Page 1

urbanne MODE & STYLE • LE GOLFE

DANS LE JARDIN SECRET DE KARL LAGERFELD

DE MÉRODE MAROQUINERIE D’AUTEUR LA FÉE SPIRULINE EN CUISINE À L’AMARRÉ

JAVIER BARDEM EN TOUTE SIMPLICITÉ

#09


Urbanne

SOMMAIRE

Édito Ce numéro est à l’image de la saison, foisonnant et très «nature». De notre édito de mode aux recettes de cuisine concoctées par L’Amarré, à Vannes, en passant par la spiruline, et même l’interview de Javier Bardem, tout est garanti sans faux-semblants. Quelques semaines après la mort de Karl Lagerfeld, nous avons voulu savoir quelles traces il avait laissées de son passage dans le paysage du Morbihan. Son château et son parc de Grand-Champ racontent l’histoire de ce refuge secret où il a tout de même reçu la reine mère d’Angleterre lors d’une visite privée. Nous vous emmenons aussi à la rencontre des Vananas, ces femmes qui veulent faire bouger la ville, et du nouveau bateau de Thomas Coville, sorti des chantiers navals de Vannes. Foisonnant. À l’image du golfe du Morbihan. On vous embrasse, L’équipe Urbanne

6 8 10 28 30 32 36 38 40 42 44 46 50 52 54 58 66 76 78 80 En couverture : Blouse, jupe, sandales et sac • Cotélac • 2 ter rue Saint-Nicolas, Vannes

Contact : redaction@urbanne.fr Site : www.urbanne.fr Urbanne @urbanne_magazine 4

-

Sommaire

La chronique de Julia Kerninon

Tendance : De Mérode, maroquinerie d’auteur Une saison très «nature»

Mode : accessoires vitaminés

Enfants : des idées cadeaux, quel que soit l’âge Les bonnes adresses de Valérie Patout-Gestin Les Vananas, association épicurieuse Le jardin secret de Lagerfeld

Javier Bardem, en toute simplicité En vrac dans mon sac

Beauté : les news du printemps La fée spiruline

Un geste pour la planète

Thomas Coville, l’audacieux En cuisine à L’Amarré Visite privée

Déco : bientôt chez moi !

Les Pouilles, l’Italie rêvée

Essai Mazda 3, la nouvelle hybride

Ça vient d’ouvrir ! / Ça vient de changer !

Urbanne Mode & Style - Magazine gratuit. N°9 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 34 rue Jules Verne - 44700 Orvault Crédit photo : Pascal Kyriazis, D.R. Edito mode : Studio 8 Impression : Union Européenne Tirage : 20 000 exemplaires Responsable de la publicité : Karine Lecoq Giovanardi - 07 50 81 89 59 Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Karen Jouault - Sarah Lobé-Élémé Correction : Charlotte David Illustrations de Marina Le Ray Directeur de publication : Stéphane Potin Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 Les photographies de l’édito de mode ont été retouchées. La reproduction des textes et photos est interdite.


urbanne


Culture Urbanne

AIR DU TEMPS

LA CHRONIQUE LITTÉRAIRE de Julia Kerninon Il y a deux ans, j’ai voyagé en train à côté de deux vieilles dames charmantes, qui rencontraient des difficultés à ouvrir un paquet de caramels durs. Je leur ai filé un coup de main, et puis l’une des deux, calant son bonbon dans sa joue, a désigné l’édition poche de Dolto que je lisais et m’a demandé du tac au tac : Vous allez avoir un bébé ? J’étais enceinte de quatre mois, et quand je l’ai dit, elles ont toutes les deux éclaté de rire. Eh bien, bon courage, hein ! Nous au moins, on en a fini avec ça ! J’ai souri. Quelques mois plus tard, alors que j’étais enceinte jusqu’aux dents, un clochard s’est arrêté dans la rue pour me dire à son tour : Bon courage, madame. J’ai souri cette fois-là aussi. Parce que j’étais stupide. Je refusais de voir les signes de ce qui s’annonçait à l’horizon. Non pas l’enfant lui-même – merveille des merveilles – ni même la fatigue, ou le doute, le changement, la nouveauté, le manque de sommeil – toutes ces choses-là paraissaient évidentes, je m’y étais toujours attendue. Mais le ciel m’est tombé sur la tête quand j’ai découvert combien la maternité me faisait mystérieusement régresser sur le terrain de l’égalité homme-femme. Avoir ce bébé, pour commencer, m’avait coûté beaucoup plus cher qu’à son père. Un seul de nous deux avait dû surveiller son alimentation, renoncer aux cigarettes et au vin, prendre quinze kilos (et puis les perdre), surmonter la peur de l’accouchement, supporter la douleur vive, traverser la convalescence, survivre à l’allaitement, se soumettre à l’humiliante rééducation du périnée... Il est toujours assez distrayant d’évoquer l’hypothèse que les hommes puissent eux aussi être enceints, qui semble peut-être comique principalement parce que cela supposerait une véritable révolte des femmes, et que l’irréalisme de cette situation nous fait rire, quand il devrait nous faire pleurer. Enfin, c’est la nature, hein, c’est comme ça, j’y peux rien, moi, disent les jeunes hommes ravis en haussant les épaules, parfaitement innocents. C’est le moment alors de rappeler que la pilule contraceptive pour hommes a été inventée il y a maintenant bien longtemps, mais déclarée inutilisable parce qu’elle entraînait des effets secondaires. Comme c’est intéressant. Estce qu’il ne s’agirait pas d’effets secondaires du type de ceux que provoquent les pilules contraceptives que prennent les femmes dans l’indifférence générale quant aux troubles que

6

cela entraîne ? Je crois que si. Je crois que c’était en pensant à ce genre de choses que les deux vieilles dames riaient et que le clochard avait pitié de moi. J’étais encore ignorante (et) parfaitement conne. Je m’efforçais d’être une femme enceinte gracieuse, comme si c’était le sujet. Je ne savais pas combien le fait d’avoir un enfant, et la question de la garde de cet enfant jour après jour, ajoutée au fait que, comme la majorité des femmes, mon compagnon gagne plus d’argent que moi – sans même parler de ma situation très particulière et discutable d’écrivain –, ajoutée aussi à ma capacité naturelle à gérer la vie quotidienne, une forme de réalisme mystérieusement partagé par beaucoup d’autres femmes, je ne savais pas que l’alliance de tout ça formerait un nouvel état des choses où je cesserais purement et simplement de pouvoir imaginer disposer de mon temps. Mon temps de travail, qui devrait en réalité s’étendre de neuf heures du matin à dix-sept heures trente cinq jours par semaine, puisque c’est la raison pour laquelle je paye une nourrice, deviendrait en réalité un espace ouvert aux quatre vents. Mon temps, que j’avais toute ma vie défendu bec et ongles pour pouvoir écrire, deviendrait le temps des plombiers, des électriciens, du ménage des appartements qu’on quitte et qu’il faut laver avant l’état des lieux, le temps des courses, du déballage des cartons, des visites chez le médecin, des journées à garder le bébé à la maison, le temps des imprévus, la variable d’ajustement de tout. Très vite, faire mon travail apparaîtrait comme un but presque absurde, une coquetterie. La fragilité de ma position économique, assumée depuis des années dans le seul but de pouvoir écrire en paix toute la journée le plus souvent possible, deviendrait la faille permettant de me transformer à mon insu en femme au foyer, réduire mes livres à un hobby d’épouse. Bon courage. Bon courage. Mais j’ai l’ambition d’être autre chose que courageuse – j’ai l’ambition d’exister au-delà de ma capacité de résilience. J’ai l’ambition de continuer ma vie – d’être une personne, un écrivain et un parent. Mais je ne sais pas encore comment faire ça. Alors quand je suis trop malheureuse, je pense à Francis Bacon que j’adore et qui, à la question : « Si vous n’aviez pas été artiste, qu’auriez-vous aimé être ? », répondait : « Une mère. » 


NOUVELLE MAZDA 3 M HYBRID CONÇUE POUR ÉMOUVOIR

À PARTIR DE

249€ /mois

(1)

Après un 1er loyer majoré ; entretien(2), assistance et garantie inclus(3), location longue durée sur 48 mois.

Nouvelle Mazda3 M HYBRID : consommation mixte (L/100 km) 5,1- Émissions de CO2 (g/km) 117. Consommation mixte et émissions homologuées en WLTP converties en NEDC (règlement 2017/1153). (1) Exemple de Location Longue Durée Mazda Finance sur 48 mois, dont un 1er loyer majoré de 3 000 € TTC et 40 000 km pour une Nouvelle Mazda3 2.0L SKYACTIV-G 122 ch M Hybrid 4x2 BVM6 SKYACTIV-MT peinture Soul Red Crystal comprenant l’entretien(2), l’assistance et la garantie(3). Restitution du véhicule en fin de contrat avec paiement des frais de remise en état standard et des kilométrages supplémentaires. (2) Entretien selon préconisations constructeur, hors pneumatiques, voir conditions et exclusions sur www.mazda.fr. (3) Garantie constructeur de 3 ans limitée à 100 000  km + 1 an d’extension d’assistance et de garantie. Offre non cumulable réservée aux particuliers, valable jusqu’au 30/06/2019, sous réserve d’acceptation par MAZDA Finance, département de CA Consumer Finance, SA au capital de 554 482 422 euros - 1 rue Victor Basch - CS 70001 - 91068 Massy Cedex, RCS Evry 542 097 522. Intermédiaire d’assurance inscrit sous le N° ORIAS : 07 008 079 www.orias.fr). Ce financement en Location Longue Durée n’est pas soumis à la réglementation du crédit à la consommation. Mazda Automobiles France, 34 rue de la Croix de Fer - 78100 Saint Germain-en-Laye, SAS au capital de 304 898 € - RCS Versailles 434 455 960.

ELLE NOUV ION ESS CONC

PARK LANN AUTOMOBILES Z.C. de Parc Lann - 56000 Vannes - 02 97 40 26 00

D R I V E T O G E T H E R* *Faire corps avec sa voiture


Mode

TENDANCE

CRÉATION

DE MÉRODE

Maroquinerie d’auteur Cléo de Mérode était une danseuse de la Belle Époque. Une belle femme. Une femme libre. Icône du romantisme et du symbolisme, elle a inspiré les artistes comme Degas, marqué son temps. Manon Pansart a voulu conserver cet esprit en reprenant son nom lorsqu’elle a créé sa marque, à Lanester. Comme cette figure tutélaire, la jeune femme ose. Rencontre.

Vous avez fondé votre entreprise à vingt-trois ans. Vous n’avez pas perdu de temps ! Cela faisait trois ans que je travaillais pour une marque à Paris, dans la maroquinerie de luxe. J’avais pas mal de responsabilités, j’étais devenue responsable de l’atelier. Comme ce métier me passionne, quitte à avoir des responsabilités, je préfère travailler pour moi. Qu’est-ce qui vous passionne, justement, dans ce métier ? Le fait d’aller de la création à la fabrication. C’est passionnant de pouvoir tout faire. Il y a la partie stylisme, et également le fait de proposer vraiment du sur-mesure

8

et d’avoir une relation avec les clients. C’est quelque chose qui me manquait quand je travaillais juste dans un atelier. Quelle a été votre formation ? J’ai fait une école de mode, à Toulouse. J’avais des « facilités » avec le cuir. Mes parents étaient également dans la chaussure. Je suis rentrée dans une belle marque de maroquinerie et j’ai été formée en interne. Pour moi, c’est la meilleure école, celle d’un savoir-faire qui se transmet et qui est transmis par des gens très qualifiés, qui ont beaucoup d’expérience. J’ai passé le CAP deux ans plus tard, un peu pour me rassurer...


Cette notion d’apprentissage est-elle très importante, dans votre métier ? Oui. C’est un métier avec beaucoup de précision et vraiment des techniques particulières. Il y a UNE façon de faire les choses. C’est cette manière de travailler qui m’a été transmise. Que viennent chercher vos clients chez vous : un logo, ou une finition ? Je pense que celles et ceux qui recherchent uniquement un logo ou une marque ne font pas attention à mon travail. Ceux qui viennent me voir sont des gens plus attentifs au savoir-faire, au détail, à la finition. Ils restent sensibles au fait que c’est une fabrication locale, réalisée avec des cuirs français. Même la bijouterie que j’utilise pour mes sacs vient de France. Ressentez-vous, aujourd’hui, un réel intérêt pour les jeunes créatrices comme vous ? Oui, je pense qu’il y a une vraie sensibilité par rapport à ce type de travail. Les gens apprécient aussi le sur-mesure, la pièce unique… On dessine le sac ensemble. Et là, les logos, on oublie ! Pourquoi vous êtes-vous installée dans le Morbihan ? C’était un pari, cela a surpris beaucoup de monde, mais ça se passe bien. Ce qui est intéressant, c’est que le boucheà-oreille fonctionne. Aujourd’hui, je suis très contente, j’ai du travail en continu, on m’appelle régulièrement parce qu’on a entendu parler de moi. Donc, faire de la maroquinerie de luxe à Lanester, c’est possible ! Mais mes sacs se vendent aussi à Paris ou à Toulouse, et c’est ça qui est passionnant.

