Page 1

www.ville-manosque.fr

# 79

juin 2017

Programme de l’été Les travaux en cours Le contrat de ville Le prix des Médiathèques Triathlon 2017


sommaire actualités • • • • • •

p. 4 à 7

Service Gestion Dynamique du Patrimoine Travaux en cours Tourisme La loi GEMAPI La digitalisation pour tous Plan canicule

dossier du mois

p. 8 à 10

Calendrier des festivités de l’été & Festival Musiks à Manosque

économie • Aides aux commerces FISAC • Mon Agglo pour l’emploi 2017 • Contrat de ville

culture

p. 12

p. 13

• Triathlon 2017 • « Hand’folie » à Manosque

expression libre

p. 14

les archives racontent… il était une fois Manosque

p. 15

Manosque en images

p. 16

2

couleurs Manosque #79

Mairie de Manosque Place de l’Hôtel de Ville 04100 Manosque Tel : 04 92 70 34 00 Fax : 04 92 70 34 99 www.ville-manosque.fr

HORAIRES : Accueil Central ouvert : de 8 h 30 à 18 heures du lundi au vendredi Le service des formalités administratives (rue Jean-Jacques Rousseau) est ouvert : du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 12 heures et de 13 h 30 à 17 heures, vendredi, journée continue 8 h 30-17 heures Passeports et Cartes d’Identité sur rendezvous. Contact : etat-civil@ville-manosque.fr

p. 11

• Prix des Médiathèques • Saison Culturelle 2017

sports

infos utiles

numéros utiles Police : 17 ou 04 92 72 17 00 Police municipale : 04 92 70 34 10 Hôpital : 04 92 73 42 00

Couleurs Manosque La Poste assure la distribution de ce magazine. Chaque foyer manosquin doit en principe l’avoir dans sa boîte aux lettres. Merci de bien vouloir nous avertir si vous ne le receviez pas. Magazine de la Ville de Manosque DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Bernard Jeanmet-Péralta CONCEPTION/COORDINATION : service communication RÉDACTION : SI2C PHOTOS : Laurent Gayte/SI2C/Fotolia MISE EN PAGE : service communication IMPRESSION : imprimerie Trulli Ce numéro a été imprimé à 13 500 exemplaires. Dépot légal 2e trimestre 2017.


édito Nous avons la chance de vivre en Provence, sur les terres de Giono. Un horizon quotidien qui, pour beaucoup, est synonyme de vacances et de détente. Et c’est précisément pour profiter de cette chance, synonyme d’atout et d’attrait touristiques, que nous avons décidé de professionnaliser notre démarche à l’échelle du territoire communautaire. Concrètement, l’objectif de ce transfert de la compétence tourisme, de la Ville à la Communauté d’Agglomération, est d’accroître notre visibilité. Parce que l’activité touristique, créatrice d’emplois et de richesses, doit continuer à se développer. Mais, comme vous pourrez le lire dans ces pages, transférer une compétence ne signifie pas perdre son identité. Non seulement le bureau d’information touristique manosquin ne va pas fermer ses portes, mais l’ensemble de ses missions a été reconduit. Nous cherchons d’ailleurs un emplacement plus approprié que la place Joubert afin, précisément, de le valoriser. Enfin, toujours dans cette optique de promotion, je suis fier de pouvoir vous présenter dans ce magazine, une fois encore, un programme estival riche et varié. Concerts, marchés, événements sportifs et culturels… C’est sûr, notre été va à nouveau faire des envieux. Des gens qui, sans doute, se diront que nous avons de la chance de vivre en Provence, sur les terres de Giono. Le Maire, Bernard JEANMET-PERALTA

