Issuu on Google+

www.ville-manosque.fr

N°45

Couleur s

anosque M LE MAGAZINE DE LA VILLE

Janv-Fév 2010

Dossier : Aménagement de l’Avenue saint lazare

ActuAlités

Dossier

réAlisAtioNs

culture-sport

P.4

P. 8 & 9

P.10 & 11

P.12 & 13

Cérémonie des Récompenses des Sportifs

L’aménagement de l’avenue St Lazare

Réservoir sur la colline Toutes Aures Le passage du Contrôle

Les rencontres ciné Réalisation d’un Skate Park


éDitoriAl

sommAire 3

ActuAlités

Editorial..................................................................................... 2 Info des Communes.............................................................. 3 Cérémonie des Récompenses des Sportifs................... 4 Récompenses aux Victoires de l’entreprise................. 5 L’état phytosanitaire des platanes.................................. 6 Depuis le mois de décembre, les lumières de la ville scintillent. Les décorations de Noël et les animations qui les accompagnent sont, d’année en année, améliorées pour le plaisir des petits et des grands : défilé de peluches, illuminations, manèges, patinoire. et bien sûr les vitrines des commerçants devant lesquelles nous écarquillons les yeux. Nous souhaitons tous que cette période soit faite  de joie et d’amour pour le plus grand nombre. Malheureusement, certains d‘entre nous n’auront pas cette chance et nous avons une pensée toute particulière pour eux. Dans la mesure de nos moyens, nous essaierons de soulager et de soutenir ceux qui en ont le plus besoin (accompagnement, transport gratuit, soutien aux associations, ... ). Ce numéro de «  Couleurs Manosque  » fait la part belle à nos sportifs. Au delà de l’exploit physique et mental, ces Manosquins peuvent représenter un espoir pour ceux  qui sont en difficulté car le sport est symbole de réussite, de diversité et d’épanouissement sous toutes ses formes. Toute l’équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter une excellente année 2010, qu’elle réponde à vos attentes et soit propice à l’accomplissement de vos désirs. La cérémonie des vœux aura lieu le 11 janvier prochain, au Théâtre Jean le Bleu, à 18 heures. Le Conseil Municipal et moi même serions heureux de vous y rencontrer.

2 Couleurs Manosque N°45

Inauguration de la centrale Solaire “La Fito” ........... 7

8

Dossier

L’aménagement de l’avenue St Lazare............... 8 & 9

10

réAlisAtioNs

Réservoirs sur la colline Toutes Aures............................10 La réhabilitation du passage du Contrôle.....................11

12

culture & sports

Les rencontres ciné ............................................................12 Réalisation d’un Skate-Park..............................................13

expressioN liBre

14

mANosQue eN imAges

15

AFFICHE DES VOEUX 2010

16


ActuAlités

Dossier

réAlisAtioNs

culture

Infos des communes ...

eN Direct Du coNseil muNicipAl... Mise en place d’une commission «circulation» Alors que se profilent de nombreux bouleversements dans le centre ville qui auront d’inévitables conséquences sur la circulation dans les prochains mois, avec tout d’abord le lancement des travaux de l’avenue Saint-Lazare, puis ensuite avec le déménagement de l’hôpital dans le courant du deuxième trimestre de l’année, la municipalité a décidé de créer, fin 2009, une commission « circulation ». Elle est composée de huit conseillers municipaux (6 de la majorité et deux de l’opposition), avec Michèle Barrières, Jacques Bres, Claude Gasquet, Joël Morin, Bruno Martin, Denis Rousseau, Georges Morin et d’Yves Brégeon. Elle aura pour mission principale «d’appréhender globalement la problématique de la circulation sur Manosque et d’étudier le plan de circulation» afin de l’améliorer dans les années à venir.

Pour ce faire, la commission fera établir notamment, dès cette année, un schéma de circulation. Selon ses conclusions, des évolutions pourraient très bien intervenir dans les années à venir, avec pourquoi pas un sens unique sur une partie de l’avenue Saint-Lazare …

iNFos utiles Les services état-civil, affaires générales, élections sont ouverts : > du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h > le vendredi de 8 h 30 à 17 h sans interruption

Mairie de Manosque Place de l’Hôtel de Ville 04100 Manosque tél. : 04 92 70 34 56 ou 00 Fax : 04 92 70 34 99 www.ville-manosque.fr HorAires : Les différents services de la mairie sont ouverts du lundi au vendredi : 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

Bruno Martin, Rue des Alpes

LES ARCHERS MANOSQUINS

commuNAuté De commuNes luBeroN - DurANce - verDoN Fin novembre, la CCLDV organisait une grande soirée au théâtre Jean le Bleu avec la projection du film de Yann ArthusBertrand Home, dans le cadre de la réalisation du programme Agenda 21. Forte de l’intérêt du public, la CCLDV lance ce mois-ci le “Diagnostic de Territoire”. Il s’agit «  de réaliser un état des lieux initial pour identifier les points forts sur lesquels s’appuyeront les améliorations nécessaires ». Cinq ateliers de concertation auront lieu jusqu’au 4 février, sur tout le territoire de la communauté de communes, qui permettront de traiter avec les habitants, les entreprises, les associations… des thèmes suivants : - Habiter - Consommer, se distraire, travailler - Préserver le patrimoine (culture et environnement)