Et au niveau du prix ? J’essaie de travailler au plus juste. Je ne veux pas entrer dans la surenchère au niveau des marges. Je fais une marge, parce que j’ai besoin de vivre. Ensuite, je travaille des cuirs de premier choix qui coûtent cher, une bijouterie en laiton... Un sac classique va coûter entre 450 et 650 euros. Pour un sur-mesure, il n’y a pas vraiment de moyenne. Je dirais à partir de 700 euros, pour une pièce unique.

Vendez-vous vos sacs directement ? Oui, je peux faire de la vente directe avec des gens qui viennent me rencontrer dans mon atelier, sur rendezvous. Il y a aussi les boutiques avec lesquelles j’ai plaisir à travailler, comme la boutique Mado Madi à Sarzeau.

Le sur-mesure séduit-il beaucoup d’acheteurs ? Les clients ont une idée en tête, ils viennent à l’atelier et commencent à toucher la matière. C’est là que se fait le coup de cœur. Je suis là, également, pour aider au choix. Le problème, avec Internet et la vente en ligne, c’est que la photo peut être très jolie, mais il manque le côté sensoriel du toucher, qui est très important pour cette matière.

Vous travaillez en toute petite série… Sur mes collections, je ne vais pas faire plus de cinq sacs dans le même coloris. Et puis, souvent, les gens partent du modèle que je propose et choisissent un autre cuir, un rabat différent… On peut faire un peu ce que l’on veut. Chaque sac ressemble à la personne qui le porte. On retrouve, comme pour le vêtement, un moyen d’expression au travers de cet assemblage de cuir où l’on trimballe toute notre vie. Combien de temps mettez-vous pour assembler un sac ? Pour un sac que je connais, il me faut environ deux jours. Pour un sac sur-mesure où l’on commence par un dessin, où il faut réaliser le patronage, il faut compter quatre ou cinq jours. Si c’est vraiment complexe, je peux y passer une semaine.

Jouez-vous au jeu de la tendance ? J’essaie au maximum de regarder ce qui se fait, de voir les gammes de couleurs proposées par les fabricants de cuir. J’assiste également aux salons professionnels. C’est important pour moi, même si ce qui m’inspire est un peu vintage, de forme moderne et intemporelle. Je propose régulièrement de nouveaux produits. Mais, en travaillant seule, il est impossible pour moi de sortir trois collections par an. De Mérode manon@demerode.fr 06 72 52 89 37

www.demerode.fr

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Mannequin : Cloé Maubec (https://cloem.book.fr) Coiffure : Laurence G (2 rue Billault, Vannes) Make-up artist : Céline Llense (Instagram : @celinellense) Prises de vues réalisées au Manoir de Larmor à Vannes. Merci à Isabelle pour son accueil.

MODE

UNE SAISON très « nature »

10


Blouse, jupe, sandales et sac • Cotélac • 2 ter rue Saint-Nicolas, Vannes

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe Sessùn, tennis, bijoux de chaussures, bijoux Zag et sac à main Petite Mendigote • Le Bruit Des Vagues • 13 rue Saint-Vincent, Vannes - 17 rue de Verdun et 26 place Hoche, Quiberon Lunettes solaires Silhouette • Optic 2000 • 114 avenue de la Marne, 6 rue Émile Burgault et 2 rue Dr Joseph Audic, Vannes - CC Intermarché, Le Poulfanc, Séné 12


urbanne


Mode

PRINTEMPS

Veste, t-shirt, pantalon et sandales • CLOANE SQUARE • 14 rue Henri Navier, Vannes

14


urbanne


Mode

PRINTEMPS

Blazer, t-shirt, pantalon, mules et sac • Acoté • 6 rue Saint-Nicolas, Vannes

16


13, rue Saint Vincent - VANNES - 09 50 13 24 89 26, place Hoche - QUIBERON - 09 54 40 64 29 17, rue de Verdun - QUIBERON - 09 53 54 02 86

le_bruit_des_vagues bruitdesvagues

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe, sac, chaussures et bijoux • Trinity Mode & Maison • 1 rue du Général de Gaulle, Sarzeau - 2 rue du Belzic, Auray

18


Femme . Homme . Enfant VANNES, 21 et 28 rue des Vierges VANNES, Le Fourchêne Carrefour AURAY, 19 rue du Lait

Vente en ligne . E-réservation

www.bessec-chaussures.com urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe • 23H12 • 28 rue du Lieutenant-Colonel Maury, Vannes Bottes • Scarpe • 14 rue Saint-Salomon, Vannes - 6 rue du Belzic, Auray

20


urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe, mules et collier • Soul • 7 rue des Vierges, Vannes Sac • Scarpe • 14 rue Saint-Salomon, Vannes - 6 rue du Belzic, Auray

22


urbanne


Mode

PRINTEMPS

Veste, chemisier, jean, mules et sac • Colette à la Plage • 2 rue des Orfèvres, Vannes

24


Prêt à porter homme - accessoires

Du Lundi au Samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h 12 rue Jean-Marie Barré 56400 Auray 09 83 59 31 64 urbanne


Mode

PRINTEMPS

Veste • Colette à la Plage • 2 rue des Orfèvres, Vannes Lunettes solaires Chanel • Optic 2000 • 114 avenue de la Marne, 6 rue Émile Burgault et 2 rue Dr Joseph Audic, Vannes - CC Intermarché, Le Poulfanc, Séné 26


Mode

ACCESSOIRES

#OHMYGOD ! 1

3 2

4

7 5

6

8

1/ 2/ 7/ 9/ Sautoir (argent noirci), pendentif croix et madones, colliers en vermeil et pendentif croix en pierres naturelles, bracelets perles et croix, ras de cou croix horizontale - Noir Grenat - 4 rue Thomas de Closmadeuc, Vannes • 3/ Collier perles de bois et croix - Les Cop’s - 12 rue de la Monnaie, Vannes • 4/ 8/ Bagues et collier Zag - Le Bruit Des Vagues - 2 rue des Orfèvres, Vannes - 17 rue de Verdun et 26 place Hoche, Quiberon • 5/ 6/ Bague et bracelets (argent doré à l’or fin, pierres semi-précieuses et nacre), collier pendentif madone - Trinity Mode & Maison - 1 rue du Général de Gaulle, Sarzeau - 2 rue du Belzic, Auray

9

urbanne


Mode

ACCESSOIRES

1 2

6

MODE

#YELLOWMOOD 5 4

11

12

10

28

17


3

7

9

8

16

15

x xxx x x x x

19

14

13

18

1/ Perfecto suédine - En Aparté, la Suite - 18 rue Émile Burgault, Vannes • 2/ 20/ Sac bandoulière et compagnon - MOA - 36 bis rue du Mené, Vannes • 3/ 13/ 16/ Trousse de toilette, polo mixte Lacoste Live et chaussettes Xpooos CLOANE SQUARE - 14 rue Henri Navier, Vannes • 4/ 6/ 18/ Sandales, derbies et tennis - Bessec Chaussures - 21 rue des Vierges, Vannes • 5/ 7/ 19/ Sac à main (portable en bandoulière), sandales et mules - Scarpe - 14 rue Saint-Salomon, Vannes - 6 rue du Belzic, Auray • 8/ 14/ Sac à dos et pantalon - Le Bruit Des Vagues -13 rue Saint-Vincent, Vannes - 17 rue de Verdun et 26 place Hoche, Quiberon • 9/ 15/ Notebook + lunettes de lecture et sac à main - Trinity Mode & Maison - 1 rue du Général de Gaulle, Sarzeau - 2 rue du Belzic, Auray • 10/ T-shirt Soeur - Colette à la Plage - 2 rue des Orfèvres, Vannes • 11/ 17/ Portemonnaie Mila Louise et sac à main - Olsons - 26 rue des Vierges, Vannes • 12/ Robe - 23H12 - 28 rue du Lt-Col Maury, Vannes

20

urbanne


Sélection

ENFANT

ENFANT

DES CADEAUX quel que soit l’âge Comme on est une maman/tata/ marraine/copine sympa, on aime faire des cadeaux aux enfants de notre entourage. Et c’est encore mieux quand ils sont originaux !

Pour les un peu plus grands … Voyager en photos

La marque choletaise Lovely Tribu imagine des porte-photos pour accrocher vos plus beaux souvenirs et ceux des enfants aussi ! Montgolfière ou encore guirlande fusée, c’est parti pour un beau voyage en images ! Les P’tits Guilis - 19 rue Émile Burgault, Vannes

30

Pour les tout-petits … Des boîtes à musique pas banales

… Une parure de bain toute douce

Des formes toutes douces, des imprimés et des couleurs sympas, les mobiles musicaux à suspendre Mellipou sont aussi fun de par leurs mélodies : les grands tubes d’Adele, de The Doors ou encore de Jain sont revisités pour les petites oreilles.

Cyprien est le nom de la dernière collection Carré Blanc. Des couleurs lagon pastel et jaunes, un charmant petit éléphant brodé, tout est pensé pour s’adapter tant aux garçons qu’aux filles. Cyprien se décline aussi en parure de draps, peignoir, gigoteuse, tour de lit…

Olsons - 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Carré Blanc - 10 rue Saint-Nicolas, Vannes

… Un livre pour apprendre l’alphabet

La maison Zü Design a imaginé un livre tout en délicatesse et tons pastel, pour apprendre l’alphabet en images. Sur chaque double page, d’un côté, la lettre, en minuscule et majuscule, en script et en cursive ; et de l’autre, l’image et le mot correspondant. À feuilleter même plus grand ! Little Marmaille - 9 rue Le Hellec, Vannes

Pour les pas-encore-adolescents Décoratif et utile

Les flamants sont bien présents et s’installent dans les chambres de nos enfants. Sous la forme d’un arbre à bijoux, les mini-nanas seront ravies et fières de pouvoir y suspendre leurs plus beaux colliers et bracelets. Interdiction d’aller le piquer à votre progéniture ! MOA - 36 bis rue du Mené, Vannes


Mode

HOMME

MIAMI SUR ARZ 3

7

4

1

8

10

5

6

2

9

1/ 2/ Chemise Scotch & Soda et chino vert pâle (plusieurs coloris) - CLOANE SQUARE - 14 rue Henri Navier, Vannes • 3/ 6/ Bob marin en jean et porte-cartes intelligent - Trinity Mode & Maison - 1 rue du Général de Gaulle, Sarzeau - 2 rue du Belzic, Auray • 4/ 5/ 8/ Sac 48h, ceinture (plusieurs coloris) et sweat - Olsons - 26 rue des Vierges, Vannes • 7/ Chemise ciel et blanc - D.K Men Corp. - 12 rue Jean-Marie Barré, Auray • 9/ Pull marin laine La Touche Française - Soul - 7 rue des Vierges, Vannes

urbanne


Urbanne

RENCONTRE

LES BELLES ADRESSES

de Valérie Patout-Gestin Nous avons demandé à Valérie Patout-Gestin, dirigeante de l’agence de communication Quintesis et rédactrice en chef du magazine Ouest, de nous ouvrir son carnet d’adresses et de bons plans. Cette Vannetaise de cœur a promis - et on la croit - de ne rien nous cacher. Merci à elle. Attention, pépites !

Piano Barge

Pour prendre un peu l’air

J’aime beaucoup le Café du Kiosque, il y a une nouvelle énergie qui permet de déplacer un peu le centre-ville en profitant du port et de la promenade. À côté, DéDalE a montré l’intérêt de la population pour les lieux avec une approche multiculturelle. Un lieu collaboratif, qui brasse toutes les générations, c’est intéressant et ça manquait. Je vais souvent au Piano Barge directement après le boulot, après 19 heures. C’est un endroit où je me sens bien, la programmation est souvent intéressante. Le lieu est juste beau. J’aime aussi aller prendre l’apéro au Bistrot d’Aristide, qui n’ouvre que le soir. Ils ont des planches à tomber et une belle sélection de vins. J’ai redécouvert Les Vénètes, un lieu exceptionnel pour un dîner ou un déjeuner au bord de l’eau, pas loin de Vannes. C’est un de mes endroits préférés.

