Page 1

20 août 2009 touring 14 www.touring.ch JAA 1214 Vernier

Le journal de la mobilité

CS Auto T ses réduit es prim 3 page 3

Paradis de la plongée insoupçonné

Les dessous des Canaries

20

Les coulisses des offres mirobolantes

Voitures à prix cassés, c’est la perplexité 4 Financement des autoroutes

Les besoins dépassent les prévisions 10 Concours: deux montres dames serties de diamants à gagner Badge écolo en question Les limites de la future EtiquetteEnvironnement 8

Test de la VW Polo Elle concilie look aguicheur et qualités reconnues 14

37 Chablais au double visage Un écrin entre montagnes et lac Léman 25


20 août 2009 | touring 14 | édito et sommaire

Quand le bon sens s’englue dans la sécurité routière

14 Test de la VW Polo

20 Canaries sous-marines

La citadine emblématique de Volkswagen se pare d’un stylisme aguicheur, tout en conservant les qualités intrinsèques qui ont fait son succès.

Plongeon dans les eaux de la Grande Canarie qui ne se résume pas à une destination touristique conventionnelle, comme le prouvent sa faune et sa flore aquatiques.

gros plan 4 Rabais mirobolants: mais que cachent les offres de voitures à prix cassés?

société et mobilité 8 EtiquetteEnvironnement: le TCS déplore le manque de transparence des critères. 13 Test européen: les résultats d’un examen serré des aires de repos d’autoroute.

test et technique 18 Incompatibilité au crash: les lacunes en cas de choc frontal stigmatisées par le TCS. 19 Coupé-cabriolet extraverti: le roadster BMW Z4 transcende sa facette séductrice.

voyages et loisirs 25 Dualité chablaisienne: cette région joue à merveille de l’atout du lac et des montagnes. 27 Une Autriche différente: le charme insoupçonné de petites cités chargées d’histoire.

club et membres 30 Musée des transports: le TCS marque sa présence dans la nouvelle halle routière. 33 Assurances: alors que tout augmente, Auto TCS baisse ses primes jusqu’à 10%. 8 35 37 38

Parlons droit Prestations TCS, tribune: Guglielmo Brentel, président d’Hôtelleriesuisse Courrier des lecteurs, concours, impressum L’entretien: René Raemy, fromager et chauffeur de limousine

ldd

Touring rend régulièrement compte de mesures chicanières dont sont victimes les usagers de la route. Certaines sont imposées par des autorités prétendument écologistes, mais leur principal effet est d’entraver la circulation et d’accroître la pollution. Un exemple: la disparition des places d’évitement aux arrêts de bus. Les voitures sont ainsi contraintes de suivre le bus et de ronger leur frein à chaque arrêt. Bonjour la pollution! Sans compter que cette mesure insensée pousse parfois des automobilistes énervés à tenter des manœuvres de dépassement risquées. Et tant pis pour la sécurité routière. La Ville fédérale se complaît elle aussi à mettre en péril les usagers de la route sur un axe principal: une large bande inutilisable a été aménagée sur un tronçon où il y avait précédemment plusieurs pistes et une voie réservée aux bus. Des bornes plantées à intervalles réguliers interdisent l’accès à ce no man’s land. C’est dire que les collisions sont programmées, notamment pour les motards et les scootéristes. Les responsables osent présenter cette transformation comme une mesure de modération du trafic. Leurs arguments ne sont guère convaincants. On ne peut que hocher la tête devant tant de mauvaise foi et espérer que cette innovation présentée comme un essai sera supprimée. L’espace routier est trop cher et doit être utilisé plus intelligemment que pour y planter des poteaux aussi dangereux que chicaniers. Heinz W. Müller, réd. en chef adjoint

Berne fait revivre le Grand Prix de Suisse Photo de couverture SeaPics.com

3

Il y a 75 ans, la forêt du Bremgarten, à la périphérie de Berne, résonnait des vrombissements des Formules 1 de l’époque. Une course commémorative de ce premier Grand Prix de Suisse se déroulera ce week-end, soit 55 ans après l’ultime édition de 1954.


4

gros plan | touring 14 | 20 août 2009

Ces prix cassés qui rendent perplexe › L’industrie automobile est à la peine en ces temps de vaches maigres. C’est ce qui ressort des statistiques du premier semestre 2009, qui font état d’un nouveau recul des ventes de 11,9%. Les clients suisses peuvent profiter de cette situation lors de l’achat d’une voiture neuve. Car pour contrer la crise, les importateurs proposent des promotions alléchantes. C’est ce que constate Andreas Burgener, directeur d’auto-suisse, l’association des importateurs suisses d’automobiles, qui lance: «Tout le monde essaye en ce moment de marquer son territoire.» Une nouvelle campagne voit le jour presque chaque semaine. Au point que même un spécialiste comme Andreas Burgener a du mal à s’y retrouver.

Milliers de francs | La situation est légèrement différente en Allemagne. Dans ce pays, la branche automobile connaît une embellie grâce à la prime à la casse. L’aide étatique de 2500 euros aux propriétaires de véhicules accusant plus de neuf ans, pour tout achat d’une nouvelle voiture moins polluante, a fait augmenter les ventes de manière significative. Les représentants des marques automobiles en Suisse tentent à leur tour, et sans aide de l’Etat, de relancer les ventes grâce à des actions similaires. Certaines offres ont déjà expiré, mais d’autres

tournent encore à plein régime. Les conditions varient toutefois d’un importateur à l’autre. Renault Suisse s’est inspiré du modèle allemand pour proposer à ses clients une prime à la casse: tout propriétaire d’une voiture d’au moins huit ans obtient la reprise de son véhicule usagé à l’achat d’un neuf choisi dans la gamme du constructeur. Renault rembourse 2000 francs pour tout véhicule, même un tas de ferraille. C’est d’ailleurs le seul constructeur à garantir le recyclage du véhicule usagé. Hyundai a lancé une campagne similaire sous le nom de «prime ecoblue»: tout acheteur d’un véhicule des catégories énergétiques A, B et C bénéficie d’un rabais de 2000 francs. Contrairement à Renault, le constructeur coréen ne garantit pas le recyclage du véhicule usagé. Mais comme son programme s’adresse aussi à des propriétaires de voitures de plus de huit ans, la majorité des véhicules repris sont effectivement envoyés à la casse. Chez Chevrolet, les exigences sont moindres: il n’y a par exemple pas de limite d’ancienneté pour participer à la promotion. L’idée centrale est le passage d’une voiture usagée à une voiture neuve. Il est à noter que chez GM, la prime augmente en fonction de la taille et du poids de la voiture achetée. Ainsi, les acheteurs d’un tout-terrain de sept places comme le Chevrolet Captiva bénéficieront d’un rabais de 6000 francs.

photos Mathias Wyssenbach, ldd

Les constructeurs automobiles s’arrachent les faveurs des clients à coups d’offres spéciales, et les reprises canons se bousculent. Mais s’agirait-il d’un attrape-nigaud?

Arguments verts | Contrairement à la

Comme une drogue Etant donné que l’enveloppe de 5 milliards d’euros prévue pour la prime à la casse en Allemagne est presque vide, il est prévu d’accorder une rallonge. Le porte-parole pour les affaires intérieures du groupe parlementaire de la CDU au Bundestag s’y oppose en ces termes: «L’industrie automobile attend cette prime comme un drogué attendrait son shoot. Elle ferait mieux de faire des propositions pour relever les défis structurels de la branche.» tg

pratique allemande, les programmes de reprise pratiqués en Suisse concernent aussi les véhicules puissants. Chez Hyundai, on met particulièrement l’accent sur les arguments environnementaux: «85% des voitures que Hyundai vend dans le cadre de cette action de reprise appartiennent aux gammes i10, i20, i30 et i30cw, plutôt peu gourmandes en carburant, remarque Reto Stemmler, directeur du marketing. Nous ne vendons que très peu de gros véhicules dans le cadre de ce programme.» René Salzmann, de Renault Suisse, arrive au même constat. Pour le constructeur fran-

çais, cette opération spéciale s’inscrit principalement dans une logique de soutien à l’écologie. Renault et Hyundai tirent le même bilan positif, sans toutefois publier de chiffres. Quant à Chevrolet, la marque ne communique pas sur le sujet. Tous les importateurs n’en font pourtant pas leur cheval de bataille. Chez Subaru Suisse, pas de promotions à l’horizon. Werner Bärtschi, directeur du département marketing et communication: «Notre politique consiste à offrir des prix honnêtes, que la conjoncture soit bonne ou mauvaise. C’est notre façon de soigner notre crédibilité.»


20 août 2009 | touring 14 | gros plan

5

Pour relancer les ventes de voitures neuves, les constructeurs se livrent à une surenchère de rabais en tous genres. De quoi rester perplexe.

Renault reprend votre «tas de ferraille» et Chevrolet… votre vieille planche à roulettes.

Le directeur d’auto-suisse partage cet avis et pense que ces offres spéciales ne peuvent durer éternellement: «Les voitures ne sont pas des produits comme les autres. Il est inimaginable d’avoir, comme dans le textile, des soldes où tout doit disparaître». A terme, trop de promotions nuisent à la perception d’un produit. Pour que le marché se reprenne, les acheteurs doivent avoir d’autres raisons de changer de voiture que le prix. Pour Andreas Burgener, l’accent doit être mis sur le conseil aux clients et la prise en compte de leurs besoins. Pour le reste, le marché devrait se Lukas Wittwer stabiliser de lui-même.


20 août 2009 | touring 14 | gros plan

7

L’insoutenable attente L’acquisition d’une voiture neuve configurée selon ses désirs exige une certaine dose de patience. Touring a accompagné une cliente lors de la remise des clés.

› On choisit la couleur, l’équipement intérieur et les jantes. C’est alors que commence la longue attente jusqu’au jour où l’on pourra enfin prendre possession de l’objet tant convoité. Pour Giusy Giardino, le grand jour est arrivé. Au centre automobile Emil Frey de Safenwil, la rutilante Ford Ka attend sa nouvelle propriétaire. «Ne pas toucher», peut-on lire sur une petite pancarte. Car la carrosserie ne doit en aucun cas être couverte d’empreintes lorsque l’acheteuse découvrira sa voiture pour la première fois, précisément comme elle se l’était imaginé.

La vie en rose | En ce matin d’été enso-

L’Italie en Hot Magenta | Giusy se rend à la caisse, accompagnée par Brigitte Winteler. La caissière, assise derrière des parois vitrées, lui remet le manuel d’utilisation, le livret de garantie, le disque de stationnement et le permis de circulation ainsi que toutes les informations nécessaires. Giusy Giardino reçoit également la vignette autoroutière. Et comme le hasard fait parfois bien les choses, la vignette 2009 s’accorde également à sa Ford Ka. Enfin, la

jeune Argovienne prend place pour la première fois au volant de sa nouvelle voiture. Elle ajuste le dossier, le rétroviseur ainsi que l’appuie-tête à sa convenance, après quoi la vendeuse l’aide à configurer le système mains libres et explique les fonctions de tous les boutons et leviers. Giusy Giardino tourne enfin la clé de contact et conduit la voiture devant l’entrée de la halle d’exposition. La Ford flambant neuve l’accompagnera dans une longue virée pendant l’été: Giusy projette en effet de se rendre en Italie pour y passer ses vacances. Mais tout d’abord, une petite surprise attend la nouvelle propriétaire de la Ford Ka: Brigitte Winteler lui remet un bouquet de fleurs… roses bien évidemment.

Pascale Marder Info Touring Les conseils pour l’achat d’une voiture sont réunis dans la brochure du TCS «Achat et vente de voiture» que les membres du TCS peuvent se procurer gratuitement auprès de toutes les agences. Informations sur le site internet www.tcs.ch > Auto-Moto > Publications infotech.

