Page 1

GEM IN WAY

INCROYABLE LE TEMPO DEFIE LA K’FET :P18

NEW : le courrier des lecteurs

P4

!

Septembre 2010

G

IW

NEW


SOMMAIRE

R E T I S E S O KF D O P P8 EM T LE T T S A E B T E LI L O EMILE 4 S 1 S P IN REDAC’ CHEF O S S E S A 5L 1 X GN P U A EM « Monsieur ? Monsieur, E G L C O E R s’il vous plaît… » V A A P Le soleil qui se réverbérait sur la C A S grande surface vitrée recouvrant le bâti’E 6L T 1 S ment faillit le faire éternuer. Frais émoulu de P O P prépa, il avait atterri à l’ESC Grenoble malgré la séE L vère réprobation de sa maman, pour qui c’était une ville in6 2 P fréquentable. Devant lui, un 2A l’accueillait main tendue pour commencer le parcours d’intégration, la visite de l’établissement.

« Excuse-moi, j’étais ailleurs… » balbutia-t-il en reprenant ses esprits. « Je me rêvais déjà étudiant la finance d’entreprise, avec les ouvrages de mon auteur préféré à la bibliothèque. Et puis à la pause, je me voyais baby-footer avec les copains après avoir avalé un petit expresso bien tassé. L’idéal, ce serait qu’une fois par semaine, les assos s’arrangent pour organiser une grosse soirée avec toutes les promos et tous les parcours, je suis sûr que ça aurait un succès fou. Evidemment, ça n’irait pas sans quelques sorties en plein air de temps en temps. Il y aurait de quoi faire, avec les stations de skis, les lacs et les parcs naturels qui entourent la ville ! Là on aurait un mode de vie sain et équilibré qui, une fois combiné à de bonnes conditions de travail –des locaux adaptés, du matériel fonctionnel –ferait de nous des élèves productifs, performants et épanouis. » Après ce déballage d’hypothèses au conditionnel, notre 2A était un peu embêté. « Tu n’es pas ailleurs, vieux, tu es à GEM. » Les yeux de son interlocuteur s’écarquillèrent. « Je… je vais vraiment trouver tout ça ici ? » Il était inutile de répondre, autant le laisser s’en apercevoir de lui-même. En avant la musique. Emile Grihangne

GIW GEM IN WAY

Maquettiste : Olivier Sevellec

P4

R U CO

ER I R


Mémo

3

Carpe Diem “Vis le moment présent”, que puis-je vous dire de plus pour cette nouvelle année dans notre chère GEM ? Mais attention à ne pas mal interpréter cet extrait d’un poème d’Horace. Décryptage.

E

n réalité Carpe Diem signifie littéralement « Cueille le jour présent et sois le moins confiant possible en l’avenir » assez différent du « Vis le moment présent » plus connu.

qui s’avère être en dessous de nos espérances. A force de l’avoir attendu et/ou imaginé, on en profite bien moins que possible. Pour preuve, les meilleurs moments sont ceux que l’on n’attendait pas, qui se sont faits ou décidés à l’improviste, au dernier moment. Impossible donc d’y avoir pensé auparavant. Puisque ce moment n’a pas été attendu, on réussit dès lors à en profiter un maximum, à en savourer chaque instant. La célèbre maxime veut donc nous inciter à tenir cette attitude constamment, ne pas penser à l’avance à des événements prévus mais à privilégier davantage notre spontanéité vis-à-vis de ceux-ci.

De nos jours, l’impatience est devenue une véritable caractéristique de la société occidentale. L’impression d’attente est donc logiquement devenue plus présente qu’auparavant : on attend impatiemment les résultats d’oraux, le week-end d’intégration, la prochaine soirée et bien d’autres choses encore. On est donc rarement dans le moment présent mais plutôt dans l’expectative, on imagine ce que va être un événement à venir. Par la suite on est parfois déçu de ce dernier, Et la deuxième partie – « Sois le moins

confiant possible en l’avenir »- nous rappelle parallèlement que le futur est incertain. Dans la même logique donc, ça ne sert à rien de penser à l’avance à des événements ou de les attendre impatiemment. On ne sait jamais ce qui peut arriver entre le moment présent et l’événement à venir, il est donc inutile de vouloir trop anticiper certaines choses. Une année en école de commerce passe à une vitesse folle, on est souvent débordé entre les cours, les assoces, les soirées, les projets… Alors ce Carpe Diem vous sera utile pour en tirer profit au maximum et en garder le meilleur souvenir possible. Catherine Carow

29 septembre : Première conférence de Gem En Débat avec une personnalité exclusive 14 octobre : soirée JAI/K’fêt , la célébrissime Chauff’Mut 18 octobre : Café littéraire Du 19 au 28 octobre : Avant Garde by Zone Art te propose des bottes de pluie sur la mezz. Très utile et pratique pour les soirées ESC sans perdre de son élégance, Avant Garde te fournit une paire de bottes en caoutchouc à la couleur de ton asso, de ta liste ou tout simplement de ta couleur préférée! Livraison prévue en novembre pour la Big Band et tout ça pour moins de 20€. 20 octobre : Le Dahu te fait découvrir Grenoble et ses bars.

GIW GEM IN WAY


4

Courrier

Par MIRANDA FAILLE

LE COURRIER DES LECTEURS DU GIW

DESORMAIS,

LE GIW TE DONNE LA PAROLE ! TOUS LES MOIS NOUS PUBLIERONS VOS MESSAGES, REPROCHES, ET ENGUEULADES, ALORS DON’T BE SHY ! NOTRE CHRONIQUEUSE ET EXPERTE EN RELATION HUMAINE MIRANDA, LA PECHERESSE AU GRAND COEUR, TE REPONDRA.

PS : Messages d’amour prohibés

GIW GEM IN WAY

X’Pression


Par MIRANDA FAILLE

courrier

SUIVEZ LE GUIDE Cher Gem In Way, jeune modeuse fraichement débarquée à GEM, je me pose une question qui me semble fondamentale pour le bon déroulement de ma première année: quel dress-code adopter lors des soirées ESC ? Je suppose que l’ensemble robe-talon est le minimum vital, néanmoins que faire de mes pochettes, colliers, montres griffées, et autres accessoires dont toutes les femmes raffolent ? Et si je vous écris aujourd’hui, ce n’est pas par hasard. En effet on m’a longuement décrit durant mon séjour en tant qu’admissible le bon goût dont vous pouviez faire preuve dans votre rubrique mode. Au plaisir de vous rencontrer l’année prochaine. Anne-Cécile (par courrier)

Chère Anne-Cécile, sache tout d’abord que ta candeur nous touche beaucoup à la rédaction… Maintenant, en vieilles routières que nous sommes, nous te devons la vérité : Le seul dress code à suivre est soit inscrit sur les affiches de soirée, soit assimilé à celui qui prédomine sur un bateau de pêche. Sache donc que si jamais tu venais à déroger à cette règle, tu ne récolterais que risée et quolibets. En d’autres termes tu perdrais moins de temps à écrire sur ton front : « Je débarque! ».

En espérant que tu auras la sagesse de nous faire confiance, Miranda t’embrasse chaleureusement.

Salut GIW, je vous écrit parce que j’ai postuler à XPression l’an dernier et j’ai pas été prise (oui c’est possible !!!)… Je me suis rabattu sur le BDS mais c’est carément plus fun chez vous (on retrouve pas de capote non identifiée après un week end d’inté BDS) alors s’il vous plais je veut quitter ses balourds et faire partie de votre team ! Chère OLT du BDS, je suis ravie d’apprendre que OLT du BDS (par mail). notre association t’intéresse. Aussi je te suggère de jeter immédiatement ton polo/sweet BDS (le orange n’est plus à la mode depuis 2005 soit-dit en passant), et de venir nous retrouver dans notre local immédiatement. Tu découvriras qu’en effet l’ambiance à Xpression est bien plus chaude que nos têtes de polards ne peuvent le laisser paraitre !