32

Terrasse des Vénètes

Pour shopper

Chez Scarpe, c’est un magasin que je fréquente depuis longtemps et où les vendeuses restent. On se connaît. J’aime ce côté stable, autant que les marques qu’ils proposent comme Paul Smith, un de mes créateurs préférés. Il y a toujours des nouveautés, des créateurs qu’on ne connaît pas forcément. J’aime ce goût du risque. Emmanuelle Savin aussi a pris un risque en lançant sa maison de mode à Saint-Patern. J’aime son approche et sa créativité. C’est intéressant d’avoir une personne comme ça à Vannes. Merci Léonie !, c’est un concept store qui marie les matériaux bruts, le contemporain avec poésie et délicatesse. Il y a une finesse dans l’approche, la créativité et le jeu avec les couleurs auquel je suis sensible. On retrouve ce sens du détail chez Maison Verlinde. Tout y est très bien fait. On est vraiment dans l’univers de la déco. Ils sont capables d’écouter et de donner des conseils pertinents. Leur concept est très fort, il y a une vraie prise de risque au départ.

Pour se régaler

Je vais souvent chez Pierre, à l’Épicerie Danieli, près de la place des Lices. Je le connais depuis très longtemps, je vais facilement chez lui m’approvisionner avant un apéro. Ses produits italiens sont toujours très bien. Chez R’kia, sous les halles, ça a été une vraie découverte. Elle va au Maroc chercher ses épices. Elle n’a jamais dérogé à ses règles de qualité. Les tajines, je ne les fais plus moi-même, ils sont moins bons que les siens...


Pour prendre soin de soi

Je vais chez Solen, qui a ouvert l’institut Île et Elle Beauté. Elle a travaillé longtemps à Tahiti. Elle est très concernée par son travail, et ça me plaît. J’ai aussi rencontré Sylvie M il y a une vingtaine d’années. À l’époque, elle voulait un logo. On ne s’est plus quittées. Aujourd’hui, elle a ouvert un salon de coiffure près de la clinique Océane.

Scarpe

Adresses

Café du Kiosque Quai Éric Tabarly, Vannes DéDalE 8 rue du Commerce, Vannes Piano Barge Allée Loïc Caradec, Vannes Le Bistrot d’Aristide 9 rue Aristide Briand, Vannes Scarpe 14 rue Saint-Salomon, Vannes Emmanuelle Savin 25 rue du Maréchal Leclerc, Vannes Merci Léonie ! 25 place des Lices, Vannes La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes Île et Elle Beauté 22 avenue de la Marne, Vannes Sylvie M 6 rue du docteur Joseph Audic, Vannes Chez R’kia Halle des Lices, Vannes Épicerie Danieli 1 place du Poids Public, Vannes Les Vénètes 9 rue de la Carrière, Arradon

Merci Léonie !

Emmanuelle Savin

urbanne


Mode

TENDANCE

CRÉATION

LE CONCEPT TRINITY prend ses quartiers au Miramar

Trinity Mode & Maison ouvre deux boutiques dans l’extension de l’hôtel cinq étoiles Miramar La Cigale, au Crouesty. Après Sarzeau et Auray, les créateurs de l’enseigne continuent de renforcer leur concept avec une boutique de maroquinerie et de chaussures mixte, et un grand espace qui mêle le prêt-à-porter mixte et la déco lifestyle.

Ce ne sont pas deux boutiques de plus qui ouvrent ce printemps dans l’écrin flambant neuf de la Résidence Miramar La Cigale, mais deux nouvelles boutiques. Il faut saisir la nuance, parce que l’art de la nuance, chez Trinity, on adore. « On se renouvelle sans se répéter. L’axe principal de notre travail a toujours été la recherche de nouveauté et l’exclusivité, décrypte Philippe. C’est un état d’esprit qui s’adapte à chaque lieu. » La gamme et les envies s’élargissent, mais l’œil et l’exigence restent les mêmes.

34

On est donc loin du copié-collé, même si la signature des magasins, la sobriété et l’élégance, reste la même. « Nous avons voulu proposer une sélection encore plus pointue dans ces deux nouveaux espaces, souligne Philippe. Il y a des marques que nous proposons en exclusivité en Bretagne, comme Anine Bing qui fait bruisser la mode au niveau mondial. Nous avons également travaillé des thèmes : le côté ‘’city et soirée’’ avec Ba&sh et Chloé Stora, le ‘’bohème chic’’ avec Stella Forest et My Sunday Morning. Hartford, Laurence Bras et Pomandère, une marque 100%


made in Italia, jouent la carte du ‘’chic décontracté» ». Encore une fois, Trinity a le chic pour dénicher les marques les plus tendances, à l’image de Quantum Courage ou Ragdoll LA. Trinity propose ici rien de moins que cent marques mode et cent marques de produits lifestyle. « Il y a des petites pépites, comme les carrés de soie Be Parisian, tissés à Lyon, les chaussures Rivecour, les bijoux Gas, détaille Philippe. Il y a aussi les bougies Baobab Collection qu’on ne trouve pas dans les autres boutiques Trinity, et c’est normal : nous avons envie de rendre un peu unique ce produit exceptionnel. »

conseillers de vente qui exercent un très vieux métier : celui d’habilleur. « Les gens qui travaillent dans nos boutiques ne sont pas là par hasard, assure Philippe. Ce sont des personnes passionnées par leur métier, et c’est ce qu’on veut que nos clients ressentent. Un magasin, c’est un tout, et l’expérience humaine est très importante ». Une expérience qui est encore rehaussée avec un service « personal shopper » qui vient d’être développé. 

L’alchimie opère, parce que ce « petit grand magasin » a la place de se développer dans les 170 m² de la boutique de mode-lifestyle, et les 70 m² dédiés à la chaussure et la maroquinerie. Les univers peuvent naître, l’épicerie cohabiter avec la mode, la culture avec la déco. « Ce sont des boutiques pour les passionnés de shopping, s’amuse Philippe. Des endroits où l’on aime flâner, comme dans les grands magasins. On vient ici découvrir des nouveautés, shopper des produits originaux et se faire plaisir. » Ce qui compte, aussi, c’est le paradoxe. On trouve à la fois les produits les plus hype, venus du monde entier, et des

Trinity Mode & Maison Résidence Miramar La Cigale Rue de Leen Vihan, Arzon 02 97 53 49 00

urbanne


Urbanne

RENCONTRE

PORTRAIT

©Morgan Taltavull

LES VANANAS Association épicurieuse Elles sont cinq copines. Morbihannaises d’origine ou d’adoption, elles veulent « rajouter leur grain de sel » à l’effervescence de la ville. À la découverte d’un artiste, d’un groupe de musique ou d’une tendance culinaire, les Vananas ont décidé de suivre leurs inspirations pour faire découvrir aux Vannetaises et aux Vannetais ce qui les inspire, autour d’événements fun et décalés. « L’idée est née un midi, se souvient Irelle. On était en train de planifier un petit week-end en Bretagne avec un événement intéressant pour prendre un peu l’air. C’est là qu’on s’est dit que c’était dommage d’aller chercher ailleurs ce qu’on pourrait trouver ici. » Aussitôt, le concept s’affine : créer des événements et fédérer autour une communauté de femmes. Et faire vibrer la ville. « Ce sont les femmes qui portent les événements et qui les mettent en avant, souligne la fondatrice. Mais elles, elles ne sont pas assez mises en avant dans le domaine socio-culturel ou l’entrepreneuriat. » Le premier événement, organisé par Irelle, Nathalie, Stéphanie, Laure et Alexia, c’est un brunch italien associé à une exposition de l’artiste Charles Pringuay. « Après, «sky is the limit», s’amuse Irelle. On veut organiser des choses qui sortent de l’ordinaire et qui permettent de fédérer une communauté. L’idée des frichtis du dimanche a été lancée pour choisir de ne pas être à la maison le dimanche, mais ensemble. » L’association, « féminine mais pas féministe », s’adresse aux habitantes et habitants de 36

la région de Vannes mais n’est pas fermée à l’idée d’accueillir des hôtes de passage. « Quand je suis arrivée à Vannes, je ne connaissais personne et c’était un peu compliqué pour moi, se souvient Irelle, d’origine ivoirienne, qui a fait un détour de dix ans au Québec. Depuis trois ans, je perçois une vague de gens comme moi, qui arrivent dans ce cadre de vie très sympathique et qui se sentent seuls. L’idée est aussi de pouvoir rencontrer des gens de tous horizons en dehors du cadre professionnel. » Loin du réseau business, on vient aux Vananas « se faire du fun », en québecois dans le texte. Participer à un roller disco sur le port de Vannes, un karaoké bikini, un pique-nique musical à la plage... Les idées de manquent pas. ¢

www.vananas.fr Facebook : Vananas Instagram : @lesvananas


urbanne


Mode

HOMMAGE

INTERVIEW

Le jardin secret

DE LAGERFELD Karl Lagerfeld, génie de la mode, est mort le 19 février. Ce boulimique de travail, indissociable de Chanel, directeur artistique inamovible de Fendi, a laissé sa marque pendant plus d’un demi-siècle, aussi bien sur la haute couture que le prêt-à-porter. Il a aussi laissé des souvenirs impérissables à ceux qui l’ont connu à Grand-Champ, où il avait racheté le château de Penhoët. Des anonymes qui nous permettent aujourd’hui de tracer un portrait plus intime de ce créateur infatigable.

38


Il faut imaginer Karl Lagerfeld débarquer à Grand-Champ à la fin des années soixante-dix. Il n’a pas encore adopté la silhouette qui sera la sienne jusqu’à la mort, cols blancs immenses et lunettes noires. Il est en djellaba et catogan. Le cheveu noir corbeau. Quand il arpente ses nouvelles terres, autour du château de Penhöet, un petit sourire de dérision pourrait naître sur les lèvres de ceux qui le croisent. La tenue est tellement déplacée dans cet environnement rural. Mais non. « C’était un look un peu spécial », reconnaît aujourd’hui Michel Riguidel, le paysagiste avec qui il a travaillé pour redessiner le parc. Mais l’impression d’excentricité passe immédiatement. Il est ici chez lui.

fleurie et chapeau assorti, vient prendre le thé dans un jardin empli de fleurs. Puis la valse des Rolls est repartie. Lagerfeld aussi, vingt ans après être arrivé. Il laisse un parc et un château restaurés, un chèque de cinquante mille francs pour la bibliothèque et quelques souvenirs qui s’embrument. La municipalité de Grand-Champ a décidé, à la mort du couturier, de donner son nom à une rue ou un bâtiment. À jamais, il fera partie de l’histoire de la commune. ¢

« Il savait exactement ce qu’il voulait. Mon rôle était plus de lui dire ce qui était possible ou non, de lui expliquer qu’on ne modifiait pas la forme d’un arbre comme celle d’une robe. J’étais dans le côté technique. Lui, dans l’artistique. » Toujours marqué par Versailles et le XVIIe siècle, le créateur veut des broderies de buis dans ses parterres. « Il me les avait dessinées. Il avait un coup de crayon... C’était vraiment un artiste, souffle le paysagiste. Pour les broderies de buis, il m’a fait le dessin en une seule fois. J’aurais été incapable d’en faire autant. » Comme pour ses modèles, Lagerfeld dessine plan après plan ses jardins. « Dire que je m’en suis servi sur les chantiers... Je les ai annotés et puis je les ai jetés. C’est pas possible. Aujourd’hui, je les aurais encadrés », soupire Michel Riguidel. Il lui reste aujourd’hui des lettres, pieusement conservées. Et des souvenirs. Ceux de voir renaître un parc, construire une serre pour abriter les orangers, des statues arriver d’Italie, creuser des bassins. Pour quoi faire ? La question reste en suspens. « Il ne venait jamais longtemps, je ne sais même pas s’il a passé une semaine entière ici, note un ancien voisin. Il venait un week-end, entre New York et Milan. » Penhoët était son jardin secret. Un lieu conçu pour lui et pour sa mère qui y a fini ses jours. « C’était quelqu’un de très discret, se souvient Yvonne Moële, l’ancienne directrice des services de la mairie. À un moment donné, il a envisagé de faire du château sa résidence principale. Il venait trouver ici le calme et la tranquillité. » Il y aurait fait des photos de mode. Personne ne se souvient de les avoir vues. Il n’y pas non plus de souvenirs de fêtes tapageuses. Ce n’était pas le lieu. En revanche, une visite est restée dans les mémoires. Celle de la reine mère d’Angleterre.

