Page 1

Bulletin d’information de la mairie de Saint-Tropez

Saint-Tropez info

Crédit photo : Photoxpress - libre de droit.

Janvier 2014 - n°23 - www.saint-tropez.fr

ACTUALITÉS

DOSSIER p. 10-13

p. 14

Le Pôle enfance est ouvert

Un budget de plus de 49 M d’euros

Une année 2013 riche de performances

p. 6-7

SPORT


Actualités

: record battu ! « Éblouissante sur le plan humain et financier » : c’est ainsi que Sylvie Siri, organisatrice du Téléthon à Saint-Tropez, a qualifié l’édition 2013 de la manifestation, devant les représentants des associations et des partenaires qui ont concouru à sa réussite. Avant l’annonce très attendue des résultats, l’organisatrice a remercié une à une les associations, les entreprises et les institutions partenaires, en détaillant à chaque fois le montant récolté. À 18h30, le verdict tombait dans la salle Louis-Blanc bondée lorsque le maire de Saint-Tropez retourna le chèque géant avec la somme affichée de 58 029,97 euros. Le fameux record établi en décembre 2010 de 50 000 euros est largement battu. Bravo à tous les Tropéziens qui ont participé à ce bel élan de générosité et à cette formidable mobilisation dopée cette année par les caméras de France 2 braquées sur Saint-Tropez le vendredi 6 décembre. Une édition qui restera dans toutes les mémoires !

p.2 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014


Actualités

Les meilleurs moments de Noël 2013 Retour en images sur les animations proposées par la ville et les associations tropéziennes pour les fêtes de fin d’année. Un grand merci à tous ceux qui ont contribué à rendre ce mois de décembre 2013 festif et lumineux, notamment les associations Passions traditions, Esprit village et le Rampèu. Philippe Candeloro et sa troupe ont fait un tabac le 23 décembre.

La place de la Garonne animée par un ours géant. Crédit photo photo :: Agence Agence Caractère Caractère Crédit

La magnifique crèche et l’atelier du Père Noël élaborés par Passions traditions.

La piste de luge et la patinoire ont ravi les enfants.

Spectacle de rue proposé par l’association Esprit Village.

La traditionnelle Pastorale du Rampèu, le 22 décembre.

Toujours prisés, le salon du Chocolat… et l’arrivée du Père Noël. Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.3


Actualités

Les « Mystères » ont passionné le public Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Ces questions existentielles restent encore et toujours d’actualité, et continuent à susciter un fort intérêt. Pour preuve, la 14e édition des Mystères du XXIe siècle sur le thème des « Origines », qui s’est déroulée du 13 au 15 décembre derniers au cinéma La Renaissance et salle Jean-Despas, a battu les records de fréquentation de l’événement depuis la mise en place d’une nouvelle formule en 2009.

Yves Coppens (à gauche), Hubert Reeves.

Il faut préciser que la ville, organisatrice de la manifestation, avait convié un plateau exceptionnel d’une dizaine de scientifiques, parmi lesquels Hubert Reeves et Yves Coppens, à débattre, lors de trois jours de conférences et de tables rondes, des origines de l’univers, de la vie et de l’homme. À noter qu’en amont des Mystères, les astrophysiciens Patrick Michel et Sacha Brun, tous deux originaires de Saint-Tropez, ont donné, chacun dans leur spécialité, une conférence aux lycéens, collégiens et enfants de Saint-Tropez et de Gassin.

Patrick Michel.

L’intégralité des interventions et des débats sera visible sur le site internet des Mystères, www.mysteres21.org, fin janvier.

La gendarmerie a fêté ses 10 ans Mardi 3 décembre à 17h30, une cinquantaine de gendarmes se sont déployés sur la place Blanqui devant la façade historique de la caserne chère à Louis de Funès. Cet impressionnant déploiement a été orchestré de main de maître par le capitaine Gregory Moura, commandant la compagnie locale, et ses adjoints, sous l’œil attentionné du colonel Frédéric Choutet, chef de corps des gendarmes du Var. Il s’est conclu par une prise d’armes dirigée par le général David Galtier, le « patron » de la gendarmerie au niveau régional, en présence de nombreuses personnalités et élus locaux, dont le sous-préfet Stanislas Cazelles et les maires de Saint-Tropez et de Gassin. Après une remise de médailles à des gendarmes méritants, le maire de Saint-Tropez a rappelé la longue histoire commune de la cité du Bailli de Suffren avec la gendarmerie nationale. « Les archives municipales nous rapportent que la présence de la gendarmerie à Saint-Tropez remonte à 1838, date à laquelle la première brigade s’est installée sur notre territoire dans un lieu qui reste à ce jour curieusement… un mystère. Ce n’est qu’en 1879 que la brigade a pris place en ces murs, dans ce bâtiment qui est encore aujourd’hui le monument le plus p.4 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

photographié de Saint-Tropez et sans nul doute la gendarmerie la plus connue dans le monde. En 1934, cette maison a été acquise par la ville qui l’a ensuite louée à la gendarmerie jusqu’au transfert de la brigade il y a 10 ans dans un local plus fonctionnel sur la place de la Garonne. En 1942, le régime de Vichy avait créé un poste de police au rez-de-chaussée de l’actuel hôtel de ville, qui a subsisté jusqu’en 1974, année de son déménagement vers la place de la Garonne. En 2003, suite à la volonté de l’Etat de redéployer les forces de sécurité de la Police et de la gendarmerie dans le but de mutualiser leurs moyens humains et matériels, le commissariat de police a cédé sa place à la nouvelle gendarmerie, qui a, du coup, quitté à son tour ce bâtiment historique dans lequel son activité s’est inscrite durant 124 ans. » La manifestation s’est poursuivie par un coup de pioche dans l’un des murs de l’ancienne gendarmerie, annonçant le démarrage dans quelques semaines d’un chantier qui va transformer l’édifice en un musée de la gendarmerie et du cinéma.


Actualités

Monseigneur Hayes se voit remettre les clés de la chapelle par le maire.

La chapelle SaintTropez hors les murs rénovée Le plus ancien des lieux de culte tropézien, communément appelé chapelle du Couvent, a été inauguré le 27 décembre dernier. Une restauration rendue nécessaire par le manque de stabilité de l’édifice.

La bénédiction de la clé et de la chapelle.

Plusieurs fois reconstruite durant son histoire qui remonte au XVe siècle, la chapelle Saint-Tropez hors les murs a connu de sérieux problèmes de stabilité, menaçant même de s’effondrer, au point qu’en 1994, trois tours d’étaiement réalisées sur mesure avaient été installées pour soutenir l’édifice. Pour mettre un terme à cette situation et préserver ce joyau du patrimoine tropézien, la ville a lancé en juin 2010 des travaux de renforcement de la structure et de rénovation intérieure. Le chantier aura duré près de 42 mois et coûté plus de 2,2 millions d’euros. Deux tranches de travaux auront été nécessaires pour aboutir au résultat que les Tropéziens ont pu constater lors de l’inauguration et des concerts qui s’y sont déroulés en fin d’année. Enfin consolidé, l’édifice rénové surprend aussi par sa luminosité.

