Page 1


P

récis de Linguistique

Japonaise

日本語概説

Traduction française, augmentée et commentée par Laurence Labrune (direction), Jean Bazantay et Yayoi Nakamura-Delloye Okimori Takuya (direction), Akutsu Satoru, Ijima Masahiro, Kimura Hajime, Kimura Yoshiyuki et Sasahara Hiroyuki. Conception graphique : Shuji Takizawa


NIHONGO GAISETSU written and edited by Takuya Okimori, written by Satoshi Akutsu, Masahiro Ijima, Hajime Kimura, Yoshiyuki Kimura, and Hiroyuki Sasahara Copyright © 2010 by Takuya Okimori, Satoshi Akutsu, Masahiro Ijima, Hajime Kimura, Yoshiyuki Kimura, and Hiroyuki Sasahara All rights reserved. Original Japanese edition published by Asakura Publishing Company, Ltd. This French translation is published by arrangement with Asakura Publishing Company, Ltd., Tokyo in care of Tuttle-Mori Agency, Inc., Tokyo. Calligraphie de couverture : Michiko Nakamura Le code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article L 122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, sous réserve du nom de l’auteur et de la source, que « les analyses et les courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information », toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite (art. L 122-4). Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle. © Éditions OPHRYS, 2019 5 avenue de la République, 75011 Paris www.ophrys.fr ISBN : 978-2-7080-1545-6

Précis de linguistique japonaise (Nihongo Gaisetsu)_livre_EP8.indd 2

17/10/2019 11:31


Sommaire Préface à l’édition française .............................................. 7 Abréviations et conventions ............................................. 10

Chapitre 1 Généralités ................................................................. 11 1.1 Le langage et son fonctionnement ...................................12 1.2 Les domaines de la linguistique ...................................... 14 1.3 Le japonais et son évolution ..............................................17

Chapitre 2 Phonétique, phonologie ...................................21 2.1 Phonétique et phonologie ................................................ 22 2.1.1 2.1.2 2.1.3 2.1.4

Phonétique..................................................................... 22 Phones et phonèmes ........................................................24 Classification des consonnes.............................................26 Classification des voyelles ................................................28

2.2 La syllabe et ses constituants ...........................................30 2.2.1 2.2.2 2.2.3 2.2.4

Syllabe et more ...............................................................30 Mores et phonèmes du japonais ........................................ 32 Les phonèmes spéciaux ....................................................34 Voisement séquentiel, liaison, sons paralinguistiques ..........36

2.3 Accent ..................................................................................39 2.3.1 2.3.2 2.3.3 2.3.4

Accent du japonais..........................................................39 Accent des mots nominaux et des adverbes ........................ 41 Accent des mots verbaux prédicatifs..................................44 Correspondances entre les patrons accentuels .....................47

2.4 Intonation et proéminence ...............................................49 2.4.1 Intonation......................................................................49 2.4.2 Proéminence ...................................................................51

Chapitre 3 Écriture et transcription ................................. 53 3.1 Qu’est-ce que l’écriture ? ..................................................54

3.1.1 Fonction de l’écriture ......................................................54 3.1.2 Typologie des systèmes d’écriture .....................................56

3.2 Sinogrammes ......................................................................58

3.2.1 Les sinogrammes et leurs différentes formes .......................58 3.2.2 Formation des sinogrammes .............................................60 3.2.3 Lectures sino-japonaises et japonaises ...............................62

3.3 Kana 65

3.3.1 Man’y gana ...................................................................65 3


3.3.2 Hiragana........................................................................68 3.3.3 Katakana .......................................................................70

3.4 Alphabet latin ..................................................................... 72 3.4.1 Alphabet latin ................................................................ 72 3.4.2 Règles d’écriture en alphabet latin ....................................74

3.5 Conventions d’écriture ......................................................76 3.5.1 3.5.2 3.5.3 3.5.4

Orthographe ...................................................................76 Règles d’utilisation des kana ............................................78 Okurigana ......................................................................80 Kanji pour l’usage courant ...............................................83

Chapitre 4 Le lexique.................................................................87 4.1 Le mot et sa structure ........................................................88

4.1.1 Les mots, le lexique .........................................................88 4.1.2 Unités lexicales et morphèmes ..........................................90

4.2 Le sens .................................................................................92 4.2.1 Le sens...........................................................................92 4.2.2 Relations sémantiques .....................................................95 4.2.3 Changement sémantique .................................................99

4.3 Formation des mots et création lexicale ........................ 102 4.3.1 Formation des mots et création lexicale ............................. 102 4.3.2 Structure des mots sino-japonais .....................................106 4.3.3 Création lexicale et dénomination ....................................109

4.4 Strates lexicales ..................................................................112 4.4.1 4.4.2 4.4.3 4.4.4

Strates lexicales ..............................................................112 Mots japonais natifs et mots hybrides ................................115 Mots sino-japonais..........................................................118 Mots d’origine occidentale ...............................................121

4.5 Lexicométrie, dictionnaires ............................................. 123

4.5.1 Lexicométrie .................................................................. 124 4.5.2 Les dictionnaires ............................................................ 127

Chapitre 5 Grammaire................................................................131 5.1 Organisation de la phrase ................................................ 132 5.1.1

Structure et éléments de la phrase .................................... 132

5.2 Parties du discours............................................................ 136 5.2.1 5.2.2 5.2.3 5.2.4

Les parties du discours et leur classification....................... 136 Mots nominaux .............................................................. 139 Mots variables prédicatifs ............................................... 142 Adverbes, conjonctions, adnominaux, interjections ............ 145

5.3 La voix ................................................................................148 5.3.1 Voix passive (et voix endoactive et potentielle) ..................148

4


5.3.2 Voix factitive ..................................................................151 5.3.3 Expressions de don et de réception ................................... 154

5.4 Aspect, temps, modalité .................................................. 157

5.4.1 Aspect .......................................................................... 157 5.4.2 Temps ..........................................................................160 5.4.3 Modalité ....................................................................... 163

5.5 Thème et mise en relief paradigmatique .......................166

5.5.1 Thème ..........................................................................166 5.5.2 Mise en relief paradigmatique (toritate)............................169

5.6 La phrase complexe .......................................................... 172 5.6.1 Proposition adverbale ..................................................... 172 5.6.2 Proposition adnominale .................................................. 175

Chapitre 6 Questions de linguistique japonaise ......179 6.1 Expression de la relation interpersonnelle ....................180 6.1.1 6.1.2 6.1.3 6.1.4

Expression de la relation interpersonnelle .........................180 Typologie des termes de déférence ...................................184 Forme des termes de déférence ........................................187 Termes de déférence réclamant une attention particulière ...190

6.2 Variation langagière .........................................................194 6.2.1 Variation langagière.......................................................194 6.2.2 Variation diagénique ......................................................197 6.2.3 Dialectes ...................................................................... 200

6.3 Texte et style ..................................................................... 203 6.3.1 Texte ........................................................................... 203 6.3.2 Style............................................................................ 206

6.4 Figures de style et jeux de mots ...................................... 210 6.4.1 Figures de style et jeux de mots........................................ 210

6.5 Enseignement du japonais langue étrangère ............... 215 6.5.1 Enseignement du japonais langue étrangère...................... 215

Chapitre 7 Recherches en linguistique japonaise ... 219 7.1 Aperçu historique............................................................. 220 7.1.1 Histoire des recherches sur la langue japonaise ................. 220 7.1.2 Histoire des recherches en grammaire japonaise ................ 223

7.2 Autour de la linguistique japonaise .............................. 226 7.2.1 7.2.2 7.2.3 7.2.4 7.2.5

Sociolinguistique .......................................................... 226 Linguistique cognitive ................................................... 228 Pragmatique ................................................................ 230 Linguistique contrastive................................................. 232 Traitement automatique des langues ............................... 234

5


Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Annexe 4

Tableau des cinquante sons ............................... 238 Systèmes de romanisation du japonais ............ 239 Périodisation linguistique .................................. 242 Glossaire japonais - français des termes de linguistique japonaise ............... 243 Annexe 5 Glossaire français - japonais des termes de linguistique japonaise ............... 262 Références bibliographiques ................................................. 280 Index ......................................................................................... 284

6


Préface à l’édition française &HWRXYUDJHHVWODWUDGXFWLRQHWO¶DGDSWDWLRQHQIUDQoDLVGHNihongo Gaisetsu (日本語

概説), réalisé sous la direction d’OKIMORI Takuya avec la collaboration d’AKUTSU Satoru

