Page 1


edito Le Gem In Way tente ce mois-ci un exercice périlleux : parler du débat sur le projet de mariage pour tous qui concrètement doit permettre aux couples homosexuels de se marier et d’adopter. Voilà un thème sensible sur lequel tout et n’importe quoi semble avoir été dit. Du côté de l’opposition au projet de loi, on dénonce la remise en cause du mariage hétérosexuel, institution centrale de notre société, qui représenterait une régression terrible pour notre pays et on élabore les scénarii les plus rocambolesques susceptibles d’intervenir suite à cette mesure (mariage polygame...). De l’autre côté, on aime caricaturer l’opposant comme un réac bourgeois-catho et réduire son argumentation (parfois sensée) à celle d’un veau homophobe ou d’une vieille bigote emperlousée du 16ème avec qui tout débat est impossible. L’argumentaire est qu’il faut être con pour être contre, que c’est le sens de l’histoire. Conséquence, on s’écarte progressivement du cœur du débat qui porte sur l’égalité et notre vision des mœurs. Pour les pro mariage pour tous, l’égalité doit permettre aux hétéros comme aux homos de pouvoir avoir accès au même mariage sans discrimination, alors que pour leurs opposants, l’égalité de droit existe déjà entre homo et hétéro et, par conséquent, ce projet de loi ne remet pas en cause l’égalité entre homo et hétéro mais plutôt le mariage hétérosexuel, engendrant une évolution des mœurs qu’ils condamnent. Accepter ou non de voir évoluer cette institution du mariage au-delà de l’hétérosexualité ou le refuser, voilà la substance du débat qui ne fait de vous ni un dangereux libertaire si vous êtes pour et ni un catho intégriste homophobe si vous vous y opposez. Mais sur un sujet aussi sensible, la passion a malheureusement vite fait de l’emporter, au-delà des arguments réfléchis, et l’adversaire est vite réduit à sa plus mauvaise caricature. Et puis, il faut bien le dire, un petit clash entre Caroline Fourest et Eric Zemmour, ou un combat de rue Civitas vs Femen, c’est bien plus détendant et télégénique. En vous souhaitant une bonne lecture.

Somma

ire

p3 Déca lé p9 Doss ier - Le m ariage homosex uel p17 Act u p20 Gem In p23 Cult side ure p28 Ass o p30 Jeu x 2

Gem In Way

Journal de Grenoble EM Rédacteur en chef: Matthias Lemosquet Maquettistes: Laure Misuriello, Laura Bonnafé, Théo Knoepflin Contact: xpression@grenoble-em.com


Rions avec les dictateurs Décalé

Dans un style Paris Match, un retour photo sur la vie des Kim.

Gem Inside

Actu

Dossier

Un amoureux de la fête.

Culture

Un homme délicieux et plein d’humour.

Jeux

Assos

Rions avec les dictateurs Un héritier pas au point sur la communication.

Matthias Lemosquet 3


La Grande DictĂŠe


Focus sur la Quenelle

Dossier Actu

Focus sur la Quenelle

Idée stage/orientation 1° stage : assistant poseur de quenelle pour a quenelle tragique : quenelle héréditaire contre laquelle on ne peut absolument Stéphane Guillon rien faire, par exemple un individu nommé 2° stage : assistant communication de la tournée de Mr Dieudonné M’bala M’bala Jean-Michel Connard. 3° stage : analyste immobilier chez Goldman Sachs Interview Etudiant ESSEQ (Ecole Supérieure de Stratégie En Quenelle) : Firmin Paul

Quels sont les qualités d’un bon maître Quenellier ? Un bon maître Quenellier en glisse une chaque fois qu’il le peut. Maîtrise impérative de la certification Web 2.0. Quels cours avez-vous suivi durant votre solide formation ? Un cours de géopolitique de la quenelle pour repérer les différentes zones chaudes en la matière sur le globe, une sensibilisation à l’innovation de la quenelle (en particulier la quenelle web 2.0 ou la quenelle qui twitte) et enfin un enrichissant cours de design de la quenelle afin de faire belles quenelles bien présentables.

Lettre de motivation à l’attention du directeur RH de TF1

Actuellement en deuxième année à Grenoble Ecole de Management, j’ai acquis un certain niveau de compétences dans le glissage de quenelle. En voyant l’émission The Voice, j’ai très vite compris que nous pourrions en glisser loin ensemble, et donc j’ai derechef envoyé un CV à votre endroit. J’ai toujours admiré votre façon de profiter du temps de cerveau disponible pour poser des quenelles tous azimuts. Dans l’attente d’en poser toujours plus,

Gilbert Quenelle

5

Culture

Gem Inside

uenelle JDS (ou anisée) dite « la sanction »  : pratiquée avec un certain brio par Théo Van Reeth, elle semble se ramollir quelque peu cette année.

Assos

L L

’épaulée ou « royale » : redoutable, elle nécessite un engagement total de la part du « poseur » ou « glisseur » ainsi qu’une certaine pratique dans le posage de quenelle.

A Q

utoquenelle : phénomène rare et accidentel qui touche principalement les écrivains dépressifs de type Michel Houellebecq dissertant sur la quête du bonheur personnel.

Jeux

L

a feutrée (ou la psychologique) : sorte de « fist freudien », « la feutrée » ou « quenelle de velours » tente de s’attaquer à l’inconscient. Une petite remarque ingrate et implicite ou une petite phrase à double-sens constituent les représentants les plus communs de cette catégorie en quête de reconnaissance.

Décalé

Quenellier est une profession ultra-libérale non-reconnue par le Code Civil. Il existe une Haute Commission de la Quenelle (la fameuse HCQ qui répond aux règles imposées par l’International Quenelle Board) composée des êtres les plus malfaisants. Les plus brillants éléments de cette profession peuvent devenir maître Quenellier, distinction hautement honorifique qui se traduit par une cérémonie d’adoubement dans l’une des grandes loges de la quenelle à travers le monde. Cette profession s’exerce aussi bien de manière industrielle qu’artisanale. La rédaction de Gem In Way vous propose une palette non exhaustive des différents produits disponibles sur le marché, agrémentée de petits conseils d’orientation dans le domaine:


Le pire de la télé-réalité Voici quatre morceaux choisis de ce que la télé-réalité fait de mieux : de la provoc avec des concepts qui flirtent avec la limite, et à côté desquels « les Chtis à Las Vegas » devient un programme éducatif.

B Décalé Dossier Actu Gem Inside

est funeral ever : Le concept est le suivant : suivre l’activité d’une entreprise de pompes funèbres, Golden Gate Funeral, dont le credo est que chaque enterrement doit être une « expérience unique » (pour le défunt et les vivants). On se retrouve alors avec des situations ubuesques où, par exemple, une célébrité locale, dont le fait de gloire fut d’avoir chanté dans un spot publicitaire pour des travers de porc, connaît un enterrement ambiance grillades (cercueil en forme de barbecue, fontaine faite avec de la sauce et hosties sous forme de côte de porc). Il va sans dire que cette belle émission a entraîné moult réactions s’indignant de deux choses : la question de la dignité du défunt ainsi que des accusations de racisme, puisque les pompes funèbres Golden Gate ne s’occupe que des enterrements dans la communauté noire du Sud des Etats-Unis.

Culture Assos Jeux

G

S

tars earn stripes : Sous couvert de récolter des fonds pour les associations de vétérans, la chaîne NBC s’amuse à faire faire la guerre à des stars du cinéma, de la politique ou du sport. Morale douteuse, transformation de la guerre en entraînement à la Counter Strike, le tout pour des gens qui ne risquent pas d’aller au front.

Le pire deTla téléréalité

o back from where you came from (adaptation France TV ?) : Dernier scandale en date pour la téléréalité, cette émission au concept ravageur : regrouper des xénophobes convaincus et leur faire vivre le parcours d’un immigré clandestin, de la tentative de pénétrer sur le territoire jusqu’à la rude vie de sans-papier, tout ceci afin de faire comprendre à ces tristes sires la vacuité de leurs convictions. Produite en Australie, des rumeurs parlent d’une adaptation par France 2, à suivre. Toujours est-il que reconstituer ce qui s’apparente à de la souffrance, même à des fins (soitdisant) moralistes, n’est pas du meilleur effet.

6

T

he biggest loser : Si les deux derniers concepts sont de mauvais goût, celui-ci est carrément salace. On prend des obèses américains (calibre Michael Moore pour les plus sveltes) et on les met en compétition pour faire gagner 250 000 € à celui qui perdra le plus important pourcentage de sa masse corporelle.

he Big Donor Show : Lancé en Hollande (berceau de la téléréalité et d’Endemol), The Big Donor Show part lui aussi d’un objectif louable, la sensibilisation au don d’organes. Le principe : une femme à l’article de la mort qui a besoin d’un don d’organe (un rein) pour survivre, trois donneurs potentiels et un choix à faire parmi eux pour savoir qui lui donnera son rein. L’émission a fait scandale et il s’est avéré que la « mourante était en fait une actrice », révélation faite par la production après l’émission, histoire de booster les audiences.

Matthias Lemosquet


Gémeaux

Lion

V

ous commencez le mois sur les chapeaux de roues, mais la fatigue va vous gagner le 15. Côté santé, le ciel ne sera pas au beau fixe, et vous devrez rester sur vos gardes si vous ne souhaitez pas rester cloué au lit alors que GEM sera en ébullition. Cherchez le soutien de vos proches, et ne vous laissez pas aller, l’année vient à peine de commencer !

Hornoscope R N

ien ne va plus au travail, vous vous laissez déborder par vos 3h de cours par semaine… que vous séchez allègrement pour préparer le petit déj’ de votre liste, ou vous occuper de vos projets associatifs. Vous ressentez l’influence de Vénus qui amplifiera votre propension à la paresse. Attention, les vacances ne sont pas encore pour tout de suite, patience !

