Issuu on Google+

faillite, un retard important de chantier, des malfaçons qui obligent à défaire et à refaire. Il aura sans doute aussi des idées d’implantation que vous n’auriez pas eues, habitué qu’il est à jongler avec les contraintes d’espace. Confier la maîtrise du projet à un professionnel ne veut pas dire pour autant se mettre hors jeu. Sauf à laisser carte blanche à l’architecte, ce qui est plutôt rare et le plus souvent réservé à des commandes hors normes : hôtels particuliers ou appartements de collectionneurs. De façon générale, votre maison, c’est votre intimité, votre projet à vous. C’est donc à partir de vos besoins et de vos envies que le dialogue va pouvoir s’établir et que le dessin va prendre vie.

Jeu entre le dedans et le dehors, jeux en bleu, blanc et rouge, comme un clin d’œil au drapeau.

12

01_intcontemp_BAT.indd

12

13/08/09

13:49:06


01_intcontemp_BAT.indd

13

13/08/09

13:49:12


01_intcontemp_BAT.indd

14

14/08/09

9:32:09


UNE SEULE ET MÊME MAISON

Porté ou non par un architecte, votre projet doit mon-

Un fil écarlate.

trer dès le départ une belle cohérence. Être cousu, en quelque sorte, de fil blanc. Il faut que vous

Quelques lettres d’amour

sachiez où vous allez, même si vous rêvez de fantaisie et si c’est cette fantaisie que vous allez mettre

égrenées comme

en images. L’impression de glisser d’une pièce à l’autre, d’une atmosphère à une autre, est préférable

les fleurs d’un bouquet :

au coq-à-l’âne. Évitez de copier ces maisons d’hôtes qui proposent des

home, sweet home…

chambres thématiques – l’Inde, Marrakech, New York – sans aucun fil conducteur. Ce n’est plus une maison, c’est un fatras. Un faux parti pris qui cache l’absence de vision globale. Oui aux saute-mouton, à condition qu’ils soient savamment choisis et à l’intérieur d’une même pièce. Si vous souhaitez absolument métisser les atmosphères, veillez à ménager des transitions : choisissez une couleur qui fasse lien, ou optez pour des matériaux similaires. Vous êtes une seule et même personne, même si vous êtes pluriel. D’une façon identique, votre maison doit rester une. Pensez aux pièces classiques, soumises à la règle des trois unités. Eh bien, de la même façon, votre intérieur sera réussi si vous respectez l’unité spatiale et l’unité stylistique… Naturellement, il n’est pas interdit de tordre quelquefois le cou aux principes !

15

01_intcontemp_BAT.indd 15

21/08/09 11:23:33


02_intcontemp__BAT.indd

34

13/08/09

11:46:41


02_intcontemp__BAT.indd

35

13/08/09

11:46:50


à demi évidés ou en forme de branchages, ils scandent joliment l’espace comme une ceinture qui marque la taille. Façon guêpière chez Jean-Paul Gaultier, ou corset chez John Galliano. À vous de trouver de la même manière un paravent à votre goût : ostensible, sinon ostentatoire. Griffé, marqué. Unique. Quel que soit le paravent choisi, attention à ne pas utiliser ce meuble comme un cache-misère, posé là pour masquer le désordre ambiant. Il faut au contraire lui faire jouer pleinement son rôle architectural et graphique : c’est uniquement de cette manière qu’il prendra tout son intérêt. Moins hauts et très fonctionnels, les meubles nomades, à roulettes, permettent de moduler l’espace au gré des besoins et des envies. Un mobilier fixe peut également aider, dans certains cas, à délimiter l’espace ; il remplace alors avantageusement les cloisons en conservant aux volumes leur fluidité initiale, ce qui est toujours la meilleure solution. Si la pièce à vivre est très grande, on peut choisir de segmenter le lieu. D’abord la salle à manger, dans le prolongement de la cuisine. Puis le salon avec son coin canapé et, dans l’enfilade, séparé par un autre espace rythmé de fauteuils ou d’un canapé, le salon-bibliothèque. À vous de voir dans quelle zone vous voudrez glisser votre home cinéma ou, plus modestement, votre écran plat. .

