Page 1

5 juillet 2012 touring 12 www.touring.ch JAA 1214 Vernier

Le journal de la mobilité

Lieux énergétiques

L’art de savoir décompresser

23

Départs en vacances

Eviter l’insidieuse maladie du voyage 4

Assemblée des délégués

L’organe suprême du club a siégé 34 Concours: quatre montres tendance et colorées à remporter Vélos en libre-service 18 villes européennes passées au crible

13

Test de la Hyundai i30 Elle allie qualité perçue et rapport prix-prestations 16

45 Gros plan sur le Jura Le plus jeune canton suisse recèle mille secrets 27


5 juillet 2012 | touring 12 | édito et sommaire

Sommaire gros plan 4 Frappé par le mal des transports

Mais pourquoi sommes-nous malades en voiture et en bateau?

société et mobilité 9 Egalité pour la route et le rail

L’association routesuisse réclame davantage d’équité envers la route.

Pourquoi ne pas s’accorder un break salutaire?

10 Dans la cabine d’un camionneur

De nos jours, nombre de personnes sont soumises à des sollicitations et à des tensions continues, induisant les effets de stress au travail et se répercutant dans leur vie quotidienne. Ce phénomène, qui frappe particulièrement les sociétés industrialisées, provoque le sentiment d’être dépassé et peut, dans le pire des cas, aboutir à un épuisement total. Pour contrecarrer cette spirale infernale dictée par un rythme de vie trépidant, il convient de savoir lever le pied. Ce n’est pas un hasard si certains aspirent, de temps en temps, à s’abandonner au farniente. Ceux qui sont soumis à de fortes pressions au travail ont un irrépressible besoin de décompresser. D’aucuns réagissent en choisissant de faire un break salutaire. Les sociologues vont même plus loin en parlant même d’une redécouverte de la lenteur. Mais comment s’y prendre? Cela peut par exemple se matérialiser par certaines formes d’abstinence ou le retour à un mode de vie simple. Dans cette édition de Touring, vous découvrirez quelques lieux où se ressourcer. Cela peut être un couvent, une cabane alpine ou un hôtel proposant sites énergétiques et yoga. Peu importe, en définitive, l’endroit choisi et la manière de se mettre aux abonnés absents, l’essentiel est de s’autoriser à décrocher de temps à autre afin de s’offrir un repos véritablement réparateur. Felix Maurhofer, rédacteur en chef

14 Financement des transports

Reportage en prise directe avec le vécu d’un chauffeur professionnel. 13 Test européen des stations de vélos

L’offre des villes suisses est jugée satisfaisante, mais à améliorer. Premier volet d’une série décryptant l’utilisation de l’argent de la route.

test et technique 16 Hyundai i30

Accueillante, la compacte coréenne fait un grand saut en qualité perçue. 20 Voitures de vacances

Tour d’horizon des modèles appropriés pour effectuer de longs trajets. 21 Et voici l’airbag piéton

La Volvo V40 s’en adjuge la primeur. Essai routier/premiers contacts 20 Dacia Lodgy 21 Volvo V40 21 Peugeot 4008

voyages et loisirs 23 Lieux énergétiques

Certains endroits disposent d’étonnantes propriétés énergétiques. 27 Périple jurassien

Balade entre les étangs de Bonfol et visite de la coutellerie Wenger. 28 Redécouvrir Málaga

Au bord de la mer, la cité andalouse possède un patrimoine remarquable. 29 Hommage à Audrey Hepburn

A Morges, deux expositions retracent la carrière de l’actrice.

club et membres 38 Interview de Bruno Ehrler

Le directeur général prend congé du club sur un bilan positif. 40 Portrait de Jaime Montaldo

Il est l’une des chevilles ouvrières du département camping du TCS. 41 En bus TCS au Paléo Festival de Nyon

Profitez des lignes de bus mises sur pied par les sections romandes. 46 L’entretien

Niklaus Brantschen, jésuite et maître zen, directeur de l’institut Lassalle.

41 Prestations TCS 45 Courrier des lecteurs, concours,

impressum

Thomson Reuters

Canards en goguette sur la chaussée

Photo de couverture Photographe: Felix Maurhofer

Voilà ce qu’il se passe lorsque près de 5000 canards échappent à la vigilance de leur propriétaire et envahissent le macadam. Le trafic est paralysé et les usagers doivent prendre leur mal en patience. Mais habitués aux encombrements, les Chinois savent se montrer tolérants, en attendant que le propriétaire rassemble son troupeau hors de la chaussée.

3


4

gros plan | touring 12 | 5 juillet 2012


5 juillet 2012 | touring 12 | gros plan

5

Un mal insidieux pourrit les voyages Tout voyageur a une fois au moins été malade lors de ses déplacements. Et cela indépendamment du moyen de transport. Reste à savoir d’où vient cette maladie dite «du voyage» et comment l’éviter lors de longs parcours.

› Nombreux sont ceux qui préfèrent la route

Les enfants sont les plus exposés au mal du voyage. Avec pour conséquences des vertiges, voire des nausées.

photos GlowImages

des vacances lorsqu’elle emprunte un col plutôt que la grisaille d’un tunnel. Pendant que le conducteur apprécie le paysage et déjoue les pièges du tracé, ses passagers commencent à geindre. Le mal du voyage a encore frappé. Responsable du département d’audiologie et de neuro-otologie des adultes à l’hôpital cantonal de Lucerne, Marcel Gärtner relève que 5 à 10% des voyageurs sont hypersensibles au mal des transports, alors qu’une autre tranche de 5 à 15% l’est moyennement. Pour la frange restante, ce spécialiste qualifie la situation de «normale». Les enfants jusqu’à une douzaine d’années sont les plus touchés. «La sensibilité extrême des adolescents reste inexpliquée. Par contre, les petits enfants jusqu’à l’âge de deux ans environ ne connaissent pas le mal du voyage. Cela vient du fait que leur sens de l’équilibre n’est pas encore totalement développé», précise le médecin.

Voiture ou car | Ce mal sournois n’a aucun lien avec le moyen de transport choisi. Il frappe indifféremment les passagers d’une voiture, d’un car, d’un train, d’un avion ou encore d’un bateau. «En règle générale, plus le véhicule est grand, moins les passagers sont susceptibles d’être malades», lance Marcel Gärtner. Pour ce qui est des symptômes, ils sont relativement connus: «Pâleur, agitation, palpitations, vertiges et sueurs froides sont les premiers signes avant-coureurs du mal des transports. Puis viennent les nausées et les vomissements.» Appelé cinétose en langage spécialisé, le mal du voyage résulte d’une perturbation manifeste entre la perception visuelle et le centre d’équilibre du corps humain. Cette théorie de conflits sensoriels a été développée par les scientifiques britanniques J. T. Reason et J. J. Brand, en 1971. Explication: les yeux d’une personne assise à l’arrière d’une voiture, et qui regarde par le vitre latérale, vont enregistrer un mouvement et le transmettre au cerveau. Par contre, l’organe d’équilibre situé dans l’oreille interne se basera sur la position et le bien-être cor-

porel pour transmettre au même cerveau des signaux de calme plat. Ces informations contradictoires sont à la source du mal des transports. Dès lors, que peut faire le conducteur pour assurer un voyage sans nausées à ses passagers?

Bannir la conduite agressive | Il est évident qu’un déplacement avec sa propre voiture nécessite une sérieuse préparation. Il s’agit de prévoir suffisamment de pauses pour se détendre les jambes et respirer de l’air frais. En auto, une fenêtre légèrement ouverte permet d’aérer l’habitacle et peut aider à faire passer une légère cinétose. D’autre part, et pour le bien-être de ses passagers, le conducteur devrait éviter les freinages brusques, une conduite agressive ou, sur l’autoroute, des changements de voies trop marqués. Le médecin de l’hôpital cantonal lucernois conseille également aux personnes sujettes au mal du voyage de ne lire ni cartes, ni livres ou autres documents durant le trajet. «Il est encore recommandé de s’asseoir dans le sens de marche du véhicule et, dans la mesure du possible, de regarder devant soi plutôt que par la vitre latérale. Les yeux, le centre d’équilibre et les sensations corporelles sont ainsi coordonnés et ne transmettent pas d’informations contradictoires au cerveau», affirme Marcel Gärtner. De plus, un voyageur ne devrait jamais partir le ventre vide. Le soir précédent le départ, le mieux est d’absorber un repas chaud, léger et facile à digérer. Durant le déplacement, il est bon «d’occuper» son estomac avec quelques aliments pas trop lourds. Par exemple, des zwiebacks, des bretzels salés ou des biscuits pauvres en graisses. «Avant ou durant un voyage, la fumée et l’alcool sont à déconseiller. Cela permet de diminuer les risques de cinétose», explique encore le médecin lucernois Marcel Gärtner.

Aller sur le pont | Quelques destinations de vacances ne sont atteignables qu’en ferry. Lorsqu’ils sont à bord, les passagers Suite en page 7


La perle des montagnes de l’Engadine

Cresta Palace Hotel, Celerina Bienvenue en Haute Engadine, la vallée où montagnes, lacs et lumière constituent une somptueuse toile de fond naturelle d’une beauté impressionnante. Des glaciers étincelants, des vues magnifiques sur des sommets de trois ou quatre mille mètres, ou les lacs argentés de l’Engadine dans la vallée en contrebas: à perte de vue, la nature dans toute sa splendeur. Les 580 kilomètres de sentiers de randonnée font le bonheur de tous les marcheurs, en été comme en automne. Et quand les pics de la Haute Engadine se parent d’un épais manteau blanc, ce paysage onirique devient le paradis des sports d’hiver. Entre les quatre grands domaines skiables aux nombreuses facettes (Corviglia/Piz Nair, Corvatsch, Diavolezza/Lagalb et Zuoz) et les cinq autres stations certes plus petites, mais qui valent tout autant le détour, ce ne sont pas moins de 350 km de pistes qui attendent les amateurs de sports de glisse. L’Engadine en été et en hiver, ce sont deux univers bien distincts mais toujours aussi idylliques. En toute saison, le majestueux Cresta Palace Hotel de St. Moritz-Celerina conserve en effet son charme, mélange de joie de vivre et d’énergie si chère à la région. Hospitalité et chaleur humaine sont ici une tradition depuis de longues années. Des morceaux de bravoure gastronomiques et des matériaux nobles contribuent à renforcer l’impression de luxe. Rien de tel que l’ambiance du SPA moderne, un havre de tranquillité particulièrement spacieux, pour oublier le quotidien. Au Cresta Palace Hotel, la détente est garantie!

Touring Spécial Eté

Touring Spécial Hiver

valable jusqu’au 14.10.2012: – 3 nuits, y compris buffet de petit-déjeuner – 1 surprise Cresta dans la chambre – 1 dîner dans le «Grand Restaurant» avec menu au choix – 1 panier de pique-nique mis à disposition par l’hôtel avec des mets délicieux – Au choix, 1 massage bien-être ou 1 entrée au parc d’accrobranche de Pontresina – Entrée à la piscine couverte avec vues panoramiques et plage verte ensoleillée, sans oublier le SPA du Cresta Palace – Utilisation libre de tous les téléphériques et du réseau de transport en commun dans toute la Haute Engadine – VTT de l’hôtel en libre service et utilisation gratuite des courts de tennis de l’hôtel

8-21.12.2012, 7-20.1.2013, 3-7.2.2013, 11-28.3.2013, 3-7.4.2013: – 3 nuits, y compris buffet de petit-déjeuner – Dîner au «Grand Restaurant» avec menu au choix et 1 bouteille de vin – Forfait ski Haute Engadine à la journée inclus (2 cartes journalières) – Massage bien-être aux huiles chaudes et parfumées – Entrée gratuite à la patinoire en face de l’hôtel – Entrée au SPA du Cresta Palace avec sauna, bains de vapeur, chaises longues en pierre chauffée et espace détente, entrée à la piscine couverte avec vue panoramique

Prix par personne pour l’été: en chambre double ou simple «Standard» CHF 449.– (au lieu de 585.–) en chambre double ou simple «Superior» CHF 524.– (au lieu de 760.–)

Prix par personne pour l’hiver: en chambre double ou simple «Standard» CHF 565.– (au lieu de 695.–) en chambre double ou simple «Superior» CHF 700.– (au lieu de 877.–)

Prestations complémentaires incluses: – Pas de supplément pour chambre simple – L’après-midi, somptueux buffet culinaire – SPA-quipped: peignoir moelleux et sac de bain avec serviette et pantoufles – Activités physiques matinales avec Body Balance, aquagym ou stretching – Queues et boules de billard Cresta Club incluses – Bon Wellness-Plus de 50.– CHF à faire valoir dans l’un des hôtels partenaires – Mini-club «Zwergli»: un temple du jeu et de l’amusement pour les plus petits! Encadrement des enfants avec jeux et plaisir pour les clients de l’hôtel du lundi au vendredi inclus – Places de stationnement extérieures gratuites juste devant l’hôtel – Service, TVA et taxe de séjour

Renseignements et réservations: Private Selection Hotels, tél: 041 368 10 05, info@privateselection.ch


5 juillet 2012 | touring 12 | gros plan

7

Les personnes sensibles devraient réserver un siège d’avion côté couloir et à la hauteur de l’aile.

Suite de la page 5

devraient quitter leur voiture dès que possible et monter sur le pont. Pour s’habituer au mouvement du bateau, une bonne astuce consiste à fixer un point sur l’horizon. «A bord d’une embarcation, le mieux est de se tenir le plus près possible du centre de gravité. Autrement dit, il convient de privilégier le centre du pont et d’éviter la proue ou la poupe du navire. Il faut également savoir que plus le bateau est grand, moins le mal du voyage se manifestera», rappelle Marcel Gärtner. Le mal de mer est la forme la plus sérieuse de cinétose. L’expérience montre par ailleurs que les médicaments traditionnels ne suffisent pas à le conjurer. Le centre d’équilibre et le corps enregistrent en permanence les balancements du bateau et transmettent les signaux correspondants au cerveau. Fixé sur l’horizon, le regard ne détecte, quant à lui, aucun véritable mouvement.

Même constat en avion | Le principe est identique en avion. L’appareil peut également balancer légèrement dans l’air et induire la transmission d’informations à l’oreille interne. A contrario, l’œil ne détecte pas ce roulis même lorsque le passager regarde par le hublot. «Pour limiter les effets, il est plus approprié de réserver un siège côté couloir plutôt qu’une place

proche de la fenêtre. Une fois encore, les places situées à proximité du centre de gravité, autrement dit en surplomb des ailes, sont idéales», explique le médecin Marcel Gärtner.

Tester les médicaments | Bien que connus, ces nombreux conseils ne suffisent pas toujours à éviter le mal du voyage. Dès lors, un passage par la pharmacie s’impose plus que jamais. «Il faut être très prudent lors de la prise de médicaments. Nombreux sont ceux qui provoquent des effets collatéraux, comme par exemple une forte tendance à l’endormissement», lance le médecin. Chaque personne réagissant différemment aux produits médicamenteux, Marcel

Gärtner recommande d’essayer la thérapie avant de partir, manière d’étudier ses réactions. Le médecin conseille encore de planifier ses premières activités après l’arrivée. «Envisager d’aller nager ou plonger dès la destination atteinte n’est guère recommandé», averti Marcel Gärtner. Si le voyageur n’a pas prévu de prendre le volant à mi-parcours ou d’entrer dans une longue séance de travail dès son arrivée, il peut alors sans autre prendre des médicaments pour tenter d’éviter le mal-être. Une manière aussi de pouvoir pleinement profiter de ses vacances dès l’arrivée, sans avoir à subir trop longtemps les désagréments inhérents au mal du voyage.

Sandra Kyburz

Les animaux sont aussi touchés Causes et symptômes du mal du voyage sont les mêmes pour les animaux que les humains. Les chiens, par exemple, sont excités, bavent beaucoup et finissent par vomir. «Je conseille aux propriétaires d’animaux de peu les nourrir le soir précédent le départ», raconte Hugo Immoos, vétérinaire à Unterkulm (AG). Le jour du voyage, nos compagnons à quatre pattes devraient se contenter d’eau. Ils retrouveront leur nourriture une fois à destination. Durant le déplacement, il faut également les hydrater et prévoir un arrêt toutes les deux heures. «Pour les cas les plus aigus, les médicaments peuvent aider à calmer le mal», explique M. Immoos. Avant un voyage à l’étranger, il est recommandé de s’informer des conditions en vigueur pour les animaux, tant à l’entrée qu’à la sortie du pays en question. Les vétérinaires fournissent les documents nécessaires. sk


AVENTICUM 5-6-7-8 septembre 2012

MUSICAL

PARADE Arènes d’Avenches 500 musiciens d’Angleterre, de France, de Russie, des Pays-Bas et de Suisse

Offre exclusive pour les membres du TCS Valable uniquement en secteur H gradins non numérotés

10% SUR LE PRIX DU BILLET (Fr. 45.– au lieu de Fr. 50.–) 1 DVD de l’édition 2010, valeur Fr. 25.– Pas de frais de gestion Soit un avantage de plus de Fr. 35.– par personne Attention: cette offre est limitée! Commandez immédiatement vos billets auprès d’Avenches Tourisme, Place Eglise 3, 1580 Avenches, tél. 026 676 99 22, ou par mail à: info@avenches.ch, en indiquant votre qualité de membre du TCS!

Un «Massed Pipes and Drums» d’Ecosse, d’Allemagne et de la Suisse

Guest Star: Nicolas Senn Virtuose de Hackbrett Information sur la manifestation:

www.avenches.ch/musicalparade

ARY LE SEUL MILIT TATTOO DE SUISSE ROMANDE !

Sponsor principal


5 juillet 2012 | touring 12 | société et mobilité

9

Parlons droit Urs-Peter Inderbitzin

photos Keystone

Tomber en panne sur l’autoroute peut coûter cher!

