ZUT Journal Haguenau et alentours N°13

Page 1

N o 13 AVRIL 2023 Le Journal Haguenau & alentours GRAUFTHAL | KUTZENHAUSEN | NIEDERBRONN | VAL DE MODER | WILLGOTHEIM | WISSEMBOURG
ALSACE DU NORD 08 PATRIMOINE La Maison rurale de l’Outre-Forêt
les bois ou
bord de l’eau
de Zut
Z T U
24 ESCAPADES À la ferme, dans
au
16 CULTURE La sélection culturelle
32 VU PAR Les bons tuyaux des personnalités 40 À TABLE Les produits, les adresses
BOUTIQUE À ENCHENBERG 55, rue de Rohrbach 06 56 67 67 30 BOUTIQUE À SCHWEIGHOUSE-SUR-MODER 6, rue de la Zinsel 07 54 36 48 87 @selleriedesnacres www.selleriedesnacres.fr
ET EN
VENTE DE MATÉRIEL D’ÉQUITATION EN LIGNE
BOUTIQUE

Les prochaines parutions de Zut

Hors-série, L’artisanat dans l’Eurométropole et en Alsace n°5 début juin 2023 Haguenau et alentours n°14 fin juin 2023
Maison rurale de l’Outre-Forêt –Photo Alexis Delon / Preview
Strasbourg n°53 mi avril 2023

Quoi de neuf chicmedias ?

01— ZUT Strasbourg, magazine trimestriel lifestyle 100% local #52

02— ZUT Haguenau et alentours / Alsace du Nord, le journal #13

03— Novo, le magazine culturel du Grand Est #68

04— ZUT Hors-série, Un seul amour et pour toujours #3 - Racing, bleu comme toi

05— Le journal de la Coop #4, Pas à pas, l’invention d’un quartier 06— L’Humour des notes, 30 ans de festival, by Zut Magazine

07— 190 ans de la SAAMS, Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg

08— ZAP, Zone d’Architecture Possible, magazine pour l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg #6

09— Guide des bonnes pratiques pour des tiers-lieux écoresponsables Kaleidoscoop

10— PDR, le journal du Port du Rhin #5

11— Chronique du temps qui passe, par Nicolas Comment

12— Playlist, 50 pop songs, 50 posters, 50 textes, par Mickael Dard

Strasbourg Hiver — 2022 UN SEUL AMOUR ET POUR TOUJOURS N°3 22 € RACING BLEU COMME TOI RACING BLEU COMME TOI 02 03 01 04
Le Bureau 37, rue du Fossé des Treize
Strasbourg +33 (0)3 67 08 20 87 chicmedias.com La Vitrine 14,
Sainte-Hélène
à
rue
à Strasbourg shop.chicmedias.com

NUMÉRO 4 — 01.2023 GRATUIT Le journal de la Coop. BYZUTMAGAZINE 06

l e JOURNAL PARTICIPATIF PAS À PAS L’INVENTION D’UN QUARTIER

08

6-7 À déguster du regard Sonia Verguet du Garage met l’eau à la Les fiches Carte blanche 8 Un journal les ateliers Le P’tit Rhino Le panier mystère Poster Le poster Le banquet du PDR

05 09 07 12

11

et ses enfants Élisabeth (5 ans) et Édouard (3 ans) ou encore Myriam, maman de Schayna (4 ans) et Lucas (13 ans). Ce jour-là, chose rarissime, il y avait même un papa Nous avons discuté création culinaire et inventé un grand buffet imaginaire, rêvant d’en faireune réalité, en conviant toutes et tous les habitant·es du PDR afin de créer du lien gourmand, à partir des recettes proposées par Cindy ( un plat équilibré, bien sûr, car nous faisons tous du 36 ici rigole-t-elle), Myriam et les autres participant·es. Durant l’atelier, outre la formule du Bounty maison et autres tartines de Leberwurst trempées dans le café au lait du matin », avons évoqué divers sujets comme le prix exorbitant des légumes qu’on a du mal au CSC ou encore les questions liées à la maternité car, selon Gwen, référente familles, avant d’être mamans, nous sommes femmes et est bon de le répéter. La cuisine (comme d’habitude) ouvre l’appétit et les discussions les plus intimes. Bonne lecture et bonne dégustation

à s’acheter ou les tips et astuces donnés par Gwenaëlle aux habitant·es pour manger mieux en dépensant moins Bien sûr, les discussions autour de la gastronomie mènent vers d’autres sujets les bienfaits du yoga, la réalisation des plus beaux papillons du monde réalisés en papier crépon 2 Carte blanche du quartier Les assistantes Port du Rhin faites aux 3 Le passé du quartier Haessig et sa témoignages des 4 actrice majeure de mon quartier Katia Bouko, responsable du 5 Une nouvelle Le super club bar

Toute l'équipe de PDR

10

Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg 190 ans Prix : 16 € Numéro — 06 Gratuit 09.2022 Zone d architecture possible École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg Architecture en transitions # 2 Pour des tiers-lieux écoresponsables 5 hiver 2022 Édité au fil des saisons avec les habitant∙es du Port du Rhin qui n'a PEUR de RIEN! Au fil des pages du cinquième numéro de votre journal participatif PDR dont la thématique est la cuisine, vous trouverez d’alléchantes recettes que vous nous avez généreusement données. Pour les récolter, nous avons mené des ateliers (lire page 8), notamment au CSC Au delà des Ponts, après la réalisation de citrouilles évidées et taillées qui s’est terminée par la dégustation d’un succulent met concocté à partir de la chair du légume coupée en dés, passée au four 35 minutes à 180°, avant d’être servie accompagnée de mascarpone et saupoudrée de sucre. Nous avons parlé popote avec Cyndy et
sa fille Maissa (7 ans), avec Andréa dit cocotte

06 Éditorial

08 Patrimoine

–La Maison rurale de l’Outre-Forêt

–Les maisons troglodytiques de Graufthal

14 Artisanat

Les poteries d’Anaïs à Haguenau

16 Culture

–La sélection culturelle de Zut

–Le Millenium – Salle des musiques actuelles à Haguenau

–Les célébrations du folklore à Wissembourg et Engwiller

–La librairie Mots (DE) pas sage à Niederbronn

23 Escapades

–Parc animalier de Sainte-Croix

–La Cour de Lise à Willgottheim

–Unter der Linde à Nordheim

–Passe à poissons à Gambsheim

32 Haguenau

Vu par Aurélia Rodrigues

34 La Vallée de la Sauer

Vue par Martial et Fanny Roos

36 Le Parc des Vosges du Nord

Vu par Cédric Dossmann

38 Niederbronnles-Bains

Vu par Christine Bach

40 À Table

Les Produits

Microbrasserie du Septénaire

Le Gaveur du Kochersberg

Les Adresses

Au Charme du Passé

Le Wingenerhof

Maison Ernenwein

Alternative

Les aKcias

50 Sélections Zut

Tourisme

Terres d’Oh !

Auto

Mercedes-Benz

Mazda

Habitat

Greiner Énergies nouvelles

Denni Carrelage

Placard + Lingerie

Madame Culottée

Sport

Fitness K

Bien-être

Oh So Green

Trésors du patrimoine, secrets parfois bien gardés dans la roche ou derrière la forêt, certains lieux ont le pouvoir d’agir comme de véritables machines à voyager dans le temps. Dans ce numéro de Zut Haguenau & alentours, les maisons troglodytiques de Graufthal se révèlent, pour une exploration à flanc de falaise dans ces habitats insolites du xviiie siècle. Au Parc de Sainte-Croix, embarquement pour l’Ouest canadien, en pleine ruée vers l’or. À l’abri dans l’un de leurs trois nouveaux lodges, au milieu des loups noirs, les récits mythiques des grands aventuriers se rejouent dans les esprits.

À Kutzenhausen, c’est dans la Maison rurale de l’Outre-Forêt que le passé reprend forme. Cet écomusée de la vie rurale recrée le quotidien d’antan dans un corps de ferme datant de 1744. Devant la richesse des objets exposés et des anecdotes racontées, on comprend que c’est bien dans la multitude des petites histoires que se forme la grande. Cette immersion dans le passé, on la prolonge volontiers jusqu’au matin dans les maisons d’hôtes de La Cour de Lise à Willgotheim et Unter der Linde à Nordheim, où chaque porte s’ouvre sur une ambiance hors du temps. Proche de ses racines, l’Alsace du Nord mise sur l’authenticité en conservant et valorisant le meilleur des temps révolus. À l’image du salon de thé Au Charme du Passé, où foisonnent les objets d’antan, et de l’hôtelrestaurant au Wingenerhof, qui réinvestit un établissement vieux de plus de cent ans dont l’âme est restée intacte. Une histoire qui se vit le temps d’un déjeuner, d’une nuit ou d’une escapade et qui continue de s’écrire.

ZUT TEAM

Directeur de la publication & de la rédaction Bruno Chibane

Cheffe d'édition Léonor Anstett

Secrétaire de rédaction Manon Landreau

Design graphique Séverine Voegeli

Commercialisation et développement Léonor Anstett, Bruno Chibane, Gwenaëlle Lecointe, Anne Walter

Administration & gestion Gwenaëlle Lecointe

CONTRIBUTEURS

Rédacteurs.rices Léonor Anstett, Emmanuel Dosda, Manon Landreau, Corinne Maix, JiBé Mathieu, Emma Schneider

Photographes Alexis Delon / Preview, Christoph De Barry, Teona Goreci, Grégory Massat Stagiaire Corentin Simon

Couverture Maison rurale de l’Outre-Forêt – Photo : Alexis Delon / Preview

S.à.R.L au capital de 47 057 euros

Tirage 7 000 ex

Dépôt légal Mars 2023

SIRET 509 169 280 00047

ISSN n°2556-5141

Diffusion Novea + Zut Team

Impression

OTT Imprimeurs

Parc d’activités « Les Pins »

F-67319 Wasselonne Cedex

ÉDITO
SOMMAIRE
Ce journal est édité par Chicmedias 37, rue du Fossé des Treize — 67000 Strasbourg — 03 67 08 20 87 — contact@chicmedias.com — www.chicmedias.com — www.zut-magazine.com

Kroely Haguenau déménage au 108 route de Marienthal à Haguenau

OUVERTURE LE 27 MARS 2023

Votre concession Mercedes-Benz
trajets
le vélo #SeDéplacerMoinsPolluer
Pour les
courts, privilégiez la marche ou

Voyage vers le passé

Un peu cachée derrière la forêt de Haguenau, l’Outre-Forêt est un secret bien gardé. Elle se réserve aux amoureux d’une Alsace authentique et pétrie de traditions rurales. Toutes se sont donné rendez-vous dans un écomusée bourré de charme, la Maison rurale de l’Outre-Forêt.

La route qui mène à la Maison rurale de l’Outre-Forêt chemine à travers champs et prairies, avec des courbes douces et vallonnées qui dessinent un paysage de carte postale. Les villages égrainent leurs belles maisons à colombages, et, après une dernière grimpette dans Soultz-sous-Forêts, le but est proche. À côté de l’église de Kutzenhausen, un magnifique corps de ferme de 1744 abrite depuis 25 ans un écomusée de la vie rurale, qui a le pouvoir de vous transporter dans le passé.

Derrière le portail à claire-voie, typique d’Alsace du Nord, trois corps de ferme en U autour d’une large cour pavée se dévoilent. L’ensemble a été rénové par la Communauté de communes de Sauer-Pechelbronn durant dix ans, pour ouvrir en 1998 ce lieu d’interprétation du patrimoine. Derrière ce terme un peu barbare se cache une vieille ferme, meublée comme à l’époque de nos aïeux pour se plonger dans la vie rurale d’il y a un siècle. La richesse des collections rassemblées ici par les Amis de la maison rurale de l’Outre-Forêt produit différents effets, selon l’âge des visiteurs. « Les anciens sont souvent très émus de retrouver des souvenirs d’enfance. Tandis que les enfants nous demandent si c’est vrai ce qu’on raconte ! » s’amuse Denise Kayser, native du village et tombée amoureuse de cette maison, dès l’instant où elle a enfilé une casquette de guide bénévole.

Un patrimoine régional unique Durant la première moitié du xx e siècle, plusieurs générations habitent sous un même toit. Au rez-de-chaussée, la Grossstùbb est le cœur du foyer, avec sa grande tablée – surmontée du meuble du « coin du bon Dieu » – ses armoires remplies de kelsch et de vaisselle, et au fond, son alcôve en bois, réservée aux nuits parentales. À l’étage, la Schoentùbb abrite le jeune couple marié, la chambre des enfants et la Kleinstùbb des grands-parents… Au fil des années, on passe ainsi d’un étage et d’une chambre à l’autre, selon un cycle perpétuel. Ce mode de vie a perduré jusqu’à ce qu’une aide facilite la décohabitation des jeunes couples.

« À cette époque, les hommes gèrent les gros travaux des champs, tandis que les femmes cumulent les tâches de ferme, avec la transformation et la conservation des aliments, le potager, le poulailler, les vaches et l’éducation des enfants », explique Denise. Un coup d’œil à la cuisine « toujours enfumée et très encombrée » et à la souillarde, sorte de réserve attenante qui abrite la centrifugeuse à manivelle pour écrémer le lait, les bros à lait caillé et la barate à beurre, laisse aisément deviner la rudesse de cette vie sans brique de lait demi-écrémé et le poids de la charge mentale qui pesait sur les épaules des paysannes.

Pour la petite histoire

Pour les amateurs de brocante, chaque pièce regorge d’ustensiles vintage, dont on découvre l’usage grâce aux anecdotes éclairées d’une poignée de passionnés qui font vivre ce lieu hors du commun. Eva Roy, étudiante en master d’histoire qui partage son temps entre la Communauté de communes et le musée, nourrit son récit avec des bribes de son mémoire de fin d’études et de son histoire familiale. Pour les visiteurs, elle conte l’histoire singulière de son arrière-arrière-arrière-grand-père, le seul Karichschmiedermann d’Alsace, rendu célèbre dans les villages alentour pour son colportage de pétrole. « De 1890 à 1933, il a livré du pétrole brut, sous forme solide, pour graisser les essieux des charrettes. » Cette micro-histoire d’Outre-Forêt permet d’évoquer le passé pétrolifère du territoire de Pechelbronn, quand 3 000 petits paysans travaillaient également dans l’une des plus anciennes raffineries du monde. « Nos 15 000 visiteurs annuels sont ébahis par la richesse de nos collections », se réjouit Denise. Constituées de quelques achats et de très nombreux dons, elles permettent de renouveler ce qui est exposé au rythme des saisons et de présenter les multiples aspects de la vie d’antan, que ce soit les vieux objets d’un relais postal, les accessoires indispensables aux voyages de l’époque, les ustensiles d’une ancienne laiterie ou une authentique salle de classe. Pour les groupes scolaires, l’exercice de calligraphie et une large collection d’affiches scolaires Rossignol racontent mieux qu’un livre d’histoire une vie d’écolier aux mains tâchées d’encre, surveillé par un maître en tablier bleu.

Il se passe toujours quelque chose Le caquètement des oies du poulailler nous invite à poursuivre la visite par la découverte des dépendances extérieures. Les enfants s’adonnent à nourrir les lapins, tandis que les curieux parcourent les ateliers du charron, du forgeron, du tonnelier, du cordonnier… et leurs outils d’époque. Régulièrement, des artisans viennent faire des démonstrations de leurs métiers pour transmettre les traditions et savoir-faire de l’Outre-Forêt. Les mercredis d’été, on peut prendre son temps et vivre une journée entière à la campagne, comme un voyage dans le temps au début du xxe siècle. La journée commence alors par une balade dans le village, à pied ou en chariot attelé, elle se poursuit par un repas paysan à l’ombre de la cour de ferme et se conclut par une visite guidée de la Maison rurale et les démonstrations du boulanger et son antique four à bois. Avec une nouvelle exposition thématique toutes les six semaines, des repas cochonnailles ou sanglier à la broche ou la première Murder Party à la ferme, le voyage est sans cesse renouvelé et pleinement immersif.

MAISON RURALE DE L’OUTRE- FORÊT

1, PLACE DE L’ÉGLISE À KUTZENHAUSEN

MAISON - RURALE.FR

-> VISITE GUIDÉE TOUS LES DIMANCHES À 15 H SANS RÉSERVATION.

EXPOSITION DE PÂQUES

« Des crécelles et des cloches »

Du 26 mars au 16 avril à la Maison rurale, vivez Pâques au son des crécelles et des cloches ! Au fil des animations, découvrez en action les nombreuses crécelles exposées et les traditions pascales des villages d’Alsace.

JEU

Murder Party

Les 22 et 23 avril, menez l’enquête et retrouvez qui a assassiné le jeune marié retrouvé sans vie dans l’écurie, le soir de ses noces en 1906 ! À la façon d’un Cluedo géant, des comédiens en costume vous glisseront quelques indices au fil de votre visite des lieux. Jeu sur réservation, à partir de 12 ans. Retrouvez sur Facebook tous les rendez-vous de la Maison rurale de l’Outre-Forêt.

C’est où ?

L’Outre-Forêt correspond à l’ancien arrondissement de Wissembourg : elle est limitée par le Pays de Hanau à l’ouest, les Vosges du Nord et la Lauter au nord, le Rhin à l’est et la forêt de Haguenau au sud.

Ci-contre :

La Grossstùbb, située à l’angle de la maison, était la principale pièce à vivre. Bien chauffée, la famille y prenait les repas, les enfants y faisaient leurs devoirs et les soirées se passaient tous ensemble à tricoter, à coudre ou à broder, à raconter des histoires ou à terminer de petits travaux manuels.

8 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PATRIMOINE PAR CORINNE MAIX — PHOTOS ALEXIS DELON / PREVIEW
9 AVRIL 2023

2 & 4— La cuisine regorge d’ustensiles d’époque qui racontent un quotidien plutôt rude et réveillent des souvenirs d’enfance.

3— La cave voûtée de la maison principale abritait les réserves et toutes sortes de conserves pour passer l’hiver, en autosuffisance.

5— La remise du jardinier, la grange, les engins agricoles, les clapiers à lapins… la vie semble pouvoir reprendre.

10 HAGUENAU ET ALENTOURS –
PATRIMOINE
Alsace du Nord
1— Le beau linge brodé raconte aussi un passé oublié.
2
1 3
4

À côté de l’église de Kutzenhausen, un magnifique corps de ferme de 1744 abrite depuis 25 ans un écomusée de la vie rurale, qui a le pouvoir de vous transporter dans le passé.

11 AVRIL 2023 5

Vivre au creux des roches

Nul besoin de parcourir la France ou le monde pour visiter des maisons troglodytiques. Trois d’entre elles se cachent en Alsace du Nord, à Graufthal et elles attisent la curiosité des touristes depuis le milieu du xix e siècle.

La route remonte la vallée de la Zinsel.

À gauche le ruisseau qui serpente, de chaque côté de la route des arbres majestueux et au-dessus de nous, d’impressionnantes falaises en grès.

