Issuu on Google+

TOUT LE

JARDIN EN PAS À PAS PHOTOS

Planter une azalée dans les règles de l’art, semer une ipomée dans les meilleures conditions, bouturer un anthémis, tailler à bon escient et au bon moment un framboisier, greffer le prunier à l’anglaise… le jardinage est un art qui a ses propres règles. Facile d’accès, cet ouvrage vous propose de vous guider au jardin geste par geste grâce à des pas à pas en 665 photos, accompagnés de légendes explicatives. Apprenez à coucher la tige des tomates, à creuser un sillon pour les poireaux, à semer l’ail en haut d’une petite butte, à ramener la terre au pied des fenouils, à tailler les gourmands du pêcher… Ainsi, vous favoriserez les meilleures floraisons et récoltes. Complet, ce livre vous permet de réussir la culture de plus d’une centaine d’espèces du jardin, qu’il s’agisse des arbres et arbustes, des fleurs, des légumes ou des fruits.

L’auteur Ingénieur horticole de formation, Armelle Bréhamet a collaboré à L’Ami des jardins pendant de nombreuses années. Elle écrit aujourd’hui des ouvrages spécialisés sur le jardin.

TOUT LE JARDIN EN PAS À PAS PHOTOS

SOMMAIRE • Les arbres et arbustes

Armelle Bréhamet

TOUT LE

JA R DIN EN PAS À PAS

PHOTOS Arbres & Arbustes • Fleurs • Légumes • Fruits

Aubépine Aucuba du Japon Azalée japonaise Berbéris Bignone Bruyère Buddléia Buis Camélia Chalef Charme Chèvrefeuille Clématite Cornouiller Érable rouge Forsythia Fusain Genêt Genévrier Glycine Hibiscus Hortensia Laurier rose Lavande Lilas Oranger du Mexique Photinia Rhododendron Rosier Seringat Spirée Tamaris Troène Vigne vierge Weigélia

• Les fleurs Agapanthe Ancolie

Anémone du Japon Anthémis des fleuristes Arum des fleuristes Aster Bégonia Bleuet, lin, nigelle Campanule Capucine Coréopsis Cosmos Crocus de printemps Dahlia Delphinium ou pied d’alouette Fritillaire impériale Fuchsia Gaura Géranium vivace Giroflée Glaïeul Hellébore Ipomée Iris Lis Marguerite Myosotis Narcisse Œillet d’Inde Pavot d’Orient Pélargonium Plumbago Pois de senteur Zinnia

• Les légumes Ail Artichaut Aubergine Basilic Betterave Cardon

Carotte Céleri-branche Chicorée frisée Chou Ciboule et ciboulette Concombre Courgette Échalote Épinard Fenouil bulbeux Haricot Laitue Mâche Melon Oignon Piment et poivron Poireau Pois Pomme de terre Potiron Radis Rhubarbe Tomate

• Les fruits Abricotier Actinidia Cassissier Cerisier Fraisier Framboisier Groseillier Pêcher Poirier Pommier Prunier Vigne

14,95 € TTC

Une marque de Fleurus Éditions www.fleuruseditions.com www.rustica.fr

exe_couv_pas_a_pas RUSTICA.indd 1-5

y(7IC8B5*NKMLRN(

12/12/12 16:49

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Sommaire Les arbres et arbustes

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6

Aubépine . . . . . . . Aucuba du Japon Azalée japonaise Berbéris . . . . . . . . Bignone . . . . . . . . Bruyère . . . . . . . . Buddléia . . . . . . . Buis . . . . . . . . . . . Camélia . . . . . . . . Chalef . . . . . . . . . . Charme . . . . . . . . Chèvrefeuille . . . . Clématite . . . . . . . Cornouiller . . . . . Érable rouge . . . . Forsythia . . . . . . . Fusain . . . . . . . . . Genêt . . . . . . . . . .