Davantage d’équité doit présider à la répartition des moyens financiers entre rail et route.

La route ne saurait rester en rade Le président de la Fédération routière suisse, Rudolf Zumbühl, réclame une égalité de traitement entre la route et le rail. Une résolution appuie cette exigence.

› «Certains croient qu’il suffit de bloquer

le développement des infrastructures pour qu’il y ait automatiquement moins de circulation sur les routes. Résultat des courses, les heures d’embouteillages provoquées par la surcharge routière ne cessent de croître.» Rudolf Zumbühl, directeur général ad intérim du TCS, – qui, tournus oblige, s’est retiré de la présidence de la Fédération routière suisse – n’a pas mâché ses mots lors de la 67e assemblée ordinaire des membres de routesuisse.

Plus de transparence | Le rail devrait bénéficier d’une enveloppe de 5 milliards de francs par le biais du FAIF (financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire), qui est déjà entre les mains du Parlement. Pour la route, en revanche, aucune perspective semblable ne se dessine pour l’heure en matière de planification ou de financement, malgré des besoins financiers avérés de plus de 4 milliards de francs. La Fédération a donc pris connaissance avec satisfaction de la motion «stratégie de développement de l’infrastructure routière», adoptée sans discussion ni opposition au Conseil national (lire Touring 11). Aux yeux de Rudolf Zumbühl, un fonds d’infrastruc-

ture ferroviaire – comme le prévoit le FAIF – ne suffit pas; un fonds d’infrastructure routière s’impose également. D’une part pour séparer les flux financiers destinés aux deux modes de transport et pour créer la transparence des coûts et, d’autre part, en vue de garantir un financement des infrastructures routières en mesure d’assurer la sécurité, la prévisibilité et la flexibilité requises depuis longtemps. L’assemblée a adopté une résolution correspondante.

Pain béni fiscal | L’an dernier, les taxes routières et celles frappant les automobiles ont rapporté près de 9,9 milliards de francs à la seule Confédération, ce qui correspond à environ un sixième des recettes fiscales fédérales totales, a rappelé Rudolf Zumbühl. Pourtant, on constate que les effets négatifs de la circulation motorisée sur la société et l’environnement ne cessent de diminuer. Ainsi, la consommation de carburant et les rejets de CO2 ont pu être sensiblement réduits, tout comme les autres émissions polluantes et sonores. Le nombre de personnes grièvement blessées ou tuées lors d’accidents de la circulation a également régressé. sp/hwm

Les automobilistes sont tenus de veiller à ce que leur véhicule soit toujours apte à fonctionner en toute sécurité. Cela passe notamment par un réservoir d’essence ou de gazole suffisamment rempli. Le Tribunal fédéral a récemment confirmé l’amende de 300 fr. signifiée à un automobiliste tombé en panne sèche sur l’autoroute A3, près d’Eiken. Pour ne rien arranger, sa voiture s’était immobilisée à un endroit où la bande d’arrêt d’urgence avait été supprimée en raison d’un chantier, rendant ainsi la situation dangereuse. D’après le Tribunal fédéral (décision 6B_1099/2009), l’obligation d’entretien du véhicule implique également de s’approvisionner en carburant avant que le réservoir ne soit vide. Un automobiliste bloqué sur l’autoroute faute d’essence et représentant un danger pour les autres usagers, s’expose à un retrait de permis. Une mésaventure qu’a bien failli connaître un motard. Roulant sur l’autoroute A1, à proximité de Berne, il s’est trouvé à court de carburant sur un viaduc. A cet endroit, la chaussée est divisée en trois voies, mais il n’y a pas de bande d’arrêt d’urgence. Le conducteur a alors poussé son véhicule jusqu’à la sortie suivante sur le bord de la voie de droite. Il a été condamné à une amende de 200 fr. et l’Office fédéral des routes a prononcé à son encontre un retrait de permis d’un mois. Le Tribunal fédéral a récemment approuvé une plainte déposée contre la suspension de permis (1C_476/2011). Le tribunal a estimé que le motard ne constituait qu’un danger minime pour les autres usagers de la route, l’incident s’étant produit sur un tronçon offrant une bonne visibilité et où la vitesse était limitée à 60 km/h. Les automobilistes approchant n’avaient aucune difficulté à dépasser le motard. Pour les juges de Lausanne, l’affaire ne constitue donc qu’une infraction légère et le motard s’en est tiré avec un avertissement.

L’auteur est juriste et correspondant au Tribunal fédéral.


10

société et mobilité | touring 12 | 5 juillet 2012

› Ce matin-là à six heures, il fait encore sombre et froid devant la station d’essence du transporteur Planzer à Härkingen (SO) lorsque nous retrouvons Andy Gerber et son énorme camion-remorque Mercedes. Avant le départ en direction de Lausanne, il procède aux préparatifs de rigueur: enclenchement du navigateur, étude des sites des clients ainsi que contrôle des accès, numéros de téléphone, adresses, sans oublier un coup d’œil à la météo et à l’état du trafic.

Un job difficile | Pendant le trajet, nous avons le temps de discuter avec «Ändu», comme l’appellent ses collègues. Ce fils de paysan âgé de 36 ans mesure près de deux mètres et est solidement bâti. Il est employé comme chauffeur chez Planzer depuis 15 ans. C’est un habitué de la route ainsi que de la manutention des marchandises. Dans le privé, Andy Gerber a une compagne et il collectionne avec passion les modèles réduits de véhicules agricoles tels que tracteurs et moissonneuses-batteuses. Chaque jour, il accomplit entre neuf et douze heures de travail. Légalement, le temps de présence ne peut dépasser 15 heures. Et les heures supplémentaires doivent bien sûr être compensées. Ce métier n’est-il pas stressant, compte tenu de la circulation qui ne cesse d’augmenter et des délais à respecter? «Je prends chaque jour comme il vient et j’en tire le meilleur parti», répond Andy qui éprouve du plaisir à exercer sa profession. Et le routier de préciser: «J’ai toujours voulu devenir chauffeur de poids lourd. C’est en quelque sorte le métier de mes rêves.»

Le chauffeur professionnel Andy Gerber se prépare comme un pilote avant le départ.

Forçat de la route au quotidien Touring a accompagné, pendant une journée, le chauffeur de poids lourd Andy Gerber lors de sa tournée en Suisse romande. Un quotidien de routier pas toujours sympa rimant avec embouteillages autoroutiers et rues étroites.

«Courses de bahuts» | Et que pense ce professionnel des fameuses «courses de bahuts»? Les routiers qui bloquent la voie de

Le cas de l’angle mort Il y a sur les quatre côtés d’un poids lourd ce qu’on appelle communément des angles morts. «Même en regardant dans le rétroviseur, le chauffeur ne discerne pas ce qu’il s’y passe», souligne le chauffeur professionnel Andy Gerber. Automobilistes, cyclistes, motocyclistes et piétons sont menacés sans même le savoir. Andy Gerber a récemment démontré à une quinzaine d’écoliers combien l’angle mort pouvait être dangereux, ceci en les plaçant de manière à ce qu’ils ne puissent pas être vus depuis la cabine du chauffeur. Une démonstration qui, a priori, a porté ses fruits. ve

Vue révélatrice du haut de la cabine: la distance de sécurité n’est souvent pas respectée.


5 juillet 2012 | touring 12 | société et mobilité

11

gauche sur l’autoroute en dépassant un autre camion à un rythme d’escargot mettent les nerfs de nombreux automobilistes en boule. C’est pourquoi l’interdiction de dépasser est maintenant valable en Suisse sur 500 kilomètres supplémentaires. «Cela m’arrive aussi de faire de tels dépassements, avoue Andy en toute franchise. Mais seulement si cela fait vraiment sens.» Si sa vitesse est supérieure de 5 km/h, il n’hésite pas. «Le temps que je passe sur la voie de gauche est bref. Si le routier que je double est sympa et n’appuie pas sur les gaz, cela ne pose pas de problème», fait-il valoir. Il s’agit de maintenir la fluidité du trafic, et c’est pourquoi il ne veut pas rester coincé derrière un camion qui roule un peu moins vite que lui. Et Andy de constater que les automobilistes sont de plus en plus tolérants. «Certains n’hésitent pas à faire de la place, et m’indiquent sans autre que je peux déboîter.»

Quand les transporteurs routiers croisent leurs collègues du rail.

Parcours du combattant | La trajet de

photos Kurt Venner

Décrochage de la remorque et bureaucratie font partie du quotidien des chauffeurs de poids lourd.

La cabine du camion est un deuxième chez-soi pour Andy Gerber.

Lausanne passe par Fribourg. Andy Gerber active l’appareil de navigation pour trouver le chantier où il doit livrer des portes. Il se trouve tout à coup devant une zone de travaux et est invité à prendre une déviation. Bien qu’il ait laissé la remorque sur une place prévue à cet effet, il a de la peine à piloter son véhicule à travers les rues étroites. Seule son adresse au volant lui permet de trouver le chemin jusqu’au chantier recherché. Il doit se garer. Les autres véhicules l’évitent en montant sur le trottoir. Un camion de la voirie bloque ensuite la ruelle. A ces désagréments s’ajoute le fait que l’immeuble en construction est vide. Andy est obligé de décharger et de déposer sans la moindre aide les palettes contenant les portes. Le voyage se poursuit dans la région lausannoise où il doit livrer des cosmétiques, des aliments et des médicaments. Un peu plus tard, notre chauffeur reçoit un appel de la centrale qui lui demande d’aller chercher du matériel à la gare de Lausanne. Sur le chemin du retour, un nouvel appel, synonyme de nouvelle commande, lui parvient. L’itinéraire de chaque chauffeur est suivi par GPS et enregistré dans le système de gestion de la firme. On voit ainsi en continu combien de temps les chauffeurs passent à charger et décharger un camion. Le ton des collaborateurs de la centrale que l’on entend par radio est cordial. «Nous formons véritablement une équipe», relève Andy tout en précisant que c’est l’un des aspects qu’il apprécie chez Planzer. Cela le console des nombreuses vicissitudes avec lesquelles doivent composer les routiers au quotidien. Kurt Venner


Page gains & conseils 6/2012 Gagnez 4 nuits pour 2 personnes à l’hôtel TCS Bellavista splendidement situé sur les bords du lac Majeur. Valeur de CHF 1008.– 2

6 3

7 9

1 6

1

3

3 6 8 2 9 5 2 8 7 1

L’hôtel Bellavista est situé sur un versant ensoleillé à Vira Gambarogno et domine le lac Majeur. En résolvant correctement le Sudoku, vous pouvez gagner un séjour inoubliable pour deux personnes dans le grand solarium qu’est le Tessin. Sur la terrasse du Bellavista à Vira Gambarogno, vous profiterez d’une merveilleuse détente à deux et jouirez de la vue magnifique sur le lac et le paysage tessinois. Vous piquerez une tête dans l’eau délicieusement fraîche de la piscine située dans un parc aux arbres séculaires. Sans oublier les excellentes spécialités gastrono-

miques que vous dégusterez au Grotto-Bar (illustration du haut) et dans le restaurant panoramique. En un mot, vous atteindrez la détente totale avec ce séjour de quatre nuits dans un environnement paradisiaque, en chambre à deux lits tout confort de 16 m², avec buffet de petit déjeuner, taxes, service et TVA inclus.

9

7

4

6 3

Voici comment faire: Résoudre le Sudoku. Lorsque vous aurez solutionné les 3 cases rouges, envoyez un SMS avec tmf11 et les 3 chiffres au 543 (CHF 1.50/SMS). Les gagnants sont tirés au sort parmi les réponses correctes reçues et sont avisés. La date limite de participation est fixée au 20 juillet 2012.

Sponsor du prix: www.hotelbellavista.ch

Gagnez Nokia N un 9!

Lisez touring et gagnez 1 smartphone Nokia N9 64 GB d’une valeur de CHF 635.–. Dans ce journal, vous trouverez un article sur les stations de location de vélos. A quelle page? Envoyez un SMS avec tmf12 x ou xx (x = numéro de la page) au 543 (CHF 1.50/SMS). Avec un peu de chance, vous gagnerez alors le smartphone Nokia N9. La date limite de participation est fixée au 20 juillet 2012.

L’avis de futurezone.at concernant le Nokia N9: «Le design est assez différent de celui des autres smartphones: le boîtier se compose d’un bloc de polycarbonate fraisé dans la masse, autrement dit en plastique de haute qualité. Il est massif, ne se déforme pas et tient bien dans la main sans glisser. Bien que le display mesure 3,9 cm, l’appareil ne pèse que 135 grammes pour une épaisseur de 12,1 mm.» Le N9 dispose naturellement de toutes les caractéristiques essentielles de tout bon smartphone: caméra de 8 mpxls à flash LED, écran tactile, etc.

La participation aux jeux de gain est également possible par voie postale. Envoyez la solution demandée à: touring mobile, Editions touring, Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne. Toutes les lectrices et les lecteurs de Touring de Suisse et du Liechtenstein peuvent participer au concours à l’exclusion des collaborateurs du TCS et des membres de leur famille. Les gagnants des concours «touring mobile» – page gains & conseils sont tirés au sort et avisés. Aucune correspondance n’est échangée sur les concours. Tout recours juridique est exclu.


5 juillet 2012 | touring 12 | société et mobilité

13

Lyon, reine de la petite reine Les stations de location de vélos font fureur. Un test effectué dans 18 pays européens prend acte de cette évolution et décerne des notes satisfaisantes à trois villes suisses.

› Dans toute l’Europe, les stations de vélos

en libre-service poussent comme des champignons. En divers endroits, elles font même partie depuis longtemps de la réalité quotidienne. En coopération avec 17 clubs partenaires européens, le TCS a examiné 40 systèmes publics de location de bicyclettes. Le club s’est notamment intéressé à l’état de la question dans notre pays, qui est assez en retard dans ce domaine. Les villes de Lausanne et Bienne obtiennent toutefois la note «bon», alors que Lugano se contente d’un «suffisant».

Opérations d’envergure | Les systèmes passés en revue ont des caractéristiques très différentes, mais ils visent toujours le même objectif: louer le plus simplement possible des vélos robustes et confortables, si possible sans contraindre leurs utilisateurs de les rendre à l’endroit où ils en ont pris possession. Première conclusion des examinateurs: «Les modèles d’exploitation et les standards doivent encore faire leurs preuves.» Olivier Caspar, du département Sécurité routière du TCS, qui a suivi la mise en œuvre de ce test, en tire le bilan suivant: «La Suisse est sur la bonne voie, mais tout prend du temps.»

L’éventail de l’offre est très large, comme le démontre le nombre de points de location en libre-service dont disposent les différentes villes évaluées. Cela peut aller d’une seule station dans la ville portugaise d’Aveiro à 1751 à Paris. La capitale française détient également le record du nombre de bicyclettes à disposition, qui s’élève à 23 900 unités. Ces chiffres reflètent l’engagement des autorités dans la promotion de ce mode de mobilité. Ils sont d’autant plus considérables que la deuxième grande capitale de ce test, Londres, arrive loin derrière avec 558 stations et 9200 vélos.

nières places sont occupées par des villes des Pays-Bas (Utrecht, Amsterdam et La Hague). Entre le vainqueur du test, noté «très bon», et les trois villes jugées «très insuffisantes», il y a un fossé considérable. 23 villes ont mérité la note «bon», 11 ont été qualifiées de «suffisantes» et 2 d’«insuffisantes». Pour la plupart, les systèmes en libre-service de ce comparatif sont également bien adaptés aux touristes. 60% des exploitants ont étendu leur offre à toute la ville et un tiers d’entre eux se sont limités au centre des agglomérations.

Paris et Lyon | Obtenant la note «bon»,

La Suisse dans la moyenne | Comme indiqué en préambule, les villes suisses se sont bien classées. Bienne, avec 40 stations et 250 vélos en libre-service, et Lausanne, qui met à disposition 280 vélos répartis sur 22 sites, ont décroché la note «bon». Lugano se contente de la mention «suffisant» avec ses 6 stations totalisant 68 vélos en location. hwm

Paris se classe en seconde position de cet Eurotest, la palme revenant à Lyon, seule cité à obtenir la note «très bon» grâce à un système qui, il convient de le souligner, est proche de la perfection: 343 stations totalisant 4000 vélos disponibles 24 heures sur 24, sans réservation et en combinaison avec les transports publics, un enregistrement facile et gratuit, une prise en main des vélos et une restitution totalement automatisées, quelle que soit la station, et, enfin, des informations en plusieurs langues et disponibles selon divers canaux. Les trois der-

Info Touring Pour en savoir davantage sur l’Eurotest des stations de vélos, tapez l’adresse internet: www.test.tcs.ch.

velopass GmbH

Surtout pour de courtes distances

Pour le moment, il n’y a que six stations de vélos en libre-service à Lugano.

Les prix de location des vélos sont proportionnels au du temps d’utilisation. L’intérêt de n’utiliser les vélos que pendant une courte durée est souvent renforcé par la gratuité des 30 ou 60 premières minutes. Par contre, une durée maximale d’utilisation est souvent prescrite. Ou alors les heures supplémentaires sont hors de prix. A Turin, par exemple, la location d’un vélo pendant 24 heures a été facturée 138 euros. Les tarifs pratiqués à Amsterdam, La Hague et Utrecht sont heureusement bien plus intéressants: 10 euros pour l’enregistrement et 3 euros pour une location de vélo de 24 heures. La jungle des tarifs est souvent inextricable et les sites internet des exploitants permettent rarement d’y voir clair. S’agissant du confort, les experts de l’Eurotest ont déploré que, dans toutes les villes suisses testées, les vélos soient dépourvus de suspensions. Un détail gênant pour les longs trajets. tg


14

société et mobilité | touring 12 | 5 juillet 2012

Fonds soustraits à la route A l’origine, l’argent versé par les automobilistes était attribué à la route. Puis, d’autres secteurs se sont ensuite intéressés à cette manne. Premier volet de notre série. nératrice de richesses ni de prospérité pour la population. Personne ne peut nier cet état de fait. On sait depuis toujours que la route joue un rôle central dans le bon fonctionnement des échanges économiques. Elle permet de transporter rapidement et sur de grandes distances des personnes, des biens, de l’énergie et des informations. C’est pourquoi la Suisse a mis sur pied un réseau efficace de routes nationales. Les Chambres fédérales ont défini les liaisons routières d’importance nationale en 1960, en adoptant l’arrêté fédéral sur le réseau des routes nationales. L’objectif était de créer des liaisons attrayantes entre les pôles économiques du pays et de les raccorder aux routes européennes à grand débit. Ce réseau autoroutier devait atteindre, une fois totalement achevé, quelque 1900 kilomètres.