Miranda

GIW GEM IN WAY

5


6

Portrait

Rencontre avec Raphaëlle Raphaël Tissot, alias Rees, élève en 2e année à l’ESC et auteur compositeur en pleine réalisation de son album, est bel et bien le Gémien de l’été, la preuve en 4 points :

1. Il est engagé Après avoir pris part aux projets de Dolce Vita, l’association de développement durable, en tant que responsable partenaires du projet Manga, Raphael a rejoint cette année l’équipe Alive de la Zone Art (le Bureau des Arts de l’école) qui organise des événements rock tout en luttant contre le Sida. Il sera responsable groupes du pôle musique. JFF finance en effet une toute nouvelle salle de musique qui regroupera plus de 7500€ de matériel et sera ouverte à tous, notamment lors des open micros (open mic) Avis aux amateurs !

de solfège, il s’est converti à un style acoustique-folk, simple et épuré à l’instar de la musique de l’un de ses modèles Damien Rice. Dans son album Sounds and Cycles, il a ainsi composé lui-même tous les titres, pendant le 2. Il n’a pas peur de relever des lycée pour la plupart, même si les morceaux ont véritablement été défis Raphaël a décidé de s’autoproduire : il construit plus tard. produit donc ses chansons hors studio, chez lui. Il a aujourd’hui pour ob- 4. Cependant sur certains jectif de vendre en amateur, et points, il ne diffère pas du compourquoi pas « plus tard avec un label mun des Gémiens… ». Il se produira d’ailleurs dès la ren- Comme la plupart des 2A, Raphael n’a trée aux concerts Alive ! En attendant pas vraiment profité de son été, il enregistre ses chansons à Grenoble, puisqu’il l’a passé en stage, chez Hugo à raison d’environ 6h par chanson Boss… Cher 1A ne rit pas trop vite, ton . tour viendra l’an prochain ! Aujourd’hui 3. Il est créatif il est de retour à Grenoble et bien déRaphael est un musicien aguerri. cidé à faire bouger son asso alors Après des années d’études intensives n’hésitez pas à faire un tour par la

GIW GEM IN WAY

salle de musique si le projet vous intéresse ! Quand on lui demande s’il a des conseils pour les 1A, voila sa réponse : « Investissez vous dans des projets à l’école, il y en a forcément un qui vous conviendra ! » A Xpression (et je ne pense pas prendre beaucoup de risques en élargissant à tous les 2A), on ne peut que confirmer, alors cher 1A arrête toi un instant, regarde autour toi et trouve les projets qui sont fait pour toi et qui te permettront de passer une des meilleures années de ta vie ! Vous pouvez retrouver tous les titres de Rees sur son blog : http://vampirefreaks.com/Rees Par Valentine D’Arbonneau


 / • 0  ) [ " 5 , 1 & 0 * "  ! " 0  3  +" 0  3 " + " 7   / " Š  ! –, 2 3 / & /                         ) " 0  ! " 0 0 , 2 0  ! "  ) [ " 0

P R N L W


8

Dossier

Exotisme

Au pays des Gémiens Septembre 2010. Une chaleur écrasante s’abat sur une ville bordée de montagnes, au cœur des Alpes. Au centre de celle-ci, s’élevant parmi ces sommets alpins, une étrange école à l’architecture futuriste. Etrange, certes, mais surtout prometteuse : prometteuse de trois années intenses et excitantes car impossibles à connaître à l’avance.

C

omme chaque année, de nouveaux explorateurs s’aventurent dans ce lieu unique pour y vivre trois années inédites et apprendre un nouveau mode de vie au contact d’une civilisation méconnue : les Gémiens. Les nouveaux voyageurs seront surpris par cet univers dont ils avaient entendu parler, auquel ils avaient rêvé mais qu’ils n’avaient jamais appréhendé. Là, il leur faudra se prêter aux rites initiatiques de la culture autochtone, où les anciens endossent le difficile rôle de guides quasi mystiques. Jamais un aventurier ne se trouvera égaré dans ce monde nouveau, parfois hostile pour les novices peu habitués aux cultures notablement différentes, et c’est accompagné de ses congénères fraîchement arrivés qu’il partagera moult expériences. L’intégration de la nouvelle tribu des jeunes aventuriers se fera au rythme de défis à relever lors de deux séries d’épreuves réparties dans l’année, appelées partiels dans la langue locale, et de fêtes tribales organisées dans des lieux de culte tels que les 2C.

GIW GEM IN WAY

Dès son arrivée, l’étranger se verra remettre l’instrument de survie de tout individu membre de cette étrange société : un PC, et il devra apprendre à le maîtriser puis, à l’aimer, car bientôt, il deviendra son allié de tous les jours et l’accompagnera tout au long de son séjour. Mais le savoir-faire technique ne garantit pas à lui seul la totale immersion dans l’organisation communautaire : le sens du partage devra également être rapidement assimilé par le nouveau venu pour que continuent à prospérer le travail de groupe et les activités associatives, caractéristiques de cette collectivité atypique bâtie sur de solides bases

sociales. En effet, cette communauté se subdivise elle-même en une vingtaine de sous-communautés appelées assos. Chacune s’organise autour d’un système hiérarchique élaboré : le Bureau, centre décisionnel, répartit les tâches aux autres membres dont le pouvoir reste cantonné à un rôle précis affectueusement nommé com’. Un fort sentiment d’appartenance soude les individus d’une asso et celui-ci est retranscrit via divers symboles à caractère patriotique : une devise, un rituel initiatique spécifique et une danse symbolique seront présentés à la com-


Exotisme

munauté toute entière au cours de l’année. Dès septembre, chaque asso cherche à accroître le nombre de jeunes parmi ses membres dans l’esprit du maintien de l’espèce. Les jeunes candidats sont sélectionnés selon des critères définis par chaque asso suite à un entretien. Après la sélection commence le rituel d’intégration au groupe. S’ensuivront alors pour la jeune recrue sélectionnée plusieurs mois de labeur au cours desquels elle devra prouver sa bravoure et sa ténacité en réalisant les tâches ingrates du groupe – à noter qu’il est déjà arrivé que ces dites tâches soient réalisées par l’un des anciens de l’asso, à bon entendeur… Le fonctionnement global de la communauté repose sur la transmission d’un patrimoine culturel fort et d’une identité clairement définie. La tradition constitue un élément moteur de la co-

hésion sociale qui est à l’œuvre dans ces « microcosmes », c’est pourquoi la fin d’année sera l’occasion de nouveaux rites ayant pour but de transmettre aux nouvelles générations l’histoire de cette civilisation aux coutumes ô combien subtiles. Les autochtones ont pour habitude de les appeler « passations ». L’un de ces rites, en particulier, retiendra l’attention de tous : les campagnes BDE. Durant cinq mois, le titre tant convoité de Bureau Des Elèves, incarnant la représentation ultime de l’ensemble de la communauté auprès de l’instance suprême, l’Administration, suscitera la confrontation d’une dizaine de clans, communément appelés listes. Et la bataille sera remportée au prix d’abondantes offrandes faites aux votants, tant en nourriture qu’en nature. A la fin des premières phases éliminatoires, les trois listes favorites s’affronteront en un combat acharné et devront déployer tous leurs talents pour obtenir le titre et devenir LE nouveau BDE. Mais la communauté des Gémiens n’est pas uniquement tournée vers la jeunesse et elle sait honorer ses aînés. Ainsi,

Dossier

ç

chaque année en janvier, les anciens arrivant au terme du merveilleux périple et devant quitter la tribu sont fêtés lors d’une cérémonie grandiose, le gala. Pleuvent alors les récompenses des meilleurs éléments de la tribu dans différentes catégories et coule à flot l’un des breuvages préférés de la communauté. Cette société sait s’ouvrir à d’autres horizons. Adeptes de sensations fortes et avides de découvertes, les Gémiens ont pour coutume de partir à la conquête de milieux extrêmes et célèbrent deux moments forts de l’année en des lieux oniriques : l’un est maritime, pour le WEI, l’autre est enneigé pour le Challenge. Mais leur territoire reste celui de cette étrange ville lovée au cœur des montagnes, devenue terre d’adoption. Les nouveaux voyageurs n’auront pas eu à s’aventurer bien loin pour rejoindre cette civilisation accueillante, bien que le chemin ait été laborieux. Le voyage ne fait que commencer en ce mois de septembre, synonyme encore de phase d’intégration. Bientôt, la jeune tribu naviguera avec aisance sur les eaux gémiennes. Pour le moment, la parole est aux sages : « Chers 1A, bienvenus dans cette exotique contrée qu’est l’ESC. » Jennifer Matas