7 9 . 11 . 13 . 15 . 17 . 18 . 20 . 23 . 25 . 27 . 29 . 31 . 33 . 35 . 37 . 39 . 41

Les fleurs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Genévrier . . . . . . . . . . Glycine . . . . . . . . . . . . Hibiscus . . . . . . . . . . . Hortensia . . . . . . . . . Laurier rose . . . . . . . . Lavande . . . . . . . . . . . Lilas . . . . . . . . . . . . . . Oranger du Mexique Photinia . . . . . . . . . . . Rhododendron . . . . . Rosier . . . . . . . . . . . . . Seringat . . . . . . . . . . . Spirée . . . . . . . . . . . . . Tamaris . . . . . . . . . . . Troène . . . . . . . . . . . . Vigne vierge . . . . . . . Weigélia . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Agapanthe . . . . . . . . . . . . Ancolie . . . . . . . . . . . . . . . Anémone du Japon . . . . Anthémis des fleuristes . Arum des fleuristes. . . . . Aster . . . . . . . . . . . . . . . . . Bégonia . . . . . . . . . . . . . . Bleuet, lin, nigelle . . . . . Campanule . . . . . . . . . . . Capucine . . . . . . . . . . . . . Coréopsis . . . . . . . . . . . . . Cosmos . . . . . . . . . . . . . . Crocus de printemps . . . Dahlia . . . . . . . . . . . . . . . Delphinium ou pied d’alouette . . . . . . . . . . . . Fritillaire impériale . . . . . Fuchsia . . . . . . . . . . . . . . .

79 80 . . 81 . . 82 . . 83 . . 85 . . 87 . . 89 . . 90 . . 92 . . 94 . . 96 . . 99 100

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . .

102 103 104

Gaura. . . . . . . . . . . Géranium vivace . Giroflée . . . . . . . . . Glaïeul . . . . . . . . . . Hellébore . . . . . . . Ipomée . . . . . . . . Iris . . . . . . . . . . . . . Lis . . . . . . . . . . . . . Marguerite . . . . . Myosotis . . . . . . . Narcisse . . . . . . . . Œillet d’Inde . . . . Pavot d’Orient . . Pélargonium . . . . Plumbago . . . . . . . Pois de senteur . . Zinnia . . . . . . . . . .

43 45 . 47 . 50 . 53 . 55 . 57 . 60 . 61 . 63 . 65 . 68 . 69 . 71 . 73 . 75 . 77

. . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

78 105 106 108 109 111 112 104 117 118 119 120 122 124 125 127 129 131

2

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 2

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Les légumes .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .133

Ail. . . . . . . . . . . . . . . . . . Artichaut . . . . . . . . . . . Aubergine . . . . . . . . . . . Basilic . . . . . . . . . . . . . . Betterave . . . . . . . . . . . Cardon . . . . . . . . . . . . . Carotte . . . . . . . . . . . . . Céleri-branche . . . . . . . Chicorée frisée . . . . . . Chou . . . . . . . . . . . . . . . Ciboule et ciboulette . Concombre . . . . . . . . . Courgette . . . . . . . . . . . Échalote . . . . . . . . . . . . Épinard . . . . . . . . . . . . .

Les fruits

134 . 136 . 138 . 139 . 141 . 143 . 144 . 146 . 147 . 148 . 151 . 154 . 155 . 157 . 158

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Fenouil bulbeux . . Haricot . . . . . . . . . . Laitue . . . . . . . . . . . Mâche . . . . . . . . . . . Melon . . . . . . . . . . . Oignon . . . . . . . . . . Piment et poivron. Poireau . . . . . . . . . . Pois . . . . . . . . . . . . . Pomme de terre . . Potiron . . . . . . . . . . Radis . . . . . . . . . . . . Rhubarbe . . . . . . . . Tomate . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Abricotier . . . Actinidia . . . . Cassissier . . . Cerisier . . . . . Fraisier . . . . . Framboisier .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

189 191 193 194 196 199

Groseillier . Pêcher . . . . Poirier . . . . Pommier . Prunier . . . Vigne . . . . .

160 . 161 . 163 . 165 . 166 . 168 . 170 . 172 . 175 . 177 . 180 . 181 . 183 . 185

. . . . . . . . . . . . . . .