Vierge

eptune en votre signe attise votre sixième sens et décuple votre imagination. Vous avez un tour d’avance sur vos adversaires, et impressionnez vos alliés. Pas d’inquiétude cependant, heureux au jeu… peut aussi l’être en amour : Vénus favorise votre réussite amoureuse, et aide à stabiliser vos relations. Vous serez très attentionné et vos proches vous le rendront bien, continuez en ce sens.

7

Dossier Actu

T

out va pour le mieux dans la meilleure des écoles, telle est votre devise ! Venus entre dans votre signe le 6. Célibataires, vous profitez de la douce période des pots de listes et des soirées pour trouver l’âme sœur le temps d’une nuit, et plus si affinités. Si la Frat Party est à la hauteur de nos (non) souvenirs, vous risquez de ne pas vous ennuyer ! En couple, vous filez le parfait amour, vous êtes dans votre petite bulle. Le moment idéal pour offrir des roses pour la Saint Valentin !

Gem Inside

V

ous avez une pêche de folie, sublimée par l’alliance de Jupiter et Mars qui mêlent le succès et l’énergie. Rien ne peut vous arrêter, pas même les résultats de partiels du premier semestre, ou les nouveaux examens qui vous attendent. Vos entreprises se concrétisent audelà de vos espérances, et vous le méritez bien ! N’oubliez pas de prendre le temps de fêter cela dignement surtout !

Cancer

Culture

Taureau

V

ous commencez le mois en douceur, pour vous réveiller, le 6, et voir votre dynamisme monter crescendo. Pluton booste votre pouvoir de persuasion dans les domaines personnels comme professionnels. L’idéal pour passer des entretiens ou… convaincre votre entourage de voter pour vous, pourquoi pas ?

Assos

Bélier

Jeux

Comme pas mal de personnes un peu bébêtes, un peu superstitieuses, ou peut-être un peu les deux, j’ai souvent ce réflexe idiot en ouvrant un magazine, quel qu’il soit : chercher la page de l’horoscope. Ça vaut pour le journal TV, Le Point, le Dauphiné Libéré, France Football… Et je me rends souvent compte que - fichtre alors - je perds mon temps car la presse ne donne généralement pas trop dans l’astrologie, et c’est bien regrettable. Et voilà qu’en feuilletant distraitement le GIW de décembre, j’ai soudain réalisé avec horreur qu’il n’y a – enfin qu’il n’y avait – PAS d’horoscope ! Enfer et damnation vous dites-vous, et vous avez raison ! Cette pensée m’étant tout bonnement insupportable à moi aussi, j’ai décidé pour vous, chers lecteurs qui comme moi aimez bien savoir de quoi votre mois sera fait, de consulter une voyante des plus renommée, afin de combler ce vide si perturbant.

Décalé

Hornoscope


Balance

Décalé Dossier

Scorpion

V

ous en avez assez de suivre des règles et de vous occuper des procédures administratives en tout genre qui vous assomment. Uranus stimule votre envie d’indépendance, de changement et d’imprévu ! Profitez-en pour vous ressourcer à travers un voyage, ou un sport. Rien de mieux qu’un petit weekend au ski pour se remettre d’aplomb.

Actu

2

Gem Inside

013, année de la b…onne résolution, bien sûr ! Surveiller votre compte en banque, surveiller votre ligne, c’est possible ! Essayez de faire un petit régime et réfléchissez-y à deux fois avant de dépenser inutilement, vous vous sentirez mieux. Février sera pour vous une cure de détox si vous voulez reprendre l’année du bon pied… Bien sûr, deux ou trois soirées ne font de mal à personne (non, non, l’alcool n’a JAMAIS fait grossir !).

Culture

Sagittaire

Assos

V

Jeux

ous vous sentez un peu dépassé par le rythme de votre vie. Vous avez l’impression de passer tout votre temps à GEM, et cela vous épuise. Une grosse baisse de moral est à craindre, aux alentours du 13, due à la présence de Saturne qui agit comme un frein à votre bonne humeur. Essayez de capter les effets positifs de la planète, en prenant les choses avec philosophie, et en réfléchissant posément à vos objectifs.

Capricorne

S

aturne vous apporte l’apaisement spirituel. Vous réglez enfin un conflit de longue date avec un de vos proches, et vous vous sentez revigoré. Le 10, la nouvelle Lune vous incite à vous concentrer d’avantage sur les relations avec vos proches. Un retour aux sources ne fait jamais de mal, surtout pour faire une pause entre deux orgies de pains au chocolat sur la mezz’ !

A

près un début d’année difficile pour vos finances, et votre moral, vous repartez du bon pied ! Une super rentrée d’argent vous attend, la vie peut donc recommencer sans que vous quémandiez pour un café, ou que vous passiez votre temps à errer sur la mezz’ dans l’attente d’une part de pizza gratuite (ce que vous ferez quand même, il va de soi) ! Une bonne résolution cette année : vous faire plaisir, et ça commence tout de suite !

Verseau

M

ercure agit sur votre esprit et vous donne une meilleure concentration, et une meilleure capacité de jugement. Après une période de stagnation, vous faites le tri dans votre vie et dans vos projets, qui seront favorisés par la position de Jupiter. Réussites professionnelles ainsi qu’optimisme seront au rendez-vous. Prenez garde toutefois, la pleine lune du 25 risque de chambouler cette expansion, et de vous rendre morose

Poisson

Hornoscope

Madame Irma 8


Six mois de débats et de polémiques Décalé Dossier

Depuis l’annonce de cette promesse pendant la campagne présidentielle de 2012 par le candidat François Hollande, le projet de loi sur le mariage gay et l’adoption pour les couples homosexuels fait parler de lui. Les discussions se sont intensifiées depuis la présentation du projet de loi en conseil des ministres, avec également une série de manifestations « pro » et « anti », mais la vraie passe d’armes a lieu en ce moment à l’Assemblée. Retour sur le sujet de société qui sera sans doute le plus débattu de 2013 en France.

Actu

L

Gem Inside

e 7 novembre 2012, le projet de loi communément intitulé « mariage pour tous » est adopté en conseil des ministres. Le président François Hollande estime d’ailleurs à ce moment-là que la loi représente « un progrès pas seulement pour quelques-uns mais pour toute la société ». Le gouvernement socialiste français emboîte donc le pas à onze autres pays, dont la Belgique, le Canada et l’Espagne.

Culture Assos Jeux

Six mois de débats et de polémiques

Avant l’écriture du texte de loi, ce dernier est l’objet de toutes les polémiques, en provenance des deux camps. L’argument favori des opposants est de dire que le texte de loi va supprimer les termes « père » et « mère ». L’Eglise catholique ainsi que les représentants des autres courants religieux – protestants, musulmans, juifs – entrent également dans l’arène et justifient leur opposition au projet par des arguments non seulement religieux, propres à leurs traditions respectives, mais aussi « anthropologiques » en se réclamant de la « nature humaine ». François Hollande lui-même se montre fébrile sur le sujet. Le 20 novembre 2012 devant le Congrès des maires, il reconnaît une « liberté de conscience » aux maires inquiets par la légalisation du mariage homosexuel, tolérant à demi-mot le fait qu’ils pourront laisser leurs adjoints marier des homosexuels si cela les dérange de le faire eux-mêmes. S’en est suivi un tollé des associations pro-mariage gay, estimant que la loi, une fois votée, devait s’appliquer de la même manière sur tout le territoire et pour 10

tout le monde. Le projet de loi a également manqué de raviver les tensions école publique/école libre. Dans un courrier adressé aux chefs d’établissements catholiques, le 12 décembre, Eric de Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique, écrit : « Chaque école, collège ou lycée peut prendre les initiatives qui lui paraissent localement les plus adaptées pour permettre à chacun l’exercice d’une liberté éclairée à l’égard des choix aujourd’hui envisagés par les pouvoirs publics ». Dans la foulée, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, estime que l’école n’a pas à se mêler au débat. Mais une vidéo de Najat-Vallaud Belkacem datant d’octobre refait surface. La ministre des droits de l’Homme faisait une visite dans un collège pour parler du projet de loi. Mise en cause par Christine Boutin, elle s’est toutefois défendue d’avoir fait la promotion de cette loi. Trêve de polémiques, évoquons le contenu de ce texte. Il autorise le mariage à tous les couples,


Six mois de débats et de polémiques

Le projet de loi prévoit effectivement plusieurs modifications du Code civil. Le texte précise que, lorsque cela se révèle nécessaire, les mots « père » et « mère » sont remplacés par le mot « parents », et les mots « mari » et « femme » par le mot « époux ». Ces modifications visent à rendre les dispositions du Code civil applicables à l’ensemble des parents. Il est par exemple prévu qu’à l’avenir, les mineurs ne pourront se marier sans l’accord « de leurs parents » (article 145), ou encore que les enfants devront l’aide alimentaire à leurs parents et non plus à « leurs

Damien Bertoncino 11

Décalé Dossier Actu Gem Inside

Les associations LGBT et les collectifs religieux ou prônant la famille s’affrontent depuis novembre, dans la rue, manifestation contre manifestation. Les derniers temps forts ayant été la journée du 13 janvier dernier, organisée par le collectif « La manif pour tous » demandant la suspension du projet de loi et l’organisation d’Etats généraux de la famille, et la journée du 27 janvier, organisée par les associations pro-mariage pour tous. Le gouvernement est quant à lui sous pression, entre une partie de la gauche qui veut aller plus loin sur le sujet, en inscrivant le droit à la PMA dans le texte, et des opposants qui demandent que la question du « mariage pour tous » soit tranchée par référendum. On notera toutefois que ce clivage n’est pas clairement calqué sur les oppositions gauche/droite traditionnelles. Le sujet divise dans presque tous les partis et montre qu’il est indépendant des appartenances politiques habituelles. Malgré cela, l’examen du texte a débuté à l’Assemblée.