- Se déplacer - Citoyenneté

Programme : - Manosque, le 20 janvier à 18h30, à la salle des Tilleuls : « préserver le patrimoine, consommer, se distraire, travailler, citoyenneté - Allemagne-en-Provence, le 21 janvier, à18h30, salle polyvalente : tous les thèmes. - Valensole, le 2 février, à 18h30, salle Tardieu : tous les thèmes. - Vinon-sur-Verdon, le 3 février, à 18h30, au Moulin St-André : tous les thèmes. - Manosque, le 4 février, à 18h30, salle des Tilleuls : « habiter, se déplacer, citoyenneté ». Pour participer aux ateliers, inscription auprès de la CCLDV – service du développement Mairie place de l’Hôtel de ville à Manosque. Tél : 04 92 70 35 62

16 et 17 Janvier 2010 TOURNOI PROVENCAL de tir à l’arc Concours spécial jeunes Gymnase du Lycée Martin Bret Le 16 /01 à partir de 16 h 30 Le 17/ 01 à partir de 9 h 30 Contact M. CUINE 06.43.59.14.20

Couleurs MANOSQUE la poste assure la distribution de ce magazine. chaque foyer manosquin doit en principe l’avoir dans sa boîte aux lettres. merci de bien vouloir avertir le service communication de la ville si vous ne le receviez pas Magazine de la ville de Manosque Directeur De lA puBlicAtioN : Bernard Jeanmet-Péralta coNceptioN/coorDiNAtioN : Service Communication - Ville de Manosque réDActioN : Sarl Galets Bleus Médias pHotos : Laurent Gayte mAQuette : Galets Bleus Manosque 04 92 72 27 19 MISE EN PAGE : Service Communication Ville de Manosque 04 92 70 35 15 impressioN : Imprimerie Zimmermann

N°45 Couleurs Manosque

3


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

La photo du mois...

Cérémonie des récompenses des sportifs... Comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant, la municipalité a récompensé les sportifs les plus méritants, fin novembre, au Théâtre Jean le Bleu. Ce fut l’occasion d’une grande fête avec plus d’une centaine de sportifs récompensés, allant du niveau départemental, à l’international, de l’athlète confirmé aux jeunes espoirs, mais aussi adeptes de sports individuels ou de sports collectifs.

EN CHIFFRES Le sport manosquin en quelques chiffres : 211 296 €, soit la somme investie en 2009 pour l’amélioration, la rénovation et le renforcement des installations sportives. 613  251 €, soit le budget dédié aux sports hors subventions 407 648 €, soit le montant des subventions attribuées aux clubs 15,56%, soit le pourcentage que représentent les subventions aux associations sportives sur l’ensemble des subventions accordées.

4 Couleurs Manosque N°45

Parmi les illustres sportifs de la ville, on pouvait noter la présence du cycliste Julien El-Farès, vainqueur de trois courses cette saison et classé parmi les grands espoirs du cyclisme français, mais aussi de Karim Guerfi, champion de France et champion du monde espoirs de boxe, ou bien encore d’Evelyne Mura (ancienne conseillère municipale) marathonienne et championne de France 2009 de course en montagne. Les jeunes espoirs n’étaient pas en reste. La municipalité a distingué une centaine de jeunes vainqueurs dans leurs catégories d’âges au niveau départemental, régional ou même national. Parmi ceux-ci, les frères Pujades, Anthony et Benjamin, tous les deux champions de ligue dans leurs catégories respectives en triathlon ; le nageur Florian Colomé, champion de Provence du 50 m brasse ; Romain Ughetto, champion de France benjamin de sambo en moins de 55kg ; l’équipe minime de basket garçons, vice-championne de

ligue 2008-2009, ou encore l’équipe de quatre couples cadettes-juniors d’aviron. On ne peut malheureusement tous les citer, tellement ils étaient nombreux ... Bernard Jeanmet-Péralta


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

Les victoires de l’entreprise ... RUBRIQUE DES LECTEURS Un élu vous répond : Bernard Diguet, premier adjoint Le conseil municipal a voté à l’automne, la fin de la carte TAG. Pouvez-vous expliquer pourquoi ? « La Carte TAG, Carte Tout à Gagner, était destinée, depuis de nombreuses années, aux 13/25 ans. Elle devait leur permettre d’accéder aux offres culturelles ainsi qu’au cinéma et au théâtre Jean le Bleu avec un tarif préférentiel, mais aussi de bénéficier de remises auprès des commerçants du centre ville. Cette carte était devenue obsolète, dépassée et ne présentait plus grand intérêt. Les jeunes

bénéficiant d’offres généralisées dans de nombreux domaines, ils ne l’utilisaient plus. Malgré cet arrêt, la municipalité entend toujours réaliser des opérations en leur faveur. Ainsi, nous allons travailler pour les aider de manière ponctuelle et différente. Un autre dispositif pourrait les accompagner dans leurs différentes formations nécessaires à leur intégration comme le permis de conduire, une aide aux voyages d’études en France où à l’étranger, en complément des dispositifs nationaux ou européens existants ».

Manosque au jour le jour Cérémonie privée... Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre National du Mérite, le maire Bernard Jeanmet-Péralta a reçu, le 10 décembre dernier en mairie, des mains de Christian Frémont, ancien préfet de la région Paca, et directeur de cabinet du Président de la République, les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur. Un grand moment rempli d’émotions.