188

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

201 204 206 210 215 220

Signification des pictos DISTANCE

SOL

EXPOSITION

RUSTICITÉ

SEMIS

PLANTATION

FLORAISON

TAILLE

RÉCOLTE

BOUTURAGE

3

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 3

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 4

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Avant-propos Planter une azalée dans les règles de l’art, semer une ipomée dans les meilleures conditions, bouturer un anthémis, tailler à bon escient et au bon moment un framboisier, apprendre à greffer un arbre fruitier… le jardinage est un art qui a ses propres règles. Malgré la malléabilité des plantes et leur indulgence vis-à-vis de la maladresse du jardinier, mieux vaut agir correctement pour avoir de meilleurs résultats. Facile d’accès, cet ouvrage vous propose les gestes essentiels à effectuer au jardin grâce à de nombreuses photos. Des légendes les explicitent et mettent l’accent sur tel ou tel tour de main. Ainsi, les débutants apprendront à coucher la tige des tomates, à creuser un sillon pour les poireaux, à semer l’ail en haut d’une petite butte, à ramener la terre au pied des fenouils, à tailler les gourmands du pêcher… Ces gestes ont tous une raison d’être bien précise, issue de l’expérience séculaire des jardiniers, et favorisent de meilleures récoltes ou floraisons. Employer le bon outil a également son importance. Nous mettons aussi en avant des méthodes fort utiles et respectueuses de l’environnement comme l’utilisation de châssis ou de cloches pour protéger les semis du froid, la récupération des déchets pour faire du compost maison, le paillage des plantes par des matériaux naturels, la suppression des fruits ou des rameaux en surnombre pour une bonne aération… Soyons réalistes : tout ne marchera pas comme prévu. Les limaces vous feront parfois des misères, la pluie viendra peut-être compromettre la production des cerises, les framboisiers s’obstineront parfois à pousser ailleurs que là où vous le souhaitez… Mais petit à petit, vous apprendrez à trouver le meilleur endroit pour planter vos tomates ou votre thym dans votre jardin, et la clématite qui envahit votre voisin vous permettra d’entrer en contact avec lui. Car le jardin est un lieu privilégié pour partager son temps et son expérience avec les autres, notamment avec ses enfants ou petits-enfants. Sortez vite dans votre jardin pour mettre en pratique tous ces beaux principes, car c’est en jardinant que l’on devient jardinier. Armelle Bréhamet

Avant-Propos

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 5

5

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


LES ARBRES ET ARBUSTES

6

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 6

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Aubépine Voici un petit arbre bien de chez nous qui se plaît en toute région et en tout sol. C’est cette capacité à s’adapter aux sols pauvres et caillouteux qui en fait un porte-greffe de choix pour certains arbres fruitiers.

5 à 8 m de haut et de diamètre

Tous, même pauvres, caillouteux, argileux et calcaires

Soleil

Partout en France

Crataegus oxyacantha (Rosacées)

GREFFAGE EN FENTE SUR AUBÉPINE Si votre terrain ne convient pas au poirier, vous avez une solution : le greffage sur une aubépine. Cette technique est valable aussi pour greffer un néflier. novembre-mars, sauf par temps de gel Coupez le tronc de l’aubépine horizontalement de manière très propre : utilisez une scie bien aiguisée et parez la plaie avec une serpette ou un greffoir, c’est-à-dire rendez-la aussi lisse et nette que possible. Puis, avec la serpette, fendez le tronc selon son diamètre, sur 4-5 cm environ.

printemps

1

LA CULTURE

2 Prenez comme greffon une branche de poirier de 1 cm de diamètre (de la taille d’un crayon environ) bien droite, saine et garnie de bourgeons, visiblement en pleine forme. Avec un greffoir bien affûté, taillez le haut du greffon au-dessus d’un œil bien formé, en biais pour que l’eau de pluie n’y stagne pas. Puis retournez-le. Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 7

juillet à août

Outre son rôle de porte-greffe, l’aubépine est un très beau petit arbre : sa floraison en mai est très abondante et son feuillage rougit joliment à l’automne. Ses dimensions de 2 à 5 m de haut et sa lente croissance en font un excellent sujet pour les petits jardins, notamment en ville. L’aubépine se plante à racines nues (voir l’érable rouge p. 35). La taille est inutile.