Pia Neuenschwander

leillé, Giusy Giardino sélectionne ses vêtements avec soin. Comme elle a commandé sa nouvelle Ford Ka dans sa couleur préférée, Hot Magenta, elle choisit de porter un chemisier dans les mêmes tons. «Tout en rose jusqu’au vernis à ongles», constate avec amusement la vendeuse automobile Brigitte Winteler, tandis que Giusy Giar-

dino admire son nouveau carrosse, les yeux brillants de joie. Mais avant de tourner la clé de contact pour la première fois, il faut s’occuper de la paperasse. Les formalités sont réglées rapidement, car Giusy s’y connaît. Sa dernière voiture était déjà une Ford Ka – sauf qu’elle n’existait pas encore en rose vif il y a deux ans. C’est ainsi que son ancienne citadine noire prend le chemin du parc des voitures d’occasion dans le bâtiment situé juste en face.

Enfin, après deux mois d’attente, Giusy Giardino regagne son domicile au volant de sa rutilante Ford Ka rose.


société et mobilité | touring 14 | 20 août 2009

Parlons droit Urs-Peter Inderbitzin

Chaussées à voie centrale banalisée: le guide pratique Nouvelles pour bien des automobilistes, les chaussées à voie centrale banalisée apparaissent un peu partout sur nos routes. Pour les aménager, on supprime la ligne médiane et on marque une bande cyclable des deux côtés de la route au moyen d’une ligne jaune discontinue. La bande cyclable peut cependant aussi être indiquée différemment, par exemple en la construisant avec des matériaux différents de ceux du reste de la chaussée. Contrairement à une opinion largement répandue, les chaussées à voie centrale banalisée n’ont pas pour but de modérer le trafic mais d’accroître la sécurité des cyclistes sans réduire le volume du trafic. Contraints de circuler au milieu de la chaussée, les automobilistes sont plus prudents. Si ce type de chaussée peut offrir une protection aux cyclistes à l’intérieur des localités, son efficacité en dehors des localités est contestée. Comment un automobiliste doit-il s’y comporter? Est-il permis d’empiéter sur la bande cyclable pour croiser d’autres véhicules? Le dépassement de véhicules lents est-il autorisé sur pareille chaussée? Il est précisé dans la législation sur la circulation routière (art. 40, al 3 ORC) que les automobilistes peuvent rouler sur les bandes cyclables pour autant que la circulation des cycles n’en soit pas entravée. Par conséquent, le dépassement d’un autre véhicule est autorisé, sous réserve d’une signalisation contraire. Si la bande cyclable est occupée par un cycliste, l’automobiliste qui roule dans le même sens doit attendre derrière le cycliste et n’a le droit de dépasser que lorsqu’il n’y a plus de trafic en sens inverse et que la place suffit. Les automobilistes roulent généralement plus lentement sur les chaussées à voie centrale banalisée, ce qui contribue aussi à accroître notablement la sécurité des piétons. De quoi faire coup double.

L’auteur est juriste et correspondant au Tribunal fédéral.

Une étiquette qui sème le doute Dans sa prise de position, le TCS considère l’idée de nouvelle étiquette environnementale avec beaucoup de scepticisme.

Depuis 2002, les véhicules neufs doivent être exposés avec une étiquette énergie bien visible. Une lettre indique l’efficacité énergétique du produit: A signifie «très bon», G «très mauvais». A partir du 1er août 2010, cet instrument qui a fait ses preuves doit être remplacé par l’EtiquetteEnvironnement. Outre l’efficacité énergétique, cette nouvelle étiquette contiendra des critères environnementaux comme les polluants atmosphériques, le CO2 et le bruit.

système soit facile à comprendre et que son utilité soit démontrable.»

Familles désorientées | L’EtiquetteEnvironnement aura aussi pour effet que les artisans et les familles ayant plusieurs enfants ne trouveront pratiquement plus de modèles classés à faible charge écologique. Selon le TCS, le nouveau système n’améliorera pas la situation. hwm

Manque de clarté | «Il n’y aura plus de transparence pour le consommateur,» écrit le centre technique du TCS dans sa prise de position. Ce constat est dû au fait que l’EtiquetteEnvironnement tente de combiner le système d’évaluation relatif de l’EtiquetteEnergie (le rapport entre le poids du véhicule et sa consommation) avec un système d’évaluation absolu (unités de charge écologique, ou «écopoints»). En clair, cela ne peut pas fonctionner et le client n’y comprendra plus rien. «Le système proposé et ses bases de calcul sont trop compliqués, trop opaques et trop peu plausibles pour l’acheteur d’une voiture», estime donc le TCS. En revanche, le club automobile se dit clairement favorable à la promotion de véhicules économes en énergie et en émissions, «pour autant que le

mw

8

L’étiquette énergie actuelle est plus facile à comprendre que l’EtiquetteEnvironnement en projet.

Test du club ADAC

Taxes autoroutières

Des ferries grecs guère rassurants

Autriche: la vignette gagnée par l’inflation

Il y a encore trop de vieux bateaux présentant des lacunes de sécurité en Méditerranée orientale. Telles sont les conclusions du nouveau test que l’ADAC a mené sur les bacs, essentiellement grecs. Un tiers des 14 ferries évalués ont reçu la mention «très insuffisant» ou «insuffisant», et quatre la mention «suffisant». Cinq ont été taxés de «bon», voire de «très bon» pour l’un. Le plus mal noté est le Sardinia Vera (Pyrée–Samos) de la compagnie Kallisti Ferries et le meilleur est le Ionian King affrété par la compagnie Agoudimos Lines (Patras–Igoumenitsa). Tous les détails sur le site www.adac.de. tg

Les prix de la vignette autoroutière autrichienne, stables depuis 2007, augmenteront l’an prochain. La hausse correspond au taux d’inflation des deux dernières années. Dès le 1er décembre de cette année, la vignette annuelle pour voitures coûtera 76,20 euros (ancien prix 73,80), celle de deux mois, 22,90 euros (22,20) et celle de 10 jours 7,90 euros (7,70). La vignette annuelle a une validité maximum de 14 mois. La vignette de deux mois est valable à partir du jour d’entrée dans le pays. Les usagers circulant sans vignette valable sont passibles de fortes amendes pouvant dépasser 2000 euros. tg


10

société et mobilité | touring 14 | 20 août 2009

Une lenteur toute helvétique Le réseau des routes nationales devrait être achevé d’ici 2020 et comptera 1900 km. Pour atteindre ce but, 80 milliards de francs ont été budgétés. Fin 2008, 71 milliards avaient déjà été dépensés, sans compter la suppression des goulets d’étranglement.

› En mai dernier, les travaux du contourne-

même si cela n’a pas toujours été possible partout (par ex. l’A4 au Lauerzersee, SZ). Et dans un pays aussi petit que le nôtre, cela est d’une importance capitale. Selon l’Office fédéral des routes (Ofrou), les dépenses

Tronçons prévus 2010–2013 2010: A8 OW Giswil–Ewil 2011: A28 GR Bretelle de Saas A16 BE Bretelle de Moutier A16 JU Frontière JU–Bure

Horizon lointain | D’autres tronçons sont 1,4 km 3,7 km 2,1 km 4,6 km

2012: A16 BE Moutier–Court 3,1 km A16 BE Loveresse–Tavannes 3,7 km A8 OW Bretelle de Lungern 5,0 km 2013: A5 NE Serrières–Areuse

jusqu’à fin 2008 se sont élevées à 71 milliards de francs, comprenant la construction, l’exploitation et l’entretien; 8,5 milliards sont prévus pour l’achèvement du réseau; 965 millions de francs ont déjà été dépensés l’an passé, une somme qui devrait être la même cette année. Ces deux montants proviennent du fonds d’infrastructure.

1,7 km

prévus ces prochaines années: celui de l’A9 entre Sierre et Brigue, de l’A8 au Brünig, le contournement de l’A4 à Morschach, ainsi que l’A28 entre Landquart et Klosters. Parmi les tronçons planifiés en 1960, et qui font ainsi partie de l’achèvement du réseau des routes nationales, il faut encore citer le projet en construction des branches est et ouest du contournement de Bienne. La ligne directrice définitive n’est pas encore connue, car plusieurs projets doivent être évalués. Par ailleurs, selon le porte-parole

A16 info

ment ouest de la ville de Zurich ont enfin été achevés. Les automobilistes venant de l’est et de l’ouest qui veulent se rendre dans les Grisons n’ont plus à traverser le centre saturé. En novembre, ce sera au tour du dernier tronçon de l’A4 dans le Knonaueramt d’être ouvert à la circulation. On pourra ainsi rejoindre Lucerne depuis Zurich sans quitter l’autoroute. On le voit, l’importance de ces deux tronçons dépasse la seule région. Avec l’achèvement de l’A4, ce ne sont pas moins de 1790 km de routes nationales qui seront construits. Le réseau suisse compte au total 1892,5 km. Et dire qu’il a fallu près d’un demi-siècle pour le construire! Si nous avions une structure centralisée comme nos voisins français, nous aurions terminé les travaux il y a belle lurette. On peut regretter cette lenteur toute helvétique, mais elle a eu pour avantage d’adapter au mieux les tracés au terrain,

Fébrile activité sur le site de la Transjurane (A16) entre Courtedoux et Porrentruy.


20 août 2009 | touring 14 | société et mobilité

11

Sus aux embouteillages | Une autre mission délicate est la suppression des goulets d’étranglement aux points stratégiques des autoroutes. Le tronçon Härkingen-Wiggertal sur l’A1 est le plus connu, mais il n’est pas le seul. L’Ofrou estime qu’une fois toutes les oppositions levées, les travaux préparatoires pourront commencer en 2010, et le gros de l’ouvrage en 2011. Citons dans ce programme de suppression des goulets d’étranglement, l’élargissement de l’A1 à Crissier, le contournement nord de Zurich à six voies, le troisième tube du tunnel du Gubrist, ainsi que l’élargissement à six voies entre Blegi et Rütihof (A4/A14). Au total, 5,5 milliards de francs sont alloués à ces projets. L’entretien des routes nationales déjà existantes va lui aussi engloutir beaucoup d’argent. De nombreux tronçons ont été ajoutés au fil des ans. L’Ofrou évalue les dépenses annuelles entre 1 et 1,2 milliard. Ainsi, nous devrions dépenser en 2009 près de 1,1 milliard pour leur entretien, en comptant les travaux de moindre importance. Mais même les passages à faune sont

photos Keystone, mw

de l’Ofrou, Thomas Rohrbach, l’achèvement du réseau autoroutier est agendé en 2020, à condition que tout se déroule comme prévu. Si tel est le cas, la construction des 1900 km du réseau des routes nationales suisses aura duré 60 ans… et mériterait de figurer dans les manuels d’histoire suisse!

Les bouchons presque quotidiens sur l’A1 près de Lausanne devraient disparaître.

coûteux. Une vingtaine ont déjà été répertoriés en Suisse, leur chiffre pourrait doubler ces dix prochaines années. Pour la petite histoire, chaque passage coûte 3 à 4 millions de francs.