Un système éprouvé | Pour assurer le financement de ce réseau, on a décidé d’utiliser trois cinquièmes des impôts sur les huiles minérales, l’entier de la surtaxe sur les carburants et, dès 1985, le produit de la vignette autoroutière. Ces recettes étaient donc clairement affectées. A cela s’ajoutaient les contributions des cantons en fonction de leur capacité financière; la part de la Confédération s’élevait en moyenne à 87%. Suite à l’entrée en vigueur de la nouvelle péréquation financière (RPT) en 2008, les routes nationales sont devenues propriété de la Confédération, qui les finance désormais intégralement. Rétrospectivement, il apparaît que la planification générale du réseau autoroutier suisse adoptée en 1960, autant que son mode de financement avec des recettes affectées, ont fait leurs preuves. Les fonds routiers ont été versés à la route. Initiatives malencontreuses | La loi sur la protection de l’environnement est entrée en vigueur en 1985 et l’ordonnance relative à l’étude de l’impact sur l’environnement en 1989. Le débat sur la mort des forêts a fortement marqué les années 1980. Il a fallu procéder à de nouveaux tracés autoroutiers, si possible respectueux de l’environnement, ce qui a retardé l’exécution des projets. L’initiative «Halte au bétonnage» ainsi que l’initiative «Trèfle à quatre» ont été rejetées en 1990. Si la première avait été approuvée, le réseau autoroutier n’aurait

Keystone

› Sans transport routier, pas d’économie gé-

Naissance du réseau autoroutier suisse: l’A1 entre Lausanne-Genève en 1959.

pas pu dépasser la superficie qu’il occupait au 30 avril 1986. De nouvelles routes n’auraient pu être construites qu’à la condition que des routes existantes soient supprimées. Ouverte à la circulation en 1987, l’autoroute le long du lac de Walenstadt entre Weesen et Flums aurait vraisemblablement dû être démolie. Quant à la deuxième initiative, elle demandait que l’on renonce à la construction de l’A1 entre Yverdon-lesBains et Morat, de l’A4 entre Wettswil et Knonau et de l’A5 entre Bienne et Soleure.

10% de moins pour la route | En approuvant, le 6 juillet 1958, l’article constitutionnel concernant les droits de douane sur les carburants, le peuple et les cantons ont accepté d’affecter 60% de ces droits de douane aux routes, le reste étant versé à la caisse fédérale. Au fil du temps, les recettes ont toutefois dépassé les dépenses, si bien

que l’avance de la Confédération a pu être remboursée et qu’une nouvelle réglementation sur l’affectation de ces droits a été élaborée. Le peuple et les cantons ont ainsi décidé en 1983 de n’affecter plus que 50% des recettes aux routes et d’attribuer les autres 50% à la caisse fédérale. La nouvelle réglementation approuvée prévoyait parallèlement d’élargir l’affectation des fonds routiers (voir encadré). Un retour à la répartition initiale de 60/40% a été approuvé par le Conseil national en mars dernier (initiative parlementaire Robert Schmid). Le Conseil des Etats en débattra en automne prochain, mais il y a peu de chance qu’il l’accepte. Les années 90 ont été vouées au développement du rail: NLFA Lötschberg et Gothard, nouveau tronçon Mattstetten– Rothrist, entre autres. La route a été un peu mise de côté, mais les recettes qu’elle engendre restent les bienvenues. tg/hwm

Une mainmise qui ne date pas d’hier Depuis 1983, les fonds de la caisse routière ne sont plus seulement utilisés pour la route, mais aussi, par exemple, pour des passages inférieurs et supérieurs permettant de séparer le rail et la route, pour promouvoir le transport combiné des marchandises ou pour des mesures de protection de l’environnement et contre les forces naturelles. La construction de parkings dans les gares afin de faciliter le passage de la voiture au train a été soutenue. Cette disposition a été annulée en 1995. Le ferroutage a bénéficié d’incitations financières. tg


15

Louer à l’étranger peut être risqué La location d’une voiture ou d’un scooter est particulièrement appréciée en vacances, mais il importe de se montrer circonspect.

› A l’étranger, bien des vacanciers aiment louer une voiture,

un scooter ou une moto. Manière, par exemple, d’apprécier les environs des plages méditerranéennes plutôt que de passer des jours allongé passivement sur une chaise longue. En ce qui concerne les voitures, la meilleure façon de minimiser les problèmes et d’être couvert en cas de pépin (à propos, votre Livret ETI est-il encore valable?) consiste à réserver auprès d’une agence internationale avant le départ. Reste que de nombreux vacanciers se décident une fois sur place et louent dans la foulée. Attention, l’opération n’est pas sans risques. Particulièrement avec des loueurs locaux dont les offres alléchantes peuvent se transformer en véritables pièges.

Limiter les risques | Il est donc instamment recommandé de ne pas céder au baratin des commerçants lors de la signature d’un contrat et, en premier lieu, de veiller à être correctement assuré. A l’étranger, une casco complète sans franchise est quasi indispensable. Le supplément de prix en vaut la chandelle. Autre élément d’importance, le contrôle minutieux du véhicule et le report écrit de chaque défaut éventuel sur le contrat. L’état général de la voiture ou du scooter doit être observé avant signature. Si la propreté laisse à désirer ou que les pneus sont usés, il est encore temps d’opter pour un autre loueur. Les règles régissant le carburant sont également source de conflit. Dans la mesure du possible, il faut exiger un véhicule avec le plein d’essence et le rendre dans les mêmes conditions. Tout autre arrangement profite souvent au loueur. Comme par exemple, la pratique de payer, souvent cher, le premier plein et de retourner la voiture avec un réservoir vide. En outre, l’automobiliste qui choisit pour la première fois un deux-roues doit faire preuve d’une extrême prudence, plus particulièrement sur les routes de campagne. Sans même parler du casque, à porter malgré la chaleur. hwm

PantherMedia

Info Touring Les membres du club bénéficient de rabais chez Avis, Hertz et Sunny Cars.

Louer un deux-roues à l’étranger implique certaines précautions.

Publicité

5 juillet 2012 | touring 12 | société et mobilité


16

test et technique | touring 12 | 5 juillet 2012

Compacte de choc aux atours chics Design accrocheur, prix agressif, accueil à bord: la Hyundai i30 n’est pas à court d’arguments. On ne lui reprochera que le manque de brio de la version 1.6 CRDi Premium testée. d’Europe de football. Après les matchs, la Hyundai i30 de deuxième génération prenait le relais sur le petit écran. Auparavant, cette compacte avait eu le beau rôle dans une séquence vidéo – très regardée sur Youtube – lors de laquelle Martin Winterkorn, l’omnipotent patron du groupe Volkswagen, avait laissé échapper cette petite phrase déjà passée à la postérité: «Il n’y a rien qui ‹bracaille› dans cette voiture!» Produite en Tchéquie, l’i30 de deuxième génération est vraiment très réussie. Sa finition robuste et son réglage de volant dont Martin Winterkorn a fait l’éloge sont une chose, mais le constructeur allemand pourrait aussi s’inspirer du rapport prix/prestations de cette coréenne dont la finition Premium correspond au standard de la classe moyenne supérieure. Seul regret: en combinaison avec des rapports de boîte assez longs et un poids élevé, le «petit» diesel manque de pêche. Nonobstant le design réussi de l’i30, son habitacle accueillant et son habitabilité généreuse en font une concurrente de poids pour une référence comme la Golf, qui n’avait jamais senti d’aussi près le vent du boulet.

planche de bord très ergonomique, que souhaiter de plus? Des rangements de différentes tailles ont été aménagés à l’intention du conducteur et le toit panoramique – en option – permet d’aérer ou simplement d’illuminer l’habitacle. La commande de l’ordinateur de bord est intuitive et les principaux instruments de bord se trouvent dans le champ de vision du conducteur. A cela s’ajoute un système multimédia très moderne. D’une capacité généreuse (378 litres), le coffre reste plat quand les dossiers arrière sont rabattus. Des compartiments de rangement y ont été aménagés sur les côtés et tant les anneaux de fixation que le filet à bagages font partie de la dotation de série. On regrette seulement que les points d’ancrage des sangles supérieures du système Isofix se trouvent dans le coffre, comme sur la Golf. Ce n’est pas pratique.

Turbodiesel paresseux | La consommation moyenne mesurée à l’issue de l’essai – 5,8 l/100 km – se situe dans la bonne

carrosserie est souligné par une ligne de ceinture suivant la courbure des passages de roue avant et remontant vers l’arrière, pour se fondre dans le dessin des blocs optiques. L’inclinaison très prononcée du pare-brise accentue encore l’effet de mouvement. La face avant est dominée par des projecteurs remontant très haut dans les ailes, des feux de jour en forme de boomerang et la calandre chromée de la version Premium. La partie arrière, très sexy, n’est pas sans évoquer celle de l’Alfa Romeo Giulietta. L’habitacle est très accueillant. Des matériaux de qualité, une console médiane élégante, de beaux inserts chromés et une

+ –

Suite en page 19

Silhouette dynamique | Le profil de la

Bilan express

photos Nadia Rambaldi

› C’était elle, la vraie star du championnat

Rapport prix/prestations riche, équipement de confort, qualité perçue et bel intérieur cuir, habitabilité, capacité du coffre, consommation modérée, style original, prestations de garantie et applications multimédia. Moteur manquant de vivacité, longs rapports de transmission, visibilité arrière et latérale réduite, martèlement à froid du diesel, seuil de chargement, assises des sièges avant un peu chichement dimensionnées.

La qualité perçue atteint un niveau élevé.


5 juillet 2012 | touring 12 | test et technique

17

Une silhouette dynamique, un pare-brise très incliné et des blocs optiques étirés le long des ailes: la Hyundai i30 est une compacte extrêmement séduisante.

tableau comparatif Prix (fr.) Cylindrée (cm3) Puissance (kW/ch) Couple max. (Nm/min) Consommation (l/100 km) Bruit int. à 120 km/h (dBA) Frais kilométriques (fr./km)3 Frais d’entretien4 Test Touring

Hyundai i30 1.6 CRDi Premium

Citroën DS4 1.6 HDi So Chic

Mazda 3 1.6 CD Exclusive

VW Golf 1.6 TDI Comfortline

31 990.– 1582 94/125 260/1900 4,6 A2 70 –.64 11111 12/2012

35 450.– 1560 82/112 270/1750 4,51 A2 695 –.72 11133 1/20115

31 560.– 1560 85/115 270/1750 4,31 A2 706 –.68 11333 11/20096

36 150.– 1598 77/105 250/1500 4,11 A2 697 –.68 11111 1/20097

1 données de l’importateur 2 rendement énergétique donné par l’importateur 3 frais d’entretien par km (15 000 km/an) 4 sur 180 000 km (15 000 km/an) 5 Citroën C4 2.0 HDi 6 Mazda 3 2.2 CD Sport 7 VW Golf 2.0 TDI

Le toit panoramique, une option foncièrement lumineuse.


5 juillet 2012 | touring 12 | test et technique

Suite de la page 16

Aperçu technique � �

147 cm

m 7c –8 62

empattement 265 cm

cm 11 –1 89

95 cm �

103 cm

longueur430 cm (largeur 178 cm)

largeur intérieure: avant 148 cm, arrière 148 cm coffre: 378–1316 litres pneus: 225/45 R 17, min. 195/65 R 15

VOITURE D’ESSAI Hyundai i30 1.6 CRDi Premium; 5 portes, 5 places; 31 990 fr. (véhicule testé: 37 160 fr.) Gamme: 1.4 Comfort, 100 ch, (18 990 fr.) à 1.6 GDi Premium, 135 ch, (29 990 fr.) Options: peinture métallisée (690 fr.), système de navigation, caméra de recul et toit vitré panoramique (2700 fr.) Garanties: 5 ans d’usine, 5 ans d’assistance, 3 ans sur la peinture; garantie antirouille: 12 ans (sous conditions) Importateur: Hyundai Suisse, Brandbachstrasse 6, 8305 Dietlikon, www.hyundai.ch

moyenne et le diesel 1,6 l se contente de performances correctes, sans plus. Il lui manque le brio et les reprises qui caractérisent les moteurs turbo de nouvelle génération. Cela est dû au poids de la voiture et à des rapports de boîte très longs. Sans se distinguer par une très grande agilité, l’i30 est plutôt facile à vivre. Elle tient bien le cap et ne sous-vire que modérément. Le paramétrage de l’assistance de direction est réglable sur trois positions. Nous avons trouvé le mode normal plus agréable, tandis que le mode sport donne le retour d’informations le plus franc. Le confort est de la même veine: les suspensions absorbent bien les chocs, les sièges cuir à réglages multiples ont été conçus pour voyager et l’équipement de

série fait étalage de sa richesse. Le martèlement du turbodiesel est assez marqué à froid, mais on ne l’entend plus guère sur autoroute.

Bonnes prestations de garantie | De série, la Hyundai i30 dispose notamment de sept airbags et de phares xénon orientables. Elle a obtenu l’appréciation «très bon» lors du test de freinage et son équipement de sécurité pousse le bouchon très loin. Seule la visibilité arrière n’est pas irréprochable. N’oublions pas non plus de faire l’éloge des prestations de service et de garantie, qui courent sur une durée de 5 ans. La Hyundai i30 est assurément un bon coup et la clientèle de la catégorie des compactes a tout lieu de se réjouir de l’arrivée sur le marché de ce nouveau protagoniste.

Une console médiane ornée d’inserts chromés du plus grand chic: la classe moyenne supérieure n’a qu’à bien se tenir. Et le compartiment à bagages est géant, jusqu’à 1316 litres.

Exclusivité TCS

11113 11113

SÉCURITÉ Freinage (100–0 km/h): 37 m Visibilité circulaire Equipement

11111 11133 11111

10,8 s 8,2 s 9,0 s 11,2 m

COÛTS DES SERVICES entretien (km/mois)

heures

main d’œuvre (fr.)

30 000/24 1,6 232.– Entretien sur 180 000 km: 15 000 km/an 9,6 2171.– FRAIS D’EXPLOITATION km/an

ct./km

fr./mois fixes

variables

15 000 30 000

64 42

546.– 546.–

257.– 513.–

Hyundai i30 1.6 CRDi Premium: revue de détails

Tarif horaire pour calcul TCS: 145 fr. (OFS), agences Hyundai: de 90 à 176 fr.

CONSOMMATION AU BANC D’ESSAI (cycle UE 80/1268) urbain

interurbain

TCS 5,9 3,8 Usine 5,2 3,8 Emissions de CO2: Moyenne suisse de CO2: EtiquetteEnergie (A–G): CONSOMMATION DU TEST 5,8 l/100 km réservoir: 53 litres

mixte

4,6 4,3 122 g/km 159 g/km A

11133

autonomie 914 km

TCS Technique + économie: Robert Emmenegger

HABITACLE 11112 Intérieur cuir de série peu courant à ce niveau de prix, ce qui ne le rend que plus appréciable. Habitabilité généreuse à toutes les places. Par son volume, ses rangements latéraux et le fait qu'il reste plat quand les dossiers arrière sont rabattus, le coffre marque également des points. CONFORT 11113 Suspensions confortables et absorbant bien les chocs. Sièges cuir à réglages électriques agréables pour voyager. Hyundai a également progressé en termes d’ergonomie. Le martèlement du turbodiesel n’est plus perceptible sur autoroute. ÉQUIPEMENT 11111 Dotation de série très complète. La version Premium testée corres-

Nadia Rambaldi

DONNÉES TECHNIQUES Moteur: 4 cylindres 1,6 l turbodiesel, 128 ch; traction avant; boîte à 6 vitesses Poids: 1515 kg (voiture testée), total admissible 1920 kg, charge tractable 1500 kg

ÉVALUATION DYNAMIQUE Accélération (0–100 km/h): Elasticité: 60–100 km/h (4e vitesse) 80–120 km/h (4e vitesse) Rayon de braquage: Insonorisation: 60 km/h: 60 dB (A) 120 km/h: 70 dB (A)

19

pond quasiment au standard de la classe moyenne supérieure. PERFORMANCES 11123 Vu les rapports très longs et le poids élevé de la voiture (1,5 t), le turbodiesel 1,6 l manque de tonus et de reprises. Néanmoins, les performances peuvent être jugées globalement bonnes et la consommation est assez basse. COMPORTEMENT 11113 Sans afficher un dynamisme extrême, l’i30 a bon caractère. L’assistance de direction peut être paramétrée de trois manières différentes. SÉCURITÉ 11111 Equipement de sécurité irréprochable. 5 étoiles aux crash-test Euro NCAP. Eclairage en courbes de série, freins efficaces.


20

test et technique | touring 12 | 5 juillet 2012

Des vacancières en puissance Quelle est la familiale idéale pour se lancer dans les grandes transhumances estivales? En vacances, le confort de bord et le coffre deviennent des arguments prioritaires.

