Issuu on Google+


Collection dirigée par Hélène Montardre Maquette : Studio Mango Iconographie : Jérôme da Cunha et Sarah Millet Fabrication : Anne Floutier L’auteur remercie chaleureusement monsieur Henri Reyna, professeur à l’École des Mines d’Albi, monsieur Guy Moncourtois, monsieur Christian Racinais, monsieur Paolo Ferrazzano et monsieur Jean-Marc Poletto, professionnels en entreprises de travaux publics, pour leurs conseils et leur relecture attentive. L’éditeur tient également à remercier la société Visdragages pour son aide iconographique. © 2012, Mango Jeunesse, Paris Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse ISBN : 9782740429297 Code MDS : 60521 Dépôt légal : mars 2012 Photogravure : Point 4 Achevé d’imprimer en janvier 2012 par Book Partners (Chine) N° d’édition : M12012 www.fleuruseditions.com

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 6

19/12/11 16:35


Sommaire

Les engins de chantier

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 7

8

Ils sont partout !

10

Les engins de démolition

14

Les engins de construction

18

Travailleurs tout-terrain

22

Les spécialistes de la route

26

Ponts et tunnels

30

Dans les mines souterraines

34

Dans les mines à ciel ouvert

38

Nettoyeurs sous-marins

42

Des plus gros aux plus petits

46

D’hier à aujourd’hui

50

Grand quiz sur les engins de chantier

54

Réponses au quiz

58

Petit vocabulaire scientifique

59

19/12/11 16:35


Les engins de chantier Les chantiers font partie de la vie des hommes depuis des milliers d’années. Déjà dans l’Antiquité, on construisait des ponts, des routes et des tunnels. Au Moyen Âge, on bâtissait des châteaux forts, on creusait des mines pour aller chercher du charbon sous la terre… Mais tous ces travaux étaient bien plus longs, plus difficiles et plus dangereux qu’ils ne le sont aujourd’hui. Comme les engins que nous utilisons de nos jours n’existaient pas, il fallait souvent beaucoup d’esclaves pour creuser la terre, ramasser et déplacer des matériaux, ou soulever des charges très lourdes. Les machines font désormais ce travail à la place des hommes. Des pelleteuses à moteur creusent la terre, cassent des maisons ou percent des trous dans le sol. Des camions à benne transportent d’énormes quantités de matériaux. Des grues soulèvent des poids énormes. Des tunneliers creusent des tunnels sous la terre, parfois même sous la mer… Les engins de chantier peuvent tout faire ou presque ! Ils sont ultra-perfectionnés et il en existe de toutes les tailles : petits ou gigantesques. À toi de les découvrir dans ce livre. Bienvenue dans le monde incroyable des machines en tout genre !

Vus de haut, ces engins ressemblent à des jouets dans un tas de sable. Pourtant, ils sont plus gros que des camions et capables de travailler bien plus vite que dix hommes réunis.

8

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 8

19/12/11 16:35


QSN_EnChantier_1_53_03.indd 9

19/12/11 16:35


Une chargeuse sert à déplacer et à transporter de la terre. En avant toute ! Rien ne l’arrête ! Une fois qu’elle a démarré, la chargeuse peut creuser, soulever et transporter d’énormes tas de terre, de sable ou de gravier. Elle travaille vite et bien. Ses deux petits bras métalliques s’abaissent et se soulèvent grâce à des tubes de métal qui coulissent l’un dans l’autre : ce sont les vérins hydrauliques. Ce système, qui existe sur de nombreuses machines, permet au conducteur de diriger son engin sans faire d’effort : il lui suffit de pousser une manette pour actionner les bras de sa machine !

Comme une énorme pelle à dents d’acier, le godet s’enfonce facilement dans le sable. Il creuse et soulève l’équivalent de 500 pelletées de terre en une seule fois.

Double emploi Comment faire quand on a besoin de plusieurs engins pour un petit chantier sur lequel il n’y a pas beaucoup de place ? Facile, on utilise une tractopelle. Cette machine est « double » : elle sert de chargeuse à l’avant, et de pelleteuse à l’arrière. Elle creuse la terre avec la pelle, puis elle se retourne et la ramasse avec la chargeuse. Mieux : elle peut aussi transporter la terre avec son godet sans qu'il soit nécessaire d’utiliser une remorque ou un camion-benne.

Dans la cabine de la tractopelle, le conducteur est assis sur un siège pivotant. Il peut le tourner d’un côté ou de l’autre selon qu’il utilise la chargeuse ou la pelleteuse.

12

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 12

19/12/11 16:37


Sur la plupart des engins, la cabine est entièrement vitrée pour que le conducteur puisse mieux voir ce qu’il fait.