Les arbres et arbustes

7

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Taillez le bas du greffon en double biseau sur 4-5 cm de long, juste au-dessous d’un bourgeon de façon que celui-ci soit sur le côté où il reste un peu d’écorce. Le greffon doit posséder trois yeux (bourgeons) au total. Si vous avez raté le greffon, inutile de le greffer. Mieux vaut en refaire un.

Ligaturez fortement greffon et porte-greffe avec du raphia naturel ou artificiel sur 8 à 10 cm. N’hésitez pas à serrer de toutes vos forces. Il s’agit d’aider à la soudure entre les tissus du greffon et du porte-greffe.

5

3

4 Installez le greffon dans la fente, non pas au milieu mais sur le bord, tout près de l’écorce du porte-greffe, pour que les zones vivantes où circule la sève coïncident. Le bourgeon le plus bas du greffon arrive juste au-dessus de la fente, côté extérieur du tronc. Engluez la greffe avec du mastic à greffer pour que l’air et l’eau de pluie ne puissent pas pénétrer, car cela favoriserait le développement de pourritures. Vous saurez que la greffe a repris si le greffon se développe au bout de quelques semaines.

6

SELON LE DIAMÈTRE DU TRONC OU DES BRANCHES DE L’AUBÉPINE, VOUS INSTALLEREZ UN SEUL GREFFON (DIAMÈTRE INFÉRIEUR À 5 CM), DEUX GREFFONS (DIAMÈTRE DE 5 À 8 CM) OU TROIS OU CINQ (DIAMÈTRE SUPÉRIEUR À 8 CM). DANS LES DEUX PREMIERS CAS, ON PARLE DE GREFFE EN FENTE ; DANS LE SECOND CAS, DE GREFFE EN COURONNE. 8

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 8

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Aucuba du Japon C’est le beau feuillage vernissé persistant, vert foncé ou panaché, des aucubas qui les a rendus populaires, il y a une cinquantaine d’années. Chez la plupart des variétés, il existe des pieds soit mâles, soit femelles. Ces derniers portent de beaux fruits rouges en automne et durant tout l’hiver.

1 à 1,20 m de haut et de diamètre

Pas trop calcaire, frais

Soleil ou mi-ombre

Jusqu’à – 20 °C

Aucuba japonica (Cornacées)

PLANTATION DE L’AUCUBA ‘ROZANNIE’ La variété ‘Rozannie’ a l’avantage d’être compacte, et surtout d’avoir de beaux fruits rouges sur tous les pieds. Car chaque pied est à la fois mâle et femelle et s’autoféconde. Il est en plus capable de féconder les aucubas femelles des autres variétés plantées dans les parages.

1

Pendant que vous faites tremper la motte dans l’eau, creusez à la bêche un trou un peu plus large et un peu plus profond qu’elle. Mettez dans le fond du trou du terreau ou du compost bien décomposé, que vous mélangerez à la terre sur plusieurs centimètres. Puis arrosez le fond du trou.

L’aucuba ‘Rozannie’ a sa place dans une haie en mélange, en bordure du jardin. En climat chaud et sec, choisissez un endroit mi-ombragé, sinon son feuillage va griller en été. L’aucuba n’est pas difficile quant à la qualité du sol, mais n’hésitez pas à l’enrichir de compost ou de terreau.

2

mai

mars-avril (haies ou formes arrondies)

août

LA CULTURE

Le semis de graines est possible, mais il n’est pas fidèle : les graines donnent des pieds qui ne sont pas tout à fait identiques au pied mère. Aussi la multiplication est-elle préférable par bouturage (voir le laurier rose p. 53). Il est inutile de tailler vos aucubas. Si néanmoins une taille s’impose, utilisez un sécateur et non un taille-haie car leurs grandes feuilles ne supportent pas ce dernier.