› Par définition, un opulent break haut de gamme constitue la voiture parfaite pour emmener une famille sur les longs trajets des vacances. Cela étant, les progrès accomplis par les diverses catégories automobiles viennent battre en brèche cette vérité. Tour d’horizon.

photos ldd

Citadines et compactes | Si l’on ne rechigne pas à voyager serré pendant de longues heures, les citadines (208, Polo,

etc.) peuvent faire l’affaire. Relativement important, le niveau sonore dans l’habitacle s’est notablement amélioré sur les nouvelles générations. Mais il faut voyager léger, car la capacité du coffre (environ 300 l) est modeste. A moins d’opter pour la botte secrète que sont les citadines break et les minispaces dont les soutes peuvent engloutir jusqu’à 500 l. Au bénéfice d’une importante débauche technologique, les compactes (Golf, Astra, etc.) fournissent un

Un monospace compact comme le Lodgy embarque 5 passagers et une foule de bagages.

Et pourquoi pas un monospace low-cost? Dacia Lodgy Un monospace à 12 900 fr., qui dit mieux? Plus sérieusement, le Lodgy version 7 places frise les 18 000 fr. après avoir rajouté la radio/CD, l’ESP et les indispensables capteurs de recul, vu la visibilité minimale. Cette Dacia n’en est pas moins une sacrée familiale. L’habillage en plastiques durs bicolores de la planche de bord fait assez rustique mais marque un progrès, confirmé par les cerclages de compteurs et autres poignées chromés. A l’avant, on repose sur des sièges au maintien quelconque mais pas inconfortables. La palme revient à l’arrière où la banquette réserve un espace généreux à ses trois occupants. Deux manipulations, et cette dernière se replie en portefeuille pour libérer un accès facile à la rangée du fond. Et là, nouvelle surprise, deux adul-

tes de taille moyenne trouvent leurs aises. Au détail près que la sellerie des deux banquettes manque sérieusement de mœlleux. En configuration 5 places, l’immense soute absorbe encore 634 l lorsque la banquette postérieure extractible est rabattue. Cette prodigalité va de pair avec de multiples rangements.

confort acoustique se rapprochant du haut de gamme. Ici, la banquette accueille 3 personnes dans un confort acceptable. Un peu juste, le volume utile (env. 350 l) est en revanche considérable sur les versions breaks. Tout comme dans les segments supérieurs, les compactes diesel disposent d’une autonomie de l’ordre de 1000 km.

Breaks familiaux | Quelque peu dédaignées, les familiales (Mondeo, Passat, etc.) sont des routières au long cours accomplies. Elles procurent un excellent confort acoustique et de l’espace à profusion sur la banquette. Et les soutes volumineuses des breaks engouffrent jusqu’à 600 l de fret. Hormis un déficit d’image, ces modèles au rapport prix-prestations favorable ont toujours moins à envier au haut de gamme.

Monospaces | Les modèles compacts (Scénic, Zafira, etc.) demeurent la référence en matière d’habitabilité tout en assurant un bon niveau de confort. Leur compacité fait aussi merveille sur les parkings de plage étriqués. Ce qui n’est nullement le cas des grands monospaces, fantastiques routières familiales, mais diablement encombrantes sur les petites routes méditerranéennes. Enfin, on signalera que les toutterrain, véhicules tendance, déçoivent souvent en termes d’habitabilité et de coffre. Etre ou paraître, il faut choisir. MOH

Dénué de prétention, le moteur de 82 ch se montre docile et disponible en ville. Sur autoroute, le niveau sonore assez élevé n’est pas trop gênant. Suffisantes, les performances touchent leurs limites à pleine charge ou en col alpin. A propos de virages, ce Lodgy à l’empattement long est doué d’une tenue de route imperturbable. On apprécie aussi le guidage précis et consistant de la direction hydraulique. Déconcertant, ce monospace à prix choc. MOH Les plus: 7 places à prix discount, habitabilité et coffre gigantesque, comportement sain, confort correct, finition en progrès Les moins: équipement et options limités, visibilité arrière, performances modestes, modularité sommaire.

Pas vraiment fracassant, le design du Dacia Lodgy se révèle relativement plaisant.

Technique: monospace; 5–7 places; longueur: 4,50 m; coffre: 827 l; 1,6 l essence, 82 ch, 134 Nm à 2800 tr/ min; boîte à 5 vitesses manuelle, 0 à 100 km/h en 14,5 s Consommation (essai): 8,0 l/100 km, autonomie: 625 km Prix: 15 600 fr. (1.6 Lauréate 7 pl.).


5 juillet 2012 | touring 12 | test et technique

21

photos ldd

Le même SUV autrement

Elégante et puissante, la Volvo V40 arbore des épaules musclées inspirées de la mythique P1800.

Dérivé du Mitsubishi ASX, le SUV Peugeot 4008 est strictement identique à son pendant Citroën Aircross. Ce 4�4 d’inspiration crossover détient néanmoins un stylisme intrinsèque. Pour le reste, c’est la copie conforme de l’Aircross (voir Touring 11). Animé par des diesels 1,6 l (115 ch) et 1,8 l (150 ch), le 4008 est uniquement diffusé en version Allure bien équipée. Phares xénon, feux LED, démarrage sans clé et jantes alu 18” sont de série. Les tarifs de ce véhicule ne voulant pas faire pas trop d’ombre à ses congénères 3008 Hybrid4 et 508 RXH, eux aussi à traction intégrale, sont compris entre 41 000 et 43 200 fr. MOH

Elle se découvre une âme de compacte La Volvo V40 a fait sa révolution culturelle pour devenir une véritable compacte haut de gamme. Avec en prime une dégaine stylée et une pléiade d’aides à la conduite.

› Volvo

tourne radicalement la page des berlines et breaks S40/V50 pour se porter au cœur du segment des compactes premium. Avec l’Audi A3 en point de mire, la Volvo V40 s’est muée en une 5 portes à hayon qui n’est pas sans rappeler les breaks de chasse. Son stylisme élancé, ponctué par une poupe cunéiforme, lui vaut une personnalité aussi affirmée qu’esthétique. Ce modèle looké écrit de surcroît un nouvel épisode de la saga sécuritaire Volvo en étrennant le premier airbag piéton. Fourni de série, ce gros coussin gonflable surgit du capot pour recouvrir partiellement le pareprise et atténuer ainsi les blessures encourues par un piéton. S’y ajoute un système anticollision actif jusqu’à 50 km/h. Pour la somme de 2500 fr., la V40 propose la quintessence de la sécurité avec, entre autres, détecteur des piétons, régulateur de vitesse adaptatif, lecture des panneaux de vitesse et détecteur de véhicules en marche arrière. Difficile de faire plus étoffé. Ces propensions hautement sécuritaires font bon ménage avec l’habitacle placé sous le sceau du design scandinave où l’on retrouve un agencement plus moderne que franchement cosy. A noter le combiné d’instrumentation à cristaux liquides donnant

le choix entre 3 graphismes. On goûte aussi l’excellent confort de la sellerie, moins l’accès limité et l’espace moyen de la banquette. Dans la norme, le coffre cubique est doté d’un plancher à deux niveaux, mais pâtit d’une ouverture un peu exiguë. Eprise de diesel, la V40 est animée en base D2 par un 1,6 l ultra-économique quoique peu réactif. Plus affriolant, le 5 cylindres D4 ramené à 2 l plaît par son couple, son onctuosité et sa sonorité. Les blocs essence 1,6 l downsizés sont annoncés très frugaux. A vérifier. Tout comme le punch du 2,5 l de 254 ch attendu en fin d’année. Fait réjouissant, le train avant retravaillé apparaît nettement moins sujet aux effets de couple que ses pairs de la marque. Correctement dotée, cette compacte propose des applications smartphone permettant, par exemple, de s’enquérir du niveau de carburant ou d’être averti d’une tentative de vol. Les tarifs s’alignent sur les modèles premium, mais avec de larges prestations de garantie et d’entretien. MOH

Technique: 5 portes, 5 places; longueur: 4,37 m; coffre: 335 l Motorisations: essence 150/180/254 ch, diesel 115/150/177 ch; consommation: dès 3,6 l/ 100 km, 94 g/km de CO2 Prix: 34 950 fr. (D2 115 ch) à 46 150 fr. (D4 177 ch); livraison dès septembre.

Le SUV 4008 est pourvu de traits typiquement Peugeot, dont la calandre flottante.

Restylage et sobriété Mercedes-Benz GLK Adulé par les Chinois, le SUV compact de Mercedes a le vent en poupe. Un léger restylage, englobant notamment des feux LED et une ambiance intérieure remaniée, lui confère une allure chic. Le GLK hérite d’une panoplie d’assistances à la conduite, dont une caméra périphérique. La large palette de motorisations comprend six diesels (143 à 265 ch) et un essence (306 ch), tous couplables à une boîte automatique à 7 vitesses. A noter la basse consommation du modèle 250 Bluetec 4Matic (6,1 l/100 km) en dépit de respectables 204 ch.

Un été électrique Smart fortwo electric drive Disponible dès juillet, la troisième génération de la Smart électrique détient une autonomie de 145 km et des performances accrues. Son nouveau moteur de 55 kW lui permet d’accomplir le 0 à 100 km/h en 11,5 s et de taper les 125 km/h. La formule «small&care» facilite l’accès à la mobilité électrique en proposant de louer les batteries. Du coup, le prix de base de la Smart Fortwo electric drive s’abaisse à 24 500 fr. (+99 fr./mois de location des batteries). Davantage de détails et premières impressions de conduite sur www.touring.ch.


www.baseltattoo.ch

Parade 2012

La parade du Basel Tattoo Samedi 21 juillet 2012, départ à 14h00

Route: Münsterplatz - Freie Strasse - Marktplatz - Mittlere Brücke - Clarastrasse - Claramatte Sponsors principaux

Partenaires médiatiques

Partenaire


5 juillet 2012 | touring 12 | voyages et loisirs

23

Ces lieux rayonnant d’énergie De tout temps, l’être humain a cherché à puiser des forces dans la nature. Or il existe des lieux dégageant une étonnante densité énergétique. Spécialiste en science des religions, Andrea Fischbacher nous parle de ces sites aux vertus parfois bienfaisantes.

» Un lieu énergétique peut se résumer à

aux émotions. Or nous réagissons tous différemment. Est-ce une question de sensibilité personnelle?

une cascade ou un arbre imposant. Souvent, on y trouve une église ou une chapelle. S’agit-il de sites religieux?

Oui, absolument.

Andrea Fischbacher*: à travers les siècles, l’homme a utilisé les hauts lieux d’énergie comme lieux de culte. Ainsi, la religiosité de ces emplacements dépend de l’usage qui en est fait. Cela dit, il existe encore beaucoup de sites méconnus qu’il vaut la peine de découvrir.

A-t-on besoin de calme pour bien percevoir un lieu énergétique?

Si on se laisse imprégner par le lieu, on peut se rapprocher de soi-même ou de l’autre monde. De toute évidence, le silence se prête mieux que le bruit à une telle démarche.

D’après Blanche Merz, géobiologiste mondialement connue et première scientifique suisse à s’intéresser aux hauts lieux cosmotelluriques, il s’agit de zones dégageant une forte énergie naturelle. Adhérez-vous à cette définition?

Quel est le lien entre lieux énergétiques et ésotérisme?

Il n’y en a pas. La recherche dans ce domaine se situe par-delà la science et s’apparente plutôt aux sciences humaines. Elle procède de l’observation et de la perception, en les systématisant selon des critères scientifiques.

L’énergie dégagée doit être forte et bénéfique – voilà les éléments essentiels. Si je perçois ces vibrations stimulantes, je ressentirai une action positive.

Que répondez-vous à ceux qui qualifient la théorie des hauts lieux énergétiques de charabia occultiste?

On trouve des endroits énergétiques partout dans le monde. Leur intensité est mesurée en unités Bovis au moyen d’un biomètre. Est-ce là une méthode scientifique et dispose-t-on de méthodes plus précises?

Je me réjouis que les gens fassent preuve d’esprit critique. Le domaine pseudo-scientifique n’est pas exempt de charlatanisme. Il ne faut pas être crédule.

Cette méthode n’est pas reconnue par la communauté scientifique. Les énergies terrestres sont de nature métaphysique. Or les instruments de mesure détectent des phénomènes purement physiques. Contrairement au biomètre, les être vivants – hommes, animaux et plantes – perçoivent les énergies terrestres et entrent en interaction avec elles.

Un vignoble est-il un site énergétique?

Il peut l’être, à condition de dégager une énergie forte et bienfaisante. Comment les hauts lieux énergétiques ont-ils été utilisés à travers les siècles et dans les différentes parties du monde?

Oui, bien sûr. Tout est en mouvement, les flux énergétiques aussi, et les unités Bovis évoluent en conséquence. L’unité Bovis n’est pas mesurable, il s’agit d’une valeur d’observation. La qualité du sol détermine la qualité énergétique d’un lieu. Grâce à votre expérience, vous parvenez à repérer tout de suite de tels endroits. Comment acquérir ce savoir?

Observer, apprendre et ressentir – une démarche aux confins de la science. Cette perception-là n’a rien de scientifique. Ces champs énergétiques, il faut donc les percevoir, ce qui fait appel aux sentiments et

Les unités Bovis varient-elles?

«La compatibilité énergétique stimule l’attraction entre les personnes.»

Avant l’ère chrétienne, ils étaient utilisés comme lieux de culte. En règle générale, il s’agissait de cultes de fertilité. Si les sites étaient toujours les mêmes, les rites changeaient au fil du temps. Et à l’ère chrétienne?

Les lieux de culte sont restés les mêmes – là encore, seuls les rites ont évolué. C’est la raison pour laquelle les églises anciennes se dressent sur les sites où l’homme célèbre des cultes depuis la nuit des temps.

«

Propos recueillis par Christian Bützberger

Andrea Fischbacher * Andrea Fischbacher, spécialiste en science des religions et pionnière de la recherche suisse en matière de lieux énergétiques, dirige depuis 2004 le centre de recherches Kraftorte Schweiz (www.kraftorte.ch), à Oetwil an der Limmat/ZH.


24

voyages et loisirs | touring 12 | 5 juillet 2012

Se ressourcer dans le calme Tiraillé entre ses multiples obligations, l’être humain tend à chercher des lieux où s’échapper afin de décompresser. Si nombre de personnes se ressourcent auprès de sites énergétiques, d’autres s’accordent une pause loin de la vie trépidante dans un chalet d’alpage ou un établissement de bien-être médicalisé. Quelques suggestions.

Sur l’alpage, il était de beaux chalets Les quatre chalets d’alpage de Beat Hutmacher permettent de se retirer du monde, un peu comme une marmotte en hiver. Construits pour certains il y a plus d’un siècle, ces bâtisses se nichent dans un paysage enchanteur entre Wengen et Grindelwald. Meublés avec simplicité, ils se présentent pratiquement comme au premier jour. Les extensions et les aménagements intérieurs ont été réalisés avec des matériaux exclusivement indigènes. Ici, aucune distraction telle que télévision ou internet ne vient troubler la quiétude. Un endroit rêvé donc pour se mettre à l’abri du flux d’informations quotidien et se laisser bercer par le rythme de la nature. On cuisine au bois et on s’éclaire à la lampe à pétrole. Quant à l’eau, il faut aller la qué-

Décompresser à l’hôtel Hubertus Montagnes, forêts et ruisseaux: la vallée de Balderschwanger, dans l’Oberallgäu allemand, est un lieu rêvé pour se déconnecter des vicissitudes de la vie quotidienne. Au

cœur de cette région pittoresque, à 1044 mètres d’altitude, l’hôtel de tradition Hubertus offre un écrin idéal pour quiconque cherche la détente et le repos. Dégageant une atmosphère particulière, il semble se fondre dans la nature. Cet établissement quatre étoiles est voué au rééquilibrage du corps et de l’esprit. Son

rir au puits ou dans le ruisseau. Pour se dégourdir les jambes, rien de tel qu’une randonnée ou une visite chez un des paysans de montagne voisins pour assister à son travail. Un peu à l’écart de Wengen, le chalet «Yeti» permet de jouir d’une vue magnifique sur les Alpes bernoises. Les chalets «Alp Schneit» et «Kirschbaumhütte» se dressent pour leur part au-dessus de Zweilütschinen. Quant au «Grindelwald», il se situe en amont du village sur une terrasse ensoleillée. Les adeptes de soins bien-être trouveront dans les deux derniers chalets un jacuzzi en bois. Les maisons sont louées à la semaine ou, à titre exceptionnel, pour un week-end. Elles peuvent accueillir deux à trois personnes. fm Adresse: Beat «Yeti» Hutmacher, case postale 427, 3800 Interlaken, 079 311 14 47, info@yeti.ch Infos et réservation: www.yeti.ch Prix: chalet d’alpage dès 880 fr. par semaine.

design résolument alpin est épuré et apaisant. Ici, on peut se revitaliser à différentes stations énergétiques. Entièrement réaménagé, le spa offre un parcours pieds nus, des saunas, une piscine extérieure ainsi que des salles de massage et de repos – bref, tout ce qu’il faut pour décompresser. Et qui veut se détendre encore davantage a l’embarras du choix entre traitements ayurvédiques et programme pour le dos. Pendant toute la semaine, yoga, promenades des sens ou tai chi figurent au nombre des activités proposées. Particulièrement appréciées, les semaines «hors du temps» sont dédiées à la décélération sous toutes ses facettes. La cuisine est elle aussi délectable et saine, les maîtres queux travaillant exclusivement avec des produits frais du terroir. On attache ici une grande importance aux vertus nutritives inspirée du slow food, qui allie gastronomie et bien-être. fm Adresse: Hubertus Alpin Lodge&Spa, Dorf 5, 87538 Balderschwang (Allemagne) Infos et réservation: www.hotel-hubertus.de, +49 8328 9200 Prix: chambre double classique dès 167 fr., suite dès 239 fr.


