Page 1

HAGUENAU AUTREMENT

SUPPLÉMENT DU MAGAZINE ZUT ! N o 0 — 11.16


L’endermologue Cabinet expert LPG

VISAGE Endermolift Anti-Âge visage Combler - Redensifier Clarifier - Raffermir

CORPS Lisser Resculpter Déstocker Raffermir

Endermologie visage et corps pour hommes et femmes 20, rue Maréchal Foch - 67500 Haguenau - 0983 800 600

Bilan + 1re séance OFFERTE

15, Grand Rue - HAGUENAU - 03 88 93 39 10 www.radicalepil-haguenau.fr


3

OURS

SOMMAIRE

ZUT ! TEAM

5

Directeur de la publication & de la rédaction Bruno Chibane

Delphine Sturni, Régis Schneider, Bruno Wendling, Jean-Philippe Rolland, Yollande Fallot-Thomassin, Michel Hentz.

Administration & gestion Gwenaëlle Lecointe Rédactrice en chef Sylvia Dubost Directeur artistique Hugues François Design graphique Clémence Viardot Directrice artistique mode et tendances Myriam Commot-Delon Secrétaire de rédaction Cécile Becker Coordination générale Léonor Anstett

Pourquoi Haguenau ?

10

Portrait Sébastien Loeb

Plus de 10 ans après son premier titre en WRC, retour sur la carrière riche de cet enfant du pays.

12

Reportage Chocolaterie Stoffel

Une entreprise familiale exigeante jamais à court d’idées gourmandes.

14

Haguenau vu par Brigitte Koch

Responsable promotion & partenariats Caroline Lévy

16

Commercialisation & développement Roland Anstett, Bruno Chibane, Guy Hassenfratz, Caroline Lévy, Céline Loriotti, Philippe Schweyer, Alexandre Zebdi

Dans cet ancien théâtre, les équipes de Quentin Blumenroeder s’emploient à créer et restaurer orgues et instruments médiévaux.

Reportage Manufacture Blumenroeder

20

Haguenau vu par

CONTRIBUTEURS Rédacteurs Emmanuel Abela, Léonor Anstett, Cécile Becker, Myriam CommotDelon, Séverine Manouvrier, Aurélien Montinari Styliste Myriam Commot-Delon Photographes Pascal Bastien, Hugues François, Maxime Gautherot, Estelle Hoffert, Christophe Urbain, Henri Vogt Crédits couverture En haut à droite | Musée du bagage © Henri Vogt À gauche | Sébastien Loeb © Christophe Urbain En bas à droite | Tour des pêcheurs © Christophe Urbain Ce supplément est édité par chicmedias 12, rue des Poules F-67000 Strasbourg +33 (0)3 67 08 20 87 S.à.R.L. au capital de 37 024 € Tirage : 3000 ex Dépôt légal  : Novembre 2016 SIRET : 50916928000013 ISSN : 1969-0789

Jean-Louis Bouchez

22

Reportage Boulangerie-PâtisserieTraiteur Gautherot

Qui ne connaît pas Gautherot ? Derrière cette enseigne, une famille créative et passionnée.

24

Rencontre Éric Wolff

Le directeur des affaires culturelles à Ville et directeur du Relais Culturel veut créer des synergies et ouvrir le théâtre sur la ville.

26

Reportage Musée du bagage

L’histoire des bagages, accessoire qui a traversé les âges et les continents, illustrée par l’exposition L’Appel du lointain.

30

Agenda

La sélection culture de la team Zut !

Diffusion Novea

32

Impression Ott imprimeurs Parc d’activités « Les Pins » F-67319 Wasselonne Cedex

34

Abonnements abonnement@chicmedias.com

www.zut-magazine.com

Shopping femme Shopping homme

36

City tour

Restaurants, boutiques, bars, institut de beauté, où va-t-on à Haguenau ?

ÉDITO

Haguenau est-elle celle que l’on croit ? Zut ! s’est employé à dépasser l’image de la carte postale en envoyant une partie de ses équipes sur le terrain. Embarquée, la rédaction a parcouru Haguenau durant plusieurs jours pour vivre la ville et rencontrer ses acteurs. Ainsi, au-delà d’incarner par sa taille la deuxième ville du Bas-Rhin ou d’ouvrir grand ses portes vers l’Alsace du Nord, cette ville de plus de 35 000 habitants révèle, au fur et à mesure qu’on la traverse, ses nombreux atours. Son centre-ville à taille humaine, ceint par de nombreux espaces verts, chapeauté par La Moder au Sud et parsemé de trois monuments historiques, s’est profondément modifié et densifié en 10 ans : restaurants, boutiques, bars et terrasses ne cessent d’y fleurir quand festivals et grands événements s’y installent pour réunir toujours plus de spectateurs d’ici et d’ailleurs – le dernier festival du Houblon a rassemblé plus de 54 000 visiteurs. Son offre culturelle, portée par Éric Wolff, directeur des affaires culturelles à la Ville et du Relais culturel de Haguenau, oscille entre audaces contemporaines et explorations de l’histoire et des savoir-faire (Musée historique ou Musée du bagage). Haguenau accompagne ses nombreux talents – Sébastien Loeb en tête –, révélés par une vie associative dynamique qui s’attache à dépasser le caractère modeste et discret de l’Alsacien pour faire rayonner sa nature. Haguenau, comme toutes ces personnalités rencontrées, est aussi chaleureuse que dynamique. 2 650 établissements installés sur le territoire composent son tissu économique. Si nous avons ici exploré la chocolaterie Stoffel, la manufacture d’orgues Blumenroeder ou encore l’atelier de restauration de bagages anciens La Malle en coin, d’autres entreprises participent du rayonnement de la ville au-delà des frontières hexagonales : SEWUsocome, Schaeffler France, Mars Chocolat France, Siemens… la liste est longue. Si longue que nous avons évidemment manqué de pages pour témoigner de cette vivacité. Haguenau nous a séduits, oserons-nous parler de prémices à une histoire d’amour ? Et pourquoi pas ? La suite de l’histoire reste à écrire ensemble.


Chocolaterie Daniel Stoffel 50 route de Bitche 67500 HAGUENAU

Maître ChoColatier en alsaCe depuis 1963

Découvrez notre nouvelle collection de bonbons de chocolat Florilèges revisités, redécorés, réimaginés !

Chocolaterie du Vignoble Route de Guémar 68150 RIBEAUVILLÉ

www.daniel-stoffel.fr


5

PAR CÉCILE BECKER PHOTO HENRI VOGT

Delphine Sturni INFIRMIÈRE ET PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION HAGUENAU TERRE DE RÉUSSITES

POURQUOI HAGUENAU ? « Haguenau est ma ville natale mais c’est surtout ma ville de cœur. C’est une ville qui bouge, innovante et en perpétuelle mutation. Haguenau terre de réussites est un moyen de mettre en lumière ce vivier de talents dont le grand public n’a pas toujours conscience. Ces hommes et ces femmes, nombreux, quelquefois plus connus à l’étranger, participent du rayonnement de la ville partout dans le monde. »

Haguenau terre de réussites 115, Grand Rue haguenau-terredereussites.fr

◀ ▶ PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTO HENRI VOGT

Régis Schneider ASSOCIÉ AU RESTAURANT L’INSOLENTE GÉRANT D’OPTIQUE SCHNEIDER

POURQUOI HAGUENAU ? « J’aime ma ville ! En plus de mon métier d’opticien, j’ai voulu, avec mes deux associés et amis, Ludovic Steinmetz et Cédric Jarrin, participer au nouveau dynamisme de la ville en ouvrant un restaurant. Plus besoin de se déplacer à Strasbourg ou en Allemagne pour trouver de la cuisine bistronomique et des grands crus. À Haguenau, il y a tout et bien plus encore ! Pas étonnant qu’il devienne difficile de trouver une place où se garer le week-end ! »

L’Insolente 1, place d’Armes www.linsolente.alsace Optique Schneider 8, Marché aux poissons www.schneider-opticiens.com


15 av. du professeur Leriche 67500 HAGUENAU www.europehotel.fr info@europehotel.fr 03 88 93 58 11 Ouvert 24/7

Prochainement Pool Spa Wellness


7 PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTO HUGUES FRANÇOIS

Bruno Wendling GÉRANT DE LA BRASSERIE L’ANCIENNE DOUANE

POURQUOI HAGUENAU ? « J’ai acquis mon expérience de direction dans la grande distribution mais je voulais voir grandir mes enfants : le choix de reprendre une affaire dans ma ville natale était évident. Situé au cœur de la ville, le bâtiment du restaurant servait de grenier impérial, aujourd’hui ce lieu est un trait d’union entre la tradition, le terroir et la modernité. De la bière aux plats, tout est cuisiné avec des produits locaux. Prochaine étape ? Le marché de Noël, un grand moment pour la ville et ses commerçants ! »