À chaque intersection, des panneaux indiquent les Maisons des Rochers et laissent à penser que le petit bourg draine bien plus de touristes qu’il ne compte d’habitants. Situé en Alsace, à quelques kilomètres de la Lorraine, il faut dire que Graufthal est aussi connu pour ses nombreux sentiers de randonnée balisés par le Club vosgien et comme destination gastronomique. Un peu en retrait de la route, la couleur bleue des maisons troglodytiques capte le regard et pique la curiosité. Marc Burckhart, l’ancien instituteur, m’accueille devant l’ancienne école du village. Il fait partie des membres de l’association qui assure la mise en valeur de ce petit patrimoine insolite, qui attire quand même 23 000 passionnés d’Histoire et de petites histoires, entre mars et novembre.

À flanc de falaise

Le rocher de Graufthal, c’est cette falaise de 33 mètres, au-dessus de nos têtes, vraisemblablement habitée depuis le Moyen Âge « même si à l’origine, on pense que ces excavations servaient plutôt d’entrepôts pour l’abbaye bénédictine du village, explique Marc Burckhart. Au xix e siècle, cette vallée était très pauvre, les conditions de vie rudimentaires, et c’était finalement plein de bon sens que de se servir de la roche pour maçonner des petites maisons. » La roche faisait fonction de plancher, de plafond et de mur arrière, il suffisait d’installer un mur de façade, percé d’une porte et d’une fenêtre. Les dernières familles qui ont habité ces maisons ont donné leur nom à chacune : Wagner, Weber et Ottermann. La dernière fut habitée jusqu’en 1958, par Catherine Ottermann, surnommée la « FelseKaeth », doyenne du village. Abandonnées et presque en ruines, après son décès, il a fallu la volonté d’une poignée de passionnés, puis le soutien du Parc des Vosges du Nord, pour racheter, entretenir et restaurer ses vestiges, en se basant sur une photo datée de 1875 pour respecter la physionomie des lieux.

12 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR CORINNE MAIX – PHOTOS DR PATRIMOINE

Plein sud

Même si les habitants pouvaient compter sur l’exposition plein sud de leurs bâtisses mitoyennes pour réchauffer un peu l’atmosphère, on imagine le confort rudimentaire de cette vie sans eau, sans électricité, partagée avec une ribambelle d’enfants et les quelques chèvres qui parvenaient à grimper jusqu’à l’étable. « Les cheminées fumaient toute l’année, on brûlait beaucoup de bois pour chasser l’humidité de la roche », commente Marc Burckhart, véritable mémoire du lieu. « Nous avons matérialisé par un fil rouge le chemin qu’empruntaient les garçons pour rentrer dans leur dortoir en soupente, en se glissant par une lucarne côté jardin Autant dire que c’était plus facile pour eux de faire le mur que pour les filles, qui partageaient la chambre des parents », raconte-t-il l’œil amusé. Les lieux ont conservé l’aménagement très simple d’antan, avec un vieux fourneau pour seule cuisine et un broc en guise de salle de bain, et témoignent de la rusticité et de la dureté de la vie quotidienne.

À l’époque, les habitants du village gagnaient leur vie comme tailleurs de pierre en été et bûcherons en hiver. Les femmes et les enfants tricotaient à domicile de la layette et des chaussons pour des entreprises de Phalsbourg, de Saverne et de Wasselonne. « Elles avaient un porte-aiguille spécial, qu’on appelle “ Strickholtz” ou “affiquet” pour attacher leurs aiguilles à la ceinture et tricoter plus vite ! » Les dernières habitantes vivaient aussi des quelques pièces que leur laissaient les touristes, en échange de l’ouverture des portes de leurs maisons pour assouvir leur curiosité.

Au-dessus de la première maison, Marc Burckhart attire mon attention sur un second surplomb, qui abritait une petite fabrique d’allumettes au phosphore (hautement inflammables). Le lieu se visitera peut-être un jour, car il raconte, lui aussi, un de ces petits métiers qui a permis aux anciens villageois de survivre dans une vallée où les rochers prenaient toute la place aux terres cultivables. Avant de quitter les lieux, la vue panoramique sur le village vaut le coup d’œil et permet de repérer nos prochaines escales : les vestiges de l’abbaye en cours de restauration et un bistrot de village qui se prépare à ouvrir ses portes bientôt.

LES MAISONS DES ROCHERS 22, RUE PRINCIPALE À GRAUFTHAL MAISONSDESROCHERS - GRAUFTHAL.FR 03 88 70 19 59

Entre vieilles pierres et forêt Il y en a des choses à voir dans ce confetti de hameau. Qui imagine qu’il y avait ici un monastère dès le viii e siècle, puis une importante abbaye, occupée au xv e siècle par des sœurs bénédictines ? La Réforme signa son déclin et le départ des sœurs vers 1560. Les derniers vestiges visibles ont récemment attiré des archéologues et permis de mettre au jour des chapiteaux enfouis, les contours d’une salle et la base d’un hôtel. L’association Archéologie Alsace a attaqué une nouvelle campagne de fouilles pour trois ans pour essayer de mieux comprendre cette construction et valoriser ces vestiges. Voilà qui risque de déranger la petite chatte câline de notre guide, qui semble avoir trouvé ici un magnifique terrain de jeu. À côté de l’abbaye, l’église protestante – sans doute construite avec les pierres de l’ancien couvent – et l’église catholique de style néo-roman se font face et se visitent, elles aussi. Mais au-delà des vieilles pierres, le coin est aussi un paradis pour les amateurs de nature et les randonneurs qui découvrent ce territoire via le sentier de Grande Randonnée qui mène à la Petite-Pierre en 2 h ou à Saverne en 2 h 30, ou par le sentier circulaire des fontaines en s’engageant dans la rue du Vieux-Moulin.

Le nouveau Café des Rochers

Guillaume Kassel, jeune chef du renommé Vieux Moulin, s’est lancé le pari de faire revivre le café situé en bonne place au centre du village, en face des Maisons des Rochers. Avec son complice Bastien Dambacher, ils rénovent le lieu à grand renfort de meubles chinés et décapés. Amis depuis l’école hôtelière de Strasbourg, ils ont travaillé ensemble au Buerehiesel et comptent bien régaler les touristes de pâtisseries maison et d’une petite offre de restauration. « On pense aussi aux habitants du coin. On veut faire vivre le village avec un lieu pour se retrouver boire un verre ou acheter son pain », explique celui qui venait enfant siroter une limonade avec son grand-père. À suivre de près.

Au Vieux Moulin

Dans la famille Kassel, c’est Vianney, le père, et sa femme Sylvie, en salle, qui dirigent la belle adresse saluée par le Michelin. On vient y déguster la cuisine pleine de peps et d’audace de Guillaume, le fils, passé par les plus grandes maisons (Régis Marcon, Plaza Athénée, Pré Catelan). Proche du terroir et de ses producteurs locaux, « c’est un spécialiste des mariages osés et maitrisés », se réjouit le père, admiratif de la cuisine du fils. Un coup d’œil à la carte nous confirme qu’il doit faire bon prendre son temps ici, au bord de l’étang, pour une étape gourmande. Avec les travaux de rénovation de l’hôtel qui se terminent pour livrer des chambres encore plus douillettes, on songe même à y passer la nuit pour profiter du calme et de la beauté de la nature environnante.

— 7, rue du Vieux-Moulin à Graufthal auvieuxmoulin.eu

03 88 70 17 28

13 AVRIL 2023
Graufthal, c’est un carrefour qui relie la plaine d’Alsace au plateau lorrain. Ses maisons troglodytiques ont été habitées à partir du xviiie siècle et ont attiré les touristes dès le milieu du xixe .
Les trois maisons sont composées de la même façon : au rez-de-chaussée, on trouve une cuisine, la pièce d’habitation où dorment les parents et une étable. Au premier étage, c'est l'espace dortoir pour les enfants et le grenier.
Aux alentours

Les mains dans la terre

14 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT ARTISANAT

Ànotre arrivée à la Fabrique d’Anaïs à Haguenau, un poêle à bois crépite aux abords du tour, ajoutant à l’atmosphère chaleureuse du lieu. Ici le raffinement se trouve dans l’entremêlement des matériaux bruts, la hauteur sous plafond sublimée de guirlandes lumineuses et le mobilier d’époque qui agrémente l’espace où Anaïs organise des cours de modelage de la terre. Sur les étagères, d’adorables tasses décorées de messages réalisés à l’or liquide véritable, des pichets, des assiettes, des plats à gratin et autres objets utilitaires en grès dont la fabrication faite main dégage un charme organique. « J’adore pouvoir travailler en me disant que l’objet va servir au quotidien. Je suis très inspirée par la culture scandinave et tout ce qui est un peu rustique : les grands plats à gratin dans lesquels on va venir servir toute une potée au milieu de la table », sourit Anaïs. Un goût pour les bonheurs simples que la jeune femme transmet en distillant de la poésie dans les objets de tous les jours et en proposant des moments de partage et de convivialité autour de ses ateliers depuis un peu plus d’un an.

Initiation à la poterie

Alors créatrice de voyages pour une agence, Anaïs voit son intérêt pour la poterie devenir une véritable passion lorsque le Covid lui impose un temps libre inattendu, qui lui donne envie de faire quelque chose de ses mains : « Avant je faisais des stages de poterie par-ci, par-là, puis quand j’ai eu un peu plus de temps, je me suis équipée, j’ai suivi des formations dans des écoles et je suis allée dans différents ateliers découvrir

le savoir-faire des potiers. C’est devenu sérieux. » Après une après-midi d’initiation à la poterie improvisée pour ses amies lors d’un enterrement de vie de jeune fille, l’idée de réaliser ses propres ateliers s’installe puis se concrétise. Aujourd’hui, Anaïs « accueille des petits groupes de quatre-cinq personnes pour une durée de trois heures durant laquelle chacun peut fabriquer ce qu’il souhaite. Il existe des méthodes différentes pour modeler une pièce en fonction du ressenti que l’on veut avoir avec la terre et du résultat souhaité : la méthode du bol pincé, de la plaque, de l’estampage et du façonnage au colombin. » Une fois la pièce réalisée, place à la partie décorative : selon l’inspiration, on peut appliquer un engobe sur la pièce céramique, plus précisément un revêtement mince à base d’argile délayée (colorée ou non) pour modifier sa couleur naturelle, et/ou utiliser différents outils afin de créer des reliefs. « C’est une expérience, un moment d’échanges et chacun est content de pouvoir ensuite utiliser sa création chez soi », raconte Anaïs, qui s’occupe ensuite des phases de cuisson et d’émaillage. Des ateliers ouverts à tous les âges qui proposent de façonner des pièces uniques à la main lors d’une parenthèse où tous les sens sont mis en éveil. Au son de la musique jazz se mêlent les odeurs réconfortantes de la terre, du thé parfumé et des cookies faits maison concoctés par l’artisane aux multiples talents.

Un savoir-faire qui requiert patience et exigence Au tour, Anaïs confectionne des créations uniques qu’elle propose ensuite à la vente dans une petite boutique sur place et en ligne. Elle réalise également sur mesure les commandes de ses clients, personnalisables à souhait. « Je travaille essentiellement

différents types de grès : le grès anthracite, le grès noir ou pyrité, sans ajout de couleurs, je trouve que la terre se suffit à elle-même », explique la jeune femme qui joue également sur les textures brutes ou lisses lors de l’émaillage. Pour qu’un simple pain de terre se transforme en une pièce unique, la procédure est longue et demande savoir-faire et attention. D’abord tournée, puis tournassée avant d’entrer en phase de séchage, chaque pièce est ensuite cuite une première fois, puis émaillée, avant d’être cuite une seconde fois. Chaque cuisson dure deux jours pour atteindre des courbes de température très élevées : jusqu’à 1 250 °C par palier de chauffe. La pièce est ensuite dorée à l’or fin, au pinceau de précision, puis cuite une troisième et dernière fois. Il faudra en tout pas moins d’un mois de fabrication pour qu’une pièce voit le jour. Mais le café a bien meilleure saveur dans une tasse unique et singulière qui porte l’empreinte de l’artisan qui l’a conçue et son amour intact de la matière. La Fabrique d’Anaïs en témoigne : les meilleures choses ont besoin de patience.

LA FABRIQUE D’ANAÏS

LA- FABRIQUE- DANAIS.COM 06 59 77 31 44

15 AVRIL 2023
Dans son atelier-boutique installé au sein d’une ancienne forge à Haguenau, Anaïs tourne et façonne de délicats objets en grès qui rendent poétique le quotidien. Un savoir-faire qu’elle partage en proposant des ateliers d’initiation au modelage de la terre.

La sélection culturelle de Zut

CIRQUE

Théâtre de Haguenau

Pour hêtre / Cie Iéto

11 avril – 20 h 30

Fnico Feldmann et Itamar Glucksmann sont à nouveau réunis sur scène pour un ballet d’acrobates poétique et renversant. Disposant sur la scène des troncs d’arbres de toutes les tailles et recréant ainsi une forêt au sein de laquelle ils ancrent leurs mouvements, ils ouvrent leur duo à un troisième protagoniste, le hêtre. L’arbre devient homologue et partenaire, partie intégrante d’une chorégraphie qui raconte le rapport de l’Homme au vivant et à ses racines. Sa fragilité face à un cosmos qui le dépasse et à la force de cet arbre dont la longévité peut atteindre les 300 ans. Dans une danse acrobatique tout en souplesse autour de et sur leurs agrès de bois, les deux artistes font corps avec la matière et invitent à une rêverie philosophique sur la condition humaine et le temps qui passe.

CHANSONS

La Saline – Soultz-sous-Forêts

Dans les bois / Cie Tartine Reverdy

14 avril – 19 h 30

Tartine Reverdy emmène le jeune public dans les bois où elle donne la parole au lapin, à la poule et à l’oiseau pour alerter sur les dangers qui menacent la planète. Dans ce spectacle récompensé par le label Scène SACEM Jeune Public en 2020, elle distille sa philosophie dans la langue des enfants, accompagnée de ses acolytes aux multiples instruments. Au fil des chansons et rythmes entraînants, elle invite à se promener en forêt, faire connaissance avec ses habitants, offrir des câlins aux arbres et danser sous les branchages. Un manifeste pour la nature et les bonheurs simples, qui chante l’urgence des grands défis d’aujourd’hui.

CONCERT

La Mac – Bischwiller

Dominique A

3 mai – 20 h

On ne présente plus Dominique A. Après trente ans de carrière et quatorze albums, le chanteur continue de marquer de son empreinte le rock français. De son vibrato unique et ses éternelles scansions, il a forgé les souvenirs de toute une génération, au rythme d’innombrables concerts dans toute la France. Son nouvel album, Le Monde réel est un geste collectif à l’ambition symphonique dans lequel il redonne toute leur place aux musiciens et tient les machines à l’écart. Dans ce disque ancré dans son époque, il pose son regard sur le monde comme il va et questionne son déclin, entre inquiétude de la crise écologique, prophéties apocalyptiques et mélancolie plus intime.

16 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
CULTURE PAR MANON LANDREAU

CONCERT

La Nef – Wissembourg Léopoldine HH

13 mai – 20 h

L’auteure-compositrice-interprète qui avait livré un premier album très remarqué en 2016, Blumen Im Topf, et fait son retour avec Là, Lumière particulière en 2021, revient mener son combat intérieur dans son Alsace natale. Entre introspection et extrospection, Léopoldine HH défend un univers bien à elle et une plume aiguisée, sur des rythmes qui oscillent entre rock et electro-pop, en passant par des ballades doucereuses et quelques moments faussement légers. Dans des textes aussi intimes qu’universels, qui admettent la faiblesse, les doutes et les difficultés d’être au monde, l’artiste laisse filtrer la clarté et en appelle à chacun de trouver et entretenir sa propre lumière particulière.

FESTIVAL

Haguenau

31e édition de l’Humour des Notes

Du 13 au 21 mai

Le festival dédié à l’humour musical et au théâtre de rue invitera du 13 au 21 mai 40 compagnies et 20 groupes de musique à investir les lieux clés de la ville. Entre représentations et déambulations, les événements s’enchaîneront du théâtre aux rues de Haguenau, mais aussi en périphérie (Schweighouse-sur-Moder, Brumath, Kaltenhouse...) et au Village des Enfants, dédié aux familles et aux spectacles tout public.

Après avoir accueilli 50 000 spectateurs et été désigné « événement culturel de l’année » en 2022, le festival entend bien poursuivre sur la même envergure que son édition précédente, avec 22 lieux de spectacles et le retour de la journée en Forêt d’Exception® de Haguenau. À ne pas manquer parmi les temps forts de cette année : le spectacle De Chair et d’Acier de la Cie 100 Racines (photo), mais aussi les représentations de Fred Raddix, La Compagnie du Détour, Jashgawronsky Brothers et Les Fouteurs de Joie. Coup d’envoi samedi 13 mai à 14 h lors de la grande parade d’ouverture, pour neuf jours de partage, de surprises et de rencontres artistiques.

CONCERT DESSINÉ

Espace Rohan – Saverne

Tous pour un (Festival Mon mouton est un lion)

28 mai – 18 h

« Le trait est la voix du dessinateur, les accords sont les couleurs du musicien, certains dessins sont des sons et certaines chansons des peintures. » Les dessinateurs et scénaristes de BD Charles Berberian (Charlotte Perriand , Les Amants de Shamhat) et Alfred (Come Prima, Pourquoi j’ai tué Pierre), tous deux primés au Festival d’Angoulême, mettent en images les univers des musiciens JP Nataf (Les Innocents) et Bastien Lallemant. Rendez-vous pour un trajet aléatoire mené par deux virtuoses du dessin en direct et deux musiciens qui puisent leur inspiration dans leurs lectures. Un voyage musical et dessiné à huit mains, complices de longue date, pour clôturer la 23e édition du festival Mon mouton est un lion.

17 AVRIL 2023

CULTURE

Millenium Mambo

qu’elles puissent s’exprimer pleinement. C’est dans cet élan que le Service culturel de la Ville de Haguenau a impulsé un projet qui est amené à bientôt évoluer : Le Millenium.

Située à l’arrière de la Maison des Associations, la salle du Millenium, aménagée dès 2008, a connu d’importants investissements techniques et humains pour accueillir, dans des conditions optimales, des concerts de metal (rendez-vous vendredi 14 avril à 20 h 30 avec les groupes Orion et Are You Experienced), mais aussi de pop, de jazz, d’electro ou de musiques urbaines, ainsi que des résidences d’artistes. Il y a plus d’une dizaine d’années, la municipalité, consciente de l’insuffisance de lieux d’expressions rock sur le territoire, a saisi l’importance du sujet et a équipé cette salle communale : scène de 84 m2 , grill motorisé, matériel son et lumière. « Depuis 2011, le Relais Culturel de Haguenau avec les studios d’enregistrement Bains Rock et le Réseau Jack, association en charge de la gestion du Centre de Ressources Musiques Actuelles Bas-Rhin Nord ont décidé de consolider le projet », détaille Agnès Lohr, chargée de mission Musiques actuelles, avec une programmation prenant des allures de véritable saison. Ainsi, l’année de cette salle d’une capacité d’accueil de 270 personnes est dorénavant rythmée par un concert (de deux groupes) mensuel, d’une soirée dédiée à la Fête de la musique le 21 juin, d’une autre à La Nuit du Bac (pour l’annonce des résultats du baccalauréat, mardi 4 juillet à 20 h 30, lire le texte sur Hermetic Delight). L’équipe du Millenium a également pour mission d’organiser dix jours de concerts au restaurant Le Comptoir des Loges durant le Festival L’Humour des Notes (du 13 au 21 mai).