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 9

octobre ou mars

Les arbres et arbustes

9

30/11/12 10:40

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Sortez la motte du récipient où elle trempait, puis coupez avec des ciseaux le filet qui l’entourait et ôtez-le complètement. Si vous laissiez celui-ci, il entraverait la croissance des racines et l’arbuste ne vivrait pas longtemps. Placez la motte de façon que la base des branches affleure le niveau du sol. Si besoin, remettez ou enlevez un peu de terre dans le fond du trou.

Tassez doucement au pied ou à la main, remettez de la terre, puis tassez à nouveau doucement jusqu’à ce que le niveau de la terre dans le trou soit inférieur de 1  cm environ au terrain environnant. Ainsi, l’eau de pluie restera au pied de l’arbuste durant les premiers mois.

5

3 4 Remettez tout autour de la motte la terre du jardin, mélangée avec un peu de terreau, surtout dans le fond. Mettez-en tout autour, car il faut bien caler la motte pour qu’elle reste droite. Arrosez abondamment pour bien tasser la terre – éventuellement, remettez un peu de terre – : celle-ci doit être détrempée. Durant l’été qui suit la plantation, veillez à ce que votre aucuba ne manque pas d’eau, car il n’aura pas encore eu le temps de faire de grandes racines. Les années suivantes, il devrait se débrouiller tout seul.

6

EN RAISON DE LEUR BELLE COULEUR ROUGE VIF ET DE LEUR FORME ARRONDIE, LES FRUITS DE L’AUCUBA PEUVENT ATTIRER L’ATTENTION DES ENFANTS. MAIS ILS SONT TOXIQUES (DIARRHÉES, VOMISSEMENTS). ATTENTION DONC DE VEILLER À CE QUE LES ENFANTS NE LES PORTENT PAS À LA BOUCHE , CAR LEUR GOÛT FADE NE LES FAIT PAS FORCÉMENT CRACHER. C’EST UNE BONNE OCCASION POUR LEUR APPRENDRE À NE PAS CUEILLIR DANS LA NATURE QUELQUE CHOSE QUE L’ON NE CONNAÎT PAS ET À RESPECTER LE JARDIN DES AUTRES ET LES PARCS PUBLICS. 10

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 10

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Azalée japonaise Autrefois séparés par les botanistes, azalées et rhododendrons ne font plus qu’un : ils diffèrent par leurs dimensions, leur parfum ou son absence et le nombre d’étamines. La langue courante continue néanmoins de les distinguer.

0,80 m de haut et un peu moins de large

Acide, terre de bruyère

Mi-ombre ou ombre fraîche, mur au nord

Excellente (jusqu’à -17 °C)

Rhododendron (Éricacées)

PLANTATION DE L’AZALÉE JAPONAISE Il existe des azalées à feuilles caduques et d’autres, comme ici, à feuilles persistantes. ‘Rosa King’ a de grandes feuilles, spécialement persistantes, et des fleurs rose foncé. Le secret des belles azalées, c’est une plantation bien soignée, faite dans les règles de l’art.

1

Comme toutes les plantes de terre de bruyère, l’azalée est toujours vendue avec une motte de terre entourant les racines, elle-même entourée d’un plastique ou en conteneur. Faites-la tremper longuement, car la terre de bruyère a facilement tendance à se dessécher et elle est ensuite longue et difficile à mouiller à nouveau.

La lisière d’une forêt au sol naturellement acidifié par les feuilles mortes et la proximité d’un point d’eau : l’endroit est idéal pour planter une azalée. Creusez un trou d’un volume égal à trois fois celui de la motte ou du conteneur.