Brasserie L’Ancienne Douane 16, place d’Armes www.lanciennedouane-haguenau.fr

▶ ◀

PAR CÉCILE BECKER PHOTO HENRI VOGT

JeanPhilippe Rolland RESTAURATEUR DE BAGAGES ANCIENS ET COLLECTIONNEUR*

POURQUOI HAGUENAU ? « Haguenau représente pour moi la quintessence de la ville agréable à vivre. Quoi qu’on y fasse, on peut facilement le faire. J’ai vécu un temps à Paris, mais je ne l’ai jamais quittée. J’y suis très attaché. Depuis 10 ans, le visage du centre-ville a beaucoup changé en accueillant des terrasses, des bistrots, des restaurants… Cela contribue au dynamisme et au renouveau de la ville. »

www.la-malle-en-coin.com *Sa collection a contribué à l’ouverture du musée du bagage à Haguenau. www.museedubagage.com


www.wictory.fr

Robe Pôles

erot h t u a G nde a m r u hie Go p o s o l la Phi

Pôles - High - Twinset - Paul Smith - Armani Luisa Cerano - Boss Orange - Manila Grace

8 Rue Georges Clemenceau

HAGUENAU Tél. : 03 88 73 99 70

Boulangerie • Pâtisserie • Traiteur 41, route de Soufflenheim | 67500 Haguenau | 03 88 73 37 32 26, route de Strasbourg | 67500 Haguenau | 03 88 73 19 63


9 PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTO HENRI VOGT

Yolande FallotThomassin PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION LES CAHIERS DU LUNDI

POURQUOI HAGUENAU ? « Je ne pourrai pas vivre ailleurs qu’ici ! Haguenau est une ville aux dimensions parfaites : on peut y avoir une vie sociale rythmée et on reste à la fois très proche de tout, y compris de l’Allemagne. Sa forêt est une source d’inspiration pour moi et Brigitte Koch [responsable de Victor Lagrange : Via Theatro, Napapijri, Victor… ndlr]. Beaucoup d’idées autour des Cahiers du Lundi – association 100% féminine qui met en mots, en images et en sons, des récits racontés par des anonymes – nous sont venues en y courant. »

Les Cahiers du lundi cahiersdulundi@gmail.com Prochain événement : 02.04.17 musée Würth

◀ ▶

PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTO HUGUES FRANÇOIS

Michel Hentz DIRECTEUR DE BMW ESPACE H

POURQUOI HAGUENAU ? « Cette ville est notre fief, c’est une vraie volonté de rester à Haguenau. C’est une ville dans une bonne dynamique et il faut que cela continue. Si des gens comme nous y croient, ça donnera envie aux autres, c’est pour cela qu’on continue d’investir, on prévoit également de soutenir un club de foot local – le FRH – et de participer à la vie associative. Je porte Haguenau dans mon cœur, pour moi c’est important. »

BMW Espace H 110, route de Strasbourg www.lespaceh.fr


10

Sébastien Loeb

PAR EMMANUEL ABELA & CÉCILE BECKER PHOTO CHRISTOPHE URBAIN

LE VIRAGE PARFAIT

Rallye Dakar 2016

R

ien ne change : plus de 10 ans après son premier titre en WRC, le championnat du monde des rallyes en 2004, Sébastien Loeb est toujours prophète en son pays. Nul ne peut oublier les apparitions régulières du champion dans sa ville natale – il a vécu dans le secteur jusqu’à ses 25 ans et est désormais installé à Vaud (Suisse). Sa venue est toujours précédée d’une rumeur (« C’est Sébastien Loeb ! ») et suivie d’un élan populaire lors de démonstrations rugissantes. L’Espace sportif Sébastien Loeb – orné d’un rutilant portrait du sportif – où nous le prenons en photo, aujourd’hui occupé par les scolaires, mettra quelques minutes à se vider. Le temps que quelques élèves téméraires osent lui demander quelques selfies et

que les professeurs se laissent gagner par la même ferveur : « Si les élèves le font, pourquoi pas nous ? » Ce succès populaire, Sébastien Loeb le gère avec une distance désarmante, peut-être ce côté cartésien qu’il dit avoir hérité de sa mère. Pudique sur son parcours jalonné de victoires, nombreuses et successives, il semble s’être laissé prendre par la vitesse, sans même en avoir conscience. « Je ne me pose pas beaucoup de questions. Ça reste de la compétition, du sport. Si je gagne, c’est bien. Si je ne gagne pas, tant pis. Ça a sans doute été ma force : je ne me mettais pas la pression, peut-être parce que j’ai gagné tout de suite ? » En effet, son ascension a été fulgurante : dès ses deux premiers Rallyes Jeunes, la machine s’emballe. « Venu de nulle part », il se retrouve en première ligne au côté d’un Dominique Heintz – amateur de pilotage qui l’a découvert et encadré de nombreuses années – dont on connaît la phrase

Natif de Haguenau, Sébastien Loeb – le « Patron » pour les intimes – revient avec plaisir dans la ville qui l’a vu user ses premiers pneus. Portrait d’un pilote avant tout amoureux du geste. légendaire : « Soit ce type est fou, soit c’est un génie. » Un génie qui s’est d’abord essayé à la gymnastique à haut niveau : « J’aurais pu intégrer un centre national de gym à 1314 ans, mais à ce moment-là, je rêvais juste d’une mobylette. » De son propre aveu, cette pratique de la gymnastique lui a peut-être permis de mieux situer son corps dans l’espace de la voiture. Un détail sans doute, mais qui comme tous les détails a son importance pour celui qui allait devenir un surdoué de la conduite. Très tôt, il arrête ses études, préférant « travailler bêtement pour pouvoir [se] payer une voiture » et saisit « simplement » sa chance lorsqu’il tombe sur une annonce du Volant Rallye Jeunes. Ce « goût du pilotage », il ne se l’explique pas. « J’allais dans les champs et quand il y avait un virage, j’étais capable de le passer 20 fois pour faire le virage parfait, mais je ne sais pas pourquoi ça me plaisait. » Cette obsession du geste parfait expliquet-elle sa capacité à s’adapter à tout type de route ? Lui qui non seulement est devenu champion du monde à 9 reprises, dépassant ainsi le record symbolique de Schumacher en F1, mais aussi vainqueur sur tous les rallyes classiques et les 6 surfaces différentes du WRC, y compris – une première pour un non nordique ! – les rallyes de Suède et de Finlande. Il y a des chances. Rétrospectivement, et même s’il affirme que sa carrière est loin d’être finie – sa victoire récente en rallycross l’atteste –, on constate que c’est bien la conduite qui lui importe le plus. Pas tant les voitures, étonnamment. Ni leur esthétique, même s’il peut se montrer sensible devant « de belles lignes ». Quand on l’interroge avec un brin de malice sur ce qu’il regarde en premier quand il voit une belle voiture, il répond de manière laconique : « Ben, je repère la portière pour entrer. » Et de nous avouer que s’il ne regarde pas tant les voitures – « Tu sais, il m’arrive même d’être au volant d’une voiture et de ne pas savoir quels sont les sponsors à l’extérieur ! » –, il « aime la course ». Éperdument, presque viscéralement. « Oui, j’aime conduire », insiste-t-il. Sans en rajouter. Le goût du pilotage pur, débarrassé de tous ses apparats.

WWW.SEBASTIENLOEB.COM


11 1974 Naissance à Haguenau. 1977 Devient gymnaste. 1994 BEP électrotechnique. 1995 Première course au Volant Rallye

Jeunes sur le circuit Paul Ricard. Il gagne mais est déclassé au profit de Nicolas Bernardi. Il se fait repérer par Dominique Heintz. 1997 Premier rallye couru avec la team Ambition Sport Auto de Dominique Heintz.

Victoire avec plus de 10 secondes d’avance malgré un départ manqué. La saison se soldera par 4 victoires sur 6. 1998 Trophée Citroën Saxo Kit Car. Première saison avec son copilote Daniel Elena, début d’une collaboration de près 20 ans. 1999 Intégration à l’équipe de France FFSA. Débuts en WRC – championnat du monde des rallyes.

2000 Champion de France des

rallyes sur terre, catégorie deux roues motrices. Première victoire au classement général d’une épreuve du Championnat de France. Devient pilote professionnel. 2001 Pilote officiel de Citroën Sport. 2004 Premier titre de champion du monde WRC, conservé jusqu’en 2013.

2012 Élu sportif préféré des Français. 2013 Retraite des rallyes et reconversion sur circuit.