5 juillet 2012 | touring 12 | voyages et loisirs

Riva San Vitale: sources énergétiques Le Tessin peut se prévaloir d’un lieu accueillant deux points qui irradient de l’énergie vitale, situés à une distance d’à peine 200 mètres l’un de l’autre. Ce n’est pas un hasard s’ils correspondent à des lieux de culte, où la spiritualité règne par définition. Il s’agit de Riva San Vitale, un charmant village sur les rives du lac de Lugano. Depuis l’an 500, il abrite un baptistère considéré comme le plus vieil édifice chrétien encore intact de Suisse. Vu son inestimable valeur historique et artistique, cet édifice vaut le détour à lui seul. Mais les entrailles du baptistère recèlent une autre surprise. Selon l’ouvrage «Hauts lieux cosmo-telluriques», de Blanche Merz, les

25

flux des eaux souterraines y forment des croisements à même de libérer des rayons énergétiques correspondant à 9000 unités Bovis sous les fonts baptismaux, et même à 18 000 dans la niche de l’autel (photo). A peine un peu plus loin, surgit une autre source d’énergie vitale: la majestueuse église de la Sainte-Croix, datant de la Renaissance. Ici, le «lieu cosmo-tellurique» se trouve exactement sous la splendide coupole ornée de fresques. Les unités Bovis irradiant depuis le sous-sol atteignent la barre des 20 000. Un séjour à Riva San Vitale, c’est faire le plein d’énergie pour une année entière… ac Visites: le baptistère peut être visité librement chaque jour de 8 à 17 h, tout comme l’église SainteCroix, ouverte de mars à octobre. Informations: Office du tourisme du Mendrisiotto, tél. 091 641 30 50; www.mendrisiottotourism.ch; www.rivasanvitale.ch.

Au contact de la Pierre de la Paix Plus haute crête de la chaîne jurassienne après le Mont-Tendre, le Chasseron (VD) offre un époustouflant belvédère embrassant les Alpes du Titlis au Salève. L’endroit est aussi fameux pour irradier des forces telluriques d’une intensité exceptionnelle, équivalentes, paraîtrait-il, à celles mesurées sous le sarcophage de la cathédrale d’Aix-La-Chapelle. A une centaine de mètres du restaurant sommital se trouve un bloc de granit erratique baptisé «Pierre de la Paix», sur lequel on a gravé les symboles des grandes religions. Il est recommandé de l’effleurer des paumes de la main et de les glisser lentement au-dessus de la pierre, avant de se tourner au nord, fermer les yeux et essayer de percevoir l’énergie du lieu. Chaleur et bien-être devraient alors normalement se manifester, si ce n’est des «fourmillements, des palpitations ou une vision de couleurs intenses». Et si vous ne ressentez rien, comme cela est mon cas, peu importe: la beauté du lieu donne amplement le change. Vous ne regretterez pas la balade sur ce promontoire ouvrant une perspective sur l’un des paysages les plus beaux de Suisse. Les amateurs de phénomènes telluriques emprunteront le «Sentier des énergies» au départ de Sainte-Croix, qui conduit en 2 heures environ à la Pierre de la Paix. Sans oublier qu’un casse-croûte roboratif au restaurant du Chasseron peut également avoir des effets bienfaisants. jop

photos tg, ldd

Adresse: la Pierre de la Paix se trouve à quelques dizaines de mètres du sommet du Chasseron (VD), juste en dessous du restaurant. Accès: depuis Sainte-Croix (2 h de marche), Les Cluds (1 h de marche), ou parking à 30 min.

Retraite à l’abbaye de Mariastein «Tous ceux qui surviennent seront reçus comme le Christ», dit saint Benoît dans sa Règle de la vie monastique. Aujourd’hui, 25 moines bénédictins suivent ce précepte dans l’enceinte de l’abbaye soleuroise Notre-Dame-de-la-Pierre. Chargé depuis deux ans de la gestion «hôtelière», le père Kilian Karrer réserve un accueil chaleureux aux visiteurs et les initie aux us et coutumes du lieu: «Nous recevons des groupes religieux, des jeunes, des ateliers de peinture et des séminaires de cadres, mais aussi des particuliers en quête de calme.» Les hôtes restent souvent plusieurs semaines, et bon nombre y passent un week-end. La participation aux offices est facultative; en semaine, on peut assister jusqu’à sept fois par jour aux prières et à la célébration de l’Eucharistie. Les hommes partagent le repas silencieux des moines dans le réfectoire conventuel pendant qu’un père fait une lecture tirée d’un livre ou d’un journal – lors de notre visite, elle était assurée par le prieur. «Il ne s’agit pas forcément de thèmes religieux», précise l’abbé Peter von Sury, qui dirige l’abbaye depuis 2008. «Les repas en commun revêtent une grande importance dans notre abbaye.» wi Adresse: abbaye bénédictine de Notre-Dame-de-la-Pierre, 4115 Mariastein (SO), tél. 061 735 11 11, gaestepater@kloster-mariastein.ch Infos: 15 chambres individuelles et 4 chambres doubles avec douche/WC, 3 salles de réunion; www.kloster-mariastein.ch (autres abbayes: Abbayes en France, en Belgique et en Suisse, Les Editions du Palais, 8e édition, avril 2011). Prix: chambre simple avec pension complète 85 fr. par jour, autres prix sur demande.


Vacances en Italie

Adriatique

Ligurie


5 juillet 2012 | touring 12 | voyages et loisirs

Festival jurassien de sites insolites Pour qui aime l’aventure, il n’y a point de meilleure adresse que le Jura. Les surprises ne manquent pas lors de la visite de la coutellerie Wenger ou au milieu des étangs de la réserve naturelle de Bonfol.

27

Bonfol Porrentruy Delémont

Le Noirmont

Après le chocolat, les montres et la fondue, le couteau de poche constitue l’invention helvétique ayant le plus contribué à la renommée de notre pays. Cela tombe bien, car à Delémont se trouve la coutellerie Wenger, qui accueille du lundi au vendredi des groupes de 6 à 15 personnes pour une visite gratuite d’environ 1 heure (s’annoncer à l’avance). Vous découvrirez les grandes phases de la production de cette petite merveille technologique, du découpage de l’acier jusqu’au contrôle de qualité final. Seul un processus long et complexe permet d’obtenir une lame à la fois solide et flexible, garantie à vie. Confidentialité oblige, il est strictement interdit de photographier les ateliers, sauf aux endroits prévus à cet effet. Et au terme de la visite, vous aurez peut-être envie d’acheter le «Giant Knife», rassemblant 87 outils et 141 fonctions, au prix de 1200 fr. Wenger SA, route de Bâle 63, tél. 032 421 39 00, www.wenger.ch. jop

photos jop

Les secrets du couteau suisse

Carolina Laville guide les visiteurs dans la coutellerie Wenger.

Rêverie solitaire entre les étangs

Une délicieuse balade au milieu des étangs de Bonfol.

Bon à savoir Canton du Jura: 70 450 habitants, capitale Delémont. Hébergements: l’Hôtel de la gare de Porrentruy (voir photo) offre des chambres pour randonneurs à 50 fr., sans petit-déjeuner, des chambres pour couples à 115 fr. (WC à l’étage) ou une chambre entièrement équipée à 130 fr. D’autres logements peu onéreux sont disponibles, campings ou accueils à la ferme. Pour en savoir plus, tapez, www.juratourisme.ch.

Pour une fois, délaissons les hauts lieux du tourisme jurassien que sont Sainte-Ursanne ou Saignelégier pour rejoindre les confins de l’Ajoie, à Bonfol. Loin des concentrations touristiques, cette région possède une réserve naturelle d’importance nationale pour l’étude et la préservation de nombreuses espèces animales et végétales. On peut notamment y voir maintes plantes rares en Europe. Mais surtout, elle comporte une dizaine d’étangs reliés entre eux par des sentiers pédestres. Au milieu d’une nature opulente, le randonneur admire les reflets du ciel dans l’eau et écoute avec ravissement les «conversations» enjouées des tritons, grenouilles et autres canards. On sent les animaux fort à leur aise dans cet environnement préservé d’une trop forte présence humaine. Cette balade ressourçante offre un agréable sentiment de solitude. De la gare de Bonfol, suivre la route cantonale direction Vendlincourt sur 500 m, jusqu’au poteau indicateur «Etangs». jop

Gastronomie: le restaurant de La Poste à Epauvillers concocte des spécialités de Tête de Moine (tél. 032 461 35 08, www.lapostechezmarie.ch). Le Domaine de Bellelay (Jura bernois) offre diverses dégustations de produits du terroir et retrace l’histoire de la Tête de Moine, fromage de tradition fabriqué depuis 800 ans (tél. 032 484 03 16, www.domaine-bellelay.ch). Insolites: au printemps et en automne, au Noirmont, Jura Escapades propose des balades à trottinette tirée par un attelage de un ou deux huskies

(tél. 032 953 16 00. www.jura-escapades.ch). Dans la forêt surplombant le village a joulot de Beurnevésin se trouve la Borne des trois puissances, qui marquait jadis la frontière et délimitait le territoire. Elle porte la fleur de lys, l’ours de Berne, la crosse épiscopale, le F (France) et le D (Allemagne). Au rond-point devant la station-service, suivre l’indicateur pédestre «Borne des trois puissances». Porrentruy: ne pas manquer de visiter la cité des Princes-Evêques, et ses trésors datant de l’Evêché de Bâle.

Des chambres de tout standing à bon prix sont proposées à l’Hôtel de la gare, à Porrentruy.


28

voyages et loisirs | touring 12 | 5 juillet 2012

Málaga et ses 34 musées La cité andalouse est baignée par le soleil et la mer. Mais Málaga accueille aussi d’innombrables musées, dont un nouveau venu consacré à l’automobile.

› L’air marin, le climat agréable et une vieille

ville magnifique font de Málaga une destination de rêve sur la Costa del Sol. Les deux plages citadines, aussi longues que belles, invitent à la baignade tout en étant faciles à atteindre à pied depuis le centre-ville. Les gourmets et les amateurs de shopping ne sont pas pour autant en reste: les charmantes ruelles du centre historique regorgent de bars à tapas à la mode et d’élégantes boutiques. Pavée de marbre, la rue commerçante Calle Marques de Paradas est une véritable invitation à la flânerie. Les amateurs

d’art trouvent leur compte en visitant la majestueuse cathédrale gothique, une construction pourtant inachevée. L’amphithéâtre romain, découvert il y a 50 ans au pied de la forteresse Alcazaba, attire aussi les foules. Et la ville portuaire andalouse peut encore se prévaloir d’un atout insoupçonné: elle compte 34 musées.

Autos de toutes époques | Dans ce riche paysage muséal, une perle: le Museo Automovilistico de Málaga. Cette vénérable exposition a pris ses quartiers dans un

bâtiment historique restauré qui abritait autrefois une ancienne fabrique de tabac remontant à 1927. Des voitures du monde entier sont exposées dans dix salles réparties sur une surface de 6000 m2. Les visiteurs découvrent plus de 90 véhicules de différentes époques retraçant l’évolution technologique et esthétique de l’automobile. En vedette, par exemple, les folles années vingt ou la douceur de vivre des années cinquante. Certaines halles sont consacrées à des thèmes particuliers comme le tuning, les autos design ou les voitures de rêve. Le musée présente également des moteurs, des affiches, des photos, des objets artistiques, des installations ainsi que des pièces de mode.

Picasso et flamenco | Málaga peut se vanter d’avoir vu la naissance de Pablo Picasso et d’être une vitrine importante du flamenco. La maison du peintre a été déclarée monument historique en 1983 et retrace l’enfance et la vie du maître passé à la postérité. Le musée Picasso, situé au cœur de la vieille ville, expose plus de 200 œuvres du maître – tableaux, sculptures, dessins et autres céramiques. Le musée du flamenco accueille quant à lui d’anciens enregistrements, des instruments et des costumes. La collection est gérée par la société JuanBreva, qui assure également les visites.

Nadia Rambaldi Info Touring www.spain.info, www.visitacostadelsol.com

photos nr

Bon à savoir

Les ruelles étroites offrent une belle vue sur la cathédrale gothique. Le musée automobile de Málaga expose plus de 90 voitures de toutes les époques.

S’y rendre: Málaga est desservie depuis les aéroports de Genève, Bâle et Zurich. A voir: le nouveau port avec ses restaurants et ses magasins, le centreville avec la cathédrale gothique, l’amphithéâtre romain et la «Calle Marques de Paradas», la forteresse Alcazaba, les plages urbaines, les nombreux musées. Hôtel: Molina Lario, avec vue sur la cathédrale, www.galleryhotel.com. Gastronomie: El Pimpi, Calle Granada 62, un bar à tapas fréquenté par les célébrités. Restaurante El Trillo, spécialités andalouses traditionnelles, Calle Don Juan Diaz 4. nr


5 juillet 2012 | touring 12 | voyages et loisirs

29

Hommage à Audrey

Collection de la Cinémathèque suisse

Icône du 7e art, Audrey Hepburn conquit Hollywood en prêtant son visage ingénu et sa silhouette filiforme à une trentaine de films. Que ce soit dans «Vacances romaines» (1953), «My fair lady» (1964) ou «Liés par le sang» (1979), elle incarnait une femme à fleur de peau, cachant son extrême sensibilité derrière une façade impassible et une garde-robe digne des grands couturiers. Aspirant au calme, elle s’installa en 1966 à Tolochenaz (VD), près de Morges, où elle demeura jusqu’à son décès en 1993. Elle y trouva un havre de paix et un environnement apaisant face au lac Léman et aux Alpes. Aujourd’hui, deux expositions présentées à Morges retracent sa carrière de star hollywoodienne, d’ambassadrice de l’Unicef et de simple citoyenne de la petite ville vaudoise. A la Fondation Forel, il est notamment possible de voir un documentaire particulièrement touchant où s’expriment les Morgiens qui l’ont connue. Commerçants, marchands de vin, libraire ou pharmacien, tous gardent d’elle le souvenir d’une femme simple et accessible qui, lorsqu’elle était poursuivie par les photographes, demandait à s’éclipser par l’arrièreboutique. Et la fascination perdure. Aujourd’hui encore, des anonymes fleurissent sa tombe dans le cimetière de Tolochenaz et des équipes de télévision affluent du monde entier. Exposition «Hommage à Audrey Hepburn», Musée Forel, Grand’Rue 54, 1110 Morges, jusqu’au au 25 novembre; Exposition «Gros plan sur une femme d’exception», Fondation Bolle, rue Louis-de-Savoie 73–75, 1110 Morges, jusqu’au 25 août. Plus d’infos sur www.foraudrey-morges.ch et sur www.morges-tourisme.ch. jop

Ces enfants que l’on contraint à trimer Le travail des enfants est une réalité dans nombre de destinations touristiques. La distribution de quelques piécettes n’améliore pas leur sort.

Fléau à large échelle | Selon une étude de l’Organisation internationale du travail (OIT), entre 13 et 19 millions d’enfants et de jeunes travaillent dans le tourisme et ses activités annexes. Dans l’industrie touristique, environ 15% des travailleurs sont mineurs. Nombre d’entre eux contribuent ainsi à l’entretien de leur famille ou aux

PantherMedia

«Hello Mister, photo! Photo!», lance joyeusement un groupe d’enfants à des touristes. Ces modèles amateurs ont découvert depuis longtemps que leurs rires ouvraient les cordons de la bourse des visiteurs. Dans les régions touristiques, les enfants gagnent aussi quelques pesos, roupies ou bahts comme cireurs de chaussures, vendeurs de souvenirs ou commis de salle.

Le travail des enfants touche de nombreuses destinations touristiques. La vigilance est de mise.

soins médicaux dispensés à des parents. Et cela peut poser problème, car ils gagnent souvent, grâce aux touristes, plus que leurs parents. Du coup, le tissu social est mis à mal. Comme les journées de travail des enfants sont généralement longues, leur développement physique, intellectuel et social est entravé. Et il ne leur reste guère de temps pour jouer. Les contacts fréquents avec des touristes augmentent par ailleurs les risques d’abus sexuels. La formation scolaire en pâtit également; ils restent analphabètes. Les fillettes risquent ainsi de devenir plus tard totalement dépendantes de leur mari sur le plan matériel. Le voyageur qui souhaite améliorer la situation des enfants dans les régions touristiques devrait éviter de faire des dons directs. Conformément aux conseils des experts en développement, il est beaucoup plus efficace de verser de l’argent à des organisations reconnues d’aide à l’enfance.

Adrian Zeller


30

voyages et loisirs | touring 12 | 5 juillet 2012

Ambiance festive à Tel Aviv «A Jérusalem on prie, à Haïfa on travaille et à Tel Aviv on fait la fête», dit-on communément en Israël. Au-delà de sa vie nocturne, la «ville blanche» ne cesse de surprendre le visiteur.

› Fondée en 1909 sur les rives de la Médi-

terranée, Tel Aviv a connu en un siècle une évolution fulgurante. Métropole multiculturelle, elle est connue pour l’élégance de son architecture inspirée de l’école du Bauhaus, qui prit son essor en Allemagne dans les années vingt. Ainsi, elle doit son surnom de «ville blanche» à près de 4000 bâtiments clairs issus de cette tendance du Mouvement moderne. Sa conception urbanistique remarquable a d’ailleurs valu à Tel Aviv d’être inscrite en 2003 au Patrimoine mondial de l’Unesco. Depuis douze ans, le Suisse Micha Gross et Asher Ben-Shmuel dirigent un centre dédié

à l’architecture Bauhaus, sis au cœur de la ville (cf. encadré). Mondialement connu, il comporte une galerie avec une collection permanente, des expositions temporaires ainsi qu’une maison d’édition. «Afin de partager avec d’autres notre fascination pour le Bauhaus, nous organisons chaque vendredi à 10 h des visites guidées de la ville», précise Micha Gross.

