Page 1

DRÔLE DE MAGAZINE POUR ENFANTS


Pour ce numéro

Georges vous propose :

Partie 1

DES HISTOIRES L’histoire longue : Suivez la sardine ! / page 6 L’histoire longue : L’interview de Caroline / page 16 L‘histoire courte : Panpi et Gorri : le vaisseau qui pue / page 18 L‘histoire vraie : Île était une fois Robinson Crusoé / page 20 L‘histoire à suivre : Il était une forme - Épisode 4/4 / page 22

Partie 2

DES JEUX Jeu n° 1 : C’est dans la boîte ! / page 26 Jeu n° 2 : Levez les filets ! / pages 28 et 33 Au milieu du magazine, il y a 2 belles sardines à découper ! / pages 29 à 32 Jeu n° 3 : Mordre à l’hameçon / page 33 Jeu n° 4 : Rouler en boule / page 34 Jeu n° 5 : Tata Yoyo / page 36 Jeu n° 6 : Hého matelot / page 38 Jeu n° 7 : Poisson frais ! / page 40 (Solutions page 56)

Partie 3

DES RUBRIQUES-À-BRAC La rubrique Métiers : Marin / page 44 La rubrique Langue : L’arabe / page 46 La rubrique Sciences : Le sous-marin / page 48 La rubrique Cinéma : À l’abordage / page 50 La rubrique Bricolage : La pêche à la ligne / page 52

+ UN LEXIQUE Avec des mots un peu compliqués et d’autres pour jouer / page 54

Georges vous souhaite, Mesdames et Messieurs, une agréable lecture !


Partie 1

DES HISTOIRES L’HISTOIRE “LoNGue” • Suivez la sardine ! • page 6 • L’interview de Caroline • page 16

L’histoire “CouRTe” • Panpi & Gorri : le vaisseau qui pue  • page 18

L’histoire “vraie” • Île était une fois Robinson Crusoé • page 20

L’histoire “à SuiVRe” • Il était une forme Épisode 4 Barbe-Bleue : l’imposture démasquée • page 22

Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 54.

4


Suivez la sardine ! ISABEL MINHÓS MARTINS & MADALENA MATOSO Les rayons du soleil plongent dans la mer. L’eau est lumineuse. Un grand banc* de sardines sillonne l’océan, sans aucun danger apparent sur son chemin. Les sardines descendent tout au fond, là où il y a du sable et de gros rochers. Ce groupe semble uni mais en y regardant de plus près, deux sardines se détachent : celle qui nage tout devant, pleine d’énergie, et une autre, plus petite, qui nage tout derrière, fermant le groupe.

6


La sardine qui commande s’appelle Jack. L’autre, toujours aux aguets*, c’est Rose. Au fond, l’eau est plus sombre, presque noire. Jack s’approche sans hésiter d’un passage étroit et toutes les sardines le suivent. Rose s’inquiète mais Jack ne veut rien savoir. Pour lui, la vie c’est l’aventure et la crainte n’évite pas le danger : « Nous sommes des poissons, on ne réfléchit pas, on nage ! »

7


L’HISTOIRE “LoNGue”

16


Texte : Isabel Minhós Martins - Illustration : Madalena Matoso

Georges a rencontré Caroline, qui joue Rose dans l’histoire Suivez la sardine ! Au fur et à mesure de cette entrevue, Georges a constaté qu’elle avait beaucoup de caractère, mais cela ne l’a pas étonné. Être actrice, pour une sardine, ce n’est vraiment pas banal !

« Mes amis me disent très souvent que je suis belle comme une sirène »

Caroline

Caroline

Bonjour Caroline. Tout d’abord, je me demandais si, dans la vraie vie, vous aviez plutôt le caractère de Rose ou de Jack ? Oh, sans doute de Rose, je me suis beaucoup identifiée à elle. Rose est douce et discrète, mais elle a des convictions très fortes ! Elle pense aux autres et pas seulement à son nombril (même si les sardines n’en ont pas, n’est-ce pas...) Elle est jolie, intelligente, sympathique, généreuse, elle a du caractère et n’est pas superficielle... C’est tout moi ! Dans cette histoire, vous jouez une jeune sardine, mais comme vous me l’avez confié en coulisses, vous êtes un peu plus âgée… Le physique des poissons change moins que celui des humains. Est-ce un avantage quand on est comédien ? (À voix basse) Je vous demanderais d’être un peu plus discret s’il vous plaît. Qu’est-ce que l’âge ? Ce n’est rien ! Nous sommes plus fortes que le temps. Je me sens très bien dans mon corps. Mes amis me disent très souvent que je suis belle comme une sirène. Moi, je capture encore des cœurs, vous savez ? Sans jamais perdre la fraîcheur... (oh ces journalistes !)