(chapitre 2), IJIMA Masahiro (chapitre 5), KIMURA Hajime (chapitre 6), KIMURA Yoshiyuki (chapitre 4) et SASAHARA Hiroyuki (chapitre 3), publié en 2010 aux éditions Asakura à Tokyo dans la collection Nihongo Library, collection qui propose des synthèses DSSURIRQGLHVVXUODODQJXHMDSRQDLVH $ORUV TXH OH QRPEUH G¶DSSUHQDQWV GH MDSRQDLV QH FHVVH GH FURvWUH HQ )UDQFH IRUFH HVWGHFRQVWDWHUTX¶LOQ¶H[LVWHSDVHQIUDQoDLVG¶RXYUDJHTXLR̆ULUDLWjGHVpWXGLDQWV GH QLYHDX LQWHUPpGLDLUH RX DYDQFp XQH LQWURGXFWLRQ j OD IRLV RXYHUWH FRPSOqWH HW ULJRXUHXVH GHV GL̆pUHQWHV TXHVWLRQV GH OLQJXLVWLTXH MDSRQDLVH 2Q WURXYH FHUWHV SOXVLHXUVH[FHOOHQWHVJUDPPDLUHVGXMDSRQDLVGHVWLQpHVDXSXEOLFIUDQFRSKRQHDLQVL que quelques monographies portant sur tel ou tel aspect de la langue, mais il n’existe à ce jour aucun ouvrage généraliste de niveau universitaire qui présente la langue et la linguistique japonaises dans ses multiples dimensions. Ce Précis de Linguistique Japonaise vient donc combler un manque, et il rendra des VHUYLFHVGL̆pUHQWVPDLVFRPSOpPHQWDLUHVjFHX[G¶XQHJUDPPDLUH /DVSpFL¿FLWpGHFHOLYUHLQKpUHQWHjVDQDWXUHG¶°XYUHFRQoXHSRXUXQOHFWRUDWGRQWOH japonais est la langue maternelle, est de décrire la langue et la linguistique japonaises du point de vue japonais. Un tel point de vue présente évidemment un intérêt capital pour les apprenants de japonais langue étrangère, mais sans doute aussi plus largement pour les linguistes non japonisants qui souhaiteraient appréhender « de l’intérieur » le V\VWqPHOLQJXLVWLTXHMDSRQDLVHWOHVDQDO\VHVGRQWLOIDLWO¶REMHWGDQVVRQSD\VG¶RULJLQH &DUODOLQJXLVWLTXHGXMDSRQDLVRQOHVDLWDVVH]SHXHQGHKRUVGHVIURQWLqUHVGHFHSD\V HVWO¶KpULWLqUHG¶XQHULFKHHWORQJXHWUDGLWLRQGHUpÀH[LRQSKLORORJLTXHHWOLnguistique, TXLV¶HVWHQULFKLHGHVDSSRUWVGHODUpÀH[LRQRFFLGHQWDOHGHSXLVOHGpEXWGX[[e siècle. Ce sont cette approche et cette tradition que nous avons souhaitées mettre à la disposition GXSXEOLFIUDQFRSKRQHVRXVXQHIRUPHFODLUHHWGLGDFWLTXH 6LOHVDSSURFKHVHWOHVDQDO\VHVSUpVHQWpHVLFLIRQWO¶REMHWG¶XQODUJHFRQVHQVXVDXVHLQ de la linguistique japonaise, certains positionnements théoriques restent évidemment propres aux rédacteurs de l’édition japonaise. /¶XQ GHV DSSRUWV RULJLQDX[ GH FHWWH YHUVLRQ IUDQoDLVH UpVLGH GDQV OH VRLQ DSSRUWp j la traduction des termes de linguistique japonaise, termes pour lesquels on manque VRXYHQWG¶XQHWUDGXFWLRQDGpTXDWHHWpWDEOLH±FHTXLUHSUpVHQWHXQHVRXUFHGHGL̇FXOWp pour les étudiants mais également pour les chercheurs et les enseignants. Aussi toutes OHVQRWLRQVVRQWSUpVHQWpHVVRXVOHXUWUDGXFWLRQIUDQoDLVHVXLYLHGXWHUPHMDSRQDLVHQ

7


WUDQVFULSWLRQODWLQHHWHQFDUDFWqUHVFKLQRLVD¿QGHSHUPHWWUHDXOHFWHXUXQHUpIpUHQFH FURLVpHYHUVOHVWH[WHVRULJLQDX[3RXUFRPSOpWHUFHWUDYDLOGHUpÀH[LRQWHUPLQRORJLTXH XQJORVVDLUHMDSRQDLVIUDQoDLVHWIUDQoDLVMDSRQDLVGHVWHUPHVGHOLQJXLVWLTXHDpWpDMRXWp jO¶pGLWLRQIUDQoDLVH1RXVDYRQVSDUWLFXOLqUHPHQWYHLOOpjSURSRVHUXQHWHUPLQRORJLH XQL¿pHTXLVRLWjODIRLV¿GqOHDX[WHUPHVMDSRQDLVHX[PrPHVPDLVTXLDLWDXVVLGX VHQV HQ IUDQoDLV QRWDPPHQW SDU UDSSRUW j OD WHUPLQRORJLH H[LVWDQWH TX¶LO V¶DJLVVH GH OD WHUPLQRORJLH OLQJXLVWLTXH WUDGLWLRQQHOOH IUDQoDLVH RX GH FHOOH FRPPXQpPHQW utilisée dans les curricula de japonais dispensés en France. Ainsi, nous avons conservé ODSOXSDUWGHVWHUPHVIUDQoDLVDQFUpVGDQVOHV\VWqPHG¶HQVHLJQHPHQWSDUH[HPSOH les termes « particules », ©YHUEHWUDQVLWLIª©YHUEHLQWUDQVLWLIª©DX[LOLDLUHªHWF 7RXWHIRLVGDQVGHQRPEUHX[FDVQRXVDYRQVpWpDPHQpVjIDLUHGHVFKRL[VRLWSDUFH que plusieurs termes sont concurremment employés en France pour désigner un même élément linguistique, soit parce qu’un terme pourtant assez bien établi nous a paru ne pas correspondre à la réalité linguistique du japonais. Ce dernier cas est rare, mais on peut citer l’exemple du terme « idéogramme » GRQWO¶HPSORLHVWSDUIRLVDEXVLIHQ )UDQFHRXFHOXLGHODIRUPH©VXVSHQVLYHª ODIRUPHUHQ¶\Ů TXHQRXVDYRQVSUpIpUp GpQRPPHU©IRUPHDGYHUEDOHª'DQVXQFHUWDLQQRPEUHGHFDVQRXVDYRQVDXVVLIDLW OHFKRL[G¶XWLOLVHUOHWHUPHMDSRQDLVOXLPrPH QRXVDYRQVWRXWHIRLVV\VWpPDWLTXHPHQW YHLOOpjHQSURSRVHUXQHH[SOLFDWLRQRXXQHWUDGXFWLRQ IDXWHGHSRXYRLUHQWURXYHUXQ pTXLYDOHQWIUDQoDLVVLPSOHWUDQVSDUHQWRXYUDLPHQWDGpTXDW&¶HVWOHFDVQRWDPPHQW pour des termes tels que kanji, hiragana, okurigana, ateji, toritate, et quelques autres GpVLJQDQWGHVFRQFHSWVRXGHVXQLWpVVSpFL¿TXHVjODODQJXHMDSRQDLVH Servir à l’enseignement de la langue japonaise, en proposant à tous ceux qui l’enseignent et qui l’apprennent un état de lieux sur tous les aspects de la langue – qu’il s’agisse des questions classiques telles que la grammaire des particules, les catégories grammaticales, le système phonétique et phonologique, mais aussi des domaines encore peu étudiés en GHKRUVGX-DSRQFRPPHSDUH[HPSOHODTXHVWLRQGHVGLDOHFWHVGHVGL̆pUHQFHVHQWUH ODQJXHPDVFXOLQHHWIpPLQLQHOHVMHX[GHODQJDJHODFUpDWLRQOH[LFDOHO¶KLVWRLUHGHOD pensée linguistique au Japon, la linguistique textuelle, etc., sans oublier bien entendu OHVGRPDLQHVSOXVWUDGLWLRQQHOVGHODV\QWD[HGHODPRUSKRORJLHWHOHVWO REMHFWLIGHFHW ouvrage. 'HVQRWHVGHVWUDGXFWHXUV N.d.T.) ont été ajoutées lorsqu’il nous a semblé nécessaire GHFODUL¿HUXQSRLQWRXELHQG¶DSSRUWHUGHVLQIRUPDWLRQVFRPSOpPHQWDLUHVjXQOHFWRUDW QRQMDSRQDLV'DQVTXHOTXHVUDUHVFDVOHWH[WHRULJLQDODpWp OpJqUHPHQWDGDSWpRX FRPSOpWp$¿QGHUpSRQGUHDXPLHX[DX[EHVRLQVGXSXEOLFIUDQFRSKRQHFHWWHpGLWLRQ IUDQoDLVH FRPSRUWH pJDOHPHQW SOXVLHXUV DQQH[HV DMRXWpHV j O¶pGLWLRQ RULJLQDOH 2Q WURXYHUDDLQVLjOD¿QGXYROXPHXQWDEOHDXGX*RMźRQ]X (le « Tableau des cinquante sons »), une présentation des principaux systèmes de romanisation actuellement en vigueur, un tableau donnant la périodisation linguistique du japonais, ainsi que deux JORVVDLUHVGHVWHUPHVOLQJXLVWLTXHVMDSRQDLVIUDQoDLVHWIUDQoDLVMDSRQDLV

8


1RXVWHQRQVjH[SULPHUQRWUHJUDWLWXGHjQRVFROOqJXHVTXLQRXVRQWDLGpVjFODUL¿HU certains points : Giovanni AGRESTI, Joan BUSQUETS, KOYANAGI Tomokazu, Jean-Rémi LAPAIRE, Mélanie PETIT, 6$,7Å­ Takako, UEDA Makiko et Michel VIEILLARD-BARON. Nous adressons également un remerciement tout particulier à OYAIZU Eri, pour le soin quâ&#x20AC;&#x2122;elle DDSSRUWpDXWUDLWHPHQWHWjO¶DGDSWDWLRQGHVLPDJHVHWGHV¿JXUHVVRXVODKRXOHWWH des Ã&#x2030;ditions Ophrys, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;à Martin FOUTELET pour la réalisation de lâ&#x20AC;&#x2122;index. Nous sommes aussi redevables à NAKAMURA Michiko qui a réalisé la calligraphie ornant la YHUVLRQIUDQoDLVHGHO¶RXYUDJH Ce Précis de Linguistique JaponaiseVHYHXWXQRXWLOGHUpIpUHQFHLQGLVSHQVDEOHSRXU toute personne engagée dans des études de japonologie. Nous espérons quâ&#x20AC;&#x2122;il contribuera jODGLÌ&#x2020;XVLRQGHFRQQDLVVDQFHVULJRXUHXVHVVXUODODQJXHMDSRQDLVHHWTX¶LOGRQQHUD envie à de nombreux étudiants de sâ&#x20AC;&#x2122;orienter vers la recherche en linguistique japonaise. Les traducteurs * Les traducteurs sont tous trois des spécialistes reconnus de la linguistique japonaise en France et auteurs de nombreuses publications. -HDQ%D]DQWD\DJUpJpGHODQJXHHWFLYLOLVDWLRQMDSRQDLVHVHVWPDvWUHGHFRQIpUHQFHVj lâ&#x20AC;&#x2122;Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) et membre de lâ&#x20AC;&#x2122;Institut )UDQoDLVGH5HFKHUFKHVXUO¶$VLHGHO¶(VW ,)5$( 6HVHQVHLJQHPHQWVHWVHVUHFKHUFKHV portent sur la grammaire et la didactique du japonais. /DXUHQFH /DEUXQH HVW SURIHVVHXU GH VFLHQFHV GX ODQJDJH j O¶XQLYHUVLWp %RUGHDX[ Montaigne, chargée de cours à lâ&#x20AC;&#x2122;Inalco et membre du CNRS (UMR 5263 CLLE ERSS). Elle travaille principalement dans le domaine de la phonologie et de la morphophonologie du japonais. <D\RL1DNDPXUD'HOOR\HHVWPDvWUHGHFRQIpUHQFHVjO¶,QVWLWXWQDWLRQDOGHVODQJXHVHW FLYLOLVDWLRQVRULHQWDOHV ,QDOFR HWPHPEUHGHO¶,QVWLWXW)UDQoDLVGH5HFKHUFKHVXUO¶$VLH de lâ&#x20AC;&#x2122;Est (IFRAE). Spécialiste du traitement automatique des langues, elle sâ&#x20AC;&#x2122;intéresse en SDUWLFXOLHUDX[TXHVWLRQVV\QWD[LTXHVHWjO¶DQDO\VHFRQWUDVWLYHIUDQoDLVMDSRQDLV