© DR

« C’était un artiste »

La Queen Mum en visite privée « Nous avons été avertis qu’il allait recevoir la reine mère et son entourage lors d’une visite privée. Nous lui avons demandé s’il serait possible de lui faire porter le livre d’or de la commune pour qu’elle le signe. Il a accepté. J’ai été le récupérer le lendemain, avec la signature. » De ce moment historique et résolument privé, il reste donc une signature sur le livre d’or et deux photos. La reine mère d’Angleterre, Elizabeth Bowes-Lyon, en robe verte urbanne


Cinéma

RENCONTRE

INTERVIEW

JAVIER BARDEM en toute simplicité Javier Bardem était l’invité d’honneur du Festival du cinéma espagnol, à Nantes, début avril. L’acteur est resté trois jours, le temps de présenter une partie de sa filmographie - qu’il a lui-même sélectionnée - et de donner une masterclass devant une salle comble. Jean-Jacques Lester l’a rencontré pour Action - Le Mag Ciné, sur France Bleu Loire Océan. Javier Bardem, vous avez donné une masterclass à l’Opéra de Nantes, c’était un cadre exceptionnel pour vous accueillir et on a découvert une vraie bête de scène. Vous ne crevez pas que l’écran, vous êtes aussi à l’aise dans l’improvisation ! Ça dépend du public, mais quand on rentre sur une scène où il y a à peu près trois cents personnes ou plus, et qu’ils vous applaudissent, c’est magnifique. Et ça y est, on se relâche un peu, on se détend parce qu’ils pourraient aussi vous siffler, en fait. Mon objectif, et je crois que nous y sommes tous parvenus, c’était de rire. Je crois que c’est 40

ce que nous avons réussi à faire, parce qu’il faut pouvoir avoir une certaine ironie sur les choses trop sérieuses de la vie. C’est vrai qu’on a bien rigolé avec vous, par exemple quand vous nous avez raconté votre premier rôle au cinéma, ou plutôt, à la télévision... C’était une série, vous étiez tout petit... J’avais cinq ans... En fait, le petit garçon qui devait tourner est tombé malade, et du coup, ma mère a dit : « Mais moi, j’ai un enfant de cinq ans ! ». Mais je n’ai jamais touché


quoi que ce soit pour cette séance de travail, je l’ai jamais eu, cet argent ! (rires) Mais l’amour d’une mère est bien plus fort que n’importe quel argent. Javier, après Nantes, vous partez en Jordanie, dans le désert. Comment se prépare-t-on à ce voyage, et qu’est-ce que vous devez faire physiquement pour pouvoir participer à ce tournage ? J’incarne un guerrier du désert, qui a un esprit très révolutionnaire : il lutte pour les droits de sa propre tribu, mais aussi pour sauver une planète abîmée par les gens qui y habitent. Je vais apprendre aux protagonistes du film à se rebeller contre cela, contre ceux qui justement sont en train d’opprimer cette planète, et de la transformer en un désert. J’ai beaucoup d’envie de jouer ce rôle, et je suis très honoré de faire ce personnage. À part ça, il faut être en forme, donc je ne mange que de la viande et du poisson grillé, et je fais deux heures d’exercices par jour. Parce que j’ai cinquante ans, et jouer un guerrier à cet âge-là, ce n’est pas si simple que ça ! (rires) Le tournage que vous rejoignez, c’est celui de « Dune », l’adaptation du roman culte de science-fiction de Frank Herbert, et c’est un événement majeur du cinéma mondial. David Lynch s’y était attaqué, et lui-même le dit, c’est le seul ratage de sa carrière. C’est aussi le projet inabouti d’Alejandro Jodorowsky, qui voulait réunir Orson Welles, Mick Jagger, Salvador Dalí... Vous rendez-vous compte de l’aventure à laquelle vous participez ?

Oui, je m’en rends compte et c’est pour ça que je dis que c’est un honneur pour moi de faire ce film. Je suis impressionné par le manque de pudeur qu’a ce réalisateur, d’aborder un sujet aussi impressionnant, justement au cinéma. Par rapport au scénario que j’ai lu, mais aussi aux visuels qu’il a pu me montrer, je crois qu’il va marquer son temps avec ce film. Et je crois que s’il y a bien un réalisateur qui peut faire ce film, c’est lui, parce qu’il y en a beaucoup d’autres qui s’y sont cassés les dents, mais lui, non. Je pense qu’il va réussir. Et vous allez aussi retrouver Josh Brolin, avec qui vous aviez joué dans « No Country For Old Men ». Josh Brolin est un grand ami, et même si je l’ai tué dans « No Country For Old Men », ça reste un grand ami ! Mais dans ce film, on n’est pas amis, hein ! Mais je sais que finalement, on ira quand même boire des verres et manger ensemble, parce que c’est une des personnes les plus amusantes que je connaisse dans le monde. Une dernière chose : Josh Brolin a joué dans des films de super-héros, est-ce que vous, Javier Bardem, vous avez été sollicité pour incarner un super-héros dans un film ? Je crois qu’ils ont peur de me mettre un costume en lycra, parce qu’on va voir tout mon corps un peu… (rires) Et même les meilleurs effets spéciaux ne pourront jamais faire voler ce corps ! (rires) ¢

urbanne


Urbanne

NEWS

2à3%

C A R V N E S +3,1% DAN AC S N O M Ya d’ar

des déplacements se font à vélo dans l’agglomération de Vannes.

brezhoneg

Trail des Remparts Une course en ville, à travers des lieux normalement interdits au public, des remparts aux sous-bois en passant par le golfe. Quinze kilomètres d’un trail unique le 23 juin.

L’agglomération vannetaise récompensée par l’office de la langue bretonne. Elle a reçu le label « Ya d’ar brezhoneg » - oui à la langue bretonne. Panneaux de signalisation, cartons d’invitation sont également traduits en breton... comme le message de répondeur de l’agglomération. On a testé.

Tournée Kenavo

Tri Yann, les plus Bretons des chanteurs nantais (petite blague) sont à Vannes le 18 mai pour l’une des premières dates de leur tournée « Kenavo ». Cinq décennies sur les routes. Belle perf’. Attention, ils n’arrêtent pas pour autant d’enregistrer.

Aidez le Parc naturel régional...

... à recenser les initiatives vertueuses dans tous les domaines : alimentation, circuits courts, énergies renouvelables, déplacements, habitat... Publiques, privées, collectives, elles seront mises en valeur au travers notamment du site : www.parc-golfe-morbihan.bzh

42

C’est l’augmentation du prix de vente des maisons à Vannes. Prix médian : un peu plus de 3 020 € le m² comme à Baden ou Séné, selon le site ouestfrance-immo. com. Les prix atteignent 3 800 € le m² à Quiberon et plus de 4 000 € à Arzon.

4 fois

Un skipper et son navire ont été secourus quatre fois en mer au cours du même mois, entre mars et avril, à Quiberon, rapporte le Télégramme.

75 hôtels particuliers ...

... et maisons remarquables à Vannes. Ces demeures sont visibles jusqu’à la mi-mai dans une exposition à la maison des associations. C’est également un hors-série publié par les Amis de Vannes. Entrée libre.

10e Semaine du Golfe

Plus de mille navires se donnent une nouvelle fois rendez-vous du 27 mai au 2 juin. La Norvège et la Vénétie sont les invités d’honneur dans les dix-sept communes participantes. L’application Imagina (gratuite) permettra de ne rien rater, avec un programme géolocalisé.


CARRELAGE PARQUET - STRATIFIÉ PAREMENTS MURAUX MEUBLES DE SALLE DE BAIN

Ouverture prochaine de votre nouveau showroom à Vannes SALLE

EXPO

600m

2

VANNES VANNES

41 Gerbault 41 rue rue Alain Alain Gerbault 56000 56000 Vannes 02 90 79 20 20

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Esprit Casa Esprit Casa Et sur notre site www.espritcasa.fr

Atelier Odo - Sofi K - Mobuscule - Bidibule - Bois et fer création Istrenn et cie - Betty Evanno - ô tour du pôt - Le lampiste - Stéphanie Chaput - Myriam Guet - Sara Kissey - les bonhommes sourires - Scierie des cèdres -

urbanne


Beauté

NEWS

IDÉE

LES NEWS du printemps

Du yoga pour ma peau ? Le yoga skin est LA tendance du moment. Yoga pour zen et skin pour peau ? Notre peau pourrait maîtriser la position du lotus ? Que nenni ! Le yoga skin est une technique de maquillage inventée par la make-up artist écossaise Sarah Hill. Elle propose d’augmenter la luminosité du teint, tout en lui conférant un aspect rosé et en conservant son hydratation. Le top ! Pour cela, Sarah Hill conseille de mélanger quelques gouttes (3 ou 4) de fond de teint liquide, une goutte d’huile pour le visage et une goutte d’illuminateur de teint liquide dans le creux de la main. Après avoir bien mélangé le tout, on applique cette préparation sur le visage. À noter que l’application doit être réalisée tout en effectuant de légers massages afin de « réactiver la circulation sanguine » (sic). Instagram : @sarahhillmakeup

Qui osera la cryothérapie? L’hôtel Le Parc Fétan (15 rue de Berder, Larmor-Baden) s’est doté d’une cabine de cryothérapie pour le corps. Idéale pour la préparation ou la récupération physique des sportifs, elle l’est aussi pour nous, les filles, car le froid va améliorer la circulation du sang, libérer des endorphines, casser les graisses, stimuler le collagène et resserrer les pores de la peau.

44

Partir en vacances avec ses savons

Quand les couleurs entrent dans les cosmétiques La couleur entre de plus en plus dans la composition des cosmétiques. Ainsi, Altearah Bio, disponible à l’institut L’Instant M (67 bis avenue de la Marne, Vannes), a mis au point Émotion Couleurs, une gamme de produits cosmétiques composée d’huiles essentielles, permettant d’utiliser l’aromathérapie au quotidien. Quatorze couleurs pour quatorze émotions et promesses de bienêtre différentes.

Des cures phyto complètement à l’Ouest ! En Vendée, Nature & Santé s’engage pour la culture des plantes médicinales et crée la gamme des sept cures Phyto : détox, sommeil, digestion, circulation, anti-stress, défenses naturelles, minceur. Élaborées à partir de plantes 100% françaises, ces cures des compléments alimentaires sous forme d’ampoules ne comprennent aucune plante farfelue, ni formules complexes. Nous, on a déjà réservé notre cure minceur…

Passer aux produits cosmétiques solides, c’est bien. Mais comment les emmener en vacances avec nous ? La marque angevine Un Chat dans La Boutique a eu la bonne idée de créer des pochettes en tissu dans lesquelles glisser nos savons, shampooings, dentifrices, etc. solides. Disponibles à l’épicerie zéro déchet Le Verre Doseur (5 place du Poids Public, Vannes), ils sont parfaits pour partir en week-end au soleil !


urbanne


Urbanne

SANTÉ

FUTUR

DE NOUVEAUX PROJETS pour la fée de la spiruline

Qui dit spiruline marine, dit Marie-Gabrielle Capodano ! À la tête de la Nurserie du Golfe et de Spiru’Breizh, cette passionnée connaît son produit sur le bout des doigts et a toujours de nouveaux projets pour le valoriser.

Il faut oser s’avancer jusqu’au bout de la pointe de Bénance pour rencontrer Marie-Gabrielle Capodano et sa nouvelle Nurserie du Golfe. C’est là que l’entrepreneure a désormais posé ses fioles de spiruline 100% à l’eau de mer et ses nouveaux projets. Car si la Nurserie du Golfe poursuit ses activités d’écloserie d’huîtres et de ferme pédagogique, les locaux, qui abritent le laboratoire où se développe la spiruline, vont héberger de nouvelles activités. « À partir de cet été, il y aura, dans ce nouvel espace, une salle de séminaire pouvant accueillir une trentaine de personnes. Le jardin permettra aussi d’organiser des mariages ou autres événements. En extérieur, on va créer un spa à la spiruline avec vue sur la mer dans lequel on pourra, bien sûr, déguster des huîtres affinées à la spiruline ou agrémentées de caviar végétal marin (des microbilles de spiruline marine, ndlr) », détaille la propriétaire des lieux..