couleurs Manosque # 79

3


actualités - le service Gestion dynamique du patrimoine Une dynamique au service du patrimoine Prestigieux, symboliques, indispensables, énergivores, utiles… De l’école au parking en passant par l’Hôtel de Ville ou le bâtiment dédié à un service ou une association, le patrimoine manosquin ne compte pas moins de 140 bâtiments ! Une « richesse » que la Ville a décidé d’optimiser en créant, il y a un an, le service « gestion dynamique du patrimoine ». Aux côtés de Patrick Charrier, le chef de service, Stéphanie Mazauric et Carine Ferrero travaillent donc au diagnostic patrimonial manosquin : « l’objectif est d’aller au-delà des usages afin d’obtenir une vision transversale », détaille Patrick Charrier. Carte d’identité d’un bâtiment « On regarde, on écoute, on estime le coût des frais d’entretien ou d’éventuels travaux afin de dessiner une véritable carte d’identité de chaque bâtiment ». 40 audits complets ont d’ores et déjà été réalisés avec, à la clé, la possibilité de prendre des décisions adaptées aux usages et aux besoins. « Qu’il s’agisse d’un regroupement de services, d’une réhabilitation ou d’une décision de se séparer d’un bien, la gestion dynamique du patrimoine nous permet d’effectuer des choix rationnels », précise Bruno Martin, adjoint, délégué aux travaux et aux bâtiments publics. « C’est ce qui nous a permis, notamment, de reloger l’association des commerçants au centre de la Rue Grande, ou encore de dessiner un véritable projet de réhabilitation de l’ancienne auberge de jeunesse » (lire ci-dessous). D’ici la fin de l’année, l’ensemble des 140 bâtiments communaux seront donc audités. Toutes les données seront disponibles pour tous les services et, afin de rester dans une gestion dynamique, ces études seront renouvelées tous les trois ans. À noter enfin que ce service est rattaché au « patrimoine bâti ». 35 personnes, dans tous les corps de métier, peuvent ainsi intervenir à chaque étape d’un projet : de l’étude à la réalisation en passant par la conception. Un véritable savoir-faire dont les démonstrations les plus récentes concernent la réhabilitation de l’accueil de l’Hôtel de Ville, ou la réfection de l’espace Lemoyne.

Réhabilitation de l’ancienne auberge de jeunesse Le travail du service « gestion dynamique du patrimoine » a permis de mettre en avant l’utilisation partielle de la Maison des associations (située dans les locaux de l’ancienne gendarmerie, boulevard de Temps Perdu) : un quart seulement des locaux était en effet occupé par des salariés ou des bénévoles. La Ville de Manosque a donc décidé de vendre ce bien à un promoteur. Le fruit de cette transaction permettra de financer le projet de réhabilitation de l’ancienne auberge de jeunesse. « La commune conserve donc un lieu auquel les Manosquins sont attachés et, surtout, elle peut mettre en place un réel projet de réhabilitation », précise Bruno Martin, adjoint, délégué aux travaux et aux bâtiments publics. « L’objectif n’est pas simplement de réparer, mais bien de se projeter sur 10-15 ans ». Dans cette optique, le cahier des charges de ce futur lieu dédié aux associations est d’ailleurs élaboré en collaboration avec le service éponyme. Les travaux devraient débuter d’ici la fin de l’année pour une installation programmée dans le courant de 2018.

4

couleurs Manosque #79


images du mois Travaux en cours

Boulevard Charles

ts

Montée des Genê

De Gaulle

Rue Montaigu

Les travaux de printemps L’arrivée des beaux jours est souvent l’occasion de réaliser un grand nettoyage de printemps… Manosque n’échappe pas à la règle avec nombre de travaux qui vont permettre d’embellir et améliorer le quotidien. C’est notamment le cas de la voirie avec des chantiers au niveau des boulevards Clemenceau (à proximité du lycée Esclangon) et Charles de Gaulle, de la Montée des Genêts et du giratoire de la rue des Alpes. A noter que la plupart de ces chantiers ont pu être menés pendant les vacances scolaires afin de minimiser leur impact sur la circulation. C’est également pendant cette période de congés qu’ont débutés les travaux de l’avenue Jean-Moulin avec, dans la continuité, la mise en sens unique du boulevard Pasteur afin de sécuriser les déplacements aux abords de l’école de La Luquèce. À noter enfin la réalisation prochaine d’une voie verte à proximité de la gare routière et du skatepark avec, à terme, son extension jusqu’aux Vannades, en passant par l’Hôpital. Suivez les informations sur facebook ! couleurs Manosque # 79

5


actualités - transfert de compétences Quand le tourisme change de dimension Les services sont identiques et la boutique toujours en activité : au premier regard, rien n’a changé dans les locaux de l’office de tourisme manosquin. Et pourtant… Depuis le mois de janvier, le tourisme n’est plus une compétence communale mais communautaire. Autrement dit, gérée par DLVA. Et derrière ce transfert, apparait une réelle volonté de changer de dimension : « cette mutualisation permet d’abord à l’ensemble des structures du territoire de profiter de la même logistique administrative », détaille Paul Audan, Maire de Gréoux-les-Bains, Vice-président de la DLVA Marché provençal délégué au tourisme et Président du nouvel Office de tourisme communautaire, constitué sous forme d’Epic (Etablissement public industriel et commercial). « Mais cela veut aussi dire que l’on peut désormais bénéficier de compétences supplémentaires avec des recrutements qui n’auraient pas été possibles à l’échelle d’une seule commune ». L’administration et la communication sont donc désormais centralisées à Gréoux-lesBains, avec un déploiement sur les 8 bureaux du territoire : Esparron-de-Verdon, Gréoux-les-Bains, Manosque, Oraison, Quinson, Riez,Valensole et Vinon-sur-Verdon. À l’échelle de DLVA, le tourisme représente 3,1 millions de nuitées par an et 2 500 emplois directs, pour un chiffre d’affaires de 276 millions d’euros (soit 10,2 % du PIB communautaire). « Pour autant, cette attractivité s’appuiera désormais sur une stratégie marketing propre au territoire et à ses valeurs, afin d’optimiser sa visibilité », précise Jean-Frédéric Gonthier, directeur de l’Office communautaire. « L’un des tout premiers chantiers porte donc sur la définition d’une appellation touristique distincte du sigle administratif DLVA. » Autre dossier en cours, l’amélioration du positionnement du bureau manosquin qui souffre d’un manque de visibilité sur la Place du Dr Joubert. Le projet de déménagement, dans un périmètre proche de la porte Saunerie, s’accompagnerait d’une offre nouvelle en matière de présentation et de promotion. On verrait alors, au premier regard, que le tourisme a réellement changé de dimension !

