Issuu on Google+

Auteur de Crazy love *

Toi et moi pour toujours

Le mariage à la lumière de l'éternité FRANCIS & LISA CHAN


© Éditions CLC France BP 9 – F-26216 Montélimar Cedex Tél. : 04 75 90 20 54 editions@clcfrance.com – www.clcfrance.com ISBN CLC : 978-2-7222-0221-4 ISBN CLC Epub : 978-2-7222-0225-2 ISBN BLF : 978-2-3624-9344-7 Titre original : You And Me Forever, Marriage in Light of Eternity Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés. Sauf indication contraire, les versets bibliques sont tirés de la Bible version Louis Segond 1910. Traduction : Aurélie Lalire Mise en page : Pierre Glassmann Impression : IMEAF, F-26160 La Bégude de Mazenc Novembre 2015 – N° d’impression :


Toi et moi pour toujours

Le mariage à la lumière de l'éternité FRANCIS & LISA CHAN


À Rachel, Mercy, Éliana, Ézékiel et Claire, les meilleurs enfants que nous aurions pu demander. Merci Jésus, nous voulons être à toi pour toujours.


TABLE DES MATIÈRES Remerciements...................................................................................9 Introduction  : Le secret d’une vie heureuse pour toujours................11 1. Le mariage est-il si merveilleux ?................................................19 2. Poursuivez le mariage parfait .....................................................39 3. Apprendre à lutter efficacement.................................................61 4. Ne gâchez pas votre mariage......................................................89 5. Y a-t-il un espoir pour nous ?...................................................121 6. Qu’y a-t-il de mieux pour les enfants ?.....................................139 7. La course étonnante.................................................................169

7


REMERCIEMENTS Ce projet est le résultat d’un effort collectif. Les producteurs, les éditeurs, les équipes de production, les acteurs, les développeurs informatiques, les développeurs d’application, les commerciaux, les dessinateurs et les musiciens. Je remercie tout spécialement ceux qui ont tant cru à ce message qu’ils ont participé en donnant de leur temps et de leurs services. Nous croyons qu’une grande récompense les attend. Ce fut une joie de travailler avec une équipe aussi compétente que celle-ci ! Kevin Kim, merci d’avoir coordonné ce projet du début à la fin. Nous n’aurions même pas essayé sans ton aide. Liz Matthews, tu es un phénomène curieux de la nature : assistante, comptable, baby-sitter… tu as tout fait et tu es devenue un membre de notre famille. Et tu as supporté Kevin et ses manies « esclavagistes ». Nous t’aimons. Julie Chow, merci d’avoir prêté attention à tous les détails de l’édition. Tu es étonnante. Je vais faire exprès de mal orthographier certains mots pour t’entendre faire une remarque. Shawn Gordon, Tony Mattero, Nate Handon, Alejandro Cortes, Marcus Bailey, Billy Wark, Kevin Sheddon, Atoo Sakhrani, Marcus Hung, merci d’être de supers pasteurs, merci d’aimer les gens et de partager ce que vous savez. Tous les gars du projet Bayview. Nous vous aimons et sommes impressionnés de tout ce que Dieu a fait dans vos vies. 9


Toi et moi pour toujours

Jessica Henry, merci pour tes encouragements et pour le nombre incalculable d’heures que tu as passées au travail. Dann Petty, merci d’avoir dessiné la couverture et d’avoir supporté une douzaine de personnes ayant donné leur avis. Merci à Matthew Ridenour et à l’équipe commerciale. Chris Chiu, Chris Lee, Zach Johnston, Eyuel Tessema, Nati Tessema, Josh Pritchard et le reste de l’équipe technique qui a contribué à l’élaboration d’une application e-book. Merci à tous les metteurs en scène qui ont aidé à diffuser le message en créant de courts métrages visant à nous encourager à avoir de bons mariages. Merci à tous les défenseurs de ce projet qui ont diffusé ce livre le plus largement possible.

10


INTRODUCTION

Le secret d’une vie heureuse pour toujours J’aime profondément Lisa Chan. Il n’y a aucun être humain que j’aime plus au monde. Nous sommes tombés follement amoureux et nous sommes mariés en 1994. Vingt ans plus tard et avec cinq enfants, notre amour l’un pour l’autre a grandi. Jour après jour, elle s’est tenue à mes côtés avec fidélité, m’aimant, m’encourageant et me mettant au défi. Elle est ma meilleure amie. La vie à deux fut surprenante et elle continue de l’être. Mais le meilleur est à venir, j’en suis persuadé. Encore aujourd’hui, je travaille pour m’assurer que ma famille soit bien équipée pour l’avenir. Lorsque les gens évoquent ce sujet, ils pensent nécessairement à la sécurité financière pour le peu d’années qu’il reste à vivre sur cette terre. En disant cela, je fais allusion aux millions d’années qui viendront après notre existence terrestre. Les gens m’accusent d’en faire trop en préparant ainsi les dix premiers millions d’années d’éternité. Selon moi, les gens en font trop en s’inquiétant démesurément des dernières années de la vie terrestre. J’ai déjà imaginé comment serait la rencontre de Lisa avec Dieu. La Bible déclare que cette rencontre se produira assurément. Un jour, ma femme se tiendra devant le Créateur et juge de toutes choses. Quel moment stupéfiant cela sera-t-il ! Aucun de nous ne 11


Toi et moi pour toujours

sera prêt pour ce grand choc, pourtant les Écritures nous invitent à passer nos vies à nous y préparer. Je ne suggère pas que nous devions travailler à gagner l’acceptation de Dieu, ce serait une hérésie. Nous sommes les bienvenus dans sa présence si nous faisons confiance à l’œuvre de Jésus sur la croix (Jean 3.16, Éphésiens 2.1-9, 2  Corinthiens 5.21). C’est son œuvre, non la nôtre, qui détermine notre destinée éternelle. La Bible ne pourrait pas être plus claire sur le fait que nos bonnes œuvres ne peuvent nous obtenir une place dans le Royaume, alors qu’une foi vivante et active en Jésus le peut. Les disciples de Christ peuvent lever les yeux vers le Dernier Jour avec confiance, voire avec anticipation (2  Pierre 3.11-12). Néanmoins, la Bible parle beaucoup de la préparation à ce grand jour en « travaillant à notre salut » (Philippiens 2.12-13). Parce que j’aime Lisa ardemment, je désire qu’elle ait une vie exceptionnelle. Je veux même qu’elle ait une éternité merveilleuse. Je veux qu’elle puisse regarder en arrière sans avoir le moindre regret. Je veux qu’elle soit persuadée que son temps passé sur terre la prépare à l’éternité. Par-dessus tout, j’aimerais qu’elle entende Dieu lui dire « C’est bien, bonne et fidèle servante. Tu as été fidèle en peu de choses, je t’en confierai de plus grandes. Entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25.23). Pensez à toutes les récompenses, aux promotions et aux honneurs que vous aimeriez recevoir dans ce monde, réfléchissez-y avec concentration, puis répondez à cette question  : y aurait-il quelque chose de meilleur que d’entendre ces paroles de la bouche de Jésus au début de l’éternité ? Une chose étrange se produisit quand Lisa et moi commençâmes à vivre avec la vision de l’éternité : nous apprîmes à nous réjouir de l’instant présent. Beaucoup de gens vous diront de vous concentrer sur votre mariage et sur votre conjoint ; mais nous avons découvert que le fait de nous concentrer sur la mission de Dieu pour nous transformait notre mariage. Il s’ensuivit une expérience plus profonde avec Jésus — qu’aurait-il pu arriver de mieux ? 12


