100 Styles de jardins

Page 1

100 STYLES DE JARDINS

100 Styles de jardins présente 100 jardins exceptionnels du monde entier, emblématiques d’un style ou d’un créateur. Pour chacun, un focus est fait sur les points clés de la création. Incluant nombre de créations d’architectes paysagistes de renommée internationale, ce livre constitue un formidable inventaire d’idées et de styles qui inspirera tous les passionnés de jardins.

100

STYLES DE

JARDINS TOUR DU MONDE DES CRÉATIONS CONTEMPORAINES LES PLUS MARQUANTES

EMMA REUSS

EMMA REUSS PRIX TTC FRANCE : 35 €

,!7IC8E1-dihfhb! ISBN : 978-2-84138-757-1

Couv_100 Styles.indd 1

17/11/14 15:19


Plage postmoderne CONCEPTEUR  DEREK

JARMAN

LOCALISATION  KENT,

ROYAUME-UNI

ACHEVÉ EN  1994

ART

créer un jardin dans une campagne luxuriante, où l’on peut compter sur toutes sortes de plantes pour prospérer, est une chose ; le faire dans un environnement qui éradique tout sauf les espèces hautement spécialisées, en est une tout autre. Mais c’est aussi en obtenant quelque chose de beau dans un milieu hostile, morne ou hideux, que l’on touche à une forme de poésie particulière.

PLAGE POSTMODERNE

14

Un tel jardin fut créé par l’artiste et réalisateur anglais Derek Jarman, autour du Prospect Cottage, son refuge côtier, tandis qu’il affrontait le sida. L’ensemble (aujourd’hui propriété privée) prend place sur une étendue de galets s’avançant sur la Manche. Les alentours sont pour l’essentiel lugubres et nus : un désert côtier. Et pesant sur l’horizon, la centrale nucléaire Dungeness B et son immense masse amplifient encore la dimension extraterrestre de ce lieu inhospitalier. Les précipitations sont limitées, et si les gelées sont rares, le site est battu par les vents. En été, lorsque le soleil flamboie dans un ciel immense, le vent est desséchant et chargé d’embruns, ou glace en hiver jusqu’aux os. L’atmosphère du lieu est singulièrement, presque romantiquement, désolée. Ce jardin naquit le jour où Jarman planta un morceau de bois flotté pour tuteurer un rosier. Année après année, il allait récupérer ainsi de plus en plus d’éléments sur le rivage pour protéger ses plantes et leur servir de support. Comme il était impossible de creuser des trous dans les galets pour ajouter du compost, les pierres glissant aussitôt pour combler le trou dès sa formation, il se résolut à simplement y enfoncer les plantes, les laissant tenter leur chance. À la belle saison, la couleur jaillit des pierres et de rien. Les pavots flamboient et les ajoncs illuminent l’espace. En hiver, la végétation se retire, mais les éléments structurels demeurent. C’est un espace sans limites, une invitation à l’art et à la poésie.


15


Expérience multimédia CONCEPTEUR  ROBERT

IRWIN

ACHEVÉ EN  1997 LOCALISATION  LOS

ANGELES, CALIFORNIE, USA

ART

alors que chaque jardin offre une expérience d’un certain type, les jardins expérimentaux sont spécifiquement conçus pour amener un assaut multisensoriel. Visions, sons, eau vive ou immobile, jeux de lumière, textures, couleurs et parfums, tout participe à garantir aux visiteurs un voyage imprévisible et distrayant, tandis qu’ils cheminent dans le jardin.