Culture

Le projet de loi, au grand dam des associations de défense des homosexuels, ne prévoit pas l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, ou les questions de filiation, renvoyées par le gouvernement à une future loi sur la famille. La majorité présidentielle est elle-même divisée sur ce point. Des députés socialistes ont tout de même prévu de déposer un amendement pour inclure le droit à la PMA dans le texte de loi.

Assos

quelque soit le sexe : les couples homosexuels pourront donc se marier. Les personnes autorisées à se marier dans ce cadre doivent résider en France. Le projet de loi reconnaît également les mariages entre deux personnes du même sexe célébrés à l’étranger avant l’entrée en vigueur de la loi. Par ailleurs, il ouvre aux personnes de même sexe mariées la voie de l’adoption (adoption conjointe d’un enfant par les deux époux ou adoption de l’enfant du conjoint). Le projet comprend donc des dispositions d’adaptation notamment pour la détermination du nom de l’enfant adopté. À noter enfin que les actes d’état civil comme le livret de famille continueront à utiliser les termes de « père » et « mère » lorsqu’il s’agira de couples de personnes de sexe différent.

père et mère qui sont dans le besoin » (article 205). Le texte changera « uniquement quand il y a un risque pour les couples homoparentaux, c’est-à-dire dans les cas où la formulation pourrait empêcher un juge d’appliquer un article à un couple de même sexe », précise Erwann Binet, le rapporteur socialiste de la loi.

Jeux

Il autorise le mariage à tous les couples, quelque soit le sexe : les couples homosexuels pourront donc se marier.


Mariage pour tous : Décalé

contre l’idéologie du ‘‘progrès’’ !

Dossier Actu

Être contre le mariage homo ne peut être réduit à du conservatisme. Il n’y a pas d’un côté ceux, favorables au mariage homosexuel et à l’adoption, qui seraient porteurs d’une vision de la société novatrice et tolérante, et de l’autre, ceux qui sont taxés d’intégrisme, de conservatisme et d’homophobie en raison de leur attachement au modèle historique de la famille. La question du mariage et de l’adoption des couples homosexuels est trop importante pour être éclipsée du débat public au nom du « progrès ». Les craintes liées à ce projet de loi relèvent en résumé de la volonté de préserver une société structurée socialement et familialement sur la différence biologique entre les hommes et les femmes.

Gem Inside

L

Culture Assos Jeux

e progrès, ce n’est pas vi- Le progrès, ce n’est pas remettre der de sa substance l’ins- en cause la filiation. titution du mariage. Ce qui se cache derrière le maÊtre contre le mariage et l’adop- riage pour tous est le droit à tion par les couples homosexuels l’homoparentalité. La question ne signifie en rien être contre les centrale est bien celle de la filiapratiques de deux personnes de tion. La reconnaissance juridique même sexe et cette homopaLa dépénalisation de l’amour qu’elles rentalité entraînerait l’homosexua- logiquement l’abanpeuvent éprou- de ver l’une pour lité était un progrès don de la notion de l’autre. Pour pour la société, le père et mère dans le bien faire la Code Civil au profit différence : la mariage pour tous du terme de parents n’en est pas un. indifférenciés. dépénalisation de l’homosexualité était un pro- Par ailleurs, il est plutôt étonnant grès pour la société, le mariage d’entendre de la bouche de cerpour tous n’en est pas un. En effet, tains pro-mariage gay qu’il faut gale mariage est à dissocier de la rantir un « droit à l’enfant » pour sexualité et de l’amour. Ce n’est en les couples homosexuels. Avoir aucun cas un certificat de recon- un enfant est-il un droit ? De qui naissance d’un sentiment amou- devons-nous nous soucier en prereux. mier entre l’enfant et des parents

potentiels ? Une pincée d’égoïsme qui fait oublier que le sujet n’est pas de savoir si deux hommes ou deux femmes peuvent éduquer et aimer un enfant, ce dernier point ne fait aucun doute.

Mariage pour tous : contre l’ideologie du prgres !

Le progrès, ce n’est pas déboulonner les fondations de la famille. La question est de savoir quel est l’environnement le plus favorable pour le développement de l’enfant. L’absence d’un père ou d’une mère sera toujours vécue comme un manque profond dans la construction d’un enfant, comme elle l’est déjà dans les familles monoparentales. Les spécialistes ne nous aideront pas à trancher, chaque camp a son lot d’études sur le sujet.

Même s’il déchaîne les passions depuis quelques mois, quitte à en oublier les sujets importants que sont la croissance et le chômage, ce projet de loi ne représente pas une revendication majoritaire de la communauté homosexuelle. Il est même étonnant, à une époque où les divorces se multiplient, de demander le droit au mariage. Pour ce qui est de l’enfant la loi ne changera pas son origine biologique, il sera toujours issu d’un homme et d’une femme.

12

Damien Bertoncino


Mariage gay : Pourquoi etre contre ?

Mariage gay : Pourquoi être contre ?

Se marier, c’est officialiser son union avec la personne que l’on aime. Pourquoi celle-ci devraitelle forcément être du sexe opposé ? Peut-on réglementer l’amour, et le gérer avec des lois ? Empêcher les homosexuels de se marier ne les empêchera jamais de s’aimer, ni même d’exister. Il faut se rendre à l’évidence, et nul besoin de modernité pour le faire. Une question d’égalité

L’égalité est une valeur centrale de notre république, et l’égalité des droits en termes d’union civile et d’adoption ne doit plus y faire exception. Or, exclure une partie de la population du mariage et de l’adoption sous prétexte de son orientation sexuelle, c’est remettre en cause ce principe d’égalité. C’est là tous le sens de ce projet de loi que de permettre à tous d’accéder aux droits fondamentaux du mariage et de l’adoption.

•Les enfants d’homosexuels vivront une forme d’exclusion sociale. Voici sans conteste l’argument le plus farfelu des anti-mariage-pour-tous. Dire que les enfants de couples homo vont souffrir dans leur intégration sociale n’a pas de sens car un couple homosexuel, qui a souhaité adopter, est tout aussi capable d’élever un enfant qu’un couple hétéro. De plus, les enfants sont souvent bien plus ouverts que beaucoup d’adultes sur la différence. Ce débat de société est grave et mérite d’être discuté, en évitant cependant les arguments idiots.

Jules Simonnet 13

Dossier Actu Gem Inside

•Mariage, adoption, procréation médicalement assistée, c’est le même débat. Faux. C’est justement un des problèmes de l’opposition politique : tenter d’enfumer tout le monde en regroupant tout dans le même panier. Pourquoi ne pourrait-on pas être promariage gay, et contre la procréation médicalement assistée ?

Culture

•Les homos veulent se marier ? Ils ont le PACS pour ça. Certes. Toutefois, si le PACS a été créé, c’est bien parce qu’il est différent du mariage, ce n’est pas la même chose. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que les homosexuels sont différents ? Que l’amour entre un homme et une femme est différent de l’amour qui unit deux personnes de même sexe ? Pourquoi devrait-on créer une union spéciale pour eux ?

Assos

Empêcher les homosexuels de se marier ne les empêchera jamais de s’aimer, ni même d’exister.

Des contre-arguments pas toujours pertinents

Jeux

T

out d’abord, établissons un fait. Ce débat ne devrait pas être récupéré politiquement, il devrait dépasser le clivage gauche-centre-droite. On peut être anti-mariage homo et être de gauche, on peut également être dans l’opposition politique et éviter les arguments stupides pour la seule « bonne  » raison qu’on est dans l’opposition. On ne compte plus les dérapages de la droite, qui va jusqu’à faire le lien entre mariage homosexuel, polygamie, inceste, voire pédophilie. Cela tombe sous le sens. Bref.

Décalé

Depuis l’annonce par François Hollande lors de la campagne présidentielle de sa volonté d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe, le débat fait rage en France. Désacralisation du mariage, de l’institution familiale ?


Ceux qu’on aime detester Décalé

Dans le débat du mariage gay, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Quelque part là-dedans, il y a ceux qui expriment leur avis de façon tellement extrême (et stupide diront certains) que l’on a envie d’être du camp opposé juste pour les énerver. Qui sont-ils ? Qu’ont-ils fait ? Pourquoi cela donne-t-il lieu à un article qui fera le désespoir de tous les sociologues du pays ? Plongée dans les abysses moisies et noires de la psychée humaine.

Dossier Actu

catholiques nommé Civitas. En latin « citoyen », comprenez que si vous n’êtes pas catholique, vous n’êtes pas citoyen. Ça annonce déjà la couleur. Civitas a édité des stickers (voir image ci-contre) dont la haine transpire à peine. Non vraiment, c’est un message d’amour, ou alors vous n’êtes pas un citoyen.

Gem Inside

M

Culture Assos

esdames et messieurs, l’édition des bourdes et meilleures réactions 2012 a pour thème : le mariage homosexuel. Nous verrons le mal absolu : ceux qui sont contre ! Vous savez, les catholiques intégristes, homophobes, réfractaires au progrès et passéistes (ce journal ne fait pas dans la caricature et est parfaitement impartial). Nous verrons aussi ceux qui sont pour, les féministes gentilles, intelligentes, courageuses, et prêtes à se battre pour le bien de tous (bon j’avoue c’est un journal de gauche).