GIW GEM IN WAY


By Laëtitia

Brèves

é t é t e c é s s a p t s Ça s’e

11

t laissé tom n o s é s s a sp s concour le is o f e n iu ur ceux qu de rattrapage… o p u o T n ce se rs compte ffre une petite séan u le s n a d o s du ient plongé Monde le GIW vous s, le cœur a e t é in i a u m q e x s u u s é d r Pour ce uis plusieu us terre, plus précis uotidienne p q e e D r u t le c c a le ir so M sé ber leur 00 mètres e cuivre de San Jo 7 à t a b i il Ch ed d de la min és dans des condin o f u a t n c n me s sont coin est actuellement e r u e ’à u in q m t n 3 de où 3 l’été: n » n’o s. Une son e La Saga de vie » et « Cœur océa année est ir a c érer c es é b r li p r s u n o p io e t la t t e e rr ce « Plus bell ton estival es train de forer la pie ncore attendre trois d le il c u e e v f A E . t L r , ir e cou bien se ten ui devront ière du jour. aire Bettan lant argent, q f f s a l’ e t m n e m o m h m ble mê evoir la lu incontesta bolesques r s m r le a u c r o o e p r li r b is u u o o m m plateforme so n ’a la a d s e s e d n o ir n o is t io h s his tra près l’explo fuite de pétrole songes et r faire para n u e o is p o m i , m n ir u o is é r v o Tr st r la pou illes, tout e tionaux. A Catastrophe : nfin réussi à stoppe a m n a r f e Golfe du e t d in le s t e r e ir e le o il v a u , secr o P x s u B s de 800 rolière, d’hui de s nationa è t r d r é u r p p a jo t n u s ? a a ’e c a e c s r m ut co iné ler le ontinue en s américaines. En to uits, 75%du pétation au c c p i a u d q a e n u quand les côte pés du p p t a e h e c u é iq t x n e o u brut a pu s M d e s % i u 15 q e s in e r la t pe ureux pour illions de li iné mais à ire des Etats-Unis lo m m u li o é d é s t lu é p jà s e no s les s: it dé trole aura . La plus grave maré annique (3,5 milliard Intempérie era l’un des moment orêts ont brulés en à f rest e récupéré r à la compagnie brit e s’apprête à venectares de e si l’Alsace avait été r t h ê L’été 2010 0 0 0 0 8 lus de comm très che plus Times, ell l t a n r ia a e c t t n u u a o ’a c Russie où p aines. C’est un peu in d F e aine de mil t h le g p s o in è r v t r s p e r a n a t ’a m u p a e d c s ): es u’à peine deux rte de la France. Une contaminé st de dollars t aller jusq s n e a iv v t u c o a p io s a d E c tif ra e l’ dre des ac rs rayée de la tante que les terres i l’Europe d s t E . s e é h uié ns uc olla forte et inq chernobyl ont été to i plusieurs inondatio - liards de d va de T elle a sub , s t ê èque, la Slo ational », r l’explosion h o N c f t T e n e d o u r x q F u li e i… t b f s n pu aux Et puis aus itant UMP, pas milita t suite à la poliés des dilogne, le Ré u o a échappé t P t n la o e s r t n il n es. E suis m y ers e étudian inondatio e o ern f J s u e le « je d , n s ie r u b destructric e r é li e r il S e, du gouv la m é c la s s é r t r d e e u v ’a ie o ie s u r r t q g lu n con voici ce quie, la Ho onnes et ont privés p mais très , e ir a it r s u r des Roms. épassé e éc n i s u io e q u ls n u a iq p t t x is e k zaines de p de gaz. l’ rnant et le Pa inois a d e h e c c n t in o e h IB c C é e P t d it n la le s ic e , : r n nem d’élect arrivé qu’est-ce t es millio ondations s d o in t d ’e e s o c e , s m d t it r o a s o t s e im em -On le sen oisin japonais. Gros même la ouver les Autres vict x deux des milliers d d r t n a r u u q o p e v t e s n re eu n bilis celui de so t que les e le Japon e comptent à internationale se mo es à la reconstructio u Q e d ? n e o ir m d t au ide sair que ça veu sance économique la blessés. L’a rds de dollars néces is u montée de p a li la e il e m m d iè s r x e e u t u e d uié quelq aient s’inq r vastées. v é e d d s e n n io g A é US des r n 2 02 5 ! ’e u q … e in Ch

GIW GEM IN WAY


12

Idées

Libres

L’image féminine massacrée par les médias! Clips de musiques, spots publicitaires, magazines féminins, internet, partout autour de nous, l’image de la femme est minimisée et dévalorisée au possible…Un image médiatique à prendre avec dérision parfois, mais pas trop quand même. non satisfaite de ma grasse-matinée, je m’affale sur mon canapé pour la faire perdurer. J’allume mon petit écran, et je tombe sur une pub de crème pour le corps… Sur cette même pub, on y voit une femme se badigeonnant dudit produit et grâce à ce produit, d’un coup, elle fait tomber tous les hommes grâce au seul toucher de sa peau « satinée » à souhait. Alors, soit les publicitaires n’ont plus du tout d’inspiration, soit certains d’entre eux croient la femme assez niaise pour acheter une « crème à faire tomber les hommes ». J’ai même une petite pensée pour ces pauvres messieurs qu’on croit ne plus être capables d’esprit dès que vous leur faites palper une peau badigeonnée par la fameuse crème !

V

acances obligent, je me suis plongée tout l’été dans ces activités « détente » tels que la lecture de magazines féminins entre deux siestes et sorties, ou encore les « après-midi glandouille » devant la télé, à papoter entre un clip et un spot publicitaire. D’une certaine manière plus proche du monde des femmes, et de ce monde qui montre les femmes, après réflexion, je me suis étonnée de l’image qui nous est donEnervée, je zappe et je tombe cette née. fois sur un clip de R’nB. Et là, que voisCertes, certaines choses sont à pren- je ? Une ribambelle de jolies filles dre avec dérision, d’autres avec hu- toutes en tenues très sexy, se trémour, mais bien souvent, il ne faut plus moussant le cul à l’air autour du chans’étonner de la misogynie et du ma- teur du clip ! Encore une fois, superbe chisme de notre société, amplement image des femmes, réduites à courtiser le même mec avec sa casquette à alimentés par l’image des médias. l’envers, son pendentif en forme de Allez hop, premier geste au réveil dollar et ses lunettes de soleil en plein d’une journée de vacances typiques : milieu de la nuit, dans un yacht en or

GIW GEM IN WAY

massif. Excédée, j’éteins la télé et prend le premier magazine qui me tombe sous la main. Super, c’est un magazine féminin, j’aime bien ça habituellement et je ne crache pas sur la soupe, certains articles peuvent parfois être écrits avec beaucoup de finesse, sauf quand les titres qui se suivent et se succèdent ressemblent à « comment séduire en se musclant les fesses ? », « Les talons aiguilles, pour le faire craquer » ou encore « avec ce bronzage, il ne regardera que toi ». Le charme et la séduction grâce à l’intelligence, la conversation, le vrai échange, et la personnalité intérieure profonde, cela n’existe plus ? La femme n’est-elle plus capable de séduire que par des artifices superficiels ? Certains contrediront mon article en rappelant qu’il n’y a pas que ça, que bien heureusement, il existe toujours une certaine image chic de la femme, appréciée à sa juste valeur dans les médias. Fort heureusement, leur répondrai-je, mais parfois, cette image, il faut vraiment la chercher ! Réna Siklaoui


Contributeurs

13

Tous les mois, votre chère gazette se met en quatre pour vous remettre au parfum, que ce soit sur l’actualité internationale ou sur les derniers potins de couloir. Qui sont-ils, ces zélés pigistes ? Une petite présentation s’impose. Le

