Page 1


Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 2

28/03/2017 12:08


Serge Berland-Delépine Agrégé de l’Université

LA GRAMMAIRE ANGLAISE

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 3

28/03/2017 12:08


DU MÊME AUTEUR Collection « Enjoy your grammar » La grammaire anglaise au lycée (de la 2de au baccalauréat, avec exercices sans corrigé ; comporte en outre la « révision des règles fondamentales » et des exercices de récapitulation suivis de leur corrigé). 200 exercices de grammaire anglaise, suivis de leur corrigé (complète l’ouvrage précédent à l’intention des élèves travaillant seuls ou désirant faire un travail complémentaire). Grammaire pratique de l’anglais (classes préparatoires, facultés, grand public  ; avec exercices + corrigé). La grammaire anglaise de l’étudiant (facultés, licence d’anglais, capes, agrégation ; avec exercices + corrigé).

Direction éditoriale : Christine Rosengard Conception graphique, couverture et illustrations : Phil Good Maquette et mise en page : Nord Compo Ajustements maquette pour la nouvelle édition (2017) : Phil Good

ISBN 978-2-7080-1490-9 Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, selon les termes de l’art. L. 122-5, §  2 et 3a, d’une part, que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que « les analyses et courtes citations » dans un but d’exemple ou d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les dispositions pénales des art. L.  335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. © Éditions OPHRYS, 2017 Éditions OPHRYS, 5, avenue de la République, 75011 Paris www.ophrys.fr

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 4

28/03/2017 12:08


PRÉFACE

Cette grammaire s’adresse aux élèves des collèges, de la 6e à la 3e ; c’est pourquoi son plan est très différent de celui des ouvrages destinés aux lycées. Elle doit être considérée autant comme un livre d’exercices que comme un ouvrage de référence. On a tenu compte des besoins de nombreux élèves invités par leurs professeurs à « réviser les bases ». On s’est donc limité à l’essentiel, en suivant une progression assez lente pour ne pas mettre en difficulté les élèves qui ont le plus besoin d’aide. Ceux qui auront bien assimilé les 72 leçons pourront entreprendre des études au lycée dans de bonnes conditions. Cet ouvrage peut être utilisé en classe avec le professeur : les exercices, dont le corrigé est donné, font partie de la leçon à apprendre, et ils peuvent être refaits, avec ou sans le livre, sous forme d’interrogations orales ou écrites. Mais ce livre peut également servir à la maison, lorsque l’élève a besoin de revoir de près des notions mal assimilées. Les exercices pourront être refaits périodiquement, comme une gymnastique, pour faciliter l’acquisition des réflexes fondamentaux. Le test récapitulatif permet de faire le point sur les connaissances acquises. Les observations et suggestions seront accueillies par l’éditeur avec reconnaissance. N.B. : Un alphabet phonétique (voyelles et consonnes) se trouve en fin d’ouvrage.

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 5

28/03/2017 12:08


Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 6

28/03/2017 12:08


1

Les auxiliaires to be et to have au présent

1. To be (être) Forme affirmative

Forme interrogative

Forme négative

I am in the garden

Am I in the garden?

I am not in the garden

You are in the garden

Are you in the garden?

You are not in the garden

He is in the garden

Is he in the garden?

He is not in the garden

We are in the garden

Are we in the garden?

We are not in the garden

You are in the garden

Are you in the garden?

You are not in the garden

They are in the garden

Are they in the garden?

They are not in the garden

REMARQUES

• À la 2e personne, il n’y a qu’une forme, celle du pluriel (on ne tutoie pas), cela pour tous les verbes, à tous les temps.

• À la 3e personne du singulier il y a 3 pronoms : he (masculin), she (féminin) et it (neutre), alors qu’à la 3e personne du pluriel il n’y a que le pronom they pour les trois genres.

• À la forme affirmative, dans la langue parlée, on emploie couramment les formes contractées : I’m, you’re, he’s, we’re, they’re. • À la forme négative, dans la langue parlée, on emploie couramment les contractions aren’t (= are not) et isn’t (= is not) ; à la première personne du singulier on dit : I’m not. She isn’t in the house, she’s in the garden. Elle n’est pas dans la maison, elle est dans le jardin. • La place du sujet à la forme interrogative est la même (juste après l’auxiliaire) quelle que soit sa longueur. Are the children in the garden? Les enfants sont-ils dans le jardin ? Are the dog and the cat in the garden? Le chien et le chat sont-ils dans le jardin ? (le sujet n’est exprimé qu’une fois, contrairement au français).