Hausse inévitable | L’entretien des routes exige donc de gros moyens financiers, ce qui risque de poser un problème dans les années à venir. Une baisse des re-

Trop de chantiers sur les autoroutes? Le réseau des routes nationales compte actuellement une vingtaine de chantiers. Les automobilistes perdent patience, ce qui est compréhensible, mais l’entretien des routes est vital pour le bon fonctionnement des axes de communication et pour l’économie en général. Si les routes étaient mal entretenues, la facture finale serait bien plus élevée. En règle générale, environ 6% du réseau est assaini chaque année. Un tronçon devrait tenir 15 ans. Les plus gros chantiers actuels sont les suivants: 쐽 Autoroute A1: tangente nord de Berne entre la séparation du Wankdorf et Weyermannshaus, 11 km. Renouvellement complet du tronçon vieux de 30 ans, chantier jusqu’en 2012, coûts d’environ 400 millions de francs. 쐽 Autoroute A2: entre le sud d’Emmen et le sud de Lucerne/Kriens, 5 km. Renouvellement complet du tronçon Emmen-Kriens vieux de 30 ans, travaux jusqu’en 2013, coûts d’environ 400 millions de francs. 쐽 Autoroute A1/A7: entre Winterthour-Ohringen et la frontière du canton de Thurgovie, 15 km. Renou-

venus en raison de voitures moins gourmandes en essence et d’ouvrages toujours plus complexes, comme le tunnel du Seelisberg ou celui du Gothard, vont sensiblement réduire les réserves financières. Une hausse des prix des carburants paraît dès lors inévitable pour compenser ce manque à gagner. Raoul Studer

Fin de la série dans le prochain numéro.

vellement complet du tronçon de l’A1 vieux de 41 ans et de celui de l’A7 vieux de 37 ans. Les travaux seront finis à l’été 2012, coûts de 270 millions de francs. 쐽 Autoroute A13: contournement de Roveredo de Castione (TI) à Grono (GR), 6,5 km. Nouveau tracé de l’A13 à Roveredo (tunnel de contournement), travaux jusqu’en 2016 pour 450 millions de francs. 쐽 Autoroute A1: entre Morges et Ecublens, 1,8 km. Aménagement de la bande d’arrêt d’urgence pour permettre son utilisation temporaire comme 3ème voie aux heures de pointe, travaux jusqu’à la fin 2009, coûts de 34 millions de francs. Aujourd’hui, les discussions politiques portent principalement sur la manière la plus rapide de mener à bien ces chantiers. Une motion parlementaire pourrait prochainement être déposée sur l’opportunité d’instaurer un travail en troishuit. L’idée est séduisante. Mais il faut se rappeler que les chantiers occasionnent du bruit et qu’il faut respecter le repos des habitants proches de ces travaux d’assainissement. Autre problème, l’interdiction pour les poids lourds de circuler durant la nuit, car l’asphalte doit être transporté et posé rapidement. Autant dire que satisfaire les exigences de chacun requiert patience, persévérance et sens de la conciliation. ao


20 août 2009 | touring 14 | société et mobilité

13

Pas mal, les aires de repos suisses Une seule des six aires de repos testées par l’ADAC en Suisse est mal notée. Les conditions nocturnes posent problème.

› Pour se détendre lors de trajets plus ou moins longs, les automobilistes s’arrêtent dans les restoroutes, mais aussi sur les aires de repos. Le club allemand ADAC, partenaire du TCS, a examiné 101 installations de ce genre dans seize pays européens. Les résultats, en bref: seules 40 aires de repos ont été jugées bonnes ou très bonnes, alors que 39 sont insatisfaisantes, voire très insatisfaisantes. En Suisse, cinq installations ont obtenu la mention «bon»: Etoy-Sud (A1), Baltenswil-Sud (A1), Teufengraben-Ouest (A2), Gurtnellen-Ouest (A2) et Linkolnsberg-Sud (A1). En revanche, Cadenazzo-Est, sur l’A2, se range parmi les moutons noirs («insatisfaisant»). Les inspecteurs de l’ADAC y ont trouvé des toilettes sales. Autres failles: il n’y a ni sanitaires pour handicapés ni vidéosurveillance, et l’éclairage est mauvais. Il n’est donc pas étonnant que cette aire se transforme en lieu de rencontres «amoureuses» à la tombée de la nuit… L’aire autrichienne de Gaishorn (A9) arrive en tête du classement européen. Castagnolasca (A12), en Italie, ferme la marche – elle est même dépourvue de toilettes. Cette carence étonnante concerne d’autres installations. Diverses d’entre elles se distinguent aussi par un manque d’éclairage, l’absence de vidéosurveillance et de bornes d’appel d’urgence. hwm Les auteurs du test appellent à corriger ces lacunes.

photos ADAC

Tous les résultats (en allemand): www.adac.de

En haut: le vainqueur du test, Gaishorn (Autriche). En bas: sur l’aire tessinoise de Cadenazzo-Est, des améliorations s’imposent.


14

test et technique | touring 14 | 20 août 2009

Comme un air de référence Qu’il s’agisse de qualité, de finition ou d’aptitudes routières, la citadine VW Polo se révèle très convaincante et trône au pinacle de son segment. Test de la version 1.2 Comfortline. pas encore un parangon de style, mais sa carrosserie ne présente plus la banalité qui prévalait jusqu’ici. Cette nouvelle mouture a beaucoup plus de caractère que ses devancières. On se hasardera même à dire qu’elle a fière allure. Le design intérieur de l’exécution 1.2 Comfortline testée fait bonne figure également. De la planche de bord aux contre-portes, en passant par la console médiane, VW a eu recours à des matériaux de qualité. Outre les performances et le confort, ce sont là des facteurs de bienêtre à ne pas négliger.

Un avant spacieux | Le design de la planche de bord est d’une sobriété de bon aloi et les commandes se trouvent là où on les cherche d’instinct. L’habitacle de la Polo est convaincant sur toute la ligne. Et les sièges avant sont conçus de telle manière que même des personnes de grande taille y sont confortablement installées. D’autant plus qu’ils sont réglables en continu, au même titre que le volant. Lors des longs trajets, on apprécie aussi l’accoudoir central, qu’il faut toutefois relever pour pouvoir accéder à la poignée du frein à main. Un moindre mal. La Polo est une petite voiture, mais on s’y sent un peu comme dans une grande. Une impression qui disparaît toutefois dès que quatre personnes montent à bord. Car les occupants des places arrière sont assez à l’étroit. Le coffre est parfaitement conforme aux critères de ce segment. D’une capacité de 280 litres en configuration normale, il dispose d’un double fond amovible qui offre une certaine modularité. Mais la Polo ne se prête pas au transport d’objets encombrants. Cela n’empêche pas de rabattre les sièges arrière, auquel cas le volume disponible culmine à 952 litres. Dommage que le plancher forme alors une marche, mais

cette dernière peut être compensée par le plancher à double fond qui se trouve au même niveau.

Chichement motorisée | La Polo testée était animée par un petit moteur de 1,2 litre délivrant 70 ch. Il ne manque pas de brio au démarrage et jusqu’à une vitesse de 80 km/h, mais c’est à partir de là que le manque de puissance se fait sentir. Comme il s’agit d’un trois cylindres, il faut d’abord s’accoutumer à son bourdonnement un peu particulier. Mais une fois la vitesse autoroutière atteinte, ce groupe est très silencieux. Le confort et le comportement dynamique de la Polo ne cèdent pas le flanc à la critique. Nous avons apprécié aussi la direction directe et précise, ainsi que le faible roulis en courbes. Cela étant, la puissance du moteur est trop limitée pour exploiter le châssis jusqu’aux limites. Enfin, les parcages sont facilités par la maniabilité de la voiture et la bonne visibilité. Des Suite en page 17

Bilan express

photos Mathias Wyssenbach

› La VW Polo de cinquième génération n’est

+ –

Citadine de conception homogène, bon comportement routier, train de roulement optimal, direction précise, belle finition intérieure, beaucoup d’espace aux places avant, bon niveau d’insonorisation.

Motorisation modeste pour un poids à vide de 1100 kg, ESP en option sur toutes les lignes d’équipement, prix de base élevé et options chères, rétroviseur intérieur masquant la visibilité, absence de phares diurnes.

Sièges rabattus, le plancher n’est pas plat.


20 août 2009 | touring 14 | test et technique

15

Jusqu’ici peu réputée pour son attrait stylistique, la Polo de cinquième génération se distingue par un design sportif et dynamique. Sa face avant est expressive.

tableau comparatif Prix (fr.) Cylindrée (cm3) Puissance (kW/ch) Couple max. (Nm/min) Consommation (l/100 km) Bruit int. à 120 km/h (dBA) Frais kilométriques (fr./km)3 Frais d’entretien4 Test Touring

VW Polo 1.2 Comfortline

Ford Fiesta 1.2 Titanium

Mazda 2 1.3 HP Exclusive

Opel Corsa 1.2 Enjoy

21 710.– 1198 51/70 112/3000 6,0 B2 70 –.55 11113 14/2009

21 950.– 1242 60/82 114/4200 5,71 B2 735 –.53 11333 20/20085

20 700.– 1349 63/86 122/3500 5,21 A2 — –.54 11133 —

21 300.– 1229 59/80 110/4000 5,81 B2 726 –.52 11111 19/20066

1 données de l’importateur 2 rendement énergétique donné par l’importateur 3 frais d’entretien par km (15 000 km/an) 4 sur 180 000 km (15 000 km/an) 5 Ford Fiesta 1.6 16V Titanium 6 Opel Corsa 1.4 Sport

Toutes les commandes sont disposées exactement où il faut.


20 août 2009 | touring 14 | test et technique

et son faible niveau sonore. On regrette seulement que l’ESP ne soit monté de série sur aucune des trois versions d’équipement proposées. C’est d’autant plus étonnant que cet accessoire de sécurité active sera obligatoire sur toutes les voitures neuves à partir de 2011. De plus, les options sont coûteuses. Un constat moins surprenant car, chez Volkswagen, la qualité a toujours eu son prix. Felix Maurhofer

Aperçu technique

Suite de la page 14

VOITURE D’ESSAI VW Polo 1.2 Comfortline; 5 portes, 5 places; 21 710 fr. (véhicule testé: 23 160 fr.) Gamme: 1.2 Trendline (16 900 fr.) à 1.6 TDI (23 500 fr.) Options: peinture métallisée (530 fr.), paquet sécurité avec ESP (730 fr.) Garanties: 2 ans d’usine, assistance illimitée; garantie antirouille: 12 ans (sous cond.) Importateur: Amag Automobil und Motoren AG, Aarauerstrasse 20, 5116 Schinznach Bad, www.volkswagen.ch

qualités certes normales pour une citadine digne de ce nom.

DONNÉES TECHNIQUES Moteur: 3 cylindres essence, 1,2 l, 70 ch; traction, boîte manuelle à 5 vitessses Poids: 1145 kg (voiture testée), total admissible 1550 kg, charge tractable 800 kg Dimensions: largeur intérieure: avant 143 cm, arrière 139 cm; coffre: 280–952 litres; pneus: 195/55 R 15, min. 175/70 R 14

La nouvelle face arrière est plaisante, la visibilité à travers la lunette suffisante et le volant n’est pas surchargé de boutons. Un plus pour les qualités ergonomiques.

Au top mais sans ESP | La nouvelle Polo repousse les limites ordinaires de son segment. Les qualités majeures de la petite Volkswagen résident dans son standard élevé de fabrication, ses qualités routières

Exclusivité TCS ÉVALUATION DYNAMIQUE Accélération (0–100 km/h): Elasticité: 60–100 km/h (4e vitesse) 80–120 km/h (4e vitesse) Rayon de braquage: Insonorisation: 60 km/h: 61 dB (A) 120 km/h: 70 dB (A)

11133 11111

SÉCURITÉ Freinage (100–0 km/h): 39,1 m Equipement

11113 11133

15,4 s 15 s 18 s 10,5 m

COÛTS DES SERVICES main d’œuvre (fr.)

VW Polo 1.2 Comfortline: revue de détails

428.– 428.–

246.– 491.–

Tarif horaire pour calcul TCS: Fr. 145.– (OFS), agences VW de 98 à 183 fr.