2

LES AZALÉES À FEUILLES PERSISTANTES, DITES JAPONAISES CAR ORIGINAIRES DE CE PAYS, RESTENT PETITES. LEURS FEUILLES, QUI PERSISTENT L’HIVER, TOMBENT AU PRINTEMPS QUAND LES JEUNES FEUILLES POUSSENT À LEUR TOUR. ELLES FONT MERVEILLE AU PIED DES AZALÉES À FEUILLES CADUQUES, PLUS GRANDES (1,20 À 2 M), PARFOIS PARFUMÉES, DONT LE FEUILLAGE D’AUTOMNE REVÊT UN BELLE COULEUR ROUGE ORANGÉ AVANT DE TOMBER.

mai

aucune

LA CULTURE

En raison de leurs petites dimensions, les azalées persistantes peuvent être cultivées en bac dans une cour d’immeuble ou sur une terrasse ombragée. Veillez à les arroser souvent à l’eau non calcaire, car un pot se dessèche par tous les côtés. En revanche, il est inutile de planter dehors à demeure une azalée des fleuristes : elle mourrait de froid dès qu’il gèle. Les azalées ne se taillent pas.

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 11

marsavril

Les arbres et arbustes

11

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Versez dans le trou la terre de bruyère (fine et noire) que vous avez apportée en veillant à ce qu’elle soit elle aussi bien humide. Mélangez la terre de bruyère avec le sol en place et mouillez à nouveau si besoin est.

3

Sortez la motte de son conteneur avec douceur pour ne pas casser les racines. Démêlez un peu les racines à la main ou avec une petite griffe pour décompacter les bords de la motte. Installez-la de façon que la base des branches soit à hauteur du sol ou très légèrement au-dessous.

4

5 Remplissez l’espace entre la motte et les bords du trou avec la terre de bruyère en la tassant à la main ou très doucement au pied au fur et à mesure.

7

12

Arrosez abondamment avec de l’eau de pluie ou de l’eau du robinet en région non calcaire (Bretagne ou Auvergne, par exemple). Dans les régions calcaires, l’eau courante ferait jaunir votre azalée. Un système de recueil des eaux de pluie des bâtiments se révèle alors indispensable dans ce cas comme dans bien d’autres.

Ajoutez 100  g de corne broyée ou torréfiée : cet engrais naturel riche en azote (13 %) présente l’intérêt d’être lentement décomposé. Il ne donne pas de « coup de fouet » néfaste ni n’entraîne de brûlure de racines, mais reste à disposition de la plante pendant très longtemps. Vous pourrez par la suite en apporter deux ou trois poignées tous les ans et l’incorporer au sol par griffage.

6

8 Terminez par l’apport d’un paillis de feuilles mortes qui empêchera le sol de se dessécher. En se décomposant, les feuilles mortes contribueront ainsi à l’acidité du sol demandée par les azalées.

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 12

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Berbéris Très utilisés en haies protectrices en raison de leurs épines et de leurs feuilles parfois piquantes, les berbéris ont d’indéniables qualités décoratives par leurs couleurs d’automne pour les espèces caduques, leur floraison printanière et leurs petits fruits dont les oiseaux raffolent.

80 cm à 1 m de hauteur et de diamètre

Tous, même sableux

Soleil ou mi-ombre

Jusqu’à - 30 °C

PLANTATION DU BERBÉRIS DE THUNBERG ‘BONANZA GOLD’ Le berbéris ou épine-vinette de Thunberg est une espèce à feuilles caduques – il existe des berbéris à feuilles persistantes. Par sa petite taille et sa forme arrondie, sa variété ‘Bonanza Gold’ est conseillée en massif plutôt qu’en haie. Elle a de belles pousses orange au printemps, puis le feuillage reste jaune d’or pendant toute la saison.

1

En conteneur, la plantation d’un berbéris est possible toute l’année, sauf quand il gèle ou quand il fait chaud et sec. Cependant, la reprise sera meilleure et plus facile en mars-avril ou en octobre-novembre. Faites tremper la motte quelle que soit l’époque de l’année, et même s’il pleut.

F INES ET SOLIDES COMME DES AIGUILLES, LES ÉPINES DES BERBÉRIS FONT TRÈS MAL AUX MAINS. AUSSI ESTIL FORTEMENT RECOMMANDÉ D’UTILISER DES GANTS AUSSI BIEN POUR LES PLANTER QUE POUR LES TAILLER. LA VARIÉTÉ ‘BONANZA GOLD’ EST UNE EXCEPTION À LA RÈGLE, CAR ELLE EST PEU PIQUANTE. MÉFIEZVOUS QUAND MÊME.