Le secret d’une vie heureuse pour toujours

Avoir l’esprit occupé par des choses éternelles nous garde des préoccupations futiles et ne nous donne pas le temps de lutter. Nous avons d’autres choses à poursuivre que nos propres intérêts. Il y a trop en jeu ! Dieu nous ayant créés pour un but, nous ne pouvons nous permettre de gaspiller nos vies. Nous ne pouvons nous permettre de gaspiller notre mariage en poursuivant notre propre bonheur. Depuis seize ans que nous sommes responsables d’une petite congrégation, nous avons le plaisir de voir des couples prendre des décisions radicales fondées sur leur dévotion à Jésus. Ce fut exaltant de les voir se saisir de la vision et d’en récolter les bénédictions. Nous avons beaucoup de souvenirs semblables de couples servant Jésus dans la joie. À l’inverse, nous avons été peinés de voir des couples poursuivre le bonheur tout en négligeant leur mission sur terre. Nous en avons conseillé d’autres qui étaient frustrés car ils désiraient vivre bibliquement, mais pas leur conjoint. Je ne puis vous dire combien de fois nous avons souffert pour ceux qui passaient à côté de la bénédiction de Dieu et de son projet pour le mariage. C’est en partie à cause de cette raison que nous avons, Lisa et moi, décidé d’écrire ce livre. Nous sommes attristés pour les couples blessés. Cela nous brise même le cœur. Mais nous en avons encore plus le cœur brisé quand nous voyons l’impact sur le Royaume de Dieu. Nous sommes attristés parce que s’il est vrai que les couples solides spirituellement magnifient la création de Dieu, peu nombreux sont ces couples irradiant de cette gloire. Nous sommes attristés de la victoire dont Satan jouit à la vue de couples se prétendant « chrétiens » tout en vivant de façon oisive, c’est-à-dire vivant pour eux-mêmes. Nous sommes anéantis par le nombre de personnes choisissant de divorcer plutôt que d’obéir au Roi. Le piètre état des mariages fait que l’Épouse de Christ est sale et repoussante. Nous écrivons dans l’espoir de voir des changements. Nous avons récemment rencontré de nombreux célibataires qui appréhendent de se marier. Ils ont vu leurs amis, des disciples pas-

13


Toi et moi pour toujours

sionnés de Jésus, se marier. Le résultat fut une obsession des joies familiales ou des disputes sans fin conduisant à des sessions de relation d’aide. Nous écrivons pour dire qu’il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. Vous pouvez être plus efficaces ensemble que séparément. Dans une relation saine et authentique, nous nous encourageons mutuellement à accomplir plus que ce que nous ferions chacun de notre côté. C’était cela le plan initial de Dieu. Nous sommes reconnaissants qu’il nous ait permis de travailler ensemble sur ce livre. C’est un honneur pour nous d’exalter le nom de Dieu. L’institution du mariage fut une brillante idée. Notre prière est de pouvoir apporter un peu de lumière sur la beauté de cette union. Mais je dois vous avertir. Un mariage centré sur Christ et sur l’éternité n’est pas la même chose qu’un mariage « agréable ». Lisa et moi, nous nous éclatons ensemble, mais certaines de nos décisions sont difficiles à prendre. Pourtant, nous savons qu’elles sont justes. Christ promet une vie abondante (Jean 10.10), mais l’abondance n’est pas toujours synonyme de moment agréable. Certaines des vérités énoncées dans ces pages vous feront éprouver de la peine. Mais cependant, certaines décisions prises pour la gloire de Dieu produisent une souffrance bonne et nécessaire, une souffrance que les croyants sont censés endurer dans ce monde déchu. C’est une souffrance qui nous rend plus forts, plus saints, plus aimants envers Dieu et envers les autres. Toute souffrance pour sa gloire nous rappelle constamment notre avenir où la douleur sera changée en gloire. Il existe quantité de livres traitant du mariage qui vous enseigneront à bien vous entendre et à être heureux. Ce livre n’en fait pas partie. Je ne condamne pas les autres ouvrages. En fait, nous avons appris beaucoup de précieux principes à leur lecture ces dernières années. Mais le problème de ces livres est qu’ils nous donnent souvent l’impression qu’avoir une famille heureuse est le but ultime du christianisme. Ils peuvent faire passer des choses essentielles au second plan, telles que la gloire de Dieu et sa mission. Ils peuvent 14


Le secret d’une vie heureuse pour toujours

vous pousser à troquer un bonheur éternel à venir contre un bonheur immédiat. Pour être franc, je trouve que ces livres n’expliquent pas le fait que vous pouvez vivre un beau mariage terrestre tout en étant destiné à vivre l’éternité d’une manière déplorable. Ce livre-ci parle de l’amour à avoir l’un envers l’autre pour toujours. J’aime tendrement mon épouse. J’aime l’idée du mariage et j’aime aimer car ces deux notions m’indiquent l’éclat de Jésus, qui les a tous deux créés. Je suppose que vous lisez ce livre soit parce que vous êtes amoureux de quelqu’un, soit pace que vous espérez l’être prochainement. Je prie pour que vous permettiez au SaintEsprit de vous guider vers l’amour éternel, un amour qui glorifie Jésus maintenant et pour toujours. Père, aide-nous à aimer avec sagesse et discernement.

