Issuu on Google+


Pour ce numéro

Georges vous propose :

Partie 1

DES HISTOIRES

(avec des fouines et des poubelles) page 4

Partie 2

DES JEUX

(avec des femmes barbues, des imposteurs et des coiffeurs) page 18 et solutions page 48

Partie 3

DES RUBRIQUES-À-BRAC

(avec des tourne-disques et des bananes) page 32

+ UN LEXIQUE

(avec des mots un peu compliqués) page 46

Georges vous souhaite Mesdames et Messieurs, une agréable lecture !


Partie 1

DES HISTOIRES L’HISTOIRE “LoNGue” • Un têtard, deux tartines • page 6 • Le générique • page 13 • L’interview* de la Fouine • page 14

L’histoire “vraie” • Mon nom est Poubelle, • Eugène Poubelle • page 16

Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 46.

4


L’HISTOIRE “LoNGue” *

C’est chez elle que la Fouine a reçu Georges. Il lui a posé quelques questions sur Un têtard, deux tartines, mais aussi sur sa vie privée et ses projets.

La Fouine

La Fouine

14

Pouvez-vous nous dire comment s’est passé le tournage* de Un têtard, deux tartines ? C’était formidable ! Les chiots ont une énergie incroyable, ils nous ont beaucoup fait rire. Mais attention, quand c’était l’heure de travailler, tout le monde était très concentré. On dit que les chiots s’entendent très bien... est-ce vrai qu’ils sont frères ? Non, tout ça c’est des histoires pour les magazines. Un jour j’ai même entendu dire qu’ils étaient nés siamois* et qu’on avait dû les séparer au péril* de leur vie. Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre (rires) !!! En revanche, ils sont très copains, et ne manquent pas une occasion de rigoler. Dès que l’un des deux a des problèmes, l’autre arrive immédiatement pour l’aider.

La Fouine

La Fouine

Dans votre dernière scène, vous effectuez une course. Cela vous a t-il demandé un entraînement particulier ? Non, nous les fouines sommes naturellement athlétiques* alors cette petite course ne m’a posé aucun problème. Mais il est vrai qu’il m’arrive de m’entraîner pour certains tournages car je fais toujours les cascades* moi-même. Je vois que vous avez plusieurs insectes de compagnie... Comment cela se passe t-il quand vous êtes en tournage ? J’amène mes deux amies partout et malgré mon travail, je les promène plusieurs fois par jour ! Jeannotte la coccinelle aime les câlins car c’est une peureuse qui a besoin d’être rassurée. Margot est plus indépendante. J’ai exceptionnellement fermé sa cage pour qu’elle soit sur la photo, sinon elle est toujours en train de voleter ici et là dans la maison... J’aime la regarder voler, ça me repose.


Texte & Illustration : Marie Novion

“[...] je fais toujours les cascades moi-même”

La Fouine

On propose rarement de “beaux rôles” aux fouines. Comment l’expliquez-vous ? Oui, c’est vrai, les fouines ont une mauvaise réputation et les metteurs en scène* ne nous imaginent pas dans des premiers rôles. Je pense que c’est un peu la faute des auteurs des fables animalières, comme Jean de la Fontaine, qui ont toujours eu une dent contre nous*. Par jalousie peut-être (rires).

La Fouine

Quels sont vos projets ? Je ne peux pas trop en parler pour l’instant, les projets en préparation sont toujours un peu secrets. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai très envie de passer derrière la caméra et de montrer à tous que les fouines peuvent aussi être de grandes romantiques !

15


L’HISTOIRE “VRaie”

S

ais-tu qu’il y a près de cent quinze personnes en France dont le nom de famille est Poubelle ? Un nom qui prête à sourire depuis qu’en 1884, le préfet* EugèneRené Poubelle décide de jouer les Monsieur Propre à Paris et oblige les propriétaires d’immeubles à mettre à disposition de leurs locataires de grandes boîtes (de 40 à 120 litres) munies d’un couvercle et assez grosses pour contenir les déchets ménagers. Il va même jusqu’à inventer le tri sélectif, puisqu’il prévoit trois récipients. Le premier pour tout ce qui pourrit, le second pour les papiers et les chiffons et le dernier pour la faïence, le verre… et les coquilles d’huîtres. Des agents municipaux ramassent les ordures ainsi collectées dans des véhicules : les premiers camions-poubelles. Mais les boîtes d’Eugène ne plaisent pas à tout le monde… Les propriétaires les trouvent trop chères, les concierges trop lourdes à transporter et les chiffonniers* n’ont plus le temps de récupérer chaque matin dans les