Compétition très importante dans la catégorie des citations qui pourraient vous coûter une carrière. Notez que nous ne citons ici que des politiques, venant des instances religieuses, les propos un peu trop « directs » sont moins surprenants. Les favoris sont : Serge Dassault, qui explique que l’homosexualité en Grèce « c’est une des raisons de sa décadence, à l’époque, décadence totale ». Mais

Jeux

Ceux qu’on aime détester

On commence par la catégorie « je me donne en spectacle intelligemment », sans conteste les gagnants sont les figurants déguisés en spermatozoïdes à l’aide d’une magnifique combinaison en lycra qui fait ressortir certains attributs (pour ceux que la nature a bien dotés). La semence des hommes du monde entier doit se sentir extrêmement lésée. Qui plus est, faire une manifestation anti mariage gay avec une musique de Queen en arrière-plan, réputés pour l’absence d’hétérosexualité de leur chanteur, on ne sait plus vraiment quel message doit passer.

Dans les autocollants à peine pas caricaturaux, le premier prix est attribué à un jeune groupe de

14

malgré des efforts louables, la palme revient à François Lebel, maire UMP du 8ème, qui explique très sérieusement dans un article du journal de son arrondissement que l’homosexualité ouvre la porte au mariage consanguin, à la polygamie, l’inceste et la pédophilie. Un homme mesuré avec de la retenue comme on les aime. On note l’absence de Christine Boutin dans le classement, pourtant favorite sur la ligne de départ. Immense déception.


Enfin, on notera que quelques personnalités ont émergé médiatiquement par leur protestation contre le mariage pour tous ou au contraire leur soutien. La jusqu’ici méconnue Frigide Barjot a

Zoom sur l’institut Civitas Il s’agit d’un mouvement français crée en 1999, héritier du mouvement La Cité catholique et proche des intégristes catholiques de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (dont le combat le plus connu est la défense de la messe en latin). Depuis 2009, son secrétaire est Alain Escada, un belge à lunettes, au visage rond et à l’air propre sur lui et dont le parcours le place proche des catholiques intégristes et de l’extrême droite.

Zoom sur les Femen Formé en 2008 en Ukraine par Anna Hutsol, FEMEN est arrivé en France en 2011 sous l’impulsion d’Inna Shevshenko, Safia Lebdi et Loumna Meliane. La ligne politique de ce mouvement reste floue en Ukraine comme en France. Les FEMEN ont manifesté en soubrettes lors de l’affaire DSK ou contre la burka en mars 2012 et bien sûr contre Civitas lors d’une manifestation contre le mariage pour tous.

Cyril Franck & Matthias Lemosquet 15

Culture Assos

Ceux qu’on aime detester Titre

Jeux

écumé les plateaux télé faisant découvrir une image de « catho moderne décomplexée », ce qui a fortement séduit… ou agacé. Tenante d’une ligne modérée de l’opposition au mariage pour tous, elle se revendique d’une démarche citoyenne et républicaine et vise ainsi à rassembler au-delà de l’Eglise catholique. Dans le « camp » d’en face, les grandes gagnantes médiatiques sont les Femen dont nombre de membres, comme Safia Lebdi ou Loubna Méliane, ont participé à diverses émissions télévisées et ont véritablement émergé médiatiquement en France.

Gem Inside

Actu

Dossier

Décalé

Là, le lecteur lucide et subtil (ou vicieux et pervers, c’est selon) remarquera que seuls les méchants de l’histoire ont reçu des prix. Où sont les glorieux défenseurs de la liberté ? Ils n’ont reçu qu’un seul prix. Celui qui couronne la victoire toutes catégories confondues, celui qui félicite la provocation et le désespoir généralisé quant à l’avenir de l’espèce humaine (comme quoi la stupidité n’a pas de limite). Et les gagnantes sont... Les Femen ! Apparues durant l’affaire DSK avec comme caractéristiques d’avoir les seins à l’air et de crier des slogans avec un léger accent roumain, comment ces femmes douces et discrètes (pointe d’ironie) ont-elles gagné ? Le meilleur moyen qu’elles ont trouvé pour saborder une réunion légèrement hostile au mariage homosexuel a été de se jeter au milieu de la foule, à moitié nues, en tirant sur tout le monde avec des « bombes à sperme » (la rédaction n’invente rien, c’était écrit sur les bombes). En prime, elles ont appelé à supprimer certaines associations car trop fermées d’esprit. Si vous trouvez un tout petit peu hypocrite de se voir comme ouvert d’esprit, et de vouloir supprimer tous ceux qui ne pensent pas comme vous, vous comprendrez pourquoi les Femen gagnent la palme toutes catégories. Notons également l’exploit du collectif « Dur à Queer » qui émet le raisonnement (quelque peu radical) suivant : être contre le mariage homosexuel c’est déprécier les homos vis-à-vis des hétéros et donc être homophobe ; or, celui qui est contre le projet de loi de mariage pour tous soutient le point de vue précédemment énoncé ; s’opposer au projet de loi du mariage pour tous, c’est donc être homophobe !


L’avis des Gémiens ! Décalé

Certains Gémiens, eux aussi, ont un avis sur la question. On leur a donc laissé un peu de place pour s’exprimer…

Dossier

O

Actu Gem Inside Culture

n dit que le mariage civil est, par définition, une institution dont le but est d’unir un homme et une femme. Le mariage homosexuel constituerait donc un non-sens. Il n’aurait pas lieu d’être parce qu’il ne correspondrait pas à la conception originelle qu’on a du couple. On oublie cependant que cette définition date d’un temps où l’homosexualité était considérée comme une « abomination», où le couple homosexuel n’avait aucune légitimité. Aujourd’hui, on estime que l’homosexualité est un comportement normal ce qui, logiquement, devrait mettre les couples hétérosexuel et homosexuel sur le même pied d’égalité. En effet, dès lors que l’homosexualité est acceptée juridiquement, socialement, ce serait illogique et hypocrite de cantonner le couple homosexuel à un statut particulier qui diffère de celui du couple hétérosexuel ; un statut qui en l’occurrence le prive d’un certain de nombre de droits accordés au couple hétérosexuel. En somme, pour être en accord avec nous-mêmes, il convient d’actualiser le système juridique et les institutions dans ce sens, sinon autant se limiter à la simple dépénalisation de l’homosexualité. Le mariage fait évidemment partie des institutions concernées, et l’étendre aux couples homosexuels semble la plus sensée des décisions. Saad, 1A

Il y a les gens pour…

L

Assos

e droit donne une vision normative de la société, un principe de ce qui doit être en général, il n’a pas vocation à reconnaître des pratiques : on peut donc exclure le fameux « cela existe déjà, légiférons ! » D’autre part, les sentiments appartiennent à la sphère privée et ne concernent pas les pouvoirs publics, sinon pourquoi ne pas autoriser les mariages à X conjoints « puisqu’ils s’aiment » ? D’ailleurs, le mariage civil est déjà un droit « pour tous » puisque chaque citoyen a le droit d’épouser une personne du sexe opposé. Le mariage civil a deux fonctions : la première est la reconnaissance de l’utilité sociale du couple H/F qui assure le renouvellement des générations ; la seconde est d’assurer à la mère une sécurité en désignant automatiquement son mari comme père (présomption de paternité). Toutes deux sont incompatibles avec un couple homosexuel. Ensuite, le « mariage pour tous » permettrait l’adoption d’enfants nés par Procréation Médicalement Assistée, pratique initialement et uniquement dédiée à remédier à la stérilité des couples malades. On approuverait alors la privation de parenté, la fabrication d’« enfants adoptables » et la marchandisation du corps de la femme. Enfin, le débat sur l’adoption ne porte en rien sur la capacité d’un couple à éduquer ou aimer un enfant : un couple homosexuel sans histoire est évidemment mieux pour un enfant qu’un couple hétérosexuel alcoolique et brutal, mais soyons honnêtes dans les comparaisons ! Citons plutôt les chiffres : il y a en France plus de 30 000 foyers qui attendent pour 3 000 enfants adoptés chaque année. Vous voulez donner une famille à ces enfants ? Il est plus que possible de leur offrir la différence enrichissante des sexes ! Mathilde, 1A Propos recueillis par Simon Maarek

Et ceux qui s’y opposent formellement…

Jeux

L’avis des Gémiens

16


Obama,

Bien sûr, Obama est un homme de consensus en Occident. Son prix Nobel en témoigne tout comme l’effervescence qui l’accompagne à chaque fois qu’il se rend en Europe. Le premier président noir des USA n’y a jamais perdu de son aura. Sa campagne de 2008, ses affiches inspirées du pop’art et son fameux slogan « Yes we can » ont durablement marqué les esprits, et quatre années plus tard, Obama incarne encore l’Espoir avec un « E » majuscule. Cette incarnation n’est pas sans rappeler celle dont jouissait Le Petit Père des Peuples au milieu des années 40. Après deux ans de guerre sans merci, l’opération Barbarossa lancée par les nazis a inversé

Le fantôme de l’Oncle Sam Les médias jouent quant à eux un rôle décisif dans le consensus qui entoure Obama en Europe. Aux USA, de nombreuses campagnes de publicité se sont attachées, durant la campagne, à montrer les faiblesses du candidat démocrate ainsi que celles de son programme. Il est par exemple peu connu que le parti Démocrate est financé à hauteur de 4 millions de dollars par Wall Street. Si aux USA cela est de bonne guerre, il ne fait aucun doute que si François Hollande avait reçu de grosses sommes d’argent d’entreprises du CAC 40 ou, pis encore, d’une banque (entendezvous ce cri désespéré que la conscience émet rien qu’à cette idée ?) cela n’aurait pas 17

Dossier Actu Gem Inside

Obama, Petit Pere du peuple européeen

Culture

l’image que l’Europe avait de Staline en le faisant non pas passer pour le sanglant dictateur qu’il était, mais pour une victime supplémentaire de la barbarie nazie. Les images le montrant comme un vieillard sympathique protecteur des opprimés ont, à l’époque, eu un important retentissement en France, et son sobriquet « d’Oncle Sam » l’a conforté dans son costume sur mesure d’homme providentiel et sympathique. Tout n’est donc qu’affaire de perspective tant les années 50 ont jeté, jusqu’en URSS, le discrédit le plus total sur Staline, qui fût l’un des dictateurs les plus cruels de l’Histoire.