C’est dans l’air... L’économie manosquine récompensée aux Victoires de l’entreprise Lors des dernières cérémonies des Victoires de l’entreprise, co-organisées par la Chambre de Commerce et d’Industrie des Alpes-de-Haute-Provence et le Conseil Général, la ville de Manosque était à l’honneur. En effet, l’Association des Commerçants et Artisans de Manosque, présidé par le nouveau président Pierre Bianco, a été récompensée dans la catégorie Association de Commerçants. Elle a obtenu ce prix grâce à une activité de plus en plus importante et aux animations proposées notamment à l’occasion des dernières festivités de Noël…

Toujours au niveau des commerçants, l’entreprise Edima, de Jean-Pierre et Emmanuelle Pradalier, qui gère la boutique de maroquinerie Chabrand (située à Manosque et Digne-les-Bains) s’est vue récompensée pour la progression du chiffre d’affaire des deux établissements.

Bernard Jeanmet-Péralta et Christian Frémont

Par ailleurs, trois entreprises manosquines ont été à l’honneur lors de cette cérémonie puisque l’Occitane, la SIMC et Proman se sont vues remettre la médaille du département. Régulièrement récompensées dans tous les classements, les trois entreprises ont été primées pour leurs résultats économiques (emplois, chiffres d’affaires, performances) et leurs croissances plus que conséquentes.

Pierre Bianco s’est vu remettre le prix des mains de Nicole Peloux, vice-présidente de la CCI 04 en présence de Bernard Jeanmet-Péralta, et Valérie Peisson, adjointe au maire, en charge du tourisme et du commerce, heureux de cette récompense qui « encourage les efforts fournis ces derniers mois par les membres de l’Acam pour rendre la ville encore plus attractive ». N°45 Couleurs Manosque

5


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

Zoom sur l’ environnement ...

gestion au quotidien de l’état phytosanitaire des platanes En ce début d’année, les arbres ont perdu tout leur feuillage et pour certains il sera bientôt temps d’un élagage, alors que pour d’autres, il faudra procéder à leur abattage. Fort heureusement, le patrimoine arboré de Manosque fait l’objet d’un contrôle régulier et d’une certaine attention permettant ainsi d’éviter, bien souvent, de recourir à cette solution ultime.

Actuellement, 33 platanes sont malades et suivis au quotidien par les services de l’environnement de la ville, alors que, sur la seule ceinture de ville, ils sont plus de 185 platanes, sans compter les tilleuls (situés hors Terreau et centre ville). Comme le reconnaît Pascal Véziano, éco-garde de la ville, « nous faisons tout pour éviter d’abattre des arbres. Quand nous devons le faire, c’est que nous n’avons plus de chance de les sauver mais aussi parce qu’ils peuvent également se révéler dangereux pour les riverains avec des branches qui risquent de tomber”. Comme ce fut le cas il y a un an avec un des platanes du boulevard Elémir Bourges ou encore, en décembre, avec deux autres platanes autour de la place de Terreau. Au total, ces dernières années, cinq platanes ont été abattus pour cause de maladie ou agression. En effet, «  les arbres peuvent être victimes de trois agressions  », explique Pascal Véziano. Tout d’abord, «  l’agression physiologique due bien souvent à des conditions environnementales particulières (froid, gel, grêle, excès et manque d’eau dans le sol, …). Ensuite, l’agression mécanique, principalement due aux chocs des véhicules : certains platanes étant disposés sur les aires de stationnement sans protection particulière. Et enfin, l’agression cryptogamique (les moins nombreuses, qui correspondent aux maladies comme le chancre coloré, l’anthracnose du platane, tigre du platane … ». Mais, à Manosque, il n’y a pas actuellement

6 Couleurs Manosque N°45

C’est une volonté de la municipalité Après ce de conserver au maximum patrimoine arboré particulièrement important pour une ville de 23 000 habitants. Cette politique de replantation est indispensable à terme, dans la mesure où les arbres actuels commencent à être âgés, et que, tôt ou tard, ils devront être remplacés.

Pascal Veziano, Eco-Garde

d’arbre qui souffre du chancre. Tous les arbres éliminés ont fait l’objet d’un programme de replantation, avec si possible la même espèce comme ce fut le cas l’an dernier avec le platane du boulevard Elémir Bourges, remplacé par un autre platane.


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

Inauguration de la centrale photovoltaïque de la Fito... Manosque au jour le jour La ville reçoit le Prix Energia

Jean-Denis Daumas, Roland Aubert, Bernard Jeanmet-Péralta, Yvon André, Mickaël Doré

Une première en France ! Moins de quatre ans après le lancement du projet, la centrale photovoltaïque est aujourd’hui active et produit de l’énergie. Qu’il est loin le temps où le site de la Fito servait de décharge d’ordures ménagères de Manosque et des environs... Aujourd’hui, il s’agit d’un site pionnier, exemplaire en tous points, qui a été inauguré le 8 décembre dernier. En effet, la réalisation de cette centrale photovoltaïque sur une ancienne décharge municipale est tout simplement une première en France ! Et nul doute qu’elle devrait faire des émules dans les mois et années à venir. La réhabilitation de la Fito et l’implantation de cette centrale ont toutes les deux été récompensées. En 2006, Manosque a reçu le prix de l’environnement et la ville vient de recevoir début décembre (voir encadré ci-contre), le prix «  éco-actions energaïa ». Gérée par EDF – énergie nouvelle, cette centrale photovoltaïque, installée sur 13

hectares de terre figés pendant 30 ans, produira jusqu’à 4,1 MWc, grâce aux 54 600 modules photovoltaïques. Cela équivaut à la consommation électrique de plus de 2 700 habitants et génèrera une réduction de gaz à effet de serres de 2 050 tonnes. Ce projet de développement durable et éco-responsable du territoire s’inscrit dans les actions menées par la ville de Manosque et la CCLDV, prenant en compte les aspects énergétiques et environnementaux de manière exemplaire.