NOTRE ESPÉRANCE : BIEN PLUS QU’UN LIVRE Lisa et moi espérons que ce livre changera littéralement votre mariage, voire votre éternité. Nous avons tous lu de bons ouvrages édifiants, mais aucun d’entre eux ne transforme la vie, surtout de nos jours où l’information est plus accessible que jamais. Beaucoup d’entre nous permettent à un tas d’informations de filtrer notre cerveau sans prendre le temps de méditer et de mettre en pratique ce que nous avons déjà appris. Pour cela, nous avons quantité d’opportunités de lire, de méditer et d’agir. Nous voudrions que vous viviez Dieu, pas seulement que vous appreniez qui il est. Comme vous le verrez, la majeure partie du livre est écrite par mes soins, mais nous pensons tous deux la même chose. Chaque chapitre contient néanmoins une partie rédigée par Lisa. En plus de ce que nous avons écrit, nous avons tourné quelques vidéos. Comme Lisa et moi sommes plus à l’aise à l’oral qu’à l’écrit, nous nous sommes amusés à tourner des vidéos créatives où nous exprimons des pensées qui n’auraient pas été aussi bien transmises par écrit. Nous espérons que ces vidéos mettront en valeur les enseignements écrits tout en vous donnant un aperçu de ce à quoi ressemble notre famille. 15


Toi et moi pour toujours

Pour ceux qui lisent la version numérique de ce livre, vous remarquerez que les vidéos sont intégrées dans le corps du texte. Pour les lecteurs de la version papier, vous trouverez les vidéos sur ce site internet : http://www.youandmeforever.org/

L’ESSENTIEL… À la lecture des pages qui suivent, vous trouverez en fin de chapitre une invitation à agir. C’est essentiel car si vous ne mettez pas en pratique ce que vous apprenez, ce livre vous fera plus de mal que de bien. « Si je n’étais pas venu et que je ne leur eusse point parlé, ils n’auraient pas de péché ; mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché. » (Jean 15.22) Les chrétiens occidentaux sont devenus experts en matière de conviction – et d’échecs dans leurs agissements. À l’inverse, les premiers chrétiens agissaient promptement. Souvenez-vous du jour de la Pentecôte (Actes 2) où les gens entendirent le sermon de Pierre et demandèrent immédiatement  : «  Que dois-je faire  ?  » Pierre leur rétorqua : « Repentez-vous et faites-vous baptiser. » Comment répondirent-ils à cela  ? Trois mille d’entre eux se dirigèrent vers l’eau pour y être baptisés. C’est ainsi que les choses sont censées se passer. Quand on est convaincu par un message, nous devrions nous demander : « Que devrais-je faire en réponse à cette vérité ? » Nous avons suggéré quelques points, mais en aucun cas nous ne prétendons savoir ce que Dieu vous demande de répondre. Si vous voulez savoir exactement ce que vous devriez faire, la meilleure réponse que nous pouvons vous donner est : quelque chose ! Si nous ne pouvons vous éclairer sur le prochain pas à faire, nous pouvons cependant vous garantir qu’il y en a un. Le pire que vous pourriez faire est de ne rien faire. « Ne vous faites pas d’illusions sur vous-mêmes en vous contentant d’écouter la parole de Dieu ; mettez-la réellement en pratique. » (Jacques 1.22) 16


Le secret d’une vie heureuse pour toujours

Récemment, j’ai lu un article parlant des personnes les plus obèses du monde, pouvant peser jusqu’à cinq cents kilos et continuant de manger jusqu’à en mourir. À un moment donné, ils perdent toute capacité de marcher et finissent grabataires. Ils deviennent dépendants et ont besoin que d’autres les fassent manger, faute de quoi ils ne pourraient s’alimenter. Cela me fait penser à beaucoup de personnes peuplant nos églises qui se gavent de prédications chaque semaine. Ils viennent aux cultes, participent à des groupes bibliques, lisent des livres chrétiens et écoutent des messages sur Internet, et malgré tout, ils pensent avoir encore besoin de davantage d’enseignements. En vérité, leur plus grand besoin est de commencer à appliquer ce qu’ils ont appris. Ils n’ont nul besoin de continuer à s’empiffrer, il leur faut s’exercer et dépenser ce qu’ils ont emmagasiné. Certains d’entre eux ont tellement consommé la Parole sans jamais la mettre en pratique que vous vous demandez s’ils arriveront à s’y mettre un jour. Ceux-là ressemblent à des grabataires spirituels, résignés à passer le restant de leur vie à étudier la Bible sans jamais engendrer de nouveaux disciples ni prendre soin des autres. C’est à eux que Jacques s’adresse : « Mes frères, à quoi cela sert-il à quelqu’un de dire : ‘J’ai la foi’, s’il ne le prouve pas par ses actes ? Cette foi peut-elle le sauver ? » (Jacques 2.14) Les gens sont parfois paralysés par la peur de l’échec. Ils ont si peur de mal faire qu’ils optent pour l’inaction. Nous devons apprendre à «  pécher par excès d’actions  », c’est-à-dire à ne pas hésiter à agir, parce que nous avons tendance à pécher par négligence. Tant de personnes restent oisives tant qu’elles n’entendent pas une voix venue du ciel pour leur dire précisément comment agir. Pourquoi ne pas agir à l’inverse, c’est-à-dire en agissant jusqu’à ce que vous entendiez une voix du ciel vous dire d’attendre ? Par exemple : pourquoi ne pas envisager d’adopter des enfants, à moins que vous entendiez Dieu vous dire clairement de ne pas le faire ? 17


Toi et moi pour toujours

Cela ne semblerait-il pas plus biblique, puisque Dieu a dit que la vraie religion consistait à prendre soin des veuves et des orphelins (Jacques 1.27) ? Une raison pour laquelle nous ne nous mettons pas à l’œuvre est la critique acerbe dont nous sommes l’objet quand nous échouons. Les gens ont tôt fait de pointer du doigt les mauvais résultats. Mais nous reconnaissons rarement le péché d’omission. Nous critiquons facilement le gars qui donne trop de sucreries à des enfants souffrant de la faim plutôt que de critiquer les milliers d’individus qui ne se préoccupent pas de ces mêmes enfants affamés. Le serviteur qui a enterré le talent de son maître au lieu d’investir comme les autres s’attira l’embarras d’un échec financier. Mais sa lâcheté lui valut la plus sévère des réprimandes  : son maître le qualifia de méchant, de paresseux et de bon à rien (Matthieu 25.24-30). Vous ne voudriez pas être le serviteur qui n’entreprend rien par peur d’échouer, n’est-ce pas ? Il est probable que vous vous trompiez en n’agissant pas de la bonne manière, mais il est certain que vous ne ferez jamais aucune erreur en n’entreprenant rien. Lisa et moi avons commis plusieurs erreurs en agissant trop vite. Comme la fois où nous rencontrâmes une femme sans-abri avec ses trois enfants, et enceinte du quatrième. Nous nous empressâmes de l’inviter à venir vivre avec nous, mais ses enfants étaient incontrôlables et faisaient pleurer les nôtres. Ils firent beaucoup de dégâts chez nous et ils ne semblaient pas apprendre quoi que ce fût de ce temps avec nous. Nous apprîmes ensuite qu’elle était sans domicile parce qu’elle refusait de suivre son mari, qui l’aimait et qui voulait être avec elle. Cela aurait pu être une erreur, mais nous ne regrettons pas d’avoir essayé. Nos vies sont pleines de réussites et d’échecs. À nos yeux, cela est préférable au fait de ne rien tenter, sous prétexte d’être prudents. Je suis sûr que nous avons commis quantité d’erreurs en n’agissant pas comme nous l’aurions dû. Mais aujourd’hui, faites quelque chose. Nous commettons tous des erreurs. Ne craignez pas d’agir.