CONSOMMATION AU BANC D’ESSAI (cycle UE 80/1268) urbain

interurbain

TCS 8,0 4,9 Usine 7,2 4,5 Emissions de CO2: Moyenne suisse de CO2: EtiquetteEnergie (A–G): CONSOMMATION DU TEST 6,4 l/100 km réservoir: 45 litres

mixte

6,0 5,5 139 g/km 175 g/km B 11133

autonomie 703 km

TCS Technique + économie: Herbert Meier

Publicité

HABITACLE 11113 On trouve d’emblée ses repères dans la nouvelle Polo. La finition est de haut niveau et les matériaux laissent une impression de qualité. S’agissant de l’espace, il y en a beaucoup à l’avant et peu à l’arrière. Le rétroviseur est mal placé sur le pare-brise, car il restreint la visibilité. CONFORT 11113 La Polo est silencieuse pour une voiture de ce segment. Le maintien latéral des sièges et l’équilibre des suspensions contribuent au bon niveau de confort. ÉQUIPEMENT 11133 L’équipement de base est spartiate et les options sont chères. De quoi faire gonfler le prix de base. PERFORMANCES 11133 Le moteur 3 cylindres de 1,2 litre n’est pas convaincant. Il accélère correctement jusqu’à 80 km/h, mais devient poussif au-dessus. Par contre, la commande de la boîte de vitesses est douce et précise.

COMPORTEMENT 11111 Convaincant à tous égards. Le tarage des ressorts et amortisseurs est bien équilibré. Nous avons particulièrement apprécié la direction qui est précise et donne un bon retour d’informations. SÉCURITÉ 11133 On a du mal à comprendre que Volkswagen ne propose l’ESP qu’en option. Les airbags rideaux se commandent aussi séparément. Cela mis à part, la Polo offre un bon niveau de sécurité. 103 cm

쑸 쑸

m 0c –11 87

97 cm

variables

m 5c –8 59

150 cm

54 37

fr./mois fixes

empattement 245 cm long. 397 cm (larg. 168 cm)

15 000 30 000

ct./km

km/an

FRAIS D’EXPLOITATION

heures

30 000/24 0,7 101.– 45 000/36 0,9 130.– Entretien sur 180 000 km:: 15 000 km/an 21,5 4239.–

entretien (km/mois)

17

쑺 쑺


18

test et technique | touring 14 | 20 août 2009

Lancia a la cote

photos ldd

Doublement des ventes La santé de Lancia contraste avec la morosité prévalant sur le marché automobile suisse. Avec une hausse de 44%, la marque italienne obtient le meilleur score du premier semestre. On relativisera cette performance en précisant que le nombre d’immatriculations (543) reste modeste. Cela dit, Lancia s’est rapproché de Porsche (672 unités), durement touché par la crise. Cette progression est attribuée au succès de la compacte Delta qui n’est autre que la voiture de Miss Suisse. Et elle le restera, puisque la prochaine Miss élue en septembre se verra remettre une voiture de ce type.

Duel percutant Pneus verts efficaces 134 000 tonnes de CO2 En l’espace de 18 mois, Michelin a écoulé plus de 23 millions de pneus à basse résistance au roulement. Selon le manufacturier français, ces pneumatiques ont permis d’économiser 134 000 tonnes de CO2. Michelin estime qu’un plein de carburant sur cinq est dû à la résistance au roulement des pneumatiques. Et même un plein sur trois dans le cas des camions.

Les motos surnagent Léger fléchissement La crise et un printemps peu clément n’ont pas trop mis à mal les ventes de motos. Le premier semestre a clôturé sur un léger recul (-2,8%). Les scooters (-12,2%) ont en revanche pâti du pouvoir d’achat atténué de la jeune génération. Du coup, les petites cylindrées ont perdu du terrain au profit des 125 cm3. A noter, l’émergence des modèles électriques.

Troupe de débosseleurs Après la grêle La société Amag a réagi promptement après les orages de grêle de cet été en mettant sur pied une escouade de 40 débosseleurs. Ces spécialistes qui viennent renforcer les garages submergés de travail utilisent une technique douce de débosselage. Les impacts sont éliminés depuis l’intérieur de la tôle au moyen de tiges d’acier coudées. Inutile de refaire la peinture et bien moins cher que les gros dégâts de grêle estimés à environ 5000 fr. en moyenne.

Alors que de constants progrès ont été accomplis en matière de protection individuelle des véhicules depuis l’introduction des crash-tests Euro NCAP (1997), la protection lors de collisions entre deux voitures laisse à désirer. Même pour des modèles crédités de 5 étoiles, il existe encore un fort potentiel d’amélioration, comme vient de le démontrer un crash-test du TCS. Suite à un choc frontal avec un taux de recouvrement inférieur à 30% effectués avec deux véhicules identiques, la déformation de l’habitacle a entraîné de graves blessures aux jambes. Lors d’un second choc, les voitures étaient dotées d’une structure renforcée, ce qui a permis de réduire d’un tiers la charge sur les occupants. Le TCS invite donc les constructeurs à se concerter afin de développer des structures compatibles entre les véhicules. tg

Les occases convoitées Les ventes de voitures d’occasion font la nique à la crise en affichant une quasi stabilité (-1,7%) au premier semestre.

› Cette tendance réjouissante s’est amorcée ce printemps. Jusque là, les ventes d’occasions reculaient dans une proportion identique à celle des voitures neuves, en baisse de 11,9%. Avec 324 000 changements de propriétaires en six mois, les occasions collent quasiment aux chiffres de l’an dernier. Les garagistes n’exultent pas pour autant, car cet engouement profite surtout aux petites voitures et au segment inférieur à 20 000 fr. Les automobilistes boudent les modèles de luxe, les sportives et les coupés, mais apprécient toujours les 4҂4 (+8,7%). L’évolution est moins positive pour les durées d’immobilisation des occasions qui tendent à s’allonger. Un phénomène dû à l’afflux de véhicules et à la difficulté d’écouler les voitures chères provenant des leasings et des sociétés de location. MOH

Les ventes d’occasions ont décollé ce printemps, progressant même de 18,9% au mois de juin.


20 août 2009 | touring 14 | test et technique

19

photos pam, mw

La perfection en toute discrétion

Toit fermé, le roadster BMW Z4 joue les coupés racés et dispose d’un coffre décent.

Le roadster arbore un double visage Par souci de polyvalence, le roadster BMW Z4 s’est plié à la mode du coupé-cabriolet. Un embourgeoisement que tempère la tonitruante version 3 litres biturbo. Essai.

› La

petite bourgeoisie boit du champagne… et roule en coupé-cabriolet. C’est probablement la réflexion qu’a faite BMW en greffant une bulle escamotable à son pétillant roadster Z4. Au grand dam des puristes qui regretteront sans doute la capote en toile de la première version et l’embonpoint résultant du toit rigide, fût-il en alu. A l’opposé, cette évolution séduira le commun des usagers – pas trop communs en l’occurrence – vu la polyvalence caractérisant ce coupé-cabriolet à la dégaine extravertie.

Long capot | C’est que le capot de ce roadster pourtant compact (4,24 m) semble interminable, tandis que l’expression de la face avant conjugue agressivité et contenu technologique. De quoi ameuter les curieux, lesquels restent carrément ébahis devant le show offert par le mécanisme d’ouverture du toit. Une pression sur un bouton ou sur la télécommande et les éléments en alu se livrent à un spectaculaire ballet d’une vingtaine de secondes. Les occupants passent quant à eux d’une ambiance feutrée et dûment insonorisée de coupé à celle d’un cabriolet sportif. Certes peu sujet aux courants d’air, pour autant que l’on ait extirpé le menu coupe-vent de la liste des options (410 fr.). Un peu mesquin à ce niveau de prix.

Outre les sensations de conduite au grand air, l’ouverture du toit s’impose afin de mieux jouir des ronflements sourds du «6 en ligne» de 305 ch. Au gré des aspirations du conducteur, ce groupe d’anthologie distille onctuosité phénoménale ou accélérations fulgurantes. Le tout mis en valeur par une boîte 7 vitesses à double embrayage qui a le don de réduire la consommation sans affecter les performances. Cette orgie de dynamisme et le confort d’amortissement font oublier le surpoids induit par ce coupécabriolet qui, s’il perd en agilité, enthousiasme par son comportement très posé. C’est moins le cas de la manœuvrabilité de ce roadster dont on discerne mal les contours. Et, atavisme à corriger, les capteurs de parcage sont en option. MOH

Essai VW Golf GTI Fidèle à son vénérable ancêtre de 1976, la Golf GTI cultive la discrétion stylistique. A la différence près que cette icône des compactes sportives tend vers le compromis parfait en mêlant savamment tempérament de feu et amortissement prévenant. Si bien que cette sixième mouture se révèle une authentique routière. Côté ludique, le dynamisme bénéficie de l’apport du différentiel électronique de série qui améliore sensiblement la motricité du train avant en virage. Du coup, cette Golf exploite pleinement le potentiel de son très progressif mais aussi très vivant moteur turbo porté à 210 ch. Affranchi des patinages outranciers – problème récurrent des tractions avant –, son comportement quasi neutre fait merveille sur les tracés sinueux, terrain de jeu indéfectible de toute GTI. Et même si le poids, proche de 1,4 tonne, n’a plus rien à voir avec les 810 kg de la première GTI, l’agilité reste de mise. Tout comme, hélas, le tissu à carreaux des excellents sièges sport, un héritage qui, aujourd’hui, détonne sur une voiture aussi accomplie. MOH Les plus: comportement alliant sportivité et agrément, tonicité et douceur moteur, équipement, habitabilité arrière Les moins: prix conséquent, tissu à carreaux suranné, absence de protections latérales, modularité du coffre. Technique: berline; 5 places; coffre: 350 l; moteur 2 l turbo, 210 ch, 280 Nm à 1700/min; boîte à 6 vitesses; 0 à 100 km/h en 6,9 s Consommation (essai): 8,7 l/100 km, autonomie de 632 km Prix: 40 800 fr.

Les plus: design ostentatoire, toit ouvrant sophistiqué, performances et sonorité moteur, efficacité boîte à double embrayage, confort préservé Les moins: extrémités non discernables, capteurs de parcage en option, mesquineries d’équipement, autonomie en conduite appuyée. Technique: coupé-cabriolet; 2 places; coffre: 180–310 l; 3 l biturbo, 305 ch, 400 Nm à 1300/min; boîte automatique à double embrayage 7 vitesses; 0 à 100 km/h en 5,1 s Consommation (essai): 10,6 l/100 km, autonomie de 518 km Prix: 75 610 fr. (sDrive 35i aut.).

La GTI se distingue de la Golf par sa calandre alvéolée et son diffuseur arrière.


20

voyages et loisirs | touring 14 | 20 août 2009

Le temps semble s’être arrêté autour de l’épave d’un chalutier englouti à proximité de Grande Canarie. La plongée est source d’émerveillement constant.

Un labre présente sa robe mouchetée.

Etrange rencontre: une cigale de mer sous une épave.


20 août 2009 | touring 14 | voyages et loisirs

21

Magie aquatique aux Canaries L’île de la Grande Canarie offre davantage que de simples vacances balnéaires: elle recèle maints sites propices à la plongée peuplés d’une multitude d’espèces sous-marines et parsemés d’épaves de navires. Cap sur l’aventure.

«Nous devrons traverser un énorme banc de grondeurs métis pour arriver à l’épave», explique Georg Wolf, guide de plongée et capitaine de son état. Le bateau se balance à l’ancre, loin des côtes de l’Atlantique. Les conditions de plongée sont idéales: la mer est d’huile et le courant faible. Une légère excitation règne à bord, les plongeurs sautent les uns après les autres dans l’eau d’un bleu profond, nagent jusqu’à la corde et commencent à descendre le plus rapidement possible, selon les indications de Georg Wolf. Car plus vite nous arriverons à 45 mètres de profondeur, plus nous aurons de temps pour admirer l’épave d’un chalutier. Durant la descente, les plongeurs rencontrent d’abord quelques maquereaux en chasse, puis un banc de barracudas rapides comme l’éclair lancés à la poursuite de harengs et, finalement, l’énorme banc de grondeurs métis au-dessus de l’épave. Ils se faufilent lentement à travers les poissons qui s’éparpillent et atteignent le bateau. La faune sous-marine grouille, mais ce sont les anges de mer cachés dans le sable du fond qui éveillent notre attention. Cette sorte de requins longs de presque deux mètres se laisse volontiers caresser, surtout les femelles; leur peau est rugueuse. Les 20 minutes s’écoulent à toute vitesse et il faut retourner à la corde pour regagner la surface. La durée de la remontée est suffisamment longue pour permettre de revivre les rencontres faites et les impressions ressenties sous l’eau. Et il devient vite évident que cette plongée restera inoubliable.

plongée intéressants», dit-il. La visibilité sous-marine s’étend en général à plus de 20 mètres et les températures sont agréables; elles dépassent les 20 degrés. Son bateau de plongée est amarré dans le port du pittoresque village de pêcheurs de Puerto de Mogàn, au sud de l’île. Les touristes y sont nombreux durant la journée mais, le soir venu, le village redevient idyllique. Tout en servant tapas et poisson, le garçon de l’excellent restaurant Varadero a alors le temps de discuter avec ses hôtes de la médiocre saison footballistique du Real Madrid ou des espadons que ramenaient autrefois les pêcheurs de haute mer.