Une forte représentation manosquine

Autour de Paul Audan, Président de l’Epic, on trouve des élus des communes de DLVA et des partenaires sociauxprofessionnels. La Ville de Manosque est représentée par Valérie Peisson, Adjointe déléguée au tourisme et désormais 1ère Vice-présidente de l’Office communautaire ; Lucien Maurin, Directeur des thermes de Gréoux-lesBains ; Jean-François Gonidec, directeur général des Laboratoires M&L (L’Occitane), Bérengère Sicard, directrice de l’hôtel Best Western Le Sud ; et Jean-Guillaume d’Herbès, vigneron et gérant du Domaine Saint-Jean.

Un nouveau mode de gestion des milieux aquatiques

La Durance

6

couleurs Manosque #79

Nom de code, « Gemapi ». La « Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations », est une compétence qui va devenir obligatoire à partir du 1er janvier 2018 pour toutes les intercommunalités. DLVA a donc décidé de devancer l’appel en signant, le 30 mars dernier, une convention de partenariat avec les structures actuellement en charge de cette gestion. Maîtrise de l’urbanisation, sensibilisation de la population, gestion des ouvrages et des cours d’eau : autant de nouvelles missions communautaires qui vont donc être préparées par un groupe technique. Il est composé des services de DLVA, du SMAVD (Syndicat mixte d’aménagement de la Vallée de la Durance), des Parcs du Luberon et du Verdon, et de la communauté du Pays de Forcalquier et de la montagne de Lure.


solidarité

- actualités

Pour que digitalisation ne rime pas avec exclusion RSA, Pôle Emploi, CAF : aujourd’hui tout se fait en ligne ! Plus rapide, plus moderne, plus efficace… les avantages de la digitalisation des services ne sont plus à démontrer. Mais pour que cette dématérialisation reste une évolution positive, encore faut-il qu’elle ne laisse personne au bord de la route ! Or, à Manosque, on compte entre 2 000 à 3 000 personnes susceptibles d’être en difficulté avec l’outil informatique. « Beaucoup d’organismes mettent à disposition du matériel en accès libre », souligne Carine Colson, directrice du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), « mais les besoins principaux se situent au niveau de la formation et de l’accompagnement ». Le personnel du CCAS réfléchit donc actuellement à la formalisation d’un soutien, sans doute sous forme d’accueil individualisé, afin que personne ne soit exclu de cette modernisation des services. Des partenariats avec les collectivités, et les principaux services concernés, sont également en cours d’élaboration. « Cette réflexion s’inscrit dans le cadre du déploiement du digital à l’échelle de la commune et de la mise en place du portail citoyen », rappelle d’ailleurs Ludovic Parisot, Adjoint délégué à la communication, stratégie numérique, accueil, protocole et démarche qualité. « Il est donc primordial de répondre aux besoins en lien avec l’évolution des usages et, à ce titre, nous travaillons en étroite collaboration avec le CCAS et le service de la vie associative, afin que personne ne soit oublié ». À terme, la plus belle victoire serait de voir disparaître l’expression « fracture numérique », au profit d’un néologisme encourageant  : l’e-inclusion.

Plan canicule : l’intérêt de s’enregistrer auprès du CCAS Dans le cadre du plan canicule, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) s’apprête à relancer sa campagne de communication afin de rappeler les recommandations du Ministère de la santé. Boire régulièrement, éviter les efforts physiques, maintenir sa maison au frais… et, à l’échelle locale, ne surtout pas hésiter à s’inscrire sur le registre du CCAS. « Notre objectif, au-delà du plan canicule, est de pouvoir identifier les personnes, potentiellement vulnérables, âgées et/ou handicapées, afin de mettre en place un suivi personnalisé », rappelle Carine Colson, directrice du CCAS. Envoi de recommandations, contacts téléphoniques ou visites à domicile : chacun peut alors bénéficier des services, entièrement gratuits, du centre. À noter que l’enregistrement peut être effectué par la personne elle-même ou par un tiers, membre ou non de la famille. Dans ce cas, afin de respecter les droits et libertés de chacun, le CCAS prend contact avec la personne afin d’obtenir son accord. En savoir plus : 04 92 74 47 40 ou ccas@ville-manosque.fr

À suivre…

Dans le cadre de ses actions liées à l’approche de la parentalité, le CCAS organise le samedi 17 juin, aux Vannades,

une animation destinée aux familles.