Assos

I

ntrouvable ! Le chiffre exact du pourcentage de voix attribué à Barack Obama lors de sa réélection mardi 6 novembre 2012 est tout bonnement introuvable dans les médias français. Seuls les médias spécialisés l’ont relayé : 50% pour Obama contre 47% pour Romney. Pas franchement un plébiscite. Mais en Europe, et en particulier en France, tout le monde s’en moque. La seule chose qui compte est que le Prix Nobel de 2009 ait été réélu. Mieux, chacun s’en félicite : hommes politiques de droite comme de gauche, écolos comme frontistes. Obama a annihilé le temps d’une soirée les clivages politiques en France. Mais comment expliquer un tel engouement ?

Jeux

Réélu avec une faible majorité aux USA, Obama s’il avait été élu par les Européens, aurait obtenu 80% des voix ! Un chiffre pas vraiment démocratique qui s’explique par plusieurs raisons.

Décalé

Petit Père du peuple européen


Décalé

facilité son élection. De même, la presse française s’est généralement empressée de révéler des informations compromettantes au sujet de Mitt Romney : religion, vie sentimentale, bourdes… Tout y est passé ! Joe Bidden, colistier d’Obama et grand amateur de boulettes en tout genre, est lui passé entre les mailles du filet. Notons que déjà en 2008, Sarah Palin était la cible préférée des médias européens…

Dossier Actu

« Depuis 2008, les USA se sont globalement désintéressés de l’Europe au profit d’une politique centrée vers l’Asie et le Pacifique, excluant en partie l’UE et donc la France. »

Gem Inside Culture Assos Jeux

Une classe politique schizophrène Très récemment, dans une lettre adressée au Président américain, Hollande se félicitait Encore un coup des médias dites-vous ? Non, d’apercevoir dans cette élection le « choix la classe politique européenne a elle aussi eu d’une Amérique engagée et consciente des un rôle important. En effet, en se position- défis liés à l’environnement ». Quand on sait nant derrière un candidat aussi consensuel que l’extraction du gaz de schiste par fracque Barack Obama, ni la droite ni la gauche turation hydraulique se répand partout aux française ne prenaient de réels risques en le USA tandis qu’elle est totalement tabou en soutenant. C’est donc là purement un choix France, on peut se poser des questions sur opportuniste. Car sur le fond, aussi bien le l’aveuglement dont fait preuve le Président PS que l’UMP, personne ou presque n‘est en français à l’égard d’Obama. Il en va de même phase avec le 44ème président américain. A pour l’UMP qui crie au scandale quand Francommencer par la politique internationale : çois Peillon dit vouloir embaucher dans l’Edusi Hollande est en désaccord sur le calendrier cation Nationale, mais ne dit mot sur la prode désengagement des forces militaires de messe d’embauche de 100 000 professeurs l’Afghanistan, Obama n’a appuyé l’interven- de mathématiques faite par Barack Obama. tion en Libye que du bout des lèvres (Wikileaks avait d’ailleurs révélé que l’administra- Ainsi, les différences culturelles entre le Vieux tion américaine reprochait dès 2008 à Sarkozy continent et les USA et l’éloignement, tant de « speak first, consult later », de mettre la idéologique que géographique, parviennent à charrue avant les bœufs en bon langage fran- conférer à Barack Obama une aura dont très çais). Il en va de même pour le lien entre les peu de personnalités peuvent se targuer en USA et l’UE : depuis 2008, les USA se sont glo- Occident. Cette situation durera-t-elle quatre ans de plus ? Est-elle légitime ? Réponse dans balement désintéressés de l’Europe au profit d’une politique centrée vers l’Asie et les semaines et les mois à venir. le Pacifique, excluant en partie l’UE et donc la France.

Obama, Petit Pere du peuple europeen Timothé Pouain

18


Tchao Pantin !

Tchao Pantin

Julien Marbouty

19

Dossier Actu Gem Inside Culture Assos

Trêve de plaisanterie. Je dois désormais avouer que j’avais adoré Les valseuses, j’avais su apprécier le Cyrano de Bergerac et j’aurais même pris Le dernier métro avec Gérard s’il me l’avait demandé. Mais quel gâchis… Voilà qu’il quitte ceux qui l’on porté en triomphe, ceux qui l’ont rendu

richissime, ceux qui l’ont fait temps, réfugiez-vous dans ces passer de petit contrebandier contrées où la culture est reine au rang de personnalité pu- lorsqu’elle vient d’un autre blique connue et reconnue par pays ! Et après me demandezla profession. Cette même pro- vous ? Après, il s’agira d’exiger fession qui lui a permis d’obte- des Français résidant dans un nir les subventions de l’audiovi- autre pays de payer le différensuel français, cette profession tiel entre l’impôt qu’ils payent qui l’a aidé à remplir les salles à l’étranger et celui dont ils sombres de cinédevraient s’acQuel gachis... Voima de spectateurs quitter en France, attentifs. Des spec- là qu’il quitte ceux si ce dernier est tateurs, voilà ce qui l’ont porté en supérieur. Pour que nous sommes l’heure, ce systriomphe... finalement, mais ne tème s’applique sommes-nous pas d’abord des dans un seul pays au monde : contribuables ? Un sage pu- les États-Unis. Je ne vous fais blic imposable et imposé qui pas l’affront de vous rappeler est prêt à payer 7 euros une les atouts culturels de la preplace de cinéma, y subir alors mière puissance mondiale qui une taxe sur la valeur ajoutée prouve qu’un tel système foncse montant à 7% afin de per- tionne et ne bride nullement la mettre à ces êtres de lumières créativité des citoyens. de rouler ivres, sous l’emprise de drogues sur des scooters Si on lit entre les lignes, tout ce représentant deux fois le sa- clapotis n’est qu’une opération laire minimum national. marketing parmi tant d’autres, elle redonne un second souffle Ah la belle afà des saltimbanques en mal faire… Fuyez d’amour. Mais la France n’est tant que vous pas la fille de joie dont ils ont en avez besoin. La France est digne et encore le cherche de nouveaux talents, moins cupides et plus soucieux de l’intérêt général : c’est de cette nouvelle génération dont nous avons besoin pour transformer le monde.

Jeux

85

millions d’euros, 85 millions d’euros, 85 millions d’euros. Il faut au moins répéter trois fois une telle somme pour prendre conscience de ce qu’elle représente. Comptons que Gérard Depardieu vive jusqu’à 90 ans le pronostic est ambitieux au vu de la relation quotidienne que l’homme entretient avec Bacchus - il lui resterait donc vingt-cinq années pour dilapider tout cet argent. Les droits d’auteur et d’image suffiront encore largement pour rémunérer très dignement ses descendants. L’amour de la rente : tel sera le film de leurs vies.

Décalé

Voilà deux mois que Gérard Depardieu a quitté la France. Triste destin que celui d’un homme bafoué, torturé par l’opinion publique qui n’a pu supporter sa nouvelle romance avec quelques oligarques russes scellée autour d’une bouteille de vodka. Exilés fiscaux, renégats en tout genre : cette tournée sera mienne…


Y a-t-il des différences entre les parcours ? Décalé

Par « différences », j’entends plutôt : « des faveurs accordées à certains parcours pour des raisons X ou Y ». Bien sûr, c’était beaucoup trop long pour figurer dans le titre, d’où une réduction à « différences ». Bref.

Dossier

P

Actu Gem Inside Culture Assos

armi les nombreuses petites guéguerres qui existent à l’école (Passerelle vs Prépa, Jaï vs BDS…), il y a bien sûr celle qui oppose le parcours Management aux parcours Trilingue et English Track. Cette opposition est d’ailleurs cyclique, elle surgit généralement au moment des partiels, soit le seul moment de l’année où l’on s’inquiète un tant soit peu de ses notes et des répercussions de ces mêmes notes sur le choix des parcours ou des départs à l’étranger. Les élèves issus du parcours Ce sont les rumeurs selon lesquelles Management reprochent d’abord aux ET et Trilingues les partiels des ET et Trilingues d’avoir moins d’heures de seraient beaucoup plus faciles. cours. Ce à quoi il est répondu que les Classiques, au moins, ont un emploi du temps qui ressemble à quelque chose, contrairement aux Trilingues qui ont eu l’ensemble de leurs cours la veille des partiels. Mais ce qui fait vraiment parler les élèves, ce sont les rumeurs selon lesquelles les partiels des ET et Trilingues seraient beaucoup plus faciles. Argument avancé : ils ont des profs venant d’un peu partout qui, une fois le semestre terminé, ne souhaitent pas revenir pour des rattrapages, et qui, de ce fait, gonflent les notes. D’ailleurs, nombreux étaient ceux à rire jaune après que les noms et surtout, les parcours, des trois premiers de la promo aient été révélés : ils étaient tous les trois en English Track. La preuve est donc irréfutable : ce parcours est plus facile, mieux noté, et les Classiques sont floués.

Jeux

Y a-t-il des différences entre les parcours ?

La preuve est donc irréfutable : ce parcours est plus facile, mieux noté, et les Classiques sont floués.