Tel Aviv à vélo | Construit dans les années 1950, le Dan Tel Aviv Hotel vaut également le détour. Situé directement au bord de la mer, le plus ancien des hôtels de luxe de la cité offre un spa flambant neuf et un

restaurant de spécialités méditerranéennes ouvert au public (D-Restaurant, 99 Hayarkon Street). Comptant 40 stations, le réseau de vélos en libre-service «Tel O Fun» permet de sillonner gratuitement la ville en deuxroues. L’engouement est tel que d’autres prestataires proposent désormais des tours guidés à vélo. Incarnant l’esprit d’initiative des habitants, l’artiste Daniel Shoshan a inauguré en première mondiale l’«attente littéraire» aux arrêts de bus, où des bibliothèques permettent de s’offrir un moment de lecture. Rendez-vous incontournable des amateurs d’art, le Musée d’Art de Tel Aviv montre des œuvres de Chagall et de Matisse ainsi qu’une riche collection d’art israélien.

Une ville où faire la fête | Tel Aviv vit littéralement de ses boutiques, cafés et bars à jus de fruit. Entièrement rénové, le plus ancien quartier, Neve Zedek, est connu pour ses terrasses, ses bijouteries et ses galeries d’art. Le meilleur hoummos – une purée de pois chiches – se déguste chez Chumus Shlomo, au marché HaCarmel. Les autorités font tout pour soigner l’image de destination jeune et attrayante associée à leur ville. Les plages immaculées sont surveillées et dotées de douches modernes et de cafés. Certaines sont réservées à la communauté homosexuelle, qui vient s’y détendre après les nuits de fête. Une promenade permet de longer la mer vers le sud, jusqu’à la ville portuaire de Jaffa.

Marc David Herzka Ce voyage de presse a bénéficié du soutien d’ELAL Israel Airlines (Suisse).

photos Visum, Look-Foto

Bon à savoir

Ambiance festive et décontractée au Yerushalem Beach, à Tel Aviv. Son architecture Bauhaus a valu à la ville de figurer au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Y aller: au départ de Genève et Zurich avec ELAL ou Swiss. Le vol dure quatre heures. Aucun visa exigé pour les citoyens suisses, il suffit d’être en possession d’un passeport valable six mois au-delà de la date d’arrivée. Toutes les cartes de crédit et devises habituelles sont acceptées. Bauhaus: www.bauhaus-center.com Musées: www.ilmuseums.com Tours guidés à vélo: www. tourplanisrael.com Autres infos et vie nocturne: www.goisrael.com, www.telavivguide.net.


...

publicitĂŠ


club et membres | touring 12 | 5 juillet 2012

photos Andreas von Gunten

34

L’assemblée des délégués du TCS a fait entendre sa voix et exprimé sa vision à travers plusieurs votations.

Les délégués en conclave L’assemblée des délégués du Touring Club Suisse, tenue à Soleure, a été marquée par la bonne marche des affaires et un aperçu des tendances d’avenir. Sur le plan politique, la question d’un fonds d’infrastructure pour la route a été évoquée.

› Peter Goetschi a dirigé l’assemblée ordi-

naire des délégués du Touring Club Suisse pour la première fois en sa qualité de nouveau président central. La réunion, dont le volet statutaire s’est déroulé dans la salle de concert historique de la cité des ambassadeurs, a été organisée à la perfection par la section soleuroise. «La couleur jaune est synonyme de fraîcheur et de dynamisme, à l'image du vent qui souffle sur tout le TCS», a déclaré Peter Goetschi dans son discours d’ouverture destiné aux délégués et aux nombreux invités. Pour lui, le club a emprunté une voie fraîche et dynamique, porté par «sa bonne santé».

L’avenir a commencé | En plus de cent ans d'existence, le TCS est toujours resté fidèle à sa forme juridique, a rappelé le président central. Rien de plus juste, car «nous sommes et allons demeurer un club servant les intérêts de nos membres». Dans la foulée, Peter Goetschi n’a pas manqué de préciser: «Même une association riche en

tradition peut s’adapter à son temps et évoluer.» La nouvelle structure d’organisation constitue un premier pas vers une collaboration plus étroite et optimisée entre le comité central et les sections, afin d’œuvrer dans la même direction dans un esprit de «confiance mutuelle consolidée».

Cadeau et applaudissements | Le directeur général Bruno Ehrler a lui aussi confirmé les progrès du TCS en présentant les points forts de l’exercice écoulé et les perspectives (lire aussi page 37). C’était sa dernière apparition devant les délégués, puisqu’il quitte le club après 6 ans et demi (voir interview en page 38). Bruno Ehrler a pu se prévaloir d’annoncer le meilleur résultat financier des dernières années. «Mais, face aux vents contraires, d’importants efforts doivent être entrepris pour maintenir l’effectif actuel de 1,6 million de membres», a-t-il averti. Le directeur général sortant a cité, avec fierté, d’innombrables innovations; le site internet du TCS en

fait partie. «Un Suisse sur dix parcourt chaque mois le portail du club.» Le président Peter Goetschi l’a remercié cordialement pour son engagement en lui offrant un cadeau sous des applaudissements nourris. «Par chance, Rudolf Zumbühl, membre de longue date de la direction du TCS, s’est déclaré prêt à assumer la charge de directeur général à titre intérimaire», a relevé Peter Goetschi. L’assemblée a ensuite adopté, sans discussion, les comptes positifs et a donné décharge aux organes compétents.

En faveur d’un fonds | Tradition oblige, la politique des transports a occupé une place de choix lors de l’assemblée des délégués du TCS. Le président du Grand Conseil soleurois Christian Imark et le conseiller aux Etats Pirmin Bischof ont ouvert les feux. Le sénateur soleurois a insisté sur la nécessité de créer un fonds destiné à l’infrastructure routière. Le président central Peter Goetschi a promis qu’en matière de politique des transports, le TCS continue-


5 juillet 2012 | touring 12 | club et membres

de 376 km d’autoroute, passant du giron des cantons à celui de la Confédération, c’est problématique», a-t-il expliqué. Dans son tour d’horizon politique, le vice-président n’a pas oublié de parler de la construction d’un deuxième tube routier au Gothard. Quant au projet visant à renforcer la sécurité routière (Via sicura), adopté récemment par les Chambres fédérales, il répond en grande partie aux exigences de l’initiative populaire contre les chauffards, a jugé Thierry Burkart.

rait à se battre en faveur de ses membres, de manière pragmatique et intelligente. Pour lui, il n’est pas question de laisser progresser, par la bande, le subventionnement croisé du rail par la route. «Même si une certaine solidarité sera toujours nécessaire en matière de financement des transports, il ne faut pas abuser», a estimé Peter Goetschi. Il a donc plaidé en faveur d’une lutte à armes égales pour le financement des infrastructures de transport. «Il s’agit de créer un fonds pour l’infrastructure routière, en plus du fonds pour l’infrastructure ferroviaire», a-t-il renchéri.

Honneurs et mutations | Le conseil

Faits oubliés | Un avis partagé par le viceprésident Thierry Burkart, également président du comité politique et de la section cantonale argovienne du TCS. En réalité, les besoins financiers de la route atteignent 4 milliards de francs par année, mais aujourd’hui, seuls 600 millions sont disponibles. Persuadé que le TCS est le «lobbyiste d’une mobilité raisonnable», Thierry Burkart a assuré que 80% des transports publics empruntent aussi la route. Et de se montrer sceptique face aux arguments

35

Peter Goetschi a dirigé l’assemblée des délégués.

avancés en faveur d’une hausse de la vignette autoroutière. «S’il s’agit uniquement de financer le changement de propriétaire

d’administration est à nouveau au complet avec l’arrivée d’Eric Collomb (FR) qui reprend le siège laissé vacant par Peter Goetschi lors de sa nomination à la présidence centrale du TCS. L’organe de conduite du TCS se compose aussi désormais de Markus Reichmuth (SZ, succédant à Koni Schuler) et d’Urs Wüthrich (BienneSeeland). Ce dernier remplace Claude GayCrosier, qui a été nommé membre d’honneur en signe de reconnaissance pour sa longue carrière entièrement dévouée à la prospérité du club. hwm

Soleil et convivialité à Soleure

Etienne Membrez, ancien directeur général, et Jean-François Ottesen.

Rencontre entre técéistes de différents horizons: de gauche à droite, Beat et Silv Aebi, Roger Schober, Thierry Burkart, Susanne Ballauf, Jörg Vogler.

Deux véhicules de patrouille avaient pris place devant l’entrée de la salle où se tenait l’assemblée.

Andreas Burgener, directeur d’auto-suisse, avec Christine Hofer.

Eric Collomb, président de la section fribourgeoise, et Christa Rüttimann.

Les organisateurs soleurois: Georges Heri, Gerhard Roth, Nikolina Basic, René Ingold et Fritz Arni (de g. à dr.)

Claude Gay-Crosier (ici avec son épouse Irma) a été nommé membre d’honneur.

Trois délégués de la section genevoise: Henri-Pierre Galletti (à g.), Stéphanie Saad Hirschy et Renato di Gisi.

En prélude à l’assemblée, un cocktail dînatoire animé par le groupe musical Combi Combo.


Séjours de rêve avec Touring

Hôtel Eden****, Seefeld (A).

Que ce soit dans un établissement bien-être, adapté aux familles, dans les montagnes ou en ville – grâce à Touring, vous pouvez réserver des chambres d’hôtel à des prix très attractifs! S’accorder quelques jours de détente et se faire dorloter dans un hôtel… à un prix qui laisse rêveur? Pour moins de dix francs par nuitée avec freedreams, vous pouvez séjourner dans l’un des 3000 hôtels 3 et 4 étoiles de haute qualité dans toute l’Europe. Comment est-ce possible? Il y a des coûts de

personnel et d’infrastructure même lorsque les chambres sont vides. Il est donc plus rentable d’occuper les chambres, même à des prix moindres. Ce prix avantageux n’enlève rien à la qualité de l’accueil. Les conditions de participation sont simples: vous commandez deux chèques hôteliers freedreams (valables au min. 1 an) avec un guide hôtelier. Chaque chèque donne droit à trois nuitées pour deux personnes dans l’un des 3000 hôtels partenaires en Suisse et en Europe. Jusqu’à fin juillet 2012, les deux chèques hôteliers ne coûtent que 110 francs au lieu de 170 francs grâce au partenariat

entre Touring et freedreams. Vous vous engagez en contrepartie à prendre le petit-déjeuner et à souper dans l’établissement choisi. Mais vous savez toujours avant la réservation ce qui vous attend sur le plan financier: vous pouvez estimer vos dépenses grâce à l’indication du prix minimum du petit-déjeuner et du souper. Profitez dès maintenant de l’offre spéciale pour les membres du TCS et commandez à l’aide du talon ci-dessous, par téléphone au 0848 88 11 99 (tarif normal, les jours ouvrables de 8–18h) ou sur le site: www.freedreams.ch/touring

Hôtel La Siala, Falera (GR).

Hôtel Collinetta***, Ascona (TI).

Hôtel Loano 2 Village****, Loano (I).

Bon de commande pour des vacances de rêve (valable jusqu’au 31.7.2012) � OUI, je profite de l’offre réservée aux membres du TCS et commande 2 chèques hôteliers freedreams pour seulement 110 fr. au lieu de 170 fr. (35% réduction!) Prénom

Nom

Rue

NPA/Localité

Téléphone

Date de naissance

E-mail

(Si vous êtes intéressé à recevoir les informations sur freedreams en ligne, veuillez indiquer votre e-mail ici.)

Je règle

Lieu/Date

� sur facture dans les 10 jours ou avec � Visa � MasterCard/EUROCARD � AMERICAN EXPRESS No de la carte Carte valable jusqu’au Signature

Chaque chèque donne droit à 3 nuitées pour 2 personnes dans un des quelque 3000 hôtels partenaires en Suisse et en Europe. Il est valable pendant une année au minimum. Vous recevez, gratuitement avec votre commande, le guide hôtelier freedreams. Délai d’envoi de cette offre exclusive pour Touring: 31.07.2012 Bon de commande à envoyer à: DuetHotel AG, Haldenstrasse 1, case postale, 6342 Baar. Et plus simple encore par fax: 0848 88 11 66


5 juillet 2012 | touring 12 | club et membres

37

Encore une année positive L’exercice 2011 du TCS – le dernier signé Bruno Ehrler – boucle à nouveau sur un résultat positif. Le chiffre d’affaires net s’est élevé à près de 350 millions de francs, pour un actif consolidé de 16,6 millions. TCS Ambulance a été la cerise sur le gâteau.

› Trois points d’orgue ont ponctué les acti-

vités du club en 2011: la nouvelle identité visuelle du TCS, le lancement de TCS Ambulance et l’attribution d’une distinction internationale à la carte de crédit TCS MasterCard (cf. encadré). La création de TCS Ambulance, en novembre dernier, a marqué un tournant dans le processus d’amélioration des prestations offertes aux membres. Grâce à ce nouveau service, les 700 000 détenteurs du Livret ETI disposent maintenant d’un interlocuteur unique en cas de rapatriement sanitaire. Depuis le 1er janvier 2011, tous les titulaires du Livret qui tombent malades ou se blessent pendant un voyage peuvent faire appel au personnel spécialisé d’ETIMed, le service médical du département Assistance aux personnes. L’an dernier, 2616 patients ont été secourus par cette filière. Dans 776 cas, ils ont été rapatriés en jet ambulance, par vol de ligne, en hélicoptère ou en ambulance.

Les deux hôtels du TCS, Schloss Ragaz et Bellavista, ont augmenté, pour leur part, leur taux d’occupation, portant la moyenne annuelle à 71,2% (69,7% en 2010).

Toujours efficaces | Comme d’habitude, le nombre d’appels à l’aide adressés à Patrouille TCS a été très élevé l’année passée. Les téléphones ont retentit 500 000 fois à la centrale d’intervention de Schönbühl (BE), suscitant 280 000 missions de secours routier menées à bien par les 220 patrouilleurs du club. Dans 86% des cas, les «anges jaunes» sont parvenus à faire repartir immédiatement les véhicules, confirmant leur incomparable efficacité. Un autre pilier du TCS, l’assurance de protection juridique Assista, peut se targuer d’excellents résultats. Son portefeuille comprend plus de 346 000 polices «Circulation» et 152 000 polices «Privé». Entre-

temps, Assista TCS s’est associée à l’ssureur Groupe Mutuel et a développé un nouveau module de protection juridique pour la Bâloise Assurances. Quant à la filiale Test & Training TCS SA (T&T), elle a organisé plus de 1200 cours 2-phases destinés à plus de 13 300 nouveaux conducteurs l’année passée. T&T vient d’ailleurs d’inaugurer, en mai, un sixième centre de sécurité routière à Derendingen (SO). Les délégués ont approuvé le rapport annuel qui leur était soumis par le directeur général Bruno Ehrler et le responsable financier Serge Burgener. M. Ehrler a souligné l’excellent résultat réalisé par le TCS. Il a annoncé une innovation technologique appelée à être prochainement mise en service: la géolocalisation du secours routier via smartphone qui permettra de repérer les membres victimes d’’une panne.

Essor du Livret ETI | Toutes les données confirment clairement que les membres détenteurs du Livret ETI apprécient les nouvelles prestations. La vente de produits a progressé de 1,2% l’an dernier, pour atteindre un total de 1 026 262 polices ETI, couvertures Europe, Monde et assurance frais de guérison y comprises. Parmi les autres secteurs d’activité, TCS Camping, leader suisse du secteur, a enregistré un chiffre d’affaires de 16,7 millions. En dépit des conditions météorologiques défavorables et du cours élevé du franc, le recul s’est limité à 1,8% par rapport à 2010.

Andreas von Gunten

Une carte prestigieuse L’an dernier, la branche Financial Services a elle aussi frappé un grand coup avec la nouvelle TCS MasterCard, émise à la fin de l’été en collaboration avec la société financière GE Moneybank. Quelques mois plus tard, la carte de crédit du TCS a été distinguée à Paris par le portail internet français Publinews comme la plus novatrice d’Europe dans la catégorie «Services International». C’est la première fois qu’une carte de crédit suisse obtient cette prestigieuse distinction. ac

Antonio Campagnuolo

Responsable financier du TCS, Serge Burgener a présenté avec fierté le rapport annuel.


38

club et membres | touring 12 | 5 juillet 2012

«J’ai vraiment vécu un défi captivant» Directeur général du TCS depuis 2005, Bruno Ehrler a quitté ses fonctions fin juin. Pour Touring, il tire un bilan de la nouvelle stratégie mise en place et revient sur les défis et les étapes importantes de la récente mutation du club. et demi, à quitter la Mobilière pour prendre la direction du TCS?

Bruno Ehrler: en tant que responsable de la clientèle privée de la Mobilière, j’avais acquis une connaissance étendue des prestations telles que le dépannage, les assurances voyage, la protection juridique et les assurances automobiles. Je me souviens qu’entre assureurs, on parlait avec respect du TCS, qui est un acteur important dans les domaines que je viens de citer. L’image positive et la réputation du club m’ont incité à briguer ce poste. C’était un défi captivant. A quelles tâches vous êtes-vous attelé en priorité?

Compte tenu du vent contraire soufflant sur le marché de la mobilité, que même le Touring Club Suisse ne parvenait pas à contrer, j’ai cherché des solutions pour renforcer la position du plus grand fournisseur de mobilité de ce pays. Lors de mon entrée en fonction, j’ai trouvé un club bien ancré au niveau national. Mais la saine confiance affichée ne s’accompagnait pas d’une stratégie d’entreprise de pointe. Après avoir procédé à une analyse approfondie des qualités et des points faibles du club, j’ai mis en œuvre une stratégie de progression avec la direction et en étroite collaboration avec le conseil d’administration.

environnement devenu très concurrentiel. Il s’est agi d’orienter davantage le club sur le marché, mais sans pour autant remettre en question son caractère d’organisation à but non lucratif. Il a fallu actionner simultanément les leviers commandant les prestations, les procédures, les structures, les instruments de travail et les méthodes de management. Avez-vous atteint vos objectifs, et quel bilan tirez-vous?