Une semaine avant l’inauguration de la centrale photovoltaïque, Bernard-Jeanmet Péralta, maire de la ville de Manosque, accompagné de Jean-Denis Daumas, conseiller municipal en charge de l’environnement et du développement durable, s’est vu remettre le prix National Energia à l’Assemblée Nationale des mains du Président de l’Assemblée Nationale Bernard Accoyer, et ce en présence de Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse, de Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie et du développement durable. Ce prix a été décerné le 1er décembre, à Paris, dans le cadre des 19eme trophées Eco-actions  organisés par l‘association Les Eco Maires qui récompensent les initiatives innovantes des collectivités territoriales en matière de développement durable. Cette année, plus de 200 dossiers de candidature avaient été déposés et étudiés par les membres du jury : maires, députés-maires, présidents d’associations ou de fédérations, par tenaires de l’association, urbanistes, architectes et représentants d’institutions telles que le MEEDDM, l’ADEME ou l’UNESCO et 11 communes ont été primées, dont Manosque, pour la réalisation de la centrale photovoltaïque sur le site de l’ancienne décharge.

Bernard jeanmet Pèralta et Jean Denis Daumas à Paris

Cellules panneaux photovoltaïques

N°45 Couleurs Manosque

7


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

Un chantier de grande envergure : l’aménagement Reporté d’année en année depuis plusieurs décennies, le projet de réfection de l’avenue Saint-Lazare sera lancé au cours du premier semestre de l’année 2010. Un projet d’envergure, certainement, un des plus importants de ces dernières années concernant les réaménagements urbains.

Les chiffres à retenir - 2 ans de travaux - 3,3 M € TTC , le coût total du réaménagement - 1 des artères les plus empruntées : 7167 sorties et 6265 entrées par jour -1 chantier en 3 phases : 1ere phase Du cinéma à l’angle de la rue des Alpes 2eme phase : La rue des Alpes elle même 3eme phase : La partie basse de l’Avenue St Lazare jusqu’au rondpoint de l’ Olivette

Ce chantier se révèle particulièrement complexe à cause notamment de la chaussée qui est plus haute que le seuil des portes, provoquant régulièrement des problèmes d’inondation. «  Nous allons devoir notamment faire tomber la chaussée de près de 60 cm. Sans compter les soucis de largeur des trottoirs. Une certitude, nous sommes limités par l’espace étroit entre les deux côtés de la voie et nous ne pouvons pas satisfaire tous les souhaits, dans la mesure où on ne peut pas repousser les murs», explique Jacques Bres en charge du dossier. Afin de limiter au maximum les inévitables désagréments pour les riverains et les automobilistes durant la durée du chantier, ces travaux seront réalisés selon différents phasages ( voir encadré ci contre) permettant de maintenir une circulation, même partielle sur l’avenue.

- 3 plateaux surélevés

Un embellissement de l’avenue

- 30 km/h, soit la nouvelle limitation de vitesse sur toute l’avenue

S’il n’est pas possible de satisfaire à 100% aux attentes des riverains,  des automobilistes, des associations d’handicapés concertés… la municipalité a essayé de répondre au plus près à leurs souhaits avant d’entreprendre la réfection de cette avenue. Si le sens de circulation ne changera pas (voir article ci-contre), la future avenue Saint-Lazare ne ressemblera que peu à sa devancière. En effet, le stationnement y sera réglementé avec la création d’emplacements spécifiques, après le carrefour de la Rue des Alpes, en direction du carrefour de l’Olivette où onze places de stationnement seront créées. Dans la rue des Alpes, qui deviendra en sens unique montant, des places de

8 Couleurs Manosque N°45

stationnement y seront également délimitées. Par contre, «  nous n’aurons pas de stationnement devant les maisons de l’avenue St-Lazare». La seule zone de stationnement sur la première partie sera juste avant la rue des Alpes, à la hauteur de la Traverse de la Brise, où les places seront perpendiculaires à la route. Devant la largeur limitée de l’avenue, seulement un des deux trottoirs créés sera «un vrai trottoir », aux normes requises pour les fauteuils roulants et poussettes, d’un bout à l’autre de l’avenue, alors que du côté du cinéma, il sera d’environ un mètre de large. Pour accéder au grand trottoir, deux passages piétons seront particulièrement bien marqués au sol.