Le fonctionnement actuel de la salle est une préfiguration du Millenium de demain. Bien qu’équipée techniquement, la salle ne bénéficie pas de loges dédiées, ni d’un espace d’accueil et de billetterie qui lui serait propre. Des études sont en cours pour essayer d’imaginer comment le Millenium pourrait être consolidé et devenir un lieu privilégié des musiques actuelles, un espace de rencontre entre amateurs et professionnels... « Nous avons pour ambition de convier des artistes populaires, d’envergure, bien sûr, mais surtout de ne pas nous couper de l’émergence ! Au contraire, nous bénéficions d’un magnifique vivier auquel nous souhaitons offrir un lieu où l’on peut se former, entrer en studio, résider et se produire sur scène. » La Municipalité teste « la phase de laboratoire » dans laquelle se trouve actuellement Le Millenium avant son véritable décollage et l’atteinte de sa vitesse optimale.

LE MILLENIUM – LA SALLE DES MUSIQUES ACTUELLES

6, PLACE ROBERT SCHUMAN À HAGUENAU RENSEIGNEMENTS : 03 88 73 30 54 (RELAIS CULTUREL) MILLENIUMHAGUENAU.FR

Hermetic dit light

Hermetic Delight aime les paradoxes : le nom du groupe en dit long à ce sujet. Son aventure est intimement liée à celle du label October Tone (la pop-soulchewing-gum de Laventure…), né pour « structurer » le trio alsacien. Un de ses prochains singles (28 juillet) se nomme Ankara punk et définit bien le caractère et l’histoire de Zeynep Kaya, chanteuse venue du mouvement Riot grrrl (rock engagé et féministe) à la sauce kebab, installée aujourd’hui à Strasbourg et qui pratique la musique lyrique, improvisée, jazz… Elle est entourée de Delphine Padilla, batteuse-performeuse-danseuse-tignasseuse et d’Atef Aouadhi, guitariste-bassiste-tignasseux, boss d’October Tone. Le groupe a l’âge de son label : 10 ans et une liberté prise vis-à-vis de ses modèles ancestraux (My Bloody Valentine, Joy Division), une meilleure digestion de ses influences « qui étaient encore au niveau de l’œsophage, mais qui sont parvenues à nos tubes digestifs », s’amuse Atef. Des tubes : apprêtons-nous à en déguster. Tied Up est d’une réelle efficacité pop, simple comme un coup de fil. Lust for Life, morceau (Iggy) pop (28 avril) marque le virage d’HD vers l’épure, avec un souffle enjoué de trompette ou un air d’accordéon léger. Inci (2 juin) est une perle chantée en turc et racontant l’exil et des bouts de soi que l’on perd petit à petit en traversant les frontières. Il y a toujours des hymnes morriconiens, des écrans de fumée, des couvre-chefs plumés et des costumes singuliers, mais l’univers du groupe est moins hermetic, plus ouvert sur son intimité. Hermetic Delight et les paradoxes…

CONCERT DE CLÔTURE 04.07.2023 20 H 30

AVEC LES GROUPES HERMETIC DELIGHT ET LAVENTURE DU LABEL OCTOBER TONE, À LA SALLE DU MILLENIUM DE HAGUENAU HERMETICDELIGHT.COM OCTOBERTONE.COM

18 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR EMMANUEL
L’Alsace du Nord offre plus d’espace(s) aux musiques actuelles afin
DOSDA
© Pierre Frigeni Photo DR
Du 13

Wissembourg fête la Pentecôte

Du 26 au 29 mai, le folklore alsacien, de France et d’Allemagne prendra ses quartiers à Wissembourg à l’occasion des festivités de Pentecôte. Une tradition qui remonte aux années 1860 avec la tenue simultanée du Rossmarkt (marché aux chevaux) de Schleithal et des courses hippiques. Les cavaliers et spectateurs y participent alors revêtus du costume traditionnel de leur village tandis qu’un cortège réunissant les cavaliers et les invités de marque précède les manifestations hippiques.

Interrompu à la suite de la Première Guerre mondiale, le cortège ne revit qu’en 1927 mais connaît alors un succès grandissant d’année en année. Un rendez-vous annuel convivial que la ville de Wissembourg perpétue en mettant à l’honneur la gastronomie, la créativité, la diversité et le patrimoine de la région. Musique, défilés, spécialités locales, courses et fête foraine animeront comme chaque année la ville.

Début des festivités le vendredi 26 mai à 18 h pour l’ouverture du grand chapiteau. Les jours suivants, le village vinicole de Cleebourg et le marché de l’artisanat et du terroir proposeront découverte et dégustation de produits locaux.

À ne pas manquer : les courses de chevaux se tiendront le lundi 29 à partir de 14 h 30. Ponctuées de cortèges folkloriques et de bals populaires pendant tout le week-end, les animations se clôtureront en beauté avec un feu d’artifice visible depuis les quais du centre-ville.

PROGRAMMATION DÉTAILLÉE ET RENSEIGNEMENTS : WISSEMBOURG.FR

Guëta Geburstàg !

Cette année, l’AMDF d’Engwiller célèbre son 100 e anniversaire, à travers plusieurs manifestations qui rendront hommage à un siècle de musique et de danse folkloriques au sein de l’association.

C’est en 1923 que plusieurs musiciens du village d’Engwiller se réunissent pour la première fois pour créer un ensemble musical, en adoptant le costume de fête pour les représentations. Quelques années plus tard, Émile Mandel crée le groupe de danse folklorique que l’on connaît actuellement. Avec un premier Musikfescht qui réunit en 1928 une dizaine de sociétés de musique des environs, les danseurs et musiciens d’Engwiller débutent une longue histoire de festivités, de spectacles et de voyages, au sein d’une association qui grandit et voit passer plusieurs générations d’enfants du village. Aujourd’hui l’AMDF d’Engwiller réunit une vintaine de danseurs et une vingtaine de musiciens. Sous la direction d’Aurélien Dresch depuis un peu plus d’un an, ils défendent un répertoire d’une grande richesse jusqu’au-delà des frontières.

Pour marquer leurs cent ans d’existence, c’est dans le cadre de leur traditionnel Musikfescht de l’Ascension qu’ils débuteront les festivités, avec un concert de gala le 17 mai réunissant le groupe de folklore sud-autrichien Southbrass et les Alsaciens de D’Blach Bläser. Dès le lendemain, Engwiller vivra au rythme de plusieurs marchés, d’une exposition retraçant le parcours de l’association, ainsi que de spectacles d’ensembles internationaux. Enfin, le samedi 20 mai, les célébrations seront menées par le groupe des Koï’s lors d’une soirée bal. Pour patienter jusque là, l’association sera également présente pour animer la Fête des brasseurs de Pfaffenhoffen le lundi 8 mai.

GALA, 17.05.23 SUR RÉSERVATION À PARTIR DE 18 H 30

ENTRÉE : 20 € SANS REPAS / 25 € AVEC REPAS (ASSIETTE ALSACIENNE)

SOUS LE CHAPITEAU DE LA MAISON DES LOISIRS D’ENGWILLER

INFOS ET RÉSERVATIONS : 03 88 90 40 92

FACEBOOK : AMDF ENGWILLER @AMDF_ENGWILLER

20 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
CULTURE
03 88 54 87 66 PAR MANON LANDREAU
Photo DR
Photo DR

Bouger les lignes

Autrefois libraire ambulante, Laura Chipeaux s’est sédentarisée à Niederbronn-les-Bains. Depuis sa boutique Mots (DE) pas sage, elle nous présente sa sélection parmi les dernières parutions jeunesse, BD et romans.

Pendant trois ans et demi, Laura Chipeaux a sillonné les routes et les marchés des petits villages du Bas-Rhin à bord d’un camion transformé en l ibrairie ambulante. Une aventure humaine au rythme effréné, à la rencontre des habitants afin de renforcer l’accès aux livres en zones rurales. « Une période riche humainement mais non-viable sur le long terme », explique la jeune femme qui, forte de cette expérience, déniche en 2022 une petite échoppe à Niederbronn-les-Bains et y réalise son rêve d’enfance, ouvrir sa propre librairie. « Il n’y en a pas d’autres avant Haguenau et Pfaffenhoffen, c’était un lieu creux, je suis venue le remplir », sourit-elle. L’occasion pour elle d’enrichir son offre de livres, quand l’espace du camion lui imposait des limites. Dans les rayonnages, romans, BD, livres jeunesse, de cuisine ou ésotériques se côtoient. Une partie de la boutique agrémentée de confortables canapés se veut coin de lecture : « Je

Le choix de Laura

trouve essentiel que les gens puissent se poser, prendre le temps de feuilleter », explique Laura, désireuse de faire de sa librairie un lieu accueillant où chacun puisse se sentir à l’aise.

Régulièrement, Laura organise des rencontres littéraires, des ateliers d’écriture, des spectacles pour les petits et des clubs de lecture. « Je suis une grande lectrice depuis petite, la lecture a été d’une importance folle pour moi sur plein d’aspects. Je trouve que les livres et notamment la littérature jeunesse peuvent permettre aux enfants et aux ados de trouver des réponses à leurs questions. Lire peut être une porte d’entrée, ouvrir une discussion. »

Chez Mots (DE) pas sage, on trouve également quelques jeux de société, de la papeterie et une offre de cartes soigneusement sélectionnées chez des éditeurs et illustrateurs locaux. « C’est un vrai geste de choisir une carte pour quelqu’un, ce n’est pas anodin », conclut Laura en nous faisant découvrir les jolies cartes à semer de Lulu qui, une fois lues par leur destinataire, peuvent

être plantées. Composées de papier biodégradable et remplies de petites graines, elles se transforment avec un peu de patience et quelques arrosages en carottes ou fleurs des champs. Poétique à souhait !

Sortir au jour de Amandine Dhée, La Contre Allée

En me documentant sur les rituels funéraires de l’Égypte antique, j’apprends que la traduction littérale du titre du Livre des morts des anciens Égyptiens est « sortir au jour ». Une rencontre inattendue entre une autrice et une thanatopractrice qui donne lieu à un dialogue autour de la mort et de la perte. Dans ce texte résolument ancré dans notre époque, l’autrice nous parle du lien à l’autre, que ce soit dans la présence ou l’absence, et nous interroge sur la fragilité de nos conditions humaines.

Miss Chat de Jean-Luc Fromental & Joëlle Jolivet, hélium

Partez enquêter avec Miss Chat, une détective aux allures félines. Des personnages hybrides entre animaux et humains, une ambiance burlesque, des résolutions d’affaires haut la main (ou presque), le tout dans un décor scandinave. Pour commencer à lire et ne plus s’arrêter.

Petite sale de Louise Mey, Éditions du Masque

Catherine travaille à la ferme. Elle se tait Catherine, elle se tait et elle est pauvre. Ce domaine où Monsieur règne en maître dans la France rurale des années 1970. La petite fille de Monsieur, la prunelle de ses yeux, disparaît.

Sous couvert de roman policier, c’est surtout les rapports de domination de classe et de genre qui sont mis en exergue dans ce roman de Louise Mey.

Junk food – Les dessous d’une addiction de Arthur Croque & Émilie Gleason, Casterman Dans cette BD, on découvre une réelle enquête autour des addictions alimentaires avec toutes ces drogues du quotidien qui nous entourent. Un récit journalistique mené par Arthur Croque et basé sur des témoignages de victimes de cette industrie bouffe poubelle. Le tout servi par les illustrations hautes en couleur d’Émilie Gleason, un trip de distorsion des corps face à ces maladies plus voraces les unes que les autres.

21 AVRIL 2023
MOTS (DE) PAS SAGE 30A, RUE DE LA RÉPUBLIQUE À NIEDERBRONN - LES - BAINS MOTSDEPASSAGE.FR 03 88 90 76 55 PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTO GREGORY MASSAT

UN SEUL AMOUR ET POUR TOUJOURS

TROIS MAGAZINES GRAND FORMAT

Une collection de hors-séries sur le Racing

Un seul amour et pour toujours #3

Racing : Bleu comme toi Puisqu’au-delà de ses résultats sportifs, le Racing reste un sujet inépuisable, un troisième tome Bleu comme toi est paru en décembre 2022, comme un contre-pied à la Coupe du monde au Qatar.

RACING BLEU COMME TOI

RACING BLEU COMME TOI

204 pages – 22€

NOUVEAUTÉ

Ils parlent de nos hors-séries

EN VENTE

Un seul amour et pour toujours #2 Racing : une passion sans limites

Sortie : hiver 2021 204 pages - 22€

« Le Racing version intégrale, attention objet exceptionnel ! »

FRANCE FOOTBALL

« De Gress à Grimm, 40 ans de passion bleue »

DERNIÈRES NOUVELLES D’ALSACE

« Ce quasi-livre constitue une belle déclaration d’amour pour le Racing. »

SO FOOT

« L’ouvrage indispensable qui manquait au plus glorieux des clubs alsaciens »

STRASBOURG MAGAZINE

sur le site shop.chicmedias.com

Un seul amour et pour toujours #1 11 couvertures au choix

Sortie : été 2020 436 pages - 37€ (au lieu de 47€)

« Quand deux univers se rencontrent, celui d’un amour passionné voire irrationnel pour un club et celui d’un magazine culturel habitué à d’autres terrains, voilà le résultat. »

FRANCE 3 ALSACE

à la Vitrine Chicmedias 14, rue Sainte-Hélène à Strasbourg

UN SEUL AMOUR ET POUR TOUJOURS N°3 22 €
47 € UN SEUL AMOUR ET POUR TOUJOURS 37 €

Escapades

À la ferme, dans les bois comme au bord de l’eau, chaque excursion apporte son lot d’instants privilégiés, pour peu qu’on ouvre grand les yeux. À la clé : rencontres avec la vie sauvage et immersions dans des lieux chargés d’histoire.

23 AVRIL 2023
Unter der Linde à Nordheim – Photo Gregory Massat

Le chant du loup

Trois nouveaux lodges viennent enrichir l’offre du Parc animalier de Sainte-Croix, offrant aux hébergés un tête-à-tête avec les loups noirs de l’Ouest canadien.

24 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT ESCAPADES

Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu. » Installée face au territoire des loups noirs, sur la banquette bordant la large baie vitrée du Yukon Lodge, en plein cœur du Parc de Sainte-Croix, les récits de grands voyageurs s’invitent dans mes pensées. Retour à l’automne 1897, en pleine ruée vers l’or. Parmi les milliers de prospecteurs se rendant dans le Yukon à la frontière de l’Alaska dans l’espoir d’y faire fortune, un jeune gars costaud, à la mâchoire épaisse et aux yeux clairs rêve de devenir écrivain. Jack London n’a alors que 21 ans, l’âme aventurière et le goût de la liberté. De sa confrontation aux terres gelées et à la nature hostile qu’il surnommera « The Wild » naîtront des récits d’aventure et de rencontres épiques qui plus d’un siècle après sa mort ne cessent de fasciner, comme en témoignent les trois nouveaux lodges du Parc animalier de Sainte-Croix, installés au cœur du territoire des loups.

Des instants privilégiés face à la nature Construits sous forme de lofts jouant sur différents niveaux, ces écolodges allient le sapin brut au métal, dans une atmosphère épurée, moderne et chaleureuse où l’odeur du bois règne. La pièce à vivre surplombée d’une chambre en mezzanine, s’ouvre sur une baie vitrée de 4 mètres de haut bordée d’un large banc qui invite à la contemplation, tandis qu’une seconde chambre semi-enterrée offre une vue à hauteur de loups pour un séjour immersif. Face à nous, un territoire épargné de pollution sonore et lumineuse, une forêt à l’atmosphère froide et brumeuse en hiver mais qui, dès le printemps, retrouve ses camaïeux de vert. Au loin, les loups sont incorporés au paysage, accordés à son mystère, alternant les siestes et les luttes joyeuses, lorsque soudain, la bête se poste face à la vitre. Massive, elle nous scrute de ses prunelles de braise, dont le pouvoir magnétique nous rappelle notre insignifiance face à la nature. À la nuit tombée, éclairés par la seule lueur de la pleine lune, les oiseaux tiennent le surplace sous l’auvent du ciel, surplombant la meute gracieuse qui sur une butte perchée, transperce le silence de son hurlement et révèle un tableau pur et inaltérable. Ce n’est pas un hasard si le Parc animalier de Sainte-Croix place 2023 sous le signe du loup : toute l’année de multiples animations, conférences et interventions mettront à l’honneur l’animal mythique.

PARC ANIMALIER DE SAINTE- CROIX ROUTE DE SAINTE- CROIX À RHODES

03 87 03 92 05

PARCSAINTECROIX.COM

25 AVRIL 2023

Maison d’hôtes de caractère

Au cœur du village de Willgottheim, dans le Kochersberg vallonné, la maison d’hôtes

La Cour de Lise incarne un lieu marqué par son histoire, où le temps semble ne pas avoir de prise. Rencontre avec Chantal Henry, maîtresse des lieux depuis 2021.

Àpeine le seuil franchi, nous voilà transportés ailleurs, charmés par le cachet de cette ancienne ferme du xviiie siècle transformée en maison d’hôtes. Sol pavé, murs de pierres, poutres apparentes, colombages, parfum de la terre et bruits de la nature, à La Cour de Lise, c’est la belle émotion qui prime. Dans les chambres, les matériaux authentiques et le mobilier chiné s’associent avec une rare élégance et mettent en valeur la mémoire de ce lieu chargé d’histoire, tandis qu’à la table d’hôtes on déguste dans une ambiance conviviale les délicieux plats concoctés par Chantal Henry et son fils Timothé, le tout accordé à de très bons vins. Dans ce cadre bucolique propice aux moments inoubliables, impossible de résister à l’appel du vaste jardin fleuri agrémenté de sa piscine ou de l’espace spa qui invite lui aussi à la détente.

Comment est née l’idée de reprendre une maison d’hôtes ?

Chantal Henry : C’est un rêve vieux de plus de dix ans. J’ai travaillé pendant 22 ans dans un grand groupe américain en tant que directrice financière,

j’aspirais à autre chose. J’étais consommatrice de chambres d’hôtes et j’ai toujours trouvé que les gens chez qui on allait respiraient un certain art de vivre qui me plaisait bien. Je suis une femme de cuisine, une femme de vin et j’aime les gens. La maison d’hôtes crée des rapports qui sont réels et le partage est mon moteur aujourd’hui. Il y a eu plusieurs tentatives non abouties. En 2020, j’ai 50 ans et je me dis que la vie est davantage derrière moi que devant, que si je veux faire quelque chose, c’est maintenant. Lors d’un voyage en train, j’ai cherché « chambres d’hôtes à vendre dans le Bas-Rhin » sur Internet et je suis tombée sur La Cour de Lise. Le dimanche suivant, j’ai visité le lieu avec mon mari et deux mois après, on a signé.

