Issuu on Google+

18 août 2011 touring 14 www.touring.ch JAA 1214 Vernier

Le journal de la mobilité

Découverte pédestre

L’Algarve, havre de rando 28

Claude Nicollier se confie

Le bilan de l’astronaute 6

Acquisition d’une voiture

Les illusions du leasing 12

Concours: nuitée d’hôtel et programme estival à Berne Test du Chevrolet Orlando Ce monospace a plus qu’un prix attractif à proposer 22

Gastronomie appenzelloise Safari des saveurs inédit en Suisse orientale 33

41 Innovante carte de crédit Nouvelle offre pour les membres du club 39


18 ao没t 2011 touring 14 www.touring.ch JAA 1214 Vernier N

Le journal de la mobilit茅

COMMENT PROFITER AU QUOTIDIEN?


Avec lA nouvelle TcS MASTercArd®. econoMiSez Sur chAque AchAT*.

JuSqu’à

1%

Me de volu ! S u n o B AT* de que Ach A h c r u S En tant que membre TCS, vous pouvez désormais profiter encore davantage au quotidien et durant vos loisirs. • Bienvenue dans plus de 32 mio de points d’acceptation dans le monde. • Programme de bonus attractif, avec un volume de bonus allant jusqu’à 1%*. • Carte de crédit et carte de membre TCS en une. • Couverture optimale grâce à des prestations d’assurance supplémentaires et renouvellement sans faille du sociétariat TCS, du Livret ETI et de l’Assista. • Tirage au sort de 50 x CHF 500.– de bonification sur votre carte. Conditions de participation sur www.mastercard.tcs.ch

deMAndez AuJourd’hui encore voTre TcS MASTercArd sur www.mastercard.tcs.ch ou par téléphone au 044 439 40 38. * Sont exclus du bonus de volume: les retraits en espèces, produits commercialisés par le TCS, produits du TCS, comme la cotisation au sociétariat TCS, la cotisation annuelle pour le Livret ETI et la protection juridique Assista TCS.

ÉconoMieS eT MoBiliTÉ SAnS eSPÈceS dAnS le Monde enTier. un enGAGeMenT du TcS.


18 août 2011 | touring 14 | édito et sommaire

5

Sommaire gros plan 6 Grande interview de Claude Nicollier

L’astronaute suisse revient sur son parcours d’exception.

société et mobilité 11 Voitures électriques

Des spécialistes démontent les mythes entourant la mobilité électrique.

Chemin de l’école: il faut être prêt à enfoncer les freins!

Quand deux autoroutes se rejoignent, évitez de doubler par la droite. 12 Véhicules en leasing

Attrayant de prime abord, le contrat de leasing recèle de nombreux pièges.

test et technique 17 Petites et pétillantes

Les citadines sportives suscitent un réel engouement sur le marché suisse. 19 Essence additionnée d’éthanol

Mieux vaut s’assurer que sa voiture est compatible avec le carburant E10. 22 Test Chevrolet Orlando

28 Sur les côtes du Portugal

Les amoureux de randonnée pédestre mettent le cap sur l’Algarve. 31 Voralpen Express

Coup de projecteur sur ce train reliant la Suisse centrale au lac de Constance. 33 Escapade en Appenzell

Laissez-vous tenter par un safari du goût à travers cette terre verdoyante. 35 Franche-Comté

Exploration du Jura côté français où fourmillent les sites captivants.

club et membres 37 Portrait d’une passionnée

Elisabeth Ottiger met sa fougue au service de Camping TCS. 38 Auto TCS fête ses 15 ans

Les assurés d’Auto TCS disent le bien qu’ils pensent des services du club. 39 MasterCard TCS

La nouvelle carte de crédit du club vous offre maints avantages.

Ce monospace coréen d’un prix abordable a des qualités à revendre.

42 L’entretien

Essais routiers

39 Prestations TCS 41 Courrier des lecteurs, concours,

17 Audi A1 Sport

Madeleine Friedli, maître-nageuse et chauffeuse de taxi.

impressum

Futurs conducteurs à l’école du TCS

ldd

La rentrée des classes: ils seront bientôt sur le chemin de l’école, les nouveaux venus des classes primaires et enfantines, et cela le matin, à midi et en fin d’après-midi. Avec ou sans campagne de sensibilisation, on ne le répètera jamais assez: tout automobiliste se déplaçant à l’intérieur d’une localité devra redoubler d’attention. Cela concerne avant tout les passages pour piétons, où il s’agira d’immobiliser son véhicule pour permettre aux enfants instruits dans ce sens de traverser. Cette prudence est également de mise pour les élèves plus âgés: que les écoliers soient grands ou petits, les adultes doivent vraiment faire attention. Cela implique une préparation au freinage de tous les instants et un respect scrupuleux de la vitesse à l’intérieur des localités. Pour tous les usagers, le chemin menant à l’école constitue un événement particulier. Entre jeunes du même âge, on a parfois tendance à oublier le monde qui vous entoure. Les comportements appris auprès des parents ou des pédagogues sont oubliés en un rien de temps. Un pas dans la fausse direction, un saut involontaire ou un changement brusque du guidon du vélo, et il est trop tard! Exagérons-nous? Certainement pas: l’an dernier, ils étaient 180 enfants ou jeunes âgés de 5 et 14 ans à trouver la mort ou être grièvement blessés sur le chemin de l’école. Horrible non seulement pour les familles touchées, mais également pour les conducteurs. Heinz W. Müller, réd. en chef adjoint

11 Conseils juridiques

voyages et loisirs

Photo de couverture: Marché de Loulé en Algarve, au Portugal. (imago)

Le camp d’une semaine d’initiation à la conduite organisé par les sections de Suisse centrale du TCS a recueilli un franc succès. Trente-six jeunes ont fait leurs premières armes au volant sur l’aérodrome d’Ambri, avec un accent particulier sur la sensibilisation aux dangers. Ils ont aussi suivi le cours de premier secours et passé l’examen théorique.


6

gros plan | touring 14 | 18 août 2011

La fabuleuse épopée de Claude Nicollier Claude Nicollier est le seul Suisse ayant voyagé dans l’espace. Aujourd’hui, à 66 ans, l’astronaute vaudois tire un bilan de ses expériences et fait un peu de prospective.

Claude Nicollier: les Américains n’ont plus les moyens d’envoyer des hommes dans l’espace. Dans le cadre du programme de station spatiale internationale ISS, dont la Suisse est partie prenante au sein de l’Organisation spatiale européenne, nous disposions de deux véhicules spatiaux, à savoir la navette américaine et le vaisseau russe Soyouz. Aujourd’hui, il ne reste plus que ce dernier. Cela rend la situation de la station spatiale un peu précaire, car il ne serait plus possible d’y transporter des quantités de matériel importantes si l’apparition d’un problème l’exigeait. Les Américains dépendent donc des Russes, ce qui est nouveau pour eux dans la mesure où ils ont été longtemps les maîtres incontestés de l’espace. Les Américains sont-ils donc quasiment hors course?

Un programme a bien été élaboré pour succéder à la navette spatiale, mais il a été abandonné pour diverses raisons. Pendant quelques années au moins, les Américains n’auront donc plus de véhicule pour envoyer eux-mêmes des hommes dans l’espace. En revanche, des sociétés privées aujourd’hui sponsorisées auront la possibilité, dans quelques années, d’envoyer des astronautes dans la station spatiale. On sait notamment que les Européens et les Japonais n’ont pas les moyens d’envoyer euxmêmes des astronautes dans l’univers. Est-il envisageable que la Chine prenne le relais?

La Chine dispose de moyens propres, mais elle ne participe pas au programme de station spatiale. Ce sera peut-être le cas un jour. Vous qui avez voyagé à quatre reprises dans l’espace, votre opinion sur cet avion si particulier qu’est la navette spatiale?

Les navettes américaines ont occupé une position dominante pendant 30 ans, puisque la première a été lancée en 1981. Cet engin développé dès les années septante était très complexe, dangereux et cher, mais ses prestations étaient exceptionnelles. De mon point de vue, c’était un chef-d’œuvre d’ingénierie. Imaginez qu’il était capable de transporter sept personnes et 20 tonnes de matériel dans l’espace!

«Je ne peux dissimuler une certaine fierté». Votre impression en tant que seul Suisse à avoir pris place dans ce vaisseau de l’espace.

Je ne vous cache pas que j’en retire une certaine fierté, même si j’aurais souhaité que d’autres Suisses participent aussi à cette aventure. Cela ne tient pas à un manque de talents dans notre pays, mais simplement au fait que le nombre de places réservées à des astronautes européens était extrêmement limité. Quand j’ai été sélectionné, en 1987, seuls deux autres Européens ont été choisis, un Néerlandais et un Allemand. Il a fallu attendre la sélection suivante, en 1992 pour que six autres astronautes du Vieux-Continent soient intégrés. Les seize autres Européens ayant voyagé dans l’espace plus récemment représentent bien moins d’un élu par pays. J’ai bien sûr écrit une page d’histoire en tant que seul astronaute suisse, mais je suis simplement heureux d’avoir pu exercer un métier passionnant et utile. Le plaisir était aussi de la partie, mais il s’agissait finalement d’un service à la collectivité et à la science. A ce titre, je me considère comme un privilégié. Qu’est-ce que l’astronautique a apporté à l’humanité?

Enormément de choses. Surtout en ce qui concerne la communication, la navigation,

photos hwm/ldd

Touring: le programme de navettes spatiales américaines est arrivé à son terme. Qu’estce que cela signifie pour l’avenir des vols spatiaux habités?

la connaissance des ressources terrestres et l’observation de notre astre. La société actuelle serait inimaginable sans la découverte spatiale. Et l’apport des vols spatiaux habités?

Les séjours dans l’espace et l’apesanteur, de même que les nombreuses expérimentations effectuées dans un environnement totalement différent, ont incontestablement favorisé de nouvelles découvertes en médecine et en astronomie, de même qu’en ce qui concerne le soleil et la terre. L’exposition du corps humain ailleurs que sur terre a également été riche en nouveaux enseignements. Et le télescope spatial Hubble, où vous avez accompli avec succès une mission de maintenance et avez fait votre première balade dans l’espace?

C’était une combinaison de vol non habité et habité, en ce sens que toutes les réparations ont été faites par des astronautes. Nous y avons énormément appris sur les processus physiques de l’univers. Cela a été


18 août 2011 | touring 14 | gros plan

7

Claude Nicollier a accompagné les lecteurs de Touring au cours d’un voyage au Grœnland et pose ici devant l’Eqip Sermia.

une expérience utile pour moi, mais également pour l’humanité. Quelle va être l’orientation de l’astronautique à moyen et long terme?

Le développement de la station spatiale et les vols non habités se poursuivent. La recherche se concentre sur le système solaire. Je pense en particulier aux sondes envoyées vers Mars et Vénus. Récemment, une sonde est même partie en direction de Mercure. Des photos fantastiques ont pu être prises.

J’ai été astronaute pendant longtemps. Maintenant, je suis un astronaute qui n’en est plus un (rires). Je me consacre à la transmission de ces expériences si enrichissantes à des étudiants et à des jeunes

«La terre est fragile, mais aussi très belle».

Qu’en sera-t-il des vols habités?

La station spatiale internationale ISS sera améliorée. Cela permettra d’organiser des vols en direction d’astéroïdes proches de la terre, ainsi que vers Mars. Mais je pense qu’il faudra attendre encore une trentaine d’années en ce qui concerne Mars. A mon avis, la Chine et l’Inde vont se lancer dans les vols habités.

et moins jeunes de Suisse et d’ailleurs. Ces messages ne sont pas uniquement techniques et scientifiques. Il est aussi question de la manière de gérer un programme comportant des risques. Les applications spatiales sont extrêmement utiles. Elles peuvent être transposées dans la vie quotidienne et améliorer la sécurité.

Quelle a été l’influence de votre carrière d’astronaute sur votre activité actuelle?

Vous qui avez contemplé la terre depuis l’espace, n’êtes-vous pas inquiet pour elle?

Quand on fait le tour de la terre en une heure et demie, on réalise à quel point elle est petite. La vitesse à laquelle on se déplace – près de 28 000 km/h – est pourtant réduite par rapport au cosmos. La terre est fragile, mais aussi très belle. Elle doit absolument être protégée. Les voyages dans l’espace nous permettent de surveiller l’état de notre planète et d’apporter d’éventuelles corrections aux objectifs visés par les gouvernements. Qu’avez-vous à dire sur l’accident nucléaire de Fukushima?