9


AbrĂŠviations et conventions

Le système de transcription adoptĂŠ dans cet ouvrage est le système Hepburn PRGLÂżp YRLUOÂśDQQH[H VDXILQGLFDWLRQFRQWUDLUH &RQIRUPpPHQWjOÂśXVDJHOHVQRPVGHSHUVRQQHVMDSRQDLVHVFLWpVGDQVOHFRUSV de lâ&#x20AC;&#x2122;ouvrage sont prĂŠsentĂŠs dans lâ&#x20AC;&#x2122;ordre suivant : Patronyme PrĂŠnom.

Symboles et abrĂŠviations utilisĂŠs : Litt. N.d.T.

 120 $&& *(1 /2& TH COP &20 PT

= littÊralement = note des traducteurs  IRUPHLQFRUUHFWHRXQRQDWWHVWpH  QRPLQDWLI  DFFXVDWLI  JpQLWLI  ORFDWLI = thème = copule  FRPLWDWLI = particule de toritate

La numĂŠrotation des notes est continue sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble de lâ&#x20AC;&#x2122;ouvrage et intègre les notes du texte et des tableaux.

10


CHAPITRE

1

GÉNÉRALITÉS


1.1 Le langage et son fonctionnement 1

La langue : dĂŠfinition La langue est un outil servant Ă la communication. Câ&#x20AC;&#x2122;est un système de signes SDUWDJpSDUOHVPHPEUHVGÂśXQHFRPPXQDXWpTXÂśLOVXWLOLVHQWDÂżQGHWUDQVPHWWUH leurs pensĂŠes, leurs sentiments, leurs dĂŠsirs1. On appelle langues naturelles (VKL]HQJHQJR č&#x2021;Şç&#x201E;śč¨&#x20AC;čŞ&#x17E;) les langues qui, telles le japonais ou lâ&#x20AC;&#x2122;anglais, sont apparues et se sont dĂŠveloppĂŠes naturellement. Par RSSRVLWLRQRQDSSHOOHODQJXHVDUWLÂżFLHOOHVRXODQJDJHVDUWLÂżFLHOV MLQNĹŽJHQJR 人塼č¨&#x20AC;čŞ&#x17E; FHOOHVTXLRQWpWpFUppHVDUWLÂżFLHOOHPHQWFRPPHOÂśHVSĂŠranto ou les ODQJDJHVLQIRUPDWLTXHV

2

La langue comme système de signes )HUGLQDQG GH 6DXVVXUH LGHQWLÂżH SOXVLHXUV SURSULpWpV IRQGDPHQWDOHV GH OD langue. â&#x20AC;˘ 6LJQLÂżp (shoki ć&#x2030;&#x20AC;č¨&#x2DC;) et VLJQLÂżDQW (nĹŽki č&#x192;˝č¨&#x2DC;) - Saussure apprĂŠhende le langage comme un système de signes. Il pose que ÂŤ le signe linguistique unit non une chose et un nom, mais un concept Ă une image acoustique Âť (Cours de linguistique gĂŠnĂŠrale). - Le signe linguistique (gengo kigĹŽ č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;č¨&#x2DC;ĺ?ˇ  HVW OÂśXQLRQ GÂśXQ VLJQLÂżp OH FRQFHSW HWGÂśXQVLJQLÂżDQW OÂśLPDJHDFRXVWLTXH  â&#x20AC;˘ &DUDFWqUH DUELWUDLUH (shiisei ć Łć&#x201E;?ć&#x20AC;§) et OLQpDLUH (senjĹŽsei çˇ&#x161;ç&#x160;ść&#x20AC;§) GX VLJQHOLQJXLVWLTXH - /H OLHQ XQLVVDQW OH VLJQLÂżp HW OH VLJQLÂżDQW HVW DUELWUDLUH FÂśHVWjGLUH TXÂśLO nâ&#x20AC;&#x2122;existe pas de rapport nĂŠcessaire entre eux. Câ&#x20AC;&#x2122;est par hasard quâ&#x20AC;&#x2122;ils sont liĂŠs lâ&#x20AC;&#x2122;un Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;autre au sein de chaque communautĂŠ linguistique. - Les mots se rĂŠalisent acoustiquement et se succèdent dans des phrases les uns après les autres sur l'axe du temps, selon une seule dimension. â&#x20AC;˘ 6\QWDJPHHWSDUDGLJPH - Le terme de syntagme (renji é&#x20AC;Łčž&#x17E; ou WĹŽJĹŽ çľąĺ?&#x2C6;) dĂŠsigne la succession dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlĂŠments linguistiques non commutables sur un axe linĂŠaire. - Le terme de paradigme (hanretsu çŻ&#x201E;ĺ&#x2C6;&#x2014; ou UHQJĹŽ é&#x20AC;Łĺ?&#x2C6;) dĂŠsigne un groupe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlĂŠments entretenant un lien latent qui leur permet de commuter les uns avec les autres.

3

La double articulation du langage humain Selon AndrĂŠ Martinet, la double articulation (nijĹş bunsetsu ă&#x192;&#x2039;é&#x2021;?ĺ&#x2C6;&#x2020;çŻ&#x20AC;) constitue ODSURSULpWpODSOXVIRQGDPHQWDOHGXODQJDJHKXPDLQÂŹSDUWLUGÂśXQV\VWqPH constituĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un petit nombre dâ&#x20AC;&#x2122;unitĂŠs linguistiques, on peut, en combinant ces dernières entre elles, crĂŠer un grand nombre de messages. â&#x20AC;˘ /HVXQLWpVGHSUHPLqUHDUWLFXODWLRQ de niveau supĂŠrieur, sont les unitĂŠs minimales de sens (les morphèmes2, keitaiso 形ć&#x2026;&#x2039;ç´ ) qui constituent des mots. â&#x20AC;˘ /HV XQLWpV GH GHX[LqPH DUWLFXODWLRQ GH QLYHDX LQIpULHXU VRQW OHV  'DQVXQVHQVODUJHFHWWHGpÂżQLWLRQHQJOREHDXVVLODFRPPXQLFDWLRQDQLPDOHDXPR\HQGHFULV RX GÂśDWWLWXGHV OHV ODQJDJHV LQIRUPDWLTXHV VHUYDQW j SURJUDPPHU OHV RUGLQDWHXUV DLQVL TXH OD communication gestuelle des humains (langage gestuel ou corporel). 2) N.d.T. Les monèmes dans la terminologie dâ&#x20AC;&#x2122;AndrĂŠ Martinet.

12


unitĂŠs minimales distinctives (les phonèmes, onso é&#x;łç´ ) qui sont des unitĂŠs dĂŠpourvues de sens. Niveau supĂŠrieur des morphèmes 1

1LYHDXLQIpULHXUGHVSKRQqPHV k

ata (ÂŤ ĂŠpaule Âť)

aka

chan

( ÂŤ bĂŠbĂŠ Âť)

s

ata (ÂŤ nouvelle Âť)

aka

iro

(ÂŤ couleur rouge Âť)

n

ata (ÂŤ serpe Âť)

aka

i

(ÂŤ rouge Âť)

h

ata (ÂŤ drapeau Âť)

aka

meru

m

ata (ÂŤ cuisse Âť)

aka

ra

gao

(ÂŤ visage rougi Âť)

w

ata (ÂŤ coton Âť)

aka

ga

niau

(ÂŤ le rouge (lui) va bien Âť)

Figure 1.1

La double articulation du langage humain

Principaux courants de la recherche rĂŠcente en linguistique3

1

3) N.d.T. 'ÂśDSUqV0DVXRND  HW.LQVXL  LOH[LVWHDXMRXUGÂśKXLTXDWUHJUDQGVFRXUDQWV dans les recherches linguistiques au Japon : le courant des grammaires traditionnelles appelĂŠes kokubunpĹŽ (ĺ&#x203A;˝ć&#x2013;&#x2021;ćł&#x2022; ÂŤ grammaire nationale Âť) ; le courant du ÂŤ Cercle de Recherche Linguistique Âť (Gengogaku KenkyĹş-kai, č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;ĺ­Śç &#x201D;犜äź&#x161; IRQGpYHUVODÂżQGHVDQQpHVFLQTXDQWHSDU2NXGD<DVXR (弼ç&#x201D;°é?&#x2013;é&#x203A;&#x201E;) ; le courant de la ÂŤ nouvelle linguistique descriptive Âť Shinkijutsuha ć&#x2013;°č¨&#x2DC;čż°ć´ž .LQVXL  LQĂ&#x20AC;XHQFpSDUOHVWUDYDX[GH0LNDPL$NLUD ä¸&#x2030;ä¸&#x160;獠) et surtout par ceux de Teramura Hideo (寺ć?&#x2018;ç§&#x20AC;复) qui comprend les travaux relevant de lâ&#x20AC;&#x2122;enseignement du japonais et reprĂŠsente le courant sans doute le plus important dâ&#x20AC;&#x2122;aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui ; le courant regroupant des chercheurs provenant du domaine de la linguistique gĂŠnĂŠrale, notamment ceux de la linguistique chomskyenne et de la linguistique cognitive sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠressant Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude du japonais.