L’édifice rénové surprend par sa luminosité.

L’architecte Alain Naviglio a relaté les travaux réalisés lors de l’inauguration.

La première tranche a consisté à conforter la structure du bâtiment, à refaire la charpente, la couverture du toit, le ravalement des façades et la restauration du clocher. Les ouvertures vitrées qu’on appelle les « baies hautes » ont également été ouvertes de manière à faire entrer la lumière naturelle dans cet édifice précédemment sombre. À cette occasion, un nouveau buste de Saint-Tropez a été réalisé, à l’identique de la sculpture originale quelque peu endommagée par les années. Il a été disposé dans la niche au-dessus de la porte d’entrée de la chapelle. Enfin, la seconde phase du chantier a permis notamment la restauration de l’ensemble des décors peints et de la tribune en bois, ainsi que la rénovation des œuvres majeures de la chapelle, le tableau du retable, le chemin de croix et les statues dont celle de Saint-Tropez qui a retrouvé sa place dans la chapelle latérale, la niche ayant été découverte au cours des travaux. Le sol en carreaux de terre cuite a lui aussi été entièrement refait et un système de chauffage à air pulsé devrait permettre d’affronter les températures hivernales.

Josette Bain : « 20 ans que j’attendais ça ! » « Cette inauguration, c’était une joie formidable, une grosse émotion », témoigne Josette Bain, présidente du Rampèu et de l’Amare. « Pendant 20 ans, nous avons attendu que cette chapelle soit rénovée. On va enfin pouvoir y refaire des messes. En plus, l’acoustique est excellente comme on l’a vu lors des concerts de Bàrri Nòu et de Courou de Berra ». Mme Bain se souvient aussi du jour où la ville a acheté la chapelle à la congrégation des Ursulines de Jésus… pour 7 millions de francs. « C’était le 31 janvier 1992. J’étais présente et je me souviens que les sœurs nous avaient prévenus de la fragilité du mur principal de l’édifice, qui était aussi un mur de la maison de retraite ». Les sœurs de la congrégation des Ursulines de Jésus lui ont d’ailleurs envoyé une lettre à l’occasion des vœux. « Nous sommes heureuses de savoir que la chapelle est enfin rénovée et pourra servir à louer le Seigneur. Merci mon Dieu ! » Saint-Tropez info n°23 - janvier Saint-Tropez info n°21 - juillet2014 2013p.5 p.5


Actualités

Le Pôle enfance a ouvert ses portes le 6 janvierr Salle de restauration

Le début d’année 2014 marque un renouveau dans le paysage de la petite enfance à Saint-Tropez. Un an et demi de travaux et 7,5 M € d’investissements auront été nécessaires pour la création de ce nouvel espace de 2 500 m2. Début janvier, les familles ont pu découvrir le Pôle enfance, coordonné par Hélène Senot de la Londe et ses équipes pédagogiques. Immersion. De l’espace, des couleurs vives, des jeux éducatifs à la portée de tous : le nouveau royaume des enfants rencontre un vif succès auprès des petits Tropéziens ! Cette structure spacieuse et lumineuse regroupe dans un même lieu : un bureau d’accueil unique, la lingerie/buanderie, une crèche en multi-accueil de 60 places permanentes, une crèche familiale de 15 places, un jardin d’enfants, un centre de loisirs pour « les maternelles », un centre de loisirs pour les enfants de 6 à 12 ans, une cuisine scolaire centralisée, un dépose minute et 60 m² de bureaux administratifs.

Salle d’éveil 1

Salle d’éveil 2 p.6 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

Méthode « multi-âge »

Le pôle enfance fonctionne selon la méthode « multi-âge ». Ce projet éducatif existe depuis une vingtaine d’années en France et à l’étranger. Une méthode intéressante et pédagogique qui fonctionne selon le principe de la mixité. En effet, petits, moyens et grands évoluent ensemble dans une même unité : une salle polyvalente qui permet le décloisonnement des sections. Les petits se nourrissent de l’expérience des plus grands, développent leur motricité en confiance, reproduisent des gestes par mimétisme. Ce principe éducatif accorde néanmoins des temps de pause pour les trois sections avec des siestes et des activités dans des salles spécialisées, dédiées à la peinture et la musique.


Actualités

UNE AIRE DE JEUX SÉCURISÉE Le site propose aussi une cour pour le multi-accueil, comportant un espace de jeux sécurisé, ouvert aux enfants de 12 mois à 6 ans, une cabane et des bancs de repos.

Quelques témoignages... Mme Caroline Fagioli, Charlie deux ans et Théo un an.

Le Pôle enfance, c’est aussi une équipe pédagogique qualifiée : des personnes « ressources » indispensables, auxiliaires, éducateurs, une infirmière mais aussi une psychologue qui a un rôle d’observation et de conseil auprès du personnel et des familles en demande. Et pour que le transfert des petits s’effectue en douceur, Patricia Renoux, la directrice du multi-accueil, et Laurette, son adjointe, ont travaillé en amont la sécurité affective des enfants. Ainsi, des objets, des repères visuels ont suivi les petits de l’ancienne structure à la nouvelle (les casiers, la corde crocodile, leurs jouets…) ; tout a été pensé pour que l’adaptation des enfants se fasse sans encombre. Pari réussi !

Crédit photo : Colline Ghilione

Une équipe qualifiée

Mme Tachet et Charly, deux ans et demi. Crédit photo : Colline Ghilione

Salle polyvalente

« Le Pôle enfance ? C’est juste parfait ! Mes enfants se sont adaptés très vite. Ils adorent. De plus, les structures étant regroupées sur le même site, ils jouent désormais ensemble. Les familles sont regroupées, un vrai plus ! »

« Comment le Pôle enfance ne pourrait pas plaire ? C’est le jour et la nuit ! Il y a une salle pour chaque activité, des jeux et des couleurs vives. On ne peut pas rêver mieux ! »

Lisa, sept ans (avec sa petite soeur Jade un an). « La nouvelle crèche de ma sœur, elle est belle, c’est beau, ça donne envie d’y rester ! »

La restauration scolaire a été centralisée sur ce pôle. Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.7


Travaux

Tour d’horizon des chantiers de l’hiver Pas de répit pour les services techniques et les entreprises qui sont fortement mobilisés en période hivernale pour mener à bien les différents chantiers en cours. De l’éclairage public de la place des Lices aux travaux d’assainissement, de la réhabilitation de la vieille ville à la billetterie de la citadelle, les jours se suivent et les travaux avancent à grands pas. eaux pluviales. Enfin, à l’identique des précédentes opérations réalisées dans le quartier, un nouveau revêtement de la voirie est venu parfaire ces travaux d’embellissement et l’éclairage public a été revu. Le coût de l’opération pour cette dernière phase est estimé à 2 092 000 euros.