18


1

Le mariage est-il si merveilleux ? LE MARIAGE À LA LUMIÈRE DE LA GLOIRE DE DIEU

Pendant que vous lirez cet ouvrage, quelqu’un vous regardera. Réfléchissez à cela. Le Dieu qui vous prête vie observe chacun de vos mouvements, entend chacune de vos paroles et connaît chacune de vos pensées, et il est bon qu’il en soit ainsi. Vous êtes observé par Dieu, remarqué, connu. Dieu parla et le monde vint à l’existence. Il parla, et la création fut détruite par le Déluge. Un jour, il prononcera le seul verdict qui importera quand il jugera chacun d’entre nous. C’est le Dieu qui vous connaît depuis toujours. C’est le Dieu qui vous observe pendant que vous lisez. Je sais que ce livre est censé traiter du mariage, mais oubliez cela un instant. Concentrons-nous sur quelque chose de plus grand : Dieu ; sur quelque chose de plus important : votre relation avec lui. Car cette relation est bien plus essentielle que votre couple, et elle est éternelle. Cela peut vous choquer, mais Jésus a enseigné que les unions maritales terrestres n’existeraient plus au ciel. Dans Matthieu 22,

19


Toi et moi pour toujours

on interrogea Jésus au sujet d’une veuve hypothétique qui se remaria plusieurs fois. Les responsables religieux juifs de l’époque demandèrent à Jésus quel mari retrouverait cette femme lors de son arrivée au ciel. Jésus répondit alors : « Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. » (Matthieu 22.30) Peut-être que cette affirmation est difficile à accepter (j’espère que vous ne vous en réjouissez pas…). En ce qui me concerne, je peine à imaginer le jour où Lisa et moi ne serons plus mariés, cependant deux pensées me réconfortent. Premièrement, cela ne signifie pas que nous ne serons pas profondément amoureux l’un de l’autre au ciel. Je pense que je serai bien plus proche d’elle quand nous vivrons dans des corps glorifiés exempts du péché. Les choses doivent changer pour être meilleures. Deuxièmement, j’aurai une relation avec Dieu dont la qualité sera bien supérieure à n’importe quelle proximité terrestre actuelle. Je fais confiance à Dieu qui a créé le mariage quand il promet un bien meilleur avenir. Nous devons par-dessus tout donner la priorité à notre relation éternelle avec notre Créateur. D’ailleurs, tant que votre relation avec lui n’est pas satisfaisante, vous ne serez d’aucune aide à quiconque. Les gens dont l’existence n’est pas convenable rendent la vie sociale impossible. Quand deux personnes sont droites devant Dieu, elles s’entendent bien entre elles. Pasteur depuis vingt ans, j’ai conclu que la plupart des problèmes de couple n’en sont pas véritablement : ce sont des problèmes spirituels. Quand on remonte à leur source, on trouve une relation très médiocre avec Dieu chez l’un des deux conjoints, ou une mauvaise compréhension de sa personne. Une image juste de Dieu est essentielle pour avoir un mariage sain. En fait, cette image juste de Dieu est essentielle pour tout. Comme A.W. Tozer l’exprime : « Tous les problèmes du ciel et de la terre, 20


Le mariage est-il si merveilleux ?

bien qu’ils nous défient dans le temps présent, ne sont rien comparés au problème accablant de Dieu : le fait qu’il soit, ce qu’il est et notre attitude à nous, êtres humains moraux, vis-à-vis de lui*. » À présent qu’il est clair que ce chapitre parle davantage de Dieu que du mariage, vous allez peut-être vouloir le sauter pour aller à ce qui vous intéresse. Après tout, votre relation avec Dieu va très bien et vous vous attelez à faire fonctionner votre couple. Mais ne faites pas de bêtise ; ne partez pas du principe que votre relation avec Dieu est au beau fixe. Nous ne pouvons pas nous permettre d’être satisfait de cette relation. Pratiquement tous les gens que je rencontre croient être en bonne voie pour le paradis. Lorsque j’assiste à des funérailles, l’éloge funéraire déclare que le défunt est maintenant «  dans un meilleur endroit. » Mais si cela est vrai, pourquoi Jésus parle-t-il d’une porte étroite et d’un chemin resserré ? « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7.13-14) Jésus est clair  : tout le monde n’est pas en bonne voie pour entrer au ciel. Peu trouvent la vie éternelle. Alors au lieu de vous focaliser sur les symptômes d’un mariage malade, concentrez-vous sur ce qui est vital. Cette préoccupation doit être au centre de nos couples parce que la viabilité de l’alliance maritale en dépend : celle-ci sera soit merveilleuse soit destructrice. Commençons par citer les passages bibliques relatifs à mes propos : « La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse. » (Psaume 111.10) * . A.W. Tozer, The Knowledge of the Holy, San Francisco: Harper-San Francisco, 1992, p. 3. Non traduit en français. 21


Toi et moi pour toujours

« La crainte de l’Éternel est le commencement de la science. » (Proverbes 1.7) « La crainte de l’Éternel mène à la vie. » (Proverbes 19.23)

CRAINDRE DIEU Je suppose que vous ne vous attendiez pas à trouver ce genre de verset dans un livre traitant du mariage. Pourtant, rien n’est plus fondamental pour une alliance heureuse. Sans une saine crainte de l’Éternel, il ne peut y avoir de vie heureuse et empreinte d’amour. Sans cette condition, nos priorités ne seront pas dans le bon ordre. Mais lorsque la crainte de Dieu est le fondement d’une vie, une vie et un mariage merveilleux peuvent alors naître et croître. « L’Éternel aime ceux qui le craignent. » (Psaume 147.11) «  Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme  ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. » (Matthieu 10.28) La plupart des gens sous-estiment notre confrontation avec Dieu. Ce sera de loin le moment le plus terrifiant de notre existence, et nous ne pouvons pas ignorer le fait que ce moment peut arriver d’un instant à l’autre. Que pensez-vous ressentir quand vous le verrez ? Je suis pratiquement sûr que vous ne penserez pas le moins du monde à votre famille. Bien que nous ne puissions savoir exactement comment nous nous sentirons, les Écritures contiennent des récits racontant la réaction de certaines personnes quand ils l’aperçurent. Il y eut Jean, qui s’effondra tel un cadavre (Apocalypse 1.17). Il y eut Ésaïe, qui se maudit lui-même et qui déclara sa propre nature pécheresse 22


Le mariage est-il si merveilleux ?