2. To have (avoir) Forme affirmative

Forme interrogative

Forme négative

I have a bike

Have I a bike?

I have not a bike

You have a bike

Have you a bike?

You have not a bike

He has a bike

Has he a bike?

He has not a bike

We have bikes

Have we bikes?

We have not bikes

You have bikes

Have you bikes?

You have not bikes

They have bikes

Have they bikes?

They have not bikes

Les auxiliaires to be et to have au présent

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 7

7

28/03/2017 12:08


REMARQUES

• Seule la 3e personne du singulier (has) est différente des autres. • Dans la langue familière, surtout quand to have exprime la possession d’un objet, il est

couramment suivi de got, et on emploie les formes contractées : I’ve got (= I have), he’s got (= he has), we’ve got (= we have) etc. ; de même à la forme interrogative : have you got...? (= have you...?), has he got...? (= has he...?), etc. ; et à la forme négative, où l’on emploie les contractions en -n’t : I haven’t got, you haven’t got, he hasn’t got, etc. They’ve got (= they have) a new car. Ils ont une nouvelle voiture. Have you got a pen? Avez-vous un stylo ?

• À la forme interrogative le sujet se place juste après l’auxiliaire, même quand il est long.

Have Mr and Mrs Robinson (got) a car? M. et Mme Robinson ont-ils une voiture ? (dans la phrase anglaise le sujet n’est exprimé qu’une fois).

 Leçons 2,

3, 33, 54 (to be). 60, 66 (to have).

 Leçons 21,

Exercices A Compléter avec le présent de to be ou de to have : 1. My father ... a new car. 2. The boys ... at school. 3. ... you a good girl? 4. John ... late. 5. The children ... a lot of toys.

6. Where ... the dog? 7. We ... not in England. 8. ... you a sister? 9. I ... not at school on Sundays. 10. ... your sister got a bike?

B Mettre à la forme interrogative et à la forme négative (avec la contraction en -n’t quand c’est possible) : 1. The cat is in the garden. 2. Mrs Brown has (got) a washing-machine. 3. Betty has a brother. 4. Ken and his sister are at school. 5. The Robinsons have (got) a large garden.

6. I am a good pupil. 7. The Queen has five children. 8. We are late. 9. The dog is hungry. 10. They have (got) funny hats.

C Traduire : 1. Tes parents sont-ils à la maison ? 2. M. Morgan a-t-il une voiture ? 3. Les enfants ne sont pas à l’école aujourd’hui ? 4. John a-t-il une sœur ? — Non, il n’a pas de sœur. 5. La théière est-elle sur la table ?

8

6. M. Webb est-il à Londres cette semaine ? — Non, il est à Paris. 7. Le chien et le chat sont-ils dans le jardin ? 8. John et Jennie ont-ils un jardin ? 9. Il n’est pas en retard, je ne suis pas en retard. 10. As-tu une montre ? — Je n’ai pas de montre.

Les auxiliaires to be et to have au présent

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 8

28/03/2017 12:08


2

Le présent en be + v-ing

L’anglais a deux présents : le présent simple, qu’il est préférable de n’aborder que plus tard (leçon  7), et le présent en be  +  v-ing, qui est un temps composé. Le présent en be  +  v-ing se conjugue avec le participe présent du verbe, terminé par -ing, précédé du présent de l’auxiliaire to be. Exemple : présent en be + v-ing du verbe to play (jouer) : Forme affirmative

Forme interrogative

Forme négative

I am playing

Am I playing?

I am not playing

You are playing

Are you playing?

You are not playing

He is playing

Is he playing?

He is not playing

We are playing

Are we playing?

We are not playing

You are playing

Are you playing?

You are not playing

They are playing

Are they playing?