Renseignements et inscriptions (obligatoires) au 04 92 74 77 44.

couleurs Manosque # 79

7


8

couleurs Manosque #79

Musiks à Mans Superbu lle 22h, parc de Droui livres Marché aux M promenade A. illot

2 août Rencontres Giono erie

Rencontres Giono

3 août

aAoût - Septembre

que s o n a M à s ik s u M Danakil le uil o r D e d c r a p , h 2 2

4 août Rencontres Giono

Manoks’qn roll »* « joue Roc ille

5 aoûute

Musiks à Manosque MFusiks à Manosque aada Freddy Boris Brejcha 22h, parc de Drouille 22h, parc de Drouille

23 juillet

21 juilleosqute

20 juillet 22 juillet

que* s o n a M à k u o t a B

2 juillet

Batouk à Manosque* 18h30, salle des Tilleuls Lancement des soldes

Conférence sur les fouilles du terreau

1er juillet

Nuit des soldes

28 juin

30 juin

aJuin - Juillet

Calendrier de l’été

Rencontres Giono

6 août

13 juillet Fête Nationale* Concert Méphisto* Feux d’artifice* 22h parc de Drouille

**


couleurs Manosque # 79

9

Course de caisses* à savon parc de Drouille

bre m e t p e s 3

Forum des associations parc de Drouille

9 septembre

Festival r a l o P d n a s e u l B

Festival Blues and Polar

Toboggans aquatiques* parc de Drouille

19 août

Festival Blues and Polar

26 août

Vide grenier parc de Drouille

1 3 a o ût

Vide grenier parc de Drouille

**

*

et retrouvez nous sur

ville-manosque.fr

Pour plus d’informations

Service Festivités - Ville de Manosque. Sous réserve de modifications.

25 août

24 août

20 août

Rencontres Giono

Marché potier illot promenade A. M Toboggans aqrouauitiqlluee s* parc de D

Spectacle de Flamencoill* e place de l’Hôtel de V rt Plastik’AM . promenade t-ASauveurillot place S

11 août

10 août

7 août Plastik’Art illot promenade A.auM place St-S veur livres Marché aux M . promenade A illot

12 août

20h30 Fondation Carzou

Braderie

Plastik’Art lot rp omenade A. Mveuilr place St-Sau

ces de la la p 4 s le r su ts r ce n co Rencontres Giono Braderie

Braderie Promenade musicale

Bra Concert classiqCuearzou 20h30 Fondation


dossier du Mois - Programme de l’été Un nouveau souffle pour Musiks à Manosque Même si Musiks à Manosque ne s’est jamais arrêté, l’édition 2017 du festival manosquin donne l’impression d’un véritable redémarrage. « Nous retrouvons cette année une proposition qui, nous l’espérons, mobilisera un large public », confie d’ailleurs Pascal Antiq, vice-président de DLVA délégué à la culture. Plusieurs belles et bonnes surprises ont donc été programmées avec, notamment, le retour des premières parties. L’accent est également mis sur l’ambiance générale du festival puisque, grâce à la collaboration du Collectif Sportif Manosquin, en charge de la buvette, le public aura la possibilité de se restaurer à l’intérieur du Parc de Drouille qui, en prime, ouvrira ses portes à 19 heures. Face à cette même buvette, Le Café provisoire et la MJC proposeront 90 minutes d’apéros-concerts avec, cette année, la volonté de valoriser les cultures urbaines avec une sélection de DJ’s venus de tous horizons. Au programme : le sound - system de Massilia Hifi (reggae/dub marseillais), le duo d’électro - cumbia Baja Frequencia, DJ Ed Nodda (funk soul hiphop), sans oublier une carte blanche dédiée à l’association l’Entourloop’Family afin de découvrir les jeunes talents du territoire. À noter que la MJC tiendra également, tous les soirs, un Point Informations Musique, dédié à l’actualité musicale et culturelle régionale.