Attractives plongées | Le centre de plongée Extra Divers se trouve dans l’hôtel Cordial Mogàn Playa, où se déroule le briefing précédant chaque expédition. Une fois que tout est clair, on charge l’équipement dans un minibus et gagne le lieu de départ par la route ou en bateau. Cela permet de plonger deux fois par jour sans problème. Les aménagements extérieurs de l’hôtel, extrêmement soignés, invitent résolument à la détente; au bord de la piscine, on a tout loisir de revivre en pensées les instants maSuite en page 23

photos Felix Maurhofer

Village de pêcheurs | Pas étonnant que

La tête venimeuse du dragon.

l’Atlantique offre à cet endroit tant de possibilités aux plongeurs, car les îles Canaries sont traversées par le Gulf Stream, très riche en nutriments et, par conséquent favorable à une faune maritime variée. Ce n’est pas un hasard si Georg Wolf enseigne la plongée depuis 25 ans sur cette île. «Depuis ma base de Puerto de Mogàn, je peux atteindre par terre ou par mer des sites de

Af r iq u e

Ténérife Grande Canarie Las Palmas Puerto de Mogán

0 km

Fuerteventura

50 km


20 août 2009 | touring 14 | voyages et loisirs

23

Plongée dans le passé méconnu de la Grande Canarie

Pendant la remontée depuis l’épave, on a le temps de digérer les impressions vécues.

Suite de la page 21

giques passés à côtoyer de placides cétacés à peine contrariés par notre présence.

Un endroit traître | L’un des sites atteignables par l’intérieur du pays s’appelle El Cabrón. Situé dans la zone protégée d’Arinaga, il se trouve dans un des coins les plus venteux du sud de l’île et peut se révéler traître selon l’état de la mer. La houle et les rochers qui bordent la côte empêchent les plongeurs d’entrer facilement dans l’eau. Un seul endroit sur tout le récif le permet, grâce à une petite cuvette. Il ne faut pas glisser sur les rochers lisses et éviter de se jeter dans les flots à marée descendante. Les masses d’eau rejettent sans pitié vers le

récif les imprudents. Mais ceux qui ont réussi à gagner l’eau découvrent les étranges formations de roches volcaniques et, comme partout dans la mer de la Grande Canarie, une abondante faune sous-marine. L’attraction principale est une énorme gorgone jaune dont les rameaux bougent élégamment dans le courant. Après avoir exploré le monde sous-marin de la Grande Canarie, on comprend aisément pourquoi Georg Wolf ne veut plus quitter l’île. On ne se lasse pas de cet univers en constant changement où foisonnent de pacifiques cétacés au milieu de concrétions volcaniques que l’on croirait taillées à la main tant leurs formes évoquent de réalités connues. Et de surcroît, on peut y plonger toute l’année. Felix Maurhofer

Dès leur arrivée à l’hôtel Cordial Mogàn Playa, les hôtes y découvrent les Guanches, premiers habitants de la Grande Canarie. En effet, durant les travaux de construction, les ouvriers mirent au jour de nombreuses tombes et firent appel aux archéologues. Ces sépultures sont aujourd’hui intégrées aux aménagements de l’hôtel et invitent à en savoir plus sur ce peuple mystérieux. En arrivant sur l’île au 15e siècle, les Espagnols y découvrirent les Guanches qui vivaient en harmonie avec la nature et habitaient principalement dans des cavernes creusées dans la roche tendre avec des outils primitifs. Et partir sur la trace des Guanches signifie précisément découvrir les grottes et greniers qu’ils ont édifiés. On recense de nombreuses grottes de Guanches au Barranco de Guayadeque, une vallée qui s’ouvre derrière la ville d’Agüimes. C’est là aussi que se trouve le seul restaurant des grottes, dénommé Tagoror, dans lequel il fait si agréablement frais pendant les périodes de fortes chaleurs. Près de Telde, la capitale des rois guanches, se trouvent les lieux de culte Cuatro Puertas. Plus au nord, près de Santa Maria de Guía, on peut voir les grottes Cenobio de Valerón en forme de ruches. Et finalement le Museo Canario à Las Palmas permet de se faire une idée complète de la vie des Guanches. Ainsi, le voyage se double de rudiments d’histoire locale permettant de mieux appréhender cette terre semblable à nulle autre. fm

Bon à savoir Voyage: chaque mercredi et samedi durant toute l’année, vol avec Swiss de Zurich à Las Palmas. Logement: hôtel Cordial Mogán Playa directement à Puerto de Mogán. Arrangements vol + hôtel avec demi-pension, dès 1609 fr. par semaine. Centre de plongée: Extra Divers Basis dans l’hôtel, sous la direction de Georg Wolf; 5 plongées en 3 jours pour 249 fr./ 10 plongées en 5 jours pour 377 fr. (y compris transport, bouteilles et plombs), location possible de tout l’équipement au centre. Cours pour débutants (Open Water Diver) 453 fr. Infos/Réservations: www.tui.ch, dans une agence TCS ou sous www.spinout.ch. fm Publicité

De nombreuses tombes ont été trouvées pendant la construction de l’hôtel.


20 août 2009 | touring 14 | voyages et loisirs

Le Chablais entre lac et montagnes

Parlons droit Urs-Peter Inderbitzin

La région touristique Portes du Soleil–Chablais, dans le BasValais, a des atouts fort variés à faire valoir: le Léman, des sommets majestueux et l’ancienne abbaye de Saint-Maurice.

› Avec son mât de 50 mètres, Alinghi cinquième du nom domine de toute sa hauteur le joli port du Bouveret. Au cours de son escale inaugurale, le catamaran géant a attiré les curieux qui furent nombreux à venir le photographier. Amarré à demeure et valant aussi largement le détour, «Le Grand Bleu», un 10 mètres appartenant à Fabienne et Didier Liautaud, propose une offre Boat & Breakfast des plus originales. Près du port, une autre attraction attend le visiteur: le Swiss Vapeur Parc et ses tours en train miniature. Et sur le chemin menant aux montagnes environnantes, le bourg de SaintMaurice avec son ancienne abbaye et ses fortifications constitue une halte chargée d’histoire.

fago, vainqueur du Lauberhorn et du Hahnenkamm. Champéry et Morgins font partie avec Torgon, Val-d’Illiez, Champoussin et Les Crosets du vaste domaine des Portes du Soleil. Une région de vacances à cheval sur la frontière franco-suisse où randonneurs et amateurs de VTT découvrent encore une Christian Bützberger nature préservée.

Info Touring Renseignements détaillés sur les sites internet www.ladamedulac.ch, www.centrechampery.ch, www.lacavagne.ch, www.portesdusoleil.com, www.lafarge.ch, www.chablais.info.

Philosophies culinaires Les deux restaurants que nous avons visités dans le Chablais contrastent singulièrement. Plus de légumes, moins de viande, telle est la devise de l’association Fourchette verte, un label dont se prévaut le restaurant Lafarge à SaintMaurice. La cuisine moléculaire de Denis Martin au c21 à Champéry est une parfaite adaptation de l’art culinaire (produits lyophilisés, mousses aériennes) de l’Espagnol Ferran Adrià. Bü

photos Bü

Montagnes à proximité | Illuminés par le soleil couchant, les sommets des Dentsdu-Midi se dressent au-dessus du val d’Illiez. Une vue grandiose sur la vallée et une expérience inoubliable, c’est ce qui attend le randonneur qui emprunte la Galerie Défago, un étroit sentier creusé dans une falaise abrupte au-dessus de Champéry. Défago est aussi un nom connu à Morgins où un monument a été érigé sur la place du village en l’honneur du descendeur Didier Dé-

Boat & Breakfast dans l’accueillant port du Bouveret. Balade sur le sentier de la Galerie Défago.

25

Paré à affronter une maladie sous les Tropiques Personne ne peut prétendre échapper aux maladies, aux accidents ou à tout autre problème médical en vacances. Il convient donc de vérifier sa couverture d’assurance avant de partir pour un pays lointain, mais aussi lors de séjours dans un pays voisin. L’assurance de base offre généralement une bonne couverture aux voyageurs qui restent en Europe. Le droit aux prestations lors des séjours provisoires est réglé avec l’Union Européenne (UE), la Norvège et l’Islande, et cela aussi pour les voyages d’affaires. Dans ce cas, l’assurance-maladie ou l’assurance accidents paie généralement sans problème. On veillera à emporter le certificat d’assurance fournit par l’assurance-maladie! De la taille d’une carte de crédit, il peut être glissé dans n’importe quel porte-monnaie. Notez aussi à tout prix le numéro d’appel d’urgence de votre assurance-maladie. La situation est par contre plus délicate si une maladie ou un accident engendre des coûts de rapatriement en Suisse. Ces frais ne sont pas couverts par l’assurance obligatoire de base. Une assurance complémentaire est nécessaire afin que le voyageur ne doive pas endosser ce transport onéreux. Lors des voyages aux Etats-Unis, au Canada ou en Australie, le rapatriement peut être extrêmement cher. Une couverture complémentaire comme le Livret ETI du TCS est alors une solution indiquée. Lors de voyages dans des pays lointains, une assurance complémentaire couvrant les coûts en cas de maladie est également recommandée. Sans assurance complémentaire avec couverture à l’étranger, l’assurance-maladie ou accidents paie au maximum le double de ce que le traitement eût coûté en Suisse. Ce montant est souvent insuffisant, surtout aux Etats-Unis où les coûts de la santé sont très élevés. Ici aussi, l’assistance voyages ETI du TCS est une bonne solution!

L’auteur est juriste et correspondant au Tribunal fédéral.


Vacances en Italie

Ile d’Elbe

Riviera Italienne

Ligurie


20 août 2009 | touring 14 | voyages et loisirs

27

L’Autriche des petites cités Pour sentir vibrer le coeur de l’Autriche, on délaissera les incontournables Vienne, Linz et autres Salzbourg au profit de petites villes tout aussi chargées d’histoire.

› «Précieuses comme des diamants»: c’est le slogan choisi par 18 petites villes historiques d’Autriche (voir encadré) pour attirer les visiteurs. Ces cités ont voulu sortir de l’ombre des «grandes», car elles n’ont pas moins de surprises à offrir. Il vaut la peine d’oser une balade à travers ces lieux magiques. Par exemple, dans la ville impériale de Bad Ischl, impossible d’échapper au couple impérial François-Joseph et Elisabeth, la fameuse «Sissi». On retrouve leurs traces au musée communal, où ils ont célébré leurs fiançailles, dans la villa impériale, leur résidence estivale pendant de nombreuses années à partir de 1857, ou au Marmorschlössl, le palais qui servait de pavillon de thé à l’impératrice Elisabeth (devenu aujourd’hui musée de la photo).

nerstollen, une masse de nougat fondant recouverte de chocolat. Dans la liste des célébrités locales, on trouve aussi le compositeur Franz Lehár (1870–1948), qui vécut 40 ans à Bad Ischl. Sa villa bordant la rivière Traun a été transformée en musée. L’agencement y est resté tel que l’ont laissé le roi de l’opérette et sa femme.