À roues ou à chenilles ? Pas question qu’un engin se retourne ou soit immobilisé sur un chantier ! Pour que tout se passe bien, les machines doivent pouvoir se déplacer sur la neige, dans la boue, sur un sol en pente ou couvert de bosses. C’est la raison pour laquelle elles sont équipées soit de grosses roues crantées qui ne dérapent pas dans la boue, soit de chenilles, sortes de patins en métal ou en caoutchouc qui passent partout sans glisser ni s’enfoncer dans le sol. Par sécurité, les machines à roues ont en plus un solide pied en métal, qui leur sert de béquille et qui les empêche de se retourner sous le poids de leur chargement. La pelleteuse à chenilles n’a pas le droit de rouler sur la route. Elle est beaucoup trop lente pour circuler au milieu des voitures.

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 13

19/12/11 16:37


QSN_EnChantier_1_53_03.indd 14

19/12/11 16:37


Les engins de

démolition

A

vant de construire, il faut parfois démolir. Mais comment fait-on pour casser un bâtiment qui risque de s’effondrer ou qui a été abîmé par un incendie ? C’est un travail difficile et dangereux. Avant de détruire un immeuble ou une maison, des spécialistes mènent l’enquête pour être sûrs qu’il n’y aura pas d’accident. Ils vérifient chaque détail pour savoir comment et avec quels matériaux (béton, bois, briques…) le bâtiment a été construit. Dès que l’enquête est finie, les spécialistes définissent un plan d’action : ils peuvent protéger le quartier et décider dans quel ordre se fera la démolition, avec quels explosifs ou avec quels engins.

Les grands immeubles sont souvent détruits à la dynamite. Le tir est précis et efficace : dix secondes suffisent pour qu’ils s’écroulent dans un nuage de fumée !

La boule de démolition Mon poids : ce qui équivaut Je peux peser jusqu’à 3 tonnes, lte. au poids d’un hippopotame adu

Quel engin très connu peut aussi servir à démolir une maison ? Réponse 1 : La chargeuse. Réponse 2 : La tractopelle. Réponse 3 : La pelleteuse.

Ma mission : e, je suis pendue Toute ronde ou en forme de poir le en acier. à une grue au bout d’un long câb pour frapper che Je me balance de droite à gau le briser. un mur de toutes mes forces et Mes signes particuliers : tains pays. Je ne suis utilisée que dans cer se des risques cau En France, j’ai été interdite à d’accidents sur les chantiers.

15

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 15

19/12/11 17:16


Avant de construire un immeuble, il faut creuser les fondations. Des trous pour les fondations Sur le chantier, la pelleteuse à godet creuse sans s’arrêter. Son long bras se baisse et se relève sans cesse. Une fois vide, une fois plein de terre. Dès que les trous sont assez grands, un autre engin vient les remplir de béton coulé dans des sortes de cadres d’acier. Ce travail permet de fabriquer un socle capable de supporter un bâtiment de plusieurs milliers de tonnes : c’est ce qu’on appelle les « fondations ». Sans elles, l’immeuble pourrait s’écrouler un jour comme un château de cartes. Il est donc très important de le construire sur une base solide. La pelleteuse à godet creuse facilement les trous où les fondations seront installées.

Du béton pour les murs Pas d’immeuble sans béton : ce matériau est indispensable pour fabriquer les murs ou les fondations. Mais d’où vient ce curieux mélange qui devient dur comme de la pierre en séchant ? On le fabrique avec du ciment, du gravier, du sable et de l’eau, dans d’énormes machines qui portent le nom de « centrales à béton ». Ensuite on le transporte sur les chantiers dans des camions malaxeurs, qu’on appelle aussi « toupies » à cause de l’énorme réservoir en forme de toupie dans lequel se trouve le béton. C’est pour garder le ciment liquide et l’empêcher de sécher que cette toupie ne cesse de tourner sur elle-même.

20

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 20

Quand la pelleteuse a fini son travail, le camion malaxeur verse le béton dans les trous destinés à accueillir les fondations.

19/12/11 16:38


Oh ! Les belles grues ! Avec leur long cou en métal, les grues ne passent pas inaperçues. On les voit de loin ! Leur mission sur le chantier ? Soulever et déplacer des charges très lourdes, comme des poutres ou des blocs de béton. Il existe deux sortes de grues : les camions-grues, qui peuvent se déplacer sur la route, et les grues à tour, que des ouvriers montent et démontent directement sur le chantier. Les grues à tour sont toujours installées dans un endroit où elles peuvent se déplier dans toutes les directions. Elles doivent pouvoir atteindre toutes les parties de l’immeuble en construction sans changer de place. La grue à tour est la plus haute grue du monde. On l’utilise pour construire les gratte-ciel.

e souvent à plus de 30 mètres de hauteur.