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

de l’avenue saint - lazare... Pour réduire la vitesse sur toute l’avenue où la circulation sera désormais limitée à 30 km/h, trois plateaux surélevés y seront installés. Le premier sera à la hauteur du cinéma et de la jonction de la rue du Dauphiné et du boulevard Ernest Devaux. Le second sera au carrefour de la rue des Alpes et de l’avenue Saint-Lazare. Le dernier sera au milieu de la voie entre la rue des Alpes et le rond-point de l’Olivette. La physionomie générale de l’avenue changera elle aussi puisque les maronniers seront coupés, la plupart étant en fin de vie. Ils sont également la cause de nombreux désagréments, gênent la visibilité des riverains quand ils sortent de leurs garages et ils ne peuvent être intégrés à l’aménagement futur. Pour remédier à la perte de ces arbres presque centenaires, il a été prévu d’installer tout au long de l’avenue «des espaces verts bas et quelques points de plantations». Autre innovation, l’intégration programmée d’une bande cyclable rue des Alpes, mais aussi l’installation de colonnes de tris et de containers à déchets qui seront enterrés, ce qui constituera une première dans la ville. Ce chantier de réaménagement de l’avenue permettra aussi d’embellir la traverse de la Brise, entre l’avenue Saint-Lazare et l’allée de Provence, dans un esprit piétonnier. Autant dire que rien ne sera oublié dans ce projet d’envergure.

La circulation restera en double-sens, du moins dans un premier temps Parmi les volontés des riverains de l’avenue, figurait en bonne position la mise en place du sens unique sur la partie de l’avenue allant de la rue des Alpes vers le centre ville. Finalement la municipalité a rejeté cette idée d’un sens unique, qu’il soit entrant ou sortant, comme elle l’avait envisagé  dans la première étude révélée fin 2007. En effet, «  la circulation qui ne pourrait s’écouler sur l’avenue Saint-Lazare serait reportée sur d’autres avenues et notamment le tour de ville alors qu’il n’y aurait que la rue de l’hôpital et l’avenue Giono pour faire sortir les véhicules de Manosque ». Toutefois, les élus de la majorité ont reconnu que cette décision «  n’était en rien définitive et irrémédiable pour l’avenir et qu’il serait toujours temps, dans le futur de mettre un sens unique sur toute l’avenue ou une partie, si les études que mènera, entre autre, la commission Circulation que nous mettons en place démontre que l’on pourrait le faire sans occasionner de désagréments ailleurs ». Pour étudier cette éventualité, la municipalité lancera cette année un schéma de circulation afin de voir ce qui pourrait être fait dans les années à venir concernant les problèmes de circulation. Cette étude prendra notamment en compte la prochaine fermeture de l’hôpital, qui modifiera à elle seule le flux de la circulation dans le centre ville.

N°45 Couleurs Manosque

9


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

réalisation de réservoirs sur la colline Toutes Aures Un nouveau réservoir d’eau potable, semi-enterré, vient d’être terminé à proximité de la colline de Toutes Aures et de la chapelle. Sa construction entamée l’année dernière aura duré un peu moins d’un an.

Ce réservoir d’eau potable de 4000 m3 s’intègre pleinement dans la nature grâce à des murs de pierres apparentes, qui doublent la paroi du réservoir. Une intégration paysagère pleinement réussie, comme le souhaitait l’architecte des bâtiments de France, en fonction des règles de protection du patrimoine qui s’imposent en zone ZZPPAUP. En effet, il faut aller assez loin, au cœur de la Montée des Adrechs, pour apercevoir ce nouveau réservoir qui se dissimule dans la végétation. Grâce à cette réalisation des plus esthétiques, qui a nécessité 225 tonnes d’acier, la ville de Manosque dispose dorénavant d’une capacité en eau potable qui va lui permettre de répondre aux exigences des futurs quartiers à urbaniser, ceux des Naves et de Pimoutier, à l’ouest de la ville, vers Sainte-Tulle. La réalisation de ce réservoir aura finalement coûté un peu

moins de 4 millions d’euros puisque ce chantier s’élève à 3 815 354 € HT. Par ailleurs, sur la colline de Toutes Aures, un autre réservoir est en pleine construction. Mais ces travaux sont sans rapport avec le château d’eau paysager réalisé par la ville de Manosque dans le secteur de la montée des Adrechs. Il s’agit en effet d’un réservoir d’eau brute, réalisé par le Canal de Provence, et destiné aux agriculteurs et aux particuliers sous contrat avec le Canal de Manosque. Un projet qui remonte à plusieurs années mais qui n’a pas pu se faire avant. Avec ce nouveau réservoir, situé derrière la chapelle, et semi-enterré en forme de restanque, la municipalité espère supprimer prochainement la vieille cuve taggée située à proximité de la chapelle.

Les aménagements de la rue des Tourelles terminés

Entamée en février 2009 dernier, la première partie du chantier de la rue des Tourelles et de l’allée Canto-Grilhet s’est terminée courant novembre avec la réouverture à la circulation de la rue des Tourelles. Ce chantier, débuté rue des Combes, a permis de reprendre tous les anciens réseaux de la rue, de sécuriser et faciliter la circulation des véhicules et des piétons, grâce à la mise en place d’accotements piétons tout le long de la rue, mais aussi de barrières de protection à la hauteur de l’école Saint-Charles. Cette réfection a été également l’occasion pour la municipalité de mettre ce secteur en zone 30 km/h, avec notamment la mise en place d’un plateau traversant à l’intersection de la rue des Tourelles et de l’allée Canto-Grilhet. Avec la fin du chantier des Tourelles, a débuté en novembre celui de l’allée CantoGrilhet qui se poursuivra jusqu’à la fin de l’hiver. Pour rappel, le coût global de ces réaménagements s’élève à un peu plus d’un million d’euros (1 087159,44 €).

