Page 1

ÉRIC SANDER

Instants de jardin

de jardin Photographies et textes ÉRIC SANDER

35,00 € TTC

Découvrir un jardin est une aventure personnelle extra-sensorielle. En premier lieu, mon regard curieux se porte alentour comme le large faisceau d’un phare dans une nuit brumeuse. Il cherche au loin des perspectives, l’originalité, l’atmosphère, l’ensemble. Presque en même temps, les parfums changeants d’herbe coupée, de roses anciennes, de terre humide, de parterres fleuris gagnent mon esprit. Je me remplis d’énergie, de curiosité, de beauté. Horizon, panorama, paysage, grand angle : je pense en 70 mm. La longue promenade peut commencer.

Instants

Une marque de Fleurus Éditions

www.fleuruseditions.com www.rustica.fr

COUV_CARTON_instants jardin.indd 1

21/09/10 15:39:15


4

Avant-propos

MEP_espace_1-7.indd 4

21/09/10 15:35:45


Et Dieu dit : « Que la terre se couvre de verdure, d’herbe qui rend féconde sa semence, d’arbres fruitiers qui, selon leur espèce, portent sur terre des fruits ayant en eux-mêmes leur semence ! » Le paradis terrestre est né. Pour l’entretenir, sont créés Adam et Ève, les premiers jardiniers. Nombre de leurs descendants deviennent paysagistes. Des milliers de petits paradis prolifèrent sur la Terre, s’éparpillant en une infinité de parcelles verdoyantes de toute taille, de tout style : les jardins. Qui dit jardin, dit labeur et imagination, le fruit du travail de toute une vie, voire de plusieurs. Saison après saison, il s’épanouit, grandit, change, sous l’œil et la main du jardinier. Il révèle les caractères des plantes, du lieu, du maître. Le temps est son meilleur allié, suivi de la patience et de la passion. Le jardin est porteur de sensations, de rêve, de sérénité, d’émotions, de parfums, de mélodies, de contemplation, d’amour, de refuge, de frustration parfois, de partage…

Caressé par la lumière Drapé dans la brume Mûri par le temps Inondé par la rosée Bercé par la brise Avant-propos

MEP_espace_1-7.indd 5

5

21/09/10 15:35:48


Habillé de verts ou de fleurs Sculpté ou sauvage,

Chaque jardin est unique. Les instants se succèdent, sans jamais se ressembler. Photographier un jardin est une aventure : une promenade lente, permanente, où d’humeur vagabonde je goûte chaque instant, les sens en alerte, prêt à déclencher. Dans chaque lieu, je plonge, abandonné, sans restriction, libre, avec une idée fixe : capter l’instant. Quand je saisis une lumière divine, un instant magique, un lieu sublimé par le moment unique, je jubile, je crie parfois, tout en jouissant du spectacle ; je cours, parfois, aussi. Je me laisse porter par les émotions, en osmose avec le présent, l’instantanément présent. L’œil s’accroche à un rai de lumière, un angle de vue, des lignes, une trouée, des couleurs, un détail, une atmosphère. Mon œil dirige, toujours. Il capte l’émotion de l’instant. Un instant qui ne se renouvellera jamais. Clic ! Pour l’éternité.

6

Avant-propos

MEP_espace_1-7.indd 6

21/09/10 15:35:49


Chaque émotion enregistrée génère une nouvelle énergie, un enthousiasme enivrant qui m’entraîne vers l’image suivante.

Voir, revoir Passer, repasser Cadrer, recadrer Révéler la personnalité des lieux

Regarder mieux, Contempler jusqu’à en être rassasié, comblé,

heureux En attendant l’aube nouvelle, le prochain crépuscule, la prochaine fringale, le prochain jardin. Donner le meilleur du jardin et de moi-même Le mettre en valeur, l’aimer. Lui rendre hommage Faire plaisir.