Gem in Way est avant tout le journal de l’école et des étudiants. Qui de mieux placé que

vous

pour parler de

vous

? Dans notre munificente générosité, nous donnons

la parole à qui veut la prendre, ainsi plusieurs associations ont leurs pages attribuées et contribuent tous les mois à vous faire connaître les dessous de l’école, l’activité des assos, ou tout simplement de nouvelles curiosités, films, bars grenoblois, recettes de cuisines… Un grand merci à nos contributeurs réguliers,

la Zone Art, Le Dahu, Millesi’Mets, Dolce Vita, qui font vivre ce journal. Bien entendu, l’administration a aussi la parole, et s’exprime dans nos pages sur des points importants. Pour tout renseignement sur l’administration, l’école, les parcours, options et démarches, envoyez vos questions à xpression@grenoble-em.com. Nous transmettrons à Béatrice Nerson, qui répondra dans la mesure du possible à vos questionnements. Vous aurez aussi droit à l’interview d’un diplômé qui vous fera découvrir son domaine d’activité, à travers son regard d’ancien ESC ; en partenariat avec GEM Graduate Network, l’Alumni local. Enfin, retrouvez ce mois-ci l’interview de Mark Esposito (DFR Management et Comportement) sur le blog des professeurs (accessible depuis MyEsc). Votre journal,

à vous de le façonner

. Envoyez-nous vos perles de lit-

térature, suggérez des sujets d’enquête. Choqué, séduit par un article ? Lâchez vos com’s sur xpression@grenoble-em.com. Bien à vous,

X’Pression GIW GEM IN WAY


14

LE Battle

K’fet Vs Tempo

La K’Fêt vs le Café Tempo Deux endroits, deux ambiances. Entre partisans de l’asso la plus people de l’école et inconditionnels de la cafétéria du rez-de-chaussée, le débat fait rage. Tenu par des commerçants indépendants, le Café Tempo offre le calme studieux propice à la lecture d’un journal. Son concurrent, la K’Fêt, est classé au patrimoine culturel gémien. Personne n’a jamais vu la couleur des invendus de fin de semaine du Café Tempo. Avantage, la K’Fêt. Même un lendemain de soirée aux 2C, les serveurs du café Tempo visent juste et arrivent à remplir le gobelet. Avantage, le Café Tempo. Tu peux espérer manger ta pizza comme un porc avec de la sauce tomate sur les deux joues sans croiser un seul prof à la K’Fêt. Avantage, la K’Fêt. Tu auras du mal à discuter de ta dernière tôle en analyse financière avec ton prof au milieu d’une partie de baby foot. Avantage, le Café Tempo. Quitte à être cotisant, autant gagner le top 5 des consommateurs et remporter une place gratuite à la prochaine soirée K’Fêt. Avantage, la K’Fêt. Même si t’es bon copain avec les patrons du Café Tempo, ils ne te donneront pas le croissant gratos. Avantage, la K’Fêt. C’est difficile de commander à manger à la personne qui t’as envoyé bouler la veille quand tu l’as plaqué contre le mur. Avantage, le Café Tempo. Parce que la K’fêt nous permet de patienter jusqu’au jeudi soir en organisant des pots au Planétalis dès le mardi. Avantage, la K’fêt. Le café, c’est bon chaud. Avantage, le Café Tempo. La musique ça permet aussi de faire la sourde oreille aux relous. Avantage, la K’fêt. Quand on a un quart d’heure de pause entre deux cours, on apprécie un bon divan pour la sieste postprandiale, sans que l’administration ne s’offusque de voir les élèves affalés dans une posture équivoque, un filet de bave au coin de la bouche. Avantage, la K’Fêt. A 7 contre 4, c’est une victoire ferme et solide pour les K’Fiottes, dont la base reste le lieu incontournable de GEM.

GIW GEM IN WAY


VD

M–

Insolites

15

Aujo spé u impa rd'hui, j c e do iale y é e . i mon sta s ap L'att p fric' collègue ente au eler un giaire b c ?" J 'ente et lui dis out du f lient po u il nds alor pour rir étant lo r le rela s : "E e n n n ajo : "Comm gue, je cer au s co utan u t 's'i ent lui d mmenc jet d'un e l vou ir e s pla e polim à parle facture ît' ?" ent 'a r ave c boul VDM e le .

hisky

live e l'huile d'o d , e r iv o p u l, d d e hisky, du se t w t e d e le c il e e t bou La r nes et une n o s r e p ix s our iron 45kg p v n 'e d uile d'olive. e 'h d d in t d le e fi n n u u r 1 Acheter er et ajoute d. r r iv la o p e d la s , e r d CERT minutes. ler, la sale et des bar e ix c d fi t IFICA n la a , d d n r e p la 7 e d t a r TION ost m M r e h t . IL r 2 La barde là u s L fo p le m E e r t ’SIME ce chauffe TS ky pendant s iu 3 Faire pré h w . e n d o e s r r is e u v c n à u lat 4 Se servit r dans un p ire. u fo u a e d din ky et les bo is la h e w r t e t ir. d e s M e 5 e 2 v err pour la sais it s u e c t n u e in r b e s 0 ès 2 6 Se ver stat à 8 apr o p r e la pinde. e d h t n . o y le s k is e is r u h t b t w e la recourner de r 7M s le e n il r o e r n v e r b u r s 4 e t urn r 3 ou vrir e vour et reb ne rasade. u n d 8 Se berce bi beurre fourrer l'ou o e b t r e o n b u e r 'enfile utain d e de 9 Après un outeille de buscuit et s squ'au bour oubrir la p la v s. s, tituber ju s. lu p 10 Brendre e l de merde. e, chais blu d e ir d e a r r r o u d b e n n h o e i g t z m n e le e a d ou rm autr 11 Après une inde dans l' orte du bour en la refe ou 6 whisky de verres p la e r t t e b 5 nm 4 heures. - non - enfi main avec la putain de se reverdir t t n e a e d n is e a b h c e de ingu r la r une putain ah ben si - cuire la br 12 Se prule u s ir o e s s nde s'a - cuire - no e ça passe. 13 essayer u n q o n ù o r e a ir p ien on - lu Ca fait du b . ois. 14 Buire - n s lu p e d s bremiere v sur un rre e la b é 5 p , u p lo o h a a e 15 Eh de la dinde. de whisgy. parce gue z de ela foutr r r u e u a o e m v v e u le d o r n n e e fo hif ed ulée 16 Retir rie de brind r avec une zaleté de g e bonne go e n b u lo r a e s c r e e t t b e ce tuye 17 Se re ir le bour d blozée bar derre. L'et t r o s e d r e st egs n s'en vout. ky. 'e 18 Essay o s i n u fi q n e e , d e in t t is azie r la p endant le uteille de vh p o 19 Rabasse t, sur un clat, sur une b r e y la o t ir t e in v n et e et gla mayonnaise ien bar terr it. e b blat, sur un n i z n u o a b t e s n e u la du qu'on froide avec e d in 20 Décider u'au mit pormir doute d la r e ang jusq . aspirine, m e n u 21 Ramber e r cuisine hier d n la e s r n p a d in a it m fa 22 Le lende née le bordel qu'on a r jou reste de la

de a u w n i d a l e

GIW GEM IN WAY


16

Dolce Vita

Communiqué Ecofest

Les partiels sont terminés, l’année s’est écoulée, les évènements ont fini de nous surprendre et les audits Ecofest sont terminés ! Il est grand temps, en cette rentrée 2010, de faire le point. Toute l’équipe d’Ecofest tient à féliciter les associations pour la qualité des prestations offertes et des efforts entrepris pour améliorer le caractère durable de leurs évènements. Ont participé à la démarche Ecofest, par leurs engagements et leurs démarches durables : Urban Art, Root’s & Culture, Carnaval de Rio, Ptis Zichos, La Fête de la Récup’, 7ème Boulv’Art, Alive, le Challenge Altigliss, la St Patrick, le festival NTC, la GP Canyoning ICO et le Challenge Rhône Alpes. Parmi eux, certains ont réussi à améliorer leurs prestations à être les évènements les plus durables. Voici les heureux gagnants des subventions Espace-Ecofest :

La GP Ptis Zichos La GP Urban Art Root’s & Culture La Fête de la Récup La GP Carnaval de Rio Ces évènements durables sont récompensés. Félicitations ! Tout l’équipe d’Ecofest tient à féliciter les vainqueurs et vous souhaite une bonne année !

GIW GEM IN WAY


Sport

17

Encore heureux qu’il n’y ait pas que le football ! «Ben voilà, j'ai fait mon boulot. J'ai tout donné, quoi».