Antioxydant et riche en protéines Car après avoir lancé en 2014, sous le nom de Spiru’Breizh, sa gamme de cosmétiques et sa boisson à base de spiruline marine au Miramar La Cigale, Marie-Gabrielle Capodano poursuit son aventure avec cette cyanobactérie aux mille vertus qu’est la spiruline. « Ses deux composants essentiels sont le bêta-carotène 46

pour la protéger et la phycocyanine pour la réparer. C’est cet élément qui nous intéresse vraiment. » La spiruline marine de Marie-Gabrielle Capodano se développe dans un plasma marin, de l’eau de mer pure, sans pesticide, ni micro-organisme, et a un pouvoir antioxydant important. Déclinée en crème pour les mains, savons, masques, mais aussi ingrédients de cuisine - le Miramar l’utilise dans ses recettes -, la spiruline connaît diverses utilisations. « Elle a été désignée super-aliment par l’Organisation mondiale de la santé et elle est reconnue par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, ndlr) pour réduire la malnutrition dans le monde. Pour cent grammes de spiruline, il y a entre 50 et 70% de protéines. » Avec la saison qui approche, nul doute que Marie-Gabrielle Capodano se fera un plaisir de faire découvrir son or vert et ses applications aux visiteurs. ¢

Nurserie du Golfe Pointe de Bénance, Sarzeau 06 79 93 84 54

www.spiruline-marine.fr


urbanne


Beauté

SÉLECTION

BEAUTÉ

UN AIR PRINTANIER dans ma salle de bains

48


Eau de toilette Immortelle des Dunes et baume ultra régénérant pour le visage - F.H. Le Rai Leroy Fragrances - 11 rue St Guénhaël, Vannes • Crème visage Sublime et sérum visage Sérénité d’Altearah Bio - L’Instant M - 67 bis avenue de la Marne, Vannes • Savon Fou à la fleur de géranium de Kerzon et trousse Pretty Useful Tools de Wild and Wolf (plusieurs coloris) - Olsons - 26 rue des Vierges, Vannes • Crème Océanique pour les mains à base de spiruline marine - Spiru’Breizh - www.spiruline-marine. fr • Huile démaquillante solide Nüe de Pachamamaï - Le Verre Doseur - 5 place du Poids Public, Vannes • Vernis à ongles et rouge à lèvres mat ArtDeco - Institut Cristal Beauté - Place des Trinitaires, Sarzeau • Gommage corps Océane à la pulpe de coco de Enatae - Institut Cristal Beauté - Place des Trinitaires, Sarzeau • Huile de soin au chanvre bio et shampooing solide aux orties - Ma Kibell - 3 rue de la Monnaie, Vannes • Savon surgras exfoliant Anisé de la Savonnerie Aubergine sur un carré démaquillant lavable Le Verre Doseur - 5 place du Poids Public, Vannes

urbanne


Eco

RESPONSABLE

CONSO

ZÉRO DÉCHET dans ma salle de bains

Bouteilles de shampooing, emballages en plastique, cotons démaquillants… Notre salle de bains mériterait de devenir un peu plus écolo. Avec l’aide de Dorothée Lebargy de la boutique zéro déchet vannetaise Le Verre Doseur, voici nos quatre petits conseils pour y arriver.

Soyez solides !

Fini les cotons démaquillants !

Les huiles végétales migrent vers la salle de bains

Des brosses à dents recyclables

On ne fait pas ici référence à votre détermination, mais aux produits que vous choisissez. De plus en plus, on trouve dans les étals de nos boutiques préférées des cosmétiques solides : savon pour se laver bien sûr, mais aussi déodorants, shampooings, masques pour le visage, dentifrices… « Il existe aussi de plus en plus de savonneries locales. Qui dit circuit court, dit moins de transport. » Moins de plastique et moins de pollution, que demander de plus…

Les huiles végétales ne se cantonnent pas seulement à la cuisine, elles ont aussi un intérêt dans notre salle de bains. On les trouve, toujours sous une forme solide, pour se démaquiller (huile de coco), pour hydrater sa peau (huile de jojoba)… Et pour être totalement zéro déchet, n’oubliez pas de prendre un pot en verre pour aller chercher votre huile solide.

On se débarrasse de ses cotons démaquillants jetables et on passe aux cotons lavables. Réutilisables en moyenne deux à trois cents fois, ils se nettoient en machine entre 30° et 40°C. « Ils sont vraiment efficaces. Sous forme de cotons, de mini-gants, de lavettes, ils correspondent à chacune. C’est souvent par eux que commence la prise de conscience. » Quand on sait qu’une fille peut utiliser deux mille cotons par an et que dix cotons lavables remplacent quatre mille cotons jetables, la planète nous remerciera.

Nous consommons, en moyenne, trois cents brosses à dents durant notre vie. Or, ce produit n’est pas du tout recyclé. C’est peut-être le moment de choisir notre brosse à dents avec un regard plus « vert ». Certaines sont en bambou et compostables, d’autres sont en plastique recyclé. Et toutes lavent les dents parfaitement bien ! ¢ Le Verre Doseur 5 place du Poids Public, Vannes 09 86 18 83 51

leverredoseur.fr

50


urbanne


Urbanne

RENCONTRE

INTERVIEW

THOMAS COVILLE «Audacieux et ambitieux»

Après dix-huit mois de gestation, le nouveau trimaran géant de Thomas Coville est sorti des chantiers Multiplast, à Vannes. Toujours plus vite, plus loin. L’aventure sur les mers du globe continue pour le skipper. Version XXL.

Thomas Coville nous l’avait confié, lorsqu’il avait battu le record du tour de monde en solitaire en moins de cinquante jours. Sans cette réussite, son nouveau bateau n’aurait pas été le même. Le 18 mars dernier, il a mis à l’eau Sodebo Ultim 3 dans le port de Vannes. Un bateau qu’il présente comme une nouvelle philosophie, une philosophie « qui fait trente-deux mètres de long, vingt-trois de large et trente-quatre de haut ». « La mise à l’eau est un moment fort et symbolique dans la vie d’un bateau. Jusqu’à maintenant, c’était une idée, un concept. On va enfin introduire les éléments extérieurs, la vraie vie, le vent, l’eau, la nature, naviguer, voler, lance-t-il. De la technique, on passe au vivant. Avec ce bateau atypique, je suis assez enthousiaste et impatient de me voir réagir à d’autres sensations, dont ma manière de barrer le bateau. La beauté du geste, c’est d’avoir accepté de ne pas tout savoir. » Sodebo Ultim 3 est le dernier-né de la classe des géants qui s’affrontent sur toutes les mers du globe. Un concept qui voit le cockpit de manœuvre avancer de sept mètres pour être placé devant le mât. Du jamais vu. Cette rupture est le fruit des cogitations du cabinet d’architecture navale Bañuls Design. L’équipe a conduit

52

un raisonnement apparemment simple : il faut partir de la voilure. Comment améliorer le rendement de ce « moteur », tout en optimisant son interaction avec les coques ? Descendre la grand-voile au ras du pont - ce qui impose d’avancer la nacelle de commande en avant du mât - permet en théorie d’entrer dans un extraordinaire cercle vertueux : centrage des poids, amélioration du rendement de la voilure par l’augmentation de la rigidité de la plateforme, amélioration de l’aérodynamisme, abaissement du centre de gravité, etc. D’une logique a priori imparable, cette formule a vite séduit Thomas et les dirigeants de Sodebo. « Je savais déjà que, pour être compétitif, il me faudrait un nouveau support, souligne le navigateur de Locmariaquer. J’aime cette veille technologique qui m’impose une ouverture et une curiosité tous azimuts et sans barrières. Penser autrement, c’est aussi expérimenter ce qui se fait ailleurs, comme en aéronautique ou dans l’automobile. Ce projet a rapproché plusieurs mondes : l’aéronautique, la voiture, la moto. On a l’impression d’être pionnier et de passer un cap, mais nous sommes simplement allés chercher cette réflexion qui existe dans d’autres milieux. » Première épreuve, une course en double, la Brest Atlantiques, qui partira de Brest au début du mois de novembre. ¢


de Practice • Parcours 9 trous Cours de Golf • Restaurant

GOLF

VANNES

ATLANTHEIX

ZA d’Atlantheix Imp. Surcouf 56450 THEIX-NOYALO 02 97 26 47 51

contact@golfvannes-atlantheix.com

www.golfvannes-atlantheix.com urbanne


Urbanne

EN CUISINE

LE HOMARD CHAVIRANT de L’Amarré

RECETTE

À quelques pas du port et de l’ancien cinéma Eden, Cécile Hélleu et Nicolas Sfintescu, que nous avions rencontrés alors qu’ils venaient juste de poser leurs valises dans la jolie maison bourgeoise transformée en restaurant, nous ont ouvert les portes de leur cuisine. Sans surprise, lorsque nous avons demandé à Nicolas quel produit de saison il voulait cuisiner pour nous en deux façons, il s’est dirigé tout droit vers un produit de la mer. L’un des premiers homards de la saison - une femelle, pour les œufs - qu’il est allé acheter, comme tous les jours, au marché. Le couple est amoureux des jolis produits locaux. Légumes et laitages de fermes partenaires, poisson ultra frais et cueillette sauvage pour Nicolas, vins nature pour Cécile. « Cela fait vingt-cinq ans que je travaille avec ces vignerons que je connais. Des hommes et des femmes qui ont voulu faire des produits vivants, non standardisés. Une génération qui est revenue à l’essence de ce qu’est un vin », détaille-t-elle. Des vins qu’elle propose en fonction du repas. « Le deal est simple, ici, sourit-elle. Si ça ne vous plaît pas, on change. » Le concept du restaurant, lui, évolue. Fini le service du midi pour mieux développer l’heure sacrée de l’apéro, le soir, bien à l’abri dans le jardin de ville pour profiter des derniers rayons du soleil. Une carte de tapas est en cours d’élaboration. La soirée s’étire jusqu’après le théâtre ou le cinéma, pour ceux qui ont envie de dîner plus tard. L’Amarré 6 rue Pasteur, Vannes 02 97 66 59 89 54


Homard, asperge et beurre blanc Les conseils du chef « Le truc, pour ne pas rater le beurre blanc, c’est de ne pas le faire trop chauffer. Il faut toujours garder la main posée sur le côté de la casserole. Si elle devient trop chaude, il faut la retirer du feu en continuant de battre avec le fouet. Il faut former des ‘’huit’’, très vite, comme pour toutes les émulsions. On rectifie ensuite la sauce en ajoutant sel et poivre. » « J’utilise du beurre doux pour pouvoir contrôler précisément la dose de sel. Il faut utiliser de préférence un beurre au lait cru, qu’il est plus facile de monter pour réaliser cette sauce. »

Ingrédients

Pour quatre personnes Douze asperges blanches Les pinces d’un homard d’environ 1,2 kg Une échalote Un demi-verre de vin blanc sec Le jus d’un citron 100 g de beurre doux Sel, poivre Oxalis

Progression • Éplucher les asperges et les faire cuire à la vapeur environ six minutes. • Placer les pinces de homard entre six et sept minutes dans de l’eau bouillante salée. Plonger aussitôt après les pinces dans la glace pour arrêter la cuisson.

« On peut ajouter des œufs de homard à cette recette. Ils ont un goût assez fort, très iodé. Pour ceux qui aiment, on peut les utiliser crus. Ils sont en plus très beaux. » « J’ai choisi un homard de casier. C’est important qu’il n’ait pas traîné en vivier. Pour choisir un beau homard, il faut qu’il ait des antennes complètes, et fines au bout. »

• Ciseler l’échalote et faire réduire de moitié avec le vin blanc et le citron pendant environ une demi-heure. Monter ensuite le beurre blanc en y ajoutant le beurre bien froid coupé en petits morceaux.

Dressage • Placer au fond de l’assiette les asperges cuites à la vapeur. Déposer un peu de beurre blanc, les morceaux de pince, découper et terminer avec un peu d’oxalis.