Caroline

Caroline

Comme toutes les sardines, vous voyagez beaucoup et votre carrière est internationale*. Est-il vrai que vous avez joué dans le film Les Dents de la mer* ? Mais oui, bien sûr. À la minute 36 des Dents de la mer, dans la première scène subaquatique*, on me voit dans le coin de l’écran. Après ça, beaucoup d’autres réalisateurs m’ont appelée pour me proposer des rôles. Je crois que je brille de façon spéciale, vous ne trouvez pas ? Oh et vous connaissez le petit poisson, Nemo ? Et bien, sachez que les dessinateurs se sont beaucoup inspirés de moi pour créer certains poissons dans ce dessin animé... L’histoire Suivez la sardine ! parle de vrais problèmes liés à la pêche. Est-ce que cela vous touche ? La pêche, la pêche... On en parle beaucoup mais vous savez, les poissons ne voient pas plus loin que le bout de leur nez (même si ça aussi, ils n’en ont pas) ! Ils ne réfléchissent pas, alors ils n’ont que ce qu’ils méritent ! Quant à moi maintenant, vous savez ce que je mériterais ? Un bain à bulles et un bon massage pour me relaxer. Vous voyez, le problème de Rose, c’est qu’elle ne se relaxe pas... Elle devrait s’amuser plus, aller chez le coiffeur... La politique, ça nous vieillit ! 17


L’HISTOIRE “VRaie”

28

ans, 2 mois et 19 jours, c’est le temps que passa le naufragé Robinson Crusoé sur son île.

Ce héros, à la barbe presque aussi longue que son séjour, est né sous la plume de Daniel Defoe. L’écrivain n’a pas inventé de toute pièce cette histoire. Il s’est inspiré de la mésaventure d’ Alexander Selkirk (1676-1721), marin écossais qui a séjourné seul durant 4 ans sur l’île de Mas a Tierra, à 700 kilomètres au large du Chili ! En 1704, Selkirk écumait les mers à bord du navire Le Duke, pourchassant et pillant les navires espagnols (pays ennemi de l’Écosse à l’époque). Un jour, il fit remarquer au capitaine que le bateau était en piteux état après des croisières mouvementées. Ils jetèrent l’ancre pour faire escale sur l’île de Mas a Tierra. Le marin refusa de repartir si l’on ne réparait pas le navire. Le capitaine ordonna tout simplement qu’on abandonne cette tête de mule. L’Écossais, têtu, se retrouva seul sur cette île de 19 kilomètres de long et de 6 kilomètres de large avec : un fusil, de la poudre, du tabac, une hache, un couteau, une Bible et… une bouilloire. Il avait « gagné » des vacances forcées à cause de son caractère bien trempé* ! 20

Texte : Vincent Jadot - Illustration : Séverin Millet

Ce sale caractère venait en fait de lui sauver la vie. En effet, tout l’équipage périt dans un naufrage quelques jours après que le Duke eut repris la mer. Selkirk ne connut cependant pas la chance de Robinson : il ne croisa jamais le moindre sauvage, ni Vendredi*, ni samedi, ni un autre jour de la semaine. En revanche, il ne fut jamais, comme le héros du roman, pourchassé par des cannibales en panne d’idée pour leur dîner. Seuls les rats venaient lui grignoter les pieds chaque nuit sur son campement de fortune*. Il eut alors l’idée de dresser des chats sauvages pour chasser ces rongeurs gourmands et mal élevés. Le 2 février 1709, le capitaine Woodes Rogers accosta par hasard sur l’île et découvrit l’Écossais, qui venait de profiter d’un séjour touristique de plus de 1 500 jours sans rien payer ! Selkirk passa ensuite plusieurs années à sillonner les mers. Il ne retourna jamais sur cette île, rebaptisée Robinson Crusoé en 1966 grâce au succès du roman du même nom.