Guet et hallebarde | Au confluent de l’Enns et de la Steyr, on découvre la cité romantique de Steyr, où le temps semble

s’être arrêté. Une expérience particulière consiste à faire une balade culinaire en compagnie d’un guet portant un costume ancien, une hallebarde et une lanterne. C’est l’occasion de visiter le clocher de l’église, le théâtre de marionnettes et la Michaelerkeller, une très ancienne cave à vins.

Peter Widmer Info Touring Plus d’informations sur les 18 cités autrichiennes unies: Bureau «Kleine historische Städte», Stadtplatz 27, A-4400 Steyr, internet: www.khs.info, e-mail: info@khs.info.

Gymnastique quotidienne | Dans la villa trônant majestueusement sur les hauteurs, les visiteurs ont l’impression que François-Joseph (1830–1916) s’assied encore à son bureau, tandis que Sissi (1837–1898) continue de pratiquer ses exercices quotidiens de gymnastique devant les miroirs accrochés au même endroit que jadis. Propriété des Habsbourg, cette villa est encore habitée par leurs descendants, lesquels veillent à ce que les appartements du couple impérial ne soient pas modifiés. Fournisseur de la cour, la pâtisserie Zauner qui fut fondée en 1832 respire elle aussi l’ambiance de cette période. Bien qu’il dirige 100 collaborateurs, le propriétaire actuel, Josef Zauner, aime à se qualifier de confiseur. Une de ses spécialités est le Zau-

En 1993, quatorze villes autrichiennes se sont unies pour mener leurs campagnes publicitaires en commun. Entretemps, le label «petites villes historiques» regroupe 18 cités. Les membres doivent respecter divers critères et disposer de bâtiments ou de quartiers protégés comme patrimoine historique. En moyenne, les communes partenaires comprennent 17 000 habitants et peuvent se prévaloir d’une offre culturelle vaste et variée, ainsi que de l’infrastructure touristique requise. Un vrai plaisir de découvrir cette autre facette de l’Autriche. wi

photos Peter Widmer

18 joyaux culturels

En haut: la villa impériale de Bad Ischl a servi de résidence estivale à François-Joseph pendant 66 ans. A gauche: Wels, ville de congrès. A droite: balade avec un veilleur de Steyr.


 Jg„Z`XcCXljXee\%

ek# X e \ X`ek k d  i k\ c\d\e Ô f i G j\l

 Æ % , (,  = :?

<oZclj`]1)el`kjXm\Z[Ë`eefdYiXYc\jgi\jkXk`fejZfdgc„d\ekX`i\j%

IXi\jjfekc\jm`cc\j[\Jl`jj\hl`d\kk\ek c\jj\ej\e„df`~cXdXe`…i\[\CXljXee\# hl\Z\jf`kXm\Zc\gXpjX^\[\jm`^e\j[l CXmXloflle\YXcX[\~kiXm\ij½CXljXee\ AXi[`ej )''0¾# c\ gifa\k ZfejXZi„ ~ cËXik [\jaXi[`ej[XejcXm`cc\%JXejflYc`\ile\ m`\efZklie\gXcg`kXek\#lei`Z_\„m\ekX`c ^Xjkifefd`hl\# cË`eZfdgXiXYc\ Dlj„\ Fcpdg`hl\\kcX=fe[Xk`fe[\cË?\id`kX^\# hl`Xm\Zj\jZ_\]j$[ËÅlmi\ [l OO\j`…Zc\ `jjlj [\ Zfcc\Zk`fej gi`m„\j ^XiXek`k [\j k\dgj ]fikj Zlckli\cj `eflYc`XYc\j% CXljXee\ ]X`k gcX`j`i ~ kflj c\j Zf`ej [\ il\% <k jlikflk Xm\Z [\ k\cj gi`o [Ë_k\c%

ŸCK&I„^`j:fcfdYfÆnnn%[`Xgf%Z_

Le\ [\j m`cc\j c\j gclj j\ejl\cc\j [\ Jl`jj\flmi\j\jgfik\jXlod\dYi\j[l K:J#\kZ\~[\jgi`o`dYXkkXYc\j%

CXljXee\

ŸCK&I„^`j:fcfdYfÆnnn%[`Xgf%Z_

CËf]]i\\oZclj`m\%

C\(\id„kif[\Jl`jj\1D)

)el`kj\eZ_XdYi\[flYc\Xm\Zg\k`k [„a\le\i#(\eki„\gXig\ijfee\Xl Dlj„\Fcpdg`hl\\k~cX=fe[Xk`fe[\ cË?\id`kX^\#`e]fidXk`fejjli½CXl$ jXee\AXi[`ej)''0¾\kXYfee\d\ek [\kiXejgfikjglYc`Zjgfli1 :?=(,,%Æ~cË_k\c  :?=(0,%Æ~cË_k\c :?=+',%Æ~cË_k\c  Gi`ogXig\ijfee\\eZ_XdYi\[flYc\%

CËf]]i\\jkmXcXYc\aljhlËXl*(Xf”k )''0#X`ej`hl\[liXekc\jn\\b$\e[j[\ j\gk\dYi\&fZkfYi\[Xejc\j_k\cj1 cË_k\c18cX>Xi\#8lcXZ#C\j:_\mi\l`cj# :`kp#:ipjkXc#I\^`eX#[\jMfpX^\lij cË_k\c18e^c\k\ii\I„j`[\eZ\# 8^fiX#8cg_XGXcd`\ij#:fek`e\ekXc# [\cXGX`o#Dm\eg`Zb#IfpXc$JXmfp cË_k\c19\XlI`mX^\GXcXZ\# CXljXee\GXcXZ\JgX

I„j\imXYc\jfljDpJn`kq\icXe[%Zfd&kZjflm`XCXljXee\Kfli`jd\#k„c%')(-(*.*.*%

@ejZi`gk`fe%CËf]]i\\oZclj`m\CXljXee\%

E—[\ZXik\[\Zi„[`k&[Xk\[Ë\og`iXk`fe1

A\dË`ejZi`j[„Ôe`k`m\d\ekgflicËf]]i\½CXljXee\¾% Efd1

Gi„efd1

?k\cjfl_X`k„1

Il\1

EG8&c`\l1

EfdYi\[\Z_XdYi\j1

K„c„g_fe\[liXekcXaflie„\1

=Xo&\$dX`c1

;Xk\[ËXii`m„\1

E—[\d\dYi\K:J1

;Xk\&j`^eXkli\1

;Xk\[\[„gXik1  Gi`ogXig\ijfee\\eZ_XdYi\[flYc\j\cfef]]i\ mf`iZ`$[\jjlj&i\ml\K:Je—(+ %

<emfp\i~1Jl`jj\Kfli`jd\#½CXljXee\¾#K[`jkiXjj\.#/').Q•i`Z_#fl]Xo1'++)//()'.%

I„j\imXYc\jfljDpJn`kq\icXe[%Zfd&kZjflm`XCXljXee\Kfli`jd\#k„c%')(-(*.*.*%


publicitĂŠ


30

club et membres | touring 14 | 20 août 2009

› Réclamée à cor et à cri de longue date, attendue avec impatience, la nouvelle halle routière du Musée suisse des transports est enfin ouverte au public et se révèle à la hauteur des espérances. Inaugurée fin juin, elle frappe d’abord par son design extérieur juxtaposant 344 panneaux routiers regroupés par couleur en une saisissante mosaïque tricolore, bleu-blanc-vert. L’intérieur contient une surface d’exposition de 2000 m2 couvrant deux étages et divisée en plusieurs îlots thématiques. Celui du TCS attire d’emblée le regard du visiteur par son aspect aérien et élancé. Bienvenue dans le Mobilab, dont le fil rouge est la mobilité du futur.

Intrigants, voire délirants | Pour appréhender les transports de demain, le visiteur peut s’allonger sous les télescopes et visionner de petits films. Réalisés par des élèves de la Haute école d’art de Lucerne, ils s’inspirent d’une vingtaine de scénarios concoctés par l’Académie de la mobilité, la plate-forme de réflexion et d’échanges du TCS. Décalés, colorés, intrigants et parfois délirants, ces courts métrages font davantage appel à la pure créativité qu’à des arguments scientifiques. Mais ils ne cessent de mettre en perspective les vastes possibilités techniques s’offrant à notre société pour planifier la mobilité du futur: «Par là, nous voulons proposer un laboratoire ouvert au débat, interactif, et impliquant les jeunes», souligne Kostan Pagel, l’un des concepteurs de l’îlot thématique du TCS. Pour rester en phase avec l’évolution du monde, les films seront remplacés dans une année et demie par des œuvres d’autres créateurs. Ceux-ci plancheront sur de nouveaux scénarios mis au point par l’Académie de la mobilité.

Le jardin de circulation (à g.) flambant neuf aménagé par le TCS au Musée des transports offre un vaste espace divertissant et éducatif pour les enfants. A l’intérieur des télescopes, il est possible de visionner des petits films mettant en scène la mobilité du futur.

Le TCS conquiert la halle routière Ludique et évolutif: l’îlot thématique réalisé par le TCS au Musée suisse des transports de Lucerne fait forte impression. Il ouvre les portes de la mobilité du futur.

de l’îlot thématique du TCS le seront certainement par un flipper d’un genre nouveau. Il ne s’agit pas de gagner des parties gratuites ou d’engranger le maximum de points, mais de se glisser dans la peau d’un acteur de la mobilité du futur: «On y participe en lançant la balle dans le jeu», commente Kostan Pagel. Et sur l’esplanade extérieure du Musée des transports, le TCS a aménagé un vaste jardin de circulation où les enfants pourront pédaler à l’envi tout en acquérant des notions de base du comportement dans le trafic. De la sorte, le TCS rappelle son engagement traditionnel en faveur de l’éducation routière. Une préoccupation constante pour la sécurité des plus petits présente depuis les origines du club.

Jacques-Olivier Pidoux Info Touring Musée suisse des transports, Lidostrasse 5, 6006 Lucerne, tél. 041 370 44 44, www.verkehrshaus.ch.

photos Benjamin Zurbriggen

Jouer au flipper | Intrigués, les visiteurs

Avec son design épuré, l’îlot thématique du TCS agit comme un aimant sur les visiteurs.


20 août 2009 | touring 14 | club et membres

31

Kostan Pagel (à g.) et Jörg Beckmann ont été les chevilles ouvrières de l’îlot thématique du TCS dans la nouvelle halle routière du Musée suisse des transports.


33

ldd

20 août 2009 | touring 14 | club et membres

Auto TCS accorde un rabais écologique de 20% pour les véhicules qui émettent moins de 130 g de CO2/km.

Auto TCS réduit ses primes A contre-courant du marché, l’assurance pour véhicules à moteur Auto TCS réduit les primes jusqu’à 10%. C’est le moment de demander une offre.

› L’automne n’est pas encore là que l’on entend déjà parler de hausses imminentes des primes pour les assurances voitures. Dans ce contexte morose, une bonne nouvelle retient l’attention: Auto TCS, l’assurance pour véhicules à moteur réservée aux membres du club, diminue ses primes! La réduction est immédiate et ne se limite pas à quelques centimes symboliques: elle peut atteindre jusqu’à 10%, au gré de la couverture et de la catégorie choisies, de l’assuré et de son canton de domicile. Demandez dès maintenant une offre sans engagement à Auto TCS.