10 Couleurs Manosque N°45


Actualités

Dossier

Réalisations

Culture

Réfection du Passage du Contrôle Fin 2003, l’immeuble faisant l’angle dans le passage du Contrôle s’effondrait, Depuis, la municipalité entend rénover et mettre en valeur ce passage qui permet de rejoindre la rue Grande depuis la rue d’Aubette.

Après plusieurs interventions de mise en sécurité en 2005, puis en 2007 devant de nouvelles dégradations dues aux pluies et au vent, la municipalité  a finalisé, en 2009, le projet de réhabilitation qui permettra de mettre en valeur tout l’ensemble, mais aussi de réaliser un nouvel aménagement avec la création d’une véritable placette.

Seize nouvelles dénominations de rues...

Une salle voûtée du XVe ou XVIe siècle

Un projet inclus dans le plan de relance

Les travaux commenceront en ce début d’année avec la première phase du chantier, la plus importante, qui consistera en la démolition des pans de murs restants de l’immeuble mais aussi avec le retrait de tous les déblais et gravats.

Au total, près d’un an de travaux sera nécessaire pour remettre en valeur ce passage qui a un certain caractère historique et créer plusieurs salles en rez-de-chaussée. Leur destination n’a pas encore été définie, même si elles devraient devenir des locaux à vocation associative. Une certitude, la salle voutée sera visible du passage grâce à la mise en place d’une baie vitrée et d’un système d’éclairage spécifique. Ce projet de réfection fait partie d’une des opérations du plan de relance pour lequel la municipalité a reçu des financements.

Une phase délicate, qui devrait durer entre 2 et 3 mois, dans la mesure où la démolition se fait dans du bâti existant, à proximité d’autres immeubles habités et qu’elle pourrait également abîmer les éléments que la municipalité souhaite conserver dans cet immeuble. En effet, lors des premiers déblaiements en 2005, une salle voûtée a été mise à jour datant probablement du XVe ou XVIe siècle. Pour limiter les désagréments aux riverains, mais aussi conserver et stabiliser cette salle en parfait état et poursuivre d’autres recherches, toutes les précautions doivent être prises pour démolir et déblayer. Après la phase de démolition, suivra une phase de recadrage du projet, durant laquelle chaque parcelle, chaque cave, chaque salle de l’espace sera revisitée, avant la phase finale de reconstruction et de mise en valeur du passage.

Le Boulevard du Temps Perdu rénové

Comme tous les ans, la commission de dénomination des voies a validé, à l’automne dernier, seize nouvelles dénominations de rues. Parmi celles-ci, la rue Adolphe Mévouillon, située au chemin du Relais, dans le quartier «Le Coulet des Spels bas». A travers cette dénomination, la municipalité a tenu à honorer cet ancien mineur et conseiller municipal. « Cela honore son passage et son travail parmi ses camarades  », a expliqué Bernard Diguet. Parmi les autres dénominaAv. de la Repasse tions, on peut citer l’impasse Simon Ohm (professeur de mathématiques - physicien), l’impasse Jean Ebrard (ancien président du Rode Osco Manosco), l’impasse Léo et Noëlle Derbez (résistants), l’impasse du Pasteur Henri Gennatas (résistant et pasteur), le prolongement de l’avenue Joseph Cugnot (en Zone St-Joseph) jusqu’au nouvel hôpital, ou encore l’impasse du Paraïs (située au lieu dit « les Hauts SaintLazare ») et qui porte le nom de la maison de Jean Giono. En plus de ces seize voies, la commission a validé la nouvelle dénomination de la rue du Dauphiné, anciennement rue Dauphine, qui a ainsi retrouvé son nom d’origine.

N°45 Couleurs Manosque

11


Actualités

Dossier

Réalisations

CULTURE

Les rencontres cinema reviennent du 2 au 7 fevrier Du réel à l’imaginaire, comme est le titre des Rencontres Cinéma de Manosque depuis leur création. C’est on ne peut plus vrai, dans le monde et la société actuelle. Année après année, Pascal Privet et son équipe parviennent à travers une sélection des plus méticuleuses, les plus recherchées, à mieux nous faire comprendre ce monde si réel, grâce à l’imaginaire des réalisateurs du monde entier.

Le Voyage perpétuel de Markkhu et Anastasia Lapsui....

film : Anna

Ainsi, depuis 23 ans maintenant, les centaines de projections, enrichies du dialogue avec les réalisateurs, permettent aux spectateurs de mieux décrypter un monde aux enjeux de plus en plus complexes. Des films d’une grande diversité, inattendus, graves ou drôles, parfois provocants, … qui, s’ils se distinguent des critères les plus faciles des manifestations de cinéma comme des standards des succès commerciaux, ont des intérêts autres. Ils permettent notamment de faire découvrir la vitalité et l’actualité du cinéma des quatre coins du monde, et aussi de mettre en lumière des œuvres moins actuelles qui méritent pourtant toute l’attention du public pour leurs thèmes. Ainsi, tout au long des éditions des Rencontres Cinéma de Manosque, tous les thèmes ont pu être abordés : le pardon, la justice, le combat pour la dignité des faibles et des exclus, les conflits de religions … Une programmation qui n’est en tout cas pas thématique, puisque en quelques séances on peut passer d’un voyage chez les peuples du Grand Nord à un retour sur l’évolution de la société nord-américaine, comme ce fut le cas l’an dernier. Comme le disait alors Pascal Privet, notre programmation nous permet « de mesurer la complexité du monde dans ses aspects les plus graves comme au travers d’un regard poétique ».