C’est évidemment un événement très malheureux, d’autant plus que de nombreux êtres humains ont perdu la vie. Au tsunami se sont ajoutés les dysfonctionnements des réacteurs nucléaires. Les réactions du monde – notamment celles de l’Allemagne et de la Suisse – ont été bonnes. A moyen terme, nous devrons nous affranchir de cette source d’énergie et promouvoir les énergies renouvelables. Je pense plus parSuite en page 8


8

gros plan | touring 14 | 18 août 2011

des avions précieux. Notre musée comprend de prestigieux avions militaires comme le Venom, le Hunter et le Mirage. Les deux derniers étaient des machines fantastiques qu’il s’agit aujourd’hui de préserver pour qu’ils ne finissent pas à la ferraille. Nous les maintenons d’ailleurs en état de voler pour qu’ils ne restent pas confinés dans un musée. La demande d’organisateurs de meetings et de shows aériens est suffisante. Même la France – pays d’origine du Mirage – est demandeuse, car on n’y trouve plus de Mirage III en état de voler. Nous proposons également des vols avec passagers.

Un moment historique: Claude Nicollier s’affaire sur le télescope spatial Hubble.

Suite de la page 7

ticulièrement aux énergies solaire et l’éolienne. Le monde de la mobilité est aussi en plein bouleversement. Le pétrole sera progressivement remplacé par l’électromobilité, la propulsion hybride ou d’autres technologies alternatives. Qu’en pensez-vous?

Tout cela va dans la bonne direction. Je suis heureux que la Suisse fasse des efforts. Une voiture mue par une pile à combustible devrait notamment être présentée à la fin de l’année. Bien sûr, nous aurons encore besoin du pétrole pendant de nombreuses années, mais la tendance est à la recherche d’alternatives sérieuses.

batteries. Ils dépendront toujours de carburants liquides, hydrogène ou biocarburants, dans la mesure où, bien évidemment, ces derniers n’entrent pas en concurrence avec la production de denrées alimentaires. Vous déplacez-vous souvent? Quel est votre principal moyen de transport?

En Suisse, comme j’enseigne à Zurich, je me déplace de plus en plus souvent en train. C’est pratique, car il y a une gare dans le village proche de Lausanne où j’habite. Autrement, je roule en Smart. Et pour les plus grandes distances, notamment aux EtatsUnis où je me rends souvent, je prends forcément l’avion.

Et concernant les modes de propulsion futurs dans l’aviation?

Ayant été pilote militaire, vous avez sans doute conservé un contact avec le ciel suisse?

Je ne parle pas de Solar Impulse, cet avion monoplace mû par l’énergie solaire, car ce type de propulsion n’est pas applicable à l’aviation civile ou militaire. Il n’y aura jamais d’avions de ligne tirant leur énergie de

Oui, nous avons créé à Payerne une fondation du Musée de l’aviation militaire que je préside. Elle regroupe d’anciens pilotes de milice. Nous avons volé des années durant sur Hawker Hunter et voulons préserver

Voyage au Grœnland avec Claude Nicollier Le seul astronaute suisse a fait part de ses expériences spatiales aux lecteurs de Touring lors d’un voyage au Groenland. Les participants ont été captivés par sa compétence et sa modestie. L’interview publiée dans ce numéro a également été réalisée à bord du navire de l’expédition. On ne présente plus Claude Nicollier. Rappel de quelques éléments: physicien de formation, astrophysicien, pilote militaire et, pendant 30 ans, astronaute au service de l’Organisation spatiale de l’Europe. Quatre missions à bord de la navette spatiale américaine. Aujourd’hui, Claude Nicollier est privat-docent des EPF de Lausanne et Zurich. Accessoirement, il participe au projet Solar Impulse. Veuf, père et grand-père, il vit dans la région lémanique. www.claudenicollier.ch hwm

Vous êtes rentré en Suisse en 2007. Auparavant, vous avez séjourné de nombreuses années aux Etats-Unis, où sont d’ailleurs établies vos deux filles. En quoi la vie y estelle différente?

Aux Etats-Unis, je vivais dans des conditions très particulières. Je me consacrais entièrement à l’astronautique et j’habitais à 5 minutes du centre spatial. Il n’y a pas d’autre choix quand on fait ce métier. Ma vie là-bas n’était donc pas comparable à celle d’un Américain moyen. De plus, je suis toujours resté en contact étroit avec la Suisse. Je restais pilote de milice dans l’armée et rentrais régulièrement en Suisse pour voler sur des avions de chasse Hunter ou Tiger. Je ne me sens donc pas en mesure de comparer les deux sociétés, certes fort différentes. Après tant d’années consacrées à un domaine aussi prenant, n’avez-vous pas eu du mal à quitter les Etats-Unis et à vous lancer dans une autre activité?

Oui, je fais maintenant autre chose, mais c’est aussi une question d’âge. Il faut laisser la place aux jeunes. Je suis plus heureux d’avoir participé à quatre missions dans l’espace que de n’avoir pas pu en accomplir encore une cinquième ou une sixième. De surcroît, il s’agissait d’un service public, j’étais quasiment un fonctionnaire. Comme je vous l’ai dit initialement, il s’agit maintenant de transmettre ces acquis, ce qui est une source de grande satisfaction. Dans l’espace, vous maîtrisiez presque tout. Le destin a voulu que vous perdiez votre épouse en 2007. Comment vit-on un tel coup du sort?

C’est très dur. Il n’y a pas de recette. Une telle perte est irremplaçable. Heureusement, mes deux filles, qui vivent aux EtatsUnis, vont bien et nous entretenons des contacts très étroits. Ainsi va la vie. Je ne peux pas me remettre mieux de cette perte que tout un chacun.

«

Propos recueillis par Heinz W. Müller


...


Le chauffage à rayonnement

avec télécommande et timer Chaleur pour moins de 20 cts./h*

s 2 5ra% bai

pivotant jusqu’à 90°

ux

deréserbvéreas TCS mem

au lieu de Fr. 199.–

Fr. 149.–

oscillant 270°

Télécommande et timer

Données techniques:

Mesures (l x p x h): 38 x 38 x 90 cm Voltage/fréquence: 220 – 240 Volt / 50 Hz Puissance (2 niveaux): 600 – 1200 W Base mobile: Oui Télécommande: Oui Interrupteur de sécurité: Oui Poids: 4 kg

TALON DE COMMANDE Chauffage à rayonnement à Fr. 149.– au lieu de Fr. 199.–

* Consommation d’électricité: seulement 1,2 KW/h environ 11–20 cts/h

1kW tarif bas = 9.2 cts/h 1kW tarif haut = 18 cts/h

Sur la terrasse, dans le jardin d‘hiver ou dans l‘atelier. Chauffe là où vous le voulez. Ce chauffage à rayonnement prolonge les joies de l’été sur votre terrasse, votre balcon ou dans votre jardin d’hiver en vous procurant sa chaleur bienfaisante. Il peut aussi être utilisé comme appoint dans votre séjour, local de fitness, dans le carnotzet ou tout autre local. Sa nouvelle technologie est remarquable par son économie et son efficacité. Sa nouvelle forme est agréable à l’oeil. Ses mesures réduites permettent de l’utiliser en toutes circonstances. Son principe de fonctionnement très simple consiste à ne pas réchauffer l’atmosphère ambiante, mais directement l’objet contre lequel ses rayons sont projetés. Le rayonnement émis par le chauffage carbonifère ne brasse pas l’air chaud vers le haut, mais se concentre sur l’objet vers lequel il est dirigé. C’est pourquoi ce chauffage est si économique. 2 bras peuvent êtres orientés de manière individuelle en position horizontale ou verticale avec une souplesse de réglage de 90 degrés. Ainsi, l’appareil peut être employé de manière optimale. De plus, le chauffage à rayonnement oscille à 270°. AVANTAGES ET POSSIBILITÉS D’UTILISATION DE L’APPAREIL: • Oscillation allumable (tournant 270°) • Rayonnement dirigé avec une grande précision • Réchauffement très rapide, économique et agréable (sans préchauffage) • Aucune émission de gaz • Ne brasse pas l’air, donc pas de poussière (idéal pour les personnes sensibles) • Horloge intégrée 30/60/90 minutes • Forme attractive, design agréable • Poignée de transport pratique • Aucune consommation d’oxygène (pas de risque d’incendie) • Réglage de la température • Certifié CE / ROHS conform • Ne dégage pas d’odeur et fonctionne silencieusement

Fr. 12.50 de port et frais d’envoi par commande. Offre valable jusqu‘au 31.10.2011, dans la limite des stocks disponibles. Quantité:

Tubes lumineux carbones de rechange Set à 4 pces Fr. 69.90 au lieu de Fr. 79.90 Renvoyez le talon à l‘adresse ci-dessous: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 031 380 50 06; e-mail touringshop@tcs.ch. En cas de questions: TCS, «Touring Shop», tél.: 031 380 50 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison: Colag AG, 8003 Zurich, uniquement en Suisse ou au Liechtenstein.

Prénom:

Nom:

Rue:

Code postal / ville:

Téléphone / portable:

E-mail:

N° de membre TCS:

Signature:


société et mobilité | touring 14 | 18 août 2011

Touche pas à ma voiture électrique!

Parlons droit

Urs-Peter Inderbitzin

Doubler par la droite déplaît au Tribunal fédéral

Chère, peu écologique, faible autonomie: les préjugés concernant la voiture électrique abondent et ne reflètent pas la réalité, comme le démontre une publication.

«Onéreuse, autonomie limitée, batteries peu fiables, temps de recharge trop long, bornes publiques de recharge en nombre insuffisant, pas sûre, trop silencieuse, discutable sur le plan écologique, consomme trop de courant, pénurie de matières premières»: tels sont les principaux préjugés ayant cours au sujet de la voiture électrique. Pourtant, elle figure au catalogue de tous les grands constructeurs automobiles.

les voitures électriques. Malgré tout, les projections annoncent une tendance baissière des prix. Une large place est également accordée aux coûts d’entretien.

Dans la pratique | Les tests d’autonomie réalisés par l’association e’mobile prouvent également que les voitures électriques sont parfaitement utilisables au quotidien et que les constructeurs n’affichent pas des résultats surfaits. Sur les neufs modèles testés, trois ont parcouru des distances supérieures à celles annoncées et six sont restés en deçà. Mais les différences par rapport à la fiche technique n’ont pas excédé 20%. Selon l’association, on peut en déduire «que les chiffres avancés par les constructeurs sont tout à fait réalistes, dans des conditions favorables». Autre évidence: des conditions défavorables, comme l’utilisation de la climatisation ou du chauffage, une conduite brusque et une circulation manquant de fluidité peuvent réduire considérablement l’autonomie. tg/hwm

Info Touring La brochure est disponible gratuitement (e-mail: info@forum-mobilite-electrique.ch). On peut également se la procurer sur les sites internet aux adresses www.forum-mobilite-electrique.ch et www.mobility-academy.ch. Davantage d’infos sur www.e-mobile.ch.

ldd

Assez de semi-vérités | Editée par le Forum suisse de la mobilité électrique, la brochure intitulée «Un petit coup d'antimythes sur la voiture électrique – Analyse critique de dix demi-vérités circulant sur la voiture électrique» tombe à point nommé. Elle s’attache à remettre de l’ordre dans un débat souvent confus et parsemé de contre-vérités. Il y est notamment expliqué pourquoi, en cas d’accident, les voitures électriques sont aussi sûres qu’un modèle comparable à moteur thermique. La brochure démontre que ce mode de propulsion constitue une alternative crédible pour le futur et mérite la confiance des clients potentiels dès aujourd’hui. La délicate question du prix d’achat y est également abordée. Par rapport à d’autres pays, la Suisse n’octroie pas de subventions pour

Selon un test réalisé récemment, les voitures électriques tiennent leurs promesses.

11

Quand deux autoroutes à deux voies se rejoignent, la prudence s’impose. Il convient de s’abstenir de toute manœuvre intempestive susceptible de gêner les autres usagers. Il n’est pas toujours facile de s’insérer dans la bonne file, surtout si la convergence des voies de circulation est rapidement suivie de bretelles de sortie. Les automobilistes venant de droite se demandent souvent s’ils ont le droit de dépasser ceux arrivant de la gauche, et jusqu’à quel moment ils peuvent le faire. Car la tentation est grande de vite s’enfiler devant un véhicule lent avant que les voies de circulation ne se rejoignent. Le Tribunal fédéral a rendu récemment un important jugement relatif à une telle situation (6B_211/2011). Un conducteur venant du tunnel d’Uetliberg circulait sur l’autoroute A3 en direction de Coire, à l’endroit où l’autoroute à deux voies de Zurich-Brunau rejoint l’A3. Avant le tunnel d’Entlisberg, juste après la fin d’une ligne de sécurité, il dépassa par la droite une voiture de police venant de Zurich-Brunau et se rabattit sur la gauche – devant la voiture de police – pour emprunter la voie de circulation médiane. Le Tribunal fédéral a jugé que cette manœuvre correspondait à un dépassement par la droite non autorisé et confirmé la peine pécuniaire avec sursis de 5000 fr. et l’amende de 1000 fr. infligées à l’automobiliste. Les juges de Lausanne n’ont pas retenu l’argumentation selon laquelle le dépassement par la droite ne serait pas interdit dans les zones où deux autoroutes se rejoignent. Le conducteur estimait que les impératifs de fluidité du trafic autorisent dans de tels cas à doubler par la droite un véhicule plus lent venant de gauche, avant de s’insérer dans la file commune. Comme le Tribunal fédéral n’a pas été de cet avis, la seule chose à faire est de ralentir.