S

i ce n’est la coupe du monde de football en Afrique du sud au mois de juin dernier, d’autres sportifs nous ont fait la preuve qu’ils ne lâchaient rien. En ces temps où je vous écris ces quelques mots, la France a su relever son honneur en cyclisme mais surtout en athlétisme aux derniers championnats d’Europe voles qui donnent de leur temps sans de Barcelone : 18 médailles dont 6 en compter, qui tous les jours ou tous les or. week-ends se dévouent pour leur club, pour des jeunes auxquels ils croient. La revanche des valeurs du sport, de l’abnégation et de la beauté du geste Foot, foot, foot, pour ceux qui n’ont que physique face au sport business qui ce mot au bord des lèvres, pour une abreuvent nos soirées annuelles. La fois nous aurons un peu de répit, mais revanche du sport bénévole, du sport cela ne durera que le temps des vaplaisir, des petits clubs et de tous ceux cances. que la médiatisation laisse sur le bas côté de la route. Christophe Lemaître, Mais quel est ce répit évoqué ? Quelle Myriam Soumaré et tous ces héros est cette notion étrange et floue ? Estd’un jour qui sont le reflet de la France elle réaliste en école de commerce ? qui travaille, de ceux qui ont leur place Non seulement il est question des didans notre société, autrement que par verses obligations que tout Gémien se un dévouement total à leur passion : doit de remplir vis-à-vis de la direction un agrégé d’histoire, une puéricultrice, de l’école, mais elle est encore plus etc. J’en veux pour preuve ces mots pressante quand il s’agit de se mainde la médaillée d’or du 200 mètres : « tenir à flot au cours de cette année Aujourd'hui, je m'y suis faite et ça semée d’embûches. marche plutôt bien. Mais je ne parle- Alors oui, il y a les bonnes résolutions. rais pas de passion.»Frappé au coin du Vous savez, comme celles que l’on bon sens. prend au nouvel an. Mais sauf que là ce C’est non seulement ces athlètes qu’il ne sont pas des propos d’alcooliques faut saluer, mais aussi tous les béné- et il faut essayer de s’y tenir car au

royaume de la chope/validation, le gras ça TUE. Eh oui, fini les sports exotiques tels que la pêche au gros, la farniente sur la plage, le vélo ou autres sports que je ne citerai pas par décence… Quelle belle conscience nous essayons ainsi de nous acheter durant l’été, mais le règne de cette volonté ne vit que ce que dure les roses… Il est difficile de survivre ainsi en école de commerce, mais je ne citerai qu’un seul chiffre : 8 kilos. Le poids moyen que tout étudiant prend durant sa scolarité en école de commerce. Non seulement la bouée kro, les joues bouffies, les yeux vitreux, l’haleine asphyxiante, mais également l’assurance que l’étudiant à sa sortie se rapprochera plus du style Jean-Claude Convenant que de Brad Pitt. Imaginez s’il choisit la voie commerciale/achats : la boucle est bouclée et le cliché se transforme en triste réalité. Alexandre Lanoë

GIW GEM IN WAY


18

Zone Art

Salut,

C

ontre toute attente, la Zone Art n’est pas l’association des passionnés de sous-marins de l’école mais, dans l’idée, elle serait plutôt l’asso des fans des Beatles et de leur yellow submarine psychédélique. Huh huh, une petite vanne pourrie en guise d’intro, let’s go ! Cette année la Zone Art reste l’association qui regroupe les événements artistiques de l’école. Arts plastiques, cinéma, danse, mode, musique, théâtre… Un joli mélange qui rend notre cher association si dynamique et éclectique –si unique quoi ! – tant par les événements qu’elle organise que par les personnes qui s’y investissent. Permets-moi de t’annoncer que cette année sera folle en rebondissements et en nouveautés ! Roots & Culture, festival de ska/reggae à but humanitaire, élargira sa programmation au hip-hop pour l’édition 2011 ! On parle d’une soirée reggae et d’une soirée hip-hop donc… à suivre !

Urban Art, le festival destiné à 7ème Boulevart toujours plus promouvoir la culture urbaine insolites… (hip-hop, dj-ing, contest de break dance, graffe) s’étalera sur 2 soi- Tout reste à faire pour donner vie rées – 1 seule soirée l’année der- à ces événements… nière – avec un show dance et un concert.

WE NEED YOU !

La « Nouvelle Star de GEM », soit le concours des talents de l’école, a pour ambition cette année de prendre une dimension nationale en réunissant les meilleurs talents des écoles de commerces françaises à Grenoble.

La Zone Art appelle les artistes, les motivés, les acteurs, les passionnés, les peintres, les meufs, les mecs, les travelots, les musiciens, les sculpteurs sur marbre, les grandes gueules, les cinéphiles, les chevelus, les fous, tout ceux qui kiffent de près ou de loin un domaine artistique à passer au local de l’association, première à droite dans le couloir asso !

La liste des promesses électorales pourrait être encore très longue, entre la nouvelle salle de musique à disposition des élèves et les conférences sur la mode d’Avant-Garde… la Comu qui Bonne rentrée promet cette année encore d’être Ps : à tous ! grandiose vu les hauts-perchés d la sall e G em e d e m qui écrivent le scénario (3 re- o ctob sera opé usique é qu ra présentations seulement, les po re ouv ur le erte tionnelle ipée bl à le places seront chères), les P 2 4 ) : b e n ack méta tous (m 13 l ê jami projections animées de em.c n . j e b norvégie me om n…C ira@ gren

GIW GEM IN WAY

oble

F

-


Avant’Garde

Zone Art

19

Be Trendy, Be Practical,

Avant Garde by Zone Art te propose cette année des

BOTTES DE PLUIE de la couleur de ton choix. Pratique pour les soirées alcoolisées et pour éviter d’avoir froid au pieds l’hiver dans cette ville enneigée, Avant Garde te fournit une paire de bottes en caoutchouc à la couleur de ton asso, de ta liste ou bien tout simplement de ta couleur préférée! Et tout ça pour moins de 20€! Viens commander ta pointure et ta couleur DU MERCREDI 19 au VENDREDI

21 OCTOBRE sur la MEZZ. Elles te seront livrées dès la rentrée de novembre pour la Big Band! GIW GEM IN WAY


20

Zone Art

Music

Catacombe hardcore métal underground progressif et omelette norvégienne…

C

rythmique intéressante que ceux dont le tympan est suffisamment solide pour résister aux trente premières secondes ne manqueront pas d’apprécier, mais ne soyons pas trop durs avec ces artistes qui somme toute font tourner l’économie locale. Le black métal est un genre endogène à la Norvège dont les thèmes de prédilections sont la mort et le satanisme/paganisme. Cependant le black métal s’est plus souvent illustré par la folie de En effet en Scandiavie le doux chant certains de ses protagonistes que par des oiseaux du Grand Nord entrecou- son aspect musical. pés de gémissements d’ours polaires vient se mêler aux douces mélodies Il y a de nombreux faits notables, notre des doubles pédales et des riffs satu- but n’est pas l’exhaustivité mais juste rés savamment utilisées par la faune de vous donner un aperçu de ce qu’ils métal locale. La Scandinavie possède sont capables de faire. sans doute la scène métal la plus florissante au monde et cela devant les Il était une fois en Norvège un groupe Etats Unis (bien que ces derniers nommé Mayhem, avec pour guitariste soient plus connus). Il s’y développe un Aarseth , le chanteur quand à lui opérait sous le pseudonyme de « Dead » son plus pur et sans concessions. surnom prémonitoire car il se suicida Mais même en Scandinavie un pays d’une balle dans la tète mais non sans humour, car il prit tout de même le surpasse tous les autres… temps d’écrire un mot pour la femme Bienvenue au pays du black métal : la de ménage :« Excuse all the blood ». Norvège. Ils répondent aux doux noms Lorsque Aarseth apprit la nouvelle, en de Gorgoroth, Darkthrone, Burzum, business man avisé, il s’empressa de Immortal, Emperor et se distinguent mettre en scène dans une photo le suipar une harmonie particulière et une cide de son ami qui servit d’illustration

hoqués par les musiques de Johnny Halliday ou de Dick Rivers ? Vous n’avez encore rien vu. Si on vous dit « métal » alors vous penserez sans doute à ces fous que sont Metallica et ACDC voir pour les plus avertis à Pantera ou Sepultura. Et bien sachez qu’ils feraient figure de petites pucelles effarouchées face aux papes de la death made in Scandinavie.