Texte : Vincent Jadot - Illustration : Séverin Millet

ordures ce qu’ils pouvaient avant revendre à bon prix. C’est ainsi que pour se moquer du préfet et non pour lui rendre hommage, ils donnent son nom aux fameuses boîtes à ordures. Nous lui devons pourtant une fière chandelle*. Car avant qu’Eugène fasse le ménage, les gens jetaient directement leurs ordures dans la rue et les villes ressemblaient à des dépotoirs. Quel parfum dehors au petit matin... Il valait mieux être enrhumé ! Certains quartiers furent même construits sur d’anciennes décharges formant de petites collines et c’est pour cela que plusieurs grands boulevards sont en pente. Il faut dire aussi que si Eugène a eu cette brillante idée qui a révolutionné la propreté en France, il le doit beaucoup à Louis Pasteur qui était à l’époque l’un des premiers chasseurs de microbes. Son nom, resté célèbre (grâce à l’adjectif pasteurisé), est moins difficile à porter que celui d’Eugène.

Louis Pasteur (1822-1895) est un scientifique français qui a découvert le vaccin contre la rage, démontré l’existence des bactéries* et inventé un moyen de conserver les aliments : la pasteurisation. 16


17


Partie 2

LES JEUX JEU n°1. Le PoSTiCHe page 20

JEU n°2. La FeMMe à BaRBe page 22

JEU n°3. CHiC MouSTaCHe page 24

Au milieu du magazine, il y a UN LoT De MouSTaCHeS à DéCouPeR page 26

JEU n°4. PaRiS MoCHe page 28

JEU n°5. Le PeiGNe FiN page 30

Solutions p.48. Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 46.

18


2

JEU n°

La FeMMe à BaRBe

Illustration : Loïc Huguet

Voici à droite, une affiche qui annonce le spectacle de la femme à barbe. A. Dans sa lettre, Simone (une amie de Georges) a voulu lui décrire cette affiche, mais elle s’est un peu trompée... Entoure ses 5 erreurs.

Cher Georges, La femme à barbe, Mademoiselle Georgina, passe en spectacle dans notre ville. Son spectacle aura lieu la semaine prochaine. Elle a de magnifiques cheveux rouges et ses yeux sont verts comme la rivière ! Sa barbe est multicolore, et un hibou s’y cache. (On dirait que sa barbe est vivante car elle porte une chemise et une moustache...). Comme c’est écrit sur l’affiche, je pense que Georgina est très drôle ! Le spectacle est gratuit pour tout le monde mais je ne sais pas s’il faut réserver des places. Téléphone-moi si tu veux qu’on aille la voir ! À bientôt, Simone

B. Parmi ces 5 morceaux de l’affiche, retrouve celui qui est à l’envers.

1

2

3

4

5

Sais-tu qu’il existe réellement des femmes à barbe ? Certaines d’entre elles sont devenues très célèbres (même si la barbe est assez difficile à porter pour une femme). Il y a plusieurs siècles, elles travaillaient souvent dans des cirques ou des foires où les gens venaient les observer, comme de drôles de bêtes. 22


23


3

CHiC MouSTaCHe

JEU n°

Illustrations : Loïc Huguet + Stéphanie Lasne

Bienvenue au concours “Chic Moustache” qui va élire comme chaque année, le moustachu le plus chic chic chic ! A. Retrouve l’ombre du présentateur : Monsieur Jean-Patrice Barbiche.

1

2

3

B. Grâce aux commentaires de Jean-Patrice, dessine les tenues des 6 participants. N°1 :

N°2 :

N°3 :

N°4 :

N°5 :

N°6 :

Il a 44 ans, apprécie les tours de magie, les salsifis* et son costume bleu clair à étoiles violettes qu’il ne quitte jamais !

Il est shérif à Saint-JulienMolin-Molette. Ce soir il porte un short rouge et un maillot jaune car il est venu à bicyclette ! 24

Il nous vient tout droit d’Argentine, il aime porter des cravates rouges avec des chemises jaunes comme ce soir !

Star de rock n’roll, sa tenue noire à rayures jaunes et son chapeau bleu deviendront un jour aussi célèbres que lui !

Il passe son temps à peindre des arcs-en-ciel, ce qui explique les taches de toutes les couleurs sur sa jolie salopette blanche !