Un trésor, mon trésor, à partager. Avant-propos

MEP_espace_1-7.indd 7

7

21/09/10 15:35:49


MEP_espace_8-27.indd 8

21/09/10 15:42:38


Instants grandioses Découvrir un jardin est une aventure personnelle extrasensorielle. En premier lieu, mon regard curieux se porte alentour comme le large faisceau d’un phare dans une nuit brumeuse. Il cherche au loin des perspectives, l’originalité, l’atmosphère, l’ensemble. Presque en même temps, les parfums changeants d’herbe coupée, de roses anciennes, de terre humide, de parterres fleuris gagnent mon esprit. Je me remplis d’énergie, de curiosité, de beauté. Horizon, panorama, paysage, grand angle : je pense en 70 mm. La longue promenade peut commencer. Je me lance à la rencontre des plantes et des sculptures, des bancs et des fleurs, de l’eau et de la matière, des formes et des impressions…

Jardins de Montmarin, Bretagne Non loin de Saint-Malo, le parc de six hectares de la Malouinière descend jusqu’à la Rance, en passant par le « jardin à la française » et le « jardin romantique » au milieu d’agapanthes, d’hydrangéas, d’euphorbes, de bruyères, de magnolias et d’eucryphias.

MEP_espace_8-27.indd 9

21/09/10 15:42:40


Jardins du château de La Ballue, Bretagne Le 27 avril 2007, 7 h 08

« Je dors dans le château. Idéal. Le réveil sonne. Premier réflexe : aller à la fenêtre pour découvrir la vue de ma chambre. Moment intense. La scène est magique. J’en ai le souffle coupé. La brume évanescente a envahi le paysage jusqu’à l’horizon. Émerveillé, je fais ma première photo à travers les carreaux. Premier plan parfait : cette partie du jardin a été imaginée pour être admirée du premier étage. »

10

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 10

21/09/10 15:42:40


Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 11

11

21/09/10 15:42:42


Jardins du château d’Hautefort, Dordogne Lever du jour embrumé sur les jardins à la française de l’un des plus beaux châteaux du Périgord. Au deuxième plan, le village d’Hautefort domine le vaste et admirable paysage. Jardins du château du Champ de Bataille, Eure, Normandie Depuis le belvédère, la vue des jardins sous la chaude lumière automnale aurait inspiré le peintre Turner. Peu après l’acquisition du château par Jacques Garcia, le jardin a été redessiné en grande partie par le décorateur lui-même, dans l’esprit de Le Nôtre, puis aménagé par le paysagiste Patrick Pottier.

sublimeune lumière divine, Quand je saisis

un instant magique, un lieu sublimé par

soleil

le moment unique, je jubile…

14

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 14

21/09/10 15:42:50


Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 15

15

21/09/10 15:42:54


Jardins du château du Champ de Bataille, Eure, Normandie Le 10 octobre 2008, 8 h 55

« Il a gelé dans la nuit. Première fois de la saison. C’est de bon augure. À mon arrivée, je suis chaleureusement accueilli par Jacques Garcia : “ Dépêchez-vous Éric, depuis que j’habite ici, je n’ai jamais vu une lumière pareille ”. Il me suggère de rejoindre au plus vite le belvédère trois étages plus haut. Je cours derrière une employée qui m’ouvre le chemin. Nous traversons un couloir sombre rempli de bêtes sauvages naturalisées, un léopard, une lionne, une collection d’insectes – un vrai décor de cinéma –, avant d’arriver tout en haut, essoufflés. J’ouvre enfin la fenêtre sur… le plus beau matin du monde. Dérangés par le bruit, des pigeons s’élancent dans un vol spectaculaire devant mes yeux admiratifs. Surpris, je change d’objectif d’un geste calculé, le temps de prendre quatre images. Cadeau du ciel : le point focal de l’objectif était resté en mode manuel – juste sur les pigeons. Un rare instant. »

16

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 16

21/09/10 15:42:56


Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 17

17

21/09/10 15:42:59


escaliers Jardins du château de Villandry, Indre-et-Loire Remarquable par l’harmonie de son architecture et de ses jardins, la quasi-totalité du site s’admire depuis le château et le belvédère. D’en haut, il est plus facile de remarquer que les escaliers de pierre remplissent à la fois une fonction utilitaire et décorative. Ils modifient la perspective et dévoilent les différentes facettes du jardin selon le niveau où l’on se trouve. Ces imposants escaliers, partie intégrante des lieux, séparent ici le potager géant d’un des espaces ornés de buis et d’ifs.

18

escalier

MEP_espace_8-27.indd 18

Jardin privé au nord de Lisbonne, Portugal Quand l’architecture et les mouvements du jardin se répondent.