L’avis du chef sur cette recette

« C’est une belle assiette de saison, le beurre blanc se marie aussi bien avec l’asperge que le homard. »

urbanne


Urbanne

EN CUISINE

Comme une paella

Les conseils du chef « Il ne faut pas trop faire revenir les carapaces, ce qui risque de leur donner un goût désagréable. Il faut mouiller largement et ensuite faire preuve de patience, le temps que les saveurs infusent. » « La cuisson du riz vénéré demande de l’attention. Il doit rester un tout petit peu de jus dans le riz en fin de cuisson. Il peut se préparer à l’avance et se régénérer avec un peu de jus brûlant. » « Il faut choisir une lotte bien ferme, à la chair translucide. Le poisson ne rendra pas d’eau et se tiendra mieux à la cuisson. » « Les coquillages s’ouvrent en quelques secondes. Il vaut mieux cuire chaque espèce à part pour éviter la surcuisson. »

Ingrédients

Pour quatre personnes Queue, tête et corail d’un homard d’1,2 kg. Palourdes. Coques. 150 g de lotte pour former quatre petits médaillons. 50 g de beurre. Huile d’olive. Oignon. Carotte. Céleri branche. Criste marine. Nombril de Vénus. Riz vénéré. Piment fumé (en boutique espagnole)

Progression • Cuire le homard dans une eau salée bouillante. Plonger aussitôt dans de l’eau glacée salée. Décoller la chair. • Réaliser un jus (20 cl) avec la carcasse en la coupant en petits morceaux. La faire revenir dans une casserole avec de l’huile d’olive pendant quelques minutes. Ajouter la garniture aromatique émincée (oignon, carotte, céleri branche) et une pincée de sel. Laisser cuire à couvert à feu moyen pour faire suer l’eau de végétation. Mouiller largement à hauteur avec un fumet de poisson ou de l’eau. Laisser infuser à feu très doux pendant trois heures. Filtrer ensuite le jus au travers d’une étamine ou d’un linge. • Cuire le riz vénéré comme un risotto en le faisant nacrer avec l’oignon ciselé et l’huile d’olive. Mouiller à hauteur avec le jus de homard et faire cuire environ quarante minutes. Rectifier l’assaisonnement au bout

56

de vingt-cinq minutes. Ajouter un peu de jus si besoin. • Former de jolis petits médaillons avec la lotte en utilisant de la ficelle de cuisine. Les faire rôtir et bien colorer avec de l’huile d’olive sur une seule face dans une poêle bien chaude. • Ouvrir chacun des coquillages dans une casserole avec un fond d’eau. • Réaliser la sauce en faisant réduire de moitié 40 cl de jus de homard dans une casserole et en y ajoutant le corail de homard et le beurre. Mixer. La sauce doit prendre une belle teinte rouge.

Dressage • Réchauffer rapidement le homard à la vapeur. Placer le riz dans un cercle. Déposer dessus le homard coupé en médaillons. Ajouter les coquillages, les médaillons de lotte et les herbes marines.

L’avis du chef

« Tout le monde ou presque aime la paella. L’idée est ici de la travailler avec des produits locaux : le homard bleu, la palourde, les coques, les herbes marines. C’est un plat qui a l’air très simple, mais qui demande beaucoup de travail et pas mal de techniques différentes. »


urbanne


Déco

58

VISITE PRIVÉE


VISITE

COUP DE CŒUR ABSOLU Vue sur les îles du golfe du Morbihan

Avez-vous déjà eu un coup de cœur pour une maison ? Pour Sylvie, on peut même parler de coup de foudre. En passant le seuil de cette ancienne maison de capitaine totalement réhabilitée à Séné, la magie a opéré instantanément. Il faut dire que le regard de la future propriétaire s’est perdu directement dans l’horizon et l’enchevêtrement des îles du golfe. « Pour moi, ça a été immédiat. Je me suis sentie immédiatement chez moi », se rappelle-t-elle. Pour Dominique, son mari, les choses se sont faites de manières plus scientifiques. Plus raisonnables. La maison est-elle directement au bord de l’eau ? Y a-t-il une plage à proximité ? Est-on à l’abri des regards ? Pour chaque question, la case « oui » est cochée. « C’est en fait exactement le rêve que je faisais », souligne-t-il. La situation est idéale, et la maison a été totalement restaurée dans les règles de l’art. « En fait, de la maison d’origine, il n’est resté ou presque que les murs, explique Dominique. Tout a été refait, des sols à la charpente. » La façade conserve ses grandes fenêtres aux linteaux de granit, qui en font tout le charme. Pour le reste, toute la demeure est résolument entrée dans le XXIe siècle. Chauffage par le sol, installation domotique qui permet de piloter éclairage et prises de courant à distance... « J’ai juste fait ajouter une commande pour le chauffage, s’amuse le propriétaire, pour que la maison soit toujours agréable lorsque nous arrivons. » Mais en cas de coup de froid, les propriétaires peuvent compter sur la cheminée qui habille et anime l’un des murs de l’immense pièce à vivre. L’intégration de la cuisine Leicht, aux lignes modernes mais discrètes, est parfaitement réussie. Le grand nombre de rangements y est pour quelque chose. Tout le superflu est dissimulé dans les placards de la cuisine ou de l’immense arrière-cuisine contiguë.

urbanne


Déco

VISITE PRIVÉE

Partout, dans toutes les pièces, le seul horizon est celui de la mer. La nouvelle avancée et ses immenses baies ne viennent pas gâcher le spectacle. C’est là qu’une très belle table a été installée. « C’est le seul endroit au monde où l’on mange côte à côte, ici, avec mon mari », sourit la propriétaire en regardant la mer se retirer. La très belle idée a été d’insérer une verrière au plafond de cette avancée. Elle apporte une jolie lumière naturelle quand le temps vire au gris - ce qui est évidemment très rare. Le puits de lumière, ainsi que la verrière, sont dotés de stores - électriques - pour atténuer les rayons trop ardents du

60

soleil. Tout à côté, une pièce fait office de bureau - vue sur mer - et de chambre d’appoint. « Nous envisageons de l’utiliser pour nous, d’ici quelques années, mais pour l’instant, nous préférons être à l’étage », glisse Dominique. Et on le comprend. La suite parentale offre à la fois deux immenses fenêtres sur le golfe ainsi qu’un accès à une discrète petite terrasse, totalement privative. La salle de douche est à l’image des travaux de réaménagement effectués dans l’ensemble de la maison : épurée et pleine de rangements.


TOUTE NOTRE EXPERIENCE AU SERVICE DE VOTRE PROJET !

BIENS À VENDRE

BIENS VENDUS

Château Vannes

Maison Ile aux moines « pieds dans l’eau » AGENCE INDÉPENDANTE

Maison Séné Plage

Maison Baden Vue Golfe du Morbihan

Maison Vannes

Maison de Capitaine Séné

ESTIMATION GRATUITE

< ACHAT I VENTE I GESTION I SERVICE >

8 bis rue Thiers VANNES

NOS SERVICES

aim@aim-immobilier.fr

Tél. : 02 97 54 21 90 VA N N E S - P O R T

urbanne


Déco

VISITE PRIVÉE

Une autre chambre se situe à ce niveau, mais la dernière surprise offerte par la vénérable demeure se trouve au deuxième étage, sous les toits. La pièce a été aménagée en dortoir qui occupe toute la surface au sol de la maison. Là encore, deux immenses fenêtres de toit offrent une vue inédite sur le golfe du Morbihan. Le jardin, enclos de murs qui le préserve du vent et des embruns, débouche sur la mer. Une petite porte en fer forgé invite à aller plus loin. C’est là qu’on découvre le jardin secret, ou, plutôt, la terrasse secrète du lieu. Juste au-dessus du chemin des douaniers, à l’abri des regards, de vieilles dalles en terre cuite n’attendent que les beaux jours pour y recevoir quelques transats. Il paraît que le coucher de soleil y est toujours changeant... Cette maison a été vendue par l’intermédiaire de l’agence AIM Immobilier 8 bis rue Thiers, Vannes - 02 97 54 21 90

AIM-immobilier.fr

62


GALERIE CECILE LOIRET art contemporain Tableaux - Photos - dessins - gravures - sculptures Antoine Schneck

Christophe Bonacorsi

Michel Lablais

Dany Guèble

Jean-François Baudé

Fragment de regard silencieux - Jean-François Baudé - fusains et monotypes - 5 avril-25 mai 2019 Illustrations - Yves Cotten/Chas Laborde/André Derain - Illustrations originales d’ouvrages - 1er juin-6 juillet 2019 Des mégalithes et des hommes - exposition collective - 12 juillet-28 septembre 19 rue Noé - 56000 Vannes 02 97 26 25 12 - 06 22 28 93 95 contact@galerie-cecileloiret.fr galerie-cecileloiret.fr

mardi-samedi 10h-13h 15h-19h ouverture possible sur rendez-vous

urbanne


Urbanne

PASSION PISCINE

PASSION PISCINE Créateur

Faire construire sa piscine dans les endroits les plus inattendus est aujourd’hui possible, grâce au savoirfaire de Passion Piscine, toujours en quête d’innovation. « Nous répondons à toutes les problématiques, que l’espace soit restreint, en pente, ou dans une cour intérieure », assure Michel Saux, le dirigeant de l’entreprise. Imaginée pour vous, chaque création Passion Piscine est le reflet de votre personnalité : nouvelles tendances, nouvelles envies, piscine miroir, couloir de nage, piscine carrée... Passion Piscine s’est imposé sur le marché en tant que constructeur créateur et agit toujours avec une approche de qualité, respectueuse de l’environnement, visant à valoriser le patrimoine.

64


Publi-communiqué

Les moyens humains et matériels

Le dépôt Passion Piscine Zone de Kermelin à Saint-Avé

Passion Piscine est une entreprise à échelle humaine. Elle est composée de cinq techniciens, deux secrétaires et un commercial. Dans l’optique de fournir un travail de qualité chez ses clients, Michel Saux assure à ses équipes un investissement permanent tout au long de l’année sur le matériel de dernière génération : « J’attache une importance toute particulière à mettre mes salariés dans les meilleures conditions de travail qui soient, et ce sont des choses que les clients remarquent et apprécient », ajoute-t-il.

La proximité avec ses clients Passion Piscine souhaite se positionner comme une entreprise au service de ses clients afin de se démarquer de ses concurrents présents sur le marché. « Accroître la proximité avec nos clients est une priorité, et nos clients nous le rendent bien, ils sont nos meilleurs ambassadeurs, souligne Michel Saux. Nous avons de nombreux retours clients nous faisant part de leur satisfaction, tant avec le personnel au magasin qu’avec les techniciens sur les chantiers. Je vous invite à consulter les avis sur notre site internet www.passionpiscine.fr. » Une relation qui s’installe sur le long terme, puisque les techniciens de l’entreprise sont amenés à revenir effectuer l’entretien courant deux fois par an.

Innovation : en route vers la piscine connectée ! Si la domotique est une technologie relativement nouvelle dans ce métier, elle présente de nombreux intérêts pour le client. En effet, elle permet de piloter à distance la qualité de l’eau, sa température, son niveau, l’éclairage de la piscine et bien d’autres paramètres. Les piscines sont en effet devenues bien plus que de simple lieux de baignade, elles sont en phase avec l’évolution de la demande : convivialité, détente et bien-être à domicile.

Passion Piscine est membre actif de la FPP (Fédération des professionnels de la piscine) et siège à la commission qualité. Passion Piscine est également titulaire du label Propiscines® qualifié et d’une certification Socotec (Société de contrôle technique et d’expertise de la construction). Dans le but de protéger au mieux ses clients, Passion Piscine est titulaire d’une assurance décennale et d’une responsabilité civile française AXA BTP. Ces certifications sont le fruit d’une politique de formation interne permanente, assurant la maîtrise des procédés et leur mise en œuvre sur le terrain, ayant pour finalité la satisfaction client.

Passion Piscine 2 rue de Kerlis, Saint-Avé 02 97 45 70 70

www.passionpiscine.fr urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

ETHNIQUE et épuré

Canapé Impulse - Sits (L: de 156 à 236 cm, plus de 200 tissus au choix, existe en cuir) La Maison de Sophie ZA Le Clos Salomon, Saint-Armel

Suspension Pale - Georges Store Maison Alfred & Louisa 11 ZA de Mané Lenn, Crac’h

Vase en bambou noir et jaune - Madam Stoltz

Lampe en jute naturel et noir - Madam Stoltz

Maison Alfred & Louisa 11 ZA de Mané Lenn, Crac’h

Fauteuil Chenille Madam Stoltz Maison Alfred & Louisa 11 ZA de Mané Lenn, Crac’h

Lampe singe (version extérieur-intérieur) Nox 4 rue des Chanoines, Vannes 66

Stool capitonné La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes


Papier peint créé par Concept’Home Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

Fauteuil lounge Torrance Dutchbone La Maison de Sophie ZA Le Clos Salomon, Saint-Armel

Vase Line droit - Bensimon Olsons 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Table bois Jardi + 5 rue de la Bourdonnaie (ZA Atlantheix), Theix

Stool blanc La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Saladier en fonte - Broste Copenhagen Maison Alfred & Louisa 11 ZA de Mané Lenn, Crac’h

Composition modulable en noyer Le Cèdre 11 rue des Vierges, Vannes urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

VARIATIONS EN BLEU Vase brut large - Bensimon Olsons 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Papier peint créé par Concept’Home Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

Meo by Antonino Sciortino Serax Olsons 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Armoire post industrielle vintage Jardi + 5 rue de la Bourdonnaie (ZA Atlantheix), Theix

Planche à découper en émail Soul 7 rue des Vierges, Vannes

Tasse Soul 7 rue des Vierges, Vannes

Bougie parfumée Fleur de mimosa - Kerzon Olsons 26 rue des Vierges, Vannes / 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Fauteuil vintage Nox 4 rue des Chanoines, Vannes