: GĂ&#x2030;NĂ&#x2030;RALITĂ&#x2030;S

â&#x20AC;˘ /DWKpRULHGÂś$YUDP1RDP&KRPVN\ &KRPVN\ SRVH OÂśH[LVWHQFH GÂśXQH GLĚ&#x2020;pUHQFH HQWUH FRPSpWHQFH OLQJXLVWLTXH (gengo QĹŽU\RNX č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;č&#x192;˝ĺ&#x160;&#x203A;), qui concerne la capacitĂŠ Ă construire des ĂŠnoncĂŠs OLQJXLVWLTXHV ELHQ IRUPpV HW OD SHUIRUPDQFH gengo unâ&#x20AC;&#x2122;\ĹŽ č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;é &#x2039;ç&#x201D;¨), qui FRQFHUQHOHXUSURGXFWLRQHĚ&#x2020;HFWLYHHWUHOqYHGHOÂśDFWLYLWpODQJDJLqUH /DJUDPPDLUHHVWFRQoXHFRPPHXQHQVHPEOHÂżQLGHUqJOHV/DJUDPPDLUH gĂŠnĂŠrative (VHLVHLEXQSĹŽ ç&#x201D;&#x;ć&#x2C6;?ć&#x2013;&#x2021;ćł&#x2022; RXWUDQVIRUPDWLRQQHOOH KHQNHLEXQSĹŽĺ¤&#x2030;形 ć&#x2013;&#x2021;ćł&#x2022;) proposĂŠe par Chomsky comporte deux types de règles pour la gĂŠnĂŠration de phrases : des règles syntagmatiques (NXNĹŽ]ĹŽNLVRNX ĺ?Ľć§&#x2039;é&#x20AC; čŚ?ĺ&#x2030;&#x2021;), dites aussi UqJOHV GH UppFULWXUH GpÂżQLVVDQW OD UHSUpVHQWDWLRQ DEVWUDLWH GH OD VWUXFWXUH SURIRQGH VKLQVĹŽ NĹŽ]ĹŽ 桹幤ć§&#x2039;é&#x20AC;   GHV UqJOHV WUDQVIRUPDWLRQQHOOHV henkei kisoku ĺ¤&#x2030;形čŚ?ĺ&#x2030;&#x2021; TXLSHUPHWWHQWGÂśHQSURGXLUHXQHIRUPHFRQFUqWHUHOHYDQWGH ODVWUXFWXUHGHVXUIDFH K\ĹŽVĹŽNĹŽ]ĹŽ 襨幤ć§&#x2039;é&#x20AC; ). â&#x20AC;˘ /DOLQJXLVWLTXHFRJQLWLYH (ninchi gengogaku čŞ?ç&#x;Ľč¨&#x20AC;čŞ&#x17E;ĺ­Ś) /DOLQJXLVWLTXHFRJQLWLYHpWXGLHODPDQLqUHGRQWOÂśrWUHKXPDLQSHUoRLWOHPRQGH et comment cette perception se rĂŠalise concrètement en tant que langage. La sĂŠmantique en particulier, qui sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse Ă  la manière dont les langues naturelles prennent en compte les perceptions physiques et mentales de lâ&#x20AC;&#x2122;humain, constitue le domaine central de ses recherches.

CHAPITRE

4

(ÂŤ rougir Âť)

13


1.2 Les domaines de la linguistique 1

Langue et parole Saussure pose la langue comme objet principal de description et dâ&#x20AC;&#x2122;analyse de la linguistique. Il distingue les deux concepts de ÂŤ langue Âť et ÂŤ parole Âť1. â&#x20AC;˘ /D ODQJXH (rangu ă&#x192;Šă&#x192;łă&#x201A;° ou gengo č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;) dĂŠsigne un produit social de la IDFXOWpGHODQJDJHFRPPXQDX[PHPEUHVGÂśXQHFRPPXQDXWpODQJDJLqUH&ÂśHVW un système abstrait soumis Ă des conventions et Ă  des habitudes. â&#x20AC;˘ /DSDUROH (SDUĹŽUX ă&#x192;&#x2018;ă&#x192;­ă&#x192;źă&#x192;Ť ou gen č¨&#x20AC;) est lâ&#x20AC;&#x2122;instanciation concrète et matĂŠrielle de la langue de manière individuelle, en un moment et en un lieu donnĂŠs.

2

Synchronie et diachronie 6DXVVXUHGLĚ&#x2020;pUHQFLHOÂśpWDWGHODODQJXHHQXQSRLQWGpWHUPLQpGXWHPSVTXÂśLO appelle synchronie (kyĹŽjitai ĺ&#x2026;ąć&#x2122;&#x201A;ć&#x2026;&#x2039;), de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat de la langue apprĂŠhendĂŠe selon une dimension temporelle, quâ&#x20AC;&#x2122;il appelle diachronie (tsĹşjitai é&#x20AC;&#x161;ć&#x2122;&#x201A;ć&#x2026;&#x2039;). En opposition avec les approches qui lâ&#x20AC;&#x2122;ont prĂŠcĂŠdĂŠ donnant la primautĂŠ aux ĂŠtudes historiques, Saussure soutient lâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠe que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude de lâ&#x20AC;&#x2122;aspect synchronique doit primer sur lâ&#x20AC;&#x2122;aspect diachronique, parce que cette approche permet de VDLVLUODQDWXUHVWUXFWXUHOOHHWV\VWpPDWLTXHGHODODQJXH7RXWHIRLVLOUDSSHOOH que ces deux perspectives sont complĂŠmentaires en ce quâ&#x20AC;&#x2122;elles reprĂŠsentent chacune une dimension de la langue.

3

Les unitĂŠs linguistiques La langue est rĂŠalisĂŠe au moyen de sons. Ces sons (les phonèmes) sont associĂŠs jGHVVLJQLÂżFDWLRQVSRXUIRUPHUGHVXQLWpVOH[LFDOHV GHVPRWV /DJUDPPDLUH ou syntaxe (bunpĹŽ ć&#x2013;&#x2021;ćł&#x2022; IRXUQLWOHVUqJOHVFRPELQDWRLUHVGHFHVPRWVDXVHLQ des phrases. En contraste avec la langue parlĂŠe, la langue ĂŠcrite reprĂŠsente les sons et les mots au moyen de caractères dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture.

Les grands domaines de la langue sont les domaines phoniques, graphiques, lexicaux et grammaticaux. 1) N.d.T. Il nâ&#x20AC;&#x2122;existe pas, en japonais, de termes permettant de traduire de manière simple et directe les termes de la linguistique saussurienne ÂŤ langue Âť, ÂŤ langage Âť, ÂŤ parole Âť. Câ&#x20AC;&#x2122;est la raison SRXUODTXHOOHOHV-DSRQDLVRQWJpQpUDOHPHQWDGDSWpOHVWURLVWHUPHVHQNDWDNDQD'DQVXQXVDJH moins spĂŠcialisĂŠ, les termes gengo (č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;) ou kotoba (č¨&#x20AC;č&#x2018;&#x2030;, ă &#x201C;㠨㠰 WUDGXLURQWjODIRLVOHVWHUPHV IUDQoDLV Š ODQJXH ÂŞ HW Š ODQJDJH ÂŞ OD PrPH VLWXDWLRQ VH SURGXLW HQ DQJODLV TXL QH GLVSRVH TXH dâ&#x20AC;&#x2122;un seul terme, language). Le Cours de linguistique gĂŠnĂŠraleGH6DXVVXUHIXWWUDGXLWHQMDSRQDLV SDU.RED\DVKL+LGHR ĺ°?ć&#x17E;&#x2014;č&#x2039;ąĺ¤Ť) en 1928 sous le titre de Gengogaku genron (č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;ĺ­Śĺ&#x17D;&#x;čŤ&#x2013;), puis en 1940 sous celui de Ippan gengogaku kĹŽ]D (ä¸&#x20AC;č&#x2C6;Źč¨&#x20AC;čŞ&#x17E;ĺ­ŚčŹ&#x203A;座). Le terme ÂŤ langage Âť a ĂŠtĂŠ traduit par gengo katsudĹŽ (č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;ć´ťĺ&#x2039;&#x2022;), ÂŤ langue Âť par gengo (č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;) et ÂŤ parole Âť par gen (č¨&#x20AC;). La linguistique saussurienne est ĂŠgalement connue au Japon Ă travers les critiques lancĂŠes par lâ&#x20AC;&#x2122;un des pères de la linguistique japonaise moderne, Tokieda Motoki (ć&#x2122;&#x201A;ć&#x17E;?誠č¨&#x2DC;, voir la section 7.1.2). Ces travaux de .RED\DVKLVXUOHVTXHOVVÂśDSSXLH7RNLHGDFRQVWLWXHQWHQFRUHDXMRXUGÂśKXLODUpIpUHQFHHQWDQWTXH traduction japonaise de la thĂŠorie saussurienne. Mais lâ&#x20AC;&#x2122;utilisation des transcriptions en katakana GHFHVWHUPHVVHPEOHSOXVIUpTXHQWHFDUHOOHVQHIRQWSDVLQWHUYHQLUODYDOHXUVpPDQWLTXHYpKLFXOpH traditionnellement dans leurs traductions japonaises.

14


CHAPITRE

2

PHONÃ&#x2030;TIQUE, PHONOLOGIE


2.1 PhonĂŠtique et phonologie 2.1.1 PhonĂŠtique 1

Les sons du langage On appelle sons du langage (onsei é&#x;łĺŁ°) les sons produits par lâ&#x20AC;&#x2122;appareil vocal humain pour la production de la parole. Les sons du langage sont utilisĂŠs pour la transmission des idĂŠes. Ils sont produits au moyen de lâ&#x20AC;&#x2122;air provenant des poumons, qui, expulsĂŠ vers lâ&#x20AC;&#x2122;extĂŠrieur1, passe par la gorge, la bouche, le nez. On appelle organes de la parole les organes utilisĂŠs lors de ce processus. Les EUXLWVYRFDX[WHOVTXHODWRX[OÂśpWHUQXHPHQWOHKRTXHWOHVLĚ&#x2C6;HPHQWHWFELHQ que produits Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aide des mĂŞmes organes, ne sont pas considĂŠrĂŠs comme des sons du langage.