Un vrai gain | Après avoir consulté le tableau comparatif ci-dessous, se référant à un automobiliste suisse «moyen», Touring a voulu vérifier si les avantages promis par Auto TCS s’étendent à d’autres conducteurs et à leur voiture. Elle a donc prié Mme F.F. (nom connu de la rédaction), 31 ans, habitant près de Sion, de demander à sept compagnies d’assurance une offre pour sa nouvelle Ford Ka 1,2, qui lui sera livrée à fin août. Les prestations requises étaient: RC obligatoire, casco partielle, casco collision avec franchise de 500 fr., couverture des dommages aux passagers, dégâts de parking, protection du bonus et renoncement au recours pour faute grave. Eh bien, avec

une prime annuelle de 1097,75 fr., Auto TCS a présenté l’offre la plus avantageuse. Et de loin. Elle correspond à 313 fr. de moins que l’offre la plus onéreuse (la Bâloise), 248 fr. de moins que celle de Generali, 207 fr. de moins que celle de la Mobilière et environ 135 fr. de moins que celles de la Vaudoise et d’Allianz (cette dernière avec une franchise de 1000 fr.). L’assurance la mieux placée après Auto TCS est Helvetia, avec tout de même une prime plus chère de 109,35 fr. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là! Auto TCS offre à ses assurés un bonus allant jusqu’à 70% en cas de conduite sans accident, alors que les autres assurances se contentent majoritairement d’un rabais

maximal de 60–65%. En outre, les détenteurs de véhicules produisant moins de 130 g d’émissions de CO2/km obtiennent une réduction supplémentaire de 20% sur les primes RC et casco collision. Auto TCS accorde aussi un bon de 100 francs pour un cours de conduite TCS. Enfin, au lieu de lier les assurés sur de longues durées, elle propose des contrats renouvelables annuellement. ac

Info Touring En demandant une offre sans engagement à Auto TCS jusqu’au 20.09.2009, on peut gagner une couverture de pique-nique. Toutes les demandes envoyées jusqu’au 1er décembre 2009 participent à un concours permettant de gagner une Honda Insight Hybrid 1.3i Confort. Contacts: www.autotcs.ch ou tél. 0800 801 000.

Un exemple de calcul* Assurance Helvetia Axa La Mobilière Vaudoise Generali Allianz Auto TCS

Prime d’assurance 1394,40 fr. 1276,00 fr. 1134,46 fr. 1010,90 fr. 1007,50 fr. 995,60 fr. 910,10 fr.

Potentiel d’économies Auto TCS 484,30 fr. 365,90 fr. 224,36 fr. 100,80 fr. 97,40 fr. 85,50 fr.

* Prime RC et casco complète pour VW Golf 2.0 TDI Comfort, conducteur: homme, nationalité suisse, 41 ans domicile Treyvaux/FR. Prime Auto TCS: 910,10 fr. – état avril 2009.


20 août 2009 | touring 14 | tribune

35

Prestations TCS en un coup d’œil

ETI TCS www.eti.ch Europe motorisé «Famille» Fr. 103.– Europe motorisé «Individuel» Fr. 75.– Europe non motorisé «Famille» Fr. 77.– Europe non motorisé «Individuel» Fr. 65.– Extension Monde «Famille» Fr. 88.– Extension Monde «Individuel» Fr. 70.– Frais de guérison Europe Fr. 32.– Frais de guérison Monde Fr. 45.–

htr hotel revue

Sociétariat www.tcs.ch Motorisés (automobilistes et selon section motocyclistes) et pro rata Carte Partenaire/Jeunes Fr. 44.– Non-motorisés Fr. 32.– Cooldown Club Fr. 66.– Cyclistes (avec Vélo-Assistance et RC) Fr. 37.– Juniors (avec Vélo-Assistance et RC) selon section Cotisation pour membres campeurs (uniquement pour membres motorisés ou non-motorisés) Fr. 55.–* * Camping Club AG: + Fr. 7.–; ZH: + Fr. 5.–

Tournage du film «Chindersach» à l’hôtel Les Trois Rois, à Bâle.

Card Assistance www.cardassistance.tcs.ch Pour toute la famille Fr. 28.– 20% de rabais pour les détenteurs du Livret ETI Carte Entreprise TCSwww.tcs.ch/entreprise Pour véhicules d’entreprises Dépannage dès Fr. 134.– Protection juridique de circulation dès Fr. 111.– ASSISTA www.assista.ch Assurance protection juridique Circulation Famille Fr. 96.– Individuelle Fr. 66.– Privée Famille Fr. 215.– Individuelle Fr. 192.– Immeuble Fr. 95.– Auto TCS www.autotcs.ch Responsabilité civile, Casco partielle, Casco collision, Accident, Protection du bonus, Dommages de parking. sur demande Deux-roues www.assurancestcs.ch Vélo-Assistance. Avec la vignette vélo, protection juridique, assistance et couverture cascoaccident jusqu’à Fr. 2000.– Fr. 25.–* ou couverture casco-accident jusqu’à Fr. 5000.– Fr. 80.–* Vignette vélo Fr. 6.50* Moto-Assistance (dépannage et assistance) Fr. 41.–* Pour motards en Suisse et à l’étranger * Prix pour les membres TCS Carte de crédit TCS drive TCS MasterCard drive Carte partenaire TCS-American Express drive Gold Carte partenaire

Fr. Fr. Fr. Fr.

50.– 20.– 100.– 50.–

Infotech www.infotechtcs.ch Le TCS procède à des tests de véhicules et d’accessoires. Les résultats de ces évaluations fournissent des informations hautement fiables et neutres qui sont mises à disposition des membres du club. Test&Training www.test-et-trainingtcs.ch Rabais sur les offres de cours dans les Centres de sécurité routière de Lignières, Plantin, Stockental et Betzholz. Formation en deux phases www.2phases.tcs.ch Cours obligatoires pour l’obtention du permis de conduire définitif. Voyages TCS www.voyages-tcs.ch Pout tout voyage, un conseil personnalisé par des professionnels de Voyages TCS (tél. 0844 888 33). De plus amples informations sur les prestations du TCS et les multiples avantages réservés aux membres sont disponibles au numéro de téléphone 0844 888 111 ou sur www.tcs.ch

Quand les hôtels investissent le grand écran

»

Pour moi, cela ne fait aucun doute: il n’existe pas de métier plus exigeant et gratifiant que celui d’hôtelier. Ceux qui veulent réussir dans la profession doivent posséder un savoir-faire, avoir l’esprit d’entreprise et de la passion à revendre, sans oublier le flair pour «sentir» les gens. En définitive, il s’agit de réunir des clients et des collaborateurs sous un même toit pour transformer un bâtiment en hôtel, avec sa vie propre et son caractère unique. Les hôtes et les employés le savent d’expérience: les hôtels sont le décor d’innombrables histoires, petites et grandes, banales ou inoubliables. Pas étonnant, dès lors, que de nombreuses personnes aient leur enseigne préférée, à laquelle elles sont fidèles et qui leur rappelle divers souvenirs. Au point que les hôtels, avec leur atmosphère incomparable, exercent aussi leur influence sur le monde de l’art et de la culture. Il suffit pour s’en convaincre de compter leurs apparitions dans la littérature, le théâtre et le cinéma. C’est avec cette tradition que renoue le Swiss Hotel Film Award, le premier concours de courts métrages de l’hôtellerie suisse. Ce concours lancé au début de l’année par hotelleriesuisse a poussé 140 passionnés de cinéma à s’intéresser de plus près au microcosme hôtelier. Vingt d’entre eux ont été désignés par le jury pour participer au prochain round. Ils ont pu, fin juin, mettre en scène leurs idées dans un hôtel suisse.

Mais pourquoi une association d’entrepreneurs – dont le travail consiste d’ordinaire à défendre une corporation sur la scène politique et à définir des critères de classification et de formation – se lancet-elle dans le cinéma? Tout simplement en vertu du constat qu’aucun autre media n’est capable de restituer aussi fidèlement les histoires et les émotions tissant la trame d’un hôtel. En second lieu parce que les films sont faciles à diffuser sur internet, un atout de poids à l’heure où le site web des hôtels est devenu une interface de promotion incontournable. Les sites web sont le moyen de communication privilégié pour servir les hôtes, entretenir des relations et gagner de nouveaux clients. Enfin, on remarque que les internautes sont massivement attirés par les films mis en ligne sur internet. Le Swiss Hotel Film Award ne cherche donc pas simplement à envoûter les cinéphiles, mais surtout à inciter l’hôtellerie à faire un usage plus intensif d’internet et de films courts dans sa communication. D’ailleurs, les oeuvres réalisées dans le cadre du Swiss Hotel Film Award peuvent être visionnées sur www.swisshotelfilmaward.ch et évaluées par le public. Un avis dont il sera tenu compte dans le palmarès final. La remise des prix du jury pour les trois meilleurs films, ainsi que le prix du public, aura lieu le 10 septembre 2009. Vive le cinéma!

«

Guglielmo Brentel est le président d’hotelleriesuisse. L’auteur écrit en son nom propre. Son avis ne reflète pas forcément celui de la rédaction.


20 août 2009 | touring 14 | l’avant-der

Courrier des lecteurs

37

Concours Parcage difficile

Touring 11/2009

Si rouler à 160 km/h sur l'autoroute sans trafic est considéré comme une attitude de chauffard passible de 5 ans de prison, je me demande si les politiciens ont été bien choisis pour le groupe de travail. Comment justifie-t-on une telle vitesse comme criminelle, alors que la même personne avec le même véhicule peut rouler à 300 km/h aussitôt passé la frontière du nord? Illégal oui, criminel non. Par contre, que dire des personnes qui ignorent sciemment les signaux de circulation, les interdictions de parquer ou d'obliquer, les stops et les présélections et priorités dans les giratoires? Ces personnes mettent la vie des autres bien plus en danger: de quelles peines sont-elles passibles? Ce qui est dissuasif, c’est la certitude de ne pas rester impuni et un accroissement massif des peines pour les multirécidivistes. Pour ce faire, il suffit de consacrer le montant des amendes à augmenter la sécurité en finançant la prévention et… Clément Lopez-Polo@ la répression. Votre article signale une apparente recrudescence des actes de délinquance routière. Elle ne me semble pas du tout apparente, mais bien réelle, ce qui découle sans doute de l’augmentation constante du nombre de véhicules en circulation. Pour terminer, pourquoi tarde-t-on tant à introduire le permis de conduire à points? Cette mesure serait sans doute salutaire pour faire réfléchir ceux qui dépassent délibérément les vitesses prescrites. J’en connais qui inscrivent les amendes probables à leur budget. Jean-Jacques Furrer, Pully

L’élégance colorée Légère et colorée comme l’été, la montre Allegra de Pilo & Co a tout pour plaire aux femmes même les plus exigeantes. Le cadran nacré, serti d’une trentaine de diamants, transforme le simple fait de consulter l’heure en un véritable plaisir visuel. L’Allegra possède un bracelet en cuir véritable épousant parfaitement le poignet de sa détentrice. Deux magnifiques montres Allegra, l’une verte, l’autre fuchsia, d’une valeur de 790 fr. chacune, sont à remporter. Mesdames, tentez votre chance!

Henri Mauron@ Animaux domestiques en vacances Touring 11/2009

Votre article a retenu toute mon attention. Mon chat est vacciné et possède une carte à puce pour l’identifier. Je le prends avec moi en vacances pour des destinations proches. Mais s’il devait tomber du balcon ou se perdre, ce serait un sacré hasard si quelqu’un pensait à vérifier la carte à puce, à l’exception peut-être des vétérinaires. Stefanie Kaufmann, Winterthour

Le prix est offert par: Pilo & Co, Genève. www.pilo-watches.com

photos key, mw

Chauffards

La notion de «zone» n’est pas toujours évidente. J’en ai fait l’expérience dans une zone de «parcage avec disque de stationnement» à Fribourg. Le signal indiquant cette zone se trouve à environ 500 m d’une grande place. Le signal «fin de zone» est 200 m plus loin, en amont de la place. Quand vous vous trouvez au milieu de cette place, en pente, sans marquage au sol, vous cherchez un panneau indiquant le genre de stationnement. Or, vous avez beau chercher, aucun signal en vue. Vous en déduisez un parcage libre. Du fait d’une signalisation à mon avis insuffisante, j’ai proposé à la police locale de donner un simple avertissement à la première infraction. Refusé. Et voilà comment est piégé un usager de bonne foi. De plus, le panneau au sol, sur la chaussée, indiquant cette limitation, n’est pas non plus évident.