C’est un lieu chargé d’histoire.

C.H. : Effectivement, cette ferme bâtie au début du xviii e siècle était à l’origine un relais de poste qui se situait sur la route principale qui menait de Strasbourg à Paris. Une halte incontournable pour les voyageurs qui scella historiquement la première rencontre entre Louis XV et Marie Leszczynska, celle qui allait devenir sa femme. L’auberge a été florissante jusqu’à la disparition des relais postaux et la construction des grandes voies, le développement des

transports délaissant petit à petit cet axe. En 2007, la maison, devenue alors une maison d’habitation, est rachetée par Isabelle et Jean-Paul Bossée (ancien étoilé de La Cheneaudière). Ceux-ci la transforment en restaurant puis en chambres d’hôtes, le corps de la grange étant réhabilité en mêlant matériaux bruts et mobilier chiné avec la patte d’Isabelle. On s’est installés en juin 2021 et on a repris les chambres telles quelles, puis on a ajouté en 2022 un espace spa avec sauna et jacuzzi. Nous avons également fait le choix de transformer le restaurant en table d’hôtes.

En quoi consiste la table d’hôtes ?

Cela signifie que les gens mangent à la table de l’hôte un repas unique, c’est une tradition qui permet de tisser des liens. Pour nous, le partage est important au même titre que de travailler avec des produits locaux. Notre menu comprend un apéritif, une entrée, un plat, un dessert et l’accord mets et vins. Je me suis rendue sur les domaines, je connais les vins que je sers et j’aime raconter leur histoire et celles des vignerons qui les ont élevés. Si les gens que j’accueille ne sont pas alsaciens, je vais plutôt leur cuisiner une choucroute, un baeckeoffe, un plat régional...tandis qu’hors

26 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
ESCAPADES

saison, lorsque les hôtes sont du coin, j’essaye de leur faire découvrir des choses qui sortent un peu de l’ordinaire. Je suis fan du sucré-salé, des plats exotiques, et j’ai transmis ma passion pour la cuisine à mon fils qui travaille à mes côtés. On se fournit beaucoup au Gaveur du Kochersberg, pour la viande, les asperges, certains légumes et le fromage provient de la ferme du Haut Village à Woellenheim. En été, on se sert de notre potager. Nous avons également étoffé notre offre d’une part d’événementiel, en proposant la privatisation du lieu pour les fêtes familiales telles que les mariages ou les anniversaires et nous disposons d’une salle de séminaire. Deux fois par mois (hors période estivale), nous organisons des brunchs thématiques entièrement faits maison et sous forme de buffet. Par exemple, lors d’un brunch aux couleurs de l’Alsace nous proposions des mini-tartes flambées à la truite fumée et des parmentiers au boudin.

D’où vous est venue votre passion pour la cuisine ?

Pendant l’année de mon bac, je faisais la plonge dans un restaurant. La spécialité du chef était une entrecôte sauce pinot noir que je trouvais fabuleuse. Je lui ai dit que je ne partirais pas avant qu’il m’ait montré comment la réaliser et il m’a appris à faire la sauce. Quelques temps après, j’ai cuisiné cette entrecôte au pinot noir à mes parents et lorsque j’ai vu les étincelles dans le regard de mon papa, ça a été le déclic pour moi. J’ai ensuite fait tous les repas de Noël de la famille, puis j’ai cuisiné pour les copains. Quand les gens vous disent que votre cuisine est délicieuse, qu’elle vaut un bon restaurant, on est heureux et c’est valorisant. J’ai été encouragée par les bons retours.

Deux ans après la reprise de ce lieu, quel est votre sentiment ?

C’est un vrai métier, j’avais sous-estimé le temps que certaines choses prennent, mais je n’ai pas de regret, aucun. Faire des rencontres, partager des repas et du bon vin, c’est là la vraie vie.

Aux alentours

« Confitures ! Une exposition à s’en lécher les doigts »

Comment la confiture a traversé les siècles et sous quelles formes : marmelade, gelée, confit, compote, pâte de fruits, crufiture…

— À partir du 29 avril à la Maison du Kochersberg

4, place du Marché à Truchtersheim

Les balades ludiques

11 balades jalonnées d’énigmes à résoudre qui permettent de découvrir le Kochersberg et le pays de la Zorn autrement. Récompenses à la clé à L’Office de tourisme de Truchtersheim !

— lebeaujardin.alsace

Le Sentier de Découverte du Houblon de Wingersheim les Quatre Bans

Sur un parcours balisé de 4,5 km, dans un cadre enchanteur, on peut découvrir la culture du houblon telle qu’elle se pratique de nos jours en Alsace.

La Ferme de Marie-Hélène

Authentique bâtisse de caractère du xviii e siècle, elle va rouvrir ses portes courant mai. Cet ancien petit hôtel est en cours de transformation pour devenir un haut lieu de réceptions et séminaires, tout en proposant ses chambres d’hôtes.

— 11, rue de l’Église à Neugartheim-Ittlenheim

06 47 29 10 60

Restaurant L’Oie Gourmande

C’est un restaurant dans lequel se perpétuent les traditions de la gastronomie alsacienne.

C’est également un cadre extraordinaire, presque un musée dédié aux objets quotidiens d’antan. Une découverte à ne pas rater, tout comme leur terrasse d’été…

— 51, rue Principale à Willgottheim

03 88 69 90 65

oiegourmande.fr

La Ferme du Haut-Village

C’est une ferme laitière en agriculture de conservation des sols, dans la même famille depuis 1865 ! Ils produisent du lait de pâturage, du boeuf de pâturage et du biométhane. Des produits de qualité, respectueux de l’environnement et qui s’inscrivent dans l’économie circulaire de notre territoire !

— 4, grand-rue de l’Église à Woellenheim

fermeduhautvillage.com

27 AVRIL 2023
LA COUR DE LISE 26, RUE PRINCIPALE À WILLGOTHEIM 07 84 11 04 44 LACOURDELISE.FR Photo DR

À l’abri du tilleul

Situé à Nordheim, le domaine Unter der Linde doit son nom au tilleul trônant majestueusement au milieu de la large cour intérieure. Cette vaste ferme viticole du xviie siècle a été reprise par Guy Bronner, ancien président de la Société pour la conservation des monuments d’Alsace, pour en faire de coquettes chambres d’hôtes.

Rénové durant 22 ans avec cœur et passion dans le respect des techniques et des matériaux anciens, Unter der Linde est un domaine de caractère qui rend hommage au patrimoine alsacien. Un lieu au charme fou niché dans un écrin de verdure et de calme qui conserve les traces du passé, comme en témoignent les façades à colombages, la toiture faite de tuiles anciennes, le puits, le pressoir ou la stub historique. L’autel romain du iie siècle retrouvé sur le terrain atteste d’une présence humaine plus lointaine encore. En entrant dans la demeure, on s’immerge dans une atmosphère feutrée et distinguée. Les cinq chambres aux allures royales sont spacieuses et accueillent un mobilier d’époque provenant des héritages successifs de la famille Bronner. Buffet d’angle 1812, armoires polychromes, coffre d’époque hérité d’une lointaine aïeule, table typique de la Renaissance alsacienne ou baignoire îlot sur pieds, autant d’éléments qui ajoutent à l’atmosphère chargée d’histoire.

Un lieu à l’âme restée intacte Quand la Chambre rouge tient son nom des lambris polychromes datés de 1806 garnissant les murs, la Suite 7 et la Tilleul sont installées dans les anciens greniers. Sous une impressionnante charpente de chêne, on y admire les magnifiques pierres de calcaire du mur pignon originel du xvii e siècle, tandis qu’entre les colombages, le torchis est apparent. À l’Unter der Linde, on peut ainsi choisir de s’installer dans une suite face au tilleul et à la magnifique toiture couverte de tuiles anciennes faites à la main, au rez-de-chaussée s’ouvrant sur la loggia de la cour qui soutient la glycine florissante ou dans une chambre à deux niveaux dont la partie inférieure comportait autrefois le logis du valet. Petite spécificité et pas des moindres : l’une des parties de l’aile du bâtiment a été construite en 1696 et l’autre en 1851, on passe donc d’une époque à une autre en un simple changement de niveau.

Comme si le temps s’était arrêté Ici, il s’agit plutôt d’évoquer une halte du temps : un repos total est assuré tandis que le jardin clos et arboré de 5 000 m 2 agrémenté d’une vaste piscine réservée aux hôtes invite à la farniente. Pendant les froids matins d’hiver, le petit déjeuner, sous forme de buffet sucré-salé composé de produits locaux, est servi dans la chaleureuse stub dont toute la boiserie a été refaite en 1881 et où le poêle crépite. Dès les beaux jours, les hôtes s’installent sous l’auvent extérieur avec vue sur le parc et ses arbres fruitiers. Au fond de la cour, l’authentique grange de 1850 accueille mariage et événements, dans une ambiance on ne peut plus champêtre. Que l’on soit friand d’architecture, d’histoire, d’art populaire alsacien ou tout simplement curieux, Unter der Linde est un cocon où il fait bon poser ses valises.

28 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
UNTER
ESCAPADES
DER LINDE 11, RUE DE LA MAIRIE À NORDHEIM 03 90 46 27 86 UNTERDERLINDE.FR

Marchez, pédalez et appréciez

Depuis plus de 15 ans, Espace Randonnée organise des séjours à vélo, bateau vélo et randonnée à pied à travers l’Alsace et toute l’Europe et vous propose une nouvelle manière de voyager, de visiter en douceur, en toute liberté et à votre rythme, des destinations de rêves.

9, rue Ampère Haguenau | 03 90 55 01 32 www.espace-randonnee.fr

35 ans de savoir faire

Un parcours de 27 trous, jouable toute l’année

Un site de biodiversité exceptionnellement arboré et fleuri

Un restaurant, une terrasse et des salles de séminaire panoramiques

www.golf-bitche.com

Bienvenue au Golf de Bitche
Découvrez nos offres pour joueurs débutants ou confirmés

Chassé-croisé sur le Rhin

À Gambsheim, on visite l’une des plus grandes passes à poissons d’Europe. C’est aussi l’une des rares ouvertes au public. Ce printemps, peut-être aurez-vous la chance de tomber nez à nez avec un saumon du Rhin…

Et si le saumon ne pointe pas le bout de son nez le jour de votre visite, il y a quand même de bonnes chances d’observer des espèces plus locales : ombres, brèmes, barbeaux, brochets, ablettes ou les très nombreuses anguilles qui composent le gros des troupes comptabilisées ici chaque année. Les enfants en mal de patience peuvent aussi nourrir et caresser des petites carpes koï, moins locales mais moins farouches que les espèces du Rhin.

Ici, le Rhin se déploie en trois bras qui permettent le franchissement d’une écluse, du barrage hydroélectrique et de la passe à poissons. Cette installation offre aux curieux, aux pêcheurs et aux spécialistes de l’environnement une occasion rare d’observer, à travers une large baie vitrée, les déplacements et les migrations d’une trentaine d’espèces du Rhin. Ce matin de fin février, nous avons surtout observé l’incroyable bouillonnement du fleuve, car c’est encore un peu tôt dans la saison pour les poissons. « On peut voir passer le saumon, notre porte-étendard, mais aussi des truites de mer, des anguilles, des lamproies marines, des grandes aloses, les cinq grands migrateurs du Rhin », explique Léa Langlois, chargée de mission de l’association Passage 309, qui gère la passe à poissons. Dans cet espace, seul ou avec l’audioguide, on apprend plein d’aspects méconnus de la vie des poissons. Qui sait aujourd’hui que le Rhin a longtemps été l’un des plus grands fleuves à saumons d’Europe, mais que sa canalisation, ses barrages et l’activité humaine ont peu à peu fait disparaître l’espèce ? Après la catastrophe Sandoz à Bâle en 1986, le programme « Saumon 2000 » lance sa réimplantation. En 1994, les premières frayères (lieux de reproduction) sont observées sur le Rhin inférieur et en 1995, un saumon remonte le Rhin jusqu’à Iffezheim. À force de résultats prometteurs, un nouveau programme « Rhin 2020 » est adopté en 2001 pour le retour des saumons par milliers dans le Rhin.

Retour en terrain connu

« Les saumons qu’on observe au printemps – surtout en avril/mai – reviennent là où ils sont nés, après avoir passé généralement trois ans dans les régions proches du Groenland, de l’Irlande et dans la mer du Nord », explique Jean-Franck Lacerenza, hydrobiologiste et directeur de l’association Saumon Rhin. « Comme ils ont près de mille kilomètres à faire à contre-courant dans le Rhin, ils s’engraissent en mer pour emmagasiner l’énergie et venir se reproduire dans les affluents du Rhin, comme la Bruche ou la Fecht… Ces derniers jours, nous avons piégé des saumons de cinq ans, qui ont passé un à deux ans en rivière et trois ans en océan. Ils mesurent plus de 85 cm pour un poids proche de 10 kg », un signe très positif du retour de l’espèce, après deux années moins favorables.

L’exposition de la passe à poissons aide à comprendre l’utilité de cette construction et son fonctionnement. Une entrée de chaque côté du fleuve – eh oui, les poissons ne lisent pas les panneaux de direction – et un gros débit d’attrait de 15 m 3 les incitent à se faufiler par là. Ils sont alors guidés dans une quarantaine de bassins successifs jusqu’à la fente (notre poste d’observation) qui leur permettra de franchir les 11 mètres de dénivelé de l’obstacle. Certains mettent une heure à passer, d’autres trois jours. Il y en a même qui s’amusent même à faire des allers-retours dans cette attraction à sensations. C’est à ce niveau qu’ils sont comptés et parfois capturés par l’association Saumon Rhin pour le besoin de ses études.

Réapprendre à connaître son environnement Les efforts et les politiques menés dans le Rhin depuis plus de 60 ans par l’ensemble des acteurs du fleuve paient, mais c’est un travail de longue haleine. « Quand on sait que 7 500 œufs ne produisent que quatre adultes, dont deux seulement reviendront se reproduire dans le Rhin, on mesure le nombre de générations de poissons nécessaires pour constater des résultats significatifs », explique Jean-Franck Lacerenza. Parallèlement à l’introduction d’alevins, l’équipe mène des travaux génétiques pour développer une souche naturelle rhénane et elle suit attentivement ces populations de migrateurs. « Nous avons obtenu le retour d’une centaine de saumons par an dans différents cours d’eau, nous constatons des reproductions naturelles, il reste maintenant à restaurer durablement la qualité des habitats et la dynamique du Rhin pour jouer sur tous les pans de la biodiversité. » C’est l’un des objectifs du programme « Rhin Vivant » adopté en 2020. Les passes à poissons font partie de cet écosystème, car elles rendent possible l’accès aux affluents du Rhin. « L’idéal serait d’équiper tous les barrages, pour que les poissons puissent passer d’un milieu à l’autre, plutôt que de rester enclavés entre deux barrages », plaide Léa Langlois. Mais c’est aussi à nous, curieux de passage et des bords de l’eau, de jouer les sentinelles, de réapprendre à connaître nos milieux naturels et d’adopter des écogestes capables de préserver la qualité de l’eau et la biodiversité. « Quand on sait qu’un mégot de cigarette jeté au sol pollue 500 litres d’eau ou qu’un berlingot d’eau de Javel peut tuer toute la population de poissons d’une rivière sur plusieurs kilomètres, alerte Jean-Franck Lacerenza, il est urgent de réapprendre à vivre en harmonie avec nos cours d’eau ! »

PASSAGE309.EU

30 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
VISITPAYSRHENAN.ALSACE PAR CORINNE MAIX ESCAPADES

Prolonger la découverte du barrage de Gambsheim

Une pause gourmande

Direction les tables de pique-nique ou le S’Rhinkaechele, une guinguette au bord du Rhin pour voir passer les bateaux.

Un jeu de piste digital

Le parcours « Eva et le poisson merveilleux » propose une autre façon de découvrir le barrage de Gambsheim, avec les enfants. L’enquête à mener, avec l’aide de son téléphone, dure environ une heure. Il suffit de télécharger gratuitement l’application Foxie, puis de se laisser guider pour répondre aux énigmes, trouver des indices ou faire des petits jeux pour aller sur tous les points d’intérêt du site.

Des balades ludiques

L’office de tourisme du Pays Rhénan a plus d’un tour dans son sac pour motiver les plus jeunes à prendre l’air et découvrir leur environnement tout en s’amusant. Six balades sont aujourd’hui accessibles dans les offices de tourisme pour partir à la découverte de Betschdorf/Soufflenheim, Gambsheim, Offendorf, Rheinau-Freistett (Allemagne), Sessenheim et Roeschwoog. Guidés par un petit carnet, adapté à l’âge de chacun, ces petits circuits à faire en famille durent environ deux heures.

31 AVRIL 2023
Le Rhin est aujourd’hui l’un des fleuves les plus propres d’Europe.
La présence du saumon est un excellent indicateur de sa propreté.
Un saumon né dans le Rhin vient s’y reproduire. Il passe l’année sans se nourrir, car sa cavité abdominale est réservée aux organes reproducteurs et aux œufs. Chaque barrage passé pour revenir sur le lieu de sa naissance épuise sa quantité d’énergie et amoindrit ses chance de reproduction.
Photo :
Une fille en Alsace
Photo Fleckinger Cyrille Photo Tristan Vuano

Haguenau vu par

Aurélia Rodrigues

Chargée de mission Forêt et milieux naturels à la Ville de Haguenau

Bonnes adresses

L’Auberge du Gros Chêne

À l’Auberge du Gros Chêne, située au cœur de la forêt de Haguenau, Valérie Noé accueille chaleureusement les visiteurs, au coin du feu. Elle propose une cuisine traditionnelle et gourmande dans un cadre authentique.

— Route de Schwabwiller à Haguenau 03 88 73 15 30 aubergedugroschene.fr

La Maison de la nature de Munchhausen

Pour les férus de nature ou les curieux, c’est un incontournable situé au niveau du delta de la Sauer, dans un cadre riche de biodiversité, idéal pour découvrir la faune, la flore et les milieux naturels, et ce de manière ludique et créative ! — 42, rue du Rhin à Munchhausen nature-munchhausen.com

Le Musée historique

L’identité de la forêt de Haguenau tient à son histoire. Je convie les curieux à franchir les portes de ce musée qui expose notamment une partie de la plus grande collection d’Europe de matériaux datant des âges du bronze et du fer. Ce patrimoine archéologique exceptionnel provenant du massif forestier de Haguenau est un joyau.

— 9, rue du Maréchal-Foch à Haguenau

La poterie Friedmann

Où ? Les étangs Grundel

La Forêt d’Exception® de Haguenau regorge de petites pépites à découvrir. Les étangs Grundel en font partie. Les lumières changeantes, le reflet des arbres dans l’eau, le calme, c’est un espace de respiration, de sérénité. En restant discret, on prend progressivement la mesure du fourmillement de vie qui s’y épanouit. C’est cela qui fait que j’aime tant ce lieu, ce cœur de la forêt.

Actu

—Visites guidées « Trésors cachés de la forêt indivise de Haguenau » : 40 sorties proposées sur l’année, animées par des passionnés. Prochaines sorties : le 8 avril sur le thème des plantes comestibles de la forêt, le 16 avril sur le monde de la mare et des zones humides et bien d’autres encore.