2

La production des sons du langage Lors de son passage par le chenal vocal, la poussĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;air venant des poumons SHXWSURGXLUHGHODYRL[RXPRGLÂżHUODKDXWHXUGÂśXQVRQ&HFLSURYLHQWGX IRQFWLRQQHPHQWGHVFRUGHVYRFDOHVDXVVLGLWHVSOLVYRFDX[ seitai 声帯) et porte le nom de phonation (hassei ç&#x2122;şĺŁ°). Les cordes vocales se trouvent Ă lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrieur du larynx, boĂŽte cartilagineuse situĂŠe dans la gorge (ĂŠgalement appelĂŠe pomme dâ&#x20AC;&#x2122;Adam). Elles consistent en une membrane muqueuse en deux parties, SRXYDQWVÂśRXYULURXVHIHUPHU2QGLVWLQJXH  â&#x20AC;˘ /HVVRQVVRQRUHVRXYRLVpV (yĹşseion ć&#x153;&#x2030;声é&#x;ł) VRQVSURGXLWVHQIDLVDQW vibrer les cordes vocales. Lors de la respiration, lâ&#x20AC;&#x2122;espace entre les cordes vocales (la glotte, seimon 声é&#x2013;&#x20AC;) est normalement ouvert pour laisser passer lâ&#x20AC;&#x2122;air, mais son rĂŠtrĂŠcissement et la pression de lâ&#x20AC;&#x2122;air peuvent causer la vibration des cordes vocales (production de voix). â&#x20AC;˘ /HVVRQVVRXUGVRXQRQYRLVpV (museion ç&#x201E;ĄĺŁ°é&#x;ł) : sons produits sans vibration des cordes vocales.

Figure 2.1

Les organes de la parole (1)

1) Il existe ĂŠgalement des sons du langage produits Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;air ne provenant pas des poumons. Ceux-ci nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtant pas usitĂŠs en japonais, nous ne les ĂŠvoquerons pas ici.

22


Lâ&#x20AC;&#x2122;articulation

lèvres

zone post-alvĂŠolaire alvĂŠoles avant de dents la langue pointe de la langue revers de la langue

Figure 2.2

palais mou dos de la langue

luette

paroi arrière de pharyngale la langue racine de la langue

Les organes de la parole (2)

2

palais dur

: PHONĂ&#x2030;TIQUE, PHONOLOGIE

Lâ&#x20AC;&#x2122;articulation (chĹŽon 調é&#x;ł, kĹŽon ć§&#x2039;é&#x;ł)GpVLJQHOHIDLWGHSURGXLUHGLĚ&#x2020;pUHQWVVRQV HQPRGXODQWOHFRXUDQWGÂśDLUH[SLUpDXPR\HQGHPRGLÂżFDWLRQVGDQVODIRUPH ou la position des organes de la parole. Lâ&#x20AC;&#x2122;articulation dĂŠtermine les types de sons, notamment par la manière dont lâ&#x20AC;&#x2122;air est entravĂŠ (mode dâ&#x20AC;&#x2122;articulation, chĹŽonhĹŽ 調é&#x;łćł&#x2022;  HW OÂśHQGURLW R LO HVW HQWUDYp SRLQW RX OLHX GÂśDUWLFXODWLRQ FKĹŽRQWHQ調é&#x;łç&#x201A;š, chĹŽon bui 調é&#x;łé&#x192;¨ä˝?). Chaque son est ainsi nommĂŠ Ă partir de ses lieu et mode dâ&#x20AC;&#x2122;articulation2. â&#x20AC;˘ 3RLQWVGÂśDUWLFXODWLRQ : les termes dĂŠsignant les points dâ&#x20AC;&#x2122;articulation se basent sur le ou les organes de la partie supĂŠrieure de la bouche utilisĂŠs. Par exemple, un son produit en mettant en contact, ou bien en rapprochant, le dos GHODODQJXHDYHFOHSDODLVPRX RXYRLOHGXSDODLV VHUDTXDOLÂżpGHŠ GRUVR vĂŠlaire Âť (nankĹŽgaion čť&#x;ĺ?Łč&#x201C;&#x2039;é&#x;ł). â&#x20AC;˘ 0RGHVGÂśDUWLFXODWLRQ : nous listons ici les principaux modes dâ&#x20AC;&#x2122;articulation. - Fermeture totale dans la cavitĂŠ buccale Ă  l aide de la langue ou des lèvres : occlusives (heisaon é&#x2013;&#x2030;é&#x17D;&#x2013;é&#x;ł), dites aussi plosives ou explosives (haretsuon ç ´čŁ&#x201A;é&#x;ł). - Fermeture totale dans la cavitĂŠ buccale Ă  l aide de la langue ou des lèvres avec passage d air par le nez : nasales (bion éźťé&#x;ł). - Vibration de la pointe de la langue ou d un autre organe buccal : vibrantes (furueon ă ľă&#x201A;&#x2039;ă &#x2C6;é&#x;ł). - Battement rapide de la pointe de la langue sur les alvĂŠoles : battues (hajikion ă Żă &#x2DC;ă ?é&#x;ł). - Passage de l DLU j WUDYHUV XQ HVSDFH UHVVHUUp GX FKHQDO YRFDO  IULFDWLYHV (masatsuon ć&#x2018;Šć&#x201C;Śé&#x;ł). - Passage de l air Ă  travers un espace relativement large du chenal vocal : constrictives (sekkin on ć&#x17D;Ľčż&#x2018;é&#x;ł). - Production d XQHIULFDWLYHORUVGXUHOkFKHPHQWG XQHRFFOXVLYH DĚ&#x2020;ULTXpHV (hasatsuon ç ´ć&#x201C;Śé&#x;ł).

CHAPITRE

3

2) Les sons produits en entravant le passage de lâ&#x20AC;&#x2122;air sont des consonnes (shiin ĺ­?é&#x;ł). Les voyelles (boin ćŻ?é&#x;ł) sont produites sans que lâ&#x20AC;&#x2122;air ne rencontre dâ&#x20AC;&#x2122;obstacle notable sur son passage. Pour cette raison, les voyelles sont plutĂ´t dĂŠsignĂŠes Ă partir de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat de la langue et des lèvres.

23


2.1 PhonĂŠtique et phonologie

2.1.2 Phones et phonèmes 1

Les phones 2QSHXWGLVWLQJXHUGLĚ&#x2020;pUHQWVW\SHVGHJURXSHPHQWV RXXQLWpV GHVVRQVGHOD SDUROHpPLVSDUOÂśDSSDUHLOSKRQDWRLUHKXPDLQUHOHYDQWGHGLĚ&#x2020;pUHQWVQLYHDX[ linguistiques. On appelle ÂŤ phone Âť (tanâ&#x20AC;&#x2122;on ĺ?&#x2DC;é&#x;ł) lâ&#x20AC;&#x2122;unitĂŠ sonore minimale (voyelle ou consonne). Tableau 2.1

sakana ga tsureta (ÂŤ on a rĂŠussi Ă pĂŞcher des poissons Âť)

JURXSHVLQWRQDWLIV (syntagmes, phrases)

sakana (ga) | tsureta

groupes accentuels (mots, groupes de mots)

sa | ka | na (ÂŤ poisson Âť)

groupements physiques de sons (syllabes)

s | a | k | a | n | a (ÂŤ poisson Âť)

unitĂŠs phonĂŠtiques minimales (phone)

| : limite dâ&#x20AC;&#x2122;unitĂŠ ;

2

Exemples dâ&#x20AC;&#x2122;unitĂŠs phoniques unitĂŠs de niveau sĂŠmantique

unitĂŠs de niveau phonique

: marque un changement de hauteur des sons

Lâ&#x20AC;&#x2122;alphabet phonĂŠtique international (API) La phonĂŠtique a pour objet lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude des sons de langues variĂŠes1. Câ&#x20AC;&#x2122;est dans cette RSWLTXHTXÂśDpWpFRQoXOÂś$OSKDEHW3KRQpWLTXH,QWHUQDWLRQDO $3,kokusai onsei kigĹŽ ĺ&#x203A;˝é&#x161;&#x203A;é&#x;łĺŁ°č¨&#x2DC;ĺ?ˇ, International Phonetic Alphabet, IPA en anglais), système largement utilisĂŠ, qui vise Ă permettre la transcription des sons de toutes les ODQJXHV GX PRQGH &H V\VWqPH GH QRWDWLRQ HVW EDVp VXU XQH FODVVLÂżFDWLRQ systĂŠmatique des sons Ă  partir du critère articulatoire (Ă  savoir, tel son produit Ă  tel endroit du système phonatoire sera transcrit Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aide de tel symbole). On SURFqGHjODWUDQVFULSWLRQSKRQpWLTXHHĚ&#x2020;HFWLYHGHVVRQVGÂśXQHODQJXHGRQQpH en choisissant les symboles de lâ&#x20AC;&#x2122;API reprĂŠsentant les sons phonĂŠtiquement les plus proches de ceux que lâ&#x20AC;&#x2122;on veut transcrire2.

3

Les phonèmes On appelle ÂŤ phonèmes Âť (onso é&#x;łç´ ) les unitĂŠs phoniques minimales au sein dâ&#x20AC;&#x2122;une langue donnĂŠe. Ils se distinguent des ÂŤ phones Âť (tanâ&#x20AC;&#x2122;on ĺ?&#x2DC;é&#x;ł), unitĂŠs minimales reconnues indĂŠpendamment de leur appartenance Ă  une langue. Les phonèmes sont dĂŠterminĂŠs en regroupant sous une mĂŞme catĂŠgorie des VRQVSURFKHVGRQWOHVGLĚ&#x2020;pUHQFHVVRQWVDQVLQFLGHQFHVXUOHVHQV,ODUULYH

1) On peut distinguer trois branches de la phonĂŠtique : celle qui sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux sons du point de vue de lâ&#x20AC;&#x2122;articulation (la phonĂŠtique articulatoire chĹŽon onseigaku 調é&#x;łé&#x;łĺŁ°ĺ­Ś), celle qui sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux sons du point de vue de lâ&#x20AC;&#x2122;acoustique (la phonĂŠtique acoustique, onkyĹŽ onseigaku é&#x;łé&#x;żé&#x;łĺŁ° ĺ­Ś) et celle qui sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux sons du point de vue de lâ&#x20AC;&#x2122;audition (la phonĂŠtique auditive, FKĹŽNDNX onseigaku č ´čŚ&#x161;é&#x;łĺŁ°ĺ­Ś 'DQVFHWRXYUDJHQRXVDERUGRQVSULQFLSDOHPHQWOHVVRQVGXSRLQWGHYXH de la phonĂŠtique articulatoire. 2) Le degrĂŠ de prĂŠcision dans la notation des sons Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aide de lâ&#x20AC;&#x2122;API est très variable. (Une transcription minutieuse est dite ÂŤ transcription ĂŠtroite Âť, une transcription qui lâ&#x20AC;&#x2122;est moins est dite ÂŤ transcription large Âť.) Lorsque lâ&#x20AC;&#x2122;API est utilisĂŠ dans les dictionnaires de langues ĂŠtrangères pour noter la prononciation des mots, il sâ&#x20AC;&#x2122;agit très souvent dâ&#x20AC;&#x2122;une ÂŤ transcription large Âť.