2014 Première saison au Championnat du monde des voitures de tourisme. 2015 Premiers pas en rallye-raid. 2016 9e place au Rallye Dakar 2016. Remporte l’épreuve de Lettonie en rallycross.


12

Chocolaterie Daniel Stoffel

PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTOS HENRI VOGT

DOUCEURS DE VIVRE


13

Entreprise familiale connue et reconnue pour la qualité de ses produits, la chocolaterie Daniel Stoffel est un bel exemple de réussite en Alsace. Depuis plus de 50 ans, ses gourmandises régalent petits et grands, et ce n’est pas près de s’arrêter.

Un peu d’histoire 60-70 Son diplôme de maître

chocolatier en poche, Daniel Stoffel fabrique ses premiers chocolats dans sa cave puis dans un moulin.

70-80 Rejoint par sa femme

Marie, l’affaire se développe et la notoriété s’installe en Alsace puis dans toute la France.

80-90 Les enfants, Laurent et Martine, prennent part à l’aventure.

90-2000 Les chocolats

s’exportent de par le monde, l’entreprise déménage et s’agrandit.

2010 Ouverture d’une nouvelle chocolaterie dans le Haut-Rhin, à Ribeauvillé.

2015 Martine Stoffel est

nommée Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Q

ui n’a pas un jour rêvé de visiter une chocolaterie ? Surtout qu’ici, il s’agit des fameux chocolats Daniel Stoffel. On les connaît forcément pour en avoir tous mangés – ou même vendus en porte-à-porte pour financer un voyage scolaire –, mais qu’en est-il de l’histoire de cette entreprise et de son savoirfaire ? À peine entré dans la boutique, une charmante hôtesse vous propose de déguster un petit chocolat. L’expérience est déjà complète. Des gourmandises à perte de vue et sous toutes leurs formes, une douce odeur de cacao et en bouche, une ganache qui fond. C’est le paradis. Malgré les paniers disponibles pour un shopping en libre-service, pas le temps de craquer, nous avons rendezvous dans les bureaux avec Martine et Laurent, les enfants de Marie et Daniel Stoffel. Autour d’un café et de petits chocolats (bien sûr), le sujet de la conversation est forcément la question du patrimoine. Créée il y a un demi-siècle, l’entreprise est indissociable de l’histoire de la famille et pour la fille, comme pour le fils, le plus important demeure le respect des traditions. Martine parle de devoir, celui de « projeter l’entreprise dans le futur, tout en respectant l’héritage familial. Réfléchir à ce qui a été fait hier, ce que l’on fait aujourd’hui et ce que l’on peut faire demain ». Pour Laurent, cette transmission de parents à enfants, « ce n’est pas juste recevoir et continuer, c’est un patrimoine dont il faut faire quelque chose et cela demande de l’abnégation et des sacrifices ». Histoire et émotion, tradition et modernité, tels sont les piliers de la famille Stoffel, des valeurs que l’on retrouve dans leur savoir-faire. Privilégiant les fournisseurs locaux pour des produits comme le sucre ou les liqueurs, les Stoffel veillent également aux conditions de travail

des planteurs de cacao à l’autre bout du monde, en se rendant notamment au Vietnam, une posture « logique et essentielle » pour Laurent. Exigeants sur le fond comme sur la forme, on comprend d’où vient l’excellente réputation de leurs chocolats, d’autant plus que Daniel Stoffel, le père, garde toujours un œil sur l’affaire. Avec des liens forts et une démarche consciente, l’avenir est abordé avec intelligence et sérénité : « Nous sommes dans une démarche dynamique d’investissement et d’innovation, le but est d’aller tous ensemble de l’avant », nous confie Martine. Avec une boutique en ligne, un blog et même une page Facebook, l’entreprise est résolument tournée vers l’avenir et l’export, sans pour autant cesser de privilégier les rapports humains avec la clientèle, fidèle, que ce soit à Haguenau ou à la nouvelle boutique de Ribeauvillé. Laurent nous propose de clôturer notre visite par un passage à l’atelier. Ici on travaille de façon artisanale, en blouses et charlottes (obligatoires !). Nous découvrons tous les secrets du processus, du cacao pur à la confection des petits ballotins. Dans cet espace de 5 000m2, il faut suivre de près Laurent pour ne pas se perdre, lui qui nous fait remarquer que « celui qui n’avance pas recule ». Du croquis préparatoire à la figurine à croquer, « tout est fait à la main, pièce par pièce ». En observant la réalisation d’un petit Père Noël en chocolat et massepain, Laurent nous gratifie d’un autre trait d’esprit : « Tout est facile quand on sait comment faire. » Nous repartons bien évidemment avec une boîte de délicieux chocolats mais aussi et surtout avec un fragment d’une belle aventure humaine.

CHOCOLATERIE DANIEL STOFFEL 50, ROUTE DE BITCHE WWW.DANIEL-STOFFEL.FR


14

Haguenau vu par

PAR LÉONOR ANSTETT PORTRAIT PASCAL BASTIEN

BRIGITTE KOCH

Responsable de la société Victor Lagrange et artiste-peintre

OÙ ?

La rue Clemenceau « Je vois évoluer cette rue (en plein cœur de la zone piétonne) depuis 30 ans, depuis les débuts de ma vie professionnelle. C’est ici que je travaille, que je déjeune, que je me fais coiffer ! L’été, avec les terrasses, on s’y croirait même un peu en vacances… » Veste Luisa Cerano, top Manila Grace et pantalon High, le tout chez Via Theatro Jacke Luisa Cerano, Top Manila Grace und Hose High, bei Via Theatro


15

Les bonnes adresses de Brigitte Koch

4 © Sandrine Kauffer / Julien Binz

1 | Église Saint-Nicolas

4 | Le Clem’s

« Située au cœur de la ville, cette église gothique a été fondée par Barberousse. Le dimanche, quand j’étais petite, j’admirais, le temps de la messe, les remarquables boiseries sur la chaire qui me semblait immense, les statues baroques, les rosaces… » ↳ Place Saint-Nicolas

« Le chef de ce restaurant bistronomique, Jean-Marc Porgy, travaille en étroite collaboration avec Pascal Bastian, chef 2 étoiles du Cheval Blanc à Lembach. Dans une ambiance chic et décontractée, on y déguste, entre autres, de savoureux risottos… C’est ma cantine ! » ↳ 6, rue Georges Clemenceau 03 88 93 23 20

2 | La Forêt de Haguenau « Nous avons une chance énorme d’avoir cette grande (13 406 ha !) et mystérieuse forêt autour de la ville. Les étangs de Gründel, le Gros Chêne, Le Lavoir… Les week-ends, lors de mes courses à pied, je la découvre et redécouvre au fil des saisons. Je m’y sens protégée. »

3 | La Petite Auberge « J’aime y déguster de temps en temps la traditionnelle tarte flambée. J’y allais déjà à l’époque de Marcel et Lucienne qui avaient imaginé cette stub… Depuis quelques années, leur fille Marie-Jo et son mari Patrick ont repris le flambeau de cette adresse devenue incontournable. » ↳ 28, route de Haguenau Marienthal www.lapetiteaubergemarienthal.com

5 | Chez Serge « Si je devais choisir une personne emblématique de Haguenau, ce serait Serge ! Je me souviens de son père qui fabriquait ses premières glaces à l’italienne… Le fils, qui a perpétué la tradition, a toujours un mot sympathique pour chacun et fait, l’hiver, la part belle aux marrons ! » ↳ 86, Grand Rue

Marché de Noël de Haguenau

25 nov. Tous les jours du (sauf 25 déc.)

au 29 déc.

Artisanat poffltieenrhseim ou à Betschdorf et S iques Personnages typ du Noël alsacien ristkindel

Hans Trapp et Ch

Convivialité et féerie à 20 min. au nord de Strasbourg

+33(0)3 88 06 59 99

www.tourisme-haguenau-potiers.com SOYEZ INFORMÉ À TOUT MOMENT des animations en toute mobilité, en téléchargeant nos guides Une fois téléchargés, vous aurez accès à toutes les informations sans connexion Internet.

Haguenau

Outre Forêt

ATTITUDE POINT COM - Crédit Photo : OT Pays de Haguenau, Forêt et Terre de Potiers

2 © Henri Vogt


16

Manufacture Blumenroeder

PAR AURÉLIEN MONTINARI PHOTOS HUGUES FRANÇOIS

LE SOUFFLE DES GÉANTS Caché derrière d’épaisses pierres se trouve,rue du Grenier, un atelier où l’on fabrique dans la tradition la plus stricte un instrument hors norme : l’orgue. Fondée en 1998, la Manufacture Blumenroeder a à son actif une trentaine de créations et une vingtaine de restaurations.