Un nouvel éclairage pour la place des Lices La réhabilitation de l’éclairage public concerne la place Carnot et son terrain d’honneur, la place du XVe Corps et son esplanade, ainsi que le boulevard Vasserot. Les travaux ont débuté avec la mise aux normes des infrastructures du réseau d’éclairage public, la dépose des installations existantes, des travaux divers de génie civil, le déroulage de canalisations et de câbles électriques ainsi que la mise en place d’armoires électriques de comptage, de commande et de protection. La seconde phase a consisté à remplacer l’ensemble des mâts et des luminaires du quartier. 51 candélabres ont été remplacés, dont 17 déposés, reconditionnés en usine et replacés sur la place des Lices. Les 143 luminaires des candélabres ont également été remplacés par des matériels plus économes, essentiellement de type LED. Une attention particulière a été portée à l’éclairage des terrains des boulistes, notamment le terrain d’honneur. Une baisse significative d’au moins 80% des consommations électriques est attendue. Le coût des travaux s’est élevé à 400 000 euros TTC.

Réhabilitation de la vieille ville : la quatrième tranche est terminée Les travaux de la vieille ville portant principalement, pour cette dernière tranche, sur la rue du Petit Bal et la rue de l’Aioli viennent de se terminer. L’objectif de ces travaux a consisté à reprendre l’ensemble des canalisations d’eaux usées avec les branchements particuliers, à enfouir les réseaux EDF et France Télécom ainsi qu’à créer un nouveau réseau d’évacuation des

Un espace d’accueil - billetterie à la citadelle La billetterie de la citadelle a ouvert ses portes au public le 9 décembre dernier. Ce nouvel espace d’accueil vient mettre une touche finale au chantier de la citadelle, après l’ouverture de son musée en juillet dernier. Il comporte des équipements pour les personnes à mobilité réduite qui permettent désormais de recevoir des visiteurs handicapés. L’aménagement intérieur, quant à lui, est en cours de finition. 518 000 euros TTC auront été nécessaires pour mener à bien ce chantier.

Le petit marché a fait peau neuve Des travaux de ravalement des façades des box commerciaux du petit marché ont été réalisés récemment. En 2009, la réfection des réseaux d’assainissement et de dallage a été effectuée pour un montant total de 117 449,84 euros TTC. En 2012, la ville avait refait les toitures du petit marché pour un montant de 28 434,05 euros TTC. Fin 2013, les travaux ont consisté à décroûter l’ensemble des enduits mal adhérant, à traiter et colmater des fissures. Par la suite, un enduit général et l’application d’un badigeon de chaux ont été administrés sur les façades. Cette opération, d’un coût de 38 360,50 euros TTC, a reçu l’aval de l’architecte des Bâtiments de France.

Une facture d’eau... moins chère !

C’est la bonne nouvelle de cette fin d’année. La ville a engagé de nouvelles négociations avec la société Veolia, dont le contrat arrivait à échéance. L’occasion de revoir les termes du contrat d’affermage du service public de l’assainissement collectif et non collectif parmi lesquels la facturation auprès des usagers. Objectif atteint : votre facture d’eau sera revue à la baisse en 2014. p.8 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014


Travaux

Les premiers logements sociaux livrés en février Les logements sociaux à Saint-Tropez sont devenus une réalité. Dès février 2014, les premiers logements seront livrés. État des lieux d’un programme immobilier très attendu par les résidents et actifs tropéziens. Le « quartier » des Lices avance à grands pas 52 logements sociaux seront livrés dès le mois de février 2014. Du côté de la dalle des Lices, le passage piéton, entre la sortie du parking des Lices et l’avenue Paul Roussel, sera ouvert fin janvier. À noter que le cabinet de radiologie a déjà pris place dans des locaux au rez-de-chaussée. Pour permettre une meilleure visualisation des logements qui seront prochainement construits sur le site de l’ancien hôpital, un appartement témoin a été aménagé. Du côté de la zone du Couvent, le parking souterrain est quasiment terminé. Aussi depuis début janvier, la construction de 35 autres logements locatifs a débuté. Douze mois de travaux seront nécessaires pour mener à bien ce programme.

Ancien hôpital : les travaux débutent Après la sélection de l’entreprise de gros œuvre en fin d’année, le chantier de l’ancien hôpital débutera en

février par le programme de démolition, puis, en mars, par les travaux de construction. Rappelons que 80 logements sociaux et intermédiaires seront réalisés sur ce site, ce qui nécessitera 26 mois de travaux.

Au total : 172 logements locatifs sociaux Ainsi, 52 logements sont déjà réalisés sur la dalle des Lices, 35 appartements sont en cours de construction sur l’emplacement voisin du Couvent et 85 logements supplémentaires verront le jour en 2015 sur les terrains de l’ancien hôpital. Au total, 172 logement locatifs véritablement sociaux dont les loyers s’échelonnent de 4,5 à 11euros le m2 seront réalisés.

Comment sont attribués les logements ? Les commissions d’attribution de logements où siège la ville se réunissent régulièrement en fonction d’un calendrier établi par le bailleur social SFHE. Chaque réservataire a son quota d’appartements. Les réservataires sont au nombre de quatre : les organismes dits du 1% patronal, l’Etat qui possède un quota social pour les personnes ayant été reconnues DALO (droit au logement opposable), et un quota pour les fonctionnaires d’Etat (hôpital, collèges et lycées, impôts), le Conseil Général qui a fait bénéficier la ville d’une part de son quota, la ville qui a son quota propre. Rappelons que tous les réservataires puisent dans le même vivier, à savoir, les personnes qui ont fait une demande. Les demandeurs, dans leur écrasante majorité, résident ou travaillent à Saint-Tropez.

Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.9


DOSSIER Le budget de la ville dépasse les 49 millions d’euros Le Conseil municipal du 10 décembre dernier a voté les différents budgets de la ville pour un montant global de 49,1 M €, dont 37,8 M € pour le budget principal et 11,3 M € pour les budgets annexes. Sur ces sommes, 6,84 M € sont consacrés à l’investissement auxquels il faut ajouter 2,7 M € budgétés en 2013 sur des opérations qui restent à réaliser.

Des contraintes budgétaires accentuées par la crise

Un équilibre budgétaire toujours fragile

La conjoncture économique difficile sur le plan national pèse également au niveau local sur le budget de la ville, dans un contexte où le système bancaire demeure fragile et où la croissance semble devoir rester faible en 2014, en raison notamment des mesures d’austérité prises pour réduire le déficit budgétaire de l’Etat.

du budget principal de la commune, continuent à s’inscrire à la baisse.