24


CHAPITRE

3

Ã&#x2030;CRITURE ET TRANSCRIPTION


3.1 Quâ&#x20AC;&#x2122;est-ce que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ? 3.1.1 Fonction de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture 1

Quâ&#x20AC;&#x2122;est-ce quâ&#x20AC;&#x2122;un signe dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ? /ÂśpFULWXUH FRQVLVWH HQ VLJQHV HQ GHX[ GLPHQVLRQV D\DQW SRXU IRQFWLRQ GH reprĂŠsenter visuellement la langue. Le terme moji ć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014; (qui se lit ĂŠgalement monji) peut dĂŠsigner un caractère particulier ou un ensemble de signes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture. Les deux rĂ´les essentiels de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture sont : â&#x20AC;˘ la transcription de la langue ; â&#x20AC;˘ OÂśHQUHJLVWUHPHQWGÂśLQIRUPDWLRQV Contrairement Ă un dessin ou Ă  un panneau de la signalisation routière, OÂśpFULWXUH SHUPHW OÂśHQUHJLVWUHPHQW HW OD FRPSLODWLRQ GÂśLQIRUPDWLRQV (Q UHQGDQW SRVVLEOH OHXU WUDQVPLVVLRQ DXGHOj GHV IURQWLqUHV GX WHPSV HW GH lâ&#x20AC;&#x2122;espace, sa dĂŠcouverte a conduit Ă  une vĂŠritable rĂŠvolution. Elle a ainsi permis OÂśDSSDULWLRQ GH QRXYHOOHV FLYLOLVDWLRQV HW IDLW HQWUHU OÂśKXPDQLWp GDQV OÂśqUH historique. Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture peut ĂŞtre manuscrite ou rĂŠalisĂŠe au moyen dâ&#x20AC;&#x2122;un clavier pour apparaĂŽtre concrètement sur papier ou sur ĂŠcran. Les signes peuvent rWUHUHSURGXLWVSDUGLĚ&#x2020;pUHQWVSURFpGpVWHOVTXHOÂśLPSULPHULHOÂśDSSRVLWLRQGÂśXQ sceau, la copie manuelle ou mĂŠcanique, etc.1

2

Formation des signes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture Suivant leur relation Ă la langue, il existe deux grands types dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture : â&#x20AC;˘ OÂśpFULWXUHORJRJUDSKLTXH (constituĂŠe de logogrammes K\ĹŽJRPRML襨čŞ&#x17E;ć&#x2013;&#x2021; ĺ­&#x2014; ou dâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠogrammes K\ĹŽLPRML襨ć&#x201E;?ć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014;) qui reprĂŠsente du sens ; â&#x20AC;˘ OÂśpFULWXUHSKRQRJUDSKLTXH (constituĂŠe de phonogrammes K\ĹŽRQPRML襨 é&#x;łć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014;) qui reprĂŠsente du son. On appelle logogrammes les caractères qui, tout en ĂŠtant dotĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;une valeur SKRQRORJLTXHDVVRFLHQWXQFDUDFWqUHjXQPRW+RUPLVOHVFKLĚ&#x2020;UHVDUDEHV les sinogrammes sont pratiquement les seuls logogrammes encore utilisĂŠs aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui. Les caractères phonographiques se rĂŠpartissent Ă  leur tour en deux catĂŠgories suivant le type dâ&#x20AC;&#x2122;unitĂŠ phonologique reprĂŠsentĂŠ : â&#x20AC;˘ OD V\OODEH â&#x2020;&#x2019; V\OODEDLUH (onsetsu moji é&#x;łçŻ&#x20AC;ć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014;ďź&#x2030;: hiragana, katakana, syllabaire Yi (Chine du sud), etc. â&#x20AC;˘ OHSKRQqPH â&#x2020;&#x2019; DOSKDEHW (tanâ&#x20AC;&#x2122;on moji ĺ?&#x2DC;é&#x;łć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014;)ďź&#x161;alphabets latin (ă&#x192;­ă&#x192;źă&#x192;&#x17E; ĺ­&#x2014;), arabe, tibĂŠtain, etc. 'DQVOHKDQJHXOFRUpHQOHVGHX[QLYHDX[GHODV\OODEHHWGXSKRQqPHVRQW reprĂŠsentĂŠs conjointement.

3

Ă&#x2030;criture, langue et culture /DQJXH HW pFULWXUH QÂśHQWUHWLHQQHQW SDV XQH UHODWLRQ SUpGpÂżQLH &HUWDLQHV langues nâ&#x20AC;&#x2122;ont pas dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ; dâ&#x20AC;&#x2122;autres peuvent ĂŞtre transcrites en combinant GLĚ&#x2020;pUHQWVV\VWqPHVJUDSKLTXHV'HVODQJXHVGHIDPLOOHVGLĚ&#x2020;pUHQWHVSHXYHQW 1) Il existe ĂŠgalement des modes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ĂŠphĂŠmère tels que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture dans les airs ou sur le sable.

54


Figure 3.1

: Ă&#x2030;CRITURE ET TRANSCRIPTION

aussi recourir Ă un mĂŞme système dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture. Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture transcende alors les IURQWLqUHVOLQJXLVWLTXHV Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture se perpĂŠtue depuis les temps anciens en tant que coutume sociale ou culture et entretient des relations ĂŠtroites avec les pouvoirs religieux ou SROLWLTXHVDLQVLTXÂśDYHFGLĚ&#x2020;pUHQWVSKpQRPqQHVGÂśRUGUHFXOWXUHOV2. Au sein dâ&#x20AC;&#x2122;un espace gĂŠographique donnĂŠ, les communautĂŠs humaines partageant une mĂŞme ĂŠcriture constituent une aire culturelle. On peut ainsi distinguer les aires suivantes : â&#x20AC;˘ aire culturelle de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture sumĂŠrienne : MĂŠsopotamie Ancienne ; â&#x20AC;˘ aire culturelle de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ĂŠgyptienne : Ă&#x2030;gypte Antique ; â&#x20AC;˘ aire culturelle de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture chinoise : Asie de lâ&#x20AC;&#x2122;est ; â&#x20AC;˘ DLUHFXOWXUHOOHGHOÂśpFULWXUHDUDEHVRFLpWpVLVODPLTXHVGÂś$IULTXHGXQRUGGX Moyen-Orient, dâ&#x20AC;&#x2122;IndonĂŠsie, etc. ; â&#x20AC;˘ aire culturelle de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture indienne : Inde et pays voisins ; â&#x20AC;˘ aire culturelle de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture latine : Europe de lâ&#x20AC;&#x2122;ouest, AmĂŠrique du nord et du sud.

Carte simpliďŹ ĂŠe des principaux systèmes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture du monde

CHAPITRE

3

(č¨&#x20AC;čŞ&#x17E;孌大ĺ­&#x2014;ĺ&#x2026;¸ ä¸&#x2013;ç&#x2022;&#x152;ć&#x2013;&#x2021;ĺ­&#x2014;čž&#x17E;ĺ&#x2026;¸, Grand dictionnaire de linguistique, dictionnaire des systèmes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture du monde6DQVHLGĹŽS ,OH[LVWHGÂśDXWUHVPRGqOHV

 /HV FRPSpWHQFHV HQ OHFWXUH HW HQ pFULWXUH pYROXHQW HQ IRQFWLRQ GHV SRVVLELOLWpV GÂśDFTXLVLWLRQ IRXUQLHV SDU OÂśpGXFDWLRQ OH FRQWDFW DX[ PpGLDV HWF %LHQ TXH OÂśKRPPH SXLVVH LQWHUYHQLU VXU OÂśpFULWXUH SDU GHV UpIRUPHV FHOOHFL HVW JpQpUDOHPHQW HQYLVDJpH FRPPH XQ V\VWqPH Âż[H FDSDEOH GHWUDQVFHQGHUOHVIURQWLqUHVGXWHPSVHWGHOÂśHVSDFHHWVRQFDUDFWqUHQRUPDWLIHVWFRPPXQpPHQW admis.