L’auteur est juriste et correspondant au Tribunal fédéral.


12

société et mobilité | touring 14 | 18 août 2011

Les mirages du leasing Les contrats de leasing n’avaient jamais connu un tel boom. Payer une mensualité modique pour se retrouver au volant de la voiture convoitée, c’est tellement tentant. Mais certains acheteurs s’en mordent les doigts.

› Les statistiques de l’Association des socié-

tés de leasing et d’auto-suisse prouvent que plus de la moitié des voitures particulières immatriculées en Suisse ont été acquises en leasing. «Ce mode de financement n’a cessé de se développer ces dernières années», se réjouit Markus Hess, directeur de l’Association suisse des sociétés de leasing. S’agissant des voitures particulières, l’organisation n’aurait pas constaté de fléchissement pendant la crise de 2009.

Fâcheuses conséquences | Peu de

clients possèdent les 50 000 fr. nécessaires à l’acquisition de la voiture de leurs rêves. Intégrer une mensualité de 800 fr. semble nettement plus abordable. Mario Roncoroni, directeur d’une association bernoise de conseils en matière d’endettement, s’inquiète toutefois: «Le problème réside surtout dans la longueur du contrat qui comprend entre 48 et 60 mensualités, ce qui représente un engagement de quatre ou cinq ans.» Et les

frais ne s’arrêtent pas là. Il faut également inclure dans le budget l’assurance casco complète obligatoire, les frais d’exploitation et d’entretien, les taxes et l’assurance RC. «L’acquéreur d’une voiture en leasing omet souvent d’englober ces coûts dans son calcul prévisionnel, avant de conclure définitivement le contrat.» Une erreur de calcul peut en effet avoir de très fâcheuses conséquences si le destin s’en mêle, notamment en cas de perte d’emploi, de divorce ou de décès du conjoint. Dans le cas d’un divorce, par exemple, les ex-époux se retrouvent chacun avec un loyer sur les bras et le contrat de leasing devient la goutte qui fait déborder le vase. Mais si le client veut rendre la voiture avant l’échéance du contrat, on exige souvent de lui le paiement rétroactif d’une prime supplémentaire calculée selon un tableau de valeur résiduelle imprimé en petits caractères. Mario Roncoroni se souvient d’un automobiliste acculé dans une telle impasse: «Le décompte

final de cette rupture de contrat de leasing lui avait coûté 24 000 fr. en comptant les frais de remise en état et l’indemnité pour les kilomètres supplémentaires parcourus. Il n’avait plus les moyens de payer le leasing, mais ne pouvait pas rendre la voiture non plus.» Une situation inextricable qui plonge la clientèle dans de grandes difficultés.

Préférer le crédit | Aux personnes

contraintes d’acheter à crédit, le conseiller en endettement recommande donc plutôt un emprunt: «En cas de difficultés, vous pouvez au moins vendre la voiture et récupérer des liquidités.» Dans le cas du leasing, c’est le contraire: «Vous devez restituer le véhicule et payer en plus une forte somme (voir encadré ci-contre).» Malheureusement, de nombreux clients croient qu’ils pourront conserver la voiture à l’échéance du contrat de leasing: «Des garagistes s’autorisent à articuler ce genre de promesses à l’insu de la société de leasing»,


société et mobilité | touring 14 | 18 août 2011

déplore Mario Roncoroni. Mais il n’en est rien. En réalité, la voiture doit normalement être restituée à l’échéance du contrat.

Cas non enregistrés | Les sociétés de

leasing s’accommodent-elles de ces cas de surendettement? «Elles ont l’obligation de s’assurer de la solvabilité des clients», explique Markus Hess. Mais l’association faîtière ne connaît pas exactement le nombre de résiliations de contrat anticipées pour cause d’insolvabilité. Selon les enquêtes réalisées, cela se produirait dans 1 à 2% des cas, et les mensualités impayées représenteraient moins d’un pourcent des montants financés. Markus Hess souligne également que, selon les fédérations de consommateurs, le leasing ne serait pas une cause significative de surendettement des mé-

Pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar, il faut bien évaluer les engagements financiers.

Publicité

Mauritius Images

Les conseils du TCS Ne vous laissez pas abuser par la publicité des sociétés de leasing promettant des mensualités très basses sans mentionner les coûts supplémentaires: obligation de réparer le véhicule, frais de reprise, assurance casco complète obligatoire, etc. Au final, il faut considérer qu’une voiture vous coûtera chaque mois trois fois le montant de la mensualité du leasing. Le leasing s’adresse avant tout à des clients à pouvoir d’achat élevé, qui ne souhaitent pas investir leur capital dans un véhicule et veulent se simplifier la vie (véhicule pris en charge, parfaitement entretenu et assuré, etc.).

13

nages. Toujours à en croire l’Association des sociétés de leasing, les retards de paiement ou les résiliations de contrat avant l’échéance ne connaîtraient pas de variations significatives par rapport aux années précédentes. «Cela prouve que les sociétés de leasing effectuent des contrôles de solvabilité sérieux», commente avec satisfaction Markus Hess.

Pénalités cachées | Les personnes qui

sonnent à la porte des services de conseils en matière d’endettement n’ont pas de quoi se réjouir. «Les trois quarts des contrats de leasing que nous découvrons contiennent des pénalités cachées en cas de résiliation anticipée», constate Mario Roncoroni. Quelques milliers de francs seraient souvent exigés en plus de la somme restant à amortir. Dans de tels cas, les décomptes peuvent être contestés devant la justice. Le Tribunal fédéral a fait clairement savoir que ces pénalités cachées n’étaient pas autorisées. Dans de nombreux cas, il serait également possible de contester ces décomptes en arguant que la solvabilité de l’emprunteur a été mal évaluée par l’institut de crédit. Selon la loi sur le crédit à la consommation, le prêteur est en effet tenu de s’assurer que le budget de l’emprunteur peut encore supporter la charge financière du contrat de leasing: «Nous conseillons aux gens de souscrire une assurance de protection juridique avant la conclusion d’un contrat de leasing.» Kurt Venner

Info Touring Autres infos sur ce sujet en consultant le site internet: www.tcs.ch > auto-moto > marché auto > financement.


Accessoires inclus

reveté b l 4,7 kg a t n i n g e i r m o ‘ e L • e: seul m u l p s dable y x o • Poid n i minium u l a n E • 3 coussins de couleurs différentes

Poche à magazines

Fauteuil à bascule pour l’intérieur et l’extérieur

s lec teur our les g p e r f f O rin de Tou

rabt ais e d % 40 Fr. 137.40/se et .–/s e Fr.229 au lieu d

Fauteuil à bascule ROCKING CHAIR • • • • • • • • • • •

permet un balancement doux et décontractant cadre en aluminium léger et extrêmement stable garniture tissu en fibres synthétiques robustes et résistantes aux intempéries convient à l’intérieur et à l’extérieur surface de couchage généreuse et confortable: 175 x 53,5 cm supporte jusqu’à 120 kg les tubes sont en alu, le sol n’est donc pas griffé sécurité comprise: un dispositif empêche un balancement trop fort adaptable: trois coussins (noir, rouge et bleu) sont compris poches latérales détachables pour ranger de la lecture et d’autres accessoires pliable pour prendre peu de place de rangement

Le set comprend: 1 x ROCKING CHAIR 178.— 2 x coussins supplémentaires 26.— 1 x poche à magazines 25.— Prix normal Fr. 229.— ./. 40% de rabais TCS Fr. 91.60

Fr. 137.40/set

Matelas rembourré adapté au ROCKING CHAIR (non inclus dans le prix). Transforme votre ROCKING CHAIR en chaise longue d‘intérieur design.

Talon de commande Je commande à prix préférentiel (+ frais d’envoi Fr. 16.50): set ROCKING CHAIR pce(s) Matelas rembourré noir pce(s) Matelas rembourré orange

Fr. 137.40/set

Fr. 58.80/pce Fr. 58.80/pce

au lieu de Fr. 229.–/set au lieu de Fr. 98.–/pce au lieu de Fr. 98.–/pce

Action valable jusqu’au 10 novembre 2011 jusqu’à épuisement du stock (No art. 90013.00) (No art. 90013.10) (No art. 90013.11)

Nom:

Prénom:

E-mail:

Adresse:

NPA/Lieu:

Tél. (durant la journée):

No membre TCS:

Date:

Signature:

Envoyez ce talon de commande à: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 031 380 50 06; e-mail touringshop@tcs.ch; pour d’éventuelles questions: TCS, «Touring Shop», tél. 031 380 50 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison: Max Versand, 8340 Hinwil, par la poste, uniquement en Suisse et au Liechtenstein.


publicitĂŠ


17

Publicité

18 août 2011 | touring 14 | test et technique

Citadines tout en muscle La clientèle suisse est traditionnellement friande de citadines toniques. Et comme ces bombinettes montent en puissance... citadines sportives. Depuis l’avènement de modèles comme la turbulente Renault Clio Williams, le marché s’est considérablement étoffé. Notamment sous l’impulsion des Opel Corsa OPC et autres VW Polo GTI. En fait, ces petites voitures d’environ 4 mètres sont les véritables héritières de la catégorie GTI initiée par la fameuse Golf. Une véritable aubaine pour les marques qui, souvent, écoulent la majeure partie de leurs stocks de sportives en Suisse. Audi ne s’y est pas trompé et a rapidement adjoint une version 185 ch à sa sélecte A1 (voir ci-dessous). Ce niveau de puissance partagé par d’autres produits du groupe Volkswagen (Seat Ibiza Cupra, Skoda Fabia RS, Polo GTI) était jusqu’ici la norme dans cette niche détonante. Mais certains constructeurs ont poussé plus loin, à l’instar des séries spéciales Opel Corsa OPC Nürburgring Edition et Seat Ibiza Cupra

Une menue Audi en version vitaminée Audi A1 Sport La version sportive de la citadine A1 est une vraie athlète. Il ne faut pas plus de 6,9 secondes au petit 1,4 l turbo à essence pour propulser cette voiture de 1265 kilos à 100 km/h. En parfaite harmonie avec ce moteur downsizé, les sept rapports de la boîte à double embrayage passent à la volée et le châssis ferme confère à cette bombinette un comportement très dynamique. Inutile de préciser que le plaisir de conduire est aussi au rendez-vous, surtout que la consommation mesurée à l’issue de l’essai n’excédait pas 7,8 l/100 km. L’Audi A1 Sport est si fougueuse qu’il convient de doser l’accélération pour ne pas prendre toute la route. Mais cette petite sprinteuse polyvalente se défend bien aussi sur les distances plus longues, où son moteur onctueux et ses sièges anatomiques font merveille.

photos ldd, fm

› La Suisse se pose en terrain par excellence des

Affûtée, l’Opel Corsa OPC Nürburgring et ses 210 ch.

R210 qui développent 210 ch. Ici, l’accélération de 0 à 100 km/h est accomplie en quelque 6,5 s. Afin de domestiquer cette cavalerie, des différentiels à blocage spécifique veillent au grain. Evidemment, les tarifs prennent l’ascenseur et dépassent allègrement les 30 000 fr. MOH

Extérieurement, rien ne trahit pourtant cette agressivité, hormis peut-être la face avant. L’arrière de la carrosserie suggère la retenue et l’intérieur joue profil bas lui aussi. Dépourvue d’attributs sportifs, la planche de bord est dépouillée, mais très bien finie, comme c’est le cas des produits de la marque. Les commandes sont généralement disposées avec logique et les principaux instruments de bord sont d’une lisibilité irréprochable. Bien qu’assis assez bas, les occupants ne se sentent nullement à l’étroit à l’avant de l’A1 Sport. En revanche, l’espace est chichement compté aux places arrière, dont l’accès exige de surcroît une certaine souplesse. La capacité du coffre – 270 litres – est suffisante pour deux personnes, à condition de ne pas emmener de bagages trop encombrants. En revanche, il y a suffisamment de rangements à l’intérieur. L’aide au parking fait partie de l’équipement de série, car la visibilité vers l’arrière n’est pas bonne. Détail bien pensé: les feux arrière encastrés dans la carrosserie s’allument quand le hayon est ouvert. Sans surprise, cette Audi A1 Sport fait toutefois payer ses indéniables qualités à un prix conséquent. fm Les plus: moteur puissant et doux, comportement sportif, boîte automatique à 7 rapports bien étagée, direction précise, finition soignée Les moins: prix, habitacle dépouillé, places arrière exiguës.