En raison de la persistance de ces fortes contraintes, l’équilibre du budget principal de la commune reste fragile. La poursuite d’une gestion rigoureuse s’avère donc nécessaire.

Les contraintes budgétaires dont la municipalité a dû tenir compte en élaborant son budget sont donc restées très fortes et pèsent sur les marges de manœuvre financières de la commune. Ainsi, les dotations de l’État, les subventions de la Région et du Département, qui représentent quelque 12%

De plus, bien qu’en légère baisse, la dette communale héritée de la municipalité précédente reste encore élevée et grève le budget, alors que les économies d’échelle attendues de la création de la Communauté de communes n’ont pas encore eu les effets escomptés.

Les mesures fiscales successives adoptées par le gouvernement ont aussi fragilisé les recettes importantes que la ville perçoit sur les droits de mutation, déjà mises à mal par les incertitudes liées à la crise.

Ainsi l’élaboration du budget primitif 2014 s’est inscrite dans le prolongement de l’action impulsée depuis le début du mandat de la municipalité en mars 2008 en poursuivant les objectifs qui se définissent comme suit : Maintenir ou améliorer les marges de manœuvre budgétaires en continuant à

maîtriser les dépenses de fonctionnement tout en conduisant une politique tarifaire et fiscale modérée et équitable. Contenir l’évolution des frais de personnel en les finançant par des recettes pérennes. Poursuivre l’effort de désendettement en empruntant légèrement moins que le montant du remboursement du capital annuel de la dette, ce qui implique de financer l’investissement essentiellement par l’épargne et les ressources propres.

Les chiffres-clés des budgets 2014 de la ville Budget primitif de la commune 37 762 503 € Dont 33 353 003 € en fonctionnement et 4 409 500 € en investissement. TPU*: transport public urbain p.10 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

Budgets annexes Assainissement

2 364 200 €

Port

8 172 300 €

TPU*

578 400 €

Cimetière

194 000 €


Lorsque la commune dépense 100 € sur son budget de fonctionnement, où vont les dépenses ?

Salaires du personnel communal

18€

42€

Dette et divers dont intérêts de la dette

28€ Charges générales

12€

dépenses des services, contrats et prestations extérieures

Participations subventions écoles, SEM tourisme, transport public urbain, associations et participation à l'intercommunalité.

Lorsque la commune encaisse 100 € de recettes de fonctionnement, quelles en sont les sources ?

Autres taxes

Impôts locaux taxe d'habitation, foncier bâti, foncier non bâti, cotisation foncière des entreprises

38€

17€

enlèvement des ordures ménagères, droits de mutation, taxes de séjour et sur l'électricité.

32€ Exploitation du domaine parkings, horodateurs, droits de voirie...

13€

Dotations État, Région, Département...

Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.11


DOSSIER

isme ur to et re ltu cu , rt o sp , se es un je ce a p es Ecoles, 1,56 M € Nettoiement de la ville (la collecte des ordures ménagères étant gérée par la Communauté de communes depuis le 1er janvier 2013).

Budget de la ville : principales dépenses de fonctionnement hors personnel La commune assure le fonctionnement et le financement de services essentiels à la qualité de vie quotidienne des Tropéziens : elle veille ainsi à la propreté de la ville, au traitement des eaux usées et de l’eau du robinet, au maintien d’un service de secours et d’incendie sur son territoire.

1,4 M € Assainissement et traitement des eaux usées.

Elle finance également un office de tourisme quatre étoiles et un Centre communal d’action sociale. Elle assure aussi l’entretien des écoles, le fonctionnement du Pôle enfance, de Saint-Tropez Bus, de la restauration et des cars scolaires. Enfin, la ville subventionne les associations locales afin de maintenir, entre autres, des activités de loisirs et du lien social.

1M€ La participation de la ville au SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

705 000 € Subventions aux associations.

820 000 € Saint-Tropez Tourisme.

440 000 € Transport public urbain. p.12 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014


me : les nouveautés de la rentrée 1M€ Réhabilitation de la vieille ville

500 000 € Travaux de voirie et réseaux

370 000 € Travaux de réseaux sur le port

250 000 € Musée de la gendarmerie et du cinéma

Budget de la ville : les principaux investissements Sur l’ensemble des budgets de la ville, les investissements représentent une somme globale de 6 840 300 euros, dont 4,4 M € sur le budget principal de la commune, 1,3 M € sur le budget du port et 961 000 € sur celui de l’assainissement. Voici les principaux chantiers qu’il est prévu d’ouvrir ou de poursuivre en 2014 : SUR LE BUDGET PRINCIPAL DE LA COMMUNE : . Fin de la 4e tranche de réhabilitation de la vieille ville : 1M€ . Travaux de voirie et de réseaux : 500 000 € . Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez : 250 000 € . Entretien des bâtiments communaux : 250 000 € . Informatique et vidéo-protection : 155 000 € . Eclairage de la place des Lices : 111 500 € . Entretien des écoles communales : 90 000 €

SUR LE BUDGET DU PORT : . Réhabilitation des réseaux : 370 000 € . Aménagement de la capitainerie : 200 000 € . Réhabilitation du port du Pilon : 150 000 € . Réhabilitation des réseaux électriques : 150 000 €

SUR LE BUDGET DE L’ASSAINISSEMENT : . Travaux sur les réseaux : 250 000 € SUR LE BUDGET DU TPU : . Renouvellement des cars scolaires : 68 500 €

200 000 € Aménagement de la capitainerie

Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.13


Sport

Une année riche de performances Des titres internationaux, nationaux et régionaux, des effectifs en hausse et des jeunes très prometteurs : l’Union sportive tropézienne peut se réjouir d’un excellent bilan 2013. Le sport à Saint-Tropez se porte plutôt bien : en 2013, 281 nouveaux licenciés ont rejoint les rangs de l’une des vingt sections que compte l’Union sportive tropézienne, soit une augmentation de 13% par rapport à l’année précédente. L’UST qui regroupe presque tous les clubs sportifs de la ville, hormis la Société nautique, voit ainsi son effectif global atteindre 2 388 adhérents qui pratiquent le sport en compétition ou en loisir. Un chiffre d’autant plus remarquable que la population tropézienne est passée sous la barre des 5 000 habitants au dernier recensement. On pourrait presque dire qu’un Tropézien sur deux est licencié à l’UST, mais cette affirmation est à mettre en perspective, car l’UST attire également un certain nombre de pratiquants des communes voisines. Au premier rang des sections de l’UST avec 592 licenciés, le club de voile reste également la référence en matière de Charlotte Hilliard performances. Ainsi, au championnat d’Europe de catamaran, Charlotte Hilliard a décroché l’or en Hobie Cat 16 Spi et les frères Bader, champions de France, se sont assuré le bronze. Au niveau national, outre les frères Bader habitués aux podiums, la paire QuilichiniRemondon est devenue championne de France longue distance en catamaran en SL16, alors que le couple Geneste-Yvon termine à la seconde place de cette même catégorie. Enfin, les jeunes Tropéziens ont également remporté trois titres de champion régional et du Var, et figuré à quatre reprises sur les podiums de ces championnats.