Ce professeur de musique  ne quitte jamais le polo rose que lui ont offert ses élèves, et le pantalon vert tricoté par sa mère !


1

2

3

4

5

6

25


Au milieu du magazine, il y a UN LoT De MouSTaCHeS à DéCouPeR ! Découpe ta collection de moustaches et perce 2 petits trous pour faire passer une ficelle. Ficelle

26


27


Partie 3

LES RUBRIQUESÀ-BRAC LA RUBRIQUE “MéTieRS” • Le disquaire • page 34

LA RUBRIQUE “LaNGueS” • Le coréen • page 36

LA RUBRIQUE “SCieNCeS” • Le nuage • page 38

LA RUBRIQUE “CiNéMa” • Mon nom est Personne • page 40

LA RUBRIQUE “CuiSiNe” • Le cake banana-chocolat • page 42

LA RUBRIQUE “BRiCoLaGe” • Le déguisement • d’immeuble • page 44

Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 46.

32


LA RUBRIQUE “LaNGue”

Illustration : Quentin Assandri

L’écriture coréenne s’appelle le “hangul”, elle a été créée au 15e siècle. Contrairement au chinois et au japonais, le hangul se compose d’un alphabet de 40 lettres divisé en 21 voyelles et 19 consonnes. C’est une écriture très géométrique qui ne s’écrit pas simplement de gauche à droite comme le français, mais où il faut disposer les lettres dans des carrés imaginaires, pour former des syllabes. Ça n’a pas l’air simple comme ça, mais c’est comme un jeu de construction avec certaines règles à respecter. Une syllabe commence obligatoirement par une consonne. Cette consonne est toujours suivie d’une voyelle. On place cette voyelle selon sa forme : si elle est plutôt verticale à droite, si elle est plutôt horizontale en-dessous. Voici 2 exemples de syllabes :

Pour commencer une syllabe par une voyelle, on place cette consonne silencieuse devant elle : . Voici l’exemple du mot ”ai” :

ai = enfant

On peut trouver certaines syllabes qui ont une ou deux consonnes en plus. Comme dans les mots “nun” et “dalg” :

nun = neige

dalg = poulet

Capisce* ? Il y a sur la page de droite 4 mots où il manque certaines lettres. À toi de les compléter en utilisant l’alphabet. 36


Ce

mot

se prononce [yag ], il

sig nif ie

“M

éd me ica

nt”. Solutions p.48

ômma = maman

appa = papa

napi = papillon

pija = pizza

37


LA RUBRIQUE “SCieNCeS”

Illustration : Stéphanie Lasne

Voici une belle occasion d’avoir la tête dans les nuages. Matériel : > 1 adulte + de l’eau très chaude + des glaçons

+ 1 récipient en verre (ex. : un saladier) + 1 récipient en métal (ex. : un moule) + une lampe de poche très puissante

Mode d’emploi : 1 - S’installer dans une pièce un peu sombre. 2 - Verser l’eau très chaude dans le récipient en verre, sur 5 cm de haut. 3 - Mettre les glaçons dans le récipient en métal et le poser sur celui en verre. 4 - Éclairer l’eau avec la lampe.

Résultat de l’expérience : De la vapeur d’eau se dégage, se transforme en une multitude de gouttelettes et forme un nuage. Il se passe le même phénomène avec les “vrais” nuages :

Le soleil chauffe l’eau de la mer...

38

L’eau s’évapore et se transforme en gaz...

Le gaz monte dans l’atmosphère*, se refroidit et redevient liquide...

Les gouttelettes forment un nuage.


Voici comment fabriquer un nuage.

39


LA RUBRIQUE “CuiSiNe”

Illustration : Stéphanie Lasne

Sais-tu que la banane est également le nom d’une jolie coiffure ? Préparation : 15 mn Ingrédients pour 6 personnes : - 110 g de sucre - 2 œufs - 120 g de beurre fondu - 100 g de fromage blanc

42

Cuisson : 40 à 50 mn

- 150 g de farine - 3 bananes - 1 sachet de pépites de chocolat - 1 sachet de levure


43


Fin de l’aperçu du numéro Mesdames et Messieurs, à bientôt !

50


L’entrée du magazine se trouve de l’autre côté Mesdames et Messieurs.

DES HISTOIRES + DES JEUX + DES RUBRIQUES-À-BRAC pour des enfants ni trop petits, ni trop grands / 5 euros Éditions Grains de Sel


GEORGES Moustache