21/09/10 15:43:01


titre courant

MEP_espace_8-27.indd 19

19

21/09/10 16:32:05


20

titre courant

MEP_espace_8-27.indd 20

21/09/10 16:33:48


Jardins du château du Champ de Bataille, Eure, Normandie Le Théâtre de Verdure : la nature entre en scène… Jardins de Pazo de Oca, Saint-Jacques-de-Compostelle, Espagne Pages suivantes À gauche – Jardins du château de Villandry, Indre-et-Loire Les marches de l’escalier monumental situé entre le potager et l’un des jardins d’ornement. À droite – Jardins de Pazo de Oca, Saint-Jacques-de-Compostelle, Espagne Mises en lumière par le contrejour, les lignes angulaires s’entrechoquent au cœur du labyrinthe de buis géométrique.

demi-cercle Le jardin est porteur

de sensations,

marche

de rêve, de sérénité, d’imagination, de partage…

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 21

21

21/09/10 15:43:12


22

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 22

21/09/10 15:43:15


Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 23

23

21/09/10 15:43:17


folies Jardins du château de La Ballue, Bretagne Par la magie des formes, des volumes et des gammes de verts, le « bosquet de charmes avec vues » est un univers surréaliste. Son nom s’inscrit dans la tradition des jeux de mots littéraires en vogue au XVIIe siècle. Il évoque le roman Chambre avec vue d’Edward Morgan Forster, adapté au cinéma par James Ivory, dont l’action se passe en Toscane, paysage voisin de celui-ci, les cyprès en plus.

24

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 24

Jardins de Pazo de Oca, Saint-Jacques-de-Compostelle, Espagne Connu comme le « Versailles galicien », le Pazo (manoir en Galice) de Oca est le jardin baroque le plus important et l’ensemble palatin le mieux conservé et le plus représentatif de Galice. Il est géré par la fondation Medinaceli, parmi d’autres fleurons du patrimoine espagnol.

21/09/10 15:43:20


Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 25

25

21/09/10 15:43:23


26

Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 26

21/09/10 15:43:25


Jardin de Filoli, Californie, États-Unis À la tombée du jour, les formes sculptées du « jardin de nœuds », d’inspiration élisabéthaine, accrochent la lumière. Jardins du château de La Ballue, Bretagne À quelques kilomètres du MontSaint-Michel, le château, pur joyau du XVIIe siècle, et ses jardins constituent un univers enchanté rempli de surprises et de poésie : buis, ifs, et thuyas taillés en formes originales, labyrinthe, chambres de verdure, sculptures contemporaines…

taille

L’œil s’accroche à un rai de lumière, un angle de vue, des lignes, un détail.

forme Instants grandioses

MEP_espace_8-27.indd 27

27

21/09/10 15:43:29


En haut – Jardins du château de Villandry, Indre-et-Loire En bas – Jardins de Marqueyssac, Vézac, Dordogne Jardins du château de La Ballue, Bretagne Aménagé de topiaires de buis, d’ifs et de houx taillés en boules, en cubes, en cônes et en spirales, le « jardin mouvementé ». La vue à travers la glycine accentue le caractère romantique de la scène.

MEP_espace_28-47.indd 28

21/09/10 15:56:57


MEP_espace_28-47.indd 29

21/09/10 15:57:03


Jardins du manoir d’ Eyrignac, Dordogne 21 avril 2006, 8 h 45

« L’hélicoptère est réservé pour 8 h 30 ! À cette heure, la lumière est douce même si les ombres portées sont longues. Décollage en douceur. L’air est pur, les conditions idéales. Vus du ciel, les pommiers taillés en boule inspirés des jardins médiévaux et les formes géométriques de l’allée des charmes donnent l’illusion d’un décor miniature imaginaire dans une symphonie de verts printemps. Impressionnant et grandiose ! »

30

Instants grandioses

MEP_espace_28-47.indd 30

21/09/10 15:57:06


Instants grandioses

MEP_espace_28-47.indd 31

31

21/09/10 15:57:08

49488_apercu  

Photographies et textes ÉRIC SANDER 4 Avant-propos rend féconde sa semence, d’arbres fruitiers qui, selon leur espèce, portent sur terre des...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you