Il convient tout d’abord de préciser que ces objectifs n’ont pu être atteints que grâce à la motivation de tous les collaborateurs concernés. Je pense notamment à la

«Il m’a paru utile de réorienter le TCS vers son cœur de métier.» construction du nouveau centre de service à la clientèle, où des professionnels bien formés disposent d’outils de travail modernes pour répondre aux diverses demandes émanant des membres. Simultanément, nous avons perfectionné la politique des marques et réalisé un nouveau site internet.

Quel fut le plus grand défi à relever?

D’un point de vue économique, le très large éventail de services du TCS suscitait parfois quelques froncements de sourcils. Il m’a donc semblé utile de réorienter le club au cœur du métier. Les procédures de prise de décisions m’ont aussi paru assez complexes. C’est typique d’un organisme structuré de manière fédéraliste, mais cela empêche parfois des corrections rapides de trajectoire quand elles sont nécessaires. Mon plus grand défi a consisté surtout à renforcer la compétitivité du TCS dans un

Et un nouveau jalon a été posé dans le domaine de l’assistance…

Oui, le TCS a poursuivi son développement dans le domaine de l’assistance aux personnes. Sur la base de l’équipe médicale ETI-Med, mise sur pied en 2010, il s’est émancipé dans l’assistance médicale. De plus, le fait d’être partie prenante dans la société Alpine Air Ambulance (AAA) permet au TCS de recourir à des hélicoptères et ambulances aux couleurs du club pour les rapatriements de l’étranger. En cas d’acci-

Christian Knörr

» Qu’est-ce qui vous a incité, il y a six ans

dent ou de maladie, les détenteurs du Livret ETI bénéficient ainsi d’une prise en charge irréprochable. Avez-vous d’autres réalisations importantes à votre actif?

Le TCS innove également dans le domaine des services financiers. Depuis l’été dernier, il propose les nouvelles cartes de crédit MasterCard, en coopération avec GE Money Bank. S’agissant des cours de perfectionnement, nous avons atteint nos objectifs et disposons aujourd’hui d’un réseau étendu de centres de sécurité routière qui se consacrent entre autres à la formation deux phases. Diverses mesures de réduction des coûts ont également été prises. Le TCS peut maintenant utiliser les moyens dont il dispose pour développer lui-même les prestations innovantes en faveur de ses membres.


5 juillet 2012 | touring 12 | club et membres

39

de l’information permettent à nos collaborateurs de consulter immédiatement son dossier électronique. L’avantage tombe sous le sens. En connaissant mieux nos membres, nous sommes en mesure de les servir plus efficacement. Je suis aussi très fier que Patrouille TCS, qui est le premier service de dépannage de Suisse, soit entrée dans une ère nouvelle, le 17 avril, en introduisant le rapport électronique des pannes signalées. Ce nouvel outil simplifie considérablement les tâches administratives. De plus, un nouveau modèle de flexibilité du temps de travail nous aide à mieux gérer les interventions des patrouilleurs en fonction des appels. En conséquence, nous pouvons aider davantage de membres avec notre propre personnel. Quelle est aujourd’hui la position du Touring Club Suisse?

Bruno Ehrler: «Le voyage du TCS vers un brillant avenir a commencé.»

Les collaborateurs ont-ils aussi profité de ce vent nouveau?

J’ai pleinement conscience que les changements de ces dernières années ont beaucoup sollicité les collaborateurs. Mais ces derniers peuvent s’investir dans des projets passionnants et évoluer. Une infrastructure moderne contribue aussi à créer une bonne atmosphère. En renouvelant les installations téléphoniques et les ordinateurs, nous avons mis des moyens de communication efficaces à la disposition de nos employés, qu’ils soient à Vernier, Schönbühl, Berne, Emmen ou Volketswil.

«Une infrastructure moderne contribue aussi à créer une bonne atmosphère.» cité. Les processus de liquidation des sinistres ont été optimisés au niveau de la protection juridique TCS Assista et du Livret ETI.

Y a-t-il d’autres changements importants à mentionner?

Un bond en avant a également été accompli dans le domaine des technologies de l’information. De quoi s’agit-il exactement?

Le TCS opère également une mue dans le domaine de la gestion des processus. La systématisation des opérations contribue à l’amélioration de la qualité et de l’effica-

Le nouveau système de service à la clientèle CRM est un projet ambitieux et innovant, introduit par étapes. Lorsqu’un membre appelle le TCS, les dernières technologies

Compte tenu des mesures prises pour le moderniser et améliorer sa situation financière, le TCS est en mesure de relever avec succès les défis de demain. Les objectifs sont clairs: tout d’abord améliorer la visibilité du TCS dans le public, ensuite disposer de systèmes de prise en charge modernes et flexibles qui permettent de répondre mieux encore aux besoins spécifiques de chaque membre. Et enfin, il s’agit d’adapter constamment notre portefeuille de services à l’évolution des besoins de nos sociétaires, afin de créer des contacts positifs plus fréquents entre le club et ses membres. Et que souhaitez-vous au TCS au moment de le quitter?

Les jalons sont posés, le voyage vers un brillant avenir a commencé. Je souhaite au TCS beaucoup d’énergie et de courage dans la mise en œuvre de ce qui a été entrepris. Interview: tg

«

Profil Après 6 ans et demi passés à la tête du TCS, Bruno Ehrler (44 ans) a quitté son poste de directeur général à fin juin. De nouveaux services ont été proposés sous sa direction et il a adopté des instruments de gestion modernes. Par ailleurs, les conditions nécessaires pour assurer le succès et la santé financière du club ont été assurées par une réduction des coûts, des adaptations de structure et d’importants efforts de modernisation.


40

club et membres | touring 12 | 5 juillet 2012

Un vrai pro du camping De larges connaissances, un talent certain de négociateur et une bonne dose de tact, telles sont quelques-unes des qualités que Jaime Montaldo, nouveau directeur de TCS Camping chapeautant 30 terrains, entend mettre en pratique au quotidien.

› D’origine uruguayenne, Jaime Montaldo a

travaillé huit années durant au sein de la direction de TCS Camping en qualité de «bras droit» de l’ancien directeur, André Ginzery. Il lui a succédé au 1er avril 2012. De par sa propre expérience, il connaît pratiquement tous les échelons de l’association et considère cette promotion comme le sommet de sa carrière: «accéder au poste de directeur de TCS Camping, c’est gravir l’échelon ultime au sein de l’organisation. Mais cette étape est aussi un grand défi.»

Des projets | Grâce à ses diverses activités au sein du département camping, cet homme de 51 ans connaît pratiquement toutes les facettes de TCS Camping, du nettoyage à la conception, à l’organisation et à la direction. De plus, les mécanismes complexes du groupe TCS n’ont plus aucun secret pour lui – un atout non négligeable quand on sait qu’il est appelé à travailler avec les interlocuteurs les plus divers tels les services informatiques, le département financier, les ressources humaines ou encore les trois directeurs régionaux. De nature extravertie, Jaime Montaldo négocie également avec les propriétaires des terrains sur lesquels sont aménagés les campings, les architectes, les autorités locales ou les organismes du tourisme. Cette année sera encore placée principalement sous le signe de la continuité, confesse le nouveau directeur de TCS Camping. «Cependant, mes collaborateurs et moi-même entendons nous atteler à la réorganisation du service camping. J’ai en outre l’intention de définir et de poursuivre le développement, pour les cinq prochaines années, du concept de camping élaboré par mon prédécesseur.» Certains des grands projets en cours seront menés à bien d’ici à 2014: rénovation

complète du terrain de camping «Les Iris» d’Yverdon-les-Bains, récemment racheté, extension du terrain et construction d’un nouveau bâtiment sanitaire à Flaach, agrandissement du terrain, nouvelles installations sanitaires et nouvelle réception à Buochs. «J’accorde également de l’importance à ce que tous les terrains de camping soient mieux intégrés sous la nouvelle bannière TCS et ce, pas uniquement par les aspects extérieurs tels que drapeaux ou panneaux d’orientation, mais aussi par des normes d’hygiène claires, des conseils, des animations attractives et axées sur les besoins, le wifi, les hébergements alternatifs etc.», explique le directeur de TCS Camping. Le client doit constater immédiatement qu’il se trouve sur un terrain de camping du TCS. Jaime Montaldo ne cherche pas à ce que les terrains soient des copies conformes les uns des autres, mais à har-

moniser prestations et offres de base. Il s’agit aussi de conserver la diversité et les spécificités régionales de chacun des 30 campings. En 2011, les campings du TCS ont souffert de la vigueur du franc suisse et du mauvais temps de juillet. Le chiffre d’affaires net a reculé de 1,8%. «Je prévois également de répéter périodiquement la journée nationale du camping, comme l’an passé afin de faire connaître le camping à de nouveaux clients», conclut Jaime Montaldo.

Peter Widmer

Profil Jaime Montaldo a grandi en Uruguay. Quelques semestres d’études d’économie. Arrivé en Suisse en 1984, il a travaillé dans le bâtiment et au service informatique d’un quotidien valaisan. Directeur du TCS camping à Salavaux, directeur régional de TCS Camping puis, dernièrement, actif au sein de la direction de TCS Camping.

Le département TCS Camping est responsable de la direction, de la commercialisation et de l’exploitation des 30 terrains que compte le club en Suisse. Avec 1,1 million de nuitées, le TCS est leader du marché. Ces quatre dernières années, il est parvenu à accroître sa part de marché de 17 à 20%. wi

wi

TCS Camping

Jaime Montaldo, 51 ans, a gravi tous les échelons de TCS Camping.


5 juillet 2012 | touring 12 | club et membres

41

Prix et prestations TCS téléphone 0844 888 111 ou sur www.tcs.ch TCS Sociétariat www.tcs.ch Motorisés (automobilistes et selon section motocyclistes) et pro rata Carte Partenaire/Jeunes Fr. 44.– Non motorisés Fr. 32.– Cooldown Club Fr. 66.– Cyclistes (avec TCS Vélo-Assistance Casco 2000) Fr. 37.– Juniors (avec TCS Vélo-Assistance Casco 2000) selon section Cotisation pour membres campeurs (uniquement pour membres motorisés ou non motorisés) Fr. 55.– (Camping Club AG: + Fr. 7.–; ZH: + Fr. 5.–)

TCS Carte Entreprise www.tcs.ch/entreprise Pour véhicules d’entreprises Dépannage dès Fr. 134.– Protection juridique de circulation dès Fr. 111.– TCS Card Assistance www.cardassistance.tcs.ch Pour toute la famille Fr. 28.– 20% de rabais pour les détenteurs du Livret ETI TCS Protection juridique www.assista.ch Assurance protection juridique Circulation «Ind.» Fr. 66.– «Famille» Fr. 96.– Privée sans souscrire la circulation «Famille» Fr. 245.– «Individuel» Fr. 225.– Privée avec circulation déjà souscrite «Famille» Fr. 215.– «Individuel» Fr. 192.– Immeuble Fr. 60.– TCS Assurance auto www.tcs-assurance-auto.ch Responsabilité civile, Casco partielle, Casco collision, Accident, Protection du bonus, Dommages de parking. 0800 801 000 Deux-roues www.assistancetcs.ch TCS Vélo Assistance avec assistance et couverture casco accident jusqu’à Fr. 2000.– Fr. 25.–* ou couverture casco accident jusqu’à Fr. 5000.– Fr. 80.–* jusqu’à Fr. 7500.– Fr. 172.–* TCS Moto Assistance (dépannage et assistance) Fr. 41.–* Pour motards en Suisse et à l’étranger * Prix pour les membres TCS Carte de crédit TCS TCS MasterCard Gold TCS MasterCard TCS MasterCard Load&Go TCS MasterCard COOLDOWN CLUB

Fr. 100.– Fr. 50.– Fr. 25.– Fr. 0.–

Infotech www.infotechtcs.ch Le TCS procède à des tests de véhicules et d’accessoires. Ils fournissent des informations fiables et neutres, à disposition des membres. Test&Training www.test-et-trainingtcs.ch Rabais sur les offres de cours dans les Centres de sécurité routière de Lignières, Plantin, Stockental, Emmen, Derendingen et Betzholz. Formation en deux phases www.2phases.tcs.ch Cours obligatoires pour l’obtention du permis de conduire définitif. Voyages et loisirs www.voyages-tcs.ch TCS Voyages 0844 888 333 TCS Camping www.campingtcs.ch 058 827 25 20 TCS Hotels Schloss Ragaz, www.hotelschlossragaz.ch 081 303 77 77 Bellavista www.hotelbellavista.ch 091 795 11 15 Cyclo et loisirs www.velo.tcs.ch

mw

TCS Livret ETI www.eti.ch Europe motorisé «Famille» Fr. 103.– Europe motorisé «Individuel» Fr. 75.– Europe non motorisé «Famille» Fr. 77.– Europe non motorisé «Individuel» Fr. 65.– Extension Monde «Famille» Fr. 88.– Extension Monde «Individuel» Fr. 70.– Frais de guérison Europe Fr. 32.– Frais de guérison hors Europe Fr. 45.–

Le Paléo Festival en toute quiétude Plus grand festival open air de Suisse, le Paléo Festival de Nyon accueillera du 17 au 22 juillet plus de 210 concerts et spectacles. On attend près de 230 000 spectateurs pour cet événement qui s’inscrit parmi les manifestations musicales majeures en Europe. Au nombre des inévitables inconvénients: les interminables bouchons sur l’autoroute A1 et la fatigue d’après-concert qui péjore la concentration au volant. Pour ne prendre aucun risque, et jouir à fond du spectacle, les sections romandes du TCS organisent des transports en bus au départ des cantons du Valais, Fribourg, Neuchâtel, Jura, ainsi que d’Avenches, Payerne et Yverdon (VD). Il est ainsi possible de rentrer en toute quiétude au bercail. Le billet coûte seulement 19 fr. pour les membres TCS jusqu’à 25 ans (29 fr. non-membre), 29 fr. à partir de 26 ans (39 fr. non-membre). Inscriptions par internet à l’adresse www.paleo-tcs.ch, tél. 079 327 03 45. jop

Portail du TCS très consulté

Points de contact TCS

Grand succès du site www.tcs.ch

Conseils personnels et articles de voyage

Le portail internet du TCS fait partie des sites sur la mobilité les plus consultés de Suisse. Avec 700 000 visiteurs uniques et 3 millions de pages vues chaque mois, le site www.tcs.ch constitue, sans aucun doute, une source d’informations gratuite très appréciée. Les rubriques les plus consultées sont l’inforoute (200 000 visiteurs par mois), les conseils en matière de mobilité, les tests de technique automobile effectués par le club, les cours de conduite, les activités des sections et les pages consacrées aux produits du TCS. Ce portail affichant de nouveaux atours graphiques depuis mai est doté des technologies de navigation les plus modernes. tg

Avant de partir en vacances, il vaut la peine de passer dans un point de contact du TCS. Vous y trouverez des collaborateurs disponibles et avertis qui vous renseigneront sur les précieuses prestations du club, dont le Livret ETI et ses diverses formules de couvertures. Il est aussi possible d’acheter des produits étrangers, comme la vignette autoroutière autrichienne, les macarons antipollution des villes allemandes, la Via Card permettant de payer aux péages des autoroutes italiennes, ainsi que bien d’autres articles pour la voiture. La liste des points de contact se trouve à l’adresse: www.tcs.ch > Le club > Le TCS près de chez moi. ac


Détendez-vous dans votre propre jacuzzi Le plaisir d’un bain bouillonnant à l’intérieur comme en plein air

s u r le e pores TCS r f f O emb m

is abae r e d pc 40%r. 99d0e .F–r. 1/’650.– F a u li e u

Le seul jacuzzi transportable ayant reçu le certificat S+ Min

Diamètre intérieur 160 cm = le plaisir d’un bain bouillonnant pour 4 adultes

u te

s

Étaler

Grâce au cadenas à combinaison, le jacuzzi MSpa est facile à verrouiller, conformément aux normes de sécurité pour les enfants.

Accessoires pour le jacuzzi MSpa

Kit confort Composé de 2 appuie-tête et d’un 1 porte-boissons

Kit de produits d’entretien de l’eau BAYROL Grâce à l’utilisation régulière de produits d’entretien spécifiques, l’eau de votre bain reste claire et sans algue. Le kit BAYROL contient tous les produits nécessaires à l’entretien de votre jacuzzi MSpa. A commander en même temps que votre bain.

Gonfler

Et voilà!

• Dans le jardin ou la véranda, sur la terrasse, dans les espaces sauna ou fitness • Détente et repos garantis grâce à 120 jets à bulles • Vous êtes confortablement assis sur le fond rembourré du bassin – pas de siège préformé dur, ni angles, ni arêtes • Prêt à l’emploi en 5 minutes (il ne reste plus qu’à remplir d’eau). Le montage est un jeu d’enfant, pas besoin d’outil supplémentaire • Pas de montage fixe, pas d’installation • Grâce au chauffage intégré (jusqu’à 40°), le jacuzzi MSpa est également idéal en plein air • Dispositif électronique intégré avec les fonctions suivantes: jets massants, pompe à filtre et dispositif de chauffage • La fermeture éclair tout autour du jacuzzi permet de le refermer intégralement; les insectes et la saleté ne peuvent ainsi pas parvenir dans l’eau du bain • Grâce au cadenas à combinaison livré avec le jacuzzi MSpa, il est possible de le verrouiller, conformément aux normes de sécurité pour enfants Caractéristiques techniques Dimensions extérieures: 204 x 70 cm, poids (à vide): 38 kg, poids (rempli): 1238 kg, capacité: 1200 l, longueur de câble: 4,5 m, consommation: 1580 watts (chauffage), 720 watts (fonction bouillonnante) Etendue de la livraison Bassin avec module de chauffage et à bulles, protection contre les surtensions par disjoncteur différentiel intégré au câble, manomètre, 2 cartouches de filtre, DVD (d + f), set de tuyaux, kit de réparation, couvercle de protection du bain, cadenas à combinaison et notice inclus.