(Ésaïe 6.5). Puis il y eut Job, qui prit immédiatement conscience de sa folie et qui dit : «  Mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » (Job 42.5-6) Bien qu’étant toutes différentes, chacune de leurs réponses se caractérisa par la peur et l’effroi. Et cette mentalité n’est pas propre à l’Ancien Testament. Comparez Ésaïe 2.17-19 avec Apocalypse 6.15-16 et vous verrez que Dieu n’est pas devenu moins terrifiant dans le Nouveau Testament. «  L’homme orgueilleux sera humilié et le hautain sera abaissé  : l’Éternel seul sera élevé ce jour-là. Toutes les idoles disparaîtront. On entrera dans les cavernes des rochers et dans les profondeurs de la poussière pour éviter la terreur de l’Éternel et l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour effrayer la terre. » (Ésaïe 2.17-19) «  Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6.15-17) Bizarrement, je n’ai rencontré que peu de personnes qui pensaient à ce moment. Est-ce parce que nous ne croyons pas vraiment qu’il va arriver ? Nous pensons à nos prochaines vacances et

23


Toi et moi pour toujours

nous imaginons combien elles seront formidables. Nous pensons aux épreuves à venir et nous nous inquiétons déjà de leur difficulté. Pourquoi ne pensons-nous pas à notre rencontre avec Dieu en premier ? Je m’efforce d’y penser aussi souvent que possible parce que cela me garde concentré sur l’essentiel. C’est aussi pour cela que j’imagine Lisa rencontrant Dieu pour la première fois. Je l’aime et je désire qu’elle soit prête pour ce rendez-vous. Beaucoup d’entre nous deviennent nerveux face à certaines personnes. Dans ces conditions, comment pouvons-nous nous préparer à rencontrer Celui qui «  habite une lumière inaccessible  » (1 Timothée 6.16) ? Heureusement, la Bible fut écrite dans cette optique.

REGARDER À DIEU Je fus intimidé quand je dus me présenter à Lisa la première fois. Vingt ans plus tard, cela a changé de façon très significative. Je me sens bien plus à l’aise avec elle qu’avec n’importe qui d’autre. Le temps passé en présence d’une personne change beaucoup de choses. Les relations changent tout. Dans Apocalypse 4, la Bible parle d’anges qui sont en présence de Dieu. Il est dit que « jour et nuit, ils ne cessent de répéter ‘Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient  !’  » Tout ce qu’ils font se résume à contempler Dieu et à déclarer sa sainteté. Ils le font en ce moment même, ils seront encore en train de le faire quand vous aurez posé ce livre, quand vous serez allé vous coucher, ainsi que le lendemain. Il vaut la peine de passer chaque moment en sa présence et de proclamer sa grandeur. N’est-il donc pas évident de passer ne serait-ce qu’une petite partie de votre journée à faire de même ? Vous y êtesvous consacré aujourd’hui ? Dieu désire que nous le louions et le remerciions tout le jour (Éphésiens 5.18-20). Si nous ne regardons pas à Dieu, nous passerons notre temps à regarder des choses de moindre importance, c’est-à-dire nous-mêmes. 24


Le mariage est-il si merveilleux ?

C’est l’erreur que commettent beaucoup de couples. Ils passent trop de temps à se regarder et à s’admirer l’un l’autre, mais peu de temps à regarder à Dieu. Ils commencent naturellement à structurer chaque aspect de leur vie autour des quelques années passées en commun sur cette terre au lieu de penser aux millions d’années qu’ils passeront en présence de l’Éternel. Ou hors de sa présence… Ces gens vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir, ils vivent comme si le Roi ne revenait pas de façon imminente. David n’avait qu’une requête : «  Je demande à l’Éternel une chose, que je désire ardemment : je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, pour contempler la magnificence de l’Éternel et pour admirer son temple. » (Psaume 27.4) C’était là tout ce qu’il lui demandait car il savait que c’était la seule réponse à tous ses problèmes. Imaginez un instant que vous vous teniez devant le trône de Dieu. Tout perdrait de son importance. L’absurdité des problèmes qui retiennent notre attention et la manière dont ils nous affectent seraient alors exposées. C’est pourquoi David disait à Dieu que tout ce qu’il désirait était de le voir quotidiennement, de ne regarder qu’à lui. Si je pouvais jeter un œil sur le manuscrit de vos prières faites au cours de ces derniers mois, quel genre de prière répétitive y verrais-je inscrit ? Répondez-y. Nos prières révèlent beaucoup sur nous-mêmes. Nos requêtes nous montrent ce que nous chérissons, et le ton de notre voix révèle l’opinion que nous avons du Père. « Dieu est au ciel, et toi sur la terre : que tes paroles soient donc peu nombreuses. » (Ecclésiaste 5.1) Point n’est besoin de partir à la recherche de Dieu. Il est à vos côtés en ce moment même. Prenez le temps d’être avec lui, de le 25


Toi et moi pour toujours

fixer avec intensité, de le louer. Cela sera peut-être une nouvelle expérience pour vous. Soyez seul avec lui, sans rien lui demander. Lisez la description le concernant dans Apocalypse 4 et 5 et représentez-vous-le mentalement tandis que vous entrez dans sa présence. Ne parlez pas trop ni ne demandez quoi que ce soit. Contentez-vous de penser à lui et de lui dire combien vous le révérez. Fermez les yeux et faites-le maintenant. Si vous venez de le faire, je suppose que vous voyez l’importance de vous centrer sur lui par-dessus tout. Si une personne mariée fait régulièrement cela, de nombreux problèmes s’évanouiront. Je le répète, nos prétendus problèmes de couple ne sont que des problèmes de cœur, des problèmes spirituels. Notre manque d’intimité avec Dieu engendre un vide que nous tentons de remplir pas de pâles substituts tels que l’opulence, les loisirs, la célébrité, le respect, la vie sociale ou le mariage. Peu nieront que les couples sont brisés par l’égoïsme. Parfois, nous surestimons nos propres passe-temps tout en ignorant les désirs de Dieu et des autres. Mais nous ne pouvons pas remédier à notre narcissisme en essayant de nous nier nous-mêmes. La solution réside dans notre regard vers Dieu, et quand nous le regardons, tout le reste pâlit. Non seulement le fait de méditer sur Dieu crée une proximité avec lui mais cela ravive notre crainte vis-à-vis de lui. Parfois, c’est une sainte crainte qui protège notre mariage quand les sentiments de proximité ne sont plus là.