Sauf que les choses ne sont pas exactement comme elles le paraissent. Certes, des petits éléments paraissent curieux quand on aborde la question des parcours. Exemple : pourquoi, l’année dernière, seuls quatre ou cinq élèves issus de classe préparatoire avaient pu accéder au parcours ET ? La sélection se fait essentiellement sur les notes du concours, et il est de notoriété publique que le concours Passerelle et le concours Prépa n’obtiennent pas vraiment les mêmes notes. Alors, oui, un réajustement serait fait (paraitil) et ce système est le plus juste possible, mais bon, on peut quand même avoir des doutes. La réelle différence, en ce qui concerne les partiels, est que les Classiques subissent le système de notation français, autrement dit, un devoir excellent n’excèdera pas une certaine note, alors que les ET sont soumis au système de notation anglo-saxon (les profs, venant eux-mêmes de pays étrangers, appliquent le système qu’ils connaissent), ce qui 20


Stéphanie Houlzé

21

Actu Gem Inside Culture Assos

Y a-t-il des différences entre les parcours ?

Jeux

La conclusion à tout cela reste Nous ne sommes pas évalués de néanmoins la suivante : nous ne sommes pas évalués de la même la même manière, pourtant, nous manière, pourtant, nous sommes sommes soumis aux mêmes crisoumis aux mêmes critères lorsque vient le moment de faire des choix tères lorsque vient le moment globalement assez importants pour de faire des choix globalement notre vie professionnelle future (au hasard : les départs à l’étranger). assez importants pour notre vie Et c’est là que cela devient un peu professionnelle future dérangeant. Avoir supprimé l’entretien aux sélections des départs à l’étranger ne fait que renforcer le sentiment d’injustice qui existe déjà (même si, parait-il, cela ne change rien (cf l’interview de Mark Thomas dans un GIW précédent, désormais disponible en ligne pour ceux qui auraient eu l’audace de jeter leur exemplaire) et la majorité des élèves obtient l’un de ses trois premiers vœux - génial, ça rassure). Même si l’entretien ne faisait pas de réel changement dans le classement des élèves (et encore, cela reste à prouver), on avait au moins le sentiment de pouvoir défendre son parcours et de montrer son envie d’aller dans tel ou tel pays. Là, un élève avec des notes moyennes mais passionné par un pays risque de voir sa place prise par un élève aux notes excellentes mais qui, pour caricaturer, aura choisi un pays parce qu’il fallait le faire. Un choix réellement important pour les élèves est ramené à une question scolaire. L’école, qui s’enorgueillit de laisser la possibilité à chaque élève de construire son parcours comme il le souhaite et d’apprendre autrement que de manière scolaire, notamment via des expériences associatives mais pas que, ne prend finalement en compte qu’une toute petite partie de notre passage à l’école : nos notes.

Dossier

Décalé

signifie que les notes ne sont pas plafonnées et qu’un excellent devoir obtiendra une excellente note. Par ailleurs, le système anglo-saxon favorise les devoirs où la démarche de recherche personnelle est mise en avant. En d’autres termes, et pour être précis, les ET ont cette année eu certaines questions de leur partiel en avance, mais ces questions nécessitaient des recherches personnelles et n’auraient pu être résolues avec le seul cours. C’est donc une manière d’évaluer qui peut sembler plus facile, mais qui n’est en réalité que différente de ce à quoi nous avons été habitués pendant notre scolarité antérieure. La rumeur court actuellement que les élèves du parcours Transcontinental (qui étaient donc à Pékin ce premier semestre) ont eu les corrigés des partiels avant de les passer réellement. L’objectif de l’école serait de faire de ce parcours un parcours d’excellence, et donc d’éviter le moment délicat des rattrapages en permettant aux élèves d’avoir des notes correctes. Est-ce vrai, est-ce faux ? Toujours est-il que cela pose, à nouveau, la question de l’inégalité qui peut exister entre certains parcours. Peut-être ont-ils simplement bénéficié du système anglo-saxon.


Doubles diplômes

A Décalé Dossier Actu Gem Inside Culture Assos Jeux

ctuellement élève en première année en Ecole de commerce, à GEM qui plus est, qui se targue de jouer dans la cours des grandes (ou presque), tu penses avoir bien entamé ton parcours scolaire et avoir suffisamment donné de ta personne (lointain souvenir que la prépa !) pour pouvoir, enfin, passer des moments à faire autre chose que des contractions de texte ou préparer une colle. Pourtant, certains choisissent volontairement d’assumer, en parallèle de l’école, un parcours à la fac (TD L, bonjour). Que ce soit une décision stratégique pour la vie professionnelle future ou un moyen de s’investir dans une matière passionnante, beaucoup d’élèves choisissent de faire un double-diplôme. Plus largement, si l’on regarde le conseil d’administration d’une grande entreprise française, au hasard, Danone, on voit que chacun des membres possède au moins deux diplômes, et le plus souvent, trois : deux d’une école ou université française (HEC, Science Po, l’X, bref, des écoles dont on a généralement entendu parler), et un d’une université étrangère (et par étrangère, cela signifie généralement « américaine »). A priori, la plupart d’entre nous souhaitent accéder à des postes à responsabilités et à terme, de direction et posséder un double-diplôme peut sembler extrêmement valorisant (voire nécessaire ?). Lorsque l’on interroge des élèves de 2A ayant validé leur double-diplôme en 1A et continuant leur Master cette année (et il y en a plus qu’on ne le pense, que ce soit en Droit, en Littérature ou en Economie), la raison prin-

cipale qui les a poussés à s’inscrire en Master reste le CV. Faire un double-diplôme permet de valoriser certaines compétences auprès des recruteurs. En dehors des compétences propres à chaque matière, ce sont aussi des capacités d’organisation et la curiosité intellectuelle qui sont mises en avant. Autre avantage avancé de faire un double-diplôme : sortir du contexte de l’ESC. Les cours à l’école sont certes divers et variés, mais après deux ou trois ans de prépa (oui, désolée, encore les prépas… à ma décharge, les personnes que je connais en DD en M1 ont toutes fait une classe prépa), paraissent bien légers. Alors, c’est vrai, les assos permettent de s’investir et de réaliser des projets tous plus passionnants les uns que les autres. Mais le fossé entre la prépa et la 1A est assez impressionnant. Du coup, faire un double-diplôme permettrait de garder un minimum de capacité de réflexion, ou pour le dire autrement, de dépasser le niveau du tableau ou de la SWOT à remplir et du dossier de cinq pages à rédiger. GEM fait partie des écoles qui proposent le plus de doubles-diplômes à ses élèves. Philo, Lettres, Droit, Eco, Design, Journalisme… sont proposés à différents niveaux, sans oublier les accords avec les universités partenaires à l’étranger. A noter cependant : ces doublesdiplômes à l’étranger, accessibles en 3A, sont peu nombreux et donc moins facilement accessibles (alors que les doubles-diplômes avec les universités partenaires françaises restent relativement abordables, à nuancer selon les parcours bien sûr).

Si l’on regarde le conseil d’administration d’une grande entreprise française, [...] on voit que chacun des membres possède au moins deux diplômes, et le plus souvent, trois.

Doubles diplomes

22

Stéphanie Houlzé


Com-Rom

Le fait d’être en Février est un très bon prétexte pour évoquer un genre souvent décrié et considéré comme niais : la comédie romantique. Voici donc trois films, qui ont fait plus ou moins (et plutôt moins que plus) de bruit à leur sortie.

Actu

Dossier

Décalé

orti sur les écrans en mai dernier, The Vow réunit à l’écran Rachel McAdams (vue notamment dans le très beau N’oublie jamais – The Notebook) et Channing Tatum (Dear John, Magic Mike entre autres). Tiré d’une histoire vraie, le film nous plonge dans la vie de Paige et Leo, qui formaient le couple idéal jusqu’au jour où un accident de voiture plonge Paige dans le coma. Lorsqu’elle se réveille, elle a oublié les cinq dernières années de sa vie, balayant ainsi toute son histoire avec Leo.

Something Borrowed

Q

Like crazy

U Com-Rom n film indépendant qui est passé totalement inaperçu et c’est bien dommage. A l’affiche, des acteurs dont on entendra certainement parler dans les années à venir : Anton Yelchin et Felicity Jones, et dans un rôle secondaire, Jennifer Lawrence (Hunger games). Lui est américain, elle est anglaise. Ils se rencontrent alors qu’elle fait ses études aux Etats-Unis, ils tombent amoureux, mais ils sont séparés lorsque son visa expire. Tout le film tourne autour de leurs retrouvailles, de leurs adieux, de ces moments d’incertitude quant aux lendemains, de l’impossibilité d’oublier son premier amour. Un film réaliste et sobre, loin de la comédie américaine traditionnelle, avec des acteurs qui parviennent à retranscrire une réalité parfois difficile à saisir.

23

Assos

Culture

Gem Inside

uelques têtes familières sont à l’affiche de ce film. Outre Kate Hudson, on retrouve des acteurs bien connus des fans de série TV : Ginnifer Goodwin (Blanche-Neige dans Once upon a time), Colin Egglesfield (The Client List) et John Krasinski (The Office). Au cœur de ce film : la question de l’adultère et de l’amitié. Rachel et Darcy, comme dans toute comédie romantique qui se respecte, sont deux meilleures amies dont les caractères s’opposent radicalement. Darcy, la blonde excentrique, est sur le point de se marier avec Dexter, l’ami de fac de Rachel. Sauf que… (bah oui, sinon il n’y a pas d’histoire !) Rachel est amoureuse de Dexter depuis le jour où ils se sont rencontrés et que le sentiment semble partagé.