GIW GEM IN WAY

pour la pochette de son album à venir « dawn of the black hearts ». Malheureusement il ne put profiter très longtemps des retombées commerciales de ce marketing un peu spécial car il fut assassiné d’un coup de couteau dans la tête par son vieil ami Vikernes leader du groupe de black métal Burzum (peut être à cause de divergences sur l’othodoxie des rites viking, qui sait ?). Ce dernier fut envoyé en prison mais su prendre les choses du bon coté car il enregistra deux albums depuis sa cellule qui lui fournissait alors un univers d’inspiration idéal pour sa musique. Nous n’allons pas nous attarder sur la vague d’incendies d’églises que cette musique engendra en Norvège, ni sur la prestation satanique de Gorgoroth dans la ville natale de Jean Paul 2, mais sur la sensibilité dont certains de ses acteurs peuvent faire preuve. Par exemple le monsieur ci dessus, est végétarien. Vous l’avez compris on ne rigole pas avec le métal en Norvège c’est un sujet sérieux. Mathieu Larroque Laborde et Benjamin Jebira


Cinéma

Zone Art

21

Inception: Un blockbuster qui pense! Bienvenue aux 1A et bien-sûr on souhaite une bonne reprise aux 2A.

P

our ce premier numéro du GIW, 7eme BoulevArt vous propose un petit retour sur un des films qui aura certainement marqué votre été. En plus d’être une association Bobo qui ne regarde que des films Islandais, 7eme BoulevArt est aussi une asso composée de gens «normaux », nous regardons aussi les blockbusters, et même les films de Di Caprio !

Tout d’abord, revenons sur cette notion de « blockbuster ». Littéralement cela signifie« qui fait exploser le quartier » et était utilisé pour désigner une pièce de théâtre ayant eu un franc succès. Aujourd’hui, la notion est utilisée pour un film à gros budget qui VA faire exploser le box office à défaut d’être intéressant, cinématographiquement parlant. Donc, aujourd’hui, on lit dans l’avenir, on prévoit le succès… Manque de modestie ou assurance d’avoir pondu LE film de l’année ? On peut s’interroger aussi sur la proposition « à gros budget » : le prix fait-il la qualité ? Un film à gros budget estil gage de réussite/succès ? Je ne pense pas mais le box office tend souvent à le démontrer. Et oui, le marketing coute cher mais rapporte gros. Et pourtant, bien que méfiant, je suis

allé voir Inception (eh oui, un blockbus- simple que Matrix tout en y ressemter ayant pour héros un passager du blant »… A ces gens-la je réponds : Titanic qui ne sait pas nager, ne pou- - si tu as choppé pendant le film, norvait pas être le film de l’année). mal que tu n’aies pas tout compris (d’ailleurs, pour chopper je conseille Et pourtant, wahouuuu, What’s The un Twilight c’est plus simple). Fuck !!! Incredible Inception!!! - Si tu as compris Matrix dès la preSoyons honnête, Di Caprio joue vrai- mière fois alors la oui, je conçois que ment bien, reprenant un jeu d’acteur Inception soit un peu simple pour toi similaire à celui développé dans Shut- mais dans ce cas, rejoins 7eme Boule ter Island, sans parler de Marion Co- il y a quelques films qu’il faudrait que tillard (Cocorico!!!) la petite frenchy tu m’expliques (RDV 1ere projection de qui commence à s’habituer aux block- l’année, le 28 septembre, pour ceci busters américains. Comme attendu !!!!). les effets spéciaux (dont la plupart sont faits maison) étaient au top, vu le Il y a un « je ne sais quoi » de Matrix budget on en attendait pas moins. c’est indéniable, mais je trouve quand Bons acteurs, image superbe : deux même que la ressemblance est moins éléments fondateurs des films à fort marquée qu’entre Twilight et Moonlight budget. Mieux encore, le réalisateur, (je vous laisse vérifier par vousChristopher Nolan (également réalisa- même). teur de The Dark Knight) nous propose un scénario dément : l’histoire d’un Pour conclure, Inception, c’est le méhomme qui pratique l’ « inception », lange entre un scénario intéressant et c’est-à-dire immiscer une idée dans le un gros budget, ceci donne un excelsubconscient d’un sujet. D’autant qu’il lent résultat !!! Si vous ne l’avez pas vu parvient à nous expliquer étape par courrez-y !!! étape la complexité de la chose sans nous noyer dans l'implicite. Antoine Istonbul Tonbul Iston Crevette Le Breton Evidemment, certains vous diront « je n’ai rien compris » ou « c’est plus

GIW GEM IN WAY


22

Book’IN

Deux femmes, deux générations, une même passion. La grand-mère de Jade, à première vue, parait être un roman tout simple, trop simple. Mais comme tout le monde le sait, il ne faut pas se fier aux apparences.

U

ne grand-mère de quatre-vingt ans ne peut plus vivre seule, ses filles veulent qu’elle aille en maison de retraite… Puis Jade, notre héroïne trentenaire, entre en scène et prend se grand-mère, Mamoune comme elle l’appelle, sous son aile et la tire de sa Savoie natale pour l’emmener à Paris, vivre avec elle. Puis à nouveau de la banalité : Jade est journaliste et tente de publier un roman mais celui-ci est refusé par toutes les maisons d’édiction à qui elle l’a envoyé… Bof… Mais ! Il s’avère que les romans, Mamoune les connait très bien. Depuis de longues années, elle se cache et dévore des centaines de livres. En effet la lecture n’est pas faite pour les paysannes comme elle ! C’est ce que Jade apprendra tout au long du roman. Des plus classiques au plus modernes, Mamoune lit tous les romans qu’elle peut se procurer, en note de nombreuses citations dans des petits carnets qu’elle garde comme des trésors.

abord complètement différentes, vont cohabiter et se découvrir au fil des pages, prenant soin l’une de l’autre. La passion des livres va les rapprocher tout en leur permettant de s’épanouir dans leur vie personnelle. Mamoune Ainsi c’est deux femmes, de généra- aide sa petite-fille dans la réécriture tions et de cultures qui sont de prime de son manuscrit, grâce à son expé-

GIW GEM IN WAY

rience inespérée de lectrice, mais sans jamais s’imposer, toujours du bout des lèvres. Jade, quant à elle, fait découvrir à sa grand-mère la vie citadine parisienne et ses plaisirs. Frédérique Deghelt nous raconte ici un bout de vie émouvant et discret. Toujours, l’auteur utilise des mots doux, comme chuchotés au creux de l’oreille. En tant que lecteur, on a envie de se faire discret pour ne pas déranger Jade et sa Mamoune, pour les laisser évoluer à leur guise. Finalement, ce roman nous pousse à une réflexion sur la famille et les relations que l’on peut tisser au sein de celle-ci, trop souvent délaissées. La fin est très surprenante et pose la question de comment vivre avec nos regrets. Je vous le conseille très fortement, il se lit vite et facilement, grâce à une écriture fluide et gracieuse de l’auteur. Catherine Carow


Mode

23

Tous les mois Xpression décrypte pour vous les dernières tendances, et on commence l’année en beauté avec les tops et les flops qui ont marqué notre été…

On oublie… Le trikini, présenté comme l’accessoire fashion de l’été, on l’aura plus vu sur Paris Hilton et autres starlettes que sur les corps bronzés du commun des mortelles… et tant mieux ! Tout d’abord parce qu’on a arrêté de copier le look des chanteuses de R’n’B depuis qu’on a quitté le collège, et surtout parce que le bronzage zébré n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, et risque de faire chuter drastiquement le nombre de nos conquêtes au WEI ! Sans compter qu’il ne pourra convenir qu’à celles qui auront limité les apéros-saucissons cet été

Le bling bling, est venu, a vu … et a été vaincu (comme tant d’autres) par la crise… Aujourd’hui afficher ostensiblement ses signes de richesse apparait comme le comble du mauvais goût. On arrête donc de faire bruler ses billets en soirée, on retire ses fausses dents en diamant et on remballe les lourdes chaines en or (tout au moins jusqu’à la première soirée du WEI)… Oui, le choc va être rude, mais pas de panique, la mode évolue pour laisser place à un style plus épuré et naturel, puisque le nude fait son entrée en force sur les podiums et dans nos garde-robes à la rentrée !