PROTÉGER NOTRE MARIAGE Les circonstances sont différentes de nos jours. Le péché est plus accessible et mieux accepté. Deux domaines spécifiques me viennent à l’esprit, tous deux liés au mariage : la pornographie et le flirt. Quand j’étais enfant, si un gars se rendait au comptoir d’un buraliste pour acheter un magazine Playboy, il était automatiquement considéré comme un pervers. Aujourd’hui, les gens peuvent vision-

26


Le mariage est-il si merveilleux ?

ner des images pornographiques sur leurs téléphones portables. Et la plupart d’entre eux ne trouvent pas cela pervers puisque c’est la norme ! Quand j’étais enfant, une femme avait l’obligation de sortir avec un homme à la vue de tous — dans une société digne de ce nom. Encore une fois, le regard des gens sur eux était pesant et pouvait faire passer la femme pour une prostituée. Aujourd’hui, avec Facebook et les SMS, les hommes et les femmes peuvent s’approcher secrètement pour « s’essayer ». Et les aventures qui en naissent, de même que les divorces, sont devenus tout à fait acceptables, y compris dans l’Église. Cependant, certaines choses n’ont jamais changé. Dieu voit toujours tout. Il hait toujours le péché. Bien que la majorité accepte tout et n’importe quoi, ce n’est pas le cas de Dieu. Des excuses telles que « Mon mari ne prête aucune attention à moi » ou « Mon épouse n’a pas cherché à satisfaire mes besoins » ne tiennent pas devant lui. Satan est toujours à l’origine de ces voix qui vous disent que tout va bien – même lorsque ces voix appartiennent à vos amis, à vos conseillers ou à vos pasteurs. Et la réponse au péché est toujours la même : craignez Dieu. L’amour que vous portez à votre famille n’est pas toujours suffisant pour la protéger de votre propre méchanceté. C’est la conviction profonde qu’un Dieu saint vous observe, qu’il vous détournera du mal quand les tentations seront revêtues de leurs plus beaux atours. « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption, mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.  » (Galates 6.7-8) « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremble27


Toi et moi pour toujours

ment, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent.  » (Philippiens 2.12) Souvenez-vous qu’il y a toujours un ennemi prêt à ruiner votre couple. Notre lutte ne se situe pas au niveau de la chair et du sang (Éphésiens 6.12) donc la solution ne se situe pas dans plus de vacances, de rendez-vous nocturnes ou de séances chez un conseiller conjugal. Ces choses ne sont pas mauvaises mais nous devons comprendre qu’il y a davantage à faire. Des prières sincères et adressées à Dieu avec concentration seront infiniment plus puissantes que n’importe quelle stratégie humaine déployée pour obtenir une union satisfaisante. « La prière du juste a une grande efficacité. » (Jacques 5.16) L’autre source de puissance à ne surtout pas négliger est la Bible. Cette phrase peut faire le même effet qu’un disque rayé à ceux qui ont grandi dans l’Église, néanmoins j’espère que vous n’éteindrez pas pour autant. Les versets bibliques sont bien davantage que de bons enseignements, ils contiennent une puissance. Ils ne sont pas de simples suggestions, ce sont des paroles vivantes prononcées par le même Dieu dont les premiers propos ont créé notre univers. « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles. Elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » (Hébreux 4.12) Les mots contenus dans votre Bible portent en eux une puissance infinie afin de pénétrer votre intériorité même. Ils vont audelà de votre aveuglement, de votre hypocrisie et de vos fausses motivations, et ils mettent à nu votre âme. Vous vous asseyez pour lire ce livre et il vous sonde, faisant l’œuvre divine dans votre cœur et dans votre esprit. Nous entendons toutes sortes d’opinions provenant de gens arrogants, c’est pourquoi nous avons besoin de pu28


Le mariage est-il si merveilleux ?

rifier nos esprits en nous remémorant les uns les autres les paroles actuelles de Dieu. Lisez les passages suivants lentement et avec respect. Lisez-les à voix haute, à vous-même ou à quelqu’un : «  Ne te presse pas d’ouvrir la bouche, et que ton cœur ne se hâte pas d’exprimer une parole devant Dieu ; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre : que tes paroles soient donc peu nombreuses. Car, si les songes naissent de la multitude des occupations, la voix de l’insensé se fait entendre dans la multitude des paroles. Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l’accomplir, car il n’aime pas les insensés  : accomplis le vœu que tu as fait. Mieux vaut pour toi ne point faire de vœu, que d’en faire un et de ne pas l’accomplir. Ne permets pas à ta bouche de faire pécher ta chair, et ne dis pas en présence de l’envoyé que c’est une inadvertance. Pourquoi Dieu s’irriterait-il de tes paroles, et détruirait-il l’ouvrage de tes mains ? Car, s’il y a des vanités dans la multitude des songes, il y en a aussi dans beaucoup de paroles ; c’est pourquoi, crains Dieu. Si tu vois dans une province le pauvre opprimé et la violation du droit et de la justice, ne t’en étonne point ; car un homme élevé est placé sous la surveillance d’un autre plus élevé, et au-dessus d’eux il en est de plus élevés encore. » (Ecclésiaste 5.1-7) « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et 29


Toi et moi pour toujours

votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! » (2 Pierre 3.10-12) De tels versets méritent quelques explications. Plus nous les lisons, plus nos vies sont fortifiées. Plus nous nous les répétons dans notre couple, plus celui-ci se renforce. Protégez votre couple en vous remémorant l’un l’autre que Dieu est saint et que le Messie peut revenir d’une minute à l’autre. Nous avons tous tendance à chercher la vérité en nous. Dans notre arrogance, nous pensons pouvoir résoudre les problèmes par notre intelligence. Mais la Bible insiste sur le fait que même nos meilleures pensées n’arriveront jamais à la cheville de Dieu. De ce fait, qu’il s’agisse du mariage ou d’un autre sujet, ne nous appuyons jamais sur notre sagesse humaine. Nous ne pouvons rien faire de mieux que d’écouter les paroles divines. « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. » (Ésaïe 55.8-9) Si ces versets sont vrais, alors nous devrions arrêter de chercher toute réponse dans notre esprit et passer nos journées à étudier son esprit à Lui.