Le renouveau du tennis et du football L’UST tennis a vu son effectif augmenter régulièrement depuis trois ans : 223 licenciés, dont 147 jeunes, sont désormais inscrits au club du centre Pierre-Philippot. Une bonne p.14 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

nouvelle pour une structure presque moribonde en 2008. Les résultats suivent cette évolution, avec notamment les montées des trois équipes « messieurs » en division supérieure. A l’instar de la section tennis, l’UST football poursuit sa renaissance, depuis le renouvellement de son équipe dirigeante autour de son président « Junior » Deschêne. L’équipe fanion accède à la division supérieure, sa deuxième « montée » en deux ans. Chez les plus jeunes, six équipes et 65 joueurs sont engagés dans les compétitions de district et l’école de football enregistre déjà une vingtaine de jeunes pousses.

nouveau qualifié pour le Mondial de la spécialité cette année et le jeune Raphaël Lazzari, 12 ans, a terminé 1er de sa catégorie au triathlon de Kenora et de Cairman au Canada. La Raphaël Lazzari relève est assurée ! Au rang des performances, notons également les titres de championne du monde, d’Europe et de France de l’haltérophile Françoise Héligon en catégorie vétéran, la première place de Samuel Dos Santos au championnat régional de force athlétique, la 3e place du benjamin James Mouton au championnat du Var de karaté, et la 2e place de Christophe Adams de l’UST karting, un pilote très prometteur, au supernational de Las Vegas, après avoir frôlé l’exploit lors de la finale mondiale Rotax disputée à la NouvelleOrléans.

1 500 coureurs à la Saint-Tropez Classic

Camille Rouet La section natation se porte bien avec ses 127 licenciés dont 36 compétiteurs qui sont montés à 40 reprises sur les podiums lors de compétitions locales. La performance de l’année est à mettre à l’actif de Camille Rouet devenu champion du Var en 50 mètres nage libre en petit bassin, et deuxième du 100 mètres, en catégorie junior. Un jeune nageur qui a découvert la natation il y a trois ans à peine… Citons aussi les bonnes performances de la section « Courir à Saint-Tropez », dont les 65 compétiteurs ont porté les couleurs de l’UST et de la ville dans 103 épreuves et obtenu 182 podiums, un nouveau record pour le club !

Vétérans et jeunes pousses Les triathlètes ont également brillé en 2013 : le vétéran Robert Marti s’est à

Avec le triathlon disputé au printemps, la « Classic » est LE temps-fort de la saison sportive pour l’UST. L’édition 2013 a comblé les organisateurs qui ont pour la première fois clôturé les inscriptions dix jours avant le début de l’épreuve, la barre des 1 500 coureurs sur les deux courses de 8 et 16 km étant atteinte. De plus, 161 « minots » ont disputé la course des jeunes, avec un classement électronique comme les adultes. Enfin, à l’initiative des organisateurs de la Classic, l’événement s’est entouré d’un salon du sport sur la place des Lices.


Sport

Le bowling : un sport à redécouvrir René Matteucci a participé au championnat d’Europe Vétérans.

Plus connu en tant qu’activité de loisirs, le bowling compte à SaintTropez un club qui enregistre d’excellents résultats. L’année sportive 2013 s’est brillamment terminée pour la section bowling de l’UST, représentée par Jean-Paul Darre et JeanPhilippe Dessieux, avec une 3e place au tournoi national de Saint-Paul-Trois-

Châteaux dans la Drôme. Trois titres de Champion du Var, une 3e place en finale nationale et une 9e place au championnat d’Europe Vétérans pour René Matteucci, sont également venus enrichir le palmarès du club. Au cours de l’année passée, les joueurs ont participé à une quarantaine de compétitions organisées sous l’égide de la Fédération française de bowling et des sports de quilles. Ces épreuves sportives, disputées individuellement ou en équipes, ont fait briller les couleurs de Saint-Tropez jusqu’à Nantes, Troyes, Rodez, Clermont-

Ferrand et Munich (Allemagne) pour ne citer que les villes les plus éloignées. Ces belles performances n’ont pu être obtenues, comme dans tous les autres sports, que par la motivation et l’entraînement qui développent la maîtrise technique et renforcent la concentration nécessaire. Aussi, si vous souhaitez découvrir le bowling sous son aspect « sportif », c’est avec plaisir que le club vous accueillera. CONTACT : Alain Laperrière (06.43.27.50.02) ou Jean-Paul Darre (06.16.95.70.16).

Parole à l’opposition URBANISME : P.L.U : la déconfiture Après les nombreux recours d’Associations, Mr le PREFET a constitué, le 30/8/13 un RECOURS GRACIEUX au Titre du Contrôle de Légalité. Mr le Maire n’a pas communiqué à l’Opposition les observations nécessitant des adaptations du P.L.U.et a caché ses erreurs en faisant voter une délib. Ubuesque au CM du 7/11/13. Ce que reproche l’Etat : Mr le Maire a confondu Secteurs d’Urbanisation diffuse (UD et UE) avec ESPACE AGGLOMERE de le Commune ! Pas de béton dans la BANDE des 100 M Suppression d’EBC et ceci malgré l’avis négatif de la CDNPS En N, pas de changements de destinations Ce PLU contredit le SCoT et ne régule pas assez la ‘’pression démographique’’ Ce PLU bâclé ne freine pas assez le développement des résid. second.. (1 log. princ./ 1 log second.) Ce PLU doit limiter la croissance du parc de log. à 1% / an. Ce PLU est ‘’contraire avec l’objectif de préservation des esp. agricoles et des esp. naturels des sites inscrits.’’ Malgré l’avis DEFAVORABLE de la CDCEA sur 2 parcel. aux Salins (UDI) et aussi aux Marres, Mr le Maire s’est entêté à vouloir y URBANISER Ce PLU fragilise le corridor écologique de la plaine des Salins (UD1 Canebiers) et par la fameuse zone d’Urbanisat. future AUEPi. Sans véritables modifications, l’ETAT a-t-il saisi le TA ? Des années de travail pour se faire taper sur les doigts par l’Etat Dr Michel Mède