Talon de commande Je commande à prix préférentiel + frais d’expédition Fr. 75.–: pce(s) Jacuzzi MSpa set(s) Kit confort (2 appuie-tête et 1 porte-boissons) set(s) Cartouches de filtre suppl. (kit à 4 pièces) set(s) Produits d‘entretien BAYROL

Fr. 990.–/pce Fr. 95.40/set Fr. 41.40/set Fr. 198.–/set

au lieu de Fr. 1’650.–/pce au lieu de Fr. 159.–/set au lieu de Fr. 69.–/set au lieu de Fr. 215.–/set

Action valable jusqu’au 27 septembre 2012 jusqu’à épuisement du stock (No art. 90077.01) (No art. 90077.03) (No art. 90077.02) (No art. 90077.10)

Nom:

Prénom:

E-mail:

Adresse:

NPA/Lieu:

Tél. (durant la journée):

No de membre TCS:

Lieu/Date:

Signature:

Retournez ce talon à: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 058 827 50 25; e-mail touringshop@tcs.ch; pour d’éventuelles questions: TCS, «Touring Shop», tél. 058 827 35 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison par: Max Versand, 8344 Bäretswil, par camion, uniquement en Suisse et au Liechtenstein.


Drapeaux suisses à LED Ambiance garantie lors de votre fête du 1er août le s pour TCS e r f Of b re s me m

ais b a r de 40% • • • • • • • •

Nouveauté mondiale: drapeaux et fanions à LED Pour vos soirées grillades, vos fêtes d’entreprise ou votre fête du 1er août Vos voisins et vos invités ne manqueront pas de s’émerveiller Plastique souple et stable – imprimé des deux côtés Avec éclairage à LED consommant peu d’énergie Les drapeaux restent parfaitement visibles même dans l’obscurité la plus totale Toujours très esthétique, même en plein jour Adaptateur secteur et cordon d’alimentation de 10 m inclus • S’utilise à l’intérieur comme en plein air Chaîne de fanions CH à LED 10 fanions 20 x 30 cm, 50 cm d‘écart, 150 LED blanches et rouges (15 LED par drapeau).

Drapeau CH à LED Dimensions: 50 x 50 cm, avec 44 LED blanches et rouges.

Drapeau CH à LED Dimensions: 100 x 100 cm, avec 60 LED blanches et rouges.

Action valable jusqu‘au 27 septembre 2012 jusqu‘à épuisement du stock Fr. 118.80/pce au lieu de Fr. 198.–/pce (No.art. 90111.00) + frais d‘envoi Fr. 9.50 Fr. 58.80/pce au lieu de Fr. 98.–/pce. (No.art. 90112.00) + frais d‘envoi Fr. 9.50 Fr. 118.80/pce au lieu de Fr. 198.–/pce (No.art 90113.00) + frais d‘envoi Fr. 14.50

Talon de commande Je commande à prix préférentiel (+ frais d‘envoi): pce(s) Chaîne de fanions pce(s) Drapeau CH à LED pce(s) Drapeau CH à LED

10 fanions 20 x 30 cm 50 x 50 cm 100 x 100 cm

Nom:

Prénom:

E-mail:

Adresse:

NPA/Lieu:

Tél. (durant la journée):

No membre TCS:

Date:

Signature:

Envoyez ce talon à: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 058 827 50 25; e-mail touringshop@tcs.ch; pour d’évent. questions: TCS, «Touring Shop», tél. 058 827 35 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison: MAX Versand, 8344 Bäretswil, par la poste uniquement en Suisse et au Liechtenstein.


GOURMET XXL

Gril électrique hors pair!

le s pou r S e r f f TC O b re s me m

bais a r e d 40%. 178.8Fr0. 2/9p8.c– e Fr au lieu de

Vite prêt à l’emploi et simple à nettoyer ! Envie d’un bon barbecue ou d’un véritable festin, entouré de vos amis fins gourmets? C’est désormais possible grâce au GOURMET GRILL XXL – et ce aussi bien dedans que dehors! Cet authentique gril performant fonctionne sur du 2’200 watts. Le plateau XXL de 55 cm de diamètre, divisé en zones plates et nervurées, chauffe en un rien de temps. Vous pouvez ainsi y faire cuire ce que vous voulez au gré de vos envies – même par chaleur indirecte. Le couvercle en dôme, avec thermomètre intégré, garantit que la chaleur agisse de façon optimale de tous les côtés et maintienne l’humidité dans la zone de cuisson. Les aliments grillés sont ainsi parfaitement croquants à l’extérieur et tendres à l’intérieur. Et ce sans la moindre odeur incommodante pour vous ou vos voisins, car les sucs de la viande ne coulent non pas sur le gril, mais dans le petit récipient de collecte prévu à cet effet. Le plateau de gril amovible et anti-adhérent est facile à nettoyer.

S’utilise également comme gril de table

Dimensions extérieures 57 x 107 x 67 cm (l x h x p) Garanti 2 ans

Large surface de cuisson

Talon de commande Je commande à prix préférentiel + frais d’expédition Fr. 9.50: pce(s) GOURMET XXL Gril électrique Fr. 178.80/pce au lieu de Fr. 298.–/pce pce(s) Housse de protection pour Gourmet XXL Fr. 39.–/pce (No. art. 90131.10)

Action valable jusqu’au 27 septembre 2012 jusqu’à épuisement du stock (No. art. 90131.00)

Nom:

Prénom:

E-mail:

Adresse:

NPA/Lieu:

Tél. (durant la journée):

No de membre TCS:

Lieu/Date:

Signature:

Retournez ce talon à: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 058 827 50 25; e-mail touringshop@tcs.ch; pour d’éventuelles questions: TCS, «Touring Shop», tél. 058 827 35 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison: Max Versand, 8344 Bäretswil, par la poste, uniquement en Suisse et au Liechtenstein.


5 juillet 2012 | touring 12 | l’avant-der

Courrier des lecteurs

45

Concours désagréable de s’en apercevoir sur l’autoroute. Le protocole stipule pourtant que le réservoir était plein. Essayez seulement de restituer une voiture avec un réservoir vide. Vous verrez. Il convient de n’accepter que des voitures dont le réservoir est complètement rempli et de ne pas se laisser endormir par de beaux discours. Enfin, n’oubliez pas de contrôler l’équipement obligatoire, triangle de panne, gilet fluorescent. Peter Stoller@

Les passages piétons sont-ils sûrs?

Voitures de location au Portugal

A proximité des aéroports portugais se sont installées de petites entreprises de location de voitures. Grâce à des coûts très bas, elles arrivent à offrir des tarifs extrêmement avantageux. Mais attention aux conditions générales, car des prestations qui sont habituellement incluses dans un contrat de location ne sont fournies que contre un paiement supplémentaire. De plus, ces entreprises n’ont que des bureaux mobiles et une main-d’œuvre peu qualifiée qui n’a qu’une vague idée des spécificités des différentes marques de voitures. Il est donc très important de contrôler l’état du véhicule au moment de le prendre et de le rendre. Un truc classique pour flouer le client est de remettre le véhicule avec le réservoir d’essence à moitié vide. C’est particulièrement

Entrer sur l’autoroute

Aux entrées d’autoroutes, la plupart des automobilistes partent du principe qu’ils ont la priorité ou qu’on les laissera passer, quelle que soit la densité du trafic. On remarque que les gens enclenchent le clignotant très tôt, bien avant de se trouver sur la voie d’autoroute parallèle, comme s’ils bénéficiaient de la priorité. En fait, le bon sens et des égards pour les autres usagers sont de première importance dans cette situation. Cyrill Pflugi@

Colorez votre quotidien La particularité des montres UCS – Urban Color Style of Switzerland – est qu’elles sont montées par des personnes en réinsertion professionnelle. Habillés d’aluminium et dotés d’un bracelet en caoutchouc, ces garde-temps Swiss Made à quartz donnent de la couleur et du peps à la vie de tous les jours. Ils sont étanches jusqu’à 30 mètres et s’accordent à vos tenues au gré de vos envies! En jeu, 4 montres tendance à 161 fr. pièce (coloris à choix).

Canton de St-Gall Touring 10/2012

Dans votre page cantonale sur St-Gall, vous mentionnez les villes d’Arbon et Bischofszell. Même si elles sont proches de la frontière, elles sont toutes deux situées dans le canton de Thurgovie. Mais elles valent le déplacement. Jakob Stauber@

Prix offert par: Norkom production SA, Montfaucon, www.ucsshop.com

photos ldd

Tous les usagers de la route doivent être conscients qu’il existe différents vecteurs de déplacement: espace réservé aux voitures, chemins piétonniers, pistes cyclables. Dès que l’on se met en mouvement sur la voie publique, il faut s’assurer que l’on n’empiète pas sur le territoire d’autrui. Cela demande des égards et de la compréhension pour les autres personnes employant un autre mode transport, même s’il n’y a ni passages piétons, ni panneaux indicateur, ni feux. La patience est également indispensable. Il peut être extrêmement néfaste de vouloir à tout prix imposer son bon droit. Cela ressemble à de l’arrogance. Et à quoi bon se comporter de la sorte si c’est pour voir inscrit sur sa tombe «Il avait raison». Martin Zollinger@

Règles du jeu: plus votre lettre est courte, plus elle aura de chances de figurer dans cette rubrique. La rédaction se réserve le droit de raccourcir les contributions au besoin. Lettres ou réactions peuvent également être transmises par e-mail (touring@tcs.ch). Les lettres de lecteurs sont aussi publiées dans l’édition online de Touring consultable sur internet.

Impressum touring journal du Touring Club Suisse (TCS). Rédaction: Felix Maurhofer (fm, rédacteur en chef); Heinz W. Müller (hwm, rédacteur en chef adjoint); Marc-Olivier Herren (MOH, rédacteur en chef adjoint); Christian Bützberger (Bü), Antonio Campagnuolo (ac), JacquesOlivier Pidoux (jop), Nadia Rambaldi (nr), Peter Widmer (wi). Layout: Andreas Waber (responsable), Mathias Wyssenbach (mw), Stephan Kneubühl. Assistantes de rédaction: Sylvie Fallot (f), Michela Ferrari (i), Karin Graniello (a), Irene Mikovcic-Christen (assistante du rédacteur en chef). Adresse: Rédaction Touring, Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne, tél. 058 827 35 00, fax 058 827 50 25. E-mail: touring@tcs.ch. Editeur: Touring Club Suisse, CP 820, 1214 Vernier (GE). Tirage: édition française: 413 884, tirage total: 1 325 035. Direction des publications/marketing médias: Reto Kammermann (responsable), Gabriela Amgarten. Annonces: Publicitas Publimag AG, Seilerstrasse 8, 3011 Berne, tél. 031 387 21 16, fax 031 387 21 00. Production: St. Galler Tagblatt AG, CIE Centre d’impression Edipresse Lausanne S.A., Basler Zeitung AG. Changements d’adresse: prière de les annoncer directement en mentionnant le numéro de membre au siège central du TCS, CP 820, 1214 Vernier, tél. 0844 888 111, e-mail: service@tcs.ch. Abonnement: compris dans la cotisation de membre TCS. Touring paraît 20 fois par année. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les textes non commandés.

Les questions: 1. Comment s’appelle le chauffeur de poids lourd que nous avons suivi? 2. Quelle célèbre coutellerie se trouve à Delémont? 3. Dans quelle ville s’est tenue la dernière assemblée des délégués? Faites-nous parvenir vos réponses et vos coordonnées complètes sur carte postale, par SMS ou sur www.touring.ch. Concours 10/2012: le scooter a été remporté par Paul Koch, Toffen. Conditions de participation: la participation au concours Touring est ouverte à tous, à l’exception des collaborateurs du TCS et des membres de leur famille. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et seront avisés par écrit. Les prix ne seront pas remis en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Le recours à la voie juridique est exclu.

Rédaction Touring, Concours des lecteurs, case postale, 3024 Berne, SMS: «Touring» plus les trois réponses au 9988 (1 fr./SMS) ou www.touring.ch. Délai: 29 juillet 2012


46

l’entretien | touring 12 | 5 juillet 2012

«Le mieux est l’ennemi du bien»

vaille, donc je suis, et plus je travaille plus j’existe. Le travail appartient aux hommes, malheureusement il n’y en a pas pour tout le monde. Mais l’être humain est plus qu’un simple travailleur.

Jésuite et maître zen, Niklaus Brantschen permet à ses congénères d’exploiter pleinement leur potentiel caché et de maîtriser leur vie autant que faire se peut. Rencontre.

» Nous sommes quotidiennement submergés d’informations. De surcroît, nous devons être perpétuellement atteignables et disponibles. Que conseillez-vous?

Niklaus Brantschen: j’invite les gens à s’asseoir sur des coussins, à participer à des séances de méditation et à respirer. Tout le monde respire. Que proposez-vous de différent?

En fait, nous ne faisons qu’aspirer de l’air en vitesse. Une bonne vraie respiration prend du temps, se fait dans la tranquillité et nous apporte le calme. Il est impossible de stocker l’air que nous inspirons, respirer nous permet juste de vivre. Avec la frénésie professionnelle pour facteur de stress…

… parfaitement. Le cliché est simple, je tra-

La nature permet de déconnecter, de se ressourcer. La mode est aux balades à pied, à vélo ou en montagne. Qu’en pensez-vous?

Bouger ne peut pas faire de mal. Par contre, vouloir à tout prix chercher ses limites n’apporte rien. Le mieux est l’ennemi du bien. Je me sens plus à l’aise après un quart d’heure de promenade en forêt qu’après avoir couru une dizaine de kilomètres comme un dératé. Quelle est la relation entre respirer calmement et spiritualité?

Spiritualité est un grand mot. Nous pensons à quelque chose de supérieur, de subliminal, et oublions notre relation à la terre et notre manière d’y évoluer. Que nous soyons fermement attachés, enracinés ou sans véritables attaches, ou que nous respirions brièvement ou profondément. La racine du mot spiritualité vient du latin «spiritus», le souffle de la vie, le vent, la respiration ou encore les esprits. Est-ce approcher la spiritualité que de se ressourcer en divers endroits?

Ce n’est pas le cas lorsque vous passez vite fait d’un lieu à l’autre pour emmagasiner un maximum d’énergie. Si vous prenez le temps de séjourner à l’un ou l’autre endroit, c’est différent. La spiritualité ne s’acquiert pas à toute vitesse. Chercher le calme est-il synonyme d’introspection?

Mieux encore! Dans l’agitation perpétuelle, le meilleur de moi reste en plan. Lors d’une retraite au calme, non seulement je me retrouve, mais encore je retrouve les autres. Celui qui est en paix avec lui-même voit les choses et les gens différemment. Tranquillité et mouvement sont d’égale importance. Vous bougez beaucoup?

Il est d’essentiel de se mouvoir, quelle que soit la manière. Le principe consiste à courir lorsque l’on peut, à marcher quand cela devient difficile, voire à ramper. Une brève promenade suffit à éveiller mon esprit et à le rendre aussi vivant que créatif.

«

Marcel Kaufmann

Propos recueillis par Christian Bützberger

Niklaus Brantschen: «La spiritualité ne s’acquiert pas à toute vitesse.»

Profil Niklaus Brantschen, jésuite et maître zen, dirige l’institut Lassalle qu’il a fondé à Bad Schönbrunn, près de Zoug. Son dernier livre est intitulé «Mehr als alles. Denkanstösse aus Zen und Christentum». Il est édité par les éditions Kösel, à Munich. www.lassalle-institut.org


Dates de parution 02.08.2012 16.08.2012 06.09.2012

DÊlais d’ordres 23.07.2012 06.08.2012 27.08.2012


Touring et en jeu e mettent d a r a P t e e Str

FOLLOW YOUR HEART! En VIP à la Street Parade grâce à Touring!

s IP exclusif V s e g a k c 5�2 pa e Mobile de v o L la r u s er trées VIP pour mont n e c e v a n e orst DJ Ferry C oirée ENERGY 12 s à la méga 12. 0 le 11.08.2 Parade» z le code « e y o v n e , r ipe SMS). Pour partic 8 (CHF 1.–/ 8 9 9 u a S par SM le carte posta r a p n io t a ing, Particip cours Tour n o C : e t n a suiv rich. à l’adresse le, 8099 Zu a t s o p e s a c «Parade», : rticipation Délai de pa 2* 23. 07. 201

«Suis ton cœur!», tel est le slogan de la Street Parade de cette année à Zurich. Touring met en jeu 5�2 packages VIP exclusifs! Chaque package VIP Touring comprend 2 tickets pour la Love Mobile du DJ néerlandais Ferry Corsten, 2 tickets pour la zone VIP de la Bürkliplatz, 1 CD «Official House 2012 mixed by MR. Da-Nos» et 2 cartes d’accès VIP pour la méga soirée ENERGY 12 au Hallenstadion avec plus de 50 DJ’s, dont des stars comme Tiesto, Avicii et Afrojack. Vis la Street Parade et ENERGY en tant que VIP! Les seules conditions pour participer sont le respect du code vestimentaire de la Love Mobile et une envie débordante de faire la fête! * Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Les gagnants seront avisés par écrit. Les prix ne seront pas remis en espèces. Le recours à la voie juridique est exclu. Les collaboratrices et collaborateurs du TCS ainsi que les membres de leur famille ne peuvent pas prendre part au concours.

Touring 12 / 2012 français  

Le journal de la mobilité, édition du 5 juillet 2012