Interdiction d’avoir le vertige ! Dans sa cabine, le grutier travaill

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 21

19/12/11 16:38


QSN_EnChantier_1_53_03.indd 30

19/12/11 16:39


Ponts et

tunnels M

ême quand il y a une montagne ou un fleuve à traverser, rien n’empêche la construction d’une route. On peut toujours creuser un tunnel à l’intérieur des rochers, ou passer par-dessus une vallée grâce à un pont. C’est le cas du viaduc de Millau : pour relier deux montagnes, il a fallu construire un pont gigantesque, constitué de sept immenses piliers. Avec ses câbles d’acier, le viaduc de Millau ressemble à un énorme voilier suspendu dans les airs. Il mesure plus de deux kilomètres de long et est plus haut que la tour Eiffel, ce qui fait de lui le pont routier le plus haut du monde !

Chaque pilier du viaduc de Millau est fixé sur un socle en béton soutenu par quatre « pieds » creusés à plus de 18 mètres sous terre et remplis de béton.

Le pont Rion-Antirion Mon nom : nt de Poséidon », Les Grecs me surnomment « po dans en référence au dieu de la mer la mythologie grecque.

Comment s’appelle l’engin qui sert à percer les tunnels ? Réponse 1 : Le percelier. Réponse 2 : Le tunnelier. Réponse 3 : Le perce-tunnel.

QSN_EnChantier_1_53_03.indd 31

Mon adresse : n et Antirion, Je relie deux villes de Grèce, Rio e. séparées par le golfe de Corinth Mon âge : 2004. J’ai été construit entre 1999 et Ma taille : de long. Je mesure presque 3 kilomètres Mes signes particuliers : et sur un sol Je m’appuie sur quatre pylônes x résister à renforcé au fond de la mer. Je peu res à l’heure, des vents de plus de 250 kilomèt s de terre ! ent et même à des petits tremblem

31

19/12/11 16:39


Grand quiz sur les engins de chantier Voilà ! Tu sais tout sur les engins  de chantier ! La grue, le tunnelier,  la tractopelle, la haveuse, le compacteur… t’ont raconté tous leurs secrets. Les voici  à présent qui te posent quelques questions. À toi de trouver les bonnes réponses ! Et quand tu ne sais pas,  cherche dans ton livre !*

Ils sont partout ! Comme s’appelle le bras mécanique de la pelleteuse ? Réponse 1 : La mèche. Réponse 2 : La flèche. Réponse 3 : Le manche.

Les vérins hydrauliques sont : Réponse 1 : Des tubes en métal qui coulissent l’un dans l’autre. Réponse 2 : Des petits bras métalliques. Réponse 3 : Des gros boulons d’acier.

La tractopelle peut servir : Réponse 1 : De chargeuse et de pelleteuse. Réponse 2 : De chargeuse et de bulldozer. Réponse 3 : De pelleteuse et de tracteur.

Les engins de démolition La boule de démolition peut peser : Réponse 1 : Jusqu’à 1 tonne. Réponse 2 : Jusqu’à 3 tonnes. Réponse 3 : Jusqu’à 9 tonnes.

La pelleteuse « grignote » les murs avec : Réponse 1 : Un grappin. Réponse 2 : Des pinces d’acier. Réponse 3 : Un godet à dents.

Sur le chantier, on arrose pour : Réponse 1 : Nettoyer les blocs de béton. Réponse 2 : Faire pousser des fleurs. Réponse 3 : Éliminer les nuages de poussière.

54

* Tu trouveras les solutions p. 58.

QSN_EnChantier_54_64_03.indd 54

19/12/11 17:00


Les engins de construction La grue romaine s’appelle aussi : Réponse 1 : La cage à écureuil. Réponse 2 : La cage à lapin. Réponse 3 : La cage à hamster.

Travailleurs tout-terrain Le terrassement consiste à : Réponse 1 : Creuser un trou dans le sol. Réponse 2 : Construire la terrasse d’une maison. Réponse 3 : Préparer le sol avant un chantier.

La via Domitia a été construite : Réponse 1 : Il y a plus de 200 ans. Réponse 2 : Il y a plus de 2 000 ans. Réponse 3 : Il y a plus de 20 000 ans.

La « toupie » contient : Réponse 1 : Du ciment liquide. Réponse 2 : Du sable. Réponse 3 : Du plâtre.

Le bulldozer est : Réponse 1 : Un tracteur à chenilles. Réponse 2 : Un tracteur à béquilles. Réponse 3 : Un tracteur à chevilles.

La grue à tour est : Réponse 1 : La plus petite grue du monde. Réponse 2 : La plus célèbre grue du monde. Réponse 3 : La plus haute grue du monde.

Les spécialistes de la route Dans les carrières, les pelleteuses : Réponse 1 : Travaillent à l’abordage. Réponse 2 : Travaillent à l’assemblage. Réponse 3 : Travaillent à l’abattage.

Le tombereau articulé est : Réponse 1 : Un camion. Réponse 2 : Une chargeuse. Réponse 3 : Une sorte de bulldozer.

L’enrobé est un mélange : Réponse 1 : De cailloux et de sable. Réponse 2 : De cailloux et de bitume. Réponse 3 : De cailloux et de paille. 55

QSN_EnChantier_54_64_03.indd 55

19/12/11 17:00


Qui sommes-nous_Les engins de chantier