They are not playing

REMARQUES

• Dans la langue parlée, on emploie couramment les formes faibles de l’auxiliaire (I’m playing, you’re playing, he’s playing, etc.) et les contractions en -n’t (he isn’t playing, they aren’t playing, etc.). • Quand l’infinitif d’un verbe d’une seule syllabe se termine par une seule consonne précédée d’une seule voyelle, la consonne finale est redoublée avant la terminaison -ing du participe présent : to run  running to stop  stopping Mais : to rain  raining (deux voyelles avant la consonne finale). to write  writing (l’infinitif se termine par un e, qui ne se prononce pas). Cette règle ne s’applique aux verbes de plusieurs syllabes que si la finale est accentuée : to open  opening (c’est la première syllabe qui est accentuée). to permit  permitting (c’est la 2e syllabe qui est accentuée). Le présent en be  +  v-ing s’emploie pour décrire une action qui se fait en ce moment, qui est « en progrès ». On peut souvent faire précéder la phrase de « look! » (regardez) ou de « listen! » (écoutez). Le français emploie parfois dans ce cas l’expression « être en train de ». Listen! The bird is singing. Écoutez ! L’oiseau chante. What are the boys doing? — They’re swimming in the lake. Que font les garçons ? — Ils nagent dans le lac. On conjugue souvent au présent en be + v-ing les verbes exprimant des attitudes : to stand (être debout), to sit (être assis), to lie (être allongé). Ce dernier a une orthographe irrégulière au participe présent : lying. Bob is standing on a chair. Bob est debout sur une chaise.  Leçons 7

(§ 3) et 19 (§ 2).

Le présent en be + v- ing

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 9

9

28/03/2017 12:08


Exercices A Faire précéder la phrase de « look » (ou : « listen ») et mettre le verbe au présent en be + v-ing : 1. Grandfather (to sleep) in his armchair. 2. The girls (to wait) for the bus. 3. Baby (to cry). 4. He (to work) in the garden. 5. Mother (to make) a cake. 6. The cat (to lie) on my bed. 7. It (to rain). 8. Brian (to play) the piano.

9. The Morgans (to watch) a play on television. 10. Ken (to sit) on the floor. 11. The dog (to run) after the cat. 12. Father (to smoke) his pipe. 13. John (to cut) the grass. 14. Jennifer (to write) to her brother. 15. The children (to sing) a song.

B Mettre à la forme interrogative et donner une réponse négative courte. Exemple : Bob is writing a letter  Is Bob writing a letter? — No, he isn’t. 1. The sun is shining. 2. John and Jennie are going to London. 3. Your brother is learning his lesson. 4. I’m doing my work well. 5. Mr and Mrs Webb are watching TV.

6. It’s raining. 7. Dad is reading The Times. 8. Your friends are playing football. 9. Mrs Smith is driving slowly. 10. The children are washing the car.

C Mettre le verbe à la forme négative du présent en be + v-ing, avec une contraction en -n’t quand c’est possible : 1. We (to wear) our raincoats today. 2. I (to sleep). 3. Judith (to wait) for the bus. 4. John (to get up). 5. Dad (to read) his paper.

6. George (to smoke) his pipe. 7. Betty and her brother (to watch) television tonight. 8. I (to listen) to this concert. 9. Mr Robinson (to drive) to his office today. 10. It (to rain).

D Traduire : 1. Écoutez, Betty joue du piano. 2. Que lis-tu ? — Je lis David Copperfield. 3. Que font les enfants ? — Ils jouent dans le jardin. 4. Regardez Grand-père, il est assis sous un arbre ; il dort. 5. Où vont Bill et Jane ? — Ils vont à la gare.

10

6. Bob apprend-il ses leçons ? — Non, il joue avec le chien. 7. Je t’écoute. 8. Que fait ton père ? — Il lave la voiture. 9. Que boivent les enfants ? — Ils boivent du lait. 10. Que fais-tu ? — J’écris à mes amis anglais.