AU REVOIR…… Au cours des six dernières années nous avons rempli notre rôle d’élu : toujours présents lors des conseils et des commissions. Notre travail a été de suivre au plus près l’action de la majorité et tenter d’influer sur ses décisions lorsque l’orientation prise sur certains dossiers pouvait nous paraître en défaveur des tropéziens. Tout ce qui correspondait au programme que nous avions présenté lors de la campagne électorale a obtenu notre soutien, avec parfois des interventions sur des différences d’appréciation. Ce qui nous a paru peu opportun, superflu voire néfaste à l’intérêt des tropéziens a été dénoncé, voire combattu. Notre position d’élus libres et responsables mais d’opposants constructifs nous a valu une écoute très attentive du maire et de son équipe et bien souvent nos propositions, notamment lors des commissions, ont reçu un accueil favorable. Fiers de ce travail accompli dans la sérénité nous sommes au terme de ce mandat, libres de notre avenir : nous avons rempli avec fidélité le contrat passé avec nos électeurs. Nous remercions aujourd’hui tous ceux qui nous ont fait confiance. Il nous faut désormais définir notre prochain choix : rester à la maison, rejoindre un candidat, ou soutenir l’un deux. Cet avenir nous appartient. Ces six années ont été passionnantes et avec grand respect nous vous disons «merci et au revoir» et à très bientôt peut être… Chantal Courchet et Pierre Pépino

Mensonges et Intentions Pour qui assistait à la cérémonie des vœux de Mr le Maire, la définition du bon maire devenait limpide. On a pu noter néanmoins un gros oubli. Car il aurait pu ajouter qu’un bon maire NE DOIT PAS MENTIR ! Il est vrai que cette exigence le disqualifiait d’emblée. Preuve par l’exemple : quelques minutes plus tôt son premier adjoint expose le bilan 2013, dont la construction du pôle enfance. Montant affiché sur l’écran: 7 millions. Or, le budget primitif fait état d’un coût effectif du projet à fin 2013, de 8,3 millions! Pourquoi ne pas donner le vrai coût du pôle enfance ? Monsieur le Maire aurait-il compris que même un projet utile ne justifie pas que l’on gaspille l’argent public, donc celui des administrés ? Prise de conscience tardive ou mauvaise habitude de gestion de tout un mandat ? Cet oubli, précédé de bien d’autres depuis 6 ans, ne doit plus s’ériger en règle de communication, Monsieur le Maire. Les Tropéziens ont le droit à la vérité, c’est le respect que chaque élu leur doit ! N’oubliez pas, Mr le maire, «un bon maire ne ment jamais !» Vérane Guérin Fidèlement vôtre Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.15


Culture/Patrimoine

ÉVÉNEMENTS : LES TEMPS FORTS DE L Voici les grandes lignes du calendrier événementiel 2014 avec les dates des manifestations récurrentes ou déjà confirmées pour les mois à venir. Exposition Bonnard du 15 mars au 23 juin.

Rallye Var Automobile Randonnées, le 10 avril.

la première sera consacrée à l’art des khatchkars, les célèbres croix arméniennes, du 10 au 25 avril, la seconde, présentera du 1er au 10 mai les lauréats du Grand prix de photos organisé par le Rotary.

L’art des khatchkars, du 10 au 25 avril.

Comme c’est le cas chaque année, le Festival ARMEN donnera le coup d’envoi de la saison nautique le 8 mars. Dans le même temps, une exposition ouvrira ses portes jusqu’au 16 mars dans la salle Jean-Despas, pour cet événement des plus originaux qui associe épreuve nautique, compétition de ski et un concours artistique.

Toujours en mai, du 8 au 11, l’Eurofestival Harley-Davidson fera rouler le tonnerre sur les routes du Golfe, tandis que les Voiles latines retrouveront la quiétude des eaux du vieux port du 22 au 25, après les 456e Bravades qui se dérouleront du 16 au 18. Juin sera très « nautique » : la Giraglia Rolex Cup se déploiera du 14 au 17 et le Trophée Bailli de Suffren s’élancera vers Malte le samedi 28. La traditionnelle exposition des peintres et sculpteurs de Saint-Tropez prendra place du 18 au 26 au rez-de-chaussée de la salle Jean-Despas, à la suite du Printemps des antiquaires du 4 au 10. Le rallye des Princesses fera une escale à Saint-Tropez, comme l’an dernier, le 5 juin.

Le 15 mars, au musée de l’Annonciade, marquera le début de l’exposition de printemps, consacrée aux « Nus de Marthe », la muse du peintre Pierre Bonnard, qui se prolongera jusqu’au 23 juin.

Le 5 juillet, le musée de l’Annonciade inaugurera son exposition estivale consacrée aux peintres orientalistes et intitulée « La couleur sous la lumière de l’Orient : de Delacroix à Matisse ». Le Classic tennis tour et sa pléiade d’anciennes gloires de la raquette, Borg, Leconte, Nastase..., déploiera son court en gazon synthétique, du 11 au 12 juillet, sur le parking du nouveau port.

En avril, les motards du Rétropézien exposeront leurs vieux bolides les 5 et 6, le rallye Var Automobile Randonnées et ses antiques voitures feront halte à Saint-Tropez le 10, tandis que les athlètes participant au Tri-Tropézien se jetteront à l’eau le dimanche 27 avant de parcourir la ville à vélo et à pied. La salle Jean-Despas accueillera deux expositions inédites :

Courant juillet, de nouvelles soirées musicales sont attendues à la Pesquière mais aussi à la Citadelle, sans que leur contenu soit pour l’instant annoncé. Le 4 août, la Citadelle sera à nouveau le théâtre de la soirée dédiée au kick-boxing et au free fight, à l’occasion de la Saint-Tropez NightFight. La journée du 15 août coïncidera avec le 70e anniversaire du débarquement en Provence. Une cérémonie patriotique d’envergure et un show aérien intégrant le retour de la Patrouille de France sont attendus.

L’Eurofestival Harley-Davidson, du 8 au 11 mai.

Les Voiles latines, du 22 au 25 mai.

p.16 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014


Culture/Patrimoine

E L’ANNÉE 2014

La Giraglia Rolex Cup, du 14 au 17 juin.

Le Trophée Bailli de Suffren, le 28 juin.

Expo « Les orientalistes », du 5 juillet au 15 octobre.

En septembre, deux nouveautés sont prévues : un festival de bande dessinée à la salle Jean-Despas sur le troisième week-end et un tournoi de tennis féminin WTA du 13 au 20, au centre Pierre-Philippot. Les Voiles prendront leurs quartiers sur le port le 28 septembre jusqu’au 4 octobre. En octobre, les rendez-vous traditionnels devraient se tenir aux dates suivantes : le Paradis Porsche le week-end du 11-12, le festival international du cinéma des Antipodes du 13 au 19, l’épreuve nautique réservée aux Dragons Saint-Tropez du 14 au 19, la Saint-Tropez Classic le 19, et, pour conclure ce mois particulièrement événementiel, la braderie des commerçants est attendue du 24 au 27.