Jeux

S

Je te promets – The Vow


Le photographe

S Décalé Dossier Actu Gem Inside Culture

i toi aussi tu penses qu’il est difficile de mélanger des sujets sérieux comme la guerre entre les moudjahidines et les soviétiques avec des problématiques plus légères comme par exemple celle de s’essuyer les fesses quand on se trouve en pleine montagne Afghane, alors la BD Le Photographe est faite pour toi. Hervé Guibert réussit en effet dans cet ouvrage à mélanger avec virtuosité ses dessins et les négatifs de photos que lui a confié son ami Didier Lefebvre. Ce dernier est reporter photographe, il accompagne l’association Médecins Sans Frontière dans plusieurs de ses missions en Afghanistan. Ici, dessin et photographie se complètent à merveille. Le dessin nous permet d’appréhender ce que nous ne faisons qu’imaginer lorsque nous voyons seulement la photo-

graphie finale : l’état d’esprit du photographe au moment où il a appuyé sur le déclencheur, ses émotions etc. C’est avec délice que nous apprenons que le cadrage en contre plongée d’une des plus belles photographies du livre est dû, non pas à une intention ferme du photographe, mais qu’il est plutôt la conséquence de sa fatigue extrême qui l’a empêchée de se lever.

Cet ouvrage nous offre d’autre part une vision complète de la guerre. On aperçoit bien sûr ses atrocités : les réfugiés qui traversent les montagnes dans le plus grand dénuement, les enfants abandonnés par leur père etc… Mais ce qui est surtout marquant ce sont les anecdotes qui sont toutes aussi révélatrices de l’atmosphère qui règne dans le pays. Le fait que l’on fasse avancer les chevaux épuisés en leur tirant à la kalachnikov près des oreilles est particulièrement révélateur du climat de violence par exemple. Si tu viens au local Xpression on t’offre donc un voyage gratuit dans le temps et dans l’espace. Tu pourras apprendre à t’habiller à l’afghane, à négocier des prix avec tes doigts, à dire « reste en vie » en Afghan et bien d’autres choses encore !

Le photographe Margaux Planche

Assos

Les éthiopiques

Jeux

ans cet album, Corto Maltese s’aventure dans la corne de l’Afrique, autour du Golfe d’Aden, pendant la Première Guerre mondiale. Il prend part aux évènements de cette époque troublée, acteur presque malgré lui du conflit entre toutes les forces en présence (Arabes, Turcs, Britanniques, Allemands,...), tout en restant fidèle à lui-

D 24

même : anti-héros sans bravoure, ironique et philosophe. Les Ethiopiques, c’est un récit de voyage, au sens le plus pur du terme : aventures, découvertes et rencontres. Des rencontres humaines d’abord : Corto fait la connaissance de Cush, un guerrier Danakil sans pitié qui combat les Turcs. Il se lie peu à peu d’amitié avec lui, au fur et à mesure que le destin fait se croiser leur

route. La relation avec Cush permet de confronter deux personnages individualistes, qui découvrent chacun une part de la culture de l’autre. L’intrigue suit l’apprivoisement mutuel des deux hommes, ce qui donne un beau récit d’amitié. Mais encore plus, à travers des scènes métaphysiques puissantes, Corto découvre « l’âme  » de l’Afrique,

Les éthiopiques


Actu Gem Inside

C’est par petites touches de pinceau, constituées de tous les épisodes anecdotiques et comiques de sa vie afghane, que l’auteur crée, sans en avoir l’air, une peinture pleine de contraste de la situation du pays. Cette BD n’a pas la prétention de devenir un reportage : il n’y a aucune volonté d’être didactique chez Nicolas Wild. Pourtant, à sa lecture, on comprend vraiment mieux ce pays, et ce que cela peut faire d’y vivre. On perçoit toutes les problématiques et tous les enjeux qui animent le pays : l’occidentalisation, la démocratisation, une situation politique complexe, des kidnappings qui peuvent se produire à tout moment... Le dessin est clair et attachant, tout en restant très expressif. L’excellent sens de la séquence de Nicolas Wild permet de rendre certaines scènes vraiment savoureuses. Enfin,

Culture

N

icolas Wild, auteur de BD désœuvré, ne trouve rien de moins qu’un emploi d’illustrateur... en Afghanistan ! Sans hésiter davantage, il accepte le job, et part vivre dans ce pays compliqué. Cette région du monde sort, en effet, à peine de la guerre, et l’auteur réussit pourtant à narrer ses péripéties avec une forte propension à l’autodérision ! L’histoire tient surtout de la chronique de la vie quotidienne de l’auteur qui se retrouve du jour au lendemain à l’autre bout du monde, à travailler dans une agence qui collabore avec le tout récent gouvernement afghan. Le rôle de Nicolas Wild est d’œuvrer à la démocratisation du pays en illustrant une bande dessinée qui explique aux enfants afghans de manière ludique la nouvelle constitution du pays, après le départ des Talibans.

Théo Knoepflin

Assos

Kaboul Disco

Décalé

Les éthiopiques

Dossier

immergeant. Les planches ne sont faites que de blanc ou d’aplats de noirs pour les ombres : ce contraste extrême est terriblement efficace, et apporte au récit une puissance visuelle quasiment hypnotique. Les Ethiopiques est donc une belle BD sur la découverte de l’inconnu, et les pérégrinations de Corto Maltese sont une invitation à l’exotisme qui ne se refuse pas !

pour ne rien gâcher, certains paysages sont beaucoup plus détaillés, ce qui donne par moment un aspect de carnet de voyage à cette BD.

Kaboul Disco Bref, si vous aimez la bande dessinée de qualité et que vous voulez mieux comprendre l’Afghanistan, vous devez voyager avec Kaboul Disco !

Margaux Planche 25

Jeux

celle que les colonisateurs européens n’ont jamais pu comprendre, ou simplement soupçonner. Hugo Pratt, l’auteur, qui a lui-même voyagé sur les traces de son héros, fait alors de Corto un émissaire de la tolérance et de la rencontre des autres cultures. Ce qui fait la beauté de cette bande dessinée tient également au fait que tout ce scénario est mis en valeur par un style graphique très efficace. Des traits nerveux mais précis, dessinés sur le vif ; cela donne à l’ensemble un aspect très spontané et


Despentes est-elle le nouveau féminisme ? Deux opinions, deux genres. Décalé

M

Dossier Actu Gem Inside Culture

ademoiselle : Je pense que l’intérêt qu’on porte à Despentes est comparable à celui qu’on portait à Vicious. Loin de considérer son talent artistique – normal puisqu’il n’y en avait pas – tout ce qui importait était son aisance à se droguer, porter les fringues de Vivienne Westwood, et emmerder le monde. Ce qui est bien dommage car cette partie de la personnalité de Despentes – l’image d’une féministe plus que violente aux tee-shirts à l’effigie des Runaways – est à mon goût bien moins attrayante que ses qualités littéraires. Monsieur : Despentes est punk, ça c’est clair. Mais elle a quand même un certain bagage intellectuel. Vicious était juste un petit con. Elle me fait penser à ces démagogues qui séduisent plus par la force de leur vocabulaire que par leurs idées. Un peu comme Alain Soral. Il peut te sortir les idées les plus dangereuses, mais dans un vocabulaire châtié, avec des touches vulgaires (pour faire dans la provoc’). Sa sœur (Agnès Soral) le dit elle-même : « Mon frère a le talent de dire des choses très connes de façon intelligente ». Chez Virginie, c’est pareil : des mots dits de façon très crue, beaucoup de saletés...un fatras de gros mots quoi. C’est son genre bien sûr. Elle explique en permanence qu’elle s’en fout de l’avis des gens. Mais comment peut-on prendre au sérieux quelqu’un qui ne peut résister à l’envie de balancer des saloperies à chaque page ? Parce que ça fait punk ? La provoc’ pour la provoc’, c’est bon quand on a 15 ans.

Assos Jeux

Despentes est-elle le nouveau féminisme ?

LA PROSTITUTION.

Mademoiselle : Cette manière, également, de déMonsieur : J’ai bien aimé son passage sur mythifier la prostitution, de dénoncer cette volonla prostitution. Comme l’a dit Mademoité obsessionnelle des médias à noircir le tableau, selle, elle y apporte une image démythiet n’en montrer que les côtés les plus glauques, fiée. Elle précise bien que ce n’est que son est fort intéressante. Le développement de son expérience, et non une généralisation. Ça, point de vue, appuyé par sa propre expérience j’ai bien aimé. Passons sur les idées un peu – elle a été prostituée via le minitel pendant des délirantes : « les bourgeoises craignent les années – fait réfléchir le lecteur, lui fait mesurer prostituées car elles en craignent la concursa propre opinion, et se poser des questions : rence ». Moi, je lui reprocherais par contre impossible ici de résumer l’effet d’un tel oude ne pas être allée plus loin, de ne pas avoir vrage, c’est pourquoi je vous en recommande creusé. Elle donne son témoignage, tous s’est plutôt la lecture. très bien passé, ok, elle donne quelques idées... et c’est tout ! On reste sur sa faim.