17

l fait encore nuit lorsque nous sonnons à la porte de l’ancienne grange dîmière. À peine entrés, nous saute au nez une forte odeur de bois : c’est ici la réserve. Un apprenti nous guide entre les essences pour nous mener à l’atelier où un vieux poêle fraîchement allumé chauffe timidement la salle. Nous avons rendez-vous avec Quentin Blumenroeder, facteur d’orgues. Il arrive tout sourire, est pressé – il est attendu sur le chantier de l’église Saint-Étienne à Strasbourg –, mais prend le temps de répondre à nos questions et de nous dévoiler les secrets du « roi des instruments », comme il le nomme.

Indiana Jones musical Facteur d’orgues depuis bientôt trente ans, Quentin Blumenroeder emploie aujourd’hui une dizaine de personnes à la création et à la restauration d’instruments d’époque médiévale. Clavecins, organettis, claviorganums et bien sûr orgues : ces vestiges d’une époque révolue n’ont plus aucun secret pour lui. Certains datant du XVe siècle, l’artisan ne peut se fier qu’à son savoir et son bon sens au moment de les restaurer, comme dans le cas de l’orgue de l’église Sainte-Madeleine à Strasbourg qu’il a fallu entièrement reconstruire : démonté en 1942, il avait passé la guerre dans des caisses, « on y voyait même des trous de balles ! » « La rénovation d’orgues englobe tous les métiers : ceux du bois, du cuir, du métal mais aussi l’archéologie, pour déterminer la nature de chaque pièce et son origine.

C’est en le remontant, pièce par pièce, qu’on comprend comment il a été conçu, c’est un véritable puzzle. » Un puzzle qui tient cependant plutôt du casse-tête, surtout quand il fait plusieurs mètres de haut. « Pour l’orgue de l’église Saint-Séverin à Paris, c’était très compliqué, on a dû travailler sur place, il fait tout de même 13 mètres de haut. » Si un montage reste compliqué, on imagine à peine la difficulté qu’il a eu à créer de toutes pièces un orgue à partir... d’une gravure ancienne ! Pour ce faire, il travaille en étroite collaboration avec des spécialistes dans d’autres domaines. Musiciens, confrères facteurs d’orgues, scientifiques et historiens ; tous les champs sont convoqués pour obtenir un résultat fidèle à l’original. À la construction et la restauration, s’ajoute le relevage, terme employé pour la révision d’un orgue, qui


18

Manufacture Blumenroeder

permet de changer les pièces d’usure mais aussi et surtout, de le nettoyer. Opération longue et délicate, elle doit avoir lieu tous les 30 ou 40 ans. Les bons tuyaux Après l’établi et l’atelier de menuiserie, nous passons par la forge : « Nous faisons tout nous-mêmes, même les clous ! » Le but ici est de conserver une technique et des éléments d’époque, jusqu’à la colle, qui reste à base de composants organiques – comme le poisson. « Le moindre détail a un impact sur le son, même le vernis. » Vient ensuite la salle d’harmonie. Privilège du patron, seul Quentin sait travailler les anches et les tuyaux pour leur donner la sonorité exigée. Testé sur un mannequin (sorte de mini-orgue sur lequel on peut changer les tuyaux), chaque tube est ouvragé au niveau de la bouche (encoche par laquelle sort l’air), des détails quasi invisibles qui pourtant sont d’une importance cruciale : « Le travail d’harmonie, c’est la signature de l’orgue, cela peut prendre parfois trois mois pour aboutir au son parfait. » À l’étage du dessus, on découvre une immense salle de 300 m2 et 8 m de hauteur. Ancien théâtre de l’époque du foyer paroissial (la scène est toujours là), c’est ici que l’on monte les orgues dans leur version finalisée pour les tester lors de répétitions. Chaque intervention sur un orgue, instrument aux proportions surdimensionnées, se transforme invariablement en un long chantier : « Une récente commande pour la Ville de Charolles en Bourgogne nous a demandé 9 000 heures de travail. » Appelé partout dans le monde pour son savoir-faire hors du commun, ce récent Chevalier des Arts et des Lettres reste humble et simple. Avant de nous quitter, il égraine quelques notes sur un clavecin ayant appartenu à son grand-père et, toujours sourire aux lèvres, nous propose de passer le voir sur son chantier. On serait bien tenté… MANUFACTURE BLUMENROEDER 10, RUE DU GRENIER WWW.BLUMENROEDER.FR


www.sortirahaguenau.fr


20

Haguenau vu par

PAR LÉONOR ANSTETT PORTRAIT ESTELLE HOFFERT

JEAN-LOUIS BOUCHEZ

Directeur général du groupe de concessionnaires automobiles Oblinger

OÙ ?

Tour des Chevaliers « C’est un vestige de l’enceinte de la ville de 1230. Le passage sous la porte est confiné, il exprime une certaine protection. On se sent en sécurité une fois qu’on l’a traversé. C’est comme un passage obligé et c’est à côté d’un restaurant où je me rends régulièrement… »


21

Les bonnes adresses de Jean-Louis Bouchez 1 | Le Relais culturel Théâtre de Haguenau « Ce théâtre à l’italienne en grès rouge de 1847, rénové il y a 10 ans, est magnifique. Il propose une saison riche et variée entre musique, théâtre, et spectacles atypiques. C’est ici – et aussi dans toute la ville investie pour l’occasion – que se déroulera, en mai prochain, la 26e édition du festival L’Humour des Notes. » ↳ 11, rue Meyer www.relais-culturelhaguenau.com

2 | Les Berges de la Moder

de concerts, au pied de la tour des pêcheurs. C’est un peu notre Paris Plage à nous ! »

3 | L’Essentiel « Je viens de temps en temps déjeuner dans ce très bon restaurant à l’allure de bistrot parisien. Laurent propose une cuisine du marché créative et moderne. Le tartare au couteau et les frites maison sont exceptionnelles ! »

2 Photo : Christophe Urbain

↳ 2, marché aux Bestiaux 03 88 73 39 47

« Ce lieu de promenade et de repos, au bord de cette rivière naturelle traversant la ville, est aussi l’été un lieu d’animations,

4 Photo : Estelle Hoffert

AUDI

- 100 Route de Marienthal 67500 HAGUENAU - 03 88 05 42 65


22

Yannick Gautherot

PAR SÉVERINE MANOUVRIER PHOTOS MAXIME GAUTHEROT

LES ARTISANS INSATIABLES Yannick Gautherot, boulanger-pâtissier et traiteur haguenovien, et sa femme Sandrine sont deux créateurs passionnés. Ils évoquent leur parcours, du temps où ils mangeaient leur pain blanc à une entreprise familiale qui ne cesse d’inventer et de grandir…


no mie

ro Bist

Réalisation de Yannick Gautherot en chocolat et pâte à choux portée par sa fille Pauline

Yannick et Sandrine Gautherot, aujourd’hui à la tête de deux boulangeries-pâtisseries à Haguenau, emploient une quarantaine de personnes et multiplient les casquettes. Si Yannick a une formation de pâtissierconfiseur-chocolatier, il confie avoir appris le métier de boulanger « en autodidacte ». Sandrine s’amuse à dire qu’elle est « multitâches » : commercialisation, gestion du personnel, développement des idées d’assemblage de produits originales… « Elle voulait faire les Beaux-arts », ajoute Yannick, avec une pointe d’admiration non dissimulée. Ces deux-là semblent inséparables ; ils ont commencé en 1988, travaillé d’arrache-pied pendant six ans, de 20h à 17h le lendemain, ne dormant que deux heures par jour. Et à force de travail et d’abnégation, ils ont réussi à créer et à faire grandir leur entreprise artisanale. Mais l’histoire ne s’arrête pas là ; Yannick, éternel insatisfait et perfectionniste, cherche constamment à développer son côté créatif : « Après ce qu’on a connu, ce n’est pas parce que tout va bien qu’on s’endort sur nos lauriers ! On a toujours le souci de

plaire à nos clients, c’est la philosophie de la maison », précise-t-il. Chaque saison est prétexte à l’élaboration de nouvelles recettes d’entremets.  En ce moment, pour les fêtes, des mini-éclairs en amuse-bouches et bûches salées... Côté dessert, la bûche Olaf pour les petits, la mojito et la graphique (pistache, vanille et framboise) promettent de clôturer divinement le repas. Chez les Gautherot, la créativité est une affaire de famille, une marque de fabrique qui reste néanmoins associée à la notion de travail. « Je veux développer mon entreprise familiale. Nos salariés croient en nous parce qu’on s’est battus pour en arriver là, c’est cet état d’esprit que j’essaye de leur transmettre car pour atteindre ses objectifs, il faut travailler. Je veux continuer à avancer et faire avancer les autres. Une entreprise qui n’avance pas, c’est une entreprise qui meurt », affirme Yannick avec une détermination que rien ne semble pouvoir ébranler. Il ajoute : « Je ne me fixe aucune limite ! » Et Sandrine rétorque : « C’est moi qui les fixe ! » À la fois fusionnel et complémentaire, le couple Gautherot garde les pieds sur terre tout en ayant la tête pleine d’idées. C’est peut-être la recette du succès.