L’Audi A1 Sport est une citadine sélecte et corsée.

Technique: citadine; 3 portes, 4 places; longueur 3,95 m; poids 1265 kg; coffre 270 l; 4 cylindres turbo à essence, 1,4 l, 185 ch, 250 Nm à 2000 tr/min; boîte double embrayage à 7 rapports; 0 à 100 km/h en 6,9 s Consommation (essai): 7,8 l/100 km, autonomie 576 km…émissions de CO2 (usine) 139 g/km Prix: 39 900 fr. (A1 Sport).


Sécurité grâce à la visibilité – Label de sécurité bpa pour rukka

CHF 90.–

Prix de vente dans la boutique CHF 129.– Design cool, couleurs plaisantes: les nouveaux modèles de vestes de la collection 360° Visibility de rukka font sensation même par mauvaise visibilité. Le matériau 3M Scotchlite leur assure d’excellentes propriétés réfléchissantes. Tous les modèles répondent aux exigences du label de sécurité du bpa. Leur visibilité sur 360° rend ces vestes idéales pour le chemin de l’école et d’une manière générale par temps humide et froid.Micro TPU/laminage PU, 100% étanche à l’eau et au vent, laisse respirer (8000 mm/5000 mvp/24h), visibilité 360° de tous les côtés qui a obtenu le label de sécurité bpa, bandes High Quality 3M ScotchliteTM, doublure filet, 2 poches extérieures, 1 poche intérieure, capuchon amovible, protection menton, fermetures éclair YKK.

Bon de commande

Je commande le prix spécial de CHF 90 - y compris les frais d‘expédition: Nombre

Veste «Lobo»

Taille

104

CHF 90.– au lieu de CHF 129.–

Prénom:

Nom:

Rue:

NPA/Localité:

Tél.:

e-mail:

Date et lieu:

Signature:

Couleur

110

116

128

140

152

164

Red

Anthracite

Plum

Numéro de membre TCS:

Coupon à envoyer à: TCS, «Touring», Maulbeerstr. 10, 3001 Berne, fax 031 380 50 06, touringshop@tcs.ch Entrepreneur / livraison par: rukka AG, Wiesenstrasse 1, 9327 Tübach, par la poste en Suisse et au Liechtenstein.

w w w. r u k k a . c h


18 août 2011 | touring 14 | test et technique

19

Coupures de courant La Leaf à la rescousse Nissan apporte une solution ingénieuse aux coupures de courant qui frappent les ménages japonais depuis l’incident de Fukushima: un système inédit permet de transférer l’énergie stockée dans la batterie lithium-ion de la voiture électrique Leaf pour l’utiliser à des fins domestiques. Avec une capacité de 24 kW/h, cet accumulateur peut au besoin alimenter un foyer japonais durant environ 2 jours. Nissan projette de commercialiser cette technologie au cours du présent exercice.

Elle fait de la résistance Daihatsu Charade Même si la marque japonaise ne sera plus diffusée en Europe dès 2013, Daihatsu a trouvé une astuce pour étoffer sa gamme avec la citadine Charade. Cette voiture de 3,79 m n’est autre que l’actuelle Toyota Yaris, rebadgée pour la circonstance. Outre les logos Daihatsu, elle en diffère par ses deux niveaux d’équipements. Mue par un groupe 1,3 l de 99 ch, la Daihatsu Charade est proposée dès 22 990 fr. avec un équipement complet. A noter que l’importateur s’engage à maintenir un réseau d’entretien après le retrait de la marque. Quant à la Toyota Yaris III, elle apparaîtra cet automne.

Le comportement des automobilistes européens varie sensiblement d’un pays à l’autre. Selon un sondage commandé par Goodyear Dunlop, 32% des Suisses jugent leur style de conduite «meilleur que la moyenne». Plus convaincus, les Italiens sont 47% à partager cette haute estime d’eux-mêmes. 51% des Français déclarent être les plus prudents (Europe, 31%). Cette appréciation englobe aussi le temps consa-

cré à la préparation du véhicule. Car 90% des Français affirment contrôler la pression des pneus avant les grands départs. Quant aux Allemands, ils se disent à 22% détendus au volant (Europe, 12%). Une relaxation provenant peut-être du fait qu’ils sont les automobilistes à manger ou à boire le plus fréquemment en conduisant. Ce qui n’empêche pas le sondage de leur décerner la palme des conducteurs les plus sûrs. tg

Publicité

Faire le plein à l’étranger

Circonspection face à l’essence E10 Les Suisses connaissent le bioéthanol E85, moins l’essence E10 qui a fait son apparition cette année en Allemagne. Distribuée en France depuis 2009 sous la désignation SP95-E10, cette qualité d’essence contient 10% d’éthanol. Pour mémoire, cet alcool extrait de matières végétales (bois, plantes) vise des émissions de CO2 neutres. Toutefois, ce nouveau carburant se révèle plus corrosif que l’essence et peut endommager, sur certaines voitures, les conduites d’essence, les joints, voire même le moteur. En cas de voyage à l’étranger, mieux vaut donc consulter la liste des modèles compatibles avec l’essence SP95-E10 dressée par le TCS (www.tcs.ch > auto-moto > environnement et énergie > carburants). Contrairement aux autres pays européens, la Suisse ne dispose pas d’essence E10, car les bases légales font défaut. En revanche, on trouve de l’essence E5 (5% d’éthanol) et du bioéthanol E85 (85% d’éthanol). Depuis l’abandon de la production locale à base de déchets de bois, l’éthanol est importé. MOH

photos Westend61, ldd

L’Europe du volant


publicitĂŠ


22

test et technique | touring 14 | 18 août 2011

Paré pour choyer les familles

Le Chevrolet Orlando ne se résume pas à son seul prix incisif. Son look, sa polyvalence et son agrément moteur ne sont pas en reste. Test de la version 2000 VDCi LTZ aut. à un crossover. Nonobstant ses grandes arches de roues et sa calandre ostentatoire, le Chevrolet Orlando est pourtant bel et bien un monospace. Sa longueur respectable de 4,65 m le propulse parmi les grands monovolumes compacts. Une catégorie qu’il met en ébullition en proposant un tarif et un équipement de série défiant toute concurrence. D’autant que cette familiale pouvant accueillir 7 passagers ne lésine pas sur la modularité. Rien de très innovant au demeurant, mais bien conçu et spacieux. Et comme le train de roulement et le diesel de 163 ch sont convaincants, ce monospace est l’incarnation même du nouvel élan caractérisant l’antenne coréenne de Chevrolet, laquelle bénéficie du vaste savoir-faire du groupe General Motors.

Habitacle cossu | S’il ne confine pas à la perfection, le Chevrolet Orlando fait avantageusement oublier les frustes produits de l’ancienne Daewoo. Basé sur la plate-forme de la berline Cruze, il en reprend aussi les codes stylistiques au niveau de l’habitacle. Les matériaux d’honnête facture sont mis en valeur par des appliques laquées parcourant tout en galbe la planche de bord. L’éclairage bleu glacier de l’instrumentation y ajoute une touche de raffinement. La version LTZ en remet une couche avec la sellerie cuir cossue de série. Et dire que l’engin ne dépasse pas les 38 000 fr., boîte automatique incluse. En bon monospace compact, l’Orlando réserve beaucoup d’espace aux trois occupants de la seconde rangée. Le dossier de la banquette est ajustable, et le tout se replie en porte-feuille, sans le moindre effort, pour donner accès aux deux places postérieures. Auparavant, il aura suffi d’une manipulation pour extraire individuellement les sièges escamotables logés dans le plancher du coffre. Comme c’est le cas des versions 7 places, les deux passagers, qui re-

posent ici sur des assises basses, sont moins à la fête. Mais cela fera l’affaire pour des enfants ou de brefs parcours. Cette modularité bien pensée se répercute logiquement sur la capacité du coffre, assez moyenne pour un véhicule de ce gabarit. Cela étant, l’architecture cubique et le plancher plat dans toutes les configurations facilitent grandement les manoeuvres de chargement.

Ultra équipé | Avec seulement trois op-

tions à choix, l’exécution LTZ joue les offres tout compris. Outre les sièges cuir fort seyants et chauffants, elle fournit des commodités telles que capteurs de recul – il sont nécessaires vu la mauvaise visibilité arrière –, régulateur de vitesse et rétroviseur obscurcissant. On dénote aussi quelques détails pratiques comme le miroir permettant de surveiller les enfants ou le rangement secret dissimulé derrière la façade de la radio. Sans toucher au sublime, la finition apparaît solide, à l’image du son mat émis à la fermeture des portières.

+ –

Suite en page 25

Bilan express

photos Fabian Unternährer

› De prime abord, on croirait avoir affaire

Excellent rapport prix-prestations, habitacle spacieux et modulable (7 places), surface de chargement pratique, équipement ultra complet, diesel performant, agrément de marche et insonorisation, design affirmé. Bruits de percussion gênants sur revêtements inégaux, volume du coffre moyen, direction manquant un peu de consistance, visibilité latérale avant et arrière restreinte, frais d’entretien onéreux.

Pas vraiment optimale, la visibilité arrière.


18 août 2011 | touring 14 | test et technique

23

Le Chevrolet Orlando se distingue des monospaces compacts habituels par sa dégaine rappelant les crossovers et sa ligne affinée (faible hauteur de toit).

tableau comparatif Prix (fr.) Cylindrée (cm3) Puissance (kW/ch) Couple max. (Nm/min) Consommation (l/100 km) Bruit int. à 120 km/h (dBA) Frais kilométriques (fr./km)3 Frais d’entretien4 Test Touring

Chevrolet Citroën Gr. C4 Orlando 2.0 VDCi Picasso 2.0 HDi LTZ aut. Exclusive aut.

Ford Gr. C-Max 2.0 TDCi Titanium aut.

Renault Grand Scénic 2.0 dCi Privilège aut.

37 990.– 1998 120/163 360/2000 6,8 C2 68 –.82 13333 14/2011

44 350.– 1997 120/163 340/2000 5,81 B2 696 –.86 13333 6/20116

43 100.– 1995 110/150 360/2000 7,01 D2 687 –.85 11113 13/20097

44 290.– 1997 118/160 340/2000 6,81 C2 685 –.87 11133 9/20075

1 données de l’importateur 2 rendement énergétique donné par l’importateur 3 frais d’entretien par km (15 000 km/an) 4 sur 180 000 km (15 000 km/an) 5 Citroën C4 Picasso 2.0 HDi aut. 6 Ford Grand C-Max 1.6 TI-VCT 7 Renault Grand Scénic 2.0 dCi 160 Privilège

Le poste de conduite de belle présentation est bien agencé.


Vacances en Italie

Riviera Italienne


18 août 2011 | touring 14 | test et technique

Suite de la page 22

Aperçu technique �

93 cm

111 cm 101 cm

empattement 276 cm long. 465 cm (larg. 184 cm)

� �

163 cm

cm cm cm 80 � 65 16 6– –1 5 3 � 9 � �

largeur intérieure: avant 149 cm, milieu 148 cm arrière 128 cm coffre: 454–1499 litres pneus: 225/50 R 17, min. 215/60 R 16

VOITURE D’ESSAI Chevrolet Orlando 2000 VDCi LTZ automatique; 5 portes, 7 places; 37 990 fr. (véhicule testé: 39 880 fr.) Gamme: 1800 LS, 141 ch (26 990 fr.) à 2000 VDCi LTZ aut., 163 ch (37 990 fr.) Options: système de navigation (1200 fr.), peinture métallisée (690 fr.), toit ouvrant électrique vitré (1200 fr.) Garanties: 3 ans d’usine, 3 ans d’assistance; garantie antirouille: 6 ans (sous conditions) Importateur: Chevrolet Suisse SA, 8152 Glattbrugg, www.chevrolet.ch DONNÉES TECHNIQUES Moteur: 4 cylindres turbodiesel, 163 ch; traction avant, boîte aut. à 6 vitesses Poids: 1825 kg (voiture testée), total admissible 2291 kg, charge tractable 1500 kg

Tout semble réuni pour voyager dans le confort. Il est vrai que l’Orlando se distingue par un amortissement prévenant, une insonorisation de premier ordre et un moteur discret. Du coup, il enchaîne les trajets autoroutiers dans un appréciable confort. Seule ombre au tableau, le train avant produit des bruits de percussion qui se font envahissants sur route dégradée. A améliorer au plus vite. C’est d’autant plus regrettable que le train de roulement se révèle bien campé sur la chaussée et peu sujet aux mouvements de caisse. Carrément lourd (1,8 tonne), l’Orlando négocie honorablement les virages tout en affichant un comportement clairement sous-vireur. Le guidage pâtit de la direction assez légère en son point milieu et

insuffisamment informative. Côté encombrement, ce monospace pèche par ses grands rétroviseurs qui contribuent à l’élargir notablement. Le 2 l turbodiesel ne prête pour sa part aucunement le flanc à la critique. Outre sa douceur de fonctionnement, ce groupe distille de solides reprises. Malgré la masse de l’engin, les accélérations sont à la hauteur: le sprint de 0 à 100 km/h est accompli en une dizaine de secondes. L’agrément profite aussi de la boîte automatique à 6 vitesses dont les rapports passent imperceptiblement. Le tout dans la sobriété avec une consommation moyenne de 7,4 l/100 km. On le voit, le Chevrolet Orlando confère aux produits d’extraction coréenne un lustre qu’on ne leur connaissait pas jadis. Si bien que le tarif ciblé n’est de loin plus son unique argument. Marc-Olivier Herren

L’habitacle est parfaitement modulable. La banquette se replie en porte-feuille pour faciliter l’accès aux deux places arrière. Le coffre est moyennement volumineux mais plane.