26


Dossier Actu

Laura Allouch Alexandre Koja 27

Gem Inside

Mademoiselle : Malgré – ou peut-être grâce Monsieur : Malgré – ou peut-être à cause de ? à ? – un très mauvais a priori à propos de un a priori plutôt positif de Despentes (« la fémiDespentes, j’ai finalement été très agréableniste engagée et combattante... ») j’ai finalement ment surprise par ses idées (prises indépenété très désagréablement surpris par ses idées. damment de son combat féministe). Je n’en Je n’en ferais pas mon auteur préféré. Madeferais pas non plus mon auteur préféré, mais moiselle évoque des réflexions libérées et noj’ai trouvé dans ses réflexions quelque chose vatrices, j’y vois juste une femme qui a rédigé d’assez libéré, novateur, délié des limites un un livre en quelques heures en balançant des peu envahissantes de l’éthique aveugle qui réflexions sans y réfléchir plus de 5 minutes (à porte ce monde. « La prostitution c’est mal un moment, je crois même me souvenir qu’elle et je n’y réfléchirais pas plus » : Despentes va disait que la France était à deux doigts de tomau-delà de ça et nous permet de nous poser la ber dans le totalitarisme). Rien de profond, question de savoir ce qu’on pense réellement. rien de creusé. Juste un livre pas trop compliQu’on adhère ou non, c’est libérateur de pouvoir qué à lire dans le métro. Je suis d’accord sur mettre les choses en perspective. Ce sont ses un point avec Mademoiselle : elle a au moins pistes de réflexion qui sont plus intéressantes le mérite de faire tomber quelques a priori que véritablement ses opinions – quoique j’aie sur certains débats. Mais s’attaquer à des supersonnellement trouvé certaines de ses posijets brûlants en 100 pages, ça ne le fait pas. tions pertinentes. Reste à savoir ce que les féministes pensent de Virginie... Représente-t-elle réellement le combat féministe ? J’espère que non.

Culture

Despentes est-elle le nouveau féminisme ?

Assos

LES IDEES.

Monsieur : J’adhère aux arguments soulevés par Despentes. Elle parle beaucoup des conventions sociales qui pèsent sur les femmes. Le problème, c’est qu’elle en fait presque un problème spécifique aux femmes. Les hommes et les conventions sociales, elle ne leur accorde que deux pages. Pourquoi ne parle-t-elle pas de ces hommes tiraillés entre le devoir de virilité et celui de renoncer justement à cette virilité ? Après, là encore, même problème de superficialité dans la profondeur du raisonnement...

Jeux

Mademoiselle : Le féminisme de Despentes n’est pas ce que j’apprécie le plus chez elle. Loin d’adhérer au machisme ambiant, je pense pourtant que cette violence incessante – dont l’origine semble bien être sa haine révoltée à l’égard des hommes – est excessive. La source de sa méthode n’est pas dénuée de sens : montrer un modèle de femme forte qui n’a besoin de personne pour s’imposer et réussir, et on peut penser ici à George Sand, ou bien à Simone de Beauvoir, mais autant de brutalité n’a aucun sens. Le fait qu’elle doive dépouiller la femme de ce qui fait d’elle une femme – la féminité : question qu’elle pose d’ailleurs, qu’est-ce que la féminité ? – montre qu’elle est incapable de porter la femme telle qu’elle est au niveau de l’égalité des sexes. La femme doit forcément passer par une masculinisation. Où est alors l’intérêt ? Il en est de même avec sa « décision  » de devenir, selon ses propres termes, « lesbienne à 35 ans » : au lieu de vouloir changer les relations entre hommes et femmes pour en extraire le machisme, elle tourne tout simplement le dos à l’autre sexe. Ça ressemble presque à un renoncement.

Décalé

LE FEMINISME.


La recette Millési’mets du mois Décalé

La galette Ingrédients

Dossier

- 2 rouleaux de pâte feuilletée - 8 pommes - 60 g de sucre - 1 gousse de vanille - 1 œuf (dorure)

Actu Gem Inside

Recette

Culture

1 Préparer la compote : éplucher les pommes, les vider et les couper en 4, puis recouper chaque quartier en 8. Faire bouillir l’eau et le sucre dans une casserole. Fendre la gousse de vanille et gratter les graines, puis mettre le tout dans le sirop. Ajouter les morceaux de pomme, puis cuire à couvert pendant 10 min environ (les pommes doivent commencer à éclater). Retirer alors le couvercle et laisser l’eau s’évaporer. Bien écraser la compote à la fourchette et enlever la gousse de vanille. Laisser refroidir pendant 1/2 h.

Assos Jeux

La recette Millési’mets du mois

2 Fouetter un jaune d’œuf avec un peu d’eau pour réaliser la dorure. Monter la galette : tailler un bord de 1 cm sur les 2 disques de pâte. Sur le premier fond, coller le premier bord avec un peu de dorure, puis mettre le 2e dessus. Garnir le tout de compote sur 1 cm d’épaisseur (ne pas oublier la fève), puis refermer avec le 2e disque. Marquer ensuite les bords en quadrillant les côtés avec le dos de la lame du couteau. Badigeonner de dorure, puis laisser reposer au frais pendant 1/2 h. Dorer de nouveau et décorer avec la lame d’un couteau. 3 Enfourner la galette à 200 °C pendant 10 min, puis ramener la température à 180 °C et poursuivre la cuisson durant 20 min. Laisser tiédir sur une grille avant de déguster.

A accorder avec un Gewurztraminer (vin d’Alsace). Lisa Marcucci

28


Math-doku Décalé

La grille est constituée d’un nombre égal de lignes et de colonnes contenant des blocs de plusieurs cases délimitées par un épais trait noir. Le chiffre inscrit en haut à gauche de chaque bloc est le résultat de l’opération (addition, soustraction, multiplication, division) effectuée avec les chiffres des deux ou trois cases d’un même bloc. Comme pour le sudoku, le but du jeu est de remplir toutes les cases de la grille avec des chiffres allant de 1 à n (n étant le nombre de lignes et de colonnes du tableau) sans jamais avoir deux fois le même chiffre dans la même colonne ou sur la même ligne. Chaque grille n’a qu’une seule solution. Facile Difficile

Dossier Actu Gem Inside Culture

Math-doku Correction

Assos Jeux 30


Contrepèteries

Elle en fait des chichis pour une pauvre mite dans sa botte !

Contrepèteries

Ce jeune homme sort de l’École des Mines de Paris. Elle mentait, la sotte !

Gem Inside Culture

Sudoku

Actu

Dossier

Décalé

Sudoku

Assos

Devinettes Des trous

Je commence dans l’éternité, Je termine dans l’espace, Je suis dans la terre, dans l’eau et dans l’atmosphère, Et dans chaque palace, Absent des rois mais présent chez les reines, Seule je ne suis rien mais sans moi rien ne pourrait être. Qui suis-je ?

Devinettes

La lettre E Matthias Lemosquet Cyril Franck

31

Jeux

Plus on en met et moins ça pèse, qui suis-je?


Votre crédit études aux taux exceptionnels de 1,50 % ou 1,80 % (1) !! 1,50 % TAEG pour une durée de remboursement inférieure ou égale à 60 mois ou 1,80 % TAEG pour une durée de remboursement supérieure à 60 mois Pour un crédit de 30 000 € sur 60 mois avec un différé total de 24 mois au TAEG annuel fixe de 1,50 % : 36 prélèvements mensuels de 4,50 € effectués pendant la période de différé et 36 remboursements mensuels de 887.21 €. Coût total du crédit (hors assurance facultative) : 1615,56 € . Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager

Une place ciné achetée = une place offerte ! pendant plus d’un an ! À l’ouverture de ton premier compte chèque chez BNP Paribas, une carte (2) ciné 2 pour 1 te sera offerte !! Carte non nominative et valable jusqu’au 31/12/2013 dans tout le réseau

en France

L’essentiel de tes services bancaires gratuit pendant 3 ans : (3)

• Votre carte Premier offerte pendant 3 ans (3) • Une facilité de caisse personnalisée • Une assurance en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement et de vos clés • La gestion de vos comptes à distance par téléphone, Internet, mobile, smartphone, ou tablette tactile

+ • 70€ vous seront versés à la souscription d’une assurance habitation ou d’un mobiléo 2, l’assurance de tous vos appareils nomades. (3)

À l’étranger pour études, stage ou VIE/VIA, l’offre globe student t’accompagne partout : (4)

• Gratuité totale ou partiel sur votre cotisation Esprit Libre • Un virement permanent international gratuit • Une assistance en cas d’imprévu : pertes de bagages, ennuis de santé, accident … • Vos retraits d’espèces gratuits dans les distributeurs du réseau Global Alliance (liste sur www.bnpparibas.com)

(1)

Offre valable jusqu’au 31/10/2012. TAEG fixe de 1,50% pour les prêts avec une durée de remboursement inférieure ou égale à 60 mois et de 1,80 % pour les prêts avec une durée de remboursement supérieure à 60 mois, taux en vigueur au 22/05/2012. Assurance à partir de 0,18%. Durée maximum du crédit : 9 ans (différé compris de 5 ans maxi). Plancher : 760€, maximum : 30 000 €. Caution familiale ou tiers nécessaire. Sous réserve d'acceptation du dossier. Taux hors assurance facultative, Taux garanti jusqu’au 31/10/2012.

(2)

Offre réservée aux 15 000 premières ouvertures de compte effectuées entre le 18/06/2012 et 15/10/2012, prospects étudiants âgés de 18 à 29 ans. Afin de bénéficier de cette offre, le client devra accepter les conditions de participation communiquées par la banque après souscription de la convention Esprit Libre et faire une demande de carte en remplissant le bon de commande envoyé par mail. Même film, même séance, avec supplément pour film en 3D et Imax.

(3)

Offre valable jusqu’au 31/10/2012, réservée aux étudiants de Grenoble École de Management pour toute première ouverture d’un compte chèques à l’agence BNP Paribas Europole de Grenoble, sous réserve d’acceptation. Votre carte premier est gratuite les trois premières années.

(4)

Offre valable pendant la durée de votre séjour et dans la limite de 2ans maximum. Offre valable jusqu’au 31/12/2012.

GIW 39 Février 2013  

Février - Le mariage homosexuel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you