Caquelons-nous les papilles !

BOULANGERIE-PÂTISSERIE-TRAITEUR GAUTHEROT 41, ROUTE DE SOUFFLENHEIM 03 88 73 37 32 26, ROUTE DE STRASBOURG 03 88 73 19 63

Venez découvrir une cuisine sincère et goûteuse - Suggestions selon saison et plats du jour -

10, rue Clémenceau - 67500 Haguenau Tél : 03 88 93 04 04


24

Éric Wolff

PAR CÉCILE BECKER PHOTO HENRI VOGT

CATALYSEUR D’ÉNERGIES


25

Directeur des affaires culturelles et du Relais culturel de Haguenau, Éric Wolff développe la collaboration entre tous les équipements de la ville et travaille, dans ce théâtre à l’italienne dont il est amoureux, à une programmation exigeante et ouverte. Rencontre.

É

ric Wolff est un homme très occupé. Son agenda, réglé comme du papier à musique, lui laisse rarement le temps de respirer : d’un échange sur le théâtre, il passera invariablement à une réunion autour de la prochaine Fête de la musique. Son secret ? Tenter de garder le recul nécessaire pour conserver le regard le plus juste possible sur toutes les structures qui dépendent de lui, la première étant le théâtre qu’il dirige. Cette multiplicité des tâches, il en avait déjà fait l’expérience à Ostwald où il a dirigé Le Point d’Eau durant 15 années, tout en étant chargé de la Culture à la Ville : « La différence c’est qu’ici, l’échelle est autre. Haguenau est tout de même la 2e ville du Bas-Rhin, un point de passage entre le Nord et le Sud de l’Alsace, sa place est donc centrale. Dès le début, j’ai voulu renforcer la transversalité entre les structures de la ville qui est pour moi un vrai enjeu : encourager la circulation du public, c’est multiplier les points d’entrées possibles vers la culture. » À son arrivée en mars 2013, il succède à Daniel Chapelle resté à la tête du Relais culturel de Haguenau pendant 22 ans. Il trouve un théâtre « en ordre de marche », forcément très marqué par la patte de son prédécesseur : « On m’a beaucoup appelé Daniel au début ! » [Rires] Après 6 mois en observateur, le temps d’assister aux spectacles encore programmés par Daniel Chapelle, peu à peu, il apporte son style. En même temps qu’il amène plus de chansons françaises et de cirque à la programmation du théâtre, il crée la Nuit de la culture qui mobilise l’ensemble des services et fait évoluer « régulièrement » le festival Humour des Notes, un temps fort : « J’ai eu envie lui donner des couleurs différentes : j’ai réduit la part du théâtre, développé les arts de la rue, le cirque et tout un

axe familial/jeune public autour de la musique et de l’humour musical. J’ai concentré le tout sur 10 jours et mobilisé les écoles, les centres socio-culturels tout en amenant le théâtre aux habitants en délocalisant le dernier spectacle en extérieur. » Résultat : la fréquentation du festival passe de 10 000 spectateurs à 28 000 cette année. Pari réussi avec un budget « qui a très peu bougé ». L’un de ses leviers est incarné par son désir de voir tout ce qu’il programme, décrit un côté « malgré tout artisanal à travailler dans cette ville-là » et de l’importance de savoir parler de sa programmation pour mobiliser les spectateurs. Chaque année, il court les festivals et « négocie sec ». Autre avantage : le réseau Scènes du Nord d’Alsace, maison mère du festival Décalages, qui permet de mutualiser les moyens des 6 relais culturels de la zone et de régulièrement soutenir des compagnies qui créent leurs spectacles dans une des salles de l’association et tournent ensuite sur le secteur. Prochaine étape ? La création de la communauté d’agglomération de Haguenau au 1er janvier 2017 : trois communes en plus, de nouvelles structures culturelles – dont la MAC de Bischwiller. « Encore une belle histoire à écrire pour donner davantage de cohérence au territoire ! » RELAIS CULTUREL DE HAGUENAU 11, RUE MEYER WWW.RELAIS-CULTUREL-HAGUENAU.COM

LE BOUDOIR PAS LONDRES, PAS MADRID, PAS TOKYO, PAS NEW-YORK, NI PARIS, NI STRASBOURG,

HAGUENAU 3, place Joseph Thierry leboudoir.sophie@gmail.com 09 67 24 15 43


26

Musée du bagage

PAR SÉVERINE MANOUVRIER PHOTOS HENRI VOGT

VOYAGE, VOYAGE

Après une première exposition au Grand Manège en 2015, le Musée du bagage investit les anciens locaux de la Banque de France avec l’exposition L’appel du lointain : une collection de malles légendaires unique en Europe pour un voyage dans le temps…


27

Si bien, si malle ! Jean-Philippe Rolland, passionné par l’histoire et les objets anciens, collectionne et restaure, avec son épouse Marie, les malles et les bagages depuis une quinzaine d’années. « Un jour, on m’a confié une malle familiale à restaurer et je me suis passionné pour les bagages anciens », explique-t-il. Au fur et à mesure de ses acquisitions, il a constitué une collection qui compte aujourd’hui 600 pièces. Par manque de place et de bonnes conditions pour la stocker, il l’a confiée gratuitement à la ville de Haguenau en échange d’un projet d’exposition. Alors que Los Angeles lui faisait de l’œil, il a souhaité que le Musée du bagage devienne une « locomotive touristique »

pour Haguenau, dont il est originaire. Avec l’aide d’une vingtaine de bénévoles et d’une équipe constituée au sein de son atelier La malle en coin, il permet aux curieux locaux, mais aussi aux aficionados du bout du monde, notamment des pays d’Asie, de découvrir des pièces d’exception qui racontent toutes une histoire singulière.

L'

évolution des modes de transport a conditionné la forme des bagages. C’est ce que fait découvrir l’exposition L’appel du lointain. Dès l’entrée dans le hall de l’ancienne Banque de France, la salle des guichets qui surplombe une immense salle des coffres en sous-sol, le visiteur pénètre au cœur d’un endroit baigné d’une atmosphère délicieusement surannée, avec tout le charme qu’impliquent ces objets tombés en désuétude. La malle bombée pour laisser ruisseler la pluie sur les diligences, à dos plat que les voyageurs empilaient dans les trains, la malle-armoire contenant penderie et tiroirs pour les longs trajets en paquebot… puis les sacs souples mieux adaptés aux espaces réduits des avions : chaque bagage a sa particularité et sa place dans l’histoire. Le sac à main, apparu à la fin du XIXe siècle sous l’appellation « sac diligence », a quant à lui suivi l’évolution de l’émancipation de la femme. Bien plus qu’un simple objet utilitaire, le bagage est le témoin de son époque et atteste des évolutions sociologiques. Les 130 objets présentés sur un espace d’exposition de 250m2 invitent à un voyage dans le temps et dans l’espace. L’idée de la scénographie est de représenter les différents univers du voyage (la mer, la terre et l’air). Le premier pôle « expédition » rassemble des coffres d’explorateurs embarqués lors de voyages en mer, accessoirisés de boussoles, lunettes, lampes tempêtes, fioles et autres écritoires. On y trouve également le « coffre de Nuremberg » et son système élaboré de serrurerie dissimulée, une malle-table, un camphrier utilisé dans les cales de bateau pour repousser les

insectes, le tout dans un décor constitué en partenariat avec le Musée de l’image d’Épinal. Dans le second pôle « exploration », le coffre en zinc (spécialement conçu pour les pays tropicaux) et la malle-lit Louis Vuitton sont des exemplaires rares, tout comme la malle-courrier du grand-duc Cyrille Vladimirovitch de Russie. Le pôle « réinterprétation » s’articule autour d’événements historiques. La malle-bureau commandée par Sir Arthur Conan Doyle, célèbre auteur des aventures de Sherlock Holmes, est une merveille d’ingéniosité ; l’objet s’apparente davantage à un secrétaire doté de multiples tiroirs, d’un répertoire, d’un baromètre et d’un thermomètre. La visite se termine par un hommage à Jules Verne : une mise en scène recréant le hall de l’hôtel du Tour du monde en 80 jours. Des malles à harpe, contrebasse ou violoncelle côtoient une malle moulée sur les hanches de sa propriétaire, une tour à tiroirs, la malle Lily Pons qui n’est autre qu’un modèle unique Vuitton. En arrière-plan, on aperçoit même la première contrefaçon du célèbre malletier créateur de la vuittonite. Jean-Philippe et Marie Rolland, que l’on aperçoit dans une vidéo les présentant dans leur atelier de restauration à l’entrée du musée, ont confié gratuitement à la ville de Haguenau leur collection qui compte plus de 600 pièces afin de pouvoir les stocker et les exposer. La réserve du musée regorge encore de curiosités qui auront leur place dans d’autres expositions à venir. Autant dire que le voyage ne fait que commencer… EXPOSITION L’APPEL DU LOINTAIN JUSQU’AU 31 MAI 2017 AU MUSÉE DU BAGAGE 5, RUE SAINT-GEORGES WWW.MUSEEDUBAGAGE.COM


chicmedias éditions

Collection desseins La collection desseins laisse libre cours aux artistes : photographes, plasticiens ou illustrateurs en publiant leurs carnets. Une adresse au corps, à la nudité, à la sexualité voire à la pornographie.