Exclusivité TCS ÉVALUATION DYNAMIQUE Accélération (0–100 km/h): Elasticité: 60–100 km/h (mode D) 80–120 km/h (mode D) Rayon de braquage: Insonorisation: 60 km/h: 58 dB (A) 120 km/h: 68 dB (A)

11113 11111

SÉCURITÉ Freinage (100–0 km/h): 37,9 m Visibilité circulaire Equipement

11111 11133 11113

10,1 s 5,8 s 7,7 s 11,8 m

COÛTS DES SERVICES entretien (km/mois)

heures

main d’œuvre (fr.)

15 000/12 1,2 174.– 30 000/24 1,4 203.– Entretien sur 180 000 km: 15 000 km/an 25,3 8720.– FRAIS D’EXPLOITATION km/an

ct./km

fr./mois fixes

variables

15 000 30 000

82 57

610.– 610.–

410.– 820.–

Chevrolet Orlando 2000 VDCi LTZ: revue de détails

Tarif horaire pour calcul TCS: 145 fr. (OFS), agences Chevrolet: de 105 à 175 fr.

CONSOMMATION AU BANC D’ESSAI (cycle UE 80/1268) urbain

interurbain

TCS 9,3 5,4 Usine 9,3 5,7 Emissions de CO2: Moyenne suisse de CO2: EtiquetteEnergie (A–G): CONSOMMATION DU TEST 7,4 l/100 km réservoir: 64 litres

mixte

6,8 7,0

181 g/km 161 g/km C 11113

autonomie 865 km

TCS Technique + économie: Robert Emmenegger

25

HABITACLE 11113 Garnie de cuir et de matériaux engageants, la version LTZ accueille 7 personnes dans de bonnes conditions. Sans être de pointe, la modularité est pratique. Convenant sur de courtes distances, les 2 sièges arrière se déploient facilement. Moyenne, la capacité du coffre parfaitement plane est pénalisée par l’implantation des sièges dans le plancher.

PERFORMANCES 11113 Le 2 l turbodiesel plaît par son agrément, ses reprises franches et ses accélérations très correctes. Bonne adéquation avec la boîte automatique douce. Consommation modérée mais pas de système start-stop.

CONFORT 11123 Sièges cuir au bon maintien, faible niveau sonore et amortissement progressif sont adaptés aux longs trajets. Tout serait parfait si la suspension avant n’émettait de forts bruits de percussion sur les inégalités.

COMPORTEMENT 11113 Le train de roulement équilibré est peu enclin au roulis. En virage, on ressent le poids sur l’essieu avant et une tendance sous-vireuse. Direction moyennement informative et manquant un peu de consistance.

ÉQUIPEMENT 11111 Riche dotation (climatisation automatique, capteurs de recul, ordina-

SÉCURITÉ 11113 Dotation complète et freinage très efficace. Véhicule large (gros rétros).

teur de bord, etc.) dès le niveau LT et pléthorique sur le LTZ. Absence de plafonnier à l’avant. Les commandes sont fonctionnelles.


Chariot de manutention en aluminium

Supporte jusqu’à 150 kg! le s pou r CS e r f f T O b re s me m

ais b a r e de 50%Fr. 124de.5Fr0. /2p49c.– au lie

u

• Manutention sans effort, pour l’atelier ou la maison • Transportez vos caisses de bouteilles sans vous fatiguer • Convient également pour la manutention d’objets lourds (jusqu’à 150 kg) • Très faible encombrement grâce aux roues et à la poignée escamotables • Poignée rembourrée • La structure du plan de charge empêche les objets de glisser • Livré avec un filet amovible pour les menus objets et une sangle élastique de 120 cm de long • Protection des 4 angles du plateau • Roues de qualité à roulement, roues arrière pivotantes • Plan de charge en aluminium, poignée métallique • Qualité supérieure à prix spécial TCS

Faible encombrement grâce aux roues escamotables

Dimensions (ouvert): 72 x 90 x 45,5 cm (L x H x P), surface de chargement: 65 x 44 cm, poignée télescopique (hauteur réglable): 65/80/90 cm, poids: 9,1 kg, roues Ø: 10 cm, garantie: 2 ans.

Action valable jusqu’au 10 novembre 2011 jusqu’à épuisement du stock

Talon de commande Je commande à prix préférentiel + frais d’expédition Fr. 9.50 pce(s)

TOMWORKER CHARIOT DE MANUTENTION Fr. 124.50/pce

au lieu de Fr. 249.–/pce (No. Art. 90115.00.000)

Nom:

Prénom:

E-mail:

Adresse:

NPA/Lieu:

Tél. (durant la journée):

No de membre TCS:

Lieu/Date:

Signature:

Retournez ce talon à: TCS, «Touring Shop», Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne; fax 031 380 50 06; e-mail touringshop@tcs.ch; pour d’éventuelles questions: TCS, «Touring Shop», tél. 031 380 50 15 (pas de commande par téléphone). Contractant/livraison par: Max Versand, 8340 Hinwil, par la poste, uniquement en Suisse et au Liechtenstein.


...

publicitĂŠ


28

voyages et loisirs | touring 14 | 18 août 2011

Les excursions sur les imposantes falaises qui surplombent les vagues de l’Atlantique constituent le charme de l’Algarve.

Marche enivrante au Portugal Falaises spectaculaires, plages de sable fin, sentiers idylliques, forêts de pins et sympathiques petits restaurants: L’Algarve se prête à merveille aux excursions pédestres.

› L’odeur des orchidées, des glaïeuls, des

daturas, des acacias et des marguerites réjouit les narines. Des pêchers et des genêts en fleur se mêlent aux orangers pour apporter une touche de parfum en guise d’avantgoût du printemps. Le groupe de marcheurs se sent apparemment bien, à entendre les rires et voir les visages réjouis.

Un groupe harmonieux | Si l’habit fait le moine, un groupe de marcheurs de bon niveau se reconnaît à son équipement bien accordé et à sa bonne humeur en toute circonstance, même quand il pleut. Quelques fortes personnalités ressortent du lot, par exemple Robert, un septuagénaire qui af-

fronte agilement les montées, et son comparse Ruedi qui ferme la marche et s’assure que tous soient bien arrivés le soir venu. Et foin de clichés, on est loin des chaussettes rouges et des bâtons de marche: la plus jeune participante n’atteint pas la moitié de l’âge de Robert. Il y a aussi des couples qui ont déjà parcouru la moitié de la planète à pied lors de voyages semblables. Les sujets de discussion ne manquent donc pas. En tant que néophytes, nous sommes stupéfaits de l’expérience accumulée par nos compagnons de route. Partager les excursions, les repas et les intérêts forme un bon terreau pour susciter des amitiés. Notre guide, Idalina Müller, née Idalina Clemen-

tina dans les Açores, mène le voyage de main de maître, assistée de son mari dans cette mission consistant à transmettre le plaisir de la marche dans sa patrie. Pari réussi!

Picota et Foia | Avec 100 kilomètres de longueur et 50 kilomètres de large, l’Algarve offre des paysages très diversifiés. Dans les montagnes de Monchique, la randonnée se déroule sur des sentiers parfois raides, au milieu de chênes-lièges et de châtaigniers jusqu’au sommet du Picota. Les appareils photo n’ont pas le moindre répit, tandis que les bouteilles d’eau se vident. De temps à autre, on aperçoit des cartouches sur le chemin, témoins du récent passage de chasseurs. L’après-midi, le bus nous conduit sur le Foia. Le temps est clair et le panorama déploie ses fastes jusqu’à la région de l’Alentejo au nord et jusqu’à la côte au sud. Rien que du bonheur pour les yeux. Rochers et plages | Les excursions sur les falaises imposantes longeant la côte ne manquent pas. Attraction principale de l’Algarve, elles attirent les touristes du monde entier. On marcherait pendant des heures sur les plages de sable fin et à tra-


PORTUGAL

Foia

ALGARVE Silves

Cabo Sao Vicente

Alte Loulé Albufeira 50 km

29

photos Christian Bützberger, carte TCS Visuell

18 août 2011 | touring 14 | voyages et loisirs

Des arbres en fleur, plaisirs des yeux et des narines. Les vieux chênes-lièges tortueux sont des sujets de photo appréciés. Des canaux conduisent l’eau précieuse dans l’arrière-pays. La semaine de marche en Algarve comprend aussi des excursions le long de la côte.

vers les baies enchantées. Pendant des millions d’années, les vagues déferlantes de l’Atlantique ont creusé des grottes et des arcs splendides dans les rochers. Et lorsqu’on s’extasie à propos des beautés de la mer et de la côte, on ne peut oublier de parler de Cabo Sao Vicente. A l’extrémité sud-ouest du continent – face à l’Amérique –, il faut absolument se promener sur le plateau rocheux et visiter la forteresse qui domine les étendues bleutées.

Villages et cités | La durée quotidienne

de marche atteint au plus trois heures. Les excursions sont de degré facile à moyen. Un bus vient chercher le groupe tous les matins vers 9 heures à l’hôtel et le conduit au point de départ. Cela permet aux amateurs de marche de prendre la mesure de la diversité des contrées de l’arrière-pays. Dans le petit village pittoresque d’Alte, par exemple, les visiteurs découvrent comment les anciens vont encore chercher l’eau à la fontaine avec des bidons. A Silves, le vieux château maure offre une vue splendide. Loulé, une des plus vieilles cités de l’Algarve, s’est taillée une solide réputation de centre d’artisanat; les gens viennent tous les jours y faire leurs achats au marché. Al-

bufeira, ancien village pittoresque de pêcheurs, s’est mué en véritable pôle d’attraction touristique… avec les inconvénients qui en découlent en termes de perte d’authenticité. Après des heures de marche, rien de tel qu’une table à manger bien dressée. L’enthousiasme est général face à la grillade de poissons frais pêchés le matin même dans l’Atlantique. Parmi les autres mets typiques, la viande de bœuf ou d’agneau, les saucisses aromatiques associées à des légumes et des salades. Davantage que la

grande gastronomie, les plaisirs de l’Algarve se déclinent en plats simples, tels les patates douces, les haricots, les melons, le fromage de chèvre et le «presunto», le sublime jambon de porc noir. Des déjeuners et des dîners conviviaux avec différents voisins de table sont synonymes de conversations animées. Ils contribuent au plaisir général et assurent des souvenirs agréables à tous les adeptes de la marche.

Christian Bützberger Info Touring Ce voyage a été soutenu par Baumeler Reisen.