LOUER DIEU, NON LE MARIAGE Lorsque mon ordinateur se met en veille, le fond d’écran affiche une photo de notre famille courant sur une plage. Quand je la regarde, je suis souvent porté à louer Dieu. Comment nous a-t-il amenés là ? L’imagination et la puissance requises pour créer des gens et pour bâtir des mariages est littéralement insondable. La création de la famille est une idée brillante. Vivre son existence 30


Le mariage est-il si merveilleux ?

non pas en tant qu’individus, mais intégrés au sein de groupes dont les membres se manifestent leur amour et leur soutien les uns envers les autres, qui s’épaulent dans les épreuves et qui se réjouissent ensemble dans les bons moments, qui prient et qui louent ensemble,  qui d’autre aurait pu créer quelque chose de si beau ? Soyons vigilants, cependant. S’il est bon de jouir de ce que Dieu a créé, l’amour de la famille peut vite éclipser tout le reste. Quand on interrogea Jésus pour savoir quel était le plus grand commandement, il répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. » (Matthieu 22.37-38). Il poursuit : « Celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. » (Matthieu 10.37). Jésus est clair, il veut toute la place dans nos vies. En fait, il dit également  : «  Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple. » (Luc 14.26). Ce n’est pas que nous devions l’aimer un petit peu plus que ce que nous aimons nos familles. Non, notre amour pour lui doit être tout autre. Il est au-dessus de nous, par conséquent notre amour devrait se situer bien au-delà de celui que nous portons à nos familles. L’écart entre notre amour pour Dieu et notre amour pour nos conjoints devrait être de taille. Aucune comparaison n’est possible entre les deux. Nous classons ordinairement ce que nous aimons de la façon suivante (à gauche), alors que le bon ordre devrait être différent (à droite) : 1. Dieu 2. Famille 3. Amis 4. Travail 5. Possessions matérielles

31

1. Dieu

2. Famille, amis, travail, possessions matérielles


Toi et moi pour toujours

Bien trop de gens se satisfont de la liste de gauche, mais ce classement n’est pas biblique. Elle se dresse même en opposition avec l’enseignement biblique. Dieu exige en effet que nous le regardions comme un être saint, c’est-à-dire comme un être « à part ». Si nous aimions Dieu comme nous le devrions, rien ne devrait arriver en deuxième position immédiatement après lui. Encore une fois, la plupart de ces choses devraient largement passer au second plan tandis que vous avez les regards fixés sur Dieu. Examinez votre cœur à présent. Quel est votre premier amour ? Pour quel sujet priez-vous ? Sur quoi méditez-vous ? Nous fûmes créés par lui et pour sa gloire. « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. » (Colossiens 1.16) « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. » (1 Corinthiens 10.31)

L’ENJEU EST TROP IMPORTANT — Lisa Dans Philippiens 3, Paul parle de la droiture qui vient par la foi en Jésus. Il dit : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. » (verset 12). Ainsi donc, beaucoup trop de personnes oublient qu’après le temps du salut vient le temps de la sanctification, c’est-à-dire le processus permettant de devenir saint. Votre position de personne sauvée est acquise dès le moment où vous acceptez Jésus, mais votre droiture – ce qui vous rendra semblable à Christ – a besoin de toute une vie pour croître. C’est pour cela que Paul aspire à se saisir de tout ce que Christ a à offrir. 32


Le mariage est-il si merveilleux ?

Nous ne pouvons pas nous arrêter de poursuivre ce but, dans aucun domaine de nos vies. Et la ressemblance à Christ doit occuper une place prépondérante dans notre mariage parce que celui-ci constitue une formidable façon de témoigner de l’Évangile et de la gloire de Dieu. C’est la première chose que les gens regarderont si nous croyons vraiment en ce que nous affichons. Quelqu’un peut tout à fait avoir un don pour parler, être généreux ou connaître les Écritures en profondeur, mais si son mariage ne parle pas de lui-même, tout le reste est vain. Comment peut-il traiter sa femme ainsi ? Pourquoi manifeste-t-elle si peu de respect pour son mari ? Il est évident que de telles personnes ne croient pas ce qu’elles proclament croire. Nous devrions être tourmentés de ce que si peu de mariages chrétiens reflètent l’Évangile. Parvenez-vous à imaginer un taux de divorces proche de zéro chez les chrétiens ? Quelle façon incroyable ce serait de montrer au monde entier combien nous sommes différents ! Nous sommes animés de l’esprit de Christ, nous sommes remplis de la puissance du Saint-Esprit, nous choisissons de mourir à nous-mêmes, d’aimer et de pardonner même lorsque les circonstances deviennent difficiles. Il y a de quoi faire réfléchir. C’est ce que Dieu veut pour son peuple. « Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde. » (Philippiens 2.14-15) Votre mariage se démarque-t-il de cette génération ? Cette relation a été désignée par Dieu pour refléter sa gloire. Il n’y a que deux solutions  : soit nous répandons une lumière en cohérence avec lui, soit nous prenons part à la corruption et à la dépravation du monde environnant. D’une certaine façon, si nous ne nous appliquons pas à soigner notre relation maritale, peu importera que nous nous appliquions au reste. 33


Toi et moi pour toujours

Le mariage n’est pas une mince affaire quand il est considéré sous cet angle. Dieu œuvre tellement dans notre esprit et dans notre cœur par le biais de cette relation. C’est une alliance qui nous apprend l’humilité et la sanctification, elle nous oblige à lutter contre notre égoïsme et notre fierté. En contrepartie, elle nous donne l’occasion de faire montre d’amour et d’engagement. Voici une citation que j’ai entendue récemment : « Il nous incombe de faire en sorte que les gens croient que Dieu est bon, aimant et vrai. » Dieu a toujours voulu se révéler par le biais de son peuple. De même qu’il a utilisé la nation d’Israël pour montrer au monde qu’il était le vrai Dieu, il nous a appelés pour le représenter autour de nous. Nos vies devraient ainsi être la preuve qu’il est véritablement Dieu. La manière dont nous aimons notre conjoint devrait rendre l’amour de Christ accessible et palpable pour tous. Ne serait-ce pas formidable si la bonne santé de votre couple amenait littéralement quelqu’un au salut en Jésus ? Les gens ont besoin de voir Dieu en vous et dans votre relation avec votre conjoint. Le monde a désespérément besoin de voir un juste reflet de Christ et de l’Église dans nos foyers, parce qu’il s’agit de la gloire divine ! Il nous faut un changement profond de mentalité quant à nos modes de vie et à nos rapports au mariage. J’ai lu une citation étonnante de notre chère amie Joni Eareckson Tada. Ce qu’elle dit transcende son propre combat contre la quadriplégie et la souffrance chronique, et peut s’appliquer à toute circonstance dans notre vie (qu’elle soit triste ou heureuse). Elle dit ceci : « J’ai pris conscience que l’enjeu dépassait largement ma propre insatisfaction relative à ma chaise roulante et à ses inconvénients. Je me suis donc centrée sur Dieu. Sa gloire était en jeu, et c’est cela qui me permit de m’atteler à trouver mon bonheur en lui seul (pas le bonheur en pensant à ma vie d’avant). Il ne s’agissait plus d’être satisfaite ou non de son plan 34