Le 15 août, Saint-Tropez fêtera le 70e anniversaire du débarquement en Provence.

Pour les fêtes de fin d’année, le calendrier n’est pas encore établi, même si d’ores et déjà une 15e édition des Mystères du XXIe siècle est envisagée. Pour le sujet… mystère !

Saint-Tropez Night-Fight, le 4 août.

Le Classic tennis tour, du 11 au 12 juillet.

Pour le 15 août, le retour de la Patrouille de France est espéré.

Les soirées musicales à la Pesquière reviendront en juillet.

Les Voiles de Saint-Tropez, du 28 septembre au 4 octobre.

Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.17


Du 16 au 18 mars Printemps du cinéma Cinéma La Renaissance - Tarif unique de 3,50 € (majoration pour la 3D). Rejoignez-nous sur Facebook !

AGENDA > Programme sur www.saint-tropez.fr

Février Samedi 8 février

Opéra au cinéma « Rusalka» d’Antonin Dvořák Cinéma La Renaissance (en direct du Metropolitan Opera de New York) - 18h55.

Vendredi 14 février

Conférence de Philippe Castellano : « Saint-Exupéry » organisée par l’association du Patrimoine Tropézien – Salle Jean-Despas – 18h - Entrée libre.

Mercredi 19 février Spectacle de théâtre d’ombres « Pierre et le loup » Musique et texte de Prokofiev - À partir de 3 ans Bibliothèque municipale jeunesse - 15h30.

Dimanche 23 février Théâtre « Magouilles au bureau de vote » par la compagnie de l’Etoile Londaise - Organisé par les Tréteaux - 15h - Cinéma La Renaissance - Entrée payante. Concert d’orgue de Thierry Escaich (Paris) organisé par l’association des Amis de l’Orgue – Église paroissiale de Saint-Tropez – 17h – Entrée libre.

Mars

Samedi 1er mars

Opéra au cinéma « Prince Igor» d’Alexandre Borodine, cinéma La Renaissance (en direct du Metropolitan Opéra de New York) - 18h.

Du 8 au 16 mars Exposition de peintures du festival Armen – Salle Jean-Despas – Entrée libre.

Du 15 mars au 23 juin Exposition de peintures « Pierre Bonnard : les nus de Marthe, sa muse, son modèle » - Musée de l’Annonciade - Ouvert tous les jours sauf le mardi – 10h/13h – 14h/18h - Entrée payante (cf page 20). p.18 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

Mercredi 19 mars Spectacle de théâtre d’ombres « Le rossignol de l’empereur » Conte de H.C. Andersen - À partir de 3 ans Bibliothèque municipale jeunesse - 15h30.

Samedi 22 mars Forum des études linguistiques du GAPE - 10h-18h, Hôtel de Paris.

Samedi 29 mars Départ de la course des 900 nautiques by SFS - Organisée par la SNST.

Du 27 mars au 2 avril Exposition de peintures « Saskia Stephan » - Lavoir Vasserot – Entrée libre.

Dimanche 30 mars Vide-greniers du GAPE - 9h/18h - Place des Lices. Concert d’orgue de Naji Hakim (Paris) organisé par l’association des Amis de l’Orgue - Église paroissiale de Saint-Tropez - 17h - Entrée libre.

Avril

Du 3 au 16 avril Exposition de peintures et sculptures « Florence Duet et Sylvie Hamou » - Lavoir Vasserot – Entrée libre.

Samedi 5 avril Opéra au cinéma « La Bohème » de Giacomo Puccini Cinéma La Renaissance (en direct du Metropolitan Opera de New York) - 18h55.

Les 5 et 6 avril Rétropézien – exposition de vieilles motos - Place des Lices.

Dimanche 6 avril Théâtre – « La mémoire d’un autre » de Frédéric Sabrou par la compagnie théâtre du centre culturel de Cagnes-surMer - Organisé par les Tréteaux - 15h - Cinéma La Renaissance - Entrée payante.

Du 10 au 25 avril Exposition « l’art des khatchkars - Croix de pierre d’Arménie » - salle Jean-Despas.

Jeudi 10 avril Rallye - Var Automobile Randonnée 30 véhicules d’exception exposés sur les quais du vieux port - 17h.


Vendredi 11 avril Rencontre avec Sylvie Serprix, illustratrice de l’album « Arrête de lire » - Bibliothèque municipale jeunesse - 9h-11h30/14h-16h. Conférence de Daniel Faget « L’évolution du milieu marin dans le golfe de Saint-Tropez » - Organisée par l’association Patrimoine Tropézien - Salle Jean-Despas - 18h - Entrée libre.

Dimanche 13 avril Course cyclo-sportive « Granfondo Golfe de Saint-Tropez » - Départ à 8h du quai Suffren.

Mercredi 16 avril Spectacle de théâtre d’ombres « Amédé fait son cirque » À partir de 3 ans - Bibliothèque municipale jeunesse - 15h30.

Du 17 au 23 avril Exposition de sculptures « Klaus Meister » - Lavoir Vasserot - Entrée libre.

Lundi 21 avril

Marquet, Saint-Tropez, le port, 1905.

Ils ont peint les ports Signac, Bonnard, Marquet…

Jusqu’au 10 mars prochain, le musée de l’Annonciade présente une exposition originale consacrée aux ports de la Méditerranée vus par des peintres qui ont marqué le tournant du siècle dernier. On retrouvera ainsi dans l’écrin de l’ancienne chapelle de la place Grammont, des peintures de Signac, Marquet, Bonnard, Camoin ou Jaulmes, évoquant Toulon, Cannes ou bien encore Marseille. Sans oublier notre village qui sera particulièrement mis en valeur par des toiles réalisées par Signac « Saint-Tropez, le quai » (1895), Marquet, « Saint-Tropez, le port » (1905) et Bonnard, « Le port de Saint-Tropez » (1914). L’exposition est ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

63e anniversaire du Rampèu Messe - Chapelle Sainte-Anne - 10h. Aubades en ville - 11h30 et danses sur le port.

L’opéra au cinéma

456e nomination du Capitaine de Ville - salle du conseil municipal - 15h.

Jeudi 24 avril 6e printemps musical de Saint-Tropez Quatuor Modigliani, quatuor à cordes - Organisé par la STAM - Cinéma La Renaissance.

Du 25 avril au 8 mai Exposition peintures et sculptures - Angelo Vanelli / collectif d’artistes - Lavoir Vasserot - Entrée libre.

Samedi 26 avril Opéra au cinéma « Così Fan Tutte » de Wolfgang Amadeus Mozart - cinéma La Renaissance (en direct du Metropolitan Opera de New York) - 18h55.