L’HISTOIRE “à SuiVRe” • Épisode 4/4

Dans le précédent épisode : Hansel et Gretel, les insouciants bambins, découvrent les abords du royaume, riches en distractions et autres attractions... Mais Hansel disparaît brusquement !

Où suis-je?

En fait, Hansel était au Royaume des formes disparues...

Étourdi, Hansel se retrouva dans la pénombre, entouré de formes inquiétantes. Il lui semblait en avoir déjà croisées certaines auparavant... Mais où était-il donc ? Il rassembla ses esprits et se mit en marche. En tâtonnant, il finirait bien par trouver un chemin...

22

Mais chhhut, il vaut mieux qu’il ne le sache pas, ça pourrait l’effrayer...


Texte : Gazhole - Illustration : Cruschiform

Quel courage ! Hé, attention !

La petite fille aux allumettes

Dans l’obscurité, il faillit marcher sur un minuscule personnage : une toute petite fille.

Elle lui expliqua qu’ils étaient Quand Hansel lui dit qu’il Elle décida de l’accompagner, tous prisonniers du terrible peut-être pourrait-elle lui être allait le défier et tous les Barbe-Bleue... libérer, son visage s’éclaira ! utile ? Mais... il fallait faire vite ! Vite !

Seule une porte les séparait à présent du très redouté Barbe-Bleue...

Le grand méchant loup Le grand méchant loup, qui avait un très bon sens de l’orientation,

rejoignit la troupe, curieux de voir le jeune garçon défier Barbe-Bleue.

Il se montra très utile pour indiquer le chemin à suivre...

“Nous y voilà !”, dit-il, les oreilles rabaŠues.

Banzaï !

Barbe-Bleue Et soudain, il apparut ! Hansel lui jeta “Qui ose me déranger la petite fille aux chez moi, je vais vous...” allumeŠes

à la barbe ! Celle-ci puis Barbe-Roussie, prit feu et devint en passant par Barbe-Rousse, Barbe-Cramoisie,

C’est ainsi qu’elle raccompagna Hansel auprès de sa famille ! Boucle d’Or

Mère-Grand Et l’on vit apparaître Hansel avait brisé le sortilège Mère-Grand ! qui transformait Mère-Grand Quelle surprise ! en Barbe-Bleue...

Barbe-Noire, et enfin Barbe-Cramée...

Hansel Gretel

Ensuite il y eut un grand flash éblouissant !

Le Prince

Et dans une explosion de joie et d’amour, le Prince Carré retrouva enfin sa forme !

Pour découvrir toute l’histoire d’Il était une forme, rendez-vous dans les

,

et

23


Partie 2

DES JEUX JEU n°1. C’eST DaNS La BoîTe ! page 26

JEU n°2. LeVeZ LeS FiLeTS ! page 28

Au milieu du magazine, il y a 2 BeLLeS SaRDiNeS à DéCouPeR page 30

JEU n°3. MoRDRe à L’HaMeÇoN page 33

JEU n°4. RouLeR eN BouLe page 34

JEU n°5. TaTa yoyo page 36

JEU n°6. HéHo MaTeLoT page 38

JEU n°7. PoiSSoN FRaiS !  page 40

Solutions p.56. Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 54.

24


JEU n°

1

C’eST DaNS La BoîTe !

Illustration : Aurore Petit

Soizic, une cousine de Georges, collectionne les boîtes de sardines depuis plus de 10 ans. A. Voici à droite une partie de sa collection. Regarde bien les boîtes et réponds : 1. Toutes les sardines sont à l’huile. o vrai

o vrai

o faux

2. Quatre boîtes sont à l’huile d’olive. o vrai

o faux

o faux

6. Au moins 5 de ces boîtes sont rectangulaires. o vrai

o faux

o faux

5. Une de ces boîtes a été fabriquée en 1885 mais elle doit être mangée avant 2036. o vrai

3. En tout, il y a 15 poissons dessinés sur les boîtes. o vrai

4. Le mot « sardine(s) » apparaît 7 fois.

o faux

B. Soizic a appris à Georges que chaque collection porte un nom. Découvre comment s’appelle la sienne mais aussi celles de ses amis collectionneurs, en décodant les mots ci-dessous.