On aime… L’effet Tara Lynn. Après l’apogée de la taille 32 dans les années 2000, la rentrée 2010 semble placée sous le signe des rondeurs… Ainsi la sublime Tara Lynn a fait la couverture du Elle français en mars dernier, semblant marquer le retour de la volupté des formes féminines… Simple effet de mode ou véritable évolution des mentalités ? Seul l’avenir nous le dira, en attendant réjouissons nous car comme le dit mon père « Les femmes rondes, c’est plus confortable»… Le gilet pare balles pour chien. Au vu de l’actualité estivale dans notre région grenobloise, le gilet pare balle semble être l’accessoire de la rentrée… Mais en ces temps difficiles, on n’oublie pas que dans cette vie de chien Médor, lui aussi à droit à une protection de choc, que vous pourrez vous procurez pour la modique somme de 980€…

Par Valentine D’Arbonneau

GIW GEM IN WAY


24

Millé’simets

Parce qu’on a tous un ami parti élever des lamas au Pérou ! Le GIW a fait de l’exotisme son thème. Revenons sur la définition du mot exotique : Qui provient ou appartient à un pays lointain. Partons alors vers d’autres horizons. La Chine, le Japon : trop prévisible – l’Espagne, l’Italie : trop près – la Russie, l’Ukraine : trop douteux. Notre choix : le Pérou !

U

sites dont la simple évocation du nom tique du Pérou est le Ceviche/Cebiche. nous fait rêver. Des historiens pensent que le mot sebiche est dû a l’arrivée des marins anMais, nous ne sommes pas Millési’Mets glais qui appelèrent le plat : Sea Beach. sans parler de gastronomie !! Alors, Son existence est liée à l’histoire préparlons-en. Le plat le plus embléma- hispanique péruvienne et semble le fruit d’une fusion de plusieurs cultures. A l’époque, la pêche était la Voici la recette de ce plat exotique : seule source de nourriture. Et à l’arrivée des Espagnols, l’apport du citron Ingrédients (environ 5 pers.): transformera la consommation du 1 kg de poisson frais à chair blanche ferme (mérou, sole ou cabillaud) poisson cru en une coutume établie. 1 tasse de jus de citron vert

n brin de culture : c’est un pays d’Amérique latine (oui oui !) et tout le monde a entendu parler de Cuzco (empereur mégalo !), la cité des Incas, le Machu picchu, la cité perdue, le lac Titicaca et tant d'autres

2 c. à café d’ail mixé 1 piment fort 2 oignons rouges Coriandre fraîche hachée Sel et poivre En accompagnement : Epis de maïs, Salade et Patate douce (cuites à l’eau).

Préparation : Coupez le poisson en petits dès et faites le tremper dans de l’eau salée. Coupez les oignons en très fines lamelles, rincez-les et égouttez-les. Déposez le poisson au fond d’un plat creux. Ajoutez les oignons, assaisonnez avec l’ail mixé, le sel, le poivre, la coriandre hachée et quelques lamelles de piment. Ajoutez le jus du citron et laissez mariner 30min. Comme la cuisson se fait grâce au jus de citron, vous pouvez le laisser mariner plus longtemps selon vos goûts (attention : jamais plus de 1h). Servez sur un lit de salade, accompagné d’un épi de maïs et de patates douces. Ce plat est meilleur quand il est mixte. Ajoutez des fruits de mer (coquilles Saint-Jacques, palourdes, crevettes, pieuvres, ...). Faites les juste tremper 1 à 2min dans l'eau bouillante pour les saisir. Puis, une fois refroidis, mélangez-les au poisson au début de la préparation

GIW GEM IN WAY

Fierté de la gastronomie péruvienne, il est identifié comme le plat péruvien par excellence, car ses ingrédients reflètent une identité. Le poisson symbolise la grandeur des mers ; le citron : la force du sang ; l’oignon : la mélancolie ; le piment : la malice ; le maïs : la richesse de la terre et la patate douce : l’hospitalité. On trouve des cebiches de toute sorte selon la situation économique du lieu : le cebiche de guitarra : un poisson séché au soleil, typique du nord du Pérou; le cebiche de thon : plus accessible au peuple. Clémence Lange


Dahu

25

L’exotisme à Grenoble : Le placali, le gari ou le poisson frais ont l’habitude de constituer tes repas et tu ne sais où trouver ces denrées dans la cité grenobloise ? Tu es avide de lieux « dépaysant » mais tu ne connais pas tous les coins de la ville ? Le dahu est la pour toi et t’emmène dans les lieux « exotiques » de Grenoble…

L’épicerie Arax est un de ces lieux qui te transportent aux quatre coins du monde. Si tu cherches les produits les plus improbable pour cuisiner, c’est l’épicerie ou tu dois te rendre : épices grecques, libanaises ou arméniennes entres autre, feta ou olives de toutes sortes. Si tu es juste curieux mais pas cuisto, tu peux aussi t’y rendre pour acheter des plats traditionnels tout fait. Bref, le 3 rue de turenne est l’adresse à noter pour ceux qui cherchent un ingrédient typique ou pour ceux qui sont avides de découvertes gustatives. Le Local : L’exotisme s’exprime aussi par la décoration ou l’habillement. Le dahu kiffe ce magasin spécialisé commerce « équitable » et ce n’est pas anodin. Tu peux y trouver des vêtements étiques, tes chaussures vega, mais aussi une multitude de produits issus de ce commerce (jouets, bijoux… ). Sans oublier une collection impressionnante de thés ou de cafés qu’il est possible de déguster sur place dans un petit salon installé au fond du magasin. Et le gros plus du local c’est la venue d’artistes africains venant jouer de temps en temps au magasin. Un pur lieu « atypique » !

Le Bouzou : L’exotisme se retrouve surtout dans la cuisine, lorsque des plats relevés et aromatiques viennent éveiller vos papilles. Au bouzou, tu pourras déguster des plats des îles ou africains notamment. Franchement c’est pas mauvais ! Si tu es réfractaire à toute originalité culinaire, tu seras séduit par les rhums ou autres boissons aphrodisiaques proposées pour « digérer » cette cuisine épicée. Histoire de passer une soirée sympa entre ami ou avec ton compagnon éventuel, le dahu te conseille le bouzou pour son ambiance exotique. Le Pointe a pitre : D’entrée de jeu l’ambiance tropicale s’empare de toi lorsque tu entres au pointe a pitre. Ce petit restaurant typiquement antillais situé face au quai fait preuve d’originalité notamment en termes de décoration et d’ambiance (convivialité,

initiation de zouk et chanson sont de la partie). Côté cuisine, tu seras séduit par les traditionnels acras ou poissons grillés antillais. C’est l’une des bonnes adresses de grenoble pour s’évader dans les îles juste le temps d’une soirée. Le Tchourouka : A exotisme on pense chaleur et tropique, mais avant tout au dépaysement quel qu’il soit. Ici, tu va voyager dans la Balkans à travers l’accueil du patron slave, la décoration et les plats proposés. N’hésite pas à venir découvrir de nouveaux plaisirs culinaires (assez consistant) rue Gabriel péri. En sortant le mot « exotique » te viendra à l’esprit. Parce que finalement, manger bulgare c’est original non ? Valentin Fontenit

GIW GEM IN WAY


26

Post ESC

A la rencontre de, Isabelle Fitamant Rencontre avec Isabelle Fitamant ESC[91], directrice de l’association des diplômés de GEM, Graduate Network. GIW : Bonjour Isabelle, vous êtes vous-même une ancienne de GEM, pouvez-vous nous présenter votre parcours ? Isabelle Fitamant : Je suis de la promo 91, entre parenthèse ça fait 20 ans d’écart avec la promo 3A de cette année, déjà ! J’ai commencé par de la vente chez HP en région parisienne, tout ce que ne veut pas faire un diplômé à sa sortie d’école ! J’ai continué dans cette même boîte mais en logistique, et j’ai eu un trop plein de région parisienne. Je suis partie en province dans une PME où j’ai eu ma première expérience de management d’équipe. Puis j’ai quitté la France pour les Etats-Unis – San Francisco : j’y ai eu mon premier enfant et fondé ma première boîte, la seconde je l’ai créée à mon retour en France après avoir eu des jumeaux. GIW : Comment en êtes-vous arrivée à la direction de Gem GN ? IF : A mon retour des Etats-Unis, je suis retournée, par hasard, à Grenoble au moment des 20 ans de Grenoble Ecole de Management, et j’ai aidé à leur organisation. Puis du bénévolat je suis