—Projet de balisage de la boucle cyclable de découverte de la forêt sous la marque Alsace à vélo : près de 40 km pour découvrir les richesses de la forêt de Haguenau. sortirahaguenau.fr

Cette poterie utilise encore l’argile de la forêt de Haguenau toute proche pour confectionner ses produits. C’est une tradition qui remonte au xiiie siècle ! Les potiers disposent d’ailleurs depuis cette époque d’un droit permanent pour utiliser l’argile de la forêt. Les réalisations sont autant originales que traditionnelles d’Alsace.

— 3, rue de Haguenau à Soufflenheim poteriefriedmann.fr

32 HAGUENAU ET
Nord
ALENTOURS – Alsace du
PAR LÉONOR ANSTETT – PHOTO CHRISTOPH DE BARRY
VU PAR
Page_ZUTHAGUENAU_HIKARI__240x340.indd 1 01/03/2023 17:19
NOUVEAU PROGRAMME

La Vallée de la Sauer vue par Martial

& Fanny Roos

Bonnes adresses

Didier Garruchet, potier céramiste

Il fabrique des céramiques utilitaires et décoratives en grès, terres vernissées. On se fournit chez lui pour notre entreprise et les invités à notre mariage prennent toujours autant de plaisir à boire leur café dans ses jolies tasses, même dix ans après.

— 6, route de Goersdorf à Woerth

Le point de vue du Soultzerkopf

Une de nos randonnées préférées ! Surtout quand on arrive sur la table d’orientation au lever du soleil : le panorama sur le « pays du Rhin moyen » de Mannheim jusqu’aux Kaiserstuhl et Feldberg vers le sud y est magnifique par temps clair.

Julie Gonce

Julie fait de la sculpture de verre au chalumeau. Elle exerce ce métier, chargé d’histoire, dans le respect des traditions et des savoir-faire. L’observer travailler puis voir le résultat nous touche profondément.

— 4, rue de l’Église à Preuschdorf juliegonce.com

Moulin Waldmuhle

Rémi Jung fabrique de la farine avec des variétés anciennes de céréales qu’il cultive sur ses parcelles : épeautre, engrain, seigle, sarrasin, selon des méthodes plus respectueuses de l’environnement, sans engrais de synthèse ni pesticides chimiques et transformées sur broyeurs à cylindre ou meules de pierre entraînés par la force hydraulique. On aime l’odeur de la farine quand on rentre dans son moulin !

— 13, rue de la Forêt à Hoffen

Écoidées

Notre magasin bio préféré !

Où ? Le château de Froeschwiller

Ce lieu nous enchante autant pour la beauté du château et du parc que pour la gentillesse et l’accueil des propriétaires Stéphanie Pavin et François Walther. Classé monument historique, il est loué pour des événements et réceptions. Pour les mariages, nous préparons le cocktail d’apéritif dans le jardin puis servons les plats dans les six salons d’époque de cette demeure plusieurs fois centenaire d’où se dégage une ambiance particulière, de l’ordre du rêve.

Actu

—Préparation de notre saison de mariages : les futurs mariés sont conviés dans notre atelier avec leurs parents ou leurs témoins pour la dégustation de leur repas de fête.

—Cocktails dînatoires en live en entreprises ainsi qu’un dîner d’exception en mai, au cœur de Strasbourg, à La Room : un menu à quatre plats, des accords mets et vins et l’intervention du cabaret La Cage aux piafs. performance-culinaire.fr

Le patron, Pierre Alexandre Huber, est un passionné avec qui Martial pourrait passer des heures à discuter. Une vraie éthique : des produits de qualité, une volonté de bienveillance, des actions solidaires, impliqué dans le tissu social local et membre actif de Biopartenaire. Une entreprise authentique et 100 % indépendante !

— 2, rue Felix-Dournay à Soultz-sous-Forêts ecoidees.com

34 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
Chef privé – Performance Culinaire
PAR LÉONOR
ANSTETT – PHOTO CHRISTOPH DE BARRY
VU PAR

Restaurant Grains de Sel

Une cuisine raffinée dans un havre de sérénité

113, Grand’Rue - Haguenau 03 88 90 83 82 www.restaurant-grainsdesel.fr

OUVERT du Mardi au Samedi midi & soir

LA BOULANGERIE JK

ARTISAN MAÎTRE BOULANGER

5 rue Principale, 67350 La Walck 09 87 41 77 88 | laboulangeriejk.fr |

Et également sur les marchés de Haguenau, Brumath, Reichshoffen et Niederbronn

Escale printanière au Pays Rhén n

Jeux de piste FOXIE

Smartphone à la main découvrez Fort-Louis ou Gambsheim avec des jeux de piste mêlant anecdotes, jeux, vidéos et énigmes !

Il vous suffit de télécharger l’application « FOXIE » disponible sur IOS ou Android et de choisir le lieu que vous souhaitez découvrir Vous deviendrez acteur en aidant Éva l aventurière du Pays Rhénan à résoudre les enquêtes proposées

Une application géniale qui vous fera découvrir les villages hors des sentiers battus avec une touche de culture et de patrimoine qui rendront la balade intéressante et ludique

Deux parcours peuvent être réalisés : Éva et la carte de Vauban à Fort Louis et Éva et le poisson merveilleux au barrage de Gambsheim

Le Pays Rhénan à vélo, une découverte à votre rythme !

Mettez-vous en selle en enfourchant votre vélo et partez pour une agréable balade Sillonnez les rues et sentiers des villes et villages, faites un arrêt au bord du Rhin découvrez des paysages magnifiques le patrimoine bâti et religieux, les monuments, la nature Venez à la rencontre de ces lieux merveilleux et singuliers et laissez-vous surprendre par la richesse du patrimoine du territoire

Le long du Rhin, en forêt, sur l’Eurovélo 15, une vingtaine de circuits thématiques de part et d autre du fleuve allant de 7 à 41km (dont 4 circuits VTT) n ’attendent plus que vous Pour ne rien rater des charmes du territoire, découvrez notre grand choix de circuits cyclo

CONTACT

@ Tourisme en Pays Rhénan#tourismepaysrhenan

accueil@ot-paysrhenan fr www visitpaysrhenan.alsace C r é d t p h o t o C é l n e S c h n e l lU n e F i l e e n A l s a c e

Amoureux du grand air et de balades ?

Le Pays Rhénan vous propose tout un panel de circuits faciles pour découvrir les richesses et les curiosités du territoire en toutes saisons

Partez à la découverte de nos 17 sentiers côté français allant de 1 7 à 16 9 km ainsi que 6 circuits chez nos voisins allemands de 1 à 17 km

Entre villages alsaciens typiques et patrimoine naturel, vous pourrez admirer une palette unique de paysages rhénans

La carte "Le Pays Rhénan à pied" et "Le Pays Rhénan à vélo" sont disponibles dans nos bureaux d'information ouristique à Gambsheim et à Soufflenheim

FARINES 100% FRANÇAISES BIO ET CRC® LEVAIN NATUREL | VARIÉTÉS DE BLÉS ANCIENS
RETOUR AU PAIN D’ANTAN

Parc des Vosges du Nord vu par Cédric Dossmann

Safranier, cueilleur, transformateur marqué « Valeurs Parc naturel régional », reconnu « Artisan producteur de qualité » par le Collège culinaire de France

Bonnes adresses

Le restaurant Au Vieux Moulin

J’adore ce restaurant niché en pleine nature, entre étang et forêt où officie Guillaume Kassel, un jeune chef inspiré et inspirant. Il y propose une cuisine de saison où il fait la part belle à notre terroir et aux producteurs locaux. Une cuisine généreuse et créative à découvrir !

— 7, rue du Vieux-Moulin à Graufthal 03 88 70 17 28

auvieuxmoulin.eu

Ruchers des Vosges du Nord

Une famille d’apiculteurs !

Sylvie et Laurent Lehr et leur fils Raphaël proposent un grand choix de miels, 100 % producteur, issus en priorité des territoires préservés des Vosges du Nord. J’ai un coup de cœur pour le délicieux miel de sapin.

— 12, rue des Bergers à Struth 06 83 32 88 94 miel-producteur.fr

— Boutique de la Petite-Pierre 34, rue du Château

Savonnerie Zwei

Céline et Jean-François fabriquent et conçoivent des savons, shampoings, lessives… en totale adéquation avec leurs convictions et valeurs écologistes. Dans leur petite boutique à Monswiller, ils distribuent également des produits de petits artisans locaux.

— 44, Grand-Rue à Monswiller 06 35 40 85 61

zwei-dd.com

Pisciculture Kircher

Pour pêcher ou passer un agréable moment au bord de l’eau dans un cadre forestier et préservé.

Où ? Mon jardin à Sparsbach

C’est l’endroit qui m’inspire ! Créé et végétalisé depuis une quinzaine d’années, c’est mon havre de paix mais aussi celui de la biodiversité. Idéalement situé en bordure de forêt, il est également devenu un lieu de travail, puisque j’y cultive mon précieux safran. Toutes les plantes que j’utilise dans mes préparations culinaires y sont implantées, je n’ai qu’à faire un tour de jardin pour savoir où me mèneront les cueillettes du jour.

Actu

— Conserves naturelles d’ail des ours et pesto d’ail des ours .

— Sortie de l’ouvrage De l’étable aux étoiles d’Armelle Kuntz (photos Jacques Saly) : chefs, éleveurs, producteurs… 42 portraits qui racontent l’humain dans la gastronomie.

— 30 avril : marché des marques « Valeurs Parc » à la Petite-Pierre

— 7 mai : fête des jardiniers à Weinbourg

Facebook : Cédric Dossmann

1A, rue du Stade à Sparsbach | 06 81 39 45 97

Geoffrey, troisième génération de pisciculteurs à Sparsbach, vous accueille pour de la vente directe de poissons frais (truites, ombles chevaliers, saumons de fontaine…) ou pour une partie de pêche !

— 2, rue des Vosges du Nord à Sparsbach 06 09 55 89 97 pisciculturedesparsbach.com

36 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR LÉONOR ANSTETT – PHOTO CHRISTOPH DE BARRY VU PAR

Demandez votre Devis Gratuit

www profil-plus fr

ZONE Aérodrome

98 Route de Marienthal ckmotos-haguenau.fr

HAGUENAU
26, 27, 28 & 29 MAI 1 RENSEIGNEMENTS 03 88 54 87 66 communication@wissembourg.fr
Ma ville bouge Retrouvez les infos sur www.wissembourg.fr @villedewissembourg

Niederbronn les Bains vu par

Christine Bach

Bonnes adresses

La cave Anweiller

C’est une cave aux multiples trésors avec une large gamme de boissons sélectionnées, de belles références en épicerie fine, des objets déco originaux... En fait, tout pour se faire plaisir à soimême ou à offrir en privilégiant le bon goût et les circuits courts !

— 16, rue de la République à Niederbronn-les-Bains vins-anweiller.com

La villa Le Riesack

C’est une magnifique maison de maître construite en 1912 par la famille De Dietrich qui vous accueille dans un lieu exceptionnel chargé d’histoire. On peut y réserver une chambre qui offre une vue panoramique sur les merveilleuses Vosges du Nord. C’est le lieu idéal pour se reconnecter au calme et à la nature en famille.

— Route de Jaegerthal à Niederbronn-les-Bains 03 88 09 18 60 leriesack.fr

Le circuit du Grand Wintersberg

On emprunte le fameux GR53 pour découvrir successivement le camp celtique et le célèbre rocher de la Liese. Puis, on fait le plein d’énergie pour gravir l’escalier de la tour du Wintersberg qui domine les Vosges du Nord et offre une vue jusqu’à la cathédrale de Strasbourg ! Et enfin une halte au chalet du Club vosgien pour se ressourcer après cette belle randonnée.

— Chalet du Wintersberg à Niederbronn les Bains

Le camping du Domaine du Heidenkopf

Où ? Le rocher de la Liese

Ce rocher a été taillé par les Celtes pour vénérer la source minérale en contrebas ; la figure représente la déesse de la fécondité. Depuis la nuit des temps, les jeunes femmes en désir d’enfant viennent y déposer des offrandes en fruits et légumes. L’eau minérale naturelle Celtic est recommandée pour la préparation des biberons des nourrissons, il n’y a vraiment pas de hasard….

Actu

Une nouvelle laveuse qui va nous permettre d’économiser 85 % d’eau pour le lavage des bouteilles verre consignées et 60 % en production de vapeur. La performance sera dès lors conjuguée à l’économie et à la préservation de nos ressources. eauceltic.com

Encore une pépite. Se loger simplement mais avec confort dans l’un de leurs hébergements insolites, promesse d’une belle aventure. Se coucher en regardant les étoiles, savourer un bon moment de convivialité sur sa terrasse. On est comme dans un cocon hors du temps pour une expérience hors du commun.

— Route de la Lisière à Niederbronn-les-Bains 03 88 09 08 46 domaine-heidenkopf.fr

38 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR LÉONOR ANSTETT –
DE BARRY
PHOTO CHRISTOPH
Directrice commerciale des eaux minérales Celtic
VU PAR

RESTAURANT - TERRASSE PANORAMIQUE - BAR GOLF DE SOUFFLENHEIM

Découvrez nos menus, nos animations et nos formules séminaires avec initiation de golf

Sur présentation de l’annonce, un cocktail de bienvenue vous est offert au restaurant

UNE VISION PROFONDE DE LA Beauté

Vous serez accueillis par une équipe composée de professionnelles qui ont la passion de leur métier et sauront vous apporter toute l'attention que vous méritez.

Alors succombez lentement à cette douce invitation à la détente

Entrez dans un espace de raffinement, de convivialité et de bien-être où vous vous sentirez profondément bien.
10 rue des Moines HAGUENAU 03 88 94 52 19 www.institut-cotebeaute.fr
Allée du Golf | Soufflenheim | 03 88 05 77 00 info@golfclub-soufflenheim.com | golfclub-soufflenheim.com

Les produits

Microbrasserie du Septénaire

Avec la microbrasserie du Septénaire, Sébastien Reutenauer et son épouse Estelle ont créé un lieu hybride alliant la fraîcheur des bières maison à la chaleur des soirées concerts et des grandes tablées.

À la maison, c’était plutôt Picon. La bière artisanale, Sébastien Reutenauer la découvre sur le tard, en sortant entre collègues informaticiens : « Un soir, quatre micro-brasseurs présentaient leurs bières. Deux d’entre eux étaient… d’ex-informaticiens. » Il n’en faut pas plus pour que naisse l’envie. « D’autant qu’à l’époque, j’estimais avoir fait le tour de mon métier. Je rêvais d’entreprendre. »

Sébastien s’offre un kit de brassage, investit la buanderie du domicile et enchaîne les brassins : « Jusqu’à une centaine. » En parallèle, l’apprenti brasseur anime une page Facebook pour relater ses expériences et remporte des concours avec ses recettes. Lorsque la brasserie Uberach, installée non loin, cherche un nouveau brasseur, Sébastien saute sur l’occasion. Il débute en intérim durant ses congés, avant de signer pour de bon et changer de vie. « Cela a

été très formateur. Uberach est une petite brasserie dans laquelle on est amené à faire de tout. »

Kif créatif

Attiré par le côté créatif, il postule ensuite pour un poste de technicien en R&D à la brasserie Meteor de Hochfelden, persuadé de ne pas avoir le profil. Contre toute attente, le voilà pris. « Pendant six ans, j’ai participé à l’élaboration des recettes de bières éphémères. Cela me passionnait d’autant plus que Meteor est une entreprise familiale avec de belles valeurs. »

Quand Estelle, son épouse, découvre un local à louer dans la zone artisanale de Niedermodern, l’envie d’entreprendre refait surface et le couple prend conscience du potentiel du lieu. « Je m’étais toujours dit que si je créais ma micro-brasserie, elle devrait s’accompagner d’un bar. Les grandes tablées font partie de l’esprit bière ! » Le couple veut tisser un lien direct avec ses clients, à la manière des brewpubs canadiens aux chaleureuses brassées maison.

Concerts et bières de saison

Près d’un an sera nécessaire pour boucler le dossier, dénicher du matériel en parfait état et transformer ces anciens bureaux en bar à l’esprit industriel. Dans un coin, un canapé confortable est juché sur une large estrade, prêt à être déplacé « pour accueillir les artistes lors des concerts. » Depuis son ouverture le 6 octobre 2022, le bar-brasserie du Septénaire propose une programmation trimestrielle variée alternant musique live et soirées jeux de société. « Nous n’avons que de bons retours », se félicite Sébastien qui travaille seul avec son épouse et reconnait être encore en « phase de rodage ». Derrière le bar, réalisé par un artisan métallier du village, Denis Spiehlmann (No Limites), une tireuse à sept becs est le passage obligé pour déguster la production maison. « Pour l’instant, on propose cinq recettes permanentes et une bière éphémère par saison… » Ainsi, après l’incontournable bière de Noël, la bière de printemps se profile. « Je puise mon inspiration du côté de l’Allemagne pour la Stellaire et l’Insouciante, une Kölsch et une Lager ambrée très

40 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
10, RUE DE L’ARTISANAT À NIEDERMODERN FACEBOOK : MICROBRASSERIE DU SEPTÉNAIRE 09 87 18 98 31
PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTOS TEONA GORECI
À TABLE
Sébastien et Estelle Reutenauer

appréciées, mais aussi de la Belgique, avec une blanche houblonnée et même une quadruple de dégustation. » Une gamme appelée à s’étendre : « Il manque encore une IPA », assure le brasseur dont les breuvages sont réalisés à partir de produits bio, de houblons alsacien et allemand et de malt belge. Quant aux levures, Sébastien insiste : elles sont différentes pour chaque bière… tant elles apportent en typicité.

Food truck et planchette mixte

Pour apprécier la gamme, mieux vaut la déguster au bar (même si les bières sont aussi disponibles à la vente en bouteilles de 33 et 75 cl). Ouverts le jeudi et le vendredi, de 11 h 30 à 22 h 30 ainsi que le samedi matin, les lieux sont aussi privatisables pour un pot de départ ou un anniversaire. Pour accompagner leurs bières, Sébastien et Estelle proposent planchette fromage/charcuterie, hot dog et croque-monsieur maison ainsi que des tartes flambées… Certains jours, le couple invite même un food truck à se garer devant la brasserie pour étoffer la carte. Un combo gagnant-gagnant apportant une ambiance fête de village et faisant du Septénaire l’after-work idéal du Val de Moder.

Visite et dégustation

Pour faire découvrir le processus de fabrication de la bière, les matières premières et raconter son histoire, la microbrasserie du Septénaire propose des visites guidées avec dégustation. Compter une heure trente de visite pour un groupe de minimum sept personnes, à réserver par téléphone ou par mail.