ASSEZ FLIRTÉ, BAISSER CULOTTE ! Anne-Sophie Tschiegg

Chic Médias éditions Collection desseins

ASSEZ FLIRTÉ, BAISSER CULOTTE

L’ÊTRE PRIORITAIRE

LA NUIT

Anne-Sophie Tschiegg

Hakim Mouhous Hélène Schwaller

MILO Songbook Nicolas Comment

chicmedias éditions Collection desseins

MILO SONGBOOK Nicolas Comment

Jérôme Mallien

À commander sur www.shop.zut-magazine.com Disponible en librairie chicmedias éditions - 12 rue des Poules - 67000 Strasbourg - 03 67 08 20 87


A GE N D A VON AURÉLIEN MONTINARI

Sélection des événements culturels à ne pas rater.

Photo : Gauthier Mesnil-Blanc

Livre de l’empereur Sigismond de Eberhard Windeck (1440-1450), édition de l’atelier Diebold Lauber

David Bowie


31

DANSE MACABRE Un radeau au milieu de la Mer Noire, deux musiciens et un requin mélomane qui les dévorera si les deux artistes arrêtent de jouer. Un trio tout en tension, où la musique est synonyme de vie et le silence, de mort. Une mise en scène intelligente de François Small, et ce spectacle à la fois ludique et grave, pour tout public à partir de 5 ans. THÉÂTRE Place Klezmer et le Dernier Requin de la Mer Noire 21.01.17 Théâtre de Haguenau www.relais-culturel-haguenau.com

LE DIFFÉREND

EN LETTRES D’OR Le livre reste l’objet culturel de référence et son expansion la marque d’une effervescence aussi bien créative qu’économique. C’est cette dynamique que souhaite mettre en lumière l’exposition Des manuscrits à l’imprimerie. Au travers de l’écriture et de ses supports, l’idée est ici de découvrir une région et son histoire en suivant le personnage de Diebold Lauber, copiste et illustrateur qui installa son atelier à Haguenau. Registres, parchemins, livres anciens, ces témoignages du passé nous renseignent sur les techniques d’écritures et les événements du XVe siècle. La Médiathèque et le Musée Historique s’associent pour rendre hommage au carrefour culturel que fut et que demeure la ville.

Décalages : le pluriel annonce la couleur de ce festival qui se veut subversif et grinçant. À l’occasion de cette 9e édition organisée par les Scènes du Nord-Alsace, cette série de spectacles a pour but de jeter un regard nouveau sur la production scénique contemporaine. S’affranchissant de la bienséance médiatique, Décalages est un poil à gratter culturel qui veut provoquer le débat et opposer les tendances. Pour se faire, tous les moyens d’expressions sont convoqués, du théâtre, à la musique en passant par la danse. On y verra un Hamlet en 30 minutes, version accélérée de la célèbre pièce, puis on découvrira les histoires de famille de La Mate avant d’assister aux Trois ruptures de couples à bout. Le duo Ork enchaîne avec un concert électro-jazz tout en improvisation et pourquoi pas, pour finir la danse postféministe et rock de Elle(s) au Relais culturel de Haguenau. Ici, on ne fait rien comme prévu, et l’on espère que vous aussi vous en sortirez … décalés !

EXPO

FESTIVAL

David Bowie 26.11.16 Espace associations

Décalages 12.01.17 ⇒ 24.01.17 www.scenes-du-nord.fr

Des manuscrits à l’imprimerie : le rayonnement du berceau haguenovien ⇒ 31.12.16 Médiathèque de la Vieille-Île + Musée historique www.ville-haguenau.fr

À L’HEURE ROCK À Haguenau, on ne badine pas avec le rock. Autour du CRMA (Centre de Ressources des Musiques actuelles) Bas-Rhin Nord, s’articule une équipe de passionnés chargée d’activer une multitude d’événements : résidences, concerts ou formations au Millénium, aux Bains Rock (studios de répétition) ou ailleurs. Notre sélection ? Deux conférences : la première consacrée au génie parmi les génies David Bowie animée par le master « disque-jocker » (selon Libération) Christophe Brault, la deuxième, organisée par l’école de musique, à la géniale (décidément) Siouxsie Sioux et son groupe mythique. Carrément glam ! CONFÉRENCES

Siouxsie and the Banshees 17.12.16 Médiathèque de la Vieille-Île

BIJOUTERIE MICHEL Pour que son plaisir reste éternel

22, Grand Rue - Haguenau - 03 88 93 89 89


32

Shopping

01

Manteau Boss Orange Victor

L’ALLURE PAR MYRIAM COMMOT-DELON

Avec un pardessus cet hiver

02

Lunettes Minotaure Collection Lucas de Staël Optique Schneider

07

Jean Scotch & Soda Victor

Chèche Scotch & Soda Victor

03

04

06

Montre Extra, réédition 1948, Festina Bijouterie Michel

Bottines Pepe Jeans Lacroix Chaussures

05

Bonnet Napapijri Boutique Napapijri


7, RUE GEORGES CLEMENCEAU

COLL

NS E C T I O MES M

ES & FE

HOMM

7 Rue Georges Clemenceau • HAGUENAU MCS | BOSS ORANGE | VILA | FRED PERRY | REPLAY | KOCCA | SCOTCH & SODA | DIXIE

www.wictory.fr

HAGUENAU


34

Shopping

L’OBSESSION PAR MYRIAM COMMOT-DELON

Nos 7 tocades de la saison 01

Le jupon de danseuse Victor

02

La veste pyjama Dixie Victor

03

Le pull animalier Giraffe PS By Paul Smith Via Theatro

05

Une manchette aux cuirs interchangeables Les Georgettes Bijouterie Michel

06

Les sneakers bijoux Lacroix Chaussures

04

Des lunettes japonisantes Stil Matsuda Eyewear Optique Schneider

07

Une montre à bracelets multiples Armband Michel Herbelin Bijouterie Michel


FEMME Fugitive · Gabor · Mam’zelle Myma · Pataugas · Paul Green Rieker / Remonte · Tamaris... HOMME Geox · Lloyd · Mephisto · Rieker…

LUN : 14h–18h30 MAR, JEU, VEN : 9h30-12h / 14h-19h MER : 9h30-12h30 / 14h-19h SAM : 9h-18h30

LACROIX CHAUSSEUR 1, place de la République - Haguenau 03 88 93 87 72

LUN : 14h–18h30 MAR, JEU, VEN : 9h30-12h / 14h-19h MER : 9h30-12h30 / 14h-19h SAM : 9h-18h30


36

CITY TOUR

2 L’ATELIER DES SOMMELIÈRES 1 — Photo Henri Vogt

1 BIJOUTERIE MICHEL Depuis 30 ans, les générations se suivent mais la passion ne faiblit pas ! Carole Koenig fait suite à son père horloger à la tête de cet écrin intimiste, récemment remis à neuf, où se côtoient notamment les marques Daniel Wellington ou Michael Kors. Aux côtés de ses parents depuis son plus jeune âge, elle a apporté ses « touches de fantaisie » tout en perpétuant le plaisir de transmettre « cette étincelle » à ses clients avec sa petite et minutieuse équipe. Au-delà du simple achat, Carole Koenig parle d’« un moment précieux » qu’elle partage avec grand plaisir et de l’importance de l’écoute. Il s’agit ici de débuter ces histoires éternelles qui nous lient au bijou. (C.B.)