Rythme à trois temps pour ce salon et ce canapé modulable, à assembler et désassembler selon son humeur…

36

02_intcontemp__BAT.indd

36

13/08/09

11:49:32


02_intcontemp__BAT.indd

37

13/08/09

11:49:37


personnaliser ses rideaux ou ses stores

Finies les lourdes tentures, retenues par des pompons

Les tringles aussi sont plus acérées avec des modèles

« Empire ». Voici quelques pistes à la fois chic et actuelles.

carrés, en acier ou en métal. Seul inconvénient : le tissu

Côté rideaux, la verticalité est de mise. Du tulle piqué de

glisse moins bien que sur une tringle ronde. Pour person-

bandes de cuir ton sur ton, pour du contemporain policé.

naliser davantage encore vos rideaux et leur donner une

De la laine fine, style feutrine, dans un registre plus nordi-

allure sportswear, reliez le tissu à l’anneau grâce à des

que et masculin. Du polyester soyeux imitant le cuir, avec

brides en cuir. Des anneaux métalliques de forme « épin-

des découpes laser florales ou géométriques : plus incisif.

gle de nourrice » peuvent également créer la surprise.

44

02_intcontemp__BAT.indd

44

13/08/09

11:51:20


Pois ou fleurs évidées ? Le laser réinterprète la dentelle en lui donnant un joli coup de canif.

Et pourquoi ne pas faire laquer vos supports de fixation

Côté stores, essayez le modèle en abaca, gainé de gros-

du même rouge amarante ou du même moka que votre

grain, coloré ou noir. Autre idée : le store en crin de cheval.

mur ou vos chevets ? Les tissus raides rendent souvent

Ce matériau est tissé à la main, en France, sur des métiers

inutile la présence d’embrasses. Si vous souhaitez pouvoir

centenaires. Les plus grands designers en raffolent. Cha-

retenir, malgré tout, vos panneaux de tissu, optez pour de

toyant comme de la soie, doux au toucher, translucide et

gros liens en cuir unis ou tressés, façon Hermès.

solide : du vrai contemporain chic !

02_intcontemp__BAT.indd

45

13/08/09

11:51:35


LUMIÈRE DU JOUR

Précieux soleil ! Précieux ciel bleu ! Celui qui vit

ou dans sa totalité, par des briques de verre. Un miroir

en rez-de-chaussée le sait bien. La lumière du jour

installé sur la totalité d’une paroi réfléchit la lumière du

sert à dessiner les volumes et à structurer l’espace.

jour. Des placards en polymère laqué ou en verre seront

Elle creuse la matière et précise le dessin des lignes.

aussi de formidables réflecteurs.

Elle est en quelque sorte le premier architecte de

Côté sols, un plancher à la surface brillante agrandira le

votre appartement.

volume de votre living-room. Prenez un vieux plancher,

Tous les architectes d’ailleurs vous le diront : le travail est

foncez-le et appliquez ensuite un vernis brillant. L’effet de

déjà à moitié fait lorsque la lumière est au rendez-vous.

profondeur sera décuplé.

Dans le cas contraire, il faut imaginer des stratagèmes pour capturer le soleil ou décupler l’intensité lumineuse. La création d’une verrière reste une solution magistrale lorsque cela est possible. Celle-ci pourra, par exemple, être ménagée dans la trémie réunissant les deux étages d’un duplex. Les appartements à un seul étage ne sont pas en reste : vous pourriez par exemple fermer une courette intérieure attenante ou ouvrir l’appartement vers le haut grâce à une charpente métallique, s’il est sous les toits. Lorsque la configuration ne se prête pas à ce type d’ouverture vers l’extérieur, on peut créer une verrière éclairée par une lumière artificielle de type « lumière du jour ». Les lampes installées au-dessus de la verrière seront, dans ce cas, masquées par une structure en verre dépoli. Une solution très précieuse dans une pièce aveugle ou éclairée par de trop petites ouvertures. Reste ensuite à jouer avec les matériaux pour compenser encore au maximum le défaut de lumière. Un mur donnant sur l’extérieur ou sur une pièce bien éclairée peut être avantageusement remplacé, partiellement

66

03_intcontemp_BAT.indd

66

13/08/09

12:06:59


Suivre la course du soleil de l’aube jusqu’à la nuit, voir les saisons se succéder sans bouger de sa fenêtre…

03_intcontemp_BAT.indd

67

13/08/09

12:07:14


interieurs_contemporains