=A =L

=B =M

=C =N

=D

=E

=O

=P

de sardines

Maurice : les cagoules

26

=U

=C

=D

=E

=H

=I

=L

=M

=N

=O

=P

=T

=U

=A

=B

=C

=D

=E

=H

=I

=L

=M

=N

=O

=P

=T

=U

=A

=B

=C

=D

=E

=H

=I

La collection de Maurice s’appelle la : =L

=M

=N

=O

=P

=T

=U

=A

=B

=C

=D

=E

=H

=I

=L

=M

=N

=O

=P

=T

=U

La collection de Roman s’appelle la :

Roman : les peignes

=T

=B

La collection de Sonia s’appelle la :

Sonia : les taille-crayons

=I

=A

La collection de Soizic s’appelle la :

Soizic : les boîtes

=H


27


5

JEU n°

TaTa yoyo

La tante de Georges aime beaucoup le camping, mais l’autre jour, elle avait oublié de prendre des sardines* pour monter sa tente. A. Maintenant qu’on lui a prêté des sardines, aide la tante de Georges à rejoindre sa tente.

36


Illustration : Wassim Boutaleb J.

B. Retrouve 7 anomalies sur cette image. C. Retrouve au moins 6 ĂŠlĂŠments dont le nom commence par la lettre C.

37


7

JEU n°

PoiSSoN FRaiS !

L’autre jour, Georges et Simone sont passés devant l’étal* du poissonnier et ils ont essayé de faire quelques calculs avant de passer à la caisse... A. Regarde bien les étiquettes et entoure à chaque fois la bonne réponse : a. 3 kg de moules coûtent plus cher / le même prix / moins cher qu’1 kg de sole. b. 1kg de crevettes coûte plus cher / le même prix / moins cher que 2 kg de bigorneaux. c. 1 kg de thon pèse plus lourd / le même poids / moins lourd qu’1 kg de sole. d. 5 kg de crevettes coûtent plus cher / le même prix / moins cher qu’1 kg de coquilles Saint-Jacques. e. 1 kg de raie coûte plus cher / le même prix / moins cher que 4 kg de crabes. f. 1 sardine coûte plus cher / le même prix / moins cher qu’1 espadon entier. g. 1 kg de crevettes coûte plus cher / le même prix / moins cher que 500 g de sardines. 40


B. Retrouve ces mots dans la grille (ils peuvent être écrits dans tous les sens !) : • • • • • • • • •

BIGORNEAUX BULOTS CALAMARS COQUILLES CRABES CREVETTES ESPADON HOMARDS HUITRES

• • • • • • • • •

LANGOUSTINES MAQUEREAUX MOULES PALOURDES RAIE RASCASSE SARDINES SOLE THON

C. Parmi ces 4 morceaux de l’image, lequel est à l’envers ?

1

2

3

4

G D U K K J C C A L A M A R S

Illustration : Anne-Lise Boutin

W K X X U A E N R O G I B D C

N S R C M O U L E S U K U C Z

Q S O A C E C R E V E T T E S

U E A L S A S E D R U O L A P

Y N A R E C U S T O L U B M E

J N M D D Q A Q F C N O Y I S

C W S E N I T S U O G N A L D

P Q E O K R N M S S T R C U R

Y V Q L A H E E B E O H B K A

D J Y C S W X X S O L T O E M

M A Q U E R E A U X Y K D N O

N L T P W S T E S P A D O N H

A D P Z K G S E L L I U Q O C

Y C R A B E S H U I T R E S A 41


Partie 3

DES RUBRIQUESÀ-BRAC LA RUBRIQUE “MéTieRS” • Marin •page 44

LA RUBRIQUE “LaNGue” • L’arabe • page 46

LA RUBRIQUE “SCieNCeS” • Le sous-marin • page 48

LA RUBRIQUE “CiNéMa” • À l’abordage • page 50

LA RUBRIQUE “BRiCoLaGe” • La pêche à la ligne • page 52

Tous les mots un peu compliqués et marqués de ce signe * sont expliqués dans le lexique page 54.

42


LA RUBRIQUE “MéTieRS”

Propos recueillis par Vincent Jadot - Illustration : Stéphanie Lasne

Même lorsqu’il joue à la bataille navale, Georges a le mal de mer. Quel soulagement de pouvoir rencontrer Thomas le marin, sur le plancher des vaches* !