Règles du jeu: plus votre lettre est courte, plus elle aura de chances de figurer dans cette rubrique. La rédaction se réserve le droit de raccourcir les contributions au besoin. Lettres ou réactions peuvent également être transmises par e-mail (touring@tcs.ch). Les lettres de lecteurs sont aussi publiées dans l’édition online de Touring consultable sur internet.

Impressum touring journal du Touring Club Suisse (TCS). Rédaction: Felix Maurhofer (fm, rédacteur en chef); Heinz W. Müller (hwm, rédacteur en chef adjoint); Marc-Olivier Herren (MOH, rédacteur en chef adjoint); Christian Bützberger (Bü), Antonio Campagnuolo (ac), Pascale Marder (pam), Jacques-Olivier Pidoux (jop), Peter Widmer (wi). Direction artistique/rédaction images: Martin Lobsiger (mlo). Layout: Andreas Waber (responsable), Mathias Wyssenbach (mw), Stephan Kneubühl. Assistantes de rédaction: Sylvie Fallot (f), Michela Ferrari (i), Sabine Rothacher (a), Irene Mikovcic-Christen (assistante du rédacteur en chef). Adresse: Rédaction Touring, Maulbeerstrasse 10, 3001 Berne, tél. 031 380 50 00, fax 031 380 50 06. E-mail: touring@tcs.ch. Editeur: Touring Club Suisse, CP 820, 1214 Vernier (GE). Tirage: édition française: 419 781, tirage total: 1 355 061. Direction des publications/marketing médias: Reto Kammermann (responsable), Gabriela Amgarten. Annonces: Publicitas Publimag AG, Seilerstrasse 8, 3011 Berne, tél. 031 387 21 16, fax 031 387 21 00. Production: St. Galler Tagblatt AG, CIE Centre d’impression Edipresse Lausanne S.A., Basler Zeitung AG. Changements d’adresse: prière de les annoncer directement et par écrit, en mentionnant le numéro de membre, au siège central du TCS, CP 820, 1214 Vernier, tél. 022 417 24 40, fax 022 417 28 66, e-mail: service@tcs.ch. Abonnement: compris dans la cotisation de membre TCS. Touring paraît 20 fois par année. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier les textes non commandés.

Les questions: 1. De quelle génération est la nouvelle VW Polo testée par Touring? 2. Quels étaient les premiers habitants de la Grande Canarie? 3. Comment se nomme l’îlot du TCS au Musée suisse des transports? Faites-nous parvenir vos réponses et vos coordonnées complètes sur carte postale, par SMS, e-mail ou sur www.touring.ch. Concours 12/2009: le lecteur DVD portable a été gagné par Franz Odermatt, Tägerschen. Conditions de participation: la participation au concours Touring est ouverte à tous, à l’exception des collaborateurs du TCS et des membres de leur famille. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et seront avisés par écrit. Les prix ne seront pas remis en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Le recours à la voie juridique est exclu.

Rédaction Touring, Concours des lecteurs, case postale, 3024 Berne, SMS: «Touring» plus les trois réponses au 9988 (1 fr./SMS), touring@tcs.ch (sujet: Concours) Délai: 30 août 2009


38

l’entretien | touring 14 | 20 août 2009

De la fromagerie à la limousine

personnes partant pour la Grèce avec 9 valises et une poussette! D’où tenez-vous l’amour de la conduite?

Fromager de métier, René Raemy a réalisé une peu banale reconversion professionnelle en lançant un service de transport pour les principaux aéroports, dont Genève.

» Comment est venue l’idée de fonder une entreprise de limousine taxi ?

René Raemy: par le biais d’une expérience personnelle. Revenant d’un voyage au Danemark, mon avion a atterri à Genève avec trois heures de retard. En fin de soirée, fatigué, j’ai abîmé l’aile de ma voiture dans le parking de l’aéroport. Si quelqu’un d’autre avait pu prendre le volant, par exemple un chauffeur professionnel, cela ne me serait

pas arrivé. De plus, j’aime le contact et discute volontiers avec mes passagers... s’ils en ont envie. Qui sont vos clients?

Des couples, des familles ou des groupes de contemporains. Je peux emmener six passagers et atteler une remorque pour les bagages, poussettes, snowboards et autres planches à voile. Un jour, j’ai transporté 6

C’est ma nature. Jeune, j’étais passionné de vélomoteur, puis de moto. Je louais la moto du voisin pour faire des tours le dimanche. Par la suite, j’ai visité l’Allemagne, la Tchéquie et la Pologne en voiture. Au moment d’en changer, elle affichait 255 000 km. Comme chauffeur, vous roulez sur des axes très chargés. N’est-ce pas stressant?

Non. Si l’on prévoit assez de temps, il n’y a pas de problème. Et je ne conduis pas uniquement aux heures de pointe. Beaucoup de courses ont lieu tôt le matin ou tard le soir. Je me lève parfois à trois heures du matin et suis de retour pour le déjeuner. N’êtes-vous pas épuisé par ces horaires?

Non. J’y suis habitué car, comme fromager, on doit se lever tôt, se reposer en début d’après-midi pour finir tard le soir. Quand j’étais patron d’une fromagerie, je travaillais 60 à 65 heures par semaine sans jamais prendre de vacances, hormis trois ou quatre jours par année. On comprend votre envie de changer d’orientation professionnelle...

Le travail a toujours été pour moi une question de passion. Dans la mesure où j’adore mon métier, cela ne me dérange pas de faire beaucoup d’heures. Je travaille d’ailleurs toujours à temps partiel comme fromager. Mes patrons sont très arrangeants. J’ai donc la chance de pouvoir me lancer dans cette nouvelle activité de chauffeur tout en gardant mes racines de fromager. A terme, quels sont vos projets?

Une chose est sûre. Le plaisir de la conduite est pour moi important. Je ne voudrais pas y renoncer en devenant le patron qui reste toute la journée au bureau. Si mon entreprise grandit, je prendrai plutôt un associé que des employés. Vous passez de longues heures sur la route. Quels sont vos sujets d’énervement?

Le principal problème est l’oubli du signofile. Il me semble pourtant essentiel d’indiquer les changements de direction. Sinon, je dirais que 95% des gens roulent bien et respectent les limitations de vitesse.

«

Fabian Unternährer

Propos recueillis par Jacques-Olivier Pidoux

Au volant de sa limousine, René Raemy conduit les voyageurs à l’aéroport.

Profil Basé à Chénens (FR), René Raemy, 38 ans, a lancé en mars 2009 son entreprise de limousine taxi pour les voyageurs à destination des aéroports de Zurich, Bâle, Genève, Berne et Sion (www.limousine-fribourg .ch). Marié, père d’une fille, il continue d’exercer à temps partiel son métier de fromager. Durant ses loisirs, il chante dans un choeur «d’élite».


PUSH CAN AVEC FONCTION PĂ&#x2030;DALE

0% de 5 s i a Rab ur les po es du br mem CS T

CLASSIQUE DESIGN VENU DES Ă&#x2030;TATS-UNIS, en version exclusive inox/chrome. Le clapet sâ&#x20AC;&#x2122;ouvre manuellement ou grâce Ă un mĂŠcanisme de pĂŠdale. Des matĂŠriaux de qualitĂŠ supĂŠrieure facilitent le nettoyage et garantissent la longĂŠvitĂŠ. De quoi attirer les regards au bureau, dans la cuisine,

au lieu de Fr. 299.â&#x20AC;&#x201C;

Fr.

la salle de bain ou autre part.

149.â&#x20AC;&#x201C;

AVANTAGES: sÂŹÂŹ,ESÂŹDĂ?CHETSÂŹSONTÂŹTOUTÂŹĂ&#x152;ÂŹFAITÂŹINVISIBLES sÂŹÂŹ3PĂ?CIALEMENTÂŹCONÂ UÂŹPOURÂŹles sacs de 35lÂŹSOUMISÂŹĂ&#x152;ÂŹÂŹ ÂŹ UNEÂŹTAXE ÂŹAVECÂŹPORTE SAC POUBELLE sÂŹÂŹ-ATĂ?RIAUXÂŹDEÂŹQUALITĂ?ÂŹSUPĂ?RIEUREÂŹacier chromĂŠ/inox) sÂŹÂŹ)NDĂ?FORMABLEÂŹETÂŹSTABLEÂŹĂ&#x152;ÂŹLAÂŹCOULEURÂŹMĂ?MEÂŹAUÂŹTERMEÂŹÂŹ ÂŹ DEÂŹPLUSIEURSÂŹANNĂ?ES sÂŹÂŹClassique designÂŹDESÂŹANNĂ?ESÂŹ sÂŹÂŹ#ONVIENTÂŹPARTOUT sÂŹÂŹ&ONCTIONÂŹ053(ÂŹRAPIDEÂŹDUÂŹCLAPETÂŹENÂŹACIERÂŹCHROMĂ? sÂŹÂŹ$OTĂ?ÂŹDUNÂŹmĂŠcanisme Ă  pĂŠdaleÂŹPOURÂŹUNEÂŹ ÂŹ MANIPULATIONÂŹCONFORTABLEÂŹETÂŹHYGIĂ?NIQUEÂŹSANSÂŹLESÂŹMAINS sÂŹÂŹ2EMPLACEMENTÂŹRAPIDEÂŹETÂŹSIMPLEÂŹDESÂŹSACSÂŹ ÂŹ SOUMISÂŹĂ&#x152;ÂŹUNEÂŹTAXE

our ce p 5 l a l p 3 a De l sacs de des DĂ&#x2030;TAILS TECHNIQUES : - CapacitĂŠ: 35 litres - Hauteur: 70 cm - Diamètre: 35 cm - Poids Ă vide: 6 kg Ă&#x2030;GALEMENT UTILISABLE COMME: conteneur de recyclage du PET

ou comme bac Ă linge, etc.

POUR LE BUREAU, LA CUISINE, LA SALLE DE BAIN OU AUTRE PART.

TALON DE COMMANDE

Fr. 15.â&#x20AC;&#x201C; de port et frais dâ&#x20AC;&#x2122;envoi par commande. Offre valable jusquâ&#x20AC;&#x2DC;au 30.11.2009, dans la limite des stocks disponibles.ÂŹÂŹÂŹÂŹÂŹ ÂŹ1UANTITĂ?

â?&#x2018; PUSH CAN pour Fr. 149.â&#x20AC;&#x201C; au lieu de Fr. 299.â&#x20AC;&#x201C; 2ENVOYEZÂŹLEÂŹTALONÂŹĂ&#x152;ÂŹL@ADRESSEÂŹCI DESSOUSÂŹÂŹ4#3 ÂŹi4OURINGÂŹ3HOPw ÂŹ-AULBEERSTRASSEÂŹ ÂŹ ÂŹ"ERNEÂŹFAXÂŹÂŹÂŹÂŹÂŹE MAILÂŹTOURINGSHOP TCSCHÂŹ%NÂŹCASÂŹDEÂŹQUESTIONSÂŹ 4#3 ÂŹi4OURINGÂŹ3HOPw ÂŹTĂ?LÂŹÂŹÂŹÂŹÂŹPASÂŹDEÂŹCOMMANDEÂŹPARÂŹTĂ?LĂ?PHONE ÂŹ #ONTRACTANTLIVRAISONÂŹ#OLAGÂŹ!' ÂŹÂŹ$IETLIKON ÂŹUNIQUEMENTÂŹENÂŹ3UISSEÂŹOUÂŹAUÂŹ ,IECHTENSTEIN

0RĂ?NOMÂŹ

.OM

2UEÂŹ

.0!,IEU

4Ă?L0ORTABLEÂŹ

$ATE

.OÂŹMEMBREÂŹ4#3ÂŹ

3IGNATURE

Touring 14/2009 français  

Le journal de la mobilité, édition du 20 août 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you