Découvrez de nouvelles saveurs à Haguenau

Pâtisserie - Salon de thé

Adrien Taillandier & Camille Rabat 143 Grand rue - HAGUENAU - 07.69.45.75.35

croqueries-gourmandises.eatbu.com

41 AVRIL 2023
« Je m’étais toujours dit que si je créais ma micro-brasserie, elle devrait s’accompagner d’un bar. Les grandes tablées font partie de l’esprit bière ! »

À TABLE

Les produits

Le gaveur du Kochersberg

À la ferme familiale Nonnenmacher, élaborer des produits frais et de qualité artisanale est une philosophie. Une authenticité qui se retrouve autant dans les récoltes que dans les recettes raffinées mettant à l’honneur le terroir.

Voilà treize ans qu’Audrey et son frère Cédric ont rejoint l’exploitation de leurs aïeux, cultivant les terres de Woellenheim pour remplir nos assiettes. Spécialisés dans le canard et le maraîchage, ici tout est fait maison de A à Z : l’élevage en plein air, le gavage, l’abattage et la transformation des produits qui sont ensuite vendus dans la boutique annexe à la ferme. Le mécanisme est bien huilé, à chaque saison son labeur : l’élevage des canards s’arrête lorsque la récolte des asperges commence, puis l’été laisse place aux fruits et aux légumes de toutes sortes. « Il faut être multi-casquette, ce n’est pas facile tous les jours, sourit Audrey, mais c’est une grande fierté pour nous de tout faire nous-mêmes. » Aux côtés de sa maman Eliane et de leurs collaborateurs, la jeune femme réalise à partir des produits de la ferme des recettes inspirées par sa grand-mère et

décline le canard en magret, saucisse fumée, foie gras, presskopf, pâté en croûte ou cuisses confites… Parmi les plats cuisinés, difficile de faire un choix entre le baeckeoffe, la bolognaise, le hachis parmentier ou la moussaka. Des préparations qui mettent à l’honneur les saveurs du terroir et revisitent les recettes traditionnelles. À l’image de cette tarte à l’oignon à la graisse de canard et aux grattons. Au fil des années, les rayons du magasin se sont également étoffés de quelques produits de crémerie et d’épicerie provenant des fermes du coin. « À chacun sa spécialité, nous vendons les fromages de la ferme située en face, le miel d’un petit producteur à Saessolsheim, le pain du boulanger voisin, du vin, de la farine et des œufs. Ce sont des échanges de bons procédés, par exemple nous proposons les pommes et les jus d’un de nos confrères et lui vend nos produits de canard dans son magasin. Il faut se soutenir entre nous. »

Les asperges, ça vous botte ?

Reconnues pour leurs bienfaits notamment diurétiques, les asperges sont reines à la ferme Nonnenmacher.

Chaque matin de mi-avril à mi-juin, elles sont récoltées, nettoyées et mises en botte afin d’être vendues fraîches le jour même. Et parce que rien ne se perd, tout se transforme, les trop fines dont personne ne veut servent à la fabrication d’un produit devenu phare en boutique : les pointes d’asperges à l’aigredoux. Un délice à l’apéro. Audrey y tient : « Il est très important pour nous de ne jeter aucun légume, qu’il soit beau, moche, gros ou petit. » Les disgracieux sont ainsi transformés en soupe, en sauce ou viennent garnir une tourte. Quant aux fruits récoltés chaque été, la famille Nonnenmacher les vend frais, sous forme de confitures, au sirop ou en compotes. « Notre grandmère nous a tout appris, à l’époque c’était comme ça, on récoltait en été puis on conservait pour manger tout l’hiver », sourit Audrey. Simple, nature et authentique.

42 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
14, ROUTE DE HOCHFELDEN À WOELLENHEIM GAVEUR-KOCHERSBERG.FR 03 88 69 90 77
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
Audrey Nonnenmacher

UN HAVRE DE PAIX ET DE DÉTENTE AU CŒUR

DE L’ALSACE

Véritable invitation au lâcher-prise et à la déconnexion totale. Posé comme une pépite dans un luxuriant écrin de verdure, ce havre de paix entièrement dédié au bien-être et à la gastronomie

2 500 M² ENTIÈREMENT DÉDIÉS AU BIEN-ÊTRE

3 piscines, 2 jacuzzis, 10 saunas et hammams, 3 salles de repos

Hostellerie des Châteaux & Spa

11, rue des Châteaux - 67530 Ottrott - Alsace

Tel : +33(0)3.88.48.14.14

www.hostellerie-chateaux.fr

• Vins

• Spiritueux

• Épicerie fine

• Paniers garnis

• Coffrets cadeaux

• Cours de dégustation

Anne Cochepin 8, rue Raymond Poincaré • Bischwiller 03 88 07 16 95 • pepitesdevin www.pepitesdevin.fr L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

À TABLE

Les adresses

Au Charme du Passé

Niché dans une jolie ruelle de Bouxwiller, entre fontaines fleuries et maisons à colombages, le salon de thé et d’antiquités Au Charme du Passé allie plaisirs gourmands et objets chinés.

Dès la porte d’entrée franchie, un voyage dans le temps s’opère : des murs au plafond, les deux étages du lieu foisonnent d’objets d’antan. Dans cette atmosphère surannée où l’horloge semble avoir cessé sa course, de petites tables invitent à s’installer pour une pause sucrée et contemplative. Portées par la musique douce qui résonne en fond et les échanges ouatés caractéristiques des lieux chargés d’histoire, nos pensées s’évadent vers une époque d’autrefois. La dentelle déposée ici et là, les lampes toutes uniques et singulières, la marqueterie, les chandeliers, les miroirs anciens et la jolie cage à oiseaux, les pots à lait de Soufflenheim, les cruches en grès de Betschdorf... Chaque objet a connu une autre vie ailleurs et raconte un récit.

Un salon de thé à l’esprit brocante

Voilà presque 40 ans que Pascal Roth, menuisier de métier est tombé dans la brocante, une passion transmise par sa femme Sonia, née dans une famille

d’antiquaires. Pendant des années, le couple tiendra successivement plusieurs boutiques d’objets anciens, avant que Sonia suggère à son mari l’idée d’étoffer l’activité du magasin en y installant un salon de thé. « Au début je n’étais pas trop partant, explique Pascal En fin de compte j’ai bien fait d’écouter ma femme, le concept a été un véritable succès, c’était ce qui manquait au village. » Alors que la pâtisserie n’était jusque-là qu’un loisir, l’homme aux multiples talents retrousse ses manches et suit une formation auprès de son oncle Georges, un grand chef qui fut à la tête d’une pâtisserie à Montmartre et d’un restaurant gastronomique à Clermont-Ferrand. Ce dernier lui transmet des recettes que Pascal personnalise ensuite, jusqu’à obtenir des incontournables tels que sa fameuse tarte au citron, réputée bien au-delà des frontières de la région.

Ici, exit les conserves et les poudres : tout est fait maison et à partir de produits bio. Sur place, on savoure un thé parfumé, un chocolat chaud ou un cappuccino dans des tasses en porcelaine ou d’élégantes coupes en verre chinées, et on succombe à la gourmandise d’une des nombreuses douceurs exposées là. Le choix est vaste entre les traditionnelles tartes Linzer, aux

quetsches ou aux pommes, les délicates torches aux marrons, la mousse passion ou ananas, le biscuit framboise-pistache ou le gâteau au thé matcha. « Elles ne sont pas bonnes mes pâtisseries ? » lance Pascal à la cantonade. Une cliente habituée acquiesce et ajoute : « Les glaces artisanales le sont tout autant ! » Tandis qu’une autre surenchérit : « Je suis venue ici une fois pour goûter la tarte au citron et je reviendrai avec toutes mes copines une par une. » Entre brocante et salon de thé, Au Charme du Passé est à n’en pas douter un lieu qui n’a pas fini de faire parler de lui.

44 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
38,
AUCHARMEDUPASSE67.FR 03 88 91 57 56
GRAND - RUE À BOUXWILLER
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT Sonia
et Pascal Roth

À TABLE

Les adresses

Le Wingenerhof

Dans le petit village de Wingen-sur-Moder, le Wingenerhof apparaît comme un lieu de vie populaire et authentique où l’on se retrouve pour refaire le monde autour de généreux plats du terroir arrosés de belles cuvées.

La journée débute avec un défilé de salutations et d’embrassades : les habitués sont ici comme à la maison. Derrière le comptoir, Serge et Carine connaissent le prénom de chacun et ne manquent pas d’anecdotes à leur sujet : « Ça fait du bien ce côté social, certains clients sont là tous les soirs, on discute de tout, de rien, on rigole beaucoup », sourit la gérante. À une époque où les brasseries de village et troquets disparaissent peu à peu, le Wingenerhof fait partie des résistants et se veut un lieu de rendez-vous haut en couleur, sans fard et sans filtre où l’on bichonne le lien social. Il y a cinq ans, Serge reprenait l’établissement datant de 1895 et lui offrait une nouvelle jeunesse de la cuisine au restaurant, avec au passage la transformation à l’étage des anciennes chambres d’hôtes en véritables chambres d’hôtel tendances et confortables décorées sur un thème campagne chic.

Authenticité et convivialité retrouvées

Dans la partie restauration, les vastes espaces rehaussés d’une belle hauteur sous plafond et de larges fenêtres se déclinent en trois salles à l’esprit brasserie lounge rappelant la Belle Époque, qui permettent d’accueillir tout autant les clients solo que les grandes tablées. S’ajoute à cela une pièce réservée aux réceptions et aux réunions, dans laquelle des soirées dansantes sont organisées tous les premiers vendredis du mois. « On a lancé ce concept parce qu’on ne peut plus danser nulle part sauf en discothèque, explique Serge. Parfois on a de la Volksmusik, il y a quelques semaines, Jean Metzger de la distillerie Bertrand à Uberach a animé une soirée années Star Club. On a envie de permettre aux gens, qu’ils soient jeunes ou seniors, de sortir dîner et danser. » À l’extérieur, dans un cadre verdoyant et fleuri bordé par la rivière, une terrasse de 80 couverts se déploie dès l’arrivée des beaux jours et invite à une pause hors du temps.

Remettre l’humain au cœur de la cuisine Installés à la stammtisch, les anciens se retrouvent pour débattre de l’actualité et se raconter les dernières nouvelles autour d’un verre de vin d’Alsace et du

plat du jour concocté par le chef. Ici la cuisine est généreuse et toute la carte est faite maison. Dès l’entrée, nous sommes mis en appétit par le foie gras de canard parfumé aux baies roses, les escargots à l’ail et le pâté en croûte accompagné de ses crudités. Dans l’assiette, les plats du terroir sont mis à l’honneur : tête de veau et sa sauce gribiche, buewespaetzle, cuisses de grenouilles à la crème, bouchée à la reine traditionnelle, waedele ou civet de biche... Le tout arrosé des belles cuvées soigneusement sélectionnées par Serge, qui en connaît long sur le sujet. Pour conclure, nous ne résistons pas à la tentation de goûter aux Dampfnudel caramélisés au sucre et servis avec une compote et une poêlée de pommes. Autrefois, ses petits pains gonflés à l’étuvée accompagnaient une soupe de légumes ou composaient le goûter des enfants. « Vous êtes venus faire un reportage sur nous ? » me lance, hilare, la bande de joyeux drilles depuis la stammtisch. Alors qu’ils en sont au café digestif, Guy, surnommé le Ténor, se met à chanter et l’on voudrait rester encore un peu ici, auprès des gens qui font subsister l’âme de ces endroits en voie de disparition.

45 AVRIL 2023
1, RUE PRINCIPALE À WINGEN-SUR-MODER HOTEL- RESTAURANT-AUWINGENERHOF.FR 09 86 30 71 41
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT Serge Jung

À Obermodern-Zutzendorf, la Maison Ernenwein, son ambiance familiale et ses plats à la bonne franquette font la joie d’une clientèle fidèle.

Des tablées d’ouvriers et d’habitués installés au coin de la cheminée, le tintement des couverts et l’odeur de la viande mijotée. Il suffit de passer le seuil du restaurant pour être immergé dans l’ambiance d’un lieu où cuisine traditionnelle et authenticité sont à l’honneur. Avant de reprendre le Ernenwein en 2010, à la suite de ses parents, Véronique, titulaire d’un bac hôtellerie, a roulé sa bosse : « Je suis un peu allée bourlinguer et faire des saisons comme serveuse en Suisse, à Cannes, pensant que la vie était plus belle ailleurs. Puis j’ai opéré mon retour aux sources, on est quand même bien en Alsace », sourit-elle. Au menu, les mêmes valeurs que ses parents ont portées avant elle : un accueil chaleureux et une cuisine traditionnelle, abordable, généreuse et faite maison. On ne change pas une affaire qui marche. Certains clients l’ont vue grandir, elle comme ses filles aujourd’hui, ainsi à l’Ernenwein, l’ambiance est comme à la maison. « Les

À TABLE

Véronique Ernenwein et ses filles

11, RUE DE LA GARE, À OBERMODERN -ZUTZENDORF ERNENWEIN.COM 03 88 90 80 08

gens nous connaissent, ils n’hésitent pas à m’appeler en me demandant : je viens mercredi, tu me fais des rognons ? » Une valeur sûre, tout comme le foie gras, la terrine de volaille, les cuisses de grenouilles ou les cordons bleus. C’est sans compter les plats typiques qui rythment le mois : dampfnudel, grumbeereknepfle et pot-au-feu ont chacun leur journée dédiée, tandis que tous les vendredi et samedi soirs, les tartes flambées sont à l’honneur.

Un lieu où tout le monde est bienvenu À la manœuvre et aux petits soins pour une clientèle qui le lui rend bien, Véronique raconte : « J’aime ce que je fais, je servirais de la même façon celui qui vient manger le plat du jour à midi, que celui qui vient manger un foie gras et un filet de bœuf. S’il est bien accueilli, l’ouvrier en habit de chantier qui vient en semaine reviendra le samedi ou le dimanche avec sa femme et ses enfants, parce qu’ il a envie de nous les présenter et de leur présenter le lieu où il se sent bien. C’est trop chouette, c’est ça mon job. » Réconfortante est l’adjectif qui sied le mieux à

la cuisine de la Maison Ernenwein, qui excelle tout autant dans la confection de plats du jour simples et gourmands que dans l’organisation de belles fêtes de famille, en salle ou en terrasse, tout en proposant un service traiteur, une piscine privée et quelques chambres à l’étage.

46 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
Les adresses PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
Maison Ernenwein

Déclinable à l’infini, colorée et gourmande, incontournable ou singulière, ici la tartine est reine.

« Dans la même idée que les tapas espagnoles, la tartine me permet de combiner les bons produits et la notion de partage tout en proposant un vrai choix à chacun, qu’il soit végétarien, vegan ou non », explique Maëlle, maîtresse de ce nouvel établissement à Haguenau. Avec Alternative, la jeune femme offre un lieu simple et chaleureux où l’on retrouve les vraies saveurs du fait-maison grâce à des produits frais, locaux et de saison dénichés au marché et chez les petits producteurs du coin. En cuisine, Mahaut s’affaire, blanchit les poireaux, fume la truite, concocte de réconfortants desserts et teste de nouvelles associations : au menu les fameuses tartines, mais aussi des soupes, des légumes panés, des frites de patate douce et des recettes gourmandes servies sur des planchettes. Le cadre sent bon la convivialité : que l’on s’installe en mezzanine, au mange-debout ou en terrasse, l’ambiance décontractée et la disposition des tables invitent à engager la conversation avec ses voisins.

À TABLE

Les adresses

Des produits achetés bruts et cuisinés sur place Maëlle a rénové cette ancienne pizzeria à l’huile de coude avec l’aide de ses proches afin d’y refléter ses valeurs : un retour au partage et au goût des choses simples. « Le repas en famille le dimanche c’est tellement sympa quand on pose la casserole au milieu de la table, je voulais retrouver cette atmosphère réconfortante », sourit-elle. Pari gagné : le bon pain frais de la boulangerie Francis située à trois pas d’ici se garnit de légumes du marché et de saison, de fromages variés produits par la fromagerie Steinmetz, de filets de truite issus des Sources du Heimbach ou encore d’un assortiment de charcuterie de la ferme Brandt. Dès l’arrivée des beaux jours, la tartine poireau et reblochon parsemée de noix et sa consœur au camembert, lard paysan et noix de pécan, arrosée de sirop d’érable, laisseront place aux saveurs printanières. De quoi nous mettre en appétit. Les plus audacieux se verront quant à eux séduits par la tartine « Je fais confiance, je goûte ». Une invitation à se laisser surprendre par des associations inattendues et savoureuses, le tout

sublimé d’un vin soigneusement sélectionné par le sommelier Bruno Marret ou d’un cocktail détonant de la Boissonnerie de Paris.

À ne pas manquer ? Le brunch organisé une fois par mois, proposant une planche composée de gourmandises sucrées et salées. L’occasion de goûter à de délicieux crumpets aux œufs brouillés et au lard ou de retrouver les saveurs de l’enfance grâce au pain perdu ou à la pâte à tartiner maison concoctée avec amour par Mahaut.

47 AVRIL 2023
Alternative 1, FOSSÉ DES TANNEURS À HAGUENAU RESTAURANT-ALTERNATIVE.FR 06 71 84 67 60
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
Mahaut et Maëlle

Sur les hauteurs de Niederbronn-les-Bains, Christophe et Claudine Penichon proposent aux aKcias une cuisine bistronomique colorée dans un cadre intimiste, à l’écart du tumulte de la ville.

Les anciens s’en souviennent, ici trônait à l’époque un petit cabanon et quelques balancelles où ils venaient enfants déguster une glace ou une part de tarte après la promenade familiale du dimanche. C’est dans les années 1970 que le restaurant Les Acacias est construit par la famille Dontenville, jusqu’à devenir un incontournable dans la commune. Originaire de Philippsbourg, Claudine se souvient : « Nombreux sont ceux qui y ont des souvenirs de famille et qui gardent un attachement particulier à l’endroit. Arrivés en 2018, c’est donc tout naturellement que nous avons repris le premier nom de ce restaurant qui s’était appelé L’Atelier du Sommelier pendant 10 ans. Le même nom avec un K pour se différencier, avec toujours la même envie d’accueillir chaleureusement les clients » Un havre de quiétude idéal pour Christophe et Claudine Penichon qui après, avoir travaillé pendant de nombreuses années

À TABLE

Les adresses

dans l’événementiel de luxe à Paris, puis à la tête d’un bar-tabac-brasserie familial sur Nice, aspirent à un retour au vert avec leurs deux filles. Réaménagés, les aKcias offrent un cadre épuré et lumineux sublimé par des couleurs claires, de grandes fenêtres avec vue sur la nature et une décoration raffinée. À l’entrée du restaurant, le coin boutique mêlant jolis éléments de déco et produits d’ici ou d’ailleurs ajoute à l’ambiance feutrée du lieu, tandis qu’au sol une dalle en verre donne directement sur la cave à vins.

Des mariages de saveurs subtils et étonnants Derrière les fourneaux, Christophe s’inspire de ses différentes expériences pour proposer une cuisine inventive et raffinée. Les couleurs et saveurs fusent dans les assiettes, entre un espuma de potimarron œuf parfait avec mouillettes au foie gras et à la truffe, un saumon en croûte de sésame noir accompagné de son risotto au safran sauce café et mangue, ou un carpaccio de gambas aux agrumes et à l’huile d’avocat. Une explosion pour les papilles, jusqu’à la touche sucrée du

dessert : gourmandise à la banane et sa glace caramel. Au verre, une large sélection de vins issus de petits producteurs. Que l’on opte pour le menu du jour ou pour le menu aKcias qui se décline en cinq plats, on en ressort repu et comblé.