Thomas

Thomas

Thomas

Thomas

44

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petit ? Je rêvais d’être fermier… Les vaches, les tracteurs, la nature, tout ça me fascinait. Et la mer, à quel âge es-tu tombé dedans ? Je vivais au bord de l’océan, alors j’ai grandi avec. Et à 14 ans, j’ai largué les amarres*. Je suis parti naviguer en haute mer ! Enfant, tu aimais les pirates ? Les pirates, les corsaires, je dévorais leurs aventures. Mais pas seulement, j’aimais également les récits de montagne comme Premier de cordée*. La montagne et la mer m’attiraient. Qu’on soit alpiniste ou marin, on affronte quelque chose de plus fort que soi. Je me suis rendu compte très tôt qu’il fallait respecter la mer, comme on respecte la montagne. Ton parcours ? J’ai participé très jeune à des convoyages* de bateaux, j’ai aussi emmené des gens en croisière sur des voiliers. Aux États-Unis, j’ai fait de très nombreuses régates* en équipe sur des voiliers de course… et puis la marine marchande aussi. J’ai tout appris sur le terrain, ou plutôt sur les vagues.

Thomas

Qu’est-ce qui te plaît dans la vie de marin ? Les voyages, une escale à Panama, une nuit étoilée sur l’océan… Et puis les rencontres avec des gens à l’autre bout du monde.

Thomas

Aller à l’autre bout du monde, est-ce ce que tu préfères dans ton métier ? Pas forcément. On peut vivre des moments vraiment inoubliables, en remontant un cours d’eau sauvage, depuis les côtes bretonnes.

Thomas

L’aventure, c’est quoi pour toi ? Pour moi, partir en bateau sur l’île d’Oléron ou de l’autre côté de la planète, c’est toujours l’aventure. Il y a chaque fois ce mélange de danger et de fascination, face à la mer.

Thomas

As-tu des regrets ? Non, même si c’est vrai qu’être marin, ça ne facilite pas la vie de famille !

Thomas

Quel conseil donnerais-tu à des enfants ? Il faut se méfier (petit sourire de Thomas), quand on croit très fort à ses rêves, ils se réalisent !


45


LA RUBRIQUE “LaNGue”

Illustration : Stéphanie Lasne

L’arabe est parlé dans plus de 20 pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient*. Si à l’oral cette langue varie d’une région à une autre, l’écrit, lui, reste le même. Ainsi par exemple, un Égyptien peut lire un journal tunisien sans problème. L’alphabet arabe est très différent de l’alphabet européen et Georges te propose ici un petit entraînement à l’art de la calligraphie*. • L’alphabet arabe comporte 28 lettres dont la forme varie en fonction de leur place dans le mot. • L’arabe s’écrit de droite à gauche. • Il n’y a pas de majuscules aux mots. • Certaines lettres ne s’attachent jamais aux lettres qui les suivent, ce sont « les lettres non liées ».

Capisce* ? A. Recopie les noms de fruits ci-dessous (n’oublie pas que l’arabe s’écrit de droite à gauche).

= banane [ mawza ]

= mûres [ tût ]

= orange [ burtuqâla ]

= prune [ khawkh ]

= abricot [ mishmish ]

= raisin [ ‘inab ]

B. Retrouve ces noms et sépare-les. Solutions p. 54.

46


47


Et tout ceci, Mesdames et Messieurs, n’était qu’un petit morceau du

pour lire la suite, il vous faudra pêcher du côté de la boutique !


Mesdames et Messieurs, nous espérons qu’en lisant ce numéro, vous serez comme un poisson dans l’eau ! DES HISTOIRES Avec une sardine très courageuse, un vaisseau à l’huile, un naufragé écossais, une Barbe-Bleue rousse...

DES JEUX  Avec un camping à arpenter, des kilos de poissons à additionner, des noms de crustacés à retrouver...

DES RUBRIQUES-À-BRAC Avec un sous-marin à fabriquer, de la calligraphie à recopier, un vrai marin et un faux pirate à rencontrer...

Au fait, l’image ci-dessous n’est pas tout à fait la même que celle de la couverture... À vous de retrouver les 7 différences ! (Solution p. 56.)

8,90 €

GEORGES Sardine  

Drôle de magazine pour enfants

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you