55


3.1 Quâ&#x20AC;&#x2122;est-ce que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture ?

3.1.2 Typologie des systèmes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture 1

Les ĂŠcritures du monde 'HSXLVOÂśHQWUpHGHOÂśKXPDQLWpGDQVOÂśqUHKLVWRULTXHRQFRQVLGqUHTXHSOXVLHXUV FHQWDLQHVGÂśpFULWXUHVGLĚ&#x2020;pUHQWHVRQWpWpXWLOLVpHVjWUDYHUVOHPRQGH3DUPL FHOOHVFL ÂżJXUHQW GHV pFULWXUHV DQWLTXHV WHOOHV TXH OÂśpFULWXUH FXQpLIRUPH PpVRSRWDPLHQQHRXOHVKLpURJO\SKHVpJ\SWLHQVTXLIXUHQWĂ&#x20AC;RULVVDQWHVGXUDQW lâ&#x20AC;&#x2122;antiquitĂŠ mais qui ne sont plus utilisĂŠes aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui. Il subsiste ĂŠgalement GHVpFULWXUHVTXLQÂśRQWWRXMRXUVSDVpWpGpFKLĚ&#x2020;UpHVFRPPHSDUH[HPSOHOH linĂŠaire A crĂŠtois. /HVSULQFLSDOHVpFULWXUHVGXPRQGHVRQWQpHVGHGHX[IR\HUV â&#x20AC;˘ IR\HU SKpQLFLHQ : ĂŠcritures aramĂŠenne, hĂŠbraĂŻque, grecque, romaine, cyrillique, arabe, indiennes (alphasyllabaire siddham, etc.), thaie, tibĂŠtaine, phagpa (dynastie chinoise Yuan), etc. â&#x20AC;˘ IR\HUFKLQRLV : sinogrammes, sinogrammes crĂŠĂŠs en CorĂŠe et au Japon, &KĎť1{PWDQJRXWHNXJ\Ĺ°OLGX pFULWXUHFRUpHQQHDQWpULHXUHDXKDQJHXO  hiragana, katakana, etc. Les hangeul inventĂŠs dans la pĂŠninsule corĂŠenne au XVe VLqFOHVRQWSDUIRLV FRQVLGpUpV FRPPH OH IUXLW GH GLYHUVHV LQĂ&#x20AC;XHQFHV  VLQRJUDPPHV pFULWXUH phagma, etc. /HVFDUDFWqUHVGÂśpFULWXUHIRUPHQWGHVV\VWqPHVDXVHLQGHVTXHOVFKDTXHXQLWp HQWUHHQUHODWLRQDYHFOHVDXWUHV,OVRQWFRQQXGHVPRGLÂżFDWLRQVSRXUGHV UDLVRQVGHVLPSOLÂżFDWLRQPDLVDXVVLSRXUSHUPHWWUHGHPLHX[OHVGLVWLQJXHU HW pYLWHU GÂśpYHQWXHOOHV FRQIXVLRQV HQWUH HX[1. Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture, tout en ĂŠtant plus rĂŠsistante aux changements que la phonologie, acquiert avec le temps une dimension arbitraire. Elle peut nĂŠanmoins ĂŠvoluer par la volontĂŠ humaine. &HUWDLQHVpFULWXUHVRQWDLQVLFRQQXGHVUpIRUPHVLPSRVpHVSDUOHVGpWHQWHXUV GXSRXYRLUQRWDPPHQWGXUDQWGHVSpULRGHVFDUDFWpULVpHVSDUXQIDLEOHWDX[ dâ&#x20AC;&#x2122;alphabĂŠtisation2.

2

Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture japonaise 3RXUpFULUHOHMDSRQDLVRQDUHFRXUVjGHVVLJQHVGHGLĚ&#x2020;pUHQWVW\SHV&HPpODQJH constitue un cas rare dans le monde3. Le japonais mĂŠlange ainsi : â&#x20AC;˘ GHVVLQRJUDPPHV : ä¸&#x20AC; ÂŤ un Âť, äşş ÂŤ homme Âť, ĺąą ÂŤ montagne Âť ; â&#x20AC;˘ GHVKLUDJDQD : ă Ž QR , ă Ż KD , ă&#x201A;&#x2019; ZR ; â&#x20AC;˘ GHVNDWDNDQD : ă&#x192;Ť UX , ă&#x201A;ť VH , ă&#x201A;˘ D ; â&#x20AC;˘ GHVOHWWUHVGHOÂśDOSKDEHWODWLQ : s, a, n ;  ÂŹ OÂśLQWpULHXU GÂśXQH PrPH ODQJXH VXLYDQW OHV pSRTXHV RQ D SX XWLOLVHU SOXVLHXUV V\VWqPHV dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture. Par ailleurs, Ă une mĂŞme ĂŠpoque, on peut observer des variations suivant les rĂŠgions, OHVJURXSHVVRFLDX[OHVLQGLYLGXVRXOHVVLWXDWLRQVÂŹXQGHJUpPRLQGUHLOHQYDGHPrPHGDQVOHV sociĂŠtĂŠs ayant ĂŠtabli des normes orthographiques. 2) Les signes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture sont des ĂŠlĂŠments discrets qui se prĂŠsentent de manière linĂŠaire lors de leur enchaĂŽnement. Leur disposition (verticale ou horizontale, de droite Ă  gauche ou de gauche Ă  droite) est prescrite par des règles propres Ă  chaque langue.  /HVFDUDFWqUHVGÂśpFULWXUHVRQWDXVVLHPSOR\pVjGHVÂżQVOXGLTXHVRXDUWLVWLTXHVHQMDSRQDLV(Q raison de leur intĂŠgration Ă  la norme JIS, il arrive aussi que les lettres cyrilliques (ĂŤ, Đ´) soient utilisĂŠes par les jeunes comme ĂŠmoticĂ´ne ou comme lettres latines dĂŠcorĂŠes.

56


ANNEXES


ANNEXE 1 Tableau des cinquante sons (Goj onzu äş&#x201D;ĺ? é&#x;łĺ&#x203A;ł) ă &#x201A;

ă &#x2039;

a

ka

ă &#x201E;

ă ?

i

ă &#x2020;

u

ă &#x2C6;

e

ă &#x160;

o

ki

ă ?

ku ă &#x2018;

ke ă &#x201C;

ko

ă &#x2022;

ă &#x;

ă &#x2014;

ă Ą

sa

si (shi) ă &#x2122;

ta

ti (chi) ă ¤

su

tu (tsu)

ă &#x203A;

ă Ś

ă ?

ă ¨

se

so

te

to

ă Ş

ă Ż

na

ha

ă Ť

ă ˛

ni

ă Ź

nu ă ­

ne ă Ž

no

hi

ă ľ

hu IX

ă ¸

he ă ť

ho

ă ž

ma

ă&#x201A;&#x201E;

ya

ă ż

ă&#x201A;&#x20AC;

ă&#x201A;&#x2020;

yu

ă&#x201A;

ă&#x201A;&#x201A;

ă&#x201A;?

wa

ă&#x201A;&#x201C;

n

ri

ă&#x201A;&#x2039;

ru ă&#x201A;&#x152;

me mo

ra

ă&#x201A;&#x160;

mi

mu

ă&#x201A;&#x2030;

re

ă&#x201A;&#x2C6;

yo

ă&#x201A;?

ro

ă&#x201A;&#x2019;

(w)o

Le tableau contient en rĂŠalitĂŠ 46 kana. La dĂŠnomination ÂŤ Tableau des cinquante sons Âť provient de ce que le tableau comporte virtuellement 50 cases, si lâ&#x20AC;&#x2122;on exclut le kana n ă&#x201A;&#x201C;KLVWRULTXHPHQWWDUGLIHWTXLIXWLQWpJUpSRVWpULHXUHPHQW aux autres dans le tableau. Le tableau comportait auparavant deux kana additionnels dans la colonne w- : wi ă&#x201A;? et we ă&#x201A;&#x2018;, aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui obsolètes. La terminologie traditionnelle en linguistique et en philologie japonaise UHFRXUWIUpTXHPPHQWĂ des termes comme ÂŤ colonne k- Âť (ka-gyĹŽ ă&#x201A;ŤčĄ&#x152;) ou ÂŤ ligne e Âť (e-dan ă&#x201A;¨ćŽľ SRXUUpIpUHUUHVSHFWLYHPHQWDX[PRUHVFRPPHQoDQW par la consonne k (colonne ka, ki, ku, ke, ko) ou Ă  celle contenant la voyelle e (ligne e, ke, se, te, ne, etc.). Ce type de dĂŠnomination est ĂŠgalement Ă  la base GHODFODVVLÂżFDWLRQPRUSKRORJLTXHGHVYHUEHV 'HV VLJQHV GLDFULWLTXHV HW GHV FRPELQDLVRQV GH GHX[ NDQD SHUPHWWHQW GH transcrire les 103 mores du japonais standard (hors sons nouveaux dans les emprunts rĂŠcents). Par exemple, ă &#x152; ga, ă   da, ă &#x2013;]Dă ° ba, ă ą pa, ă ?ă&#x201A;&#x192; kya, ă ?ă&#x201A;&#x2026; kyu, ă ?ă&#x201A;&#x2021; kyo, ă &#x2014;ă&#x201A;&#x192; sha, ă &#x2014;ă&#x201A;&#x2026; shu, ă &#x2014;ă&#x201A;&#x2021; sho, etc.

238


ANNEXE 2 Systèmes de romanisation du japonais Les deux principaux systèmes actuellement utilisés sont le système Hepburn PRGL¿p VKźVHLKHERQVKLNL 修正ヘボン式 HWOHV\VWqPH.XQUHL kunrei-shiki 訓 令式 'HX[DXWUHVV\VWqPHVVHUHQFRQWUHQWRFFDVLRQQHOOHPHQWOHV\VWqPH Hepburn traditionnel (N\ź KHERQVKLNL 旧ヘボン式) et le système japonais (nihon-shiki 日本式). 1RXVIRXUQLVVRQVOHVWDEOHDX[GHFRUUHVSRQGDQFHVSRXUOHVV\VWqPHV+HSEXUQ PRGLILp HW .XQUHL /HV SULQFLSDOHV GLIIpUHQFHV HQWUH OHV GHX[ V\VWqPHV apparaissent en gras.