Nées en 1987 avec le parrainage de Jean Rouch, les Rencontres 2010 seront une nouvelle fois l’occasion de cet échange interculturel permanent depuis la première édition. Et cela du 2 au 7 février, au théâtre Jean le Bleu à travers la vingtaine de films sélectionnés par Pascal Privet pour six jours de découvertes et d’échanges, avec de nombreux documentaires notamment. Parmi la sélection, on retrouvera les derniers films de Denis Gheerbrant, « La République Marseille  ». Cette épopée emmènera le public à travers sept univers qui composent une ville comme une république, celle des dockers, des militants ouvriers, des femmes d’une cité jardin ou des habitants d’une énorme cité ghetto et, dans ses replis, à la rencontre de tout un peuple, ancien junkie, boxeur ou toutes jeunes filles devant la vie. “La République”, une des grandes artères du centre ville de Marseille. Face à une violente opération immobilière, toutes ces histoires viennent se rejouer. De nombreux autres documentaires permettront au public de réaliser un voyage chez d’autres peuples du monde entier, comme les peuples nomades du grand nord.

Programme détaillé sur www.oeilzele.net Les rencontres Cinéma – 39 rue Grande à Manosque. Tél : 04 92 70 35 45

texte

12 Couleurs Manosque N°45


Actualités

Dossier

Réalisations

SPORT

réalisation du skate-park Les amateurs de rollers et de skateboards auront leur site de glisse Attendu depuis de nombreuses années, le skate-park va enfin voir le jour, à côté du complexe sportif de La Ponsonne. D’une superficie de 750 m², il sera entièrement réalisé en béton anti-bruit pour un budget de 200 000 euros. Annoncé, en effet dans un premier temps pour le début de l’été, le projet a finalement été repoussé de quelques mois afin d’améliorer encore le qualité du lieu et de cette structure. « Quitte à faire un skate-park, autant qu’il soit de qualité, plutôt que de se précipiter ». C’est pourquoi, il a été décidé de faire appel à une agence d’ingénierie en glisse urbaine pour élaborer les plans de la future structure, alors que dans un premier temps, la ville avait envisagé d’acheter des modules bien précis pour la construction. Situé dans le quartier de la Ponsonne, près du stade, le skate-park sera bétonné, permettant d’éviter les résonances. Ainsi les riverains du Chemin du Prêche ne seront pas dérangés par les bruits des skatesboards.

Les jeunes pratiquants ont été consultés S’il était programmé pour une superficie d’environ 1 000 m², il n’en fera au final que 750 m². De quoi largement satisfaire les jeunes qui pourront retrouver tous les styles d’obstacles qu’ils aiment par-dessus tout. Il y aura une partie avec des escaliers, des balustrades, … comme dans le centre ville où les jeunes se retrouvent régulièrement, sur l’esplanade François-Mitterrand, une partie avec des rampes et des courbes : tous ces aménagements permettant ainsi de répondre à l’attente des jeunes pratiquants consultés. Le skate-park sera adapté à tous, jeunes et moins jeunes, novices et sportifs confirmés. Différents obstacles sont prévus, avec des hauteurs variables et des difficultés diverses. Cet équipement prisé par les jeunes, sera clos par des grilles afin d’en délimiter l’espace et sera d’accès libre, hormis les plages réservées aux activités du Centre de l’Enfance Robert-Honde.

MA RUE M’A DIT... Boulevard Paul-Martin Nalin Né à Manosque, Paul Martin Nalin (1878 – 1949), était issu du monde commercial, avec son entreprise (spécialisée dans le tri des haricots secs) qui était aujourd’hui par la Police municipale sur la place du Terreau. En parallèle, Paul Martin Nalin, était écrivain et félibre. Il fut, entre autre chargé d’organiser à Manosque les 6e Fêtes du costume alpin en 1932. Il y composa à cette occasion son œuvre «  Osco manosco  », devenu depuis l’hymne de la ville. Quelques années plus tard, cet ami du félibre Marcel Provence, participa à la création du Rode Osco Manosco, dont il devint le premier président. Il a obtenu de nombreuses décorations et récompenses puisqu’il fut entre autre Croix de Guerre 1914-18, Chevalier du mérite agricole, Chevalier des Palmes académiques, ou encore juge au tribunal de commerce mais aussi commissaire général de la foire exposition. C’est en 1950 que le conseil municipal décida de nommer un chemin Paul Martin Nalin, avant qu’un boulevard ne se substitue en janvier 1958 à ce chemin. Ce boulevard débute Montée des Vraies richesses et conduit à la place des Chasseurs.

Emplacement du futur Skate-Park situé sur l’ancien terrain de foot derrière le Stade de la Ponsonne

N°45 Couleurs Manosque

13


expression libre

LE POINT SUR...