Dimanche 27 avril Tri-tropézien (9e édition) – Départ de l’école de voile à 10h30 - Organisé par l’UST Saint-Tropez.

Signac, Saint-Tropez, le quai, 1899.

saison 2

Après le succès de la saison dernière, la ville a renouvelé l’opération « L’opéra au cinéma » qui consiste en la diffusion d’opéras en direct, au cinéma La Renaissance. Cette année, elle s’est associée au distributeur PATHÉ LIVE pour la retransmission d’opéras donnés au Metropolitan Opera de New-York. - Samedi 8 février 2014 à 18h55 « Rusalka » d’Antonín Dvořák

>>

- Samedi 1er mars à 18h « Prince Igor » d’Alexandre Borodine

>>

- Samedi 5 avril à 18h55 « La Bohème » de Giacomo Puccini

>>

- Samedi 26 avril à 18h55 « Così fan tutte » de Wolfgang Amadeus Mozart

>>

Modalités pratiques : 18 euros l’opéra, 16 euros pour les abonnés aux quatre représentations. Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014 p.19


Événement

Pierre Bonnard : « Les nus de Marthe » Du 15 mars au 23 juin, le musée de l’Annonciade présente une exposition consacrée au modèle préféré du grand peintre postimpressionniste. Des peintures, des gravures, des photographies et surtout des dessins issus d’une collection privée, pour la plupart jamais exposés, accompagneront le regard porté par Pierre Bonnard sur sa muse et son modèle, Marthe. Celle qu’il rencontre en 1893 devient le sujet féminin quasi exclusif de ses nus : dans sa baignoire, au tub, à table, jusqu’à sa mort en 1942 et au-delà. Cette femme aimée qui deviendra son épouse, apparaît dans sa peinture comme étant le modèle sublimé de son rêve. Elle est présente partout presque à son insu. Son modèle quasi unique, comme représentation d’un corps idéal et intemporel. Des dessins, la plupart inédits, qui sont la part secrète du peintre. Ils réussissent ce tour de force unique de faire éclater

par quelques traits de mine de plomb les sensations colorées les plus intenses. Bonnard s’inspire de ce corps harmonieux pour les encres qui illustrent le roman du danois Peter Nansen, « Marie », récit sensuel dans lequel l’artiste semble reconnaître sa propre vie. Son amour pour Marthe est alors à son zénith. L’usage qu’il fait de la photographie vient compléter son travail proprement pictural ; l’exposition présentera six photographies parmi la vingtaine connue. Dans le cadre bucolique de Monval, Bonnard et Marthe y apparaissent tour à tour nus. Cette séance de photographie est pour Bonnard un acte artistique qui conforte là ses idées, car en réalisant ces photographies il pense aussi aux dessins qu’il doit fournir pour la fable antique de Longus Daphnis et Chloé, ouvrage commandé par Vollard.

Nu devant la cheminée, 1919.

Ouvert du 15 mars au 23 juin, tous les jours sauf le mardi 10h/13h -14h/18h. Musée de l’Annonciade - Entrée payante.

Qu vous a pas di que … ... 2014 sarié uno annado de coumemouracien ? Lou centenàri de la debuto de la guerro de quatorge, segur, mai lou centenàri de la mouart de Frederi Mistral (1830-1914). Tout lou mounde counoueis lou noum dóu poueto prouvençau mai coumo l’escrivié trufarèu l’Humanité, pèr l’anoucio de sa mouart : «nòu sus dès dei journalisto que prouclamon encuei soun engèni an jamai legi un vers de Mirèio».

1884, e lou drame La Rèino Jano en 1890. Venguèron pièis un autre pouèmo segui, Lou pouemo dóu Rose (1897), Memòri e Raconte (1906) e soun darrié recuei Lis Oulivado en 1912. En fouaro d’acò, uno grando partido de sa vido, Mistral beilejè la publicacien de L’Armana Prouvençau, dóu journau L’Aiòli, e subre tout oubrè vint an de galèro à l’alestimen de soun diciounàri prouvençau Lou tresor dóu Felibrige, acaba, mai pancaro publica, en Pamens l’obro de Mistral es dei grando. 1878. Quouro Mirèio espeliguè en 1859, Lamartine escriguè : «Ai legi Mirèio… Rèn n’avié’ncaro Soun obro fuguè guierdounado dóu prèmi pareigu d’aquelo sabo naciounalo, drudo e Nobel de literaturo en 1904. Acò li rapourinimitablo, dóu Miejour. I’a’no vertu dins lou tè la soumo de 97 479 franc que li permetè soulèu. Ai crida coumo vous : acò’s Oumèro d’agrandi lou Museon Arlaten, un dei prou!». Mirèio fuguè asata au tiatre liri pèr Charles mié musèu etnoulougrafique que recato uno Gounod en 1864. rejouncho de mai de 35 000 óujèt de la En 1866 pareiguè Calendau. Après aqué- vido vidanto, doucumen, vèsti, moble, óuti de lei dous pouèmo segui, escriguè Lis Isclo travai etc. Alors en 2014, gueiras un pau leis d’or, recuei de pouësìo prouvençalo (1876), anoucio, que l’aura segur d’evenimen, Nerto, ispira d’uno legendo de l’age mejan en d’espetacle, en óumage à Frederi Mistral. p.20 Saint-Tropez info n°23 - janvier 2014

Bulletin municipal d’information édité par le service communication de la ville de Saint-Tropez  place de l’Hôtel de Ville - 83990 Saint-Tropez Tél. 04 94 55 90 56 - Fax 04 94 55 90 46 Courriel : communication@ville-sainttropez.fr

Directeur de publication : Jean-Pierre Tuveri Adjointe déléguée à la communication : Évelyne Serdjénian Rédacteur en chef : Denis Zott Rédactrices : Virginie Yanikian, Najet Bairouq Maquettiste : Alicia Noël Webmaster : Frédéric Meurin Secrétariat de rédaction : Laurence Pellegrino Photographe : Jean-Louis Chaix Imprimeur : Riccobono. Dépôt légal : IPN° 08/12

Ce bulletin "Saint-Tropez Info" est imprimé à 7000 exemplaires sur papier recyclé - Droits réservés, Ville de Saint-Tropez.

PRATIQUE Mairie de Saint-Tropez 04 94 55 90 00 Service environnement 0 800 828 123 Service culturel 04 94 55 90 17 Cinéma La Renaissance 0 892 68 03 62 Office du tourisme 0 892 68 48 28 (0,35€/min.) Pôle Santé - Hôpital 04 98 12 50 00

Urgences 04 98 12 53 08 Vétérinaire 04 94 92 47 40 Police municipale 04 94 54 86 65 Gendarmerie 04 94 97 26 25 Pompiers 04 94 97 90 60

Saint-Tropez Infos N°23  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you