Christine et Manon ont su créer un lieu à leur image, chaleureux et accueillant. Naturels ou grands crus renommés, les vins sont disponibles au verre : à siroter sur place accompagnés de planchettes maison, ou chez soi, entre amis aussi. (A.M.) 3, IMPASSE DE L’OIE 09 51 08 69 64

2 — Photo Maxime Gautherot

3 L’ENDERMOLOGUE On entre ici avec la sensation d’être privilégiés : un cadre minimaliste et chic, une ambiance feutrée, un accueil chaleureux. Séverine Mino – 15 ans d’expérience beauté derrière elle – y pratique avec délicatesse l’endermologie, ennemie ultime de la cellulite et des rides au niveau du visage. Cette méthode naturelle, utilisant le principe du palpé-roulé, s’applique à remodeler toutes les morphologies : « On ne travaille pas sur l’amincissement, précise Séverine Mino, mais on raffermit, on stimule la circulation. » Tenté(e) ? (Vous aussi, monsieur !) Vous ferez l’objet d’un bilan pour déterminer attentes et besoins avant de débuter un parcours de minimum 5 séances. Nul besoin de courir, sauf pour s’y rendre ! (C.B.)

20, GRAND RUE 03 88 93 89 89

20, RUE MARÉCHAL FOCH 09 83 80 06 00

3 — Photo Henri Vogt


37

4 O CAVEAU DU THÉÂTRE

4 — Photo Henri Vogt

Véritable institution à Haguenau, le Caveau du Théâtre s’emploie à partager un moment de fête avec ses clients. Autour d’une cuisine du monde riche en saveurs, et de Tony – dont on retrouve les origines au détour de plats gouteux dont le chorizo portugais à griller, la morue grillée à l’huile d’olive ou les pasteis de nata –, s’articule une équipe dynamique. « Ici, on perd la notion du temps ! J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce lieu », tonne ce gérant jamais à court d’humour. Un espace chaleureux, toujours complet, que l’on peut aussi privatiser pour n’importe quel événement : « Il n’y a pas d’interdits ! » Pas d’interdits, surtout du plaisir et un goût d’ailleurs. (C.B.) 13, RUE MEYER 03 88 07 28 79 LECAVEAU.HAPPYCODE.FR

5 — Photo Henri Vogt

5 LACROIX CHAUSSURES 1, PLACE DE LA RÉPUBLIQUE 03 88 93 87 72

Ici, la famille Braesch chausse toutes les générations depuis plus de 50 ans. Dans cette boutique multi-marques classiques et tendances – avec un espace enfants fraîchement refait –, on privilégie le Made in Europe et les conseils personnalisés prodigués avec sourire et passion. (A.M.)

7 L’INSOLENTE Le lieu qui manquait à Haguenau : un restaurant à la fois chic et détendu. Dans un cadre atypique – l’endroit abritait précédemment une quincaillerie –, on déguste une cuisine bistronomique (comprenez standing mais abordable) avec une belle carte toujours en évolution et des grands crus au verre. Pièces enduites à la chaux et lustre en cristal, tout est ici question de contraste ; les dessins de Tomi Ungerer aux murs vous le confirment. Plus qu’un repas aux saveurs étonnantes, c’est une expérience que L’Insolente propose, et cette dernière n’a pas fini de surprendre. À venir, la création d’une pièce à privatiser, avec déco glam’ et plats imposés. Quel toupet !

6 — Photo Hugues François

6 L’ANCIENNE DOUANE Que serait une ville sans sa brasserie ? Dans cette vieille bâtisse, on déguste plats et bières, préparés à base de produits locaux : choucroutes, presskopf, sans oublier l’éternelle tarte flambée. Le + ? On vous accueille tous les jours et en continu. Les gourmands adoreront l’Arlequin, une mousse au chocolat et à la crème brûlée. (A.M.)

(A.M.)

1, PLACE D’ARMES 07 68 20 62 78 WWW.LINSOLENTE.ALSACE

16, PLACE D’ARMES 03 88 72 60 45 WWW.LANCIENNEDOUANE-HAGUENAU.FR 7 — Photo Henri Vogt


Restaurant italien Pizzas, cuisine traditionnelle d’Italie

Du mardi au vendredi / midi & soir samedi & dimanche / soirs 176, Grand Rue - Haguenau - 03 88 80 90 57 www.davinci-haguenau.com

VOLKSWAGEN

Les saveurs et l’ambiance du Sud 13 rue Meyer | Haguenau 03 88 07 28 79 | 06 13 25 08 93

- 102 Route de Marienthal 67500 HAGUENAU - 03 88 05 42 60


39

CITY TOUR 8 VICTOR & NAPAPIJRI 9 OPTIQUE SCHNEIDER

Pendant streetwear de sa grande sœur Via Theatro, la boutique Victor rassemble les vestiaires idéals de l’homme au rezde-chaussée et de la femme à l’étage dans un décor de bois et de broc. Les créatures urbaines aimeront y dénicher les essentiels de Fred Perry, costumes griffés Boss et sa version plus casual Boss Orange (pour lui), pulls et chemises Scotch & Soda (pour tous !). Des envies d’ailleurs ? Il ne suffit pas d’aller bien loin, simplement de traverser le rayon chaussures pour se retrouver chez Napapijri, en pleine montagne, sans même craindre le froid. Se lover dans un manteau Skidoo ? Adopter le fameux bonnet Semiury ? Sans culpabilité depuis que la marque a abandonné l’usage de matières animales. Deux boutiques complémentaires pour un univers entre ville et nature, plus besoin de choisir ! (C.B.)

Opticien passionné, Régis Schneider connaît tous les secrets qui se cachent derrière ces centaines de montures. Il choisit lui-même ses collections, du classique au plus technique. « On ne porte pas une marque, on porte son style ! » Lui et son équipe sauront trouver ce qui vous convient. (A.M.)

7, RUE GEORGES CLEMENCEAU 03 88 93 05 64

8, RUE DU MARCHÉ AUX POISSONS WWW.SCHNEIDER-OPTICIENS.COM

9 — Photo Henri Vogt

10 VIA THEATRO C’est dans l’ancien commissariat de la ville, dont la cave fait office de dressing cosy (!), que Brigitte Koch, responsable de la société Victor Lagrange et artiste-peintre, a ouvert il y a presque 30 ans cette boutique femme haut de gamme où l’on croise mobilier chiné, marques chic et petits créateurs méconnus. De Paul Smith femme, à Hugo Boss ou Armani en passant par la marque belge plus abordable Sandwich, la fine sélection de la maîtresse de ces lieux twiste les looks élaborés ou plus sobres avec élégance. Un vaste choix qui siéra parfaitement à ces mesdames ou demoiselles en quête d’intemporels. (C.B.) 8, RUE GEORGES CLEMENCEAU 03 88 73 99 70

8 — Photos Henri Vogt

10 — Photo Henri Vogt


Osez le brushing et la barbe à l’italienne

5 rue Georges Clemenceau | Haguenau 03 88 07 55 90 revolution-claudia.com

CITROEN

- 101 Route de Marienthal 67500 HAGUENAU - 03 88 90 60 60


41

CITY TOUR 11 AU CAQUELON On vient ici pour une cuisine authentique de montagne : les croûtes au fromage ou les fameuses poêlées de rœstis. Saumon grillé, carpaccio, pierrades et salades variées sont aussi à l’honneur… Pour des soirées conviviales et gourmandes ! (L.A.) 10, RUE GEORGES CLEMENCEAU 03 88 93 04 04 WWW.AU-CAQUELON-HAGUENAU.FR 11 — Photo Pascal Bastien

13 — Photo Hugues François

13 LA HALLE AUX HOUBLONS 115, GRAND RUE

Dans ce lieu, véritable échantillon de l’histoire de la ville, se déroulent les grands événements (dont le Festival du Houblon) et le marché tous les mardis et vendredis matins – de 7h30 à 12h – où l’on se fournit en produits frais et locaux. Un passage incontournable.(A.M.)

14 VINS ET TERROIRS Prendre le temps de choisir sa bouteille, d’apprendre son histoire et de découvrir ses accords, conseillés par des véritables passionnés aux nez assez fins pour proposer une sélection qui sort de l’ordinaire ? C’est ici même et entourés de très beaux produits. (C.B.)

12 — Photo Pascal Bastien

12 RÉVOLUTION CLAUDIA Côté coiffure, une offre de soins à base de produits haut de gamme de la marque Redken. Côté hommes, un service barbier avec la gamme de produits Barba Italiana. Mais le must ici, c’est le brushing à l’italienne, qui peut tenir toute une semaine : « Le cheveu est travaillé mèche par mèche, ce qui crée volume et légèreté. En Italie, 50% de la clientèle féminine vient chaque samedi pour un brushing ! », explique

Claudia. Les hipsters ont encore bien des choses à découvrir sur l’entretien de leurs poils ! Quant aux modeuses adeptes des cheveux lisses, attention, le brushing à l’italienne peut devenir addictif ! (S.M.) 5, RUE GEORGES CLEMENCEAU 03 88 07 55 90 14 — Photo Maxime Gautherot

12, RUE DU MARÉCHAL FOCH WWW.VINS-TERROIRS.FR


L’insolente Restaurant Un concept

authentique, raffiné &

bistronomique.