Déjeuner sur l’herbe

Située à l’orée du bois dans un cadre de végétation en perpétuelle évolution, la terrasse bourgeonne en camaïeux de verts dès la belle saison. On se croirait à s’y méprendre dans un tableau de Monet, propice aux flâneries apaisantes. Plus loin, un kota finlandais trône et accueille, sur réservation, des groupes de cinq à dix personnes autour de soirées raclette, pierrade ou fondue. Douceur, simplicité et convivialité !

48 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
aKcias 35, RUE DES ACACIAS À NIEDERBRONN-LES-BAINS LES-AKCIAS.FR 03 88 09 06 25
Les
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT Christophe Penichon

LE GAVEUR DU KOCHERSBERG

FERME NONNENMACHER

Eleveur & Gaveur - Foie Gras d’Alsace

Spécialités de Canard - Fabrication Maison

Vente à la ferme - Asperges d’Alsace

LES ASPERGES DE WOELLENHEIM

Nos asperges, réputées dans la région, sont cultivées, cueillies, transformées directement chez nous, à la ferme.

Restaurant et Chambres d’Hôtes

Un Air de Campagne

Cuisine du marché

Cuisine de saison

Cuisine créative

Cadre

Dans une dépendance, 2 chambres d’hôtes permettent de prolonger votre parenthèse. Terrasse privative, jardin, piscine et spa nordique.

Vente à la ferme

Du lundi au samedi de 8h30 à 12h et de 13h à 19h sauf lundi 18h30 et samedi 17h

14 route de Hochfelden à Woellenheim 03 88 69 90 77

gaveur-kochersberg.fr

www.airdecampagne-alsace.fr

3 rue des Vergers, 67 350 RINGENDORF Le restaurant vous accueille du vendredi soir au dimanche midi. Ouverture en semaine et dimanche soir sur demande à partir de 10 personnes.
restaurant@airdecampagne-alsace.fr
préservé et
intimiste pour tous vos repas
et
fêtes
de famille. Uniquement sur réservation au 03 88 03 30 80 ou 06 40 91 07 41 ou

Au fil de l’eau

Et si vous optiez pour le slow tourisme ? Entre le canal de la Sarre et celui de la Marne au Rhin, pas moins de 125 kilomètres de voies d’eau aux berges bucoliques sont une invite à l’exploration en mode douceur.

Créée en 2018, la marque Terres d’Oh ! a pour vocation de recenser de manière ordonnée et ludique la somme des activités disponibles au fil de ces cours au pouvoir irénique et promouvoir ainsi un tourisme de proximité sur les territoires des cinq intercommunalités qui portent la marque. Mobilités douces au programme avec la location de petits bateaux à la journée – idéal pour un pique-nique – voire de pénichettes et autres yachts manœuvrables sans permis, pour de longs week-ends en famille ou entre équipage de copains… Les abords aménagés des canaux offrent la possibilité d’emprunter des kilomètres de pistes cyclables de tout premier ordre parmi lesquelles L’EuroVélo 5 et la Véloroute 52, pistes plates à la portée de n’importe quel amateur de petite reine, électrique ou non.

Terres d’Oh ! embrasse le troisième bassin fluvial de France, emprunté par plus de 3 000 bateaux de plaisance qui naviguent chaque saison sur ses eaux paisibles en provenance d’Allemagne, de Belgique, de Hollande… ou de France. Paysages verdoyants et champêtres à perte de vue le long du canal de la Sarre, environnement plus boisé pour les abords de la Marne au Rhin, l’un des objectifs assumés du site est de donner envie aux plaisanciers de partir à la découverte de l’arrière-pays. Pour faciliter la constitution de leur carnet de voyage, lieux d’hébergement, restaurants, loueurs de deux-roues mais aussi divers marchés de producteurs sont soigneusement répertoriés. Sont également consultables les manifestations proposées par les offices de tourisme sur toute la durée d’ouverture des canaux, du 1er avril au 31 octobre. Avis aux marins d’eaux douces : si l’idée de dormir dans un château d’eau, un manoir du xvie siècle ou une cabane sur l’eau tout en initiant vos enfants aux fouilles archéologiques, à la céramique ou à l’univers de Marc Chagall vous tente, avec Terres d’Oh !, la belle saison est idéale pour concoter à la carte une escapade en mode Waouh ! à deux pas de chez soi.

50 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
TERRES - D - OH.COM Tourisme LA SÉLECTION PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTO DR
SPÉCIA LISTES EN DERMO-PIGMENTA TION MA QUILLA GE PERMA NENT DEPUIS 20 1 0 SOURCILS HYPER RÉA LISTES EYE-LINER - RA S DE CILS PERMA NENT PIGMENTA TION DE LA BOUCHE PIGMENTA TION DU CUIR CHEVELU DÉTA TOUA GE SOURCILS Haguenau - Strasbourg 07 85 49 84 61 contact@dermo-esthetic eu www dermo-esthetic eu Détatouage Feez.fr 06 12 58 38 91 / MOMMENHEIM êtes-vous prêt à flotter ? I N F O R M A T I O N S & R É S E R V A T I O N S La flottaison en isolation sensorielle est une expérience unique qui ne laisse personne indifférent, à la frontière de la méditation et de l’introspection. A c t i o n a n t i - i n f l a m m a t o i r e : r h u m a t i s m e s , p s o r i a s i s , e c z é m a , a r t h r o s e … S o u l a g e l e s d o u l e u r s a r t i c u l a i r e s e t m u s c u l a i r e s D i m i n u t i o n d u s t r e s s R é d u c t i o n d e l a f a t i g u e A m é l i o r a t i o n d e s p r o b l è m e s d ' i n s o m n i e s @FeezFlottaison

Auto LA SÉLECTION

Nouvel écrin

Un site plus spacieux, moderne et confortable, en adéquation avec les nouvelles normes de la marque à l’étoile. Des normes qui tiennent compte aussi bien de l’architecture des bâtiments que de la digitalisation du site, tout en privilégiant l’accueil du client. Un fil conducteur cher à Paul Kroely, dirigeant du groupe, pour qui la « satisfaction du client ne suffit pas », c’est son « enchantement » qui est visé. La nouvelle concession Mercedes-Benz accueillera ainsi un poste de star-expert, autrement dit un « expert produit », chargé de guider le client, déterminer ses besoins en fonction de ses usages et l’aider à configurer son véhicule dont les finitions personnalisées seront instantanément palpables via un grand écran installé dans un espace dédié. Dominique Kapps, responsable du site, se réjouit du confort de travail que va leur apporter ce nouvel écrin premium : si la concession commercialisera évidemment l’ensemble des gammes Mercedes et smart, en neuf et en

occasion, la surface d’exposition plus vaste lui permettra de présenter physiquement davantage de voitures, ainsi que des utilitaires. Véhicules qui pourront cette fois être entretenus sur place : « La nouvelle concession, pour laquelle cinq embauches sont prévues, intégrera un atelier de carrosserie », détaille Nicolas Kuntz, directeur des concessions Mercedes-Benz à Haguenau, Strasbourg et Obernai.

L’automobile plus vertueuse

Toute la gamme Mercedes est en outre disponible en motorisation thermique, hybride rechargeable ou 100 % électrique. « Nous sommes les seuls à proposer un éventail aussi large. Il faut que le véhicule corresponde au bon usage du client. Or, une bonne partie de notre clientèle est aussi composée de sociétés qui bénéficient pour les modèles hybrides ou 100 % électriques d’une fiscalité avantageuse », rappelle Nicolas Kuntz. Le groupe Kroely partage la préoccupation de la plupart de ses clients : tendre vers un usage plus vertueux de l’automobile et de son univers. « Au sein du groupe, nous sommes très en amont sur ces questions. Notre concession de Mulhouse est équipée en panneaux photovoltaïques depuis 2018. Nous avons également été parmi les premiers à couper toutes les lumières le soir après 19 h, y compris nos enseignes. On a par ailleurs baissé la température dans nos ateliers et dans nos bureaux. » Le nouveau site intégrera ainsi l’utilisation des eaux de pluie pour le lavage des véhicules, comme le tri et le recyclage de tous les déchets de l’atelier. Une démarche résolument engagée vers l’avenir, pour que rien n’altère jamais le plaisir de piloter une Mercedes.

52 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTO TEONA GORECI
MERCEDES - BENZ 108, ROUTE DE MARIENTHAL À HAGUENAU MERCEDES - KROELY.FR
Depuis le 27 mars, les fidèles clients de Mercedes et tous les amoureux de la marque peuvent découvrir la nouvelle concession du groupe alsacien Kroely, dorénavant installé route de Marienthal à Haguenau.
Dominique Kapps et Nicolas Kuntz

Pierre et Louis JUNG

Agents généraux d’assurance Spécialistes AGIPI

Prévoyance Patrimoine Assurances des pros Assurances de vos biens Complémentaire santé

Sodium 0.001 g/L

Au cœur du Parc Naturel des Vosges du Nord

Source indépendante et familiale

1 rue de Bischwiller 67410 DRUSENHEIM agence.jungdrusenheim@axa.fr

Tél : 03 88 53 48 22

N° ORIAS : 21 000 614

148 Grand’Rue 67500 HAGUENAU agence.junghaguenau@axa.fr

Tél : 03 88 73 46 39

N° ORIAS : 22 005 678

Niederbronn-les-Bains 03 88 80 38 39 - eauceltic.com

SERENITE
conception : www.chantal-reiss.comCrédit photo : salita2010stock.adobe.com
POUR VOTRE
NOUS SOMMES PRETS A TOUT
UNE EAU D’EXCEPTION POUR LES PLUS BELLES TABLES

Fournisseur de mobilité

Voilà 35 ans que le groupe automobile Espace H, fondé par Francis Hentz progresse au rythme d’une cordée ascensionnelle. D’abord à Haguenau, berceau et fief, puis à Strasbourg avec le rachat du pôle BMW-MINI de Hoenheim en 2009 et enfin à Obernai, depuis 2015. Le rachat des concessions Mazda et Mitsubishi de Strasbourg et Haguenau constitue un nouveau jalon cohérent de cette longue aventure parcourue au volant de belles voitures. « C’est la passion pour l’ingénierie qui a poussé mon père à reprendre sa première concession BMW, à Haguenau », retrace Michel, son fils, aujourd’hui directeur général du groupe. La passion, c’est aussi ce qui caractérisa longtemps le groupe fondé par un autre grand monsieur de l’automobile en Alsace, Maxime Knoch. « Les valeurs humaines, c’est ce que nous avons en commun avec Maxime », assure Michel. Alors lorsque l’opportunité de racheter ses dernières affaires Mazda et Mitsubishi à Strasbourg (AZ Motors) et Haguenau (Garage du Moulin) s’est présentée, le directeur général d’Espace H a sauté sur l’occasion.

Une gamme élargie et plus abordable « Lorsqu’on veut avancer, il faut grandir. Ne serait-ce que pour offrir de nouvelles perspectives à des collaborateurs qui sont aujourd’hui plus de 150 dans le groupe, mais aussi pour appréhender d’autres univers. » Éloignés, ces univers ? « Pas tant que

cela », selon Michel Hentz, qui voit une véritable synergie de valeurs. « Mazda est une très belle marque qui vise à séduire une clientèle premium. C’est une belle opportunité de compléter notre gamme », tout en maintenant les exigences de qualité à leur niveau le plus élevé : « Depuis le 1er janvier, Mazda est passée en garantie six ans sur ses véhicules. » Un signe qui en dit long sur la confiance que porte la marque sur ses réalisations. Et si tout le monde leur envie le mythique roadster MX-5 dont le succès ne s’est jamais démenti, il faudra désormais aussi compter sur une gamme de SUV hybrides et rechargeables très bien placée, à l’instar de la MX30 R-EV. « Ce qui m’intéresse, c’est d’être un fournisseur de mobilité », poursuit Michel Hentz qui, plutôt qu’empiler les enseignes sans discernement, préfère évoquer « le rapprochement de marques dont l’âme se complète ».

MAZDA GARAGE DU MOULIN 89B ROUTE DE MARIENTHAL À HAGUENAU HAGUENAU.MAZDA.FR

L’ESPACE H BMW- MINI 110 ROUTE DE STRASBOURG À HAGUENAU LESPACEH.FR

54 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
Auto LA SÉLECTION PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTO TEONA GORECI
En intégrant les marques Mazda et Mitsubishi à son offre, l’Espace H de Haguenau ouvre de nouvelles perspectives sans dévier de sa route.
De droite à gauche : Michel Hentz, Vincent Lecornu, Didier Huber, Loïc Voegltiln, Sébastien De la Barre, Maxime Knoch, Thierry Mengus

✓ FENÊTRES ✓ VOLETS ROULANTS & BATTANTS ✓ PORTES D’ENTRÉE & DE GARAGE

✓ FENÊTRES ✓ VOLETS ROULANTS & BATTANTS ✓ PORTES D’ENTRÉE & DE GARAGE

FABRICANT INSTALL ATEUR DEPUIS 1965
PORTES D’ENTRÉE
RE FK 7 ISOL ATION À TRIPLE JOINTS ET THERMO PHONIQUE PORTES DE GARAGE FABRICANT INSTALL ATEUR DEPUIS 1965
de la TVA à *Selon les produits la législ i 5,5%* SÉCURITÉ • ISOLATION • DESIGN avec la nouvelle gamme de por tes KOVACIC
PORTES D’ENTRÉE en aluminium
CHALEUR ÉCONOMIE
nouvelle gamme
KOVACIC 47 RUE DE LA GARE ERNOLSHEIM/BRUCHE ✆ 03 88 59 51 21 126A, ROUTE DE ROUFFACH COLMAR ✆ 03 89 27 54 30 SUR RENDEZ-VOUS 12B GRAND’RUE HAGUENAU ✆ 03 89 27 54 30 SUR RENDEZ-VOUS FENÊTRE FK85 & FK 70 ISOL ATION À TRIPLE JOINTS ET THERMO PHONIQUE PORTES DE GARAGE sectionnelles ou basculantes
de la TVA à *Selon les produits et la législation en vigueur 5,5%*
SÉCURITÉ • ISOLATION • DESIGN avec la
de por tes

Plus d’un siècle d’innovation

Depuis cinq générations, l’entreprise Greiner de Niedermodern n’a cessé d’enrichir un savoir-faire inégalable, de l’installation électrique classique au domaine des énergies nouvelles.

Ajoutant aux métiers de la serrurerie ceux de l’électricité dès 1910, c’est en misant sur la formation continue que l’entreprise familiale Greiner a su se maintenir à la pointe des connaissances et des technologies dans le domaine de l’énergie. Une capacité à se renouveler et flairer l’air du temps qui puise ses origines chez Georges Greiner, l’aïeul installé à Pfaffenhoffen qui, avec sa petite entreprise de serrurerie, s’est porté volontaire pour électrifier le village dès le début du siècle dernier. Son fils décrochera dans la foulée un diplôme de maître électricien avant que la troisième génération ne s’inscrive dans la continuité en 1966, puis transmette à son tour l’entreprise à l’arrière-petit-fils du fondateur, Franck Greiner, qui la dirige avec son épouse, Marie, depuis 1996.

Label « garant de l’environnement »

« À partir de l’an 2000, nous avons développé le marché des particuliers. De deux personnes à mon arrivée, l’entreprise est passée à 22 employés aujourd’hui ! » se félicite Franck Greiner qui n’a pas attendu la flambée récente du prix des fossiles pour prendre le virages des énergies nouvelles et former ses collaborateurs.

« Nous avons posé notre première pompe à chaleur en 2003 ! » Suivra le boom des climatisations dès 2005, les premières poses de panneaux photovoltaïques en 2008 avant de développer la pose de chaudières au bois et aux granulés. À chaque étape, l’entreprise s’adapte et forme ses équipes. « Nous ne nous sommes jamais arrêtés à une seule énergie ou à un seul fabricant. Cette diversité, c’est justement ce qui fait notre force », assure Marie Greiner pour qui, le plus souvent, « ce sont les aides de l’État qui orientent les choix des clients. Il faut se montrer prêt. » Un atout

indéniable pour l’entreprise qui dispose de tous les labels énergétiques garants de l’environnement (RGE).

SAV qualité artisan

L’autre force de Greiner réside dans leur service après-vente réactif. Les retours sont unanimes pour saluer le soin accordé aux prestations : justesse du conseil, efficacité et gentillesse des équipes… Loin du démarchage hors-sol injoignable au premier pépin. « On ne laisse pas tomber nos clients… même un vendredi soir en hiver. C’est aussi ça, le sens du service pour un artisan. »

Si depuis 2009 l’entreprise est installée à Niedermodern, dans la zone d’activité sud du Val de Moder, au sein d’un vaste bâtiment de 900 m2 adossé à une salle d’exposition, dans la tête de Franck et Marie Greiner se bousculent déjà les innovations de demain. « En 100 ans, l’entreprise aurait pu rester au bord du chemin. En se diversifiant, en restant à l’écoute des nouvelles technologies, nous garantissons sa pérennité et une qualité de pointe à nos clients. » Qu’il s’agisse d’un particulier soucieux de renouveler sa chaudière au fioul ou d’un exploitant agricole pressé d’installer 2 000 m2 de panneaux photovoltaïques sur son exploitation. Et ce n’est pas leur fils Paul-Thomas, dans l’entreprise depuis 2021 qui soutiendra le contraire. Lui qui représente déjà la cinquième génération est bien décidé à perpétuer l’esprit d’innovation à l’œuvre chez Greiner, de génération en génération.

56 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
GREINER ÉLECTRICITÉ ET ÉNERGIES NOUVELLES 7, RUE DE LA SOURCE ZA SUD DU VAL DE MODER À NIEDERMODERN 03 88 07 71 84 – GREINER- ENERGIES.FR Habitat LA SÉLECTION
PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTOS TEONA GORECI
Franck Greiner

Les artisans du carrelage

À Gundershoffen,

Il n’y a qu’à voir les sourires qui s’affichent sur les réseaux sociaux pour s’en convaincre : chez Denni, l’entreprise de carrelage et salle de bains de Gundershoffen, les employés forment une grande famille. Ce n’est pas Anaïs, fille d’Éric le fondateur, qui soutiendra le contraire : « Maman aussi travaille dans l’entreprise depuis ses débuts. Cela a toujours été très familial. Certains chefs de chantier étaient déjà apprentis chez nous ! » Et que dire de Hervé, carreleur-mosaïste ayant fêté en 2021 ses 20 ans de boîte et aujourd’hui en charge de la partie salle de bains qui compte pour 50 % de l’activité. Une affaire de famille qui dure depuis 1999, lorsqu’Éric Denni installe son entreprise naissante chez lui, à Mertzwiller. « Nos collections étaient stockées à la cave », se remémore Anaïs.