Programme complet ! Jeudi 20 juillet

Danakil (reggae) à 22 h 30 Activiste du reggae et de la musique indépendante depuis 2001, Danakil a passé près de 15 ans à sillonner les routes du monde entier, délivrant des centaines de live brûlants qui ont fait une grande partie du succès du groupe. - Première partie : Les yeux d’la tête (musiques festives) à 21 heures. Un groupe imprégné de chanson française et de swing, de Brassens à Sanseverino…

10couleurs Manosque #79

Vendredi 21 juillet

Superbus (musique pop rock) à 22 h 30 Grâce à leurs incontournables tubes, Superbus collectionne les récompenses : MTV Europe Music Award, victoire de la musique et NRJ Music Award ! - Première partie : LMZG (électro / swing) à 21 heures. Un groupe qui sait fédérer avec une musique intemporelle et addictive capable de réunir toutes les générations.

Samedi 22 juillet

Boris Brejcha Dj-electro/high-techminimal à 22 h 30 Artiste de 33 ans, chauve, barbu, masqué, son but, créer de petites pépites ciselées pour le dancefloor, comme Vampire, extrait de son album Feuerfalter Part 2. - Première partie : David Prap (Dj - techno) à 21 heures. Avec 22 ans de musique à son actif, David est un réel passionné de la culture électronique : il se produit régulièrement sur les plus gros évènements technos.

Dimanche 23 juillet

Faada Freddy (soul / gospel / folk / reggae) à 22 h 30 Sa musique est ainsi faite, sans autre instrument que sa voix exceptionnelle et les percussions corporelles ! À noter que le TGGG (Très Grand Groupe de Gospel de Marseille) accompagnera Faada Freddy sur certains morceaux : exclu du Festival manosquin. - Première partie : Mike Love (roots / rock / reggae) à 21 heures. Un rastaman blanc, originaire d’Hawaï, qui apporte une véritable bouffée d’air frais dans le reggae international.


économie 22 commerces ont bénéficié du FISAC Il a fallu attendre 7 ans pour que la Ville de Manosque et la Communauté d’agglomération DLVA obtiennent le Fisac (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). Ce dossier a été porté par Armel Le Hen, vice-président Agglomération délégué au développement économique et par Valérie Peisson, adjointe déléguée au Tourisme, Relation avec les entreprises, Enseignes et Publicités pour la Ville de Manosque. 24 mois ont suffi pour mener à bien l’opération, dont l’objectif était d’aider les commerces à financer des projets de rénovation, création, embellissement, mise aux normes, informatisation… Une aide financière directe (à hauteur de 35 % et plafonnée à 30 000 euros) qui, à Manosque, a bénéficié à 22 enseignes. Conformément aux critères d’éligibilité, ils sont tous situés dans un périmètre bien précis, excluant les zones d’activité, afin de participer à la revitalisation du centre historique et de ses abords. Autrement dit, quasiment 10 % des commerçants de cette zone ont été aidés par l’Etat et la collectivité. Le principe du Fisac était en effet basé sur cette double participation avec, pour chaque euro versé par DLVA, un euro est également versé par l’Etat. Pour postuler, outre les critères géographiques, chaque candidat devait élaborer un dossier, évalué par un comité d’attribution composé du service développement économique de DLVA, la CCIT, la CMA, la Direccte, le Centre des Impôts, l’ACAM ainsi que d’élus locaux (Ville et Agglo). Au total, 168 000 euros de subventions ont ainsi été accordés avec, outre les 22 enseignes manosquines (à hauteur de 100 000 euros), des financements de projets à Pierrevert, Vinon-sur-Verdon, Valensole, Oraison, Roumoules et Quinson. À noter enfin que, si cette opération est désormais terminée, le service développement économique de DLVA prévoit de se positionner sur la tranche 2 du Fisac. À suivre donc…

Mon Agglo pour l’Emploi Les trois journées de la troisième édition ont abouti à… un troisième succès ! Au sein de ce triptyque, la nouveauté 2017 a été remarquée et appréciée : une journée dédiée à la création d’entreprise, baptisée « 24 heures pour entreprendre », remportée par Pierre-Jean François pour son projet de pâtisserie à Oraison. À noter également que le Forum « Pôle Emploi » et ses ateliers ont attiré 55 entreprises et plus de 1 500 personnes ; et que le Forum « Jobs d’été », où 15 entreprises étaient présentes et 13 autres représentées, a enregistré 150 participants.