Bon à savoir Trajet: vol de Zurich avec Air Berlin via Palma de Mallorca. Marches: les randonnées quotidiennes sont de degré facile à moyen. Elles durent trois heures au plus. Deux excursions sont un peu plus exigeantes, avec des montées de deux heures. Habillement/équipement: chaussures de marche solides, équipement sportif avec matériaux respirants, coupevent et imperméable. Dates: 18–25.09, 2–9.10, 16–23.10 et 26.12– 2.1.2012. Hôtel/Restaurant: ****Baia Grande, Sesmarias/Albufeira, Restaurant/Bar O Marinheiro, Sesmarias/Albufeira. Prix: de 1690 fr. à 1770 fr. Santé: ne pas oublier de prendre des pansements dans son sac à dos. Infos/Réservations: Baumeler Reisen, 6002 Lucerne, téléphone: 041 418 65 65, fax 041 418 65 96, www.baumeler.ch. Bü


18 août 2011 | touring 14 | voyages et loisirs

31

Impressions

Christian Bützberger, rédacteur

Lukas Buchmeier

L’hôtellerie tente de résister à la morosité ambiante

Voralpen-Express, ce train méconnu Depuis 1991, il existe une liaison ferroviaire peu connue – mais bien plus captivante – reliant le lac des Quatre-Cantons à celui de Constance. Les trains rapides circulant toutes les heures n’ont besoin que d’un peu plus de 120 minutes pour le trajet de Lucerne à Romanshorn. Celui qui désire investir plus de temps pourra choisir parmi d’incroyables possibilités d’excursion. Selon Heinz Keller de Suisse Tourisme, ce tracé dans les Préalpes permet de longer de nombreux lacs: Quatre-Cantons, Zoug, Ägeri, Sihl, Zurich et Constance (www.st.gallen-bodensee.ch). Exception faite du Sihlsee, tous les lacs proposent des trajets cadencés en bateau. A partir de nombreux embarcadères, il est également possible de prendre de la hauteur: par exemple sur le Rigi (www.hohlgassland.ch) ou le Hochstuckli (www.sattel-hochstuckli.ch) et le Säntis (www.saentisbahn.ch). La ville de Lichtensteig invite au www.modeltraintoggenburg.ch et à Romanshorn, c’est le Locorama (www.locorama.ch) ainsi que l’impressionnant monde de l’automobile (www.autobau.ch) qui vous incitera à une halte. Plus de détails sous www.voralpen-express.ch. Bü

Les enfants y sont aux anges Capitaine Barbe-Bleue et Hein Blöd sont à l’affiche du parc de loisirs Ravensburger Spieleland. Un site particulièrement intéressant et respectueux des familles situé à proximité de la Suisse orientale.

A l’entrée de ce parc d’attraction allemand, la poignée soyeuse des marins Barbe-Bleu et Hein «l’imbécile» vous accueille. Sur une immense surface, équivalent à celle de 50 terrains de football, on découvre 50 attractions subdivisées en sept thèmes. Avec ses neuf distinctions, le «Spie-

leland» défend sa renommée de parc à l’écoute des enfants. Le public cible: les petits de 2 à 12 ans et des parents impliqués qui doivent prendre une part active à la découverte du parc. Cette activité s’affirme lors des épreuves à la pagaye dans «Hein Blöds Paddeltour» où il faut avoir le mollet solide ou lors du «Jeu des pompiers», lorsqu’il s’agit de pomper avec force pour éteindre le feu embrasant l’école. L’esprit d’équipe en famille est plus que jamais de mise! ik

Info Touring Les enfants peuvent loger gratuitement à Spielestadt Ravensburg. Informations touristiques au tél. 0049 751 82 800, www.ravensburg.de. Pour s’y rendre: traversée en bac du Bodensee à partir de Constance ou de Romanshorn, puis prendre la direction de Friedrichshafen/Ravensburg.

Météo, taux de change et situation économique constituent les tendances lourdes influençant la performance des hôteliers sur les lieux de vacances. Ces trois paramètres leur causent depuis un certain temps de gros soucis. Selon Andreas Ludwig, président des Romantik Hotels & Restaurants qui comptent 28 établissements en Suisse, «les clients fidèles et loyaux constituent une véritable assurance vie en période difficile». Le groupe hôtelier (www.romantikhotels.ch) ne se laisse toutefois pas désarçonner, comme le montre la récente coopération nouée avec le producteur de champagne Louis Roederer. Guglielmo Brentel, président d’Hotelleriesuisse, utilise des mots plus durs pour analyser la situation liée à la cherté du franc. Une baisse durable de la monnaie européenne pourrait entraîner la fermeture de 1000 hôtels dans le pays, a-t-il annoncé récemment. Des propositions pour contrer ces difficultés existent pourtant. Guglielmo Brentel déplore notamment que les grands importateurs ne répercutent pas les gains de change. Il rejette en revanche l’idée de baisser les prix et de procéder à des réductions de personnel. «Que ferions-nous alors l’été prochain?», argue-t-il. La météo, la cherté du franc et des perspectives économiques incertaines ne semblent pourtant pas effrayer les investisseurs. La construction bat son plein dans les Alpes. Samih Sawiris, le fameux homme d’affaires égyptien, poursuit à Andermatt son projet devisé à quelque 1,5 milliard de francs. Des investisseurs du Qatar font confiance à la Suisse en tant que destination touristique. Ils ont placé 300 millions de francs dans le complexe hôtelier du Bürgenstock. Plusieurs centaines de millions devraient être consacrés à des projets hôteliers à Lausanne et à Genève. Le «Schweizerhof» de Berne accueille à nouveau des hôtes depuis quelques semaines. Investir dans des établissements hôteliers semble donc être une affaire lucrative, mais leur exploitation demeure aléatoire.


18 août 2011 | touring 14 | voyages et loisirs

Safari des saveurs en pays d’Appenzell Où il est question d’un trajet captivant en char à bœufs, de la dégustation d’une délicieuse saucisse bouillie, de cornettes au fromage et du fameux Biber appenzellois.

› Ils sont perçus comme une race plutôt en-

têtée, mais qui a de l’humour. En Appenzell, tout est un peu différent – en général plus original – que dans le reste du pays. Pour s’en rendre compte, il suffit de suivre le «Safari des saveurs» qui donne un aperçu de la façon de vivre et qui fait découvrir des paysages authentiques ainsi que l’artisanat local. Après avoir dégusté le café de montagne au «Linde», accompagné du traditionnel pain d’épices fourré à la pâte d’amandes (Biber), on monte sur le char à banc, tiré par les deux impressionnants bœufs Fritz et Falk. Arrivé à Teufen au «Waldegg/Schnuggebock», le chef Niklaus Dörig sert comme premier plat son potage aux légumes et pain paysan, évidemment avec de la bière Schnuggebock.

Spécialités à foison | Ce Safari des sa-

veurs est, selon l’accompagnateur Rolf Wild, une sorte de reflet des spécialités locales. D’ailleurs, l’entrée servie par Laure et Herbert Sidler à «l’Appenzellerhof» de Speicher en témoigne: «Salade mêlée avec Mostbröckli, noix et fromage d’alpage local, accompagnée d’une superbe cuvée Appenzellerhof». Pour se rendre d’un village à l’autre, on utilise le bus. Il suffit de quelques minutes pour rejoindre le «Krone» à Urnäsch, où Walter Höhener nous ac-

cueille avec un grand classique: saucisse à bouillir avec cornettes au fromage, accompagnée d’une purée de pommes. On mange tout cela en buvant un jus de pommes Möhl ou de la bière Säntis, tirée du fût. Entre ces divers plats, les participants au safari peuvent s’imprégner des us et coutumes, en visitant le musée du même nom à Urnäsch. D’autres intéressantes escapades sont au programme, comme le four à pain de Johannes Oertle, à Hundwil, où les visiteurs peuvent confectionner eux-mêmes leur Biber. On peut ensuite suivre les étapes de la fabrication de seaux à traire en bois de sapin ou en pin, démontrées par le tonnelier Hans Reifler. On reprendra des forces au buffet de poissons fumés. Le dîner est servi au «Bären», à Speicherschwendi: «Steak d’ours accompagné de légumes… » C’est au son d’un joueur de tympanon, avec un dessert doux et son cognac, que la journée se termine au «Linde», à Teufen. A recommander pour qui aime délices et coutumes. Christian Bützberger

33

Voyages TCS News

Bolivie et Pérou

Voyage francophone Machu Picchu, Tiahuanacu et Sacsayhuaman sont les témoins de la civilisation disparue des Incas. La conquête espagnole a laissé d’innombrables trésors à travers les villes de Sucre, Cuzco ou encore Potosi. Et puis, ce sont des paysages à couper le souffle: des neiges éternelles de la Cordillère royale à l’immaculé désert de sel d’Uyuni ou encore les paysages bucoliques du lac Titicaca. Dates du voyage: du 11.11 au 30.11.11. Informations et réservations sur www.voyages-tcs.ch/travelclub ou au tél. 058 702 70 40.

Circuit aux Açores

Profusion de couleurs Le nom de cet archipel évoque chez nous le beau temps. Pour les amoureux de la nature, les Açores sont un véritable coin de paradis. Tout pousse dans une profusion de genres, de couleurs, de formes et de tailles. Elles ont ainsi gardé leur pureté originelle et le monde ici semble ralentir sa course. Les habitants vivent au rythme des saisons. Dates du voyage: du 07.10 au 15.10.11. Infos et réservations sur www.voyages-tcs.ch/travelclub ou au 058 702 70 40.

Info Touring Le prochain Safari des saveurs aura lieu le 10 septembre. Informations: Waldegg, Schnuggenbock, 9053 Teufen, tél. 071 333 31 45. Prix: 230 fr. par personne. Dates personnalisées dès plus de 20 participants. www.reifler.ch, www.museum-urnaesch.ch, www.muehle-hundwil.ch, www.appenzellerland.ch.

Christian Bützberger

Centre de loisirs de Saignelégier

Hans Reifler senior, tonnelier exerçant son art à Hundwil, démontre son savoir-faire.

Le Centre de Loisirs des FranchesMontagnes (CL), à Saignelégier, est désormais complet. La dernière aile hôtelière comprend 22 chambres et une mini-suite. L’établissement comprend aussi un spa extérieur à 34 degrés, deux grands saunas, autant de hammams, une salle de repos, ainsi qu’un coin salon avec cheminée. Le tout avec une vue imprenable sur le paysage franc-montagnard: www.centredeloisirs.ch et au tél. 032 951 24 74. dw


Vacances en Italie

Ligurie

Rendez-vous No. 6

Voiture de rêve Cabriolet d‘origine, boite manuelle, vitesse de pointe 80 km/h ! Trouvez la 2 CV sur sofrance.ch et participez à notre tirage au sort !

JOUEZ GAGN & EZ CE TTE 2C V

!


18 août 2011 | touring 14 | voyages et loisirs

35

Charmes francs-comtois Paradis des amoureux de la nature, la Franche-Comté voisine offre des paysages pour le moins aussi attirants et grandioses que ceux du Jura suisse. Découverte. tarlier comme porte d’entrée pour se rendre dans cette région de France voisine qui partage avec la Suisse une frontière de quelque 230 kilomètres. Sur la route menant à Besançon, on traverse une sorte de «Jura suisse» en grande dimension. Celui qui veut voir des forêts à perte de vue et de vastes prairies peuplées de troupeaux de vaches sera comblé. Et, comme du côté helvétique, on peut également y déguster de l’absinthe en apéritif, cet alcool issu de la distillation de la plante du même nom. Les 700 000 hectares de forêt sont naturellement aussi une garantie d’air pur. La Franche-Comté est un véritable paradis pour les amoureux de la nature. Il est en effet possible d’y effectuer non seulement des randonnées ou des excursions en vélo tout-terrain, mais également des escalades ou des tours en canoë sur le Doubs ou la Loue, moins connue du grand public. Grottes et vallées escarpées, parcs naturels régionaux, parcours culturels et gastronomiques – ce coin de France si proche est riche en surprises de toutes sortes.

A la source de la Loue | La bourgade

d’Ornans, également appelée la «petite Venise» en raison de la beauté de son architecture, constitue un point de départ idéal pour partir à la découverte des secrets de la vallée de la Loue. Vuillafans, Lods, Mouthier, ces charmants villages se nichent harmonieusement sur les flancs de la vallée et le long de la rive de la Loue. Tout en amont, une petite promenade conduit à la source de la rivière.

photos Bü

› Beaucoup de voyageurs choisissent Pon-

Une harmonie qui invite à la méditation: le village de Lods sur les bords de la Loue.

Dans cette nature authentique, fruits et légumes n’ont pas de peine à pousser et l’élevage est pratiqué à large échelle. Ce qui permet la fabrication de merveilleux produits du terroir. On en voit un aperçu sur les étalages des magasins. A la charcuterie d’Ornans, par exemple, qui offre d’excellentes saucisses fumées. Le vin jaune, nectar typique de la région, se marie quant à lui parfaitement avec des fromages locaux comme le comté. Besançon, capitale et centre urbain de la Franche-Comté, vaut aussi le détour. Cette ancienne ville de garnison avec son impo-

sante citadelle - pièce maîtresse des célèbres fortifications qui sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco – séduit également par ses magnifiques bâtiments Renaissance et ses somptueuses maisons de maître. L’histoire millénaire de Besançon se reflète par ailleurs dans ses églises et ses musées. Pourquoi, dès lors, choisir des destinations plus lointaines...