Chaise XXL extérieur La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes 68


4, rue des chanoines

-

02 90 79 99 77 -

VANNES Centre-ville

(porte prison)

vannes@noxdeco.com

urbanne


Papier peint Ressource Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

Miroir Folding Mobuscule In-pHi Design mobuscule.com / inphidesign.com

Table bois contemporaine Jardi + 5 rue de la Bourdonnaie (ZA Atlantheix), Theix

DOUCES MATIÈRES

Tasses à facettes Cécilon Céramique La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Chat porte-bonheur Soul 7 rue des Vierges, Vannes

Coussins - Madam Stoltz Maison Alfred & Louisa 11 ZA de Mané Lenn, Crac’h 70

Chaise hêtre 1960 Influences-Design XXe La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Commode chêne et rotin 1950 Influences-Design XXe La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Canapé monobloc (possibilité de composition) Nox 4 rue des Chanoines, Vannes


Collection Printemps & Eté 2019

10 Rue Saint-Nicolas, 56000 Vannes 02 97 54 33 26

Mobilier & décoration

Z.A Le Clos Salomon - 56450 SAINT ARMEL (10mn de Vannes Presqu’île de Rhuys - Axe Vannes / Sarzeau) Tel : 02 97 43 94 80 maisondesophie56@orange.fr www.maisondesophie.fr urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

TENDANCE VÉGÉTALE Dino Mobuscule / In-pHi Design mobuscule.com / inphidesign. com

Décoration murale Jardi + 5 rue de la Bourdonnaie (ZA Atlantheix), Theix

Décoration murale poisson en bois flotté (130x70) La Maison de Sophie ZA Le Clos Salomon, Saint-Armel

Bougie parfumée végétale Geodesis La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes Luminaire tripode Jardi + 5 rue de la Bourdonnaie (ZA Atlantheix), Theix

Fauteuil - Desirée Silea Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

72

Coussin Monkey - Harmony Nox 4 rue des Chanoines, Vannes

Cactus (plusieurs coloris) Mobuscule In-pHi Design mobuscule.com / inphidesign.com

Vase Cactus by Marie Michielssen - Serax Olsons 62 avenue des Druides, Carnac Plage

Tapis intérieur-extérieur La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes


Deux adresses pour mieux vous servir :

6 rue Lenn Vihan Résidence MIRAMAR La Cigale - 56640 ARZON 21 place François Mitterrand - 56890 Saint-Avé Tél : 06 71 03 66 23 - 02 97 60 77 37 - Email: fun.images@wanadoo.fr - www. sabine-laurent-rannou.fr urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

CARNET D’INSPIRATIONS

Papier peint Ressource Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

Fauteuil pivotant en cuir (structure acier) Le Cèdre 22 route de Nantes, Séné

Fauteuil - Desirée Concept’Home 22 route de Nantes, Séné

Coussin laine et coton La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Miroir La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

Bloc-porte en bois La Maison Verlinde 1 place du Maréchal Lyautey, Vannes

74

Console table Barbier en frêne - Zuiver (20x35x74 cm, portes coulissantes) La Maison de Sophie ZA Le Clos Salomon, Saint-Armel


LE S

BEAU X J O U R S MAISON

ALFRED&LOUI SA

DÉCORATION + OBJETS INSOLITES + CONSEIL EN AMÉNAGEMENT + AMEUBLEMENT

11 ZA MANÉ LENN 56950 CRAC’H 02 97 80 04 27 www.maison-alfred-et-louisa.fr

SUIVEZ-NOUS ! urbanne


Evasion

LES POUILLES

ÉVASION

LES POUILLES Les richesses du talon de la botte Une région de plaines et de quelques vallons coincée entre la mer Adriatique et la mer Ionienne. Un endroit qui concentre toute la chaleur de l’Italie, dans tous les sens du terme. Paysage, gastronomie, culture, l’extrême sud de la péninsule est à découvrir absolument.

De très belles plages sur la côte sud, des champs d’olivier à perte de vue, des églises par centaines - toutes plus belles les unes que les autres - une très bonne cuisine, et des habitants très accueillants, les Pouilles sauront vous charmer.

Nos coups de cœur

Alberobello, la cité des « trulli », petites maisons circulaires avec un toit conique. Cet endroit merveilleux mérite d’y passer quelques nuits. Alberobello a été classé au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1996. Ostuni, la ville blanche, sur les collines… Se perdre dans les ruelles, au détour des nombreux escaliers cernés de jolis balcons, est une activité des plus attrayantes ! Une multitude de petites boutiques et de bars font bouger la nuit pendant la période estivale. Polignano a mare, un très beau village de pêcheurs avec sa vieille ville perchée sur une falaise surplombant la mer, magique ! Entourée par une côte déchiquetée, la cité ancienne révèle quelques vestiges des cultures méditerranéennes passées qui se sont arrêtées ici : arabe, byzantine, espagnole... Vieste et le Gargano, un promontoire montagneux qui s’enfonce dans la mer. La forêt ombrienne vaut le détour pour sa nature luxuriante et généreuse. Les plages dorées et les fonds marins incroyables séduiront aussi bien les adeptes de farniente que ceux de plongée. La ville de Vieste, accrochée à flanc de montagne audessus de la mer, est hors du temps et très prisé des Italiens en été. 76


© Roberto Mainardi

À faire côté terre

Castel del Monte, le chef-d’oeuvre de Frédéric II, isolé sur une colline des Murges, intrigue par sa forme octogonale, qui rappelle la couronne impériale. Ce château figure au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996. Un mystère l’entoure : on ignore la raison de sa construction. Forteresse, résidence, lieu mystique ? Quoi qu’il en soit, le charme est là.

À faire côté mer

L’aire marine protégée di Torre Guaceto. Des plages de sable fin, abritées par des promontoires rocheux aux eaux cristallines, de longues dunes, des lagunes sillonnées de sentiers, une faune et une flore typique... Cette réserve se visite aussi sous l’eau. Les fonds marins préservés, d’une richesse incroyable, valent bien de se mouiller.

Quand y aller

Avec ce climat méditerranéen, la meilleure période s’étend d’avril à fin octobre. Attention, l’été peut être très chaud et très touristique.

Nos conseils

Prévoyez plusieurs jours dans le même logement, sur deux endroits seulement. Il est très facile de rayonner autour, en passant d’une petite cité à l’autre. Evitez l’autoroute et préférez les petites routes, plus simple pour y circuler. Les Italiens conduisent vite, mais inutile de stresser : s’ils collent sur la route, cela veut dire qu’il faut se mettre à droite… Il est surtout conseillé de se garer en dehors des centres historiques. On évite quelques sueurs froides.

Juste à côté

Une étape à ne pas manquer, en dehors des Pouilles, en Basilicate Matera, la ville des Sassi (maisons troglodytiques) aussi appelée la « deuxième Bethléem » et qui fut le décor de films comme la Passion du Christ, une pure merveille.

On ramène quoi ?

Tout ! Des vins rouges aux cépages inconnus en France, de l’huile d’olive « maison » au hasard d’une rencontre, des « orechiette » (pâtes en forme de petites oreilles), de l’origan, des tomates séchées : le paradis pour ramener des saveurs d’Italie!

Comment s’y rendre ?

Cette nouvelle destination au départ de Nantes opérera à partir du 24 juin avec la compagnie easyJet. Comptez 2h30 de vol, à raison de deux vols par semaine, les lundis et les jeudis urbanne


Urbanne

ESSAI AUTO

ESSAI

MAZDA 3

LA NOUVELLE HYBRIDE La dernière-née de Mazda a tout pour convaincre. La Mazda 3 adopte un style clairement sportif, avec une ligne très graphique. Présentée ici dans sa version M Hybrid, avec un moteur essence de 122 ch et une peinture métallisée Soul Red Crystal, c’est une petite pépite. Une jolie hybride, testée pour nous par Sabine Rannou, la photographe du Studio Fun Images.

Qu’avez-vous pensé de cette Mazda au premier coup d’œil ? J’ai trouvé le design très joli : graphique, linéaire et épuré. C’est quelque chose que j’ai vraiment retrouvé à l’intérieur de l’habitacle aussi. Ce design donne une vraie sensation d’espace, c’est très agréable. Et puis, en plus, j’adore son rouge ! Comment s’est passée la prise en main ? La voiture est très intuitive, donc ça a été très facile. On est bien installé dans les sièges, et puis, la voiture réagit bien. La direction est précise, et ce, quelle que soit la vitesse. Ça en fait une voiture très agréable à conduire, en ville comme sur route ouverte. Et une fois en route, justement, qu’avez-vous ressenti ? Je me suis tout de suite sentie très en sécurité. On n’est pas balancé d’un côté et de l’autre de la voiture. En plus, elle est très silencieuse. En cela, le côté hybride est un vrai plus. J’ai seulement été un peu perturbée par le champ de vision au départ, mais je pense que c’est une question d’habitude. Au niveau des équipements et de la finition, avez-vous été conquise ? Complètement. On sent que la voiture a été travaillée dans le détail. Et puis, elle est très bien pensée : les nombreux coffres 78

dissimulés, l’accoudoir posé juste au bon endroit, etc. C’est une voiture pratique et très design. Le petit détail qui fait la différence ? Il y en a plusieurs, mais j’ai surtout apprécié le joystick de navigation qui est très facile à utiliser. Et aussi : le volant. Doux au toucher, il est très agréable. À qui conseilleriez-vous cette Mazda 3 ? À de jeunes personnes qui ont de longs trajets à faire. Son espace et sa maniabilité la rendent parfaite pour les grandes évasions, même avec de jeunes enfants. En plus, il y a un grand coffre parfait pour y déposer toutes mes valises ! (rires) Où iriez-vous avec cette voiture ? Je partirais pour un long trajet. On se sent vraiment en sécurité à l’intérieur, donc je me verrais partir loin. Où exactement, je ne sais pas encore…

PARC LANN AUTOMOBILES Z.C. de Parc Lann, Vannes 02 97 40 26 00


Maison CHAUCHARD Père & Fils Artisan - Producteur - Transformateur Depuis 1990

is n fra umo du sa l Rouge e in e Orig sse Lab Eco

• Saumon fumé au hêtre vert, salé au sel de Guérande, tranchage manuel. • Conserverie de produits de la mer & rivière. • Produits traiteurs à base de saumon fumé. • Pomotions Printemps 2019 - du 01/04 au 30/06/19 Retrouvez toutes les informations sur notre site.

:

BOUTIQUE EN LIGNE : www.fumage-arzon.fr BOUTIQUE NANTES : 4 rue Cassini - Tel : 02 40 80 73 72 BOUTIQUE ARZON : 23 rue centrale - Tel : 02 97 53 80 18 BOUTIQUE SARZEAU : 9 rue du Général de Gaulle - Tel : 02 97 41 86 76 fumagearzon@gmail.com

Livraison à J+1 par transporteur

Emballage isotherme

Paiement sécurisé

urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

23H12

BY LAYLA - DEPUIS JANVIER 2019

Prêt-à-porter féminin 23h12, c’est l’heure de la découverte ! Car entrer dans cette boutique, c’est pénétrer dans l’univers de Layla, à la fois poétique et décalé. Elle, qui associe des pièces d’occasion à des neuves, propose des vêtements uniques, en peu de tailles et de modèles : des imprimés différents, des coupes peu communes, des associations de matières que l’on n’imagine pas, le tout dessiné par des créateurs français, espagnols, suédois… Toujours à la recherche de nouveautés, elle choisit ses pièces en pensant à ses clientes. Le + : des cartes et bijoux sympas à (s’)offrir ! Mantra : « Des pièces originales, une attention aux détails » 28 rue du Lieutenant-Colonel Maury, Vannes - 06 79 56 94 72 Du mardi au samedi : 10h30-19h www.23h12leshop.wordpress.com / Facebook : 23h12 / Instagram : @23h12leshop

Sabine & Laurent Rannou BY SABINE ET LAURENT - DEPUIS AVRIL 2019

Bleu Céleste

BY CORINNE - DEPUIS OCTOBRE 2018

Prêt-à-porter féminin Cette adresse multimarques est riche de mille trouvailles pour les femmes de 16 à 86 ans. Les clientes pourront y trouver des vêtements casual chic confortables et ancrés dans un esprit bord de mer. Toujours à la recherche de nouvelles griffes, notamment écoresponsables, Corinne a noué un partenariat solide avec American Vintage, permettant de proposer une large gamme de pièces de cette marque. Accessoires et bijoux viendront compléter les styles les plus tendances ! Le + : des conseils sur-mesure pour un look parfait ! Mantra : « Une mode personnalisée » 11 place Richemont, Sarzeau - 02 97 41 95 53 Du mardi au samedi : 10h-12h30 / 15h-19h. Ouvert les dimanches durant les vacances scolaires et les jours fériés www.bleuceleste.website / Facebook : Bleu Céleste

Golf de Vannes Atlantheix BY JEAN-FRANÇOIS - DEPUIS SEPTEMBRE 2018

Photographie Après un premier point de vente à Saint-Avé, Sabine et Laurent Rannou mettent leurs talents de photographe au service des habitants et vacanciers de la presqu’île de Rhuys. Que vous soyez un particulier (mariages, photos de famille) ou une entreprise (séminaires, photos professionnelles), les deux professionnels sauront réaliser des images qui vous correspondent, tout en vous suggérant d’autres idées. Afin de profiter au maximum du site exceptionnel qu’est la presqu’île, Sabine et Laurent ne feront que des prises de vue en extérieur.