1, place d’Armes à Haguenau 07 68 20 62 78 www.linsolente.alsace

Ecouter. Voir. Les grandes marques ont choisi

Schneider OPTIQUE & SURDITÉ

B E R N O L S H E I M • H A G U E N A U • L I N G O L S H E I M • P FA F F E N H O F F E N • S E LT Z • W I S S E M B O U R G • W O E R T H


43

CITY TOUR 16 RADICAL ÉPIL Après Mon secret beauté, Muriel Gentner a ouvert cet institut consacré à l’épilation longue durée. La lumière pulsée cherche le poil à sa racine, chaque séance – espacée de 6 à 8 semaines – détruit « 20% de poils ». Des forfaits payables en plusieurs fois, mais surtout une relation privilégiée à sa clientèle qu’elle choie avec les produits Sothys. (C.B.)

15, GRAND RUE RADICALEPIL.COM

16 — Photo Maxime Gautherot

17 DA VINCI Ce restaurant a tout d’une belle trattoria : une équipe sympathique aux airs de famille, une atmosphère joviale et dans l’assiette, des pizzas cuites au feu de bois – de la plus authentique à la plus folle, comme ce Vésuve cachant les humeurs du chef –, des pâtes parfaitement al dente dont les succulents raviolis aux cèpes ou des plats traditionnels italiens déclinés en plats du jour, tous préparés minute. Gino Baldassarre, chef originaire des Pouilles, et Sido Guennouni ont réussi leur pari à l’ouverture du restaurant en mai 2015 : traduire cette cuisine de cœur dans l’assiette et transmettre leur plaisir aux clients. Résultat ? Un restaurant souvent complet le week-end. Pensez à réserver ! (C.B.)

15 — Photo Maxime Gautherot

15 BOULANGERIE-PÂTISSERIETRAITEUR GAUTHEROT Depuis 1988, Sandrine et Yannick Gautherot exercent leur créativité pour le plaisir des gourmands. Pour les fêtes, les petits lutins du père Gautherot nous concoctent miniéclairs en amuse-bouches et bûches salées, notamment la « fraîcheur », au citron, brocoli, saumon et herbes ! Côté dessert, la bûche Olaf pour les petits, la mojito et la graphique (pistache, vanille et framboise) promettent de clôturer divinement le repas. Pour accompagner

foie gras et crustacés, on opte pour leur pain aux épices ou aux algues. En début d’année, on ne manque pas les galettes au baklava (pistache et miel) et l’extra-vanillée, un pur régal ! (S.M.)

176, GRAND RUE 03 88 80 90 57 DAVINCI-HAGUENAU.COM

41, ROUTE DE SOUFFLENHEIM 26, ROUTE DE STRASBOURG 03 88 73 37 32

17 — Photo Henri Vogt


Chez nous, la tradition gastronomique est au menu de 11h00 à 23h00 (23h30 le vendredi et le samedi)

16 place d’Armes - 67500 Haguenau - Tél. : 03 88 72 60 45 www.lanciennedouane-haguenau.fr

anciennedouane-haguenau

R E S T A U R A N T - C A F É

Conception réalisation : D’âme verte + mydearcrea.com

Tartes flambées maison Bières artisanales Spécialités alsaciennes…


45

CITY TOUR 18 LIBRAIRIE VINCENTI « Quand on aime les livres, on essaye d’en avoir beaucoup. » Pour Jean-François Vincenti, descendant du fondateur de cette librairie ouverte en 1841, tout est naturel. L’amoncellement d’ouvrages s’est imposé pour que l’objet vive et trouve son lecteur. Une librairie indépendante comme on n’en voit plus. Magique.(C.B.)

18 — Photo Maxime Gautherot

19 LA STUB DE SYLVIE

41, GRAND RUE 03 88 93 84 13

Sylvie Barbier a le savoir-faire traditionnel inscrit dans ses gènes. Sa passion pour l’Alsace et ses spécialités l’a amenée à élaborer des recettes originales à base de volaille, disponibles désormais dans sa boutique où elle propose également une sélection de produits locaux. (L.A.) 9, CHEMIN JUNCKER WWW.SYLVIE-BARBIER.FR

21 — Sébastien et Freddy Ernwein - Photo Hugues François

20 — Photo Henri Vogt

20 LE BOUDOIR DE SOPHIE La sémillante Sophie Robert en est à sa troisième affaire ! En 2013, elle flashe sur cette petite échoppe qu’elle entrevoit sans tarder en boudoir à l’anglaise. L’idée ? Créer un cocon où sa clientèle se sent bien, « un lieu chaleureux d’où l’on ne part pas sans avoir envie d’y revenir ». Ce goût de reviens-y va de pair avec les excellentes pâtisseries et autres délicatesses sucrées de Daniel Rebert, qu’elle

accompagne d’une belle sélection de boissons chaudes – le chocolat viennois et sa chantilly choco est un incontournable. Les + ? Un plat du jour le midi, une belle terrasse chauffée en hiver et pour le marché de Noël, le meilleur vin chaud de la ville. Keep calm and eat cupcakes! (C.B.) 3, PLACE JOSEPH THIERRY 09 67 24 15 43

21 EUROPE HÔTEL Niché dans un petit écrin de verdure à l’entrée de la ville, cet hôtel de 67 chambres lumineuses accueille vacanciers et professionnels. Son bar lounge et son restaurant (le fameux

Chez Ernest), mêlent décoration chinée et moderne : idéal pour un week-end en famille ou un dîner d’affaires. Une salle de réunion est également disponible pour des séminaires. Bientôt « rénové du sol au grenier », l’Europe Hôtel proposera en plus un espace bien-être de 200 m2 ainsi qu’une nouvelle terrasse. Le but

affiché est de proposer des prestations haut de gamme à des tarifs toujours accessibles. (A.M.) 15, AVENUE DU PROFESSEUR RENÉ LERICHE WWW.EUROPEHOTEL.FR


Noël

à HAGUENAU du 25 NOV. au 29 DÉC. 2016


A l’approche de Noël, Haguenau se pare de son habit de lumière et de fête ! Dans un centre-ville attractif et convivial, de jolies places côtoient d’agréables ruelles qui s’harmonisent avec le riche patrimoine historique. Une ambiance féerique et intimiste berce le visiteur et le plonge dans un univers où règne la magie de Noël. Parés de leurs nombreuses illuminations, de leurs décors de Noël scintillants, les 50 chalets du marché de Noël vous accueilleront tous les jours du 25 novembre au 29 décembre.

Lancement des Festivités le 25 novembre

A 17h30 en compagnie des artistes de « Mlle Paillette » et à 20h concert acoustique « Virginie SCHAEFFER chante Noël » en l’église Saint Georges.

De nombreuses animations rythmeront le temps de l ’Avent Marché des artistes les 26 et 27 novembre, expositions, concerts, contes, spectacles de rues sont programmés durant toute la période. Les ateliers créatifs et ateliers gourmands permettront aux parents et aux enfants de confectionner leurs décors de Noël et leurs recettes de fête.

Les yeux des enfants pétilleront de bonheur et d’émotion

lorsqu’ils rencontreront le Père Noël dans son chalet niché au cœur d’une forêt enchantée ou lors de la visite de Saint Nicolas ou de Christkindel et Rüpelz, emblématiques personnages des Noëls alsaciens. Plus d’informations : www.noelahaguenau.fr

130 crèches du monde, 30 « Repos de Jésus » ainsi que la crèche géante de Vic seront présentés à l’Espace Saint Martin et à la Chapelle des Annonciades et confirmeront ainsi que Haguenau est bien le Berceau des Crèches en Alsace.

ATTITUDE POINT COM - Crédit photos : Emmanuel Viverge - PRIMFIL International

Haguenau, Berceau des Crèches en Alsace


RETROUVEZ-VOUS DANS ZUT ! 4

Automne | Hiver Herbst | Winter 2016

Culture — Kultur Tendances — Trends Lifestyle

Rhin Supérieur Nord / Oberrhein Nord Automne Hiver | Herbst Winter 2016

Rhin Supérieur Nord / Oberrhein Nord Numero 04

City magazine Alsace du Nord - Karlsruhe - Baden-Baden Français | Deutsch Free

Édition Rhin Supérieur Nord #4 www.zut-magazine.com

ZUT ! Oberrhein Nord - supplément Haguenau