Christian Bützberger Info Touring www.franche-comte.org, www.restaurant-le-champagney.fr, www.au-fume-ornanais.com, www.laroutedesvinsdujura.com, www.lesroutesducomte.com. Autres photos sur: http://flic.kr/s/aHsjvk6EFj

Se ressourcer dans la maison de maître du marquis Sis dans un superbe parc, l’hôtel-restaurant Château de Germigney, à Port Lesney, est un endroit idéal pour se ressourcer. Transformée en hôtel en 1830 déjà, cette maison de maître a pris un nouvel élan en 1997 sous l’impulsion de l’architecte zurichois Roland Schön. Vanessa et Arnauld Baert, les maîtres de maison, comme ils se dénomment eux-mêmes, redoublent de prévenance dès votre arrivée. Décoré d’une étoile Michelin, le chef Pierre Basso-Moro contribue aussi au bien-être des hôtes. A l’image d’Arnauld Baert et d’une grande partie du personnel, il ravit les clients depuis la réouverture, il y a 14 ans. Un séjour au Château de Germigney vaut particulièrement la peine actuellement, compte tenu du cours avantageux de l’euro. Informations détaillées sur le site www.chateaudegermigney.com. Bü


Dates de parution 01.09.2011 22.09.2011 06.10.2011

DÊlais d’ordres 22.08.2011 12.09.2011 26.09.2011


18 août 2011 | touring 14 | club et membres

37

Elle vante les campings TCS Dans les médias, les foires ou toute autre manifestation publique, Elisabeth Ottiger assure la promotion des campings du TCS. Normal, car elle occupe le poste de cheffe de produit et est responsable de la commercialisation des 29 emplacements du club. parle, elle semble parfois chercher les expressions correctes en allemand, mélange quelques vocables francophones à son dialecte bâlois. En toute bonne logique: née à Pratteln (BL), Elisabeth Ottiger vit depuis 32 ans en Suisse romande, où elle a trouvé son bonheur. A l’âge de 19 ans, elle a craqué lors d’une visite à Lausanne chez sa sœur aînée. «Pour moi, c’était clair. Je savais que je souhaitais m’établir et travailler ici», explique l’intéressée, toujours aussi passionnée. Après avoir passé plusieurs années à Leysin dans l’hôtellerie, elle a regagné la plaine. Pas question toutefois d’envisager un retour en Suisse alémanique… La réponse fuse: «Non, j’aime trop les montagnes et le lac, le Rhin ne me suffirait plus. Et puis, aujourd’hui, je suis à ce point intégrée en Suisse romande que je réfléchis en français, avec le sentiment d’être francophone.»

Surprenants campings | Actuellement, la tâche d’Elisabeth Ottiger consiste à «mettre en valeur» les 29 terrains de camping du TCS. «Nous proposons un excellent produit, ce n’est donc pas si compliqué.» Ses yeux scintillent lorsqu’elle aborde les multiples facettes de son travail. Depuis 2009, elle s’attelle avant tout à vanter les prestations des campings TCS en Suisse et à l’étranger. Pour ce faire, elle doit promouvoir l’image de marque du club, la faire connaître et reconnaître afin de convaincre les clients potentiels et, si possible, les fidéliser. «En première ligne, les responsables des terrains et leurs collaborateurs sont notre meilleure publicité», tempère Elisabeth Ottiger. Elle rédige les textes pour les brochures, les guides touristiques, les annonces et autres dépliants, suit également la mise à jour du site internet www.campingtcs.ch. Elle s’assure de son attractivité, collabore avec les imprimeurs, planifie les participations aux salons des loisirs tant en Suisse qu’à l’étranger, traite avec les organisations de contrôle des campings, s’occupe de la production de clips vidéo pour les campings TCS, s’engage dans les activités marketing du groupement d’intérêts para-hôtellerie fondé en janvier 2011. Autrement dit: la routine n’a pas sa place dans le quotidien d’Elisabeth Ottiger. Elle sourit: «Mon agenda est fait d’imprévus», et ajoute «les surprises rendent mon travail passionnant.» Côté vie

privée, elle excelle dans une troupe de théâtre amateur de Coppet. Elle ne craint nullement de monter sur scène, y trouve même un moyen de se ressourcer.

Engagement constant | Parmi les inter-

locuteurs privilégiés d’Elisabeth Ottiger figurent les 29 directeurs et les responsables régionaux des places de camping TCS, mais aussi les imprimeurs, les traducteurs, Suisse tourisme et la Fondation Carte jeunes Suisse (CJS) ou Euro26. Elle soigne également les contacts téléphoniques avec les clients, leur rend visite personnellement lors des salons spécialisés à l’étranger, et naturellement chaque année sur le stand du TCS au Suisse Caravan Salon, à Berne (27–31 octobre 2011). «C’est là que je récolte les commentaires les plus importants, les suggestions d’améliorations. Ces dernières années, les échos positifs sont en

augmentation, notre travail commence à porter ses fruits», affirme la cheffe de produit. A propos, quel est l’élément primordial de son engagement? «La formulation d’arguments de vente convaincants et la recherche des bons moyens pour les communiquer. Pour moi, c’est une découverte permanente.» De quoi nourrir un engagement constant synonyme d’épanouissement professionnel, «hormis son volet financier, la fantaisie n’a pas de frontières», estime Elisabeth Ottiger. Peter Widmer

Profil Elisabeth Ottiger, 51 ans, a grandi à Pratteln (BL). Employée de commerce, elle a suivi une formation continue en vente et marketing. En 2003, elle rejoignait Camping TCS, à Vernier (GE), comme assistante en marketing et administration. Puis, en 2009, cette mère de deux adolescents devenait cheffe de produit des campings TCS.

Mathias Wyssenbach

› Lorsqu’elle

Elisabeth Ottiger apprécie la nature, la balade et la natation.


club et membres | touring 14 | 18 août 2011

photos ldd

38

Témoins du succès d’Auto TCS: (de gauche à droite) Marc Kaufmann, Gilles Hausammann et Monika Heimann (en arrière-plan).

Auto TCS célèbre ses 15 ans En 1996, le Touring Club Suisse faisait son apparition sur le marché des assurances automobiles en lançant Auto TCS. Coup de projecteur sur quinze ans de succès.

Le 23 juin 1995, les Chambres fédérales donnent leur feu vert à la libéralisation des assurances pour les véhicules à moteur. Quelques jours plus tard, le TCS rend public une offre d’assurance en collaboration avec La Bâloise. A l’époque, les primes proposées font sensation et démarquent immédiatement Auto TCS de toutes les autres compagnies de la branche. En décembre de cette année-là, les membres se pressent dans les agences du TCS de toute la Suisse pour conclure une nouvelle police d’assurance, plus avantageuse, pour l’année 1996.

Entière satisfaction | Tout le reste appartient à l’histoire… une histoire jalonnée par les succès répétés de l’assurance du club, qui compte actuellement plus de 100 000 polices. Malgré son nom, l’assurance Auto TCS ne couvre pas que les voitures privées; elle offre aussi des assurances particulières pour les véhicules oldtimer, les scooters, les motos et les campingcars. Naturellement, pour pouvoir bénéficier des conditions avantageuses d’Auto TCS, il faut être membre du club. Parmi les usagers, certains sont ravis de fournir leur témoignage afin de manifester leur entière satisfaction à l’occasion de ce quinzième anniversaire.

Ainsi, lorsque j’ai acheté une nouvelle voiture en février dernier, une Toyota Prius, je suis resté attaché à Auto TCS». D’autant que grâce à sa nouvelle Prius émettant moins de CO2, Marc Kaufmann profite du rabais écologique. Mêmes sentiments positifs pour Anny et Gilles Hausammann, de Lausanne, eux aussi affiliés à Auto TCS dès la première heure: «Ce qui compte pour nous, c’est la qualité des prestations. De ce côté-là, nous sommes comblés. Auto TCS est une compa-

gnie digne de respect, qui fonctionne bien». La famille de Monika Heimann, de Steffisbourg, a assuré deux véhicules et un scooter chez Auto TCS. «Par chance, je n’ai jamais eu ni d’accident ni de dégât à la voiture. Et j’espère que cela va durer». On pourrait ainsi dire qu’Auto TCS porte bonheur! tg

Info Touring Auto TCS fêtera ses 15 ans avec ses assurés le 9 octobre au centre de conduite TCS de Lignières. Programme et inscriptions à l’adresse: www. autotcs.ch/15ans

Une Corsa Ecoflex offerte par Auto TCS

Garants du succès | A commencer par

Marc Kaufmann de Neuenhof, 34 ans, fidèle assuré d’Auto TCS depuis 1996. Durant ces 15 années, il a eu recours à deux reprises à l’assurance en raison d’actes de vandalisme sur ses rétroviseurs latéraux, et deux autres fois après des dégâts au pare-brise provoqués par des pierres. «Le service a toujours été très bon et sans complications.

L’Opel Corsa 1.3 Ecoflex mise en jeu lors du traditionnel concours inaugurant la campagne automnale d’Auto TCS a été attribuée le mois dernier. La voiture d’une valeur de 27 250 fr. est revenue à Madame Monika Abo Salah, de Coire. La remise de la Corsa s’est déroulée au garage Dosch de Coire: (de gauche à droite) David Winteler du TCS, Fabio Gubitosi d’Opel Suisse, l’heureuse gagnante, ainsi que Michele Di Salvo, garage Dosch.


18 août 2011 | touring 14 | club et membres

39

Prix et prestations TCS téléphone 0844 888 111 ou sur www.tcs.ch

Sociétariat www.tcs.ch Motorisés (automobilistes et selon section motocyclistes) et pro rata Carte Partenaire/Jeunes Fr. 44.– Non motorisés Fr. 32.– Cooldown Club Fr. 66.– Cyclistes (avec Vélo-Assistance et RC) Fr. 37.– Juniors (avec Vélo-Assistance et RC) selon section Cotisation pour membres campeurs (uniquement pour membres motorisés ou non motorisés) Fr. 55.– (Camping Club AG: + Fr. 7.–; ZH: + Fr. 5.–) ETI TCS www.eti.ch Europe motorisé «Famille» Fr. 103.– Europe motorisé «Individuel» Fr. 75.– Europe non motorisé «Famille» Fr. 77.– Europe non motorisé «Individuel» Fr. 65.– Extension Monde «Famille» Fr. 88.– Extension Monde «Individuel» Fr. 70.– Frais de guérison Europe Fr. 32.– Frais de guérison hors Europe Fr. 45.–

Carte Entreprise TCS www.tcs.ch/entreprise Pour véhicules d’entreprises Dépannage dès Fr. 134.– Protection juridique de circulation dès Fr. 111.– ASSISTA TCS www.assista.ch Assurance protection juridique Circulation «Ind.» Fr. 66.– «Famille» Fr. 96.– Privée sans souscrire la circulation «Famille» Fr. 245.– «Individuel» Fr. 225.– Privée avec circulation déjà souscrite «Famille» Fr. 215.– «Individuel» Fr. 192.– Immeuble Fr. 60.– Auto TCS www.autotcs.ch Responsabilité civile, Casco partielle, Casco collision, Accident, Protection du bonus, Dommages de parking. 0800 801 000 Deux-roues www.assurancestcs.ch Vélo-Assistance. Avec la vignette vélo, protection juridique, assistance et couverture casco accident jusqu’à Fr. 2000.– Fr. 25.–* ou couverture casco accident jusqu’à Fr. 5000.– Fr. 80.–* Moto-Assistance (dépannage et assistance) Fr. 41.–* Pour motards en Suisse et à l’étranger * Prix pour les membres TCS Carte de crédit TCS TCS MasterCard Gold TCS MasterCard TCS MasterCard Load&Go TCS MasterCard COOLDOWN CLUB TCS MasterCard drive TCS American Express drive Gold

Fr. 100.– Fr. 50.– Fr. 25.– Fr. 0.– Fr. 50.– Fr. 100.–

Infotech www.infotechtcs.ch Le TCS procède à des tests de véhicules et d’accessoires. Les résultats fournissent des informations fiables et neutres, à disposition des membres du club. www.test-et-trainingtcs.ch Test&Training Rabais sur les offres de cours dans les Centres de sécurité routière de Lignières, Plantin, Stockental, Emmen et Betzholz. Formation en deux phases www.2phases.tcs.ch Cours obligatoires pour l’obtention du permis de conduire définitif. Voyages et loisirs www.voyages-tcs.ch Voyages 0844 888 333 Camping www.campingtcs.ch 022 417 25 20 Hôtels Schloss Ragaz, www.hotelschlossragaz.ch 081 303 77 77 Bellavista www.hotelbellavista.ch 091 795 11 15 Cyclo et loisirs www.velo.tcs.ch

ldd

Card Assistance www.cardassistance.tcs.ch Pour toute la famille Fr. 28.– 20% de rabais pour les détenteurs du Livret ETI

Où que l’on se trouve, la nouvelle TCS MasterCard facilite tous vos paiements.

La nouvelle TCS MasterCard arrive Le club annonce le lancement de sa nouvelle carte de crédit: la TCS MasterCard. Elle existe en quatre variantes différentes et fait également office de carte de membre.