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 13

Berberis thunbergii (Berbéridacées)

octobrenovembre ou mars-mai

avril

juin

aoûtnovembre

LA TAILLE

Pour avoir de nouvelles pousses, plus colorées que les anciennes tiges, il faut tailler. Intervenez après la fin de la floraison, qui est discrète mais bien visible quand même. Coupez les tiges qui ont fleuri, certaines au-dessus de bourgeons bien rebondis, certaines presque au ras du sol. Cela supprime les fruits, mais c’est sans grande importance.

Les arbres et arbustes

13

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Après avoir creusé un trou légèrement plus grand que la motte, sortez celle-ci de son conteneur. À la main, délitez ses bords, redressez les racines tordues ou qui s’enrouleraient autour de la motte. Versez de l’eau dans le trou si la terre en place est sèche.

2

3

Arrosez abondamment. L’été suivant la plantation, veillez à ce que votre arbuste ne manque pas d’eau. Car il n’aura pas encore eu le temps d’étendre suffisamment ses racines. Paillez ensuite le sol en le recouvrant de coques de cacao, de rameaux broyés, de paillettes de lin, de tontes de gazon… Cela permettra au sol de garder son humidité et contrariera la pousse de plantes indésirables.

14

Coupez au sécateur les branches abîmées ou desséchées. Supprimez également une éventuelle branche exagérément allongée pour que votre arbuste garde sa forme naturellement arrondie.

4

Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 14

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Bignone Devenue populaire grâce à ses grandes fleurs orange vif, la bignone est capable de pousser un peu partout en France. Très exubérante, elle peut entièrement cacher un mur du printemps à l’automne. En hiver, elle perd ses feuilles.

7 à 8 m de haut

Bien drainé

Soleil

Bonne jusqu’à - 8 °C

Campsis sp. (Bignoniacées)

BOUTURAGE DE LA BIGNONE Chez la bignone, les feuilles sont grandes et composées de sept à neuf folioles. C’est la tige qui les porte qui se bouture, pas directement la feuille.

avril

octobrenovembre ou mars-avril

juinaoût

printemps

fin août ou novembredécembre (en sec)

1 Pour réaliser le bouturage d’une pousse encore verte, c’est-àdire semi-herbacée, coupez une tige fin août, quand elle a commencé à se lignifier. On dit alors qu’elle est aoûtée.

LA CULTURE

SI LES BIGNONES DU GENRE CAMPSIS SONT DEVENUES TRÈS POPULAIRES EN RAISON DE LEUR ÉCLATANTE FLORAISON ESTIVALE, ELLES ONT L’INCONVÉNIENT DE PERDRE LEURS FEUILLES. IL EXISTE CEPENDANT UNE BIGNONE PERSISTANTE, AU JOLI FEUILLAGE VERNISSÉ S’ACCROCHANT À SON SUPPORT PAR DES VRILLES QUI POUSSENT SUR CHAQUE FEUILLE : C’EST BIGNONIA CAPREOLATA. ÉLÉGANTE ET VIGOUREUSE, CETTE BIGNONE A TOUTEFOIS UNE FLORAISON PLUS ÉPHÉMÈRE (DE FIN MAI À DÉBUT JUIN) ET PLUS DISCRÈTE (JAUNE ET ORANGE SOMBRE) QUE CELLE DES CAMPSIS. Les arbres et arbustes

P001-077-Arbres et arbustes ok.indd 15

La bignone se plante comme un chèvrefeuille (voir p. 29). Elle s’attache à son support par des racines crampons. Laissez pousser cinq à sept branches charpentières en les étalant en éventail. Par la suite, taillez en mars-avril les rameaux secondaires au-dessus du deuxième ou du troisième bourgeon.

Les arbres et arbustes

15

30/11/12 10:41

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


49618 apercu