Page 1

Service de presse 6 2 mai 2014

Les déplacés de la guerre syrienne au Moyen-Orient

La Suisse doit soulager les souffrances des réfugiés Odilo Noti

Le service de presse de Caritas Suisse propose à la libre utilisation des textes de fond sur différents sujets. Les auteur(e)s de ces textes sont à disposition pour répondre à d’éventuelles questions.


-2-

Les déplacés de la guerre syrienne au Moyen-Orient

La Suisse doit soulager les souffrances des réfugiés Dans une lettre ouverte à Didier Burkhalter, président de la Confédération et ministre des Affaires étrangères, Caritas Suisse demande que l’aide humanitaire pour les personnes déplacées de la guerre syrienne soit augmentée à 100 millions de francs. L’œuvre d’entraide demande aussi que la Suisse accueille 5000 réfugiés au lieu des 500 prévus précédemment. Caritas Suisse prie le président de la Confédération de faire tout son possible pour que l’aide suisse soit augmentée de 70 millions de francs pour les victimes de la violence en Syrie. Cette augmentation est nécessaire au vu de la détresse des réfugiés. Elle est aussi nécessaire pour témoigner de la tradition humanitaire dont nous nous prévalons. Et elle est enfin nécessaire parce que le Parlement, dans les débats sur les réfugiés, souligne régulièrement qu’il faut les aider sur place plutôt que de les faire venir en Suisse. La communauté internationale a manifestement fait trop peu d’efforts pour faire cesser les atrocités en Syrie. La Suisse, en tant que membre de l’ONU, doit s’engager avec détermination pour mettre un terme au massacre qui décime la population civile et permettre aux organisations d’aide d’avoir accès à ces populations. Au vu de l’urgence, il faut faire tous les efforts pour que cesse cette catastrophe humanitaire, indépendamment de la difficulté de la tâche et du caractère utopique qu’a pris la résolution politique du conflit.

La moitié de la population syrienne dépend de l’aide humanitaire La Suisse officielle n’a pas fait preuve d’une grande générosité en ce qui concerne le nombre de réfugiés syriens qu’elle est prête à accueillir. Nous ne considérons pas comme déraisonnable que la Suisse s’engage pour sa part à accueillir, au lieu des 500 réfugiés prévus, au moins 5000 réfugiés d’ici 2016. La Suisse a accueilli sans grand problème un nombre bien plus élevé de réfugiés hongrois (14 000), tchèques (12 000), cambodgiens ou vietnamiens (8000). En l’espace de trois ans, quelque 2,6 millions de personnes ont fui la violence de l’appareil étatique syrien vers les pays voisins. Environ 6,5 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur même du pays. Au total, la moitié de la population syrienne dépend de l’aide humanitaire. Caritas a réalisé depuis deux ans des projets d’aide aux déplacés de la guerre syrienne pour un montant de 7,9 millions de francs. Odilo Noti, responsable Secteur Communication, Caritas Suisse, courriel onoti@caritas.ch, tél. 041 419 22 70.

Caritas Suisse, service de presse 6, 2 mai 2014

Les déplacés de la guerre syrienne au Moyen-Orient  

Les déplacés de la guerre syrienne au Moyen-Orient La Suisse doit soulager les souffrances des réfugiés (Odilo Noti) Service de presse 6/20...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you