Mon Agglo pour l’Emploi « 24 heures pour entreprendre »

Cotisation Foncière ou Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises : des exonérations sont possibles À Manosque, le contrat de ville permet, sous condition, l’exonération de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises). Pour en bénéficier, les entreprises commerciales doivent être situées dans l’un des deux Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV): le centre-ville, et le secteur Serrets-Plantiers-Alizier. Les critères de ces exonérations, qui s’appliquent pendant 5 ans, viennent d’ailleurs d’être relevés: sont concernées, les entreprises de moins de 50 salariés (contre 11 auparavant) et dont le chiffre d’affaires annuel, ou le bilan, n’excède pas 10 millions d’euros (contre 2 auparavant). Renseignements auprès du Centre des Finances, service « entreprises ». couleurs Manosque # 79

11


culture Prix des médiathèques, un voyage littéraire, ici et ailleurs… Depuis le mois d’avril, et jusqu’en octobre prochain, le prix des médiathèques DLVA vous invite à l’exploration de contrées littéraires éloignées. « Une terre, un ailleurs », c’est en effet le thème qui a été retenu cette année avec, à la clé, la sélection de quatre romans : • Les étoiles s’éteignent à l’aube, de Richard Wagamese. • 86, année blanche, de Lucile Bordes. • Le tambour des larmes, de Beyrouk. • Le portefeuille rouge, d’Anne Delaflotte Mehdevi. Quatre fleurons de la littérature contemporaine, française ou étrangère, à découvrir dans votre médiathèque : un bulletin de vote est à votre disposition, jusqu’au 31 octobre, afin de voter pour le roman de votre choix. Un gagnant sera tiré au sort parmi les participants, le 25 novembre, en présence des auteurs invités : il remportera un bon d’achat dans une librairie. Médiathèque Intercommunale d’Herbès - Hôtel d’Herbès - rue du Mont d’Or - 04 92 74 10 54 - mediatheques.dlva.fr

U

Préinscriptions et réinscriptions

au conservatoire de musique et de danse du 1er au 30 juin de 9 h à 17 h 30.

Rentrée le 13 septembre 2017 - Ouverture au public : 4 septembre 2017 Renseignements : www.crd04.fr – 04 92 87 89 63

Pour ne rien rater de la prochaine saison culturelle

Humour, comédie, théâtre de boulevard, imitation : le programme de la prochaine saison culturelle a décidé de mettre à l’honneur la bonne humeur ! Et si vous sortez du théâtre Jean-le-Bleu avec des larmes, il y a peu de chances pour qu’elles soient empreintes de mélancolie ! Marc-Antoine Le Bret, récemment révélé dans les émissions de Ruquier et Hanouna, montrera la voie à partir du 13 octobre. 13 oct. : Marc-Antoine Le Bret (imitation/humour) 19 oct. : « Basic Einstein » avec Damien Jayat (humour/science) 10 nov. : « Le malade imaginaire » (théâtre) par la troupe « Comédiens et compagnie » 17 nov. : Aksak Quintette (musiques du monde) 1er déc. : « Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires » (comédie) 15 déc. : « Concerto pour deux clowns » (clown/ musique/mime) 22 déc. : « Cor D-Lus » (chorale occitane) 2018 !! 12 jan. : « Les coquettes » (humour musical)

12 couleurs Manosque #79

24 jan. : « Debout là-dedans ! » (arts du cirque) par la compagnie Loly Circus 9 fév. : « Les liaisons dangereuses » (théâtre amateur) par la compagnie « A p’art être » 17 fév. : « Les brigandes du château d’If » (comédie musicale marseillaise) 16 mar. : « Mariage et châtiment » (théâtre de boulevard) Du 6 au 8 avril : week-end musical 13 avr. : « Le temps qui reste » (théâtre de boulevard) 20 avr. : « Le dernier des hommes » (ciné-théâtre) par la compagnie Cartoun Sardines Théâtre 4 mai. : « Abracadabrunch » (comédie) de et avec Alil Vardar


sports Le Triathlon se fête aux Vannades les 24 et 25 juin 2017 Derrière l’image de l’athlète surentraîné, capable d’enchaîner les disciplines sans grimacer, il y a la réalité d’un sport populaire. Comme chaque année, le triathlon des Vannades sera d’ailleurs organisé dans cette optique : comme une grande et belle fête, et non une épreuve élitiste. Pour preuve, le week-end débutera avec, en guise de dégustation, des courses dédiées aux enfants. Car si l’enchaînement des trois disciplines est connu pour son degré d’exigence sportive, les organisateurs manosquins tiennent à démontrer que le triathlon est aussi un sport complet, Triathlon 2016 agréable et, surtout, accessible. Ainsi, autour de l’épreuve phare masculine ; on retrouve tous les ingrédients nécessaires. À commencer par une pléiade de courses, adaptées à tous les âges, tous les niveaux et toutes les situations. À l’image des paratriathlètes qui, comme l’année dernière, pourront prendre le départ de la course des féminines, le samedi après-midi. À noter enfin que, face au succès populaire des éditions précédentes, avec une « course M.  » toujours complète des semaines à l’avance, l’organisation a décidé d’accueillir cette année 160 coureurs supplémentaires : ils seront donc 600, sans compter les relayeurs, à plonger dans les eaux des Vannades pour tenter de décrocher le trophée de cette 17e édition.