EXPÉRIENCE MULTIMÉDIA

22

Le Getty Center est un espace de grands bâtiments et de jardins qui attire chaque année 1,3 million de visiteurs. Surplombant la ville de Los Angeles, il offre un point de vue somptueux sur l’océan Pacifique. Son cœur, constitué par le Central Garden de 12,5 millions de mètres carrés, a été conçu par l’artiste Robert Irwin, en collaboration avec l’amateur de plantes Jim Duggan : « une sculpture en forme de jardin qui cherche à être de l’art ». Ici, un ruisseau disparaît sous le pavement puis resurgit, génère des bruits d’eau en passant sur des blocs et des pierres de diverses tailles. Le « clou » du jardin, c’est quand il finit sa course dans une chute de pierre taillée, pour tomber dans un large bassin occupé par un labyrinthe d’azalées. Un chemin bordé d’arbres forme des lacets, qui traversent le ruisseau à cinq reprises. L’acier Corten impose sa présence dans tout le jardin, bordant les chemins et constituant les ponts qui enjambent le ruisseau. Avec la pierre, il donne son identité au jardin, et compense la masse des bâtiments du dessus. Le bassin aux azalées est lui entouré de jardins, plantés d’une impressionnante variété de vivaces, d’annuelles, de grimpantes, de rosiers et de plantes tropicales. Sur la rive est, les couleurs froides changent de température en passant du côté ouest, dans une palette de rose, de rouge et d’orange. Dans cette arène, ce théâtre, une interaction végétale complexe, associée à l’eau, au minéral et au métal donne un spectacle sans cesse renouvelé.


23


Retraite forestière CONCEPTEUR  MARCEL

WOLTERINCK

ACHEVÉ EN  2005

PAYSAGE

LOCALISATION  UTRECHT,

RETRAITE FORESTIÈRE

60

PAYS-BAS


un jardin entouré d’arbres est sans rival lorsqu’il s’agit de préserver son intimité, et l’écran que composent tous ces troncs et les frondaisons est aussi une certaine garantie qu’il sera plus calme que d’autres. Dans les régions densément boisées, une retraite forestière pourrait manquer d’originalité, mais dans les zones plates et sans arbres, elle représentera un objectif presque inaccessible — et donc d’autant plus désirable.

L’essentiel du territoire des Pays-Bas peine à dépasser le niveau de la mer, mais au nord du Rhin inférieur, la colline d’Utrecht Ridge, point culminant de la partie orientale du pays, atteint les 69 m d’altitude. De denses forêts de conifères et de feuillus y couvrent 24 ha. Un jour, le propriétaire de la maison se trouvant là décida qu’il avait besoin d’un endroit où « disparaître » avec ses cigares et son brandy, pour profiter de cette vue privilégiée sur les cimes des arbres et le paysage. Marcel Wolterinck fut invité à concevoir l’intérieur de la retraite — une structure en bois — ainsi que le paysage à proximité immédiate. Il était souhaité quelque chose de simple, en accord avec les bois alentours, et bien inscrit dans l’environnement. Le jardin de la maison principale avait déjà été dessiné par l’architecte paysagiste Jacques Wirtz et Wolterinck s’en inspira. Ce qu’il créa fut un nouveau jardin qui se fondait sans heurt dans le paysage, tout en assurant imperceptiblement le lien avec le jardin existant. L’espace pour le nouveau jardin étant conséquent (1 000 m2), c’était un défi que de le remplir sans faire trop augmenter la charge de l’entretien. Des rivières de graminées ornementales furent donc plantées entre les zones « paysagées » de la retraite et la forêt elle-même. Le résultat fut une paisible oasis à la palette dominante verte, aux plantations simples et naturelles, où l’on se laisse bercer par le doux bruissement des herbes.

61


100 STYLES DE JARDINS

100 Styles de jardins présente 100 jardins exceptionnels du monde entier, emblématiques d’un style ou d’un créateur. Pour chacun, un focus est fait sur les points clés de la création. Incluant nombre de créations d’architectes paysagistes de renommée internationale, ce livre constitue un formidable inventaire d’idées et de styles qui inspirera tous les passionnés de jardins.

EMMA REUSS PRIX TTC FRANCE : 35 €

,!7IC8E1-dihfhb! ISBN : 978-2-84138-757-1

100

STYLES DE

JARDINS TOUR DU MONDE DES CRÉATIONS CONTEMPORAINES LES PLUS MARQUANTES

EMMA REUSS


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.