Le passage à la TNT Débuté depuis février 2009, le passage à la télévision numérique se terminera en novembre 2011, selon un calendrier établi pour chaque région. Cela se caractérise par l’arrêt de la diffusion classique des chaînes reçues par l’antenne râteau (TF1, France 2, France 3, Canal + France / Arte et M6). En région Paca, ce processus a commencé fin novembre avec Canal + qui a arrêté sa diffusion analogique. obligeant le téléspectateur à s’équiper d’un mode de réception numérique pour pouvoir regarder les programmes y compris ses émissions en clair. L’arrêt anticipé de Canal + n’est qu’une première étape puisque pour les autres chaînes, comme TF1 ou France 2, ce changement se fera dans les mois qui viennent. Le remplacement par la TNT (Télévision Numérique Terrestre) «  permettra à terme d’avoir près de 18 chaînes gratuites avec plus de programmes au choix et une meilleure qualité de réception d’images et de son ». Qui est concerné ? Tous les téléspectateurs ne le sont pas. En effet, «  vous n’êtes pas concerné si votre poste de télévision est relié à une parabole, à une box ADSL, au câble numérique, à la fibre optique ou si vous avez déjà la TNT ». Autant dire que vous êtes concerné si « vous recevez 6 chaînes au moins via une antenne râteau ou une antenne intérieure sur votre poste ». Dans ce cas un bandeau d’information sur la chaîne Canal + défile. «  Si vous habitez un immeuble, avant toute démarche, contactez votre syndic pour vérifier si votre bâtiment est équipé pour la réception numérique », Pour plus de renseignements : www.tousaunumerique.fr Tél : 0 970 818 818

Le groupe de l’opposition

Texte non fourni

La majorité municipale. 2009 année de crise économique et financière avec son cortège d’injustices, d’inquiétudes pour l’avenir dans un monde en bouleversement permanent s’est achevée. Notre pays, sans être épargné, aura mieux résisté au choc en raison des mesures de soutien à l’activité décidées par l’État. Manosque aura ainsi bénéficié du plan relance du gouvernement qui aura permis la réalisation de chantiers tel que la réhabilitation tant attendue du passage du contrôle au cœur du centre ancien. Les collectivités locales ont un rôle de premier plan à jouer en ces temps troublés, tant elles sont proches du quotidien de leurs concitoyens. Cette proximité est fondamentale lorsqu’il s’agit de protéger les plus faibles d’entre nous, les accidentés de la vie. Par temps de crise et de grand froid, les services sociaux de la Mairie redoublent d’efforts et de solidarité et nous devons leur rendre un hommage appuyé. Plus que jamais la municipalité est déterminée à poursuivre une politique tournée au service de ses concitoyens en terme de développement économique, d’énergie verte, d’infrastructures. Nous mettons en œuvre les éléments nécessaires pour bâtir une croissance interne qui est le levier de notre expansion et la garantie de la maîtrise de la pression fiscale et éviter ainsi la «  gabegie  » des finances publiques que l’on peut constater dans certaines collectivités locales privées ainsi de toute marge de manœuvre. Le récent débat d’orientation budgétaire intervenu lors du dernier conseil municipal de décembre témoigne de cette volonté toujours réaffirmée au fil des exercices budgétaires. Cette période de fêtes se doit d’être aussi celles de la trêve et de la concorde, et pour les plus spirituels d’entre nous, de recueillement. La majorité municipale souhaite à chacun d’entre vous de merveilleuses fêtes de fin d’année, pleines de chaleur, de joie et d’espérance. OSCO MANOSCO

14 Couleurs Manosque N°45 Conformément à la loi relative à la démocratie de proximité du 27/02/2002, un espace est réservé dans les colonnes du magazine municipal à l’expression des groupes d’élus représentés au Conseil municipal.


MANOSQUE EN IMAGES Saison culturelle de “A l’Affiche” La saison culturelle de l’association bat son plein depuis le mois d’octobre avec au cours de l’automne de belles soirées et de grands noms comme l’avocat Jacques Vergès, ou encore le comédien Jacques Weber. La saison se poursuit jusqu’en juin prochain avec de très nombreux spectacles à découvrir.

Frédérique Hirschy s’engage avec les Chasseurs Alpins

ZOOM SUR... Illuminations et parade de peluches C’est le mardi 1er Décembre que les illuminations de Noël ont été inaugurées. Pour ce faire, parade de peluches, dessins animés, vin chaud, feu d’artifice, … étaient au rendez-vous de ce moment lançant officiellement les festivités de fin d’année.

A 25 ans, la jeune manosquine Frédérique Hirschy, s’est engagée il y a quelques semaines dans le bataillon des Chasseurs Alpins de l’Armée de terre.

Karim Guerfi conserve son titre mondial Le jeune manosquin Karim Guerfi a conservé début décembre sa couronne de champion du monde espoir IBF dans la catégorie des poids mouche en battant par KO au 2e round le Tanzanien Fundi. En douze combats, Karim Guerfi reste invaincu avec douze victoires.

Inauguration de l’Hôtel de ville

Téléthon Le service festivités de la ville était fidèle au rendez-vous du Téléthon début décembre avec de nombreuses associations manosquines, sur l’esplanade François-Mitterrand, avec notamment le traditionnel vide-grenier.

Après plus de deux ans et demi de travaux, l’Hôtel de ville est flambant neuf depuis plusieurs semaines. Il a été inauguré en présence de centaines de personnes début décembre. N°45 Couleurs Manosque

15



Couleurs Manosque, janvier-février 2010