Le programme

Samedi 24 juin : Course des 6-9 ans (50 m natation, 1 500 m VTT, 400 m course à pied), départ à 13 heures - Course des 8-11 ans (100 m natation, 2 400 m VTT, 800 m course à pied), départ à 13 h 45 - Course des 10/13 ans (200 m natation, 4 000 m VTT, 1 200 m course à pied), départ à 14 h 30 - Course XS 100 % féminine, avec découverte du paratriathlon (250 m natation, 7 km vélo, 1,6 km course à pied), départ à 16 h 30.

Dimanche 26 juin : Course M (1 500 m natation, 53 km vélo, 9,2 km course à pied), nombre limité à 600 coureurs individuels et 25 équipes en relais ; départ à 9 heures - Course XS, ouverte à tous à partir de la catégorie minimes (400 m natation, 11 km vélo, 3,2 km course à pied), nombre limité à 300 coureurs ; départ à 15 h 30.

Manosque « hand’folie » le 20 juin 2017 La tournée des « Minots Hand’Folie » fera étape à Manosque, à La Rochette, le mardi 20 juin. Organisée par la Ligue de Provence de handball, en partenariat avec l’Education nationale et l’USEP, cette manifestation permet à toutes les classes du département (préalablement inscrites par leurs enseignants), de participer à un tournoi entièrement dédié aux enfants. Les équipes seront composées de 6 joueurs maximum (4 sur le terrain), pourront être mixtes… et devront désigner ellesmêmes l’arbitre des rencontres, parmi les enfants présents.

Et aussi… Athlétisme le 17 juin ! Plus de 100 athlètes, dans toutes les catégories d’âge, sont attendus le samedi 17 juin pour le traditionnel Tour de pointes, organisé par l’Entente Provençale. couleurs Manosque # 79

13


expression libre Majorité municipale, Manosque au Coeur Front national, Manosque Bleu Marine Centre ancien, centre historique, cœur de ville, nous portons la ville en chacun de nous, animés par une même envie de donner à voir ses richesses naturelles. Un programme estival ambitieux avec de nombreuses animations festives et touristiques crée du lien entre habitants et touristes. L’ensemble de la majorité s’y entend, nous portons haut les couleurs de notre ville et de son cœur. Nos choix ont de la valeur pour les Manosquines et les Manosquins ainsi que pour les touristes toujours émerveillés de découvrir une ville dans laquelle il fait bon vivre et déambuler. Nous allions ambitions et responsabilités afin de permettre à notre ville de rayonner pleinement. Nous exhortons chacun d’entre vous à être fiers de notre ville, à porter nos commerces, à exprimer nos sentiments pour cette ville qui nous le rend bien. Notre action porte, collectivement, sur notre immanquable envie de l’accompagner dans son changement que ce soit par les travaux, par la dynamisation du centre, par son évolution naturelle mais surtout pour que le cœur de Manosque batte en chacun de nous.

Je veux revenir sur les différentes augmentations décidées par Monsieur le Maire. L’année dernière, c’est près de 2 millions d’euros supplémentaires qui ont été ponctionnés dans la bourse des Manosquins ! Cette année, nous avons droit à une augmentation du prix de la cantine ainsi que de la garderie de 20% et, ce n’est sûrement pas fini. Qui paie ? C’est la question que devraient se poser nos élus au pouvoir, quand 45% des foyers Manosquins ne sont pas soumis à la taxe d’habitation. Car, ayant malheureusement des revenus trop modestes ! C’est bien sûr la strate moyenne, qui une fois encore paie ces tributs ! Ces Français dits « moyens » qui travaillent, qui consomment, et qui aujourd’hui n’en peuvent plus ! Car ils sont assassinés par les impôts et les taxes nationales et enterrés par les taxes locales. La conséquence de ces augmentations que nous dénonçons, sera, je le crains, dramatique pour notre commerce et notre artisanat local. Les rideaux n’ont pas fini de se baisser !