GIW GEM IN WAY

passée aux prestations de services, et des prestations de services à un retour à un contrat de travail depuis 2007. J’ai, en quelque sorte inventé, au cours de ces années, entre 2003 et 2010, « le métier d’asso des anciens ». GIW : En quoi consiste cette association ? IF : L’asso des anciens est l’organe de représentation vis-à-vis de tous les tiers, tant en interne avec la direction de l’école et les assos, qu’en externe avec les autres assos des anciens – c’est-à-dire les assos des autres sup de co, des écoles d’ingés…. De façon générale, GEM GN a 5 grands rôles : d’abord, celui de représenter les anciens. Puis, de valoriser les diplômes dans le temps, et ce travail passe par les relations presse, les échanges avec les autres écoles et les partenaires. Cet effort est primordial, il ne faut pas oublier qu’au moment de la création de GEM, l’ESC Dijon était 5ème dans les classements des Grandes

Ecoles ! Et pour que dans 20 ans et plus le diplôme valle toujours quelque chose, il faut vendre l’image. Mais GEM GN est aussi « animateur de réseau et accélérateur d’opportunités », c’est un outil auquel les anciens doivent penser dans leur vie professionnelle. C’est pour cela qu’une autre grande fonction de GEM GN est de former les « apprentis anciens » et leur expliquer l’intérêt du réseau. Ils doivent intégrer le fait que l’école ne s’arrête pas une fois le diplôme en poche. Enfin, l’asso apporte des services aux diplômés, avec le pôle carrière qui est une nouveauté, mais aussi à GEM : Graduate Network travaille au maintien du lien entre les diplômés et leur école, en leur demandant notamment du bénévolat, pour faire partie des jurys par exemple. Tous les anciens sont co-responsables de notre asso. C’est donc aussi aux anciens de reprendre le flambeau toujours et partout, de devenir relais de promo et ambassadeurs de l’école. Si les 15 000 anciens rendaient une fois par an un service à l’école ou à


Post ESC notre réseau, imaginez ce que cela GIW : Quels sont les événements orpourrait apporter ! ganisés par GEM GN tout au long de l’année ? GIW : Comment définissez-vous l’efficacité du réseau des anciens ? IF : GEM GN sponsorise de nombreux événements à l’initiative des anciens : IF : Il faut avoir à l’esprit que le réseau bientôt, par exemple, l’asso organisera est d’une incroyable diversité. Les an- le pot de départ du tour du monde de ciens ne sont pas tous banquiers ou deux 3A. Globalement, GEM GN orgatraders. Nous comptons des serial en- nise les anniversaires de promo, de trepreneurs qui montent deux start- nombreux repas, la Bye Bye 3A et l’esup à l’année, un curé, un médecin mais pace VIP du gala. Mais l’asso est égaaussi un chef commando chez Green- lement au service des étudiants. Au peace ! Gem est l’une des seules niveau individuel, elle leur fournit des écoles qui, depuis le premier jour, a eu renseignements utiles en termes cet esprit d’ouverture aux différents d’orientation, avec le « Parcours de la talents. Et c’est cette richesse qui ali- semaine », qui met en avant le d’un mente un réseau d’autant plus opérant parcours d’ancien ; les « cafés métier que diversifié. Il a permis de nom- » qui réunissent 10 étudiants et un anbreuses rencontres et a facilité l’in- cien pour une discussion en petit cosertion et l’accélération mité sur les véritables aspects d’un professionnelles de beaucoup d’an- métier en particulier ; le forum des ciens. Dès qu’un ancien perce dans un métiers, organisés avec l’espace carmilieu et qu’il se fait ambassadeur de rière, qui se tiendra les 7 et 14 octobre l’école, les rapports sont facilités avec et qui réunira une quarantaine d’and’autres diplômés et des échanges ont ciens. Au niveau associatif, GEM GN est lieu. en partenariat avec l’Espace pour la recherche de sponsors pour le couloir asso, et ont été créées les « Communautés associatives » : GEM GN demande à des anciens de parrainer un groupe d’asso en fonction du domaine dans lequel ils exercent : si l’ancien bosse dans l’événementiel, il sera parrain de la communauté « Animation et Evénementiel » qui réunit le BDE, le Gala, la K’Fet…, s’il bosse dans les média, ce sera Le communauté « Média, Arts, Lettres et Cultures » qui regroupe Zone Art, Planètes, X’Presion… Les autres communautés asso-

27

ciatives sont « Sports et Glisses », « Juniors Business », et « Solidarité et DD ». Chaque ancien peut donc trouver sa place. GIW : Comment imaginez-vous le futur de Graduate Network ? IF : D’abord, il faut rappeler que l’asso a été créée en même temps que l’école, ce qui n’est pas banal pour une asso d’anciens élèves. A l’origine, ce sont des anciens d’autres ESC en poste à Grenoble qui ont accepté de fonder l’association des anciens diplômés. Depuis, se sont développées la prise de conscience de l’importance du réseau et la volonté de devenir une asso à l’image de l’école. Nous avons beaucoup d’idées de développement – d’ailleurs, nous avons 4 alternants 2A qui travaillent à les mettre en œuvre, mais l’on manque encore de ressources. GIW : Un dernier mot pour les nouveaux 1A ? IF : Le réseau, c’est un choix, on ne peut obliger personne à en faire partie. C’est pourquoi j’insiste sur cette notion de co-responsabilité : il s’agit d’une relation à double-sens qui profite à tous. Mon rôle est de faire comprendre que le réseau est un outil comme un autre : on ne peut pas obliger quelqu’un à utiliser outlook, mais quand on sait s’en servir, c’est très pratique. Propos recueillis par Jennifer Matas

GIW GEM IN WAY


VOUSACCOMPAGNEDANSVOSPROJETS ETVOUSPROPOSE:

CADEAUDEBIENVENUE Pourtoute1ère ouvertured’uncomptechèques

CartebleueVISAClassicouÉlectron,GestiondecomptessurInternet,Facilité decaisse,Etc.

+ 40€ offertsauxadhérentsSMERRA ou25€ auxaffiliés

(2)

uncréditétudiantà tauxpréférentiel1,99% (3) Prélib’Campus:leprêtde1000€ à 0% (4) desassurancesAutoetHabitationà destarifsavantageux GlobeStudent:uneoffreadaptéepourvotreséjourà l’étranger

RendezͲvousà l’agenceBNPPARIBASEUROPOLE

25Ͳ27ruePierreSémard 0438210202

(1)

(2)

BNPParibas–– SAaucapitalde1.811.390.890euros SAaucapitalde1.811.390.890euros–– Si Sièègesocial:16,bd.desItaliens75009Paris gesocial:16,bd.desItaliens75009Paris–– Immatricul Immatriculééesouslen esouslen°° 662042449RCSParis 662042449RCSParis–– IdentifiantC.E.:FR76662042449 BNPParibas

Servicesbancairesgratuitspendant2ans(1)

OffreréservéeauxétudiantsdeGEMpourtoute1èreouvertured’uncomptechèquesdansl’unedesagencesBNPParibasduGroupedeGrenoble,sousréserved’acceptation. AuͲdelà des2ansdegratuité,cotisationmensuellede3,25€ aveclacarteVisaClassic(Tarifenvigueurau01/01/2010).

Offrevalablejusqu’au31/12/2010,noncumulableavecd’autrespromotionsencours.Affilié :souscriptionà lasécurité socialeSmerra.Adhérent:souscriptionà lamutuelleouassuranceSmerra.Justificatifà fournir. (3)

TEGannuelfixeenvigueurau01/01/10,horsassurancefacultative.Sousréserved’acceptationdudossierparBNPParibas.Duréemaximumducrédit:9ans.Plancher:760€.Cautionfamilialeoutiersnécessaire.

(4)

Offrevalablejusqu’au30/04/2010,sousréserved'acceptationdevotredossierparBNPParibas,réservéeauxétudiantsâgésde18à 29ans.Vousempruntez1000€ suruneduréetotalede12mois;vousremboursezen12mensualitésde83,33€ (hors

Gem In Way 19  
Gem In Way 19  

Septembre 2010, L'exotisme, nouveau design, courrier des lecteurs

Advertisement