Golf Sur un site fantastique, le golf de Vannes propose trois parcours en un même lieu : un neuf trous homologué, un compact et un Pitch and Putt. Les joueuses et joueurs de tous niveaux peuvent ainsi satisfaire leur passion. Un practice et une zone de petits jeux viennent compléter l’infrastructure. Le golf est un sport ouvert à tous, jeunes et moins jeunes, et les deux professeurs expérimentés permettent de progresser à son rythme. Jusqu’à mi-mai, les portes ouvertes permettent de découvrir le golf. Le + : le restaurant ouvert le midi, 6 jours sur 7.

Mantra : « Notre savoir-faire à votre disposition »

Mantra : « Un parcours technique et ludique, une ambiance décontractée »

Rue de Leen Vihan - Résidence Miramar La Cigale, Arzon - 06 71 03 66 23 Du mardi au samedi : 10h30-13h / 15h-19h www.sabine-laurent-rannou.fr / Facebook : Laurent Sabine Rannou / Instagram : @laurent_rannou 80

Impasse Surcouf, Theix-Noyalo - 02 97 26 47 51 Tous les jours : 8h30-19h www.golfvannes-atlantheix.com / Facebook : Golf de Vannes Atlantheix


Cotélac

BY NATHALIE - DEPUIS OCTOBRE 2018

Prêt-à-porter féminin et masculin À deux pas de son ancienne boutique, Nathalie accueille désormais l’homme et la femme côte à côte dans un nouveau cadre chaleureux. Avec son équipe, Carole et Marjolaine, elles répondent aux attentes de leurs client.e.s, à la recherche de conseils personnalisés. Un vrai métier qui les passionne. Pour cette saison, la créatrice de la marque, Raphaëlle Cavalli, utilise ses matières phares (maille, tricot et lin) qu’elle a plissées, sublimées et travaillées avec une exigence que seul le savoir-faire d’artisans du tissu lyonnais peut satisfaire. À noter : cette boutique a été pensée par l’architecte vannetais Frédéric Glatigny. Mantra : « Prêt-à-porter designer » 2 ter rue Saint-Nicolas, Vannes - 02 97 42 74 14 Du mardi au samedi : 10h-13h / 14h-19h www.cotelac.fr / Facebook : Cotélac / Instagram : @cotelac_officiel

Colette à la Plage

BY EMMANUELLE - DEPUIS DÉCEMBRE 2018

Acoté

BY NATHALIE - DEPUIS OCTOBRE 2018

Prêt-à-porter féminin Un univers expressif et décalé, un brin vintage, voilà ce qui vient à l’esprit lorsque l’on pousse la porte de cette boutique. Le regard espiègle de la styliste navigue sans cesse entre la nature et la ville, ce qui donne à cette marque un côté frais et naturel. Des basiques intemporels, des coupes simples mais aussi des imprimés inédits - on aime le Taza - et des couleurs vives font de cette adresse un lieu où l’on a envie de flâner. La clientèle rêveuse et urbaine, avide de belles matières et d’authenticité, saura trouver ici les pièces essentielles à son look. Mantra : « Un côté chic et poétique » 6 rue Saint-Nicolas, Vannes - 02 97 66 01 84 Du mardi au samedi : 10h-13h / 14h-19h www.acoté.com / Facebook : Acoté / Instagram : @acote_officiel

Le Bruit des Vagues BY AGNÈS - DEPUIS NOVEMBRE 2018

Prêt-à-porter féminin Divisée en deux espaces bien distincts, cette adresse est à la fois un dépôt-vente et une boutique multimarques. D’un côté, Emmanuelle reprend vos jolies griffes de moins de trois ans ; de l’autre, elle propose des pièces originales, ni trop classiques, ni trop contemporaines. Son expérience en conseil en image lui permet de dégoter la tenue qui rendra sa cliente unique. Avec une saison qui s’annonce colorée, elle ose les mélanges d’imprimés et va piocher des pièces que vous ne retrouverez pas sur tout le monde. Le tout pour un look décalé et tendance !

Prêt-à-porter féminin Impossible de s’appeler Le Bruit des Vagues et d’être trop loin de la mer ! C’est donc, désormais, à quelques encablures du port - oui, oui on se rapproche du golfe - que la boutique vannetaise se situe. Une adresse encore plus chaleureuse que la précédente avec une jolie tapisserie aux couleurs ocre sur les murs et un tapis d’inspiration mexicaine au sol. Côté marques, il n’y a pas de changement : Agnès choisit en majorité des enseignes françaises, que ce soit pour les accessoires ou les vêtements. On trouvera donc toujours autant de belles choses !

Mantra : « Venez faire vos trouvailles »

Mantra : « De jolies marques et des conseils pour toutes »

2 rue des Orfèvres, Vannes - 09 53 86 41 09 Lundi : 14h30-19h. Du mardi au samedi : 10h30-19h Instagram : @colettealaplage

13 rue Saint-Vincent, Vannes - 09 50 13 24 89 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h. Ouvert le dimanche en saison Facebook : Le Bruit des Vagues / Instagram : @le_bruit_des_vagues / bruitsdesvagues@gmail.com urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

D.K Men Corp. BY KEVIN - DEPUIS FÉVRIER 2019

Ma Kibell

BY CHRISTOPHE - DEPUIS AVRIL 2019

Prêt-à-porter et accessoires masculins Une ambiance chaleureuse, un sourire accueillant, une déco indus’ avec des matériaux brut et de récup’ servent d’écrin aux vêtements et accessoires casual et sportswear que l’on trouve dans cette boutique multimarques. Nos hommes, quel que soit leur âge, craqueront forcément pour un t-shirt à message (on aime celui siglé ‘’J’peux pas, j’ai apéro’’), une chemise, un short ou un bracelet. À la fois français et européens - de la Normandie au Danemark - les produits, peu présents dans le golfe, sont mis en valeur dans un agencement intelligent et créatif.

Cosmétiques Comment intégrer la Bretagne dans nos salles de bains ? En se procurant des cosmétiques naturels à base de produits bretons ! Les ingrédients, emblématiques de la Bretagne, font partie de leur composition : blé noir dans un savon exfoliant, caramel au beurre salé dans un baume à lèvres, sel de Guérande dans un gommage. On trouve aussi d’autres produits moins souvent associés à la région (du kiwi breton dans l’eau micellaire ou de la spiruline dans un gel nettoyant visage). Avec des packagings sympas, une touche d’humour et la possibilité d’acheter au détail ou en vrac, on craque…

Mantra : « Original, moderne et abordable »

Mantra : « Des cosmétiques aux couleurs et aux parfums de la Bretagne »

12 rue Jean-Marie Barré, Auray - 09 83 59 31 64 Du lundi au samedi : 9h30-12h30 / 14h-19h (ouvert en continu l’été) Facebook : D.K Men Corp. / Instagram : @dkmencorp

La Boutique en Bois

BY ALEXANDRE, SOFIA, BETTY... - DEPUIS JUILLET 2018

61 place de la République, Auray - 02 97 31 83 32 Du mardi au samedi : 10h-13h / 14h30-19h www.makibell.com / Facebook : Ma Kibell Morbihan

Trinity Mode & Maison BY PHILIPPE - DEPUIS AVRIL 2019

Mobilier, design, décoration d’intérieur, art Lorsqu’une quinzaine d’artisans locaux décident de se regrouper pour présenter leurs créations, cela donne un lieu de vie consacré à l’univers de la maison dans lequel le ferronnier réalise du mobilier en bois et en fer, la céramiste imagine des vases et le tapissier redonne vie aux fauteuils. Outre les luminaires, sculptures, tableaux et autres curiosités, cette adresse est aussi un lieu animé dans lequel on se retrouve pour créer un terrarium ou simplement rencontrer des artisans. Le + : la possibilité de se procurer des pièces sur-mesure.

Prêt-à-porter, accessoires, déco, maroquinerie, chaussures Ce n’est pas une, mais deux boutiques Trinity qui ouvrent dans la nouvelle galerie Miramar La Cigale ! Avec un espace dédié au prêtà-porter et un autre consacré à la maroquinerie et à la chaussure, chacun aura ainsi plus de visibilité et… plus de produits ! Bien sûr, les habitués retrouveront les marques phares de la maison ; ils y découvriront aussi des exclusivités. Des articles pour des styles différents, toujours choisis avec soin et qui répondent au plus près aux attentes des client.es. Le + : le service de ‘’personal shopper’’ pour une expérience shopping plus humaine.

Mantra : « Pour un intérieur chic et atypique »

Mantra : « More than a store (plus qu’une boutique) »

Rue Yves de Kerguelen (ZA de Kerbois), Auray - 07 82 72 17 68 Du mardi au samedi : 10h-12h30 /14h-19h. Ouvert le lundi en juillet et août Facebook : La boutique en bois / Instagram : @laboutiqueenbois

02 97 47 79 48 / trinity.arzon@gmail.com Rue de Leen Vihan - Résidence Miramar La Cigale, Arzon Du mardi au samedi : 10h30-13h / 14h30-19h www.shop-trinity.com / Facebook : Trinity Mode et Maison Instagram : @trinity _mode_et_maison

82


La Cour d’Orgères

Un nouveau point de vente à Arzon (sur le port du Crouesty) pour l’artisan-confiturier.

Vérène et Marie-Charlotte Indekeu, deux soeurs à la tête de La Cour d’Orgères

POMME-CARAMEL AU BEURRE SALÉ, BANANE-PASSION-FRAMBOISE, ANANAS-FRAISE-GOYAVE... S’AMUSER TOUT EN GARDANT UNE PRODUCTION ARTISANALE.

Chaudron de cuivre et fruits d’exception

Une cinquantaine de confitures artisanales intemporelles ou créatives. Des « parfums » fixes mais aussi une collection éphémère avec les inspirations du moment. Les deux sœurs Indekeu sélectionnent les fruits parmi les meilleures variétés, dans des terroirs les plus réputés : l’abricot du Roussillon, la clémentine de Corse ou la mûre sauvage du Morbihan. Tous les ans, La Cour d’Orgères achète d’ailleurs à tout un chacun le produit de sa cueillette sauvage. « Nous avons envie d’avoir dans nos confitures un vrai goût de fruit. La cerise est entière, le cassis aussi. Pour nous, dans une confiture, il doit y avoir de la texture, de beaux morceaux de fruits…», expliquent les deux confiturières. À La Cour d’Orgères, le savoir-faire et la tradition sont donc respectés. Toutes les confitures sont cuites à l’ancienne dans le chaudron de cuivre rouge, par petites quantités, et sont délicatement remuées à l’écumoire et à la cuiller en bois de hêtre, pour un contrôle sans faille.

1976, du fromage de chèvre à la confiture

En 1976, leurs parents, éleveurs de chèvres et producteurs de fromages, subissent la sécheresse et leurs bêtes tarissent. « Ils vident les placards et proposent sur les marchés, à la place du fromage, les conserves de fruits et les confitures maison qu’ils cuisinaient pour eux et la famille avec les produits du potager, mais aussi des gâteaux bretons, du pain au levain bio... Il fallait se débrouiller le temps que le lait revienne », raconte Vérène. Et les confitures n’ont pas cessé de plaire depuis.

La Cour d’Orgères 156 rue du Gal de Gaulle, St Pierre Quiberon • 26 rue de Port Maria, Quiberon • Atelier ZA Plein Ouest, Quiberon • 26 rue Saint-Vincent, Vannes • 2 cours des Quais, La Trinité-sur-Mer • 7 place des Huniers (port du Crouesty), Arzon

www.lacourdorgeres.com


84

Profile for URBANNE

Urbanne Le Golfe #9  

Urbanne Le Golfe #9  

Profile for urbanne
Advertisement