Le mariage est-il si merveilleux ?

pour ma vie, il s’agissait de trouver en lui la source complète et suprême de mon contentement. Ceci, à ma grande joie, lui attribuait la plus grande gloire. » Quelle perspective fabuleuse. Peu importe si vous union est satisfaisante ou non, la vraie question est de savoir si vous êtes satisfaits de votre relation avec Dieu. Que votre foyer soit empreint de joie ou de tristesse, la gloire divine est en jeu. Avez-vous besoin de centrer votre attention sur lui ? À mon sens, cette conception des choses justifie à elle seule la rédaction de ce livre. Il y a tant et tant de croyants aux prises avec leurs satisfactions personnelles et qui ne se soucient pas de savoir si leur vie est en adéquation avec le Père. Où est l’enthousiasme à vouloir renoncer à un sentiment de bonheur dans nos couples pour l’amour de la gloire de Dieu ? Au lieu de cela, nous nous accrochons à nos droits et oublions qu’il y a quelque chose de bien plus immense, quelque chose de cosmique au-dessus de nos têtes. «  Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 5.16) Il n’a toujours été question que de la gloire de Dieu. Nos existences et nos couples peuvent permettre que d’autres le louent ! Surtout de nos jours où l’égoïsme, les ténèbres et l’orgueil règnent en maîtres. « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! » (Éphésiens 5.8)

CONCLUSION Même si la Bible nous aide à comprendre ce qu’est le mariage et son fonctionnement, ce n’est pas un livre sur le mariage, c’est un livre qui parle de Dieu. C’est un livre qui nous parle du Créateur en 35


Toi et moi pour toujours

nous révélant son caractère, en nous décrivant ses actions passées et en nous instruisant sur ses interventions futures. Quand on considère l’histoire biblique dans sa globalité, notre façon démesurée de faire passer nos relations en premier devient ridicule. La Bible commence avec un Être dont la puissance est telle que lorsque ses paroles commandaient aux choses non encore existantes d’apparaître, elles obéissaient. Elle nous présente un Être si saint et si juste qu’un jour il fit périr par le déluge chaque être humain de la terre, n’en épargnant que huit qui lui étaient restés fidèles. Ce livre contient quantité d’exemples où l’on voit Dieu punir l’arrogant et bénir l’humble. Puis il conclut avec des visions terrifiantes du jugement à venir, où chaque individu est envoyé soit dans un lieu rempli de la présence divine, soit dans un lieu de souffrances éternelles loin de lui. Dieu est la personne principale de tous les récits des Écritures. Il est le Créateur de la vie, le Juge et le Sauveur. C’est pourquoi, lorsque la Bible parle du mariage, soyons vigilants de ne pas utiliser la Bible aux seules fins d’y trouver quelques conseils ou astuces sur ce sujet. L’enjeu est bien plus grand. Approchez-vous de Dieu et laissez cette relation déborder sur votre mariage. Quand tout va bien avec Dieu, votre couple peut devenir ce qu’il doit être. La paix intervient quand les deux parties trouvent un accord. Un accord avec Dieu, fondé sur sa sainteté et sur la suprématie qu’il mérite dans nos vies.

MISE EN PRATIQUE L’important dans ce chapitre est que vous répondiez avec honnêteté à la vérité. Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions pour vous y aider. Si elles vous aident à craindre Dieu et à l’exalter comme il se doit, mettez-les en pratique ! Et si vous avez d’autres idées, mettez-les à exécution. L’important est que vous fassiez quelque chose.

36


Le mariage est-il si merveilleux ?

FAITES UN HISTORIQUE DE VOTRE RELATION ‘‘ Commencez par vous décrire tels que vous étiez lors de votre première rencontre. ‘‘ Décrivez aussi ce que vous êtes aujourd’hui. Comment avez-vous évolué ou régressé depuis votre rencontre ? ‘‘ Projetez-vous dans dix ans. Si votre couple devait être exactement ce que vous désirez dans dix ans, à quoi ressemblerait-il ? ‘‘ À présent, considérez le point A (où votre relation a commencé) et le point B (là où vous vous trouvez en ce moment, quelles étapes aurez-vous besoin de passer pour atteindre le point C (où vous serez dans dix ans) ? Quels sacrifices devrez-vous faire pour y parvenir ? Quelles habitudes devrez-vous cultiver ? De quelles autres devrez-vous vous débarrasser ? Comment pouvez-vous vous aider l’un l’autre sur ce chemin ? ANALYSEZ VOTRE CRAINTE DU SEIGNEUR ‘‘ Décrivez dans quelle mesure chacun de vous craint le Seigneur actuellement. Décrivez de quelles façons votre crainte du Seigneur est forte et appropriée ainsi que ce qui vous fait dire que vous ne le craignez pas suffisamment. ‘‘ Aidez-vous mutuellement de vos descriptions. Assurezvous que votre description est exacte en échangeant vos listes et en les commentant. ‘‘ Élaborez une stratégie pour vous aider l’un l’autre à développer votre crainte de Dieu. Pour ce faire, quels passages des Écritures pouvez-vous lire ensemble ? De quelle manière pouvez-vous prier l’un pour l’autre  ? Quel indice devriez-vous chercher pour indiquer que chacun d’entre vous est en train de grandir dans la crainte de Dieu ?

37


Toi et moi pour toujours

Le mariage est fabuleux, mais il ne dure pas pour l’éternité Il n’existe que jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ensuite viendront les récompenses ou les remords éternels, en fonction de ce que nous aurons fait de nos vies. Un Dieu jaloux nous demande de le rechercher en premier avec ardeur. La vie prend alors tout son sens et chacun de ses aspects trouve sa juste place. L’amour, le rire et l’intimité furent créés pour que nous en jouissions. Il est donc possible d’aimer sa famille pleinement sans pour autant négliger l’éternité. Il s’agit pour cela de fixer notre regard dans la bonne direction.

À PROPOS DES AUTEURS Francis Chan est l’auteur de Crazy love*, Dieu oublié et Multipliez-vous. Francis s’occupe d’implanter des églises aux alentours de San Francisco et il a récemment lancé un mouvement visant à faire des disciples, appelé « Multipliez-vous ». Lisa Chan est conférencière et présentatrice de la série chrétienne True Beauty. Lisa et Francis ont sept enfants et ils résident en Californie. *

Amour fou

ISBN CLC : 978-2-7222-0221-4

Réf. CLC : CLCT040 ISBN BLF : 978-2-3624-9344-7

Réf. BLF : 15269

38

Éthique biblique – Mariage

14,90 € TTC


Toi et moi pour toujours