Front de gauche, Manosque Citoyenne

Vivre Autrement Manosque

Les tarifs s’envolent (+5% pour la cantine, +20% pour la garderie). Normal pour la majorité municipale qui aboie «quelle affaire, … ce n’est pas grand-chose». Si, c’est grand chose pour les familles défavorisées. Si, c’est grand chose pour ceux dont les salaires et aides sociales stagnent. Cette droite, c’est Marie-Antoinette disant au Peuple affamé, révolté «s’ils n’ont pas de pain qu’ils mangent de la brioche»! Le même mépris existe pour le Personnel Municipal et DLVA. Souffrance au travail et dépressions augmentent. Arrêts et accidents de travail se multiplient. Mais le Mairepatron s’en moque. Il a même tenté de nous couper le micro au Conseil d’avril, alors que nous l’alertions pour la 3ème fois. Pendant ce temps, le «management par la terreur» continue à faire des victimes. Mais nous ferons tout pour protéger le Personnel. Cette majorité n’est qu’à l’écoute de l’entre-soi des notables et des affairistes locaux. Le cœur de ville se meurt avec ses rideaux baissés. Les citoyens modestes et moyens paient toujours plus cher les services publics. De plus en plus d’employés municipaux et de la DLVA sont en danger. A part ça «tout va très bien madame la marquise»!

Texte non fourni

Conformément à la loi à la démocratie de proximité du 27/02/2002, un espace est réservé dans les colonnes du magazine municipal à l’expression des groupes d’élus-Les textes sont publiés tels que nous les recevons, sans aucune modification.

14 couleurs Manosque #79


les archives racontent… les vitraux manosquins.

Vitrail de la Vierge Noire, XIXe siècle, église Notre-Dame-de-Romigier

Vitrail, XIXe siècle, église Notre-Dame-de-Romigier Vitrail de Gérard Hermet, 1991-1992, église Notre-Dame-de-Romigier

Vitrail de Georges Lecomte, 1965, église Saint-Sauveur

Rosace, XIXe siècle, église Saint-Sauveur

Vitrail de l’arbre de vie, par Jean Carzou, 1991, Fondation Carzou

Vitrail de Saint Jude et Saint Mathieu, XIXe siècle, église Saint-Sauveur

Vitrail de la présentation de la Vierge au Temple, XIXe siècle, Couvent de la Présentation (actuelle Fondation Carzou)

Les édifices manosquins regorgent de splendides vitraux, aux couleurs chatoyantes, de toutes les époques et de tous les styles. Une exposition leur sera consacrée au mois de septembre ; en avant-première en voici quelques-uns parmi les plus beaux…

il était une fois Manosque, La Promenade Aubert Millot

Dans les années 1900…

De nos jours !

couleurs Manosque # 79

15


Manosque en images Un local plus central pour l’ACAM

En « descendant » de la rue des Marchands à la Rue Grande, l’Association des Commerçants et Artisans Manosquin (ACAM) a certes gagné en espace, avec un local deux fois plus grand que le précédent. Mais elle a surtout gagné en visibilité ! L’association est désormais installée dans les locaux précédemment occupés par l’association « A l’affiche », c’est-à-dire au cœur de la zone marchande du centre historique : « un positionnement stratégique parfaitement adapté à nos missions », comme l’a précisé Eric Vinciguerra, le président de l’ACAM. ACAM, 39 Rue Grande, 04 92 77 10 35.

Inauguration des locaux - 12 avril 2017

Fête de la Saint-Pancrace

Parade de chars - 13 mai 2017

Durant 3 jours, Manosque a célébré la Ville en débutant dès le vendredi soir sa célèbre montée aux flambeaux à la chapelle Toutes Aures. Les enfants sont venus nombreux avec leurs parents illuminant le chemin avec leurs lampions jusqu’à la chapelle.​ Moment fort de cette fête, la parade des chars a fait l’émerveillement des petits et des grands, colorant la Ville au son de l’animation nocturne. Comme chaque année, la fête foraine s’est tenue sur la place du Terreau au plus grand plaisir de tous. Un grand succès pour cette fête manosquine​.

La grande lessive

« Ma vie vue d’ici » : c’était le thème de la cinquième édition d’une grande lessive qui, chaque année, propose à tous les écoliers d’afficher et exposer leurs « œuvres scolaires ». Dessins, peintures ou montage de photos ont donc une nouvelle fois orné les grilles de nos écoles, avant de venir « sécher » au cœur du centre historique. En cette fin de mois de mars, l’exposition éphémère et, déjà, printanière, a ravi tous les Manosquins : petits et grands. La Grande Lessive 2017, promenade Aubert Millot - 28 mars 2017

Concours du Meilleur Ouvrier de France Le 26e concours « MOF » présenté à Manosque Le Comité d’organisation des expositions du travail et du concours « un des meilleurs ouvriers de France » (COET MOF) s’est déplacé à Manosque au début du mois d’avril pour présenter la 26e édition du prestigieux concours. Christian Forrestier, président du Comité d’organisation, a rappelé que l’épreuve, organisée tous les 3 à 4 ans, « évalue le savoir-faire et la créativité des candidats dans plus de 200 métiers manuels ».

Lancement du concours « Meilleur Ouvrier de France » - 11 avril 2017

16 couleurs Manosque #79

#79 couleurs manosque juin 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you