Salle de bains en 3D

En 2009, l’opportunité de s’installer à Gundershoffen se présente. Récemment agrandie, la salle d’exposition dépasse les 400 m2 . « C’est un peu comme si le client entrait dans une boutique. Sauf qu’ici, chaque achat est mûrement réfléchi car il engage pour des années ! » D’où l’accompagnement soigné de Laura ou d’Anaïs entre les multiples mises en ambiance. Carrelage, mobilier, miroirs et colonnes de douche permettent aux clients de libérer leur créativité. « Ensuite, tout part du domicile. On prend les métrés, puis le client revient afin que nous lui présentions une vue 3D de sa future réalisation. »

Car c’est bien dans la salle de bains que réside le cœur de métier de la maison Denni. « Nous prenons en charge le carrelage, bien sûr, mais aussi l’électricité, le sanitaire, le chauffage… grâce à des équipes métiers que l’on regroupe en interne. »

L’entreprise compte 23 salariés, dont une dizaine de carreleurs, mais aussi des installateurs sanitaires, des plaquistes… Un savoir-faire qui fait leur force et assoie, au fil des ans, leur réputation de sérieux et de fiabilité.

Un élément de décoration « Nous travaillons aussi régulièrement avec les industries des environs, les administrations, les mairies, les écoles ou même les églises… » À l’intérieur comme à l’extérieur, au sol mais aussi aux murs, tant le carrelage est devenu un élément de décoration à part entière. « Derrière une cheminée, une télé… Il peut habiller un pan de mur et rendre n’importe quel espace plus chaleureux. » Gage de sérieux, l’équipe d’Éric Denni se targue de visiter les usines des fournisseurs italiens et espagnols qu’elle sélectionne, dont les produits sont « à la pointe de la technologie et au summum du design », assure Anaïs Denni. Dalles au toucher mat qui deviennent antidérapantes au contact de l’eau, grès cérame en bords rectifiés, carreaux de ciment aux multiples décors, mais aussi baignoires balnéo, sauna ou hammam, rien n’arrête les équipes. La gamme étendue permet une adaptation aux souhaits comme aux contraintes du client. L’entreprise propose ainsi un soutien aux personnes à mobilité réduite et des solutions de rénovation qui facilitent leur quotidien en cas de perte d’autonomie. « Quel que soit votre âge, la salle de bains, c’est un peu votre sas de décompression. Lorsque l’agencement est réfléchi et harmonieux, cela participe au bien-être ! »

57 AVRIL 2023
PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTOS TEONA GORECI
Habitat LA SÉLECTION
DENNI – CARRELAGE ET SALLE DE BAINS 12, RUE DES GENÊTS À GUNDERSHOFFEN 03 88 90 16 52 – DENNI- CARRELAGE.FR
l’entreprise familiale Denni met son savoir-faire au service de la conception de salles de bains et décline le carrelage sous toutes ses formes, pour des agencements à la fois design et fonctionnels.
Éric Denni

Intérieur haute couture

À Pfaffenhoffen, Placard + conçoit sur mesure des aménagements adaptés à chaque intérieur. Pour valoriser les espaces et optimiser le rangement, l’entreprise peut compter sur la richesse de ses matériaux et le savoir-faire de ses agenceurs.

Habiller l’espace : un défi comparable à celui qui consiste à tailler un beau vêtement, tant les intérieurs comme les morphologies requièrent de la créativité. En tant qu’agenceur, Placard + porte la similitude entre les deux métiers à son comble en offrant à chaque intérieur une finition sur mesure. Qu’il s’agisse de niches transformées en ingénieux espaces de rangement, de cuisines complètes sur mesure ou modulaires, d’élégants meubles de salon, d’une bibliothèque XXL ou d’un dressing vaste comme une salle de bal, chaque espace, si étendu ou biscornu soit-il, trouvera l’agencement idoine. « Chez Placard +, la proposition sera toujours adaptée au besoin du client. Nous sommes avant tout des agenceurs d’espaces de vie », soutiennent Sabah et Christophe Mathieu, qui ont fondé Placard + en 2010 avant d’être rejoints par leur fille Anaïs, il y a trois ans.

Nouveau showroom

Si la petite vitrine, rue de la Gare à Pfaffenhoffen, vient d’être refaite à neuf et permet d’embrasser en un coup d’œil une belle palette de leurs savoir-faire, il faudra encore patienter quelques mois avant de les voir investir un nouvel espace de vente de 450 m2, à deux pas de là, avec des mises en situation plus immersives encore. « Il m’arrive aussi très souvent de me déplacer chez un client avec mon ordinateur, sans passage par le showroom », nuance le dirigeant qui a vu, au fil des ans, sa zone de chalandise s’étendre au même titre que sa renommée, grâce à un bouche-àoreille favorable. « Les gens ont souvent une appréhension avec le sur-mesure. Ils s’imaginent que cela va leur coûter trop cher. Pourtant, nous travaillons aussi avec des promoteurs qui veulent un prix juste. En fonction des matériaux choisis par le client, nous lui faisons le meilleur prix sans qu’il ait besoin de négocier. Nous trouvons cela plus respectueux des gens. »

Autre atout souvent relevé par les clients : le respect des délais et le souci du travail bien fait, comme des chantiers bien nettoyés. Un détail qui n’en est pas un : « Nous ne sous-traitons rien et suivons nos clients du premier jour à la toute fin du chantier. Dans ce domaine, leur satisfaction est essentielle, c’est elle qui assurera notre notoriété. »

Finitions à la carte

De la niche d’appoint à la maison complète, rien n’arrête l’équipe des poseurs qui vient récemment d’être étoffée. « On fait aussi tout ce qui est revêtement de sol flottant : stratifié, pvc, dalles moquette… ainsi que les portes intérieures. » Une offre très complète qui s’ajoute à la richesse presque infinie des matériaux proposés pour chaque panneau, quel que soit son usage : bois naturel et brut avec adjonction d’un traitement bio ou à l’autre bout du spectre, produits techniques comme ces façades de meuble de cuisine laquées et traitées contre les traces de doigts…

« Aujourd’hui, les tendances sont à la sobriété et à la facilité d’entretien, assure Anaïs . Le noir et le blanc restent les plus vendus, mais le beige et le bois clair font un retour en force dans les cuisines. » En matière de style, le client reste souverain.

« C’est lui qui aura le dernier mot. » Car l’objectif est commun : se sentir bien chez soi.

58 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
PLACARD + 9A, RUE DE LA GARE À VAL- DE- MODER 03 88 72 44 78 PLACARDPLUS.FR PAR JIBÉ MATTHIEU – PHOTOS TEONA GORECI
Habitat LA SÉLECTION
Christophe, Anaïs et Sabah Mathieu
270m2 d’expo Bien-être permanente À 2 minutes de Haguenau Z.A. 3a rue de la Sablière KALTENHOUSE 03 88 63 26 51 www.fermetures-simon.fr PORTAILS - PORTES DE GARAGE & D'ENTRÉE - FENÊTRES - VOLETS - CLÔTURES GARDE-CORPS - BRISE VUES - PERGOLAS - MOTORISATION VENEZ VISITER NOTRE HALL D’EXPOSITION Fabricant installateur depuis 1967 UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DEPUIS 1967 !

Lingerie pour toutes

Dans sa boutique Madame Culottée à Haguenau, Laura Haas propose une lingerie inclusive avec pour maîtres-mots la bienveillance et la volonté de ne laisser aucune femme de côté.

« On touche à un sujet qui en met mal à l’aise plus d’une et franchir une porte pour se faire conseiller n’est pas facile pour tout le monde. Je veux que mes clientes se sentent bien, belles, qu’elles se regardent différemment, comme je peux les regarder. C’est-à-dire sans jugement », explique la jeune femme qui expose dans ses rayons des pièces sexy et décomplexées allant du bonnet A au bonnet O. Pour Laura, ayant elle même connu des difficultés à trouver des lieux proposant une lingerie adaptée à sa morphologie, le déclic a lieu devant l’émission « Belle toute nue » dans laquelle un styliste relooke des femmes complexées par leur corps :

« Lorsque j’ai vu une participante porter un modèle de lingerie grande taille hyper sexy avec des lanières, ça a été un déclencheur pour moi. J’ai découvert la marque Elomi et le projet a commencé. »

« Aimez-vous comme vous êtes » À la suite de son étude de marché et d’un sondage réalisé auprès de 250 femmes, une évidence s’impose : « Les petites poitrines ont tendance à être reléguées aux rayons brassières, les très grandes tailles font face à un choix restreint et sont souvent contraintes de se tourner vers Internet tandis que les femmes aux bonnets “standards” couverts par toutes les grandes enseignes ne sont pas forcément satisfaites du confort et de la qualité de ce qu’on leur propose. »

Forte de ce constat, Laura se lance et crée Madame Culottée, une boutique de lingerie aux allures de cocon qui s’érige sous l’étendard du bien-être féminin et de la confiance en soi. Dans un cadre chaleureux fait d’éléments de récup’, de mobilier en bois et de cabines douillettes, elle accompagne ses clientes et leur offre un conseil sur mesure, tandis que le large choix de lingerie allie maintien et qualité, sans compromis sur l’esthétique. Une invitation à se sentir mieux dans son corps et à libérer son audace ! « En tant que femme on s’autocritique beaucoup, chez Madame Culottée le message est : Aimez-vous comme vous êtes ! Et je pense que la lingerie joue énormément sur l’acceptation de soi », sourit Audrey. Des strings aux tangas ou aux culottes hautes, des soutiens-gorge aux bodys et nuisettes, les rayons débordent de pièces fines et élégantes, émancipées et modernes des marques Freya, Fantasie, Elomi et Wacoal se déclinant également en gammes de maillots de bain pour toutes les formes. Le projet à venir ? Intégrer les soutiens-gorge sans armature et adaptés aux prothèses mammaires de la marque allemande Anita Care, afin que les femmes ayant subi une intervention chirurgicale puissent avoir accès à de jolis modèles.

60 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
MADAME CULOTTÉE 12B, GRAND - RUE À HAGUENAU 07 77 28 50 17 FACEBOOK : MADAME CULOTTÉE PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT
Lingerie LA SÉLECTION
Laura Haas

Sport LA SÉLECTION

Que l’on souhaite gagner en tonus ou sculpter sa silhouette, le centre Fitness K à Pfaffenhoffen propose à ses adhérents un accès aux machines de cardio training et de musculation, ainsi que des cours collectifs autour du fitness.

À Fitness K, les disciplines sportives évoluent au rythme des tendances et se relaient du lundi au dimanche, assurées par cinq coachs diplômés dont chacun possède sa propre spécialité. Avec Josiane, ancienne championne d’Alsace de cyclisme contre-la-montre et participante du Tour de France, on s’adonne au spinning, un programme de cyclisme en salle qui alterne ascensions, accélérations et interval training, le tout rythmé par une musique entraînante et le dynamisme de la coach. « Josiane est extravertie, elle raconte des blagues dans ses cours, l’heure est passée et personne ne s’en est rendu compte. Les gens viennent aussi pour ça » , explique Christine, kinésithérapeute de formation qui assure les cours de Stretching et de Pilates dans une approche de santé bien-être. Son œil expérimenté de kinésithérapeute lui permet d’ajuster et de réaligner chaque posture pour un bénéfice optimal. Ainsi les personnes débutantes jusqu’aux sportifs aguerris sont certains de trouver un cours adapté qui les fera progresser.

Du Cross Training à la Zumba

Du côté du renforcement musculaire, qui de mieux placé qu’un entraîneur international possédant complémentairement deux box de crossfit ? À Fitness K, Geoffroy dispense des cours de musculation durant lesquels les participants réalisent plusieurs exercices à l’aide de barres équipées de poids, d’haltères ou d’une marche de step. Squats, fentes, abdominaux, curls, le rythme très intense d’une séance et la pluralité des mouvements entraînent une dépense énergétique importante et boostent le métabolisme. Quant aux adeptes de chorégraphies rythmées, ils seront séduits par les cours de Meg, alliant tous les éléments de la remise en forme : cardio et préparation musculaire, équilibre et flexibilité. « Chez Fitness K, ce n’est pas à la chaîne. On s’intéresse à chaque personne quel que soit son niveau et les objectifs visés », sourit le champion de kick-boxing qui débutera bientôt un cours collectif inspiré par la boxe, pour le plus grand plaisir des membres du club.

AVRIL 2023 61
FITNESS K 76, RUE DE SAVERNE À VAL- DE- MODER 03 88 07 09 99 FITNESSK.COM
Synergie collective
Votre partenaire de confiance dans la région de Haguenau depuis 2009 20 RUE DE NIEDERBRONN SCHWEIGHOUSE SUR MODER 03 88 07 29 12 technocycles.com schweighouse-sur-moder
Christine Brockers & Josiane Arbogast — Photo Christoph De Barry

Le bien-être au naturel

En exploitant les déclinaisons possibles du CBD, Cédric Seyller propose avec Oh So Green de découvrir les vertus du chanvre. Sous forme d’huile, complément alimentaire, thé, ou encore baume et crème, la plante présenterait de nombreux bienfaits pour la santé.

Sur les étagères de Oh So Green à Niederbronn-lesBains, fleurs, huiles, infusions, produits alimentaires ou cosmétiques et autres dérivés à base de CBD se côtoient. Après une carrière dans la grande distribution en tant que responsable logistique, Cédric Seyller a voulu changer de voie et trouver une façon d’être utile à l’humain. Le CBD et les produits à base de lait d’ânesse ayant été des jalons importants dans sa vie, ouvrir une boutique à son image mettant à l’honneur les vertus de ces produits a tout de suite fait sens. « Le but du jeu, c’est le bien-être, essayer d’accompagner les gens qui passent ma porte avec le CBD de manière générale grâce aux différents apports qu’il peut avoir : les bénéfices sur la digestion, le sommeil, la préparation mentale, la concentration... » Alors que la France détient le triste titre de premier pays consommateur d’antidépresseurs et de cannabis illégal en Europe, le cannabidiol apparaît comme une solution naturelle à bien des problèmes. Obtenues à partir de l’extraction des fleurs de chanvre, dont la teneur en CBD varie de 5 % à 40 %, les huiles, dont certaines sont enrichies en d’autres cannabinoïdes, tels que le CBG, le CBC et le CBN répondent à des besoins spécifiques, qu’ils soient liés au stress, aux douleurs chroniques ou aux troubles du sommeil.

Une plante écologique et nutritive Encore fallait-il lutter contre la mauvaise réputation dont le chanvre a longtemps souffert en France.

Pourtant, lorsqu’elles sont dépourvues de THC (la principale substance psychoactive du cannabis) les graines et fleurs de chanvre ne présentent aucun effet psychotrope ou risque d’addiction. De nombreuses études attestent au contraire des vertus de cette plante écologique par excellence, qui nécessite peu d’eau et aucun pesticide : « Le chanvre est une plante qui a connu un âge d’or du xviie siècle à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les industriels commencent à remplacer les fibres de chanvre par des fibres synthétiques, explique Cédric . Elle est utilisable à 100 % et peut aussi bien servir à la production de tissus que de matériaux de construction, de cordage, de papier et de biocarburant. » Des apports qui viennent s’ajouter aux nombreuses propriétés nutritives et apaisantes de la plante, en témoignent les rayons d’Oh So Green débordant de farines riches en protéines et nutriments, d’huiles alimentaires parfaitement équilibrées en omégas 3 et 6 et de crèmes adaptées à différents problèmes de peaux. De par ses déclinaisons infinies, le chanvre apparaît désormais comme une réelle alternative d’avenir.

OH SO GREEN 13, RUE DE LA RÉPUBLIQUE À NIEDERBRONN - LES - BAINS 07 88 10 79 66 OHSOGREEN.FR

62 HAGUENAU ET ALENTOURS – Alsace du Nord
Bien-être LA SÉLECTION
PAR EMMA SCHNEIDER – PHOTOS GREGORY MASSAT

EXCLUSIVIT ÉS DU SALON

Une ligne naturelle, bio, qui ne contient ni eau ni parfum, à base d’Aloe Vera, enrichie en huiles essentielles et en CBD.

Une alternative naturelle sans conservateurs, sans danger pour le cuir chevelu et la santé de vos cheveux.

MIXOLOGY

Traitements sur-mesure accompagnés d’une expérience sensorielle unique.

Le soin ressourçant des cheveux et de l’esprit, inspiré des techniques de médecine douce.

En exclusivité : 1944 Paris, une gamme de maquillage indépendante de qualité française

Wiedemann Karen Coiffure 20 rue Branly | Haguenau | 03 90 59 53 12
WK Coiffure
T R A V A U X E N C O U R S Immobilier & Conseils ACH AT - V EN T E - EST IM AT IO N - LO CAT IO N - T RA NSACT IO N Prestations haut de gamme : • Isolation extérieure • Triple vitrage • Volets électriques • Carrelage grand format • Douche à l’italienne • Ascenseur • Entrée sécurisée • Garages en sous-sol 140 M2 —359 900€ 1 Local professionnel en rez-de-chaussée 83 M2 – 269 900€ 1 Appar tement au 1 er étage 67 M2 – 239 900€ 1 Appar tement en Attique 1 Cours de la Décapole - 67500 HAGUENAU Tél. 09 70 14 97 06 Re n se i g n ez -vo us d ès m a i n te n a n t ! À K A LT E N H O U S E 38A RU E D E B ISCH W I L L E R 3 DERNIERS APPARTEMENTS À SAISIR

Articles inside

Le bien-être au naturel

2min
pages 62-63

Sport LA SÉLECTION

1min
page 61

Lingerie pour toutes

1min
page 60

Intérieur haute couture

2min
pages 58-59

Les artisans du carrelage

2min
page 57

Plus d’un siècle d’innovation

2min
page 56

Fournisseur de mobilité

1min
pages 54-55

Auto LA SÉLECTION Nouvel écrin

2min
pages 52-53

Au fil de l’eau

1min
pages 50-51

Véronique Ernenwein et ses filles

5min
pages 46-49

Le Wingenerhof

3min
pages 45-46

Au Charme du Passé

2min
pages 44-45

Le gaveur du Kochersberg

2min
pages 42-44

Microbrasserie du Septénaire

3min
pages 40-42

Niederbronn les Bains vu par

1min
pages 38-40

Parc des Vosges du Nord vu par Cédric Dossmann

1min
pages 36-37

Escale printanière au Pays Rhén n

1min
page 35

La Vallée de la Sauer vue par Martial

2min
pages 34-35

Haguenau vu par Aurélia Rodrigues

1min
pages 32-33

Prolonger la découverte du barrage de Gambsheim

1min
page 31

Chassé-croisé sur le Rhin

3min
page 30

À l’abri du tilleul

2min
pages 28-29

Maison d’hôtes de caractère

5min
pages 26-27

Le chant du loup

1min
pages 24-25

Bouger les lignes

3min
pages 21-22

Guëta Geburstàg !

1min
page 20

Wissembourg fête la Pentecôte

1min
page 20

CULTURE Millenium Mambo

3min
pages 18-19

La sélection culturelle de Zut

3min
pages 16-17

Les mains dans la terre

3min
pages 14-15

Vivre au creux des roches

5min
pages 12-13

Voyage vers le passé

5min
pages 8-11

Quoi de neuf chicmedias ?

4min
pages 4-7
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.