut des âmes, Dieu vous récompensera, que le Seigneur bénisse votre soutien spirituel. De Lima, Pérou.

ALEXANDER BETANCUR Que Dieu bénisse tous ceux qui travaillent pour le magazine Impacto Évangélique, vous êtes une grande source d’inspiration. Chers frères, que Dieu continue de vous bénir, continuez avec cette œuvre. De Quito, Équateur.

CLARA CÓRDOBA Vous êtes une grande bénédiction pour le monde. Que Dieu continue de vous donner la sagesse et la compréhension afin que ce message puisse continuer d’atteindre beaucoup plus de gens. D’Arauca, Colombie

MAI 4-7 Convention au Japon (Hamamatsu, Shizuoka) 17-20 Convention en Inde 26-28 Convention en Hollande JUIN 21-24 Convention au Brésil (Manaus) JULIO 4-8 Convention centroamericana au Costa Rica (San José) 11-14 Convention aux États-Unis (Woodbridge, Virginia) 13-16 Convention aux Antilles néerlandaises (Curacao) 16-18 Confraternité Nationale au Canadá 27-30 Convention aux Mexique (Puebla) AOÛT 3-6 8-11 10-13 16-19 24-27 24-27 24-27

Convention en Espagne et Bloc A (Madrid, Europe) Convention en Venezuela (Barquisimeto) Convention en Italie (Milano) Convention en Africa (Guinée équatorialeen ) Convention Haiti (Port-au-Prince) Convention aux Equateur (Guayaquil) Convention au Belize

SEPTEMBRE 17-19 Convention au Péou (Lima) Samedi 30 Journée missionnaire mondiale OCTOBRE 20-22 Confraternité á Madagascar 26-28 Convention en Républica Dominicaine 26-29 Convention au Chili (Santiago) 27-29 Convention en Maurice NOVEMBRE 9-12 Convention en El Salvador 16-19 Convention en Uruguay (Montevideo) 23-26 Convention au Nicaragua DICEMBRE

Vous pouvez télécharger le lecteur de QR code dans les sites suivant : n Événements passés n Événements futurs MISISONNAIRE MONDIAL 66 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


EXPÉRIENCES AMUSANTES AVEC

JOEL ET RUTH

MARDI 10h00 – 16h00 SAMEDI 10 h00

Bethel Televisión, la chaîne du Mouvement Missionnaire Mondial transmet le message de la Parole de Dieu avec une programmation culturelle et éducative de Lima-Pérou à travers de 7 satellites et de l'internet pour le monde entier.

Août 2017 / Impacto évangélique

67


AVEC RESPONSABILITÉ ET ONCTION

MISISONNAIRE MONDIAL 68 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

CON VENTION PÉROU

September

Chiclayo - Arequipa - Lima 9h00 – 19h00

763_Français  
763_Français  

Magazine Impacto Évangélique Édition Août 2017 Langue Français

Advertisement