› Cette nouvelle carte de crédit a été déve-

loppée par la société spécialisée dans le secteur financier GE Money Bank en exclusivité pour les membres du Touring Club Suisse. Avec cette innovation, le TCS a voulu répondre de manière optimale aux différents besoins des utilisateurs. L’offre du club comprend en effet deux cartes de crédit ainsi que deux cartes à prépaiement, émises par GE Money Bank.

Mode de paiement universel | L’acceptation de ces cartes de crédit est garantie dans plus de 32 millions de points de vente répartis dans le monde entier. Les cartes sont munies de la fonction Pay Pass qui rend possible le paiement direct de petits montants via des appareils spécialement équipés, par exemple dans les kiosques, les restaurants, les bus et les trains. Autre nouveauté particulièrement utile à l’étranger: un numéro IBAN figure au dos de chaque carte et assure un transfert rapide d’argent en cas de besoin ou d’urgence. Enfin, les cartes sont reliées au système eService,

grâce auquel on peut vérifier à tout moment son propre compte sur internet. Les nouvelles TCS MasterCard existent en différents modèles: la TCS MasterCard coûte 50 fr. par an et la Gold 100 fr.; la carte à prépaiement TCS Mastercard Load&Go revient à 25 fr., tandis que les membres du Cooldown Club (moins de 25 ans) reçoivent la carte à prépaiement sans cotisation annuelle. Pour chaque achat effectué avec la TCS MasterCard Gold, un bonus de respectivement 0,5% et 1% de la somme est déduit du montant de la prochaine facture. Ces sésames servent aussi de carte d’adhérent au TCS et donnent donc droit aux rabais exclusifs prévus par les programmes «avantages membres» et «Show your Card». Et pour offrir davantage de confort aux usagers, les frais de renouvellement annuel du sociétariat au club, du Livret ETI et d’Assista seront débités directement sur les cartes de crédit. tg

Info Touring Pour plus de détails: tél. 044 439 40 38 ou sur www.mastercard.tcs.ch.


Teeniecontest 2011 Les Recalls 2011 se dérouleront:

La compétition des jeunes qui met les valeurs intérieures en avant

6 novembre dans le « Dreispitz » à Kreuzlingen

Samedi 27 août 12h00 – 15h00 Centre commercial Seepark, Kreuzlingen Samedi 10 septembre 12h00 – 15h00 Centre commercial Pilatusmarkt, Kriens Samedi 17 septembre 12h00 – 15h00 Centre commercial Oberland-Märt, Wetzikon

Les vainqueurs 2010 Isabelle & Kenji

Samedi 24 septembre 12h00 – 15h00 Centre commercial Amriville, Amriswil Samedi 1 octobre 13h00 – 16h00 Centre commercial Passage, Frauenfeld

150 Teenies participent au Recall Uniquement 10 filles et 10 garçons participent à la finale. Entrée libre pour le public / www.teeniecontest.ch www.facebook.com/Teeniecontest-Schweiz


18 août 2011 | touring 14 | l’avant-der

Courrier des lecteurs

41

Concours Sur le sentier des écoliers Touring 13/2011

Panneaux 50 km/h Touring 10/2011

Sur proposition de son administration, le Conseil fédéral est sollicité pour faire supprimer les panneaux de limitation de vitesse présents aux entrées de localités. A Berne, on estime que le panneau nominatif des villes et villages suffit pour ce faire. Par cette «simplification», l’Etat fédéral entend diminuer les signaux qui s’offrent au regard du conducteur. Force est de constater que cette démarche n’est pas adaptée à la réalité du terrain: si Berne édicte lois et ordonnances sur la circulation routière, ce sont les cantons et les communes qui sont chargés de les appliquer sur le territoire. Dans le canton de Vaud, en d’innombrables endroits, l’emplacement des panneaux d’entrée de localité n’est actuellement pas défini par des critères de sécurité (densification des habitations, débouchés de chemin, etc.) demandant une vitesse inférieure à 50 km/h, mais fixe plus prosaïquement l’endroit où se termine l’entretien de la chaussée par le service cantonal des routes… et où commence le tronçon à charge de la commune. Avant de vouloir enlever, il faut donc prendre la peine… d’observer.

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’article mentionné et cela m’a rappelé ma jeunesse, époque à laquelle les routes et les véhicules étaient beaucoup moins nombreux. Hélas, la situation idyllique que vous mentionnez ne correspond pas à celle que je constate sur la route comprise entre le village de l’Etivaz et Chateau-d’Oex. Normalement, nous sommes en dehors des deux localités mentionnées et la vitesse maximale légale ne devrait pas dépasser les 80 km/h. La «vitesse intelligente», compte tenu des virages, des chalets le long de la route et de la largeur de celle-ci, se situerait selon moi aux alentours de 60 km/h. Or que voit-on la plupart du temps? Des véhicules à 100 km/h n’ayant absolument aucun égard pour ces conditions de route et d’environnement. Il va sans dire que s’aventurer à pied le long de cette route dépourvue de trottoir, aussi mince soit-il, nécessite une vigilance de tous les instants, et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai sauté dans le fossé afin d’éviter le pire. Si l’Etat de Vaud installait un radar à cet endroit, nul doute qu’il pourrait de temps à autre nous exonérer d’impôts. Je ne suis pas un anti-automobiliste – j’ai mon permis depuis cinquante-quatre ans – mais il devrait être possible d’améliorer de telles situations. Werner Tobler, Vevey

Pour vos courts séjours, l’hôtel Allegro de Berne vous propose des activités particulières. Que ce soit avec une promenade à vélo électrique, un tête-àtête romantique dans un jardin botanique ou la découverte des œuvres de Paul Klee, l’offre «Summer in the City» vous conviendra forcément. L’hôtel Allegro bénéficie d’une situation centrale avec une vue magnifique sur la veille ville de Berne et les Alpes. En répondant correctement à nos 3 questions, vous pourrez peut-être gagner une nuitée pour deux personnes dans une suite Junior, buffet de petit-déjeuner et entrées à l’espace fitness et au Grand Casino Bern inclus. Prix offert par: Hôtel Allegro Bern, www.kursaal-bern.ch

photos mw, Hut

Pierrette Roulet-Grin, Yverdon Chantiers autoroutiers Touring 12/2011

Je ne parviens pas à comprendre comment on peut en arriver à insulter les ouvriers travaillant sur les autoroutes. Je suis vraiment désolée pour eux et j’aimerais les remercier pour le travail dangereux qu’ils accomplissent. Annemarie Wittwer@

«Summer in the City» dans la capitale suisse

Règles du jeu: plus votre lettre est courte, plus elle aura de chances de figurer dans cette rubrique. La rédaction se réserve le droit de raccourcir les contributions au besoin. Lettres ou réactions peuvent également être transmises par e-mail (touring@tcs.ch). Les lettres de lecteurs sont aussi publiées dans l’édition online de Touring consultable sur internet.

Impressum touring journal du Touring Club Suisse (TCS). Rédaction: Felix Maurhofer (fm, rédacteur en chef); Heinz W. Müller (hwm, rédacteur en chef adjoint); Marc-Olivier Herren (MOH, rédacteur en chef adjoint); Christian Bützberger (Bü), Antonio Campagnuolo (ac), JacquesOlivier Pidoux (jop), Nadia Rambaldi (nr), Peter Widmer (wi). Layout: Andreas Waber (responsable), Mathias Wyssenbach (mw), Stephan Kneubühl. Assistantes de rédaction: Sylvie Fallot (f), Michela Ferrari (i), Karin Graniello (a), Irene Mikovcic-Christen (assistante du rédacteur en chef). Adresse: Rédaction Touring, Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne, tél. 031 380 50 00, fax 031 380 50 06. E-mail: touring@tcs.ch. Editeur: Touring Club Suisse, CP 820, 1214 Vernier (GE). Tirage: édition française: 413 884, tirage total: 1 325 035. Direction des publications/marketing médias: Reto Kammermann (responsable), Gabriela Amgarten. Annonces: Publicitas Publimag AG, Seilerstrasse 8, 3011 Berne, tél. 031 387 21 16, fax 031 387 21 00. Production: St. Galler Tagblatt AG, CIE Centre d’impression Edipresse Lausanne S.A., Basler Zeitung AG. Changements d’adresse: prière de les annoncer directement en mentionnant le numéro de membre au siège central du TCS, CP 820, 1214 Vernier, tél. 0844 888 111, e-mail: service@tcs.ch. Abonnement: compris dans la cotisation de membre TCS. Touring paraît 20 fois par année. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les textes non commandés.

Les questions: 1. Quel astronaute avons-nous interviewé? 2. De quelle région du Portugal parle notre article touristique? 3. Quel métier exerce Madeleine Friedli en hiver? Faites-nous parvenir vos réponses et vos coordonnées complètes sur carte postale, par SMS ou sur www.touring.ch. Concours 12/2011: les deux packages CFF vont à Therese Omini, Losone, et Aline Defferrard, Givisiez. Conditions de participation: la participation au concours Touring est ouverte à tous, à l’exception des collaborateurs du TCS et des membres de leur famille. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et seront avisés par écrit. Les prix ne seront pas remis en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Le recours à la voie juridique est exclu.

Rédaction Touring, Concours des lecteurs, case postale, 3024 Berne, SMS: «Touring» plus les trois réponses au 9988 (1 fr./SMS) ou www.touring.ch. Délai: 28 août 2011


42

l’entretien | touring 14 | 18 août 2011

Maître-nageuse et chauffeuse de taxi Maître-nageuse à la piscine d’un petit village oberlandais en été, Madeleine Friedli exerce l’hiver la profession de chauffeuse de taxi. Deux activités qui se complètent bien.

» Comment êtes-vous devenue maître-

Madeleine Friedli: j’ai répondu à une annonce. En tant que non-autochtone, je pensais avoir peu de chances d’être prise en considération. Mais, à mon grand étonnement, j’ai finalement obtenu le poste.

J’ai travaillé pendant deux ans à la piscine du Bödeli à Interlaken et je cherchais une activité plus autonome me permettant d’assumer la responsabilité de tous les secteurs. Il y a maintenant dix ans que je suis ici, et cette piscine chauffée au solaire me plaît beaucoup.

Pourquoi avoir choisi le village isolé d’Habkern?

Qu’est-ce qui vous plaît dans cette petite piscine implantée à 1100 mètres d’altitude?

nageuse à Habkern, au-dessus d’Interlaken?

Les tâches variées et l’air pur. Ici, je suis une sorte de femme à tout faire. A côté des tâches habituelles de maître-nageuse, je m’occupe du kiosque, des installations techniques et des petites réparations. J’apprécie l’atmosphère familiale et le contact avec les baigneurs. Je peux participer aux décisions et faire bouger les choses. A propos des installations techniques, maîtrisez-vous le chauffage solaire?

Oui, il fonctionne bien et ne pose guère de difficultés. L’eau est ainsi chauffée à 28 degrés. Si quelque chose ne fonctionne pas, j’essaie de régler le problème moi-même. Si je n’y arrive pas, j’appelle un spécialiste. Comment avez-vous eu l’idée de devenir maître-nageuse?

Mes deux filles, qui avaient le brevet de sauveteur, se moquaient souvent de moi parce que je n’étais pas très à l’aise dans l’eau. C’est alors que j’ai décidé de leur montrer de quoi j’étais capable. J’ai passé en secret le brevet de sauvetage, une condition pour décrocher le job de maître-nageur. Le métier de maître-nageur nécessite-t-il des qualités particulières?

A côté des conditions de base, on doit d’une certaine façon imposer le respect. Face aux enfants qui peuvent se montrer turbulents, c’est une qualité utile. On doit aussi être en mesure de réagir rapidement à des situations difficiles. J’ai développé pour cela un sixième sens. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle nous n’avons jamais d’incident grave à déplorer. Est-ce qu’il y a des baigneurs pénibles?

Ce qui m’énerve le plus, ce sont les mères de famille qui sont pendues toute la journée à leur téléphone portable et qui oublient de surveiller leurs enfants. Que faites-vous en hiver, lorsque la saison à Habkern est terminée?

Je travaille dans la vallée de Lauterbrunnen comme chauffeuse de taxi. Ce qui me plaît aussi beaucoup, car j’aime conduire. A la fin de l’hiver, je me réjouis toutefois de reprendre mon job de maître-nageuse pour quelques mois et inversement. Je peux dire que j’ai la chance d’exercer deux métiers de rêve.

Felix Maurhofer

«

A Habkern (BE), la maître-nageuse Madeleine Friedli apprécie l’air frais de la montagne.

Propos recueillis par Felix Maurhofer

Profil Madeleine Friedli a grandi à Meiringen (BE) et habite actuellement avec sa famille à Wilderswil. Cette touche-à-tout, née en 1959, est mariée et mère de deux filles adultes. Elle exerce le métier de maître-nageuse depuis plus de dix ans. En hiver, elle travaille comme chauffeuse de taxi dans la vallée de Lauterbrunnen.



Touring 14 / 2011 français