Système Hepburn a

i

u

e

o

ka

ki

ku

ke

ko

kya

kyu

kyo

ga

gi

gu

ge

go

gya

gyu

gyo

sa

VKL

su

se

so

VKD

VKX

VKR

za

ML

zu

ze

zo

MD

MX

MR

ta

FKL

WVX

te

to

FKD

FKX

FKR

da

ML

zu

de

do

MD

MX

MR

na

ni

nu

ne

no

nya

nyu

nyo

ha

hi

IX

he

ho

hya

hyu

hyo

ba

bi

bu

be

bo

bya

byu

byo

pa

pi

pu

pe

po

pya

pyu

pyo

ma

mi

mu

me

mo

mya

myu

myo

rya

ryu

ryo

ya ra wa

yu ri

ru

yo re

ro o

n

239


INDEX â&#x20AC;&#x201D; concordant 145

A Accent 39-48, 49, 51, 78, 127, 128, 200

â&#x20AC;&#x201D; de degrĂŠ 145 â&#x20AC;&#x201D; de manière 145, 146

Articulation 12, 13, 23-26, 31n, 33-35 Aspect 157-160 AspirĂŠe (consonne aspirĂŠe), aspiration 25

â&#x20AC;&#x201D; Ă deux patrons 7, 48

â&#x20AC;&#x201D; de modalitĂŠ 145,

â&#x20AC;&#x201D; Ă patron unique 47, 48

²GpPRQVWUDWLI

²GHW\SH.\RWR2VDND

²pQRQFLDWLIQ

â&#x20AC;&#x201D; de type spĂŠcial 47

²UpVXOWDWLI

Assourdissement vocalique; voir dĂŠvoisement vocalique

â&#x20AC;&#x201D; de type Tokyo 47, 48

$GYHUVDWLI

Ateji 8, 85

²GHVDGMHFWLIVHQL

Attente 170, 173, 231

²GHVDGMHFWLIVHQQD

$Ě&#x2021;[HQQ 107, 108, 109, 109n, 120, 123, 132, 187

â&#x20AC;&#x201D; des adverbes 42

$Ě&#x2020;ULTXpH FRQVRQQH 

â&#x20AC;&#x201D; des idĂŠophones 42 â&#x20AC;&#x201D; des mots composĂŠs 41

Aire culturelle de l'ĂŠcriture chinoise 55

â&#x20AC;&#x201D; des noms 41

Aire dialectale 200

Avant, antĂŠrieure (voyelle) 28, 29

â&#x20AC;&#x201D; des noms composĂŠs 42

$NXWDJDZD5\ĹşQRVXNH

â&#x20AC;&#x201D; des noms propres

42

Axe horizontal de la relation interpersonnelle 154n, 181, 182

â&#x20AC;&#x201D; des onomatopĂŠes

42

Allemand 72-74, 117, 122, 123, 232

â&#x20AC;&#x201D; des verbes

44

Allomorphe 91

Assimilation rĂŠgressive

Atténuation 170n Austin, John 231n Austronésienne, hypothèse 18, 19 $XWRGpVLJQDWLI

Axe vertical de la relation interpersonnelle 181 $\XKLVKĹŽ 224

â&#x20AC;&#x201D; d'intensitĂŠ 39

Allongement vocalique 18,35n, 70, 79n

â&#x20AC;&#x201D; initial 40-42

Allophone 25, 27, 34, 35

$]XPD8WD 201n

â&#x20AC;&#x201D; mĂŠdial 40, 41, 43

Alphabet ; voir aussi UĹŽPDML 15, 24, 25n, 54, 56, 57, 72-75, 111, 128, 208, 212, 221, 222

B

$FFXVDWLIQ 135, 142, 143, 148, 223n Acquisition 55n, 215, 227, 233n Acronymes 111 Acrostiche 211 Actes de langage 165n, 190n, 231 Action passive 151n ActivitÊ langagière 13, 227 $GMHFWLIHQL 136, 137, 142, 144, 172, 224 $GMHFWLIHQQDQ 120, 123, 136, 137, 142, 144, 223n Adnominal 44, 45, 46, 104n, 106, 107, 117, 133, 136, 136n, 137, 141147,164, 175, 175n, 176, 177

Alphabet PhonĂŠtique International 24, (28, 29, 32, 35 API) AltaĂŻque, hypothèse 18 Alternance vocalique 36n, 103n AmĂŠnagement linguistique 227 Analyse conversationnelle 231 Anega Koji Shiki 223 Annotation prĂŠcisant la lecture japonaise dâ&#x20AC;&#x2122;un sinogramme 70 Antonyme 97, 97n, 98, 104, 105, 107 Apophonie 36n, 103n Appareil vocal 22, 38

$GQRPLQDOGpPRQVWUDWLI

Arabe 54-56

â&#x20AC;&#x201D; relative 175, 177

Arbitraire (du signe linguistique) 12, 92n

Adverbal 8, 45, 81, 107, 109, 133,142, 143, 145, 146, 165, 172, 172n, 174, 174n, 223, 231 Adverbe 41, 42, 43, 93n, 104, 106, 117, 120, 120n, 136, 136n, 137, 141, 145, 145n, 146, 158, 224, 231n

284

Argot 71, 110, 111, 128, 194 Ariwara no Yukihira 210n Arte Breve da Lingoa Iapoa 221

34

$]XPD.DJDPL 206n

Base 91, 102-104, 106, 107, 109, 111, 142, 143, 148n, 165 Base de donnĂŠes 127, 235 Battue (consonne) 23, 25 Brown, S. R 222 %XWVXUXL6KĹŽNR 221

C Calembour 212, 213n Caractère abrÊgÊ 58, 84 Caractère ayant plusieurs lectures japonaises 63 Caractère crÊÊ au Japon 61, 63, 214n Caractères ayant une même lecture japonaise 60 &DVDFFXVDWLIQ 148, 223n &DVGDWLI Cas de ga 134, 142, 148 Cas de ni 134


Cas de o 134, 142 &DVQRPLQDWLIQQ 149-151, 156, 158 Causalité naturelle 146 Chinjutsuron 163n Chomsky, Noam 13, 225 &KŮRQ 18, 23, 24n, 31, 31n, 34, 50n &KźVKLKŮ 142n &KźVKLNHL 142n Chute accentuelle 39, 47n, 49n &ODVVL¿FDWHXUQXPpULTXH Clic 38 Colloquial Japanese 222 Communication 12, 18n, 92n, 125, 147, 180, 215, 227, 228 Compétence 13, 55n Composant élémentaire 132, 203, 225 Composé à structure coordinative 103, 104

Coréen 54, 56, 57, 62, 70n, 115, 122, 233 Corpus 113, 119n, 124, 124n, 127n, 235 Correspondances entre les types accentuels 47, 48 Création de racine 109

'LDOHFWHLQFRQVFLHQW 'LFWLRQQDLUHQQ 74, 84, 89, 117, 118, 119n, 124, 127129, 202n, 212n, 221, 222, 225 'LPHQVLRQVXEMHFWLYHQ 'LSKWRQJXHQ

Création lexicale 8, 102, 108, 109, 111, 116

'LVFRXUV 102, 106, 136-138, 185, 186, 191, 195, 203, 210, 227, 229n, 231n

Créativité lexicale 109

'LVFULPLQDWRLUHVH[SUHVVLRQV

Créole 18

'RL.ŮFKLQ

&XQpLIRUPH

'RQ

Cyrillique, alphabet 56, 72

'RXEOHDUWLFXODWLRQGXODQJDJH 12, 13

D

'UDYLGLHQQHVODQJXHV

'DL1LKRQ.RPRQMR

E

Dakuon 31, 31n, 33, 36 36n, 37, 37n, 103 'DWLI 148, 149n 'pFRGDJH

Ã&#x2030;criture 14-18, 30, 36, 54-57, 58, 59, 63, 63n, 66-74, 76, 76n, 77-84, 92, 123, 127, 128, 206, 211, 215, 220, 220n, 227, 228, 233, 234, 235n â&#x20AC;&#x201D; des emprunts 70n, 77, 121n

Composé sino-japonais à deux caractères 107, 108

'pIpUHQFHQQ 180, 180n, 181n, 183, 184, 184n, 186n, 187, 190-193, 196, 200, 227, 231

Composé sino-japonais à trois caractères 108

'HJUp 174, 231n

â&#x20AC;&#x201D; mixte mélangeant kanji et kana 70, 71, 76, 80

Compteur numérique 140n

'pLFWLTXHV 230n, 233

â&#x20AC;&#x201D; ossécaille 58

Composé sémantique 60, 61

Conjonction 18, 92, 136, 137, 145, 146, 224 Connotation 95,120n, 127 Conscience linguistique 227 Consonne 18, 19, 23n, 24-29, 31, 33-37, 39, 74, 115, 115n, 213n, 233, 238, 240 Consonne sonore 37, 37n, 233 â&#x20AC;&#x201D; sourde 25, 29, 35, 36, 233 Constrictive 23, 25, 26 &RQVWUXFWLRQIDFWLWLYHHQni 152 &RQVWUXFWLRQIDFWLWLYHHQo 152 Contrainte de choix 96 Contrainte de co-occurrence 96, 97 Contraste 169 Conversation 49, 186n, 194, 206n, 227, 229n, 231 Conversion 42, 109n Coordination 107, 133, 169, 170 Cordes vocales 22, 33w

'HL[LV 'pPRQVWUDWLIV 230n, 233 'pQpJDWLRQ

â&#x20AC;&#x201D; espacée 76 â&#x20AC;&#x201D; grecque 72

â&#x20AC;&#x201D; phénicienne 72 Eika Jiten 118, 118n Ã&#x2030;lément adverbal 133, 145, 146, 172

'pQRPLQDWLRQ

Embellissement, mot d' 184,185, 186, 188, 189, 192

'pULYDWLRQ

Emphase 51n

'pULYpQ 109, 115n, 116, 117, 146

Emploi contemporain des kana 77-79

'pVRQRULVDWLRQYRFDOLTXHYRLU dévoisement vocalique

Emploi des kana 78, 220, 221

'pWHUPLQDWLRQDGQRPLQDOHjQRP identique 175, 175n 'pWHUPLQDWLRQDGQRPLQDOHG DMRXW 175, 175n 'pWHUPLQDWLRQDGQRPLQDOH d'apposition 175, 175n, 176 'HYLQHWWH 'pYRLVHPHQWYRFDOLTXH 'LDFKURQLHQ 'LDOHFWHQQ 47, 47n, 48, 59, 62, 64n, 128, 193, 194, 200-202, 221, 226, 227

Emploi des kana selon Teika (7HLNDNDQD]XNDL) 69, 78, 221 (PSORLH[FHVVLIGHVPRWVGH GpIpUHQFH Emploi historique des kana 73, 78, 78n, 221 Emploi particulier des kana à l'époque archaïque 78n Emprunt ; voir aussi gairaigo 18, 32, 35, 70n, 71, 77, 79, 112, 115-122, 238 Encodage 228, 235 (QIDQWLQODQJDJH

285


Profile for TO Groupe

Précis de linguistique japonaise - Editions Ophrys  

Ce Précis de Linguistique Japonaise offre, pour la première fois en français, une présentation synthétique, claire et concise des principale...

Précis de linguistique japonaise - Editions Ophrys  

Ce Précis de Linguistique Japonaise offre, pour la première fois en français, une présentation synthétique, claire et concise des principale...

Profile for togroupe