Le présent en be + v- ing

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 10

28/03/2017 12:08


31

Les pronoms relatifs (2) Who et which

Parallèlement à that, pronom relatif « passe-partout » qui peut être sous-entendu quand il est complément (leçon 30), existent les pronoms relatifs who et which. (1) Who a pour antécédent une personne, il est sujet du verbe. The woman who teaches us English is a Canadian. La femme qui nous enseigne l’anglais est canadienne (dans cette phrase who est sujet du verbe teaches). La forme de complément (whom) est très peu employée, on préfère sous-entendre le relatif complément. The man (whom) I am writing to lives in Australia. L’homme à qui j’écris habite en Australie. Whom ne peut être sous-entendu si la préposition (dans l’exemple précédent : to) n’est pas rejetée : The man to whom I am writing lives in Australia (cette construction est rare dans la langue parlée). (2) Which a pour antécédent une chose, il s’emploie comme sujet ou comme complément et peut être sous-entendu quand il est complément direct. The book which is on the desk is mine. Le livre qui est sur le bureau est à moi. The book (which) I am reading is very interesting. Le livre que je lis est très intéressant (dans cette phrase which est complément direct de am reading). The armchair (which) I am sitting in is comfortable. Le fauteuil dans lequel je suis assis est confortable. Dans ce dernier exemple, où which est complément indirect, il ne peut être sous-entendu que si la préposition (ici : in) est rejetée, sinon il faut dire : The chair in which I am sitting is comfortable (construction rare dans la langue familière). (3) Dans la langue écrite soutenue, une proposition relative placée entre virgules est introduite par who/whom ou which (selon les cas, voir ci-dessus), de préférence à that, et on ne sousentend pas le relatif. This man, whom I know very well, is a dentist. Cet homme, que je connais très bien, est dentiste (la proposition entre virgules, « whom I know very well », est une sorte de parenthèse qui pourrait fort bien être supprimée sans nuire à l’équilibre de la phrase : This man is a dentist). Dans la langue parlée on préfère dire : « I know this man very well. He is a dentist », ce qui permet de ne pas employer whom, mot considéré aujourd’hui comme archaïque. (4) Résumons l’essentiel, dans la langue parlée : – Éviter les phrases complexes avec proposition relative entre virgules (ci-dessus, (3)). – Sous-entendre le relatif complément dans les propositions étroitement unies à l’antécédent. The book I am reading is interesting (on sous-entend that ou which après book). The friend I am waiting for is always late (on sous-entend that ou whom après friend). – Quand le relatif est sujet, employer who (ou that) pour les personnes, which (ou that) pour les choses. The man who (ou : that) is at the door is waiting for you. The book that (ou : which) is on the desk is mine. 

Leçon 69 (le relatif whose).

Les pronoms relatifs (2) – Who et which

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 67

67

28/03/2017 12:09


Exercices A Transformer les phrases suivant le modèle : The friends with whom I play tennis live in your street  The friends I play tennis with live in your street (la 2e phrase est bien préférable dans la langue parlée). 1. The man with whom I was speaking is my son’s teacher. 2. The beds in which we slept were comfortable. 3. The girl to whom she is writing is her English pen-friend. 4. The house in which they live is three hundred years old. 5. The man with whom he is shaking hands is a Frenchman.

6. The tree under which we are sitting is a cherry-tree. 7. I like the carpet on which we are standing. 8. I don’t like the music to which you are listening. 9. The bus for which you are waiting doesn’t go to Victoria Station. 10. The young man to whom our daughter is engaged is a medical student.

B Sous-entendre le pronom relatif quand c’est possible (il peut être nécessaire de changer la place d’un mot). 1. I like the music that he plays. 2. I don’t know the man who is at the door. 3. The friends with whom we had tea are leaving England tomorrow. 4. The house that is in front of ours has a very large garden. 5. A woman that I know can speak four languages.

6. The pianist about whom I told you is giving a concert on Saturday. 7. I need a secretary who can speak Spanish. 8. The girl with whom he is in love is very pretty. 9. The flat in which they live is too small. 10. Do you know the friends with whom he is travelling?

I like the music that he plays.

68

Les pronoms relatifs (2) – Who et which

Grammaire Collège Delepine 2017_270317.indd 68

28/03/2017 12:09


La grammaire anglaise au collège - Editions Ophrys  

Cet ouvrage s’adresse aux élèves de la 6e à la 3e pour les accompagner en classe et à la maison. UNE AIDE POUR REVISER LES BASES DE LA GRA...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you